Vous êtes sur la page 1sur 19

La marijuana,

Rio 2016
Andre De
une avenue
Grasse
intéressante
chauffe Bolt
pour réduire la
en demi-
surconsommation
finales du
d’opioïdes Page A 5
200 m Page B 5
◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 8 6 LE DEVOIR, LE JEUDI 18 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

Le collège de Les réserves


Maisonneuve fauniques
se dote d’une ouvertes à
équipe anti- l’exploration
radicalisation pétrolière
Les intervenants devront
prendre garde de ne pas Quatre réserves sont
devenir des informateurs d’ailleurs visées par
de police, avertit une experte des permis d’exploration
MARCO FOR TIER
ALEXANDRE SHIELDS

L e collège de Maisonneuve, qui a été aux


prises avec l’extrémisme religieux au cours
des derniers mois, s’apprête à embaucher cinq M ême si elles constituent des territoires na-
turels d’une grande richesse fréquentés
professionnels dans l’espoir de désamorcer les par les amants de la nature, les réser ves fau-
idées « radicales » des étudiants. niques du Québec peuvent être ciblées libre-
Selon ce que Le Devoir a appris, la direction ment par les compagnies pétrolières. Pas
du collège prépare l’embauche de trois travail- moins de quatre d’entre elles sont d’ailleurs
leurs de corridor et de deux autres spécialistes couver tes par des permis d’exploration, a
de la radicalisation en vue de la rentrée sco- constaté Le Devoir. Le gouvernement Couillard
laire. Les cours commencent lundi prochain, n’entend pas révoquer ces permis.
mais le processus de sélection des cinq profes- Sans tambour ni trompette, les entreprises qui
sionnels sera terminé dans deux semaines. lorgnent le potentiel en énergies fossiles du sous-
Ce projet-pilote de 400 000 $ sur vient après sol québécois ont pu mettre la main sur des di-
une série de cas de radicalisation d’étudiants zaines de milliers de kilomètres carrés de permis
du collège. Cer tains ont tenté d’aller faire la d’exploration au cours de la dernière décennie.
guerre en Syrie pour le groupe armé État isla- La mise à jour de la carte produite par le mi-
mique, classé comme terroriste par le Canada. nistère de l’Énergie et des Ressources naturelles
Sabrine Djaermane et El-Madhi Jamali, deux permet d’ailleurs de constater que ces entre-
anciens élèves du collège de Maisonneuve ar- prises ont même ciblé le territoire de quatre « ré-
rêtés en 2015, font face à la justice pour avoir serves fauniques ». Celles-ci relèvent de la res-
planifié un attentat à Montréal, en plus d’avoir ponsabilité de la Société des établissements de
cherché à aller faire le djihad en Syrie. plein air du Québec (SEPAQ), une Société d’État
Des tensions, des bagarres sont aussi surve- chargée de la gestion et de la conservation de
nues entre des groupes du collège au cours des ces territoires.
derniers mois. De jeunes musulmans se sen- Ces réserves ont toutes été créées dans la fou-
tent exclus et stigmatisés. lée de l’abolition des clubs privés, qui ont long-
« Les travailleurs de corridor seront sur le ter- temps eu le contrôle sur des éléments majeurs
rain pour recueillir la parole des étudiants. Leur du territoire naturel du Québec. Sur son site
défi est de se faire accepter, de gagner la Web, la SEPAQ évoque d’ailleurs une «démocra-
confiance des jeunes pour les aider », dit Line Lé- tisation » de l’accès au territoire en parlant de la
garé, porte-parole du collège de Maisonneuve. création des réserves fauniques.
En plus des trois travailleurs de corridor, Or, deux réser ves de la Gaspésie totalisant
deux autres professionnels seront embau- 2400km2 sont aujourd’hui entièrement couvertes
chés pour appuyer les étudiants et le person- par des permis d’exploration détenus par des en-
nel du collège. Ces exper ts, formés en rela- treprises privées. C’est le cas de la réserve des
tions interculturelles ou qui ont un profil de Chic-Chocs, un territoire situé aux limites du parc
psychologue ou de travailleur social, aideront ALEXANDRE SHIELDS LE DEVOIR national de la Gaspésie. Une partie de la réserve
La réser ve des Chic-Chocs, située aux abords du parc national de la Gaspésie, est visée par des
VOIR PAGE A 8 : MAISONNEUVE permis. Sur son site Web, la SEPAQ vante un « lieu de prédilection remarquable pour la faune ». VOIR PA GE A 8 : RÉSER VES

A UJOURD ’ HUI Le prix de la rentrée scolaire


Pour les familles défavorisées, la hausse du coût des fournitures est importante
Tandis que les sacs à dos se garnissent peu à peu en vue de la
rentrée scolaire, Le Devoir vous emmène dans la réalité d’élèves,
de parents et d’enseignants, et de ceux qui les entourent. Pre-
mière histoire de cette série qui raconte le début de l’année à la
fin de l’été.

PHILIPPE ORFALI taire Gabrielle-et-Marcel-La-


Économie › Que l’énergie en palme a des allures de fourmi-

N
commun. Le projet de loi sur ataliya Okhr ymo- lière en ce chaud après-midi de
vych — « mais la mi-août, moment de l’année
les hydrocarbures et la mise en maintenant, c’est où la rentrée semble à la fois si
œuvre de la politique énergétique Nathalie Okhry ! » — lointaine… et si imminente.
a le sourire facile, et Comme pour le quart des fa-
regroupe des enjeux qui le rire, contagieux. Les yeux pé- milles montréalaises avec en-
s’opposent. Une chronique de tillants, les deux mains agrippant fants, qui vivent sous le seuil de
fermement la barre de son pa- la pauvreté, la rentrée, «c’est une
Gérard Bérubé. Page B 1 nier d’épicerie, elle arpente une période dif ficile » pour l’Ukrai-
à une les tables du Magasin-Par- nienne arrivée au Canada il y a
tage de Rosemont, flanquée de près de deux ans à titre d’immi-
Avis légaux.................. A 4
Vladyslav et Pavlo, ses deux fils, grante qualifiée. Et des initiatives
Décès............................ A 5
à la recherche de tout ce qui leur communautaires comme le Ma-
Météo............................ B 2
faut pour la rentrée scolaire. gasin-Par tage de Rosemont et
Mots croisés............... B 8
Petites annonces ...... A 5
Tout autour d’elle, employés, les 16 autres que compte la mé- JACQUES NADEAU LE DEVOIR

Sudoku......................... B 6
bénévoles et autres clients s’ac- Nathaliya a fait les emplettes scolaires de Vladyslav et Pavlo dans un
tivent. Le centre communau- VOIR PA GE A 8 : P R IX magasin-partage. La valeur des sacs oscille entre 120 $ et 360 $.
A 2 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
Boycottage politique du
micro de Normandeau
Les députés provinciaux n’accorderont
pas d’entrevue à l’ex-vice-première ministre
notamment accusée de corruption
GENEVIÈVE TREMBLAY près ou de loin, à une émission
à laquelle par ticipe Nathalie

D e manière unanime, les


députés des quatre partis
à l’Assemblée nationale enten-
Normandeau. «À partir du mo-
ment où le processus judiciaire
est enclenché, et au criminel, il
dent décliner toute invitation à faut bien le mentionner, elle perd
l’émission de Nathalie Nor- toute crédibilité pour devenir une
mandeau, qui doit commencer analyste », a-t-elle déclaré avec
le 6 septembre à BLVD 102,1, vigueur. Nathalie Roy a reconnu
une radio de Québec. qu’il y a présomption d’inno-
Le cabinet du premier minis- cence et que Mme Normandeau
tre Philippe Couillard a donné «peut travailler et s’exprimer» li-
une consigne en ce sens aux brement, mais affirme que le
membres du cabinet, qui ont été boycottage de son parti tiendra
invités à refuser toute demande jusqu’à ce qu’elle soit blanchie
d’entrevue le temps que pren- par la justice. JUSTIN TANG LA PRESSE CANADIENNE
nent fin les démêlés de l’ex-vice- Déjà, la semaine dernière, le Le premier ministre Justin Trudeau a écrit quelques mots dans un livre de condoléances pour rendre hommage à Mauril Bélanger.
première ministre avec la justice. chef de la CAQ, François Le-
Cer tains des anciens col- gault, avait déclaré sur les
lègues de Nathalie Norman-
deau ont paru mal à l’aise de-
vant l’interdit, mercredi, mais
tous ont indiqué comprendre la
ondes de CHOI Radio X qu’il
avait donné une directive à tous
ses députés. « Personne à la
CAQ ne va donner une entrevue
Les recherches sur la SLA s’accélèrent,
per tinence de la consigne.
«Dans le contexte actuel, la pru-
dence commande de ne pas ac-
corder d’entrevue», a soutenu la
à quelqu’un qui est accusé de
corruption. […] Il y a quand
même des limites.»
Le Parti québécois et Québec
mais le sombre pronostic demeure
ministre des Relations interna- solidaire ont affirmé n’avoir pas
tionales, Christine St-Pierre. davantage l’intention de parta- Le décès du député fédéral Mauril Bélanger a attiré l’attention sur la
Son collègue à la Santé, Gaétan ger le micro de l’ex-ministre.
Barrette, a fait valoir qu’il ne fal- Longtemps numéro deux du sclérose latérale amyotrophique, une maladie qui touche 3000 Canadiens
lait pas prendre « le risque, tout cabinet de Jean Charest, à la
simplement, de venir enfreindre, tête de ministères stratégiques, SHERYL UBELACKER ment fédéral. Mais les cam-
d’une quelconque façon, le pro- Nathalie Normandeau doit ré- à Toronto pagnes de sensibilisation et les
cessus [judiciaire] en cours». pondre à des accusations de Les hommages se multiplient collectes de fonds sont difficiles,
Perte de crédibilité
En entrevue à RDI, mercredi,
complot, de fraude, de corrup-
tion et d’abus de confiance en-
vers le gouvernement liées à
L a mor t, mardi, du député
fédéral Mauril Bélanger a
remis à l’avant-plan la sclérose
Ottawa — Les hommages,
nombreux, continuaient d’af-
ment et ta sagesse», a-t-il noté,
prenant plusieurs pauses pour
notamment parce qu’il n’y a pas
de «survivants» qui peuvent ve-
nir témoigner de leur combat —
la présidente du caucus de la du financement politique et à latérale amyotrophique (SLA), fluer au lendemain du décès choisir ses mots. Le président contrairement au cancer, par
Coalition avenir Québec (CAQ), l’octroi de contrats publics. communément appelée « mala- du député fédéral Mauril Bé- de la Chambre des com- exemple.
Nathalie Roy, s’est montrée ca- Arrêtée en mars par l’UPAC, die de Lou Gehrig ». langer. Le premier ministre munes, Geoff Regan, lui, es- « Dès qu’une personne est at-
tégorique: étant donné les chefs elle a plaidé non coupable et doit Alors que le pronostic est Justin Trudeau a écrit suyait ses larmes avec des teinte, elle doit se débattre avec
d’accusation « très graves » qui se présenter en cour le 29 août. souvent sombre — la plupart quelques mots dans un livre doigts tachés d’encre, après des problèmes de mobilité, alors
pèsent sur l’ex-vice-première des malades meurent entre de condoléances placé à l’en- avoir écrit, à son tour, un long ces malades disparaissent en
ministre, ni elle ni aucun de ses Avec La Presse canadienne deux et cinq ans après l’appari- trée de l’édifice central du par- message pour honorer la mé- quelque sor te de l’espace pu-
collègues ne prendront part, de Le Devoir tion des premiers symptômes lement. «Mauril, mon cher moire de M. Bélanger. D’au- blic », rappelle la p.-d.g. de la
—, des chercheurs demeurent ami, tu vas tous nous manquer. tres, mercredi, soulignaient Société canadienne de la SLA,
optimistes par rappor t aux Ta passion, ta force, ta perspec- surtout sa lutte pour les droits Tammy Moore. Mauril Bélan-
L’entreprise Femmes chances de mettre au point un
traitement qui pourrait à tout le
tive, ta rigueur, ton dévoue- des Franco-Ontariens. ger aura été à ce chapitre une
exception.
de Marc Bibeau autochtones : moins ralentir la progression
de la SLA. sont atteintes et que 100 000 en Mis à part le joueur de base-
Les chercheurs ont isolé des
gènes mutants responsables
perquisitionnée pouvoirs accordés La maladie touche bon an mal
an près de 3000 personnes au
meurent chaque année. La plu-
part des malades dépérissent
ball américain Lou Gehrig, qui
a donné son surnom à la mala-
des cas héréditaires, qui consti-
tuent 10 % de tous les cas. On
Le fisc se penche plus attentive- Pour offrir son entière collabo- pays ; chaque année, un millier rapidement lorsque les neu- die, la sclérose latérale amyo- poursuit les recherches géné-
ment sur les activités de la ration à Ottawa qui a lancé au de Canadiens apprennent qu’ils rones moteurs qui contrôlent trophique est aussi connue tiques pour les autres cas, dits
firme Schokbeton, dont l’action- début du mois la Commission en sont atteints, alors qu’un mil- les mouvements volontaires « grâce » à l’astrophysicien Ste- « sporadiques ». Un médica-
naire principal est Marc Bibeau, nationale d’enquête sur les lier d’autres en meurent. sont systématiquement dé- phen Hawking, aujourd’hui ment, le riluzole, appar u en
l’ex-grand argentier du Parti li- femmes autochtones disparues Le neurologue Lor ne Zin- truits, ce qui mène à la paraly- âgé de 74 ans, qui en a été at- 1994, permet de ralentir la pro-
béral du Québec sous Jean Cha- et assassinées, Québec adopte man, qui dirige la clinique de sie, à l’aphasie, et même à la teint à l’âge de 21 ans et qui gression de la maladie, mais
rest. L’Unité permanente anti- un décret pour donner à ces SLA au centre hospitalier uni- perte de la capacité à avaler. est confiné à un fauteuil rou- ses effets sont minces — il pro-
corruption (UPAC) a débarqué commissaires fédéraux de versitaire Sunnybrook de To- Mais, cr uel paradoxe : les lant depuis des décennies. longe la vie de quelques mois.
en force vers 7 h, mercredi ma- pleins pouvoirs d’investigation ronto, rappelle que la recherche neurones qui contrôlent le Les recherches s’orientent
tin, au siège de l’entreprise à dans la province. Cela permet- en cette matière s’accélère. Des cœur, la digestion et les autres Financement difficile aussi vers un biomarqueur de
Saint-Eustache, sur la couronne tra à la commission fédérale gènes porteurs liés aux cas hé- fonctions autonomes demeu- En 2014, le Réseau canadien la SLA, qui permettrait au mé-
nord de Montréal. Une tren- d’enquêter sur la violence et les réditaires ont été identifiés, la rent intacts, tout comme les de recherche sur la SLA a decin de famille de détecter ra-
taine d’enquêteurs, la plupart problèmes vécus par les pathologie est mieux comprise, nerfs sensoriels, et habituelle- amassé 17 millions de dollars pidement la maladie grâce à
provenant de Revenu Québec, femmes autochtones au Qué- sa progression aussi, et on sait ment les fonctions cognitives. grâce au défi du «seau d’eau gla- une prise de sang — comme le
mais affectés à l’UPAC, ont bec. Il n’y aura pas d’enquête davantage maintenant comment C’est pourquoi on dit souvent cée » ; de ce montant, 11,5 mil- diabète —, mais aussi aux
ainsi procédé à la recherche de spécifique ordonnée par Qué- prolonger la vie des malades, que les malades sont « enfer- lions sont allés directement à la chercheurs de déterminer les
preuves liées à de possibles in- bec sur les agissements des po- explique le docteur Zinman. més », tout à fait conscients, recherche, en plus de 10 mil- médicaments les plus efficaces.
fractions fiscales. liciers de la SQ à Val-d’Or. À l’échelle mondiale, on es- dans un corps qui ne leur lions provenant de la Fondation
La Presse canadienne La Presse canadienne time que 400 000 personnes en obéit plus. Neuro Canada et du gouverne- La Presse canadienne

CANADIENS DÉTENUS

Fahmy conseille aux familles de ne pas


compter uniquement sur Ottawa
PAR BILL GRAVELAND
à Calgary

L e journaliste Mohamed Fahmy, qui a passé


près de deux ans dans une prison en
Égypte, a conseillé aux proches de deux Cana-
diens détenus au Moyen-Orient de ne pas
compter uniquement sur Ottawa.
L’ancien journaliste canadien du réseau an-
glophone d’Al Jazeera a été libéré l’an dernier,
après avoir été gracié par le président égyptien.
M. Fahmy, qui livrait un discours mercredi
lors d’une conférence sur les droits de la per-
sonne à Calgar y, a maintenu que l’aide du
gouvernement est cruciale dans la libération
d’un imam calgarien emprisonné en Turquie
et d’une professeure montréalaise détenue
en Iran. ADRIAN WYLD LA PRESSE CANADIENNE
Il a cependant précisé que leurs proches de- Le journaliste Mohamed Fahmy
vaient œuvrer de concer t avec les organisa-
tions non gouvernementales, les groupes de inconnue. L’anthropologue de 65 ans a mené
défense des droits de la personne et les médias des recherches sur les femmes musulmanes un
pour capter l’attention internationale et « huma- peu partout au monde.
niser » les deux détenus. Par ailleurs, Mohamed Fahmy propose l’instau-
« C’est le gouvernement qui décide de quand ration d’une nouvelle charte de protection qui ren-
faire ceci ou cela, mais parfois, les familles et les forcerait les interventions du gouvernement fédé-
gens sur le terrain saisissent mieux quelle serait ral dans les cas de citoyens et de journalistes cana-
la meilleure façon d’aborder le problème », a fait diens détenus à l’étranger. Il souhaite également
valoir M. Fahmy. qu’Ottawa fasse preuve d’une plus grande transpa-
rence quant aux gestes posés pour venir en aide
Renforcer les inter ventions aux Canadiens en détresse à l’international. «En
L’imam Davud Hanci a été arrêté le mois der- ce moment, il y a plus de 1400 Canadiens qui sont
nier par les autorités turques, qui le soupçon- détenus à l’étranger», s’est indigné M. Fahmy.
nent d’être impliqué dans la tentative de coup « On constate d’énormes violations des droits
d’État avor té. Les médias du pays allèguent de la personne dans certains cas. Selon moi, c’est
qu’il entretient des liens avec Fethullah Gülen, le cas de M me Homa Hoodfar et de l’imam en
accusé d’avoir orchestré le putsch. Turquie aussi, a-t-il ajouté. J’espère que le gouver-
L’arrestation de la professeure à la retraite nement se tiendra à leurs côtés. »
Homa Hoodfar, en Iran, a eu lieu plus tôt cette
année. Elle fait face à des accusations de nature La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 A 3

TERRORISME
ACTUALITES
Ottawa
reconnaît les
limites des outils
de prévention
MÉLANIE MARQUIS
à Ottawa

L’ interception in extremis d’un sympathisant


du groupe armé État islamique (EI) qui
voulait commettre un attentat dans une grande
ville canadienne a mis en lumière les « limites »
des engagements de ne pas troubler la paix pu-
blique, a reconnu mercredi le ministre fédéral
de la Sécurité publique.
Le jeune Aaron Driver a réussi à se procurer
des explosifs, à planifier une attaque et à tour-
ner une vidéo pour la revendiquer — tout cela
alors qu’il était visé par une ordonnance de ne
pas troubler l’ordre public.
La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a
reconnu que le jeune homme n’était pas sur-
veillé constamment par les autorités et que
seuls les renseignements transmis par la police
fédérale américaine (FBI) l’ont aiguillée sur
son plan macabre.
La police fédérale a finalement déjoué l’at- JACQUES BOISSINOT LA PRESSE CANADIENNE
taque en abattant celui qui l’avait imaginée, Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a présenté mercredi des données concernant l’accès aux soins, graphique à l’appui.
mercredi soir dernier. Mais dans la foulée de
ces événements, une réflexion sur l’efficacité ACCÈS AUX SOINS
des engagements de ne pas troubler la paix pu-
blique s’impose, a convenu M. Goodale.
« Ce que l’incident démontre, c’est que les enga-
gements de ne pas troubler l’ordre public sont des
outils qui ont des limites. Ce n’est pas une solu-
tion parfaite à toutes les situations », a-t-il dit en
Barrette met de la pression sur les spécialistes
marge d’un discours livré devant l’Association
canadienne des chefs de police, à Ottawa.
Le ministre de la Santé demande aux médecins de «redoubler d’efforts» pour atteindre les cibles
« Évidemment, nous en tirerons des leçons […]
pour voir quels autres outils et techniques pour- MARIE-MICHÈLE SIOUI boration est bonne, a-t-elle assuré. « Le ministre
raient être plus efficaces », a-t-il poursuivi en mê- s’est engagé à régler les problèmes à mesure qu’on
Indicateurs d’accessibilité
lée de presse.
Assujettir les personnes susceptibles de se
radicaliser à des séances de rééducation avec
L e ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ve-
nait à peine de dévoiler mercredi les pro-
grès dans l’atteinte des cibles imposées aux
les identifie pour qu’on puisse atteindre ses cibles.»
L’opposition moins optimiste aux soins utilisés par Québec
des exper ts en cette matière a été évoqué médecins spécialistes que les uns félicitaient le Dans l’opposition, on a décrié une approche
comme l’une des pistes de solution par le mi- travail accompli et les autres critiquaient l’ap- qui privilégie la productivité au détriment de la Patients qui attendent moins de quatre
nistre Goodale. proche privilégiée par son gouvernement. qualité. « Les médecins qui en bénéficient le plus heures pour une consultation à l’urgence
« Une idée […] serait d’inclure dans les condi- Par souci de « transparence », le ministre a an- sont ceux qui voient leurs patients pour des consul-
tions des engagements de ne pas troubler la paix noncé que le nombre de patients en attente de tations rapides. Nous connaissons les consé- 1er janvier 2016 : 59,9 %
publique l’obligation, pour l’individu, de rencon- chirurgie depuis plus d’un an est passé de 7009 quences engendrées par cette médecine accélérée : 30 juin 2016 : 61 %
trer des professionnels de la lutte contre la radi- à 4995 entre le 1er janvier et le 30 juin, tandis la surprescription de médicaments, les tests et Objectif fin 2017 : 75 %
calisation », a-t-il exposé. que le nombre de chirurgiens ayant des de- consultations inutiles, les diagnostics bâclés ou
« Il existe actuellement certains centres au Ca- mandes en attente d’une chirurgie depuis plus l’abandon du suivi des cas les plus complexes », a Taux de prise en charge par des médecins
nada qui possèdent cette exper tise. Celui de d’un an est passé de 708 à 498. commenté Amir Khadir, député de Québec soli- spécialistes de la clientèle hospitalisée
Montréal, par exemple, est par ticulièrement Gaétan Barrette a aussi présenté les critères daire et lui-même médecin spécialiste.
avancé », a-t-il souligné. dont tient compte le gouvernement pour éva- Pour la porte-parole du Parti québécois en 1er janvier 2016 : 59,5 %
luer l’amélioration de l’accès aux soins en mé- matière de santé et d’accessibilité aux soins, 30 juin 2016 : 61,6 %
Une douzaine d’individus decine spécialisée (voir encadré). Diane Lamarre, la progression des indicateurs Objectif fin 2017 : 65 %
Le ministre a précisé qu’il y a actuellement Pour le ministre, il s’agit de nouvelles encou- d’accessibilité aux soins montre que les cibles
« environ une douzaine » d’individus au Canada rageantes, qui doivent néanmoins amener les établies par le Dr Barrette sont irréalistes. Proportion de chirurgiens qui accordent la
qui se sont engagés à ne pas troubler la paix médecins spécialistes à « redoubler d’ef for ts » « Les cibles quant aux délais de réponse aux de- priorité aux patients inscrits sur une liste
publique après avoir été identifiés à risque de pour atteindre les objectifs prévus pour le mandes de consultation à l’urgence ne concer- d’attente depuis plus d’un an
perpétrer un attentat terroriste. 31 décembre 2017. Ceux qui ne le feront pas nent que les plages horaires entre 8 h et 16 h, et
Le gouvernement bougera rapidement pour subiront une coupe de 30 % de leur rémunéra- seulement du lundi au vendredi, a-t-elle rappelé. 1er janvier 2016 : 10,9 %
apporter de nécessaires améliorations à la lé- tion, a-t-il rappelé. Donc, pour tous ceux qui sont à l’urgence les 30 juin 2016 : 47,9 %
gislation en matière de sécurité nationale. Mais À la Fédération des médecins spécialistes du soirs ou la fin de semaine, les chiffres, ratios, ci- Objectif fin 2017 : 95 %
il n’est pas question de céder à la panique et Québec, la présidente Diane Francœur a dit avoir bles et pourcentages — avec lesquels tente de
d’accoucher d’un projet de loi « gribouillé au dos bon espoir de voir les spécialistes atteindre les ci- nous endormir le ministre — n’améliorent en Pourcentage de respect
d’une enveloppe », a insisté M. Goodale. bles… à condition que le gouvernement continue rien l’accès aux soins. Ce que ça signifie, c’est de la priorité clinique
« Nous allons le faire de façon appropriée et in- d’y mettre du sien. « La seule chose qui ferait en qu’au Québec, on ne peut pas être malade du
telligente. Les bonnes lois ne s’élaborent pas dans sorte qu’on ne les atteigne pas, ce serait que le gou- vendredi à 16 h au lundi à 8 h. » Données non divulguées
la panique », a-t-il martelé. vernement ne déploie pas les ressources néces-
C’est la raison pour laquelle le fédéral tient à saires», a-t-elle commenté. Pour l’instant, la colla- Le Devoir
boucler une consultation sur la sécurité natio-
nale, qui « s’accélérera au cours de l’automne » et
qui devrait se conclure d’ici la fin de l’année, HYDROCARBURES
avant de se mettre à la rédaction d’une mesure
législative, a indiqué le ministre.
« Certains des problèmes que nous avons avec
les lois adoptées dans le passé, c’est qu’elles
avaient été élaborées de façon peu rigoureuse et
Québec refuse de s’engager à protéger
qu’elles n’avaient pas bénéficié de l’examen ap-
profondi qui s’imposait », a-t-il fait valoir.
En campagne électorale, les libéraux ont pro-
les baies de Gaspé et des Chaleurs
mis de créer un bureau de sensibilisation et de
lutte contre la radicalisation. Le budget déposé ALEXANDRE SHIELDS prises pour les baies de Gaspé et des Chaleurs,
en mars dernier prévoit l’octroi de 35 millions Pierre Arcand juge cependant peu probable la
sur cinq ans dès 2016-2017, puis 10 millions an-
nuellement, pour ce bureau. L e gouvernement Couillard refuse de s’enga-
ger à imposer un moratoire permanent sur
l’exploration pétrolière dans les baies de Gaspé
réalisation d’un projet d’exploration pétrolière
en milieu marin dans le secteur du golfe du
Saint-Laurent nommé Old Harry.
La Presse canadienne et des Chaleurs, deux territoires maritimes ci- Interpellé mercredi par la Coalition Saint-
blés par des permis d’exploration détenus par Laurent dans le cadre de la commission parle-
l’entreprise Pétrolia. mentaire qui étudie le projet de loi sur les hy-
Demande d’injonction : Le Devoir révélait samedi que le projet de loi
sur les hydrocarbures pourrait ouvrir la porte à
drocarbures, le ministre a fait valoir que les
chances de voir un jour un forage en milieu ma-
Canadian Malartic réplique des projets d’exploration dans ces deux baies
bien connues de la Gaspésie.
rin dans ce secteur sont très faibles.
« Les chances qu’il y ait de l’activité demeurent
La minière Canadian Malartic a annoncé mer- La chose est d’autant plus envisageable que l’en- extrêmement réduites, a-t-il dit à propos de cette
credi qu’elle considère que la demande d’in- treprise Pétrolia détient depuis plus de dix ans un zone située à 80 kilomètres des îles de la Made-
jonction formulée par des citoyens de Malartic permis d’exploration qui recouvre la quasi-totalité leine. Le projet est à toute fin pratique au point
est infondée et qu’elle a l’intention de la contes- de la baie de Gaspé, jusqu’aux limites du parc na- mort », a ajouté Pierre Arcand.
ter. Des résidants de la ville abitibienne se sont tional Forillon. La même entreprise détient depuis ALEXANDRE SHIELDS LE DEVOIR Le ministre a tout de même défendu la nécessité
tournés vers les tribunaux afin que la minière 2007 un permis qui couvre une portion de 65km2 Pétrolia possède un permis d’exploration qui de parvenir à une entente avec le fédéral sur la ges-
respecte immédiatement les normes qui lui ont de la partie ouest de la baie des Chaleurs. recouvre la quasi-totalité de la baie de Gaspé. tion commune des projets pétroliers et gaziers
été imposées en matière d’exploitation de roche Est-ce que le gouvernement entend maintenir dans les eaux du golfe. Cette entente doit être com-
et de bruit. Selon eux, Canadian Malartic dé- ou révoquer ces permis ? Le cabinet du ministre discuté cette semaine dans le cadre d’une com- plétée éventuellement avec l’adoption d’un projet
passe les normes de bruit qui s’appliquent à elle de l’Énergie et des Ressources naturelles, mission parlementaire doit justement permet- de loi «miroir», le projet de loi 49. Le moratoire sur
et ne respecte pas le plan d’exploitation minière Pierre Arcand, n’a pas répondu directement à la tre d’offrir cette réglementation. l’exploration dans le golfe du Saint-Laurent doit
de la fosse en exploitant une trop grande quan- question. Son attachée de presse, Véronique Le cabinet du ministre Arcand a cependant aussi être levé après l’adoption du projet de loi 49.
tité de roches quotidiennement. « La demande Normandin, a toutefois précisé que « malgré le refusé de dire ce qu’il entendait faire une fois L’entreprise Corridor Resources détient, de-
d’injonction vise à restreindre les activités mi- dépôt du projet de loi 106 [sur les hydrocar- que la première loi sur hydrocarbures de l’his- puis 1996, deux permis d’exploration totalisant
nières de la mine Canadian Malartic à des ni- bures], le gouvernement du Québec entend main- toire du Québec aura été adoptée. « Il est trop 500km2 dans cette zone située à la frontière mari-
veaux sonores et à des volumes d’extraction infé- tenir le moratoire temporaire » mis en place par tôt pour répondre à cette question, a précisé time avec Terre-Neuve. Or, depuis 20 ans, aucun
rieurs aux limites auxquelles elle est assujettie », l’entremise d’un arrêté ministériel de 2009. Mme Normandin. La commission parlementaire forage n’a été réalisé sur cette structure, qui pour-
prétend la minière, qui a annoncé avoir l’inten- Selon le libellé d’un autre arrêté ministériel qui débute cette semaine sera l’occasion pour le rait renfermer un potentiel pétrolier ou gazier.
tion de prendre « toutes les mesures raisonnables publié au même moment, le gouvernement li- gouvernement de prendre connaissance des opi- Le potentiel en énergies fossiles demeure
nécessaires pour se défendre dans le cadre de cette béral de l’époque avait cependant indiqué que nions et propositions de tous les groupes et de pour le moment très hypothétique, selon les
injonction et de toute action en justice connexe ». ce moratoire avait pour but de donner au gou- bien les analyser. » conclusions d’une étude de l’INRS produite
Canadian Malartic n’a pas voulu donner davan- vernement « le temps nécessaire » pour « mettre pour le gouvernement du Québec.
tage de détails sur son annonce. en place un encadrement environnemental adé- Pétrole dans le golfe
Le Devoir quat ». Le projet de loi sur les hydrocarbures Si le flou persiste sur les mesures qui seront Le Devoir
A 4 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
BURKINI

Les visions péquistes et libérales s’affrontent


STÉPHANIE MARIN Québec. Il s’agit d’un type de d’autre choix que de discuter du gion et la liberté d’expression.
maillot de bain intégral ressem- port du burkini, mais aussi de la La ministre ne veut pas que

L es gens ont droit à leurs


croyances et peuvent s’ha-
biller comme ils le veulent, a
blant à une tenue d’exercice
couvrant les jambes, les bras, le
torse et la poitrine, assor tie
burqa et du niqab, dans l’espace
public. «Nous avons un ennemi
déclaré, [le groupe] État isla-
des femmes musulmanes
soient stigmatisées ou restent
enfermées chez elles si leur te-
déclaré mercredi la ministre de d’un voile. « C’est un débat qui mique, qui recrute ici des gens nue de baignade est interdite.
la Justice, Stéphanie Vallée, en est de l’autre côté de l’océan. On pour poser des bombes. Notre seul « On veut les aider à s’épanouir
réaction à la décision de cer- va le laisser de l’autre côté de choix est de débattre de l’interdic- comme femmes, et c’est la rai-
taines municipalités de France l’océan», a-t-elle déclaré. tion de la burqa avant qu’un dji- son pour laquelle on travaille ISTOCK
d’interdire le port du burkini. Le gouvernement libéral sem- hadiste s’en serve pour cacher ses avec elles », a-t-elle déclaré. Le satellite quantique permet l’envoi de clés hypersécurisées.
« Une femme a le droit de se ble ainsi plutôt prudent et tolé- mouvements pour un attentat, Jean-François Lisée n’est
vêtir comme elle le souhaite. rant quant à cette question ac- ou après», a-t-il écrit sur sa page pas de cet avis. « Si notre so- COMMUNICATIONS
Les femmes qui sont vêtues de tuellement débattue en France. Facebook. ciété tolère dans l’espace public
façon un peu plus choquante La ministre des Relations inter- Selon lui, le niqab, la burqa la manifestation patente de
aussi par moments », a lancé la
libérale, en marge du dépôt du
projet de loi 62 sur la neutra-
nationales et de la Francopho-
nie, Christine St-Pierre, a quali-
fié la question «d’absolument dé-
et le burkini sont « l’expression
ultime de la soumission de la
femme », tandis que leur utilisa-
l’oppression des femmes, elle va-
lide le fait que cette oppression
est acceptable et acceptée, a-t-il
La Chine se lance dans
lité religieuse de l’État. La me-
sure législative, qui n’est pas
encore adoptée, vise notam-
ment à encadrer les demandes
licate » et a précisé ne pas vou-
loir s’immiscer dans les déci-
sions prises par les Français.
tion, « très récente », témoigne
de la volonté politique de mou-
vements « rétrogrades », qui fi-
nancent « des versions extrêmes
fait valoir. Il faut au contraire
promouvoir l’égalité et faire
naître chez la femme voilée la
conscience que ses contraintes
le cryptage quantique
d’accommodements religieux Lisée ouvre le débat de l’islam ». familiales et religieuses l’ex- HAROLD THIBAULT en physique quantique, Anton
dans certains organismes. Le candidat à la chefferie du Christine St-Pier re a pro- cluent de l’accès à l’égalité. DAVID LAROUSSERIE Zeilinger. Ce dernier raconte
La ministre Vallée ne croit Parti québécois, Jean-François posé de s’en remettre aux Qu’elle doit donc faire le choix avoir demandé un peu plus tard
pas que le port du burkini —
contraction des mots burqa et
bikini — est très fréquent au
Lisée, a plutôt saisi l’occasion
pour s’impliquer dans le débat.
À son avis, le Québec n’aura
Char tes québécoise et cana-
dienne des droits et libertés,
qui protègent la liberté de reli-
de s’en libérer. »

La Presse canadienne
L a Chine a pris une lon-
gueur d’avance dans la
maîtrise des technologies de
à l’Union européenne (UE) d’ap-
puyer un programme de déve-
loppement d’un satellite quan-
cr yptage en lançant mardi un tique sans jamais avoir obtenu
satellite de communication les financements. De leur côté,

AVIS LÉGAUX ET APPELS D’OFFRES quantique. Pékin se démarque


ainsi en mettant à l’essai, au ni-
veau spatial, une technique de
transmission de clés d’enco-
les Chinois ont perçu les applica-
tions stratégiques d’une telle
technologie, y voyant un intérêt
national. M. Pan, devenu vice-
Canada COUR DU QUÉBEC dage réputée inviolable, fon- président de l’Université chi-
Avis public – Assemblée publique de consultation Province de Québec Chambre civile
District de MONTREAL Division des petites créances dée sur les lois de la physique noise des sciences et technolo-
Localité MONTREAL 1 NOTRE-DAME EST quantique. Le projet est suivi gies, a pris, en 2011, la tête de ce
MONTRÉAL (QC) H2Y 1B6
Téléphone : 514-393-2304
de près par les physiciens nouveau programme.
mais aussi par les militaires. « Beaucoup de gens pensent
PROJET DE RÈGLEMENT P-AO-321 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE (1177)
DE L’ARRONDISSEMENT D’OUTREMONT VISANT À RÉVISER LES DISPOSITIONS
AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION Une fusée Longue Marche que les communications quan-
CONCERNANT L’AMÉNAGEMENT DES CONSTRUCTIONS HORS TOIT SUR L’ENSEMBLE
(articles 135 et 137 C.p.c.) 2-D tirée mardi à 1 h 40 de la tiques joueront un rôle, notam-
DU TERRITOIRE SECTION I – AVIS base de Jiuquan, dans le désert ment dans le futur d’Internet.
Avis est donné à :
AVIS PUBLIC est par les présentes donné aux personnes intéressées de l’ar- de Gobi, a placé en orbite un sa- C’est à double usage, on pourra
rondissement d’Outremont et d’une zone contiguë à l’arrondissement d’Outre- nom et dernière adresse connue numéro de dossier
mont dans les arrondissements de Côte-Des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, de Trang Nguyen Thi Bich : 967 Arthur Lismer, Montréal, Qc, H4N 3E1 500-32-140862-139
tellite d’expérimentation quan- aussi bien crypter une communi-
Villeray–St-Michel–Parc-Extension, du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont–La Simon Levesque : 1401 ch. Chambly C.p. 21066 #s47A, Longueuil, Qc, J4J 5J4 500-32-152564-169 tique à échelle spatiale (QUESS, cation militaire que commer-
Petite-Patrie et de Ville-Marie par la soussignée, Secrétaire de l’arrondissement 9297-2298 Québec inc : 16 Taels, Blainville, Qc, J7C 5B6 500-32-152569-168 selon l’acronyme anglais). Éga- ciale, ce ne sera qu’une question
d’Outremont : Wheeler Beauregard Philip-Francis: 5950 av. Normand, Montréal, Qc, J3Y 1 M7 500-32-152623-163
Hotte Pascal : 4732 chemin Cemetery, Agassiz, BC, VOM 1AO 500-32-152630-168 lement surnommé Mozi, du d’applications», résume par télé-
Que lors de sa séance ordinaire du 4 juillet 2016, le conseil d’arrondissement a Daniel Lapierre : 363 des Forges, Trois-Rivières, Qc, G9A 2G9 500-32-152633-162 nom du philosophe et scienti- phone le professeur Zeilinger,
adopté un projet de règlement intitulé : « Règlement modifiant le Règlement de Agnant Emmanuel : 410 rue Valery, Brossard, Qc, J4W 1 V6 500-32-152687-168
zonage (1177) » (P-AO-321). Tetteh Langma Jonathant Kadjo : 110-5975 Glen Erin, Mississauga, On, L5M 5P9 500-32-152745-164
fique chinois du Ve siècle avant qui assiste Pan Jianwei sur le
Ce projet de règlement a pour objet de modifier le Règlement de zonage (1177) 9191-1297 Québec Inc. 88 du Piemont, Ste-Julie, Qc, J3E 3A7 500-32-152748-168 J.-C., il permettra, sur une mis- projet chinois et était présent
– afin de réviser les dispositions concernant l’aménagement des constructions de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances, du district de Montréal
sion de deux ans, de tester l’en- lors du lancement de la fusée.
hors toit. Ce projet de règlement concerne l’ensemble du territoire de l’arron- situé au 1 Notre-Dame Est # 1.04, Montréal, Qc., H2Y 1 B6, dans les 30 jours afin de recevoir la demande voi de clés hypersécurisées. En mai, M. Pan se référait
dissement d’Outremont mais contient des dispositions spécifiques pour les bâti- introductive d'instance en recouvrement d'une petite créance qui y a été laissée à votre attention. «De tels moyens en disent long aux fuites de dossiers de
ments dans les zones RA, RB, RC, C et CL qui sont situés sur un lot contigu à une
zone PA, PB ou PC. L’illustration de ces zones peut être consultée au bureau de
Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans l'avis d'assignation qui l'accompagne, sans sur les ambitions de la Chine. Elle l’Agence nationale de sécurité
quoi un jugement par défaut pourrait être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de justice.
l’arrondissement. n’hésite pas à investir des sommes (NSA) américaine pour justifier
SECTION II - INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION
UNE ASSEMBLÉE PUBLIQUE DE CONSULTATION sera tenue, concernant ce projet de Le présent avis est publié aux termes d'une ordonnance rendue le 16 août 2016 par le greffier dans les colossales dans ces recherches », le développement par la Chine
règlement, le lundi 29 août 2016, à 19 h 30 à la salle du conseil d’arron- dossiers portant les numéros ci-haut mentionnés. commente Hoi Kwong Lo, cher- de nouvelles technologies de
dissement, 530, avenue Davaar à Outremont, conformément aux dispositions
de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (R.L.R.Q., c. A-19.1).
Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l’exigent. cheur en cryptographie quan- cryptage. «Le cas Edward Snow-
Au cours de cette assemblée publique de consultation, la mairesse de l’arron-
SECTION III - INFORMATIONS FINALES tique à l’Université de Toronto den nous a appris que, dans les
Montréal, le 16 AOÛT 2016 (Canada). La recherche quan- réseaux de transmission, l’infor-
dissement ou tout autre membre du conseil désigné par elle expliquera le pro- Hizia Hadj-Attou
jet de règlement ainsi que les conséquences de son adoption et entendra les Greffière de la Cour du Québec tique est l’une des priorités du mation est exposée au risque
personnes qui désirent s’exprimer à ce sujet. treizième plan quinquennal, d’être surveillée et attaquée par
Ce projet de règlement ne contient aucune disposition propre à un règlement feuille de route présentée en des hackers », déclarait-il à la
susceptible d’approbation référendaire. AVIS PUBLIC mars et qui guidera l’économie presse officielle. La Chine tes-
Toute personne intéressée peut consulter ce projet de règlement au Secrétariat
de l’arrondissement d’Outremont situé au 543, chemin de la Côte Sainte-Cathe- chinoise jusqu’à la fin 2020. tera d’abord des communica-
rine, à Outremont, du lundi au jeudi de 8 h à 16 h 30 et le vendredi de 8 h à 13 h. tions sécurisées entre Pékin et
Montréal, ce 18 août 2016 Clés de chiffrement Urumqi, grande ville de l’ouest
Me Marie-France Paquet, avocate Séance extraordinaire du Conseil d’arrondissement De son côté, le Conseil natio- du pays distante de 2400 kilo-
Secrétaire de l’arrondissement Programme des immobilisations 2017-2018-2019 nal américain des sciences et mètres, puis entre la capitale
AVIS PUBLIC est par les présentes donné par la soussignée que le programme technologies note dans un rap- chinoise et celle de l’Autriche.
des immobilisations (PTI) 2017-2018-2019 de l’arrondissement d’Outremont port rendu public le 26 juillet La technologie de cr yptage
sera dressé au cours d’une séance extraordinaire qui se tiendra le mercredi,
31 août 2016, à 19 h, à la salle du conseil située au 530, avenue Davaar
que, si les États-Unis dépensent quantique est déjà utilisée au sol,
à Outremont. actuellement 200 millions de par exemple à l’essai entre des
Lors de cette séance, les délibérations du conseil et la période de questions por- dollars par an dans ce domaine banques reliées par fibre op-
teront exclusivement sur ce programme. de recherche, leur r ythme de tique, mais sur des distances
Montréal, le 18 août 2016 progression dans le secteur de très limitées. «On sait depuis plu-
Me Marie-France Paquet, avocate l’information quantique a souf- sieurs années faire du cryptage
Directrice des services administratifs, du greffe fert de « l’instabilité» des finan- quantique dans une même ville,
et des relations avec les citoyens et Secrétaire
de l’arrondissement cements. Le protocole du satel- mais pas entre des régions éloi-
lite chinois utilise des proprié- gnées. L’emploi du satellite permet
CANADA PROVINCE DE Avis public de notification AVIS DE tés quantiques des photons qui d’envisager un usage à l’échelle
QUÉBEC DISTRICT DE (articles 136 et 137 C.p.c.) CLÔTURE D'INVENTAIRE peuvent être corrélés de telle planétaire», résume Alexander
MONTRÉAL Avis est donné à IMMO-SPEC Avis est par les présentes donné
COUR SUPÉRIEURE QUEBEC LTÉE, 9109-9945 que, à la suite du décès de Ro- manière que modifier l’un modi- Ling, professeur au Centre de
(CHAMBRE CIVILE) QUÉBEC INC, CARL BOUR- land DORVIL, né le 31 mars fie immédiatement son jumeau, technologies quantiques de
no: 500-17-095101-161 QUE ET MARCO BOURQUE, 1951, en son vivant domicilié au trahissant donc une inter ven- l’Université de Singapour.
LUC SORENSEN ET HÉLÈNE de vous présenter au greffe de 294 rue de Thebes, en la ville de
ARCHAMBAULT LA COUR SUPÉRIEURE du Laval, province de Québec, H7M tion non désirée. Le président chinois, Xi Jin-
Partie demanderesse district de TERREBONNE situé 5P5, un inventaire des biens du Si les signaux transitant entre ping, avait regretté en mai la
Et au 25, DE MARTIGNY OUEST, défunt a été fait par le liquidateur le satellite et la Terre sont inter- «faiblesse» de son pays, «toujours
OFFICIER DU BUREAU DE ST-JEROME, QUEBEC, J7Y successoral.
LA PUBLICITÉ DES DROITS 4Z1 dans les 30 jours afin de re- Cet inventaire peut être consulté ceptés par un espion, la source sous le contrôle d’autres pour ce
DE LA CIRCONSCRIPTION cevoir la demande introductive par tout intéressé, à l'étude de s’en rendra compte immédiate- qui est des technologies fondamen-
FONCIÈRE DE MONTRÉAL d'instance modifiée qui y a été Me Roberte FLEURMÉ, notaire
Et laissée à votre attention. sise au 6770 Jarry Est, suite
ment et n’utilisera pas les infor- tales dans les secteurs clés ». Il
MARIE-GUALBERT MAÎTRE Vous devez comparaître dans le 222, Saint-Léonard, Québec, mations envoyées. Des clés de avait détaillé les objectifs fixés
ET MARIE-ANTOINE MAÎTRE délai indiqué dans l'avis d'assi- H1P 1W3. chiffrement de messages pour- par l’État : s’imposer comme
Partie mise en cause gnation qui l'accompagne, sans Donné ce 1er août 2016.
Appel d’offres et quoi un jugement par défaut Me Roberte FLEURMÉ notaire ront ainsi être transmises sans «l’un des pays les plus innovants
L'OFFICIER DE LA PUBLICI- pourrait être rendu contre vous risque, assurant la sécurité des en 2020» puis comme une puis-
et vous pourriez devoir payer les SOYEZ AVISÉ que la Chambre
TÉ DES DROITS DE LA CIR-
frais de justice. des notaires du Québec a autori- communications. Derrière ce sance technologique incontour-
CONSCRIPTION FONCIÈRE
DE LAVAL Le présent avis est publié à la sé la cession du greffe et des projet se trouve un scientifique nable en 2049, pour le centième
Mises en cause demande de Jean-Sébastien dossiers de Me Roxanne Da- chinois, Pan Jianwei. À la fin des anniversaire de la fondation de la
Direction générale adjointe – Avis public de notification Philippe, huissier, qui a tenté viault, notaire à Montréal en fa-
Services institutionnels sans succès de vous signifier la veur de Me Laurent Fréchette, années 1990, M. Pan a effectué République populaire.
AVIS LÉGAUX
(Articles 136 et 137 C.p.c.)
Service de l’approvisionnement Avis est donné à MARIE- demande introductive d'in- notaire exerçant au 7160, boul. sa thèse à l’Université de Vienne,
& APPELS
Pie IX, bureau 201, Montréal,
Appel d'offres : 16-15459
GUALBERT MAÎTRE ET MA- stance modifiée, avis d'assi-
province de Québec, H2A 2G4 sous la direction d’un chercheur Le Monde
RIE-ANTOINE MAÎTRE de gnation et pièce P-1 à P-13.
Acquisition d'un fardier à deux (2) essieux de type "Roll
Off" d'une capacité minimum de trente (30) tonnes
D’OFFRES vous présenter au greffe de la
cour Supérieure du district de
Il ne sera pas publié à nouveau,
à moins que les circonstances
(Tél.: 514-727-9100). Les bu-
reaux sont ouverts du lundi au
vendredi de 9h à 17h.
L’ouverture des soumissions prévue pour le
17 août 2016 est reportée au 24 août 2016 à 14 h
HEURES DE TOMBÉE Montréal situé au 1 rue Notre-
Dame Est Montréal H2Y 1B6
ne l'exigent.
St-Eustache, le 18 août 2016
Jean-Sébastien Philippe,
AVIS DE CLÔTURE
2500 Québécois Procès Bain:
Les réservations dans les 30 jours afin de rece- D'INVENTAIRE
dans les locaux du Service du greffe de l’hôtel
de ville. doivent être faites voir la Demande introductive
d'instance en prescription décen-
huissier de justice #922
AVIS DE
(Avis dans un journal :
C.c.Q., art. 795, al. 2)
toujours privés sixième jour de
Montréal, le 18 août 2016 avant 16h00 nale (Article 468 C.p.c.) et avis
Le greffier de la Ville
pour publication
deux (2) jours plus tard.
(Article 306 C.p.c.) qui y ont été
laissées à votre attention. Vous
CLÔTURE D'INVENTAIRE
Avis est par les présentes donné
Prenez avis que madame Moni-
que Cloutier, en son vivant domi-
ciliée au 4-414, rue Champlain,
d’électricité délibérations en vue
Me Yves Saindon que, à la suite du décès de De-
devez répondre à cette deman- nis SAVOIE, né le 30 juillet Salaberry-de-Valleyfield, Qué- Environ 2500 abonnés d’Hy- Les jurés au procès pour meur-
Publications de dans le délai indiqué dans bec, J6T 6J9, est décédée à
du lundi: l'avis d'assignation qui l'accom-
1956, en son vivant domicilié au
Montréal, le 9 février 2014. Un dro-Québec étaient toujours tre de Richard Henry Bain vont
Appel d’offres Réservations pagne, sans quoi un jugement
59 rue Jauron, Repentigny, pro-
inventaire de ses biens a été privés d’électricité à 16 h, mer- délibérer pour un sixième jour,
vince de Québec, J6A 6T2, un
avant 12 h 00 par défaut pourrait être rendu inventaire des biens du défunt a dressé conformément à la loi et credi. Des pannes ont été cau- jeudi, puisqu’ils ne sont pas par-
le vendredi contre vous et vous pourriez de- été fait par le liquidateur succes- peut être consulté par les inté-
voir payer les frais de justice. soral. ressés à l'étude de Me Sylvie sées par les conditions météo- venus à un verdict mercredi.
Publications Le présent avis est publié à la Cet inventaire peut être consulté AUBÉ, notaire, 3380, boulevard rologiques, dont les pluies di- Au cinquième jour de leurs dé-
Services institutionnels du mardi: demande de Paul Gendron, pro- par tout intéressé, à l'étude de de la Concorde Est, bureau 400, luviennes de mardi soir. libérations, les jurés ont écrit
Gestion et planification immobilière Réservations cess server, qui a tenté sans Me Roberte FLEURMÉ, notaire Laval, Québec, H7E 2C2.
avant 16 h 00 succès de vous signifier la De- sise au 6770 Jarry Est, suite Donné ce 16 août 2016 à Laval. Celles-ci sont responsables au juge Guy Cournoyer pour
Catégorie : travaux
le vendredi
mande introductive d'instance en
prescription décennale, avis
222, Saint-Léonard, Québec, Sylvie HOULE et Caroline d’une infiltration d’eau dans le obtenir un ordinateur, ce qu’il a
Appel d’offres : 5858 HOULE, liquidatrices
d'assignation (Article 468 C.p.c.)
H1P 1W3. sous-sol d’un poste de trans- accepté. C’était la première fois
Tél.: 514-985-3344
Descriptif : Mise aux normes de l’aréna Fleury Donné ce 1er août 2016.
et avis (Article 306 C.p.c.). Il ne Me Roberte FLEURMÉ notaire port d’Hydro-Québec situé à que les sept femmes et cinq
Fax: 514-985-3340
L’ouverture des soumissions prévue pour le 31 sera pas publié à nouveau, à l’angle de la rue Notre-Dame hommes du jury présentaient
août 2016 est reportée au 07 septembre 2016 à 14 moins que les circonstances ne
h au Service du greffe de la Ville de Montréal à Sur Internet : l'exigent. et de l’autoroute 25. Des méca- une requête liée au procès de-
l’attention du greffier, 275, rue Notre-Dame Est, www.ledevoir.com/services- Montréal, le 21 juin 2016 nismes de protection se sont puis samedi matin, au tout dé-
et-annonces/avis-publics PAUL GENDRON, process
bureau R-134, Montréal (Québec) H2Y 1C6.
www.ledevoir.com/services- server
alors activés : des disjoncteurs but de leurs délibérations. Ils
Montréal, le 18 août 2016 et-annonces/appels-d-offres FOISY LABRECQUE HUIS- ont été ouverts pour protéger avaient alors demandé au juge
Le greffier de la Ville Courriel : SIERS DE JUSTICE INC le poste, interrompant toute- Cournoyer une version écrite
Me Yves Saindon avisdev@ledevoir.com 356, 90e Avenue, Lasalle (Qué-
bec) H8R 2Z7 fois l’alimentation en électri- de ses instructions livrées la
191C rue Théberge, Delson cité de nombreux abonnés. Au veille, de même qu’un «arbre
(Québec) J5B 2J9 plus fort de la panne mardi décisionnel», qui résume les
AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS : Veuillez, s’il vous plaît, prendre connaissance de Téléphone: 514-368-8219 Télé-
votre annonce et nous signaler immédiatement toute anomalie qui s’y serait glis- copieur: 514-368-2486 soir, quelque 115 000 clients scénarios possibles de verdicts
sée. En cas d’erreur de l’éditeur, sa responsabilité se limite au coût de la parution. courriel: foisylabrecquehuis- étaient privés d’électricité. dans cette affaire.
siers@foisylabrecque.qc.ca La Presse canadienne La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 A 5

ACTUALITÉS
PITBULLS

Montréal passe
à l’attaque
La Ville propose une nouvelle
réglementation plus stricte
sur le contrôle des animaux
SARAH CHAMPAGNE maire de Montréal s’attend à ce
que le règlement soit contesté

ILelchiens
n’y aura plus de nouveaux
pitbulls à Montréal.
règlement attendu sur la
par des amoureux des ani-
maux. « Je sais que certains avo-
cats salivent […] mais je pense
gestion des chiens a été déposé qu’on a fait nos devoirs », a-t-il
mercredi matin au comité exé- ajouté. La vice-présidente du
cutif de la Ville de Montréal. comité exécutif, Mme Samson, a
Il prévoit que toute nouvelle quant à elle assuré que le ser-
bête de type pitbull sera inter- vice de contentieux de la Ville
dite. Les croisements de races avait validé le règlement.
ou les chiens qui présentent Le règlement doit entrer en
des caractéristiques du pitbull vigueur à partir du 26 septem-
terrier américain, du terrier bre, si le conseil municipal lui
américain ou du bull-ter rier donne bel et bien son aval la
staffordshire sont également vi- semaine prochaine lors des
sés par le nouveau règlement. réunions des 22 et 23 août. ISTOCK
Les propriétaires actuels de Québec avait également fait Les ef fets secondaires du cannabis sont très dif férents de ceux de la morphine et des autres opioïdes, et probablement moins graves.
ces chiens devront déposer part de son intention de légifé-
une demande pour obtenir un rer, suivant des événements
permis spécial avant la fin de tragiques impliquant des DOULEURS CHRONIQUES
cette année. Ils devront en ou- chiens. Le ministre de la Santé,
tre se conformer à une série de Gaétan Barrette, a prôné ou-
critères, dont la stérilisation, le
micropuçage et l’immunisation
contre la rage. Les maîtres de
ces bêtes devront présenter un
vertement l’interdiction samedi
dernier, en décrivant l’agressi-
vité de ce type de chiens et les
blessures considérables qu’ils
L’usage du cannabis pourrait contribuer
casier judiciaire vierge, sans
quoi leur chien pourrait égale-
ment se voir interdit.
peuvent infliger. Un groupe de
travail mandaté par le gouver-
nement Couillard pour étudier
à réduire les surdoses d’opioïdes
Des ordres d’euthanasie se- la question n’a cependant pas
ront donnés — toutes races l’intention de recommander Différentes études associent le recours aux cannabinoïdes à la réduction
confondues — pour les chiens cette interdiction, selon des in-
qui ont mordu et causé la mort formations préliminaires. des surdoses et à la diminution des symptômes de sevrage
d’une personne ou d’un animal, Un permis animalier est déjà

«
tombant automatiquement sous exigé pour tous les chiens et les PAULINE GRAVEL cette substance permet aux pa-
le coup de «chien dangereux». chats dans les 19 arrondisse- tients de diminuer leurs doses
Une petite dose de cannabinoïdes
Les chiens à risque seront sur-
veillés de plus près, les mor-
sures devant être obligatoire-
ments de la ville de Montréal.
Les chiens doivent en outre être
tenus en laisse d’une longueur
L a prescription de cannabis
pourrait-elle réduire les sur-
doses fatales aux opioïdes, dont combinée à une petite dose d’opioïdes
d’opioïdes. C’est une observation
clinique qui demeure une hypo-
thèse, très intéressante au demeu-
ment rapportées dans un délai maximale de 1,85 mètre, et ceux le nombre ne cesse de croître rant, mais une hypothèse qu’il
de 72 heures par leur maître. pesant plus de 20 kg devront aux États-Unis et au Canada ? engendre un effet supérieur à celui faut vérifier de façon plus directe
Tous les chiens de type pit- désormais porter un licou ou un Des observations cliniques de avant de pouvoir affirmer que le
résultant de l’administration de l’une
»
bull devront dorénavant être harnais. Tous les chiens devront plus en plus nombreuses per- cannabis permet de diminuer les
muselés hors des murs de la être repérables grâce à l’implant mettent de le croire. Des études doses d’opioïdes, voire les élimi-
maison, tenus par une per- d’une micropuce et être stérili- en bonne et due forme ef fec- ou l’autre de ces deux substances ner. Pour le prouver, il faudra
sonne majeure avec une laisse sés avant le 31 décembre. tuées à plus grande échelle sont procéder à des études cliniques
d’un mètre maximum, sauf Une patrouille canine addi- cependant nécessaires pour Dr Mark Ware, directeur de la recherche clinique de l’unité en bonne et due forme, et de plus
dans les endroits désignés. tionnelle sillonne le territoire confirmer que le cannabis est de gestion de la douleur Alan Edwards du CUSM grande ampleur, comme celles re-
À terme, le règlement vise montréalais depuis cet été pour une option thérapeutique vala- quises pour l’évaluation d’un
l’élimination graduelle de ces faire respecter les dispositions ble et moins dangereuse, qui nouveau médicament, par exem-
chiens, a confirmé la conseil- déjà en vigueur. Si le nouveau permettrait de réduire les doses les 185 patients qui fréquen- pourrait diminuer les symp- ple», précise-t-il.
lère Anie Samson. règlement était adopté, cette bri- d’opioïdes, voire de les éliminer, taient la clinique de la ville d’Ann tômes de sevrage, ce qui per- Chose certaine, « le cannabis
gade distribuerait des amendes pour traiter certaines douleurs Arbor offrant du cannabis à des mettrait de réduire les doses est intéressant », car ses effets
La Ville confiante plus salées, soit de 300$ à 750$, chroniques. fins médicales avaient pu dimi- d’opioïdes plus rapidement, fait secondaires sont très dif fé-
Denis Coderre insiste sur le aux contrevenants. En 2014, Marcus Bachhuber nuer de plus de moitié les doses aussi remarquer le Dr Ware. rents de ceux de la morphine
fait que son équipe a élaboré de l’Albert Einstein College of d’opioïdes qu’ils prenaient pour et des autres opioïdes, et pro-
une politique « équilibrée ». Le Le Devoir Medicine à New York publiait soulager leurs douleurs chro- Calmer la douleur bablement moins graves.
les résultats d’une étude indi- niques. Des études effectuées Toutes ces études indiquent « Une surdose d’opioïdes peut
quant qu’il y avait eu 25 % chez l’animal ont également que les cannabinoïdes, ces provoquer une dépression respi-
moins de décès par surdose montré que les cannabinoïdes et composés actifs présents dans ratoire potentiellement mortelle,
d’opioïdes entre 1999 et 2010 les opioïdes agissent en syner- le cannabis, sont «efficaces pour alors que les cannabinoïdes ne
dans les États américains qui gie, c’est-à-dire qu’« une petite calmer les douleurs neuropa- présentent pas un tel risque. De
autorisaient l’usage de la mari- dose de cannabinoïdes combinée thiques », qui sont causées par plus, les cannabinoïdes provo-
juana à des fins médicales que à une petite dose d’opioïdes en- une lésion du système nerveux quent moins de nausées que les
dans ceux où une telle pratique gendre un effet supérieur à celui périphérique, comme dans la opioïdes. Le risque de dépen-
était toujours illégale. « Cette résultant de l’administration de neuropathie diabétique et pour dance au cannabis pourrait
étude ne montre toutefois qu’une l’une ou l’autre de ces deux subs- les douleurs post-traumatiques aussi s’avérer moindre que pour
association et non pas une rela- tances seulement », explique le dues à la section d’un nerf lors les opioïdes, mais il faudra me-
tion de cause à effet », prévient Dr Ware. d’une chirurgie, par exemple, ner des études pour le vérifier »,
le Dr Mark Ware, directeur de Et en février dernier, le Clini- ou qui sont induites par une lé- indique le chercheur.
la recherche clinique de l’unité cal Journal of Pain rapportait sion de la moelle épinière, un Le cannabis présente néan-
de gestion de la douleur Alan que 44 % des 176 patients aux accident vasculaire cérébral ou moins quelques inconvé-
Edwards du Centre universi- prises avec des douleurs chro- la sclérose en plaques, résume nients : « ce ne sont pas tous les
taire de santé McGill (CUSM). niques qui avaient ajouté la le Dr Ware. Il répète qu’« il ne patients qui y répondent. Et il
consommation de cannabis à s’agit toutefois que d’associa- peut causer de l’anxiété, de la
Combinaison gagnante leur ordonnance d’opioïdes tions, d’observations cliniques, panique et une psychose chez les
Dans l’édition de juin du Jour- avaient pu cesser leur traite- de rappor ts anecdotiques ou individus dotés d’une prédispo-
RYAN REMIORZ LA PRESSE CANADIENNE nal of Pain, des chercheurs de ment aux opioïdes en l’espace d’études animales». sition », signale-t-il.
Le nouveau réglement prévoit que toute nouvelle bête de type l’Université du Michigan rela- de 7 mois. D’autres études en- «Les médecins qui prescrivent
pitbull sera interdite à Montréal. taient pour leur part le fait que core suggèrent que le cannabis le cannabis ont remarqué que Le Devoir

LES PETITES ANNONCES


103 165 165

LES PETITES ANNONCES CONDOMINIUMS


ET COPROPRIÉTÉS
PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER Promotion spéciale
DU LUNDI AU VENDREDI
DE 8H30 À 17H00 RIVE-SUD - PRÈS MÉTRO
Petites annonces
Vaste condo fenestré 3 côtés,
Pour placer, modifier ou annuler votre pièces de vie en aire ouverte,
2 CAC, 2 SDB, grands range- Pour les annonces textes de 5 lignes et moins
annonce, téléphonez avant 14 h 30 ments, 2 stats. 450-646-2017 307
pour lʼédition du lendemain.
160
LIVRES ET DISQUES 7 jours de parution :
Téléphone: 514-985-3322 APPARTEMENTS ET *Librairie Bonheur d'Occasion*
achète à domicile livres de qualité
100 $
Télécopieur: 514-985-3340
LOGEMENTS À LOUER en tout genre. 514 914-2142
1317, ave du Mont-Royal Est
Pour les encadrés
DISCRIMINATION
petitesannonces@ledevoir.com 515
Conditions de paiement : cartes de crédit
INTERDITE
La Commission des droits de la À l’achat
personne du Québec rappelle que
lorsqu'un logement est offert en lo-
INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE de deux obtenez le
s r r TM

cation (ou sous-location), toute per-


Votre PME paie trop cher ses
sonne disposée à payer le loyer et
à respecter le bail doit être traitée télécommunications? troisième gratuitement
en pleine égalité, sans distinction, Me Julien Valois-Francoeur
exclusion ou préférence fondée sur 514-667-4860
AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS la race, la couleur, le sexe, la gros- 564 564 Pour information
sesse, l'orientation sexuelle, l'état
Veuillez, sʼil vous plaît, prendre connaissance de civil, l'âge du locataire ou de ses DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE Téléphone : 514 985-3322
votre annonce et nous signaler immédiatement enfants, la religion, les convictions
toute anomalie qui sʼy serait glissée. politiques, la langue, l'origine ethni- 170 Courriel : petitesannonces@ledevoir.com
que ou nationale, la condition so- HORS FRONTIÈRES EUROPE
LE DEVOIR ne sera pas responsable des erreurs ciale, le handicap ou l'utilisation À LOUER BAIN EN BOIS
répétées. d'un moyen pour pallier ce handi-
Merci de votre attention. cap. PARIS VII - XV Champ-de-Mars
Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08
100 % QUÉBEC
Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin
Sem/mois 514 272-1803
ARTECO INC
Pour
our une publication section
s n déc
décès dans arteco.ca
Par téléphone, télécopieur ou par courriel PROVENCE
Vallée du Rhône 438.397.1560
Dimanche à vendredi:10h à12h et de 13h
1 à 17h00
1 Heuree de tombées 15h15 arteco.inc@gmail.com
Maison de village dans le
(comptoir à la clientèle fermé le dimanche)
dimanch Sam
medi: ferm
rmé
quartier médiéval de Nyons.
Le Mémoriel 2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée.
1855, rue
u Du Haavre, Mont
M réal, Qc, H2K 2X4 Terrasse ensoleillée. Internet. PARCE QUE VOUS
Télé: 514 525-1149
Téléc.: 514 525-7999
www.bonnevisite.ca/nyons
mariehalarie@gmail.com
ÊTES UNIQUE
necrologgie@lememorieel.com
A 6 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
NÉGOCIATION DANS LES VILLES
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

Déni et arbitrage Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE
Directeur des finances STÉPHANE ROGER
Il est plutôt difficile — comme le font les syndicats — de nier Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
que le régime actuel de négociation des conditions de travail Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
des employés municipaux soulève certains problèmes. Le pro-
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
jet de loi 110 du gouvernement Couillard propose des solu- Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
tions qui ne sont pas toutes sans mérite. Il faudrait toutefois
éviter de céder totalement aux demandes des maires avides
de pouvoir.

n commission parlementaire, cette semaine,

E
au sujet du projet de loi 110, l’attitude des syn-
dicats s’apparenta à une sorte de déni. Le ré-
gime actuel de négociation des conditions de
travail dans les municipalités ne présenterait
aucune espèce de « problème ». Le projet de loi
110 serait inutile.
Rappelons que dans le régime actuel,
puisqu’ils n’ont pas le droit de grève, les poli-
ciers et pompiers peuvent, en cas d’impasse,
réclamer l’arbitrage. Avec le temps, ce processus a produit une
série de décisions souvent favorables à la partie syndicale. Les
concepts d’« équité externe » et « interne » ont créé une sorte de
nivellement par le haut.
Les maires s’en plaignent depuis des décen-
nies. Régis Labeaume a parlé de « couteau
sous la gorge » pour les élus municipaux. Caro-
line St-Hilaire, de Longueuil, déplorait mardi
les décennies de « compromis » que les villes
auraient été forcées à faire. De nombreux co-
mités se sont penchés sur cette situation (se-
lon une liste dressée jadis par une universi-
ANTOINE taire : Larouche, 1980 ; Lemieux 1991 ; Ga-
ROBITAILLE brièle, 1992 ; Jean-Roch Boivin, 1995). Périodi-
quement, une association de maires réclame le
retour au droit de grève et de lock-out. Des experts confirment
une partie de leur analyse. L’Institut de la statistique du Québec
(ISQ) a évalué l’avantage des employés municipaux à 39,5 % par
rapport aux employés de la fonction publique québécoise. Le di-
recteur du SCFP, Marc Ranger, et le président de la FTQ, Daniel
Boyer, ont martelé ces derniers jours que ce chiffre était faux.
Ce qui n’a pas empêché les maires de Québec et le ministre
Martin Coiteux, entre autres, de le reprendre avec délectation.
Dif ficile par fois de s’y retrouver dans ces comparaisons
chiffrées des traitements de différents employés. Quand, en
2005, en pleine négociation entre le gouvernement du Québec
et ses employés, l’ISQ avait conclu que l’écart salarial entre
les employés de l’État et ceux du privé était de 15,5 %, les syn-
dicats se montraient moins prompts à condamner les conclu-
sions de l’organisme… C’est plutôt la présidente du Conseil L E T T R E S
du trésor de l’époque, Monique Jérôme-Forget, qui faisait
constamment par t de ses nombreuses « réserves quant à la
comparaison » de l’ISQ.
Cette semaine, en commission, M. Boyer n’a toutefois pas to- Les tremblements de terre, la Grande Secousse, un événement inter-
national de préparation aux tremble-
par tie de l’équation et travaillent à se
préparer eux aussi, notamment en déve-
talement nié qu’il y ait quelque chose comme un écart entre les
employés municipaux et ceux du gouvernement du Québec. un risque bien réel ments de terre, le BAC axe ses ef for ts
sur la prévention et sur la protection de
loppant des produits mieux adaptés aux
besoins de leurs assurés.
Lorsque le ministre lui a demandé d’expliquer cet écart, il a fait
semblant d’ignorer la différence dans les rapports de force entre au Québec la population.
Un ar ticle publié par un grand quoti-
Préparer le Québec à un tremblement
de terre est un vaste chantier qui requiert
les deux paliers. Or, il y a une différence de taille : le gouverne- Dans sa lettr e d’opinion intitulée dien québécois faisait récemment état l’engagement et la participation de tous
ment du Québec, en bout de course, peut décréter les condi- « L’intérêt des assureurs ou celui des assu- du manque de préparation de la popula- les secteurs, publics et privés, ainsi que
tions de travail. La dernière fois, ce fut en 2005. rés ? » (15 août 2016), l’auteur, qui se re- tion et des risques qu’elle encourait. celui de la population, et c’est cela que
Le projet de loi 110, sans le stipuler explicitement, permettrait porte à une étude sur le risque financier L’auteur de l’ar ticle a d’ailleurs inter- l’on doit garder à l’esprit.
à l’Assemblée nationale, après un processus exigeant, de le faire entourant un séisme, semble mettre en rogé plusieurs exper ts renommés, tels Johanne Lamanque, vice-présidente,
pour des municipalités. Mais le projet de loi arrive-t-il trop tard ? doute l’existence du risque de tremble- que le sismologue Maurice Lamontagne, Québec, Bureau d’assurance
Car des jugements de la Cour suprême de 2015 ont constitution- ment de terre au Canada et les motiva- le professeur de psychiatrie américain du Canada
nalisé le droit de grève et ont par le fait même rendu plus ardu tions de l’industrie de l’assurance de Brian Flynn, ainsi que l’ingénieur expert Le 16 août 2016
qu’auparavant le recours, par l’Assemblée nationale, à une loi dommages. en dommages sismiques et professeur à
spéciale décrétant des conditions de travail. Les syndicats ont
raison sur ce point. Et on peut s’attendre à ce que la première loi
Pour tant, qu’on le veuille ou non, le
risque de tremblement de terre est bel et
la retraite de Polytechnique Montréal
René Tinawi. Tous s’accordent pour dire
Le FFM, loin des grandes
spéciale qui serait adoptée en vertu de la loi 110 pour imposer
des conditions de travail dans une municipalité fasse l’objet
bien réel. D’ailleurs, selon Ressources na-
turelles Canada, quelque 450 tremble-
que non seulement les risques sont sé-
rieux, mais qu’en plus, en les ignorant,
vedettes et des paillettes
d’une contestation judiciaire. ments de terre secouent l’est du Canada les Québécois se mettent en position de Chaque année, je me faisais un plaisir
Évidemment, le gouvernement et les légistes qui ont préparé chaque année et, toujours selon la même vulnérabilité. d’y aller, une des rares façons de pouvoir
la loi ont bien tenté d’éviter cet écueil. En multipliant les étapes : source, on estime que les risques qu’un Les séismes sont bel et bien présents découvrir le monde, au-delà de l’Amé-
délai de 120 jours pour la négociation, possibilité de nomination séisme impor tant frappe le Québec au au Québec et la population doit s’y prépa- rique du Nord et de l’Europe. J’espère y
d’un médiateur ; en cas de « circonstances exceptionnelles », no- cours des 50 prochaines années sont de 5 rer. L’assurance fait partie des mesures retourner cette année : malgré les nom-
mination d’un « mandataire spécial ». Et, par la suite, s’il y a de- à 15 %. Des données qui ne peuvent être qui peuvent favoriser la résilience du breuses critiques négatives, j’y trouvais
mande commune, décision d’aller en arbitrage. Cette proposi- négligées. Québec et des Québécois, mais elle n’est un très grand plaisir attendu avec une
tion a soulevé l’ire de M. Labeaume et — dans une moindre me- Cet enjeu en est un d’intérêt public qui pas la solution à tout. Les diverses grande impatience. L’absence de grandes
sure — de Denis Coderre, lesquels ont réclamé l’élimination de va au-delà des questions d’assurance. études sur les risques et les consé- vedettes, de paillettes, je m’en foutais
cette avenue. Scientifiques, ingénieurs, gouver ne- quences financières liés aux séismes au royalement.
Or, il y a sans doute des manières de s’assurer que les arbitres ments fédéral et provincial, municipali- Canada, commandées par le BAC au Merci, M. Losique, de m’avoir ap-
tés, etc. connaissent le risque, et tous cours des dernières années, ont permis por té le monde ici à Montréal, ce que
— qui n’inter viendraient qu’en bout de course — soient indé-
travaillent à rendre le Québec et les Qué- de mieux comprendre l’impact d’une se- très peu de cinémas réussissent à nous
pendants. Le gouvernement n’a pas à tout donner à MM. Co- bécois plus résilients. Le Bureau d’assu- cousse impor tante pour l’industrie de offrir.
derre et Labeaume, qui semblent parfois avoir le rêve de régner rance du Canada (BAC) également. En l’assurance et pour l’ensemble de l’éco- Monique Bourbeau
sans partage sur des quasi-cités États. commanditant notamment chaque année nomie. Les assureurs de dommages font Boucherville, le 17 août 2016

L I B R E O P I N I O N

Savoir planifier son immigration, l’autre tabou


ÉRIC BOUCHARD des ressor tissants sont francophones et où À la lumière des documents de consultation francisation de l’immigration. Pour tant, en
Directeur général et porte-parole du Mouvement l’autre moitié est composée de francotropes remis par le ministère de l’Immigration, de la 2014, c’est plus de 300 millions de dollars que
Québec français (immigrants qui proviennent des pays jadis co- Diversité et de l’Inclusion et par l’argumen- le Québec a reçus du gouvernement fédéral
lonisés par la France comme l’Algérie ou de taire qui sous-tend le choix du chif fre de pour l’accueil, l’intégration et la francisation de

L es 17, 18 et 23 août à l’Assemblée nationale


se tiendront les consultations sur la planifica-
tion de l’immigration pour la période 2017-2019.
pays de langues latines) ou doit-on choisir 51 000 du gouvernement, ce n’est pas cette an-
d’avoir seulement 19 000 immi-
grants comme en 1987 où la simple
née que nous pour rons faire un
choix éclairé sur le seuil optimal.
l’immigration. Avec une telle somme, quelle
pourrait être une des raisons qui expliqueraient
nos insuccès ? Nos élus qui font chaque année
Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et connaissance du français ne fran- Les volumes Pourtant, en 2011, l’Office québécois l’étude des crédits du gouvernement sont-ils ca-
de l’Inclusion fournit plusieurs documents de ré- chissant pas la barre des 35 % ? Pour- d’immigration de la langue française, par l’intermé- pables d’établir le coût unitaire de francisation
férence tout à fait exceptionnels aux participants quoi la ministre Weil propose-t- diaire des études du réputé démo- d’un immigrant ? Sont-ils en mesure d’affirmer
qui veulent y présenter un mémoire. Ces docu- elle le chif fre de 51 000 au lieu de sont choisis graphe Marc Termote, démontrait que le gouver nement er re ou non dans les
ments répondent à 99,5 % des questions que les 60 000, chiffre évoqué par notre pre- l’ef fet sur le français d’ici 2056 en montants qu’il octroie annuellement en franci-
Québécois peuvent avoir sur l’immigration. Ce- mier ministre, Philippe Couillard ? sans égard fonction de divers scénarios d’immi- sation ? Qui de la Coalition avenir Québec, de
pendant, il manque deux informations essen- Sur quelle base scientifique Jean- gration. Selon un des scénarios à Québec solidaire ou du Parti québécois peut
tielles au Mouvement Québec français (MQF) François Lisée du PQ se fie-t-il pour aux prévisions 60 000 immigrants par an, le français nous dire si la francisation d’un immigrant est
pour donner son avis sur les seuils proposés proposer de réduire le nombre d’im- démographiques comme langue la plus souvent parlée de 5000 $, 10 000 $ ou 15 000 $ ? Si 20 000 immi-
de 51 000 individus pour 2017 et 2018 et de migrants en accusant le gouverne- à la maison passerait de 69 % à 57 % grants foulent annuellement le territoire en dé-
52 500 pour 2019. Afin de prendre position sur la ment d’idéologisme en matière de et au coût d’ici 2056 dans la région de Mont- clarant ne pas connaître le français, quelle
proposition du gouvernement, le MQF aurait seuil d’immigration ? réal, soit une baisse phénoménale de somme doit être déboursée par le gouverne-
aimé que la ministre Kathleen Weil et son minis- Si tous les gouvernements depuis unitaire de 12 %. Devant une telle baisse annon- ment québécois pour que la francisation soit
tère rendent disponibles dans ses documents de que le Québec est allé chercher cer- cée et des données disponibles, où optimale et réussie ?
consultation deux choses incontournables, soit tains pouvoirs en immigration en
francisation sont les trois par tis d’opposition Puisque, depuis 25 ans, nos élus choisissent
le coût unitaire de francisation d’un immigrant et 1991 avaient établi les seuils d’immi- pour demander que plusieurs scéna- les volumes d’immigration sans se baser sur
des prévisions démographiques sur 50 ans qui gration en se basant sur des prévisions démo- rios démographiques sur la langue soient of- des prévisions démographiques, et puisqu’ils
traitent de la langue maternelle, de la langue par- graphiques sur 50 ans en fonction du nombre ferts à la population par le gouvernement pour n’ont aucune idée de ce que l’État doit débour-
lée à la maison, de la langue de travail et de la — mais surtout de la composition linguistique ces consultations ? ser pour franciser un immigrant, il n’est pas
langue parlée dans l’espace public. de chaque cohorte que nous recevons annuel- surprenant que l’immigration contribue à l’an-
lement —, l’immigration ne contribuerait pas à Coût unitaire de francisation glicisation du Québec plutôt qu’au fait français.
Prévisions démographiques l’anglicisation en cours, mais au fait français, Une étude de l’Institut de recherche en éco- Le problème, ce n’est pas les immigrants, mais
Est-il préférable pour le français d’accueillir comme le désirait Robert Bourassa lorsqu’il est nomie contemporaine de janvier 2016 démon- nos élus qui ne savent pas — ou plutôt qui
annuellement 80 000 immigrants où la moitié allé chercher des pouvoirs en immigration. tre que le Québec rate la cible en matière de n’osent pas savoir — planifier !
L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 A 7

IDEES
Il y a cinq ans décédait le plus camusien des écrivains québécois
L’intellectuel Gil Courtemanche a toujours admiré le sens de la dignité de l’écrivain Albert Camus
YVES LAVER TU
L’auteur fait paraître ces jours-ci une biographie
intitulée Les vies et les morts de Gil
Courtemanche.
e 19 août 2011, le romancier

L
et jour naliste Gil Cour te-
manche mourait subitement
d’une hémorragie interne à
l’hôpital Royal Victoria alors
qu’il s’apprêtait à reprendre
son travail comme chroni-
queur au journal Le Devoir.
Ce jour-là disparaissait le plus
camusien des écrivains et des
intellectuels québécois. Le sens de la dignité ;
être droit et digne. Voilà ce qu’il admirait avant
tout chez l’écrivain français.
Gil Courtemanche avait fréquenté tôt dans sa
vie l’œuvre de Camus. Adolescent, il s’était dé-
lecté de ses écrits tout comme il avait dévoré la
prose de Malraux, de Jean-Paul Sartre, de Koes-
tler, d’Hemingway et de Dostoïevski. Au début
de 1960, quelques semaines après la mort de
l’ancien rédacteur en chef de Combat, il s’était lui
aussi lancé dans la voie du journalisme. Au col-
lège des Eudistes où il étudiait, il avait fondé avec
quelques confrères, dont Robert Lacroix, futur
recteur de l’Université de
Montréal, un journal étudiant
Le «juste» ayant pour nom L’Échange.
Un quar t de siècle plus
était, dans tard, alors qu’il chroniquait
l’esprit de pour les quotidiens Le Soleil
et Le Droit, une phrase de
Courtemanche, Camus l’avait guidé : « Sans
doute, je n’ai jamais dit que
celui qui j’étais juste. Il m’est seule-
ment arrivé de dire qu’il fal- JACQUES GRENIER LE DEVOIR
scrutait lait essayer de l’être, et aussi Lorsqu’on le comparait à Albert Camus, Gil Courtemanche enjoignait ses interlocuteurs à se taire. Mais au fond, le compliment le ravissait.
l’actualité que c’était une peine et un
malheur. » rait laborieuse, car il avait mis la barre haute. manche —, y était dépeint comme un vieil om- ments qui s’abattent sur lui.
avec les yeux Dans une colonne qu’il te- Gil Courtemanche souhaitait se mesurer à brageux qui entendait marcher droit et sans tri- Enfin, tel un ultime coup de chapeau, son
nait à la même époque au son maître à penser. Mais l’œuvre de l’écrivain cher, lui qui prisait la beauté des vers du poète recueil posthume, par u en novembre 2011,
de l’humain Journal d’Outremont, Cour- français le tétanisait tant elle tenait à ses yeux Paul Éluard et les essais d’Albert Camus. Le camp des justes (Boréal), devait faire réfé-
temanche avait confié à ses du génie. C’est pourquoi il doutait de ses capa- Dans la foulée de la parution de Kigali, des rence une dernière fois à Camus. L’éditeur
lecteurs qu’il voulait marcher dans les pas de cités à pouvoir accoucher un jour de pages qu’il admirateurs avaient commencé à établir un avait justifié le choix du titre en expliquant
son aîné. Sa rubrique s’intitulait « L’envers des jugerait convenables. Ce premier roman ne de- parallèle entre l’écrivain français et lui. Gé- que c’est à l’auteur de L’homme révolté que
mots… ». L’expression faisait référence à un li- vait d’ailleurs jamais paraître. À la fin des an- néralement, lorsqu’il était interpellé de si Gil Cour temanche avait empr unté le terme
vre de jeunesse d’Alber t Camus, L’envers et nées 1990, à l’occasion d’un reportage en Algé- belle manière, Gil enjoignait ses interlocu- du « juste ».
l’endroit. Le chroniqueur montréalais se recon- rie pour le compte du magazine L’actualité, il teurs à se taire. Mais au fond, le compliment Dans l’esprit de Camus, la notion du « juste »
naissait particulièrement dans une phrase qui s’était rendu à Tipasa, un site archéologique ré- le ravissait. renvoyait effectivement à une posture que le
s’y logeait : « Le jour, avait écrit Camus, où puté pour ses ruines romaines et que l’auteur chroniqueur du Devoir avait lui aussi voulu
l’équilibre s’établira entre ce que je suis et ce que de Noces adorait. Le séjour là-bas avait pris pour Notion du « juste » adopter depuis des années dans sa façon de
je dis, ce jour-là peut-être, et j’ose à peine l’écrire, lui des airs de pèlerinage. C’est avec son troisième roman, Le monde, le percevoir les événements et de les commenter
je pourrai bâtir l’œuvre dont je rêve. » C’est au C’est finalement avec l’écriture d’Un di- lézard et moi, qu’il avait réussi à mettre en pour ses lecteurs. Le « juste » était, dans l’es-
cours de cette période que l’ex-reporter de Ra- manche à la piscine à Kigali qu’il était enfin par- scène l’être camusien le plus achevé dans son prit de Courtemanche, celui qui scrutait l’ac-
dio-Canada s’était attaqué à l’écriture d’un pre- venu à oublier sa crainte de ne pas faire hon- œuvre. Claude Tremblay représentait l’antihé- tualité avec les yeux de l’humain et qui cen-
mier roman, lui qui avait déjà à son actif un es- neur à Camus. Son admiration, cela dit, demeu- ros tel qu’il le concevait, c’est-à-dire l’homme trait la réflexion sur les personnes au lieu de
sai remarqué du nom de Douces colères. Tard rait. Dans ce livre, le protagoniste principal, sans panache qui est aux prises avec des déci- se faire l’aveugle défenseur d’un dogme ou
dans la nuit, il y travaillait, mais la tâche s’avé- Ber nard Valcour t — l’alter ego de Cour te- sions dif ficiles à prendre quant aux événe- d’une grille d’analyse.

L A R ÉPLIQUE › P ATRIMOINE ARCHITECTURAL

L’accusation de «façadisme» occulte les causes profondes du problème


GÉRALD MCNICHOLS TÉTREAULT rieurs. Elle assure ainsi le respect du gabarit édifices dépour vus d’intérêt qui les ont rem-
Urbaniste, ex-membre du Conseil du patrimoine de LE DÉCLENCHEUR de l’espace urbain et les fonctions tradition- placés sont autant de pratiques superficielles
Montréal. L’auteur s’exprime en son nelles des quartiers. et calamiteuses.
nom personnel. Les efforts de conser vation des œuvres ar-
« Pour la conseillère Valérie Plante, seule élue chitecturales que sont les façades ne repré- Ce qu’il faut changer
article du Devoir du 10 août portait de Projet Montréal du centre-ville, il s’agit sentent donc pas un mal absolu contraire- Comment sortir de l’impasse ? Ce qu’il faut

L ’ sur un projet de développement im- d’un exemple de la voie du “façadisme” trop ment à ce que l’accusation de « façadisme » dénoncer est l’absence d’inventaire municipal
mobilier devant remplacer une série souvent empruntée à Montréal. “Je suis parti- qui tient du manichéisme laisse supposer. critique et exhaustif du patrimoine bâti exté-
d’immeubles anciens rue De Bleury culièrement outrée, parce qu’en trois ans de Dans la défense d’une cause essentielle à la rieur et intérieur. […]
à Montréal. On y prévoit la conserva- mandat j’ai vu beaucoup de ces situations où qualité de vie, les défenseurs du patrimoine De plus, la double juridiction du ministère
tion des façades de pierre grise et le l’on détruit les bâtiments en ne gardant que ont le devoir d’éviter le dogmatisme culpabili- de la Culture et de la Ville de Montréal, qui
remplacement du bâti vernaculaire derrière les façades”. » — « Patrimoine architectural : sateur, qui est l’une des causes du phéno- s’illustre dans chaque cas de figure, a pour ef-
ces façades par un édifice d’une hauteur équi- L’administration Coderre accusée de “faça- mène de désintérêt du public et des élus à fet de déresponsabiliser ces deux administra-
valant à 25 étages. La photo accompagnant l’ar- disme”», Le Devoir, 10 août 2016 l’égard de la conser vation et de l’intégration tions, dont les décisions, il faut bien l’admet-
ticle montre l’enfilade des façades dont la va- du patrimoine. Leur devoir d’éducation et de tre, en matière de zonage et de conser vation
leur architecturale est indéniable. participation à l’ébauche de solutions satisfai- du patrimoine ne sont pas, dans leurs formes
La hauteur de trois étages de la série de fa- de la vie urbaine. santes est essentiel. actuelles, exemptes des influences politiques.
çades anciennes comporte un message archi- La composition des percements aux deux Il faudrait éliminer ce dédoublement et insti-
tectural pour le présent, puisqu’il implique la étages supérieurs des façades anciennes dé- Concevoir un projet en milieu bâti tuer une autorité scientifique en matière de
participation au décor urbain symétrique et en- note la présence d’appartements. Les croisées Dans le cas qui nous occupe, il faut s’inquié- patrimoine, de zonage et d’urbanisme qui agi-
soleillé d’une rue agréable. […] originales toujours en place semblent indiquer ter : comment les intentions et leçons d’archi- rait avec autorité à l’abri des influences poli-
La composition des rez-de-chaussée des trois que l’occupation intérieure a subi peu de modi- tecture incorporées il y a un siècle dans le des- tiques. Les élus et les citoyens se prononce-
façades dénote clairement l’intention de leur ar- fications et d’entretien au cours des dernières sin original des trois façades pourront-elles être raient sur la structure, mais non sur le fonc-
chitecte de reprendre une forme architecturale décennies. prises en compte lors de leur éventuelle inté- tionnement, créant un pouvoir séparé comme
ancestrale pour participer à la vie d’une rue en gration ? Il faudrait sans doute rétablir des liens celui de la justice. Les institutions actuelles
milieu urbain favorisant l’installation de com- Les intérieurs visuels et fonctionnels entre la rue, l’intérieur ont été réduites à un rôle purement consulta-
merces ou d’activités artisanales sur rue, claire- Pour ce qui est de l’intérêt patrimonial de des édifices, et les gens qui y vivent : trois vi- tif qu’un ministre ou un comité exécutif peut
ment séparés par les piédroits des entrées me- l’intérieur du bâtiment, il est impossible de se trines de commerces à l’échelle humaine ou- ignorer en toute légalité.
nant aux étages supérieurs privés. Dans le cas prononcer sans avoir pu effectuer une inspec- vrant sur la rue, trois portes d’entrée menant à Enfin, il manque aussi cr uellement à la
des édifices de la rue De Bleury, le remplissage tion exhaustive et scientifique des lieux. L’arti- six logements aux étages supérieurs pour éta- Ville de Montréal un fonds — ou une fonda-
ancien des baies commerciales dénote l’aban- cle ne dit rien à ce sujet. De plus, la Ville de blir des résidants et soutenir la vie du quartier. tion — du patrimoine montréalais. Un tel ou-
don hâtif sinon original de cette fonction pri- Montréal ne possède aucun mécanisme de re- Une fois ces constats établis, tout dépend de la til lui permettrait de faire face à des situa-
vant ainsi la série d’édifices des rentes commer- connaissance de la valeur patrimoniale de l’in- compétence, de la sensibilité et du talent des tions critiques et urgentes. Par exemple, l’ac-
ciales et appauvrissant l’animation de ce seg- térieur des édifices, sa juridiction se limitant à architectes. quisition de propriétés afin d’agrandir des
ment de la rue. ce qui est visible de la rue, ce qui est l’un des La maîtrise et l’implication de la culture ar- sites comme celui du mont Royal, ou encore
Tout projet sérieux d’intégration de ces fa- véritables problèmes de la gestion montréa- chitecturale contemporaine sont aussi un élé- des expr opriations et autr es travaux de
çades devrait comprendre la réhabilitation laise du patrimoine. ment essentiel afin de résoudre ce défi et ré- conser vation. On l’a vu dans les cas d’aban-
des fonctions de commerce et d’habitation im- Il ne faut pas nier que les intérieurs d’édi- pondr e aux besoins des générations ac- don de lieux emblématiques comme le Ben’s
pliquant la réouver ture des baies commer- fices peuvent connaître des conditions de tuelles. Un contre-exemple est le placage de ou le restaurant du 9e chez Eaton, toujours à
ciales sur la r ue tant sur le plan visuel que conser vation touchant la structure, la char- l’ancien édifice du Royal George sur la façade l’abandon, de même que dans des occasions
fonctionnel, c’est-à-dire avec un accès direct pente, la salubrité, les systèmes électroméca- de la bibliothèque de l’Université Concordia. manquées de consolider le parc de la mon-
au commerce à par tir de la rue. Une façade niques, l’intégrité et les finis intérieurs, qui Elle n’offre aucune relation d’échange avec la tagne ou sauver de nombreux édifices et jar-
n’est pas qu’une décoration sur un mur ri- peuvent nécessiter d’impor tantes inter ven- rue — l’entrée monumentale étant murée. De dins négligés ou abandonnés.
deau, c’est un filtre qui organise les relations tions et même leur remplacement s’ils ne même, aucune relation fonctionnelle intéres- La situation actuelle, qui favorise l’étude au
entre l’espace public et l’espace privé. Trop compor tent pas d’éléments significatifs. La sante n’a été créée entre cette bibliothèque et cas par cas des projets, fait partie des causes de
peu de grands projets des trente dernières an- Ville de Paris procède de façon régulière à la la r ue Bishop. Les récents exemples de la lente dégradation du patrimoine montréalais
nées prennent en compte ces conditions d’ani- réhabilitation de son tissu urbain en sauvegar- « commémoration » de vestiges ou de dé- que les organismes existants, dépour vus de
mation essentielles au maintien de la qualité dant les façades et reconstr uisant les inté- pouilles d’édifices piteusement intégrés à des réels pouvoirs, ne font que constater et gérer.

L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A 8 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
MAISONNEUVE Les réserves fauniques sous permis d’exploration
SUITE DE LA PAGE 1
En bleu, le territoire couvert par des permis d’exploration détenus par des en-
la communauté du collège à comprendre et à treprises pétrolières et gazières. En rouge, quatre réserves fauniques visées.
réagir aux idées « radicales ».
Gare aux dérapages
Cette initiative est un bon point de dépar t
pour rétablir un climat serein au collège de
Maisonneuve, estime Cécile Rousseau, pédop- Réserve faunique
sychiatre et directrice de l’Équipe de recherche des Chic-Chocs
et d’inter vention transculturelles (ERIT) de
l’Université McGill. Il existe tout de même un Réserve faunique
risque : il faut éviter que ces travailleurs de cor- de Matane
ridor deviennent des informateurs de la police,
prévient la spécialiste. Réserve faunique
« Le pire qui puisse arriver, c’est qu’on invite de Rimouski
un jeune à s’ouvrir et qu’il se sente trahi. Le pro-
gramme sera un échec si des jeunes se retrouvent
fichés par la police ou par les services de rensei-
gnement après s’être confiés à un travailleur de
corridor », explique Cécile Rousseau.
Les travailleurs de corridor auront clairement Réserve faunique
le mandat d’aider les élèves et non de faire du de Portneuf
profilage pour la police, assure la porte-parole du
collège de Maisonneuve. Tant mieux, croit
Mme Rousseau, parce qu’une
«Le mesure similaire mise sur
pied au Royaume-Uni a mené
programme à des dérapages.
Ce programme, appelé
sera un échec « Prevent » (« prévenir »),
si des jeunes oblige les enseignants et
même les éducateurs de
se retrouvent garderie à détecter les
signes de radicalisation chez
fichés par la les enfants. Comme l’a rap-
porté Le Devoir en avril der-
police après nier, une éducatrice britan-
s’être confiés à nique a signalé un bambin
de quatre ans aux autorités
un travailleur parce qu’il avait dessiné son SOURCE MERN
père en train de manipuler
de corridor» un concombre ! Elle pensait
que c’était une bombe.
« C’est absurde de chercher des signes d’extré-
misme chez des enfants aux couches, mais ça dé-
RÉSERVES l’obser vation de la faune, dif fé-
rentes activités de plein air et le
camping.
tion des réser ves fauniques de la
province.
la mission de protection », a égale-
ment fait valoir M. Gaudreault.
Est-ce que le gouvernement en-
montre la paranoïa qui s’empare du système SUITE DE LA PAGE 1 Dans le Bas-Saint-Laurent, le Exploitation autorisée tend révoquer les permis d’explo-
d’éducation », a indiqué au Devoir Mario No- sous-sol de la réserve de Rimouski Interpellée par Le Devoir mer- ration en vigueur dans les ré-
velli, professeur de travail social à l’Université est même enclavée dans le parc. est lui aussi convoité, puisque des credi, la SEPAQ a simplement re- ser ves fauniques ? « Actuellement,
de Sussex, à Brighton, en Angleterre. « Cette situation géographique, à la permis d’exploration ont été acquis connu que le statut accordé aux ré- le ministre des Forêts, de la Faune
périphérie d’un territoire protégé, en en 2006, puis en 2009. Ils sont au- ser ves fauniques « n’exclut pas et des Parcs n’entend pas demander
Le risque de la liberté d’expression fait un lieu de prédilection remar- jourd’hui détenus par de petites en- d’autres types d’activités ». la révocation des permis d’exploita-
Les travailleurs de corridor peuvent pourtant quable pour la faune et pour la treprises actives dans la recherche Même son de cloche du côté du tions », a répondu le cabinet du mi-
désamorcer des tensions, estime Cécile Rous- beauté de ses paysages », souligne de pétrole, soit Olitra et Ressources cabinet de Laurent Lessard, minis- nistre Lessard.
seau. Une série d’études récentes concluent d’ailleurs la SEPAQ dans sa des- et Énergie Squatex. tre des Forêts, de la Faune et des Alice de Swar te, chargée de
que la lutte contre la radicalisation violente cription de cette réserve. On r etr ouve enfin une qua- Parcs. «Contrairement au réseau de projets en conser vation à la So-
passe par la création d’espaces de liberté où les Celle-ci a été créée en 1949, no- trième réser ve faunique, soit parcs nationaux, il est possible d’ex- ciété pour la nature et les parcs
jeunes peuvent s’exprimer sans contraintes, tamment pour protéger « un terri- celle de Portneuf, située au nord- ploiter des ressources naturelles dans (SNAP), a pour sa par t déploré
rappelle-t-elle. C’est en plein ce que cherche à toire exceptionnel pour la faune ». les réserves fauniques « la préséance des usages indus-
faire le collège de Maisonneuve : écouter les L’entreprise Pétrolia, dont le gou- « Actuellement, le ministre des Forêts, du Québec. À titre triels sur tous les autres usages du
élèves sans les juger. Pour mieux les compren- vernement du Québec est le « pre- d’exemple, des coupes territoire ». Une situation selon
dre. Et les aider à canaliser leurs frustrations et mier actionnaire », détient au- de la Faune et des Parcs n’entend pas forestières sont autori- elle illustrée par les permis d’ex-
leur colère. jourd’hui des permis d’exploration sées annuellement dans ploration pétrolière et gazière en
« Il faut permettre l’expression d’un méconten- qui couvrent une bonne partie de demander la révocation des permis certains secteurs de ré- vigueur au Québec.
tement, dit Cécile Rousseau. On peut avoir cette région. D’autres permis qui serves fauniques», a ré- Ces permis bloquent aussi la
beaucoup de raisons de se fâcher contre ce qu’on empiètent sur le territoire sont déte- d’exploitation » pondu par écrit son at- création d’aires protégées au Bas-
est comme société ! » nus par Junex, dont Québec est le taché de presse, Ma- Saint-Laurent, selon ce qui se dé-
Le défi des établissements comme le collège troisième actionnaire. ouest de Québec. Ce ter ritoire thieu Gaudreault. gage d’un rapport publié plus tôt
de Maisonneuve est d’accepter les discours ex- comptant pas moins de 375 lacs Ce dernier a également précisé cette année par la SNAP. Pas
trémistes des étudiants, souligne la spécialiste. « Paysages époustouflants » est couver t en par tie par trois que la délivrance des permis d’ex- moins de six des sept territoires
En France, après les attentats de janvier 2015, À l’ouest du parc national de la permis d’exploration acquis en ploration relève du ministère de ciblés pour devenir de telles
les élèves qui affirmaient « Je ne suis pas Char- Gaspésie, les 1275 km 2 de la ré- 2012 par une entreprise mécon- l’Énergie et des Ressources natu- zones de conser vation se trou-
lie » se faisaient rabrouer, rappelle-t-elle. serve faunique de Matane sont en- nue, NJ & Exploration. relles. Mais en cas de projet pétro- vent dans des zones sous permis
« Pourtant, les jeunes qui ont un discours radi- tièrement couverts par des permis Dans le cas de cette réserve, si- lier, le ministère des Forêts, de la d’exploration.
cal ont justement besoin de cela : de parler. Ça ne d’exploration contrôlés respective- tuée à une heure de voiture de Faune et des Parcs « est consulté et Pour Nature Québec, l’existence
veut pas dire qu’ils préparent quelque chose de ment par Pétrolia et par Marzcorp Québec, la SEPAQ souligne peut mentionner ses préoccupations de permis d’exploration aux li-
dangereux», explique Mme Rousseau. Oil & Gas. Dans ce cas, la SEPAQ qu’« un séjour en famille ou entre quant à la conservation et à la mise mites de plusieurs parcs nationaux
Et si jamais un étudiant confiait qu’il prépare évoque « une suite de paysages amis » constitue « une expérience en valeur de la faune ». pose aussi des problèmes de
« quelque chose de dangereux », comme un atten- époustouflants », mais aussi des mémorable ». « Que ce soit pour pê- « En somme, lorsque les processus conservation, alors que c’est juste-
tat à la bombe, le collège de Maisonneuve aver- « panoramas incomparables » dans cher, chasser, skier, glisser, patiner écologiques, la protection des habi- ment la mission des parcs natio-
tirait bien sûr le Centre de prévention de la ra- la promotion qu’elle fait de cette ou simplement pour vous détendre tats fauniques réglementés et le naux. Ces permis rendent égale-
dicalisation menant à la violence, précise Line réser ve. Comme pour les autres en formule villégiature, c’est un maintien de la qualité de l’expé- ment impossible l’agrandissement
Légaré, porte-parole de l’établissement. territoires de ce type au Québec, il rêve très accessible et facilement rience en réserves fauniques sont du territoire protégé.
est possible d’y pratiquer la pêche, réalisable », ajoute la société préservés, l’exploration peut être
Le Devoir la chasse, mais aussi la randonnée, d’État chargée de faire la promo- considérée comme compatible avec Le Devoir

PRIX tage de Rosemont, cette Tunisienne, au pays


depuis quatre ans, en connaît aujourd’hui tous
les rouages, tout comme elle connaît le quoti-
selon une étude récente. Cette hausse motive
d’ailleurs le Regroupement Partage à solliciter
une fois de plus la générosité des Montréalais
therine Harel Bourdon. Malheureusement, on
est rendus à un point où nous devons, en plus des
ef fets scolaires, demander une somme aux pa-
SUITE DE LA PAGE 1 dien de sa clientèle. Si tout roule comme sur à l’occasion de l’Opération sac à dos, qui vise à rents pour les agendas, les photocopies, et plus. »
des roulettes, c’est d’abord grâce à elle et à amasser cette année 45 000 $ pour l’achat du Cette facture varie d’une école à l’autre, mais
tropole peuvent faire toute la différence. son équipe. matériel nécessaire pour les magasins-partage peut souvent atteindre de 80 $ à 100 $, selon
Fruits et légumes, yogourts, cahiers, Duo- Dès avril, les écoles communiquent avec ces de Montréal. Mme Harel Bourdon.
Tang, gommes à effacer et crayons, et même organismes afin de leur transmettre une liste Nathalie Okhr y a de la chance. Son école
quelques surprises (bar res de chocolat, t- de familles nécessiteuses. Une fois l’admissibi- Retards scolaires n’exige d’elle qu’une contribution de 30 $ pour
shirts du Canadien de Montréal) : au magasin- lité confirmée, celles-ci sont invitées au maga- Les statistiques sur la pauvreté et la réussite chacun de ses fils. Il lui restera aussi à acheter
partage, en échange d’une contribution sym- sin, de la même manière dont des Montréalais scolaire sont implacables. Les enfants de mi- les espadrilles et quelques vêtements pour les
bolique de 5 $, les familles dans le besoin branchés seraient conviés au cocktail de lance- lieux défavorisés sont de trois à quatre fois plus enfants.
trouvent ef fets scolaires, denrées alimen- ment d’une nouvelle boutique de mode. nombreux à accuser des retards scolaires, et « Je pense qu’on va se débrouiller, malgré
taires et dignité. « Le 5 $ qu’on demande à l’entrée, c’est pour deux fois plus nombreux à connaître des pro- tout. On savait en quittant l’Ukraine qu’on allait
« La majorité des choses dont mes enfants ont les familles qu’on le fait, explique Mme Boual- blèmes d’apprentissage. Ils sont également plus recommencer à zéro », dit avec philosophie celle
besoin, on les a trouvées ici », constate legue. Lorsqu’elles contribuent, elles sentent enclins à décrocher, si bien qu’un élève mont- qui espère retrouver sa carrière de comptable
M me Okhr y une fois les emplettes achevées, qu’elles achètent. Ça envoie un message : ce réalais sur trois ne finira pas son secondaire. agréée d’ici quelques années.
tandis que Vladyslav, 11 ans, manie jalouse- n’est pas de la charité, vous êtes dans un ma- Dans cer tains arrondissements plus dure- Incertitude financière ou non, elle ne chan-
ment ses nouveaux stylos et que Pavlo, 8 ans, gasin ici. Et ça, ça vaut pour beaucoup aux ment touchés par la pauvreté, le décrochage gerait rien à son choix de quitter l’ouest de
zyeute les barres Caramilk. « Mon mari est en yeux de plusieurs. Ne serait-ce que pour dire à scolaire sera l’option privilégiée par la moitié l’Ukraine. « On vit maintenant dans un pays sé-
francisation, moi aussi. On planifie après d’étu- son enfant : “Viens, on va aller acheter tes ef- des élèves. À la Commission scolaire de Mont- curitaire pour les familles. Et je vois qu’il y a
dier pour être à niveau en français, en anglais, fets scolaires.” » réal (CSDM), ce sont près de 42 % des 73 000 beaucoup d’aide pour les gens comme moi. Les
et sur le plan professionnel. Heureusement qu’il y Chaque enfant en ressor tira avec un sac élèves du réseau qui se réveillent chaque matin gens sont généreux. Il y a une belle qualité de
a le magasin-partage », dit-elle, dans son fran- plein à ras bord, comptant l’essentiel de la dans ce contexte familial. Ils sont également vie. Je voulais tout ça pour mes enfants »,
çais coloré d’accents slaves. liste d’articles exigés par l’école. L’aide four- beaucoup plus portés à quitter la maison sans conclut-elle, avant de repar tir, les bras bien
nie à sa famille peut varier de 120 $ à 360 $, se- avoir déjeuné. pleins, vers son domicile. Pendant ce temps,
Une machine bien huilée lon le niveau scolaire. C’est peu, mais c’est, es- « On aimerait ça pouvoir fournir plus d’effets au magasin-par tage, M me Bouallegue et son
« Les magasins-par tage, c’est avant tout un père Mme Bouallegue, suffisamment pour faire scolaires gratuitement, fournir des cahiers, des équipe de bénévoles s’affairent à fournir l’es-
projet humanitaire », résume Rim Bouallegue. une dif férence, si petite soit-elle, dans la vie gommes à effacer et les crayons comme ça se fait sentiel à des dizaines d’autres familles comme
En retrait du tohu-bohu, elle observe atten- des familles à faibles revenus, qui sont aux par exemple en Ontario, pour s’assurer que tout la sienne.
tivement la salle, de façon presque maternelle. prises cette année avec une hausse d’environ le monde part sur le même pied au moment de la
Gestionnaire depuis trois ans du Magasin-par- 4,5 % des dépenses liées à la rentrée scolaire, rentrée, souligne la présidente de la CSDM, Ca- Le Devoir

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
États-Unis Photographie
Trump s’entoure d’une L’expérience gaspésienne
équipe à son image Page B 6 qui mène loin Page B 8

PERSPECTIVES
ECONOMIE
CAHIER

PROJET DE LOI 106


B › L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

Que l’énergie L’UPA demande à Québec de protéger


en commun
la zone agricole contre les pétrolières
GÉRARD BÉRUBÉ Gaz Métro a des réserves sur la création de Transition énergétique Québec
FRANÇOIS DESJARDINS

Les débuts de la commission parlementaire


sur le projet de loi 106 ont rapidement cris-
A lors que Gaz Métro se préoccupe de l’im-
pact que les mesures de Transition énergé-
tique Québec (TEQ) pourraient avoir sur les ta-
tallisé les irritants de la nouvelle politique rifs de ses clients, l’Union des producteurs agri-
énergétique du gouvernement Couillard. Les coles (UPA) demande au gouvernement Couil-
lard d’interdire le développement des hydrocar-
interrogations soulevées ici et là dans les mé- bures dans la zone agricole permanente.
moires confirment le caractère confondant et Les élus de l’Assemblée nationale ont pro-
plutôt expéditif de l’approche retenue. cédé mercredi à la deuxième de quatre jour-
nées de consultations sur le projet de loi 106,
ès le début des consultations, est res- qui porte à la fois sur la stratégie liée aux objec-

D sortie clairement cette difficile cohabi-


tation de la Loi sur les hydrocarbures
au sein d’un projet de loi concernant la mise en
tifs énergétiques de 2030 et sur l’encadrement
de l’exploitation des hydrocarbures. Encore
une fois, des groupes ont demandé au gouver-
œuvre de la Politique énergétique 2030. Les nement de scinder le projet en deux afin d’étu-
deux aspects n’ont que le mot énergie pour dé- dier davantage le deuxième volet.
nominateur commun, alors que leurs objectifs « Le projet sur les hydrocarbures est vraiment
sont contradictoires et que les enjeux respectifs inquiétant pour les producteurs agricoles », a
en matière d’acceptabilité sociale s’opposent. dit le premier vice-président de l’UPA, Pierre
Québec va-t-il s’obstiner à faire la sourde oreille Lemieux. « La cohabitation n’est pas évidente »,
à ces demandes répétées l’exhortant à scinder a-t-il ajouté en invoquant des risques multi-
le projet de loi ? ples, notamment pour l’eau et le bétail. « Il y a
Dans le communiqué accompagnant son mé- aussi une cohabitation sur le plan du bruit.
moire, l’Union des producteurs agricoles a le C’est dérangeant pour les humains et les ani-
paragraphe juste. « Le projet de loi 106 est une maux en élevage. » L’UPA, qui dit vouloir pro-
pièce législative importante qui comprend deux téger le « garde-manger québécois », a fait va-
grands enjeux soit, d’une part, la mise en œuvre loir que les terres agricoles ne représentent
de la Politique énergétique 2030 et, d’autre part, que 4 % du territoire mais que la moitié est
l’adoption d’une loi encadrant le développement déjà « hypothéquée » : étalement urbain, aque-
et la mise en valeur des hydrocarbures au Qué- ducs, captage d’eau souter raine, transpor t
bec. L’UPA est d’avis qu’un consensus social et d’électricité, etc.
politique se dégagera rapidement autour du pre- Le regroupement des agriculteurs a aussi sou-
mier objectif. Toutefois, à l’instar de la Loi sur les levé ce qu’il perçoit comme un enjeu majeur, soit
mines qui a dû faire l’objet de trois projets de loi la possibilité que des producteurs éventuels
avant d’être finalement adoptée, la future loi sur puissent avoir recours à l’expropriation.
les hydrocarbures soulève des préoccupations so- « Quand quelqu’un veut faire de l’exploration,
ciales, environnementales, économiques et poli- il n’y a pas d’expropriation possible », a insisté le
tiques d’envergure qui nécessiteront un travail ministre des Ressources naturelles, Pierre Ar-
colossal de la part des parlementaires, ce qui re- cand. « Si quelqu’un veut faire de l’exploitation,
tardera d’autant la mise en œuvre de la politique ça veut dire qu’il y aurait eu une autorisation.
énergétique du Québec. D’où la nécessité de scin- Dans ce cas, ça serait possible à condition que ça
der le projet de loi. » La CSN est du même avis, soit d’intérêt public, ce qui balise les choses. » Il a
laissant entendre que Québec voudrait se ser- dit que des forages ne pourraient avoir lieu que
vir de l’un pour imposer l’autre. s’ils étaient autorisés par la Commission de pro-
Au début du mois, un groupe de citoyens et tection du territoire agricole. « Si on parle d’in-
d’écologistes réunis sous le Front commun térêt public, pourquoi on ne l’écrit pas dans la
pour la transition énergétique allait plus loin en loi ? » a demandé M. Lemieux.
suggérant de retirer le volet hydrocarbure du Parmi les groupes qui par ticiperont aux
projet de loi 106. À leurs yeux, l’orchestration consultations jeudi figurent l’Association pétro-
d’une transition énergétique au Québec deve- lière et gazière du Québec, la Ville de Gaspé,
nait le prétexte pour articuler plutôt la stratégie des experts universitaires et l’Association de
québécoise en matière d’exploration et d’une l’exploration minière du Québec. Les consulta-
hypothétique exploitation des énergies fossiles. tions se terminent vendredi.
Monopoliser l’attention JACQUES NADEAU LE DEVOIR VOIR PAGE B 2 : ÉNERGIE
Si elle n’est pas débattue séparément, la pre-
mière législation du Québec en matière d’hy-
drocarbure risque effectivement de monopoli-
ser l’attention sur un supposé potentiel pétro-
lier et gazier québécois qui reste à définir. Sur-
tout que, si les réserves probables devenaient
prouvées, il faudrait ensuite en déterminer
Les PME dénoncent l’élitisme en immigration
leur potentiel commercial. Et elles se situe-
raient, pour l’essentiel, dans des zones vulné- Le Québec devrait ouvrir ses portes aux travailleurs non qualifiés, plaide la FCEI
rables ou protégées. Sans oublier les conclu-
sions venant des évaluations environnemen- SARAH R. CHAMPAGNE
tales stratégiques publiées en juin, confirmant
une inadéquation entre la valorisation des hy-
drocarbures et le développement durable, no-
tamment en ce qui a trait aux émissions de gaz
L e Québec doit accepter davantage de tra-
vailleurs étrangers non qualifiés et faire en
sorte que tous les travailleurs étrangers tempo-
à effet de serre. Leur exploitation est difficile- raires puissent demander la résidence perma-
ment conciliable avec les objectifs de Québec nente. C’est du moins ce qu’a soutenu la Fédé-
en matière de lutte contre les changements ration canadienne de l’entreprise indépendante
climatiques, pouvait-on lire. (FCEI) en commission parlementaire devant la
D’autant, aussi, que la stratégie québécoise ministre de l’Immigration, Kathleen Weil.
de réduction des émissions de GES se veut Dans le cadre de la consultation publique
beaucoup plus structurante, engageante et mo- amorcée mercredi sur la planification de l’im-
bilisatrice. Et que le projet de politique énergé- migration au Québec pour 2017-2019, Martine
tique présenté au début d’avril comporte un ob- Hébert, vice-présidente de la FCEI, a souligné
jectif consensuel, des cibles ambitieuses mais l’inadéquation des candidats à l’immigration sé-
réalistes, mais que tout reste à faire et à lectionnés et les besoins des PME.
convaincre quant aux moyens pour les attein- « Dans les 10 dernières années, on a accueilli
dre. Parmi les irritants, mercredi, sur les ondes surtout des professionnels, des gestionnaires, des
de Radio-Canada, des experts mettaient déjà en cadres, alors que les postes disponibles sont en
question la pérennité de la créature coiffée du grande majorité pour des emplois de niveau tech-
titre Transition énergétique Québec. Évoquant nique ou encore très peu qualifiés », a précisé
ses imperfections, ils se demandaient si cet or- Martine Hébert.
ganisme ne relevant pas du bureau du premier Ce qu’elle nomme « la plus grande contradic-
ministre allait avoir les moyens financiers et tion de notre système d’immigration » inquiète
contraignants de remplir son mandat. Mardi, les entreprises représentées par la FCEI. Plus
les milieux d’affaires s’inquiétaient des dédou- de la moitié d’entre elles nomment la pénurie
blements avec d’autres organismes dans l’appa- de main-d’œuvre comme une contrainte ma-
reil gouvernemental, craignant un risque de jeure à leur croissance. Les travailleurs peu
complexité administrative et de doublons des qualifiés pourraient occuper notamment des GETTY IMAGES
responsabilités. emplois en production, en vente, en restaura- Les PME disent avoir besoin que le Québec accueille plus de travailleurs non qualifiés.
Autre point à revoir : ce développement de la tion, en hébergement ou en transformation
filière éolienne compromis parce que subor- d’aliments. val, s’est dit d’accord avec cette position, mais Vers le statut permanent
donné à l’élimination des surplus chez Hydro- « Il est temps d’être moins élitiste avec nos poli- sans insister sur cet aspect lors de son passage Les travailleurs temporaires peu qualifiés
Québec Distribution. Et les engagements finan- tiques d’immigration », poursuit Mme Hébert en en commission. « Il faut répondre aux besoins du peuvent aujourd’hui entrer dans la province
ciers. Quelque 4 milliards sur 15 ans, à peine entrevue au Devoir. «Leur plus grande vulnérabi- marché du travail pour toutes sortes de catégo- avec des permis de travail temporaires. Les
267 millions par année, pour amener le Québec lité est d’arriver ici et d’être obligés d’occuper des ries d’emploi, qui vont de très qualifiés à peu probabilités qu’ils puissent demeurer au Qué-
à consommer 40 % moins de pétrole sur l’hori- emplois pour lesquels ils sont surqualifiés, pas de qualifiés », expose-t-il. M. Dor val rappor te bec à titre permanent — ce qui permet entre
zon et à émettre 37 % moins de GES qu’en 1990. devoir se replacer s’ils sont non qualifiés», dit-elle. l’exemple d’un président d’entreprise qui a tra- autres une plus grande mobilité en emploi —
Pour quoi ne pas mener une réflexion Le président-directeur général du Conseil du vaillé en entrepôt récemment, pour pallier le
distincte ? patronat du Québec (CPQ), Yves-Thomas Dor- manque d’employés. VOIR PAGE B 2 : IMMIGRA TION
B 2 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

ÉCONOMIE
Lowe’s abaisse ses prévisions à cause du quincaillier Rona
L’entreprise se dit toutefois satisfaite des progrès réalisés en matière d’intégration
JULIEN ARSENAULT une baisse de 1,2 % par rapport plus à payer certains coûts qui découlant de l’acquisition de
à sa prévision du mois de mai. étaient liés à son inscription à Rona. Les revenus ont grimpé

P ropriétaire de Rona depuis


quelques mois, Lowe’s a
prévenu que l’acquisition nui-
rait à ses résultats cette année,
mais estime toujours pouvoir
« Les changements […] sont at-
tribuables à Rona », a expliqué
le chef de la direction finan-
cière de Lowe’s, Bob Hull, au
cours d’une conférence télé-
2100
C’est le nombre de
la Bourse de Toronto. En plus
de réduire ses dépenses pour
améliorer sa performance au
Canada, Lowe’s compte com-
mencer à vendre des appareils
de 5,3 %, à 18,3 milliards. Rona
a contribué à hauteur de
460 millions à l’augmentation
du chif fre d’af faires de son
nouveau propriétaire. Les
doubler la rentabilité de ses phonique avec les analystes. magasins que Lowe’s électroménagers comme des ventes des magasins compara-
activités canadiennes d’ici cinq Pour la période de 12 mois possède aux États-Unis, laveuses, sécheuses, cuisi- bles se sont améliorées de 2 %.
ans. se terminant le 3 février 2017, au Mexique et au Canada. nières et réfrigérateurs. Lowe’s disposait de plus de
En dévoilant ses résultats les ventes du géant américain « Nous sommes en bonne po- 2100 magasins aux États-Unis,
du deuxième trimestre, mer- devraient croître de 10 %. La sition pour atteindre nos objec- au Mexique et au Canada à la
credi, le géant américain de la contribution du quincaillier sés en matière d’intégration, été réalisée le 20 mai dernier. tifs et je suis encouragé par ce fin du trimestre. L’acquisition
rénovation a abaissé ses prévi- québécois à la hausse du chif- s’est félicité le président et Le président des affaires in- que je vois », a commenté de Rona a permis à Lowe’s de-
sions pour l’exercice en cours, fre d’af faires devrait être de chef de la direction de Lowe’s, ter nationales de Lowe’s, Ri- M. Maltsbarger. venir le plus important détail-
montrant du doigt le quincail- 4 %. Pour l’instant, les marges Rober t Niblock. Avec notre chard Maltsbarger, s’attend L’entreprise a engrangé un lant spécialisé dans la rénova-
lier québécois. Même si le dé- de Rona sont inférieures à empreinte globale et l’expertise pour sa par t à ce que le re- bénéfice net de 1,17 milliard tion au pays. Auparavant, l’en-
taillant anticipe une augmenta- celles de Lowe’s, mais l’entre- locale de Rona, nous pouvons groupement des deux entre- $US, ou 1,31 $US par action au treprise occupait le troisième
tion des dépenses des prise établie à Mooresville, accroître notre base de clients et prises se traduise par une di- deuxième trimestre terminé le rang, derrière Rona et Home
consommateurs aux États- dans l’État de la Caroline du accroître notre profitabilité. » minution des coûts. Il a égale- 29 juillet, en hausse d’environ Depot au chapitre du nombre
Unis, Lowe’s s’attend à en- Nord, s’attend à ce que cela La clôture de la transaction de ment ajouté que Rona allait dé- 3,5 % Ces résultats renferment de magasins.
granger un profit par action de s’améliore au fil du temps. « Je 3,2 milliards $CAN ayant per- gager des économies étant un impact de 6 ¢US par action
4,06 $US, ce qui représente suis satisfait des progrès réali- mis à Lowe’s d’avaler Rona a donné que le quincaillier n’a lié à des opérations de change La Presse canadienne

MARCHÉS BOURSIERS IMMIGRATION ÉNERGIE


TORONTO New York PÉTROLE
46,79
SUITE DE LA PAGE B 1 SUITE DE LA PAGE B 1

S&P TSX S&P 500 +0,21 $US sont minces, cette voie étant tion, dans des initiatives de re- Gaz Métro, tout en étant

14 697,60 ▼
+0,5% réservée aux travailleurs tem- crutement direct. La Fédéra- d’accord avec la création de
2182,22 ▲
-5,84 +4,07
-0,0% +0,2% OR poraires qualifiés. tion des chambres de com- cet organisme, s’est interrogé
1348,20 « Pourquoi utiliser des tra- merce du Québec (FCCQ) a sur le fonctionnement et le fi-
-8,10 $US vailleurs temporaires pour d’ailleurs invité le gouverne- nancement de TEQ, comme
NASDAQ -0,6% ▼ combler des besoins per ma- ment à préciser et à accélérer l’ont fait d’autres groupes
nents ? » demande de manière les travaux en ce sens. mardi. Entre autres, la société
5228,66 ▲ +1,55 DOLLAR CANADIEN
+0,0% rhétorique Mar tine Héber t, Le document ser vant de a mentionné le processus
77,78 réclamant des mécanismes base à la discussion confirme « long et fastidieux » qui accom-
-0,02 $US
pour tous. « Avec le vieillisse- la volonté du gouvernement pagnerait la production du
DOW JONES
-0,0% ▼ ment démographique, il y Couillard de geler pratique- grand plan directeur et l’arri-
1$US = 1,2856 aura de plus en plus ment les seuils d’im- mage de TEQ avec la Régie de
18 573,94 ▲ +21,92
+0,1% 68,94 d’emplois disponibles « Pourquoi migration à 51 000 l’énergie.
-0,04 EURO à tous les niveaux de pour 2017, 2018, et « À l’heure actuelle, Gaz Mé-
1 EURO = 1,4505
qualification », ren- utiliser des de les faire passer à tro n’a ni de prévisibilité sur le
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume chérit M. Thomas. 525 000 en 2019. Les montant de la quote-par t
($) (%) (000) ($) (%) (000) L a C o m m i s s i o n travailleurs inter venants ont soit qu’elle aura à payer à la fin de
des droits de la per- approuvé ces seuils, son année financière ni accès à
sonne et des droits temporaires
LES INDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS
-5.84 -0.04 175493 Fortis FTS 42.63 0.20 0.47 752
soit fait par t de leur une reddition de comptes sur
S&P TSX SPTT14697.60
S&P TX20 TX20 661.79 -2.65 -0.40 85652 TransAlta TA 5.70 -0.03 -0.52 495 de la jeunesse a déjà pour combler désir de les voir aug- l’utilisation de cette quote-part
S&P TX60 TX60 854.36 0.08 0.01 81005 fait cette recomman- m e n t e r. D e t e l l e s par le gouvernement, a affirmé
S&P TX60 Cap. TX6C 944.75 0.09 0.01 81005 TECHNOLOGIE dation en 2011 pour des besoins missions existent le distributeur de gaz naturel
Cons. de base TTCS 542.68 2.02 0.37 3351 BlackBerry BB 10.59 0.01 0.09 841
Cons. discré. TTCD 174.39 0.14 0.08 7510 CGI GIB.A 62.59 -0.33 -0.52 254 contrer la « discrimi- déjà dans les plus dans son mémoire. Et à cette
Énergie TTEN 199.66 -1.23 -0.61 38763 TÉLÉCOMMUNICATIONS nation systémique » permanents ? » grandes entreprises, quote-part s’ajoute également le
Finance TTFS 247.98 0.56 0.23 13654 qui touche cette mais celles de moin- Fonds vert, financé par le mar-
Aurifère
Santé
TTGD 267.46
TTHC 85.88
-3.44
3.43
-1.27 62923
4.16 6246
BCE
Manitoba Telecom
BCE
MBT
62.18
38.40
-0.06
-0.05
-0.10
-0.13
777
77 catégorie d’immi- Martine Hébert dre taille « ont besoin ché du carbone auquel Gaz Mé-
Tech. de l’info TTTK 54.73 -0.32 -0.58 3958 Rogers RCI.B 57.19 -0.13 -0.23 576 grants. d’accompagnement » pour le tro et sa clientèle par ticipent.
Industrie TTIN 190.19 1.37 0.73 9555 Telus T 43.10 -0.05 -0.12 453 faire, af fir me le p.-d.g. du Nous considérons que nous
Matériaux TTMT 265.98 -3.32 -1.23 72043 FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE Nouveau système CPQ. avons le devoir de protéger no-
Immobilier TTRE 298.95 0.55 0.18 5588 de sélection
Télécoms TTTS 156.86 -0.23 -0.15 1882
iShares DEX XBB 32.42 -0.02 -0.06 40 Les discussions ont donc tre clientèle de hausses tari-
iShares MSCI XEM 27.17 -0.13 -0.48 6 Les préoccupations du mi- principalement por té sur la faires que le soutien de la nou-
Sev. collect. TTUT 242.55 0.90 0.37 5019
iShares MSCI EMU EZU 33.12 0.00 0.00 0
Métaux/minerals TTMN 670.38 0.00 0.00 0
iShares S&P 500 XSP 25.00 0.05 0.20 204 lieu entrepreneurial tendent composition des ar rivées et velle structure de TEQ pourrait
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 23.34 -0.02 -0.09 117 toutes dans la même direc- sur la meilleure manière d’in- occasionner. »
TSX Venture JX 828.48 -10.07 -1.20 85341 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO tion : la sélection des nou- tégrer ces nouveaux arrivants. En 2013-2014, a dit la vice-
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE YAMANA RES INC YRI 6.91 -0.16 -2.26 6105 veaux arrivants doit être en L’épineuse question de la présidente en stratégie, com-
Alim. Couche-Tard ATD.B 62.45 0.45 0.73 835 HB NYMEX CL BULL HOU 8.40 0.13 1.57 5527 meilleure adéquation avec les langue française est égale- munication et développement
Canadian-Tire CTC.A 138.97 -1.62 -1.15 312 ENCANA CORP ECA 12.23 -0.07 -0.57 4880 besoins du marché du travail. ment abordée, notamment par durable, Stéphanie Trudeau,
KINROSS GOLD CORP K 6.45 -0.13 -1.98 4709
Cogeco CCA 62.50 0.26 0.42 52
BARRICK GOLD CORP ABX 26.78 -0.61 -2.23 4697
Un nouveau système de dé- les représentants des entre- la quote-part de Gaz Métro a
Corus CJR.B 12.76 -0.19 -1.47 389
Groupe TVA TVA.B 3.95 0.00 0.00 3 BAYTEX ENERGY CORP BTE 6.89 -0.04 -0.58 4446 claration d’intérêt de la par t prises (FCEI, CPQ, FCCQ), été de 1,3 million. Cette
Jean Coutu PJC.A 19.17 0.09 0.47 94 ELDORADO GOLD CORP ELD 5.53 0.08 1.47 3637 du candidat à l’immigration qui ont mentionné des initia- somme a par la suite grimpé à
Loblaw L 73.14 0.01 0.01 816 IAMGOLD CORP IMG 6.17 -0.10 -1.59 3574 doit en principe permettre de tives de francisation sur les 7,5 millions, puis à 9,8 mil-
Magna MG 52.30 0.07 0.13 650 FIRST QUANTUM FM 11.95 -0.15 -1.24 3413
INTER PIPELINE IPL 27.25 -0.05 -0.18 3129 mieux cibler les personnes lieux de travail. lions. « Nous avons besoin,
Metro MRU 45.63 0.19 0.42 450
Quebecor QBR.B 40.30 -0.09 -0.22 189 LES GAGNANTS EN % cor r espondant aux postes Les consultations se pour- comme entreprise et face à nos
Uni Select UNS 30.55 -0.02 -0.07 142 disponibles. suivent jeudi ainsi que mardi clients, de prévisibilité dans nos
Saputo SAP 43.16 0.03 0.07 403 VALEANT VRX 38.51 4.32 12.64 2912 Les entreprises souhaitent prochain, le 23 août. opérations et nos coûts. De
Shaw SJR.B 26.17 0.11 0.42 1455 POLARIS PIF 10.65 0.78 7.90 227
Dollarama DOL 96.48 -0.30 -0.31 231 HIGH LINER FOODS HLF 23.88 1.07 4.69 112 être impliquées davantage en plus, nous ne savons pas com-
Restaurant Brands QSR 61.69 0.75 1.23 266 TRANSCONTINENTAL TCL.A 18.82 0.73 4.04 236 amont du processus de sélec- Le Devoir ment le gouvernement, la Régie
Transat A.T. TRZ 6.52 -0.08 -1.21 22 JUST ENERGY GROUP JE 7.36 0.27 3.81 314 de l’énergie ou TEQ disposera
Yellow Media Y 18.21 -0.04 -0.22 4 ATS AUTOMATED ATA 10.16 0.34 3.46 237
GUYANA GOLDFIELDS GUY 9.45 0.31 3.39 1555 de cette quote-part. »
ÉNERGIE PURE INDUSTRIAL AAR.UN 5.68 0.18 3.27 1153 Comme l’a fait la Fédération
Cameco CCO 12.36 -0.07 -0.56 714 EXCHANGE EIF 34.12 1.01 3.05 162 des chambres de commerce
Canadian Natural CNQ 41.65 0.11 0.26 1583 STANTEC INC STN 30.96 0.91 3.03 514
Hydro One H 25.61 0.11 0.43 318 du Québec, Gaz Métro a chif-
Enbridge ENB 53.43 -0.29 -0.54 1041 LES PERDANTS EN % fré à 21 le nombre d’étapes
EnCana ECA 12.23 -0.07 -0.57 4880 HUDBAY MINERALS HBM 5.93 -0.24 -3.89 1956 menant à l’approbation du
Enerplus ERF 9.55 0.07 0.74 1338 TRUE NORTH TNT.UN 6.22 -0.23 -3.57 414
Pengrowth Energy PGF 2.05 -0.04 -1.91 1194 grand plan directeur.
MAG SILVER CORP MAG 21.57 -0.79 -3.53 317
Pétrolière Impériale IMO 40.37 -0.25 -0.62 469 INTERFOR CORP IFP 14.80 -0.53 -3.46 337 « Je suis conscient de ce que
Suncor Energy SU 36.33 -0.26 -0.71 2576 FIRST MAJESTIC FR 21.12 -0.74 -3.39 1638 vous avez soulevé, a dit à
Cenovus Energy CVE 19.58 -0.18 -0.91 1760
TransCanada TRP 61.10 -0.27 -0.44 1128
TAHOE RESOURCES THO 20.05 -0.70 -3.37 1444 Mme Trudeau le ministre des
MITEL NETWORKS MNW 9.87 -0.32 -3.14 238
Valener VNR 21.81 -0.05 -0.23 100 DHX MEDIA LTD DHX.B 7.60 -0.23 -2.94 345
Ressources naturelles, Pierre
FINANCIÈRES SILVER STANDARD SSO 18.93 -0.51 -2.62 1281 Arcand. Cependant, je vous
B. CIBC CM 100.01 0.01 0.01 797 ARC RESOURCES LTD ARX 23.13 -0.62 -2.61 874 trouve un petit peu dur. Sur les
B. de Montréal BMO 84.07 0.50 0.60 733 LES GAGNANTS EN $ 21 étapes, les numéros 14, 15
B. Laurentienne LB 48.62 -0.11 -0.23 80 et 16, c’est la Régie de l’énergie,
B. Nationale NA 45.89 0.08 0.17 545 VALEANT VRX 38.51 4.32 12.64 2912
B. Royale RY 80.34 0.40 0.50 1248 HIGH LINER FOODS HLF 23.88 1.07 4.69 112 et ils peuvent faire ça assez ra-
B. Scotia BNS 66.73 0.23 0.35 1231 CANADIAN NATIONAL CNR 82.53 1.03 1.26 782 pidement. Si vous en voyez qui
B. TD TD 56.99 0.08 0.14 1499 EXCHANGE EIF 34.12 1.01 3.05 162
sont super flues, nous sommes
Brookfield Asset BAM.A 44.66 -0.15 -0.33 492 STANTEC INC STN 30.96 0.91 3.03 514
Cominar Real CUF.UN 16.82 0.11 0.66 349 ALGONQUIN POWER & AQN.IR 45.50 0.80 1.79 1576 très ouverts à voir vos proposi-
Corp. Fin. Power PWF 29.61 0.05 0.17 284 NEW FLYER NFI 43.98 0.80 1.85 264 tions pour optimiser la reddi-
Fin. Manuvie MFC 17.12 0.04 0.23 2430 POLARIS PIF 10.65 0.78 7.90 227
tion de comptes et simplifier le
Fin. Sun Life SLF 41.22 0.24 0.59 624 RESTAURANT BRANDS QSR 61.69 0.75 1.23 266
Great-West Lifeco GWO 31.11 -0.13 -0.42 638 TRANSCONTINENTAL TCL.A 18.82 0.73 4.04 236 processus administratif de
Industrielle All. IAG 44.58 0.01 0.02 156 LES PERDANTS EN $ TEQ. »
Power Corporation POW 27.26 0.00 0.00 269 CANADIAN TIRE CORP CTC.A 138.97 -1.62 -1.15 312
TMX X 60.59 0.03 0.05 44 AGNICO EAGLE MINES AEM 73.67 -1.00 -1.34 622 Le Devoir
INDUSTRIELLES DETOUR GOLD CORP DGC 33.18 -0.87 -2.56 945
Air Canada AC 8.99 0.05 0.56 579 MAG SILVER CORP MAG 21.57 -0.79 -3.53 317
2143 WEST FRASER TIMBER WFT 43.30 -0.76 -1.72 401
Bombardier
CAE
Canadien Pacifique
BBD.B
CAE
1.98
18.22
CP 192.00
0.02
0.13
0.15
1.02
0.72
0.08
731 FIRST MAJESTIC
996 PEYTO EXPLORATION
FR
PEY
21.12
37.67
-0.74
-0.73
-3.39
-1.90
1638
486
Résultats en baisse
Chemin de fer CN
SNC-Lavalin
CNR
SNC
82.53
56.22
1.03
0.22
1.26
0.39
782 SILVER WHEATON
364 TAHOE RESOURCES
SLW
THO
38.96
20.05
-0.72
-0.70
-1.81
-3.37
1893
1444 pour Target
Transcontinental TCL.A 18.82 0.73 4.04 236 S&P TSX GLOBAL HGU 30.18 -0.68 -2.20 841
TransForce TFI 26.06 0.18 0.70 120 Minneapolis — Le mastodonte
Consultez toutes les cotes boursières américain de la vente au détail
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX sur www.decisionplus.com Target a annoncé mercredi un
Agrium AGU 118.37 -0.03 -0.03 201
Barrick Gold ABX 26.78 -0.61 -2.23 4697 bénéfice de 680 millions $US
Goldcorp G 23.76 -0.42 -1.74 2136
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS ou 1,16 $US par action au
Kinross Gold K 6.45 -0.13 -1.98 4709 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % deuxième trimestre, compara-
Mines Agnico-Eagle AEM 73.67 -1.00 -1.34 622
Potash POT 20.84 -0.30 -1.42 2320
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 2307,13 +10,37 +0,45 tivement à 753 millions ou
Teck Resources TCK.B 20.67 -0.24 -1.15 2813
économie contemporaine
IQ120 2361,69 +7,74 +0,33 1,18 $US par action l’an der-
nier. Son bénéfice ajusté s’est
chiffré à 1,23 $US par action.
Les revenus trimestriels de
Lowe’s ont reculé de 7,2 % à
16,2 milliards. Les ventes des
magasins comparables ont
glissé de 1,1 % après sept tri-
mestres consécutifs de pro-
gression. Ses ventes trimes-
trielles en ligne ont bondi de
16 %.
Associated Press
L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 B 3

ECONOMIE
Londres veut punir les
conseillers qui facilitent
l’évasion fiscale
L ondres — Le gouver ne-
ment britannique entend
durcir la répression contre
ceux qui l’encouragent « doi-
vent en supporter les risques et
les coûts », écrit dans le docu-
l’évasion fiscale en ciblant les ment Janes Ellison, secrétaire
cabinets d’avocats et autres d’État au Trésor. La consulta-
consultants qui l’encouragent tion doit durer jusqu’à mi-octo-
et qui pour raient risquer bre et pourrait par la suite dé-
de lourdes amendes, selon boucher sur une loi.
des propositions soumises Cette nouvelle initiative sur-
à consultation publiées vient dans un contexte interna-
mercredi. tional marqué par le récent
Le HMRC (Her Majesty’s scandale des Panama Papers,
Revenue and Customs), la di- qui a éclaboussé jusqu’à l’an-
rection des impôts britan- cien premier ministre britan-
nique, veut sévir contre tous nique David Cameron qui
ceux qui « rendent possible ou avait dû admettre qu’il avait
utilisent des systèmes d’évasion détenu des par ts dans la so-
fiscale », selon le document en ciété offshore de son père, dé-
consultation publié sur son cédé en 2010. Arrivée au pou-
site Internet. Sont ainsi visés voir en juillet, sa successeure
les avocats ou les cabinets de conser vatrice Theresa May
conseil, incontournables à la s’est fortement engagée à lut-
City de Londres, qui ont un ter contre l’évasion fiscale.
rôle essentiel auprès des Elle tient aussi un discours
grands groupes ou des parti- plus of fensif contre les
culiers fortunés. La principale grandes entreprises dont elle
MARK HUMPHREY ASSOCIATED PRESS mesure consisterait à leur in- veut brider les excès, et sem-
fliger une amende équivalente ble en outre vouloir confier un
ÉTATS-UNIS au montant de la somme qui a plus grand rôle à l’État en ma-
échappé au fisc. tière économique.
« L’évasion fiscale prive d’ar-

Le gendarme des marchés gent les services publics » et Agence France-Presse

financiers enquête sur Bauer Fraude pyramidale


L’action de l’entreprise continue de dégringoler de 10 milliards en Chine
T oronto — Le fabricant
d’équipement de hockey
Bauer, dont le plus important
L’action de Per for mance
Sports a perdu près de la moi-
tié de sa valeur, lundi, après
créanciers, sans toutefois
s’avancer sur les résultats de
la démarche.
je suis prêt à revenir comme
président du conseil et lancer
un processus de redressement,
S hanghai — La justice chi-
noise va poursuivre 26 per-
sonnes liées à une entreprise
lien ayant élaboré cette tech-
nique au début du siècle der-
nier. Ezubao a monté cette
actionnaire est Power Corpo- que la compagnie eut indiqué Selon une annonce faite en a-t-il dit. L’offre est sur la table de prêts de ligne, dans un re- fraude pyramidale en attirant
ration, a indiqué faire l’objet que le non-respect de juin, l’entreprise exploitant un et elle continuera à le rester. » tentissant scandale d’escro- les investisseurs avec de faux
d’une enquête par l’autorité l’échéance fixée au 15 août centre de recherche et déve- Au cours des deux derniers querie d’un montant de 10 mil- projets, puis en piochant dans
des transactions et des valeurs pour la divulgation de ses ré- loppement à Blainville, dans mois, Per for mance Spor ts liards $CAN, a annoncé les finances de ses nouveaux
mobilières aux États-Unis. sultats la plaçait dans une si- les Laurentides, s’attendait à Group a effectué deux rondes l’agence officielle Chine Nou- clients pour rétribuer ou rem-
Performance Sports Group tuation de défaut de facilités conclure son exercice 2016 de mises à pied. La plus ré- velle mardi soir. bourser les clients plus an-
(PSG) a également af firmé, de crédit à l’égard de ses avec une dette de 424,8 mil- cente, annoncée le 2 août, a eu La police a transmis l’affaire ciens, avait indiqué la police
mercredi, que les autorités ca- créanciers. Mercredi, l’action lions $US. En plus d’être lour- des répercussions au sein de de la société financière Ezu- aux médias d’État.
nadiennes avaient mené des se situait à 2,30 $, en baisse de dement endettée, l’incursion son de centre d’innovation de bao aux autorités judiciaires, a L’affaire, réputée être le plus
enquêtes à propos de pro- 40 ¢, ou près de 15 % par rap- effectuée par l’entreprise dans Blainville inauguré il y a moins précisé l’agence. Les autorités grand système de Ponzi ja-
blèmes non spécifiés. Lundi, port au cours de clôture de la le secteur du commerce de dé- d’un an. M. Roustan s’est mon- ont inculpé 11 personnes de mais mis au jour en Chine, a
l’entreprise établie à Exeter, veille. tail a été critiquée par plu- tré critique des compressions fraude, dont des hauts cadres provoqué la colère des inves-
dans l’État du New Hampshire, Avant l’ouverture des mar- sieurs, dont Graeme Roustan, ef fectuées dans les Lauren- de Yucheng, la maison mère tisseurs, les escroqueries de
annonçait une enquête interne chés lundi, la société avait pré- président du conseil d’admi- tides. « Je suis inquiet, parce d’Ezubao, notamment son pré- ce type n’étant par ailleurs pas
menée par son comité d’audit cisé que le dépôt des docu- nistration de 2008 à 2012. que c’est à cet endroit qu’on ef- sident Ding Ning et sa direc- rares en Chine. En mai, la po-
et disait ne pas être en mesure ments concernés avait été re- L’homme d’af faires origi- fectue la recherche et le dévelop- trice générale Zhang Min, a lice a arrêté 35 cadres et em-
de déposer à temps ses états fi- tardé par une enquête interne naire de Sherbrooke, qui a pement, a expliqué l’homme annoncé le Parquet populaire ployés de la société Zhongjin
nanciers annuels vérifiés. menée par son comité d’audit. tenté sans succès de revenir d’af faires. Avec moins d’ingé- de Pékin sur son site Internet. Asset Management, à la suite
L’objet des enquêtes in- Per formance Spor ts Group au conseil d’administration de nieurs québécois, je suis préoc- Quinze autres personnes sont de l’incapacité de l’entreprise à
ternes et externes n’a pas été avait précisé avoir retenu les l’équipementier l’an dernier, a cupé de la future gamme de accusées d’avoir illégalement verser quelque 5,2 milliards
révélé, et un por te-parole de ser vices d’exper ts indépen- af firmé lundi qu’il était tou- produits. » obtenu l’argent des investis- de yuans (1 million) à ses
PSG n’a pas voulu en dire da- dants et que des discussions jours disponible si on avait be- seurs, selon la même source. 25 000 investisseurs.
vantage. étaient en cours avec ses soin de lui. « Le conseil sait que La Presse canadienne Lors d’aveux télévisés diffu- La police a par ailleurs inter-
sés en février, dénoncés par pellé en juin 2019 personnes
des groupes de défense de liées à Fanya, une Bourse de
droits de la personne selon qui métaux défaillante, qui aurait

Une hausse prochaine des taux cette pratique viole le droit des
personnes à un procès équita-
ble, M m e Zhang avait décrit
Ezubao comme un système de
géré jusqu’à 40 milliards de
yuans d’actif, sur fond de sus-
picion de fraude.

de la Réserve fédérale américaine est plausible Ponzi, du nom de l’escroc ita- Agence France-Presse

MAR TIN CRUTSINGER nion de la banque centrale des


26 et 27 juillet, divulgué mer-
message très près de celui li-
vré par la Fed par communi-
la télévision qu’un relèvement
des taux en septembre était
Investissement du Cisco mettra à pied
à Washington
credi, indique que les respon- qué à la suite de cette rencon- « possible ». M. Dudley a dit Fonds de solidarité 5500 employés
L es responsables de la Ré-
ser ve fédérale américaine
ont estimé le mois dernier que
sables étaient encouragés par
un rebond dans la croissance
de l’emploi. Ils avaient aussi
tre en juillet. La Fed disait tout
de même sur veiller les me-
naces à l’économie mondiale
croire que la solidité de la
croissance de l’emploi se pour-
suivrait et que la croissance de
Le Fonds de solidarité FTQ a
annoncé un investissement de
San Jose — Cisco Systems a an-
noncé mercredi qu’elle mettra à
les risques à court terme pe- pris acte d’une stabilisation et les développements finan- l’économie prendrait de l’élan. 15 millions dans le fonds Ge- pied 5500 employés, alors que
sant sur l’économie des États- des marchés financiers après ciers pour s’assurer que ces Mais comme à son habitude, nesys Ventures III. « Ce nouvel le fabricant d’équipement pour
Unis s’étaient apaisés et des turbulences déclenchées éléments ne ralentissent pas la Fed a tenu à dire que toute investissement s’inscrit dans la Internet peine à s’adapter aux
qu’une hausse des taux d’inté- par le vote du 23 juin pour la l’économie des États-Unis. politique sur les taux dépen- stratégie du Fonds de solidarité changements technologiques
rêt pourrait être justifiée dans sortie du Royaume-Uni de Ces Cette semaine, le président drait des plus récentes don- FTQ de travailler avec des qui ont réduit la demande pour
un avenir rapproché. développements ont fait dire du bureau de la Réserve fédé- nées économiques avant la fonds spécialisés performants, ses produits principaux. La ré-
Ils n’ont toutefois pas donné aux responsables qu’une rale de New York, W illiam prochaine réunion des 20 et comme Genesys, qui ont déjà organisation annoncée mer-
d’indication sur le moment pos- hausse des taux « était ou se- Dudley, un proche allié de la 21 septembre. un historique d’investissement credi par la société américaine
sible d’un relèvement des taux. rait bientôt justifiée ». présidente de la Fed, Janet au Québec. Ainsi, nous souhai- signifie qu’environ 7% des
Le procès-verbal de la réu- Le compte rendu envoie un Yellen, a affirmé en entrevue à Associated Press tons renforcer la place qu’oc- quelque 74 000 travailleurs de
cupe le Québec dans le réseau Cisco perdront leur emploi. On
mondial des sciences de la vie ignorait dans l’immédiat les en-
et consolider les emplois québé- droits et les secteurs touchés.

Semestre décevant pour les exportations québécoises cois dans ce secteur », a souli-
gné l’institution québécoise,
dans un communiqué.
Cisco emploie 1500 personnes
dans 14 bureaux au Canada,
dont à Montréal et à Québec.
Le Devoir Associated Press

L e bond des expor tations


du Québec en juin est venu
mettre un baume sur une per-
Les expor tations vers les
États-Unis ont progressé de
2,1 % en juin et représentent
des mois correspondants en
2015, la diminution était de
1,6 % à l’échelle canadienne, a
miste principal à la Financière
Banque Nationale, se croise
également les doigts. « Pour
formance semestrielle plutôt 71 % des expor tations québé- ajouté l’ISQ. l’instant, le solde commercial Congédié?
décevante. coises. De leur côté, les ex- « L’élan des expéditions à international de marchandises
Les exportations du Québec portations vers l’Europe aug- l’étranger qui prévalait depuis a retranché à la croissance éco-
[désaisonnalisées et en dollars mentent de 17,5 % et repré- quelques années s’est estompé nomique du Québec au
constants] ont augmenté de sentent 14,2 % des expor ta- au moment où l’économie du deuxième trimestre, mais nous Voyez
3,6 % en juin, comparativement tions du Québec en juin. Vers Québec est en quête de points demeurons confiants que cela
à une hausse de 0,6 % au Ca-
nada. Toutefois, leur volume
l’Asie, elles augmentent de
2 % et représentent un poids
d’appui », déplore Hélène Bé-
gin. L’économiste principale
ne sera pas le cas dans la
deuxième moitié de 2016. Sur
François Gendron
cumulatif pour les six premiers de 7,9 %. au Mouvement Desjardins es- l’ensemble de 2016, nous ta- avocat
mois de 2016 est inférieur de Pour leur part les importa- time toutefois que ce manque blons sur une hausse (des ex-
1,3 % à son niveau pour la pé- tions du Québec ont augmenté de vigueur est passager et pré- portations), celle-ci étant impli- LL.L., M.A., Ph.D.
riode correspondante en 2015, de 3,2 % en juin, contre 0,7 % voit un envol des exportations cite à notre prévision d’une
alors qu’il est en augmentation pour le Canada. Néanmoins, québécoises avec le rebond at- croissance économique de 1,3 %
de 2,2 % au Canada, a souligné leur volume cumulatif pour les tendu de l’économie améri- cette année au Québec. »
l’Institut de la statistique du six premiers mois de 2016 est caine au deuxième semestre. Vieux Montréal 514-845-5545
Québec (ISQ). inférieur de 6 % à son niveau Marc Pinsonneault, écono- Le Devoir
B 4 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 B 5

C ANADA
LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 A THLÉTISME
TABLEAU DES
MÉDAILLES
Le parcours de rêve des volleyeurs prend fin
Une nouvelle
Le décathlonien Damian Warner effectue un bon départ
Usain Bolt veut être immortel tuile s’abat
Qui pour battre Usain Bolt, déjà tel », avait alors lancé Bolt, devenu cendu le record planétaire à 19 En vérité, le Jamaïcain gère sa

L e parcours de rêve de l’équipe


canadienne de volleyball mascu-
lin a pris fin, mercredi, à une seule
victoire de la ronde des médailles
couver, a ter miné 37 e avec un
temps de 14:02,02 et a été éliminé.
Plus tard mercredi, le sprinter An-
dre De Grasse tentera de s’appro-
septuple champion olympique, en
finale du 200 m des jeux Olym-
piques jeudi soir à Rio et l’empê-
cher de se rapprocher à une
le premier athlète de l’histoire à
remporter trois fois l’épreuve reine
du sprint aux JO. Il venait une fois
de plus lors de ces huit dernières
années, de régler leur compte à ses
sec 19 en finale des Mondiaux
berlinois, le 20 août 2009, à la
veille de son 23e anniversaire.
Sur la foi de se son record du
monde en 9 sec 58 au 100 m, les
fin de carrière en père tranquille,
récoltant les dividendes de ses
chronos de référence qui datent
désormais de 2009.
Vendredi, viendra l’heure des
sur Rio
aux Jeux olympiques de Rio.
Les Canadiens, classés 12e, ont
cher d’une deuxième médaille à
Rio. De Grasse, qui a décroché le
marche du "triple-triple"? L’écho adversaires, au premier rang des-
quels l’Américain Justin Gatlin,
statisticiens lui avaient prédit un
temps sous les 19 secondes sur
adieux aux cinq anneaux à l’occa-
sion de la finale du r elais
Le CIO est plongé
répond personne.
perdu 25-15, 25-20, 25-18 face à la bronze au 100m, sera des demi-fi- condamné à la deuxième place le demi-tour de piste. 4x100 m, dans lequel la « Foudre »
dans la tourmente
BR T
ZE
N
ON
GE

Russie (no 3), en quarts de finale. nales du 200m en compagnie de comme une malédiction et surtout Mais, avec les années qui ont met son talent au ser vice de son
OR
AR

Ce revers a mis un terme à l’éton- son compatriote Aaron Brown. à être sifflé copieusement pour ses passé et les blessures qui ont for- pays. Outre le show Bolt, les fi-
1 ÉTATS-UNIS 30 32 31 93
nant parcours olympique du Ca- Phylicia George et Nikkita Holder
ASTOLFO CAGNACCI
antécédents de dopage. cément bridé son « mo- nales des 400 m haies messieurs, après l’arrestation

D
2 G.-BRETAGNE 19 19 12 50 nada, qui par ticipait aux Jeux seront pour leur part des demi-fi- imanche, le Jamaïcain Cela devrait être en- teur », lui rappelant qu’il du poids masculin et du javelot
3 CHINE 19 15 20 54 d’été en volleyball masculin pour
la première fois depuis 1992.
nales du 100m haies.
Plongeon 10 mètres À la piscine,
a débuté de la meil-
leure des manières
core le cas jeudi, pour sa
dernière représentation
était bien mor tel, cette
frontière d’une nouvelle
dames sont au programme jeudi.
Les haies basses se cherchent
de l’un des siens
4 RUSSIE 12 14 15 41 L’équipe avait eu besoin d’un Meaghan Benfeito et Roseline Fi- son dernier défi olym- individuelle aux JO, car le ère s’est définitivement une nouvelle figure tutélaire, de
5 ALLEMAGNE 11 8 9 28 match de la dernière chance pour lion sont toujours en quête d’une pique — enchaîner demi-tour de piste est la éloignée. l’envergure de l’Américain Edwin ÉRIC BERNAUDEAU
6 JAPON 10 5 18 33 se qualifier au mois de juin. deuxième médaille à ces Jeux. Elles un troisième triplé 100 m, 200 m et course de « l’Éclair », celle Pourtant, l’idée resur- Moses, un prophète de la discipline.

D
Le Canada a aussi raté deux oc- se sont qualifiées pour les demi-fi- 4x100 m après ceux de 2008 et qui l’a révélé aux « happy git occasionnellement, Chimère… D’autant que l’Améri- es Jeux « fantastiques, à la brési-
7 FRANCE 8 11 12 31 casions de mettre la main sur le nales à la plateforme de 10 mètres. 2012 — en s’imposant au bout de few » à l’âge de 16 ans. pour des raisons marke- cain Angelo Taylor et le Dominicain lienne » : voilà ce que promettait
8 ITALIE 8 9 6 23 bronze, mercredi. THOMAS COEX AGENCE FRANCE-PRESSE Benfeito a terminé sixième avec un la ligne droite en 9 sec 81. Mais, et c’est probablement la ting probablement. Ainsi, Bolt Felix Sanchez, qui s’étaient partagé Thomas Bach, président du Co-
9 PAYS-BAS 8 4 3 15 Spor ts équestres D’abord, au Nicholas Hoag (à droite) en larmes après avoir essuyé un revers face à la score de 329,15, tandis que Filion a « Quelqu’un a dit l’an passé que si seule épine dans son pied ailé, il avait fait savoir que le record du les quatre titres olympiques en- mité inter national olympique
saut par équipe en spor ts éques- Russie en quarts de finale mercredi au stade Maracanazinho. terminé huitième avec 323,55 je le faisais [le triple-triple], je de- ne par viendra pas à franchir la li- monde du 200 m était « un objectif tre 2000 et 2012, ne sont plus là. (CIO) avant l’ouverture des JO de
10 AUSTRALIE 7 8 9 24 tres, les représentants de l’unifolié points. Les plongeuses canadiennes viendrais immortel. Alors deux mé- mite des 19 secondes sur 200 m, en 2016 », avec évidemment la Rio. Mais entre des stades loin de faire le plein,
19 CANADA 3 2 9 14 ont perdu face à l’Allemagne en mière ronde et a remis une carte parcourant 7,67 mètres à sa troi- ont déjà mis la main sur le bronze à dailles de plus et ce sera fait : immor- son rêve ultime après avoir des- quête des ors olympiques. Agence France-Presse des problèmes récurrents de sécurité et de
barrage dans l’affrontement pour de 70, un coup sous la normale. sième tentative. Au lancer du poids, l’épreuve synchronisée de 10m. transport, une dernière ligne droite entachée
l’obtention du bronze. Yann Can- Alena Sharp, d’Hamilton, a quant à il a effectué un lancer de 13,66 mè- Ailleurs dans l’eau, les rameurs par la confusion dans la gestion du dossier du
dele de Caledon, en Ontario, Tif- elle joué 72. tres, se positionnant 11e dans son Ryan Cochrane et Hugues Four- dopage russe et enfin l’arrestation mercredi de
fany Foster, de North Vancouver, Décathlon Le Canadien Damian groupe. Il a aussi réussi un saut en nel, de Montréal, se sont qualifiés l’Irlandais Patrick Hickey, l’un des membres les
et l’ancien champion olympique Warner a quant à lui obtenu un bon hauteur de 2,04 m. War ner était pour la finale de jeudi du 200m K2. plus éminents du CIO, M. Bach est plus occupé
Éric Lamaze, de Schomberg, en départ au décathlon. L’athlète de troisième au classement général en La Montréalaise Émilie Fournel par la gestion de crise que par le sport.
Ontario, sont tous qualifiés pour la London, en Ontario, a enregistré le fin de journée. n’a pas accédé à la finale du 500m Hickey arrêté, parfum de scandale. Impossi-
finale individuelle de vendredi. record olympique en parcourant le Athlétisme Sur la piste, Melissa K1, mais fera équipe avec An- ble mercredi de ne pas faire le parallèle entre
Lutte gréco-romaine Ensuite, la 100 mètres en 10,30 secondes, le Bishop, de Eganville, en Ontario, dréanne Langlois, de Québec, Ge- le CIO et la FIFA. Patrick Hickey, chef des Co-
Montréalaise Dorothy Yeats s’est premier évènement de l’épreuve de s’est qualifiée pour les demi-finales nevieve Orton et K.C. Fraser, ven- mités olympiques européens (EOC) et l’un
MARTIN BUREAU AGENCE FRANCE-PRESSE inclinée 2-1 face à la Suédoise 10 disciplines. Warner a battu son avec le meilleur temps de sa vague dredi, au 500m K4. des 15 membres depuis 2012 de la commis-
Ryan Lochte Jenny Fransson dans l’af fronte- rival, l’Américain et champion au 800 mètres (1:58,38). Moham- Mark Oldershaw, de Burlington, sion exécutive du CIO, le gouvernement olym-
ment pour le bronze dans la caté- olympique en titre, Ashton Eaton, med Ahmed, de St. Catharines, en en Ontario, a pris part à la demi-fi- pique, a été interpellé à l’hôtel du CIO à Rio.
Des nageurs gorie des 69 kilogrammes.
Golf Brooke Henderson, de
qui a terminé deuxième dans sa
vague en 10,46 secondes. Le Cana-
Ontario, a quant à lui accédé à la fi-
nale du 5000 m masculin avec le
nale masculine du 200m C1, mais
n’a pu accéder à la finale.
L’Irlandais de 71 ans, membre du CIO depuis
1995, est soupçonné d’appartenir à un réseau
en eaux troubles Smiths Falls, en Ontario, a connu
quelques ennuis lors de la pre-
dien a conclu au deuxième rang de
son groupe au saut en longueur en
sixième temps des demi-finales
(13:21,00). Luc Bruchet, de Van- La Presse canadienne
de vente illégale de billets pour les Jeux de
Rio. Le réseau est accusé d’avoir vendu des
Les nageurs olympiques billets pour les JO de 2016 à un prix très élevé,
américains Ryan Lochte et après les avoir récupérés illégalement auprès
James Feigen ont été inter-
pellés à l’aéroport de Rio
mercredi soir. Une juge de
Rio a ordonné la confiscation
Elaine Thompson remporte le 100 m Foot: une finale
Allemagne-Brésil
d’entreprises autorisées par le Comité olym-
pique irlandais, selon la police. « Nous tra-
vaillons à établir les faits », s’est contenté de
commenter mercredi le CIO, qui espérait en
de leurs passeports pour les
empêcher de quitter le Brésil
après leur témoignage sur
et le 200 m en quatre jours avoir fini avec les scandales de corruption de-
puis celui autour des Jeux de Salt Lake City de
2002, qui avait entraîné l’exclusion d’une di-
une agression à main armée zaine de ses membres. Cette arrestation n’est
dont ils auraient été victimes.
Les basketteurs américains ne font qu’une bouchée des Argentins pas sans rappeler un autre scandale de re-
La juge Keyla Blank « a émis vente de billets, à l’occasion du dernier Mon-
des mandats de perquisition
L a Jamaïcaine Elaine Thompson ture est un quatuor de vétérans Grand Chelem olympique d’affilée dial de football au Brésil, dans lequel le princi-
et décrété la saisie des passe-
ports des nageurs améri-
cains ». La magistrate a dé-
claré qu’elle sondait « cer-
taines incohérences dans les
a réalisé le premier doublé
100/200 m aux Jeux depuis l’Amé-
ricaine Florence Griffith-Joyner en
1988 à Séoul, en rempor tant le
200 m, quatre jours après le 100 m,
champions olympiques à Athènes
en 2004 de continuer sur un tel
r ythme. La «Team USA» a réagi
brutalement et fait taire les nom-
breux supporteurs en bleu ciel et
en s’adjugeant les quatre titres mis
en jeux aux JO de Rio, comme à
Pékin en 2008 et à Londres, il y a
quatre ans. Après le titre du simple
dames et messieurs, suivi de celui
19,80 s
En demi-finales, Andre De
pal accusé est le Français Jérôme Valcke, an-
cien secrétaire général de la FIFA, licencié
puis suspendu 10 ans par la FIFA.
La gestion critiquée du dossier russe Le CIO
« ne peut être tenu responsable ni du timing ni des
témoignages des nageurs », en 21,78 sec, mercredi à Rio. blanc qui peuplaient la Carioca de par équipes féminin, les Chi- Grasse a fracassé un record raisons des incidents auxquels nous devons faire
parfois contradictoires, Thompson, 24 ans, a précédé la Arena lors d’un terrible 27 à 2 en nois Zhang Jike, médaille d’argent canadien en parcourant face à seulement quelques jours des Jeux ». Quant
comme sur le nombre d’as- Néerlandaise Dafne Schippers douze minutes. On était alors au dé- du simple, Ma Long, le champion le 200 mètres en 19,80 se- aux critiques sur une prétendue frilosité du CIO
saillants. « Les victimes sont (21,88) et l’Américaine Tori Bowie but du deuxième quart-temps, les olympique, et Xu Xin ont apporté, AGENCE FRANCE-PRESSE condes. L’«éclair» Usain Bolt a envers le géant russe et sur la confusion autour
rentrées physiquement et men- (22,15). Bowie avait déjà Américains menaient 36 à mercredi, la quatrième médaille Le Brésil emmené par un grand aussi effectué mercredi soir son du nombre de sportifs russes finalement autori-
talement en pleine forme, au conquis la médaille d’ar- 21 et le match était virtuel- d’or à Rio, en quatre épreuves. Neymar (ci-dessus en jaune et meilleur chrono de la saison, sés à concourir, M. Bach est passé à l’attaque le
point de plaisanter entre gent sur 100 m dimanche, lement terminé. Le reste Par ailleurs, La justice brési- bleu) et l’Allemagne se rencon- c’est-à-dire 19,78 secondes. 1er août, s’en prenant à l’Agence mondiale anti-
eux », souligne la juge, qui se alors que Schippers, dimi- n’a été qu’une promenade, lienne a annoncé mercredi avoir treront en finale des JO de 2016 dopage (AMA). Le CIO a certes eu le dernier
base sur des images enregis- nuée par une blessure à qui a dû faire du bien aux autorisé le déblocage de fonds pu- samedi, après avoir battu mer- mot, mais l’exaspération sur le timing était mani-
trées par les caméras de sé- l’aine, avait terminé à la stars de la NBA, chahu- blics au Comité d’organisation des credi respectivement le Hondu- PHOTOS: PEDRO UGAR TE (PRINCIPALE), PEDRO UGAR TE (EN HAUT, À DROITE) ET OLIVIER MORIN (EN BAS, ÀDROITE) AGENCE FRANCE-PRESSE feste au sein de toutes les fédérations, chargées
curité à leur retour à l’hôtel. 5e place. tées lors de leurs trois pré- JO Rio-2016, pour garantir la bonne ras (6-0) et le Nigeria (2-0), op- Usain Bolt n’aura pas à affronter Justin Gatlin (en haut, à droite) jeudi en finale du 200 m des Jeux olympiques de Rio: l’Américain a été éliminé à la surprise elles-mêmes dans un premier temps de faire le
Ryan Lochte avait raconté à Basketball Les basket- cédents matches par les tenue des Jeux Paralympiques de portunité pour la Seleçao de générale en demi-finales. Bolt a remporté sa course en 19,78 sec, où ne figuraient que des seconds couteaux hormis le Canadien Andre De Grasse. Les ménage et d’écarter les sportifs dopés ou soup-
NBC avoir été braqué, avec teurs américains ont rapi- Australiens (+10), les Rio de Janeiro en septembre (du prendre sa revanche de la demi- deux hommes, tout sourire, se sont même amusés dans les derniers mètres, alors que le Jamaïcain avait considérablement ralenti sa course. Le Canadien a çonnés de l’être selon le rapport McLaren. Ce-
trois autres nageurs améri- dement éteint le feu ar- Serbes (+3) et les Français 7 au 18). Un juge du tribunal fédé- finale du Mondial de 2014. Les tenté de le sauter sur la ligne, mais Bolt a remis un dernier coup de rein pour franchir la ligne en accompagnant sa victoire d’un mouvement du doigt signi- rise sur le gâteau, le Tribunal arbitral du sport a
cains, à l’aide d’une arme à gentin pour se qualifier fa- (+3). Les coéquipiers de ral de la 2e région de Rio a sus- deux finalistes, qui n’ont jamais fiant «Non! Non!». «Je disais à André pourquoi tu cours aussi vite, ce n’est qu’une demi-finale... Demain ce sera une super course», a dit Bolt après coup. ensuite donné tort à la Fédération internationale
feu par des faux policiers di- cilement pour les demi-finales du Kevin Durant doivent d’ailleurs s’at- pendu une décision judiciaire pré- remporté les JO, disputeront d’athlétisme, autorisant finalement la sauteuse
manche à l’aube à Rio. tournoi olympique, 105 à 78, mer- tendre de nouveau à de la résis- cédente qui interdisait tout trans- une forme de revanche après la en longueur Darya Klishina, seule athlète russe
Agence France-Presse credi à Rio. Les Argentins ont com- tance en demi-finale contre l’Es- fert d’argent public au comité Rio- fameuse demi-finale du Mondial HORS-JEUX admise, à participer aux Jeux.
mencé la rencontre sur les cha- pagne, impressionnante dans sa 2016 tant qu’il n’aurait pas apporté de 2014 remportée par l’Alle- Des stades qui sonnent creux Un stade d’athlé-
peaux de roue et menaient de dix victoire sur la France 92 à 67. des gages crédibles sur la transpa- magne face au Brésil hôte sur le tisme à moitié vide au moment où le Brésilien
points (19-9) après quatre minutes
de jeu. Mais il était hors de ques-
tion pour cette équipe dont l’ossa-
Tennis sur table La Chine, en
s’imposant par équipes messieurs
mercredi, a réalisé son troisième
rence de ses dépenses et recettes.

Agence France-Presse
score incroyable de 7-1.
Agence France-Presse Des hommes en colère Thiago Braz da Silva prive le Français Renaud
Lavillenie de l’or à la perche. Cherchez l’erreur.
Ce n’est pas la première fois depuis le début des
monde avait vu qui l’avait vraiment iranien Behdad Salimikordasiabi. l’épreuve lundi, le Français a mon- Jeux que les stades sonnent creux, au grand dam
emporté et que ce n’était pas son Mardi, Salimikordasiabi, qui venait tré combien il était humilié par ce des diffuseurs. Pourtant, Donovan Ferretti, res-
protégé, qui a pourtant été déclaré de battre le monde à l’ar raché compor tement. Der rière lui, ponsable des ventes du Comité Rio 2016, assurait

JAE C. HONG ASSOCIATED PRESS


Michael Conlan
La nageuse Fu Yuanhui bouscule les tabous JEAN DION vainqueur. On pourrait aussi évo-
quer le cas du Torontois Ar thur
Biyarslanov et d’Ariane Fortin.
Mais si des officiels sont exclus,
(216 kg), s’est vu refuser une tenta-
tive de 245 kg à l’épaulé-jeté parce
que son bras gauche était insuffi-
samment tendu. Deux des trois
Thiago Braz da Silva, le Brésilien
médaillé d’or, a levé les mains l’air
de dire « mais qu’est-ce que vous
faites, bande de cons ? ».
le 8 août que 84 % du total des billets avaient été
vendus. Et si, malgré tout, les tribunes ont l’air
parfois vides, « c’est parce que les gens n’arrivent
pas tous au même moment», défendait-il.
FLORIAN BARDOU selon laquelle cette protection hygiénique fe- n’en parlent pas parce que ça n’a pas grand intérêt leurs décisions sont maintenues. juges ont accepté l’essai, mais leur Mais en fait d’authentique L’incident Lavillenie L’image restera probable-
Des juges et rait perdre leur virginité aux femmes. ou parce que c’est tabou? Je ne sais pas, ça dépend ous savez un peu com- Et comme le disait Conlan, qu’est- décision a été annulée par le jury. prouesse, on retiendra le nom de ment comme l’une des plus for tes des JO et

V
E
n Chine, la nageuse Fu Yuanhui ne des sports et des groupes d’entraînement», explique à ment c’est, on se gave ce que ça lui donne qu’ils soient Salimikordasiabi et d’autres Kristina Vogel. En 2009, l’Alle- soulève également la question du supposé
des arbitres K.-O. fait pas seulement parler d’elle
pour ses grimaces, sa spontanéité
Loi du silence Libération Nouria Newman, vice-championne du
Mais il n’y a pas qu’en Chine que les mens- monde de kayak slalom en 2013, derrière Emilie
d’exploits, on admire
sans borne ceux et celles qui nous
exclus ? Il n’obtiendra pas une au-
tre chance pour autant.
membres de l’équipe iranienne se
sont ensuite approchés de la table
mande a subi une grave blessure
lorsque son vélo est entré en col-
chauvinisme du public brésilien : le Français
Renaud Lavillenie effondré et en pleurs, après
Des juges et des arbitres offi- atypique et sa soudaine notoriété. truations gênent. L’an passé, la polémique au- Fer. Elle complète : « Ça gêne au moins une fois font regretter notre jeunesse envo- Cer tes, ces incidents déplora- du jur y, ce qui est interdit, et les lision avec un minibus, et elle a avoir été hué et sifflé par le public brésilien lors
ciant aux Jeux olympiques ont Depuis dimanche, et la malheu- tour de la censure d’une photo sur Instagram dans leur vie toutes les sportives. Avec le stress, tu lée, on se préoccupe vraiment pen- bles ont au moins le mérite de forces de l’ordre ont dû intervenir passé deux jours dans le coma. de la cérémonie des médailles. Le recordman
été écartés des épreuves après reuse quatrième place de son équipe sur le sur les règles soulevait à juste titre que le ma- peux avoir tes règles parce que tu n’es pas dans de dant quelques heures tous les qua- nous rappeler des moments déter- alors que les spectateurs chahu- Elle est quand même revenue à du monde avait également été copieusement
plusieurs décisions controver- 4 x 100 féminin dans la piscine olympique de laise qui entoure les secrétions intimes dans nos bonnes dispositions et ça peut affecter la perfor- tre ans de pentathlon moderne en minants de notre jeunesse envo- taient. Il faut dire que Salimikorda- la compétition, allant jusqu’à sifflé la veille lors de ses derniers sauts, alors
sées, a annoncé l’Association Rio, la médaillée de bronze du 100 mètres sociétés contemporaines est grand. Par ailleurs, mance sportive. Donc tu dois en tenir compte en pre- se demandant quel cheval aura lée, comme le feuilleton du patin siabi mesure 6 pieds 4 pouces et r empor ter la médaille d’or au que son adversaire brésilien avait passé 6,03 m
internationale de boxe amateur dos, déjà adulée dans son pays, est devenue il a fallu attendre 2016 pour qu’une étude com- nant par exemple ta plaquette de pilules le temps quel cavalier, et immanquable- de fantaisie à Salt Lake City en fait osciller le pèse-personne à sprint par équipes aux Jeux de pour s’assurer l’or. Le Français avait eu cepen-
(AIBA). Sur les 239 combats li- l’un des sujets les plus discutés en ligne du prenne l’origine des d’une compét’.» ment, des rabat-joie pointent leur 2002 — Jamie Salé, David Pelle- 375 livres. Il a finalement raté ses Londres en 2012. Cette fois, elle dant le mauvais goût la veille de comparer le
vrés depuis le début des Olym- Twitter chinois, Weibo. Pas pour sa mauvaise douleurs abdominales, En r evanche, on hideux museau pour souligner que tier, Ottavio Cinquanta, Marie- trois tentatives à l’épaulé-jeté, mais disputait la finale du concours in- public carioca à celui des JO de Berlin en 1936,
piques, « moins d’une poignée per formance dans le relais, plutôt pour ses migraines et nausées Les sportives sont-elles plus vulnérables connaît encore mal les tout n’est pas par fait comme un Reine Le Gougne, que de souve- si son deuxième essai avait été dividuel de vitesse de cyclisme quand l’athlète noir Jesse Owens avait triom-
de décisions se sont révélées en propos sans détour pour tenter de l’expliquer. ressenties par de très quand leur cycle menstr uel s’achève? conséquences des saut de Derek Drouin à 2 mètres nirs émus — ou encore la finale de reçu, il aurait gagné au moins la sur piste contre la Britannique phé. « Comportement choquant du public qui a
dessous du niveau attendu », a À la télévision d’État CCTV, qui l’interrogeait nombreuses femmes menstruations sur les 38, que la vie n’est pas un 100 m né- basketball masculin de Munich médaille d’argent. L’entraîneur de Rebecca James et s’apprêtait à hué Renaud Lavillenie sur le podium. Inaccepta-
précisé l’AIBA, dont une com- pour savoir si elle avait une quelconque mala- atteintes du syndrome s’interrogent les chercheurs performances des spor- gocié par Usain Bolt et que là où 1972 quand l’arbitre a fait jouer l’équipe iranienne d’haltérophilie, amorcer le sprint lorsque le siège ble aux Jeux olympiques », a réagi Thomas Bach.
mission a revu les matchs. die, Fu Yuanhui a ainsi lâché : « C’est parce que prémenstruel (SPM). tives. En 2011, une l’humanité pose le pied, il risque trois fois les trois dernières mi- Sajjad Anoushiravani, a parlé de de sa bécane s’est détaché et a Problèmes de sécurité et de transport Des
Mardi, l’Irlandais Michael j’ai eu mes règles hier, donc je suis particulière- Le monde du sport n’échappe pas à cette loi du étude menée sur des avironneuses européennes d’y avoir des dégâts. nutes jusqu’à ce que l’URSS batte « complot ». chuté au sol. vols à répétition, y compris dans le centre des
Conlan, défait en quarts de fi- ment fatiguée. Mais ce n’est pas une excuse, je silence couleur rouge sang. En janvier 2015, la affirmait par exemple que les règles n’avaient au- Par exemple, des juges et des les États-Unis 51-50 dans un chaos En guise de représailles, des Qu’à cela ne tienne, Vogel a ef- médias (MPC) où des dizaines de milliers d’eu-
nale des moins de 56 kilos par n’ai quand même pas bien nagé. » joueuse de tennis britannique Heather Watson, cune incidence sur les résultats des athlètes. Ce- arbitres de boxe ne feraient pas indescriptible. Les joueurs de partisans de Salimikordasiabi ont fectué presque un tour de piste ros de matériel photographique ont été déro-
le Russe Vladimir Nikitin, avait « C’est parce que j’ai eu mes règles hier » : la sortie dès le premier tour de l’Open d’Australie, pendant, d’autres études suggèrent l’inverse, et particulièrement pas l’affaire et au- l’équipe américaine ont refusé de piraté mercredi le site de la Fédé- complet avec pas de siège et a ga- bées, le caillassage d’un bus transportant des
contesté avec virulence la déci- justification n’est pas anodine, et d’autant concédait que sa piètre performance était due à notamment que les sportives sont plus vulnéra- raient rendu des verdicts plus que recevoir la médaille d’argent et, ration internationale d’haltérophi- gné l’épreuve, devançant James de journalistes, l’imbroglio autour d’un supposé
sion des juges. « Les juges sont moins en Chine, où les « ragnagnas » sont ta- « ce truc de filles ». Des déclarations rares qui, à bles quand leur cycle menstruel s’achève. Sur 363 douteux, au point d’être démis de ont dit deux d’entre eux plus tôt lie dedans les Inter nets, et le quatre millièmes de seconde. guet-apens tendu par de faux policiers au na-
corrompus, c’est aussi simple bous. Comme le rappelle le New York Times, l’époque, ont vivement fait réagir l’ex-star du ten- sportives de haut niveau de 16 et 22 ans interro- leurs fonctions. Mardi, l’Irlandais cette année, ils la refuseraient en- compte Instagram de l’organisme Que disait au juste Renaud dans geur américain Ryan Lochte d’abord démenti
que ça », avait-il tempêté. Et les Chinoises ont, par exemple, pris l’habitude nis Annabel Croft. Au micro de la BBC Radio, gées par l’Institut national du sport et de la perfor- Michael John Conlan a ser vi un core si on la leur offrait. Quarante- a été enseveli sous plus de 285 000 Ma chanson leur a pas plu (2)? Ceci: par le CIO puis confirmé par le Comité olym-
lundi, le sacre chez les lourds d’user d’euphémismes pour évoquer leurs cy- l’ancienne numéro 1 britannique appelait à lever mance (INSEP) en 2007, 37 % pensaient que les doigt d’honneur aux juges à l’issue quatre ans plus tard, la colère ne commentaires. « J’ai une chanson qui s’appelle / pique américain et enfin mis en doute par la jus-
du Russe Evgeny Tishchenko cles menstruels : on reçoit « une visite de sa l’omerta sur les menstruations des sportives, qui douleurs physiques pendant les règles «gênaient de son combat en quarts de finale, s’est toujours pas dissipée. Salimikordasiabi a versé «Elle f’sait du vélo sans selle» / On tice brésilienne… La sécurité laisse aussi à dé-
face au Kazakh Vassiliy Levit tante » ou on « prend une pause ». À la télévi- ont «toujours été un tabou». Pour faire sauter les leur activité sportive et nécessitaient un traitement» où il a été éliminé, mais que l’uni- On les comprend parfaitement. quelques larmes, tout comme Re- l’enregistre dès ce soir / Et demain sirer dans une métropole où la criminalité at-
avait aussi suscité une vive sion, les publicités pour les produits d’hy- barrières sur le «period-shaming», la musicienne et 64% pensaient que le SPM «diminuait significa- vers entier aurait mis sa main au naud Lavillenie, de nouveau t’es une rock star». Ben voilà. teint des sommets. Quant aux transports, mal-
controverse. « Conformément giène féminine, jugées inappropriées, sont par indienne Kiran Gandhi avait, elle, décidé de cou- tivement leurs performances ». Les mots de Fu feu qu’il avait gagné. L’entraîneur ◆ ◆ ◆ conspué par la foule lors de la cé- Vogel a mentionné que juste à gré la mise en service, la veille des Jeux de la
aux règles de l’AIBA, les résul- ailleurs inter dites aux heures de grande rir le marathon de Londres d’août 2015 en lais- Yuanhui démontrent en tout cas que le verrou au- du Russe Evgeny Tishchenko, qui Autre homme fâché, celui-là rémonie de remise des médailles côté de sa médaille d’or, elle ligne de métro desservant Barra, ils sont sou-
tats de tous les combats sont écoute. Enfin, autre fait marquant : selon un sant couler le sang menstruel. tour des règles est peut-être en train de sauter. combattait lundi pour la médaille dans la catégorie « les officiels font du saut à la perche messieurs. Hué exposera chez elle le siège qui vent longs et chaotiques.
maintenus », a indiqué l’AIBA. sondage de 2015, seules 2 % des Chinoises uti- Pourtant, les sportives sont peu nombreuses à d’or chez les 91 kg, a par ailleurs quand même parfois preuve d’un au moment de monter sur le po- aurait bien pu êtr e celui de la
Agence France-Presse lisent des tampons, en raison d’une croyance ouvertement évoquer le sujet. «Est-ce que les gens Libération déclaré publiquement que tout le cer tain courage », l’haltérophile dium comme il l’avait été lors de déconvenue. Agence France-Presse
B 4 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 B 5

C ANADA
LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016 A THLÉTISME
TABLEAU DES
MÉDAILLES
Le parcours de rêve des volleyeurs prend fin
Une nouvelle
Le décathlonien Damian Warner effectue un bon départ
Usain Bolt veut être immortel tuile s’abat
Qui pour battre Usain Bolt, déjà tel », avait alors lancé Bolt, devenu cendu le record planétaire à 19 En vérité, le Jamaïcain gère sa

L e parcours de rêve de l’équipe


canadienne de volleyball mascu-
lin a pris fin, mercredi, à une seule
victoire de la ronde des médailles
couver, a ter miné 37 e avec un
temps de 14:02,02 et a été éliminé.
Plus tard mercredi, le sprinter An-
dre De Grasse tentera de s’appro-
septuple champion olympique, en
finale du 200 m des jeux Olym-
piques jeudi soir à Rio et l’empê-
cher de se rapprocher à une
le premier athlète de l’histoire à
remporter trois fois l’épreuve reine
du sprint aux JO. Il venait une fois
de plus lors de ces huit dernières
années, de régler leur compte à ses
sec 19 en finale des Mondiaux
berlinois, le 20 août 2009, à la
veille de son 23e anniversaire.
Sur la foi de se son record du
monde en 9 sec 58 au 100 m, les
fin de carrière en père tranquille,
récoltant les dividendes de ses
chronos de référence qui datent
désormais de 2009.
Vendredi, viendra l’heure des
sur Rio
aux Jeux olympiques de Rio.
Les Canadiens, classés 12e, ont
cher d’une deuxième médaille à
Rio. De Grasse, qui a décroché le
marche du "triple-triple"? L’écho adversaires, au premier rang des-
quels l’Américain Justin Gatlin,
statisticiens lui avaient prédit un
temps sous les 19 secondes sur
adieux aux cinq anneaux à l’occa-
sion de la finale du r elais
Le CIO est plongé
répond personne.
perdu 25-15, 25-20, 25-18 face à la bronze au 100m, sera des demi-fi- condamné à la deuxième place le demi-tour de piste. 4x100 m, dans lequel la « Foudre »
dans la tourmente
BR T
ZE
N
ON
GE

Russie (no 3), en quarts de finale. nales du 200m en compagnie de comme une malédiction et surtout Mais, avec les années qui ont met son talent au ser vice de son
OR
AR

Ce revers a mis un terme à l’éton- son compatriote Aaron Brown. à être sifflé copieusement pour ses passé et les blessures qui ont for- pays. Outre le show Bolt, les fi-
1 ÉTATS-UNIS 30 32 31 93
nant parcours olympique du Ca- Phylicia George et Nikkita Holder
ASTOLFO CAGNACCI
antécédents de dopage. cément bridé son « mo- nales des 400 m haies messieurs, après l’arrestation

D
2 G.-BRETAGNE 19 19 12 50 nada, qui par ticipait aux Jeux seront pour leur part des demi-fi- imanche, le Jamaïcain Cela devrait être en- teur », lui rappelant qu’il du poids masculin et du javelot
3 CHINE 19 15 20 54 d’été en volleyball masculin pour
la première fois depuis 1992.
nales du 100m haies.
Plongeon 10 mètres À la piscine,
a débuté de la meil-
leure des manières
core le cas jeudi, pour sa
dernière représentation
était bien mor tel, cette
frontière d’une nouvelle
dames sont au programme jeudi.
Les haies basses se cherchent
de l’un des siens
4 RUSSIE 12 14 15 41 L’équipe avait eu besoin d’un Meaghan Benfeito et Roseline Fi- son dernier défi olym- individuelle aux JO, car le ère s’est définitivement une nouvelle figure tutélaire, de
5 ALLEMAGNE 11 8 9 28 match de la dernière chance pour lion sont toujours en quête d’une pique — enchaîner demi-tour de piste est la éloignée. l’envergure de l’Américain Edwin ÉRIC BERNAUDEAU
6 JAPON 10 5 18 33 se qualifier au mois de juin. deuxième médaille à ces Jeux. Elles un troisième triplé 100 m, 200 m et course de « l’Éclair », celle Pourtant, l’idée resur- Moses, un prophète de la discipline.

D
Le Canada a aussi raté deux oc- se sont qualifiées pour les demi-fi- 4x100 m après ceux de 2008 et qui l’a révélé aux « happy git occasionnellement, Chimère… D’autant que l’Améri- es Jeux « fantastiques, à la brési-
7 FRANCE 8 11 12 31 casions de mettre la main sur le nales à la plateforme de 10 mètres. 2012 — en s’imposant au bout de few » à l’âge de 16 ans. pour des raisons marke- cain Angelo Taylor et le Dominicain lienne » : voilà ce que promettait
8 ITALIE 8 9 6 23 bronze, mercredi. THOMAS COEX AGENCE FRANCE-PRESSE Benfeito a terminé sixième avec un la ligne droite en 9 sec 81. Mais, et c’est probablement la ting probablement. Ainsi, Bolt Felix Sanchez, qui s’étaient partagé Thomas Bach, président du Co-
9 PAYS-BAS 8 4 3 15 Spor ts équestres D’abord, au Nicholas Hoag (à droite) en larmes après avoir essuyé un revers face à la score de 329,15, tandis que Filion a « Quelqu’un a dit l’an passé que si seule épine dans son pied ailé, il avait fait savoir que le record du les quatre titres olympiques en- mité inter national olympique
saut par équipe en spor ts éques- Russie en quarts de finale mercredi au stade Maracanazinho. terminé huitième avec 323,55 je le faisais [le triple-triple], je de- ne par viendra pas à franchir la li- monde du 200 m était « un objectif tre 2000 et 2012, ne sont plus là. (CIO) avant l’ouverture des JO de
10 AUSTRALIE 7 8 9 24 tres, les représentants de l’unifolié points. Les plongeuses canadiennes viendrais immortel. Alors deux mé- mite des 19 secondes sur 200 m, en 2016 », avec évidemment la Rio. Mais entre des stades loin de faire le plein,
19 CANADA 3 2 9 14 ont perdu face à l’Allemagne en mière ronde et a remis une carte parcourant 7,67 mètres à sa troi- ont déjà mis la main sur le bronze à dailles de plus et ce sera fait : immor- son rêve ultime après avoir des- quête des ors olympiques. Agence France-Presse des problèmes récurrents de sécurité et de
barrage dans l’affrontement pour de 70, un coup sous la normale. sième tentative. Au lancer du poids, l’épreuve synchronisée de 10m. transport, une dernière ligne droite entachée
l’obtention du bronze. Yann Can- Alena Sharp, d’Hamilton, a quant à il a effectué un lancer de 13,66 mè- Ailleurs dans l’eau, les rameurs par la confusion dans la gestion du dossier du
dele de Caledon, en Ontario, Tif- elle joué 72. tres, se positionnant 11e dans son Ryan Cochrane et Hugues Four- dopage russe et enfin l’arrestation mercredi de
fany Foster, de North Vancouver, Décathlon Le Canadien Damian groupe. Il a aussi réussi un saut en nel, de Montréal, se sont qualifiés l’Irlandais Patrick Hickey, l’un des membres les
et l’ancien champion olympique Warner a quant à lui obtenu un bon hauteur de 2,04 m. War ner était pour la finale de jeudi du 200m K2. plus éminents du CIO, M. Bach est plus occupé
Éric Lamaze, de Schomberg, en départ au décathlon. L’athlète de troisième au classement général en La Montréalaise Émilie Fournel par la gestion de crise que par le sport.
Ontario, sont tous qualifiés pour la London, en Ontario, a enregistré le fin de journée. n’a pas accédé à la finale du 500m Hickey arrêté, parfum de scandale. Impossi-
finale individuelle de vendredi. record olympique en parcourant le Athlétisme Sur la piste, Melissa K1, mais fera équipe avec An- ble mercredi de ne pas faire le parallèle entre
Lutte gréco-romaine Ensuite, la 100 mètres en 10,30 secondes, le Bishop, de Eganville, en Ontario, dréanne Langlois, de Québec, Ge- le CIO et la FIFA. Patrick Hickey, chef des Co-
Montréalaise Dorothy Yeats s’est premier évènement de l’épreuve de s’est qualifiée pour les demi-finales nevieve Orton et K.C. Fraser, ven- mités olympiques européens (EOC) et l’un
MARTIN BUREAU AGENCE FRANCE-PRESSE inclinée 2-1 face à la Suédoise 10 disciplines. Warner a battu son avec le meilleur temps de sa vague dredi, au 500m K4. des 15 membres depuis 2012 de la commis-
Ryan Lochte Jenny Fransson dans l’af fronte- rival, l’Américain et champion au 800 mètres (1:58,38). Moham- Mark Oldershaw, de Burlington, sion exécutive du CIO, le gouvernement olym-
ment pour le bronze dans la caté- olympique en titre, Ashton Eaton, med Ahmed, de St. Catharines, en en Ontario, a pris part à la demi-fi- pique, a été interpellé à l’hôtel du CIO à Rio.
Des nageurs gorie des 69 kilogrammes.
Golf Brooke Henderson, de
qui a terminé deuxième dans sa
vague en 10,46 secondes. Le Cana-
Ontario, a quant à lui accédé à la fi-
nale du 5000 m masculin avec le
nale masculine du 200m C1, mais
n’a pu accéder à la finale.
L’Irlandais de 71 ans, membre du CIO depuis
1995, est soupçonné d’appartenir à un réseau
en eaux troubles Smiths Falls, en Ontario, a connu
quelques ennuis lors de la pre-
dien a conclu au deuxième rang de
son groupe au saut en longueur en
sixième temps des demi-finales
(13:21,00). Luc Bruchet, de Van- La Presse canadienne
de vente illégale de billets pour les Jeux de
Rio. Le réseau est accusé d’avoir vendu des
Les nageurs olympiques billets pour les JO de 2016 à un prix très élevé,
américains Ryan Lochte et après les avoir récupérés illégalement auprès
James Feigen ont été inter-
pellés à l’aéroport de Rio
mercredi soir. Une juge de
Rio a ordonné la confiscation
Elaine Thompson remporte le 100 m Foot: une finale
Allemagne-Brésil
d’entreprises autorisées par le Comité olym-
pique irlandais, selon la police. « Nous tra-
vaillons à établir les faits », s’est contenté de
commenter mercredi le CIO, qui espérait en
de leurs passeports pour les
empêcher de quitter le Brésil
après leur témoignage sur
et le 200 m en quatre jours avoir fini avec les scandales de corruption de-
puis celui autour des Jeux de Salt Lake City de
2002, qui avait entraîné l’exclusion d’une di-
une agression à main armée zaine de ses membres. Cette arrestation n’est
dont ils auraient été victimes.
Les basketteurs américains ne font qu’une bouchée des Argentins pas sans rappeler un autre scandale de re-
La juge Keyla Blank « a émis vente de billets, à l’occasion du dernier Mon-
des mandats de perquisition
L a Jamaïcaine Elaine Thompson ture est un quatuor de vétérans Grand Chelem olympique d’affilée dial de football au Brésil, dans lequel le princi-
et décrété la saisie des passe-
ports des nageurs améri-
cains ». La magistrate a dé-
claré qu’elle sondait « cer-
taines incohérences dans les
a réalisé le premier doublé
100/200 m aux Jeux depuis l’Amé-
ricaine Florence Griffith-Joyner en
1988 à Séoul, en rempor tant le
200 m, quatre jours après le 100 m,
champions olympiques à Athènes
en 2004 de continuer sur un tel
r ythme. La «Team USA» a réagi
brutalement et fait taire les nom-
breux supporteurs en bleu ciel et
en s’adjugeant les quatre titres mis
en jeux aux JO de Rio, comme à
Pékin en 2008 et à Londres, il y a
quatre ans. Après le titre du simple
dames et messieurs, suivi de celui
19,80 s
En demi-finales, Andre De
pal accusé est le Français Jérôme Valcke, an-
cien secrétaire général de la FIFA, licencié
puis suspendu 10 ans par la FIFA.
La gestion critiquée du dossier russe Le CIO
« ne peut être tenu responsable ni du timing ni des
témoignages des nageurs », en 21,78 sec, mercredi à Rio. blanc qui peuplaient la Carioca de par équipes féminin, les Chi- Grasse a fracassé un record raisons des incidents auxquels nous devons faire
parfois contradictoires, Thompson, 24 ans, a précédé la Arena lors d’un terrible 27 à 2 en nois Zhang Jike, médaille d’argent canadien en parcourant face à seulement quelques jours des Jeux ». Quant
comme sur le nombre d’as- Néerlandaise Dafne Schippers douze minutes. On était alors au dé- du simple, Ma Long, le champion le 200 mètres en 19,80 se- aux critiques sur une prétendue frilosité du CIO
saillants. « Les victimes sont (21,88) et l’Américaine Tori Bowie but du deuxième quart-temps, les olympique, et Xu Xin ont apporté, AGENCE FRANCE-PRESSE condes. L’«éclair» Usain Bolt a envers le géant russe et sur la confusion autour
rentrées physiquement et men- (22,15). Bowie avait déjà Américains menaient 36 à mercredi, la quatrième médaille Le Brésil emmené par un grand aussi effectué mercredi soir son du nombre de sportifs russes finalement autori-
talement en pleine forme, au conquis la médaille d’ar- 21 et le match était virtuel- d’or à Rio, en quatre épreuves. Neymar (ci-dessus en jaune et meilleur chrono de la saison, sés à concourir, M. Bach est passé à l’attaque le
point de plaisanter entre gent sur 100 m dimanche, lement terminé. Le reste Par ailleurs, La justice brési- bleu) et l’Allemagne se rencon- c’est-à-dire 19,78 secondes. 1er août, s’en prenant à l’Agence mondiale anti-
eux », souligne la juge, qui se alors que Schippers, dimi- n’a été qu’une promenade, lienne a annoncé mercredi avoir treront en finale des JO de 2016 dopage (AMA). Le CIO a certes eu le dernier
base sur des images enregis- nuée par une blessure à qui a dû faire du bien aux autorisé le déblocage de fonds pu- samedi, après avoir battu mer- mot, mais l’exaspération sur le timing était mani-
trées par les caméras de sé- l’aine, avait terminé à la stars de la NBA, chahu- blics au Comité d’organisation des credi respectivement le Hondu- PHOTOS: PEDRO UGAR TE (PRINCIPALE), PEDRO UGAR TE (EN HAUT, À DROITE) ET OLIVIER MORIN (EN BAS, ÀDROITE) AGENCE FRANCE-PRESSE feste au sein de toutes les fédérations, chargées
curité à leur retour à l’hôtel. 5e place. tées lors de leurs trois pré- JO Rio-2016, pour garantir la bonne ras (6-0) et le Nigeria (2-0), op- Usain Bolt n’aura pas à affronter Justin Gatlin (en haut, à droite) jeudi en finale du 200 m des Jeux olympiques de Rio: l’Américain a été éliminé à la surprise elles-mêmes dans un premier temps de faire le
Ryan Lochte avait raconté à Basketball Les basket- cédents matches par les tenue des Jeux Paralympiques de portunité pour la Seleçao de générale en demi-finales. Bolt a remporté sa course en 19,78 sec, où ne figuraient que des seconds couteaux hormis le Canadien Andre De Grasse. Les ménage et d’écarter les sportifs dopés ou soup-
NBC avoir été braqué, avec teurs américains ont rapi- Australiens (+10), les Rio de Janeiro en septembre (du prendre sa revanche de la demi- deux hommes, tout sourire, se sont même amusés dans les derniers mètres, alors que le Jamaïcain avait considérablement ralenti sa course. Le Canadien a çonnés de l’être selon le rapport McLaren. Ce-
trois autres nageurs améri- dement éteint le feu ar- Serbes (+3) et les Français 7 au 18). Un juge du tribunal fédé- finale du Mondial de 2014. Les tenté de le sauter sur la ligne, mais Bolt a remis un dernier coup de rein pour franchir la ligne en accompagnant sa victoire d’un mouvement du doigt signi- rise sur le gâteau, le Tribunal arbitral du sport a
cains, à l’aide d’une arme à gentin pour se qualifier fa- (+3). Les coéquipiers de ral de la 2e région de Rio a sus- deux finalistes, qui n’ont jamais fiant «Non! Non!». «Je disais à André pourquoi tu cours aussi vite, ce n’est qu’une demi-finale... Demain ce sera une super course», a dit Bolt après coup. ensuite donné tort à la Fédération internationale
feu par des faux policiers di- cilement pour les demi-finales du Kevin Durant doivent d’ailleurs s’at- pendu une décision judiciaire pré- remporté les JO, disputeront d’athlétisme, autorisant finalement la sauteuse
manche à l’aube à Rio. tournoi olympique, 105 à 78, mer- tendre de nouveau à de la résis- cédente qui interdisait tout trans- une forme de revanche après la en longueur Darya Klishina, seule athlète russe
Agence France-Presse credi à Rio. Les Argentins ont com- tance en demi-finale contre l’Es- fert d’argent public au comité Rio- fameuse demi-finale du Mondial HORS-JEUX admise, à participer aux Jeux.
mencé la rencontre sur les cha- pagne, impressionnante dans sa 2016 tant qu’il n’aurait pas apporté de 2014 remportée par l’Alle- Des stades qui sonnent creux Un stade d’athlé-
peaux de roue et menaient de dix victoire sur la France 92 à 67. des gages crédibles sur la transpa- magne face au Brésil hôte sur le tisme à moitié vide au moment où le Brésilien
points (19-9) après quatre minutes
de jeu. Mais il était hors de ques-
tion pour cette équipe dont l’ossa-
Tennis sur table La Chine, en
s’imposant par équipes messieurs
mercredi, a réalisé son troisième
rence de ses dépenses et recettes.

Agence France-Presse
score incroyable de 7-1.
Agence France-Presse Des hommes en colère Thiago Braz da Silva prive le Français Renaud
Lavillenie de l’or à la perche. Cherchez l’erreur.
Ce n’est pas la première fois depuis le début des
monde avait vu qui l’avait vraiment iranien Behdad Salimikordasiabi. l’épreuve lundi, le Français a mon- Jeux que les stades sonnent creux, au grand dam
emporté et que ce n’était pas son Mardi, Salimikordasiabi, qui venait tré combien il était humilié par ce des diffuseurs. Pourtant, Donovan Ferretti, res-
protégé, qui a pourtant été déclaré de battre le monde à l’ar raché compor tement. Der rière lui, ponsable des ventes du Comité Rio 2016, assurait

JAE C. HONG ASSOCIATED PRESS


Michael Conlan
La nageuse Fu Yuanhui bouscule les tabous JEAN DION vainqueur. On pourrait aussi évo-
quer le cas du Torontois Ar thur
Biyarslanov et d’Ariane Fortin.
Mais si des officiels sont exclus,
(216 kg), s’est vu refuser une tenta-
tive de 245 kg à l’épaulé-jeté parce
que son bras gauche était insuffi-
samment tendu. Deux des trois
Thiago Braz da Silva, le Brésilien
médaillé d’or, a levé les mains l’air
de dire « mais qu’est-ce que vous
faites, bande de cons ? ».
le 8 août que 84 % du total des billets avaient été
vendus. Et si, malgré tout, les tribunes ont l’air
parfois vides, « c’est parce que les gens n’arrivent
pas tous au même moment», défendait-il.
FLORIAN BARDOU selon laquelle cette protection hygiénique fe- n’en parlent pas parce que ça n’a pas grand intérêt leurs décisions sont maintenues. juges ont accepté l’essai, mais leur Mais en fait d’authentique L’incident Lavillenie L’image restera probable-
Des juges et rait perdre leur virginité aux femmes. ou parce que c’est tabou? Je ne sais pas, ça dépend ous savez un peu com- Et comme le disait Conlan, qu’est- décision a été annulée par le jury. prouesse, on retiendra le nom de ment comme l’une des plus for tes des JO et

V
E
n Chine, la nageuse Fu Yuanhui ne des sports et des groupes d’entraînement», explique à ment c’est, on se gave ce que ça lui donne qu’ils soient Salimikordasiabi et d’autres Kristina Vogel. En 2009, l’Alle- soulève également la question du supposé
des arbitres K.-O. fait pas seulement parler d’elle
pour ses grimaces, sa spontanéité
Loi du silence Libération Nouria Newman, vice-championne du
Mais il n’y a pas qu’en Chine que les mens- monde de kayak slalom en 2013, derrière Emilie
d’exploits, on admire
sans borne ceux et celles qui nous
exclus ? Il n’obtiendra pas une au-
tre chance pour autant.
membres de l’équipe iranienne se
sont ensuite approchés de la table
mande a subi une grave blessure
lorsque son vélo est entré en col-
chauvinisme du public brésilien : le Français
Renaud Lavillenie effondré et en pleurs, après
Des juges et des arbitres offi- atypique et sa soudaine notoriété. truations gênent. L’an passé, la polémique au- Fer. Elle complète : « Ça gêne au moins une fois font regretter notre jeunesse envo- Cer tes, ces incidents déplora- du jur y, ce qui est interdit, et les lision avec un minibus, et elle a avoir été hué et sifflé par le public brésilien lors
ciant aux Jeux olympiques ont Depuis dimanche, et la malheu- tour de la censure d’une photo sur Instagram dans leur vie toutes les sportives. Avec le stress, tu lée, on se préoccupe vraiment pen- bles ont au moins le mérite de forces de l’ordre ont dû intervenir passé deux jours dans le coma. de la cérémonie des médailles. Le recordman
été écartés des épreuves après reuse quatrième place de son équipe sur le sur les règles soulevait à juste titre que le ma- peux avoir tes règles parce que tu n’es pas dans de dant quelques heures tous les qua- nous rappeler des moments déter- alors que les spectateurs chahu- Elle est quand même revenue à du monde avait également été copieusement
plusieurs décisions controver- 4 x 100 féminin dans la piscine olympique de laise qui entoure les secrétions intimes dans nos bonnes dispositions et ça peut affecter la perfor- tre ans de pentathlon moderne en minants de notre jeunesse envo- taient. Il faut dire que Salimikorda- la compétition, allant jusqu’à sifflé la veille lors de ses derniers sauts, alors
sées, a annoncé l’Association Rio, la médaillée de bronze du 100 mètres sociétés contemporaines est grand. Par ailleurs, mance sportive. Donc tu dois en tenir compte en pre- se demandant quel cheval aura lée, comme le feuilleton du patin siabi mesure 6 pieds 4 pouces et r empor ter la médaille d’or au que son adversaire brésilien avait passé 6,03 m
internationale de boxe amateur dos, déjà adulée dans son pays, est devenue il a fallu attendre 2016 pour qu’une étude com- nant par exemple ta plaquette de pilules le temps quel cavalier, et immanquable- de fantaisie à Salt Lake City en fait osciller le pèse-personne à sprint par équipes aux Jeux de pour s’assurer l’or. Le Français avait eu cepen-
(AIBA). Sur les 239 combats li- l’un des sujets les plus discutés en ligne du prenne l’origine des d’une compét’.» ment, des rabat-joie pointent leur 2002 — Jamie Salé, David Pelle- 375 livres. Il a finalement raté ses Londres en 2012. Cette fois, elle dant le mauvais goût la veille de comparer le
vrés depuis le début des Olym- Twitter chinois, Weibo. Pas pour sa mauvaise douleurs abdominales, En r evanche, on hideux museau pour souligner que tier, Ottavio Cinquanta, Marie- trois tentatives à l’épaulé-jeté, mais disputait la finale du concours in- public carioca à celui des JO de Berlin en 1936,
piques, « moins d’une poignée per formance dans le relais, plutôt pour ses migraines et nausées Les sportives sont-elles plus vulnérables connaît encore mal les tout n’est pas par fait comme un Reine Le Gougne, que de souve- si son deuxième essai avait été dividuel de vitesse de cyclisme quand l’athlète noir Jesse Owens avait triom-
de décisions se sont révélées en propos sans détour pour tenter de l’expliquer. ressenties par de très quand leur cycle menstr uel s’achève? conséquences des saut de Derek Drouin à 2 mètres nirs émus — ou encore la finale de reçu, il aurait gagné au moins la sur piste contre la Britannique phé. « Comportement choquant du public qui a
dessous du niveau attendu », a À la télévision d’État CCTV, qui l’interrogeait nombreuses femmes menstruations sur les 38, que la vie n’est pas un 100 m né- basketball masculin de Munich médaille d’argent. L’entraîneur de Rebecca James et s’apprêtait à hué Renaud Lavillenie sur le podium. Inaccepta-
précisé l’AIBA, dont une com- pour savoir si elle avait une quelconque mala- atteintes du syndrome s’interrogent les chercheurs performances des spor- gocié par Usain Bolt et que là où 1972 quand l’arbitre a fait jouer l’équipe iranienne d’haltérophilie, amorcer le sprint lorsque le siège ble aux Jeux olympiques », a réagi Thomas Bach.
mission a revu les matchs. die, Fu Yuanhui a ainsi lâché : « C’est parce que prémenstruel (SPM). tives. En 2011, une l’humanité pose le pied, il risque trois fois les trois dernières mi- Sajjad Anoushiravani, a parlé de de sa bécane s’est détaché et a Problèmes de sécurité et de transport Des
Mardi, l’Irlandais Michael j’ai eu mes règles hier, donc je suis particulière- Le monde du sport n’échappe pas à cette loi du étude menée sur des avironneuses européennes d’y avoir des dégâts. nutes jusqu’à ce que l’URSS batte « complot ». chuté au sol. vols à répétition, y compris dans le centre des
Conlan, défait en quarts de fi- ment fatiguée. Mais ce n’est pas une excuse, je silence couleur rouge sang. En janvier 2015, la affirmait par exemple que les règles n’avaient au- Par exemple, des juges et des les États-Unis 51-50 dans un chaos En guise de représailles, des Qu’à cela ne tienne, Vogel a ef- médias (MPC) où des dizaines de milliers d’eu-
nale des moins de 56 kilos par n’ai quand même pas bien nagé. » joueuse de tennis britannique Heather Watson, cune incidence sur les résultats des athlètes. Ce- arbitres de boxe ne feraient pas indescriptible. Les joueurs de partisans de Salimikordasiabi ont fectué presque un tour de piste ros de matériel photographique ont été déro-
le Russe Vladimir Nikitin, avait « C’est parce que j’ai eu mes règles hier » : la sortie dès le premier tour de l’Open d’Australie, pendant, d’autres études suggèrent l’inverse, et particulièrement pas l’affaire et au- l’équipe américaine ont refusé de piraté mercredi le site de la Fédé- complet avec pas de siège et a ga- bées, le caillassage d’un bus transportant des
contesté avec virulence la déci- justification n’est pas anodine, et d’autant concédait que sa piètre performance était due à notamment que les sportives sont plus vulnéra- raient rendu des verdicts plus que recevoir la médaille d’argent et, ration internationale d’haltérophi- gné l’épreuve, devançant James de journalistes, l’imbroglio autour d’un supposé
sion des juges. « Les juges sont moins en Chine, où les « ragnagnas » sont ta- « ce truc de filles ». Des déclarations rares qui, à bles quand leur cycle menstruel s’achève. Sur 363 douteux, au point d’être démis de ont dit deux d’entre eux plus tôt lie dedans les Inter nets, et le quatre millièmes de seconde. guet-apens tendu par de faux policiers au na-
corrompus, c’est aussi simple bous. Comme le rappelle le New York Times, l’époque, ont vivement fait réagir l’ex-star du ten- sportives de haut niveau de 16 et 22 ans interro- leurs fonctions. Mardi, l’Irlandais cette année, ils la refuseraient en- compte Instagram de l’organisme Que disait au juste Renaud dans geur américain Ryan Lochte d’abord démenti
que ça », avait-il tempêté. Et les Chinoises ont, par exemple, pris l’habitude nis Annabel Croft. Au micro de la BBC Radio, gées par l’Institut national du sport et de la perfor- Michael John Conlan a ser vi un core si on la leur offrait. Quarante- a été enseveli sous plus de 285 000 Ma chanson leur a pas plu (2)? Ceci: par le CIO puis confirmé par le Comité olym-
lundi, le sacre chez les lourds d’user d’euphémismes pour évoquer leurs cy- l’ancienne numéro 1 britannique appelait à lever mance (INSEP) en 2007, 37 % pensaient que les doigt d’honneur aux juges à l’issue quatre ans plus tard, la colère ne commentaires. « J’ai une chanson qui s’appelle / pique américain et enfin mis en doute par la jus-
du Russe Evgeny Tishchenko cles menstruels : on reçoit « une visite de sa l’omerta sur les menstruations des sportives, qui douleurs physiques pendant les règles «gênaient de son combat en quarts de finale, s’est toujours pas dissipée. Salimikordasiabi a versé «Elle f’sait du vélo sans selle» / On tice brésilienne… La sécurité laisse aussi à dé-
face au Kazakh Vassiliy Levit tante » ou on « prend une pause ». À la télévi- ont «toujours été un tabou». Pour faire sauter les leur activité sportive et nécessitaient un traitement» où il a été éliminé, mais que l’uni- On les comprend parfaitement. quelques larmes, tout comme Re- l’enregistre dès ce soir / Et demain sirer dans une métropole où la criminalité at-
avait aussi suscité une vive sion, les publicités pour les produits d’hy- barrières sur le «period-shaming», la musicienne et 64% pensaient que le SPM «diminuait significa- vers entier aurait mis sa main au naud Lavillenie, de nouveau t’es une rock star». Ben voilà. teint des sommets. Quant aux transports, mal-
controverse. « Conformément giène féminine, jugées inappropriées, sont par indienne Kiran Gandhi avait, elle, décidé de cou- tivement leurs performances ». Les mots de Fu feu qu’il avait gagné. L’entraîneur ◆ ◆ ◆ conspué par la foule lors de la cé- Vogel a mentionné que juste à gré la mise en service, la veille des Jeux de la
aux règles de l’AIBA, les résul- ailleurs inter dites aux heures de grande rir le marathon de Londres d’août 2015 en lais- Yuanhui démontrent en tout cas que le verrou au- du Russe Evgeny Tishchenko, qui Autre homme fâché, celui-là rémonie de remise des médailles côté de sa médaille d’or, elle ligne de métro desservant Barra, ils sont sou-
tats de tous les combats sont écoute. Enfin, autre fait marquant : selon un sant couler le sang menstruel. tour des règles est peut-être en train de sauter. combattait lundi pour la médaille dans la catégorie « les officiels font du saut à la perche messieurs. Hué exposera chez elle le siège qui vent longs et chaotiques.
maintenus », a indiqué l’AIBA. sondage de 2015, seules 2 % des Chinoises uti- Pourtant, les sportives sont peu nombreuses à d’or chez les 91 kg, a par ailleurs quand même parfois preuve d’un au moment de monter sur le po- aurait bien pu êtr e celui de la
Agence France-Presse lisent des tampons, en raison d’une croyance ouvertement évoquer le sujet. «Est-ce que les gens Libération déclaré publiquement que tout le cer tain courage », l’haltérophile dium comme il l’avait été lors de déconvenue. Agence France-Presse
B 6 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

LE MONDE
Trump change sa
garde rapprochée
La mission est claire : laisser Trump
être Trump

«
IVAN COURONNE
à Washington
Je suis qui je
D onald Tr ump a remanié
mercredi pour la seconde
fois son équipe de campagne
suis. C’est moi.
afin de lancer une guerre à ou- Je ne veux pas
trance contre Hillar y Clinton,
de plus en plus favorite du
scrutin présidentiel américain
de novembre.
Le candidat républicain à la
Maison-Blanche a annoncé
changer.
Donald Trump »
mercredi dans un communi- compétents, ils adorent gagner
qué avoir placé au sommet de et savent comment gagner », a
son équipe de campagne deux déclaré Donald Tr ump dans
conservateurs dont la mission un communiqué.
est claire : laisser Trump être L’entourage d’Hillary Clinton
Trump, comme aux grandes a accusé Steve Bannon et Breit-
heures de la campagne des bart d’avoir rapporté d’innom-
primaires. brables « théories du complot
Ce remaniement est le symp- anti-musulmanes ou antisé-
tôme d’un problème persistant mites» et dit s’attendre à ce que
chez le milliardaire populiste : la candidate soit encore plus la HANI MOHAMMED ASSOCIATED PRESS
l’absence de stratégie pour élar- cible «d’accusations fantasques». La coalition sous ordres saoudiens combat entre autres les rebelles houthis (photo), surtout présents dans le nord du Yémen.
gir sa base de soutien au-delà du «Donald Trump peut embaucher
noyau d’électeurs des primaires. ou licencier qui il veut, a égale-
Mais Donald Trump a appa-
remment choisi de doubler la
mise en embauchant le patron
du site d’informations conser-
ment réagi Hillary Clinton lors
d’une activité de campagne à
Cleveland. Ils peuvent lui faire
lire de nouveaux mots sur un
L’Arabie saoudite prise dans les sables du Yémen
vateur Breitbart News, Steve prompteur, mais il reste le même Aucune issue n’est en vue pour les combats qui ont repris il y a plus d’une semaine
Bannon, nommé directeur gé- homme. » « Il n’y a pas de nou-
néral, un titre créé pour lui. veau Donald Trump », a conclu IAN TIMBERLAKE président Abd Rabbo Man- Center for Strategic and Inter- grandes opérations de com-
Banquier d’affaires chez Gold- la démocrate, dont le directeur à Riyad sour Hadi, chassé de Sanaa national Studies à Washington. bat » au Yémen.
man Sachs dans les années de campagne, Robby Mook, quelques mois plus tôt. La coalition sous commande- À l’époque, il décrivait la si-
1980, puis producteur de films,
il est un ardent dénonciateur
de l’establishment politique
36 ans, est à son poste depuis le
premier jour. M oins de six mois après
avoir décrété la fin des
« grandes opérations de com-
La coalition avait d’abord ment saoudien combat au Yé-
lancé une campagne aérienne, men sur deux fronts: au nord, le
puis envoyé des troupes au sol, camp des Houthis, alliés à l’ex-
tuation à la frontière saoudo-
yéménite comme relativement
calme, mais cette accalmie
américain, tant démocrate et Manafort de côté bat » au Yémen, l’Arabie saou- principalement émiraties et président Ali Abdallah Saleh, et s’est évaporée avec la mort de
républicain, et a la réputation Bien que l’ex-homme fort de dite se retrouve prise au piège saoudiennes, permettant aux au sud, les djihadistes qui multi- 12 soldats saoudiens fin juillet
de ne pas faire de quar tier l’équipe Tr ump, Paul Mana- d’une nouvelle escalade de ce forces gouvernementales de re- plient les attentats après une sé- et de sept civils mardi, vic-
quand il attaque. for t, conser ve son titre de conflit sans solution en vue, prendre pied dans des provinces rie de revers dans les provinces times d’une roquette tirée de-
L’association à l’un des agita- « président » de l’organisation, selon des experts. du sud du Yémen en juillet 2015. de Hadramout et Abyane. puis le Yémen.
teurs les plus influents de la sa marginalisation est actée, La reprise le 9 août des raids Mais le conflit — dont ont tiré L’Arabie saoudite s’est sou-
sphère conservatrice est le si- alors qu’il était devenu le véri- aériens de la coalition dirigée profit les djihadistes d’al-Qaïda vent retrouvée sur le banc des Le temps qu’il faudra
gnal que Donald Trump, loin table directeur de campagne à par Riyad contre des régions et du groupe État isla- accusés pour une série Selon M. Muslimi, l’intensi-
de vouloir tendre la main aux une époque où le candidat sou- rebelles du nord du Yémen, y mique — s’était en- « On va, de « bavures » contre fication des raids de la coali-
électeurs modérés, entend re- haitait « présidentialiser » son compris la capitale Sanaa, et suite enlisé et, devant des civils, victimes de tion s’explique en partie par la
venir à ce qui a fait son succès image. Mais Donald Tr ump l’intensification des bombarde- l’impasse militaire, semble-t-il, la campagne aérienne mise en place le 6 août par le
aux primaires républicaines: de n’a jamais assumé ce reposi- ments rebelles sur le sud saou- l’Arabie saoudite avait qu’elle mène dans le camp rebelle d’un Conseil su-
grandes activités de campagne tionnement. Malgré l’usage dien frontalier font suite à appuyé l’ouver ture assister à une nord du Yémen. périeur chargé de gouverner
houleuses, une parole enflam- occasionnel de prompteurs l’échec de plus de trois mois de d’une nouvelle ronde Ces derniers jours, le Yémen, au grand dam du
mée et décapante, afin de rester pour des discours programma- pourparlers de paix interyémé- de négociations le longue guerre » des raids meurtriers pouvoir. « Les Saoudiens ne s’y
coûte que coûte au centre de tiques, l’homme d’af faires a nites au Koweït. 21 avril au Koweït. rapportés contre une attendaient pas et ils n’ont pas
l’attention médiatique. continué à déraper lors de dis- « Les deux camps essaient Ces pourparlers ont été « sus- école qui a fait 10 morts selon toléré cette menace sur la légiti-
cours ou en entrevue. maintenant de prouver qu’ils sont pendus » le 6 août par l’ONU, Médecins sans frontières et un mité du président Hadi », dit
Tous les coups sont permis La période depuis la conven- meilleurs en situation de guerre faute de progrès. hôpital, où 19 personnes ont cet expert.
C’est « quelqu’un qui va y al- tion d’investiture républicaine, qu’en situation de paix », ex- péri selon un dernier bilan de Mardi, le général Assiri a af-
ler sabre au clair, il n’hésite ja- fin juillet, n’a été qu’une suite de plique Farea al-Muslimi, spécia- Une longue guerre cette même organisation, ont firmé que les rebelles étaient
mais à aller au combat et consi- controverses, Donald Trump liste yéménite qui collabore au Avec la reprise des combats soulevé de nouvelles questions affaiblis et que « cela prendra
dère qu’en politique, tous les appelant la Russie à récupérer Carnegie Middle East Centre. à grande échelle, « on va, sem- sur les procédures aériennes le temps qu’il faudra » pour ai-
coups sont permis », a décrypté des messages privés d’Hillary Accusant l’Iran de chercher ble-t-il, assister à une longue de la coalition. der le gouvernement à rega-
Corey Lewandowski, le pre- Clinton, s’affrontant à distance à la déstabiliser via les re- guerre », dont l’issue est diffi- En mars, le porte-parole de gner le contrôle du pays et
mier directeur de campagne de avec les parents d’un militaire belles Houthis du Yémen, cile à prédire en raison de « la la coalition, le général saou- pour protéger les frontières
Donald Trump, devenu com- américain musulman mort au l’Arabie saoudite avait monté multitude de factions et d’élé- dien Ahmed al-Assiri, af fir- saoudiennes.
mentateur de CNN après avoir combat, ou insinuant que seules en mars 2015 une coalition mi- ments impliqués », estime l’ana- mait à l’AFP : « Nous sommes
été lui-même limogé en juin. les armes pourraient permettre litaire arabe pour soutenir le lyste Anthony Cordesman du a u j o u r d ’ h u i à l a f i n d e s Agence France-Presse
La sondeuse et consultante de résister à une présidence
républicaine Kellyanne Conway Clinton…
est promue de conseillère à di- « Je suis qui je suis. C’est moi.
rectrice de campagne. En pra-
tique, au-delà du titre, elle se
Je ne veux pas changer. Tout le
monde dit, “oh, il va pivoter”. Le rêve d’Erdogan à portée de main Un diplomate
concentrera sur la communica-
tion et voyagera sur le terrain
Je ne veux pas pivoter », a-t-il fi-
nalement déclaré mardi à la té-
Jamais, en 13 ans de pouvoir, le chef de l’État n’aura été aussi puissant
nord-coréen
avec le candidat. lévision locale WKBT, dans le
« Je connais Steve et Kel-
lyanne depuis des années. Ils
Wisconsin.
Le pays a commencé mercredi à libérer 38 000 prisonniers deux mouvances de l’isla-
fait défection
Agence France-Presse
sont extrêmement capables et pour faire de la place aux « complices » présumés du putsch
manqué du 15 juillet. Un épisode dont Erdogan sort renforcé,
misme en T urquie. Désor-
mais, les policiers, magistrats,
militaires ou enseignants gulé-
S éoul — La Corée du Sud a
annoncé mercredi la défec-
tion de l’ambassadeur adjoint
au prix d’une purge implacable. nistes sont remplacés par des de Corée du Nord en Grande-
fidèles de l’AKP. Bretagne, un événement extrê-
CÉLIAN MACÉ un numéro de contrition inha- mement rare qui constitue un
bituel et parfaitement maîtrisé, Double rêve grave revers pour Pyongyang.

L’ ampleur de la purge en
T urquie a des consé-
quences logistiques inatten-
il y a quinze jours, Erdogan a
lui-même publiquement de-
mandé pardon aux Turcs pour
Mais pour asseoir sa domi-
nation, Erdogan frappe bien
au-delà du cercle guléniste. Le
Le ministère de l’Unification
a précisé que Thae Yong-Ho,
numéro deux de la mission
dues. Pleines à craquer, les pri- avoir sous-estimé l’influence 15 juillet, « un cadeau de Dieu » nord-coréenne à Londres, était
sons du pays ne suffisent plus. de la Cemaat (« la commu- selon ses propres mots, lui per- passé au Sud avec sa femme et
Pour incarcérer les 35 000 per- nauté »). « Je me sens triste de met d’évincer toute opposition, son fils et que la famille se trou-
sonnes soupçonnées de proxi- ne pas avoir révélé depuis long- de gauche ou kémaliste, et de vait désormais à Séoul.
mité avec le prédicateur musul- temps le vrai visage de cette or- faire fermer les médias indé- « Ils sont sous la protection du
man Fethullah Gülen, désigné ganisation traître, a assuré le pendants. Sans que l’opinion gouvernement et vont suivre le
par le pouvoir comme l’instiga- président. J’ai personnellement turque n’y trouve rien à redire. processus prévu avec les institu-
teur du coup d’État manqué du aidé cette structure en dépit de Galvanisés par des assem- tions compétentes », a déclaré
15 juillet, le gouvernement va divergences de vues […], pen- blées islamo-patriotiques à la aux journalistes le porte-parole
relâcher 38 000 détenus, « dans sant que nous pouvions être mise en scène soigneusement du ministère, Jeong Joon-Hee.
une première étape ». Une libé- d’accord sur un dénominateur étudiée, les suppor teurs de Il s’est refusé à dévoiler l’iti-
ration anticipée sous contrôle commun. » l’homme for t de T urquie néraire emprunté par M. Thae
judiciaire qui ne concernera voient en lui l’incarnation de en vue de faire défection, invo-
pas « les meurtres, actes de ter- Fratricide la résistance démocratique, de quant la nécessité de protéger
rorisme ou atteintes à la sûreté Car la vague d’arrestations la fier té musulmane et de la les pays impliqués.
de l’État », a quand même pré- et de licenciements censée puissance ottomane retrouvée. « Pour expliquer sa défection,
cisé mercredi le ministre de la « nettoyer » la Turquie depuis Et sa rhétorique anti-occiden- Thae a cité son dégoût pour le
Justice. un mois est en fait un règle- tale ne fait qu’ajouter à sa po- régime du Kim Jong-un, son ad-
L’annonce est révélatrice ment de comptes entre les pularité. miration pour le système libre et
des priorités du chef de l’État, deux anciens alliés. Erdogan Jamais, en treize ans à la démocratique de Corée du Sud
Recep Tayyip Erdogan, qui a s’étant appuyé, lors de son ac- tête du pays, le chef de l’État et l’avenir de sa famille », a
fait de la lutte contre la confré- cession au pouvoir en 2003, n’aura été aussi puissant ajouté le porte-parole.
rie guléniste l’urgence abso- sur le solide réseau de fonc- qu’après ce putsch qui l’a fait Les défections de diplomates
lue. Mardi, le parquet turc a tionnaires de Gülen pour s’im- vaciller. Son double rêve — un du niveau de Thae Yong-Ho sont
requis deux peines de prison à poser face aux cadres et mili- régime présidentiel construit d’autant plus rares que la Corée
vie contre le vieil imam, qui ré- taires laïques qui voyaient autour de sa personne et une du Nord, de plus en plus isolée
side aux États-Unis et dont An- d’un mauvais œil l’islamisation Turquie por tant haut la ban- sur la scène internationale en
kara réclame l’extradition, de la société turque promise nière du « sunnisme mo- raison de son programme nu-
pour avoir « tenté de détruire par l’AKP, le parti présidentiel. derne » — semble désormais cléaire militaire, maintient relati-
l’ordre constitutionnel par la Le putsch raté et la répression à portée de main. vement peu d’ambassades.
force » et « formé et dirigé un qui a suivi constituent l’apogée
groupe terroriste armé ». Dans de cette lutte fratricide entre Libération Agence France-Presse
L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6 B 7

CULTURE
AU DEUXIÈME PLAN

Un miracle spatiotemporel
Au début du XIVe siècle, Simone Martini participe à l’invention de la preuve par l’image
avec Le bienheureux Agostino Novello et les histoires de sa vie
Que peut nous dire une pein-
ture entre ses lignes de fuite ?
La série « Au deuxième plan »
décortique des coups de pin-
ceaux bien révélateurs de
tranches d’histoire et d’his-
toire de l’ar t en présentant
des œuvres picturales ayant
marqué les esprits.

LAURENT WOLF

L
orsque Simone Mar-
tini (1284-1344) peint
le grand polyptyque
dédié au bienheu-
reux Agostino No-
vello en 1328, le personnage est
mort depuis moins de vingt ans
(1309) mais est déjà populaire
dans une ville où les ordres
mendiants occupent une place
importante. Pour les Siennois,
il est « sanctus », un saint local
sans l’autorisation de l’Église de
Rome qui ne lui accordera ce ti-
tre que des siècles plus tard, en
1759. La taille du polyptyque en
dit long sur la vénération dont il
est l’objet. Le panneau central
qui le représente avec un ange
parlant à son oreille est de
presque 1,70m, une hauteur ex-
ceptionnelle pour la technique
de la peinture sur bois qui est
difficile à mettre en œuvre dans
de telles dimensions.
C’est que la vie du bienheu-
reux est un modèle pour les
croyants. Agostino Novello,
aussi connu sous le nom de
Palermitain, est né vers 1240 en
Sicile dans une famille de petite
noblesse. Il est baptisé Matteo.
À l’adolescence, il est envoyé à
Bologne pour y faire des études
de droit civil et canonique puis
devient chancelier du roi de
Sicile. Il est blessé lors d’une
bataille. Il décide de changer de DOMAINE PUBLIC
vie et de nom. Il vit dans la pau- L’œuvre de Martini a permis aux fidèles de devenir des témoins oculaires d’une action dont ils prennent connaissance parce qu’elle est devant eux.
vreté. Il cache son origine et son
éducation jusqu’à ce qu’un ne suit pas ces règles à la lettre. artistes de l’atelier du Maître de bienheureux qui surgit de son Subtilités temporelles dimensionnelles qui dominent
condisciple le reconnaisse à Le bienheureux est flanqué de la Madeleine qui ont peint La nuage et permet la mise en Simone Martini les présente l’histoire des images jusqu’à la
Sienne lors d’un procès. Il de- deux petits médaillons avec des Cène vers 1280 reliaient difficile- scène des miracles. Il ne s’agit chacun dans toute leur durée fin du XIIIe siècle. Il suffit de
vient alors l’un des membres ermites portant le même livre ment le premier et le deuxième pas simplement de renvoyer les en trois moments juxtaposés, jouer sur les tailles, sur les
éminents de l’Ordre des Frères que lui, sans doute la constitu- plan du tableau et peinaient à spectateurs à un récit déjà l’accident, l’inter vention du couleurs ou sur des subdivi-
Ermites de saint Augustin avant tion de l’Ordre rédigée par ses constituer un espace pour la nar- connu et reconnu par l’intermé- bienheureux et l’action de sions de la surface. À partir de
d’obtenir de se retirer du monde. soins. Les prédelles, qui sont ration (voir le premier texte de diaire de symboles comme dans grâce — voire en quatre dans l’apparition d’un espace plus
Dans la Toscane du XIVe siè- d’une taille rare pour l’époque, la série publié dans Le Devoir du les œuvres plus anciennes. Il n’y la partie inférieure de droite. Si réaliste suggérant les trois di-
cle, les œuvres de très grand occupent ici les deux côtés de 16 août). Simone Martini résout a pas de séparation entre l’image la majorité des prédelles du mensions, et progressivement
format sont presque toujours l’ensemble alors qu’elles sont ces problèmes de manière cohé- et l’événement auquel elle se ré- XIV e conser ve une unité de d’une boîte visuelle organisée
peintes à la fresque sur les murs d’habitude situées en dessous rente quelques dizaines d’an- fère. Les fidèles deviennent les temps et signifie le déroule- en différents plans où sont ins-
pour éviter les inconvénients de de la figure centrale et des nées plus tard. Ici, chaque pré- témoins oculaires d’une action ment du récit dans des pan- tallés les choses et les person-
supports en bois, lourds et fra- saints. Ce choix affirme claire- delle existe dans son propre es- dont ils prennent connaissance neaux distincts, il existe des té- nages, les peintres vont se
giles parce qu’ils sont sensibles ment le statut d’Agostino No- pace selon une perspective em- parce qu’elle est devant eux. Ils lescopages temporels comme trouver face à des problèmes
aux variations de température et vello, celui d’un «sanctus», dont pirique et approximative dont le peuvent ainsi attester de la sain- ceux du tableau de Simone inédits : les uns concer nent
d’humidité. Les œuvres de taille le statut dépend des miracles point de fuite ne se situe pas teté d’Agostino Novello qui n’est Mar tini jusqu’au milieu du l’unité de lieu et de temps, les
plus petite, comme les polyp- qu’il a accomplis. Ces miracles dans chacune d’entre elles mais pas acquise en droit puisqu’elle XV e siècle. C’est le cas par autres concernent la coïnci-
tyques destinés aux autels, sont sont indubitables si l’on en croit au centre du polyptyque tout en- n’est pas reconnue par Rome. exemple de deux volets du re- dence entre l’image peinte et la
constitués de panneaux insérés le récit en images. À gauche, il tier. Simone Martini adopte une Aux yeux du commanditaire — table de saint Pierre (1444) de vision naturelle.
dans des bâtis sculptés, peints sauve un enfant attaqué par un symétrie entre les prédelles de l’Ordre auquel appartenait le Konrad Witz conservés au Mu- Chez Simone Mar tini ou
ou recouverts de feuilles d’or. loup et un autre enfant tombé gauche et de droite de telle fa- bienheureux — le polyptyque sée d’ar t et d’histoire de Ge- chez Konrad Witz, la composi-
Ces polyptyques obéissent gé- d’un balcon. À droite, il rend la çon que les lignes des bâtiments est une preuve ou une pièce à nève, La délivrance, où le saint tion est encore assez souple
néralement à une hiérarchie de vie à un chevalier tombé dans et celles des montagnes conver- conviction qui assure sa légiti- apparaît endormi dans sa pri- pour permettre la représenta-
formats avec un panneau central un ravin et à un enfant tombé de gent et se croisent derrière la fi- mité en tant qu’institution et la son à droite et marche à côté tion simultanée de l’espace et
figurant une Vierge ou un saint son berceau suspendu. gure du bienheureux Agostino force de ses principes à un mo- de l’ange à gauche, et La pêche du temps. Ce type de composi-
dédicataire, des panneaux laté- au niveau de sa main droite ment de l’histoire siennoise où miraculeuse, où il est à la fois tion va être progressivement
raux figurant des personnages En pleine action (avec des libertés qui ne seront la puissance des ordres men- dans la barque et dans l’eau les supplanté par l’invention de la
ou des saints liés à la figure cen- Il ne faut pas sous-estimer les pas tolérées un siècle plus tard diants est contestée. Quant aux bras ouverts vers le Christ. perspective et par les expé-
trale et des panneaux plus petits difficultés auxquelles ont fait quand les règles de la perspec- fidèles, ils ne sont plus au fait La juxtaposition de moments riences de peintres comme Ma-
illustrant la vie et les actes de la face les peintres qui commen- tive auront été adoptées). par ouï-dire mais par la présence successifs ne crée pas de diffi- solino au début du XVe siècle.
figure principale, les prédelles. çaient à créer des représenta- Cette technique de composi- de l’action. Ils peuvent dire qu’ils cultés techniques insurmonta-
Le tableau de Simone Martini tions réalistes de l’espace. Les tion souligne l’apparition du ont vu accomplir ces miracles. bles dans les constructions bi- Le Temps

CANAUX
SRC
TVA
18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30
Le Téléjournal Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball de plage, Athlétisme (H) 200m (D)
TVA nouvelles Sucré Salé Gags Full Ado VLOG
21h00 21h30

DANSE LASCIVE (1987) avec Jennifer Grey, Patrick Swayze.


22h00 22h30

TVA nouvelles 22h35 Sucré


23h00 23h30
Le Téléjournal Olympiques d'été - Volleyball de Plage (D)
23h05 ARNAQUE AMÉRICAINE (2013)
minuit
Entrevues
À LA TÉLÉ
TQ
V
Les Argonautes Génial! / Dominic et Martin
Atomes Souper parfait Chicago Police
Cuisine futée, 30 secondes pour / Suicide
CSI: Miami / Le donneur
L'ARMÉE DES 12 SINGES (1995) Bruce Willis.
CSI: Miami L'arbitre
23h20 Les francs-tireurs
Atomes
0h20 Like!
Un gars le soir Appelez
Nos choix ce soir
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR L'évolution en marche Des racines et des ailes Partir Autrement / Suriname TV5 le journal 23h40 Ainsi soient-ils LE DÉMANTÈLEMENT
D Billy Billy Rat rods de Vegas Hantise / Brasier infernal Temps de la Bible / L'esclavage Bizarre ou quoi? / Prémonitions Comédie Club / Philippe Laprise Humour Qu’adviendra-t-il du patrimoine commun
VIE Idées grandeur Été Joël Des rénos qui Raté rénos! Minichefs au défi Bienvenue chez les Groulx Vendre ou rénover? Le pro du patio Meubles Décore ta vie
MX Taxi payant Taxi payant Séduction Séduction Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait QUAND HARRY RENCONTRE SALLY (1989) Billy Crystal. Inspiration lorsque les différents paliers de gouvernement
VRAK.TV Les menteuses / Chair fraîche Awkward. Awkward. Filles fauchées New Girl LA DERNIÈRE MIMZY (2007) avec Timothy Hutton, Chris O'Neil. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes européens, lourdement endettés, auront vendu
RDS 15h00 Tennis (D) Jeux olympiques d'été de Rio 2016 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball (F) demi-finale 2 Sports 30 Tennis les propriétés de l’État et les territoires publics
HISTORIA FantomWorks Beautés d'acier Beautés d'acier Fous bolides Fous bolides En 6ième vitesse Légendes Légendes Shotgun Ménard GrandeGuerre à fort prix aux multinationales ? On tente de
ARTV Le temps d'une paix Danser! Catherine PaparaGilles PaparaGilles Bienvenue au paradis Outlander 23h10 UN PROPHÈTE (2009) Tahar Rahim.
Le dernier des grizzlys Les requins / Les coulisses Océania Tout savoir sur / La chimie Cellules souches Le poisson dinosaure Terres de glace
répondre à cette question dans le documen-
EXPLORA
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles Séquelles / C'est à ton tour! Joséphine: Ange gardien / Dans la tête d'Antoine La diva du divan / Double jeu FBI: flic et escroc NCIS: L. A. taire Europe à vendre.
ZTÉLÉ Prêt sur gage Jobs de bras Conduite dangereuse L'entrepôt 13 / Fin de bail Defiance / L'ange de la mort 666 Park Avenue Remorquage Vilains Robots! Grimm Les grands reportages, ICI Radio-Canada Télé, 20 h
C. SAVOIR Encore plus CodeChasten Maîtres en musique Cogito Rencontre Quartier Latin Chanson/Paris La bibliothèque de... Le Devoir de débattre Transports
ÉVASION À deux, c'est mieux! / Sienne Sur le pouce Benoit à la plage / Biarritz Vacances de Bruno Montagnes r. Montagnes r. À faire en Grèce / Crète Coups de Food 500 KILOMÈTRES DE BEAUTÉ
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 LE GENOU DE CLAIRE (1970) 22h50 Retour Flip TFO 24.7 Carte de visite
Cinépop 18h05 PREMIER JUILLET: LE FILM (2004) 19h35 DOCTEUR DOLITTLE (1998) EDWARD AUX MAINS D'ARGENT (1990) 22h45 WHITEWASH: L'HOMME QUE J'AI TUÉ Cinéma
Seule rivière française à avoir été classée
SÉcran 17h35 ÉTERNELLE ADALINE (2015) LA FLEUR DE L'ÂGE (2012) Pierre Arditi. Toutankhamon: L'enfant roi OUIJA (V.F.) (2014) avec Ana Coto, Olivia Cooke. Cinéma « réserve de la biosphère par l’UNESCO », la
Planète La grande pyramide Victoire Samothrace The War Paris, la ville Ivresse rouge R.I.P. Recherches Dordogne dévoile ses splendides paysages
MATV Libre-service Montréalité Billboard Studio direct CityLife Black Wealth The Checklist Libre-service Montréalité Marteau Génération Z Libre-service dans le magnifique documentaire Au fil de la
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Athletics (M) Decathlon, Beach Volleyball (M) Final (D) The National /23h05 Rio 2016 Dordogne, de l’Auvergne à l’Aquitaine.
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang The Big Bang The Big Bang The Big Bang The Big Bang Game of Thrones / Baelor 23h05 News News Montreal 0h05 Daily S.
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Spartan / The Comeback Big Brother Vikings Global News 23h35 Stephen Colbert
Des racines et des ailes, TV5, 20 h
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition BattleBots The $100,000 Pyramid Match Game News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News LNF Football / Bears de Chicago c. Patriots de Nouvelle Angleterre - Pré-saison (D) Ent. Tonight Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert DEUX MOIS À L’OMBRE
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 Summer Olympics (D) 0h05 News Afin de lever le voile sur le quotidien du
PBS (33) PBS NewsHour The Governors / Howard Dean American Experience / The Presidents: George H.W. Bush Business Charlie Rose pénitencier de Clark County en Indiana, sept
PBS (57) News America Business PBS NewsHour American Experience / The Presidents: George H.W. Bush World News Charlie Rose
UNIS Pense vite! Top science Vu intérieur Fous animaux Bouffe en cavale Cher Olivier Hors série Goût du pays Chalets Alberta Pense vite! Twin Peaks
volontaires innocents vivront derrière les bar-
HBO Cinéma 18h35 THE CHAMELEON (2010) You Me Her You Me Her Ballers Vice Principals Game of Thrones / No One After-Throne 23h35 Wednes 0h05 Night Of reaux durant 60 jours, et ce, à l’insu des autres
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Les enquêtes de Murdoch AGENTS TROUBLES (2006) avec Matt Damon, Jack Nicholson, Leonardo DiCaprio. Le trône de fer prisonniers. Une série documentaire à décou-
TVA Sports Le TVA sports Coeur sur main LMB Baseball / Washington Nationals c. Braves d'Atlanta (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Volleyball de plage vrir en attendant le retour d’Unité 9.
08/18 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit 60 Days In, A & E, 21 h
Geneviève Tremblay
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC Le Téléjournal Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball de plage, Athlétisme (H) 200m (D) Le Téléjournal Olympiques d'été - Volleyball de Plage (D) Entrevues
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Gags Full Ado VLOG DANSE LASCIVE (1987) avec Jennifer Grey, Patrick Swayze. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 ARNAQUE AMÉRICAINE (2013)
TQ Les Argonautes Génial! / Dominic et Martin Cuisine futée, 30 secondes pour / Suicide L'ARMÉE DES 12 SINGES (1995) Bruce Willis. 23h20 Les francs-tireurs 0h20 Like!
V Atomes Souper parfait Chicago Police CSI: Miami / Le donneur CSI: Miami L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR L'évolution en marche Des racines et des ailes Partir Autrement / Suriname TV5 le journal 23h40 Ainsi soient-ils
D Billy Billy Rat rods de Vegas Hantise / Brasier infernal Temps de la Bible / L'esclavage Bizarre ou quoi? / Prémonitions Comédie Club / Philippe Laprise Humour
VIE Idées grandeur Été Joël Des rénos qui Raté rénos! Minichefs au défi Bienvenue chez les Groulx Vendre ou rénover? Le pro du patio Meubles Décore ta vie
MX Taxi payant Taxi payant Séduction Séduction Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait QUAND HARRY RENCONTRE SALLY (1989) Billy Crystal. Inspiration
VRAK.TV Les menteuses / Chair fraîche Awkward. Awkward. Filles fauchées New Girl LA DERNIÈRE MIMZY (2007) avec Timothy Hutton, Chris O'Neil. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes
RDS 15h00 Tennis (D) Jeux olympiques d'été de Rio 2016 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 - Volleyball (F) demi-finale 2 Sports 30 Tennis
HISTORIA FantomWorks Beautés d'acier Beautés d'acier Fous bolides Fous bolides En 6ième vitesse Légendes Légendes Shotgun Ménard GrandeGuerre
ARTV Le temps d'une paix Danser! Catherine PaparaGilles PaparaGilles Bienvenue au paradis Outlander 23h10 UN PROPHÈTE (2009) Tahar Rahim.
EXPLORA Le dernier des grizzlys Les requins / Les coulisses Océania Tout savoir sur / La chimie Cellules souches Le poisson dinosaure Terres de glace
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles Séquelles / C'est à ton tour! Joséphine: Ange gardien / Dans la tête d'Antoine La diva du divan / Double jeu FBI: flic et escroc NCIS: L. A.
ZTÉLÉ Prêt sur gage Jobs de bras Conduite dangereuse L'entrepôt 13 / Fin de bail Defiance / L'ange de la mort 666 Park Avenue Remorquage Vilains Robots! Grimm
C. SAVOIR Encore plus CodeChasten Maîtres en musique Cogito Rencontre Quartier Latin Chanson/Paris La bibliothèque de... Le Devoir de débattre Transports
ÉVASION À deux, c'est mieux! / Sienne Sur le pouce Benoit à la plage / Biarritz Vacances de Bruno Montagnes r. Montagnes r. À faire en Grèce / Crète Coups de Food
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 LE GENOU DE CLAIRE (1970) 22h50 Retour Flip TFO 24.7 Carte de visite
Cinépop 18h05 PREMIER JUILLET: LE FILM (2004) 19h35 DOCTEUR DOLITTLE (1998) EDWARD AUX MAINS D'ARGENT (1990) 22h45 WHITEWASH: L'HOMME QUE J'AI TUÉ Cinéma
SÉcran 17h35 ÉTERNELLE ADALINE (2015) LA FLEUR DE L'ÂGE (2012) Pierre Arditi. Toutankhamon: L'enfant roi OUIJA (V.F.) (2014) avec Ana Coto, Olivia Cooke. Cinéma
Planète La grande pyramide Victoire Samothrace The War Paris, la ville Ivresse rouge R.I.P. Recherches
MATV Libre-service Montréalité Billboard Studio direct CityLife Black Wealth The Checklist Libre-service Montréalité Marteau Génération Z Libre-service
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Athletics (M) Decathlon, Beach Volleyball (M) Final (D) The National /23h05 Rio 2016
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang The Big Bang The Big Bang The Big Bang The Big Bang Game of Thrones / Baelor 23h05 News News Montreal 0h05 Daily S.
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Spartan / The Comeback Big Brother Vikings Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition BattleBots The $100,000 Pyramid Match Game News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News LNF Football / Bears de Chicago c. Patriots de Nouvelle Angleterre - Pré-saison (D) Ent. Tonight Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 Summer Olympics (D) 0h05 News
PBS (33) PBS NewsHour The Governors / Howard Dean American Experience / The Presidents: George H.W. Bush Business Charlie Rose
PBS (57) News America Business PBS NewsHour American Experience / The Presidents: George H.W. Bush World News Charlie Rose
UNIS Pense vite! Top science Vu intérieur Fous animaux Bouffe en cavale Cher Olivier Hors série Goût du pays Chalets Alberta Pense vite! Twin Peaks
HBO Cinéma 18h35 THE CHAMELEON (2010) You Me Her You Me Her Ballers Vice Principals Game of Thrones / No One After-Throne 23h35 Wednes 0h05 Night Of
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Les enquêtes de Murdoch AGENTS TROUBLES (2006) avec Matt Damon, Jack Nicholson, Leonardo DiCaprio. Le trône de fer
TVA Sports Le TVA sports Coeur sur main LMB Baseball / Washington Nationals c. Braves d'Atlanta (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Volleyball de plage
08/18 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
B 8 L E D E V O I R , L E J E U D I 1 8 A O Û T 2 0 1 6

CULTURE
STRATFORD ON OUTREMONT
DE LA SCÈNE À L’ÉCRAN 2e édition

23 au 28 août | 16 h et 20 h
theatreoutremont.ca | 514 495-9944, # 1

RENCONTRES INTERNATIONALES DE LA PHOTOGRAPHIE EN GASPÉSIE DOCUMENTAIRE

L’expérience gaspésienne qui mène loin Miser sur la paix


JÉRÔME DELGADO en temps de haine
N ew York en Gaspésie, plus
particulièrement les cou-
leurs éclatantes de la Grosse
À LA POURSUITE
DE LA PAIX
voisine a massacré vos propres
parents, vos enfants, votre mari
Pomme dans les ver ts envi- ★★★ et vos frères. De vraies initia-
rons des Chic-Chocs : est-ce Documentaire de Garry Beitel. tives appor tent ici de vraies
possible ? Oui, grâce aux Image : Philippe Lavalette. solutions et des clans ennemis
Rencontres internationales de Montage : Dominique Sicotte. depuis plus de trente ans enter-
la photographie en Gaspésie, Canada, 2015, 87 minutes. rent, après de patients travaux
un événement estival qui se d’approche, la hache de
pointe cette année pour la sep- ODILE TREMBLAY guerre. Ces médiateurs esti-
tième fois. ment que la violence ne peut
Les images de Manhattan,
ce sont celles du coloriste
montréalais de grande réputa-
D ocumentariste anglo-qué-
bécois très engagé à qui
on doit notamment Azylum,
mener qu’à son escalade.
Gar r y Beitel a rencontré
plusieurs de ces missionnaires
tion Robert Walker. Celui qui regard-choc sur des deman- sans religion, qui af firment
photographie New York de- deurs d’asile au Canada, ainsi avoir tout vu, dont le pire du
puis les années 1980 expose que le plus amusant Chez pire, mais qui n’abandonnent
une série d’images sous l’inti- Schwartz, plongée dans l’insti- pas leurs méthodes pour au-
tulé Times Square Gothic, dans tution charcutière du boule- tant, persuadés que, sur le ter-
le sentier de randonnée de la vard Saint-Laurent, Garry Bei- rain, les uns au contact des au-
chute Sainte-Anne, secteur du tel s’est déplacé cette fois aux tres, des miracles peuvent sur-
mont Albert. quatre coins du monde avec la gir et qu’il impor te de miser
« Ce qu’on essaie chaque an- belle caméra de Philippe Lava- sur le meilleur de l’homme.
née, c’est d’offrir une expérience lette. Leur but : capter des cap- Les guerres, qui au début du
visuelle, autant pour les ar- sules d’espoir sur une planète XXe siècle faisaient surtout pé-
tistes que pour le public. Que où rien ne va plus. Cela prend rir les militaires, détruisent au-
l’expérience amène plus loin », une dose d’optimisme pour s’y jourd’hui majoritairement des
reconnaît Claude Goulet, frotter en ces temps de djiha- civils. Ce sont eux, souvent
adepte des contrastes « fla- disme. Ils n’en manquent pas. pauvres, dans leurs champs, au
grants » comme celui proposé À la poursuite de la paix, qui milieu des zones semi-déser-
par des vues de New York per- prend l’affiche vendredi à la Ci- tiques d’élevage, qui peuvent
chées dans les arbres du parc némathèque québécoise, se se lasser des vendettas éter-
national de la Gaspésie. « C’est déroule dans les coins les plus nelles avec le clan voisin et ac-
voulu. Quel intérêt sinon de chauds du monde, chez des cepter, sous concessions mu-
mettre des photos de nature en peuples en guerre ou des com- tuelles, de rendre les armes,
pleine nature ? » munautés violemment antago- pour enfin vivre en paix.
Claude Goulet était de pas- nisées, de la République démo- Ce documentaire ense-
sage à Montréal cette semaine, cratique du Congo au Kurdis- mence des grains d’espoir sur
alors que les 7 es Rencontres tan, en passant par le Népal, une planète qui en a bien be-
roulent depuis un mois. Un RENCONTRES INTERNATIONALES DE LA PHOTOGRAPHIE EN GASPÉSIE le Soudan du Sud, l’Irak, les soin. Il rappelle aussi à quel
vaste panorama de la photogra- Robert Walker, extrait de la série Times Square Gothic / Times Square Gothique, parc de la Gaspésie camps de réfugiés yézidis, etc. point le Canada a tenu long-
phie actuelle s’étale ainsi bien Ce documentaire par t à la temps un rôle de gardien de la
au-delà du mont Alber t. De lot, un travail vidéo et audio des combattants kurdes. sure Claude Goulet. Il note ce- rencontre de médiateurs lo- paix avant de partir guerroyer
Cap-Chat à Matapédia, ce sont réalisé lors d’une résidence en pendant que le thème est assez caux ou de groupes internatio- aux côtés de ses alliés. Mais
dix-sept sites qui accueillent les Gaspésie et dans le Bas-Saint- Photo et vidéo ouver t pour couvrir large. naux communautaires qui se est-ce bien la solution ? deman-
projets de l’un ou l’autre des 32 Laurent. Au parc national de Pour cette 7e édition, Claude « L’artiste nous propose une in- donnent la mission de réconci- dent ces pacifistes, qui répon-
artistes invités, québécois, sur- Miguasha a atterri un exemple Goulet a réuni ses invités sur terprétation, nous, une autre. lier les irréconciliables. Pas dent : « Non ! »
tout, comme étrangers. d’un parcours photographique le thème de l’image en mouve- Est-on dans le réel ou non ? toujours évident de trouver un
Le parc national de la Gaspé- et critique proposé par l’artiste ment. Bien que les projets L’image en mouvement, c’est terrain d’entente quand l’ethnie Le Devoir
sie ne participe d’ailleurs que locale, Mar yse Goudreau, et vidéographiques ou filmiques tout ça, pas seulement la vidéo. »
pour la première fois à cet évé- intitulé Les cabanes devraient soient nombreux — outre Comme son nom l’indique,
nement. Le festival se targue toujours être belles. ceux déjà cités, notons ceux le festival gaspésien repose sur
dès lors de réunir les quatre Plusieurs villes ou villages de Michel Lamothe, de Serge une série de rencontres, no-
grands sites naturels de la ré- sont concernés par la manifes- Clément ou de Catherine tamment entre les artistes et le
gion. Le parc national Forillon tation en cours jusqu’à la fin de Tremblay —, le programma- public. Le pic, devenu la tradi-
l o g e E m m y ’ s Wo r l d , d e l a septembre. De la région La teur en chef assure ne pas vou- tion à mi-parcours, consiste en
Néerlandaise Hanne van der Pointe, y participent Petite-Val- loir se confiner à un genre. La quatre jours d’activités de mé-
Woude, une installation vidéo lée, Gaspé, Percé et Chandler, photographie, elle, a déjà diation, de projections spé-
et photo sur des personnes et, de la baie des Chaleurs, neuf éclaté et la Gaspésie en rend ciales et de conférences, intitu-
âgées, acclamée par la cri- autres municipalités, dont la elle aussi compte. lés Tournée des photographes.
tique. Au parc national de l’Île- nouvelle venue Caplan, où est « Deux ans qu’on touche à la La version 2016 de la Tournée
Bonaventure-et-du-Rocher- exposé un reportage de Zayne vidéo. Oui, cette année, c’est la prend place jusqu’au 19 août.
Percé, les Rencontres propo- Akyol, documentariste promet- ligne directrice, mais on ne s’en-
sent, du Français Laurent Mu- teuse basée en Montérégie, sur ferme pas dans le thème », as- Le Devoir
REFRAME FILMS
Le documentaire présente des peuples en guerre ou des
communautés violemment antagonisées.
Le menu de la Fête
de la musique
Les finalistes
au prix Spirale
La réalité virtuelle
de Tremblant
La fondatrice et directrice artis-
La revue culturelle Spirale a an-
noncé les trois livres finalistes à
son prix Spirale Èva-Le -Grand,
en force au 45e FNC
tique Angèle Dubeau a dévoilé qui salue depuis 1995 un essai
le contenu de la 18e édition de la traitant des arts, de la culture, ODILE TREMBLAY Une journée de conférence
Fête de la musique de Trem- des lettres ou des sciences hu- gratuite sur ces questions sera
blant qui une trentaine de
concerts extérieurs gratuits
pendant la fin de semaine de la
maines. Il s’agit cette année de
La médiocratie d’Alain Deneault
(Lux), de La main gauche de
L e 45 e Festival du nouveau animée par des personnalités
cinéma, en piste du 8 au d’influence comme William
15 octobre prochain, crée une Uricchio, directeur du Open
fête du travail, du 2 au 5 septem- Jean-Pierre Léaud d’André nouvelle section: FNC eXPlore, Lab au Massachusetts Insti-
bre. L’ensemble vocal QW4RTZ Habib (Boréal) et des Confes- vouée aux nouvelles tendances tute of Technology, à Boston,
ouvrira la manifestation le 2 sep- sions d’un cassé de Pierre Lefeb- technologiques, comme les œu- Harold Goldberg, journaliste
tembre à l’église de Saint-Jovite. vre (Boréal). Le nom du lauréat vres en réalité virtuelle, et aux au New York Times et conseil-
Les concerts du soir seront as- sera dévoilé en octobre 2016. débats qui les entourent. Le ler au Tribeca Film Festival.
surés par Natalie MacMaster, le Le Devoir Geneva International Katerina Cizek, réali-
samedi, et Angèle Dubeau et Film Festival Tous satrice de la série in-
ses amis, le dimanche. À noter
le retour du délirant Lemon
Le réalisateur Écrans en Suisse, le Cette section
For um des images
teractive High Rise,
inaugura, au sein de
Bucket Orkestra, le dimanche à canadien Arthur à P a r i s , a i n s i q u e se voudra FNC eXPlore, un
17h30 sur la grande scène le gr oupe français programme de pro-
Québecor de la place Saint- Hiller est décédé Voyelle Acker sont les un laboratoire jections commentées
Bernard. Informations et nouveaux partenaires d’exploration par leurs auteurs.
programmation complète : Los Angeles — Le réalisateur qui s’associent à Parmi les œuvres
fetedelamusiquetremblant.com. canadien Arthur Hiller, qui fut l’initiative. sensorielle présentées, les festiva-
Le Devoir président de l’Académie qui « Nous ne voulons liers pourront voir le
décerne les Oscar, est décédé pas, comme tant de premier film cinéma-
Une aide pour mercredi à Los Angeles de
causes naturelles à l’âge de
festivals, nous conten-
ter de fournir des lu-
tique interactif du
monde, en primeur
deux organismes 92 ans, a annoncé l’organisation
qu’il a présidée dans les années
nettes aux spectateurs,
mais remettre aussi
canadienne dans son
intégralité : Late Shift,
de Moncton 1990. Il avait notamment dirigé
Love Story (1970), long mé-
en question la portée
et la durée éventuelle
du Suisse Tobias
Weber, ainsi que des
Moncton — Le gouvernement trage pour lequel il avait été de ces tendances », ex- expériences de réalité
fédéral a annoncé mercredi un sélectionné aux Oscar, ainsi plique le directeur virtuelle, en compéti-
appui à deux organismes cultu- qu’une trentaine de films, dont général du FNC, Ni- tion ou hors concours,
rels de Moncton, au Nouveau- Les jeux de l’amour et de la colas Girard-Deltruc. telles les premières
Brunswick, pour qu’ils amélio- guerre (1964) ou encore The Cette section se Nicolas mondiales de Malawi
rent leurs infrastructures. Le Man in the Glass Booth (1975). v o u d r a u n l a b o r a - Girard-Deltruc Njala/Flames of Hun-
Centre culturel Aberdeen ob- Né à Edmonton, le cinéaste a toire d’exploration ger des Danois Mads
tient ainsi 600 000$, et le Théâ- servi dans l’armée de l’air cana- sensorielle, aidé par les ré- Damsbo et Johan Knattr up
tre Capitol, 532 500$. La minis- dienne pendant la Seconde flexions d’exper ts issus de J e n s e n e t V i r t u a l O d d i t y ,
tre du Patrimoine canadien, Guerre mondiale. Il embrasse l’arène internationale, tels Da- production canadienne de Ra-
Mélanie Joly, a fait valoir que ensuite une carrière de réalisa- vid Dufresne, auteur de docu- phael/One Production, Apollo
ces organismes jouaient un rôle teur, d’abord à la télévision ca- mentaires interactifs comme Studios. Jours de tournage de
essentiel à la promotion des arts nadienne, avant de partir pour Fort McMoney et Prison Valley Fouzi Louahem, projeté en pre-
et de la culture dans la région. Hollywood. Au crépuscule et la documentariste Anita mière nord-américaine, mariera
Le Centre culturel Aberdeen re- d’une carrière prolifique, il H u g i d e D a d a - D a t a e t d e réalité vir tuelle et making of
çoit également un financement dirige le syndicat des réalisa- Undine. Le projet d’aimer. du délirant film Ma loute du
provincial de près de 300 000$. teurs de l’industrie américaine Le public aura accès gratui- Français Br uno Dumont, en
Ce centre abrite plusieurs orga- du cinéma de 1989 à 1993 avant tement à une sélection d’œu- compétition au dernier Festival
nismes et artistes issus de plu- de devenir le président de vres de réalité virtuelle et de de Cannes.
sieurs disciplines artistiques. l’Académie de 1993 à 1997. nouvelles écritures, en pri-
La Presse canadienne Agence France-Presse meurs montréalaises. Le Devoir