Vous êtes sur la page 1sur 19

La technologie

mère du bitcoin
est sur le point
de révolutionner
l’industrie
financière Page B 1 La collection d’art du Cirque du Soleil Écoles juives Vives
sort du secret grâce au BAP Page B 8 critiques Page A 3
◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 8 4 LE DEVOIR, LE MARDI 16 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

H YDROCARBURES
La détention RIO 2016 L’ENFANT CHÉRIE DE LA GYM TRÉBUCHE

des Une
immigrants centaine
remise de villes
en question rejettent le
L’annonce de la réfection
des centres de détention
canadiens doit relancer la
réflexion, jugent des groupes
projet de loi
ALEXANDRE SHIELDS
SARAH R. CHAMPAGNE

L e ministre de la Sécurité publique, Ralph


Goodale, a annoncé lundi des investisse-
A u moment où la commission parlementaire
étudiant le projet de loi sur les hydrocar-
bures amorce ses travaux, plus d’une centaine de
ments de 138 millions de dollars, principale- municipalités du Québec appellent déjà à son re-
ment pour moderniser les centres de détention trait pur et simple, a appris Le Devoir. Cette
d’immigrants à Laval et en banlieue de Vancou- fronde s’ajoute à celle des groupes qui dénonce-
ver. Des voix s’élèvent pour réclamer la fin de ront le préjugé favorable du gouvernement Couil-
cette pratique, digne d’un traitement réser vé lard envers l’exploitation des énergies fossiles,
aux criminels dans certains cas. dans un contexte de lutte contre les changements
En mai dernier, Carmelo Monge s’est présenté climatiques.
aux bureaux de Citoyenneté et immigration Ca- Dans le cadre d’une initiative lancée après le
nada 1010 à Montréal, croyant qu’il repartirait dépôt en juin du projet de loi 106 « concernant
avec un permis de travail renouvelé. Il a plutôt la mise en œuvre de la Politique énergétique
été arrêté. « Ils m’ont mis les menottes et alors je 2030 et modifiant diverses dispositions législa-
me suis senti comme si j’avais fait quelque chose de tives », un comité composé notamment d’élus et
très grave», relate-t-il, encore sous le choc. de juristes a rédigé une résolution d’opposition
«Je ne suis pas un criminel, je suis ici pour tra- à ce premier projet de loi sur les hydrocarbures
vailler, pour aider ma famille restée au Mexique», dans l’histoire du Québec.
dit l’homme de 45 ans. Il est au Canada depuis huit Le texte, envoyé aux municipalités de la pro-
ans, en attente d’une demande de résidence per- vince, dresse ainsi une liste de griefs contre le
manente fondée sur des considérations humani- projet de loi qui sera étudié cette semaine en
taires, après avoir vu sa demande d’asile déboutée. commission parlementaire à Québec. Il déplore
À son arrivée au centre de détention de Laval, d’emblée « le retrait des compétences munici-
des bâtiments entourés de barbelés, c’est la sur- pales » sur les prélèvements d’eau ef fectués
veillance constante qui l’a marqué. « J’ai vu une dans le cadre de l’exploration et de l’exploita-
femme du Pakistan avec son enfant à l’entrée, avec tion de pétrole et de gaz.
des gardes autour d’eux», rapporte M. Monge. Si elle est adoptée, cette loi sur les hydrocar-
JULIO COR TEZ ASSOCIATED PRESS bures primerait «sur les schémas d’aménagement
Circonstances des MRC et sur tout règlement de zonage ou de lo-
En 2014-2015, l’Agence des services frontaliers
L’Américaine Simone Biles a dû se contenter du bronze à la poutre, tissement», souligne aussi la résolution, qui sou-
du Canada (ASFC) a détenu 6800 personnes. Si après avoir perdu l’équilibre, lundi. Il s’agit d’une erreur de parcours tient que les municipalités «ne seront pas consul-
un agent de l’ASFC doute de l’identité d’un ressor- rarissime pour la jeune prodige, qui a ainsi vu lui échapper le record de tées, mais simplement informées» des travaux d’ex-
tissant étranger, s’il croit que celui-ci se soustraira ploration et de production d’énergies fossiles.
cinq médailles d’or que les observateurs lui prédisaient. Page B 5
VOIR PAGE A 8 : DÉTENTION VOIR PA GE A 8 : HYDROCARBURES

G RANDEUR NATURE
A UJOURD ’ HUI
Chasser la tique avec des draps de flanelle
Le Devoir vous transporte cet passe pour s’y accrocher. Pour
été sur le ter rain en compa- capturer la tique, les cher-
gnie de chercheurs qui profi- cheurs utilisent donc un drap
tent de la belle saison pour re- de flanelle, qu’on traîne au sol
sur plusieurs mètres.
cueillir obser vations et don- « Il y a une bonne litière de
nées. Dans une série épiso- feuilles, pas de soleil, pas trop
Éditorial › Casques bleus: entre d’humidité au sol, c’est un en-
dique, Grandeur Nature s’im-
nostalgie et réalité. Pourquoi le misce dans la sphère de ceux droit parfait pour les tiques », ap-
Parlement devrait avoir son mot à prouve Patrick Leighton, pro-
qui font la science au jour le fesseur à la Faculté de méde-
dire sur un nouveau déploiement. jour. cine vétérinaire de l’Université
Un éditorial de Manon Cornellier. de Montréal.
JESSICA NADEAU
Page A 6 Points noirs sur fond blanc

D
epuis une dizaine Roxanne marque un point
d’années, la mala- GPS dans sa main. Idalberto fait
Le Monde › Un conseiller de die de L yme ne la même chose quelques mè-
Trump impliqué dans un scandale cesse de gagner du tres plus loin. Avec synchro-
terrain au Québec. nisme, ils avancent et comptent
de corruption. Son directeur de Pour tenter de contrôler la pro- les pas : 32 exactement. Puis ils
campagne dans la tourmente. pagation du virus, des équipes s’arrêtent, soulèvent le drap et
de chercheurs, associés à l’Ins- scannent chaque millimètre du
Page B 6 titut national de santé publique
ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR
Une tique à pattes noires, capturée la veille par le chercheur tissu blanc. Les tiques sont plus
du Québec (INSPQ), sillonnent Idalberto Machado, est préser vée dans le formol. faciles à voir, mais les nymphes
les grands parcs du Québec, ar- et les lar ves sont à peine plus
Avis légaux.................. A 4
més de draps de flanelle, à la publique, cherchent un endroit quer par une tique à pattes grosses qu’un grain de sable.
Décès............................ A 5
chasse aux tiques. propice pour mener leur expé- noires, qui peut transmettre la « Au début, elles sont dures
Météo............................ B 2
Dans un boisé de l’ouest de rience. Ils s’installent le long du maladie de Lyme. à voir, mais on s’habitue rapi-
Mots croisés............... B 8
Petites annonces ...... A 5
l’île de Montréal, Idalberto Ma- sentier le plus populaire, là où Lorsqu’elle a faim, la tique dement », explique Roxanne
Sudoku......................... B 6
chado et Roxanne Pelletier, vé- les visiteurs et leurs chiens ont s’installe dans les herbes
térinaires spécialisés en santé le plus de chances de se faire pi- hautes et attend qu’un hôte VOIR PA GE A 8 : TIQUE
A 2 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
FORUM SOCIAL MONDIAL

Une première qui pourrait être une dernière


Le bilan mitigé de l’événement qui s’est tenu à Montréal impose une réflexion
BORIS PROULX Selon Pierre Beaudet, pro- get pour faire parler de nous,
fesseur à l’École de développe- mais nous avons été très sollici-

À la lumière du bilan mitigé


de l’édition montréalaise
du For um social mondial
ment international et mondiali-
sation à l’Université d’Ottawa,
cet enjeu est susceptible de
tés par les médias, notamment
étrangers. »

(FSM), la première à se tenir nuire au retour du For um Peu de simples citoyens


dans un pays du G7, le mouve- dans un pays riche. « Ça pose Dressant le bilan de cette
ment altermondialiste se de- un regard sceptique pour le re- édition du FSM, les organisa-
mande désormais si ce grand faire dans un pays du Nord. Le teurs applaudissent à la pré-
rassemblement pourrait aussi caractère mondial du Forum sence de 35 000 par ticipants
être le dernier à se tenir dans est essentiel. Il y a une réflexion au Forum, soit 20 000 de plus
l’hémisphère nord. à avoir sur cela », note le pas- que le nombre de préinscrip-
Dès le départ, l’organisation sionné de l’histoire du FSM. tions. L’engouement provient
du FSM à Montréal a été justi- toutefois essentiellement des
fiée par la promesse de « dé- Pertinence en doute militants d’organisations déjà
passer la fracture Nord-Sud ». En plus du problème de l’ac- établies, analyse le professeur
Or, si le Forum a bien permis cès au visa, d’impitoyables cri- Pierre Beaudet. « L’objectif de
aux syndicats, aux groupes tiques ont été émises au sujet créer des réseaux pour que les
écologistes et aux autres orga- de la présence de groupes cri- groupes s’assoient ensemble a
nisations militantes d’échan- tiquant Israël au sein du FSM. été atteint. Du côté citoyen, par
ger sur la marche à suivre Au Québec, la Coalition Avenir contre, c’était moyen. Il n’y en a
pour contester le système, ce Québec (CAQ) a demandé pas eu beaucoup. »
sont surtout les scandales du que soit retirée la subvention Pour cause : le FSM ne sur-
rejet des visas de participants provinciale de 100 000 dollars vient pas à un moment particu-
et de la présence de groupes accordée au For um, dont la lièrement propice à la critique
antisionistes qui ont retenu programmation incluait les du système, analyse l’universi-
l’attention. groupes Palestinian House et taire. « Si ç’avait eu lieu pen-
« Probablement que le Forum Boycott, désinvestissement et dant le Printemps érable, ç’au-
ne reviendra pas de sitôt à sanctions (BDS). Ailleurs au JACQUES NADEAU LE DEVOIR rait été autre chose. Le Forum
Montréal », blague Carminda Canada, la présence de ces mi- La grande réunion du mouvement altermondialiste s’est terminée dimanche à Montréal. survient dans un moment diffi-
Mac Laurin, coorganisatrice litants propalestiniens a égale- cile » pour la contestation,
du FSM, questionnée par les ment été dénoncée dans la nulée par les organisateurs liennes (CIJA), critiquant la géopolitique est une question avance M. Beaudet. Même si
journalistes sur les problèmes presse. du For um. « Ce fut amusant présence de ces groupes pro- très complexe. Nous sommes un tel rassemblement « valait
d’accès au pays qu’ont connus Le For um social de Mont- pendant que ça durait, mais, palestiniens. « Pour qu’un heureux d’avoir pu créer un la peine », il est d’avis que les
de nombreux par ticipants. réal a ainsi été comparé à en tant que force vive chargée changement significatif sur- rare espace de dialogue sur dif- luttes actuelles ont toujours du
Elle insiste toutefois sur l’as- une « attraction dépravée » de réfléchir à l’élaboration vienne, le Forum social mon- férents enjeux mondiaux », se mal à se tailler une place dans
pect positif de l’affaire, large- par un chroniqueur du Natio- d’un monde meilleur, le projet dial doit urgemment reconsidé- félicite Carminda Mac Laurin. l’arène politique. À ce titre, le
ment relayée par les médias : nal Post, Terr y Glaven, cho- est terminé », juge le billet. rer certaines parties de son pro- Malgré la coïncidence avec les FSM continue son rôle de mi-
« L’enjeu touche tous les fo- qué par la caricature asso- Le journal montréalais The gramme », peut-on lire. Jeux olympiques, l’organisa- roir de la contestation, révé-
rums. Au moins, lors de cette ciée à la conférence, « Terro- Gazette a également publié la Les organisateurs du FSM trice est satisfaite de la couver- lant aussi son angoisse.
édition, il a été mis sur la place risme, wahhabisme, sio- réaction du Centre consultatif ne se formalisent pas de telles ture médiatique du For um.
publique. » nisme », ultérieurement an- des relations juives et israé- critiques. « En ce moment, la « Nous avons un très petit bud- Le Devoir

PALMARÈS JUGE DE LA COUR SUPRÊME

La Chine, nouvelle puissance universitaire ? Trudeau refuse


PHILIPPE ORFALI
ANNABELLE CAILLOU
de s’engager
Le premier ministre se tait
M oins de 15 ans après avoir entrepris un
impor tant virage en faveur de la re-
cherche de haut calibre, la Chine perce, pour la
sur une nomination issue
toute première fois, le palmarès des 100 meil- des provinces atlantiques
leures universités de la planète.
Le classement annuel de Shanghaï (aussi ap-
pelé Classement académique des universités
mondiales) est l’un des plus prestigieux du
genre. Et, pour la première fois depuis sa créa-
C orner Brook — Le premier ministre Justin
Trudeau soutient que la représentation ré-
gionale est importante, mais il ne s’engage pas à
tion, en 2003, deux universités chinoises, celles assurer la présence d’un juge issu des provinces
de Tsinghua (58e) et de Pékin (71e), se hissent atlantiques au sein du plus haut tribunal du pays.
parmi les 100 premières au monde, un club sé- En visite dans la province de Terre-Neuve-et-
lect dominé par les États-Unis et la Grande-Bre- Labrador, M. Trudeau a affirmé
tagne. Singapour accède aussi au top 100, avec que le gouvernement libéral sou-
son Université nationale, à la 83e position. pesait tous les différents aspects
La création de ce palmarès remonte à 2003 et a en vue de combler le prochain
été «encouragée» par Pékin, qui souhaitait dispo- siège vacant à la Cour suprême
ser d’un outil fiable afin d’illustrer le retard uni- du Canada.
versitaire de la Chine… et mettre de la pression Le premier ministre a attiré
sur les universités pour qu’elles s’améliorent, ex- MICHAËL MONNIER LE DEVOIR des centaines de personnes
plique Yves Tiberghien, directeur de l’Institut de L’Université McGill, le seul établissement québécois dans le Classement académique des universités lundi, alors qu’il visitait le cam-
recherche sur l’Asie de l’Université de la Colom- mondiales, arrive en 63e place sur la liste. pus Grenfell de l’Université Justin
bie-Britannique et expert de la Chine. Elle illus- Memorial, à Corner Brook. Trudeau
tre la volonté de la Chine, puissance industrielle, Universités du Québec (301-400). « Le gouvernement chinois privilégie beau- Il a reconnu que la perspec-
à se transformer en puissance des cerveaux. «Il y coup la science, le génie. C’est très ciblé en fonc- tive du Canada atlantique est extrêmement im-
a ces deux universités, mais elles ne sont pas seules, Critères de classement tion des demandes de l’économie. On a aussi in- portante, mais il a ajouté que l’accent est mis
on voit des investissements énormes, au chapitre Le classement de Shanghaï, créé en 2003, vesti dans le droit, mais le droit technique et sur le recrutement des meilleurs juges.
de l’infrastructure et à plusieurs autres égards.» prend en compte six critères pour distinguer économique. On n’encourage pas une recherche
500 des 1200 établissements répertoriés dans dans les droits politiques ou sociaux… » Le tout Une retraite
Distinctions le monde, dont le nombre de Prix Nobel parmi est lié au plan quinquennal chinois et aux prio- Le juge Thomas Cromwell, de la Nouvelle-
Pour la 14e année consécutive, Har vard ar- les anciens étudiants, le nombre de chercheurs rités gouvernementales. Écosse, prendra sa retraite le mois prochain.
rive en tête, Stanford se place deuxième les plus cités dans leur discipline ou le nombre La domination américano-britannique du top Justin Trudeau semble être en voie d’abandon-
comme l’an dernier, suivie de Berkeley, qui de publications dans Science et Nature. 100 ne durera pas éternellement, ajoute-t-il. ner la tradition voulant qu’un juge de la même
gagne un échelon. Premier établissement non Si le cabinet qui le compile décrit ce classe- « On voit aussi la montée de plusieurs autres uni- région comble ce siège.
américain, l’Université britannique de Cam- ment comme « le plus fiable », ses critères tour- versités asiatiques, à Singapour, oui, mais je Cette éventualité a suscité des critiques la se-
bridge arrive 4e. La meilleure université cana- nés vers la recherche et les sciences de la vie, crois que, dans le futur, on verra des universités maine dernière, alors que le gouvernement a
dienne, celle de Toronto, se retrouve en 27e po- occultant notamment les sciences humaines et indiennes et indonésiennes dans le palmarès. Il y annoncé qu’il rendrait le processus de sélection
sition. L’Université de la Colombie-Britannique sociales, sont dénoncés par de nombreux res- a des investissements énormes qui se font dans les plus transparent, par le biais d’un comité
ar rive peu après, au 34 e rang, tandis que ponsables européens comme un biais domma- universités de plusieurs pays. » consultatif indépendant. Ses sept membres,
McGill, l’université québécoise la plus haute geable pour leurs établissements. D’autres souli- Seuls quatre autres établissements non amé- menés par l’ancienne première ministre Kim
dans le classement, pointe au 63e échelon. gnent que ce bilan demeure très anglocentriste. ricains atteignent le top 20 : Oxford, l’University Campbell, sont chargés de dresser une courte
Au total, pas moins de 19 universités cana- Ce par ti pris en faveur des sciences pures College de Londres, l’Institut fédéral de techno- liste de nouveaux juges potentiels.
diennes se sont fait une place dans le top 500, avantage la Chine, souligne M. Tiberghien, car il logie de Zurich et l’Université de Tokyo. Le premier ministre les a investis du mandat
dont l’Université de Montréal (151-200), l'Uni- s’agit de l’un des domaines où les investisse- de sélectionner des juges « ef fectivement bi-
versité Laval (201-300), ainsi que le réseau des ments ont été les plus importants, depuis 10 ans. Le Devoir lingues » et à l’image de la diversité canadienne.
La présidente de l’Association du Barreau ca-
nadien, Janet Fuhrer, a écrit à M. Trudeau et à
CASQUES BLEUS la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould,
mercredi, pour les exhorter à respecter la tradi-
tion des nominations régionales.

Les intentions d’Ottawa se précisent La Presse canadienne

MÉLANIE MARQUIS qué le ministre. « Si nous étudions les problèmes groupes radicaux sont impliqués, le crime orga-
en nous fiant uniquement aux frontières des nisé [est impliqué] », a-t-il souligné. Repos forcé pour le maire
O ttawa — À l’issue de sa tournée de collecte
d’information en Afrique, le ministre de la
Défense dit avoir une idée très claire du nom-
pays, nous n’aurons pas de véritable impact », a-t-
il fait valoir à l’autre bout du fil.
Les Nations Unies, qui chapeautent de nom-
breuses opérations de paix un peu partout sur
la planète, se sont-elles ajustées à ce nouveau
de Terrebonne
bre de soldats qu’il déploiera dans des missions Choisir ses mots paradigme ? « Je dirais qu’elles sont en train de Le maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille,
d’appui à la paix sur le continent. Pour décrire ces futures missions, M. Sajjan s’adapter », a répondu M. Sajjan. a annoncé lundi qu’il cesse ses activités profes-
« J’ai un chiffre que nous annoncerons bientôt a préféré employer le terme « appui à la paix » À l’heure actuelle, un peu plus d’une cen- sionnelles pour des raisons médicales, et ce,
et qui pourra être maintenu à long terme », a af- plutôt que celui de « maintien de la paix ». taine de policiers et de militaires canadiens pour une durée indéterminée. Le mois dernier,
firmé Harjit Sajjan, en conférence téléphonique Car la terminologie remontant à l’époque de contribuent à des missions sous l’égide des des enquêteurs de l’Unité permanente anticor-
depuis la République démocratique du Congo la création des Casques bleus, il y a plusieurs Nations Unies. La vaste majorité d’entre eux ruption (UPAC) ont mené des perquisitions
(RDC), lundi. Le ministre de la Défense n’a pas décennies, ne reflète plus la nature nettement (75 sur 106) étaient stationnés en Haïti, en dans sa résidence, dans le cadre d’une enquête
fourni davantage de précisions sur les pays et plus complexe des conflits, a insisté le ministre, date du 30 juin. sur l’attribution de contrats publics. Plus tôt cet
les régions où des Canadiens pourraient être un lieutenant-colonel à la retraite qui a notam- été, l’UPAC a aussi perquisitionné les bureaux
déployés, disant ne pas disposer de toute l’in- ment servi à trois reprises en Afghanistan. La Presse canadienne de l’hôtel de ville de Terrebonne. Le maire sera
formation nécessaire à cette prise de décision. « Il n’y a pas d’entente en place qui puisse nous remplacé par Clermont Lévesque, conseiller
L’analyse des besoins ne se fera pas nécessai- permettre de nous insérer entre deux parties et de Lire aussi › Entre nostalgie et réalité, un municipal et maire suppléant.
rement par pays, mais bien par région, a expli- maintenir la paix entre les deux côtés. Des éditorial de Manon Cornellier Page A6 Le Devoir
L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 A 3

COURSE AU PQ
ACTUALITES
Ouellet propose
une nouvelle forme de
question référendaire
La candidate entend soumettre
une « Constitution initiale »
au vote populaire
KARL nant-gouver neur, qui serait
RETTINO-PARAZELLI remplacé par un président
nommé par une majorité des

S ous un gouvernement pé-


quiste dirigé par Mar tine
Ouellet, les Québécois ne se-
deux tiers des élus de l’Assem-
blée nationale. Ce président,
en poste pour un mandat de
raient pas seulement invités à cinq ans renouvelable une
dire oui ou non à l’indépen- seule fois, désignerait le pre-
dance du Québec. Ils vote- mier ministre et déclencherait
raient pour ou contre une les élections.
« Constitution initiale », qui Le document souligne l’im-
pourrait cependant se heurter por tance de préser ver l’eau
à certains écueils juridiques. potable, garantit à la commu-
Alors que les questions réfé- nauté anglophone « la préser-
rendaires posées lors des réfé- vation de son identité et de ses
rendums tenus en 1980 et 1995 institutions » et reconnaît aux
portaient essentiellement sur peuples autochtones « le droit
l’accession du Québec à la de se gouverner sur les terres
souveraineté, Martine Ouellet leur appartenant en propre ». JACQUES NADEAU LE DEVOIR
prône une « nouvelle ap- Il privilégie par ailleurs le Une école juive de l’avenue du Parc a attiré l’attention du DPJ en juin.
proche ». Elle a dévoilé lundi la maintien du dollar canadien
question référendaire qu’elle pour assurer une transition ÉCOLES JUIVES
soumettrait aux Québécois : économique en douceur et
« Acceptez-vous que le permet le cumul des
Québec devienne un
pays souverain et indé-
pendant suivant la
Constitution initiale
citoyennetés québé-
coise et canadienne.
Trop « pressée »
L’opposition inquiète pour les enfants
proposée par l’Assem-
blée nationale ? ».
Même s’ils sont en
accord avec certaines
Plusieurs accusent Québec de désengagement dans le dossier
Selon M me Ouellet, idées défendues par
cela signifie que, en Mme Ouellet, les autres MARIE-MICHÈLE SIOUI des motifs religieux. On est en “ école ” pour en faire un centre maison étaient disparates, voire
cas de victoire du oui, Martine candidats à la chef fe- train de refiler ailleurs le pro- communautaire et ce n’est plus inadéquats. Deux mois plus
la Constitution initiale Ouellet
— adoptée au préalable
rie du PQ estiment
que leur adversaire va
par l’Assemblée nationale — trop vite. « L’immense majorité
L a fermeture, par le Direc-
teur de la protection de la
jeunesse (DPJ), des dossiers
blème des écoles illégales et de
l’absence de formation de nos
jeunes, au lieu de le régler. »
une école ! »
Dans sa décision, le DPJ ex-
plique qu’il n’a pas évalué le
tard, la présidente de la commis-
sion scolaire English-Montréal,
Angela Mancini, déclarait
entrerait en vigueur sur-le- des Québécois qui voient Mar- des enfants fréquentant une Le député de Lac-Saint-Jean niveau d’éducation des 70 gar- qu’elle prévoyait un manque de
champ, jusqu’à ce qu’une tine Ouellet proposer une ques- école juive de Montréal in- suggère de modifier la Loi sur çons qui fréquentent l’école ressources imminent dans le
« Assemblée constituante » tion référendaire dès au- quiète la classe politique, qui l’instruction publique afin d’en située avenue du Parc parce suivi des enfants. Lundi, la com-
adopte une Constitution défi- jourd’hui se demandent sur dénonce un désengagement exclure la possibilité de retirer mission scolaire an-
nitive en s’appuyant sur cette quelle planète elle vit », fait va- de l’État envers ces jeunes son enfant de l’école pour des « On est en train de refiler ailleurs glophone n’a pas ré-
première mouture. loir Jean-François Lisée, qui écoliers. motifs religieux. « Le critère pondu aux demandes
« On met noir sur blanc, en propose, quant à lui, un réfé- Dans une décision dont Le principal doit être celui de l’in- le problème des écoles illégales d’entrevue du Devoir.
toute transparence, sans ambi- rendum après un second man- Devoir a obtenu copie, le DPJ térêt de l’enfant », a-t-il insisté. Quant à la ministre
guïté, la Constitution qui s’ap- dat péquiste débutant en 2022. a annoncé en juillet qu’il n’a Autrement, « des pans entiers » et de l’absence de formation de nos déléguée à la Protec-
pliquera au lendemain du oui « La priorité est de se débarras- pas évalué les acquis éduca- de la société risquent d’être jeunes, au lieu de le régler » tion de la jeunesse,
au sein de la République du ser d’un gouvernement libéral tionnels des enfants fréquen- privés d’une éducation de qua- Lucie Charlebois,
Québec », a insisté Mme Ouellet, toxique et ce n’est pas en lan- tant une école juive de l’ave- lité et de « la possibilité de elle a réagi par le
qui rappelle qu’elle est la seule çant dès maintenant une ques- nue du Parc parce que l’éta- s’épanouir dans la société qué- que leurs parents les ont fina- biais de son attachée de
candidate à la succession de tion référendaire qu’on y arri- blissement est une école reli- bécoise », s’est-il inquiété. « Si lement inscrits à la commis- presse, Bianca Boutin. « Rappe-
Pier re Karl Péladeau à pro- vera », ajoute-t-il. gieuse. « Puisque vous avez dé- on commence ça, le problème sion scolaire English Mon- lons que les DPJ sont autonomes
mettre un référendum dans un Véronique Hivon, pour sa cidé de vous assurer que vos va s’accentuer et non dimi- treal, afin qu’ils soient ins- dans leurs actions et qu’elles
premier mandat. part, veut « que toute la popu- enfants bénéficieront de l’école nuer », a-t-il prédit. truits à la maison. veillent à s’assurer que le déve-
lation soit au cœur du projet à la maison, cela supprime le « Je trouve ça très grave, parce loppement des enfants n’est pas
Pas une « vraie » d’indépendance », y compris facteur de risque », a noté, dans Roberge sidéré qu’on abandonne les enfants », a compromis. Vous comprendrez
Constitution les représentants des autres sa décision, l’entité chargée À la Coalition avenir Québec, jugé M. Roberge. Selon lui, le également que, en ver tu de la
La réalité est plus nuancée, par tis souverainistes. « Une d’appliquer la Loi sur la pro- le por te-parole en matière gouvernement « se cache der- Loi sur la protection de la jeu-
met en garde Maxime Saint- Constitution, c’est impor tant, tection de la jeunesse. d’éducation, Jean-François Ro- rière les commissions scolaires », nesse, il nous est impossible de
Hilaire, professeur de droit mais ce n’est pas une seule « C’est troublant, a réagi berge, a critiqué l’attitude du sans leur of frir de directives commenter un cas particulier.
constitutionnel à l’Université personne ou un groupe de per- lundi le porte-parole de l’oppo- gouvernement libéral dans le claires ni leur accorder de res- Nous faisons confiance aux in-
de Sherbr ooke. Selon lui, sonnes qui doit faire ce tra- sition en matière d’éducation, dossier. « Ça me sidère de voir sources supplémentaires. tervenants qui accomplissent un
cette « Constitution initiale » vail », estime-t-elle. Alexandre Cloutier. C’est une le gouvernement abdiquer ses Il se réfère aux propos de la travail impor tant auprès des
adoptée par l’Assemblée na- De manière semblable, des propositions que j’ai faites responsabilités comme ça. Il s’en Protectrice du citoyen, Ray- enfants jour après jour », a-t-elle
tionale aurait le statut d’une Alexandre Cloutier croit que la dans la course [à la chef ferie lave les mains, a-t-il lancé. On monde Saint-Germain, qui notait écrit dans un courriel.
loi québécoise comme les au- consultation des citoyens, par du Parti québécois] : interdire dit que ce n’est pas une école illé- en avril que l’encadrement et le
tres. Le Québec ne pourrait l’entremise de huit grands la formation à domicile pour gale. On a juste à enlever le mot suivi des apprentissages à la Le Devoir
se doter d’une véritable chantiers, doit précéder l’éla-
Constitution qu’une fois de- boration d’une Constitution.
venu un État indépendant, ce « Chacun y va de son approche,
q u i , s e l o n l e p l a n d e j’y vais de la mienne », dit-il. NÉGOCIATIONS DANS LE SECTEUR MUNICIPAL PROCÈS BAIN
Mme Ouellet, devrait sur venir De son côté, Paul Saint-
« au plus tard un an après la Pierre Plamondon croit que
date du référendum ». Mar tine Ouellet fait fausse
« En droit constitutionnel ca- route en « proposant une ap-
nadien, le Québec ne peut pas, proche clé en main pour plaire
Les consultations reprennent Toujours
a priori, poser unilatéralement aux plus pressés ». « Il me sem-
les conditions de sa sécession, ble que la première question
qui doivent faire l’objet préala- qu’il faut se poser en tant que
Les syndicats brandissent la menace de nouveaux conflits pas
ble de négociations », précise le candidat, c’est : “ Est-ce que la
professeur. campagne qu’on mène parle
De manière générale, la aussi à ceux qui ont quitté
ISABELLE POR TER
à Québec
pour les policiers et les pom-
piers, par lequel les arbitres du
ministère du Travail sont rem-
de verdict
Constitution initiale proposée le PQ ? ”»
par Mar tine Ouellet prévoit
l’abolition du poste de lieute- Le Devoir
É lus municipaux et syndi-
cats se retrouvent à nou-
veau en commission parle-
placés par un conseil composé
de trois personnes nommées
par le gouvernement (le conseil L e jur y au procès de Ri-
chard Henr y Bain a déli-
mentaire, ce mardi, pour dis- de règlement des différends). béré pour une troisième jour-
cuter du projet de loi 110. Lors des négociations avec née sans parvenir à s’entendre
rer le sort des élèves en diffi- Alors que le gouver nement les autres employés munici- sur un verdict, lundi.
Éducation: culté en prônant une « évalua- souhaite donner plus de pou- paux, le ministre se donne le Alors que les jurés discutaient
tion individuelle » de leurs be- voirs aux villes, les syndicats pouvoir de nommer « un man- entre eux, le juge et les avocats
Cloutier soins. Il promet notamment lui reprochent de créer des dataire spécial », à la demande ont dû se pencher sur une af-
de donner plus d’autonomie problèmes au lieu d’en régler. d’une des par ties, dans des faire de manifestant à l’extérieur
veut injecter budgétaire aux écoles, d’accé- «Au cours des 10 dernières an- « circonstances exceptionnelles ». du palais de justice de Montréal.
lérer le déploiement des ma- nées, 96,63 % des conventions De nombreux élus sont at- Les constables qui entourent
un milliard par an ternelles à 4 ans et d’offrir collectives dans le secteur muni- tendus à cette commission JACQUES BOISSINOT PC de près les 12 jurés ont indiqué
une trousse de matériel sco- cipal se sont réglées par la libre parlementaire, dont les maires Une manifestation contre le au tribunal qu’à leur arrivée,
Alexandre Cloutier promet de laire gratuite à toutes les fa- négociation, sans conflit, de gré à de Québec, Régis Labeaume, pacte fiscal, en mai dernier lundi matin, un homme portant
réinvestir un milliard de dol- milles. Pour ce qui est de l’en- gré, a plaidé lundi le Syndicat ca- et de Montréal, Denis Co- un drapeau du Québec avait été
lars par année en éducation et seignement supérieur, il s’en- nadien de la fonction publique derre, et les représentants de de procéder de la sorte, parce vu par des membres du jury te-
en enseignement supérieur gage à offrir la gratuité sco- (SCFP). De quel déséquilibre l’Union des municipalités du que les Villes se seraient ainsi nant une pancarte où on pouvait
s’il est élu à la tête d’un gou- laire à 50 % des familles, à parle-t-on avec de tels résultats?» Québec (UMQ). exposées à des poursuites. lire « R. H. Bain coupable ». Le
vernement péquiste. « Je sou- augmenter l’aide financière Le SCFP et la FTQ doivent La plupart des maires sont Les syndicats contestent par juge Guy Cournoyer, de la Cour
haite donner un électrochoc au pour les frais de subsistance présenter un mémoire en fin ravis de ce projet de loi. Le ailleurs la constitutionnalité du supérieure, et les avocats des
réseau », a-t-il affirmé lundi, des étudiants et à revoir la ré- de matinée, lors de la commis- maire Labeaume, qui avait été projet de loi 110, qui, selon eux, deux parties ont convenu que les
après avoir dévoilé l’ensem- munération des recteurs. Les sion parlementaire sur le pro- l’un des premiers à presser le porte atteinte au droit d’associa- jurés sauraient bien ne pas se
ble de sa plateforme en édu- investissements promis se- jet de loi 110 déposé par le mi- gouver nement dans ce dos- tion protégé par les Chartes. Ce laisser influencer par l’incident.
cation. Celle-ci contient plu- ront « en majeure partie » fi- nistre des Af faires munici- sier, avait salué en juin « le cou- projet de loi, « s’il devait être Richard Henr y Bain est ac-
sieurs mesures déjà évoquées nancés par des mesures de pales, Martin Coiteux. rage » du gouvernement. adopté sans importantes modifi- cusé de meurtre prémédité, re-
par le candidat ou contenues « justice fiscale », comme l’abo- Déposé le 10 juin dernier, le À ceux qui s’étonnaient qu’il cations, ouvrira la voie à une lativement au décès du techni-
dans sa plateforme diffusée lition de l’incorporation des projet de loi 110 vise à donner soit déçu de ne pas avoir ob- longue période de conflits dans le cien de scène Denis Blan-
lors de la dernière course à la médecins et le rétablissement plus de pouvoirs aux villes, face tenu le pouvoir de décréter lui- monde municipal », écrivent-ils chette, et de trois chefs de ten-
direction du PQ, en 2014- de la taxe sur le capital des aux syndicats municipaux. même les ententes, il avait ré- dans leur mémoire. tative de meurtre.
2015. M. Cloutier veut amélio- institutions financières. Il crée notamment un nou- pondu que le gouvernement
veau processus d’arbitrage n’avait pas d’autre choix que Le Devoir La Presse canadienne
A 4 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
ÉTATS-UNIS
Don de sang : délai gieux au pays de la laïcité. « Ce
n’est pas contre la religion mu-
raccourci pour
L’eau en Louisiane et le feu en Californie les homosexuels
sulmane mais pour éviter que
l’intégrisme ne se propage », a
assuré lundi, à l’AFP, Ange-
Pierre Vivoni, maire socialiste
Les catastrophes ont causé la mort de six personnes et des milliers d’évacuations Un homme ayant eu une rela-
tion sexuelle avec un autre
de Sisco, petite bourgade du
nord de cette île française en
homme peut désormais faire Méditerranée.
LEILA MACOR vie à 1800 personnes en 2005, un don de sang, au Canada, un Agence France-Presse
à Miami dans l’ouest des États-Unis, les an après son dernier rapport

FANNY ANDRE
Californiens étaient aussi rap-
pelés à un terrible souvenir.
sexuel, au lieu d’attendre cinq
ans. Cette modification de la
États-Unis :
à Washington À quelque 160 kilomètres au
nord de San Francisco, région
période d’exclusion, annoncée
par Héma-Québec en juin, est
au moins 27 enfants
D es pluies torrentielles se
sont abattues sur la Loui-
durement touchée par un gigan-
tesque incendie en 2015, les
entrée en vigueur lundi.
Jusqu’alors, la période d’exclu-
morts de chaleur
siane ce week-end, provoquant
l’évacuation de plus de 20 000
flammes terrorisaient à nouveau
la population depuis samedi.
sion pour les hommes ayant
eu au moins une relation ho-
dans une voiture
habitants et la mort de six per- Un brasier baptisé « Clayton mosexuelle était de cinq ans, Helotes (Texas) — Au moins 27
sonnes, tandis qu’en Califor- Fire » a brûlé 1200 hectares et un délai qui faisait suite à une enfants sont morts de chaleur
nie, frappée par une séche- le millier de pompiers mobili- révision du critère qui pré- dans une voiture depuis le dé-
resse historique, un nouvel in- sés n’est pour l’instant par- voyait, avant 2013, une « exclu- but de l’année aux États-Unis,
cendie a forcé des milliers de venu qu’à contenir 5 % de l’in- sion permanente ». selon l’organisme
personnes à fuir. cendie, selon CalFire, qui gère Le Devoir KidsAndCars.org. En 2015, pour
Dans le sud des États-Unis, la lutte contre les feux de forêt Avec La Presse canadienne toute l’année, 15 bambins
le gouverneur de la Louisiane, dans l’État. Une centaine de avaient subi le même sort. Dans
John Bel Edwards, a évoqué
des inondations « sans précé-
bâtiments ont été détruits et
l’incendie continue à se diriger
France : les derniers jours, un bébé de
six mois est décédé après avoir
dent », au cours desquelles plus
de 20 000 personnes ont été se-
SCOTT CLAUSE THE LAFAYETTE ADVER TISER VIA ASSOCIATED PRESS
Une scène sur venue dimanche à Youngsville, en Louisiane
« agressivement » vers le nord,
a indiqué Cal Fire.
une autre ville passé toute la journée dans un
véhicule utilitaire sport, dans la
courues, tandis que 10 000 ont
passé la nuit de dimanche à Barack Obama à déclarer de 50 cm de pluie cumulés de-
Quelque 4000 personnes ont
été forcées de fuir. En 2015, ce
interdit le burkini région de San Antonio (Texas).
Six enfants sont morts dans des
lundi dans des refuges. l’état de catastrophe naturelle. puis deux jours dans plu- sont 13 000 habitations et Bastia — Après deux com- circonstances semblables dans
Quelque 40 000 commerces Selon la Garde nationale de sieurs secteurs, a indiqué la 31 000 hectares de terrain qui munes dans le sud de la l’État du sud cette année. Le
et foyers sont privés d’électri- la Louisiane, près de 1700 mi- météo nationale. étaient partis en fumée dans le France, un village en Corse a nombre d’enfants morts de cha-
cité, selon le gouverneur, cité litaires ont été mobilisés pour secteur et le « Valley Fire » décidé à son tour, lundi, de leur dans les voitures a varié au
par la chaîne ABC. Celle-ci a faire face aux intempéries, Sur la côte ouest avait à l’époque coûté la vie à proscrire la baignade en bur- cours des dernières années, la
af fir mé que six personnes qui ont notamment touché les Si ce déluge a rappelé aux quatre personnes. kini, une tenue qui couvre tout moyenne étant de 37 par année
avaient péri dans les intempé- alentours de la capitale, Ba- Louisianais le désastre de l’ou- le corps, relançant des débats depuis 1998.
ries ayant poussé le président ton Rouge. Il est tombé plus ragan Katrina, qui avait coûté la Agence France-Presse récurrents sur les signes reli- Associated Press

AVIS LÉGAUX ET APPELS D’OFFRES


Avis public
Avis public Avis public Avis public

Avis est donné qu’une assemblée ordinaire du Ministère de la Culture et des Communications ASSEMBLÉE PUBLIQUE DE CONSULTATION Avis est donné qu’une assemblée ordinaire du
conseil municipal aura lieu : PROJET DE RÈGLEMENT R.R.1562.030 conseil d’agglomération aura lieu :
Date le lundi 22 août 2016, à 13 h AVIS DE DÉSIGNATION Afin de modifier diverses dispositions du Date le jeudi 25 août 2016, à 17 h
Règlement de zonage refondu no 1562 de
Lieu Salle du conseil de l’hôtel de ville
275, rue Notre-Dame Est
PARUTION DU ROMAN L’AVALÉE l’arrondissement de Montréal-Nord en lien Lieu Salle du conseil de l’hôtel de ville
275, rue Notre-Dame Est
(métro Champ-de-Mars) DES AVALÉS DE RÉJEAN DUCHARME avec les clôtures
AVIS est donné aux personnes intéressées de (métro Champ-de-Mars)
Veuillez noter que la période de questions du Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la l’arrondissement de Montréal-Nord et des Une période de questions du public est prévue au
public n’aura pas lieu au début de l’assemblée Protection et de la Promotion de la langue française, M. LUC FORTIN, donne avis : arrondissements de Rivière-des-Prairies–Pointe- début de l’assemblée. Les personnes qui désirent
mais à 19 h. Les personnes qui désirent poser des aux-Trembles, de Villeray–Saint-Michel–Parc- poser des questions doivent se présenter entre
questions doivent se présenter entre 17 h et QU’il a pris l’avis du Conseil du patrimoine culturel du Québec; Extension, de Saint-Léonard, d’Ahuntsic- 15 h et 16 h 30 au rez-de-chaussée de l’édifice
Catierville et d’Anjou, demeurant dans une zone
18 h 30 au rez-de-chaussée de l’édifice Chaussegros-de-Léry situé au 303, rue
Chaussegros-de-Léry situé au 303, rue Notre-
QU’en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par l’article 13 de la Loi sur le contigüe à l’arrondissement de Montréal-Nord :
Notre-Dame Est pour obtenir un numéro
Dame Est pour obtenir un numéro d’inscription. patrimoine culturel, il désigne cet événement historique : QUE le conseil d’arrondissement de Montréal-
d’inscription. Toutefois, les personnes à mobilité
Nord a adopté, lors de sa séance ordinaire du 8
Toutefois, les personnes à mobilité réduite La parution du roman L’avalée des avalés de Réjean Ducharme; août 2016, le projet de règlement R.R.1562.030 ; réduite peuvent se présenter à l’hôtel de ville,
peuvent se présenter à l’hôtel de ville, situé au situé au 275, rue Notre-Dame Est, en utilisant
Que cette désignation repose sur les motifs suivants : QUE, conformément aux dispositions de la Loi sur
275, rue Notre-Dame Est, en utilisant l’accès situé l’aménagement et l’urbanisme (RLRQ, chapitre l’accès situé au 510, rue Gosford. Le tirage au sort
au 510, rue Gosford. Le tirage au sort déterminant A19-1), une assemblée publique de consultation déterminant l’ordre dans lequel les personnes
l’ordre dans lequel les personnes pourront poser
La parution du roman L’avalée des avalés, le 16 septembre 1966, est un événement pourront poser leur question se déroulera au 303,
se tiendra le MARDI, 6 SEPTEMBRE 2016, À
leur question se déroulera au 303, rue Notre- important dans l’histoire de la littérature québécoise. Écrit par Réjean Ducharme, 18 H 45, À LA SALLE DU CONSEIL, rue Notre-Dame Est à compter de 16 h 30. Il est
Dame Est à compter de 18 h 30. Il est impératif le roman est édité dans la collection Blanche de la maison Gallimard, à Paris. 11155, AVENUE HÉBERT, MONTRÉAL-NORD. impératif d’avoir en sa possession une preuve
d’avoir en sa possession une preuve d’identité Dès sa sortie, le roman connaît un important succès en France et au Québec. Il est QU’au cours de cette assemblée, le projet de d’identité avec photo aux fins de son inscription.
avec photo aux fins de son inscription. À défaut, notamment encensé par des critiques et des écrivains renommés qui relèvent son règlement sera expliqué ainsi que les À défaut, une personne ne pourra être inscrite.
une personne ne pourra être inscrite. Les caractère novateur et la richesse de son écriture. Il est réédité à deux reprises au conséquences de son adoption. Les personnes et Les personnes inscrites recevront une carte
personnes inscrites recevront une carte organismes qui désirent s’exprimer seront d’identification qui leur permettra d’accéder à la
cours des deux mois qui suivent son apparition en librairie. Il est aussi traduit en entendus lors de cette assemblée.
d’identification qui leur permettra d’accéder à la anglais, en espagnol, en allemand et dans une langue scandinave. En 1967, les salle du conseil municipal afin de pouvoir poser
salle du conseil municipal afin de pouvoir poser Ce projet de règlement vise à modifier leur question.
éditions du Bélier, une maison québécoise, publie le roman en format de poche; diverses dispositions du Règlement de
leur question. Les personnes inscrites à la période de questions
zonage refondu no 1562 de l’arrondissement
Prenez note qu’en prévision de la séance du mardi La parution de L’avalée des avalés soulève des questionnements qui ajoutent de Montréal-Nord en lien avec les clôtures. ainsi que les personnes intéressées à assister aux
23 août 2016, la période d’inscription débutera à à l’intérêt du public pour le livre. La publication chez un prestigieux éditeur français Ce projet de règlement ne contient aucune délibérations du conseil accèdent à l’hôtel de ville
8 h 30 et le tirage au sort se déroulera à compter d’un premier roman de cette qualité par un auteur québécois de 24 ans, jusque-là disposition susceptible d’approbation référendaire par la porte du côté est (510, rue Gosford).
de 9 h, et ce, au même endroit, soit dans l’édifice inconnu du monde littéraire, surprend. Devant la volonté de l’auteur de préserver et vise l’ensemble du territoire de La salle est équipée d’un système d’aide à
Chaussegros-de-Léry situé au 303, rue Notre- l’anonymat, certains suspecteront un canular, ce qui donnera naissance à l’arrondissement de Montréal-Nord.
l’audition. Pour y avoir accès, il suffit de
Dame Est. l’Affaire Ducharme; QUE ce projet de règlement peut être consulté au syntoniser la fréquence 100,3 sur la bande FM de
Les personnes inscrites à la période de questions bureau de la secrétaire d’arrondissement ou au votre baladeur. De plus, un service
En 1966 et 1967, le roman de Ducharme est consacré par plusieurs prix littéraires. comptoir de la Direction de l’aménagement urbain
ainsi que les personnes intéressées à assister aux et services aux entreprises, au 4243, rue de d’interprétation pour les personnes ayant des
délibérations du conseil accèdent à l’hôtel de ville L’œuvre remporte le Prix du Gouverneur général dans la catégorie poésie ou théâtre Charleroi, pendant les heures régulières limitations auditives est offert sur demande, sous
par la porte du côté est (510, rue Gosford). de langue française et le Prix du roman au concours littéraire de la province de d’ouverture, du lundi au jeudi, de 8 h à 12 h et 13 réserve de la disponibilité d’interprètes. Veuillez
La salle est équipée d’un système d’aide à Québec. L’œuvre est également finaliste pour l’obtention du prix Goncourt; h à 16 h 30 et le vendredi, de 8 h à 13 h. communiquer, au moins 3 jours ouvrables à
l’audition. Pour y avoir accès, il suffit de DONNÉ À MONTRÉAL, l’avance, au 514-872-3142.
De nos jours, L’avalée des avalés est un classique de la littérature au Québec et dans Arrondissement de Montréal-Nord,
syntoniser la fréquence 100,3 sur la bande FM de Montréal, le 16 août 2016
votre baladeur. De plus, un service
la francophonie internationale. Le roman est un emblème de l’effervescence de la ce 16 août 2016
littéraire québécoise de la décennie 1960; il a influencé plusieurs lecteurs et écrivains; Le greffier de la Ville,
d’interprétation pour les personnes ayant des La secrétaire d’arrondissement,
Marie Marthe Papineau, avocate Me Yves Saindon
limitations auditives est offert sur demande, sous QUE cette désignation prend effet à compter de la date de sa publication à la
réserve de la disponibilité d’interprètes. Veuillez Gazette officielle du Québec ;
communiquer, au moins 3 jours ouvrables à CANADA Avis public
l’avance, au 514-872-3142. QUE cette désignation sera inscrite au Registre du patrimoine culturel. DISTRICT DE LONGUEUIL
NO: 505-22-024689-160
NOUVEAU Signé à Québec, ce 12 août 2016 COUR DU QUÉBEC
(Chambre civile)
La Ville de Montréal offre un service de COUR DU QUÉBEC NISSAN CANADA INC.
halte-garderie temporaire lors des périodes Le ministre, PROVINCE DE QUÉBEC Demandresse
de questions du lundi soir, soit entre 17 h et LUC FORTIN DISTRICT DE MONTRÉAL c. RÈGLEMENT NUMÉRO 1886-345
22 h, et du mardi matin, si la séance se NO : 500-22-231303-168 Management Workforce inc.
Défendeur PROMULGATION
poursuit, entre 8 h 30 et 10 h 30. Ce service LA COMMISSION DES
NORMES, DE L'ÉQUITÉ, Avis public de notification AVIS est donné que le 9 août 2016, un certificat de
est gratuit. Il est disponible sans réservation (articles 136 et 137 C.p.c.)
et est offert par des éducatrices et DE LA SANTÉ ET DE LA conformité a été délivré par le greffier de la Ville
Avis est donné à Management
éducateurs professionnels bilingues
SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Workforce inc. de vous présenter de Montréal à l’égard du Règlement numéro 1886-
(français/anglais). Partie demanderesse au greffe civil du district de Lon- 345 intitulé : « Règlement modifiant le règlement
c. gueuil situé au 1111, boul. Jac- de zonage numéro 1886, de façon à : a) permettre
À leur arrivée, les parents devront remplir ques-Cartier Est, Longueuil dans l’aménagement, en zone industrielle, de certains
DOUNG TA TAE les 30 jours afin de recevoir la de-
un court formulaire afin d’encadrer la bureaux reliés à une activité industrielle à la
Partie défenderesse mande introductive d'instance qui y
sécurité alimentaire, l’accès à l’enfant et
ASSIGNATION (135, 136 a été laissée à votre attention. mezzanine ou au 2 e étage d’un bâtiment; b)
s’assurer du bien-être de ce dernier. Le Vous devez répondre à cette de- uniformiser les dates permises d’installation de
COUR DU QUÉBEC et 137 C.p.c.)
parent devra également prévoir les aliments, APPEL DʼOFFRES mande dans le délai indiqué dans tous les types d’abris saisonniers » adopté par le
PROVINCE DE QUÉBEC PAR ORDRE DE L'HUIS- l'avis d'assignation qui l'accompa-
les couches et les crèmes au besoin. Des soumissions sont demandées et devront être reçues, DISTRICT DE MONTRÉAL SIER : conseil d’arrondissement de Saint-Léonard, le
gne, sans quoi un jugement par dé-
Montréal, le 16 août 2016 avant 11 h à la date ci-dessous, au bureau dʼarrondisse- NO : 500-22-231490-163 Avis est donné à la partie faut pourrait être rendu contre vous 4 juillet 2016.
Le greffier de la Ville, ment dʼAhuntsic-Cartierville à lʼattention du secrétaire dʼar- LA COMMISSION DES défenderesse que la partie et vous pourriez devoir payer les En conséquence, le règlement numéro 1886-345
NORMES, DE L'ÉQUITÉ, demanderesse a déposé au frais de justice. de l’arrondissement de Saint-Léonard est réputé
Me Yves Saindon rondissement, 555, rue Chabanel Ouest, bureau 600, Le présent avis est publié à la de-
DE LA SANTÉ ET DE LA greffe de la Cour du conforme au Plan d’urbanisme de la Ville de
Montréal, H2N 2H8, pour : SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Québec, du district de mande de Olivier Gaucher, huis-
MONTRÉAL, une demande sier, qui a tenté sans succès de Montréal ainsi qu’aux objectifs du Schéma
Catégorie :Travaux de démolition Partie demanderesse vous signifier la demande introduc- d’aménagement et de développement de
introductive d'instance. Une
AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS Appel dʼoffres : S-AC-2016-022 c. copie de cette demande et tive d'instance, avis d'assignation
(articles 145 et suivants du C.p.c et
l’agglomération de Montréal et il est entré en
TRANSPORT MICHEL de l'avis d'assignation ont pièces p-1 et p-2, avis d'exécution, vigueur le 9 août 2016.
Veuillez, s’il vous plaît, prendre connaissance de Descriptif :Démolition du bâtiment situé au 12284 à GALLANT INC. été laissés à l'intention de la déclaration assermentée, procès- Toute personne intéressée peut en prendre
votre annonce et nous signaler immédiatement 12294, rue Grenet Partie défenderesse partie défenderesse, au verbal de saisie avant jugement et
greffe du tribunal, au palais connaissance à la mairie d’arrondissement située
le constat visant le remplacement
toute anomalie qui s’y serait glissée. Date dʼouverture : 1er septembre 2016 ASSIGNATION (135, 136 de justice de MONTRÉAL, du gardien déjà nommé. au 8400, boulevard Lacordaire, durant les heures
et 137 c.p.c.) situé au 1, RUE NOTRE- Il ne sera pas publié à nouveau, à normales de bureau, soit : du lundi au jeudi, de
En cas d’erreur de l’éditeur, sa responsabilité Dépôt de garantie : Cautionnement représentant 10 % du
PAR ORDRE DE L'HUIS- DAME EST, MONTRÉAL. Il moins que les circonstances ne 8 h à 11 h 45, de 12 h 45 à 16 h 45, et le vendredi,
se limite au coût de la parution. montant de la soumission SIER: est ordonné à la partie l'exigent. de 8 h à 12 h.
défenderesse de comparaî- Repentigny, ce 12 août 2016
Renseignements : Avis est donné à la partie Olivier Gaucher, Huissier de justice Montréal, le 16 août 2016.
défenderesse que la partie tre dans un délai de
François Vidal, inspecteur du cadre bâti 30 jours de la publication La Secrétaire d’arrondissement
fvidal@ville.montreal.qc.ca demanderesse a déposé au de la présente ordonnance. AVIS AUX CRÉANCIERS DE
greffe de la Cour du Qué- LA PREMIÈRE ASSEMBLÉE Guylaine Champoux, avocate
À défaut de comparaître
Documents : Les documents relatifs à cet appel dʼoffres bec, du district de MONT- dans ce délai, un jugement Dans l’affaire de la faillite de Cet avis peut également être consulté sur le site
seront disponibles à compter du 16 août 2016. RÉAL, une demande par défaut pourrait être Surveillance Multimédia Inc. Internet de l’arrondissement à l’adresse suivante :
introductive d'instance. Une rendu contre vous sans Avis est par les présentes donné www.ville.montreal.qc.ca/st-leonard
Les personnes et les entreprises intéressées par ce contrat copie de cette demande et autre avis dès l'expiration que la faillite de Surveillance
peuvent se procurer les documents de soumission en de l'avis d'assignation ont de ce délai et vous pour- Multimédia Inc. est survenue le
été laissés à l'intention de la
AVIS LÉGAUX &
sʼadressant au Service électronique dʼappels dʼoffres riez devoir payer les frais 11 août, 2016, et que la premiè-
partie défenderesse, au de justice. re assemblée des créanciers
(SÉAO) en communiquant avec un des représentants par greffe du tribunal, au palais
APPELS D’OFFRES
À Montréal, le 10 août 2016 sera tenue le 30 août, 2016 à
téléphone au 1 866 669-7236 ou au 514 856-6600, ou en de justice de MONTRÉAL,
Sonia Lavoie, 10h00, au bureau du syndic, 469
consultant le site Internet www.seao.ca. Les documents situé au 1, RUE NOTRE- rue Jean-Talon Ouest, bureau
huissier de justice
peuvent être obtenus au coût établi par le SÉAO. DAME EST, MONTRÉAL. Il
est ordonné à la partie 300, Montréal, Québec H3N HEURES DE TOMBÉE
Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement au défenderesse de comparaî- 1R4.
tre dans un délai de DEVLETIAN & ASSOCIÉS INC. Les réservations doivent être faites avant 16h00
bureau de lʼarrondissement immédiatement après lʼexpi-
30 jours de la publication Syndic autorisé en insolvabilité pour publication deux (2) jours plus tard.
ration du délai fixé pour leur réception. de la présente ordonnance. Jerry J. Devletian CPA, CA,
CIRP, SAI
Publications du lundi:
La Ville de Montréal ne sʼengage à accepter ni la plus À défaut de comparaître Réservations avant 12 h 00 le vendredi
basse ni aucune des soumissions reçues et nʼassume au- dans ce délai, un jugement 469, Jean-Talon O., Bureau 300,
par défaut pourrait être Montréal Québec H3N 1R4 Publications du mardi:
cune obligation de quelque nature que ce soit envers le ou Téléphone: (514) 777-8888
les soumissionnaires.
rendu contre vous sans Réservations avant 16 h 00 le vendredi
autre avis dès l'expiration
DONNÉ à Montréal, ce seizième jour dʼaoût deux mille de ce délai et vous pourriez
devoir payer les frais de Tél.: 514-985-3344 Fax: 514-985-3340
seize.
justice. Sur Internet :
Me Sylvie Parent À Montréal, le 10 août 2016 www.ledevoir.com/services-et-annonces/avis-publics
Secrétaire dʼarrondissement substitut Sonia Lavoie, www.ledevoir.com/services-et-annonces/appels-d-offres
Chef de division greffe, performance et informatique huissier de justice Courriel : avisdev@ledevoir.com
L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 A 5

ACTUALITÉS
ÉNERGIE EST MINE DE MALAR TIC

Un oléoduc pour diversifier Des résidants


les exportations du pétrole albertain demandent
Rachel Notley contredit le discours sur la réduction des importations
ALEXANDRE SHIELDS une injonction
L a constr uction de nou-
veaux oléoducs comme
Énergie Est servira d’abord à MARIE-MICHÈLE SIOUI les taux d’exploitation ont atteint
« diversifier » les exportations près de 170 000 tonnes par jour,
des pétrolières qui exploitent
les sables bitumineux de l’Al-
berta, affirme la première mi-
D es résidants de la ville de notent les demandeurs. Or voilà
Malar tic, en Abitibi, se que Canadian Malartic souhaite
tour nent vers les tribunaux s’agrandir vers le nord et de-
nistre de la province, Rachel afin que la minière Canadian mande au gouvernement du
Notley. Les par tisans du Malartic respecte immédiate- Québec de lui octroyer un per-
controversé projet de Trans- ment les normes qui lui ont mis qui lui permettrait d’exploi-
Canada évoquent plutôt la vo- été imposées en matière d’ex- ter 220 000 tonnes de roche par
lonté de réduire les impor ta- ploitation de roche et de bruit. jour. « Ça n’a aucun sens, avec
tions canadiennes. Dans une demande d’injonc- un taux d’extraction aussi élevé,
Dans le cadre d’une entrevue tion, les citoyens Benjamin Ga- comment peut-on prétendre que
publiée dans la plus récente gnon-Lamothe et Dave Lemire les lois et les normes seront respec-
édition du magazine L’Actua- allèguent que la minière a com- tées à l’avenir si elles ne le sont
lité, la néodémocrate Rachel mis plus de 3500 infractions aux pas présentement ? », s’est in-
Notley insiste à quelques re- normes depuis la mise en exploi- quiété Louis Trottier.
prises sur la nécessité de pou- tation de sa mine d’or, en 2011. Le dossier de l’agrandisse-
voir acheminer la production Entre les mois de juillet 2015 et ment risque lui aussi de se re-
pétrolière du pays à différents de février 2016 seule- trouver devant les tri-
marchés dans le monde. ment, 366 dépasse- Benjamin bunaux. Au début du
Pourquoi les Québécois de- ments de bruit ont été mois d’août, le
vraient-ils dire oui à l’oléoduc JONATHAN HAYWARD LA PRESSE CANADIENNE constatés et ont fait Gagnon- CCZSVFM a déposé
Énergie Est, alors que deux La première ministre et chef du NPD albertain, Rachel Notley l’objet d’avis de non- une demande d’action
projets moins ambitieux sont conformité, lit-on dans Lamothe et collective exigeant des
bloqués en Colombie-Britan- expor tations, ce qui nous per- (Nouveau-Brunswick) pour al- profite «à tous les Canadiens», y le document judiciaire. Dave Lemire compensations de
nique ? « On a besoin de diver- mettra de retirer un meilleur ler rejoindre les marchés exté- compris les Québécois. Exaspérés, MM. Ga- 70 millions de dollars
sifier nos expor tations et bénéfice par baril ». rieurs au Canada. La pétrolière Mme Notley ne croit par ail- gnon-Lamothe et Le- demandent pour les nombreux in-
d’acheminer notre pétrole vers est également à la recherche leurs pas à l’idée d’une rede- mire demandent aux convénients subis par
d’autres marchés, peu importe Oléoduc d’exportation d’un autre site pour construire vance qui serait versée aux tribunaux de sévir, aux tribunaux les citoyens voisins de
la direction. Il y a des projets Au lieu d’insister sur la né- un port qui permettrait d’expor- provinces traversées par un dans l’espoir de retrou- la mine à ciel ouvert.
vers l’est et vers l’ouest. Je ne cessité de diversifier les mar- ter du pétrole transpor té par oléoduc comme Énergie Est, ver la qualité de vie de sévir Jusqu’ici, la minière a
suis pas dif ficile, je prendrais chés d’exportation pour les pé- Énergie Est. Ce site pourrait qui transportera chaque jour qu’ils ont perdue de- limité ses of fres à
les deux ! [Rire] », souligne trolières, les par tisans de éventuellement se situer sur les 1,1 million de barils. « Il faut puis que Canadian Malar tic 40 millions de dollars pour les
Mme Notley. l’oléoduc Énergie Est mettent rives du Saint-Laurent. éviter de multiplier les bar- mène des travaux, sans arrêt, dérangements, rétroactivement
De telles infrastructures de habituellement de l’avant l’ar- rières et les obstacles entre les dans un secteur situé à moins de pour les trois dernières années.
transport du pétrole brut per- gument voulant que le projet Non aux redevances provinces. Il faut fonctionner 300 mètres de leur résidence « Ce sont deux dossiers dif fé-
mettraient surtout aux entre- permettrait de remplacer les La première ministre Notley comme un pays, une nation, si respective. Leur demande est rents, a cependant insisté
prises du secteur des éner- impor tations de pétrole brut estime en outre que, dans le on veut avoir du succès. » appuyée par le Comité de ci- Me Trudel. Si on peut alléger les
gies fossiles d’obtenir un dans l’Est du pays. dossier Énergie Est, le Qué- Mme Notley espère aussi fa- toyens de la zone de la voie fer- nuisances, à court terme, ce sera
meilleur prix pour leur pro- Or, dans le meilleur des scé- bec est en droit de mener « des voriser la transformation de la rée de Malartic (CCZSVFM), le- impor tant pour les citoyens.
duction, selon la première mi- narios actuellement sur la ta- études environnementales et de production d’or noir en Al- quel englobe 700 foyers et 1400 Mais ça ne mettra pas fin au re-
nistre alber taine. « En expor- ble, pas moins de 900 000 ba- bien analyser le projet afin de berta. Ainsi, « nous aurons plus personnes, tous situés à moins cours [à l’action collective].»
tant le pétrole vers un seul rils transpor tés chaque jour s’assurer qu’il est sûr. Je ferais de moyens pour investir dans la de 800mètres de la mine.
client, les États-Unis, nous par l’oléoduc seraient directe- la même chose si un oléoduc lutte contre les changements cli- «Grondement des machines et Rôle du ministère
n’en tirons pas le maximum de ment destinés à l’exportation. s’apprêtait à traverser ma cour matiques », prédit-elle. « En tant des camions, l’usine qui scille À plusieurs reprises, la de-
bénéfices. Nous sommes dépen- TransCanada souhaite notam- arrière, alors, je comprends. » que citoyens du monde, c’est no- toute la nuit, les foreuses qui vril- mande rappelle les nombreux
dants de ce seul client. » ment exporter du brut vers les « Au Canada, nous avons un tre responsabilité de combattre lent et qui frappent, les roches constats d’infraction remis par le
Dans ce contexte, « la États-Unis, l’Europe et l’Inde. processus d’approbation de plus les changements climatiques », qui tombent dans les bennes de ministère de l’Environnement à
constr uction de nouveaux Pas moins de 281 pétroliers en plus rigoureux, ce qui est insiste-t-elle dans L’Actualité. camions; plusieurs citoyens sont Canadian Malartic, qui a néan-
oléoducs fait partie de la stra- pourraient quitter les infrastruc- bien», poursuit-elle, avant d’ajou- directement affectés. Troubles de moins continué à dépasser les
tégie visant à diversifier nos tures portuaires de Saint-Jean ter que la «prospérité» pétrolière Le Devoir sommeil, insomnie, réveils en normes lui étant imposées. «On
sursaut, stress, les enfants qui ne peut pas payer l’amende et
dorment mal… Il faut que ça continuer les nuisances», s’est in-
cesse», a résumé le porte-parole surgé Me Trudel. À son avis, l’ap-
L’Ordre ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES de CCZSVFM, Louis Trottier, pétit pour le profit de la minière
dans le communiqué accompa- guide ses agissements et cette
des vétérinaires gnant l’annonce de la demande dernière est tellement rentable

admet ses erreurs Un comité fédéral est formé d’injonction. «Le vivre une jour- qu’elle peut se permettre de
née est une chose, mais le vivre payer les multiples constats d’in-
en permanence, 24 heures sur fraction. «Étant donné les reve-
L’Ordre des vétérinaires a ad- 24 heures, 365 jours sur 365, nus qu’elle tire de l’industrie mi-
mis, lundi, avoir commis des
erreurs en incluant les posi-
tions de lobbys de défense des
O ttawa — Le gouvernement fédéral com-
mence à dévoiler la façon dont il souhaite
réformer tout le mécanisme d’évaluation envi-
Le comité amorcera ses travaux en septembre et
devrait remettre son rapport d’ici la fin de janvier. Il
sera présidé par Johanne Gélinas, qui avait été,
pendant des années, en est une nière, est-ce que [les amendes] ne
autre», a-t-il ajouté. deviennent pas un permis de pol-
C’est l’usure du temps qui luer?», a-t-il demandé.
animaux dans le rapport sur ronnementale au pays. de 2000 à 2007, commissaire fédérale à l’environ- semble avoir motivé cette action La première demande d’in-
les pitbulls qu’il a remis au Un comité de quatre membres a été annoncé nement et au développement durable (pour le Bu- en justice, a constaté l’un des jonction, dite interlocutoire,
gouvernement du Québec. Ce lundi pour examiner le mécanisme, afin de s’as- reau du vérificateur général), après avoir été, pen- avocats qui pilote la requête, demande que Canadian Malar-
document excluait la possibi- surer que les évaluations environnementales dant 10 ans, commissaire au Bureau d’audiences Philippe Trudel. «Le bruit est re- tic respecte immédiatement
lité d’interdire les pitbulls, seront menées dans l’intérêt public, en tenant publiques sur l’environnement du Québec lativement stable depuis des an- les normes de bruit et d’exploi-
comme le réclament certaines compte de données scientifiques probantes, (BAPE). Elle œuvre actuellement chez les experts- nées, mais l’exaspération des ci- tation de roche. Une seconde
personnes ayant été blessées qu’elles évitent les dédoublements et qu’elles comptables Raymond Chabot Grant Thornton. toyens est à son comble. Malgré demande, permanente celle-là,
par ces chiens. « Indépendam- donnent la parole à la population. Mme Gélinas sera secondée par Doug Hors- d’innombrables avis d’infraction, exige que la minière se plie à
ment de leur valeur méthodolo- Dans sa lettre de mandat, le premier ministre will, qui a œuvré pendant 22 ans auprès de la so- il n’y a rien qui change», a-t-il dé- l’ensemble des normes qui lui
gique ou scientifique, ces études Justin Trudeau avait demandé à la ministre Cathe- ciété minière Teck Resources, après 20 ans pas- claré au Devoir. ont été imposées.
auraient dû être exclues ou mi- rine McKenna de revoir tout le mécanisme d’éva- sés dans la fonction publique de la Colombie-Bri- La demande d’injonction tente « On est à prendre compte du
nimalement être nuancées en luation environnementale, qui mécontente actuel- tannique ; Rod Northey, juriste torontois, spécia- aussi d’illustrer que Canadian document, donc on ne réagira
précisant le conflit d’intérêts de lement aussi bien l’industrie que les écologistes. liste des questions d’environnement ; et Renée Malartic n’a pas respecté les li- pas pour l’instant », a déclaré la
l’auteur de manière Les premiers trouvent que le processus est long et Pelletier, juriste malécite acadienne, spécialiste mites d’exploitation de 120 000 porte-parole de Canadian Ma-
spécifique », a écrit l’Ordre complexe, les seconds estiment qu’il ne protège des droits ancestraux des Premières Nations. tonnes de roche par jour qui lui lartic, Marie-Pier Beaucage.
dans une lettre ouverte. pas suffisamment les écosystèmes fragiles et né- ont été imposées au moment de
Le Devoir glige d’importants éléments de l’équation. La Presse canadienne lancer le projet. En 2014 et 2015, Le Devoir

Téléphone: 514-985-3322
Télécopieur: 514-985-3340 LES PETITES ANNONCES Courriel:
petitesannonces@ledevoir.com

165 165 564 564 564

LES PETITES ANNONCES PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE Promotion spéciale
DU LUNDI AU VENDREDI
DE 8H30 À 17H00 BAIN EN BOIS Petites annonces
Pour placer, modifier ou annuler votre 100 % QUÉBEC
Pour les annonces textes de 5 lignes et moins
annonce, téléphonez avant 14 h 30 ARTECO INC
pour lʼédition du lendemain. 7 jours de parution :
Téléphone: 514-985-3322 arteco.ca
438.397.1560 100 $
Télécopieur: 514-985-3340
arteco.inc@gmail.com
Pour les encadrés
petitesannonces@ledevoir.com PARCE QUE VOUS
Conditions de paiement : cartes de crédit ÊTES UNIQUE À l’achat
s r r TM
de deux obtenez le
troisième gratuitement
103 160 AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS Pour information
CONDOMINIUMS APPARTEMENTS ET Veuillez, sʼil vous plaît, prendre connaissance de votre
ET COPROPRIÉTÉS LOGEMENTS À LOUER 170 annonce et nous signaler immédiatement toute anomalie qui Téléphone : 514 985-3322
307
HORS FRONTIÈRES EUROPE sʼy serait glissée. Courriel : petitesannonces@ledevoir.com
RIVE-SUD - PRÈS MÉTRO DISCRIMINATION
À LOUER LIVRES ET DISQUES
Vaste condo fenestré 3 côtés, INTERDITE LE DEVOIR ne sera pas responsable des erreurs répétées.
pièces de vie en aire ouverte, La Commission des droits de la PARIS VII - XV Champ-de-Mars *Librairie Bonheur d'Occasion*
2 CAC, 2 SDB, grands range- personne du Québec rappelle que Merci de votre attention.
lorsqu'un logement est offert en lo- Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08 achète à domicile livres de qualité
ments, 2 stats. 450-646-2017 Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin en tout genre. 514 914-2142
cation (ou sous-location), toute per-
sonne disposée à payer le loyer et Sem/mois 514 272-1803 1317, ave du Mont-Royal Est
à respecter le bail doit être traitée
en pleine égalité, sans distinction,
PROVENCE 515 Pour
our une publication section
s n déc
décès dans
exclusion ou préférence fondée sur Par téléphone, télécopieur ou par courriel
la race, la couleur, le sexe, la gros-
sesse, l'orientation sexuelle, l'état
Vallée du Rhône
Maison de village dans le INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE Dimanche à vendredi:10h à12h et de 13h
1 à 17h00
1 Heuree de tombées 15h15
civil, l'âge du locataire ou de ses quartier médiéval de Nyons. (comptoir à la clientèle fermé le dimanche)
dimanch Sam
medi: ferm
rmé
enfants, la religion, les convictions 2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée. Votre PME paie trop cher ses Le Mémoriel
politiques, la langue, l'origine ethni-
que ou nationale, la condition so- Terrasse ensoleillée. Internet. télécommunications? 1855, rue
u Du Haavre, Mont
M réal, Qc, H2K 2X4
ciale, le handicap ou l'utilisation www.bonnevisite.ca/nyons Me Julien Valois-Francoeur Télé: 514 525-1149
d'un moyen pour pallier ce handi- mariehalarie@gmail.com 514-667-4860 Téléc.: 514 525-7999
cap. necrologgie@lememorieel.com
A 6 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
CASQUES BLEUS
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

Entre nostalgie Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE

et réalité Directeur des finances STÉPHANE ROGER


Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
Désireux de se distinguer de la politique étrangère musclée Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
de Stephen Harper, le premier ministre Justin Trudeau in-
voque volontiers l’héritage de Lester B. Pearson, le père des
Casques bleus. Renouer avec la tradition des missions de
maintien de la paix était d’ailleurs une de ses promesses élec-
torales. Ces missions ne sont toutefois plus ce qu’elles étaient,
elles impliquent très souvent des combats et le Parlement de-
vrait être associé à la décision de s’y joindre.

ersonne n’est contre la vertu. Quand le minis-

P
tre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, en en-
trevue au Globe and Mail, dit que le Canada ne
peut rester les bras croisés pendant que des
pays sont aux prises avec des conflits sectaires
et des mouvements extrémistes, on peut diffi-
cilement être contre ça. Et il est vrai que le Ca-
nada a négligé ses devoirs quant aux missions
onusiennes et à l’Afrique.
En date du 31 juillet dernier, seulement 103
soldats et policiers canadiens étaient assignés à cinq missions onu-
siennes, alors que 101 177 autres participaient à un total de 16 mis-
sions à travers le monde, dont neuf en Afrique. En 1993, au plus
fort de la mission dans les Balkans, 3336 soldats et policiers cana-
diens secondaient l’ONU. Le Canada est actuel-
lement au 67e rang des pays contributeurs.
La plus forte baisse de la participation cana-
dienne est survenue sous les libéraux de Jean
Chrétien. Elle a encore fléchi un peu sous les
conser vateurs de Stephen Harper. Après les
échecs somalien, bosniaque et rwandais, de plus
en plus de pays, dont le Canada, ont préféré s’enga-
MANON ger au sein d’organisations comme l’OTAN et rom-
CORNELLIER pre avec le modèle classique du maintien de la
paix. Celle en Afghanistan en est un bon exemple.
Pendant ce temps, l’ONU a continué ses missions, mais elles
aussi ont changé de visage. Les situations où des Casques bleus
surveillent une ligne de démarcation entre deux pays combattants
sont devenues l’exception. Les conflits internes, où s’entremêlent
corruption, terrorisme, criminalité, instabilité politique, sont deve-
nus la norme. La donne est plus complexe et dangereuse.
◆ ◆ ◆
Le ministre Sajjan a le mérite de le reconnaître. « Les termes
« maintien de la paix » ne sont pas valables actuellement », a-t-il dit
au Globe. Il juge que ceux d'« opérations de soutien de la paix » dé- L E T T R E S
crivent mieux la situation réelle dans les zones de conflit.
Le ministre répète qu’aucune décision n’a été prise, mais elle
est proche. Le chef d’état-major, le général Jonathan Vance, disait
à la mi-juillet que des soldats seraient déployés « très bientôt en
La nécessité de la parité dans le monde ont dépassés depuis long-
temps. En fait, le Canada et le Québec
Les hôpitaux québécois,
Afrique ». Et hier, en conférence téléphonique depuis la Répu-
blique démocratique du Congo (RDC), où il concluait une tour-
Le congrès des jeunes libéraux a fait
sursauter pas mal de monde ces jours-ci,
sont à la remorque de la communauté in-
ternationale en matière de parité, et l’aile
toujours à l’ère
née de cinq pays africains, le ministre a indiqué qu’il annoncerait
bientôt la taille des effectifs assignés aux missions onusiennes.
notamment après leur vote contre l’impo-
sition de quotas pour la parité femmes-
jeunesse libérale n’a pas démontré, ce
week-end, qu’elle était en phase avec son
des télécopies
On s’attend à ce que cela soit fait lors d’une conférence des Na- hommes des candidatures ou du gouver- temps. Mais la réflexion sur la parité est Incroyable ! Nos hôpitaux sont restés à
tions Unies sur le sujet qui se tiendra à Londres, en septembre. nement. On a vite fait de critiquer cette longue : il faut se familiariser avec les en- l’heure des télécopieurs. Si vous avez be-
Les missions africaines auxquelles le Canada pourrait partici- position, et avec raison. Toutefois, il ne jeux, les concepts, les outils. Et compren- soin d’un examen prescrit par un omni-
per sont toutes très risquées. On pense en particulier à celles au faut pas perdre de vue que le vote a été dre ce que sont les inégalités systé- praticien, une échographie cardiaque par
Mali et en RDC, deux des plus importantes en cours. Le Mali fait serré et que des femmes, dans l’aile jeu- miques : les conséquences d’un dispositif exemple, vous devez appeler à l’hôpital
face à un bras du groupe armé al-Qaïda et à un mouvement sépa- nesse libérale, sont bel et bien en faveur bâti sur des traditions qui ont toujours où, après un dédale de messages enregis-
ratiste touareg, en plus de problèmes politiques internes. En de mesures de correction en matière de tenu les femmes loin de la politique et des trés, on finira par vous dire qu’il faut en-
RDC, plus de cinq millions de personnes ont été tuées depuis une parité femmes-hommes. Et elles n’ont lieux de décision. C’est ce que nous de- voyer une télécopie (!) et attendre en se
vingtaine d’années à cause d’un conflit opposant différentes fac- pas été assez nombreuses pour faire pen- vons corriger. croisant les doigts. Le message a-t-il été
tions rebelles, plusieurs venants de pays voisins, le tout envenimé cher la balance : il semble que la dé- Quant à ceux qui dénoncent la prise de bien reçu ? Combien de temps avant
par l’instabilité régionale, la corruption et ainsi de suite… monstration de la nécessité de la parité position des jeunes libéraux, je les invite à d’avoir une réponse ? Combien de temps
Le choix des futures missions ne doit pas être guidé par la cam- soit limpide. appuyer la députée libérale de Richmond, avant d’avoir un rendez-vous ? Alors qu’au
pagne menée pour obtenir le siège au Conseil de sécurité convoité De plus, l’argument de la compétence, Karine Vallières, qui travaille à la mise sur privé un simple de coup de fil suffit pour
comme étant LE critère de recrutement pied d’une commission parlementaire sur obtenir un rendez-vous rapide, mais coû-
par M. Trudeau. Les besoins sur le terrain, l’évaluation des
en politique, est toujours avancé pour la place des femmes en politique, et à si- teux (250 $).
risques et l’ampleur des ressources exigées — le Canada a déjà contrer la parité. Et soi-disant qu’il faut gner la déclaration En marche pour la pa- Combien d’exemples de ce genr e
des centaines de soldats déployés en Irak et bientôt en Lettonie — que les femmes soient libres de décider rité, qui a recueilli à ce jour plus de 3000 m’ont été cités par des amis ? Décidé-
doivent avoir préséance. M. Sajjan dit lui-même qu’un tel engage- elles-mêmes si elles veulent se lancer en signatures. Essayons de ne pas faire de ment, de plus en plus, il vaut mieux être
ment pourrait être long. politique ou non. Évidemment… Qui politique par tisane, mais de soutenir riche si on tombe malade. Nous compre-
Le premier ministre, qui refusait d’admettre l’hiver dernier parle de les y obliger ? toutes les femmes. nons pourquoi MM. Barrette et Couil-
que la mission en Irak en soit une de combat, doit jouer franc jeu Les arguments suivants sont des lieux Pascale Navarro, auteure de lard s’en soucient comme de leur pre-
cette fois et éviter, pour charmer les citoyens, d’user de l’image communs : les femmes n’ont qu’à démon- Femmes et pouvoir : les changements mière chemise. Ce qui compte, on le
d’Épinal des missions de paix du passé. Peu importe la mission trer plus d’ambition, mériter leur place en nécessaires, plaidoyer pour la parité, sait, ce sont les diminutions d’impôt
à laquelle le Canada choisira de participer en Afrique, elle met- politique, garantir leur compétence (je membre du conseil d’administration pour les mieux nantis ! Ça commence à
tra des militaires sur la ligne de feu. passe sous silence le nombre d’hommes du Groupe Femmes, politique peser sur le cœur.
Et, pour cette raison, elle ne peut être décidée en vase clos. politiques incompétents…), etc. Voilà des et démocratie Marie Vaillancourt
Elle doit être débattue et soumise à un vote du Parlement. poncifs éculés, que des dizaines de pays Le 15 août 2016 Le 12 août 2016

L I B R E O P I N I O N

Banque mondiale : décentraliser la protection, oui, mais à quel prix ?


MAÏKA SONDARJEE propriation locale » des politiques est mainte- à la Banque. Cette dernière est censée financer d’un plan détaillé de protection des populations
Candidate au doctorat à l’Université de Toronto, nant présentée comme un facteur essentiel au ce changement de responsabilité. vulnérables. Dorénavant, un projet peut être ap-
affiliée au Réseau d’études des dynamiques développement. Ce type d’« appropriation locale » est critiqué prouvé sans qu’un plan ait été produit. Un tel
transnationales et de l’action collective du CERIUM Adopté le 4 août, le nouveau Cadre de protec- notamment par un regroupement d’ONG, dont plan sera soumis seulement lorsque les popula-
tions sociales et environnementales s’inscrit Human Rights Watch et la fondation Ulu, car le tions seront sur le point d’être déplacées ! Paul

P eu avant le Forum social mondial qui s’est


tenu à Montréal la semaine dernière, la
Banque mondiale (BM) annonçait sans faire de
dans ce mouvement. Après consultations avec
33 pays emprunteurs, la BM a créé ce système
intégré de politiques de protections qui servira
système existant de protections sociales et en-
vironnementales de la Banque se trouve dé-
mantelé. Des « exigences claires et limitées dans
Cadario, professeur d’ingénierie à l’Université
de Toronto et ancien administrateur de la BM,
croit que l’élimination de cette obligation n’a
bruit son nouveau cadre de protections sociale de référence pour l’écriture de tous les projets le temps » ont été remplacées, soutiennent-ils, aucun sens et reviendrait à s’occuper du pro-
et environnementale. Ces nouvelles règles ten- financés par l’organisation. par « un langage vague, des lacunes et des prin- blème des relocalisations de populations vulné-
dent à redonner du pouvoir aux pays du Sud cipes trop flexibles ». rables seulement au « fur et à mesure » que le
global. Une « appropriation locale » longuement Gouvernements locaux En entrevue, le président de la BM, Jim Yong projet avance. Remettre cette lourde responsa-
souhaitée, mais qui comporte un prix élevé. Un des aspects majeurs du nouveau docu- Kim, a soutenu que ce changement élimine un bilité dans les mains des pays emprunteurs ne
Depuis les « programmes d’ajustement struc- ment est le transfert de la responsabilité d’im- système auparavant «onéreux» et que, dans la ma- semble pas être la solution idéale.
turel » des années 1980, la Banque a fait l’objet plantation et de sur veillance des mesures de jorité des pays, les standards de protection concor- Le problème, ici, n’est pas que la BM ait un
de critiques amplement méritées sur l’ampleur protections sociales et environnementales. Par dent déjà avec ceux de la BM. Mais qu’arrivera-t-il droit de regard sur la réalisation des pro-
et les impacts des « conditionnalités » exigées exemple, la construction de barrages hydro- lorsque ces standards ne concordent pas? grammes qu’elle finance, ou encore qu’elle im-
des pays du Sud. Ces dernières ont notamment électriques, les campagnes de conservation de pose des critères de protection élevés. Non, le
contribué à la « décennie perdue » des années la faune ou d’autres projets financés par la Relocalisation des populations problème, c’est lorsqu’on impose des barèmes
1980 en Amérique latine, mais aussi à la crise fi- Banque n’auront plus à respecter les directives Un exemple flagrant est celui des relocalisa- uniques et inflexibles à tous les pays emprun-
nancière asiatique en 1997. Après que son an- juridiques ou à impliquer la sur veillance des tions de populations. Comme un média le rap- teurs, surtout en ce qui a trait aux politiques
cien économiste en chef, Joseph Stiglitz, eut experts de l’organisation. Ils suivront désor- portait l’an dernier, les projets financés par la macroéconomiques.
lancé une première salve dans les années 1990, mais les règles locales quant à la protection des Banque ont, dans la dernière décennie, forcé Des militants et des ONG se sont battus de-
une pluie de critiques s’est abattue sur les populations vulnérables, des travailleurs et de l’éviction ou le déplacement d’environ 3,4 mil- puis des décennies pour forcer la BM à adopter
« conditionnalités » associées au fameux l’environnement. […] lions de personnes. L’organisation a même déjà des standards plus élevés de protection des tra-
Consensus de Washington. Le fardeau de la mise en place et du maintien admis avoir de la peine à relocaliser efficace- vailleurs, des populations vulnérables et de l’en-
Pour réparer les pots cassés, la Banque pro- de nouveaux systèmes de protection sera main- ment ces populations. vironnement. Le nouveau plan n’est pas sans
meut désormais l’inclusion des pays du Sud tenant transféré aux gouvernements locaux, Toutefois, un des outils mis de côté par le qualités (notamment quant à la protection des
dans la rédaction des programmes de dévelop- lesquels sont dépourvus d’outils pour assurer nouveau cadre est l’obligation de produire un communautés LGBTQ et des travailleurs), c’est
pement qu’elle finance. Comme exemples de sa lesdites protections. La sur veillance des poli- plan préliminaire de relocalisation et de com- indéniable. Mais demeurons vigilants pour que
« bonne foi », notons la stratégie de réduction tiques de protections lors de la réalisation de pensation pour les populations déplacées. Au- des standards de protection ne soient pas en-
de la pauvreté adoptée en 1999 ou encore les projets est elle aussi déléguée aux équipes lo- paravant, l’approbation de projets d’infrastruc- core réduits, au nom d’une sacro-sainte « appro-
Programs-for-Result adoptés en 2010. Cette « ap- cales, qui devront produire des rapports ad hoc tures d’envergure nécessitait la production priation locale ».
L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 A 7

IDEES
FEMMES EN POLITIQUE

Les jeunes libéraux ont tort de rejeter les quotas


Ce n’est pas une solution miracle, mais en existe-t-il d’autres ?
ARNAUD MONTREUIL de facto les hommes blancs,
Doctorant en histoire, hétérosexuels et issus des pro-
Université d’Ottawa fessions libérales. Pourquoi
les mesures prônées par la
commission jeunesse seraient-
ANNE-MARIE PILOTE elles bonnes pour les uns et
Doctorante en communication, pas pour les autres ?
UQAM, membre du Groupe D’autant plus que la ques-
Femmes, politique et démocratie tion des inégalités relatives
aux rapports de genre sociaux
aile jeunesse est d’une actualité brûlante.

’L
du Parti libé- Des inégalités qui se tradui-
ral du Qué- sent pour les femmes par une
bec a refusé, plus grande vulnérabilité éco-
par une nomique et par un déficit de
courte majo- reconnaissance par les ins-
rité, de pren- tances pourvoyeuses de légiti-
dre l’engage- mation (médias, administra-
ment de faire tions, parlements).
plus de place Rappelons que la proportion
aux femmes de femmes élues à l’Assem-
lors de la for mation des blée nationale, depuis 10 ans,
équipes de candidats aux élec- n’augmente plus, et ce, malgré
tions, lors de son 34e congrès, la tenue de quatre élections
qui s’est tenu les 13 et 14 août. générales. Représentant 32 %
Or, à l’occasion du même des parlementaires en 2006,
congrès, les jeunes libéraux les femmes composent actuel-
ont fait de la lutte contre le lement 29 % des députés de la
racisme systémique le fer de 41 e législature. Les plus gros
lance de leurs r evendica- portefeuilles de l’État que sont
tions, enjoignant au gouver- la Santé, l’Éducation, la Fa-
nement Couillard de mettre mille, les Finances, l’Emploi,
sur pied une commission les Affaires municipales, la Sé-
d’enquête — sur le modèle curité publique et les Trans-
Charbonneau — chargée « de ports sont de surcroît tous gé-
faire la lumière sur le racisme rés par des hommes, comme
et la discrimination systé- le soulignait récemment un
mique qui sévissent au Qué- journaliste de L’Actualité, Naël
bec ». Au nombre des ques- Shiab, dans son repor tage
tions à examiner se trouve « L’Assemblée nationale est
notamment la faible propor- sexiste et en voici la preuve ».
tion des personnes issues de
la diversité dans les rangs Les quotas : un outil qui
des ordres professionnels et a fait ses preuves
de la fonction publique. Force est de constater qu’il
Nous saluons sans réser ve reste encore bien du chemin à
l’esprit de ces revendications. parcourir pour que l’égalité de
On ne peut qu’être en accord représentation et la parité
avec des mesures visant à lut- femmes-hommes en politique JACQUES BOISSINOT LA PRESSE CANADIENNE
ter contre le racisme et à favo- deviennent des réalités. Si, La proportion de femmes élues à l’Assemblée nationale, depuis 10 ans, n’augmente plus, et ce, malgré la tenue de quatre élections générales.
riser l’intégration efficace des parmi les raisons invoquées
nouveaux arrivants à la société pour expliquer la faible femmes élues. À titre d’exem- incitatives et exposé de la situa- démocratie dans sa déclara- ou d’en créer de nouvelles.
québécoise. Mais, exactement présence des femmes en ple, le pourcentage des dépu- tion, le Directeur général des tion intitulée En marche vers Plutôt que d’entreprendre de
dans le même ordre d’idées, politique, découlent le partage tées en Belgique et en Slové- élections du Québec (DGEQ) la parité, publiée en avril 2016, laborieux et coûteux chantiers
nous sommes surpris et déçus inégal du travail domestique nie est passé de 12 à plus de a déclaré que l’imposition de « tant que l’obligation d’attein- au destin hasardeux, pourquoi
par la décision de la commis- et familial ou encore le 37 % après la mise en place de quotas vise à « effacer une ini- dre la parité ne sera pas ins- ne pas agir avec pragmatisme
sion jeunesse de refuser de manque de ressources finan- quotas, dans les années 1990. quité historique et systémique crite dans des règles claires, et progressisme en adoptant à
s’engager concrètement en fa- cières, le principal obstacle à Une augmentation de 25 %. qui empêche actuellement d’at- rien ne garantit que les femmes coût nul des quotas de repré-
veur d’une plus grande égalité la par ticipation des femmes Contre les quotas, on teindre l’égalité entre les sexes » soient présentes dans ces ins- sentativité électorale ? Ce sont
de représentation entre les en politique demeure la cul- avance souvent le traditionnel et non à donner la priorité au tances un jour, à égalité avec des mesur es à l’ef ficacité
hommes et les femmes. ture des partis et des institu- argument de la « compé- genre sur la compétence. les hommes ». maintes fois démontrée qui
Cette décision est à la fois tions politiques. tence », selon lequel il ne fau- Certes, l’imposition de quo- Une juste représentativité permettent de passer outre
illogique et paradoxale, car les Il existe pourtant un moyen drait pas se priver des talents tas de candidats n’est pas la politique constitue une des aux résistances des institu-
inégalités de genre et d’ori- de contourner ces obstacles : supérieurs d’un ou d’une can- solution miracle pour vaincre conditions gagnantes de la tions politiques et à la culture
gine ethnique sont deux re- les quotas. Une centaine de didate pour des raisons de toutes les inégalités de genre ; lutte contre les inégalités, des partis, en vue de la créa-
flets de notre système sociopo- pays ont eu recours à l’imposi- genre. C’est là mal compren- c’est toutefois la meilleure qu’elles soient de genre ou tion d’une société plus juste et
litique. Elles s’insèrent dans tion de quotas dans les der- dre la raison fondamentale de pour obtenir une meilleure re- d’origine ethnique. La lutte plus égalitaire par une meil-
les rappor ts de pouvoir so- nières décennies et la majorité cette mesure. Dans son étude présentativité politique des contr e les inégalités elle- leure représentation des indi-
ciaux qui traversent les struc- ont connu une augmentation intitulée Femmes et politique : femmes. Comme l’af firme le même n’est pas fractionnable, vidus et des groupes qui la
tures sociales et qui favorisent t r è s rapi de du nom br e de facteurs d’influence, mesures Groupe Femmes, politique et sous peine de les reproduire composent.

Une nouvelle Révolution tranquille ? Impossible dans le cadre canadien


PIERRE DUBUC au gouver nement central, tique, avec les États-Unis (re- Constitution canadienne et ture, le gouvernement fédéral,
Directeur de L’Aut’Journal contrôlé par la majorité anglo- D ESIDÉES connaissance de la Chine, l’adoption de la Char te cana- en vertu de son pouvoir de dé-
phone, tout en lui octroyant un liens avec Cuba, etc.) et a pro- dienne des droits et libertés. penser, est déjà le principal
ans Les Orphelins droit de désaveu des législa- EN REVUES cédé, au plan économique, à Aussi, le Canada du XXIe siè- groupe subventionnaire (Télé-

D
politiques (Boréal), tions provinciales. Toutefois, une centralisation des pou- cle n’est plus le Canada des film Canada, Conseil des arts,
Paul St-Pier re Pla- Londres a conser vé jusqu’en voirs avec sa Nouvelle Poli- lendemains de la Seconde Patrimoine Canada). De plus,
mondon plaide pour 1937 le pouvoir d’inter venir Chaque mardi, Le Devoir tique économique, qui pré- Guerre mondiale, qui a permis la clause des compétences ré-
une nouvelle Révo- dans les affaires canadiennes offre un espace aux arti- voyait de mettre le pétrole de au Québec d’élargir le champ siduaires stipule que tout ce
lution tranquille, par l’intermédiaire du Comité sans d’un périodique. Cette l’Ouest au profit de l’industrie de ses compétences constitu- qui n’est pas prévu dans la
s’inspirant de la so- judiciaire du Conseil privé, qui semaine, un extrait du nu- ontarienne et québécoise, et tionnelles avec la Révolution Constitution de 1867, notam-
cial-démocratie scandinave. tenait lieu de Cour suprême. méro de juillet-août 2016 de avec son Agence de tamisage tranquille. Avec plus de 200 ment la radio, la télévision et
Un projet que par tagent les la revue L’Aut’journal des investissements étrangers. amendements apportés à la loi les télécommunications,
candidats à la direction du Autonomie provinciale (lautjournal.info). Ces mesures ont vite été dé- 101 et la promotion du multi- relève de l’État canadien. À
Parti québécois en faveur d’un Si les décisions de cette ins- mantelées par le gouver ne- culturalisme, la Charte cana- l’heure où les ressources fi-
« bon gouvernement ». Nous ne tance juridique ont, à plusieurs ment conser vateur de Brian dienne a limité les pouvoirs lé- nancières des États sont de
sommes pour tant plus dans reprises, favorisé les pro- Mulroney, qui a plutôt opté gislatifs du Québec et miné la plus en plus exsangues à
les mêmes conditions poli- vinces, il serait erroné d’y voir pour l’intégration de l’écono- reconnaissance du Québec cause de l’évasion fiscale, la
tiques et constitutionnelles d’abord une réponse à des de- mie canadienne à l’économie comme nation. Avec une appa- responsabilité première d’in-
que celles qui prévalaient au mandes du Québec. Le pre- américaine à la faveur du traité rence de neutralité, la Cour su- ter vention au plan internatio-
début des années 1960. mier gouvernement provincial de libre-échange. prême, dont Ottawa nomme nal pour lutter contre les para-
Dans la gouvernance de son à défendre avec succès l’auto- les juges, a remplacé le droit dis fiscaux échoit aussi au gou-
empire, la Couronne britan- nomie provinciale contre les Centralisation de désaveu des lois provin- vernement fédéral.
nique s’est toujours assurée de visées centralisatrices du gou- De retour au pouvoir avec ciales du BNA Act, tombé en Bien qu’il soit de compé-
conserver la mainmise sur les vernement fédéral de John A. Jean Chrétien, les libéraux désuétude parce que trop ou- tence partagée entre le fédéral
fonctions régaliennes de l’État Macdonald a été celui de l’On- n’ont pas donné suite à leur vertement antidémocratique. et les provinces, l’environne-
(la politique étrangère, la dé- tario, dirigé par Sir Oliver Mo- promesse de revoir le traité de ment est également soumis à
fense, l’armée, la justice, la wat (1872-1896). Par ses déci- libre-échange. Leur seule ma- Mondialisation la règle de prépondérance
monnaie) et de ne confier aux sions en faveur de la décentra- nifestation significative d’indé- À l’heure de la mondialisa- fédérale. Ottawa peut donc lé-
gouvernements de niveau infé- lisation des pouvoirs au Ca- pendance à l’égard des États- tion, les pouvoirs régaliens du galement permettre l’exploita-
rieur que les pouvoirs de nada, Londres voulait affaiblir Unis a été la décision de ne gouvernement fédéral pren- tion des sables bitumineux et
proximité (santé, éducation, un concurrent potentiel sur la pas par ticiper à la guerre en nent une signification particu- l’expor tation du pétrole par
aide sociale), soit le home rule. scène internationale. Irak. Même si ses velléités lière, avec les traités de libre- oléoducs, trains et bateaux, en
Dans le cas du Dominion du Plus tard, les États-Unis ont d’indépendance à l’égard des échange de deuxième généra- vertu de sa juridiction sur les
Canada, qui était une colonie pris la relève au plan politique cité au Québec, pétrole en Al- États-Unis ont fait long feu, tion qui touchent aux dif fé- transports interprovinciaux et
de peuplement, soit une exten- en soutenant les compétences berta, etc.). Au nom du natio- Pierre Elliott Trudeau a légué rents aspects de la vie sociale les voies navigables.
sion de la Grande-Bretagne, le des provinces contre Ottawa, nalisme canadien, le gouver- à ses héritiers politiques un et fixent le cadre dans lequel Nous pourrions multiplier
Parlement britannique a par ticulièrement dans le do- nement du premier ministre formidable outil centralisateur vont s’exercer les pouvoirs les exemples des limites nou-
concédé, par le BNA Act de maine des ressources natu- Pierre Elliott Trudeau a pris avec le rapatriement — sans provinciaux. velles du home rule québécois
1867, les pouvoirs régaliens relles (mines et hydroélectri- ses distances, au plan diploma- l’accord du Québec — de la Dans le domaine de la cul- à l’heure de la mondialisation.

L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A 8 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
HYDROCARBURES sur les hydrocarbures prévoit en effet que, « à
défaut d’entente, le titulaire peut, pour l’exécu-
tion de ces travaux, acquérir ces droits réels ou
très fort. « Il y a, au niveau des municipalités,
une véritable prise de conscience. Et la grogne est
importante par rapport à ce projet de loi, selon
dans le cadre de la commission parlementaire,
qui se tiendra jusqu’à vendredi.
Avant le dépôt du projet de loi sur les hydro-
SUITE DE LA PAGE 1 ces biens par expropriation ». Une telle mesure ce qui ressor t des rencontres des dernières se- carbures, le gouvernement Couillard s’est par
est inscrite dans la Loi sur les mines du Québec maines. Il est clair que le projet de loi ne passe ailleurs attiré de vives critiques du monde mu-
Le document rappelle également que le projet depuis la fin du XIXe siècle. pas la barre de l’acceptabilité sociale. Je n’ai pas nicipal, après l’adoption, en 2014, du Règlement
de loi prévoit des droits importants pour les en- entendu de réactions positives au sujet de ce pro- sur le prélèvement des eaux et leur protection.
treprises. Selon ce qui a été présenté en juin par Demande de rejet jet de loi. » Celui-ci a été édicté dans le but de fixer une fois
le ministre de l’Énergie et des Ressources natu- Après avoir pris connaissance des points sou- pour toutes des normes pour les distances en-
relles, Pierre Arcand, les droits d’exploration et levés dans la résolution d’opposition au projet Division tre les forages, ou encore les opérations de
d’exploitation « constituent des droits réels immo- de loi 106, plus d’une centaine de municipalités M. Langelier, qui a rencontré plusieurs élus fracturation, et les sources d’eau potable.
biliers » et « une propriété distincte de celle du sol ont jusqu’à présent signé le document. Ces municipaux à travers le Québec au cours des Or, selon les données transmises au Devoir
sur lequel ils portent ». Une fois qu’il obtient le membres de la Fédération québécoise des mu- derniers mois, a aussi souligné que les projets lundi, pas moins de 331 municipalités ont ap-
permis d’exploration, le titulaire d’un permis de- nicipalités la pressent donc de « rejeter le projet pétroliers et gaziers peuvent « diviser » les com- puyé jusqu’à présent les démarches en faveur
vra donc simplement informer le propriétaire du de loi et d’en demander le retrait ». munautés. « Avant de fracturer le sous-sol, les d’une demande de dérogation, afin d’imposer
terrain et la municipalité « dans les 30 jours » sui- Parmi les municipalités signataires, on re- compagnies pétrolières ou gazières fracturent des normes plus sévères.
vant son inscription au registre public. trouve celles de la MRC d’Autray, de la MRC de souvent les territoires », a notamment illustré un En marge de la commission parlementaire
Si une entreprise découvre un gisement de Joliette, de la MRC de Montmagny, de la MRC élu cité par le juriste. C’est le cas de la munici- qui débute ce mardi, des groupes environne-
pétrole ou de gaz naturel et qu’elle souhaite Rimouski-Neigette, des municipalités de la Gas- palité de Gaspé, où le projet d’exploration pé- mentaux promettent de manifester pour de-
l’exploiter, elle devra en faire la demande à la pésie et de certaines de la Montérégie. Selon le trolière Haldimand, de Pétrolia, divise les ci- mander au gouvernement Couillard de « sortir
Régie de l’énergie. L’obtention de ce permis de juriste Richard Langelier, du comité scienti- toyens entre opposants et partisans depuis déjà le Québec de la filière pétrolière et gazière ». À
« production » lui donnera d’ailleurs des droits fique ad hoc sur la protection de l’eau, le nom- quelques années. l’heure actuelle, plus de 58 000 km 2 du terri-
importants. Dans le cas d’un terrain privé, l’en- bre de municipalités « pourrait doubler » dans Ni la Fédération québécoise des municipali- toire de la province sont l’objet de permis d’ex-
treprise pourra tenter d’obtenir l’accord du pro- les prochaines semaines, puisque la résolution tés ni l’Union des municipalités du Québec ploration détenus par des entreprises dans le
priétaire ou encore d’acquérir le terrain. a été envoyée en période de relâche estivale n’ont voulu commenter lundi la fronde contre le secteur des énergies fossiles.
Le hic, c’est que si ce dernier refuse, elle dans le monde municipal. projet de loi 106. Les deux regroupements pré-
pourra aller beaucoup plus loin. Le projet de loi Déjà, a-t-il constaté, le message de rejet est senteront toutefois un mémoire cette semaine Le Devoir

La tique et la DÉTENTION migrants se trouvant dans des


prisons à sécurité maximale
en Ontario.
maladie de Lyme SUITE DE LA PAGE 1 «La première chose à faire est
d’examiner le fondement des dé-
La maladie de Lyme est aux procédures d’immigration tentions, car beaucoup sont inu-
une infection causée par la ou encore s’il considère que sa tiles », appuie Mme Dench. Elle
bactérie Borrelia burgdor- demande est inadmissible, il a le explique aussi qu’il revient à
feri, qui peut être transmise pouvoir de le détenir. l’agent de décider s’il est satisfait
par une piqûre de tique à Des centres de détention exis- ou non des preuves et des docu-
pattes noires (Xodes scapu- tent à Laval, Toronto et Surrey, ments présentés par le migrant,
laris). Si la maladie n’est tout près de Vancouver. Ce der- ce qui introduit « l’arbitraire ».
pas traitée, elle peut causer nier n’accueille les immigrants Jaggi Singh croit que la déten-
de graves problèmes de que pour 48 heures, après quoi tion «renforce, aux yeux du public,
santé dans les semaines, les ils sont transférés dans des pri- le lien entre immigration et crimi-
mois et les années qui sui- sons provinciales. C’est égale- nalité». Alors que le statut légal
vent la piqûre. ment le cas lorsque les centres d’une personne relève de «caté-
Au Québec, entre 15% et 20% de détention débordent et dans gories administratives», l’enfer-
des tiques à pattes noires toutes les autres provinces où ils mement est «injuste et doit ces-
sont infectées par la bactérie sont inexistants. L’écrasante ma- ser», martèle-t-il.
Borrelia burgdorferi. jorité des détenus immigrants Jose, qui préfère garder l’ano-
La tique mesure entre 1 et n’ont commis aucun crime. nymat, est arrivé au pays en
3 millimètres avant de se «Donc, si vous êtes un simple 2002. Il se retrouve aujourd’hui
remplir de sang. demandeur d’asile, on peut vous sans statut, après avoir été dé-
La tique reste accrochée à mettre dans une prison», expose tenu plusieurs fois à Laval. Il in-
la peau. Il faut la retirer Janet Dench, directrice du siste sur la pression psycholo-
avec une pince et la gar- Conseil canadien pour les réfu- gique qu’il y a subie: «Je me suis
der dans un contenant giés (CCR). Selon les chiffres senti intimidé, alors je me taisais.
hermétique pour la trans- PHOTOS ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR obtenus par l’organisme, ils re- J’avais l’impression qu’ils vou-
mettre aux autorités de La technique de la flanelle consiste à traîner un drap blanc sur quelques mètres puis à l’inspecter présentent au moins le quart du laient me jeter de toute façon. »
santé publique. La piqûre pour voir si des tiques se sont accrochées. Au total, Roxanne Pelletier traînera le drap sur 500 total des détenus. L’ASFC ne Les effets négatifs sur la santé
de tique peut causer une mètres, des deux côtés du sentier. compile pas de statistiques spéci- mentale sont documentés de-
rougeur qui ressemble à fiques pour cette catégorie. puis 2013 par des chercheurs du
une cible.
TIQUE Plus inquiétant encore, selon
Mme Dench, des enfants sont pla-
cés dans ces conditions. En
Centre universitaire de santé
McGill.
«Les investissements annoncés
SUITE DE LA PAGE 1 2014-2015, 161 mineurs ont été signifient qu’on compte toujours

125
C’est le nombre de cas dé-
P e l l e t i e r. S o n p r o f e s s e u r,
Patrick Leigthon, enchaîne
en rigolant : « Oui, à la fin de
la saison, on commence à
détenus, selon l’ASFC, une situa-
tion dénoncée par la Croix-
Rouge canadienne. Cette organi-
sation a, avec le gouvernement,
une entente de surveillance des
des personnes, alors qu’on pour-
rait investir dans des façons
d’avoir moins de détention »,
croit, quant à lui, Paul Clarke, di-
recteur d’Action réfugiés Mont-
clarés au Québec en 2014, voir des petits points noirs de centres de détention. Les conclu- réal. L’organisme réclame qu’un
dont un peu plus de la moi- tiques par tout ! » sions de son dernier rappor t mécanisme d’examen indépen-
tié avaient été infectés loca- confidentiel ont filtré en janvier dant soit mis sur pied le plus vite
lement. Présente au Qué- Blessures de guerre dernier ; elle y recommandait possible, puisqu’il n’existe actuel-
bec depuis le début des an- Ce premier échantillonnage l’abandon de l’emprisonnement lement aucun processus de
nées 2000, la maladie de n’a pas été concluant. Les des immigrants dans des prisons plainte externe, comme l’a
Lyme connaît une impor- chercheurs repar tent avec provinciales et la détention des confirmé l’ASFC au Devoir.
tante progression depuis leur drap, s’engageant un peu mineurs «en dernier recours». Le ministre Goodale a promis
2011. plus dans la forêt. Toujours Une expression reprise par d’envisager des solutions de re-
rien. On répète l’expérience le ministre Goodale lors de change à la détention. Une
une vingtaine de fois, des deux son annonce faite à Laval, somme de cinq millions de dol-
côtés du sentier. « On ne Luke et Michael Gossage-Bleho, employés de l’Arboretum, lundi en matinée, après avoir lars y sera consacrée. Il existe
trouve rien. C’est bon, ça veut apprennent à repérer des tiques sur un drap de flanelle, selon les concédé que le système pré- déjà un système de reconnais-

86 %
C’est la proportion des cas
dire qu’il n’y a pas de tiques,
mais… c’est plate ! », avoue
Idalberto dans un grand éclat
de rire coupable.
Il a connu des expériences
conseils du chercheur Idalberto Machado.

veut pouvoir faire sa propre


surveillance dans les prochains
mois. « On veut déterminer s’il y
passive, on a des indications
qui nous laissent croire qu’il y a
des tiques qui proviennent de
sente des « faiblesses ».
Mettre fin à la détention
«Cette annonce nous détourne
des vrais enjeux », croit Jaggi
sance de la voix dans la région
de Toronto, auquel les immi-
grants se rapportent. Des brace-
lets électroniques de suivi ont
aussi été évoqués.
d’acquisition de l’infection plus stimulantes dans des mi- a des tiques ou non dans le parc Sainte-Anne-de-Bellevue », pré- Singh, membre de Solidarité Carmelo Monge, quant à lui, a
au Québec qui provenaient lieux infestés de tiques. La et, si oui, dans quel secteur et à cise Ariane Adam-Poupar t, sans frontières. «Le système est dû mettre 20 000 $ en garantie
de la Montérégie. Des cas veille, Roxanne et lui ont re- quel moment de l’année », ex- spécialiste de la lutte antipara- intrinsèquement injuste. C’est une afin de sortir du centre de déten-
ont également été relevés cueilli 142 larves, 48 nymphes plique le directeur du parc, sitaire à l’INSPQ. Quelque 150 révision des lois et des politiques tion de Laval. «J’avais un bon ré-
en Estrie, en Mauricie et au et 6 adultes, qui ont été en- Scott Pemberton. sites ont été ainsi sélectionnés dont nous avons besoin, pas de seau de soutien autour de moi,
Centre-du-Québec. L’INSPQ voyées au laboratoire de santé « Je ne sais pas si c’est vrai- à travers le Québec dans le ca- nouvelles prisons », a renchéri mais imaginez ceux qui ne peu-
vient d’identifier les régions publique du Québec. « On a ment possible, mais, idéalement, dre du programme de surveil- Tings Chak, porte-parole du ré- vent même pas communiquer
des Laurentides et de Mont- mis trois heures, il y en avait on aimerait pouvoir indiquer lance active. seau ontarien End Immigration dans la langue, ils ne connaissent
réal comme des lieux proba- tellement, on ne savait pas aux visiteurs les secteurs à éviter Detention. pas leurs droits, ils sont déportés
bles d’acquisition. quand ça allait s’arrêter ! » et les rassurer en indiquant s’il y Habitudes M m e Chak a soutenu une très rapidement et silencieuse-
Malgré l’insecticide, les vê- a un danger de se faire piquer L’équipe retourne au chalet. grève de la faim entamée le ment », s’inquiète-t-il.
tements longs et les bas qui par des tiques ou non.» Chacun va procéder à une ins- 11 juillet der nier par plus

« En Europe,
ils ont l’habitude
de s’inspecter
remontent par-dessus les pan-
talons, les chercheurs ne sont
pas à l’abri. Idalberto exhibe
sa dernière piqûre comme une
blessure de guer re. « Je l’ai
prise en photo avant de l’arra-
cher », clame-t-il fièrement,
Sensibilisation
À ses côtés, Patrick Leigh-
ton applaudit. « C’est très positif
de voir que certains sont proac-
tifs, c’est quelque chose qui de-
vrait être mis de l’avant pour
pection visuelle pour voir si une
tique a réussi à se faufiler entre
les couches de vêtements pour
s’agripper à un morceau de
peau. C’est une habitude que
les Québécois devront prendre
éventuellement, au fur et à me-
d’une cinquantaine d’hommes Le Devoir

iPhone à l’appui. d’autres sites publics, parce sure que le nombre d’infec-
après Formation
qu’il y a beaucoup d’endroits où tions va augmenter, estiment
les gens ne veulent rien savoir les spécialistes.
une randonnée en « Tu veux essayer ? », propose ou s’en fichent un peu. » « En Europe, ils ont l’habi-
Idalberto à Alexandra McDou- « Il n’y a aucun parc qui a tude de s’inspecter après une
forêt. Ici, ce n’est gall, qui le suit depuis plus mis des pancar tes pour dire randonnée en forêt, explique
d’une heure à travers les talus aux visiteurs de faire attention Ariane Adam-Poupar t, de
pas encore dans
nos mœurs.
Ariane Adam-Poupart,
chercheuse à l’INSPQ
» et les troncs d’arbre.
C’est que les chercheurs ont
une double mission au-
jour d’hui. Ils pr of itent de
l’échantillonnage pour former
le personnel de l’Arboretum de
Sainte-Anne-de-Bellevue, qui
aux tiques, même dans les en-
droits où il a été démontré qu’il
y a des tiques », ajoute-t-il, avec
un haussement d’épaules d’in-
compréhension.
Le site n’a pas été choisi au
hasard. « Via la surveillance
l’INSPQ. Ici, ce n’est pas encore
dans nos mœurs, mais j’ai bon
espoir que, d’ici 10 ou 15 ans,
les Québécois en auront pris
l’habitude. »

Le Devoir Ralph Goodale a annoncé 138 millions en investissements.


JACQUES NADEAU LE DEVOIR

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Étude Le cynisme envers Culture La série Au
les dirigeants est généralisé deuxième plan décortique
au Canada Page B 3 un tableau célèbre Page B 7

ECONOMIE
CAHIER B › L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

Le blockchain,
futur moteur
de l’industrie
financière ?
Cette technologie de
transmission d’informations
sécurisée, mère du bitcoin,
pourrait diminuer les frais
administratifs, entre autres
FRANÇOIS DESJARDINS

T ransparence accrue, simplification des opé-


rations, plus grande conformité réglemen-
taire… Le blockchain, technologie qui sous-
tend le bitcoin, sera invisible pour le grand pu-
blic, mais ses usages multiples en feront littéra-
lement « le cœur même » du système financier
mondial.
Dans un rapport sans équivoque, publié au
terme d’un an de travaux associant près de 200
experts, le Forum économique mondial affirme
que le blockchain, qui évoluera dans l’arrière-
boutique de la finance, pourrait quand même
« mener à des baisses de frais, à une meilleure
surveillance et à une préparation contre les
bulles financières ».
Le blockchain, que cer tains voient comme
l’innovation la plus importante depuis l’émer-
gence d’Internet, s’apparente à un grand regis-
tre de toutes les transactions dont tous les usa-
gers possèdent une copie. Une des consé- DARREN CALABRESE LA PRESSE CANADIENNE
quences : l’élimination des intermédiaires. Kevin Davis, le président et directeur général de Bauer Performance Sports, lors d’une conférence de presse évoquant l’entrée en Bourse de l’entreprise,
Au cours des trois der nières années, le en mars 2011. Toutefois, depuis un an, Bauer a vu son action chuter.
blockchain a attiré des investissements de
1,4 milliard de dollars américains et est à la
source de 2500 brevets, selon les auteurs du
rapport. Plus de 90 banques centrales discu-
tent de ses usages potentiels et 24 pays ont
effectué des investissements. Et 80 % des éta-
blissements bancaires auraient l’intention de
démarrer des projets liés au blockchain d’ici
Le fabricant d’équipement de hockey
à 2017.
« Au lieu de demeurer en marge de l’industrie
financière, le blockchain en deviendra le cœur, a
affirmé le directeur des services financiers du
Bauer est en difficulté
Forum économique mondial, Giancarlo Bruno. JULIEN ARSENAULT tion a été supérieur à 4,2 millions, ce qui est juin dernier, l’entreprise exploitant un centre
Il contribuera à générer des solutions novatrices exceptionnellement élevé par rappor t à sa de recherche et développement à Blainville,
et sera de plus en plus intégré à la structure des
services financiers, comme le sont devenus les or-
dinateurs centraux, les services de messagerie et
M almené en Bourse depuis plus d’un an, le
fabricant d’équipement de hockey Bauer,
dont le plus important actionnaire est Power
moyenne d’environ 119 000. Depuis un an, la
valeur du titre de Performance Sports Group a
plongé d’environ 90 %.
dans les Laurentides, disait s’attendre à af fi-
cher une dette de 424,8 millions $US à la fin de
l’exercice 2016.
la négociation électronique. » Corporation, a vu son action poursuivre sa dé- Par le biais de sa filiale Sagard Capital, Power
Le rapport s’appuie sur des consultations et gringolade, lundi, en raison de son incapacité à Enquête interne Corporation a progressivement augmenté sa
des ateliers avec des dizaines d’exper ts œu- déposer à temps ses états financiers annuels Avant l’ouver ture des marchés, la société participation dans Performance Sports Group
vrant dans des instances financières, des labo- vérifiés. avait précisé que le dépôt des documents au fil du temps pour en devenir le plus impor-
ratoires universitaires et des banques cen- En ne respectant pas l’échéance fixée au concernés avait été retardé par une enquête in- tant actionnaire. En date du 25 juillet, la partici-
trales. Le Forum économique mondial s’est 15 août, Performance Sports Group, qui com- terne menée par son comité d’audit. Per for- pation de Sagard Capital était évaluée à 17 %,
penché sur le blockchain dans le cadre de ses mercialise également la marque Easton, a in- mance Sports Group a précisé avoir retenu les d’après Thomson Reuters. Depuis à peine
études portant sur les technologies disruptives. diqué qu’elle se retrouvait dans une situation services d’experts indépendants et que des dis- quelques jours, le président du conseil de Sa-
de défaut de facilités de crédit à l’égard de ses cussions étaient en cours avec ses créanciers, gard Capital, Paul Desmarais III, siège égale-
Système fragmenté créanciers. L’annonce a été mal reçue par les sans toutefois s’avancer sur les résultats de la ment sur le conseil d’administration de Perfor-
Un des problèmes actuels serait une cer- investisseurs, puisqu’à la Bourse de Toronto, démarche. La société n’a pas fourni plus de dé- mance Sports Group, à la suite de la démission
taine asymétrie de l’information entre les diffé- l’action de l’équipementier a abandonné tails entourant l’enquête et n’a pas évoqué le de Dan Friedberg.
rents acteurs du monde financier, un état de 46,4 %, ou 2,09 $, pour clôturer à 2,41 $, au moment du dépôt des documents concernés.
fait résultant de la fragmentation de l’infra- cours d’une séance où le volume de transac- Dans le cadre d’une annonce ef fectuée en VOIR PAGE B 2 : BAUER
structure technologique qui sous-tend le sec-
teur. Le blockchain a pour avantage de fournir
toute l’information historique à tous les usa-
gers lors de chaque transaction. D’autant plus,
selon le rappor t, qu’il mettrait un terme aux
magouilles permettant à cer tains établisse-
ments d’utiliser les opacités actuelles afin de
Wall Street bat des records avec le soutien du pétrole
faire des profits. Les pays producteurs ont espoir de geler leur production
Cela dit, « ce n’est pas une panacée », avertis-
sent les auteurs. « [Le blockchain] devrait plu-
tôt être vu comme une des technologies qui for-
meront les bases de l’infrastructure de pro-
N ew York — Wall Street a monté lundi pour
finir à des records, une bonne per for-
mance des cours pétroliers lui donnant l’impul-
chaine génération des services financiers. » Car sion nécessaire dans une actualité peu fournie :
le blockchain pourrait se buter à quelques obs- le Dow Jones a pris 0,3 % et le Nasdaq 0,6 %,
tacles, notamment le manque d’harmonisation tous deux à des niveaux jamais vus.
entre autorités réglementaires et un cer tain Selon des résultats définitifs, l’indice vedette
vide juridique. Dow Jones a gagné 59,58 points à 18 636,05
La Banque du Canada reconnaît que le block- points et le Nasdaq, à dominante technolo-
chain pourrait redéfinir certains pans de l’in- gique, 29,12 points à 5262,02 points, chacun à
dustrie financière, a récemment affirmé sa pre- un record. L’indice élargi S & P 500 a avancé de
mière sous-gouverneure. « La technologie du 6,10 points, soit 0,3 %, à 2190,15 points, là en-
grand livre partagé […] pourrait remplacer en- core un record de clôture.
tièrement cer tains systèmes transactionnels, y « Les investisseurs se sentent bien et poussent
compris des systèmes de paiement de base, et les cours à de nouveaux records… Parce que les
faire naître de nouveaux produits, tels que les records sont habituellement un bon signe pour la
contrats qui s’auto-exécutent », a dit Carolyn Wil- Bourse ! » a résumé Sam Stovall, de Standard &
kins lors d’un discours à Paiements Canada. Poor’s Global Intelligence. « C’est un mois du-
« On estime que, si elle était appliquée aux rant lequel les échanges sont très limités, il n’y a
paiements transfrontières, à la négociation de ti- pas eu beaucoup d’indicateurs annoncés, donc
tres et à la conformité réglementaire, la technolo- cela ressemble à une dynamique autoréalisa-
gie du grand livre par tagé pourrait permettre trice », a-t-il reconnu.
aux banques d’économiser jusqu’à 20 milliards Depuis le début de l’été, Wall Street franchit DREW ANGERER GETTY IMAGES AGENCE FRANCE-PRESSE
de dollars par année, à l’échelle mondiale, en régulièrement de nouveaux records, après Depuis le début de l’été, Wall Street franchit régulièrement de nouveaux records, après avoir
frais administratifs », a-t-elle affirmé. avoir brièvement flanché à la suite du vote bri- brièvement flanché à la suite du vote britannique à la fin juin la sortie de l’Union européenne.
La Banque du Canada fait d’ailleurs par tie tannique à la fin juin sur la sortie de l’Union eu-
d’un groupe d’instances qui suit de près l’inno- ropéenne (UE). records constituant des seuils techniques de de geler leur production.
vation technologique et effectue des tests sur Lundi, la nouvelle hausse de la Bourse de nature à encourager de nouvelles vagues Cer tes, « on a aussi pris connaissance de
les grands livres partagés, afin d’en compren- New York s’expliquait par deux facteurs, selon d’achats. Deuxièmement, il évoquait « la données économiques aujourd’hui, mais elles
dre le fonctionnement, l’application et la portée Peter Cardillo, économiste en chef chez First hausse des cours du pétrole », qui ont poursuivi ne semblent pas avoir suf fi à peser sur le mar-
potentielle. Standard Financial. En premier lieu, il citait lui lundi la hausse entamée la semaine précé- ché », a conclu M. Cardillo. De fait, les chiffres
aussi l’aspect autoréalisateur de la hausse de dente face à un regain d’espoir quant à un ac-
Le Devoir Wall Street à des niveaux sans précédent, ces cord des pays producteurs de pétrole en vue VOIR PAGE B 2 : BOURSE
B 2 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

ÉCONOMIE
Les détaillants devraient profiter de
fortes dépenses pour la rentrée scolaire
Le dollar canadien plus faible encourage les Canadiens
à faire des achats locaux
PETER GOFFIN diqué récemment en entrevue nouvelle Allocation cana-
à Toronto le leader national pour le com- dienne pour enfants devrait
merce de détail et les produits faire remonter au-dessus du

L es exper ts du secteur du
détail prédisent une aug-
mentation des dépenses reliées
de consommation, Daniel
Baer. EY a aussi sondé les dé-
taillants à travers le pays sur
seuil de pauvreté des dizaines
de milliers d’enfants cana-
diens, et pourrait aider à sti-
à la rentrée scolaire en partie à leurs propres attentes et pers- muler l’économie.
cause de la faiblesse du huard pectives de ventes. Le dollar canadien plus fai-
et de la nouvelle Allocation ca- La rentrée scolaire est la ble encourage aussi davantage
nadienne pour enfants. deuxième période d’achats en de Canadiens à faire leurs
La fir me de consultants impor tance après celle des achats au pays plutôt que de
pour entreprises EY, ancienne- Fêtes, a souligné M. Baer. Selon traverser la frontière ou
ment Ernst and Young, anti- lui, la vigueur relative de l’éco- d’acheter auprès de détaillants
cipe une hausse de 4,5 % des nomie canadienne et certaines américains en ligne.
dépenses cette année par rap- dépenses additionnelles du gou- EY ne s’attend pas à ce que
por t à 2015, alors que les vernement fédéral en termes de toutes les provinces bénéfi-
STAPLES CANADA LA PRESSE CANADIENNE jeunes se préparent à une nou- prestations pour la garde d’en- cient de cette progression des
La firme de consultants pour entreprises EY, anciennement Ernst and Young, anticipe une hausse velle année scolaire. fants expliquent en partie des dépenses du retour en classe.
de 4,5 % des dépenses cette année par rapport à 2015, alors que les jeunes se préparent à une Les prédictions de EY se ba- ventes au détail plus solides. Le secteur pétrolier et gazier
nouvelle année scolaire. sent sur divers éléments, dont Cette année, le premier mi- en difficulté et le chômage en
les statistiques sur l’emploi nistre Justin Trudeau a rem- hausse dans les Prairies lais-
dans les provinces, les mar- placé les prestations exis- sent entrevoir des dépenses

MARCHÉS BOURSIERS chés de l’immobilier et les ten-


dances de dépenses des
consommateurs au cours des
12 à 18 mois précédents, a in-
tantes pour la garde d’enfants
par un programme qui fera en
sorte qu’une famille moyenne
obtiendra 2300 $ par année. La
moindres, particulièrement en
Alberta, a dit M. Baer.

La Presse canadienne
TORONTO New York PÉTROLE
45,74
S&P TSX S&P 500 +1,25 $US

14 777,02 ▲ +29,57
+0,2% 2190,15 ▲ +6,10
+0,3% OR
+2,8%

1347,50
BAUER revenir au conseil d’administration de l’équipe-
mentier l’an dernier, a affirmé qu’il était tou-
jours disponible si on avait besoin de lui. « Le
+4,30 $US SUITE DE LA PAGE B 1 conseil sait que je suis prêt à revenir comme pré-
NASDAQ +0,3% ▲ sident du conseil et débuter un processus de re-
Le conglomérat a redirigé les questions vers dressement, a-t-il dit. L’offre est sur la table et elle
5262,02 ▲ +29,13 DOLLAR CANADIEN
+0,6% l’équipementier spor tif, qui af firme que le continuera à le rester. »
77,42 cours normal de ses activités ne changera pas Au cours des deux derniers mois, Per for-
+0,27 $US
en raison de la situation actuelle. « Notre compa- mance Sports Group a effectué deux rondes de
DOW JONES
+0,3% ▲ gnie ne s’attend pas à ce que cette annonce se tra- mises à pied. La plus récente, annoncée le
1$US = 1,2917 duise par un impact sur notre capacité à fournir 2 août, a eu des répercussions au sein de son
18 636,05 ▲ +59,58
+0,3% 69,21 des produits de qualité à nos détaillants », a indi- de centre d’innovation de Blainville inauguré il
+0,09 EURO qué l’entreprise, par courriel. y a moins d’un an. M. Roustan s’est montré cri-
1 EURO = 1,4449
Établie à Exeter, dans l’État du New Hamps- tique des compressions ef fectuées dans les
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume hire, Performance Sports Group avait soulevé Laurentides. « Je suis inquiet, parce que c’est à
($) (%) (000) ($) (%) (000) des risques à l’égard de sa rentabilité lors de la cet endroit qu’on effectue la recherche et le déve-
divulgation de ses résultats du quatrième trimes- loppement, a expliqué l’homme d’affaires. Avec
LES INDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS
0.20 149005 Fortis FTS 42.70 -0.46 -1.07 577
tre, le 31 mai. En plus d’être lourdement endet- moins d’ingénieurs québécois, je suis préoccupé
S&P TSX SPTT14777.02 29.57
S&P TX20 TX20 664.80 1.80 0.27 84328 TransAlta TA 5.77 -0.05 -0.86 301 tée, l’incursion effectuée par l’entreprise dans le de la future gamme de produits. »
S&P TX60 TX60 859.01 1.51 0.18 62289 secteur du commerce de détail a été critiquée Par l’entremise de filiales, Power Corporation
S&P TX60 Cap. TX6C 949.89 1.66 0.18 62289 TECHNOLOGIE par plusieurs, dont Graeme Roustan, président détient une par ticipation de 33 % dans La
Cons. de base TTCS 534.95 -0.01 -0.00 2910 BlackBerry BB 10.56 0.08 0.76 951
Cons. discré. TTCD 176.24 -0.06 -0.03 4656 CGI GIB.A 63.02 -0.02 -0.03 298 du conseil d’administration de 2008 à 2012. Presse canadienne.
Énergie TTEN 201.24 2.35 1.18 41987 TÉLÉCOMMUNICATIONS Joint au téléphone, l’homme d’affaires origi-
Finance TTFS 248.56 0.20 0.08 12939 naire de Sherbrooke, qui a tenté sans succès de La Presse canadienne
Aurifère TTGD 273.08 -2.37 -0.86 40848 BCE BCE 62.95 -0.30 -0.47 922
Santé TTHC 82.60 0.94 1.15 7595 Manitoba Telecom MBT 38.60 -0.15 -0.39 107
Tech. de l’info TTTK 55.47 0.04 0.07 4104 Rogers RCI.B 58.01 -0.22 -0.38 624
Industrie TTIN 189.86 0.69 0.36 7899 Telus T 43.54 -0.14 -0.32 961
Matériaux
Immobilier
Télécoms
Sev. collect.
TTMT 271.32 -0.01
TTRE 299.09 0.22
TTTS 158.53 -0.62
TTUT 242.76 -0.65
-0.00 49703
0.07 4923
-0.39 2614
-0.27 4743
FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE
iShares DEX
iShares MSCI
XBB
XEM
32.49
27.58
-0.01
0.18
-0.03
0.66
50
4
BOURSE 30 ans à 2,281 %, contre 2,228 %
auparavant.
À Tor onto, l’indice com-
teurs de pétrole en vue de ge-
ler leur production. Le cours
du baril américain de réfé-
iShares MSCI EMU EZU 33.12 0.00 0.00 0
Métaux/minerals TTMN 670.38 0.00 0.00 0
iShares S&P 500 XSP 25.08 0.07 0.28 161 SUITE DE LA PAGE B 1 posé S & P/TSX a gagné rence (WTI) a pris 1,25 $US à
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 23.45 0.04 0.17 34 29,57 points, pour s’établir à 45,74 $US sur le contrat pour
TSX Venture JX 836.10 2.81 0.34 82483 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO américains du jour n’étaient 14 777,02. Le dollar canadien livraison en septembre au
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE BAYTEX ENERGY CORP BTE 6.94 0.28 4.20 6242 guère engageants, avec comme s’établissait à 77,42 ¢ US, en New York Mercantile Ex-
Alim. Couche-Tard ATD.B 60.11 0.04 0.07 631 ENCANA CORP ECA 12.34 0.17 1.40 4745 principale statistique l’annonce hausse de 27 centièmes par change (Nymex), après avoir
Canadian-Tire CTC.A 142.29 0.16 0.11 97 HB NYMEX CL BULL HOU 8.04 0.39 5.10 3934 d’une contraction inattendue de rappor t au cours de clôture déjà pris un dollar vendredi.
ALGONQUIN POWER & AQN.IR 44.40 0.19 0.43 3653
Cogeco CCA 63.03 -0.23 -0.36 80
IAMGOLD CORP IMG 6.37 -0.13 -2.00 3407
l’activité de la région de New de vendredi. Le marché a bénéficié de
Corus CJR.B 12.95 0.05 0.39 147
Groupe TVA TVA.B 3.97 0.00 0.00 0 KINROSS GOLD CORP K 6.67 -0.08 -1.19 3333 York en août, même si certains « la perspective de discussions
Jean Coutu PJC.A 19.14 0.24 1.27 97 FIRST QUANTUM FM 11.99 0.32 2.74 3227 obser vateurs trouvaient des Le pétrole en nette visant à un gel de la produc-
Loblaw L 72.51 0.34 0.47 376 CONCORDIA INTL CXR 12.17 -0.78 -6.02 3207 éléments encourageants dans hausse tion », a estimé Gene McGil-
Magna MG 52.94 0.32 0.61 418 MANULIFE FINANCIAL MFC 17.20 0.19 1.12 2905
BARRICK GOLD CORP ABX 27.80 -0.40 -1.42 2643 le détail de cet indice. Les cours du pétrole ont net- lian de Tradition Energy. « Au
Metro MRU 45.00 -0.30 -0.66 799
Quebecor QBR.B 40.79 -0.25 -0.61 108 LES GAGNANTS EN % Le marché obligataire bais- tement monté lundi, poursui- cours du week-end, nous avons
Uni Select UNS 30.77 -0.44 -1.41 92 sait. Le rendement des bons vant la hausse entamée en fin continué à entendre des com-
Saputo SAP 43.26 0.10 0.23 336 TRILOGY ENERGY TET 6.37 0.39 6.52 132 du Trésor à 10 ans montait à de semaine dernière à la suite mentaires positifs à propos d’un
Shaw SJR.B 26.50 -0.03 -0.11 360 VALEANT VRX 34.36 2.04 6.31 1162
Dollarama DOL 97.08 -0.69 -0.71 231 BADGER DAYLIGHTING BAD 26.20 1.48 5.99 544 1,557 %, contre 1,509 % ven- d’un regain d’espoir quant à gel de la production. La Russie
Restaurant Brands QSR 61.35 -0.09 -0.15 159 PASON SYSTEMS INC PSI 18.60 0.99 5.62 118 dredi soir, et celui des bons à un accord des pays produc- a indiqué être prête à coopé-
Transat A.T. TRZ 6.55 0.03 0.46 8 AECON GROUP INC ARE 19.00 0.95 5.26 532 rer », a ajouté Matt Smith de
Yellow Media Y 18.21 0.05 0.28 9 HB NYMEX CL BULL HOU 8.04 0.39 5.10 3934
MEG ENERGY CORP MEG 6.00 0.29 5.08 2272 ClipperData.
ÉNERGIE ENERPLUS CORP ERF 9.38 0.45 5.04 1393 Le ministre russe de l’Éner-
Cameco CCO 12.74 0.10 0.79 787 EXTENDICARE REALTY WTE 20.08 0.89 4.64 165 gie Alexandre Novak a indi-
Canadian Natural CNQ 41.97 0.34 0.82 1619 ALTUS GROUP LTD AIF 25.90 1.06 4.27 143
Hydro One H 25.49 0.05 0.20 542 qué au journal saoudien As-
Enbridge ENB 53.97 -0.33 -0.61 808 LES PERDANTS EN % harq Al-Awsat que son pays
EnCana ECA 12.34 0.17 1.40 4745 CONCORDIA INTL CXR 12.17 -0.78 -6.02 3207 était prêt à collaborer avec
Enerplus ERF 9.38 0.45 5.04 1393 HB NYMEX CL BEAR HOD 12.83 -0.68 -5.03 1585
Pengrowth Energy PGF 2.01 0.11 5.79 1486 l’Arabie saoudite afin de par-
CANWEL BUILDING CWX 6.54 -0.33 -4.80 302
Pétrolière Impériale IMO 40.85 -0.41 -0.99 577 FIRST MAJESTIC FR 22.57 -0.89 -3.79 908 venir à une stabilisation du
Suncor Energy SU 36.68 0.23 0.63 2459 AMAYA INC AYA 20.09 -0.78 -3.74 398 marché du pétrole internatio-
Cenovus Energy CVE 19.75 0.60 3.13 1852
TransCanada TRP 62.31 0.24 0.39 1059
CENTERRA GOLD INC CG 7.73 -0.28 -3.50 541 nal. « Même si ce gel reste très
STELLA JONES INC SJ 45.15 -1.42 -3.05 171
Valener VNR 22.26 0.10 0.45 32 JUST ENERGY GROUP JE 7.11 -0.20 -2.74 562
hypothétique » pour M. Smith,
FINANCIÈRES MILESTONE MST.UN 20.75 -0.56 -2.63 214 cela a suffi à faire « s’évaporer
B. CIBC CM 100.45 0.06 0.06 373 GUYANA GOLDFIELDS GUY 9.17 -0.24 -2.55 971 la pression à la baisse qui
B. de Montréal BMO 84.03 0.38 0.45 685 LES GAGNANTS EN $ avait poussé les cours à
B. Laurentienne LB 48.41 0.28 0.58 37 40 $US », a jugé M. McGillian.
B. Nationale NA 45.94 -0.03 -0.07 554 VALEANT VRX 34.36 2.04 6.31 1162
B. Royale RY 80.16 0.01 0.01 768 AGRIUM INC AGU 119.44 1.93 1.64 284 De nombreux investisseurs
B. Scotia BNS 66.80 0.00 0.00 717 BADGER DAYLIGHTING BAD 26.20 1.48 5.99 544 se sont toutefois rappelé lundi
B. TD TD 57.16 -0.01 -0.02 1078 ALTUS GROUP LTD AIF 25.90 1.06 4.27 143
l’échec au printemps dernier
Brookfield Asset BAM.A 45.00 -0.44 -0.97 682 VERMILION ENERGY VET 49.42 1.04 2.15 538
Cominar Real CUF.UN 16.81 0.08 0.48 459 BONTERRA ENERGY BNE 26.45 1.02 4.01 133 d’un sommet de ce type entre
Corp. Fin. Power PWF 29.65 0.53 1.82 391 PASON SYSTEMS INC PSI 18.60 0.99 5.62 118 la Russie et la plupar t des
Fin. Manuvie MFC 17.20 0.19 1.12 2905 PEYTO EXPLORATION PEY 38.20 0.96 2.58 333
membres de l’OPEP. « Y aura-
Fin. Sun Life SLF 41.57 -0.09 -0.22 689 AECON GROUP INC ARE 19.00 0.95 5.26 532
Great-West Lifeco GWO 31.40 0.12 0.38 375 CANADIAN PACIFIC CP 192.23 0.94 0.49 236 t-il une réunion sérieuse et
Industrielle All. IAG 44.96 -0.14 -0.31 142 LES PERDANTS EN $ peut-on en attendre quelque
Power Corporation POW 27.31 0.28 1.04 405 STELLA JONES INC SJ 45.15 -1.42 -3.05 171 chose ? Pour faire court, les ré-
TMX X 60.98 0.11 0.18 41 BOARDWALK EQUITIES BEI.UN 50.52 -1.09 -2.11 239 ponses sont respectivement
INDUSTRIELLES WASTE CONNECTIONS WCN 100.70 -0.94 -0.92 118 “peut-être” et “ non” », a pré-
Air Canada AC 9.01 0.05 0.56 733 FIRST MAJESTIC FR 22.57 -0.89 -3.79 908
venu David Hufton, analyste
Bombardier BBD.B 1.96 -0.01 -0.51 1561 AMAYA INC AYA 20.09 -0.78 -3.74 398
CAE CAE 18.00 0.32 1.81 535 CONCORDIA INTL CXR 12.17 -0.78 -6.02 3207 de PVM, jugeant que la
Canadien Pacifique CP 192.23 0.94 0.49 236 PREMIUM BRANDS PBH 60.70 -0.78 -1.27 124 hausse se fondait « sur des
Chemin de fer CN CNR 81.79 -0.01 -0.01 691 OPEN TEXT CORP OTC 81.15 -0.76 -0.93 109 mots plutôt que sur une ac-
SNC-Lavalin SNC 56.35 -0.03 -0.05 206 DOLLARAMA INC DOL 97.08 -0.69 -0.71 231
tion ». Les cours ont donc
Transcontinental TCL.A 18.20 0.17 0.94 122 HB NYMEX CL BEAR HOD 12.83 -0.68 -5.03 1585
TransForce TFI 26.03 0.12 0.46 39 semblé ignorer provisoire-
Consultez toutes les cotes boursières ment les inquiétudes autour
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX sur www.decisionplus.com de la surabondance d’of fre
Agrium AGU 119.44 1.93 1.64 284
Barrick Gold ABX 27.80 -0.40 -1.42 2643 sur le marché qui plombe les
Goldcorp G 24.35 -0.12 -0.49 1415
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS prix depuis plus de deux ans.
Kinross Gold K 6.67 -0.08 -1.19 3333 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % Vendredi, le groupe privé
Mines Agnico-Eagle AEM 75.14 -0.66 -0.87 542
Potash POT 21.70 0.68 3.24 2416
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 2300,32 2,33 0,10 Baker Hughes a publié son
Teck Resources TCK.B 20.87 0.43 2.10 2462
économie contemporaine
IQ120 2358,01 1,54 0,07 décompte hebdomadaire des
puits de forage en activité aux
États-Unis, qui a fait apparaî-
tre une hausse des puits pour
la septième semaine consécu-
tive. Cette donnée laissait
penser que les États-Unis
pour raient élever leurs vo-
lumes de production dans les
mois à venir.

Avec La Presse canadienne


Agence France-Presse
L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 B 3

ECONOMIE
L’accessibilité continue
de plomber les ventes
résidentielles au pays
La détérioration de l’abordabilité se prolonge
O ttawa — Les ventes rési-
dentielles au pays ont
baissé pour un troisième mois
et du prolongement de la dété-
rioration de l’abordabilité ». Se-
lon M. Klump, il faudra un cer-
d’af filée en juillet 2016, indi- tain temps avant de connaître
quent les statistiques publiées l’impact de la nouvelle taxe de
lundi par l’Association cana- 15 % sur le transfer t de pro-
dienne de l’immeuble (ACI). priété dans le Grand Vancou-
L’ACI a indiqué que le nom- ver à l’égard des maisons ac-
bre de transactions a glissé quises par des acheteurs à
de 1,3 % à l’échelle du pays en- l’étranger. « Cela étant dit, la
tre les mois de juin et juillet. nouvelle taxe — entrée en vi-
Les ventes réelles ont aussi gueur le 2 août — contribuera
baissé de 2,9 % en juillet der- très peu à augmenter l’offre de
nier par rappor t au nouvelles maisons à
même mois de l’an- Le prix cour t terme », a dit
née précédente. l’économiste en chef.
Le nombre de mai- des maisons Les ventes se sont
sons nouvellement révélées moins éle-
inscrites s’est accru d’une année vées que le mois pré- SIMON CARR CC
de 1,2 %, alors que le cédent dans près de « Les attitudes des Canadiens à l’égard des entreprises et des gouvernements sont profondément empreintes de cynisme, ce qui entraîne
prix moyen au pays
à l’autre a la moitié des mar- une réticence à faire confiance aux dirigeants ou aux marques », peut-on lire dans le communiqué émis par National.
pour une maison ven- augmenté chés en juillet, no-
due en juillet a été de tamment dans le
480 743 $, en hausse modestement Grand Vancouver et ÉTUDE
de 9,9 % par rapport à la vallée du Fraser.
l’année précédente. à Regina, L’ACI a noté les
En excluant des cal-
culs les marchés de
Vancouver et de To- Montréal
ronto, le prix moyen
plus impor tantes
dans le Grand h a u s s e s d e p r i x
d’une année à l’autre
dans le Grand Van-
Le cynisme envers les dirigeants
a été de 365 033 $, en et à Ottawa
hausse de 7 % par rap-
couver (+32,6 %) et la
vallée du Fraser
port au même mois de l’année (+37,6 %), suivies du Grand
précédente. Le prix moyen à Toronto (+16,7 %), de Victoria
est généralisé au Canada
l’échelle du pays continue à (+17,5 %) et de l’île de Van- GÉRARD BÉRUBÉ se fait d’abord par mot-clé, puis minante ». Et 61 % laissaient leurs valeurs à celles de leurs
subir l’influence des ventes à couver (+11,6 %). Par contre, la conversation est analysée. entendre que « l’authenticité différents publics.
la hausse dans le Grand Van- les prix ont baissé de 4,2 % et
couver et le Grand Toronto, de 1,5 % d’une année à l’autre
qui comptent toujours parmi à Calgar y et Saskatoon res-
L’ événement qui le pro-
voque peut changer d’une
région à l’autre, mais le cy-
Le constat est le même dans la
première comme dans la
deuxième édition de l’étude.
était un élément-clé pour paraî-
tre responsable ».
« Les Canadiens disent oui
N’y a-t-il pas un parallèle à
faire avec le sondage Léger
permettant d’établir le baromè-
les deux marchés du logement pectivement. Le prix des mai- nisme envers les dirigeants, po- « Les attitudes des Canadiens à aux profits, mais pas au prix de tre des professions inspirant
les plus « serrés, actifs et chers » sons d’une année à l’autre a litiques et d’entreprise, est gé- l’égard des entreprises et des l’intérêt supérieur de toutes les confiance ? Dans l’édition 2016,
au Canada, a indiqué l’ACI. augmenté modestement à Re- néralisé à l’échelle canadienne. gouvernements sont profondé- parties prenantes », précise Do- les chefs d’entreprise arrivent
L’économiste en chef à gina (+2,7 %), dans le Grand À titre d’exemple, le cynisme ment empreintes de cynisme, ce ris Juergens. Elle donne au 39e rang, les députés et les
l’ACI, Gregor y Klump, a dit Montréal (+1,8 %) et à Ottawa à l’égard de la politique munici- qui entraîne une réticence à l’exemple de Volkswagen, qui ministres, au 53e, sur un total de
que ces données « por tent à (+1,1 %). pale montréalaise peut se nour- faire confiance aux dirigeants a fait le pari de répondre à des 54, ce dernier rang étant oc-
croire que les ventes sont vic- rir des travaux de la commis- ou aux marques », peut-on lire préoccupations environne- cupé par les vendeurs d’auto-
times du manque d’inventaire La Presse canadienne sion Charbonneau, alors qu’à dans le communiqué. mentales, mais pas pour les mobiles usagées. « Il ne faut
Toronto il traduira un scepti- Et il ne faut pas y voir bonnes raisons. « Et, en plus, pas comparer, ce n’est pas le
cisme quant à la capacité de qu’un effet de mode ou de mi- elle a triché. » même type de recherche. Nous,
l’hôtel de ville de régler les dif- métisme. « Les réseaux so- nous mesurons des attentes », ré-
férends en matière de transport ciaux amplifient tout. Chaque Adhérer pond Doris Juergens.
public. « Mais, lorsque nous occasion est une occasion de Il ressort de cette ethnogra- Un autre volet du sondage
avons demandé à nos chercheurs por ter un jugement, et ces oc- phie numérique que « les Ca- Léger place les chefs d’entre-
s’il existe fondamentalement des casions se sont multipliées nadiens ne veulent pas simple- prise au premier rang, les dé-
différences régionales, la réponse avec les réseaux sociaux », sou- ment acheter quelque chose, ils putés et les ministres, au 5 e
a été non. Le cynisme se mesure ligne Doris Juergens. veulent adhérer à quelque (sur 10, les vendeurs fermant
à l’échelle canadienne », précise Plus précisément, 91 % des chose. De plus en plus, les gens encore la marche), lorsqu’on
Doris Juergens, associée et conversations étaient for te- vont accorder leur soutien à des demande aux mêmes répon-
vice-présidente nationale, Stra- ment empreintes de cynisme. entreprises et à des dirigeants dants de dire quelle profession
tégie, au cabinet de relations Quant aux valeurs recher- avec lesquels ils ont l’impres- ils recommanderaient aux
publiques National. chées dans l’évaluation des po- sion de par tager des valeurs jeunes. Est-ce là une illustra-
Le bureau torontois du cabi- liticiens et des entreprises communes », ajoute-t-elle. S’ils tion du cynisme ? « Ce ne serait
net a analysé, pendant une pé- auxquels ils accordent leur ap- sont encore nombreux à ne que de la spéculation », ajoute
riode de 12 mois, 44 000 pui, « 75 % des conversations pas répondre aux attentes, di- l’associée du cabinet.
conversations en ligne tenues avaient les comportements res- rigeants politiques et d’entre-
sur cinq réseaux. La recherche ponsables comme valeur prédo- prise ont tout intérêt à arrimer Le Devoir

La croissance japonaise s’est évanouie au printemps


MICHAËL MONNIER LE DEVOIR
Le prix moyen d’une résidence à l’échelle du pays continue à subir
l’influence des ventes à la hausse dans le Grand Vancouver et le
Grand Toronto.
Le Brexit a accéléré le renforcement du yen
Perquisitions de Revenu
«
ANNE BEADE d’indice de fécondité ou en-
À Tokyo core d’emploi des femmes no-
La situation devient de plus en plus tamment. Mais un quar t du

Québec : la Cour d’appel A près une croissance de


0,5 % au premier trimestre,
l’économie japonaise a fait du
compliquée en raison de l’appréciation
montant seulement cor res-
pond à de nouvelles dé-
penses, ont déploré des ana-
du yen et d’incertitudes grandissantes
refuse d’entendre Uber
»
surplace au printemps sur lystes de plus en plus scep-
fond de frilosité des entre- tiques, qui réclament des ré-
prises à investir, un résultat in- à l’étranger formes en profondeur.
férieur aux attentes qui pousse La Banque du Japon est elle
Il n’y avait pratiquement aucune chance le premier ministre Shinzo Junko Nishioka, économiste chez Sumitomo aussi en première ligne. Elle
de victoire pour l’entreprise Abe et la Banque du Japon Mitsui Banking Corporation a procédé le mois der nier à
dans leurs retranchements. des ajustements de sa poli-

L a Cour d’appel refuse d’en-


tendre Uber, qui contestait
les deux mandats de perquisi-
chauf feurs à éluder le paie-
ment de la TPS et de la TVQ.
La Cour d’appel se dit du
Le PIB a af fiché un zéro
pointé entre avril et juin (par
rapport à janvier-mars), alors
tanniques de quitter l’Union
européenne, lors d’un référen-
mier ministre conser vateur
Shinzo Abe : comment redon-
tique monétaire, bien que mi-
neurs. Parallèlement elle a an-
noncé une évaluation de sa
tion ayant permis à Revenu même avis sur ce point. que les analystes interrogés par dum en juin, a accéléré le ren- ner du tonus à une économie vaste offensive mise en branle
Québec de procéder à la sai- De plus, le juge Kasirer ne l’agence financière Bloomberg forcement du yen, valeur re- en plein déclin démogra- au printemps 2013, et qui n’a
sie des données financières voit pas comment Uber pour- News tablaient sur une hausse fuge qui a les faveurs des cam- phique ? Sa stratégie « abeno- toujours pas réussi à stopper
de la multinationale il y a plus rait réfuter l’argument selon de 0,2 %. En rythme annualisé bistes en période tourmentée. mics », qui mêle largesses la déflation qui handicape
d’un an. lequel il existait des éléments le PIB ressor t cependant en Les ménages ne sont guère budgétaires, politique moné- l’économie japonaise depuis
Dans une décision de 10 de preuve pouvant démontrer progression, modeste (+0,2%). plus enthousiastes, même si la taire ultra-accommodante et des années. Les résultats de
pages rendue vendredi, le juge que la multinationale aurait « Les données d’aujourd’hui consommation, très faible de- promesse de réformes struc- cet examen sont attendus lors
Nicholas Kasirer estime commis des infractions fis- sont très décevantes. La situation puis un relèvement de la TVA turelles, bat de l’aile, et au fil de sa prochaine réunion de
qu’Uber n’avait pas d’espoir cales alléguées. En analysant devient de plus en plus compli- en avril 2014, est ressortie en des trimestres, le PIB oscille septembre, et de nombreux
raisonnable d’être en mesure l’ensemble des arguments quée en raison de l’appréciation petite hausse de 0,1 %. Là entre contractions ou modeste économistes jugent que cela
d’ébranler la décision de la avancés par Uber pour contes- du yen et d’incertitudes grandis- aussi, les perspectives sont croissance. Un léger mieux pour rait ouvrir la voie à de
Cour supérieure du 11 mai ter les mandats de perquisi- santes à l’étranger», où la crois- peu encourageantes « au vu de avait été enregistré entre jan- nouvelles mesures.
dernier. En mai 2015, des en- tion, la Cour d’appel estime sance est poussive, a com- la timide évolution des sa- vier et mars, un premier tri- Pas de révolution à l’hori-
quêteurs de Revenu Québec ainsi qu’il n’y avait pratique- menté Junko Nishioka, écono- laires », prévient Toru Suehiro, mestre dopé par l’effet année zon cependant, pronostique
étaient débarqués dans les bu- ment aucune chance de vic- miste chez Sumitomo Mitsui de Mizuho Securities. bissextile qui avait offert aux Tobias Harris, vice-président
reaux montréalais de la multi- toire pour l’entreprise. Banking Corporation, interro- Enfin, le Japon ne peut plus Japonais un jour de shopping du cabinet d’études Teneo In-
nationale afin de saisir des do- Par cour riel, un por te-pa- gée par l’AFP. Déjà réticentes à compter sur son moteur de supplémentaire en février. telligence. « Au mieux, la
cuments et données dans le role d’Uber, Jean-Christophe investir et à augmenter les sa- croissance historique, les ex- Dans une nouvelle tenta- Banque du Japon apportera-t-
but de déterminer si l’entre- de Le Rue, a indiqué qu’il ne laires de leurs employés quand por tations, qui ont chuté de tive de relancer une machine elle des retouches à son pro-
prise œuvrait dans l’illégalité. s’agissait que d’une « déci- la donne leur était plus favora- 1,5 % sur la période passée en grippée, le gouver nement a gramme », juge l’analyste qui
Uber avait été déboutée en sion procédurale » sur la pos- ble, « les compagnies sont au- revue dans un contexte de ra- approuvé début août un mas- n’anticipe pas d’annonce parti-
Cour supérieure il y a trois sibilité d’un appel, ajoutant jourd’hui gagnées par le pessi- lentissement de la Chine et au- sif plan de 28 000 milliards de culière dès le mois prochain.
mois, lorsque le juge Guy que la priorité immédiate de misme», souligne-t-elle. tres marchés émergents yens (350 milliards $CAN). « La banque centrale pourrait
Cournoyer avait notamment l’entreprise était la mise en Elles ont de fait encore ré- d’Asie avec lesquels le Japon « Nous allons af fronter les préférer attendre le verdict de
estimé qu’il n’était pas dérai- place d’un pr ojet pilote duit leurs investissements non entretient des liens écono- risques internationaux et em- la Réser ve fédérale améri-
sonnable, pour le juge ayant « équitable » visant à assurer résidentiels au deuxième tri- miques étroits. ployer toutes nos forces pour caine », qui tombera quelques
accordé les mandats de per- le maintien de ses activités mestre (-0,4 %). Or ces statis- en finir avec la déflation », heures après la fin de la réu-
quisition, de penser que l’en- au Québec. tiques ne prennent quasiment Casse-tête avait alors déclaré M. Abe, ré- nion de l’institution japonaise.
treprise était « pleinement pas en compte l’impact négatif Depuis plus de trois ans, pétant ses grandes ambitions
consciente » qu’elle aidait ses La Presse canadienne du Brexit. La décision des Bri- c’est un casse-tête pour le pre- en matièr e de cr oissance, Agence France-Presse
B 4 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 B 5

TABLEAU DES D OPAGE


LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 G YMNASTIQUE
MÉDAILLES À ses premiers JO, Geneviève Lalonde survole en 9 min 41,88 s le 3000 m steeple
Les langues se délient pour sauver l’athlétisme Simone Biles
Faut-il en parler aux enfants dès leur plus
jeune âge ? Repenser complètement les
contrôles ? Le spectre du dopage se lit sur
toutes les lèvres et plane sur chaque chrono
un sens malgré tout, estime Carl Lewis. « Je
pense que c’est quelque chose qui fera la dif fé-
rence à l’avenir. » Mais l’important, selon lui, est
de faire passer le bon message aux jeunes spor-
tifs. « Quand vous commencez avec des enfants
dopage. La Britannique, titrée à Londres en 2012
et en argent à Rio, avait été battue aux champion-
nats du monde en 2007 et 2011, chaque fois par
des athlètes ensuite contrôlés positif.
La politique de contrôle «doit vraiment être re-
perd
des Jeux de Rio, poussant les athlètes à récla-
mer des décisions drastiques pour sauver
leur sport.
[…], leur enseigner ce que le sport signifie réelle-
ment augmente les chances qu’ils grandissent et
deviennent des athlètes plus propres. »
La semaine dernière, Michael Johnson, ex-roi
vue», a-t-elle expliqué à l’AFP, lors d’une manifesta-
tion de l’horloger chronométreur officiel des Jeux
de Rio. «Je pense que notre système en Grande-Bre-
tagne est excellent. Nous sommes beaucoup contrô-
l’équilibre
du 200m et du 400m, avait lui aussi réclamé la to-
BR T

lés, nous avons des contrôles hors compétition et


ZE
N

Anita Wlodarczyk
ON
GE

lérance zéro. Certaines voix se sont élevées pour nous sommes contrôlés régulièrement, ce qui doit
OR
AR

TALEK HARRIS qu’un athlète contrôlé positif soit banni à être standardisé dans le monde entier.»
1 ÉTATS-UNIS
2 G.-BRETAGNE
26
16
23
17
25 74
8 41
PETER STEBBINGS jamais des Jeux. Et l’ex- « locomotive de
Waco » d’approuver : « j’aimerais bien
Devant la prolifération des affaires et
après l’énorme coup de tonnerre en
fracasse le record

L
3 CHINE
4 RUSSIE
15
11
14
12
17 46
13 36
e dopage n’a jamais autant parasité
des Jeux olympiques. Depuis la fin
qu’ils [le CIO] disent qu’un athlète, même
suspendu une seule fois pour dopage, ou
Russie, le Comité international olym-
pique (CIO), l’Agence mondiale antido- mondial au lancer
2015, la triche organisée au plus haut même avec une seule infraction de dopage, page (AMA) et la Fédération internatio-
5 ITALIE 8 9 6 23 niveau de l’État russe obsède les ins- ne peut pas participer aux Jeux.» nale d’athlétisme (IAAF) s’interrogent du marteau
6 ALLEMAGNE 8 6 6 20 tances internationales, angoisse les Mais les retraités des tartans ne sont sur les façons de nettoyer pour de bon
7 FRANCE
8 JAPON
7
7
8
4
8 23
16 27
athlètes, désoriente le public. L’athlétisme,
sport numéro un, est aussi le plus violemment
touché. Alors, les langues se délient.
pas les seuls à s’exprimer. Plusieurs
athlètes aux JO de Rio, notamment des nageurs,
ont dénoncé des adversaires dont ils contestaient
un spor t gravement malade et sur la
suite à donner à la radiation des athlètes
russes, qui ne saurait être éternelle.
L a meilleure gymnaste du monde, Simone
Biles, a perdu l’équilibre à la poutre et a
laissé filer l’or, mais pas le podium.
9 AUSTRALIE 6 7 9 22 L’ex-roi du 100 m, Carl Lewis, estime indis- la légitimité. Les réponses doivent venir vite, estime En- Le quintuplé inédit n’est donc plus à l’ordre du
pensable que les athlètes eux-mêmes se saisis- L’Australien Mack Horton et le Français Ca- nis-Hill, afin que le public ne déserte pas les jour, mais la triple titrée (équipe, individuel, saut)
10 CORÉE DU SUD 6 3 5 14 sent du sujet. « Si on veut rendre ce sport fort et mille Lacour t s’en sont pris au Chinois Sun stades et que les performances ne soient pas peut encore, avec la finale du sol, mardi, égaler le
18 CANADA 2 2 9 13 propre, les athlètes doivent prendre les Yang, sacré sur 200 m libre, après un contrôle toutes suspectes. « Je peux comprendre que les record du quadruplé en un tournoi olympique,
décisions », a-t-il estimé lors d’un événement or- positif en 2014. Michael Phelps, pour sa part, a amateurs soient déçus […]. En tant qu’athlète, je codétenu par la Soviétique Larissa Latynina
AU MOMENT DE METTRE SOUS PRESSE LUNDI
ganisé par son équipementier américain, en épinglé la Russe Yulia Efimova, deux fois mé- regarde le sport, et quand j’entends les histoires (1956), la Tchécoslovaque Vera Caslavska (1968)
marge des JO. daillée d’argent à Rio, après deux années mar- de dopage, c’est désespérant », a-t-elle concédé. et la Roumaine Ecaterina Szabo (1984).
PARALYMPIQUES L’Américain, jamais contrôlé positif, a conquis quées par des problèmes de dopage. « Mais il y a de vraies performances, des athlètes C’est un coup de théâtre, car l’Américaine
dix médailles olympiques, dont neuf en or, sur Lilly King, médaillée d’or américaine sur qui se sont entraînés incroyablement dur […]. Il écrasait toute concurrence et tout suspense à

Rio le 100 m, le relais et la longueur. Et il soutient la


décision de la Fédération internationale d’athlé-
tisme (IAAF) d’exclure des Jeux l’ensemble de
l’équipe russe de la piste. Même si elle est po-
100 m brasse, a même estimé, le 9 août, en ré-
pondant spécifiquement au cas Gatlin, son com-
patriote, médaillé d’argent du 100 m dimanche
soir, qu’il ne devrait pas être là.
ne faut pas enlever ça à ceux qui travaillent cor-
rectement et il faut espérer que les fédérations et
le système de contrôle dans le monde soient mis
au point et nettoyés. » FRANCK FIFE AGENCE FRANCE-PRESSE
la poutre, que ce soit ces dernières années
(bronze 2013, or 2014 et 2015 aux Mondiaux)
ou ces der niers jours (première aux trois
routines à Rio).

promet tentiellement injuste pour certains Russes pro-


pres, privés de Jeux. Cette décision de l’IAAF a
Dimanche, l’heptathlète Jessica Ennis-Hill a
plaidé pour une révision complète de la lutte anti- Agence France-Presse
L’Acadienne Geneviève Lalonde a parcouru le 3000 m steeple en un temps de 9 min 41,88 s, lundi à Rio. Elle s’est classée 16e lors de la finale. La
Bahreïnie d’origine kényane Ruth Jebet a remporté l’or en 8 min 59,75 sec. À 19 ans, elle a devancé la Kényane Hyvin Kiyeng Jepkemoi
(9:07,12) et l’Américaine Emma Coburn (9:07,63). Rapidement en avance sur la marque planétaire, Jebet n’a poursuivi son effort jusqu’au bout,
alors qu’elle avait le record du monde dans les jambes.
Tout allait bien pour elle. Tout à coup, elle
rate une réception de salto avant. Déséquili-
brée, elle est contrainte de mettre les deux
mains sur la poutr e pour ne pas chuter,

la tenue quelques secondes de flottement inesthétique


qui déclenchent la plus grosse sensation de la

Les espoirs du perchiste Shawn Barber


jour née dans l’arène olympique. Quelques
signes de fébrilité ensuite, puis une sor tie

des jeux parfaite. Mais point de sourire en rejoignant


son entraîneur, Aimee Boorman, et sa note
achève de la dépiter : 14,733.

L e maire de Rio fera appel


d’une décision judiciaire
bloquant les transferts de fonds
s’évanouissent tôt Et la Néerlandaise Sanne Wevers, 4e aux qua-
lifications et médaille d’argent à cet agrès aux
Mondiaux 2015, dans l’ombre de l’omnipotente
Américaine, s’est élancée pour une routine tout
publics au Comité international
paralympique (CIP), a-t-il an- Les Canadiens connaissent une journée difficile dans les bassins de canoë-kayak en maîtrise et en élégance, récompensée de
15,466. Il est 16 h 3 et, pour la première fois à
noncé lundi, en promettant que Rio, une concurrente dépasse Biles dans l’un
ces Jeux seraient bien mainte-
nus du 7 au 18 septembre.
« Ce serait une honte pour le
L e Canada a connu une pre-
mière journée sans médaille,
lundi aux Jeux olympiques de Rio.
goa ne semble définitivement pas
por ter chance aux athlètes cana-
diens. Après une série de contre-per-
Jong demeure le meilleur espoir
d’une médaille dans la discipline.
Natation libre Stephanie Horner,
Montréal, et Karine Thomas, de
Gatineau, se sont qualifiées pour
la finale de l’épreuve en duo en
des trois agrès qu’elle archidominait
jusqu’alors (tous sauf les barres asymétriques).
« N’importe qui adorerait avoir une médaille
Brésil de ne pas faire ces Jeux», a La journée a commencé avec des formances en aviron, les Canadiens de Beaconsfield, a ter miné en nage synchronisée. Elles ont ter- de bronze aux JO, a relativisé Biles, au troi-
affirmé Eduardo Paes en confé- éliminations surprises en canoë- ont connu une première journée dif- 23 e position lors de la première miné en septième position lors des sième rang. Je suis juste déçue par ma routine,
rence de presse, après une réu- kayak au stade de Lagoa et a pris ficile lors des compétitions de canoë- compétition de natation en eau li- qualifications. je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé. J’ai en-
nion avec le président du CIP, fin avec une contre-per formance kayak, alors que quatre embarca- bre, présentée dans l’eau polluée Plongeon Philippe Gagné, de core le sol. Je suis un peu fatiguée, mais le sol
Philip Craven, et son directeur du champion du monde en titre au tions, dont celles des anciens mé- de Rio. Richard Weinberger, de Montréal, a atteint les demi-fi- me ragaillardit chaque fois. »
général, Xavier Gonzalez. saut à la perche, Shawn Barber. daillés Adam van Koeverden et Surrey, en Colombie-Britannique, nales au tremplin de 3 mètres in- Plus tôt dans la jour née, aux anneaux, le
La mairie déboursera Saut à la perche Le dernier es- Mark Oldershaw, n’ont pas réussi à va représenter le Canada lors de dividuel. Il s’est classé 12e lors des Grec Eleftherios Petrounias a devancé le tenant
jusqu’à 150 millions de réaux poir du Canada pour prolonger sa se qualifier pour les finales. Avec les l’épreuve masculine, mardi. éliminatoires. du titre, le Brésilien Arthur Zanetti, et le Russe
(60,7 M$) pour les Jeux para- séquence avec au moins une mé- éliminations de van Koeverden et Nage synchronisée Du côté de la Denis Abliazin. Le Nord-Coréen Ri Se-gwang
lympiques, si besoin est, a pré- daille chaque jour depuis le lende- Oldershaw, le kayakiste Mark de piscine, Jacqueline Simoneau, de La Presse canadienne s’est imposé au saut. Il n’aura jamais esquissé
cisé M. Paes. main de la cérémonie d’ouverture le moindre sourire, mais il avait les larmes aux
reposait sur les épaules de Barber, yeux au moment de l’hymne national. Il a par-
Pas de transparence qui s’était imposé aux Mondiaux et tagé le podium avec le même Abliazin et le Ja-
Vendredi, une juge fédérale aux Jeux panaméricains l’an der- ponais Kenzo Shirai. Comme quoi il n’y a pas
avait interdit à la mairie de Rio ALEXANDER KISILEV AGENCE FRANCE-PRESSE nier. Le perchiste de 22 ans origi- que Biles dans la gym.
et au gouvernement central de Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a ordonné la réintégration de l’athlète russe Dar ya Klishina qui avait été écartée par l’IAAF. « Son appel a été naire de Toronto a eu besoin de
délivrer des fonds au Comité accepté », précise le TAS. Dar ya Klishina participera, à partir de mardi, à l’épreuve du saut en longueur. deux essais pour franchir les 5,50 Record au marteau
organisateur Rio-2016, allé- mètres, puis il a raté chacune de En athlétisme, le début de la journée a été
guant qu’il n’y avait pas de
transparence pour leur utilisa-
A THLÉTISME ses trois tentatives à 5,65 mètres,
s’éliminant rapidement de la
marqué par la Polonaise Anita Wlodarczyk, qui
a fracassé le record mondial au lancer du mar-
tion. Une décision prise sur course au podium. La compétition teau avec un lancer pour l’or de 82,29 mètres.
fond de grave récession écono-
mique au Brésil et de crise po-
litique majeure. Mais le maire
carioca, qui a fait des JO sa
grande priorité, a promis la
Darya Klishina entre en scène... seule de saut à la perche avait été retar-
dée pendant environ une heure, en
raison d’une pluie diluvienne qui
s’était abattue sur le Stade olym-
pique de Rio.
Au cyclisme sur piste, Mark Cavendish,
vainqueur de 30 étapes en carrière au Tour de
France, a été incapable d’ajouter l’or olym-
pique à sa collection. Il a plutôt décroché l’ar-
gent à l’omnium masculin. L’Italien Elia Vi-
transparence la plus totale. PIERRE GALY aux Jeux olympiques, établie en de participation aux JO de Rio et se antidopage dont l’intégrité ne peut Le Canada avait gagné au moins viani s’est imposé, tandis que le Danois Lasse
« Nous allons dire clairement où partie selon les critères édictés par sont ajoutés aux 67 athlètes : 113 être mise en cause. une médaille chaque jour depuis le Norman Hansen, champion à Londres il y a
ira cet argent. Le Comité est
une entité privée qui ne suit pas
les mêmes normes de transpa-
A cceptée à titre exceptionnel
puis expulsée et enfin réinté-
grée… Dar ya Klishina, unique
l’IAAF, en y ajoutant également
l’interdiction de participer pour les
anciens dopés, même ceux qui ont
Russes sont donc absents à Rio, où
la délégation compte 276 sportifs.
Mais Klishina a été rattrapée par
la Commission d’enquête McLa-
ren, qui a transmis de nouveaux
début des Jeux de Rio. Le relais
4x100 mètres style libre féminin
avait lancé le bal en gagnant le
quatre ans, a complété le podium.
La journée de lundi a toutefois été marquée
par d’autres mauvaises nouvelles à Rio.
rence que le service public, a-t-il Russe présente dans les épreuves purgé leur peine. Quelle est la particularité de Darya éléments à l’IAAF, incitant la fédé- bronze, le 6 août dernier. PHOTOS MORRY GASH ASSOCIATED PRESS ET MAR TIN BUREAU AGENCE FRANCE-PRESSE L’équipe olympique de l’Allemagne en canoë
expliqué. Les Jeux paralym- d’athlétisme aux JO de Rio, après Les fédérations internationales Klishina? ration internationale à prononcer Canoë-kayak En matinée, on a ra- Shawn Barber visait l’or au saut à la perche. Il a été déçu. Il s’est buté contre la barre, fixée à 5,65 m. Pour leur en slalom a annoncé le décès de son entraîneur,
piques sont un exemple de dé- son repêchage par le Tribunal ar- ont d’abord exclu de nombreux Spécialiste du saut en longueur, son exclusion samedi. pidement appris que le stade de La- part, les nageuses Jacqueline Simoneau et Karine Thomas participeront mardi à la finale de nage synchronisée. Stefan Henze, des suites d’un accident de la
passement de soi dans le sport, bitral du sport (TAS) lundi, est au sportifs. Certains ont ensuite été Klishina a été la seule athlète Quels sont ces éléments ? Di- route survenu la semaine dernière.
mais pas encore un modèle ren- carrefour des deux procédures qui réintégrés, après des recours de- russe déclarée « admissible » par manche, la chaîne allemande HORS-JEUX Un judoka égyptien, qui a refusé de serrer
table. Ils ne sont pas aussi atti- visent les sportifs russes, sur fond vant le TAS. Au final, 46 spor tifs l’IAAF le 10 juillet, car elle s’en- ARD a af firmé que deux des fla- la main d’un rival israélien après avoir perdu
rants [que les JO] et la vente de de dopage d’État. supplémentaires issus de dif fé- traîne aux États-Unis, où elle ré- cons contenant des prélèvements son combat de premier tour, a été renvoyé
billets est plus difficile. Mais j’ai
signé un document qui garantit
la réalisation de ces Jeux. »
Quelles sont les procédures ou-
ver tes à l’encontre des spor tifs
rentes disciplines ont été interdits side, et se soumet à des contrôles de Klishina en vue d’un contrôle
antidopage avaient été altérés. En
outre, un des deux flacons conte-
Du bon bond chez lui. Le CIO a qualifié le compor tement
d’Islam el-Shehaby envers Or Sasson de
« contraire à l’esprit spor tif représenté par les
L’État régional de Rio russes? Exclue, mais présente en chair et en os nait des traces d’ADN de deux leur plafond sans recourir aux ser- la finale masculine en ce mardi, dans le mer veilleux monde du valeurs olympiques ».
connaît une situation de « cala- Deux procédures distinctes co- personnes. vices d’un escabeau. Et dire qu’un et par ticulièrement Madj Eddin sport™, l’âge ne pardonne pas. Enfin, le Ser vice olympique de radiotélévi-
mité publique » budgétaire, existent. Mais l’athlète a saisi le TAS, qui peu tout le monde riait de Dick Ghazal, l’un de sept athlètes re- sion a annoncé que sept passants avaient subi
mais la « mairie se por te très La Fédération inter nationale l’a finalement réintégrée lundi. Fosbury quand il a innové avec le présentant la Syrie à Rio. Ghazal, ◆ ◆ ◆ des blessures mineures quand une caméra de
bien », avait déjà déclaré d’athlétisme (IAAF) a suspendu JEAN DION Fosbury Flop dans les années 1960, qui est 6e au monde et a réussi un Vous savez que ça ne va vrai- télévision est tombée sur environ 10 mètres au
l’édile, le 21 juin. Il avait aussi la Fédération r usse (ARAF), le Pourquoi le TAS a-t-il finalement ré- la méthode de saut qui consiste à sommet personnel de 2,36 m ment pas bien quand vous êtes mal cœur du Parc olympique. Au moins une femme
promis que les Jeux seraient 13 novembre 2015, en s’appuyant intégré Klishina? passer la barre sur le dos et qui cette saison, a fait 2,29 m lors des à l’aise dans votre linge. Ainsi, le a été transportée vers un hôpital.
totalement épargnés par la sur des conclusions de l’Agence Saisi en urgence, le TAS a en- n’est malheureusement pas possi- qualifications, mais il ignore s’il président du Comité olympique de
crise financière brésilienne. mondiale antidopage (AMA) tendu les deux par ties (IAAF et l y a de ces olympiques disci- ble en sports équestres parce que sera au sommet de sa forme pour la Roumanie a-t-il annoncé qu’il Avec La Presse canadienne
Le Comité Rio-2016, pour sa
part, avait déjà indiqué qu’il fe-
rait appel de la décision de la
concernant l’existence d’un sys-
tème de dopage généralisé dans
ce sport en Russie. Cette suspen-
Klishina). L’IAAF a plaidé que
l’athlète avait été « directement tou-
chée et souillée par le dopage d’État
I plines qui forcent l’admiration
simplement parce qu’on se de-
mande comment on fait pour com-
le cheval ne veut juste pas. Vous sa-
vez un peu comment c’est : vous
avez une idée originale, on se
l’explication ultime. S’entraîner
dans un pays en guerre n’est déjà
pas chose aisée, s’ajoute la dif fi-
présentera sa démission après les
Jeux. La raison ? La délégation na-
tionale n’a rempor té que quatre
Agence France-Presse

magistrate. sion de la Fédération russe a été décrit par le rapport McLaren. De mencer de s’y entraîner pour devenir moque de vous en riant aux éclats, culté d’obtenir un visa pour aller médailles jusqu’ici, son pire rende-
confirmée le 17 juin. Le 10 juillet, plus, l’IAAF a noté que des prélève- bon. Sans se casser la gueule ni n’im- puis vous gagnez la médaille d’or le faire ailleurs. ment depuis 1952.
Agence France-Presse l’IAAF a prononcé l’exclusion ments concernant l’athlète avaient porte quelle autre partie du corps de aux Jeux de Mexico en 1968 et on Et la proverbiale fenêtre de pos- Mais il n’y a pas que cela. Pour des
des JO de l’ensemble de l’équipe été altérés et manipulés » depuis le votre choix, je veux dire. Le saut à la se met à vous imiter jusqu’à ce que sibilités se referme sur lui. Il a raisons obscures qui devraient faire
de la Russie, à l’exception de Da- 1er janvier 2014. perche, par exemple : il me semble tous ou presque le fassent. 29 ans et il regrette d’avoir décou- l’objet d’une enquête, les vêtements
r ya Klishina, soit 67 athlètes sur De son côté, Klishina a établi que si vous et moi, enfin, surtout Heureusement pour Fosbur y, vert sur le tard qu’il disposait d’un des athlètes roumains rétrécissent
68 retenus. qu’elle s’était « soumise au pro- moi, essayions ça, nous ne retombe- l’aire d’atterrissage en caoutchouc talent à se soulever verticalement au lavage, les logos se détachent et
Une commission d’enquête me- gramme de contrôles en compétition rions pas sur le coussin prévu à cette mousse, remplaçant le carré de sa- de ter re : il a d’abord tâté de la les shorts déteignent sur la peau.
JULIE JACOBSON ASSOCIATED PRESS
née par un avocat canadien, Ri- et hors compétition » depuis le fin, mais sur le dos, bien en deçà de ble, s’est popularisée à peu près en course de demi-fond, puis de La prochaine fois, nous examine-
chard McLaren, a enquêté sur le La tsarine Yelena Isinbayeva (ci-dessus à Pékin en 2008) ne peut fi- 1er janvier 2014. la barre, là où le sol est bien dur pour même temps qu’il développait sa fond, puis du saut en longueur et rons les conséquences catastro-
dopage dans l’ensemble du sport nir sa carrière en beauté à Rio avec une 3e médaille d’or lors de ses Le TAS a donné raison à l’athlète la colonne vertébrale. Cela même technique. Si ça n’avait pas été le du triple saut avant d’arriver à la phiques que pourraient avoir des
russe. Son rapport, rendu public le cinquièmes Jeux olympiques. La championne olympique de saut a été en soulignant que «le fait de résider par chaussée sèche. cas, ils sauteraient encore tous sur hauteur, à 19 ans. Vous et moi, en- uniformes rétrécis, notamment au
18 juillet, a conclu à un dopage exclue des JO en raison du système de dopage organisé en Russie. en dehors de la Russie s’applique, en Le saut en hauteur aussi épate, le ventre en position ciseaux et on fin, sur tout vous, pouvons nous volleyball de plage. Et pas néces- ADRIAN DENNIS AGENCE FRANCE-PRESSE
d’État. À la suite de ce rapport, le Pourtant, elle est arrivée à Rio au petit matin lundi, créant une petite dépit des éléments supplémentaires avec les 2,30 mètres régulièrement n’aurait pas les belles per for- adonner à une nouvelle activité, sairement besoin de lavage : suffit La Polonaise, déjà détentrice du record du
CIO a demandé à toutes les fédéra- commotion. Son rêve étant brisé, elle tente désormais de se faire élire apportés par le professeur McLaren». atteints et le record du monde à mances d’aujourd’hui. genre la poterie abstraite ou la d’aller se rouler sur le coussin du monde, a amélioré sa marque planétaire pour la
VANDERLEI ALMEIDA AFP tions internationales d’établir une à la commission des athlètes. 2,39 m, qui donnent à penser qu’il y Et, en fait d’art de combattre la poésie à relais, alors que notre vie saut à la perche après une bonne porter à 82,29 m, en finale du lancer de marteau,
Le maire carioca, Eduardo Paes liste des spor tifs « admissibles » Agence France-Presse a des gens capables de rénover gravité universelle, on aura à l’œil est relativement avancée, mais, ondée carioca. et s’adjuge ainsi la médaille d’or.
B 4 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 B 5

TABLEAU DES D OPAGE


LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 G YMNASTIQUE
MÉDAILLES À ses premiers JO, Geneviève Lalonde survole en 9 min 41,88 s le 3000 m steeple
Les langues se délient pour sauver l’athlétisme Simone Biles
Faut-il en parler aux enfants dès leur plus
jeune âge ? Repenser complètement les
contrôles ? Le spectre du dopage se lit sur
toutes les lèvres et plane sur chaque chrono
un sens malgré tout, estime Carl Lewis. « Je
pense que c’est quelque chose qui fera la dif fé-
rence à l’avenir. » Mais l’important, selon lui, est
de faire passer le bon message aux jeunes spor-
tifs. « Quand vous commencez avec des enfants
dopage. La Britannique, titrée à Londres en 2012
et en argent à Rio, avait été battue aux champion-
nats du monde en 2007 et 2011, chaque fois par
des athlètes ensuite contrôlés positif.
La politique de contrôle «doit vraiment être re-
perd
des Jeux de Rio, poussant les athlètes à récla-
mer des décisions drastiques pour sauver
leur sport.
[…], leur enseigner ce que le sport signifie réelle-
ment augmente les chances qu’ils grandissent et
deviennent des athlètes plus propres. »
La semaine dernière, Michael Johnson, ex-roi
vue», a-t-elle expliqué à l’AFP, lors d’une manifesta-
tion de l’horloger chronométreur officiel des Jeux
de Rio. «Je pense que notre système en Grande-Bre-
tagne est excellent. Nous sommes beaucoup contrô-
l’équilibre
du 200m et du 400m, avait lui aussi réclamé la to-
BR T

lés, nous avons des contrôles hors compétition et


ZE
N

Anita Wlodarczyk
ON
GE

lérance zéro. Certaines voix se sont élevées pour nous sommes contrôlés régulièrement, ce qui doit
OR
AR

TALEK HARRIS qu’un athlète contrôlé positif soit banni à être standardisé dans le monde entier.»
1 ÉTATS-UNIS
2 G.-BRETAGNE
26
16
23
17
25 74
8 41
PETER STEBBINGS jamais des Jeux. Et l’ex- « locomotive de
Waco » d’approuver : « j’aimerais bien
Devant la prolifération des affaires et
après l’énorme coup de tonnerre en
fracasse le record

L
3 CHINE
4 RUSSIE
15
11
14
12
17 46
13 36
e dopage n’a jamais autant parasité
des Jeux olympiques. Depuis la fin
qu’ils [le CIO] disent qu’un athlète, même
suspendu une seule fois pour dopage, ou
Russie, le Comité international olym-
pique (CIO), l’Agence mondiale antido- mondial au lancer
2015, la triche organisée au plus haut même avec une seule infraction de dopage, page (AMA) et la Fédération internatio-
5 ITALIE 8 9 6 23 niveau de l’État russe obsède les ins- ne peut pas participer aux Jeux.» nale d’athlétisme (IAAF) s’interrogent du marteau
6 ALLEMAGNE 8 6 6 20 tances internationales, angoisse les Mais les retraités des tartans ne sont sur les façons de nettoyer pour de bon
7 FRANCE
8 JAPON
7
7
8
4
8 23
16 27
athlètes, désoriente le public. L’athlétisme,
sport numéro un, est aussi le plus violemment
touché. Alors, les langues se délient.
pas les seuls à s’exprimer. Plusieurs
athlètes aux JO de Rio, notamment des nageurs,
ont dénoncé des adversaires dont ils contestaient
un spor t gravement malade et sur la
suite à donner à la radiation des athlètes
russes, qui ne saurait être éternelle.
L a meilleure gymnaste du monde, Simone
Biles, a perdu l’équilibre à la poutre et a
laissé filer l’or, mais pas le podium.
9 AUSTRALIE 6 7 9 22 L’ex-roi du 100 m, Carl Lewis, estime indis- la légitimité. Les réponses doivent venir vite, estime En- Le quintuplé inédit n’est donc plus à l’ordre du
pensable que les athlètes eux-mêmes se saisis- L’Australien Mack Horton et le Français Ca- nis-Hill, afin que le public ne déserte pas les jour, mais la triple titrée (équipe, individuel, saut)
10 CORÉE DU SUD 6 3 5 14 sent du sujet. « Si on veut rendre ce sport fort et mille Lacour t s’en sont pris au Chinois Sun stades et que les performances ne soient pas peut encore, avec la finale du sol, mardi, égaler le
18 CANADA 2 2 9 13 propre, les athlètes doivent prendre les Yang, sacré sur 200 m libre, après un contrôle toutes suspectes. « Je peux comprendre que les record du quadruplé en un tournoi olympique,
décisions », a-t-il estimé lors d’un événement or- positif en 2014. Michael Phelps, pour sa part, a amateurs soient déçus […]. En tant qu’athlète, je codétenu par la Soviétique Larissa Latynina
AU MOMENT DE METTRE SOUS PRESSE LUNDI
ganisé par son équipementier américain, en épinglé la Russe Yulia Efimova, deux fois mé- regarde le sport, et quand j’entends les histoires (1956), la Tchécoslovaque Vera Caslavska (1968)
marge des JO. daillée d’argent à Rio, après deux années mar- de dopage, c’est désespérant », a-t-elle concédé. et la Roumaine Ecaterina Szabo (1984).
PARALYMPIQUES L’Américain, jamais contrôlé positif, a conquis quées par des problèmes de dopage. « Mais il y a de vraies performances, des athlètes C’est un coup de théâtre, car l’Américaine
dix médailles olympiques, dont neuf en or, sur Lilly King, médaillée d’or américaine sur qui se sont entraînés incroyablement dur […]. Il écrasait toute concurrence et tout suspense à

Rio le 100 m, le relais et la longueur. Et il soutient la


décision de la Fédération internationale d’athlé-
tisme (IAAF) d’exclure des Jeux l’ensemble de
l’équipe russe de la piste. Même si elle est po-
100 m brasse, a même estimé, le 9 août, en ré-
pondant spécifiquement au cas Gatlin, son com-
patriote, médaillé d’argent du 100 m dimanche
soir, qu’il ne devrait pas être là.
ne faut pas enlever ça à ceux qui travaillent cor-
rectement et il faut espérer que les fédérations et
le système de contrôle dans le monde soient mis
au point et nettoyés. » FRANCK FIFE AGENCE FRANCE-PRESSE
la poutre, que ce soit ces dernières années
(bronze 2013, or 2014 et 2015 aux Mondiaux)
ou ces der niers jours (première aux trois
routines à Rio).

promet tentiellement injuste pour certains Russes pro-


pres, privés de Jeux. Cette décision de l’IAAF a
Dimanche, l’heptathlète Jessica Ennis-Hill a
plaidé pour une révision complète de la lutte anti- Agence France-Presse
L’Acadienne Geneviève Lalonde a parcouru le 3000 m steeple en un temps de 9 min 41,88 s, lundi à Rio. Elle s’est classée 16e lors de la finale. La
Bahreïnie d’origine kényane Ruth Jebet a remporté l’or en 8 min 59,75 sec. À 19 ans, elle a devancé la Kényane Hyvin Kiyeng Jepkemoi
(9:07,12) et l’Américaine Emma Coburn (9:07,63). Rapidement en avance sur la marque planétaire, Jebet n’a poursuivi son effort jusqu’au bout,
alors qu’elle avait le record du monde dans les jambes.
Tout allait bien pour elle. Tout à coup, elle
rate une réception de salto avant. Déséquili-
brée, elle est contrainte de mettre les deux
mains sur la poutr e pour ne pas chuter,

la tenue quelques secondes de flottement inesthétique


qui déclenchent la plus grosse sensation de la

Les espoirs du perchiste Shawn Barber


jour née dans l’arène olympique. Quelques
signes de fébrilité ensuite, puis une sor tie

des jeux parfaite. Mais point de sourire en rejoignant


son entraîneur, Aimee Boorman, et sa note
achève de la dépiter : 14,733.

L e maire de Rio fera appel


d’une décision judiciaire
bloquant les transferts de fonds
s’évanouissent tôt Et la Néerlandaise Sanne Wevers, 4e aux qua-
lifications et médaille d’argent à cet agrès aux
Mondiaux 2015, dans l’ombre de l’omnipotente
Américaine, s’est élancée pour une routine tout
publics au Comité international
paralympique (CIP), a-t-il an- Les Canadiens connaissent une journée difficile dans les bassins de canoë-kayak en maîtrise et en élégance, récompensée de
15,466. Il est 16 h 3 et, pour la première fois à
noncé lundi, en promettant que Rio, une concurrente dépasse Biles dans l’un
ces Jeux seraient bien mainte-
nus du 7 au 18 septembre.
« Ce serait une honte pour le
L e Canada a connu une pre-
mière journée sans médaille,
lundi aux Jeux olympiques de Rio.
goa ne semble définitivement pas
por ter chance aux athlètes cana-
diens. Après une série de contre-per-
Jong demeure le meilleur espoir
d’une médaille dans la discipline.
Natation libre Stephanie Horner,
Montréal, et Karine Thomas, de
Gatineau, se sont qualifiées pour
la finale de l’épreuve en duo en
des trois agrès qu’elle archidominait
jusqu’alors (tous sauf les barres asymétriques).
« N’importe qui adorerait avoir une médaille
Brésil de ne pas faire ces Jeux», a La journée a commencé avec des formances en aviron, les Canadiens de Beaconsfield, a ter miné en nage synchronisée. Elles ont ter- de bronze aux JO, a relativisé Biles, au troi-
affirmé Eduardo Paes en confé- éliminations surprises en canoë- ont connu une première journée dif- 23 e position lors de la première miné en septième position lors des sième rang. Je suis juste déçue par ma routine,
rence de presse, après une réu- kayak au stade de Lagoa et a pris ficile lors des compétitions de canoë- compétition de natation en eau li- qualifications. je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé. J’ai en-
nion avec le président du CIP, fin avec une contre-per formance kayak, alors que quatre embarca- bre, présentée dans l’eau polluée Plongeon Philippe Gagné, de core le sol. Je suis un peu fatiguée, mais le sol
Philip Craven, et son directeur du champion du monde en titre au tions, dont celles des anciens mé- de Rio. Richard Weinberger, de Montréal, a atteint les demi-fi- me ragaillardit chaque fois. »
général, Xavier Gonzalez. saut à la perche, Shawn Barber. daillés Adam van Koeverden et Surrey, en Colombie-Britannique, nales au tremplin de 3 mètres in- Plus tôt dans la jour née, aux anneaux, le
La mairie déboursera Saut à la perche Le dernier es- Mark Oldershaw, n’ont pas réussi à va représenter le Canada lors de dividuel. Il s’est classé 12e lors des Grec Eleftherios Petrounias a devancé le tenant
jusqu’à 150 millions de réaux poir du Canada pour prolonger sa se qualifier pour les finales. Avec les l’épreuve masculine, mardi. éliminatoires. du titre, le Brésilien Arthur Zanetti, et le Russe
(60,7 M$) pour les Jeux para- séquence avec au moins une mé- éliminations de van Koeverden et Nage synchronisée Du côté de la Denis Abliazin. Le Nord-Coréen Ri Se-gwang
lympiques, si besoin est, a pré- daille chaque jour depuis le lende- Oldershaw, le kayakiste Mark de piscine, Jacqueline Simoneau, de La Presse canadienne s’est imposé au saut. Il n’aura jamais esquissé
cisé M. Paes. main de la cérémonie d’ouverture le moindre sourire, mais il avait les larmes aux
reposait sur les épaules de Barber, yeux au moment de l’hymne national. Il a par-
Pas de transparence qui s’était imposé aux Mondiaux et tagé le podium avec le même Abliazin et le Ja-
Vendredi, une juge fédérale aux Jeux panaméricains l’an der- ponais Kenzo Shirai. Comme quoi il n’y a pas
avait interdit à la mairie de Rio ALEXANDER KISILEV AGENCE FRANCE-PRESSE nier. Le perchiste de 22 ans origi- que Biles dans la gym.
et au gouvernement central de Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a ordonné la réintégration de l’athlète russe Dar ya Klishina qui avait été écartée par l’IAAF. « Son appel a été naire de Toronto a eu besoin de
délivrer des fonds au Comité accepté », précise le TAS. Dar ya Klishina participera, à partir de mardi, à l’épreuve du saut en longueur. deux essais pour franchir les 5,50 Record au marteau
organisateur Rio-2016, allé- mètres, puis il a raté chacune de En athlétisme, le début de la journée a été
guant qu’il n’y avait pas de
transparence pour leur utilisa-
A THLÉTISME ses trois tentatives à 5,65 mètres,
s’éliminant rapidement de la
marqué par la Polonaise Anita Wlodarczyk, qui
a fracassé le record mondial au lancer du mar-
tion. Une décision prise sur course au podium. La compétition teau avec un lancer pour l’or de 82,29 mètres.
fond de grave récession écono-
mique au Brésil et de crise po-
litique majeure. Mais le maire
carioca, qui a fait des JO sa
grande priorité, a promis la
Darya Klishina entre en scène... seule de saut à la perche avait été retar-
dée pendant environ une heure, en
raison d’une pluie diluvienne qui
s’était abattue sur le Stade olym-
pique de Rio.
Au cyclisme sur piste, Mark Cavendish,
vainqueur de 30 étapes en carrière au Tour de
France, a été incapable d’ajouter l’or olym-
pique à sa collection. Il a plutôt décroché l’ar-
gent à l’omnium masculin. L’Italien Elia Vi-
transparence la plus totale. PIERRE GALY aux Jeux olympiques, établie en de participation aux JO de Rio et se antidopage dont l’intégrité ne peut Le Canada avait gagné au moins viani s’est imposé, tandis que le Danois Lasse
« Nous allons dire clairement où partie selon les critères édictés par sont ajoutés aux 67 athlètes : 113 être mise en cause. une médaille chaque jour depuis le Norman Hansen, champion à Londres il y a
ira cet argent. Le Comité est
une entité privée qui ne suit pas
les mêmes normes de transpa-
A cceptée à titre exceptionnel
puis expulsée et enfin réinté-
grée… Dar ya Klishina, unique
l’IAAF, en y ajoutant également
l’interdiction de participer pour les
anciens dopés, même ceux qui ont
Russes sont donc absents à Rio, où
la délégation compte 276 sportifs.
Mais Klishina a été rattrapée par
la Commission d’enquête McLa-
ren, qui a transmis de nouveaux
début des Jeux de Rio. Le relais
4x100 mètres style libre féminin
avait lancé le bal en gagnant le
quatre ans, a complété le podium.
La journée de lundi a toutefois été marquée
par d’autres mauvaises nouvelles à Rio.
rence que le service public, a-t-il Russe présente dans les épreuves purgé leur peine. Quelle est la particularité de Darya éléments à l’IAAF, incitant la fédé- bronze, le 6 août dernier. PHOTOS MORRY GASH ASSOCIATED PRESS ET MAR TIN BUREAU AGENCE FRANCE-PRESSE L’équipe olympique de l’Allemagne en canoë
expliqué. Les Jeux paralym- d’athlétisme aux JO de Rio, après Les fédérations internationales Klishina? ration internationale à prononcer Canoë-kayak En matinée, on a ra- Shawn Barber visait l’or au saut à la perche. Il a été déçu. Il s’est buté contre la barre, fixée à 5,65 m. Pour leur en slalom a annoncé le décès de son entraîneur,
piques sont un exemple de dé- son repêchage par le Tribunal ar- ont d’abord exclu de nombreux Spécialiste du saut en longueur, son exclusion samedi. pidement appris que le stade de La- part, les nageuses Jacqueline Simoneau et Karine Thomas participeront mardi à la finale de nage synchronisée. Stefan Henze, des suites d’un accident de la
passement de soi dans le sport, bitral du sport (TAS) lundi, est au sportifs. Certains ont ensuite été Klishina a été la seule athlète Quels sont ces éléments ? Di- route survenu la semaine dernière.
mais pas encore un modèle ren- carrefour des deux procédures qui réintégrés, après des recours de- russe déclarée « admissible » par manche, la chaîne allemande HORS-JEUX Un judoka égyptien, qui a refusé de serrer
table. Ils ne sont pas aussi atti- visent les sportifs russes, sur fond vant le TAS. Au final, 46 spor tifs l’IAAF le 10 juillet, car elle s’en- ARD a af firmé que deux des fla- la main d’un rival israélien après avoir perdu
rants [que les JO] et la vente de de dopage d’État. supplémentaires issus de dif fé- traîne aux États-Unis, où elle ré- cons contenant des prélèvements son combat de premier tour, a été renvoyé
billets est plus difficile. Mais j’ai
signé un document qui garantit
la réalisation de ces Jeux. »
Quelles sont les procédures ou-
ver tes à l’encontre des spor tifs
rentes disciplines ont été interdits side, et se soumet à des contrôles de Klishina en vue d’un contrôle
antidopage avaient été altérés. En
outre, un des deux flacons conte-
Du bon bond chez lui. Le CIO a qualifié le compor tement
d’Islam el-Shehaby envers Or Sasson de
« contraire à l’esprit spor tif représenté par les
L’État régional de Rio russes? Exclue, mais présente en chair et en os nait des traces d’ADN de deux leur plafond sans recourir aux ser- la finale masculine en ce mardi, dans le mer veilleux monde du valeurs olympiques ».
connaît une situation de « cala- Deux procédures distinctes co- personnes. vices d’un escabeau. Et dire qu’un et par ticulièrement Madj Eddin sport™, l’âge ne pardonne pas. Enfin, le Ser vice olympique de radiotélévi-
mité publique » budgétaire, existent. Mais l’athlète a saisi le TAS, qui peu tout le monde riait de Dick Ghazal, l’un de sept athlètes re- sion a annoncé que sept passants avaient subi
mais la « mairie se por te très La Fédération inter nationale l’a finalement réintégrée lundi. Fosbury quand il a innové avec le présentant la Syrie à Rio. Ghazal, ◆ ◆ ◆ des blessures mineures quand une caméra de
bien », avait déjà déclaré d’athlétisme (IAAF) a suspendu JEAN DION Fosbury Flop dans les années 1960, qui est 6e au monde et a réussi un Vous savez que ça ne va vrai- télévision est tombée sur environ 10 mètres au
l’édile, le 21 juin. Il avait aussi la Fédération r usse (ARAF), le Pourquoi le TAS a-t-il finalement ré- la méthode de saut qui consiste à sommet personnel de 2,36 m ment pas bien quand vous êtes mal cœur du Parc olympique. Au moins une femme
promis que les Jeux seraient 13 novembre 2015, en s’appuyant intégré Klishina? passer la barre sur le dos et qui cette saison, a fait 2,29 m lors des à l’aise dans votre linge. Ainsi, le a été transportée vers un hôpital.
totalement épargnés par la sur des conclusions de l’Agence Saisi en urgence, le TAS a en- n’est malheureusement pas possi- qualifications, mais il ignore s’il président du Comité olympique de
crise financière brésilienne. mondiale antidopage (AMA) tendu les deux par ties (IAAF et l y a de ces olympiques disci- ble en sports équestres parce que sera au sommet de sa forme pour la Roumanie a-t-il annoncé qu’il Avec La Presse canadienne
Le Comité Rio-2016, pour sa
part, avait déjà indiqué qu’il fe-
rait appel de la décision de la
concernant l’existence d’un sys-
tème de dopage généralisé dans
ce sport en Russie. Cette suspen-
Klishina). L’IAAF a plaidé que
l’athlète avait été « directement tou-
chée et souillée par le dopage d’État
I plines qui forcent l’admiration
simplement parce qu’on se de-
mande comment on fait pour com-
le cheval ne veut juste pas. Vous sa-
vez un peu comment c’est : vous
avez une idée originale, on se
l’explication ultime. S’entraîner
dans un pays en guerre n’est déjà
pas chose aisée, s’ajoute la dif fi-
présentera sa démission après les
Jeux. La raison ? La délégation na-
tionale n’a rempor té que quatre
Agence France-Presse

magistrate. sion de la Fédération russe a été décrit par le rapport McLaren. De mencer de s’y entraîner pour devenir moque de vous en riant aux éclats, culté d’obtenir un visa pour aller médailles jusqu’ici, son pire rende-
confirmée le 17 juin. Le 10 juillet, plus, l’IAAF a noté que des prélève- bon. Sans se casser la gueule ni n’im- puis vous gagnez la médaille d’or le faire ailleurs. ment depuis 1952.
Agence France-Presse l’IAAF a prononcé l’exclusion ments concernant l’athlète avaient porte quelle autre partie du corps de aux Jeux de Mexico en 1968 et on Et la proverbiale fenêtre de pos- Mais il n’y a pas que cela. Pour des
des JO de l’ensemble de l’équipe été altérés et manipulés » depuis le votre choix, je veux dire. Le saut à la se met à vous imiter jusqu’à ce que sibilités se referme sur lui. Il a raisons obscures qui devraient faire
de la Russie, à l’exception de Da- 1er janvier 2014. perche, par exemple : il me semble tous ou presque le fassent. 29 ans et il regrette d’avoir décou- l’objet d’une enquête, les vêtements
r ya Klishina, soit 67 athlètes sur De son côté, Klishina a établi que si vous et moi, enfin, surtout Heureusement pour Fosbur y, vert sur le tard qu’il disposait d’un des athlètes roumains rétrécissent
68 retenus. qu’elle s’était « soumise au pro- moi, essayions ça, nous ne retombe- l’aire d’atterrissage en caoutchouc talent à se soulever verticalement au lavage, les logos se détachent et
Une commission d’enquête me- gramme de contrôles en compétition rions pas sur le coussin prévu à cette mousse, remplaçant le carré de sa- de ter re : il a d’abord tâté de la les shorts déteignent sur la peau.
JULIE JACOBSON ASSOCIATED PRESS
née par un avocat canadien, Ri- et hors compétition » depuis le fin, mais sur le dos, bien en deçà de ble, s’est popularisée à peu près en course de demi-fond, puis de La prochaine fois, nous examine-
chard McLaren, a enquêté sur le La tsarine Yelena Isinbayeva (ci-dessus à Pékin en 2008) ne peut fi- 1er janvier 2014. la barre, là où le sol est bien dur pour même temps qu’il développait sa fond, puis du saut en longueur et rons les conséquences catastro-
dopage dans l’ensemble du sport nir sa carrière en beauté à Rio avec une 3e médaille d’or lors de ses Le TAS a donné raison à l’athlète la colonne vertébrale. Cela même technique. Si ça n’avait pas été le du triple saut avant d’arriver à la phiques que pourraient avoir des
russe. Son rapport, rendu public le cinquièmes Jeux olympiques. La championne olympique de saut a été en soulignant que «le fait de résider par chaussée sèche. cas, ils sauteraient encore tous sur hauteur, à 19 ans. Vous et moi, en- uniformes rétrécis, notamment au
18 juillet, a conclu à un dopage exclue des JO en raison du système de dopage organisé en Russie. en dehors de la Russie s’applique, en Le saut en hauteur aussi épate, le ventre en position ciseaux et on fin, sur tout vous, pouvons nous volleyball de plage. Et pas néces- ADRIAN DENNIS AGENCE FRANCE-PRESSE
d’État. À la suite de ce rapport, le Pourtant, elle est arrivée à Rio au petit matin lundi, créant une petite dépit des éléments supplémentaires avec les 2,30 mètres régulièrement n’aurait pas les belles per for- adonner à une nouvelle activité, sairement besoin de lavage : suffit La Polonaise, déjà détentrice du record du
CIO a demandé à toutes les fédéra- commotion. Son rêve étant brisé, elle tente désormais de se faire élire apportés par le professeur McLaren». atteints et le record du monde à mances d’aujourd’hui. genre la poterie abstraite ou la d’aller se rouler sur le coussin du monde, a amélioré sa marque planétaire pour la
VANDERLEI ALMEIDA AFP tions internationales d’établir une à la commission des athlètes. 2,39 m, qui donnent à penser qu’il y Et, en fait d’art de combattre la poésie à relais, alors que notre vie saut à la perche après une bonne porter à 82,29 m, en finale du lancer de marteau,
Le maire carioca, Eduardo Paes liste des spor tifs « admissibles » Agence France-Presse a des gens capables de rénover gravité universelle, on aura à l’œil est relativement avancée, mais, ondée carioca. et s’adjuge ainsi la médaille d’or.
B 6 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

LE MONDE
Un conseiller de
Trump impliqué
dans un scandale
de corruption
FRÉDÉRIC AUTRAN tion », ajoute-t-il. De fait, le bu-
à New York reau anticorruption estime que
ce « registre noir » était l’un des

C ’ est un boulet de plus au


pied de Donald Trump.
Son directeur de campagne,
rouages d’un système de cor-
r uption visant notamment à
manipuler les élections.
Paul Manafor t, serait mêlé à Dans un communiqué cin-
un vaste scandale de corrup- glant, Paul Manafort a démenti
tion en Ukraine. L’affaire, révé- les informations du quotidien.
lée dimanche soir par le New « Une fois de plus, le New York
York Times, découle du travail Times a choisi d’ignorer délibé-
du bureau ukrainien anticor- rément les faits et le journa-
ruption. Après la révolution de lisme professionnel pour pro-
2014, qui a forcé le président mouvoir leur agenda politique,
Viktor Ianoukovitch — et allié en choisissant d’attaquer ma
de Vladimir Poutine — à fuir personne et ma réputation plu-
en Russie, les enquêteurs ont tôt qu’en présentant un récit
mis la main sur un « registre honnête », écrit le directeur de
noir ». Retrouvé dans les lo- campagne de Donald Trump.
caux du Par ti des régions, la « La suggestion que j’ai accepté
formation pro-russe de Ianou- des paiements en espèces est in- ALEXEI DRUZHININ AGENCE FRANCE-PRESSE
kovitch, ce document secret fondée, stupide et absurde », a La cote de sympathie de Vladimir Poutine est retombée à 29 %, son niveau en 2000.
de 400 pages, rédigé à la main ajouté le stratège républicain,
en cyrillique, contient des cen- qui a vendu ses ser vices à
taines de noms. Celui de Paul toute une série de dirigeants RUSSIE
Manafor t y apparaît 22 fois troubles, dont les despotes
entre 2007 et 2012. Au cours
de cette période, Manafor t,
qui travaillait alors comme
consultant pour le Par ti des
Ferdinand Marcos aux Philip-
pines et Mobutu Sese Seko au
Zaïre (ex-République démocra-
tique du Congo).
Vladimir Poutine de moins en moins populaire
régions, aurait touché secrè-
tement 12,7 millions de dol-
lars en espèces.
Pas de preuve
Le New York Times précise
que les enquêteurs ukrainiens,
Alors que Donald T r ump
est déjà accusé de faire le jeu
de Moscou, ces révélations
sur les liens entre Paul Mana-
fort et le parti de l’ex-allié de
Vladimir Poutine en Ukraine
renforcent les soupçons. Dans
La popularité toujours forte du président russe est portée par
le sentiment d’une absence d’alternative. En dehors de ses
« succès » sur la scène internationale, Vladimir Poutine déçoit
dans la gestion économique et sociale du pays.

EMMANUEL GRYNSZPAN fraîchissant avec une bière.


dage du Centre Levada paru le
8 août révèle que la cote de
sympathie du président russe
est retombée à 29 %, son ni-
veau de 2000, peu après sa no-
mination au poste de premier
ministre par le président Boris
« La seule chose
de bien chez
[Poutine], c’est
dont les investigations se pour- un communiqué, la campagne à Moscou « Qu’a-t-il fait pour les retraités ? Eltsine. Il s’agit d’un affaisse-
suivent, n’ont pas la preuve que d’Hillar y Clinton s’est d’ail- Pour assurer une sécurité so- ment certain par rapport aux sa capacité à
Paul Manafor t a bel et bien
reçu les sommes d’argent indi-
quées sur le registre. Mais un
leurs empressée de demander
au candidat républicain de « di-
vulguer les liens de Paul Mana-
À défaut d’être dans les
cœurs, Vladimir Poutine
est dans toutes les têtes. Grâce
ciale et un système de santé
digne de ce nom ? Rien ! » dé-
plore cet ancien policier à la re-
pics de sympathie (50 %) at-
teints au lendemain des
conflits avec la Géorgie (2008)
tenir tête aux
ancien responsable du bureau for t et de tous les employés ou à une télévision qui le loue quo- traite. « La seule chose de bien et à l’annexion de la Crimée. États-Unis, qui
du procureur à Kiev, interrogé conseillers de Trump avec des tidiennement depuis seize ans, chez lui, c’est sa capacité à tenir La lune de miel est-elle termi-
veulent mettre
»
par le quotidien, estime que entités russes ou pro-Kremlin ». le président russe a fait le vide tête aux États-Unis, qui veulent née ? Comme l’expliquent les
Paul Manafort « savait ce qui se Les critiques ne viennent pas autour de lui. «Qui peut diriger mettre leur nez partout. Il sait sociologues ayant réalisé l’en-
passait » en Ukraine. « C’était uniquement du camp démo- la Russie, sinon Poutine ? » s’in- taper du poing sur la table et se quête, « l’indif férence domine, leur nez partout
évident pour n’impor te quelle crate. Sur Twitter, certains ré- terroge Dina Fiodorovna, en faire respecter dans l’arène inter- ce qui est typique des régimes
personne raisonnable que le publicains appellent Paul Ma- examinant les der nières to- nationale », poursuit-il, en s’ani- autoritaires ». Alexandre Ivanovitch,
clan Ianoukovitch, quand il est nafort à démissionner. mates de la saison dans son po- mant un peu. « Poutine a ratta- Cette relative lassitude en- policier à la retraite
arrivé au pouvoir, était impli- tager. « Il y a peut-être d’autres ché la Crimée, ça au moins on vers le chef de l’État s’accom-
qué dans des affaires de corrup- Libération hommes politiques valables dans peut le mettre à son crédit ! », fait pagne d’une nostalgie pour les
notre pays, mais je ne les connais écho Dina Fiodorovna. dirigeants historiques du pays. extrêmement difficile», explique
pas », explique cette dame à la L’enthousiasme des Russes « Je m’en étonne moi-même, cette jeune experte-comptable
« Filtrage extrême » pour les migrants retraite, qui passe les mois d’été pour leur inamovible chef d’État mais finalement je pense que [le enceinte. Assise dans le patio
dans sa datcha de Sabourovo, a atteint un pic pendant les mois premier secrétaire du Par ti de l’imposante datcha de ses
New York — Le candidat républicain Donald Trump s’est village des environs de Moscou. qui ont suivi l’annexion de la Cri- communiste Leonid] Brejnev beaux-parents, elle estime « im-
engagé lundi à imposer un « filtrage extrêmement poussé » «Ceux qu’on nous montre ne font mée aux dépens de l’Ukraine en fut le meilleur », estime Dina portant de rappeler que Vladi-
des immigrants s’il remporte en novembre la Maison- pas le poids, c’est évident!» pour- mars 2014. Près de 90% disaient Fiodorovna. « Sous sa direction, mir Poutine nous a apporté la
Blanche, promettant par ailleurs d’« anéantir » le groupe suit-elle. Dans l’unique pièce du alors « approuver » la politique beaucoup de choses ont été faites stabilité économique pendant les
État islamique et son « idéologie de mort ». « Il n’est que premier étage, la télévision est menée par Vladimir Poutine, se- pour les gens ordinaires, ex- années 2000 ». Viktoria Lebe-
temps de mettre en place de nouveaux contrôles face aux me- en permanence allumée, diffu- lon l’institut de sondage Centre plique cette ancienne direc- deva hésite toutefois à le quali-
naces auxquelles nous sommes confrontés. Je les qualifierais sant Per vy Kanal, une chaîne Levada. Aujourd’hui, ce pour- trice de magasin de vêtements. fier de sympathique. « Nous sa-
de filtrage extrême », a-t-il déclaré lors d’un discours dans contrôlée par le Kremlin. « Vla- centage se tasse un peu (82 %), Cela contraste avec Poutine, vons très peu de chose sur sa véri-
l’Ohio consacré à son programme de politique étrangère. dimir Poutine ne m’est pas sym- tout en restant à un niveau très dont le plus grand échec est table personnalité et son carac-
« L’heure d’une nouvelle approche a sonné », a assuré le mag- pathique. Je ne me fais pas d’illu- élevé, comparé aux dirigeants l’économie. » tère. Il me paraît calme et équili-
nat de l’immobilier en dressant un bilan apocalyptique des sion sur lui ni sur ses méthodes. occidentaux. Viktoria Lebedeva, la jeune bré, contrairement aux gens de
actions diplomatiques et militaires prises par le président Mais les autres feraient pareil à voisine de Dina Fiodorovna, l’opposition. À part Poutine, le
Obama et son ex-secrétaire d’État Hillary Clinton. sa place.» Baisse de popularité voit les choses différemment. seul homme politique qui
« Nous avons créé les vides qui permettent au terrorisme de Mais quand le même institut « Je fais confiance au président. me plaît est le ministre de la Dé-
se développer et de prospérer », a poursuivi M. Trump. « La Proche des oligarques de sondage analyse l’attitude Bien sûr qu’il a une part de res- fense [Sergueï Choïgou] ». Tou-
politique d’Hillary Clinton a permis d’offrir une scène mon- « Je le trouve trop proche des des Russes par rapport à Vladi- ponsabilité dans la crise écono- jours cette peur des ennemis
diale au groupe État islamique », a-t-il ajouté. oligarques », enchaîne son mari mir Poutine en tant que per- mique. Mais avec une telle quan- encerclant la Russie.
Agence France-Presse Alexandre Ivanovitch, assis sonne, les résultats donnent tité d’ennemis extérieurs, renfor-
dans un coin de la pièce, se ra- une image différente. Un son- cer la situation économique est Le Temps

Quinze détenus des difficultés à trouver un


pays tiers acceptant d’accueil-
état d’un bilan de six morts et
20 blessés dans cette zone du
maintiennent depuis 2010 des
liens diplomatiques, mais au
de Guantánamo lir des Yéménites, qui ne peu-
vent pas être pris en charge
nord du pays contrôlée par les
rebelles. L’hôpital d’Abs, où
niveau de chargés d’affaires,
et échangent régulièrement
seront transférés dans leur pays à cause de la
guerre civile en cours depuis
travaille une équipe de MSF
depuis juillet 2015, a été en
des invectives au sujet de la
grave crise politique que tra-
Washington — Quinze déte- 2015. Après avoir été transfé- partie détruit et tous les pa- verse le Venezuela. « Les États-
nus de la prison militaire de rés, les anciens détenus de tients et soignants survivants Unis sont profondément préoc-
Guantánamo, ouverte après Guantánamo sont en général du raid aérien ont été évacués, cupés par la décision de la cour
les attentats du 11-Septembre remis en liberté sous condi- a ajouté MSF, soulignant que d’appel vénézuélienne permet-
pour y regrouper les prison- tions de dispositifs de super- la localisation exacte de l’hôpi- tant que se poursuive l’erreur
niers de la « guerre contre le vision et de suivi de pro- tal était bien connue des belli- judiciaire contre le prisonnier
terrorisme » du président grammes de réinsertion. gérants. Il s’agit de « la qua- politique Leopoldo Lopez », a
George W. Bush, ont été Agence France-Presse trième attaque » contre un site tonné la porte-parole du dé-
transférés aux Émirats arabes de MSF « en moins de 12 partement d’État, Elizabeth
unis (EAU), a annoncé lundi
le Pentagone. « Les États-Unis
Un raid frappe un mois », a condamné Teresa
Sancristóval, responsable de
Trudeau. Elle a souligné que
son gouvernement avait
sont reconnaissants au gouver-
nement des Émirats arabes
hôpital au Yémen MSF pour les opérations d’ur-
gence au Yémen.
maintes fois dénoncé depuis
2014 les « poursuites sans fon-
unis pour son geste humani- Paris — Au moins onze per- Agence France-Presse dement et aux mobiles poli-
taire et sa volonté de soutenir sonnes, dont un membre du tiques contre M. Lopez ». « Nous
les efforts en cours des Etats-
Unis pour fermer le centre de
personnel de Médecins sans
frontières (MSF), ont été tuées
Washington avons plusieurs fois appelé à ce
qu’il soit libéré, comme tous les
détention de Guantánamo », a
indiqué le Pentagone dans un
et au moins 19 blessées dans un
raid aérien ayant touché lundi
dénonce une autres détenus pour raisons po-
litiques », a insisté Mme Tru-
communiqué. Selon un res-
ponsable du département
un hôpital de la ville d’Abs, au
Yémen, a annoncé l’ONG. L’ex-
« erreur judiciaire » deau en lisant un communiqué
à l’ouverture de son point-
d’État s’exprimant sous condi-
tion d’anonymat, douze des
plosion a tué sur le coup dans
l’après-midi neuf personnes,
au Venezuela presse quotidien. « Plutôt que
réduire au silence une contesta-
hommes libérés sont yémé- dont un membre du personnel Washington — Les États-Unis, tion démocratique et pacifique,
nites et trois sont afghans. Il de MSF, et deux autres patients qui ont des relations glaciales les dirigeants vénézuéliens fe-
reste désormais 61 prison- sont morts lors de leur transfert avec le Venezuela, ont dé- raient mieux d’écouter des voix
niers dans ce centre situé vers un autre hôpital, a indiqué noncé lundi une « erreur judi- diverses et de trouver ensemble
dans une enclave américaine l’organisation dans un commu- ciaire » contre la figure de l’op- des solutions aux difficultés po-
sur l’île de Cuba, contre 242 niqué reçu à Paris, en accusant position Leopoldo Lopez dont litiques, sociales et écono-
quand le président Barack la coalition arabe alliée du pou- la condamnation à 14 ans de miques auxquelles sont confron-
Obama est arrivé au pouvoir. voir yéménite d’être responsa- prison a été confirmée ven- tés les Vénézuéliens », a plaidé
Il avait promis sa fermeture ble de l’attaque. La rébellion dredi par la justice de son la diplomate américaine.
en 2009. Washington avait yéménite avait auparavant fait pays. Washington et Caracas Agence France-Presse
L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6 B 7

CULTURE
La danse prend
ses quartiers
CAROLINE MONTPETIT deuxième soirée présente An-
nabel Boissoneault et Alya

L e festival Quartiers danse


s’installera à Montréal en
septembre et prendra d’assaut
Graham, le Collectif La Tresse
et Kyra Jean Green. Depuis un
certain temps déjà, le festival
autant les salles de spectacles agit en collaboration avec l’Ins-
que la rue. La 14e édition de ce titut universitaire en santé
festival, qui s’est donné pour mentale Douglas, en of frant
mission de démocratiser la des ateliers de médiation cultu-
danse, propose 21 créations en relle, par lesquels ils font dan-
salle et 10 créations qui seront ser les patients. Le 13 septem-
données aux Montréalais, gra- bre, une soirée-bénéfice se
tuitement, dans la rue, du 6 au tiendra pour soutenir ces pro-
17 septembre prochain. jets. On pourra entre autres y
ANTOINE MEISSONNIER / CREATICE COMMONS On annonce déjà qu’Alex voir Jane Mappin dans la pièce
Détail de l’œuvre La Cène, qui est le témoignage d’une mutation de l’espace pictural ayant eu lieu au XIIIe siècle. Neora et sa compagnie, Focus A dif ferent code, de Marie
Cia e Dança, seront présents à Brassard. Cette pièce fait par-
la fois en salle et à l’extérieur. tie de la trilogie Je marche à
AU DEUXIÈME PLAN La compagnie clôturera le fes- côté de moi, de Jane Mappin et
tival avec son spectacle As can- son collaborateur, Daniel
çoes que voce dançou pra mim. Fir th. Cette trilogie vise à

Le dessous de la table À la place des Festivals et à la


place Émilie-Gamelin, la com-
pagnie présentera un duo et un
« faire connaître la dignité inhé-
rente à la perspective de vie des
personnes qui souffrent de pro-
octuor, et elle sera également blèmes de santé mentale ». La
La Cène de l’atelier du Maître de la Madeleine a été exécutée vers 1280, présente lors du spectacle trilogie compte aussi les pièces
à un moment crucial de l’histoire des images en Occident Focus Danse Bach, le 15 sep- Lewis et Lucie et Ils m’ont dit.
tembre, à la salle Bourgie du Le festival a aussi pro-
MBAM. Artistes de la relève, grammé la cinéconférence
Que peut nous dire une peinture entre ses lignes de fuite ? La parables et cette coïncidence, coordonnés malgré les indica- artistes d’ici, artistes d’ailleurs, Bow’t, 400 jours à rebours, de
série « Au deuxième plan » décortique des coups de pinceaux qui fait de l’image l’événement tions de volume. Et la partie de il devrait y en avoir pour tous la danseuse et chorégraphe
sacré lui-même, a été l’objet de la table qui devrait faire face au les goûts. La chorégraphe fran- Rhodnie Désir, qui s’appuie
bien révélateurs de tranches d’histoire et d’histoire de l’art en
nombreux conflits doctrinaux spectateur donne l’impression çaise Julie Dossavi présente sur « l’héritage r ythmique de
présentant des œuvres picturales ayant marqué les esprits. au sein de l’Église catholique. qu’elle occupe une position in- d’ailleurs un spectacle familial pays africains et afrodescen-
À partir du XIIIe siècle, tout en clinée par rapport au plan verti- gratuit de danse, de musique dants » et présente une tour-
répondant aux programmes cal du tableau, impression ren- et d’humour, qui sera présenté née aux Amériques d’une œu-
LAURENT WOLFE c o n v e n t i o n n e l , s o n p r o - iconographiques imposés, tout forcée par l’angle du liseré bleu autant à la place d’Armes, à la vre de cette chorégraphe. Ce
gramme est fixé dans les moin- en figurant des épisodes de à droite et à gauche. promenade Wellington et à la sera le 11 septembre, au Mu-
quelques pas du Pa- dres détails par les autorités re- l’Ancien et du Nouveau Testa- place des Festivals. sée des beaux-ar ts de Mont-

À
lais des Papes, le Mu- ligieuses, jusqu’à la hiérarchie ment ou en fêtant les exploits Position des couteaux réal. Mentionnons aussi que
sée du Petit Palais des apôtres autour du Christ de leurs commanditaires, les Avant la fin du XIII e siècle, Artistes émergents deux tables rondes porteront
présente une collec- avec saint Jean la peintres n’ont pas cessé de dé- les objets représentés par les Les ar tistes émergents de sur la démarche artistique de
tion de peintures ita- tête appuyée sur son cœur, velopper une organisation de peintres occupent chacun leur Montréal seront à l’honneur Tim Casson, chorégraphe du
liennes du XIIIe au XVIe siècle jusqu’au pain et au vin qui fon- l’espace et des techniques de propre espace. Ils sont simple- les 12 et 15 septembre pro- Royaume-Uni, aux dépar te-
rassemblée par un amateur dent le rituel de la communion. représentation susceptibles de ment juxtaposés et superpo- chains, lors des soirées Relève ments de danse de l’UQAM et
d’art compulsif et peu scrupu- créer l’illusion qu’une histoire sés. L’ensemble est unifié par d’ici I et II. Le premier soir de Concordia. Plus d’infos à
leux, le directeur du Mont-de- Symbole canonique est en train d’advenir devant des équilibres colorés et par la compte à l’affiche Julia B. La- l’adresse quartiersdanse.com.
piété de Rome condamné en Le récit de la Sainte Cène a celui qui la regarde. puissance des fonds d’or. Il n’y perrière, Louis-Elyan Martin
1858 pour avoir maquillé les été illustré par d’innombrables a pas de deuxième plan, seule- et le collectif S’enfarger. La Le Devoir
comptes de l’institution en vue peintures avant et après l’exé- Fuite et perspective ment un ensemble de signes
d’assouvir sa passion. Cette col- cution de celle-ci dans un ate- Vers 1280, lorsque l’atelier occupant un seul espace.
lection est devenue la propriété lier près de Florence autour de du Maître de la Madeleine exé- Avec leur panneau étroit
de Napoléon III puis, à la suite
de l’échec de son projet de mu-
sée, elle a été intégrée au patri-
moine national et dispersée
1280. Avant, les figures peu dif- cute La Cène du Petit Palais
férenciées sont installées d’Avignon, il se produit une
comme ici devant un fond d’or, mutation de l’espace pictural
posées en ligne dans un es- dont ce tableau est un témoi-
coupé en deux par le bord su-
périeur de la table et avec l’op-
position substantielle entre la
nappe blanche et les person-
Fin du blues
dans toute la France pendant
près de cent ans avant d’être re-
groupée à Avignon. Le Petit Pa-
pace sans profondeur. Après, gnage. C’est une peinture sin-
elles prendront vie, elles s’indi- gulière par sa disposition hori-
vidualiseront, elles se déploie- zontale et par son découpage
nages, le Maître de la Made-
leine et ses collaborateurs
créent un problème inédit dont
à Ahuntsic
lais n’a que quelques chefs- ront par leurs gestes dans un en deux sections, en haut les ils n’ont pas la solution. Mais ils JÉRÔME DELGADO for tés pour notre décision.
d’œuvre et beaucoup de ta- espace réaliste et volumineux apôtres et le Christ, en bas la la cherchent comme le mon- Samedi a été terrible, une des
bleaux anonymes. C’est pour-
tant l’un des rares endroits où il
est possible d’obser ver la ma-
souvent amplifié par une fenê- table avec tous les objets du re-
tre donnant sur un paysage. pas répartis régulièrement sur
Jusqu’à la fin du XIII e siècle, trois lignes : les couteaux et les
trent les nombreux ar tifices
destinés à relier le premier et
le deuxième plan de l’image au
L e FestiBlues s’est terminé
dimanche comme il avait
commencé en 1998 : avec du
pires soirées », confie Mar tin
Laviolette, encore heureux
que le second spectacle de la
nière dont les innombrables pe- chaque chose figurée est un dattes, les pains et les verres, contact entre la table et les fi- blues. Un double blues, en soirée, celui d’Ariane Moffatt,
tits ateliers italiens ont consti- symbole rattaché au récit cano- les carafes et les récipients. gures des apôtres et du Christ. cette énième soirée sous le ait quand même eu lieu. De-
tué un laboratoire expérimental nique. À partir du XVe siècle, Si le volume physique des Ainsi les couteaux et les mains ciel d’Ahuntsic. À la note bleue vant quelques centaines de
des images grâce aux subsides ces choses sont toujours ratta- personnages a une consistance qui indiquent avec une certaine des harmonicas de Jim Zeller parapluies.
de l’Église et ont bouleversé en chées au récit, mais elles de- qui correspond aux critères de insistance la coexistence dans et de Guy Bélanger s’est ajou- Le retrait du principal com-
à peine deux siècles aussi bien viennent également la repré- la vraisemblance admis du un seul espace des person- tée la mélancolie. Le Festi- manditaire, Loto-Québec, qui
les manières de voir le monde sentation d’un événement qui XVe siècle à nos jours (il paraît nages et de la table : tout à Blues international de Mont- accordait 90 000 $ depuis
que celles de le représenter. aurait pu se passer tel qu’il est réaliste), la table y contrevient gauche, un couteau forme un réal ne reviendra pas en 2017, trois ans, n’y est pour rien,
Dès l’entrée, le visiteur décrit par la peinture. sur tous les points. Elle semble angle à 45 degrés par rapport ni après. assure Martin Laviolette.
tombe sur une Cène attribuée Lorsqu’un spectateur d’au- rabattue vers l’avant. Ses bords aux deux bords de la table, un « [Dimanche], il y avait de la Le FestiBlues a commencé
à un atelier toscan, celui d’un jourd’hui se trouve devant une latéraux parallèles à ceux du ta- peu à droite un apôtre a la main nostalgie. Mais on se sent bien à s’endetter davantage quand
maître qui aurait peint une vie image, qu’elle appar tienne à bleau ne fixent pas de lignes engagée sur la table et posée avec la décision, elle ne nous a Tourisme Québec a coupé son
de sainte Marie-Madeleine au- l’ancienne histoire de l’art ou convergentes ni de points de sur un autre couteau, au centre pas été imposée », affirme Mar- aide, il y a quelques éditions.
jourd’hui conser vée à Flo- au monde des écrans et des ré- fuite faisant apparaître une pers- saint Jean appuie lui aussi son tin Laviolette, président de L’exceptionnelle édition 2015,
rence. Qui était ce peintre ? seaux, il la voit comme un évé- pective. Les objets n’obéissent coude sur un couteau, à droite l’événement. sans pluie et avec foules, avait
Quelle était sa réputation ? Qui nement qui se déroulerait pas à la règle de réduction de un couteau est en équilibre sur Un ensemble de facteurs au- permis d’éponger le déficit.
a commandé cette Cène et à sous ses yeux sans se deman- taille en fonction de la profon- le bord de la table alors qu’un ront eu raison de cette fête, Paradoxalement, il aura dé-
quel édifice était-elle destinée ? der comment ce dernier a pu deur. Vus les uns par rapport autre, juste à côté, y semble ouverte à plus d’un genre mu- clenché le der nier virage :
L’attribution ne repose sur au- être représenté. Il a pourtant aux autres, ils définissent un simplement suspendu… sical. Le cofondateur signale aussi bien conclure sur une
cun document, seulement sur fallu des siècles d’ef for ts et plan irrégulier et non une sur- Il s’agit de coudre ensemble notamment le manque d’ar- bonne note.
le style, sur la manière de dis- d’expériences pour parvenir à face continue, malgré la blan- le premier et le deuxième plan gent, la pluie et un cer tain Ahuntsic, en 2017, sera
poser les personnages les uns créer un effet qui nous paraît cheur assez homogène de la dans un espace homogène. Le épuisement. orphelin. Pas pour long-
à côté des autres, de cerner les aussi naturel que la pluie et le nappe, et ils sont dessinés sous problème est posé. La solution Depuis un an, les organisa- temps : Mar tin Laviolette
figures, d’indiquer les volumes beau temps. Jusqu’au XIIIe siè- des angles variables, par exem- mettra plus d’un siècle à être teurs savaient que l’édition promet de revenir avec un
par des ombres et d’articuler cle, l’image est le symbole ple les galettes de pain, les pleinement trouvée. 2016 serait la 19e et dernière. autre programme.
les plans horizontaux avec les d’un récit connu de tous les fi- verres et les carafes. Le haut et Succès ou pas.
objets verticaux. Le sujet est dèles. L’un et l’autre sont insé- le bas des objets sont rarement Le Temps « Cette année nous a récon- Le Devoir

CANAUX
SRC
TVA
TQ
18h00 18h30 19h00
13h00 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 (D)
TVA nouvelles Sucré Salé Couteaux
Les Argonautes Génial! / P-A Méthot
19h30 20h00 20h30 21h00 21h30

Animal cherc Chicago Fire / La petite nouvelle Esprits criminels / Numéro 6


Cuisine futée, National Geographic
22h00 22h30 23h00 23h30
Le Téléjournal Olympiques d'été - Volleyball de Plage (F) (D)
TVA nouvelles 22h35 Sucré
LES CHEMINS DE LA LIBERTÉ (2010) Colin Farrell.
minuit
POLLOCK
23h05 LE PUNISHER: LES LIENS DU SANG
23h25 Homeland 0h25 Appendi.
À LA TÉLÉ
V Atomes Souper parfait Taxi payant Rire et délire DATE PRÉVUE (2010) avec Zach Galifianakis, Robert Downey Jr.. L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI
TV5
Le Téléjournal RDI économie 24/60
17h50 Champi.. Journal FR Oiseaux
Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National
Web Thérapie Un village français / Libération 21 jours Les routes de l'impossible
24/60 Grands rep.
TV5 le journal Voisins/Voisins Cinéma Nos choix ce soir
D Face à la nature: Le grand test Rodéo Québec Grand Rire Michelle ou la vie sauvage Rat rods de Vegas Force d'impact Humour du monde Vac. infernales
VIE Idées grandeur Meubles Mariage/lune de miel Bienvenue chez les Groulx Minichefs au défi Roulotte Des rénos qui Collectionneurs Collectionneurs Pimp garage
MX Taxi payant Taxi payant Séduction Séduction Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait Charmed Présentation Musimax PROGRAMME DOUBLE
VRAK.TV Les menteuses Jérémie Jérémie Jouer le jeu Jouer le jeu LE PROJET BLAIR 2: LE LIVRE DES TÉNÈBRES (2000) Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes Ce soir, Les Grands Reportages présentent
RDS Olympiques Sports 30 Olympiques d'été - Basketball (F) quart de finale 3 Olympiques d'été - Basketball (F) quart de finale 4 Sports 30 Sports 30 Tennis Cambodge : des femmes en colère, où l’on traite
HISTORIA Les a$ de la brocante Les a$ de la brocante Pawn Stars Pawn Stars Restauration Restauration Marty et Bam Bam brocantent Profession: brocanteur Fièvre encans
ARTV Le temps d'une paix Comme magie Catherine RBO 3.0 Prochains Bienvenue au paradis Enquêtes codées Les grandes entrevues
de la révolte des ouvrières du textile contre
EXPLORA Yellowstone Autopsie animale Découverte Qui singe qui? 1000 jours pour la planète Au-delà de la science-fiction Terres de glace leurs immondes conditions de travail, et
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles / Révélations La Reine L'enquête / Une loyauté fragile Bones / Par bonté d'âme Castle Graceland / Seconde chance NCIS: L. A. Pâtisseries : l’arrière-goût des gâteaux, où l’on
ZTÉLÉ S'coucher Jobs de bras Seuls et tout nu Urgences à Vegas Sans origine: Orphan Black Dernier repaire Conduite dangereuse Grimm dénonce les pâtissiers qui font passer des pro-
C. SAVOIR 17h30 Avenir Weather and climate Apostrophes / André Malraux 20h40 Apostro. Le Devoir de débattre La grande finale de FESTIFILM Carte de visite Inconnu Dialogues duits fabriqués en usine pour du fait-maison.
ÉVASION Homme tortue Homme tortue Pêcheurs à mains nues Mordu de la pêche Unis pour survivre / Enlisés Le Survivant Le marcheur du Nil / Tension ...de la pêche
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 FLIC OU VOYOU (1979) Jean-Paul Belmondo. 22h45 Vacarme Flip TFO 24.7 Carte de visite
Les Grands Reportages, ICI Radio-Canada Télé, 20 h
Cinépop 17h40 DANGEREUSE LIAISON 19h10 LES ANNÉES REBELLES (1997) Joaquin Phoenix. CATCH-22 (1970) avec Jon Voight, Martin Balsam, Alan Arkin. 23h05 L'AMÉRICAIN (2010) George Clooney.
SÉcran 17h00 CHAPEAU NOIR (2015) 19h15 SUSPICION (2015) avec Lorenza Izzo, Keanu Reeves. Toutankhamon: L'enfant roi DÉTESTABLES NOUS (2014) Tyler Labine. Cinéma HUIT, ÇA NE SUFFIT PAS
Planète Dimanche à la ferme Soupçons Échappées belles / Jamaïque Les petites mains L'école commando R.I.P. Recherches / Helfire (GB) Jeunes trentenaires ne roulant pas sur l’or,
MATV Libre-service Montréalité Billboard Studio direct Premières vues Culture zone Laboratoire Libre-service Montréalité Marteau La Scène Libre-service Tara et Pascal Groulx ont huit enfants et
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Athletics Final (D) The National /23h05 Rio 2016
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang A.Race Canada The Big Bang Zoo / Sins of the Father Game of Thrones 23h05 News News Montreal 0h05 Daily S. pensent peut-être en avoir d’autres. Une famille
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight NCIS / Charade Private Eyes / The Money Shot NCIS: New Orleans Global News 23h35 Stephen Colbert aussi atypique que sympathique à découvrir.
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Bachelor in Paradise 21h05 After Paradise The Middle Fresh Off-Boat News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live Bienvenue chez les Groulx, Canal Vie, 20 h
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight NCIS / Charade Zoo / Sins of the Father NCIS: New Orleans Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 - Athletics (M, W) Gold Medal Final, Gymnastics Individual Event Gold Medal Final, Beach Volleyball (W) Semifinal (D) 0h05 News
PBS (33) PBS NewsHour Greener World Outdoor Dick Cavett's Watergate American Experience / The Presidents: Reagan Partie 1 de 2 Business Charlie Rose
SCANDALE POLITIQUE
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Dick Cavett's Watergate American Experience / The Presidents: Reagan Partie 1 de 2 World News Charlie Rose De 1972 à 1974, l’incontournable animateur Dick
UNIS Pense vite! Humanima Ça va brasser! Pieds/marge Garde-manger Unis par le chant Fortier / Un passé si présent Hooké Pense vite! Twin Peaks Cavett s’est entretenu avec les principales fi-
HBO 18h15 BIG MUDDY (2014) avec Justin Kelly, Nadia Litz. Last Week Wednesday The Night Of Southern Rites Ballers Vice Principals gures impliquées de près ou de loin dans l’affaire
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby LA ZONE VERTE (2010) avec Greg Kinnear, Matt Damon. Flash / L'heure des Lascars Un diable parmi nous Le trône de fer d’espionnage ayant mené le président Richard
TVA Sports Le TVA sports L'Impact LMB Baseball / Blue Jays de Toronto c. Yankees de New York (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports L'Impact La 7e vague
08/16 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
Nixon à démissionner, le scandale du Watergate.
Dick Cavett’s Watergate, PBS, 20 h

Manon Dumais
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC 13h00 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 (D) Le Téléjournal Olympiques d'été - Volleyball de Plage (F) (D) POLLOCK
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Couteaux Animal cherc Chicago Fire / La petite nouvelle Esprits criminels / Numéro 6 TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 LE PUNISHER: LES LIENS DU SANG
TQ Les Argonautes Génial! / P-A Méthot Cuisine futée, National Geographic LES CHEMINS DE LA LIBERTÉ (2010) Colin Farrell. 23h25 Homeland 0h25 Appendi.
V Atomes Souper parfait Taxi payant Rire et délire DATE PRÉVUE (2010) avec Zach Galifianakis, Robert Downey Jr.. L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Oiseaux Web Thérapie Un village français / Libération 21 jours Les routes de l'impossible TV5 le journal Voisins/Voisins Cinéma
D Face à la nature: Le grand test Rodéo Québec Grand Rire Michelle ou la vie sauvage Rat rods de Vegas Force d'impact Humour du monde Vac. infernales
VIE Idées grandeur Meubles Mariage/lune de miel Bienvenue chez les Groulx Minichefs au défi Roulotte Des rénos qui Collectionneurs Collectionneurs Pimp garage
MX Taxi payant Taxi payant Séduction Séduction Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait Charmed Présentation Musimax
VRAK.TV Les menteuses Jérémie Jérémie Jouer le jeu Jouer le jeu LE PROJET BLAIR 2: LE LIVRE DES TÉNÈBRES (2000) Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes
RDS Olympiques Sports 30 Olympiques d'été - Basketball (F) quart de finale 3 Olympiques d'été - Basketball (F) quart de finale 4 Sports 30 Sports 30 Tennis
HISTORIA Les a$ de la brocante Les a$ de la brocante Pawn Stars Pawn Stars Restauration Restauration Marty et Bam Bam brocantent Profession: brocanteur Fièvre encans
ARTV Le temps d'une paix Comme magie Catherine RBO 3.0 Prochains Bienvenue au paradis Enquêtes codées Les grandes entrevues
EXPLORA Yellowstone Autopsie animale Découverte Qui singe qui? 1000 jours pour la planète Au-delà de la science-fiction Terres de glace
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles / Révélations La Reine L'enquête / Une loyauté fragile Bones / Par bonté d'âme Castle Graceland / Seconde chance NCIS: L. A.
ZTÉLÉ S'coucher Jobs de bras Seuls et tout nu Urgences à Vegas Sans origine: Orphan Black Dernier repaire Conduite dangereuse Grimm
C. SAVOIR 17h30 Avenir Weather and climate Apostrophes / André Malraux 20h40 Apostro. Le Devoir de débattre La grande finale de FESTIFILM Carte de visite Inconnu Dialogues
ÉVASION Homme tortue Homme tortue Pêcheurs à mains nues Mordu de la pêche Unis pour survivre / Enlisés Le Survivant Le marcheur du Nil / Tension ...de la pêche
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 FLIC OU VOYOU (1979) Jean-Paul Belmondo. 22h45 Vacarme Flip TFO 24.7 Carte de visite
Cinépop 17h40 DANGEREUSE LIAISON 19h10 LES ANNÉES REBELLES (1997) Joaquin Phoenix. CATCH-22 (1970) avec Jon Voight, Martin Balsam, Alan Arkin. 23h05 L'AMÉRICAIN (2010) George Clooney.
SÉcran 17h00 CHAPEAU NOIR (2015) 19h15 SUSPICION (2015) avec Lorenza Izzo, Keanu Reeves. Toutankhamon: L'enfant roi DÉTESTABLES NOUS (2014) Tyler Labine. Cinéma
Planète Dimanche à la ferme Soupçons Échappées belles / Jamaïque Les petites mains L'école commando R.I.P. Recherches / Helfire (GB)
MATV Libre-service Montréalité Billboard Studio direct Premières vues Culture zone Laboratoire Libre-service Montréalité Marteau La Scène Libre-service
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Athletics Final (D) The National /23h05 Rio 2016
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang A.Race Canada The Big Bang Zoo / Sins of the Father Game of Thrones 23h05 News News Montreal 0h05 Daily S.
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight NCIS / Charade Private Eyes / The Money Shot NCIS: New Orleans Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Bachelor in Paradise 21h05 After Paradise The Middle Fresh Off-Boat News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight NCIS / Charade Zoo / Sins of the Father NCIS: New Orleans Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 - Athletics (M, W) Gold Medal Final, Gymnastics Individual Event Gold Medal Final, Beach Volleyball (W) Semifinal (D) 0h05 News
PBS (33) PBS NewsHour Greener World Outdoor Dick Cavett's Watergate American Experience / The Presidents: Reagan Partie 1 de 2 Business Charlie Rose
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Dick Cavett's Watergate American Experience / The Presidents: Reagan Partie 1 de 2 World News Charlie Rose
UNIS Pense vite! Humanima Ça va brasser! Pieds/marge Garde-manger Unis par le chant Fortier / Un passé si présent Hooké Pense vite! Twin Peaks
HBO 18h15 BIG MUDDY (2014) avec Justin Kelly, Nadia Litz. Last Week Wednesday The Night Of Southern Rites Ballers Vice Principals
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby LA ZONE VERTE (2010) avec Greg Kinnear, Matt Damon. Flash / L'heure des Lascars Un diable parmi nous Le trône de fer
TVA Sports Le TVA sports L'Impact LMB Baseball / Blue Jays de Toronto c. Yankees de New York (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports L'Impact La 7e vague
08/16 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
B 8 L E D E V O I R , L E M A R D I 1 6 A O Û T 2 0 1 6

CULTURE
STRATFORD ON OUTREMONT
DE LA SCÈNE À L’ÉCRAN 2e édition

23 au 28 août | 16 h et 20 h
theatreoutremont.ca | 514 495-9944, # 1

Le Une nouvelle
émission pour Bazzo
Festival Marie-France Bazzo, qui a mis
un terme à son émission hebdo-
madaire à Télé-Québec

des films lorsqu’un crédit d’impôt fédéral


lui a été retiré, après 10 ans
d’antenne, fera un retour au pe-
tit écran, mais cette fois sur In-
du monde ternet. Elle présentera cet au-
tomne Les soirées Bazzo, où
l’animatrice conserve le

à minuit concept de BazzoTV, mais en


abordant cette fois, en long et
en large, un seul «enjeu de so-
ciété, avec des experts, des per-
moins cinq sonnalités publiques et des com-
mentateurs issus de milieux va-
riés». Le débat aura lieu devant
un auditoire payant (150 per-
ODILE TREMBLAY sonnes) et sera diffusé en direct
sur le site Internet Bazzo, en

E n principe, le Festival des


films du monde (FFM)
doit dévoiler ce mardi la pro-
collaboration avec Télé-Québec.
La première webémission, le
mardi 30 août, sera consacrée à
grammation de sa quaran- la petite enfance.
tième édition dans ses salles La Presse canadienne
et sur les écrans extérieurs.
Il est minuit moins cinq,
puisque le rendez-vous de
ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR
La sculpture Heart made with tools, de Jim Dine, fait partie de la collection du Cirque du Soleil sur le site de son siège social.
Nouvelle structure
films doit débuter le 25 août,
soit dans neuf jours. Habituel-
chez eOne
CIRQUE DU SOLEIL
lement, la programmation est La division films d’Entertain-
annoncée en conférence de ment One (eOne), en restruc-
presse (virtuelle, l’an dernier)
dès le début août. Sur le site
du FFM, on invite le public à
se procurer des billets pour
Une collection d’art moins secrète turation, annonce la promotion
de Patrick Roy, qui dirigeait la
filiale canadienne, à la supervi-
sion de toute l’Amérique du
des séances à par tir du JÉRÔME DELGADO tincte d’Ar t public Montréal, Cette collection, comme lection personnelle avec la cor- Nord. M. Truy Lum sera à la
20 août, à cinq jours de l’ou- en regroupe 315. celle de n’importe quelle cor- porative. Tout était tissé serré, tête du marché de l’Asie-Paci-
verture. Embrasse-moi comme
tu m’aimes, d’André Forcier,
doit partir le bal à l’Impérial.
M ontréal, destination d’art
public ? C’est le projet
d’une plateforme web, en ligne
Le cas du cirque
Parmi les collections visées
poration privée, n’est pas desti-
née au premier quidam, mais
bien à ceux qui œuvrent à l’in-
géré par la même équipe.
« On est en train d’évaluer la
collection. On dit qu’on a une
fique et Alex Hamilton, de
l’Europe, du Moyen-Orient et
de l’Afrique. Cette harmonisa-
Des titres de films sont déjà depuis un an. L’objectif : réper- par Art public Montréal, on re- térieur de la maison. Le rêve centaine d’œuvres », dit Mari- tion sert la promotion des acti-
dévoilés ici et là par les distri- torier tout ce qui est accessi- trouve celles des trois par te- de faire de Montréal une ville lène Baril, qui confie que la po- vités de partenariat de l’entre-
buteurs : ainsi, trois films fla- ble et gratuit. naires de la Cité du cirque d’art public change la donne. litique de collectionnement est prise à travers le monde, afin
mands feraient par tie de la Né du Plan de développe- (Tohu, École nationale du Seul bémol : Goldsworthy et en réflexion. Le Cirque a mis d’appuyer le nombre croissant
compétition internationale. ment en tourisme culturel, si- cirque, Cirque du Soleil). ses matériaux br uts et natu- un holà à ses acquisitions, de ses relations multiterrito-
Au FFM, on nous assure gné en 2014 par le ministère de La quinzaine d’œuvres po- rels ne sont pas concernés. mais assure que c’est une dé- riales, indique l’entreprise.
que l’ensemble de la program- la Culture et des Communica- sées devant le siège social du cision temporaire. Le Devoir
mation sera bel et bien annon- tions, la Ville de Montréal et Cirque du Soleil, le long de la Jardin de sculptures Les organismes du cirque
cée ce mardi sur le site et que
les projections se dérouleront
Tourisme Montréal, Art public
Montréal vise à attirer le voya-
2 e avenue, for me de loin le
plus imposant ensemble. Des
« [The Arch et deux autres
œuvres] ne font pas partie du
ne sont pas seuls. L’art public
est en voie de s’établir en
Adele ne chantera
à l’Impérial et au complexe
Cinema For um. Aucune
geur friand d’un art en plein air.
Tous les genres sont bienve-
œuvres d’ar tistes québécois
(Armand Vaillancourt, Glenn
jardin de sculptures parce
qu’elles se retrouvent dans des
force tout autour de l’ancienne
carrière Miron. Le BAP plani-
pas au Super Bowl
conférence de presse n’est nus. Toutes les œuvres aussi, Le Mesurier, Catherine Syl- espaces privés. Éventuellement, fie en effet d’installer des œu- Los Angeles — La chanteuse
prévue. Puisque des travaux peu importe leur qualité. Do- vain) côtoient celles d’étran- si des visites guidées s’organi- vres dans le Complexe envi- Adele, multiple lauréate aux
de la Ville encombrent la voie maine public et propriété pri- gers (Jim Dine, par exemple). sent avec la Tohu, les gens ronnemental Saint-Michel, un Grammy Awards, a révélé
devant le vée confondus. L’ histoire du Cirque du So- pourraient venir les voir », ex- parc de 192 hectares. La pre- qu’elle a refusé la proposition
cinéma « On veut démystifier qu’en leil comme entreprise collec- plique Marilène Baril, chef mière, Trou de mémoire, un de participer au spectacle de la
Embrasse-moi Q u a r t i e r ville il y a plusieurs entreprises tionneuse d’art a commencé en d’équipe aux Af faires pu- projet d’art action élaboré par mi-temps au Super Bowl 2017.
latin, où se qui collectionnent. Il y en a plus 1998. Avec éclat : l’artiste bri- bliques du Cirque du Soleil. l’artiste Alain-Martin Richard, Elle a confié à son auditoire, sa-
comme tu d é r o u - que l’on pense et se trouvent tannique Andy Goldsworthy, fi- L’initiative d’Ar t public verra le jour en 2017. medi, lors d’un concert à Los
m’aimes, laient des souvent ailleurs qu’au centre- gure planétaire du land ar t, Montréal est cependant tom- Il faut aussi tenir compte Angeles, qu’on lui avait offert
projec- ville. Le Cirque du Soleil est un réalise, pour le nouveau siège bée à point : le Cirque du Soleil des concours liés à de nou- de faire une prestation à cet
d’André tions du bon exemple », dit Claude La- social du géant du spectacle, cherchait à mieux faire connaî- velles architectures. Le Stade événement. « Sérieusement, ce
FFM hors bossière, chargée de projet une sculpture monumentale en tre ses œuvres. de soccer de Montréal, avenue spectacle n’a rien à voir avec la
Forcier, doit Impérial, d’Art public Montréal. grès rouge, un arc qui tient par L’entreprise se trouve pour- Papineau, aura ainsi sa sculp- musique. Et je ne peux pas dan-
le cinéma Elle estime avoir recensé les simples lois de la physique. tant à la croisée des chemins, ture, une affaire de 4800 mor- ser ou d’autre chose du genre. Ils
partir le bal F o r u m 1150 œuvres sur tout le terri- The Arch est emblématique en ce qui a trait à sa collection ceaux d’acier Cor ten et de ont été très gentils de penser à
à l’Impérial avait été toire montréalais. « Sans doute, de la corporation fondée par d’art, depuis qu’elle est passée plus de 10 mètres de hauteur. moi, ils me l’ont demandé, mais
approché. il y en existe plus », croit-elle. Guy Laliberté : immense, spec- aux mains d’un consortium in- Géologique, de Patrick Coutu, j’ai dit non », a-t-elle expliqué
Pour avoir La collection municipale offi- taculaire et… un brin secrète. ternational. Acheteur compul- sera installée à l’automne. sur la scène et repris dans une
accès à ce complexe dans cielle, gérée par le Bureau L’œuvre de Goldsworthy n’est sif reconnu, Guy Laliber té a vidéo postée sur Twitter.
l’ouest de la ville, roulant sous d’art public (BAP), entité dis- pas accessible au public. toujours fait cohabiter sa col- Le Devoir Associated Press
la même bannière Cineplex
Diver tissement que le Quar-
tier latin, les négociations au- LA FÊTE DES CHANTS DE MARINS
raient été longues et ardues,
faute de versements d’argent
au gros exploitant de salles
l’an dernier.
Privé de subventions depuis
À l’abordage !
trois ans, en déclin depuis une YVES BERNARD chants de marins attendent
quinzaine d’années, le FFM 15 000 spectateurs. « C’est un

C’
e
est por té à bout de bras par est déjà la 18 édition de environnement fort intéressant,
son fougueux président, Serge la Fête des chants de ma- explique le commandant de la
Losique, qui a perdu au com- rins, qui se déroule à Saint- traversée. Les gens partent de
bat l’essentiel de ses collabora- Jean-Por t-Joli et à L’Islet du l’église, s’en viennent au parc
teurs, mais qui refuse de jeter 17 au 21 août. C’est aussi la des Trois-Bérets par le cime-
l’éponge. Payés en tout, en 18e traversée, la 18e occasion tière et arrivent à l’entrée du
par tie ou pas du tout pour pour les corsaires, pirates et fli- quai. Le parc est collé sur le
l’édition précédente après un bustiers de célébrer le fleuve, fleuve, avec une visibilité di-
recours collectif, les membres les chansons de marins et la lit- recte sur les couchers de soleil.
de son équipe, y compris des térature de cet univers si singu- Les gens peuvent y voir plu-
techniciens d’expérience, ont lier. Vieux loups de mer et sieurs des sculptures de l’Inter-
quitté le navire. moussaillons sont donc conviés national des sculptures ».
au retour des Charbonniers de Et la programmation de la SYLVAIN DUMAIS
Ser vices gratuits l’Enfer et à l’abordage des Ouf Fête des chants de marins ? Les Charbonniers de l’Enfer
Les problèmes de liquidités du Dyjau, de Strand Hugg, Elle promet son lot de décou-
du FFM tiendraient du gouf- Whiskey and Women, Hélène vertes, puisque le seul groupe reux de chants maritimes et d’un
fre. Ainsi, Jason Bashnick, pro- Fournier, Sandra Le Couteur, connu au Québec sera les peu de musique traditionnelle
priétaire de FreshAirCinema, Brise-Glace et la Gamik vocale. Charbonniers : « C’est notre aussi. Quant à Hélène Fournier,
compagnie en charge des pro- Sans compter les ateliers et grosse attraction cette année. Ils elle était la conjointe d’Hervé
jections sous les étoiles du conférences, le Fest-Noz, la ont choisi notre festival pour re- Guillemer, qui était un grand
FFM depuis 2013, avoue ne dictée maritime populaire et prendre du métier après la ma- compositeur de chants mari-
pas avoir été payé pour l’année plusieurs autres activités. ladie de Jean-Claude Miran- times en Europe. Elle vient lui
2015. Il af firme que le prési- Mise en contexte par André dette », raconte André Bois. Si rendre un hommage avec Liette
dent du FFM lui a demandé Bois, le président de la Fête des les Charbonniers ne sont pas Remon et Paul Marchand. Il y a
d’offrir gratuitement ses ser- chants de marins : « Historique- un groupe de chants de marins aussi l’Ensemble déambulatoire,
vices cet été, faute de fonds. ment, le fleuve a été le premier en tant que tel, ses membres avec ses tambours pendant toute
« Nous sommes une petite com- moyen de communication entre n’en sont pas à leur première la fin de semaine, en plus de la
pagnie familiale. Je travaille les habitants de chez nous, puis expérience du genre, Gamik vocale, une chorale diri-
avec mes trois frères, et M. Lo- c’est devenu le meilleur moyen de puisqu’ils avaient fait paraître gée par Andréanne Gallichant,
sique nous doit déjà 35 000 $ communication pour les mar- en 2008 le disque La traverse et du spectacle Le souf fle de
pour 2015, une somme impor- chandises. Je me rappelle d’ail- miraculeuse avec la Nef. « Les l’aube par la compagnie de
tante qu’il ne nous paiera pas », leurs avoir vu passer le bois de pièces du disque furent trouvées danse de Chantal Caron, qui est
affirme Jason Bashnick. pulpe sur la goélette Saint-André. par les membres des Charbon- de Saint-Jean-Port-Joli. Quant à
Faute de versements pour L’Islet, c’était le village des capi- niers autour de la thématique Whiskey and Women, ce sont
l’année 2015 et d’une avance taines de bateau et il y a de belles de la mer. Ce ne fut pas toujours trois filles américaines qui font
pour 2016, Fresh Air Cinema maisons, mais les gros quais évident, puisqu’au Québec on du cajun, du blues et du rock
n’est pas intéressée à s’y pi- étaient à Saint-Jean-Port-Joli.» est plus fort sur le canot d’écorce and roll ». Restent les Ouf du
quer. « C’est vraiment embar- L’histoire maritime de la ré- et la chaloupe Verchère », nous Dyjau, neuf musiciens de la
rassant pour Montréal », sou- gion est donc passionnante, avait alors expliqué Normand Presqu’île Sauvage, dans le
pire Jason Bashnick. Mais, si tout comme celle des sculp- Miron. Quoi qu’il en soit, le nord de la Bretagne, Strand
le festival a réussi à obtenir teurs de bois et des frères disque est une perle. Hugg, avec son folk marin de la
des écrans de Cineplex au Fo- Bourgault, ce qui fait de Saint- Et les autres artistes? Le pré- Normandie, et toute l’animation
rum, malgré la tourmente, il Jean-Port-Joli une région parti- sident en présente quelques- sur le site. À l’abordage!
peut déjà s’estimer chanceux. culièrement attrayante pour le uns : « Brise-Glace revient pour
tourisme. Cette année, les or- la deuxième fois. Ce sont des Collaborateur
Le Devoir ganisateurs de la Fête des gens de Montréal qui sont amou- Le Devoir