Vous êtes sur la page 1sur 19

Le Forum Sur la route

social Les
mondial en Madelinots
manque de paient le prix
participants de l’insularité
Page A 3 Page B 3
◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 7 7 LE DEVOIR, LE LUNDI 8 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

HORS-JEUX C ANADA › P ENNY, 16 ANS , MÉDAILLÉE D ’ ARGENT É VASION FISCALE

Eaux Revenu
troubles
JEAN DION
Québec
ous ne cessons d’avan-
tente de
N cer en âge et avons
la nette impression
d’avoir tout vu, mais il est tout à
discipliner
fait possible de se détromper et
d’attraper un coup de jeune sim-
plement en regardant, serait-ce
d’un œil distrait parce qu’il faut
bien s’entraîner en vue d’être
barreur d’aviron — celui qui
chante « Ferme ta gueule pis
rame » — en
les bars
2020, les Jeux
olympiques de
Le quart des établissements
Rio de Janeiro.
Car ceux-ci
ne s’est pas conformé
fourmillent de
premières : les
aux nouvelles règles
premiers Jeux
à être présen- PHILIPPE ORFALI
tés en Amérique du Sud, les
premiers Jeux d’été à se tenir
entièrement en hiver et les pre-
miers à mettre en scène des
L a lutte contre l’évasion fiscale dans le milieu
des bars semble peu à peu porter ses fruits.
Six mois après l’entrée en fonction des modules
passionnés qui veulent réaliser d’enregistrement des ventes (MEV) obliga-
un rêve. Mais non, dans ce der- toires, près des trois quarts des établissements
nier cas, c’est même pas vrai. sont jugés conformes par Revenu Québec, qui a
Mais les premiers en hiver tout de même rédigé 48 constats d’infraction, a
mur à mur, oui. Il n’est pas vain appris Le Devoir.
de rappeler que, les deux au- Depuis le 1er février, tous les exploitants de
tres fois que les Jeux d’été se bar et de restos-bars doivent posséder un dis-
sont déroulés dans l’hémi- positif branché à la caisse enregistreuse, qui re-
sphère sud, à Sydney en 2000, cense chacune des transactions effectuées et
ce fut du 15 septembre au 1er oc- transmet cette information à Revenu Québec.
tobre, donc à cheval sur l’été et Ils doivent également remettre à chaque client
le printemps en Australie, et à une facture produite au moyen de celui-ci, et
Melbourne en 1956, ce fut en ce, à chaque achat.
novembre et décembre. (Re- Entre le début avril et la fin juin, près de
marquez qu’en fait de cheval, 1400 inspections ont été effectuées. Quelque
les compétitions de spor ts 340 avertissements ont été formulés, dont 112
équestres ont eu lieu cette an- pour ne pas avoir remis de facture, et 157 pour
née-là à Stockholm en raison une addition qui ne contenait pas tous les ren-
des règles de quarantaine, ça se seignements prescrits par la loi. En outre, 48
passait à la mi-juin, donc à l’au- constats d’infraction ont été dressés, selon des
tomne dans le vrai pays hôte, et documents que Le Devoir a obtenus. « La ma-
si vous trouvez que tout ceci est jorité [de ces infractions] concernait des fac-
horriblement mélangeant, vous tures non inscrites au registre prescrit », ex-
FRANK GUNN LA PRESSE CANADIENNE plique-t-on.
VOIR PAGE A 8 : D IO N À sa première participation olympique, la nageuse Penny Oleksiak, 16 ans, récolte deux médailles en deux soirs. Revenu Québec a aussi mis sur pied un sys-
tème de dénonciation et tente, dans ses vérifi-
cations, de mieux cibler les bars et restos-bars
Notre couverture › Canada Des quatrièmes places crève-cœur et une médaille d’argent surprenante Paralympiques La Russie dénonce une exclu- susceptibles de ne pas déclarer conformément
sion «inhumaine» Judo Rafaela Silva, bagarreuse des favelas et battante sur tatami Politique Le Kosovo récolte ses premiers lauriers Pages B 4 et B 5
VOIR PA GE A 8 : BARS

Q UATREMARIAGES ET
A UJOURD ’ HUI UN ENTERREMENT

Amour de
combattants
En quête d’histoires d’amour réelles, Le De-
voir s’est invité dans des mariages de di-
verses communautés culturelles, aux rites et
traditions pluriels. Notre série Quatre ma-
riages et un enterrement vous promène de
vœux en vœux dans des rituels qui soulignent
Le Monde › Le l’amour… et la mort. Premier de cinq textes.
groupe EI revendique
l’attaque de deux LISA-MARIE GERVAIS

policières belges.

«V
ous pouvez embrasser la
Page B 1 mariée », a dit le célébrant
dans un grand sourire. Le
Annonces.... B 2 Météo........... B 3
marié a penché son visage
Avis légaux. A 4 Motscroisés B 3 encadré de fines bouclettes
Décès........... B 2 Sports ... B 4-B 5 grisonnantes vers celui de son amoureuse pour y
Grille télé.... B 7 Sudoku........ B 3 déposer un doux baiser… tout en braquant son
appareil photo sur eux, prenant des égoportraits.
Les invités ont ri. S’il avait pu, Daniel Morel au-
rait fait lui-même ses photos de mariage.
«Je ne sors jamais sans mon appareil», confie le
photojournaliste haïtien. Enfant, il a flirté avec la
JACQUES NADEAU LE DEVOIR
Daniel Morel a saisi dans un égoportrait le baiser qui a suivi la cérémonie de son mariage avec Marcela Escribano. VOIR PA GE A 8 : COMBA T T A NTS
A 2 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
MARCHE POUR LES DROITS DES PERSONNES TRANS

Des transitions alourdies par les formalités


Les groupes de défense critiquent une législation qui néglige les immigrants et les réfugiés
FLORENCE SARA par l’entremise de la chirurgie
G. FERRARIS pour rait se voir refuser un
changement à ses papiers tant

B etty Iglesias vit à Montréal


depuis sept ans. Arrivée
comme réfugiée, cette Mexi-
et aussi longtemps qu’elle n’au-
rait pas obtenu sa citoyenneté.
Au quotidien, cela peut deve-
caine trans vient tout juste nir un réel fardeau. « Ça peut
d’obtenir des papiers officiels sembler banal, mais l’absence de
qui indiquent qu’elle est une reconnaissance légale expose les
femme. « Ça fait tellement long- personnes trans migrantes à de
temps que j’attends ça, laisse-t- la violence et à des refus de ser-
elle tomber avec un léger sou- vices, explique Dalia Briki. Que
pir. L’avenir sera tellement plus ce soit dans le système de santé,
simple. » sur le marché du travail ou juste
Ses premières années au au bureau de poste lorsqu’elles
Québec ont été particulièrement vont chercher un colis. »
laborieuses, les contraintes de « C’est un immense problème
sa transformation s’ajoutant aux pour ces personnes parce
obstacles déjà difficiles de l’im- qu’elles se retrouvent souvent à
migration. «Les gens étaient très être doublement, voire triple-
confus, se souvient-elle. J’étais ment, ostracisées, renchérit la
dans une sorte d’entre deux phy- députée solidaire Manon
siques, mais mes papiers indi- Massé, rencontrée sur la place
quaient toujours que j’étais un de la Paix avant le début de la
homme. Ça crée beaucoup d’in- marche. Elles sont marginali-
compréhension et une forme de sées, d’abord parce qu’elles sont
rejet très difficile à porter. Il faut trans, mais également parce
toujours s’expliquer, se justifier. qu’elles sont immigrantes. »
J’avais l’impression que mon Plus encore, précise-t-elle, ce
corps, mon identité, ne m’appar- sont souvent des gens qui ont
tenait plus.» ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR dû fuir leur pays d’origine
Dimanche, quelques centaines de personnes se sont rassemblées place de la Paix, avant de marcher dans la rue Sainte-Catherine, parce qu’ils subissaient des
Encore du travail pour les droits des personnes trans. pressions, ou même des vio-
Au Québec, ils sont des cen- lences, en raison de leur réa-
taines dans la même situation, celle de la loi 103 qui a étendu qu’à penser à celles concernant piers d’identité d’un nouvel ar- trois ans qu’on le demande, on lité de genre. « Ils immigrent
selon le collectif Euphorie pour ce droit aux mineurs, il reste les personnes trans issues de rivant. « Quand on regarde la attend toujours. » au Québec pour trouver refuge
le genre, qui organise chaque encore beaucoup à faire pour l’immigration. » loi comme elle est formulée ac- Concrètement, ces « détails et doivent encore lutter ici pour
année la Marche pour les droits que soit reconnu l’ensemble de De fait, selon le libellé ac- tuellement, on a vraiment l’im- administratifs » font en sorte, être reconnus comme des per-
des personnes trans. Et bien la communauté transsexuelle. tuel de l’article 71 du Code ci- pression que les personnes trans par exemple, qu’une femme sonnes à part entière. »
que, au cours des années précé- « Il y a eu quelques avancées, vil qui permet le changement migrantes ont été complètement trans, malgré ses transforma- Le bureau de la ministre de
dentes, ces dernières aient ga- c’est vrai, reconnaît Dalia de mention de sexe, la citoyen- oubliées par le gouvernement, tions physiques, ne peut pas la Justice, Stéphanie Vallée,
gné quelques batailles, notam- Briki, porte-parole de la troi- neté canadienne est un critère insiste Dalia Briki. Le gouver- changer ses papiers avant qui est chargée de ce dossier,
ment avec l’adoption de la loi 35 sième édition de la marche qui d’admissibilité au changement nement nous dit que ce sont des d’avoir obtenu sa citoyenneté. n’a pas répondu aux de-
qui permet maintenant le chan- se tenait dimanche à Mont- de nom et de mention de sexe, détails administratifs qui de- Dans certains cas, même une mandes d’entrevue du Devoir.
gement de mention de sexe réal. Mais certaines luttes n’en tout comme il l’est pour tous vraient être bientôt réglés, personne qui serait allée
sans opération chirurgicale, et sont encore qu’au début. On n’a changements apportés aux pa- ajoute la porte-parole. Ça fait jusqu’au bout de sa démarche Le Devoir

Paul St-Pierre Plamondon


veut dépolitiser la SQ
VICKY FRAGASSO- « On doit s’assurer que la no- trons. Le Parti québécois avait
MARQUIS mination est indépendante et nommé Mario Laprise à la tête
qu’il y a une distance saine entre de la SQ en 2012 pour un man-

L’ aspirant à la direction du
Par ti québécois Paul St-
Pierre Plamondon propose de
les services de police et la poli-
tique », a-t-il souligné en entre-
vue avec La Presse canadienne.
dat de cinq ans en remplace-
ment de Richard Deschênes.
Lors de l’arrivée au pouvoir des
modifier le processus de nomi- Il n’y a eu que six enquêtes libéraux en 2014, M. Laprise a
nation de la Sûreté du Québec de la SQ liées à l’industrie de été réaffecté chez Hydro-Qué-
(SQ) pour le « rendre indépen- la construction de 1996 à 2008, bec, et Martin Prud’homme a
dant face aux politiciens ». selon le rapport de la commis- pris sa place.
M. St-Pier r e Plamondon sion d’enquête, a-t-il rappelé. M. St-Pier re Plamondon
était devant les bureaux de la propose de former un comité
commission Charbonneau à Enquêtes de sages multipartite qui four- LA PRESSE CANADIENNE
Montréal, dimanche après- Le candidat péquiste dé- nirait une liste de candidats à Mario Beaulieu
midi, afin de dévoiler son plore d’ailleurs que les direc- la SQ et la nomination de l’un
plan pour éradiquer la cor- teurs généraux de la SQ soient d’entre eux serait entérinée

ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR


r uption au Québec, et selon
lui, cela passe par une dépoli-
tisation du mode de nomina-
ble » actuellement. Le Bloc
« clairement sur un siège éjecta-

Depuis 2008, la Sûreté du


par les deux tiers des députés
à l’Assemblée nationale.

Le candidat à la chef ferie du PQ Paul St-Pierre Plamondon tion des policiers.


n’est pas
Québec a eu trois grands pa- La Presse canadienne

MONTGOLFIÈRES
inquiété
Le BST demande par deux
des règles plus strictes départs
MORGAN LOWRIE tion peut être obtenue par la

U ne semaine après l’accident


de montgolfière ayant
soumission en ligne d’un for-
mulaire dans lequel quelques
informations de base doivent
L es défections de deux an-
ciens organisateurs blo-
quistes au profit de la Coalition
coûté la vie à 16 personnes au êtr e four nies, a précisé avenir Québec n’inquiètent au-
Texas, le Bureau de la sécurité Mme Fox. Une fois délivré, le cunement le Bloc québécois.
des transpor ts du Canada document n’expire jamais. La CAQ a annoncé jeudi l’ar-
(BST) exige que les mesures De nombreux inter venants rivée de deux organisateurs
de contrôle imposées aux pi- du milieu aux États-Unis ont politiques du Bloc, soit Martin
lotes soient renforcées. demandé un resser rement Lafrenière et Daniel Leblond.
Les aéronautes qui travail- des réglementations après Ils occuperont dorénavant des
lent pour des entreprises pro- l’écrasement du 30 juillet der- postes de directeurs adjoints à
posant des promenades en nier au Texas. la mobilisation pour la CAQ.
montgolfière ne sont pas sou- Un représentant du Bureau Le président et ancien chef
mis aux mêmes contrôles et ré- de la sécurité des transpor ts du Bloc, Mario Beaulieu, es-
glementations que les pilotes des États-Unis, Rober t Sum- time que ces employés du parti
d’avions et d’hélicoptères qui walt, avait décrié, en entrevue sont « libres d’aller travailler où
s’adonnent au même type d’ac- avec l’Associated Press, l’exis- ils le désirent ». Il assure que les
tivité commerciale, a soulevé la tence d’un déséquilibre entre actuels députés, organisateurs
présidente du BST, Kathy Fox. les mesures de contrôle impo- et militants du Bloc sont très
Les pilotes de montgolfières, sées aux pilotes d’avions et solidaires et mobilisés pour la
pour pouvoir emmener des d’hélicoptères et celles aux- cause souverainiste.
groupes dans les cieux, doivent quelles doivent se soumettre M. Beaulieu ajoute que des
être en possession d’un permis les aéronautes. défections sur viennent occa-
spécial délivré par le ministère sionnellement dans tous les par-
des Transports. Cette certifica- La Presse canadienne tis politiques, et que ces sou-
dains changements d’allégeance
n’ont rien d’exceptionnel.
Au début de l’année, le chef
caquiste François Legault
avait déclaré que des députés
péquistes songeaient à se join-
dre à la CAQ, ce qui ne s’est
pas concrétisé, du moins
jusqu’à maintenant.
Mario Beaulieu dit n’avoir
eu vent d’aucune r umeur
concernant cette possibilité.

La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 A 3

ACTUALITES
Un Forum social mondial avec peu de participants
L’événement, qui doit débuter mardi à Montréal, compte beaucoup moins d’inscriptions que les précédents
BORIS PROULX n’a pas convaincu les fonction-
naires d’Immigration, Réfugiés

L e tout premier Forum so-


cial mondial (FSM) à se te-
nir dans un pays de l’hémi-
et Citoyenneté Canada (IRCC),
qui ont refusé les demandes de
visa de leurs membres.
sphère nord sera lancé mardi, Le Sénégalais Ababacar
à Montréal. À la lumière du Mbaye Gaye, militant pour les
nombre d’inscriptions ef fec- droits des enfants en Afrique
tuées en ligne, il semble que de l’Ouest, s’explique mal le
l’édition montréalaise de la rejet de son visa. En plus de la
rencontre internationale atti- somme de 1450 $ récoltée sur
rera significativement moins le Web pour sa par ticipation
de par ticipants que lors des au FSM, l’homme dit avoir
éditions précédentes du Fo- présenté dans sa demande des
rum. En plus des groupes qui preuves de ses moyens finan-
ont boudé la destination, trop ciers suf fisants pour le
chère, un nombre croissant voyage. Contacté chez lui par
d’inscrits se fait simplement Le Devoir, Ababacar Mbaye
refuser l’entrée au Canada, Gaye juge que Montréal est un
faute de visa. mauvais choix de destination
Le Forum social mondial a pour le Forum social mondial
comme tradition d’accueillir 2016. « C’est mieux de le faire
un grand nombre de par tici- [le For um] dans un pays où
pants citoyens, mettant parfois tout le monde peut accéder sans
au défi la logistique des orga- problème. Sans la participation
nisateurs. Dès le premier Fo- des Africains, on ne peut pas
r um à Por to Alegre, dans le prétendre que le For um est
sud du Brésil, en 2001, dix fois mondial ! »
plus de participants que prévu Car minda Mac Laurin
s’étaient déplacés. Depuis, la croit que le refus massif de
plupart des éditions ont connu par ticipants demandeurs de
un succès populaire, attirant visa ne ternit pas l’image du
entre 45 000 et 150 000 ci- FSM de Montréal, mais sou-
toyens et militants. Le Forum ligne plutôt le problème de
social mondial de Montréal mobilité internationale. « No-
risque toutefois de faire figure tre gouver nement tente de
d’exception : seules 15 000 per- ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR projeter une image d’ouver-
sonnes ont procédé à l’inscrip- Des artistes prenant part à la fête d’ouverture du Forum répétaient une performance dimanche. ture, mais on voit que nous
tion en ligne, qui s’est termi- ne sommes pas dif férents de
née vendredi. s’il est trop tard pour s’ins- 80 % des par ticipants qui vices aux participants au FSM. pour effectuer un tel voyage, l’Europe ou des États-Unis »,
crire en ligne, il sera possible viennent du pays hôte », ex- En plus de l’inaccessibilité du les complexes démarches ad- déplore l’organisatrice.
Une ville mal choisie? pour le public de s’inscrire en plique l’organisatrice. visa canadien, des considéra- ministratives pour obtenir un Dimanche, 312 personnes
Environ la moitié des ins- personne sur place à partir de Cette baisse de participation tions financières ont obligé visa canadien ont parfois raison avaient contacté les organisa-
criptions enregistrées jusqu’à mardi. Les organisateurs s’at- attendue au Forum s’explique certains militants à rester chez de leur présence au FSM. teurs du Forum social mondial
maintenant proviennent de tendent à ce que de 10 000 à en partie par le rejet du choix eux. « L’hébergement coûte cher, Deux délégations africaines, pour témoigner du rejet de
l’étranger, soit moins que les 15 000 par ticipants supplé- de Montréal par cer tains sur tout en août pendant la l’une du Togo et l’autre du Sé- leur demande de visa. D’au-
attentes des organisateurs. mentaires prennent part aux groupes militants du monde. haute saison. La nourriture, le négal, ont connu ce sort après tres sont toujours dans l’at-
« On aurait aimé avoir une rencontres, principalement « Dès le départ, la candidature billet d’avion, le visa… tout ça avoir pourtant réussi à financer tente d’une réponse des autori-
participation semblable à celles du Québec ou des autres pro- de Montréal a suscité beaucoup coûte très cher », énumère Safa leur voyage au Canada grâce à tés, à moins de 36 heures du
des autres forums », admet Car- vinces canadiennes. « Ce de critiques, surtout de la part Chebbi. la plateforme de sociofinance- coup d’envoi de l’événement.
minda Mac Laurin, coordina- qu’on a vu dans les autres Fo- de groupes africains », raconte Même pour les participants ment française Ulule. Le suc-
trice générale du FSM. Même rums, c’est qu’il y a environ Safa Chebbi, chargée des ser- ayant les fonds nécessaires cès de leur campagne en ligne Le Devoir

ÉNERGIE EST 60 armes à feu


de la GRC volées
Les audiences ou perdues en 8 ans
de l’ONE débutent Pas moins de 60 armes à feu
ont été déclarées volées ou per-
dues par des policiers de la
Gendarmerie royale du Canada

au Nouveau-Brunswick depuis 2008, a appris La Presse


grâce à la Loi sur l’accès à l’in-
formation. Il s’agit d’une don-
née importante, puisqu’un de
IAN BICKIS for t » pour prouver aux rési- ces pistolets a notamment
à Calgary dants qu’elle réagirait de fa- servi à un agresseur qui a failli
çon ef ficace si un déverse- tuer une adolescente de Winni-

L’ Office national de l’Éner- ment sur venait.


gie donnera le coup d’en- Il a rappelé que l’oléoduc
voi à ses séances d’informa- Énergie Est, qui transporterait
peg l’an dernier. Ainsi, entre
2008 et mars 2016, les agents
de la police montée ont perdu
tion publiques sur l’oléoduc 1,1 million de barils de pétrole 48 armes à feu et s’en sont fait
Énergie Est, lundi, au Nou- brut chaque jour, augmente- voler 12. Les circonstances
veau-Brunswick, une province rait les émissions de gaz à ef- exactes de ces incidents n’ont
où le projet est loin de faire fet de ser re. Cet enjeu fera pas été spécifiées par la GRC.
l’unanimité. toutefois l’objet d’une évalua- La Presse canadienne
Un comité de trois personnes tion distincte du gouver ne- SEAN WARREN GETTY IMAGES
chargées de trancher sur l’ave- ment fédéral.
nir du projet de développement Roger Hunka, le directeur
Le groupe dit préférer une approche individuelle plutôt que de cibler certaines races de chiens. Elizabeth May
de 15,7 milliards de
dollars présidera les
des affaires intergou-
ver nementales au
PITBULLS ne tient plus à être
audiences à Saint- En tout, Conseil des peuples chef du Parti vert
Jean, l’endroit où le 337 personnes autochtones des Ma-
pétrole arriverait de
l’Alberta pour être raf- devraient
finé sur la côte est. Au
ritimes, a pour sa part
soumis 16 questions
détaillées avant son
Le groupe de travail se prononce Elizabeth May souhaite ardem-
ment qu’une autre personne la
remplace comme chef du Parti
Québec, les audiences intervenir aux inter vention, prévue
auront lieu à Montréal
du 29 août au 2 sep- audiences
mardi.
Son organisation
contre une interdiction vert du Canada, mais elle croit
qu’elle occupera encore ce
poste aux prochaines élections
tembre, et à Québec pour se n’est pas contre le dé- fédérales prévues à l’automne
du 3 au 7 octobre. veloppement si le JOCELYNE RICHER de travail classé « confidentiel », le mot « pitbull » 2019. Celle qui dirige le parti
En tout, 337 per- prononcer sur projet est bien plani- à Québec n’apparaît nulle part, et l’expression « race de écologiste canadien depuis dix
sonnes devraient in- fié et bien expliqué, chiens » ne figure pas dans la liste des recom- ans souhaite laisser sa place à
ter venir aux au- le projet de
diences pour se pro-
noncer sur le projet TransCanada
a-t-il indiqué. Mais
selon lui, T ransCa-
nada n’a pas bien fait
Iavoirlstoutsont réputés agressifs et dangereux, mais
indique que les pitbulls vont continuer à
droit de cité au Québec.
mandations à venir.
En renonçant à l’interdiction, après avoir exa-
miné divers scénarios, le groupe s’est donc
quelqu’un d’autre, tout en conti-
nuant de jouer son rôle de sim-
ple députée de Saanich-Gulf Is-
de TransCanada, qui son travail de ce côté. C’est du moins ce que proposera un groupe rendu aux arguments de l’Ordre des médecins lands, en Colombie-Britannique,
a déjà provoqué des divisions « TransCanada, selon mon de travail mandaté par le gouvernement Couil- vétérinaires du Québec, persuadé qu’on aurait a-t-elle confié au quotidien toron-
entre ceux qui l’appuient pour expérience, a adopté une ap- lard pour lui recommander quoi faire avec ces tor t de croire que tous les spécimens d’une tois The Globe and Mail.
ses avantages économiques et proche méprisante envers les ci- chiens aux puissantes mâchoires qui sèment la race présentent les mêmes caractéristiques et La Presse canadienne
ceux qui s’y opposent pour des toyens. Quand il est question du peur autour d’eux. qu’une seule race pose problème.
raisons environnementales. public, elle ne s’en soucie pas »,
a-t-il soutenu.
L’interdiction de posséder un pitbull ne fi-
gure pas sur la liste préliminaire des recom- Trois axes principaux
Les requins plus
Désaccords M. Hunka s’inquiète princi-
Stephen Thomas, le coor- palement des impacts poten-
mandations formulées par le comité chargé
d’examiner la question, un document daté du
Si l’on se fie à la première version du rapport,
les recommandations du groupe de travail tour-
souvent aperçus
donnateur de la campagne tiels d’un déversement sur
énergétique du Centre d’ac- l’environnement, ainsi que sur
29 juillet obtenu par La Presse canadienne.
Le groupe de travail ira donc à l’encontre du
neront autour de trois axes : adopter une loi qui
viendra encadrer la possession de chiens dan-
dans les Maritimes
tion écologique, fera le voyage la chasse et la pêche. scénario privilégié en juin dernier par certains gereux ou potentiellement dangereux ; mener Lunenburg — Un très gros re-
de Halifax pour offrir une pré- Le porte-parole de TransCa- ministres du gouvernement, qui eux voulaient une campagne de sensibilisation visant deux quin a été aperçu samedi sur
sentation de 20 minutes au nada, Mark Cooper, a assuré carrément éliminer les pitbulls du territoire choses : prévenir les morsures de chiens dan- la côte sud de la Nouvelle-
premier jour des audiences. que l’entreprise était résolue à québécois. Si le gouver nement Couillard gereux et responsabiliser les propriétaires de Écosse, s’ajoutant à une série
Il prévoit aborder les in- informer le public sur toutes adhère aux conclusions du comité, il ne suivra ces chiens ; mettre en place un processus de si- d’apparitions de ce poisson
quiétudes de la population les facettes du projet. pas l’exemple de l’Ontario, où l’on interdit les gnalement des morsures, afin d’avoir des don- dans les eaux entourant les
quant à la possibilité d’un dé- « La communication, la pitbulls depuis 2005, comme le font également nées fiables sur le nombre et la gravité des provinces maritimes du Ca-
versement dans les eaux tur- transparence, la responsabilité de nombreuses municipalités québécoises. agressions commises. nada. Au Nouveau-Brunswick,
bulentes de la baie de Fundy. et l’ouverture aux communau- Le groupe de travail, formé en juin par le mi- Le groupe préconisera aussi que Québec un requin blanc a surgi des
Jusqu’ici, M. Thomas n’a pas tés locales sont fondamentales nistre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, donne explicitement aux municipalités qui le dé- eaux de la baie de Fundy, près
été convaincu par le plan d’at- pour bâtir la confiance et l’ac- doit remettre son rapport et ses recommanda- sirent le pouvoir de se doter de règlements plus de St. Andrews, la semaine
ténuation de risques de ceptabilité de notre projet », a-t- tions au ministre d’ici au 31 août. sévères que ceux adoptés par les parlemen- dernière. L’apparition a été
TransCanada. il souligné. Au lieu de cibler certaines races de chiens, le taires pour l’ensemble du territoire québécois. captée par la caméra d’un ba-
Selon lui, l’entreprise de- groupe privilégiera plutôt une approche indivi- teau de croisière.
vra travailler « beaucoup plus La Presse canadienne duelle, au cas par cas. Ainsi, dans le document La Presse canadienne La Presse canadienne
A 4 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

AV I S L É G A U X E T A P P E L S D ’ O F F R E S
Appel d’offres Appel d’offres Appel d’offres public

APPEL D’OFFRES
Direction générale adjointe – Services Service des infrastructures, de la voirie et des
20160834PUB Des soumissions sont demandées et devront être reçues, avant 14 h, à la date ci-
institutionnels transports
dessous, au Secrétariat de l’arrondissement d’Outremont situé au 543, chemin de
Service de l’approvisionnement Travaux d’arboriculture à taux horaire pour 2016-2018 Direction des infrastructures la Côte-Sainte-Catherine, Montréal (Québec), H2V 4R2 pour :
Appel d'offres : 16-14954 Des soumissions sont demandées et devront être
Les documents de cet appel d’offres pourront être Catégorie : Travaux
Acquisition de dispositifs radiofréquence (RF), reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au Service
obtenus par le Système électronique d’appel d’offres Appel d’offres no : TP06/07-16
antennes banalisées (AM/FM), câbles et coupleurs du greffe de la Ville de Montréal à l'attention du
(SEAO) à partir du lundi 08 août 2016 en consultant le Descriptif : Travaux de réfection de chemins, de sentiers et de murets dans plu-
L’ouverture des soumissions prévue pour le 10 site Internet www.seao.ca. Les documents seront obte- greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134,
Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour : sieurs parcs de l’arrondissement d’Outremont
août 2016 est reportée au 17 août 2016 à 14 h nus au coût établi par le SEAO.
dans les locaux du Service du greffe de l’hôtel de Catégorie : Travaux Date d’ouverture : 25 août 2016, à 14 h
Les soumissionnaires peuvent également obtenir plus
ville. d’informations sur cet appel d’offres en visitant le site Appel d’offres : 331301 Dépôt de garantie : 10 % du montant total soumissionné
Montréal, le 8 août 2016 Internet de la SPJD www.parcjeandrapeau.com Renseignement : Pour de plus amples renseignements, veuillez nous envoyer un
Descriptif : 15-14 Reconstruction d’un tronçon et
Le greffier de la Ville réparation du mur de soutènement chemin courriel à l’adresse suivante : ao.outremont@ville.montreal.qc.ca
Me Yves Saindon Trafalgar (81-5289) Documents : Les documents relatifs à cet appel d’offres seront disponibles à comp-
Date d’ouverture : 24 août 2016 ter du 8 août 2016.
APPEL D’OFFRES Dépôt de garantie : 10 % Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat peuvent se procurer les
Appel d’offres documents de soumission en s’adressant au Service électronique d’appels d’of-
Renseignements : Pour de plus amples
fres (SÉAO) en communiquant avec un des représentants par téléphone au 1 866
renseignements, veuillez nous envoyer un courriel
669-7326 ou au 514 856-6600, ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les docu-
à l’adresse suivante :
ments peuvent être obtenus au coût établi par le SÉAO.
appelsdoffres.infos.dtp@ville.montreal.qc.ca
Chaque soumission doit être placée dans une enveloppe cachetée et portant l’iden-
DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT DU Documents : Les documents relatifs à cet appel
Services institutionnels tification fournie en annexe du document d’appel d’offres.
TERRITOIRE ET ÉTUDES TECHNIQUES d’offres seront disponibles à compter du 8 août
Gestion et planification immobilière 2016 Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement dans la salle du conseil de
Des soumissions sont demandées et devront
Catégorie : travaux l’arrondissement d’Outremont située au 530, avenue Davaar à Outremont, immé-
être reçues, avant 11 h à la date ci-dessous Les personnes et les entreprises intéressées par
diatement après l’expiration du délai fixé pour leur réception.
Appel d’offres : 5825 mentionnée, à la réception de la Maison du ce contrat peuvent se procurer les documents de
citoyen, située au 12090, rue Notre-Dame Est, soumission en s’adressant au Service La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la plus basse ni aucune des sou-
Descriptif : Mise aux normes de l’aréna Montréal (Québec) H1B 2Z1, pour : électronique d’appels d’offres (SÉAO) en missions reçues et n’assume aucune obligation de quelque nature que ce soit
Bill-Durnan communiquant avec un des représentants par envers le ou les soumissionnaires.
Appel d’offres : RP-16-PARC-56
L’ouverture des soumissions prévue pour le téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, Montréal, le 8 août 2016
17 août est reportée au 24 août à 14 h au Service Descriptif : Parc Marie-Claire-Daveluy – ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les
du greffe de la Ville de Montréal à l’attention du Remplacement des modules de jeux Me Marie-France Paquet
documents peuvent être obtenus au coût établi
greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134, Secrétaire de l’arrondissement
Date d’ouverture : Le mercredi 24 août 2016 par le SÉAO.
Montréal (Québec) H2Y 1C6. Dépôt de garantie : Cautionnement de 10% Chaque soumission doit être placée dans une
Montréal, le 8 août 2016 Renseignements : Patrick Frey Laporte enveloppe cachetée et portant l’identification
Le greffier de la Ville Patrickfrey.laporte@ville.montreal.qc.ca fournie en annexe du document d’appel d’offres.
Appel d’offres public
Me Yves Saindon Pour être considérée, toute soumission Les soumissions reçues seront ouvertes
devra être présentée sur les formulaires publiquement dans les locaux du Service du
spécialement préparés à cette fin. greffe à l'Hôtel de ville, immédiatement après
Appel d’offres l'expiration du délai fixé pour leur réception.
DOCUMENTS Les documents relatifs à
cet appel d’offres seront disponibles à La Ville de Montréal ne s'engage à accepter ni la Des soumissions sont demandées et devront être reçues, avant 14 h, à la date ci-
compter de la publication du présent avis. plus basse ni aucune des soumissions reçues et dessous, au Secrétariat de l’arrondissement d’Outremont situé au 543, chemin de
n'assume aucune obligation de quelque nature la Côte-Sainte-Catherine, Montréal (Québec), H2V 4R2 pour :
Les personnes et les entreprises intéressées par que ce soit envers le ou les soumissionnaires.
ce contrat peuvent se procurer les documents de Catégorie : Travaux
Direction générale adjointe – Montréal, le 8 août 2016
soumission en s’adressant au Service Appel d’offres no : TP07/07-16
Services institutionnels
électronique d’appels d’offres (SEAO), en Le greffier de la Ville
Service de l’approvisionnement Descriptif : Réfection de l’escalier Maplewood
communiquant avec un des représentants par Me Yves Saindon
Des soumissions sont demandées et devront être téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, Date d’ouverture : 25 août 2016, à 14 h
reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au Service ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les Dépôt de garantie : 10 % du montant total soumissionné
du greffe de la Ville de Montréal à l’attention du documents peuvent être obtenus au coût établi
greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134, par le SEAO. Renseignement : Pour de plus amples renseignements, veuillez nous envoyer un
Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour : courriel à l’adresse suivante : ao.outremont@ville.montreal.qc.ca
Chaque soumission doit être placée dans une
Catégorie : Biens et services enveloppe cachetée et portant l’identification Documents : Les documents relatifs à cet appel d’offres seront disponibles à comp-
APPEL D’OFFRES ter du 8 août 2016.
Appel d’offres : 16-15405 fournie en annexe du document d’appel d’offres.
OUVERTURE DES SOUMISSIONS Des soumissions sont demandées et devront être reçues, Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat peuvent se procurer les
Descriptif : A85 – Fourniture et installation
avant 14 h à la date ci-dessous, au bureau dʼarrondisse- documents de soumission en s’adressant au Service électronique d’appels d’of-
d’équipements de jeu au parc Giuseppe-Garibaldi Les soumissions seront ouvertes publiquement
ment dʼAhuntsic-Cartierville à lʼattention du secrétaire fres (SÉAO) en communiquant avec un des représentants par téléphone au 1 866
et d’équipements d’exercices extérieurs au parc à 11 h, le mercredi 24 août 2016, soit
dʼarrondissement, 555, rue Chabanel Ouest, bureau 600, 669-7326 ou au 514 856-6600, ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les docu-
Hébert immédiatement après l’expiration du délai pour ments peuvent être obtenus au coût établi par le SÉAO.
Date d’ouverture : 24 août 2016 leur présentation, à la Maison du citoyen située Montréal, H2N 2H8, pour :
au 12090, rue Notre-Dame Est, Montréal Chaque soumission doit être placée dans une enveloppe cachetée et portant l’iden-
Dépôt de garantie : 5000 $ (Cautionnement Catégorie : Travaux dʼaménagement dans les parcs tification fournie en annexe du document d’appel d’offres.
(Québec) H1B 2Z1. La Maison du citoyen est
et/ou chèque visé) Appel d’offres : S-AC-2016-008
ouverte de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30, du Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement dans la salle du conseil de
Renseignements : Badre Eddine Sakhi, agent lundi au vendredi. Descriptif : Réaménagement du parc l’arrondissement d’Outremont située au 530, avenue Davaar à Outremont, immé-
d’approvisionnement : 514 872-4542 diatement après l’expiration du délai fixé pour leur réception.
L’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe- Saint-Paul-de-la-Croix
Appel d’offres : 16-15411 aux-Trembles ne s’engage à accepter ni la plus La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la plus basse ni aucune des sou-
Date d’ouverture : 24 août 2016
Descriptif : Acquisition de système de contrôle basse, ni aucune des soumissions reçues et missions reçues et n’assume aucune obligation de quelque nature que ce soit
de procédé et de composantes d’électricité et de n’assume aucune obligation de quelque nature Dépôt de garantie : Cautionnement représentant 10 % du envers le ou les soumissionnaires.
réseautique industrielle pour ses usines d’eau que ce soit envers le ou les soumissionnaires. montant de la soumission Montréal, le 8 août 2016
potable: Atwater et Charles-J. Des Baillets Montréal, le 8 août 2016 Renseignements : Me Marie-France Paquet
Date d’ouverture : 29 août 2016 Le secrétaire d’arrondissement Ysabelle Filiatreault, architecte paysagiste Secrétaire de l’arrondissement
Dépôt de garantie : 2 % (Cautionnement et/ou Me Alain Roy, LL.M., OMA, avocat ysabelle.filiatreault@ville.montreal.qc.ca
chèque visé) Documents : Les documents relatifs à cet appel dʼoffres
Renseignements : Francesca Raby, agente seront disponibles à compter du 8 août 2016. Avis public
d’approvisionnement : 514 872-4907
Appel d’offres : 16-15528
Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat AVIS
Appel d’offres peuvent se procurer les documents de soumission en À TOUS NOS
Descriptif : Sites pour la disposition, le sʼadressant au Service électronique dʼappels dʼoffres (SÉAO)
traitement et l’élimination des sols contaminés ANNONCEURS
en communiquant avec un des représentants par téléphone
Date d’ouverture : 24 août 2016 au 1 866 669-7236 ou au 514 856-6600, ou en consultant le ENTRÉE EN VIGUEUR DE RÈGLEMENTS
Dépôt de garantie : 2 % (Cautionnement et/ou site Internet www.seao.ca. Les documents peuvent être Avis est donné que le conseil d’agglomération a
chèque visé) Service des grands parcs, obtenus au coût établi par le SÉAO. adopté les règlements suivants aux dates ci-après Veuillez, s’il vous plaît,
du verdissement et du Mont-Royal indiquées : prendre connaissance
Renseignements : Sébastien Biguet, agent Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement au
Des soumissions sont demandées et devront être RCG 08-034 Règlement modifiant le Règlement
d’approvisionnement : 514 872-7446
reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au Service
bureau de lʼarrondissement immédiatement après lʼexpi-
sur le régime de rentes des
de votre annonce et
Appel d’offres : 16-15252 ration du délai fixé pour leur réception. employés de l’ancienne ville de nous signaler immé-
du greffe de la Ville de Montréal à l’attention du
Descriptif : Service de collecte et de transport greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134, La Ville de Montréal ne sʼengage à accepter ni la plus Montréal-Nord et de certains
des ordures ménagères, des résidus de Montréal H2Y 1C6, pour: employés dont est doté
diatement toute ano-
basse ni aucune des soumissions reçues et nʼassume
construction, de rénovation et de démolition
Catégorie : Travaux aucune obligation de quelque nature que ce soit envers le l’arrondissement de Montréal-Nord malie qui s’y serait
(CRD) résidentiels et encombrants (valorisables), (04-006) – Assemblée du 25
des matières compostables, ainsi que des Appel d’offres : 16-6905 ou les soumissionnaires.
septembre 2008
glissée.
matières recyclables Descriptif : Promenade Fleuve-Montagne – DONNÉ à Montréal, ce huitième jour dʼaoût deux mille RCG 09-001 Règlement modifiant le Règlement
Date d’ouverture : 29 août 2016 Fourniture de mobilier sur l’avenue McGill seize. sur le Régime de rentes des
Dépôt de garantie : 100000 $ Cautionnement College Chantal Châteauvert employés de Ville de Saint-Laurent En cas d’erreur de
et/ou chèque visé par contrat Date d’ouverture : 24 août 2016 Secrétaire dʼarrondissement (1279 et ses modifications) – l’éditeur, sa responsa-
Assemblée du 29 janvier 2009
Renseignements : Sonia Bedder, agente Dépôt de garantie : 10 % du montant de la
RCG 11-004 Règlement modifiant le Règlement
bilité se limite au
d’approvisionnement : 514 872-5514 soumission / cautionnement, chèque visé ou lettre
de garantie bancaire sur le Régime de rentes des coût de la parution.
Catégorie : Services professionnels Avis public employés de Ville de Saint-Laurent
Appel d’offres : 16-15359 Renseignement :
(1279) – Assemblée du 24 février
appelsdoffres.infos.dgpv@ville.montreal.qc.ca
Descriptif : Services professionnels en Claudia Pelletier, agente de bureau 2011

AVIS
ingénierie pour l’avant-projet définitif et les plans Télécopieur : 514-872-1474 RCG 13-023 Règlement modifiant le Règlement
et devis pour la réfection de l’autoroute concernant le régime de retraite
Pour être considérée, toute soumission doit
LÉGAUX
Bonaventure entre les axes 22 et 26 et la rampe ENTRÉE EN VIGUEUR DE RÈGLEMENTS des employés syndiqués de la
Brennan (projet 15-05) être présentée sur les formulaires
spécialement préparés à cette fin. Communauté urbaine de Montréal
Avis est donné que le conseil de la Ville, aux
& APPELS
Date d’ouverture : 31 août 2016 (159 et ses modifications) –
Documents: Les documents relatifs à cet appel dates ci-après mentionnées, a adopté les
Assemblée du 26 septembre 2013
Dépôt de garantie : Aucun règlements suivants :

D’OFFRES
d’offres seront disponibles à compter du 8 juin
2016. RCG 13-024 Règlement modifiant le Règlement
Appel d’offres : 16-15508 11-026 Règlement modifiant le Règlement sur
concernant le régime de retraite
Descriptif : Services professionnels pour Les personnes et les entreprises intéressées par le Régime de rentes des employés de
des cadres de la Communauté
l’élaboration des stratégies de marque UX/UI et
design de la présence numérique de la Ville de
ce contrat peuvent se procurer les documents de
soumission en s’adressant au Service
Ville de Saint-Laurent (1279) –
Assemblée du 26 septembre 2011
urbaine de Montréal (158 et ses HEURES DE TOMBÉE
modifications) – Assemblée du 26
Montréal électronique d’appel d’offres (SEAO) en 12-021 Règlement modifiant le Règlement sur septembre 2013 Les réservations
communiquant avec un des représentants par le régime de rentes des employés de
Date d’ouverture : 29 août 2016
téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, Ville de Saint-Laurent (1279) –
RCG 14-001 Règlement modifiant le Règlement doivent être faites
Dépôt de garantie :Aucun ou en consultant le site Web www.seao.ca . Les Assemblée du 14 mai 2012
sur le Régime de rentes des avant 16h00
documents peuvent être obtenus au coût établi employés de Ville de Saint-Laurent pour publication
Renseignements : Matthieu Crôteau, agent 04-006-2 Règlement modifiant le Règlement sur (No 1279) – Assemblée du 27 février
d’approvisionnement : 514 872-6777 par le SEAO. le régime de rentes des employés de 2014 deux (2) jours
Appel d’offres : 16-15462 Catégorie : Travaux l'ancienne Ville de Montréal-Nord et de
Les modifications apportées par ces six
plus tard.
Descriptif : Services professionnels pour la Appel d’offres : 16-6927 certains employés dont est doté
règlements introduisent les dispositions relatives Publications
requalification de la tour d’aiguillage Wellington l'arrondissement de Montréal-Nord (04-
Descriptif : Parc de la Promenade-Bellerive – à la scission des actifs et passifs des anciens
Date d’ouverture : 31 août 2016 Remise en état des sentiers et installation de
006) – Assemblée du 28 janvier 2013
régimes de retraite de Montréal-Nord, de Saint-
du lundi:
mobiliers 13-004 Règlement modifiant le Règlement Laurent et de la Communauté urbaine de Réservations
Dépôt de garantie : Aucun
Date d’ouverture : 24 août 2016
concernant le régime complémentaire Montréal et à leur fusion aux régimes de la Ville avant
Renseignements : Pierre L’Allier, agent de retraite des employés de la Ville de de Montréal. Les règlements RCG 08-034 et 12 h 00
d’approvisionnement : 514 872-5359 Dépôt de garantie : 10 % du montant de la Saint-Léonard (2106 des règlements de RCG 09-001 concernent uniquement le groupe des
soumission / cautionnement, chèque visé ou lettre l'ancienne Ville de Saint-Léonard) et pompiers alors que les autres règlements
le vendredi
Appel d’offres : 16-15404
de garantie bancaire modifiant le Règlement modifiant le concernent les groupes de cadres, professionnels, Publications
Descriptif : Services professionnels en Règlement concernant le régime
ingénierie pour le service des grands-parcs, du Renseignement : cols bleus et fonctionnaires. du mardi:
appelsdoffres.infos.dgpv@ville.montreal.qc.ca complémentaire de retraite des
verdissement et du Mont-Royal Retraite Québec a autorisé les scissions et fusions Réservations
Claudia Pelletier, agente de bureau employés de la Ville de Saint-Léonard
et a procédé à l’enregistrement requis par la Loi
Date d’ouverture : 31 août 2016 Télécopieur : 514-872-1474 (2106 des règlements de l'ancienne
sur les régimes complémentaires de retraite
avant
Dépôt de garantie : Aucun Ville de Saint-Léonard) (04-007) – 16 h 00
Pour être considérée, toute soumission doit (RLRQ, c. R-15.1) le 7 avril 2015, pour ce qui
Assemblée du 25 février 2013
Renseignements : Yves Belleville, agent être présentée sur les formulaires concerne les règlements RCG 08-034 et RCG 09- le vendredi
d’approvisionnement : 514 872-5298 spécialement préparés à cette fin. Les modifications apportées par ces quatre 001, et le 18 mai 2016, pour ce qui concerne les
règlements introduisent principalement les règlements RCG 11-004, RCG 13-023, RCG 13-024
Documents : Les documents relatifs à ces Documents: Les documents relatifs à cet appel
dispositions relatives à la scission des actifs et et RCG 14-001. Tél.:
514-985-3344
appels d’offres seront disponibles à compter du 8 d’offres seront disponibles à compter du 8 août
passifs des anciens régimes de retraite de Saint-
août 2016 2016. Tous ces règlements entrent en vigueur ce jour
Laurent, Montréal-Nord et Saint-Léonard et à leur
Les personnes et les entreprises intéressées par Les personnes et les entreprises intéressées par avec effet rétroactif, tel que précisé dans les
fusion aux régimes de la Ville de Montréal. Le
ce contrat peuvent se procurer les documents de dispositions finales de chaque règlement. Ils sont Fax:
514-985-3340
ce contrat peuvent se procurer les documents de règlement 11-026 concerne uniquement le groupe
soumission en s’adressant au Service soumission en s’adressant au Service disponibles pour consultation durant les heures
des professionnels alors que le règlement 12-021
électronique d’appels d’offres (SÉAO) en électronique d’appel d’offres (SEAO) en normales de bureau au Service du greffe, 275, rue
concerne uniquement le groupe des
communiquant avec un des représentants par communiquant avec un des représentants par Notre-Dame Est et peuvent également être Sur Internet :
fonctionnaires.
téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, consultés en tout temps sur le site Internet de la www.ledevoir.com/services-
Retraite Québec a autorisé toutes les scissions et Ville : www.ville.montreal.qc.ca/reglements et-annonces/avis-publics
ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les ou en consultant le site Web www.seao.ca . Les
fusions prévues par les règlements 11-026, 12-021, www.ledevoir.com/services-
documents peuvent être obtenus au coût établi documents peuvent être obtenus au coût établi Montréal, le 8 août 2016.
04-006-2 et 13-004 et a procédé à l’enregistrement et-annonces/appels-d-offres
par le SÉAO. par le SEAO. Le greffier de la Ville,
requis par la Loi sur les régimes complémentaires
Chaque soumission doit être placée dans une Chaque soumission doit être placée dans une de retraite (RLRQ, c. R-15.1) le 18 mai 2016. Par Me Yves Saindon Courriel :
enveloppe cachetée et portant l’identification enveloppe cachetée et portant l’identification ailleurs, les dispositions relatives au congé avisdev@ledevoir.com
fournie en annexe du document d’appel d’offres. fournie en annexe du document d’appel d’offres. parental contenues dans le règlement 04-006-2
Les soumissions reçues seront ouvertes Les soumissions reçues seront ouvertes ont été enregistrées le 13 juillet 2013. Tous ces
publiquement dans les locaux du Service du publiquement dans les locaux du Service du règlements entrent en vigueur ce jour avec effet
greffe à l’Hôtel de ville, immédiatement après greffe à l’Hôtel de Ville, immédiatement après rétroactif, tel que précisé dans les dispositions
finales de chaque règlement. Ils sont disponibles
La suite
l’expiration du délai fixé pour leur réception. l’expiration du délai fixé pour leur réception.
La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la
pour consultation durant les heures normales de
bureau au Service du greffe, 275, rue Notre-Dame
des avis
plus basse ni aucune des soumissions reçues et plus basse ni aucune des soumissions reçues et
n’assume aucune obligation de quelque nature n’assume aucune obligation de quelque nature
Est et peuvent également être consultés en tout
temps sur le site Internet de la Ville :
se trouve
que ce soit envers le ou les soumissionnaires. que ce soit envers le ou les soumissionnaires.
Montréal, 8 août 2016 Montréal, le 8 août 2016
www.ville.montreal.qc.ca/reglements en page
Montréal, le 8 août 2016.
Le greffier de la Ville Le greffier de la Ville
Le greffier de la Ville, B 6
Me Yves Saindon Me Yves Saindon
Me Yves Saindon
L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 A 5

#CHRONIQUEFD
SOCIETE
Les nouvelles
mythologies (7)
FABIEN DEGLISE

Durant la période estivale, cette chronique


vous propose un voyage au cœur de quelques
mythes qui construisent notre présent. Au-
jourd’hui, les récits de vie improbables…
vez-vous suivi l’histoire de cet homme,

A Jef frey Tanenhaus, qui au début de


l’année a traversé les États-Unis d’est
en ouest sur un Citi Bike, les Bixi de la ville de
New York ? Êtes-vous entré dans le quotidien
de Rebecca Sterritt, cette mère de deux enfants
qui expose en ligne depuis novembre dernier
son existence dans laquelle elle a fait disparaî-
tre le sucre tout comme les aliments industriels
préparés, pour un an ?
Avant eux, il y a ceux qui ont passé un an en
famille sans acheter de produits fabriqués en
Chine, en se tenant loin du plastique, en rédui-
sant au maximum leur production de déchets,
en ne consommant que des aliments achetés
dans un rayon de 100 km, en n’utilisant pas une
goutte d’essence… Il y a eu ceux qui ont quitté
leur emploi bien payé pour partir faire le tour
de monde, en couple et en famille et qui sur-
tout, comme tous les autres, ont détaillé
chaque instant de cette nouvelle vie en rupture
sur un blogue et sur les réseaux sociaux. Ces
récits s’accompagnent toujours de photos pour
témoigner de l’avancement, tout en sourire et RODGER BOSCH AGENCE FRANCE-PRESSE
dans l’esthétique festive, de ces aventures dans L’oiseau, mésestimé depuis l’Antiquité, est devenu ainsi l’emblème du penchant humain pour le déni, assimilé à une forme de stupidité.
l’inconnu ou dans la contrainte.
Dans le regard des autres
La démocratisation des outils de diffusion a IDIOTISMES ANIMALIERS
fait se multiplier dans les dernières années ces
actes de bravoure relative qui consistent à bri-
ser une routine et à imposer une contrainte im-
probable à son existence dans l’espoir d’attirer
les regards vers soi. En apparence très person-
nel et profondément introspectif, ce genre d’ex-
périences n’existe toutefois que pour être ra-
Le déni, une affaire d’autruches ?
conté à des masses en quête de divertissement L’espace de quelques semaines, nous reprodui- Jones, il s’agirait plutôt d’une espèce de tre mortalité. L’anthropologue états-unien Er-
dans la surprise, avec la force de la confidence sons une série estivale dans laquelle nos col- ganga ou de syr rhapte — mais qui connaît nest Becker exposait cette thèse dans son ou-
hasardeuse, du détail et de la photo. ces oiseaux-là ?). vrage majeur, The Denial of Death, en 1973. En
Le partage, dont les tonalités moralisantes lègues du Temps se penchent sur la zoologie 2013, le biologiste Ajit Varki et le généticien
sont évidentes, particulièrement lorsqu’il est hasardeuse que les humains utilisent pour par- Tête dans le sable et privilège Danny Brower vont un pas plus loin. Dans le li-
question d’environnement, d’alimentation, de ler d’eux-mêmes. Dans le quatrième de cinq ar- Pour expliquer, au moins en partie, les ori- vre Denial : Self-Deception, False Beliefs, and the
santé, se fait dans l’espoir d’atteindre une sin- ticles, on s’interroge : pourquoi l’autruche met- gines de la calomnie, il faut dire que l’au- Origins of the Human Mind, les deux cher-
gularité que l’homogénéité des rappor ts so- truche enfonce effectivement sa tête dans le cheurs se demandent ce que serait devenue une
ciaux en réseau a fait perdre, mais surtout de trait-elle sa tête dans le sable ? Et que serions- sol pour se nourrir, pour avaler des gastro- espèce qui aurait développé une conscience
s’attirer le respect des médias de masse et nous si nous ne l’y mettions pas ? lithes (c’est-à-dire des cailloux qui ser vent à d’elle-même aussi étendue que la nôtre, incluant
éventuellement d’un éditeur ou d’un produc- broyer la nourriture dans son gésier), ou pour la connaissance de sa finitude, mais qui n’aurait
teur qui pour rait confirmer la valeur mar- NIC ULMI prendre soin de ses œufs enfouis dans un trou. pas été dotée d’un mécanisme neuronal lui per-
chande de ces comportements dissonants dans Tout cela peut donner une mauvaise impres- mettant le déni de sa mortalité.
un présent où l’héroïsme n’a depuis longtemps
plus vraiment besoin d’objet pour émerger.
Le 14 juin dernier, Rebecca, qui vit à Victo-
«queLlorsqu’elles
eur stupidité n’est pas moins singulière :
elles s’imaginent, avec un corps si grand,
ont caché leur tête dans les brous-
sion à un observateur pressé (ou prudent, car
l’autruche peut tuer un quidam qui la menace,
l’éventrant avec les grif fes de son pied).
Il se pourrait bien, notent les auteurs, que
dans les profondeurs perdues de l’histoire évo-
lutive, plusieurs espèces aient fait ce grand
ria, en Colombie-Britannique, s’est d’ailleurs sailles on ne les voit plus. » On est quelque part Lorsque, face au danger, le meilleur choix ne bond en avant vers une cognition élargie,
vantée sur son blogue d’être allée parler de dans l’Empire romain, au Ier siècle après Jésus- lui semble être ni la fuite (70 km/h, tout de « mais qu’elles aient ensuite échoué à survivre,
son choix de vie d’un an sans sucre et pizza Christ. Militaire de carrière et érudit aux inté- même) ni le combat, l’autruche se couche de à cause des conséquences immédiates, extrême-
congelée à la matinale de Candy Palmater sur rêts éclectiques, Gaius Plinius Secundus, dit tout son long, faisant littéralement profil bas ment négatives ». En effet, « loin d’être utile, la
les ondes de CBC dans l’ouest. En 2008, Sara Pline l’Ancien, consigne en quelques lignes de pour passer inaperçue. peur débordante qui en résulterait représente-
Bongiorni a transformé en essai à gros tirage son Histoire naturelle (livre 10) tout ce qu’il L’oiseau, mésestimé depuis l’Antiquité, est rait une barrière évolutive insurmontable, en-
son épopée familiale au cœur de l’économie sait sur les autruches. Autant dire pas grand- devenu ainsi l’emblème du penchant humain travant les activités et les fonctions cognitives
mondialisée loin du « made in China ». Les chose. « Leurs pieds sont semblables à ceux du pour le déni, assimilé à une forme de stupidité. nécessaires pour la survie et pour l’aptitude à la
rayonnements médiatiques induits par l’expé- cerf, fourchus ; elles s’en servent pour combattre, Cette assimilation prête à discussion, sociolo- reproduction ».
rience atypique deviennent d’ailleurs chaque saisissant des pierres, qu’elles lancent contre giquement comme anthropologiquement. Sur Sélectionnée par l’évolution comme une in-
fois des composantes de la trame narrative de ceux qui les poursuivent. Dévorant tout indis- le plan sociologique, on remarquera qu’un novation ef ficace, notre faculté de déni s’est
ces nouvelles aventures qui y trouvent là des tinctement, elles ont la singulière faculté de tout déni excessif de la réalité semble moins lié à étendue de la question de la mortalité à toutes
sources convoitées de valorisation. digérer ; mais leur stupidité… » un déficit cognitif qu’au statut social. On ci- sortes d’autres choses, comme on le sait. Avec
L’ouvrage de Pline, voué à rassembler les tera, par exemple, l’étude conduite au Brésil et des résultats spécialement encombrants dans
Un « je » et de l’attention connaissances romaines au sujet de la nature en Suède par Taciano L. Milfont et al. (à paraî- le domaine du climat. Une étude menée avec
En 2016, la profondeur d’un engagement ne et de l’usage humain de celle-ci, sera redé- tre en août 2016 dans la revue Personality and des participants suisses, publiée dans la revue
se mesure plus à sa valeur sociale intrinsèque, couver t au Moyen Âge, imprimé une pre- Individual Differences), portant sur le refus de Global Environmental Change en juillet 2001,
mais au nombre de clics, de citations et de ret- mière fois en 1469 et régulièrement remis croire aux causes humaines du changement se demandait « pourquoi les individus érigent
weets qu’il génère. Il n’a plus besoin de porter sous pr esse jusqu’à nos jours (l’édition climatique : chez les sujets étudiés, la variable des barrières les empêchant de s’engager person-
l’idéal d’un progrès, la volonté d’un avenir meil- Pléiade date de 2013). Autant dire que la dif- qui détermine la propension pour ce déni pa- nellement en faveur de l’atténuation du change-
leur et défendre des valeurs de solidarité et famation de l’autr uche contenue dans ces raît être leur situation de « dominance sociale ». ment climatique, tout en exprimant de l’anxiété
d’équité. Il a juste besoin d’un « je » et de beau- lignes antiques aura eu de beaux jours devant La tête dans le sable et le privilège semblent à ce sujet ». Eh bien, grâce au déni, faculté réso-
coup d’attention pour avancer. elle, et que le dénigrement de l’animal en ici aller de pair. lument humaine plus qu’« autruchienne ». (À
Un an sans voiture, un an sans prendre sera devenu proverbial. C’est ainsi, par exem- par t cela — le saviez-vous ? — l’écureuil qui
l’avion, un an sans bière, un an à vélo, un an au- ple, que le mystérieux oiseau auquel Dieu « a D’autres « Sapiens » avant nous ? cache ses noix et qui les oublie, ce n’est pas
tour du monde… ces récits de vie improbables refusé la sagesse », selon l’Ancien Testament Que dit l’anthropologie ? Allons-y : une très vrai non plus…)
troublent par la constance qu’ils cultivent. Ils (livre de Job, 39, 13-18), sera identifié à l’au- grande par tie de ce qu’on obser ve dans le
sont la suite logique de ces popularités qui nais- tr uche par la tradition chrétienne (à tor t, monde humain — comportements, culture, ins- Le Temps
sent dans les excès de la téléréalité. Ils se re- sans doute ; selon une étude publiée en 2005 titutions — aurait pour origine et pour but l’en- Lundi prochain:
trouvent au croisement du journal intime que le par le théologien canadien Ar thur Walker- tretien du déni le plus fondamental, celui de no- Y a-t-il un alpha dans la meute de loups ?
numérique a fait sor tir de son intimité et du
quart d’heure de célébrité qui transcende les
époques et les générations. Mais surtout, en MAIS POURQUOI ?
inspirant le respect, malgré la gratuité de leur
propos et leur caractère généralement évidé, ils
peuvent faire naître cet agacement et cette en-
vie d’une autre aventure en forme d’une année
sans eux.
Les questions excentriques de la semaine
chroniquefd@ledevoir.com La réponse à des questions que vous vous l’autre et vice-versa. Les convives remuaient en- vus depuis belle lurette. Pour quelles raisons la
sur Twitter : @FabienDeglise êtes toujours posées sans avoir jamais cher- suite leur liquide, puis buvaient en même temps nature a-t-elle estimé cela nécessaire ?
une gorgée tout en se fixant du regard. Il y a de cela 116 000 ans, l’ancêtre commun
ché à connaître la réponse…

«
Le buveur anxieux ou détournant le regard des quelque 10 000 espèces d’oiseaux qui exis-
était alors reconnu comme traître et soupçonné tent de nos jours fut atteint d’édentulisme. Les
En 2016, la profondeur MARGOT DELÉVAUX de tentative d’empoisonnement. De nos jours, gènes responsables de la dentition se sont dés-
ANNA CICHOCKI si l’on détournait le regard, on écoperait de activés, notamment pour les exigences du vol :
d’un engagement Pourquoi trinque-t-on ?
sept années de malheur sexuel. Reste à savoir un corps léger que l’animal parviendra à élever
quelle sentence est la pire ! L’acte s’accom- sans difficultés.
ne se mesure plus Votre gosier est asséché, vos lèvres récla- pagne souvent d’un « tchin tchin » ! Attention, Or les dents alourdissent le squelette. Le bec,
ment la boisson, mais vous devez d’abord, par pourtant, de ne pas s’en ser vir au Japon, car quant à lui, facilite le vol. Il est aussi plus effi-
à sa valeur sociale politesse, entrechoquer vos verres. Si trinquer l’expression désigne les organes masculins. cace pour découper, piquer, et même pêcher !
est aujourd’hui synonyme de célébration, nos Plus de dents, donc, remplacées par le gésier,
intrinsèque, mais au nombre ancêtres ne voyaient pas le geste du même œil. Pourquoi les oiseaux n’ont-ils pas
de dents ?
qui remplit à merveille le rôle de la mastication,
Nous le devons au Moyen Âge. en assurant un centre de gravité plus stable.
de clics, de citations
»
En ces temps « barbares », il était en effet cou- Qui n’a jamais dit, une fois dans sa vie : Cela dit, ces gènes sont parfois faiblement
rant de tenter d’empoisonner ses ennemis à la « Quand les poules auront des dents… » ? Mais réactivés chez certaines espèces pour aider à
et de retweets qu’il génère moindre occasion. Afin de se prouver mutuelle- vous êtes-vous jamais demandé pourquoi elles l’alimentation. Ne parlons donc pas trop vite…
ment leur honnêteté, chacun se devait de verser n’en avaient pas, de dents, justement ? Nos
une petite quantité de liquide d’un verre dans chers compagnons tétrapodes en sont dépour- Le Temps
A 6 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
ZIMBABWE
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

Pousser Mugabe Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE

vers la sortie Directeur des finances STÉPHANE ROGER


Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
Mouvement de grogne antigouver nemental au Zimbabwe
comme ce pays, depuis longtemps en banqueroute, en a rare-
ment vu. Au pouvoir depuis 36 ans, le président Robert Mu-
gabe est confronté depuis quelques mois à une lame de fond
d’oppositions multiformes qui semble — enfin ! — vouloir
l’emporter. Sur Harare flotte une atmosphère de fin de règne.

in de règne ? Héros de la lutte de libération

F
dans l’ex-Rhodésie, comparé tantôt au Christ,
tantôt à Moïse par la presse officielle, Robert
Mugabe est sur tout devenu un vieux bouc
dont on a plus d’une fois imaginé la chute de-
puis dix ans. Fidel Castro aura eu, lui, l’intelli-
gence politique de se retirer volontairement.
Pas M. Mugabe, qui s’accroche absurdement.
Plus vieux chef d’État au monde, l’homme est
objectivement phénoménal en ce qu’il parvient
toujours à tenir le Zimbabwe sous son joug par un rusé dosage de
culte de la personnalité, de répression et de clientélisme, pendant
que l’économie nationale coule à pic depuis plusieurs années. Et
s’il dit encore vouloir se représenter à la prochaine présidentielle,
en 2018, il reste que ce vieillard de 92 ans
donne des signes d’étiolement physique et de
confusion mentale qui n’échappent à personne
dans les hautes castes de l’aristocratie politique
zimbabwéenne.
Entre la colère de la rue et le grenouillage
de palais, son joug serait finalement en train de
se défaire.
GUY Colère de la rue — armée des réseaux so-
TAILLEFER ciaux. Ras-le-bol collectif de plus en plus expli-
cite contre une clique qui s’autorise à vivre
dans un luxe obscène, alors que la sécheresse menace de sous-
alimentation le quart des onze millions de Zimbabwéens.
Dans un pays plutôt enclin à plier l’échine devant le pouvoir, la
grève d’une journée qui a paralysé plusieurs villes au début du
mois de juillet, à commencer par la capitale, a eu l’effet d’un élec-
trochoc. Elle survenait après des semaines d’agitation sociale ali-
mentée par la grogne des fonctionnaires, dont l’État commence à
avoir du mal à payer les salaires, comme les coffres des banques
sont à sec. C’est une campagne antigouvernementale lancée en
juin sur Twitter (#ThisFlag) par un pasteur pentecôtiste qui a
servi de tremplin au mouvement de contestation populaire. Le
pasteur Evan Mawarire s’est depuis réfugié en Afrique du Sud L E T T R E S
voisine après que Mugabe l’eut accusé d’être à la solde de l’Occi-
dent, une accusation qu’il aime distribuer à tout vent.
Grenouillage de palais : à cette agitation sociale se conjugue
maintenant une fronde contre le président en provenance de Un REM pour tous Oui, il faut absolument corriger ce projet
et en faire une ville pour tous, sans quoi il
deux gouttes d’eau à la brutalité Bible-my-
gun du Tea Party conquérant. Autre sujet
quartiers du pouvoir qui lui ont été très fidèles dans le passé. Personne, je crois, ne pourrait s’oppo- ne s’agirait plus de la même ville, mais à développer.
Fronde inédite. Voici donc que, pour l’Association des vétérans ser à un projet de Réseau électronique bien d’une autre ville bâtie tout à côté. Jacques Légaré
de la guerre de libération, une organisation ultraloyale au ré- métropolitain (REM) pour Montréal. Re- Monique Lavigne Le 6 août 2016
gime, M. Mugabe n’est plus qu’un homme « dictatorial, manipu- lier le nord au sud et l’est à l’ouest de l’île Saint-Bruno, le 5 août 2016
lateur et égocentrique ». Dans le monde politique zimbabwéen, me semble primordial pour le développe-
cette dissidence a eu l’effet d’une bombe.
De l’intérieur, il est notoire que le parti présidentiel ZANU-PF
ment de Montréal.
En effet, il faut permettre à tous les sec-
Les élections américaines L’infinité de la liberté
se déchire allégrement avec, à la tête de l’une de ses principales teurs de l’île d’être inclus dans ce magni- On ne peut juger Hillar y Clinton sur « Deux choses sont infinies : l’univers et la
factions, Grace Mugabe, l’épouse du président 40 ans plus jeune fique projet. Or le projet, tel qu’il a été éla- ses compromissions avec les ploutocrates bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne
que lui. boré par la Caisse de dépôt, me semble de son pays, qu’elle fit machiavélique- l’univers, je n’en ai pas encore acquis la
Non moins parlant est le fait qu’un mouvement de désaffec- souffrir d’un oubli majeur : celui du sec- ment à la seule fin de surnager dans le certitude absolue. »
tion sans précédent balaie de l’intérieur le parti et le gouverne- teur Est. Pourquoi le vaste secteur de paysage médiatique américain. — Albert Einstein
ment. Aussi, et pour l’heure, la lutte de succession met principa- l’Est, avec le CHUM, l’UQAM, l’UdeM ; le Les mesures progressistes proposées
lement en scène une ancienne vice-présidente, Joice Mujuru, centre de Montréal, avec la Place des par les démocrates depuis Bill Clinton Si Einstein vivait aujourd’hui au Qué-
une femme qui, à une autre époque, a joué un rôle-clé dans Arts, la Grande Bibliothèque et toutes les sont bloquées par un Congrès républi- bec, il pourrait ajouter un autre sujet : la li-
l’émergence de M. Mugabe au sein du mouvement de libéra- institutions qui sillonnent le paysage cain. Tout est là. berté d’expression. C’est quand même in-
tion. Chassée du pouvoir dans une purge menée par Grace Mu- montréalais, du Vieux-Port au Musée de Dès le premier mandat de Bill Clinton, croyable, tout autour de nous a ses li-
gabe, cette femme dont le prestige est majeur, a déjà fait savoir la Pointe-à-Callière jusqu’au Jardin bota- sa première dame, Hillary, s’est cassé les mites : les pays ont leurs frontières, les
qu’elle sera candidate à la présidentielle de 2018. nique et au Stade olympique, ne devrait-il dents avec son projet d’assurance mala- villes ont leurs limites, la vitesse sur les
D’où cette question : de quoi donc sera fait cet après-Mugabe si pas faire partie de ce grand projet ? die. Le Congrès à droite l’a bloqué. routes a ses limites, notre santé a ses li-
ce sont d’ex-apparatchiks comme Mme Mujuru — qui se présente Non ! il ne faut pas attendre une hypo- Maintenant, elle a un fort et mer veil- mites. (et on pour rait allonger la liste
comme la Deng Xiaoping du Zimbabwe — qui reviennent au pou- thétique 2e phase, car c’est d’un décentre- leux courant de vraie gauche, Sanders longtemps). Mais selon cer tains indivi-
ment de tout Montréal qu’il s’agit ici. Que qui sera encore là quand elle sera prési- dus, seule la liberté d’expression n’a pas
voir ? Si véritable transition démocratique il y a, elle ne pourra pas
deviendrait dans ce projet de la CDPQ le dente. Si le Congrès est à majorité démo- de limites. On peut dire n’importe quoi,
faire l’impasse sur une large coalition avec l’opposition qui s’est la- « centre » actuel de Montréal qui a bien crate, la progressiste en elle va donner insulter n’importe qui sans limites. C’est
borieusement rassemblée depuis 15 ans autour du Mouvement besoin d’une revitalisation plutôt que toute sa mesure. contraire au bon sens. Il suffit de regar-
pour le changement démocratique (MCD) de Morgan Tsvangirai. d’une mort lente et insidieuse ? Dans le cas contraire, elle va piétiner der un peu ailleurs pour réaliser qu’il peut
À défaut, Robert Mugabe étant poussé vers la sortie, les Zimbab- L’âme de Montréal c’est Ville-Marie, la et décevoir comme Obama, et pour la y avoir des conséquences aux propos que
wéens ne seront pas pour autant libérés de la culture autoritaire ville de ses fondateurs : Maisonneuve, même raison. nous tenons et par fois, un prix à payer
qu’ils endurent depuis si longtemps. Jeanne-Mance et Marguerite Bour- Quant à Trump, il va perdre la prési- pour nos paroles. Et normalement, c’est
Il se trouve par ailleurs qu’en parallèle, l’Afrique du Sud vient geoys, etc., et tout ce qui en a constitué le dence pour les mêmes raisons qui lui ont la personne responsable de ses propos
de vivre des élections municipales qui laissent présager un dé- noyau historique. Oui, il faut donner à ce fait gagner le parti républicain-Tea-Party : qui paye pour avoir dépassé les limites du
but de déboulonnage du pouvoir qu’exerce l’ANC sans partage noyau primitif toute l’expansion qu’il mé- l’outrance. bon sens, mais ici, c’est le public qui doit
depuis la fin de l’apartheid. En ce sens, il est tentant d’espérer rite sans oublier, bien sûr, le nord, le sud Bref, Hillar y Clinton réussit sa prési- payer. Ce doit être ça la bêtise humaine
que les dynamiques démocratiques qui se dessinent dans ces et l’ouest qui, pour leur part, n’ont pas été dence progressiste, ou les États-Unis se qui est sans limites…
deux pays interdépendants annoncent dans la région des muta- oubliés. Et que deviendrait Montréal dans feront damer le pion par la Chine capita- Marcel Dupont
tions salutaires. ce projet amputé de l’Est ? liste-communiste qui ressemble comme Le 7 août 2016

L I B R E O P I N I O N

Le cancer olympique
PIERRE-LUC BEAUCHAMP Jeux sont avant tout des fonds publics lancés en marteler leurs messages consuméristes. Ces sportifs sont dopés à l’EPO. La vraie question
Historien l’air par les gouvernements, qui « retombent » sportifs prêtent leur beau corps surentraîné à est de savoir comment le mouvement olympique
dans les poches des entreprises qui gravitent des vendeurs de gras et de sucre, et disent tout en est arrivé là. La réponse est très simple.

E n cette année olympique, l’histoire de l’été


est celle du dopage russe institutionnalisé. Il
y a deux ans, il avait été (très brièvement) ques-
autour du projet. Les dizaines de milliards in-
vestis dans les Jeux le sont au détriment d’in-
vestissements dans la santé et l’éducation. Le
sourire aux enfants qui les admirent qu’eux
aussi peuvent réaliser leur cliché olympique.
Car cliché, les Jeux le sont devenus. Les
Les Jeux représentent le triomphe de la per-
formance sur le sport, du record sur l’effort et
du paraître sur l’être. L’apolitisme de façade des
tion de boycotter les Jeux de Sotchi, en raison de gouvernement canadien et les autres nations se journalistes « convergent » vers le stade en Jeux cache une conception militariste de la com-
la politique étrangère russe. Et la réponse était fixent des objectifs de médailles à coups de mil- psalmodiant ad nauseam les versets olym- pétition entre les nations, comme le sous-enten-
vite venue. Comment pouvait-on priver les lions de fonds publics pendant que les pati- piques : le rêve olympique, le tableau des mé- dent les cérémonies dégoulinantes d’hymnes na-
jeunes athlètes de l’aboutissement de leur rêve ? noires et les terrains de sport dans les quar- dailles, la reine des Jeux, la détermination, l’es- tionaux, de médailles et de drapeaux, héritages
Devraient-ils porter le poids de l’éthique mon- tiers défavorisés sont laissés à l’abandon. On prit sportif (on l’entend de moins en moins ce- de l’idéologie nationaliste et impérialiste du
diale sur leurs épaules ? Les Jeux ne doivent-ils préfère construire un seul immense complexe lui-là), sacrifice, exploit, record, etc. Mais par- XIX e siècle, dans lequel sont nés les Jeux
pas rester « apolitiques » ? Bien sûr, nous sportif pour l’élite des athlètes plutôt que de delà les reportages péripublicitaires, peu d’in- contemporains. Aujourd’hui, cette idéologie est
sommes finalement tous allés communier à Sot- mettre en place des centaines d’installations formations filtrent sur les beuveries du village mise au service d’un nouveau colonialisme, celui
chi, comme ces athlètes qui croquent leur mé- pour les jeunes de partout dans le monde. Il y a olympique, sur la corruption, sur les indésira- du marché et de la surconsommation.
daille sacrée, telle une hostie olympique. un élitisme malsain qui émane de ce rendez- bles expulsés du site, sur les abus au nom de la Pendant que nous bâillons devant les intermi-
Le dopage alors ? Si seulement ce n’était vous très sélect où seuls les riches peuvent se sacro-sainte sécurité. Et bien sûr, personne ne nables cérémonies d’ouverture et de clôture, le
qu’un problème de dopage. Or, malheureuse- payer les billets des compétitions prestigieuses. voudra savoir combien de Syriens ou d’Ira- néant olympique avale nos ressources écono-
ment, il faut le dire, les Jeux sont devenus un kiens sont mor ts pendant que l’équipe cana- miques et éclipse nos idéaux sociaux et poli-
cancer, une tumeur planétaire qui gonfle tous Le cliché des Jeux dienne combattra pour l’or. tiques. Le cancer qui gangrène les Jeux n’est
les deux ans, au r ythme de leur budget. Les Pendant ce temps, les entreprises se sont de- pas le dopage. Le cancer, ce sont les Jeux olym-
« JO », expression tronquée par la surutilisation puis longtemps emparées de l’image des Jeux Drogués des JO piques eux-mêmes. J’exagère ? Bien sûr. Le
du terme dans les médias écrits, n’ont tout sim- pour vendre des frites, du cola et des chaus- Paradoxe de la performance, le dopage gan- mouvement olympique n’est pas responsable
plement plus de légitimité économique, sociale, sures de sport, interdisant même aux specta- grène les Jeux depuis très longtemps. La contro- des malheurs du monde, il ne fait que refléter
politique ou même morale. Le dopage n’est que teurs de porter les couleurs de leurs concur- verse autour du dopage russe est finalement plu- ce dernier. Au fond, ce n’est qu’un symbole,
le symptôme d’une maladie qui se nourrit de la rents sur le site olympique. Les athlètes sont tôt accessoire, si ce n’est pour nous rappeler une grande fête multimilliardaire, un par ty
performance à tout prix. instrumentalisés par les entreprises qui se ca- l’hypocrisie olympique elle-même. Nous royal. Allez, ne soyons pas rabat-joie, ce sera
Les fameuses retombées économiques des chent derrière leur image candide pour nous sommes au moins aussi drogués des JO que les bientôt fini… jusqu’en 2018 !
L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 A 7

IDEES
JOUR DU DÉPASSEMENT
La France
L’endettement écologique annonce-t-il en marche
la fin de la croissance ? JEAN-BENOÎT
Selon les calculs du Global Footprint Network, il faudra en 2016 l’équivalent NADEAU
de 1,6 planète pour alimenter notre consommation
e profite d’un séjour en France pour lire

J
KAREL MAYRAND
Directeur général pour le Québec et l’Atlantique, un livre sur ma table depuis deux mois :
Fondation David Suzuki Heureux comme un Français en France
(Presses de la Cité).
e 8 août 2016 marque le jour L’idée de départ de l’auteur Yves Deloison

L
du dépassement, c’est-à-dire est très simple : mettre toutes les affirmations
le jour où nous avons épuisé sur le déclin de la France à l’épreuve des faits.
l’ensemble des ressources Il en ressort que la France va bien. Ou à tout le
que nous fournit la planète moins beaucoup mieux qu’elle le croit, en cette
en une année. L’humanité période d’intense autodénigrement.
subviendra à ses besoins Ce livre est une lecture essentielle. Yves De-
jusqu’à la fin de l’année en loison ne nie aucun des problèmes de la
épuisant une par tie du capi- France : il remet simplement en question l’inca-
tal écologique essentiel au pacité de les relativiser. Car la plupart de ces
bien-être des générations à difficultés sont en réalité les effets d’améliora-
venir. Combien de temps encore pourrons- tions qui ont cours en ce moment.
nous vivre à crédit ? Je dois ici révéler mon par ti pris : j’ai tou-
Selon les calculs du Global Footprint Net- jours pensé comme Yves Deloison. (À tel point
work, il faudra en 2016 l’équivalent de 1,6 pla- d’ailleurs qu’il me cite à quelques endroits.)
nète pour alimenter notre consommation. C’est Mais j’ai beaucoup appris en lisant le fruit de
au début des années 1970 que le monde a bas- ses recherches.
culé dans un déficit qui se creuse depuis au Il en ressort cinq atouts formidables qui per-
rythme de la croissance effrénée de notre éco- mettent de croire que la France non seulement
nomie, de la pollution, et de notre consomma- va bien, mais qu’elle ira bien.
tion de ressources renouvelables et non renou- La France est jeune. Depuis trois générations,
velables. Chaque année qui passe dilapide un les Françaises font plus d’enfants qu’ailleurs en
peu plus du capital écologique de la planète, li- Europe (sauf en Irlande), au point qu’il y aura
mitant ainsi les possibilités de développement autant de Français que d’Allemands vers 2060.
futures. Une inversion historique extraordinaire :
Alors que l’endettement financier mène les toute l’histoire de l’Europe entre 1750 et 1945
agences de crédit et les gouvernements à son- ISTOCK se résume au fait que ce qui avait été le
ner l’alarme, comment se fait-il que l’endette- Vue aérienne d’une exploitation de mine de bauxite et de production d’aluminium à Ciudad Guayana, royaume le plus peuplé du continent s’est fait
ment écologique, pourtant une menace réelle à au Venezuela. doubler démographiquement par l’Angleterre,
notre croissance future, n’apparaisse pas sur l’Italie et surtout l’Allemagne.
leur écran radar ? des bouleversements économiques fondamen- déclin des océans. Ces simples constats de- Depuis 1945, le balancier est reparti en sens
Il existe deux raisons principales. D’abord, taux. La dégradation et la perte de terres agri- vraient nous pousser à une remise en question inverse. Évidemment, cela suppose des défis
les modèles économiques traditionnels consi- coles, l’épuisement des sources d’eau souter- du modèle actuel. nouveaux à gérer en matière d’emploi et d’im-
dèrent la pollution et l’épuisement des res- raine, le déclin des océans, la déforestation, la migration. Mais la France bouillonne d’énergie
sources comme des externalités, c’est-à-dire per te de ser vices essentiels fournis par les Cinq planètes vitale comme jamais.
des facteurs extérieurs à l’économie de mar- écosystèmes ou les chocs climatiques multi- Une discussion sur la décroissance est in- La France est entreprenante. La France est de-
ché. Cette raison en explique une deuxième : le ples sont par mi les facteurs qui vont agir dissociable d’une remise en question des iné- puis longtemps championne européenne de
capital écologique et la pollution ne sont pas comme des freins à notre croissance écono- galités sociales présentes sur notre planète. création d’entreprises — 525 000 en 2015. Plus
mesurés dans nos indicateurs de croissance mique future. Avec la croissance, chacun peut espérer obte- que l’Allemagne, plus que le Royaume-Uni.
économique comme le PIB. Nous créons ainsi Au mieux, nous nous dirigeons vers une nir une par t plus grande d’une tar te qui Les Français ont toujours été entreprenants
l’illusion d’une économie mondiale complète- croissance économique nulle, voire négative. s’agrandit. Sans croissance, la seule manière — ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la langue
ment dissociée de la biosphère. Au pire, vers l’effondrement. C’est ce qui est d’enrichir la majorité est de redistribuer les ri- anglaise leur a emprunté toutes les variantes
C’est cette illusion qui entretient le mythe arrivé à d’autres civilisations dans des condi- chesses pour subvenir aux besoins de tous. du terme. C’est aussi vrai pour tout le secteur
d’une croissance économique infinie dans une tions analogues. Pourquoi en serait-il autre- Oxfam nous apprenait en début d’année que associatif. On oublie trop souvent que de très
biosphère aux limites bien réelles. Le Club de ment pour nous ? Il ne s’agit pas ici de som- les 62 individus les plus riches de la planète grandes organisations françaises mondiale-
Rome avait sonné l’alerte en 1972 dans son rap- brer dans l’alarmisme, mais de plutôt de met- possédaient autant de richesse que la moitié ment reconnues comme l’Alliance française et
por t intitulé Halte à la croissance. Avant lui, tre un terme à la pensée magique. La crois- de la population mondiale, et qu’à eux seuls, le Médecins sans frontières sont le fruit de l’initia-
Thomas Malthus nous avait mis en garde au sance infinie est impossible dans un système 1 % des plus riches possédait plus que 99 % de tive individuelle.
XIXe siècle contre le risque d’effondrement éco- fermé. La technologie n’apportera pas de so- la population mondiale. Il faudra en 2016 La France est créatrice. Pour tout ce qui
nomique en raison de l’explosion de la popula- lution miracle. Il faut repenser notre modèle l’équivalent de 5 planètes pour soutenir la concerne la recherche intellectuelle (tant scien-
tion mondiale. L’histoire récente semble infir- de développement. consommation d’un Nord-Américain alors que tifique qu’artistique), les Français continuent
mer leurs thèses : la population du globe n’a-t- l’Indien moyen consomme l’équivalent de 0,7 d’entretenir une très forte culture de l’origina-
elle pas été multipliée par trois et l’économie Briser le tabou planète. Ces données appellent à un sérieux lité et de la distinction. Le pays recèle plus que
mondiale par 19 et depuis 1950 ? C’est dans ce contexte qu’un nombre crois- examen de conscience. son lot de penseurs originaux dans tous les do-
Ce serait une erreur de les rejeter aussi rapi- sant d’économistes et de scientifiques prônent En épuisant les ressources des prochaines maines de la connaissance. Le flot de nouvelles
dement : si cette croissance exponentielle a été le passage à une forme de décroissance écono- générations pour enrichir une minorité au- idées, de créations et d’inventions, dont cer-
soutenue temporairement en dilapidant les res- mique, ou à une économie stationnaire ou à jourd’hui, l’endettement écologique est une in- taines deviennent la référence mondiale, de-
sources de la planète, combien de temps en- croissance zéro. Cette proposition accuse une justice aux proportions inédites dans l’histoire meure ininterrompu.
core pourra-t-elle se poursuivre ? Dans une fin de non-recevoir tant sur le plan politique de l’humanité. Si les agences de crédit et les Et le terreau est d’autant plus fertile que les
mise à jour publiée en 2012, le Club de Rome qu’économique puisqu’elle remet en question institutions financières poursuivent dans leur Français sont eux-mêmes des consommateurs
arrive à la conclusion que la plupart de ses pré- un dogme du capitalisme et la pierre d’assise aveuglement, il est de notre responsabilité de avides d’art, de culture et d’idées nouvelles, ce
dictions étaient justes. Les données historiques de notre contrat social. prendre l’initiative. qui renforce l’écosystème.
mesurées depuis 1972 se rapprochent de ses Il nous faut pour tant briser ce tabou pour Alors que s’ouvre le Forum social mondial à La France est réformatrice. On n’arrête pas de
prédictions. Il prévoit maintenant le dépasse- construire l’économie de demain plutôt que de Montréal, l’heure est venue de mettre en com- dire que la France est immobile et que rien ne
ment de seuils critiques dans la décennie 2020- nous contenter de subir l’effondrement écono- mun les luttes sociales et environnementales change. Et pour tant, je vois constamment la
2030, suivi d’un effondrement économique et mique. Loin d’assurer une allocation efficace pour proposer de nouveaux modèles écono- France opérer des changements administratifs
d’un déclin démographique dès 2030. des ressources de notre planète, notre système miques qui ne reposent pas sur l’appauvrisse- parfois très profonds. On la dit centralisée alors
économique a érigé le gaspillage en modèle. ment de nos concitoyens et de nos enfants. que son administration s’est lourdement régio-
Ère de raréfaction C’est ainsi qu’un quart de la production alimen- L’économie sociale, coopérative, locale, circu- nalisée depuis plus de trente ans.
Bien qu’il s’agisse d’un scénario qui pourrait taire mondiale ne se retrouve jamais dans une laire, collaborative et toutes les propositions Pendant mon séjour en 2013-2014, j’avais été
être qualifié d’extrême, il est indéniable que assiette et que plus du tiers des prises de la pour construire une économie fondée sur le surpris de constater à quel point les réformes
nous sommes entrés dans une ère de raréfac- flotte de pêche mondiale est jugé sans valeur respect de la biosphère et sur de véritables presque constantes suscitent des récrimina-
tion croissante des ressources qui entraînera commerciale et rejeté à l’eau, contribuant au liens de solidarité sont urgemment requises. tions paradoxales, de la résistance et des pro-
testations. Mais voilà : ça change.
La France a du poids. Même si la France
AFFAIRE MIKE WARD n’avait ni son siège permanent au Conseil de
sécurité, ni l’une des principales forces mili-
taires de la planète, ni l’une des diplomaties
Des airs de Tartuffe les plus actives, elle continuerait de peser
sur les affaires du monde sans le vouloir, par
simple inertie.
JEAN-PAUL OUELLET Quelle noble cause justifie donc une telle déter- plus bas dénominateur commun, celui qui fait Quel autre pays compor te autant de fron-
Québec mination de votre part? La défense du droit à la li- appel aux plus bas instincts, c’est-à-dire aux tières terrestres et maritimes ? Hormis ses huit
berté d’expression, rien de moins. Vous vous esti- réactions primaires qui font fi de tout effort de voisins européens, elle partage des frontières
Lettre à Mike Ward mez lésé dans votre liberté de parole. Vous esti- réflexion et de distanciation. Il n’y a qu’à regar- avec le Canada, les États-Unis, le Brésil, le Ve-
mez n’avoir aucun reproche à vous faire parce der la vidéo promotionnelle de votre futur Mike nezuela, l’Australie — pour ne citer que ses
onsieur l’amuseur public, que vos propos à l’endroit du jeune Gabriel Ward Show à Télétoon pour comprendre à quel principaux voisins outre-mer. Son rôle de pilier

M
Résumons les faits : lors d’une tour- avaient une visée inclusive envers les personnes point votre fonds de commerce ne cesse de ra- de l’Union européenne la rend incontournable
née d’environ 200 spectacles vous handicapées — vous nous prenez vraiment pour tisser les profondeurs abyssales de la vulgarité partout.
vous êtes chaque soir amusé à ridicu- des imbéciles. Par un curieux retour des choses, et de la médiocrité. Si c’est cela la liberté d’ex- Même s’il n’y avait pas l’Organisation inter-
liser un jeune handicapé (Jérémy Ga- ce n’est plus le jeune Jérémy qui est la victime, pression que vous prétendez défendre, il est nationale de la Francophonie, l’Agence univer-
briel) qui est né avec une maladie mais vous-même. Par l’intermédiaire du bras de dangereux de la laisser entre vos mains. sitaire de la Francophonie ou TV5Monde, sa
rare. Devant autant d’insistance de vo- la justice, c’est la société qui vous castre. Votre Au fond, ce que vous réclamez sans le dire, langue parlée par 275 millions de francophones
tre part et ses effets néfastes sur leur fils, les pa- métier d’humoriste, prétendez-vous, devrait vous c’est moins la liber té d’expression que la li- demeure l’une des plus répandues, l’une des
rents ont décidé de vous poursuive en justice. Le autoriser à rire sans entrave de n’importe qui, berté de commerce sans aucune entrave afin plus enseignées et l’une des plus influentes.
juge vous a alors donné tort. Frustré, vous déci- même des plus faibles, lesquels ne disposent pas de continuer à empocher les billets. Surtout, ne Or, voilà, les Français ne restent pas assis
dez de porter la cause en appel. Vous poussez le des mêmes moyens (financiers, notoriété, au- vous prenez pas pour Don Quichotte. Vous avez sur leur rente : ils agissent. Ce n’est pas le
bouchon plus loin et demandez à la population dience, machine de marketing, etc.) pour vous plutôt des airs de Tartuffe. Quand on y pense moindre paradoxe que la vague actuelle de
de vous aider à payer vos frais d’avocat au administrer une bonne correction. bien, vous n’êtes que l’illustration d’une société terreur résulte largement de ses actions (et
moyen d’une campagne de sociofinancement. Et Vous nous dites que, comme humoriste, vo- en manque de repères moraux, c’est-à-dire sur positions) en Syrie, en Libye et au Mali de-
tant qu’à y être, vous nous annoncez que vous tre mission — je dirais plutôt votre « branding » la voie de la décadence. puis 2012.
irez jusqu’en Cour suprême si vous perdez en parce qu’il s’agit là de créer une image qui fait Lors du spectacle-bénéfice qui vous a été Ces cinq thèmes résument à grands traits
seconde instance. Pendant ce temps, certains de vendre — est de transgresser les tabous. En re- consacré, vous avez déclaré que vous aviez envie une situation complexe, où chaque action est
vos collègues amuseurs publics manifestent en tour de quoi, ceux qui vous adulent paient pour de « calic… votre camp », du Québec oppressif, suivie d’effets souvent pénibles et qui doivent
votre faveur. Et pour bien enfoncer le clou, Gi- le précieux ser vice que vous prétendez leur je présume. Faites donc, mon ami. Allez prendre trouver solution. Mais tout semble indiquer
bert Rozon, grand prêtre du rire au Québec, or- rendre. En manque d’esprit, de créativité et de l’air ailleurs. Le nôtre n’en sera que purifié. une France en marche qui dispose de tous les
ganise un spectacle-bénéfice en votre faveur. discernement, vous avez choisi le créneau du Ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle. atouts pour se dépasser.
L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A8 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
BARS Si les tenanciers de bars
avaient à l’origine exprimé
plusieurs réserves au sujet de
SUITE DE LA PAGE 1 l’implantation des MEV, la
transition s’est tout compte
leurs recettes. Les 45 signale- fait plutôt bien passée, a es-
ments reçus durant cette pé- timé le directeur général de la
riode ont mené à 68 inspec- Corporation des propriétaires
tions, qui se sont traduites par de bars, brasseries et tavernes
42 avertissements. du Québec, Renaud Poulin.
Les bars et restos-bars qui « Notre point de vue demeure
ne se conforment pas à la loi le même, on n’est pas contre le
pour raient faire face à des système, mais il faut dire que
amendes allant de 300 $ à 50 ça a compliqué le service. C’est
000 $, en cas de récidive. Pour un peu désagréable peut-être,
l’instant toutefois, les sommes mais ça fonctionne », a-t-il ex-
perçues par Québec ne s’élè- pliqué, regrettant la multipli-
vent qu’à 1440 $. Il s’agit là des cation des factures papier que
amendes encaissées en date sont maintenant forcés de re-
du 30 juin, les sommes im- mettre les ser veurs à leur
payées étant considérable- clientèle.
ment plus importantes. M. Poulin a également dé-
Alors que les pertes fiscales ploré les coûts rattachés à ces
sont actuellement estimées à nouveaux appareils, bien que
75 millions de dollars annuelle- le gouvernement ait mis sur
ment dans les bars et restos- pied un programme de sub-
bars, Québec espère ainsi récu- vention de 21 millions visant à
pérer 42 millions chaque année. faciliter l’implantation des
MEV dans cette industrie.
Chiffres satisfaisants
ANDRE PENNER ASSOCIATED PRESS En date du 30 juin, 98 % des Le taxi aussi
Milos Vasic et Nenad Bedik, de l’équipe serbe d’aviron, ont chaviré dans les flots en colère et ont dû être repêchés. pubs, boîtes de nuit et autres dé- Les MEV avaient préalable-
bits de boisson du Québec déte- ment été implantés dans le sec-
naient un MEV. Et 73% d’entre teur de la restauration, en 2011,

DION sur le Lagoa Rodrigo de Frei-


tas samedi. Lorsqu’on nous
montrait des images en plon-
en sérieuse boisson.
Tout de même, il doit y
avoir une petite frousse
val samedi et que vous avez le
cœur ou l’âme sensible ou les
deux, n’allez pas en voir la vi-
eux l’utilisaient conformément à
la loi, selon des documents que
Le Devoir a obtenus
un virage qui aurait permis au
fisc de récupérer près de 1 mil-
liard de dollars à ce jour.
SUITE DE LA PAGE 1 gée, on était por té à se de- quelque par t. Des analyses déo. Vous pourriez en ressor- «Ce sont de très bons chiffres. Québec songe maintenant
mander si les embarcations ont montré que les eaux les tir avec une douleur par procu- C’était autrefois très compliqué à fair e de même avec une
n’avez pas totalement tort.) se déplaçaient parce que les plus polluées dans le secteur ration dans la région locale de voir si les établissements res- autre industrie réputée ré-
Et des Jeux d’été en hiver, rameurs faisaient force pa- de Rio contenaient 1,73 mil- pendant un certain temps. pectaient les règles en vigueur. fractaire à la déclaration de
messieurs dames, voilà qui gaie ou étaient davantage liard d’adénovir us par litre Aït Saïd a immédiatement L’installation des MEV va per- toutes ses recettes : celle du
prouve une chose : qu’il n’y a bringuebalées par les flots en en mars 2015 ; en juin der- été opéré et il se por te bien, mettre d’accroître considérable- taxi. Revenu Québec a en ef-
plus de saisons. Et ça, c’est la colère. Puis est arrivé ce qui nier, on était passé à 248 mil- ayant peint son plâtre en bleu, ment la proportion d’établisse- fet lancé en jui n un appel
faute du réchauf fement cli- devait arriver : l’esquif serbe lions, mais pour se situer, on blanc et rouge pour aller en- ments qui paie ses impôts correc- d’intérêt en ce sens, pre-
matique, la cérémonie d’ou- a chaviré. fera remarquer qu’en Amé- courager ses coéquipiers. Et tement, et c’est ce qu’on voit mière étape afin de trouver
verture a été assez claire à ce Déjà que les concurrents ja- rique du Nor d, un échan- dès qu’il sera sur pied, dit-il, il [avec ces données]», a indiqué une solution technologique
sujet : si nous ne nous vellisent leurs rames et ont tillon contenant quelques reprendra l’entraînement en une source gouvernementale. per mettant de mieux sur-
grouillons pas le popotin pour recours à toutes sor tes de milliers d’adénovir us par li- vue des Jeux de Tokyo en Ce n’est pas seulement veiller les transactions effec-
réduire notre empreinte car- stratagèmes pour éviter d’en- tre serait considéré comme 2020. lors d’achat de consomma- tuées par les chauffeurs.
bone, les océans vont gagner trer en contact avec l’eau, alarmant. On aurait pour tant cr u en tions alcooliques ou de plats Près de 72 millions de dol-
du terrain et il faudra tenir les voilà que les deux compères Mais bon, vous auriez tor t obser vant l’accident que le que des factures papier doi- lars fileraient chaque année
Jeux dans l’eau, ce qui rendra se sont retrouvés complète- de vous en faire et devriez ces- seul poste olympique auquel il vent êtr e r emi ses aux entre les doigts de l’État en
l’allumage de la vasque parti- ment immergés. Ils ont bien ser de toujours tout voir en pourrait aspirer à Tokyo serait clients : celles-ci doivent raison des taxis, une évalua-
culièrement difficile. tenté de retour ner leur ba- noir. L’eau du Lagoa Rodrigo celui de barreur d’aviron. aussi être données au mo- tion cependant contestée
D’ailleurs, il doit s’en trou- teau et de reprendre la de Freitas, a dit la Fédération ◆ ◆ ◆ ment du paiement des droits par les représentants de ce
ver pour regretter que, tant course, mais ce fut en vain, et inter nationale des sociétés d’entrée ainsi qu’au ves- milieu.
qu’à tenir des Jeux d’été en ils ont dû être secour us par d’aviron, est « presque pota- La prochaine fois, nous ver- tiaire, par exemple. « Ces « On entend aller de l’avant
hiver, il n’y ait pas plus de les autorités compétentes. ble ». Et elle est tellement ac- rons que le vénérable Comité types de revenus sont propices avec ça », indique-t-on du
glace. Car à ce qu’on croit en- Heureusement pour eux, Va- cueillante qu’on y retrouvera international olympique, aux à l’évasion fiscale puisqu’ils côté du gouvernement. Il est
tendre à travers les branches, sic et Bedik n’ont pas été dis- bientôt des adénoPokémons prises avec cer tains pro- sont, la plupar t du temps, pr obable que des change-
les eaux dans le secteur de qualifiés en raison des circons- que la jeunesse de toutes les blèmes d’image liés à vous sa- payés en argent comptant », ex- ments législatifs soient tou-
Rio ne pour raient pas vrai- tances particulières et ils pour- nations pourra aller chasser vez quoi et ayant essayé de plique-t-on du côté de Revenu tefois nécessaires.
ment être qualifiées de cris- ront poursuivre la compétition. gaiement en buvant la tasse. faire accroire que des Jeux à Québec. Le Québec compte
tallines : si vous ne cessez Or quelle expression utilise-t-on ◆ ◆ ◆ Pékin ou à Sotchi allaient ap- quelque 3300 établissements. Le Devoir
d’avancer en âge et vous sen- en pareil cas? En plein cela: ils porter des améliorations à la
tez usé, rassérénez-vous, elles
le seraient encore davantage.
Et par mi ceux qui le r e-
grettent sans l’ombre d’un
ont été repêchés. Ça ne s’in-
vente juste pas.
Ils devaient d’ailleurs pour-
suivre leur parcours di-
Toujours dans la catégorie
des moments pénibles — ne
vous inquiétez pas, il y aura
bien du temps pour des mo-
question des droits de la per-
sonne en Chine et en Russie,
s’est fait accuser d’oppor tu-
nisme par plusieurs avec son « Ces types de revenus sont propices
à l’évasion fiscale puisqu’ils sont […]
»
doute, on retrouve les Serbes manche, mais toutes les ments proprement magiques idée de mettre sur pied une
Milos Vasic et Nenad Bedik, épreuves d’aviron ont été an- d’ici la fin —, si vous n’avez équipe de réfugiés à Rio.
qui concourent en deux de nulées à cause de vents en- pas vu le gymnaste français En fait, selon des sources, payés en argent comptant
pointe en aviron. Il suf fisait core plus for ts. Les rangées Samir Aït Saïd subir une dou- le CIO a sur tout voulu créer
de s’installer confor table- de bouées formant les cou- ble fracture ouver te tibia-pé- une nouvelle discipline de dé- Revenu Québec, à propos des droits d’entrée ou de vestiaire
ment devant son écran pour loirs semblaient avoir été roné à la jambe gauche en at- monstration : le lancer du
voir qu’il y avait de la houle conçues par un dessinateur terrissant sur un saut de che- contrepoids.

COMBATTANTS
SUITE DE LA PAGE 1 « Je ne m’attendais jamais
à avoir une autre histoire
libération de Mandela, contre le changement
climatique dans le Brésil de Lula, en passant
par des campagnes de financement pour l’accès
aux médicaments dans le gouvernement de Fi-
n’avais pas pensé à la bague. C’est ma sœur, qui
est arrivée du Chili, qui m’y a fait penser », ra-
conte Marcela. Daniel avait proposé d’en ache-
ter une et de la retourner le lendemain, comme

»
del Castro à Cuba. Et Haïti, où son destin a cer tains louent des robes de mariée. « Non,
musique et les arts dans un centre devant la bou- croisé celui de Daniel. non. Ça, c’est la méthode haïtienne », le taquine
langerie de son père, à Port-au-Prince. Il n’avait d’amour Un acte rebelle…
sa douce, qui admet avoir aussi oublié le gâ-
pas d’appareil photo — son père en gardait un ja- teau. « J’ai dû courir à la pâtisserie. »
lousement dans une boîte pour ne pas abîmer Marcela Escribano Après une vie de jolies galères et quelques À la maison Pitfield, au nord de Montréal, fa-
cet objet précieux qui n’a finalement jamais servi échecs amoureux, elle se préparait à passer sa mille et amis — une quarantaine de personnes
—, mais entouré de couleurs et de lumière, son vie seule. « Je ne m’attendais jamais à avoir une tout au plus — se sont ainsi rassemblés sur les
œil photographe, lui, s’affûtait. lui a fait rencontrer la nouvelle femme de sa vie. autre histoire d’amour », dit la quinquagénaire tables à pique-nique du petit jardin dans un ma-
Dépour vu de pellicule, il devait graver les Ou plutôt son œil de photographe sensible à la dans un accent chantant. « Les choses se sont riage convivial « apportez votre vin ». Danse mo-
images dans sa mémoire. Dont une en particulier. beauté. À celle de Marcela Escribano, une Qué- faites naturellement. On s’est laissé aller. » « Il ne derne chilienne, poèmes, chants et hommages
«C’était en 1964. Il y a eu la fusillade publique de bécoise d’origine chilienne, qui l’après-midi de faut pas penser à l’âge, ajoute son amoureux. en français, anglais, espagnol, créole et urdu et
deux jeunes condamnés à mor t. Le régime [de leur rencontre est assise seule à une table de On voit la différence dans nos corps, oui, mais musique arabe. Si ce n’est pas ça un mélange de
François Duvalier dit «Papa Doc»] a obligé tous les l’hôtel Oloffson, à Port-au-Prince. Le plus ro- on n’a qu’à s’acheter des lunettes ! » À part ça, ce culture… « C’est de l’ouverture. On est chanceux
étudiants à aller regarder. J’avais peur. Je ne voulais mantique des Caraïbes, cet hôtel, qui séduit écri- qu’on a dans la tête — et dans le cœur —, ça ne parce qu’on a un réseau d’amis tellement intéres-
pas entendre le son des coups de feu», raconte Da- vains et artistes, se tient debout depuis 1896 et a change pas, explique-t-il. sants, tellement vivants », se réjouit Marcela, qui
niel, aujourd’hui âgé de 65 ans. même résisté au séisme. Bel endroit pour la ren- Pourquoi le mariage? «C’est une célébration de s’identifie au Québec sur le plan culturel et des
Cette photo qui le hante encore aujourd’hui a contre de deux personnes qui ont combattu notre rencontre. Pour une femme, c’est un cadeau. valeurs « pour la diversité ». « Au Chili, c’est plus
déclenché sa soif de documenter l’actualité. Ce fut toute leur vie. « Il s’est approché pour m’emmener Il y a l’amour, mais il y a aussi la fête pour s’unir», catholique, plus conservateur. Je suis bien ici.
sa première école. Jusqu’à ce que, à l’âge de visiter une exposition dans le ghetto, mais je fai- répond Daniel. Il a eu l’idée de demander la main J’aurais de la difficulté à vivre dans un lieu qui
19 ans, sa mère le fasse échapper à la dictature sais un rapport de séjour, je n’avais pas la tête à de sa bien-aimée au sortir d’un mariage indien des n’est pas ouvert sur le monde. »
grâce à un visa de touriste pour les États-Unis et ça. Mais il a insisté, insisté… », dit-elle, sous le plus festifs célébré dans un restaurant marocain. Qui prend mari prend pays, dit le (vieux) dic-
qu’il s’achète son premier appareil, un Minolta. regard faussement incrédule de Daniel. Lui, «Le mariage était déjà fait dans notre conscience, ton. C’est plutôt Daniel qui est venu rejoindre
Sa vie est devenue photographie. New York était veuf mais avait une compagne et des en- mais maintenant, on s’est dit qu’on allait faire une sa belle. Il a installé ses pénates au centre-ville
Times, Wall Street Journal, Vanity Fair et 14 ans à fants. Et comme tout bon guerrier, il a lutté pour belle fête avec la famille et les gens qu’on aime, ex- de Montréal, après toute une vie entre New
l’Associated Press. sa belle. « On ne s’est plus jamais séparés depuis. » plique pour sa part Marcela. On ne l’enregistre pas York et Haïti. « On a plein de projets », souligne
En 2011, il est récompensé par le World Press C’était il y a deux ans. Marcela travaillait comme mariage légal.» Marcela, enthousiaste. « La retraite ? C’est pour
pour sa série de photos bouleversantes prises tout pour l’organisme québécois Alternatives. Elle C’est un acte rebelle ? « Oui, répond fière- les esclaves », renchérit son amoureux. Cet au-
juste après le tremblement de terre en jan- était en crise de couple, en pleine séparation ment Daniel. On n’a pas besoin d’un papier pour tomne, les tourtereaux ouvriront un café photo
vier 2010. Quelques-uns des clichés qu’il a publiés avec son compagnon brésilien de l’époque. Au- célébrer notre amour. » pour y organiser des expositions. Après des an-
sur Twitter à ce moment-là l’ont plongé dans le paravant, cette militante et leader de gauche a nées de lutte pour se réaliser pleinement et se
plus grand combat de sa vie, un peu à la Claude été emprisonnée pendant cinq ans sous la dicta- … et multiculturel faire respecter comme photojournaliste, Daniel
Robinson. L’Agence France-Presse, par son distri- ture de Pinochet alors qu’elle était étudiante, Un acte rebelle commis au cours d’une céré- Morel a envie de donner au suivant. Il voudrait
buteur américain, Getty Images, avait diffusé les pour avoir participé à des manifestations d’op- monie qui n’a rien de traditionnel. Certes la ma- offrir des ateliers de photographie aux enfants.
photos de Daniel à ses clients, sans autorisation au position. À sa sortie, elle s’est mariée à un poli- riée portait une robe faite de voile blanc crème, « J’ai envie de planter ces graines-là, dit-il. En
préalable et sans payer de droits d’auteur. Au ticien québécois qui l’a ramenée avec lui à mais il n’y eut ni chapelet sur la corde à linge ni vieillissant, tu peux toujours être une meilleure
terme d’un grand combat à la David contre Go- Montréal, et avec qui elle a eu deux enfants. smoking — « la seule fois où j’ai dû mettre une personne. Ça dépend de ton combat ». Et à deux,
liath, un tribunal états-unien lui donne raison et la En coopération internationale, en humani- cravate, c’était pour un boulot de chauffeur de li- on est toujours plus forts.
cause fait jurisprudence. taire ou dans le communautaire, Marcela n’a ja- mousine et je l’ai quitté », dit Daniel en riant. Et
On pourrait dire que c’est aussi la photo qui mais abandonné le combat. Des luttes pour la il y a bien failli ne pas avoir de bague. « Je Le Devoir

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Un humoriste américain Festival de Lanaudière :
musulman chasse les idées l’instant magique de Nézet-
reçues par le rire Page B 7 Séguin Page B 8

LE MONDE
CAHIER

BELGIQUE
B › L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

Le groupe EI revendique l’attaque


de deux policières
L’agresseur est un Algérien qui se trouvait en situation irrégulière
CÉDRIC SIMON le parquet fédéral. visage et au cou », selon le parquet.
à Bruxelles Il se trouvait en situation irrégulière et avait « Les médecins nous ont assuré que les deux
déjà fait l’objet « de deux ordres de quitter le terri- sont tout à fait hors de danger », a assuré Paul

FADI AL-HALABI AGENCE FRANCE-PRESSE


Des rebelles tiraient sur des positions du régime
L e groupe État islamique (EI) a revendiqué
dimanche l’attaque à la machette de deux
policières perpétrée la veille en Belgique par un
toire », a ajouté le cabinet du secrétaire d’État
chargé de la Migration, le nationaliste flamand
Theo Francken. Ce dernier a annoncé qu’il al-
Magnette, le bourgmestre (maire) de Charle-
roi, qui tenait dimanche soir une conférence de
presse commune avec le premier ministre
dans le quartier de Ramoussa, à Alep, samedi. homme identifié comme un Algérien de 33 ans, lait proposer de nouvelles mesures « pour amé- Charles Michel.
connu de la police « pour des infractions de droit liorer encore le retour forcé des résidents illé- Les deux femmes ont dû être plongées dans
commun ». gaux », après une série de mesures récentes. un coma ar tificel pour être opérées, selon
SYRIE « L’assaillant de Charleroi », abattu samedi par Le parquet fédéral a précisé dans un commu- l’agence de presse Belga.
la police belge, « est un soldat du groupe EI qui niqué que « deux perquisitions ont déjà été effec- Réuni dès samedi, l’organisme indépendant

Le régime a mené cette opération en réponse aux appels


pour attaquer la population des pays de la coali-
tion croisée », a écrit Amaq, un organe de propa-
gande de l’organisation djihadiste.
tuées dans l’arrondissement de Charleroi », la
ville wallonne située à une soixantaine de kilo-
mètres au sud de Br uxelles, où a eu lieu
l’agression. Un juge d’instruction spécialisé en
chargé de l’évaluation de la menace terroriste
en Belgique a décidé de maintenir son niveau
inchangé.
Celui-ci se situe au niveau 3 pour le pays de

tente d’éviter
La justice belge avait indiqué un peu plus tôt matière de terrorisme a été saisi. manière générale (correspondant à une me-
avoir identifié l’agresseur. « Il s’agit de K.B., un Les deux policières attaquées devant l’hôtel nace « possible et vraisemblable »), sur une
homme âgé de 33 ans, de nationalité algérienne, de police de la ville aux cris de « Allah Akbar »,
qui séjournait en Belgique depuis 2012 », selon selon la police, « ont été gravement blessées au VOIR PAGE B 2 : BELGIQUE

la perte de
ses quartiers
à Alep
MAYA GEBEIL Y
à Beyrouth

L e régime syrien tentait dimanche d’éviter


l’encerclement total des quar tiers qu’il
contrôle à Alep, deuxième ville de Syrie, où il a
subi un grave revers la veille face à une coalition
regroupant rebelles islamistes et djihadistes.
« L’armée syrienne et ses alliés ont subi une
très sérieuse défaite », a affirmé Rami Abdel Rah-
mane, directeur de l’Obser vatoire syrien des
droits de l’homme (OSDH).
Les rebelles, a-t-il rappelé, ont renversé la si-
tuation à Alep en brisant le siège imposé depuis
trois semaines par le régime aux quar tiers
qu’ils contrôlent dans l’est et en encerclant les
zones tenues par le pouvoir de Bachar al-Assad
à l’ouest.
Le régime a reconnu implicitement la me-
nace qui pèse sur les quartiers progouverne-
mentaux d’Alep où les habitants ont commencé
à stocker de la nourriture.
« Nos forces se sont redéployées après avoir ab-
sorbé le choc de l’attaque de milliers de merce-
naires et l’armée a trouvé une voie alternative
pour permettre l’acheminement de nourriture et de
carburant» vers les quartiers gouvernementaux,
a affirmé dimanche la télévision d’État syrienne.
Devenue un enjeu majeur de la guerre en Sy-
rie, qui ensanglante le pays depuis plus de cinq
ans, la ville septentrionale d’Alep est divisée en BULENT KILIC AGENCE FRANCE-PRESSE
deux depuis 2012. La plus grande manifestation depuis des années en Turquie a réuni dans une mer de drapeaux nationaux rouges des centaines de milliers de Turcs.

Plus de route sûre


Samedi, une alliance de groupes rebelles, is- TURQUIE
lamistes et djihadistes, a affirmé avoir pris le
quartier gouvernemental de Ramoussa, à la pé-
riphérie sud d’Alep, d’où ils ont fait la jonction
avec les quartiers rebelles de l’est.
Le siège total imposé par le régime Assad à
Manifestation géante antiputsch à Istanbul
ces quartiers et leurs 250 000 habitants depuis
le 17 juillet a ainsi été brisé, ont précisé les re- FUL YA OZERKAN ment enlevé par les putschistes — a été acclamé non invité en raison de ses liens présumés avec
belles. Les médias officiels syriens ont démenti PASCALE TROUILLAUD en héros par la foule et lui aussi interrompu par la guérilla du PKK, même si lui aussi avait
la fin du siège. à Istanbul des cris de « peine de mort ! ». condamné la tentative de putsch.
Les rebelles ont eux diffusé dimanche des Un rétablissement de la peine capi- Un Ankara a désigné le prédicateur
photos de sept camionnettes remplies de fruits
et légumes entrant dans leurs secteurs.
La route qui permet désormais de désencla-
U n rassemblement géant « pour la démocra-
tie » marquant l’apothéose de trois se-
maines de mobilisation dans les rues après le
tale abolie en 2004 sonnerait le glas exilé Fethullah Gülen comme le cer-
des négociations, déjà très compro- rétablissement veau de la tentative de coup d’État et
mises, d’adhésion de la T urquie à réclame à cor et à cri son extradition
ver les quartiers de l’est reste toutefois dange- putsch raté en Turquie s’est transformé en dé- l’Union européenne. Tout en aggra- de la peine aux États-Unis.
reuse pour les civils, a souligné l’OSDH, son di- monstration de force pour le président Erdo- vant l’inquiétude à l’étranger sur une Prenant d’abord la parole, Devlet
recteur Rami Abdel Rahmane faisant état de gan : le peuple et l’opposition unis derrière lui. dérive autoritaire du président Erdo- capitale Bahceli, leader du MHP (droite natio-
« combats et raids aériens sporadiques, mais de La plus grande manifestation depuis des an- gan, qui concentre les pouvoirs d’une sonnerait naliste) a rendu hommage aux Turcs
moindre intensité ». nées en Turquie a réuni dans une mer de dra- manière inédite en cent ans de répu- avec lyrisme : « Contre les balles, vous
Il a souligné que c’est maintenant au tour des peaux nationaux rouges à Yénikapi, sur les blique turque. le glas des avez marché comme si c’était un jardin
quartiers ouest d’être « assiégés ». bords de la mer de Marmara, des centaines de Le rassemblement organisé par de roses ».
« Il n’y a plus de route sûre pour les civils se milliers de Turcs — jusqu’à trois millions selon l’AKP, le parti de la justice et du déve- négociations «Il n’y a aucune autre option que de se
trouvant dans les quar tiers gouvernementaux les journaux progouvernementaux. loppement au pouvoir, devait marquer débarrasser de FETO [le réseau de Gü-
pour entrer ou sor tir de la ville », a indiqué Prenant la parole à la fin du rassemblement le point final des manifestations quoti- d’adhésion de len] dans la société parce qu’il s’y est ni-
M. Abdel Rahmane. « pour la démocratie et les martyrs » du putsch diennes d’un peuple exhorté à descen- la Turquie ché comme un cancer », a-t-il lancé, re-
avorté du 15 juillet, le président Recep Tayyip dre dans la rue par M. Erdogan depuis prenant la rhétorique d’Ankara et ap-
200 morts samedi Erdogan a de nouveau évoqué dimanche un le coup d’État avor té mené par une à l’Union prouvant ainsi implicitement la traque
Des habitants de la partie gouvernementale possible rétablissement de la peine de mort en faction de l’armée. massive en cours des «gulenistes».
d’Alep ont indiqué dimanche à l’AFP qu’une Turquie. Mais M. Erdogan a créé la per- européenne « Nous allons vivre comme des frères
foule de gens s’est pressée au marché pour « Si le peuple veut la peine de mort, les partis plexité en annonçant qu’il ne s’agissait et sœurs », a déclaré ensuite le chef du
acheter de la nourriture et de l’eau en prévision suivront sa volonté », a dit M. Erdogan devant que « d’une virgule », une dernière manifesta- principal parti d’opposition, le CHP social démo-
d’un siège. des sympathisants qui scandaient « peine de tion étant prévue mercredi. crate, Kemal Kilicdaroglu, saluant cette « jour-
« Le prix du sac de pain a été multiplié di- mort ! ». née importante pour la démocratie turque ».
manche par quatre passant de 200 [1,22 $] à « Apparemment, il n’y a pas la peine capitale Appel à l’unité « Cette organisation terroriste a prospéré au
800 livres syriennes [4,89$] », af firmé à l’AFP en Europe, mais ils l’ont aux États-Unis, au Ja- Il n’en reste pas moins que la manifestation sein de l’armée et partout dans l’État », a-t-il as-
Walaa Hariri, 48 ans mère de 4 enfant du quar- pon, en Chine. La plupar t des pays géante, qui se voulait « au-dessus des partis », lui suré, reprenant l’antienne officielle, tout en de-
tier gouvernemental de Fourkane, dans le cen- l’appliquent », a assuré le président Erdogan. a permis d’engranger un soutien appuyé de mandant un « renforcement de la démocratie et
tre de la ville. Selon Amnesty International toutefois, 140 pays l’opposition. du système parlementaire ».
sont abolitionnistes, en droit ou en pratique. Les principales formations de l’opposition s’y
VOIR PA GE B 2 : SYRIE Le chef d’État-major Hulusi Akar — briève- sont jointes, à l’exception du HDP prokurde, VOIR PAGE B 2 : TURQUIE
B 2 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

LE MONDE
Israël expulsera les
militants appelant à
THAÏLANDE
SYRIE
son boycottage Adoption d’une Constitution favorable à la junte SUITE DE LA PAGE B 1

« Les enfants ont été à l’école,


Jérusalem — Israël a annoncé DELPHINE THOUVENOT protestation a été interpellé. mais ils étaient très nerveux. Au
dimanche son intention d’expul- JU APILAPORN En l’absence de débat de lieu des cours normaux, l’insti-
ser et d’interdire l’entrée sur son à Bangkok fond, les tracts distribués en tuteur leur a appris comment se
territoire de toute personne amont du vote par la Commis- comporter en cas de bombarde-
appelant au boycottage de l’État
hébreu. «Les ministres de l’Inté-
rieur et de la Sécurité intérieure
L es Thaïlandais ont adopté
dimanche une nouvelle
Constitution très controver-
sion électorale, dont l’impar-
tialité est sujette à caution, in-
sistaient sur « le bonheur » à ve-
ments », a-t-elle ajouté.
L’agence de presse officielle
syrienne Sana a fait état de 10
ont décidé de mettre en place des sée, qui permettra à la junte au nir, avec des photos d’enfants civils tués samedi dans des
équipes chargées d’expulser et pouvoir de contrôler la scène souriants. bombardements rebelles de
d’empêcher l’entrée en Israël de politique, même après le re- Ce que les tracts officiels ne deux quartiers tenus par le ré-
militants en faveur du boycottage tour à des élections. disent pas, c’est que le Sénat gime. Selon l’OSDH, au moins
de l’État d’Israël», a affirmé la Selon les derniers résultats ne sera plus élu mais nommé : 130 civils ont été tués depuis
police dans un communiqué. préliminaires portant sur plus de même après le retour des élec- l’of fensive lancée par les
Ces équipes devront lutter 90 % des bulletins, plus de 60 % tions, le Parlement se retrou- groupes rebelles sur le sud
contre les associations militant des votants se sont exprimés vera sous la coupe d’une cham- d’Alep le 31 juillet.
en Israël pour un tel boycottage pour la nouvelle Constitution. bre haute que les généraux Le pape François a dénoncé
et «vérifier que les militants pro- Une avance irréversible, même continueront de contrôler. dimanche sur la place Saint-
boycottage ne pourront plus entrer si les résultats définitifs ne se- Pier re de Rome le nombre
en Israël», a-t-elle précisé. La ront annoncés que mercredi. Vers des législatives ? « inacceptable » de victimes ci-
campagne mondiale non gouver- Le référendum «a été conduit Les partisans du oui rencon- viles à Alep. « Il est inaccepta-
nementale BDS «Boycottage, avec une grande transparence», trés dans les bureaux de vote ble qu’autant de personnes sans
désinvestissements, sanctions», s’est félicité le chef de la junte, le dimanche mettaient en avant BORJA SANCHEZ-TRILLO AGENCE FRANCE-PRESSE défense — et tant d’enfants —
née en Cisjordanie occupée il y a général Prayut Chan-O-Cha, au- le fait que cette Constitution Un peu plus de la moitié des 50 millions d’électeurs thaïlandais aient à payer le prix de ce
10 ans, appelle au boycottage teur du coup d’État de 2014, affir- permettra selon eux de déblo- se sont déplacés pour le vote sur la nouvelle Constitution. conflit », a-t-il déclaré devant
des produits israéliens mais mant «mépriser» les critiques de quer la scène politique et d’or- des milliers de fidèles réunis
aussi des relations culturelles ou la communauté internationale. ganiser des élections législa- moitié des 50 millions d’élec- Cette fois-ci, il s’agit pour les pour l’angélus.
académiques avec Israël tant L’opposition a quant à elle tives en 2017 — ce que ne teurs se sont déplacés. élites ultra-royalistes, au pre- Signe de la violence des af-
que durera l’occupation. rappelé les « pressions » exer- cesse de marteler la junte. Avec des élections législa- mier rang desquelles l’armée, frontements dans cette bataille
Agence France-Presse cées sur elle — « comme dans « Je veux que la situation re- tives désormais plus que cer- de verrouiller le système, dans vitale pour les deux camps,
toute dictature», a souligné Nat- vienne à la normale et je veux taines en 2017, la junte au pou- une période d’inquiétude sans 200 combattants ont péri dans
L’épidémie de Zika tawut Saikua, un des meneurs
des Chemises rouges, puissant
des élections », a expliqué
parmi eux à l’AFP Potchana
voir n’est cependant pas prête
à lâcher le pouvoir.
précédent quant à l’avenir de
la royauté, le roi Bhumibol,
la seule jour née de samedi,
portant à 700 le bilan des belli-
serait maîtrisée en mouvement d’opposition.
« Prayut, il n’y a pas de quoi
Surapitic, 53 ans, rencontrée
dans un bureau de vote de
Pas avant d’avoir modifié en
profondeur le système poli-
88 ans, étant hospitalisé et in-
visible depuis des mois.
gérants tués depuis le début
de la contre-offensive rebelle
Floride être fier de ta victoire, avec des op-
posants qui n’ont pas pu se bat-
Bangkok.
Les partisans du non dénon-
tique, afin d’empêcher dura-
blement le retour aux ma-
Et cette nouvelle Consti-
tuion en est un outil clef.
le 31 juillet pour briser le siège
d’Alep, selon l’OSDH.
Washington — Le gouverneur tre», a lancé Jatuporn Prompan, çaient une « Constitution de vo- nettes de l’opposition, incar- Les Chemises Rouges, puis- Autre développement impor-
de Floride a assuré dimanche chef des Chemises rouges. leurs », qui fait l’unanimité de la née par l’ex-Premier ministre sant mouvement de soutien à tant, des combattants arabes et
que la situation dans le quartier «Mais je reste convaincu que le classe politique civile contre Thaksin Shinawatra et sa sœur Thaksin et Yingluck Shinawa- kurdes soutenus par l’Occident
de Miami où 16 personnes ont pouvoir reviendra un jour au peu- elle. « Les auteurs du coup Yingluck, dont le gouverne- tra, très populaires dans le ont remporté une victoire contre
été contaminées par le virus du ple», a-t-il ajouté, tout en concé- d’État ont déchiré l’ancienne ment a été balayé par le coup nord et le nord-est, semblent les djihadistes du groupe État is-
Zika était maîtrisée mais a renou- dant sa défaite pour cette fois. Constitution et nous ont volé nos d’État de 2014. opter pour le profil bas. lamique (EI) en s’emparant de
velé son appel à l’aide aux autori- Les deux opposants avaient droits, en se mettant en position Jusqu’ici, les militaires Yingluck Shinawatra a voté leur fief de Minbej, à quelque
tés fédérales. Rick Scott, gouver- été convoqués cette semaine de contrôler le gouvernement », avaient principalement eu re- elle-même dimanche, mais 60km au nord-est d’Alep.
neur républicain de Floride, a dé- par la police, dans un pays où notamment via un Sénat élu, ne cours aux coups d’État, dès sans se risquer à une consigne La guerre en Syrie qui a dé-
claré que la zone à risque avait critiquer le référendum est pas- décolère pas Ohm Kontaogan, 2006 pour Thaksin. Mais les de vote. Et sans s’exprimer di- buté en mars 2011 a fait plus
été réduite de 10 pâtés de mai- sible de prison. Dimanche en- qui a tenu à se déplacer pour Shinawatra étaient toujours re- manche soir. de 280 000 morts.
sons vendredi, à la faveur de pul- core, un étudiant ayant déchiré exprimer son désaccord. venus au pouvoir sitôt des
vérisations d’insecticides au sol son bulletin de vote en signe de Au final, un peu plus de la élections organisées. Agence France-Presse Agence France-Presse
et par voie aérienne. La réponse
au virus est du ressort des auto-
rités de l’État et du comté de La police « a fait ce qu’il fal-
Miami-Dade, mais le gouverneur
a appelé les autorités fédérales à
TURQUIE BELGIQUE lait faire, et a sans doute évité
de cette manière une tragédie
renforcer leur aide, notamment SUITE DE LA PAGE B 1 SUITE DE LA PAGE B 1 qui aurait pu être encore plus
en livrant 10 000 kits de préven- grande », a-t-il estimé, à l’issue
tion de Zika (moustiquaires, pro- Quant au peuple stambou- échelle en comprenant quatre. d’une réunion à Bruxelles des
duits anti-moustiques…). liote, il n’a pas non plus fait dé- Le pays a été la cible d’atten- ser vices de sécurité du pays,
Agence France-Presse faut à son président, et ancien tats sanglants le 22 mars à dimanche matin.
maire, dont Istanbul reste le l’aéropor t inter national de Nous avons « donné des indi-
Ukraine : trois fief politique.
Tous les transpor ts —
Bruxelles et dans la station de
métro Maelbeek, qui ont fait
cations pour élever le niveau de
sécurité de nos policiers», a pré-
soldats tués métro, bus ou ferry — étaient
gratuits pour encourager l’af-
32 morts. cisé Charles Michel. «Nous gar-
dons la tête froide», a-t-il assuré,
Kiev — Trois soldats ukrai- fluence des Stambouliotes. « Garder la tête froide » soulignant que la situation que
niens ont été tués et quatre au- « Nous sommes là pour notre L’agression de samedi est connaissait le pays était compa-
tres blessés lors de nouveaux pays, pour le protéger, nous ne sur venue aux alentours de rable à celle d’autres pays euro-
affrontements entre les re- laisserons pas notre pays aux 16 h (heure locale) devant péens, confrontés «à différentes
belles prorusses et les forces mains de voyous », a déclaré l’hôtel de police de Charleroi. formes d’attaques».
gouvernementales dans l’Est Ramazan, un manifestant, ré- L’assaillant « a immédiate- Sur le qui-vive, la police
de l’Ukraine, a annoncé l’armée percutant le message officiel ment sorti une machette du sac belge a effectué des dizaines
dimanche. Selon le porte-parole d’unité. de spor t qu’il por tait et il a de perquisitions antiterroristes
militaire ukrainien Andriy Ly- Un autre manifestant, Hu- porté des coups très violents au et procédé à de nombreuses
senko, les soldats ont trouvé la seyin Albayrak, allait plus loin : visage de deux policières qui se arrestations depuis les atten-
mort en raison d’une explosion « Nous sommes près à mourir trouvaient de faction en face de tats du 13 novembre 2015 à Pa-
et de bombardements dans la pour notre président Erdogan. ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR l’hôtel de police en criant “Al- ris, préparés depuis la Bel-
localité de Krymske, à une qua- Nous sommes là depuis ce ma- Plusieurs centaines de Montréalais d’origines diverses se sont lah Akbar”», avait expliqué le gique et auxquels ont participé
rantaine de km au nord-ouest tin et s’il nous demande de res- réunis au parc Jarr y pour dénoncer le coup d’État raté en même por te-parole de la police de des djihadistes belges.
du fief rebelle de Lougansk. Sa- ter là jusqu’à demain, nous res- temps que la manifestation à Istanbul. Charleroi, David Quinaux, au Plusieurs suspects clés de
medi, Igor Plotnitski, le chef de terons. Nous ne livrerons ja- micro de RTL-TVI. ces attentats ont été remis par
la république séparatiste auto- mais notre pays à personne ». Le rassemblement a été re- une purge implacable des pro- Une troisième policière a la Belgique aux autorités fran-
proclamée de Lougansk, avait Plus de 15 000 policiers transmis par écrans géants Gülen dans l’armée, la justice, alors ouver t le feu et abattu çaises dans le cadre de l’en-
été blessé dans une explosion avaient été mobilisés sur la gi- dans toute la Turquie. Y assis- l’éducation ou la presse no- l’assaillant, décédé plus tard à quête sur les attaques de Pa-
qui visait sa voiture. Kiev avait gantesque esplanade de Yéni- taient les familles des 239 tamment, avec plus de 60 000 l’hôpital. ris, dont Salah Abdeslam, seul
estimé que l’attentat était pro- kapi, alors que Istanbul est « mar tyrs » du putsch raté — limogeages, détentions ou Le premier ministre belge a sur vivant des membres des
bablement lié à des luttes in- régulièrement ensanglantée qui a fait 273 morts en comp- gardes à vue. salué dimanche « le courage ex- commandos du 13 novembre.
ternes entre les chefs rebelles. par des attentats islamistes ou tant les insurgés. ceptionnel des policières qui ont
Agence France-Presse prokurdes. Le putsch raté a déclenché Agence France-Presse subi cette attaque grave ». Agence France-Presse

Téléphone : 514 985-3322 Courriel :


Télécopieur : 514 985-3340 LES PETITES ANNONCES petitesannonces@ledevoir.com AVIS DE DÉCÈS
160 165 165 390 599
APPARTEMENTS ET
LOGEMENTS À LOUER
PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER DIVERS
COMME NEUVES CHAISE
LES PETITES ANNONCES MESSAGES MMUNIQUEZAVEC
DISCRIMINATION
INTERDITE
La Commission des droits de la
ÉLECTRIQUE JAZZY 2013
(moins de 10 km de parcouru)
BATTERIES AU GEL 2015
DU LUNDI AU VENDREDI
DE 8H30 À 17H00
Promotion
spéciale
,E-ÏMORIEL
personne du Québec rappelle que
lorsqu'un logement est offert en lo-
(testées A1 le 3 juin 16)
CHARGEUR + DRAPEAU +
Pour placer, modifier ou annuler votre
annonce, téléphonez avant 14 h 30
Petites 0OURPUBLIER
cation (ou sous-location), toute per- DOSSARD. Preuves d'achats
pour lʼédition du lendemain. annonces
sonne disposée à payer le loyer et
à respecter le bail doit être traitée
en pleine égalité, sans distinction,
disponibles. Demandons 2 000 $
Faut voir ! 450-613-0020
515 Téléphone: 514-985-3322 Pour les annonces
UNOUDES
Télécopieur: 514-985-3340
exclusion ou préférence fondée sur textes de 5 lignes
la race, la couleur, le sexe, la gros- INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE et moins
s!VISDEDÏCÒSs&AIRE PART
sesse, l'orientation sexuelle, l'état 7 jours de
civil, l'âge du locataire ou de ses VOTRE ORDINATEUR B0GUE petitesannonces@ledevoir.com s2EMERCIEMENTSs#ONDOLÏANCES
enfants, la religion, les convictions OU RALENTIT ? Conditions de paiement : cartes de crédit parution :
politiques, la langue, l'origine ethni-
que ou nationale, la condition so-
Mise à jour et réparation
P.C., Mac et portables. s r r TM
100 $ s!NNIVERSAIRESs(OMMAGE
ciale, le handicap ou l'utilisation
d'un moyen pour pallier ce handi-
10 ans d'exp. Service à domicile.
514 573-7039 Julien Pour les encadrés s)NMEMORIAM
cap. 564 564 564 À l’achat
MILE END - LAURIER OUEST DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE de deux
Beau grand 6 1/2 chauffé, ensol.,
très propre, 3e étage, balcons.
170
HORS FRONTIÈRES EUROPE
307 obtenez le ,E-ÏMORIEL
À LOUER LIVRES ET DISQUES
Réf. requises. AOÛT. 1 600 $
514-272-5683 ou 514-737-3563
BAIN EN BOIS troisième  RUE$U(AVRE
E
PARIS VII - XV Champ-de-Mars
100 % QUÉBEC gratuitement
PLATEAU - GRAND 6 1/2
Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08
*Librairie Bonheur d'Occasion*
achète à domicile livres de qualité
-ONTRÏAL 1C (+8
Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin
ARTECO INC
4ÏLÏ 
Entièrement rénové, 3 ch. fermées, en tout genre. 514 914-2142 Pour information
Sem/mois 514 272-1803
salle de lavage, lave-vaisselle. 1317, ave du Mont-Royal Est
Téléphone :
Près des services. PROVENCE arteco.ca 514 985-3322
514-777-6035 Vallée du Rhône 438.397.1560 Courriel : 4ÏLÏC 

Maison de village dans le arteco.inc@gmail.com
quartier médiéval de Nyons.
petitesannonces
@ledevoir.com
NECROLOGIE LEMEMORIEL
2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée. PARCE QUE VOUS
Terrasse ensoleillée. Internet.
www.bonnevisite.ca/nyons ÊTES UNIQUE
mariehalarie@gmail.com
L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 B 3

SUR LA ROUTE
Le poids du transport sur les îles de la Madeleine
En plein cœur du golfe Saint-Laurent, à plus de 1000 kilomè-
tres des grands centres urbains du Québec, les îles de la Ma-
deleine semblent parfois coupées du monde. Elles sont pour-
tant desser vies en transport. Mais entre le prix exorbitant des
billets d’avion et du traversier, les vastes distances à parcou-
rir et les caprices météorologiques, le caractère insulaire — si
cher aux Madelinots — est, par moments, difficile à porter.

FLORENCE SARA toire — et l’isolement qui vient


G. FERRARIS avec — prend tout son sens,
aucune route ne reliant direc-

S
téphanie Arseneau tement les Îles aux villes et vil-
Bussières a passé lages du continent. « Pour quit-
presque tous les étés ter les Îles, nous n’avons pas tel-
de sa vie aux îles de lement de choix, note Jonathan
la Madeleine. Il y a Lapierre, maire des Îles-de-la-
quelques années, sa famille et Madeleine depuis 2013. Ici,
elle ont décidé d’y poser leurs c’est soit le bateau, soit
valises pour de bon. De Made- l’avion. » Deux modes de
linienne estivale, elle est deve- transpor t relativement coû-
nue une insulaire quatre sai- teux qui demeurent, malgré
sons. Cela aura duré dix ans. les avancées technologiques,
Depuis, ils par tagent leur assujettis aux aléas de la mé-
temps entre les dunes des Îles téo. « Des avions qui ne décol-
et les rues de Stockholm, en lent pas à cause du vent ou de
Suède. Depuis son départ, son la neige, ça arrive, laisse tom-
budget de transport a fondu, la ber l’homme politique. Avec le
famille n’ayant qu’une voiture temps, on apprend à composer
et se déplaçant surtout à vélo. avec ce genre de choses. On de-
« Aux Îles, c’était possible, vient plus prévoyants. » ALEXANDRE SHIELDS LE DEVOIR
mais beaucoup plus difficile, se Depuis quelques années, le C’est quand vient le temps de sortir de l’archipel que le caractère insulaire du territoire — et l’isolement qui vient avec — prend tout
souvient l’enseignante. Les mé- conseil municipal demande tou- son sens, aucune route ne reliant directement les Îles aux villes et villages du continent.
nages ont souvent plusieurs vé- tefois à NAV CANADA, la so-
hicules, tout le monde se dé- ciété responsable de la gestion photographe professionnel s’en sor tir pour moins de leurs jours pour la desserte aé- devient vraiment difficile parce
place comme ça, même ceux du trafic aérien, de revoir les s’est installé aux Îles avec sa 1000 $, ce qui est tout de rienne des régions isolées. qu’on a beau aimer les Îles, no-
qui n’en ont pas ! Ici, “faire du types d’approches permis pour conjointe et leurs deux enfants même parfois le double de ce « Je connais des gens qui n’ont tre qualité de vie là-bas dépend
pouce” est un vrai moyen de atterrir aux Îles. « Il existe des il y a six ans. Avec le temps, qu’il faut débourser pour s’en- tout simplement pas les moyens un peu de notre capacité à pou-
transpor t. En trois minutes, techniques et des instruments explique-t-il, les résidants des voler vers Paris en par tance de quitter les îles de la Made- voir faire des sauts de temps en
c’est presque cer tain que tu qui réduiraient de beaucoup Îles apprennent à moduler de Montréal au cours de la leine, ils sont prisonniers de l’ar- temps sur le continent. »
trouves quelqu’un pour t’embar- l’impact des éléments météorolo- leurs horaires en fonction de même période. Ce n’est toute- chipel, affirme le photographe
quer. » En raison de la for te giques », explique Jonathan La- celui-ci — toujours un peu im- fois rien comparé aux prix affi- avec sérieux. À long terme, ça Le Devoir
motorisation de la région, se pierre. Les négociations étant précis — et des modes de chés durant la saison estivale,
rendre d’un village à l’autre en cours depuis déjà un mo- transpor t. Ces der niers de- les billets aller-retour frôlant
n’est pas dif ficile. Il suf fit de ment, le maire a bon espoir de viennent les éléments cen- alors parfois les 1600 $.
suivre la route. Même l’hiver, voir ces nouvelles normes traux autour desquels le reste Ces prix élevés s’expliquent Transport collectif en développement
alors que le sable cède sa mises en place à compter du gravite. Et quand ce n’est pas notamment par le nombre res-
place à un épais tapis de neige, printemps prochain. la météo, ajoute-t-il avec un lé- treint de compagnies aé- Aux Îles, rares sont ceux qui n’ont pas de voiture, la région
la plupart des secteurs demeu- « Aux Îles, on apprend à ne ger soupir, ce sont les nom- riennes qui desservent ces ré- étant l’une des plus motorisées au Québec. Malgré tout, de-
rent faciles d’accès. pas être pressé, lance en riant breux touristes qui, en pre- gions éloignées. Et vu les puis un peu plus de six ans, les Madelinots peuvent aussi
Yoanis Menge. Il ne faut pas nant presque toutes les places grandes distances à parcourir compter sur un petit réseau de transport collectif pour assu-
Options restreintes par tir la veille d’un rendez- à bord du traversier, empê- et la faible densité de popula- rer leurs déplacements locaux. Implanté en 2010, au moment
C’est quand vient le temps vous, parce qu’on ne sait ja- chent les Madelinots de partir. tion, les transpor teurs sont de la création de la Régie intermunicipale de transport Gas-
de sor tir de l’archipel que le mais ce qui peut arriver. » Né presque obligés de multiplier pésie–Îles-de-la-Madeleine (REGIM), le réseau des Îles tente,
caractère insulaire du ter ri- d’une mère madelinienne, le Budget transport les arrêts entre les différentes depuis, de se faire connaître des résidants. « C’est notre plus
En raison de son travail, Yoa- destinations pour remplir les grand défi, lance Antoine Audet, directeur général de la RE-
nis Menge doit toutefois quit- avions. « Nous ne sommes pas GIM depuis août 2013. L’utilisation du transport collectif est
ter l’archipel une bonne di- beaucoup à of frir ces services, loin d’être ancrée dans les habitudes des gens, entre autres à

700 $
Somme annuelle maximale prévue dans le Programme de ré-
zaine de fois chaque année.
« Pour moi, ce ne sont pas les
horaires qui sont un problème
puisque, comme travailleur au-
tonome, j’ai beaucoup de flexibi-
alors à chaque fois qu’on se pose
quelque part, on doit payer en
par tie les infrastructures qui
nous accueillent, explique Yani
Gagnon, chef de la direction fi-
cause du territoire. Mais on travaille là-dessus ! »
Malgré les efforts de son équipe, ceux qui optent pour le
transport collectif pour leurs déplacements quotidiens sont
encore rares. « Le réseau sert surtout à ceux qui habitent aux
extrémités de l’archipel et qui souhaitent rejoindre le centre,
duction des tarifs aériens qui est remboursée aux résidants lité. Mais à la longue, ça finit nancière chez PasCan, le prin- avance Stéphanie Arseneau Bussières qui, elle-même, pré-
des collectivités éloignées qui disposent tout de même d’un par coûter cher, très cher. » Le cipal transporteur aérien aux fère encore le vélo à l’autobus pour se déplacer aux Îles. C’est
accès maritime. bateau est encore l’option la Îles. C’est ce qui justifie nos prix très difficile de se déplacer d’un village à l’autre. » « Le trans-
Source : Ministère des Transports du Québec plus profitable, mais il faut élevés, nous n’avons pas les port collectif, c’est un peu comme un mythe aux Îles, renchérit
être prêt à faire beaucoup de moyens d’être compétitifs. » en riant Yoanis Menge. On sait qu’il existe, mais on ne l’a ja-

5000
Nombre de déplacements effectués en transport collectif aux
route une fois la « grande
terre » rejointe puisque le tra-
versier dépose ses passagers à
Souris, sur la côte de l’Île-du-
Prince-Édouard.
Le sommet sur le transport
aérien régional annoncé par le
gouvernement du Québec en
juillet et qui devrait se tenir au
printemps 2017 laisse toutefois
mais vraiment vu. Je ne suis même pas certain de connaître
quelqu’un qui l’a déjà pris. »

îles de la Madeleine en 2016. Depuis 2012, il a pratiquement Par la voie des airs, il est entrevoir à la compagnie — et
doublé. possible, en basse saison, de aux élus madelinots — de meil-
Source : Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

1372 km
Distance séparant, par la route, Montréal des îles de la
Madeleine, un trajet qui passe par le Nouveau-Brunswick
et l’Île-du-Prince-Édouard.
B 4 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 B 5

TABLEAU DES J EUX PARALYMPIQUES


LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016
MÉDAILLES
Exclue, la Russie dénonce une décision 298,32
Les Québécoises Jennifer Abel et Pamela
Ware, qui représentaient de grands espoirs

«inhumaine» qui «dépasse l’entendement» de médailles, n’ont pu répondre aux attentes


en terminant au pied du podium, derrière
les Chinoises, les Italiennes et les Austra-
liennes. Les Canadiennes ont terminé
l’épreuve avec un score cumulatif de 298,32

L a Russie a dénoncé dimanche une décision


«inhumaine» qui «dépasse l’entendement»,
après la suspension du comité paralympique
Cette suspension signifie que la Russie «n’aura chose, qu’ils formulent les accusations de manière
pas le droit de participer aux prochains jeux Pa- claire et concrète. On ne peut exclure quelqu’un
ralympiques de Rio» du 7 au 18 septembre, a an- parce qu’il fait partie d’un système quelconque, on
tandis que l’Australie a récolté 299,19 points.
Les Chinoises (345,60) et les Italiennes
(313,83) ont fait preuve d’une grande maî-
russe par le Comité international paralympique noncé à Rio le président de l’IPC Philip Craven. ne peut exclure quelqu’un que lorsqu’il est coupable trise tout au long de l’épreuve et n’ont visi-
(IPC) à la suite du scandale de dopage Pour M. Mutko, il s’agit d’une mesure «sans de quelque chose», a ajouté M. Loukin. blement jamais été inquiétées.
BR T
ZE
N
ON
GE

«A mon sens, cela dépasse déjà l’entendement», précédent». «Je ne comprends pas sur quoi Le président du Comité olympique
OR
AR

a déclaré le ministre russe des Spor ts, Vitaly elle se base», a-t-il déclaré à l’agence R- russe, Alexander Zhukov, a de son côté dé-
1 CHINE 3 2 3 8
Mutko, à l’agence de presse Interfax, en quali- Sport. Cette décision fait «souf frir beau- claré «regretter» la décision de l’IPC. «Le
2 ÉTATS-UNIS 1 5 2 8 fiant la décision de l’IPC de «partiale et politique- coup de sportifs qui ont des possibilités res- Comité international paralympique n’a pas
3 ITALIE 2 3 2 7 ment motivée». «Des plaintes vont être déposées treintes», a souligné M. Mutko, en pro- pu résister aux pressions politiques. On ne
auprès du TAS. S’il le faut, on va saisir un tribu- mettant un «soutien exhaustif» au comité peut que regretter qu’il n’ait pas suivi l’exem-
4 JAPON 1 0 6 7 nal civil», a-t-il ajouté. paralympique russe. ple du Comité international olympique qui a
5 AUSTRALIE 3 0 2 5 La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Le président du comité paralympique autorisé les sportifs russes propres à partici-
6 CORÉE DU SUD 2 2 1 5 Zakharova, a pour sa part dénoncé une décision russe, Vladimir Loukin, a d’ores et déjà per aux Jeux [de Rio]», a indiqué M. Zhu-
«vile et inhumaine», en accusant l’IPC de «trahir annoncé son intention de déposer une Vitaly Mutko kov à l’agence Interfax.
7 RUSSIE 1 2 2 5 les plus hautes normes des droits de l’Homme». plainte auprès du Tribunal arbitral du La Russie dispose de 21 jours pour dépo-
8 HONGRIE 2 0 0 2 Le comité international paralympique (IPC) a sport (TAS). «On va réagir de manière judiciaire, ser son recours, alors que les jeux Paralympiques
9 SUÈDE 1 1 0 2 annoncé dimanche la suspension du comité para- nous allons poursuivre le Comité international pa- débuteront à Rio dans un mois jour pour jour.
lympique russe à la suite du scandale de dopage ralympique devant le TAS», a-t-il déclaré à l’agence
12 CANADA 0 1 1 2 d’État mis au jour par la commission McLaren. de presse Interfax. «S’ils nous accusent de quelque Agence France-Presse
AU MOMENT DE METTRE SOUS PRESSE DIMANCHE

Des gradins
dégarnis pour bon
nombre d’épreuves
Bon nombre de compétitions
dans les premiers jours des
Jeux olympiques de Rio de Ja-
neiro se sont déroulées devant
des gradins dégarnis. Les
longues files d’attente pour
des contrôles de sécurité, les
autoroutes et les transports
publics engorgés ainsi que le
manque d’intérêt pour cer-
tains sports expliquent les gra-
dins vides, selon les interve-
nants interrogés par l’Associa-
ted Press. Les épreuves
équestres ainsi que les matchs
de rugby ont attiré quelques
rares individus. Beaucoup de
sièges étaient vides pour la
partie de volleyball impliquant
le Brésil qui prenait place, di-
PHOTOS: MATT DUNHAM ASSOCIATED PRESS, PEDRO UGAR TE, JACK GUEZ, PASCAL GUYOT ET JIM WATSON AGENCE FRANCE-PRESSE
manche, sur la très célèbre
plage de Copacabana. Même
l’équipe étoile américaine de
basketball, habituellement
très populaire aux Jeux olym-
piques, n’a pas su remplir les
estrades. Lors du match de sa-
Surprise et déception dans la piscine pour le Canada
medi soir contre la Chine, de
nombreux sièges sont demeu-
rés vacants. La longueur des
files aux postes de contrôle si-
L a jeune sensation cana-
dienne Penny Oleksiak a
continué de surprendre aux
Chantal Van Landeghem, de
Winnipeg et de Taylor Ruck,
de Kelowna.
l’eau un peu loin du tremplin
et les juges l’ont remarqué.
Elles ont obtenu une note de
moindre. Bouchard faisait face
au triple champion du monde
et médaillé de bronze aux
unique yuko qui a permis au
Québécois d’inscrire des vic-
toires de 1-0.
finale plus tard dimanche.
Pour sa part, l’équipe cana-
dienne de volleyball masculin
tués à l’entrée des lieux d’une Jeux olympiques de Rio en Pour leur par t, les Québé- 67,50, ce qui ne leur a pas per- Jeux de Londres, en 2012. La Montréalaise d’origine a surpris les États-Unis en
épreuve sportive est, selon les décrochant la médaille d’ar- coises Jennifer Abel et Pamela mis de devancer les Austra- Le Japonais a réussi un yuko roumaine Ecatarina Guica n’a trois manches de 25-23, 25-17
organisateurs des Jeux, l’un gent au 100 mètres papillon, Ware, qui représentaient de liennes qui avaient récolté dans les premières minutes du pas connu autant de succès, et 25-23.
des facteurs expliquant une dimanche. grands espoirs de médailles, 71,10 points. combat pour s’inscrire à la s’inclinant devant la Russe Na- Au tennis, au premier tour
telle situation. Elle a terminé l’épreuve en n’ont pu répondre aux attentes Lorsqu’elles ont réalisé marque avant de compléter le talia Kuziutina à son premier en double féminin, Eugenie
Associated Press 56,46 secondes, der rière la en terminant au pied du po- qu’elles allaient devoir se travail par ippon à 54 secondes combat chez les moins de 52 Bouchar d et Gabriela Da-
GEOFF ROBINS AGENCE FRANCE-PRESSE Suédoise Sarah Sjostrom, qui a dium, derrière les Chinoises, contenter d’une qua- de la fin du combat. Il kg. La septième tête de série a browsky ont eu le meilleur
Le maire de L.A. Née du mauvais côté de la barrière sociale, la Brésilienne Rafaela Silva a dû apprendre très jeune à se battre contre l’adversité. Ci-dessus, l’athlète célébrait
sa médaille de bronze aux jeux panaméricains à Toronto en juillet 2015.
fracassé le record du monde
en 55,48 secondes. Oleksiak a
les Italiennes et les Austra-
liennes. Les Canadiennes ont
trième place, les deux
plongeuses ont versé
avait gagné ses trois
autres combats de la
livré un combat inspiré, mais
son adversaire a su contrer
sur les Polonaises Klaudia
Jans-Ignacik et Paula Kania
craint que Trump quant à elle battu le record ca-
nadien, qu’elle avait elle-même
ter miné l’épreuve avec un
score cumulatif de 298,32 tan-
quelques larmes, visi-
blement déçues et
jour née de la même
manière.
toutes ses attaques pour l’em-
porter 2-0. Cette défaite d’en-
au compte de 6-4, 5-7 et 6-3.
Chez les hommes, Vasek
joue en défaveur J UDO abaissé samedi. L’Américaine dis que l’Australie a récolté frustrées. Plus tôt pendant le trée de jeu ne lui permettra Pospisil et Daniel Lestor
Dana Vollmer a rempor té le 299,19 points. Les Chinoises tournoi, le 19e judoka pas d’être repêchée plus tard l’ont aussi emporté.
de sa ville
Le résultat de l’élection prési-
dentielle de novembre aux
États-Unis aura des consé-
Rafaela Silva, bagarreuse des favelas bronze en un temps de 56,63.
La Canadienne occupait le troi-
sième rang de l’épreuve après
50 mètres, mais elle a aug-
menté la cadence en deuxième
(345,60) et les Italiennes
(313,83) ont fait preuve d’une
grande maîtrise tout au long
de l’épreuve et n’ont visible-
ment jamais été inquiétées.
Surprise sur le tatami
La cinquième place
d’Antoine Bouchard en
judo avait quant à elle des al-
lures de victoire. Le judoka
au monde avait causé
une vive surprise en
prenant la mesure du
vice-champion du monde, le
Russe Mikhail Puliaev, au
dans le tournoi.
Ailleurs à Rio
L’équipe canadienne fémi-
nine de rugby à sept a connu
En tennis de table, chez les
hommes, Eugene Wang a ga-
gné son match de deuxième
tour en quatre manches de 11-
7, 11-9, 11-7, 11-4 face au Turc
quences sur les chances que
Los Angeles soit choisie pour
être l’hôte des Jeux olym-
piques de 2024, croit le maire
et battante sur le tatami moitié de course pour conclure
au deuxième échelon.
Samedi, la nageuse de 16
ans avait remporté le bronze
Le duo canadien a connu
des ennuis à ses deux pre-
miers plongeons, mais était
tout de même en troisième po-
originaire de Jonquière s’est
incliné par ippon lors de son
combat pour l’obtention de la
médaille de bronze face au Ja-
deuxième tour de la compéti-
tion.Bouchard a ensuite at-
teint les quar ts de finale en
défaisant, cette fois, le cham-
son premier revers du tournoi,
s’inclinant 22-0 contre la
Grande-Bretagne. En vertu de
leurs deux convaincantes vic-
Ahmet Li.Lors de son pro-
chain match, lundi midi, Wang
af frontera Chun Ting Wong,
de Hong Kong.
de la ville, Eric Garcetti. Si Do-
nald Trump devient président,
Très attendue pour ces Jeux dans sa ville natale, la Brésilienne, ex- le tapis, en larmes. Son rêve est
brisé.
au relais 4x100 mètres en
compagnie de Sandrine Main-
sition avant le dernier de cinq
plongeons. Lors de celui-ci,
ponais Masashi Ebinuma.
Il s’agissait de son sixième
pion d’Afrique en titre, le Ma-
rocain Imad Bassou. En ces
toires de samedi, les Cana-
diennes étaient déjà assurées Avec Le Devoir
le Comité international olym- Sur les réseaux sociaux, elle est ville, de Boucher ville, de Abel a ef fectué son entrée à combat de la journée, et non le deux occasions, c’est un de prendre part aux quarts de La Presse canadienne
pique (CIO) pourrait selon lui championne du monde, a utilisé le judo comme catalyseur et porte visée par une campagne de dif fa-
écarter la candidature de Los mation aux relents racistes. «Les
Angeles. Le sujet principal des
conversations que M. Gacetti
a eues avec des représentants
du CIO est celui de l’élection
de sortie.
CHANTAL RAYES «Il y avait des coups de feu tous les la gauchère avait tout pour réussir,
Noirs, quand ils ne merdent pas à
l’entrée, ils merdent à la sortie», lui
écrit-on. Ou encore: «La place des
singes, c’est la cage.» La Carioca au
Le Kosovo récolte ses premiers lauriers Une première depuis les JO
de Montréal en 1976
présidentielle, a confié le poli- jours, se souvient-elle. Ça ne peut explique Bernardes. Et puis, «elle sang chaud rend les coups, mais
L a judoka Majlinda Kelmendi (-52 kg) a inau- ce petit gabarit aux nerfs d’acier (25 ans) a eu contre la Colombienne Mariana Duque-Marino,

E
ticien démocrate de 45 ans à lle est passée presque pas être normal pour un enfant de en voulait, pour sortir de sa condi- l’af faire la déstabilise au point guré le palmarès olympique du Kosovo l’honneur rare de se voir remettre sa médaille et elle affrontera la Québécoise Eugenie Bou-
l’AP. Les 98 membres du CIO sans transition des bi- voir quelqu’un mourir devant lui.» tion» et aider les siens à quitter la qu’elle envisage de raccrocher le avec la première médaille d’or de l’histoire du par le président du CIO Thomas Bach, venu en chard au prochain tour.
sont originaires de divers donvilles aux tatamis Tout ça a rendu la petite fille agi- pauvreté. C’est à 16 ans qu’elle kimono. L’année suivante, cepen- pays, dimanche aux Jeux de Rio, où les Italiens personne participer au protocole. En tir, la Chinoise Zhang Mengxue a main-
pays. Plusieurs pourraient olympiques. Talen- tée. Bagar r euse, elle défie les commence à prendre l’af faire au dant, elle rebondit de façon specta- ont brillé: or pour Fabio Basile (-66 kg) et ar- Il y a quatre ans à Londres, la jeune judoka tenu la domination de son pays dans l’épreuve
être découragés par les com- tueuse judoka brési- garçons du quartier. A la maison, sérieux. Nous sommes en 2008 et culaire et devient championne du gent pour Odette Giuffrida. avait pris par t à ses premiers JO, mais sous du pistolet à 10 mètres à air comprimé, di-
mentaires du candidat républi- lienne de 24 ans, Rafaela Silva est elle refuse d’obéir. Pour la cal- Rafaela Silva est sacrée cette an- monde. «Depuis, Rafaela Silva est Cela restera comme un jour inoubliable pour étendard albanais, le Kosovo, petit pays né de manche. Elle a complété la compétition avec un
cain à la présidentielle à une battante. La phrase tatouée sur mer, ses parents l’inscri- née-là championne du devenue celle que tout le monde le sport kosovar, entré par la grande porte dans la dislocation de la Yougoslavie, n’étant alors score de 199,4 points, un peu plus de deux
l’égard des Mexicains et des sa peau le clame: «Dieu seul sait ce vent à l’institut Reação, monde junior. veut battre, reprend Bruno Conde le monde de l’olympisme pour sa première par- pas reconnu des instances internationales. Elle points devant la Russe Vitalina Batsarashkina.
musulmans, entre autres. Los que j’ai souffert pour en arriver là.» une école de judo ou- Doro. Or, elle n’y était pas préparée. ticipation aux Jeux. Et c’est une jour- était sortie au deuxième tour.
Angeles — où s’étaient tenus La jeune athlète entre en lice ce ver te par le médaillé «Celle que tout le La Fédération a donc choisi de née mémorable pour le judo italien, En cyclisme sur route, les Améri- Rio balayé par le vent
les jeux de 1932 et de 1984 — lundi contre l’Allemande Mir yam olympique Flavio Canto monde veut battre» l’épargner en limitant sa participa- dont les deux médaillés, âgés de 21 Le Kosovo caines ont connu dimanche une au- Les participants aux compétitions d’aviron
est en compétition avec Paris, Roper, dans la catégorie des moins et qui accueille au- «C’est là que j’ai com- tion au circuit mondial», ce qui a ans, ont bousculé la hiérarchie. tre déception lorsque trois cyclistes prévues dimanche ont eu droit à un congé inat-
Rome et Budapest. de 57 kg. «C’est la judoka la plus jour d’hui plus de 1200 pris que le judo, c’est ce eu pour effet de la faire reculer au Parfaite de bout en bout, Majlinda est entré par ont devancé Mara Abbott à tendu. Dame Nature ne leur a donné aucun
Associated Press complète, polyvalente et combative jeunes défavorisés. Le que je voulais faire», dit- 11e rang mondial de sa catégorie. Kelmendi a dominé Giuffrida en finale quelques mètres de la ligne d’arri- choix. Les forts vents qui ont soufflé sur Rio de
du Brésil, décrit Br uno Conde pr emier jour, Rafaela, elle. Aux Jeux de Lon- Introduit par l’importante immi- pour décrocher un titre qui lui était
la grande vée. La Néerlandaise Anna van der Janeiro dimanche matin ont causé des maux de MAR TIN BUREAU AGENCE FRANCE-PRESSE
Doro, journaliste sportif du portail alors âgée de 7 ans, éprouve un dres, en 2012, Rafaela Silva — à ce gration japonaise, le judo est le sport promis, tant la double championne du porte dans Breggen a mené la charge, procu- tête aux responsables des compétitions d’avi- Le Canada a récolté sa première médaille
UOL. Je dirais même la meilleure. malaise: elle est arrivée à l’entraî- stade, vice-championne du monde qui a donné le plus de médailles monde (2013, 2014) domine sa catégo- rant à son pays des médailles consé- ron et même à ceux de tennis. aux Jeux olympiques de Rio, samedi,
Rafaela Silva affronterait n’importe nement le ventre vide… — est déjà plus qu’une promesse. olympiques au Brésil. Longtemps à rie. La Japonaise Misato Nakamura et le monde de cutives lors de cette épreuve. La En aviron, tout le programme a été annulé. lorsque l’équipe féminine du relais quatre
qui. Elle ne se laisse pas intimider.» Mais en huitièmes de finale, en la traîne des hommes, l’équipe fémi- la Russe Natalia Kuziutina ont décro- Suédoise Emma Johansson et l’Ita- Le directeur général de la Fédération interna- fois 100 mètres style libre a décroché le
Née du mauvais côté de la bar- Rêve brisé aux Jeux de Londres passe de battre la Hongroise Hed- nine est désormais l’une des plus ché les médailles de bronze. «J’avais l’olympisme lienne Elisa Longo Borghini. tionale d’aviron, Matt Smith, a expliqué que des bronze en fin de soirée. Sandrine Mainville,
rière sociale, elle a dû apprendre Cofondateur de Reação, l’ancien vig Karakas, elle est sommairement performantes au monde. A Londres, tant rêvé de ce moment, s’est réjouie En tennis, l’Américaine Serena Wil- rafales souf flant à 54 km/h poussaient des Chantal van Landeghem, Taylor Ruck et
très jeune à se battre contre l’ad- entraîneur de l’équipe nationale, disqualifiée pour avoir tenté d’attra- Sarah Menezes (5 e mondiale des Kelmendi, radieuse, drapeau national sur les liams a réussi son entrée au tournoi olympique bouées dans les corridors de course, et que Penny Oleksiak ont maintenu la troisième
versité. La favela d’où elle vient, Geraldo Ber nardes, repère très per la jambe de sa rivale. Or, la sai- moins de 48 kg) était devenue la pre- épaules. C’est la première fois que le Kosovo vient avec une victoire en deux manches de 6-4, 6-2 cer tains bateaux ont chaviré pendant les place pendant la majeure partie de la course,
la Cité de Dieu, cadre du film du vite ce «diamant brut». Devenu sie de jambes — geste dans lequel mière judoka brésilienne à décro- aux Jeux olympiques et malgré ça, on gagne une contre l’Australienne Daria Gavrilova sur le séances d’entraînement. Il a ajouté que les et la jeune sensation de 16 ans Penny Olek-
même nom de Fer nando Mei- son entraîneur, il a su canaliser excelle la Brésilienne, rompue au cher l’or olympique. A Rio, sa ville médaille d’or! J’ai toujours voulu montrer au cour t central. Le Britannique Andy Murray, courses seront présentées lundi et mardi, alors siak a résisté à la remontée des Pays-Bas en
relles, est l’une des plus violentes son agressivité dans le judo. Coor- travail au sol — avait été interdite natale, Rafaela Silva parviendra-t-elle monde que le Kosovo n’était pas qu’un pays qui l’Espagnole Garbine Muguruza et le Serbe No- que l’on prévoit des vents moins forts. toute fin de course. C’est la première mé-
de Rio. Rafaela y a vécu jusqu’à dination, équilibre et rapidité, in- deux ans plus tôt en attaque di- à faire aussi bien? avait connu la guerre.» vak Djokovic doivent aussi fouler le court cen- daille du Canada à cette épreuve depuis les
DARREN HAUCK AGENCE FRANCE-PRESSE ses 8 ans, entre guerres de gangs telligence tactique et longueur de recte, par la Fédération internatio- Por te-drapeau du tout jeune pays des Bal- tral. L’Allemande Angelique Kerber a égale- Agence France-Presse Jeux olympiques de Montréal en 1976.
Donald Trump et sanglantes menées policières. bras qui «enveloppe» l’adversaire: nale de judo. Rafaela s’écroule sur Libération kans vendredi soir à la cérémonie d’ouverture, ment rempor té son premier match, 6-3, 7-5 et La Presse canadienne
B 4 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 B 5

TABLEAU DES J EUX PARALYMPIQUES


LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016
MÉDAILLES
Exclue, la Russie dénonce une décision 298,32
Les Québécoises Jennifer Abel et Pamela
Ware, qui représentaient de grands espoirs

«inhumaine» qui «dépasse l’entendement» de médailles, n’ont pu répondre aux attentes


en terminant au pied du podium, derrière
les Chinoises, les Italiennes et les Austra-
liennes. Les Canadiennes ont terminé
l’épreuve avec un score cumulatif de 298,32

L a Russie a dénoncé dimanche une décision


«inhumaine» qui «dépasse l’entendement»,
après la suspension du comité paralympique
Cette suspension signifie que la Russie «n’aura chose, qu’ils formulent les accusations de manière
pas le droit de participer aux prochains jeux Pa- claire et concrète. On ne peut exclure quelqu’un
ralympiques de Rio» du 7 au 18 septembre, a an- parce qu’il fait partie d’un système quelconque, on
tandis que l’Australie a récolté 299,19 points.
Les Chinoises (345,60) et les Italiennes
(313,83) ont fait preuve d’une grande maî-
russe par le Comité international paralympique noncé à Rio le président de l’IPC Philip Craven. ne peut exclure quelqu’un que lorsqu’il est coupable trise tout au long de l’épreuve et n’ont visi-
(IPC) à la suite du scandale de dopage Pour M. Mutko, il s’agit d’une mesure «sans de quelque chose», a ajouté M. Loukin. blement jamais été inquiétées.
BR T
ZE
N
ON
GE

«A mon sens, cela dépasse déjà l’entendement», précédent». «Je ne comprends pas sur quoi Le président du Comité olympique
OR
AR

a déclaré le ministre russe des Spor ts, Vitaly elle se base», a-t-il déclaré à l’agence R- russe, Alexander Zhukov, a de son côté dé-
1 CHINE 3 2 3 8
Mutko, à l’agence de presse Interfax, en quali- Sport. Cette décision fait «souf frir beau- claré «regretter» la décision de l’IPC. «Le
2 ÉTATS-UNIS 1 5 2 8 fiant la décision de l’IPC de «partiale et politique- coup de sportifs qui ont des possibilités res- Comité international paralympique n’a pas
3 ITALIE 2 3 2 7 ment motivée». «Des plaintes vont être déposées treintes», a souligné M. Mutko, en pro- pu résister aux pressions politiques. On ne
auprès du TAS. S’il le faut, on va saisir un tribu- mettant un «soutien exhaustif» au comité peut que regretter qu’il n’ait pas suivi l’exem-
4 JAPON 1 0 6 7 nal civil», a-t-il ajouté. paralympique russe. ple du Comité international olympique qui a
5 AUSTRALIE 3 0 2 5 La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Le président du comité paralympique autorisé les sportifs russes propres à partici-
6 CORÉE DU SUD 2 2 1 5 Zakharova, a pour sa part dénoncé une décision russe, Vladimir Loukin, a d’ores et déjà per aux Jeux [de Rio]», a indiqué M. Zhu-
«vile et inhumaine», en accusant l’IPC de «trahir annoncé son intention de déposer une Vitaly Mutko kov à l’agence Interfax.
7 RUSSIE 1 2 2 5 les plus hautes normes des droits de l’Homme». plainte auprès du Tribunal arbitral du La Russie dispose de 21 jours pour dépo-
8 HONGRIE 2 0 0 2 Le comité international paralympique (IPC) a sport (TAS). «On va réagir de manière judiciaire, ser son recours, alors que les jeux Paralympiques
9 SUÈDE 1 1 0 2 annoncé dimanche la suspension du comité para- nous allons poursuivre le Comité international pa- débuteront à Rio dans un mois jour pour jour.
lympique russe à la suite du scandale de dopage ralympique devant le TAS», a-t-il déclaré à l’agence
12 CANADA 0 1 1 2 d’État mis au jour par la commission McLaren. de presse Interfax. «S’ils nous accusent de quelque Agence France-Presse
AU MOMENT DE METTRE SOUS PRESSE DIMANCHE

Des gradins
dégarnis pour bon
nombre d’épreuves
Bon nombre de compétitions
dans les premiers jours des
Jeux olympiques de Rio de Ja-
neiro se sont déroulées devant
des gradins dégarnis. Les
longues files d’attente pour
des contrôles de sécurité, les
autoroutes et les transports
publics engorgés ainsi que le
manque d’intérêt pour cer-
tains sports expliquent les gra-
dins vides, selon les interve-
nants interrogés par l’Associa-
ted Press. Les épreuves
équestres ainsi que les matchs
de rugby ont attiré quelques
rares individus. Beaucoup de
sièges étaient vides pour la
partie de volleyball impliquant
le Brésil qui prenait place, di-
PHOTOS: MATT DUNHAM ASSOCIATED PRESS, PEDRO UGAR TE, JACK GUEZ, PASCAL GUYOT ET JIM WATSON AGENCE FRANCE-PRESSE
manche, sur la très célèbre
plage de Copacabana. Même
l’équipe étoile américaine de
basketball, habituellement
très populaire aux Jeux olym-
piques, n’a pas su remplir les
estrades. Lors du match de sa-
Surprise et déception dans la piscine pour le Canada
medi soir contre la Chine, de
nombreux sièges sont demeu-
rés vacants. La longueur des
files aux postes de contrôle si-
L a jeune sensation cana-
dienne Penny Oleksiak a
continué de surprendre aux
Chantal Van Landeghem, de
Winnipeg et de Taylor Ruck,
de Kelowna.
l’eau un peu loin du tremplin
et les juges l’ont remarqué.
Elles ont obtenu une note de
moindre. Bouchard faisait face
au triple champion du monde
et médaillé de bronze aux
unique yuko qui a permis au
Québécois d’inscrire des vic-
toires de 1-0.
finale plus tard dimanche.
Pour sa part, l’équipe cana-
dienne de volleyball masculin
tués à l’entrée des lieux d’une Jeux olympiques de Rio en Pour leur par t, les Québé- 67,50, ce qui ne leur a pas per- Jeux de Londres, en 2012. La Montréalaise d’origine a surpris les États-Unis en
épreuve sportive est, selon les décrochant la médaille d’ar- coises Jennifer Abel et Pamela mis de devancer les Austra- Le Japonais a réussi un yuko roumaine Ecatarina Guica n’a trois manches de 25-23, 25-17
organisateurs des Jeux, l’un gent au 100 mètres papillon, Ware, qui représentaient de liennes qui avaient récolté dans les premières minutes du pas connu autant de succès, et 25-23.
des facteurs expliquant une dimanche. grands espoirs de médailles, 71,10 points. combat pour s’inscrire à la s’inclinant devant la Russe Na- Au tennis, au premier tour
telle situation. Elle a terminé l’épreuve en n’ont pu répondre aux attentes Lorsqu’elles ont réalisé marque avant de compléter le talia Kuziutina à son premier en double féminin, Eugenie
Associated Press 56,46 secondes, der rière la en terminant au pied du po- qu’elles allaient devoir se travail par ippon à 54 secondes combat chez les moins de 52 Bouchar d et Gabriela Da-
GEOFF ROBINS AGENCE FRANCE-PRESSE Suédoise Sarah Sjostrom, qui a dium, derrière les Chinoises, contenter d’une qua- de la fin du combat. Il kg. La septième tête de série a browsky ont eu le meilleur
Le maire de L.A. Née du mauvais côté de la barrière sociale, la Brésilienne Rafaela Silva a dû apprendre très jeune à se battre contre l’adversité. Ci-dessus, l’athlète célébrait
sa médaille de bronze aux jeux panaméricains à Toronto en juillet 2015.
fracassé le record du monde
en 55,48 secondes. Oleksiak a
les Italiennes et les Austra-
liennes. Les Canadiennes ont
trième place, les deux
plongeuses ont versé
avait gagné ses trois
autres combats de la
livré un combat inspiré, mais
son adversaire a su contrer
sur les Polonaises Klaudia
Jans-Ignacik et Paula Kania
craint que Trump quant à elle battu le record ca-
nadien, qu’elle avait elle-même
ter miné l’épreuve avec un
score cumulatif de 298,32 tan-
quelques larmes, visi-
blement déçues et
jour née de la même
manière.
toutes ses attaques pour l’em-
porter 2-0. Cette défaite d’en-
au compte de 6-4, 5-7 et 6-3.
Chez les hommes, Vasek
joue en défaveur J UDO abaissé samedi. L’Américaine dis que l’Australie a récolté frustrées. Plus tôt pendant le trée de jeu ne lui permettra Pospisil et Daniel Lestor
Dana Vollmer a rempor té le 299,19 points. Les Chinoises tournoi, le 19e judoka pas d’être repêchée plus tard l’ont aussi emporté.
de sa ville
Le résultat de l’élection prési-
dentielle de novembre aux
États-Unis aura des consé-
Rafaela Silva, bagarreuse des favelas bronze en un temps de 56,63.
La Canadienne occupait le troi-
sième rang de l’épreuve après
50 mètres, mais elle a aug-
menté la cadence en deuxième
(345,60) et les Italiennes
(313,83) ont fait preuve d’une
grande maîtrise tout au long
de l’épreuve et n’ont visible-
ment jamais été inquiétées.
Surprise sur le tatami
La cinquième place
d’Antoine Bouchard en
judo avait quant à elle des al-
lures de victoire. Le judoka
au monde avait causé
une vive surprise en
prenant la mesure du
vice-champion du monde, le
Russe Mikhail Puliaev, au
dans le tournoi.
Ailleurs à Rio
L’équipe canadienne fémi-
nine de rugby à sept a connu
En tennis de table, chez les
hommes, Eugene Wang a ga-
gné son match de deuxième
tour en quatre manches de 11-
7, 11-9, 11-7, 11-4 face au Turc
quences sur les chances que
Los Angeles soit choisie pour
être l’hôte des Jeux olym-
piques de 2024, croit le maire
et battante sur le tatami moitié de course pour conclure
au deuxième échelon.
Samedi, la nageuse de 16
ans avait remporté le bronze
Le duo canadien a connu
des ennuis à ses deux pre-
miers plongeons, mais était
tout de même en troisième po-
originaire de Jonquière s’est
incliné par ippon lors de son
combat pour l’obtention de la
médaille de bronze face au Ja-
deuxième tour de la compéti-
tion.Bouchard a ensuite at-
teint les quar ts de finale en
défaisant, cette fois, le cham-
son premier revers du tournoi,
s’inclinant 22-0 contre la
Grande-Bretagne. En vertu de
leurs deux convaincantes vic-
Ahmet Li.Lors de son pro-
chain match, lundi midi, Wang
af frontera Chun Ting Wong,
de Hong Kong.
de la ville, Eric Garcetti. Si Do-
nald Trump devient président,
Très attendue pour ces Jeux dans sa ville natale, la Brésilienne, ex- le tapis, en larmes. Son rêve est
brisé.
au relais 4x100 mètres en
compagnie de Sandrine Main-
sition avant le dernier de cinq
plongeons. Lors de celui-ci,
ponais Masashi Ebinuma.
Il s’agissait de son sixième
pion d’Afrique en titre, le Ma-
rocain Imad Bassou. En ces
toires de samedi, les Cana-
diennes étaient déjà assurées Avec Le Devoir
le Comité international olym- Sur les réseaux sociaux, elle est ville, de Boucher ville, de Abel a ef fectué son entrée à combat de la journée, et non le deux occasions, c’est un de prendre part aux quarts de La Presse canadienne
pique (CIO) pourrait selon lui championne du monde, a utilisé le judo comme catalyseur et porte visée par une campagne de dif fa-
écarter la candidature de Los mation aux relents racistes. «Les
Angeles. Le sujet principal des
conversations que M. Gacetti
a eues avec des représentants
du CIO est celui de l’élection
de sortie.
CHANTAL RAYES «Il y avait des coups de feu tous les la gauchère avait tout pour réussir,
Noirs, quand ils ne merdent pas à
l’entrée, ils merdent à la sortie», lui
écrit-on. Ou encore: «La place des
singes, c’est la cage.» La Carioca au
Le Kosovo récolte ses premiers lauriers Une première depuis les JO
de Montréal en 1976
présidentielle, a confié le poli- jours, se souvient-elle. Ça ne peut explique Bernardes. Et puis, «elle sang chaud rend les coups, mais
L a judoka Majlinda Kelmendi (-52 kg) a inau- ce petit gabarit aux nerfs d’acier (25 ans) a eu contre la Colombienne Mariana Duque-Marino,

E
ticien démocrate de 45 ans à lle est passée presque pas être normal pour un enfant de en voulait, pour sortir de sa condi- l’af faire la déstabilise au point guré le palmarès olympique du Kosovo l’honneur rare de se voir remettre sa médaille et elle affrontera la Québécoise Eugenie Bou-
l’AP. Les 98 membres du CIO sans transition des bi- voir quelqu’un mourir devant lui.» tion» et aider les siens à quitter la qu’elle envisage de raccrocher le avec la première médaille d’or de l’histoire du par le président du CIO Thomas Bach, venu en chard au prochain tour.
sont originaires de divers donvilles aux tatamis Tout ça a rendu la petite fille agi- pauvreté. C’est à 16 ans qu’elle kimono. L’année suivante, cepen- pays, dimanche aux Jeux de Rio, où les Italiens personne participer au protocole. En tir, la Chinoise Zhang Mengxue a main-
pays. Plusieurs pourraient olympiques. Talen- tée. Bagar r euse, elle défie les commence à prendre l’af faire au dant, elle rebondit de façon specta- ont brillé: or pour Fabio Basile (-66 kg) et ar- Il y a quatre ans à Londres, la jeune judoka tenu la domination de son pays dans l’épreuve
être découragés par les com- tueuse judoka brési- garçons du quartier. A la maison, sérieux. Nous sommes en 2008 et culaire et devient championne du gent pour Odette Giuffrida. avait pris par t à ses premiers JO, mais sous du pistolet à 10 mètres à air comprimé, di-
mentaires du candidat républi- lienne de 24 ans, Rafaela Silva est elle refuse d’obéir. Pour la cal- Rafaela Silva est sacrée cette an- monde. «Depuis, Rafaela Silva est Cela restera comme un jour inoubliable pour étendard albanais, le Kosovo, petit pays né de manche. Elle a complété la compétition avec un
cain à la présidentielle à une battante. La phrase tatouée sur mer, ses parents l’inscri- née-là championne du devenue celle que tout le monde le sport kosovar, entré par la grande porte dans la dislocation de la Yougoslavie, n’étant alors score de 199,4 points, un peu plus de deux
l’égard des Mexicains et des sa peau le clame: «Dieu seul sait ce vent à l’institut Reação, monde junior. veut battre, reprend Bruno Conde le monde de l’olympisme pour sa première par- pas reconnu des instances internationales. Elle points devant la Russe Vitalina Batsarashkina.
musulmans, entre autres. Los que j’ai souffert pour en arriver là.» une école de judo ou- Doro. Or, elle n’y était pas préparée. ticipation aux Jeux. Et c’est une jour- était sortie au deuxième tour.
Angeles — où s’étaient tenus La jeune athlète entre en lice ce ver te par le médaillé «Celle que tout le La Fédération a donc choisi de née mémorable pour le judo italien, En cyclisme sur route, les Améri- Rio balayé par le vent
les jeux de 1932 et de 1984 — lundi contre l’Allemande Mir yam olympique Flavio Canto monde veut battre» l’épargner en limitant sa participa- dont les deux médaillés, âgés de 21 Le Kosovo caines ont connu dimanche une au- Les participants aux compétitions d’aviron
est en compétition avec Paris, Roper, dans la catégorie des moins et qui accueille au- «C’est là que j’ai com- tion au circuit mondial», ce qui a ans, ont bousculé la hiérarchie. tre déception lorsque trois cyclistes prévues dimanche ont eu droit à un congé inat-
Rome et Budapest. de 57 kg. «C’est la judoka la plus jour d’hui plus de 1200 pris que le judo, c’est ce eu pour effet de la faire reculer au Parfaite de bout en bout, Majlinda est entré par ont devancé Mara Abbott à tendu. Dame Nature ne leur a donné aucun
Associated Press complète, polyvalente et combative jeunes défavorisés. Le que je voulais faire», dit- 11e rang mondial de sa catégorie. Kelmendi a dominé Giuffrida en finale quelques mètres de la ligne d’arri- choix. Les forts vents qui ont soufflé sur Rio de
du Brésil, décrit Br uno Conde pr emier jour, Rafaela, elle. Aux Jeux de Lon- Introduit par l’importante immi- pour décrocher un titre qui lui était
la grande vée. La Néerlandaise Anna van der Janeiro dimanche matin ont causé des maux de MAR TIN BUREAU AGENCE FRANCE-PRESSE
Doro, journaliste sportif du portail alors âgée de 7 ans, éprouve un dres, en 2012, Rafaela Silva — à ce gration japonaise, le judo est le sport promis, tant la double championne du porte dans Breggen a mené la charge, procu- tête aux responsables des compétitions d’avi- Le Canada a récolté sa première médaille
UOL. Je dirais même la meilleure. malaise: elle est arrivée à l’entraî- stade, vice-championne du monde qui a donné le plus de médailles monde (2013, 2014) domine sa catégo- rant à son pays des médailles consé- ron et même à ceux de tennis. aux Jeux olympiques de Rio, samedi,
Rafaela Silva affronterait n’importe nement le ventre vide… — est déjà plus qu’une promesse. olympiques au Brésil. Longtemps à rie. La Japonaise Misato Nakamura et le monde de cutives lors de cette épreuve. La En aviron, tout le programme a été annulé. lorsque l’équipe féminine du relais quatre
qui. Elle ne se laisse pas intimider.» Mais en huitièmes de finale, en la traîne des hommes, l’équipe fémi- la Russe Natalia Kuziutina ont décro- Suédoise Emma Johansson et l’Ita- Le directeur général de la Fédération interna- fois 100 mètres style libre a décroché le
Née du mauvais côté de la bar- Rêve brisé aux Jeux de Londres passe de battre la Hongroise Hed- nine est désormais l’une des plus ché les médailles de bronze. «J’avais l’olympisme lienne Elisa Longo Borghini. tionale d’aviron, Matt Smith, a expliqué que des bronze en fin de soirée. Sandrine Mainville,
rière sociale, elle a dû apprendre Cofondateur de Reação, l’ancien vig Karakas, elle est sommairement performantes au monde. A Londres, tant rêvé de ce moment, s’est réjouie En tennis, l’Américaine Serena Wil- rafales souf flant à 54 km/h poussaient des Chantal van Landeghem, Taylor Ruck et
très jeune à se battre contre l’ad- entraîneur de l’équipe nationale, disqualifiée pour avoir tenté d’attra- Sarah Menezes (5 e mondiale des Kelmendi, radieuse, drapeau national sur les liams a réussi son entrée au tournoi olympique bouées dans les corridors de course, et que Penny Oleksiak ont maintenu la troisième
versité. La favela d’où elle vient, Geraldo Ber nardes, repère très per la jambe de sa rivale. Or, la sai- moins de 48 kg) était devenue la pre- épaules. C’est la première fois que le Kosovo vient avec une victoire en deux manches de 6-4, 6-2 cer tains bateaux ont chaviré pendant les place pendant la majeure partie de la course,
la Cité de Dieu, cadre du film du vite ce «diamant brut». Devenu sie de jambes — geste dans lequel mière judoka brésilienne à décro- aux Jeux olympiques et malgré ça, on gagne une contre l’Australienne Daria Gavrilova sur le séances d’entraînement. Il a ajouté que les et la jeune sensation de 16 ans Penny Olek-
même nom de Fer nando Mei- son entraîneur, il a su canaliser excelle la Brésilienne, rompue au cher l’or olympique. A Rio, sa ville médaille d’or! J’ai toujours voulu montrer au cour t central. Le Britannique Andy Murray, courses seront présentées lundi et mardi, alors siak a résisté à la remontée des Pays-Bas en
relles, est l’une des plus violentes son agressivité dans le judo. Coor- travail au sol — avait été interdite natale, Rafaela Silva parviendra-t-elle monde que le Kosovo n’était pas qu’un pays qui l’Espagnole Garbine Muguruza et le Serbe No- que l’on prévoit des vents moins forts. toute fin de course. C’est la première mé-
de Rio. Rafaela y a vécu jusqu’à dination, équilibre et rapidité, in- deux ans plus tôt en attaque di- à faire aussi bien? avait connu la guerre.» vak Djokovic doivent aussi fouler le court cen- daille du Canada à cette épreuve depuis les
DARREN HAUCK AGENCE FRANCE-PRESSE ses 8 ans, entre guerres de gangs telligence tactique et longueur de recte, par la Fédération internatio- Por te-drapeau du tout jeune pays des Bal- tral. L’Allemande Angelique Kerber a égale- Agence France-Presse Jeux olympiques de Montréal en 1976.
Donald Trump et sanglantes menées policières. bras qui «enveloppe» l’adversaire: nale de judo. Rafaela s’écroule sur Libération kans vendredi soir à la cérémonie d’ouverture, ment rempor té son premier match, 6-3, 7-5 et La Presse canadienne
B 6 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

AV I S L É G A U X E T A P P E L S D ’ O F F R E S
Appel d’offres Appel d’offres public Appel d’offres public

APPEL DʼOFFRES
Des soumissions sont demandées et devront être
Direction générale adjointe – reçues, avant 11 h à la date ci-dessous, au bureau Des soumissions sont demandées et devront être Des soumissions sont demandées et devront être
Services institutionnels reçues avant 11 h 30, le 23 août 2016, à la mairie reçues avant 11 h, le 23 août 2016, à la mairie de
dʼarrondissement dʼAhuntsic-Cartierville à lʼattention du
Service de l’approvisionnement de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc- l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-
secrétaire dʼarrondissement, 555, rue Chabanel Ouest, Extension, 405, avenue Ogilvy, bureau 100, Extension, 405, avenue Ogilvy, bureau 100,
Demande d’information sur les enjeux légaux,
bureau 600, Montréal, H2N 2H8, pour : Montréal. Montréal.
administratifs et contractuels de solutions
infonuagiques pour le bureau de demain Catégorie : Travaux dʼaménagement dans les parcs Catégorie : Travaux de construction Catégorie : Travaux de construction
Avis d’appel d’intérêt 16-00010 Appel d’offres : S-AC-2016-021 Appel d’offres : PRR-16-09 Appel d’offres : PRR-16-06
Date d’ouverture : 31 août 2016 Descriptif : Aménagement dʼune aire de jeu pour enfants Descriptif : Construction d’un égout pluvial sur la Descriptif : Travaux de construction de bosses de
Renseignements : Matthieu Crôteau, agent dans le secteur sud du parc Marcelin-Wilson ruelle au nord de la rue De Castelnau à l’ouest de ralentissement « dos d’ânes allongés » dans
d’approvisionnement : 514 872-6777 l’avenue Casgrain - arrondissement de diverses rues de l’arrondissement de
Date d’ouverture : 24 août 2016 Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension
Documents : Les documents relatifs à cet avis
Dépôt de garantie : Cautionnement représentant 10 % du Date d’ouverture : Le 23 août 2016 Date d’ouverture : Le 23 août 2016
d’appel d’intérêt seront disponibles à compter du
8 août 2016 montant de la soumission Documents : Les personnes et les entreprises Documents : Les personnes et les entreprises
Les personnes et les entreprises intéressées par Renseignements : Jérôme Janelle, architecte paysagiste intéressées par ce contrat peuvent se procurer les intéressées par ce contrat peuvent se procurer les
cet avis d’appel d’intérêt peuvent se procurer les jerome.janelle@ville.montreal.qc.ca documents de soumission en s’adressant au documents de soumission en s’adressant au
documents en s’adressant au Service électronique Service électronique d’appels d’offres (SÉAO) en Service électronique d’appels d’offres (SÉAO) en
Documents : Les documents relatifs à cet appel dʼoffres communiquant avec un des représentants par communiquant avec un des représentants par
d’appels d’offres (SÉAO) en communiquant avec
seront disponibles à compter du 8 août 2016. téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600,
un des représentants par téléphone au 1 866 669-
7326 ou au 514 856-6600, ou en consultant le site Les personnes et les entreprises intéressées par ce ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les
Web www.seao.ca. Les documents peuvent être contrat peuvent se procurer les documents de soumis- documents peuvent être obtenus au coût établi documents peuvent être obtenus au coût établi
obtenus au coût établi par le SÉAO. sion en sʼadressant au Service électronique dʼappels par SÉAO. par SÉAO.
Les réponses doivent être placées dans une dʼoffres (SÉAO) en communiquant avec un des repré- Renseignements : M. Moline Ghanimi, ing. Renseignements : M. Moline Ghanimi, ing.
enveloppe cachetée et reçues, avant 11 h 30 à la sentants par téléphone au 1  866  669-7236 ou au vsmpe.appelsdoffres.infos.ingenierie@ville. vsmpe.appelsdoffres.infos.ingenierie@ville.
date ci-haut mentionnée au Service de montreal.qc.ca montreal.qc.ca
514  856-6600, ou en consultant le site Internet
l’approvisionnement de la Ville de Montréal à www.seao.ca. Les documents peuvent être obtenus au Pour être considérée, chaque soumission doit être Pour être considérée, chaque soumission doit être
l’attention Matthieu Crôteau au 9515, rue Saint- placée dans les enveloppes appropriées cachetées placée dans les enveloppes appropriées cachetées
coût établi par le SÉAO.
Hubert, Montréal (Québec) H2M 1Z4 et porter l’identification indiquées dans les et porter l’identification indiquées dans les
Montréal, 8 août 2016 Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement au instructions aux soumissionnaires. Les instructions aux soumissionnaires. Les
bureau de lʼarrondissement immédiatement après lʼexpi- soumissions reçues seront ouvertes publiquement soumissions reçues seront ouvertes publiquement
Le greffier de la Ville à la mairie d’arrondissement, 405, avenue Ogilvy, à la mairie d’arrondissement, 405, avenue Ogilvy,
ration du délai fixé pour leur réception.
Me Yves Saindon bureau 200, Montréal, immédiatement après bureau 200, Montréal, immédiatement après
La Ville de Montréal ne sʼengage à accepter ni la plus
l’expiration du délai fixé pour leur réception. La l’expiration du délai fixé pour leur réception. La
basse ni aucune des soumissions reçues et nʼassume au- Ville de Montréal (arrondissement de Ville de Montréal (arrondissement de
Appel d’offres cune obligation de quelque nature que ce soit envers le ou Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension) ne s’engage Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension) ne s’engage
les soumissionnaires. à accepter ni la plus basse ni aucune des à accepter ni la plus basse ni aucune des
DONNÉ à Montréal, ce huitième jour dʼaoût deux mille soumissions reçues et n’assume aucune soumissions reçues et n’assume aucune
obligation de quelque nature que ce soit envers le obligation de quelque nature que ce soit envers le
seize.
ou les soumissionnaires. ou les soumissionnaires.
Services institutionnels Chantal Châteauvert Le 8 août 2016 Le 8 août 2016
Gestion et planification immobilière Secrétaire dʼarrondissement
La secrétaire d’arrondissement, La secrétaire d’arrondissement,
Des soumissions sont demandées et devront être Me Danielle Lamarre Trignac Me Danielle Lamarre Trignac
reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au Service
du greffe de la Ville de Montréal à l'attention du Appel d’offres public
greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134, Appel d’offres
Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour :
Catégorie : travaux
Appel d’offres : 5858
APPEL D’OFFRES public APPEL DʼOFFRES
Descriptif : Mise aux normes de l’aréna Fleury Services institutionnels
Des soumissions sont demandées et devront être Des soumissions sont demandées et devront être
Date d’ouverture : 31 août 2016 Gestion et planification immobilière
reçues avant 11 h, le 23 août 2016, à la mairie de reçues, avant 11 h à la date ci-dessous, au bureau
Dépôt de garantie : 10 % de la valeur de la dʼarrondissement dʼAhuntsic-Cartierville, à lʼattention du Des soumissions sont demandées et devront être
l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-
soumission (cautionnement, chèque visé ou reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au Service
Extension, 405, avenue Ogilvy, bureau 100, secrétaire dʼarrondissement, 555, rue Chabanel Ouest,
garantie bancaire) du greffe de la Ville de Montréal à l’attention du
Montréal. bureau 600, Montréal, H2N 2H8, pour :
Renseignements : pour toute question, s’adresser greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134,
Catégorie :Travaux de construction Catégorie : Travaux de construction
à immeubles.soumissions@ville.montreal.qc.ca Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour :
Visites : Les visites sont individuelles. La date Appel d’offres : PRR-16-13 Appel d’offres : S-AC-2016-019 Catégorie : travaux
limite pour prendre rendez-vous est le 19 août Descriptif : Travaux de reconstruction de trottoirs,
2016, à 15h00. Les visites auront lieu du lundi 22 Description : Travaux de voirie sur les rues Saint-Denis Appel d’offres : 5856
là où requis, dans diverses rues de
août 2016 au vendredi 26 août 2016 l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc- et Saint-Urbain ainsi que sur les avenues De Poutrin- Descriptif : Mise aux normes de salles électriques,
inclusivement, selon l’horaire suivant : 9h30, Extension court, Péloquin et Saint-Charles, dans lʼarrondissement bâtiment des filtres, complexe de l’usine Atwater,
10h30, 11h30, 13h30 et 14h30. Date d’ouverture : Le 23 août 2016 dʼAhuntsic-Cartierville 999 rue Dupuis à Montréal
pour prendre rendez-vous, s’adresser à Documents : Les personnes et les entreprises Date d’ouverture : 25 août 2016 Date d’ouverture : 31 août 2016
immeubles.soumissions@ville.montreal.qc.ca intéressées par ce contrat peuvent se procurer les Dépôt de garantie : 10 % de la valeur de la
Dépôt de garantie : Cautionnement représentant 10 % du
Documents : Les documents relatifs à cet appel documents de soumission en s’adressant au montant de la soumission soumission (cautionnement, chèque visé ou
d’offres seront disponibles à compter du lundi 8 Service électronique d’appels d’offres (SÉAO) en garantie bancaire)
août 2016. communiquant avec un des représentants par Renseignements : Valérie Simard, ingénieure
Renseignements : pour toute question, s’adresser
Les personnes et les entreprises intéressées par téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, valerie.simard@ville.montreal.qc.ca à immeubles.soumissions@ville.montreal.qc.ca
ce contrat peuvent se procurer les documents de ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les Documents : Les documents relatifs à cet appel dʼoffres Visites : Les visites sont individuelles. La date
soumission en s’adressant au Service documents peuvent être obtenus au coût établi
seront disponibles à compter du 8 août 2016. limite pour prendre rendez-vous est le 19 août
électronique d’appels d’offres (SÉAO) en par SÉAO.
Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat 2016, à 15h00. Les visites auront lieu du 15 au
communiquant avec un des représentants par Renseignements : M. Moline Ghanimi, ing. 19 août inclusivement et le 22 août 2016, selon
téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, vsmpe.appelsdoffres.infos.ingenierie@ville. peuvent se procurer les documents de soumission en
l’horaire suivant : 8h00 et 13h00 heure.
ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les montreal.qc.ca sʼadressant au Service électronique dʼappels dʼoffres
documents peuvent être obtenus au coût établi (SÉAO) en communiquant avec un des représentants par pour prendre rendez-vous, s’adresser à
Pour être considérée, chaque soumission doit être immeubles.soumissions@ville.montreal.qc.ca
par le SÉAO. placée dans les enveloppes appropriées cachetées téléphone au 1 866 669-7236 ou au 514 856-6600, ou en
Chaque soumission doit être placée dans une consultant le site Internet www.seao.ca. Les documents Documents : Les documents relatifs à cet appel
et porter l’identification indiquées dans les
enveloppe cachetée et portant l’identification d’offres seront disponibles à compter du 8 août
instructions aux soumissionnaires. Les peuvent être obtenus au coût établi par le SÉAO.
fournie en annexe du document d’appel d’offres. 2016.
soumissions reçues seront ouvertes publiquement
Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement Les personnes et les entreprises intéressées par
Les soumissions reçues seront ouvertes à la mairie d’arrondissement, 405, avenue Ogilvy,
bureau 200, Montréal, immédiatement après au bureau de lʼarrondissement immédiatement après ce contrat peuvent se procurer les documents de
publiquement dans les locaux du Service du
l’expiration du délai fixé pour leur réception. La lʼexpiration du délai fixé pour leur réception. soumission en s’adressant au Service
greffe à l'Hôtel de ville, immédiatement après
l'expiration du délai fixé pour leur réception. Ville de Montréal (arrondissement de La Ville de Montréal ne sʼengage à accepter ni la plus électronique d’appels d’offres (SÉAO) en
Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension) ne s’engage basse ni aucune des soumissions reçues et nʼassume communiquant avec un des représentants par
La Ville de Montréal ne s'engage à accepter ni la téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600,
à accepter ni la plus basse ni aucune des aucune obligation de quelque nature que ce soit envers
plus basse ni aucune des soumissions reçues et ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les
soumissions reçues et n’assume aucune
n'assume aucune obligation de quelque nature le ou les soumissionnaires. documents peuvent être obtenus au coût établi
obligation de quelque nature que ce soit envers le
que ce soit envers le ou les soumissionnaires. DONNÉ à Montréal, ce huitième jour dʼaoût deux mille par le SÉAO.
ou les soumissionnaires.
Montréal, le lundi 8 août 2016. seize. Chaque soumission doit être placée dans une
Le 8 août 2016
Le greffier de la Ville Chantal Châteauvert enveloppe cachetée et portant l’identification
La secrétaire d’arrondissement,
Me Yves Saindon Secrétaire dʼarrondissement fourni en annexe du document d’appel d’offres.
Me Danielle Lamarre Trignac
Les soumissions reçues seront ouvertes
publiquement dans les locaux du Service du
APPEL D’OFFRES greffe à l’Hôtel de ville, immédiatement après
Direction des travaux publics APPEL D’OFFRES Avis public l’expiration du délai fixé pour leur réception.
Direction des travaux publics
La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la
plus basse ni aucune des soumissions reçues et
n’assume aucune obligation de quelque nature
que ce soit envers le ou les soumissionnaires.
Des soumissions seront reçues avant 11 h 15 le AVIS PUBLIC EN VERTU DE L’ARTICLE 192 DE Montréal, le 8 août 2016
mercredi, 24 août 2016 au bureau Des soumissions seront reçues avant 11 h le L’ANNEXE C DE LA CHARTE DE LA VILLE DE
mercredi 24 août 2016 au bureau Le greffier de la Ville
d’arrondissement, à l’attention de M e Pascale MONTRÉAL Me Yves Saindon
Synnott, secrétaire d’arrondissement, au 815, rue d’arrondissement, à l’attention de M e Pascale
Synnott, secrétaire d’arrondissement, au 815, rue 2 avis
e

Bel-Air, 1 er étage, Montréal (Québec) H4C 2K4


pour : Bel-Air, 1 er étage, Montréal (Québec) H4C 2K4 Avis est donné qu’aux dates ci-après mentionnée,
pour : la Ville a approuvé la description des immeubles
Titre : Emprise du collecteur Saint-Pierre :
Titre : Réaménagement du parc Joe-Beef suivants afin d’en devenir propriétaire en vertu de
Aménagement d’un circuit d’exercice
l’article 192 de l’annexe C de la Charte de la Ville
Appel d’offres : 211625 Appel d’offres : 211601
de Montréal :
Ouverture des soumissions: mercredi le 24 Ouverture des soumissions: mercredi le 24
août 2016 à 11 h - les lots 3 635 810, 3 635 727, 3 635 728,
août 2016 à 11 h 15 3 635 766 et 3 635 861 du cadastre du Québec
Dépôt de garantie : cautionnement de Dépôt de garantie: cautionnement de et une partie du lot 3 635 811 du cadastre du
soumission de 10% soumission de 10% Québec, d’une superficie de 34,8 m², situés
La soumission doit être accompagnée d’une La soumission doit être accompagnée d’une dans le quadrilatère délimité par les rues
garantie de soumission équivalente à un montant garantie de soumission équivalente à un montant Dézéry, Ontario Est, Moreau et Sherbrooke Est,
de 10% du montant total de la soumission sous la de 10% du montant total de la soumission sous la dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-
forme de cautionnement de soumission forme de cautionnement de soumission Maisonneuve (DA166896009 – 26 juillet 2016)
uniquement. Aucun chèque visé et aucune lettre uniquement. Aucun chèque visé et aucune lettre - les lots 3 635 683, 3 635 694, 3 635 695,
de garantie bancaire irrévocable ne seront de garantie bancaire irrévocable ne seront 3 635 706, 3 635 707, 3 635 765, 3 635 816,
acceptés. acceptés. 3 635 883 et 3 635 981 du cadastre du Québec,
Documents : Les documents relatifs à cet Documents : Les documents relatifs à cet situés dans le quadrilatère délimité par les rues
appel d’offres seront disponibles à compter appel d’offres seront disponibles Dézéry, Sainte-Catherine Est, Moreau et
du 8 août 2016 à 11 h à compter du 8 août 2016 à 11 h Ontario Est, dans l’arrondissement de Mercier–
Les personnes et les entreprises intéressées Les personnes et les entreprises intéressées Hochelaga-Maisonneuve (DA166896010 –
peuvent se procurer les documents de soumission peuvent se procurer les documents de soumission 26 juillet 2016)
en s’adressant au Service Électronique d’Appels en s’adressant au Service Électronique d’Appels - les lots 3 362 164, 3 362 486, 3 362 601,
d’Offres (SEAO) en communiquant avec un des d’Offres (SEAO) en communiquant avec un des 3 362 743, 3 362 755, 3 362 770, 3 362 796,
représentants par téléphone au 1 866 669-7326 ou représentants par téléphone au 1 866 669-7326 ou 3 362 806, 3 362 820, 3 362 951, 3 362 961 et
au 514 856-6600, ou en consultant le site Web au 514 856-6600, ou en consultant le site Web 3 362 990 du cadastre du Québec, situés dans
www.seao.ca. Les documents peuvent être www.seao.ca. Les documents peuvent être le quadrilatère délimité par l’avenue Valois et
obtenus au coût établi par le SEAO. Les devis obtenus au coût établi par le SEAO. Les devis les rues Sainte-Catherine Est, Joliette et La
techniques généraux de la Ville de Montréal sont techniques généraux de la Ville de Montréal sont Fontaine, dans l’arrondissement de Mercier–
également disponibles au SEAO. également disponibles au SEAO. Hochelaga-Maisonneuve (DA1668960011 –
Pour être considérée, toute soumission doit être Pour être considérée, toute soumission doit être 19 juillet 2016)
présentée sur les formulaires spécialement présentée sur les formulaires spécialement - les lots 3 362 098, 3 362 107, 3 362 146,
préparés à cette fin et placée dans une enveloppe préparés à cette fin et placée dans une enveloppe 3 362 381, 3 363 368 et 3 363 521 du cadastre
cachetée et portant l’identification fournie en cachetée et portant l’identification fournie en du Québec, situés dans le quadrilatère délimité
annexe du document d’appel d’offres. annexe du document d’appel d’offres. par l’avenue Bourbonnière et les rues Notre-
Les soumissions reçues seront ouvertes Les soumissions reçues seront ouvertes Dame Est, Cuvillier et Sainte-Catherine Est,
publiquement au bureau d’arrondissement, publiquement au bureau d’arrondissement, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-
immédiatement après l’expiration du délai fixé immédiatement après l’expiration du délai fixé Maisonneuve (DA166896012 – 21 juillet 2016)
pour leur réception. pour leur réception. Les propriétaires des immeubles expropriés en
La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la vertu de l’article 192 peuvent réclamer une indem-
plus basse ni aucune des soumissions reçues et plus basse ni aucune des soumissions reçues et nité de la Ville. À défaut d’entente, l’indemnité est
n’assume aucune obligation de quelque nature n’assume aucune obligation de quelque nature fixée par le Tribunal administratif du Québec à la
que ce soit envers le ou les soumissionnaires. que ce soit envers le ou les soumissionnaires. demande des propriétaires ou de la Ville, et les
Renseignements : Veuillez communiquer toute Renseignements : Veuillez communiquer toute articles 58 à 68 de la Loi sur l’expropriation (RLRQ,
demande de renseignement par courriel à demande de renseignement par courriel à chapitre E-24) s’appliquent, compte tenu des
monsieur Pierre-Luc Frigon, architecte paysagiste, monsieur Pierre-Luc Frigon, architecte paysagiste, adaptations nécessaires.
à l’adresse suivante: à l’adresse suivante: Cet avis est le deuxième de trois que la Ville est
pierre-luc.frigon@ville.montreal.qc.ca pierre-luc.frigon@ville.montreal.qc.ca tenue de publier.
Montréal, le 8 août 2016 Montréal, le 8 août 2016 Montréal, le 8 août 2016
Mathieu Legault Mathieu Legault Le greffier de la Ville,
Secrétaire d’arrondissement substitut Secrétaire d’arrondissement substitut Me Yves Saindon
L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6 B 7

ÉTHIQUE ET RELIGIONS
INDE

Un artiste responsable
crée des effigies de
Ganesh écologiques
B ombay — Quand l’artiste
indien Dattadri Kothur a
vu la pollution générée par
tre, recouvertes d’un enduit et
peintes. Leur très lente dé-
composition libère des pro-
l’immersion de milliers d’effi- duits chimiques très polluants.
gies de Ganesh lors de la fête « J’ai décidé de créer une effi-
annuelle à la gloir e de ce gie alternative après avoir vu
dieu hindou, il s’est dit qu’il la pollution de l’eau et les mor-
devait agir. ceaux d’idoles sur le front de
Alors le plasticien de 30 ans mer de Bombay », a dit M. Ko-
a créé une effigie écologique thur à l’AFP.
dont des centaines d’exem- Tree Ganesha, le ganesh
plaires vont pour la première créé par M. Kothur n’est fait
fois être utilisés cette année que de produits naturels et
dans la ville de Bombay. ne doit pas êtr e immergé,
Ganesh, le fils de Shiva, mais ar rosé, comme une
symbole de sagesse, d’intelli- plante.
gence, d’éducation et de pru- Une fois ainsi humifié, des
dence, est une des divinités les graines enfouies à l’intérieur
plus populaires du panthéon germeront, rendant un hom-
hindou, avec sa tête d’éléphant mage plus durable à la divi-
sur un corps d’enfant. nité. « Avec mes ef figies, Ga-
Chaque année, Ganesh est nesh vit sous la forme d’une
célébré par tout en Inde et à plante et retourne à la nature »,
l’étranger en août-septembre, explique l’artiste, qui a d’ores
par 11 jours de fêtes dont les et déjà répondu à 500 com-
plus grandes ont lieu à Bom- mandes et travaille dur pour
bay, capitale financière du en honorer 3000 autres.
pays. « La réponse [du public] à
Des millions de personnes Tree Ganesha montre que les
THOMAS URBAIN AGENCE FRANCE-PRESSE s’y massent pour le rituel de gens sont conscients de la pollu-
L’humoriste Dean Obeidallah use de toutes les plateformes possibles pour faire passer son message. l’immersion des statues en tion de l’environnement et privi-
mer d’Arabie. légient les solutions durables. »
Les ef figies traditionnelles

Américain, musulman et humoriste, sont faites en argile ou en plâ- Agence France-Presse

il chasse les idées reçues avec le rire


Dean Obeidallah « se bat pour les valeurs américaines »
THOMAS URBAIN
à New York

L’ humoriste américain mu- « Je refuse de laisser des gens comme


Donald Trump changer ce qui définit
s’est rendu dans plusieurs
États considérés comme
conser vateurs pour tourner
son documentaire, y compris

»
sulman Dean Obeidallah dans le sud.
combat depuis quinze ans les A l’époque, il avait eu droit à
préjugés sur l’islam avec pour ce pays quelques « Rentre dans ton
seule arme le rire, une mis- pays ! », hurlés depuis la fenê-
sion que la campagne électo- Dean Obeidallah tre d’une voiture, mais jamais
rale américaine rend plus ur- à des menaces, verbales ou
gente que jamais. physiques.
La vie de Dean Obeidallah, 2013, et désormais l’émission d’af faires a proposé d’inter- « Je me dis qu’aujourd’hui, ce
comme celle de nombreux de radio sur le réseau numé- dire à tous les musulmans serait peut-être plus inquiétant.»
musulmans, a changé un ma- rique SiriusXM, The Dean l’entrée sur le territoire amé- Pas intimidé, Dean Obeidal-
tin de 2001. Obeidallah Show, l’humoriste ricain, « le temps que les diri- lah met les bouchées doubles. MANJUNATH KIRAN AGENCE FRANCE-PRESSE
« Avant le 11-Septembre, je use depuis de toutes les plate- geants de notre pays compren- Dans son émission de radio Chaque année, des millions de personnes participent au rituel de
me définissais comme Blanc », formes possibles pour faire nent ce qui se passe ». quotidienne, le seul pro- l’immersion des statues de Ganesh en mer d’Arabie.
dit-il à l’AFP. Après les atten- passer son message. « Je pense que l’islam nous gramme national animé par un
tats, « j’ai rejoint la minorité ». L’émergence du groupe État hait », a af firmé Donald musulman, mais aussi sur les
De père palestinien et de
mère italienne, cet ancien avo-
islamique depuis 2013 a rendu
plus nécessaire encore le tra-
Tr ump dans un entretien à
la chaîne CNN en mars.
plateaux de télévision, il ouvre
les regards, bouscule les
Une occasion à de milliers de Tamouls, du
groupe minoritaire sri-lankais
cat fait le choix de mettre en
avant sa condition de musul-
vail de Dean Obeidallah
contre les stéréotypes dont
« Aujourd’hui, les musulmans
américains se sentent seuls, as-
consciences, inlassablement.
« Je ne pense pas me battre
saisir pour la paix ayant lutté contre le gouverne-
ment à majorité cingalaise du-
man, lui dont le physique
passe-partout échappe à bien
souffrent les musulmans aux
États-Unis, une petite commu-
siégés. Nous avons l’impression
que personne ne se préoccupe de
pour les musulmans. Je me bats
pour les valeurs américaines,
au Sri Lanka rant une guerre civile de
26 ans s’étant terminée par
des regards. nauté largement méconnue. notre communauté », regrette pour l’idée que nous soyons tous Le message de tolérance au une dernière vague sanglante
« Personne ne devine que je « Si vous ne savez pas qui Dean Obeidallah. traités de la même manière », cœur de l’ordre du jour inter- en mai 2009. Dans la foulée de
suis arabe ou musulman. Cela nous sommes et que tout ce que Pour se convaincre de ce martèle le créateur de la Mus- national du gouvernement la fin de la guerre civile, le
ne m’est jamais arrivé », dit ce vous voyez [dans les médias], que subit actuellement la lim Funny Fest, festival d’humo- Trudeau est mis à l’épreuve précédent gouvernement
natif du New Jersey, au débit c’est le groupe EI et al-Qaïda, communauté musulmane des ristes musulmans à New York. dans l’un des pays les plus conservateur du Canada avait
souvent très soutenu. évidemment, vous n’allez pas États-Unis, il suf fit de lire « Je refuse de laisser des gens meurtris sur le plan des rela- diminué les relations du pays
Mais « quand vous êtes stig- penser que nous sommes drôles. quelques-uns des messages comme Donald Trump changer tions interculturelles, le Sri avec le gouvernement du Sri
matisé, ça fait ressortir le truc Vous pensez que nous sommes qu’il reçoit quotidiennement ce qui définit ce pays. » Lanka. Le niveau de réussite Lanka alors que les Tamouls
en vous », justifie celui qui dit flippants, que nous allons venir via les réseaux sociaux. « Au Comme beaucoup, Dean du réengagement du Canada faisaient toujours face à la per-
prier quasiment tous les jours. vous tuer », dit-il. fond, tu sais que Tr ump va Obeidallah attend avec anxiété au Sri Lanka, confirmé le mois sécution. Le gouvernement
« Soit vous vous cachez, soit gagner et que tu vas devoir te le verdict du scrutin présiden- dernier lors d’une visite du mi- sri-lankais refusait de lancer
vous allez au-devant des projec- L’effet Trump cacher de honte. Petite pute tiel du 8 novembre. nistre des Affaires étrangères, une enquête indépendante sur
teurs et vous vous battez pour Sur ce tapis de braises, le de rien du tout, ça va arriver. Aux démocrates, dont il est Stéphane Dion, aura des im- les allégations de crimes de
votre communauté. » candidat républicain Donald Va te faire sauter quelque proche, il lance un message : pacts politiques au pays pour guerre par son armée et par
Spectacles de stand-up, son Trump n’a eu qu’à verser un part », dit l’un d’entre eux, lu « Allez voter ! Je ne veux pas finir le gouvernement libéral dans des rebelles tamouls en 2009
élément, mais aussi le docu- peu d’essence pour déclen- à l’antenne par l’animateur dans un camp d’internement. » les prochaines années. La rai- malgré des pressions à
mentaire The Muslims are Co- cher un incendie. de 46 ans. son en est que le Canada est le l’échelle internationale.
ming !, qu’il a coréalisé en En décembre, l’homme En 2012, Dean Obeidallah Agence France-Presse pays d’adoption de centaines La Presse canadienne

18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit

À LA TÉLÉ
CANAUX
SRC Le Téléjournal Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball de plage (H, F), Volleyball de plage (H) Italie c. Canada, Natation (H, F) Le Téléjournal
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Ma maison bien-aimée Anthony Kavanagh Partie 1 de 2 Accès Illimité / Garou TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 FRENCH IMMERSION: C'EST LA FAUTE...
TQ Les Argonautes Génial! / Debbie Lynch-White Cuisine futée, Les grands documentaires LES AFFRANCHIS (1990) avec Robert De Niro, Joe Pesci, Ray Liotta. 23h35 SOS sages-femmes
V Atomes Souper parfait Les détestables Ça va brasser! CSI: Miami Le mentaliste / La boîte L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI
TV5
Le Téléjournal RDI économie 24/60
17h50 Champi.. Journal FR Helena Rubinstein
Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Grands rep.
Secrets d'histoire / Désirée Clary: Marseillaise... et reine de Suède Châteaux de la Loire / Amboise TV5 le journal 23h40 Belges.. 0h10 Chérif Nos choix ce soir
D Rat rods de Vegas Déroute Déroute Face à la nature: Le grand test Étrange météo Héros purs et durs Enchères Enchères Vac. infernales
VIE Idées grandeur Meubles On efface et on recommence Propriétaire et prospère Mariage à l'aveugle Mini-maisons Marché conclu! À louer Maison, argent Destination DE ROTURIÈRE À TÊTE COURONNÉE
MX Taxi payant Taxi payant Séduction Séduction Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait MÉTAL: LE VOYAGE AU COEUR DE LA BÊTE (2005) Scandales Cette semaine, à Secrets d’histoire, Stéphane
VRAK.TV Les menteuses À la recherche de Carter La famille royale BELLES ET RAPIDES (2012) avec Philip Davis, Lenora Crichlow. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes
Bern s’intéresse à l’incroyable destin d’une
RDS Sports 30 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Tennis (H) (F) et double Olympiques d'été Jeux olympiques d'été de Rio 2016 Sports 30 Boxe
Poirier enquête Braqueurs Détectives des mers Hangar 1: dossier OVNI La malédiction d'Oak Island Nos ancêtres les extraterrestres Nos ancêtres les extraterrestres Musées
jeune Marseillaise, fille d’un négociant pros-
HISTORIA
ARTV Temps-Paix Temps-Paix Visite libre Catherine Virtuose / Marjorie Bourque Transparent 21h35 Créer Rectify Karaoké, la machine enchantée Comme magie
père, qui devint, grâce à ses amants, dont Na-
EXPLORA Miracles mousson / Le déluge Poissons monstres VolteFace / S'éclater autrement Stan Lee et les super-humains Homo sapiens À la recherche du sportif parfait PeupleDésert poléon Bonaparte, la première souveraine de la
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La Reine / Actes de guerre Nouvelle-Orléans / Ma ville Les enquêtes du NCIS NCIS: Los Angeles / Imposteurs Séquelles / L'album NCIS: L. A. dynastie Bernadotte en Suède.
ZTÉLÉ Les pires chauffards canadiens Les stupéfiants Baiser fatal / L'attaque Menacés / Perdus dans l'espace L'entrepôt 13 / Dédoublements Arrow / L'affrontement Grimm Désirée Clary : Marseillaise… et reine de Suède,
C. SAVOIR 21e Siècle Archi branchés Chanson/Sphère Carte de visite Face à Face La bibliothèque de... soirées des Grands Cogito Rencontre Génération Y TV5, 20 h
ÉVASION Montréal bouche à bouche Destination Monstre / Big Foot Traqueur de mystères Les Rois de l'illusion / Phoenix On a survolé la Terre Hotel impossible / Sevilla Inn Arnaque
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 L'ANGE GARDIEN (2014) Guy Nadon. 22h35 Faillir Flip TFO 24.7 Carte de visite CE QUE LES HISTORIENS N’ONT
Cinépop 17h25 LES VESTIGES DU JOUR (1993) 19h40 Le Traqueur 21h05 Le Traqueur 22h25 CACHE-CACHE (2005) Robert De Niro. Cinéma PAS RACONTÉ…
SÉcran 17h05 ANATOMIE D'UN DO... 18h55 LES POUVOIRS DE LA PRIÈRE (2015) Priscilla C. Shirer. PERSECUTED (V.F.) (2014) James Remar. LES GRANDS YEUX (2014) Amy Adams. Cinéma Que nous a-t-on caché sur la Seconde Guerre mon-
Planète Ces villes qui ont fait l'histoire Une autre histoire Victoire Samothrace Des trains..autres / Brésil La mémoire des anges R.I.P. Recherches / Houska diale? C’est ce que devrait nous révéler cette série
MATV Libre-service Montréalité Billboard Profil d'athlète Le guide de l'auto Cours toujours À vos cas Libre-service Montréalité Champs libres Claudia reçoit... Libre-service documentaire qui sera présentée aux Grands re-
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Beach Volleyball (M) Italy vs. Canada, Swimming (W) 100m Breastroke, Diving (M) 10m Synchronized The National /23h05 Rio 2016 portages au cours des cinq prochaines semaines.
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang Motive / The Dead Name Mistresses Game of Thrones 23h05 News News Montreal 0h05 Daily S.
Nazis : Une autre histoire — Classé secret, ICI,
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Crazy Ex-Girlfriend The Night Shift / All In Hawaii Five-0 Global News 23h35 Stephen Colbert
News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Bachelor in Paradise Mistresses News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
RDI, 20 h
ABC
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight Mom 2 Broke Girls Mom Odd Couple Scorpion / Crossroads Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 Summer Olympics (D) 0h05 News JFK
PBS (33) PBS NewsHour This Old House Ask-Old House Antiques Roadshow American Experience / JFK Partie 1 de 2 Business Charlie Rose Dans les prochaines semaines, PBS rediffusera
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Antiques Roadshow American Experience / JFK Partie 1 de 2 World News Charlie Rose la série documentaire consacrée aux prési-
UNIS Pense vite! Fous animaux Goût du pays Hooké Couleurs locales Ma caravane au Canada D'un rire à l'autre Vu intérieur Pense vite! Angela, 15 ans dents des États-Unis. Ce soir et demain soir, la
HBO 18h15 Outcast / Close to Home Last Week You Me Her Real Time With Bill Maher The Night Of Ballers Vice Principals Outcast série s’intéresse au 35e président, John Fitzge-
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Les passages de l'espoir Les américains Motel Bates / Inconscience Continuum Le trône de fer rald Kennedy, et à son héritage.
TVA Sports Le TVA sports Ultimate Rush LMB Baseball / Rays de Tampa Bay c. Blue Jays de Toronto (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Ultimate Frisbee American Experience, PBS, 21 h
08/08 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit Manon Dumais
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC Le Téléjournal Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball de plage (H, F), Volleyball de plage (H) Italie c. Canada, Natation (H, F) Le Téléjournal
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Ma maison bien-aimée Anthony Kavanagh Partie 1 de 2 Accès Illimité / Garou TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 FRENCH IMMERSION: C'EST LA FAUTE...
TQ Les Argonautes Génial! / Debbie Lynch-White Cuisine futée, Les grands documentaires LES AFFRANCHIS (1990) avec Robert De Niro, Joe Pesci, Ray Liotta. 23h35 SOS sages-femmes
V Atomes Souper parfait Les détestables Ça va brasser! CSI: Miami Le mentaliste / La boîte L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Helena Rubinstein Secrets d'histoire / Désirée Clary: Marseillaise... et reine de Suède Châteaux de la Loire / Amboise TV5 le journal 23h40 Belges.. 0h10 Chérif
D Rat rods de Vegas Déroute Déroute Face à la nature: Le grand test Étrange météo Héros purs et durs Enchères Enchères Vac. infernales
VIE Idées grandeur Meubles On efface et on recommence Propriétaire et prospère Mariage à l'aveugle Mini-maisons Marché conclu! À louer Maison, argent Destination
MX Taxi payant Taxi payant Séduction Séduction Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait MÉTAL: LE VOYAGE AU COEUR DE LA BÊTE (2005) Scandales
VRAK.TV Les menteuses À la recherche de Carter La famille royale BELLES ET RAPIDES (2012) avec Philip Davis, Lenora Crichlow. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes
RDS Sports 30 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Tennis (H) (F) et double Olympiques d'été Jeux olympiques d'été de Rio 2016 Sports 30 Boxe
HISTORIA Poirier enquête Braqueurs Détectives des mers Hangar 1: dossier OVNI La malédiction d'Oak Island Nos ancêtres les extraterrestres Nos ancêtres les extraterrestres Musées
ARTV Temps-Paix Temps-Paix Visite libre Catherine Virtuose / Marjorie Bourque Transparent 21h35 Créer Rectify Karaoké, la machine enchantée Comme magie
EXPLORA Miracles mousson / Le déluge Poissons monstres VolteFace / S'éclater autrement Stan Lee et les super-humains Homo sapiens À la recherche du sportif parfait PeupleDésert
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La Reine / Actes de guerre Nouvelle-Orléans / Ma ville Les enquêtes du NCIS NCIS: Los Angeles / Imposteurs Séquelles / L'album NCIS: L. A.
ZTÉLÉ Les pires chauffards canadiens Les stupéfiants Baiser fatal / L'attaque Menacés / Perdus dans l'espace L'entrepôt 13 / Dédoublements Arrow / L'affrontement Grimm
C. SAVOIR 21e Siècle Archi branchés Chanson/Sphère Carte de visite Face à Face La bibliothèque de... soirées des Grands Cogito Rencontre Génération Y
ÉVASION Montréal bouche à bouche Destination Monstre / Big Foot Traqueur de mystères Les Rois de l'illusion / Phoenix On a survolé la Terre Hotel impossible / Sevilla Inn Arnaque
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 L'ANGE GARDIEN (2014) Guy Nadon. 22h35 Faillir Flip TFO 24.7 Carte de visite
Cinépop 17h25 LES VESTIGES DU JOUR (1993) 19h40 Le Traqueur 21h05 Le Traqueur 22h25 CACHE-CACHE (2005) Robert De Niro. Cinéma
SÉcran 17h05 ANATOMIE D'UN DO... 18h55 LES POUVOIRS DE LA PRIÈRE (2015) Priscilla C. Shirer. PERSECUTED (V.F.) (2014) James Remar. LES GRANDS YEUX (2014) Amy Adams. Cinéma
Planète Ces villes qui ont fait l'histoire Une autre histoire Victoire Samothrace Des trains..autres / Brésil La mémoire des anges R.I.P. Recherches / Houska
MATV Libre-service Montréalité Billboard Profil d'athlète Le guide de l'auto Cours toujours À vos cas Libre-service Montréalité Champs libres Claudia reçoit... Libre-service
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Beach Volleyball (M) Italy vs. Canada, Swimming (W) 100m Breastroke, Diving (M) 10m Synchronized The National /23h05 Rio 2016
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang Motive / The Dead Name Mistresses Game of Thrones 23h05 News News Montreal 0h05 Daily S.
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Crazy Ex-Girlfriend The Night Shift / All In Hawaii Five-0 Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Bachelor in Paradise Mistresses News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight Mom 2 Broke Girls Mom Odd Couple Scorpion / Crossroads Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 Summer Olympics (D) 0h05 News
PBS (33) PBS NewsHour This Old House Ask-Old House Antiques Roadshow American Experience / JFK Partie 1 de 2 Business Charlie Rose
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Antiques Roadshow American Experience / JFK Partie 1 de 2 World News Charlie Rose
UNIS Pense vite! Fous animaux Goût du pays Hooké Couleurs locales Ma caravane au Canada D'un rire à l'autre Vu intérieur Pense vite! Angela, 15 ans
HBO 18h15 Outcast / Close to Home Last Week You Me Her Real Time With Bill Maher The Night Of Ballers Vice Principals Outcast
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Les passages de l'espoir Les américains Motel Bates / Inconscience Continuum Le trône de fer
TVA Sports Le TVA sports Ultimate Rush LMB Baseball / Rays de Tampa Bay c. Blue Jays de Toronto (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Ultimate Frisbee
08/08 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
B 8 L E D E V O I R , L E L U N D I 8 A O Û T 2 0 1 6

CULTURE F ESTIVAL
DE LANAUDIÈRE

Encore faut-il
y croire…
KENT NAGANO ET LE REQUIEM
DE MOZART : CLASSIQUE
EN PLEINE NATURE
Schubert : Symphonie n° 8, « Inachevée ». Mozart :
Requiem. Sarah Wegener (soprano), Michèle
Losier (mezzo), Michael Schade (ténor), Alexan-
der Tsymbalyuk (basse), Ensemble choral du
Festival, Orchestre symphonique de Montréal,
Kent Nagano. Amphithéâtre Fernand-Lindsay,
samedi 6 août 2016.

CHRISTOPHE HUSS

L a direction du Festival de Lanaudière peut


pousser un grand « ouf ! » de soulagement :
la der nièr e fin de semaine, avec deux
concerts de l’OSM et celui du Métropolitain,
a fait un carton plein, grâce aussi à une météo
très favorable.
Kent Nagano dirigeait samedi son second
concert à l’amphithéâtre, après son remarqua-
ble par tenariat, vendredi, avec Charles Ri-
chard-Hamelin (compte rendu sur le site et sur
l’application tablette du Devoir).
Les choses débutaient sous les meilleurs aus-
pices, avec une Symphonie inachevée très post-
classique, peu dramatisée, mais d’une remar-
quable finesse et poésie de nuances. Nagano et
l’OSM ont exploré de manière millimétrée la
nature et la texture des attaques, ainsi qu’un
large éventail de nuances entre pianissimo et
mezzo-piano. Tout au long de ce parcours, les
bois (hautbois, flûte, clarinette, notamment)
ont été exceptionnels.
Le Requiem de Mozart était ce qui avait attiré
tant de monde. Il a été pré-
senté en suivant la partition Devant Kent
Süssmayr traditionnelle —
donc pas la partition révisée Nagano,
par Robert Levin, une mou-
ture désormais plébiscitée une brochette
au Québec par Labadie, Zei-
touni et Rivest. L’« Ensem- remarquable
PHOTOS FESTIVAL DE LANAUDIÈRE 2016 CHRISTINA ALONSO ble choral du Festival » de solistes
Le chef Yannick Nézet-Séguin, assis sur son podium, écoute les yeux fermés la lévitation musicale du pianiste américain Nicholas Angelich dans son n’avait rien à voir avec les
rappel : le Prélude opus 32 n° 5 de Rachmaninov. chorales que l’on a entendu sans points
par le passé sous des déno-
minations similaires, mais faibles
un chœur symphonique lar-

L’instant magique gement professionnalisé, qui chantait comme


le chœur de l’OSM.
La prononciation, notamment, dans un
idiome latin-germanique (on entendait claire-
YANNICK NÉZET-SÉGUIN ment « Kurïé », par exemple) avait été très tra-
ET L’ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN : vaillée par le chef de chœur Andrew Megill :
BONS BAISERS DE PHILADELPHIE « Rex tremendae » avait tous ses « r » « t » et « x »,
Bach : Passacaille et fugue en do mineur (arr. et les consonnes finales (« veniet ») étaient pla-
Stokowski). Rachmaninov : Rhapsodie sur un cées. Dans la balance avec l’orchestre il
thème de Paganini. Danses symphoniques. Nico me manquait, disons, quatre voix par pupitre
Muhly : Mixed Messages. Nicholas Angelich et, aussi, quelques sopranos enrichissant la co-
(piano), Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet- loration trop uniformément blanche du pupitre.
Séguin. Amphithéâtre Fernand-Lindsay, Devant Kent Nagano, une brochette remar-
dimanche 7 août 2016. quable de solistes sans points faibles. On a
entendu soprano plus sensuel que celui de Sa-
CHRISTOPHE HUSS rah Wegener et basse plus aristocratique que
l’impressionnant Alexander Tsymbalyuk,

U ne image fixe pour toujours les instants


d’élévation spirituelle suprême auxquels
nous ont fait accéder Nicholas Angelich et Yan-
mais l’équilibre entendu samedi est assez
rare. Michael Schade a été éblouissant par
son expressivité dans « Mors stupebit » : des sé-
nick Nézet-Séguin : celle du chef assis sur son quelles du travail avec Nikolaus Harnoncourt
podium écoutant les yeux fermés la lévitation probablement.
musicale du pianiste américain dans son rap- Reste l’interprétation de l’ensemble, qui
pel : le Prélude opus 32 n° 5 de Rachmaninov. me laisse infiniment plus perplexe. Au long de
Image insolite d’un chef par tageant à ce catalogue de jolies nuances et de phrasés
quelques centimètres de son soliste un rappel pulsants, de cette démonstration d’intelligence
qu’il avait lui-même sollicité… Comment aurait- stylistique de la part du chef, je me suis posé la
il pu en être autrement ? Angelich et Nézet-Sé- question : « Que font-ils là ? ». Un pupitre de so-
guin avaient tant partagé, tout partagé, dans pranos en chantant ce « Voca me » délavé, inha-
une Rhapsodie sur un thème de Paganini mar- bité, insignifiant, qui interpelle-t-il ?
quée à la fois par une félinité racée et une sorte La faute n’est pas aux sopranos, mais bien
de sensualité mystique. au chef que l’on voyait diriger grâce aux
Dans la forme, cette Rhapsodie semblait ar- écrans géants. Quelle expression musicale a-t-
ticulée en trois volets d’un concerto, avec une il imprimée avec son visage quasiment impa-
cohérence r ythmique ex- vide pendant 50 minutes ?Un petit quelque
trême dans les premières chose dans la fugue « Quam olim Abrahae » et
Image insolite variations et un « mouve- dans l’Agnus Dei : c’est tout dans ce Requiem
d’un chef ment lent » que personne glacial et désincarné.
parmi les privilégiés pré- Pendant l’exécution, je pensais à l’anecdote
partageant sents n’oubliera : des Varia- relatée par mon maître de chœur Arthur Old-
tions XI et XII moelleuses ham. À un chef, très fier de sa brillante Missa
à quelques comme un fondant au cho- solemnis de Beethoven qu’il venait de diriger, il
colat sor tant du four, une avait lâché avec son humour British cinglant :
centimètres Variation XV (piano seul) « C’est très bien : toutes les notes y sont, tu as com-
de son soliste avec la liberté d’une impro- pris les tempos, les nuances. Maintenant, il ne
visation jazzée, puis la fa- suffit plus que d’y croire ! »
un rappel meuse Variation XVIII, Angelich révèle la noblesse de Rachmaninov et cette révélation avec Yannick Nézet-Séguin, a tenu, Si le fantôme d’Arthur Oldham rôdait dans
d’une profonde et émou- l’espace de 25 minutes, de la magie la plus pure. les coulisses samedi, je sais à l’oreille de qui il
qu’il avait vante introspection. aurait chuchoté cela !
Rien n’était mièvre dans versées sans crier gare sur un public for t de ses commandes. La présence de cette œu-
lui-même cette vision aristocratique, nombreux sur la pelouse. Ce public a ensuite vre était un peu étrange dans ce menu post-ro- Le Devoir
sollicité… au sens d’une aristocratie de accueilli Yannick Nézet-Séguin comme une mantique. Muhly ef fectue en quelque sor te
l’âme. Pourquoi Nicholas rockstar, un « On t’aime ! » fusant même de la une synthèse entre Glass (minimalisme cul-
Angelich est-il, au disque, si foule. L’être aimé a ensuite déclaré au micro tivé), Copland (évocation) et Daugherty (mu-
engagé dans l’interprétation des romantiques al- que l’Amphithéâtre Fer nand-Lindsay était siques urbaines). En cela, il est habile et malin.
lemands ? Il devrait plutôt immor taliser un « l’un des endroits les plus magiques sur terre Le programme s’achevait avec les Danses
maximum d’œuvres de Rachmaninov, lui qui pour faire de la musique ». symphoniques de Rachmaninov, une superbe
avait commencé sa carrière par ce compositeur. Le titre du concert s’expliquait par le lien de mise en place d’une œuvre complexe. Mais là,
Angelich a tout pour glorifier Rachmaninov : toutes les œuvres présentées avec l’histoire de comme dans la 2e Symphonie à la Maison sym-
une finesse de toucher incroyable, la poigne, l’Orchestre de Philadelphie. Évidemment, phonique, il reste une marge d’interprétation
l’invention et une absence de condescendance. Rachmaninov est la figure populaire associée à conséquente à Yannick Nézet-Séguin. On était
Angelich révèle la noblesse de Rachmaninov et cette phalange d’élite. Il est heureux, aussi, que hier à 75 % de ce que l’œuvre a dans le ventre.
cette révélation avec Yannick Nézet-Séguin, a le chef s’intéresse autant aux transcriptions de Les 25 % supplémentaires sont à chercher dans
tenu, l’espace de 25 minutes, de la magie la son prédécesseur Stokowski. Cela nous a valu un vrai concept (la hantise de la mor t, telle
plus pure. L’instinct du chef québécois lui disait une entrée en matière d’une puissante gran- qu’elle est montrée par Kondrachine au disque
de demander à son soliste de prolonger cet état deur. Nézet-Séguin ne surjoue pas Stokowski. Il ou Gergiev en concert à Montréal), qui amè-
de grâce par le plus beau des Préludes de Rach- anoblit la transcription de la Passacaille et fugue nera le chef à exacerber bien davantage les
maninov, joué comme s’il évoquait des envolées en do mineur comme en témoigne la grande contrastes dynamiques et changements de tem-
d’oiseaux. classe du dernier accord, qu’un mauvais inter- pos et d’atmosphères, souvent à même PEDRO RUIZ LE DEVOIR
Les spectateurs l’avaient vraiment mérité, prète aurait fait « gueuler ». quelques mesures, notamment dans le 1er volet. Kent Nagano dirigeait samedi son second concert,
ce moment. Un quart d’heure avant le rendez- Le chef a aussi donné la première cana- après son remarquable par tenariat, vendredi,
vous musical des trombes d’eau se sont dé- dienne de Mixed Messages de Nico Muhly, l’une Le Devoir avec Charles Richard-Hamelin.