Vous êtes sur la page 1sur 3

Mr : Assili Acide-base  A propos de la dilution : A l’aide d’une pipette graduée ou jaugée, on

prélève un volume vp d’une solution de concentration C ⇒ on introduit le


*** Généralités
prélèvement dans une fiole jaugée de volume vf ⇒ on complète avec
 Selon la théorie de Bronsted : Un monoacide ( monobase ) est une de l’eau distillée jusqu’au trait de jauge ⇒ on obtient alors une nouvelle
+
entité chimique neutre ou chargée qui libère ( capte ) un ion H .
solution de concentration C’⇒ C.vp = C’.vf ;
 À cause des interactions très fortes entre les ions la relation ( v f = v p + v eau ajouté ) ⇒ si on dilue n fois ( n = Vfinal ) : C’ = C.
Vinitial n
+
pH = - Log[ H3O ] n’est pas applicable pour les solutions très
 Verrerie indispensable pour un dosage : pH-mètre, erlenmeyer et
concentrées. Elle est applicable pour les solutions très diluées mais on
burette graduée.
ne peut plus négliger l’ionisation de l’eau.

 L’équivalence acido-basique est l’état d’un mélange obtenu lorsque les


 On se place donc dans le cadre où la concentration des solutions est :
-6 -1 -1 quantités de matière d’acide et de base sont dans les proportions
10 mol.L  C  1 mol.L ⇒ c.-à-d. domaine où on peut faire des
approximations ( négliger une concentration devant une autre ). stœchiométriques. ⇒ ( CA.VA = CBVBE ; CB.VB = CAVAE ).

 Si les acides et les bases sont faibles on mettra une double flèche dans
l’équation de mise en solution. *** Expression des pH.

 Un acide ou une base est faiblement ionisé ( e ) si  f  0,05.  Acide fort ( pH < 6 ) Base forte

pH = - LogC pH = pKe + LogC


 Un acide ou base est dit inerte ( provenant d’un fort ) s’il est indifférent
avec l’eau ⇒ ne réagit pas avec l’eau.

 Un indicateur coloré est une substance dont les formes acide ou


basique ont des teintes différentes.

 La constante d’équilibre de la réaction d’ionisation d’un acide ( base ) est


appelée constante d’acidité Ka ( de basicité Kb ) ⇒ ces constantes ne  Acide faiblement ionisé ( pH > 8 ) Base faiblement ionisée
sont pas des grandeurs caractéristiques ⇒ on peut avoir des acides
ou des bases qui ont la même constante. pH = 1( pKa - LogC ) pH = 1( pKa + pKe + LogC )
2 2
+ - -
-
 Pour un couple AH / A ⇒ Ka = A H3O  et K b = AH OH
-
. 1( pK + pK )
2
a e
AH A 
 Pour un couple acide-base: Ka x Kb = K e ⇒ pKa + pK b = pKe.
+ -pH + -
 H3O = 10 et Ke = H3O OH  ( produit ionique de l’eau ) .

1
*** Forces des acides et des bases  Si la courbe présente deux points d’inflexion l’acide ou la base
utilisé(e) est faible ou bien pHE > 7( pour acide ) et pHE < 7( pour base ).
 On peut utiliser les pKa ( pKb ) :

 Si pKa < -1,74 ( pKb < -1,74 ), l’acide est fort ( base forte ) *** Comparaison des forces
 Si pKa > -1,74 ( pK b > -1,74 ), l’acide est faible ( base faible )  On peut utiliser les pKa pour comparer la force des acides et des bases
 Plus pKa est faible plus l’acide est plus fort donc la base conjuguée
 On suppose que l’acide est fort ( base forte ) et applique est plus faible.

pH = - LogC ( pH = pKe + LogC ) et on compare avec le pH donné.  On peut utiliser le pH pour comparer la force des acides et des bases :
 A même concentration ⇒ celui ( acide ) dont le pH est le plus faible

 Si AH  0 ( B  0 ) : l’acide est fort ( base forte ) ; ionisation totale. est l’acide le plus fort ⇒ celui ( base ) dont le pH est le plus élevé est la
base la plus forte.
 Si AH  0 ( B 0 ) : l’acide est faible( base faible); ionisation partielle.  A même pH ⇒ celui dont la concentration est le plus faible est le
plus fort.
 A  C et  pH : ⇒ celui ( acide ) dont le pH est le plus faible et la
 On mesure le pH i d’une solution, on la dilue n fois et on mesure de
concentration la plus faible est l’acide le plus fort ⇒ celui ( base ) dont
nouveau son pH’ ⇒ pH = pH’- pHi le pH est le plus élevé et la concentration la plus faible est la base la
plus forte.
 Acide fort : pH = Logn ; Acide faible : pH = 1 .Logn
2
 On utilisant le tau d’avancement final f ⇒ plus f est élevé, plus l’aide
 Base forte : pH = - Logn ; Base faible : pH = - 1 .Logn. (ou la base) est fort ( e).
2
 On utilisant le pH à l’équivalence pHE : ( à même concentration )
+ -
 On calcul le nombre de mol de H3O ou OH avant et après dilution ⇒
s’ils sont égaux l’acide ( base ) est fort ( e ), si non l’acide ( base ) est - pour les acides : plus le pHE est faible, plus l’acide est plus fort.
faible. - pour les bases : plus le pHE est le plus élevé, plus la base est la plus
forte.
 On peut utiliser  f ⇒ si f = 1, l’acide ( base ) est fort ( e ) ; si f < 1,
l’acide ( base ) est faible.
 On peut utiliser la loi d’action de masse relative à une réaction acide-
 On peut utiliser les courbes de la variation du pH : base pour comparer la force des acides et des bases ⇒ :

 Si la courbe présente un seul point d’inflexion l’acide ou la base


 Si K  1, l’acide et la base placés à gauche est plus fort que ceux
utilisé(e) est fort ( e ) ou bien pHE = 7. placés à droite.

2
 Si K  1, l’acide et la base placés à droit est plus fort que ceux placés
à gauche.
 Si K = 1, l’acide et la base ont la même force.

*** Variation du pH
Acide fort - Base forte

+ -
 Equation bilan : H3O + OH → 2H2O ( la réaction est totale : K > 10 4 )
 A l’équivalence, la solution est neutre.

 La dilution ne modifie pas pHE.

 A l’équivalence ( acide faible ), la solution est à caractère basique


-
( A- réagit avec l’eau ⇒ un apport de OH ) :

son pHE = 1( pKa + pKe + LogC’ ) où C’ = C AVA .


2 VA+VBE

 A l’équivalence ( base faible ), la solution est à caractère acide


+ +
( BH réagit avec l’eau ⇒ un apport de H3O ):

Acide faible - Base forte et inversement son pHE = 1( pKa - LogC’ ) où C’ = CBVB .
2 VAE+VB
4
 Equation bilan ( la réaction est totale : K > 10 ):  La dilution diminue pH E ( acide faible ).
- -
AH + OH → A + H2O  La dilution augmente pH E ( base faible ).
+ +
B + H3O → BH + H 2O  Au voisinage du point de demi-équivalence la solution est une solution

tampon, où VB = VBE ( VA = VAE ) ⇒ pH = pK a .


2 2

 Une solution tampon est une solution dont le pH varie peu lors d’une
addition modérée d’un acide, d’une base ou d’eau.