Vous êtes sur la page 1sur 3

LE TRIGONE FEMORAL (triangle de

Scarpa)
Introduction
Définition

Région médiale, triangulaire à base supérieure de la racine de la cuisse qui recouvre en avant
l’articulation coxo-fémorale et qui contient le pédicule vasculo-nerveux de la cuisse.

Intérêt

Anatomique : pédicule vasculo-nerveux de la cuisse

Clinique : palpation du pouls fémoral, ponction vasculaire, curage ganglionnaire, bloc anesthésique

Anatomie descriptive
Situation- limites
A la racine de la cuisse, région inguino-fémorale médiale en avant de l’articulation coxo-fémorale, en
forme d’entonnoir.

Région triangulaire à base supérieure avec 3 berges, un fond et un couvercle, elle constitue la
frontière entre le tronc et le membre pelvien.

Elle est limitée par:

- En haut : le ligament inguinal dont la projection cutanée est la ligne de Malgaigne. Elle sépare la
région inguinale en haut et la région fémorale en bas ;

-Latéralement : le muscle sartorius ;

-En dedans : le muscle long adducteur ;

-Le fond du triangle : muscles ilio-psoas et pectiné

-Le couvercle du triangle: de la superficie à la profondeur : peau , pannicule adipeux, fascia


superficialis, le fascia lata qui se divise en 2 feuillets ; un feuillet profond et un feuillet criblé car
traversé par des éléments vasculo-nerveux.

On distingue un plan superficiel, devant le fascia criblé et plan profond derrière le fascia criblé.

Contenu
Le trigone fémoral contient de nombreuses et importantes structures vasculo-nerveuses

 Plan profond
Le trépied fémoral : bifurcation de l’artère fémorale commune en artère fémorale
superficielle et artère fémorale profonde de la cuisse.
 L’artère fémorale commune naît au milieu du ligament inguinal où elle fait suite l’artère
iliaque externe. Elle a un trajet vertical de 4 cm devant la tête fémorale. Son calibre est de 8
mm. Elle se termine à 4-5 cm du ligament inguinal par bifurcation en artère fémorale
superficielle et artère fémorale profonde. Elle donne 4 branches collatérales : l’artère
épigastrique superficielle, l’artère circonflexe iliaque superficielle, les artères pudendales
externes supérieures et inférieure.
 L’artère fémorale superficielle : continue la direction de l’artère fémorale commune vers le
sommet du triangle.
 L’artère fémorale profonde : naît de la face postérieure de l’artère fémorale, se porte en
arrière et en dehors. C’est l’artère nourricière de la cuisse. Elle quitte le trigone fémoral entre
les muscles pectiné et long adducteur pour ensuite perforer le muscle long adducteur et
constituer la 3ème perforante.
La veine fémorale : naît de la veine poplitée. Elle est interne à l’artère dans le triangle. Elle se
termine dans la veine iliaque externe au niveau du ligament inguinal ; elle reçoit la crosse de
la veine grande saphène après sa traversée du hiatus saphène.
Les lymphonoeuds à la face médiale de la veine. 2-3 , dont le ganglion de Cloquet
Le nerf fémoral : mixte, c’est la plus volumineuse des branches du plexus lombaire. Il naît des
branches postérieures de L2 L3, L4. Il donne 4 branches terminales : le nerf cutané dorsal
médial, le nerf cutané dorsal intermédiaire, le nerf du quadriceps, le nerf saphène.

« LE VAN FEMORAL SOUFFLE DE DEDANS EN DEHORS »

 Le plan superficiel
Les 4 branches collatérales de l’artère fémorale commune.
La veine grande saphène, sur la face médiale de la cuisse. Elle décrit sa crosse qui reçoit les
veines épigastriques superficielles, circonflexe iliaque superficielle, pudendales externes
supérieure et inférieure avant de traverser le hiatus saphène.
Le lymphocentre inguino-fémoral divisé en 4 quadrant par la crosse de la veine grande
saphène :

Quadrant proximo-latéral (paroi abdominal) ; quadrant proximo-médial (paroi abdominal basse,


périnée, organes génitaux externes) ; quadrant disto-médial (membre inférieur et périnée ; quadrant
disto-latéral (reste de membres inférieurs).

Des nerfs : le rameau fémoral du génito-fémoral, les rameaux du nerf cutané dorsal médial,
rameau perforant cutané supérieur du nerf cutané dorsal intermédiaire.

Rapports
-En dehors : la région inguino-fémorale latérale par l’intermédiaire du muscle sartorius.

-En arrière : la tête fémorale, la région glutéale.

-En haut : la région inguinale dont elle est séparée par le ligament inguinal.

-En bas : le canal des adducteurs (Hunter)

Exploration-applications
 Exploration clinique : palpation pouls fémoral, ponction
 Exploration paraclinique : doppler, artériographie, angioscanner, imagerie par résonnance
magnétique nucléaire, phlébographie, electromyographie
 Applications

Adénopathie, varices, embolie, thrombose, plaies vasculaires

Radiologie interventionnelle, abord chirurgical de vaisseaux, curage, anesthésie locale.

Cure des hernies fémorales

Risque embrochage des vaisseaux lors des cures de hernie

Conclusion
Le trigone fémoral est la région de passage du pédicule vasculo-nerveux du membre pelvien. La
maîtrise de son anatomie est capitale du fait des nombreuses applications cliniques et paracliniques
qui en découle