Vous êtes sur la page 1sur 300

Les appellations employées dans cette publication et la présentation des données qui y

figurent n’impliquent de la part de l’UNESCO aucune prise de position quant au statut juridique
des pays, territoires, villes ou zones ou de leurs autorités, ni quant à leurs frontières ou limites.

Publié en 2007 par :


Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture
Secteur des Sciences sociales et humaines
7, place de Fontenoy, 75352 Paris 07 SP, France

Sous la direction de
Moufida Goucha, Chef de la Section Sécurité humaine, démocratie et philosophie

Assistée de
Feriel Ait-ouyahia, Arnaud Drouet, Kristina Balalovska

Toute communication concernant cette publication peut être adressée à :


Section Sécurité humaine, démocratie et philosophie
Secteur des Sciences sociales et humaines

UNESCO
1, rue Miollis
75732 Paris Cedex 15, France
Tél. : +33 (0)1 45 68 45 52
Fax : +33 (0)1 45 68 57 29
Courriel : philosophy&human-sciences@unesco.org
Site Internet : www.unesco.org/shs/fr/philosophy

Images couverture : gettyimages


Images intérieur: © Jérémie Dobiecki
Photos : http://office.microsoft.com/fr-fr/clipart/
Composé par Jérémie Dobiecki
Imprimé par Dumas-Titoulet Imprimeurs

ISBN 978-92-3-204070-1
© UNESCO 2007
Imprimé en France
LA PHILOSOPHIE
UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Enseignement de la philosophie
et apprentissage du philosopher :
État des lieux et regards pour l’avenir

Éditions UNESCO
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Remerciements
Aux experts Michel Tozzi (chapitre I), Luca Scarantino (chapitres II et III), Oscar Brenifier
(chapitre IV) et Pascal Cristofoli (chapitre V) pour avoir fourni à l’UNESCO le socle de cette
Étude, dont l’esprit et la lettre ont été amplement conservés. Qu’ils soient remerciés pour
leur accompagnement et leur engagement sans failles, à la fois informatifs et critiques.

Nos remerciements vont également aux Commissions nationales pour l’UNESCO et aux
Délégations permanentes auprès de l’UNESCO, pour avoir officiellement requis cette Étude
et pour y avoir contribué, pour la grande majorité d’entre-elles ; aux Titulaires des Chaires
UNESCO de philosophie, pour avoir réagi promptement et pour avoir offert un panorama
à jour des visages régionaux de l’enseignement de la philosophie ; aux ONG, pour leur
réactivité et leur souci d’être aux côtés de l’UNESCO dans cette aventure.

Cette Étude est dédiée à tous ceux qui se sont engagés, avec vigueur et conviction, dans
la défense de l’enseignement de la philosophie, gage fécond de liberté et d’autonomie.
Cette publication est également dédiée à ceux qui, jeunes esprits aujourd'hui, sont appelés à
devenir les citoyens actifs de demain.

iii
SOMMAIRE
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Préface
Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO ix

Les trois temps de la philosophie à l’UNESCO


Pierre Sané, Sous-Directeur général pour les Sciences sociales et humaines
(UNESCO) xi

La dynamique de la méthode
Moufida Goucha, Chef de la Section Sécurité humaine, démocratie et philosophie
(UNESCO) xvii

Chapitre I 1 - 45
Enseignement de la philosophie et apprentissage du philosopher
aux niveaux préscolaire et primaire
La philosophie et les jeunes esprits : l’âge de l’étonnement
Table des matières du chapitre I 1
Introduction : chemin parcouru, chemin à parcourir 3
Notice méthodologique 4
I. Les interrogations suscitées par la philosophie avec les enfants 5
II. Promouvoir les pratiques à visée philosophique aux niveaux
préscolaire et primaire : orientations et pistes d’actions 15
III. La philosophie avec les enfants : un développement à prendre en compte 25
IV. La philosophie aux niveaux préscolaire et primaire en quelques chiffres 43
Conclusion : du souhaitable au possible 45

Chapitre II 47 - 93
Enseignement de la philosophie au niveau secondaire
L’âge du questionnement
Table des matières du chapitre II 47
Introduction : visages de l’enseignement de la philosophie au niveau secondaire 48
Notice méthodologique 49
I. La présence de la philosophie à l’école : quelques controverses 51
II. Suggestions pour un renforcement de l’enseignement de la philosophie
au niveau secondaire 67
III. État des lieux : institutions et pratiques 75
IV. La philosophie au niveau secondaire en quelques chiffres 91
Conclusion : la philosophie à l’adolescence : une puissance de transformation créatrice 93

v
SOMMAIRE

Chapitre III 95 - 149


Enseignement de la philosophie au niveau supérieur
La philosophie dans le champ universitaire
Table des matières du chapitre III 95
Introduction : élaboration et enseignement du savoir philosophique 97
Notice méthodologique 99
I. La dynamique entre enseignement et recherche en philosophie à l’Université 100
II. La philosophie face aux défis émergents : questions et enjeux 113
III. Diversification et internationalisation des enseignements philosophiques 123
IV. La philosophie au niveau supérieur en quelques chiffres 148
Conclusion : la philosophie en devenir 149

Chapitre IV 151 - 195


Découvrir la philosophie autrement
La philosophie dans la Cité
Table des matières du chapitre IV 151
Introduction : l’Autre de la philosophie 153
Notice méthodologique 153
I. Le besoin de philosopher 154
II. La pluralité des pratiques philosophiques 161
III. Vingt propositions d’action pour philosopher 178
IV. La philosophie au niveau informel en quelques chiffres 194
Conclusion : est-ce philosophique ? 195

Chapitre V 197 - 237


L’enseignement de la philosophie à travers une enquête UNESCO
auto-administrée via Internet
Table des matières du chapitre V 197
Introduction : un procédé collectif et inclusif 198
I. Principaux résultats thématiques 199
II. Outils, méthode et modalités d’organisation 222
Conclusion : une enquête inédite 229
Questionnaire en ligne de l’UNESCO 230

vi
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Point de vue 239 - 241

Annexes 243 - 277

Annexe 1. Comité d’experts – Comité de lecture 244


Annexe 2. Liste des personnes ressources de l’Étude 245
Annexe 3. Glossaire 247
Annexe 4. Quelques références bibliographiques d’intérêt 253
Annexe 5. Liste d’acronymes utilisés 269
Annexe 6. Index des pays mentionnés 273

vii
PRÉFACE
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Koïchiro Matsuura
Directeur général de l’UNESCO

« La philosophie, une école de la liberté », phrase forte qui à elle seule pourrait
résumer l’essence du présent ouvrage. C’est le titre choisi pour cette
étude de l’UNESCO sur l’état des lieux de l’enseignement de la philosophie
dans le monde, pleinement en phase avec la Stratégie intersectorielle
de l’UNESCO concernant la philosophie, adoptée par le Conseil exécutif
de l’Organisation en 2005.

La mission même de l’UNESCO, mise au de développer les compétences de chacun


service de la solidarité intellectuelle et pour questionner, comparer, conceptualiser.
morale de l’humanité, est d’embrasser et
de promouvoir l’ensemble des savoirs. Dans La première étude sur l’enseignement de la
une société du savoir, ouverte, inclusive et philosophie dans le monde menée par
pluraliste, la philosophie a toute sa place. l’UNESCO, publiée en 1953, mettait déjà
Son enseignement aux côtés des autres l’accent sur le rôle de la philosophie dans la
sciences humaines et sociales reste au cœur prise de conscience des problèmes fonda-
de nos préoccupations. mentaux de la science et de la culture, et
dans l’émergence d'une réflexion argumentée
Cet ouvrage n’est pas seulement un état sur l’avenir de la condition humaine. La
des lieux de ce qui se fait, et ne se fait pas, philosophie a changé, elle s’est ouverte sur
en matière d’enseignement de la philosophie le monde et sur d’autres disciplines.
aujourd’hui. Il va bien au-delà, en dressant Voyons-y une raison de plus pour développer
une grille de lecture intelligible, en offrant son enseignement là où il existe, et de le
des pistes et des orientations nouvelles. De promouvoir là où il n’existe pas.
la sorte, il se veut un véritable outil pratique
et prospectif, documenté et actualisé, où Rouvrir ce débat, en le prolongeant, c’est
chacun trouvera matière à réflexion. aussi et surtout replacer la question des
politiques d'enseignement et d’éducation à
Qu’est-ce que l’enseignement de la phi- mener au cœur de l’agenda international :
losophie, si ce n’est celui de la liberté et de un enjeu majeur, si nous voulons valoriser
la raison critique ? La philosophie renvoie et partager nos savoirs, et investir dans une
en effet à l'exercice de la liberté dans et par éducation de qualité pour tous pour assurer
la réflexion. Parce qu'il s'agit de juger en l’égalité des chances de chacun.
raison et non d'exprimer de simples opinions,
parce qu'il s'agit non seulement de savoir, Le défi est donc lancé auprès de chacun des
mais de comprendre le sens et les principes États membres de l’UNESCO, de toutes les
du savoir, parce qu’il s’agit de développer ONG, de toutes les associations philoso-
l’esprit critique, rempart par excellence phiques et de tous les acteurs concernés et
contre toute forme de passion doctrinaire. intéressés pour qu’ils s’approprient les
Ces finalités exigent du temps, un retour résultats de cette étude et y trouvent des
sur soi, sur les langages et les cultures orientations constructives et utiles. Puisse
autres. C’est un temps long, qui repose sur donc chacun puiser ici aux sources d’un
une instruction éclairée, une mise en perspec- vaste ensemble d’idées, d’expériences, Koïchiro
tive rigoureuse des concepts et des idées. d’initiatives et de pratiques, rassemblées de
La philosophie, comme méthode, comme façon opportune pour mieux faire face aux Matsuura
démarche, comme pédagogie, permet ainsi défis de demain.

ix
LES TROIS
TEMPS
DE LA
PHILOSOPHIE
À L’UNESCO
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Pierre Sané
Sous-Directeur général
pour les Sciences sociales et humaines (UNESCO)
« Il ne suffit pas de lutter contre l’analphabétisme : encore faut-il savoir
quels textes on fera lire aux hommes. Il ne suffit pas de travailler en com-
mun aux découvertes scientifiques : encore faut-il que chaque homme
comprenne que la valeur de la science réside moins dans ses applications
que dans l’émancipation de l’esprit humain et dans la création d’une vaste
communauté spirituelle au-dessus des clans et des empires. »
Mémoire sur le Programme de l’UNESCO en matière de philosophie. Juin 1946

Discipline charnière des sciences humaines, Dans cette Stratégie, l'enseignement fait
la philosophie se trouve à la croisée des ainsi figure de clé de voûte de l'action
chemins du devenir des individus. Car au- porteuse de l’UNESCO dans le domaine de
delà d’un savoir, c’est bien d’un « savoir la philosophie. La première activité requise
être » qu’il s’agit. Comme il y a un art de pour ce volet porte précisément sur l’éla-
savoir, il y a également un art d'enseigner. boration d’une étude sur l’état des lieux de
C’est pourquoi l’UNESCO se propose l’enseignement de la philosophie dans le
aujourd’hui d’offrir une étude s'articulant monde. Un préalable indispensable à toute
en trois temps : une prise en compte des activité future dans ce domaine, dès lors
apports des études antérieures en la qu’une réflexion avertie et éclairée est le
matière, une esquisse de cet enseignement garant d’une action intelligente et ciblée.
tel qu’il se pratique aujourd’hui, et une
ébauche de perspectives pour l’avenir.
Cette étude se veut intersectorielle, se
La trame de l’étude repose sur un postulat trouvant à la jonction de l’éducation et des
essentiel, celui selon lequel l’UNESCO ne sciences sociales et humaines. Les deux
prétend pas énoncer une quelconque Secteurs de compétence de l’UNESCO ont
méthode ou orientation philosophique, si à cet égard joint leurs forces afin de travailler
ce n’est celle de la culture de la paix. ensemble à son élaboration, dont le socle
L’initiative de cette étude, conjointement s'appuie aussi bien sur la pédagogie pro-
décidée par les États membres et par le prement dite, que sur la philosophie. Une
Secrétariat de l’UNESCO, s’inscrit dans un coopération exemplaire qui s’est illustrée à
leitmotiv constant qu’est la promotion de la chacune des étapes du montage de l’étude
philosophie et l’encouragement de son et notamment du questionnaire qui a servi
enseignement, comme en témoigne la de base qualitative et quantitative.
Stratégie intersectorielle de l’UNESCO Cette étude a vocation à mettre à la disposi-
concernant la philosophie(1). Cette tion des États membres une grille de lecture
Stratégie s’érige autour de trois volets fidèle de la situation de cet enseignement
principaux : i) La philosophie face aux pro- aujourd’hui et à ouvrir des perspectives de
blèmes mondiaux : dialogue, analyse et reformulation ou d'amélioration des program-
interrogation de la société contemporaine ; mes tels qu’ils existent, tout en mettant en
ii) L’enseignement de la philosophie dans lumière les carences en la matière, telle
(1) Rapport du Directeur général
le monde : encouragement de la réflexion l’absence d’enseignement philosophique, sur une Stratégie intersectorielle
critique et de la pensée indépendante ; iii) ou son détournement éventuel. Elle concernant la philosophie, 171 EX/12,
Conseil exécutif de l’UNESCO.
La promotion de la pensée et de la recher- entend ainsi réaffirmer avec force le rôle de la Paris, 2005.
che philosophiques. philosophie comme rempart contre le double

xi
LES TROIS TEMPS DE LA PHILOSOPHIE À L’UNESCO

danger représenté par l'obscurantisme et quelques pistes de réflexion, quelques


par l'extrémisme, au centre des préoccupa- orientations à même de constituer un outil
tions des États membres de l’Organisation(2). de référence pour les politiques d’enseigne-
Or, qui mieux que l’école peut offrir ce ment de la philosophie. Une étude certaine-
rempart infranchissable ? À condition ment très ambitieuse, dès lors qu’elle ne se
qu’elle soit l’antre d’une pensée libre, critique contente pas d’être simplement descriptive,
et indépendante. Qui d’autre que l’ensei- mais qu’elle propose aussi un regard aiguisé
gnant, le formateur, l’éducateur peut sur l’enseignement de la philosophie et son
apprendre à réfléchir, à discuter l’évidence effet miroir sur nos sociétés contemporaines.
et à se méfier des certitudes ? À condition
qu’il soit un guide et non un maître à penser. Si un message devait être porté par cette
étude, ce serait certainement celui qui nous
Cette étude trouve une vraie raison d'être exhorte à considérer l’enseignement de la
aujourd'hui. Véritable vivier documentaire, philosophie comme nécessaire et incontour-
elle décrit en détail les modalités de l’en- nable. Un message déjà transmis par les
seignement de la philosophie, aussi bien à précédentes études réalisées par l’UNESCO
ses niveaux traditionnels, le secondaire et en la matière, avec une résonance et une
l'universitaire, que dans les sphères nouvel- acuité plus que jamais d’actualité.
les, telles que l’enseignement au niveau pri-
maire, ou les sphères inattendues, telles Le passé nourrit le présent et forge l’avenir :
(2) L’instauration de la Journée
mondiale de la philosophie
les nouvelles pratiques philosophiques. c’est autour de ces trois temps que s’articule
par la Conférence générale Elle tente également de poser les bonnes l’action de l’UNESCO dans le domaine de
de l’UNESCO en 2005 a constitué questions qui interpellent les problémati- l’enseignement de la philosophie et, plus
un moment fort dans l’élan porté
par l’UNESCO en faveur de la pro- ques éducatives relatives à l’enseignement généralement, de sa promotion.
motion de la philosophie et de son de la philosophie. Elle se propose de tracer
enseignement. Cette proclamation
solennelle énonce dans son préam-
bule la conviction des États membres
de l’Organisation quant à l’impor-
tance de la philosophie, et sa protec- Premier temps : l’enseignement de la philosophie,
tion du double danger représenté
par l'obscurantisme et par l'extré- un intérêt constant pour l’UNESCO
misme. Instauration d'une Journée
mondiale de la philosophie, Actes de
la Conférence générale de l’UNESCO,
33ème session, Paris, 2005, vol. 1 : La philosophie a toujours été consubstantielle qu’il exerce sur la formation du citoyen »(3).
Résolutions. à l’UNESCO. Elle en a inspiré pour grande Effectuée en 1951 et 1952 et demeurée
(3) Actes de la Conférence générale partie son Acte constitutif et, dès 1946, célèbre depuis lors, cette enquête porte sur
de l’UNESCO, cinquième session,
Florence, 1950, 5 C/Résolutions l’UNESCO se dote d’un programme en l’enseignement de la philosophie, et
4.1212. matière de philosophie. La présence notamment sur la place qu’il occupe dans
(4) Actes de la Conférence générale remarquée de grands philosophes tels que les systèmes d’enseignement de différents
de l’UNESCO, sixième session, Paris,
1951, 6 C/Résolutions 4.41. Jean-Paul Sartre, Emmanuel Mounier et pays, sur son rôle dans la formation du
(5) À sa vingtième session réunie en Alfred J. Ayer à la Conférence générale de citoyen ainsi que sur l’importance qu’il
1978, la Conférence générale de l'Organisation, tenue à la Sorbonne, revêt pour la recherche d’une meilleure
l’UNESCO a adopté, entre autres, la
résolution 3/3.3/1 autorisant le atteste avec force de l'importance que compréhension entre les hommes(4). Le
Directeur général « à exécuter des l'Organisation souhaitait accorder à cette rapport avait été publié avec une analyse
activités destinées à contribuer à la
réalisation de l’objectif 3.3
discipline et à ses disciples. S’en est suivie générale des problèmes soulevés par
(Contribution au développement des en 1949, la création du Conseil international l'enseignement de la philosophie préparée
infrastructures et des programmes de
de la philosophie et des sciences humaines et par Georges Canguilhem, alors jeune
Sciences sociales en vue d’augmenter
la capacité des différentes sociétés la fondation de la revue Diogène par Roger inspecteur général de philosophie (France).
d’éclairer la solution des problèmes Caillois, puis, en 1960, la création d’une Il est accompagné d'une déclaration
sociaux et humains) concernant les
thèmes suivants : Mise en valeur et Division de la philosophie confiée à la phi- commune des experts.
promotion du rôle des études phi- losophe Jeanne Hersch.
losophiques et de l’enseignement de
la philosophie dans la vie des diffé- En 1978, les États membres de l’UNESCO
rentes sociétés et contribution Dès 1950, la Conférence générale de demandent à l’Organisation d’élaborer des
à l’élucidation critique et au dévelop-
pement des aspects interdisciplinaires
l’UNESCO décidait, à sa cinquième session, études sur l'enseignement et la recherche
de la recherche et de la réflexion sur de mener « une enquête sur la place que philosophiques dans chaque région du
les problèmes humains ». Actes de la
l’enseignement philosophique occupe dans monde(5). Cette consultation régionale, qui
Conférence générale de l’UNESCO,
vingtième session, Belgrade, 1978, les divers systèmes d’éducation, sur la s’est étalée sur une décennie, avait pour
vol. I : 21 C/Résolutions 3/3.3/1. façon dont il est donné et sur l’influence objectif une vaste enquête portant

xii
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

notamment sur les pratiques interdisciplinaires ment de cette discipline dans les diffé-
dans le monde. rents pays arabes, aussi bien au niveau
Pour la région Afrique, une réunion de secondaire qu’au niveau universitaire, ainsi
philosophes a été organisée en juin 1980, à que dans le domaine de la recherche. Cette
Nairobi (Kenya), et a abouti à une série de réunion a été également l’occasion d’une
recommandations qui témoignent déjà de table ronde pour la commémoration du
la place cruciale souhaitée pour la philosophie penseur Ibn Tufayl, qui s’est avérée propice
en Afrique. Les participants ont mis l'accent pour rappeler l’influence de la philosophie
sur de nombreux problèmes liés à l'ensei- sur l’essor de la pensée médiévale.
gnement et à la recherche philosophique
en Afrique, allant de l'enseignement de la Pour la région Europe, la consultation
philosophie durant la période précoloniale régionale s'est traduite par un ouvrage sur
et de l'héritage colonial en la matière à la philosophie en Europe, paru en 1993, et
la formation philosophique des scientifiques qui a été publié avec le concours de
et à la formation scientifique des philoso- l'Institut international de philosophie (IIP) et
phes, en passant par quelques suggestions du Conseil international de la philosophie
pour une « décolonisation conceptuelle ». et des sciences humaines (CIPSH)(6). Cette
vaste enquête visait à dresser un état des
Pour la région Asie-Pacifique, une réunion lieux de la philosophie en Europe. On y
de philosophes s'est tenue en février 1983, trouve des inventaires, pays par pays, des
à Bangkok (Thaïlande). Cette réunion a grandes tendances et des interrogations
porté plus particulièrement sur la profession- en philosophie, tout comme une esquisse
nalisation de la philosophie, et a mis en de la circulation effective, plus ou moins
lumière l’imprégnation de la philosophie difficile, des interrogations philosophiques
dans cette région par la religion et entre pays, donc du dialogue nécessaire
l’histoire, ainsi que la nécessité de rétablir entre penseurs et intellectuels, par-delà
un dialogue entre les sociologues et les les frontières nationales et culturelles.
philosophes afin de réduire le fossé entre
les deux disciplines et de permettre un En 1994, l'UNESCO a souhaité compléter
échange fructueux sur la compréhension l'enquête de 1951. La nouvelle étude,
des problématiques sociétales. menée par le philosophe Roger-Pol Droit,
comporte des contributions de personnali-
Pour la région Amérique latine et Caraïbes, tés de soixante-six pays, avec l'idée d'ouvrir
une réunion d'experts s'est tenue en juin un nouveau chantier de réflexions et de
1985, à Lima (Pérou). Les experts ont fait débats sur la place de la philosophie dans
part à l’UNESCO d’une série de sollicitations les cultures d'aujourd'hui, et dans la for-
en vue d’élaborer une étude interdisciplinaire mation du jugement libre des citoyens(7). Il y
sur les relations entre la philosophie et les est question de la philosophie et des pro-
sciences exactes, naturelles, sociales et cessus démocratiques, des rapports de la phi-
humaines ; de promouvoir les études sur losophie avec l'interdépendance économi-
l’histoire des idées et leur influence ; de que, les techniques électroniques, l'ensei-
promouvoir une bibliographie contemporaine gnement scientifique, ou encore de la
de la philosophie en Amérique latine et philosophie politique et de la place du
Caraïbes ; d’encourager la participation de citoyen.
spécialistes en philosophie d’Amérique
latine et Caraïbes à la revue Diogène ; En 1995, l'UNESCO organise des journées
d’encourager des traductions des œuvres internationales d'études à Paris, marquées
philosophiques (de et vers l’espagnol et le par la célèbre Déclaration de Paris pour la
portugais). philosophie(8). Cette Déclaration réaffirme
que l'éducation philosophique, en formant
(6) Raymond Klibansky
Pour la région Arabe, une réunion de des esprits libres et réfléchis, capables de et David Pears (dir.),
philosophes s’est tenue sur le thème de résister aux différentes formes de propagande, La philosophie en Europe.
« L’enseignement et la recherche en philoso- de fanatisme, d'exclusion et d'intolérance, Paris, UNESCO/Gallimard, 1993.
(7) Roger-Pol Droit, Démocratie et
phie dans le Monde arabe », en juillet contribue à la paix et prépare chacun à philosophie dans le monde. Paris,
1987, à Marrakech (Maroc). Cette réunion prendre ses responsabilités face aux UNESCO, 1995.
a permis de dresser un portrait de l’enseigne- grandes interrogations contemporaines, (8) www.unesco.org

xiii
LES TROIS TEMPS DE LA PHILOSOPHIE À L’UNESCO

notamment dans le domaine de l'éthique. universitaires ou professionnelles, dans


La Déclaration souligne également que tous les domaines.
l'enseignement philosophique doit être
préservé ou étendu là où il existe, créé là où Après 1995, le programme de l'UNESCO en
il n'existe pas encore, et nommé explicitement matière de philosophie se poursuivra par la
philosophie, en rappelant que l'enseignement création de réseaux régionaux, particu-
philosophique doit être assuré par des lièrement actifs en Asie du Sud-Est, en
professeurs compétents, spécialement Europe, en Amérique latine et dans les
formés à cet effet et ne peut être subordonné Caraïbes, ainsi qu’en Afrique. D'autres
à aucun impératif économique, technique, initiatives ont également été réalisées,
religieux, politique ou idéologique. Enfin, singulièrement sur la philosophie pour les
elle insiste sur le fait que, tout en enfants, ainsi que l'Encyclopédie multimé-
demeurant autonome, l'enseignement dia des sciences philosophiques, qui toutes
philosophique doit être, partout où cela est visent un but commun : la popularisation
possible, effectivement associé, et pas d'une culture philosophique internationale.
seulement juxtaposé, aux formations

Deuxième temps : l’enseignement de la philosophie,


ici et maintenant

Pourquoi un état des lieux de l’enseignement l’enseignement de la philosophie, afin


de la philosophie ici et maintenant ? Car le d’embrasser tous les niveaux, concernant
monde est en perpétuel changement, tout aussi bien l’éducation formelle que l’éduca-
comme les cultures, les modes d’échange tion non formelle : i) La philosophie et les
des savoirs, les questionnements, et bien jeunes esprits, l’âge de l’étonnement - son
entendu, l’enseignement de la philosophie enseignement aux niveaux préscolaire et
et la philosophie elle-même. Un travail primaire ; ii) La philosophie à l’âge du
d’actualisation des données est indispensable questionnement - son enseignement au
à une lecture intelligible du monde, afin de niveau secondaire ; iii) La philosophie dans
mieux faire face aux défis qui se posent à le champ universitaire - son enseignement
lui. C’est précisément dans ce souci de au niveau supérieur ; iv) Découvrir la philo-
compréhension de notre environnement sophie autrement - sa pratique dans la Cité.
que l’UNESCO a entrepris l’élaboration de Un portrait de l’existant est minutieusement
cette étude aujourd’hui, afin de contribuer dressé, à chacun de ces niveaux, corroboré
à écrire une page nouvelle de cette histoire, par des études de cas régionales, par un
tout en veillant à avoir un regard clairvoyant répertoire des réformes qui ont marqué
(9) Quelques chiffres peuvent per-
mettre de prendre conscience de la
sur les acquis pour une vision lucide du l’enseignement de la philosophie, ainsi que
différence entre l’enquête de 1951, futur de cet enseignement. par les expériences qui méritent un intérêt
et celle de 1994. La première n’a tout particulier.
réellement concerné, en fin de
compte, que neuf États. Celle de La présente étude, plus d’une décennie
1994, intitulée « Philosophie et après la dernière enquête menée par L'originalité de cette étude se traduit par
démocratie dans le monde », a réuni
des données provenant de 66 États. l’UNESCO en la matière(9), est nourrie par l'identification de Questions vives, qui
Indépendamment de l’aspect quanti- un travail documentaire et bibliographique interpellent de façon constante les États
tatif, sans précédent en ce domaine,
l’étude de 1994 n’a pas été à propre-
très riche. Elle s'est attelée avec détermina- membres de l’UNESCO, tout comme les
ment parler une étude sur l’état des tion à atteindre le maximum d'États mem- professeurs, les chercheurs et les praticiens
lieux de l’enseignement de la philo-
sophie mais plutôt une analyse des
bres de l'Organisation afin d'illustrer fidèle- de la philosophie. L’on retient notamment
liens entre l’éducation philosophique ment sa vocation mondiale. L'ensemble des la question de l’éducabilité philosophique
et les processus démocratiques. Elle a pays, sans exception aucune, a été de l’enfance avec ses dimensions psycho-
eu néanmoins le mérite de mettre en
lumière l’importance de reconnaître consulté et nombre d’entre eux ont logique, philosophique et sociologique ;
une pédagogie multiple associant le contribué à alimenter l’étude à travers une l’importance des innovations en matière
livre, l’enseignement à distance, l’au-
diovisuel et l’informatique. Mais sur- démarche d’adhésion éminemment pédagogique ; le rôle fondamental du Maître
tout, cette étude a également participative. et la question de la formation des formateurs ;
démontré que l’enseignement de la
philosophie s’organise et s’étend en
À l’instar d’un zoom photographique, la question du retrait et/ou du remplacement
même temps que la démocratie. l’étude s’est penchée sur quatre facettes de de l’enseignement philosophique ; les

xiv
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

débouchés professionnels ; le besoin de est complémentaire de l'autre, où chacune


philosopher ; ou encore le statut et la enrichit l'autre. En effet, aucune des disci-
position du philosophe. Autant de ques- plines enseignées, prise séparément, ne
tions qui ont été abordées avec un regard peut remplir de mission éducative globale à
nouveau et expert, en vue de mieux faire elle seule. Inversement, noyer l'enseigne-
comprendre les enjeux qui se posent avec ment de la philosophie au sein des autres
une grande acuité aujourd'hui dans le disciplines équivaudrait à la dénuer de son
monde. Ces Questions vives ont d'autant sens. Au-delà de l’intérêt que l’on pourrait
plus de sens qu'elles démontrent que l'en- porter à la signification même du cours de
seignement de la philosophie ne pourra philosophie dans le processus global de
remplir sa fonction que s'il s'inscrit lui- l'éducation, c’est d’abord son bien-fondé
même dans un processus éducatif pensé, et sa nécessité que la présente étude s’est
conçu, intégré, au regard des autres disci- efforcée de démontrer.
plines, où chacune joue son rôle, où chacune

Troisième temps : l’enseignement de la philosophie,


un défi pour l’avenir

Héritière de la Société des esprits qu’appelait l’échelle du niveau secondaire et des


de ses vœux Paul Valéry, l’UNESCO s’est Universités, qui incluraient l'enseignement
assignée deux tâches majeures en matière des différentes traditions philosophiques
de philosophie. ainsi que la philosophie comparative, la
formation et les mécanismes d'évaluation, le
La première consiste à aider cette discipline développement de manuels et de pro-
à s’exercer et à se développer dans le grammes d’échange ; le renforcement des
monde, de manière à favoriser le dialogue chaires UNESCO de philosophie ; l’encoura-
international entre les communautés gement des Olympiades internationales de
philosophiques. Autrement dit, de jouer le philosophie ; la diffusion de matériaux issus
rôle d’un catalyseur d’idées, de plateforme des activités de recherche et des sessions
d’échanges, d’espace de dialogue libre et du Dialogue philosophique interrégional de
libéré. À cet égard, de nombreux travaux à l’UNESCO. Une myriade de champs d'ac-
vocation internationale ont pu voir le jour tion pour l’avenir de l’enseignement de la phi-
grâce à l’UNESCO, comme en témoigne le losophie dans le monde, pour lequel
document clé qu'est la Déclaration de Paris l’UNESCO compte poursuivre son rôle spé-
pour la philosophie, revendiquant le droit à cifique de chef de file du système des
la philosophie, et qui a servi d’appui à la Nations Unies.
discipline pour « entrer en résistance » Enfin, nous pouvons poser sur cette étude
lorsque son enseignement était menacé de le regard du philosophe Jacques Derrida
réduction ou de disparition dans certains lorsqu’il aborde, en 1991, le droit à la
pays. La seconde tâche est celle de l’innutri- philosophie du point de vue cosmopolitique :
tion, à l’intérieur même de l’Organisation, selon lui, il y a en effet toujours une idée
sur les questions transversales, les enjeux philosophique en excès par rapport au réel.
contemporains, les concepts centraux, les Ainsi l’idée de justice excède le droit positif,
priorités et les stratégies à adopter pour de même que l’idée d’universalité portée
offrir du sens au monde - le mot sens est ici par l’UNESCO excède ce qui existe à l’état
compris, philosophiquement, comme à la présent. Il en va de même pour l’ensei-
fois chemin et signification. gnement de la philosophie : le message porté
par cette étude transcende la réalité des
Cette étude fait office de tremplin aux constatations. Il révèle une réelle volonté de
autres activités énoncées dans la Stratégie sauvegarde de la philosophie, de sauve-
intersectorielle concernant la philosophie, garde de son enseignement comme de sa
notamment l’aide à la formulation de pérennité.
recommandations pour les politiques Ce message entend porter une conviction
d'enseignement de la philosophie à forte : le droit à la philosophie pour tous. Pierre Sané
xv
LA
DYNAMIQUE
DE LA
METHODE
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Moufida Goucha
Chef de la Section Sécurité humaine,
démocratie et philosophie (UNESCO)
Si la philosophie est une attitude, une manière de vivre, exigeante et
rigoureuse, elle est aussi un enseignement, une école donc un savoir, ou plutôt un
ensemble de savoirs, le tout dans un esprit de découverte et de curiosité inhérent
à la philosophie elle-même.

Nous avons ainsi naturellement placé cette philosophie, ne l’oublions pas, est critique
étude sous un titre percutant : « La philo- au sens grec du terme : c’est à dire
sophie, une école de la liberté ». La philo- qu’elle doit toujours être un travail de tri,
sophie, c’est là toute sa chair et tout son de sélection réfléchie et méthodique des
propos, incite et invite au questionnement informations brutes que nous fournit notre
sans enfermer. Bien au contraire, elle libère expérience personnelle et sociale. Être
et donne des ouvertures aux jeunes esprits, informé, ce n’est pas être formé.
appelés à devenir les penseurs et les acteurs L’enseignement de la philosophie et sa
d’un demain qui est plus proche qu’on ne pratique mériteraient, en plus d’être
le croit. Un état des lieux pour des élargis, aussi sans doute d’être renouvelés
« Regards vers l’avenir », précisément parce afin que la notion de responsabilité soit
qu’une analyse, un impromptu, autour de rétablie et que chacun puisse à nouveau
l’enseignement de la philosophie aujour- « se jeter à corps perdu dans la pensée »
d’hui, n’a de sens que dans ce qu’il offre comme le disait Hegel, pour faire face aux
comme perspectives d’action pour le futur. préjugés et aux dominations de tous
C’est bien dans son enseignement que la ordres. À l’individu de chercher en lui-
philosophie est certainement le lieu où même les capacités propres à l’exercice
celle-ci peut jouer un rôle à la fois essentiel réflexif. Cet élan vers l’effort philosophique
et sans doute risqué. Essentiel, dans la ne saurait être imposé ni par une forme
mesure où l’enseignement de la philoso- rigide d’enseignement ni par un quelconque
phie demeure un des ressorts clés de la dogme prétendument intangible : au contraire,
formation à la faculté de juger, de critiquer, la tâche de se libérer progressivement de
de questionner mais aussi de discerner. toutes les tutelles revient à l’individu lui-
Risqué, car au vu des mutations d’une même.
actualité chaque jour plus chargée à la fois Enseigner la philosophie et apprendre à
d’histoire et de spiritualité, l’enseignement philosopher, c'est donc peut-être dans un
ne peut plus prétendre boucler toutes les premier temps s'empêcher de transmettre
boucles dès lors que nous sommes tous les des corpus de savoir au sens strict du
témoins de ce que l’on a pu appeler une terme.
« accélération du temps » - temps poli- Parler d’enseignement de la philosophie et
tique, temps spirituel, temps social, et donc d’apprentissage du philosopher suppose
temps éducatif et pédagogique. Cette une clarification préalable de ces termes, a
actualité, en assignant toujours plus d’exi- fortiori lorsqu’il s’agit d’aller au-delà d’une
gences au progrès technologique, ne simple étude descriptive. Or, c’est déjà une
résiste-t-elle pas, à certains égards, à une difficulté en soi que de définir ce que l’on
approche philosophique ? Et ce, dans la entend par philosophie et par philosopher :
mesure où réfléchir, c’est réfléchir d’abord une véritable question d’ordre philosophique !
en soi-même avant de s’exposer au La philosophie s’interroge sans cesse sur ce
regard d’autrui, autant d’exercices qui qu’elle n’est pas : la morale, la science, etc.,
requièrent patience, temps et autocritique. La et sur ce qu’elle est vraiment : un certain

xvii
LA DYNAMIQUE DE LA MÉTHODE

type de savoir, mais lequel ? Une pratique, « cours d’éthique », « cours de citoyen-
mais de quel ordre ? Les réponses varient neté », parfois « enseignement théologi-
considérablement de philosophe à philosophe : que », lorsqu’il s’agit d’enseignements
penser par soi-même ou vivre avec sagesse ; non dogmatiques, tandis que l’on peut
interpréter le monde ou le transformer ; se parfois se trouver perplexe vis-à-vis de ce
conformer à l’ordre du monde ou le qui s’appelle pourtant dans tel système édu-
révolutionner ; viser le plaisir ou la vertu ; catif « philosophie », alors que n’est pas
apprendre à vivre ou à mourir ; penser par visée chez les élèves une pratique réflexive.
concept ou par métaphore, etc. Autant de Voilà un postulat qui nous a imposé, à juste
questions où la conception et la pratique titre, une grande rigueur et une exigence
de la philosophie varient aussi fortement constante dans la rédaction de cette étude.
selon les différentes aires culturelles. Cette dernière reflète en effet l’existant et
renvoie à une pluralité de termes qui nous
Ici, le mot philosophie, désignant une a conduit à élaborer un glossaire pour
matière enseignée ou un type d’activité éviter toute confusion. En effet, la définition
pédagogique, n’a pas été facile à cerner car de chacun des termes de ce glossaire
on trouve aussi bien des activités à dimension renvoie à la signification que nous avons
philosophique dans des intitulés où le mot souhaité exprimer tout au long de cette
est absent, comme « cours de morale », rédaction.

Sur les objectifs de l’étude


L’exigence commune d’efficacité, tel est concrètes de pratiques philosophiques
l’impératif catégorique de cette étude qui d’enseignement. En ce sens, elle est toujours
va au-delà d’un état des lieux et converge à réinventer, à remettre en question, à com-
vers une visée éminemment pratique. Là pléter, à amender et ce à l’image de la
réside son impact. Tout en suivant la division philosophie elle-même. Elle se veut être un
traditionnelle de l’enseignement en trois support pour développer des mises en
niveaux - primaire, secondaire et supérieur - synergie et des axes de convergence au
cet ouvrage tente d’offrir une présentation niveau national mais aussi entre États.
riche et pertinente de l’apprentissage de la À cela s’ajoute une autre visée, qui exhorte
philosophie autrement. Il présente, avec un cette étude à converger vers un idéal, un
constant souci d’exhaustivité, les initiatives but partagé, vers lequel le rassemblement
de réforme, passées, en cours ou envisagées, et l’agrégation de volontés et d’idées se
à travers la multiplicité des facettes de sont orientés. Face au caractère protéiforme
l’enseignement de la philosophie. que peuvent prendre la philosophie et
À court terme, cette étude présente un toutes ses composantes, l’étude tente de
instantané de l’enseignement de la phi- dépasser les différences, bien réelles, liées
losophie, aussi fidèle et documenté que aux modalités de l’enseignement et de l’ap-
possible ; à moyen terme, elle entend aider prentissage de cette discipline. Quelle
les États membres dans leurs choix futurs autre raison d’être pour la philosophie, et
parce qu’elle offre inspirations, idées ou plus généralement pour les sciences humai-
expériences. nes, que leur vocation première à attein-
dre l’idéal d’édification de la paix dans
Cette étude témoigne, informe, rend l’esprit des hommes ? L’enseignement, ainsi
visibles des initiatives encore trop peu entendu, est précisément un moyen et un
connues et assume son rôle d’aiguillon en viatique, sans doute l’un des plus fonda-
proposant et en offrant des perspectives mentaux, tendant vers cet objectif.

Sur la synergie de l’étude


Fruit d’un travail collectif, cette étude s’est réalisation. Entre le donné et l’attendu, le
caractérisée par une interdisciplinarité qui a possible et le souhaitable, son ambition a
fait office d’un véritable levier pour sa été de constituer une interface de qualité

xviii
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

entre un portrait fidèle de l’existant et les sitions, des innovations, des orientations.
exigences requises par l’enseignement de la Une synergie également et surtout par
philosophie. l’implication, la participation et l’engagement
de nombreux partenaires dans sa concep-
Cet ouvrage a eu une dynamique propre et tion tels que des réseaux de philosophes
originale au sens où il a bénéficié d’une et de chercheurs, de professeurs, de didac-
longue préparation en amont, et surtout ticiens et de praticiens de la philosophie,
d’une très large implication du monde de la ainsi que des institutions philosophiques,
philosophie et de l’éducation. De nom- les chaires UNESCO en philosophie et les
breux acteurs ont ainsi été pleinement asso- ONG spécialisées. À ces réseaux s’ajoutent
ciés à son orchestration, à travers un esprit également les Délégations permanentes
d’équipe et de concertation réciproque. auprès de l’UNESCO, les Commissions
nationales pour l’UNESCO et les Bureaux
Cette étude est également le fruit d’une UNESCO situés hors Siège. Chacun de ces
synergie particulière dès lors que son acteurs a contribué précieusement à cet
ordonnancement décrit l’existant mais édifice, c’est pourquoi je tiens d’emblée
aborde aussi et surtout des interrogations ici à leur adresser tous mes sincères remer-
clés et fournit autant que possible des propo- ciements.

Sur « l’universalité » de l’étude


Cette étude a, entre autres, l’ambition forte peuvent trouver une source dans toutes les
de montrer et de démontrer encore et traditions et dans tous les pays où le désir
toujours que le postulat qui a longtemps de penser et de débattre existe. Cela ne
prétendu que les origines de la philosophie revient pas à cautionner un quelconque
se trouvaient en Grèce, et qu’à ce titre relativisme culturel, mais au contraire nous
celle-ci devait encore y puiser toutes ses permet d’embrasser une vision plus large
réponses, a fait son temps. En effet, à la que celle qui restreint au seul contexte
manière de Jeanne Hersch, philosophe grec, puis occidental, la philosophie et sa
suisse et directrice de la Division de la transmission notamment par l’enseignement.
philosophie à l’UNESCO de 1966 à 1968,
qui affirmait que les droits de l’Homme Cette étude s’inscrit pleinement dans le
n’avaient pas une assise uniquement et cadre de la promotion des valeurs universelles
proprement occidentale(1), cette étude - en et imprescriptibles : celles des droits de
ne privilégiant aucune école, aucune l’Homme et des droits de l’enfant, et en
pensée, aucune tradition particulière, et particulier le droit à l’éducation. Cet
bien entendu encore moins un dogme ou ouvrage tente également de surmonter la
une idéologie - procède par inclusion et question parfois complexe de l’articulation
non par exclusion. Elle a l’ambition de mon- de ces mêmes valeurs avec des cultures
trer que la philosophie, et son enseignement, différentes.

Sur le « caractère institutionnel » de l’étude


Rappelons que cette étude a fait l’objet institutionnelles, déjà très significatives,
d’une demande explicite et manifeste de la nous ne pouvons que constater et prendre
part des États membres, requête qui ne acte d’un sentiment presque palpable
peut que témoigner de l’expression d’un d’un besoin de philosophie, à la fois dans les
besoin et d’une utilité certaine. Et c’est lieux où elle s’enseigne traditionnellement
précisément parce qu’elle a été conçue par mais aussi en dehors. Mais quel « dehors » ?
tous, qu’elle peut concerner tous les États Le présent ouvrage lève justement le voile sur
membres, quelles que soient leurs traditions, plusieurs de ces pratiques encore peu
(1) Voir à cet égard Jeanne Hersch
leurs conceptions de l’enseignement, leurs connues et conduites ailleurs qu’à l’école. (dir.), Le Droit d’être un homme.
références philosophiques, leurs priorités Quels sont précisément leur apport et leur Paris, UNESCO, 1969.
politiques, etc. Au-delà même de ces requêtes contribution spécifiques à l’enseignement Réédition 1984.

xix
LA DYNAMIQUE DE LA MÉTHODE

traditionnel de la philosophie ? Ces pratiques, l’enseignement privé et pas dans le public ;


qualifiées parfois de « nouvelles », sont- dans des associations et pas dans des écoles ;
elles complémentaires de l’enseignement il peut y avoir une formation et un suivi
classique ou se pensent-elles comme universitaires sur des innovations au niveau
parallèles ? primaire - sans qu’il y ait forcément de
philosophie au niveau secondaire ; il peut
Des distinctions et des nuances s’imposent également exister des innovations expéri-
bien entendu dans la lecture de l’étude, car mentées officiellement par l’institution sans
il peut y avoir de la philosophie dans pour autant qu’elles soient généralisées, etc.

Sur la récolte des données


Nous avons fait le choix dès le début de ressources a été effectué pour chacun des
privilégier l’approche peut-être la plus pays, qui a permis le montage d’une très
complexe, mais sans doute la plus dynami- vaste base de données regroupant plus de
que de notre point de vue, en optant pour 1200 destinataires. La fiabilité des réponses
l’élaboration d’un questionnaire et en exploi- exigeait en effet d’optimiser le nombre de
tant les données recueillies de façon à destinataires par pays, dont la moyenne des
englober le maximum de problématiques contacts atteint 3-4 personnes, sans pour
relatives à l’enseignement de la philoso- autant garantir la véracité absolue des
phie. réponses.
Élaboré en trois langues - français, anglais Je tiens ici à souligner notre satisfaction
et espagnol - le questionnaire de quant aux résultats obtenus à l'issue du
l’UNESCO(2) a deux composantes : l’une processus de consultation. Le taux de
qualitative et l’autre quantitative, et ce par réponse des pays est de 126 sur 192 États
le biais de questions ouvertes et fermées. Il membres qui ont, au minimum, fourni une
comprend plusieurs parties thématiques qui contribution.
suivent les niveaux d’enseignement de la En parallèle et dès la conception de ce
philosophie, même si tous ne s’appliquent travail, nous avons fait appel à quatre
pas toujours à l’ensemble des États consultants, bénéficiant d’une grande
membres. Il s’agit en l’occurrence des expertise aussi bien en matière de sciences
niveaux préscolaire et primaire, secondaire, de l’éducation que de recherche. Nous
supérieur et de l’informel. Le questionnaire avons également sollicité les chaires
a été un instrument facilitant le codage et UNESCO en philosophie, ainsi que nos
la saisie des données tout en permettant partenaires privilégiés : le Conseil inter-
d’adopter un processus méthodologique national de la philosophie et des sciences
attesté et ayant fait ses preuves à plusieurs humaines (CIPSH), la Fédération internationale
reprises et sur différents sujets. Notre plus des sociétés de philosophie (FISP), le
grand défi consiste à traduire les objectifs Collège international de philosophie (CIPh),
de la collecte de données en un cadre l'Institut international de philosophie (IIP).
d'examen solide aussi bien d'un point de Tous ont fourni un travail nourri de recher-
vue conceptuel que méthodologique. À ce che, de réflexion et d’analyse, notamment
titre, le questionnaire qui nourrit cette à travers des documents de substance, de
étude revêt un caractère inédit de par sa description de l’enseignement de la philoso-
portée internationale et de par les questions phie dans leur pays, de présentation des
qu’il aborde. enjeux, des réformes, des difficultés mais
Nous avons ainsi été amenés à développer aussi des défis qui y sont liés.
un plan spécifique pour l’enquête prenant Nous avons toujours recherché un maximum
en considération les aspects suivants : les de fidélité possible dans la rédaction de cette
objectifs et les besoins en données ; les étude, en recueillant le plus d’informations,
méthodes de collecte de données ; l’am- en impliquant le plus grand nombre d’acteurs
pleur et la couverture géographique ; le divers et variés, tout en adoptant une feuille
plan de traitement de données ou encore de route qui tende vers une utilisation opti-
les essais du questionnaire. Parallèlement, male des recommandations et des proposi-
(2) Voir chapitre V. un travail d’identification des personnes tions formulées à l’attention des utilisateurs.

xx
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Sur les « meilleures pratiques »


Cette terminologie systématique au sein instituante, et non instituée, c’est l’uniformisa-
des Nations Unies, et en particulier à tion et le conformisme des pratiques. On
l’UNESCO, nous a amené à nous interroger est donc en matière de philosophie dans
sur l’intérêt de décrire les meilleures pratiques une injonction paradoxale : préserver
existant en la matière. Le Comité de l’initiative et la liberté des enseignants dans la
rédaction a ainsi fait face à une réflexion pluralité de leurs choix pédagogiques et
critique des plus intéressantes, bien que philosophiques, sans lesquels il risque de
délicate, quant à l’opportunité de qualifier ne plus y avoir de liberté de penser, essen-
certaines pratiques comme étant les tielle à la philosophie, ni pour les maîtres
meilleures. Ce sont ces questionnements, ni pour élèves ; et par ailleurs, si on l’es-
d’ordre philosophique pour certains, que je time nécessaire, enclencher des dynami-
souhaite exposer ici. ques institutionnelles pour promouvoir cette
Parler de bonnes pratiques, et encore plus pratique. Sur ce point, nous avons donc
de meilleures (best practices), c’est d’abord nuancé notre propos au cours de cette
s’ériger en juge, et s’attribuer une légitimité étude en préférant l’expression de prati-
en matière d’évaluation de l’excellence. ques ayant fait leurs preuves.
C’est aussi être au clair sur les critères d’une
bonne pratique : la bonne pratique, est-ce, Enfin, et en ma qualité de coordinatrice de
s’agissant de pratiques pédagogiques, une cette étude, il me revient une nouvelle fois
pratique finalisée par telle valeur éducative, de rendre hommage à toutes les personnes
éthique, politique (critère axiologique) ? qui m’ont accompagnée tout au long de ce
C’est alors toute la philosophie de l’éducation processus et qui ont contribué, avec un
qui se trouve convoquée. esprit dynamique où synergie et convergence
La bonne pratique, est-ce une pratique utile ont été les maîtres mots, dans le chemi-
et efficace (critère praxéologique) ? Mais nement et la logique qui ont conduit à
efficace de quel point de vue : la construction l’accomplissement de cette entreprise que
de la personnalité de l’individu, la lutte j’ai eu le grand privilège de mener à son
contre le sentiment d’échec scolaire et terme.
personnel, la prévention de la violence,
l’éducation au vivre ensemble dans et par le Cette étude n’est pas une fin, c’est un
débat et à une citoyenneté démocratique, plaidoyer justifié en faveur du renforcement
la maîtrise de la langue dans l’interaction de l’enseignement de la philosophie, et de
de la pensée et du langage, l’apprentissage son apparition là où il n’existe pas ; c’est un
d’une réflexion personnelle et critique, le juge- moyen pour faire connaître des pratiques
ment autonome, la transmission d’un philosophiques encore trop souterraines et
savoir technique et disciplinaire ? La bonne parfois marginales ; c’est un rappel du rôle
pratique, est-ce la pratique d’un profession- de la formation de l’esprit dans la construction
nel ? Qu’entend-on par professionnel en d’un Homme libre, conscient, responsable
matière de philosophie ? Comment se et autonome.
conçoit l’enseignement de la philosophie ?
Qui est apte à juger de sa qualité, de ses Cette étude est un commencement et
limites, de ses améliorations possibles ? entend capitaliser sur un élan et un agrégat
Parler de « meilleures pratiques », c’est de volontés et d’engagements au niveau
enfin passer du narratif-descriptif au nor- international. À l’UNESCO et à tous ses
matif-prescriptif, édicter ce qu’il faudrait faire, partenaires de « transformer l’essai », si
conseiller, proposer un modèle à reprendre. j’ose dire, et de s’inspirer des propositions
Or, ce qui frappe c’est la diversité des et des idées figurant dans cet ouvrage,
pratiques en la matière, qui peut être consi- dont l’écho aura, j’en suis certaine, une
dérée comme une richesse à préserver de résonance attendue dans les années à Moufida
la normalisation. Le risque de l’institution- venir, avec l’espoir qu’il sera reconnu au fil
nalisation, lorsqu’on est dans une dynamique du temps à sa juste valeur. Goucha

xxi
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Enseignement de la philosophie et apprentissage


du philosopher aux niveaux préscolaire et primaire
La philosophie et les jeunes esprits : l’âge de l’étonnement

Introduction : chemin parcouru, chemin à parcourir 3


Notice méthodologique 4
I. Les interrogations suscitées par la philosophie 5 - 14
avec les enfants
1) La question de l’éducabilité philosophique de l’enfance 5
> Une question philosophique. Le rapport de la philosophie à l’enfance,
et de l’enfance à la philosophie
> Une question éthique : l’éducabilité philosophique de l’enfance est-elle souhaitable ?
> Une question politique. Droit à la philosophie, droit de philosopher ?
> Une question psychologique. L’éducabilité philosophique de l’enfance, une potentialité ?
> Une question de volonté. L’éducabilité philosophique de l’enfance, un postulat
pour une pratique, l’ouverture de possibles ?
> Une question de défis. L’éducabilité philosophique des élèves en difficulté ou en échec scolaire
> Une question d’approche : pédagogie et didactique
> Une question de mode d’apprentissage du philosopher : la discussion, une voie privilégiée ?
2) La question du rôle du Maître 11
> Quel degré de guidage ?
> Intervenir ou pas sur le fond ?
3) La question de la formation des enseignants 12
> Une formation académique à la philosophie ?
> Une formation didactique au savoir-faire philosopher ?
> Une formation pédagogique au débat ?
4) La question de l’innovation : favoriser, expérimenter, institutionnaliser ? 14

II. Promouvoir les pratiques à visée philosophique 15 - 24


aux niveaux préscolaire et primaire :
orientations et pistes d’actions
1) Quels enjeux pour quelles valeurs ? 15
> Penser par soi-même
> Éduquer à une citoyenneté réflexive
> Aider au développement de l’enfant
> Faciliter la maîtrise de la langue, de l’oral et du genre qu’est le débat
> Conceptualiser le philosopher
> Construire une didactique de la philosophie adaptée
Copyright : Jérémie Dobiecki

1
CHAPITRE I

2) Quelle institutionnalisation ? 16
> Promouvoir les aspects culturels et interculturels
> Favoriser l’innovation dans et hors l’institution
> Organiser des expérimentations officielles
> Institutionnaliser certaines pratiques
> Organiser un curriculum dans la scolarité
3) Quelles pratiques philosophiques promouvoir dans les classes ? 18
> Chemins pédagogiques et didactiques diversifiés
> Quelques pistes pratiques
4) Comment accompagner les pratiques à visée philosophique par la formation ? 20
> Par une formation initiale et continue des enseignants
> Par une politique de formation de formateurs
> Par une analyse des pratiques à visée philosophique placée au centre de la formation
> Par la production et l’utilisation du matériel didactique adéquat
5) Comment accompagner les pratiques à visée philosophique par la recherche ? 23
> Impulser l’innovation
> Évaluer l’expérimentation
> Évaluer l’efficacité des pratiques

III. La philosophie avec les enfants : 25 - 42


un développement à prendre en compte
1) Des réformes remarquées et des pratiques ayant fait leur preuve :
un mouvement fort en faveur de la philosophie avec les enfants 25
> Des réformes remarquées
> Des pratiques ayant fait leurs preuves
2) Des institutions et des supports 28
> Deux Instituts phares
> Les revues de philosophie pour et avec les enfants
3) Des études de cas à travers les régions du monde 29
> Europe et Amérique du Nord
> Amérique latine et Caraïbes
> Asie et Pacifique
> Afrique et Monde arabe

IV. La philosophie aux niveaux préscolaire 43 - 44


et primaire en quelques chiffres
Conclusion : du souhaitable au possible 45

2
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Introduction : chemin parcouru, chemin à parcourir


S’intéresser à la Philosophie Pour Enfants et en 1994, décrites plus haut, ne posaient
(PPE) nous amène naturellement à nous effectivement aucune question spécifique
pencher sur le corpus juridique relatif aux sur la nécessité d'enseigner la philosophie
droits de l’enfant, en particulier son droit à aux niveaux préscolaire et primaire. Il est
élaborer une pensée personnelle et à être vrai qu’en 1951, on ne disposait pas encore
accompagné par l’école dans ce processus. des premiers travaux de Matthew Lipman(3)
Comment ne pas se référer ici à la - précurseur en la matière - qui ne paraîtront
Convention relative aux droits de l’enfant qu’en 1969. Quant à l’étude de 1994, de
adoptée en 1989, qui accorde entre autres par son thème général - le lien entre enseigne-
à celui-ci le droit d’exprimer librement son ment de la philosophie et démocratie - elle
opinion (art. 12), la liberté d’expression (art. n’avait pas abordé cette problématique.
13) et la liberté de pensée (art. 14)(1). Le
texte de la Convention contient un aspect à Si de plus en plus d'enfants font de la
la fois philosophique et politique résolu- philosophie en ce début de XXIe siècle,
ment novateur en proposant une certaine c'est que de plus en plus de personnes tra-
conception de l'enfant qui doit tout à la vaillant auprès des enfants créent des
fois être protégé, bénéficier de prestations conditions afin que le lieu où ils se trouvent
spécifiques et être considéré comme acteur (la classe, la rue, etc.) se transforme en une
de sa propre vie. C'est bien en référence à communauté de recherche philosophique.
un ensemble de droits que doit s'exercer Attirées parfois par la nouveauté de cette
l'action éducative : un enfant maltraité ne approche, intriguées par le changement
peut pas être le réel acteur ni l'auteur de sa qu'elle suggère, doutant des solutions qui
vie ; un enfant qui ne participe pas à sa pro- prévalent actuellement dans le monde de
tection n'est que l'objet passif de soins l'éducation, ces mêmes personnes s'enga-
qu'on veut lui imposer. De cette conception gent dans la pratique de la philosophie
novatrice, on retiendra surtout que l'en- avec des enfants en ayant le souhait de
fant, être dépendant et en devenir, est pouvoir donner une solution nouvelle, plus
considéré comme sujet de droit à part cohérente, plus appropriée, à ce problème
entière pour la première fois par un texte qui n'a de cesse de se reposer à mesure
international. La notion d'« intérêt supé- qu'il avance dans l'histoire : l'éducation de
rieur de l'enfant » affirmée à l'article 3 de celui qui n'est pas encore un homme mais (1) www.unicef.org/french/crc
la Convention est d’une particulière qui va le devenir. Même si la pratique de la (2) La philosophie pour les enfants,
importance. PPE en est encore à ses débuts, elle permet Réunion d’experts, Rapport. Paris,
UNESCO, 26-27 mars 1998.
déjà d'entrevoir comment les solutions
(3) Philosophe américain né en
L’enseignement et l’apprentissage de la qu'elle apporte au problème de l'éducation 1922, élève de John Dewey,
philosophie aux enfants bénéficient pour la s'enracinent dans ce qui caractérise fonda- Matthew Lipman a fait l’essentiel
de sa carrière au Montclair State
première fois d'une place privilégiée au sein mentalement l'être humain : la capacité de College, dans le New Jersey, où il a
d'une Étude de l'UNESCO. En effet, ce travail se construire. Entraînant effectivement des fondé l’Institute for the
entend offrir un ensemble d’informations changements qui vont dans le sens des Advancement of Philosophy for
Children (IAPC). Son projet est de
éclairantes sur un mouvement, celui de la buts recherchés, cette activité soulève la développer la pensée des jeunes
philosophie pour enfants qui a gagné en curiosité et l'enthousiasme d'un nombre enfants, en particulier la pensée
logique formelle, en partant du
popularité et en reconnaissance ces der- croissant de personnes. S'inscrivant dans la principe que ces derniers peuvent
nières années. « La philosophie pour continuité des conceptions modernes de former des concepts dès leur plus
jeune âge et réfléchir sur des pro-
enfants a une histoire, elle procède d’une l'éducation avancées par le philosophe et blèmes philosophiques. Sa démarche
volonté culturelle et politique » : c’est par pédagogue John Dewey, et de celles, plus n’est donc pas orientée vers
l’imprégnation de concepts ou de
ces mots que s'est exprimé l'intérêt pour anciennes mais toujours actuelles, proposées doctrines spécifiques, elle est centrée
cette question lors de la réunion d’experts par des philosophes de l'Antiquité, cette sur le questionnement personnel,
tenue en 1998 au Siège de l’Organisation à approche vient combler, semble-t-il, une en travaillant des concepts
universaux comme le droit, la justice,
Paris(2). On y soulignait qu'il était possible et lacune importante dans l'éducation ou encore la violence. Ces thèmes
même nécessaire de présenter les principes contemporaine. Si cette dernière reconnaît touchent plus concrètement les
enfants et mettent ainsi en valeur
philosophiques dans un langage simple et de plus en plus l'importance de stimuler, leurs propres références, puisées
accessible aux jeunes enfants. Les précé- dès le plus jeune âge, le développement dans l’expérience et leur savoir
personnels. Pour plus de détails sur
dentes enquêtes sur l’enseignement de la intellectuel et moral, elle n'a pas toujours à la méthode lipmanienne, voir
philosophie menées par l’UNESCO en 1951 sa disposition les moyens qui pourraient partie III de ce chapitre.

3
CHAPITRE I

combler adéquatement ses attentes. Il n'est mais son impact sur les adultes de demain
donc pas surprenant de constater l'intérêt pourrait être tellement considérable qu'il
porté à l'avènement de cette pratique dans nous amènerait certainement à nous étonner
le monde. d'avoir refusé ou marginalisé la philosophie
aux enfants jusqu'à ce jour.
L'impact de la philosophie sur les enfants
pourrait ne pas être immédiatement apprécié,

Notice méthodologique
Sur le champ de l’Étude. En termes de informations à la fois utiles et ciblées,
définition, on considère que le préscolaire d’une part. Des sources d’informations
est ce qui est hors scolaire, c’est-à-dire moins traditionnelles ont été utilisées
avant que l’école ne soit obligatoire, par pour nos analyses, d’autre part. La sitogra-
exemple, l’école maternelle en France. phie et la recherche par Internet sont en
S’agissant de la tranche d’âge relative aux effet particulièrement riches sur le sujet. On
niveaux préscolaire et primaire, ce travail a y trouve notamment une description
privilégié, par souci de cohésion, la période complète des activités significatives de la
allant de 3 à 12 ans. En effet, il est important PPE dans le monde. De nombreux pays sont
d’avoir à l’esprit la variété existant d’un pays concernés, avec des Centres de recherches
à l’autre : tantôt le niveau primaire englobe liés aux Universités, des colloques natio-
le début du niveau secondaire ; tantôt il naux et internationaux organisés régulière-
forme plutôt une sorte d’école de base. De ment, des formations et des recherches
plus l’existence d’une école avant l’école ciblées, des associations ad hoc, des revues,
obligatoire, ainsi que sa durée, diffèrent etc. Un réseau de chercheurs, de professeurs,
d’un pays à l’autre. de didacticiens et de praticiens de la philoso-
phie a été sollicité au cours de l’élaboration
Sur la pertinence, la fiabilité et de cette Étude afin qu’ils contribuent à la
l’exhaustivité des sources. Cette partie description de l’enseignement de la phi-
met l’accent sur l’histoire et le contexte losophie aux niveaux préscolaire et primaire
des études internationales menées dans dans leurs pays respectifs. Enfin, le
le domaine de l’enseignement de la philoso- Questionnaire spécifiquement établi par
phie. Les sources documentaires disponibles l’UNESCO comme support à la présente
aujourd’hui sont de deux types. Les Étude constitue également une source
contributions d’experts ainsi que les cohérente.
documents de l’UNESCO fournissent des

4
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

I. Les interrogations suscitées par la philosophie


avec les enfants
Un certain nombre de questions vives émergent aujourd’hui quant aux fondements qui valident ou
invalident les pratiques de philosophie pour enfants (PPE) et qui orientent dans tel ou tel sens ces
pratiques. Ces questions vives renvoient à des controverses sur la pratique même, la formation
des enseignants et la recherche sur la question. Les débats sont souvent vifs, donnant lieu à des
prises de position tranchées. Ils traversent, d’une part, les philosophes et les professeurs de
philosophie eux-mêmes, et, d’autre part, certains professionnels de la philosophie et les praticiens
de PPE, philosophes ou non.

1) La question de l’éducabilité philosophique de l’enfance


Une question philosophique. l’enfant - comme petit d’homme - à la
Le rapport de la philosophie philosophie, de l’enfance à la philosophie ?
à l’enfance, et de l’enfance Les philosophes sont très partagés sur la
à la philosophie question, entre ceux qui, comme Karl
Jaspers(5) ou Michel Onfray(6), trouvent
La terminologie utilisée présente une variété l’enfant « spontanément philosophe », par
d’expressions, Philosophy for children, en son questionnement existentiel massif et
abrégé P4C, est celle utilisée par Lipman. radical, et pour lesquels philosopher c’est
Elle couvre tout l’enseignement primaire et se mettre devant une question comme
secondaire. Le compte-rendu de la réunion pour la première fois. Et ceux pour lesquels
d’experts de l’UNESCO de mars 1998, qui il y a peut-être une enfance de la philosophie
couvre le même cursus scolaire, a pour titre (par exemple sa naissance en Occident chez
dans la version française « philosophie pour les présocratiques), mais pas d’enfant
les enfants », ajoutant un article. D’autres philosophe, puisque philosopher, c’est (4) Freddy Mortier de l’Université
parlent plutôt de « philosophie avec les précisément sortir de l’enfance de Gand (Belgique), préfère par
exemple le « avec », pour sa réso-
enfants »(4), ce qui engage des discussions (Descartes)… Cela renvoie à la question nance démocratique, au « pour »,
pour savoir si « enfants » désigne simplement philosophique de l’âge du philosopher. de connotation selon lui paternaliste.
un public comme un autre pour la philoso- Certains interprètent par exemple Platon (5) Philosophe et psychologue allemand.

phie, un des publics possibles, ou plutôt un comme un opposant à la philosophie avec (6) Philosophe et écrivain français,
fondateur de l’Université populaire
public spécifique, auquel il faut une adap- les enfants, en s’appuyant sur un passage de Caen (France).
tation didactique spécifique pour l’appren- de La République(7); d’autres constatent au (7) L’avertissement de
tissage du philosopher : il y aura alors une contraire qu’il dialogue avec des adolescents, La République mettant en garde
contre le développement de l’esprit
philosophie pour les enfants, pour l’en- comme dans le Lysis(8). éristique chez les enfants
fance, et une autre pour les adultes (ou les et les jeunes gens.
(République VII, 539b - 539c).
adolescents, si l’on ne confond pas enfant Qu’est-ce donc qu’un enfant ? On peut Platon, La République.
pré-pubère et adolescent). opposer la notion d’enfant à celle d’adulte : Gallimard, (Folio), Paris, 1993.
à quel âge alors s’arrête l’enfance(9) ? Et est- (8) Platon, Lysis. Paris, Flammarion
(Poche), 2004.
On peut se demander pourquoi ne parle-t- ce seulement une question d’âge ?
(9) La Convention relative aux
on pas plutôt d’élève, ce qui situerait d’em- Ou aussi, et plutôt, de vision du monde ? droits de l’enfant semble aller
blée l’enfant dans une perspective insti- De capacité cognitive (le psychologue déve- dans le sens juridico-politique
d’un âge assorti de droits, caractérisé
tutionnelle scolaire ? Est-ce parce qu’il y a loppementaliste(10)) ? De maturité psychique par l’état de minorité politique,
derrière l’élève qui apprend des savoirs la qui varie avec les personnalités, mais aussi puisqu’« enfant s’entend de tout
être humain âgé de moins de dix-
personnalité plus globale d’un enfant ? les classes sociales et les cultures ? De huit ans, sauf si la majorité
Parce que l’enfant est un sujet d’éducation, responsabilité éthique et/ou juridique (civile est atteinte plus tôt en vertu
de la législation qui lui est applicable »
et pas seulement d’instruction ? Un sujet et pénale) ? Mais on peut opposer aussi (art. 1). Cette définition par l’âge
tout court, qui a des droits, qui est un sujet l’enfant à l’adolescent : l’enfance s’arrête recouvre aussi ceux qui parlent
de PPE, pour laquelle l’enfance
de droit ? C’est en tout cas l’interprétation alors à la puberté. C’est cette acception qui
couvre aussi le niveau secondaire.
de la Convention relative aux droits de est retenue pour la description de la philosophie (10) Jean Piaget situe le stade
l’enfant, puisqu’elle énonce les libertés pour enfants dans ce chapitre, cantonné de développement logico-formel
de l’enfant à la jointure des ensei-
dont il peut et doit jouir. Est-ce aussi parce aux niveaux préscolaire et primaire.
gnements primaire et secondaire -
qu’il y aurait un rapport spécifique de 10-12 ans.

5
CHAPITRE I

Par ailleurs, il s’agit de définir philosophi- La PPE repose sur le postulat selon lequel il
quement l’enfant et l’enfance : qu’est-ce ne faut pas mythifier l’enfance. Aussitôt
que l’enfance ? Un âge, un moment biolo- nés, beaucoup d’enfants vivent des
gique et chronologique d’un individu de situations très dures : famine, esclavage,
l’espèce humaine ? Un état d’esprit psychique, travail, inceste, prostitution, maltraitance,
une vision du monde ? Une construction bombardements, deuil, etc. Dans des pays
historique et sociale, etc.? Les psychologues, développés, en paix, et dans des familles
les sociologues et les historiens, les linguistes aisées, beaucoup font l’expérience de la
et les pédagogues par exemple ont leur mésentente des parents, du divorce, de la
approche de la question. Les philosophes séparation. Par ailleurs, tous les enfants se
aussi, et ils divergent dans leurs doctrines. Il posent vers l’âge de 3 ans le problème de la
s’agit également d’étudier le rapport de mort. Pour y faire face, il existe l’accom-
l’enfance à la philosophie, son interrogation pagnement des psychologues, par la mise
sur la mort dès l’âge de 3 ans, ses « pourquoi » en mots cathartique de la souffrance, mais
et ses questions existentielles et métaphysi- il y a aussi l’apprentissage de la réflexion, la
ques sur les origines, le monde, Dieu, l’amitié façon philosophique, plus rationnelle, de se
et l’amour, le sens de grandir, vieillir et saisir d’un vécu existentiel, qui fait prendre
mourir par exemple. L’enfant est-il déjà de la distance par rapport à l’émotion
philosophe : un peu, beaucoup ou pas du ressentie, et fait des situations auxquelles
tout ? Les philosophes différent sur ce point : est confronté un sujet angoissé un objet de
Épicure pensait qu’il n’est jamais trop tôt pensée. Ce travail est d’autant plus opérant
ou trop tard pour philosopher et dans le cadre de la classe parce qu’il est
Montaigne incitait à « commencer à la collectif, dès lors que chaque élève peut
nourrice ! » tandis que pour Descartes faire alors l’expérience de sortir de sa
l’enfance est le lieu et le moment du préjugé, solitude existentielle, de prendre
dont il faut sortir par la philosophie. conscience que ses questions sont celles de
tout un chacun, ce qui produit un effet de
Le type de regard sur l’enfance qu’implique la réassurance, et un sentiment d’apparte-
pratique de la PPE a des implications phi- nance à une condition humaine partagée,
losophiques fortes, qu’il faut élucider : aidant à grandir dans la communauté.
s’agit-il, éthiquement, de considérer l’en-
fant qui assume la posture de formulation La philosophie a une vertu thérapeutique,
d’une question existentielle et métaphysique comme l’avait bien remarqué les Sages de
comme un « interlocuteur valable » de l’Antiquité, parce qu’elle « prend soin de
l’adulte, un petit d’Homme, et de contribuer l’âme ». Non qu’on cherche directement à
à construire l’homme dans l’enfant, comme soigner - c’est l’objectif aujourd’hui de la
sujet réflexif inaugurant un « penser par thérapie et des psychothérapeutes - mais
soi-même » ? parce qu’en réfléchissant sur l’attitude face
à la vie et à la mort, sur le malheur et les
Une question éthique : l’éducabilité conditions du bonheur, la démarche phi-
philosophique de l’enfance losophique a des effets d’apaisement, de
est-elle souhaitable ? consolation : on est d’abord dans une
situation de formation et non de soin avec
Certains philosophes, psychologues, maîtres l’apprentissage du philosopher, mais cette
ou parents disent qu’amener les enfants à activité est thérapeutique de surcroît.
réfléchir prématurément pourrait être psy- D’autres pensent que puisque les enfants
chologiquement dangereux pour eux : posent beaucoup de questions, parfois
pourquoi les plonger si tôt dans les grands angoissées, il vaut mieux leur donner des
problèmes de la vie, qu’ils auront bien le réponses et les sécuriser face aux problèmes
temps de découvrir adultes ! Pourquoi briser de l’existence. Cependant, on ne peut
leur innocence par la prise de conscience éteindre définitivement une question
du tragique de la vie, rabattre leur imagination existentielle d’enfant, parce que c’est une
sur la froide raison, démystifier leurs rêves, question d’adulte qui resurgira périodique-
leur « voler leur enfance » ? ment au cours de la vie.

6
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Répondre techniquement, historiquement, savoir la démocratie, voire la prévention de


juridiquement, scientifiquement à une la violence et il y aurait là instrumentalisation
question qu’un enfant pose peut se justifier, de la philosophie et détournement de la
parce qu’on lui transmet un savoir. C’est discipline. Mais l’argument ne tient que
même le rôle de l’école de transmettre à la pour les philosophes non démocrates, car
génération qui vient le patrimoine scientifique celui qui, tel Rousseau, a une conception
de l’espèce humaine, qui est la réponse démocratique de la politique, ne verra
rationnellement élaborée aux questions aucun inconvénient à une pratique, comme
que l’humanité se pose dans son histoire. dit Diderot, de « philosophie populaire ».
Mais répondre à la place des enfants à des La solidarité entre une philosophie politique
questions de portée philosophique (auxquelles qui promeut la démocratie et une philosophie
la science ne peut répondre, par exemple à l’usage de tous les enfants sous forme
de type éthique) les empêche de penser par discussionnelle est donc cohérente. Car le
eux-mêmes. Ces questions sont celles débat est consubstantiel à la démocratie, et
auxquelles les enfants devront eux-mêmes la discussion problématisante, conceptua-
trouver leur propre réponse dans leur vie, et lisante et argumentative instaure une
en évoluant dans leur réflexion. Ainsi, bien démarche de mise en question philosophique
qu’il ne faille pas répondre à leur place de ses opinions.
prématurément, il faut cependant les
accompagner dans leur cheminement, Pour fonder la cohérence de la pratique de
pour ne pas les laisser démunis. Tel est le PPE sur une philosophie politique, les pro-
rôle des maîtres à l’école : les étayer dans moteurs d’une telle orientation s’appuient sur
cette recherche, en leur proposant des les droits de l’Homme et les droits de l’en-
situations où il vont développer les outils de fant, comme « idée régulatrice » éthico-
pensée qui leur permettront de comprendre politique de la mise en œuvre de ces nou-
leur rapport au monde, à autrui et eux- velles pratiques. En est issu le « droit à la
mêmes, et de s’y orienter. philosophie »(11). D’autres, interprétant
cette dernière formule plutôt comme
Une question politique. l’expression d’un droit-créance (un droit à),
Droit à la philosophie, préfèrent parler d’un « droit de philosopher »,
droit de philosopher ? parce que, d’une part, référence est faite
aux droits de l’Homme de la première
Il y a par ailleurs des implicites de philosophie génération (droit de), et, d’autre part, l’accent
politique dans toute pratique philosophique, y est mis davantage sur l’acte de philosopher.
et notamment celle de la PPE. Par exemple,
Lipman propose une option politico-philo- Une question psychologique.
sophique, qui consiste à articuler étroitement L’éducabilité philosophique
apprentissage de la philosophie et de la de l’enfance, une potentialité ?
démocratie. L’éveil de la pensée réflexive
chez l’enfant sous la forme de la commu- Si l’on considère que la PPE est éthiquement
nauté de recherche serait un moyen souhaitable, et qu’elle est politiquement
d’éduquer à la démocratie. Mais le lien fondée par un droit, celui de philosopher,
philosophie-démocratie est-il consubstantiel à encore faut-il que ce soit psychologiquement
cette pratique ? La tension forte, voire possible. La pratique de la philosophie avec
souvent la contradiction entre philosophie les enfants présuppose que ces derniers
et démocratie dans l’histoire de la philosophie soient capables d’apprendre à philosopher.
ne permet pas de l’affirmer. On pourrait Une première objection, récurrente, adressée
même peut-être fonder des pratiques de à la PPE est la mise en cause de ce pré-
philosophie avec les enfants indifférentes, supposé : ce serait impossible, à cause du
voire hostiles à la démocratie, s’appuyant faible développement cognitif des enfants.
sur d’autres conceptions philosophiques. Il n’y aurait pas de fait une éducabilité
Certains soutiennent par exemple que dans philosophique de l’enfance, pour des raisons
la position de Lipman, on ne fait pas de la de psychologie génétique. Les enfants ne
philosophie pour elle-même ni pour la seraient pas capables de raisonnement (11) Titre de l’ouvrage du philosophe
français Jacques Derrida, Le droit à
valeur émancipatrice de la pensée, mais logique, tant qu’ils ne seraient pas parvenus la philosophie du point de vue cos-
pour une cause qui lui est extrinsèque, à au stade logico-formel de leur développement mopolitique. Paris, Verdier, 1997.

7
CHAPITRE I

(10-12 ans), tel que défini par exemple Une question de volonté.
selon le psychologue suisse Jean Piaget. L’éducabilité philosophique
Mais c’est précisément sur les stades de de l’enfance, un postulat
développement que celui-ci a définis que pour une pratique, l’ouverture de
Lipman s’est appuyé pour écrire ses possibles ?
« romans philosophiques », adaptés à chaque
âge des enfants. De plus, un certain Malgré les controverses touchant à
nombre de chercheurs en psychologie l’éducabilité philosophique de l’enfance, il
développementale(12), contestent aujourd’hui est cependant admis que la PPE n’est plus une
certains des résultats piagétiens : les question face à laquelle l'enseignant de
possibilités cognitives de l’enfant seraient philosophie peut rester totalement indifférent.
plus précoces qu’on ne le croyait. Et ce surtout Désormais, l'enfant ne sera plus un simple
lorsque les exercices ne se font pas en sujet dont on traite en philosophie. Il sera,
laboratoire où l’enfant passe des tests pour un certain nombre de philosophes
d’intelligence avec le chercheur, mais où tout au moins, un sujet auquel la philosophie
les élèves se confrontent à leurs pairs en s'adresse.
situation réelle de classe. Les verbatim
(discussions d’enfants en classe transcrites), La psychologie sociale et les sciences de
analysés par des chercheurs en sciences du l’éducation ont souvent recours à la notion
langage, psychologie sociale ou didactique de l’« effet Pygmalion ». Il y a d’autant plus
de la philosophie repèrent des compétences de chance qu’un élève échoue que ses
discursives, des « micro expertises » présentes maîtres croient qu’il n’est pas capable, et
dès le plus jeune âge, dues à l’« orientation inversement, qu’il réussisse si l’on croit que
argumentative » du langage. c’est possible(13). Notamment parce que,
d’une part, l’élève dans lequel on croit
Une seconde objection renvoie au fait que augmente sa confiance et son estime de
les enfants manqueraient des savoirs néces- lui-même, et, d’autre part, parce que le
saires à la réflexion, et stipule que l’on ne Maître va pédagogiquement tout faire pour
peut être épistémologue sans avoir des que cela se produise. Dans le même ordre
connaissances scientifiques. Que ré-fléchir, d’idées, tant que l’on n’ouvre pas en classe
c’est se retourner vers les savoirs dont on un espace de parole ad hoc pour l’émergence
dispose pour comprendre la démarche de et la formulation de questions existentielles, il
leur élaboration, en évaluer la pertinence ne s’en exprime guère. Tant que l’on
ainsi que leur portée. « La chouette de n’organise pas des discussions, les élèves
Minerve ne prend son envol qu’à la tombée ne savent pas discuter, et ce tout simplement
de la nuit » dit Hegel. On philosophe donc parce que cela s’apprend. Tant que l’on ne
toujours dans l’après-coup des savoirs propose pas une communauté de recherche,
constitués. D’où la place de la philosophie les élèves n’apprennent pas à se questionner
en fin de cursus de l’enseignement mutuellement, à définir, à argumenter
secondaire, ou dans le supérieur. parce qu’ils rencontrent des désaccords,
etc. Ainsi, tant que l’on ne croit pas que les
Or, pour les promoteurs de la PPE, cet argu- élèves sont capables de philosopher, ces
ment fait fi des démarches scientifiques ins- derniers ne manifestent pas d’aptitude à le
taurées dès l’école primaire, sur lesquelles les faire, tout simplement parce que l’enseignant
enfants peuvent réfléchir avec l’aide du n’a créé aucune condition psychologique -
Maître, surtout quand les méthodes sont telle que la confiance dans le groupe -,
actives, en travaillant sur les processus et pédagogique – telle que la communauté de
pas seulement sur des résultats scientifiques à recherche -, ou didactique - telle que la
apprendre et à mémoriser. Cet argument visée philosophique par des exigences
parle surtout des savoirs scientifiques, alors intellectuelles dans la discussion.
que les enfants sont d’abord préoccupés de
problèmes existentiels, ontologiques, méta- Postuler, c’est-à-dire demander qu’on
(12) Comme le psychologue physiques, éthiques, sur lesquels ils peuvent admette sans preuve au départ, l’éducabi-
canadien Albert Bandura.
penser à partir de leurs expériences bien lité philosophique des enfants, et observer
(13) Voir le développement
sur ce point dans la partie III réelles de la vie. ce qui se passe quand on met en place des
de ce chapitre. conditions pour que la réflexivité advienne,

8
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

est une attitude expérimentale intéressante Une autre objection à la PPE avec les
et éthiquement porteuse, parce qu’elle enfants en difficultés renvoie au fait que ces
crédite l’enfant d’une confiance en sa élèves sont précisément rétifs à l’abstraction et
potentialité réflexive, qui accroît, pour qu’ils ont besoin de concret. Pourtant, on
reprendre un concept du psychologue russe constate un développement important de
Lev Vigotsky, sa « zone proximale de ces pratiques avec les élèves en difficulté ou
développement ». en échec scolaire. Quelques explications à
cela : un élève en échec scolaire a souvent
Une question de défis. des problèmes dans son milieu familial et
L’éducabilité philosophique social, et l’école lui renvoie en plus une
des élèves en difficulté mauvaise image de lui-même. D’où des
ou en échec scolaire réactions de repli silencieux pour se faire
oublier, ou au contraire de provocation
L’une des réticences les plus vives formulées pour exister, en attirant l’attention. Cet
à propos des élèves en difficulté ou en élève est hypersensible aux problèmes exis-
échec scolaire renvoie au problème qu’ont tentiels et se trouve potentiellement prêt à
ces enfants quant à la maîtrise de la langue. entrer dans une dynamique d’échange sur
Cette objection affirme que l’on ne peut les questions que lui pose la vie, pourvu
penser sans parler correctement, car il n’y a que certaines conditions soient réunies par
pas de pensée sans langage. La pensée l’enseignant : l’écouter quand il parle,
étant d’autant plus complexe et structurée l’encourager dans son expression, valoriser
que le langage est précis. Sur ce point, les ses apports, faire preuve de confiance en
promoteurs de la PPE considèrent que la lui, etc. L’élève peut ainsi, par une activité
langue n’est pas chronologiquement réflexive, recouvrer l’estime de soi en faisant
antérieure à la pensée, mais qu’il s’agit l’expérience qu’il est un être pensant, et
d’un développement simultané. Le mot ne non un incapable. Un processus de réparation
permet pas plus l’idée (il est déjà notion) narcissique, où la pensée panse la blessure
que le langage n’habillerait une idée de se vivre comme nul, le (ré)apprentissage
préalable (comment serait-elle formulée ?). d’un contact plus confiant avec autrui, plus
Parler c’est, en s’exprimant, dire le monde à apaisé avec le groupe. Il va alors développer
travers des catégories de pensée. Le mot un langage intérieur entre l’émotion ressentie
n’est pas la chose. Il renvoie certes à un et le passage à l’acte : l’injure ou le coup
référent, mais par son abstraction il désigne qui part. C’est ce langage intérieur, « oral
aussi une notion. Les praticiens de la PPE interne » selon le psychologue Jacques
observent ainsi que lorsqu’un élève veut Lévine (14), qui ouvre une voie vers la
exprimer une idée, il cherche ses mots, qui réflexivité, la découverte gratifiante du
deviennent fonctionnels pour sa pensée. Sa plaisir et de la dignité pour un homme de
pensée peut ainsi être améliorée en travaillant penser, qui peut remettre debout un élève
la langue, mais son langage peut être en échec.
également affiné en travaillant sur sa pensée.
D’autant que la communauté de recherche Une question d’approche :
se fait essentiellement sous forme orale : pédagogie et didactique
elle permet d’apprendre à penser en discutant.
Ceci permet à des enfants, qui ne savent Si on adhère à la PPE, reste alors une question
pas encore lire ou écrire, de commencer à pédagogique. Comment ? Quelles
réfléchir. L’utilisation de l’oral et de démarches, méthodes, outils, supports,
l’échange verbal permet aussi à ceux qui etc. ? Comment didactiser cette activité, la
ont des difficultés à l’écrit de pouvoir rendre enseignable par les maîtres,
s’exprimer et de tenir des propos pertinents appropriable par les élèves ? La question
qu’ils écriraient avec beaucoup de difficulté. de la didactique de la philosophie est tra-
C’est pour eux une chance d’avoir recours versée par des débats : certains inspecteurs
à un registre de langue qui n’entrave pas la de philosophie ou représentants associatifs
communication de leur pensée, mais qui au de l’enseignement philosophique - par
contraire stimule son élaboration par la exemple en France - pensent que « la
confrontation vivante à d’autres. philosophie est à elle-même sa propre (14) Voir le développement sur ce
didactique », puisqu’elle est, par son point dans la partie III de ce chapitre.

9
CHAPITRE I

mouvement propre, éveil de la pensée. On à sa forme institutionnalisée, notamment


apprend à philosopher en écoutant un dans le secondaire ou le supérieur, où le
cours ou en lisant un philosophe, qui nous genre expositif domine largement. Cette
introduisent à la pensée elle-même par le forme est-elle contingente, due à des
mouvement d’une pensée en acte. Épouser phénomènes extrinsèques à la discipline,
comme auditeur ou lecteur ce déploiement d’ordre historique, social, psychologique,
théorique du concept dans le cours ou le ou est-elle intrinsèque, liée à la discipline
texte, c’est alors se mettre philosophiquement elle-même ? La « communauté de recherche »,
en route, par le seul entraînement réflexif ou la « discussion à visée philosophique »(15)
du Maître, professeur ou grand philosophe. (DVP) sont-elles des méthodes d’appren-
Cette conception renvoie à un modèle de tissage du philosopher parmi d’autres, ou
l’apprentissage très transmissif, qui pré- manifestent-t-elles de façon paradigmatique
suppose le charisme d’un Maître, la relation le développement génétique, développe-
antique Maître-disciple, un élève séduit, mental de la pensée réflexive, au sens où la
motivé, attentif, etc. Mais qu’en est-il dans confrontation à l’altérité incarnée serait la
un enseignement démocratique de masse, condition de la confrontation à soi, à « soi-
quand la philosophie s’adresse à tous, où même comme un autre » (Ricoeur), au
l’enseignant est un professeur, un profes- « dialogue de l’âme avec elle-même »
sionnel de la pédagogie, et pas seulement un (Platon).
philosophe ? Où l’enseignement doit
s’attacher à intéresser des élèves pas forcé- Sur le fondement et la légitimité de la
ment acquis d’emblée à son intérêt théorique forme discussionnelle, certaines critiques
et pratique, et qui, lorsqu’ils sont notamment sont vives : l’oral, par opposition à l’écrit
issus des classes populaires, n’ont pas des textes ou de la dissertation, peut être
forcément les mêmes normes linguistiques considéré comme secondaire dans l’en-
et culturelles que l’école et ses enseignants. seignement philosophique. La discussion
D’où une orientation plus récente de la en classe est souvent jugée comme une
didactique de la philosophie, à la fois plus méthode pédagogique superficielle et le
cohérente avec une démocratisation de sérieux demeure le cours du professeur.
l’enseignement philosophique et avec les Lévine émet quelques réserves en psychologue
recherches scientifiques sur le processus développementaliste : une discussion trop
enseignement-apprentissage. Elle s’intéresse précoce dans le temps ne laisserait pas
davantage à l’élève comme apprenti-phi- suffisamment de temps à l’enfant pour
losophe, à ses démarches d’apprentissage, élaborer sa propre pensée interne, tout
à ses difficultés, qu’au professeur, à son préoccupé qu’il serait de réagir à l’opinion
savoir sur les doctrines et à la manière dont des autres. La pression conceptuelle ou
il les expose. Elle réfléchit à la façon dont argumentative d’une DVP pourrait court-
un enseignant, avec une double formation, circuiter le préalable de s’expérimenter
philosophique et pédagogique-didactique, comme sujet pensant. Par ailleurs, il ne
peut aider les élèves à franchir des obstacles, suffit pas qu’une discussion soit démocrati-
particulièrement celui des pseudo-certitudes que pour qu’elle apprenne à philosopher.
que leur confèrent leurs opinions. Il s’agit Pour que la discussion soit philosophiquement
donc davantage d’une didactique de formatrice, il faut réunir des conditions qui
l’apprentissage du philosopher que de légitiment sa convocation dans l’apprentissage
l’enseignement de la philosophie. du philosopher. Ces exigences incluraient
une communauté coopérative de recherche
Une question de mode impliquant une éthique discussionnelle au
d’apprentissage du philosopher : sein d’un « agir communicationnel »
la discussion, une voie privilégiée ? (Habermas), une authentique visée de
vérité à partager ainsi que la mise en œuvre
Nombre des pratiques de la PPE s’orientent de processus rationnels de pensée.
vers la discussion entre pairs. Lorsqu’on
s’interroge sur la prédominance de cette Les réponses à ces critiques considèrent que
forme, dans les faits, mais aussi en droit, on la discussion, qu’il ne faut pas absolutiser, est
(15) Voir le développement sur ce observe dans le monde que la forme discus- l’une de ses formes possibles, particulièrement
point dans la partie III de ce chapitre. sionnelle est la plus répandue, contrairement adaptée lorsqu’il s’agit d’enfants ou d’élèves

10
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

en difficulté. La discussion entendue ici souvent formulé par des questions, la


comme un processus interactionnel au sein façon existentielle dont les élèves vont
d’un groupe, d’échanges verbaux rap- investir ce questionnement, le traitement
prochés sur un sujet précis et placé sous la rationnel et pas seulement ressenti, affectif
responsabilité intellectuelle du Maître. ou intuitif qu’ils vont tenter pour poser et
Cette discussion peut avoir une visée résoudre ces problèmes, l’éthique communi-
philosophique par plusieurs dimensions, cationnelle des échanges qui consiste en une
souvent étroitement entremêlées. Parmi démarche coopérative pour déchiffrer une
elles, la nature même du sujet abordé, énigme humaine.

2) La question du rôle du Maître


Quel degré de guidage ? repères, et commencent - peut-être - à
penser par eux-mêmes.
La question du rôle du Maître est très discutée
entre praticiens, formateurs et chercheurs. S’agissant des enfants jeunes, qui ne peu-
Plusieurs tendances existent : l’hyperdirectivité vent comprendre un cours doctrinal ou de
du maïeuticien qui demande aux enfants grands textes de philosophes, la PPE opte
de (se) répondre (Oscar Brénifier(16)) ; la pour un paradigme plus problématisant et
directivité qui ne cherche pas en premier moins doctrinal en développant davantage
l’interaction mais la rigueur (Anne une logique d’apprentissage. Il s’agit plus
Lalanne(17)) ; le protocole où les enfants parlent d’une culture du questionnement et non de
sans interagir avec présence silencieuse du la réponse, permettant aux élèves de
Maître et où on ne vise pas la discussion s’interroger et de chercher dans le cadre
mais la construction identitaire de l’enfant d’une démarche réflexive. De ce fait l’en-
comme sujet pensant (Jacques Lévine(18)) ; le seignant ne doit pas clore prématurément
processus où les enfants interagissent de une discussion en cours en donnant des
plus en plus par effacement progressif de réponses, et encore moins « la » réponse,
l’intervenant, l’objectif étant le dialogue ce qui arrêterait la recherche individuelle et
entre pairs (Jean-François Chazerans(19)) ; collective du groupe classe. Dans le fond
enfin, la méthode qui a pour objectif commun des praticiens de la PPE, il y a
essentiel la démocratie et où le débat se cette idée de laisser ouverte les réponses
déroule dans le cadre de la pédagogie ins- aux questions posées, pour entretenir
titutionnelle avec des rôles précis dévolus l’exploration des solutions possibles. C’est
aux élèves (Matthew Lipman). au fond l’orientation socratique du
Banquet de Platon(20) : lorsque le bel
Intervenir ou pas sur le fond ? Alcibiade est prêt à donner son corps à
Socrate le Silène en échange de la sagesse
Selon le paradigme traditionnel de l’en- qu’il croit que celui-ci possède, Socrate se
seignement philosophique où l’on insiste dérobe, et le renvoie vers Agathon, car il (16) Voir partie III de ce chapitre.
sur une logique d’enseignement et de sait qu’il ne sait pas (« Je ne sais qu’une (17) Ibid.
transmission, les interventions du Maître chose, c’est que je ne sais rien »). (18) Ibid.
sont essentiellement sur le fond, sur des Comment donc transmettre un non- (19) http://pratiquesphilo.free.fr/
(20) Platon, Le Banquet. Paris,
contenus philosophiques. Il s’agit de cours savoir philosophique, sinon en continuant à Flammarion (Poche), 1999.
sur les courants et les différentes doctrines le faire circuler comme désir(21) ? Cela impli- (21) Dans la lignée de l’interpréta-
philosophiques, et/ou sur l’histoire de la que de la part du Maître deux attributs : tion de Jacques Lacan, psychana-
lyste français. Le « Maître ignorant »,
philosophie, de développement devant les d’une part, la modestie par rapport à la refusant de combler la béance de
élèves de sa propre pensée, pour donner un possession de la Vérité. Le Maître s’affirme l’ignorance, c’est celui qui alimente
exemple de pensée vivante, d’une explication lui-même en recherche devant les énig- le désir de philosophie. Il ne cher-
che donc pas, ni n’attend, en
de textes d’auteurs proposés, pour montrer mes de la condition humaine, et en cela didactique de l’apprentissage du
des modèles paradigmatiques de grandes curieux des réponses des élèves eux- philosopher, la « bonne réponse »
de l’élève, car s’il était dans cette
pensées, etc. Il s’agit également de mêmes. D’autre part, l’exigence sur le désir posture, l’élève serait dans le
transmettre les problèmes et d’expliquer de vérité, où le statut de « discutabilité » « désir de bonne réponse du Maître »,
et non dans son propre désir,
pourquoi tel ou tel philosophe a proposé des propos avancés et la visée de vérité condition pour penser par soi-
telle solution, pour que les élèves aient des collectivement recherchée donnent ainsi un même.

11
CHAPITRE I

statut à la fois coopératif et non dogmati- devrait avoir le souci de modaliser voire de
que au savoir poursuivi, progressivement moduler ses interventions, c'est-à-dire de
co-construit par le travail critique sur la ne pas directement les proposer comme sa
doxa (les opinions) au cours des échanges. propre pensée, afin qu’elles n’apparaissent
pas comme un moyen de pression sur le
Par ailleurs, certains auteurs(22) soutiennent fond de la pensée des élèves. Rousseau
que le Maître peut bien intervenir, mais appelait cela la « ruse pédagogique », pour
sous certaines conditions. Car même s’il y a le bien - ici philosophique - de l’élève.
asymétrie du savoir entre un Maître et un
élève, il y a parité du point de vue du La problématique se déplace ainsi entre la
rapport au désir de vérité. On ne compren- posture de l’intervention du Maître sur le
drait donc pas que le Maître se soustraie à fond, et celle d’une intervention modulée,
cette obligation d’interlocution de l’éthique qui s’autorise à exprimer un point de vue,
communicationnelle. Tandis que d’un autre mais sans se substituer pour autant à la
point de vue, il est considéré que le Maître pensée de l’élève.

3) La question de la formation des enseignants


Le paradoxe de l’innovation de la philosophie toute la question d’une didactique de
avec les enfants dans le monde, parce l’apprentissage du philosopher qui se pose
qu’elle est précisément une innovation, est pour les enseignants, comme d’ailleurs
la faible formation philosophique des pour les enfants.
enseignants du primaire. En effet, la formation
non institutionnalisée est laissée au Une formation académique est-elle donc
volontariat et à une offre souvent privée, incontournable ? Il y a débat sur ce point.
voire associative. Pour certains, l’important, c’est de maîtriser
la conduite d’une communauté de
Une formation académique recherche (Lipman), et même en amont de
à la philosophie ? laisser l’occasion à l’enfant d’élaborer une
posture méditative (Lévine). D’autres
La formation classique consiste le plus s’interrogent sur la nature même de la
souvent dans la connaissance des grandes formation académique puisqu’il ne s’agit
doctrines philosophiques qui parsèment pas, avec des enfants, de leur enseigner des
l’histoire de la philosophie occidentale. Par auteurs, mais de les éveiller à la pensée
rapport aux paradigmes doctrinaux ou réflexive. Le débat se poursuit entre ceux
historiques, il y a plus rarement un paradigme qui affirment qu’on ne peut apprendre à
problématisant, qui insiste sur les problèmes philosopher sans les philosophes, et
philosophiques, et apprend aux élèves à les reculent ainsi l’âge du philosopher, et ceux
formuler et à s’y confronter. C’est cette der- qui pensent qu’apprendre à philosopher
nière orientation qui est la plus proche des c’est d’abord laisser émerger un ques-
modèles inspirant la PPE mais elle est tionnement, l’amener à se formuler et
minoritaire. Face à des enseignants sans l’accompagner pour qu’il se travaille dans
formation philosophique, ou qui ont connu un « groupe cogitans ».
la philosophie dans le secondaire, la première
idée consisterait à leur donner une formation Une formation didactique
académique classique (doctrines, textes et au savoir-faire philosopher ?
œuvres philosophiques). Il s’agit là
essentiellement de transmettre un La profession d’enseigner consiste à savoir
contenu, des idées, un patrimoine. Mais faire apprendre, ce qui implique des
cette pédagogie a cependant des limites compétences pédagogiques et didactiques
car avoir des connaissances ne suffit pas à à acquérir. Cette question est récusée par
(22) Pierre Usclat,
« Le rôle du Maître dans la discussion
former des compétences. Il s’agit alors pour certains philosophes qui considèrent qu’il
à visée philosophique à l’école l’enseignant d’apprendre à philosopher, suffit de savoir pour enseigner (exposer son
primaire. L’éclairage de Habermas »,
Thèse de Doctorat. Université
et pas seulement la philosophie, pour savoir), et que par conséquent une formation
de Montpellier 3 (France). l’apprendre lui-même aux enfants. C’est académique est à la fois nécessaire et

12
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

suffisante, le reste n’étant que pédagogisme, animer une discussion ne va pas de soi, car
dénaturation de l’enseignement philoso- il faut gérer une dynamique du groupe à la
phique par les sciences de l’éducation. fois en facilitant sa production et en la
Pour d’autres, cette question est centrale régulant psycho-sociologiquement.
dès lors qu’ils considèrent que l’identité
professionnelle de l’enseignant de la PPE a La pratique sociale de la démocratie donne
une double nature : une nature philosophi- des principes régulateurs pour instituer un
que, puisqu’il s’agit de faire apprendre à espace public scolaire de discussion. Tels
philosopher, et une nature pédagogique, que l’existence d’un droit d’expression
puisqu’il s’agit de le faire apprendre. Le de chacun et surtout du minoritaire, les
débat est ici également en cours car cette possibilités de gestion du nombre d’inter-
question de compétences se situe à deux venants par des procédures qui organisent la
niveaux. D’une part, elle dépend de la circulation de la parole (fonction de président
conception du philosopher, de l’apprentissage de séance, règles où un seul parle à la fois
du philosopher, de l’enfance et de ses selon un ordre déterminé, avec respect de
potentialités cognitives, ainsi que du rôle son intervention et priorité à ceux qui se
du Maître, notamment son rapport à la sont le moins exprimés, etc.) ou encore les
parole des élèves. D’autre part, elle dépend possibilités de garder des traces du travail
des méthodes que l’on veut mettre en collectif par la fonction de secrétaire de
œuvre - oral et/ou écrit, dilemmes moraux, séance par exemple. Ces dispositifs per-
communauté de recherche, discussion à mettent l’apprentissage d’une discussion
visée à la fois démocratique et philosophique, de type démocratique, favorable à des
dialogue socratique, entretien philosophique échanges collectifs de type intellectuel. La
de groupe, etc.(23) compétence de l’enseignant réside ici dans
la capacité à institutionnaliser ces fonctions
Une formation pédagogique et ces règles, à mettre en place ces dispositifs
au débat ? dont la fonctionnalité s’explique aux élèves,
ou mieux peut-être, co-construite en classe.
La possibilité d’apprendre à philosopher en Mais la visée philosophique donne un tour
discutant est contestée par certains. Cette particulier à ces échanges : le groupe y
réserve fait notamment état de la difficulté devient un intellectuel collectif, une
d’une discussion à plusieurs, a fortiori avec communauté de recherche. Car il travaille
des enfants trop dispersés, ainsi que de la sur les questions des élèves, qui sont les
légèreté de l’oral par rapport à une pensée grandes énigmes posées à la condition
écrite. D’autres répondent que ce constat humaine. Il s’agit non de (con)vaincre ou de
lucide des difficultés effectivement ren- lutter contre mais de chercher avec, de
contrées est intéressant, car il énumère les travailler sur des rapports de sens et non
obstacles à franchir dans une perspective sur des rapports de force, où l’autre est un
d’apprentissage. C’est précisément parce partenaire indispensable pour y voir plus (23) Exemples :
que les élèves ne s’écoutent pas qu’il faut leur clair et non un adversaire. Le droit d’expression si on définit didactiquement
le philosopher par la mise
apprendre une éthique communicationnelle, de son opinion (doxologie) y a pour en œuvre de processus
et c’est précisément parce qu’ils se cantonnent contrepartie un devoir d’argumentation de pensée articulés entre eux
spontanément dans leurs échanges à des rationnelle, toute objection étant un pour penser le réel, l’enseignant
devra apprendre à faire probléma-
exemples, qu’il faut leur apprendre à cadeau intellectuel, non une agression tiser, conceptualiser et argumenter
rechercher des attributs communs à une contre ma personne. De ce fait la compétence les élèves. Si on adopte une
conception cognitiviste de l’ap-
notion illustrée par ces exemples. L’objectif de l’enseignant est de cultiver une éthique prentissage, il faudra alors travail-
recherché est bien l’apprentissage du communicationnelle, une exigence intel- ler en priorité sur leurs opinions
comme représentation du monde.
philosopher dans et par la discussion. lectuelle, une culture de la question et de Si on a une conception constructi-
la recherche collective, une rigueur du viste, on mettra l’accent sur la
façon dont les élèves vont se
Conduire une discussion à visée philosophique cheminement. Ce sont ces compétences construire, par un cheminement
ne va pas de soi, car il y a deux aspects que la formation doit développer. C’est personnel, une vision plus com-
imbriqués dans les faits et de nature distincte : pourquoi on rencontre souvent comme plexe du problème. Si on suit une
conception socioconstructiviste, on
la problématique générale de la gestion modalité de formation le fait de faire vivre organisera des situations où leurs
d’une discussion, d’ordre pédagogique, et aux enseignants les mêmes situations que opinions vont se confronter à
d’autres, tout particulièrement
celle qui donne une visée philosophique à celles qu’ils proposeront à leurs élèves - leurs pairs (par exemple, dans des
cette discussion, plus didactique. De même, principe de l’isomorphisme - afin qu’ils en discussions), etc.

13
CHAPITRE I

comprennent la finalité formative, qu’ils en pour verbaliser les affects ressentis,


éprouvent la logique interne, les difficultés conscientiser les processus de pensée mis
auxquelles elles se confrontent et les stratégies en œuvre et analyser le fonctionnement
pour les surmonter. D’où l’intérêt d’une des dispositifs.
phase métacognitive qui suit les discussions

4) La question de l’innovation : favoriser, expérimenter,


institutionnaliser ?
L’une des questions vives qui animent la soi-même, alors que cela relève de la liberté
PPE porte sur l’opportunité d’un passage de d’un sujet ! Ils craignent qu’une réforme
l’innovation à l’expérimentation officielle, venue d’en haut ne rencontre trop de résistan-
voire à l’institutionnalisation de ces nouvelles ces et qu’une normalisation des pratiques
pratiques. En d’autre termes, un passage ne se fasse jour là où existe actuellement
de l’instituant d’une innovation à l’institué une heureuse diversité, portée par l’en-
d’une réforme du système éducatif. thousiasme de certains enseignants et
Institutionnaliser présente un grand intérêt, reposant sur l’intérêt des enfants pour une
et c’est la voie dans laquelle se sont engagés activité relativement déscolarisée.
ou vont s’engager certains pays. C’est
l’avantage lié au caractère obligatoire de Toute innovation bouscule les systèmes et
l’école primaire. Tous les enfants pourraient appelle à la réflexion. C’est le cas de la PPE,
ainsi à l’école trouver un lieu où poser leurs qui rompt à la fois avec certaines traditions
questions essentielles, accéder à un contact magistrales de l’histoire de l’enseignement
précoce avec l’esprit philosophique, philosophique et avec les habitudes et la
acquérir un esprit de recherche habité par culture de l’enseignement primaire.
le sens et le désir de vérité, acquérir des Apprendre à philosopher aux enfants est
outils critiques nécessaires en tant qu’individus une pratique, sinon une idée, neuve dans
pour comprendre et affronter la vie et en l’histoire de l’humanité. Apparue récemment,
tant que citoyens pour alimenter le débat depuis trente-cinq ans, cette idée de la fin
public, conforter la démocratie, et résister du XXe siècle a pour origine un certain
aux propagandes trompeuses. Plutôt que nombre de courants fondamentaux et
de laisser l’innovation à l’initiative et au bon convergents : l’émergence du renouvellement
vouloir des acteurs locaux, ce qui prive un de l’idée démocratique dans le monde au
grand nombre d’élèves d’un apprentissage XVIIIe siècle, avec le droit d’expression et la
très formatif, la généralisation de ces notion d’espace public de discussion ; le
pratiques contribuerait à asseoir une culture tournant de la conception de l’enfance avec
commune d’esprit critique et créatif. Rousseau qui débouchera au XXe siècle sur la
L’apparition d’une nouvelle matière à Convention relative aux droits de l’enfant ;
l’école primaire obligerait aussi l’institution l’apparition progressive et le développe-
à introduire dans le système éducatif, en ment tout au long du XXe siècle du courant
amont dans la formation initiale, en aval pédagogique de l’Éducation nouvelle qui
dans la formation continue, une formation promeut dans l’enseignement primaire des
des enseignants à ces pratiques conséquente méthodes actives, en rupture avec les
et cohérente avec les objectifs poursuivis méthodes traditionnelles ; ou encore la recher-
par les programmes. À cet égard, certains che scientifique sur l’éducation avec une
partisans engagés dans ces pratiques meilleure connaissance du processus ensei-
préfèrent cependant un encouragement gnement-apprentissage, qui comporte
officiel de cette innovation plutôt qu’une notamment les théories cognitivistes,
généralisation dans le système. Ils relèvent constructivistes et socioconstructivistes de
le caractère d’ « injonction paradoxale » l’apprentissage des élèves.
d’une institution qui obligerait à penser par

14
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

II. Promouvoir les pratiques à visée philosophique aux


niveaux préscolaire et primaire : orientations et pistes
d’action
L’UNESCO a toujours œuvré pour fortifier l’enseignement de la philosophie dans le monde et
encourager sa création là où il n’existe pas. C’est à la réunion d’experts de mars 1998, tenue
à l’UNESCO, que furent explicitement formulées des recommandations spécifiques sur
la « philosophie pour les enfants »(24).

1) Quels enjeux pour quelles valeurs ?


La PPE implique des enjeux à la fois éducatifs même à l’école garantit une liberté de la
et politiques. L’enjeu est ici entendu pensée, une acuité du jugement très for-
comme ce que l’on gagne en mettant ou mateurs pour l’élève comme futur citoyen.
non en œuvre une telle pratique, par L’apprentissage du débat et l’apprentissage
rapport à certaines valeurs ou principes qui du philosopher par le débat intellectuel
la fondent. Six enjeux importants ont été sont deux conditions pour une éducation à
identifiés. une « citoyenneté réflexive », c'est-à-dire
d’un esprit qui se confronte aux autres en
Penser par soi-même étant éclairé par la raison dans une visée de
vérité, et qui a des exigences à la fois
Le premier des enjeux réside dans le éthiques et intellectuelles dans un débat
développement chez l’enfant et l’adolescent démocratique. Le défi est précisément la
de la réflexion, d’un esprit critique et de la rencontre de l’enfance, de la philosophie et
capacité à penser par soi-même. Cette qualité de la démocratie.
peut certes s’acquérir par l’exercice
rationnel de la démarche scientifique et la Aider au développement
rigueur de l’administration de la preuve. de l’enfant
Mais s’agissant de questions existentielles, (24) Extraits : « À l’issue des tra-
éthiques, politiques, esthétiques, ontologiques L’apprentissage de la réflexivité est vaux, les participants ont adopté
les recommandations suivantes :
ou métaphysiques, que la science ne saurait important pour la construction de la person- Nous reconnaissons et attestons
en elle-même trancher, penser par soi- nalité de l’enfant et de l’adolescent. Il fait à l’importance de la philosophie
pour la démocratie. La manière
même suppose une démarche réflexive qui cette occasion l’expérience qu’il est un être dont la philosophie devrait être
problématise, conceptualise et argumente pensant, ce qui l’aide à entrer dans l’humanité intégrée dans l’enseignement
dépend des différentes cultures,
rationnellement : c’est cela l’apprentissage et à y grandir. Il fait aussi l’expérience des différents systèmes éducatifs et
du philosopher. d’oser parler, de risquer ses idées, d’être des choix pédagogiques personnels.
écouté. Une attitude qui renforce l’estime Nous recommandons : 1) de
rechercher et de rassembler l’infor-
Éduquer de soi. De même, l’enfant peut vivre dans mation sur les groupes et les pro-
à une citoyenneté réflexive les discussions avec ses pairs l’expérience si jets d’initiation des enfants à des
activités philosophiques existant
rare du désaccord dans la coexistence dans divers pays ; 2) de rassembler
La communauté de recherche ou la discussion pacifique, de conflits socio-cognitifs sur ces éléments afin de les faire
connaître et de favoriser l’analyse
à visée philosophique sont des formes du des idées ne dégénérant pas en conflits philosophique et pédagogique de
débat. Et comme il n’y a pas de démocratie affectifs entre personnes, de l’écoute et du ces expériences ; 3) de développer
des activités philosophiques avec
sans débat, l’apprentissage du débat à respect de la différence. les enfants dès l’école primaire et
l’école assure une éducation à la citoyenneté de solliciter des colloques permet-
démocratique. Par ailleurs, le développement Faciliter la maîtrise de la langue, tant des confrontations d’expérien-
ces et une réflexion philosophique
d’une pensée critique est fondamental de l’oral et du genre qu’est le débat à leur propos ; 4) d’encourager la
dans une démocratie qui repose sur le droit présence, le développement et
l’extension de la philosophie dans
à l’expression de ses idées personnelles, La prise de parole pour penser, notamment les programmes de l’enseignement
même minoritaires, et la confrontation des sous forme de discussions, développe des secondaire ; 5) de promouvoir la
formation philosophique des ensei-
opinions dans un espace public de discussion. capacités langagières à l’oral, par les inter- gnants des écoles primaires et
L’intérêt d’apprendre à penser par soi- actions sociales et intellectuelles verbales. secondaires ». Op. cit.

15
CHAPITRE I

Le langage, en co-développement avec la PPE était bien de la philosophie - toute


pensée, apparaît dans une discussion à réflexion n’étant pas de facto philosophique -
visée philosophique comme un outil pour la ce qui renvoyait à la définition réelle de la
pensée. En travaillant sur l’élaboration de philosophie et du philosopher(25).
sa pensée, on travaille nécessairement sur
le besoin de précision dans la langue. Construire une didactique
de la philosophie adaptée
Conceptualiser le philosopher
La didactique de la philosophie et de
Du point de vue philosophique, la pratique l’apprentissage du philosopher se trouve
de la réflexivité avec des enfants appelle à interpellée, parce que l’on ne peut
une redéfinition du philosopher, à une concevoir l’enseignement de la philosophie
conceptualisation de ses commencements, à des enfants au sens de cours magistraux,
de sa nature, de ses conditions. En France en leur demandant de travailler des grands
par exemple, le fait d’avoir maintenu dans textes ou de rédiger des dissertations. On
la désignation de cette nouvelle activité la peut tout au plus tenter de leur apprendre
référence à la philosophie, a alimenté un à philosopher, d’éveiller leur réflexion sur leur
débat entre philosophes pour savoir si la rapport au monde, à autrui, à eux-mêmes.

2) Quelle institutionnalisation ?
Promouvoir et de façon plus générale de la science
les aspects culturels et interculturels depuis vingt-cinq ans, force est de recon-
naître que les didactiques des disciplines
Des pratiques de la PPE ont émergé dans le ont également sensiblement évolué.
monde de façon significative à un moment
historique déterminé - dans les années Il ne s’agit nullement d’imposer un modèle
1970 - dans un pays précis - les États-Unis culturel à d’autres peuples, à d’autres
d’Amérique - et à l’initiative d’un innova- États ou à d’autres cultures, mais de partir
teur : Matthew Lipman. Ces pratiques se des orientations signées par les États dans
sont ensuite répandues à travers le monde. des Conventions internationales, afin de
Cette origine historique et géographique, promouvoir des pratiques éducatives allant
dans le cadre d’un champ disciplinaire pré- dans le sens d’une culture d’esprit criti-
cis qu’est la philosophie, donne à cette que, d’une culture de dialogue et d’une
émergence une coloration particulière du culture de paix. Le sens des recommanda-
point de vue culturel, à savoir une innova- tions ici présentées a ainsi vocation à
tion dans un contexte occidental. L’histoire s’adapter aux différents contextes culturels
reste à faire des pratiques philosophiques et aux diverses orientations de politique
avec la jeunesse dans le passé, aussi bien en éducative. La théorie de l’hybridation
Occident - Socrate s’entretenait avec des semble à ce propos porteuse, car elle
adolescents comme Lysias, et il y eut des renouvelle, entre universalisme abstrait et
disputes rhétoriques et théologiques relativisme culturel, la problématique d’une
organisées dans les écoles du Moyen Age. universalité postulée des droits avec leur
On pourrait également mentionner la prati- adaptation pertinente à la pluralité des
que des controverses dans les monastères cultures. Ainsi, et compte tenu de l’inégale
bouddhistes ou l’utilisation de la palabre en présence dans le monde de pratiques philoso-
Afrique. Se pose ainsi la question de l’ex- phiques à l’école primaire, il serait opportun
tension, de la reproduction et de l’adapta- de mettre en œuvre une stratégie flexible et
tion d’une méthode, quelle qu’elle soit, très diversifiée. Dans les pays où ces pratiques
compte tenu de ses présupposés scientifi- n’existent pas, toute innovation qui irait
ques, mais aussi psychologiques, pédagogi- dans ce sens pourrait être encouragée et
ques, didactiques, philosophiques, politi- développée par exemple dans le cadre
ques, etc. En outre, et à l’instar du progrès d’une association ; des expérimentations
de la psychologie cognitive, de la psycho- dans le cadre du système éducatif pourraient
(25) Voir Glossaire (Annexe 3). logie de l’enfant, de la psychologie sociale également êtres menées avec des moyens

16
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

spécifiques ; certaines pratiques jugées nouvelle pratique dans le système éducatif.


formatrices pour les élèves et concourant Elle bénéficie de moyens pédagogiques et
aux missions mêmes du système éducatif financiers spéciaux, et se déroule selon un
pourraient aussi être institutionnalisées. protocole précis, avec un accompagnement
des praticiens, notamment par la formation
Favoriser et par la recherche. L’expérimentation
l’innovation dans et hors l’institution implique le plus souvent une évaluation de
la nouvelle pratique, de façon à en tirer des
Les pratiques à visée philosophique sont conclusions pour une éventuelle généralisa-
rarement institutionnalisées dans les systèmes tion(26). Aussi, et compte tenu de l’intérêt
éducatifs, et pourtant elles se développent des nouvelles pratiques de philosophie
dans de nombreux pays, souvent en marge pour enfants à l’école primaire, la mise en
du système éducatif existant, encouragées place d’expérimentations officielles de ces
par des universitaires, des associations, des pratiques au sein des écoles primaires serait
réseaux. Elles revêtent le caractère d’une opportune, et ce en cohérence avec les
innovation - pratique non institutionnalisée objectifs poursuivis par les grandes
et nouvelle - souvent en rupture avec la orientations des politiques éducatives des
tradition d’un pays. Si l’on se place dans États.
une perspective centralisée qui développe
le conformisme, l’innovation peut apparaître Institutionnaliser
comme un dérangement. Mais ce faisant, certaines pratiques
le système éducatif n’a plus alors d’op-
portunité pour évoluer de l’intérieur et Promouvoir, repérer, encourager et valoriser
intégrer des idées novatrices pour son l’innovation de pratiques de la PPE à l’école
évolution. Au contraire, l’innovation peut primaire peut être une première étape.
être un ferment pour le renouvellement Organiser officiellement des expérimentations
d’un système éducatif, car, sans être une dans le système éducatif en est une autre,
réforme institutionnelle généralisée sur un qui exprime un engagement politique plus
territoire, elle introduit une pratique fort. Institutionnaliser certaines pratiques
nouvelle, issue tantôt de l’extérieur du de la PPE est plus ambitieux dès lors qu’il
système, tantôt de l’intérieur même de est admis que tout enfant doit avoir la possi-
l’école. Elle permet alors une ouverture, bilité, à l’école, de développer sa pensée
une respiration dans un système qui peut réflexive et d’y être accompagné pour
avoir des blocages, des dysfonctionnements. apprendre à penser par lui-même.
L’une des pistes d’action consisterait ainsi à Plusieurs pistes d’action sont alors possi-
promouvoir les nouvelles pratiques phi- bles : introduire l’apprentissage d’une pen-
losophiques à l’école primaire là où elles sée à visée philosophique dans certaines
n’existent pas et à les encourager là où elles écoles du primaire, certaines régions ou
existent, en les faisant connaître et en certains cursus, à titre optionnel ; faire
diffusant leurs travaux le plus largement intervenir dans des classes des intervenants
possible. Pour les pays où il n’existe formés à la PPE ; ou encore généraliser cet
actuellement aucune pratique de ce type, apprentissage du philosopher pour tous les
il serait possible d’envisager simplement la élèves dans une région ou à l’échelle du
réflexion des enfants initiée à partir de pays. Ceci peut se faire de façon transversale
contes ou de légendes du pays, en les dans les disciplines, ou de façon interdiscipli-
laissant s’exprimer sur leurs interprétations, naire. Telle qu’une réflexion philosophique
puis en les faisant discuter sur ces différentes de type esthétique dans les cours de dessin,
lectures, sans refermer trop tôt l’échange arts plastiques, musique, théâtre, une
par la « bonne » interprétation. réflexion de type éthique dans les cours de
morale, voire de religion, une réflexion phi-
Organiser losophique de type politique dans les cours
des expérimentations officielles d’éducation civique, une réflexion philoso-
phique de type épistémologique dans les
L’expérimentation, à la différence de l’in- cours de sciences ou de langue, etc. Cette
novation, est une décision politique pour généralisation peut se faire aussi sous l’as- (26) Voir Norvège, partie III de ce
tenter d’introduire, de manière limitée, une pect d’un moment spécifique hebdomadaire, chapitre.

17
CHAPITRE I

de durée variable selon l’âge des enfants, idées. Cette progression dans un parcours
sous la forme d’un « atelier-philo » par exem- scolaire suppose des démarches précisant
ple. Des initiatives intermédiaires peuvent les objectifs poursuivis, les méthodes, les
également être mises en place telles que dispositifs, les outils et les supports spécifiques
des « clubs-philo » dans les écoles pour utilisés. Il faut notamment tenir compte de
les élèves intéressés et volontaires, l’organisa- l’âge des enfants et des adolescents, de
tion de « débats-philo » dans le cadre des leurs possibilités cognitives, des types
Clubs UNESCO(27), ou encore des échanges d’expérience qu’ils vivent, des exemples et
sur ce type d’activités entre le réseau des des contre-exemples qui peuvent prendre
écoles associées de l’UNESCO(28). sens pour eux, de leur sensibilité et de
leur imagination, si importantes pour leur
Organiser développement et pour l’ancrage d’une pen-
un curriculum dans la scolarité sée réflexive dans leur personnalité globale. Il
faut ici mobiliser nombre de connaissances
En vue d’une institutionnalisation, la scientifiques, notamment de psychologie
réflexion autour de la perspective éventuelle cognitive, développementale et sociale, de
d’élaborer un véritable curriculum tout au théories et de pratiques pédagogiques et
long de la scolarité est nécessaire. Une telle de didactique de la philosophie.
démarche consisterait en la mise en place,
par un exercice régulier, de processus de À tout âge, la même question pourrait être
pensée, d’exigences de rigueur intellectuelle reprise et abordée différemment, parce que
ainsi que d’habiletés à raisonner logiquement. l’approfondissement de la réflexion se
Un tel apprentissage doit être progressif et développe avec une expérience enrichie, un
cohérent. Sont ainsi regrettables les langage plus précis, des lectures plus difficiles,
situations où les élèves, après avoir pratiqué etc. C’est cette progressivité, sous forme
la communauté de recherche à l’école d’approfondissement, d’accès plus soutenu
primaire, cessent ce type d’activité à l’écriture et à la lecture, notamment de
réflexive, ou ne reprennent contact avec la littérature consistante et d’auteurs spécifi-
philosophie qu’à la fin du niveau secondaire quement philosophiques, qu’il faut organiser
(27) Les « Associations, Centres et ou à l’Université. Il manque là les maillons en curriculum réflexif, en fonction des
Clubs UNESCO » sont des groupe- nécessaires pour consolider des postures traditions et du renouvellement des systèmes
ments de personnes de tous âges,
de tous horizons socioprofession-
d’interrogation sur le monde, de conceptuali- éducatifs.
nels cherchant ensemble à diffuser sation de notions et d’argumentation des
les idéaux de l’UNESCO et à contri-
buer à la réalisation de ses objec-
tifs. Leur référence, de nature éthi-
que, à l’Acte constitutif de
l’UNESCO les engage vis-à-vis de la
3) Quelles pratiques philosophiques promouvoir
Déclaration universelle des droits
de l’Homme. C’est pourquoi les
dans les classes ?
clubs UNESCO se donnent une
mission éducative en faveur de la Chemins pédagogiques trop stricte de ces pratiques risquerait
paix et de la justice. www.unesco.org
et didactiques diversifiés d’entraîner leur stérilisation, puisque ce
(28) Créé en 1953 pour concrétiser
la volonté des fondateurs de qui est en jeu, c’est la formation à la liberté
l’UNESCO de promouvoir les D’une façon générale, toute pratique qui intellectuelle des esprits. Ce qui implique,
idéaux de l’Organisation par la
voie de l’éducation, le réseau des développe le « penser par soi-même », d’une part, une liberté intellectuelle et
écoles associées de l’UNESCO a l’élaboration d’une pensée « élargie », pédagogique des enseignants, et, d’autre
l’originalité d’être une coordination
de réseaux nationaux d’établisse-
c’est-à-dire l’autonomie du jugement, le part, la liberté d’esprit des élèves, auxquels
ments ancrés dans le système édu- libre examen des idées, est à défendre. nul ne peut se substituer pour penser à leur
catif de chaque État membre. Il est Toute pratique qui est en recherche de sens place. Il ne s’agit certainement pas d’en-
un instrument de liaison entre
enseignants et entre écoles du et de vérité éclairée par la raison, qui cultive doctriner les élèves, mais bien, en tant
monde pour apprendre à vivre le questionnement et le sens du problème, qu’éducateurs, de les accompagner pour
ensemble. Son objectif est de
contribuer à développer une meil- qui rend conscient de l’origine de ses qu’ils trouvent progressivement par eux-
leure compréhension entre les opinions afin d’en examiner le bien fondé, mêmes les réponses aux questions qu’ils se
enfants et les jeunes du monde et
d’édifier une citoyenneté ouverte est à encourager. Ces pratiques à visée posent sur l’existence.
sur le monde, en vue de construire philosophique peuvent passer par des
les fondements d’une paix solide
et durable.
chemins pédagogiques et didactiques
http://portal.unesco.org/education/ diversifiés. En effet, toute normalisation

18
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Quelques pistes pratiques développer la faculté de juger, le discernement


éthique, le jugement moral fondé sur une
Parmi ces pistes, on peut mentionner les réflexion rationnelle.
échanges d’idées, les dilemmes moraux, les
exercices de problématisation, de Pour développer l’apprentissage du philo-
conceptualisation et d’argumentation. sopher, on peut aussi proposer des exercices
Partir des questions des enfants eux-mêmes spécifiques : 1) exercices de problémati-
est important. Habités par la curiosité et le sation, amenant à interroger ses opinions,
« désir de savoir »(29), ils se posent des à dégager leurs présupposés et à examiner
questions, souvent pour la première fois, leurs conséquences. Par exemple : se
qui font sens pour eux, qui les motivent et demander si l’homme est bon implique qu’il
qui les mettent en position de recherche. existe une nature humaine, 2) exercices de
Ces interrogations peuvent être posées en conceptualisation. Par exemple : quelles
classe à un moment convenu ou surgir à distinctions conceptuelles opérer entre un
l’improviste. Elles peuvent aussi provenir, camarade, un ami et un amoureux ?,
anonymement ou non, d’une boîte à 3) exercices d’argumentation : dire pour-
questions. On retiendra alors celles qui quoi on affirme ce qu’on vient de dire - valider
n’amènent pas une réponse factuelle, rationnellement son discours - et pourquoi
technique ou scientifique, mais qui ont on n’est pas d’accord avec telle idée - faire
une dimension philosophique, celles qui une objection rationnelle. Que ce soit pour
demandent réflexion parce qu’elles sont conceptualiser ou argumenter, les enfants
difficiles, celles qui peuvent avoir plusieurs commencent toujours par des exemples ou
réponses, même contradictoires, voire pas l’évocation de leur vie quotidienne, car c’est
de réponse du tout (aporie), etc. Le vote leur façon à eux de faire un lien entre une
pourrait être le moyen d’en choisir une à notion ou une question abstraite et leur
examiner et à discuter. Mais ces questions propre vécu. C’est un point d’ancrage
peuvent aussi être dégagées à partir d’un nécessaire pour amorcer la réflexion mais
texte fort, soit un texte ad hoc, rédigé pour qu’il faut les aider à dépasser pour monter
une activité réflexive mais aussi des en abstraction et en généralité.
« Philofables »(30) issues du corpus des
contes, légendes et mythes, porteur de Si l’on veut articuler la visée philosophique
sagesses du monde, ou encore des ouvrages avec une visée démocratique et une éducation
de littérature de jeunesse à dimension à la citoyenneté, la discussion gagnera à
anthropologique(31). Une pratique très être organisée dans un dispositif pédagogique
répandue est l’organisation au sein de la démocratique, suivant des règles démocrati-
classe d’échanges d’idées entre les élèves, ques de circulation de la parole (ordre
animés par l’enseignant, sur une question d’inscription, priorité à l’élève qui n’a pas
de fond qu’ils ont eux-mêmes posée. encore parlé ou peu parlé, ou aux plus
L’intérêt pour les élèves est, dans cette petits dans des classes multi-âges), et la
configuration pédagogique, de confronter répartition de rôles responsabilisants entre
entre eux leurs opinions sur une question et les élèves (président de séance, secrétaire
d’avoir des conflits sociocognitifs pour les de séance, etc.). Si l’on veut davantage
faire évoluer. articuler la posture philosophique devant
une question avec la construction de la
Il y a aussi, comme point de départ de la personnalité de l’enfant et sa prise de
réflexion, la possibilité d’utiliser des dilemmes parole orale en public, le procédé serait
moraux(32) : un cas qui fait éthiquement davantage celui du tour de table où chaque
problème est proposé. Par exemple : « une enfant peut s’autoriser à élaborer et à
mère n’a pas d’argent pour vivre et son exprimer sa vision du monde en réagissant (29) Sens étymologique
jeune enfant a faim, doit-elle être personnellement à une question de fond. de « philo-sophie ».
(30) Tels ceux de Michel Piquemal
condamnée si elle a volé du pain ? ». L’idée en France.
est de décider, en se mettant à la place du (31) Tel Le petit prince
personnage, la solution à adopter en clarifiant d’Antoine de Saint Exupéry.
Paris, Gallimard, 1945.
et en hiérarchisant les valeurs qui entrent
(32) Voir les travaux du psychologue
en jeu dans la situation, par une délibéra- américain Lawrence Kohlberg.
tion interne d’ordre moral. Il s’agit là de http://lecerveau.mcgill.ca/

19
CHAPITRE I

4) Comment accompagner les pratiques à visée philosophique


par la formation ?
Par une formation initiale de la communauté de recherche, ou par la
et continue des enseignants DVP, il faudra alors travailler en classe la
compétence à discuter philosophiquement.
Qu’il s’agisse de favoriser une innovation, D’autres définitions des compétences
d’organiser une expérimentation, ou attendues des élèves ou de leur formation
d’institutionnaliser une nouvelle pratique sont possibles, l’essentiel étant de tenter de
sous forme de réforme, il y a une nécessité les définir, mais sans les figer.
d’accompagner ces nouvelles pratiques de
façon à ce qu’elles parviennent à mieux Quelles compétences développer chez les
former les enfants confiés à l’école. Des enseignants ? La compétence la plus
activités éducatives non accompagnées, ou générale est probablement de savoir faire
non adéquatement accompagnées, apprendre aux élèves à philosopher, à penser
échouent en effet souvent faute de profes- par eux-mêmes. Cela implique de favoriser
sionnalité des enseignants, au sens où ces l’émergence de leur questionnement et de
derniers sont aptes à mener des activités les aider dans leur cheminement de recherche.
pédagogiques et didactiques réellement Pour ce faire, s’agissant de questions
formatives pour les élèves. Cet accompa- philosophiques, le Maître doit exercer dans
gnement peut se faire sous des formes sa classe une vigilance anti-dogmatique et
diversifiées et complémentaires entre elles. anti-relativiste. En effet, laisser se développer
Pour former des enseignants, il est notam- le questionnement des élèves, c’est pour
ment souhaitable de définir à quelles l’enseignant prévoir des lieux, des moments
compétences ils doivent former les élèves. et des dispositifs dans la classe pour que
celui-ci puisse s’exprimer et se travailler.
Quelles compétences attendues des élèves ? Ceci veut dire ne pas le refermer par les
Tout va dépendre du sens donné aux mots réponses du Maître et l’accompagner par
« philosopher », et « apprendre à philoso- une attitude non dogmatique, car il existe
pher », quand il s’agit d’enfants et d’élèves(33). toujours plusieurs réponses possibles à une
Les différentes définitions qui existent question philosophique, et toute réponse
entretiennent un certain rapport avec la peut elle-même être réinterrogée. Par ailleurs,
tradition philosophique : le questionne- le Maître doit veiller au piège du relativisme
ment chez Socrate, l’étonnement chez - à chacun sa vérité - dès lors qu’il y a
Aristote, le doute chez Descartes, etc. Une toujours place, face à une question, pour
certaine conception de la philosophie l’ignorance, le préjugé, la certitude non
comme éveil et développement d’une pensée fondée, l’erreur, voire le mensonge ou la
réflexive de type rationnel est ainsi privilégiée. mauvaise foi. La possibilité d’une vérité
Qu’est-ce qui peut baliser le cheminement partageable par la communauté des
philosophique d’un enfant et manifester esprits, parce que rationnellement établie,
l’éveil réflexif de sa pensée ? Quels sont les doit rester l’idée régulatrice de toute
(33) « Acquérir une pensée critique, indicateurs de la philosophicité de sa recherche. C’est cette exigence que le
créative, autocorrectrice et res-
ponsable » (Lipman) - « Passer démarche ? Peut-on les traduire en compé- Maître doit maintenir dans le groupe-
progressivement d’une attitude tences ? Ceci est un problème complexe. La classe. Pour cet accompagnement des
monologique égocentrée à une
attitude dialogique critique,
pédagogie par objectifs trouve ses limites élèves à penser par eux-mêmes, quelques
fondée dans l’intersubjectivité » en philosophie, parce que la pensée n’est pistes concrètes peuvent être mentionnées.
(Daniel) - « Adopter, devant une
pas un comportement observable et Il s’agit notamment d’autoriser les élèves à
question à portée anthropologique,
une posture qui ose l’élaboration mesurable. La prudence est donc de mise s’exprimer sans peur du jugement, d’en-
et l’expression d’une pensée » dans la définition des capacités et des courager et de valoriser l’expression orale.
(Lévine) - « Capacité à articuler,
dans une visée de vérité, sur des compétences spécifiquement philosophiques, Le Maître doit également savoir laisser un
questions relatives à la condition car celles-ci dépendent de définitions espace de parole aux élèves par son propre
humaine, des processus de pro-
blématisation d’affirmations ou philosophiques et didactiques du philosopher silence, il doit savoir entendre une question
des questions, de conceptualisation qui ne sont pas forcément l’objet d’un dans sa dimension philosophique pour la
de notions, d’argumentation
rationnelle de thèses et d’objec-
consensus. Par exemple, si on pense qu’on travailler rationnellement et non l’entendre
tions » (Tozzi). peut apprendre à philosopher par la pratique affectivement, comme il doit éviter de donner

20
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

son propre point de vue dans la discussion, registres, tels que : la distinction entre le
ce qui risquerait alors de rompre la recherche possible et le souhaitable, le légal et le
par sa réponse magistrale, et d’influencer le légitime, la contrainte et l’obligation, le
contenu de la pensée des élèves. concret et l’abstrait, le particulier et
l’universel, le relatif et l’absolu, la cause et
Quels dispositifs de formation : objectifs, la fin, le principe et la conséquence, le réel
contenus, méthodes ? Philosopher demande et le virtuel, etc. Par ailleurs, le principe de
un apprentissage progressif et apprendre à l’isomorphisme des situations proposées en
des élèves à philosopher ne s’improvise pas, classe aux élèves et vécues en formation
parce que devenir professeur d’une discipline par les enseignants semble essentiel. Il est
implique une formation à la fois pédagogique, important que les enseignants vivent eux-
académique et didactique. La formation mêmes en formation ces situations, pour
dispensée peut être initiale, avant d’enseigner, les éprouver de l’intérieur, se confronter
ou continue, lorsque l’enseignant est déjà aux difficultés qu’elles suscitent dans leur
en exercice. La formation à la PPE est très dynamique d’apprentissage et expérimenter
peu répandue en formation initiale, sauf sur eux-mêmes les acquisitions qu’elles
dans de rares cas où elle est institutionnalisée permettent.
et où un programme officiel entraîne une
formation professionnelle. La formation Quant aux supports possibles des pratiques à
proposée doit donc dépendre du degré visée philosophique, il est bon de connaître
d’institutionnalisation de la philosophie à leur existence et de savoir les utiliser, par
l’école primaire dans un pays. exemple de les expérimenter à l’occasion
d’un stage, et de confronter entre stagiaires
Quant aux contenus de cette formation : les utilisations possibles et celles qui
1) Une formation philosophique classique apparaissent comme les plus formatives.
de type académique, dispensant des savoirs De façon plus générale, toute confrontation,
sur la philosophie, est toujours utile pour toute analyse des pratiques de terrain, et
approfondir la capacité de l’enseignant à pas seulement des situations vécues en
philosopher en s’appuyant sur de grands formation, est souhaitable pour prendre
philosophes. Il s’agit d’un investissement conscience des difficultés rencontrées en
conséquent pour l’enseignant. 2) Une solution classe, mais aussi pour comprendre pour-
intermédiaire consiste à déterminer les quoi ce qui marche fonctionne bien. À cet
questions qui intéressent le plus les enfants, égard, la formation en alternance est
en premier lieu leurs questions existentielles préconisée, puisqu’elle mêle, de façon
(grandir, la liberté, l’amour, la mort, etc.), et interactive et non juxtapositive, la présence
à éclairer les enseignants sur quelques en formation et l’expérience de terrain pour
grandes contributions de philosophes pour analyser le passé et préparer de nouvelles
penser ces notions et répondre aux problèmes séances à réaliser.
qu’elles posent. Par exemple les attributs de
l’amitié selon Aristote dans l’Éthique de Par une politique de formation de
Nicomaque(34), l’origine et la nature de formateurs
l’amour selon Platon dans Le Banquet, etc.
3) Une autre façon d’aborder la question Cette formation des enseignants sera d’autant
est de donner aux enseignants un ensemble plus adaptée qu’elle pourra s’appuyer elle-
de repères qui vont les aider à identifier des même sur une formation des formateurs
problèmes qui émergent dans la parole des d’enseignants. Si des enseignants ou des
enfants et qu’ils ne faut pas laisser passer, associations ont déjà introduit dans un pays
dès lors qu’ils offrent une opportunité à des pratiques philosophiques innovantes,
saisir pour réfléchir. Ainsi, lorsqu’un enfant on pourra opportunément s’inspirer en
dit que ce n’est pas parce que les hommes formation de formateurs de leur expérience,
ne sont pas semblables qu’ils ne sont pas leur demander de témoigner sur leur
égaux, il fait une distinction conceptuelle pratique, les difficultés rencontrées, les
fondamentale entre le fait et le droit. Il y a points d’appui trouvés. Mais un praticien
également un certain nombre de distinctions n’est pas de lui-même formateur. Ce
qui sont de véritables catégories pour bien deuxième niveau de formation n’est pas (34) Aristote, Éthique de Nicomaque.
poser les questions et distinguer des évident quand il n’y a pas, dans le pays Paris, Flammarion (Poche), 2004.

21
CHAPITRE I

concerné, de ressources en formateurs. Quel type d’analyse ? Il existe deux modè-


Envoyer des formateurs dans d’autres pays les d’analyse dans les sciences humaines :
où ces ressources existent, ou les faire venir d’une part, le modèle compréhensif, ou cli-
dans le pays demandeur de ces nouvelles nique, qui vise à comprendre un enseignant
pratiques peut s’avérer une phase nécessaire. de l’intérieur, comme un sujet, analysant
ses intentions pédagogiques ainsi que la
Il existe cependant un certain danger d’ap- façon dont il a vécu psychologiquement,
plicationnisme, de transport ou de transfert pédagogiquement et didactiquement sa
de ces méthodes sans esprit critique ou sou- séance. L’analyste doit cependant garder
plesse d’adaptation aux réalités locales. Car un certain recul dans cette identification,
vouloir développer des processus de réflexi- sinon il ne pourra pas renvoyer à l’enseignant
vité chez les enfants implique des ensei- des observations suffisamment objectives
gnants qui sont eux-mêmes en question- sur sa pratique. D’autre part, le modèle
nement sur leur métier en général. Les for- explicatif, qui prend l’enseignant comme
mateurs d’enseignants doivent ainsi donner un objet d’observation extérieur, en utilisant
l’exemple de cette réflexivité, au lieu d’ap- des méthodes qui se veulent rigoureuses,
pliquer simplement des méthodes appri- plus comportementales et quantifiables, et
ses, et proposer des scénarios de forma- qui visent à décrire et à expliquer de
tion cohérents avec les objectifs de réflexi- manière assez objective ce qui s’est passé et
vité poursuivis. La formation par alternance pourquoi.
ici aussi est cohérente.
Par ailleurs, pour analyser une situation
Par une analyse des pratiques éducative, il faut analyser l’ensemble des
à visée philosophique placée acteurs qui la constituent (élèves, Maître),
au centre de la formation mais aussi l’ensemble des dimensions qui
lui donnent sens, notamment le rapport au
Pourquoi accompagner par l’analyse ? savoir du Maître et des élèves, les rapports
L’analyse d’une situation éducative est ici interpersonnels dans la classe, la dynamique
entendue comme une tentative de rendre du groupe-classe, la gestion de l’autorité
intelligible la situation dans laquelle s’est dans la classe, ainsi que la façon dont celle-ci
déroulée l’action d’enseignement et s’inscrit dans son école, dans sa ville et dans
d’apprentissage et qui se produit dans son environnement politique et culturel.
l’après-coup d’une activité en classe ou Former des formateurs à aider des ensei-
dans l’école. Cette analyse vise à élucider la gnants à analyser leurs situations éducatives et
compréhension de l’activité du Maître, de leur pratique professionnelle est ainsi
ses gestes professionnels d’enseignement vivement recommandé, en particulier la
et de celle des élèves et de leur processus formation par auto-confrontation, qui
d’apprentissage. Accompagner par l’analyse donne accès non à la pratique telle que
est nécessaire parce que cela permet au prescrite par l’institution, mais à la pratique
professionnel de l’éducation de mieux réelle sur le terrain.
comprendre ce qu’il fait, d’être plus au clair
sur ses actes, et donc de mieux s’accompa- Par la production et l’utilisation
gner lui-même dans son action et d’être du matériel didactique adéquat
plus performant. Elle lui permet aussi de
mieux comprendre les réactions de ses Qu’il s’agisse d’une innovation à introduire
élèves ainsi que leurs difficultés psychologi- ou à conforter, d’une expérimentation à
ques et d’apprentissage. Enfin, l’analyse lancer ou en cours, ou encore d’une institu-
permet de mieux appréhender un certain tionnalisation de ce type de pratique,
nombre de variables de la situation dont l’apprentissage du philosopher à l’école
l’enseignant n’est peut-être pas suffisamment primaire peut être grandement facilité par
conscient, tel que l’aménagement de du matériel didactique déjà existant ou à
l’espace et du temps, la difficulté des élèves à créer. Celui-ci peut être à destination des
comprendre une consigne, le temps enfants eux-mêmes, des maîtres, ou des
nécessaire aux élèves pour accomplir la deux (un manuel d’élève avec le livre du
tâche demandée, ou de se mettre en travail Maître). Ceux des maîtres peuvent être
de groupe, etc. simplement informatifs ou en vue d’une

22
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

sensibilisation à l’intérêt de ces pratiques, 5) Une autre orientation possible, notam-


ou bien encore être directement opérationnels ment pour ceux qui regrettent que les
pour la classe. Plusieurs pistes peuvent être romans de Lipman soient trop peu
suggérées : « littéraires » et trop « didactiques » pour
1) La première solution, adoptée par certains les enfants, consiste à prendre comme
pays, consiste à traduire dans une langue point d’appui à la réflexion philosophique
du pays les romans de Lipman(35), ainsi que des ouvrages de littérature, et spécifiquement
les livres qu’il a rédigés pour guider les maî- de la littérature de jeunesse. À condition
tres, avec une multiplicité de propositions que ce soit une littérature consistante, c’est-
complémentaires aux discussions entre et à-dire ayant une profondeur existentielle.
avec les élèves. L’avantage est de disposer Celle dont le sens n’est pas immédiatement
immédiatement d’une méthode complète, transparent, mais demande interprétation.
rôdée et stabilisée, avec à la fois, pour les Celle dont le récit, descriptif et narratif, est
enfants, un support concret (des romans porteur, au-delà d’un contenu manifeste.
écrits pour eux), qui contient implicitement Le travail réflexif consiste alors à faire
ou explicitement de nombreuses questions émerger, au-delà de la compréhension de
classiques de la philosophie occidentale. la littéralité de l’histoire, les sens possibles
Pour les enseignants, des conseils pratiques du texte, les questions qu’il pose aux
pour mener une communauté de recherche enfants, et que les élèves se posent à partir
et des exercices très diversifiés qu’ils de lui, et ce en vue d’en discuter.
peuvent choisir pour les élèves dans des 6) Le même travail réflexif peut être fait à
livrets consistants. partir du patrimoine local et/ou universel
2) Comme l’ont fait certains pays, adapter des contes, légendes, fables, qui consti-
le contenu des romans de Lipman à la tuent un réservoir inépuisable de réflexion
culture locale, transformer certains épisodes et de sagesse. Et peut-être surtout des
de façon à ce qu’ils soient plus significatifs mythes, qui, en abordant la question des
pour la culture, les traditions, le contexte origines, nous renvoient à l’universalité
du pays concerné. de la condition humaine et à ses mystères. (35) Matthew Lipman
3) Il est possible aussi, comme dans certains Plus spécifiquement, l’utilisation possible Elfie, 3 volumes. Montclair State
College, New Jersey, Institute for
pays, d’écrire de nouveaux romans « à la des mythes platoniciens, mis à la portée des
the Advancement of Philosophy
façon de Lipman », conçus avec les mêmes enfants, pour les amener à réfléchir sur la for Children, 1988 ; traduction
objectifs pour la même démarche mais vérité et le mensonge (allégorie de la française par Arsène Richard : Elfie.
Moncton, Centre de ressources
enracinés dans la culture spécifique du pays Caverne), le rapport du pouvoir et du bien pédagogiques, 1992.
concerné. (l’anneau de Gygès), l’amour (le mythe de Kio and Gus. Montclair State
4) Ces nouveaux matériels ad hoc peuvent l’androgyne), etc. L’intérêt de tous ces sup- College, New Jersey, The First
Mountain Foundation, Institut for
être, comme chez Lipman, des récits écrits, ports littéraires ou mythiques est d’ancrer the Advancement of Philosophy
mais ils peuvent aussi prendre la forme l’éveil de la pensée réflexive des enfants for Children, 2e édition, 1986 ;
traduction française par Arsène
d’albums avec des images, de bandes dans leur sensibilité et leur imagination : Richard : Kio et Augustine.
dessinées, voire de films. L’utilisation de ils peuvent se projeter dans les héros, Moncton, Les éditions d'Acadie,
1988.
nouvelles technologies (audio-visuelles vivre leurs aventures, ce qui incarne dans leur
Pixie. Montclair State College, New
notamment), peu présentes au départ dans subjectivité individuelle les questions de Jersey, The First Mountain
la méthode de Lipman, peut être très utile fond. Ces référents communs au groupe- Foundation, 1e édition, 1981;
traduction française par Arsène
pour les enfants qui vivent dans un univers classe, faisant fond sur de grands archétypes Richard : Pixie. Moncton,
multimédia. humains partagés, ouvrent positivement Les éditions d'Acadie, 1984.
sur un travail de l’intersubjectivité lors des Mark. IAPC Montclair, New Jersey,
1980.
discussions.
Harry Stottlemeier's Discovery.
Montclair State College, New
Jersey, The First Mountain
Foundation, 1974 (1e édition) et
5) Comment accompagner les pratiques à visée philosophique 1980 (2e édition); traduction
française par Pierre Belaval : La
par la recherche ? découverte d'Harry Stottlemeier.
Paris, Librairie philosophique
Si la formation apparaît nécessaire pour ment les mettre en œuvre, la recherche sur J. Vrin, 1978.
Suki. IAPC Montclair, New Jersey,
accompagner les enseignants qui se lancent ces pratiques à l’école primaire est hautement
1978.
volontairement dans ces nouvelles pratiques souhaitable. Lisa, IAPC Montclair, New Jersey,
philosophiques, ou doivent institutionnelle- 1976.

23
CHAPITRE I

Impulser l’innovation Évaluer l’efficacité des pratiques

La recherche peut impulser l’innovation et Dans le cas d’une institutionnalisation de


accompagner son développement là où la ces pratiques, la recherche peut aussi
PPE n’existe pas. C’est ce qui s’est produit intervenir pour évaluer leur efficacité par
dans de nombreux pays, où des universitaires rapport aux finalités et aux objectifs
philosophes sont à l’origine de l’implantation poursuivis, ainsi qu’au regard des consé-
de ces pratiques dans leurs pays respectifs. quences de nouvelles réformes sur les
La PPE étant une nouveauté dans l’histoire élèves, les enseignants, le système éducatif
de l’enseignement de la philosophie dans le du pays et parfois sur l’ensemble de la
monde, elle apparaît comme un terrain société. Cette recherche peut porter sur les
d’étude privilégié pour les chercheurs. Elle interrogations suivantes : l’introduction de
élargit en effet le public scolaire et universitaire la PPE à l’école primaire amène-t-elle
traditionnel de la philosophie à des élèves effectivement les enfants à réfléchir plus
plus jeunes, et ce faisant oblige à penser profondément à l’école ? Développe-t-elle
des démarches, des méthodes, des dispositifs, l’estime de soi des enfants, et en particulier
des outils et des supports inédits, posant de ceux qui sont en échec scolaire ?
des questions philosophiques et didactiques Philosopher a-t-il de fait une vertu thérapeuti-
essentielles. Ce terreau de recherche que, comme on le pensait dans l’Antiquité ?
récent, existant dans peu de pays, doit être Contribue-t-elle plus généralement, et
davantage travaillé, car les pistes sont positivement, à la construction de la per-
multiples. C’est aussi l’occasion pour des sonnalité des enfants ? Est-ce que la PPE
chercheurs de travailler en relation étroite contribue efficacement à l’éducation à la
avec des enseignants, sur des pratiques citoyenneté et à la démocratie ? Tend-elle à
éducatives précises, par exemple sous prévenir ou à faire baisser la violence à
forme de recherche-action. Cette recherche l’école, notamment dans les lieux sensibles ?
peut notamment tenter d’évaluer l’impact Favorise-t-elle l’apprentissage et la maîtrise
de nouvelles pratiques sur les élèves et les de la langue, de l’oral, de la discussion ?
enseignants, en matière de compétences
développées ou requises, ainsi que la
formation qui est dispensée aux maîtres.

Évaluer l’expérimentation

La recherche s’impose de même lorsqu’on


veut mener une évaluation de cette
expérimentation. Il faut suivre une expéri-
mentation et l’étudier le plus rigoureusement
possible - d’où l’appel à des chercheurs -
pour déterminer si elle vaut vraiment la
peine d’être étendue, voire généralisée, et
constituer, dans le meilleur des cas, une
réforme éducative, avec l’investissement
financier et humain nécessaire.

24
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

III. La philosophie avec les enfants :


un développement à prendre en compte
1) Des réformes remarquées et des pratiques ayant fait leur preuve :
un mouvement fort en faveur de la philosophie avec les enfants
Des réformes remarquées ailleurs des appuis institutionnels dans les
programmes pour développer cette innova-
Il existe quelques cas dans le monde, rares tion. Le fait par exemple que les program-
mais édifiants, où la philosophie pour mes de français de 2002 comprennent
enfants est institutionnalisée, ou en cours l’obligation de mettre en place en classe
d’institutionnalisation, et ce à un triple des débats d’interprétation à partir d’ouvra-
niveau : 1) Inexistence de réforme institu- ges de littérature de jeunesse, donne l’oppor-
tionnelle concernant la philosophie à tunité de prolonger ces débats de façon
l’école primaire, mais encouragement plus décontextualisée par des Discussions à
(36) À titre d’exemples parlants,
d’une telle pratique innovante par des Visée Philosophique (DVP) sur les problèmes quelques thèses sur la philosophie
représentants de l’institution éducative, de fond que les textes posent aux élèves. à l’école primaire, soutenues à
l’Université de Montpellier 3 : « La
l’exemple de la France. 2) Prise en compte De même, l’obligation d’organiser en Discussion à Visée Philosophique
institutionnelle de l’intérêt d’une telle prati- classe une demi-heure de débat réglé dans aux cycles 2 et 3 de l’école pri-
maire : un nouveau genre scolaire
que par une expérimentation officielle, le cadre du vivre ensemble (éducation à la en voie d’institution », Gérard
l’exemple de la Norvège. 3) Institutionnalisation citoyenneté), donne l’occasion d’organiser Auguet. L’objet de cette thèse est
de montrer comment une pratique
de la philosophie à l’école primaire, l’exemple des DVP en philosophie morale et politique. nouvelle non instituée, la DVP tend
de l’Australie. à se constituer comme un genre
L’innovation ne dérangeant pas le système, scolaire nouveau. « La dimension
philosophique à l’école élémen-
1) Encourager officiellement mais favorisant plutôt ses grandes orien- taire et l’interculturel », Yvette
une innovation : le cas français tations, elle est donc encouragée, sans aller Pilon. Une étude attentive des
enjeux respectifs de l'éducation
pour autant vers une institutionnalisation, qui interculturelle et de l'apprentissage
La philosophie n’existe en France, officielle- prendrait trop de front la vieille tradition de du philosopher va permettre de
distinguer les similitudes et de
ment et significativement - jusqu’à 8 heures l’enseignement philosophique français.(36) comprendre l'importance d'une
par semaine en section littéraire - que la relation étroite entre ces deux
perspectives pédagogiques, cha-
dernière année de l’enseignement 2) Développer officiellement cune mettant ainsi au service de
secondaire. Mais des pratiques à visée une expérimentation : le cas norvégien(37) l'autre sa propre potentialité.
philosophique se sont développées depuis « La Discussion à Visée
Philosophique à l’école primaire :
une dizaine d’années à l’école primaire Le gouvernement a pris l’initiative de faire, quelle formation ? », Sylvie
(6-10 ans). Il n’y a pas de rejet de principe depuis 2005, une expérimentation de Espécier. Quels objectifs viser et
quels contenus proposer pour une
de ces pratiques par les responsables de philosophie avec les enfants. Elle concerne formation à destination des ensei-
l’enseignement primaire, parce que celles- 15 écoles, 43 professeurs du niveau primaire, gnants du premier degré désireux
de mettre en place dans leur classe
ci favorisent les missions fondamentales qui à partir de 6 ans, et du niveau secondaire, des DVP : voilà la question fonda-
lui sont assignées. Il s’agit de l’apprentissage jusqu’à 16 ans. Plusieurs objectifs sont mentale et de plus en plus pres-
sante à laquelle cette recherche
de la langue maternelle et de la maîtrise de poursuivis : le développement de compé- tente d’apporter quelques élé-
l’oral ; l’apprentissage de la citoyenneté ; tences éthiques ; l’aptitude à la pensée ments de réponse. « Vers une
l’apprentissage de l’argumentation ; critique ; la capacité à dialoguer collecti- anthropologie de la complexité : la
philosophie à l’école primaire »,
l’apprentissage de l’esprit critique. vement dans une perspective démocratique. Nicolas Go. L’objectif de cette
Un matériel didactique est progressivement recherche est de tenter de com-
prendre comment pensent les
C’est la raison pour laquelle nombre mis au point avec les enseignants, qui enfants, quels sont les gestes d’en-
d’Instituts universitaires de formation des disposent de deux jours de formation par seignement favorables à l’émer-
gence de la pensée philosophique,
maîtres et d’inspecteurs du premier degré trimestre, avec visite des écoles, observa- quelles sont les sources anthropo-
facilitent le développement de ces pratiques, tion externe et observation mutuelle. Tous logiques de la philosophie savante.
en organisant des formations initiales et les mois, les enseignants font un rapport, à (37) Résumé de l’intervention du
professeur Beate Boressen, Collège
continues, voire des recherches sur la partir d’un tableau de bord à questions spé- universitaire, Oslo (Norvège).
question, alors que paradoxalement la cifiques. L’opération a un coût, car il s’agit 6ème colloque sur les Nouvelles pra-
tiques philosophiques, Journée
philosophie n’est pas au programme des d’une nouvelle matière posant des problè- mondiale de la philosophie.
niveaux préscolaire et primaire. Il existe par mes d’emploi du temps. Il existe aussi Paris, UNESCO, novembre 2006.

25
CHAPITRE I

Encadré 1
Un exemple emblématique et instructif : l’appropriation australienne de la PPE

Ce fut une tâche difficile de faire accepter ouvrages disponibles en bibliothèque et mes, et la violence ou les brimades à
aux décideurs de l'éducation en Australie combinaient recherche philosophique en l'école sont rares voire inexistantes. Le
l'idée de la philosophie à l’école. Les béné- groupe et activités scolaires innovantes et succès du programme a suscité un grand
fices apportés par l’enseignement de cette récréatives. Des organismes d’État ont intérêt et l'école Buranda a reçu de
discipline sont divers mais plus difficiles à également été créés, dont certains se nombreuses demandes de visite de la
quantifier que ceux d’autres innovations sont regroupés dans la Federation of part d’éducateurs australiens et étrangers.
pédagogiques et, bien que les enseignants Australasian Philosophy for Children Son personnel a été sollicité pour parler à
comptent parmi les plus ardents défenseurs Associations, qui est devenue par la suite des conférences et pour former d'autres
de cet enseignement, leur voix n'est pas la Federation of Australasian Philosophy in enseignants. L’école Buranda et Education
entendue. Si certains des avantages de la Schools Associations. À l’exception du Queensland proposent également un
philosophie peuvent se mesurer en termes Queensland, où l'école primaire Buranda a cours de formation en ligne. Dans l’État de
d’une amélioration des capacités de lecture apporté une forte contribution et a travaillé Victoria, un nombre croissant d'établis-
et de calcul, les avantages les plus en collaboration avec le Ministère de sements, du niveau primaire à l’Université,
importants se situent probablement dans l'éducation, ces organismes d’État restent ont introduit des cours de philosophie. La
des domaines qui se prêtent plutôt à une le principal moyen pour assurer la for- Victorian Association for Philosophy in
étude qualitative. mation des enseignants en philosophie, Schools a reçu une subvention pour le
notamment de pratiquement tous les recrutement d’un coordonnateur et tient
L'argument en faveur de l'inscription de la enseignants du primaire. régulièrement des ateliers pour les
philosophie dans les programmes scolaires a enseignants. L'association a un site Web
pris naissance en dehors du tronc commun L’enseignement de la philosophie ne s’est actif et encourage les écoles à partager
de la recherche pédagogique. Laurence guère répandu au delà du primaire et leurs offres en matière de philosophie,
Splitter a été le premier à entreprendre encore dans ce secteur son adoption ne mais là aussi, l’élan principal en faveur de
une action en faveur de la PPE en Australie s’est pas généralisée. Son adoption s’est la philosophie se situe en dehors des
en 1984. Après son travail avec Lipman, il parfois faite au niveau du district scolaire, grandes structures du système d'éducation.
a dirigé un atelier sur la formation profession- mais la plupart du temps elle relève de À Sydney, un nombre croissant d'écoles
nelle des enseignants à Wollongong en l’initiative individuelle des écoles ou, plus intègre la méthodologie de la communauté
Nouvelle Galles du Sud en 1985, puis un souvent encore, des enseignants. S’il de recherche philosophique à leur pro-
autre à Lorne, Victoria en 1989. Ce sont existe des programmes très performants gramme d'études et au moins deux des
les participants à l’atelier de Lorne qui, par d’enseignement de la philosophie destinés zones d'éducation de la ville étudient la
la création d’associations et la rédaction aux enfants les plus doués, les communautés mise en place d’un enseignement de la phi-
d’ouvrages scolaires, ont eu l'impact le de recherche philosophique pourraient, losophie. Lorsque la Tasmanie a établi son
plus net sur l’introduction de la PPE en elles, profiter à tous les enfants. Bien que nouveau cadre d’apprentissages essentiels,
Australie. La philosophie semblait difficile à l’enseignement de la philosophie à l’école elle a accordé à la réflexion philosophique
concilier avec l’empirisme de la plupart primaire se répande lentement, une action une place centrale. L’absence apparente
des recherches entreprises au Australian volontariste du Ministère de l'éducation d’une pédagogie cohérente et concertée a
Council for Education Research (ACER) et sera nécessaire pour faire la différence. entraîné une augmentation significative de
elle se heurta à une certaine résistance. la demande de formation en philosophie
Cependant, l’ACER mit les livres de la PPE L’on peut citer un exemple positif au proposée par l'association de l’État de
à son catalogue et en devint la principale Queensland, où l'école publique Buranda, Tasmanie pour la philosophie à l’école.
source. située dans les quartiers défavorisés de Dans chaque État il y a des endroits où la
Brisbane, a obtenu des résultats si philosophie est enseignée à l'école primaire
D'autres voix se firent également entendre. remarquables depuis qu’elle a inscrit l'en- et tous travaillent maintenant activement à
Philip Cam, de l'école de philosophie de seignement de la philosophie dans ses la mise en place d’un enseignement de la
l'Université de Nouvelle Galles du Sud programmes il y a huit ans, qu'elle a reçu philosophie dans les dernières années de
(UNSW), une personnalité éminente au le titre de Queensland Showcase School of lycée, mais il n'y a aucune approche
niveau national en matière de PPE, publia the Year en 2003 et qu’elle a été récom- concertée en ce qui concerne les cycles
de courts textes faciles à utiliser en classe. pensée pour Outstanding National intermédiaires.
Tim Sprod, d'une école indépendante de Improvement by a School en 2005. Les
Tasmanie, publia un livre permettant aux résultats ont été spectaculaires. Depuis
professeurs d'exploiter les textes se huit ans, les étudiants de l’école Buranda Stephan Millett
trouvant en bibliothèque. DeHaan, obtiennent des résultats exceptionnels Directeur, Center for Applied Ethics
MacColl et McCutcheon de l’UNSW écrivi- tant sur le plan scolaire que social. Ils ont and Philosophy, Université Curtin, Perth
rent également des livres qui utilisaient les la réputation de savoir résoudre les problè- (Australie)(38)

(38) Extraits d’un article de synthèse de Stephan Millett, communication présentée à l’occasion de la conférence sur Philosophy in Schools: Developing
a Community of Inquiry. Singapour, 17-18 avril 2006.

26
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

des résistances : la réflexion n’est pas considé- et non d’obligations, laissant toute liberté
rée comme fondamentale par rapport à d’initiative au professeur. On relève dans
l’expression spontanée ; la philosophie cette méthode au moins trois points
apparaît comme trop difficile avec les élèves, d’appui solides. En premier lieu, dévelop-
etc. C’est donc un chantier très innovant per à l’école une culture de la question,
qui est lancé. en s’appuyant sur les questions des
enfants eux-mêmes. En deuxième lieu, pro-
3) L’institutionnalisation poser des supports écrits à la fois narratifs,
de la philosophie à l’école primaire : pour faciliter l’identification des enfants
la référence australienne aux personnages et situations, et à conte-
nus fortement anthropologiques. Enfin, ins-
Des pays dans le monde sont allés plus loin taurer dans la classe un lieu organisé de
que l’encouragement à l’innovation ou une parole et d’échange sur les problèmes
expérimentation officielle, et ont intégré la humains, à la parole démocratiquement
philosophie dans le parcours scolaire de partagée, mais avec une exigence critique
l’école primaire. C’est le cas de l’Australie. où le devoir d’argumentation est la contre-
partie du droit d’expression.
Des pratiques ayant fait
leurs preuves S’agissant des critiques adressées à la
méthode de Lipman, on trouve l’argument
Matthew Lipman et sa méthode. Cette que ses romans apparaissent comme des
méthode est reconnue comme étant celle œuvres de seconde main, tout comme la
qui a influencé le plus le développement de la discussion entre enfants consacre le règne
PPE dans le monde. Contre la tradition carté- de la doxa (opinion du peuple) et du « café
sienne de l’enfance comme lieu et moment du commerce », au lieu d’élever l’élève en
du préjugé et de l’erreur, Lipman fait l’arrachant à l’opinion. On trouverait
l’hypothèse que les enfants sont capa- d’autres critiques : une approche péda-
bles de penser par eux-mêmes, dès lors gogiquement très (trop) logique, avec des
qu’est mise en œuvre une méthode adap- exercices parfois répétitifs ; une conception
tée. Il a ainsi ouvert une voie nouvelle, philosophiquement utilitariste de la philoso-
certes pressentie par Epicure, Montaigne phie ; la subordination de la pensée critique
ou Jaspers, mais peu mise en œuvre jusque à une finalité démocratique, instrumentalisant
là, et qui va dès lors être explorée dans le ainsi la philosophie, etc. Reste que cette
monde entier. Il a progressivement élaboré méthode apporte incontestablement un
une véritable méthode, reposant pédagogi- renouveau de la conception de l’apprentissage
quement sur les méthodes actives (Dewey), du philosopher et de la pratique philoso-
psychologiquement sur le développement phique : 1) le postulat de « l’éducabilité
de l’enfant (Piaget), philosophiquement sur philosophique de l’enfance », selon lequel
les problématiques classiques du patrimoine les enfants ne sont pas, en reprenant ce
réflexif occidental (la logique aristotélicienne, que Garfinkel dit des gens du peuple, des
le cogito cartésien, etc.). La méthode qu’il « idiots culturels » ; 2) la conviction de la
compose comprend un matériel didactique possibilité d’un apprentissage du philosopher
conséquent, testé sur le terrain et sans à l’oral, et pas seulement en lisant les œuvres
cesse remanié, utile pour tous les enseignants des grands philosophes, par la confrontation
- c’est le cas aux États-Unis d’Amérique - sociocognitive des représentations ; 3) l’idée
qui n’ont pas reçu de formation philosophi- que philosopher n’est pas une rupture avec
que. Sept romans(39), tenant compte à la fois l’opinion mais un travail de problématisation
des grandes questions philosophiques et de de ses opinions ; 4) l’idée de communauté de
l’âge des enfants et couvrant le cursus sco- recherche, appuyée sur l’activité des apprentis-
laire global de la maternelle à la fin de l’en- philosophes ; 5) l’opportunité historique, dans
seignement secondaire. Chacun de ces la tradition de la démocratie grecque et de la
romans est accompagné d’un livre étoffé philosophie des Lumières, d’articuler philoso-
du Maître, qui consolide les acquis des dis- phie et démocratie, dans une didactique pro-
cussions et étaye la démarche des élèves mouvant un espace public scolaire de confron-
et de l’enseignant, avec des exercices tation rationnelle des esprits.
diversifiés qui sont autant de suggestions, (39) Op. cit.

27
CHAPITRE I

Encadré 2
Un exemple de Discussion à Visée Philosophique (DVP) en classe unique coopérative (France)

Nous pouvons citer un exemple de d’enseignants de l’école Antoine Balard ventions ; l’animateur (généralement
pratique de la DVP en classe unique - a progressivement construit des pratiques l’enseignant) s’efforce de développer le
enfants de 6 à 12 ans - coopérative, de DVP au sein de classes coopératives. recours aux exigences intellectuelles du
dans un quartier d’immigrés de Même si les thèmes de discussions philosopher. Dans un contexte coopéra-
Montpellier, celle de Sylvain Connac, varient, les dispositifs restent quasiment tif, les enfants les plus à l’aise devien-
professeur d’école primaire, docteur en les mêmes : les questions qui font nent rapidement des ressources à
sciences de l’éducation, qui résume l’objet des réflexions sont issues de la partir desquelles l’ensemble de la
ainsi son expérience : « La classe vie de la classe. Les enfants se mettent classe va pouvoir évoluer vers davan-
coopérative se veut un espace éducatif en cercle, le dispositif se met en place tage de maîtrise réflexive. Ceci est pos-
où l’entraide est maître mot. En France, par la distribution de diverses fonctions : sible à travers l’écoute de ce qui peut se
c’est notamment à Célestin Freinet qu’il le président anime les échanges en rap- dire lors des discussions, mais aussi de
convient de penser. Il développa une pelant les règles de fonctionnement ; les ce qui est souligné lors des phases où les
pédagogie de l’échange et du vrai, reformulateurs expliquent à leur façon observateurs formulent quelques conseils
basée sur le tâtonnement expérimental, ce qu’ils ont compris de ce qui vient de pour les prochaines discussions.
la libre expression, la communication et se dire ; le synthétiseur résume l’avan-
diverses techniques éducatives. En tant cée des échanges ; le scribe note au
que pédagogie militant pour une éducation tableau les idées importantes qu’il a iso-
populaire, il est courant de rencontrer lées ; les discutants s’apprêtent à parti-
des classes coopératives auprès ciper aux échanges en donnant leur avis ; Propos de Michel Tozzi
d’enfants en souffrance ou issus de les observateurs ont choisi de ne pas Didacticien et professeur de philosophie
contextes sociaux difficiles ou sensibles ». participer à la discussion, pour aider un Université Montpellier III
C’est dans cet esprit que l’équipe camarade à progresser dans ses inter- (France)

2) Des institutions et des supports


Deux Instituts phares en associations régionales ou nationales. Le
rattachement formel à l'IAPC, requiert
Deux Instituts méritent une attention qu'un ou plusieurs membres du personnel
particulière. Leur réseau est considéré du Centre ait suivi le programme de phi-
comme le plus dense dans le monde, avec losophie pour enfants de la Montclair State
une unité d’ensemble et une démarche University, ou l'un des séminaires d’été de
constructive en faveur de la promotion de l'IAPC, ou encore un programme équivalent
la PPE. Inspirés au départ par la méthode reconnu par l'Institut. Il requiert également
lipmanienne, ces deux Centres ont néanmoins l’accomplissement de l’une ou de plusieurs
englobé par la suite d’autres méthodes. des tâches suivantes : traduction et
publication du programme d'études de
Institute for the Advancement l'IAPC ; animation de réflexions philoso-
of Philosophy for Children (IAPC)(40). phiques avec des enfants d’âge scolaire ;
Depuis sa création, l'IAPC, Institut éducatif formation des enseignants préparant à la
à but non lucratif fondé en 1974 par la recherche philosophique avec les étudiants ;
Montclair State University a largement recherche empirique et théorique dans le
contribué, avec les Centres qui lui sont domaine de la PPE ; mise au point et
rattachés, à faire inscrire la PPE dans les expérimentation d’un nouveau programme
programmes des écoles et d’autres institutions d'études en PPE ; ainsi qu’une communication
à travers le monde. L'IAPC fait partie de régulière avec l'IAPC concernant ces
l’International Council of Philosophical tâches. Il existe aujourd'hui de nombreuses
Inquiry with Children (ICPIC), réseau de approches de la promotion des programmes
philosophes, d’enseignants et d’établisse- de la PPE, dont beaucoup ne viennent pas
ments désireux de favoriser la réflexion du travail de l'IAPC. Bien qu’il se montre
philosophique chez les enfants. De nombreux parfois critique de programmes et de
Centres de la PPE dans le monde sont ratta- pédagogies particuliers, l'Institut fait bon
chés à l'Institut. Bien que collaborant sou- accueil à cette diversité et encourage la
vent avec l'IAPC, ils sont autonomes, et coopération entre collègues qui pratiquent
(40) http://cehs.montclair.edu/
academic/iapc/ bon nombre d'entre eux se sont regroupés des approches différentes.

28
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

International Council of Philosophical associations nationales. Nombre de pays


Inquiry with Children (ICPIC)(41) est un d’Amérique latine, par exemple, disposent Encadré 3
réseau de philosophes, d’enseignants et de centres qui oeuvrent à la promotion de Un exemple de formation
d’établissements dont la vocation est de la PPE. En tout, plus de 60 pays entretien-
des enseignants
former les enfants à la réflexion philoso- nent des liens informels avec l’ICPIC. Ce
à distance (Canada)
phique. Il a été fondé au Danemark en dernier est un modèle de dialogue
1985, dans le but de promouvoir au niveau constructif pour les enfants de toutes
Le cours dispensé à
international le travail pionnier des professeurs nationalités et cultures. Lorsqu’il fut créé, le l’Université Laval au Québec,
Matthew Lipman et Ann Margaret Sharp programme de Lipman était le seul pro- sous la responsabilité du pro-
de l'IAPC. Le modèle de la « communauté gramme systématique de philosophie pour fesseur Michel Sasseville, sur
de recherche » proposé par Lipman et les 6-16 ans. Il a donc constitué un modèle la formation à l’observation de la
philosophie pour enfants est très
Sharp pour la formation des enfants en pour les autres pays, qui ont été nombreux intéressant pour plusieurs raisons.
philosophie, qui transforme le rapport à le traduire. En outre, certains pays ont D’abord parce qu’il a recours à un
rigide entre élève et enseignant en un également élaboré leurs propres textes enseignement à distance en utili-
sant toutes les ressources offer-
rapport dynamique et dialogique entre destinés à l’école et la plupart d’entre eux
tes par les nouvelles technolo-
chercheur et facilitateur, est également au ont leurs propres programmes de formation gies. Ensuite, parce qu’il introduit
coeur du projet européen du Comenius des enseignants. Il existe de ce fait une et fait participer dans une forma-
MENON Developing Dialogue through grande diversité et un dialogue ininterrompu tion les enfants eux-mêmes,
sous forme de documentaires
Philosophical Inquiry.(42) Il y figure un cours avec l’ICPIC sur les principes et les expériences télévisés. Ce cours instaure
destiné aux enseignants de toutes les marquantes de la PPE. enfin un isomorphisme entre les
matières et à tous les niveaux par des for- communautés de recherche
mateurs de la PPE de 11 pays européens, ce Les revues de philosophie pour d’enfants observées et la com-
munauté de recherche des étu-
qui représente la moitié des membres de la et avec les enfants diants eux-mêmes sur ce qu’ils
fondation SOPHIA (European Foundation for observent.
the Advancement of Doing Philosophy with Il existe un certain nombre de revues
Source :
Children)(43), réseau européen pour la promo- dans le monde centrées sur les activités
www.fp.ulaval.ca/philoenfant/
tion de la PPE. Il existe deux autres philosophiques avec les enfants, contenant
réseaux régionaux semblables disposant de nombreux témoignages et comptes-rendus
d’une organisation formelle : la North de recherche, à même de donner un aperçu
Atlantic Association for Communities of utile de l’enseignement de la PPE à travers
Inquiry (NAACI)(44), qui regroupe le Canada, le monde, comme Childhood and
les États-Unis d’Amérique et le Mexique, et Philosophy, Aprendar a pensar, Critical and
la Federation of Australasian Philosophy in Creative Thinking, etc.
Schools Associations(45) (FAPSA), qui travaille
en association informelle avec certains pays
d’Asie qui ont adopté la PPE ou une de ses
variantes. Il existe en outre de nombreuses

3) Des études de cas à travers les régions du monde


Europe et Amérique du Nord des connaissances acquises. Il y est égale-
ment question d’aider les enfants à maîtri-
Allemagne. Il existe deux pôles intéres- ser la crise d’orientation et d’identité qui
sants, l’un formé autour des travaux du caractérise notre époque. Philosopher c’est
professeur Ekkehard Martens (Université avant tout dialoguer, expliciter et justifier
(41) Propos recueillis
de Hambourg), et l’autre autour du pro- notre savoir théorique et pratique en par- auprès de Roger Sutcliffe, Président
fesseur Karlfriedrich Herb (Université de tant des problèmes contemporains quotidiens de l’ICPIC. www.icpic.org
Regensburg). Les idées qui prévalent dans auxquels les élèves doivent faire face, et en (42) http://menon.eu.org
cette dynamique portent notamment sur le les encourageant à penser par eux- (43) http://sophia.eu.org/

fait que la didactique de la philosophie est mêmes. Le professeur Martens analyse qua- (44) www.viterbo.edu/perspgs/
faculty/RMorehouse/NAACIWebPage.htm
nécessairement philosophique, qu’elle doit tre cheminements principaux fondés philoso- (45) www.fapsa.org.au
justifier l’ensemble des objectifs, des phiquement(46) : 1) le cheminement dialo- (46) Ekkehard Martens,
méthodes et des sujets de cet enseigne- gue-action, dans la tradition platonicienne, Philosophieren mit kindem, eine ein-
führung in die philosophie. Stuttgart,
ment, y compris les problèmes du chemi- qui poursuit trois objectifs : penser par soi- Éditions Ph. Reclam, jun. n° 9778,
nement de l’élève et du contrôle précis même, penser ensemble et développer sa 1999.

29
CHAPITRE I

tion à l’attention des professeurs et des


programmes d'études ont été développés à
Encadré 4 l'Université de philosophie à Munich(51).
Thinking, et autres journaux ayant trait à la philosophie
Il faut signaler l’initiative de recherche alle-
pour enfants
mande et japonaise sur philosopher avec
des enfants (DJFPK)(52), dont l’objectif est de
Thinking. Publié par l'IAPC depuis transcriptions, des programmes d'études,
1979, ce journal est un forum qui des annonces, des revues et des gra- faciliter l'acquisition des compétences dans
concerne tant les travaux des théori- phiques. Il s’adresse non seulement aux le domaine de la réflexion éthico-philoso-
ciens que des praticiens de la PPE. Il théoriciens et aux praticiens de la PPE phique. Les objectifs essentiels de l'initiative
publie des débats et des réflexions phi- mais également à tous ceux qu'inté-
sont le développement et la promotion de
losophiques, des comptes-rendus de resse l'enseignement de la philosophie
débats en classe, des programmes aux jeunes(48). l'instruction en éthique et en philosophie, ainsi
d'études, de la recherche empirique et Critical and Creative Thinking - qu'apporter un soutien au développement
des rapports de terrain. Le journal Australasian Journal of Philosophy des capacités de réflexion éthico-philoso-
publie également des articles sur l'her- for Children. Publié par la Federation phique dans des domaines d'enseignement
méneutique de l'enfance, un domaine à of Australian Philosophy for Children
la charnière de plusieurs disciplines Associations (FAPCA). connexes tels que les études religieuses,
comprenant les études culturelles, l'his- Diotime L’Agora(49). Revue internatio- l'étude des langues, et l'histoire. Elle s'in-
toire sociale, la philosophie, l'art, la lit- nale française de didactique de la philoso- téresse en outre à des formes d'étude éthico-
térature et la psychanalyse. Il présente phie, qui publie depuis 1999 quatre
également des critiques de livres numéros par an sur les pratiques philo- philosophique hors programme, telles que
concernant la philosophie et l'enfance, sophiques innovantes en France et dans philosopher dans les jardins d'enfants ou au
que ce soient des ouvrages philosophi- le monde, en particulier sur la philoso- sein de groupes spécifiquement créés à
ques, des oeuvres de fiction, à caractère phie avec les enfants.
(auto) biographique, historique, pédago- Journal 100: European Children cette fin. La DJFPK étudie également les
gique, théorique, empirique-expérimen- Thinking Together. Publie des textes bases théoriques de la philosophie dans le
tal, phénoménologique, poétique ou d’enfants de dix pays européens en but d'évaluer leur applicabilité et leur utilité
autre(47). catalan, néerlandais, anglais, hongrois, pour l'enseignement en et hors programme.
Autres journaux ayant trait à la PPE : italien, polonais et portugais.
Aprender a pensar. Publié en Questions: Philosophy for Young Elle s'intéresse particulièrement aux
Espagne par la Revue internationale des People. Se consacre à la publication de moyens par lesquels la transmission des
Centres latino-américains de philoso- travaux philosophiques de jeunes gens. capacités de réflexion éthico-philosophique
phie pour enfants. Il est financé en partie par le Northwest
au sein d'une culture pourrait être intégrée
Childhood and Philosophy. Journal Center for Philosophy for Children
de l'ICPIC, il comprend des articles, des (États-Unis d’Amérique)(50). aux aspirations internationales et trans-
culturelles en faveur de la tolérance et du
respect du caractère unique de l'autre.
personnalité ; 2) l'analyse de concepts, qui
se réfère au goût des enfants pour jouer Autriche. Au cours des vingt dernières
avec les noms et inventer un langage années, l’enseignement de la PPE s’est
secret, leur permettant notamment de développé comme suit(53): en 1981, elle
former des concepts ; 3) l'étonnement, qui devient un projet éducatif au niveau natio-
propose d’aborder les grandes interrogations nal ; en 1982, l’Association des profes-
philosophiques telles que le bonheur, la seurs de philosophie s’engage dans ce
liberté, le temps, le langage et l'identité ; domaine et fait prendre conscience aux
4) la philosophie des Lumières pour Ministres chargés de l’éducation des possi-
(47) http://cehs.montclair.edu/acade- enfants, qui reprend la maxime de Kant bilités de son introduction à l’école ; en
mic/iapc/thinking.shtml
Un index consultable de citations sapere aude (ose savoir). Le professeur 1983, les premiers cours sont donnés,
d'articles de Thinking, avec des Herb, titulaire de la chaire d’Éducation en destinés à la fois à des élèves et à la for-
résumés depuis 1992 et des textes
intégraux depuis 1996, est dispo- philosophie politique et histoire des idées à mation des enseignants (4 classes, 120
nible sur la base de données l’Université de Regensburg, a fondé en enfants) ; en 1984, une autorisation est
Education Full Text mise à disposi- accordée par le Ministre fédéral de l’Éduca-
tion par Wilson Web à l’adresse
2003, avec le professeur Roswitha
www.hwwilson.com/Databases/educat.htm. Wiesheu, l’initiative Children philosophize, tion, de la science et de la culture, d’ouvrir
(48) www.filoeduc.org/childphilo/ qui ambitionne d’implanter la philosophie des écoles pilotes, (20 classes, 600 enfants) ;
(49) www.crdp-montpellier/ressources/ dans l’environnement éducatif contemporain en 1985, le Centre autrichien de philoso-
agora/
des enfants, et œuvre conjointement avec phie pour enfants est créé (ACPC) avec
(50) www.pdcnet.org/questions.html
des écoles préscolaires et primaires pour pour objectif de promouvoir la recherche
(51) Par le professeur Barbara Weber,
Université de Regensburg élaborer des méthodes pratiques et philosophique aux niveaux primaire et
(Allemagne), qui est également orientées qui encouragent la participation secondaire, en organisant des conférences
l’auteur d'une édition spéciale
sur la PPE en Allemagne, des enfants à la vie politique. À travers internationales, des séminaires de formation
dans le journal Thinking. cette initiative, des programmes de forma- d’enseignants ainsi que des ateliers. L’ACPC

30
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

encourage également l’intérêt pour de


nouvelles approches et méthodes éducati- Les enfants philosophent
ves, et le développement de groupes de
recherche philosophique pour enfants, Point de départ Interrogation- Objectifs
adolescents et adultes. Déjà doté d’une Questionnement
bibliothèque, l’ACPC a entamé la construc- Sources philosophiques, - Orientation
Questions des enfants, pour la signification
tion d’un Centre de documentation pour les
Situations concrètes de la vie
études en PPE et publie une revue trimes-

>
trielle, lnfo-Kinderphilosophie. Il est par
ailleurs membre fondateur du réseau Processus Penser-Parler - Aptitudes
SOPHIA. Au cours des 20 dernières années, philosophique Méthodes philosophiques, au dialogue
Techniques de dialogue
la PPE a été introduite auprès de plus de

>
quatre mille enseignants et de dix mille
enfants autrichiens. Résultat Valoriser-Agir - Trouver des valeurs
Attitude philosophique dans la vie quotidienne - Bons jugements
Belgique. Il existe différents courants pour à travers des actions sociales
et une participation politique dans la société
la PPE, décrits dans le Rapport du colloque
sur la philosophie pour enfants au
Parlement de la Communauté française de
Belgique (février 2004), dirigé par Claudine
Leleux(54) : 1) l’Asbl (association sans but Encadré 5
lucratif) PhARE (Analyse, Recherche et Édu- L'association PhARE ou comment servir de guide
cation en Philosophie pour enfants), fondée
en 1992 ; 2) les Asbl Philomène et Il fera PhARE : d’un seul mot se trouvent la réalisation des désirs, ainsi que le
beau demain, qui organisent des forma- annoncées les activités projetées par discours de la propagande qui se plait à
tions à destination des enseignants. Outre l’association, à savoir Analyser, produire des croyances fausses allant
Rechercher, Éduquer dans le domaine jusqu’à la négation de l’évidence. Il y a
la référence à Lipman, Il fera beau demain de la philosophie pour enfants. PhARE bien des façons de philosopher avec les
se réfère aussi au modèle du professeur est aussi une métaphore et un symbole. enfants, telles que lire un conte philo-
Michel Tozzi et préfère les appellations Septième merveille du monde, Pharos, sophique, dialoguer avec eux à propos
« apprendre à penser », « à réfléchir » ou invisible elle-même dans la nuit, est de leurs questions métaphysiques sur
source de lumière. Cette dernière doit l’origine de la vie, la mort, la peur, la
« à abstraire » plutôt que celle de « philo- pouvoir permettre aux navires de trouver joie, etc., proposer une approche philo-
sophie pour enfants » considérant qu’il ne un chemin en ayant un éclairage des sophique de notions telles que le temps,
s’agit pas de former à la philosophie en tant lieux. Nous entendons promouvoir avec l’espace ou d’autres. La philosophie
force et conviction le dispositif péda- pour enfants nous a semblé offrir, par
que discipline ; 3) la Charte de Philosophie-
gogique de la communauté de recherche rapport aux précédentes démarches,
Enfances(55), dans le cadre des ateliers philo- comme moyen privilégié de former des une alternative originale méritant d’être
sophiques à destination des enfants de 5-8 personnes capables de jugement critique, développée. Ce fut la raison d’un choix
ans dans cinq écoles de Watermael- raisonnable et responsable. L’institution conscient auquel nous restons attachés :
d’une telle communauté est à même celui de la mise en place d’un espace
Boitsfort - qui ont servi de point de départ d’instaurer un espace de laïcisation de d’exercice de la fonction rhétorique, lieu
au film Les grandes questions(56), précise que la pensée et du discours susceptible de d’apprentissage de la citoyenneté
la discussion trouve sa raison d’être en elle- démanteler diverses duperies de soi démocratique et de l’humanisation
même et ne doit pas nécessairement aboutir générées par le discours qui se perfectible.
contente de faire l’éloge, de blâmer, et
à un résultat. L’exemple le plus parlant en d’élire sans recherche réflexive. Extraits d’un entretien
Belgique est celui de l’association PhARE. Susceptible de démanteler également le avec le professeur Marcel Voisin
discours magique ou religieux qui laisse Président de l’association PhARE
entendre que la seule incantation suffit à (Belgique)
Canada. L’approche la plus répandue est
celle développée par Matthew Lipman et
par ses collègues. Marie-France Daniel, pro- (52) Deutsch-Japanische Forschungsinitiative zum Philosophieren mit Kindern (DJFPK). La DJFPK
est un projet de recherche basé à l’École Supérieure de Pédagogie de Karlsruhe, et au
fesseur à l’Université de Montréal (Québec), Department of Learning Science, Graduate School of Education, Université de Hiroshima. Ses
décrit les activités philosophiques menées porte-paroles sont le professeur Eva Marsal (Karlsruhe) et le professeur Takara Dobashi
(Hiroshima). www.ph-karlsruhe.de
dans trois provinces canadiennes : la
(53) Informations recueillies auprès du professeur Daniela G. Camhy, directrice du Centre autrichien
Colombie-Britannique, l’Ontario et le de philosophie pour enfants et jeunes (ACPC). www.kinderphilosophie.at
Québec. En Colombie-Britannique, le (54) Professeur Claudine Leleux, Maître-assistante en philosophie et épistémologie des discipli-
nes, et expert au Parlement de la Communauté française de Belgique. In Claudine Leleux (dir.),
professeur Susan T. Gardner a fondé le
La philosophie pour enfants : le modèle de Matthew Lipman en discussion. Bruxelles, de Boeck,
Vancouver Institute of Philosophy for 2005.
Children, dont le mandat principal est (55) Signée le 21 septembre 2001.
d’adapter et de traduire du matériel (56) Film d’Isabelle Willems.

31
CHAPITRE I

philosophique pour le niveau collégial et système scolaire était divisé en deux sous-
universitaire. Susan Gardner met actuelle- systèmes, l’un catholique, l’autre protes-
ment sur pied la Canadian Alliance of tant, ont longtemps rendu obligatoire l’ensei-
Philosophy for Children Practitioners, un gnement religieux, proposant aux élèves
regroupement d’enseignants canadiens utili- qui voulaient s’en exempter un cours de
sant l’approche lipmanienne. On peut aussi morale naturelle. L’enseignement moral
mentionner les discussions en cours avec le non confessionnel s’est ainsi développé
réseau d’écoles privées et publiques de la dans le contexte d’un long débat sur la
région, dans une perspective d’implantation place de la religion à l’école. Dans les éco-
de la PPE dans les écoles primaires et les québécoises, la pratique philosophique
secondaires de Vancouver. En Ontario, le s’inscrit dans plusieurs champs, à savoir la
programme d’éducation officiel (présco- formation morale et éthique, l’apprentissage
laire, primaire et secondaire) met en valeur de la langue française, l’apprentissage des
le développement de la pensée critique à mathématiques et l’éducation à la
l’école à partir du préscolaire (i.e. pour les citoyenneté. Quant au travail sur, et avec,
enfants âgés de 5 ans). En outre, le pro- l’approche de la PPE, il se divise en deux
gramme de formation de cette province volets : la recherche théorique et empirique,
comporte un volet axé sur la prévention de d’une part, et la formation pratique des
la violence. Depuis 2004, de plus en plus enseignants, d’autre part. Le premier volet
(57) Marie-France Daniel, Les d’écoles francophones, privées ou publiques, se situe surtout à l’Université de Montréal,
Contes d’Audrey-Anne : contes notamment de Toronto, introduisent, sous tandis que le second se trouve presque
philosophiques, illustrations de
Marc Mongeau. Québec, Le Loup
l’impulsion du professeur Daniel, l’appro- essentiellement à l’Université Laval. Il existe
de gouttière, 2002. che de la PPE dans les classes. Le matériel également d’autres Centres, qui ne sont
(58) Marie-France Daniel, utilisé est un ouvrage intitulé Les contes pas formellement affiliés à l’IAPC : Projet de
Dialoguer sur le corps et la vio-
lence. Un pas vers la prévention : d’Audrey-Anne(57), utilisé conjointement avec philosophie dans les écoles de l’Association
guide philosophique. Québec, Le le guide de l’enseignant Dialoguer sur le canadienne de philosophie(59), InstitutPhilos,
Loup de gouttière, 2003.
corps et la violence : un pas vers la préven- La Traversée : Prévention de la violence et
(59) www.acpcpa.ca/projects/philosophy-
in-the-schools-project/ tion(58). Au Québec, l’approche de la PPE a philosophie pour enfants.
(60) Aux éditions de la Torre été connue grâce aux travaux de recherche
(61) www.fpncomval.org d’Anita Caron, professeur émérite à Espagne. Fondé en 1987 comme section
(62) Informations recueillies auprès l’Université du Québec à Montréal, qui, de la Société espagnole des professeurs
du professeur Félix García Moriyón.
dès 1982, a étudié le curriculum de de philosophie (SEPFI), le Centre de philo-
(63) Source : Michel Sasseville,
Professeur à l’Université Laval
Lipman. Les écoles publiques québécoises, sophie pour enfants a mis en œuvre plusieurs
(Canada). héritières d’une longue tradition où le activités : publications, en espagnol, des
sept romans pour enfants de Matthew
Lipman avec leurs manuels correspondants(60)
formation des enseignants à travers une
Encadré 6 session annuelle de six jours et une formation
Didactique et pédagogie à l’Université Laval nationale ; diffusion de publications comme
Aprender a Pensar et le bulletin électroni-
Initiée en 1987, cette formation compte une discussion philosophique avec les que.(61) Parmi les initiatives emblématiques
aujourd’hui douze cours et offre trois enfants. Il vise, de plus, à trouver des
conduites en Espagne, nous voudrions
programmes de formation en PPE : moyens permettant de prévenir la vio-
Microprogramme de premier cycle en lence. évoquer le Projet Philosophie 3/18.(62)
philosophie pour les enfants (15 crédits). Chacun de ces programmes permet de
Il s’agit ici de rendre l'étudiant apte à suivre le nouveau cours en ligne sur le États-Unis d’Amérique.(63) Plusieurs expé-
saisir la richesse des rapports qui existent site de l’Université Laval, intitulé
entre la pratique philosophique et « L’observation en philosophie pour les
riences sont mises en place au niveau
l'expérience éducative. enfants » (PHI-22693), qui porte sur primaire. On retient notamment les activités
Certificat de premier cycle en philo- l’observation de communautés d’enfants menées par Beth A. Dixon, professeur
sophie pour les enfants (30 crédits). Ce engagés dans l’acte de philosopher. associé au Département de philosophie de
certificat comprend 10 cours, 5 en
philosophie et 5 en PPE, incluant un l’Université SUNY Plattsburgh (New York),
stage optionnel. Extraits d’un entretien qui dispense un cours de PPE destiné aux étu-
Microprogramme de 2e cycle en préven- avec Michel Sasseville diants prégradués et gradués ainsi qu’un
tion de la violence, résilience et philo- Professeur agrégé
programme intitulé Philosophie à l’école. Au
sophie pour les enfants (15 crédits). Faculté de philosophie
Il entend rendre l'étudiant en mesure Université Laval (Canada) Center for the Advancement of Philosophy
d'observer, de comprendre et d'animer www.fp.ulaval.ca/philoenfant/ in the Schools (CAPS), créé en 2000 à
l’Université d’État de Californie de Long

32
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 7
Une aventure enthousiaste : le projet Philosophie 3/18 en Espagne

Né en Catalogne en 1987, grâce à la types d’activité : entendre, parler, lire et variés, issus des besoins scolaires et de
volonté de quelques professeurs sou- écrire. Cet apprentissage de la pensée l’élargissement progressif du curriculum
cieux de renouveler les techniques de implique nécessairement un idéal lui-même à l’éducation infantile et au
l’enseignement de la philosophie, le pragmatique et pas seulement spéculatif. baccalauréat. Sont disponibles des
projet a débuté avec la traduction et Le projet Philosophie 3/18 a eu l’ini- programmes au grand complet ainsi
l’adaptation du livre de Matthew Lipman, tiative de traduire et d’adapter quatre que des matériels issus d’initiatives
La découverte d'Harry Stottlemeier. Un des programmes du curriculum de intéressantes et de projets européens,
curriculum de 3 à 18 ans a ensuite été l’IAPC, de 8 à 16 ans. Pour les étapes tels que le CD-ROM Ecodiálogo.
progressivement élaboré, donnant son restantes, de 3 à 8 et de 16 à 18 ans, Educación ambiental y diálogo filosó-
nom au projet lui-même. En 2004, près le projet a créé du matériel nouveau plus fico(64), programme interdisciplinaire et
de 2000 personnes travaillent sur ce adapté au système éducatif. Entité auto- polyvalent, disponible en cinq langues :
projet et plus de 300 établissements - nome, le GrupIREF (Grup d’Innovació i catalan, espagnol, anglais, allemand et
écoles et lycées - publics et privés sont Recerca per a l´Ensenyament de la portugais. Le GrupIREF propose égale-
concernés, soit environ vingt-cinq mille Filosofia – Groupe d’innovation et de ment une large gamme de cours pour la
élèves d’expression catalane, sans recherche pour l’enseignement de la formation des enseignants et publie une
compter les enseignants travaillant dans philosophie) est une association à but revue trimestrielle Bulletin Filosofia
d’autres communautés espagnoles ainsi non lucratif qui se charge de la formation 3/18.
qu’à l’étranger (Argentine, Brésil, des professeurs comme de la création
Mexique, etc.). Fondé sur le rapport et de la diffusion de matériels nouveaux. Extraits d’un témoignage
étroit entre pensée et langage, Le curriculum développé par le GrupIREF d’Irène de Puig
Philosophie 3/18 s’appuie sur quatre est aujourd’hui composé de matériels Directrice du GrupIREF (Espagne)

Beach, le professeur Debbie Whitaker est l’école primaire à partir de 1996, puis le
responsable d’une classe intitulée phénomène s’est notablement accéléré
Philosophie et éducation, qui comprend depuis 2000(67), tout en sachant que l’en-
des étudiants de cycles supérieurs en phi- seignement de la philosophie n’a jamais
losophie. Jeux, clips vidéo, nouvelles et été et n’est toujours pas au programme de
poèmes font également partie de la forma- l’école primaire, contrairement à une forte
tion et constituent un véritable moteur dans tradition de son enseignement à la dernière
l’exercice de la pensée critique. L’expérience année du niveau secondaire. Ces pratiques
de John Roemischer, au Département d’al- philosophiques au niveau primaire sont
phabétisation de l’Université d’État de New d’ailleurs très critiquées par l’Inspection
York, Plattsburgh, est également notable. générale de philosophie et l’Association des
Celui-ci a conçu un cours pour étudiants professeurs de philosophie de l’enseigne-
gradués en enseignement et en alphabéti- ment public (APPEP). Initiées au départ par
sation, intitulé Philosophie et littérature des innovateurs, elles rejoignent
enfantine. Plusieurs articles ont été publiés aujourd’hui dans leur mise en œuvre les
dans les revues de l’Université d’État de préoccupations des institutions éducatives.
Montclair(65). Thomas Wartenberg, profes- L’introduction progressive des pratiques de
seur rattaché au Département de philoso- la PPE se manifeste de plusieurs manières :
phie de Mount Holyoke College nombreuses formations initiales et conti-
(64) Une version en espagnol et en
(Massachusetts), a quant à lui créé et nues dans les Instituts de formation des anglais peut être consultée sur le
développé un site Internet destiné aux maîtres (IUFM) et les Centres de formation site www.grupiref.org
enseignants, aux parents, aux enfants et permanente (CFP) ainsi que sur le terrain ; (65) Childhood and Philosophy.
Thinking: Journal of Philosophy
aux amateurs de philosophie et de littéra- colloque national et international annuel for Children & Analytic Teaching.
ture enfantine. La méthode porte sur la depuis 2001 regroupant praticiens, for- (66) Source:
pratique à partir d’un livre lu. Le profes- mateurs et chercheurs ; nombreuses www.mtholyoke.edu/omc/kidsphil. Voir
aussi l’entretien avec le Professeur
seur Wartenberg propose également une publications destinées aux élèves et aux Thomas Wartenberg : www.justone-
sélection de livres pour enfants à contenu maîtres, avec des collections philosophiques morebook.com/2007/02/05/
philosophique assortie de résumés(66). ad hoc chez les éditeurs ; infléchissement (67) Pour une réflexion sur
« L’émergence des pratiques à
d’une partie de la littérature de jeunesse visée philosophique à l’école et au
France. La découverte de pratiques philo- vers des thèmes existentiels et sociétaux ; collège : comment et pourquoi ?
en France », voir l’article de Michel
sophiques à l’école primaire s’est faite plus ateliers de philosophie pour enfants dans Tozzi, in Spirale, n° 35. Lille,
tardivement. La PPE s’y est développée à les nouvelles Universités Populaires (à Arras, Université de Lille 3, 2005.

33
CHAPITRE I

Caen, Narbonne, etc.) ; articles de presse l’on ne favorise pas les DVP. Il est évident
ou reportages télévisés, etc. De façon qu’il reste très utile d’être instruit sur quelques
emblématique, le secteur de la recherche à grandes problématiques philosophiques
l’Université s’intéresse également à ces classiques dans la mesure où il est important,
pratiques nouvelles. On note aussi une dans l’animation des séances, de comprendre
grande variété de pratiques et plusieurs les enjeux philosophiques de questions
courants qui se développent, souvent soulevées par les enfants. Discerner que la
soutenus par des inspecteurs et des question « Peut-on brûler un feu rouge ? »
conseillers pédagogiques du primaire. On peut s’entendre matériellement (il n’y a
distinguera notamment : qu’à passer, c’est techniquement possible) ;
juridiquement (c’est interdit par le code de
1) La méthode lipmanienne, à l’origine la route) ; ou éthiquement (moralement
des premières et tardives expériences fran- souhaitable pour amener à l’hôpital
çaises, s’est d’abord développée dans les quelqu’un en danger de mort) : c’est un
Centres de formation des maîtres de Caen repère essentiel pour l’écoute philosophique
et de Clermont-Ferrand (1998). Cette d’une question(71).
méthode a inspiré de nombreuses prati-
ques quant à son dispositif, mais a été 3) La méthode socratique d’Oscar
assez rapidement transformée en profon- Brenifier(72), fondateur de l'Institut de
deur quant aux supports. Pratiques Philosophiques, se réclame de la
maïeutique socratique, avec un fort guidage
2) Le courant dit « démocratico-philo- du groupe en vue d’une réflexion progressive
sophique »(68), autour du professeur et logique, sur la base de questions, de
Michel Tozzi, est proche des finalités reformulations et d’objections. Celui-ci a
poursuivies par Lipman mais propose un produit dans l’édition française et interna-
dispositif démocratique structuré, répartissant tionale un important matériel didactique,
(68) Description par le professeur
Michel Tozzi. des fonctions précises entre les élèves, et par exemple PhiloZenfants, chez l’éditeur
(69) Marcel Gaucher et Michel des exigences intellectuelles à visée philosophi- Nathan, ou les aventures de Ninon, chez
Onfray y sont favorables. André que (problématisation, conceptualisation et l’éditeur Autrement Jeunesse. C’est le
Comte-Sponville a écrit pour les
enfants Pourquoi y a-t-il quelque argumentation). Cette innovation sur le Maître qui guide la classe avec des exigences
chose plutôt que rien ? ; Yves terrain est accompagnée par la formation intellectuelles fortes. On retrouve cette
Michaud, professeur à la
Sorbonne, a écrit l’ouvrage et par la recherche. La pratique s’enrichit orientation chez Anne Lalanne(73), pionnière
La philo 100 % ado. Paris, Bayard actuellement par l’articulation entre débat de ces pratiques en France vers 1998 : face
Presse, 2003 et 2007 ; l’ancien
Ministre de l’éducation nationale, d’interprétation d’un texte en français (lit- à une question, un élève propose une idée,
le philosophe Luc Ferry considère térature de jeunesse) et débat à visée phi- que d’autres élèves doivent reformuler pour
que « les pratiques qui se récla-
ment de la philosophie à l’école pri-
losophique, ainsi que par l’utilisation de savoir s’ils l’ont bien comprise. Sinon il faut
maire sont une innovation majeure mythes, notamment platoniciens, comme reprendre les reformulations jusqu’à
du système éducatif ». supports réflexifs. La façon dont la PPE est appropriation de cette idée par tous.
(70) Tenu en mars 2003 sur « Des
expériences de débats à l’école
reçue par le milieu et par l’Institution philo- Ensuite l’intervenant demande s’il y a des
primaire et au collège : discussion à sophique est en train d’évoluer en France(69). désaccords avec cette idée et pourquoi. Des
visée philosophie ou pensée Les Assises de l’enseignement catholique élèves reformulent l’objection jusqu’à ce
réflexive ? », avec des représentants
de vingt académies et le Bureau du 1er décembre 2001 ont fait du déve- qu’elle soit comprise par tous. Puis le
des innovations du Ministère loppement du questionnement philoso- Maître demande de répondre à cette
de l’éducation nationale.
phique à l’école primaire et au collège, une objection, etc. Le cheminement des idées
(71) D’autres analyses d’intérêt
figurent dans l’ouvrage de J.C. de leurs huit priorités pour les années qui du groupe au tableau peut être suivi selon
Pettier et J. Chatain, Débattre sur des viennent. Au colloque de Ballaruc(70), où un processus méthodique et rigoureux.
textes philosophiques : en cycle 3,
en Segpa et ailleurs au collège. s’est largement exprimée l’Inspection
Champigny-sur-Marne, CRDP générale de philosophie, l’accord s’est fait 4) Le courant de Jacques Lévine, psycho-
de l'académie de Créteil, 2003.
sur la nécessité de mettre en place une logue développementaliste et psychana-
(72) www.brenifier.com
(73) Institutrice, Anne Lalanne a
formation pour accompagner le dévelop- lyste, a mis au point dès 1996 un protocole
notamment développé une méthode pement de ces pratiques en formation de pratique et de recherche de la moyenne
reposant sur l'organisation d'ateliers initiale et continue. Le courant « démocra- section de maternelle (3-4 ans) à la fin du
de groupe où les enfants apprennent
à philosopher, par l’intermédiaire de tico-philosophique » considère ainsi que collège (15-16 ans). Après le lancement, un
l’adulte, selon trois directions : la formation philosophique universitaire peu solennel, par le Maître d’un sujet ou
la technique du débat, les valeurs
démocratiques et les exigences classique - des cours magistraux sur des d’une question intéressant tous les hom-
intellectuelles de la philosophie. auteurs et des doctrines - est insuffisante si mes et tous les enfants (par ex : grandir), et

34
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

dont le Maître dit qu’il souhaiterait vive- l’apprentissage du philosopher comme


ment connaître l’avis des enfants. Ces pensée critique. L’objectif, c’est de favoriser
derniers sont appelés à s’exprimer sur le chez l’enfant l’élaboration de sa personna-
thème pendant une dizaine de minutes, lité par un ancrage dans sa condition de
avec un bâton de parole, en présence du sujet pensant, en lui faisant faire l’expé-
Maître volontairement muet. La séance est rience qu’il est capable de tenir des propos
enregistrée, puis le groupe réécoute pen- sur une question fondamentale qui se pose
dant dix minutes la cassette, que les aux hommes, et donc à lui. Ce qui est la
enfants peuvent interrompre quand ils le condition pour que, doté d’un capital de
veulent pour s’exprimer à nouveau. Ce cou- confiance en sa capacité d’être pensant,
rant psychologique des préalables à la pensée d’une estime de soi comme homme parmi
insiste sur l’entrée de l’enfant dans l’huma- les hommes, il puisse s’engager plus avant
nité par l’expérience du cogito - Lévine fait dans la réflexion personnelle d’une part,
explicitement référence à Descartes -, dans dans la DVP avec ses semblables d’autre
un groupe cogitans (de petits penseurs). On part.
y travaille aux conditions de possibilités psy-
chiques de constitution d’une pensée auto- Italie. Il existe aujourd’hui beaucoup de for-
nome, qui prend conscience qu’elle est une mateurs et d’universitaires de référence
pensée en lien avec les autres, mais séparée pour la PPE. Deux centres de recherche et
des autres. En présence du Maître d’abord, de formation sont opératoires : le Centro di
adulte et référent, qui met en scène au Ricerca per l'Insegnamento Filosofico
départ le caractère anthropologique de (CRIF)(75) de Rome, et le Centro
cette question, lui assignant d’emblée une Interdisciplinare di Ricerca educativa sul
dimension philosophique, universelle, Pensiero (CIREP) de Rovigo(76). Les activités
dépassant par sa portée toute contingence d’expérimentation rassemblent une cin-
individuelle et particulière. Présence perma- quantaine d’Instituts scolaires et un nombre
nente pendant toutes les prises de parole, difficile à préciser de classes éparses sur
comme témoin antérieur, extérieur et supé- tout le territoire national. La formation
rieur à ce qui va se dire de singulier pour des enseignants se fait à travers trois
nourrir un problème commun de condition canaux principaux : 1) Le cours national et
humaine. Présence d’autant plus symbolique résidentiel annuel (École d’Acuto) qui com-
qu’elle est silencieuse. Silence qui autorise prend 60 heures de formation pratico-
l’élève à parler, où celui-ci devient auteur théorique et donne, au premier niveau,
de sa pensée parce qu’il n’est pas ou n’est l’habilitation pour aider à l’implantation des
plus dans le désir de bonne réponse du sessions de PPE dans les classes ; au second
Maître. Le silence est une invitation à parler, niveau, il habilite les enseignants experts et
mais sans attente scolaire, sans jugement ni les formateurs. 2) Les cours locaux dans les
évaluation. Il s’agit d’une parole qui dit instituts scolaires ou organisés par des
quelque chose de ma condition à partir de associations, ou dans les Instituts régio-
ma vie. En présence ensuite des pairs. C’est naux de recherche éducative(77). Ils com-
une pensée, donc une parole qui assume le prennent 50 heures de formation dans et
caractère public de son énonciation(74), qui hors de la classe. 3) Les cours de perfection-
est adressée aux autres, même si, dans l’in- nement de l’Université de Padoue. La
tention des promoteurs de ces pratiques, recherche s’est développée à partir d’une
elle ne s’engage pas dans un débat, dans réflexion sur les activités expérimentales
une logique argumentative du meilleur et sur les dimensions épistémologiques et
argument. Les enfants vivent là une com- méthodologiques de la PPE. En comparai- (74) Pour la philosophie des
Lumières, en particulier Kant,
munauté d’expérience, qui les soude dans son avec d’autres expériences similaires, la « publicité », le caractère public,
une culture commune de la parole anthro- ont été mis en lumière les liens étroits de la est essentiel pour la pensée,
pologique partagée, qui donne à l’expres- PPE avec le débat sur les pratiques philoso- à un double point de vue démo-
cratique et philosophique.
sion de chacun, malgré leur jeune âge et phiques et le rôle citoyen de l’exercice du (75) Fondé et actuellement dirigé
leur spontanéité, une allure à la fois philosopher, notamment à l’occasion d’un par le professeur Antonio Cosentino.
Site Web : www.filosofare.org
sérieuse et apaisée. L’objectif poursuivi, et congrès international à l’Université de
(76) Créé et dirigé
ce peut être source de malentendus avec Padoue en 2002 et du Congrès de la par Marina Santi.
des philosophes, des didacticiens ou des Montesca en 2005. La littérature natio- (77) Istituto Regionale Ricerca
éducateurs à la citoyenneté, ce n’est pas nale possède désormais un corpus consistant Educativa (IRRE).

35
CHAPITRE I

Encadré 8
Découvrir et diffuser la philosophie pour enfants : le cas du CRIF en Italie

En 1990, Marina Santi et moi avons pris enseignants, ce qui pousse à revoir la publiés dans la collection Impariamo a
part à l’Université de Dubrovnik à un relation entre dynamiques subjectives et pensare(80) et à entamer des expérimenta-
cours de formation à l’utilisation de la intersubjectives dans l’apprentissage, et tions sur le terrain en formant les premiers
PPE donné par Matthew Lipman et Ann les logiques d’organisation des contenus groupes d’enseignants. Après quinze
Sharp, cours suivi par d’autres collè- disciplinaires. ans d’activités, beaucoup de chemin a
gues européens. Nous avions la certi- été parcouru et la PPE italienne est
tude que ce projet éducatif contenait 2. La rencontre, dans un sens nouveau, sans conteste une réalité reconnue
d’incomparables promesses. Personnelle- entre philosophie et pédagogie (sciences aussi bien au niveau national qu’interna-
ment, en tant que professeur de philoso- de l’éducation) où la philosophie pouvait tional. Quand l’enseignement de la philo-
phie, je voyais alors les limites d’une se regarder non seulement comme une sophie met provisoirement entre paren-
didactique traditionnelle trop centrée des sciences de l’éducation mais aussi thèses son identité disciplinaire-acadé-
sur la transmission des contenus histo- comme le lieu dans lequel l’éducation mique, on peut alors se consacrer à
riques. Restaient cependant encore prend vie en tant que formation globale et œuvrer plus directement sur le terrain
ouvertes les interrogations sur la façon de complexe (logique, sociale, émotionnelle) des capacités de la pensée, en s’organi-
définir un problème philosophique, sur les et dans lequel la dimension théorique et la sant comme un cadre de facilitation et
options méthodologiques, sur les maté- dimension pratique des processus de de soutien des processus de recons-
riaux, et d’autres questions encore. Les formation s’entremêlent et se fondent truction et de construction des horizons
points nodaux de la perspective nou- sans laisser de résidus. Chemin faisant, du sens et des « écologies mentales ».
velle étaient essentiellement au nombre de Maura Striano, professeur de pédagogie
deux : générale et sociale à l’Université de Extraits d’un témoignage
Florence, s’est associée à nous. du professeur Antonio Cosentino
1. Le caractère actif et constructif de Ensemble nous avons cru qu’il valait la Directeur du Centro di Ricerca per
l’apprentissage qui implique un renverse- peine de faire connaître en Italie la PPE, l'Insegnamento Filosofico (CRIF) de Rome
ment de la relation entre universitaires et en traduisant des matériaux, aujourd’hui (Italie)

et se repère dans la collection Impariamo a philosophiques avec les enfants ou les


pensare de l’éditeur Liguori de Naples qui jeunes, par la facilitation des dialogues
inclut tous les matériaux didactiques - philosophiques avec les jeunes, ainsi que
récits philosophiques et manuels pour les par la diffusion d'informations sur Internet
enseignants - notamment le volume et la publication de documents. La première
Philosophie et formation(78). D’autres arti- expérience du CYP faisant participer des
cles et essais nombreux ont été publiés animateurs en philosophie a été menée
dans diverses revues spécialisées(79). Le résul- dans deux jardins d'enfants de la région
tat le plus significatif est qu’une formation à d'Oslo en 1997. Elle a consisté en l'organisa-
l’utilisation de la PPE finit par devenir, si elle tion de dialogues hebdomadaires avec des
est conduite de façon adéquate, une forma- enfants sur une période de deux mois.
tion qui touche tout le domaine de la Plusieurs autres programmes d'éducation
professionnalité et tend à mettre en jeu la dans des jardins d'enfants ont été entrepris
totalité de la personne, aussi bien dans depuis lors. En ce qui concerne le matériel
ses dimensions cognitives et épistémologi- didactique, Ariane Schjelderup et Oyvind
ques que relationnelles et psychologiques. Olsholt ont publié en 1999 Filosofi i skolen,
(78) Antonio Cosentino (dir.), Tout cela place la PPE au centre de la scène premier manuel norvégien sur la PPE écrit
Filosofia e formazione 10 anni di actuelle de l’éducation en Italie, en particulier spécifiquement pour le cours de préparation
Philosophy for children in Italia
(1991-2001). Naples, Liguori, à cause des récentes réformes qui tournent en philosophie destiné aux étudiants qui
2006. toutes autour du principe d’autonomie. s'inscrivent à l'Université d'Oslo(82). Cet
(79) www.filosofare.org
ouvrage contient également du matériel
et http://gold.indire.it/
(80) Publié chez Liguori.
Norvège. L'objectif de Children and Youth d’enseignement religieux - matière qui
(81) Le CYP est une société privée Philosophers Centre (CYP)(81), membre comprend l'éthique et des parties de
qui appartient à Ariane Schjelderup d'ICPIC et de SOPHIA, est de faire connaître l'histoire de la philosophie. Il contient aussi
et Oyvind Olsholt. Ce sont les pre-
miers philosophes norvégiens à
la philosophie en général et la PPE en de nombreux plans de discussion, exercices
avoir commencé à travailler systé- particulier, ainsi que d’inciter les enfants et et questionnaires qu’accompagnent un
matiquement avec des enfants en
1997 et 1999. Voir www.buf.no/en
les jeunes à pratiquer des activités philosophi- grand nombre de textes religieux et philo-
(82) Ariane Schjelderup, Filosofi - ques. Il vise à réaliser cet objectif par sophiques, de problèmes d’éthique, etc. En
Sokrates, Platon og Aristoteles. l’organisation de conférences et de séminaires, 2002, le CYP a ouvert un site Web qui
Oslo, Gyldendal, 2001, et égale-
ment Oyvind Olsholt et Harald
par l’offre de services de consultation s’adresse aux enseignants et aux élèves des
Schjelderup, ExphilO3. 2006. ouverts à tous ceux qui s’occupent d’activités établissements primaires et secondaires et

36
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 9
Les défis posés à la philosophie pour enfants en Norvège

Les sociétés scandinaves adhèrent à la l’élaboration de notre propre matériel. pratique accompli dans les écoles et les
pensée sociale-démocrate dont la justice Son programme nous paraît culturelle- jardins d'enfants. Nous avons proposé
et l'égalité sont les principaux idéaux. Il ment étranger, trop basé sur la culture de le faire à l'Université d'Oslo, mais
est donc tout à fait naturel pour un et la vision du monde américaines. Il y nous nous sommes heurtés à une
professeur norvégien de traiter les a également eu le scrupule existentiel résistance. Il y a la crainte que l'ouverture
enfants avec humilité et respect - deux dû au fait que l'IAPC semble utiliser la à la pratique représente une menace
facettes importantes de la « pensée pensée philosophique comme un simple pour le travail théorique. Peut-être quelque
vigilante » de Lipman. D'un autre côté, outil pour atteindre d’autres buts : l’amé- chose pourrait-il être fait au niveau
l'image de la philosophie comme art lioration des capacités de lecture et gouvernemental. Un groupe de travail
ésotérique réservé à un cénacle d'écriture, une amélioration des résul- en réseau norvégien s’est donné pour
conserve toujours la même force auprès tats dans d'autres domaines, la fran- objectif de rassembler les ressources
de beaucoup d'éducateurs, ce qui rend chise et l'amitié, un comportement humaines et institutionnelles dans le
parfois difficile la tâche de faire démocratique, etc., ce qui fait perdre à domaine de la philosophie pour enfants,
connaître la PPE à de nouveaux publics. la philosophie sa valeur intrinsèque. qui est encore dans une phase éclectique.
Ainsi en Scandinavie, la « communauté La plupart de nos activités sont non Les enseignants en sont encore à tester
de recherche » a-t-elle ses limitations et institutionnelles et nous ne recevons différentes pratiques et méthodes, ils
ses avantages. aucun appui ou subvention de l'État, ce recherchent, créent et utilisent des
Au cours d’années de pratique, nous qui limite la portée des activités. Nous ressources diverses. Ils feraient bon
avons essayé différentes méthodes travaillons donc avec d’autres partenaires, accueil à une base de données publique
pour préparer et faciliter le dialogue phi- des institutions artistiques, des clubs de sur Internet où ils pourraient échanger
losophique avec des enfants d'âge et de philosophie, des camps de philosophie, leurs expériences et faire des com-
milieux différents. Mais c’est ce dialo- etc. Il y a un grand besoin de recherche mentaires sur le matériel de chacun et
gue qui en lui-même est notre principal universitaire dans ce domaine, tant où l’information et la recherche univer-
objectif, néanmoins nous hésitons philosophique que pédagogique. Les sitaire, ainsi que des réflexions d’ordre
toujours à utiliser trop de jeux et étudiants en pédagogie et en philoso- théorique pourraient, et devraient, être
d’ « outils pédagogiques », c'est-à-dire phie semblent prêts à tester de nouvelles rendues disponibles.
à laisser une « orchestration » rempla- pratiques philosophiques. Nous avons
cer le dialogue. Nous ne nous servons besoin d'universitaires qui mettent en Propos recueillis auprès
pas du matériel pédagogique de pratique des méthodes philosophiques, d’Ariane Schjelderup et Oyvind Olsholt
Lipman, bien que son programme nous qui pourraient servir de trait d’union Fondateurs du Centre Children
ait considérablement inspirés lors de entre le milieu universitaire et le travail and Youth Philosophers - CYP (Norvège)

(83) www.skoletorget.no
propose des outils d’enseignement pour les un projet de PPE. Le projet est soutenu
(84) À l'automne 2006, le CYP a
six matières principales (norvégien, anglais, officiellement par l'Université, bien que expérimenté un projet d'ensei-
éducation civique, religion, mathémati- tous ceux qui y participent aient également gnement de la philosophie d'une
heure par semaine dans deux classes
ques et sciences naturelles) accompagnés d'autres fonctions. Les objectifs du projet de 10ème (élèves de 16 ans) au lycée
de questions et d’exercices pouvant servir sont 1) de former des étudiants en pédago- Veienmarka (Honefoss). Les cours
de religion ont été complètement
dans les dialogues philosophiques en gie, des éducateurs à temps partiel et des remplacés par des cours de philo-
classe(83). Le but recherché est d’aider les enseignants en service pour favoriser par le sophie pendant un semestre entier,
élèves et les enseignants à prendre dialogue l’essor de la démocratie à l’école, et le CYP a fait une évaluation
quantitative de chaque élève basée
conscience que la philosophie se retrouve ainsi qu’une pensée critique, créatrice et sur leurs résultats individuels au
au cœur de toutes les matières enseignées. vigilante qui « transforme la salle de classe sein des groupes de philosophie,
sur des devoirs écrits et sur un oral
Le rapport final du projet Veienmarka du en communauté de recherche philoso- final en groupe. Ni le remplace-
CYP, qui propose de remplacer les cours de phique », 2) d’étudier les avantages éven- ment systématique de la religion
par des dialogues philosophiques
religion par des cours de philosophie pour tuels de l’inscription de la philosophie dans ni l'évaluation quantitative des
les élèves âgés de 16 ans pendant un les programmes de l’enseignement pri- capacités générales de réflexion
des élèves n'avaient été entrepris
semestre entier, a été préparé à l’attention maire et secondaire, 3) d’examiner la possi- auparavant en Norvège, ce qui fait
du Ministère norvégien de l'éducation au bilités d'intégrer la recherche et le dialogue de ce projet un projet pilote. À
printemps 2007.(84) philosophiques à des jeux éducatifs conçus l'automne 2005 et à l'hiver/prin-
temps 2006, le CYP a participé à
pour les enfants(86). En 2006, dans la même un autre projet pilote intitulé « Qui
République tchèque.(85) À l’Université de Université, la PPE a commencé à être ensei- suis-je ? ». Son idée principale
était que tous les élèves de 5ème,
Bohême du Sud, le Département d’édu- gnée dans un module complexe composé 6ème et 7ème du comté d'Ostfold (qui
cation et le Département de philosophie et de sujets facultatifs à la Faculté de théolo- compte approximativement 10.000
élèves de dix à douze ans) devaient
d'études religieuses de la Faculté de théologie gie, qui a été officiellement reconnu par la avoir une discussion philosophique
ont mené un travail en étroite collaboration Faculté d’éducation et a abouti à un certificat de quatre-vingt-dix minutes avec
un philosophe professionnel. Les
avec le Département de pédagogie et de spécialisé pour les futurs enseignants. dialogues portaient sur l'identité, la
psychologie de la Faculté d’éducation sur En outre, un réseau d’enseignants en poste timidité, l'histoire et la connaissance.

37
CHAPITRE I

gnants du primaire et a créé une ressource


Encadré 10 didactique largement diffusée et destinée à
Un avant-goût de philosophie pour les enfants d’Écosse l'éducation individuelle et sociale dans les
collèges. Trois ans après la fondation de
Le conseil scolaire du Clackmananshire, vécu cette expérience montre que leur SAPERE, une structure de formation à 3
en Écosse, est le premier de Grande- QI est supérieur en moyenne de 6,5 niveaux destinée aux enseignants et basée
Bretagne à mettre en œuvre un plan points à celui d'autres élèves n'ayant sur le modèle de Lipman était créée. Tout
d'apprentissage de la philosophie de la jamais philosophé jeunes. Cette avance
en reprenant l'approche de la communauté
maternelle au niveau secondaire. se maintient durant toute leur scolarité
Jusqu'à présent, les élèves de primaire secondaire, même sans recevoir d'autres de recherche, elle encourage les enseignants
de la région bénéficiaient déjà de bases cours de philosophie. L'exécutif écossais a à choisir par eux-mêmes les matériaux qui
en philosophie, notamment par l'appren- donc décidé d'accorder une subvention stimuleront le questionnement et la dis-
tissage de l'introspection philosophique, au conseil du Clackmananshire afin qu'il
méthode encourageant « le dialogue étende l'expérience à la maternelle et
cussion philosophiques, à savoir les narra-
socratique dirigé » où les élèves doivent dans le secondaire. tions, les films, les tableaux ou les oeuvres
réfléchir et apporter des éléments de d'art. Cette structure de formation s’est
réponse à des questions comme « Est-il « Pupils to get a philosopher’s tone » révélée être à la fois populaire et fiable. Au
toujours correct de mentir ? ». Une Maev Kennedy, The Guardian,
étude effectuée sur les élèves ayant 6 février 2007 (Royaume-Uni) cours de ses douze années d’existence, plus
de 10.000 professeurs ont suivi la forma-
tion de base de deux jours. Environ un sur
dix a suivi la formation de niveau 2 de qua-
menant des activités de philosophie avec tre jours, qui s’accompagne d’un travail de
leurs étudiants se met en place. Les pers- recherche et d'un rapport écrit d’évalua-
pectives pour le proche avenir consistent tion de leur propre pratique. La PPE est
en la mise en place d’une coopération considérée comme l’une des principales
officielle avec les établissements éducatifs approches permettant de développer les
où les enseignants désirent faire de la PPE, capacités de réflexion. Sa capacité à sti-
mener un travail de recherche sur le rôle de muler tant la pensée créatrice que la pen-
la philosophie dans les programmes sée critique dans les jeunes esprits se
d’enseignement primaire, accroître la révèle constamment dans les observations
coopération avec le Czech Scouting et faire et dans la pratique. Le service national
mieux connaître la PPE du milieu universitaire d'inspection de l’enseignement, OFSTED,
ainsi que du grand public. félicite régulièrement les enseignants et les
écoles qui inscrivent la PPE à leur pro-
Royaume-Uni(87). Avant 1990, la philosophie gramme, bien que cela ne soit pas exigé
ne figurait au programme d’aucune école officiellement. On estime que le nombre
primaire. Il existait cependant un petit d’établissements qui ont inscrit la PPE à leur
groupe d'éducateurs, dont faisait partie programme en Angleterre, en Écosse et au
Robert Fisher, alors Directeur du Thinking Pays de Galles se situe entre deux et trois
Skills Centre à la Brunel University, qui mille. Il y a tout lieu de penser que ce
expérimentaient la PPE. Leur travail reçut nombre continuera à croître de manière
un élan considérable en 1990 avec le docu- significative à mesure que les programmes
mentaire diffusé par la BBC, Socrates for 6- nationaux iront davantage dans la direction
year-olds, qui eut une large audience. d’un enseignement tourné vers l’apprentis-
L’intérêt pour la PPE suscité dans le public sage des compétences. SAPERE ne cherche
(85) Informations recueillies
auprès du Dr Petr Bauman, coor- par le documentaire fut à l’origine de la pas pour l’instant à rendre la philosophie
donnateur du projet de philosophie fondation en 1991 de la Society for obligatoire dans les programmes de l’ensei-
pour enfants en République
tchèque, Département d’éducation,
Advancing Philosophical Enquiry and gnement primaire. Elle espère cependant
Faculté de théologie, Université Reflection in Education (SAPERE), basée à pouvoir apporter un soutien accru aux
de Bohême du Sud,
Oxford Brookes University, dont le but est enseignants tant dans leur formation initiale
http://forum.p4c.cz
(86) Les romans et les manuels
d’encourager cette pratique. À peu près à que dans leur formation continue. Un
de Lipman, tout comme les livres la même époque, un Centre de recherche nombre suffisant d’enseignants qualifiés
publiés par Laval University
Press, ont été traduits et adaptés
philosophique fut créé à Glasgow, où le permettrait de justifier la recommandation,
au contexte culturel tchèque, docteur Catherine McCall menait avec suc- voire l’exigence, que toutes les écoles se
dans la collection La Traversée. cès ses travaux avec des enfants écossais et donnent les moyens d’assurer l'éducation
(87) Informations recueillies auprès
de Roger Sutcliffe, président
leurs parents. Récemment, McCall a com- philosophique des jeunes.
de SAPERE et de l’ICPIC. mencé à donner des cours pour les ensei-

38
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Amérique latine et Caraïbes de quelques Universités : en particulier, la


Faculté de philosophie et humanités de
Argentine. Des expériences ont été l’Université du Chili, l’Université de la
menées depuis 1989 dans une école privée Serena et l’Université de Concepción, qui
de Gran Buenos Aires. Le Centre argentin compte ouvrir un postgrado en PPE. Dans
de la PPE a été créé en 1993 à l’Université divers collèges de Santiago et du pays, la
de Buenos Aires. Le programme de PPE est mise en œuvre sous forme d’ateliers
Lipman a été traduit et publié, et d’autres qui suivent le travail de Lipman et les
matériels, rassemblés dans des collections recherches d’autres professeurs, Chiliens,
éditoriales, ont également été publiés. Les comme Olga Grau et Ana María Vicuña.
expériences en écoles privées prédomi- Ces dernières années, plusieurs formations
nent encore même si certains secrétariats se sont tenues dans les Universités: celles-ci
d’éducation, comme dans la ville de incluent des séminaires en « philosophie et
Catamarca, appuient des expériences dans enfance », « philosophie et éducation », etc.
d’autres écoles ainsi que la formation des
enseignants. Colombie. La PPE s’applique presque
exclusivement avec le programme lipma-
Brésil. Le Centre brésilien de la PPE fut créé nien, qui a été traduit et adapté. Une de
en 1989 à São Paulo(88). Des milliers d’ensei- ses oeuvres, le manuel Suki, a été réécrite
gnants y furent formés, en suivant le par le professeur colombien Diego Pineda en
programme de Lipman, avant de conduire mettant l’accent sur la littérature hispano-
des expériences dans tout le pays. La ville américaine. Il existe également des cours de
de Florianopolis offre également un Centre formation pour les enseignants à différents
d’envergure qui développe un cursus niveaux, ainsi que des rencontres régionales
proche de celui de Lipman tout en produisant et nationales impliquant des élèves de 11 à 13
des textes spécifiques. Quelques Universités ans.
ont mis en place des projets importants de
formation des enseignants et d’extension Mexique.(90) La PPE s’est implantée en
de la PPE : c’est le cas à l’Université de 1979 grâce à Albert Thompson, professeur
Brasilia, où se trouve le projet Filosofia na à l’Université Marquette (Milwaukee, États-
escola(89) qui intègre des enseignants et des Unis d’Amérique) et à Matthew Lipman,
enfants d’écoles publiques. Des expériences venus l’enseigner à l’Université Anahuac
similaires sont conduites dans d’autres Uni- (Mexico). Depuis les années 80, la PPE n’a
versités : l’Université catholique de Rio cessé de croître. Les étudiants en sciences
Grande do Sul (Porto Alegre), l’Université de l’éducation, en philosophie et en psy-
d’État de Rio de Janeiro, l’Université fédé- chologie de l’Université Anahuac font de la
rale de Juiz de Fora, l’Université fédérale de recherche en PPE et expérimentent les tests
Fortaleza et d’autres encore. Quelques d’aptitude au raisonnement de l’Université
secrétariats d’éducation municipaux - du New Jersey dans les écoles publiques et
comme à Uberlândia (Minas Gerais), privées. Dès les années 90, l’Université
Cariacica (Espírito Santo), Salvador (Bahia), ibéro-américaine a mis en place un pro-
Ilheus (Bahia) – ont des projets officiels gramme appelé Dialogue dont le but est
qui introduisent la philosophie à l’école d’aider les professeurs à faire intervenir les
élémentaire. Au niveau des écoles publi- étudiants, à les faire interagir dans la dis-
ques et privées, on peut affirmer que plus cussion, utilisant des stratégies telles que la
de 10.000 enseignants et 100.000 enfants communauté de recherche. Le matériel de
connaissent ou ont connu des expériences philosophie pour les enfants a été traduit et
diverses de la PPE. adapté pour les pays d’Amérique latine par
le Centre de philosophie pour les enfants,
Chili. En Amérique latine, les premières créé en 1992 à San Cristobal de las Casas
expériences de la PPE eurent lieu au Chili au Chiapas. Ce Centre a contribué au
quand, en 1978, des religieuses de l’ordre développement de la PPE au Costa Rica,
de Maryknoll appliquèrent à plusieurs com- au Guatemala, et actuellement au (88) www.cbfc.com.br
munautés le programme créé par Matthew Nicaragua et au Paraguay. Il existe 10 (89) www.unb.br/fe/tef/filoesco

Lipman. Les travaux en PPE se sont Centres de PPE au Mexique où les ensei- (90) Synthèse par Michel Sasseville,
professeur de philosophie
concentrés, dans les années 1990, au sein gnants suivent des formations, font de la à l’Université Laval (Canada).

39
CHAPITRE I

développer leur pensée critique et de prati-


Encadré 11 quer des valeurs propres à la démocratie, à la
Naissance et application de la philosophie pour enfants en Colombie tolérance envers la diversité et l’éducation
pour la paix.
J’ai commencé à travailler dans le plusieurs cours de formation en PPE à
domaine de la philosophie pour enfants Bogotá, dans de nombreuses autres Pérou. L’intérêt pour la PPE a considérable-
après avoir assisté en 1981 à un atelier parties du pays ainsi qu’en Équateur et ment augmenté au début de la dernière
organisé dans le New Jersey par au Panama. Même si notre point de
décennie. Depuis 2000, des ateliers ont été
Matthew Lipman, Ann Margaret Sharp et départ a été le programme lipmanien,
des professeurs venus de plusieurs nous n’en sommes pas restés là. J’ai réalisés au sein de l’Association culturelle et
pays. Durant plusieurs années, l’idée de écrit trois textes qui mettent l’accent sur éducative Buho Rojo(91), en s’inspirant du
la PPE n’a reçu aucune réception en les problèmes éthiques. Ils s’intitulent : Monde de Sophie(92), en appliquant et en
Colombie et c’est seul que j’ai travaillé Checho y Cami (un court roman pour ini-
sur ce thème pendant presque 7-8 ans. tier les enfants de 5-6 ans à la réflexion
adaptant la méthode lipmanienne et en
Ce n’est que depuis 1999 que ce travail et au dialogue philosophique) ; La élaborant un matériel indépendant destiné
a commencé à prendre forme à travers pequeña tortuga (une histoire pour pro- aux membres du Projet de philosophie
deux événements : la publication de mouvoir la réflexion éthique, liée à des appliquée Buho Rojo. Le fruit de ces ateliers
quelques romans du programme original éléments de sciences naturelles et envi-
de Lipman, et le début, dans quelques ronnementales) et El miedo (une série a ensuite été utilisé dans des collèges(93). Les
rares collèges de Bogotá, d’un dévelop- de contes courts pour travailler diffé- élèves bénéficiaires provenaient majoritai-
pement un peu plus systématique de la rents thèmes éthiques - la justice, le rement de familles à faibles revenus, vivant
PPE. Pour notre part, nous avons préféré mensonge, la cruauté, etc. - à l’école
dans des zones marginales.
agir à titre personnel plus qu’institutionnel. primaire). Pour chacun de ces textes,
Pendant des années, nous avons tenu j’ai élaboré en outre un manuel d’appui
des réunions permanentes entre nous destiné au professeur. Uruguay. En coopération avec le groupe
pour développer un petit réseau que Mon idée est de développer à moyen de travail de l’Université de Buenos Aires,
nous avons appelé Lysis, en souvenir du terme un programme de formation
jeune homme qui discute avec Socrate éthique dans une perspective philoso-
les travaux liés à la PPE ont débuté dans les
sur la signification de l’amitié. Nous phique. années 1990. Le Centre uruguayen de PPE
avons bien avancé dans différentes a été fondé en 1994. Plusieurs expériences
tâches, et ce malgré les limites propres Propos recueillis auprès de ont été menées dans des écoles, la plus
à un pays sous-développé touché par de Diego Antonio Pineda R. Soy
graves conflits économiques, sociaux et Professeur associé à la Faculté significative dans l’école publique de
politiques. J’ai traduit et adapté au de philosophie Shangrilá, sous la responsabilité de Marta
contexte colombien les sept romans du Université pontificale Javeriana Córdoba, La méthode de la PPE s’applique
programme de Lipman. Ces huit dernières Bogotá
également dans des collèges privés, de 3 à
années, nous avons également donné (Colombie)
une impulsion importante à la formation www.javeriana.edu.co/Facultades/Filos 15 ans. Dans les Instituts de formation des
des professeurs. J’ai moi-même dirigé ofia/dpineda/pineda1.html maîtres, une forte composante en PPE a été
introduite dans le programme de philoso-
phie de l’éducation.
recherche, de la traduction, de l’adaptation
ou de la création de matériels pédagogi- Venezuela. Le Groupe de philosophie pour
ques. Fondée en 1993, la Fédération de enfants de Caracas, situé à l’Université cen-
philosophie pour les enfants se réunit cha- trale du Venezuela, a participé à diverses
que année dans différentes parties du activités de recherche, en liaison avec des pro-
pays. Le Mexique est le seul pays au monde fesseurs espagnols. Un travail spécifique a
à avoir été l’hôte à deux reprises des été mené dans le domaine de la logique
conférences de l’ICPIC tenues au château et des expériences ont été réalisées avec
de Chatultepec à Mexico. Du matériel y fut les enfants dans les écoles de Guarenas,
créé pour la population indigène du Catia et Burbujitas, et avec les enseignants
Mexique, qui compte 64 ethnies et des dans celles de Chirimena.
milliers d’enfants indiens récemment
scolarisés. Dans la ville de Mexico, le Asie et Pacifique
(91) www.buhorojo.de Ministère de l’éducation primaire a encouragé
(92) Jostein Gaarder, Le Monde de depuis plus de 10 ans la mise en œuvre de Japon. Le professeur Takara Dobashi(94), et
Sophie. Paris, Seuil, 1991. la PPE dans plus de 400 écoles aussi bien le Professeur Eva Marsal(95), ont travaillé de
(93) www.redfilosofica.de/fpn.html#peru
rurales qu’urbaines, préscolaires, primaires façon intensive depuis 2003 à un projet de
(94) Du Departement of Learning
Science, Graduate School of et secondaires. Certaines écoles exigent recherche international intitulé Das Spiel als
Education, Université de Hiroshima que les enseignants obtiennent un diplôme Kulturtechnik, dont une partie concerne la
(Japon).
de 150 heures de formation dans ce PPE. L’initiative de recherche allemande et
(95) De l’École Supérieure
de Pédagogie de Karlsruhe domaine. La plupart des écoles pensent japonaise sur la philosophie avec les enfants
(Allemagne). que la PPE offre la possibilité aux étudiants de (DJFPK), basée à l'École Supérieure de

40
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Pédagogie de Karlsruhe, a été créée dans for Children in Malaysia, créé par le profes-
ce cadre en août 2006(96). Le but de ce tra- seur Rosnani Hashim et rattaché à l'IAPC.
vail est de créer une base théorique solide Selon le professeur Hashim, l'objectif du
pour la PPE, qui s’appuie sur les philoso- CPIE est de rétablir l'esprit de recherche
phes occidentaux Socrate, Hume, Goethe, philosophique et la tradition intellectuelle
Rousseau, Kant, Nietzsche etc. et sur les comme y invite le Coran. Son ambition est
philosophes orientaux Takaji Hayashi, de devenir un pôle renommé de développe-
Shûzô Kuki et le pédagogue Toshiaki Ôse. ment et de pratique de l'éducation philoso-
Marsal et Dobashi ont donc reconstruit la phique, dans le but de produire des individus
PPE comme Urspiel (jeu archétypique), se dotés d’un jugement. Le CPIE a donc pour
basant sur Platon, Nietzsche et Hiuzinga, et objectifs d'offrir à tous la possibilité de
comme Urwissenschaft (science archétypi- comprendre et d'apprécier la pensée et la
que), se basant sur Socrate et sur la théorie philosophie éducative islamique ainsi que
de pédagogie clinique de Hayashi(97). Leur sa pratique. Notamment ce qui la relie à la
approche en classe associe celle de Hayashi vérité, à la connaissance, aux valeurs et à la
avec la théorie didactique du professeur sagesse, à la pensée logique et critique afin
allemand Ekkehard Martens, en particulier d'avoir un bon jugement et de discuter de
sa méthode dite « des cinq doigts »(98), ainsi façon rationnelle des questions de morale.
qu'avec le concept de « communauté de Parmi les activités du Centre figurent
recherche » de Lipman(99). 1) la formation en recherche philosophique,
Un des intérêts principaux du projet est la communauté de recherche et les pro-
d’établir des comparaisons interculturelles cessus démocratiques pour les étudiants à
entre les concepts anthropologiques des l'école et à l'Université, les éducateurs et pro-
élèves des écoles primaires japonaises et fesseurs d'Université, ainsi que le public,
allemandes. Dobashi a reformulé les leçons 2) une collaboration avec les écoles, le
de Hayashi et d'Ôse dans le cadre de la PPE, Ministère de l'éducation et d'autres établisse-
puis elles ont été reproduites dans le ments éducatifs dans la mise en application
contexte allemand pour analyser les différen- du programme de philosophie à l'école,
ces et les similitudes culturelles existant 3) l'élaboration de modules sur la philo-
entre les concepts anthropologiques des sophie islamique dans l'éducation, la
élèves des écoles primaires. Pour le projet, pensée éducative et le programme, 4) la (96) Pour plus de détails
sur le DJFPK, voir le cas relatif
Marsal et Dobashi ont reproduit l'expérience conduite de recherches sur la philosophie à l’Allemagne dans cette partie
en PPE de Hayashi, basée sur l’énigme du dans l'éducation, la pensée éducative du chapitre.
sphinx, telle qu’elle a été effectuée le 3 islamique et d'autres sujets connexes, 5) la (97) Le professeur Hayashi,
considéré comme le premier
juillet 1971 dans une classe de troisième publication de matériels éducatifs malais « philosophe de l'enfant »
année de l’école primaire publique 6) l'organisation de conférences locales et contemporain au Japon, a appliqué
son approche dans une leçon sur
Tsubonuma au Japon. Trente-cinq ans plus internationales et 7) l'organisation de cours « Au sujet de l'homme » et
tard, en 2006, le matériel pictural et le sur la philosophie à l'école et de recherche « Qu'est-ce que l'être humain ? »,
conçue pour l'école primaire.
questionnaire de Hayashi étaient à nouveau philosophique pour le public. En termes de
(98) Les cinq doigts représentent
utilisés pour stimuler la pensée philosophique matériels éducatifs, le CPIE utilise un choix des questions 1) phénoménolo-
dans une classe de troisième année de de textes de Lipman qui ont été traduits giques, 2) herméneutiques,
3) analytiques, 4) dialectiques
l’école primaire publique Peter Hebel à pour l'usage dans les écoles lors de l'étape et 5) spéculatives.
Karlsruhe, Allemagne(100). Cette approche a expérimentale. Même si de nouvelles res- (99) Les professeurs Dobashi
permis, par des méthodes de recherche sources seront créées à l'avenir tels que des et Marsal ont également édité
ensemble deux numéros du périodique
qualitatives, de faire des comparaisons histoires et des matériels plus en rapport Karlsruher Pedagogic Theses,
dans la structure des arguments et dans le avec la culture malaise, on n’y trouve pas, sur le thème de l'enseignement
et de l'apprentissage innovants.
contenu des dialogues entre les enfants du selon le professeur Hashim, beaucoup de Takara Dobashi et Eva Marsal (dir.),
Japon et d'Allemagne. choses qui peuvent être considérées Karlsruher pädagogische Beiträge,
comme vraiment choquantes d'un point de Périodique, Nos. 62 et 63.
Karlsruhe, 2006.
Malaisie. En 2006, l'Institut d'éducation vue moral. Cependant, après un change- (100) L'énigme, « Quel est l'animal
de l'International Islamic University ment récent de politique linguistique en qui marche sur quatre pattes le
Malaysia a obtenu l'accord du Conseil d'ad- faveur de l'anglais en Malaisie, les textes matin, sur deux pattes à midi, et
sur trois pattes le soir ? » se réfère
ministration de l'Université pour la création originaux de Lipman ont été utilisés. La d'une part à l'identité diachronique,
d'un Centre for Philosophical Inquiry in méthode de la communauté de recherche et de l'autre à la nature raisonna-
ble de l'humanité comme homo
Education (CPIE). Le CPIE est le second Centre a été également reprise. Les activités du faber, à savoir celui qui construit
de ce type après le Centre for Philosophy CPIE se situent entièrement à l'extérieur du des outils, l'animal technologique.

41
CHAPITRE I

programme scolaire officiel. Les tentatives problématiques, et le débat se poursuit


de communication avec le Ministère de aujourd’hui, notamment sur l’articulation
l'éducation sur cette question sont, selon le entre la foi et la raison, déterminante pour
professeur Hashim, restées jusqu'ici sans la conception et la pratique de l’éducation
succès. La philosophie n'est pas enseignée des enfants. C’est ici le statut social et scolaire
en tant que matière au niveau de l'ensei- de l’enfance qui est convoqué, le rôle de
gnement primaire ou secondaire. Elle n'est l’école dans son éducation, la place de la
pas non plus enseignée à l'Université comme raison dans l’éveil de sa pensée, la fonction
discipline spécifique, mais en tant que de la philosophie dans ce cheminement.
« philosophie de l'éducation », en tant
qu'élément du programme de sciences, Cette Étude n’a pas la prétention de recenser
etc., et il n'existe aucun Département de toutes les recherches menées dans le
philosophie. monde sur la pratique de la philosophie à
l’école primaire, telles que recherches-
Afrique et Monde arabe actions et recherches-formations sur le
terrain, travaux universitaires divers, notam-
Selon les recherches effectuées et les ment au sein des réseaux de l’IAPC et de
informations disponibles y compris dans l’ICPIC. Elle a essayé de fournir au lecteur
les réponses recueillies à travers le une gamme d’informations et de questions
Questionnaire de l’UNESCO sur le point basées sur l’état actuel de la PPE dans le
spécifique de la PPE, il ressort une quasi- monde. Il existe beaucoup d’autres
absence de ce type d’initiatives au sein des recherches, ce qui s’explique parce qu’il
régions de l’Afrique et du Monde arabe, s’agit d’une innovation dans l’histoire de
s’agissant du moins de leur diffusion en ter- l’enseignement philosophique mondial,
mes de publications, de sites Internet, etc. remettant en question bon nombre de
représentations sur l’enfance, la philosophie,
En Afrique, il existe une très faible présence de le philosopher, l’enseignement de la philoso-
la PPE, bien qu’il soit possible de trouver phie et l’apprentissage du philosopher.
des personnes ressources travaillant sur Enfin, parce que beaucoup d’universitai-
cette thématique dans trois Universités res, en particulier philosophes, se sont inves-
africaines : au Kenya(101) (Département de tis dans l’impulsion et l’analyse de ces
philosophie, Université Kenyatta), au pratiques, où il y a maintenant un recul
Nigéria (Institut d’éducation oecuménique(102)), de trente-cinq ans.
ainsi qu’en Afrique du Sud(103) (University of
the Western Cape, Faculté d’éducation et
Centre for Cognitive and Career Education).

Dans le Monde arabe, aucun Centre ni ini-


tiative ne semble être diffusé en matière de
(101) Le professeur Benson K. PPE. Il existe dans cette région un point
Wambari. aveugle dans ce domaine, sur lequel il
(102) Dr Stan Anih et Père Felix
Ugwuozo.
conviendrait de s’interroger. Les philosophes
(103) Les professeurs Lena Green arabes ont fortement débattu au Moyen
et Willie Rautenbach. Age de questions essentielles pour ces

42
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Conclusion : du souhaitable au possible


Les niveaux d’enseignement préscolaire et ainsi que des recherches diverses pour étudier
primaire sont déterminants car ils sont le les tenants et les aboutissants philosophiques,
socle de base d’un éveil des enfants et des pédagogiques et didactiques de ces pratiques
élèves à la pensée réflexive. Nourrie des ainsi que leurs effets sur les enfants.
recherches développées en la matière,
notamment en psychologie développemen- Il reste évidemment beaucoup à faire pour
tale, cognitive, sociale, en sciences du le développement de ces pratiques dans le
langage et de l’éducation, l’analyse de la monde, mais il ne s’agit aucunement de
philosophie pour enfants présentée ici fait proposer un modèle universel exportable. Ce
ainsi le pari qu’un apprentissage du phi- serait ignorer la diversité des situations, la
losopher est possible dès le plus jeune âge, pluralité des contextes culturels, l’histoire
et qu’il est même fortement souhaitable, des systèmes éducatifs et les politiques
pour des raisons à la fois philosophiques, conduites en la matière. La pluralité de prati-
politiques, éthiques et éducatives. ques et la diversité de pistes pédagogiques
et didactiques sont vivement souhaitables
L’état des lieux de la pratique de la PPE dans car les chemins de la philosophie sont eux-
le monde montre le grand développement mêmes multiples. Les stratégies avancées
dans certains pays de pratiques à visée sont diverses et les plus optimales sont
philosophique avec les enfants de trois à précisément celles qui accueillent la
douze ans, des formations pour enseignants, richesse de l’altérité.

45
CHAPITRE II

Copyright : Jérémie Dobiecki


LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Enseignement de la philosophie au niveau secondaire


L’âge du questionnement

Introduction : visages de l’enseignement de la philosophie au niveau secondaire 48


Notice méthodologique 49
I. La présence de la philosophie à l’école : 51 - 66
quelques controverses X
1) Diffusion et retrait de l’enseignement philosophique dans les écoles 51
2) Enseignement de la philosophie à travers les autres matières 53
3) Dynamique entre le niveau secondaire et l’Université 57
4) Formation de l’enseignant de philosophie au niveau secondaire 57
5) Des réformes remarquées, dans quel but ? 62

II. Suggestions pour un renforcement 67 - 74


de l’enseignement de la philosophie X
au niveau secondaire
1) La construction de l’esprit critique. Sujet cognitif, affectif et social 67
2) Approche théorique et approche historique de l’enseignement 68
3) Prôner davantage l’enseignement de la philosophie au niveau secondaire 71
4) Interactions entre la philosophie et d’autres disciplines 72
> Interdisciplinarité philosophie et physique - application des mathématiques
> Interdisciplinarité philosophie et biochimie
> Interdisciplinarité philosophie et musique
> Interdisciplinarité philosophie et arts visuels

III. État des lieux : institutions et pratiques 75 - 90


1) Diversité des systèmes scolaires à travers le monde 75
2) Pratiques et méthodes d’enseignements dans le monde. Quelques études de cas 76
> Amérique latine et Caraïbes
> Afrique
> Asie et Pacifique
> Europe et Amérique du Nord
> Monde arabe
3) Autres exemples d’initiatives à l’échelle nationale et internationale 89

IV. La philosophie au niveau secondaire en quelques chiffres 91


X
Copyright : Jérémie Dobiecki

Conclusion : la philosophie à l’adolescence : une puissance de transformation créatrice 93

47
CHAPITRE II

Introduction : visages de l’enseignement


de la philosophie au niveau secondaire

Ce chapitre n’entend pas offrir un répertoire fois déléguée à des disciplines orientées
des curricula philosophiques à travers le vers l’action, voire l’actualité sociale et poli-
monde. L’enseignement de la philosophie tique. Cette tendance, en elle, n’a rien de
ne saurait être réduit aujourd’hui à une déplorable. Mais elle semble fondée sur
succession de curricula, de programmes un leurre qui existe également au niveau
officiels ou d’annuités d’enseignement. universitaire, à savoir l’idée que l’on peut
Parce que l’éducation philosophique obtenir une meilleure formation des
représente un enjeu considérable dans la consciences en véhiculant des contenus
plupart des systèmes d’enseignement, il a substantiels plutôt qu’en développant l’es-
paru plus opportun de l’aborder à partir prit critique des élèves. Quelque part, c’est
des problèmes qu’il suscite, des aménage- comme si un mécanisme de conviction
ments qu’il génère et des solutions plus ou fondé sur l’éducation des facultés logiques,
moins temporaires qu’il reçoit. Les visages du libre jugement, de l’esprit critique, avait
de l’enseignement de la philosophie à l’âge été remplacé par des enseignements per-
de l’adolescence reflètent les difficultés que suasifs. Ces derniers servent de vecteurs
peut poser cette discipline ainsi que les d’idées-force que les élèves sont censés
inquiétudes qu’elle suscite à la fois chez absorber sans forcément les critiquer. Or, la
les décideurs, les éducateurs et les élèves. capacité de critiquer toutes les idées, même
Quelques études de cas viennent étayer le celles considérées comme justes – en d’au-
propos de ce chapitre. Ces derniers se tres termes, la capacité de rébellion – est un
présentent moins comme des exemples à élément essentiel de la formation intellec-
suivre que comme des situations particulière- tuelle des jeunes. Un citoyen obéissant sera
ment représentatives des questions abordées un bon citoyen, mais il risque aussi d’être
à travers cette Étude. Une orientation globale un citoyen manipulable et susceptible
de la présence actuelle de l’enseignement d’adhérer, un jour, à d’autres chapelles que
philosophique au niveau secondaire se celle à laquelle il a été formé. D’autres élé-
dégage-t-elle d’un tel travail ? Il est difficile ments poussent à l’optimisme. Les com-
de le dire. Tantôt la place de la philosophie munautés d’enseignants et de spécialis-
semble progressivement se déplacer vers tes de la didactique jouent un rôle de plus
l’enseignement universitaire, tantôt elle en plus actif en faveur de l’enseignement
gagne de nouveaux espaces dans le système de la philosophie et pour discuter dans des
scolaire. Peut-être faudrait-il évoquer le fait réseaux de plus en plus vastes, les ques-
qu’elle semble être de plus en plus conçue tions, les pratiques et les méthodes d’ensei-
comme une discipline technique, susceptible gnement qui surgissent presque au quoti-
d’être enseignée au niveau spécialisé, dien à travers le monde. Sont également évo-
voire professionnel, mais subordonnée à qués dans ce chapitre les cas d’associa-
(1) Voir Roger-François Gauthier,
Les contenus de l'enseignement d’autres matières - comme l’éducation à la tions d’enseignants se réunissant pour pro-
secondaire dans le monde : état citoyenneté ou différentes sortes d’ensei- tester contre la suppression d’heures de
des lieux et choix stratégiques,
Collection Enseignement gnements religieux -, lorsqu’il s’agit de for- philosophie, discutant des enjeux culturels
Secondaire pour le XXIe Siècle. mer de jeunes esprits. En même temps, on des enseignements de morale dans leur
Paris, UNESCO, 2006. Cette étude
réalisée sous l’égide de l’UNESCO
observe une forte tendance à attribuer une pays, et proposant avec succès des réformes
présente une analyse des contenus portée pratique accrue à l’enseignement curriculaires. La richesse de ces contributions
de l'enseignement secondaire
dans le monde et montre en quoi
secondaire. Cette orientation ne se manifeste est immense et il s’agit là de vecteurs
les questions relatives aux contenus, pas uniquement dans la prolifération de naturels des préoccupations de l’UNESCO
longtemps délaissées ou jugées matières techniques dans les écoles dans le domaine de l’enseignement
comme allant de soi, sont en fait
stratégiques pour le succès secondaires. Même les disciplines dites secondaire(1) et de la place qu’y occupe la
des politiques éducatives. humaines sont investies par cette orienta- philosophie.
L'ouvrage attire l'attention
des décideurs et des pédagogues tion tendant à valoriser les matières prag-
sur l'immense envergure matiques. Dans les lycées, lieux historique-
et l'importance d'un sujet
dont le traitement demande clarté,
ment voués à l’enseignement de la philoso-
méthode et consensus. phie, la formation des consciences est par-

48
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Notice méthodologique
Pour élaborer un rapport sur l’enseignement question de sa diffusion à l’école, se double
de la philosophie au niveau secondaire du statut fragile des enseignants du niveau
dans le monde, il est utile de se demander secondaire, et des enseignants de philosophie
quelle place ce travail est destiné à occuper en particulier. Le problème de la formation
dans la masse d’informations disponibles des enseignants conduit au rapport de plus
via les publications spécialisées, les réseaux en plus faible entre éducation au niveau
d’experts, les textes officiels ou encore secondaire, Recherche et Université, alors
Internet. Les réunions de travail organisées que ces trois niveaux devraient se nourrir réci-
pendant la préparation de cette Étude ont proquement. Une autre question essentielle
rapidement fait apparaître que celle-ci ne pour comprendre les avatars de la philoso-
pouvait pas être conçue comme un phie à l’école, est illustrée par la nature
annuaire analytique des pratiques en protéiforme des enseignements philosophi-
vigueur dans chaque pays. Par ailleurs, le ques. Les données reçues dans le cadre de
fait d’avoir privilégié la forme du rapport cette Étude montrent un décalage entre la
plutôt que celle de contributions multiples, présence de la philosophie en tant que
comme ce fut le cas pour la série Studies on matière enseignée et le maintien de
Teaching and Research in Philosophy notions ou de concepts philosophiques au
Throughout the World(2) dans les années travers d’autres matières. Il est presque de
1980, laisse croire que l’objectif principal coutume que toute réforme visant à
de ce travail consiste d’abord dans un repé- réduire le nombre d’heures d’enseigne-
rage systématique des pratiques existantes. ment de la philosophie se réclame de la
Or, il s’agit moins d’étudier l’enseignement nature philosophique d’autres enseigne-
de la philosophie dans le secondaire pays ments existants ou introduits - le plus sou-
par pays que d’isoler et de comparer les prin- vent l’éducation morale, civique ou reli-
cipales formes et modalités selon lesquelles gieuse. Inversement, il arrive tout aussi sou-
celui-ci est pratiqué dans le monde. Pour vent que soient véhiculés, sous le nom de
mener à bien cette entreprise, une hypo- philosophie, des enseignements s’apparen-
thèse de fond a été avancée dès le départ. tant davantage à des doctrines politiques
À savoir qu’au niveau secondaire, le sens de ou confessionnelles.
l’enseignement de la philosophie procède
autant des contenus impartis que de l’arti- Est également proposé un rapide passage
culation entre la philosophie et les autres en revue des grandes familles de systèmes
disciplines dans le cadre des curricula sco- d’enseignement à travers le monde. Cette
laires. Autrement dit, il faut se poser la étape montre que la philosophie a ses lieux
question de la présence de la philosophie à privilégiés - les lycées - mais qu’elle est loin
l’école. Outre sa nature unitaire, un rapport de s’y borner. Au contraire, on assiste
est aussi un travail de synthèse. En tant que parfois à une redistribution des cours de
tel, il sous-tend toujours une orientation philosophie des lycées vers les écoles
vers l’action. Plusieurs enjeux principaux techniques. Ont été parcourues les différentes
devraient ainsi être mis en exergue. pratiques de ces enseignements, en en
D’abord, la question de la présence de la mesurant l’étendue et les différentes
philosophie à l’école. Une crise de la phi- déclinaisons. À cette fin, sont étudiés de
losophie doit être évoquée à ce propos, car près quelques cas particulièrement
la tendance générale est aujourd’hui représentatifs des questions qui se posent
indiscutablement au retrait et les raisons de à l’enseignement de la philosophie et des
ce déclin sont multiples. Il n’est pas défis que ce dernier doit affronter. Ces cas (2) Daya Krishna, Teaching and
question dans ce chapitre de dissimuler le interrogent également les rapports de Research in Philosophy: Asia and
the Pacific. Série Studies on
déficit d’image dont souffre parfois la l’enseignement de la philosophie avec les Teaching and Research in
philosophie. Or, l’école demande à avoir traditions culturelles locales ou encore les Philosophy Throughout the World,
2. Paris, UNESCO, 1986. Teaching
davantage de prise sur la réalité, et la choix qu’il est possible d’opérer entre and Research in Philosophy: Africa.
philosophie n’est pas toujours la mieux différents paradigmes pédagogiques. Série Studies on Teaching and
Research in Philosophy Throughout
placée pour la servir. Ce malaise de la the World, 1. Paris, UNESCO,
philosophie, qui dépasse largement la 1984.

49
CHAPITRE II

En plus d’avoir interrogé la pertinence de On peut ainsi affirmer sans hésitation que
ces pratiques, quelques pistes de réflexion le présent état des lieux vient combler une
sont proposées. La question de l’articulation lacune majeure. Dès lors que cette Étude a
entre le niveau secondaire et l’Université, pour objectif d’actualiser une base de
enjeu criant de l’enseignement contemporain données sur l’enseignement de la philosophie,
en philosophie, sera également abordée. les éléments d’information obtenus en
Quelques suggestions d’ordre plus spécifique- élaborant les réponses au Questionnaire de
ment pédagogique viendront en appui de l’UNESCO ont joué un rôle essentiel. En
ces interrogations. En premier lieu, il effet, elles ne se limitent pas à fournir un
semble qu’il existe deux grandes approches aperçu articulé par pays. Elles renvoient
de l’enseignement qui, historiquement, aussi, par le jeu des commentaires et des
correspondent à la double nature de la suggestions, des images vives de la manière
recherche philosophique. Il s’agit, d’une selon laquelle l’évolution des systèmes
part, d’une approche théorique ou logique d’enseignement est perçue et vécue par les
aux problèmes philosophiques, privilégiant différents acteurs impliqués. Comme l’écrit
l’analyse rationnelle, le développement des un répondant dans un article utilisé à
facultés logiques et intellectuelles au travers propos de l’Espagne, « tout hypothèse
d’exercices et de travaux pratiques pro- touchant au travail réel du professeur de
prement théoriques. D’autre part, il s’agit philosophie dans les salles de classe ne peut
d’une approche historique, concevant venir que d’impressions obtenues à partir
l’éducation philosophique comme une de contacts avec les collègues ». Les réponses
réflexion sur les contenus de la tradition fournies au Questionnaire de l’UNESCO de
philosophique. En deuxième lieu, il a paru 2007 représentent ainsi un apport essentiel
correct de s’interroger sur les bienfaits mais à la série d’enquêtes réalisées par
(3) L'Agorà est une revue trimestrielle
aussi sur les limites de l’enseignement de la l’Organisation depuis les années 1950. Par
fondée en 1999. À partir du n° 19, philosophie à l’école. À un moment où son ailleurs, la Revue internationale de didactique
en novembre 2003, elle paraît enseignement connaît des transformations de la philosophie, Diotime-L’Agorà(3), a été
exclusivement sous forme
électronique. Son rédacteur en importantes, il serait trop simple de se faire une source très riche pour ce travail, en
chef est Michel Tozzi, professeur à les chantres de la philosophie, sans problé- particulier en ce qui concerne les études de
l'Université Montpellier III. La Revue
est éditée en ligne par le service matiser son utilité pédagogique, sa fonction cas à travers le monde. Enfin, il est à noter
éditorial du Centre régional et les limites de son enseignement. Or, que les réformes les plus remarquées, leur
de documentation pédagogique
de l'Académie de Montpellier.
force est de constater un déficit criant de finalité et leur impact sur l’enseignement
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora données récentes et d’études sur ce point. de la philosophie, ont également été abordés.

50
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

I. La présence de la philosophie à l’école :


quelques controverses
1) Diffusion et retrait de l’enseignement philosophique dans les écoles
Doit-on parler d’une crise de la philosophie conscience de l’importance de la philosophie
dans le secondaire ? Le terme ne paraît pas peut atteindre le niveau politique. En
approprié, dès lors que l’on constate, à Irlande, où la philosophie est absente des
l’échelle internationale, une diversité de écoles, on lui prête toutefois la capacité de
tendances ne pouvant être réduite à un « créer un citoyen actif et éclairé ». Un
signe positif ou négatif. Dans maintes correspondant belge voit à juste titre dans
circonstances, des poussées visant à privilégier l’éducation philosophique un moyen
les disciplines appliquées, techniques ou d’ouvrir les esprits à « la citoyenneté
économiques, ont conduit à réduire voire à mondiale à travers la philosophie ». Au
supprimer les enseignements philosophiques Chili, on insiste sur la fonction sociale qui
de l’école. Dans d’autres cas, des résistances consiste à « orienter les adolescents vers
culturelles ou politiques ont découragé une leur sexualité, vers les dangers liés à la
présence plus étoffée de cette discipline. consommation de drogues ainsi que vers
Certains pays, comme la Belgique, semblent toutes matières à caractère psychologique ».
vouloir préserver un équilibre entre Au Nigéria, on évoque « un renforcement
enseignement des morales confessionnelles et des valeurs ». Une multitude de débats, de
d’une morale laïque ou non confessionnelle, propositions et de suggestions se font jour
tout en s’interrogeant sur l’opportunité de à un rythme presque quotidien, témoignant
doubler, voire de remplacer ces enseigne- de la vitalité des enseignants de philosophie
ments par de véritables cours de philosophie. à travers le monde, et de leur attachement
Ailleurs, comme on nous le fait savoir à la discipline. Les vives discussions ayant
depuis plusieurs pays d’Afrique, les difficultés accompagné la réforme des heures d’ensei-
liées à la formation universitaire en phi- gnement dans les Collèges d'enseignement
losophie se répercutent sur la formation général et professionnel (CEGEPS) du
des enseignants, contribuant à diminuer Québec montrent que, même face à des
l’attrait de la philosophie sur les élèves. réductions voire à des suppressions des
S’ajoute à cela l’absence presque consti- heures de philosophie, la communauté
tutionnelle de la philosophie de l’éducation enseignante est capable de s’organiser et
secondaire de certains pays du monde de réagir. Les nombreuses associations
anglophone. Tout au plus y est-elle présente d’enseignants, les revues de didactique de
sous forme d’option, comme au Royaume- la philosophie, des phénomènes singuliers
Uni et dans certaines écoles d’Amérique du comme les Olympiades de philosophie(4)
Nord. Au Cambodge, on relate qu'« il y a représentent autant de facteurs de vitalité à
quelques années, le Ministère de l’éduca- encourager et à soutenir. En particulier, la
tion a retiré le cours de philosophie des pro- possibilité de susciter des associations
grammes des niveaux primaire et secon- d’enseignants de philosophie là où elles
daire ». En République de Moldova, les n’existent pas, puis de les coordonner entre
cours de philosophie sont remplacés dans elles à l’échelle internationale pourrait
les lycées par l’éducation civique et le droit. contribuer de manière substantielle à
Ces cours sont professés par des non phi- renforcer la place de la philosophie au sein
losophes. Le cours de philosophie géné- des différents systèmes scolaires.
rale est optionnel et exclu des lycées. En
Fédération de Russie, la philosophie n’est Quelles sont les principales raisons à
pas enseignée dans le secondaire. l’origine des résistances effectivement
observables à une présence accrue de la
Tout n’est évidemment pas négatif pour philosophie au niveau secondaire ? Il
autant. Les cas du Maroc et de la Tunisie, et semblerait d’abord que l’insistance sur une
en partie du Brésil, montrent que la formation davantage scientifique et technique (4) Voir chapitre IV.

51
CHAPITRE II

s’accompagne parfois, et à tort, d’une le concret de la culture dans laquelle ils


dévaluation des matières humanistes. Dans vivent. Il faut remarquer à ce sujet que cette
ces contextes défavorables, la philosophie section de l’enquête de l’UNESCO a reçu un
est souvent la première sacrifiée, les lettres grand nombre de réponses mais que l’on y
et l’histoire profitant en général d’un constate un silence presque général des
ancrage solide dans l’identité culturelle des pays asiatiques. Seul un correspondant
différents pays. Or, la philosophie est indien écrit très sobrement « Gandhi est
souvent perçue comme une discipline débattu », tandis que deux Thaïlandais
étrangère, sinon franchement occidentale. insistent sur le lien entre philosophie,
Il faut souligner à cet égard que les tendances bouddhisme et religion. En Afrique, en
à une technicisation de l’enseignement revanche, les réactions sont nombreuses.
secondaire en général s’inscrivent souvent Un enseignant du Botswana précise à ce
dans des politiques d’affirmation nationale, propos que « le sujet est nouveau et la
où la recherche de la croissance économique majorité des maîtres de conférence ont
s’accompagne d’une réaffirmation des reçu une éducation selon la tradition
identités nationales. On peut constater une occidentale de la philosophie. Ils n'apprécient
autre tendance dont il faut tenir compte. donc pas nécessairement les autres traditions
Celle de la persistance d’une dialectique au même point ». En Côte d’Ivoire, l’en-
très vive entre enseignement philosophique, seignement de la philosophie repose
perçu comme synonyme de libre pensée, et essentiellement sur des manuels venant de
morales confessionnelles. On a observé que l’Occident, de sorte que l’accent n’est pas
les origines des récentes réformes du mis sur les penseurs locaux. La même
système d’enseignement espagnol puisent, difficulté surgit au Niger, où « l’insuffisance
du moins en partie, dans le processus de de la formation pédagogique et l’absence
laïcisation progressive de ce système et de ressources pour un encadrement de
investissent directement la place de la proximité est un handicap dans ce domaine.
philosophie à l’école. On retrouvera un cas Les enseignants ont des difficultés à faire le
de figure similaire en Belgique, où toutefois lien avec, d’une part, les cultures africaines
les positions se distribuent différemment. et les auteurs africains et africanistes
Un correspondant suédois de l’enquête pertinents dans l’enseignement de la
UNESCO fait aussi état d’une « résistance philosophie ». Pourtant, en République
énorme à enseigner la philosophie, centrafricaine, il existe un cours de philosophie
manifestée par de nombreux groupes africaine où sont étudiés des auteurs
religieux dans le pays ». Il faut retenir que africains dans le cadre d’un comparatisme
cette dialectique peut se présenter sous avec les auteurs occidentaux, tandis qu’à
des formes diverses, les tenants d’une pré- Madagascar « on a supprimé dans le
sence accrue ou réduite de la philosophie programme la philosophie malagasy car on
pouvant se trouver dans les deux camps et a estimé qu'elle était déjà traitée dans la
pour des raisons opposées. matière Malgache ». En Algérie, on signale
« la forte présence des philosophes arabes,
Un thème particulièrement délicat, et qu’il comme El Farabi, Ibn Sina, Ibn Roshd, El
faut aborder avec d’autant plus de précaution, Djabiri, ou Hassan Hanafi, dans le
concerne le rapport entre cultures tradi- contenu des programmes ». En Jamaïque,
tionnelles et enseignement de la philosophie à « à l'Université, on enseigne les idées de
l’école. En répondant à l’enquête de Garvey, CLR James, Nettleford, Orlando
l’UNESCO, un enseignant du Bangladesh Patterson ». En Nouvelle-Zélande, on fait
écrit que « notre culture est orientale. Mais, état d’une « attention naissante portée aux
au niveau secondaire, seule la logique philosophies indigènes et aux systèmes
occidentale - aristotélicienne - est enseignée ». moraux. Mais ces derniers ne sont pas
C’est un enjeu considérable qu’il soulève associés à des philosophes spécifiques ».
ici. Car si la formation de l’esprit critique ne On reconnaît plus souvent que l’influence
peut être réduite à une pédagogie éthique de l’histoire de la philosophie occidentale
ou culturaliste, les contenus des ensei- est prépondérante (Cameroun), que l'ha-
gnements impartis risquent souvent bitude consiste à se référer à la tradition
d’apparaître aux élèves et aux enseignants européenne (Argentine) et que la majeure
comme abstraits et dépourvus de liens avec partie des programmes mettent l'accent sur

52
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

la philosophie grecque, la philosophie des ouvrages, livres ou revues d’argu-


médiévale européenne, ainsi que sur les ment philosophique. Bien souvent, ces
philosophies anglaise, allemande et française fonds, lorsqu’ils existent, sont surannés et
(Chili). Au Paraguay, pour les deux dernières ne contribuent guère à une formation actuali-
années du lycée, on évoque la « consoli- sée, fût-elle élémentaire. Or, la possibilité
dation de l'héritage culturel de l'Occident ». La de compléter l’enseignement en classe par
défense d’un héritage culturel doit éviter des lectures spontanées représente un élé-
tout risque de repli identitaire. La philosophie ment essentiel d’une formation réussie,
ne peut devenir le vecteur d’une formation en philosophie comme dans les autres
axée sur l’apprentissage d’un corpus de matières. Une action visant à combler ces
valeurs. Elle doit rester au contraire un déficits matériels s’inscrirait tout naturellement
enseignement ouvert et visant à la formation parmi les priorités de l’UNESCO dans ce
de l’esprit critique – à la critique des savoirs domaine. Notons enfin ce qu’écrit le profes-
plutôt qu’à leur absorption passive. Un seur Carmen Zavala dans une communication
phénomène bien visible au niveau uni- de 2005, quand elle dépeint l’image souvent
versitaire est signalé dans les écoles dévaluée de la philosophie auprès des
vénézuéliennes, « la matière philosophie philosophes. Elle évoque(5) « le discours très
latino-américaine et philosophie vénézué- répandu chez les philosophes contemporains,
lienne, dans la majorité des écoles, est selon lequel la philosophie ne sert, ni ne
optionnelle (quand elle existe). C'est doit servir à rien. Au Pérou, ce discours se
seulement récemment qu'elle est devenue, divise en deux branches principales. La
dans quelques écoles, obligatoire ». première, défendue par le Ministère de
Signalons également ce qu'écrit un corres- l'éducation, consiste à soutenir que la
pondant de l’île Maurice, où la philosophie philosophie est un mode d'expression
est enseignée dans les quatre dernières occidental dont nous pouvons, et devons,
années du niveau secondaire, pour qui nous passer au Pérou. De même que nous
« l’Hindouisme est enseigné expressément devons abandonner l'illusion du dévelop-
pour préserver et promouvoir les valeurs pement en général, puisqu'il s'agit d'un
culturelles ». Un autre correspondant mythe occidental. Le second type de discours
précise que le but de l’enseignement de la est promu par le Consejo Nacional de
philosophie dans les écoles de l’île, consiste Ciencia y Tecnología (CONCYTEC). Il critique
à « préserver la culture et la tradition la possibilité de toute connaissance
ancestrale » et à « connaître leur ethos scientifique, parce qu'il s'agit là d'un discours
culturel ». Un autre problème qui paraît totalisateur. S'agissant de la philosophie, il
toucher un grand nombre d’écoles affirme que celle-ci, à l'instar de la littérature,
concerne la possibilité de mettre à la dis- peut tout au plus suggérer quelques angles
position des élèves des fonds documentai- nouveaux pour regarder les problèmes. Ce
res ou des bibliothèques permettant d’inté- point de vue s'accompagne d'une campagne
grer les programmes officiels. Bien que des en faveur de la fusion de la philosophie et
différences majeures soient visibles selon les de la littérature. C'est-à-dire à fermer les
pays, les régions (ville-province), le type spécialités de philosophie dans les Universités
d’établissements (publics-privés), il semble- publiques du pays ».
rait que les élèves puissent rarement accéder à

2) Enseignement de la philosophie à travers les autres matières


Les discussions sur l’enseignement de la Comme le rappelle le professeur
philosophie dans le secondaire qui agitent Véronique Dortu(6), en retraçant l’historique
la Belgique depuis des décennies nous de l’enseignement philosophique en (5) Carmen Zavala, « Repensando el
paraissent représentatives des tensions Belgique francophone, l’introduction de para qué y el cómo de la filosofía »,
communication présentée lors du
traversant le rapport entre philosophie, cours de morale non confessionnelle dans Congrès national de philosophie du
religion et éducation morale. Elles reflètent les écoles belges s’est inscrite dans un Pérou. 2005.
une dialectique entre éducation confes- contexte durable de rivalité entre établis- (6) Véronique Dortu, « Histoire belge
des cours philosophiques »,
sionnelle et éducation laïque qu'on sements catholiques et poussées laïcisantes. in Diotime-L’Agorà, 21, 2004.
retrouve aussi en Espagne, par exemple. L’introduction d’un cours de morale laïque www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora.

53
CHAPITRE II

était censée équilibrer l’éducation religieuse, l’essentiel de l’éducation religieuse, des


considérée pendant longtemps comme cours spéculaires où l’on enseignerait une
seule porteuse de moralité et de civisme. La morale non confessionnelle. Or, ces cours
loi du Pacte scolaire, promulguée en 1959, semblent avoir barré la route à toute
puis retouchée par la suite pour inclure les introduction ultérieure d’un cours de
références à l’islam et à l’orthodoxie, a philosophie. Sur le plan strictement
institué la situation suivante : « Dans les pédagogique, ces cours de morale semblent
établissements officiels ainsi que dans les poser trois difficultés majeures. L’une est
établissements pluralistes d’enseignement inhérente à la nature même de la discipline,
primaire et secondaire de plein exercice, qui risque à chaque fois de faire l’économie
l’horaire hebdomadaire comprend deux du volet logico-épistémologique de la
heures de religion et deux heures de philosophie, ainsi que d’une reconstruction
morale. Dans les établissements libres historique, fût-ce sommaire mais systé-
subventionnés se réclamant d’un caractère matique, des principales idées philosophiques.
confessionnel, l’horaire hebdomadaire Deuxièmement, comme le souligne Dortu,
comprend deux heures de religion correspon- « les cours “dits philosophiques” ne sont
dant au caractère de l’enseignement. Par plus soumis à une évaluation terminale. Or,
enseignement de la religion, il faut entendre aux yeux des élèves, un cours où il n’y a pas
l’enseignement de la religion (catholique, d’examen est un cours qui n’est pas
protestante, israélite, islamique ou important. Dès lors on ne le prend pas au
orthodoxe) et de la morale inspirée par sérieux et la rumeur s’est vite répandue que
cette religion. Par enseignement de la l’on n’y fait pas grand-chose. Pour avoir
morale, il faut entendre l’enseignement de enseigné la morale pendant quatre ans
la morale non confessionnelle». (7) Les dans plusieurs établissements, dans tous les
principaux arguments pour ou contre le rem- degrés et dans toutes les filières, je peux en
placement de ces cours dits philosophiques témoigner. À chaque nouvelle classe, la
par un cours de philosophie ont été même difficulté se présentait : convaincre
développés dans deux numéros spéciaux les élèves de l’utilité du cours et d’y travail-
de la revue belge de pédagogie de la ler». (10) Troisièmement, la plupart des
morale Entre-Vues(8). Sur le plan social et témoignages indiquent que la nature
culturel, la coexistence de cours se réclamant particulière de ces cours, visant davantage
d’identités confessionnelles et de cours de à équilibrer la présence de morales
morale laïque ou non confessionnelle, y confessionnelles qu’à occuper une place à
compris laïque, fait craindre un affaiblissement part entière dans le curriculum scolaire,
de l’égalité républicaine qui favoriserait le escompte une formation non spécialisée
maintien de « communautés morales » liées des professeurs appelées à impartir cette
à l’identité religieuse et confessionnelle. discipline. Cet aspect semble cependant
D’après le professeur Dortu, « le Pacte tributaire d’une différenciation des zones
scolaire n’a fait que renforcer le cloison- éducatives. Toujours selon Dortu(11), « aucun
nement des réseaux, et en accordant la titre spécifique n’est requis pour enseigner
légitimité absolue à la coexistence des cours la morale ou la religion. Si les licenciés en
de morale et de religion, il a cadenassé toutes philosophie, en philologie romane ou en
les possibilités visant à faire autre chose. La histoire ont souvent la priorité, il n’est pas
perspective de créer un cours de philosophie rare de trouver des diplômés d’autres Facultés
ne laisse percevoir aucun intérêt immédiat».(9) sans même parfois de complément péda-
Or, la situation a pu évoluer en Belgique gogique. Les plages horaires réservées aux
flamande où, depuis 1989, les élèves en deux heures de morale ou de religion sont
option sciences humaines suivent des cours très souvent celles dont personne ne veut ».
de « courants philosophiques » (wijsgerige
(7) Ibid. strommingen). C’est là une des raisons qui Le Rapport sur L’introduction de davantage
(8) Entre-Vues, Revue trimestrielle ont poussé maints praticiens à parler d’un de philosophie dans l’enseignement,
pour une pédagogie de la morale. pis-aller à propos de cette articulation en déposé par la Députée Bernadette Wynants
Belgique - N° 48-49 et 50, parus en
2001. www.entre-vues.be cours de morale confessionnelle et laïque. au Parlement de la Communauté française
(9) Dortu, op. cit. Comme si le désir de laïcisation avait de Belgique en novembre 2000, affirme
(10) Ibid. conduit à opposer aux cours de morale pourtant que « sur le principe de l’intro-
(11) Ibid. confessionnelle, dans lesquels résidait duction de davantage de philosophie dans

54
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

l’enseignement, le consensus est presque y a une résistance contre l'éthique, principale-


parfait », les divergences se situant au ment à cause de l'ignorance qui confond
niveau des modalités de cette introduction l'éducation morale avec l'éducation morale
éventuelle et aux rapports entre des religieuse ». Une simple collation des
cours de philosophie et ceux de morale réactions à cette enquête laisse percevoir,
confessionnelle. Ce document de synthèse, avant même de fournir des informations
qui fait suite au rapport établi par une détaillées, une perception diffuse des liens
commission ad hoc en 1992 - Rapport qui unissent historiquement morale et
Sojcher -, dresse un état des lieux du débat religion. Cette dynamique semble parti-
en cours en Belgique et mérite d’être culièrement à l’œuvre dans l’espace
consulté en entier.(12) On y trouve notamment européen. Si un enseignant allemand
le constat que l’école ne prépare pas suffisam- signale que « seulement ceux qui ne partici-
ment les jeunes à vivre l’expérience du pent pas à l´enseignement de la religion
pluralisme et à développer un esprit critique. sont obligés de choisir “philosophie” ou
La philosophie apparaît dès lors comme “éthique” au lieu de “religion” », un autre
une réponse par rapport à ces manques ou précise que dans le même Land « cet
à ces lacunes. Elle offre en effet une enseignement est intitulé “Éthique” ou
méthode d’analyse et d’argumentation. Il “Valeurs et normes” » et un troisième
faudrait ainsi, selon le Rapport de Wynants, reconnaît que « l'on doit admettre que
appuyer la transversalité, en promouvant beaucoup de professeurs d'éducation
davantage le questionnement sur le sens, à religieuse font montre d'une expertise
l’œuvre dans chaque discipline et il considérable également en philosophie ».
conviendrait aussi de soutenir l’ensemble En Finlande, l'éthique et la philosophie de
des sciences humaines ainsi que la trans- la vie sont un sujet alternatif pour les élèves
formation et le décloisonnement des cours qui ne sont pas membres de l'Église. En
philosophiques, pour répondre à l’appren- Irlande, le cycle supérieur - niveaux six et
tissage du pluralisme éthique. L’idéal de sept - intitulé State religion syllabus, qui
l’enseignement de la philosophie est défini inclut aussi l'éducation morale, a une forte
comme une formation au questionnement orientation vers l'étude de la philosophie.
philosophique qui transgresse les frontières Au Luxembourg, l’éducation morale est
des enseignements disciplinaires. Un tel enseignée par les professeurs de philosophie,
projet de dépassement des clivages disci- tandis qu’en Lituanie la philosophie est
plinaires peut toutefois se heurter à des enseignée dans les cours d'éthique. En
problèmes organisationnels, à la formation Estonie, elle apparaît sous l’intitulé
et aux habitudes professionnelles de cer- Systèmes éthiques au cours de l'histoire. En
tains enseignants. Norvège, on relate que la matière philosophie
et éthique est enseignée aux niveaux
La situation de la Belgique ne constitue pas primaire et secondaire, comme partie d'un
une exception. En raison même des discus- sujet intitulé Savoir chrétien, éducation
sions qu’elle a engendrées dans les dernières religieuse et éthique. En Inde, la philoso-
années et à différents niveaux, elle peut phie est enseignée comme éducation
illustrer les dynamiques difficiles qui régulent morale et environnementale, afin de sen-
le rapport entre philosophie et éducation sibiliser les étudiants à la préservation de
religieuse, surtout au niveau de la morale. l'environnement et aux valeurs morales et
Cette dialectique se retrouve à travers le religieuses. On peut cursivement examiner
monde. Rappelons ici par exemple la nature ici les cours de morale dispensés en
optionnelle de la matière « philosophie » République de Corée, comme un exemple
dans certains Länder allemands, où elle de l’enseignement de la philosophie à
substitue l’enseignement de la religion travers une autre matière.
pour les élèves qui ne souhaitent pas le
suivre. C’est le cas, entre autres, en Bavière. D’autres correspondants, notamment
Évoquons également ce qu’écrit un cor- français, éthiopiens, islandais, mexicains,
respondant du Botswana en réponse à uruguayens préfèrent, quant à eux, souligner
l’enquête de l’UNESCO, « il existe une le caractère laïc de l’enseignement de la
tentative d'enseigner l'éducation morale au philosophie dans leur pays.
niveau secondaire. Mais, en même temps, il (12) www.aipph.de

55
CHAPITRE II

Encadré 12
Éducation morale en République de Corée(13)

L'éducation morale en République de contenu de l'éducation morale est divisé amour fraternel pour son peuple,
Corée est menée au niveau national, en 4 domaines de vie : 1) vie personnelle, conscience de la sécurité, efforts pour
comme une partie fondamentale du 2) famille, voisinage et vie scolaire, l'unification pacifique et l'amour de
curriculum du pays. Elle est l'un des 10 3) vie sociale et 4) vie nationale. Pour l'humanité. Chaque unité du manuel
sujets de base enseignés dans les chacune de ces aires, 5 valeurs et d'éducation morale aborde plusieurs
écoles primaires et secondaires. Ces vertus morales fondamentales sont sujets de discussion touchant à des
dix sujets sont la langue coréenne, choisies. Pour la vie personnelle, ces problèmes moraux contemporains. Et ce,
l'éducation morale, les études sociales, valeurs sont le respect de la vie humaine, afin que les élèves approfondissent leur
les mathématiques, la science, la musique, la diligence, l'honnêteté, l'indépendance et réflexion et partagent des idées sur des
les beaux arts, l'éducation physique, les la maîtrise de soi. Les valeurs à questions morales controversées.
langues étrangères et les arts pratiques. rechercher dans ses relations avec la L'éthique civile, en particulier, est un
Les manuels scolaires d'éducation famille, le voisinage et l'école sont : sujet développé principalement pour
morale sont développés sous autorisation des comportements respectueux, le aider les élèves à nourrir leur capacité
nationale. L'éducation morale est soin apporté aux membres de sa de jugement. En favorisant les jeux de
enseignée de la 3ème année d'école primaire famille, l'étiquette et la courtoisie, la rôles et les discussions en classe, nous
jusqu'à la 1ère année de lycée. Les élèves coopération, l'amour pour son école et les aidons à développer des valeurs
ont le choix entre trois cours : éthique pour sa ville natale. Dans leur vie morales par eux-mêmes.
civile, éthique et pensée, et éthique sociale, les élèves doivent apprendre les
traditionnelle. Nous nous efforçons valeurs de respect de la loi, la consi- Suk-won Song
d'avoir une approche intégrée, de façon dération pour autrui, la protection de Chercheur en éducation supérieure
à ce que la connaissance et la com- l'environnement, la justice et le sens de Division de la politique des programmes
préhension émotionnelle de la moralité la communauté. La vie dans une nation Ministère de l’éducation
conduisent à l'action pratique. Le nécessite quant à elle patriotisme, (République de Corée)

Une discussion très intéressante s’est engagée ce projet imaginent que « pour être pro-
en Uruguay dans les dernières années. Un fesseur de l’EPS (Espace pour Penser les
document produit en 2004 par Mauricio Savoirs), il y a un appel public aux professeurs
Langon, président de l’Association de de toutes les matières, qui devront présenter
philosophie uruguayenne, témoigne d’une un projet de travail, et recevront une
discussion vive sur une réorganisation de préparation spéciale pour travailler dans
l’enseignement de la philosophie dans le cet espace. Le professeur de l’EPS travaillera
cadre des trois dernières années du niveau nécessairement dans sa classe et en
secondaire. Sans toucher à la philosophie coordination avec les autres professeurs
en tant que matière curriculaire, la proposition des autres cours. La supervision de l’EPS
qu’il présente évoque un « espace pour devra être en charge d’une équipe interdisci-
penser les savoirs » qui viendrait s’ajouter plinaire d’inspecteurs ».(15) Cet enseigne-
aux programmes existants afin « d’ouvrir ment collectif vise donc à générer « des
les possibilités de la réflexion philosophique espaces réguliers de dialogue, qui fonction-
au delà de la matière “philosophie” »(14). neront comme des communautés de recher-
Il s’agit d’une proposition très avancée et che pédagogique centrées sur des questions
d’un grand intérêt, car elle vise à créer un de rupture et de suture entre disciplines. Ils
véritable espace de réflexion interdisciplinaire pourraient actualiser de façon problématique
concrète, où la pensée philosophique serait l’éducation de toutes les matières. On prévoit
mise à l’épreuve des phénomènes socio- ces espaces comme un lieu de formation
(13) Suk-won Song, document
culturels, objet des autres disciplines. et de perfectionnement permanent du
préparé pour la délégation Surtout, cette nouvelle pratique ne viendrait professorat. La formation des professeurs
du Ministère de l’éducation
pas se substituer à l’enseignement de la pour cet espace inclura des cours, des
de Malaisie lors de sa visite
en République de Corée. philosophie, qu’il compléterait au même ateliers, des séminaires, etc., orientés vers
13 septembre 2005. titre que les autres matières. Dans l’esprit la formation aux méthodologies actives,
www.moe.go.kr
de ses partisans, cet espace aurait vocation aux théories de l’argumentation, aux
(14) Mauricio Langon, « Philosophie
et savoirs au bac uruguayen à occuper « deux heures hebdomadaires communautés de recherche et à la métacogni-
aujourd’hui (II) », in Diotime-L’Agorà, pour chaque cours » pendant les trois tion, à la psychologie et à la sociologie de la
22. 2004.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora dernières années du niveau secondaire. Il connaissance, etc. On aspire à ce que la
(15) Ibid. convient de souligner que les initiateurs de formation systématique puisse être réalisée

56
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

régulièrement dans les Instituts de problèmes. Compte tenu des témoignages


Formation de Professeurs (IPA et IFD) ».(16) reçus en réponse à l’enquête de l’UNESCO,
Une proposition similaire et sans doute com- cette proposition a été à l’origine d’une
plémentaire a été présentée par l’Inspection avancée considérable pour l’enseignement
de philosophie en Uruguay, qui préconise la de la philosophie en Uruguay. On signale
création d’un espace inter et trans-disci- qu’il y a eu un développement de l'enseigne-
plinaire, réciproque et complémentaire de ment de la philosophie avec une discipline
celui qui résulte de l’organisation des appelée Critique des savoirs. L’intérêt de
matières en curricula, conçu comme un cette proposition semble dépasser les
espace de rencontre des différents savoirs où frontières de ce pays et revêtir un intérêt
l’on confronte des thèses et des métho- général. Plusieurs répondants au
dologies de disciplines diverses, où les critères Questionnaire de l’UNESCO insistent sur le
ne seraient pas donnés préalablement, fait que des notions philosophiques
mais seraient eux-mêmes objets de discussion. apparaissent dans le cadre d’autres disciplines
L’Inspection indique que, quelle que soit la sociales et humaines. Ajoutons ici le souhait
formation disciplinaire des enseignants, contenu dans la réaction d’un correspondant
la disposition philosophique est une condition allemand à l’enquête, indiquant qu’il est
et qu’il y a un besoin de cours de philosophie absolument nécessaire que la philosophie-
pour conforter le bagage conceptuel et logique soit intégrée dans les sciences
méthodologique apte aux traitement des exactes et naturelles.

3) Dynamique entre le niveau secondaire et l’Université


Hormis l’introduction en 1996 d’un cours du niveau secondaire en 2004 énumère
de philosophie de niveau secondaire dans parmi les sujets traités « les effets du
certaines écoles de l’Ontario(17), l’ensei- changement sur les caractéristiques physiques
gnement de la philosophie se fait au et humaines, la structure et le fonctionnement
Canada au niveau post-secondaire et d’une société démocratique, le rôle, les
pré-universitaire dans ce qu’on appelle du droits et les responsabilités des citoyennes
côté anglophone des Junior Colleges, et et des citoyens ainsi que les échanges dans
au Québec, tant du côté anglophone que un monde marqué par l’interdépendance et
francophone, CEGEPS. Il est utile de refléter le pluralisme »(18). On observe ici un phéno-
ici le témoignage d’André Carrier, enseignant mène intéressant, à savoir l’attraction de thé-
au collège Lévi-Lauson de Québec. matiques philosophiques au sein d’enseigne-
Notons qu’un correspondant canadien de ments d’éducation à la citoyenneté.
l’enquête de l’UNESCO relate que « pré- Signalons de même le projet Philosophie
sentement, un programme s’adressant aux dans les écoles, créé en 2000 sous la hou-
jeunes du niveau secondaire (lycée) est à lette de l’Association canadienne de philo-
l’essai dans certaines écoles ». Il existe sophie(19). Les finalités et la séquence de
des formations en études sociales (social cette formation philosophique sont repré-
studies) comprenant des enseignements de sentatives d’autres formations pré-universi-
caractère philosophique. En Ontario, par taires à travers le monde, tel le Ciclo Básico
exemple, ces matières abordent l’envi- Común (CBC) de l’Université de Buenos
ronnement, le mode de vie, le civisme, les Aires(20).
institutions et les activités économiques. Il convient de s’arrêter maintenant sur les (16) Ibid.
Une publication du Ministère de l’éducation différentes approches que l’enseignement (17) Rappelons qu’au Canada
de l’Ontario illustrant le curriculum scolaire universitaire peut développer par rapport la juridiction concernant l’éducation
revient aux États. Les programmes
en sciences sociales de la 1ère à la 6ème année au niveau secondaire. reflètent donc des priorités fixées
au niveau local.
(18) « Le curriculum de l’Ontario -
Études sociales de la 1ère à la 6ème
4) Formation de l’enseignant de philosophie au niveau année - Histoire et géographie,
7ème et 8ème année ». Ministère
secondaire de l’éducation de l’Ontario, 2004.
www.edu.gov.on.ca
Le problème peut être articulé en deux philosophie à l’école ont-ils reçu un (19) www.acpcpa.ca
questions principales. Les enseignants de diplôme supérieur en philosophie ? Ont-ils (20) www.cbc.uba.ar

57
CHAPITRE II

Encadré 13
Les cours de philosophie dans le secondaire au Québec (Canada)

Il y a vingt-cinq ans, le gouvernement luables. Ce qui s’est traduit par une privilégiés pour développer la compé-
québécois créait les collèges d’enseigne- obligation pour les rédacteurs de traduire tence. Le deuxième cours utilise les
ment général et professionnel (CEGEPS), les objectifs disciplinaires en termes acquis de la démarche philosophique
niveau de formation obligatoire pour tout d’actions ou de performances que les dans l’élaboration de problématiques
élève qui voudrait s’orienter vers une étudiants devraient accomplir. Par reliées à des conceptions de l’être
carrière exigeant un diplôme universitaire exemple, en philosophie, on retrouvera humain. L’étudiant prend connaissance
ou se préparer à un emploi de technicien. des termes tels « distinguer, présenter, des concepts clés et des principes à
Depuis la création des collèges, la forma- produire » pour qualifier le résultat l’aide desquels des conceptions
tion générale fut confiée principalement à attendu de l’étudiant en rapport avec les modernes et contemporaines définissent
trois disciplines, soit : philosophie, langue contenus proposés. l’être humain, et s’ouvre à l’importance
d’enseignement et littérature, et éducation L’approche par compétences a suscité de ces dernières au sein de la culture
physique. La réforme de 1993 ajouta de vives réserves en formation générale, occidentale. Le commentaire critique et
une formation en langue seconde particulièrement dans les disciplines de la dissertation philosophique permettent
(anglais ou français), mais pour ce faire littérature et de philosophie. Les cours de développer la compétence. Le troi-
retrancha du temps en philosophie et en de philosophie sont conçus en une sième cours amène l’élève à se situer de
éducation physique. De la philosophie séquence d’apprentissage sur le plan façon critique et autonome par rapport
par exemple, on attendait qu’elle des contenus thématiques, des habiletés aux valeurs éthiques. Il prend connais-
développe particulièrement auprès des intellectuelles et de l’histoire de la sance de différentes théories éthiques
élèves la logique, l’histoire de la pensée, pensée. Ils sont élaborés en continuité et politiques et les applique à des situa-
l’éthique. Buts d’ailleurs plaidés par les de manière à ce que les acquis théoriques tions contemporaines relevant de la vie
enseignants de philosophie, en lien avec et pratiques d’un premier cours soient personnelle, sociale et politique. Les
leur pratique au Québec. Elle devait réinvestis dans les cours suivants. Le trois cours de philosophie ont pour objet
aussi, à l’instar des autres disciplines, premier cours est consacré à l’appren- subsidiaire de développer les capacités
poursuivre des objectifs transdisciplinaires tissage de la démarche philosophique à la lecture et à l’écriture. En ce sens, un
relativement aux capacités intellectuelles dans le cadre de l’avènement et du déve- accent est mis dans chaque cours sur la
génériques. Elle allait ainsi s’inscrire loppement de la rationalité occidentale. fréquentation d’une œuvre dans son
dans une approche programme qui vise L’élève prend ainsi connaissance de la intégralité ou sur l’analyse d’extraits
à intégrer les divers apprentissages. façon dont des penseurs traitent phi- majeurs, ainsi que sur la production
Une méthode pédagogique, dite « par losophiquement d’une question, et se écrite.
compétences », allait aussi déterminer livre lui-même à cet exercice en élaborant
la rédaction des devis en centrant la une argumentation philosophique. Propos d'André Carrier(21)
formation sur l’acquisition de compéten- L’analyse de texte et la rédaction d’un Enseignant au collège Lévi-Lauson de
ces mesurables, à tout le moins éva- texte argumentatif sont des moyens Québec (Canada)

reçu une formation pédagogique spécifique ? quatre années d'Université), Cuba (diplômes
Trois scénarios principaux peuvent être universitaires en sciences sociales et en
identifiés, 1) des cas où un diplôme universi- humanités), Danemark (au moins 90 crédits
taire en philosophie est exigé, 2) des cas où ECTS(22)), Espagne (Maîtrise en philoso-
ce diplôme est accompagné ou remplacé phie), Guatemala (titre de Profesorado de
par une formation pédagogique spécifique Enseñanza Media en Filosofía), Honduras
(diplôme d’enseignant du niveau secondaire), (diplômes en sciences sociales, pédagogie,
3) des cas où d’autres titres sont suffisants. sociologie ou travail social), Hongrie
À partir de ces trois cas de figure, des (diplôme universitaire), Iran (BA, MA),
situations extrêmement variables sont Islande (BA ou Master), Japon (au minimum
observables à travers le monde. On parcourra un BA en philosophie ou dans une discipline
cursivement certaines d'entre elles, en proche, comme l'éthique ou l'esthétique,
précisant bien qu’il s’agit là de prendre etc.), Maurice (un diplôme en philosophie
certains exemples, étant donné que cette est obligatoire), Mexique (Maîtrise, BA),
Étude n’a pas prétention à l’exhaustivité. Portugal (Maîtrise), Sénégal (Certificat
1) Diplôme en philosophie. Exemples de d'aptitude à l'enseignement secondaire,
pays où un Bachelor of Arts (BA) en phi- CAES), Syrie (diplôme d'études supérieures),
(21) André Carrier, « La réforme de
l’enseignement de la philosophie losophie est requis : Bahreïn, Bulgarie République centrafricaine (Licence et
dans les collèges du Québec », (diplôme d'études supérieures ou Maîtrise de philosophie, CAPES),
in Diotime-L’Agorà, 1, 1999.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora Magister), Chine (diplôme d'études Roumanie (BA en philosophie), Serbie (BA
(22) Système européen de transfert supérieures, au moins), Côte d’Ivoire en philosophie), Tchad (BA, MA), Thaïlande
et d’accumulation de crédits. (Licence et CAPES), Croatie (BA, c'est-à-dire (BA au moins. Des moines, ayant reçu une

58
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

formation religieuse, peuvent également l’habilitation à l’enseignement secondaire.


enseigner), Turquie (BA, MA en philosophie, Parmi les titres universitaires permettant
sociologie, psychologie). En Autriche, au d’accéder à une formation de professeur de
Bangladesh et au Lesotho, le diplôme doit philosophie figurent des diplômes en « lettres
être du niveau Master de philosophie (MA). modernes, lettres anciennes, histoire,
Dans certains pays, des titres différents sont psychologie, sociologie, sciences humaines ».
requis selon le niveau d’enseignement Dans plusieurs pays d’Afrique, le diplôme
secondaire. Depuis la Pologne, un répondant universitaire, en philosophie ou autres
synthétise ce double palier comme suit : matières, doit être complété par une spé-
« le réquisit minimal pour enseigner la cialisation de nature pédagogique. Au
philosophie au niveau secondaire inférieur Botswana, un BA en humanités - théologie,
(gimnazjum) est un diplôme d'études études religieuses incluant la philosophie -,
supérieures (licencjat). Un diplôme de doit être agrémenté d’un diplôme post-
Master est requis pour pouvoir enseigner graduate en éducation (PGDE). Au Congo,
au niveau secondaire ». il faut une « licence avec obligatoirement
un CAPES obtenu à l’École normale
2) Formation spécifique à l’enseignement, supérieure ». Le même certificat, appelé
complémentaire ou non à une formation CAES, est requis au Sénégal. À Madagascar,
philosophique. Dans un certain nombre de un diplôme en sciences humaines et sociales,
pays, l’habilitation à l’enseignement scolaire mais aussi en théologie, doit être complété
requiert une formation spécifique, souvent par un Certificat d’Aptitude Pédagogique
mais pas forcément complémentaire à un de l’École Normale (CAPEN) en philoso-
diplôme universitaire. Elle comprend des phie. Des difficultés considérables sont
cours de matières spécifiques, parmi les- connues au Niger, où une « Licence en
quelles on trouve la philosophie, là où elle sociologie et en psychologie » est requise
fait partie de l’enseignement secondaire. « du fait des enseignements de tronc
Bien que ces formations para-universitaires commun à l’Université », mais où on précise
ne puissent pas être assimilées à de véritables aussi que « le CAPES est le diplôme
spécialisations disciplinaires, elles permettent pédagogique requis pour l'enseignement
néanmoins d’enseigner les disciplines incluses au lycée, mais en raison de l’inexistence de
dans les curricula scolaires à un niveau structure de formation au Niger, l’ensei-
considéré comme adéquat par le système gnement philosophique y compte moins de
pédagogique national. En tout cas, la dix titulaires de CAPES formés à l’extérieur ». Il
philosophie est logée à la même enseigne y a lieu de croire que cette situation ne
que les autres matières et il n’y a pas lieu concerne pas que le Niger. Au Cambodge, il
d’évoquer une situation particulière la suffit d’un diplôme d'éducation supérieur
concernant. Parmi ces pays, citons accompagné d'une année de formation
l’Argentine, où les enseignants ont au Centre de formation des professeurs.
généralement suivi des études post- En Israël, on requiert une Maîtrise en
secondaires non universitaires, mais aussi la philosophie ainsi qu'un diplôme en ensei-
Norvège, où le processus formatif suit gnement de la philosophie ou un certificat
l'éducation ordinaire des professeurs, qui d'enseignement. En Finlande, on requiert
demande quatre années. Certains profes- un diplôme universitaire ainsi qu'une
seurs au niveau secondaire supérieur et qualification au professorat, délivrée par
tous les enseignants des lycées ont une l'Université, mais on précise que le diplôme
éducation à l'Université. Ils doivent y universitaire peut être en psychologie ou en
recevoir un cours en philosophie. Aux Pays- études religieuses. Une difficulté technique,
Bas, il faut obtenir un « certificat général qui n’est sans doute pas isolée, est signalée
d'enseignement pour l'éducation secon- dans un État canadien. « Le plus grand
daire ». En Italie, un diplôme universitaire défi posé aujourd'hui aux professeurs en
de premier cycle doit être obtenu par une Ontario vient du fait que les documents
spécialisation biennale fournie par les Écoles programmatiques de cet État listent la phi-
supérieures pour l’instruction secondaire. losophie comme un cours, alors même que
Présentes dans la plupart des Universités les enseignants ne peuvent s'inscrire à
italiennes, ces écoles de spécialisation aucune des Facultés d'éducation afin
constituent un passage obligé pour obtenir d'obtenir le certificat d'enseignement,

59
CHAPITRE II

spécialisation en philosophie. Dans les d’une étude réalisée en 2003 par les
CEGEPS du Québec, en revanche, un responsables de la formation didactique du
baccalauréat(23) en philosophie est au minimum professorat en philosophie de l’Université de
exigé ». Le cas argentin, qui paraît paradig- Buenos Aires(24).
matique, peut être approfondi à l’aide

Encadré 14
La formation des enseignants en philosophie en Argentine

En Argentine, il existe une longue tradition du système éducatif. La Licence et le dans les travaux pratiques et d’analyser
de présence de la philosophie dans les professorat ont une formation commune les réussites et les difficultés qui surgissent
écoles secondaires. La formation des assez longue. Au-delà de cette dernière, dans les classes d’essai. Celles-ci sont
professeurs chargés de cette discipline les étudiants optant pour la Licence de brèves situations d’enseignement de
se réalise essentiellement dans deux doivent réaliser une thèse, et ceux qui la philosophie dans l’enseignement
ensembles. Les Instituts de formation choisissent le professorat doivent suivre secondaire. Tout au long du second
de professeurs pour l’enseignement des cours de pédagogie générale et des semestre, on aura une réunion hebdoma-
supérieur non universitaire et les cours de didactique spéciale et pratique daire de consultation et d’échange
Facultés au niveau universitaire. Dans la de l’enseignement de la philosophie. Les d’expériences, pour analyser en groupe
Faculté de philosophie et de lettres de contenus conceptuels de la discipline se le développement des classes, faire les
Buenos Aires, on étudie, entre autres, le regroupent en quatre unités : 1) approche ajustements nécessaires, et superviser
professorat de philosophie, de lettres, de questions de fond de l’enseignement individuellement la planification de
d'histoire, de géographie et d'anthro- de la philosophie, 2) approche de l’ensei- chacun des étudiants. La matière n’a
pologie. Pour chacun de ces professorats, gnement de la philosophie à l’école, pas d’examen final. On lui substitue une
la Faculté décerne deux diplômes, celui 3) approche du sujet qui apprend la production riche et variée tout au long
de Licence, diplôme qui s’oriente surtout philosophie dans le contexte institutionnel, de l’année. Production que l’on retrouve
vers la recherche et des pratiques non 4) approche de la didactique de philo- groupée dans le dossier que les étudiants
enseignantes, et celui de professeur. Ce sophie. Les contenus se développent en doivent remettre à la fin de leur pratique.
dernier va surtout se diriger vers l’ensei- classes théorico-pratiques au cours
gnement de cette discipline au niveau desquelles on essaie d’incorporer les Source :
secondaire ou dans d’autres instances propositions et les réflexions réalisées www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora

En Uruguay aussi, le diplôme d’enseignant également fréquent que la philosophie soit


dans le secondaire, c'est-à-dire professeur enseignée par des avocats.
pour l'enseignement moyen, titre délivré
par l'Instituto de Profesores Artigas, ou un 3) Diplômes universitaires dans d’autres
diplôme universitaire en philosophie matières. L’attribution d’enseignements de
semblent interchangeables selon le besoin. philosophie à des diplômés d’autres disciplines
Selon un répondant, la situation est très représente une caractéristique diffuse de
variée, « près de 80 % des professeurs ont l’enseignement secondaire de la philosophie.
un titre de professeur de philosophie ou Dans certains cas, cet enchevêtrement
sont étudiants en dernière année, avec un disciplinaire est dû au fait que ces diplômes
groupe sous leur responsabilité. Les autres contiennent déjà une formation philoso-
ont au moins un titre de bachelier. D'autres phique importante. Plus souvent, on tend à
ont des titres universitaires en philosophie, croire que l’éducation philosophique ne
psychologie, etc. ». Un autre précise, tout requiert pas de formation disciplinaire,
en confirmant ce tableau, que l'on peut autrement dit que l’apprentissage de la
recourir à des professionnels du droit ou de philosophie n’a pas besoin d’un savoir sur
sciences si on ne dispose pas de titulaires lequel s’exercer. En Europe, il arrive souvent
(23) Le terme « baccalauréat »
en philosophie ou de Faculté d'humanités. que des enseignants de philosophie aient
désigne ici un diplôme universitaire Précisons que par le titre de professeur de reçu un diplôme dans d’autres disciplines,
de premier cycle. philosophie, on n’entend pas le professorat comportant toutefois une formation philo-
(24) G. Obiols., M.F. De Gallo, A.
Cerletti., A.C. Coulé, M. Diaz, A.
universitaire, mais le diplôme Profesor de sophique conséquente. En Allemagne, on
Ranovsky et J. Freixas, « La formation Filosofía. En outre, comme le rappelle un signale que la situation est très différente
des professeurs de philosophie. troisième, diverses Maîtrises en humanités en fonction de la politique des différents
Une expérience à la Faculté
de philosophie et de lettres de permettent d’enseigner la philosophie et, à Länder. Pour certains d'entre eux, un
l’Université de Buenos Aires », défaut, le simple Baccalauréat peut suffire. diplôme universitaire en philosophie est
in Diotime-L’Agorà, 18. 2003.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora Un autre correspondant ajoute qu'il est obligatoire pour enseigner dans le secondaire.

60
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Alors que dans d'autres, les cours de Dans d’autres cas, on fait avec les moyens
philosophie sont parfois donnés par des du bord. Selon un répondant de Bolivie, il
diplômés en éducation religieuse ou en existe un faible pourcentage qui détient un
littérature. Dans ces derniers cas, les diplômes titre de licenciatura en philosophie. Au
les plus courants semblent être ceux de Chili, l’expérience montre que « dans de
littérature, d’histoire, de mathématiques. petites localités, où on ne trouve guère de
Un autre répondant précise que « les cours professeurs de philosophie, pratiquement
de philosophie ont souvent été réformés et n'importe quel autre titre peut permettre
de nouveaux éléments, comme la philoso- d'enseigner cette discipline ». Au Paraguay,
phie pratique, ont été introduits. Ainsi, on peut être professeur en sciences sociales,
les professeurs avec d'autres spécialisations avocat, séminariste, psychologue, péda-
ont été rééduqués pour enseigner la phi- gogue, etc. Le même correspondant précise
losophie. Mais la grande majorité a un qu'une « Société paraguayenne de philoso-
diplôme en philosophie ». En Grèce, il suffit phie a été fondée il y a 10 ans avec pour
d’un diplôme universitaire en humanités finalité première l'enseignement au
qui peut être en littérature grecque niveau secondaire. Jusqu'à aujourd'hui,
ancienne et moderne, en histoire, en théologie, elle n'a pas pu se consolider. Depuis 7 ou 8
etc. En République de Moldova, on doit ans, deux institutions de Salésiens et de
avoir un diplôme d'études supérieures en Jésuites forment des professeurs de philo-
philosophie, histoire, sciences politiques ou sophie. Petit à petit, ils s'insèrent dans le
sociologie. À Chypre, les enseignants de système. Auparavant, cette discipline était
disciplines classiques sont habituellement à la charge de professeurs formés en étu-
chargés d'enseigner la philosophie au des sociales, mais aussi des avocats, des psy-
niveau secondaire. En Algérie, le diplôme chologues, des ex-religieux, etc. Très peu
en sciences humaines et sociales suffit pour étaient diplômés en philosophie. Grâce à la
enseigner la philosophie dans les écoles. Au présence de ces institutions, même si elles
Burundi, en général ce sont les enseignants sont confessionnelles, la situation change
qui ont étudié la littérature ou la psychologie peu à peu ». De nombreux témoignages
qui dispensent le cours de philosophie. venant du Venezuela attestent de la formation
Ceux-ci sont choisis car ils suivent un ou hétérogène des enseignants de philosophie.
deux cours de philosophie (introduction à la On évoque des diplômes en sociologie,
philosophie) quand ils commencent psychologie, littérature ou éducation, et
l’Université. Le même cas de figure revient des licenciaturas en histoire, en art, en
au Burkina Faso pour les Maîtrises en mathématiques et même en droit. Un
psychologie. Dans le même pays, on correspondant explique qu’« avec une
signale que « certains établissements Maîtrise en sciences pédagogiques, ou
secondaires recrutent des enseignants d’un toute autre qui ne soit pas spécifiquement
faible niveau en raison des problèmes de sciences et mathématiques, on leur offre
salaires ». Au Rwanda, il faut soit un BA en l'occasion d'enseigner. La même chose se
études religieuses et en philosophie, soit produit avec des carrières connexes,
une Maîtrise en éducation, lettres et comme la sociologie, la théologie ou avec
sciences humaines. Au Zimbabwe, « la des personnes ayant effectué des études
qualification de base pour enseigner la phi- ecclésiastiques sans titre civil ». En d’autres
losophie dans les écoles primaires et termes, « en règle générale, les professeurs
secondaires est un diplôme en éducation qui enseignent au lycée NE SONT PAS
au niveau adéquat ». En Colombie, on évo- philosophes et proviennent même de
que des licenciaturas (maîtrises, BA), en disciplines ou de carrières dissemblables ».
philosophie et lettres, éducation, littéra- Bref, conclut un autre, pour enseigner la
ture, histoire, sciences sociales, etc. Au philosophie au Venezuela, on peut compter
Costa Rica, une formation en théologie sur « pratiquement n'importe quel titre de
peut suffire, de même qu’en sciences l'éducation supérieure ». Avec une précision :
sociales en Équateur. En Haïti, on requiert une « il existe des cas où il est question de
formation universitaire dans le domaine des professeurs sans formation académique
sciences humaines et sociales, au Honduras complète, c'est-à-dire qui n'ont pas terminé
en sciences sociales, pédagogie, sociologie, une carrière ».
travail social.

61
CHAPITRE II

Quelles conclusions tirer de cet aperçu ? Il toujours le plus alléchant. D’autre part, il ne
apparaît clairement qu’une partie importante faut pas se cacher que l’enseignement
des professeurs de philosophie dans le scolaire, de par sa nature même, permet
secondaire n’ont pas suivi une formation souvent d’absorber les diplômés d’autres
universitaire spécialisée en philosophie. matières dans certains marchés du travail.
Celle-ci se limite dans bien des cas à La philosophie, souvent considérée comme
quelques cours de philosophie, à des crédits une discipline à faible taux de technicité,
équivalant à une ou deux années de fonctionne de ce point de vue comme un
diplôme en philosophie, ou encore à des amortisseur social. D’autres situations
enseignements philosophiques impartis particulières doivent cependant être prises
dans d’autres matières. Parfois, ces formations en compte. Le cas brésilien montre par
incomplètes sont accompagnées par des exemple les difficultés posées par l’introduc-
écoles ou par des certificats d’habilitation à tion subite d’une matière dans le curriculum
l’enseignement. Il est évident que cette scolaire au niveau du recrutement de
situation naît en partie de l’écart entre professeurs formés. Mais on peut croire
nombre de professeurs de philosophie - qu’il ne s’agit là que de périodes transitoires.
dans les pays où cette matière fait partie La nécessité de reconsidérer la spécificité de
des curricula scolaires - et diplômés des l’enseignement de la philosophie dans les
Universités. D’une part, il est certain que pays où aucune formation spécifique n’est
l’enseignement scolaire ne représente requise représente un véritable enjeu
qu’un des débouchés professionnels possibles éducatif pour l’avenir.
pour les diplômés en philosophie, et pas

5) Des réformes remarquées, dans quel but ?


Deux réformes méritent d’être examinées Educación (LOE). Lors de la première étape
ici car elles ont eu une résonance particulière, de l'application de la réforme éducative -
chacune à leur manière, sur l’enseignement qui s'est concrétisée au niveau législatif par
de la philosophie. Il s’agit des réformes la LOGSE - les matières assignées au
conduites en Espagne et au Maroc. Le Département de philosophie des Centres
nombre de commentaires à leur égard ainsi du niveau secondaire ont souffert d'un
que leur visibilité dans la presse en recul significatif. Tant au niveau du nombre
témoignent. de matières à caractère obligatoire, qu'au
niveau du nombre d'heures à distribuer. Pour
Miguel Vázquez, professeur de philosophie mieux comprendre ce recul, il convient
en Galice et l’un des animateurs d’un d'avoir un regard rétrospectif afin de
groupe de travail sur la pédagogie de la constater que dans la tradition des pro-
philosophie dans cette région, offre un grammes espagnole, la présence de la
regard intéressant sur l'exemple espagnol. philosophie a une longue trajectoire. Il
Le système éducatif espagnol non universitaire suffit de dire que pendant pratiquement
apparaît divisé en quatre grandes étapes : toute la période franquiste, a persisté la
éducation infantile (0-6 ans), éducation présence de deux matières, l'une
primaire (6-12 ans), éducation secondaire d'Introduction à la philosophie et l'autre,
obligatoire (12-16 ans) et le bachillerato d'Histoire de la philosophie. Telle était la
(16-18 ans)(25). Cette structuration a été éta- situation au moment où la LOGSE s'est
blie à partir de l'approbation de la Ley de implantée. Avec cette dernière, la philosophie,
Ordenación General del Sistema Educativo en première année du bachillerato, a cessé
(LOGSE) de 1990. Les problèmes dans l'ap- d'être une matière obligatoire sauf pour
plication de la loi et les multiples critiques l'élève assigné à l'une de ses trois modalités.
reçues ont conduit le gouvernement à intro- Ce qui, naturellement, a supposé la perte
duire en 2002 une nouvelle modification d'environ le tiers des heures de cours. Seule
législative, la Ley de Calidad de la l'Histoire de la philosophie a continué
Educación (LCE). Cette dernière fut de d'être une matière commune et obligatoire
(25) Les deux années de bachillerato
constituent les deux dernières courte durée car elle fut remplacée en 2006 pour tous les bacheliers. Si, en outre, nous
années du niveau secondaire. par une nouvelle loi, la Ley Orgánica de la tenons compte que la réforme éducative a

62
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

également réduit le nombre d'heures Comme si l'une des finalités irrévocables du


hebdomadaires pour chaque matière - de 4 système éducatif devait consister à donner
à 3 - on comprendra le mécontentement du travail aux licenciés en philosophie. Ces
corporatif du professorat de philosophie, raisons semblent avoir rencontré un certain
contraints dans un grand nombre de cas à écho dans les législatures espagnoles car
enseigner des matières étrangères à leur dans l'ultime et définitive rédaction de la
Département, comme l'histoire ou la LOE - déjà approuvée par le Parlement - la
géographie, ou d'autres, telle « l'alternative » philosophie se maintient en 1ère année du
à la religion. Et ce, pour pouvoir compléter bachillerato comme obligatoire pour toutes
les heures. Rappelons aussi que, pendant la les modalités. Même si cela s'est accompa-
période socialiste, une nouvelle matière a gné d'un changement de dénomination
fait son apparition, l'Éthique, enseignée et de nouveaux contenus incertains, ainsi
lors de la 4ème année d'éducation secondaire que d'une indétermination préoccupante
obligatoire. Nouvelle matière qui, en tous en ce qui concerne la charge horaire. On
cas, a offert peu au professorat de philo- parle d'une possible réduction de 3 à 2
sophie, par rapport à ce qui avait été perdu. heures, avec l'objectif de faire entrer une
En effet, on doit tenir compte du fait que la nouvelle matière à caractère scientifique. Il
charge horaire de l'Éthique est seulement convient de dire que le programme de phi-
de deux heures dans les communautés losophie en Espagne est une combinaison
autonomes qui n'ont pas de langue propre, du modèle français et du modèle italien. À
et de une heure dans les communautés qui l'instar de la France, le programme de
en ont une. La LCE, et d'autres mesures Philosophie 1 est thématique. Comme en
prises avant son approbation, introduisirent Italie, celui de Philosophie 2, en deuxième
des modifications dans l'application de la année du bachillerato, est historique. Dans
LOGSE. Tout d'abord, la philosophie est les deux cas, il existe un consensus au sein
redevenue obligatoire pour toutes les du professorat sur l'impossibilité pratique
modalités du bachillerato. D'un autre côté, d'enseigner tous les contenus prévus pour
ces mesures ont aussi renforcé le programme chacun des deux cours. Or, en 1ère année,
de cette matière et se sont montrées très dans la pratique chaque professeur décide
favorables à l'offre de nouvelles matières sur quoi travailler et de quoi se passer. Il est
optionnelles liées au Département. Ainsi, ainsi possible de trouver quelqu'un qui
en Galice, dans le cadre du bachillerato, les consacre presque un trimestre à la logique
matières optionnelles suivantes ont été et un autre qui ne veut pas du tout en
proposées : Éthique et philosophie du droit, entendre parler. En 2ème année, les décisions
Philosophie de la science et de la technologie, touchant au programme sont déterminées
Introduction aux sciences politiques et à la par l'examen d'entrée à l'Université. Cet
sociologie. La première mouture de la LOE examen est organisé par les districts universi-
prévoyait la disparition de Philosophie 1, taires de chaque communauté autonome.
c'est-à-dire en première année du bachil- En Galice, cet examen consiste en une
lerato. Ceci provoqua une grande mobilisation composition philosophique sur un sujet lié
des associations de professeurs de philosophie à une liste de vingt auteurs sélectionnés
dans le pays. Les interventions sur des parmi les grandes figures de l'histoire de la
forums ouverts sur Internet eurent une philosophie. Mais le Département de
virulence remarquable. Sans doute chaque Centre est libre de choisir seulement
existe-t-il de bonnes raisons pour défen- huit de ces vingt auteurs, à partir desquels,
dre l'importance incontestable que l'ensei- de fait, on organise le travail de la classe.
gnement de la philosophie peut et doit
jouer dans la formation d'une citoyenneté Le processus de réforme du système
(26) Descriptif de la réforme :
autonome et critique. Et ce, en marge de d’éducation et de formation lancé au www.maec.gov.ma/osce/fr/edu_cult.htm.
positions maximalistes difficilement soute- Maroc en 1999(26) et qui a trouvé son cadre Sur ce point, on peut consulter
également l’article sur l’Association
nables - « sans la philosophie, il n'y a pas de de référence fondamentale dans la Charte marocaine des enseignants
pensée critique » -, comme si la dimension nationale d’éducation et de formation(27), de philosophie.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora.
critique ne pouvait pas exister aussi dans les accorde à la philosophie une place accrue (27) Charte nationale d’éducation
autres matières. Comme s'il ne pouvait pas par rapport aux réformes précédentes et de formation, Commission
Spéciale Éducation Formation,
exister une philosophie académique dog- qu’avait connues l’enseignement marocain Royaume du Maroc.
matique, comme ce fut le cas par le passé. en 1975, 1978, 1981, 1984-1985 et 1995. www.dfc.gov.ma/Reforme/sommaire.htm

63
CHAPITRE II

Dans le cadre de la dernière réforme, une l’occasion de la Journée mondiale de la


nouvelle organisation pédagogique a été philosophie en 2006, que « la philosophie
mise en place. Elle s’articule en cycles est une partie intégrante du système éducatif
primaire (six ans), secondaire collégial (trois national puisqu’elle est programmée à tous
ans) et secondaire qualifiant. Ce dernier les niveaux de l’enseignement secondaire
comprend un tronc commun de la durée et qualifiant ».
d’un an, suivi d’un cycle de baccalauréat
d’une durée de deux années et comprenant On peut aussi se référer aux propos instructifs
deux filières principales : la filière générale et stimulants du Secrétaire général de
et la filière technologique et professionnelle(28). l’Association marocaine des professeurs de
Chacune de ces filières se divise en sections. Il philosophie. Il rappelle qu’au Maroc,
s'agit, pour la filière générale, des sections l’enseignement de la philosophie a connu
scientifique, littéraire, économique, sociale. deux phases. La première, c’est l’ensei-
La création de seize Académies régionales gnement de la philosophie en français à
d’éducation et de formation chargées de travers les manuels français. La deuxième,
mettre en oeuvre la politique éducative et c’est l’arabisation de cet enseignement, qui
de formation s’est inscrite dans le cadre a débuté à la fin des années soixante. Le
d’une décentralisation progressive du premier moment a connu la domination du
système d’éducation. L’enseignement de la processus d’enseignement, là où la phi-
philosophie en tant que matière à part losophie était concentrée sur les contenus.
entière intervient dans les deux dernières C’est ainsi que le programme était réduit à
années du niveau secondaire qualifiant. Il une histoire des idées, et le manuel était
s’agit d’un programme notionnel organisé chargé de connaissances, sous forme de
sous quatre thèmes ou têtes de chapitres cours, dont les textes philosophiques
qui sont pour les classes terminales(29) : La étaient absents. Le cours de philosophie
condition humaine, la connaissance, la poli- était donc un cours magistral, ayant chez la
tique, la morale. Sous chaque tête de cha- plupart des enseignants un souci doctrinal,
pitre, des notions empruntées à la langue touchant à la doctrine qu’il faut adopter
commune et représentant des foyers de dans l’enseignement de la philosophie. Le
sens à analyser, sont le point de départ de deuxième moment a commencé avec la
la réflexion et de la problématisation. En réforme que l’enseignement secondaire a
guise d’exemple, le thème de la condition connue dès 1987. Il s’agissait de sa réor-
humaine chapeaute les notions suivantes : ganisation selon le système des académies,
« la personne », « autrui », « l’histoire ». Ces et dès lors l’enseignement de la philosophie
enseignements peuvent être modulés, les a connu l’apparition d’un discours pédagogi-
intitulés changeant selon les spécialisations. que qui ne pose pas les problèmes de
« Philosophie générale » en option scientifi- méthode-doctrine, mais plutôt les problèmes
que, « L’être humain » en littéraire, des manières d’enseigner, les intermédiaires
« Société et échange » en économique et pédagogiques dans l’acte d’enseigner,
sociale, « Activité et créativité » dans la l’évaluation, etc. Pour ainsi dire, le processus
filière technique et professionnelle. Le est devenu un processus d’apprentissage,
professeur Zryouil précise à cet égard que qui entend se concentrer sur l’élève. Ce qui
les concepteurs des programmes ont a abouti, en 1991, aux changements suivants.
préféré opter pour un programme de Le programme de philosophie est devenu
familiarisation première avec la philosophie un programme thématique (nature, culture,
et de sensibilisation à son intérêt. C’est religion-philosophie, travail-propriété, etc.).
(28) Un premier bilan
de cette réforme a été dressé par
pour cette raison que seules deux notions Le manuel scolaire a pris la forme d’un
la Commission Spéciale Éducation figurent au programme avec des directives recueil de textes philosophiques et la
Formation en juin 2005. précises de prise en considération de cette manière d’enseigner, dont le texte philosophi-
Réforme du système d’Éducation
et de Formation, 1999 - 2004, tranche d’âge. Les deux notions en question que occupe maintenant une place principale,
Commission Spéciale Éducation sont : Qu’est-ce que la philosophie ? et, n’est pas réduite au cours magistral, etc.
Formation, Royaume du Maroc.
Juin 2005. Nature et culture. Au niveau du collège est Ces changements peuvent susciter des
www.cosef.ac.ma prévu un enseignement d’éducation à la problèmes pédagogiques, soit sur le plan
(29) Selon les précisions apportées citoyenneté. Ce processus de renforcement de la rentabilité de l’enseignement de
par le professeur Abderrahim
Zryouil, Inspecteur coordinateur de la philosophie a permis entre autres au philosophie, soit sur le plan de l’évaluation,
national en philosophie (Maroc) Ministre de l’éducation du Maroc d’affirmer, à soit encore sur le plan de la didactique.

64
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 15
Philosophie de la réforme et réforme de la philosophie au Maroc

Toute réforme suppose une conception c'est la philosophie qui doit mettre en faut esquisser une stratégie de l'en-
globale de l'enseignement et de l'ap- question cette orientation, en critiquant seignement de la philosophie contenant
prentissage, de l'homme et de la la violente confrontation que nous pou- la complémentarité. Celle-ci prend en
connaissance, de la vie et de la valeur. vons avoir avec le monde de la technique. considération les principes de l'éche-
Nous ne pouvons imaginer une philosophie Fortifier la position de la philosophie, lonnement, de la continuité et de la
de la réforme loin de la philosophie et de c'est fortifier la présence de la culture, spécificité dans le curriculum. Cette
la réforme de son enseignement. Or, et émanciper le système d'enseignement stratégie comprend aussi l'harmonisation
jusqu'à présent, la généralisation de de la misère, et de toute sorte de entre l'enseignement de la philosophie
l'enseignement de la philosophie dans réduction, du monde vécu, et de la lutte et l'enseignement des autres disciplines.
toutes les sections de l'enseignement pour l'instinct de conservation. Toute Par exemple, on ne peut pas envisager
secondaire n'a pas vu encore la lumière. réforme de l'enseignement de la phi- une formation de l'esprit critique séparée
Avons-nous manqué à notre devoir losophie risque d'être restreinte dans de la pratique du critique littéraire et
philosophique ? Pourquoi n'y a-t-il pas une réforme sectorielle qui n'a que des historique. De plus, la réforme de l'ensei-
une conscience accrue de la nécessité effets secondaires, si l'enseignement de gnement de la philosophie ne serait que
de la philosophie ? Que faire pour la philosophie est décontextualisé de la formelle si elle ne prenait pas en compte
reconnaître le droit à la philosophie ? position que doit avoir la philosophie au des dispositifs pédagogiques comme la
Que faire pour qu'elle devienne une sein du tissu de la société et dans les leçon de philosophie, véritable exercice
cause pour l'intellectuel, le politicien et débats intellectuels. La réforme de philosophique à propos du sens, du
le juriste ? C'est vrai, la Charte de la l'enseignement de la philosophie est discours, de la lecture et de l’écriture.
réforme esquisse des objectifs, comme dépendante du curriculum. Jusqu'à On ne peut pas réformer l'enseignement
la formation d'un citoyen conscient de présent, on constate d'après les de la philosophie sans réformer les
ses droits et de ses devoirs, et s'attachant expériences précédentes qu'il y existait méthodes d'évaluation actuelles. Il faut
à sa dignité et à son identité arabo- toujours un écart entre les contenus et désacraliser l'évaluation en la libérant du
musulmane, mais qui soit aussi tolérant les objectifs déclarés. Notre pratique « monisme » et de « l'uniformisme ».
et ouvert vis-à-vis de la civilisation pédagogique a connu deux approches, Bref, on doit réconcilier l'évaluation et la
humaine, etc. Ce sont des valeurs philoso- l'approche techniciste - qui fait de la liberté, en adoptant le principe de la
phiques, et cela suppose la nécessité de technique une fin en soi -, et l'approche pluralité.
l'enseignement de la philosophie en de la connaissance pure, c’est-à-dire la
général. Le rôle de la philosophie, connaissance pour la connaissance. En
comme je le conçois, est de participer à effet, les deux approches aboutissent à Aziz Lazrak(30)
la formation du citoyen universel et pas séparer la philosophie de la vie, l'élève Secrétaire général
seulement du citoyen marocain. Si la de l'espace public et la philosophie de de l’Association marocaine
Charte est concentrée sur l'orientation son enseignement. Pour éviter la des professeurs de philosophie
professionnelle, technique et scientifique, reproduction de ces deux approches, il (Maroc)

Depuis 1995, l’enseignement de la philo- que depuis 2003, la réforme a institué la


sophie a connu d’autres changements. Ont nécessité de « libéraliser » l’édition scolaire
été introduits un programme notionnel et de varier, par le biais de la concurrence,
(langage, art, technique, etc.) et un manuel les manuels scolaires.
scolaire représentant un amalgame d’exposés
et de textes philosophiques. Le Secrétaire Il n’est pas toujours aisé de se procurer des
général souligne ainsi que l’enseignement informations détaillées sur les programmes
de la philosophie témoigne d’un mouvement curriculaires de la philosophie au niveau
évolutif, qui le met face aux questions secondaire, de même que d’avoir accès aux
fondamentales menant à l’approfondisse- programmes officiels. Voici ce qu’un
ment de l’interrogation sur l’acte d’enseigner. répondant à l’enquête de l’UNESCO rapporte
Parmi les obstacles possibles, que l’on à propos de cet enseignement au Maroc :
retrouve d’ailleurs dans beaucoup d’autres « la philosophie fait partie intégrante de
pays, il cite ceux qui lui apparaissent essentiels, l’enseignement à tous les niveaux du
à savoir l’insuffisance du temps attribué aux secondaire (lycée) car la logique et l’analyse
séances de philosophie, le manque d’outils sont la base de toute pensée philosophique,
de travail, l’unicité du manuel, l’absence alors les élèves font de la philosophie sans
d’accumulation en didactique de la phi- le savoir ; à partir de la 2ème année du lycée,
losophie, la rupture qui se trouve entre les élèves font de la philosophie comme (30) Aziz Lazrak,
l’enseignement secondaire et l’enseignement une nouvelle discipline ». Le renvoi au fait « Philosophie de la réforme
et réforme de la philosophie »,
supérieur de la discipline, etc. Nous pou- de « faire de la philosophie sans le savoir » in Diotime-L’Agorà,
vons préciser, selon le professeur Zryouil, mérite d’être souligné, si l’on considère www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora

65
CHAPITRE II

que, dans une réponse à l’enquête de comme dans leurs contenus, à la réalité pro-
l’UNESCO, ce correspondant à indiqué fessionnelle et sociale contemporaine. Dans
qu’aucun enseignement philosophique ce cadre général, le choix d’augmenter la
n’était imparti au niveau collégial. Ajoutons présence de la philosophie pourrait surpren-
que la philosophie est également enseignée dre. Or, la réforme marocaine semble préci-
dans un type particulier d’enseignement sément refuser tout écart entre formation
traditionnel, l’enseignement originel, où professionnelle d’une part et conscience
elle figure dans les trois dernières années sociale et citoyenne d’autre part. En
du cycle secondaire (sections Juridique et somme, selon Abderrahim Zryouil, si l’on
Chariâa, Lettres originelles et sciences veut résumer les nouveautés concernant
expérimentales) sous l’intitulé Philosophie la réforme de la philosophie au Maroc,
et Pensée Islamique. Elle y côtoie une autre trois faits saillants s’imposent :
matière, Pensée Islamique contemporaine. Enseignement de la philosophie dès la
Le professeur Zryouil précise à cet égard première année du lycée - Généralisation
que si la filière de l’enseignement originel de l’enseignement de la philosophie à
persiste dans le système éducatif marocain, toutes les filières sans exception -
elle n’est plus exempte de l’éxécution de Intégration de la philosophie islamique
l’unique programme de philosophie valable dans les programmes de la philosophie
pour toutes les filières où la pensée islamique générale en tant que composante de la
n’est plus séparée de la philosophie, mais pensée philosophique universelle.
est considérée comme partie intégrante de L’actualisation sociale et économique de
la pensée philosophique universelle et l’école passe par une conscience citoyenne
comme l’un de ses moments. Aziz Lazrak a accrue. Cette dernière considération semble
discuté dans une série de contributions rapprocher les réformes du Maroc et de
parues dans Diotime-L’Agorà les difficultés l’Espagne plus qu’il ne paraît.
de mettre en place cette réforme au niveau
curriculaire et pédagogique, insistant notam- Un aspect essentiel de la réforme envisagée
ment sur l’exigence de passer progressive- en Espagne, écrit Vázquez, « touche à l'appa-
ment à un modèle pédagogique axé sur rition d'une nouvelle matière, l'Éducation à la
une participation active des étudiants au citoyenneté, née avec la nouvelle loi, la
cours, à la fois par une lecture directe des LOE. Il est prévu qu'au niveau secondaire,
textes et par une plus ample discussion en cette discipline soit assignée au cours de
commun. On retrouve dans l’écart entre philosophie. Il s'ensuit, d'un autre côté, que
objectif affichés de la réforme, programmes la préoccupation pour cette orientation
ministériels et pratiques pédagogiques réel- vers la formation citoyenne, a également
les les mêmes difficultés que nous retrou- conduit les législateurs à modifier la déno-
vons dans d’autres pays. En fait, la possibilité mination de la philosophie, première année
d’atteindre les objectifs de la réforme sem- du bachillerato, qui désormais s'appellera
ble dépendre autant d’une présence Philosophie et citoyenneté. Même si, au
accrue de la philosophie au niveau curri- jour d'aujourd'hui, les contenus des pro-
culaire que d’une transformation des prati- grammes n'ont pas encore été fixés, les pro-
ques didactiques effectives. À cet égard, il jets d'origine qui ont circulé indiquent que ce
faut toujours distinguer les normes didacti- changement de nom impliquera égale-
ques et curriculaires des pratiques d’ensei- ment un changement dans les contenus.
gnement-apprentissage. Cela suppose Cette modification devrait se faire dans le sens
observation de terrain et analyse de prati- d'une promotion de la philosophie pratique,
ques professionnelles, sans compter la prise en particulier de l'éthique et de la politique
en compte de l’effet-Maître et de l’effet- et occasionner une disparition des dimen-
école, c’est-à-dire de déterminations relati- sions plus théoriques, spécialement l'épis-
vement indépendantes de l’effet-système témologie ». Bien que ce dernier point soit
du pays ou de la région concernés. Ce que contestable, et représente en effet l’un
l’on doit retenir est le choix socioculturel des points d’accrochage entre autorités
qui préside à la réforme marocaine. Celle-ci politiques et enseignants de philosophie,
veut explicitement ancrer les enseigne- l’esprit qui anime les deux processus sem-
ments scolaires, dans leur articulation ble similaire.

66
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

II. Suggestions pour un renforcement de l’enseignement


de la philosophie au niveau secondaire
1) La construction de l’esprit critique. Sujet cognitif, affectif et social
La démarche de l’apprentissage du philoso- implicites ou explicites, baignées d’affectivité,
pher en situation éducative semble, malgré de l’adolescent surpris par les transformations
les nuances des dispositifs pédagogiques, de son corps, de sa voix, de sa sexualité.
relativement identique dans son allure, quel Que devient ce moi-même qui change, qui
que soit l’âge de l’apprenti-philosophe. est cet autre que je deviens, qui suis-je en
Cette démarche prend une coloration définitive, que veux-je aussi devenir, etc. ?
particulière selon qu’il s’agit d’un jeune Ces questions provoquées depuis le dedans
enfant, qui voit l’éveil de sa pensée de mon corps m’ébranlent dans l’émotion
réflexive enracinée dans sa sensibilité et son comme sujet singulier expérimentant sa
imagination, ou un adolescent qui aborde solitude à s’assumer, me déstabilisent et
sa crise identitaire, ou encore un adulte. expliquent ma réactivité à l’environnement
L’adolescent s’entend ici d’un enfant qui (agressivité ou repliement sur soi). Le
entre dans le processus de la puberté, vers rapport au savoir pose alors problème à
11-13 ans en Occident, avec les transfor- l’école, car la perte de repères cognitifs
mations physiques, psychiques et sociales sécurisants, les aléas des difficultés de
importantes qui s’ensuivent.(31) l’apprentissage et le risque d’échec fragilisent
une estime de soi déjà mise à mal par le
L’adolescent, un questionné malgré lui, qui manque d’assurance, de consistance d’un
s’oppose pour s’affirmer et se rassurer - mutant. D’où souvent une attitude d’autant
éteindre l’incendie de la question. Cette plus extérieurement affirmative et d’oppo-
évolution-révolution de l’individu dans sition que l’intérieur est craquelé, tentant
cette phase de son développement a des de tenir lieu de contenant aux pulsions.
conséquences significatives à prendre en
compte dans son éducation. Retenons-en L’adolescent-philosophe, ou l’assomption
deux essentielles. 1) Si l’on en croit la psy- d’un questionnement humain. Comment
chologie, et en particulier la psychanalyse, donc amener à se questionner rationnel-
l’entrée dans l’adolescence met en crise la lement en tant que liberté endogène qui
perception du moi, qui doit remanier soutient la question et se met en recherche
l’organisation de ses instances psychiques, (attitude philosophique), quelqu’un qui est
dans une relation complexe entre une affectivement questionné (et non ques-
histoire passée dans la prime enfance et les tionneur) dans son existence même, et que
sollicitations de l’environnement actuel. Le ce questionnement exogène (venant d’un
rapport au monde, à autrui et à soi-même corps ressenti comme étrange, étranger)
initie alors un processus de structuration et bouleverse, et qu’il voudrait faire taire, ou
de restructuration problématique, qui ne va tout au moins apaiser ? Comment cultiver
pas sans étonnement, peur, jouissance et le questionnement chez celui qui, doutant
souffrance. 2) La perception d’autrui, facilitant de lui, cherche désespérément des certitudes,
ou menaçant, qu’il s’agisse des figures et les métaphorise dans le passage à l’acte
d’autorité - parents, maîtres - ou le jugement d’une opposition ? Quelle démarche
du groupe de pairs, devient déterminante pédagogique et didactique de l’éducateur
dans la façon de se situer et de réagir. C’est pour accompagner chez l’adolescent une
dans ce contexte humain qu’advient la traversée, de la question qui s’impose à lui
(31) D’après le professeur
proposition éducative de l’apprentissage du à la question qu’il se propose, et de l’affect Michel Tozzi (France)
philosopher. Elle se confronte aux questions subi vers le concept construit ? www.philotozzi.com

67
CHAPITRE II

Encadré 16
La rencontre de l’adolescent avec la philosophie

Là où le psychologue se met cliniquement par ailleurs qu’elle est, par effet de l’adolescence alors qu’ils sont souvent
à l’écoute individuelle du vécu global distanciation et d’objectivation d’une déjà perturbés par des problèmes
d’un adolescent dans sa dimension part, de mutualisation dans un groupe familiaux ou scolaires antérieurs. Pour
affective, comme sujet singulier d’autre part, cathartique pour l’adolescent. eux, c’est leur rapport global au monde,
(j’écoute ta personne dans ton ressenti), Si l’on trouve que le mot adolescent est à autrui et à eux-mêmes qui est probléma-
et tente de lui faire mettre en mots sa trop sensible, parce qu’il implique per- tique, et le refus d’apprendre traduit leur
souffrance, l’accompagnant-philosophe sonnellement, ce qui peut être inhibiteur angoisse forte devant la confrontation à
met en débat dans une communauté de dans la prise de parole, supprimons le un inconnu déstabilisateur. C’est ce
recherche entre sujets rationnels mot et remplaçons-le par un générique rapport problématique au monde qu’il
l’événement existentiel qui advient dans (l’homme, les individus, « on », etc.), les faut médier par le questionnement
le développement de tout homme, en le élèves répondront de toute façon en philosophique, dont il est toujours étonnant
traitant comme un objet de réflexion à fonction de leur expérience de la vie : de voir à quel point ils peuvent aisément
discuter, avec une écoute cognitive des « Pourquoi critique-t-on souvent la légitimité y entrer, en raison même de leur sensi-
idées à confronter. Exemples : À votre des règles ? ». bilité existentielle exacerbée, la « douleur
avis, quelle différence y a-t-il entre un Pour que les adolescents inhibés osent d’être » disait Lacan. À condition de bien
jeune enfant et un adolescent ? Ou entre parler devant leurs camarades, et pour choisir les thématiques existentielles qui
un adolescent et un adulte ? Un adolescent ceux qui ne parlent que trop pour les accrochent, de les faire entrer dans
peut-t-il être déjà un adulte ? Ou un adulte s’imposer, il faut travailler sur les enjeux la réflexion par l’oral et la discussion, qui
encore adolescent ? On travaille ici sur de l’activité proposée. Non un rapport ne portent pas le sceau d’une école
les attributs des concepts de jeune de force pour triompher (jeu gagnant- problématique pour eux par son rapport
enfant, d’adolescent, d’adulte, sur leur perdant), affirmer sa virilité (garçons), à l’écrit, et dans lequel ils n’ont pas
extension ou les champs d’application mais un rapport de sens - où l’on a l’impression de travailler - ce qui est
de ces notions par des exemples besoin de la réflexion de tous parce que faux, car on y travaille autrement. Il
oui/non à justifier. la question nous concerne tous -, est dif- importe de mettre en place un dispositif
Travail sur la conceptualisation et l’ar- ficile et complexe. Chacun est gagnant à démocratique de prise de parole avec
gumentation : quand peut-on dire qu’un écouter sur ce sujet les autres qui peu- quelques règles simples de circulation,
adolescent est libre ? (travail sur la vent l’éclairer (jeu gagnant-gagnant). de n’attendre aucune bonne réponse, ce
notion de liberté). Pourquoi un adolescent, Ceci suppose que chacun soit instauré - qui les remettrait dans une situation
à votre avis, critique-t-il souvent la d’où le rôle et l’exemple du Maître, en scolaire de jugement, puisqu’il s’agit de
légitimité des règles ? A-t-il raison ou « interlocuteur valable » (Lévine), valorisé travailler sur ses représentations et
tort ? (travail sur les notions de règle et par son apport à un moment de doute d’échanger des arguments pour s’enrichir,
de loi, sur la légalité et la légitimité, de soi et de faible estime - mais devant de restaurer leur blessure narcissique de
l’éthique et la politique, etc.). Ou encore toujours aller plus loin, car il y a des se vivre comme nuls quand les résultats
« que pensez-vous en tant qu’adolescent exigences intellectuelles. La situation de scolaires sont mauvais, en postulant
du jugement d’autrui ? Est-il ou non communauté de recherche doit ménager leur éducabilité philosophique, et donc
fondé (travail sur la notion d’autrui, de un climat de confiance de l’enseignant d’avoir confiance en leur potentialité, en
jugement, d’éthique…) ? » envers chaque élève et le groupe, pour le leur faisant sentir.
Alors que le psychologue a une approche atténuer la peur du jugement de l’élève
cathartique de l’expression verbale des par le professeur et les pairs.
affects, le philosophe trouve, lui, dans le Ceci est particulièrement important Michel Tozzi
langage le lieu d’élaboration d’une avec les élèves en échec scolaire, qui Professeur et didacticien
pensée conceptuelle, dont on peut penser traversent le bouleversement de (France)

2) Approche théorique et approche historique


de l’enseignement
Le modèle italien d’enseignement de la organisé par auteurs et allant de Thalès aux
philosophie à l’école est souvent considéré philosophes contemporains. Un congrès
comme l’archétype d’une didactique axée national sur l’enseignement de la philo-
sur l’histoire de la philosophie. La philosophie sophie organisé en 2003 par la Société
est enseignée dans les trois dernières philosophique italienne (SFI) a permis de
années des lycées scientifiques et littéraires, faire le point sur les développements et les
ainsi que dans les écoles de formation des perspectives de cette méthode d’ensei-
enseignants. Pendant longtemps, en effet, gnement. Récemment, la situation est en
l’enseignement de la philosophie dans les train d’évoluer. La mise au point d’une
écoles secondaires italiennes a pris la forme commission spéciale chargée de réformer
d’un véritable cours d’histoire de la pensée, les programmes curriculaires du niveau

68
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 17
Les « Programmes Brocca » en Italie

Les nouveaux programmes proposent s’orienter dans ses études ou dans née au texte philosophique, la défini-
d’enseigner la philosophie dans toutes son activité professionnelle, soit en tion d’objectifs d’apprentissage (même si
les filières de l’enseignement du second fonction de son aptitude à participer de elle est partielle et incomplète), la proposi-
cycle, y compris dans les filières technolo- façon créative à la vie sociale. La pré- tion d’axes méthodologiques qui souli-
giques, économiques et professionnelles, sence de la philosophie dans toutes les gnent la nécessité de la médiation didacti-
parce que l’on veut, à une époque marquée filières est motivée par la capacité de que entre philosophie et sujet qui
par la complexité et la rapidité des celle-ci à éveiller une attitude critique et apprend, la valorisation d’un recours
mutations, donner à chaque élève la problématique, à permettre une relation souple et sans contrainte à la programma-
possibilité d’un support fondamental à sensée entre les savoirs, une réflexion tion par objectifs, l’accent mis sur
sa maturation. Il s’agit de l’aider à sur leurs conditions d’existence et de l’exigence d’une nouvelle qualité de la
s’orienter par lui-même, à comprendre la sens, à activer dans la réciprocité de relation éducative, dialogique et communi-
réalité à bon escient, à réfléchir, à dialogue la dimension de communication cative, et sur de nouvelles formes d’éva-
problématiser les situations, à acquérir dans l’expérience d’enseignement-appren- luation formative.
une conscience des valeurs et à tissage.
réélaborer le savoir de façon autonome, Les éléments particulièrement novateurs Propos de Mario De Pasquale
bref, à lui permettre d’être capable de dans les Programmes Brocca sont ceux Responsable de la commission didactique
se projeter dans le futur, soit lors des qui concernent les modalités de choix de la SFI
décisions qu’il devra prendre pour de contenus, la position centrale don- (Italie)(34)

secondaire - Commission « Brocca », du sement affrontés et discutés par les élèves


nom de son coordinateur, Beniamino sans étudier les principales philosophies (32) « Le proposte della
Brocca - a marqué dans les années 1990 un qui dans la tradition les ont discutés et Commissione Brocca ("Programmi
Brocca") », Commission Brocca.
tournant en ce qui concerne les contenus sans acquérir les moyens conceptuels et www.swif.uniba.it/lei/scuola/brocca.htm.
et les méthodes des programmes de phi- théoriques permettant de leur donner un Il s’agit d’une page du site Web
italien pour la philosophie, un site
losophie. Sans vouloir entrer ici dans les sens »(35). Et voici comment cette révision
d’informations philosophiques qui
détails des propositions formulées par cette profonde des pratiques pédagogiques tra- constitue une référence en Italie.
Commission(32), il est intéressant d’observer ditionnelles aboutit à une proposition www.swif.uniba.it
Voir aussi sur ce point Armando
comment les enseignants de philosophie et didactique à la fois historico-problématique Girotti, « L’insegnamento della
les spécialistes de didactique ont interprété et dialogique, le confilosofare : « si l'expé- filosofia in Italia: nuove teorie e
nuove pratiche. Alcune riflessioni a
ce « nouveau cours » de la pédagogie rience de philosophie en classe se réalise margine del convegno della SFI »,
philosophie dans le secondaire(33). comme expérience qui se produit dans le in Comunicazione Filosofica, 13.
2004. www.sfi.it
registre de la compréhension, de la clarifi-
(33) Bien que les curricula
Il s’agit d’un véritable tournant didactique cation rationnelle, de la problématisation, traditionnels soient encore
pour l’enseignement de la philosophie en pourquoi l'expérience philosophique ne en vigueur en Italie, les nouvelles
orientations qui inspiraient
Italie. Lors du Congrès de 2003, Mario De pourrait-elle pas s'ouvrir à des domaines les Programmes Brocca, mais aussi
Pasquale de la SFI affirmait que « le débat disciplinaires également orientés vers la les propositions formulées par
la SFI en 2000, ont considérable-
de ces dernières décennies en didactique promotion de la compréhension, vers la ment influencé les pratiques philoso-
de la philosophie a maintenant éclairci recherche du sens, que ce soit à travers une phiques dans les classes.
que l'opposition entre approche par pro- perspective d'interrogation ou des approches (34) Mario De Pasquale,
« Enseignement de la philosophie
blèmes et approche historique est une cognitives, d'enquête et de recherche ? Il et histoire de la philosophie »,
fausse opposition. Les problèmes philoso- ne s'agit pas d'annuler la spécificité, la in Diotime-L’Agorà, 2, 1999.
phiques naissent dans la dimension histori- richesse particulière et la profondeur de www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora
(35) Mario De Pasquale, « Alcuni
que. La réflexion des philosophes dans la la philosophie, en la confondant avec la problemi attuali in didattica della
tradition s'est développée autour de pro- littérature et avec l'art, en superposant des filosofia », in Comunicazione
blèmes. Il est évident que l'étude de la phi- formes de recherche, etc. La particularité Filosofica, 13. www.sfi.it.
Nous signalons également le texte
losophie ne peut pas se passer d'une de cette intention, des contenus, des de Fabio Cioffi, « La situazione
connaissance historique, notamment pour méthodes et des moyens de philosopher della didattica della filosofia in
Italia attraverso l’evoluzione dei
discuter et résoudre les problèmes de notre doit rester en dehors de la discussion. manuali scolastici ».
temps. Et il est vrai qu'on ne peut pas Les formes de la recherche philosophi- Communication présentée lors
d’un colloque à l’Université de
apprendre l'histoire encyclopédique de la que doivent rester attachées solidement Medellin (Colombie), 2003.
philosophie et étudier seulement les doctrines à la pensée et à la conduite rationnelle de www.ilgiardinodeipensieri.eu.
Ce document fait partie des archives
historiques. Il est vrai aussi que les problèmes la recherche elle-même. Les problèmes du site de didactique de la philoso-
philosophiques ne peuvent pas être sérieu- naissent des choses elles-mêmes et sont phie Il giardino dei pensieri.

69
CHAPITRE II

formulés philosophiquement dans la tra- de l’expérience française », telle est la


dition. Les étudiants apprennent à les conclusion de De Pasquale : « nos amis et
reconnaître, à les discuter et à les résoudre collègues français nous invitent à réfléchir sur
en classe, en partant de la réalité et en la thèse qui dit que s'il est vrai qu'en appre-
s'appropriant les contenus et les formes du nant à philosopher on apprend à penser, le
philosopher présents dans les recherches contraire n'est pas nécessairement vrai. Les
déjà faites par les philosophes (centralité de collègues français ont pris le risque dans
la tradition philosophique), connues à leurs écoles que l'enseignement de la
travers les œuvres (centralité du texte philosophie se transforme en un manié-
philosophique). La traduction de ces fonda- risme de la "rhétorique argumentative"
tions théoriques en une pratique didactique ou du "pur débat d'opinions", en une
requiert une révision des pratiques tradi- "Philosophie philosophante" entre des élèves
tionnelles, un dépassement des barrières qui ne connaissent pas des parties de la tra-
rigides entre des champs d'expérience et de dition, ou qui ne disposent pas des
savoir différents, une tendance à promouvoir moyens pour lire et comprendre un dis-
des expériences de philosophie significatives cours philosophique, le construire orale-
dans laquelle la recherche avance à travers ment ou par écrit. Il faut mettre au centre de
des perspectives d'enquête multiples et une l'attention les processus concrets par lesquels
multiplicité d'univers de discours et de les élèves apprennent et produisent les
langages. Chacun avec sa puissance particu- contenus et les formes d'une connaissance
lière de connaissance. Les formes de philosophique, à travers laquelle la philoso-
recherche en philosophie s'enrichissent de phie vivante des élèves se rapporte
(36) De Pasquale, ibid. la contribution provenant d'autres disciplines, aujourd'hui à la tradition ». La discussion
(37) Manifeste pour l'enseignement et permettent en outre de rendre les italienne, et les propos de De Pasquale au
de la philosophie. Paris,
Association pour la création hypothèses de solution des problèmes sein de la SFI, renvoient directement aux
des Instituts de recherche rationnellement contrôlables, critiquables, dix chantiers proposés par le groupe fran-
sur l’enseignement de la philosophie
(ACIREPH), avril 2001.
discutables, dans une communication çais de l’Association pour la création des
www.acireph.net intersubjective argumentée »(36). « Apprenons instituts de recherche sur l’enseignement

Encadré 18
Un Manifeste pour l'enseignement de la philosophie (Extraits)

Sixième chantier : Articuler l’apprentissage été produites et c’est là seulement qu’on que « ces deux finalités sont substantiel-
philosophique et les savoirs. peut les rencontrer. On ne peut éluder la lement unies », et que « l’étude d’œuvres
Se former à la philosophie, c’est apprendre question : qu’est-ce que des élèves des auteurs majeurs est un élément
à penser à travers l’appropriation de débutants doivent savoir de l’histoire de constitutif de toute culture philosophique »,
connaissances philosophiques et non la philosophie ? Par exemple : la philo- le programme français de philosophie
philosophiques. A durcir souvent jusqu’à sophie s’est toujours nourrie de ce qui des séries générales (2003-2004) pose
la caricature les distinctions légitimes n’est pas elle et on ne saurait philosopher indirectement la question fondamentale
entre penser et connaître, entre la phi- un tant soit peu sur les sciences, l’art ou qu’est le cantonnement des heures de
losophie et les savoirs positifs ou entre la religion sans disposer d’éléments de philosophie à la classe terminale. Il ne
le mouvement d’une pensée vivante et connaissance solides et précis sur saurait être question d’examiner dans
les idées des philosophes, on finit par certains épisodes fondamentaux de l’espace d’une année scolaire tous les
s’interdire toute réflexion sérieuse sur la l’histoire des sciences, sur certains problèmes philosophiques que l’on peut
manière de les articuler dans l’ensei- courants artistiques et esthétiques, sur légitimement poser, ou qui se posent de
gnement. Par exemple : si le cours de certains textes religieux. On ne peut quelque manière à chaque homme sur
philosophie s’organise autour de pro- éluder la question : puisque ces lui-même, sur le monde, sur la société,
blèmes, ceux-ci ne peuvent être connaissances indispensables ne sont etc. Il ne peut pas non plus s’agir de
sérieusement abordés par les élèves pas fournies actuellement par le lycée, parcourir toutes les étapes de l’histoire
qu’à travers la connaissance des prin- quelle place l’enseignement de la phi- de la philosophie, ni de répertorier toutes
cipales options philosophiques qu’ils ont losophie doit-il leur donner s’il veut être les orientations doctrinales qui s’y sont
engendrées et par la maîtrise pro- pertinent ? En affirmant entre autres que élaborées.
gressive des distinctions conceptuelles « l’enseignement de la philosophie en
qui permettent de leur donner un sens. classes terminales a pour objectif de
Ces options et ces distinctions n’ont rien favoriser l’accès de chaque élève à
de naturel ni de spontané. C’est dans l’exercice réfléchi du jugement, et de lui Manifeste proposé par le groupe
l’histoire de la philosophie qu’elles ont offrir une culture philosophique initiale », français de l’ACIREPH(37)

70
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

de la philosophie (ACIREPH) dans le cadre réels des étudiants. L’exercice de la pensée


du Manifeste pour l’enseignement de la se fera sur des thématiques philosophiques
philosophie publié en avril 2001. On peut concrètes pour éviter de donner trop
transcrire ici les parties plus directement d’importance à l’information par rapport
liées à la dynamique entre approche histo- aux processus de réflexion. On a écarté
rique et approche problématique de la l’alternative d’une organisation thématique
didactique philosophique (6ème chantier du ou historique parce que de tels programmes
Manifeste). tendent à faire prévaloir l’information sur
l’exercice du processus cognitif.
Terminons cette section par des éléments L’apprentissage tend à se baser sur la
de synthèses élaborés sous d’autres cieux. mémoire, et l’enseignement à coller au
L’argumentation offerte par le professeur manuel et à des schémas prédéterminés
Mauricio Langon depuis l’Uruguay paraît à d’accumulation des connaissances, sans
ce propos indicative. Il indique que « le intérêt réel pour l’étudiant. En centrant le
programme de la troisième année se centre programme sur des contenus, il devient
sur la problématique plus strictement impossible de traiter en profondeur les
philosophique avec l’utilisation en particulier questions considérées et on sacrifie alors la
de lecture directe de textes de philosophes qualité à la quantité. Un programme centré
de diverses époques et cultures. On sur des problèmes prend en compte une
développe, on approfondit et on justifie caractéristique fondamentale et unique de
dans ce programme le traitement à partir la pensée philosophique, à savoir que toute
de « problèmes » comme manière d’articuler problématique bien présentée implique la
de façon créative les avantages et les points totalité de la philosophie non pas par
thématiques (systématiques ou notionnels) accumulation mais par argumentation »(38).
et historiques sans s’éloigner des intérêts

3) Prôner davantage l’enseignement de la philosophie au niveau secondaire


La plupart des correspondants sont d’accord respect pour la pluralité de la pensée, la
pour reconnaître à la philosophie une contribution au processus de formation
fonction de formation de l’esprit critique. intellectuel et moral (Venezuela). Il convient
C’est un chœur unanime. On évoque à ce de préciser que tous ces propos sont des
propos, entre autres, la tolérance intercul- instantanés pris dans quelques-uns des
turelle (Allemagne), la capacité d’ouvrir la commentaires transmis par l’enquête de
pensée sur ses limites et sur ses possibles l’UNESCO. Ces derniers sont très parlants
(Argentine), de développer l’esprit critique en ce qu’ils offrent précisément un écho
(Belgique), de former l’esprit critique, au de la manière dont l’enseignement de la
respect et à la tolérance, d’éduquer à la paix philosophie est vécu, ressenti, par les
et aux valeurs démocratiques (Burkina acteurs les plus concernés. Ces réactions
Faso), de développer des capacités de pen- ont également une grande importance dans
sée pour que celle-ci soit critique et créa- la mesure où, pour nombre de réponses,
tive, de donner des raisons, d’identifier et elles proposent des pistes pour un renforce-
de donner des critères (Espagne). On évo- ment, voire dans certains cas une création,
que également le renforcement du savoir et de l’enseignement de la philosophie. Pour
la formation du jugement (Guatemala), des besoins évidents de synthèse et d’effi-
l’enseignement de la pensée créative et cri- cacité du propos, il va sans dire qu’il n’a pas
tique (Islande), la promotion de l’esprit cri- été possible de refléter ici par le menu tous
tique et la réflexion sur des questions fon- les retours reçus dans le cadre du
damentales (Liban). La philosophie servi- Questionnaire. Les propositions, tout
rait à apprendre à réfléchir et à prendre des comme les remarques critiques formulées par
décisions responsables (Madagascar), à les répondants, ont été bien entendu ana- (38) Mauricio Langon. « Aperçu
sur la didactique de la philosophie »,
développer des capacités argumentatives et lysées et se retrouvent dans ce chapitre, in Diotime-L’Agorà, 5. 2000.
réflexives (Mexique), ainsi que le goût et le comme dans toute l’Étude. www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora

71
CHAPITRE II

4) Interactions entre la philosophie et d’autres disciplines


Les exemples avancés dans cette section un monde tout fait, mais nous propose un
proviennent du témoignage de trois pro- paradigme, avec son vocabulaire et ses
fesseurs de philosophie en Suisse : Mireille moyens démonstratifs propres. Cela peut
Lévy, Daniel Bourquin et Pierre Paroz(39). Une provoquer chez l’élève un regard réflexif sur
formation philosophique est dispensée à l’idée un peu naïve que la science nous livre
tous les élèves au cours de la dernière le monde tout nu et sans fard. Ensuite,
année de formation, soit une heure donnée suivre la démonstration de Newton, dans
en solo par le Maître de philosophie et une les Principia(40), des forces centrales, et le
heure donnée en duo, ou en trio, dans le voir à l’œuvre dans son modèle géométri-
cadre de l’enseignement de l’option spécifi- que, montre à l’élève que la science se fait,
que, branche accentuée qui détermine le et que les paradigmes ne sont pas sortis
type de maturité (bac) par le(s) maître(s) de tout armés des grands physiciens. Il y a
cette dernière et le Maître de philosophie, une pratique de la science et cette pratique
qui enseignent en présence l’un de l’autre, ne peut se confondre avec la science faite.
ou des autres. Là aussi, il s’agit d’une invitation à l’au-
tonomie critique. Enfin, en reprenant la
(39) Mireille Lévy, Daniel Bourquin Interdisciplinarité philosophie polémique Einstein-Bergson sur le caractère
et Pierre Paroz, « Enseigner la
philosophie en interdisciplinarité : et physique - application absolu du temps vécu, ou les textes de
un pari risqué dans un gymnase des mathématiques Maurice Merleau-Ponty sur le problème de la
(lycée) suisse romand »,
in Diotime-L’Agorà, 27. 2005. perception, il est également possible de
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora Les difficultés des élèves scientifiques au réfléchir avec les élèves sur le monde perçu,
(40) Isaac Newton, Principia : principes lycée sont dues à une mauvaise modélisation, face à l’abstraction du modèle de la relativité
mathématiques de la philosophie
naturelle. Traduction française plutôt qu’à un manque de maîtrise des d’Einstein. Descartes, en penseur classique,
de Émilie du Chatelêt. démonstrations mathématiques. Il ne semble disait que la vraie cire ne peut se concevoir
Paris, Dunod, 2005.
pas inutile, dès lors, en étudiant par exemple hors de l’intelligence. La perception pour lui
(41) Le gymnase correspondant
ici aux trois dernières années le modèle de Newton, d’insister sur le fait n’était qu’une science à l’état naissant.
du niveau secondaire. que la mécanique classique ne décrit pas Mais, ajoute Merleau-Ponty, la science la

Encadré 19
Illustration des interactions entre philosophie et matières scientifiques

Une expérience menée dans un gymnase(41) initiateurs n’aspiraient pas à faire jouer à philosophie/mathématiques-physique,
du canton de Berne permet d’observer la philosophie un autre rôle que celui philosophie/économie et droit, philoso-
les multiples possibilités concrètes d’être au service de chaque discipline, phie/musique, philosophie/arts visuels,
d’interaction entre philosophie et matières en se donnant pour but de mettre en philosophie/langues modernes, philoso-
scientifiques. Les maîtres du Gymnase évidence par exemple la démarche phie/psychologie et pédagogie. Le fait
de Bienne en sont persuadés et ont complexe qui conduit à la formulation que les élèves découvrent la philosophie
institué une manière originale d’enseigner d’une hypothèse explicative ou inter- à partir du domaine culturel où ils sont le
la philosophie, incluant tant l’histoire des prétative. Entre la philosophie et les plus investis, et avec lequel ils ont un
idées que l’étude de diverses probléma- diverses disciplines peut s’instaurer un lien personnel intellectuel et affectif -
tiques contemporaines. Enseigner la rapport de dialogue et de mutualité, engageant aussi parfois leur avenir
philosophie en interaction avec d’autres même si la philosophie y joue un rôle professionnel -, crée une motivation
disciplines, de manière à faire apparaître de métadiscours. Même si elle prend dans la réflexion. Celle-ci leur permet de
que le questionnement sectoriel de la son départ à l’extérieur de la philosophie, surmonter plus facilement les difficultés
réalité pratiqué dans une discipline en sciences expérimentales, en de l’entrée dans la thématique philosophique.
particulière, scientifique ou autre, se sciences humaines ou dans le domaine Le détour par la réflexion philosophique
double nécessairement d’un question- des arts, cette démarche interdisciplinaire affine la perception de leur propre
nement philosophique portant sur la met en évidence le caractère incontour- domaine d’étude et beaucoup d’entre
totalité, donc sur le sens global de notre nable de l’histoire des idées philoso- eux en prennent conscience au cours du
présence au monde. L’enjeu est de mettre phiques. Elle vise à susciter chez l’élève processus.
en évidence l’irréductibilité de la réalité la curiosité à l’égard des textes classiques,
humaine à une grille issue de la biologie, à montrer que ces documents du passé
de la psychologie ou de la sociologie, ou continuent de nous interpeller en nous
même de l’interaction des divers plaçant devant des choix. Après trois Mireille Lévy, Daniel Bourquin,
regards scientifiques pensés dans un ans de fonctionnement du modèle, Pierre Paroz
modèle de complexité. En proposant l’ensemble de l’école a tiré un bilan Professeurs, Collège de philosophie
cette démarche interdisciplinaire, les largement positif des interactions du Gymnase de Bienne (Suisse)

72
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

plus moderne nous rend, au contraire, le que le Maître de philosophie met en


monde sensible. Par exemple, la relativité opposition avec une autre. Les élèves sont
d’Einstein nous montre qu’il n’y a pas incités à discuter des deux positions en
d’observateur non situé et qu’il n’y pas de argumentant. Ils le font, d’abord sur le seul
savoir total. L’interdisciplinarité avec la plan des vérités générales, puis avec l’aide
physique ouvre des pistes à une compréhen- de la problématique éthique, l’apport des
sion nouvelle des grands textes de la tradition. Déclarations des droits de l’Homme ou
L’élève partant de ses connaissances, de ses encore l’examen des principes de la Théorie
préoccupations, et voyant mieux la pertinence de la Justice(42) du philosophe John Rawls. Et
de l’interrogation philosophique. enfin en se constituant en comité de
bioéthique chargé de fixer les priorités en
Interdisciplinarité philosophie cas de don d’organes. La discussion et
et biochimie l’argumentation prennent alors leur essor.
Ceux qui y prennent une part active
Le mot « preuve » est un des mots favoris acquièrent progressivement une conscience
des élèves. La science, et spécialement la élargie de la rationalité.
chimie et la biologie, c’est prouvé, la
morale, non. Dès lors, les moyens de Interdisciplinarité philosophie
preuve des discours non scientifiques - et musique
philosophie, religion, poésie, art -, font
sourire les élèves. Ils sont conscients du fait Le cours est ici constitué de manière à ce
que bien des domaines de l’existence que les heures en solo permettent une mise
échappent au type de vérification en en perspective critique des thèmes et des
vigueur dans les sciences de la nature. Ils œuvres étudiés dans l’heure en duo, et
ont toutefois tendance à estimer qu’on est donnent ainsi de quoi alimenter la réflexion.
alors dans l’ordre de l’opinion, des questions Il y a donc à la fois complémentarité et
subjectives, c’est-à-dire des affaires de tensions entre les deux pans de la démarche.
préférence et de goût. La rationalité a été Alors que, dans le cours de musique, l’ac-
accaparée par la pratique scientifique et cent est mis sur le chant grégorien, textes de
cette conception raidie et étriquée de la Boèce à l’appui, l’heure de philosophie solo
rationalité paraît ruineuse au philosophe. effectue la critique pascalienne et kantienne
Elle n’est selon lui que l’autre, le pendant de la connaissance. Alors que la démarche
de l’arbitraire et du fanatisme. Dès lors le théologique et herméneutique est esquissée
projet didactique de la philosophie prend sur le thème de la Passion selon Saint Jean,
corps. Si cette image de la rationalité de Jean-Sébastien Bach, les grands courants
correspond bien à la mentalité générale, de l’athéisme contemporain et leurs principes
alors il s’agira de partir de cette conception herméneutiques, Feuerbach, Marx,
et de tenter de la faire évoluer. Voici en bref Nietzsche, Freud, sont présentés en solo.
deux moments évoqués à titre d’exemples. L’élève est ainsi déstabilisé ou mis en
D’abord, la tentative de restitution de mouvement vers une tâche de prise de
l’épaisseur historique de la constitution de position. Une telle démarche met la question
la chimie moderne comme science. du sens au cœur de l’émotion esthétique.
Pendant un siècle, le XVIIIe, on a substitué Elle invite en outre chaque musicien à
au vieux modèle alchimique une nouvelle entretenir un dialogue existentiel avec les
théorie fondée sur l’hypothèse du phlo- œuvres musicales.
gistique, postulat qui repose sur le préjugé
de l’existence d’une matière du feu libérée Interdisciplinarité philosophie
lors de la combustion et à qui on était allé et arts visuels
jusqu’à attribuer un poids... négatif.
Ensuite, à la faveur d’un film - Mon oncle La démarche avec les arts visuels est assez
d’Amérique d’Alain Resnais -, la classe est semblable à celle de la musique dans son
invitée à étudier l’image de l’homme et du principe. Deux moments forts du cours sont
monde défendue par le biologiste Henri à relever. Tout d’abord, l’étude d’une icône
Laborit et connue sous le nom de naturalisme. de Andreï Roublov, placée après les analyses (42) John Rawls, Théorie de la justice.
Traduction française
Image fréquemment défendue par les d’image de presse ou d'affiches de de Catherine Audard. Paris,
biochimistes, parfois inconsciemment, et Benetton, icône étudiée aussi à travers le collection Points, Seuil, 1997.

73
CHAPITRE II

film que lui a consacré Tarkovski. Les élèves Matière qui serait axée sur le développement
d’abord irrités après la vision du film de de facultés critiques et intellectuelles à
trois heures de ce dernier, entrent dans la travers l’apprentissage du savoir, des
démarche d’interrogation d’une oeuvre concepts et de l’histoire de la pensée
réfractaire à toute saisie immédiate, et philosophique. Le cas brésilien illustre au
saisissent l’interaction entre l’esthétique et mieux les contradictions de cette approche
les vérités subjectives. Le deuxième philosophique, qui veut faire l’économie de
moment est celui de l’étude d’un tableau la présence obligatoire de la matière
de Bonnard, qui, par la contestation du « philosophie ». Les chercheurs brésiliens
corps objectif, rend accessible le corps vécu mettent en avant le thème de la recon-
dans l’événement fragile de la rencontre. naissabilité de la philosophie en tant que
Une des questions qui se posent quand on matière à part entière et l’impulsion qu’elle
évoque une didactique interdisciplinaire de peut donner, sous cette forme, à l’interaction
la philosophie concerne la présence de entre niveau secondaire et niveau supérieur. Ils
celle-ci comme discipline scolaire à part mettent également en avant la qualification
entière, en opposition aux enseignements requise pour les enseignants selon les
dits philosophiques et aux compétences différentes configurations.
philosophiques évoquées dans les program-
mes officiels. Il apparaît que la présence
d’un enseignement transversal de la phi-
losophie, visant à développer des compétences
philosophiques ou à renforcer des approches
philosophiques dans le cadre d’autres
matières, ne devrait pas se substituer à la
présence d’une matière à part entière.

74
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

III. État des lieux : institutions et pratiques


1) Diversité des systèmes scolaires à travers le monde
Dans le secondaire, la philosophie est que ceux-ci concernent ou intéressent peu
principalement enseignée dans une ou ou prou le technicien quant aux finalités de
plusieurs des trois dernières années de cet enseignement, quant aux contenus et
lycée. Dans certains pays, comme le Maroc, quant à la démarche pédagogique ». Il
le Portugal, l’Uruguay et nombre de pays soulève à juste titre la question de « la
d’Afrique sub-saharienne, sa présence n’est passivité des élèves » et se demande
pas cantonnée aux options scientifique, « comment pourrait-il en être autrement
littéraire, économique ou sociale des lycées dès lors qu’aucun problème n’est posé,
ou des niveaux secondaires généraux. Elle qu’aucune discussion n’est instituée,
fait également partie des curricula des filières qu’aucun dialogue n’est instauré entre
techniques et professionnelles. Aussi, l’élève et le Maître ». Le problème « de
l’enseignement de la philosophie n’a pas savoir comment dispenser des enseignements
lieu uniquement dans des établissements de philosophie au lycée technique » reste
ayant pour objectif primaire de former des ouvert dans son analyse. On ne peut avancer
jeunes destinés à poursuivre leurs études à ici des propositions permettant d’aborder la
l’Université. Il s’inscrit en revanche dans le question de la spécificité de l’enseignement
cadre d’une formation professionnelle où la de la philosophie dans les écoles techniques.
didactique de la philosophie et les finalités Remarquons simplement que le rôle souvent
qu’elle poursuit risquent d’être différentes marginal que cette matière occupe dans
de celles qui président à son enseignement ces formations semble être davantage le
dans les lycées. Simon-Pierre Amougui, produit d’une pratique pédagogique inadap-
inspecteur pédagogique national de philo- tée que celui d’une inutilité inhérente à la (43) Simon-Pierre Amougui,
sophie à Yaoundé, a évoqué les difficultés philosophie. Alfredo Reis, professeur de « Améliorer l’enseignement au lycée
technique », in Diotime-L’Agorà,
liées à l’enseignement de la philosophie philosophie à Coimbra (Portugal), a 4. 1999.
dans les lycées techniques du Cameroun(43). expliqué avec une très grande clarté les www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora
Il écrit qu’« à examiner les cours ou les enjeux d’un enseignement universel et (44) Alfredo Reis, « La situation de la
philosophie », in Diotime-L’Agorà,
enseignements de philosophie dispensés à obligatoire de la philosophie dans le 1. 1999.
l’élève technicien, il apparaît clairement secondaire. www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora

Encadré 20
Introduction à la philosophie au Portugal : un lieu de rencontre des savoirs et des expériences

La matière « Introduction à la philosophie » celle de la langue maternelle et lui a l’élargissement des champs conceptuels,
fait partie du groupe composant la reconnu une force éducative et formative de l’exercice de la liberté et de l’ouverture
formation générale des dixième et irremplaçable. Je dirais même que cette des horizons ». Ce programme assume
onzième années de scolarité (classes de réforme lui donne une dimension civi- une attitude nettement formative et inter-
seconde et de première en France), avec lisationnelle dans la mesure où il y a eu la disciplinaire, et entend développer une
trois heures hebdomadaires. Tous les conscience de l’importance d’avoir ou de ouverture aux questions contemporaines
élèves portugais de l’enseignement ne pas avoir de philosophie dans la en mettant l’élève au centre pour qu’il
secondaire étudient la philosophie pendant formation des jeunes. Le programme devienne un agent dynamique de son
deux ans. La Réforme éducative stipulant d’ « Introduction à la philosophie » a été apprentissage.
l’« Introduction à la philosophie » comme pensé comme un « lieu de rencontre des
deuxième élément de la formation savoirs et des expériences, comme un
générale, a attribué à l’enseignement de la espace privilégié de possibilités pour Propos du professeur Alfredo Reis(44)
philosophie une dignité presque égale à l’émergence de la réflexion critique, de (Portugal)

La différence fondamentale entre ce type littéraires - au Portugal, une troisième


d’enseignement et la discipline philosophique année de philosophie, sous l’intitulé
telle qu’elle est enseignée dans les lycées « Philosophie », est prévue dans les classes

75
CHAPITRE II

terminales des filières d’humanités, économique de la philosophie destinée aux élèves des
et sociale -, réside donc dans l’articulation filières professionnelles. Il s’agit de mettre les
entre finalité formative-critique et trans- concepts et les catégories philosophiques au
mission de contenus susceptibles de préparer service d’une formation de la personnalité des
des études universitaires ultérieures. élèves, quelle que soit la filière scolaire
Ailleurs, Reis insiste, à juste titre, sur les dif- qu’ils fréquentent. Les propositions visant à
férentes compétences que ces fonctions dis- généraliser l’enseignement de la philosophie
tinctes exigent du corps enseignant et sur la dans les pays où il est essentiellement
difficulté, pour les professeurs chargés du imparti aux lycées suscitent des discussions
cours d’« Introduction à la philosophie », de très vives au moment de mettre au point les
repenser les modalités classiques du cours programmes.
tout en évitant l’écueil d’une simplification

2) Pratiques et méthodes d’enseignements dans le monde.


Quelques études de cas
Le travail accompli au quotidien par les orientation morale, civique ou religieuse,
spécialistes de la didactique, souvent des ou alors elle figurera comme enseignement
professeurs d’école consacrant une partie transversal, le plus souvent confié à des
de leur temps à la réflexion sur les conditions enseignants d’autres disciplines, à qui on
et les pratiques de leur travail, ainsi que les demandera des compléments philosophiques
réactions suscitées par le Questionnaire de venant s’ajouter aux matières de leur
l’UNESCO, permettent de dégager quelques compétence. Un certain nombre de réactions
tendances générales de l’enseignement de au Questionnaire font état de projets
la philosophie dans le monde. Il apparaît nationaux visant à introduire la philosophie
d’abord que l’enseignement de la philosophie dans l’enseignement secondaire dans l’une
comme matière distincte se situe dans la ou dans plusieurs des trois options proposées
plupart des cas dans les dernières classes - littéraire, économique et sociale ou
des lycées à orientation littéraire, scientifique scientifique. Des témoignages en ce sens
ou socio-économique. Une proportion proviennent de Belarus, de Colombie, de
inférieure, mais non négligeable, d’enseigne- Fédération de Russie, de Chine, de Jordanie
ments est impartie dans les Instituts ou les et de Turquie. Un aperçu de l’enseignement
lycées professionnels. Lorsque la première de la philosophie ne saurait être réduit à la
phase dans le secondaire prévoit un tronc présence de celle-ci dans les curricula
commun initial, comme au Maroc, il n’est scolaires. Une partie importante de cette
pas rare que des enseignements philoso- analyse est consacrée aux différentes
phiques divers y figurent, comme l’éducation pratiques et paradigmes pédagogiques
morale, la logique, l’éducation civique, présidant à cet enseignement. L’intérêt de
l’éthique ou, comme c’est le cas en cette diversité ne se limite pas à une
Ouzbékistan, l’identité culturelle. Le choix a technicité pédagogique. Bien au contraire,
été fait ici de distinguer la philosophie, en la manière selon laquelle s’organisent les
tant que discipline à part entière, de ces enseignements joue un rôle essentiel selon
enseignements philosophiques. Ces derniers que l’apprentissage de la philosophie éduque à
ne semblent remplir tour à tour qu’une des la critique des savoirs, accompagne une
fonctions dans lesquelles s’articule l’ensei- éducation morale, civique et religieuse ou
gnement de la philosophie. Tantôt ils visent renforce une conscience identitaire. Dans
l’apprentissage du raisonnement - c’est le les pays à statut fédéral, la définition des
cas des cours de logique -, tantôt ils s’exercent programmes scolaires est en général
à transmettre aux élèves un corpus de confiée aux États, aux provinces ou aux
connaissances ou de valeurs, sans pour cantons. Pour ces derniers, la diversité se
autant que ces savoirs visent en premier déploie au niveau intraétatique. On peut
lieu le développement d’un esprit critique. prendre ici l’exemple de la Suisse.
Dans d’autres cas, la philosophie peut se Une particularité observée au niveau global
présenter sous forme de disciplines à est l’absence de la philosophie comme

76
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 21
Reconnaissance de la philosophie au niveau fédéral (Suisse)

Le nouveau Règlement de reconnaissance raison de deux heures par semaine les un modèle dominant. D’autant plus que les
des maturités (RRM)(45) de 1998 a deux dernières années, soit comme option examens de Maturité - équivalent du bacca-
considérablement modifié les études spécifique (OS) à raison de quatre/cinq lauréat français - ne sont pas du tout
gymnasiales en général et l’enseignement heures par semaine les deux dernières centralisés. Ce sont en effet les pro-
de la philosophie en particulier. Cette années. Soit encore comme travail de fesseurs eux-mêmes qui préparent ces
discipline n’apparaît pas comme discipline maturité (TM), sous la forme d’un travail examens pour leurs propres étudiants.
fondamentale obligatoire pour tous les effectué durant une année, à raison d’une L’accent est mis tantôt sur les
étudiants, à l’exception il est vrai de heure par semaine la dernière année. Ceci connaissances historiques, tantôt sur les
certains cantons, principalement se fait en collaboration avec un ou plusieurs compétences philosophiques, tantôt sur
catholiques (Valais, Fribourg, Uri, Schwyz, professeurs si le sujet est interdisciplinaire, l’explication de texte, et rarement sur la
etc.) pour lesquels la philosophie est et débouche sur un rapport écrit d’une dissertation philosophique. L’objectif reste
discipline obligatoire, enseignée sur les dizaine de pages, avec soutenance orale essentiellement de rendre l’élève capable
deux dernières années, à raison de trois- en fin d’année. Le paradigme dominant est et désireux de penser philosophiquement
quatre périodes de 45 minutes hebdo- plutôt historiciste dans la mesure où il s’agit par lui-même, en trouvant dans les
madaires. La grande nouveauté réside autant d’apprendre la philosophie penseurs du passé des interlocuteurs
dans la reconnaissance enfin fédérale du qu’apprendre à philosopher, et il n’est pas privilégiés.
statut de la philosophie, avec plusieurs rare de proposer un enseignement allant
conséquences, comme le droit à la des Présocratiques à Sartre. Étant donné Propos de Christian Wicky(46)
philosophie pour tous, l’obligation pour toutefois la grande liberté octroyée tant aux Secrétaire de la Société
tous les cantons de proposer la philosophie cantons qu’aux établissements et aux des professeurs de philosophie
soit comme option complémentaire (OC), à professeurs, il est bien difficile de dessiner de l’enseignement secondaire (Suisse)

discipline obligatoire dans les systèmes prioritairement de l’enseignement d’autres


scolaires des pays anglophones. Citons la matières. Des cours de philosophie sont en
synthèse d’un correspondant malawien, revanche offerts en général dans les très
qui écrit que « [le Malawi] étant un pays prestigieuses Prep Schools, fleuron de
anglophone, la philosophie y est enseignée l’enseignement secondaire aux États-Unis.
uniquement à l’Université ». L’Afrique du
Sud se trouve dans la même condition. Il En Afrique francophone, et dans d’autres
s’agit d’un phénomène qui donne à pays également, l’enseignement de la
réfléchir sur l’impact de l’enseignement philosophie est calqué sur le système français
scolaire de la philosophie au niveau et n’intervient qu’en classe terminale des
pédagogique mais aussi au niveau aca- lycées. C’est le cas du Mali, mais aussi du
démique. Non seulement parce que le Burkina Faso, où la philosophie est enseignée
monde anglophone représente aujourd’hui dans toutes les classes de terminale. Les
la première communauté au monde de témoignages reçus dessinent un tableau
chercheurs en philosophie en termes complexe. Des correspondants de Côte
quantitatifs, mais aussi parce que cette d’Ivoire signalent qu’au niveau secondaire,
absence questionne le rapport entre l’enseignement de la philosophie est dispensé
éducation à la philosophie et conscience depuis la classe de 1ère, mais aussi qu’il est
démocratique. Cette absence doit cependant question d’introduire la philosophie en
être modulée. Aux États-Unis, des cours de classe de seconde. Au Niger, on déplore la
philosophie sont dispensés dans certaines nouvelle réforme du baccalauréat qui
High Schools, sans pour autant que cet dévalorise les disciplines littéraires et la
enseignement ne soit prévu par le système philosophie au profit des sciences par la
éducatif national. Il s’agit de cours complé- réduction des horaires. Au Burundi, c’est
mentaires et laissés à l’initiative de chaque une compilation d’auteurs et de certaines
établissement scolaire, voire de la bonne théories seulement qui est présentée aux
volonté de quelques enseignants. Il arrive élèves. Le problème principal constaté à
rarement qu’une école secondaire embauche l’échelle continentale concerne toutefois le
un enseignant pour le destiner principalement manque de masse critique d’enseignements (45) Le RRM est établi au niveau
à enseigner la philosophie. Cette dernière universitaires capable d’assurer une présence fédéral.
reste une tâche auxiliaire, confiée le cas stable de la philosophie à l’école. On (46) Christian Wicky,
« L’enseignement de la philosophie »,
échéant à des enseignants possédant des observe dans ces contextes multiples des in Diotime-L’Agorà, 7. 2000.
compétences dans ce domaine, mais chargés exemples typiques de l’interdépendance www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora

77
CHAPITRE II

Encadré 22
La philosophie au Brésil au fil du temps

Au Brésil, la philosophie fait partie des obligatoire en 1925, avec un caractère Mais on ne dit rien sur la forme des
programmes depuis la création de la nettement encyclopédiste. Les réformes programmes nécessaires pour arriver à
première école d’enseignement secondaire éducatives de 1932 et 1942 maintiennent une telle fin. Ce qui a donné en pratique
de la compagnie de Jésus à Salvador de la philosophie comme logique et histoire de l’inclusion de la philosophie comme disci-
Bahia en 1553. Cependant, pendant la philosophie. Avec l’instauration de la pline obligatoire, mais à la charge des États
presque trois siècles, jusqu’à la moitié du dictature militaire, elle est à nouveau exclue et des municipalités. D’une part, depuis son
dix-neuvième, la philosophie a un caractère officiellement des programmes de l’ensei- expulsion durant la dernière dictature
nettement doctrinal, marquée par gnement secondaire à travers la loi 5692 militaire, elle est devenue une sorte
l’idéologie des jésuites. Avec l’avènement de 1971, et remplacée par la matière d’imaginaire social qui lie son ensei-
de la République et une forte influence « Formation morale et civique » en vue de gnement à des conditions démocratiques
positiviste, vers la fin du dix-huitième siècle, garantir la transmission de la sécurité et à une citoyenneté critique et non
pour la première fois depuis son ins- nationale et d’atténuer l’impact contre- autoritaire. D’autre part, sa situation
tauration, la philosophie est retirée des révolutionnaire critique et communiste de concrète est précaire dans les divers États.
programmes puisque pour le positivisme, l’enseignement de la philosophie. Elle Nombreux sont ceux qui ne l’incluent pas
la science - non la philosophie - constitue la revient comme une option avec la nouvelle dans les matières au niveau secondaire, ou
base solide de l’éducation. À partir de ce réforme de 1982, situation qui se maintient qui le font d’une manière ténue et faible, par
moment, la philosophie est prise dans une avec la dernière loi directive et base de exemple à raison d’une heure par semaine
série de mouvements politico-pédago- l’éducation nationale 9394, définitivement à peine pour la dernière année.
giques qui alternativement l’incluent votée en décembre 1996. En effet, d’après
ou l’excluent des programmes. Elle revient son article 36, paragraphe 1er, alinéa 3, à
en 1901 comme discipline logique dans la la fin de l’enseignement secondaire, l’élève Propos du professeur
dernière année du niveau secondaire, pour doit dominer, entre autres, les Walter Omar Kohan(47)
être retirée en 1911. Elle revient à nouveau connaissances en philosophie et sociolo- Université de l’État de Rio de Janeiro
comme matière d’option en 1915, puis gie nécessaires à l’exercice de la citoyenneté. (Brésil)

entre enseignement secondaire et supérieur. pays. Il a été réintroduit dans les écoles par
D’une part, les meilleurs chercheurs ont la loi de réforme de l’enseignement de
tendance à se faire recruter par des 1996, après une longue éclipse pendant les
Universités d’autres régions du monde - années de dictature(48).
Europe et États-Unis d’Amérique, mais
aussi Chine et Australie. D’autre part, le En 2003, une équipe de chercheurs
nombre de ceux qui restent n’arrive pas à appartenant à différentes Universités brésilien-
attirer suffisamment d’étudiants pour garan- nes a réalisé, sous la direction du professeur
tir un nombre minimal de diplômés et de Kohan, une enquête minutieuse sur l’en-
chercheurs de qualité. Il s’agit d’une véri- seignement de la philosophie dans le
table spoliation académique, qui ne se secondaire au Brésil(49), qui gagne à être
limite pas à priver le continent de ses meil- consultée. L’enjeu principal de la discussion
leures ressources, mais détruit également qui se déroule au Brésil depuis quelques
toute possibilité de les recréer. années concerne donc l’introduction de la
philosophie, et de la sociologie, comme
Amérique latine et Caraïbes matière à part entière dans l’enseignement
secondaire. La loi de 1996 (LDB) exigeait
Brésil. Le cas brésilien revêt un grand que les étudiants maîtrisent des connaissances
intérêt à plusieurs titres. D’une part, il de philosophie et de sociologie, sans pour
(47) Walter Omar Kohan,
« La philosophie pour enfants », permet d’observer les difficultés liées à autant imposer que ces disciplines soient
in Diotime-L’Agorà, 6. 2000. l’introduction, ou plutôt à la réintroduction, enseignées en tant que telles. Cette ambiguïté
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora
de la philosophie comme matière d’enseigne- a provoqué une discussion très vive quant à
(48) Roger-Pol Droit, Philosophie
et démocratie dans le monde. ment à part entière. D’autre part, il montre l’opportunité d’introduire ces deux disciplines
Une enquête de l’UNESCO. Paris, le rôle social et culturel que cet enseignement dans le curriculum scolaire du Brésil. Après
UNESCO, 1995.
peut jouer dans le processus de démocratisa- maintes vicissitudes législatives, y compris
(49) Alberto Favero Altair, Filipe
Ceppas, Pedro Ergnaldo Gontijo, tion d’un pays. En troisième lieu, il illustre de un veto présidentiel en 2001, une modi-
Silvio Gallo, Walter Omar Kohan, manière patente le problème de la formation fication de l’article 36 de la loi de 1996 a
« O ensino da filosofia no Brasil:
um mapa das condições atuais », et du recrutement des enseignants de été approuvée par le Conseil national de
in Cadernos CEDES, vol. 24, cette discipline. L’enseignement de la l’éducation du Brésil en juillet 2006. La nou-
n° 64. Campinas,
septembre/décembre 2004. philosophie dans les écoles brésiliennes a velle formulation stipule que « la philosophie
www.scielo.br suivi le rythme de la démocratisation du et la sociologie seront introduites comme

78
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 23
Vision de la philosophie… en République dominicaine

L’étude intitulée « Visión de la Filosofía y su rigueur dans le raisonnement, le respect, la que, produire des matériels destinés à l’en-
Enseñanza en el Bachillerato, en estudian- tolérance, le sens critique. Voici les recom- seignement de la philosophie. Il s’agit éga-
tes de nuevo ingreso a la Pontificia mandations formulées par ce travail : créer lement de développer, dans les bibliothè-
Universidad Católica Madre y Maestra »(50), des espaces de sensibilisation à la connais- ques des écoles/lycées/collèges, la créa-
parvient, entre autres, à la conclusion que sance philosophique, offrir, durant l’année tion de rayons sur des thèmes philosophi-
les contenus offerts comme formation phi- du baccalauréat, des cours de philosophie ques et d’organiser un concours annuel sur
losophique se réfèrent fondamentalement orientés vers des thèmes anthropologiques la philosophie où interviennent les jeunes.
à des opérations d’ordre mémoriel. Les et épistémologiques, renforcer la formation
techniques d’enseignement, cependant, d’enseignants, rappeler que le renforce-
font appel à des méthodologies d’ordre ment de l'enseignement de la philosophie María Irene Danna, Johnny González
participatif. Les étudiants conçoivent le permet l'appropriation de valeurs, élaborer et Ramón Gil
savoir philosophique comme un outil qui une orientation enseignante spécifique- Professeurs
renforce des valeurs comme l’honnêteté, la ment dirigée vers la formation philosophi- (République dominicaine)

disciplines obligatoires ». Le problème de la Haïti. Le nouveau Plan national d'éducation


formation du corps enseignant a été au et de formation (PNEF) vise à améliorer la
cœur du débat sur l’introduction de la qualité de l'éducation à tous les niveaux.
philosophie comme discipline obligatoire Dans ce cadre, une réforme de l'enseigne-
de l’enseignement secondaire. La difficulté ment secondaire est actuellement en phase
de former et de recruter des professeurs de d'expérimentation pilote. Plus précisément,
philosophie, outre les implications financières dans le domaine de la philosophie, a été
que cela comporterait, ont été à l’origine posée la question de la relève du corps
du veto présidentiel de 2001 et de mesures enseignant. Un vide significatif est ainsi
adoptées au niveau provincial. pressenti et sera l’une des causes d’un recul
de la discipline.
Dans une étude de l’Organisation des États
ibéro-américains consacrée aux curricula de Paraguay. En réponse à l’enquête de
philosophie dans l’enseignement secondaire l’UNESCO, on y lit que « la réforme éducative
de 18 pays latino-américains en 1998(51), il a réduite la discipline seulement à une sorte
apparaît que « où s’enseigne encore la de baccalauréat. Auparavant, les bacca-
philosophie, le processus éducatif met lauréats techniques l’incluaient pendant
davantage l’accent sur l’histoire de la au moins une année, et deux pour les
philosophie que sur la philosophie en tant baccalauréats humanistiques. La philosophie
que telle ». En Amérique centrale, la philoso- s’est ainsi limitée énormément au niveau
phie semble absente de la plupart des secondaire. Mais les baccalauréats techniques
curricula scolaires. Au Nicaragua, où l’on comportent en compensation des matières
nous dit qu’elle « n’est pas enseignée au comme l’éthique et la formation à la
niveau secondaire depuis 2000 », on ajoute citoyenneté, la sociologie et l’anthropologie
que « la tendance éducative de réforme culturelle, la politique et la logique
des cursus vise à aborder la philosophie non mathématique ».
plus comme une science spécialisée mais
comme une science complémentaire aux Pérou. L’enseignement de la philosophie (50) « Visión de la Filosofía
matières ». Au Mexique, l’éducation dans les écoles subit un coup d’arrêt en y su Enseñanza en el Bachillerato,
scientifique est privilégiée et la philosophie 2002 lorsque le gouvernement retire la en estudiantes de nuevo ingreso
a la Pontificia Universidad Católica
s’apprend jusqu’au liceo principalement en matière « philosophie » des curricula scolaires. Madre y Maestra ».
deux versants, la logique et l’éthique. On peut observer que, à peine deux ans Étude préparée dans le cadre
du Programme de participation
Signalons également une étude réalisée en après cette mesure gouvernementale, la UNESCO de la République
2005 par le Département des sciences communauté philosophique péruvienne dominicaine, intitulé Desarrollo
del pensamiento crítico a través
humaines de la Pontificia Universidad s’est exprimée ouvertement en faveur d’un de la enseñanza de la Filosofía
Católica Madre y Maestra en République rétablissement de cette matière à l’école, en la República Dominicana.
Octobre 2005.
dominicaine. notamment à travers la Déclaration
(51) Análisis de los currículos
d’Arequipa, du nom de la ville hôte du de Filosofía en nivel medio
Colloque national de philosophie en en Iberoamérica, OEI, 1998.

79
CHAPITRE II

Encadré 24
Extraits de la Déclaration d’Arequipa

Nous, réunis pour le VIe Colloque national philosophie au Pérou, en redéfinissant en vigueur ;
de philosophie à Arequipa, Pérou, ses objectifs de base ainsi qu’en indiquant - D’exprimer nos préoccupations devant
déclarons des règles de diversification dans les le faible intérêt manifesté par l’État du
- Que la philosophie constitue une part cursus, adaptées à la réalité de chaque Pérou pour revaloriser et renforcer
consubstantielle du patrimoine fonda- région ; l’enseignement de la philosophe ;
mental de la raison humaine ; - Qu’il est nécessaire d’institutionnaliser - De recommander aux Universités et
- Que notre vocation philosophique est les fondements d’une tradition sur l’ensei- aux institutions éducatives péruviennes,
une vocation pour l’homme, son histoire gnement-apprentissage de la philosophie ainsi qu’à la Société péruvienne de
et ses problèmes ; au Pérou. À cette fin, les Universités et philosophie, de se prononcer publiquement
- Que, face à l’expansion et à la consoli- les institutions éducatives devraient en faveur de la nécessité et de l’urgence
dation de la consommation globalisée, organiser des événements académiques de la philosophie pour les jeunes péruviens ;
nous estimons urgent et nécessaire de et d’échange ; - D’attirer l’attention de la communauté
stimuler chez nos jeunes la culture d’un décidons philosophique nationale sur la nécessité
esprit philosophique qui permette aux - De déclarer l’éducation philosophique de créer une tradition de recherche et
futurs citoyens de structurer une des jeunes péruviens, comme priorité de réflexion sur l’enseignement-
conception générale du monde et de urgente pour la véritable éducation apprentissage de la philosophie au
l’homme ; nationale du futur citoyen péruvien ; Pérou, à l’instar d’autres pays en
- Que la philosophie permet la formation - De demander à l’État du Pérou de Amérique et dans le monde.
du sens critique et de l’autonomie de la donner un nouvel appui à l’enseignement
pensée, et promeut une réflexion sur de la philosophie au sein des institutions
l’homme et son destin ; éducatives du pays, et de ne pas le
- Qu’il est indispensable de renforcer et diluer dans d’autres matières ou de le Source : http://redfilosofica.de
de revaloriser l’enseignement de la faire simplement disparaître du cursus (Pérou)

décembre 2004, dont les parties saillantes comme discipline offerte aux bacheliers en
sont reproduites ci-après. humanités a plutôt une inclination à la
psychologie, de telle manière que les
Uruguay. Un enseignement de philosophie professeurs n’ont pas à se spécialiser dans
est dispensé dans les trois années du niveau ce domaine. Pire encore, le programme
secondaire supérieur (15-17 ans), toutes officiel les oblige à abandonner les contenus
sections confondues. Les heures hebdo- philosophiques ».
madaires varient selon les options choisies.
Mauricio Langon, Inspecteur national de Afrique
philosophie et Président de l’Association de
philosophie de l’Uruguay, décrit l’ensei- Une question se pose de manière criante
gnement de la discipline dans le système dans plusieurs pays africains concernant la
scolaire de son pays : « Depuis 1885, la dimension linguistique de l’enseignement
philosophie est enseignée dans les trois philosophique. Une étude de Coumba
dernières années de préparation au Bac Touré, professeur en sciences de l’éducation à
avec un horaire hebdomadaire de 3 heures, l’Université de Bamako (Mali), permet
quelles que soient les filières. On peut d’observer de près les difficultés de l’appren-
calculer que plus de 60 % des jeunes de 15 tissage de la philosophie dans un système
à 17 ans reçoivent au moins un enseignement scolaire caractérisé par un plurilinguisme
de philosophie pendant un an et pour presque parfois conflictuel(53). Cette enquête de terrain
50 % pendant 3 ans. L’enseignement de la révèle une situation que semblent partager
philosophie a une grande uniformité au d’autres pays d’Afrique francophone. À
niveau national, mêmes programmes, partir du constat que la plupart des élèves
méthodes d’évaluation, professeurs et d’un lycée de Bamako éprouvaient des
inspections. Cette uniformité ne se difficultés dans l’apprentissage de la phi-
retrouve pas forcément dans les manuels losophie, le professeur Touré parvient à la
officiels et n’exclut pas une liberté d’enseigne- conclusion que ces difficultés étaient
(52) Langon, op. cit.
(53) Coumba Touré,
ment qui tend d’ailleurs à s’accentuer »(52). « intimement liées au problème de la langue
« Mali : les difficultés des apprentis- d’enseignement ». Elle s'exprime en ces
philosophes », in Diotime-L’Agorà, Venezuela. Un répondant au termes : « Le système éducatif malien est
19. 2003.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora Questionnaire déclare que « la philosophie un produit de la colonisation. L’une des

80
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

conséquences en est que les premiers majeures des enseignants et des chercheurs
apprenants maliens ont dû utiliser une langue africains. Il ne s’agit pas là d’une simple
étrangère, le français. Les ambitions de la question d’organisation de l’enseignement.
réforme de l’enseignement de 1962 se Dans un article paru en 2000 dans Politique
résument à une adaptation de l’enseignement africaine, le philosophe sénégalais
aux réalités sociales, économiques et Souleymane Bachir Diagne met au clair
politiques d’un État indépendant. Vingt ans l’enjeu cognitif - épistémique - que sous-
après l’introduction des langues nationales, tend cette diversité linguistique. Il écrit « le
les jalons sont posés pour un autre type de langage détermine-t-il les catégories logi-
système éducatif, mais la problématique ques que nous mettons en œuvre ainsi que
liée à la langue d’enseignement n’est pas les notions fondamentales que nous avons
résolue. Quelles sont les conséquences de de l’être, du temps, etc.? Qu’en est-il de la
l’utilisation d’une langue étrangère dans les traduction, de sa possibilité ou de ses effets ?
processus d’apprentissage surtout lorsque Ce que l’on peut appeler la question philo-
celle-ci n’est pas maîtrisée ? La première est sophique et linguistique en Afrique,
la réduction du degré de motivation. La aujourd’hui, gagnera beaucoup à s’éclairer
deuxième est que les connaissances sont de l’histoire des traductions, dans le monde
mal comprises et quelquefois déformées. de l’Islam, des textes de la philosophie grec-
Enfin, la capacité d’analyse et de réflexion que, ainsi que de la manière dont ces tra-
est réduite. La philosophie est enseignée ductions ont fait de la langue arabe une lan-
dans ce contexte général, pour la première gue philosophique. Traduire un problème
fois en année terminale des classes du philosophique dans ma langue kinyarwan-
lycée, et dans toutes les sections. Les horaires, daise, akan ou wolof est toujours un pro-
les programmes et leur contenu varient blème qui m’enseigne, premièrement,
selon les sections. La difficulté la plus quelque chose de cette langue et du sys-
pertinente est la langue, puisque pour tème de coordonnées qu’elle constitue et,
comprendre les concepts il faut comprendre la deuxièmement, quelque chose de la nature
langue d’enseignement. À cela s’ajoute la même de ce problème philosophique »(55).
spécificité du savoir philosophique à travers
la nature des concepts, la divergence et la On peut également citer le témoignage
diversité des idées. Cette enquête montre porté par un répondant haïtien à l’enquête
qu’il existe des problèmes liés aux méthodes de l’UNESCO et selon lequel « l’Institut de
d’enseignement, des problèmes d’ordre philosophie Saint François de Sales vient de
linguistique, des problèmes liés aux conditions lancer une revue à vocation philosophique
de travail des enseignants et aux moyens qui vise entre autres objectifs à philosopher
didactiques utilisés. Elle s'achève en indiquant en langue créole haïtienne ».
qu'un système scolaire efficace devrait Il est effectivement très fécond, et surtout
intégrer à la fois l’environnement immédiat en phase avec le réel même, de s’intéresser
et le contexte global international. Dans un à la porosité qui peut prévaloir entre différen-
texte paru récemment, Pierre-Claver tes langues, en d’autres termes, à leurs
Okoudjou, membre de l’École de formation synergies, leurs interactions et leurs ren-
des inspecteurs de l’enseignement du contres. Ces points de contacts d’une
Bénin, écrit qu’« apprendre à penser, à par- langue à une autre, d’un mot à un autre,
ler et à écrire dans sa langue maternelle, d’un concept philosophique à un autre, se
c’est donner toute sa chance à l’avène- font dans et par la traduction, dans l’acte
ment de la philosophie africaine entendue au de traduire qui est tout à la fois acte
singulier comme au pluriel », car « une fois manifeste de création et de reproduction.
encore, la philosophie se trouve dans la lan- Le mot traduit, reflété ne vient pas du
gue et la culture maternelles »(54). On peut « rien » et en même temps il doit dire (54) Pierre-Claver Okoudjou,
« Comment enseigner aujourd’hui
s’interroger sur la pertinence et les limites quelque chose une fois traduit. Toute la philosophie en Afrique ? »,
de ces revendications, qui semblent négli- démarche de réflexion, toute entreprise de in P.J. Hountondji (dir.), La ratio-
nalité, une ou plurielle ? Dakar,
ger les effets bénéfiques du plurilinguisme compréhension de l’Autre passent CODESRIA, 2007.
qui caractérise bon nombre de pays afri- nécessairement par la langue. Comment (55) Souleymane Bachir Diagne,
cains. Reste que la diversité linguistique transposer sans renier, violenter, affadir ou « Revisiter la philosophie bantoue »,
in Politique africaine, 77.
et le plurilinguisme représentent, à diffé- fausser, un mot, une idée, un concept Paris, Karthala, mars 2000.
rents titres, l’une des préoccupations d’une langue à une autre ? La langue www.politique-africaine.com

81
CHAPITRE II

apparaît à la fois comme ce qui définit et duisibles(56). En effet, même si ce dernier


porte une identité et en même temps elle s’est concentré sur les philosophies euro-
en appelle à son propre dépassement, péennes, sa problématique comme sa
condition indispensable pour vivre et dynamique sont éminemment inspirantes
perdurer. On peut à dessein évoquer ici une pour d’autres régions. À travers notamment
somme remarquable, fruit de plusieurs sa vision du lien complexe entre fait de langue
années de travail, le Vocabulaire européen et fait de pensée, cet ouvrage est une
des philosophies - Dictionnaire des intra- invitation forte à la pensée.

Encadré 25
Passages d’une langue à une autre - Fait de langue et fait de pensée

Le Vocabulaire européen des philosophies feront désormais les échanges ou bien entrée part ainsi d’un nœud d’intra-
- Dictionnaire des intraduisibles saisit 15 jouer le maintien de la pluralité, en ductibilité, et procède à la comparaison
langues d’Europe ou constitutives de rendant manifeste le sens et l’intérêt de réseaux terminologiques, dont la
l’Europe. Les principales langues des différences. Ce Vocabulaire s’inscrit distorsion fait l’histoire et la géographie
considérées sont l’hébreu, le grec, dans la seconde optique. Il a l’ambition des langues et des cultures. C’est un
l’arabe, le latin, l’allemand, l’anglais, le de constituer une cartographie des diffé- instrument de travail d’un type nouveau,
basque, l’espagnol, le français, l’italien, rences philosophiques européennes, en indispensable à la communauté scien-
le norvégien, le portugais, le russe et le capitalisant le savoir des traducteurs. Il tifique élargie qui cherche à se constituer,
suédois. L’ouvrage comporte 400 explore le lien entre fait de langue et fait en même temps qu’un guide de l’Europe
entrées, explore 4000 mots ou de pensée, et prend appui sur ces symp- philosophique pour les étudiants, les
expressions, et repose sur le travail de tômes que sont les difficultés de passer enseignants et les chercheurs.
150 collaborateurs pour une période de d’une langue à l’autre - avec mind,
12 années. L’un des problèmes les plus entend-on la même chose qu’avec Geist
urgents que pose l’Europe est en effet ou qu’avec esprit, pravda, est-ce justice Barbara Cassin
celui des langues. On peut choisir une ou vérité, et que se passe-t-il quand on Philosophe et philologue
langue dominante, dans laquelle se rend mimesis par imitation ? Chaque (France)

Asie et Pacifique l’éducation dans le secondaire de second


niveau, le professeur Kono décrit la présence
Japon. L’enseignement philosophique de la philosophie comme suit. Dans les écoles
apparaît au Japon dans le primaire et le secondaires de second niveau, la philosophie
secondaire inférieur (12-15 ans) sous forme est enseignée dans la classe de Rinri (éthique)
d’éducation morale. Il se prolonge dans le qui est elle-même une matière de Komin
secondaire de deuxième niveau sous forme (civisme ou éducation civique). Le Komin
de cours optionnel d’éthique dans le cadre comporte trois matières : société
d’un plus général enseignement d’éducation contemporaine (sociologie), éthique, politi-
civique. Voici comment le professeur que et économie. L’importance est donnée,
Tetsuya Kono, de l’Université de en classe d’éthique, aux questions de la vie,
Tamagawa, présente l’articulation de ces de la morale et de la politique, plutôt qu’aux
enseignements(57). Pour l’enseignement de la questions philosophiques comme la méta-
philosophie, il n’y a pas à proprement parler physique, la vérité et la connaissance, la
de classe de philosophie mais seulement science, la relation corps-esprit, etc. En ce
des classes d’éducation morale jusqu’au sens, la philosophie est la prolongation de
(56) Barbara Cassin (dir.), second degré du niveau secondaire. À ce l’éducation morale qui est offerte aux premier
Vocabulaire européen
niveau, les enseignants apprennent à leurs et second degrés du niveau secondaire(58).
des philosophies - Dictionnaire
des intraduisibles. Paris, Éditions élèves comment juger les questions morales Les manuels de philosophie traitent, en
du Seuil / Le Robert, 2004. et comment avoir une bonne conduite général, des anciennes idées qui caractérisent
(57) Tetsuya Kono, « La situation
actuelle de l’enseignement
morale avec le but d’enseigner la bonne les principales civilisations telles que la phi-
de la philosophie au Japon », citoyenneté. Ainsi, l’éducation morale au losophie grecque, le christianisme,
in Diotime-L’Agorà, 24. 2004. niveau des enseignements élémentaire et l’Islam, le bouddhisme et le confucianisme.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora
(58) Voir un exemple de sommaire
secondaire du premier degré inclut souvent Ils traitent aussi de philosophie occidentale, en
d’un manuel de classe d’éthique : un entraînement scolaire ou un complé- particulier après la Renaissance et de la phi-
Ethics. Japon, Suken publisher, 2001. ment de formation chez soi. Concernant losophie japonaise, y compris la vision de la

82
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

nature, de l’homme et de la société tels d’Indonésie (UI) a organisé des concours


qu’ils apparaissent dans les romans, les destinés aux élèves des lycées, sur des
essais littéraires et la poésie. Ces manuels sujets philosophiques, particulièrement
abordent également des problèmes moraux dans le domaine des droits de l’Homme. En
de la société contemporaine, tels que la bioé- Nouvelle-Zélande, nous dit-on, il n’existe
thique, l’environnement, la morale interna- pas de programme officiel dans la mesure
tionale, et autres. Dans ce contexte, il est à où la philosophie n’est pas une discipline à
noter que les questions philosophiques part dans le secondaire. Certains thèmes
sont souvent réduites à ceux du sens de la éthiques et philosophiques, touchant
vie personnelle. Le contenu des livres de notamment aux relations inter-éthniques,
classe est beaucoup plus une histoire de la sont inclus dans les manuels d’histoire,
pensée que de la philosophie. Les livres d’études sociales ainsi que dans des matières
d’étude japonais, en harmonie avec les portant sur l’apprentissage des langues. En
cours de morale japonais, semblent atta- Ouzbékistan, depuis l’indépendance du
cher plus d’importance à l’acquisition de pays en 1991, le système éducatif a été
connaissances générales ou historiques sur réformé et les nouvelles normes éducatives
les idées, les philosophes et les religions. suivent la Loi sur l’éducation adoptée en
Le but de l’enseignement de la philosophie 1997. La philosophie y est enseignée à toutes
au Japon n’est pas prioritairement la forma- les années du niveau secondaire et les
tion à la réflexion rationnelle, ni le dévelop- intitulés des cours sont « Identité culturelle »,
pement de la capacité à construire une argu- « Histoire des religions mondiales »,
mentation sur un sujet donné. « Individu et société », « Psychologie familiale »,
« Esthétique », ou encore « Idée de l’indépen-
Thaïlande. La philosophie est enseignée dance nationale et principes de base des
dans les sept années du niveau secondaire Lumières ». On nous souligne également,
sans être une matière séparée. On l’enseigne dans le cas du Pakistan, que la philosophie
dans les établissements généraux et techni- est enseignée en 6ème et en 7ème années
ques, à raison d’une à deux heures par (secondaire supérieur), en étant optionnelle
semaine. Elle est abordée dans le cadre en section Littérature et en section Économie
d’autres cours comme la littérature, l’histoire, et sciences sociales. La philosophie est ensei-
l’éducation morale, l’éducation religieuse, gnée dans ce pays en combinaison avec
l’éducation civique ou les sciences. Une d’autres matières, telles que la littérature,
approche holistique est généralement l’histoire ou l’éducation religieuse.
observée dans l’enseignement de la philo-
sophie. Les répondants à l’enquête font Europe et Amérique du Nord
valoir entre autres une volonté de renforcer
les capacités des élèves à faire face aux L’Association internationale des professeurs
problèmes sociaux et économiques. On fait de philosophie (AIPPh) met régulièrement à
état d’une place importante reconnue aux jour des informations curriculaires et
enseignants de philosophie, qu’il s’agisse didactiques à partir d’une carte d’Europe
de professeurs ou de chefs religieux, par conviviale et moyennant un simple click sur
exemple des moines bouddhistes. le pays concerné(59). Par ailleurs, l’académie
d’Amiens (France), propose des articles de
D’autres éléments d’information nous sont synthèse sur l’enseignement de la philosophie
parvenus par le biais de l’enquête. En Inde, dans la plupart des pays d’Europe(60). Ces
la philosophie est enseignée au niveau textes sont en partie repris du site de
secondaire supérieur, en classe onze et l’AIPPh, mais des liens à de nouvelles
douze, trois à quatre heures par semaine en contributions sont disponibles. Le lecteur
moyenne dans les cours de « Méthode et peut utilement consulter ces sites riches
logique scientifique » et d’« Histoire de la pour des renseignements ponctuels sur
philosophie ». Par ailleurs, pour ce qui est chaque pays. Ce qui semble devoir être mis
de l’Indonésie, il n’existe pas pour le en avant, c'est la diversité des systèmes
moment de projet d’introduction de l’en- d’enseignement dans l’espace européen.
seignement de la philosophie à un niveau
(59) www.aipph.de
inférieur à celui de l’Université. Toutefois, le Michel Tozzi, professeur à l’Université de
(60) www.ac-amiens.fr
Département de philosophie de l’Université Montpellier III (France)(61) a identifié pour sa (61) www.philotozzi.com

83
CHAPITRE II

part cinq paradigmes principaux coexistant que prend - ou prendrait - l’enseignement


dans l’espace didactique européen et de la philosophie dans un État théocratique
permettant de voir les grandes tendances à intégriste musulman. C’est ici le rapport
l’œuvre dans ce domaine. L’intérêt de son entre enseignement philosophique et
travail réside dans l’objectif qu’il se donne croyance religieuse d’obédience étatique
de déterminer les pratiques pédagogiques qui est posé, avec a contrario le dévelop-
permettant de constituer la philosophie pement de la démocratie et l’invention de
comme une matière à part entière, autrement la laïcité. Zouari Yassine(62) a bien montré
dit d’opérer le passage d’un ensemble de dans sa thèse en sciences de l’éducation,
contenus philosophiques à la façon dont la par des entretiens auprès des professeurs
philosophie, comme discipline culturelle de philosophie et des élèves, à quel point la
historiquement repérée et universitairement culture islamique qui imprègne la Tunisie,
située, se didactise dans l’enseignement pays d’islam pourtant modéré, peut
secondaire (et maintenant primaire), c’est- s'avérer un obstacle culturel à l’esprit de
à-dire devient une matière scolaire. libre examen sur des sujets jugés tabous, et
entrave plus généralement une culture du
Le paradigme dogmatique-idéologique. On questionnement. Pensons aussi aux évan-
y enseigne et apprend une philosophie gélistes américains cherchant à proscrire la
d’État. La philosophie apparaît comme une théorie de l’évolution des programmes
réponse organisée et cohérente aux scientifiques, et plus largement toutes les
questions fondamentales de l’humanité. idées contraires à une certaine interprétation
L’aspect doctrinal est mis en avant, les de la Bible. Il existe aussi la version inversée
questions sont posées, mais les réponses mais symétrique du dogmatisme athée des
sont apportées, incontestables car fondées pays de l’ancien bloc soviétique, pour
en raison. La doctrine est une vision du lequel le marxisme-léninisme-stalinisme
monde, une construction théorique, mais était imposé comme philosophie officielle,
qui veut rendre compte de la réalité, et pourchassant tout courant idéaliste, spiritua-
entre dans un rapport à la Vérité de l’ordre liste ou libéral, jugé politiquement subversif.
d’un savoir absolu. On peut poser des On cherche donc à éradiquer la dissidence
questions de compréhension, mais toute soviétique des francs-tireurs - car la phi-
objection n’est entendue que pour refonder losophie est souvent aussi le refuge des
plus profondément la doctrine. C’est opposants -, qui est ici le contrepoint de
pourquoi on parle de paradigme dogmatique, l’hérésie religieuse, dans les tentatives
car on ne peut mettre en doute sans danger d’apprendre à penser librement par soi-
les piliers de la doctrine, sans lesquels elle même. C’est en fait le lien entre philosophie
s’effondrerait. Cette vision du monde est et dictature militaire ou oppression
nécessaire au maintien de la société globale, morale, la confusion entre philosophie et
et sa fonction est de la justifier. C'est pourquoi idéologie officielle, qui font ici sens et doivent
il est question ici de paradigme idéologique. être interrogés.
Le professeur fonctionnaire transmet la
philosophie officielle comme vérité doctrinale. Le paradigme historique-patrimonial. La
Supposons la philosophie de Hegel érigée philosophie apparaît ici comme une forme
en philosophie officielle d’État, la philosophie historique majeure de la culture, la façon
achevée comme savoir absolu dans l’État dont l’humanité, pour répondre aux questions
achevé. On a pu connaître dans l’histoire qu’elle se pose sur sa condition, est passée
des exemples diversifiés de cette forme. Au du mythos (le mythe, qui tente d’expliquer
Moyen Age, les limites à la discussion entre sous forme narrative, métaphorique), au
théologiens sont historiquement fixées par logos (le discours rationnel, que la philosophie
telle interprétation du dogme. Il faudrait partage avec la science). Elle a donc élaboré
voir de près les formes prises récemment dans l’histoire des visions du monde, sortes
par l’enseignement officiel de la philosophie de systèmes explicatifs de la relation de
dans l’Espagne franquiste, ou tel autre l’homme au cosmos, à autrui, à lui-même.
régime fort lié à l’Église, où le thomisme Elle est ainsi une histoire de ses tentatives
(62) Voir plus loin des extraits comme doctrine philosophique officielle du pour comprendre et agir sagement. Elle
de cette enquête dans la partie
concernant l’enseignement Vatican apparaît comme idéologie philo- s’incarne dans des auteurs, autant de
de la philosophie en Tunisie. sophique officielle. Songeons aussi aux formes grands noms de philosophes qui, en élaborant

84
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

des doctrines philosophiques, ont marqué une philosophie officielle, puisqu’on vise un
l’histoire de la pensée, amenant des ruptures cheminement personnel de l’élève. C’est
et de nouvelles façons de voir. Cette histoire par exemple le cas de la France, où la
est un patrimoine culturel à précieusement culture doit être investie dans la position
conserver, étudier et transmettre, car il est à des problèmes et l’essai méthodique de
la fois la trace, le témoignage, le socle et le leurs formulations et de leurs solutions
réservoir de catégories fondamentales pour possibles et où « l’enseignement de la
penser le monde. Ces visions passées ne philosophie en classes terminales a pour
sont pas en effet obsolètes, comme dans objectif de favoriser l’accès de chaque élève
l’histoire des sciences, mais toujours actuelles à l’exercice réfléchi du jugement, à développer
dans leur profondeur. La didactisation le sens de la responsabilité intellectuelle, à
consiste alors ici en l’enseignement d’une former des esprits autonomes capables de
histoire des idées(63) avec les moments forts, mettre en œuvre une conscience critique
incontournables de cette épopée intellec- du monde contemporain » (nouveau
tuelle. Par exemple la maïeutique socratique, programme de 2003).
l’Idée platonicienne, la rhétorique aristo-
télicienne, le scepticisme pyrrhonien, le Le paradigme démocratico-discussionnel.
courage stoïcien, l’hédonisme épicurien, la L’objectif est aussi problématisant, comme
théologie thomiste, le doute cartésien, le précédent. Mais son originalité est de
l’impératif kantien, la dialectique hégélienne, tenter d’articuler l’objectif d’apprendre à
la plus-value marxienne, le soupçon penser par soi-même avec une visée
nietzschéen, l’inconscient freudien, la démocratique. L’enseignement philosophique
durée bergsonienne, la description husser- est ainsi inclus, dans l’esprit du législateur,
lienne, le Dasein heideggérien, etc. dans une perspective d’éducation à la
citoyenneté ou à la démocratie, sans pour
Le paradigme problématisant. Il est en autant lui être totalement subordonné.
rupture avec les deux précédents. Il s’agit L’idée est que la démocratie, comme régime
moins d’apprendre une ou des philosophies politique, a besoin pour s’approfondir de
que d’« apprendre à philosopher » (Kant). citoyens réflexifs, c’est-à-dire capables
Philosopher commence, comme dit d’avoir un esprit critique, résistant aux
Aristote, par l’étonnement, le question- dérives toujours possibles de la démocratie :
nement. C’est un cheminement qui la doxologie, le règne de l’opinion et du
consiste à tenter de penser ces questions nombre, la sophistique, convaincre par tous
cruciales, et à essayer d’y répondre, au-delà les moyens, la démagogie, etc. Comme la
des évidences communes et des préjugés démocratie est consubstantiellement liée
des opinions. La tâche est donc d’apprendre à au débat, qui assure un droit d’expression
penser par soi-même. Ce qui est important, et une pluralité des opinions, il s’agit de
c’est de voir et/ou d’élaborer à partir des consolider réflexivement le débat démo-
questions posées les problèmes qu’elles cratique.
présupposent ou entraînent, c’est-à-dire de
prendre la mesure de ce qui est à la fois Le paradigme praxéologique-éthique.
essentiel et urgent de résoudre pour penser Nommé ainsi parce que l’attention est
l’humanité, et des obstacles à le penser. La attirée sur la praxis, l’action. Il s’agit
didactisation consiste alors à ce que les textes d’apprendre à agir, et pas seulement à penser,
des philosophes convoqués et les leçons du afin de vivre bien, c’est-à-dire conformément
professeur de philosophie, comme exemples à des valeurs. Philosopher, c’est adopter en
et modèles de pensée pensante, ainsi que connaissance de cause une certaine
les notions abordées, prennent sens par conduite éthique. Focaliser l’enseignement
rapport à ces problèmes. Et cela de façon de la philosophie sur le seul apprentissage
que les élèves puissent commencer à de la pensée serait amputer la discipline
construire dans leur tête une pensée propre, d’une dimension fondamentale, celle qui
qui devienne progressivement leur vision du vise, comme disait Marx dans ses thèses sur
monde. Il ne s’agit ni d’exposer une histoire Feuerbach, pas seulement à « interpréter le (63) Un exemple de cette façon
des idées, car les concepts, les doctrines, le monde mais à le transformer ». Une forme de voir se trouve dans le roman
sur l’histoire de la philosophie
cours ne sont là que pour provoquer la historique de ce paradigme est la sagesse de Jostein Gaarder, Le Monde
pensée des élèves, et encore moins d'imposer des philosophes prônée dans l’Antiquité. de Sophie. Paris, Seuil, 1995.

85
CHAPITRE II

La pensée, comme le rappelle le philosophe mathématiques et techniques. Le volume


Pierre Hadot, ne se suffisait pas d’éclairer horaire par semaine varie lui aussi selon les
notre compréhension du monde. Elle visait classes. Le programme de philosophie est le
un certain type de « vie bonne » conforme même pour l’ensemble des quarante-huit
à la raison et conduisant au bonheur. Que départements de l’Algérie. Il est unifié. Il a
ce soit par le plaisir mesuré, l'épicurisme, été établi par une commission ministérielle
ou par l’exercice de la vertu, le stoïcisme. Le après avis, bien évidemment, des inspecteurs
philosophe n’est pas alors dans ce paradigme de la spécialité qui se réunissent une ou
seulement pour le disciple un maître-à-penser, deux fois par année scolaire pour discuter
mais un maître-à-agir. On trouve une des différents problèmes relatifs à l’enseigne-
conception modernisée de ce paradigme ment de cette discipline »(65).
dans les cours de morale de certains pays
comme la Belgique, le Canada francophone Tunisie. L’enseignement de la philosophie
(Québec) ou l’Allemagne. Il s’agit en a bénéficié d’une politique de continuité au
Belgique par la réflexion, par exemple à niveau secondaire. Cette orientation a été
partir de dilemmes moraux, d’apprendre à confirmée voire renforcée par deux
clarifier et à hiérarchiser des valeurs en vue réformes de l’éducation, en 1988 et en
d’agir éthiquement à bon escient, sans que 2006, qui ont introduit puis généralisé
ces valeurs soient pour autant imposées, l’enseignement de la philosophie dans l’année
puisqu’elles relèvent du libre examen. La précédant la classe terminale, en section
notion d’engagement est ici au centre, Lettres d’abord puis dans toutes les sections.
dans sa dimension individuelle mais aussi Comme le fait remarquer le professeur
collective. Fathi Triki, titulaire de la Chaire UNESCO de
Philosophie à l’Université de Tunis, dans un
Monde arabe rapport sur l’enseignement de la philosophie
remis à l’UNESCO en 2006, « l’organisation
En règle générale, l’enseignement de la des études philosophiques dans l’ensei-
philosophie au niveau secondaire, dans les gnement secondaire et supérieur relève des
pays du Maghreb, est de longue tradition pouvoirs publics centraux, car ce sont les
et remonte particulièrement au système instances du Ministère de l’éducation et de
scolaire français. Des différences non la formation et du Ministère de l’ensei-
négligeables existent néanmoins entre les gnement supérieur qui organisent matérielle-
différents pays. ment cet enseignement. Elles contribuent,
surtout pour le niveau secondaire, à la
Algérie. Abdelmalek Hamrouche, Doyen définition du contenu des programmes
des Inspecteurs généraux de philosophie enseignés, décident de l’enveloppe horaire
algériens, écrit en 2001 que « depuis impartie à cet enseignement, des modalités
l’occupation coloniale, aucun pays arabe d’évaluation, etc. C’est le Ministère de
n’est parvenu à instaurer une pédagogie l’éducation et de la formation qui organise
équivalente à la pensée philosophique l’élaboration des manuels de philosophie ».
arabe et à sa réalité, voire même à concilier Cette dernière remarque pourrait susciter
la philosophie occidentale et la philosophie quelques perplexités, liées évidemment à la
musulmane. Cet état de cause a entraîné pratique du contrôle sur les manuels scolaires.
des répercussions désastreuses, en ce sens Cependant, ajoute-t-il, « le rôle des autorités
que les élèves, face à cette situation, publiques dans l’administration des études
n’accordent que peu d’importance à l’analyse philosophiques est finalement celui de définir
et à la profondeur du cours, et ont recours les objectifs généraux du système éducatif
à ce qui est superficiel et simple »(64). Un et le profil de l’élève à la fin de chaque cycle
autre inspecteur de philosophie, Mohamed d’études. Mais cela ne minimise pas le rôle
(64) Abdelmalek Hamrouche, Tahari, précisait dans un article de 1999 des autorités éducatives qui consiste à définir
« L’enseignement de philosophie », que la philosophie « est considérée comme et à mettre en œuvre les contenus, les
in Diotime-L’Agorà, 10. 2001.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora matière essentielle pour les classes de modalités et l’évaluation des enseignements
(65) Mohamed Tahari, Lettres et a été dotée d’un fort coefficient philosophiques. Cela se fait, pour le niveau
« L’enseignement de la philosophie pour l’épreuve du baccalauréat (coefficient secondaire par des commissions de pro-
en Algérie »,
in Diotime-L’Agorà, 1. 1999. 5). Par contre, elle est aussi dotée du fesseurs et d’inspecteurs de philosophie.
www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora coefficient 2 pour les classes scientifiques,

86
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Aucune autre autorité n’intervient dans ce du niveau secondaire, l’élève passe une
domaine, ni les autorités religieuses, ni celles épreuve sous forme d’exercices séparés,
des partis politiques. C’est occasionnellement chacun est déterminé par un objectif spécifi-
qu’il y a des consultations avec les partis que, 2) en terminale, l’examen se limite à
politiques et les associations scientifiques et une seule forme, celle de la dissertation à
professionnelles ». Selon les témoignages partir d’un sujet. Quelques séances sont
reçus, les manuels aujourd'hui utilisés dans parfois consacrées aux exposés faits par les
les écoles publiques tunisiennes, et élèves ». Ajoutons que la dernière réforme
notamment le manuel en vigueur dans les de l’enseignement philosophique du niveau
classes terminales et le nouveau manuel secondaire, appliquée à partir de la rentrée
paru en 2006, accordent une place privilé- 2006, a souhaité mettre les textes en phase
giée à l’esprit pluraliste et ouvert, à partir avec les préoccupations actuelles de la
d’une sélection de textes obéissant à des philosophie, en augmentant la place
critères de diversité et de richesse cultu- consacrée à la philosophie moderne et
relle. Dans ce cas, cette centralisation du contemporaine des différentes régions du
matériel didactique semble représenter un monde.
barrage contre la prolifération d’ouvrages à
caractère doctrinaire ou prosélyte. Il est D’autres chercheurs et enseignants tunisiens
utile de signaler que, d’après le professeur semblent partager ce bilan. L’enquête de
Triki, « dans l’enseignement secondaire l’UNESCO fait état d’une conception de
comme dans l’enseignement supérieur, l’enseignement de la philosophie qui insiste
l’étude des classiques occupe une place sur la valeur de celle-ci pour développer
importante. Leurs textes représentent les une attitude critique, pour lutter contre le
deux tiers du manuel scolaire ». Les cours se dogmatisme, pour apprendre à être soi-
déroulent selon le modèle des lectures même tout en respectant l’autre et à libérer
commentées des textes, plutôt que suivant du fanatisme. Les résultats d’une enquête
le paradigme historique ou problémati- sur l’image de la philosophie menée, au
que. Il s’agit en somme d’une éducation à la début des années 2000, auprès des élèves
lecture et à la compréhension des textes, qui des classes terminales littéraires de quatre
vise à développer une des capacités essen- lycées tunisiens par Zouari Yassine(66), font
tielles d’une éducation philosophique, à valoir que les valeurs communicationnelles,
savoir l’habitude à se former une idée à par- de discussion et d’ouverture à l’Autre,
tir d’un examen direct d’un texte communi- paraissent les plus problématiques.
catif. Il est certain que cette habileté est
développée sous le guide des enseignants S’agissant des réponses au Questionnaire
et que ceux-ci, tout comme les commentai- émanant d’Égypte, il est fait écho de
res inclus dans les textes, peuvent orienter la réformes visant à améliorer les programmes,
lecture dans un sens ou dans un autre. les manuels et les cours de philosophie. La
Cependant, la structure de la leçon doit philosophie y est enseignée dans les établisse-
être soulignée par-delà le fait, qui reste cen- ments du niveau secondaire depuis 1925 et
tral, de la compilation ministérielle des les enseignements s’intitulent « principes
manuels scolaires. Comme le signale Triki, de philosophie », « logique et pensée
« les méthodes préconisées sont à caractère scientifique », pour toutes les options, et
interactif, où l’élève n’est plus un simple « philosophie et logique » pour l’option
récepteur mais un partenaire appelé à se littéraire. L’accent est mis en premier lieu
prendre en charge et à participer à la sur la philosophie islamique, les philosophes
construction du savoir à partir d’un texte musulmans et leur contribution à l’histoire
support. L’encadrement des enseignants se des sciences. Des associations, comme le
fait dans ce sens en vue d’une pédagogie Supreme Council for Culture, contribuent
dialogique. Quelques résistances se également à l’enseignement de la philo-
remarquent chez les enseignants les moins sophie, en organisant des conférences, des
jeunes. Le travail de l’élève est soumis à une débats publics et en publiant des ouvrages
évaluation formative qui permet au pro- de philosophie ainsi qu’un magazine.
fesseur de bien préparer le candidat aux Quant au Koweit, les répondants au (66) Zouari Yassine,
« Points de vue des élèves tunisiens »,
épreuves d’examen qui prennent actuel- Questionnaire ont fait part d’une volonté in Diotime-L’Agorà, 9. 2001.
lement deux formes, 1) en troisième année de renforcement de l’enseignement de la www.crdp-montpellier.fr/ressources/agora

87
CHAPITRE II

philosophie dans le secondaire. Cette d’éducation morale. Au Qatar, nous


dernière, enseignée en 12ème année, de une informe-t-on, la philosophie est enseignée
à deux heures par semaine, est obligatoire en 5ème, 6ème et 7ème années, à hauteur de
pour les options littérature et économie et une à deux heures par semaine. Enfin, on
sciences sociales. L’intitulé du cours est nous a souligné qu’en Jordanie et au
« Principes de base de la philosophie ». La Soudan, la philosophie ne fait pas partie
philosophie est aussi enseignée dans le des programmes du niveau secondaire.
cadre du cours de littérature et du cours

Encadré 26
La complexité du rapport à l’Autre soulignée à travers une enquête menée auprès de quatre
lycées tunisiens

L’analyse des communications des mêlent le développement scientifique, sophies, il s’agit même d’essayer de les
élèves interviewés montrent clairement l’athéisme, la puissance technique et le critiquer et d’adopter ce qui convient
la fréquence, à la fois, de deux variables passé colonial. Cette image demeure avec notre pensée et notre société,
inférées : l’obstacle socioculturel à fortement liée à l’imaginaire collectif surtout parce que nous sommes une
l’exercice du philosopher et les carences chargé de préjugés, de réduction et de société essentiellement religieuse ».
de la pratique pédagogique suivie en méfiance à l’égard de la culture philoso- Force est donc de conclure que les élèves
philosophie. En fait, la structure du phique occidentale. Si l’élève se sent concernés par ces attitudes ambiva-
cours semble calquée sur un modèle amené à critiquer la culture philosophique lentes à l’égard de l’Autre n’envisagent
monodirectionnel, où la discussion occidentale, ce n’est pas pour repenser pas les valeurs de dialogue et de commu-
comme valeur qui émerge des thèmes telle ou telle idée, ni pour dévoiler le non nication, dans leur sens rationnel et
enseignés ne trouve pas de concrétisa- dit et les limites de tel ou tel système. critique. La philosophie enseignée n’est
tion pédagogique. « En classe - disait C’est plutôt pour souligner leur contraste pas perçue en tant que forme de
l’interviewé X7 -, l’élève essaie davantage avec les valeurs traditionnelles de l’islam réflexion qui enrichit l’universalité de la
de recevoir que de participer, car le dans lesquelles ils saisissent un com- pensée humaine, en ce qu’elle appelle la
programme est chargé et le temps ne posant principal de son identité. C’est raison ou la faculté réflexive dont dispose
suffit pas. L’élève ne pense qu’à enregistrer pourquoi le doute et la critique que ces potentiellement chaque sujet humain.
les enseignements pour qu’il puisse les élèves évoquent revêtent ici un sens Emprisonnés dans la sacralisation de
exploiter après. Vu le manque de temps, idéologique. Ils manifestent davantage soi et dans le rapport utilitariste à
le professeur essaie, dès qu’il entre en le repli archaïque sur soi que l’ouverture l’Autre, les élèves ne saisissent dans la
classe, de nous dicter le cours et c’est réflexive à la philosophie. Par conséquent, pensée philosophique occidentale que
tout ». Bien que la valeur d’ouverture à le « nous » collectif et conformiste qui des avantages et des inconvénients
l’Autre soit fréquente dans le programme absorbe ici l’individu l’emporte sur le « je » conçus en référence aux valeurs de la
philosophique enseigné, l’image de réflexif, comme en témoignent les religion. Qu’il ne soit pas possible de
l’Autre chez les élèves en question propos des élèves. « Il est à la portée de considérer cette forme du rapport à
cesse d’être inspirée de la philosophie chaque personne qui a étudié la philo- l’Autre comme une ouverture réelle, les
pour se conformer à la vision traditionaliste sophie – disait l’interviewé X16 – de paradoxes dont témoignent les com-
de l’Autre, témoignant de la sorte de l’ab- dialoguer avec les autres sociétés munications des élèves concernés le
sence du rapport réflexif à la philosophie. occidentales et d’adopter ce qui prouvent suffisamment.
Ainsi, l’image que les interviewés convient à sa personnalité, à sa société
concernés se font à propos de l’Occident et à sa culture. Par exemple, on peut Zouari Yassine,
laisse apparaître une confusion de étudier les côtés intellectuels et littéraires Docteur en sciences de l'éducation
différentes caractéristiques où se de ces cultures. En étudiant ces philo- (Tunisie)

88
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 27
Olympiades internationales de philosophie

Tous les étudiants participants aux rents dans nombre d'essais écrits pour les
Olympiades rédigent leurs essais en lan- Olympiades durant ces dernières années.
gues étrangères. On peut s'attendre à ce Deux étudiants et deux professeurs de cha-
que philosopher dans une langue étrangère que pays participant prennent part aux réu-
ouvre une nouvelle dimension pour la com- nions annuelles des IPO. Des milliers d'étu-
munication transculturelle utilisant la philoso- diants et d'enseignants participent dans le
phie comme ressource intellectuelle com- monde aux compétitions nationales, c'est-
mune. Les critères d'évaluation sont les sui- à-dire aux Olympiades philosophiques natio-
vants : pertinence d'un texte écrit par rapport nales. Dans de nombreux pays, les IPO sont
au thème choisi, compréhension philosophi- apparues comme une motivation et un
que du sujet, force d'argumentation persua- exemple utilisé pour lancer des compéti-
sive, cohérence et originalité. Nous n'atten- tions nationales en philosophie destinées
dons pas nécessairement des étudiants aux élèves du niveau secondaire. Les
qu'ils rédigent un essai présentant les idées concours philosophiques représentent un
d'un philosophe spécifique. Nous espé- bon instrument pour encourager les étu-
rons plutôt qu'il ou elle se concentrera sur le diants à développer leur intérêt pour la dis-
problème suggéré par la citation en utilisant cipline. Le fait d'impliquer les enseignants
pour cela tout savoir pertinent disponible. dans le long processus de la compétition de
Depuis 1995, les IPO ont reçu l'appui de philosophie ouvre de nouvelles possibilités
l'UNESCO. À partir de 2001, la FISP est deve- d'expansion de leurs compétences profes-
nue une organisation officiellement engagée sionnelles. Ceci aidera aussi certainement à
dans les mérites des Olympiades. toucher les décideurs politiques et les
Aujourd'hui, cet engagement implique l'adhé- gouvernements avec le bon message. Les
sion de représentants de la FISP, ainsi que pays participant aux IPO ont des systèmes
d'un officiel de l'UNESCO, au Comité de éducatifs très différents et dans nombre
direction des IPO. Ce dernier doit s'acquit- d'entre eux, la philosophie n'est pas ensei-
ter d'une tâche très importante, à savoir la gnée dans les écoles. Se préparer pour des
sélection finale des sujets pour la compéti- concours nationaux et internationaux dans
tion. Les Olympiades sont l'une des rares acti- ce domaine exige tout à la fois des ensei-
vités éducatives à caractère international et gnants réellement dévoués et des étudiants
transculturel. Elles peuvent pleinement être fortement motivés.
mises au crédit de l'initiative et des efforts
des enseignants impliqués. Alors que la tradi-
tion philosophique européenne a dominé Propos du professeur Josef Niznik
jusqu'ici les IPO, les effets constructifs de Institut de philosophie de l’Académie
(67) www.philosophy-olympiad.org
cette rencontre avec d'autres environne- des sciences
ments philosophiques sont devenus appa- (Pologne) (68) Fondée en 1948, la FISP est
l’organisation non gouvernemen-
tale pour la philosophie la plus
haut placée au niveau mondial.
Ces objectifs majeurs sont les sui-
vants : contribuer au développe-
ment de relations professionnelles
entre les philosophes de tous les
3) Autres exemples d'initiatives à l'échelle nationale pays, librement et avec respect
mutuel ; encourager les contacts
et internationale entre les institutions, les sociétés et
les publications périodiques
dédiées à la philosophie ; rassem-
Un phénomène particulier touchant les élèves développeront dans une épreuve écrite des bler la documentation utile pour le
dans le secondaire est représenté par les thèmes arrêtés par la FISP. Dans la plupart développement des études en phi-
losophie ; parrainer tous les cinq
Olympiades internationales de philosophie des cas, ils auront à choisir entre des phrases ans le Congrès mondial de philo-
(IPO)(67). Il s’agit d’un concours international ou des pensées de philosophes célèbres. Le sophie, dont le premier a eu lieu
en 1900 ; promouvoir l’éducation
annuel qui se déroule sans interruption concours se présente ainsi sous forme de philosophique, préparer des publi-
depuis 1993. Il a été créé à l’initiative du commentaire ou de composition, rédigé cations d’intérêt global et contri-
professeur Ivan Kolev, du Département de dans une langue autre que la langue buer à l’impact du savoir philoso-
phique sur les problèmes mon-
philosophie de l’Université de Sofia, en maternelle, à savoir soit en français, en diaux. Les membres de la FISP ne
Bulgarie. Depuis 2001, il a été placé sous anglais ou en allemand. sont pas des philosophes indivi-
duels, mais des sociétés de philo-
les auspices de la Fédération internationale sophie et d’autres institutions de
des sociétés de philosophie (FISP)(68). Les élèves Sur ce point, un autre exemple parlant est philosophie similaires aux niveaux
national, régional et international.
sélectionnés au sein des pays participants celui des Clubs philosophiques des lycées Extrait du site Web de la FISP:
sont invités dans le pays organisateur, où ils en Turquie. www.fisp.org

89
CHAPITRE II

Encadré 28
Clubs philosophiques des lycées en Turquie

Les clubs philosophiques des lycées en partie intégrante de l'enseignement de la


Turquie offrent des opportunités nouvelles et philosophie dans les lycées. Des lycées alle-
étendues en matière d'enseignement de la mands, autrichiens et français se sont réu-
philosophie. C'est en 1911 que l'enseigne- nis en 1995 pour la première étude
ment de la philosophie fut introduit pour la conjointe sur la philosophie dans les lycées.
première fois dans les programmes des Ces établissements ont fondé le coeur
lycées. Les cours de philosophie devinrent d'une plateforme de philosophie. Plus tard,
plus importants après la fondation de la 40 écoles publiques et privées les ont rejoint.
République par Atatürk, reposant sur l'idée Fut ainsi fondée l'Istanbul Liseleri Felsefe
« nouvel individu-nouvelle société ». Kulupleri Platformu (ILFKP)(69). L'ILFKP fonc-
Aujourd'hui, deux heures de cours de philo- tionne comme un organe de conseil et d'orien-
sophie par semaine sont obligatoires dans tation qui assiste les clubs de philosophie et
tous les lycées généraux et professionnels. coordonne leurs activités. Basé à Istanbul
Les chargés de ces cours sont diplômés et soutenue par la Société philosophique
des Universités et sont titulaires de certificats de Turquie(70), elle est devenue un modèle, à
de formation en pédagogie. Dans les lycées, telle enseigne que des formations similaires
des cours optionnels sont disponibles en logi- ont éclos dans diverses villes turques. Les
que, sociologie, psychologie, démocratie et enseignants de cette plateforme ont éga-
droits de l'Homme, en plus de la philoso- lement introduit un forum d'échange en
phie. Les clubs philosophiques des lycées ligne(71). L'ILFKP organise des sessions
ont offert une nouvelle dimension à cette académiques, c'est-à-dire des conférences
philosophie obligatoire, en offrant aux jeu- destinées aux étudiants et impliquant des
nes de nouvelles chances à la fois en ter- universitaires, des penseurs et des écri-
mes de contenu et de forme. Les clubs, vains. Ces expériences ont montré que l'en-
(69) Plateforme des Clubs philoso- organisés dans les lycées, mènent des étu- seignement de la philosophie en-dehors des
phiques des lycées d’Istanbul.
des et des activités hors programme en écoles était possible. Il s'agit là d'un type
(70) www.tfk.org.tr matière de philosophie. Le premier club de d'éducation qui développe les capacités
(71) http://groups.yahoo.com/group/ILFK ce type fut fondé en 1994 au Lycée français analytiques et créatives des jeunes gens.
Pogretmenleri/ Saint Benoît. Il a ensuite été suivi par d'au-
(72) Nimet Kuçuk, « A Platform tres. Ce club était initialement destiné à pré- Extraits d'un texte de Nimet Kuçuk(72)
of High School Philosophy Clubs parer les étudiants aux IPO. Il a cependant présenté aux XVe Olympiades
in Turkey », in Critical & Creative dépassé les frontières de cette fonction pour internationales de philosophie
Thinking: the Australasian Journal
devenir, à l'instar d'autres clubs similaires, (Turquie)
of Philosophy in Education.
Mai 2007.

90
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

IV. La philosophie au niveau secondaire en quelques chiffres

91
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Conclusion : la philosophie à l’adolescence :


une puissance de transformation créatrice

On entend souvent attribuer à la philosophie bénéfique, se doubler d’un accompagnement


le rôle d’un apprentissage du raisonnement. Il permanent de la part des éducateurs
semble qu’il y a là un leurre possible, qu’il comme du milieu social proche. La philoso-
faut dissiper d’emblée. D’autres matières phie, comme d’ailleurs le processus éducatif
semblent en effet plus à même que la en général, peut accentuer des difficultés
philosophie pour former les capacités logiques déjà présentes dans le processus de
et analytiques des élèves. Que l’on pense construction de la personnalité. C’est
aux mathématiques, avec l’éducation à la pourquoi il serait opportun que la pratique
rigueur que comporte l’habitude à démontrer du questionnement devienne très tôt familière
ce qui apparaît évident à première vue. On aux jeunes élèves et aux enfants, au lieu
peut évoquer aussi la puissance formatrice d’intervenir subitement et en général relati-
des grammaires, et en particulier l’étude de vement tard dans le parcours éducationnel.
la grammaire grecque ou latine, véritables De plus, la critique des savoirs peut aussi
outils de cadrage rationnel des élèves. Face s’avérer un puissant dispositif de repli iden-
à ces puissants instruments d’analyse titaire lorsqu’elle se porte sur des savoirs
logique, la réflexion philosophique pourrait autres que celui auquel appartiennent les
pâlir. Or, la fonction essentielle de la phi- élèves. La philosophie doit toujours être
losophie à l’école réside moins dans un une autocritique de sa culture. Lorsque la
apprentissage du raisonnement que dans critique est dirigée vers l’extérieur, lorsqu’elle
une critique des savoirs et des systèmes de est utilisée pour opposer notre culture et
valeurs. Elle ne s’exerce pas sur une matière notre ethos à ceux des autres - quels que
formelle, où l’on peut faire abstraction des soient ces autres -, alors elle cesse d’être
contenus. La force pédagogique de la un instrument d’ouverture critique pour
philosophie réside à la fois dans les structures devenir un moyen de retranchement culturel
critiques qu’elle apprend à utiliser et dans et un étai pour toutes sortes d’autorita-
les corpus de savoir sur lesquels elle se risme et de fanatisme. C’est pourquoi la
porte. Cet apprentissage - qui est surtout philosophie, au sens des catégories du
celui d’une capacité de critiquer une culture, savoir philosophique, n’a pas forcément
sa culture - fait de la philosophie un puissant vocation à soutenir une interaction libre et
outil de formation et de transformation de démocratique entre les individus. Les phi-
la personnalité. En tant que telle, elle doit losophes les plus radicalement critiques à
être maniée avec précaution car elle peut l’égard de leur culture - des philosophes par
s’avérer ambivalente au moins à un double essence porteurs d’une charge de liberté -
niveau. La mise en question des systèmes ont pu être mis à contribution des pires
de valeurs, des mœurs et des structures systèmes totalitaires.
épistémiques n’a rien d’anodin à un âge
qui est celui de la consolidation de la La philosophie trouve sa puissance cognitive
personnalité. Il y a là un argument plaidant et culturelle dans la déconstruction critique
pour un avancement de l’âge de prise de qu’elle apprend à opérer de chacun de nos
contact avec les pratiques philosophiques systèmes de croyances et de valeurs et, par
et en faveur de la philosophie pour les là même, dans la manière par laquelle elle
enfants. En ce sens, l’effet déstructurant de nous apprend à ne jamais en rester à des
la philosophie doit toujours, pour être acquis épistémiques ou éthiques.

93
CHAPITRE III

Copyright : Jérémie Dobiecki


LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Enseignement de la philosophie au niveau supérieur


La philosophie dans le champ universitaire

Introduction : élaboration et enseignement du savoir philosophique 97


Notice méthodologique 99

I. La dynamique entre enseignement 100 - 112


et recherche en philosophie à l’Université X
1) Le relais entre enseignements secondaire et supérieur 100
> L’importance de la communication entre les deux niveaux
> Raisons d’une fracture
2) Étendue et diversité de l’enseignement philosophique 103
> Le double rôle des enseignants-chercheurs
> Les modalités particulières
> Présence de la philosophie dans le champ universitaire
> Philosophie et savoirs de l’esprit
3) Spécificité et adaptabilité de l’enseignement philosophique 107
> La nature transdisciplinaire de la philosophie
> L’idée d’une Faculté philosophique
> L’enseignement à distance et l’accès au numérique
4) Liberté académique et encadrement de l’enseignement 110
> Le principe de la liberté académique
> Les contraintes politiques, religieuses et culturelles
> Le cours monographique

II. La philosophie face aux défis émergents : 113 - 122


questions et enjeux X
1) L’enseignement philosophique dans un monde globalisé 113
> Enseignement philosophique et engagement
> La philosophie, « gardienne de la rationalité »
> Philosophie et traditions culturelles
2) L’actualité de la philosophie : une pratique à manier avec précaution 114
> L’enseignement de la philosophie entre raison et histoire
> Les priorités dans la recherche et dans l’enseignement
3) La question des débouchés professionnels 116
> L’enseignement secondaire
> L’internationalisation de la recherche ou le campus global
> La philosophie dans les entreprises
Copyright : Jérémie Dobiecki

> La sphère publique

95
CHAPITRE III

4) Le rôle et les défis des chaires UNESCO de philosophie 119


> Une nouvelle génération de chaires UNESCO
> Un avenir prometteur

III. Diversification et internationalisation 123 - 147


des enseignements philosophiques X
1) Pratiques et méthodes d’enseignement à travers les régions du monde 123
> Caractères généraux de l’enseignement de la philosophie dans les régions du monde
> Des études de cas exemplaires
2) La multiplication des réseaux d’échanges universitaires 143
> ERASMUS et ERASMUS MUNDUS
> Les programmes de « retour des cerveaux »
> Les Bourses UNESCO
3) Le Réseau international de femmes philosophes parrainé par l’UNESCO : 145
un tremplin pour tous
4) La promotion du dialogue philosophique interrégional 146

IV. La philosophie au niveau supérieur 148


en quelques chiffres 148
X
Conclusion : la philosophie en devenir 149

96
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Introduction : élaboration et enseignement du savoir philosophique


Produire le savoir et diffuser ce savoir qu’el- présents au sein de chaque Département
le a contribué à créer : telle est la double fina- ou Faculté, des curricula, de la continui-
lité de l’Université depuis son invention à la té ou de la multiplicité des traditions phi-
fin du XIe siècle. L’enseignement universitaire losophiques et culturelles ou encore de la
ne se contente pas de contribuer à la for- place que la philosophie occupe histori-
mation de la personnalité et à la construc- quement dans une culture déterminée. La
tion du sujet dans ses multiples dimensions philosophie se cache souvent sous une
(cognitive, affective, morale ou sociale). Il multitude de disciplines ou de savoirs qui
entend plus mettre les étudiants en condi- procèdent d’héritages culturels ou d’ap-
tion de produire de nouveaux savoirs, de proches pragmatiques diverses, tantôt
contribuer à l’avancement de leurs disci- comme pensée religieuse, tantôt sous
plines et de les rendre capables de réagir forme d’éthiques déontologiques ou
aux transformations incessantes que autres savoirs pratiques. Cette diversité se
connaît l’articulation des savoirs au sein des reflète, mais avec moins de complexité, au
différentes cultures. Il s’agit donc d’un niveau des pratiques pédagogiques. Celles-
enseignement technique et disciplinaire, ci varient essentiellement entre le niveau de
qui vise la formation de spécialistes ou de Licence-Maîtrise et le niveau des études
formateurs et qui fait de la formation à la doctorales se jouant dans la plupart des cas
recherche l’une de ses raisons d’être. Cette entre formes traditionnelles de cours, d’une
nature hybride de l’enseignement universitaire part, et pratiques de type de séminaire, plus
est d’autant plus à l’œuvre dans le domai- orientées vers une participation active des
ne des études philosophiques que celles-ci étudiants, d’autre part. Mais, dans tous les
n’ont en général d’autres lieux institutionnels cas, l’Université reste un lieu de formation
où se développer. Le savoir philosophique spécialisée voire professionnelle, où l’ensei-
que l’on produit et enseigne dans les cours gnement cesse d’avoir comme fonction
universitaires se distingue donc de l’appren- première l’éducation de la personne pour
tissage du philosopher qui caractérise devenir principalement un savoir technique.
l’éducation primaire et secondaire. Car il
existe bien un savoir philosophique, sous Le présent chapitre est donc placé sous le
forme de méthodes de recherche, de signe d’une articulation entre enseignement
catégories, de concepts, de critères de validi- et recherche dans les Universités. Il tente de
té de l’argumentation et de structures plus montrer comment les différents systèmes
ou moins formelles permettant de construi- d’enseignement universitaire permettent
re les mondes physique, historique, moral aux étudiants d’avoir accès aux différents
et rationnel. Que ce soit pour former des volets du savoir philosophique, dans quelle
formateurs, pour nourrir une culture his- mesure ils sont familiarisés avec les orienta-
torique, pour apprendre des structures tions majeures du débat contemporain, de
universelles du raisonnement ou pour étoffer quels outils matériels et théoriques ils
la culture des enseignants-chercheurs de disposent dans leur apprentissage et, en
demain, c’est la présence de cette technicité termes généraux, de quelle manière les
proprement philosophique qui distingue formes de cet apprentissage ont une
l’enseignement universitaire. influence sur les contenus véhiculés.
Cette articulation entre production et
transmission du savoir, ou plus simplement Ce chapitre se compose donc de trois volets
entre recherche et enseignement, est à principaux qui traitent de quelques questions
l’origine des formes selon lesquelles s’organise vives liées à la fonction et aux méthodes de
la présence de la philosophie dans les la philosophie comme discipline universitaire.
Universités. Au niveau supérieur, ensei- Le premier volet porte sur une réflexion sur
gnement de la philosophie et recherche l’enseignement académique qui apparaît
sont inséparables. Or, on constate une aujourd’hui délaissé, au moment même où
diversité considérable des contenus de cet l’on critique de plus en plus le repli de
enseignement, en fonction des compétences l’académie sur elle-même. Il aborde la
de chaque enseignant, des enseignements question du relais entre enseignement

97
CHAPITRE III

secondaire et supérieur où semble se creuser se côtoyer dans le passé lors de rencontres,


un écart dans un nombre croissant de pays. colloques ou congrès ont pu se rencontrer
Or, là où la philosophie est présente à l’éco- sans médiation aucune, ouvrant ainsi de
le, le va-et-vient entre les deux niveaux nouvelles pistes d’investigation dans un
représente un atout considérable pour monde se voulant de plus en plus multipolaire.
ancrer l’élaboration du savoir philosophique La question des débouchés professionnels
dans la société et transmettre aux élèves un d’une formation philosophique ne peut
savoir vif et nourri de débats en cours. Par également être éludée. Dans le contexte de
ailleurs, ce volet aborde la question des globalisation progressive de la compétition
développements possibles en ce qui économique et de partage des ressources
concerne la didactique de la philosophie à de la planète, le maintien de la présence de
l’Université qui peuvent être réunis sous les la philosophie dépendra aussi en large
rubriques de la diversification de l’enseigne- mesure de la possibilité qu’auront les
ment, et qui s’adresse de plus en plus à des philosophes à se sustenter de leur profession.
étudiants d’autres Facultés, ou suivant Rien n’est assuré, mais une diversification
d’autres formations, plutôt qu’aux seuls de ces débouchés est visible à l’échelle
étudiants ayant choisi la philosophie internationale. Elle n’est pas sans générer
comme matière principale de leurs études. de nouvelles orientations et pratiques de
Il en va de même de l’internationalisation l’enseignement et des spécialisations
des pratiques d’apprentissage, à la fois au philosophiques, comme en témoigne
niveau de Licence ou Maîtrise et au niveau notamment le Réseau des chaires UNESCO
doctoral. Enfin, ce premier volet traite de la de philosophie à travers le monde.
question de la liberté académique, fondement Le troisième volet quant à lui présente une
même des pratiques universitaires, qui vue d’ensemble de l’enseignement de la
représente une condition nécessaire de philosophie au niveau supérieur. Cet aperçu
l’élaboration et de la production du savoir général est accompagné d’un regard plus
académique. Elle est aujourd’hui sous la focalisé sur quelques pratiques philosophiques
menace de toute sorte de contraintes liées particulièrement significatives et sur les
notamment à la radicalisation des tendances finalités scientifiques, culturelles et sociales
identitaires, que ce soit au niveau des cultures, qui les inspirent, tels les dialogues philo-
des religions ou des pratiques traditionnelles. sophiques interrégionaux ou la constitution
Elle est aussi, par réaction, soumise à diffé- d’un Réseau international de femmes
rents types de conditionnement politique, à philosophes, deux initiatives à vocation
la prééminence des contraintes économiques internationale, mises en place récemment
et, de manière parfois très subtile, à l’ins- par l’UNESCO.
tauration de climats culturels et académiques
conditionnant le libre déroulement de La trame de ce chapitre est le rapport entre
l’activité des enseignants-chercheurs. Par philosophie et liberté, car en tant que condi-
sa nature de théorie générale des formes tion fondamentale d’une intersubjectivité plu-
de culture, la philosophie apparaît aujour- rielle, la liberté reste la raison d’être de tout
d’hui comme particulièrement vulnérable à ces enseignement philosophique. Dans ce contex-
pressions extérieures. te, le rapport complexe et souvent difficile
Le deuxième volet porte sur les questions et entre l’universalisme de la raison que prône
les enjeux suscités par la confrontation de la toute rationalité philosophique et la diversité
philosophie avec les défis émergents. La des traditions culturelles dans lesquelles elle
réponse aux défis de la modernité repose sur s’inscrit, représente un enjeu crucial pour le
les échanges d’idées. Elle repose aussi sur savoir philosophique. Mais la philosophie doit
les rencontres entre personnes. La coopéra- aussi éviter le danger d’être réduite à une actrice
tion intellectuelle à l’échelle internationale des mouvements politiques de l’actualité, au
représente une opportunité extraordinaire risque de se voir privée de la spécificité de sa
pour des chercheurs venant d’horizons dif- nature abstraite, qui l’empêche de s’identifier
férents et qui n’ont pas toujours la possibi- à la contingence d’une détermination
lité de confronter leurs approches théo- culturelle particulière. Si elle est toujours et par
riques respectives. Elle l’est d’autant plus nature engagée, la philosophie l’est au sens où
que, grâce aussi à l’initiative de l’UNESCO, elle choisit un ethos plutôt qu’un autre, et non
des communautés philosophiques ayant pu un parti plutôt qu’un autre.

98
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Notice méthodologique
Plusieurs questions méthodologiques se manière dont les acteurs du travail philoso-
sont posées lors de la rédaction de ce phique vivent l’état actuel de leur discipline :
chapitre. D’une part, la nature même de ce leurs espoirs après des réformes positives,
travail a conduit à s’interroger d’abord sur leur pessimisme quant aux débouchés
le niveau de généralité auquel il aurait dû professionnels, leurs réflexions sur la place
se tenir. Compte tenu de la taille de ce de la philosophie dans leur société et la
document, il s’est avéré difficile de détailler considération qu’elle reçoit. Ces voix qui
chacun des systèmes d’enseignement arrivent des quatre coins du globe et qui
supérieur existant à travers le monde. font l’un des motifs d’intérêt de cette
D’autre part, l’objectif consiste autant à nouvelle entreprise de l’UNESCO ont été
établir un état des lieux de l’existant qu’à abondamment utilisées. Enfin, plusieurs
identifier des perspectives d’avenir, donc à enseignants-chercheurs ont contribué à
mettre les données recueillies au service d’un cette analyse à travers des documents de
ensemble de réflexions et de suggestions sur synthèse consacrés à divers problèmes de
les chemins à entreprendre et les actions à l’enseignement de la philosophie et dont
envisager. Quant aux sources utilisées, la un certain nombre a été rédigé par des
démarche a été celle de la synthèse des titulaires de chaires UNESCO de philo-
informations recueillies tant en termes de sophie. Les rapports qualitatifs ainsi reçus
ressources documentaires disponibles à ont été majoritairement intégrés dans ce
l’UNESCO, qu’en termes de recherches chapitre. Il s’agit d’analyses précieuses en
Internet, avec la réserve liée à la crédibilité ce qu’elles renvoient aux expériences directes
scientifique des informations collectées des enseignants-chercheurs, tout en les
par ce biais. Ce travail de synthèse n’a pas intégrant dans un contexte plus large. Cet
pour autant eu l’ambition de répertorier afflux de réponses autorise un premier
de manière exhaustive les enseignements constat. Les enquêtes de l’UNESCO repré-
présents dans les différents établissements sentent pour les chercheurs une occasion de
du monde. Des outils de référence de ce se pencher sur l’état et l’évolution des
genre existent déjà, aisément accessibles à pratiques d’enseignement dans leurs
tout un chacun.(1) domaines respectifs, et de faire entendre
leur voix par une Organisation capable de
Il est à noter également que le Questionnaire mobiliser la communaute internationale en
de l’UNESCO sur l’enseignement de la vue de transformer ces contributions en
philosophie, élaboré spécifiquement pour recommandations auprès des instances
cette Étude, a représenté un outil essentiel politiques nationales. Comme l’écrit la titu- (1) Notamment World Higher
Education Database 2006/7, IAU.
pour avoir un aperçu varié des différentes laire de la Chaire UNESCO d'étude des Londres, Palgrave, Macmillan’s
situations de l’enseignement de la philosophie fondements philosophiques de la justice et global academic publishing, août
au niveau supérieur. Davantage que les de la société démocratique à l’Université du 2006, et International Handbook
of Universities, IAU, 18e édition.
données institutionnelles que les différentes Québec à Montréal (UQAM), Josiane London, Palgrave, Macmillan’s
réponses au Questionnaire ont permis de Boulad-Ayoub, « on est heureux de tenir ici global academic publishing / New
York, Palgrave, Global Publishing
fournir, ce sont les commentaires qui ont un bel exemple de l’efficacité de telles at St. Martin’s Press, août 2005.
accompagné chaque réponse qui se sont enquêtes comme de leur rôle réel de Ces répertoires paraissent
à échéance biennale et sous
avérés précieux. Ils renvoient un tableau vif, catalyseur à la fois théorique et politique ». le patronage de l’Association
polyphonique et extrêmement varié de la internationale des Universités (AIU).

99
CHAPITRE III

I. La dynamique entre enseignement


et recherche en philosophie à l’Université
1) Le relais entre enseignements secondaire et supérieur
L’importance de la communication ont la pratique de colloques ou de séminaires
entre les deux niveaux où des enseignants du secondaire côtoient
des chercheurs universitaires font souvent
Dans les pays où il existe un enseignement le constat d’une situation paradoxale, où la
de la philosophie à l’école, la dynamique technicité des uns coexiste dans la même
entre les enseignants du secondaire et ceux salle de séminaire avec la généricité des
du supérieur représente un atout essentiel autres comme deux registres linguistiques
dans le processus d’éducation philosophique. qui n’arrivent pas à s’intégrer. Les questions
Ce va-et-vient entre les deux niveaux est des élèves du secondaire, rarement banales,
susceptible d’avoir lieu selon des modalités peuvent être difficiles pour des chercheurs
différentes. D’une part, les enseignants du habitués à évoluer dans le détail des
secondaire ne peuvent que profiter technicités philosophiques. L’interaction
d’échanges suivis avec leurs collègues entre les exigences fondamentales de la
universitaires. C’est en gardant un contact formation philosophique et la spécialisation
constant et permanent avec les lieux de disciplinaire représente une exigence
production du savoir philosophique, là où cruciale qui ne peut que profiter à l’une
s’élaborent principalement les méthodes, comme à l’autre.
où surgissent et sont discutées les nouvelles
orientations de la recherche en philosophie L’écart progressif entre les deux niveaux
que l’instruction secondaire pourra répercuter apparaît dès lors que l’organisation des
au niveau des élèves une culture philoso- carrières est considérée. Dans la plupart des
phique vive, en formation, mais aussi pays européens, il y a une continuité
problématisée, plutôt qu’un corpus clos de historique entre ces deux niveaux.
connaissances acquises. L’éducation philoso- L’enseignement secondaire a été en
phique, avec sa charge formative, ne peut Europe, du moins jusqu’aux années 80, un
être ouverte et efficace que lorsqu’elle se passage presque obligé pour atteindre le
nourrit d’un débat en cours, qui se mesure niveau supérieur. On devenait d’abord
aux problèmes toujours nouveaux qui se professeur de lycée puis, moyennant une
posent à nos cultures et apprend aux élèves production scientifique qui doublait le
à se confronter avec une diversité d’approches travail en classe, on pouvait aspirer à
et de positions théoriques. La mise à jour l’enseignement universitaire. Le système
des contenus de l’enseignement représente français témoigne encore aujourd’hui de
une condition nécessaire pour que la formation cette articulation entre les deux niveaux,
philosophique ne se réduise pas à une par l’importance attribuée à l’agrégation.
somme de préceptes moraux ou de notions Ce système, même s’il reste extrêmement
historiques. D’autre part, le questionnement sélectif, avait au moins deux effets positifs.
dont sont porteurs les élèves du secondaire D’un côté, les enseignants-chercheurs
ne peut que profiter à une mise en question bénéficiaient d’une formidable palestre
quotidienne des pratiques de la recherche pédagogique. Ils pouvaient pratiquer
universitaire. Il représente un formidable l’enseignement de leur matière à un niveau
outil contre le principe d’autorité dont relativement élémentaire, mais étaient aussi
s’inspire encore, dans bien des confrontés aux questions fondamentales
Départements de philosophie à travers le posées par les élèves des collèges et lycées.
monde, l’enseignement universitaire. Des Cette pratique ne leur permettait pas
questions fondamentales du savoir philoso- uniquement d’apprendre les techniques
phique sont parfois tout simplement biffées d’enseignement, elle contribuait également,
par une recherche qui trouve dans la et de manière substantielle, à parfaire leur
spécialisation progressive de ses disciplines, formation. De l’autre côté, il contribuait à
à la fois sa puissance et ses limites. Ceux qui motiver les enseignants du secondaire à

100
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

poursuivre eux-mêmes un travail de souvent dans le passé, et continue d’arriver


recherche, ou du moins à participer active- aujourd’hui, que l’opposition intellectuelle
ment à la vie scientifique dans le domaine aux régimes autoritaires trouve dans les
qui était le leur. enseignants du secondaire des relais
essentiels pour former une conscience
Cette perméabilité entre les deux niveaux démocratique chez les jeunes générations.
apparaît aujourd’hui en danger dans bien L’action de ces enseignants, lorsqu’elle sait
des cas. Là où l’enseignement secondaire répercuter les débats qui ont lieu dans les
n’est plus une voie privilégiée d’accès à centres de recherche et les cercles d’intellec-
l’Université, mais au contraire est devenu tuels, peut exercer une influence considérable
une entrave au développement ultérieur de pour transmettre aux élèves les thèmes
sa carrière, le personnel enseignant apparaît abordés à ce niveau et les problèmes qu’ils
démotivé. Le Questionnaire de l’UNESCO suscitent. Or, on sait que dans nombre de
renvoie des témoignages de cette crise de régimes autoritaires, une relative liberté de
l’enseignement secondaire à travers le recherche n’est possible qu’au prix d’un
monde. Il y a certes des circonstances, cantonnement aux milieux techniques et
comme dans certains pays d’Afrique ou académiques. La participation des ensei-
d’Amérique latine, où des professeurs gnants des écoles représente une véritable
d’école participent régulièrement aux courroie de transmission d’idées qui
colloques savants organisés dans leur pourraient difficilement transcender les
région. Dans la plupart des pays européens, cercles où elles sont produites et débattues.
cette interaction est encouragée à travers Il n’est pas inhabituel que des étudiants
des programmes d’aggiornamento (de universitaires se montrent particulièrement
mise à jour) des enseignants, qui vont de réceptifs aux idées hétérodoxes après avoir
l’organisation de stages de formation à la été les élèves, au lycée, de professeurs les
possibilité d’être ponctuellement exonéré ayant formés à ces idées. Ce qui plaide en
de l’enseignement pour assister à des faveur de l’importance de la présence d’un
colloques dont l’importance est reconnue enseignement de la philosophie au niveau
au niveau ministériel. Cependant, ces du secondaire et permet peut-être d’en
mesures ont bien l’air de palliatifs. C’est au expliquer, parfois, l’absence.
niveau des systèmes de recrutement uni-
versitaires et d’accès des enseignants du L’exemple québécois quant à la dynamique
secondaire aux outils de développement de entre le secondaire et le supérieur peut
la recherche (publications, revues, com- paraître paradoxal, car au Québec, comme
munications aux colloques) qu’une action dans le reste du Canada, il n’y a pas
visant à rapprocher les deux niveaux doit d’enseignement de la philosophie au
être entreprise. C’est sans doute une tâche niveau secondaire. Cependant, les différences
nécessaire que de prendre des mesures de style, de méthodes et d’orientation
appropriées pour freiner cette tendance, entre l’enseignement pré-universitaire
que ce soit au niveau des communautés représenté par les Collèges d'enseignement
savantes que des gouvernements. général et professionnel (CEGEPS)(2) et le
niveau académique permettent de repré-
Par ailleurs, l’échange entre secondaire et senter des rapports complexes entre les
supérieur représente souvent un moteur deux niveaux, que l’on retrouve dans (2) Établissements d'enseignement
collégial canadien francophone
important dans les processus de démo- l’enseignement secondaire de beaucoup où est offerte une formation
cratisation à travers le monde. Il est arrivé de pays à l’heure actuelle. technique et pré-universitaire.

101
CHAPITRE III

Encadré 29
Une évolution particulièrement significative dans le relais entre les niveaux secondaire et
supérieur : l’exemple québécois

La réduction progressive des heures sur le plan méthodologique et pédago- intérêts pratiques. Toutefois, d’autres
d’enseignement de la philosophie dans gique, le cap demeure. Les élèves sont lieux de rencontre se font jour, dessinant
les CEGEPS, accompagnée d’un toujours appelés à travers leur apprentissa- un tableau articulé et nuancé : les socié-
recentrement progressif des curricula ge philosophique à se préoccuper de la tés locales de philosophie dont le
au profit des disciplines appliquées, a Cité et de ses institutions démocra- nombre va croissant - la tenue de ren-
provoqué un conflit qui a permis de tiques, comme à mettre en application contres annuelles, tant au niveau régio-
développer du côté de la résistance des leur jugement critique. Il y a quelques nal que national, où les professeurs de
professeurs et des étudiants impliqués, années encore, enseignants du secondai- tous les paliers d’enseignement échan-
un esprit de corps plus marqué, une solida- re et professeurs des Universités pou- gent et font le point sur leurs activités -
rité sympathique avec les professeurs vaient compter sur de solides outils l’existence de Centres et de groupes de
d’Université à l’échelle nationale et d’interaction. Il est pertinent de mention- recherche, le plus souvent interdiscipli-
internationale. De même qu’une ner la liste imposante de revues spéciali- naires mais à dominante philoso-
conscience plus accrue des respon- sées de philosophie sur lesquelles peu- phique, très nombreux, très actifs et
sabilités sociales et pédagogiques de vent compter les enseignants de philo- très bien subventionnés par les orga-
l’enseignement philosophique mis ainsi sophie de tous les paliers, parmi les- nismes provinciaux ainsi que par le
au défi de concilier la nécessité et la quelles Philosophiques, organe de la Conseil des Arts, à l’échelle fédérale.
liberté, ce gage, aux yeux des philo- Société de philosophie du Québec Finalement, une différence de fond
sophes, du devenir efficace de l’histoire publiée depuis 1974.(3) Historiquement quant aux contenus de l’enseignement
depuis l’instauration de l’État de droit. ouverte aux contributions des ensei- semble exister entre le niveau collégial,
Tout ce mouvement a connu ses hauts gnants du secondaire, cette revue inter- davantage orienté vers une formation
et ses bas, mais il a provoqué surtout la nationale a évolué en même temps que civique, la critique culturelle et le rôle de
tenue de maints colloques, journées les changements affectaient le milieu la philosophie dans la société, et le
d’étude, états généraux, l’éclosion philosophique et social des intellectuels niveau académique, plutôt marqué par
d’associations, plus combatives et québécois, ces dernières années. Se une approche technique et professionnelle
tournées davantage vers la pédagogie voulant plus « académique », la revue a à la philosophie. L’enseignement universi-
que vers la discussion théorique, cessé d’accueillir plus ou moins délibé- taire est surtout une pratique académique
regroupant les jeunes professeurs de rément des collaborateurs du palier col- alors que l’enseignement collégial est
philosophie au niveau collégial, la création légial, s’est tournée plus nettement du d’abord et avant tout une pratique
de nouvelles revues très vivantes, la côté de la tradition anglo-saxonne en sociale. Un état de choses qui va
publication de manuels d’ordre péda- favorisant l’organisation de numéros spé- également peser sur l’orientation de
gogique et de recueils de textes classiques ciaux qui s’apparentent plus à des col- l’enseignement, sur le plan théorique,
commentés, œuvres pour la plupart de lectifs qu’aux rubriques traditionnelles qui sera davantage sensible à l’évolution
collectifs. Enfin, des tentatives de d’une revue. Cette tendance qui s’est socioculturelle que son pendant universi-
reprendre l’offensive de façon dyna- amorcée depuis 5 à 6 ans a beaucoup taire. Même si cette situation est en
mique en occupant des créneaux fait pour marquer plus nettement train d’évoluer, le premier palier continue
inédits jusqu’ici pour l’enseignement phi- encore le clivage qui se creusait depuis à s’inspirer massivement de la tradition
losophique, au niveau du secondaire. les années 90 entre les paliers de l’ensei- franco-allemande tandis que le second,
Par exemple, les cours de religion ayant gnement au Québec et les écoles de pen- pendant le même temps, se déporte de
été affectés par la laïcisation des com- sée respectives auxquelles il s’alimen- plus en plus vers la tradition philosophique
missions scolaires, c’est de bonne guerre te. Aussi n’est-il pas étonnant de voir anglo-saxonne.
que les enseignants de philosophie du alors, comme nous le mentionnons plus
collégial tentent actuellement d’investir haut, les enseignants du collégial créer
l’enseignement de la morale, ou enco- leurs propres revues philosophiques ou à Josiane Boulad-Ayoub
re l’éducation civique. Toutes ces acti- dominante pédagogique qui reflètent Titulaire de la Chaire UNESCO d'étude
vités, tous ces projets imposent un leurs préoccupations scientifiques et leurs des fondements philosophiques
constat en fin de compte très positif : la référents philosophiques traditionnels en de la justice et de la société démocratique
relève est en plein essor, énergique, même temps que de nouvelles asso- à l’Université du Québec à Montréal
acérée philosophiquement, inventive ciations répondant davantage à leurs (Canada)

(3) www.erudit.org/revue/philoso/

102
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Raisons d’une fracture d’articles scientifiques de professeurs du


secondaire sur les principales publications
Quelles sont les raisons de la désarticulation scientifiques dans les différents domaines
progressive entre enseignements secondai- de la philosophie. En quelque sorte, c’est
re et universitaire ? Là où ce phénomène comme si la légitimité savante était réservée
est observable, plusieurs facteurs, souvent aux chercheurs et aux professeurs des
entrelacés, peuvent être observés. Il faut Universités.
d’abord évoquer l’évolution des mécanismes
de recrutement universitaire, qui tendent à Les difficultés de recrutement évoquées par
privilégier la production scientifique les correspondants du Questionnaire de
(publications et communications scientifiques) l’UNESCO ont aussi des effets importants
par rapport à la didactique de la philosophie, sur l’organisation du travail universitaire. Le
surtout au niveau secondaire. Fort souvent, manque de débouchés immédiats dans la
le passage de l’enseignement secondaire à recherche provoque souvent une augmen-
l’Université se fait grâce à une production tation de jeunes diplômés ou de chercheurs
scientifique qui s’ajoute à l’activité didactique, « en attente », qui collaborent à la recherche
qui, elle, semble être prise de moins en et à l’enseignement universitaire à titre
moins en considération dans le processus bénévole ou par des encadrements tempo-
d’évaluation. De ce fait, l’enseignement à raires. Or, ces formes d’encadrement « faible »
l’école représente plus un frein qu’un atout font écran à une participation accrue des
en vue d’une carrière d’enseignant-chercheur. professeurs du secondaire à la vie des
En revanche, l’activité d’enseignement Universités. Ces derniers doivent supporter
exercée au niveau universitaire continue de le poids de leur activité didactique et
peser au moment de la sélection univer- souvent n’ont tout simplement pas le
sitaire (tutorat, cours d’introduction à la temps de conjuguer l’enseignement à
philosophie, chargés de cours ou de l’école avec des charges de travail sup-
conférences, etc.). En d’autres termes, on plémentaires.
prête implicitement à la didactique uni-
versitaire une valeur scientifique que l’on Enfin, on peut remarquer que la spécialisation
n’accorde pas à la didactique dans le progressive des disciplines philosophiques
secondaire, considérée souvent comme contraste avec la nature de l’enseignement
une activité « pédagogique » et sans valeur imparti aux élèves du secondaire. On
scientifique. constate souvent, lors de colloques ou de
réunions de philosophie, des approches
Cette séparation des carrières peut se refléter, différentes entre des chercheurs universitaires,
comme on nous le fait observer à propos qui présentent des communications très
du Québec, en une séparation des outils de spécialisées et techniques et des enseignants
communication scientifique, à commencer du secondaire en quête de problématiques
par les revues. S’il arrive encore que des plus fondamentales à transmettre aux
enseignants d’école aient accès aux élèves. Ce processus de spécialisation, qui
publications savantes, la tendance est à un accompagne la perte de vitesse de l’édition
cloisonnement progressif des espaces en sciences humaines auprès du public
d’expression. Une exception est représentée européen, semble en partie refléter le rôle
par les problèmes liés à l’enseignement de prééminent que joue au niveau international
la philosophie, où l’interaction entre les la communauté philosophique anglo-
deux niveaux reste importante. Mais on saxonne, pour qui la philosophie est
constate une présence de plus en plus rare essentiellement une discipline universitaire.

2) Étendue et diversité de l’enseignement philosophique


Le double rôle des travers le monde. Dans la plupart des
enseignants-chercheurs établissements d’enseignement supérieur,
les enseignants-chercheurs sont réunis en
L’organisation universitaire de l’enseignement Départements, Instituts ou Centres. Cette
présente une certaine homogénéité à uniformité de fond est en grande partie

103
CHAPITRE III

due à leur double fonction de spécialistes de la Higher Education Academy(4) pose le


chargés à la fois de la recherche et de problème dans les termes suivants :
l’enseignement. Même si dans la pratique « Depuis la publication du 2003 White
chaque enseignant peut privilégier une Paper on Higher Education, il y a un large
tâche par rapport à l’autre, les structures débat sur la question de savoir si l’ensei-
universitaires reflètent le plus souvent cette gnement de la philosophie est mené d’une
nature hybride de la fonction académique. meilleure façon lorsqu’il se trouve dans un
contexte de recherche (subject research).
La recherche conditionne la nature de De façon générale, les universitaires pensent
l’enseignement universitaire dans un double par l’affirmative, tandis que le gouvernement
sens. D’abord, les orientations et les résultats pense par la négative. Les experts en
des recherches menées par les enseignants- éducation affirment, pour leur part, qu’il
chercheurs ont vocation à se refléter dans n’y a pas de preuves empiriques pour aucu-
les contenus enseignés, que ce soit au ne de ces deux positions mais qu’il est bien
niveau de chaque professeur ou au niveau probable que l’enseignement soit meilleur
des différentes unités administratives et s’il y a une stratégie délibérée pour lier l’en-
curriculaires : Départements, Instituts, seignement et la recherche aux niveaux des
Facultés. C’est dire que la persistance des institutions et des Départements. (…)
traditions de pensée ou de méthodes de Lorsque les universitaires affirment qu’ils
recherche, qui caractérise parfois une croient dans le lien entre enseignement et
même institution pendant plusieurs recherche, souvent ils veulent dire que les
générations, s’exprime à travers étudiants devraient avoir pour enseignants
l’enseignement mais y trouve aussi un uniquement ceux qui sont à la pointe de la
moyen de se perpétuer, dès lors que les recherche dans le domaine. Position jugée
élèves formés dans une tradition détermi- extrême que rejette le gouvernement, se
née auront tendance à la prolonger grâce au basant sur le fait que la plus grand partie de
mécanisme de cooptation qui les sélection- l’enseignement du niveau de Licence-Maîtrise
nera au moment de renouveler le corps (undergraduate) n’est pas fait par des
enseignant de cette institution. Par delà les experts dans la discipline, et qu’une grande
contenus de l’enseignement, il existe une partie de la recherche est trop difficile pour
deuxième modalité à travers laquelle le travail être comprise par les étudiants de ce
de recherche exerce une influence sur niveau. Néanmoins, s’il est accepté que
l’enseignement. La renommée des l’enseignement de haut niveau à l’Université
membres d’un Département joue un rôle puisse avoir lieu dans des institutions où il n’y
important dans le choix que les étudiants a pas de recherche, l’idéal humboldtien de
sont amenés à opérer au moment de choisir l’indivisibilité de la mission de l’Université
l’Université où s’inscrire. Les politiques de de recherche et d’enseignement serait
recrutement universitaire tiennent compte perdu. »(5)
de cette capacité d’attraction sur les étu-
diants. Or, la renommée d’un chercheur Même dans les systèmes où l’on pourrait
ne se fait qu’en moindre partie par ses imaginer une séparation très nette entre
qualités d’enseignant, elle procède essen- enseignement et recherche, tel le modèle
tiellement du travail de recherche et du américain articulé en undergraduate et
prestige scientifique, plutôt que pédago- graduate studies (respectivement les
gique, qu’il ou elle aura acquis au préalable. niveaux de Licence-Maîtrise et des études
doctorales), le passage des enseignants
La possibilité d’améliorer le lien entre d’un niveau à l’autre se réalise souvent
enseignement et recherche, de manière à grâce aux résultats obtenus dans leur activité
accroître leur influence et leur coopéra- de recherche.
tion réciproques, fait l’objet d’un certain
nombre de débats au niveau académique Les modalités particulières
(4) www.heacademy.ac.uk et institutionnel. Dans le cadre de la discus-
(5) Case studies linking teaching sion actuellement en cours sur l’articulation Il existe parfois, entre les niveaux secondaire et
and research in philosophical entre enseignement et recherche dans les supérieur, une étape intermédiaire où
and religious studies, Higher
Education Academy. Août 2006. établissements d’enseignement supérieur l’enseignement philosophique occupe
www.heacademy.ac.uk. au Royaume-Uni, un texte posté sur le site souvent une place éminente. Il s’agit d’un

104
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

niveau pré-universitaire ayant vocation à perspective, des thèmes sont étudiés et des
intégrer la préparation scolaire en vue de problèmes de nature et d’origine diverses
l’entrée à l’Université. Tels les CEGEPS au sont analysés. Cette variété d’analyses
Québec et dans quelques États du Canada entend conduire l’étudiant, avec souplesse,
et des États-Unis d’Amérique, le Ciclo vers un dépassement de la conception
Básico Común (CBC) en Argentine, rendu encyclopédiste et désarticulée de la
obligatoire par l’Université de Buenos Aires connaissance. Ce type de formation amène
(UBA) en 1985, ou encore les classes de également à l’élaboration d’une vision
préparation aux grandes écoles en France. intégrale et ouverte des problèmes du
Ces cycles d’enseignement sont habituel- monde. Deux matières sont communes à
lement rattachés à l’enseignement supé- tous les inscrits : Introduction et connaissance
rieur, dont ils dépendent. Dans le cas des de la société et de l’État - Introduction à la
CEGEPS, l’une des spécificités du système pensée scientifique. La philosophie n’est
d’enseignement québécois, il s’agit d’un obligatoire que pour les inscrits en
niveau collégial intermédiaire entre secon- Architecture, Dessin graphique, Art,
daire et supérieur s’inscrivant administra- Bibliothéconomie et sciences de l’informa-
tivement dans le système d’enseignement tion, Lettres, sciences de l’éducation et
supérieur.(6) Depuis la réforme de 1993, Philosophie.
l’enseignement philosophique dans les
CEGEPS du Québec a vu diminuer les cours Les Classes préparatoires aux grandes
communs et obligatoires de philosophie à écoles (CPGE) représentent dans le système
trois cours au lieu des quatre originaux. français un passage obligé pour accéder à
l’un des grands établissements d’enseigne-
L’objectif de l’enseignement de philosophie ment supérieur (i) à orientation économique
est de porter un jugement sur des problèmes (Écoles supérieures de commerce et de
éthiques de la société contemporaine, or, gestion), (ii) à orientation sociale, politique
curieusement, la version anglaise de ce et littéraire (Écoles Normales Supérieures,
programme, qui porte l’intitulé Humanities, École des Chartes, Instituts d'Études
parle plutôt de « l’application d’un processus Politiques) et (iii) à orientation scientifique
de pensée critique aux questions d’éthique et technologique (Écoles d'ingénieurs, Écoles
important au champ d’étude ». L’orientation vétérinaires). Leur durée peut varier entre 2
globale de la formation philosophique à ce et 3 ans. L’enseignement de la philosophie
niveau aurait ainsi reçu une empreinte est obligatoire dans la filière littéraire et
utilitaire marquée au cours des dernières figure en bonne place, en liaison avec celui
années, provoquant un débat très vif entre du français « culture générale », dans les
enseignants des différents niveaux scolaires. filières économique et scientifique.
Néanmoins, ce schème d’enseignement,
Le CBC argentin représente un exemple conçu comme un premier échelon d’une
classique du rôle que peut jouer une étape formation supérieure d’excellence et d’éli-
intermédiaire entre l’apprentissage scolaire te, ne s’applique qu’à une portion réduite
et le nouveau type d’enseignement offert des diplômés du secondaire.(8)
au niveau supérieur. Ses objectifs sont À ces étapes pré-universitaires, il faut (6) Ces établissements pré-universi-
décrits ainsi : « offrir une formation de base également ajouter l’existence d’écoles taires sont présents dans plusieurs
États canadiens (Québec, Alberta,
intégrale et interdisciplinaire, développer la dédiées à la formation post-doctorale, à
Colombie-Britannique et Ontario)
pensée critique, consolider des méthodologies l’autre bout du cycle de formation supérieure, et américains (Ohio, Kentucky,
d'apprentissage et contribuer à une formation actives dans la plupart des pays européens Floride, Californie, Illinois).
Les étudiants y ont accès après six
éthique, civique et démocratique »(7). L’esprit et que la réforme du système européen ans d’école primaire et cinq ans
qui anime ce passage intermédiaire reflète d’enseignement semble en train d’encourager d’école secondaire, donc à l’âge
de 17-18 ans. Environ 40% de la
le désir d’offrir aux étudiants un regard dans les pays où elles n’étaient pas encore tranche de population des 17-18 ans
d’ensemble sur la connaissance scientifique, actives. Leur formation se prolonge souvent fréquente ce palier d’enseignement.
Pour plus d’informations, voir le
approfondie par rapport au niveau scolaire par des bourses post-doctorales, mais nous site Web www.fedecegeps.qc.ca
et avant la spécialisation disciplinaire mise quittons ici le domaine de l’enseignement (7) « ¿Qué es el CBC? »,
en œuvre par l’Université. Les cours proposés pour atteindre les premiers échelons d’une www.cbc.uba.ar/dat/cbc/cbc.html
par le CBC sont organisés à travers une carrière de chercheurs. (8) D’après les statistiques
du Ministère français de l’éducation,
approche à la fois disciplinaire et inter- 73.100 étudiants étaient inscrits
disciplinaire. En accord avec cette dernière en CPGE en 2004-2005.

105
CHAPITRE III

Présence de la philosophie Souvent, la philosophie se présente à


dans le champ universitaire travers des thèmes spécifiques, tels les
droits de l’Homme, les études religieuses,
Au niveau de l’enseignement supérieur, la sociales ou politiques. Par ailleurs, ces
philosophie se porte plutôt bien et est enseignements ne s’organisent pas
présente de manière généralisée : des nécessairement en Départements ou en
matières allant sous le nom de « philosophie » Instituts de philosophie et sont souvent
sont enseignées presque partout. Des présents de manière ponctuelle dans des
correspondants ayant répondu au Facultés diverses. Des cours de philosophie
Questionnaire seuls 12 ont répondu que la de l’art, de philosophie des sciences, de la
philosophie ne figure pas comme matière musique ou du droit, d’éthique environ-
distincte dans l’enseignement supérieur de nementale ou des affaires et ainsi de suite
leur pays. Il s’agit de l’Afrique du Sud, du font parfois partie des curricula de Facultés
Burkina Faso, du Burundi, d’El Salvador, des professionnelles, sans pour autant être
Émirats Arabes Unis, du Guyana, de regroupés au sein d’institutions spécialement
l’Irlande, de la Jordanie, de Monaco, de philosophiques.
l’Ouganda, du Venezuela et du Viet Nam.
Or, une analyse sérieuse de ces cas permet Si certains pays n’enseignent pas la phi-
de constater qu’il s’agit moins d’une véri- losophie de manière distincte, notons
table absence que d’un manque d’informa- également que la discipline Philosophie
tions de la part des répondants. En effet, à est quasi absente de tous les niveaux
l’exception de l’Université internationale de d’enseignement, comme plusieurs pays
Monaco, qui est en fait une Business l'ont fait savoir. Il s’agit de l'Arabie saoudite,
school, dans les autres pays cités il existe de la Dominique, des Iles Marshall, des
bien des enseignements de philosophie. Au Maldives, du Sultanat d’Oman, de Sainte-
Burundi, des cours de philosophie sont obli- Lucie, de Saint-Vincent et les Grenadines,
gatoires pour tous les étudiants en premiè- des Seychelles et de Timor-Leste.
re année. Des Départements de philosophie
sont présents dans la plupart des
Selon les réactions recueillies pas le
Universités d’Afrique du Sud, de même
Questionnaire, malgré un certain nombre
qu’en Jordanie, au Burkina Faso et en
de difficultés, la philosophie à l’Université
Ouganda. Des appels internationaux à
est perçue comme solide, stable et seulement
des postes de professeur de philosophie
dans certains cas particuliers comme menacée
dans le Département de philosophie de
par des politiques ministérielles ou aca-
l’United Arab Emirates University sont éga-
démiques. Une majorité de répondants
lement lancés. L’Université d’El Salvador
(56%) constate une tendance à renforcer
pourvoit bien une licenciatura (Maîtrise) en
l’enseignement de la philosophie au niveau
philosophie, mais aussi une Maestría
supérieur - une donnée qui doit être
(Master) en droits de l’Homme et éducation
croisée avec le 70% de chercheurs qui ne
à la paix. Quant au Viet Nam, le site Web
voit pas de vraies menaces de réduction
du programme undergraduate de philoso-
et le 85% qui exclue tout danger de suppres-
phie de l’Université Nationale d’Hanoï
sion. En Bolivie, il est précisé que deux
montre clairement la teneur des enseigne-
institutions qui offrent cette discipline ont
ments qui y sont impartis. En ce qui
des plans d'amélioration à court terme. Au
concerne Monaco, la formation
Cameroun, on signale que la création
supérieure suit le système d’enseignement
d’une École doctorale de philosophie est en
universitaire français. En revanche, aucun
gestation. Depuis l’Indonésie, on informe
enseignement de matières philosophiques
que l’enseignement de la philosophie est
n’est signalé dans les Universités des archipels
maintenant considéré comme important au
du Pacifique Sud.
niveau de l’Université. À l’Université
Un bilan de la présence de la philosophie d’Indonésie (UI) l’enseignement de la
dans les Universités et autres établissements philosophie, particulièrement dans les
d’enseignement supérieur à travers le domaines comme la philosophie des sciences,
monde impliquerait nécessairement de est obligatoire. Au Liban, on constate une
toujours considérer la diversité des ensei- offre plus importante de cours de philosophie
gnements de nature philosophique. au niveau de l’Université et l’introduction

106
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

d’un major en philosophie. En Fédération Philosophie et savoirs de l’esprit


de Russie, un enseignant de l’Académie des
sciences indique que « Dans les quinze der- Force est donc de constater une diversité
nières années ont été établies de nouvelles considérable des enseignements philoso-
Facultés de philosophie au sein d’anciennes phiques à travers le monde. La présence de
et de nouvelles Universités. Un exemple la philosophie s’articule le plus souvent
récent est le Higher School of Economics, avec les traditions culturelles dans les-
une des institutions d’éducation supérieure les quelles elle s’insère. Limiter la présence de la
plus renommées du pays, qui a établi une philosophie aux seules matières appelées
Faculté de philosophie afin de se trouver à « philosophie » serait, sur le plan culturel,
un niveau égal avec les Universités dites un leurre dont il faut se méfier. Bien souvent,
classiques. » Au Lesotho, on souligne que des enseignements de théorie politique, de
« le National University of Lesotho a élargi religion, d’éthiques professionnelles mais
son Département de philosophie et étendu aussi de psychologie sociale ou d’histoire
d’autres communautés à l’extérieur de des idées relèvent pleinement de concepts
l’Université, telles que les prisons, la police, ou de catégories philosophiques. Cette
le Ministère de l’intérieur, etc. ». Cette ambiguïté se manifeste à la fois sur le
ouverture de la philosophie à la sphère plan disciplinaire et sur le plan culturel. Les
publique se retrouve dans d’autres pays, cours de philosophie islamique impartis en
tels la Turquie, avec une pratique de l’ensei- première année dans les Universités ira-
gnement philosophique des droits de niennes sont un exemple de cette imbrica-
l’Homme en milieu carcéral, ou encore tion entre philosophie et autres savoirs de
l’Ouganda où des débouchés professionnels l’esprit. Au Bhoutan, on signale que la phi-
dans l’administration publique sont mis en losophie est enseignée dans les écoles
avant par le Département de philosophie monastiques (Monastic Schools). En
de l’Université Makerere, principale Argentine, les matières obligatoires en cycle
Université du pays. Des études doctorales pré-universitaire comprennent une
en philosophie viennent d’être instaurées introduction à la théorie de l’État et une
au Mali, tandis qu’à l’île Maurice, il est introduction à la pensée scientifique, l’une
annoncé le lancement prochain d’un et l’autre, des disciplines très caractérisées en
Master of Arts en philosophie indienne. Un contenu philosophique.
correspondant uruguayen à l’enquête
rappelle que « ces dernières années, a été Cette nature protéiforme des enseignements
créée au sein de la Faculté des humanités universitaires ne doit pas cacher, par ailleurs,
de l’Université de la République, une la reconnaissance de la philosophie comme
Maîtrise en philosophie contemporaine, qui matière à part entière. Contrairement aux
a fonctionné de manière ininterrompue ». Il disciplines évoquées ci-dessus, la philosophie
ajoute que « la prochaine étape envisagée en tant que telle représente un savoir
est celle de la création de doctorats ». En formel, ouvert et visant à critiquer, en
Colombie, il n’y a aucune volonté de rédui- même temps qu’à véhiculer, des corpus de
re la place de la philosophie, « au contraire, doctrines et de savoirs. C’est donc sur la
aussi bien le gouvernement que les institutions présence de cette philosophie, ainsi intitulée
éducatives impulsent et promeuvent l’étu- et reconnue comme telle, que ce chapitre
de des humanités, en particulier la se focalisera.
philosophie ».

3) Spécificité et adaptabilité de l’enseignement philosophique


La nature transdisciplinaire à travers une présence diffuse d’enseigne-
de la philosophie ments ponctuels et complémentaires à
d’autres formations disciplinaires. À titre
La présence des enseignements philoso- d’exemple, à la question « Dans quelles
phiques dépasse largement les frontières Facultés l’enseignement de la philoso-
des Départements de philosophie, souvent phie est-il dispensé ? », la plupart des

107
CHAPITRE III

répondants au Questionnaire indiquent l’histoire de la pensée philosophique. Mais,


une multiplicité de Facultés. Dans plusieurs d’autre part, il peut prendre la forme d’une
pays d’Afrique, l’enseignement de la phi- réflexion sur les structures épistémiques et
losophie est obligatoire en première ou morales des autres disciplines, savoirs et
deuxième année universitaire. Au pratiques. Les étudiants en économie, en
Cambodge, la philosophie est enseignée médecine, en droit ou en architecture trou-
dans la « première année dans d’autres vent dans les cours de philosophie moins
disciplines que la philosophie ». En un complément extrinsèque de leur forma-
Grèce, on signale la présence d’enseigne- tion qu’un outil leur permettant de parfaire
ments philosophiques « dans l’École de la compréhension de leurs matières princi-
méthodologie et d’histoire des Sciences, pales. Cette adaptabilité de l’enseignement
ainsi que dans les Écoles de droit ». Le de la philosophie doit s’accompagner
même cas de figure revient au Kirghizistan, d’un travail philosophique réalisé à partir
où la philosophie est enseignée des préoccupations qui se posent à ces disci-
« dans toutes les Facultés d’éducation plines. Lorsque cet objectif est atteint, ces
supérieure, en première et/ou en deuxième cours ont un impact réel sur les matières aux-
année », en Lituanie « dans toutes les quelles ils s’adressent, et peuvent contri-
Facultés en tant que partie de l’éducation buer de manière substantielle à enraciner le
générale au niveau supérieur ». Par delà les goût pour la philosophie chez ces étu-
diplômes ou majors en philosophie, l’apport diants. Cette présence diffuse peut jouer
de ces enseignements est souvent considéré un rôle important pour renforcer l’impact
comme utile pour améliorer la compréhension social de la philosophie et devrait être
des problématiques propres aux différents encouragée. Une philosophie retranchée
domaines disciplinaires. On trouve des dans ses propres Départements, ou qui
enseignements d’esthétique, de philosophie n’aurait rien à dire aux étudiants d’autres
de l’art ou de philosophie de la musique Facultés, est une philosophie affaiblie et des-
dans les Facultés artistiques et d’architecture, tinée à perdre prise dans la société. Il appa-
mais aussi dans les conservatoires et les raît donc qu’une action en faveur de la
Écoles des beaux-arts. Des cours de philosophie création de chaires philosophiques dans
du droit sont impartis dans la plupart des des Facultés diverses doit être considérée et
Facultés de droit, de même que la philosophie encouragée. Une telle multiplication a voca-
politique et la théorie de l’État sont présentes tion à faciliter la constitution de
en force dans les Facultés de sciences Départements ou d’Instituts inter-Facultés,
politiques et que l’éthique des affaires, la générant des dynamiques positives pour le
bioéthique, la philosophie des sciences et la développement des études philosophiques.
philosophie des mathématiques pullulent
dans les Facultés d’économie, de médecine, L’idée d’une Faculté philosophique
de sciences naturelles et de mathématiques.
Ces enseignements s’organisent parfois en La vieille idée d’une « Faculté philosophique »
Instituts ou Départements au sein de ces naissait précisément du constat de la natu-
Facultés. Par ailleurs, des étudiants d’autres re transdisciplinaire de la philosophie. Cette
Facultés assistent régulièrement à des cours proposition remonte au début du vingtième
de philosophie pour compléter leur formation siècle et illustre bien le sens de la portée
spécifique. universelle de cet enseignement.
S’inspirant du système allemand, quelques
La perméabilité de l’enseignement philoso- savants de l’époque, parmi lesquels le
phique représente un caractère distinctif de mathématicien et philosophe italien
cette discipline. Si la philosophie possède sa Federigo Enriques, avaient développé l’idée
spécificité conceptuelle, sa nature trans- d’une perméabilité maximale entre les
disciplinaire lui permet d’être mise à différentes formations académiques, de
contribution de tout un ensemble de forma- manière à privilégier la capacité d’ap-
tions spéciales. L’enseignement de la prentissage post-universitaire par rapport
philosophie s’adresse donc, d’une part, à aux enseignements techniques impartis
des spécialistes en philosophie, qui reçoivent dans les curricula. On partait de l’idée que
une formation technique portant sur les la formation académique devait mettre les
concepts, les catégories, les méthodes et diplômés en condition de faire évoluer leurs

108
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

compétences professionnelles durant leur Européenne, toutes disciplines confondues,


vie active. L’accent était mis sur le constat seront disponibles en ligne et 80% des étu-
que, une fois acquises les notions techniques diants utiliseront l’apprentissage mobile
de base, l’apport de l’Université se mesurait (mobile learning). Dans la plupart des
sur la capacité d’adaptation aux développe- Universités américaines, des cours, des
ments successifs qu’aurait connus le milieu séminaires ou d’autres pratiques d’enseigne-
professionnel auquel on s’adressait. On ment sont disponibles par Podcast.
préconisait alors des enseignements aussi L’Université de Berkeley par exemple met
ouverts et diversifiés que possible, où la en ligne la plupart de ses cours, classés par
plupart des sciences et des disciplines semestre.(10) Sur le site de l’Université de
savantes se côtoieraient de manière à offrir l’Oregon, il est aujourd’hui possible de
aux étudiants un cadre global de la science visionner des entretiens ou des conversa-
de leur époque. Dans la plupart des cas, tions avec des enseignants-chercheurs,
l’Université moderne a emprunté le chemin dont plusieurs appartenant au
inverse, s’orientant de plus en plus vers une Département de philosophie de cette
articulation en sens spécialiste des ensei- Université.(11)
gnements, mais on assiste aujourd’hui à un
retour de pratiques qui semblent s’inspirer L’accès à l’enseignement en ligne élargit
de cette idée. Le succès des diplômés en l’auditoire des cours de philosophie des
philosophie auprès des entreprises, des Universités de renom, permettant en même
professions de la communication et des temps aux étudiants d’autres régions du
spécialistes des ressources humaines semble monde d’avoir accès à une multiplicité de
confirmer cette impression. ressources sans précédents. Cette pratique
semble particulièrement susceptible de
L’enseignement à distance jouer un rôle dans les régions où la conti-
et l’accès au numérique nuité territoriale est la plus fragmentée, tels
les archipels du Pacifique ou de l’Océan
L’utilisation d’outils électroniques dans indien, mais aussi dans les régions conti-
l’enseignement acquiert aujourd’hui une nentales plus éloignées des grands pôles
importance croissante. Les différences universitaires. Une action en faveur de
apparaissent ici plus marquées que dans l’enseignement à distance semble ainsi tout
d’autres domaines, en raison de la disparité à fait souhaitable, en veillant à se porter en
d’accès aux technologies dans les différents priorité sur deux aspects de ce phénomène.
pays (fracture numérique et accès aux D’abord, il est évident que la fracture
connexions à haut débit) et des difficultés numérique n’épargne pas les enseignements
de se doter d’équipements performants philosophiques. En Afrique notamment, au
que connaissent nombre d’établissements manque de ressources documentaires, de
d’enseignement. Dans la plupart des bibliographies philosophiques à jour et
Universités américaines et en partie d’autres outils de référence s’ajoute un
européennes l’enseignement à distance est retard important dans le processus d’informa-
déjà une réalité quotidienne. Voici ce tisation des structures. Le problème
qu’écrivent des évaluateurs britanniques semble concerner moins l’accès au
dans le dernier rapport sur la philosophie réseau informatique(12) que la disponibilité
de la Quality Assurance Agency for Higher d’une quantité suffisante de matériel. Par
Education(9) « Les Départements de philoso- ailleurs, une diversification des sources de
(9) Subject Overview Report
phie utilisent de plus en plus l’Internet et ces enseignements apparaît nécessaire. La Q011/2001. Philosophy, 2001
l’Intranet en tant que ressources pour favoriser dissémination de cours venant d’une ou de to 2001. Quality Assurance Agency
for Higher Education.
les études des étudiants. Cette pratique quelques communautés philosophiques, et http://qaa.ac.uk/reviews/
n’est pas généralisée mais 18 des rapports surtout la prééminence d’une langue ou (10) http://webcast.berkeley.edu/courses.php
reçus (soit 44%) ont commenté positivement d’un nombre restreint de langues, mettent à (11) http://oregonstate.edu/cla/philosophy/
l’utilisation de cette ressource. Trois rapports risque la diversité culturelle des étudiants. Il engage/index.php

ont indiqué que les Départements peuvent faut se réjouir qu’un étudiant d’Afrique (12) La plupart des chercheurs
africains suppléent au manque
vouloir considérer davantage le dévelop- orientale puisse suivre des cours de de serveurs locaux par le recours
pement et l’application des ressources de l’Université de l’Oregon grâce à Internet, au service de courrier électronique
de serveurs internationaux
l’Internet pour l’enseignement. À l’horizon mais il faut éviter qu’il ne puisse suivre que - Yahoo, Google, MSN - ou de
2009, 50% des cours universitaires de l’Union des cours d’Universités américaines ou réseaux dédiés comme Refer.

109
CHAPITRE III

européennes. La multiplication des éta- 2006 ». Il s’agit là d’un cas particulièrement


blissements producteurs d’enseignements réussi et qui n’est pas isolé. Des consor-
à distance et leur diversification linguistique tiums comparables existent en Allemagne,
devrait ainsi représenter l’une des priorités par le biais de l‘institut Max Planck, au
pour l’avenir de cette discipline. Un autre Canada à travers le Canadian National Site
problème de ressources réside dans la diffi- Licensing Project (CNSLP), et le Canadian
culté d’accès aux publications internatio- Resource Knowledge Network (CRKN), en
nales. Dans le contexte évolutif de l’édition Grèce à travers HEAL-LINK, en Italie à tra-
en sciences humaines, qui, notamment en vers le Consorzio Interuniversitario
ce qui concerne les revues, voit la plupart des Lombardo per L'Elaborazione Automatica
maisons d’édition se recentrer progressive- (CILEA), ou encore au Royaume-Uni par le
ment sur l’édition et la distribution en for- National Electronic Site License Initiative
mat numérique, les modalités d’accès à ces (NESLI-2) et, de façon générale, dans la plu-
fonds immatériels représentent un enjeu part des pays occidentaux. Un autre cas
considérable. La plupart des maisons particulièrement intéressant est représenté
d’édition scientifiques proposent aujour- par la République de Corée, où le Korean
d’hui des contrats de diffusion à l’échelle Electronic Site License Initiative (KESLI) et le
nationale, permettant à des réseaux de Korea Education and Research Information
bibliothèques et d’établissements d’en- Service (KERIS) se chargent d’assurer l’accès
seignement d’accéder à l’ensemble de leurs aux publications numériques à l’ensemble
publications. Un exemple considérable est des Centres de recherche et d’enseignement
représenté par la Fondation brésilienne du pays. Un projet semblable est en train
CAPES, qui est un organisme du Ministère de se mettre en œuvre en Afrique du Sud,
de l’éducation permettant d’accéder en où des consortiums locaux cherchent à se
ligne à plus de 11.000 périodiques à partir réunir dans le South African Site Licensing
des postes informatiques de 188 établis- Initiative (SASLI), un consortium à l’échelle
sements d’enseignement supérieur et de nationale calqué sur le modèle britannique,
recherche. Il s’agit d’un véritable portail canadien et coréen. Là encore, un
informatique(13) sur le monde des publica- encouragement d’une multiplication de ces
tions savantes : une bannière située sur la portails d’acquisition et de distribution de
page d’accueil de leur site attire l’attention l’information scientifique serait très opportun.
sur les « 15 millions d’articles téléchargés en

4) Liberté académique et encadrement de l’enseignement


Le principe de la liberté académique savoir. Cette liberté s’applique autant aux
personnes que sont les étudiants, dans le
Le principe de la liberté académique, ou, sens du principe de non discrimination,
selon l’expression allemande d’origine, la qu’aux thèmes et aux arguments scienti-
liberté d’enseignement et d’apprentissage fiques visés. Seuls des critères de scientifici-
(Lehr- und Lernfreiheit) est au cœur de té, modelés par la dynamique des échanges
l’organisation de la recherche et de la intellectuels entre les acteurs de la vie aca-
transmission du savoir dans les Universités. démique, doivent réguler l’accès aux infor-
Elle doit se mesurer à l’échelle de chaque mations et la circulation de celles-ci. Parce
enseignant-chercheur. Chaque membre du que la liberté académique représente une
corps académique doit pouvoir poursuivre condition nécessaire de la liberté de pensée
ses travaux et les communiquer à ses col- et de circulation des idées, une action en
lègues et aux étudiants sans autre contrainte défense de cette liberté là où elle est
que celle de la rigueur scientifique et de menacée ou réprimée s’impose à chaque
l’honnêteté professionnelle. Par ailleurs, fois que nécessaire. Cette action devrait
tout étudiant doit pouvoir avoir accès à prendre la forme d’abord d’un recensement
toute question d’ordre scientifique qu’il ou minutieux ou « livre blanc » des cas où l’ensei-
elle souhaiterait approfondir, sans qu’aucune gnement de la philosophie, et plus en général
limitation d’ordre politique, ethnique, des sciences de l’homme et de la société, se
(13) www.periodicos.capes.gov.br religieux ou autre ne s’oppose à ce désir de déroule en absence de liberté ou en

110
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

conditions de liberté imparfaite. Des remèdes philosophique à laquelle ils sont tenus de
possibles devraient aussi être indiqués. Un se conformer. Il s’agit là d’autant de cas de
tel projet pourrait par exemple prendre la figure qui portent atteinte à la liberté de la
forme d’une coopération entre l’UNESCO recherche, de l’enseignement et de l’appren-
et des organisations spécialisées, telle tissage de la communauté académique et
l’Association internationale des Universités des étudiants. Il existe également une
(AIU)(14), le Conseil international de la philo- forme plus subtile de pression sur les
sophie et des sciences humaines (CIPSH)(15) enseignants et les étudiants, difficile à
et la Fédération internationale des sociétés déceler, et qui a été signalée par plusieurs
de philosophie (FISP), qui permettrait de enseignants-chercheurs. Il s’agit notamment
dresser un tel tableau et d’identifier des du climat politique qui s’établit au sein
situations cibles. Bien qu’une telle initiative d’une communauté savante et qui prend la
pourrait difficilement atteindre le niveau de forme d’une autocensure de la part des
chaque Département ou Institut de recherche membres de cette communauté, notamment
dans le monde, elle deviendrait rapidement lorsqu’on touche à des sujets politiquement
un outil de référence à l’échelle internationale sensibles ou controversés. Ce phénomène,
pour toutes celles et tous ceux qui, chacun largement connu par les chercheurs ayant
dans son milieu et à son niveau, œuvrent subi les affres des régimes autoritaires, est
en faveur de la liberté de recherche, d’en- aujourd’hui visible même dans certains
seignement et d’apprentissage. pays démocratiques, où les chercheurs
n’osent plus exprimer de réflexions politiques
Les contraintes politiques, même lorsque aucune loi ou règle écrite ne
religieuses et culturelles les y oblige.

Le tableau qui se dessine à partir d’un Deuxièmement, il existe plusieurs cas où


regard à l’échelle globale sur la liberté de des conditionnements religieux se portent
recherche, renvoie à un enseignement et à sur la réflexion philosophique, à tel point
un apprentissage en matière de philosophie que celle-ci est identifiée à la pensée reli-
très varié. Si dans bien des cas il est possible gieuse, ou, parfois, aux études religieuses ou
de constater que les Départements de encore est annihilée au nom d’un prétendu
philosophie, leurs enseignants et leurs contraste entre valeurs religieuses et moralité
étudiants jouissent d’une autonomie presque ou concepts philosophiques. C’est un sujet
absolue, ailleurs les choses se présentent d’autant plus délicat que les frontières
différemment. La diversité des situations est entre approche spirituelle de la philosophie
telle qu’une étude spéciale devrait être et imposition d’un dogme confessionnel
réalisée pour dresser un état des lieux de la sont souvent assez floues. En effet, plusieurs
liberté académique à travers le monde. De témoignages renvoient le sentiment d’une
(14) www.unesco.org/iau/fre/
manière synthétique, trois grandes familles expropriation en cours du savoir philosophique
(15) Organisation internationale
d’atteintes à cette liberté peuvent être par le religieux, souvent avec le soutien plus non gouvernementale au sein de
esquissées. ou moins ouvert des pouvoirs politiques. l'UNESCO, le CIPSH fédère plusieurs
centaines d'organisations scienti-
D’abord, des contraintes d’ordre politique, Mais, d’autre part, peut-on considérer une fiques dans le domaine de la
lorsque des gouvernements, des régimes philosophie religieuse comme un simple philosophie, des sciences
ou des systèmes politiques prétendent oxymoron ? Toute réflexion philosophique humaines et des disciplines
connexes. Le CIPSH coordonne les
imposer aux enseignants-chercheurs et aux se déroulant dans le cadre d’une foi religieuse travaux menés au niveau interna-
étudiants des formes d’obédience voire de se donne obligatoirement des limites tional par toute une constellation
de sociétés savantes ainsi que par
fidélité politique. C’est le cas des serments conceptuelles, sans que ceux-ci ne configu- des centres et réseaux de cher-
de fidélité ou d’orthodoxie politique imposés rent nécessairement une violation de la cheurs basés dans les différentes
régions. Il favorise l'échange de
périodiquement aux communautés savantes. liberté académique. Il y a lieu ici d’évoquer connaissances et savoirs et sou-
Mais c’est aussi l’interdiction, que l’on plutôt une atteinte à la liberté d’apprentissage tient la circulation des chercheurs,
afin de renforcer la communication
observe encore dans de nombreuses circons- dans un contexte national ou en tout cas entre spécialistes de différentes
tances, d’inscrire certains sujets dans les public, lorsque des étudiants inscrits en disciplines, de promouvoir une
programmes d’enseignement, la proscription philosophie ou en études philosophiques meilleure connaissance des formes
culturelles et des comportements
de théories savantes considérées comme se voient interdire, à l’échelle nationale, la sociaux, individuels et collectifs, et
contraires à des principes éthiques affirmés possibilité de pousser leurs recherches dans de mettre en évidence la richesse
des différentes cultures et leur
par les États, ou encore l’imposition aux le sens qu’ils souhaitent, y compris dans féconde diversité. Extrait du site
chercheurs d’un pays d’une orthodoxie une optique laïque ou de critique du religieux. Web : www.unesco.org/cipsh/

111
CHAPITRE III

Troisièmement, parce que la philosophie est de cours sur ces auteurs. Il s’agit là d’un
aussi une critique des formes culturelles, sujet sensible, comme tout ce qui touche à
elle a une portée directe sur le corpus des la liberté d’enseignement, et qui semble
traditions d’une culture. Il n’est donc pas devoir être mentionné dans le cadre de la
surprenant que des conditionnements dialectique entre liberté académique
culturels puissent aussi porter atteinte à la et encadrement de la didactique de la
liberté d’enseignement et de recherche. philosophie.
C’est le cas lorsque des concepts philo-
sophiques, avec leur charge critique, sont La question des méthodes pédagogiques
considérés comme dangereux pour un permettant d’optimiser les capacités des
ensemble de mœurs, de principes éthiques étudiants à développer des méthodes
ou de savoirs considérés comme précieux propres d’apprentissage et de recherche est
pour sauvegarder une certaine identité au cœur des discussions sur les formes
culturelle. Il existe des revendications d’enseignement supérieur de la philosophie.
identitaires qui ont tendance à voir dans la Des questions différentes se posent selon
philosophie un danger pour les identités les niveaux d’enseignement (Licence-Maîtrise
que l’on cherche à protéger et parfois le ou études doctorales). En termes très
cheval de Troie de valeurs considérées, généraux, il est possible d’observer une
à tort ou à raison, comme « modernes ». pratique de plus en plus axée sur la discussion
Dans ce genre de cas aussi, il s’agit d’une en séminaire au fur et à mesure d’un
question difficile, puisque la liberté d’appren- avancement vers le niveau doctoral, et une
tissage et de critique d’une culture touche prééminence du cours classique au niveau
aux limites du droit des identités culturelles des études de Licence et Maîtrise. Il est
à se protéger. cependant impossible de dégager la moindre
uniformité, compte tenu de la grande
Le cours monographique diversité des pratiques utilisées au niveau
local. Ainsi, un texte de Keith Crome et
Tout enseignant-chercheur doit être libre Mike Garfield, de Manchester Metropolitan
d’impartir des cours sur un sujet de son University, a servi en 2003 de base de
choix. C’est un principe sur lequel on ne discussion à propos de la valeur pédagogique
saurait revenir, sous peine de mettre en de la lecture accompagnée des textes pour
question le principe même de la liberté le développement de la capacité d’analyse
académique. Cette pratique constitutive des étudiants.(16) Ici encore, la discussion au
des Universités européennes, connue sous sein même de la communauté académique
le nom de « cours monographique », semble sert de facteur de progrès scientifique et
pour autant exiger quelques précisions. En pédagogique, tout en respectant le principe
effet, il existe parfois, dans les curricula de la liberté académique des acteurs
philosophiques, une juxtaposition de cours impliqués. Le principe de la lecture
spécialisés sans que ces mêmes curricula ne accompagnée joue aussi un rôle dans
prévoient des intégrations institutionnelles l’apprentissage du vocabulaire technique
permettant aux étudiants de se former un de la philosophie. La multiplication des
regard d’ensemble sur la matière étudiée. pratiques d’enseignement participatif est
Bien que ces carences ne soient pas aujourd’hui un fait de plus en plus observable
généralisées, elles représentent un problème à travers le monde. La place des cours ex
considérable dans un certain nombre de cathedra, traditionnels, reste cependant
pays, où il est possible d’observer des importante, en particulier dans les
étudiants terminer leurs études avec une Universités où le nombre d’étudiants est
préparation très inégale dans les différentes plus élevé.
disciplines philosophiques et parfois à
l’intérieur d’une même discipline. Il y a des
cas de diplômés très compétents sur
Descartes ou Husserl - parce que leurs
Départements se distinguaient pour des
(16) Keith Crome et Mike Garfield, travaux sur ces auteurs - et parfaitement
Text-based Teaching and Learning:
A Report. Novembre 2005. ignorants de l’œuvre de Hegel, d’Augustin
http://prs.heacademy.ac.uk ou de Spinoza - parce que n’ayant pas suivi

112
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

II. La philosophie face aux défis émergents :


questions et enjeux
1) L’enseignement philosophique dans un monde globalisé
Enseignement philosophique éducation axée sur l’enseignement de la
et engagement philosophie. Une telle éducation vise, à
tous les niveaux, à aider les individus à
Quel rôle la philosophie peut-elle jouer comprendre la complexité de l’expérience.
dans la formation des citoyens d’aujourd’hui ? Elle nous apprend aussi à considérer de
Un tour d’horizon effectué lors de la façon critique les opinions prévalentes et à
préparation de cette Étude a montré que en critiquer les motivations, les intentions
bon nombre d’enseignants-chercheurs et les effets. L’éducation philosophique est
attribuent à l’enseignement philosophique un dispositif de communication fondamental,
la tâche de susciter une capacité permanente car c’est précisément par sa portée critique
d’interrogation et d’évaluation critique face que nous apprenons à voir dans l’autre non
aux différents savoirs et aux dynamiques pas l’expression d’une subjectivité particulière
intersubjectives gouvernant les sociétés et étrangère, mais le partenaire d’une
contemporaines. Certains considèrent que interaction humaine partagée, avec qui il
cette capacité critique doit se porter tout est possible d’instaurer un échange et un
d’abord sur les grands processus globaux dialogue. Apprendre la doctrine des quatre
qui investissent nos sociétés. Les modalités causes chez Aristote ne relève pas uni-
de l’enseignement philosophique s’articulent quement de l’érudition historique ou d’une
tout naturellement avec la place que l’on culture passéiste. Un tel enseignement
accorde à la philosophie dans la dynamique apprend à déceler le sens multiple de l’agir
culturelle et sociale. Il semble cependant humain, en mettant ainsi l’individu en
qu’il existe un risque de réduire la philosophie condition de le juger non seulement en
à un engagement culturel et politique relation aux effets qu’il produit sur son
immédiat, contre une configuration socio- individualité mais aussi, et surtout, dans le
économique donnée. Ce serait là une contexte d’une dynamique intersubjective
manière de diminuer brusquement la plus vaste, où chacun n’est qu’un acteur
puissance formatrice et créatrice de la parmi d’autres. L’enseignement philosophique
réflexion philosophique. Lorsqu’elle a été trouve sa raison d’être dans la libération de
réduite à l’apprentissage doctrinaire, quelle la subjectivité de ses déterminations par-
que soit la qualité des contenus visés, la ticulières, donc dans la capacité à s’ouvrir
philosophie devient obligatoirement le aux autres et à transformer un choc entre
vecteur d’un dogmatisme plus ou moins finitudes fermées sur elles-mêmes en
déclaré, qui trahit sa nature même. interaction rationnelle et ouverte.
Néanmoins, la nature épistémique de la
philosophie, sa fonction essentielle qui La philosophie, « gardienne
consiste à extrapoler les structures théoriques de la rationalité »
sous-jacentes aux objets culturels, tire sa
vitalité du fait de se mesurer aux problèmes Cette éducation à la pensée critique joue
concrets de la vie des personnes et des un rôle essentiel dans l’organisation
sociétés. L’éducation à la citoyenneté que démocratique des sociétés contemporaines.
pourvoit la philosophie aide à faire face à Elle reflète également cette fonction de
toutes ces situations qui obligent à faire gardienne de la rationalité que bien des
appel à une hiérarchie de valeurs. La chercheurs prêtent à la philosophie. C’est
conscience de la nature de nos choix, la un aspect important, dans la mesure où
capacité de modeler nos actions sur une loi l’appel à la rationalité est souvent à l’origine
morale, donc d’exercer à chaque instant d’un réflexe de défense d’identités culturelles
une responsabilité humaine et citoyenne, dont on craint qu’elles ne soient menacées
cela ne peut être que le résultat d’une par une rationalité porteuse de valeurs ou

113
CHAPITRE III

de structures épistémiques occidentales. Or, rencontre féconde et capable entre une


dans un monde caractérisé par la montée des pluralité de systèmes culturels et de hiérar-
irrationalismes et par la multiplication des chies de valeurs.
replis identitaires, ce rôle ne peut être joué
qu’à la condition de rompre avec toute Philosophie et traditions culturelles
conception sectaire ou culturaliste de la
rationalité, comme avec tout universalisme Parce que la philosophie est une critique
dogmatique de la raison. La rationalité des savoirs - ou, selon certains courants de
philosophique ne saurait prendre la forme la pensée contemporaine, une théorie
d’une imposition ou d’une généralisation générale des formes culturelles,
des contenus d’un savoir déterminé. Elle Kulturwissenschaft -, son impact sur les
œuvre au contraire dans le sens d’une traditions culturelles est important. Ce
libération progressive des vécus particuliers, chapitre essaye de montrer que l’entrelacs
que ce soit au niveau individuel comme au entre apprentissage et recherche caractérise
niveau culturel, de manière à rendre possible l’enseignement universitaire de la philosophie,
une interaction libre avec autrui. Elle délivre mais aussi que sa diversité s’inscrit dans
l’expérience de son ancrage à une finitude une articulation entre nature formelle de la
concrète qui rend incompréhensibles et raison et multiplicité des savoirs et des
distantes les autres finitudes. Pour ce faire, cultures. Toute philosophie est imprégnée
l’enseignement philosophique ne peut pas des valeurs de la culture où elle surgit et se
postuler de nouvelles entités substantielles, développe. Les exemples de l’ethnophi-
pas plus qu’il ne peut remplacer la déter- losophie en Afrique, la réflexion sur le
mination immédiate du donné par une néo-confucianisme en Chine et en Asie de
détermination métaphysique. Toute la l’Est, la dialectique entre religion et laïcité
portée libératrice de la philosophie comme en Occident ou encore l’articulation entre
pratique pédagogique tient dans sa capacité à rationalité philosophique et valeurs indiennes
réaliser cette libération rationnelle de que l’on fait souvent valoir dans le continent
l’expérience particulière. Plusieurs indien, illustrent la portée culturelle de
enseignants-chercheurs se disent d’accord toute réflexion philosophique. Ils contribuent
sur le fait que l’ouverture rationnelle à travers également à expliquer les raisons de la
laquelle l’éducation philosophique apprend présence de la philosophie dans les différents
l’individu à élaborer son expérience peut Départements et aires culturelles.
s’avérer précieuse pour contrer le choc des Aujourd’hui, les Centres d’études culturelles
intérêts particuliers, des égoïsmes et des (cultural studies) représentent des lieux de
revendications identitaires. Toute action de recherche philosophique au moins autant
soutien à l’enseignement de la philosophie que ne le sont les Départements de philoso-
devrait donc être axée sur cette ouverture. phie. Cet élargissement reflète également
L’universalité de la raison - tel devrait être le un désir d’interdisciplinarité que partagent
sens profond de l’enseignement philoso- bien des chercheurs et qui joue un rôle
phique -, ne peut pas être synonyme croissant dans l’organisation de la recherche
d’un ethnocentrisme déguisé et doit se et des enseignements académiques.
décliner plutôt comme possibilité de

2) L’actualité de la philosophie : une pratique à manier


avec précaution
L’enseignement de la philosophie des réponses. Telle est l’affirmation que
entre raison et histoire met en avant le rapport d’une conférence
internationale sur l’enseignement de la
Il semble cependant que tout cela ne soit philosophie dans le contexte de la mon-
valable que si la philosophie choisit de sortir dialisation, tenue à Dakar en janvier 2006
de son « splendide isolement », qui la sous la double houlette de la FISP et de
coupe parfois des réalités du monde, pour l’UNESCO. C’est une idée sur laquelle insistent
s’ouvrir aux problèmes que vivent les hommes nombre de spécialistes aujourd’hui, qui ne
et les femmes et contribuer à y apporter saurait se traduire en une réduction de

114
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

l’enseignement philosophique à une discussion entre savoir formel, avec la moralité libre
de l’actualité sociale, politique, économique et ouverte qui l’accompagne, et savoir
ou culturelle. L’enseignement de la philosophie dogmatique assorti de moralisme autoritaire.
ne se mesure pas uniquement à l’aune des Comme l’ont signalé plusieurs chercheurs,
impératifs historiques que l’on peut déceler la formation à la philosophie ne peut avoir
dans tel ou tel processus en cours. Il trouve comme but qu’une « émancipation libérant
également sa fonction dans les formes de l’élève du savoir illusoire » et une critique
pensée qu’il inspire et dans ce qu’il nous de ce même savoir.
apprend en termes de modalités d’analyse
et d’élaboration de notre expérience vécue. Les priorités dans la recherche
C’est un aspect essentiel de l’éducation et dans l’enseignement
philosophique. L’idée que la philosophie
serait, en premier lieu, fille de son temps et La philosophie et son enseignement
que son enseignement devrait véhiculer un semblent aujourd’hui interpellés par de
corpus de concepts, de doctrines et de nouveaux enjeux et représentent eux-
convictions est un leurre que partagent mêmes un enjeu d’ordre politique. Le rôle
maints systèmes dogmatiques. C’est au que les États assignent à la philosophie et la
nom de ce substantialisme doctrinaire que place qu’ils accordent à une philosophie
la plupart des régimes autoritaires ont instituée et institutionnalisée sont différents,
prôné dans le passé et continuent de tout comme le sont les convictions de chaque
pratiquer aujourd’hui un enseignement spécialiste. Dans certains cas, on dénonce
sélectif des doctrines philosophiques - et une dérive utilitaire, voire utilitariste, des
que, dans ce contexte, ils se disent sincè- enseignements philosophiques, réduits parfois
rement en faveur de l’enseignement de la à de simples supports professionnels,
philosophie. Ce dernier trouve sa force et comme le montrent les éthiques déontolo-
sa liberté dans la nature formelle de ses giques ou la prolifération des cours
structures, de ses catégories et de ses d’éthique des affaires. Dans d’autres cas,
concepts. Il représente un instrument de on déplore la nature trop traditionnelle et
libre conscience en ce que, au lieu de faire parfois académique des cours de philoso-
valoir un corpus clos de savoir et de valeurs, phie et l’on préconise une ouverture à des
au lieu d’opposer entre eux des corpus doc- approches plus pratiques, à une philosophie
trinaires, des systèmes éthiques ou des appliquée qui puisse servir de guide aux
traditions, il met les élèves en condition étudiants de disciplines orientées vers les
d’analyser de manière autonome les professions plutôt que vers la recherche
situations, les actes ou les propos auxquels savante. Enfin, on constate une coexis-
ils sont confrontés. La nature formelle de tence de ces approches, tantôt opposées,
l’éducation philosophique, l’habitude à tantôt à l’œuvre dans la mise au point de
« purifier les données d’expérience » qu’el- paradigmes théoriques et pédagogiques
le instille, engendre la liberté au sens où nouveaux, visant à donner à l’enseigne-
elle permet de mener une critique de l’inté- ment de la philosophie une orientation
rieur, une autocritique des systèmes pratique sans que cela ne se fasse au
éthiques et des corpus de croyances se détriment de sa spécificité et de son his-
succédant historiquement et traversant nos toire.
sociétés. L’éducation philosophique est
toujours une critique des cultures. Une question qui se pose aujourd’hui à
Lorsqu’elle veut être au service de la liberté, l’enseignement de la philosophie concerne
elle ne se propose pas de remplacer des le rôle que ce dernier peut jouer face aux
contenus éthiques, culturels ou politiques problèmes nouveaux soulevés par le processus
par d’autres de la même nature, mais de globalisation économique et culturelle.
forme à une critique serrée et radicale de Face à ces transformations, quelques-uns
tout corpus clos de croyances, de préceptes voient une philosophie en train de perdre
ou de dogmes. Lorsque l’éducation philoso- prise sur le monde réel, d’autres la considèrent
phique se réduit à un endoctrinement comme définitivement disqualifiée pour
éthique, elle trahit alors sa fonction libératrice. aborder ces problèmes globaux. Est-il donc
C’est pourquoi l’enseignement de la philoso- encore nécessaire d’enseigner la philosophie,
phie reste le champ décisif d’une bataille et le cas échéant, quels contenus faut-il

115
CHAPITRE III

privilégier ? Il convient de distinguer ces le monde devrait respecter ce principe


deux questions. D’une part, on ne peut que d’autodétermination de la communauté
voir avec faveur le maintien, voire la diffusion savante. Ce qui semble secondaire aujour-
d’une discipline qui se pose comme théorie d’hui peut s’avérer essentiel demain, d’où
constitutive des concepts fondamentaux l’exigence absolue de ne pénaliser aucun
des sciences de l’homme et de la société. domaine de recherche. Il est souhaitable
Les concepts et les catégories philosophiques à ce propos de soutenir l’action des com-
jouent en effet un double rôle critique. Ils munautés philosophiques auprès des États
s’adressent à l’ensemble des savoirs dont se comme à l’échelle internationale, sans que
compose chaque culture et chaque système cette action de support ne privilégie a priori
éthique mais investissent aussi, plus spé- aucun domaine particulier du travail philo-
cifiquement, les concepts fondamentaux sophique. Toute communauté philoso-
des Sciences de l’homme, de la société et phique n’est pas forcément à la pointe du
de la nature. Par ce double rôle, la philosophie savoir dans son domaine, mais les philo-
continue de tenir une place essentielle dans sophes restent les plus à même de juger des
le développement des sciences et dans le priorités à donner à leur recherche. Il faut rap-
dialogue entre les cultures. D’autre part, ce peler par ailleurs que l’accent très appuyé
serait un leurre de privilégier certains contenus sur l’éthique, qui a caractérisé les politiques
dotés d’une apparence d’actualité au de soutien à la philosophie dans les der-
détriment d’autres pistes de recherche, nières années, est en train d'être mis en
moins séduisantes mais tout aussi susceptibles porte-à-faux par la montée de nouvelles
de donner lieu à des développements approches insistant sur la nature épistémique
inespérés. En philosophie, comme en général des formes d’interaction humaine et socia-
dans la recherche, on ne saurait préjuger de le. C’est un exemple parmi d’autres des
l’évolution constante des priorités. Toute retournements de priorités qui caractéri-
action visant à renforcer la présence de la sent la recherche en philosophie et, en
philosophie dans les établissements général, l’ensemble des disciplines savantes.
d’enseignement et de recherche à travers

3) La question des débouchés professionnels


Les débouchés d’études supérieures en la présence de la philosophie dans les écoles
philosophie aujourd’hui peuvent être décourage les inscriptions aux cours de phi-
partagés en plusieurs catégories. losophie et contribue à tarir la recherche, sur-
tout lorsque celle-ci repose exclusivement
L’enseignement secondaire sur le réseau universitaire. Le Questionnaire
de l’UNESCO nous renvoie de nombreux
C’est une issue typique des études universi- témoignages en ce sens, venant de toutes
taires de philosophie. Elle l’est à double les régions du monde et de tous ces pays
titre. D’une part, dans la plupart des cas, où il existe un enseignement secondaire de la
pour enseigner la philosophie - et, par- philosophie. Un répondant français signale
fois, l’histoire ou la littérature - dans le secon- « la baisse des places aux concours de l’en-
daire, il est nécessaire d’avoir un diplôme seignement dans le secondaire, CAPES
en philosophie, que ce soit de premier ou notamment » parmi les facteurs d’affai-
de deuxième cycle. D’autre part, enseigner blissement de l’enseignement de la philo-
au niveau secondaire représente dans sophie dans les Universités. En Bolivie, on
nombre de pays la principale, en tout cas la dénonce la « difficulté d’accès au magisterio
plus immédiate opportunité d’emploi pour pour une partie des diplômés ». Un
les diplômés en philosophie. C’est dire que répondant colombien déplore le « faible
les réformes de l’enseignement secondaire élan des humanités dans le secondaire »,
ont une influence directe sur l’enseigne- un autre, plus simplement, fait remarquer
ment supérieur de la philosophie. Là où l’ou- que « le champ de travail est limité ». Un
verture de postes de professeurs dans les chercheur jordanien explique la diminu-
lycées favorise le développement des tion des enseignements de philosophie
études au niveau supérieur, une réduction de dans son pays par le fait qu’elle « n’attire

116
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

pas des étudiants en raison d’une absence décrit ce processus par l’expression
(perçue) d’opportunités d’emploi particuliè- « campus global ». En effet, bien que dans
rement dans les écoles ». Bien que l’ensei- beaucoup de pays le système de recrutement
gnement secondaire soit parfois considéré, reste ancré à des filières nationales, voire
notamment dans les pays occidentaux, locales, le système des annonces de postes
comme un repli professionnel, l’appel à ouverts se généralise. Il existe des sites
postes dans le secondaire continue de jouer d’annonces, des groupes de discussions ou
un rôle important dans l’évolution de la des réseaux fermés qui font circuler des
courbe d’inscription aux programmes de centaines d’annonces de postes auxquels
philosophie. des candidats de tous les pays peuvent se
présenter. Cette pratique, particulièrement
L’internationalisation de la recherche utilisée par les Universités anglophones,
ou le campus global tend à se généraliser. Une des fonctions
principales de l’American Philosophical
La recherche, que ce soit dans une institution Association(17), probablement la plus vaste
universitaire, dans un Centre de recherche organisation philosophique au monde,
ou dans tout autre institution, est la deuxiè- consiste à maintenir à jour une liste d’offres
me grande issue pour les diplômés en phi- d’emplois académiques. De ce point de
losophie. Contrairement à l’enseigne- vue, elle fonctionne plus comme un syndicat
ment secondaire, qui suppose que la phi- de catégorie que selon le modèle européen
losophie fasse partie du curriculum sco- d’une société savante.
laire national ou régional, ce qui n’est pas
toujours le cas, le recrutement à des postes Cette internationalisation du marché du
de recherche est universel. Si on a pu se travail philosophique correspond à une
diplômer en philosophie, c’est qu’il existe internationalisation ou globalisation de la
des postes universitaires. Il est intéressant recherche. À côté du travail d’enseignement
de constater à cet égard que le rapport et de recherche proprement dit, il existe en
entre le nombre d’étudiants en philoso- effet une multitude de Centres, donc de
phie et l’ensemble des étudiants inscrits en postes, de soutien à la recherche. Le personnel
Lettres ou en Arts & Humanities augmente de Fondations, de sociétés savantes, de
considérablement au niveau doctoral par Fédérations, d’organismes et d’associations
rapport au niveau des deux premiers cycles internationales est souvent recruté parmi
(undergraduate). Ce qui revient à dire les diplômés en philosophie. La même
qu’un pourcentage élevé d’étudiants de remarque peut valoir pour le personnel
philosophie entreprend une formation à la technique des Universités et des Centres de
recherche. Or, quelques précisions sont recherche.
nécessaires à ce propos. D’abord, il
convient de constater que, contrairement La philosophie dans les entreprises
à d’autres disciplines scientifiques, telles
la biologie, la physique ou les sciences La tendance à valoriser la formation phi-
médicales, les lieux de la recherche philoso- losophique dans le cadre du travail en
phique sont relativement peu variés. entreprise est une réalité depuis bon nombre
L’essentiel du travail se fait dans les d’années. Cette interaction peut être
Universités, publiques ou privées, ou dans observée au moins à deux niveaux.
des Centres nationaux de recherche. Il exis- D’abord, il existe un nombre croissant de
te certes des Instituts d’études philoso- sociétés commerciales à raison sociale
phiques, des Fondations, des Centres de « philosophique », qui proposent des services
chercheurs indépendants, mais leur rôle de conseil, de formation et d’orientation du
reste encore limité. Les Centres privés de personnel des grandes et des moyennes
recherches, sur le modèle des start-up actives entreprises. Ces véritables cours de formation
dans la recherche médicale et biologique, peuvent porter sur des sujets ponctuels
restent rares en philosophie. comme l’éthique des affaires, l’éthique
médicale ou les techniques rhétoriques ou
Le marché du travail de la recherche universi- sur des aspects plus fondamentaux de la vie
taire se caractérise de plus en plus par son d’entreprise, par exemple l’interaction de
internationalisation poussée. On a parfois groupe, les capacités argumentatives ou de (17) www.apa.udel.edu/apa/

117
CHAPITRE III

raisonnement. Dans ces cas, les sujets abordés valeur des qualifications obtenues par une
côtoient parfois ceux que l’on retrouve formation en philosophie. Il est commun de
dans les cours tenus par des psychologues dire que nous vivons dans un temps de
ou des publicitaires. Un deuxième aspect de changements de plus en plus rapides. La
l’intérêt croissant que les entreprises formation spécifique technique que les étu-
semblent porter à la formation en philosophie diants reçoivent, particulièrement dans les
s’exprime à travers le choix de recruter des domaines comme la technologie d’infor-
diplômés en philosophie en raison de mation, deviendra obsolète dans quelques
l’adaptabilité aux différentes situations années. Les qualifications qui seront
qu’on leur reconnaît, et notamment à l’évolu- toujours précieuses dans l’avenir sont la
tion des marchés et des technologies. La capacité de réfléchir logiquement, indépen-
vitesse à laquelle le marché évolue semble damment et d’une façon critique, et d’appliquer
récompenser cette capacité d’adaptation. cette capacité à de nouveaux domaines. Ce
De plus en plus de jeunes diplômés en sont précisément les qualifications qu’une
philosophie sont contactés par des entreprises formation en philosophie développe. Par
dès leur diplôme obtenu, de la même ailleurs, des cours spécifiques en philosophie
manière que le sont des ingénieurs, des ont une valeur singulière pour les profes-
biologistes ou des avocats. sions et les activités particulières et peuvent
être utilement inclus dans divers programmes
Cette possibilité de recrutement dans le d’étude en tant que cours optionnels afin
privé, offerte par une formation en phi- de renforcer l’employabilité ».
losophie, est aujourd’hui largement mise
en avant par les Universités elles-mêmes. Cette palette de débouchés possibles
Elle fait même partie des stratégies de comprend également toutes sortes de
marketing des Facultés où les enseignements professions « créatives », dans les média, la
de philosophie sont impartis. La valeur presse et en général les institutions culturelles.
ajoutée des diplômes en philosophie sur le La Faculté de philosophie de l’Université de
marché des entreprises est mise à contribution Ljubljana(19), en Slovénie, met en valeur,
pour encourager les étudiants à choisir une outre l’enseignement dans le secondaire et
formation philosophique. Cette politique la recherche, « des emplois dans les institu-
de recrutement des étudiants est particulière- tions culturelles et publiques, les biblio-
ment visible dans les pays où la philosophie thèques, les maisons d’édition, les jour-
n’a pas une tradition et un prestige suffisants naux, les magasines, la télévision et
pour la rendre attractive par elle-même. d’autres media, l’écriture et la traduction
Dans la page d’accueil de l’option de textes philosophiques et sur d’autres
« Philosophie » de la School of Liberal Arts(18) sujets théoriques, ainsi que des emplois de
de l’Université de Newcastle (Australie), publiciste et de traduction dans d’autres
nous trouvons un exemple particulièrement domaines interdisciplinaires. »
explicite de cette pratique. Après avoir
reconnu que « la discipline n’est pas large- La sphère publique
ment étudiée en Australie » et que « par
conséquent, un bon nombre d’Australiens La plupart des diplômés en philosophie
ne sont pas très certains de ce qu’est la arrivent à vivre de leur travail, même si les
philosophie, on y lit : « la philosophie a délais avant de trouver un emploi corres-
surtout trait à l’examen et à l’évaluation pondant à la formation reçue peuvent être
critiques des arguments, et à la capacité de plus longs que dans le cas d’autres carrières.
soumettre des problèmes compliqués à une Les témoignages réunis par le Questionnaire
analyse critique détaillée. Tout diplômé en renvoient une préoccupation diffuse : des
philosophie serait formé pour avoir des débouchés professionnels hasardeux
compétences de pensée critique et l’analyse rendent peu attractive pour les jeunes l’idée
et l’évaluation d’arguments. À la fin de leur d’entreprendre des études de philosophie.
formation, les diplômés en philosophie ont « Pas de travail pour les diplômés » explique
des qualifications qui leur permettent de un chercheur jordanien, et la même formule,
(18) www.newcastle.edu.au/school/liberal-
travailler dans une grande palette d’environ- à savoir « manque de disponibilité du
arts/ nements. Les grandes sociétés en Australie travail pour les diplômes en philosophie »,
(19) www.ff.uni-lj.si sont en train de prendre conscience de la vient du Portugal. En Tunisie, on évoque le

118
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

« chômage des diplômés » et le « marché Tout n’est pas décourageant pourtant.


du travail » comme les pires ennemis des Souvent, l’obtention d’un diplôme en
études philosophiques. C’est principalement philosophie représente un moyen d’affirma-
en Afrique que l’urgence d’un emploi est tion sociale. Dans la présentation du
mise en avant. En Mauritanie, on observe Département de philosophie de l’Université
que « les étudiants ne sont pas motivés Makerere(20) (Ouganda), un paragraphe
d’étudier la philosophie car ils ne trouvent consacré aux perspectives de carrière paraît
pas de travail ». Au Niger, deux témoignages intéressant : « les cours offerts dans le
sont d’accord pour dénoncer l’« absence Département de philosophie peuvent offrir
de perspectives d’emploi pour les étudiants », des possibilités d’enseigner dans les ins-
le fait que « beaucoup d’étudiants sortis de titutions tertiaires ou de travailler en tant
l’Université s’orientent vers d’autres que fonctionnaire dans des bureaux dif-
champs d’activités professionnelles » et, au férents, tels que le Cabinet du Président, les
sein même des sciences humaines et sociales, Ministères des Affaires étrangères, de
la tendance à délaisser la philosophie au Travail et de l’entraide sociale, de question
profit de « filières plus professionnalisantes du genre, de la Culture et du
comme la sociologie ». La même remarque Développement de la communauté, ainsi
vient de la France, où l’on évoque la que de travailler dans les ONG ou dans
« concurrence des sciences humaines », d’autres institutions privées. Les diplômés
due à « trop peu de débouchés propres à la en philosophie peuvent également faire
philosophie ». Deux indologues écrivent partie des forces de sécurité, particulièrement
depuis l’île Maurice que « ceux qui cherchent au sein de la police et des prisons. »
du travail choisissent d’autres disciplines ».

4) Le rôle et les défis des chaires UNESCO de philosophie


Le Programme UNITWIN et chaires UNESCO(21) qui témoigne du grand prestige qu’a pu
a été lancé en 1991. Sa création répondait acquérir ce Réseau des chaires UNESCO
à la nécessité pressante d’inverser le cours auprès de la communauté universitaire
du processus de déclin des établissements mondiale.
d’enseignement supérieur dans les pays en
développement, en particulier dans les pays Une nouvelle approche stratégique du
les moins avancés. Son objectif était de Programme UNITWIN et chaires UNESCO
renforcer la coopération inter-universitaire est en perspective. Elle s’articule autour de
par la création d’une modalité innovante de trois grands axes, (i) la création d’une
coopération académique régionale et nouvelle génération de chaires conformes
internationale, de faciliter le transfert, aux objectifs et priorités du programme de
l’échange et le partage de connaissances l’UNESCO, (ii) le regroupement systématique
entre institutions partout dans le monde, des chaires en réseaux (réseaux de chaires)
contribuant ainsi à réduire l’écart de et création de réseaux dynamiques (réseaux
connaissances, d’encourager la solidarité de réseaux), et (iii) le passage des Centres
académique, d’aider à la création de Centres d’excellence à des pôles d’excellence
d’excellence dans les pays en développement, s’inscrivant dans la dynamique de la
et de maîtriser le phénomène de l’exode coopération Sud-Sud.
des compétences.
Une nouvelle génération de chaires
Du fait de l’ampleur de la demande émanant UNESCO
des États membres et des institutions
(20) Département de philosophie,
d’enseignement supérieur de toutes les (i) Sur les 661 chaires et réseaux existants, Université de Makerere
régions du monde, le nombre des demandes environ 450 seraient actuellement en activité http://arts.mak.ac.ug/phil.html
et des projets s’est accru rapidement. et les deux tiers seulement de ces dernières (21) Proposition du Directeur
général relative aux nouvelles
Aujourd’hui, 15 années plus tard, le réseau correspondraient effectivement aux domaines orientations stratégiques
regroupe 661 chaires et réseaux inter- prioritaires de l’UNESCO ou des Nations du Programme UNITWIN/Chaires
UNESCO, 176 EX/10, Conseil exécutif
universitaires couvrant un large éventail de Unies. C’est compte tenu de ce fait que la de l’UNESCO. Paris, 2007.
disciplines et de domaines. Un engouement nouvelle approche stratégique propose la www.unesco.org

119
CHAPITRE III

création d’une nouvelle génération de chaires interrégionale et internationale dans l’intérêt


qui soient durables et en mesure de contribuer des pays en développement. Ce regroupe-
aux objectifs et priorités du programme de ment des chaires débouchera progressi-
l’UNESCO, ainsi que la suppression des vement sur des réseaux interdisciplinaires
chaires inactives. Par ailleurs, outre les plus fonctionnels et plus dynamiques.
fonctions traditionnelles des chaires, qui (iii) Enfin, dans le schéma initial, il était envisa-
ont trait à l’enseignement, à la formation, à gé que les chaires UNESCO, en particulier
la recherche et à l’action en direction des celles créées dans des pays en développe-
communautés, la nouvelle génération de ment, évolueraient progressivement pour
chaires et réseaux UNESCO devra satisfaire devenir des Centres d’excellence consa-
à de nouveaux critères, notamment s’inscrire crés à la formation et la recherche avan-
dans un domaine prioritaire du programme, cées dans des domaines clés du dévelop-
s’intégrer facilement à un réseau existant pement durable. Or, l’expérience montre
ou se prêter à un regroupement systématique que des difficultés diverses, d’ordre finan-
dans des domaines prioritaires, fournir des cier et humain, ont fait que seules quelques
preuves concrètes de durabilité, ou encore chaires se sont résolument engagées dans
avoir une dimension de coopération Nord- cette voie. À l’évidence, dans la plupart des
Sud et/ou Sud-Sud. Cette approche stra- pays en développement, les institutions
tégique a pour vocation de contribuer à n’ont ni les moyens ni la capacité d’at-
renforcer l’interaction entre l’UNESCO et les teindre la masse critique nécessaire pour
chaires/réseaux en facilitant leur participation des activités de recherche et de formation
à la conception, à la mise en œuvre et à avancées. Une répartition transnationale
l’évaluation des programmes et des activités des tâches, reposant sur la coopération
de l’Organisation, à laquelle ils serviront régionale et un solide appui international,
tout à la fois de groupes de réflexion et de est donc à la fois une nécessité et une
poseurs de passerelles entre la recherche et occasion pour ces institutions de progres-
la société civile et entre les chercheurs et les ser. Le Programme UNITWIN et chaires
décideurs. Cette approche contribuera UNESCO est un outil idéal pour atteindre
aussi à ralentir la croissance du nombre de cet objectif. C’est dans ce contexte qu’une
nouvelles chaires afin de privilégier la qualité transition des centres vers les pôles d’excel-
sur la quantité, s’agissant notamment de la lence devrait constituer l’un des principaux
pertinence, du suivi et de l’impact des axes de l’orientation future du programme.
projets. (ii) Cette stratégie comporte égale-
ment l’idée qu’il faut regrouper en réseaux Les chaires UNESCO de philosophie, exis-
un certain nombre de chaires existantes tantes ou à créer, tendront à s’inscrire ainsi
relevant de champs, de disciplines ou de dans cette dynamique et bénéficieront
domaines prioritaires similaires. Le but certainement de cet élan encourageant.
étant de renforcer la coopération académique

120
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

Encadré 30
Qu’est-ce qu’une chaire UNESCO de philosophie ?

C’est d’abord un pôle d’excellence de la écoles, cherche le dialogue au-delà de un élément essentiel de la sensibilisation
philosophie vivante, appuyée sur une tra- toutes les frontières, et requiert au nom aux valeurs de la démocratie et à la
dition dont la modernité n’est pas la du droit à la philosophie la communauté culture de la paix.
répétition du même, mais l’invention du des égaux dans le travail de la réflexion
nouveau. C’est ensuite un lieu privilégié philosophique. Patrice Vermeren
de circulation d’enseignants, de cher- Une chaire UNESCO de philosophie, de Professeur de philosophie
cheurs et d’étudiants de haut niveau, son lieu naturel qui est l’Université, a à l’Université de Paris VIII,
pour le partage des savoirs. C’est enfin vocation de confronter la rigueur de la Directeur du Centre franco-argentin
une scène de libre expression du dissensus réflexion philosophique aux problèmes de Hautes études de l’Université
- à l’image de la démocratie -, qui accepte du monde actuel, et de la rendre acces- de Buenos Aires
le pluralisme des références et des sible au plus grand nombre, car elle est (France/Argentine)

Un avenir prometteur

Afin de tirer le parti optimal des possibilités Enfin, cette nouvelle approche stratégique
offertes par le Programme UNITWIN et de l’UNESCO tend à faire face au déséquilibre
chaires UNESCO dans tous les domaines de géographique croissant des chaires, et ce
compétence de l’Organisation, et de mettre en faveur du Nord, d’où la nécessité d’un
en œuvre l’approche stratégique décrite regroupement systématique des chaires en
ci-dessus, l’action de l’UNESCO s’emploiera réseaux dynamiques, l’objectif étant d’accroître
notamment à renforcer le rôle consultatif la coopération Nord-Sud et Sud-Sud.
de l’Organisation auprès des chaires/réseaux
pour l’orientation des projets de recherche, À ce titre, il est important de souligner qu’à
les activités et les programmes de formation, l’instar de ce qui précède, les chaires
ainsi qu’à renforcer la fonction de catalyseur UNESCO de philosophie illustrent bien
de l’Organisation dans la promotion de cette conjoncture.
partenariats et de réseaux. Cette stratégie
s’attellera également à participer activement à
la mobilisation des fonds et intervenir de
manière plus systématique dans la collecte
de fonds extrabudgétaires, auprès du secteur
privé, en particulier, au service des projets
exécutés dans les pays en développement
et les pays les moins avancés.

121
CHAPITRE III

Encadré 31
Les chaires UNESCO de philosophie à travers le monde

L’UNESCO répertorie aujourd’hui 11 tion humaine, dans la perspective d’un but d'éclairer l'action législative et insti-
chaires de philosophie, et/ou d’éthique, dialogue interculturel. Les activités de tutionnelle dans le domaine de l'éthique
selon l’intitulé choisi. Certaines d’entre cette Chaire se focalisent sur la diffusion et des politiques publiques. Elle organise
elles témoignent d’une énergie et d’une du savoir philosophique par ses publica- une réflexion et un débat interdiscipli-
activité rayonnante dans leur domaine tions et le développement du partena- naires sur la dimension éthique et cultu-
de prédilection, tandis que d’autres sem- riat, dans l’espace d’une communauté relle de la politique et du développe-
blent moins actives et parfois même philosophique internationale. ment, réunissant aussi bien des person-
absentes du panorama de la recherche La Chaire UNESCO de philosophie nalités du monde de la culture, de l'édu-
universitaire internationale aujourd’hui, de l'Université Simón Bolivar cation, des sciences et des arts que des
du moins dans ce qu’il ressort des infor- (Venezuela), a pour objectifs de pro- personnalités représentatives du milieu
mations disponibles quant à leurs activi- mouvoir des actions de perfectionne- politique, économique et social.
tés annuelles. ment et de recherche à l’attention de
l'équipe de recherche et d'enseignement 1999.
1996. chargée du programme doctoral en La Chaire UNESCO itinérante Edgar
La Chaire UNESCO de philosophie philosophie. Morin sur la pensée complexe de
de l’Université de Chili (Chili), a pour l'Université del Salvador (Argentine),
objectif de repositionner et de rendre 1997. a pour objectif la consolidation du
visible la philosophie dans les dialogues La Chaire UNESCO de philosophie, réseau de recherche de la région
sociaux du pays en incitant à la réflexion de l'Université de Tunis I (Tunisie), Amérique latine et Caraïbes sur le philo-
critique sur les problèmes contempo- l’une des plus actives du Réseau des sophe Edgar Morin et la pensée com-
rains. Elle se propose également de chaires, a pour objectif de promouvoir la plexe, ainsi que de promouvoir l’ensei-
favoriser les relations de communication tolérance et la démocratie, à partir de gnement, la recherche, la documenta-
entre la philosophie issue du monde aca- recherches sur les différents apports de tion à ce sujet.
démique et les pratiques de l'enseigne- la culture scientifique et philosophique La Chaire UNESCO d'étude des fon-
ment de la philosophie dans l'espace arabe et islamique, vers l’exploration dements philosophiques de la justi-
scolaire. Pour ce faire, la Chaire projette des modes de constitution et d’usage de ce et de la société démocratique de
d'élaborer et de mettre en œuvre un la raison, de son rapport avec les exi- l'Université du Québec à Montréal
diplôme (Postítulo) destiné aux profes- gences de la vie moderne. Elle promeut (Canada), témoigne d’une grande viva-
seurs de philosophie de l’enseignement également le dialogue interculturel en cité à travers les nombreuses activités
secondaire, et entend promouvoir un retravaillant, à partir du patrimoine philo- qu’elle met en oeuvre. En concentrant
programme de philosophie pour les sophique arabe et à la lumière des ses recherches en philosophie politique
enfants, en formant des professeurs acquis de la philosophie occidentale, et en philosophie du droit, cette Chaire
d'éducation de base. Cette Chaire a éga- quelques notions qui élaborent une réfléchit sur les questions théoriques
lement été un acteur important lors de la éthique du vivre ensemble démocratique. fondamentales qui émergent des muta-
célébration de la Journée mondiale de la La Chaire UNESCO de philosophie tions actuelles de la société, en particu-
philosophie au Chili, en 2005. de l’Université Hacettepe (Turquie) lier celles relatives à la discussion des
La Chaire UNESCO de philosophie contribue grandement à la réflexion principaux réquisits des droits démocra-
de l'Université de Paris VIII (France), autour de la promotion des droits de tiques et de la reterritorialisation de l’es-
très active, s’engage pour une éduca- l’Homme en centrant ses activités de pace socio-symbolique à l’heure de la
tion philosophique large et variée, en recherche, de formation, d’enseigne- mondialisation.
focalisant son activité sur l’enseigne- ment et d’information sur la philosophie
ment et la recherche dans l’objectif éthique et les droits de l’Homme. Cette 2001.
d’une contribution au développement de chaire a été exemplaire notamment en La Chaire UNESCO de philosophie
la philosophie dans les pays en voie de termes d’élaboration de cours de forma- de l'Université Nationale de
développement comme dans les pays tion continue à l’attention du personnel Comahue et à l'Institut Gino
industrialisés. Elle met en œuvre des de sécurité du pays. Germani de l'Université de Buenos
activités qui s’inscrivent dans la droite La Chaire UNESCO en philosophie Aires (Argentine), a pour objectifs de
ligne de la Stratégie intersectorielle de de l’Université Nationale de Séoul, promouvoir un système intégré d’activi-
l’UNESCO concernant la philosophie, (République de Corée), développe les tés de recherche, de formation, d’infor-
tout en concentrant ses efforts sur sa activités d’enseignement et de mation et de documentation dans le
thématique de prédilection qu’est la cul- recherche en philosophie et démocratie. domaine de la philosophie, et notam-
ture et les institutions, comme en Elle encourage la collaboration interna- ment dans ceux de la philosophie des
témoigne particulièrement son projet de tionale entre chercheurs par la publica- sciences et de la philosophie politique.
création d’une Université européenne de tion d’une revue philosophique Ainsi que de faciliter la collaboration
la culture. L’objectif de ce projet est de Humanitas Asiatica, qui diffuse les entre philosophes, chercheurs de haut
promouvoir l’espace d’une élaboration points de vue et les problématiques de niveau et professeurs de renommée
intellectuelle de la culture directement l’Asie actuelle. Elle a notamment joué un internationale des Universités et des
liée aux disciplines de la création artis- rôle crucial en faveur du dialogue philo- autres institutions d’enseignement supé-
tique, littéraire et philosophique. sophique interrégional entre l’Asie et le rieur de l’Argentine et des pays dits « du
La Chaire UNESCO en philosophie Monde arabe. Cône sud » de l’Amérique latine .
de la communication humaine, de
l'Université Technique de l'État de 1998.
l'Agriculture de Kharkiv (Ukraine), a La Chaire UNESCO d'éthique et poli-
pour objectif de promouvoir et de déve- tique d’El Honorable Senado de la
lopper la philosophie de la communica- Nación (Argentine), travaille dans le Source : www.unesco.org

122
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

III. Diversification et internationalisation des enseignements


philosophiques
1) Pratiques et méthodes d’enseignement à travers les régions du monde
La diversité des pratiques d’enseignement spécifiques apparaissent néanmoins à
universitaire de la philosophie dans les l’échelle régionale voire nationale. Le plus
différents pays relève moins des systèmes souvent, ces différences sont dues aux
d’enseignement adoptés que des contenus modalités historiques liées à l’introduction
véhiculés par ces derniers. Contrairement de la philosophie.
au niveau secondaire, où l’organisation de
l’enseignement en termes d’heures et Caractères généraux
d’annuités détermine la nature et la qualité de l’enseignement
de ces enseignements, dans les Universités de la philosophie
une très grande disparité des contenus dans les régions du monde
proposés et la répartition des contenus
philosophiques sur plusieurs matières pri- Afrique.
ment sur l’organisation des enseignements. Malgré des difficultés croissantes, la présence
En dépit de nombreuses variations locales, de la philosophie y reste patente. Dans la
deux subdivisions principales semblent se plupart des pays, des enseignements sont
partager l’essentiel des curricula académiques. impartis au niveau universitaire. La plupart
D’une part, le système nord-américain des Universités africaines comportent un
articulé en undergraduate et graduate. Département, un Centre ou un Institut axé
D’autre part, le nouveau système européen sur les études philosophiques. Cette présence
qui s’articule dans la plupart des cas en trois s’étend parfois au-delà de ce que l’on
niveaux que l’on peut résumer en Licence, imaginerait et génère quelques confusions
Maîtrise - correspondant au niveau entre l’enseignement de la philosophie
undergraduate - et niveau doctoral, comme matière et la présence de diplômes
correspondant aux graduate studies. Par de philosophie proposés au niveau supérieur.
ailleurs, on retrouve dans plusieurs systèmes Le Questionnaire de l’UNESCO fait d’ailleurs
d’enseignement à travers le monde le système ressortir cette contradiction. Un spécialiste
nord-américain répartissant les études ougandais en philosophie contemporaine
undergraduate selon un système de matières et éthique signale l’absence d’enseignement
principales (majors) et subsidiaires (minors). de la philosophie d’un côté et, de l’autre, il
révèle que cet enseignement donne lieu à
En ce qui concerne les méthodes employées, des diplômes de premier cycle et deuxième
dans la plupart des pays l’enseignement cycle, et qu’il est aussi présent dans deux
universitaire se fonde sur l’articulation entre Université privées. Or, il existe bien des
cours traditionnels et apprentissage en Départements de philosophie en Ouganda.
séminaire, selon des déclinaisons certes Dans la très réputée Université de
locales (lecture des textes, présentation et Makerere, par exemple, il existe une spé-
discussion des travaux d’étudiants, styles cialisation de Master en philosophie dans le
d’enseignement et obligations différentes cadre de la Faculty of Arts, articulée autour
des participants), mais qui reflètent une d’un Département de philosophie (l’un des
structure relativement homogène. Cette sept de la Faculté) qui est aussi maître
diversité institutionnelle et pédagogique d’œuvre des nouveaux Master of Arts (MA)
limitée, unie à la présence presque généralisée en éthique et gestion publique et en droits
des enseignements philosophiques à de l’Homme. De manière significative, le
l’échelle nationale, marque une différence Département tient à marquer son autono-
essentielle par rapport au niveau secondaire, mie par rapport au Département d’études
où la qualité de l’enseignement philosophique religieuses. Dans les pays africains anglo-
se révèle en premier lieu à travers l’orga- phones, la plupart des Instituts et des
nisation de la scolarité. Des différences Départements de philosophie se trouvent

123
CHAPITRE III

dans des Facultés d’arts ou de sciences occupe dans les différentes sociétés africaines.
humaines. Corrélativement, dans les pays Si les répondants du Burundi s’accordent
francophones on les trouve dans des pour affirmer que l’introduction de la philoso-
Facultés de lettres, de sciences de l’homme phie dans l’enseignement universitaire est
et de la société, etc. Il n’est pas rare que des un fait récent, et qu’il y a donc lieu d’y voir
cours de philosophie soient impartis au sein un véritable progrès, d’autres tendances
de Facultés de droit, de sciences écono- plus inquiétantes se dégagent. D’abord on
miques, de sciences sociales ou d’éducation. constate, dans certains pays plus avancés,
Plus rare semble y être la présence de un redéploiement des ressources scientifiques
véritables Centres de recherche et d’enseigne- et universitaires au profit des sciences
ment en philosophie, presque toujours limités appliquées et des recherches industrielles. Il
aux Facultés humanistes. Une spécificité est question d’une politique scientifique,
des pays francophones d’Afrique réside souvent fixée au niveau gouvernemental.
dans le réseau des Écoles normales, présentes Les témoignages d’Afrique du Sud font
dans la presque totalité des pays et qui font état d’un désenchantement croissant à
souvent la part belle à l’enseignement des l’égard de la philosophie, considérée
sciences humaines et de la philosophie. Il comme peu apte à contribuer au progrès
s’agit d’une ressource importante dans le économique et scientifique de leur pays. La
contexte de l’enseignement supérieur de même attitude peut être constatée au
ces pays. Botswana, en raison de la « tendance
actuelle à allouer des ressources à la
Là où des Départements de philosophie science et à la technologie », au Kenya, où
manquent, on en déplore l’absence. Ainsi, « le souci de rentabilité et la manque
deux réponses reçues du Burundi laissent d’emplois après l’obtention du diplôme
entrevoir un besoin accru de philosophie de universitaire conditionnent le choix des
la part des enseignants-chercheurs. On sujets étudiés », ou encore au Lesotho, où
remarque en effet l’absence d’un diplôme l’on déplore un « manque de sponsors car
proprement philosophique, alors que, les sciences humaines n’ont pas fait partie
d’après ces témoignages, le cours d’in- des priorités du gouvernement au même
troduction à la philosophie est enseigné titre que les sciences exactes ». Depuis le
dans les premières années de toutes les Nigéria, on évoque plus généralement un
Facultés, et qu’on le trouve par la suite dans « manque de perception pour la valeur de
les Facultés de lettres, de droit et d’économie. la philosophie ». C’est comme si le développe-
Respectivement la logique pour les lettres ment économique se faisait au détriment
et l’éthique fondamentale pour les autres. de la philosophie – un phénomène que l’on
De plus, on signale que la philosophie est retrouve dans d’autres régions du monde et
enseignée dans presque toutes les qui représente l’un des axes possibles
Universités et que sa présence est loin de d’intervention. Il convient également de
faiblir « car il y a quelques années c’est souligner le manque de ressources documen-
comme si [elle] n’existait pas ». Or, la taires et humaines, criant dans la presque
Faculté des lettres et sciences humaines de totalité des pays d’Afrique. C’est un phéno-
l’Université du Burundi s’articule en cinq mène connu et qui affecte en particulier les
Départements (langues et littératures disciplines à faible impact économique,
africaines, langue et littérature anglaises, comme la philosophie, qui souffrent du
langue et littérature françaises, géographie redéploiement des ressources vers d’autres
et histoire). L’enseignement de philosophie priorités. Un témoignage au Gabon dénon-
s’inscrit dans le Département de langues et ce les effets pervers d’une insuffisance struc-
littératures africaines. turelle d’enseignants unie à une faible
motivation au niveau des élèves et des
Les témoignages réunis par l’UNESCO étudiants. Une « crise d’enseignants »
révèlent un sentiment généralisé d’affaiblisse- observée également au Mali et au Niger,
ment de la philosophie à l’échelle conti- où l’on évoque la « précarisation du métier
nentale. Ces réactions sont précieuses car d’enseignant causée par la contractualisation
elles offrent un aperçu sur la manière dont de l’enseignement et l’absence de documen-
les enseignants-chercheurs vivent l’évolution tation ». En République centrafricaine
de leur discipline et la place que celle-ci où l’« effritement des effectifs d’étudiants

124
LA PHILOSOPHIE, UNE ÉCOLE DE LA LIBERTÉ

à la Faculté » est imputé au « manque de ses élèves reste l’échine de la continuité


motivation du corps enseignant » et à philosophique, des réactions venant du
l’« insuffisance de la documentation ». Depuis Rwanda fournissent peut-être quelques
le Sénégal, on évoque la difficulté de éléments de réponse. Ici, des cours d’in-
concilier un grand nombre d’étudiants avec troduction à la philosophie sont impartis en
des « infrastructures et des encadrements première année de la plupart des Facultés.
très insuffisants ». L’action d’agences Il faut remarquer toutefois que l’ensei-
spécialisées dans le soutien à la recherche, gnement de la philosophie est en train de
telles l’Agence universitaire de la faiblir « au profit des sciences appliquées et
Francophonie, mais aussi de nombreuses des sciences naturelles » et que l’on privilégie
ONG de coopération inter-universitaire, « le cours d’éthique et culture rwandaise,
permet de pallier à cette pénurie de pour des motifs politiques ». Mais d’autres
moyens mais les difficultés demeurent. pays africains partagent une particularité, à
savoir que ce sont « surtout les institutions
Autre point à mettre en avant : philosophie supérieures qui forment les prêtres et les
et politique ne vont pas toujours de pair. Un pasteurs qui enseignent obligatoirement la
témoignage de Côte d’Ivoire invite à réfléchir philosophie ». Si la plupart de ces établisse-
sur le fait que « les espaces de rencontre ments se sont installés au Rwanda après
philosophique restent faibles » et que 1994, dans le cadre d’une reconstruction du
« seule l’organisation des Journées de système d’enseignement supérieur du pays,
philosophie [de l’UNESCO] a donné lieu à la présence de la philosophie dans les
des débats publics ». On retrouve cette établissements confessionnels traverse
demande d’une présence internationale l’ensemble du continent. Il conviendrait
accrue dans plusieurs pays d’Afrique, que d’en citer quelques-uns en ordre épars :
ce soit au niveau de l’enseignement, de la l’Université Catholique d’Afrique Centrale
recherche ou des modalités de coopération de Yaoundé (Cameroun) - gouvernée par
savante à l’échelle régionale et internationale. un corps d’évêques du Cameroun, de
La présence d’institutions internationales République centrafricaine, du Congo, du
est vue en effet comme un moyen d’obtenir Gabon, de Guinée équatoriale et du Tchad -,
des aides à la recherche mais aussi, et parfois l’Université Catholique de l’Afrique de
surtout, comme un gage de liberté d’expres- l’Ouest (Côte d’Ivoire), l’Institut Catholique
sion et de débats publics. « C’est dans cette de Madagascar (Madagascar), ou encore
action de soutien à la liberté d’expression les Universités adventistes présentes à travers
philosophique que peut se situer l’action de le continent(23). Des témoignages envoyés (22) Comme le signalait Moses
l’UNESCO ». Certes, on parle ici d’aide à la par plusieurs philosophes du Malawi en Akin Makinde, Professeur
à l’Université Ife au Nigéria
recherche plutôt qu’à l’enseignement. réponse au Questionnaire concordent sur le et ancien membre du Comité
Cependant, les deux niveaux ne peuvent fait que l’enseignement de la philosophie directeur de la FISP,
dans une communication
être dissociés car c’est en agissant sur la est imparti dans plusieurs « séminaires présentée au Congrès mondial
formation et les pratiques des enseignants- catholiques » (catholic colleges) et « en ce de Boston, en 1998, « il ne fait pas
chercheurs que l’on produira des effets au moment, seulement dans les écoles mis- de doute que l’exode des philosophes
vers les pays occidentaux - en raison
niveau de l’enseignement universitaire, de sionnaires (missionary schools), comme les de la mauvaise situation économique
la formation des enseignants du secondaire séminaires et deux Universités de l’Église du pays d’origine et des départs
en retraite comme des décès de
et de l’éducation des élèves dans les écoles. (church universities) ». Depuis le même certains professeurs de philosophie -,
Ce dernier problème renvoie à l’exode de pays, on signale que « certains colleges non a un impact négatif
sur les programmes universitaires.
chercheurs africains vers les Universités catholiques ne permettent pas l’ensei- La conséquence de ce phénomène
européennes et surtout nord-américaines - gnement de la philosophie ». peut s’avérer désastreuse pour la
philosophie en Afrique. En bref,
et à terme, sans doute, chinoises -, qui il sera difficile, voire impossible,
appauvrit considérablement l’attrait de la À un autre niveau, on signale depuis le de former des étudiants de 3e cycle
communauté académique sur les jeunes Kenya que « combiner la philosophie, la qui remplaceraient les anciens