Vous êtes sur la page 1sur 67

4.1.

Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

REPUBLIQUE DU BENIN

MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE


L’ADMINISTRATION ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

DEPARTEMENT DU MONO

COMMUNES DE LOKOSSA ET D’ATHIEME

PROJET D’APPUI A LA GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN


EAU LOCALES (PAGIREL)

43

REFERENCE DE PUBLICATION : PAG An2/08-10

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 1
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

DOSSIER D’APPEL D’OFFRES POUR LA REALISATION DE SIX (06)


FORAGES POSITIFS DANS LES COMMUNES DE LOKOSSA ET
D’ATHIEME

MAITRES D’OUVRAGE: Communes de LOKOSSA et d’ATHIEME

STRUCTURES DE CONSEILS: PROTOS-Bénin et SNV-Bénin

FINANCEMENT : COMMISSION EUROPEENNE/PROTOS


43

novembre 2008

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 2
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

SOMMAIRE

1. L’AVIS D’APPEL D’OFFRES

2. LE PRÉSENT RÈGLEMENT PARTICULIER D’APPEL D’OFFRES (RPAO)

3. CAHIER DES CONDITIONS ADMINISTRATIVES GÉNÉRALES (CCAG)

4. MODÈLE DE CONTRAT

5. CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES (CPT)

43
6. CADRE DU BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES ET DU DEVIS ESTIMATIF

7. ANNEXES

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 3
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

1. AVIS D’APPEL D’OFFRES


1. Référence de la publication
PAG An2/08-10

2. Procédure
Appel d’Offres ouvert local

3. Programme
Projet d’Appui à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau Locales par abréviation PAGIREL

4. Financement
Commission Européenne (75 %), PROTOS (25%).

5. Pouvoir adjudicateur
Les pouvoirs adjudicateurs, sont les communes de Lokossa et d’Athiémé en qualité de maîtres
d’ouvrage.

Lokossa BP : Tél. :

Athiémé BP : Tél. :

SPÉCIFICATIONS DU MARCHÉ

6. Objet du marché
Marché de travaux

7. Description du marché
Réalisation de (06) forages positifs dans les Communes de Lokossa et d’Athiémé dans le
Département du Mono.

Liste des localités concernées par les travaux: 43

COMMUNES ARRONDISSEMENTS VILLAGES/VILLES LIEUX SPECIFIQUES

LOKOSSA TCHICOME KINDJI


LOKOSSA
LOKOSSA ADJACOMEY ZONE PRISON CIVILE
LOKOSSA FONGBA AGADJI
ATHIEME AGNIWEDJI AGNIWEDJI CENTRE
ATHIEME ATCHANOU HOKPAME HOKPAME CENTRE

DEDEKPOE DEVEME TOBOKONDJI

CONDITIONS DE PARTICIPATION
Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale
Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 4
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

8. Eligibilité
La participation au marché est ouverte à toutes les personnes morales (entreprises), spécialisées
dans le domaine de réalisation de forages en République du Bénin ou ailleurs.

9. Candidature
Toute personne morale éligible peut soumettre sa candidature.
La participation d'une personne morale inéligible entraînera l'élimination automatique de la
candidature concernée.

10. Nombre de candidatures

Le marché étant constitué en un lot unique, une personne morale ne peut soumettre plus d'une
candidature.

11. Comment obtenir le dossier d’appel d’offres ?

Le dossier d’appel d’offres peut être obtenu à partir du vendredi 14 novembre 2008 à la Direction des
Services Financiers de la mairie de Lokossa ou au Service financier de la mairie d’Athiémé moyennant
le paiement d’une somme non remboursable de vingt cinq mille (25 000) FRANCS CFA.

12. Clauses d'exclusion


Un certain nombre de documents administratifs devront être produits dans l’offre technique.

13. Critères de sélection et d’attribution

Le marché sera attribué au soumissionnaire qui a soumis une offre :


 qui est conforme aux prescriptions de forme et aux règles d’éligibilité ;
 qui satisfait aux prescriptions techniques minimales stipulées dans le dossier d’appel d’offres ;
43
 qui correspond à l’offre économiquement la plus avantageuse c’est-à-dire l’offre la moins chère
jugée «techniquement acceptable» à l’issue de l’évaluation technique ;
 et dont la proposition financière ne dépasse pas le budget alloué.

14. Date et heure limites de remise des soumissions

Le jeudi 04 décembre 2008 à 18 heures 00.


Toute soumission reçue après la date et l’heure limites sera écartée.

15. Lieu et modalité d’envoi des soumissions


Les offres doivent être déposées auprès de la Direction des Services Techniques de la mairie de
Lokossa ou auprès du Service Technique de la mairie d’Athiémé.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 5
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

2. REGLEMENT PARTICULIER DE L'APPEL D'OFFRES (RPAO)

A. GÉNÉRALITÉS

Article 1 Objet de l’appel d’offres

Dans le cadre de l’exécution du Projet d’Appui à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau Locales
(PAGIREL) dans le Département du Mono, mis en œuvre par les Communes de Lokossa et d’Athiémé
en collaboration avec la SNV/ Bénin et PROTOS–Bénin, il est prévu la réalisation de quelques points
d’eau pour l’alimentation en eau potable au profit des communautés villageoises.

A cet effet, les Maîtres d’Ouvrage (les Communes de Lokossa et d’Athiémé) invitent par le présent
Appel d’Offres les Entreprises intéressées à soumettre une proposition technique et financière sous
pli fermé pour les travaux inscrits en objet. La meilleure proposition pourra servir de base à de
futures négociations, dans la perspective finale d’un contrat entre la firme dont elle émane et les
Maîtres d’ouvrage.

Les travaux ne comprennent qu’un seul lot.

Les localités concernées sont mentionnées dans les tableaux suivants :

Tableau 1 : Liste des localités concernées.

COMMUNES ARRONDISSEMENTS VILLAGES/VILLES HAMEAUX

LOKOSSA TCHICOME KINDJI

LOKOSSA LOKOSSA ADJACOMEY ZONE PRISON CIVILE


43
LOKOSSA FONGBA AGADJI

ATHIEME AGNIWEDJI AGNIWEDJI CENTRE

ATHIEME ATCHANOU HOKPAME HOKPAME CENTRE

DEDEKPOE DEVEME TOBOKONDJI

Le délai d’exécution des travaux est fixé à sept (07) semaines.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 6
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Le présent Règlement Particulier d'Appel d'Offres - RPAO - a pour objet de fournir aux
soumissionnaires toutes les informations nécessaires relatives à la préparation et à l'évaluation de
leurs offres ainsi qu’à la passation du Contrat.
Article 2 Conditions générales – Eligibilité – Participation à la soumission

L’appel d’offres est ouvert à toutes les entreprises établies en République du Bénin et ressortissant
d’un pays éligible, spécialisées dans la réalisation des forages. Les soumissionnaires doivent joindre à
leur offre les pièces citées à l’article 6 du présent appel d’offres.
Tous les coûts engagés par le soumissionnaire pour la préparation de son offre sont à sa charge. Le
soumissionnaire est réputé avoir visité le site des chantiers et ses environs et avoir une parfaite
connaissance de l’état des lieux, de la nature des travaux à réaliser avec leurs sujétions.
Les Maîtres d’ouvrage se réservent le droit de ne pas donner suite au présent appel d’offres.

B. DOCUMENTS DE L’APPEL D’OFFRES

Article 3 Constitution du dossier d’appel d’offres

Le dossier d’appel d’offres comprend :


Pièce N° 1 : L’avis d’Appel d’Offres
Pièce N° 2 : Le présent Règlement Particulier d’Appel d’Offres (RPAO)
Pièce N° 3 : Cahier des Conditions Administratives Générales (CCAG)
Pièce N° 4 : Modèle de contrat
Pièce N° 5 : Cahier des Prescriptions Techniques (CPT)
Pièce N° 6 : Cadre du Bordereau des Prix Unitaires et du Devis Estimatif

Pièce N° 7 : ANNEXES


Le soumissionnaire est réputé par le fait de soumissionner avoir pris connaissance de tous les
documents du dossier d’appel d’offre.
43
Le dossier est remis aux Entreprises qui le demandent, contre paiement d’une somme non
remboursable de vingt cinq mille (25 000) francs CFA.

Quant aux questions écrites posées par un soumissionnaire, elles doivent être adressées à :
Messieurs les Maires de Lokossa et d’Athiémé par courrier envoyé aux adresses mentionnées dans
l’avis d’appel d’offre et reçu au minimum deux semaines avant la date limite de remise des offres. Les
réponses aux questions seront diffusées à toutes les Entreprises ayant acheté le dossier d’appel
d’offres.

Article 4 Amendements

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 7
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les Maîtres d’ouvrage se réservent le droit d’apporter, à tout moment, avant la date de remise des
offres, des additifs qui feront partie intégrante du dossier d’appel d’offres.
De même, il pourra décider à tout moment du report de la date de remise des offres.

C. PREPARATION DES OFFRES

Article 5 Langue utilisée

Les offres et tout autre document en rapport avec les offres devront être rédigés en français.

Article 6 Documents composant l’offre du soumissionnaire

L'offre, composée d'une offre technique et d'une offre financière, doit comprendre les
renseignements suivants :

 Offre Technique

L’enveloppe portant la mention «Offre Technique» devra contenir les pièces suivantes :

Une courte présentation du soumissionnaire et l'ensemble des éléments prouvant que le


soumissionnaire est en règle vis-à-vis de la législation de son pays d’origine.

Il doit produire :

1. Un extrait de registre de commerce (original ou photocopie légalisée) ;


2. Une attestation de non-faillite datant de moins de trois (03) mois (original ou photocopie
légalisée) à la date du dépôt des offres ;
3. L’original de l’Attestation de la CNSS prouvant que le soumissionnaire est à jour vis-à-vis de la
Caisse Nationale de la Sécurité Sociale jusqu’au dernier trimestre échu de la date de dépôt des
offres ; 43
4. L’original de l’attestation des impôts prouvant que le soumissionnaire est à jour vis-à-vis du fisc
jusqu’aux derniers termes échus à la date de dépôt des offres et portant la mention «À jour vis-à-
vis du fisc à la date de signature». Cette attestation doit être claire et lisible ;
5. Les photocopies légalisées des extraits de bilans indiquant les chiffres d’affaire des trois
dernières années de l’entreprise ;
6. Une note méthodologique sur le mode d'exécution et l'organisation des travaux, comportant
une proposition de planning sous forme de diagramme à barres relatif au programme des
travaux, avec l'indication détaillée des différentes tâches et postes de travaux ;
7. La composition de l'équipe que le soumissionnaire propose de mettre en place par type de
fonctions et d’activités, la durée d'intervention avec les curricula vitæ des membres et de la
personne responsable au siège, vis-à-vis du Maître d’ouvrage de la bonne exécution du Contrat.
Les curricula vitæ seront paraphés à chaque page et signés à la dernière page par chacun des
intéressés pour attester de leur disponibilité accompagnés des copies légalisées des diplômes ;

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 8
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

8. Les listes du personnel affecté aux différentes tâches et du matériel prévu pour l’exécution du
Contrat par le soumissionnaire ;
9. Une liste des matériaux et produits manufacturés entrant dans l'exécution des travaux du
contrat ;
10. Les références techniques du soumissionnaire appuyées d'attestations de bonne fin d'exécution,
délivrées par les Maîtres d'ouvrages ;
11. Le chronogramme d'exécution du contrat par le soumissionnaire faisant apparaître le calendrier
de la remise des rapports et des séances de concertation avec le Maître d’ouvrage ;
12. Tous commentaires ou suggestions sur le Mémoire descriptif, plans et schémas ;
13. Une copie du reçu d’achat du dossier d’appel d’offres.

Les pièces suivantes sont obligatoires : pièces 1., 2., 3., 4. et 5.  L’absence ou la non validité de l’une
de ces pièces est éliminatoire.

Toute photocopie (légalisée ou non) de l’attestation de la CNSS et des impôts dans l’offre originale
est rejetée. Seulement les originaux des attestations sont recevables.

Les soumissionnaires étrangers devront produire les attestations des impôts et de la prévoyance
sociale de leurs pays d’origine. Ceux qui ont déjà travaillé une fois au Bénin, doivent produire en plus
des attestations des impôts et de la prévoyance sociale de leur pays d’origine celles relatives aux
impôts et à la CNSS du Bénin.

 Offre Financière

L’enveloppe scellée portant la mention «Offre Financière» devra contenir les pièces suivantes :
a) La soumission conformément au modèle en Annexe du présent dossier d’appel d’offres, ainsi
que la Déclaration sur honneur qui en fait partie intégrante ; les deux documents datés, signés
et cachetés par le soumissionnaire ;
b) Le bordereau des prix unitaires et le devis estimatif dûment remplis, datés, cachetés et signés.

À l’ouverture des plis, la présence effective de tous les documents constitutifs de l’offre financière 43
doit être vérifiée en présence des soumissionnaires qui le désirent.
Toutes les pièces ci-dessus énumérées sont obligatoires. L'absence ou la non validité de l'une de ces
pièces est éliminatoire.
En cas d’adjudication, le soumissionnaire désirant recevoir une avance de démarrage devra la
cautionner à 100%. Cette avance de démarrage sera égale à 30% du montant du Contrat.

Article 7 Prix de l’Offre – Monnaie de l’offre – Monnaie de règlement

La proposition financière doit indiquer les coûts qui couvriront l’ensemble des travaux décrits à
l’article 1 (Objet de l’appel d’offres). Elle doit prendre en compte l’assujettissement à l’impôt et le
coût des assurances de quelque nature que ce soit.
Les coûts seront libellés en Francs CFA.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 9
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Le montant total de l’offre de chaque soumissionnaire doit être établi en hors taxes (HT).
Les règlements effectués au titre du Contrat de travaux seront en Francs CFA.

Article 8 Durée de validité de l’offre

Les offres resteront valides pour une durée de 90 jours calendaires à compter de la date limite de
leur remise, période durant laquelle les soumissionnaires ne seront pas autorisés à modifier ni
l'équipe des intervenants ni le prix mentionné dans leurs propositions.
Les Maîtres d’ouvrage se réservent la possibilité de demander aux soumissionnaires, avant la date
limite de validité des offres, de prolonger la période de validité de l'offre d'une durée qui en tout état
de cause ne dépassera pas trente (30) jours calendaires.
La demande et les réponses des soumissionnaires seront faites par lettre ou par télégramme. Un
soumissionnaire peut refuser de se conformer. Le soumissionnaire acceptant la demande de
prolongation ne peut, en aucun cas, être autorisé à modifier son offre.

Article 9 Nombre d’exemplaires – Format de l’Offre

L’offre doit être remise en quatre (04) exemplaires dont un (01) original et trois (03) copies. Chaque
exemplaire comprendra obligatoirement les documents et pièces prévus à l’Article 6 – “Documents
composant l’offre du soumissionnaire”, marqués «Original» ou «Copie». Les pièces demandées
doivent correspondre exactement aux modèles des Annexes.
Les offres ne comporteront ni altérations, suppressions ou additions, hormis celles qui seraient
conformes aux instructions des Maîtres d’ouvrage, ou qui seraient rendues nécessaires pour corriger
des erreurs qui seraient le fait même du soumissionnaire, auquel cas ces corrections devront être
certifiées par le paraphe du signataire de l’offre.

D. REMISE DES OFFRES


43
Article 10 Présentation des offres - Date limite de remise des offres

Les soumissionnaires devront soumettre les offres techniques et financières, chacune en quatre (4)
exemplaires reliés, un (1) original et trois (3) copies, identifiés comme tels dans deux enveloppes
séparées et cachetées, clairement libellées «OFFRE TECHNIQUE», «OFFRE FINANCIERE».
Les offres techniques n’incluront aucun élément de prix ou autre donnée financière.
Ces offres seront contenues dans une autre enveloppe dûment fermée, sans aucun élément
extérieur d’identification, et envoyées à l’adresse suivante :

Communes de LOKOSSA et d’ATHIEME


BP : 138 LOKOSSA
RÉPUBLIQUE DU BÉNIN

«Projet d’Appui à la Gestion Intégrée des Ressources en Eau Locales (PAGIREL)»

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 10
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

«Appel d’offres  pour la réalisation de six (06) forages positifs dans les Communes de LOKOSSA et
d’ATHIEME»
«À n'ouvrir qu'en séance de dépouillement».

Si l’offre est expédiée à partir de l’étranger, la mention du nom et de l’adresse de l’expéditeur est
autorisée sur l’enveloppe extérieure.

L’offre doit être remise ou déposée à l’adresse ci-dessus mentionnée sur l’enveloppe extérieure,
impérativement avant le jeudi 04 décembre 2008 à 18 H précises.
Toute offre reçue après la date et l’heure limites ne sera pas ouverte et sera retournée au
soumissionnaire.

Article 11 Modifications, substitution et retrait des offres

Le soumissionnaire ne peut modifier ou retirer son offre après l'avoir remise aux Communes.

E. OUVERTURE DES OFFRES – EVALUATION DES OFFRES

Article 12 Eclaircissements à apporter aux offres

Les Maîtres d’ouvrage peuvent demander à tout soumissionnaire de préciser tel point de son offre,
aux fins de l'évaluation. La demande d'éclaircissement et la réponse du soumissionnaire doivent être
faites par écrit. Une demande d'éclaircissement n'autorise pas le soumissionnaire à modifier la
teneur ou le prix de son offre après l'ouverture, autrement que dans le cas d'erreurs arithmétiques.

Article 13 Examen et acceptation des offres

Les Maîtres d’ouvrage vérifieront si les offres sont dûment signées, conformes, c’est-à-dire si elles
répondent à tous les termes, conditions et spécifications du dossier d’appel d’offres, si elles ne 43
présentent pas avec ceux-ci des différences et si elles ne comprennent pas des réserves.
Une offre qui n’est pas conforme est rejetée, et ne pourra être rendue conforme par suppression des
différences ou des réserves.

Article 14 Correction des erreurs

Les Maîtres d’ouvrage vérifieront les calculs des offres financières, rectifieront éventuellement les
erreurs ou omissions arithmétiques.
Les montants des offres seront vérifiés et corrigés selon la procédure chronologique suivante :
a) Vérification du bordereau des prix unitaires
En cas de contradiction entre les montants des prix exprimés en chiffres et en lettres, les
montants en lettres prévaudront et feront foi.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 11
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

b) Cohérence entre le bordereau des prix unitaires et le devis estimatif


En cas de contradiction entre les montants des prix unitaires du bordereau des prix unitaires et les
montants des prix unitaires du devis estimatif, les montants des prix unitaires du bordereau des
prix unitaires prévaudront.
c) Vérification du devis estimatif
En cas de différence entre le produit d'un prix unitaire par la quantité du poste correspondant du
devis estimatif et le montant indiqué dans le devis estimatif de l'offre pour le même poste, le
produit obtenu à partir du prix unitaire du bordereau des prix unitaires prévaudra.

Article 15 Évaluation et comparaison des offres

L'appréciation des offres se fera en trois phases distinctes qui sont :


Phase 1 : Vérification de la validité des pièces administratives exigées dans le RPAO.
Phase 2 : Évaluation des offres techniques
Phase 3 : Évaluation des offres financières

Les Maîtres d’ouvrage n'évalueront et ne compareront que les offres qui ont été reconnues
conformes aux dispositions du RPAO.
L'évaluation technique sera effectuée avant l'ouverture et la comparaison des offres financières,
conformément la grille suivante.

GRILLE D’ANALYSE DES OFFRES TECHNIQUES

Notes maximales

Présentation des offres 5 pts


Sécurité sur les chantiers 5 pts
Méthodologie – Organisation – Planning 25 pts
43
Expériences de l’entreprise dans le domaine 25 pts
Qualification, compétence du personnel proposé 25 pts
Matériel, Matériaux 15 pts
Total notes offres techniques 100

Seront jugées acceptables pour la phase suivante, les offres techniques ayant obtenu une note
technique supérieure ou égale à 80 points sur 100.
Les offres n’ayant pas obtenu une Note Technique supérieure ou égale à 80 points seront rejetées et
les offres financières correspondantes ne sont pas ouvertes.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 12
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

F. NEGOCIATIONS - ATTRIBUTION DU CONTRAT

Article 16 Rejet de toutes les offres

Les Maîtres d’ouvrage se réservent le droit de ne retenir aucune des entreprises ayant soumis des
offres, sans encourir de responsabilité à l’égard du ou des soumissionnaires affectés.
Les Maîtres d’ouvrage se réservent le droit de lancer ultérieurement un nouvel appel d'offres.

Article 17 Négociations

Avant l’expiration de la période de validité des propositions, les Maîtres d’ouvrage notifieront à
l’Entreprise ayant remis la proposition la mieux classée, par lettre recommandée, télégramme, télex
ou télécopie, que sa proposition a été retenue, en l’invitant à négocier le Contrat.
L’objectif est de parvenir à un accord sur tous les points et de parapher un projet de contrat au plus
tard à la conclusion de ces négociations.
Les négociations débutent par l’examen de la proposition technique, de la méthode proposée (plan
de travail) de la dotation en personnel / matériel et des suggestions que le consultant a pu faire pour
améliorer le mandat. Un accord est ensuite conclu sur les termes définitifs du mandat, la dotation en
personnel, les diagrammes à barres qui doivent indiquer les activités, le personnel, les périodes
passées sur le terrain et au siège et tout ce qui a trait à la logistique et à l’établissement des rapports.
Il faut veiller tout particulièrement à optimiser les prestations que l’entreprise est tenue d’assurer,
dans les limites du budget disponible.
Les modifications convenues doivent ensuite se refléter dans la proposition financière, à partir des
taux unitaires proposés.
Les négociations doivent s’achever par l’examen du projet de contrat. Les Maîtres d’ouvrage et
l’entreprise doivent arrêter définitivement les termes du contrat pour conclure les négociations. Si
celles-ci échouent, les Maîtres d’ouvrage inviteront l’entreprise dont la proposition a été classée en
second à négocier le contrat.

43
Article 18 Attribution du marché

Le contrat est attribué une fois menées à bien les négociations avec l’Entreprise retenue. Les Maîtres
d’ouvrage notifieront, dans un délai de 5 jours ouvrables, à chacun des autres soumissionnaires que
son offre n'a pas été retenue.
Le délai contractuel commencera à courir deux (02) semaines après la signature du contrat.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 13
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

3. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES GENERALES (CCAG)

CONDITIONS GÉNÉRALES

1. DÉFINITIONS

Les précisions suivantes sont apportées aux termes dans le présent marché :
a. «Droit applicable», les lois et autres textes ayant force de loi au Bénin, au fur et à mesure de
leur publication et de leur mise en vigueur.
b. «Maître d’Ouvrage », la partie indiquée dans le Contrat pour le compte de laquelle les travaux
sont exécutés, les ayants droit du Maître d’ouvrage et ses cessionnaires autorisés.
c. «Bureau d’Études», la partie nommée dans le Contrat qui par sa compétence technique, est
chargé par le Maître d’ouvrage de diriger et de contrôler l’exécution des travaux et de proposer
leur réception et leur règlement. Il sera chargé entre autre et à cet effet :
- de la vérification du site d’implantation des ouvrages sur le terrain ;
- de la réception technique du matériel, des équipements et de la vérification de leur
conformité avec l’offre ;
- de la réception technique quantitative et qualitative des matériaux ;
- de la décision de poursuivre ou d’arrêter les travaux en conformité avec le CPT ;
- de veiller à ce que l'Entrepreneur respecte la sécurité dans les chantiers ;
- de l’établissement des attachements des travaux contradictoirement avec
l’Entrepreneur ;
- de la vérification et l’attestation de l’exactitude des décomptes de l’Entrepreneur ;
- de la surveillance de la fourniture et montage des équipements électromécaniques
de pompage, de la fourniture et pose des canalisations et accessoires et de la construction des
ouvrages de génie civil, en conformité avec les techniques décrites dans le CPT ;
- du contrôle de la qualité de l’eau ;
- des visites et essais préalables aux réceptions provisoires et définitives des travaux ;
- de l’accompagnement du Maître d’Ouvrage pour les réceptions provisoires et 43
définitives des ouvrages.
d. «L’Entrepreneur» désigne la personne morale dont l’offre a été acceptée par les Maîtres
d’ouvrage et chargée de l'exécution des travaux.
e. «Site» désigne l’ensemble des terrains sur lesquels seront réalisés les travaux et les ouvrages
ainsi que l’ensemble des terrains nécessaires aux installations de chantier et comprenant les voies
d’accès ainsi que tous autres lieux spécifiquement désignés dans le Contrat.
f. «Contrat», les Conditions comprenant la Soumission, le Cahier des Conditions Administratives
Générales (CCAG), le CPT, le Cadre du Bordereau des Prix Unitaires et Devis Estimatif.

Sont également réputés faire partie intégrante du présent contrat les documents suivants : la
Proposition Technique et la Proposition Financière de l’Entrepreneur.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 14
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

2. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

2.1 Langue et Droit applicable au Contrat


La langue utilisée dans le cadre du présent Contrat est le français. La législation en vigueur en
République du Bénin est la seule applicable au présent marché.
L'Entrepreneur devra se conformer à toutes les lois ou tous règlements nationaux et applicables à
ses activités. Il garantit au Maître d'ouvrage contre toutes les pénalités ou responsabilité résultant
d'une infraction à ces lois ou règlements.

2.2 Impôts et taxes


Les prix unitaires ainsi que le montant du présent contrat s’entendent Hors Taxes (HT). Le marché
issu du présent appel d’offres sera enregistré à la recette auxiliaire des impôts des Communes.

3. CESSION ET SOUS-TRAITANCE

Toute sous-traitance qui n'est pas décrite dans l'offre de l'Entrepreneur doit recevoir l'approbation
préalable des Maîtres d’ouvrage.

À l'appui de sa demande, l'Entrepreneur précisera :


- la nature des prestations dont la sous-traitance est envisagée ;
- le nom, la raison ou la dénomination sociale, l'adresse, la qualification, les attestations
d'assurances et les références des travaux du sous-traitant proposé.
L'autorisation de sous-traiter ne diminue en rien les obligations de l'Entrepreneur titulaire du
Contrat, lequel demeure responsable de la totalité de l'exécution du dit marché vis-à-vis des Maîtres
d'ouvrage.
L'Entrepreneur fait son affaire du règlement de ses sous-traitants, sous réserve d'aucune défaillance
de sa part. En cas de défaillance de l'Entrepreneur ou d’un de ses éventuels sous-traitants, les
43
Maîtres d'ouvrage se réservent le droit de le remplacer sans recours possible.

4. DOCUMENTS CONTRACTUELS

4.1 Pièces constitutives du Contrat – Ordre de priorité


L'ensemble des documents énumérés ci-dessous, dont l'Entrepreneur assure avoir pris connaissance,
constitue le Contrat et ses conditions :
- la soumission
- le présent Cahier de Conditions Administratives Générales (CCAG)
- le Cahier des Prescriptions Techniques (CPT)
- le Bordereau des Prix Unitaires (BPU) et Devis Estimatif (DE)

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 15
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

En cas de discordance entre les pièces contractuelles et constitutives du marché, ces pièces
prévalent dans l'ordre où elles sont énumérées ci-dessus.

4.2 Établissement et remise des documents


Outre les pièces telles que cautions, polices d'assurances, dont les modalités de remise sont définies
par ailleurs, l'Entrepreneur doit fournir les documents suivants :

À la notification de l’approbation du marché :

Dans un délai d’une (01) semaine et conformément à l’offre :


- Une note descriptive et les plans des installations de chantiers.
- La liste du matériel par chantier, son âge et sa capacité.
- Le choix des moyens de protection, moyens de premiers soins (les explications concernant
les dispositions pour la protection du travail s'étendent à sa signalisation, les échafaudages, les
distances de sécurité pour les lignes électriques aériennes, etc.).
- Le planning détaillé des approvisionnements, ainsi que de l'exécution des travaux faisant
ressortir l'achèvement de chaque tâche, ouvrage ou partie d'ouvrage dans les délais partiels et
totaux fixés par le planning général.
- L'organigramme du personnel principal de l'Entrepreneur (cadres, chefs d'équipe).

Pendant l'exécution du chantier et au fur et à mesure de l'avancement des travaux :


- Chaque semaine l'Entrepreneur soumettra au Bureau d’Etudes le planning mis à jour ainsi
qu'un programme détaillé des travaux prévus dans la semaine suivante.
- Tous les travaux seront clairement déterminés : le lieu, l'ouvrage ou la partie d'ouvrage, la
tâche spécifique et la date de réalisation.
- Des modifications importantes au planning sont soumises à l'accord du Bureau d'Etudes. Entre
autres, tout report pouvant modifier la date d'achèvement des travaux est considéré comme
une modification importante.

À la fin de l'exécution du marché.


- L'Entrepreneur doit constituer au fur et à mesure de l'avancement des travaux un dossier 43
complet d'exécution des travaux. Les plans y compris ceux fournis par l'Entrepreneur seront
aussi nombreux et détaillés que nécessaire pour montrer les détails complets des ouvrages
tels que réellement exécutés.
- Ces dossiers devront être fournis aux Maîtres d'ouvrage en cinq exemplaires dont un
reproductible au plus tard un mois après la réception provisoire, reliés dans des albums ou mis
dans des boîtes indiquant clairement leur contenu. Une liste exhaustive des documents fera
partie du dossier.
- Le décompte définitif ne sera réglé dans sa totalité qu'après remise du dossier ci-dessus.

5. OBLIGATIONS GÉNÉRALES

5.1 Adéquation de l’offre

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 16
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

L’Entrepreneur est réputé s’être formé une opinion suffisante quant au caractère exact et adéquat
des prix unitaires et forfaitaires énumérés dans le devis estimatif, qui doivent, couvrir toutes ses
obligations au titre du Contrat et toutes sujétions nécessaires à l’exécution complète des travaux et
à la réparation de tous vices y afférents.

5.2 Connaissance des lieux et des conditions de travail


L'Entrepreneur reconnaît s'être assuré notamment :
- de la nature et de la situation géographique des travaux ;
- des conditions physiques propres à l'emplacement des travaux, de la nature du sol, de la
nature et de la qualité des matériaux rencontrés en surface ou dans le sous-sol ;
- des conditions climatiques, du niveau des plans d'eau et des risques d'inondation, des
conditions du sous-sol ;
- des conditions locales, en règle générale, et plus particulièrement des conditions de fourniture
et de stockage des matériaux ;
- des moyens de communication, de transport, des possibilités de fourniture en eau, électricité
et carburant ;
- de toutes les contraintes et obligations résultant de la législation sociale, fiscale ou douanière
en République du Bénin ;
- de toutes les conditions et circonstances susceptibles d'avoir une influence sur l'exécution des
travaux ou sur le prix.
Toute carence, erreur ou omission de l'Entrepreneur dans l'obtention de ces renseignements ne
pourra qu'engager sa responsabilité entière et demeurer à sa charge.

5.3 Procédés et méthodes de construction


L’Entrepreneur est entièrement responsable de l’adéquation, de la stabilité et de la sécurité de tous
les procédés et méthodes de construction employés pour la réalisation des ouvrages.

5.4 Présence de l’Entrepreneur sur les lieux de travail – Ordres de Service


Présence de l'Entrepreneur sur les lieux de travail
Dans un délai d’une (01) semaine suivant la signature du contrat (qui prévaut la notification du
marché) l'Entrepreneur est tenu d'assurer sur les lieux des travaux et en permanence, la conduite et
43
l'exécution des travaux.
Il doit désigner un représentant, agréé par le Maître d’ouvrage, et qui disposera des pouvoirs
nécessaires notamment pour :
- prendre sans retard toutes décisions utiles à la bonne exécution des travaux ;
- recevoir les Ordres de Service ;
- signer les attachements contradictoires.
Les Maîtres d’ouvrage se réservent la possibilité de retirer l'agrément du représentant de
l'Entrepreneur et d'exiger son remplacement.
L'Entrepreneur se rendra dans les bureaux des Maîtres d’ouvrage et du Bureau d’Études chaque fois
qu'il en sera requis. Il sera accompagné, s'il y a lieu, de ses sous-traitants.

Ordres de Service

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 17
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les Ordres de Service sont écrits, ils sont émis par le Bureau d’Études, datés et numérotés. Ils sont
immédiatement exécutoires.
Ils sont transmis en trois (03) exemplaires à l'Entrepreneur, celui-ci renvoie aussitôt au Bureau
d’Études deux (02) des trois exemplaires après les avoir signés et y avoir portés la date à laquelle il
les a reçus.
Lorsque l'Entrepreneur estime que les prescriptions d'un Ordre de Service appellent des réserves de
sa part, il doit, sous peine de forclusion, les présenter par écrit au Bureau d’Études, dans un délai de
trois (03) jours.
L'Entrepreneur se conforme strictement aux Ordres de Service qui lui sont livrés, qu'ils aient fait ou
non l'objet de réserve de sa part.
Les Ordres de Service relatifs à des travaux sous-traités sont adressés à l'Entrepreneur qui a seul,
contractuellement, qualité de les recevoir.

5.5 Hygiène - surveillance sanitaire, sécurité et prévoyance


L'Entrepreneur devra prévoir sans paiement supplémentaire, les soins immédiats sur le chantier et
les moyens d'évacuation rapide de toute personne ayant souffert un accident à l'établissement de
soins le plus proche du lieu des travaux.
Il devra disposer sur le chantier d'une personne capable d'assurer les soins consécutifs à de petits
accidents et des moyens en produits pharmaceutiques correspondants.
L'Entrepreneur signalera, sans délai aux Maîtres d'ouvrage tous cas de maladie suspecte survenue
sur ses chantiers.
L’Entrepreneur est responsable de la sécurité sur les chantiers. Il donnera les instructions et
consignes de sécurité nécessaires et veillera à ce que son personnel et ses éventuels sous-traitants
les respectent.

5.6. Obligations de l’entrepreneur

5.6.1 Normes d'exécution


L’Entrepreneur exécutera l’ensemble des travaux suivant les règles de l'art, et il emploiera des
techniques modernes adaptées au Projet, il utilisera des équipements et des méthodes sûres
et efficaces. Dans le cadre de l'exécution du présent Contrat, l’Entrepreneur se comportera
43
toujours en conseiller loyal du Maître d’ouvrage dans ses rapports avec les tiers.

5.6.2 Obligation en matière de rapports


L’Entrepreneur soumettra aux Maîtres d’ouvrage et au Bureau d’Études le planning, les
attachements et états d'avancement des travaux établis de commun accord avec le Bureau
d’Études dès le démarrage des travaux.

5.6.3 Propriété des documents préparés par l’Entrepreneur


Tous rapports, et autres documents préparés par l’Entrepreneur au cours de l'exécution des
travaux deviendront et demeureront la propriété des Maîtres d’ouvrage avant la résiliation ou
la fin du présent Contrat. L’Entrepreneur pourra conserver un exemplaire de ces documents,
mais ne pourra les utiliser à des fins indépendantes du présent Contrat sans autorisation écrite
préalable du Maître d’ouvrage.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 18
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

5.6.4 Comptabilité, inspection et audits


Pour satisfaire aux directives du bailleur de fonds, l’Entrepreneur (i) tiendra systéma-
tiquement une comptabilité et une documentation à jour relatives aux prestations, selon les
principes de comptabilité généralement reconnus et sous une forme suffisamment détaillée
pour permettre d'identifier clairement toutes les dépenses et coûts et la base sur laquelle ils
ont été calculés et (ii) autorisera le Maître d’ouvrage ou ses représentants à procéder à des
inspections périodiques, à prendre copie des documents et à les faire vérifier par des experts
désignés par le Maître d’ouvrage et/ou le Bailleur de fonds.

5.7 Obligations des Maîtres d’ouvrage

5.7.1 Information
Les Maîtres d’ouvrage devront, de manière à ne pas retarder l’exécution des travaux et dans
un délai raisonnable fournir gratuitement à l’Entrepreneur toutes les informations dont il a le
pouvoir de disposer et qui pourraient avoir un rapport avec les prestations à fournir par
l’Entrepreneur.

5.7.2 Assistance et exemptions


Les Maîtres d’ouvrage prendront les mesures nécessaires pour :
i) fournir à l’Entrepreneur et à son personnel les permis de travail et autres documents
nécessaires dans le cadre de l'exécution des travaux ;
ii) donner aux agents et représentants officiels des Maître d’ouvrage les instructions nécessaires à
la réalisation rapide des prestations ;
iii) faciliter l’accès aux autres organismes afin de recueillir les informations qui doivent être
obtenues par l’Entrepreneur.

5.7.3 Accès aux lieux


Les Maîtres d’ouvrage garantissent à l’Entrepreneur le libre accès au Bénin à tout lieu dont
l'accès est nécessaire pour l'exécution des travaux.
43
5.7.4 Paiements
Au titre des prestations rendues par l’Entrepreneur dans le cadre du présent Contrat, les
Maîtres d’ouvrage effectueront à son bénéfice les paiements définis dans l’article 12 du CCAG.

5.7.5 Dédommagement de l’Entrepreneur


Les Maîtres d’ouvrage dédommageront l’Entrepreneur, pendant la durée du Contrat et après
son achèvement, de toutes pertes, dommages, dépenses, actions, démarches, frais et
réclamations, (notamment, mais non exclusivement les frais judiciaires), à la charge de
l’Entrepreneur ou d'un tiers en raison d'une défaillance, d'une négligence ou d'une rupture de
Contrat du fait des Maîtres d’ouvrage ou de leurs agents et employés.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 19
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

5.8 Personnel de l’entrepreneur

5.8.1 Dispositions générales


L’Entrepreneur emploiera et fournira un personnel dont la qualification et l'expérience sont ceux que
nécessite l'exécution du Contrat.

5.8.2 Description et durée de prestation du personnel


i) L’Entrepreneur a précisé, dans les offres technique et financière, la composition de son
personnel et la durée de ses prestations.
iii) Si cela s'avère nécessaire, l’Entrepreneur pourra prolonger la durée estimée d'engagement du
personnel telle qu'indiquée dans sa proposition technique. Il devra le notifier par écrit aux
Maîtres d’ouvrage sans que ce dépassement n'entraîne une augmentation du montant
maximum des travaux figurant dans le Contrat, à moins qu'il n'en ait été décidé autrement
entre les Parties.

5.8.3 Retrait et/ou remplacement du personnel


i) Tout changement du personnel clé de l'Entrepreneur doit recevoir l'approbation préalable des
Maîtres d’ouvrage. Dans ce cas, l’Entrepreneur fournira une personne d'une qualification égale
ou supérieure.
ii) S'il s'avère qu'un des membres du personnel de l‘Entrepreneur s'est rendu passible d'un grave
écart de conduite ou est poursuivi pour crime ou délit, l’Entrepreneur devra alors, sur demande
motivée des Maîtres d’ouvrage, fournir immédiatement un remplaçant.
iii) En cas de retrait et/ou remplacement  conformément aux dispositions des alinéas (i) et (ii) ci-
dessus, l’Entrepreneur prendra à sa charge tous les frais y résultant ; ce remplacement ne
pourrait en aucun cas modifier la rémunération facturée au titre du personnel.

5.9 Travail de nuit et jours fériés


Il est prévu un arrêt hebdomadaire de chantier d’un (01) jour, le dimanche. Le maintien des chantiers
en activité pendant la nuit et les jours fériés sera subordonné à l’autorisation du Bureau d’Etudes. Cet
accord ne sera donné que si l’Entrepreneur a pris les dispositions nécessaires et si la demande a été
faite suffisamment à l’avance pour que le Bureau d’Etudes puisse assurer la surveillance du chantier 43
et le contrôle des travaux.

5.10 Maintien des communications et écoulements des eaux, enlèvement des matériels et
matériaux sans emploi
Au fur et à mesure de l’avancement des travaux l’Entrepreneur procèdera au dégagement et à la
remise en état d’origine des terrains concernés par les travaux.
À défaut d’exécution de tout ou partie de ces prescriptions, après Ordre de Service resté sans effet,
puis mise en demeure, les matériels, installations, matériaux, décombres et déchets non enlevés
peuvent à l’expiration d’un délai de trente (30) jours après la mise en demeure, être transportés
d'office, suivant leur nature, soit en dépôt, soit à une décharge publique, aux frais et aux risques de
l’Entrepreneur. Si ce fait devait intervenir durant la période de garantie, les Maîtres d’ouvrage feront
appel à la retenue de garantie pour couvrir les frais correspondants.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 20
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

5.11 Code de conduite


a) L’Entrepreneur agit avec loyauté et impartialité comme un conseiller fiable du Maître
d’Ouvrage conformément aux règles professionnelles du métier.
b) La rémunération de l’Entrepreneur au titre du marché constitue sa seule rémunération ou
indemnisation pour la mise en œuvre des activités ou pour poser tout acte relatifs à l’objet de
cette prestation. Ni lui, ni son personnel ne reçoivent une quelconque commission, remise,
indemnité ou rémunération indirecte dans le cadre ou à l’occasion du marché.
c) L’ensemble des personnes mobilisées par l’Entrepreneur dans le cadre de ce marché, doit,
dans son comportement et dans ses relations avec les parties prenantes à l’action objet de ce
marché, respecter une éthique qui inclut entre autres :
 respecter la dignité et la culture des groupes concernés par le Projet, mais également de
chaque individu, groupe, communauté ou société ;
 se tenir redevable face aux groupes cibles au nom desquels l’action est menée, ainsi
qu’envers ceux qui contribuent au financement du Projet ;
 s’abstenir de tout acte, parole ou attitude discriminatoire face à la diversité de races, de
genres, de cultures, de religions ou d’appartenance politique ;
 s’abstenir de toute pratique illégale ou illicite ;
 s’abstenir de toute forme de corruption, active ou passive, abus de pouvoir ou
tromperie;
 reconnaître et protéger les droits du Maître d’Ouvrage et du Bailleur, ainsi que des
conditions nécessaires pour la continuité de l’action, notamment :
o la discrétion dans l’utilisation des informations sensibles et propriétés intellectuelles
du Maître d’Ouvrage, de PROTOS et de ses partenaires ;
o la préservation de relations adéquates avec les autorités et autres parties prenantes ;
et
o l’utilisation rationnelle et la protection des biens matériels et immatériels du Maître
d’Ouvrage, de PROTOS et de ces partenaires.

6. GARANTIES DE BONNE EXÉCUTION ET RETENUE DE GARANTIE


43
La retenue de garantie est une provision destinée à remédier à la carence de l'Entrepreneur pendant
le délai de garantie.
La retenue de garantie est fixée à dix pour cent (10%) du montant des travaux effectivement réalisés.
Elle se constitue par déductions successives sur les acomptes mis en paiement.

Le remplacement de cette retenue de garantie par une caution solidaire fournie par une banque
agréée par le Maître d’ouvrage ou le FONAGA peut intervenir soit à l'origine, soit au fur et à mesure
de l'exécution des travaux.

Pour autant que l'Entrepreneur ait rempli ses obligations, la retenue de garantie est restituée ou la
caution qui la remplace est libérée, au plus tard 15 jours après que la réception provisoire ait été
prononcée.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 21
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

7. RESPONSABILITÉ ET ASSURANCE

7.1 Clause générale de responsabilité


Nonobstant les obligations d'assurances imposées ci-après, l'Entrepreneur sera seul responsable et
devra garantir les Maîtres d’ouvrage et le Bureau d’Études contre toute réclamation émanant de
tiers, suite à des dégâts matériels et/ou immatériels ou à des lésions corporelles survenues, ou que
l'on prétend être survenus, par suite ou à cause de l'exécution du Contrat par l'Entrepreneur, ses
sous-traitants et leurs préposés. Cette responsabilité s'étend également aux dommages pouvant
résulter du transport de ses matériaux lors de la traversée du domaine public et des propriétés
privées.
Les indemnités à payer en cas d'accidents sont dues par l'Entrepreneur, sauf recours qui lui
incombent contre l'auteur de l'accident. En aucun cas, les Maîtres d'ouvrage, et le Bureau d’Études
ne pourront être tenus pour responsables à cet égard.

7.2 Les assurances


L'Entrepreneur devra souscrire une assurance "TOUS RISQUES CHANTIERS" au bénéfice conjoint de
lui-même, de ses sous-traitants, des Maîtres d’ouvrage et du Bureau d’Études couvrant au minimum :
 Toute perte ou dommage pouvant survenir à l'occasion de la réalisation de travaux.
 La responsabilité civile de l'Entrepreneur à l'égard des tiers, couvrant l'ensemble des dommages
corporels et matériels, les pertes ou préjudices, susceptibles de provenir de l'exécution des
travaux ou de l'accomplissement du Contrat et pouvant survenir à des tiers pendant l'exécution
de l'ensemble des marchés ainsi que durant le délai de garantie.
 La police devra spécifier que le personnel des Maîtres d'ouvrage, et du Bureau d’Études ainsi que
celui des autres entreprises se trouvant sur le chantier sont considérés comme des tiers.
 Les accidents de travail et dommages corporels susceptibles d'affecter son propre personnel.
L'Entrepreneur veillera à ce que ses sous-traitants agissent de même.
Il garantira les Maîtres d'ouvrage, et le Bureau d’Études, contre tous recours que son personnel ou
celui de ses sous-traitants pourraient exercer contre ceux-ci.

7.3 Polices d'assurances


Dans les cinq (15) jours à compter de la date de signature du Contrat, l'Entrepreneur présentera aux 43
Maîtres d'ouvrage un exemplaire des polices d'assurances qu'il aura souscrites pour la couverture
des risques décrits en 7.1 et 7.2 ci-dessus.
L'Entrepreneur devra présenter aux Maîtres d'ouvrage les attestations de quittance des primes
d'assurances.
Les polices devront comporter une clause interdisant leur résiliation sans avis préalable de la
compagnie d'assurances au Maître d'ouvrage. En cas de manquement de l'Entrepreneur les Maîtres
d’ouvrage pourront pour le compte de l'Entrepreneur régler les primes d'assurances. Dans ce cas, les
sommes correspondantes, majorées de dix pour cent (10%), seront déduites des sommes dues à
l'Entrepreneur au titre de l'exécution du marché.
L'Entrepreneur ne pourra faire obstacle à la faculté des Maîtres d’ouvrage de disposer, outre son
recours contre l'auteur du dommage, d'un droit d'action directe contre l'assureur.
Les assurances devront être souscrites auprès d'une compagnie d'assurances installée au Bénin et
agréée par les Maîtres d’ouvrage.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 22
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

8. MAIN D’ŒUVRE

L’Entrepreneur doit, sauf disposition contraire du Contrat, faire son affaire du recrutement du
personnel et de la main d’œuvre, d’origine nationale ou non, ainsi que de leur rémunération,
hébergement, ravitaillement et transport.
Dans ce sens, l'Entrepreneur est soumis à la réglementation du travail et à la législation sociale, tant
pour les règles en vigueur que pour celles nouvelles, rendues applicables. En aucun cas il ne pourra
invoquer en sa faveur l'ignorance de ladite réglementation.

Le Bureau d’Études a le droit de regard et peut vérifier à tout moment que l’Entrepreneur est en
règle, en ce qui concerne l’application à son personnel employé à l’exécution des travaux objet du
Contrat, à l’égard de la législation sociale, notamment en matière d’horaires et conditions de travail
(embauche et licenciement), de salaires, d’hygiène et de sécurité.

9. QUALITÉ DES MATÉRIAUX ET DU MATÉRIEL DE TRAVAIL

Tous les matériaux et le matériel doivent être conformes aux prescriptions du Contrat et aux
instructions du Bureau d’Études et soumis aux essais que le Bureau d’Études peut demander.

9.1 Contrôle à la charge de l'Entrepreneur


L'Entrepreneur effectuera de manière continue son propre contrôle de fabrication, de mise en
œuvre, de solidité et de stabilité des matériaux et ouvrages d'art.

9.2 Contrôle à la charge du Bureau d’Études


Le Bureau d’Études pourra effectuer à ses frais et par un laboratoire de son choix les essais de
réception des matériaux et le contrôle de mise en œuvre comme indiqué dans le cahier des
prescriptions techniques. 43

En cas de contestation, l'Entrepreneur pourra demander, à ses frais, l'exécution d'essais


contradictoires effectués par un laboratoire agréé par les Maîtres d’ouvrage. Le résultat final des
essais déterminera laquelle des parties a eu tort, et devra en conséquence payer les frais des essais.

9.3 Origine des matériaux et fournitures


Les Maîtres d'ouvrage s'engagent à faciliter l'obtention des autorisations d'importation des
matériaux et fournitures nécessaires à l'exécution du Contrat dans le cadre des dispositions ci-
dessus. Les démarches correspondantes restent à la charge de l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur est censé avoir estimé en pleine connaissance de cause dans les limites du
raisonnable les problèmes de délai d'approvisionnement et de livraison.
9.4 Spécifications particulières concernant les carrières et emprunts

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 23
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

L'Entrepreneur est tenu de se conformer aux lois et règlements pour tout ce qui concerne les
extractions de matériaux, et doit justifier, toutes les fois qu'il en est requis, de l'accomplissement de
ses obligations ainsi que du paiement éventuel des indemnités pour l'extraction des matériaux.
Il règle, sans recours contre les Maîtres d’ouvrage, les dommages qu'ont pu occasionner la prise ou
l'extraction, la préparation, le transport et le dépôt des matériaux.
Si les matériaux que l'Entrepreneur se propose de mettre en œuvre ne répondent pas aux
spécifications fixées par le Contrat, ils seront rebutés par le Bureau d’Études, au frais de
l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur ne peut, sans autorisation écrite du Bureau d’Études, utiliser des gisements,
emprunts, et carrières.
L'acceptation par le Bureau d’Études des gisements, emprunts, carrières, ne préjuge en aucune
manière de l'acceptation des matériaux approvisionnés ou mis en œuvre sur le chantier.

9.5 Qualité et mise en œuvre des matériaux


Les matériaux devront être conformes au Cahier des Prescriptions Techniques. L'Entrepreneur devra
fournir toutes informations ou toutes justifications nécessaires sur la provenance et la qualité des
matériaux importés.
Les matériaux qui, bien qu'acceptés au lieu de provenance, seraient reconnus défectueux sur le
chantier, seront refusés et remplacés aux frais de l'Entrepreneur.
Dans chaque espèce, catégorie ou choix, les matériaux doivent être de la meilleure qualité, travaillés
et mis en œuvre conformément aux règles de l'art.
Ils ne peuvent être employés qu'après avoir été vérifiés et provisoirement acceptés par le Bureau
d’Études ou par ses préposés, à la diligence de l'Entrepreneur.
Malgré cette acceptation et jusqu'à la réception définitive des travaux, ils peuvent en cas de vices
cachés ou de malfaçon, être rebutés par le Bureau d’Études et ils sont alors remplacés par
l'Entrepreneur et à ses frais.

10. DÉLAI D’EXÉCUTION / RÉCEPTIONS

10.1 Délais d'exécution - Pénalités de retard 43


L'entrepreneur prendra toutes dispositions pour terminer la totalité des travaux, objet du présent
Contrat dans un délai maximum de SEPT (07) semaines à dater de l'ordre de commencer les travaux
tel que stipulé dans le CCAG.
En cas de dépassement du délai global contractuel, des pénalités seront décomptées sur la base de
1/1 000e du montant initial du Contrat par jour calendaire de retard, le résultat obtenu étant arrondi
au franc supérieur.
Le plafond de ces pénalités est fixé à 10% du montant du Contrat.
Cette pénalité interviendra de plein droit, sans mise en demeure préalable, sur simple constatation
du retard. Son montant sera déduit des sommes dues à l'Entrepreneur dès l’établissement du
premier décompte provisoire suivant l'expiration du délai contractuel.
Il ne sera pas attribué de prime pour avance sur travaux.
Si, à la demande de l'Entrepreneur, les Maîtres d’ouvrage accorde une prolongation du délai
contractuel, l'Entrepreneur ne pourra en aucun cas se faire valoir de cette acceptation pour élever

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 24
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

une réclamation qu'il n'aurait pas clairement formulée au moment de sa demande de prolongation
de délai.

10.2 Précision sur les délais


Tout délai imparti au titre du Contrat aux Maîtres d’ouvrage, au Bureau d’Études ou à l'Entrepreneur,
commence à courir le lendemain du jour où s'est produit le fait qui sert de point de départ à ce délai.
Lorsque le délai est fixé en jours, il s'entend en jours de calendrier et il expire à la fin du dernier jour
de la durée prévue.
Lorsque le dernier jour d'un délai est un dimanche ou un jour férié ou chômé, le délai est prolongé
jusqu'à la fin du premier jour ouvrable qui suit.
Lorsque, en exécution des dispositions du Contrat, un document doit être remis, dans un délai fixé,
par l'Entrepreneur aux Maîtres d'ouvrage ou au Bureau d’Études ou réciproquement ou encore
lorsque la remise du document doit faire courir un délai, le document doit être remis au destinataire
contre récépissé. La date du récépissé est retenue comme date de remise de ce document.

10.3 Réception provisoire


La réception provisoire des forages positifs et la réception définitive des forages négatifs se feront
globalement pour les forages terminés.
Les Maîtres d’ouvrage convoqueront l'Entrepreneur aux opérations préalables à la réception. Les
Maîtres d’ouvrage ont la charge et la responsabilité desdites opérations qui doivent être effectuées
dans un délai de deux (02) semaines à compter de la date de réception de l'avis adressé par
l'Entrepreneur au Bureau d’Études ou de la date indiquée dans cet avis pour l'achèvement des
travaux si cette date est postérieure.

Les opérations préalables à la réception comportent :


- la reconnaissance des ouvrages exécutés ;
- les épreuves éventuellement prévues par le CPT ;
- la constatation éventuelle de l'inexécution de prestations prévues au Contrat ;
- la constatation des éventuelles imperfections ou malfaçons ;
- la constatation du repliement des installations de chantier et de la remise en état des
terrains et des lieux.
43

Ces opérations font l'objet d'un procès-verbal dressé sur le champ par les Maîtres d’ouvrage et signé
par lui et par l'Entrepreneur. En cas d'absence de l'Entrepreneur, il en est fait mention dans le procès-
verbal qui lui est alors notifié.
Les opérations se font en présence d’un représentant du comité de gestion du point d’Eau (CGPE)
qui signe le procès-verbal comme témoin.
Si l'Entrepreneur refuse de signer le procès-verbal, il en est fait mention audit procès-verbal.
Les Maîtres d’ouvrage, compte tenu des constations faites durant les opérations préalables à la
réception et des propositions du Bureau d’Études organisent, dans un délai maximum de quinze (15)
jours suivant la date du procès-verbal des opérations préalables à la réception, une visite de
réception provisoire des travaux à laquelle participeront le Bureau d’Études et l'Entrepreneur.
À l'issue de cette visite, les Maîtres d'ouvrage dressent le procès-verbal de réception provisoire qui
précise si elle est ou non prononcée.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 25
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Si la réception provisoire est prononcée, le procès-verbal fixe la date retenue pour l'achèvement des
travaux qui est normalement la date à laquelle les travaux ont été réellement achevés. À partir de
cette date :
- les éventuelles pénalités pour retard cessent d'être appliquées ;
- le délai de garantie commence à courir.
Si la réception provisoire n'est pas prononcée, le procès-verbal exprime en détail les raisons de ce
refus et détermine les obligations de l'Entrepreneur (interventions, délais, etc.) pour obtenir la
réception provisoire des travaux.

10.4 Délai de garantie


Le délai de garantie est d’un (01) an à compter de la date d'effet de la réception provisoire des
travaux objet du présent Contrat.
L'Entrepreneur est tenu, durant le délai de garantie, à une obligation dite "obligation de parfait
achèvement ou de bonne exécution" au titre de laquelle il doit, à ses frais :
- remédier à tous les désordres signalés par les Maîtres d’ouvrage de telle sorte que
l'ouvrage soit conforme à l'état où il était lors de la réception provisoire ;
- procéder le cas échéant, aux travaux de réparations ou modifications dont la nécessité
serait apparue.
L'obligation de «parfait achèvement» ne s'étend pas aux travaux nécessaires pour remédier aux
effets de l'usage ou de l'usure normale, la propreté et l'entretien courant incombant aux Maîtres
d’ouvrage / CGPE.
Faute par l'Entrepreneur de faire face à ses obligations et après mise en demeure, les Maîtres
d’ouvrage peuvent faire exécuter les travaux confortatifs, modificatifs ou de réparation aux frais et
risques de l'Entrepreneur.
Le délai de garantie sera prolongé jusqu'à l'exécution complète des travaux et prestations, que ceux-
ci soient assurés par l'Entrepreneur ou qu'ils soient d'office réalisés conformément aux stipulations
ci-dessus.

10.5 Réception définitive


À l'expiration du délai de garantie, les Maîtres d’ouvrage organisent une visite de réception définitive
dans les mêmes conditions que la visite de réception provisoire.
43
À l'issue de cette visite, les Maîtres d’ouvrage dressent le procès-verbal de réception définitive qui
précise si elle est ou non prononcée.
Si la réception définitive est prononcée, le procès-verbal dégage l'Entrepreneur de ses obligations
contractuelles et libère la caution de retenue de garantie.
Si la réception définitive n'est pas prononcée, le procès-verbal exprime en détail les raisons de ce
refus et détermine les obligations de l'Entrepreneur (interventions, délais, etc.) pour obtenir la
réception définitive des travaux.

10.6 Recherche des Vices


Si les Maîtres d’ouvrage présument qu'il existe un vice de construction dans un ouvrage, il prescrit
soit en cours de travaux, soit avant la réception définitive, par Ordre de Service, les mesures de
nature à permettre de déceler le vice. Ces mesures peuvent comprendre le cas échéant, la
démolition et la reconstruction partielle ou totale de l'ouvrage présumé vicié.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 26
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les Maîtres d'ouvrage peuvent exécuter ces mesures lui-même ou les faire exécuter par un tiers,
mais les opérations doivent être faites en présence de l'Entrepreneur, dûment convoqué.
Si un vice de construction est constaté, les dépenses correspondant au rétablissement de
l'intégralité de l'ouvrage ou à sa mise en conformité avec les règles de l'art et les stipulations du
Contrat, ainsi que les dépenses éventuelles ayant permis de mettre le vice en évidence, sont à la
charge de l'Entrepreneur sans préjudice de l'indemnité à laquelle les Maîtres d’ouvrage peuvent alors
prétendre.
Si aucun vice de construction n'est constaté, l'Entrepreneur est alors remboursé des dépenses
définies à l'alinéa précédent, s'il les a supportées.

11. MÉTRÉ DES TRAVAUX – ATTACHEMENTS

Les quantités indiquées dans le devis estimatif sont les quantités estimées pour les travaux, et elles
ne doivent pas être considérées comme les quantités réelles et exactes des travaux qui doivent être
exécutés par l’Entrepreneur pour l’accomplissement de ses obligations au titre du Contrat.
Le Bureau d’Études doit, sauf disposition contraire, vérifier et fixer après évaluation la valeur des
travaux conformément au Contrat et l’Entrepreneur sera rémunéré à cette valeur conformément
aux termes de l’Article 12.
Les attachements désignent tout document écrit et/ou dessiné, daté et signé, constatant
contradictoirement avec le Bureau d’Études :
- soit un état de fait ;
- soit l’exécution des travaux ou d’ouvrages qui ne pourraient être vérifiés ultérieurement ;
- soit des particularités susceptibles de faire l’objet de contestations ultérieures.

Les attachements sont pris au fur et à mesure de l'avancement des travaux par le Bureau d’Études
ou son représentant en présence de l'Entrepreneur ou de son représentant, convoqué à cet effet, et
contradictoirement avec lui. Toutefois, si l'Entrepreneur ne répond pas à sa convocation et ne se fait
pas représenter, les attachements sont pris en son absence et sont réputés contradictoires.
Les attachements sont présentés pour acceptation à l'Entrepreneur qui peut en prendre copie dans
43
les bureaux du Bureau d’Études.
L'acceptation des attachements par l'Entrepreneur concerne d'une part, les quantités et d'autre part
les prix unitaires. Ceux-ci doivent être désignés par les numéros du bordereau des prix unitaires.
Lorsque l'acceptation de l'attachement est limitée aux quantités, mention expresse doit être faite
par l'Entrepreneur qui doit formuler par écrit ses réserves.
Si l'Entrepreneur refuse de signer les attachements ou ne les signe qu'avec réserves, il est dressé un
procès-verbal de leur présentation et des circonstances qui l'ont accompagnée. Le procès-verbal est
annexé aux pièces non signées. Dans ce dernier cas, il est accordé à l’Entrepreneur un délai d’une
(01) semaine à dater de la présentation des pièces pour formuler par écrit ses observations. Passé ce
délai, les attachements sont censés être acceptés par lui, comme s'ils étaient signés sans réserves.
En cours des travaux, des constats contradictoires peuvent être pris d'un commun accord, soit à la
demande de l'Entrepreneur, soit à l'initiative des Maîtres d'ouvrage, sans que ces constatations ne

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 27
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

préjugent, même dans leur principe, ni de l'admission de réclamation, ni de l'ouverture de droit à


paiement.

12. PAIEMENTS VERSÉS À L’ENTREPRENEUR


12.1 Montant du Contrat et monnaie de paiement
Le montant du présent Contrat est le résultat de l'application des prix unitaires et forfaitaires aux
quantités du devis estimatif et tient compte des négociations entre les Maîtres d’ouvrage et
l’Entrepreneur.
Le montant du Contrat est en Toutes Taxes Comprises et inclut toutes taxes, droits ou impôts
exigibles conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur.
La monnaie de paiement est le franc CFA.
12.2 Variation des prix
Une fois les négociations conclues, le marché devient à prix fermes, non actualisables et non
révisables.

12.3 Caractère des prix du bordereau


Les Parties sont convenues de fixer les rémunérations de l’Entrepreneur tenant compte que les prix
du bordereau des prix unitaires comprennent toutes les dépenses, sans exception, de
l'entrepreneur, en vue de réaliser la totalité des travaux objet du présent Contrat.
Les prix sont réputés avoir été établis en considérant qu'aucune prestation n'est à fournir par les
Maîtres d’ouvrage.
Ils comprennent notamment et de façon générale :
- le pilotage des entreprises sous-traitantes,
- les salaires payés et les charges sociales,
- l'amortissement et le fonctionnement du matériel,
- les fournitures, matériaux et matières consommables de toutes sortes,
- les frais d'implantation, essais de contrôle de tous les ouvrages, matériaux et fournitures,
- les frais d'installation de chantier,
- les frais de fret, de transport et de transit,
- la construction et l'entretien des accès et les chemins de service,
43
- l'établissement, le fonctionnement et l'entretien des clôtures et des dispositifs de sécurité et
installations d'hygiène intéressant les chantiers,
- les frais d'assurances de tout ordre du chantier, individuelles ou collectives et globale de
chantier,
- les frais de cautions,
- les brevets, droits, taxes redevances et charges desquels le marché n'est pas explicitement
exonéré,
- les frais de direction et de chantier,
- les frais généraux,
- les aléas et bénéfices.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 28
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les prix comprennent toutes les sujétions et contraintes résultant de l'application des dispositions
administratives, techniques et financières prévues dans les pièces contractuelles constituant le
Contrat dont l'Entrepreneur est censé connaître parfaitement la nature et les difficultés.

12.4 Caractère définitif des prix


L'Entrepreneur ne peut sous aucun prétexte revenir sur les prix du Contrat qui ont été consentis par
lui.

12.5 Base de règlement


12.5.1 Établissement des décomptes provisoires
À la fin de chaque ouvrage, l'Entrepreneur peut établir un décompte provisoire en cinq (5)
exemplaires qui est présenté au Bureau d’Études pour approbation.
Ce décompte provisoire prend en compte les sommes dues à l'Entrepreneur au titre du Contrat
depuis son début d'exécution.
Il comprend notamment :
 le montant des travaux à l'entreprise, obtenu à partir des quantités de travaux réellement
exécutés dans les conditions du Contrat et des prix unitaires, tels qu'ils figurent au bordereau
des prix unitaires ;
 l'avance forfaitaire de démarrage et la part de son remboursement ;
 le montant des pénalités et retenues.

L'acompte à payer à l'Entrepreneur sera déterminé par la différence entre le montant du décompte
concerné et celui qui le précède immédiatement.
Le paiement de l’acompte doit intervenir au plus tard dans les quinze (15) jours calendaires suivant la
certification aux Maîtres d’ouvrage par le Bureau d’Études du montant de l’acompte qu’il considère
dû ou à payer à l’Entrepreneur.

12.5.2 Établissement du décompte définitive


À la fin des travaux, le Bureau d’Études établit un décompte définitif des travaux.
L'Entrepreneur sera invité, par Ordre de Service dûment notifié, à venir dans les bureaux du Bureau
d’Études prendre connaissance du décompte définitif et à signer celui-ci pour acceptation. Il a droit
43
de demander communication des pièces justificatives et en faire prendre copie ainsi que du
décompte définitif.
En cas de refus de signature, il sera dressé procès-verbal de la présentation du décompte définitif et
des circonstances du refus qui l'ont accompagné.
L'acceptation du décompte définitif par l'Entrepreneur lie celui-ci définitivement tant sur les prix
unitaires que sur les quantités.
Si l'Entrepreneur ne répond pas à l'Ordre de Service visé au présent article ou refuse d'accepter le
décompte définitif qui lui est présenté ou signe celui-ci en faisant des réserves, il doit par écrit,
exposer en détail les motifs de ses réserves, et préciser au Bureau d’Études le montant de ses
éventuelles réclamations avant l'expiration d'un délai de quinze (15) jours à partir de la date de
réception de l'Ordre de Service précité.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 29
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Il est expressément stipulé que l'Entrepreneur n'est plus admis à élever de réclamations au sujet du
décompte dont il a été invité à prendre connaissance, après expiration du délai précité. Passé ce
délai, le décompte définitif est censé être accepté par lui.

L'Ordre de Service invitant l'Entrepreneur à prendre connaissance du décompte définitif lui sera
transmis dans un délai de trente (30) jours, après achèvement et réception provisoire de la totalité
des travaux objet du présent Contrat.
Le paiement du solde doit intervenir dans le même délai que celui prévu dans le présent Contrat pour
le règlement des décomptes provisoires, et ceci à compter de la date d'acceptation du décompte
définitif par l'Entrepreneur ou de la date d'expiration du délai précité.

12.6 Règlement du prix des ouvrages ou travaux non prévus


Sont concernés les ouvrages ou travaux dont la réalisation est décidée par les Maîtres d’ouvrage et
pour lesquels le Contrat ne prévoit pas de prix. Ces travaux pourront être demandés, par un Ordre de
Service, à l’Entrepreneur qui sera tenu de les réaliser. Il est de la responsabilité des Maîtres d’ouvrage
de s'assurer que les limites des avenants ne sont pas dépassées, et à ce propos il devra demander
une proposition de prix avant d’entamer les travaux non définis dans le bordereau de prix. Les prix
des ouvrages ou travaux demandés peuvent être soit des prix unitaires soit des prix forfaitaires.
L’Ordre de Service mentionné dans le présent article communique à l’Entrepreneur des prix
provisoires pour le règlement des ouvrages ou travaux non prévus. Les prix provisoires n’impliquent
ni l’acceptation du Bureau d’Études ni celle de l’Entrepreneur, ils sont appliqués pour l’établissement
des décomptes jusqu’à la fixation des prix définitifs.
Lorsque les Maîtres d’ouvrage et l’Entrepreneur sont d’accord pour arrêter les prix définitifs, ceux-ci
font l’objet d’un avenant.

12.7 Variation de la masse des travaux


12.7.1 Augmentation de la masse des travaux
Pour l'application du présent article, la "masse" des travaux s'entend au montant des travaux, évalué
à partir des prix de base, en tenant compte éventuellement des prix nouveaux fixés en application de
l'article 12.7 ci-dessus.
La "masse initiale" des travaux est le montant des travaux résultant des prévisions du marché initial. 43
L'Entrepreneur est tenu de mener à son terme la réalisation des travaux faisant l'objet du Contrat,
quelle que soit l'importance de l'augmentation ou de la diminution de la masse des travaux qui peut
résulter des sujétions techniques, de l'évaluation des quantités prévues dans le Contrat ou encore de
toute autre cause de dépassement ou de diminution.
En cas d'augmentation dans la masse des travaux, l'Entrepreneur ne pourra élever aucune
réclamation tant que cette augmentation n'excède pas trente pour cent (30%) du montant initial du
Contrat. Dans ce cas, l'Entrepreneur a droit uniquement, sur sa demande, à un allongement du délai
contractuel d'exécution dont il justifie la durée.
Si cette augmentation, évaluée de la même manière, est supérieure à ce pourcentage, l'entrepreneur
a le droit de refuser l'exécution des travaux supplémentaires au-delà de cette fraction. Dans ce cas, il
notifie sa décision aux Maîtres d’ouvrage, par lettre recommandée, dans le délai d’une (01) semaine
suivant l'Ordre de Service qui a prescrit cette augmentation. Le marché sera alors résilié
immédiatement sans indemnité.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 30
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

12.7.2 Diminution de la masse des travaux


En cas de diminution de la masse des travaux ordonnée par les Maîtres d’ouvrage, l'Entrepreneur ne
peut élever aucune réclamation tant que cette diminution n'excède pas trente pour cent (30%) du
montant initial du Contrat.
Si la diminution excède ce pourcentage, l'Entrepreneur peut présenter au moment de
l'établissement du décompte définitif, une demande d'indemnité basée sur le préjudice éventuel que
lui causent les modifications survenues dans les prévisions du projet.

12.8 Mode des paiements


Les paiements seront faits par chèque du Trésor Public au nom de l'Entreprise. Tous les paiements
seront effectués par les Maîtres d’ouvrage.

12.9 Avance forfaitaire de démarrage


Une avance forfaitaire de démarrage (fixée à trente pour cent (30%) du montant de base du Contrat)
peut être versée à l'Entrepreneur à condition qu'il en fasse expressément la demande. Dans ce cas, le
décompte provisoire relatif à l'avance forfaitaire de démarrage, portera le numéro zéro (0).

Elle devra être garantie à cent pour cent (100%) par une caution solidaire d'une Banque installée en
République du Bénin et agréée par le Maître d’ouvrage ou du FONAGA, selon formulaire joint en
Annexes de l’Appel d’Offres.

Le paiement de l'avance, qui est subordonné à la demande précitée et à la fourniture de la caution


d'avance forfaitaire de démarrage, doit intervenir dans un délai de deux (02) semaines après la
réception de cette dernière.

Les remboursements s'effectueront d'une manière échelonnée et régulière dès le premier décompte
portant un numéro d'ordre supérieur à zéro (0), par retenue du montant de l'acompte. La totalité de
l’avance devant être intégralement remboursée à l’avant-dernier décompte.

43
13 COMMENCEMENT, ACHÈVEMENT, MODIFICATION ET RÉSILIATION DU CONTRAT
13.1 Entrée en vigueur du Contrat
Le présent Contrat entrera en vigueur à sa date de signature par les Maîtres d’ouvrage et
l’Entrepreneur.

13.2 Commencement des prestations


Sauf entente entre les parties, l’Entrepreneur commencera l'exécution des travaux au plus tard une
(01) semaine après la signature du présent Contrat.
Le démarrage des prestations de contrôle des travaux par le Bureau d’Études fera l'objet d'un Ordre
de Service particulier.

13.3 Résiliation du Contrat par défaut d'entrée en vigueur

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 31
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Si le présent Contrat n'est pas entré en vigueur dans les deux (02) mois suivant la date de sa
signature par le premier signataire, chacune d'elle pourra, sous réserve d'une notification écrite dans
un délai minimum de deux (02) semaines à l'autre partie, déclarer le présent contrat nul et non
avenu, auquel cas aucune partie ne pourra élever de réclamation envers l'autre partie au titre de ce
Contrat.

13.4 Achèvement du Contrat


À moins qu'il n'ait été résilié auparavant conformément aux dispositions de l'article 13.3, le présent
Contrat prendra fin lorsque, conformément à ses dispositions, les prestations auront été exécutées
et le règlement de la rémunération à l’Entrepreneur aura été effectué.

13.5 Convention formant un tout


Le présent Contrat renferme toutes les dispositions et stipulations qui ont fait l'objet d'un accord
entre les parties. Aucun agent ou représentant des parties ne détient d'autorité pour faire de
déclaration, remplir de mandat, donner d'engagement ou d'accord qui ne soit défini dans le présent
Contrat, et les parties ne seront pas liées par de telles déclarations, mandat, engagement ou accord
et ne sauraient en être tenues pour responsables.

13.6 Force majeure


13.6.1 Définition
i) Aux fins du présent Contrat, "Force majeure" signifie tout événement qui est au-delà du contrôle
raisonnable d'une Partie et qui rend impossible l'exécution par une Partie de ses obligations ou qui
rend cette exécution si difficile qu'elle peut être raisonnablement considérée comme impossible
dans de telles circonstances ; les cas de force majeure comprennent sans toutefois s'y limiter, les cas
suivants : guerres, émeutes, tremblements de terre, bouleversements climatiques, grèves, blocus ou
autres actions revendicatrices (à l'exception des cas où de telles grèves, blocus ou autres actions
revendicatrices relèvent du pouvoir de la Partie invoquant la Force majeure), confiscations.
ii) Les événements suivants ne constituent pas des cas de force majeure : (a) les événements
résultant d'une négligence ou d'une action délibérée de l'une des Parties ou de l'un de ses sous-
traitants, agents ou employés, (b) les événements qu'une Partie agissant avec diligence aurait été
susceptible de prendre en considération au moment de la conclusion du Contrat et également
43
d'éviter ou de surmonter au cours de l'exécution de ses obligations contractuelles.
iii) Une insuffisance de fonds ou un défaut de paiement ne constituent pas un cas de force majeure.

13.6.2 Non-rupture de Contrat


Le manquement d'une des Parties à remplir ses obligations contractuelles, dans la mesure où une
telle incapacité résulte d'un cas de force majeure, ne sera pas considéré comme une rupture de
Contrat ou comme un manquement à ses obligations contractuelles, à la condition que la Partie
placée dans une telle situation ait pris toute précaution raisonnable, soins et mesures de
remplacement raisonnables, dans l'intention de remplir les termes et les conditions du présent
Contrat.

13.6.3 Dispositions à prendre en cas de Force majeure

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 32
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

i) Une Partie placée dans un cas de force majeure doit prendre, dans un délai minimum, toute
disposition raisonnable destinée à pallier sa propre incapacité de remplir ses obligations
contractuelles.
ii) Une Partie placée dans un cas de force majeure doit le notifier à l'autre Partie dans les plus brefs
délais, qui ne sauraient en aucun cas dépasser quatorze (14) jours suivant l'apparition de
l'événement et doit apporter la preuve de la nature et de la cause de l'événement. Il devra de la
même façon notifier dans les plus brefs délais un retour à des conditions normales.
iii) Les Parties prendront toutes dispositions raisonnables pour réduire les conséquences des cas de
force majeure.

13.6.4 Prolongation des délais


Tout délai accordé à une Partie pour l'exécution de ses obligations contractuelles sera prorogé d'une
durée égale à la période pendant laquelle cette Partie a été mise dans l'incapacité d'exécuter ses
obligations par suite d'un cas de force majeure.

13.6.5 Paiements
Pendant la période où il est dans l'incapacité d'exécuter les prestations à la suite d'un cas de force
majeure, l’Entrepreneur a droit à continuer d'être rémunéré conformément aux termes du présent
Contrat.

13.6.6 Consultation
Les Parties devront se réunir pour s'entendre sur les mesures appropriées aux circonstances, et ceci
dans un délai qui ne dépassera pas deux (02) semaines après la date où, à la suite d'un cas de force
majeure, l’Entrepreneur s'est trouvé dans l'incapacité de remplir une Partie substantielle de
l'exécution du Contrat.

13.7 Suspension des paiements


Les Maîtres d’ouvrage peuvent suspendre tous les paiements à l’Entrepreneur par notification écrite
si ce dernier a failli à l'exécution du Contrat, à condition que la notification de suspension des
paiements
(i) indique la nature de ce manquement et
43
(ii) requière de l’Entrepreneur qu'il remédie à ce manquement dans un délai qui ne saurait
dépasser quinze (15) jours après la date de réception par l’Entrepreneur de la notification
de suspension.

13.8 Résiliation
13.8.1 Par les Maîtres d’ouvrage
Les Maîtres d’ouvrage peuvent résilier le Contrat, par notification écrite de résiliation adressée à
l’Entrepreneur dans un délai qui ne saurait être inférieur à trente (30) jours, cette notification devant
être donnée à la suite de l'un des événements indiqués aux paragraphes (i) à (v) suivant :

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 33
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

i) Si l’Entrepreneur ne corrige pas un manquement à l'exécution de ses obligations contractuelles,


comme indiqué dans la notification de résiliation du Contrat effectuée conformément aux
dispositions de l'article 13.7 ci-dessus, dans les quinze (15) jours suivant la réception de cette
notification ou dans les délais convenus et acceptés par écrit par le Maître d’ouvrage ;
ii) Si l’Entrepreneur devient insolvable ou fait banqueroute ou entre en règlement judiciaire pour la
liquidation de ses dettes ou bénéficie de dispositions en faveur des débiteurs ou entre en
liquidation ou en syndic de faillite, que ce soit ou non de son plein gré ;
iii) Si l’Entrepreneur ne se conforme pas à la décision finale prise à la suite d'une procédure
d'arbitrage mise en œuvre conformément aux dispositions de l'article 17 ci-après ;
iv) Si l’Entrepreneur soumet au Maître d’ouvrage une déclaration qui a un effet déterminant sur les
droits, obligations ou intérêts du Maître d’ouvrage, et que l’Entrepreneur sait être erronée ;
v) Si, à la suite d'un cas de force majeure, l’Entrepreneur est placé dans l'incapacité d'exécuter une
Partie substantielle des prestations pendant une période au moins égale à soixante (60) jours.

13.8.2 Par l’Entrepreneur


L’Entrepreneur peut, par notification écrite, donner aux Maîtres d’ouvrage dans un délai qui ne
saurait être inférieur à trente (30) jours suivant la réalisation de l'un ou l'autre des événements
définis aux alinéas (i) à (iv) qui suivent, résilier le présent Contrat :
i) Si, dans les trente (30) jours suivant réception de la notification écrite de l’Entrepreneur relatif à
un retard dans le règlement, les Maîtres d’ouvrage ne règle pas les sommes qui sont dues à
l’Entrepreneur, conformément aux dispositions du présent Contrat et non sujettes à
contestation conformément aux dispositions du chapitre 15 ci-après ;
ii) Si les Maîtres d’ouvrage ont failli à ses obligations contractuelles et n'a pas remédié à cette
défaillance dans un délai de trente (30) jours (ou de tout délai additionnel que l’Entrepreneur
aurait accepté par écrit) suivant réception de la notification faite par l’Entrepreneur d'une telle
défaillance ;
iii) Si, à la suite d'un cas de force majeure, l’Entrepreneur se trouve dans l'incapacité d'exécuter une
Partie substantielle des prestations pendant une période d'au moins soixante (60) jours ;
iv) Si les Maîtres d’ouvrage ne se conforme pas à la décision finale prise à la suite d'une procédure
d'arbitrage mise en œuvre conformément aux dispositions du chapitre 16 ci-après.
43
13.8.3 Fin des droits et des obligations
Tous les droits et les obligations contractuelles des Parties cesseront à la résiliation du présent
Contrat conformément aux dispositions de l'article 13.8, ou à l'achèvement du présent Contrat
conformément aux dispositions de l'article 13.4, à l'exception
(i) des droits et des obligations qui pourraient subsister à la date de la résiliation et de
l'expiration du Contrat,
(ii) de l'obligation de réserve concernant la divulgation d'information confidentielle relative
au présent Contrat ou aux affaires et activités des Maîtres d’ouvrage, et
(iii) des droits qu'une Partie pourrait avoir conformément aux dispositions du droit
applicable.

13.8.4 Achèvement des prestations

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 34
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

À la résiliation du présent Contrat par notification d'une des Parties à l'autre Partie conformément
aux dispositions des articles 13.8.1 ou 13.8.2 ci-dessus, l’Entrepreneur devra, immédiatement au
moment de l'envoi ou de la réception de cette notification, prendre toutes mesures nécessaires pour
conclure rapidement et correctement les prestations en cours, et tenter de réduire dans la mesure
du possible les dépenses correspondantes.

13.8.5 Paiement à la suite de la résiliation


À la résiliation du présent Contrat (dans les cas de résiliation autres que ceux qui ont été définis dans
les alinéas (i) à (iv) de l'article 13.8.1 ci-dessus) conformément aux dispositions des articles 13.8.1 ou
13.8.2 ci-dessus, les Maîtres d’ouvrage régleront à l’Entrepreneur le remboursement, dans une limite
raisonnable, des dépenses de rapatriement du personnel de l’Entrepreneur.

13.8.6 Différends résultant de la résiliation


Si l'une des Parties conteste qu'un événement visé dans les articles 13.8.1 ou 13.8.2 ci-dessus soit
effectivement survenu, cette Partie peut, dans les quinze (15) jours suivant réception de la
notification de la résiliation faite par l'autre Partie, renvoyer cette question à l'arbitrage
conformément aux dispositions du chapitre 15 ci-après, et le présent Contrat ne sera résilié en vertu
de cet événement que conformément aux termes de la sentence arbitrale rendue.

13.8.7 Cessation absolue ou ajournement des travaux


Lorsque les Maîtres d’ouvrage ordonnent la cessation absolue des travaux, le marché est
immédiatement résilié. Lorsqu'il prescrit leur ajournement pour plus de cent vingt (120) jours
calendaires soit avant, soit après un commencement d'exécution, l'Entrepreneur a droit à la
résiliation de son Contrat s'il la demande par écrit, sans préjudice de l'indemnité qui, dans un cas
comme dans l'autre, peut lui être allouée s'il y a lieu.
Il en est de même dans le cas d'ajournements successifs dont la durée totale dépasse cent vingt (120)
jours calendaires.
Si les travaux ont reçu un commencement d'exécution, l'Entrepreneur peut demander qu'il soit
procédé immédiatement à la réception provisoire des ouvrages exécutés et en état d'être reçus, puis
à leur réception définitive, après expiration du délai de garantie.
Lorsque, après un commencement d'exécution, les travaux sont ajournés pour moins de cent vingt 43
(120) jours calendaires, l'Entrepreneur n'a pas le droit à la résiliation, mais il peut, dans le cas où il
aurait subi un préjudice certain et dûment constaté et du fait de cet ajournement, prétendre à une
indemnisation dans la limite de ce préjudice.
Dès réception de la notification de résiliation ou d'ajournement, l'entrepreneur doit :
 arrêter ou suspendre les travaux à la date indiquée par la notification ;
 résilier ou suspendre tout contrat, toute sous-traitance, toute commande de matériels et de
matériaux à la seule exception de ce qui est nécessaire pour poursuivre les travaux jusqu'à la
date de résiliation ou d'ajournement ;
 prendre toutes mesures conservatoires nécessaires dans la limite et dans les conditions
prescrites par le Bureau d’études.

13.8.8 Reprise des installations générales et des matériaux en cas de résiliation

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 35
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Dans tous les cas de résiliation, il est procédé avec l'Entrepreneur ou ses ayants droit présents ou
dûment convoqués, à la constatation des ouvrages exécutés, à l'inventaire des matériaux
approvisionnés, ainsi qu'à l'inventaire descriptif du matériel et des installations de chantier de
l'Entrepreneur.
L'Entrepreneur est tenu de retirer du chantier le matériel et les installations dont les Maîtres
d’ouvrage ne se sont pas assurés la disposition, d'évacuer les chantiers, magasins et emplacements
utilisés par son entreprise, le tout au plus tard dans le délai :
 soit de deux (2) semaines à partir de la réception de la lettre recommandée visée ci-dessus ;
 soit, à défaut d'envoi par le maître d'ouvrage de cette lettre, de trois (3) semaines à dater de la
résiliation.

Le délai ci-dessus est ramené à une (01) semaine pour le matériel ou installations, qui se trouveraient
dans l'emprise des travaux et gêneraient l'exécution.
Dans tous les cas de résiliation, les matériaux approvisionnés pour l'exécution des travaux ordonnés,
s'ils remplissent les conditions du Contrat, sont acquis par les Maîtres d’ouvrage aux prix du marché
ou à défaut, à des prix établis d'un commun accord. Toutefois les matériaux non encore apportés à
pied d’œuvre ne sont pas portés en compte.
Pour l’application du présent article par l'Entrepreneur, il faut entendre, le cas échéant, ses ayants
droit.

14 DROIT DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE ET COMMERCIALE

L’Entrepreneur garantira les maîtres de l’ouvrage contre les revendications des tiers concernant les
brevets, licences, dessins et modèles, marques de fabrique ou de commerce employés, sauf si ces
brevets, licences, dessins et modèles, marques de fabrique ou de commerce lui sont imposés par les
maîtres d’ouvrage, par Ordre de Service, postérieurement à la signature du marché.
Il appartient à l’Entrepreneur d’obtenir, à ses frais, les cessions, licences ou autorisations nécessaires,
les maîtres d’ouvrage ayant le droit, ultérieurement, de procéder ou de faire procéder, par qui bon lui
semble, à toutes les réparations ou modifications qu’il juge nécessaires. Les droits de propriété 43
industrielle qui pourront naître à l’occasion ou au cours des travaux, resteront acquis à
l’Entrepreneur.

15 ÉQUITÉ ET BONNE FOI


15.1 Bonne foi
Les Parties s'engagent à agir en bonne foi, à respecter leurs droits contractuels réciproques et à
prendre toute mesure possible pour atteindre les objectifs du présent Contrat.

15.2 Exécution du Contrat

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 36
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les Parties reconnaissent qu'il n'est pas possible de prévoir dans le présent Contrat toutes les
éventualités qui pourront survenir pendant la durée de son exécution et elles reconnaissent que
c'est bien leur intention que le Contrat les régisse équitablement, sans léser les intérêts de l'une ou
de l'autre. Si pendant la durée d'exécution du présent Contrat l'une d'entre elles estime que les
dispositions du Contrat ne la régissent pas équitablement, les Parties feront de leur mieux pour
s'entendre sur les mesures destinées à faire disparaître l'origine de ce déséquilibre mais l'absence
d'un tel accord ne donnera pas naissance à un différend conformément aux dispositions du chapitre
17 ci-après.

16 RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS


16.1 Règlement amiable
Les Parties feront de leur mieux pour régler à l'amiable les différends qui pourraient surgir de
l'exécution du présent Contrat ou de son interprétation.

16.2 Droit à l’arbitrage


Tout différend qui pourrait s'élever entre les Parties en raison des dispositions contractuelles et qui
ne peut être réglé à l'amiable dans les trente (30) jours suivant la réception par l'une des Parties de la
demande par l'autre Partie d'un règlement amiable doit être soumis à arbitrage par l'une ou l'autre
des Parties conformément aux dispositions des articles 16.3 à 16.7 ci-après.

16.3 Choix des arbitres


Chacun des différends soumis à arbitrage par une Partie devra être entendu par un arbitre unique ou
par un groupe de trois (03) arbitres conformément aux dispositions suivantes :
i) Le Maître d’ouvrage et l’Entrepreneur désigneront chacun un arbitre et ces deux
arbitres en désigneront ensemble un troisième qui présidera l'arbitrage.
ii) Si les arbitres désignés par les Parties ne parviennent pas à s'entendre sur la
nomination d'un troisième arbitre dans les quinze (15) jours suivant la nomination des deux
premiers arbitres, le troisième arbitre sera nommé à la demande de l'une ou l'autre Partie
selon les règles en vigueur en République du Bénin. 43

16.4 Arbitres remplaçants


Si pour quelque raison que ce soit, un arbitre ne peut exercer ses fonctions, un remplaçant sera
désigné de la même manière que lui.

16.5 Dispositions diverses


Dans le cas d'une procédure d'arbitrage réglée par les dispositions de la présente Clause :
i) À moins qu'il en ait été convenu autrement, la procédure se déroulera au Tribunal de la
circonscription administrative dont dépend les Maîtres d’ouvrage.
ii) Le français sera la langue utilisé dans toutes communications et délibérations.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 37
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

iii) La décision arbitrale sera finale et aura force de jugement exécutoire devant les tribunaux
compétents, et les Parties excluent par la présente disposition toute objection ou toute
réclamation fondée sur une immunité relative à l'exécution de la sentence arbitrale.

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 38
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

4. MODELE DE CONTRAT

REPUBLIQUE DU BENIN
DEPARTEMENT DU MONO
COMMUNE DE ……………………………….

MARCHE N° ……………………………………….
DATE DE NOTIFICATION : ……………………..
REFERENCE DE PUBLICATION : ………/2008/PAGIREL

FINANCEMENT DU MARCHE

Commission européenne
PROTOS

PRESTATAIRE

………………………………………………………………

43

OBJET

EXECUTION DES TRAVAUX DE REALISATION DE TROIS FORAGES POSITIFS DANS LA COMMUNE


DE …………

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 39
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

MONTANT

……………………………………………..

PERSONNE RESPONSABLE DU MARCHE

………………………………
Maire – Commune de………………………

Marché suivi par : M. ……………….……………….

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 40
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Entre :
La Commune de …………………………………….……
Représenté par M ……………………………...………, qualité Maire de la commune, agissant en
qualité de maître d'ouvrage

D’une part,

Et

L’Entreprise ………………………………………….. Tél : …………………………………………


Représentée par …………………, poste occupé au sein de l'entreprise : Directeur Général

D’autre part,

Il est convenu de ce qui suit :

ARTICLE I- DÉFINITIONS

Maître d’ouvrage : Personne physique ou morale pour le compte duquel un ouvrage de bâtiment,
d’infrastructure, de dispositif ou d’étude est réalisée, qui ordonne le paiement et qui le reçoit.

Conseillers du Maître d’ouvrage : Il s’agit des conseillers techniques mis à la disposition du maître
d’ouvrage par le projet PAGIREL, et qui sont chargés d’apporter des conseils sur les différents
aspects et étapes du processus de maîtrise d’ouvrage. Il s’agit des conseillers techniques de la SNV-
Bénin et de PROTOS-Bénin

Délégué à Pieds d’Œuvre: Personne physique ou morale, indépendante de l’Entrepreneur, qui 43


contrôle le respect des règles de l’art pendant l’exécution et qui veille sur les qualités et quantités.

Entreprise : Personne physique ou morale chargée par le maître d’ouvrage d’exécuter les travaux de
construction de l’ouvrage ou du dispositif.

Bénéficiaires directs : Personnes physiques ou morales pour lesquelles l’ouvrage est destiné, et
chargées par le Maître d’ouvrage de suivre quotidiennement les aspects organisationnels de
l’exécution des travaux.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 41
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

ARTICLE II : OBJET DU MARCHE

L’Entreprise et la Commune de …………………………….., agissant en sa qualité de Maître

d’ouvrage, conviennent d’être liées par les stipulations du présent contrat qui concerne la réalisation

de trois (3) forages équipés dans les villages de ……………………………….. dans le cadre du

projet PAGIREL.

La description des travaux et leurs spécifications techniques, sont indiquées dans le dossier
technique d’appel de candidature des entreprises du présent marché.

ARTICLE III : DOCUMENTS CONTRACTUELS DU MARCHE

Les documents contractuels sont constitués par le document décrivant les conditions d'exécution du
présent marché, celui des prescriptions techniques puis les schémas, plan de construction et coupes
techniques, voire l’ensemble du DAO et du dossier de soumission de l’entreprise.
Le Maître d’ouvrage, peut toutefois, après passation du contrat et au cours des travaux, compléter
ou préciser les plans par des dessins de détails et d’exécution, même si ces dessins ou précisions ne
sont pas mentionnés dans les pièces du dossier de consultation, dès lors que ces détails sont
nécessaires à la bonne exécution de l’ouvrage sans en exagérer (dans le respect du devis).

ARTICLE IV : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D’OUVRAGE

Le Maître d’ouvrage s’engage à:


- Remettre le site à l’Entreprise avant l’implantation de l’infrastructure.
- Mettre à la disposition du chantier un Délégué à Pieds d’Œuvre.
43
- Payer à l’Entreprise à titre de rétribution pour l’exécution des travaux les sommes prévues au
marché aux échéances et de la manière indiquée.
- Informer l’Entreprise de toute modification qui interviendrait au cours de l’exécution des
travaux.
- Indiquer, et ce conformément à l’étude sur les mesures d’accompagnement prévues dans le
cadre de la gestion de l’environnement, les mesures à prendre par l’Entreprise (les carrières et
endroits de dépôts des débris et gravats).

ARTICLE V : OBLIGATIONS DE L’ENTREPRISE

L’Entreprise s’engage à :


- Exécuter les marchés conformément aux documents contractuels cités en l’article 3.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 42
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

- Entretenir de bonnes relations avec les autres acteurs de l’intervention que sont : les
bénéficiaires des ouvrages et les conseillers techniques du Maître d’ouvrage que sont ceux de
PROTOS, de la SNV et l’ONG d’intermédiation sociale ici …………………
- Assurer la sécurité et la qualité à tout moment des matériels et matériaux convoyés sur le
chantier. En cas de perte ou d’avarie, il en assume toute la responsabilité.
- Respecter les prescriptions du Délégué à Pieds d’Œuvre. En cas de contestation, il devra le
notifier au Maître d’ouvrage. Il doit aussi faciliter à toutes les parties impliquées dans le présent
marché d’exécuter le contrôle.
- Obtenir au préalable, l’autorisation écrite du Maître d’ouvrage pour les travaux de sous-traitance.
- Obtenir la certification du Délégué à Pieds d’Œuvre avant le démarrage de toute étape de
réalisation d’infrastructure.
- Se conformer aux règles fiscales.
- Assister aux réunions de chantier ; en cas d’empêchement, il doit le signaler et se faire
représenter.
- Livrer, après l’achèvement des travaux, les terrains en respectant les instructions du Maître
d’ouvrage en matière de conservation de l’environnement.
- Mettre à la disposition des usagers des chantiers un cahier de chantier « Manifold Tripli » pour les
inscriptions diverses.
- Prendre en charge les frais de prestation supplémentaire du Délégué à Pieds d’Œuvre au cas où il
ne respecterait pas le délai d’exécution et qu’il est établi qu’il est responsable de ce retard.

ARTICLE VI: MONTANT ET REGIME FISCAL DU MARCHE

L’Entreprise s’engage à effectuer les travaux qui lui sont confiés, en toute connaissance des
difficultés et contraintes liées à l’exécution, moyennant le montant global de
……………………………, Hors taxes.

Toutefois si au cours de la réalisation des travaux, les quantités réellement exécutées n’atteignent
pas ou dépassent les prévisions, ce montant sera calculé par application des prix unitaires aux
quantités réellement exécutées. Pour les dépassements de plus de 10% des travaux prévus, 43
l’autorisation du Maître d’ouvrage et du Bailleur de fonds (ici PROTOS), seront nécessaires.
Il sera consenti à l’Entreprise une avance de démarrage à concurrence de 30% du montant ci-dessus
indiqué, soit …………………………………………………………….. F.CFA Hors taxes.

La fiscalité du présent marché est soumise au régime des marchés publics à financement extérieur.
Le présent marché est exonéré de la fiscalité indirecte (TVA et autres taxes) conformément au cahier
des charges fiscales en vigueur.

Le délai de garanti est fixé à douze (12) mois à compter de la date de la réception provisoire.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 43
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

ARTICLE VII: PAYEMENT

Les sommes dues à l'Entreprise seront payées sur la base des décomptes mensuels visés par le
contrôleur des travaux; et conformément au cahier des prescriptions spéciales.

ARTICLE VIII : DELAIS

Le délai global d’exécution prévu au marché est de …… semaines et court à compter de la date de
paiement de l’avance de démarrage et de remise de site et déterminé par le calendrier de travail
contractuel.
En cas de suspension des travaux par le Maître d'ouvrage, le délai d'exécution des travaux sera
augmenté proportionnellement à la durée de la suspension.

ARTICLE IX : PENALITE

En cas de retard constaté dans l'exécution des travaux, l'Entreprise sera soumise à une pénalité de
1/2000 du montant du marché par jour calendaire.
En aucun cas le retard dans l'exécution des travaux ne peut dépasser 15 Jours.
Passé ce délai, ce contrat sera considéré comme rompu à cause de la défaillance de l'Entreprise et
cette dernière ne peut prétendre à aucun dédommagement.

ARTICLE X : RECEPTION ET RETENUE DE GARANTIE

Réception des travaux


Elle est faite à la demande de l’Entreprise par une commission composée du contrôleur des travaux,
du représentant du service départemental de l’hydraulique, du Maître d’ouvrage, de l’Entreprise et
des structures d'appui du Maître d'ouvrage.
43
Les réserves formulées au procès-verbal de la réception provisoire devront être levées par
l’Entreprise dans un délai maximum de un (01) mois suivant la date de cette réception.

Passé ce délai, le Maître d’ouvrage pourra faire procéder à l’exécution desdits travaux par les
entreprises de son choix aux risques et périls de l’Entreprise.
La réception définitive intervient à l’expiration du délai de garantie de un (1) an, soit douze (12)
mois. Pendant ce délai l’Entreprise entretiendra à ses frais l’ouvrage (réparation des malfaçons
apparues pendant la période de garantie en d’autres termes, l’Entreprise supporte à ses frais la mise
en état de fonctionnement de l’ouvrage si ce dernier subit des dommages relevant des malfaçons de
construction durant la période de garantie).

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 44
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

La retenue de garantie
Une retenue de garantie effective d’un montant de dix pour cent (10%) du montant total du coût de
l'ouvrage sera opérée par le Maître d’ouvrage. Celle ci sera déduite progressivement sur chaque
facture présentée par l’Entreprise. Cette retenue de garantie sera payée à l'expiration du délai de
garantie ou sur présentation d’une caution de retenue de garantie délivrée par une banque ou une
institution financière reconnue par le Maître d’ouvrage.

ARTICLE XI : ENTREE EN VIGEUR

Le présent marché est établi en langue française, en quatre (4) exemplaires originaux faisant tous
également foi.

Il prend effet à compter de la date de signature et tient compte de la date de remise de site et du
règlement effectif des avances de démarrage si l’Entreprise le désire et en fait la demande.

Il est réputé signé après lecture, prise de connaissance et acception de l’ensemble des pièces
contractuelles.

ARTICLE XII : RÉALISATION

Le Maître d’ouvrage peut à tout moment résilier le marché par notification à l’Entreprise et sans
indemnisation selon les conditions prescrites à cet effet dans le dossier d’appel d’offres.
Dans ces conditions, le Maître d’ouvrage pourra prendre les dispositions nécessaires.

ARTICLE XIII : ATTRIBUTION DE COMPETENCE JURIDICTIONNELLE EN CAS DE LITIGE

En l’absence de règlement à l’amiable, le tribunal de première instance de Lokossa est désigné


d’accord parties, pour connaître de tout litige entre l’Entreprise et le Maître d’ouvrage, relatif à
l’interprétation du présent contrat.
Fait à ……… le ………………………………….. 43

Lu et approuvé Lu et approuvé

Pour l’Entreprise Pour le Maître d’ouvrage

De la Commune de ………………………..

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 45
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

5. CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES (CPT)

Le présent Cahier des Prescriptions Techniques (CPT) fixe les conditions d'exécution des forages
positifs à réaliser, la construction des superstructures et la pose des pompes à motricité humaine
dans le cadre du projet PAGIREL.
Le présent CPT précise aussi les moyens à mettre en œuvre, indique le type d’ouvrage qui devra être
exécuté mais laisse à l’Entrepreneur, sous son entière responsabilité, le choix de la méthode
d’exécution, de la conception et des techniques à mettre en œuvre.

5.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX ET LEUR LOCALISATION

Les travaux consistent en la réalisation de six (06) forages positifs destinés à l’alimentation en eau
potable.

Il est précisé que la réalisation des superstructures, la fourniture et l’installation des pompes font
partie des travaux.

Les forages seront réalisés dans l’Arrondissement de Lokossa dans la Commune de Lokossa et dans
les Arrondissements d’Athiémé, d’Atchannou et de Dédékpoé dans la Commune d’Ahiémé où le
taux de succès attendu est de 100%.

Ces villages ont fait l’objet, de la part d’ONG locales, d’actions d’animation, de formation et d’appui
pour l’élaboration de leur projet d’équipement.

Les bénéficiaires directs ont fait le choix d’un ouvrage, ont participé financièrement à
l’investissement initial et se sont organisées pour prendre en charge la gestion du point d’eau à
réaliser.

5.2 CONTEXTE HYDROGEOLOGIQUE

Les forages seront exécutés dans les formations sédimentaires des Communes de Lokossa et 43
d’Athiémé.

5.3 DELAI DE REALISATION, ORGANISATION ET CALENDRIER D’EXECUTION

5.3.1 Organisation
Le délai global d’exécution est estimé à Sept (07) semaines avec un (1) atelier de forage.
Un atelier de forage doit être mis en œuvre.
La réussite du projet repose sur la parfaite coordination des différents intervenants suivants :
 L’ONG locale qui assure les actions d’appui aux bénéficiaires directs pour l’élaboration,
l’organisation et la prise en charge de leur projet d’équipement ;
 Le Bureau d’Etudes chargé des implantations et du contrôle des travaux de forages ;
 Les Maîtres d’ouvrage, chargés de la gestion globale du projet ;

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 46
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

 Les Conseillers des Maîtres d’ouvrage chargés d’apporter des conseils sur les différents
aspects et étapes du processus de maîtrise d’ouvrage ;
 L’entreprise de forage ;
 Le fournisseur de pompe.
Cette coordination nécessaire impose le respect strict d’un calendrier d’exécution des forages.
L’Entrepreneur désigne un Chef de mission qui sera l’interlocuteur des Maîtres d’ouvrage et du Corps
de contrôle. Ce chef de mission accordera une grande importance à la sécurité sur les chantiers.

5.3.2 Calendrier d’exécution des forages


L’entreprise établira un calendrier qui explicitera le déroulement prévisionnel des travaux.
L’implantation des forages à réaliser est déjà faite et les sites seront remis à l’Entrepreneur au début
des travaux.

5.4 MATERIEL D’EXECUTION

5.4.1 Conception générale du matériel


Le choix des matériels relève de la responsabilité de l’Entrepreneur.
L’atelier de forage et l’ensemble du matériel devront être adaptés aux conditions d’utilisation, à
l’état des pistes et des accès, au rythme d’exécution des travaux.

5.4.2 Etat du matériel


Le calendrier d’exécution exige que l’Entrepreneur soit en possession de l’atelier requis pour
l’exécution de ce projet, dès la notification du marché correspondant. Les numéros de série, l’âge et
l’origine des sondeuses seront obligatoirement précisés dans l’offre. En tout état de cause, le
matériel proposé devra être en parfait état de fonctionnement.

5.4.3 Description et spécification du matériel


L’atelier mis en œuvre répondra aux prescriptions et spécifications suivantes :

5.4.3.1. Sondeuse 43
Appareil rotary conventionnel fonctionnant à l’air, à l’eau, à la mousse ou à la boue, spécialement
adapté à l’utilisation du marteau fond de trou, équipé d’un dispositif de tubage à l’avancement ou
permettant l’emploi de tubage de travail en acier; il permettra de forer indifféremment les terrains
tendres et les terrains durs à très durs.
La capacité doit être d’au moins :
 150 m en 12"1/4 en rotary à la boue,
 100 m en 6"1/2 au marteau fond de trou.

5.4.3.2. Autres équipements
Dans le cas d’un développement des forages par une équipe indépendante des ateliers de forage,
3
cette équipe sera dotée d’un compresseur d’au moins 5 m /mn à 7 bars.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 47
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les essais de pompage seront faits à l’aide de pompes électriques immergées capables de fournir
3 3
des débits de 10 m /h à 80 mètres de profondeur et de 5 m /h à 120 mètres.
L’atelier de forage et la base de travaux pourront être équipés d’un poste émetteur-
récepteur. Le Bureau d’Etudes chargé du contrôle des travaux et le Maître d’ouvrage auront
un accès permanent à ce réseau radio.

5.4.4. Visite de conformité


Une visite de conformité des matériels sera faite contradictoirement au début des travaux dans le
but de constater la conformité des matériels utilisés par rapport à ceux proposés dans l’offre.

La prononciation de cette conformité par procès-verbal ne libère en rien l’attributaire de ses


engagements.

Tout changement de matériel en cours d’exécution doit obtenir l’aval préalable du Maître d’ouvrage.

5.5 DESCRIPTION DES OUVRAGES

5.5.1. Nature des terrains


Les formations du bassin sédimentaire sont essentiellement sableuses, argileuses ou argilo-
sableuses) et l’on doit s’attendre à leur mauvaise tenue en forage.

5.5.2. Mode d’exécution


Le choix des méthodes et matériels à mettre en œuvre ainsi que celui des diamètres exacts de forage
resteront à l’initiative de l’Entrepreneur et sous sa responsabilité.

Les spécifications ci-dessous sont avancées à titre indicatif. Toutefois, il est précisé que :
 la foration au rotary à la boue est recommandée et nécessitera par endroits la pose d’un tubage
provisoire en PVC ou en acier, au droit des formations d’altération;
 la traversée de niveaux non consolidés dans les altérations pourra nécessiter une injection de
mousse ou l’emploi de boue. Les produits utilisés seront d’une composition propre à ne pas 43
colmater les couches productives et devront être auto-biodégradables. Ces produits seront
soumis à l’approbation du contrôleur. Toutefois, dans le cas de perte de circulation dans les
zones stériles de surface, l’Entrepreneur pourra utiliser des boues bentonitiques. L’utilisation de
la méthode du tubage à l’avancement est également permise.

5.5.3. Prise d’échantillons


Au cours de la foration, les échantillons seront prélevés à chaque changement de terrain ou au
maximum tous les mètres.
Les échantillons seront gardés au chantier dans des boîtes fabriquées par l’Entrepreneur à cet effet,
à la disposition du Corps de contrôle pour exploitation.

5.5.4. Caractéristiques des ouvrages


Les principales caractéristiques des ouvrages sont résumées ci-après :

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 48
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

a) Forage en 12“1/4 en général au rotary à la boue jusqu’à 140 mètres de profondeur en


moyenne.
b) Mise en place d’une colonne de captage en PVC de 124/140. Lorsque la profondeur du
forage dépasse 150 m, l’épaisseur de la colonne de captage en PVC sera renforcée et
déterminée en collaboration avec le Bureau d’Etudes.
c) Mise en place d’un massif de gravier.

5.6 EQUIPEMENT DES FORAGES

5.6.1. Forages exploitables


Les forages jugés exploitables (à débit au moins égal à 800 l/h en fin de foration) seront aussitôt
équipés, sur ordre du Corps de contrôle.
Les forages seront équipés sur toute la hauteur d’une colonne de captage en PVC - diamètre 124/140.
La colonne sera crépinée au droit des venues d’eau par éléments de 3 à 6 mètres. La base de colonne
sera obturée par un sabot de pied.
L’espace annulaire entre terrain et colonne sera gravillonné sur la hauteur des crépines plus 5 à 10
mètres.
Le gravier devra avoir une granularité de 2 à 4 mm. Le gravier sera constitué par un matériau
quartzeux roulé.
Au-dessus du gravier, le forage sera comblé par un mètre d’épaisseur de sable, puis par du tout
venant et enfin cimenté sur 2 mètres en tête.
Le tubage dépassera de 0,50 m la surface du sol. Il sera momentanément fermé par un bouchon PVC
cadenassé.

5.6.2. Forages non exploitables


Les forages à très faible débit (inférieur à 800 l/h) déclarés négatifs devront être abandonnés par
l’entreprise et ne doivent pas être équipés.

5.7 DEVELOPPEMENT
43
Le développement se fera à l’air-lift, par l’atelier de forage ou par une unité indépendante.
Le débit obtenu en début de développement ne devra pas être inférieur de plus de 10% au débit
obtenu en fin de foration.
Le développement sera poursuivi jusqu’à obtention d’eau claire, sans particules sableuses ou
argileuses. L’Entrepreneur devra contrôler la teneur en sable, par la méthode de la tâche de sable
observée dans un seau de 10 litres, et dont le diamètre ne devra pas excéder 1 cm en fin de
développement.
La durée moyenne du développement sera de 3 heures pour les captages dans le sédiment.
Si des défauts d’exécution apparaissent lors de la réalisation d’un forage ou pendant le
développement, la poursuite des opérations de développement au-delà de 3 heures sera à la charge
de l’Entrepreneur et, si elles ne peuvent aboutir à l’obtention de l’eau claire, l’ouvrage ne sera pas
réceptionné. Dans le cas d’un développement par une unité indépendante, le retour de l’atelier de

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 49
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

forage, pour reprise partielle ou totale de l’ouvrage, restera à la charge de l’Entrepreneur, au même
titre que les opérations de reprise.
Le débit sera mesuré toutes les 15 minutes selon les prescriptions de l’article 4.8.1. Le niveau d’eau et
la profondeur de l’ouvrage seront mesurés avant et après développement.
La précision exigée pour les mesures sera de :
 10% pour les débits,
 2 cm pour les niveaux d’eau,
 5 cm pour les mesures de profondeur.

5.8 ESSAIS DE DEBIT

5.8.1. Essais de débit


Ces essais ne seront réalisés qu’après le retour de l’eau à son niveau statique avant développement.
Ces essais seront exécutés à l’aide d’une pompe immergée utilisable dans un forage équipé en 4",
d’une capacité minimale de 10m3/h à une profondeur de 80 mètres ou 5m3/h à 120 mètres. L’essai de
pompage aura une durée de 4 heures. La remontée du niveau de l’eau après pompage sera suivie
pendant 2 heures.

Cet essai sera réalisé suivant la méthode standardisée du CIEH.


Les mesures de profondeur du niveau d’eau seront effectuées à la sonde électrique, les mesures de
débit seront faites au fût de 200 litres et chronomètre; toutes les mesures seront notées sur une
fiche fournie par le Bureau d’Etudes.

Dans le cas de forages de profondeur supérieure à 100 mètres, la température sera également
mesurée à la même fréquence que les mesures de niveau.

Ces protocoles d’essais sont indicatifs et pourront être modifiés en cours d’essai par le Bureau
d’Etudes suivant les résultats obtenus.

Une attention particulière devra être portée sur le rejet des eaux pompées suffisamment loin du
forage (au moins 100 mètres avec des tuyaux de grand diamètre). 43

5.9 CONTROLE DES TRAVAUX

Le contrôle des travaux sera assuré par le Bureau d’Etudes.

5.9.1. Cahier de chantier


Afin de permettre un suivi efficace des travaux, l’Entrepreneur tiendra, pour chaque atelier, un cahier
de chantier sur lequel seront reportés tous les renseignements relatifs aux travaux. Ce cahier
permettra au contrôleur, dès son arrivée sur le chantier, de connaître immédiatement l’état
d’avancement du forage.
Ce cahier sera tenu par un «pointeur», salarié de l’entreprise. Le pointeur tiendra le cahier de chantier
constamment et immédiatement à jour au fur et à mesure du déroulement des opérations.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 50
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Sur le cahier de chantier, seront notés par le pointeur tous les renseignements ci-après :
 Appellation du chantier (nom du village/localité)
 Date et heure d’arrivée et de départ de la sondeuse
 Kilométrage de la sondeuse au départ du site de forage précédent et à l’arrivée sur le site
suivant
 Compteur horaire du compresseur au début et à la fin de chaque forage
 Heure de mise en place et heure de début de foration
 Temps de foration par tige
 Diamètre et technique utilisée tige par tige
 Profondeur atteinte par chaque tige
 Nature des terrains traversés « coupe sondeur »
 Profondeur du tubage provisoire, et durée de mise en place et de retrait
 Composition de l’équipement du forage : longueur des tubes pleins, des tubes crépinés,
volume de gravier, hauteur de cimentation, etc.
 Durée, débit, la limpidité de l’eau et les différents niveaux d’eau selon les indications du Corps
de contrôle lors des opérations de développement et d’essais de débit
 D’une façon générale, tous détails techniques, incidents, pannes, difficultés propres au
déroulement des travaux, avec indication des heures où ils se sont produits.
Le cahier de chantier sera visé par le représentant du Corps de contrôle et celui de l’Entrepreneur et
servira de base à l’établissement des attachements.
Les remarques et réserves de l’Entrepreneur et/ou du Corps de contrôle seront portées sur le cahier
de chantier.

5.9.2. Contrôle
Le contrôle des travaux assuré par le Bureau d’Etudes portera sur les points suivants :
 Définition du programme des travaux et de son ordre d’exécution en accord avec l’Entrepreneur.
 Communication des implantations des ouvrages à l’Entrepreneur.
 Réception du matériel, des équipements de l’entrepreneur et de la vérification de leur
conformité avec l’offre.
 Réception quantitative et qualitative des matériaux. 43
 Indications prévisionnelles données à l’Entrepreneur sur la géologie et sur la profondeur à
atteindre pour chaque forage.
 Décision sur la poursuite ou l’arrêt des forages, leur équipement ou leur abandon conformément
au présent CPT, en relation avec l’entrepreneur et le Bureau d’Etudes.
 Plan d’équipement du forage, défini avec le chef foreur.
 Contrôle de la mise en place du massif filtrant.
 Surveillance du développement et des essais de débit.
 Qualité des cuttings prélevés tous les mètres par l’entrepreneur.
Nota : Le plan de captage est défini en concertation avec le chef foreur, mais la réalisation du
captage dans les règles de l’art relève de la responsabilité de l’Entrepreneur.

5.9.3. Conditions de réception provisoire

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 51
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Les réceptions provisoires seront prononcées au vu des résultats des essais de pompage, lesquels
devront corroborer les observations et estimations de débits effectuées au cours du forage et de son
développement (sauf réserves faites par l’Entrepreneur dans le cahier de chantier lors de la décision
d’équipement de l’ouvrage).
La réception provisoire sera prononcée forage par forage, par les Maîtres d’ouvrage en collaboration
avec le Bureau d’Etudes. Cette réception fera l’objet d’un procès verbal et sera notifiée à
l’Entrepreneur.

5.9.4. Conditions de réception définitive


Les réceptions définitives seront prononcées à l’expiration du délai de garantie d’un an, sauf pour les
ouvrages non productifs dont les travaux seront réceptionnés définitivement dès leur achèvement. Il
ne sera pas procédé à des essais particuliers pour la réception définitive, mais à un test de
l’équipement d’exploitation en place et à une enquête auprès des bénéficiaires directs pour s’assurer
du bon fonctionnement de l’ouvrage au cours de l’année écoulée.
Si des conditions inférieures à celles de la réception provisoire étaient constatées du fait d’une
malfaçon dans l’équipement, l’Entrepreneur serait dans l’obligation de rétablir les caractéristiques
initiales à ses frais quelle que soit la durée des travaux nécessaires.

5.9.5. Garantie des travaux


L’Entrepreneur s’engage à exécuter avec le matériel qu’il propose, tous les travaux dans les règles de
l’art.
En cas d’accident entraînant l’abandon du forage et attribuable à l’Entrepreneur, celui-ci pourra sauf
conditions géologiques anormales, être astreint à recommencer un second forage au voisinage du
premier et n’aura droit à aucune rémunération pour le forage abandonné.

Il pourra être relevé de cette garantie dans le cas suivant : accident dû à des opérations spéciales,
exécutées sur la demande du Corps de contrôle et pour lesquelles l’Entrepreneur aurait fait par écrit
toutes les réserves avant exécution.

5.10 PROVENANCE ET QUALITE DES MATERIAUX


43
5.10.1. Dispositions générales
L’Entrepreneur soumettra à l’approbation du Corps de contrôle et des Maîtres d’ouvrage les
matériaux qu’il compte employer avec indication de leur nature et de leur provenance.
Tous les matériaux reconnus défectueux devront être évacués par l’Entrepreneur et à ses frais.
L’Entrepreneur assurera sous sa propre responsabilité, l’approvisionnement régulier des matériaux
pour la bonne marche du chantier.
Nonobstant l’agrément du Corps de contrôle et des Maîtres d’ouvrage pour la qualité des matériaux
et pour leur lieu d’emprunt, l’Entrepreneur reste responsable de la qualité des matériaux mis en
œuvre. Il lui appartient de faire effectuer à ses frais, toutes les analyses et les essais de matériaux
nécessaires à une bonne exécution des ouvrages.
Il appartient à l’Entrepreneur d’effectuer toutes les démarches, d’obtenir toutes autorisations ou
accords et de régler les frais, redevances ou indemnités pouvant résulter de l’exploitation de
carrières ou gisements et de l’emprise des installations de chantiers.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 52
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

L’Entrepreneur ne saurait se prévaloir de l’autorisation du Corps de contrôle et du Maître d’ouvrage


en ce qui concerne les lieux d’emprunt pour se retourner contre elle dans le cas d’une action
intentée par des tiers, du fait de l’exploitation des carrières ou gisements.

5.10.2. Caractéristiques des tubages


Les tubages seront en PVC rigide (qualité forage). Les diamètres seront de 178/195 pour les tubages
de surface et de 124/140 pour la colonne de captage. L’origine et la qualité des tubages devront être
soumises à l’approbation du Corps de contrôle et des Maîtres d’ouvrage.
Ils seront en éléments lisses vissés sur la demi-épaisseur. Le filetage sera robuste, rond ou carré et
n’aura pas d’excentricité de façon à ce que la manutention des tubages puisse se faire sans problème
jusqu’à des profondeurs de 120 mètres.
Les tubages devront présenter toutes garanties de résistance aux efforts de cisaillement,
d’écrasement ou de torsion au cours de leur mise en place et durant l’utilisation des ouvrages. Le
PVC aura la qualité alimentaire et ne possèdera pas d’éléments susceptibles de se dissoudre dans
l’eau ou de modifier sa potabilité.
Le crépinage sera fait mécaniquement soit en usine, soit à la base de l’Entrepreneur, avec un
outillage soumis à l’agrément du Corps de contrôle et du Maître d’ouvrage. Les fentes auront 1 mm
d’ouverture au maximum. Le pourcentage d’ouverture ne sera pas inférieur à 2% de la surface totale
du PVC.

5.10.3. Ciment
Le ciment à utiliser sera du ciment PORTLAND artificiel CPA 325. Il devra être livré en sacs de 50 kg à
l’exclusion de tout autre emballage. Tout sac présentant des grumeaux sera refusé.
Les récupérations de poussières de ciment seront interdites.

5.10.4. Gravier
Le gravier introduit dans l’espace annulaire des forages sera du gravier propre de quartz rond et
calibré, issu de carrières agréées par l’Ingénieur et du maître d’ouvrage.

5.11 MODE D’EXECUTION DES SUPERSTRUCTURES


43
5.11.1 Margelle pour pompe INDIA
Elle sera constituée par un bloc de béton coulé de dimensions 1.50 m x 1.50 m x 0.40 m.
Le béton sera dosé à 350 kg/m 3 ; le ferraillage sera constitué par du treillis de maille de 150 mm
(diamètre de fers : 6 mm). Elle aura une pente de 2%.
Le massif de béton sera encastré dans le terrain naturel sur une hauteur qui dépendra des sites.

5.11.2 Margelle pour pompe VERGNET


En plus de ce qui est décrit pour les margelles de pompe INDIA, il sera réalisé deux marches-pieds
encadrant le cadre métallique du support de la pompe. Chaque marche-pieds, de hauteur 25 cm, de
largeur 20 cm et de longueur 40 cm, sera constitué par un bloc de béton dosé à 350 kg/m 3. Il sera
distant du cadre métallique de 7 cm.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 53
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

5.11.3 Dalle anti-bourbier


La dalle anti-bourbier en béton dosé à 350 kg/m 3,entourant la margelle, aura une forme carrée de 3.0
mètres de côté. Elle aura une légère pente de 2% et sera entourée d’une rigole collectrice de 15 cm de
large. L’ensemble de cette rigole aura des pentes permettant de collecter les eaux de ruissellement
autour du forage au point bas d’où partira une rigole d’évacuation.

La rigole d’évacuation collectera les eaux et les conduira vers un puits perdu. Elle aura 5 mètres de
long, 0.25 mètre de profondeur sur 0.20 mètre de large.

Le puits perdu doit être en contre bas du forage. Il doit avoir une forme rectangulaire de dimensions
1.40 m x 1.50 m sur 2.00 m de profondeur et son rebord sera en parpaing avec des couches de
briques de 10 cm. Le fond ne sera pas cimenté et on y mettra du gravier ou de gros éléments.

5.12 MODE D’EXECUTION DES AMENAGEMENTS POUR FORAGES ARTESIENS

L’Entrepreneur proposera un plan d’exécution de l’aménagement pour forage artésien.


Ce plan sera soumis à l’appréciation du Bureau d’Etudes avant la réalisation.

6. LE CADRE DU BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES et DEVIS ESTIMATIF

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 54
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 55
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Fait à ………….. le, …../…../….. Le Soumissionnaire :

RECAPITULATIF

COMMUNES MONTANT HT

LOKOSSA

ATHIEME

TOTAL

Fait à ………………….. le, …../…../….. Le Soumissionnaire : …………………………

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 56
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

7. ANNEXES

LISTE DE RÉFÉRENCES
(accompagnée d'attestations de satisfaction ou de bonne fin des travaux)

Référence n° : …………………………….

Nom du projet : ……………………………..

Lieu : …………………………………………..

Maître d'Ouvrage : ………………………

Montant du marché : ……………………….

Délai prévu :………....mois délai réel.................. mois (dates) : ……………………………….

Description sommaire du projet ……………………………..

Référence n° : …………………………………

Nom du projet : …………………………………

Lieu : ………………………………………………..

Maître d'Ouvrage : ……………………………

Montant du marché : …………………………..


43
Délai prévu :...mois délai réel..... mois (dates) : ………………………..

Description sommaire du projet ……………………………………

Utiliser des feuillets supplémentaires pour les autres projets

Fait à....………………………………..…... le....………………..…….

Le Soumissionnaire,

……………………………………………………………………………

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 57
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

CURRICULUM VITAE

Rôle proposé dans le projet :

1. Nom de famille :…………………………………….

2. Prénoms :……………………………………………

3. Date de naissance :………………………………..

4. Nationalité……………………………………………

5. Etat civil :…………………………………………….

6. Diplômes :……………………………………………

Institution [Date début – Date fin] Diplôme (s) obtenu (s) :

7. Connaissance linguistiques : Indiquer vos connaissances sur une échelle de 1 à 5 (1 -


niveau excellent ; 5- niveau rudimentaire)

Langue Lu Parlé Ecrit


43

8. Affiliation à une organisation professionnelle : ……………………………………………….

9. Autres compétences : (par ex. connaissances informatiques, etc.) …………………………

……………………………………………………………………………………………………………

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 58
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

10. Situation présente : ………………………………………………………………………………..

11. Années d’ancienneté auprès de l’employeur : ………………………………………………….

12. Qualification principales : (pertinentes pour le projet)………………………………………….

13. Expériences spécifiques dans la région : ……………………………………………………….

Pays Date début – Date fin

14. Expérience professionnelle

De (date) – à
Lieu Société Position Description
(Date)

43

15. Autres information pertinentes (p, ex., références de publications)

…………………………………………………………………………………………………..
…………………………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………..

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 59
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

EXPERTS PRINCIPAUX

Langues et
Rôle Expérience
niveau de
Nom de proposé Année Niveau de Domaine de dans le
Age connaissance
l’expert dans le d’expérience formation spécialisation pays
(très bien,
projet bénéficiaire
bien, faible)

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 60
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

LETTRE DE SOUMISSION

REFERENCE DE PUBLICATION : PAG An2/08-…….

Je soussigné :………………….,
Agissant en qualité de ……………………………

Préalablement à ce qui suit, déclare m’engager pour réaliser la totalité des prestations objet du
marché ci-dessous désigné.

Après avoir pris connaissance de l’ensemble des documents du Dossiers d’Appel d’Offres publique
relatifs au marché ci-dessous désigné ;

Après m’être personnellement rendu compte de la situation des lieux et après avoir apprécié à mon
point de vue et sous ma responsabilité, la nature et la difficulté des prestations à exécuter ;

Remets, revêtues de ma signature, toutes les pièces constituant le marché ………………..

Me soumets et m’engage envers les Communes de Lokossa et d’Athiémé à exécuter les travaux,
conformément aux conditions fixées dans ledit marché ci-dessus mentionné, et moyennant les prix
unitaires hors taxes (HT) que j’ai établis à forfait pour les prestations, lesquels prix, fermes et non
révisables, appliqués aux quantités du cadre de devis, font ressortir le montant du marché hors taxes
(HT) à :

-en chiffres FCFA :


-en lettres :

Les prix sont réputés avoir été établis en considérant qu’aucune prestation n’est à fournir par la
43
Commune de Lokossa ou par la communauté bénéficiaire.

Ils comprennent toutes les sujétions et contraintes résultant de l’application de la réglementation


fiscale en République du Bénin et des dispositions techniques, administratives et financières prévue
dans les pièces contractuelles. Ils tiennent compte des aléas et sujétions de toutes natures, et
s’entendent quelles que soient les conditions de temps et d’environnement d’intervention.

Je m’engage à commencer les prestations dès la réception de l’Ordre de Service et à terminer les
travaux, objet du marché, conformément aux dispositions contractuelles à compter de la date de
démarrage des prestations.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 61
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Je déclare que l’entreprise soumissionnaire que je représente ne se trouve dans aucune des
situations d’exclusions à la participation aux marchés financés à travers PROTOS et je joins à ce
Formulaire de soumission la Déclaration sur honneur, dûment signée et datée.

La présente offre est valable pendant quatre-vingt-dix jours (90) jours à compter de la date limite de
remise des offres.

Fait à ………………………………………..

Le Soumissionnaire

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 62
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

DECLARATION SUR HONNEUR, ANNEXEE AU FORMULAIRE DE SOUMISSION

(à soumettre sur le papier à en-tête du soumissionnaire)

«Date»

«Nom et adresse du maître d’ouvrage»

Madame, Monsieur,

DECLARATION DU SOUMISSIONNAIRE

En réponse à votre avis d’appel d’offres pour le marché précité, nous déclarons par la présente que :

 Nous soumettons notre offre à titre individuel pour ledit marché.


 Par le seul fait de déposer une offre, nous renonçons à nos propres conditions générales (de
vente).
 Nous ne nous trouvons dans aucune des situations d’exclusion à la participation aux marchés
financés à travers PROTOS, y compris :
o Faire l'objet d'un jugement ayant force de chose jugée pour :
 1° participation à une organisation criminelle
 2° corruption
 3° fraude au sens de l’article 1er de la convention relative à la protection des
intérêts financiers des communautés européennes
 4° blanchiment de capitaux ;
o Etre en état de faillite, de liquidation, de cessation d'activités, de concordat judiciaire
ou dans toute situation analogue ;
o Faire l'objet d'une condamnation prononcée par un jugement ayant force de chose
jugée pour tout délit affectant notre moralité professionnelle ;
43
o Ne pas être en règle de cotisations à la sécurité sociale ou de paiement d’impôts
conformément à la législation du pays.
 Nous acceptons de nous conformer aux clauses déontologiques et, en particulier, affirmons
qu’il n’existe aucun conflit d’intérêt potentiel ni aucun lien spécifique avec d’autres candidats
retenus à la procédure au moment de la soumission de la présente offre.
 Nous n’avons fait figurer dans le formulaire de candidature que les informations relatives aux
ressources et à l’expérience de notre organisation.
 Nous informerons immédiatement le maître d’ouvrage si une modification intervenait dans
les circonstances décrites ci-dessus à tout moment de la procédure d’appel d’offres ou
durant l’exécution du marché.
 Nous sommes parfaitement conscients et acceptons que tout renseignement erroné ou
incomplet fourni intentionnellement à l’occasion du présent appel d’offres peut entraîner
notre exclusion de ce marché, ainsi que d’autres marchés financés à travers PROTOS.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 63
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Dans l’éventualité où notre offre serait retenue, nous nous engageons à fournir une déclaration sur
serment attestant que notre situation par rapport aux motifs d’exclusion n’a pas changé pendant la
période qui s’est écoulée après la soumission des preuves à l’appui de la déclaration incluse dans
notre offre.

Nous sommes également conscients du fait que si nous fournissons de fausses informations,
l’attribution sera considérée comme nulle et non avenue.

«Signature du représentant autorisé du soumissionnaire»

«Nom et fonction du représentant autorisé du soumissionnaire

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 64
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

MODÈLE DE CAUTION DE RETENUE DE GARANTIE

Attendu que l'Entreprise ....................................................................... …… …… … (Nom de


l'Entreprise),
désignée ci-après "l'Entrepreneur" a été déclarée adjudicataire définitif et a reçu notification de
l'approbation du Contrat de travaux de ................ ………… et enregistré sous le n°..... (n° du
Contrat),

Attendu que le dit Contrat stipule que la retenue de garantie fixée à dix (10%) du montant des travaux
effectivement réalisés peut être remplacée par une caution solidaire,

Dès lors, nous affirmons par les présentes que nous nous portons garants et responsables à l'égard
de la Commune de …………….. au nom de l'Entrepreneur, pour un montant maximum
de :..................................................................... (chiffres et lettres) correspondant à 10% du montant du
Contrat.

Et nous nous engageons à payer à la Commune de……………., dès réception de la première


demande écrite de l’une desdites Communes déclarant que l'Entrepreneur ne satisfait pas à ses
engagements contractuels ou qu'il se trouve débiteur de ladite Commune au titre du Contrat,
modifié le cas échéant par ses avenants, et sans argutie ni discussion, toute(s) somme(s) dans les
limites du montant égal à 10% du montant cumulé des travaux figurant dans le décompte définitif,
sans que la Commune de……………… ait à prouver ou à donner les raisons ni le motif de sa
demande du montant de la (des) somme(s) indiquée(s) ci-dessus.

La présente caution entre en vigueur à compter de la date d'établissement du décompte provisoire


numéro un (1).

Elle expire et sera libérée au plus tard 15 jours après la date de prononciation de la réception 43
définitive des travaux.

Fait à...... le......

Signatures, Cachet de la Banque


Mention manuscrite à porter
"Bon pour caution personnelle
et solidaire"
Signature

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 65
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

MODÈLE DE CAUTION D’AVANCE DE DÉMARRAGE

Intitulé de l’appel d’offres ......................................................................................................................


Attendu que (Nom de l’Entreprise), ………………………….................................
……………………………………

Désigné ci-après par " l’Entreprise" a été déclaré adjudicataire définitif et a reçu notification de
l’approbation du Contrat de ………………………………………………… enregistré sous le
n°…………………..… (n° du Contrat),

Attendu que le dit Contrat stipule que dans le cas du versement à l’Entreprise d’une avance
forfaitaire de démarrage fixée à trente pour cent (30 %) du montant de la soumission, (ou pour un
montant égal à .... % du montant du futur Contrat, ci-dessous désigné, modifié le cas échéant par ses
avenants), cette avance doit être garantie à 100% par une caution solidaire et que nous nous sommes
engagés à fournir à l’Entreprise cette caution,

Dès lors, nous affirmons par les présentes, que nous nous portons garant et responsables à l’égard
de la Commune de ………., au nom de l’Entreprise, pour un montant maximum de
……………………………........................ (chiffres et
lettres) .............................................................................. correspondant à ….. % du montant du futur
Contrat,

Et nous nous engageons à payer à la Commune de …………, dès réception de la première demande
écrite de la part de ladite Commune déclarant que l’Entrepreneur ne satisfait pas à ses engagements
contractuels ou qu’il se trouve débiteur de ladite Commune au titre du remboursement de cette
avance, et sans argutie ni discussion, toute(s) somme(s) dans les limites du montant résiduel de
l’avance au moment de la demande de la Commune de …………, sans que celle-ci ait à prouver ou à
donner les raisons ni le motif de sa demande du montant de la (des) somme(s) indiquée(s) ci-dessus.
43
La présente caution entre en vigueur à compter de la date d’établissement du décompte provisoire
numéro zéro (0) relatif à l’avance forfaitaire de démarrage.

Le montant de la caution diminuera automatiquement au fur et à mesure des remboursements des


avances.

Elle expire et sera libérée au plus tard quinze (15) jours après le remboursement complet de l’avance.

Signatures, cachet de la Banque Fait à ……………………………. le …….…….


Mention manuscrite à porter
«bon pour caution personnelle et solidaire»

………………………………………..

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 66
4.1. Exemple d’un DAO pour l’exécution de travaux - Bénin

Signature

43

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 4.1. Exemple d’un DAO de travaux - Bénin 67