Vous êtes sur la page 1sur 36

LE MACROPODE

COMMUNAUTE INTERNATIONALE INTERNATIONAL BETTA


POUR LES LABYRINTHIDES SPLENDENS CLUB

Édition française

N° 01/2012
Janv. / Fév.
Photo de classe
Photo Blois
de classe 20102010
Blois – Hervé Galvani
– Hervé Galvani
COMMUNAUTE INTERNATIONALE
POUR LES LABYRINTHIDES
INTERNATIONAL BETTA SPLENDENS CLUB

LE MACROPODE N° 01/2012 Janv. – Fév.

Sommaire
Portrait N°115 : Betta splendens, portrait flou, portrait de groupe ............................... 02
Le genre Trichopsis (Canestrini, 1860) ......................................................................... 07
Betta splendens, légendes des photos............................................................................ 19
Introduction à la sélection des Show Betta ................................................................... 21
Anabas testudineus, un illustre inconnu ........................................................................ 24
Stop’Actu : adhérents, Dijon, rencontre PBC ............................................................... 28
Une nouvelle espèce de Badis : Badis singenensis ....................................................... 30
Brève scientifique : Channa gachua au Sri Lanka ........................................................ 32

Bureau C.I.L. - I.B.S.C.


Président : ............................................................................................. Michel Dantec
Vice - Président : ................................................................................... Marc Maurin.
Trésorier : .............................................................................................Claude Josselin
Secrétaires : ...................................................... Philippe Chevoleau & Hervé Galvani
Relations C.I.L. / I.G.L. : .............................................................. Hugues Van Bésien
Relations Presse : ........................................................ Michel Dantec & Marc Maurin
Site Internet & Forum : .......... C. Ben Saïd, D. Charmillon, P. Chevoleau & J. Martin
Conseillers technique : ................. D. Charmillon, Thierry Gaillard & Jérôme Martin
Liste de maintenance : ..................................... David Charmillon, Emmanuel Quénu
Comité de rédaction : ................... Philippe Chevoleau, Michel Dantec, Marc Maurin
Sylvain Mathieu, Hugues Van Bésien

Contact C.I.L. – I.B.S.C. :


Michel Dantec — 35, rue André Malraux — F-41000 BLOIS
Tél. (00 33) 2 54 43 28 63 – Courriel : mfdantec@yahoo.fr
____________________________________________________________
Photo de couverture :
Betta splendens « Kan Khai » – Michel Dantec
Les articles n’engagent que la responsabilité de leur(s) auteur(s)
Copyright C.I.L.-I.B.S.C.
http://www.cil-ibsc.fr - http://www.betta-splendens.fr
http://www.cil-ibsc.fr/forum/

________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 1
Portrait N°115 : Betta splendens (Regan,1910)
Portrait flou, portrait de groupe
Hugues Van Besien

Description initiale et découverte : poissons de Cantor, et probablement à des


La référence universellement retenue est : B. imbellis actuels (3)(4).
Regan, C. T. 1910 / The asiatic fishes of Le poisson est rapidement ramené en
the family Anabantidae. In: Proceedings of Europe, déjà par Cantor, puis il est
the General Meetings for Scientific reproduit par Carbonnier en France dès
Business of the Zoological Society of 1892, exporté de là en Allemagne et aussi
London 1909 (pt 4, November 1910) pp. directement importé là-bas par Paul Matte
767-787, Pls. 77-79. en 1896, avant donc d’être officiellement
L’article, reçu le 27 septembre 1909, fut (re)-décrit.
publié dans le numéro de novembre 1910 –
on trouve parfois d’autres indications
(décembre 2009) et recensait 14 espèces
dans le genre Betta, dont 8 nouvelles. Les
illustrations ne montrent pas le Betta
splendens.
Nous ne savons pas pourquoi cette
publication vaut description, alors que
Regan mentionne deux références
antérieures pour cette espèce sous le nom
de Betta pugnax ou de Macropodus
pugnax (Cantor, 1850 et Waite, 1904). Il
aurait pu juste en réviser la désignation,
déjà attribuée.
Bien que Cantor (1), ichtyologiste danois
(1809-1860) n’en fasse pas une espèce
mais une variante de son Macropodus
pugnax, il s’agit clairement de B.
splendens, puisqu’il rapporte son utilisation
ludique au Cambodge (combats de
poissons) et aussi une présentation ci-dessus, la description de Regan
antérieure à des Européens par le roi.
Regan précise aussi que les types ont été
collectés à Bangkok, ou plutôt dans la
région (rivière Menam) et à « Pinang »
(Penang, sur la côte Nord-ouest de la
Péninsule Malaise), à plus de 1000 de km
de Bangkok, ce qui correspond aux
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 2
Agriculture Organization of the United
Position systématique Nations (FAO) comme invasif accidentel
Sous-classe: Teleostei ou volontairement introduit (lutte anti-
Superordre: Acanthopterygii moustique, pour les citernes domestiques !)
Ordre : Perciformes en Amérique du Nord (Floride,
Sous-ordre : Anabantoidei Connecticut, où des populations quasiment
Famille : Osphronemidae établies ont été éradiquées par des hivers
(Bleeker,1859) exceptionnels), en Amérique du Sud
Sous-famille : Macropodinae (Liem, (Brésil, Colombie, Venezuela), ainsi que
1963) dans les Caraïbes (établi en République
Genre : Betta (Bleeker, 1850) Dominicaine).
Espèce : Betta splendens (Regan, 1910)

Habitat et répartition
L’aire de répartition originelle du poisson
est difficile à déterminer, d’une part, parce
qu’elle a beaucoup évolué, d’autre part,
parce qu’il s’agirait d’abord de savoir de
quel poisson il s’agit. Nous y
reviendrons… Il est probable que Regan
lui-même n’a pas décrit l’animal à partir de
spécimens sauvages, et qu’en plus plusieurs
des espèces actuellement reconnues
figurent dans sa collection de types (3)(4).
Retenons avec beaucoup d’auteurs que la
région d’origine de la forme nominale, B.
splendens s’étend principalement en
Thaïlande, dans le bassin de la Chao Praya,
avec des extensions au Laos et au
Cambodge. Dans la partie nord de cette
région, la saisonnalité est marquée et la
température, en saison froide, peut
descendre vers 13°C. Dans certaines zones,
la saison sèche est elle aussi très
significative, et certaines formes auraient
une capacité à s’encoconner pour survivre
« à sec » dans la boue. Les milieux habités Les bettas de Regan (1ere planche ; de haut en bas
B. rubra, macrophtalma, akarensis, fasciata), le
sont très divers : plutôt en plaine, mais dans
« polyacanthus » du bas est Belontia signata
tous types d’eau et de pièces d'eau.
La présence en Malaisie, à Borneo et en
Indonésie relève de l’introduction. En plus
de son expansion en Asie, l’espèce est
épisodiquement signalé par la Food and
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 3
espèce naturelle localisée, n’existe pas ou
plus. Pour citer Frank Schäfer (5), de chez
l’importateur Gläser “So nobody on earth
really knows what exactly B. splendens is”.
La notion d’espèce, ici, n’a plus vraiment
de pertinence. Retenons plutôt celle d’un
complexe d’ « espèces » apparentées ou de
semi-espèces, le groupe Betta splendens.
Dans ce complexe, on trouve quatre
espèces décrites par la science, qui sont des
espèces « théoriques », et peuvent
s’hybrider, mais peut-être pas dans la
nature (4), plus une foule de formes
domestiques, férales, de formes sauvages
intermédiaires, de formes portant des
désignations commerciales, non encore
décrites, comme les Betta cf. imbellis du
Viêt-Nam et d’écotypes. La notion
d’écotype traduit une variation des formes
liée au milieu : par exemple, la forme du
corps varie selon la nature du biotope, en
présence ou absence de courant, la couleur
en fonction de l’alimentation ou du type
d’eau.
Les 4 espèces décrites sont :
Betta imbellis (Ladiges 1975), donné pour
répandu en Malaisie, au sud de l’isthme de
Kra, en Indonésie (Bornéo, Sumatra), et
Les poissons de Cantor : le B. splendens putatif est
le poisson figuré entier en bas.
possiblement au Viêt-Nam. Types et lieu
de collecte perdus. (4)
Description B. smaragdina (Ladiges 1972), du nord de
Dans ces conditions, n’en déplaise aux la Thaïlande, dans le bassin du Mékong ,
fétichistes de l’origine et de l’espèce, nous avec des isolats plus au sud.
ne nous hasarderons pas à tenter une B. splendens, dans le bassin de la Cha-
description de l’espèce autre que celle Praya, en Thaïlande, avec des isolats en
reprise ci-dessus de Regan, en notant qu’on Malaisie (Koh Lanta).
ne peut plus ou pas savoir de quels B. stiktos (Tan & Ng 2005) (2), du bassin
poissons il s’agissait, que les descriptions, du Mékong au Cambodge, soit au sud de B.
y compris récentes, ont été faites à partir de smaragdina, qui pourrait n’être qu’un
sujets indéterminés, ou modifiés par la écotype d’eau noire de celui-ci (4).
domestication, qu’il n’y a pas de référence Betta sp. « Mahachai », espèce
commune, bref, que B. splendens, comme « candidate », (re)connue par les
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 4
aquariophiles spécialisés mais à ce jour des femelles sont plus courtes, et celles-ci
(décembre 2011) toujours non valide, et sont en général plus petites.
qui, pour simplifier les choses, vient de la Tous ces poissons ont en commun des
région de Bangkok, en plein territoire constructeurs de nids de bulles, avec
« splendens », ressemble à un territorialité et agressivité intra-spécifique
« smaragdina » devenu bleu, avec un corps entre mâles. Les mâles présentent envers
et un dessin operculaire d’« imbellis » (4), les autres mâles un comportement de
et tendrait à fréquenter aussi des eaux parade marqué par l’extension des
saumâtres. nageoires et des opercules, faisant
Les critères de distinction les plus souvent apparaître une membrane caractéristique à
utilisés sont les couleurs et les marques, l’extérieur des opercules, la membrane
qui, soit dit en passant, ne sont branchiostegale, tout en frissonnant de tout
généralement pas observables sur les sujets le corps. Si le rival ne fuit pas devant cette
conservés, et peuvent n’avoir pas de exhibition, l’agression commence :
détermination génétique. Nous pensons que morsures aux nageoires, puis saisie bouche
la propension de certains auteurs à ériger à bouche, empêchant la remontée pour
des espèces sur ces bases est excessive, et prendre de l’air. Le vaincu arbore une robe
ne contribue pas à une réelle de soumission et fuit. Dans le volume
compréhension des mécanismes évolutifs et limité d’un aquarium, cela peut mal finir,
biologiques. encore qu’une hiérarchie s’établisse, qui
Les mâles B. splendens ont deux bandes dispense de recourir à des combats réels.
rouge vif sur l’opercule, les mâles B. Le degré d’agressivité est variable et serait
Imbellis ont des points brillants verts ou accentué chez les formes de sélection.
bleus sur les flancs, un croissant rouge en Sans souscrire jusque dans le détail aux
marge finale et pas de barres sur la caudale. hypothèses biogéographiques de Jens
Les mâles B. Stiktos ressemblent beaucoup Kühne (4), retenons que nous avons affaire,
aux B. smaragdina et portent d’autres depuis la remontée des niveaux marins à la
points spécifiques sur les opercules, tandis fin de la dernière glaciation et au
que B. smaragdina les a uniformément redécoupage des réseaux hydrographiques,
vertes, etc. à la fragmentation d’une population
Toutes les formes sauvages de ce groupe ancestrale de bettas nidificateurs, dans
auraient des nageoires frangées de noir (3). laquelle un processus de spéciation non
Les poissons en situation de stress perdent encore abouti est à l’œuvre, produisant des
leur couleur et présentent une robe pâle semi-espèces.
avec des bandes ou des barres obliques
sombres. Les femelles en disposition à la Reproduction
ponte ont une coloration particulière avec La « cour » assidue et papillonnante des
des bandes verticales claires sur les parties mâles est caractéristique de toutes ces
sombres du corps, et une papille génitale formes. Elle se poursuit pendant la
plus marquée. construction du nid. La femelle répond par
Il existe un fort dimorphisme sexuel au un comportement d’apaisement fait de
niveau de la longueur des nageoires, celles mouvements lents, tête en haut ou tête en
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 5
bas, et d’un éclaircissement de la robe tout semaine, les nauplius d’artémia étant
le long du corps. Quand le nid est prêt, le acceptés au bout de 3 à 5 jours.
mâle la tolère à proximité immédiate et
l’attire en paradant.
L’accouplement est un enlacement
complet, de tout le corps, de la femelle par
le mâle, avec retournement de celle-ci sur
le dos, jusqu’à mise en contact des deux
régions génitales. L’accouplement de ponte
est précédé par des simulacres incomplets
au cours desquels les deux poissons se
synchronisent progressivement. Une
quinzaine d’œufs sont émis à chaque
accouplement de ponte, soit, au total, 50 à
200 œufs.
Immédiatement après une ponte, le couple
sombre dans une torpeur post-coïtale, le
mâle récupère en premier et commence à
ramasser les œufs, petits et blancs tombés
au sol et à les cracher dans le nid. Il arrive
qu’ensuite, la femelle l’assiste dans cette
tâche, soit en faisant comme lui, soit en les
prenant en bouche, en les enrobant d’une
bulle et en les recrachant en dessous du nid,
où ils remontent se fixer, si elle n’est pas
tolérée à proximité immédiate du nid.
Ensuite, la femelle est chassée des abords, Les bettas de Regan, 2e planche
elle prend position vers l’extérieur du
territoire pour monter la garde, le mâle Quelques précautions
assurant exclusivement l’entretien du nid et On a vu que ces espèces, selon les formes
des œufs, qui leur évite de moisir. En cas et les régions, pouvaient supporter
de disparition du mâle, il arrive qu’elle momentanément des températures assez
prenne le relais. basses, et c’est une condition de longévité
L’éclosion a lieu au bout d’une durée que de ne pas les tenir toujours à des
variable selon la température, plus ou températures hautes – plutôt 22-23°C —.
moins trois jours. Les larves sont d’abord Cependant, durant la reproduction et la
immobiles et consomment leur « sac de croissance des jeunes, la température peut
réserve ». Elles atteignent le stade de la et doit être élevée (entre 26° et 30°), mais
nage libre 3 jours après l’éclosion et la maintenue constante. Dix jours après la
première nourriture doit consister en nage libre, si on a pratiqué les températures
infusoires, pendant toute la première les plus hautes (à déconseiller pour B.
smaragdina, qui est septentrional), il est

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 6
conseillé de redescendre vers 25-26°C et de Bibliographie
commencer à faire des changements d’eau
réguliers. Le substrat ne doit pas gêner le (1) CANTOR Theodore Edwar. – Catalogue of malayan
fishes
repérage et le ramassage des œufs : éviter In: Journal of the Asiatic Society of Bengal, Calcutta,
le gravier clair. 1850, Volume 18, partie 2, juil-dec. 1849, pp.983-759. En
Un abaissement du niveau du bac à 10- ligne:
http://books.google.fr/books?ei=VSDNTqX7IIP28QPc66
15 cm facilite la prise d’air chez les jeunes jgDw&ct=result&hl=fr&output=text&id=UkkYAAAAY
et le repérage de la nourriture. Les adultes AAJ&dq=Journal+of+the+Asiatic+Society+of+Bengal+1
850&q=catalog+of+malayan#v=onepage&q=catalog%20
bien nourris respectent les alevins, mais les of%20malayan&f=false
jeunes issus de pontes successives (2) TAN, H.H. and P.K.L. NG 2005 The fighting fishes
(Teleostei: Osphronemidae: Genus Betta) of Singapore,
pratiquent le cannibalisme. Malaysia and Brunei. Raffles Bull. Zool. Supplement
(13):pp 43-99.
(3) DONOSO, Robert. – Betta splendens [en ligne] :
* http://joomla.igl-
home.de/index.php?option=com_content&view=article&i
d=200&catid=42&Itemid=71&lang=de, consulté le
25/11/2011
(4) KÜHNE, Jens. – Wer ist betta splendens, und wenn
ja, wie viele? In: Der Makropode 2/2011, pp.4549
(5) SCHÄFER, Frank. - Betta cf. imbellis [en ligne].Sur
le site Aquarium Gläser, http://www.aquarium-
glaser.de/en/betta-cf-imbellis-_en_1118.html , consulté le
25/11/2011

Le genre Trichopsis (Canestrini, 1860) par Horst Ebert


Article initialement paru en allemand in Der Makropode, 28e Jahrgang, Mars-
avril 2006, pp. 61-63 sous le titre Die Gattung Trichopsis .
Traduction H. Van Besien

Le nom de genre renvoie à la ressemblance comportement intéressant, je vais les


de ces poissons avec les espèces du genre présenter toutes les trois. Il vaut mieux
Trichogaster. Leur nom allemand de éloigner la femelle après la ponte, car le
« gouramis grogneurs » vient de la capacité mâle ne la tolère plus à proximité pendant
qu’ont ces poissons d’émettre des sons bien la période où il assure la défense du nid. Le
audibles. mâle sera retiré au moment de la nage libre
Toutes les espèces connues, pour l’instant car son instinct de soin parental disparaît à
au nombre de trois, ont un corps allongé, ce moment-là et il peut arriver qu’il mange
une tête pointue, et une petite bouche qui le frai.
ouvre en oblique vers le haut. Elles ont
aussi une nageoire dorsale relativement Trichopsis pumila (Arnold, 1936) : le
courte et une caudale étirée. gourami grogneur nain
Comme il s’agit d’espèces faciles à
maintenir et à reproduire, avec un
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 7
Cette espèce a été très peu répandue après l’abdomen qui apparaît jaunâtre par
sa première importation en 1913, transparence.
probablement en raison de sa fécondité On peut confondre T. pumila avec T.
limitée et des difficultés posées par schalleri mais ce dernier est sensiblement
l’élevage des alevins. Aujourd’hui encore, plus rouge.
T. pumila ne convient pas à l’élevage à T. pumila ne convient pas à l’aquarium
grande échelle, bien qu’il soit facile à faire communautaire en raison de sa timidité, qui
reproduire, et intéressant par sa coloration le rendra invisible. Il vaut mieux réserver
et son comportement. un bac spécifique à un petit groupe
Le nom de l’espèce vient du latin d’animaux. Ceux-ci sont tout à fait
« pumilus », nain. Elle vit au Cambodge, paisibles, mais cela peut changer pendant la
en Thaïlande, la péninsule malaise, et reproduction, les mâles peuvent alors
probablement à Sumatra. On la trouve devenir plus agressifs. Quand ils courtisent
généralement dans des marécages, des les femelles ou quand ils s’affrontent entre
affluents au courant très lent, sinon eux, ils font entendre leurs grognements.
immobiles, dans les fossés des rizières. Cette espèce aime la chaleur : au moins
Les animaux atteignent une taille de 3,5 cm 25°, au mieux 27-28°C. Ils sont sensibles
et montrent une coloration délicate, encore aux variations de température. Plus l’eau
que très variable, comme on peut s’y est douce, mieux cela vaudra, mais ils
attendre pour un animal qui a une aussi peuvent vivre dans une eau plutôt dure. T.
vaste aire de répartition. La coloration du pumila mange de petites nourritures
corps va du vert olive clair, au jaunâtre vivantes : cyclops, daphnies petites ou
délavé en passant par le gris-vert. Il y a des moyennes, et accepte la nourriture sèche
taches plus sombres sur le corps, qui se calibrée pour sa taille, mais la nourriture
fondent souvent en deux lignes. Tout le vivante est nécessaire pour l’amener à la
corps est parsemé de points vert marin, reproduction...
ainsi que les nageoires dorsales et caudales. La reproduction n’est pas trop difficile. On
Les nageoires sont rougeâtres, avec des isole un couple dans un aquarium de 30
points verts brillants. La nageoire dorsale litres environ, bien planté, avec des
relativement courte se finit en pointe, Cryptocoryne à large feuilles, et on monte
possède souvent un bandeau jaune à la la température à 30°C. Les nids de bulle
périphérie, et un liseré sombre. La nageoire des Trichopsis ne sont pas aussi bien
caudale est généralement ronde, mais peut construits que ceux des grands poissons à
présenter une pointe allongée en son centre. labyrinthe. Ils sont la plupart du temps
Les nageoires ventrales et pectorales sont installés sous l’eau et non en surface, sous
transparentes. des feuilles ou dans des anfractuosités.
Les deux sexes ont la même robe, leur Lors de la ponte, les œufs sont émis par
différence peut être reconnue aux nageoires paquets comptant 3 à 5 œufs. Ils sont
dorsale et caudale, qui sont plus allongées placés dans le nid par le mâle. La séquence
chez le mâle. On peut aussi distinguer les de ponte dure 20 à 30 minutes. Les soins du
femelles à la masse des œufs dans mâle aux œufs commencent aussitôt après,

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 8
et la femelle n’a plus le droit de avec des points bleus et un liseré rouge ou
s’approcher à moins de 10 cm du nid. bleu. Il y a une pointe à la caudale, et le
Selon la température, les œufs mettent 22 à rayon central de celle-ci peut être allongé.
30 heures pour éclore. L’instinct protecteur L’iris est vert brillant.
du mâle disparaît à l’éclosion et il faut Les deux sexes sont difficiles à distinguer
l’éloigner. Les jeunes restent fixés dans le par la couleur. Le signe le plus sûr est au
nid par un filament occipital. Quand ils moment de la ponte, quand les femelles
sont éclos, il faut baisser le niveau de l’eau sont plus grosses et qu’on voit leurs œufs
aux alentours de 10 cm de profondeur et par transparence. T. Schalleri construit de
maintenir cette disposition pendant 4 à 5 petits nids de bulles, en général en pleine
semaines. Ce n’est qu’une fois le labyrinthe eau, parmi les plantes. Maintenance et
complètement développé qu’on peut à reproduction comme pour l’espèce
nouveau augmenter le niveau. En 4 à 5 précédente.
jours après l’éclosion, les alevins ont
épuisé leur réserve vitelline et commencent Trichopsis vittata (Cuvier &
à nager. Il faut alors les nourrir avec des Valenciennes, 1831)
infusoires. Le nom de l’espèce signifie « avec des
Si leur première alimentation est correcte, bandes ». Elle vit dans le Sud de l’Inde, la
les alevins atteignent la taille à laquelle ils péninsule malaise et l’Indonésie. Avec
peuvent consommer des nauplius d’artémia 8 cm, T. vittata est le plus grand des trois.
ou de cyclops en une semaine. Leur La coloration de fond va du jaunâtre au
croissance est rapide. Une ponte peut aller brunâtre, avec le dos plus sombre et le
jusqu’à 100 alevins. ventre tirant vers le blanc jaune. Sous un
éclairage venant du dessus, le corps prend
Trichopsis schalleri (Ladiges, 1962) un reflet bleu/blanc. Il y a deux à quatre
L’espèce a été baptisée du nom de la bandes le long du corps qui sont plus ou
personne qui l’a importée pour la première moins brunes à noires, parsemées d’écailles
fois, D. Schaller. Elle vit dans une région vertes brillantes. L’iris est vert. Les
relativement restreinte au nord de Bangkok, nageoires ont une coloration de fond
en Thaïlande, et dans le sud du Laos. jaunâtre avec des reflets
T. schalleri ressemble beaucoup à T. rouges/mauves/brun et sont parsemées de
pumila et s’en distingue par un museau points rouges et verts. Il arrive qu’on
plus court. La ligne dorsale de cette espèce trouve des sujets avec une marge bleu-vert.
n’est pas ensellée. Elle atteint 4,5 cm. Les deux sexes sont difficiles à distinguer.
T. schalleri est aussi plus coloré que T. La maintenance et la reproduction se
pumila. Le corps est brun avec des reflets déroulent comme pour les espèces
verts. Deux bandes brun sombre à brun précédentes.
châtaigne courent des yeux à la naissance
de la queue. La bande supérieure est
ponctuée d’écailles vertes brillantes,
parfois, c’est le cas des deux. Les nageoires
dorsale, caudale et anale sont rougeâtres
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 9
Betta splendens, Légendes des photos
par Marc Maurin

1- Mâle Plakat Giant turquoise élevé et renforce l'impression de puissance de ce


photographié par Betta Hongthong Plakat. La nageoire dorsale et la nageoire
Ce mâle Giant présenté lors de notre anale sont presque trop volumineuses, et la
dernière rencontre à Blois était, comme les caudale ne l'est pas assez. Le corps du
4 qui suivaient, de taille tout à fait poisson semble court, mais c'est un effet
impressionnante. C'est d'ailleurs la taille d'optique lié au fait qu'il est en mouvement
qui permet de qualifier de « Giant » ces et que son corps forme une ondulation. La
B. splendens hors normes. Comparés à nageoire pelvienne en hameçon est un
d'autres Plakat adultes, ces giants sont près défaut que l'on rencontre assez
de deux fois plus gros. Tant au niveau de la régulièrement. Les éleveurs amateurs
longueur du corps qu'au niveau de son devront être particulièrement attentifs pour
volume. Les proportions sont identiques, à ne pas aggraver ce défaut.
tel point qu'il est impossible de voir la La coloration de base du corps est un
différence entre un betta « normal » et un vert/turquoise irisé tandis que les nageoires
betta « giant » sur une photo. présentent une teinte plus jaunâtre. Les
Ce spécimen présente une ligne de dos écailles épaisses permettent de qualifier ce
impeccable et une nageoire dorsale de très spécimen de « dragon ».
bonne facture. La caudale et l'anale sont
malheureusement assez quelconques. Les 3- Mâle Plakat Giant multicolore élevé et
rayons externes de la caudale sont photographié par Betta Hongthong
recourbés vers l'intérieur, donnant une Ce jeune mâle Plakat Giant est déjà aussi
nageoire étriquée, et c'est probablement le grand qu'un Plakat normal. À la forme du
point le plus faible de ce mâle. L'anale corps et aux proportions des nageoires nous
pourrait être un peu plus longue dans sa pouvons voir qu'il n'a pas encore terminé sa
partie postérieure. Les pelviennes semblent croissance. Le corps moins haut que chez
correctes mais la photo ne permet pas les deux spécimens précédent est de forme
réellement d'en juger. correcte. La dorsale est de forme correcte
La coloration turquoise est très brillante, un sans être aussi grande que celle du poisson
caractère métallique en est certainement la de la photo n°2. Une meilleure amplitude
cause. Remarquez la coloration de la tête. permettrait de combler le vide avec la
La présence de rouge dans la nageoire nageoire caudale. Cette dernière est de loin
anale et la caudale constitue des défauts la meilleure des trois nageoires impaires.
pénalisants. Ses rayons externes sont droits et longs,
nous sommes à coup sûr en présence d'un
2- Mâle Plakat Giant bicolore élevé et demi-lune. La forme de l'avant de la
photographié par Betta Hongthong nageoire anale laisse un peu à désirer,
Encore un spécimen impressionnant, ici le l'arrondi est un peu trop marqué. Elle
corps est particulièrement haut, ce qui pourrait être un peu plus longue dans sa
partie postérieure. Les pelviennes sont bien
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 10
droites mais compte tenu de la taille des Encore un spécimen avec une belle ligne de
autres nageoires, elles pourraient être un dos et un corps épais. La dorsale possède
peu plus larges. un premier rayon court, mais elle est bien
La couleur de base de ce poisson est bleu, large et haute. Malgré une excellente
mais les couleurs présentes de manière amplitude, la nageoire caudale n'est pas de
inégale sur les nageoires ne permettent pas forme demi-lune. Une fois de plus, les
de le classer dans les unicolores, ni dans les rayons externes ne sont pas droits, c'est
bicolores. Reste la catégorie multicolore. vraiment dommage. La nageoire anale pour
Un patron de coloration identique à celui sa part a une forme atypique un peu trop
de la nageoire anale sur les autres nageoires longue pour un Plakat ; impression encore
aurait sans problème permis de le mettre en accentuée par sa partie centrale qui n'est
papillon. pas rectiligne.

4- Mâle Plakat Giant bicolore élevé et 6-7- Mâle Giant voile long bleu élevé et
photographié par Betta Hongthong photographié par Betta Hongthong
Ce mâle au corps blanc et aux nageoires J'aime bien cette image qui donne une
rouges possède la caractéristique des bonne idée des poissons que l'on qualifie de
« dragons » avec ses écailles épaisses et « GIANT ». Ici les deux mâles en présence
irisées. Quelques défauts de coloration sont sont adultes et vous pouvez aisément voir
à déplorer sur les nageoires dorsale et la différence de taille. Les proportions sont
anale, mais globalement la répartition des conservées mais quasiment multipliées par
couleurs est très bonne et le contraste deux ! Il y a quelques années, les Giants
optimal. que nous recevions lors des concours
Le corps puissant présente une ligne de dos étaient simplement de gros mâles Plakat
légèrement bosselée au niveau du front, ce adultes vieillissant, à tel point qu'on se
qui est dommage car sans ce défaut, ce demandait si les éleveurs asiatiques
spécimen serait de très bonne qualité. n'avaient pas trouvé une manière de se
Notez aussi un premier rayon court sur la débarrasser de leurs anciens géniteurs à bon
nageoire dorsale. prix ! D'autant que ces poissons étaient
difficiles, voire impossibles à reproduire.
5- Mâle Plakat Giant bleu élevé et J’avais déjà reçu dans les années ‘90 de tels
photographié par Betta Hongthong poissons en provenance d’éleveurs
La couleur bleu roi de ce mâle est bonne, américains, plutôt apathiques. Puis, plus
malheureusement il présente des marges récemment nous avons reçu des poissons
blanches sur les nageoires impaires, ce qui plus grands, vigoureux tels que ceux
laisse penser qu'il est porteur de marbré, présentés sur les photos précédentes.
mais ce n'est pas un problème en soit pour Anthony (Betta Hongthong) nous a fait le
les juges qui doivent se contenter de juger plaisir d’envoyer des mâles mais aussi des
ce qu'ils voient. Remarquez la tête colorée femelles tout aussi grandes.
que l'on attribue au caractère « mask », cela Les bettas géants sont nés dans la ferme
permet au poisson d'être totalement coloré d’élevage de l’Oncle Sala en Thaïlande. M.
alors qu'habituellement la tête est noire Ratanapichet les aurait développés par
chez les irisés foncés. reproduction sélective dès 1999,
augmentant en plusieurs générations la
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 11
taille de ses poissons pour au final arriver à Ligne de dos parfaite, et belle amplitude
ce que nous connaissons aujourd’hui. des nageoires. La dorsale pourrait être un
Certains spécialistes occidentaux du betta peu plus développée et la nageoire caudale
soupçonnaient l’utilisation d’hormones de pourrait être un peu plus longue de manière
croissance, mais avec du recul et un peu à jouxter parfaitement les deux autres
d’expérience, nous pouvons avancer que ce nageoires. Bien que ne paradant pas
n’est pas le cas. totalement sur la photo, nous pouvons dire
Néanmoins, l’amateur de Giants devra que nous sommes en présence d’un beau
prendre des dispositions particulières pour demi-lune. L’anale et les nageoires
conserver la taille de ses protégés au fur et pelviennes sont de très bonne qualité.
à mesure des générations. L’alimentation
est un point crucial, les Giants réclament
plus en quantité et en fréquence ; ils *
nécessitent un volume d’eau plus important
et des changements d’eau plus fréquents
(liés à leur alimentation). Les adultes ont
tendance à être constipés, il faut donc les
surveiller et adapter leur alimentation si
nécessaire (daphnies, petits pois par
exemple). Enfin, au niveau de la
reproduction, les rapports de ponte sont
variables, mais les croisements entre Giants
donnent les meilleurs résultats, tandis que
les croisements avec des bettas normaux
donnent de beaux spécimens, mais rien à
voir avec des poissons de 10 cm !

8- Mâle papillon Giant élevé et


photographié par Betta Hongthong
Magnifique mâle papillon
rouge/rouge/blanc au patron de coloration
quasiment parfait, la répartition des
couleurs sur les voiles est proche du 50/50.
Histoire de critiquer, on pourrait reprocher
le manque de constance de la bande
blanche qui est parfois transparente, mais
ce ne serait valable que pour départager
deux spécimens de même qualité. En
cherchant bien, on peu aussi relever la
légère irisation violette sur le dos du
poisson et la présence de cette même
irisation à la base de la nageoire caudale,
mais il faut arrêter de couper les cheveux
en quatre !
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 12
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 13
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 14
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 15
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 16
Betta smaragdina « Sakon Nakhon » Photos : Frédéric Fasquel

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 17
Biotope
Betta smaragdina
« Sakon Nakhon »
Photos :
Frédéric Fasquel

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 18
Betta imbellis & Betta sp Mahachai – Photos : Frédéric Fasquel

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 19
Images provenant de la collection de timbres de Frédéric Fasquel

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 20
Introduction à la sélection des Show Betta
Par Cyril Ben Saïd

La sélection des Show Betta est un art, un Deux superbes poissons quasi parfaits
plaisir, elle est à la fois simple et peuvent vous donner des rejetons difformes
compliquée. Le tout est de la prendre par le et de piètre qualité, et deux deltas
bon bout et avec patience pour avoir de « banals » peuvent engendrer une
bons résultats. génération splendide dont on parlera encore
Nous entamons ce mois-ci une série dans 10 ans sur les concours !
d’articles qui vous donneront les clés pour En plus du hasard qui fait que tels gènes se
bien guider vos souches. « combineront » bien, et tels autres
Pour commencer, qu’est-ce que la s’accorderont mal, un individu parfait peut
sélection ? venir d’une souche où tous les poissons ou
C’est choisir tel ou tel reproducteur ayant presque sont tarés et un delta banal peut
telle ou telle caractéristique afin d’obtenir venir d’une souche où tous les autres
un résultat souhaité (poisson sain, couleur, poissons sont des Show Betta « parfaits ».
forme, taille, agressivité, …). Le résultat d’une reproduction avec des
J’entends parfois dire qu’il ne faut pas trop poissons qu’on ne connait pas peut donc
travailler en consanguinité, et mettre paraître à première vue étonnant mais, en
souvent du sang neuf dans sa souche pour réalité, être explicable.
éviter qu’elle dégénère et ainsi avoir de
beaux poissons. Entre ces deux extrêmes, tout peut arriver ;
On peut le faire, et effectivement obtenir de il faut prendre note mais ne pas
beaux poissons si on choisit bien le poisson s’enflammer, ni se désespérer en fonction
que l’on croise avec les siens. Mais on ne des résultats. Comme dit plus haut, il faut
peut quasiment pas avoir de sélection de trois à quatre générations pour se faire une
cette manière. idée du potentiel de deux poissons, la
En effet, quand on fait un croisement, il patience est donc de mise. Les poissons
faut compter au moins trois générations issus de la deuxième génération peuvent
consanguines pour se faire une idée du êtres plus ou moins du même acabit et
potentiel du couple et de leur souche. parfois très différents que ceux de la
Pendant ces quelques générations on va première.
obtenir parmi les jeunes un panel de C’est le bagage génétique du couple de
formes, de couleurs, de qualités et de départ qui s’étale devant nos yeux, une
défauts qui viennent des ancêtres des deux sorte de « décodage génétique artisanal ».
poissons choisis. Cela permet, même si on Des défauts apparus dans la première
ne les connait pas, de faire le point sur ce génération peuvent disparaître lors de la
couple et les souches dont ils viennent. deuxième et d’autres absents apparaître ;
idem pour les qualités, et inversement dans
les générations suivantes.
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 21
Au bout de la troisième, voire quatrième L’idée au départ fut de rendre les rayons
génération, on a ainsi une idée assez fiable plus droits, pour gagner en amplitude.
du potentiel de la souche. On saura quels En effet, un rayon recourbé vers l’intérieur
défauts reviennent le plus souvent (et sont de la nageoire (c’est le cas chez Betta
donc les plus dangereux) et lesquels splendens sauvage), réduit l’amplitude des
reviennent moins souvent (à garder à l’œil nageoires en s’allongeant en suivant cette
tout de même, ils sont là), idem pour les direction, les queues de voiles en sont le
qualités. parfait exemple. À l’inverse, des rayons
Jusque-là, on ne fait pas vraiment de droits ouvrent l’amplitude des nageoires en
sélection, on est plutôt spectateur, on poussant ; c’est le principe de deux droites
observe le travail des éleveurs de chez qui qui, partant d’un même point, s’éloignent à
viennent nos poissons. Même si on fait déjà l’infini.
des choix de sélectionneur, le laps de temps C’est le rayon inférieur qui a d’abord été
est trop court pour que nos choix redressé. Pendant des années, les Show
s’impriment sur nos poissons, ou si peu. Betta, bien qu’ayant petit à petit des
amplitudes croissantes, gardaient le rayon
C’est ensuite que l’on commence à voir le supérieur de la caudale plus ou moins
fruit de son travail et que commence courbé vers l’intérieure de la nageoire.
vraiment l’aventure, à condition de rester
en consanguinité, car en cas d’apport de En 1993, Marc avait réussit à transformer
sang neuf, on reprend à zéro, (trois ou sa souche de petits deltas aux rayons
quatre générations en spectateur, …), sauf courbes, en de beaux deltas et super deltas
si le poisson qui sert à mettre du sang neuf aux rayons bien droit (un exploit pour
a été créé à cette intention ; nous verrons ça l’époque). C’est à ce moment-là que je l’ai
dans un prochain article. rencontré au club aquariophile d’Aix-en-
Travailler en consanguinité sur le long Provence, je débarquais de ma Franche-
terme, c'est impossible, diront certains ! Je Comté sauvage et était impressionné par
vais vous raconter une petite histoire. autant de maisons côte à côte ! Un peu
Dans les années 80, un jeune homme a oppressant !
commencé une souche de Show Betta bleu Je faisais de l’aquariophilie depuis l’âge de
turquoise, qu’il a travaillé en consanguinité 10 ans, mais n’avait fait de reproduction de
pure. splendens que dans mon bac d’ensemble.
Aujourd’hui, M. Marc Maurin possède
toujours cette souche de bleu ; je ne précise Grâce au travail de Marc, j’ai moi-même
pas voile long ou court, car à l’époque, les commencé ma souche de voile long
Plakats de concours n’existaient pas turquoise que je travaille depuis en
encore. consanguinité. En fait, Marc a mis du sang
Au tout début, les poissons étaient à peine neuf dans sa souche deux fois, et moi de
delta, avec des bords de rayons courbés, même.
l’anale fuyante et des dorsales assez fines, C’est cet après midi de l’année 1993 quand
comme les poissons de l’époque. j’ai récupéré mes premiers Show Betta
chez lui que j’ai aussi eu la chance de voir,
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 22
dans la cuisine d’un petit appartement On peut aussi travailler un peu plus sur la
d’Aix, mon premier Demi-lune ! durée, et faire quelques reproductions
Rajiv Masillamoni, éleveur Sri-lankais de consanguines et mettre du sang neuf avec
prestige et grand ami de Marc, venait de un joli poisson toutes les 2 à 4 générations.
gagner l’International Betta Congrès (IBC) Vous obtiendrez de jolis poissons, et vous
aux Etats Unis, avec un splendide demi- vous ferez plaisir, même si vous ne
lune bleu, celui-là même qui trône depuis guiderez pas vraiment votre souche par
sur le logo de la CIL-IBSC. manque de consanguinité, ce qui n’est pas
Le frère de ce poisson en pension chez forcément une fin en soit.
Marc allait et venait dans un bac d’une J’ai personnellement poussé ce concept à
vingtaine de litres. N’ayant jamais vu de l’extrême et possède une souche nommée
demi-lune, ma mâchoire resta ouverte « Project X » où depuis près de dix ans je
plusieurs minutes, laissant s’échapper un ne fais jamais de reproduction consanguine.
filet de bave tout sauf fin ! Cette souche est une de mes préférée et me
Rajiv avait offert à Marc une sœur de ce donne un plaisir énorme grâce aux
fameux poisson ; elle ne payait pas de splendides poissons qu’elle me fournit
mine, mais elle avait du sang demi-lune !!! régulièrement, mais ce n’est pas de la
La souche de Marc qui possède le sang des sélection. J’observe simplement la manière
poissons de M. Delaval, créateur du demi- avec laquelle le hasard mélange les gènes
lune, possède aussi celui du champion, logo d’un poisson de ma souche avec ceux du
de notre association. poisson que j’y incorpore à chaque
De nos jours, Marc et moi travaillons génération, mais je ne contrôle rien.
toujours en consanguinité et nos souches
contiennent maintenant une très forte Ce qu’il est important de comprendre, c’est
proportion de demi-lune. qu’il n’y a pas les bons et les mauvais
C’est un dur travail pour que la souche ne éleveurs. Il y a différentes manière de
dégénère pas : la moindre erreur se paie procéder, l’essentiel étant de se faire plaisir
cash, ça prend du temps, de la place (il faut dans le respect de ses poissons.
plusieurs lignées), mais c’est le prix à payer Il serait bien dommage que quelqu’un se
pour vraiment faire de la sélection. force à faire de la sélection, si son plaisir
On est là pour vous y aider : congrès, est de rechercher de splendides poissons et
rencontres locales, forum et site Internet (et de les croiser dans sa souche.
bien sûr, la revue du Macropode). Pour s’épanouir dans le monde des Show
Betta, il faut trouver sa voie pour être en
On peut aussi faire de l’élevage de Show accord avec soi-même et ses envies.
Betta d’autres manières, dénicher des Quelque soit votre style, accro à la
perles rares sur les concours ou sur le Net, sélection ou non, reproducteur ou non,
faire quelques reproductions, voire une amateur de Show Betta ou de forme
seule, s’émerveiller devant la diversité de naturelles, il y aura toujours une bière au
poissons obtenus, présenter ses poissons en frais pour vous sur nos rencontres et un
concours (ou pas) et repartir en quête d’un grand sourire pour vous accueillir. Ce qui
nouveau couple. compte, c’est la passion !
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 23
Anabas testudineus : un illustre inconnu
par Hugues Van Besien

On ne présente plus la perche grimpeuse,


Anabas testudineus, l’un des plus vieux
poissons à labyrinthe connus, dont le nom
de genre Anabas (Cloquet, 1816) a fourni
la racine servant à désigner toute la famille
(Anabantidae) et une sous-famille
(Anabantinae).
Pourtant, en dehors des voyageurs, rares
sont ceux qui l’ont déjà vu, rares sont ceux
qui l’ont maintenu, et encore plus rares
ceux qui l’ont reproduit. Au moment où
nous écrivons, deux ou trois personnes au
sein de l’IGL et de la CIL en possèdent, pas
plus, en particulier Nico Röhrs, que nous
remercions pour ses informations et ses
photos. Pourtant, l’anabas a été un poisson
d’aquarium très répandu à la fin du XIXe
siècle, en raison de sa robustesse, il
apparaît souvent dans les manuels d’avant
1914.

Description Anabas testudineus, gravure, au centre. DAY,


Francis. The fishes of India; being a natural
Nous ne referons pas ici le trajet history of the fishes known to inhabit the seas and
taxinomique compliqué d’Anabas au cours fresh waters of India, Burma and Ceylon. London,
de ses deux siècles d’existence scientifique. London :B. Quaritch,[1875]-1878.
On reconnaît aussi deux Channa, un Ctenops, un
Dans la littérature ancienne, le genre a eu Colisa et un Pseudophronemus.
une extension très importante. Il fut une
époque où les Ctenopoma (africains), par La différence entre les deux espèces est
exemple, y étaient rangés. De fait, par la souvent ignorée par les publications
forme extérieure, l’anatomie et les mœurs, aquariophiles et même scientifiques. L’aire
il y a des ressemblances évidentes. par de répartition est très vaste et ces poissons
exemple. Mais le genre Anabas est colonisent nombre de biotopes, l’espèce est
aujourd’hui exclusivement asiatique et par conséquent naturellement variable. De
compte officiellement deux espèces, A. plus, certains éléments de diagnose
testudineus (Bloch, 1792) et A. cobojius (hauteur du corps et présence d’une tache
(Hamilton, 1822) d’après fishbase. operculaire) sont « légers » et précisément
sujets à variation selon le milieu et l’âge,
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 24
de plus aucun type n’est conservé pour A. L’espèce vit dans toutes sortes de milieux,
testudineus « original ». Il y aurait aussi plutôt des eaux stagnantes de plaine, y
des différences dans le nombre de rayons compris des milieux pollués et anthropisés,
durs des nageoires. jusque dans des quasi-égouts à ciel ouvert
L’espèce est « couleur de fond gris - vert et des eaux quasi-saumâtres. Elle est
plus ou moins sombre, plus clair en dessous ubiquiste en Asie, consommée partout, et
du corps, point sombre à la partie avant de élevée en pisciculture. C’est un poisson
l’opercule, iris rouge doré. Les écailles sont bon marché et populaire. Surexploité et
grandes et régulières. 4 à 5 rangées victime de la dégradation générale des
d’écailles entre l’œil et le début de milieux, il est considéré comme vulnérable
l’opercule ». (1). La taille mentionnée est et fait l’objet de recherche en pisciculture
de l’ordre de 15 cm. Il existerait des formes (3). 16 000 tonnes ont été produites par les
xanthiques (de couleur orange, comme le piscicultures en Thaïlande en 2006 (Thai
poisson rouge). Les opercules sont épineux. Department of Fisheries).
Les anabas ont tendance à se répandre avec
Répartition et biotopes les piscicultures domestiques, pratiquée
L’aire de répartition est immense : une très dans des mares ou les rizières. En raison de
grande partie de l’Asie au Nord de la ligne leurs aptitudes amphibies, ils ont
de Wallace : Inde, Bengla-Desh, Pakistan, certainement un potentiel invasif. L’espèce
Asie du Sud-Est, Sri Lanka, centre et sud s’est brièvement établie aux Etats-Unis, et
de la Chine, Philippines. A. cobojius est a probablement envahi récemment la
associé au sous-continent indien. Nouvelle-Guinée.
Dans ces conditions, certaines populations
connaissent de fortes variations Biologie et maintenance
climatiques, journalières ou annuelles. Nico Les anabas sont des poissons robustes et
Röhrs a relevé un écart de température jour peu exigeants quant aux paramètres du
/ nuit de 13°C à 36°C à Haïnan, là où il a milieu et à la nourriture. Ils sont
capturé une partie de ses poissons. susceptibles d’héberger un nombre
impressionnant de parasites internes et
externes et il est préférable de soumettre les
importations à une quarantaine
médicamenteuse. Une fois acclimatée,
l’espèce est robuste et tolérante.
Les observations dans le milieu, dont celles
de Nico Röhrs (communication
personnelle), semblent indiquer qu’il s’agit
d’une espèce grégaire, à garder en groupe.
Coius [Anabas]. Gravure (détail) dans : Hamilton, Et ceci fonctionne sans aucun doute pour
Francis. An account of the fishes found in the river des poissons jeunes et / ou dans de grands
Ganges and its branches. Edinburgh & London, bacs – Nico garde un groupe de 6 adultes
1878 ... With a volume of plates in royal quarto. dans un 1000 litres entre 23 et 26°C, l’autre

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 25
groupe, ceux de Haïnan, dans un petit bac Nous n’avons pas d’indication sur le point
entre 19 et 22°C. de savoir si les parents dévorent œufs et
J’ai cependant observé chez un négociant, larves, mais c’est très possible étant donné
où ils sont restés très longtemps sans la stratégie de reproduction de ces poissons
trouver preneur, des phénomènes de qui ne s’ « investissent » pas dans les soins
territorialisation et de persécution dans un parentaux et privilégient le nombre d’œufs.
groupe d’adultes, et d’autres sources La meilleure méthode en aquarium semble
décrivent les adultes comme solitaires, de prélever les œufs et de les transférer
territoriaux et agressifs (3). dans de petits bacs d’une quinzaine de
Le labyrinthe de ces poissons est bien litres pour faciliter le nourrissage.
développé, pleinement fonctionnel et joue Dans la nature, la reproduction intervient à
un rôle important dans leur survie. A. l’occasion de la mousson, entre mars et
testudineus peut vivre plus longtemps (6 à octobre selon les régions (mai-juin en
10 heures) hors de l’eau dans une Inde). Les expériences piscicoles montrent
atmosphère humide que dans l’eau en étant qu’elle nécessite une température élevée
privé de la possibilité de remonter prendre (28.5 +/-2.2)(3). Elle n’est cependant pas
de l’air (6 à 8h)(2) ! Ce poisson est connu facile à obtenir en aquarium, ni en
pour se déplacer par voie terrestre d’un pisciculture, d’où les recherches sur une
point d’eau à un autre. stimulation hormonale et la mise en place
de fermes de naissance. La hausse de
Reproduction température ne suffit pas (6). La biologie
À l’âge adulte, les femelles ont davantage saisonnière de l’espèce indique qu’il faut
d’embonpoint, les mâles sont plus sombres chercher du côté d’une modification brutale
et leur nageoire anale est plus longue et et massive des paramètres du milieu : très
effilée. Leurs pectorales se modifient en certainement un apport massif d’eau neuve,
période de reproduction (durcissement des une hausse des températures. Il est
rayons). L’accouplement est un enlacement probable qu’un troisième facteur
incomplet. intervienne, des plus difficiles à recréer, la
Les œufs sont jaune doré et flottent pression atmosphérique. Surveillez vos
librement. Ils sont très nombreux, plusieurs Anabas les jours d’orage !
milliers et petits (moins de 1 mm). Il n’y a
ni construction de nid, ni soins parentaux.
L’éclosion intervient rapidement, au bout
de 10 à 20 heures (3)(4). Les larves
commencent à s’alimenter au bout de 48 à
92 heures (rotifères ou artémias). Au bout
de 8 jours, elles peuvent prendre des proies
sensiblement plus grosses et même des
granulés, et peuvent être nourries
exclusivement à la nourriture sèche au bout ci-dessus : L’anabas, d’après Bloch
de quinze jours.

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 26
Bibliographie

(1) Biological reviews of important Cambodian fish


species, based on fishbase 2004. Volume 2, Pangasius
larnaudii, Clarias batrachus, Cirrhinus microlepis,
Leptobarbus hoevenii, Thynnichthys thynnoides,
Trichogaster microlepis, Trichogaster pectoralis,
Anabas testudineus, Boesemania microlepis,
Oxyeleotris marmorata [Texte imprimé] / Leng Sy
Vann, Eric Baran, Chheng Phen,...[et al.] Penang,
Malysia : Worldfish Center : Phnom Penh, Cambodia,
2006 isbn
(2) Respiration in an Air-Breathing Fish, the Climbing Crédit photo :
Chinese academy of fishery science
Perch Anabas Testudineus : I. Oxygen Uptake and
Carbon Dioxide Release into Air and Water / 1. G.
M. HUGHES G. M. , SINGH B.N. in : Journal of
experimental biology October 1970 n° 53, pp265-280.
(3) Captive breeding of climbing perch Anabas
testudineus (Bloch, 1792) with Wova-FH for
conservation and aquaculture / Uttam Kumar Sarkar,
Prashant Kumar Deepak, Dhurendra Kapoor, et al. in:
Aquaculture Research, 2005, 36, pp.941-945
(4) Some aspects in early life stage of climbing perch,
Anabas testudineus larvae / T Amornsakun, W
Sriwatana, P Promkaew in: Songklanakarin J Sci
Technol (2005), Volume: 27, Suppl. 1, pp. 403-418
[en ligne] http://www.mendeley.com/research/some-
aspects-in-early-life-stage-of-climbing-perch-anabas-
testudineus-larvae/ Consulté le 5/12/2011
(5) (Anabas testudineus) in Thailand : PCR-RFLP
Analysis of Mitochondrial DNA to Differentiate
Populations of Climbing Perch / Syarif Hidayat ,
Wansuk Senanan [en ligne]
http://digital_collect.lib.buu.ac.th/journal/Science/v15
n2/87-98.pdf Consulté le 5/12/2011
(6) Studies on some aspects of reproduction of female
anabas testudineus / Jacob, Pius K. [en ligne],
http://hdl.handle.net/10603/1485, consulté le
5/12/2011
Anabas testudineus pêché à la ligne & vidange
d’un étang en Thaïlande (2007)
Crédit pohoto : Olivier Femenias

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 27
Stop’Actu

Bilan de la saison 2011 du Dijon 2012 ne sera pas !


challenge international. Paris nous voilà !
Par Cyril Ben Saïd Par Marc Maurin

-En Show Betta : C’est avec un peu de nostalgie que nous


Anthony Blanc (Bettahongthong) gagne à vous annonçons que notre rencontre
Baerenthal annuelle de Dijon n’aura pas lieu cette
Cyril Ben Saïd gagne à Dijon & Blois année.
Le classement général est remporté par En effet, fort de son succès le CRI (ahhrr
Cyril Ben Saïd pour les intimes) est complet pour toutes
les dates que nous avons demandées. Il
Challenge interclub restait une option, bien trop proche de l’été
SHOW BETTA + F.NAT que nous avons dû décliner. Ce n’est que
partie remise.
1: Sud Betta Club
6 éleveurs marquent 6925 pts. Mais, 2012 est aussi l’année des
nouveautés et le Paris Betta Club (PBC)
2: Paris Betta Club
nous propose d’accueillir la première
4 éleveurs marquent 2075 pts.
manche du Challenge International 2012
3: Auvergne Betta Club
les 13, 14 et15 avril 2012. Gageons que la
1 éleveur marque 850 pts.
capitale attirera son lot de Bettaphiles.
4: Betta Gang of Dijon:
2 éleveurs marquent 500 pts. Bloquez vos agendas.
5: Centre Laby Club:
1 éleveur marque 250 pts.
5: Betta Club Dauphinois:
1 éleveur marque 250 pts. *

* Rencontre du PBC
Les 13-14 et 15 avril 2012
La grange Sainte Geneviève,
à Rungis (94150)

Par Thierry Gaillard

Nous avons à notre disposition une salle


(une ancienne grange rénovée) de 230
mètres carré. Contenant entre autre un
rétro-projecteur et une cuisine. Comme on
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 28
a au PBC un membre restaurateur, il nous poissons. De 20h jusqu'à 02h00 du matin,
préparera des plats à réchauffer, ce qui repas et soirée à la façon CIL…
nous permettra de proposer des repas sur Dimanche 15 : jusqu'à 11h, les éleveurs
place, soir et midi, à des prix que j'espère peuvent récupérer leurs poissons. À partir
attractif. Nous avons l'autorisation de de 11h, et jusqu'à 14h, on prépare
garder la salle ouverte jusqu'à 2h du matin, l'exposition Betta splendens-forme
on fera donc des soirées à la façon CIL... naturelle-AFV ouverte toute l'après midi au
Nous sommes en train d'étudier et de public. Il y aura un stand TETRA, avec la
référencer les hôtels les moins chers à présence du représentant de l'IDF. Bourse
moins de 10 km de la salle. On proposera à aux poissons ouverte à tous pour l'achat
ceux qui le souhaitent que nous fassions jusqu'à 18h.
des réservations, ce qui permettra aux Contact : postmaster@pbclub.fr
personnes seules éventuellement d'avoir Thierry Gaillard : 06 63 36 39 69
des chambres à 2 lits, ce qui divise les frais. Le lien internet : pbclub.fr
Le lien du forum :
Emploi du temps : http://www.pbclub.fr/forum "Au sujet du
Vendredi 13 : l'après midi, exposition Betta show 2012"
splendens, formes naturelles et AFV,
réservée aux écoles de la ville. En fin
d'après-midi, visite guidée pour les mal Nouveaux adhérents :
entendant, avec une traductrice du langage
des signes pour faire la visite. À compter MICHEL Bruno CIL 508
de 19h, accueil des éleveurs, et réception 87 rue principale Eich
des poissons pour le concours du samedi 57430 SARRALBE
matin. Repas possible sur place. Il sera 03 87 97 92 29
possible de rester jusqu'à 2 heures du matin michelbrunoeich@yahoo.fr
pour les plus bavards.
MAGNERON Anne CIL 514
Samedi 14 : le matin, jugement du
4 Grande rue Poulgroix
concours. La salle étant réservée aux juges,
56240 INGUINIEL
nous proposons une visite guidée par un
personnel de la ville, de l'aqueduc de 02 97 80 40 36
Rungis, partie en temps normal fermée au bobelanig@yahoo.fr
public. À 11h30, apéritif PBC pour les
éleveurs et les membres du PBC, présence FOURNIER Edith CIL 504
de la mairie (dont le maire). Repas possible Grand RUE
sur place à 12h30. En attendant les résultats CH-ORNY
du concours aux environs de 17h, nous 41 (0) 218 66 18 78
proposerons des animations (conférence ou
débat ou simplement table, chaise et café FERMON Yves CIL 512
pour les discussions entre éleveurs, etc.). 18 rue Jean Richepin
Vers 19h à 20h, les éleveurs désireux de 91120 PALAISEAU
partir tout de suite pourront récupérer leurs 06 25 95 89 12
tropic91@mac.com
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 29
EMERIC Max CIL 510 2012
61 Chemin de Vignac
33360 CARIGNAN DE BORDEAUX
une nouvelle année qui
05 56 20 94 28 commence
maxoutroll@hotmail.fr Par Michel Dantec

BAILLE Charles-Maxime CIL515


Le Roucal Carnazac Exit 2011, vive 2012 !
46300 PAYRIGNAC Cette année passée nous a apporté
05 65 37 41 44 beaucoup d’émotions. La rencontre de
06 79 90 55 58 Baerenthal, la mise en place de notre
charly46@hotmail.fr application Osphroclic, ont été les points
principaux.
AUDET Eric CIL 498 Mais c’est sans compter nos rencontres
14 Chemin du parc amicales de Dijon et de Blois et toutes les
91630 LEUDEVILLE activités locales que chacun s’est efforcé de
01 69 14 80 70 mener à bien. Je tiens à vous remercier
audet@aliceadsl.fr pour votre implication, votre participation,
vos efforts, pour faire en sorte que tout se
Nouvelles coordonnées : passe bien dans le plus grand respect des
uns et des autres.
RUBIN Erika CIL Comme vous le savez, Dijon n’aura pas
86 route de Dijon Cidex 08 lieu, mais gageons que toutes les autres
21910 SAULON LA RUE manifestations seront à la hauteur de votre
attente grâce au travail des organisateurs.
Votre cotisation 2012 Dès ce mois de janvier, le travail de Jérôme
Par Michel Dantec Cardot avec la clé du genre Betta voit une
suite : sa version anglaise !
Elle est gérée par Osphroclic, en lien direct Et n’oublions pas que sans nos partenaires
avec la liste de maintenance. En ce début publicitaires, nous n’aurions pas réalisé ce
d’année, le fichier adhérent a été remis à qui a été fait ! Je les remercie pour leur
zéro pour enregistrer les nouvelles soutien.
cotisations, bloquant ainsi votre accès à la Que l’année 2012 vous soit douce et
liste de maintenance. heureuse, avec de belles réussites
Nous nous excusons pour ce désagrément aquariophiles, certes, mais personnelles
passager. aussi…
Bien cordialement à tous (toutes) !
*
*
La rédaction recherche un (une)
traducteur (trice) italien / français. Merci
de prendre contact avec Sylvain Mathieu.
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 30
Une nouvelle espèce de Badis : Badis singenensis
(Geetakumarie & & Kadu, 2011)

(Sylvain Mathieu & Hugues van Besien)

En 2008-2009, quelques spécimens de « Badis singenensis, a new fish species


Badis d’une espèce non décrite ont été (Teleostei : Badidae) from Singen river,
collectés dans la rivière Singen, faisant Aruchanal Pradesh, northeastern India. »
parti du bassin hydrographique du in : Journal of Threatened Taxa |
Brahmapoutre, dans l’état de l’Arunachal www.threatenedtaxa.org | September 2011 |
Predesh (Inde). C’est le seul endroit où 3(9): 2085–2089.
cette espèce est attestée jusqu’ici. Il s’agit La nouvelle espèce se caractérise par la
d’une région montagneuse. présence d’une barre noire à la base de
l’opercule et de trois points noirs à la base
de la nageoire dorsale, le premier derrière
le troisième rayon épineux, le second
derrière le sixième rayon épineux et le
troisième derrière les 5e et 6e rayons mous,
qui permet de le distinguer de B.
assamensis et B. blosyrus.
Un débat animé a eu lieu début décembre
sur le forum de l’IGL dont il ressort (Stefan
Ce poisson vient d’être décrit (septembre van de Woort) qu’il est prématuré de
2011) par des zoologistes indiens, K. considérer que les poissons importés sous
Geetakumarie et Kento Kadu, dans la désignation Badis sp. « Buxar »
l’article : appartiennent à cette espèce, qui du reste ne
vient probablement pas de la région de
Buxar, à 600 km du lieu de collecte de B.
singenensis, mais du parc national de Buxa,
à la frontière du Bhoutan.

Zone de collecte
Parc national « Buxa »
Ville de Buxar

__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 31
Vers un futur Hors Série ?
Brève scientifique :
Channa gachua
au Sri Lanka Vous aimez les espèces du genre
Par Hugues Van Besien Badis spp. et Dario spp. ?

Un article assez ancien (1991) sur lequel Alors, vous allez être heureux !
nous avons mis la main récemment, offre
un aperçu trop rare sur les conditions de vie
d’une de nos espèces en milieu naturel, en Sylvain Mathieu nous prépare un
l’occurrence Channa gachua au Sri Lanka : hors série qui verra le jour dans
Silva, K. H. G. M. - Population ecology of quelques mois….
the paddy field-dwelling fish Channa
gachua (Günther) (Perciformes,
Encore un peu de patience pour
Channidae) in Sri Lanka. In: Journal of
Fish Biology, April 1991, Vol. 38, n°4, tout connaître sur ces poissons, y
pp.497-508. compris les petits nouveaux…
L’auteur a observé pendant deux ans la
population de Channa gachua d’un petit
canal d’irrigation alimentant une rizière en
procédant à des captures échantillonnées
tous les mois. Il a mis en évidence une
densité de poissons relativement
importante, quasi-aquariophile (entre 0.34
to 0.95 animaux au m²), une corrélation
positive entre cette densité et les pluies, et
un léger surnombre de femelles. La
reproduction a lieu toute l’année avec
toutefois un pic pendant les périodes Dario Dario - Photo : Eric Gasser
pluvieuses de mai à juillet et d’octobre à
décembre. Les poissons commencent à se
reproduire quand ils atteignent une taille
d’environ 10 cm, vers l’âge de 20 mois,
soit, comme nous l’observons aussi en
aquarium, avant d’avoir atteint leur taille
adulte. La longévité des poissons a été
estimée à un peu plus de six ans, mais 99%
des individus vivent moins de trois ans.

*
Badis badis – Photo : Delphine Renaud
__________________________________________________________________________________________
Le Macropode Page 32

Vous aimerez peut-être aussi