Vous êtes sur la page 1sur 20

DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU

DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

CHAPITRE I : ETAT DE L’ART SUR LES SYSTEMES DE REDUCTION


DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE.
INTRODUCTION :

Ce chapitre nous permettra dans un premier temps de connaitre l’origine de la domotique


puis l’intégration de ce concept dans le cadre des systèmes de réduction de la consommation
de l’énergie. Ensuite, la réduction et la gestion de l’énergie sont un atout dans le domaine
résidentiel, ainsi la domotique a fait l’objet de plusieurs recherches. Ici nous allons présenter
quelques travaux se rapprochant le plus possible de l’axe de nos recherches, puis ressortir une
brève synthèse des différents travaux et donner l’apport de notre travail.

I. Généralités sur la domotique

I.1. Origine de la domotique

Le mot domotique a été introduit dans le dictionnaire « le petit Larousse » en 1988. Il


a été construit à partir du mot latin « domus ou domo » qui signifie la demeure du maitre,
associé au suffixe « tique » couramment employé pour évoquer le terme des technologies
(automatique, électronique, électrique, informatique….) [5].

Dès les années 1970, les problèmes énergétiques dus aux crises pétrolières qui ont
considérablement affecté le domaine de la construction et de l’exploitation, on note le début
des travaux domotique [1]. En effet, avant ces crises le cout de l’énergie était négligeable face
au cout des matériaux et des travaux d’isolation thermique. Au milieu des années 1990, avec
l’augmentation du prix de l’énergie, on remarque la commercialisation des premières
solutions de gestion d’énergie communément Gestion Technique du Bâtiment(GTB). La
réduction de l’énergie n’était plus seulement liée à la gestion du temps de production dans les
chaines industrielles, mais aussi dans les ménages. Ainsi le confort qui autre fois était liée à
l’ornement et l’espace est aujourd’hui rattaché à la sécurité, la gestion et la réduction de la
consommation de l’énergie [1]. Grace à l’avancé de la technologie, l’art ménager tend sans
cesse à réduire les taches inutiles dans les résidences et l’électronique à son niveau n’a pas
manqué au rendez-vous. De nos jours, la gestion des résidences, la sécurité, le réseau de
communication et les loisirs numériques esquissent le paradigme de la domotique [2]. Malgré
les progrès et la concurrence effectuée en ce domaine force est de constater qu’il est resté
encore inconnu par certains et mal compris par d’autres.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

I.2. Définition du terme domotique

On regroupe sous l’appellation domotique l’ensemble des technologies de l’électronique, de


l’informatique et des télécommunications qui sont utilisées dans les résidences pour rendre
ceux-ci plus « intelligents » [3]. En reformulant cette définition, c’est l’ensemble des
techniques et d’applications qui permettent de superviser, de programmer et d’automatiser des
outils de confort, de réduire l’énergie, de communication et de sécurité au sein d’un domicile.
Cette définition met un accent particulier sur l’ensemble des services que la domotique peut
offrir dans le système de réduction de la consommation de l’énergie électrique. Si celui-ci
intègre une solution domotique il représentera dans sa globalité un réseau domestique

I.3. Le réseau domestique

Le réseau domestique qui était juste une installation électrique d’une pétrolière nous avons
remarqué une avancée technologique avec l’arrivée de la domotique résidence, après la crise,
il peut être regroupé aujourd’hui en quatre sous réseaux à savoir :

- Le réseau électrique ;
- Le réseau domotique ;
- Le réseau multimédia ;
- Le réseau de communication ;

Les réseaux électriques et de communications sont inter connecté aux différentes


distributions des opérateurs. Le schéma ci-dessous illustre ce réseau

Figure 1.1 : L’interconnexion du réseau domestique [3]

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

I.4. Le réseau domotique

C’est le centre du réseau domestique. Ce dernier proprement dit s’intègre dans un


domicile par la mise des équipements, qui au-delà de leurs fonctions verrons leurs capacités
décuplées du fait de leur mise en réseau qui favorise une complémentarité de fonctions,
mobilisant ainsi les services en local ou à distance. Ils sont composés de :

- Une unité de gestion domotique :

Qui joue le rôle de cerveau, pilote les diverses unités de commandes qui devront
pouvoir fonctionner de manière autonomes. Elle est connectée au réseau local à travers un
réseau de communication ; ceci pour superviser une résidence.

- Les organes de commande et d’acquisition

Plusieurs dispositifs sont capables de commander les équipements dans un local et


d’acquérir des données pour la supervision du système. Ces derniers sont de nature à
commander un équipement à distance ou localement. Les commandes à distances sont
déployées pour étendre les possibilités du monitorage à distance. Ce monitoring permet de
connaitre en temps réel les situations particulières de l’habitat.

Figure 1.2 : L’interaction entre les organes de commande, les équipements à commander et le monitoring (automatisation et
supervision) [3]

Les commandes peuvent êtes émises par des organes de commande directs et des
dispositifs de commande indirectes à savoir sur des détecteurs automatiques réagissent à un
seuil définis au préalable. L’avantage majeur de ces détecteurs est donc d’anticiper une
situation « à risque »

- Les effecteurs

Ce terme est utilisé en robotique pour désigner les constituants techniques dont le rôle est
d’agir sur la matière d’œuvre afin d’obtenir l’effet désiré.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

Figure 1.3 : L’interaction entre un objet communicant et l’organe de commande [3]

I.5. Services de la domotique

La mise en place de l’ensemble des éléments développés plus haut nous conduit à une notion
de service. Pour l’habitat résidentiel, quatre domaines fondamentaux ont été identifiés, à
savoir la domotique au service des loisirs, de la télégestion, de la sécurité et enfin celui qui
fait l’objet de ce document à savoir l’économie d’énergie.

Figure 1.4 : Les services de la domotique [3]

La domotique est l’un des meilleurs moyens efficaces de réaliser des économies
d’énergie et par ricochet de limiter l’impact de la consommation sur l’environnement. Grâce à

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

une installation domotique, il est possible de suivre en temps réel la consommation électrique
et d’agir sur les équipements d’un domicile. La connaissance de cette information peut
influencer les habitudes du consommateur. L’élément le plus déterminant dans la gestion
efficiente de l’énergie au premier plan adapté suivant les puissances électriques des
infrastructures et équipements auxquels seront reliés les sous-ensembles techniques.

I.6. Etude de la facture d’électricité au Cameroun

I.6.1 Généralités

Une facture est une note détaillée des marchandises vendues, des services exécutés.
Elle peut être utilisée comme pièce justificative devant un problème. En électricité, la facture
a pour principal rôle de renseigner l’utilisateur sur sa consommation en énergie électrique. En
plus de cela il faut encore y ajouter les taxes et surcharges imposées en vertu des dispositions
légales. Elle peut être remise au client de façon mensuel, trimestriel ou annuel.

Le fournisseur, de son côté, est obligé de faire apparaitre certaines données sur la
facture, par exemple :

- Le prix de l’énergie qui vous est fournie

Ce prix peut varier suivant le fournisseur d’énergie et en fonction de la formule que


l’on a choisie. Le prix de l’énergie fournie par les fournisseurs est ouvert à la concurrence. Par
conséquent, le prix peut être librement négocié entre les parties et varier en fonction des
besoins et des particularités du client mais aussi des services offerts par le fournisseur.

- Le coût du transport et la distribution de l’énergie

Ce prix se répartit comme suit :

Les frais pour le transport de l’électricité et/ou du gaz depuis son lieu de production,
jusqu’aux réseaux de distribution locaux. En Belgique par exemple, les gestionnaires de
réseaux de transport désignés par le Gouvernement Fédéral sont Elia pour électricité et Fluxys
pour le gaz. Les frais de distribution, pour l’utilisation de l’infrastructure depuis les réseaux
de transport d’Elia ou de Fluxys jusqu’à votre compteur d’électricité et/ou de gaz.

Les tarifs de transport et de distribution restent réglementés et ne sont donc pas


négociables. Ils sont identiques pour un point de fourniture donné, quel que soit le
fournisseur.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

- Les taxes

Ces frais comprennent la TVA, les prélèvements fédéraux et régionaux

En fonction de la tension utilisée par le client, on distingue les factures pour les clients
fonctionnant en basse tension, en moyenne tension et en haute tension.

I.6.2. Les factures d’électricité d’ENEO

ENEO est la société de distribution de l’énergie électrique au Cameroun. Elle dispose


des tarifs consultables par tous en fonction de la tension utilisée par le client. D'après le
communiqué de presse de l'ARSEL du 1er juin 2012 fixant les nouveaux tarifs d'électricité il
est décidé que les tarifs sont les suivants [4] :

- Clients basse tension à usage domestique. Ceux qui auront une consommation
inférieure ou égale à 110 kWh payeront 50 FCFA/kWh. Pour ceux qui auront une
consommation comprise entre 111 kWh et 400 kWh payeront plutôt 79 FCFA/kWh. A partir
de 401KWh jusqu’à 800KWh le prix du KWh augmente de 15FCFA soit 94 FCFA. Au-delà
de 800KWh le consommateur payera 99FCFA l’unité.

- Clients moyenne tension. Le tarif est composé de deux termes qui s’ajoutent : une
prime fixe mensuelle de 3700FCFA par kW de puissance souscrite un tarif proportionnel par
kWh consommé qui est fonction du nombre d’heures d’utilisation mensuelle de la puissance
souscrite et de la période d’utilisation.

- Clients haute tension. Les tarifs de vente d’électricité Haute Tension aux nouveaux
abonnés sont fixés dans le cadre des contrats passés entre Eneo Cameroon et les dits abonnés,
après avis de l’ARSEL, suivant les dispositions du cahier des charges du contrat cadre de
concession et de licence d’Eneo Cameroon. Les tarifs de vente d’électricité Haute tension aux
abonnés existants à la date de signature des contrats de concession et de licence d’Eneo
Cameroon restent en vigueur et sont révisés suivant les dispositions du cahier des charges du
contrat cadre de concession et de licence d’Eneo Cameroon.

On comprend donc qu’une réduction de la consommation de l’énergie électrique a une


influence directe sur le montant à payer sur la facture, il devient donc important de
comprendre sa facture d’électricité. On s’attardera sur la facture d’un abonné basse tension
(voir figure 1.5)

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

I.6 Les différents systèmes existant dans la réduction de la consommation de l’énergie


électrique :

La maitrise de la demande en énergie électrique regroupe les techniques permettant de


diminuer la consommation d’énergie résidentielle, dans le souci d’économiser financièrement
(maitrise des couts). Un système de gestion d’énergie électrique permet de contribuer à la
protection du climat ; nous avons plusieurs moyens de lutte individuelle contre le gaspillage
de l’énergie parmi lesquels nous pouvons énumérer celle – ci :

- Réduire le chauffage de son domicile afin de ne pas dépasser 19°c permet des gains
importants. Se le monde en 2008, « une augmentation de 1°c augmente de 20 % les
dépenses de chauffage. » [5]

- Ne pas laisser les appareils électroniques en veille et éteindre son ordinateur car le
milliard d’écran d’ordinateur existant dans le monde consommerait autant d’électricité
que la Suède (130000 Wh).[5]
- Préférer les appareils manuels a ceux électriques.
- Eteindre la lumière dans les pièces non occupées, les détecteurs de présence
permettant d’allumer la lumière uniquement dans celles occupées, utiliser les
ampoules à plus faible consommation (LEDs).

Mais avec l’évolution de 1990 nous allons remarquer des recherches qui seront des
tinées à numériser la consommation de l’énergie électrique notamment :

a- La réduction par l’utilisation d’un interrupteur crépusculaire :

Il fonctionne de manière à ce que les luminaires brillent à la détection d’une zone


obscure mais ce dernier présente des limites car parfois nous nous retrouvons dans les besoins
de surfaces à éclairer en journée.

b- Réduction par utilisation des délesteurs

Ce sont des automates programmables. En cas de dépassement de la puissance


souscrite, le délesteur suspend momentanément le fonctionnement des circuits définis comme
non-prioritaires (ex. chauffage, eau chaude sanitaire). Cette mise à l'arrêt ou au ralenti n'est
effectuée que lorsque la puissance totale prélevée, intégrée sur la période de mesure, risque de
dépasser le seuil limite de puissance fixé. Les équipements sont délestés selon un ordre de
priorité qui a été établi préalablement et mémorisé par l'automate. Par exemple, des niveaux
Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel
DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

de priorités seront donnés afin que l'appareil dont la coupure risque le plus d'être ressentie soit
interrompu en dernier lieu. Quand la demande faiblit et que se reconstitue une réserve de
puissance disponible, il y a "relestage".

I.7 Revue de la littérature

De nos jours de nombreuses réalisations ont déjà été faites dans le cadre de la
domotique. Chaque fois, les constructeurs n’ont cessés d’améliorer les fonctionnalités leur
produit en fonction des besoins des usagers. Puisque ces deux dimensions à savoir
technologie et besoin du client, dépendent essentiellement du contexte d’exploitation, tous les
systèmes domotiques proposés ne sont pas semblables. Ainsi, en tenant compte de notre
contexte social, nous avons parcouru différents travaux effectués sur la domotique ou sur les
commandes à distance notamment sur la gestion de l’énergie électrique et les systèmes
d’alarmes. A l’ENSET de Douala et ailleurs plusieurs travaux ont retenus notre attention,
nous présentons ci-dessous quelques-uns :

HAPPI Apollinaire et LECDOU SIDY Blaise dans leur projet de mémoire de fin de
premier cycle en 1994 au département génie électrique de l’ENSET de Douala ont
présentés et soutenu un travail portant sur la Conception et réalisation d’un émetteur-
récepteur à infrarouge pour commande à distance des appareils électroménagers,
application à la protection des locaux. Leur travail était basé sur la commande d’appareils
électroménagers à distance. Leur travail bien que fonctionnel présentait trois limites majeur à
savoir : la portée très limitée de l’infrarouge utilisée comme moyen de communication, le
manque de flexibilité due à la logique câblée utilisée de plus la commande était focaliser sur
un équipement à savoir la lampe.

BIKE BIKA Thomas et DJONRE TAISSALA Gestion dans leur mémoire comme
projet de fin d’étude du second cycle en 2008 au département de génie électrique de l’ENSET
de Douala ont présentés un travail portant sur LA GESTION DE L’ECLAIRAGE D’UN
IMMEUBLE A DEUX NIVEAUX PAR ORDINATEUR. Dans leur travail, ils ont
commandé les lampes via les ports LPT d’un ordinateur se trouvant au rai de chaussée de
l’immeuble. Les inconvénients majeurs relevés dans ce travail sont centrés sur le non mobilité
du système de gestion, l’impossibilité des commandes à distance et sur le fait les ordinateurs
les plus récents sont dépourvus de ces ports qui s’avèrent déjà obsolètes.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

BADINANE Grégoire et NZOGUE Emmanuel dans leur mémoire comme projet de


fin d’étude du 1er cycle en 2010 ont soutenu sur le thème intitulé : « CONCEPTION ET
SIMULATION D’UN SYSTEME AUTOMATIQUE DE GESTION DE L’ENERGIE
ELECTRIQUE ». En effet ils ont mis sur pied un système dont la fonction est de gérer
automatiquement l’énergie électrique appelée par un ensemble de récepteurs. En effet lorsque
ces récepteurs appellent un courant supérieur à celui du calibre, les circuits « non prioritaires
» sont délestés automatiquement. En cas de retour à la normale, les autres circuits seront de
nouveau réalimentés. Le pic 16F876 est l’organe pilote de leur carte électronique. Ils
privilégient la sécurité au détriment de l’économie d’énergie.

DJIMTODOU Raphael, NDALLE Valère et DJAMSSOUMO Yadoura dans leur


mémoire comme projet de fin d’étude du premier cycle réalisé en 2012 au département génie
électrique de l’ENSET de Douala ont soutenus un travail portant sur la Conception et
réalisation d’une commande par infrarouge et par ordinateur des appareils
électroménagers sous l’encadrement de M. KUATE Alain. Ils utilisent pour cela une carte
électronique qu’ils conçoivent et connectent sur le microordinateur. Le microcontrôleur utilisé
est le PIC 16F877A de MICROCHIP. C’est le cœur de cette carte électronique car c’est lui
qui effectue le traitement de tous les signaux qui arrivent sur la carte. Ce module présente
l’avantage de manipuler à distance les appareils électroménagers. Mais tout de même il
présentait aussi quelques limites entre autres l’absence totale de monitoring, la portée réduite
de l’infrarouge comme moyen de transport de la commande.

TCHUNTE Alex et KAIGAMA EDJIBA Emmanuel ont présentés et soutenus un


mémoire de fin d’étude du second cycle en 2012 au département du génie électrique de
l’ENSET de Douala portant sur La Modélisation expérimentale et commande par
ordinateur d’un système dynamique d’éclairage de puissance : sous la direction de Pr.
MBIHI Jean. Ils ont mis sur pied une application Windows interactif permettant de réaliser
un contrôle du niveau d’éclairage afin de mettre en œuvre des économies d’énergie électrique.
Ce travail présente l’avantage du monitoring de l’éclairage par ordinateur. Toutefois la limite
majeure se trouvait au niveau de l’interface de transmission des données qui est uniquement le
port USB de l’ordinateur ce qui réduit considérablement la possibilité de commande à
distance.

DIPITA Jules Paulin dans son mémoire de fin d’étude du second cycle soutenu en
2013 au département génie électrique de l’ENSET de Douala a présenté un travail portant sur

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

La commande ordinée d’un système d’éclairage par transmission WIMAX, cas de la


plate ENF1 de PERENCO-Cameroun : sous la direction du Pr. Léandre NNEME NNEME,
à utiliser la transmission RF suivant le protocole WINMAX pour commander un système
d’éclairage se trouvant à des dizaines de kilomètre à travers une application Windows. En
plus de la commande à distance, ce système présente l’avantage de se soustraire de la liaison
filaire. Son travail bien que fonctionnel présentait cependant une limite majeure due à
l’absence d’un dispositif d’optimisation de la consommation électrique.

FENYOM Pierre, NYA Donatien et TCHOUDO Eddy dans le cadre de leur


mémoire comme projet de fin de premier cycle ont présentés et soutenus au département du
génie électrique de l’ENSET de Douala un travail portant sur La Télégestion de l’éclairage
et des prises électriques d’un bâtiment par un réseau GSM par un sms (en utilisant des
commandes AT) : Ils mettent sur pied un système semi embarqué permettant la gestion à
distance de l’éclairage et des prises de courant d’un bâtiment grâce au réseau GSM. Malgré
les avantages sus cités leur module présentait cependant une limite majeure due à l’utilisation
d’une commande par GSM ne permettant pas un contrôle total du module car l’information de
commande devra transitée par un serveur différent de celui implanté dans leur module.

DJAMBOU, LIEUGOP et POUADEU dans le cadre de leur mémoire comme projet


de fin de premier cycle réalisé en 2017 au département de génie électrique de l’ENSET de
Douala ont présentés un travail portant sur La Conception et réalisation d’un module de
commande domotique et de sonorisation par ordinateur via CPL : sous l’encadrement du
Dr. MENGATA MENGOUNOU Ghislain et la direction du Pr. Léandre NNEME
NNEME. Ils ont mis sur pied un module de commande permettant de transmettre un son
vocal ou un message vocal d’une prise de courant à une autre cela à une distance de 100 à 800
mètres pour commander les prises de courant électrique.

MBACHI Jubray, MELIA et MENGUE ont présenté dans le cadre de leur mémoire
comme projet de fin de premier cycle réalisé en 2017 au département génie électrique de
l’ENSET de Douala un travail dont le thème est « INTERNET OF THINGS :
INTERRUPTEURS ET PRISES DE COURANTS INTELLIGENTS COMMANDES
PAR BLUETOOTH / INTERNET ». Ils ont réalisé un système de commande à distance des
lampes et des prises de courant dans une maison par Bluetooth lorsqu’on est proche de la
maison et par internet lorsqu’on est éloigné. Néanmoins la commande des prises ici se fait en
tout ou rien et le confort est privilégié.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

Figure 1.5: Facture d’électricité d’ENEO pour un client basse tension

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

BISSIMBI Fréderic, ADA ENGOZO’O Christelle et EMESSIENE AMAYENE


Robin Firmin dans le cadre de leur mémoire comme projet de fin de premier cycle ont
présentés et soutenus au département du génie électrique de l’ENSET de Douala un travail
portant sur L’optimisation de la consommation d’énergie électrique d’un habitat et
supervision via smartphone : sous l’encadrement de M. Henri Joël AKOUE et la direction
du Pr Léandre NNEME NNEME. Ils réduisent l’énergie en agissant sur la variation de la
luminosité des lampes en fonction de la lumière ambiante. Ils conçoivent aussi un détecteur de
présence dans le même objectif. Leur système n’agit pas sur les prises électriques et il n’existe
pas un suivi de la consommation.

DJOFANG, MBOGNING et MOUKAM dans le cadre de leur mémoire comme


projet de fin du premier cycle ont présentés et soutenus au département du génie électrique de
l’ENSET de douala un travail portant sur : Conception et la réalisation d’un système
automatique de réduction de la consommation de l’énergie électrique dans un habitat et
supervision par smartphone. Sous l’encadrement de M. AKOUE Henri Joël. Ils réduisent la
consommation électrique dans un habitat et permettent à l’utilisateur de superviser cette
consommation.

I.8 Synthèse et contribution

I.8.1 Synthèse

L’analyse précédente nous a permis de passer en revue les diverses études et réalisations
ayant été effectuées jusqu’ici en matière de commande des procédés et la transmission des
données à distance. Nous avons constaté que des progrès sont notoires dans ce domaine avec
beaucoup d’avantage et que la plupart des technologies temporelles ont déjà été mise en
évidence. Mais il reste encore à faire au niveau de la commande par ordinateur ou par
téléphone mobile des systèmes. Les limites de chaque travail ont permis à chaque fois une
avancé sur les travaux suivants ; cette avancé à son tour se fera rattraper par l’évolution de la
technologie.

Au sortir de cette revue de littérature, nous avons cherché à identifier le centre d’intérêt de
tous les projets. Nous sommes parvenus à comprendre que cet intérêt se résume au service
précisément l’ensemble des services que les différents systèmes technologiques offrent
aux usagers d’où l’orientation de ces différents projets à la domotique. Bien que ces projets
soient à titre pédagogique, le service que les différents systèmes offrent aux usagers restent

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

circonscrit à la commande à distance de l’éclairage, des prises de courant, des portails et


l’économie de la consommation électrique. Ainsi nous nous sommes proposés de travailler
sur un projet fédérateur sur l’efficacité énergétique sur la Gestion Technique des Bâtiments.

I.8.2 Apport de notre travail

Pour ce projet nous allons inscrire nos efforts à ajouter une plus-value dans les travaux déjà
effectués dans le domaine domotique à l’ENSET de Douala. A la suite des réalisations des
travaux de nos prédécesseurs nous allons mettre sur pied un module (système) permettant
d’avoir la commande automatique, manuelle, le contrôle et la supervision du bâtiment
(locaux) en temps réel sur l’ensemble des appareils électriques (climatiseurs) du département
dans le but de réduire la consommation de l’électricité. Le problème de la commande sera
géré car celle-ci pourra être réalisée en tout lieu couvert par les différents modules. Notre
système ne se limitera pas seulement sur la réduction de la consommation de l’électricité mais
aussi devra capitaliser toute l’énergie électrique consommée en KWh de tout le département
du génie électrique via un compteur d’énergie électrique numérique triphasé placé en amont
du départ de tout le circuit.

Toutefois celui-ci pourra avoir une traçabilité sur sa consommation en énergie électrique.
Cette traçabilité fera office d’un outil d’aide à la décision, outil qui permettra à tout étudiant
d’adopter des attitudes ou comportements nouveaux vis-à-vis de ses consommations.

Conclusion

Au vu de ce qui précède, nous avons exposés succinctement dans ce chapitre les généralités
sur la domotique et présenter l’intégralité de la domotique dans un habitat. Nous avons aussi
passé en revue les différents travaux réalisés dans le domaine des commandes à distance par
les étudiants de l’ENSET de Douala afin de faire une synthèse et préciser l’apport de nos
travaux. Puisqu’il s’agit d’implémenter un système technologique, nous allons d’abord faire
une analyse fonctionnelle du système ; ensuite en nous servant des données de cette analyse
nous allons terminer avec le choix et dimensionnement du système.

Plusieurs travaux ont déjà été faits sur la domotique. La liste ne saurait être
exhaustive, mais nous avons beaucoup plus porté notre dévolu sur les études qui se
rapprochent le plus possible de notre axe de recherche.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

CHAPITRE II : ANALYSE FONCTIONNELLE

II. INTRODUCTION
Au chapitre précédent, nous avons fait un état de l’art sur les travaux effectués dans le
domaine des commandes à distance et spécifier l’apport de notre travail. Dans ce chapitre,
nous allons présenter notre cahier de charge de manière technique et fonctionnelle. Le premier
nous renseignera de manière littérale sur les différents objectifs qu’on doit atteindre au cours
de notre travail et présentera les différentes spécificités fonctionnelles. Le second s’intéressera
à tous les paramètres liés à la réalisation de notre système. Au préalable, une analyse
fonctionnelle sera faite suivant la méthode APTE. L’intérêt de cette analyse réside sur la
quintessence d’un système dit technologique c’est-à-dire sa finalité. En effet, un système
technologique qui est destiné à répondre à un BESOIN d’un ou plusieurs utilisateurs. Pour
satisfaire ce besoin, le fonctionnement du système devra remplir plusieurs fonctions. A partir
de la détermination des différentes fonctions, on peut arriver à la concrétisation du système
qui dès lors pourra être un produit régit par un ensemble de normes et de manuels utilisations
destinées à la vente. Ainsi, il est important de faire au préalable une analyse fonctionnelle
d’un système avant de passer à la phase de réalisation.

II.1. Cahier des charges

Pour répondre à cette question sus-évoquée, nous nous sommes proposés comme thème
de projet de mémoire : « DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA
CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU DEPARTEMENT DU GENIE
ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA ». Autrement dit nous allons concevoir et
implémenter un système de gestion (Gestion Technique de Bâtiment) dans le but de réduire la
consommation de l’électricité dans les locaux d’un bâtiment : Cas du département du Génie
Electrique constitué de 12 climatiseurs répartie dans les laboratoires de SIMULATION, ET,
EN et TE.

II.1.1. Contexte

De nos jours, avec l’évolution de la technologie, nous avons constaté qu’il y’a une
certaine négligence de part et d’autre par rapport aux nombreux appareils électriques
(Moteurs, lampes et appareils électrodomestiques etc…) relayant dans le domaine de
l’efficacité énergétique plus précisément dans les locaux et les grands bâtiments publics.
L’engouement donc de travailler sur ce projet nait d’une observation faite par nous ; dans le
souci d’être inquiet vis-à-vis d’un certain comportement ou attitudes de la part des utilisateurs
en ce qui concerne la consommation de l’énergie électrique, la protection des personnes et des
biens publiques dans notre vie quotidienne. Le but premier est de mettre en œuvre des voies et
moyens nécessaires permettant de gagner en cout dans la consommation en électricité.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

II.1.2. Objectifs

Les principaux objectifs fixés ici dans le cadre de notre étude représentent les différentes
fonctionnalités que notre système doit réaliser dans l’optique d’atteindre notre but. Les
objectifs qui guideront nos travaux sont les suivants :

- Détecter la température requise ;


- Délester automatiquement les climatiseurs en cas d’ouverture ;
- Adopter% la température du milieu intérieur à la norme régit ;
- Prévoir une commande manuelle des climatiseurs ;
- Contrôler la consommation en énergie électrique en temps réel à travers un compteur
d’énergie numérique.

II.1.3. Problématique

II.2. OUTILS ET METHODES

II.2.1. Analyse fonctionnelle

L’analyse fonctionnelle est une démarche qui consiste à rechercher et à caractériser les
fonctions offertes par un produit pour satisfaire les besoins de son utilisateur [4]. En d’autres
termes, c’est une autre méthode de représentation du cahier des charges. Elle aboutit à
l’élaboration d’un cahier des charges dit fonctionnelle (CDCF) représentant l’ensemble des
fonctions du système. Ce CDCF s’obtient à partir de trois outils à savoir :

- La Bête à cornes.
- Le diagramme Pieuvre
- Le diagramme FAST

II.2.2. La bête à cornes.

La bête à corne est un outil graphique du besoin qui permet de répondre aux trois questions
suivantes :

- A quoi ou à qui le produit rend-il service ?


- Sur qui ou quoi agit-il ?
- Dans quel but ?

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA
A qui rend-il service ? Sur quoi agit-il ?

A L’utilisateur Circuit électrique

Système de la réduction de
la consommation de
l’énergie électrique

Dans quel but ?

Réduire la consommation de
l’électricité
Figure 2.1 : Illustration de la bête à cornes

Le réseau de gestion permet aux utilisateurs d’automatiser et de superviser les locaux


dans le but de réduire la consommation de l’énergie électrique et d’assurer des biens et
personnes.

II.2.3. Diagramme pieuvre

Le diagramme pieuvre est une représentation graphique des interactions d’un produit
avec son environnement. Il est utilisé pour analyser les besoins et identifier les fonctions de
services d’un produit. Les relations entre les différents éléments du milieu environnant et le
produit sont appelés fonctions de services et conduisent à la satisfaction du besoin. Le
diagramme pieuvre est composé de :

- Du produit (au centre du diagramme)


- Des éléments du milieu extérieur (à la périphérie du produit)
- Des fonctions de services qui sont constituées de :
 Les fonctions principales représentant les relations entre deux éléments du milieu
extérieur et qui traduisent les obligations du produit.
 Les fonctions contraintes qui permettent de définir les conditions auxquelles la
création du produit doit s’adapter.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

Energie électrique

Design Utilisateurs
Fp1 Fc2 Fc9
Fc3

Fc8 Economy home Fc7


Maintenance Norme
Fc11 Fc1 Fc10

Fc5 Fc6 Ergonomie


Economique
Fc4 Fc12
Sécurité Environnement

Locaux Robustesse
Supervision

Figure 2.2 : Diagramme pieuvre

Tableau 2.1 : Description des différentes fonctions du diagramme pieuvre

FONCTIONS DE SERVICE FP FC
Permettre à l’utilisateur de réduire sa consommation 1
Assurer la sécurité 1
Alimenter son système en énergie électrique 2
Commander des appareillages 3
Contrôler ses locaux 4
Signaler un défaut 5
Exploiter les phénomènes de l’environnement ambiant 6
Respecter les normes en vigueur 7
Etre accessible à la maintenance électrique 8
Etre agréable à l’œil 9
Utilisation facile 10
Etre économique 11
Résister aux intempéries (pluie, soleil, vent et poussière) 12

II.2.4. Diagramme FAST (Function Analysis System Technic)

Ce diagramme présente le système dans sa globalité en partant des services que devra offrir
notre prototype jusqu’à l’élaboration des solutions technologiques éventuelles propre à la
conception bien ciblée.

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE
DOUALA

DETECTER LA TEMPERATURE DETECTEUR DE TEMPERATURE DHT22


AMBIANTE

DETECTER LA TEMPERATURE UTILISATION DU FROID VENTILATEUR


EXTERIEURE GRATUIT

DETECTER L’OUVERTURE ET LA DETECTEUR DE POSITION FIN DE COURSE


FERMETURE DES VOLETS

REDUIRE LA
CONSOMMATION DE PREVOIR UNE COMMANDE DISMATIQUE ET
CONTACTEUR 12V
L’ELECTRICITE MANUELLE DU SYSTEME TELECOMMANDE

ASSURER UNE ISOLATION S


CARTE A RELAIS MODULE 2 RELAIS
GALVANIQUE

TRAITER LES DONNEES ARDUINO CARTE ARDUINO NANO

COMPTER LE NOMBRE DE DETECTEUR DE PRESENCE CAMERA THERMIQUE


PERSONNES

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel


DEVELOPPEMENT D’UN SYSTEME DE REDUCTION DE LA CONSOMMATION DE L’ENERGIE ELECTRIQUE AU
DEPARTEMENT DU GENIE ELECTRIQUE A L’ENSET DE DOUALA

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

[1] Mathieu gallissot. Modéliser le concept de confort dans un habitat intelligent : du multi
sensoriel aux comportements Mathématiques générales [math.GM]. Université de Grenoble,
2012.

[2] Arthur Gential. « Stratégies contemporaines » écritures, modèles et simulations


dynamiques pour l’architecture – Mémoire de troisième cycle : « Domotique et confort : état
des lieux. » école d’architecture de Lyon 2000/2001.

[3] Maxime TACHON / Patrice BARBEL. Etude réalisée pour Aquitaine Europe
Communication (AEC) : Contribution d’un état de l’art de la domotique orienté action
publique. Université de Rennes 1 / Institut d’Electronique et des Télécommunications de
Rennes.

[4] ROBERT TASSINARI, pratique de l’analyse fonctionnelle, pratique, Dunod, 1997.

[5]https://eneocameroon.cm/index.php/fr/clients-particuliers-vos-factures-et-
paiement/clientsparticuliers-vos-factures-et-paiement-comprendre-ma-fcture-bt (14/09/2019 à
14h06)

Rédigé et présenté par LONLA Stanis Stève et BONGA Daniel

Vous aimerez peut-être aussi