Vous êtes sur la page 1sur 23

RIO 2016 Penny Oleksiak écrit l’histoire avec la Et Cetera De la Beat Generation à

première médaille d’or du Canada Pages B 4 et B 5 la microbyte à San Francisco Page B 10


◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 8 1 LE DEVOIR, LE VENDREDI 12 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

ANCIENNETÉ T ERRORISTE ABATTU


A LLERGIES A GIR TÔT RAPPOR TE GROS
Consensus Une attaque
droite-gauche pour faire
contre les «couler
régimes à le sang»
deux vitesses La GRC reconnaît des
Jeunes libéraux et jeunes failles dans sa surveillance;
syndiqués réclament la fin le ministre Goodale veut
des clauses «orphelin» intensifier la lutte contre
la radicalisation
ISABELLE POR TER
MARIE-MICHÈLE SIOUI
à Québec

E n s’attaquant de front à la notion d’ancien-


neté, les jeunes libéraux ont mis en évidence
cette semaine un étonnant consensus gauche-
Q uelle était la cible d’Aaron Driver ? Le pré-
sumé terroriste, abattu à Strathroy, en On-
tario, mercredi soir, planifiait une attaque dans
droite sur les clauses de disparité de traitement, les 72 heures « dans un centre urbain, en pleine
dites « orphelin ». Or cette fois, on ne parle pas heure de pointe », a révélé jeudi le sous-commis-
d’iniquités dans les salaires, mais bien dans les ré- saire de la Gendarmerie royale du Canada
gimes de retraite et dans les avantages sociaux. (GRC), Mike Cabana.
Lors de son congrès qui se tiendra cette fin « Cet événement nous rappelle que le Canada
de semaine, la Commission-Jeunesse du Parti n’est pas à l’abri du terrorisme », a réagi le mi-
libéral va proposer que le gouvernement clari- nistre fédéral de la Sécurité publique, Ralph
fie la Loi sur les normes du travail pour abolir Goodale, tandis que des failles dans le système
les disparités de traitement en fonction de l’em- de surveillance de la GRC étaient exposées, Aa-
bauche tant dans les régimes de retraite que ron Driver étant dans le radar des autorités de-
dans les régimes d’assurance collective, les fa- puis plus d’un an.
meuses « clauses orphelin ». Du reste, seuls des détails sur la vie du jeune
Fait rare : des représentants jeunesse de la homme de 24 ans — né à Regina en Saskatche-
FTQ ont salué la démarche. « On est d’accord wan, récemment conver ti à l’islam — ont
avec la formulation de la proposition des jeunes émergé, sans que les autorités en disent davan-
libéraux », a plaidé jeudi Dominic Lemieux, ad- tage sur les intentions précises de celui qui
joint au directeur québécois des Métallos, un JACQUES NADEAU LE DEVOIR avait déjà enregistré une vidéo de revendica-
syndicat affilié à la FTQ, en marge d’un débat Fraises, noix et autres douceurs entouraient Ivy et sa famille au marché tion pour l’attentat qu’il planifiait. « Oh Canada,
du Forum social mondial. tu as reçu plusieurs aver tissements. Tu as été
Le débat sur les clauses de disparité de traite- Jean-Talon, jeudi. Une étude américaine montre qu’une immunothérapie
ment n’a-t-il pas déjà été fait ? Pas au complet, orale administrée dès l’âge de neuf mois permet d’éliminer définitive- VOIR PA GE A 10 : TERRORISME
répond-on. La loi votée en 2001 portait sur les
ment une allergie aux arachides. Nos informations en page A 3 Lire aussi › À un cheveu du drame. L’édito-
VOIR PAGE A 10 : CONSENSUS rial de Brian Myles. Page A 8

A UJOURD ’ HUI Une cantatrice en deux temps


Deux films inspirés par Florence Foster Jenkins confirment que
le doublon a encore de beaux jours devant lui au cinéma
Au fil du temps, il est devenu assez courant de voir deux films sur le même thème sortir à
quelques mois d’inter valle. Pourtant, en règle générale, le doublon ne se fait pas sans heurts,
comme en témoigne la sortie cette semaine de Florence Foster Jenkins alors que Marguerite,
qui explore le même filon, le fera à l’automne en ciblant tout particulièrement le marché qué-
bécois. Retour sur un phénomène loin de s’essouffler.

ODILE TREMBLAY flûte enchantée, ainsi que du (et parfois tombant du plafond
Économie › La Caisse de dépôt Laughing Song d’Adèle dans avec des ailes d’ange), s’est pro-

T
rès populaires sont La chauve-souris de Johann duite entre 1912 et 1944 sous
prend le contrôle de la cimenterie les enregistrements Strauss fils. « Arrêtez de tortu- les ricanements étouffés d’un
de Port-Daniel. Page A 7 dif fusés sur You- rer ce chat ! » commentait un in- milieu qu’elle contribuait à faire
Tube de celle qui ternaute après l’épreuve. Ça vivre. Elle-même n’aura jamais
Avis légaux.................. A 4
fut couronnée par tient de l’écorche-nerf auditif, cessé de croire en la plénitude
Décès............................ B 6 acclamation « la pire chanteuse comme le son d’une craie sur de son talent, protégée qu’elle
Météo............................ B 7 d’opéra du monde » : Florence un tableau… était par ses intimes, malgré les
Mots croisés............... B 7 Foster Jenkins. À recomman- Cette riche mécène améri- critiques féroces venues assom-
Petites annonces ...... B 6 der tout particulièrement : son caine, sur des mises en scène brir ses derniers jours.
Sudoku......................... B 7 massacre mozartien de l’air de extravagantes, affublée le plus SOURCE LES FILMS SÉVILLE
La reine de la nuit dans La souvent de costumes ridicules VOIR PA GE A 10 : DOUBLON Mer yl Streep incarne Florence Foster Jenkins.

50
OPAQUES SOLAIRES TRANSLUCIDES Jusqu’à
% INSTALLATION
MOTORISATION DISPONIBLE de
rabais
.CA ou GRATUITE
QUÉBEC 418-654-8677
LÉVIS 418-654-8677
TROIS-RIVIÈRES 819-696-8677
ESTIMATION GRATUITE MONTRÉAL 514-231-8677

1 855 770-8677 TOILES À ROULEAUX • PANNEAUX COULISSANTS • PERSIENNES • STORES VOILAGE • STORES ROMAINS
STORES HORIZONTAUX • STORES MOTORISÉS • STORES DE VERRIÈRES • STORES VERTICAUX
Certifié 5 Étoiles®
LAVAL
LONGUEUIL
450-627-3716
450-445-9829

Claude Bouchard Québec, Lévis, Montréal, Trois-Rivières, Repentigny, Laval, Boisbiand, Mont-Tremblant, Longueuil, Beloeil, Magog
A 2 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
FORUM SOCIAL MONDIAL

Le conflit au Sahara occidental s’invite à Montréal


BORIS PROULX crimes commis envers les
populations marocaines, par

A u moment où le conflit au l’Algérie ou par le Front Poli-


Sahara occidental refait sario, branche ar mée des
surface dans l’actualité inter- mouvements indépendan-
nationale, des groupes maro- tistes sahraouis.
cains utilisent le Forum social Par exemple, c’est à T in-
mondial (FSM) de Montréal douf, dans le sud-ouest de
pour promouvoir la mainmise l’Algérie, qu’a été empri-
de leur pays sur ce territoire, sonné le Marocain Abdellah
revendiqué par un mouvement Lamani pendant près de
indépendantiste depuis les an- 23 ans. Rencontré par Le De-
nées 1970. voir sur le par vis du Cégep
Mardi, au moment du dé- du V ieux Montréal, où il
part de la marche inaugurale était confér encier, jeudi,
du FSM, l’imposante déléga- l’homme a éclaté en sanglots
tion marocaine était difficile à au moment de relater ce qu’il
ignor er. Arborant ses dra- a vécu durant toutes ces an-
peaux et chantant l’hymne na- nées. L’électricien de profes-
tional, le contingent sion raconte avoir
s’est posté tout à été enlevé au Ma-
l’avant du cor tège, Ce coup de r oc, en 1980, par
aux côtés des peu- des hommes armés
ples des Premières force de la membres du Front
Nations, à qui on délégation Polisario. Ce groupe
avait pour tant ré- armé milite pour l’in-
servé cette place. marocaine au dépendance du terri-
L’Agence marocaine toire, de la taille du
de presse (MAP) a pu- FSM témoigne Royaume-Uni et sous
blié, à la suite de cette contrôle marocain
marche, que les parti- de la quête depuis le départ des
cipants marocains ont de sympathie Espagnols, au milieu
« clamé leur attache- des années 1970.
ment viscéral à chaque auprès de « Je suis enregistré
grain de sable du Sa- sous le numéro de la
hara marocain» et «af- l’opinion Croix-Rouge 3458 »,
firmé le consensus na- se présente M. La-
tional autour de l’inté- publique mani, le visage sé- JACQUES NADEAU LE DEVOIR
grité territoriale du occidentale vère. Il brandit les Le contingent marocain s’est fait beaucoup entendre lors de la marche d’ouverture du Forum, mardi.
Royaume». documents of ficiels
Selon un spécia- délivrés par le Co- dellah Lamani a pu retrouver du Sahara marocain ». d’un référendum sur son auto- tion politique. « Personne ne
liste du Maghreb, ce coup de mité international de la Croix- sa libération, fin 2003. Des victimes se trouvent détermination. s’intéresse à nous », se désole
force de la délégation maro- Rouge (CICR), dont il garde des deux côtés du conflit, pré- La forte présence du point plutôt l’homme, qui par tage
caine au FSM témoigne de précieusement sur lui des co- Question plus complexe vient-il. « Le Maroc est en ce de vue marocain sur le son histoir e au FSM dans
leur quête de sympathie au- pies, comme une preuve de ce Le témoignage d’Abdellah moment beaucoup critiqué sur conflit au sein du Forum so- l’espoir que ses bour reaux
près de l’opinion publique oc- qu’il a enduré. Durant sa capti- Lamani est par tagé au FSM la question des droits de la per- cial mondial témoigne, selon soient traînés devant la jus-
cidentale sur le sujet délicat vité, Abdellah Lamani a réussi dans le cadre de conférences sonne au Sahara occidental. Mohamed Our ya, d’une « pa- tice inter nationale. Au-
du contrôle du Sahara occi- à prendre secrètement des organisées par le collectif Un dernier rapport, qui a beau- radiplomatie » en action, afin jourd’hui père de deux jeunes
dental, un territoire non auto- notes sur les sévices qu’il a su- marocain Watanouna (« notre coup critiqué le Royaume, a d’influencer la société civile enfants, M. Lamani confie
nome dont le statut définitif bis, et dont sont mor ts plu- patrie », en arabe). Selon Mo- provoqué des tensions avec les occidentale. « C’est perçu toutefois souhaiter qu’ils se
n’est pas arrêté. sieurs de ses compatriotes ci- hamed Our ya, membre de la États-Unis et l’Occident. » Le comme une lutte pour les Ma- dirigent vers une carrière mi-
vils. Un médecin du CICR a Chaire Raoul-Dandurand et secrétaire général des Nations rocains, de faire savoir au litaire. « On doit protéger le
Contre l’indépendance servi de passeur pour sortir le exper t de la géopolitique du unies, Ban Ki-moon, a même monde que le peuple tient à pays, en par ticulier contre
Durant la semaine, environ manuscrit du pays, au début Maghr eb, de tels gr oupes provoqué la colère du gouver- ce territoire. » l’Algérie, qui est très puissante
une dizaine d’activités auto- des années 2000, ce qui a per- « militent sous le vocable des nement marocain en qualifiant Victime du conflit, Abdel- à cause du pétrole et du gaz ».
gérées du Forum social mon- mis sa publication. C’est grâce droits de la personne, mais d’« occupation » son contrôle lah Lamani ne considère pas
dial ont eu pour thème les à son livre, L’horreur, qu’Ab- c’est amalgamé avec la cause sur la zone, toujours en attente qu’il avance une ligne d’ac- Le Devoir

RACISME

Un Sommet noir contre le « déni collectif »


En marge du FSM, Hoodstock veut réfléchir sur la discrimination systéique
SARAH R. CHAMPAGNE les enjeux de discrimination, publics du Québec pour cor- définition reconnue. Une com-
de profilage racial et de ra- respondre à leur propor tion mission servirait à établir des

«présidence
R acisme systémique ».
Même la candidate à la
américaine Hillary
cisme fassent sur face avec
plus d’intensité au sud de la
frontière, selon lui. « Mais il se-
dans la population.
Dans le milieu
critères de base, à documenter
cette réalité», expose-t-elle.
« C’est dommage qu’on ait
Clinton a prononcé ces mots rait faux de croire que les statis- Sa consœur américaine peur d’aborder le sujet ici, on
lors de son discours d’accepta- tiques sont mieux ici », avertit Rose Brewer, fraîchement dé- nous reproche tout de suite de
tion. Alors que le Québec en Will Prosper, très actif dans barquée à Montréal, note un faire du “Québec bashing” » re-
est encore à l’étape du « déni les mouvements communau- racisme entre « latent » et marque Will Prosper. La tri-
JACQUES NADEAU LE DEVOIR collectif », selon des membres taires de Montréal-Nord. « palpable ». bune doit s’ouvrir, réitère-t-il.
Le militant Will Prosper estime qu’il est grand temps que le du collectif Montréal Noir, un Écarts d’éducation et de sa- « J’ai été frappée que nous L’Ontario a fait figure de
Québec mène une large conversation sur le racisme. Sommet noir baptisé Hoods- laire, difficultés d’embauche, ayons une si petite présence au pionnière en la matière en
tock se tient samedi prochain. surreprésentation carcérale, Forum social mondial (FSM) créant un Bureau de l’antira-
Le regroupement, for mé sous-représentation politique ; [qui se tient à Montréal en ce cisme (Anti-Racism Directo-
après la mor t de Bony Jean- les indicateurs pointent tous moment] », a-t-elle déploré. Ils rate) en février dernier. Dans
Pier re en avril der nier, est ont en effet dû insister la foulée de cette création, le
l’une des voix qui réclament la « Une commission servirait sur l’impor tance de ministre Michael Coteau a
tenue d’une commission sur le «sortir du centre-ville» également été nommé respon-
racisme systémique. Espérant à établir des critères de base, pour aborder le ra- sable de l’antiracisme.
que l’expérience américaine cisme systémique près « C’est là que nous sommes
puisse éclairer et inspirer, à documenter cette réalité » de ceux qui le subis- rendus », renchérit le militant
CE DIMANCHE DE 14 H À 16 H • 514 985-3322 deux activistes ont également sent en premier lieu. Kali Akuno. Après la recon-
PETITESANNONCES@LEDEVOIR.COM été invités à prendre la parole. dans la direction d’un fossé en- La grande conférence de naissance du problème aux
tre les « Blancs » et les « com- clôture des activités de Hoods- États-Unis, « ceux avec qui l’on
BORD DU FLEUVE En retard munautés racisées ». tock ce samedi au parc Henri- s’assoit à table doivent avoir le
POUR ANNONCER « Mon impression est que le M . P r o s p e r c i t e n o t a m - Bourassa a finalement été or- pouvoir de créer des politiques
DANS CETTE SECTION Canada en est encore à recon- ment une étude réalisée par ganisée en collaboration avec publiques. Sinon il y aura
VEUILLEZ CONTACTER naître que c’est un problème, Jason Carmichael de l’Uni- le FSM, à défaut de quoi ils au- beaucoup d’agitation sociale ».
LES PETITES ANNONCES quelques pas institutionnels v e r s i t é M c G i l l . L e c h e r - raient été « invisibles » de cette Une pétition pour la création
AU 514 985-3322 derrière », a ainsi commenté cheur y établit que les villes grand-messe. d’une commission sur le ra-
Kali Akuno. Auteur et militant, comptant plus de membres Les cris d’alarme ont souvent cisme systémique circule depuis
il vient de Jackson au Missis- d e s P r e m i è r e s N a t i o n s e t émané de Montréal-Nord, et mai dernier et plus de 2000 per-
sippi, où plus de 85 % de la po- des minorités visibles pré- « c’est aussi là que les solutions sonnes y ont apposé leur nom.
pulation est noire. Pas que « les sentent aussi un corps poli- peuvent émerger », selon Ga- Presque simultanément au
28 RUE DUQUETTE États-Unis soient plus avancés cier plus imposant, sans lien briella Kinté, également mem- Sommet noir, les jeunes libé-
REPENTIGNY pour trouver des solutions, avec le taux de criminalité. bre du collectif derrière Hoods- raux débattront durant leur
Résidence de prestige sur terrain 21 000 p.c.,
12 pièces, site unique avec vue incomparable. mais il y a davantage cette Ce sont 25 000 personnes is- tock. Une commission sur le ra- congrès d’une proposition en
Pour une qualité de vie. conversation », poursuit-il. sues des minorités visibles cisme systémique lui apparaît faveur d’un tel exercice.
945 000 $ - CENTRIS # 20110627
La taille de la communauté q u i d o i v e n t ê t r e e m b a u - comme la suite logique de bras-
LISE D. FERLAND afro-américaine explique que chées dans les organismes sage d’idées. « Il n’existe pas de Le Devoir
450-585-9500
courtier immobilier agréé, RE/MAX UNIS

OSSIER
SSIER
À LIRE DEMAIN
UN DOSSIER DE
FABIE
ABIEN
A DEGLISE ET
JAC
CQ
QUES NADEAAU.

MONTRÉAL
MONTRÉAL,
ON ,
LA
AMMÉTISSÉE
É SERRÉE
ÉTISSÉE
ÉE POUR LE TEXTE
ET LE CONTEXTE
vo
oirr poursuit sa découverrtte de la métrropole dans l’esprit de la romancière Gabrielle Roy.
ème escale: le Montrréal pluriel.
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 A 3

PIPELINE ÉNERGIE EST


ACTUALITES
La FTQ-Construction
se dit en accord
Il faut réduire notre dépendance
au pétrole, mais la création d’emploi
doit primer, affirme le syndicat
ALEXANDRE SHIELDS « On partage l’idée qu’il faut
développer une autre avenue

M ême si elle reconnaît la énergétique, a insisté jeudi son


nécessité d’amorcer une directeur général. C’est nor-
transition énergétique, la mal. C’est le but et nous le par-
FTQ-Construction juge qu’il tageons avec tous les interve-
faut dire oui au pipeline Éner- nants. Le Québec doit aller vers
gie Est, surtout en raison des autre chose. Mais on sait très
emplois qui découleront de la bien que ça ne se fera pas de-
phase de constr uction, qui main matin. »
doit s’échelonner sur un peu Ce sont de « bonnes inten-
plus de deux ans. tions », a poursuivi Yves Ouel-
Réagissant au mémoire de let. « Le virage ne peut pas se
la Fédération des travailleurs faire du jour au lendemain.
du Québec (FTQ) si- Mais au Québec, c’est
gnifiant son opposi- le rêve de plusieurs
tion au projet de « Nous que du jour au lende-
TransCanada, et dont sommes main on prenne
Le Devoir faisait état tout es les autos et
mercredi, le direc- dans le qu’elles deviennent THOMAS PERKINS GETTY IMAGES
teur général de la toutes électriques. » Plus le traitement est engagé tôt dans le cheminement des enfants, plus les chances d’éliminer les allergies sont grandes.
FTQ-Constr uction, domaine de la
Yves Ouellet, a souli- La FTQ s’oppose ALLERGIES
gné jeudi que son construction. La position de la
syndicat est « dissi- Et nous, en FTQ-Construction se
dent » de la centrale
dans ce dossier.
« Nous n’avons pas
les mêmes attentes notre job,
situe à l’opposé de
construction, celle mise en avant
par la FTQ dans le
mémoire qui avait été
Agir tôt rapporte gros
que les autres syndi- préparé au printemps L’immunothérapie débutée chez les bambins aussi jeunes que 9 mois permet
cats af filiés de la c’est de faire en vue des audiences
FTQ. Nous sommes travailler notre du BAPE sur Énergie une éradication définitive
dans le domaine de Est, audiences qui
la constr uction. Et monde » ont finalement été PAULINE GRAVEL saient plus du tout à leur al- mesuré la réponse immuni- tion et avant que la mémoire
nous, en constr uc- annulées. lergène, et ce, même après taire des enfants au moment immunologique se soit établie »,
tion, notre job, c’est
de faire travailler no-
tre monde », a-t-il ré-
Le mémoire d’une
vingtaine de pages
obtenu par Le Devoir
U ne immunothérapie orale
administrée dès l’âge de
neuf mois permet d’éliminer
avoir suspendu leur traite- où on réintroduisait des ara-
ment de désensibilisation chides dans leur alimentation,
pendant quelques semaines. et ils l’ont comparée à celle de
explique le D r Bégin, qui en-
courage les parents à intro-
duire des arachides (sous
sumé en entrevue. présente un verdict définitivement une allergie Dans le cadre de ces études, 154 enfants allergiques n’ayant forme de farine) dès l’âge de 4
Le syndicat, qui sans appel contre le aux arachides qui vient d’appa- 50 % des enfants ayant subi pas subi d’immunothérapie. ou 6 mois, soit au moment où
compte 77 000 mem- projet de transport de raître chez le jeune enfant, in- une désensibilisation aux Environ 80 % des enfants ayant le bébé commence à manger
bres, a d’ailleurs déjà pétrole des sables bi- dique une étude effectuée par œufs pendant quatre ans ou été traités n’ont manifesté au- de la nourriture solide. « L’in-
rencontré des repré- tumineux. « Pour la des chercheurs de l’Université une désensibilisation aux ara- cune réaction allergique. De gestion d’arachides va aider à
sentants de la pétro- FTQ, la pertinence du de Caroline du Nord à Chapel chides d’une durée de cinq plus, aucune différence signifi- induire naturellement une tolé-
lière en vue de la projet Énergie Est doit Hill. Cette nouvelle étude sug- ans ont développé une tolé- cative n’est apparue entre le rance chez les enfants à risque
construction du pipe- être remise en question gère ainsi qu’il serait préféra- rance soutenue à groupe ayant reçu la d’allergie. »
line. « Nous avons dit Yves Ouellet en raison du grand ble de procéder le plus tôt pos- leur aller gène. En « Tant que plus faible dose d’ara- « Le tube digestif considère
à TransCanada que nombre d’inconvé- sible à une désensibilisation d’autres termes, « ils chides et celui ayant par défaut les aliments comme
nous sommes désireux de nients et du peu d’avantages chez les enfants allergiques. ont été guéris de leur les patients ingéré les 3000 mg de inoffensifs. Ainsi, le fait d’intro-
construire le pipeline, a souli- qu’il comporte pour le Québec », Des études antérieures allergie », résume le farine de cacahuètes. duire l’aliment allergène très
gné M. Ouellet. C’est un projet y souligne l’organisation repré- ayant été effectuées chez des Dr Bégin. prennent leur « Même si on vise tôt permet au système immuni-
d’infrastr ucture impor tant sentant 600 000 membres. enfants plus âgés, voire des normalement à admi- taire de le considérer lui aussi
qui va donner énormément de La centrale, qui compte plu- adultes, ont montré qu’une Bambins dose nistrer les plus grandes comme inoffensif. De plus, des
travail à des gens du Québec sieurs membres dans le sec- désensibilisation à un aliment La nouvelle étude quotidienne, doses possible d’aller- études en bonne et due forme
pendant quelques années. » teur industriel, déplore notam- allergène, tel que les ara- qui vient d’être pu- gène car celles-ci sont ont montré que plus on retarde
Énergie Est traverserait le ment la faible création d’em- chides ou les œufs, permet de bliée dans le Journal ils sont censées être plus ef fi- l’introduction des arachides
territoire québécois sur plus plois associée au pipeline de prévenir les réactions aller- of Allergy and Clinical caces pour désensibili- dans l’alimentation des bébés,
de 625 kilomètres. Sa TransCanada. « Pour la FTQ, giques violentes, comme le Immunology visait protégés » ser, cette étude nous in- plus on augmente le risque que
construction, qui pourrait dé- l’avenir de l’emploi ne passe choc anaphylactique. La dés- des enfants beaucoup dique que l’adminis- l’enfant devienne allergique »,
buter en 2018, générerait plus pas par les projets visant à ex- ensibilisation consiste à admi- plus jeunes, qui étaient âgés de tration quotidienne de seule- souligne le chercheur.
de 3000 emplois directs au porter le pétrole des sables bitu- nistrer tous les jours à la per- 9 à 36 mois. Une quarantaine ment 300 mg, soit l’équivalent
Québec, selon l’entreprise. Le mineux, insiste en outre le mé- sonne allergique de petites de ces enfants d’âge présco- d’une seule arachide, est suf fi- Et ici?
pipeline serait en exploitation moire. Nous ne voulons pas doses croissantes de l’aller- laire ont reçu quotidiennement sante pour induire une tolé- Malheureusement, l’immu-
dès 2021 et pour au moins d’une croissance économique gène. « Tant que les patients une dose de 300 mg ou de rance soutenue. Une telle dose nothérapie orale n’est pas en-
40 ans. Son exploitation p e r - insoutenable qui ne s’inscrit prennent leur dose quotidienne, 3000 mg de farine d’arachides est plus adaptée aux tout-petits core offerte au Québec. Mais
m e t t r a i t l e m a i n t i e n d e pas dans une logique de déve- ils sont protégés. Mais s’ils ces- que l’on mélangeait à une com- que les 3000 mg qui représen- des parents d’enfants souf-
3 3 e m p l o i s d i r e c t s d a n s loppement durable. » sent de la consommer, ils peu- pote ou un yogour t pendant tent une douzaine d’arachides. frant d’allergies ont lancé une
la pr ovince. L’organisation juge du vent recommencer à réagir à environ trois ans. Pendant Cela permet aussi de commen- collecte de fonds (à laquelle
même souf fle que « pour un l’allergène », explique le Dr Phi- cette immunothérapie, la majo- cer la désensibilisation très tôt, on peut contribuer à l’adresse
Oui à la transition même investissement, beaucoup lippe Bégin, allergologue au rité des par ticipants ont ce qui est une bonne nouvelle, byebyeallergies.ca/) visant à
Si elle se dit favorable à la plus d’emplois sont créés dans CHU–Sainte-Justine ainsi éprouvé quelques effets secon- car si on commence plus tard, permettre l’ouver ture d’une
constr uction de cette infra- les secteurs verts de l’économie qu’au CHUM. daires, tels que des douleurs les taux de succès pour l’instau- première clinique entièrement
structure conçue pour faciliter — comme l’ef ficacité énergé- Plus récemment, d’autres abdominales, mais ces der- ration d’une tolérance soute- consacrée à l’immunothérapie
l’exportation du pétrole des sa- tique, les énergies propres et le études cliniques ont permis niers étaient généralement lé- nue, soit une guérison com- orale au CHU–Sainte-Justine,
bles bitumineux, la FTQ- transport collectif — que dans de découvrir qu’un traite- gers et n’ont pour la plupar t plète, sont plus faibles. Cette laquelle clinique pourrait, en-
Constr uction estime tout de le secteur des combustibles fos- ment de désensibilisation de pas nécessité de traitement. étude nous porte à croire qu’il suite, chapeauter l’implanta-
même qu’il est logique de vou- siles, ce qui comprend la plusieurs années peut in- Cette immunothérapie orale est préférable de procéder à une tion de cliniques périphé-
loir orienter le Québec sur la construction de pipeline ». duire une « tolérance soute- a ensuite été interrompue pen- désensibilisation le plus tôt pos- riques ailleurs au Québec.
voie de la réduction de notre nue » à l’allergène. Dans ces dant quatre semaines. Après sible, alors que le système im-
dépendance au pétrole. Le Devoir études, les patients ne réagis- ce délai, les chercheurs ont munitaire est encore en forma- Le Devoir

ONE : un groupe écologiste exige la récusation PROCÈS BAIN

des commissaires de l’audience sur Énergie Est Les plaidoiries finales


ALEXANDRE SHIELDS
ont commencé
Deux de ces commissaires,
soit L yne Mercier et Jacques
ties seulement, en dehors du
processus d’audience établi par
L’AQLPA exige enfin la te-
nue d’une « enquête » afin de

L’ Association québécoise
de lutte contre la pollution
Gauthier, ont par ticipé l’an
dernier à une rencontre avec
les décisions de l’Of fice. Au
contraire, c’est précisément
faire témoigner toutes les per-
sonnes qui ont été impliquées
SIDHAR THA BANERJEE cien de scène Denis Blan-
chette, tué à l’extérieur du Mé-
atmosphérique (AQLPA) de-
mande à l’Of fice national de
l’énergie (ONE) de récuser les
Jean Charest au bureau de ce
dernier, à Montréal. M. Cha-
rest était alors consultant pour
cela que les règles interdisent »,
fait valoir la lettre, signée par
l’avocat Dominique Neuman.
dans les rencontres avec des
commissaires de l’audience
sur le pipeline Énergie Est.
L a Couronne et la défense
se sont af frontées pour
une dernière fois lors du pro-
tropolis, à Montréal, où les mili-
tants du Parti québécois étaient
rassemblés après le scrutin pro-
commissaires chargés de TransCanada dans le dossier Outre Jean Charest, la lettre cès de Richard Henr y Bain, vincial. M. Bain est aussi ac-
l’étude du projet de pipeline du controversé pipeline Éner- Suspension mentionne le président de la jeudi, à l’approche des délibé- cusé de trois tentatives de
Énergie Est, dans la foulée des gie Est. Le groupe écologiste de- Chambre de commerce du rations du jury. meurtre, d’incendie criminel et
révélations sur la tenue de ren- mande aussi la suspension Montréal métropolitain, Mi- L’avocat de Richard Henr y de possession de matériel in-
contres avec des promoteurs Contre les règles des audiences qui ont débuté chel Leblanc, mais aussi le di- Bain a indiqué aux jurés qu’ils cendiaire. Pendant le procès, la
du projet de T ransCanada, Selon ce que soutient lundi au Nouveau-Brunswick, recteur principal d’Équiterre, devront d’abord et avant tout défense a plaidé que M. Bain
dont Jean Charest. Elle exige l’AQLPA, de telles rencontres et ce, jusqu’à ce qu’un nou- Steven Guilbeault. décider si l’accusé a vraiment n’était pas criminellement res-
aussi la suspension des au- contreviennent aux règles de veau comité d’audience soit Les audiences sur le pipe- agi sous le coup de la colère, ponsable puisqu’il traversait ce
diences qui ont débuté cette l’ONE, dont celles d’équité nommé. « Jusqu’à ce que le line Énergie Est ont débuté ou s’il ne souffrait pas plutôt de jour-là une crise psychotique
semaine. procédurale, mais aussi aux nouveau président ou vice-pré- cette semaine à Saint John, au psychose le soir du 4 septem- provoquée par un trouble bipo-
Dans une lettre transmise « obligations d’apparence d’im- sident intérimaire additionnel Nouveau-Br unswick. Elles bre 2012. Me Alan Guttman, le laire non diagnostiqué et une
jeudi après-midi au secrétaire partialité et d’apparence d’in- et les nouveaux membres du doivent se poursuivre tout le premier à présenter sa plaidoi- surdose d’antidépresseurs.
de l’ONE Sheri Young, et dont dépendance auxquelles le Tri- comité d’audience entrent en long du tracé du pipeline rie finale, a soutenu que son La Couronne a pour sa part
Le Devoir a obtenu copie, bunal est astreint ». fonction, nous demandons logi- Énergie Est jusqu’en décem- client devrait être reconnu non soutenu que M. Bain avait au
l’AQLPA demande à l’orga- « Il est faux de prétendre que quement la suspension des au- bre. Des audiences sont pré- criminellement responsable contraire prémédité la fusillade
nisme fédéral de relever de le devoir de l’Of fice de consul- diences et consultations en vues à Montréal à la fin du pour cause de trouble mental. et que sa haine des souverai-
leurs fonctions les trois com- ter les parties l’autorise à tenir cours (lesquelles devront être mois d’août, mais aussi à Qué- Richard Henry Bain fait face nistes avait été déchaînée par la
missaires qui dirigent présen- de telles consultations privé- recommencées à partir du dé- bec en octobre. à six chefs d’accusation, notam- victoire du Parti québécois (PQ).
tement les audiences sur le ment ou secrètement avec une but devant le nouveau comité ment de meurtre prémédité, re-
projet de pipeline. seule ou quelques-unes des par- d’audience) », précise la lettre. Le Devoir lativement au décès du techni- La Presse canadienne
A 4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

AV I S L É G A U X E T A P P E L S D ’ O F F R E S
Appel d’offres public Canada COUR DU QUÉBEC

Avis public Province de Québec


District de Iberville
Chambre civile
Division des petites créances

Régie des alcools, des courses et des jeux AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION
AVIS PUBLIC est donné par les présentes que (articles 136 et 137 C.p.c.)
des soumissions sont demandées et devront être SECTION I – AVIS
Avis de demandes relatives reçues, avant 11 h à la date ci-dessous indiquée, à Avis est donné à :
à un permis ou à une licence la Direction des services administratifs, des Sylvie Morin, 609 rue des Fortifications, St-Jean-sur-Richelieu (QC) J2W 2W8 755-32-008244-149
relations avec les citoyens et du greffe de HP Climatisation-Chauffage inc., 311 Maisonneuve, St-Jean-sur-Richelieu (QC) J3B 7W1 755-32-007899-133
Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente l’arrondissement d’Anjou, au 7701, boul. Louis-H.- Marc-André Caron, 2145 boul. Lemire Ouest, Drummondville (QC) J2B 8A9 755-32-008603-153
jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au La Fontaine, Anjou (Québec) H1K 4B9, pour : Gaétan St-Pierre f.a.s.l.n. Les enduits T.D.G. enr., 23 Papineau, St-Jean-sur-Richelieu (QC) J2W 1T8 755-32-008622-153
Garage Valiquette & Fils, 141 Coulombe, St-Jean-sur-Richelieu (QC) J3B 3X8 755-32-008647-150
permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools, Catégorie : Travaux
des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs Appel d’offres : 2016-09 de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances, du district de Iberville situé au 109 rue St-Charles, RC.14, St-Jean-
ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante- sur-Richelieu (QC) J3B 2C2 dans les 30 jours afin de recevoir la demande introductive d’instance en recouvrement d’une petite créance qui y a été
Descriptif : Réfection du boulevard du Golf
cinq jours de la publication du présent avis. laissée à votre attention.
Catégorie : Travaux Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans l’avis d’assignation qui l’accompagne, sans quoi un jugement par défaut pourrait
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de justice.
Appel d’offres : 2016-13
son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être
adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame Descriptif : Reconstruction des infrastructures SECTION II – INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION
routières de l’avenue du Mail Le présent avis est publié aux termes le 9 août 2016 par le greffier de la Cour du Québec, division des petites créances dans les dossiers portant
Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6.
Catégorie : Travaux les numéros ci-haut mentionnés.
NOM ET NATURE DE ENDROIT NOM ET NATURE DE ENDROIT
Appel d’offres : 2016-14 Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l’exigent.
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION
DU DEMANDEUR DU DEMANDEUR
Descriptif : Travaux de planage et SECTION III – INFORMATIONS FINALES
9335-0130 Québec 5 Bars dont 1 5412 & 5414, Café Nomade Inc. 1 Restaurant 175, rue revêtement sur diverses rues locales de
Inc. avec danse et avenue CAFÉ NOMADE pour vendre Ontario Est Saint-Jean-sur-Richelieu, le 9 août 2016
LE TABASCO BAR 2 sur terrasse Gatineau 175, rue Ontario Est Montréal l’arrondissement d’Anjou
(s) Stéphanie Dumoulin
5412 & 5414, avec Montréal Montréal (Québec) (Québec) Date d’ouverture : 29 août 2016
avenue Gatineau changement de (Québec) H2X 1H5 H2X 1H5
Greffière-adjointe de la Cour du Québec
Montréal (Québec) capacité dans 2 H3T 1X5 Dossier : 3936-002 Dépôt de garantie : 10 % du montant
H3T 1X5 Bars existants
Dossier : 219-352 dont 1 sur Restaurant Torteria 1 Restaurant 4601, rue soumissionné (cautionnement) Avis public Appel d’offres
terrasse Lupita Inc. pour vendre Notre-Dame Renseignements : Pour de plus amples
(suite à une RESTAURANT Ouest
cession) TORTERIA LUPITA Montréal renseignements, veuillez nous envoyer un
(amendée) 4601, rue Notre- (Québec) courriel à l’adresse suivante :
Dame Ouest H4C 1S5 louise_goudreault@ville.montreal.qc.ca
9093-6121 Québec 2 Restaurants 271, ch. du Montréal (Québec)
Inc. pour vendre Bord-du-Lac H4C 1S5 Documents : Les documents relatifs à ces
«STUDIO 77» dont 1 sur Lakeshore Dossier : 4382-305 ENTRÉE EN VIGUEUR DE RÈGLEMENTS Espace pour la vie
271, ch. du Bord- terrasse Pointe-Claire appels d’offres seront disponibles à compter du
Avis est donné que le conseil de la Ville, à son Biodôme de Montréal
du-Lac Lakeshore (Québec) Kathia St-Victor 1 Restaurant 7079, rue 12 août 2016
Pointe-Claire H9S 4L1 KLUVA CHIC pour vendre Jarry Est assemblée du 20 juin 2016, a adopté les règlements Catégorie : Travaux de construction et de
(Québec) TRAITEUR Montréal Les personnes et les entreprises intéressées par suivants : rénovation, bâtiment
H9S 4L1 & RESTAURANT (Québec) ces contrats peuvent se procurer les documents
Dossier : 2937-647 7079, rue Jarry Est H1J 1G3 16-041 Règlement autorisant un emprunt de Appel d’offres : B-00020-1, No. SÉAO :997655
Montréal (Québec)
de soumission en s’adressant au Service
4 800 000 $ pour des travaux reliés à
9338-1598 Québec 1 Restaurant 7933, boul. H1J 1G3 électronique d’appels d’offres (SÉAO) en Descriptif : Dans le cadre du projet de
Dossier : 4383-733
l’enlèvement des fils et des poteaux et à
inc. pour servir Saint-Michel communiquant avec un des représentants par réaménagement du Biodôme de Montréal
SAI KUNG Montréal la conversion du réseau aérien au réseau
téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600, «Migration », la Ville de Montréal sollicite le
7933, boul. Saint- (Québec) municipal de conduits souterrains sous
Michel H1Z 3C9 ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les marché pour l’exécution des travaux de
la surveillance de la Commission des
Montréal (Québec) documents peuvent être obtenus au coût établi construction suivants : Le design, la construction
H1Z 3C9 services électriques de Montréal
par le SÉAO. et l’installation d’un système d’échangeur avec
Dossier : 2961-654 16-042 Règlement autorisant un emprunt de
Les soumissions seront ouvertes publiquement tubes à ailettes d’aluminium extrudés.
6 000 000 $ afin de financer l’acquisition
immédiatement après l’expiration du délai fixé de terrains d’intérêt écologique L’ouverture des soumissions prévue pour le 15
pour leur réception. août 2016 est reportée au 29 août 2016 à 14 h au
Ces règlements ont été approuvés par le ministre des Service du greffe de la Ville de Montréal à

Avis public
Par ailleurs, nous vous invitons à prendre Affaires municipales et de l’Occupation du territoire
connaissance de nos politiques l’attention du greffier, 275, rue Notre-Dame Est,
le 8 août 2016. Ils entrent en vigueur en date de ce bureau R-134, Montréal (Québec) H2Y 1C6.
d’approvisionnement et de gestion contractuelle jour et sont disponibles pour consultation durant les
sur le site Internet de la Ville de Montréal à : heures normales de bureau au Service du greffe, Montréal, le 12 août 2016
http://ville.montreal.qc.ca.
Régie des alcools, des courses et des jeux 275, rue Notre-Dame Est. Ils peuvent également être Le greffier de la Ville
La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la consultés en tout temps sur le site Internet de la Me Yves Saindon
Avis de demandes relatives plus basse ni aucune des soumissions reçues et Ville : www.ville.montreal.qc.ca/reglements
n’assume aucune obligation de quelque nature Montréal, le 12 août 2016 Canada COUR DU QUÉBEC
à un permis ou à une licence que ce soit envers le ou les soumissionnaires. Province de Québec Chambre civile
Le greffier de la Ville,
Fait à Montréal, arrondissement d’Anjou, le 12 Me Yves Saindon District de Terrebonne Division des petites créances
Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente
août 2016. Localité Saint-Jérôme 25, De Martigny Ouest
jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au Saint-Jérôme, Québec, J7Y 4Z1
permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools, La secrétaire d’arrondissement substitut
Me Viviana Iturriaga Espinoza Téléphone: 450-431-4439
des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs
ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante- AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION
(articles 136 et 137 C.p.c.)
cinq jours de la publication du présent avis.
SECTION I – AVIS
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de
Avis est donné à 9215-0200 QUÉBEC INC. autrefois domicilié au 8150
son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être boulevard Métropolitain, bureau 260, Montréal, Québec, H1K 1A1 de vous
adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances,
Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6. du district de Terrebonne situé au 25 rue de Martigny ouest, Saint-Jérôme,
Québec, J7Y 4Z1 dans les 30 jours afin de recevoir la demande
NOM ET NATURE DE ENDROIT NOM ET NATURE DE ENDROIT introductive d’instance en recouvrement d’une petite créance qui y a été
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION
DU DEMANDEUR DU DEMANDEUR laissée à votre attention.
Cammisano Maria (1) Restaurant 14390, 9340-8441 Québec Cession totale 1845, rue Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans l’avis des
ATELIER DE pour (vendre) boulevard Inc. de (1) Bar avec Ontario Est options qui l’accompagne, sans quoi un jugement par défaut pourrait être
CUISINE IMPARATE Gouin Ouest BAR L’ASTRAL 2000 autorisation de Montréal
14390, boulevard Montréal 1845, rue Ontario spectacles (sans (Québec) rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de justice.
Gouin Ouest (Québec) Est nudité) H2K 1T6
Montréal (Québec) H9H 1B1 Montréal (Québec) SECTION II – INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION
H9H 1B1 H2K 1T6 Le présent avis est publié aux termes d’une ordonnance rendue le 9 août
Dossier : 4 383 048 Dossier : 199 059
2016 par le greffier de la Cour du Québec de la Division des petites
Théâtre La Chapelle Augmentation 3700, rue créances dans le dossier numéro 700-32-032664-169.
Inc. de la capacité Saint-
THÉÂTRE LA du permis de Dominique Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l’exigent.
CHAPELLE Bar dans Montréal
3700, rue Saint- «théâtre» (Québec) SECTION III – INFORMATIONS FINALES
Dominique H2X 2X7 St-Jérôme, le 9 août 2016
Montréal (Québec)
H2X 2X7 Ghyslaine Fournier
Dossier : 933 697 Greffière de la Cour du Québec

Avis public
Régie des alcools, des courses et des jeux
Avis de demandes relatives
à un permis ou à une licence
Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les 30 jours Canada COUR DU QUÉBEC
de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au permis ci- Province de Québec Chambre civile
après mentionné en transmettant à la Régie des alcools, des courses et des jeux un District d’Iberville Division des petites créances
écrit assermenté qui fait état de ses motifs, ou intervenir en faveur de la demande,
s’il y a eu opposition, dans les 45 jours de la publication du présent avis. AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION
(articles 136 et 137 C.p.c.)
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de SECTION I – AVIS
son envoi au demandeur ou à son procureur, par courrier recommandé ou certifié Avis est donné à :
ou par signification à la personne, et être adressée à la Régie des alcools, des Catherine Côté, 725-111 de la Pointe Nord, Montréal (QC) H3E 0B3
courses et des jeux, 560, boul. Charest Est, Québec (Québec) G1K 3J3. 755-32-008807-168
White Baobab Group inc., 725-111 de la Pointe Nord, Montréal (QC)
NOM ET NATURE DE ENDROIT
H3E 0B3
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION 755-32-008807-168
DU DEMANDEUR

MMTUM inc. Demande de 2255-A, rue de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites
A/s : M. Sébastien permis de Dandurand créances, du district d’Iberville situé au 109 rue St-Charles, St-Jean-
Coutu brasseur Montréal sur-Richelieu (QC) J3B 2C2 dans les 30 jours afin de recevoir la
2255-A, rue incluant la (Québec)
Dandurand vente pour H2G 1Z3 demande introductive d’instance en recouvrement d’une petite créance
Montréal (Québec) consommation qui y a été laissée à votre attention. AVIS DE
H2G 1Z3 sur place dans Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans CLÔTURE D'INVENTAIRE
dossier : un local l’avis d’assignation qui l’accompagne, sans quoi un jugement par
55-10-0532 Avis est par les présentes donné
défaut pourrait être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer que, à la suite du décès de An-
les frais de justice. nette CHARBONNEAU, en son
vivant domiciliée au 1050, 15
Appel d’offres SECTION II – INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION ième Avenue, Laval, Québec,
H7R 4N9, survenu le 28 mai
Appel d’offres Le présent avis est publié aux termes d’une ordonnance rendue le 2016, un inventaire des biens de
8 août 2016 par le greffier de la Cour du Québec, division des petites la défunte a été fait par la liqui-
créances dans les dossiers portant les numéros ci-haut mentionnés. datrice successorale, Micheline
BARON, le 10 août 2016, devant
Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l’exigent. Me Danielle A. BERTRAND, no-
ESPACE POUR LA VIE taire, 410, Boul. Henri-Bourassa
Direction générale adjointe – Direction de l’administration SECTION III – INFORMATIONS FINALES est, bureau 204, Montréal, Qué-
Services institutionnels et des services techniques bec, H3L 1C4, conformément à
Saint-Jean-sur-Richelieu, le 8 août 2016 la loi.
Service de l’approvisionnement Appel d’offres : JA-00066 – ERRATUM
Cet inventaire peut être consulté
Appel d’offres : 16-15557 – ERRATUM Réfection des toiles et des tables des serres de (s) Stéphanie Dumoulin par les intéressés, à l'étude de
Fourniture de blocs de pierre calcaire - services - Les travaux consistent, d’une façon Greffière-adjointe de la Cour du Québec Me Danielle A. BERTRAND, no-
Aménagement des abords du Musée des beaux- générale, à fournir et installer des équipements taire, sise au 410, boul. Henri-
arts de Montréal pour la réfection des écrans et tables agricoles des Bourassa est, bureau 204, Mon-
tréal, Québec, H3L 1C4
Veuillez ne pas tenir compte de l’avis
serres de services du Jardin botanique. AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS (514) 382-6315.
d’appel d’offre publié le 10 août 2016. Un Veuillez ne pas tenir compte de l’avis d’appel Veuillez, s’il vous plaît, prendre connaissance de Donné à Montréal,
nouvel avis sera publié à une date ultérieure. d’offre publié le 24 mai 2016. ce 10 août 2016
votre annonce et nous signaler immédiatement
Montréal, le 12 août 2016 Montréal, le 12 août 2016 Micheline BARON, liquidatrice
toute anomalie qui s’y serait glissée. En cas
Le greffier de la Ville Le greffier de la Ville d’erreur de l’éditeur, sa responsabilité se limite
Me Yves Saindon Me Yves Saindon au coût de la parution.

AVIS LÉGAUX &


APPELS D’OFFRES
HEURES DE TOMBÉE
Les réservations doivent être faites avant 16h00
pour publication deux (2) jours plus tard.
Publications du lundi:
Réservations avant 12 h 00 le vendredi
Publications du mardi:
Réservations avant 16 h 00 le vendredi

Tél.: 514-985-3344 Fax: 514-985-3340


Sur Internet :
www.ledevoir.com/services-et-annonces/avis-publics
www.ledevoir.com/services-et-annonces/appels-d-offres
Courriel : avisdev@ledevoir.com
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 A 5

ACTUALITÉS
Trudeau devrait
s’excuser auprès
des homosexuels
Le premier ministre Justin Tru-
deau devrait présenter cet au-
tomne des excuses officielles
aux homosexuels canadiens
qui ont été persécutés en rai-
son de leur orientation
sexuelle, selon ce qu’a rapporté
jeudi le Globe and Mail. Il appli-
querait ainsi une recommanda-
tion d’un rapport publié en juin
par le groupe de défense des
droits des LGBT Égale. Au bu-
reau du premier ministre, l’atta-
ché de presse Cameron Ahmad
n’a ni confirmé ni infirmé la
nouvelle. «Nous sommes en
train d’examiner attentivement
les recommandations [du] rap-
port et nous aurons plus de com-
mentaires à faire sous peu», a-t-
il affirmé.
Le Devoir

L’UPAC au ministère
de l’Environnement
L’Unité permanente anticor-
ruption (UPAC) a mené une
opération jeudi dans les bu-
reaux du ministère de l’Envi-
ADRIAN WYLD LA PRESSE CANADIENNE ronnement. Des enquêteurs
« Il faut comprendre des arguments oraux et écrits sans interprète», a soutenu la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould. ont rencontré la direction gé-
nérale du ministère à Mont-
réal, à Laval, dans Lanaudière
NOMINATION DES JUGES et dans les Laurentides.
« L’UPAC s’intéresse à des infor-

Pas besoin de parler français pour être bilingue mations qui remontent à plu-
sieurs années », a fait savoir le
ministère. L’UPAC a confirmé
qu’il s’agissait de rencontres, et
non de perquisitions. « Le [mi-
La ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, soutient qu’une compréhension orale et écrite nistère de l’Environnement] of-
fre son entière collaboration à
est suffisante pour la Cour suprême l’UPAC afin de l’aider à faire
son travail », a écrit le minis-
PHILIPPE ORFALI fort surpris par cette déclara- comprendre l’importance de la un autre forum, qu’elle souhaite sabilités de la meilleure façon tère dans un communiqué.
tion. «C’est difficile de compren-
représentativité régionale. la nomination d’un nouveau ma- qui soit lors de la session à ve- Le Devoir

P as besoin de parler le fran-


çais pour être « ef fective-
ment bilingue » aux yeux du
dre comment quelqu’un peut-être
“fonctionnellement bilingue” sans
pouvoir parler les deux langues»,
Le député Mulcair lui a
aussi reproché de n’avoir pas
consulté les par tis d’opposi-
gistrat, et vite, sur le banc du
plus haut tribunal au pays.
nir », a-t-elle tranché.
La doyenne des juges de la
Cour suprême a aussi souligné
« Crime d’honneur »
gouver nement libéral à Ot-
tawa. C’est du moins ce qu’a
a souligné M. Mulcair.
« Même si on ne parle pas la
tion pour développer ce nou-
veau processus d’embauche et
Désignation rapide
Le nouveau processus ne
l’urgence, pour le gouverne-
ment libéral, de pourvoir les 44
en Inde :
soutenu jeudi la ministre de la
Justice, Jody Wilson-Raybould,
langue, on sera réputé “effecti-
vement bilingue” ! »
a dénoncé la façon dont celui-
ci a été dévoilé, c’est-à-dire par
doit pas être une raison de re-
tarder une désignation, a in-
postes de juges qui sont actuel-
lement vacants à travers le pays.
une extradition
en comité parlementaire.
Répondant à une question
La ministre W ilson-Ray-
bould comparaissait jeudi
l’entremise d’une lettre ou-
ver te de Justin Tr udeau pu-
sisté jeudi la juge Beverley
McLachlin.
À l’issue de son allocution,
la juge en chef n’a pas voulu se
contestée
du chef du Nouveau Parti dé-
mocratique, Thomas Mulcair,
après-midi devant le Comité
permanent de la justice et des
bliée dans deux quotidiens, le
Globe and Mail et La Presse.
L’annonce de la retraite du
juge Thomas Cromwell re-
prononcer sur le nouveau
mode de nomination des libé-
en Cour suprême
au sujet des nouvelles exi- Les documents monte à mars, mais ce n’est raux. M m e McLachlin, qui a Ottawa — La Cour suprême
gences linguistiques liées aux Le nouveau processus ne doit pas four nis par Ottawa que mardi passé, à un mois de perfectionné son français au fil du Canada accepte d’enten-
postes de juges à la Cour su- précisent qu’« il est son départ, que le gouverne- des ans, s’est contentée d’affir- dre l’appel du gouvernement
prême, Mme Wilson-Raybould être une raison de retarder une prévu qu’un juge de la ment de Justin Trudeau a an- mer que « fonctionner dans les canadien, qui souhaite extra-
a expliqué qu’il fallait com- Cour suprême puisse noncé un nouveau processus deux langues du Canada est der une mère et un oncle ac-
prendre le français parlé et désignation, a insisté jeudi la juge lire des documents et de nomination des juges. Ré- très, très, important » pour les cusés du meurtre d’une
écrit, mais pas nécessairement comprendre un plai- sultat : « nous voici rendus en magistrats du plus haut tribu- jeune femme en Inde — un
le parler, pour répondre aux Beverley McLachlin doyer sans recourir à août, et aucun remplaçant n’a nal au pays. crime dit « d’honneur ». La
critères de bilinguisme. la traduction ou à encore été nommé », s’est dé- Elle a cependant refusé net jeune Jaswinder Sidhu avait
«Il faut comprendre des argu- droits de la personne afin d’ex- l’interprétation ». solé la juge en chef dans un de s’aventurer sur le terrain de été poignardée au Pendjab en
ments oraux et écrits sans inter- pliquer davantage le nouveau « Idéalement, le juge doit discours livré à Ottawa à l’invi- la représentativité régionale juin 2000 ; sa mère, Malkit
prète. La capacité pour un juge processus de nomination des pouvoir discuter avec un avocat tation de l’Association du Bar- des juges. La tradition voudrait Kaur Sidhu, et son oncle, Sur-
de soutenir une conversation n’est juges et de répondre aux ques- et avec les autres juges de la reau canadien (ABC). que le juge Cromwell, qui est jit Singh Badesha, ont été ac-
pas requise. Mais ce serait certai- tions des députés. Cour en français ou en an- « Je comprends que le proces- de la Nouvelle-Écosse, soit cusés de meurtre et de com-
nement un attribut bénéfique Elle a aussi confirmé que le glais », ajoute-t-on. sus est impor tant. Mais il est remplacé par un autre juge de plot. La Couronne a plaidé
pour quelqu’un qui souhaite po- prochain juge ne viendra pas La comparution de la minis- aussi essentiel que le poste va- la région de l’Atlantique. que la mère et l’oncle avaient
ser sa candidature» pour devenir nécessairement d’une pro- tre devant le comité survenait cant soit pourvu afin que la orchestré le meurtre parce
juge, a-t-elle affirmé. vince de l’Atlantique, comme alors que la juge en chef de la Cour suprême du Canada Avec La Presse canadienne que la jeune femme avait
Le chef du NPD s’est montré le veut la tradition, mais a dit Cour suprême déclarait, dans puisse s’acquitter de ses respon- Le Devoir épousé un « simple » chauf-
feur de rickshaw plutôt qu’un
homme plus âgé et plus
riche, qui lui était destiné par
SYSTÈME DE PAIE PHÉNIX LÉGALISATION DU CANNABIS sa famille.
La Presse canadienne

S’attaquer à la source Ottawa se dit conscient Nouveau brasier


dans le sud
des problèmes des dangers sur la route de la France
MÉLANIE MARQUIS destiné à la ministre. un régime où la marijuana ré- Marseille — La situation sur
JORDAN PRESS qu’après des mois à s’échiner à à Ottawa Les statistiques sur le phé- créationnelle est légale ». le front des incendies, qui ont
à Ottawa remédier aux ratés de Phénix, nomène sont peu nombreuses, « C’est la raison pour laquelle fait trois morts sur l’archipel

L a plus haute fonctionnaire


du ministère des Ser vices
les responsables s’attaquaient
maintenant à la racine de ces
maux ayant touché plus de
P révenu que la légalisation
du cannabis pourrait faire
bondir considérablement le
relèvent les fonctionnaires, qui
expliquent avoir basé leur
constat sur des « données limi-
il faut faire le travail en amont
pour éduquer les Canadiens et
of frir aux corps policiers et au
portugais de Madère et sept
blessés en France, était globa-
lement maîtrisée jeudi, mais la
publics et de l’Approvisionne- 80 000 fonctionnaires. nombre de cas de conduite avec tées » en provenance des États système de justice les outils né- situation restait très préoccu-
ment a révélé, jeudi, que le gou- Cer tains d’entre eux ayant facultés affaiblies par la drogue, de Washington et du Colorado, cessaires pour contrôler ce com- pante dans le nord du Portu-
vernement fédéral tentait main- été surpayés ou ayant reçu des le fédéral promet de serrer la qui ont légalisé la substance por tement illégal sur nos gal, et un nouveau feu s’est dé-
tenant de remonter à la source avances ont découver t que vis rapidement — voire avant dans les dernières années. routes », signale M. Blair. claré près de Perpignan (sud
des problèmes minant le nou- l’argent versé en trop avait été même le dépôt du projet de loi Le gouvernement de Justin de la France). Le plus violent
veau système de paie automa- entièrement récupéré sur leur prévu au printemps 2017. Le cas du Colorado Trudeau compte déposer un d’une série d’incendies ayant
tisé Phénix afin que ce dernier paie subséquente, ne laissant La ministre de la Justice du « Sur les routes du Colorado, projet de loi sur la légalisation frappé le sud de la France a
puisse inspirer confiance aux presque rien dans leur compte Canada, Jody W ilson-Ray- par exemple, dans l’année qui a du cannabis au printemps été arrêté in extremis mer-
dizaines de milliers de fonction- bancaire. bould, a été avertie du risque suivi la légalisation de la mari- 2017. Cet horizon est beau- credi soir aux portes de Mar-
naires ébranlés par ses ratés. Mme Lemay a indiqué que le par ses fonctionnaires en jan- juana, il y a eu une augmenta- coup trop rapproché aux yeux seille, deuxième ville du pays.
Le fédéral essaie notamment gouver nement avait com- vier dernier, montrent des do- tion de 32 pour cent de la mor- de l’opposition, qui invite les li- Mais plus de 3300 hectares de
de traiter les cas d’employés mencé à répartir le rembour- cuments classés secrets obte- talité liée à la conduite sous l’in- béraux à mettre la pédale végétation sont partis en fu-
n’ayant pas été payés depuis sement de ces montants sur nus par La Presse canadienne fluence de marijuana », indi- douce plutôt que d’exposer la mée et un nouveau foyer s’est
des mois, dont de nouvelles re- plusieurs mois afin d’éviter en vertu de la Loi sur l’accès à quent les juristes du ministère. population à des risques. déclaré jeudi plus à l’ouest,
cr ues et des étudiants, ainsi qu’une somme importante soit l’information. Le secrétaire parlementaire non loin de Perpignan.
que ceux de femmes de retour retenue sur une seule paie et « La légalisation de la mari- de la ministre de la Justice Bill La Presse canadienne Agence France-Presse
au travail après un congé de d’apaiser les inquiétudes des juana pourrait entraîner une Blair, qui pilote le dossier, sou-
mater nité ou de personnes employés craignant que ces augmentation significative des ligne en entrevue que le pro-
ayant reçu une promotion sans paiements n’aggravent davan- cas de conduite avec facultés af- blème « est déjà sérieux au Ca-
que cela se traduise par une tage leur situation financière. faiblies par la drogue », est-il nada » et qu’« il est possible qu’il
augmentation de leur paie. « Si les employés ne font pas écrit dans un mémorandum y ait une hausse de ces cas dans
Des dossiers de ce genre confiance au système, c’est vrai-
continuent de faire sur face, ment dommage, a-t-elle sou-
274 fonctionnaires ayant ré- tenu. J’espère qu’avec tous les ef-
cemment rappor té ne pas for ts que nous faisons et avec
avoir été payés. Depuis la mi- tous les progrès que nous réali-
juillet, 2646 cas d’employés en sons ils se sentiront mieux, se-
congé ou tout juste revenus au ront plus à l’aise et auront l’im-
boulot ayant éprouvé des pro- pression qu’ils peuvent faire
blèmes avec leur paie ont été confiance au système. Mais je ne
signalés. De ce nombre, 1182 dis pas que nous avons réglé les
ont été réglés. problèmes. Nous avons encore
Marie Lemay, la sous-minis- beaucoup de travail à faire. »
tre des Ser vices publics et de
l’Approvisionnement, a déclaré La Presse canadienne
A 6 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

ÉCONOMIE
Valeant: enquête sur une
possible fraude aux É.-U.
Le titre de la pharmaceutique lavalloise a perdu 11 % à
la clôture de la séance à la Bourse de Toronto
JULIEN ARSENAULT pectons les standards d’éthique « distraction » supplémentaire
les plus élevés », fait-elle valoir. pour la direction de la pharma-

V aleant a une fois de plus été


hantée par son passé trou-
ble, jeudi, après la publication
Le bureau du procureur géné-
ral à New York n’a pas voulu
commenter.
ceutique, qui tente actuelle-
ment de renégocier les moda-
lités de certains prêts avec ses
d’un ar ticle af firmant qu’une Si la société a prévenu que de créanciers.
demande d’information effec- lourdes amendes et sanctions Par ailleurs, outre la phar-
tuée par les autorités améri- administratives pourraient dé- maceutique, les fondateurs de
caines en est maintenant au couler des enquêtes en cours, Philidor, Andrew et Matthew
stade d’enquête criminelle. son président et chef de la di- Davenport, seraient visés par
Cette nouvelle tuile a eu des rection, Joseph Papa, a affirmé l’enquête criminelle, affirme le
répercussions à la Bourse de au réseau BNN qu’aucune quotidien new-yorkais.
Toronto, où l’action a plongé somme n’avait été provisionnée « Chaque jour on se retrouve
de 11,2 %, ou 3,99 $, pour ter- à cet effet. La priorité est de ré- avec une autre enquête, une
RYAN REMIORZ LA PRESSE CANADIENNE miner la séance à 31,76 $. Ci- duire la dette de l’entreprise, a- autre poursuite, a analysé
Le patron de Valeant n’a pas l’intention de provisionner quelque somme que ce soit pour s’acquitter tant des sources, le Wall Street t-il dit, ajoutant qu’il pourrait M me Br yant. Cela ne fait que
d’éventuelles amendes. Journal affirme que des procu- s’écouler plusieurs années renforcer le sentiment de scepti-
reurs fédéraux tentent de dé- avant les premiers versements cisme des investisseurs et des
ter miner si l’entreprise a liés à de potentielles pénalités. actionnaires. »

MARCHÉS BOURSIERS ber né des assureurs améri-


cains en cachant sa relation
d’affaires avec une chaîne de
pharmacies spécialisée dans
M. Papa, qui a affirmé plus tôt
cette semaine que l’entreprise
pourrait éventuellement chan-
ger son nom si la réputation as-
Va l e a n t a c c u m u l e l e s
controverses depuis un an.
En plus de faire l’objet d’une
enquête de la Securities and
les commandes postales. sociée à sa marque actuelle nui- Exchange Commission, l’en-
TORONTO New York PÉTROLE
43,49 Les liens entre Valeant et sait à son plan de redresse- treprise est dans la mire du
S&P TSX S&P 500 +1,78 $US Philidor — qui a maintenant ment, a décliné une demande Congrès américain en raison

14 796,06 ▲
+4,3% cessé ses activités — avaient d’entrevue. de hausses ver tigineuses du
2185,79 ▲
+21,02 +10,30
+0,1% +0,5% OR été mis au grand jour en octo- Cer tains analystes s’atten- prix de cer tains médica-
1350,00 bre dernier par le vendeur à dent à ce que Valeant soit for- ments. Au Québec, l’Autorité
-1,90 $US découvert Andrew Left, de la cée d’allonger plus de 1 mil- des marchés financiers dit
NASDAQ -0,1% ▼ firme Citron Research. Valeant liard $US en raison des suivre la situation de près et
avait ensuite révélé que les au- amendes et pour régler d’au- poursuivre sa collaboration
5228,40 ▲ +23,82 DOLLAR CANADIEN
+0,5% torités américaines lui avaient tres poursuites déposées avec la commission améri-
77,04 demandé de fournir des infor- contre elle. « Je crois que ça va caine des valeurs mobilières.
+0,49 $US
mations sur un éventail de être une facture salée si on ad- Bien que les controverses
DOW JONES
+0,6% ▲ dossiers, dont des pro- ditionne tous les montants », a représentent un risque impor-
1$US = 1,2980 grammes d’aide aux patients, af firmé l’analyste Vicki tant pour Valeant, l’agence de
18 613,52 ▲ +117,86
+0,6% 69,17 ses activités de distribution Br yant, de la firme Gimme notation Moody’s a tempéré
+0,67 EURO ainsi que ses politiques entou- Credit, au cours d’un entretien les impacts de cette enquête
1 EURO = 1,4458
rant le prix des médicaments. téléphonique. Celle-ci s’est criminelle pour fraude. Selon
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume Par voie de communiqué, la également dite troublée par son premier vice-président,
($) (%) (000) ($) (%) (000) pharmaceutique établie à La- les ef for ts déployés par Va- Michael Levesque, cela ne de-
val s’est limitée à dire qu’elle leant dans le passé pour ca- vrait pas alourdir la tâche de la
LES INDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS
0.14 187330 Fortis FTS 43.25 0.46 1.08 1258
ne pouvait commenter davan- cher sa relation d’affaires avec société lorsque viendra le
S&P TSX SPTT14796.06 21.02
S&P TX20 TX20 662.49 1.81 0.27 93150 TransAlta TA 5.90 -0.17 -2.80 1056 tage ou spéculer sur le dérou- Philidor, qui a pris fin en octo- temps de s’asseoir avec ses
S&P TX60 TX60 860.59 1.71 0.20 83822 lement d’une enquête en bre dernier. prêteurs.
S&P TX60 Cap. TX6C 951.64 1.89 0.20 83822 TECHNOLOGIE cours. « Valeant prend ces allé- Cette enquête criminelle
Cons. de base TTCS 538.81 1.79 0.33 3689 BlackBerry BB 10.24 0.01 0.10 788
Cons. discré. TTCD 177.36 1.16 0.66 7798 CGI GIB.A 63.76 -0.48 -0.75 313 gations au sérieux et nous res- pourrait aussi représenter une La Presse canadienne
Énergie TTEN 197.84 2.31 1.18 42775 TÉLÉCOMMUNICATIONS
Finance TTFS 249.39 0.25 0.10 16890
Aurifère TTGD 277.04 -2.61 -0.93 54706 BCE BCE 63.18 0.09 0.14 733
Santé TTHC 85.91 -3.88 -4.32 4167 Manitoba Telecom MBT 38.74 0.01 0.03 140 TOURISME
Tech. de l’info TTTK 55.75 -0.08 -0.14 5773 Rogers RCI.B 58.89 0.24 0.41 718
Industrie TTIN 189.78 0.68 0.36 9672 Telus T 43.88 -0.08 -0.18 867
Matériaux
Immobilier
Télécoms
Sev. collect.
TTMT 273.50 -1.25
TTRE 298.42 -3.87
TTTS 159.77
TTUT 243.81
0.17
0.16
-0.45 66957
-1.28 7080
0.11 2458
0.07 15508
FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE
iShares DEX
iShares MSCI
iShares MSCI EMU
XBB
XEM
EZU
32.49
27.50
33.12
-0.05
0.23
0.00
-0.15
0.84
0.00
20
2
0
Les gens continueront de voyager
malgré le terrorisme, selon TUI
Métaux/minerals TTMN 688.63 0.09 0.01 12013
iShares S&P 500 XSP 25.04 0.12 0.48 358
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 23.49 0.05 0.21 89
TSX Venture JX 836.65 2.18 0.26 110150 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE EMERA INC EMA 49.05 0.11 0.22 7392
Alim. Couche-Tard
Canadian-Tire
Cogeco
ATD.B 59.82
CTC.A 143.01
CCA 64.00
0.91
0.01
-0.93
1.54
0.01
-1.43
997
193
88
BAYTEX ENERGY CORP
ENCANA CORP
YAMANA RES INC
BTE
ECA
YRI
6.54
11.88
7.37
0.28
0.63
-0.10
4.47
5.60
-1.34
6177
5112
4923
B erlin — Le patron du nu-
méro un mondial du tou-
risme TUI a assuré jeudi que
sie, mais au profit d’autres, a-t-
il expliqué. Parmi les clients
de TUI, qui se recrutent pour
Cook a abaissé le mois dernier
sa prévision de bénéfice an-
nuel après une chute de 93 %
Corus CJR.B 12.94 -0.30 -2.27 225 KINROSS GOLD CORP K 6.85 -0.21 -2.97 4653
Groupe TVA TVA.B 3.96 -0.02 -0.50 1 HB NYMEX CL BULL HOU 7.25 0.60 9.02 4565 les gens « veulent toujours beaucoup en Allemagne et au de son résultat courant trimes-
Jean Coutu PJC.A 18.95 0.14 0.74 98 ELDORADO GOLD CORP ELD 5.41 -0.01 -0.18 4449 voyager » malgré la menace Royaume-Uni, quelque 2 mil- triel. TUI est moins exposé
Loblaw L 72.65 -0.33 -0.45 414 MANULIFE FINANCIAL MFC 17.35 0.02 0.12 3221 terroriste et l’instabilité de cer- lions se sont détournés cette que Thomas Cook à la T ur-
Magna MG 53.30 0.30 0.57 696 FIRST QUANTUM FM 12.05 0.02 0.17 3099
BARRICK GOLD CORP ABX 28.21 -0.21 -0.74 2973 taines destinations clés, et que année de ces pays, au profit de quie, une destination qui souf-
Metro MRU 47.25 0.10 0.21 380
Quebecor QBR.B 40.99 0.41 1.01 166 LES GAGNANTS EN % les chif fres du tourisme al- l’ouest de la Méditerranée, et fre de la dégradation des
Uni Select UNS 31.30 -0.33 -1.04 132 laient grimper cette année. notamment de l’Espagne. conditions de sécurité et de la
Saputo SAP 43.23 0.43 1.00 584 PAREX RESOURCES PXT 15.35 1.57 11.39 644 « Les gens veulent toujours Le groupe, basé en Alle- tentative de coup d’État du
Shaw SJR.B 26.57 0.11 0.42 391 SILVER STANDARD SSO 20.02 1.94 10.73 1743
Dollarama DOL 97.82 0.13 0.13 232 LINAMAR CORP LNR 57.15 5.31 10.24 616 voyager, mais ils voyagent diffé- magne et coté à la Bourse de 15 juillet, peut-on lire dans un
Restaurant Brands QSR 61.52 -0.27 -0.44 242 HB NYMEX CL BULL HOU 7.25 0.60 9.02 4565 remment », a déclaré Fritz Londres, a publié jeudi ses ré- article de l’agence Reuters.
Transat A.T. TRZ 6.62 0.03 0.46 12 TOREX GOLD TXG 29.62 2.37 8.70 672 Joussen, patron du géant ger- sultats du troisième trimestre Le groupe bénéficie par ail-
Yellow Media Y 18.36 -0.15 -0.81 15 TRICON CAPITAL TCN 10.16 0.71 7.51 626
NEW FLYER NFI 44.82 3.10 7.43 484 mano-britannique, lors d’une (avril à juin). Il a accusé un re- leurs du renforcement de sa
ÉNERGIE GIBSON ENERGY INC GEI 17.11 1.09 6.80 1581 conférence téléphonique cul de 6 % sur un an de son présence sur le segment des
Cameco CCO 12.71 0.36 2.91 1281 THE INTERTAIN IT 11.24 0.69 6.54 816 jeudi. « Le nombre total de tou- chif fre d’af faires pour la pé- hôtels haut de gamme, pour
Canadian Natural CNQ 41.35 0.53 1.30 1661 AGT FOOD & AGT 37.72 2.31 6.52 169
Hydro One H 25.16 -0.16 -0.63 469 ristes sera supérieur à l’an der- riode, à 4,6 milliards d’euros. lesquels les réser vations se
Enbridge ENB 54.44 0.05 0.09 864 LES PERDANTS EN % nier » cette année, a-t-il prédit, Il impute ce résultat à « la date font plus tôt dans l’année, ce
EnCana ECA 11.88 0.63 5.60 5112 VALEANT VRX 31.76 -3.99 -11.16 1924 notant que sur les quinze der- de Pâques » (qui était l’an der- qui lui permet d’avoir moins re-
Enerplus ERF 8.88 0.23 2.66 826 TEN PEAKS COFFEE TPK 7.30 -0.88 -10.76 142
Pengrowth Energy PGF 1.93 0.00 0.00 676 nières années, une seule, nier en avril, mais cette année cours que Thomas Cook à des
HB NYMEX CL BEAR HOD 14.29 -1.41 -8.98 2931
Pétrolière Impériale IMO 40.89 0.46 1.14 340 DREAM OFFICE REIT D.UN 16.92 -1.67 -8.98 1087 2009, avait affiché un recul — en mars, donc le trimestre pré- remises massives en fin de sai-
Suncor Energy SU 36.31 0.27 0.75 2686 JUST ENERGY GROUP JE 7.20 -0.65 -8.28 1176 sur fond de récession écono- cédent), « des réservations en son, expliquent des analystes.
Cenovus Energy CVE 19.16 0.42 2.24 965
TransCanada TRP 61.94 0.59 0.96 995
MEDICAL FACILITIES DR 19.87 -1.62 -7.54 307 mique mondiale. baisse pour l’Afrique du Nord et Jeudi, TUI a précisé avoir
EXCHANGE EIF 33.62 -1.74 -4.92 187
Valener VNR 22.36 0.09 0.40 34 NEW GOLD INC NGD 7.39 -0.38 -4.89 2314
M. Joussen a décrit une la Turquie et les conséquences écoulé 87 % de son programme
FINANCIÈRES CONCORDIA INTL CXR 21.26 -1.04 -4.66 746 forme d’accoutumance aux sur l’environnement de marché estival. Il a dit que le vote des
B. CIBC CM 100.67 0.42 0.42 1130 ENDEAVOUR MINING EDV 22.79 -1.06 -4.44 797 mauvaises nouvelles, qui ferait des attaques terroristes, par Britanniques en faveur de la
B. de Montréal BMO 83.92 0.27 0.32 729 LES GAGNANTS EN $ que les touristes se laisse- exemple à l’aéropor t de sortie de leur pays de l’Union
B. Laurentienne LB 48.71 -0.23 -0.47 108 raient de moins en moins dé- Bruxelles ». européenne le 23 juin ne sem-
B. Nationale NA 46.12 0.29 0.63 834 LINAMAR CORP LNR 57.15 5.31 10.24 616
B. Royale RY 80.45 0.21 0.26 1486 NEW FLYER NFI 44.82 3.10 7.43 484 courager. « Plus il y a d’inci- TUI s’af fiche néanmoins blait pas avoir freiné les réser-
B. Scotia BNS 66.92 0.21 0.31 1344 TOREX GOLD TXG 29.62 2.37 8.70 672 dents, plus les gens acceptent prudemment optimiste pour le vations de ses clients britan-
B. TD TD 57.28 0.06 0.10 1494 AGT FOOD & AGT 37.72 2.31 6.52 169
que le monde est instable, et reste de l’année, et entend at- niques. « Nous sommes égale-
Brookfield Asset BAM.A 45.84 -0.33 -0.71 665 SILVER STANDARD SSO 20.02 1.94 10.73 1743
Cominar Real CUF.UN 16.71 -0.10 -0.59 421 CANADIAN PACIFIC CP 190.49 1.77 0.94 253 qu’on ne peut pas y faire grand- teindre ses objectifs de renta- ment satisfaits du début de la
Corp. Fin. Power PWF 29.45 -0.04 -0.14 443 PAREX RESOURCES PXT 15.35 1.57 11.39 644 chose », a-t-il dit. bilité, avec une hausse prévue saison de vente pour l’hiver
Fin. Manuvie MFC 17.35 0.02 0.12 3221 GREAT CANADIAN GC 20.49 1.21 6.28 145
Les attentats dans de nom- cette année d’au moins 10 % de 2016-2017 et l’été 2017 », a dé-
Fin. Sun Life SLF 41.63 -0.39 -0.93 1172 INTERTAPE POLYMER ITP 21.31 1.11 5.50 307
Great-West Lifeco GWO 31.39 0.16 0.51 423 GIBSON ENERGY INC GEI 17.11 1.09 6.80 1581 breux pays, l’instabilité poli- son bénéfice d’exploitation. claré son directeur général
Industrielle All. IAG 45.97 0.69 1.52 239 LES PERDANTS EN $ tique dans d’autres, ont certes Celui-ci a augmenté de 24 % dans un communiqué.
Power Corporation POW 27.43 -0.15 -0.54 459 VALEANT VRX 31.76 -3.99 -11.16 1924 conduit à la désaf fection de sur un an au troisième trimes-
TMX X 61.50 0.16 0.26 52 EXCHANGE EIF 33.62 -1.74 -4.92 187 certaines destinations comme tre, à 150 millions d’euros. Avec Le Devoir
INDUSTRIELLES DREAM OFFICE REIT D.UN 16.92 -1.67 -8.98 1087 la Turquie, l’Égypte et la Tuni- Son concur rent Thomas Agence France-Presse
Air Canada AC 9.09 -0.01 -0.11 1869 MEDICAL FACILITIES DR 19.87 -1.62 -7.54 307
Bombardier BBD.B 1.97 -0.01 -0.51 2919 HB NYMEX CL BEAR HOD 14.29 -1.41 -8.98 2931
CAE CAE 17.83 -0.03 -0.17 649 BOARDWALK EQUITIES BEI.UN 52.58 -1.31 -2.43 316
Canadien Pacifique CP 190.49 1.77 0.94 253 FRACO-NEVADA CORP FNV 101.97 -1.21 -1.17 337
Chemin de fer CN
SNC-Lavalin
Transcontinental
CNR
SNC
82.47
56.83
TCL.A 18.55
0.54
0.33
0.04
0.66
0.58
0.22
826 AGNICO EAGLE MINES
231 ENDEAVOUR MINING
102 CONCORDIA INTL
AEM
EDV
CXR
76.03
22.79
21.26
-1.16
-1.06
-1.04
-1.50
-4.44
-4.66
489
797
746
Le patron de Delta exprime ses regrets
TransForce TFI 26.09 0.05 0.19 97
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX
Agrium AGU 120.05 -0.16 -0.13 203
Consultez toutes les cotes boursières
sur www.decisionplus.com N ew York — Ed Bastian, le
patron de Delta Air Lines,
a endossé jeudi la responsabi-
rien d’endémique qui pourrait
nous faire croire à un risque »
permanent.
la compagnie aérienne avait eu
raison d’effectuer une mise à
jour jugée non nécessaire.
Barrick Gold ABX 28.21 -0.21 -0.74 2973
Goldcorp G 24.60 -0.18 -0.73 2360
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS lité de la panne informatique Delta Air Lines mène tou- « Nos investissements n’ont
Kinross Gold K 6.85 -0.21 -2.97 4653 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % géante ayant cloué au sol des jours son enquête sur cette peut-être pas été décidés là où
Mines Agnico-Eagle AEM 76.03 -1.16 -1.50 489
Potash POT 21.47 -0.05 -0.23 1938
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 2314,57 +5,17 +0.22 milliers de vols de la compa- panne informatique géante qui c’est le plus nécessaire », recon-
Teck Resources TCK.B 21.29 0.20 0.95 2101
économie contemporaine
IQ120 2371,79 +3,07 +0,13 gnie aérienne lundi. a duré environ six heures dans naît M. Bastian.
« C’est notre responsabilité », la nuit de dimanche à lundi Les vols de Delta, deuxième
déclare au Wall Street Journal avant que le système ne soit compagnie aérienne par fré-
le dirigeant dans un entretien relancé. La cause de ces blo- quentation derrière American
dont une grande majorité est cages semble être une panne Airlines, n’ont toujours pas re-
retranscrite au style indirect. de courant à Atlanta, où se pris leur fonctionnement nor-
« Nous sommes conscients trouve le siège de la compa- mal. En mi-journée jeudi, le
d’avoir laissé tomber nos gnie, qui a paralysé son sys- groupe avait annoncé avoir
clients », poursuit M. Bastian, tème informatique. déjà annulé 25 vols. Mercredi,
qui indique que l’incident va Cet incident a soulevé de plus de 317 avaient été annu-
également laisser des traces nombreuses questions sur le lés, après 800 mardi.
durables dans l’entreprise. Il système informatique de
ajoute toutefois qu’il « n’y a Delta, plus particulièrement si Agence France-Presse
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 A 7

ECONOMIE
Kraft Heinz
demande le
maintien d’un
crédit d’impôt
FRANÇOIS DESJARDINS

L a disparition prochaine d’un crédit d’impôt à


l’investissement pour l’achat de matériel
manufacturier dans les grands centres semble
préoccuper le géant Kraft Heinz, qui veut
s’adresser au gouvernement québécois afin
d’obtenir un prolongement.
La société agroalimentaire, dont l’usine de la
ville de Mont-Royal produit notamment du fro-
mage Philadelphia et du beurre d’arachide, s’est
inscrite au Registre des lobbyistes du Québec
cette semaine en signalant son intention de
contacter le personnel d’encadrement de
l’Agence de revenu et du ministère des Finances.
« Nous demandons un prolongement du crédit
d’impôt à l’investissement du Québec, qui atteint
habituellement 4 % des investissements de l’entre-
prise [Kraft Heinz Canada] en matériel de pro- ANTOINE ROBITAILLE LE DEVOIR
duction et de transformation [pour les années Les coûts du projet de cimenterie en Gaspésie ont explosé pour s’établir maintenant à 1,5 milliard.
suivant 2016] », indique l’entrée au Registre.
La direction des communications de Kraft
Heinz, aux États-Unis, n’a pas voulu faire de CIMENTERIE DE POR T-DANIEL
commentaires.

En allongeant 125 millions de plus,


Lors de l’acquisition de Kraft par Heinz et le
groupe brésilien 3G au printemps 2015, Kraft
comptait au Québec environ 950 employés.
Ceux-ci sont répartis entre la grande usine de
Mont-Royal et un centre de distribution à Vau-
dreuil. Des licenciements ont eu lieu à la fin de
l’été 2015, notamment dans les ventes.
Au cours des six premiers mois de 2016,
Kraft Heinz, présente dans plus de 40 pays, a
enregistré des revenus de 13,4 milliards et un
la Caisse de dépôt prend le contrôle
bénéfice net de 1,9 milliard. Les Beaudoin-Bombardier deviennent des partenaires minoritaires
Budget 2015
La décision de diminuer de 8% les taux du cré- au sein du holding qui possède Ciment McInnis
dit d’impôt pour les régions éloignées et intermé-
diaires remonte au budget de mars 2015 du mi- GÉRARD BÉRUBÉ de Ciment McInnis, « comme prévu dans l’en- « maintenant qu’on a pris le contrôle », précise
nistre des Finances, Carlos Leitão. Les nouveaux tente d’investissement initiale », ajoute la Caisse, Maxime Chagnon.
taux entreront en vigueur au 1er janvier 2017 et le
programme a été prolongé de cinq ans.
Pour une PME du Bas-Saint-Laurent, par exem-
A fin d’éponger des dépassements de coûts
de près de 40 % sur une enveloppe initiale
de 1,1 milliard, la Caisse de dépôt réinjecte
dont la contribution additionnelle était alors
évaluée à 40 millions.
Du côté d’Investissement Québec, la partici-
L’institution souligne dans son communiqué
qu’elle a procédé à une réévaluation en profon-
deur des perspectives de rentabilité du projet
ple, le crédit passera de 24 % à 16 %. Pour une 125 millions et prend le contrôle de Ciment pation initiale comprenait un investissement de « à la lumière des dépassements de coûts impor-
grande société de la même région, le crédit est McInnis. Le refinancement total du projet 100 millions en capital-actions et un prêt garanti tants […] et pour protéger le capital de ses dépo-
présentement de 4% et il va demeurer à ce niveau. controversé atteint les 250 millions, s’appuyant subordonné de 250 millions por tant intérêt. sants ». Elle évoque les « qualités fondamentales
Or, dans les zones dites centrales, où les pe- sur l’arrivée d’un nouveau partenaire financier Québec avait rejeté toute injection addition- de la cimenterie » et « de meilleures conditions de
tites et grandes sociétés bénéficient de taux de dans la cimenterie gaspésienne. nelle dans l’aventure. marché en Amérique du Nord qu’au moment de
8 % et 4 % respectivement, la réduction générale La valeur du projet Ciment McInnis à Port-Da- Avec sa mise supplémentaire annoncée jeudi, le l’investissement initial ».
de 8 % aura pour ef fet d’éliminer la mesure niel atteint désormais 1,5 milliard, confirmant les gestionnaire québécois prend le contrôle du hol- Au début du mois, le conseil d’administration
complètement dans quatre mois et demi. dépassements de coûts de quelque 400 à 450 mil- ding Beaudier Ciment, avec une participation de de McInnis avait annoncé un remaniement de
Lors de l’annonce de la réduction des taux de lions reconnus en juin dernier. Le nouveau finan- 55%, contre 45% pour la famille Beaudoin-Bombar- sa direction et le départ de son grand patron,
crédit, le gouvernement estimait qu’il économi- cement de 250 millions «est suffisant pour complé- dier. Auparavant, cette répartition était inversée. Christian Gagnon. Un processus de recrute-
serait 90 millions sur cinq ans, cela permettant ter le projet», souligne la Caisse de dépôt et place- La Caisse occupe également 7 des 11 sièges du ment international est en cours pour embau-
du coup de financer une baisse d’impôt des so- ment du Québec dans son communiqué. conseil d’administration de la cimenterie. cher un nouveau p.-d.g. et, dans l’intervalle, un
ciétés. Le taux d’impôt passera de 11,9 % à L’injection additionnelle de la Caisse prend la comité de direction a été mis sur pied, sous l’in-
11,5 % entre 2017 et 2020. forme d’actions privilégiées. L’autre portion de Les conditions de la Caisse fluence de la Caisse. « Nous croyons que ce pro-
Pour l’instant, le Registre des lobbyistes ne 125 millions est consentie par le gestionnaire « Il y avait dépassement de coûts. Nous avions jet bénéficie de fondamentaux de haute qualité.
montre aucune autre entreprise désirant de fonds BlackRock Alternative Investors, sous dit que, s’il fallait réinvestir, ça se ferait à nos Pour cette raison, la Caisse a conclu une entente
s’adresser au gouvernement sur cette question. forme d’une débenture, dont les modalités conditions. Nous le voyons », a déclaré Maxime de changement de contrôle avec Beaudier. Avec
Cela pourrait changer, selon un expert. n’ont pas été précisées. Chagnon, directeur principal, Relations médias la nouvelle équipe de direction et la nouvelle
«C’est un crédit d’impôt qui est bien apprécié», a L’engagement total de la Caisse atteint désor- à la Caisse. « Dans une condition difficile, on a structure du capital que nous annonçons au-
dit lors d’un entretien Denis Langelier, du cabinet mais les 265 millions. L’institution avait pris une agi pour protéger la rentabilité de notre investis- jourd’hui, Ciment McInnis sera en mesure de
comptable PwC. «Le secteur de la fabrication a été participation initiale de 100 millions dans le ca- sement et le capital de nos déposants. » L’an- saisir des occasions d’af faires attrayantes et de
affecté par la mondialisation. Pour attirer de l’in- pital-actions du holding Beaudier Ciment, prin- nonce de jeudi « est une réponse à cela ». générer des rendements pour les clients de la
vestissement et maintenir ce qu’on a, ça prend des cipal actionnaire de Ciment McInnis. Dans la Malgré cette hausse marquée de la valorisa- Caisse », a déclaré Christian Dubé, premier
incitatifs.» Les grands joueurs multinationaux ont foulée de l’annonce des dépassements de tion, malgré l’ajout d’une débenture au passif, vice-président, Québec de l’institution.
cependant le loisir d’investir là où ils veulent, pré- coûts, des investissements additionnels en la Caisse de dépôt maintient ainsi sa croyance
vient-il. « Et dans les grosses entreprises, les déci- équité avaient été effectués par les actionnaires en la rentabilité du projet. On y croit davantage, Le Devoir
sions peuvent être un peu plus froides.»

Le Devoir

Valener accuse une perte


L’économie russe se stabilise
de 3,8 millions Le risque d’une longue stagnation reste toutefois toujours présent
Valener a affiché jeudi une perte nette de
3,8 millions pour le troisième trimestre, compa-
rativement à un bénéfice de 1,8 million au
M oscou — L’économie russe, en grave crise
depuis un an et demi, semble se stabiliser,
selon des chiffres officiels publiés jeudi, mais
crise ukrainienne, perd nettement en intensité.
Il ne permet pas de trancher le débat en
cours sur une possible fin de la récession la
0,2 % après –3,7 % en 2015.
La crise a été caractérisée par une envolée
des prix et par conséquent une baisse brutale
même moment un an plus tôt. Le bénéfice net elle fait toujours face au risque d’une longue plus longue depuis l’arrivée au Kremlin de Vla- du pouvoir d’achat des ménages russes et de
ajusté s’est établi à 1,7 million ou 4 ¢ par action, stagnation. dimir Poutine il y a 16 ans. L’estimation de leur consommation. Le ministre de l’Économie
soit deux fois plus que le profit de 800 000 $ ou Le PIB de la Russie s’est contracté de 0,6 % Rosstat est en ef fet publiée en comparaison Alexeï Oulioukaïev a jugé en juin l’économie
2 ¢ annoncé l’an dernier. Valener, le véhicule sur un an au deuxième trimestre, contre –1,2 % avec le deuxième trimestre de l’an dernier et russe « en état de stagnation ». Quelques jours
d’investissement pour le public dans Société en au premier, a indiqué l’agence fédérale des sta- non par rappor t au premier trimestre, réfé- plus tôt, Vladimir Poutine avait averti que faute
commandite Gaz Métro, a attribué cette amé- tistiques Rosstat dans une première estimation. rence habituelle pour mesurer les récessions. de « réformes structurelles », la croissance reste-
lioration à une augmentation du bénéfice net Conforme à la prévision du gouvernement, ce Dans un rapport publié en début de semaine, rait proche de zéro et que les marges de ma-
ajusté de Gaz Métro, atténuée en partie par un chiffre confirme que la contraction de l’écono- la banque centrale a estimé que le PIB avait nœuvre seraient réduites pour les dépenses so-
régime de vent plus faible observé aux parcs mie russe, provoquée par l’effondrement des augmenté de 0,2 %–0,3 % au deuxième trimestre ciales et militaires.
éoliens de la Seigneurie de Beaupré. Le béné- cours du pétrole et les sanctions économiques par rapport au premier. Sur 2016, le ministère
fice net ajusté de Gaz Métro est passé à 9,8 mil- imposées par les Occidentaux à cause de la de l’Économie table sur une contraction de Agence France-Presse
lions, comparativement à une perte de
100 000 $ il y a un an.
La Presse canadienne

L’OIRPC affiche un rendement


Concurrence : Google mis à l’amende en Russie
de 1,5 % au premier trimestre M oscou — Les autorités r usses de la
concurrence ont condamné jeudi le géant
américain Google à une amende de 438 mil-
imposer ses ser vices aux utilisateurs de télé-
phones fonctionnant sous système Android.
Elle accusait Google d’obliger les construc-
dant, nous continuons à discuter avec toutes les
parties concernées pour aider les consommateurs,
les fabricants et les développeurs à profiter au maxi-
Toronto — L’Office d’investissement du Ré- lions de roubles (9 millions $CAN) pour abus teurs d’appareils mobiles sous Android de faire mum d’Android en Russie», a-t-elle ajouté.
gime de pensions du Canada (OIRPC), le plus de position dominante avec son système d’ex- de son moteur de recherches celui utilisé par Google a été visé par des procédures simi-
grand régime de pensions au pays, a affiché ploitation pour téléphone intelligent Android. défaut, tout en interdisant de pré-installer avant laires dans plusieurs pays et notamment de la
jeudi un rendement de 1,5 % sur ses investisse- « Nous sommes certains que l’exécution de cette la mise en vente les services de concurrents. part de la Commission européenne, l’une des
ments au premier trimestre de l’exercice 2017. peine favorisera la développement de la concur- Le gendarme de la concurrence n’avait pas tout trois procédures lancées par Bruxelles à son
Ce rendement était inférieur à sa performance rence sur le marché des logiciels pour mobiles en de suite fixé le montant de l’amende et menait en- encontre concernant justement Android.
à long terme pour la dernière décennie. Mal- Russie, ce qui aura un ef fet positif pour nos core récemment des discussions avec Google Le FAS a lancé cette semaine une autre pro-
gré ce faible début d’exercice, le rendement du clients », a commenté dans un communiqué pour par venir à un accord à l’amiable, ce qu’il cédure contre un autre géant américain, Apple,
fonds sur 10 ans s’est établi à 5,5 %, en tenant Elena Zaïeva, responsable des hautes technolo- conditionnait à une reconnaissance de culpabilité. à qui il reproche d’être à l’origine d’une entente
compte de l’inflation, ce qui était supérieur à gies au sein du Ser vice fédéral antimonopole Le groupe américain a cependant toujours re- sur les prix de ses iPhone. « Les revendeurs
l’hypothèse de 4 % émise par l’actuaire en chef russe (FAS). jeté les accusations des autorités russes, marte- fixent leurs propres prix pour les produits Apple
du Canada. À la fin juin, la caisse du RPC déte- Saisi par le numéro un local de l’Internet, lant que les utilisateurs étaient libres d’avoir re- qu’ils vendent en Russie et dans le monde
nait des actifs nets de 287,3 milliards, un chif- Yandex, confronté à un recul de ses parts de cours à ses services ou non. Google va analyser entier », a assuré la société américaine dans une
fre en hausse de 8,4 milliards par rapport à la marché, cette agence fédérale avait reconnu de près la décision des autorités russes «avant de déclaration transmise à l’AFP.
fin mars. coupable en septembre 2015 le groupe califor- décider de nos prochaines actions, a réagi la société
La Presse canadienne nien d’abuser de sa position dominante pour dans une déclaration transmise à l’AFP. En atten- Agence France-Presse
A 8 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
MENACE TERRORISTE
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

À un cheveu du drame Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE
Directeur des finances STÉPHANE ROGER
Les Ontariens sont passés à un cheveu d’un massacre. Le cas Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
d’Aaron Driver, converti à l’idéologie meurtrière du groupe État Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
islamique (EI), illustre les difficultés de lutter contre les nou-
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
velles formes de terrorisme. Directeur de la production CHRISTIAN GOULET

aron Driver était fin prêt à mourir en « mar-

A
tyr » (sic) pour la cause insensée du groupe
EI. Il a pourfendu les ennemis de l’islam dans
une vidéo avant d’emballer ses bombes et de
prendre le taxi pour aller semer la mort dans
un lieu public achalandé, soit London, soit To-
ronto, selon les comptes rendus divergents.
Driver a été abattu par des policiers de la
GRC avant même de prendre la route. Il était à
la veille de fêter ses 25 ans. Qu’on ne s’y mé-
prenne pas sur ses intentions. Dans ses derniers gestes, il a ac-
tionné le détonateur d’une de ses deux bombes de confection arti-
sanale, sans toutefois réussir à tuer qui que ce soit.
Le sous-commissaire à la GRC Mike Cabana a indiqué que
l’affrontement avec Driver, une véritable « menace imminente »,
aurait pu connaître « une fin bien dif férente », et causer « des
pertes de vie encore plus importantes ».
En effet, grâce à leur sang-froid et à leur dé-
ploiement rapide, les agents de la GRC ont réussi
à éviter un bain de sang. C’est tout à leur hon-
neur. Libre aux gérants d’estrade de critiquer la
décision de l’escouade tactique d’ouvrir le feu
sans autre forme de négociation. Quelles étaient
les autres options? Attendre que Driver prenne
un pauvre chauffeur de taxi en otage ? Ou pire,
BRIAN qu’il entraîne cette innocente victime avec lui
MYLES dans les ténèbres en faisant tout exploser?
Le père du terroriste, Wayne Driver, a confié
au National Post que l’intervention rapide de la
GRC a probablement permis de sauver la vie de ce chauffeur de
taxi. Ces policiers méritent une médaille de bravoure.
◆ ◆ ◆
La conduite de la GRC soulève cependant des interrogations.
Ce ne sont pas des agences de renseignement du Canada qui ont
alerté la GRC, mais plutôt le FBI. La police fédérale américaine a
mis la main sur la « vidéo de martyr » de Driver, et elle a eu la pré-
sence d’esprit d’en informer la GRC. À l’évidence, les services de
renseignement américains en font plus que d’autres pour patrouil-
ler les recoins sombres de l’Internet.
La GRC ne connaissait ni le nom ni le domicile de l’homme mas-
qué qui menaçait de faire couler le sang des innocents dans la vidéo.
Elle a dû s’engager dans une angoissante «course contre la montre»
afin d’identifier et de localiser Driver. À un cheveu d’un massacre… L E T T R E S
Aaron Driver était connu des équipes antiterroristes de la GRC.
Converti à la version mortifère de l’islam, il déversait son fiel sur
les réseaux sociaux, en affichant son soutien aux groupes terro-
ristes islamistes. Il défendait l’idée selon laquelle le meurtre de Yvon Tremblay 1935-2016 lièrement celle de Charlevoix, qui lui tenait à
cœur et dont il s’inspirera pour forger sa
reuse rente de l’Assemblée nationale.
Sans oublier que son nouveau statut lui
soldats ou de policiers était justifié pour venger les affronts subis Il y a quelques jours, nous apprenions propre vision du développement régional. permettra de faire passer ses idées et de ré-
par les musulmans, et il était en contact avec trois terroristes avé- le décès d’Yvon Tremblay, un haut fonc- Esprit curieux et ouvert, il s’inspirera gler des contentieux avec d’autres politi-
rés au Royaume-Uni et aux États-Unis. tionnaire de l’État québécois qui aura joué aussi grandement des expériences étran- ciens qu’il n’a jamais portés dans son cœur,
Ce fanatisme aveugle lui a valu des ennuis avec la justice. En un rôle déterminant dans le développe- gères et demeurera en lien jusqu’à la fin incluant des membres de son propre parti
juin 2015, il a fait l’objet d’une ordonnance judiciaire, en raison de ment du Québec. avec ses collègues québécois et étrangers (il n’a pas rendu sa carte du PQ pour rien).
ses activités de soutien en ligne au groupe EI. La justice manito- Œuvrant dans la foulée de la Révolution diplômés, comme lui, de l’École nationale Il pourra en outre voir ses enfants et sa
baine lui a interdit d’utiliser un ordinateur et de s’associer à des tranquille, il est à l’origine du premier d’administration (ENA) à Paris. En fé- femme plus souvent. Bref, il aura une vie
groupes terroristes, et elle l’a forcé à suivre des cours d’orienta- plan d’aménagement du territoire québé- vrier 2014, il a reçu de la première ministre normale et… payante. Tout bien consi-
tion religieuse. Il a dû porter un bracelet GPS, au grand désespoir cois. Il a également dirigé la conception du Québec la médaille de l’Assemblée na- déré, il aurait été fou de rester député
des associations de défense des libertés civiles du Manitoba. Puis de la toute première Loi sur l’aménage- tionale pour sa carrière, son travail et son plus longtemps.
en février, la cour a levé les obligations de porter un bracelet élec- ment et l’urbanisme, assurant notamment engagement au service de l’État québécois. Sylvio Le Blanc
tronique et de suivre des cours d’orientation religieuse. la mise en place des municipalités régio- Louis Bernard, ex-secrétaire général Montréal, le 10 août 2016
Il y a donc des leçons à tirer pour la justice dans cette affaire. nales de comté et confiant aux MRC le du gouvernement du Québec
Même lorsque les aspirants terroristes ressemblent d’abord et
avant tout à des jeunes désœuvrés en perte de repères, tel un Dri-
mandat de planifier l’aménagement et le
développement de leur territoire. Cette
André Trudeau, ex-sous-ministre et
président d’organismes du gouverne-
Hydro doit s’impliquer
ver, il ne faut pas minimiser le sérieux de leurs intentions et leur loi reste, à ce jour, un des piliers de la dé- ment du Québec Personne ne sera surpris d’apprendre que
capacité de passer à l’acte. centralisation au Québec. Le 11 août 2016 99% de la production d’électricité par Hydro-
Le travail de ce grand bâtisseur s’ap- Québec provient de l’hydroélectricité. Mais
◆ ◆ ◆
L’épisode rappelle le caractère asymétrique de la lutte
puyait sur une vision du développement du
Québec et de ses régions, vision qu’il savait
Drainville arrive en ville ! où sont rendus les enjeux de développement
des énergies renouvelables qui représentent
contemporaine contre le terrorisme islamiste, une menace ato- par tager et autour de laquelle il savait Bernard Drainville a laissé son siège de l’avenir? Plus précisément, je parle des éner-
misée, fragmentée et individualisée. « Notre habileté à surveiller convaincre et mobiliser. Que ce soit pour la député et quitté le Parti québécois (PQ) gies hydrolienne, osmotique, solaire photo-
tout le monde vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur construction de l’aéroport de Mirabel, la pour la raison qu’il aspirait à devenir pre- voltaïque, de la biomasse et de l’éolienne do-
sept, n’existe pas », a dit le sous-commissaire Cabana. Très juste. création des communautés urbaines de mier ministre et qu’il a réalisé que cela lui mestique ou commerciale. Voilà bien autant
Il ne faut jamais perdre de vue que la lutte contre le terrorisme Montréal, Québec et Gatineau, le dévelop- était dorénavant impossible. Il retourne à de raisons pour implanter un centre de re-
déborde la question des pouvoirs et des ressources dévolus aux pement du Massif de Petite-Rivière-Saint- ses anciennes amours, les médias. cherche pour profiter au maximum de ce
policiers. François, ou encore la mise en place du pre- En remplaçant Nathalie Normandeau à la que le soleil, l’eau et le vent nous apportent
Dans la foulée, le ministre de la Sécurité publique, Ralph mier groupement forestier, il croyait profon- radio, il devrait toucher une paie compara- grassement autour de nous, une vérité de La
Goodale, a réitéré l’intention du gouvernement Trudeau de dément à l’effet structurant des initiatives ble à celle de cette dernière, soit 170 000$ Palice ! Ces énergies renouvelables se re-
créer un bureau fédéral de lutte contre la radicalisation. C’est de développement régional et à l’implication par année (c’est plus que le salaire d’un dé- trouvent dans chaque mètre cube d’air que
une avenue prometteuse, pour autant qu’Ottawa passe de la pa- du milieu dans la prise de décision. puté), sans oublier une autre bonne paie à nous traversons chaque jour. Oui, Hydro-
role aux actes. Le fédéral a tout intérêt à s’inspirer du modèle Tout au long de sa carrière, il a su mettre toucher comme commentateur à la télé à Québec doit s’impliquer davantage.
québécois en la matière, et à miser à la fois sur une approche ses connaissances et son expertise au ser- partir de septembre. En plus, d’ici quelques Michel Beaumont
clinique en prévention et en déradicalisation. vice du développement des régions, particu- années, il pourra compter sur une géné- Québec, le 11 août 2016

L I B R E O P I N I O N

Jeux olympiques : une démonstration de force en faveur de l’unité nationale


JEAN-BERNARD MARCHAND selon une autre grande chaîne de vente au dé- que « l’impor tant dans la vie, ce n’est point le Sans équivoque, cette contribution sportive
Juriste et diplômé de l’École nationale tail, « nous serions tous Canadiens » le temps triomphe, mais le combat. L’essentiel n’est pas sert à la construction de l’État-nation canadien
d’administration publique d’un moment. Le journal local de Kahnawake, d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu ». dans sa plus simple expression, en attribuant le
The Eastern Door, publiait un éditorial cette se- La philosophie spor tive est un bar ouver t « nous » à un collectif, un groupe, une identité.

L a frénésie des Jeux de Rio bat son plein sur


nos écrans. Il est difficile de ne pas s’y inté-
resser. À l’heure des conflits et de la terreur
maine, affirmant que les Premières Nations de-
vaient envoyer plus d’athlètes aux Olympiques
en guise d’affirmation. Même le Bloc québé-
d’unité nationale et au Canada c’est le premier
ministre Justin Trudeau qui profitera de cette
couverture sportive estivale. Mais à plus forte
D’autres symboles participent à cette socialisa-
tion canadienne, allant de la cérémonie d’asser-
mentation d’un immigrant devenu citoyen
sans frontières, il y a dans ce grand rendez-vous cois s’invite dans la danse, alors que nous pou- raison, ce prétexte de compétition sert égale- jusqu’à l’utilisation de notre passeport autour
et dans le parcours singulier de ces milliers vions voir la semaine dernière une publicité ment de centrifugeuse identitaire. Même l’an- de la planète.
d’athlètes quelque chose d’assurément apaisant Web montrant un athlète québécois gravir les cien président du Comité olympique canadien, Les journalistes participent eux aussi à l’édifi-
et humaniste. Mais derrière le jeu et la compéti- plus hautes marches du podium, appelant ce Marcel Aubut, ne s’en cachait pas à l’époque cation de ces valeurs, parfois politiques, en re-
tion, la politique n’est jamais loin, au grand pro- sentiment de fierté nationale si le Québec for- des Jeux de Vancouver, affirmant qu’ils étaient latant les exploits sportifs de manière à ce que
fit de l’unité nationale. Entre l’instrumentalisa- mait un pays à part entière. une belle occasion d’accomplir beaucoup pour la performance transcende le sport et atteigne
tion des uns et la naïveté des autres, en nier les construire une nation : « On ne parle plus de le niveau de métaphore du genre humain. Le
effets serait contraire à l’analyse des faits. Construire le pays par le sport langue, on ne parle plus de Constitution, on ne but en or de Sidney Crosby à Vancouver ne fut
Alors que plusieurs craignent de voir la mon- Suzanne Laberge, grande spécialiste du parle plus de rien. On est derrière nos athlètes et pas la per formance du meilleur joueur de
dialisation normaliser nos rapports internatio- sport au Québec, le souligne à de multiples re- on veut qu’ils performent. » hockey au monde, mais une victoire du Canada
naux et aseptiser nos différences, voyez la mo- prises dans ses écrits : « Le spor t occupe une sur le monde.
saïque se dessiner à l’horizon depuis quelques place impor tante, par fois tumultueuse, dans La socialisation par les symboles Longtemps emprisonnée dans les querelles
jours. Le Brésil, pays hôte des Jeux, nous rap- l’univers des symboles et des imaginaires collec- Mettre l’accent sur la récolte de médailles est constitutionnelles opposant le Québec et le Ca-
pelle la force de sa culture et sa pleine contribu- tifs, bien au-delà de la simple performance spor- un objectif louable pour un pays participant aux nada, la question de l’unité nationale prend un
tion au patrimoine mondial. Les éclats de la tive individuelle. » Aujourd’hui, le sport met car- Jeux. Mais à qui profitent réellement les vic- virage plus moderne alors que le pays se diver-
grande cérémonie d’ouverture qui déroule le rément en relation un nombre important d’en- toires ? Les athlètes eux-mêmes ? Hor mis sifie et se métamorphose au r ythme des nou-
tapis aux porte-drapeaux des nations partici- jeux, autant de nature politique, économique, quelques privilégiés qui se verront offrir des velles générations. La construction d’une iden-
pantes. La remise de médailles rythmée au son de santé publique et même éthique. Mais commandites, la large majorité retrouvera tité nationale forte devient alors plus complexe,
des hymnes nationaux et des larmes patrio- quelle est la finalité de ces compétitions ? La ré- l’anonymat complet une fois le rideau tombé. mais les Jeux olympiques demeurent un puis-
tiques. Le grand battage des commanditaires, ponse est certainement ambiguë. Les contribuables ? Certes, le sport génère des sant vecteur de socialisation identitaire et de
qui n’hésitent pas à puiser dans le profond puits Le père des olympiades de l’ère moderne, ef fets qui dépassent la simple relation du ci- fierté nationale. À l’heure de Rio, l’ensemble
de l’émotion identitaire. Pierre de Coubertin, avait très certainement toyen contribuable, mais celui-ci aura investi des pays profitera de ce plaidoyer en faveur des
Ici, selon la compagnie aérienne nationale, une vision humaniste du sport. Il dira, parmi plus de 900 millions de dollars dans le spor t Nations et le Canada ne sera pas le seul à la ta-
« il faudrait plus de Canada dans le monde » et, les nombreuses citations qui portent son nom, amateur entre 2014 et 2017. ble des célébrations.
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 A 9

IDEES
OLÉODUC ÉNERGIE EST

L’infrastructure ne résisterait pas au séisme de 1663


ALAIN BRUNEL
Cofondateur et conseiller climat
énergie de l’Association
québécoise de lutte contre la
pollution atmosphérique
(AQLPA)
insi, un

A
séisme ma-
jeur, de mag-
nitude 7 sur
l’échelle de
Richter, met-
trait à genoux
l’industrie ca-
nadienne de
l’assurance,
selon une étude de l’Institut C.D.
Howe réalisée par l’ancien surin-
tendant des institutions finan-
cières du Canada. C’est un
risque généralement ignoré par
les Québécois, bien que la ré-
gion sismique de Charlevoix
soit l’une des plus actives de
l’Amérique du Nord.
La probabilité qu’un séisme
impor tant causant des dom-
mages aux bâtiments se pro-
duise dans les 50 prochaines
années est en effet estimée à
9 % à Montréal et jusqu’à 26 % à
Rivière-du-Loup. C’est énorme.
Conscient de ce risque, nous
avons posé avec insistance la
question des conséquences
d’un séisme majeur sur l’inté-
grité de l’infrastr ucture de
l’oléoduc Énergie Est au cours
des audiences du Bureau d’au-
diences publiques sur l’envi-
ronnement (BAPE) sur le pro- JACQUES NADEAU LE DEVOIR
jet, notamment au regard de la L’installation d’un pipeline présente plusieurs risques environnementaux, notamment en cas de séisme.
réévaluation à la hausse de l’in-
tensité du grand tremblement celui de la liquéfaction et de Sainte-Anne, Por tneuf, Aul- de géotechnique à l’Université séisme de 1663 dans la région vis, modifieraient complète-
du 5 février 1663. Nous l’affaissement du sol. Or Gol- neuse, Pénin et Etchemin. Laval et lauréat en 2015 de la de Québec : « La guerre sem- ment la géométrie du pipeline.
n’avons pas eu de réponse sa- der dit aussi ceci : « Le poten- Golder af firme néanmoins médaille Leggett décer née blait même être entre les mon- Or les vannes de sectionne-
tisfaisante de la part du promo- tiel de développement de glisse- « qu’aucune mesure par ticu- par la société canadienne de tagnes, dont les unes se déraci- ment de l’oléoduc sont calées
teur. Expliquons. ments de terrain de grande lière de mitigation n’est vrai- géotechnique. naient pour se jeter sur les au- sur le relief afin de minimiser
Les ingénieurs de TransCa- taille, se produisant rapide- semblablement requise pour Dans un ar ticle publié en tres, laissant de grands abîmes les fuites éventuelles. Les vo-
nada témoignent d’une grande ment, dans les dépôts marins l’oléoduc enfoui proposé ». La 2011 dans la Revue canadienne dans le lieu d’où elles sor- lumes de pétrole déversés en
confiance dans la résistance de la mer de Champlain consti- raison ? Les oléoducs mo- taient. » Et dans la ré- cas de fuites, potentiellement
des pipelines aux tremble- tue une condition inhabituelle dernes sont « essentiellement gion de T rois-Ri- multiples, seraient donc bien
ments de terre. L’évaluation qui n’est pas observée dans la non endommagés » par des Les géorisques les plus menaçants vières : « L’on voit de plus importants que le pire cas
géotechnique du projet Éner- plupart des régions d’Amérique ondes sismiques d’intensité 7 nouveaux lacs là où il possible évoqué par le promo-
gie Est, réalisée par la firme du Nord. » ou moins sur l’échelle modi- pour l’oléoduc Énergie Est se y en eût jamais, on ne teur au BAPE. D’autant que
Golder & Associates, en La conclusion coule de fiée de Mercalli (échelle d’in- retrouvent tous au Québec voit plus cer taines les équipes d’inter vention su-
donne la raison et la limite : source : les géorisques les plus tensité des effets des ondes, à montagnes qui sont biraient elles-mêmes le chaos
« Les oléoducs modernes, fabri- menaçants pour l’oléoduc ne pas confondre avec leur engouffrées : plusieurs provoqué par un tel séisme.
qués d’acier ductile à joints Énergie Est se retrouvent tous échelle de magnitude dite de de géotechnique, intitulé « La sauts sont aplanis ; plusieurs ri- La fréquence des séismes
soudés, se comportent bien lors au Québec. Toutes les zones Richter). Cela tombe bien, localisation et la magnitude du vières ne paraissent plus… » majeurs (M6 et +) de la région
de conditions de séisme, mais de sols potentiellement liqué- cette valeur « est à peu près séisme du 5 février 1663 sismique de Charlevoix est de
les phénomènes liés à la liqué- fiables à risques élevés ou mo- équivalente » aux intensités (Charlevoix) revues à l’aide des Tempête parfaite 65 ans en moyenne. Le der-
faction, tels que l’affaissement, dérés se retrouvent au Qué- maximales des séismes passés mouvements de ter rain », La survenue d’un séisme de nier eut lieu en 1988. Si Éner-
peuvent créer des ef fets de dé- bec, dont les conditions de au Québec et à celles envisa- M. Locat démontre de façon puissance et d’intensité appro- gie Est voit le jour en 2020, le
formations du sol significatifs géorisques sont quasi uniques gées pour ceux du futur. convaincante que le séisme chant celui de 1663 constitue- prochain se produira sans
et per manents susceptibles en Amérique du Nord. en question a atteint une rait donc le scénario de la tem- doute pendant sa durée d’ex-
d’exercer des contraintes bien Les 11 zones à risque élevé Le séisme de 1663 magnitude minimale de 7,2 et pête parfaite pour Énergie Est. ploitation, qu’on peut estimer
supérieures sur l’oléoduc à de glissement de ter rain du Mais cette appréciation ne maximale de 7,8 sur l’échelle Vu ce qui précède, il serait de 40 à 80 ans. En l’état, il ne
celles découlant des secousses tracé Énergie Est, sur les tient pas compte de la rééva- de Richter, et une intensité de susceptible de causer de resterait plus alors qu’à prier
sismiques elles-mêmes. » 4600 kilomètres du projet, se luation à la hausse de la puis- VII à IX sur l’échelle modifiée graves dommages à sa struc- pour que ce séisme ne s’ap-
trouvent sur les rives de 10 tra- sance et de l’intensité des ef- de Mercalli. ture. Les bouleversements proche pas de la magnitude et
La palme au Québec versées de rivières et r uis- fets du séisme du 5 février L’un des témoins fiables de géomorphologiques du terrain de l’intensité de celui de 1663.
Le géorisque le plus impor- seaux, dont les rivières du 1663, exposée par Jacques Lo- l’époque, le père Lallemant, qu’il entraînerait, sur la rive Et à prier pour qu’il ne se pro-
tant pour un oléoduc est donc Loup, Champlain, Batiscan, cat, professeur de géologie et décrit ainsi les ef fets du nord du Saint-Laurent et à Lé- duise pas en hiver…

BILL ACKMAN ET LE CANADIEN PACIFIQUE

L’activisme actionnarial est-il un sport payant ?


YVAN ALLAIRE Hunter Harrison ainsi que le proposait Ack- cains, affichait un ratio d’exploitation de 63 % à mer veilles des fonds de couverture, une telle
ET FRANÇOIS DAUPHIN man. Et pour cause ! Harrison était le p.-d.g. cette même époque. per formance n’a pas de conséquences néga-
Institut sur la gouvernance (IGOPP) sortant du concurrent direct, le Canadien Na- tives sur leur enrichissement !
tional (CN), et une telle embauche aurait Cas d’école
a saga Bill Ackman au Canadien Paci- constitué une transgression des valeurs du CP Pour l’année 2015, le CP a terminé avec un Legs

L
fique (CP) est terminée. Le milliar- et possiblement des valeurs mêmes de la so- ratio d’exploitation de 61 % contre 58,2 % pour le Quel sera le legs du passage de Bill Ackman
daire américain à la tête du fonds de ciété canadienne. CN. Une amélioration pour le moins spectacu- au CP dans le paysage de la gouvernance des
couverture activiste Pershing Square De plus, au fil des années, les membres du laire ! Ainsi, l’activiste Bill Ackman aura eu la entreprises canadiennes ? Ce coup d’éclat aura
a liquidé ce qui restait de ses actions conseil du CP, le management et même les ana- main heureuse en forçant l’embauche de Hun- assurément convaincu (ou aurait dû convain-
dans le CP après un passage pour le lystes et experts qui suivaient de près l’indus- ter Harrison. Évidemment, il aura grandement cre) tous les conseils de sociétés inscrites en
moins remarqué au sein du chemin de trie ferroviaire étaient tous convaincus que des profité de cette intervention. bourse qu’aucune entreprise n’est à l’abri de
fer canadien. Un «succès» qui laissera peut-être différences structurelles (la géographie diffi- Cet indéniable succès est devenu le cas l’assaut d’un activiste. Peu importe la taille de
un goût amer aux administrateurs et dirigeants cile du réseau du CP, notamment) expliquaient d’école cité en exemple pour justifier, voire l’entreprise ou la composition du conseil, toute
des sociétés canadiennes inscrites en bourse. la performance inférieure du CP comparative- pour glorifier, le travail de ces activistes. Mais société est une cible potentielle. D’ailleurs, la
Selon différentes sources, les gains réalisés ment aux autres entreprises ferroviaires nord- le cas du CP, s’il s’agit d’une réussite jusqu’à réglementation canadienne est très favorable
par son placement dans le CP atteindraient américaines. À quoi bon changer le p.-d.g. présent (mesurée par la per formance finan- aux actionnaires activistes.
2,6 milliards de dollars américains pour Per- quand les problèmes sont liés à des facteurs ex- cière, du moins), compor tait des conditions Pour éviter d’apparaître sur le radar de ces
shing Square. Au total, c’est entre 6 000 et 7 000 ternes et incontrôlables ? uniques qui ne peuvent se répéter aisément. En activistes, les conseils d’administration et la di-
emplois qui auront été supprimés au CP pour Mais Ackman a gagné son pari. Peu avant effet, combien de p.-d.g. nouvellement retraités rection des grandes sociétés peuvent être ten-
réaliser ce beau profit. l’assemblée annuelle de 2012, le p.-d.g. et le sont disponibles et prêts à traverser chez le tés de tout mettre en œuvre pour atteindre les
Malgré une année 2015 par ailleurs désas- président du conseil du CP, entre autres, ont re- concurrent direct (en contravention des en- objectifs trimestriels, les « attentes » des ana-
treuse pour le fonds Pershing Square, celui-ci, mis leur démission. Les investisseurs institu- tentes formelles avec son employeur) et à re- lystes de façon à ce que la valeur de l’action
qui ne compte que 18 personnes à sa direction, tionnels s’étaient rangés derrière l’activiste prendre du ser vice immédiatement ? Phéno- croisse sans cesse ou, à tout le moins, ne chute
leur a distribué en rémunération quelque américain, et l’issue du vote était prévisible. Les mène plutôt rare s’il en est un ! pas. Bref, la menace de l’activisme actionnarial,
515 millions de dollars américains, soit 28,6 mil- candidats administrateurs de Pershing Square Le CP reste la seule intervention d’Ackman que le passage d’Ackman au CP aura rendue
lions par individu en moyenne. Pourquoi travail- ont pris le contrôle du conseil, et Harrison a été qui réunissait ces conditions exceptionnelles. bien réelle, pourrait bien avoir comme consé-
ler si dur à bâtir des entreprises quand on peut embauché. En fait, la feuille de route de Bill Ackman quence d’ajouter aux autres sources de pres-
vite s’enrichir par des tractations financières ? En quelques mois à peine, le CP s’est trans- contient de nombreux et cinglants échecs. sion exercées sur la direction pour l’inciter à
formé. Le ratio d’exploitation, qui atteignait Après des interventions ratées chez les détail- prendre des décisions qui auront un effet posi-
La saga plus de 81 % sous l’ancienne direction (dé- lants JC Penney, Target et Borders, Ackman a tif à court terme.
Rappelons qu’Ackman avait amorcé en 2011 penses d’exploitation en pourcentage des re- essuyé de lourdes pertes chez Valeant et Her- Finalement, ce type d’opération, destructrice
une course aux procurations visant à rempla- venus, donc plus le ratio est faible, meilleure balife. D’ailleurs, l’actif géré par Pershing d’emplois mais créatrice d’immenses richesses
cer le p.-d.g. et plusieurs membres du conseil est la per formance), s’est rapidement amé- Square a perdu plus de 20 % de sa valeur au pour les fonds de couverture et autres investis-
d’administration. À l’époque, le conseil en lioré. Le CN, qui était considéré comme le cours de l’année 2015, et ce, malgré la perfor- seurs, accrédite la thèse d’un système inique
place avait refusé de remplacer son p.-d.g. par plus efficace des chemins de fer nord-améri- mance réalisée avec le CP. Mais, au pays des qui doit être changé.
L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A 10 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
CONSENSUS TERRORISME
SUITE DE LA UNE SUITE DE LA UNE

inégalités liées au salaire ; or, avec le temps, les prévenu, à de nombreuses reprises, du sort qui
avantages sociaux et inégalités liés à la retraite attend ceux qui combattent l’État islamique », a-t-
ont pris de l’ampleur. il déclaré dans cet enregistrement, présenté
Le débat actuel prend sa source dans les de- par la GRC.
mandes de plusieurs employeurs afin de transfor- Devant un mur blanc, vêtu de noir, une ca-
mer les régimes de retraite à prestations détermi- goule sur la tête, Aaron Driver a applaudi les at-
nées en régimes à cotisations déterminées pour taques terroristes de Paris, Bruxelles et Nice.
les nouveaux employés. Dans certains cas, cette « Il y a un feu qui brûle dans la poitrine de
demande est formulée à cause des difficultés fi- chaque musulman, et ce feu ne peut être refroidi
nancières du régime, mais, dans d’autres cas, le que par l’ef fusion de votre sang », a-t-il aussi
régime peut être pleinement capitalisé, parfois à lancé, avant de prêter allégeance à Abu Bakr al-
plus de 110%. Certains syndicats sont déchirés à Baghdadi, le chef présumé du groupe armé
l’interne par ce débat, qui oppose des générations État islamique (EI).
d’employés plus anciens à des plus jeunes. « L’auteur de l’attaque ciblant la police au Ca-
« On a une loi sur l’équité salariale pour les nada était un soldat de l’État islamique et a agi
femmes au Québec, pourquoi on ne tolère plus la en réponse aux appels à attaquer les pays mem-
discrimination envers les femmes mais on la to- bres de la coalition », a réagi l’organisation par
lère pour les jeunes ? » lance Dominic Lemieux. le biais de son agence de presse, Amaq.
« Pour employer une caricature grossière, c’est Mercredi soir, après avoir été alertée par le
comme si on négociait une convention collective Federal Bureau of Investigation américain
qui va permettre un meilleur régime de retraite (FBI), la GRC s’est lancée dans la traque d’Aa-
aux hommes qu’aux femmes. Ce serait sociale- ron Driver. À Toronto, les agences de transport
ment inacceptable. » en commun ont été avisées de la menace terro-
riste, tandis qu’à Ottawa la Défense nationale a
Mésentente sur l’ancienneté reçu le même genre d’avertissement.
Par contre, les jeunes leaders syndicaux martè- À Strathroy, une ville du sud-est de l’Ontario,
lent que les jeunes libéraux « ratent la cible » en la vaste opération policière s’est soldée par la
s’en prenant à l’ancienneté. «Personne ne parle de mort du jeune homme. D’abord repéré alors
ça dans le monde syndical», fait valoir Maxime Sa- qu’il montait à bord d’un taxi, Aaron Driver a
bourin, président du comité fait exploser un engin explosif improvisé à l’ar- JUSTIN TANG LA PRESSE CANADIENNE
«On a une loi des jeunes de la FTQ. « Le rière du véhicule, blessant légèrement le Jeudi, la GRC a reconnu que le sympathisant du groupe EI n’était pas sur veillé constamment par les
monde syndical a évolué. Pour conducteur. « Le suspect est mort à la suite d’un autorités et que seuls les renseignements transmis par le FBI l’ont aiguillée sur ses plans.
sur l’équité tout ce qui touche aux promo- affrontement avec la police », a annoncé la com-
missaire adjointe Jennifer Strachan, de la GRC, les médias sociaux a mené à l’arrestation d’Aa-
salariale pour tions, l’ancienneté n’est vrai-
ment pas la seule chose qui est sans fournir davantage de détails. ron Driver. En 2016, le jeune homme s’est en-
dien”. Et le message que les racistes lancent, c’est
“tu ne peux pas être musulman et canadien”. Les
les femmes, prise en compte.» gagé à ne pas troubler l’ordre public, pour évi- musulmans se font attaquer de toutes parts. Il
Les jeunes libéraux veulent Le choc à Winnipeg ter un procès. faut leur dire “vous pouvez être les deux”. »
pourquoi abolir « un privilège qui À Winnipeg, la présidente de l’Association is-
n’existe pas», plaidait cette se- lamique des services sociaux, Shahina Siddiqui, Pas sur veillé constamment Logique de polarisation
on ne tolère maine le président du Syndi- a encaissé la nouvelle comme un choc. Au début En conférence de presse jeudi, la GRC a re- À ce sujet, la vidéo d’Aaron Driver est un
cat de la fonction publique, de l’année 2015, quand Aaron Driver a fait les connu que le jeune sympathisant du groupe EI exemple patent de la « logique de polarisation »
plus la Christian Daigle. Selon lui, manchettes après avoir été interpellé par la GRC n’était pas surveillé constamment par les autori- qui sert tant le groupe EI, a commenté Frédé-
discrimination cela découle d’une profonde en raison de ses allégeances au groupe EI, tés et que seuls les renseignements transmis par ric Dejean, chercheur à l’Institut de recherche
méconnaissance de la fonc- M me Siddiqui est entrée en contact avec son le FBI l’ont aiguillée sur ses plans. Questionné sur l’intégration professionnelle des immi-
envers les tion publique, puisque l’an- père. « Il était assez bouleversé, il avait peur pour sur l’efficacité de cette sur veillance policière, grants et auteur d’un rapport sur la radicalisa-
cienneté n’a de l’impact que son fils et pour sa famille », a-t-elle raconté au De- Ralph Goodale s’est contenté d’insister sur l’im- tion au Collège de Maisonneuve. « Cette idée
femmes mais sur les congés et l’ordre des voir. « Il s’inquiétait de l’attention médiatique, des portance de la collaboration internationale entre d’une guerre de l’Occident et des pays du Nord
licenciements quand des impacts sur les réseaux sociaux. On s’est parlé de les divers corps policiers. « Le gouvernement du contre l’islam, ils [les sympathisants de groupe
on la tolère postes sont supprimés. parent à parent. Je lui ai offert du soutien. » Canada doit être plus proactif sur les questions de EI] en ont besoin. […] Ils le disent clairement :
pour les Interpellé à ce propos, le Par le biais de son association, elle a aussi pro- sensibilisation, d’approche communautaire et de l’idée est de cliver les sociétés pour qu’elles finis-
président de la Commission- posé d’accueillir Aaron Driver. « C’est dif ficile, lutte contre la radicalisation, pour déterminer sent par imploser », a-t-il souligné.
jeunes?» Jeunesse, Jonathan Marleau, douloureux de voir ces jeunes se faire laver le cer- quand et comment avoir une influence positive Résultat : on demande par exemple à des mu-
rétorque que la proposition veau, croire que la violence fait partie de la foi», a- pour changer des compor tements qui devien- sulmans «de prendre position, de se justifier» pour
reflète le contenu de la consultation menée avant t-elle déclaré. « C’est triste que ça se termine draient autrement dangereux», a-t-il déclaré. ce type d’événements, a-t-il illustré. Comme si
le congrès. « On ne pouvait pas ne pas en parler. comme ça, triste que nous n’ayons pas pu aider.» M. Goodale a par ailleurs annoncé la création tous les musulmans «étaient là-dedans», a-t-il dit
C’était une inquiétude qui était vraiment pré- Dans une entrevue accordée à CBC, Wayne d’un centre canadien de lutte contre la radicalisa- à propos de l’extrémisme. «Pourtant, il y en a qui
sente», dit-il. « Tout le monde a des histoires à ra- Driver, le père d’Aaron, a dit avoir voulu mourir tion et la tenue de consultations publiques sur la ne le sont absolument pas!»
conter sur l’ancienneté. Prenons l’exemple d’un lui-même quand il a appris ce qu’il était advenu sécurité nationale, en assurant que le niveau de Avant la création de quelque centre que ce
cas où la personne ne travaillait plus, mais pou- de son fils. L’ex-militaire a déclaré avoir menace était maintenu à «moyen» au pays. soit, relançons la discussion, a renchéri Sha-
vait faire à peu près ce qu’elle voulait à cause de « perdu » son fils il y a 17 ans, quand la mère de Shahina Siddiqui, qui en a contre le terme hina Siddiqui. « Posons-nous les questions diffi-
l’ancienneté ; un autre cas où une personne avec ce dernier est morte d’un cancer. Autrefois un « radicalisation » — trop stigmatisant à son avis ciles : demandons-nous pourquoi ces personnes
plus d’ancienneté avait plus d’autorité malgré sa enfant heureux, le petit est devenu renfermé, —, a accueilli les propositions du ministre avec sont vulnérables, tandis que 99,9 % des autres ne
faible envie de travailler… L’imaginaire collectif puis violent, drogué, avant de se tourner vers la scepticisme. « Il faut que ces personnes cessent de le sont pas. »
est plein d’histoires comme celles-là. » religion en 2012, a-t-il rapporté. craindre d’être montrées du doigt. Je ne pense pas
Lorsqu’on lui demande si ses membres sont Trois ans plus tard, la découverte d’instruc- qu’un centre va régler le problème », a-t-elle Avec La Presse canadienne, Florence Sara G.
mal informés sur la réalité de la fonction pu- tions pour fabriquer des bombes artisanales et avancé. « Le message que les extrémistes lancent, Ferraris et Geneviève Tremblay
blique, il rétorque que, « quand on fait des re- de discours pro-EI dans son ordinateur et sur c’est “tu ne peux pas être musulman et cana- Le Devoir
cherches par mots dans les conventions collectives,
l’ancienneté apparaît quand même dans plusieurs
pages», notamment dans celles des employés de au Québec. Mais dans le cas de Marguerite, Les
l’État. « Est-ce que c’est grave dans chaque syndi-
cat? Assurément pas, mais les jeunes se posent ces
DOUBLON Films Séville ont pu faire affaire directement
avec Memento Distribution, à Paris.
questions-là et c’est légitime d’en débattre.»
Serait-il possible aussi qu’ils aient davantage SUITE DE LA UNE Effet doublon
en tête des secteurs comme la santé et l’éduca- Pour revenir aux deux biopics sur Florence
tion (le parapublic) ? « Ça pourrait expliquer ce Ce vendredi, la comédie britannique Florence Foster Jenkins, à l’affiche chez nous en 2016,
malentendu-là », concède-t-il. Foster Jenkins de Stephen Frears (mais desti- Patrick Roy, des Films Séville, estime qu’un
Interrogés là-dessus, les représentants jeu- née surtout à une clientèle américaine), don- film ne devrait pas nuire à l’autre. « Il est ques-
nesse de la FTQ font valoir que ça ne s’applique nant la vedette à Meryl Streep dans le rôle-titre tion de deux réalités différentes, estime-t-il. Ce-
pas dans le parapublic non plus. «Il y a plusieurs et à Hugh Grant dans celui de son mari gérant, lui de Frears témoigne de la vraie histoire de
années, les plus anciens se planifiaient six semaines prend l’affiche dans nos salles comme à travers Florence Foster Jenkins aux États-Unis, alors
de vacances l’été et les plus jeunes se ramassaient toute l’Amérique du Nord. Un film amusant et que Marguerite, transposé en France, romancé,
avec une semaine avant l’été et une autre à l’au- distrayant, porté par la prestation des deux ac- peut rejoindre par ticulièrement les goûts des
tomne. Ça, ça s’est réglé aux tables de négos depuis teurs principaux, venu retracer la fin de vie à Québécois. »
longtemps», affirme Dominic Lemieux. New York de cette rombière cousue d’or qui Souvent, le premier à prendre l’affiche — et
aurait tant « voulu être une artiste ». pas nécessairement le meilleur — rameute les
Des jeunes sous-représentés Mais un autre film (plus romancé et trans- spectateurs. Ce phénomène donne lieu parfois
Mais encore, les syndicats ne sont-ils pas posé à Paris) aborde le même sujet avec davan- à des luttes de vitesse au tournage. Ainsi, en
complices des clauses de disparité de traite- tage de flamme et d’amplitude. Il s’agit de Mar- France, entre La guerre des boutons de Yann Sa-
ment ? Ne voit-on pas parfois les syndicats lors guerite, du Français Xavier Giannoli, lancé à la muel et La nouvelle guerre des boutons de Chris-
des négos sauver les conditions de retraite au Mostra de Venise et lauréat en France de qua- tophe Barratier, adaptant, après Yves Robert en
détriment d’autres combats, comme ceux des tre César en 2016. On salue celui, hautement SOURCE MEMENTO FILMS 1962, le roman de Louis Pergaud en 2011, la
jeunes en situation précaire ? mérité, de la meilleure actrice à Catherine Frot, Catherine Frot prête ses traits à Marguerite, figure guerre n’était pas que dans les titres.
«Il ne faut pas oublier que les syndicats, ce sont qui sut insuffler tant d’âme à une femme aussi romancée de la même cantatrice. On pense aussi aux cinglantes Liaisons dan-
des membres qui votent à la toute fin », répond fervente et attachante que dénuée de talent. gereuses de Choderlos de Laclos, œuvre adap-
Maxime Sabourin du comité des jeunes de la Fait inusité : Les Films Séville distribuent les y perdent tant de terrain. Patrick Roy déclare tée au cinéma par Stephen Frears en 1988
FTQ. Il ajoute que, en changeant la loi pour inter- deux œuvres au Québec. « Pour Florence Fos- en acheter de moins en moins, trouvant leur po- comme, l’année suivante, sous le titre Valmon,
dire les régimes à deux vitesses, les employeurs ter Jenkins, on devait suivre la date de sor tie tentiel commercial souvent minime. par Milos Forman, lequel avait pâti d’arriver
privés pourraient moins facilement brandir la me- nord-américaine cette semaine, alors que Mar- Parfois, les vendeurs français préfèrent céder bon deuxième. Même scénario pour la vie de
nace d’une délocalisation pour faire peur aux guerite sera lancé ici plus tard, à l’automne, un film porteur à un distributeur des États-Unis Truman Capote, auteur du livre In Cold Blood,
membres qui cherchent à préserver leurs acquis. avant Noël assurément », précise le président pour toute l’Amérique du Nord, alors que le portée successivement à l’écran par Bennett
Les jeunes libéraux et ceux de la FTQ s’en- des Films Séville, Patrick Roy. Québec réclame une mise en marché dif fé- Miller en 2005 dans Capote et par Douglas
tendent par ailleurs pour dire que les jeunes La compagnie Cohen Media Group avait ac- rente, ce qui nuit à leur diffusion en nos terres. McGrath dans Infamous un an plus tard.
sont sous-représentés dans les assemblées et quis de son côté les droits de Marguerite pour Ainsi, un autre film français susceptible de Coups doubles également en France pour
les négos. En matière de régimes de retraite, le territoire américain. « Le film de Giannoli est séduire chez nous — Ma Loute de Bruno Du- des biopics sur la couturière à la petite robe
les jeunes qui sont affectés par les décisions ne sorti aux États-Unis en juillet très vite, précise mont, savoureux polar surréaliste et charge an- noire. Coco avant Chanel d’Anne Fontaine et
sont « pas encore embauchés », fait remarquer Armand Lafond, d’Axia Film, qui avait tenté tibourgeoise, sur fond de pêcheurs cannibales Coco Chanel et Igor Stravinsky ont pris l’affiche
Dominic Lemieux. d’en obtenir les droits canadiens. Marguerite et de riche famille décadente dans le nord de la en 2008. En 2014, ce fut au tour de deux films
En entrevue, Jonathan Marleau note aussi s’est écrasé là-bas. » France de 1910 (avec Fabrice Luchini, Juliette sur Yves Saint Laurent, l’un de Jalil Lespert (au-
que les jeunes, parce qu’ils sont en situation On peut se féliciter que Séville, qui l’a acquis Binoche, Valeria Bruni Tedeschi), lancé au der- torisé par la création Berger), l’autre (non auto-
précaire, sont moins représentés lors des as- il y a quelques mois seulement, puisse lui offrir nier Festival de Cannes — serait, selon Armand risé) de Bertrand Bonello, de se succéder pour
semblées. « Souvent, les gens qui votent ces une vie au Québec, où Catherine Frot est ap- Lafond d’Axia Film, vendu directement à un le meilleur ou pour le pire.
conventions-là sont ceux qui sont en place et ris- préciée et où la sensibilité et la force du film distributeur américain pour l’Amérique du Espérons que Marguerite saura briller sur
quent d’en bénéficier. Ils ne vont pas voter pour peuvent faire recette. Nord. nos écrans de l’automne… même si Florence
les gens qui vont rentrer dans 20 ans. » Pour tout dire, Marguerite, vraiment déli- Ce genre de transaction force souvent les ac- Foster Jenkins menace de lui porter, hélas, vrai-
cieux, est une des rares productions françaises quéreurs québécois à passer par les États-Unis ment quelque ombrage.
Le Devoir susceptibles d’atteindre la large audience chez pour mettre la main dessus. La France se tire
Avec La Presse canadienne nous, à l’heure où les films issus de l’Hexagone parfois dans le pied, côté stratégies marketing Le Devoir

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Vins «Allons nous aligoter Resto Hvor, la nouvelle
l’aligoton!» en ce temps table lumineuse du chef
caniculaire Page B 6 Chartier-Otis Page B 7

CAHIER B › L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

Des suggestions de sorties


pour le week-end

POUR LA DIVERSITÉ
Montréal revêt les couleurs de
l’arc-en-ciel pour la Fierté. Le
grand défilé se tient dimanche
et démarrera à l’angle des rues
René-Lévesque et Saint-Ma-
thieu. Les marcheurs converge-
ront à la place Émilie-Gamelin
pour le Méga T-Dance. Samedi,
la Journée communautaire per-
met aux organismes de défense
des droits, équipes sportives et
groupes divers d’installer leurs
kiosques sur la Sainte-Cathe-
rine, dans le Village.
Le Week-end de Fierté Montréal,
samedi et dimanche, gratuit.
fiertemontrealpride.com/fierte

NOTRE LITTÉRATURE
Il y a trois ans déjà est née la
journée « Le 12 août, j’achète
un livre québécois ». Les an-
nées passées, cet événement
de sensibilisation a pu donner
une petite bouffée d’air aux
éditeurs et auteurs d’ici… Et
l’exercice fonctionne encore
mieux si tous se ruent à une li-
brairie indépendante, tiens !
Lecteurs, si vous manquez
d’inspiration, notre section Li-
FONDATION HÉRITAGE MONTRÉAL vres (ledevoir.com/culture/li-
Les stations visitées, comme LaSalle, ont été choisies pour leur caractère architectural particulier, mais aussi en fonction de leur intégration dans leur environnement vres) regorge d’idées !
immédiat. Le 12 août, j’achète un livre
québécois, partout au Québec.
ARCHITECTOURS facebook.com/events/1547999
415507408

Renouer avec le réseau souterrain REVOIR C.R.A.Z.Y.


Le ciné-parc… Cette invention
un peu kitsch qui, un peu
grâce au film Grease, un peu
parce qu’il disparaît, a dans
Le métro de Montréal célèbre, cette année, ses 50 ans. Pour l’imaginaire collectif un rôle
l’occasion, la Fondation Héritage Montréal le met à l’honneur au romantisme suranné… Ce
soir, pas besoin de bagnole
dans le cadre de ses ArchitecTours annuels. Regard sur ces
pour s’y rendre. L’événement
balades au cœur de la ville. Ciné-parc sans ma voiture pro-
jette le succès québécois de
FLORENCE SARA beauté du métro montréalais, Jean-Marc Vallée, dans un sta-
G. FERRARIS de Viau à De l’Église en pas- tionnement de chaîne (tout
sant par Saint-Laurent et Bona- aussi kitsch) de crème glacée.

A
u r ythme pressé venture. « Peu de gens le savent, Ciné-parc sans ma voiture pré-
du quotidien, les mais la réputation de notre mé- sente C.R.A.Z.Y., vendredi à
stations du métro tro dépasse largement nos fron- 19 h 30, au Dairy Queen du
montréalais sont tières, affirme sans hésitation 4545, rue Sainte-Catherine Est.
devenues, au fil l’organisatrice de l’événement. facebook.com/events/1277683
des années, anonymes, quasi Il est unique en son genre sur 555575020
invisibles. On les arpente à tant d’aspects que des gens de
toute vitesse, les yeux rivés sur partout dans le monde sont ve- DES ÉTOILES FILANTES
l’ailleurs numérique. On s’en- nus, et viennent encore, s’en ins- Les Perséides ont commencé
gouffre dans les édicules, on pirer. Pourtant, de notre côté, et l’ASTROlab du parc natio-
monte, descend, monte, des- on le connaît peu. On gagnerait nal du Mont-Mégantic orga-
cend, les escaliers étroits, frô- à s’y attarder davantage. » nise des nuits d’obser vation
lant les centaines de milliers jusqu’à dimanche, avec téles-
de personnes qui, elles aussi, Première fois cope, ambiance musicale et
se faufilent dans ce réseau sou- To u t e s l e s p r o m e n a d e s randonnée. Les activités se
terrain chaque jour sans pren- s’amorcent donc à proximité déroulent à l’ASTROlab et à
dre le temps de s’y poser. d’une station. Les curieux l’Obser vatoire.
À l’occasion du cinquan- sont ensuite répartis en trois Nuits des Perséides, à l’ASTRO-
tième anniversaire du métro groupes (deux francophones, Les huit balades visent à célébrer — et à (re)découvrir — la beauté du métro montréalais, de Viau à lab du Mont-Mégantic, tous les
de Montréal, la Fondation un anglophone) qui partent à De l’Église en passant par Saint-Laurent et Bonaventure (photo ci-dessus). soirs jusqu’à dimanche, 33,25 $
Héritage Montréal convie, la découver te des environs. par adulte pour l’accès au som-
jusqu’aux limites de septem- « Même quand le métro n’est de leur intégration dans leur en- balades guidées Ar chitec- ville, explique Nancy Dunton, met, 15,75 $ pour l’animation à
br e, les Montréalais — et pas au cœur de notre program- vironnement immédiat. « C’est Tours est devenue une sorte qui s’intéresse à ces enjeux la base ; gratuit pour les 17 ans
tous les autres — à redécou- mation, on fonctionne comme l’occasion de raconter comment de rendez-vous annuel pour depuis plus de 25 ans. Pour et moins. astrolab-parc-natio-
vrir ce mastodonte urbain ça, précise Nancy Dunton. cette relation s’est développée, les amoureux de la ville. jaser architecture, cer tes, nal-mont-megantic.org
dans le cadre de son édition Malgré nous, il devient un des précise Nancy Dunton. Le mé- Utilisés comme outil de mais aussi pour remettre ces
annuelle d’ArchitecTours. piliers de nos visites. » tro ne s’est pas construit en un sensibilisation par Héritage bâtiments au cœur de l’envi- IL ÉTAIT UN DISQUAIRE
« Avec le temps, le métro a un C’est la première fois, par jour, loin de là, et chaque arrêt a Montréal, ces circuits péda- ronnement qui les entoure, Le Knock-Out, ce disquaire de
peu été relégué à l’arrière-plan contre, que cette trame souter- une personnalité qui lui est pro- gogiques mis sur pied en faire prendre conscience au la rue Saint-Joseph à Québec,
de la ville, comme s’il faisait raine est vraiment mise à l’hon- pre et qui s’accorde, ou non, avec 1988 visent aussi à mettre en public que tout est lié dans la propose une intéressante sé-
partie des meubles, lance Nancy neur, seul son côté pratique le quartier avoisinant. » lumière certains côtés cachés trame urbaine. » lection de vinyles neufs et
Dunton, membre du conseil ayant été exploité par le passé. Ces parcours de deux heures des quar tiers montréalais, Selon elle, les Ar chitec- d’occasion de tous les styles.
d’administration d’Héritage « On s’attarde aux éléments ar- environ s’attardent également pour en révéler les secrets. Tours sont une des meil- Cette fin de semaine, le
Montréal et responsable de chitecturaux, aux détails de aux quatre phases de concep- La Fondation, par la voix leures manières de constater Knock-Out tient son premier
l’organisation des Architec- conception, on parle des archi- tion du métro, de son inaugura- de ses nombreux (et passion- la complexité et la beauté de festival. La première journée
Tours. Dans notre histoire ré- tectes qui ont travaillé sur le pro- tion en 1966 jusqu’aux tout der- nés) bénévoles, arrive ainsi à cette vaste créature urbaine se déroule au Cercle et le sa-
cente, c’est pour tant un mo- jet, sur les œuvres d’art public, niers ajouts à Laval en 2007. Le souligner le caractère unique qui dort sous nos pieds. medi, au magasin. Sont de la
ment décisif pour le développe- énumère-t-elle. Mais on voulait travail de nombreux architectes du patrimoine bâti de la mé- programmation : Uubbuurruu,
ment de la ville. Nous avons aussi aller plus loin que le simple qui ont mis la main à la pâte au tropole. Il y a deux ans, par Le Devoir Police des mœurs, Sonic Ave-
donc décidé de saisir cet anni- bâtiment. Parler de l’architecture fil des ans est aussi au cœur des exemple, alors que la crise nues, Achigan et plus.
versaire comme une occasion des quar tiers, de la trame ur- discussions. «Chaque station est autour des bâtiments hospita- ARCHITECTOURS Le Knock-Out Fest, vendredi et
pour remettre le réseau au baine, de la toile de fond dans unique, ajoute l’organisatrice liers et scolaires excéden- Toutes les fins de semaine samedi, au Cercle et au Knock-
cœur des discussions. » laquelle se sont enracinées, au bénévole. On le voit tout de taires faisait rage, les curieux jusqu’au 28 septembre. Lieux Out, 10 $,
Ici, pas question toutefois de fil du temps, ces stations.» suite quand on prend le temps ont pu en apprendre davan- et départs variés. Billets vendus facebook.com/events/1031218
parler de ralentissement de Les stations visitées ont de les regarder.» tage sur ce patrimoine insti- 15 minutes avant le départ, 086971651
ser vice ou de panne, les huit donc été choisies pour leur tutionnel en perdition. premier arrivé, premier servi.
balades visant plutôt à célé- caractère architectural parti- Vitrine sur la ville « L’ i d é e e s t d ’ o f f r i r a u x www.heritagemontreal.org/ Sophie Chartier
brer — et à (re)découvrir — la culier, mais aussi en fonction Au fil des ans, la série de Montréalais une vitrine sur la activite/architectours icietla@ledevoir.com
B 2 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D C U L T U R E
FESTIVAL DES AR TS DE SAINT-SAUVEUR

Une étoile et son public


Enthousiasme et fidélité absolue l’emportent dans une soirée en dents
de scie signée Guillaume Côté
DANSE vécu ? De la non-fiction ? Plutôt
Guillaume Côté avec danseurs une chorégraphie convenue
du Ballet national du Canada comme une carte Hallmark de
Cinq chorégraphies ou extraits, Saint-Valentin. Côté attaquait
JACQUES NADEAU LE DEVOIR signés Marcelo Gomes, Dylan avec l’énergie et la joie d’un
La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a af firmé Tedaldi, Guillaume Côté et Ru- lion qui pavane pour sa meute,
vouloir contribuer, par cette aide de plus d’un demi-million de dolf Noureev tandis qu’Ogden était d’une
dollars, à enrichir l’of fre culturelle lavalloise. Dansées par Côté, Greta Hodg- présence qu’on sentait fragile.
kinson, Heather Ogden, Tedaldi, La grâce nécessaire n’a pas su
Kathryn Hosier, Hannah Fisher, naître mercredi entre eux.

La salle André-Mathieu Giorgio Galli, Christopher


Gerty, Félix Paquet, Ben Rudi-
sin et Nan Wang
En fin de programme,
Dance Me to the End of Love :
Côté s’y inspire de chansons
de Leonard Cohen pour une
bénéficie d’une aide CATHERINE LALONDE
série de solos et de duos,
joués par de petits person-
nages, lutins hyperexpressifs

financière du fédéral L ors du bilan du der nier


Festival TransAmériques,
le critique Philip Szporer ten-
tait d’expliquer le lien particu-
En première mondiale, le duo The Story of Us, de Marcelo Gomes,
raconte en ballet la rencontre et l’histoire d’amour entre Côté et
ÉRIC CÔTÉ
obsédés par cer tains gestes.
On pense aux bouffons de cer-
taines œuvres de Marie Choui-
nard, ici moins réussis, car on
Le soutien annoncé par Mélanie Joly lier entre Louise Lecavalier et sa partenaire et conjointe, Heather Ogden. ne comprend pas le ton choré-
son public, tissé d’enthou- graphique. Du grotesque ? De
équivaut à 17 % du montage financier siasme et de fidélité absolue. corps blanc, est encarcanée conclusion autre que ces por- la caricature ? Et sur Suzanne,
du renouveau de la salle D’amour. Margie Gillis fait dans les bras rigides de qua- tés sacrificiels, afin de voir ce ou A Thousand Kisses Deep ?
naître un même élan, que le tre hommes rendus anonymes personnage — femme, dan- Chose certaine, il y a dishar-
JÉRÔME DELGADO de Laval, la salle André-Ma- public nourrit et nourrira, en par leur complet sombre. seuse, ballerine — vraiment monie gênante entre l’autodé-
thieu a été inaugurée en 1979. faisant fi, à un cer tain point, Avec sa gueule captivante de s’émanciper, et insuffler dans rision, le cynisme et la mélan-

F ermée depuis juin, la salle


André-Mathieu, à Laval,
est plongée dans un chantier
Elle devait faire peau neuve
pour garder son attrait et res-
ter au niveau notamment de
du chorégraphique. Ce cor-
don presque ombilical entre
un interprète et son public se
danseuse de flamenco, elle
bouge, toute contenue, à tra-
vers les rares espaces que lui
l’élan un discours politique.
Les choix furent autres ; le pu-
blic en est ravi. Chapeau !
colie des mots de Cohen et l’in-
carnation proposée. Seul Nan
Wang, avec son sourire volon-
synonyme de « marathon de l’environnement numérique. forge rarement. laissent les poses de ses Le contemporain duo Gun- tairement forcé, arrive à ren-
trois mois », l’objectif étant de Sa capacité, de 830 places, ne On peut alors parler d’une mâles partenaires. ning Thunderbirds, chorégra- dre, sur I Tried to Leave You,
rouvrir en septembre. Une pe- changera pas, mais les sièges, étoile plutôt que d’un danseur. D’abord tiraillée, manipulée phié et dansé par Dylan Te- cette dissonance riche. Il est
tite inconnue troublait cepen- qui étaient pratiquement les Mercredi soir, en constatant et lancée, elle deviendra, sui- daldi, montre le côté « wan- vrai qu’il est for t dif ficile de
dant le dif fuseur enchâssé mêmes depuis 37 ans, si. la joie du public du Festival vant le crescendo musical, ti- nabe bad ass » d’un couple, qui rendre la complexité de l’œu-
dans le Collège Montmorency : La somme de Patrimoine ca- des ar ts de Saint-Sauveur raillante et lançante, de plus glisse en chaussettes sur le vre de Cohen ; comme de dan-
la rénovation au coût de 3,5 nadien servira, selon Julie Per- (FASS) de voir danser son di- en plus reine. Les por tées sol, se déhanche, se délecte de ser avec crédibilité sur Don’t
millions suivrait-elle le plan A ron, à « bonifier l’acoustique de recteur ar tistique depuis s’additionnent, en renversés suaves mouvements séquen- Go Home With Your Hard-On.
ou le plan B ? L’appui du gou- la salle, [à] investir dans des 2014, Guillaume Côté, aussi ver tigineux. L’énergie et la tiels de troncs et de bras. Sexy, Les interprètes y ont mis plai-
vernement fédéral à hauteur équipements mieux adaptés à danseur étoile du Ballet natio- composition — simple, sans mais si court qu’on a l’impres- sir, énergie, et leur forte tech-
de 600 000 $, comme annoncé des devis techniques de plus en nal du Canada, cette idée a rien renouveler, d’une clar té sion d’avoir zappé trop vite. nique ; il n’en fallait pas davan-
jeudi, a dissipé les doutes. plus complexes ». « On pourra ressurgi. Le spectacle, de remarquablement efficace — Un passage de La belle au tage aux spectateurs, por tés
« La source de tension vient accueillir n’impor te quelle plus, était pensé par Côté, s’élèvent de plus en plus vers bois dormant de Noureev per- par leur amour envers Guil-
de descendre, on pourra réali- création », dit-elle. La remise à avec des chorégraphies où il le ciel. met à Côté de démontrer sa laume Côté, pour être ravis. Et
ser le projet tel qu’on l’avait neuf touche autant le méca- danse ou qu’il a signées (sauf C’est la présence de Hodg- très maîtrisée technique. En ne sont-ce pas les créateurs les
imaginé », commentait en nisme du changement des dé- une), dans « son » festival. kinson, magique et mysté- première mondiale, le duo The plus intéressants à suivre que
conférence de presse Julie cors que le hall d’entrée, qui Le clou de la soirée, qui va- rieuse, qui donne à l’œuvre sa Stor y of Us, de Marcelo ceux qui peuvent nous sur-
Perron, directrice générale de prendra des airs de petit bar. lait à lui seul le déplacement, vive pulsion. Elle y démontre Gomes, raconte en ballet la prendre, en pondant ici un bi-
la Corporation de la salle An- était le Boléro, signé Côté, sur une musicalité personnelle et rencontre et l’histoire d’amour jou, et là une fausse note ?
dré-Mathieu. Menacé ? l’archi-supar tition de Ravel. impeccable de précision. Cer- entre Côté et sa partenaire et
« Le plan B, a-t-elle dit en en- À un jet de pierre du cégep, Greta Hodgkinson, en justau- tains auraient préféré une conjointe, Heather Ogden. Du Le Devoir
trevue, consistait à emprunter faut-il le rappeler, se dresse
au collège et avoir un bail diffé- l’imposante Place Bell, dont
rent. Mais on ne voulait rien l’ouver ture est attendue cet
sacrifier. » Le projet des ges-
tionnaires était simple : « peau-
finer une expérience » pour ra-
automne. Cer tes, les 10 000
places de ce nouvel amphi-
théâtre de 200 millions le si-
Koltès ouvre la nouvelle saison de Prospero
mener les gens, non seule-
ment parce qu’ils ont aimé le
spectacle, mais parce qu’ils
tuent dans une autre sphère. Il
bousculera néanmoins les ha-
bitudes. En juillet, L’Écho de
L a nouvelle saison du Théâ-
tre Prospero à Montréal
s’ouvrira le 12 septembre avec
Bouffes du Nord à Paris et elle
est actuellement en tournée.
Parmi les autres productions
Odon von Hor vath dont l’ac-
tion est située à la fin de la Pre-
mière Guerre mondiale, avec
des troupes en accueil, dont le
Théâtre Bistouri en novembre
avec Les ossements du Conne-
ont aussi aimé la salle. Laval parlait même d’une une nouvelle production de de la saison 2016-2017, Jérémie plusieurs comédiens : Evelyne mara, de Martin McDonagh,
« for te menace » pour la salle Dans la solitude des champs de Niel mettra en scène en octo- de la Chenelière, Maxim Gau- et Act of God du Théâtre Ni-
« Un beau projet » André-Mathieu. Les inter ve- coton de Bernard-Marie Koltès, bre un thriller de Mar tin dette, Marie-France Lambert, veau Parking, en janvier. En
En présence de six élus fé- nants interrogés jeudi préfè- présenté par les artistes fran- Crimp, La campagne. Le Pascale Montpetit, Évelyne avril, on présentera également
déraux de la région — tous rent parler de complémenta- çais Roland Auzet, Anne Alvaro Groupe La Veillée offrira égale- Rompré, Mylène St-Sauveur, Far Away de Caryl Churchill.
d’allégeance libérale —, la mi- rité et de collaboration. et Audrey Bonnet. Cette pro- ment à l’hiver 2017 Don Juan Kim Despatis.
nistre du Patrimoine canadien, L’aide annoncée du gouver- duction a connu du succès aux revient de guerre, une pièce de Prospero recevra également Le Devoir
Mélanie Joly, a affirmé vouloir nement fédéral équivaut à 17 %
contribuer, par cette aide de du montage financier du re-
plus d’un demi-million de dol- nouveau de la salle du cégep.
lars, à enrichir l’of fre cultu-
relle lavalloise.
Québec, par la voie du minis-
tère de la Culture et des Com-
L’avalée des avalés, blit d’emblée son auteur
comme un romancier majeur.
Arianna Huffington bien-être et à la productivité.
Sur Twitter, Arianna Huffington
« C’est impor tant d’investir
dans les infrastructures, et on
munications, est le principal
subventionnaire avec près de
œuvre patrimoniale Depuis, Réjean Ducharme vit
incognito à Montréal, cultivant
quitte a déclaré qu’elle croyait que le
«HuffPost» serait son dernier
avait ici un beau projet. La salle
André-Mathieu est connue, ap-
1,6 million. La Ville de Laval a
donné 400 000 $, une contribu-
Le roman L’avalée des avalés,
de Réjean Ducharme, sera ins-
son anonymat. Outre son œu-
vre romanesque (L’hiver de
le Huffington Post emploi, mais qu’elle avait dé-
cidé de quitter la rédaction du
préciée des artistes et du public, tion à peine moins élevée que crit au Registre du patrimoine force, Les enfantômes), il a écrit New York — Le Huffington Post site pour se concentrer sur sa
a-t-elle précisé par la suite au celle du Collège Montmorency culturel du Québec, a annoncé pour le théâtre (Ines Pérée et continuera sans celle qui lui a nouvelle entreprise, Thrive Glo-
Devoir. Il fallait l’aider à amé- (420 000 $). Tourisme Laval et jeudi le ministre de la Culture, Inat Tendu, Ha ha !) et le ci- donné son nom. Arianna Huf- bal. Le Huffington Post appar-
liorer son expérience. Il fallait la Corporation de la salle An- Luc Fortin. Publié chez Galli- néma (Les bons débarras, Les fington a cofondé en 2005 le site tient maintenant à Verizon
aussi appuyer la volonté de la dré-Mathieu complètent le por- mard en 1966, L’avalée des ava- beaux souvenirs). On trouve de nouvelles et de blogues, qui Communications, et le départ
Ville de Laval d’investir en in- trait des investisseurs. lés s’intéresse au destin de Bé- des traces de L’avalée des ava- a connu une croissance explo- de la fondatrice survient
frastructures culturelles, de faire La réouver ture est prévue rénice, une jeune fille adepte lés dans la trame du film Léolo, sive et a remporté un prix Pulit- quelques semaines après que
en sorte qu’il y ait un pôle inté- en septembre avec, parmi les des jeux de langage issue d’un de Jean-Claude Lauzon, où le zer après moins de 10 ans Verizon eut annoncé l’achat
ressant pour l’offre artistique. » premiers spectacles à l’affiche, environnement familial dys- jeune héros lit le roman qui lui d’existence. Celle qui était ré- des propriétés médias de Ya-
Acteur culturel majeur sur celui de la grande Dee Dee fonctionnel. En lice pour le sert d’échappatoire à un milieu dactrice en chef du site dirigera hoo ! pour environ 4,8 mil-
l’île Jésus et quartier général Bridgewater. prix Goncourt, ce roman au familial perturbé. dorénavant une nouvelle entre- liards de dollars américains.
de l’Orchestre symphonique Le Devoir style nouveau et singulier éta- Le Devoir prise consacrée à la santé, au Associated Press

CANAUX
SRC
TVA
TQ
V
18h00

Atomes
18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00

TRANSFORMERS 2: LA REVANCHE (2009) avec Megan Fox, Josh Duhamel, Shia LaBeouf.
Les Argonautes Gars des vues Appendices
Souper parfait L'arbitre
Vie après sport Banc public
SQ 911
21h30
Le Téléjournal Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball de plage, Natation (H, F), Athlétisme (F) Lancer du poids (D)
TVA nouvelles Sucré Salé
Homeland / État d'urgence
22h00 22h30 23h00 23h30

TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 AIR BAGNARDS (1997) Nicolas Cage.
SOS sages-femmes
SHARKNADO (2013) avec Tara Reid, John Heard, Ian Ziering.
Un chef à la cabane
Atomes Vidéoclips
minuit
Le Téléjournal

Génial!
Appelez
À LA TÉLÉ
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Des trains..autres / La Turquie Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Trains..autres
TV5
D
17h50 Champi.. Journal FR
Étrange météo
Habiter le Ma nature
Les rois de l'évasion
Rendez-vous en Terre inconnue / Muriel Robin en Namibie
Policier criminel Meurtres de sang-froid
Rires du monde / Le rire haïtien TV5 le journal 23h40 Parconaute
Paradis mortel / Porto Rico Scènes de crime Enfants tueurs
Nos choix ce soir
VIE Idées grandeur Le pro du patio Idées grandeur Marché conclu! Le trou dans ma tête Vendre ou rénover? ByeMaison Idées-grandeur On efface et on recommence Décore ta vie
MX Taxi payant Taxi payant Le grand décompte MusiMax Souper parfait Souper parfait 28 JOURS (2000) avec Steve Buscemi, Sandra Bullock, Viggo Mortensen. RELATION TOXIQUE
VRAK.TV Les menteuses Med Med The Amazing Race Canada (v.f.) M. NOBODY (2009) avec Sarah Polley, Diane Kruger, Jared Leto. Hors d'ondes Incarnant le pianiste Liberace et son amant
RDS Olympiques d'été Sports 30 Olympiques d'été - Volleyball (F) Russie c. Japon 21h15 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Basketball (H) France c. Venezuela Sports 30 Poker Scott Thorson, Michael Douglas et Matt Da-
HISTORIA Fous bolides Fous bolides Marins d'eau douce Les hommes du Mississippi Les montagnards Les montagnards MAVERICK (1994) Mel Gibson. mon sont absolument fabuleux dans ce téléfilm
ARTV Le temps d'une paix RéelleMENT / Tomber de haut MA VIE AVEC LIBERACE (2013) avec Scott Bakula, Matt Damon. RBO 3.0 Prochains Les grandes entrevues / Anne Dorval de Steven Soderbergh, gagnant de deux Gol-
EXPLORA Autopsie animale Planète techno Ajustez cerveau Monsieur H. Planète colère Phénomène terre: Les tornades Planète techno Monsieur H. Stan Lee et les super-humains Tabou
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles / La traque La loi de Charleston Séquelles / L'album Hawaii 5-0 / A Make Kaua Bones / La collectionneuse L'enquête / Un suicide suspect NCIS: L. A.
den Globe en 2014. En chirurgien plasticien,
ZTÉLÉ Prêt sur gage Passe ou casse Défi limo Vilains Robots! Les pires chauffards canadiens Fallait pas essayer Le Carol Escortes Danseuses Classé XXX Grimm Rob Lowe y est impayable.
C. SAVOIR La contre-culture en panorama CodeChasten Encore plus Archi branchés Politique dans peau McGill en parle Dialogues Avenir Hôtel-Dieu CORIM Ma vie avec Liberace, ICI Artv, 20 h
ÉVASION Bagages Bagages Tamy @ Royaume-Uni Arnaque en ville / Marrakech Hell's Kitchen Folle escale / Paris Croisières de rêve Arnaque
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip Amalgame Manufactured Landscapes TFO 24.7 Flip La portée Carte de visite VIGNOBLES CHINOIS
Cinépop 17h40 GUERRE ET PASSION (1979) CAUCHEMAR AMÉRICAIN (2005) True Blood 21h55 True Blood 23h05 L'INCONNU DU NORD-EXPRESS (1951) Fous des vins bordelais, les Chinois menacent
SÉcran 17h20 UN HOMME TRÈS RECHERCHÉ (2014) 19h25 ÉTUDIANTE: OPTION ESCORTE (2015) RÉDEMPTION (2013) Jason Statham. 007 SPECTRE (2015) avec Christoph Waltz, Daniel Craig. l’équilibre du marché français. En plus, ils sont
Planète Ces villes qui ont fait l'histoire Paris, la ville Ivresse rouge L'école commando L'homme aux cobras R.I.P. Recherches en voie de devenir les cinquièmes producteurs
MATV Mise à jour Champs libres Génération Z Laboratoire Culture zone Tremblay Place des Arts Couleurs d'ici Paroles auteurs Coin de pays La Scène Premières vues de vin sur la planète en s’inspirant des vins
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Swimming (W) 800m Freestyle, (M) 100m Butterfly (D) The National /23h05 Rio 2016 français.
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang Shark Tank Motive / The Dead Name Game of Thrones CTV National News Montreal 0h05 BigBang
Ivresse rouge, Planète +, 20 h
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight NCIS: Los Angeles / Granger, O. Hawaii Five-0 / Malama Ka Po'e Rookie Blue / Brotherhood Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Shark Tank What Would You Do? 20/20 News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight NCIS: Los Angeles / Granger, O. Hawaii Five-0 / Malama Ka Po'e Blue Bloods Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert PAYSAGES DÉVASTÉS
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 Summer Olympics (D) 0h05 News Tourné en Chine, ce magnifique documentaire
PBS (33) PBS NewsHour BBC Newsnight Vermont Week Wash. Week Charlie Rose Great British Baking / The Final Lidia Celebrates America Business Charlie Rose contemplatif de Jennifer Baichwal se penche
PBS (57) News America Business PBS NewsHour M.Lake Journal New York NOW Great British Baking / The Final Ballyfin Irish House World News Charlie Rose sur l’œuvre du photographe Edward Bur-
UNIS Pense vite! Hooké Garde-manger / La biodiversité Ma caravane au Canada / Victoria, Colombie-Britannique L'Acadie des frontières Pieds/marge Pense vite! Twin Peaks tynsky, qui croque depuis 30 ans les ravages de
HBO 16h55 GIA: STORY OF A M... MOUNTAIN MEN (2014) Chace Crawford. Wednesday Outcast / Close to Home You Me Her You Me Her Outcast / This Little Light Wednesday la pollution à travers le monde. Prix Génie du
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Dog: Chasseur Dog: Chasseur Esprits criminels / Brutalisés Esprits criminels UNE VIE DE MENSONGES (2008) meilleur documentaire en 2007.
TVA Sports Le TVA sports MLB: moments LMB Baseball / Astros de Houston c. Blue Jays de Toronto (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Dans le ring Manufactured Landscapes, TFO, 21 h
08/12 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit Manon Dumais
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC Le Téléjournal Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball de plage, Natation (H, F), Athlétisme (F) Lancer du poids (D) Le Téléjournal
TVA TVA nouvelles Sucré Salé TRANSFORMERS 2: LA REVANCHE (2009) avec Megan Fox, Josh Duhamel, Shia LaBeouf. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 AIR BAGNARDS (1997) Nicolas Cage.
TQ Les Argonautes Gars des vues Appendices Vie après sport Banc public Homeland / État d'urgence SOS sages-femmes Un chef à la cabane Génial!
V Atomes Souper parfait L'arbitre SQ 911 SHARKNADO (2013) avec Tara Reid, John Heard, Ian Ziering. Atomes Vidéoclips Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Des trains..autres / La Turquie Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Trains..autres
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Habiter le Ma nature Rendez-vous en Terre inconnue / Muriel Robin en Namibie Rires du monde / Le rire haïtien TV5 le journal 23h40 Parconaute
D Étrange météo Les rois de l'évasion Policier criminel Meurtres de sang-froid Paradis mortel / Porto Rico Scènes de crime Enfants tueurs
VIE Idées grandeur Le pro du patio Idées grandeur Marché conclu! Le trou dans ma tête Vendre ou rénover? ByeMaison Idées-grandeur On efface et on recommence Décore ta vie
MX Taxi payant Taxi payant Le grand décompte MusiMax Souper parfait Souper parfait 28 JOURS (2000) avec Steve Buscemi, Sandra Bullock, Viggo Mortensen.
VRAK.TV Les menteuses Med Med The Amazing Race Canada (v.f.) M. NOBODY (2009) avec Sarah Polley, Diane Kruger, Jared Leto. Hors d'ondes
RDS Olympiques d'été Sports 30 Olympiques d'été - Volleyball (F) Russie c. Japon 21h15 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Basketball (H) France c. Venezuela Sports 30 Poker
HISTORIA Fous bolides Fous bolides Marins d'eau douce Les hommes du Mississippi Les montagnards Les montagnards MAVERICK (1994) Mel Gibson.
ARTV Le temps d'une paix RéelleMENT / Tomber de haut MA VIE AVEC LIBERACE (2013) avec Scott Bakula, Matt Damon. RBO 3.0 Prochains Les grandes entrevues / Anne Dorval
EXPLORA Autopsie animale Planète techno Ajustez cerveau Monsieur H. Planète colère Phénomène terre: Les tornades Planète techno Monsieur H. Stan Lee et les super-humains Tabou
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles / La traque La loi de Charleston Séquelles / L'album Hawaii 5-0 / A Make Kaua Bones / La collectionneuse L'enquête / Un suicide suspect NCIS: L. A.
ZTÉLÉ Prêt sur gage Passe ou casse Défi limo Vilains Robots! Les pires chauffards canadiens Fallait pas essayer Le Carol Escortes Danseuses Classé XXX Grimm
C. SAVOIR La contre-culture en panorama CodeChasten Encore plus Archi branchés Politique dans peau McGill en parle Dialogues Avenir Hôtel-Dieu CORIM
ÉVASION Bagages Bagages Tamy @ Royaume-Uni Arnaque en ville / Marrakech Hell's Kitchen Folle escale / Paris Croisières de rêve Arnaque
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip Amalgame Manufactured Landscapes TFO 24.7 Flip La portée Carte de visite
Cinépop 17h40 GUERRE ET PASSION (1979) CAUCHEMAR AMÉRICAIN (2005) True Blood 21h55 True Blood 23h05 L'INCONNU DU NORD-EXPRESS (1951)
SÉcran 17h20 UN HOMME TRÈS RECHERCHÉ (2014) 19h25 ÉTUDIANTE: OPTION ESCORTE (2015) RÉDEMPTION (2013) Jason Statham. 007 SPECTRE (2015) avec Christoph Waltz, Daniel Craig.
Planète Ces villes qui ont fait l'histoire Paris, la ville Ivresse rouge L'école commando L'homme aux cobras R.I.P. Recherches
MATV Mise à jour Champs libres Génération Z Laboratoire Culture zone Tremblay Place des Arts Couleurs d'ici Paroles auteurs Coin de pays La Scène Premières vues
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Swimming (W) 800m Freestyle, (M) 100m Butterfly (D) The National /23h05 Rio 2016
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang Shark Tank Motive / The Dead Name Game of Thrones CTV National News Montreal 0h05 BigBang
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight NCIS: Los Angeles / Granger, O. Hawaii Five-0 / Malama Ka Po'e Rookie Blue / Brotherhood Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Shark Tank What Would You Do? 20/20 News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight NCIS: Los Angeles / Granger, O. Hawaii Five-0 / Malama Ka Po'e Blue Bloods Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 Summer Olympics (D) 0h05 News
PBS (33) PBS NewsHour BBC Newsnight Vermont Week Wash. Week Charlie Rose Great British Baking / The Final Lidia Celebrates America Business Charlie Rose
PBS (57) News America Business PBS NewsHour M.Lake Journal New York NOW Great British Baking / The Final Ballyfin Irish House World News Charlie Rose
UNIS Pense vite! Hooké Garde-manger / La biodiversité Ma caravane au Canada / Victoria, Colombie-Britannique L'Acadie des frontières Pieds/marge Pense vite! Twin Peaks
HBO 16h55 GIA: STORY OF A M... MOUNTAIN MEN (2014) Chace Crawford. Wednesday Outcast / Close to Home You Me Her You Me Her Outcast / This Little Light Wednesday
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Dog: Chasseur Dog: Chasseur Esprits criminels / Brutalisés Esprits criminels UNE VIE DE MENSONGES (2008)
TVA Sports Le TVA sports MLB: moments LMB Baseball / Astros de Houston c. Blue Jays de Toronto (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Dans le ring
08/12 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 B 3

GLEASON
W E E K- E N D
EQUITY
CINEMA KALO POTHI, UN VILLAGE ANTHROPOID FLORENCE FOSTER
États-Unis. 2016. 110 min. États-Unis. 2016. 100 min. AU NÉPAL (V.F. DE KALO République tchèque. 2016. 110 JENKINS
Documentaire de J. Clay Tweel. Drame de Meera Menon avec POTHI) min. Drame historique de Sean Grande-Bretagne. 2016. 110
En apprenant que son Anna Gunn, Sarah Megan Tho- Népal. 2015. 91 min. Drame de Ellis avec Cillian Murphy, Ja- min. Comédie dramatique de Ste-
épouse est enceinte, Steve mas, James Purefoy. Min Bahadur Bham avec mie Dornan, Charlotte Le Bon. phen Frears avec Meryl Streep,
Gleason, ex-footballeur pro- Alors qu’elle orchestre l’entrée Khadka Raj Nepali, Sukra Raj En 1942, deux exilés tchèques Hugh Grant, Simon Helberg.
fessionnel atteint d’une mala- en bourse d’une jeune société Rokaya, Jit Bahadur Malla. sont parachutés à quelques ki- En 1944, une célèbre héritière
die dégénérative fatale, en- de technologie, une femme Alors que le Népal s’enfonce lomètres de Prague pour me- new-yorkaise, qui chante faux
treprend de réaliser un jour- d’affaires de Wall Street se re- dans la guerre civile, un gar- ner à bien une mission se- sans le savoir, décide de don-
nal filmé en guise de testa- trouve dans la mire d’une dé- çon de la caste des intoucha- crète : éliminer le général SS ner un concert au Carnegie
ment pour son fils, auquel il tective de l’unité des crimes bles, flanqué d’un ami de son Reinhard Heydrich. Leur opé- Hall, au désespoir de son nou-
craint de ne jamais pouvoir économiques, qui enquête sur âge, tente de récupérer sa ration déclenche une série veau pianiste, qui craint pour
parler. les agissements de son amant, poule achetée en secret par sa d’événements qui marque- sa réputation, et de son époux,
V.O. : Forum un courtier réputé. grande sœur, que son père a ront à jamais l’histoire de la qui avait jusque-là réussi à lui
V.O. s-t.f. : Cinéma du Parc V.O. : Forum vendue à un vieil homme. Tchécoslovaquie. éviter une humiliation.
Médiafilm.ca V.O. s-t.f. : Beaubien V.O. : Forum, Cavendish V.O. s.-t.f. : Beaubien

Papa a (parfois) raison


Père de sang permet à Mel Gibson de rebondir en misant sur ses forces
PÈRE DE SANG (V.F. DE deux ans. Ce n’est pas rien. de néowester n empreint de
BLOOD FATHER) Puis, voilà que L ydia, sa fille causticité. On pense à Jef f
★★★ 1/2 fugueuse qu’il n’a pas revue Bridges ou encore à Kurt Rus-
Thriller de Jean-François Ri- depuis autant d’années, repa- sell. Or, Richet l’a offert à Mel
chet. Avec Mel Gibson, Erin raît sans crier gare, des Gibson et à personne d’autre.
Moriarty, Diego Luna, Wil- truands à ses trousses. Une décision avisée, en l’oc-
liam H. Macy. France, 2016, Et le père de faire fi des currence, puisque l’acteur li-
88 minutes. conditions de sa libération et vre une performance aussi sa-
de prendre le large avec sa voureuse qu’attachante.
FRANÇOIS LÉVESQUE progéniture récalcitrante.
Nouveau-Mexique, France
Parallèles manifestes
D ans le genre « sabotage
de carrière », difficile de
battre Mel Gibson. Acteur ico-
Les renvois à la vie de Mel
Gibson ne se limitent pas à l’al-
Richet maintient par ailleurs
un r ythme trépidant, en plus
d’utiliser les paysages déser-
nique, réalisateur « oscarisé », coolisme que combat son per- tiques du Nouveau-Mexique à
ce joueur hollywoodien de ca- sonnage. Lors d’une escale bon escient. On aurait pu
tégorie A a en effet tout bou- chez une ancienne accointance craindre une série B bébête ou
sillé lorsque, en 2006, en plein du temps où John appartenait un énième ersatz du cinéma
délire éthylique après des an- à une bande de motards crimi- de Tarantino : on se retrouve
nées loin de la bouteille, une nels, on se retrouve en pleine plutôt avec un truc compact et
arrestation avec facultés affai- foire néonazie. Le maître de efficace.
blies assortie d’une tirade anti- céans se défend en déclarant Produit avec des capitaux
sémite en fit un paria. Il s’en ne pas croire en ladite philoso- français, Père de sang épouse
trouva, comme l’amie Jodie phie, mais faire de l’argent sur les poncifs du film d’action
Foster, pour lui donner un le dos de ses adeptes en leur américain en même temps
coup de main en lui donnant la vendant du matériel sur eBay. qu’il tourne ceux-ci en déri-
vedette d’un film (Le complexe Il n’empêche que les croix sion, notamment en abordant
du castor), mais la star déchue gammées sont bien visibles, à de manière très ironique le
dut se rabattre sur de petits l’instar du malaise de John et, culte des armes à feu.
rôles dans des productions ou- dessous, celui de l’acteur. Cela étant, le film se laisse REMSTAR
bliables. Dix ans plus tard, le John qui, en filigrane, tente apprécier au premier degré, Mel Gibson tient finalement son retour dans Père de sang.
film indépendant Père de sang de se racheter une conduite comme, du reste, l’interpréta-
ramène le Mel Gibson de la — pour sa fille, pour l’exem- tion de Mel Gibson.
belle époque : redoutable dans ple —, à défaut de pouvoir se À cet égard, ceux qui dou-
l’action, plein d’humour — refaire une virginité. Là en- taient de la capacité de rési-
voire d’autodérision — et sur- core, les échos avec la dé- lience de la vedette des Mad
tout charismatique à souhait. marche rédemptrice de Gib- Max originaux et de la série
Gibson incarne John L ynk, son sont manifestes. L’arme fatale seront quittes
un type menant une existence Cer tes, tout cela apparaît pour une bonne surprise.
en apparence peu enviable. La dans le roman original de Pe-
cinquantaine avancée, il n’a ter Craig, qui cosigne l’adapta- Le Devoir
pour toutes possessions que tion, mais le fait est que le réa-
son équipement de tatouage lisateur Jean-François Richet V.O. : Forum, Spheretech, Mar-
et une roulotte déglinguée. (Mesrine : L’instinct de mort et ché Central HAUTE GASTRONOMIE
Mais il ne se plaint pas. Il est L’ennemi public n° 1) aurait pu V.F. : Quartier latin, StarCité
même plutôt satisfait de son proposer ce rôle-là à plusieurs V.F. : Quartier latin, Place La- ET CHAMPAGNE EN BIKINI
sor t. Ex-détenu au lourd autres comédiens talentueux Salle, StarCité, Lacordaire, 10 CHEFS. 10 PLATS. 1 DESTINATION SPA.
passé, John est sobre depuis et à leur aise dans un contexte Marché Central

L’épicerie en folie
PARTY DE SAUCISSES
(V.F. DE SAUSAGE PAR TY)
★★★
Animation de Greg Tiernan et Conrad Vernon.
Avec les voix de Seth Rogen, Kristen Wiig, Jonah
Hill, Michael Cera. États-Unis, 2016, 89 minutes.

ANDRÉ LAVOIE

S i l’acteur et scénariste Seth Rogen possédait


un supermarché, beaucoup de produits of-
ferts seraient fortement épicés, riches en calo-
ries vides, tandis que les fruits et légumes n’au-
raient droit qu’à un espace congru, loin des re-
gards des accros à la malbouffe. COLUMBIA
Ce régime déséquilibré lui réussit plutôt bien L’anthropomorphisme des produits alimentaires
(Superbad, This Is the End), et même la Corée fait voler en éclats tous les tabous, politiques et
du Nord (après la controverse entourant The sexuels.
Interview) n’a pas réussi à freiner ses élans de
vulgarité, comme en témoigne Sausage Party. fois, ponctuant les désirs lesbiens d’un taco (la
Film d’animation, certes, mais les parents ne voix sensuelle de Salma Hayek au service de la
doivent pas parachuter leur progéniture dans la dérision) ou la tension sexuelle entre un bagel et
première salle disponible : l’anthropomor- une galette qui n’a rien de féminin, symbole
phisme des produits alimentaires fait voler en d’une hypothétique résolution du conflit israélo-
éclats tous les tabous, politiques et sexuels. En palestinien : il ne faut pas avoir froid aux yeux.
fait, imaginez Toy Story ou Monsters, Inc. par Toutes ces provocations font-elles de Sausage
des humoristes québécois au langage ordurier, Party la sortie incontournable de l’été ? D’autres
mais capables de lire Le Monde diplomatique : esprits irrévérencieux ont passé avant eux (avec
ça ne court pas les rues, je vous l’accorde. South Park et Team America, Trey Parker ne
Dans cette fantaisie orchestrée par Greg risque pas d’être détrôné), et certaines extrava-
Tiernan et Conrad Vernon à partir d’un scéna- ganza culinaires, dont Cloudy with a Chance of
rio de Rogen et sa bande, l’épicerie devient le Meatballs, affichent un degré de virtuosité tech-
symbole de notre monde en proie aux rivalités, nique plus flamboyant que cette habile pochade
aux disparités économiques, et bien sûr aux cli- de derniers de classe. Pourtant, avec ses clins
chés culturels (sur le Mexique et la Palestine d’œil au cinéma, ses vers d’oreille des années
en passant par Israël, personne n’est épargné). 1980 et cet « hommage » au génie du physicien
Cet univers aseptisé est aussi celui du déni, Stephen Hawking (les ados attardés n’y verront
alors qu’une croyance veut qu’une fois fran- qu’une gomme à mâcher rose en fauteuil rou-
chies les portes du supermarché, « The Great lant), Seth Rogen nous fait apprécier le goût des Tous
Tous les dimanches
Beyond » attend ces aliments pour une béati- saucisses industrielles. Et qu’elles participent ac- de l’été, découvrez
découvrez
tude éternelle. Or, nous le savions avant eux,
tout cela n’est que « bullshit », et la brutale réa-
tivement à une imposante scène de débauche à
faire rougir les Romains de l’Antiquité vous
14/08 nos chefs invités !
lité atteindra Frank la saucisse (Rogen à son donne une idée assez juste de ses ambitions. Francis Lorrain
meilleur) et sa charmante compagne de ta- Le boating club ous les détails au balnea.ca
TTous
blette, un pain à hot-dog aux formes sémil- Collaborateur
lantes nommé Brenda (Kristen Wiig, celle à qui Le Devoir
on a offert le personnage le plus… consistant).
Cette amusante métaphore sur la finalité de V.O. : Cinéma Banque Scotia, Place LaSalle, Ca-
l’existence, où la singularité de chacun apparaît vendish, Colisée Kirkland, StarCité, Côte-des-
bien relative dans un grand ensemble, ne se li- Neiges, Lacordaire, Des Sources, Spheretech,
mite jamais à ces grandes réflexions. Et afin de Marché Central
saisir de quel bois se chauffent les artisans de V.F. : Quartier latin, Place LaSalle, StarCité, La-
cette aventure, le fameux « f word » retentit mille cordaire, Marché Central
B4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 B5

HORS-JEUX
LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 LNH
TABLEAU DES
MÉDAILLES
La déconvenue d’un 7-1 22 Patrick
n’a jamais raté la cible, passé le
témoin ou franchi le fil d’arrivée,
nales, qui considèrent la Coupe du
monde comme le véritable cham-
dit Neymar, ils sont prêts à ac-
cueillir les reproches, mais seule-
Michael Phelps a décroché jeudi à
Rio sa 22e médaille d’or olympique en
Roy tourne
JEAN DION
qui ne s’est jamais retrouvé dans
les câbles, qui n’a jamais eu le
vent dans les voiles, qui ne s’est
jamais fait prendre à plonger
pionnat, n’y participent pas, mais le
Brésil a décidé de marquer le coup
pour son tour noi en convoquant
Neymar, 24 ans, l’étoile après Lio-
ment les constructifs. Pas les mal-
veillants, comme celui qui
consiste à rappeler sans cesse
cette histoire de 7-1, c’est clair ?
remportant le 200 m quatre nages,
devenant le premier nageur de l’his-
toire à remporter une épreuve quatre
fois consécutivement aux JO.
le dos à
près avoir vu Simone
dans l’action en position carpée ?
Hein, qui ?
On raconte qu’au Brésil, une au-
nel Messi du FC Barcelone.
Étrangement, le Brésil n’a jamais
gagné de médaille d’or en soccer
◆ ◆ ◆
On a beau suivre les Jeux olym-
l’Avalanche
A Biles régaler encore une
fois la galerie — celle-là
promet d’être la Nadia de 2016 —,
tre formule est passée dans l’usage :
se prendre un 7-1. Il s’agit évidem-
ment d’une allusion à la dernière
olympique, et on s’est dit qu’avec
Neymar comme capitaine le temps
aurait davantage de chances d’être
piques sans discontinuer depuis
1896, il reste toujours possible de
faire des découvertes.
« J’ai mûrement
BR T
ZE
N

songé à cette
ON
GE

il ne fallait vraiment pas s’attarder Coupe du monde de soccer, où la venu. Le sélectionneur de l’équipe, Le Daily Telegraph de Londres
OR
AR

au frigo ou à un quelconque autre Seleção a encaissé une sévère dé- Rogério Micale, a tenu à souligner nous apprend ainsi qu’un entraî-
1 ÉTATS-UNIS 16 12 10 38
appareil ménager à l’heure du sou- faite par ce score en demi-finales que le foot est un spor t d’équipe, neur de la délégation du Kenya ré- décision au cours
2 CHINE 11 8 11 30 per jeudi, parce qu’on s’exposait
ainsi à rater l’essentiel.
aux mains de l’Allemagne. Là-bas,
ils n’ont pas encore digéré, et ne di-
mais il n’a pas hésité une seconde à
clamer sa « Neymar-dépendance ».
pondant au nom de John Anzrah a
tenté de se faire passer pour un
des dernières
3 JAPON 7 2 13 22
4 AUSTRALIE 5 4 6 15
Les Fidji et la Grande-Bretagne géreront probablement jamais — Ça n’a cependant pas très bien athlète à des fins de contrôle anti- semaines, et j’en
en finale du r ugby à VII mascu- hé, on parle encore du revers commencé, et les critiques se sont dopage. Rien de moins.
5 CORÉE DU SUD 5 2 4 11 lin ? Le suspense n’a pas duré contre l’Uruguay en finale du Mon- multipliées dans un pays où l’ab- Anzrah s’est présenté au test suis venu à être
longtemps, madame, c’en était dial 1950 au Maracanã —, cette mo- sence de succès ne fait pas précisé- avec l’accréditation de l’athlète pour
6 HONGRIE 5 1 1 7
presque ahurissant. Suprématie numentale gifle, et subir un 7-1 est ment par tie des options of fer tes. l’instant non identifié, a fait pipi NATACHA PISARENKO ASSOCIATED PRESS
pleinement serein
7 RUSSIE 4 8 7 19
8 G.-BRETAGNE 4 6 6 16
totale, règne sans par tage, appe-
lez cela comme vous voulez,
devenu synonyme d’échec. Quand
une procédure en destitution a été
Deux fois, la Seleção olimpica a eu
un net avantage sur la concur-
dans le flacon prévu à cet effet et a
signé les documents appropriés. LA PRESSE CANADIENNE
face à celle-ci »
9 ALLEMAGNE 4 3 1 8 c’était du sens unique en direction intentée contre la présidente du rence, mais deux fois, sa domina- Les autorités en place ont pris La Canadienne Penny Oleksiak a terminé ex aequo en tête avec l’Américaine Simone Manuel au 100 mètres style libre.

10 ITALIE 3 6 3 12
de l’en-but britannique. 29-0 à la
mi-temps, le reste relevait de la
pays, Dilma Rousseff, plusieurs mé-
dias brésiliens ont titré qu’elle ve-
tion s’est révélée stérile : 0-0 contre
l’Afrique du Sud, puis 0-0 contre
conscience du subterfuge en ayant
recours à des méthodes d’enquête D enver – Patrick Roy a
quitté ses fonctions d’en-
20 CANADA 1 1 5 7 simple formalité, de la belle ou-
vrage de qualité totale.
Il s’agit d’une première médaille
pour les Fidji, arrivées aux Jeux olym-
nait d’encaisser un 7-1.
Dans ce contexte, pas besoin de
longs discours pour comprendre
qu’on tient mordicus à éviter pareil
l’Irak. Bien des choses reposaient
donc sur son dernier match de la
phase de poules mercredi soir face
au Danemark.
extrêmement sophistiquées, soit en
comparant le visage de l’individu à
celui apparaissant sur la photo du
carton d’accréditation.
Penny Oleksiak entre dans l’histoire traîneur-chef et de vice-prési-
dent des opérations hockey de
l’Avalanche du Colorado,
jeudi.
piques en 1956. On imagine que le revers de fortune aux Jeux de Rio. Il n’y avait finalement pas trop Le Comité inter national olym- « Depuis trois ans, j’ai rempli
party doit être pogné dans l’archipel,
et on se désole déjà de ne pas en être.
D’ordinaire, le tournoi masculin de
foot retient peu l’attention parce
d’inquiétudes à avoir. Ç’a déblo-
qué, au rythme de 4-0, et les Brési-
pique a tenu à remercier le comité
olympique national du Kenya
Au golf, tous les espoirs sont permis pour Graham DeLaet mes fonctions avec énergie, pas-
sion et détermination, a-t-il sou-
Par ailleurs, il arrive fréquem- qu’il est une affaire de très jeunes liens ont terminé au sommet de d’avoir déjà renvoyé Anzrah à la ligné par voie de communiqué.
ment que des expressions spor-
tives fassent une intr usion dans
le langage de tous les jours. Qui
(23 ans et moins plus la possibilité
d’inviter trois joueurs plus âgés) et
que les grandes étoiles internatio-
leur groupe. Rendez-vous avec le
voisin colombien en quar ts de fi-
nale samedi. Et d’ici là, comme l’a
maison.
On ne le dira jamais assez : l’hu-
main est une créature extraordinaire.
L a jeune révélation Penny Olek-
siak poursuit sur sa lancée dans
les épreuves de natation des Jeux
Hyacinthe n’y sera pas
L’équipe canadienne d’athlé-
Au fil de l’été, j’ai longuement
réfléchi à des façons d’amélio-
rer l’équipe, de lui donner la
olympiques de Rio. La Torontoise tisme a annoncé que la sprinteuse profondeur requise et de l’ame-
de 16 ans s’est hissée sur la pre- québécoise Kim Hyacinthe, de ner à un autre niveau. »
mière marche du podium jeudi soir Ter rebonne, ne par ticipera pas Roy était en poste depuis
BEACH - VOLLEY
BEN STANSALL AGENCE FRANCE-PRESSE
R UGBY grâce à une impressionnante pres- aux Jeux. Cette dernière avait subi mai 2013, accumulant un dos-
G YMNASTIQUE tation au 100 mètres style libre. une élongation du quadriceps sier de 130-92-24. « Pour y arri-

L’or Les joueuses peuvent-elles Les Fidji


Déjà triple médaillée, la Toron-
toise de 16 ans a terminé ex aequo
en tête avec l’Américaine Simone
Manuel. Oleksiak devient la pre-
gauche lors du Grand Prix de Lon-
dres, il y a quelques semaines. Elle
a échoué une évaluation de la
condition physique spécifique,
ver, la vision de l’entraîneur et
v.-p. des opérations hockey doit
s’aligner parfaitement avec celle
de l’organisation. Il doit aussi

pour Biles, s’habiller comme elles le veulent ? mettent la mière athlète de l’histoire du Ca-
nada à remporter quatre médailles
dans les mêmes Jeux d’été.
D’autre par t, le Canada a ALASTAIR GRANT ASSOCIATED PRESS
plus tôt cette semaine.
Par ailleurs, les cyclistes cana-
diennes ont fini quatrièmes lors
des qualifications de la poursuite
avoir son mot à dire dans les dé-
cisions qui af fectent la per for-
mance de l’équipe. Ce n’est pas le
cas en ce mo-

évidemment L’obligation de jouer


en maillot de bain a été
main sur la amorcé de belle façon, jeudi, la dé-
fense de son titre au tournoi de
golf olympique... vieux de 112 ans.
Graham DeLaet a réussi quatre oiselets au cours des huit premiers trous.

sein du premier groupe de départ. vraiment différente.»


en équipe, jeudi, prolongeant ainsi
leur séjour olympique au Brésil.
Allison Beveridge, de Calgar y,
Roy était en ment », pour-
suit Patrick
poste depuis Roy. « Je fais

L’ Américaine S imone Biles


a confirmé qu’elle était la
meilleure gymnaste de la pla-
assouplie médaille d’or Graham DeLaet a réussi quatre
oiselets au cours des huit premiers
trous et il a terminé la première
ronde en remettant une car te de
Ils ont été accueillis par une foule
de photographes qui ont croqué
sur le vif ce moment historique.
Pendant que son ami et ancien
La tentative de Daniel Nestor
d’obtenir une deuxième médaille
d’or aux Jeux olympiques a pris fin
quand lui et son compatriote Vasek
Georgia Simmerling, de West
Vancouver, ainsi que Jasmin
Glaesser et Laura Brown, toutes
deux de Vancouver, ont complété
mai 2013,
accumulant
par t de ma
décision de
quitter l’orga-
nisation de
nète, et de loin, en décrochant JULIETTE DEBORDE JÉRÉMY MAROT 66 (moins-5), jeudi. Il détenait la joueur de la LNH Ray Pospisil ont baissé pavillon le 4000 m en quatre minutes et une fiche de l’Avalanche
l’or du concours général jeudi tête au chalet jusqu’à ce que l’Aus- Whitney s’occupait de ses 7-6 (1), 7-6 (4) contre les 19,599 secondes. du Colorado,
130-92-24

L L
aux JO 2016, en route vers un e cliché, réalisé par la es rugbymen fidjiens sont en- tralien Marcus Fraser joue 63. bâtons, DeLaet a joué 31 Espagnols Rafael Nadal et Samedi matin, le Canada et l’An- bien que cela
inédit quintuplé. photographe de Reuters trés dans l’histoire de leur pays Il s’agissait de la première ronde sur le premier neuf. Il n’a Marc Lopez, en demi-finale gleter re vont s’af fronter avec à m’attriste. J’ai
Quintuplé, car, après le Lucy Nicholson aux Jeux en lui appor tant sa première mé- de golf jouée aux Olympiques de- commis qu’un seul bo- du double masculin l’enjeu une place en finale. mûrement songé à cette décision
concours par équipes rem- olympiques de Rio, a été daille olympique, qui plus est en or, puis la victoire du Canadien George guey, au 11 e trou, et il a Le duo canadien se me- En boxe masculine, dans la caté- au cours des dernières semaines,
por té mardi avec les États- relayé des milliers de fois en écrasant en finale les septistes S. Lyon à St. Louis, en 1904. conclu le deuxième neuf surera maintenant aux gorie des 64 kilos, le Torontois Ar- et j’en suis venu à être pleine-
Unis, la Texane de 19 ans dis- sur les réseaux sociaux. On y voit britanniques 43 à 7, jeudi à Rio. Le golfeur de Weyburn, en Saskat- en inscrivant des oiselets Américains Jack Sock et thur Biyarslanov a gagné son com- ment serein face à celle-ci.»
putera les finales du saut di- deux joueuses de beach-volley, sé- Soixante ans après avoir envoyé chewan, partage le deuxième rang aux 13 e et 18 e trous. «La Steve Johnson, vendredi, bat préliminaire contre le Jorda- Intronisée au Panthéon du
manche, de la poutre lundi et parées par un filet, les bras tendus leurs premiers athlètes aux JO de avec le Suédois Henrik Stenson. dernière fois que je me suis lors du match de la mé- nien Obada Alkasbeh par le score hockey en 2006, l’ancienne ve-
du sol mardi — trois agrès où vers le ballon. À gauche, l’athlète Melbourne, les Fidjiens ont enfin David Hearn, de Brantford, en senti nerveux, c’est probablement à daille de bronze. de 3-0. dette du Canadien de Mont-
elle a été la meilleure ce jeudi. égyptienne Doaa Elghobashy, fait entrer leur archipel peuplé de Ontario, a quant à lui remis une la Coupe des Présidents [en Nestor, qui avait rempor té la Finalement, l’équipe masculine réal a soulevé la coupe avec le
Seul le métal des barres asy- manches longues et legging noir, le quelque 900 000 habitants au palma- carte de 73 et il est à égalité en 42e 2013]», a déclaré DeLaet. «C’est médaille d’or en double avec le canadienne s’est inclinée 4-2 Colorado en 1996 et 2001,
métriques ne pourra tomber visage entouré d’un hidjab. À droite, rès olympique, en profitant de l’in- place à plus-2. arrivé quelques fois lorsque j’évo- Québécois Sébastien Lareau lors contre l’Irlande en hockey sur ajoutant à ses triomphes de
sous sa dent vorace. l’Allemande Kira Walkenhorst, vêtu troduction du rugby à VII aux JO. DeLaet était accompagné du luais parmi les derniers groupes, des Jeux de Sydney, en 2000, avait gazon. 1986 et 1993 avec le Tricolore.
Si elle remportait un record d’un bikini, habituellement por té L’or était promis aux hommes du Brésilien Adilson da Silva et du mais jamais lors de mon premier été ajouté à l’équipe olympique à la Trois fois gagnant du tro-
de cinq titres, elle torpillerait par les beach-volleyeuses. YASUYOSHI CHIBA AGENCE FRANCE-PRESSE Pacifique, qui écrasent le circuit mon- Sud-Coréen Byeong Hun An au coup de départ. La sensation était suite du retrait de Milos Raonic. La Presse canadienne phée Vézina pour son brio de-
les quadr u- La photo, prise dimanche 7 août, a L’Égyptienne Doaa Elghobashy plonge pour le ballon durant un match de dial depuis deux ans grâce à leur den- vant le filet (1989, 1990 et
plés réalisés été interprétée par certains comme le qualification contre le Canada, jeudi. sité physique et leurs capacités tech- 1992), il a aussi mérité en
en un tour-
noi olym-
symbole de l’esprit olympique du vi-
vre-ensemble et par d’autres, notam- Le règlement spor tif de 2016 culée notamment par sa couverture
niques hors du commun. Loin d’être
inhibés, ils ont encore fait étalage de
A THLÉTISME 2014 le Jack Adams, remis à
l’entraîneur par excellence
pique par la ment par la presse conservatrice bri- édicté par la fédération internatio- médiatique. Une étude réalisée du- leur talent durant les trois jours de dans la LNH.
Soviétique
Larissa Laty-
nina (1956),
la Tchécoslo-
vaque Vera Caslavska (1968)
tannique, comme le signe d’un sup-
posé «choc des cultures». «Quelle vi-
sion de la femme voulez-vous?» inter-
roge ainsi un internaute, opposant la
femme occidentale émancipée (l’Alle-
nale précise, en plus des habi-
tuelles brassières dévoilant le nom-
bril, le type de tenues autorisées en
raison de « croyances religieuses ou
culturelles ». Les athlètes peuvent
rant les Jeux d’Athènes en 2004
montrait ainsi que respectivement
20 et 17 % des images diffusées lors
des épreuves de beach-volley fémi-
nin étaient des plans serrés sur la
compétition, illuminant le tournoi par
leurs passes après contact et leur
gestuelle improbable.
Assez ironiquement, ce succès
doit beaucoup à un Anglais, Ben
Partez! Plus vite, plus haut, plus fort L’Avalanche a atteint les sé-
ries en 2014, mais le club a
per du dès le premier tour
face au W ild. La for mation
des Rocheuses a raté le bal

L
et la Roumaine Ecaterina mande) à la femme opprimée (l’Égyp- ainsi jouer les jambes entièrement poitrine ou sur le fessier des Ryan, aux commandes pendant six es Éthiopiennes Almaz aussi Akela Jones (21 ans), de la printanier lors des deux sai-
Szabó (1984). tienne). Pourtant, Doaa el-Ghobashy couver tes et por ter des manches joueuses. Pour tant, plusieurs ans du VII de son pays avant de dé- Ayana et Tir unesh Di- Barbade. En profitant du saut en sons suivantes.
Il sera alors temps de convo- ne s’est pas vu imposer le voile isla- allant jusqu’aux poignets. beach-volleyeuses défendent le port barquer en 2013 aux Fidji. À sa dis- baba, double tenante hauteur (1,98 m en salle), qu’elle « Je suis reconnaissant envers
quer la figure tutélaire de la lé- mique par sa fédération. Sa coéqui- du bikini. En 2008, l’Américaine position, des joueurs hors norme, du titr e de r etour de disputera également, et du saut en l’Avalanche, avec qui je reste en
gende Nadia Comaneci, d’ail- pière, Nada Moawad, jouait d’ailleurs Des joueuses hypersexualisées (désormais retraitée) Holly mais des moyens financiers très limi- maternité, vont régler longueur, ses disciplines fortes, la bons termes, pour m’avoir placé
leurs présente dans l’Arène tête nue, le port du voile n’étant pas Ce changement de code vestimen- McPeak jugeait cette tenue plus tés et des infrastructures précaires. leurs af faires en famille sur le jeune femme espère se mêler à la [comme responsable] de cette
olympique de Rio et qui a obligatoire en Égypte (même s’il est taire a été vu par certains comme une pratique qu’un maillot une pièce, Héros aux Fidji, Ryan a su optimiser 10 000 m, vendredi à Rio, lors de lutte pour une médaille. grande équipe. Je remercie tous
tweeté : « Félicitations à Si- majoritaire). Finalement éliminées par entorse à un des principes fondamen- dans lequel le sable viendrait plus tout le potentiel de ses joueurs et les la première finale de l’athlétisme, En l’absence des Russes, dont la les joueurs qu’il m’a été donné de
mone Biles et Aly Raisman. l’Allemagne, les deux athlètes étaient taux des Jeux, la neutralité. L’arti- facilement se loger. Sa compatriote ressources à sa disposition, appor- sport olympique no 1. fédération nationale a été suspen- diriger et je remercie aussi les
Quel beau succès… » les premières Égyptiennes à partici- cle 50-2 de la charte olympique inter- Jen Kessy affirmait de son côté en tant rigueur et professionnalisme Cette journée inaugurale peut due dans la foulée des affaires de par tisans, pour leur soutien
Biles se sent-elle la meil- per aux JO dans cette discipline. Doaa dit en effet toute «sorte de démonstra- 2012 qu’on ne la verrait jamais en dans l’encadrement de l’équipe, pour également apporter une troisième dopage, le Chinois Chen Ding est constant et inconditionnel. […]
leure de l’histoire ? « Euh… el-Ghobashy, qui s’est exprimée à plu- tion ou de propagande politique, reli- short sur un terrain, également en hisser le pays au pinacle de la pla- médaille d’or olympique au lancer le favori pour doubler l’or de Lon- Je resterai toujours loyal envers
Certains peuvent le dire, d’au- sieurs reprises dans les médias sur le gieuse ou raciale […] dans un lieu, site raison du sable qui aurait une fâ- nète «Sevens». Jeudi, il avait envoyé du poids à la Néo-Zélandaise Vale- dres au 20 km marche. Autres re- l’Avalanche, avec qui j’ai disputé
tres diront que non. Moi, je sujet, a d’ailleurs expliqué qu’elle avait cheuse tendance à finir dans un message simple avant la finale : rie Adams, qui avait tout gagné en- présentants de l’empire du Milieu, 478 matchs, incluant deux
me contente de faire ma gym- «doublement vérifié que la liberté de te- les poches. Les joueurs mas- « Jouons librement, voyons si nous tre 2007 et 2013. Adams avait en- Wang Zhen et Cai Zelin sont aussi conquêtes de la coupe Stanley, et
nastique », a répondu la jeune nue était d’application dans ce sport» «Découvrir les femmes pour des culins de beach-volley pouvons jouer sans entrave pour le suite connu un sérieux coup d’ar- redoutables. pour qui j’ai dirigé 253 matchs.»
championne. avant de s’y consacrer. raisons commerciales ou les couvrir concourent pour tant dans plus grand match de notre histoire.» rêt après une opération au coude
Mais dans le tournoi qui Afin de promouvoir la discipline cette tenue, et en débardeur. Ses quelques mots ont été suivis droit et à l’épaule gauche en sep- FRANCK FIFE AGENCE FRANCE-PRESSE Agence France-Presse La Presse canadienne
consacre la meilleure athlète de dans l’ensemble des pays, y compris pour des raisons religieuses, c’est les Chaque équipe prévoit à la lettre. Les Britanniques étaient tembre 2014, qui lui avait fait man- Les épreuves d’athlétisme des JO de Rio ont lieu au stade olympique Joao
la discipline, de toute façon, c’est les plus conservateurs, la Fédération ainsi les tenues de ses menés 29 à 0 à la pause, après avoir quer les Mondiaux 2015 à Pékin. Havelange, qui compte 47 000 places.
simple : chaque fois que Biles
participe à un concours général
international, elle le gagne.
T rop jeune pour les JO
2012, elle s’est depuis imposée
inter nationale de beach-volley
(FIVB), sport olympique depuis 1996,
a en effet assoupli ses règles en 2012,
avant les Jeux de Londres. Les
joueuses peuvent depuis cette date
considérer comme des objets sexuels» joueuses, en accord avec la
réglementation de la FIVB.
ou autre emplacement olympique ». Les volleyeuses françaises (pas sé-
Laisser les joueuses concourir vêtues lectionnées pour les JO 2016) ont
de tenues couvrantes ou voilées favo- par exemple toujours joué en deux
encaissé cinq essais. Face au rou-
leau compresseur, les Britanniques
n’avaient plus qu’à essayer de sau-
ver l’honneur, ce qu’ils firent grâce
à Dan Nor ton. Pour eux, l’argent
Ayana, légère comme une li-
bellule, ambitionne le doublé
5000/10 000 m que Tirunesh Di-
baba a réussi chez les dames aux
Jeux de 2008 à Pékin. Plus jeune de
D’autres pointures planétaires
entreront également dans l’arène,
notamment le Kényan David Rudi-
sha (800 m/séries), auteur de
daise Dafne Schippers.
Les costauds du tour de piste,
dont l’Américain LaShawn Merritt,
qui défiera la semaine prochaine le
47
Courses, concours, épreuves
aux Mondiaux 2013, 2014 et por ter un legging long ou un ber- rise la par ticipation des athlètes pièces, à leur demande, précise la est déjà une belle récompense au six ans, Ayana a nettement devancé l’inoubliable chevauchée solitaire roi Usain Bolt sur le 200 m, chauf- combinées, les JO comptent pas
2015, en y égalant le record de muda descendant jusqu’à 3 centimè- femmes, mais ne fait d’ailleurs pas fédération hexagonale à Libération. terme d’un tournoi abouti. l’ex-reine le 29 juin à Hengelo (Pays- avec record du monde (1 min 40 s feront pour leur part le moteur. moins de 47 épreuves d’athlé-
la Russe Svetlana Khorkina tres au-dessous du genou, et revêtir consensus au sein des mouvements C’est également le cas en Alle- Bas), lors d’une course qui servait 91) aux Jeux de 2012 à Londres, et La Britannique Jessica Ennis- tisme (24 épreuves masculines
(sacrée en 1997, 2001 et 2003), un tee-shirt, à manches courtes ou féministes, qui y voient une légitima- magne. Un impératif cependant : les Agence France-Presse de sélection. Pendant l’année sabba- Hill, sacrée à et 23 épreuves féminines), dont
et prenant au passage celui de longues. Le règlement imposait aupa- tion d’un instrument de domination de deux joueuses doivent por ter la tique de Tirunesh, en 2015, c’est sa Le baron Pierre de Coubertin a créé les Jeux Londres, 9 courses de plat (100m, 200m,
titres mondiaux (10). ravant aux spor tives de por ter un la femme, explique Slate. Pour Annie même tenue sur le terrain. Ces der- sœur cadette Genzebe qui a défié amorcera ses 400m, 800m, 1500m, 5000m,
La Canadienne Ellie Black a maillot de bain une pièce ou un en- Sugier, présidente de la Ligue du droit niers jours à Rio, le duo australien a Ayana. Genzebe, qui détient depuis olympiques de l’ère moderne en 1896 et, dès le sept travaux 10000 m, relais 4 x 100m et 4 x
pour sa par t inscrit son nom semble deux pièces, dont le bas ne international des femmes, «découvrir été aperçu successivement en bras- l’an dernier le record du monde du de l’heptath- 400m), 3 courses de haies
dans l’histoire de la gymnas- devait pas dépasser 7cm au niveau de les femmes pour des raisons commer- sière, ou avec un maillot à manches 1500 m (3 min 50 s 07), descend début, l’athlétisme y occupe la place d’honneur lon. La Cana- (110m haies, 400m haies et
tique canadienne avec sa la taille. «Nous avons ajouté une possi- ciales ou les couvrir pour des raisons re- cour tes dessous. Les beach-vol- également en piste vendredi pour d i e n n e 3000m steeple), des épreuves
5 e place. Il s’agit du meilleur bilité afin de répondre à des motifs reli- ligieuses, c’est les considérer comme des leyeuses des équipes du Costa les séries de sa distance de prédilec- la sprinteuse jamaïcaine Shelly-Ann Brianne Theisen-Eaton, qui a réa- sur route, 4 concours de sauts
résultat canadien dans une gieux ou culturels », expliquait à objets sexuels, pouvait-on lire en 2012 Rica, du Venezuela, de l’Espagne tion. Ayana est originaire d’une pro- Fraser-Pr yce (100 m/séries), mé- lisé cette saison la meilleure per- (hauteur, perche, longueur et tri-
épreuve individuelle en gym- l’époque le directeur de la communi- dans Libération. Le sport, censé être le ou encore de l’Argentine ont égale- vince occidentale du pays, adossée daillée d’or à Pékin et à Londres. formance mondiale (6765 points) à ple saut), 4 concours de lancers
nastique chez les femmes aux cation de la FIVB. En pratique, ce fut langage universel par excellence, de- ment joué les épaules (ou les au Soudan, alors que les Dibaba, Sur la ligne droite, Fraser-Pryce, Götzis (Autriche), rêve pour sa (poids, disque, marteau et jave-
Olympiades. surtout en raison de la météo londo- vient l’outil de transmission de stéréo- jambes) couvertes. Sans que per- comme aussi Haile Gebreselassie et qui a connu un début de saison dif- par t d’un doublé en or avec son lot) ainsi qu’un décathlon pour
nienne pas vraiment clémente que les types et de relativisme culturel». sonne s’en émeuve. Kenenisa Bekele, viennent des ficile, prendra, par séries interpo- époux, l’Américain Ashton Eaton, les hommes et un heptathlon
Avec Le Devoir beach-volleyeuses durent se couvrir Le beach-volley souffre en effet hauts plateaux de Bekoji, au sud de sées, la mesure de sa compatriote grandissime favori du décathlon. pour les femmes.
Agence France-Presse lors des Jeux d’été de 2012. d’une image hypersexualisée, véhi- Libération PASCAL GUYOT AGENCE FRANCE-PRESSE la capitale Adis Abeba. Elaine Thompson et de la Néerlan- L’épreuve combinée propose ANN HEISENFELT LA PRESSE CANADIENNE
B4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 B5

HORS-JEUX
LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 LNH
TABLEAU DES
MÉDAILLES
La déconvenue d’un 7-1 22 Patrick
n’a jamais raté la cible, passé le
témoin ou franchi le fil d’arrivée,
nales, qui considèrent la Coupe du
monde comme le véritable cham-
dit Neymar, ils sont prêts à ac-
cueillir les reproches, mais seule-
Michael Phelps a décroché jeudi à
Rio sa 22e médaille d’or olympique en
Roy tourne
JEAN DION
qui ne s’est jamais retrouvé dans
les câbles, qui n’a jamais eu le
vent dans les voiles, qui ne s’est
jamais fait prendre à plonger
pionnat, n’y participent pas, mais le
Brésil a décidé de marquer le coup
pour son tour noi en convoquant
Neymar, 24 ans, l’étoile après Lio-
ment les constructifs. Pas les mal-
veillants, comme celui qui
consiste à rappeler sans cesse
cette histoire de 7-1, c’est clair ?
remportant le 200 m quatre nages,
devenant le premier nageur de l’his-
toire à remporter une épreuve quatre
fois consécutivement aux JO.
le dos à
près avoir vu Simone
dans l’action en position carpée ?
Hein, qui ?
On raconte qu’au Brésil, une au-
nel Messi du FC Barcelone.
Étrangement, le Brésil n’a jamais
gagné de médaille d’or en soccer
◆ ◆ ◆
On a beau suivre les Jeux olym-
l’Avalanche
A Biles régaler encore une
fois la galerie — celle-là
promet d’être la Nadia de 2016 —,
tre formule est passée dans l’usage :
se prendre un 7-1. Il s’agit évidem-
ment d’une allusion à la dernière
olympique, et on s’est dit qu’avec
Neymar comme capitaine le temps
aurait davantage de chances d’être
piques sans discontinuer depuis
1896, il reste toujours possible de
faire des découvertes.
« J’ai mûrement
BR T
ZE
N

songé à cette
ON
GE

il ne fallait vraiment pas s’attarder Coupe du monde de soccer, où la venu. Le sélectionneur de l’équipe, Le Daily Telegraph de Londres
OR
AR

au frigo ou à un quelconque autre Seleção a encaissé une sévère dé- Rogério Micale, a tenu à souligner nous apprend ainsi qu’un entraî-
1 ÉTATS-UNIS 16 12 10 38
appareil ménager à l’heure du sou- faite par ce score en demi-finales que le foot est un spor t d’équipe, neur de la délégation du Kenya ré- décision au cours
2 CHINE 11 8 11 30 per jeudi, parce qu’on s’exposait
ainsi à rater l’essentiel.
aux mains de l’Allemagne. Là-bas,
ils n’ont pas encore digéré, et ne di-
mais il n’a pas hésité une seconde à
clamer sa « Neymar-dépendance ».
pondant au nom de John Anzrah a
tenté de se faire passer pour un
des dernières
3 JAPON 7 2 13 22
4 AUSTRALIE 5 4 6 15
Les Fidji et la Grande-Bretagne géreront probablement jamais — Ça n’a cependant pas très bien athlète à des fins de contrôle anti- semaines, et j’en
en finale du r ugby à VII mascu- hé, on parle encore du revers commencé, et les critiques se sont dopage. Rien de moins.
5 CORÉE DU SUD 5 2 4 11 lin ? Le suspense n’a pas duré contre l’Uruguay en finale du Mon- multipliées dans un pays où l’ab- Anzrah s’est présenté au test suis venu à être
longtemps, madame, c’en était dial 1950 au Maracanã —, cette mo- sence de succès ne fait pas précisé- avec l’accréditation de l’athlète pour
6 HONGRIE 5 1 1 7
presque ahurissant. Suprématie numentale gifle, et subir un 7-1 est ment par tie des options of fer tes. l’instant non identifié, a fait pipi NATACHA PISARENKO ASSOCIATED PRESS
pleinement serein
7 RUSSIE 4 8 7 19
8 G.-BRETAGNE 4 6 6 16
totale, règne sans par tage, appe-
lez cela comme vous voulez,
devenu synonyme d’échec. Quand
une procédure en destitution a été
Deux fois, la Seleção olimpica a eu
un net avantage sur la concur-
dans le flacon prévu à cet effet et a
signé les documents appropriés. LA PRESSE CANADIENNE
face à celle-ci »
9 ALLEMAGNE 4 3 1 8 c’était du sens unique en direction intentée contre la présidente du rence, mais deux fois, sa domina- Les autorités en place ont pris La Canadienne Penny Oleksiak a terminé ex aequo en tête avec l’Américaine Simone Manuel au 100 mètres style libre.

10 ITALIE 3 6 3 12
de l’en-but britannique. 29-0 à la
mi-temps, le reste relevait de la
pays, Dilma Rousseff, plusieurs mé-
dias brésiliens ont titré qu’elle ve-
tion s’est révélée stérile : 0-0 contre
l’Afrique du Sud, puis 0-0 contre
conscience du subterfuge en ayant
recours à des méthodes d’enquête D enver – Patrick Roy a
quitté ses fonctions d’en-
20 CANADA 1 1 5 7 simple formalité, de la belle ou-
vrage de qualité totale.
Il s’agit d’une première médaille
pour les Fidji, arrivées aux Jeux olym-
nait d’encaisser un 7-1.
Dans ce contexte, pas besoin de
longs discours pour comprendre
qu’on tient mordicus à éviter pareil
l’Irak. Bien des choses reposaient
donc sur son dernier match de la
phase de poules mercredi soir face
au Danemark.
extrêmement sophistiquées, soit en
comparant le visage de l’individu à
celui apparaissant sur la photo du
carton d’accréditation.
Penny Oleksiak entre dans l’histoire traîneur-chef et de vice-prési-
dent des opérations hockey de
l’Avalanche du Colorado,
jeudi.
piques en 1956. On imagine que le revers de fortune aux Jeux de Rio. Il n’y avait finalement pas trop Le Comité inter national olym- « Depuis trois ans, j’ai rempli
party doit être pogné dans l’archipel,
et on se désole déjà de ne pas en être.
D’ordinaire, le tournoi masculin de
foot retient peu l’attention parce
d’inquiétudes à avoir. Ç’a déblo-
qué, au rythme de 4-0, et les Brési-
pique a tenu à remercier le comité
olympique national du Kenya
Au golf, tous les espoirs sont permis pour Graham DeLaet mes fonctions avec énergie, pas-
sion et détermination, a-t-il sou-
Par ailleurs, il arrive fréquem- qu’il est une affaire de très jeunes liens ont terminé au sommet de d’avoir déjà renvoyé Anzrah à la ligné par voie de communiqué.
ment que des expressions spor-
tives fassent une intr usion dans
le langage de tous les jours. Qui
(23 ans et moins plus la possibilité
d’inviter trois joueurs plus âgés) et
que les grandes étoiles internatio-
leur groupe. Rendez-vous avec le
voisin colombien en quar ts de fi-
nale samedi. Et d’ici là, comme l’a
maison.
On ne le dira jamais assez : l’hu-
main est une créature extraordinaire.
L a jeune révélation Penny Olek-
siak poursuit sur sa lancée dans
les épreuves de natation des Jeux
Hyacinthe n’y sera pas
L’équipe canadienne d’athlé-
Au fil de l’été, j’ai longuement
réfléchi à des façons d’amélio-
rer l’équipe, de lui donner la
olympiques de Rio. La Torontoise tisme a annoncé que la sprinteuse profondeur requise et de l’ame-
de 16 ans s’est hissée sur la pre- québécoise Kim Hyacinthe, de ner à un autre niveau. »
mière marche du podium jeudi soir Ter rebonne, ne par ticipera pas Roy était en poste depuis
BEACH - VOLLEY
BEN STANSALL AGENCE FRANCE-PRESSE
R UGBY grâce à une impressionnante pres- aux Jeux. Cette dernière avait subi mai 2013, accumulant un dos-
G YMNASTIQUE tation au 100 mètres style libre. une élongation du quadriceps sier de 130-92-24. « Pour y arri-

L’or Les joueuses peuvent-elles Les Fidji


Déjà triple médaillée, la Toron-
toise de 16 ans a terminé ex aequo
en tête avec l’Américaine Simone
Manuel. Oleksiak devient la pre-
gauche lors du Grand Prix de Lon-
dres, il y a quelques semaines. Elle
a échoué une évaluation de la
condition physique spécifique,
ver, la vision de l’entraîneur et
v.-p. des opérations hockey doit
s’aligner parfaitement avec celle
de l’organisation. Il doit aussi

pour Biles, s’habiller comme elles le veulent ? mettent la mière athlète de l’histoire du Ca-
nada à remporter quatre médailles
dans les mêmes Jeux d’été.
D’autre par t, le Canada a ALASTAIR GRANT ASSOCIATED PRESS
plus tôt cette semaine.
Par ailleurs, les cyclistes cana-
diennes ont fini quatrièmes lors
des qualifications de la poursuite
avoir son mot à dire dans les dé-
cisions qui af fectent la per for-
mance de l’équipe. Ce n’est pas le
cas en ce mo-

évidemment L’obligation de jouer


en maillot de bain a été
main sur la amorcé de belle façon, jeudi, la dé-
fense de son titre au tournoi de
golf olympique... vieux de 112 ans.
Graham DeLaet a réussi quatre oiselets au cours des huit premiers trous.

sein du premier groupe de départ. vraiment différente.»


en équipe, jeudi, prolongeant ainsi
leur séjour olympique au Brésil.
Allison Beveridge, de Calgar y,
Roy était en ment », pour-
suit Patrick
poste depuis Roy. « Je fais

L’ Américaine S imone Biles


a confirmé qu’elle était la
meilleure gymnaste de la pla-
assouplie médaille d’or Graham DeLaet a réussi quatre
oiselets au cours des huit premiers
trous et il a terminé la première
ronde en remettant une car te de
Ils ont été accueillis par une foule
de photographes qui ont croqué
sur le vif ce moment historique.
Pendant que son ami et ancien
La tentative de Daniel Nestor
d’obtenir une deuxième médaille
d’or aux Jeux olympiques a pris fin
quand lui et son compatriote Vasek
Georgia Simmerling, de West
Vancouver, ainsi que Jasmin
Glaesser et Laura Brown, toutes
deux de Vancouver, ont complété
mai 2013,
accumulant
par t de ma
décision de
quitter l’orga-
nisation de
nète, et de loin, en décrochant JULIETTE DEBORDE JÉRÉMY MAROT 66 (moins-5), jeudi. Il détenait la joueur de la LNH Ray Pospisil ont baissé pavillon le 4000 m en quatre minutes et une fiche de l’Avalanche
l’or du concours général jeudi tête au chalet jusqu’à ce que l’Aus- Whitney s’occupait de ses 7-6 (1), 7-6 (4) contre les 19,599 secondes. du Colorado,
130-92-24

L L
aux JO 2016, en route vers un e cliché, réalisé par la es rugbymen fidjiens sont en- tralien Marcus Fraser joue 63. bâtons, DeLaet a joué 31 Espagnols Rafael Nadal et Samedi matin, le Canada et l’An- bien que cela
inédit quintuplé. photographe de Reuters trés dans l’histoire de leur pays Il s’agissait de la première ronde sur le premier neuf. Il n’a Marc Lopez, en demi-finale gleter re vont s’af fronter avec à m’attriste. J’ai
Quintuplé, car, après le Lucy Nicholson aux Jeux en lui appor tant sa première mé- de golf jouée aux Olympiques de- commis qu’un seul bo- du double masculin l’enjeu une place en finale. mûrement songé à cette décision
concours par équipes rem- olympiques de Rio, a été daille olympique, qui plus est en or, puis la victoire du Canadien George guey, au 11 e trou, et il a Le duo canadien se me- En boxe masculine, dans la caté- au cours des dernières semaines,
por té mardi avec les États- relayé des milliers de fois en écrasant en finale les septistes S. Lyon à St. Louis, en 1904. conclu le deuxième neuf surera maintenant aux gorie des 64 kilos, le Torontois Ar- et j’en suis venu à être pleine-
Unis, la Texane de 19 ans dis- sur les réseaux sociaux. On y voit britanniques 43 à 7, jeudi à Rio. Le golfeur de Weyburn, en Saskat- en inscrivant des oiselets Américains Jack Sock et thur Biyarslanov a gagné son com- ment serein face à celle-ci.»
putera les finales du saut di- deux joueuses de beach-volley, sé- Soixante ans après avoir envoyé chewan, partage le deuxième rang aux 13 e et 18 e trous. «La Steve Johnson, vendredi, bat préliminaire contre le Jorda- Intronisée au Panthéon du
manche, de la poutre lundi et parées par un filet, les bras tendus leurs premiers athlètes aux JO de avec le Suédois Henrik Stenson. dernière fois que je me suis lors du match de la mé- nien Obada Alkasbeh par le score hockey en 2006, l’ancienne ve-
du sol mardi — trois agrès où vers le ballon. À gauche, l’athlète Melbourne, les Fidjiens ont enfin David Hearn, de Brantford, en senti nerveux, c’est probablement à daille de bronze. de 3-0. dette du Canadien de Mont-
elle a été la meilleure ce jeudi. égyptienne Doaa Elghobashy, fait entrer leur archipel peuplé de Ontario, a quant à lui remis une la Coupe des Présidents [en Nestor, qui avait rempor té la Finalement, l’équipe masculine réal a soulevé la coupe avec le
Seul le métal des barres asy- manches longues et legging noir, le quelque 900 000 habitants au palma- carte de 73 et il est à égalité en 42e 2013]», a déclaré DeLaet. «C’est médaille d’or en double avec le canadienne s’est inclinée 4-2 Colorado en 1996 et 2001,
métriques ne pourra tomber visage entouré d’un hidjab. À droite, rès olympique, en profitant de l’in- place à plus-2. arrivé quelques fois lorsque j’évo- Québécois Sébastien Lareau lors contre l’Irlande en hockey sur ajoutant à ses triomphes de
sous sa dent vorace. l’Allemande Kira Walkenhorst, vêtu troduction du rugby à VII aux JO. DeLaet était accompagné du luais parmi les derniers groupes, des Jeux de Sydney, en 2000, avait gazon. 1986 et 1993 avec le Tricolore.
Si elle remportait un record d’un bikini, habituellement por té L’or était promis aux hommes du Brésilien Adilson da Silva et du mais jamais lors de mon premier été ajouté à l’équipe olympique à la Trois fois gagnant du tro-
de cinq titres, elle torpillerait par les beach-volleyeuses. YASUYOSHI CHIBA AGENCE FRANCE-PRESSE Pacifique, qui écrasent le circuit mon- Sud-Coréen Byeong Hun An au coup de départ. La sensation était suite du retrait de Milos Raonic. La Presse canadienne phée Vézina pour son brio de-
les quadr u- La photo, prise dimanche 7 août, a L’Égyptienne Doaa Elghobashy plonge pour le ballon durant un match de dial depuis deux ans grâce à leur den- vant le filet (1989, 1990 et
plés réalisés été interprétée par certains comme le qualification contre le Canada, jeudi. sité physique et leurs capacités tech- 1992), il a aussi mérité en
en un tour-
noi olym-
symbole de l’esprit olympique du vi-
vre-ensemble et par d’autres, notam- Le règlement spor tif de 2016 culée notamment par sa couverture
niques hors du commun. Loin d’être
inhibés, ils ont encore fait étalage de
A THLÉTISME 2014 le Jack Adams, remis à
l’entraîneur par excellence
pique par la ment par la presse conservatrice bri- édicté par la fédération internatio- médiatique. Une étude réalisée du- leur talent durant les trois jours de dans la LNH.
Soviétique
Larissa Laty-
nina (1956),
la Tchécoslo-
vaque Vera Caslavska (1968)
tannique, comme le signe d’un sup-
posé «choc des cultures». «Quelle vi-
sion de la femme voulez-vous?» inter-
roge ainsi un internaute, opposant la
femme occidentale émancipée (l’Alle-
nale précise, en plus des habi-
tuelles brassières dévoilant le nom-
bril, le type de tenues autorisées en
raison de « croyances religieuses ou
culturelles ». Les athlètes peuvent
rant les Jeux d’Athènes en 2004
montrait ainsi que respectivement
20 et 17 % des images diffusées lors
des épreuves de beach-volley fémi-
nin étaient des plans serrés sur la
compétition, illuminant le tournoi par
leurs passes après contact et leur
gestuelle improbable.
Assez ironiquement, ce succès
doit beaucoup à un Anglais, Ben
Partez! Plus vite, plus haut, plus fort L’Avalanche a atteint les sé-
ries en 2014, mais le club a
per du dès le premier tour
face au W ild. La for mation
des Rocheuses a raté le bal

L
et la Roumaine Ecaterina mande) à la femme opprimée (l’Égyp- ainsi jouer les jambes entièrement poitrine ou sur le fessier des Ryan, aux commandes pendant six es Éthiopiennes Almaz aussi Akela Jones (21 ans), de la printanier lors des deux sai-
Szabó (1984). tienne). Pourtant, Doaa el-Ghobashy couver tes et por ter des manches joueuses. Pour tant, plusieurs ans du VII de son pays avant de dé- Ayana et Tir unesh Di- Barbade. En profitant du saut en sons suivantes.
Il sera alors temps de convo- ne s’est pas vu imposer le voile isla- allant jusqu’aux poignets. beach-volleyeuses défendent le port barquer en 2013 aux Fidji. À sa dis- baba, double tenante hauteur (1,98 m en salle), qu’elle « Je suis reconnaissant envers
quer la figure tutélaire de la lé- mique par sa fédération. Sa coéqui- du bikini. En 2008, l’Américaine position, des joueurs hors norme, du titr e de r etour de disputera également, et du saut en l’Avalanche, avec qui je reste en
gende Nadia Comaneci, d’ail- pière, Nada Moawad, jouait d’ailleurs Des joueuses hypersexualisées (désormais retraitée) Holly mais des moyens financiers très limi- maternité, vont régler longueur, ses disciplines fortes, la bons termes, pour m’avoir placé
leurs présente dans l’Arène tête nue, le port du voile n’étant pas Ce changement de code vestimen- McPeak jugeait cette tenue plus tés et des infrastructures précaires. leurs af faires en famille sur le jeune femme espère se mêler à la [comme responsable] de cette
olympique de Rio et qui a obligatoire en Égypte (même s’il est taire a été vu par certains comme une pratique qu’un maillot une pièce, Héros aux Fidji, Ryan a su optimiser 10 000 m, vendredi à Rio, lors de lutte pour une médaille. grande équipe. Je remercie tous
tweeté : « Félicitations à Si- majoritaire). Finalement éliminées par entorse à un des principes fondamen- dans lequel le sable viendrait plus tout le potentiel de ses joueurs et les la première finale de l’athlétisme, En l’absence des Russes, dont la les joueurs qu’il m’a été donné de
mone Biles et Aly Raisman. l’Allemagne, les deux athlètes étaient taux des Jeux, la neutralité. L’arti- facilement se loger. Sa compatriote ressources à sa disposition, appor- sport olympique no 1. fédération nationale a été suspen- diriger et je remercie aussi les
Quel beau succès… » les premières Égyptiennes à partici- cle 50-2 de la charte olympique inter- Jen Kessy affirmait de son côté en tant rigueur et professionnalisme Cette journée inaugurale peut due dans la foulée des affaires de par tisans, pour leur soutien
Biles se sent-elle la meil- per aux JO dans cette discipline. Doaa dit en effet toute «sorte de démonstra- 2012 qu’on ne la verrait jamais en dans l’encadrement de l’équipe, pour également apporter une troisième dopage, le Chinois Chen Ding est constant et inconditionnel. […]
leure de l’histoire ? « Euh… el-Ghobashy, qui s’est exprimée à plu- tion ou de propagande politique, reli- short sur un terrain, également en hisser le pays au pinacle de la pla- médaille d’or olympique au lancer le favori pour doubler l’or de Lon- Je resterai toujours loyal envers
Certains peuvent le dire, d’au- sieurs reprises dans les médias sur le gieuse ou raciale […] dans un lieu, site raison du sable qui aurait une fâ- nète «Sevens». Jeudi, il avait envoyé du poids à la Néo-Zélandaise Vale- dres au 20 km marche. Autres re- l’Avalanche, avec qui j’ai disputé
tres diront que non. Moi, je sujet, a d’ailleurs expliqué qu’elle avait cheuse tendance à finir dans un message simple avant la finale : rie Adams, qui avait tout gagné en- présentants de l’empire du Milieu, 478 matchs, incluant deux
me contente de faire ma gym- «doublement vérifié que la liberté de te- les poches. Les joueurs mas- « Jouons librement, voyons si nous tre 2007 et 2013. Adams avait en- Wang Zhen et Cai Zelin sont aussi conquêtes de la coupe Stanley, et
nastique », a répondu la jeune nue était d’application dans ce sport» «Découvrir les femmes pour des culins de beach-volley pouvons jouer sans entrave pour le suite connu un sérieux coup d’ar- redoutables. pour qui j’ai dirigé 253 matchs.»
championne. avant de s’y consacrer. raisons commerciales ou les couvrir concourent pour tant dans plus grand match de notre histoire.» rêt après une opération au coude
Mais dans le tournoi qui Afin de promouvoir la discipline cette tenue, et en débardeur. Ses quelques mots ont été suivis droit et à l’épaule gauche en sep- FRANCK FIFE AGENCE FRANCE-PRESSE Agence France-Presse La Presse canadienne
consacre la meilleure athlète de dans l’ensemble des pays, y compris pour des raisons religieuses, c’est les Chaque équipe prévoit à la lettre. Les Britanniques étaient tembre 2014, qui lui avait fait man- Les épreuves d’athlétisme des JO de Rio ont lieu au stade olympique Joao
la discipline, de toute façon, c’est les plus conservateurs, la Fédération ainsi les tenues de ses menés 29 à 0 à la pause, après avoir quer les Mondiaux 2015 à Pékin. Havelange, qui compte 47 000 places.
simple : chaque fois que Biles
participe à un concours général
international, elle le gagne.
T rop jeune pour les JO
2012, elle s’est depuis imposée
inter nationale de beach-volley
(FIVB), sport olympique depuis 1996,
a en effet assoupli ses règles en 2012,
avant les Jeux de Londres. Les
joueuses peuvent depuis cette date
considérer comme des objets sexuels» joueuses, en accord avec la
réglementation de la FIVB.
ou autre emplacement olympique ». Les volleyeuses françaises (pas sé-
Laisser les joueuses concourir vêtues lectionnées pour les JO 2016) ont
de tenues couvrantes ou voilées favo- par exemple toujours joué en deux
encaissé cinq essais. Face au rou-
leau compresseur, les Britanniques
n’avaient plus qu’à essayer de sau-
ver l’honneur, ce qu’ils firent grâce
à Dan Nor ton. Pour eux, l’argent
Ayana, légère comme une li-
bellule, ambitionne le doublé
5000/10 000 m que Tirunesh Di-
baba a réussi chez les dames aux
Jeux de 2008 à Pékin. Plus jeune de
D’autres pointures planétaires
entreront également dans l’arène,
notamment le Kényan David Rudi-
sha (800 m/séries), auteur de
daise Dafne Schippers.
Les costauds du tour de piste,
dont l’Américain LaShawn Merritt,
qui défiera la semaine prochaine le
47
Courses, concours, épreuves
aux Mondiaux 2013, 2014 et por ter un legging long ou un ber- rise la par ticipation des athlètes pièces, à leur demande, précise la est déjà une belle récompense au six ans, Ayana a nettement devancé l’inoubliable chevauchée solitaire roi Usain Bolt sur le 200 m, chauf- combinées, les JO comptent pas
2015, en y égalant le record de muda descendant jusqu’à 3 centimè- femmes, mais ne fait d’ailleurs pas fédération hexagonale à Libération. terme d’un tournoi abouti. l’ex-reine le 29 juin à Hengelo (Pays- avec record du monde (1 min 40 s feront pour leur part le moteur. moins de 47 épreuves d’athlé-
la Russe Svetlana Khorkina tres au-dessous du genou, et revêtir consensus au sein des mouvements C’est également le cas en Alle- Bas), lors d’une course qui servait 91) aux Jeux de 2012 à Londres, et La Britannique Jessica Ennis- tisme (24 épreuves masculines
(sacrée en 1997, 2001 et 2003), un tee-shirt, à manches courtes ou féministes, qui y voient une légitima- magne. Un impératif cependant : les Agence France-Presse de sélection. Pendant l’année sabba- Hill, sacrée à et 23 épreuves féminines), dont
et prenant au passage celui de longues. Le règlement imposait aupa- tion d’un instrument de domination de deux joueuses doivent por ter la tique de Tirunesh, en 2015, c’est sa Le baron Pierre de Coubertin a créé les Jeux Londres, 9 courses de plat (100m, 200m,
titres mondiaux (10). ravant aux spor tives de por ter un la femme, explique Slate. Pour Annie même tenue sur le terrain. Ces der- sœur cadette Genzebe qui a défié amorcera ses 400m, 800m, 1500m, 5000m,
La Canadienne Ellie Black a maillot de bain une pièce ou un en- Sugier, présidente de la Ligue du droit niers jours à Rio, le duo australien a Ayana. Genzebe, qui détient depuis olympiques de l’ère moderne en 1896 et, dès le sept travaux 10000 m, relais 4 x 100m et 4 x
pour sa par t inscrit son nom semble deux pièces, dont le bas ne international des femmes, «découvrir été aperçu successivement en bras- l’an dernier le record du monde du de l’heptath- 400m), 3 courses de haies
dans l’histoire de la gymnas- devait pas dépasser 7cm au niveau de les femmes pour des raisons commer- sière, ou avec un maillot à manches 1500 m (3 min 50 s 07), descend début, l’athlétisme y occupe la place d’honneur lon. La Cana- (110m haies, 400m haies et
tique canadienne avec sa la taille. «Nous avons ajouté une possi- ciales ou les couvrir pour des raisons re- cour tes dessous. Les beach-vol- également en piste vendredi pour d i e n n e 3000m steeple), des épreuves
5 e place. Il s’agit du meilleur bilité afin de répondre à des motifs reli- ligieuses, c’est les considérer comme des leyeuses des équipes du Costa les séries de sa distance de prédilec- la sprinteuse jamaïcaine Shelly-Ann Brianne Theisen-Eaton, qui a réa- sur route, 4 concours de sauts
résultat canadien dans une gieux ou culturels », expliquait à objets sexuels, pouvait-on lire en 2012 Rica, du Venezuela, de l’Espagne tion. Ayana est originaire d’une pro- Fraser-Pr yce (100 m/séries), mé- lisé cette saison la meilleure per- (hauteur, perche, longueur et tri-
épreuve individuelle en gym- l’époque le directeur de la communi- dans Libération. Le sport, censé être le ou encore de l’Argentine ont égale- vince occidentale du pays, adossée daillée d’or à Pékin et à Londres. formance mondiale (6765 points) à ple saut), 4 concours de lancers
nastique chez les femmes aux cation de la FIVB. En pratique, ce fut langage universel par excellence, de- ment joué les épaules (ou les au Soudan, alors que les Dibaba, Sur la ligne droite, Fraser-Pryce, Götzis (Autriche), rêve pour sa (poids, disque, marteau et jave-
Olympiades. surtout en raison de la météo londo- vient l’outil de transmission de stéréo- jambes) couvertes. Sans que per- comme aussi Haile Gebreselassie et qui a connu un début de saison dif- par t d’un doublé en or avec son lot) ainsi qu’un décathlon pour
nienne pas vraiment clémente que les types et de relativisme culturel». sonne s’en émeuve. Kenenisa Bekele, viennent des ficile, prendra, par séries interpo- époux, l’Américain Ashton Eaton, les hommes et un heptathlon
Avec Le Devoir beach-volleyeuses durent se couvrir Le beach-volley souffre en effet hauts plateaux de Bekoji, au sud de sées, la mesure de sa compatriote grandissime favori du décathlon. pour les femmes.
Agence France-Presse lors des Jeux d’été de 2012. d’une image hypersexualisée, véhi- Libération PASCAL GUYOT AGENCE FRANCE-PRESSE la capitale Adis Abeba. Elaine Thompson et de la Néerlan- L’épreuve combinée propose ANN HEISENFELT LA PRESSE CANADIENNE
B 6 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D V I N S
LA BELLE AFFAIRE LE PINOT NOIR LA PRIMEUR EN BLANC LA PRIMEUR EN ROUGE LE BIO-BRY
Ormarine 2015, Les Pins de Ca- Givry 1er Cru 2014 Clos Salo- Bianco di Morgante 2014, Si- Bolgheri Rosso 2014, Michele Effusion 2014, Domaine Pa-
mille, Picpoul de Pinet, France mon, Bourgogne, France cile, Italie (18,90 $ – Satta, Italie (25,15 $ – trick Beaudoin, Loire, France
(14,50 $ – 266064) (44,75 $ – 12212123) 12819558) 10843466) (30,75 $ – 11909498)

Évidemment un chouïa plus Quel que soit le millésime, une Un blanc élaboré avec du nero Satta nous convie ici, avec cet Vous voulez encore me faire
exotique sur le plan aromatique constante demeure: cette fi- d’avola? La proposition est belle assemblage riche de pas moins pleurer… de joie? Servez-moi
que l’Aligoté de Bourgogne, ce nesse de nez comme de et le vin, meilleur encore! Non de cinq cépages, à célébrer le alors du chenin blanc traité aux
picpoul n’en demeure pas bouche. C’est si délicat qu’il seulement l’ensemble est origi- cœur de l’été, simplement mais petits oignons, comme celui de
moins l’expression d’un blanc s’en dégage l’impression de sai- nal, mais le fruité, d’une remar- avec beaucoup de conviction. monsieur Beaudoin. Un
sec du Sud qui flirte avec ces sir le grain des argilo-calcaires quable densité derrière la sali- Le ton s’annonce sur la légè- homme qui a le sens de la terre
(5) à boire d’ici cinq ans tensions «froides» et salines du sous-sol «aérant» des plants nité de son acidité, ne se prive reté, voire un corps moyen, si développé qu’il doit lui-même
(5+) se conserve plus de cinq ans des climats du nord de la de pinots noirs qui n’ont d’autre pas de rebondir tout au long du avec de jolis tanins fruités aussi avoir des ramifications miné-
(10+)se conserve dix ans ou plus France. Une merveille d’équili- choix que de s’élever en grâce. parcours en bouche. Bien sec, friands qu’ils laissent le palais li- rales et végétales. C’est sec et
© devrait séjourner en carafe bre, qui invite la soif sur les co- Un bijou de vin à servir sur une d’un bon volume, un rien vi- bre et la finale digeste. Servir à très fin, subtil, porteur… su-
★ appréciation en cinq étoiles quillages. (5) ★★ 1/2 pintade rôtie. (5 +) ★★★1/2 neux. À découvrir! (5) ★★★ peine rafraîchi. (5) ★★★ blime. (5 +) © ★★★★

« Allons nous aligoter l’aligoton ! »


tion d’être à cheval sur les principes (ou les pré-
jugés) ! (5 +) ★★★ ©
Domaine Roux Père & Fils (20,80 $ – I.P. –
514 272-4343). Haute salinité ici pour un blanc
JEAN AUBRY sec léger et tranchant, expressif et sans conces-
sions. Gourmand et friand, oui, mais tout de
même plus sérieux sur la finale. (5 +) ★★★ ©
Domaine Jean-Marc Brocard « Louise Pinon »
ous ne connaissez pas encore l’expres- 2013 (23,10 $ – I.P. – 514 985-0647). L’impres-

V sion « s’aligoter l’aligoton » ? Le brevet


de propriété intellectuelle de la
marque des JO de Rio étant plutôt coriace à ob-
sion des vieilles vignes se fait ici sentir sans ré-
ser ve par une mâche supplémentaire, sans
pourtant sacrifier à la glorieuse vigueur de l’en-
tenir pour coiffer le titre de cette chronique, j’ai semble. Richesse de terroir et longueur de
rapidement pensé opter pour le dépôt d’une pi- bouche étonnante. (5 +) ★★★1/2 ©
rouette intellectuelle beaucoup plus écono- Domaine Chevalier Père & Fils (23,15 $ –
mique, mais surtout nettement plus sportive 12899447). Plantés sur la commune de Ladoix,
sur le plan de la performance organoleptique. les aligotés locaux livrent une performance gé-
Alors… s’aligoter l’aligoton ? néreuse, aux sonorités graves, plus près du
Des esprits libertins y trouveront sans doute tuba que du basson, mais suf fisamment en-
quelques allusions du côté d’une saine sexualité, jouées pour rigoler avec une volaille à la crème
même si l’exercice en question trouve en réalité à table. Bon appétit ! (5) ★★★ ©
à lubrifier au maximum sa mécanique lorsque la Domaine Goisot 2014 (23,90 $ – 10520835). On
température ambiante franchit le cap des est à un chuchotement minéral de Chablis ici.
25 °Celsius. Il se produit alors une réaction en Dans un style floral et épuré où l’on entendrait
chaîne qui laisse bouche bée tant s’installe rapi- une mouche volée tant il invite à la fois au re-
dement un indice élevé de «sapidito-palatabilité». cueillement monastique et aux soirées festives
Est-ce comprendre que s’aligoter l’aligoton induit bourrées de jolies filles et de beaux garçons.
nécessairement un indice élevé de sapidito-pala- Paradoxal, sans doute, mais voilà, c’est comme
tabilité ? Des recherchistes de l’émission Décou- ça ! dirait Philippe Katerine. (5 +) ★★★1/2
verte à Radio-Canada seraient actuellement sur le Domaine Buisson Charles « Sous le Chemin »
coup pour élucider l’affaire, dit-on. 2013 (25,30 $ – 12511318). L’impression d’une
fille du mâconnais qui ferait la cour à un gars
Ce diablotin d’aligoté de saint-aubin sur une terrasse de pouilly. Ex-
S’il y avait justement aux Olympiques un pression glorieuse d’une conversation fruitée
sport qui récompense des cépages gagnants re- promise à une finale pas piquée des hannetons.
connus pour leur capacité à étancher la petite Sec, léger, détaillé, sapide et d’une salinité qui
soif, eh bien, l’aligoté de Bourgogne serait sans avive et fait rire. (5 +) ★★★1/2
conteste sur le podium. Avec le melon de Bour- Jean-Claude Boisset Bio Certifié 2013 (25,55 $ –
gogne, le picpoul ou encore l’alvarinho, pour ne 12479080). « Il ne faut pas hésiter à être très am-
nommer que trois de ses compagnons de bois- bitieux avec l’aligoté pour en tirer le meilleur »,
son. Plus friand, coulant et digeste, tu meurs, avance Grégory Patriat, qui n’hésite pas à affir-
disent d’ailleurs les gymnastes spécialisés en mer que « l’aligoté est un cépage noble ». Avec la
huile de coude. façon dont tu te penches ici sur son berceau.
Mais trêve de contorsions. Où, quand, pour- Grégor y, nul doute que tu l’ennoblis les yeux
quoi mais surtout qui est l’aligoté ? Un docu- JEAN AUBRY fermés ! Grande précision dans le style Patriat,
ment de la Côte d’Or datant de 1807 propose L’aligoté obtient, dès 1937, une première bénédiction avec la création de l’Appellation Bourgogne d’une tessiture de voix qui évoque celle de l’ac-
l’arrachage de l’aligoté plutôt que sa plantation, Aligoté en AOC régionale. trice-chanteuse Nathalie Coupal penchée sur le
nous apprennent les auteurs Robinson, Har- répertoire poétique de Joni Mitchell. Scintil-
ding et Vouillamoz (Wine Grapes). Bon, c’est célèbre concoction du prêtre séculier et En voici 14 dégustés en sifflant sous la douche, lant ! (5 +) ★★★1/2 ©
bien mal parti, me direz-vous, mais il faut bien homme politique Félix Kir, dont se prévalent histoire de se faire la bouche. Du propre, quoi. Domaine René Bouvier Vieilles Vignes 2014
commencer quelque part, quitte à ce que le cé- les assidus de terrasses qui ne jurent que par la Albert Bichot 2015 (15,95 $ – 130724). Le seul (25,65 $ – I.P. – 514 658-9866). Chardonnay à
page en prenne un coup sur le moral. crème de cassis Monna & Filles de l’île d’Or- 2015 du lot pour un fruité bien gorgé de soleil tendance oxydative ? Ça frise en effet quelques
L’aligoté aurait même déjà été cité dès 1780 léans (25,25 $ – 10381661 – ★★★★) pour faire et à la sève nourrie, fraîche, un rien fumée sur jurassiens perdus plus au sud. On gagne ici en
sous le nom de Plant de Trois (ou Troy), mais rosir le célèbre cépage. la finale. Simple, mais un régal à ce prix. (5) substance avec un fruité qui a du poids tout en
l’empreinte de l’acide désoxyribonucléique Votre vivacité d’esprit vous aura bien sûr fait ★★1/2 demeurant toutefois léger et articulé. Tenue et
(ADN) de l’athlète en question suggère plutôt comprendre que l’ajout de la douceur moel- Louis Roche 2014 (17,90 $ – 240382). Le tracé longueur. (5) ★★★ ©
qu’il serait parent de la fesse droite ou gauche leuse de la crème de cassis à la verdeur, pour est net et le fruité, passablement substantiel, le Domaine Arnoux Père & Fils (25,75 $ – I.P. –
(choisissez) des pinot et gouais blanc dont se ne pas dire la raideur, du vin allait astucieuse- tout mordant finement une bouche légère, sti- 418 997-9264). On entre par la grande porte de
réclament aussi le chardonnay, le gamay et le ment compenser ladite dureté sur le plan de mulante et harmonieuse. (5) ★★1/2 la Bourgogne ici avec ce blanc sec et léger, à la
melon. Déjà un type de profil élancé se dessine. l’équilibre d’ensemble. Mais ça, c’était avant. Bouchard Père & Fils 2014 (17,95 $ – 464594). fois ample et délicat et à la sève fruitée sentant
Essentiellement bourguignon, sa sur face de Avant cette reconnaissance pour l’aligoté qui Très beaunois de style pour un aligoté qui met bon le cœur de pêche blanche bien mûr. C’est
plantation n’a pratiquement pas évolué depuis obtient, dès 1937, une première bénédiction du temps à s’ouvrir mais qui livre au final la stylé, élégant, long en bouche. (5) ★★★1/2
les 50 dernières années, nous apprennent tou- avec la création de l’Appellation Bourgogne Ali- marchandise. Clarté, franchise, tonus et fruité Domaine De Villaine Bouzeron 2013 (39 $ –
jours les auteurs, avec 1800 hectares plantés goté en AOC régionale. bien découpé derrière. Une affaire. (5) ★★★ © 10218783). L’aligoté s’adjoint la commune de
(sur les 2000 ha totaux en France). Depuis, une meilleure compréhension du cé- Maison Jaffelin 2014 (18,45 $ – 053868). L’ali- Bouzeron au sud avec une empreinte terroir qui
Quant à l’avis des experts sans lesquels, en- page sur le terrain et un affinement au chai sur goté classique, bien dans sa peau fruitée de se mesure rapidement au nez comme en bouche.
core une fois, nous serions plongés dans un le plan œnologique l’élèvent désormais comme pomme et de citron, à la fois vif, alerte, espiè- On se rapproche du Domaine Buisson Charles
univers si sombre que la barbarie ne serait que un incontournable à l’apéro, sur les coquil- gle. Petite soif, dites-vous ? (5) ★★1/2 pour la profondeur et la connivence fruité–sous-
de la p’tite bière en comparaison (à ne pas lages, sur un chèvre frais ou, hé ! hé !, pourquoi J-F & P-L Bersan 2013 (19,70 $ – 11890934). Au sol, mais avec une dimension en plus. Sève ser-
confondre avec la Barberie qui est une grande pas, sur l’aligot au cheddar. Tout ça à peu de sud-ouest de Chablis, à Saint-Bris le Vineux, rée dotée d’un éclat minéral et d’une texture
bière de chez nous), l’aligoté ne s’afficherait frais. Son portrait-robot ? Il est net et bien léger, l’aligoté enfourche sa monture minérale avec suave et tendue qui tient à la fois du rêve éveillé.
qu’à titre de faire-valoir tout juste convenable salin et cristallin, et vous regarde droit dans les brio tout en faisant saillir sa fine musculature Une leçon d’élevage signée Aubert de Villaine.
pour astiquer les poignées de porte ou diluer la yeux l’air de dire : Viens me croquer si tu oses ! fruitée au passage. À moins de 20 $, pas ques- Grande noblesse terrienne. (5 +) ★★★★ ©

Téléphone : 514 985-3322 Courriel :


Télécopieur : 514 985-3340 LES PETITES ANNONCES petitesannonces@ledevoir.com AVIS DE DÉCÈS
160 165 165 564 564 564 599
APPARTEMENTS ET PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE MESSAGES MMUNIQUEZAVEC
LOGEMENTS À LOUER
DISCRIMINATION BAIN EN BOIS Promotion ,E-ÏMORIEL
INTERDITE
La Commission des droits de la 100 % QUÉBEC spéciale 0OURPUBLIER
personne du Québec rappelle que
lorsqu'un logement est offert en lo- ARTECO INC Petites UNOUDES
cation (ou sous-location), toute per-
sonne disposée à payer le loyer et arteco.ca
annonces
à respecter le bail doit être traitée 438.397.1560 s!VISDEDÏCÒSs&AIRE PART
en pleine égalité, sans distinction, arteco.inc@gmail.com Pour les annonces
exclusion ou préférence fondée sur textes de 5 lignes s2EMERCIEMENTSs#ONDOLÏANCES
et moins
la race, la couleur, le sexe, la gros-
sesse, l'orientation sexuelle, l'état PARCE QUE VOUS s!NNIVERSAIRESs(OMMAGE
7 jours de
civil, l'âge du locataire ou de ses
ÊTES UNIQUE s)NMEMORIAM
enfants, la religion, les convictions parution :
politiques, la langue, l'origine ethni-
que ou nationale, la condition so- 100 $
ciale, le handicap ou l'utilisation ,E-ÏMORIEL
LES PETITES ANNONCES  RUE$U(AVRE
E
d'un moyen pour pallier ce handi- Pour les encadrés
cap.
À l’achat -ONTRÏAL 1C (+8
MILE END - LAURIER OUEST
de deux
DU LUNDI AU VENDREDI 4ÏLÏ 
170 307
Beau grand 6 1/2 chauffé, ensol.,
HORS FRONTIÈRES EUROPE
très propre, 3e étage, balcons. À LOUER LIVRES ET DISQUES obtenez le
Réf. requises. AOÛT. 1 600 $ DE 8H30 À 17H00 4ÏLÏC 

514-272-5683 ou 514-737-3563 troisième
PARIS VII - XV Champ-de-Mars *Librairie Bonheur d'Occasion* Pour placer, modifier ou annuler votre NECROLOGIE LEMEMORIEL
Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08 achète à domicile livres de qualité annonce, téléphonez avant 14 h 30 gratuitement
en tout genre. 514 914-2142
Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin
1317, ave du Mont-Royal Est
pour lʼédition du lendemain.

514-985-3322
Sem/mois 514 272-1803 Pour information
515 Téléphone: Téléphone :

Télécopieur: 514-985-3340
PROVENCE
Vallée du Rhône INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE 514 985-3322
Courriel :
Maison de village dans le petitesannonces
quartier médiéval de Nyons.
VOTRE ORDINATEUR B0GUE petitesannonces@ledevoir.com
OU RALENTIT ? @ledevoir.com
2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée. Mise à jour et réparation
Conditions de paiement : cartes de crédit
Terrasse ensoleillée. Internet. P.C., Mac et portables. s r r TM

www.bonnevisite.ca/nyons 10 ans d'exp. Service à domicile.


mariehalarie@gmail.com 514 573-7039 Julien
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 B 7

W E E K- E N D R E S T O S
RÔTISSERIE PANAMA BLACKSTRAP BBQ ESCONDITE OLIVE & GOURMANDO IMPASTO

Lpeps e s
789, rue Jean-Talon Ouest 4436, rue Wellington (Verdun) 1206, rue Union 351, rue Saint-Paul Ouest 48, rue Dante
514 276-5223 514 507-6772 514 419-9755 514 350-1083 514 508-6508
Au milieu des saris et autres Dans leurs heures de ferme- Beaucoup moins cher qu’un Pour répondre à toute la clien- On aurait pu s’inquiéter des
na ois réjouissances multicolores de
cette section de la rue Jean-Ta-
ture, il est indiqué : « 21 h ou
lorsque nous manquons de
voyage au Mexique et tout
aussi divertissant, un passage
tèle qui, depuis l’ouverture, se
plaignait de ne pas pouvoir ve-
ouvertures successives de
Gemma et Chez Tousignant,

du m lon, cette Rôtisserie Panama


pourrait vous échapper. Ce se-
rait dommage si vous aimez la
nourriture ». Ces jeunes gens
ont un excellent sens de l’hu-
mour. Ils en ont un tout aussi
à cette adresse est toujours
une expérience exotique.
Dans un superbe décor mexi-
nir s’encanailler ici les di-
manches et lundis, la maison a
pris les grands moyens. Vous
les deux nouvelles maisons du
duo de poêlons italiens Ste-
fano Faita et Michelle For-
cuisine grecque comme elle bon en ce qui concerne la cui- cain branché, on déguste les pouvez désormais aller y dé- gione, à l’origine d’Impasto.
est préparée dans les restau- sine, qui chez eux est divertis- petits plats du répertoire culi- guster sept jours sur sept les On se serait inquiété à tort,
rants populaires de ce pays ma- sante en plus d’être bien faite. naire mexicain : ceviches, ta- sandwiches irrésistibles, les car il s’agit de poêlons de
gnifique. Poissons et viandes Cuisine aux accents du sud cos, quesadillas et autres dé- brownies décadents et les sa- grand luxe et la qualité des as-
grillés à la perfection, salades des États-Unis. lices relevés. Travail impecca- lades allumées qui font le suc- siettes au chic Impasto est in-
grecques réjouissantes. ★★★ $ ble en salle comme en cuisine. cès de la maison depuis 18 ans. changée. Excellente !
★★★ $$ ★★ $$ ★★★ $ 1/2 ★★★★ $$$

Hvor, la table lumineuse du chef Chartier-Otis


★★★★ 1/2 $$$$ au service en salle. On recon- vins choisis par la maison. Ce
naît également cette touche soir-là, en ouver ture, de très
JEAN-PHILIPPE TASTET distinctive dans l’approche glo- beaux morceaux de tomates
bale que le chef privilégie pour heirloom à leur meilleur,
l y a à Montréal une dou- ses assiettes. Une fois ces quelques croûtons au levain

I zaine de chefs époustou-


flants. Ils époustouflent en
particulier par leur talent, leur
choses dites, on se trouve in-
discutablement dans une mai-
son québécoise avec des pro-
maison grillés au charbon,
deux ou trois bouchées d’au-
bergine fumée, une touche
sens artistique et leur sensibi- duits venus de l’agriculture lo- d’huile de ciboulette et de vi-
lité. S’Ar to Char tier-Otis fait cale ou de notre terroir. naigre de Chardonnay, par-
par tie du lot, lui qui possède Le menu changeant chaque fumé aux pousses de pin, une
ces qualités. Il en fait par tie semaine, je ne pour rai pas gracieuseté de monsieur Gé-
malgré sa désagréable propen- vous parler de plats spéci- rard Mathar et de sa famille
sion à changer de maison un fiques que vous retrouverez chez Gaspésie Sauvage. Sur-
peu trop fréquemment pour les au menu lorsque vous irez montant les tomates et leur ac-
clients appréciant la stabilité. À vous-mêmes chez Hvor, mais compagnement, une très dé-
un moment donné, il faut choi- je peux vous donner une idée stabilisante glace à la mou-
sir son camp, soit on travaille assez précise de la qualité du tarde et une pincée de sali-
dans un restaurant, soit on travail à cette adresse. corne et de basilic minette.
s’achète un camion de rue. Le Le soir de notre passage in- Viennent en plats numéros
chef Chartier-Otis semble fina- cognito, Madame-qui-ne-boit- deux et quatre deux poissons
lement avoir choisi la première que-de-l’eau ayant réser vé aussi savoureux l’un que l’au-
option, une bonne nouvelle sous son nom de jeune fille, la tre et, entre les deux, une as-
pour ces mêmes clients préfé- salle était comble et même la siette de pâtes surprenantes.
rant une chaise plutôt que les belle table placée en terrasse En plat numéro deux, donc,
flancs d’un Grumman, aussi jo- dans le jardin était occupée placés en trio aux éléments
liment décoré soit-il. par une dizaine d’élus. À pro- distincts, une portion d’estur-
À sa nouvelle adresse, le pos de ces jardins ou jardinets geon mariné au bourbon et à PEDRO RUIZ LE DEVOIR
chef et ses amis préparent des que les chefs installent depuis l’érable, fumé à chaud au bois Le nom du restaurant a des accents scandinaves, le décor également. On reconnaît également cette
assiettes lumineuses et subs- peu un peu partout en ville et de genévrier en centre d’as- touche distinctive dans l’approche globale que le chef privilégie pour ses assiettes.
tantielles. Je veux dire que qui sont présentés comme des siette, avec, de part et d’autre,
tout en étant époustouflés par actions révolutionnaires, pour- quelques feuilles charnues et côté des fines herbes et des sations de tablées heureuses trois menus dégustation : un
la recherche et l’harmonie, rions-nous nous calmer avec la goûteuses d’épinard de mer au fleurs du jardin ; en accompa- avec une musique réglée au- trois ser vices, un cinq ser-
vous serez également rassa- nouveauté de la chose ? Tout beurre noisette, parfumées au gnement, deux ou trois cerises tour d’une quinzaine de déci- vices et un végétarien ou végé-
siés, ce qui n’est pas toujours louables en effet que soient les gingembre et à l’échalote, aigrelettes qui vivifient encore bels, un br uissement de talien. Accord mets-vins offert
le cas dans ces maisons où efforts actuels de nos chefs en puis, de l’autre côté, une fine le tout, quelques feuilles de feuilles, est rassurante. Infini- dans tous les cas. Une très
l’on veut tellement épater que ce domaine, il me semble coulée de confit d’orange. chou conique rôties et une pin- ment plus en tout cas que la vi- belle soirée ici vous coûtera
l’on oublie que le client est me souvenir par exemple que, En troisième ser vice, une cée de graines d’épeautre vert bration des basses d’un mor- 45 $ pour le premier choix ou
venu pour nourrir son corps et lors de l’ouverture de leur (ja- assiette de farfalles maison co- souf flées. En touches déli- ceau digne de quelque lounge le troisième (+ 30 $ pour l’ac-
pas seulement son esprit. dis petit) Joe Beef, David lorées aux chanterelles noires, cates, quelques petites fleurs de seconde ou troisième cord) et 65 $ pour le second (+
McMillan et son compère Fré- quelques chanterelles dodues, d’agastache fenouil. classe, 115 décibels, vacarme 45 $ pour l’accord). La car te
Accent scandinave déric Morin avaient installé un de beaux morceaux de bacon Deux desserts ce soir-là : un d’une tronçonneuse. des vins risque for t de vous
Le nom du restaurant a des joli jardin en pleine terre à l’ar- et du parmesan émulsionné au 2000 feuilles, verveine, bleuets Le fait que vous dîniez dans entraîner dans des écarts dé-
accents scandinaves, le décor rière de leur établissement de jaune d’œuf. sauvages et gel de framboises le décor très joliment épuré, raisonnables. Apès avoir lon-
également, y compris le design la rue Notre-Dame. On parle La seconde assiette de pois- noires et un clafoutis aux conçu par les fées d’Atelier Lo- guement étudié les viles pro-
copenhaguois des longs ta- ici de carottes et de salades son est un filet de daurade bleuets, sorbet au cantaloup, vasi, ajoutera au bonheur positions de monsieur Frédé-
bliers por tés par les garçons plantées il y a plus d’une di- grillé, accompagné de haricots couronné de mini-meringues d’être à cette adresse. La vais- ric For tin, sommelier de son
zaine d’années. Je pourrais re- verts plats, parfumés avec un dynamisées au poivre japonais selle créée par Pascale Girar- état, le célèbre Professeur R.
monter plus loin dans le pesto de coriandre vietna- et au basilic. Pour conclure din contribuera elle aussi à ce commanda une bouteille de
★ Je regrette de devoir temps, mais je crains de vous mienne et de quelques mor- sur un sourire, la cuisine en- plaisir. L’assiduité du ser vice Morgon 2014, Côte de Py, Do-
vous en parler voir bâiller. ceaux de pêche cr ue. Pour voie un mini « Bagel-Brest » également. maine Marcel Joubert. Un ex-
★★ Pas mauvais, rendre le tout encore plus sau- soufflé à l’or, crème praliné et cellent choix. Quand il est
mais on n’est pas obligés Un tour d’horizon tillant, le chef ajoute quelques graines de sésame. Vous vou- HVOR aussi complet, le bonheur n’a
de s’y précipiter des festivités feuilles de sabline et un peu drez sûrement remercier Éric 1414, rue Notre-Dame Ouest pas de prix.
★★★ Bonne adresse Les festivités chez Hvor com- d’amande fraîche. Champagne, le chef pâtissier ☎ 514 937-2001
★★★★ Très bonne mencent avec un amuse- En service salé final, de très Avec le temps, la maison Ouver t en soirée du mer- Collaborateur
adresse bouche en forme de maki, une généreuses tranches de ma- ajustera le volume de sa sono credi au dimanche. Choix de Le Devoir
★★★★★ Adresse bouchée végétarienne (carotte, gret de canard fumé et rôti au afin qu’il corresponde davan-
exceptionnelle pour la avocat, concombre, aubergine charbon, par fumé aux sept tage à celui en sourdine qui
cuisine, le service et le décor marinée, courgette et autre épices japonaises puis glacé sied à un vrai restaurant. Dans
chou frisé) couronnée d’une avec un miel venu des ruchers un restaurant de première
$ Le bonheur pour pousse de tournesol sur une sur le toit de la maison juste à classe, la mélodie des conver-
une vingtaine goutte de sauce miso de Massa-
$$ Une quarantaine wippi, le tout enveloppé dans
par personne une feuille de shizo. Bouchée
$$$ Un billet rouge intrigante, délicieuse, apéritive.
par personne Suivront, selon votre appétit
$$$$ Un billet brun ou votre degré de curiosité,
par personne trois ser vices ou cinq ser-
$$$$$ Le bonheur vices, lesquels seront, en fonc-
n’a pas de prix tion de vos impératifs de réhy-
dratation, accompagnés de
B 8 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D M U S I Q U E
L A V ITRINE

JAZZ-POP CHANSON
ÉQUATORIENNE

BLACKENED CITIES
Melanie De Biasio RESPIRA
(PIAS) Mateo Kingman
Aya Records/ZZK Records

D’abord un clavier qui installe le climat par des accords te- Il vient de l’Amazonie équatorienne, est installé à Quito et se
nus. Puis, un violoncelle, intrigant, profond. Tension palpa- réclame aussi bien des grands porteurs de chansons sud-amé-
ble. Et voilà la voix de Biasio — grain sublime et profondeur ricaines comme Simón Díaz, Atahualpa Yupanqui et Violeta
émotionnelle rare — pour évoquer les Blackened Cities post- Parra que des plus jeunes qui, comme Bomba Estéreo ou
industrielles du titre. Piano avec ajouts synthétiques. À 3:55, Café Tacvba, ont fait éclater les traditions chansonnières. Et
la batterie fait son apparition, envoûtante, en constant chan- dans la musique de Mateo Kingman, il y a un peu de Manu
gement de cap et relance rythmique. Partant de là, on ajoute Chao, de la musique brésilienne actuelle et du rap métissé. Il
des couches de textures et de mystère, on brode autour du chante et rappe, se lance dans des harmonies vocales à la Mil-
thème, on s’enfonce dans cette forêt à la fois froide et capti- ton Nascimento, provoque des rappels aux instruments
GERALDINE BRIÈRE SONIDO PESAO vante, et… bien voilà, on est déposés 27 minutes plus tard, et acoustiques et se plonge dans le beat urbain. On dit que sa
La formation Sonido Pesao a été réduite à six : les deux MC, le le disque est terminé. Une seule piste, une magnifique piste, musique est comme un oxymoron et c’est jute : doucement
guitariste-claviériste Ian Lettre, qui signe la majorité des musiques, enregistrée d’un jet, en semi-improvisation. Après l’excellent hard, organiquement électro, intimement dansante, polyryth-
deux autres musiciens et la choriste Catherine Molnar. No Deal en 2013, la chanteuse et flûtiste belge refait le coup mique et aérienne. On dirait la forêt vue de la cordillère ou de
d’un album ovni qui doit beaucoup au groupe Talk Talk, qui la ville ou l’inverse. Les textes y font abondamment référence
brosse des paysages sonores aux contours sans cesse mou- et plusieurs montages sonores nous transportent dans ces
SONIDO PESAO À LA FALLA vants et qui se révèle aussi hypnotique que beau. univers. Voilà donc une autre belle découverte du Sud.
Guillaume Bourgault-Côté Yves Bernard

Rire pour ne pas


pleurer INDIE POP

FLOATING HARMONIES
JAZZ

EIGHT CLASSIC ALBUMS


YVES BERNARD tre en mai dernier l’excellent Júníus Meyvant Conte Candoli
Reir para no llorar, un disque Record Records Real Gone Jazz

O n les appelle les falleros,


ces huit jeunes créateurs
qui ont construit une immense
plus électro, plus funk, plus
chanté, avec plus de cumbia,
un peu de merengue et moins
œuvre collective de 35 pieds de salsa brava qu’auparavant.
de haut qui sera enflammée Lunatico commente : « La
samedi soir dans un geste qui cumbia, ça a beaucoup à voir
symbolise la renaissance selon avec nos origines. Moi, mes pa- Ce que compose Júníus Meyvant fait dans l’aimant métaphy- Bon, c’est l’été. Question nouveautés, c’est pratiquement le
une tradition de Valence. Pour rents viennent du Guatemala, sique. On vous avait parlé, l’an dernier, de cet Islandais entre désert. Elles ont été publiées à la veille des festivals et le se-
accompagner, quelques cen- et la cumbia est la musique qui folk et soul, révélation du Nord. Depuis, le musicien a réuni ce ront à nouveau en septembre. Reste la solde des soldes :
taines de bénévoles et de bril- se joue là-bas. Même chose pour que deux ans d’écriture font d’un homme tombé dans la mu- Conte Candoli — Eight Classic Albums, publié par Real Gone
lants artistes montréalais qui Chele. Ses parents viennent du sique. Floating Harmonies, premier album, illustré d’une pein- Jazz. Cette étiquette a regroupé huit enregistrements en qua-
se joignent à la Falla, cette fête Salvador. » Chele complète : ture de Meyvant lui-même, approfondit le genre hybride du tre CD. Mais encore ? Candoli fut le trompettiste, avec deux
of fer te gratuitement par la « Ça a rappor t avec le dépar t Scandinave: un indie spirituel et dansant, avec arrangements ou trois autres, du cool jazz alias West Coast. Sur les albums
Tohu sur son site de jeudi à sa- de Rila, l’un des fondateurs du fins qui gonflent et dérivent sans se perdre. On pense: fjord nua- ici réunis, ce fin et joyeux instrumentiste joue en quartet,
medi. Au programme : des ac- groupe. C’est lui qui apportait geux, eaux calmes, furie de cascades, envolée de rapaces. Sa plus souvent en quintet et parfois en moyenne formation.
tivités de cirque, une exposi- le côté salsero. On s’identifie voix rocheuse, elle, a gardé sa touche claire comme de l’eau de Ceux qui l’accompagnent, c’est bien simple, formèrent la fine
tion, du cinéma en plein air et maintenant beaucoup plus à la glacier. Après Be A Man, puissante intro instrumentale, Beat Si- fleur du genre. On pense notamment aux pianistes Jimmy
de la musique avec Nomadic cumbia. Un ami me disait que lent Needed traîne l’énergie désordonnée du funk, Mighty Back- Rowles, Russ Freeman, Lou Levy et Vince Guaraldi et aux
Massive, Fwonte, Vuyo, Papa- c’est le nouveau reggae. » bone roule des hanches et Manos dégage, sept minutes durant, batteurs Stan Levey et Lawrence Marable. Candoli, on le ré-
groove, Ayrad, le Duo popu- une électricité douce façon musique de chambre. Ces pièces sur pète, était un musicien joyeux, heureux. Son style est le reflet
laire, Afrikelektro et Sonido S’imprégner du rap la mémoire et la fraternité, portées par les cuivres et les cordes parfait de cette insouciance qui distingua le jazz de Los An-
Pesao, anciennement connu Et le rap là-dedans ? Il de- bien que fournies en silences, ont tout d’un formidable début. geles et San Francisco dans les années 1950.
sous le nom de Heavy Soundz, meure à la base de la création. Geneviève Tremblay Serge Truffaut
les rappeurs latinos de Saint- Chele s’inspire de la polyva-
Michel qui ont rempor té en lence d’un Kendrick Lamar et
juin dernier le Prix de la diver- de l’imaginaire de Joe Baras
sité en musique. ou de Calle 13. Parmi les ar-
Rencontre avec Ronald Le- tistes qu’ils écoutent, les deux
CLASSIQUE CLASSIQUE
mus Barrientos, dit Chele, et citent aussi les Dominicains
Marco-Antonio Abal Aguilar, de Lapiz Conciente, la Véné-
dit Lunatico, les deux MC de zuélienne Gabylonia et les SERGUEÏ PROKOFIEV BÉLA BARTÓK
Sonido Pesao. « Pourquoi nous Chiliens de Movimiento so- Concertos pour violon n° 1 et 2. Concerto pour violon n° 2.
avons changé le nom ? Parce cial. Lunatico est plus old Sonate pour violon seul. Vadim Concerto pour orchestre. Augus-
que Heavy Soundz ne décrivait school, écoute beaucoup de Gluzman (violon), Neeme Järvi tin Dumais, Orchestre sympho-
pas nécessairement le band ac- hip-hop des années 1980- (direction). BIS SACD 2142. nique de Montréal, Kent Nagano.
tuel. C’était plus proche de nos 1990 : « J’aime pas mal tout ce Onyx 4138.
débuts avec du gros sample, de qui est très agressif, et ce que je
l’anglais, de l’espagnol, du gros vois dehors m’inspire beau-
rap. Maintenant, il y a beau- coup. Il faut qu’il y ait de la
coup plus de musique latine et rage, même si c’est une chan- Publication, aujourd’hui même, de cette petite merveille en- Quelqu’un à l’OSM s’est-il rendu compte que cet album est
de chant », dit Chele. « On a son joyeuse, pour que le monde registrée (concertos), à Tallinn, en Estonie, avec l’orchestre sorti, au Canada, en mai 2016 ? J’attendais un signe de vie,
traduit le nom et on a coupé le y croie », souligne-t-il. national du pays. Les qualités foncières de Gluzman que quelqu’un me demandant pourquoi nous ne le commen-
“pesado” pour que ça sonne Ce que lui et Chele ont nous avons toujours appréciées — le moelleux et la ferme tions pas. Il y avait quelques raisons à cela : personne ne
slang latino », ajoute Lunatico. d’abord vu se passait à Saint- assise de la sonorité, ainsi qu’une justesse imparable — nous a informés de sa sortie et ni l’OSM, ni l’éditeur, ni
En français, « pesado » signi- Michel : « C’était hardcore sont au rendez-vous pour magnifier l’onirisme et la subtile son distributeur au Canada (chapeau !) n’ont jugé utile de
fie « lourd », « pesant ». Le avec la police dans les environs poésie de Prokofiev. Gluzman est, après Nathan Milstein, nous l’envoyer. Y aurait-il quelque chose à cacher ? Peut-
groupe est sor ti de l’ombre du métro et, dans nos textes, on aux côtés de Gil Shaham et James Ehnes, l’interprète rêvé être, juste, que c’est un CD très moyen… Dans le Concerto
après cinq ans d’underground tient compte de toutes ces expé- de cet univers sonore. Dans son approche des œuvres, pour violon, Dumay joue juste, mais l’agogique des
avec la par ution de Tumba riences-là. Mais, il y a moyen Gluzman fuit toute romantisation. De ce point de vue, la ver- phrases manque de souplesse et de subtilité, le violon est
parlantes, un troisième disque que ça ne soit pas lourd, d’ame- sion Shaham-Previn reste la plus sensuelle du catalogue, trop en avant. Cette lecture dure et plaquée, qui sonne
révélant les flows rapides du ner de la conscience et du Gluzman devenant un excellent choix pour qui cherche avec le même naturel que la photo de couverture, n’a
rap et l’énergie punk, mais knowledge en aidant les gens à quelque chose de plus épuré. Mon léger bémol ira à la salle guère d’intérêt. Et l’album très soigné, voire luxueux, sur
aussi le lyrisme mélodique la- avoir du fun, conclut Chele. trop réverbérante de Tallinn, qui rend le violon un peu flot- le plan éditorial ne se voit pas rehaussé par un Concerto
tino et une panoplie de mu- C’est le sens de Reir para no llo- tant dans l’espace. Ce défaut n’affecte pas la sonate, captée pour orchestre appliqué, ennuyeux et très peu magyar.
siques latines, dont une dose rar : rire pour ne pas pleurer. » à Brême. Pourquoi Nagano a-t-il enregistré Bartók ?
de salsa brava. Pendant long- Christophe Huss Christophe Huss
temps, le groupe était com- Collaborateur
posé de cinq musiciens et de Le Devoir
cinq MC, mais on a réduit la
formation à six : les deux MC, La Falla : sur le site de la Tohu
le guitariste-claviériste Ian Let- du 11 au 13 août
POP FOLK MUSIQUE
tre, qui signe la majorité des Sonido Pesao avec Nomadic INSTRUMENTALE
musiques, deux autres musi- Massive, Fwonte et Vuyo, ven-
ciens et la choriste Catherine dredi 12 août de 17 h 30 à 23 h DRAWING ROOM
Molnar. Entouré de plusieurs R e n s e i g n e m e n t s : 514 376- Helena Deland DA HA
invités, dont Tomás Jensen, TOHU, Chivi Chivi Andrée Boudreau
Cuervo Loomi, Madhi, Face T, http://tohu.ca/fr/programma- & Michel Dubeau
Baby K et le Gypsy Kumbia tion/evenement/2015- Indépendant
Orchestra, le band a fait paraî- 2016/falla-2

« La cumbia, ça a beaucoup à voir


avec nos origines. Moi, mes parents
viennent du Guatemala, et la cumbia
Les chansons d’Helena Deland s’immiscent entre les
chants des cigales au zénith de l’été. À la fois douces et
complexifiées — par les arrangements de Jesse Mac Cor-
mack —, les pièces du EP Drawing Room dessinent un pay-
C’est une rencontre entre le piano et le shakuhachi, la flûte
de bambou emblématique des moines bouddhistes zen du Ja-
pon. C’est un mariage d’univers et d’esprits différents, entre
spiritualité et jazz, entre rigueur et improvisations, hachures
sage mystique aux abords des chemins de campagne. Jour- et introspection. Et l’alliage se fait en douceur, dans un climat
est la musique qui se joue là-bas. Même nal intime récité tout haut par une voix en écho aux an- souvent méditatif ponctué par la flûte japonaise de Michel
goisses de l’âme, l’œuvre est aussi brillamment illustrée Dubeau, qui livre de longues phrases à peu de notes à travers
chose pour Chele. Ses parents viennent par l’intrigante Lauranne Faubert-Guay. Dans la délicieuse les silences et les respirations. Le piano d’Andrée Boudreau
Black Metal, on reconnaît les détours adoptés par les est à l’avenant, mais il se plonge parfois dans des atmo-
du Salvador. Ça a rapport avec le groupes les plus en vogue aux États-Unis. La vaporeuse sphères plus classiques ou dans le jazz, surtout lorsque le
Baby rappelle aussi les talentueuses Laura Marling ou Nina percussionniste Dany Richard joue de la batterie ou relance
départ de Rila, l’un des fondateurs du Nastasia. La Québécoise gagnerait-elle à s’exercer en fran- avec de petites percussions. Les interactions entre les instru-
çais ? Peut-être que certains couplets déjà engageants y mentistes sont délicates et la musique en dit beaucoup sur
groupe. C’est lui qui apportait le côté prendraient plus de singularité, douce guitare à l’appui. l’environnement et le martèlement des vagues sur les fa-
Qu’à cela ne tienne, les langues n’ont pas fini de se délier à laises, ce que signifie Da Ha. Dans l’ensemble, il s’en dégage
salsero. On s’identifie maintenant
»
propos de la belle Helena. une musique belle et apaisante.
Marie-Pier Frappier Yves Bernard
beaucoup plus à la cumbia.
Lunatico et Chele, les deux MC de Sonido Pesao
Vous pouvez entendre un extrait des disques marqués du symbole sur ledevoir.com/culture/musique
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6 B 9

LE MONDE
Double attentat dans une
station balnéaire de Thaïlande La tension monte entre Kiev et Moscou
Bangkok — Un double attentat dans une station
balnéaire de Thaïlande a fait un mort et 19 bles- Les deux pays musclent leurs dispositifs militaires aux abords de la Crimée
sés, dont des touristes étrangers, dans la nuit de
jeudi à vendredi, près d’un an après un attentat OLGA SHYLENKO « Des mesures supplémentaires ont été discu- L’armée ukrainienne a accusé Moscou de
qui avait fait vingt morts à Bangkok. «La pre- à Kiev tées pour assurer la sécurité des citoyens et les in- vouloir « justifier le redéploiement et les actes
mière bombe a explosé en face d’un pub» situé frastructures vitales de la Crimée », a précisé le agressifs des militaires russes » en Crimée.
dans une zone touristique de Hua Hin, à deux
heures au sud de Bangkok, a déclaré à l’AFP un
responsable de la police locale, sous couvert de
L’ Ukraine a placé jeudi ses troupes en état
d’alerte le long de la ligne de démarcation
avec la Crimée, à la suite d’un brusque regain
Kremlin dans un communiqué.
Un responsable de l’OTAN a déclaré que l’Al-
liance suivait « de près et avec inquiétude » la si-
Dans un communiqué, le ministère russe des
Affaires étrangères a répliqué que les soutiens
occidentaux de Kiev feraient mieux de « faire
l’anonymat. La deuxième bombe a explosé 30 mi- de tension avec la Russie, qui a affirmé avoir tuation. « Nous sommes rassurés par la condam- preuve de bon sens », et a réaffirmé que la mort
nutes après la première, à une cinquantaine de déjoué des « attentats » fomentés selon elle par nation résolue par l’Ukraine du terrorisme sous de militaires r usses ne resterait pas « sans
mètres de là, dans cette zone proche de la plage Kiev sur la péninsule annexée en 2014. toutes ses formes, a déclaré à l’AFP ce responsa- conséquences ».
où se situent de nombreux bars et restaurants Plus de deux ans après le rattachement de ce ble qui n’a pas souhaité être nommé. La Russie Un responsable de haut niveau au sein des
fréquentés par les touristes. Une Thaïlandaise a territoire ukrainien à l’issue d’un référendum n’a fourni aucune preuve tangible de ses accusa- ser vices de sécurité ukrainiens a indiqué à
été tuée dans la première explosion. Sur les 19 jugé illégal par les Occidentaux, les accusations tions contre l’Ukraine. » l’AFP que l’Ukraine se préparait « à tout », ju-
blessés, 7 sont des étrangers, dont 2 Néerlan- r usses ont poussé les deux pays à muscler Les services de renseignement russes accu- geant « possible » une invasion russe. « C’est une
daises. «Au total, avec les deux bombes, 19 per- leurs dispositifs militaires dans la zone, au sent Kiev d’avoir organisé plusieurs incursions escalade, bien sûr », a-t-il estimé.
sonnes ont été blessées, dont 3 grièvement», a dé- risque de faire dérailler les efforts de résolu- de « saboteurs-terroristes » qui se sont soldées
claré un autre responsable policier. Les médias tion pacifique de la crise ukrainienne. par des affrontements armés et ont coûté la vie, Avertissement de Washington
locaux ont diffusé des images de touristes étran- « J’ai ordonné à toutes les unités dans les ré- selon Moscou, à un agent du FSB (ex-KGB) et Les États-Unis se sont déclarés jeudi « ex-
gers dans des fauteuils roulants à l’hôpital, rece- gions situées au niveau de la frontière adminis- à un militaire russe. trêmement inquiets » du regain de tensions
vant les premiers soins. Hua Hin est une station trative avec la Crimée et le long de la ligne de Selon le FSB, un premier groupe a été inter- entre la Russie et l’Ukraine et ont appelé les
balnéaire prisée des touristes étrangers, mais front dans le Donbass de se mettre en état cepté près de la ville d’Armiansk en Crimée dans deux camps à éviter toute « escalade ». « Il est
aussi des Thaïlandais. Hua Hin, avec son front de d’alerte », a annoncé le président ukrainien, Pe- la nuit du 6 au 7 août, et 20 engins explosifs ont été maintenant temps de réduire les tensions et de
mer envahi par les grands hôtels internationaux tro Porochenko, sur Twitter. saisis. Deux autres groupes ont été interceptés la retourner aux discussions », a mis en garde la
et les bars de nuit, est aussi la résidence d’été de Quelques heures auparavant, c’est Vladimir nuit suivante, alors qu’ils étaient appuyés par des por te-parole du dépar tement d’État, Eliza-
la famille royale. Pour l’heure, la double explo- Poutine qui, après avoir accusé les autorités tirs de l’armée ukrainienne, selon la même source. beth Trudeau.
sion n’a pas été revendiquée, comme c’est sou- ukrainiennes d’être « passées à la terreur », réu- Ces accusations ont été rejetées par Kiev et
vent le cas en Thaïlande. nissait le Conseil de sécurité russe. mises en doute par les États-Unis et l’OTAN. Agence France-Presse
Agence France-Presse

La popularité du président
turc en forte hausse
Obama et Clinton,
Ankara — Le président islamo-conservateur turc,
Recep Tayyip Erdogan, enregistre une hausse
spectaculaire de popularité, près de deux Turcs
« fondateurs
sur trois se déclarant favorables à sa politique
après le coup d’État avorté qui a visé son régime,
selon un sondage publié jeudi. 68% des personnes
du groupe EI »
interrogées se sont déclarées satisfaites du travail
accompli par l’homme fort de Turquie, ce qui re-
Donald Trump revient à la charge
présente une hausse de 21 points par rapport à sur le thème du terrorisme
juin, selon l’enquête de la société Metropoll. Il
s’agit de la deuxième meilleure cote de popularité IVAN COURONNE
pour le dirigeant turc depuis qu’il a été premier à Washington
ministre, en 2012. M. Erdogan a été élu président
en 2014 après trois mandats à la tête de l’exécutif.
27% des personnes interrogées se disent en re-
vanche insatisfaites de sa politique, contre 47% en
D onald Trump accuse Barack Obama et son
héritière politique Hillar y Clinton d’être
responsables de la création du groupe État isla-
juin. Ce sondage a été réalisé auprès de 1275 per- mique, une déclaration incendiaire mais assu-
sonnes, du 28 juillet au 1er août, soit environ deux mée qui vise à reprendre le contrôle d’une cam-
semaines après le putsch raté, par l’un des insti- pagne qui lui échappe.
tuts de sondage les plus établis en Turquie. La petite phrase n’a rien d’un dérapage :
Agence France-Presse « J’appelle le président Obama et Hillary Clin-
ton les fondateurs du groupe EI. » Dans plu-
Libye : le groupe EI pousse son sieurs réunions publiques et en entrevue de-
puis mercredi, Donald T r ump l’a répétée
dernier souffle dans son fief comme une antienne.
En moins de 24 heures, le candidat républi-
T ripoli — Les forces gouvernementales li- cain à la Maison-Blanche a ainsi fait passer au
byennes ont remporté une importante victoire second plan les multiples controverses ayant
sur le groupe État islamique (EI) à Syrte en pre- éclaté depuis la fin du mois de juillet et qui ont
nant le contrôle de son centre de commande- contribué à sa chute dans les sondages. Lui-
ment, mais devaient encore chasser les djiha- même a reconnu que sa stratégie pour l’empor-
distes de plusieurs quartiers de la ville. Près de ter au scrutin de novembre n’était pas encore
trois mois après le début d’une offensive visant à tout à fait établie.
reprendre Syrte, devenue en juin 2015 le fief du « Je ne pense pas avoir fait beaucoup d’er-
groupe EI en Libye, les forces du gouvernement reurs », a-t-il affirmé jeudi sur CNBC, reconnais-
d’union nationale (GNA) se sont emparées mer- sant implicitement en avoir au moins fait
credi du Centre de conférences Ouagadougou, quelques-unes.
un complexe qui abritait le QG du groupe EI. FADI AL-HALABI AGENCE FRANCE-PRESSE « Je fais campagne de façon différente des pri-
«La bataille de Syrte a atteint sa phase ultime, Alep, la deuxième ville de Syrie, subissait d’intenses combats jeudi. maires, avait-il confié au Time il y a deux jours.
après l’offensive réussie menée par nos héros», a Mais maintenant, j’écoute des gens qui me disent
déclaré le général Mohamad al-Ghassri, porte- d’être plus gentil, plus doux. C’est ce que je fais,
parole des forces du GNA, cité jeudi par l’agence mais personnellement je ne sais pas si c’est ce que
de presse Lana. Il a également fait état de la re-
prise mercredi «de l’hôpital Ibn Sina, du campus
de l’université de Syrte, des bâtiments de la
Syrie : difficile acheminement le pays veut. »
Retour sur le terrorisme
Banque al-Wahda et de la Banque nationale du
Commerce». Jeudi, les forces pro-GNA ont brûlé
les drapeaux du groupe EI pour les remplacer
de l’aide humanitaire à Alep Cette entrevue s’est déroulée quelques
heures avant que Donald Trump ne suggère,
dans une phrase ambiguë qui a déclenché un
par des drapeaux libyens, a rapporté l’agence KARAM AL MASRI ouverte samedi pour briser le nementaux] grâce à l’arrivée scandale, que les détenteurs d’armes étaient la
Lana. Selon le porte-parole du centre de presse à Alep siège de leurs quartiers. de diesel acheminé par le Crois- seule force capable de résister à l’élection éven-
Reda Issa, les djihadistes conservent encore à La Russie est prête à discuter sant-rouge à la station de pom- tuelle d’Hillary Clinton à la Maison-Blanche.
Syrte «les quartiers résidentiels 1, 2 et 3 [qui for- ROUBA HUSSEINI d’un allongement de la « pause page de Sleimane al-Halabi, Mais en accusant Barack Obama et Hillar y
ment une bande de territoire donnant sur la à Beyrouth humanitaire » de trois heures dans un quartier rebelle », se- Clinton, aux manettes de la diplomatie améri-
mer] ainsi qu’un complexe de villas» proche de la qu’elle a proposée, a annoncé lon le correspondant de l’AFP. caine de 2009 à 2013, d’avoir laissé les coudées
côte. Mais en fin de journée, les forces du GNA
ont continué de progresser et «pris le contrôle du
secteur des villas d’hôtes près du port ainsi que
A lep était toujours meurtrie
jeudi par d’intenses com-
bats malgré une proposition de
jeudi l’émissaire de l’ONU pour
la Syrie, Staffan de Mistura. Il a
jugé que cette proposition
Lettre à Obama
Quinze des trente-cinq méde-
franches aux djihadistes en retirant les troupes
américaines d’Irak fin 2011, Donald Trump re-
vient en terrain plus connu : le terrorisme.
l’hôtel présidentiel», a indiqué le centre de presse, « pause humanitaire » russe ju- « unilatérale » de Moscou était cins encore présents dans la « Ils sont les fondateurs du groupe EI, car ils ont
en référence à un quartier construit du temps de gée insuffisante par l’ONU. insuf fisante pour acheminer partie rebelle de cette ville, ont fait preuve de manque de jugement, a déclaré Do-
l’ex-dictateur Kadhafi pour accueillir des digni- Outre des frappes contre les l’aide nécessaire aux habitants de leur côté décrit dans une let- nald Trump à Orlando, en Floride, devant une
taires du régime dans le nord de la ville. rebelles dans la ville d’Alep, et réclamé de nouveau une tre adressée au président améri- assemblée de pasteurs conservateurs. Le groupe
Agence France-Presse l’aviation russe, alliée du prési- trêve de 48 heures. cain Barack Obama leur impuis- EI va leur donner le prix du meilleur joueur. »
dent Bachar al-Assad, a égale- Selon l’agence de presse sy- sance face à la mort et à «l’ago- Il a cherché à rassurer ses partisans inquiets
Obama rejette l’idée ment bombardé durement jeudi
Raqqa, capitale de facto du
rienne Sana, quatre civils ont
été tués jeudi par des tirs de
nie des enfants ». « Sans l’ouver-
ture permanente d’une voie d’ap-
par l’absence apparente de stratégie électorale.
« Je n’ai pas encore vraiment commencé. Souve-
de légaliser la marijuana groupe État islamique en Syrie,
tuant 30 personnes, dont 24 ci-
roquette rebelles sur des quar-
tiers pro-régime.
provisionnement, nous serons
dans peu de temps de nouveau
nez-vous, j’ai gagné les primaires dans un raz-de-
marée », a-t-il dit.
Washington — L’administration Obama a sta- vils, selon l’Observatoire syrien Si les habitants continuent assiégés par les forces du régime,
tué que la marijuana resterait sur la liste des des droits de l’Homme (OSDH). de souffrir de coupures d’élec- la famine se répandra et les pro- Clinton réplique
drogues les plus dangereuses aux États-Unis, À Alep, deuxième ville de Sy- tricité, « l’eau, qui était coupée duits hospitaliers se tariront com- L’équipe de campagne d’Hillary Clinton a dé-
rejetant l’idée de légaliser la substance à rie devenue enjeu crucial d’une depuis six jours, est revenue plètement», préviennent-ils. noncé jeudi les propos de Donald Trump et
l’échelle du pays, mais elle a toutefois ouvert la guerre qui a fait plus de 290 000 jeudi dans cer tains quar tiers raillé ses lacunes en affaires internationales.
porte à plus de recherches sur ses propriétés morts depuis 2011, Moscou a est et ouest [rebelles et gouver- Agence France-Presse « Les propos de Donald Trump sont remarqua-
médicinales. Cette décision sur le potentiel mé- affirmé avoir décidé de suspen- bles, car ils font une nouvelle fois écho aux argu-
dicinal de la marijuana pourrait préparer le ter- dre chaque jour ses frappes du- ments utilisés par Vladimir Poutine et nos adver-
rain pour que la substance soit classée dans rant trois heures, ouvrant une Coopération turco-russe en vue en Syrie saires pour attaquer les dirigeants américains et
une catégorie de drogues moins nocives. L’hé- « fenêtre » pour l’entrée d’aide les intérêts américains, tout en négligeant de for-
roïne, le peyotl et la marijuana, entre autres, fi- humanitaire. Istanbul — La Turquie appelle la Russie à des opérations muler des propositions sérieuses pour lutter
gurent parmi les drogues de « l’annexe I » aux Environ 1,5 million de per- conjointes contre le groupe État islamique (EI) en Syrie, a an- contre le terrorisme », a déclaré le conseiller
États-Unis, parce qu’elles n’ont pas de proprié- sonnes vivent dans l’angoisse noncé jeudi le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, d’Hillary Clinton Jake Sullivan.
tés médicinales. Les drogues comme la cocaïne d’un siège dans cette ville divi- dans la foulée de la réconciliation officielle entre Moscou et La démocrate recueillait jeudi 48 % des inten-
et les opioïdes, par exemple, sont utilisées à sée, 250 000 dans la par tie Ankara. Une délégation de trois responsables turcs représen- tions de vote contre 40 % pour Donald Trump,
des fins médicales et, bien qu’elles soient tou- contrôlée par les rebelles à tant l’armée, le renseignement et les affaires étrangères se selon la moyenne des derniers sondages calcu-
jours illégales à des fins récréatives, elles sont l’est et environ 1,2 million à trouvait en Russie jeudi pour des discussions notamment sur lée par le site Real Clear Politics. Jamais depuis
classées dans « l’annexe II ». L’agence améri- l’ouest dans les quar tiers te- la Syrie, a précisé le ministre. « Nous allons discuter de tous les avril elle n’avait eu autant d’avance.
caine chargée d’appliquer les lois sur les nus par le pouvoir syrien. détails. Nous avons toujours appelé la Russie à des opérations Sa stratégie à elle est fixée depuis des se-
drogues (DEA) a affirmé que cette décision anti-Daech, notre ennemi commun, a dit M. Cavusolgu, utili- maines : dépeindre Donald Trump comme un
était le fruit d’un long examen de la question et Aucun ravitaillement sant l’acronyme en arabe du groupe EI, dans une entrevue à la personnage instable et incompétent, courtiser
de consultations avec le département de la Mais selon le correspondant télévision privée NTV. La proposition est toujours sur la table. » l’électorat ouvrier blanc avec un discours de re-
Santé et des Services sociaux. Le département de l’AFP à Alep, aucun ravitail- Le ministre relance ainsi une proposition émise par Ankara vitalisation économique, et tendre la main aux
américain estime que la marijuana a un « grand lement n’est arrivé dans la cité avant la brouille avec Moscou consécutive à la destruction en républicains et centristes écœurés par la per-
potentiel d’abus » et qu’elle n’a aucune « utilisa- jeudi, les combats se concen- novembre 2015 par la chasse turque d’un avion russe au-des- sonnalité de Donald Trump.
tion médicale acceptable ». trant sur le sud de la ville, sur sus de la frontière turco-syrienne.
Associated Press la route que les rebelles avaient Agence France-Presse
B 10 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 2 A O Û T 2 0 1 6

ET CETERA

ISTOCK
Avec la manne informatique, la ville la plus laid back des États-Unis et toutes ses banlieues se transforment plus vite qu’une vidéo virale sur YouTube.

S AN F RANCISCO

De la Beat Generation à la microbyte


L’économie du numérique transforme le visage de la ville la plus cool des États-Unis

ISABELLE PARÉ

À
la merci des hoquets sismiques,
San Francisco vit comme si demain
n’existait pas. Déjà rasée par les ca-
prices des plaques tectoniques, la
ville n’en est pas à une métamor-
phose ou à un paradoxe près.
Après la génération beat, c’est celle des mi-
crobytes qui mène aujourd’hui le bal dans la mé-
tropole la plus cool des États-Unis. Les puces
ont remplacé les pépites d’or, et le culte de la
start-up a relégué aux oubliettes celui de Jack
Kerouac et des chantres de la contre-culture.
Sous ses airs laid back, le cœur de la cité car-
bure aux mégaoctets. Depuis que la frénésie et
le boom économique générés par les dot.com
soufflent sur San Francisco, on compte, au pied
carré, plus de techies roulant en Tesla que de
beatniks en Westfalia. Au centre-ville, les gratte-
ciel rutilants qui abritent les sièges sociaux des
Linked In, Uber et Twitter poussent comme JUSTIN SULLIVAN AGENCE FRANCE-PRESSE JUSTIN SULLIVAN AGENCE FRANCE-PRESSE
des champignons après la pluie. Pas moyen d’avoir pignon sur rue à San Francisco à moins de gagner dans les six chif fres. Le siège social de Twitter au centre-ville de Frisco
Avec eux, l’arrivée en masse de jeunes tren-
tenaires en flip flop, recevant des salaires miro- baie et l’île d’Alcatraz, l’ex-homme d’af faires la navette entre la Silicon Valley et divers points maisons chics y côtoient désormais les mu-
bolants, achève de dessiner à San Francisco aligne les superlatifs pour décrire la fébrilité de San Francisco. Planté à Menlo Park, le cam- rales bariolées peintes à la gloire de Che
une fracture sociale aussi creuse que la faille de qui règne dans la ville. pus de Facebook a des airs de Disneyland pour Guevara ou du commandant Marcos par les
San Andreas. « C’est incroyable, ce qui se passe ici. Tout le ados avec ses immeubles de bureaux traversés militants hispanophones.
« Avant, j’étais chef, et je vivais bien avec 9 $ monde veut investir. À elle seule, cette région est res- par des ponts, ses nombreux restaurants, son Depuis que tout le monde pianote sur son
l’heure. Maintenant, on ne peut plus vivre avec ponsable du tiers de l’innovation dans le monde. coiffeur, ses services de massage, ses salles de cellulaire pour appeler Uber, les taxis se font
ça à San Francisco », raconte Chris, ex-cordon C’est gigantesque. L’autre tiers provient du reste des musculation, de ping-pong, de pinball ma- rares dans les rues et les autobus municipaux
bleu aujourd’hui recyclé en directeur des IT États-Unis et la balance, du reste de la planète.» chines, ses bars à jus gratuits, alouette ! (l’un des systèmes les mieux développés aux
(technologies de l’information). « Ma femme en Ici, deux mots-clés ouvrent toutes les portes : Comme une marquise de cinéma, un écran États-Unis) sont délaissés par les jeunes.
est à sa quatrième carrière. Ici, il faut savoir se vitesse et VC, comme dans Venture Capital, géant affiche sur la place publique les événe-
réinventer », dit-il, tout sourire, la main sur la pour capital de risque. « La grande dif férence ments sociaux à venir. Ouvert jour et nuit, le Paradoxe, quand tu nous tiens
barre de son voilier qui tangue dans la baie de avec le reste du monde, ce n’est pas tant qu’il y a campus du réseau social mondial, qui dit n’im- Malgré ce bouquet de paradoxes, le creuset
San Francisco. plus d’idées, c’est la disponibilité immense de ca- poser aucun horaire de travail strict, « s’assure de la contre-culture continue de clamer sa di-
Loin d’y voir une catastrophe, l’homme, pital de risque. Il y a assez d’argent ici pour faire ainsi de la pleine disponibilité de ses employés ». versité à la face du monde et du reste des États-
comme son bateau, fait face à la houle dans décoller en deux mois une application ou une in- À San Francisco, l’invasion de tous ces Unis. Car, dans la mecque du nouveau capita-
cette ville en perpétuelle mutation. À San Fran- novation. Si vous mettez six mois à lancer un jeunes et moins jeunes techies, payés de 300 à lisme numérique, on recycle 80 % de ses dé-
cisco, la priorité, c’est de savoir rebondir. Après projet, oubliez ça, vous êtes out ! » tranche le 400 « K » par année, comme on dit dans « la chets, et San Francisco demeure la seule ville
le « Make love, not war » des hippies, le « Fail consul, le regard posé sur l’horizon. baie », a fait exploser le coût des maisons. Pas américaine où l’on risque de croiser son voisin
fast, learn fast » est devenu le mantra des nou- Avec la manne informatique, la ville et toutes moyen d’avoir pignon sur rue à Frisco à moins nu sur une ter rasse, en train de protester
veaux gourous dans ce Klondike de l’innova- ses banlieues se transforment plus vite qu’une de gagner dans les six chiffres. contre un récent jugement prohibant la nudité
tion posé sur la côte du Pacifique. vidéo virale sur YouTube. Les petits commerces sont à court de person- dans les lieux publics.
À Palo Alto et autour, où les sièges sociaux nel depuis que la manne informatique a refoulé Innovateurs, superécolos, épicuriens
La mecque du numérique des Facebook, Yahoo !, Intuit et autres success le salarié moyen vers les banlieues lointaines. jusqu’au bout des ongles, les résidants de San
Ici, l’habit ne fait pas le moine, ni le p.-d.g. stories ont élu domicile et créé des milliers La gentrification des quartiers italien, latino et Francisco continuent d’avoir la pêche, même si,
d’ailleurs. Les gens se baladent plutôt en vête- d’emplois, le moindre logement de trois cham- populaires fait d’ailleurs grincer des dents les dans les faits, on y danse sur un volcan. « Per-
ments sport qu’en veston-cravate. Y compris le bres à coucher coûte quelque 7700 $ par mois. gagne-petit, les étudiants et ceux qui trouvent sonne n’est assuré contre ça ici, ça coûte bien
tout jeune consul général du Canada à San que San Francisco perd peu à peu son âme. trop cher ! » m’assure une copine. Fascinant de
Francisco, Brandon Lee, qui, avec ses cheveux Disneyland, version techno voir comme l’optimisme ambiant y est inverse-
d’ébène noués en chignon derrière la tête, a da- Pour attirer les jeunes cracks de l’informa- Quartiers en mutation ment proportionnel au risque d’assister au pro-
vantage des airs de moine sorti d’un dojo que tique, des géants comme Facebook se sont do- Dans les anciens quar tiers comme Mis- chain Big One, un tremblement de terre ma-
d’un diplomate. Dans son bureau dominant la tés de systèmes de transport autonomes faisant sion, la présence de ces for tunés d’Internet jeur attendu d’ici 2032.
se sent à chaque coin de rue avec la proliféra- Là où un sursaut de la croûte terrestre peut

« À elle seule, la région de San Francisco est responsable


du tiers de l’innovation dans le monde. C’est gigantesque.
»
tion de boutiques bobos, de shops de vélos
design et de boutiques vintage. Les épiceries
bondées de produits bios et locaux aux prix
astronomiques poussent à côté des petites ta-
querias d’antan. Même Mark Zuckerberg
crèche maintenant dans ce très hipster quar-
tout faire crouler en ruine, on vit à 100 milles à
l’heure, on lève les voiles, et les inquiétudes se
dissipent aussi vite que la brume dans la baie
de San Francisco. Charles Francis Richter et
son échelle de malheur peuvent bien aller se
faire voir. De toute façon, si jamais tout s’effon-
Le consul général du Canada à San Francisco, Brandon Lee tier latino maintenant surnommé le Mish, un dre, on trouvera bien quelque part au fond d’un
genre de Mile-End à la puissance 10. Les disque dur une façon de se réinventer.