Vous êtes sur la page 1sur 22

Conjurations et Protections

(extraits et commentaires de missionnaires/instructeurs gnostiques)

Deux conjurations incontournables.

Pour chacune des conjurations, que nous devons au Grand Roi Salomon, nous allons donner le texte
exacte, ensuite la prononciation (là où c’est nécessaire), et enfin l’explication, pour que chacun
sache ce qu’il fait.

Nous récitons ces 2 conjurations avant toute opération, et pour nous protéger et nous purifier, et
aussi pour nous défendre devant un ténébreux que se soit ici bas, ou dans les mondes internes.
Chacun devra apprendre ces conjurations par cœur, pour pouvoir en user rapidement et à volonté.

Nous proposons aux nouveaux dans ces enseignements de tout de suite se lancer dans
l’apprentissage de ces deux prières, et de les réciter même sans aucune raison tous les jours, et
pourquoi pas plusieurs fois par jour. Car la loge noire veille !

Ces conjurations sont des armes redoutables pour ceux qui conservent leurs énergies sexuelles et
qui transmutent leurs eaux séminales en feu, puis en lumière.

1- La conjuration des 7

Au nom de Michaël, que Jéhovah te commande et t'éloigne d'ici, Chavajoth !

Au nom de Gabriel, qu'Adonaï te commande et t'éloigne d'ici, Baël !

Au nom de Raphaël, disparais devant Elial, Samgabiel !

Par Samaël Sabaoth et au nom d'Élohim-Gibor, éloigne-toi Andraméleck !

Par Zakhariel et Sachiel Méleck, obéis à Elvah, Sanagabril !

Au nom divin et humain de Shaddaï et par le signe du Pentagramme que je


tiens dans ma main droite, au nom de l'ange Anaël, par la puissance d'Adam et
d'Héva, qui sont Jotchavah, retire-toi Lilith, laisse nous en paix Nahémah !

Par les saints Élohim, et les noms des génies Cashiel, Séhaltiel,
Aphiel et Zarahiel, au commandement d'Orifiel, retire-toi de nous, Molokh !
Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer !
Amen ! Amen ! Amen !

1
Prononciation
Au nom de Michaël, que Jéhovah te commande et t'éloigne d'ici, KABAR-YOT !

Au nom de Gabriel, qu'Adonaï te commande et t'éloigne d'ici, Baël !

Au nom de Raphaël, disparais devant Elial, Samgabiel !

Par Samaël SABAOT et au nom d'Élohim-Gibor, éloigne-toi Andraméleck !

Par Zakhariel et SAKIEL Méleck, obéis à Elvah, Sanagabril !

Au nom divin et humain de CHADDAÏ et par le signe du Pentagramme que je tiens dans ma main
droite, au nom de l'ange Anaël, par la puissance d'Adam et d'Héva, qui sont YOT-KABAR, retire-toi
LILIT, laisse nous en paix Na-hé-mah !

Par les saints Élohim, et les noms des génies CACHIEL, SE-HAL-TIEL,
Aphiel et ZARA-HIEL, au commandement d'Orifiel, retire-toi de nous, Molokh !
Nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer !

Amen ! Amen ! Amen !

Explication
1°) AU NOM DE MICHAËL, QUE JEHOVAH TE COMMANDE ET T’ELOIGNE D’ICI,
CHAVAJOTH !

Michaël est le Génie du Soleil, la conscience du Soleil. Jéhovah est le Roi ou le Seigneur du rayon
positif de la Lune ; il gouverne l’Eden et il apparaît aux Théurges sous la forme d’une blanche
colombe resplendissante.

Au nom de Michaël, donc, nous demandons que Jéhovah éloigne Chavajoth, l’antithèse de Jéhovah.
Chavajoth est un terrible Magicien Noir qui s’est manifesté, au groupe de Théurges gnostiques qui
l’ont invoqué, sous l’aspect d’une beauté maligne et séductrice, d’une prostituée qui attaqua les
Initiés de son puissant pouvoir hypnotique ; ils durent user de toutes leurs forces spirituelles, pour
se défendre contre ce sinistre démon (qui a ou) qui avait récemment un corps physique en
Allemagne. Cet adepte de la Loge Noire se fait passer pour un vétéran de la guerre ; il a de
nombreux disciples qui accourent à sa caverne en Astral, et il leur enseigne la ténébreuse doctrine
des Nicolaïtes – le Tantrisme noir, l’utilisation négative de l’énergie sexuelle pour éveiller l’organe
Kundartiguateur, la queue de Satan.

Jéhovah, le pôle lumineux de ce couple d’Opposés, travaille quant à lui pour la chasteté du monde ;
il enseigne la Sagesse de l’Arcane A.Z.F., qui est la clé de l’Eden.

2
2°) AU NOM DE GABRIEL, QU’ADONAÏ TE COMMANDE ET T’ELOIGNE D’ICI, BAËL !
Gabriel est le Régent de la Lune. C’est un nom hébreux qui signifie « Héro de Dieu ou force de
Dieu ». Adonaï, le fils de la lumière et de la joie, est un Ange resplendissant.

Au nom de Gabriel, nous demandons à Adonaï d’éloigner Bélial, (Baël), l’antithèse d’Adonaï.
Bélial est un adepte de la Loge Noire, ténébreux qui vivait dans une caverne du désert de Gobi, où il
enseignait à ses nombreux disciples les noirs artifices de sa magie fatale des thèses sub-lunaires. Ce
dangereux chef de légion a fait beaucoup de mal à l’humanité ; c’est pourquoi, obéissant à des
ordres émanent du cercle conscient de l’Humanité Solaire, le Maître Samaël dut plonger dans les
Enfers cet horrible Démon.

3°) AU NOM DE RAPHAËL, DISPARAIT DEVANT ELIAL SAMGABRIEL !


Raphaël est le Génie de la planète Mercure. Raphaël signifie, en hébreu : « Médecin de Dieu, ou
guérison de Dieu ». Il porte le Trident du monde Mental. L’Âme Humaine de ce Grand Maître, son
Boddhisattwa est tombé. Nous devons distinguer le Maître le Dieu Interne, de son Âme Humaine.
L’Ange ELIAL est un Être divin du Rayon de Mercure et Samgabriel, son antithèse ténébreuse, est
un terrible démon du Mental Cosmique, que l’on demande à l’Ange Elial de chasser au nom de
Raphaël.

Les Démons du Mental sont les plus dangereux qui soient, et les tentations du Mental, les plus
subtiles et pernicieuses pour le disciple du sentier rocailleux.

4°) PAR SAMAËL SABAOTH ET AU NOM D’ELOHIM-GIBOR, ELOIGNE-TOI,


ANDRAMELECK !

L’Archange Samaël est le Génie planétaire de Mars. Son nom signifie : « Châtiment de Dieu, la
Justice de Dieu, la Volonté de Dieu »Samaël-Sabaoth signifie Samaël « des Armées », et nous
savons que le Rayon de Mars est le Rayon de la « guerre ». Elohim-Gibor est le nom sacré de la
cinquième Séphiroth (Géburah), et c’est aussi le nom d’un Archange du Rayon de Mars.

Par Samaël Sabaoth, nous demandons à Elohim Gibor d’éloigner Andraméleck, sa ténébreuse
antithèse du Rayon de Mars. Adraméleck est un dangereux Hanasmussen, c’est un démon de la
vibration négative de Mars, mais c’est aussi un maître puissant de la Loge Blanche, un Maître des
Mystères Majeurs. Le Maître Andraméleck a envoyé son Boddhisattwa se réincarner en Chine, mais
ce Boddhisattwa est tombé, à cause de la fornication et, qui plus est, s’est consacré à la Magie
Noire. Le Maître a donc repris son Âme Humaine ou Corps Causal, et seul est demeuré en Chine le
démon Andraméleck, un corps sans Âme, une « écorce kabbalistique » ; donc, à l’invocateur peut
apparaître soit le démon Andraméleck, soit le Grand Maître Andraméleck.

5°) PAR ZACHARIEL ET SACHIEL–MELECK, OBEIS A ELVAH, SANAGABRIL !

Zachariel est le Génie de Jupiter ; son nom signifie « Mémoire de Dieu ».


Elvah et Sanagabril sont les deux antithèses du Rayon de Jupiter. Elvah est un Ange du Rayon
positif de Jupiter, et cet Ange est amour, altruisme, charité, chasteté, sainteté, tandis que Sanagabril
est un démon du Rayon négatif de Jupiter, une bête affreuse et horriblement diabolique des mondes
infernaux qui apparaît parfois sous l’aspect d’un banquier, car c’est par l’appât du gain, par l’argent,
que Sanagabril attire les gens dans sa ténébreuse sphère d’influence.

3
6°) AU NOM DIVIN ET HUMAIN DE SHADDAÏ ET PAR LE SIGNE DU PENTAGRAMME
QUE JE TIENS DANS LA MAIN DROITE, AU NOM DE L’ANGE ANAËL, PAR LA
PUISSANCE D’ADAM ET D’EVE QUI SONT JOTCHAVAH, RETIRE-TOI LILITH ; LAISSE-
NOUS EN PAIX NAHEMAH !

Schaddaï est l’un des noms de Dieu en hébreu ; ce nom est également traduit par « Dieu Tout-
puissant » ou « Intelligence de la Lune ». Anaël, dont le nom signifie « Grâce de Dieu », est l’Ange
de l’Amour, un Ange radieux du Rayon de Vénus. Lilith est l’antithèse ténébreuse d’Anaël, l’anti-
amour. De la mœlle épinière de l’Ange Anaël irradie une lumière resplendissante, tandis que la
mœlle épinière de Lilith, le pôle négatif de ce couple d’opposés de la philosophie n’irradient
qu’abîmes et ténèbres, car le démon Lilith est très fornicateur.

Lilith et Nahémah sont deux entités terriblement perverses ; ces deux démons gouvernent les
sphères de l’Abîme. Lilith est la mère de la sexualité contre-nature, et Nahémah est le démon de la
passion et de la fornication, qui sait user de tous les charmes de la beauté virginale et de l’amour
apparent pour séduire ses victimes fascinées.

Nous comprenons donc pourquoi nous conjurons ces horribles démons de l’Infra sexualité par le
pentagramme et par la puissance d’Adam et d’Eve, qui sont Jotchavah : le pentagramme, avec la
pointe unique vers le haut, est l’expression du pouvoir igné issu de la croix sexuelle (le
tétragramme), et nous le tenons dans la main droite parce que la voie du Tantrisme Blanc est appelé
traditionnellement la « voie de la main droite » ; la Magie Sexuelle noire est la « voie de la main
gauche ». la clé de l’Arche de la Science est dans le Sexe, dans la conjonction alchimique d’Adam
et d’Eve qui forment alors un Androgyne divin au pouvoirs prodigieux, Jothchavah.

7°) PAR LES SAINTS ELOHIM ET LES NOMS DES GENIES CASHIEL, SHALTIEL, APHIEL
ET ZARAHIEL, AU COMMANDEMENT D’ORIFIEL, ELOIGNE-TOI DE NOUS, MOLOCH !
NOUS NE TE DONNERONS PAS NOS ENFANTS A DEVORER ! AMEN !

Orifiel est le Génie planétaire de Saturne, et les saints Elohim sont les Dieux créateurs masculins-
féminins qui ont engendré le Cosmos par leur divine et chaste activité sexuelle. Cashiel, Shaltiel,
Aphiel et Zarahiel sont des Anges du Rayon de Saturne, et ce Moloch que nous conjurons est un
démon de ce même Rayon, mais dans sa vibration négative, dans son reflet ténébreux. La tradition
nous dit que le démon Moloch était jadis figuré sous l’aspect d’un taureau de fer que l’on chauffait
au rouge vif ; dans le ventre ardent de gigantesque taureau de fer, on a précipité en sacrifice une
foule d’enfants. C’est pourquoi l’on dit que « nous ne te donnerons pas nos enfants à dévorer »,
passage que le Théurge doit comprendre de façon ésotérique.

NB : Nous ne devons pas invoquer les puissances de l’Abîme, car elles ont un pouvoir magnétique
immense qui peut détourner à jamais les imprudents du chemin lumineux ; le Maître Samaël a pu
accomplir ces travaux parce qu’il avait une longue expérience dans l’utilisation du Corps Astral, et
parce qu’il possédait une Épée flamboyante – le Feu de la Pentecôte, la divine kundalini. -.

Les aspirants théurges doivent faire des efforts surhumains pour apprendre à sortir consciemment en
Corps Astral. Nous manquons souvent de persévérance : nous devons nous astreindre à un
entraînement quotidien, rigoureux, jusqu’à obtenir la réussite. Nous pourrons alors étudier les
grands mystères de la Vie et de la Mort. Voilà le sentier de la Haute Théurgie.

4
2- La conjuration des 4
Caput Mortuum imperet tibi dominus per vivum et devotum serpentem !

Cherub, imperet tibi dominus par Adam Jotchavah !

Aquila errans, imperet tibi dominus per alas Tauri !

Serpens, imperet tibi dominus Tetragrammaton per angelum et leonem !

Michaël, Gabriel, Raphaël. Anaël !

Fluat Udor per spiritum Elohim !

Maneat terra per Adam Jotchavah !

Fiat Firmamentum per Iod¬He¬Vau¬He Sabaoth !

Fiat Judicium per ignem in virtute Michaël !

Ange aux yeux morts, obéis ou dissipe-toi avec cette eau sainte ! (+)

Taureau ailé, travaille ou retourne à la terre si tu ne veux pas que je


t'aiguillonne avec cette épée !

Aigle enchaîné, obéis à ce signe, (+) ou retire-toi devant ce souffle ! (+)

Serpent mouvant, rampe à mes pieds, ou tu seras tourmenté par le feu sacré
et évapore toi avec les parfums que je brûle.

Que l'eau retourne à l'eau !


Que le feu brûle !
Que l'air circule !
Que la terre tombe sur la terre,

par la vertu du Pentagramme qui est l'étoile du matin et au nom du


Tétragramme qui est
inscrit au centre de la croix de lumière.

Amen, Amen, Amen.

5
Prononciation
Kapout mortoum impérèt tibi dominous pèr vivoum èt dévotoum sérpéntém !

Kéroub, impérèt tibi dominous pèr Adam Yotkabar !

Akouila errans impérèt tibi dominous pèr alas Taori !

Serpéns, impérèt tibi dominous Tétragrammaton pèr angéloum èt Léoném !

Mikaël, Gabriel, Raphaël, Anaël !

Flouat oudor pèr spriritoum Elohim !

Manéat térra pèr Adam Yotkabar !

Fiat firmamentoum pèr Iod-Hé-Vao-Hé Sabaoth !

Fiat Youdicioum pèr ignèm in virtouté Mikaël !


Ange aux yeux morts, obéis, ou écoule-toi avec cette eau sainte !

Taureau ailé, travaille ou retourne à la terre si tu ne veux pas que je t'aiguillonne avec cette épée !

Aigle enchaîné, obéis à ce signe, ou retire-toi devant ce souffle !

Serpent mouvant, rampe à ces pieds, ou sois tourmenté par le feu sacré et évapore toi avec les
parfums que j'y brûle.

Que l'eau retourne à l'eau !


Que le feu brûle !
Que l'air circule !
Que la terre tombe sur la terre,

par la vertu du Pentagramme qui est l'étoile du matin et au nom du Tétragrammaton qui est inscrit
au centre de la croix de lumière.

Amen, Amen, Amen.

6
Explication
Il s’agit d’une conjuration qui sert à purifier l’atmosphère interne et externe, des influences
négatives des 4 éléments de la nature. Il existe les éléments feu, eau, air et terre et ils ont des
influences positives et négatives, se sont ces dernières que nous conjurons. Chaque élément a bien
sûr une partie spirituelle ou animique, que nous appelons l’élémantale. Et il existe des esprits de la
nature négatifs qu’on appelle les élémentaires.

Tous ces formes élémentales positives et négatives sont toutes à l’intérieur de nous. Donc réciter
cette puissante conjuration neutralise la partie négative des éléments qui sont à l’extérieur et à
l’intérieur de nous. Et bien sûr activent la partie positive.

Voici le texte de la Conjuration des Quatre et son explication selon le missionnaire de l’AGEAC :

1°) CAPUT MORTUM, IMPERET TIBI DOMINUS PER VIVUM ET DEVOTUM


SERPENTEM !

Trad. : « Tête de mort, que le Seigneur te commande, par le Serpent vivant et soumis !»
On conjure ici la « Tête de Mort » par le Serpent sacré, le Feu serpentin ascendant, la divine
Kundalini.

Dans la figure millénaire du Sphinx, l’élément eau est représenté par la tête de l’énigmatique
animal ; mais comme nous conjurons les quatre éléments dans leur manifestation négative, il s’agit
par conséquent des eaux négatives, obscures, impures, des eaux « mortes », que nous voulons
conjurer.

C’est pourquoi cette tête est appelée « Tête de mort ». Cette expression désigne aussi la première
étape de l’Alchimie, l’œuvre au Noir, la putréfaction, appelée encore « Tête de corbeau », alors que
nos eaux séminales sont noires : c’est donc la purification de nos énergies créatrices que nous
demandons.
L’eau est aussi en relation avec le monde astral et notre corps de désirs, notre Astral lunaire que
nous aspirons à convertir en Astral solaire par Serpent divin.

2°) CHERUB, IMPERET TIBI DOMINUS PER ADAM JOT-CHAVAH !


Trad. : « Chérubin, que le Seigneur te commande par Adam Jotchavah ! »
Chérubin représente ici l’élément terre, mais dans son aspect négatif – une divinité déchue – que
l’on exorcise par le pouvoir de IOD-HE-VAU-HE, l’Adam masculin- féminin, l’androgyne divin
primordial, l’Homme Céleste, l’Adam Kadmon de la Kabbale.

Cette formule conjuratoire est aussi en relation avec notre corps physico-éthérique.

3°) AQUILA ERRANS, IMPERET TIBI DOMINUS PER ALAS TAURI !


Trad. : « Aigle errant, que le Seigneur te commande, par les ailes du Taureau ! »
L’ « Aigle errant », représente l’élément air, mais négatif, désordonné en nous, de même que le
monde Mental et notre Corps Mental. Les « Ailes du Taureau » sont la terre philosophale
spiritualisée, ainsi que l’imagination objective, la faculté consciente du discernement ; il s’agit aussi
du Taureau sacré Apis des Égyptiens, l’époux de la Vache céleste, la divine Hachor (la Mère
Divine).

7
4°) SERPENS, IMPERET TIBI DOMINUS TETRAGRAMMATON PER ANGELUM ET
LEONEM !
Trad. : « Serpent, que le Seigneur te commande par le Tétragrammaton, par l’Ange et le Lion ».

Le Serpent, ici, désigne le Serpent descendant, l’abominable organe Kundatigateur – l’antithèse de


la Kundalini - , c’est-à-dire le feu sexuel négatif, descendant vers les Enfers atomiques de l’homme.
Ce feu infernal, négatif est conjuré par le nom de Dieu ; le Tétragramme, IOD-HE-VAU-HE, est le
nom secret de Dieu, et il représente aussi la Croix, c’est-à-dire les forces christiques issues du
croisement sexuel. Le Feu ténébreux, démoniaque, est conjuré par le Feu angélique, par le Feu
christique solaire.

Rappelons-nous que les Anges sont des « Ministres du Feu », de Dieu, donc, qui est dit un Feu
dévorateur « Qui est près de moi est près du Feu », dit le Christ dans l’Evangile selon Saint
Thomas. Le Lion, comme nous le savons, symbolise le Soleil, le Feu, de même que le Père interne,
notre Dieu intime.

Cette partie de la Conjuration des Quatre correspond donc à l’élément Feu ainsi qu’au monde
Causal, demeure de notre Intime.

5°) MICHAËL, GABRIEL, RAPHAËL, ANAËL


Après avoir conjurer la manifestation négative des éléments, nous invoquons maintenant les Génies
ou les Anges Régents des quatre départements élémentaux, à savoir :
- Michaël, le Régent du feu
- Gabriel, le Régent de l’eau
- Raphaël, le Régent de l’air
- Anaël, le Régent de la terre

6°) FLUAT UDOR PER SPIRITUM ELOHIM !


Trad. : « Que la pluie s’écoule par l’Esprit des Elohim ! »

Nous commandons à l’eau par l’Esprit des Dieux et Déesses : rappelons-nous que les Elohim ce
sont, littéralement, les « Êtres Célestes masculins-féminins ».

La Genèse hébraïque nous dit que ces Elohim ont créé le monde à partir des eaux chaotiques
originelles ; les Dieux saints ont fécondé ces eaux spermatiques du premier instant pour que
surgisse la vie.

7°) MANEAT TERRA PER ADAM JOT-CHAVAH !


Trad. : « Que la terre demeure par l’Adam Céleste ».

Nous ordonnons à la conscience élémentale de la terre de nous obéir au nom de l’Homme Cosmique
Androgyne (IOD-HE-VAU-HE).
Il s’agit aussi de notre Terre Philosophale – notre corps physique – que nous voulons régénérer,
rendre permanente, immortelle, par l’Adam-Christ qui a conjugué en lui les Forces masculines et
féminines, grâce à la Magie Sexuelle.

8
8°) FIAT FIRMAMENTUM PER IAHUVEHU-SABAOTH !
Trad. : « Que le Firmament soit, par Jéhovah-Sabaoth »

On fait référence ici à l’élément air et à la création réalisée par Jéhovah, le « Dieu des Armées »
(Sabaoth) : l’Armée dont il est question, c’est évidemment l’Armée de la Voix, la Grande Parole,
qui met en œuvre le pouvoir créateur de Jéhovah, c’est-à-dire, de IOD-HE-VAU-HE, ou la force
sexuelle masculine et féminine, qui est la matière première de la création : IOD-HE-VAU-HE peut
être traduit ainsi : « Homme – Femme – Feu – Eau ».

9°) FIAT JUDICIUM PER IGNEM IN VIRTUTE MICHAËL !

Trad. : « Que le jugement soit, par le Feu et en vertu de Michaël ».

La justice est symbolisée par la balance et l’épée : la balance représente la mesure, l’équilibre, le
discernement du mental interne, et l’épée, c’est le Serpent Igné Kundalini, le Feu purificateur qui,
après le Jugement devant le tribunal de la Loi divine, désintègre les entités ténébreuses (le Feu
négatif).

En d’autres termes : Que le Feu négatif soit purifié par le Feu divin et en vertu des pouvoirs
conférés au Logos Michaël, le Régent du feu et du Soleil.

10°) ANGE AUX YEUX MORTS, OBEIS OU DISSIPE-TOI AVEC CETTE EAU SAINTE !

[(+) : on peut tremper la pointe de l'épée dans l'eau d'une coupe ou un verre simple (il ne doit avoir aucune
gravure ou marque, dessin dessus). Ensuite on dessine vers le sol un signe de croix avec la pointe de l'épée)]

Cet « Ange aux yeux morts » a la même signification que la « Tête de Mort », que nous avons
expliqué plus haut : il s’agit des eaux mortes auxquelles on ordonne de se dissiper à l’aide des Eaux
pures de Vie, c’est-à-dire, des eaux sexuelles purifiées et transmutées. Il faut dissoudre la luxure par
la religion de l’Amour – le Maïthuna Yoga -.

11°) TAUREAU AILE, TRAVAILLE OU RETOURNE A LA TERRE SI TU NE VEUX PAS QUE


JE T’AIGUILLONNE AVEC CETTE EPEE !

[lorsque l'on tient une épée dans la main droite durant cette conjuration (pointe vers le bas), on fait un
simple geste en direction du sol, comme si on piquait une créature au sol]

Le Taureau représente, comme nous l’avons dit, l’élément terre. Ce « Taureau ailé » c’est notre
Terre philosophale, notre corps physico-éthérique, notre laboratoire organique qui doit travailler à la
production d’hydrogènes fins pour cristalliser nos Corps internes. Nous ordonnons à notre corps de
travailler ou de retourner à la terre dont il est issu, en l’aiguillonnant avec l’épée de la volonté. Le
pouvoir magnétique de notre volonté résulte du travail alchimique, sexuel.

Notre corps se cabre comme un cheval rétif contre la discipline que notre volonté lui impose ; si
l’Intime est désarçonné par ce cheval, s’il n’arrive pas à le dompter, c’est l’échec irrémédiable.

9
12°) AIGLE ENCHAINE, OBEIS A CE SIGNE, OU RETIRE-TOI DEVANT CE SOUFFLE !

[(+) : Obéis à ce signe que l'on fait avec la main droite qui tient ou pas une épée, on peut lever l'index, le
majeur et le pouce en signe du 3, les 3 pointes du pentagramme dirigée vers le haut. Avec une épée, on tient
devant soi l'épée de façon horizontale, les 3 doigts levée, les deux autres tenant toujours la garde/la poignée
de l'épée)
(+) : retire-toi devant ce souffle que l'on produit en soufflant dans un mouvement de la tête de haut en bas et
de gauche à droite, dessinant ainsi avec ces deux souffles une croix.]

L’aigle symbolise l’élément air. Mais il représente aussi, à un niveau supérieur, l’Etre, l’Intime,
qu’il faut libérer de ses chaînes (l’Ego, les forces naturelles). Pour parvenir à l’Esprit, nous devons
travailler avec le signe de la croix (la croix sexuelle !) et le souffle divin, le Grand Souffle universel
latent dans notre prana sexuel. Nous savons aussi que l’aigle symbolise saint Jean, qui a écrit
l’Evangile du Verbe ; saint Matthieu est représenté par un Ange, saint Marc par un lion et saint Luc
par un taureau.

13°) SERPENT MOUVANT, RAMPE A MES PIEDS, OU TU SERAS TOURMENTÉ PAR LE


FEU SACRE ET EVAPORE-TOI AVEC LES PARFUMS QUE JE BRULE !
Le « Serpent mouvant » c’est le Feu du désir, des passions, de la volupté, le Feu sexuel négatif, le
Serpent tentateur de l’Eden, qui doit ramper à nos pieds par la puissance du Feu sacré (travail dans
la Forge ardente de Vulcain, dans la Magie Sexuelle) et par la force des vertus de l’Ame – les «
parfums » -, vertus qui résultent du travail avec ce Feu sacré.

14°) QUE L’EAU RETOURNE A L’EAU, QUE LE FEU BRULE, QUE L’AIR CIRCULE, QUE
LA TERRE TOMBE SUR LA TERRE, PAR LA VERTU DU PENTAGRAMME, QUI EST
L’ETOILE DU MATIN, ET AU NOM DE TETRAGRAMME, QUI EST ECRIT AU CENTRE DE
LA CROIX DE LUMIERE. AMEN.

Nous voulons commander aux quatre éléments par la vertu du Pentagramme, c’est-à-dire, de
l’Étoile à cinq pointes, qui représente le Feu sexuel transmuté, de même que l’Homme Solaire,
l’Homme Auto-Réalisé. Cette Étoile, c’est aussi l’Étoile du Matin, Vénus, la planète de l’Amour,
appelée anciennement Lucifer – « celui qui porte la lumière ». Notre Feu sexuel noirci, le Diable,
doit être transformé en Lucifer, l’Étoile du matin, le feu divin de la Kundalini. « A celui qui vaincra,
dit le Christ dans l’Apocalypse, je lui donnerai l’Étoile du Matin ».Nous touchons ici au secret le
plus profond de l’Ésotérisme christique.

Le Tétragramme est le nom de Dieu (IOD-HE-VAU-HE), qui est écrit au centre de la croix sexuelle
dont jaillit la lumière christique, car toute lumière vient du croisement des forces masculines et
féminines de la Création dans le Grand Arcane.

10
Les conjurations brèves

CONJURATION DE JUPITER :

« Au nom de Jupiter.
Père de tous les Dieux,
Je te conjure,
TE VIGOS COSILIM ! »

Elle est d’une efficacité redoutable ! Si vous êtes en astral, utilisez cette conjuration pour vous
défendre des ténébreux qui vous attaquent. Si vous êtes dans le plan physique et que vous avez lu
un nom de démon par mégarde et qu'il vous attaque, vous vous sentez mal, vertigineux, alors en
plus des conjurations de 4 et de 7, récitez celle-ci en prononçant le nom du démon. Par exemple : Si
ce démon s’appelle X. Dites :
« Au nom de Jupiter.
Père de tous les Dieux,
Je te conjure X,
TE VIGOS COSILIM ! »

Répétez cette formule 3 fois, pour agir sur les plans : astral, mental et causal.

Qui est Jupiter : Il s’agit du Père Sacré de tous les Dieux, régent de la planète qui porte son nom.
C’est aussi un aspect du Christ en nous. On peut aussi dire Zeus.

TE VIGOS COSILIM signifie : « Je te vois au niveau des causes ».

En répétant trois fois cette phrase pour qu'elle devienne effective sur les trois plans: astral, mental et
causal. Un être qui est fort jusqu’au plan causal sera imperturbable lors des deux premières
répétitions, et sera démasqué uniquement à la troisième répétition de la phrase qui l'atteindra cette
fois dans son énergie causale.

Généralement l’entité s'enfuit horrifiée ou alors elle éclate en mille morceaux.

11
CONJURATION DE L'ANGE AROCH
Si vous êtes en présente d’une personne négative, ou maléfique, qui vous pompe l’énergie, ou bien
si vous doutez sur la personne qui est à côté de vous, chantez cette conjuration que l’Ange du
commandement Aroch a enseignée au Maître Samaël. Et cette personne s’en ira, ayez foi !

« Belilin, Belilin, Belilin,


Amphore du salut,
Je voudrais être auprès de toi,
Le matérialisme n'a aucune force sur moi
Bélilin, Bélilin, Bélilin »

Chantez-là à peu près ainsi :

« Beliliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, Beliliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, Beliliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin,


Amphore du saluuuuuuuuuuuuuuuuuuuut,
Je voudrais être auprès de touaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa,
Le matérialisme n'a aucune force sur mouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Béliliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, Béliliiiiiiiiiiiiiiiiin, Béliliiiiiiiiiiiiiiiiiiiin »

Chantez autant de fois que vous le voulez, avec foi et innocence du cœur (comme un enfant pur).
Elle va chasser les mauvaises influences.

CONTRE LES ATTAQUES NOCTURNES


CERCLE MAGIQUE DE PROTECTION
Le cercle magique de protection sert pour nous défendre contre les ténébreux.
Avec l’épée ou les doigts solaires ( faire un 3 avec les doigts, comme le salut du Christ, trois doigts
en l'air : pouce, index, majeur et les deux autres doigts en position fermée sur la paume), avec
l’imagination créatrice prononcez les mantras suivants:

Hélion, Mélion, Tétragrammaton.

Le mage se défend contre les démons avec le cercle magique et le pentagramme ésotérique.
Ainsi donc, le disciple qui voudra se défendre de l’action de la Magie noire, devra s’habituer à créer
le cercle dans son mental. Il peut le faire avant de s’abandonner au sommeil ou chaque fois qu’il en
a besoin.

12
13
Le signe du pentagramme
Ce signe (étoile à 5 branches avec les deux pointes vers le bas) permet de nous défendre des forces
ténébreuses. Il suffit de la former avec l’imagination et en étant identifier à Notre Père céleste pour
être protéger. En astral c’est évident d’utiliser cette méthode. Attention l’inverse de ce
pentagramme, c'est-à-dire les deux pointes vers le haut est pour la loge noire.

Il existe des mantras ou mots magiques très puissants que nous devons retenir, et réciter pour former
l’étoile à 5 branches (et elle se forme réellement dans les mondes internes). Il s’agit de 6 mots en
sanscrit donnés par Bramah aux maîtres de Sagesse :

KLIM, KRISHNAYA, GOVINDAYA, GOPIJANA, VALLABHAYA, SWAHA !

(Récitez ceci avec la volonté du Père et avec l’imagination créatrice. Ensuite, vous devez placer
(toujours avec l’imagination) un pentagramme sur chacun de vos yeux, sur chaque oreille, sur la
bouche et sur votre poitrine, pour vous protéger efficacement de toute influence négative)

On peut aussi la réciter avant de se coucher en suivant la gymnastique suivante : se placer debout en
formant l’étoile à 5 branches, jambes écartées, et bras tendus, on dit Kliiimmm. On relève les bras
au dessus de la tête où ils se touchent, on dit Krishnaaayaaa. On les abaisse au niveau de la poitrine,
les paummes de mains jointes, on dit Govindaaayaaa. On les croise les doigts touchant les épaules,
le bras droit sur le gauche, on dit Gopiyaaanaaa. On les abaisse et les crois au niveau des organes
créateurs, et on dit Vallllaabhaaayaaa. Et enfin on imagine fortement le pentagramme qu’on vient de
former et on dit Chouuuuaaaaaaa Haaaaaaaa.

14
Explication :

KLIM : C’est le germe d’attraction de la force christique et de l’Amour dans le chakra du cœur, ce
mantra cristallise et fait descendre la force christique sur celui qui le récite

KRISHNAYA : “Dieu Suprème, destructeur de tout mal” C’est le plus célèbre avatar de Vishnou le
“Sauveur ” des Hindous. Il est le huitième avatar, fils de Vasudeva et de la Vierge Devakî; cousin
d’Arjuna et neveu de Kansa, le roi Hérode hindou qui le cherchant parmi le peuple des bergers fit
tuer des milliers de jeunes garçons nouveaux nés. (Ceci se passe des milliers d’années avant Jésus
Christ)

L’histoire de la naissance et de l’enfance de Krishna est le vrai prototype de l’histoire du nouveau


testament chrétien.

On représente krishna comme un bel homme avec une peau foncée (krishna signifie noir, nègre)
avec de grands cheveux noirs et quatre bras portant une massue, un disque tranchant une pierre
précieuse et une conque.

Pour échapper aux persécutions de son oncle Kansa, Krishna, nouveau né fut caché chez une
famille de berger vivant sur les bords de la rivière Yamunâ. Très tôt, il commença à prophétiser puis
accompagné de ses disciples il parcourut l’Inde enseignât la morale la plus pure et faisant des
prodiges Krishna Mourut au début du Kali-yuga, il y environ 5 mille ans.

Son corps fut transpercé et cloué sur un arbre par la flèche d’un chasseur à la fin de la présente ère,
il viendra à nouveau pour détruire l’iniquité et restaurer l’ère de la justice et de la paix. Dans la
Bhagavad-Gîtâ, Krishna est la représentation de la Divinité suprême, Âtman ou Esprit immortel, qui
descend pour illuminer l’homme et le sauver. Pour cela on le représente guide (berger) et
conducteur du Char d’Ajurna au champ de bataille; Ajurna représente l’homme ou pour mieux dire
la monade humaine.

GOPIJANA (se prononce GOPI-YANA) : signifie le Pasteur. Celui qui guide tous les êtres sur le
sentier.
Les Gopis étaient des filles bergères, amies de jeux de Krishna. Parmi elles se trouvait celle qui sera
par la suite sa femme : Râdhâ.

GOVINDAYA : L’Omniscient, le Seigneur des Bergers. Govinda était le surnom de Krishna, qui est
né fils du berger Nanda.

VALLABHAYA : Seigneur bien aimé

SWAHA (se prononce CHOUA-HA) : Svâhâ c’est l’expression de l’aspect intemporel du pouvoir
de Krishna. C’est une exclamation usuelle signifiant “Pour Toujours” ou encore “ainsi soit- il ”, “
Amen”.

15
RITE DE LA CROIX ET DU CERCLE
(Pour se protéger même en astral. Mais aussi pour ouvrir et fermer des rituels). Il faut fait les deux
signes l'un après l'autre.

a) La croix de lumière et de feu :

Porter la paume de la main Gauche au plexus solaire (nombril). Et avec les doigts pouces index et
majeur de la main droite portés au front, dites : « Au nom du Père »
Tracer une ligne de feu descendant du front vers les organes sexuels disant : « Au nom du Fils »
Ensuite tracez une autre ligne de feu allant de l’épaule gauche à la droite disant « Du Saint- Esprit »

b) Cercle de Feu :

Maintenant toujours avec la main droite (et les trois doigts solaires ou les trois premiers doigts), que
vous portez au front, vous allez tracer le cercle de feu dans le sens suivant :
Front- épaule Gauche – Sexe – Épaule droite- Front

Vous avez créé un cercle de feu vif un cercle de Lumière dites alors « Et au nom de
TETRAGRAMMATON Amen Amen Amen !»

La croix et le cercle : donne cette protection que nous utilisons dans la conjuration des 4 en disant :
« au Nom du Tétragrammaton inscrit au centre de la croix de Lumière »

Tous ces mouvements doivent se faire doucement et avec foi et la visualisation créatrice.
N’oubliez pas : Ce n’est pas vous qui faites le rite mais le Père céleste.

Le signe de croix gnostique est le jumelage du signe de croix et du cercle de feu. La bénédiction
gnostique c'est faire ces deux signes sur un objet, un lieu ou une personne avec les trois premiers
doigts de la main droite.

16
La grande invocation du Sage Salomon
Très bénéfique pour attirer les ondes, forces et entités bénéfiques. (on conjure d’abord ensuite on
attire !)

Puissance du royaume, soyez sous mon pied gauche et dans ma main droite !
Gloire et éternité, touchez mes deux épaules et dirigez-moi dans les voies de la
victoire !
Miséricorde et justice, soyez l’équilibre et la splendeur de ma vie !
Intelligence et sagesse, donnez-moi la couronne !
Esprits de malkuth, conduisez-moi entre les deux colonnes sur les quelles
s’appuie tout l’édifice du temple !
Anges de netzah et de hod, affermissez-moi sur la pierre cubique de yesod !
O gedulael ! O geburael ! O tiphereth ! Binaël, sois mon amour.
Ruach hochmaël, sois ma lumière, sois ce que tu es et ce que tu seras, o
ketheriel !
Ischim, assistez-moi, au nom de schaddaï !
Cherubim, soyez ma force, au nom d’adonaï !
Beni-elohim, soyez mes frères au nom du fils et par les vertus de sabaoth !
Elohim, combattez pour moi, au nom du tetragrammaton !
Malachim, protégez-moi, au nom de iod-he-vau-he !
Seraphim, épurez mon amour au nom d’eloah !
Hasmalim, éclairez-moi avec les splendeurs d’elohim et de shekhinah !
Aralim, agissez ! Ophanim, tournez et resplendissez !
Hajoth a kadosh, criez, parlez, rugissez, mugissez : kadosh, kadosh, kadosh !
Schaddaï, adonaï, jotchavah, eieazerie
Hallelu-jah ! Hallelu-jah ! Hallelu-jah !

17
Explication et prononciation
Nous récitons cette merveilleuse Invocation dans le but d’attirer des forces et des vibrations
harmonieuses ; ou pour appeler les Maîtres, les consciences des dix Sphères de vibration cosmique
de l’Arbre de la Vie – les Séphiroths de la kabbale - ; ou pour recevoir de la protection, de
l’illumination, des enseignements transcendantaux… (Donc on la récite après les conjurations de 4
et de 7 avant de dormir, mais il faut se rappeler de nos rêves)

En récitant cette Invocation, on parcourt trois fois en entier l’Arbre Séphirotique, en nommant
d’abord les attributs ou vertu de chacune des dix Séphiroths, régions de l’Espace ou degré de la
manifestation cosmique ; puis on désigne chaque Séphiroth par son nom, et enfin on invoque les
hiérarchies angéliques correspondant aux dix Sphères de Conscience. Ces dix hiérarchies
hébraïques correspondant aux hiérarchies chrétiennes, appelées Anges, Archanges, Principautés,
Trônes, Séraphins, etc. …

Voici cette Invocation de l’Adepte hébreu Salomon, qui fut roi d’Israël au dixième siècle avant
Jésus-Christ.

1°) PUISSANCE DU ROYAUME, SOYEZ SOUS MON PIED GAUCHE ET DANS MA MAIN
DROITE !
Le Royaume est l’attribut de Malkuth, la dixième Séphiroth, qui correspond au corps physique, au
Royaume du monde physique, dont l’Initié devient roi et maître quand il a transcendé les lois
mécaniques qui gouvernent ce plan d’existence.

2°) GLOIRE ET ETERNITE, TOUCHEZ MES DEUX EPAULES ET DIRIGEZ-MOI DANS LES
VOIES DE LA VICTOIRE !
La gloire et l’Eternité sont les attributs respectifs des Séphiroyhs Hod et Netzah, les mondes Astral
et Mental.
Lorsque nous travaillons avec le « Fondement », Jésod, nous fabriquons nos Corps Astral et Mental,
les deux colonnes, blanche et noire de notre Temple interne, et nous atteignons la gloire et l’éternité.
C’est ainsi que nous entrons dans les voies de la victoire – attribut de Netzah, le monde du Mental -.

18
3°) MISERICORDE ET JUSTICE, SOYEZ L’EQUILIBRE ET LA SPLENDEUR DE MA VIE !
La Miséricorde et la Justice correspondent respectivement aux Séphiroths Chesed (l’Intime) et
Géburah (l’Ame Divine), Atmique et Bouddhique. La Miséricorde et la Justice sont les deux piliers
fondamentaux de la Loi divine. Lorsque ces deux forces sont en équilibre, notre vie resplendit. La
loi est infinie miséricorde et infinie rigueur. Grâce à l’éveil de la Conscience, nous pouvons
bénéficier de la miséricorde de la Loi.

4°) INTELLIGENCE ET SAGESSE, DONNEZ-MOI LA COURONNE !


L’intelligence et la Sagesse sont les attributs des Séphiroths Binah et Chokmah, qui correspondent
respectivement à l’Esprit Saint et au Fils (le Christ cosmique). La couronne est l’attribut de Kether,
le Père, l’Ancien des jours. Les trois Séphiroths constituent la couronne Séphirotique.

5°) ESPRITS DE MALKUTH, CONDUISEZ-MOI ENTRE LES DEUX COLONNES SUR LES
QUELLES S’APPUIE TOUT L’EDIFICE DU TEMPLE !
Les Esprits de Malkuth sont les Principes Intelligents qui régissent le plan physique, et les deux
colonnes du Temple sont Jakin, la colonne blanche, solaire, qui correspond aux trois Séphiroths de
droite, et Bohaz, la colonne noire, lunaire, qui regroupe les trois Séphiroths de gauche dans l’Arbre
Séphirotique. Ces deux colonnes sont dans le corps, les canaux Pingala et Ida ; elles représentent
aussi, l’homme et la femme, les deux principes complémentaires sur lesquels s’appuie toute la
création. La voie du Milieu correspond à l’éveil de la Troisième Force, du Feu serpentin de la
kundalini qui s’élève par le canal central de la colonne vertébrale.

6°) ANGES DE NETZAH ET DE HOD, AFFERMISSEZ-MOI SUR LA PIERRE CUBIQUE DE


JESOD (YESOD)!
Nous implorons l’aide des Consciences divines de Netzah et de Hod, qui correspondent aux mondes
Mental et Astral, pour qu’elles nous affermissent sur la pierre Cubique, qui est le « Fondement » du
Temple, la racine de l’Arbre de Vie. Jésod est le réservoir de nos énergies créatrices.

7°) O GEDULAEL ! O GEBURAEL ! O TIPHERETH !


Gédulah est un autre nom pour Chesed (l’Intime); le suffixe El signifie Dieu ou divin. Geburael,
c’est la divine « Geburah », la Buddhi des Théosophes, l’Ame Divine ; et Tiphereth est le nom de la
Séphiroth qui correspond à l’Ame Humaine. Les trois ensembles forment ce qu’on appelle notre
« Monade ».

19
8°) BINAËL, SOIS MON AMOUR. RUACH (RUAK) HOCHMAËL (HOKMAEL), SOIS MA
LUMIERE, SOIS CE QUE TU ES ET CE QUE TU SERAS, O KETHERIEL !
Binaël, c’est la « divine Binah », la sphère de l’Esprit saint ; Ruach Hochmaël est un autre nom
pour Chokmah, le Fils ; à l’Esprit Saint on implore l’Amour, et au Christ Cosmique, la lumière.
Kétheriel est la « divine Kether », le Père Cosmique qui a été, est et sera toujours, de toute éternité.

9°) ISCHIM (IS-KIM), ASSISTEZ-MOI, AU NOM DE SCHADDAÏ !


Ischim est le nom kabbalistique des Anges de Malkuth, le monde physique, dont on implore le
secours au nom de Schaddaï, l’Intelligence du Rayon positif de la Lune. Les Ischim sont appelés,
dans l’ésotérisme chrétien, les Initiés.

10°) CHERUBIM (KERUBIM), SOYEZ MA FORCE, AU NOM D’ADONAÏ !


Les Chérubim sont les Anges du plan Vital (Jésod) ; on implore leur force au nom d’Adonaï – le
« Seigneur », en hébreu -.

11°) BENI-ELOHIM, SOYEZ MES FRERES AU NOM DU FILS ET PAR LES VERTUS DE
SABAOTH !
Les Béni-Elohim sont les « Archanges », les Consciences divines qui régissent le plan Astral ; nous
les supplions de nous assister au nom du fils (le Christ Cosmique) et par les pouvoirs de Sabaoth,
l’Armée de la Voix.

12°) ELOHIM, COMBATTEZ POUR MOI, AU NOM DU TETRAGRAMMATON !


Les Elohim sont les « Principautés », les consciences rectrices du monde Mental ; nous leur
demandons de combattre pour nous les démons du Mental, au nom de Dieu (les quatre lettres du
Tétragramme sont le nom secret de Dieu = IOD-HE-VAU-HE.

13°) MALACHIM (MALAKIM), PROTEGEZ-MOI, AU NOM DE IOD(YOD)-HE(é)-VAU


(VAO)-HE(é) !
Les Malachim, les Consciences rectrices de Tiphereth, le monde Causal, correspondent aux
« vertus » de l’Ésotérisme chrétien.
Nous leur demandons protection au nom du Tétragrammaton (IOD-HE-VAU-HE), le nom caché de
Dieu, nom qui renferme la clé du Grand Arcane (le « Grand Secret »).

20
14°) SERAPHIM (SERAPHIM), EPUREZ MON AMOUR AU NOM D’ELOAH !
Les Séraphim, que l’Angéologie chrétienne appelle les « Puissances », sont les Consciences divines
du monde Bouddhique. Nous les implorons de purifier notre Amour au nom d’ELOAH, une Déesse
qui est Amour et Chasteté, une Déesse du Rayon de Jupiter.

15°) HASMALIM (HASMALIM), ECLAIREZ-MOI AVEC LES SPLENDEURS D’ELOHIM ET


DE SHEKHINAH (TCHEKINA) !
Les Hasmalim, que l’Ésotérisme chrétien appelle les « Dominations », sont les Consciences
rectrices de la Séphiroth Chesed, le monde de l’Intime.
Eloï signifie Dieu. Dans la gnose ancienne, Eloï est l’Esprit planétaire de Jupiter ; Shekhinah
signifie « Princesse de Dieu », « Grâce de Dieu », « Divine Providence » : la Shekhinah est comme
la Prakriti Cosmique des Hindous.

16°) ARALIM, AGISSEZ ! OPHANIM, TOURNEZ ET RESPLENDISSEZ !


Les Aralim et les Ophanim sont les « Trônes » et les « Chérubins » de la terminologie chrétienne.
Ce sont les Consciences divines de Binah et de Chokmah, le monde de l’Esprit Saint et du Fils, les :
troisième et deuxième personne de la Trinité. Nous demandons aux Aralim d’agir en nous avec leur
force créatrice ou sexuelle ; et aux Ophanim, qui représentent la Roue Cosmogonique, le
Mouvement perpétuel, nous demandons de tourner et de resplendir en nous.

17°) HAJOTH (HA-JOT) A KADOSH, CRIEZ, PARLEZ, RUGISSEZ, MUGISSEZ : KADOSH,


KADOSH, KADOSH !
Hajoth à Kadosh, ce sont les Esprits divins de la Séphiroth Kether, le monde de l’Ancien des Jours,
du Père de notre Père. L’Angéologie chrétienne appelle ces Consciences les « Séraphins ». Ha-jot-
Ha-Kadosh désigne aussi les quatre créatures de la vision d’Ezéchiel, les quatre Etres Vivants de
l’Apocalypse, les quatre Évangélistes, de même que les quatre créatures qui composent le Sphynx :
ces quatre créatures sont les quatre éléments.
Criez se rapporte à l’aigle, à l’élément air.
Parlez se rapporte à l’homme, à l’élément eau.
Rugissez se rapporte au lion, à l’élément feu.
Mugissez se rapporte au taureau, à l’élément terre.
Kadosh, répété trois fois, signifie « Consacré » ou « Saint ».

21
18°) SCHADDAÏ, ADONAÏ, JOTCHAVAH (YOT-KABAR), EIEAZERIE (éhéyié-AïSèr-éhéyié)
Schaddaï, c’est le « Tout-puissant », l’ « Engendreur » ; Adonaï est le « Seigneur, et Jotchavah
l’Androgyne divin, l’Adam-Eve primordial. Eheie ser Eheie, veut dire « l’Etre est l’Etre » ou « je
suis celui que je suis ».

19°) HALLELU-JAH ! HALLELU-JAH ! HALLELU-JAH ! (ALELU-YA)

Aléluya, est une glorification adressée au Seigneur Dieu. Amen, qui est traduit généralement par
« Ainsi soit-il », signifie, en Ésotérisme, « l’occulte », « ce qui est caché ». Ce mot est formé, en
hébreu, des trois lettres A, M et N, dont les valeurs numériques sont 1, 40 et 50 ; la somme
kabbalistique de ces nombres donne 91, dont la réduction kabbalistique donne 10 (9+1), nombre de
la totalité. Ce mot est numériquement équivalent à Jéhovah-Adonaï ; il équivaut aussi, en hébreu, au
mot Vérité.

22