Vous êtes sur la page 1sur 87

3.2.

Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ETUDES DE CONCEPTION, CONTROLE ET


SURVEILLANCE D’UNE PARTIE DES TRAVAUX DE
L’APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE DU
COMMUNE RURALE FOKONTANY D’ANKADIVORY
D’ALAKAMISY COMMUNE ALAKAMISY FENOARIVO
FENOARIVO
ANTANANARIVO
ATSIMONDRANO

FI.KRI.FA.MA
FIFANAMPIANANA
KRISTIANINA HO AN’NY
FAMPANDROSOANA
ETO MADAGASIKARA

Avant Projet Détaillé


(APD)

VERSION PROVISOIRE
CNEAGR
CENTRE NATIONAL DE L’EAU,
Antananarivo - Août 2009
DE L’ASSAINISSEMENT

ET DU GÉNIE RURAL

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 1
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

INTRODUCTION

Dans l’objectif de répondre aux besoins de base en eau potable de la population de la Plaine
d’Andromba et de viser une perspective de Gestion Intégrée des Ressources en Eau
maîtrisée par les acteurs locaux, l’association PROTOS et la Commune d’Alakamisy
Fenoarivo ont établi un protocole d’accord pour réaliser un projet d’adduction en eau potable
dans la commune d’Alakamisy Fenoarivo.

L’association PROTOS, promoteur du projet en concertation avec la mairie d’Alakamisy


Fenoarivo, désignée maître d’ouvrage, ont validé ensemble des critères de priorisation pour
la sélection du Fokontany le plus méritant et nécessitant.

Ainsi, le Fokontany Ankadivory a été le premier choisi pour bénéficier du projet


d’approvisionnement en eau potable dans la Commune rurale d’Alakamisy Fenoarivo.

La commune a ainsi fait réaliser une étude de faisabilité comprenant un Avant Projet
Sommaire de l’approvisionnement en eau potable du Fokontany d’ Ankadivory. Cette étude a
proposé d’éventuelles variantes pour la réalisation dudit projet. Rappelons que ce document
d’Avant Projet Sommaire a déjà été validé.

Un autre appel d’offre a été lancé afin de réaliser une étude d’avant projet détaillé sur le
projet en question. Le bureau d’études CNEAGR a été sélectionné pour effectuer cette
étude.

Le CNEAGR dans l’accomplissement de cette mission visera à fournir au PROTOS et à la


Commune d’Alakamisy Fenoarivo un dossier technique détaillé de la solution préconisée la
plus appropriée et la plus économique pour l’approvisionnement en eau d’Ankadivory. La
mission comporte trois parties bien distinctes dont :

1. la réalisation de l’avant projet détaillé

2. l’établissement du dossier d’appel d’offre

3. le contrôle et surveillance des travaux

L’étude sera réalisée par une équipe multidisciplinaire, selon les spécifications des termes
de référence, composée d’un ingénieur hydraulicien, ingénieur génie civil et hydrogéologue
renforcée par un expert en équipement et électricité ainsi que des topographes. La première
descente a été réalisée le 22 Juin 2009.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 2
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Le présent rapport consiste à réaliser l’étude de faisabilité technique détaillé d’une partie de
l’approvisionnement en eau potable dans la localité d’Ankadivory après la validation de
l’étude de l’Avant projet Sommaire. Ce rapport se subdivise en quatre parties :

- Généralités sur la zone d’études


- Etudes techniques détaillés
- Spécifications techniques du scénario retenu
- Coût estimatif du travaux et coût d’exploitation prévisionnel

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 3
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

SOMMAIRE

I. GENERALITES..................................................................................................................................8

I.1. LOCALISATION ET DÉLIMITATION DE LA ZONE D’ÉTUDE............................................................................8


I.2. DONNÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES :......................................................................................................9
I.3. CADRE PHYSIQUE DU SITE...............................................................................................................10

II. ETUDES TECHNIQUES...................................................................................................................16

II.1. BESOIN EN EAU DE LA POPULATION.................................................................................................16


II.2. TOPOGRAPHIE DE LA VILLE.............................................................................................................16
II.3. RAPPEL DE L’APPROVISIONNEMENT EN EAU DE LA COMMUNE................................................................17
II.4. RAPPEL DE L’APS........................................................................................................................18

III. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DU SCENARIO RETENU................................................................20

III.1. MÉTHODOLOGIE ET RÉSULTATS......................................................................................................20


III.2. PUITS DE GRAND DIAMÈTRE..........................................................................................................24
III.3. EQUIPEMENTS ELECTRIQUES..........................................................................................................28
III.4. CONDUITE DE REFOULEMENT........................................................................................................31
III.5. DALOT DE FRANCHISSEMENT.........................................................................................................33
III.6. BÂTIMENT D’EXPLOITATION..........................................................................................................33
III.7. CHÂTEAU D’EAU........................................................................................................................34

IV. COUT ESTIMATIF DES TRAVAUX ET COUT D’EXPLOITATION PREVISIONNEL...............................36

IV.1. COÛT ESTIMATIF........................................................................................................................36


IV.2. COÛT D’EXPLOITATION PRÉVISIONNEL.............................................................................................36

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 4
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

LISTE DES TABLEAUX


TABLEAU 1 : RÉPARTITION DE LA POPULATION PAR AGE ET PAR SEXE 9
TABLEAU 2 : ESTIMATION DE LA POPULATION PAR CINQ ANS JUSQU’EN 2023 9
TABLEAU 3 : RÉPARTITION DE L’EMPLOI SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉS 9
TABLEAU 4 : EVAPOTRANSPIRATION (ETP) DE LA ZONE EN MM 10
TABLEAU 5 : PRÉCIPITATIONS MOYENNES INTERANNUELLES À LA STATION D’ARIVONIMAMO EN MM 10
TABLEAU 6 : ESTIMATION DU BESOIN EN EAU DE LA POPULATION 16
TABLEAU 7 : DONNÉES TOPOGRAPHIQUES DE POINTS PARTICULIERS 16
TABLEAU 8 : CONSOMMATION DOMESTIQUE 18
TABLEAU 9 : EVOLUTION DU BESOIN EN EAU JUSQU’EN 2008 18
TABLEAU 10 : ESTIMATION DU NOMBRE DE PUITS ET DURÉE DE POMPAGE 24
TABLEAU 11 : COÛT DES TRAVAUX 36
TABLEAU 12 : CALCUL DU COÛT D’EXPLOITATION PRÉVISIONNEL DE L’EAU SUR 5 ANS 38
Tableau 13 : Coût d’exploitation prévisionnel de l’eau au m3 39

LISTE DES FIGURES


FIGURE 1 : CARTE DE LOCALISATION DE LA COMMUNE D’ALAKAMISY FENOARIVO 8
FIGURE 2 : PRÉCIPITATIONS MOYENNES MENSUELLES (ANNÉE 2003) 11
FIGURE 3 : RÉSEAU HYDROGRAPHIQUE DANS LA COMMUNE ALAKAMISY FENOARIVO 13
FIGURE 4 : CARTE GÉOLOGIQUE RÉGIONALE DE LA ZONE D’ÉTUDES 14
FIGURE 5 : FONCTIONNEMENT HYDROLOGIQUE DES BAS FONDS 15
FIGURE 6 : CARTE D’INVENTAIRE DES PUITS 17
FIGURE 7 : CARTE DE LOCALISATION DES PUITS 24
FIGURE 8 : SCHÉMA DE PRINCIPE D’INSTALLATION POMPE IMMERGÉE 29
Figure 9 : Principe de fixation des conduites de refoulement 31

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 5
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

lexique

Unités de mesures
km Kilomètre
km2 kilomètre carré
ha Hectare
ml mètre linéaire
m3 mètre cube
m3 /s mètre cube par seconde
m3 /h mètre cube par heure
m3/j mètre cube par jour
1/s litres par seconde
P en kW puissance en kilowatt
m CE mètre Colonne d'Eau
K en m/s perméabilité en mètre par seconde
T en m2/s transmissivité en mètre carré par seconde
S coefficient d'emmagasinement
C en µS/cm conductivité en micro Siemens par centimètre
l/h/j litre par habitant par jour
Acronymes, sigles et abréviations
AEP Alimentation en eau potable
AEPA Alimentation en eau potable et assainissement
AEPAR Alimentation en eau potable et assainissement en milieu Rural
AEPP Adduction d'eau potable par Pompage
APS Avant Projet Sommaire
APD Avant Projet Détaillé
AUE Association des usagers de l'eau
BA Béton Armé
BF Borne Fontaine
BP Branchement Particulier
CEG Collège d'Enseignement Général
CHD Centre Hospitalier de District
Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique
pour
CIRAD le Développement
CNRE Centre National de Recherches sur l’Environnement
CSB Centre de Santé de Base
DAO Dossier d'Appel d'Offres
DN Diamètre Nominal
EAG Electro Agitateur
EP Eau Pluviale
EPA Eau Potable et Assainissement
EPP Ecole Primaire Publique
ETP EvapoTransPiration
FMG Franc malgache
GIRE Gestion intégrée des ressources en eau
Gestion Intégrée des Ressources en Eau au niveau Local de la Plaine
GIRELPA de l’Andromba
HMT Hauteur Manométrique Totales
HTT Hors toutes taxes
IRAT Institut Rhones-Alpes de Tabacologie
IRD Institut de Recherche pour le Développement

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 6
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

JIRAMA Jiro sy Rano Malagasy (Société nationale d'eau et d'électricité)


MGA MalaGasy Ariary
OMS Organisation mondiale pour la santé
ONG Organisation Non Gouvernementale
Institut Français de Recherche Scientifique pour le Développement
ORSTOM en Coopération (IRD actuel)
PCM Puits Cimenté Moderne
PEHD Polyéthylène Haute Densité
PI Pompe Immérgée
PIREN Programme Interdisciplinaire de Recherche sur l’ENvironnement
PMH Pompe à motricité humaine
PN Pression Nominale
PVC Polyvinyl Chloride
Qn Débit nominal
SE Sondage Electrique
SGDM Société Géosciences pour le Développement de Madagascar
TOG Tôle Ondulée Galvanisée
TTC Tous Taxes Compris
UTM Universal Transverse Mercator

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 7
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

I. GENERALITES
Le présent rapport concerne l’étude détaillée d’une partie de l’approvisionnement en eau
potable dans la localité d’Ankadivory.

I.1. LOCALISATION ET DÉLIMITATION DE LA ZONE D’ÉTUDE


Le Fokontany d’Ankadivory se trouve dans la commune Alakamisy Fenoarivo, District
d’Antananarivo Atsimondrano dans la Région Analamanga. Il est situé à l’Ouest de la Ville
d’Antananarivo entre le PK 14 et PK 15 en direction de Tsiroanomandidy.
Situé au bord de la Route Nationale 1, Ankadivory emprunte une forme allongée d’est en
ouest bordant cette route nationale.
Le Fokontany d’Ankadivory est limité par les coordonnées géographiques suivantes :
 Nord : UTM 38 K 0754938, 7904646,- Sud : UTM 38 K 0754921,
7903801,
 Est : UTM 38 K 0755286, 79004049, - Ouest : UTM 38 K 0754775,
7903926,
Dans la carte topographique d’échelle 1/100 000, Alakamisy Fenoarivo se situe dans la
feuille P-47 Nord Antananarivo de la FTM.

FIGURE 1 : CARTE DE LOCALISATION DE LA COMMUNE D’ALAKAMISY FENOARIVO

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 8
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

I.2. DONNÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES :


I.2.1. CONTEXTE DÉMOGRAPHIQUE
Actuellement, le quartier d’Ankadivory compte environ 2784 habitants. Cette population est
approximativement repartie en 560 ménages de taille moyenne de 5 personnes. Le taux
d’accroissement annuel est de l’ordre de 3 %1.
En 2023 horizon du projet, la population du quartier est évaluée à 4337.

TABLEAU 1 : RÉPARTITION DE LA POPULATION PAR AGE ET PAR SEXE2

Age Masculin Féminin Total


0 - 5ans 240 215 455
6 – 17ans 407 388 795
1 8 – 60ans 783 665 1448
60 ans et plus 31 55 86
Total 1461 1323 2784

TABLEAU 2 : ESTIMATION DE LA POPULATION PAR CINQ ANS JUSQU’EN 2023

Horizon du projet 2008 2013 2018 2023


Nombre d’habitants 2 784 3 227 3 741 4 337
Nombre de foyer (5 personnes) 557 645 748 867
taux de croissance 3.00 % 3.00 % 3.00 % 3.00 %

I.2.2. ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE


Les activités économiques sont essentiellement reposées sur l’agriculture, l’élevage et le
commerce. Le taux d’activité d’Ankadivory s’élève à 62% de l’ensemble de la population en
âge de travailler sans compter les personnes âgées et les étudiants.

TABLEAU 3 : RÉPARTITION DE L’EMPLOI SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉS

Secteur d’activités % de l’emploi


Agriculture/élevage 46
Commerce 23.9
Transport 0,5
Santé privée 0,1
Enseignement privé 0,2
Administration publique 0,5
Ouvrier ou salariés qualifiés 11
Ouvriers non qualifiés / aides 17,8
familiales/ Manœuvres

1
Rapport APS de SGDM
2
Rapport APS de SGDM

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 9
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

I.3. CADRE PHYSIQUE DU SITE


I.3.1. CONTEXTE CLIMATIQUE
Le climat de la zone d’étude se rapproche étroitement du climat des hauts plateaux de type
tropical d’altitude, caractérisé par deux saisons bien distinctes :
 une saison chaude et humide de Novembre à Avril et
 une saison sèche et fraîche de Mai à Octobre.
La température moyenne annuelle varie entre 15° à 23 °C.
Le tableau ci-après indique les valeurs normales de l’évapotranspiration relevées à la station
d’Arivonimamo durant la période (1971 – 1980), calculées d’après la formule de Penmann
modifiée.

TABLEAU 4 : EVAPOTRANSPIRATION (ETP) DE LA ZONE EN MM3

JAN FEV MAR AVR MAI JUI JUL AOU SEP OCT NOV DEC

94 82 83 70 54 42 40 45 55 74 87 94

On y observe six mois « humides » et, de ce fait, l’évapotranspiration réelle ne représente


plus que 70 à 80 % de l’ETP. L’indice global d’humidité est compris entre 20 et 100.
La précipitation moyenne annuelle varie entre 1074,6 mm et 1860,0 mm, avec une
pluviométrie moyenne interannuelle de 1398,0 mm. La saison sèche dure environ six mois,
pendant lesquels les précipitations restent comprises entre 4 et 43 mm comme le caractérise
le tableau ci-après :

TABLEAU 5 : PRÉCIPITATIONS MOYENNES INTERANNUELLES À LA STATION D’ARIVONIMAMO EN


MM4

Annuel
JAN FEV MAR AVR MAI JUI JLL AOU SEP OCT NOV DEC
le
290,9 257,7 240,5 43,0 17,6 4,9 7,0 4,1 8,6 42,8 161,9 317,1 1398,0

La figure ci-dessous montre les précipitations moyennes mensuelles des certaines stations
d’observations de la capitale et ses périphériques.

3
Service METEO
4
Service METEO

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 10
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

FIGURE 2 : PRÉCIPITATIONS MOYENNES MENSUELLES (ANNÉE 2003)

L’apport pluviométrique de la saison pluvieuse, de novembre au mois de mars, constitue les


90 % de la pluviométrie moyenne annuelle.

I.3.2. VÉGÉTATIONS

Trois types de formations végétales sont rencontrés dans le site d’étude :


 La savane herbeuse : la formation recouvre plus de 40% du
site notamment de l’Aristida rufescens et Heteropogon contortus
 La formation forestière : on peut distinguer deux formations dont celle à
espèces de reboisement comme Pinus kessya, Eucalyptus et le relicte
forestière.
 Les cultures : la riziculture avec la culture du tarot, canne à sucre, pomme
de terre, laitues, diverses brèdes, certains arbres fruitiers surtout les
orangers recouvrent les 25% du site. Ces cultures se situent dans les
terrasses et dans les bas fonds.

I.3.3. CONTEXTE GÉOMORPHOLOGIQUE


La zone du projet est caractérisée par la forme rélictuelle standard des hauts plateaux
malgaches, qui sont en général la succession d’une chaîne de montagne, suivi d’une zone
de replat, talus d’éboulis, puis surface plane qui se jette dans les bas fonds avant de
rejoindre un réseau hydrographique.
Au nord est présente une chaîne de montagne de direction nord nord sud. Au pied de cette
montagne se forme les talus d’éboulis, des terrasses et bas fonds drainés par la rivière
Andromba.
A la symétrie de cette chaîne de montagne par rapport à la rivière Andromba, le Fokontany
d’Ankadivory est bâti au sommet d’un dôme gneissique.
Les bas fonds sont digités en doigt de Gant, et les traces de différentes phases
d’aplanissement sont marquées par la présence des anciennes terrasses. Les terrasses,
ainsi que les bas fonds sont à peu près de même niveau que la rivière Andromba.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 11
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

I.3.4. CONTEXTE HYDROLOGIQUE


La commune d’Alakamisy Fenoarivo fait partie de la plaine d’Andromba. La zone habitée,
formée de socle cristallin, est située à une altitude environnant les 1260 m à 1300 m. La
partie ouest est formée d’alluvion drainée par la rivière Andromba tandis que celle de l’Est
est plutôt drainée par Sisaony.
Compte tenu de l’absence de station de mesure dans le secteur, le débit de la rivière
Andromba est évalué à partir des documents existants. Sous le pont de la route
d’Arivonimamo, le débit moyen annuel de la dite rivière est estimé à 12.6 m3/s, répartie sur
six ans de 1963 à 19695.
Une zone marécageuse, qui joue le rôle d’un bassin tampon se situe entre la rivière
d’Andromba et la vallée renfermant la terrasse de la zone d’implantation des puits.

FIGURE 3 : RÉSEAU HYDROGRAPHIQUE DANS LA COMMUNE ALAKAMISY FENOARIVO

I.3.5. CONTEXTE GÉOLOGIQUE


La zone d’étude se localise dans les hauts plateaux malgaches, qui sont formés par des
roches cristallines généralement métamorphiques. Deux tiers de la surface de la grande île
sont occupés par les socles.
Lors de la descente sur terrain, différentes formations ont été identifiées :
 Le gneiss : rencontrés sur la partie centrale de la localité, ou exactement là où la
place du marché et le bureau du Fokontany d’Ankadivory sont implantés. Elles sont à
5
Pierre CHAPERON – Joël DANLOUX – Luc FERRY; Fleuves et Rivières de Madagascar ; ORSTOM, CNRE, DMH, 1993

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 12
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

grain grossier et renferme du quartz, de la biotite, de l’orthose, de l’amphibole et du


pyroxène. Le degré d’altération de la roche est très avancé, mais ceci permet encore
l’identification de ses constituants.
 La migmatite et les migmatites granitiques : constituent le principal affleurement
rencontré, de la chaîne de montagne au nord de la zone du projet. Elle présente une
direction dominante de Nord Ouest - Sud Est.
 Les roches volcaniques : constituées de bombes volcaniques et de cendres grises
éparpillés.
 Les argiles sableuses et sables argileux : se rencontrent au pied des terrasses avant
de se jeter dans les bas fonds.
 Les limons et argiles: constituent le substratum des bas fonds.
 Les arènes apparaissent au dessus des argiles sur les points d’emprunt pour la
fabrication de briques.
 Le quartzite : éparpillé en micro galet sur les flans du versant de la terrasse. La
formation est peu étendue et se présente en banc de même direction que la
migmatite de la chaîne de montagne à l’ouest de la zone d’étude. Elle renferme de
l’amphibole, de la biotite et de la magnétite.

FIGURE 4 : CARTE GÉOLOGIQUE RÉGIONALE DE LA ZONE D’ÉTUDES


Dans l’ensemble, cette zone est fortement plissée et montre une succession serré de
synclinaux et anticlinaux souvent déversés vers le Nord Est.
Une faille de direction dominante Nord Sud est signalée sur la zone, et des fractures
montrent une direction générale Nord 10°.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 13
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

I.3.6. CONTEXTE HYDROGÉOLOGIQUE


La structure hydrogéologique des hauts plateaux malgaches est très complexe, compte tenu
de l’existence des nappes d’altération en dessus des nappes de fissure. Autrement, les
nappes d’altérations forment une aquifère bicouche de fonctionnement confus6.

FIGURE 5 : FONCTIONNEMENT HYDROLOGIQUE DES BAS FONDS

Une autre publication sur la description générale des eaux souterraine de Madagascar 7
confirme la présence des plusieurs nappes superposées dans les zones des hauts plateaux
malgache. Ces différents types de nappes sont les suivantes :

6
Une étude menées par les équipes multidisciplinaire de l’ORSTOM, l’IRD, le CIRAD avec les chercheurs nationaux dans le
bassin versant d’Ambohitrakoho Projet ATP / PIREN, 1990, et « Les bas fonds et plaines alluviales des Hautes Terres de
Madagascar – Reconnaissance morpho-pédologique et hydrologique » IRAT / MPARA, Projet blé M.Raumet, 1980, a permis
de tirer cette conclusion sur la structure hydrogéologique des bas fonds des hauts plateaux malgache.
7
Les ressources en eau souterraine de Madagascar (HY 778 division hydrogéologie)

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 14
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

 Nappes d’alluvions, faible profondeur et épaisseur (environ 10 m), forte teneur en fer,
débit spécifique 3 à 6 l/sec/m
 Nappes d’arènes, souvent captive, teneur élevée en fer, débit spécifique 0,2 à
0,5 l/sec/m
 Nappes de fissures, alimentées par les nappes d’arènes, elles sont peu étudiées
actuellement, débit spécifique 0,8 à 1,4 l/sec/m
 Nappes des terrains volcaniques Quaternaire, même type de nappe que les nappes
de fissure

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 15
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

II. ETUDES TECHNIQUES

II.1. BESOIN EN EAU DE LA POPULATION


En se référant à la norme proposée dans plusieurs cas de projet similaire à Madagascar, le
besoin en eau pour une zone semi-rurale est d’environ 35l/j/h. D’après une estimation
globale, le besoin en eau de la population à l’horizon 2023 est estimé à 152 m3/j, soit 1.76 l/s
ou 6.3 m3/h en débit fictif continu. L’estimation a été effectuée sur la base d’une projection
sur 15 ans. Mais dans le cadre de nos calculs, le projet sera compartimenté en trois périodes
de 5 ans consécutives.
Le tableau suivant résume les résultats du calcul des besoins en eau de la population :

TABLEAU 6 : ESTIMATION DU BESOIN EN EAU DE LA POPULATION

Horizons du projet 2008 2013 2018 2023


N0 Nombre habitants 2 784 3 227 3 741 4 337
horizon du projet - 5 10 15
débit unitaire (l/j/hab) 35 l/j 35 l/j 35 l/j 35 l/j
besoin journalier (l/j) 97 440 112 945 130 935 151 795
débit fictif continu (m3/h) 4.1 4.7 5.5 6.3
débit fictif continu (l/s) 1.13 1.31 1.52 1.76

II.2. TOPOGRAPHIE DE LA VILLE


Les levés topographiques ont donnés les caractéristiques suivantes :

TABLEAU 7 : DONNÉES TOPOGRAPHIQUES DE POINTS PARTICULIERS

COTE DENIVELLATION PAR RAPPORT


LOCALISATION
(m) AU POINT 0 (en m)
Emplacement du château d’eau 1296.94
Point de prélèvement d’eau (puits n°1) 1266.00 30.94
Point de prélèvement d’eau (puits n°3) 1271.72 25.22
Point le plus haut du réseau de distribution 1298.20 -1.26
NB : le point 0 correspond au point d’emplacement du château d’eau

Le point le plus haut du réseau de distribution est localisé au nord nord ouest d’Ankadivory
sur la route en direction de « Mahereza ». Ce point du réseau est plus haut que le site retenu
pour la construction du château d’eau. En fait, nombreux points du réseau se trouvent au
même niveau topographique ou légèrement au dessus du niveau du château d’eau, ce qui
permet de soutenir l’hypothèse que le château d’eau doit être surélevé à environ 8 m du sol,
comme stipulé dans les termes de référence, afin d’assurer une pression convenable en ces
endroits.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 16
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

II.3. RAPPEL DE L’APPROVISIONNEMENT EN EAU DE LA COMMUNE


Jusqu’à présent, aucun quartier de la Commune d’Alakamisy n’a encore bénéficié d’un
système d’AEP convenable. Comme la Commune est bâtie sur les hauteurs, l’on ne peut
envisager l’alimentation par système gravitaire, les sources étant situées aux environs des
bas fonds. L’exploitation de la rivière Andromba comme ressource est plausible sauf qu’elle
nécessiterait de gros investissement en matière de traitement compte tenu de sa qualité.
Ainsi la population d’Ankadivory s’alimente en eau principalement par puits, quelques uns
sont des PCM, les plus fréquents sont des puits traditionnels (on compte un nombre infime
de forages équipés en PMH).
Une liste exhaustive des puits de la zone est présentée dans la figure ci-dessous.
(Cf Annexe N°1.)

FIGURE 6 : CARTE D’INVENTAIRE DES PUITS

En moyenne, le niveau statique des puits de la zone se trouve aux alentours de 1270
mètres, et l’épaisseur d’eau varie de 2 mètres à 5 mètres. Les profondeurs des puits varient
tout simplement en fonction de l’altitude où ils sont implantés. Le puits le plus profond atteint
25 mètres.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 17
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

II.4. RAPPEL DE L’APS


Une grande campagne de collecte de données et d’enquête a été menée en phase d’APS,
ce qui a permis de faciliter entre autre l’établissement de cette étude d’APD, notamment en
matière de données socio économiques et de ressources en eau.
Une enquête au niveau de la population a permis de trouver que la consommation
journalière par habitant se trouve entre 17 et 24 litres. Cependant, l’évaluation de la
demande se basait sur des normes de consommation stipulées par le promoteur selon ses
termes de référence de l’APS :

TABLEAU 8 : CONSOMMATION DOMESTIQUE

Branchement particulier 50 l/j/habitant


Borne fontaine 20 l/j/habitant
Autres usagers  
Ecoles 2 l/j/élève
bureau administratif 50 l/j/bureau
Un taux de desserte de 85% en branchement particulier a été validé à l’issu de la phase
APS, ce qui permet d’estimer spécifiquement la demande en eau à l’horizon du projet.

TABLEAU 9 : EVOLUTION DU BESOIN EN EAU JUSQU’EN 2008

Horizons 2008 2013 2018 2023


ANKADIVORY 2 784 3227 3741 4337
Pop totale 2 784 3 227 3 741 4 337
BP (50l/j/hab)        
Taux de desserte 36 % 42 % 70 % 85 %
Pop desservie 1 002 1 355 2 619 3 686
Cons/j 50 m3 68 m3 131 m3 184 m3
BF (20l/j/hab)        
Taux de desserte 42 % 38 % 30 % 15 %
Pop desservie 1 169 1 226 1 122 651
Cons/j 23 m3 25 m3 22 m3 13 m3
Cons autres usagers 0.88 m3 0.88 m3 0.88 m3 0.88 m3
Total Cons 74 m3 94 m3 154 m3 198 m3

Une étude géophysique renforcée par une étude hydrogéologique ont été réalisées et ont
abouti à la proposition de deux variantes pour l’approvisionnement d’Ankadivory dont :
 Captage dans la nappe alluvionnaire par forage mécanique profonde
 Captage dans la nappe alluvionnaire par puits de gros diamètre

Compte tenu des résultats de la géophysique stipulant une nature médiocre du sous-sol en
matière de perméabilité, c’est la deuxième variante qui a été validée par le client. Cette
variante propose la réalisation des puits de gros diamètre où l’emplacement prévu se situe
dans le bas fond à l’ouest du village. Quatre points ont été indiqués pour la construction des
puits, dont par ordre de priorité leurs coordonnées géographiques :

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 18
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

 Point 1 : 38 K 0754702, UTM/UPS 7904153 et à l’altitude 1266m


 Point 2 : 38 K 0754744, UTM/UPS 7904154 et à l’altitude 1267m
 Point 3 : 38 K 0754851, UTM/UPS 7904136 et à l’altitude 1271m
 Point 4 : 38 K 0754923, UTM/UPS 7904114 et à l’altitude 1274m

Le creusage de ces puits sont prévus par phase de cinq ans, dont deux puits en début de
projet et ceci afin de palier l’augmentation de la demande de la population.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 19
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

III. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DU SCENARIO RETENU


La présente section décrit dans l’ensemble les éléments du système d’adduction d’eau
potable pour la variante retenue. Pour notre part, il s’agit notamment d’une partie du système
d’adduction allant du point de captage jusqu’au château d’eau.
Le système d'alimentation en eau potable proposé comporte :
 Deux puits de grand diamètre de 2.4 m et faisant 25 m de profondeur ;
 Equipements électriques des puits ;
 Sécurisation zone de captage et d’exploitation
 Conduite de refoulement ;
 Un château d’eau avec les dispositifs d’entrées (incluant la chloration) et de sortie ;
 Un local au droit du château d’eau.

III.1. MÉTHODOLOGIE ET RÉSULTATS


Dans la conduite de cette étude d’APD, l’équipe du CNEAGR a réalisé différentes descentes
dont chacune visait des objectifs particuliers.
En premier lieu, une première descente avait été organisée avec l’équipe de SGDM afin de
vérifier l’emplacement des puits suivants les lignes de prospections géophysiques réalisées.
La deuxième descente a été effectuée par une équipe formée d’un ingénieur génie civil, un
ingénieur hydraulicien et un topographe. Elle visait à faire des levés afin de vérifier les
données acquises et de réaliser des levés supplémentaires. Des levés topographiques ont
été réalisés, outre le tracé de la conduite de refoulement, sur quelques tracés du futur
réseau de distribution qui seront présentés en Annexe N°9..
Ensuite, une troisième descente d’une équipe d’hydrogéologue a été réalisée au cours de
laquelle a été pratiqué un essai de nappe. Des enquêtes auprès des riverains ont permis
d’apprendre que les eaux de puits tarissent d’une manière remarquable, une dégradation de
la qualité a été également signalée pendant les périodes d’étiage.
Enfin, une dernière descente avec l’expert en électricité et équipement a été effectuée et a
permis de remettre en question certaines hypothèses de la variante retenue. Quelques
modifications seront ainsi proposées suite à cette descente.

III.1.1. RÉSULTATS DE LA PROSPECTION HYDROGÉOLOGIQUE


Lors de la descente sur terrain, deux nappes ont étaient identifiées :
 La nappe d’altération : formée, à sa partie supérieure, d’une couche de latérite et des
formations alluviales à la base. Le substratum est caractérisé par une bande de gneiss
migmatique de degré d’altération très poussée, ayant en moyenne une épaisseur de
1 m.
 La nappe d’arène micacée : est localisée au dessous de la couche de gneiss
migmatique, en d’autre terme c’est le toit de la nappe semi captive. L’épaisseur de cette
nappe n’a pas pu être définie.

III.1.2. INTERPRÉTATION DE L’ESSAI DE NAPPE

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 20
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Un essai de pompage par palier a été fait sur un puits qui se situe à 150 mètres à l’ouest et
parallèle au point d’implantation N°3 mentionné dans le document d’APS.
Coordonnées du puits : 38 K 0754851, UTM/UPS 7904136, Z = 1263 m

En premier lieu le débit était calé à Q 1= 0,159 m3/h, puis en passant à Q2 = 0,253 m3/h la
stabilité n’était pas atteinte. Ensuite la réduction du débit à Q3=0,200 m3/h ne permettait pas
encore d’avoir une stabilité. Un pompage de longue durée à un débit 0,150 m 3/h a été alors
procédé. Le tableau de valeur est en Annexe N°3.. Compte tenu de ce résultat le débit
d’exploitation est de l’ordre de 0,159 m3/h.
Mais vu que le puits en question n’a que 2 mètres d’épaisseur de colonne d’eau, la
puissance de la nappe n’est pas en exploitation maximale. En d’autres termes, le débit
d’exploitation peut s’améliorer davantage en un puits plus profond.
Les valeurs acquises pendant cet essai ont permis de déterminer les paramètres
hydrogéologiques fondamentaux (transmissivité, coefficient d’emmagasinement, débit
d’exploitation, rayon d’action) mis en jeu pour la caractérisation des différentes étapes de la
réalisation du projet.

La détermination de la transmissivité et du coefficient d’emmagasinement a été effectuée


suivant la méthode d’approximation logarithmique de Jacob, dont un bref rappel de marche
de calcul est comme suit :
0.183Q  2.25  T  t 
s  log (1)
 S r
2
T 
ou

0.183Q   2.25  T  t  
s  log   log t  (2)
  S r
2
T  
s : rabattement à l’instant t
Q : débit constant de pompage
T : Transmissivité
t : temps écoulé depuis le début de pompage
r : rayon de l’ouvrage
S : coefficient d’emmagasinement
L’équation ( 2 ) devient :

s 0.183   2.25  T  t  
  log   log t  (3)
  Sr
2
Q T  

En appelant s/Q le rabattement spécifique lorsque le pompage a été effectué, non à débit
constant mais à plusieurs paliers de débit, l’équation ( 3 ) est donc une fonction de la forme :
y = a (log b + log x)
Ce qui traduit l’équation d’une droite et dans laquelle la constante « a » est déterminée par :
0.183
a
T

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 21
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Or la constante « a » est déterminée par le coefficient angulaire de la droite représentative.


C’est également la dérivée de la fonction :
ds
dy 0.183 Q
a 
dx T d (log t )
ds
La valeur de Q ) est fournie par l’accroissement du rabattement spécifique dans un
d (log t )
cycle logarithmique de la semi log [s/Q – log t], c'est-à-dire dans l’intervalle C séparant une
valeur quelconque de t d’une valeur décuple, dans ce cas, log t = 1 et l’équation devient :

0.183 ds
C  ( 4)
T Q
D’où

T  0.183 Q
ds

T  10 4

Et à l’instant t = t0 , c'est-à-dire quand le rabattement est nul alors la formule de Jacob


devient :
0.183Q  2.25  T  t 
0  log 
 S r
2
T 
t0
Ainsi, 1  2.25  T 
Sr 2
t0
S  2.25  T 
r2
S  10 3

Si on applique la méthode d’Authossère (cf Annexe N°4.), qui montre une relation
entre le débit spécifique et le rabattement en fonction de la lithologie de l’aquifère, il est
confirmé que l’aquifère de la zone de projet est un sable argileux, avec une valeur de
transmissivité de l’ordre de 10 -4 m²/s.
Selon ce tableau, une nappe de formation sable argileux présente un rabattement de
76 mètres à 153 mètres à un débit spécifique de 20 m 3/h, ce qui veut dire que pour un débit
de 2 m3/h il faut avoir une épaisseur de nappe environ 10 mètres minimum.

Le calcul théorique du rayon d’action de pompage s’avère intéressant pour avoir une idée
sur la distance minimale à respecter entre deux points d’implantation :
T  t 1/ 2
R  1.5( )
S

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 22
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Avec R : le rayon d’action en mètre


T : la transmissivité
t : le temps de pompage en seconde
S : le coefficient d’emmagasinement

R  7 mètres

Notons que dans la pratique ce rayon est en fonction du temps de pompage et du débit de
pompage, c’est à dire plus le débit est grand et le temps de pompage est longue, plus la
valeur de ce rayon devient important. Le rayon d’action se définit comme la distance entre
l’axe de l’ouvrage et le point où le rabattement est égal à zéro, en d’autres termes l’effet de
pompage est nul.

III.1.3. ANALYSE COMPARATIVE DES RÉSULATS GÉOPHYSIQUES ET HYDROGÉOLOGIQUES

 PROFONDEUR DES OUVRAGES :

Comme mentionné plus haut, des prospections géophysiques ont été faites pendant la
phase APS, et quatre points d’implantation ont été choisis comme favorables. Les résultats
des lignes de prospection dans l’annexe C de l’APS, pages g, h, et i exigent une profondeur
d’ouvrage supérieure ou égale à 25 mètres, sauf au niveau du point n°2.
Ces résultats permettent d’assurer les rabattements minima de 10 mètres, qui correspondent
au débit d’exploitation voulu supérieur à 2 m3/h du projet. Malheureusement, la lithologie du
terrain le long du 25 mètres proposés n’est pas encore bien définie.

 EMPLACEMENT DES POINTS D’IMPLANTATION : 

Du point de vue géophysique, les points n°1 et n°2 sont favorables vu leur résistivité et leur
chargeabilité. Mais leur distance mutuelle ne répond pas au critère exigé par les résultats de
l’étude hydrogéologique.
Les résultats des sondages électriques montrent une chargeabilité élevée aux côtés nord du
point n°3, ainsi qu’aux côtés sud pour le point n°4, ce qui signifie que les formations
représentées par ces valeurs sont soient très argileuses, soient dures, en l’occurrence ayant
une perméabilité très faible donc moins productives.

III.1.4. IDENTIFICATION DES POINTS D’IMPLANTATION FAVORABLE


Compte tenu de ces résultats, les points d’implantations proposées seront les points n°1 et
n°3. Ces points permettent d’implanter un ouvrage profond car plus l’épaisseur de la nappe
captée est grande, plus le débit est important. De plus les point n°1 et n°3 sont distants de
plus de 100 mètres l’un envers l’autre, ce qui minimise les doutes sur les effets d’interférence
entre les deux puits en pompage simultanée.
Pour plus de garantie, un carottage dans la zone d’implantation s’avère importante pour
confirmer l’épaisseur de l’aquifère afin d’avoir plus de précision sur la géométrie de
l’aquifère. Un ouvrage test est d’autant plus judicieux, dont le point n°3 est le plus conseillé
compte tenu de son caractère moins favorable.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 23
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

III.2. PUITS DE GRAND DIAMÈTRE


Le point de captage prévu s’agit de puits de grand diamètre. D’après la projection pour 2023,
si le débit d’un puits atteint 2.5 m3/h, quatre puits sont projetés pour subvenir au besoin en
eau de la population à cette échéance. Pour 2013, deux puits sont prévus pour assurer
l’approvisionnement du quartier d’Ankadivory. Le tableau suivant nous montre le nombre de
puits estimé pour chaque échéance de 5 ans et la durée de pompage correspondant.

TABLEAU 10 : ESTIMATION DU NOMBRE DE PUITS ET DURÉE DE POMPAGE

Horizons 2008 2013 2018 2023


ANKADIVORY 2 784 3227 3741 4337
Total Consommation 74 m3 94 m3 154 m3 198 m3
Nombre de puits à 2.5 m3/h 2 2 3 4
durée de pompage (heure) 14.8 18.8 20.5 19.8

Chaque puits aura un diamètre de 2.4 m et une profondeur d’environ 25 m pour assurer
l’épaisseur de la nappe exploitable trouvée par l’étude hydrogéologique.

III.2.1. EMPLACEMENT DES PUITS


En combinant les études géophysique et hydrogéologique, les points favorables à
l’implantation des 2 puits sont les points n°1 et n°3. Ces derniers permettent l’implantation
d’ouvrage profond grâce aux caractéristiques favorable du sol - plus l’épaisseur de la nappe
captée est grande, plus le débit est important -. La distance entre les deux points, plus de
100 m, minimisera le doute sur les effets d’interférence entre les deux puits en pompage
simultanée.
La carte suivante nous montre la localisation des puits prévu comme points de captage.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 24
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

BUREAU FKT AMBOHIMASINA

CAPTAGE

MARCHE

MARCHE

Clôture RN 01
Piste
Caniveau
PROJET D' ADDUCTION D'EAU POTABLE
Sentier
Chateau d'eau
Habita ts
Borne fontaine A.E.P ANKADIVORY
Marchés Commune Rurale d' ALAKAMISY
Forage ou Puit District de ANTANANARIVO
Telecom ATSIMONDRANO
Tombeau Région d'ANALAMANGA

Eglise
PLANCHE 01: PLAN DE SITUATION
Bureaux

E.P.P. A.P.D: ANKADIVORY


Alt N° 01
Station essence

WC Publics Date :Juille t 2009

Reservoir
Echelle : 1/100 000

FIGURE 7 : CARTE DE LOCALISATION DES PUITS

III.2.2. CARACTÉRISTIQUES DES PUITS À IMPLANTER


Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale
Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 25
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Compte tenu des résultats de l’étude hydrogéologique ci-dessus, le débit de la nappe est
critique par rapport au besoin du projet. Il est estimé à l’ordre inférieur à 1m3/h selon les
essais de pompage réalisés sur un puits à faible profondeur aux environs du site étudié.
Mais ce débit pourrait augmenter si le puits prévu possède une grande capacité de stockage
ainsi qu’une grande surface d’infiltration, ce qui justifie le choix du puits de grand diamètre et
de grande profondeur.
L’optimisation de la ressource mobilisable dépendrait alors de la profondeur et de la
grandeur des ouvrages implantés. L’approvisionnement en eau du système sera basé sur la
capacité d’emmagasinement des ouvrages de captage à mettre en place, et à la
temporisation de temps de pompage.
Ainsi pour satisfaire le besoin en eau de la population, des puits de gros diamètres seront
implantés dont les captages sont à l’ordre de 10 m afin de stocker le maximum de quantité
d’eau avant le temps de pompage. Les tableaux ci-dessous montrent les caractéristiques
des deux puits à implanter :

LOCALISATION PAR GPS

PUITS POUR CAPTAGE N°1 CARACTÉRISTIQUES ET RELEVÉS

Longitude Latitude

47°25'6.60" 18°56'21.30" Cuvelage en buse Ø 240cm de 13 m de profondeur


Captage en buse perforée Ø 200cm de 12 m de profondeur
Profondeur totale du puits : 25m
Hauteur d’eau : 11.80m
Une trappe de visite de 70cm ×70cm × 4 cm
Margelle de Ø 3200 mm × 700 mm de hauteur en
maçonnerie de moellons

LOCALISATION PAR GPS

PUITS POUR CAPTAGE N°3 CARACTÉRISTIQUES ET RELEVÉS

Longitude Latitude

47°25'11.50" 18°56'21.60" Cuvelage en buse Ø 240cm de 13m de profondeur


Captage en buse perforée Ø 200cm de 12 m de profondeur
Profondeur totale du puits : 25m
Hauteur d’eau : 11.80m
Une trappe de visite de 70cm ×70cm × 4 cm
Margelle de Ø 3200 mm × 700 mm de hauteur en maçonnerie
de moellons

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 26
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Les puits sont composés de trois éléments :


- Le cuvelage ;
- Le captage ; et
- L’équipement de surface.

 CUVELAGE :

Le cuvelage du puits sera formé de buses pleines de 1 m de hauteur et de 2,40 m de


diamètre extérieur. Le diamètre intérieur est de 2,20 m.
Dans n’importe quel cas, le cuvelage s’arrête au niveau de l’eau. Pour des puits de
profondeur inférieure et en terrain tendre, on peut haver (c’est-à-dire faire descendre sous
son propre poids en excavant à la base) un cuvelage constitué de train en buse.

 CAPTAGE :

A l’arrêt du cuvelage sera mis en place le captage. Il sera placé à l’intérieur par havage. Le
captage est l’élément fondamental de l’ouvrage. Elle doit permettre l’arrivée de l’eau
imprégnant le terrain, sans que soient entraînés les matériaux (sable fin, argile) qui le
constituent tout en maintenant en place les terrains aquifères.

Il est composé de buses en béton armé perforées (ou barbacanées) de 2,00 m de diamètre
extérieur sur une profondeur entre 14 et 25 m formant une colonne captante. Ce dernier
logera la pompe.
Une pompe immergée sera installée dans le puits, dans la partie captage, afin de permettre
le pompage de l’eau vers le château d’eau. Le débit de pompage sera de 5 m3/h pour les 2
puits (2,5 m3/h chacun) avec une hauteur manométrique totale de 70m environ.
Les buses barbacanées, seront ceinturées de graviers constituant le massif filtrant. Cet
ouvrage sera localisé dans la nappe aquifère afin d’optimiser le rendement de l’ouvrage. Une
dalle de fond perforée augmentera également la performance de l’ouvrage. Celle-ci
permettra de créer le minimum de pertes de charges, c’est-à-dire offrir le minimum de
résistance au passage de l’eau et de laisser filtrer un certain pourcentage d’éléments fins
contenus dans le terrain aquifère.
Le massif filtrant sera composé de 50% de gravillons 5/15 et de 50 %¨de gravillons 15/25.

 EQUIPEMENT DE SURFACE :

L’équipement de surface est destiné à faciliter l’accès au puits et son utilisation. Le puits sera
couvert d’une dalle en béton armé de 10 cm d’épaisseur muni d’une trappe de visite de
0,70 m x 0,70 m.
La margelle constituera une protection pour le puits et empêchera la pollution de l’eau. Elle
sera en maçonnerie de moellons entourant la buse entre 2400 mm à 3200 mm et faisant
700 mm de hauteur. Une aire assainie circulaire en hérissonnage entourant la margelle aura
pour but d’empêcher que l’eau stagne et croupisse aux abords du puits.
En surface seront placés tous les accessoires de la pompe immergée, dont les détails seront
présentés en Annexe N°10.. La pompe logera dans le captage au niveau du terrain aquifère.
La pompe utilisée sera celle correspondant à un débit de pompage de 2,5 m3/h avec une

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 27
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

hauteur manométrique de 70 m environ. Ce résultat a été obtenu grâce au calcul de perte de


charge du réseau de refoulement présenté en Annexe N°5..

III.2.3. CLÔTURE DU PUITS ET PÉRIMÈTRE DE PROTECTION


Chaque puits bénéficiera de clôture pour assurer la sécurité de l’ouvrage. Elle sera
constituée de clôture de 7,40 m x 7,40 m avec des structures composées de :
 Fondation en maçonnerie de moellon d’épaisseur 40 cm ;
 Poteaux en BA de dimension 0,20*0,20 m; tous le 3,50 m ;
 Mur de soubassement en maçonnerie de brique hourdée au mortier de ciment; de
0,60 m de hauteur ;
 Grillage métallique en treillis galvanisés au dessus de mur de soubassement ;
 Portail métallique de 0,80 m x 2,40 m, à un vantail.

III.3. EQUIPEMENTS ELECTRIQUES


Plusieurs variantes ont été imaginées pour les équipements électriques du système
d’adduction d’Ankadivory. Dans l’APS, il a été proposé d’équiper chaque puits d’une station
de pompage. Cependant, les pompes pour chaque puits sont des pompes immergées, donc
pas d’équipements encombrants où la présence d’une station de pompage est
indispensable. Ainsi, nous avons choisi le système de commande centralisé au niveau du
local technique (à coté du château d’eau) aussi pour la sécurité des appareils mais
également pour faciliter la manipulation et le contrôle de fonctionnement.
De plus, pour ce cas nous pouvons éviter la longue et lourde procédure au niveau de la
JIRAMA pour la demande de connexion électrique au niveau de ces prétendues stations de
pompage. Nous proposons au lieu des stations de pompages, des câbles électriques reliant
chaque pompe à son armoire électrique.
Tous les appareils et les systèmes de commande seront installés dans le local de contrôle
au droit du château d’eau, comme indiqué ci-dessus reliés par des câbles électriques d’avec
les pompes.

III.3.1. ACCESSOIRES DE POMPAGE :


Pour des raisons de convenance et d’économie, il a été proposé par notre expert en
équipement de centraliser les commandes des machines dans le bâtiment d’exploitation.
Ainsi, aucun local faisant office de station de pompage ne sera bâti aux droits des puits. Les
pompes immergées seront en communication avec son armoire de commande par le biais
de câbles électriques disposés en parallèle sur le tracé des conduites de refoulement.
Comme à côté de l’endroit prévu pour le bâtiment d’exploitation, un local abandonné
appartenant à la commune d’Alakamisy est déjà muni de compteur de la JIRAMA.
L’intervention de cette dernière sera facilitée, il s’agit seulement de modifier l’installation
monophasée actuelle en triphasé.
Le bâtiment d’exploitation renfermera donc les armoires de commande électriques, les
câbles électrodes de protection et le coffret de commande. Un compteur horaire pour le
fonctionnement des pompes sera également prévu.
Etant donné que la commune d’Alakamisy Fenoarivo est approvisionnée en électricité par la
JIRAMA, tous les équipements électriques seront alimentés par la JIRAMA. Néanmoins, un
groupe électrogène de secours sera équipé et assurera la continuité de l’alimentation en cas
de coupure d’électricité.
Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale
Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 28
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Un dispositif automatique arrêtera le fonctionnement des pompes quand le château d’eau est
rempli.
Les caractéristiques des pompes immergées sont :
Model 5 ″ inox
Q max : 6 m3/h
HMT : jusqu’à 85m
Puissance absorbée : 1.55kW
Tension : 1x 230 V
Intensité : 5.6 A

FIGURE 8 : SCHÉMA DE PRINCIPE D’INSTALLATION POMPE IMMERGÉE

III.3.2. GROUPE ÉLECTROGÈNE


Le groupe électrogène de secours puissant est installé à l’extérieur avec protection, avec les
caractéristiques suivantes :

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 29
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Groupe électrogène triphasé


Démarrage électrique
P : 5 000 W
U : 220 V / 400V

III.3.3. POMPE DOSEUSE :

Pour le système de désinfection, nous proposons un dispositif courant composé de bacs


mélangeurs de produit (hypochlorite ou autre) communiquant avec une pompe doseuse.
Cette dernière envoie le produit directement à l’entrée d’eau dans le château d’eau. Un bac
mélangeur sera muni d’un EAG dont les caractéristiques sont les suivantes :
Puissance: 1.5 kW
U : 220V
I : 6.3A
n :2740 tr/min
La pompe doseuse sera reliée à une armoire électrique. Cette dernière renfermera les
installations électriques, les câbles électrodes de protection et le coffret de commande. Un
compteur horaire pour le fonctionnement de la pompe sera également prévu.

III.4. CONDUITE DE REFOULEMENT


Le réseau de refoulement constitue la conduite assurant l’alimentation du château d’eau
c’est-à-dire le refoulement de l’eau de l’ouvrage de captage jusqu’au château d’eau. Un
piquetage pour prélèvement d’échantillon de l’eau directement pompée du puits sera
observé avant son entrée dans le château d’eau. Ce piquetage permet de diriger l’eau au
niveau du local de contrôle (par le biais d’un robinet de contrôle) et d’effectuer un jar test
pour évaluer le dosage en désinfectant.
Le réseau de refoulement à mettre en place sera constitué de deux conduites en PEHD de
diamètre 42,6/50 avec une pression nominale de 10 bars, l’une allant du puits n°1 d’une
longueur de 600 m et l’autre du puits n°3 d’une longueur de 463 m.
Des plots en béton muni d’encrage et de deux trous (deux conduites) serviront d’appui et de
fixation à ces conduites tous les 50 m.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 30
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

FIGURE 9 : PRINCIPE DE FIXATION DES CONDUITES DE REFOULEMENT

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 31
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

III.5. DALOT DE FRANCHISSEMENT


Sur son tracé, le réseau de refoulement doit franchir la route de « Mahereza » entre le
sentier partant de l’emplacement des puits et le marché. Ainsi, nous avons projeté
d’implanter un dalot pour le franchissement des conduites au travers la route.
Le dalot aura les configurations suivantes :
- section 0,40 *0,40 m
- piédroits en maçonnerie de moellons 0,40*0,4 m de hauteur sur lesquels seront
posés des dallettes en béton armé de 0,10 m d’épaisseur et 1,20 m de longueur,
0,50 m de largeur chacune.
- le tout reposant sur du béton de propreté dosé à 150 kg/m3
- longueur totale du dalot sur la route est de 8,70 m.
Sur les deux bouts de ce dalot seront implantés, des regards plus profonds de 0,40 m que
les fossés sur les rives de la route. Ils seront en béton armé de 0,10 m d’épaisseur. Leurs
dimensions sont : 0,80*1,00*0,80 m de hauteur (cf. Annexe N°10.).
Comme la rive droite de la route (en direction de Mahereza) est dépourvue de fossé, un
fossé en terre sera aménagé du dalot jusqu’au sentier menant au marché (suivant le tracé
de la conduite de refoulement après le dalot).

III.6. BÂTIMENT D’EXPLOITATION


Ce bâtiment jouera le rôle de local technique de pompage et de bâtiment de contrôle pour le
château d’eau.
Le bâtiment d’exploitation comprend un bureau, une pièce de contrôle de la qualité de l’eau
(laboratoire) et un local des machines où seront installés les armoires de commande des
deux pompes immergées, un dispositif pour la désinfection. Le local des machines possède
un compartiment de stockage de produits de traitement et deux bacs de 0,5 m3 en BA ayant
chacun : 0,70 (h) x 0,70 (l) x 1,00 (L) m; surplombés des supports également en BA pour
fixer les agitateurs.
.
Les dimensions extérieures du bâtiment sont :
 Longueur : 7,20 m;
 Largeur : 5,95 m;
 Hauteur : 4,34 m. (du sol fini du dallage à la faîtière)

Concernant la structure, le bâtiment est constitué de :


 Fondation en maçonnerie de moellon d’épaisseur 40 cm ;
 Semelles isolées en BA de dimension 0,65 * 0,65m (sous poteaux)
 Poteaux en BA de dimension 0,25*0,25m;
 Sol en dallage traditionnel d’épaisseur totale de 27 cm;
 Mur de remplissage en maçonnerie de brique hourdée au mortier de ciment;
 Poutre, chaînages et linteau au niveau des baies ; Auvent
 Menuiseries en bois (portes pleines à panneaux et châssis à vitrer pour les fenêtres);
 Menuiseries métalliques (porte postérieure, grille de protection et garde fou) ;

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 32
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

 Charpente en bois dur constituée par des pannes de 6x16 cm et d’entretoise de


6x6 cm. Les pannes reposent sur les chaînages rampants munis des échantignolles
en BA par des attaches pannes préalablement mises en attente lors du coulage de
béton.
 Couverture en TOG de 50/100è (pré laquée ou neutre), fixée sur les pannes à l’aide
de pointe tôle ou tire fond. On utilise des tôles d’une longueur unique pour renforcer
ce dispositif (suppression des recouvrements des tôles)
 Plafond en volige de pin traité
 Le bâtiment sera muni d’un système d’assainissement approprié : chéneaux en PVC
et descente EP en PVC 100

III.7. CHÂTEAU D’EAU


Dans le but d’atteindre une dotation de 85 % du taux de desserte en BP en 2023 et d’éviter
de construire un nouveau château d’eau supplémentaire pour chaque échéance de 5 ans, le
château d’eau prescrit pour la construction est de l’ordre de 80 m3. Il sera surélevé sur 8 m
afin de satisfaire la desserte des points hauts du Fokontany.
A l’issue de l‘APS, l’emplacement du château d’eau sera prévu sur la place du marché au
niveau du point le plus haut (cf. Annexe N°8.). En cet endroit, il dominera toutes les bornes
fontaines à alimenter qui sont projetées au nombre de 19. Un calcul a été réalisé au niveau
de certains tracés du réseau de distribution pour vérifier que les pressions en ces points sont
convenables à la desserte (cf. Annexe N°2.).
Le château d’eau à construire est de type circulaire et sera en béton armé.
Les calculs de stabilité du château d’eau ont permis de déterminer les dimensions
suivantes :

Coupole de couverture : ép. =10 cm ; R =3,20m ; F =80cm


Ceinture supérieure : (h) 35 cm x (l) 25 cm
Diamètre intérieur : 6,40 m
Cuve Epaisseur : 15 cm
Hauteur : 2,00 m
Ceinture inférieure : (h) 40 cm x (l) 30 cm
Partie tronconique : α =45° ; ép. =15cm ; h= 1,00m
Cheminée : Rint =50cm ; ép.=10cm ; H =2,66m
Coupole de fond : ép. =15 cm ; R =1,90m ; F =60cm
Ceinture d’appui de la cuve sur son : (h) 80 cm x (l) 50 cm
support
Support (piliers) : 30 cm x 30 cm
Hauteur totale des piliers : 7,50 m
Ceintures intermédiaires (entretoises) : (h) 40 cm x (l) 30 cm
Fondation : Dim.= 100 cm x 100 cm; ht=30 cm ;

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 33
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Les équipements associés à ce château d’eau sont :


 Deux conduites de remplissage en PVC DN50 
 Un trop plein en PVC DN90 ;
 Une conduite de vidange en PVC DN90;
 Une conduite de distribution en PEHD DN75
 Des échelles métalliques extérieures de longueur 5,00 m + 8,25m et intérieure de
longueur 4,50 m.
 Un palier de repos en BA sera aménagé à mi-hauteur de l’échelle extérieure

L'ouvrage sera en béton armé et construit sur un béton de propreté dosé à 150 kg/m 3. Les
reprises de mise en œuvre du béton seront traitées avec des bandes d’arrêt d’eau pour
étanchéité.
La paroi intérieure de la cuve sera en enduits dosés à 400 kg/m³ et chapes étanches dosés
à 400 kg/m³ avec incorporation de sikalite dosé à 1 kg par 50 kg de ciment.
Afin d’éviter les flambements, les poteaux seront renforcés par une ceinture intermédiaire.
La note de calcul du château d’eau se trouve en Annexe N°7..

III.7.1. ASSAINISSEMENT
Comme ouvrages d’assainissement, il est prévu d’installer :
 01 fosse septique de type MAKIPLAST pour 08 personnes, et
 01 puisard absorbant de dimensions 2,00x2,00x3,00 m, couvert par une dalle en BA.
Les produits de vidange ainsi que le trop plein déverseront directement dans le
puisard.

III.7.2. CLÔTURE
Afin de sécuriser les ouvrages nouvellement construits, des clôtures seront construites. Les
murs de clôture existants, en terre crue et en briques, ne seront pas démolis. La nouvelle
clôture sera attenante à ces derniers (cf. Annexe N°10.).
Leurs structures seront composées de :
 Fondation en maçonnerie de moellons d’épaisseur 40 cm ;
 Poteaux en BA de dimension 0,20*0,20m; tous le 3,50 m ;
 Mur de soubassement en maçonnerie de brique hourdée au mortier de ciment; de
0,60 m de hauteur totale; enduit intérieur et jointoyé extérieur
 Grillage métallique en treillis galvanisés au dessus de mur de soubassement :
hauteur =1,50m
 Portail métallique de 3,50m x2,40 m, à deux ventaux.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 34
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

IV. COUT ESTIMATIF DES TRAVAUX ET COUT D’EXPLOITATION


PREVISIONNEL

IV.1. COÛT ESTIMATIF


L'estimation du coût des travaux a été effectuée sur la base des quantités mesurées sur
l'ensemble des ouvrages projetés et du bordereau des prix.
Ces prix unitaires résultent d'une analyse des prix pratiqués pour ces types de travaux par
des petites et moyennes entreprises locales.
Le coût total des travaux est estimé à trois cent six millions trois cent cinquante-huit mille trois cent
soixante-dix-huit Ariary et quatre-vingt-treize (Ar 306 358 378.93) Toutes Taxes Comprises,
répartis comme suit :

TABLEAU 11 : COÛT DES TRAVAUX

RECAPITULATION
N° Prix DESIGNATIONS Unités Quantité Prix unitaire Montant
A- INSTALLATION ET REPLI DE CHANTIER U 1.00 7 499 651.00 7 499 651.00
B- PUITS DE 25m DE PROFONDEUR U 2.00 24 700 810.29 49 401 620.59
C- ACCESSOIRES POMPE ET EQUIPEMENTS
38 535 386.00 38 535 386.00
ELECTRIQUE U 1.00
D- CONDUITE DE REFOULEMENT U 1.00 16 873 794.00 16 873 794.00
E- CLOTURE PUITS U 2.00 8 595 787.23 17 191 574.46
F- BATIMENT D'EXPLOITATION U 1.00 39 230 660.68 39 230 660.68
G- RESERVOIR U 1.00 64 007 829.10 64 007 829.10
H- CLOTURE RESERVOIR U 1.00 18 398 976.98 18 398 976.98
I- DALOT U 1.00 4 159 156.30 4 159 156.30
  TOTAL       255 298 649.11
  TVA (20%)   51 059 729.82
  TOTAL TTC       306 358 378.93

IV.2. COÛT D’EXPLOITATION PRÉVISIONNEL


Il a été demandé de définir le « coût d’exploitation prévisionnel des infrastructures ramené au
m3 d’eau potable produit ». Ce coût demandé correspond au coût du service de
potabilisation et de distribution. Pour cette partie du projet, concernant particulièrement le
captage de la ressource par puits de grands diamètres jusqu’au stockage de l’eau dans le
château d’eau, seul le service de potabilisation avant sa distribution sera considéré.
Le coût d’exploitation diffère du prix de l’eau. En effet, le prix de l’eau désigne le montant que
chaque usager paie pour consommer de l’eau potable tandis que le coût d’exploitation
désigne les charges fixes et variables auxquelles est confronté un distributeur pour assurer
l’approvisionnement en eau. Idéalement le prix de l’eau devrait correspondre au coût
d’exploitation mais ce n’est pas toujours le cas.
Le coût est obtenu en additionnant les deux types de charges.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 35
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

IV.2.1. CHARGES FIXES 


Les Charges fixes comprennent le salaire du personnel, les charges sociales, les frais
administratifs, les frais d’exploitation, l’achat de matériels et d’équipement pour l’entretien,
les assurances, le contrôle de la qualité de l’eau et l’entretien du réseau. Les frais financiers,
intérêts et amortissements, parfois comptabilisé à part, représentent aussi les charges fixes.
Le terme « fixe » indique que les charges sont indépendantes du volume produit et de la
demande potentielle. Autrement dit, ces frais seraient toujours présents même en absence
de consommation. Ils représentent en théorie 80% des coûts de service.
Pour ce système, les charges fixes prises en considération sont :
- Le Personnel incluant le salaire, les charges sociales et l’assurance ;
- L’Entretien des équipements et Génie civil d’installation
- Les Autres coûts en prenant compte des analyses en laboratoire (vérification de la
potabilité de l’eau) et des coûts administratifs (budget de fonctionnement, matériels
de bureau)

IV.2.2. CHARGES VARIABLES


Comme son nom l’indique, les charges variables varient directement en fonction de la
quantité produite et consommée. Elles comprennent les frais de production, de distribution,
de pompage, d’électricité, et d’achat de pièce de rechange. Ces charges correspondent en
moyenne à 20% des coûts de service d’approvisionnement en eau. Mais elles peuvent varier
suivant le cas.
Les coûts variables calculés constituent :
- L’Electricité (consommation en électricité prévue) ;
- Les réactifs utilisés pour la potabilisation de l’eau ;
- Les coûts d’exploitation et d’entretien (achat de pièces de rechange…)

IV.2.3. CALCUL DU COUT D’EXPLOITATION PRÉVISIONNEL


A partir de ces charges fixes et variables, on obtiendra le coût de 1m3 d’eau produite. Il est à
noter que ces calculs sont définis sur une exploitation du système pendant une durée de
5ans.
Le tableau suivant représente le calcul du coût d’exploitation :

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 36
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

TABLEAU 12 : CALCUL DU COÛT D’EXPLOITATION PRÉVISIONNEL DE L’EAU SUR 5 ANS

DESIGNATION U Quantité Prix unitaire Montant (Ar)

I. CHARGES FIXES        
1.1. PERSONNEL        
Salaire du personnel        
1 responsable technique (Salaire mensuel
300 000Ar) annuel 5 3 600 000 18 000 000
2 assistants technique (Salaire mensuel
200 000Ar) annuel 5 4 800 000 24 000 000
2 gardiens des infrastructures (Salaire
mensuel 100 000Ar) annuel 5 2 400 000 12 000 000
Assurance et charges sociales du
personnel pour 5 personnes annuel 5 500 000 2 500 000
1.2. ENTRETIEN        
Coût annuel d'entretien équipements et
Génie Civil de l'installation annuel 5 4 000 000 20 000 000
1.3. AUTRE COUT        
Contrôle de qualité de l'eau (2 fois par an) annuel 5 160 000 800 000
Coût administratif annuel 5 500 000 2 500 000
Sous total Charges fixes       79 800 000
         
II. CHARGES VARIABLES        
2.1. ELECTRICITE        
Energie nécessaire pour les pompes
(Electricité) P=4,05 KW KW 133 043 276 36 719 868
Pompe électrique immergée P= 1,55 KW      
Pompe doseuse P=1KW      
Agitateur P = 1,5KW      
Redevance de la JIRAMA annuel 5 77 400 387 000
Carburant pour le groupe de secours (soit
une réserve de 30 jours par an soit 400l
par ans) L 2 000 2 500 5 000 000
2.2. REACTIFS        
Hypochlorite 0,705 kg pour de 141L de
solution mère par jour kg 1 287 6 050 7 784 081

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 37
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

       
2.3. COUT D'EXPLOITATION ET
D'ENTRETIEN        
Entretien et réparations des équipements annuel 5 800 000 4 000 000
Sous total Charges variables       53 890 949
         
TOTAL       133 690 949

A travers le calcul de ses charges fixes et variables, on a pu avoir le coût prévisionnel de


l’exploitation de l’eau au m3.
TABLEAU 13 : COÛT D’EXPLOITATION PRÉVISIONNEL DE L’EAU AU M3

Coût Total en Ariary 133 690 949


Besoin sur 5 ans (94 m3 par jour pendant 5 ans) 171550 m3
Coût au m3 779 Ar

Ainsi, le coût d’exploitation prévisionnel de 1 m3 d’eau sera de 779 Ar (Sept cent soixante
dix neuf Ariary). Comme son nom l’indique, ce coût est à titre prévisionnel et non exhaustif, il
donne un ordre de prix sur le coût d’exploitation du système d’approvisionnement
d’Ankadivory.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 38
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

A N N E X E S

ANNEXE N°1. LISTE DES PUITS DE LA COMMUNE D’ALAKAMISY FENOARIVO 41

ANNEXE N°2. CALCUL DE PRESSION 44

ANNEXE N°3. RÉSULTAT DE L’ESSAI DE POMPAGE : COURBE DE DESCENTE ET DE REMONTÉE 47

ANNEXE N°4. MÉTHODE AUTHOSSÈRE 49

ANNEXE N°5. CALCUL DE PERTE DE CHARGE DE REFOULEMENT POUR CHAQUE PUITS 50

ANNEXE N°6. MODE ET NORME DE CONSTRUCTION 52

ANNEXE N°7. NOTE DE CALCUL DU CHÂTEAU D’EAU 56

ANNEXE N°8. PLAN DE MASSE DES OUVRAGES 63

ANNEXE N°9. PROFILS 64

ANNEXE N°10. ETABLISSEMENT DES PLANS DÉTAILLÉS DES OUVRAGES 65

ANNEXE N°11. NOTES DE CALCUL – DIMENSIONNEMENT D'OUVRAGES 66

ANNEXE N°12. PLANNING DE RÉALISATION DES TRAVAUX 68

Annexe N°13. Estimatif quantitatif 73

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 39
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°1. LISTE DES PUITS DE LA COMMUNE D’ALAKAMISY FENOARIVO

Liste des puits dans la Commune d’Alakamisy Fenoarivo

N de puits Coord X Coord Y Profondeurs NS étiage NS Pluie


1 754997 7904146 6 4 3
2 754991 7904131 7 5.5 3
3 754948 7904120 6 1 3
4 754946 7904147 Inconnu Inconnu Inconnu
5 754978 7904054 10 non 7
6 754948 7904023 12 7 9
7 754905 7903965 13 5 8
8 754915 7903987 15 8 11
9 754848 7903920 22 18 20
10 754850 7903882 20 15 19
11 754848 7903880 23 21 22
12 754998 7903928 18 17 15
13 755025 7903935 18 17.5 14
14 755044 7903930 20 19 17
15 755095 7903908 16 15 14
16 755091 7903933 17 16 15
17 755126 7903699 13 12 9
18 755112 7903738 Inconnu Inconnu Inconnu
19 755072 7903727 14 13 12
20 755050 7903823 20 15 12
21 754752 7903860 27 23 20
22 754747 7903752 25 21 17
23 754753 7903761 30 24 20
24 754851 7903782 12 6 4
25 754724 7903627 rivière    
26 754819 7903904 20 12 8
27 754822 7903970 21 18 15
28 754842 7903971 22 18 15
29 754839 7903977 18 15 12
30 754840 7903952 18 15 11
31 754901 7903839 16 13 10
32 754913 7903767 16 13 10
33 754947 7903808 14 11 9
34 755077 7903851 16 13 11
35 754979 7903834 16 13 11
36 755028 7903936 20 15 11
37 755281 7904015 18 14 12
38 755232 7904019 19 16 13
39 755180 7904025 20 16 14
40 755163 7904003 18 14 11
41 755205 7903957 3 2 1

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 40
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

42 755174 7903967 8 7 5
43 755096 7904035 25 23(taris) 20
44 755096 7904043 25 22 20
45 754908 7904628 12 10 8
46 754986 7904597 6 3 2
47 755014 7904626 5 3 2
48 754943 7904676 16 14 12
49 755036 7904773 13 11 9
Inconnu Inconnu
50 755023 7904739 12
51 776381 8130263 15 14 12
52 777151 8139241 10 8 5
53 754886 7904546 25 22 20
54 755165 7904413 30 26 22
55 755165 7904413 17 16 14
56 755108 7904254 22 21 20
57 755246 7904335 18 16 14
58 755367 7904161 23 21 19
59 755146 7904266 20 17 16
60 755491 7904261 25 23 22
61 755420 7904379 25 22 20
62 755419 7904127 16 14.4 12
63 755451 7904108 12 10 8
64 755444 7904068 16 14.5 12
65 755412 7904068 8 6 4
66 755397 7904044 8 5 7
67 755077 7904189 20 Inconnu Inconnu
68 755060 7904218 23 Inconnu Inconnu
69 755060 7904219 25 20 18
70 755066 7904220 27 25 23
71 755113 7904280 25 21(taris) 18
72 755199 7904266 20 20(taris) 17
73 755190 7904309 18 15 12
74 755169 7904317 22 20 18
75 755129 7904320 13 12 10
76 755196 7904350 16 14 12
77 755195 7904375 15 12 10
78 755213 7904412 15 11 9
79 755181 7904458 16 15 14
80 755212 7904487 8 7 5
81 755189 7904792 9 7 5
82 755189 7904491 12 11 10
83 755189 7904492 22 20 18
84 755083 7904246 15 11 9
85 755068 7904250 15 10 8

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 41
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

86 755061 7904222 10 7 3
87 755094 7904226 12 10 5
88 755123 7904240 15 14 13
89 755124 7904208 15 10 7
90 755108 7904196 18 - 15
91 755095 7904171 15 15 10
92 755155 7904180 20 16 15
93 755241 7904472 10 8 6
94 755230 7904493 25 13 10
95 755269 7904480 24 20 18
96 755269 7904530 9 7 1
97 755307 7904515 7 5 1
98 755252 7904547 10 1  
99 755210 7904486 8 4.89  
100 755299 7904353 15 1  
101 755192 7904431 17 15.5  
102 755072 7904215 24 20  
103 755006 7904117 12 9  
104 754997 7904077 13 7  
105 754841 7904049 10 5  
106 754680 7904005 18 13  

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 42
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°2. CALCUL DE PRESSION


Z Amont cote projet amont conduite (référentiel topographique projet) Dim diamètres extérieur (DN) et intérieur (Di)de la conduite en mm
Z Aval cote projet aval conduite (référentiel topographique projet) V vitesse dans la conduite en mètre/seconde
HAmont cote pression amont (référentiel topographique projet) j (m/m) perte de charge en mètre/mètre de conduite
HAval cote pression aval (référentiel topographique projet) ΔH perte de charge en mètre dans le tronçon de conduite
p/ρg Amont pression amont en mètre ΔHT pertes de charges + 5% pour pertes de charge singulières
p/ρg Aval pression aval en mètre Longueurs longueur tronçon en mètre

V j p/ρg
Na Longueu Débi Dim(mm p/g
Tronçons Z Amont Z Aval DN Di (m/s (m/m ΔH ΔHT HAmont HAval V2/2g Amon
t r t ) t
Aval
) )

Château 1296,9 53, 0,011 0,17 1 1304,7 0,024


d'eau 1 1296,94 1 P 15,00 1,58 63/53,6 63 6 0,70 3 0,170 8 304,96 9 4 8,00 7,85
1296,9 53, 0,011 0,26 1 1304,5 0,024
1 2 1296,91 6 P 22,00 1,58 63/53,6 63 6 0,70 3 0,249 1 304,79 3 4 7,85 7,54
1296,7 53, 0,011 0,33 1 1304,1 0,024
2 3 1296,96 5 P 28,00 1,58 63/53,6 63 6 0,70 3 0,317 2 304,53 9 4 7,54 7,42
1296,1 42, 0,016 0,39 1 1303,8 0,027
3 4 1296,75 5 P 23,00 1,05 50/42,6 50 6 0,74 3 0,376 4 304,20 0 1 7,42 7,62
1295,4 42, 0,016 0,36 1 1303,4 0,027
4 5 1296,15 5 P 21,00 1,05 50/42,6 50 6 0,74 3 0,343 0 303,80 4 1 7,62 7,96
1293,6 42, 0,016 0,46 1 1302,9 0,027
5 5' 1295,45 3 P 27,00 1,05 50/42,6 50 6 0,74 3 0,441 3 303,44 8 1 7,96 9,32
1291,6 42, 0,016 0,36 1 1302,6 0,027
5' 6 1293,63 4 P 21,00 1,05 50/42,6 50 6 0,74 3 0,343 0 302,98 2 1 9,32 10,95
1289,3 42, 0,016 0,36 1 1302,2 0,027
6 7 1291,64 3 P 21,00 1,05 50/42,6 50 6 0,74 3 0,343 0 302,62 6 1 10,95 12,90
1289,5 42, 0,011 0,09 1 1302,1 0,018
7 8 1289,33 2 P 8,00 0,88 50/42,6 50 6 0,61 7 0,093 8 302,25 5 8 12,90 12,61

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 43
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

V j p/ρg
Na Longueu Débi Dim(mm p/g
Tronçons Z Amont Z Aval DN Di (m/s (m/m ΔH ΔHT HAmont HAval V2/2g Amon
t r t ) t
Aval
) )
1289,8 42, 0,011 0,31 1 1301,8 0,018
8 9 1289,52 7 P 26,00 0,88 50/42,6 50 6 0,61 7 0,303 8 302,15 3 8 12,61 11,94
1290,2 42, 0,004 0,20 1 1301,6 0,006
9 10 1289,87 1 P 43,00 0,53 50/42,6 50 6 0,37 5 0,195 4 301,82 2 8 11,94 11,40
1290,3 42, 0,004 0,03 1 1301,5 0,006
10 11 1290,21 1 P 8,00 0,53 50/42,6 50 6 0,37 5 0,036 8 301,62 8 8 11,40 11,26
1290,8 0,006 0,33 1 1301,2 0,007
11 12 1290,31 7 P 50,00 0,35 40/34 40 34 0,39 4 0,320 6 301,58 4 4 11,26 10,37
1291,0 0,006 0,07 1 1301,1 0,007
12 13 1290,87 3 P 11,00 0,35 40/34 40 34 0,39 4 0,070 4 301,24 7 4 10,37 10,13
1291,7 26, 0,006 0,41 1 1300,7 0,005
13 14 1291,03 1 P 62,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,391 1 301,17 6 3 10,13 9,04
1291,7 26, 0,006 0,05 1 1300,7 0,005
14 15 1291,71 2 P 8,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,051 3 300,76 0 3 9,04 8,98
1292,2 26, 0,006 0,34 1 1300,3 0,005
15 16 1291,72 3 P 52,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,328 5 300,70 6 3 8,98 8,12
1293,0 26, 0,006 0,17 1 1300,1 0,005
16 17 1292,23 6 P 26,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,164 2 300,36 9 3 8,12 7,12
1294,7 26, 0,006 0,74 1 1299,4 0,005
17 18 1293,06 5 P 113,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,713 9 300,19 4 3 7,12 4,68
1297,5 26, 0,006 0,59 1 1298,8 0,005
18 19 1294,75 1 P 90,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,568 7 299,44 4 3 4,68 1,33
1298,2 26, 0,006 0,15 1 1298,6 0,005
19 20 1297,51 0 P 24,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,152 9 298,84 8 3 1,33 0,48
                                     
17. 1292,1 26, 0,006 0,42 1 1299,7 0,005
17 a 1293,06 2 P 64,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,404 4 300,19 6 3 7,12 7,64
17. 1291,8 26, 0,006 0,27 1 1299,4 0,005
17.a b 1292,12 2 P 42,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,265 8 299,76 8 3 7,64 7,66

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 44
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

V j p/ρg
Na Longueu Débi Dim(mm p/g
Tronçons Z Amont Z Aval DN Di (m/s (m/m ΔH ΔHT HAmont HAval V2/2g Amon
t r t ) t
Aval
) )
1291,7 26, 0,006 0,21 1 1299,2 0,005
17.b 17.c 1291,82 9 P 32,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,202 2 299,48 7 3 7,66 7,48
17. 1290,5 26, 0,006 0,24 1 1299,0 0,005
17.c d 1291,79 9 P 37,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,234 5 299,27 3 3 7,48 8,43
17. 1288,0 26, 0,006 0,27 1 1298,7 0,005
17.d e 1290,59 6 P 42,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,265 8 299,03 5 3 8,43 10,68
1286,9 26, 0,006 0,33 1 1298,4 0,005
17.e 17.f 1288,06 8 P 50,00 0,18 32/26,2 32 2 0,32 3 0,316 1 298,75 2 3 10,68 11,43
                                     
1297,3 42, 0,000 0,01 1 1304,7 0,000
1 I 1296,91 1 P 24,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,014 5 304,76 5 8 7,85 7,44
1297,1 42, 0,000 0,01 1 1304,7 0,000
I II 1297,31 0 P 25,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,015 6 304,75 3 8 7,44 7,63
1296,6 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
II III 1297,10 1 P 9,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,005 6 304,73 3 8 7,63 8,12
1296,0 42, 0,000 0,01 1 1304,7 0,000
III IV 1296,61 6 P 21,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,012 3 304,73 1 8 8,12 8,65
1296,0 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
IV V 1296,06 1 P 3,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,002 2 304,71 1 8 8,65 8,70
1296,5 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
V VI 1296,01 5 P 4,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,002 2 304,71 1 8 8,70 8,16
1296,0 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
VI VII 1296,55 9 P 14,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,008 9 304,71 0 8 8,16 8,61
1295,6 42, 0,000 0,01 1 1304,6 0,000
VII VIII 1296,09 4 P 18,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,011 1 304,70 9 8 8,61 9,05
1294,3 42, 0,000 0,02 1 1304,6 0,000
VIII IX 1295,64 8 P 36,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,021 2 304,69 7 8 9,05 10,29
                                     

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 45
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

V j p/ρg
Na Longueu Débi Dim(mm p/g
Tronçons Z Amont Z Aval DN Di (m/s (m/m ΔH ΔHT HAmont HAval V2/2g Amon
t r t ) t
Aval
) )
1296,8 42, 0,000 0,01 1 1304,7 0,000
II X 1297,10 0 P 22,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,013 4 304,73 2 8 7,63 7,92
1296,7 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
X XI 1296,80 9 P 13,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,008 8 304,72 1 8 7,92 7,92
1296,2 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
XI XII 1296,79 4 P 8,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,005 5 304,71 1 8 7,92 8,46
1296,6 42, 0,000 0,00 1 1304,7 0,000
XII XIII 1296,24 0 P 2,00 0,18 50/42,6 50 6 0,12 6 0,001 1 304,71 0 8 8,46 8,10

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 46
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°3. RÉSULTAT DE L’ESSAI DE POMPAGE : COURBE DE DESCENTE ET DE REMONTÉE

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 47
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 48
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°4. MÉTHODE AUTHOSSÈRE

Rabattements des nappes dans les tubes de forage en fonction du débit et de la


transmissivité en pompage permanent

s théorique en m.

T (m²/s)
1.10-5 5.10-5 1.10-4 5.10-4 1.10-3 5.10-3 1.10-2 5.10-2
Q (m3/h)

20 760 153 76 15,3 7,6 1,53 0,76 0,153

50 1900 382 130 38,3 19 3,82 1,3 0,382


100 3800 760 380 76 38 7,6 3,8 0,76

Argiles sableuses : T = 1.10-5 Sables fins moyens : T =1.10-3

Sables argileux : T =1.10-4 Sables grossiers : T =1.10-2

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 49
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°5. CALCUL DE PERTE DE CHARGE DE REFOULEMENT POUR CHAQUE PUITS

CALCUL DE LA PERTE DE CHARGE LINEAIRE DE LA PREMIERE CONDUITE DE


REFOULEMENT

I - Perte de charge linéaire Selon Darcy Colebrook

Perte de
Débit charge
Point L (m) D int (mm) V (m/s)
(l/s) linéiare
(m)
Pompe - Château d’eau 600.00 0.69 42.6 0.5 5.25

 2
J    V 
I - Perte de charge
singulière  2g 
 

Perte de
Coefficien
Nombr charge
Elements t D int (mm) V (m/s) V²/2g
e Singulière

J (m)

Crépine + clapet + raccord 4 15 42.6 0.48411 0.01194 0.71669

Vanne 3 1 42.6 0.48411 0.01194 0.03583

Coude 0.3 10 42.6 0.48411 0.01194 0.03583

TOTAL 0.78836

I - Perte de charge Total

Perte de charge Perte de charge Perte de charge total


Point
linéaire (m) Singulière (m) (m)

Pompe - Château d’eau 5.25 0.788 6.038

II - HMT

cote cote dénivelatio perte de profondeu


Point HMT
amont aval n charge r puits
1307.9
Pompe - Château d’eau 1266.00 41.94 6.038 20.000 68
4
nécessite l'utilisation d’une PI
correspondant à un débit de pompage de 2.5 m3/h et une HMT de 70m

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 50
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

CALCUL DE LA PERTE DE CHARGE LINEAIRE DE LA PREMIERE CONDUITE DE


REFOULEMENT

I - Perte de charge linéaire Selon Darcy Colebrook

Perte de
Débit charge
Point L (m) D int (mm) V (m/s)
(l/s) linéiare
(m)
4.0
Pompe - Château d’eau 463.00 0.69 42.6 0.5
5

 2
I - Perte de charge J    V 
singulière  2g 
 

Perte de
Coefficient Nombr charge
Elements D int (mm) V (m/s) V²/2g
 e Singulière
J (m)

Crépine + clapet + raccord 4 15 42.6 0.48411 0.01194 0.71669

Vanne 3 1 42.6 0.48411 0.01194 0.03583

Coude 0.3 10 42.6 0.48411 0.01194 0.03583

TOTAL 0.78836

I - Perte de charge Total

Perte de charge Perte de charge Perte de charge total


Point
linéaire (m) Singulière (m) (m)

Pompe - Château d’eau 4.05 0.788 4.838

II - HMT

cote cote dénivelatio perte de profonde


Point HMT
amont aval n charge ur puits
1307.9
Pompe - Château d’eau 1266.00 41.94 4.838 20.000 67
4

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 51
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

nécessite l'utilisation d’une PI


correspondant à un débit de pompage de 2.5 m3/h et une HMT de 70m

ANNEXE N°6. MODE ET NORME DE CONSTRUCTION

Les travaux seront exécutés en respectant les textes réglementaires et normatifs en vigueur,
ainsi que les spécifications et recommandations particulières définies par la loi 98.029 du
20/01/1999 portant Code de l’eau et les lois internationales de l’OMS.
Les normes applicables sont les suivantes :
 NF P 41-201 à 204 Plomberie sanitaire ;
 Document technique unifié ;
 DTU 60-1 (Oct.1969) Plomberie sanitaire.

Provenance, qualité et préparation des matériaux


Les matériaux doivent être de la meilleure qualité disponible sur le marché et mis en œuvre
selon les règles de l’art.

1. Remblais et déblais
La terre pour confection des remblais des vides dus au creusage proviendra des déblais
situés à proximité.
Le sable, les terres tourbeuses ou vaseuses sont à proscrire pour la confection des remblais.
Dans tous les cas, les matériaux ne devront contenir aucun élément végétal.

2. Sable et agrégats pour confection des bétons et mortiers.


A) Sable
Le sable sera exclusivement du sable de rivière non micacé. Il devra être propre, exempt de
matières organiques ou végétales, et ne contenir ni d’argile, ni d’éléments terreux.
Il ne devra pas renfermer de grains dont la plus grande dimension dépassera les
limites ci-après :
 sable pour maçonnerie, enduit et ragrément : 2,5 mm
 sable pour béton armé : 5 mm
 Sable pour béton ordinaire : 10 mm
Pour la composition granulométrique, on admettra une contenance en poids de 20 % à 35 %
de grains ayant toutes leurs dimensions inférieures à demi millimètre et de 50 à 70 % de
grains ayant toutes leurs dimensions supérieures à la moitié de la dimension maximum.
L’emploi de sable de concassage et de broyage est formellement interdit.
B) Granulats pour béton
Les gravillons et pierrailles pour la confection des bétons proviendront de concassage de
pierre saine, extrait de carrière.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 52
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Ils seront constitués d’éléments denses, stables, exempts de toute trace de terre ou de
débris végétaux. Si on en reconnaît la nécessité, ils devront être nettoyés par lavage.
La grosseur de gravillon destiné à la confection de béton armé ne pourra pas être supérieure
à 25 mm, sans toutefois être inférieure à 5 mm.

3. Moellons pour maçonneries et hérissonnage


Les moellons ne devront présenter aucune dimension inférieure à VINGT (20)
centimètres, ils seront de forme parallélépipédique, aussi réguliers que possible.
Les moellons pour maçonnerie et les blocages pour enrochements seront d’origine
granitique, provenant des roches saines.
Les blocages pour hérissonnage auront des dimensions comprises entre 40 mm et
70 mm.

4. Eau de Gâchage des Bétons et Mortiers


L’eau de gâchage doit être claire, non limoneuse et ne contenir ni matières
organiques ni substances chimiques susceptibles de nuire à la qualité du béton. En
particulier, la présence de chlorure, de sels de sodium ou magnésium ne sera tolérée dans
une proportion supérieure à celle qui sera admise pour une eau potable, et la teneur en sel
dissout ne pourra excéder plus de 2g/litre.

5. Ciment
A) Nature et qualité du ciment.
Les ciments employés seront à prise lente (début de prise se manifestant entre une heure et
six heures après gâchage).
Les ciments employés seront de qualité ‘’ PORTLAND ARTIFICIEL ‘’ CPA de la classe 325
(répondant aux exigences de la norme AFNOR P. 15 302) et/ou CPJ 55.
B) Emmagasinage des ciments.
Les ciments seront stockés dans les locaux parfaitement abrités du soleil et de l’humidité.
Ces locaux devront pouvoir abriter la quantité de ciment nécessaire à la marche du chantier
pendant un mois tel que cette quantité ressortira du programme d’exécution approuvé. Le
stockage sera fait de façon que les prélèvements puissent toujours être faits sur le ciment le
plus anciennement emmagasiné.
Les ciments ayant fait prise même partiellement et les ciments éventés devront être retirés
des dépôts, puis expédiés hors du chantier ou détruits.

6. Dosage des ciments


Les dosages en ciment des bétons utilisés pour la réalisation des différents ouvrages seront
ceux définis ci après.
A) Composition de bétons.
Les caractéristiques du béton sont données par le tableau suivant :

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 53
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

TABLEAU N°1. BÉTON

Dosage Sable Gravier Cailloux Résistances à la


ciment 0,10-5 5-25 5-60 compression (mPa)
Utilisations
7 28
kg/m3 m3 m3 m3
jours jours
150 0,450 0,800 - - Béton de propreté
300 0,400 0,800 15,8 23,0 Béton ordinaire
350 et
0,400 0,800 18,6 27,0 Béton armé
+
L’utilisation du ciment CPA 45 et/ou CPJ 55 agréé est exigée.

B) Composition des mortiers.


Les mortiers pour rejointoiement des maçonneries et pour enduits seront dosés à 400 kg de
ciment.

C) Mode de fabrication des bétons.


En fonction des quantités et de la qualité, les bétons seront fabriqués manuellement par
gâchage sur une plate - forme appropriée ou mécaniquement avec la bétonnière. Dans les
deux cas, il est impératif d’utiliser des caissons de 36 litres pour la mesure des sables et des
gravillons afin de respecter les proportions exactes de la composition.
Les différents bétons seront confectionnés avec le dosage exact d’eau de gâchage, la
maniabilité ne devra en aucun cas être améliorée par des adjonctions d’eau excédentaires.
Toutes adjonctions de produit doivent être faites selon les règles de l’art et les spécifications
techniques respectives.
Les ouvrages doivent être maintenus en bonnes conditions d’humidité jusqu’au décoffrage.
Après la mise en place des bétons, on couvrira de sacs de toile humides les surfaces
exposées au soleil. Ces sacs de toiles seront tenus dans un état d’humidité constante par
aspersion ou mouillage aussi fréquent que nécessaire, et pour une durée de temps de sept
(7) jours minimum.
Les bétons pour ouvrages doivent être pervibrés avec des dispositifs et des procédés agréés
par l’Administration.

7. Bois
Le bois pour confection des coffrages devra être de bonne qualité. Les bois autres que les
bois de coffrage doivent être traités par les produits appropriés.

8. Aciers pour armatures et ferronneries


Les qualités des aciers ne pourront être inférieures aux aciers doux de la nuance ADX (dont
les caractères qualitatifs sont définis dans le cahier des prescriptions communes) ou de la

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 54
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

norme NFA 35.015. Les aciers à haute adhérence tels que TOR ou CRENELES (norme NFA
35.016) peuvent également être utilisés.
Quel que soit leur type, les armatures pour béton doivent être propres, sans aucune trace de
rouille non adhérente, de matières grasses ou terreuses. Le soudage des barres est interdit.
Les fils de ligature sont en fil de fer souple ou en acier doux recuit.

L’acier entrant dans la confection des menuiseries métalliques et ferronneries sera réputé
appartenir aux qualités acier doux.
Leurs caractéristiques et leur qualité seront conformes aux normes du TBM complétés le cas
échéant par les normes du :
REEF AFNOR A 45 de mai 1971.

9. Matériaux pour joint de génie civil.


Les matériaux d’étanchéité pour les bétons seront du type WATERSTOP ou bitumineux ou
similaire.
Tous les matériaux utilisés dans la confection des joints seront soumis à l’agrément
préalable du Contrôle.

10. Objet de quincaillerie – serrurerie pour les menuiseries métalliques.


Les menuiseries métalliques seront en profilés de métaux pour ouvrages et assemblés. Les
cadres et les châssis devront arriver sur chantier sans défaut de fabrication. Tous les objets
de quincaillerie, serrurerie, ferrage doivent correspondre aux nécessités de travail à
exécuter.
Les articles de quincaillerie et serrurerie devront être de première choix et seront conformes
aux normes du TBM-Tome IV (section 3C et 3D) complétés le cas échéant par la norme
REEF, les pattes à scellement recevront une couche d’antirouille avant pose.

Ils seront en métal inattaquable par la rouille.


Les pattes à scellements posés avec bâtis seront scellées aux murs avec du micro béton
coffré dosé à 350 kg/m3.

11. Peinture
Les matériaux employés seront toujours de meilleure qualité et répondant aux normes :
 le blanc de zinc sera pur et sans mélange
 les huiles seront fraîches et bien épurées
 l’essence sera pure et graisseuse.
Les peintures spéciales vinyliques, glycérophtaliques ou autres, ainsi que leurs apprêts
spéciaux devront être de marque et devra porter la garantie et marque du fabricant.
Le minimum employé pour l’impression des parties métalliques sera obligatoirement du
minimum de plomb. A défaut de minimum de plomb, l’Entreprise pourra employer une

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 55
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

peinture antirouille du commerce dans la seule condition que ces matériaux soient agréés
par l’Administration.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 56
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°7. NOTE DE CALCUL DU CHÂTEAU D’EAU

OUVRAGE : RESERVOIR V= 81.27 m3


SITE: ALAKAMISY FENOARIVO

Hypothèse d'études
Dimensions des parois données Béton peu contrôlé
Pas de glissement entre acier et béton Fissurations très préjudiciables
BETON Q 350
Contrainte admissible du béton en
Compression simple 'bo = 68,5 kgf/cm²
Flexion (section rectangulaire) 'b = 137 kgf/cm²
Contrainte de référence b = 5,9 kgf/cm²
ACIER FeE 40
en a
Contrainte de traction kg/cm² Bars kg/cm²
des aciers 4 200 2 750 2 800 si  ? 20
4 000 2 610 2 667 si  > 20

Poids spécifique du béton béton 2 500 kg/m3


Poids spécifique de l'eau eau 1 000 kg/m3

A- COUPOLE DE COUVERTURE
Caractéristiques géométriques
Dcc = 6.40 m ecc = 10 cm
Fcc = 0.80 m

Rayon sphérique Rs = (R²+F²) / 2F Rs = 6.80 m


Surface de la coupole Scc = 2*π*Rs*F Scc = 34.18 m²
3
Volume de la coupole Vcc = Sc *e Vcc = 3.42 m

Charge par mètre carré


Poids propre ( e*béton ) 250 kg/m²
Enduit 40 kg/m²
Surcharge (y compris majoration 20%) 200 kg/m²
p = charge par mètre carré p= 490 kg/m²
Poids total coupole de couverture Pcc = Scc*p Pcc = 16 748 kg
SOLLICITATIONS

Charge verticale par mètre linéaire P1= [(R^2+F^2)p]/2R P1= 833 kg/ml
Poussé horizontale par mètre linéaire Q1=[P1(R^2-F^2)]/(2*R*F) Q1= 1 562 kg/ml
Effort normal N1=[P1^2 + Q1^2]^(1/2) N1= 1 770 kg/m²

CALCUL D'ARMATURES
Les armatures à placer suivant les méridiens sont données par :
A = 0,3 e (coupole faiblement chargée) avec e= épaisseur de la coupole
e= 10.00 cm d'où A= 3.00 cm² / ml
At = Armatures suivant les parallèles A/3 < At < A/2 At = 1.50 cm² / ml

Choix d'armatures A= 6 HA 8 A= 3.02 cm² / ml


At = 6 HA 6 At = 1.70 cm² / ml

VERIFICATION DU BETON
Contrainte de compression 'b = N1/(100*e) 'b = 1.77 kg/m² Admissible
Contrainte de cisaillement b = P1/(100*e) b = 0.83 kg/m² Admissible

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 57
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

B- CEINTURE SUPERIEURE
Caractéristiques géométriques
Dint = 6.40 m bcs= 25 cm
Dext = 6.90 m hcs= 35 cm
3
Volume de béton Vcs = π*h*(Dext²-Dint²)/4 Vcs = 1.83 m
Poids de la ceinture supérieure Pcs = 4 570 kg

poids volumique de l'eau ( avec majoration de 20%) eau = 1 200 kg/m3


hauteur d'eau sur la ceinture heau = 0.00 m

SOLLICITATIONS
Poussée due à l'eau Q2 =[eau * (heau)^2]/2 Q2= 0.00 kg/m
Poussée de la coupole Q1= 1 562 kg/m
Poussée totale sur la ceinture Q= Q1+Q2 Q= 1 562 kg/m

Effort de traction Fcs = (Q1+Q2)*R Fcs = 4 998 kg

CALCUL D'ARMATURES
Sollicitée aux poussées dela coupole de couverture

Section d'armature A = F/a


avec a = 2 800 kg/cm², pour ? 20
F = poussée sur la ceinture = effort de traction F= 4 998 kg
A= 1.79 cm²
Choix d'armatures A= 4 HA 10 A= 3.14 cm²
At = A/3 = 0.60 At = 4 HA 6 At = 1.13 cm² / ml
cadres 6 4 p.m.

C - CUVE CYLINDRIQUE 64.34 m3

Caractéristiques géométriques
Cuve Dint cu = 6.40 m Hcu= 2m
Rcu = 3.2 m
e= max (H*D / 4; 8cm) e? 8.00 cm esup cu = 12 cm
Dext cu = 6.70 m einf cu = 15 cm

Béton Volume Vcu =2 π*R*S Vcu = 4.38 m3


Poids Pcu = Vcu*béton Pcu = 10 962 kg

Enduit Surface Sen cu = π*h*(Dext + Dint) Sen cu = 40.21


poids surfacique 40 kg/m²
Poids de l'enduit 1 608 kg

Poids de la cuve cylindrique Pcu = 12 570 kg

CALCUL D'ARMATURES
METHODE UTILISEE : METHODE DE TRANCHE HORIZONTALE
Sollicitée aux poussées de l'eau eau = 1 200 kg/m3
R= 3.16 m
Section d'armature A = F/a a = 1 000 kg/cm²
hm P = * F = P *R Armatures [cm²]
Tranche e
[m] hm [kg] Calcul section relle
I 0.50 600.00 1 896.00 1.90 6 T 8 = 3.02
II 1.50 1 800.00 5 688.00 5.69 6 T 12 = 6.79 13.5
Armature de répartition par mètre A/3 < At < A/2 At = 1.90 cm² / ml
6 T 8 At = 3.02 cm² / ml
Une sur deux des armatures de repartition sera arrêtée à mi-hauteur de la cuve et sera prolongées par de fer 6

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 58
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

VERIFICATION DU BETON

Contrainte de traction b = F/(B+nA)  'b = 5.41 kg/m² Admissible

D - CEINTURE INFERIEURE
Caractéristiques géométriques
Dint = 6.40 m bci= 30 cm
Dext = 7.00 m hci= 40 cm
3
Volume du béton Vcs = π*h*(Dext²-Dint²)/4 Vci = 2.53 m
Poids de la ceinture inférieure Pci = 6 315 kg

ACTIONS
CHARGES VERTICALES
Coupole de couverture Pcc = 16 748 kg
Ceinture supérieure Pcs = 4 570 kg
Cuve cylindrique Pcu = 12 570 kg
Ceinture inférieure Pci = 6 315 kg
P= 40 203 kg
SOLLICITATIONS
Charge verticale par mètre linéaire P2= P/2πR P2= 1 910 kg
Poussée horizontale par mètre Q2=P2/tan +  h*Hcu Q2= 2 870 kg/ml

Effort de traction Fci = Q2*R Fci = 9 184 kg

CALCUL D'ARMATURES
Sollicitée aux poussées dela coupole de couverture et éventuelement de l'eau
Section d'armature A = F/a avec  a = 2 800 kg/cm²
F = poussée sur la ceinture = effort de traction F= 9 184 kg
A= 3.28 cm²
Choix d'armatures A= 4 HA 12 A= 4.52 cm²
At = A/4 = 0.82 At = 5 HA 6 At = 1.41 cm² / ml
cadres  6 5 p.m.

E - PARTIE TRONCONIQUE 23.16 m3

Caractéristiques géométriques

= 45.00 etc = 15 cm hmax eau= 3m


tan = 1.000  415 kg Dsup tc = 6.40 m
cos = 0.707 R= 2.25 Dinf tc = 4.40 m
sin = 0.707 l= 1 htc= 1
3
Volume du béton Vtr =2 π*R*S Vtr = 3.67 m
Poids de la partie tronconique Ptr = 9 163 kg

SOLLICITATIONS
Effort de traction devant âtre équilibrée par les cerces
Ftr = (l/sin )*[[( eau*h)/(cos + )]*(R+l/2)- (( eau*l*tg *)/cosa)*(R/2+l/3)] Ftr = 16 300 kg

Effort de compression à la base du tronc de cône


[
Ctr = P + 2πl*[( eau*h)+ /cos )(R+l/2)-( eau*(R/2+l/3)*tg  /sin] Ctr = 143 617 kg

CALCUL D'ARMATURES
Calcul des cerces A = Ftr / a avec  a= #### kg/cm² A= 5.83 cm²
Soit 8 T 10 A= 6.28 cm²
Armatures de répartition At = A/3 = 1.94 At = 5 T 8 At = 2.51 cm² / ml

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 59
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

VERIFICATION DU BETON
Contrainte de compression à la base du tronc de cone
'b = Ctr/2*π*R*e  'b = 6.93 kg/m² Admissible

F - CHEMINEE -2.71 m3

Caractéristiques géométriques
Caractéristiques Rint ch = 0.50 m ech = 10 cm
Rext ch = 0.60 m Hch = 2.60 m
3
Volume du béton de la cheminée Vch = π*h*(Dext²-Dint²)/4 Vcs = 0.90 m
Poids enduits Pen = Sen*40 Pen = 718.80 kg
Poids total de la cheminée Pch = Vch* béton Pch = 2 965.04 kg
SOLLICITATIONS
Hauteur d'eau à la base he ch = 2.46 m
Effort de compression à la partie inférieure Fch =  * he ch*Rch Fch = 1 624 Kg

Contrainte de compression  'b = Fch/e*100 'b = 1.62 kg/m² Admissible


Armatures minimales (car contrainte très faible)
% minimal = 0.0022 A= 2.2 cm²
Soit 5 HA 8 A= 2.51 cm²
At = 5 HA 6 At = 1.41 cm²

G - COUPOLE DE FOND -3.52 m3

Caractéristiques géométriques
Rayon Rcf = 1.90 m ecf = 10 cm
Flèche Fcf = 0.60 m

Rayon sphérique Rs = (R²+F²) / 2F Rs = 3.31 m


Surface de la coupole Scf = 2*π*Rs*F Scf = 12.47 m²
3
Volume du béton de la coupole Vcf = Scf *e2 Vcf = 1.25 m
Poids propre de la coupole e*béton 250 kg/m²
Enduit 40 kg/m²
pcf = 290 kg/m²
Poids coupole de fond Pcf = Scf*pcf Pcf = 3 617 kg

ACTIONS
Hauteur d'eau moyenne hm cf = 2.67 m
Charge par mètre carré
charge par mètre carré de la coupole 290 kg/m²
Poids d'eau moyen  eau * hm eau 3 204 kg/m²
p = charge par mètre carré p= 3 494 kg/m²

SOLLICITATIONS
Charge verticale par mètre linéaire P2= [(R²+F²)pcf]/2R P1= 3 650 kg/ml
Poussé horizontale par mètre linéaire Q2=[P2(R²-F²)]/(2*R*F) Q1= 5 203 kg/ml
Effort normal N2=[P2² + Q2²]^(1/2) N1= 6 356 kg/m²
CALCUL D'ARMATURES
Les armatures à placer suivant les méridiens sont données par :
A = 0,6 e (coupole fortement chargée) avec e= épaisseur de la coupole
e = 10.00 cm d'où A= 6.00 cm² / ml
At = Armatures suivant les parallèles A/3 < At < A/2 At = 2.00 cm² / ml
Choix d'armatures méridiens A= 6 HA 12 A= 6.79 cm² / ml
cerces At = 5 HA 8 At = 2.51 cm² / ml

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 60
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

VERIFICATION DU BETON
Contrainte de compression  'b = N1/(100*e) 'b = 3.65 kg/m² Admissible
Contrainte de cisaillement  b = P1/(100*e) b = 3.49 kg/m² Admissible

H - CEINTURE D'APPUI DE LA CUVE SUR SON SUPPORT


Caractéristiques géométriques
Caractéristiques Rint = 1.90 m bca= 30 cm
Rext = 2.20 m hca= 50 cm
Rmca= 2.05 d = 3 cm
3
Volume du béton Vcs = π*h*(Rext²-Rint²) Vca = 1.93 m
Poids de la ceinture d'appui Pca = 4 830 kg

ACTIONS
Effort normal au mètre linéaire provenant de la partie tronconique
P = Ctr / (2* π*Rmca) 11 150 kg/ml
Composante horizontale Qtc = 7 884 kg/ml
Effort horizontal résultant Q = Qcf - Qtc Q = -2 681 kg/ml
La ceinture d'appui travail en compresion
Effort de compression dans la ceinture d'appui N=Q*R N = -5 496 Kg

Poids total du reservoir vide Prv = 60 779 Kg


Poids de l'eau Peau = 97 529 Kg
Poids total du reservoir plein Prp = 158 308 Kg
soit Prp = 157 000 Kg
SOLLICITATIONS
Nombre des piliers : 6
Moment de flexion
au droit du pilier Mf a = -0,01482*P*R Mf a = -4 770 Kgm
au milieu de la portée Mf t = 0,00751*P*R Mf t = 2 417 Kgm

CALCUL D'ARMATURES
ARMATURES LONGITUDINALES RELATIVES A LA FLEXION a = 2 800 2 800 kg/cm²

Appui Travée
Moment  = (n*M)/( a*b*h²) = 0.0004 0.0002
reduit  = 0.9846 0.9890
Armatures A1 = M/( a* *h) A1 = 3.76 1.90 [cm²]
Section théorique A = A1 + Ni/ a Al f = 5.72 3.86 [cm²]
ARMATURES LONGITUDINALES RELATIVES A LA TORSION
Moment de torsion maximal Mt = 0,00151*P*R Mt = 485.99 Kgm
Contrainte de cisaillement bm = k*Mt / b² * h
hca 50 k= 4.26
pour = = 1.67
bca 30  bm = 4.61 kg/cm²
l = t 0.0009
(b + h) *  bm
Armatures  l= t= =
3 * h * a
Armatures longitudinales Al t = wl * b*h Al t = 1.35 cm²

sur appui en travée


Soient les armatures longitudinales Al = 6.40 4.54
Soit 3 10 + 3 14 3 8 + 3 12

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 61
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Armatures transversales
Relatives à la torsion   8 mm t= 47 cm
Relatives à l'effort tranchant
Effort tranchant maximal Tmax = P /12 Tmax = 13 084 Kg
Contrainte du béton b = Tmax / z * b * hu b = 11.33 kg/cm²
Choix d'armatures 4 HA 8 At = 2.01 cm²
t = (At *z * (h-d-d')* a) /Tmax t= 17 cm
les armatures transversales sont constituées par : 01 cadre  8 + 1 étriers  6 tous le 17cm

I - SUPPORTS

Caractéristiques géométriques PILIERS ENTRETOISES


a = 30 cm b= 30 cm
b = 30 cm h= 45 cm
Nombre des piliers 6 h= 7.1 m l = 12.89 m
ACTIONS et SOLLICITATIONS
MOMENT DE RENVERSEMENT DU A L'EFFETS DU VENT
Efforts dus au vent : 85 Kg/m² sur les parties circulaires
140 Kg/m² sur les pilies et entretoises
Surfaces exposées au vent
Coupole Scc = R *Fcc*2/3 3.20
Cuve Scu = R *H 15.04
Tronc de cone Str = R *H 5.40
Ceinture inférieure 2.20
S1 = 25.84 m²

Tour Htr = 7.45 16.39


S2 = 16.39 m²
d'où moment de renversement
F1 = 2 196.40 kg d1= 10.29 m M1= 22 601 kgm
F2 = 2 294.60 kg d2= 3.73 m M2= 8 559 kgm
Mr = 31 160 kgm
avec un coefficient de 5/3 Mr = 51 933 kgm
MOMENT DE STABILITE
charges permanentes
poids jusqu'à la ceinture d'appui 60 779 Kg
piliers 19 170 Kg
Entretoises 4 350 Kg
Mur de remplissage en briques 3.55 21 592 Kg
Ntv = 105 891 Kg

d'où moment de stabilité si réservoir vide Ms = Ntv * R Ms = 232 960 kgm


donc L'ouvrage est stable
EFFORT NORMAL à la base dans le cas du réservoir plein Nt p = 203 420 kg
Nmax = 38 970 kg
Nmin = 28 837 kg
CALCUL D'ARMATURES a= 30 cm = 1.4
b= 30 cm   = 2.56 R= 2.05 m
l0 = 3.55 m = 1.79
longueur de flambement. lc = l0/2 = lc = 1.775 Contrainte dans le béton  'm = 43.30 kg/cm²
lc / a = 5.92 < 14,4 on ne tient pas compte de flambement
A' = (N' - B'  'bo)/ n 'bo A' = -22.07 cm²
Armatures minimales A'm = 4.55 cm²
Choix d'armatures 4 HA 12 A'réelle = 4.52
Armatures transversales t= 6.00 mm
t= 18 cm

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 62
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

J - FONDATION
Contrainte admissible du sol adm sol 4.00 kg/cm²
Aire approchée de la surface portante S1 = Nmax / adm sol S1 = 9 743 cm²
A1 = B1 = 99 cm

Choix Semelles isolées Suivant X Suivant Y


Choix Dim = 100 100 cm
Hauteur total de la semelle ht= 30 cm
Hauteur au bord libre e= 15 cm
Effort de traction F = Q*(B-b)/(8*ht-d) F = 12 867 13 640 kg
Armatures A=F/ a A= 4.60 4.87 cm²
Choix d'armatures 6 10 6 10
Aréelle
4.71 4.71 cm²

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 63
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°8. PLAN DE MASSE DES OUVRAGES

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 64
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°9. PROFILS

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 65
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°10. ETABLISSEMENT DES PLANS DÉTAILLÉS DES OUVRAGES

Planche I Puits

Planche I.01 Coupe verticale

Planche I.02 Vue en plan avec clôture

Planche I.03 Trousse coupante et dalle de fond

Planche I.04 buse barbacanée

Planche I.05 Ferraillage dalle de couverture et buse pleine

Planche I.06 Ferraillage buse ancrage et buse barbacanée

Planche I.07 Ferraillage trousse coupante et dalle de fond

Planche I.08 Détails aération et fourreau

Planche I.09 Détails accessoires de refoulement

Planche I.10 Clôture puits

Planche II Dalot

Planche III Bâtiment d’exploitation

Planche III.01 Vue en plan et coupe verticale

Planche III.02 Plan de fondation et plan de toiture

Planche III.03 Plan des façades

Planche III.04 Agencement

Planche III.05 bac pour agitateur

Planche III.06 Clôture

Planche III.07-08 Plan de masse clôture

Planche IV Château d’eau

Planche IV.01 Coupe verticale et plan de ferraillage

Planche IV.02 Vue en élévation et plan de fondation

Planche IV.03 Plomberie

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 66
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°11. NOTES DE CALCUL – DIMENSIONNEMENT D'OUVRAGES

D i m e n s i o n n e m e n t d u r é s e a u

Le réseau d’adduction est dimensionné pour l’amenée de l’eau du puits vers le château
d’eau. Le dimensionnement du réseau de refoulement se fait à partir du débit exploité au
captage.
La méthode de dimensionnement proposée pour la conduite de refoulement est celle de
Darcy Colebrook.

Pour les bornes fontaines, le calcul du besoin en eau journalier est basé sur les critères fixés
par le projet, 20l/j/habitant et 300 habitants par borne fontaine. En appliquant un coefficient
de pointe de 1.44, nous obtenons un débit de pointe de 0,18 l/s par bornes fontaines.

Théoriquement, pour la conduite de refoulement, on choisit le diamètre de conduite en


fonction du débit considéré et de la vitesse moyenne qui ne devrait pas dépasser une vitesse
égale à V= D+0,75 pour limiter les effets dommageables des coups de bélier, dans laquelle :
 V = vitesse moyenne de l’eau dans la conduite en m/s
 D = diamètre intérieur de la conduite en m.
Le débit qui sera transité dans la conduite d'amenée est de 0.69 l/s.
Dans le cas des conduites de distribution, le calcul de pression est établi pour chaque
tronçon. Ce calcul est basé sur l’application du théorème de Bernoulli et des formules de
calcul qui en découlent (Blasius, Williams et Hazen, Darcy-Weisbach, Colebrook). Pour
Ankadivory, les calculs s’appuient la formule de Hazen-Williams pour déterminer les pertes
de charge unitaire et ainsi déduire les pressions pour chaque tronçon en connaissant les
résultats du levé topographique. Les diamètres des conduites de distribution ont été déjà
définis par l’étude d’APS donc simplement repris tels qu’ils y étaient.

Hamont = Haval +∆H12


H désigne la charge en un point : H = z + p/ρg + V²/2g, ∆H12 les pertes de charges entre
deux points amont et aval, avec :
 z = côte (m)
 p/ ρg = pression (m)
 v = vitesse de l’eau (m/s)
 g = pesanteur (m/s²)
 ρ = masse volumique de l’eau (kg/m3)
Les données de base de calcul sont donc :
 les côtes des points amont et aval du tronçon ;
 la longueur du tronçon ;
 le débit véhiculé ;
 la charge ou la pression au point de départ (au point de captage, au château
d’eau) ;

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 67
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

L’emplacement du château d’eau doit être de sorte qu’il domine parfaitement la ville en
matière d’approvisionnement en eau. On veille à ce que la pression en tout point du réseau
ne descende pas en dessous de 5 m (0,5bar) et ne dépasse pas 80% de la pression
admissible des conduites utilisées. Pour les zones basses, il faut vérifier que ces conditions
de pression soient respectées. Le détail des calculs est présenté dans l’Annexe N°2., en
rouge sont les pressions au niveau des points sur l’axe Nord Nord Ouest d’Ankadivory où les
côtes topographiques du terrain avoisinent voire dépassent celui du château d’eau.

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 68
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°12. PLANNING DE RÉALISATION DES TRAVAUX

PLANNING ANKADIVORY
DESIGNATIONS DES Nombr MOIS MOIS MOIS MOIS
    1
             
2
             
3
             
4
             
TRAVAUX e de jours

        S1   S2   S3   S4   S1   S2   S3   S4   S1   S2   S3   S4   S1   S2   S3   S4  
Installation de chantier     7                                                                
                                                         
                                                                       
PUITS DE 25 M DE PROFONDEUR                                                                    
                                                     
                                                                       
Terrassement     60                                                                
                                                                 
                                                                       
Cuvelage en buses armées     60                                                                
                                                                 
                                                                       
Equipement de surface     12                                                                
                                                         
                                                                       
Echelle métallique     2                                                                
                                                           
                                                                       
   
RESERVOIR                                                                      
                                                     
                                                                       
Terrassement     4                                                                
                                                         
                                                                       
Ouvrages en infrastructure     10                                                                
                                                           
                                                                       
Ouvrages en superstructure     75                                                                
                                                                   
                                                                       

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 69
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Enduit - chape -revêtement     15                                                                


                                                           
                                                                       
Menuiserie bois     2                                                                
                                                           
                                                                       
Menuiserie métallique     1                                                                
                                                           
                                                                       
Peinture et vitrerie     10                                                                
                                                             
                                                                       
Tuyauterie et accessoires     6                                                                
                                                             
                                                                       
   
MISE EN PLACE BATIMENT D'EXPLOITATION                                                                  
                                                                       
Terrassement     4                                                                
                                                         
                                                                       
Ouvrages en infrastructure     7                                                                
                                                         
                                                                       
Ouvrages en superstructure     30                                                                
                                                             
                                                                       
Enduit - chape -revêtement     10                                                                
                                                           
                                                                       
charpente - Couverture-
    7
plafonnage                                                                
                                                           
                                                                       
Menuiserie bois     2                                                                
                                                         
                                                                       
Menuiserie métallique     1                                                                
                                                         
                                                                       
Peinture et vitrerie     5                                                                
                                                         
                                                                       
Assainissement     15                                                                
                                                           

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 70
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

                                                                       
Plomberie Sanitaire     3                                                                
                                                         
                                                                       
Electricité     7                                                                
                                                         
                                                                       
   
                                                               
CLOTURE RESERVOIR                                                  
                                                               
                                                               
Terrassement 5                                                    
                                                               
                                                               
Ouvrages en infrastructure 7                                                    
                                                               
                                                               
Ouvrages en superstructure 15                                                  
                                                               
                                                               
Enduit - chape -revêtement 5                                                      
                                                               
                                                               
Menuiserie métallique 1                                                    
                                                               
                                                               
Peinture 3                                                      
                                                               
   
                                                               
CLOTURE PUITS                                                  
                                                               
                                                               
Terrassement 3                                                  
                                                               
                                                               
Ouvrages en infrastructure 4                                                    
                                                               
                                                               
Ouvrages en superstructure 10                                                  
                                                               
Enduit - chape –revêtement 3                                                                
                                                   

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 71
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

                                                               
                                                               
Menuiserie métallique 1                                                    
                                                               
                                                               
Peinture 3                                                    
                                                               
   
                                                               
DALOT                                                  
                                                               
                                                               
Terrassement 3                                                  
                                                               
                                                               
Maçonnerie 7                                                  
                                                               
   
                                                               
ACCESSOIRE POMPE ET EQUIPEMENT ELECTRIQUES                                                  
                                                               
                                                               
Bloc de commande 4                                                    
                                                               
                                                               
contacteur 2                                                    
                                                               
                                                               
bouton et fils 4                                                    
                                                               
                                                               
câbles 2                                                    
                                                               
                                                               
pompes immergées 3                                                  
                                                               
                                                               
groupe électrogène triphasé 1                                                    
                                                               
   
CONDUITE DE REFOULEMENT                                                                
                                                 

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 72
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

                                                               
                                                               
conduites et accessoires 10                                                    
                                                               
   
                                                               
REPLI DE CHANTIER 3                                                  
                                                               
                                                                       

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 73
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

ANNEXE N°13. ESTIMATIF – QUANTITATIF

TRAVAUX D'ADDUCTION D'EAU POTABLE POUR


COMMUNE RURALE ALAKAMISY FENOARIVO
BORDEREAU DE DETAIL QUANTITATIF

A- INSTALLATION ET REPLI DU CHANTIER


     
N° Prix DESIGNATION DES TRAVAUX Unité Quantité Prix Unitaire MONTANT
  0- INSTALLATION ET REPLI DE CHANTIER        
0-1 Installation de chantier. 5 852 368,00 5 852 368,00
Fft
1,00
0-2 Repli de chantier. 1 647 283,00 1 647 283,00
Fft
1,00

  TOTAL INSTALLATION ET REPLI DU CHANTIER 7 499 651,00

B- PUITS DE 25m DE PROFONDEUR

N° Prix DESIGNATIONS Unités Quantité Prix unitaire Montant


I- TERRASSEMENT
TER.1 Décapage, débroussaillage m² 91,20 685,00 62 472,00 
  concerne : aire de construction    
Fourniture et pose boisage de fouille pour
TER.2 étaiement, y compris étrésillons et accessoires m² 211,115 15 212,00 3 211 481,78
jointifs de blindage de 2,60m de diamètre
  concerne : paroi verticale du puits    
TER.3 Fouille en profondeur pour puits m 3
147,78 22 168,00 3 275 998,53
  concerne: cuvelage    
TER.4 Epuisement de fouille par groupe motopompe h 80,00 12 500 1 000 000,00
  concerne: puisage d'eau de fouille      
7 549 952,31
Sous total TER
II - CUVELAGE EN BUSES ARMEES DE DIAM.2400
Fourniture et pose dalle perforée en BA de 0,10m 200 600,00 200 600,00
C.1 U 1,00
d'épaisseur
  concerne : fond de puits  
1,00 320 960,00 320 960,00
C.2 Fourniture et pose trousse coupante U
  concerne : fond de puits      
Fourniture et pose de buse armé perforé Φ1800 en
C.3 BA pour puits y compris toute sujétion de mise en U 12,00 463 830 5 565 960,00
œuvre
  concerne: zone de captage      
Fourniture et pose massifs filtrant de gravier 10 - 33 578 1 714 166,05
C.4 m3 51,05
15 mm
  concerne: zone de captage        

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 74
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

Fourniture et pose de buse armé Φ2200 en BA


C.5 pour puits y compris toute sujétion de mise en U 13,00 403 331 5 243 303,00
œuvre
  concerne: zone de cuvelage      
C.6 Fourniture et pose d’ancrage U 2,00 524 330 1 048 660,00
  concerne: zone de cuvelage      
Remblai de terre pilonné par couche de 0,20m 12 437 379 779,73
C.7 m3 30,54
d'épaisseur
  Concerne: Comblement de fouilles, cuvelage      
14 473 428,78
Sous total CAP
III - EQUIPEMENT DE SURFACE
Maçonnerie de moellons hourdée au mortier dosé 161 288,00 442 212,77
ES.1 à 300kg/m3 de ciment m3 2,74
  Concerne: escalier et margelle    
Jointoiement au mortier dosé à 350kg/m3 de 7 169,00 40 064,31
ES.2 ciment, sur maçonnerie de moellons m2 5,59
       
Fourniture et pose chape au mortier de ciment 7 779 32 835,82
ES.3 m² 4,22
dosé à 400 kg/m3 de CPA 45
  Concerne: escalier et margelle    
Fourniture et pose couvercle en B.A dosé à 350
ES.4 kg/m3 sous forme de deux demi lune de 0,10 m U 1,00 200 600,00 200 600,00
d'épaisseur
  Concerne: couvercle puits    
Fourniture et pose trappe de visite métallique, dim.
0,70x0,70m, y compris fermeture par cadenas et U 1,00 90 981 90 981,00
ES.5
toutes sujétions
Concerne: trappe de visite puits        
Fourniture et mise en œuvre de granulats 40/70 et 20 986 98 943,65
m3 4,71
ES.6 de gravier 10/15, épaisseur total 30cm
Concerne: anti bourbier      
Fourniture et pose de tuyau PVC 96/100 y compris 27 683 27 683,00
U 1,00
ES.7 coude et toutes sujétions, L=75cm
Concerne: Aération du puits    
Fourniture et pose de tuyau PVC 96/100, l=25cm U 1,00 3 604 3 604,00
ES.8
Concerne: Fourreau pour pompe immergée    
Fourniture et mise en œuvre de granulats 40/70 et 20 986 98 943,65
m3 4,71
ES.9 de gravier 10/15, épaisseur total 30cm
Concerne: anti bourbier      
1 035 868,20
Sous total OI
IV - ECHELLE METALLIQUE
EC-1 Tybe Galva 26/34 y compris toute sujétion de 2 48 577,68 1 243 589,00
fourniture et mise en œuvre ML
5,60
  Concerne: échelle      
EC-2 Tybe Galva 15/21y compris toute sujétion de 25 510,92 306 132,00
fourniture et mise en œuvre ML 12,00
Concerne: pose pieds de l'échelle

   

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 75
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

EC-3 Tybe Galva 15/21 y compris toute sujétion de 25 510,92 91 840,00


fourniture et mise en œuvre ML 3,60

  Concerne: fixation de l'échelle      


1 641 561,00
Sous total EC
TOTAL PUITS 25 m 24 700 810,29

C- ACCESSOIRES POMPE ET EQUIPEMENT ELECTRIQUES

N° Prix DESIGNATIONS Unités Quantité Prix unitaire Montant


I- BLOC DE COMMANDE
E.I.1 Armoire de commande U 1,00 726 870 726 870,00

E.I.2 Disjoncteur principal U 1,00 251 766 251 766,00


978 636,00
Sous total I
II- CONTACTEUR
E.II.1 Contacteur LCD 32 U 2,00 26 843 53 686,00

E.II.2 Contacteur LCD 25 U 1,00 24 491 24 491,00

E.II.3 Contacteur LCD 18 U 2,00 21 356 42 712,00

E.II.4 Contacteur LCD 40 U 1,00 29 195 29 195,00

E.II.5 Relais thermique U 5,00 46 923 234 615,00


384 699,00
Sous total II
III- BOUTONS ET FILS
E.III.1 Bouton poussoir marche U 5,00 24 492 122 460,00

E.III.2 Bouton poussoir arrêt U 5,00 24 492 122 460,00

E.III.3 Voyant U 6,00 32 918 197 508,00

E.III.4 Fil souple 1,5mm2 Fft 1,00 56 653 56 653,00

E.III.5 Mise à la terre Fft 1,00 883 342 883 342,00


1 382 423,00
Sous total III
IV- CABLES
E.IV.1 Câble 3x2, 5mm2 ML 1175,00 6 505 7 643 375,00

E.IV.2 Câble 4x6mm2 ML 15,00 19 671 295 065,00


7 938 440,00
Sous total IV
V- POMPES IMMERGEES
E.V.1 Pompe immergée 5''(2) et pompe doseuse U 3,00 7 450 396 22 351 188,00
22 351 188,00
Sous total V
VI- GROUPE ELECTROGENE TRIPHASE
E.VI.1 Groupe électrogène triphasé U 1,00 3 500 000,00 3 500 000,00
Sous total VI 3 500 000,00
VII- AGITATEUR
E.VI.1 AGITATEUR U 1,00 2 000 000,00 2 000 000,00
2 000 000,00
Sous total VII
TOTAL POMPES ET EQUIPEMENTS ELECTRIQUES  38 535 386,00

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 76
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

D- CONDUITE DE REFOULEMENT

N° Prix DESIGNATION DES TRAVAUX Unité Quantité Prix Unitaire MONTANT


I - CONDUITE ET ACCESSOIRES
CR-1 Pose Tuyau PEHD DN50 PN10 bars 1100,00 12 920,00 14 212 000,00
ml
CR-2 Fourniture et pose Vanne à volant 2,00 103 709,00 207 418,00
u
CR-3 Accessoires de pose (coudes, tés, réductions, 1 813 491,00 1 813 491,00
raccords, ventouses, clapets, vidanges...) fft 1,00
CR-4 Fourniture et pose Manomètre 136 189,00 136 189,00
u 1,00
CR-5 Collier en béton armé dosé à 350kg/m3 tous les 50m 21 029,00 504 696,00
u 24,00
 
Sous total Conduite de refoulement    
  16 873 794,00

E- CLOTURE PUITS

N° Prix DESIGNATION DES TRAVAUX Unité Quantité Prix Unitaire MONTANT


  II- TERRASSEMENT        
TER-5 Fouille en rigole ou en tranchée en terrain de toute 3 5 542,00 46 810,51
m
nature. 8,45
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons        
TER-6 Remblai de terre compacté venant de fouille 7 976,00 16 842,33
m3
2,11
  - Concerne : comblement de fouille        
TER-8 Evacuation des terres excédentaires. 11 272,00 71 406,72
m3
6,33
  - Concerne : terres excédentaires        
 TOTAL TERRASSEMENT 135 059,56
  III- OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE        
OI-1 Béton de propreté dosé à 150kg/m3 de ciment 3 220 775,00 212 606,33
m
0,96
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons        
OI-3 Béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment 3 401 200,00 431 851,68
m
1,08
  - Concerne : semelle isolée, attente poteaux        
OI-4 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses 2 15 212,00 196 490,37
m
12,92
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 3-3        
OI-5 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 626 723,14
Kg
diamètre. 86,11
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 3-3        
OI-7 Maçonnerie de moëllons hourdée au mortier dosé à 161 288,00 1 403 850,76
300kg/m3 de ciment m3
8,70
  - Concerne : fondation, soubassement,        
OI-8 Jointoiement au mortier dosé à 350kg/m3 de ciment, 7 169,00 154 276,88
sur maçonnerie de moellons m2 21,52
  - Concerne : maçonnerie apparente décrit au 3-7        
TOTAL OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE 3 025 799,16
  IV- OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE        
O S-1 Béton pour béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m3 1,91 401 200,00 764 787,50

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 77
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

  - Concerne : poteaux, chaperon    


O S-2 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses m 2
28,59 15 212,00 434 968,13
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1    
O S-3 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 1 109 895,00
Kg 152,50
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1    
O S-4 Mur en maçonnerie de briques hourdée au mortier; 20 729,00 477 596,16
dosé à 300kg par m3. ép. 25cm finie m2 23,04
  - Concerne : soubassement        
 TOTAL OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE 2 787 246,79
  V- ENDUIT - REVETEMENT        
END-1 Enduit ordinaire, au mortier dosé à 350 kg/m3 de 7 136,00 236 344,32
m2 33,12
ciment
  - Concerne : soubassement      
END-4 Jointoiement sur maçonnerie de briques au mortier 7 169,00 165 173,76
dosé à 350kg/m3 de ciment ml 23,04
  Concerne : soubassement (parement extérieur)
     
 TOTAL ENDUIT - REVETEMENT 401 518,08
  IX- MENUISERIE METALLIQUE      
MEM 1 Portail à 2 vantaux en profilés métalliques (tubes,
cornières), y compris bâtis, quincailleries, serrurerie
et toutes sujétions
  * de dimension 3,50 x 2,10 m U 1,00 420 931 420 931,00
  - Concerne : entrée    
MEM2 Grillage métallique, de 1,5m de hauteur, y compris
poteau métallique en fer cornière de 35 entre deux M² 29,04 55 774,00 1 619 676,96
poteaux en BA
 TOTAL MENUISERIE METALLIQUE 2 040 607,96
  X- PEINTURE ET VITRERIE        
PV-1 Badigeon à la chaux grasse alunée en deux couches. m2 33,12 971,00 32 159,52
  - Concerne : soubassement    
PV-3 Peinture plastique extérieure, en deux couches, y 4 242,00 140 495,04
compris travaux préparatoires. m2 33,12
  - Concerne : soubassement    
PV-4 Peinture glycérophtalique pour MEM, en deux 2 8 568,00 32 901,12
couches, y compris couche antirouille m 3,84
 
- Concerne : portail métallique    
 TOTAL PEINTURE ET VITRERIE 205 555,68
  TOTAL CLOTURE POUR PUITS       8 595 787,23

F- BATIMENT D’EXPLOITATION
 
N° Prix DESIGNATION DES TRAVAUX Unité Quantité Prix Unitaire MONTANT

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 78
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

  II- TERRASSEMENT        
TER-1 Décapage et dressage du sol. m2 91,29 685,00 62 533,65
  - Concerne : emprise du projet    
TER-5 Fouille en rigole ou en tranchée en terrain de toute 3 5 542,00 81 705,71
m 14,74
nature.
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons    
TER-6 Remblai de terre compacté venant de fouille m3 3,69 7 976,00 29 397,55
  - Concerne : dallage et comblement de fouille    
TER-8 Evacuation des terres excédentaires. m 3
11,06 11 272 124 637,33
  - Concerne : terres excédentaires        
 TOTAL TERRASSEMENT 298 274,24
  III- OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE      
OI-1 Béton de propreté dosé à 150kg/m3 de ciment m3 1,45 220 775,00 320 454,92
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons    
OI-2 Béton de forme dosé à 250 kg/m3 de ciment m 3
3,41 370 639,00 1 263 508,36
  - Concerne : dallage    
OI-3 Béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m3 1,67 401 200,00 670 254,75
  - Concerne : semelle isolée, attente poteaux, longrine    
OI-4 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses et 15 212,00 304 962,57
m2 20,05
étais.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit à l’OI-3    
OI-5 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 1 094 292,79
Kg 150,36
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit à l’IO-3    
OI-6 Herissonage en pierres sèches d'épaisseur 15cm y 20 986,00 71 541,28
compris compactage. m3 3,41
  - Concerne : couche de base sous béton de forme    
OI-7 Maçonnerie de moellons hourdée au mortier dosé à 3 161 288,00 549 830,80
300kg/m3 de ciment m 3,41
  - Concerne : fondation, soubassement, accès abri
   
motopompe
OI-8 Jointoiement au mortier dosé à 350kg/m3 de ciment, 7 169,00 75 991,40
sur maçonnerie de moellons m2 10,60
  - Concerne : maçonnerie apparente décrit au 3-7        
 TOTAL OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE 4 350 836,87
  IV- OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE      
OS-1 Béton pour béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m3 9,57 401 200,00 3 840 115,89
  - Concerne : poteaux; poutre; linteaux; auvents;
   
chainages; chéneau; chaperon, Bacs mélangeurs
OS-2 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses et 15 212,00 2 184 041,99
m2 143,57
étais.
 

- Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1  

 
OS-3 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 6 269 573,06
Kg 861,44
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1    
OS-4 Mur en maçonnerie de briques hourdée au mortier; 20 729,00 2 092 281,62
dosé à 300kg par m3. ép. 25cm finie m2 100,94

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 79
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

  - Concerne : murs    
OS-5 Mur en maçonnerie de briques hourdée au mortier; 12 711,00 76 297,78
dosé à 300kg par m3. ép. 15cm finie m2 6,00
  - Concerne : socle de la table du bureau accueil    
 TOTAL OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE 14 462 310,34
  V- ENDUIT - CHAPE - REVETEMENT      
END-1 Enduit ordinaire, au mortier dosé à 350 kg/m3 de 7 136,00 1 166 043,81
m2 163,40
ciment
  - Concerne : murs intérieurs et extérieurs, ouvrages
   
en béton apparent
END-3 Chape incorporée bouchardée dosé à 350kg/m3 de 7 779,00 257 154,30
ciment de 0,02m d'ép. m2 33,06
  - Concerne : dallage du bâtiment et du véranda    
REV-1 Carreaux grès cérame; posés à bain soufflant de
mortier de ciment dosé à 400kg/m3, y compris toutes m2 2,25 55 483,00 124 836,75
sujétions de fourniture, pose, et nettoyage
  - Concerne : sol WC    
REV-2 Carreaux de faïence 15 x 15 cm posés au mortier 34 342,00 387 377,76
dosé à 400kg/m3 de ciment m2 11,28
  - Concerne : mural WC sur 1,50m de hauteur,
       
paillasse
TOTAL ENDUIT - CHAPE - REVETEMENT 1 935 412,62
  VI- CHARPENTE-COUVERTURE-PLAFONNAGE        
CC-1 Fourniture et pose de charpente non assemblée en
bois dur du pays à quatre faces corroyées, madrier 631 085,00 697 172,23
m3 1,10
6/16, bois carré 6/6 y compris toutes sujétions de
mise en œuvre.
  - Concerne : pannes, entretoises    
CC-2 Fourniture et pose couverture en TOG de 60/100è, y
compris accessoires de fixation et toutes sujétions de m2 43,85 47 616,00 2 087 723,52
mise en œuvre.
  - Concerne : toiture    
CC-3 Fourniture et pose faitière en TPG 50/100è, y compris 21 254,00 115 834,30
toutes sujétions de mise en œuvre. ml 5,45
  - Concerne : faîtage de la toiture    
CC-4 Fourniture et pose solin en TPG 50/100è, y compris 21 254,00 327 311,60
toutes sujétions de mise en œuvre. ml 15,40
  - Concerne : entre mur pignon et toiture    
CC-6 Fourniture et pose de DEP en PVC 100. ml 6,00 22 284,00 133 704,00
  - Concerne : évacuation E.P.    
CC-7 Fourniture et pose de crapaudine U 2,00 7 513,00 15 026,00
  - Concerne : évacuation E.P.    
CC-8 Fourniture et pose de plafond horizontal en volige pin
traité de 1ère qualité, rainée et bouvetée, de 10 cm m2 23,60 22 006,00 519 341,60
de large, y compris gorges et joints.
  - Concerne : plafond du bâtiment et du véranda
       

TOTAL CHARPENTE - COUVERTURE - PLAFONNAGE 3 896 113,25


  VII- MENUISERIE BOIS      
MEB-1 Porte pleine à panneau à un vantail, y compris bâtis,
quincailleries, serrurerie et toutes sujétions de pose      
  * de dimension 0,80 x 2,10 m U 4,00 378 100,00 1 512 400,00

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 80
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

  - Concerne : Portes principales; et porte de


     
communication
MEB-2 Châssis vitré en bois dur, à un vantail, y compris
bâtis, quincailleries, serrurerie et toutes sujétions de      
pose
  * de dimension 1.20 x 1.20 m U 2,00 336 700,00 673 400,00
  - Concerne : bureau et labo        
 TOTAL MENUISERIE BOIS 2 185 800,00
  IX- MENUISERIE METALLIQUE    
MEM-3 Porte à un vantail entièrement métallique, y compris
quincailleries, serrurerie et toutes sujétions de pose.    
  * de dimension 0,80 x 2,10 m U 2,00 420 931,00 841 862,00
  Concerne : toilettes, Local pour agitateurs    
MEM-4 NACO, y compris toutes sujétions de fourniture et de
   
pose
  * de dimension 0,60 x 0,45 m U 2,00 18 691,00 37 382,00
  Concerne : toilettes, Local pour agitateurs    
MEM-5 Grille métallique, y compris toutes sujétions de pose    
  * de dimension 1,20 x 1,20 m U 2,00 177 358,00 354 716,00
  Concerne : bureau, Labo    
  * de dimension 0,60 x 0,45 m U 2,00 60 197,00 120 394,00
  Concerne : toilettes, Local pour agitateurs    
MEM-6 Fourniture et pose de garde corps métallique, en fer
profilés (tubes), 1m de hauteur, y compris toutes Ml 3,20 130 189,00 416 604,80
sujétions
  Concerne : véranda        
 TOTAL MENUISERIE METALLIQUE 1 770 958,80
  X- PEINTURE ET VITRERIE    
PV-1 Badigeon à la chaux grasse alunée en deux couches. m2 163,40 971,00 158 664,32
  - Concerne : murs intérieurs et extérieurs    
PV-2 Peinture plastique intérieure, en deux couches, y 2 3 928,00 282 187,52
compris travaux préparatoires. m 71,84
  - Concerne : murs intérieurs    
PV-3 Peinture plastique extérieure, en deux couches, y 4 242,00 351 759,37
compris travaux préparatoires. m2 82,92
  - Concerne : murs extérieurs    
PV-4 Peinture glycérophtalique, en deux couches, y 2 8 568,00 477 237,60
compris couche d'impression m 55,70
  - Concerne : menuiserie bois, plafond volige,
   
menuiserie métallique
PV-5 Vitres claire épaisseur 6mm pour châssis vitré. m2 2,59 71 682,00 185 799,75
  - Concerne : châssis vitrés        

1 455 648,56
 TOTAL PEINTURE ET VITRERIE
  XI - PLOMBERIE - SANITAIRE      
PL S-1 Fourniture et pose de tuyau d'alimentation, y compris 165 464,00 165 464,00
accessoires et toutes sujétions de mise en œuvre Fft 1,00
  - Concerne : alimentation en eau du bâtiment    

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 81
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

PL S-2 Fourniture et pose de WC à l'anglaise, en céramique,


à chasse d'eau basse, y compris toutes sujétions U 1,00 270 441,00 270 441,00
d'alimentation et d'évacuation à la fosse septique
  - Concerne : toilettes    
PL S-3 Fourniture et pose de lave main céramique, y
compris robinetterie et toutes sujétions d'alimentation Fft 1,00 159 055,00 159 055,00
et d'évacuation
  - Concerne : toilettes    
PL S-4 Fourniture et pose d'évier céramique, y compris
robinetterie et toutes sujétions d'alimentation et ml 1,00 391 795,00 391 795,00
d'évacuation
  - Concerne : Labo        
 TOTAL PLOMBERIE - SANITAIRE 986 755,00
  XII - ELECTRICITE    
EL-1 Tableau général Fft 1,00 209 063,00 209 063,00
  - Concerne : tableau général de distribution    
EL-2 Fourniture et installation point lumineux simple 76 956,00 461 736,00
allumage, y compris câblage et toutes sujétions U 6,00
  - Concerne : toutes les pièces    
EL-3 Fourniture et installation prise lumière 2P+T 5A, y 59 028,00 354 168,00
compris câblage et toutes sujétions U 6,00
  - Concerne : Bureau, labo    
EL-4 Fourniture et installation prise force 2P+T, 10/16A, y 70 951,00 283 804,00
compris câblage et toutes sujétions U 4,00
  - Concerne : Bureau, labo    
EL-5 Fourniture et pose hublot étanche, y compris toutes 26 995,00 53 990,00
U 2,00
sujétions
  - Concerne : extérieur        
 TOTAL ELECTRICITE 1 362 761,00
  XIII - ASSAINISSEMENT    
ASS-1 Regard brise jet en maçonnerie de dimension 177 248,00 354 496,00
U 2,00
50x50x50
  - Concerne : évacuation EP    
ASS-2 Fourniture et pose des dispositifs d'évacuation des 40 086,00 40 086,00
eaux pluviales après les regards fft 1,00
  - Concerne : évacuation EP    
ASS-3 Fourniture et pose de fosse septique MAKIPLAST 3 622 912,00 3 622 912,00
pour 6 personnes, y compris toutes sujétions fft 1,00
  - Concerne : eaux vannes
   
ASS-4 Fourniture et mise en œuvre de puisard, dim:
2,00x2,00x3,00m, y compris dalle de couverture et fft 1,00 2 508 296,00 2 508 296,00
toutes sujétions
   
- Concerne : évacuation EP    
TOTAL ASSAINISSEMENT 6525790
  TOTAL BATIMENT D'EXPLOITATION       39 230 660,68

G- RESERVOIR

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 82
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

  II- TERRASSEMENT    
TER.1 Décapage et dressage du sol. m2 56,75 685,00 38 870,34
  - Concerne : emprise du projet    
TER-5 Fouille en rigole ou en tranchée en terrain de toute 3 5 542,00 74 629,16
m 13,47
nature.
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons    
TER-5' Déblai ordinaire, y compris évacuation m 3
90,00 9 101,00 819 090,00
  - Concerne : terrassement général    
TER-6 Remblai de terre compacté venant de fouille m 3
6,29 7 976,00 50 169,04
  - Concerne : dallage et comblement de fouille    
TER-7 Remblai de terre compacté venant d'emprunt m 3 - 12 437,00
  - Concerne : dallage et comblement de fouille    
TER-8 Evacuation des terres excédentaires. m 3
7,18 11 272 80 889,07
  - Concerne : terres excédentaires    
TER-9 Abattage d'arbre, y compris dessouchage Fft 1,00 38 910 38 910,00
           
 TOTAL TERRASSEMENT 1 102 557,61
  III- OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE      
OI-1 Béton de propreté dosé à 150kg/m3 de ciment m3 0,69 220 775,00 151 233,80
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons    
OI-2 Béton de forme dosé à 250 kg/m3 de ciment m 3
1,13 370 639,00 420 347,24
  - Concerne : dallage    
OI-3 Béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m 3
2,50 401 200,00 1 003 802,40
  - Concerne : semelle isolée, attente poteaux, longrine    
OI-4 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses et 15 212,00 456 725,09
m2 30,02
étais.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 3-3    
OI-5 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 1 638 860,04
Kg 225,18
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 3-3    
OI-6 Herissonage en pierres sèches, d'épaisseur 15cm, y 20 986,00 35 700,81
compris compactage. m3 1,70
  - Concerne : couche de base sous béton de forme    
OI-7 Maçonnerie de moellons hourdée au mortier dosé à 161 288,00 498 593,98
300kg/m3 de ciment m3 3,09
  - Concerne : fondation, soubassement, accès abri
   
moto
OI-8 Jointoiement au mortier dosé à 350kg/m3 de ciment, 7 169,00 20 269,87
sur maçonnerie de moellons m2 2,83
  - Concerne : maçonnerie apparente décrit au 3-7        
 TOTAL OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE 4 225 533,23
  V- OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE        
O S-1 Béton pour béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m 3
11,53 401 200,00 4 626 399,40
  - Concerne : poteaux, entretoise, passerelle; ceinture
       
d'appui; linteaux; coupole de couverture
O S-1' Béton pour béton armé étanche; dosé à 400kg/m3 de 496 456,00 8 457 382,77
m3 17,04
ciment
  - Concerne : partie tronconique, coupole de fond;
   
cuve; cheminée
2
O S-2 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses et m 388,51 15 212,00 5 910 015,31

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 83
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

étais.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1    
O S-3 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 22 870 102,82
Kg 3142,36
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1    
O S-4 Mur en maçonnerie de briques hourdée au mortier; 20 729,00 2 006 025,87
dosé à 300kg par m3. ép. 25cm finie m2 96,77
  - Concerne : murs de remplissage        
TOTAL OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE 43 869 926,17
  V- ENDUIT - CHAPE - REVETEMENT        
END-1 Enduit ordinaire, au mortier dosé à 350 kg/m3 de 2 7 136,00 2 098 934,56
m 294,13
ciment
  - Concerne : murs intérieurs et extérieurs, ouvrages
   
en béton apparent
END-2 Enduit étanche au mortier dosé à 400 kg/m3 de 9 555,00 847 345,79
m2 88,68
ciment
  - Concerne : ouvrages en béton en contact avec l'eau    
END-3 Chape incorporée bouchardée dosé à 350kg/m3 de 7 779 147 606,03
ciment de 0,02m d'ép. m2 18,97
  - Concerne : dallage        
 TOTAL ENDUIT - CHAPE - REVETEMENT 3 093 886,38
  VII- MENUISERIE BOIS        
  Châssis vitré en bois dur, à un vantail, y compris
bâtis, quincailleries, serrurerie et toutes sujétions de      
pose
MEB-3 * de dimension 0.80 x 1.20 m U 2,00 233 338 466 676,00
  Concerne : lumière et aération du tour        
 TOTAL MENUISERIE BOIS 466 676,00
  IX- MENUISERIE METALLIQUE        
MEM-3 Porte à un vantail entièrement métallique, y compris
quincailleries, serrurerie et toutes sujétions de pose.        
  * de dimension 0,80 x 2,10 m U 1,00 420 931 420 931,00
  - Concerne : Entrée du tour        
MEM-7 Fourniture et pose d'échelle métallique en tube galva, 7 668 142 624,80
Y compris fixation et toutes sujétions Ml 18,60
  - Concerne : accès à la cuve        
TOTAL MENUISERIE METALLIQUE 563 555,80
  X- PEINTURE ET VITRERIE        
PV-1 Badigeon à la chaux grasse alunée en deux couches. m2 294,13 971 285 603,35
  - Concerne : surfaces à peindre      
PV-3 Peinture plastique extérieure, en deux couches, y 2 4 242 1 247 713,06
compris travaux préparatoires. m 294,13
  - Concerne : murs extérieurs      
PV-4 Peinture glycérophtalique pour boiserie et MEM, en 8 568 61 689,60
deux couches, y compris couche d'impression m2 7,20
 
- Concerne : menuiserie bois, menuiserie métallique      
 
PV-5 Vitres claire épaisseur 6mm pour châssis vitré. m2 1,73 71 682 123 866,50
  - Concerne : châssis vitrés        
 TOTAL PEINTURE ET VITRERIE 1 718 872,51

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 84
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

  XIV - TUYAUTERIE ET ACCESSOIRES        


T A-1 Pose Tuyau PEHD DN50 PN10 bars, y compris ml 28,9 12 920,00 373 388,00
toutes sujétions
T A-2 Fourniture et pose Brides DN 50 15 460,00 77 300,00
u 5,0
T A-3 Fourniture et pose Vanne d'arrêt en fonte DN 50 u 2,0 103 709,00 207 418,00
T A-4 Fourniture et pose Coude 90 DN 50 29 043 116 172,00
u 4,0
T A-5 Fourniture et pose Coude 45 DN 50 29 043 58 086,00
u 2,0
T A-6 Fourniture et pose Tuyau PHED 75, et toute sujétion 17 772 159 948,00
de mise en œuvre, pour distribution Ml 9,0
T A-7 Fourniture et pose Vanne d'arrêt en fonte DN 75 u 1,0 133 196 133 196,00
T A-8 Fourniture et pose Coude 90 DN75 31 821 31 821,00
U 1,0
T A-9 Fourniture et pose Tuyau PVC DN 90, y compris
toutes sujétions de pose et de fixation, pour vidange 154 334,40
13 024
et trop plein Ml 11,9
T A-10 Fourniture et pose Vanne de vidange DN 90 u 1,0 146 338 146 338,00
T A-11 Fourniture et pose Coude 90 PVC DN 90 8 198 24 594,00
u 3,0
T A-12 Fourniture et pose Coude 45 PVC DN 90 8 198 16 396,00
u 2,0
           
 TOTAL TUYAUTERIE ET ACCESSOIRES 1 498 991,40
  TOTAL RESERVOIR       64 039 650,10

H- CLOTURE RESERVOIR

N° Prix DESIGNATION DES TRAVAUX Unité Quantité Prix Unitaire MONTANT


  II- TERRASSEMENT      
TER-5 Fouille en rigole ou en tranchée en terrain de toute 5 542,00 80 364,55
m3 14,50
nature.
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons      
TER-6 Remblai de terre compacté venant de fouille m 3
3,63 7 976,00 28 915,00
  - Concerne : comblement de fouille      
TER-8 Evacuation des terres excédentaires. m 3
10,88 11 272,00 122 591,46
  - Concerne : terres excédentaires      
 TOTAL TERRASSEMENT 231 871,01
  III- OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE    
OI-1 Béton de propreté dosé à 150kg/m3 de ciment m3 1,52 220 775,00 334 915,68
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons    
OI-3 Béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m 3
1,91 401 200,00 767 736,32
  - Concerne : semelle isolée, attente poteaux    
OI-4 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses m 2
22,96 15 212,00 349 316,20
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 3-3    
OI-5 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 1 114 174,47
Kg 153,09
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 3-3        
OI-7 Maçonnerie de moëllons hourdée au mortier dosé à 161 288,00 2 436 093,96
300kg/m3 de ciment m3 15,10
  - Concerne : fondation, soubassement,    

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 85
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

OI-8 Jointoiement au mortier dosé à 350kg/m3 de ciment, 7 169,00 270 701,44


sur maçonnerie de moellons m2 37,76
  - Concerne : maçonnerie apparente décrit au 3-7        
 TOTAL OUVRAGES EN INFRASTRUCTURE 5 272 938,07
  IV- OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE        
OS-1 Béton pour béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment m3 3,44 401 200,00 1 378 122,00
  - Concerne : poteaux, chaperon        
OS-2 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses m 2
51,53 15 212,00 783 798,30
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1        
OS-3 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 1 999 994,40
Kg 274,80
diamètre.
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au 4-1        
OS-4 Mur en maçonnerie de de briques hourdée au mortier; 80 080,00 3 243 240,00
dosé à 300kg par m3. ép. 25cm finie m2 40,50
  - Concerne : soubassement        
 TOTAL OUVRAGES EN SUPERSTRUCTURE 7 405 154,70
  V- ENDUIT - REVETEMENT        
END-1 Enduit ordinaire, au mortier dosé à 350 kg/m3 de 2 7 136,00 416 885,12
m 58,42
ciment
  - Concerne : soubassement        
END-2 Jointoiement sur maçonnerie de briques au mortier 7 169,00 290 344,50
dosé à 350kg/m3 de ciment ml 40,50
  Concerne : soubassement (parement extérieur)        
 TOTAL ENDUIT - REVETEMENT 707 229,62
  IX- MENUISERIE METALLIQUE        
MEM-1 Portail à 2 vantaux en profilés métalliques (tubes,
cornières), y compris bâtis, quincailleries, serrurerie et    
toutes sujétions
  * de dimension 3,50 x 2,10 m U 1,00 1 683 526,00 1 683 526,00
  - Concerne : entrée    
MEM-2 Grillage métallique, de 1,5m de hauteur, y compris
poteau métallique en fer cornière de 35 entre deux M² 49,50 55 774,00 2 760 813,00
poteaux en BA
 TOTAL MENUISERIE METALLIQUE 4 444 339,00
  X- PEINTURE ET VITRERIE        
PV-1 Badigeon à la chaux grasse alunée en deux couches. m2 58,42 971,00 56 725,82
  - Concerne : soubassement    
PV-2 Peinture plastique extérieure, en deux couches, y 4 242,00 247 817,64
compris travaux préparatoires. m2 58,42
  - Concerne : soubassement    
PV-3 Peinture glycérophtalique pour MEM, en deux 8 568,00 32 901,12
couches, y compris couche antirouille m2 3,84
  - Concerne : portail métallique        
 TOTAL PEINTURE ET VITRERIE 337 444,58
  TOTAL CLOTURE POUR RESERVOIR       18 398 976,98

 
I- DALOT

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 86
3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar

N° Prix DESIGNATION DES TRAVAUX Unité Quantité Prix Unitaire MONTANT


  I- TERRASSEMENT      
TER-5 Fouille en rigole ou en tranchée en terrain de toute 5 542,00 44 336,00
m3 8,00
nature.
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons    
TER-5 Fouille en rigole ou en tranchée en terrain de toute 5 542,00 38 794,00
m3 7,00
nature.
  - Concerne : fossé en terre à créer  
TER-8 Evacuation des terres excédentaires. m 3
15,00 11 272,00 169 080,00
  - Concerne : terres excédentaires  
 TOTAL TERRASSEMENT 252 210,00
  II- MACONNERIE        
OI-1 Béton de propreté dosé à 150kg/m3 de ciment 0,6 220 775,00 132 465,00
m3
0
  - Concerne : fondation, maçonnerie de moellons        
OI-9 Béton de forme dosé à 250kg/m3 de ciment 370 639,00 370 639,00
m3
1,00
  - Concerne : le fond du dalot        
OI-7 Maçonnerie de moellons, hourdé au mortier de ciment 161 288,00 483 864,00
dosé à 300kg/m3 m3 3,00
  - concerne: le piédroit du dalot        
OI-3 Béton armé dosé à 350kg/m3 de ciment 3 401 200,00 1 003 000,00
m
2,50
  -concerne : dalettes de couverture, regard        
OI-4 Coffrage en bois ordinaire y compris traverses 15 212,00 456 360,00
m2
30,00
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au OI-3        
OI-5 Armature en acier à haute adhérence de tout 7 278,00 1 455 600,00
Kg
diamètre. 200,00
  - Concerne : ouvrages en béton armé décrit au OI-3        
OI-8 Jointoiement au mortier dosé à 350kg/m3 de ciment, 2 7 169,00 5 018,30
sur maçonnerie de moellons m
0,70
  - Concerne : maçonnerie apparente décrit au OI-7        
 TOTAL MACONNERIE 3 906 946,30
  TOTAL DALOT       4 159 156,30

Manuel d’Appui à la Maîtrise d’Ouvrage Locale


Outil 3.2. Exemple d’un Avant Projet Détaillé - Madagascar 87