Vous êtes sur la page 1sur 3

Ismail Temmar / Patrick Amaral OC Sport

Le lancer franc

Le lancer franc est un aspect important du basket. Tout joueur de basketball qui se respecte exerce ce
mouvement à l’entrainement pour augmenter son pourcentage de réussite lors d’un match. Effectivement
il faut savoir tirer au lancer franc car ce sont de potentiels points faciles en match. En NBA la plupart des
joueurs arrivent au moins à une moyenne de 80% de réussite au lancer franc. Voyons à présent ce qu’est
exactement un lancer franc.

Le lancer franc c’est le tir au basketball qui est attribué par un arbitre à un joueur lors d’une faute par un
défenseur de l’équipe adverse. Nous allons détailler ces fautes plus tard. Pour tirer un lancer franc, un
joueur se place derrière la ligne des lancers francs et se voit attribuer un, deux ou trois shoots. Il en reçoit
un seul si le tir rentre dans le panier, c’est une action à 3 points si le joueur s’est fait fauter sur un shoot à
deux points (intérieur de la ligne des trois points) ou une action à quatre points si le joueur s’est fait fauter
derrière la ligne des trois points. Chacun de ces shoots ne vaut que 1 point mais n’est pas défendu. Le
joueur peut donc tirer ses lancers francs, toujours en restant attentif à ne pas mordre la ligne du lancer
franc. Les autres joueurs se placent sur le terrain à des
positions précises, deux joueurs de l’équipe du shooter (A4 ;
A5) et trois joueurs de l’équipe des défendeurs (B4 ; B5 ; B6)
se mettent autour de la raquette pour attraper le rebond
lors du dernier shoot, les autres joueurs (B7 ; B8 ; A7 ; A8) se
mettent derrière la ligne des trois points. Si le dernier panier
rentre, alors l’équipe qui défendait remet la balle en jeu
derrière la ligne qui se situe à l’arrière du panier.
http://leshippocampes.blogspot.com/p/lancer-franc.html Un dernier point et pas des moindres : lorsqu’une faute est sifflée, le
chronomètre est mis en pause jusqu’à ce que le jeu reprenne après les lancers francs lors de la première
touche de balle. Ce point est important car il permet de mettre en place des tactiques en fin de partie. Si le
score est serré, qu’une équipe perd d’un point et n’a pas la possession lors des dernières secondes, ils
choisiront souvent de faire une faute intentionnelle pour pouvoir récupérer la balle et peut-être marquer
un trois points pour égaliser ou prendre l’avantage. Les lancers francs amènent un grand potentiel
stratégique au basket.

Maintenant voyons comment un joueur peut recevoir des lancers francs. Un ou plusieurs lancers francs
sont octroyés après une faute d’un défenseur. Ces fautes doivent être commise lors d’un tir pour que
l’arbitre accorde des lancers francs. Car la faute aura empêché le joueur de marquer les points qu’il aurait
pu marquer. Alors qu’une faute sur passe par exemple ne mènerait qu’à une remise en jeu pour l’équipe du
fauté. L’arbitre peut cependant à une certaine condition donner des lancers francs à un joueur, même si la
faute n’est pas faite sur un tir. Au basketball les joueurs ont des fautes individuels, exclusion à cinq fautes
Ismail Temmar / Patrick Amaral OC Sport

et des fautes d’équipe. Si une équipe atteint quatre fautes d’équipe en un carton alors toutes les futures
fautes que cette équipe fera donneront le droit aux adversaires de tirer deux lancers francs, peu importe
que ce soit ou non une faute sur tir. Il existe encore deux types de fautes qui mènent à des lancers francs,
les fautes antisportives et les fautes techniques. La faute antisportive est une faute qui comme son nom
l’indique est sifflée après un comportement antisportif, par exemple tirer le maillot de l’attaquant ou
encore le fait de donner un coup de coude etc. Cette faute donne à l’adversaire deux lancers francs et la
possession de la balle, ce qui est une grosse perte, potentiellement six points d’encaissés sur une action. La
faute technique quant à elle est une faute qui est sifflée lorsqu’un joueur ou un entraineur enfreint une
règle comme par exemple insulter un joueur ou le plus souvent en contestant une décision de l’arbitre.
Cette faute donne un lancer franc à l’équipe adverse ainsi que la possession de balle après le lancer franc.
Voilà toutes les causes qui peuvent mener à un ou plusieurs lancer francs. On comprend assez facilement
qu’un bon joueur se doit d’avoir une bonne réussite au lancer franc car il sera souvent amené à en tirer.

Organisation du cours

La présentation sera divisée en deux parties. Premièrement, dans un intervalle très courte d’une à deux
minutes, nous présenterons brièvement ce qu’est le lancer-franc. Nous évoquerons uniquement son
fonctionnement et les raisons qui poussent à ce fait de jeu.

Par la suite, la mise en pratique consistera en une activité qui mélange aspect ludique et technique.
L’organisation est simple. La classe sera séparée en deux groupes de même taille. Chacun des groupes sera
disposé en colonne à l’entrée de l’une des deux raquettes du grand terrain de basketball. Le joueur en tête
de colonne effectue un lancer-franc. Si celui-ci marque sa tentative, le suivant devra marquer également,
sous peine de se voir éliminer et attendre le début d’une nouvelle manche. Si le premier tireur manque la
cible et que le second quant à lui réussit son tir, c’est celui qui était devant qui est éliminé. Par contre, si le
premier tireur rate et que le suivant rate également, le premier tireur pourra retourner dans la colonne
pour continuer dans la manche en jeu, le deuxième devra attendre de savoir si le suivant réussit son tir ou
non et ainsi de suite jusqu’est-ce qu’il ne reste plus qu’un seul joueur.

Les raisons quant au choix de cette activité sont multiples. Premièrement, cela apporte un aspect ludique à
l’apprentissage d’un geste technique bien précis, rajoutant ainsi un plaisir accru pour les élèves. Mais il y a
également un esprit de compétition qui se met en place entre les élèves, ce qui a le mérite de travailler la
finesse technique et mentale du tireur dans une certaine situation de stress, évidemment loin de celle
éprouvée par les joueurs en match officiel mais bien plus présente que lors d’un simple drill solitaire. Et,
finalement, cette activité entraine essentiellement la thématique initiale, c’est-à-dire le lancer-franc. La
division de la classe en deux groupes permet dès lors un lapse de temps plus court entre chaque essai et
Ismail Temmar / Patrick Amaral OC Sport

donc permet aux élèves de pouvoir effectuer plus de tir et donc comprendre un peu mieux le lancer-franc.
Cette activité prendra tout le reste du temps mis à disposition après la courte introduction théorique.