Vous êtes sur la page 1sur 23

Immigration Les cibles de Prophets of Rage unis Et cetera Échange de plats

Québec discutées Page A 3 contre Trump Page B 8 entre épicuriens Page B 10


◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 8 7 LE DEVOIR, LE VENDREDI 19 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

C HOLÉRA EN H AÏTI
BOLT GARDE L’OR, DE GRASSE DANS SES TRACES
L’ONU admet
ses fautes
du bout
PEDRO RUIZ LE DEVOIR
Gaëtan Dostie dans la médiathèque qui porte son
nom, rue De La Montagne, à Montréal. des lèvres
La maladie, toujours
La Médiathèque active, aurait été
introduite par des
Gaëtan-Dostie Casques bleus en 2010
bientôt à la rue LISA-MARIE GERVAIS

La survie de ce patrimoine C’ est une première: les Nations unies ont ad-
mis leur responsabilité dans l’épidémie de
choléra en Haïti qu’elles étaient accusées d’avoir
poétique québécois est déclenchée. C’est un « pas dans la bonne
direction», disent les défenseurs des droits de la
menacée par un avis personne, mais cette reconnaissance du bout des
lèvres devra être suivie d’excuses publiques et
d’éviction de la CSDM d’un réel processus de justice et réparation.
« Il faut que les victimes puissent avoir un dé-
CATHERINE LALONDE dommagement. L’ONU doit prendre ses responsa-
bilités en vue d’aider Haïti à combattre et éradi-

H ébergée depuis 2009 dans le bel immeuble


patrimonial du 1214, rue De La Montagne à
Montréal, la Médiathèque Gaëtan-Dostie se
quer le choléra, insiste Pierre Espérance, direc-
teur exécutif du Réseau national de défense des
droits humains, joint par Le Devoir. Dans toutes
trouve menacée d’éviction par la Commission les missions de l’ONU dans le monde, c’est l’impu-
scolaire de Montréal (CSDM), tout comme le nité totale, et la mission en Haïti a fait beaucoup
collectif d’éditeurs et libraires La Passe, qui par- de tort. Vol, viols collectifs, violation des droits de
tage l’adresse. Un coup terrible pour le petit mu- la personne… et jamais aucune sanction.»
sée, non officiel et fier de l’être. «On ne peut pas Sauf que cette fois, la porte, bien qu’elle fût
entreposer des manuscrits d’Octave Crémazie, de un peu forcée, est entrouverte. Dans un cour-
Gaston Miron ou de Claude Gauvreau comme on riel transmis au New York Times, l’adjoint du
entrepose des meubles ! » s’est exclamé en entre- porte-parole du secrétaire général de l’ONU,
vue au Devoir le collectionneur d’artefacts poé- Farhan Haq, a concédé que son organisation
tiques et littéraires québécois Gaëtan Dostie, an- DAMIEN MAYER ASSOCIATED PRESS avait joué un rôle « dans le déclenchement de
cien collègue de Gaston Miron. Il n’y a pas eu de regards complices à la ligne d’arrivée, mais le résultat a l’épidémie et les souffrances des victimes affectées
La Médiathèque a reçu le 27 juin dernier une par le choléra » et qu’elle devait s’y pencher da-
lettre recommandée prescrivant de « cesser [les] été le même que lors des demi-finales mercredi. Le sprinter canadien An- vantage pour offrir des solutions.
activités immédiatement» et de «quitter les lieux». dre De Grasse n’a pas réussi à renverser le roi du sprint, le Jamaïcain Cet aveu, qui induit un changement radical
«Il appert que les lieux représentent un danger po- d’approche, survient après qu’un rapport confi-
tentiel, peut-on lire dans la missive signée par le Usain Bolt, qui a remporté l’or du 200 m jeudi. Page B 5 dentiel d’experts remis au secrétaire général Ban
coordonnateur des Services des ressources ma- Ki-moon eut prouvé de façon accablante que
térielles de la CSDM, Dominic Giguère. En effet, l’épidémie découlait des actions menées par des
HORS JEUX Casques bleus de l’ONU. Jusque-là, M. Ban avait
VOIR PAGE A 10 : MÉDIA THÈQUE plutôt eu tendance à nier catégoriquement les
responsabilités de son organisation.

Trop fort pour la ligue VOIR PA GE A 10 : H A ÏTI

A UJOURD ’ HUI contenté d’une petite tape dans le dos. Bolt


aurait eu beau regarder à droite et à gauche,
il n’aurait vu personne tellement son avance
JEAN DION était considérable. Il aurait pratiquement pu
terminer à reculons.
Huit médailles d’or pour l’Éclair donc, en at-
tendant le relais 4 x 100 de vendredi pour un
ahurissant triple triple. Remarquons toutefois
n a passé une bonne partie de la jour- que Bolt pour rait perdre une de ses huit

O née à se demander ce qu’Usain Bolt


et Andre De Grasse pourraient bien
inventer pour marquer l’imaginaire en cas de
puisque de nouveaux tests menés sur les
échantillons des gagnants par les autorités
compétentes ont mené à un contrôle positif
nouvelle domination à la finale du 200 mètres, dans le cas de Nesta Carter, membre du relais
après la vague amicale, souriante et probable- jamaïcain aux Jeux de Pékin en 2008. Mais in-
ment la plus relaxe qu’une course olympique a terrogé il y a quelques jours à propos du do-
Week-end › Symphonie en sol jamais vue mercredi soir. Du moins en appa- page, il a répondu : « J’ai toujours suivi les règles.
bucolique au festival Orford rence, parce que Bolt a déclaré par la suite qu’il Je suis testé plusieurs fois par saison. Je serais
trouvait que son principal rival avait ouvert un déçu de perdre une des médailles de Pékin, mais
Musique. Page B 1 peu trop la machine. les règles sont les règles. »
Mais cette fois, l’écar t était pas mal plus
prononcé, et s’ils ont bien fini 1-2, on s’est VOIR PA GE A 10 : HORS JEUX
Monde › Parfum de guerre froide
sur la péninsule coréenne. Les
rapports Nord-Sud se sont beau- Notre couverture ›
coup tendus en un an. Page B 9 Plongeon Le bronze pour
Meaghan Benfeito.
Avis légaux.................. A 4
Lutte libre Erica Wiebe
Décès............................ B 6
décroche la médaille d’or.
Météo............................ B 7
EMILIO MORENATTI ASSOCIATED PRESS
Mots croisés............... B 9
Petites annonces ...... B 6
Décathlon Damian Warner remporte «Minustah et choléra vont de pair», dénonçait-on
Sudoku......................... B 7
le bronze. Pages B 4 et B 5 dans cette manifestation datant de 2010, alors que
les souçons se tournaient vers les Casques bleus.
A 2 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
LOI SUR LES HYDROCARBURES

Québec ne fera pas la


« promotion » de l’exploitation,
assure Pierre Arcand
«
ALEXANDRE SHIELDS

On doit vivre avec plusieurs permis


M ême s’il a rédigé un projet
de loi pour encadrer l’ex-
[d’exploration délivrés] au cours des
»
ploitation des hydrocarbures, le
gouvernement Couillard n’en-
tend pas en faire « la promo- 20 dernières années
tion», a assuré jeudi le ministre
Pierre Arcand. L’un des projets Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles
les plus avancés au Québec, ce- SOURCE PÉTROLIA
lui de Haldimand à Gaspé, n’au- Le projet gazier Bourque est situé en Gaspésie. Québec y a déjà injecté 12,3 millions de dollars.
rait d’ailleurs peut-être jamais l’Accord de libre-échange nord- lité, le maire de Gaspé, Daniel
été possible si le projet de loi américain. Aucune décision n’a Côté, est pour sa part venu réité-
106 avait déjà été en vigueur. encore été rendue dans ce dos- rer son souhait de voir le Bureau PROJET BOURQUE
Interpellé en commission sier. Cependant, Lone Pine Re- d’audiences publiques sur l’envi-
parlementaire jeudi par le
groupe Équiterre, qui lui sug-
gérait de présenter un projet
de loi « pour sortir des hydrocar-
sources, membre de l’Associa-
tion pétrolière et gazière du Qué-
bec, détient toujours des permis
d’exploration dans la province.
ronnement (BAPE) étudier le
projet Haldimand, de Pétrolia.
Selon M. Côté, le projet d’explo-
ration se trouve «dans un milieu
Pétrolia lance de nouveaux forages
bures », le ministre de l’Énergie habité, à deux pas d’un quartier ALEXANDRE SHIELDS encourageants», a fait valoir Pé- nistère du Développement du-
et des Ressources naturelles a Rencontrer les objectifs résidentiel et à trois pas du centre- trolia. Les permis de Galt sont rable, de l’Environnement et de
dit en substance que le gouver-
nement n’avait pas vraiment le
choix d’« encadrer » l’industrie
Tout en défendant l’idée
d’une législation pour encadrer
l’exploration et l’exploitation des
ville». Difficile, dans ce contexte,
«d’obtenir l’acceptabilité sociale».
Le ministre Pierre Arcand ne
A u moment où on débat du
projet de loi qui encadrera
l’exploration pétrolière et ga-
détenus par l’entreprise Junex,
qui y mène actuellement des
travaux afin d’en déterminer le
la Lutte contre les changements
climatiques a toutefois conclu
que les gisements gaziers qu’on
des énergies fossiles. énergies fossiles au Québec, le s’est pas avancé sur la possibi- zière au Québec, l’entreprise potentiel pétrolier. retrouverait en Gaspésie pour-
«On doit vivre avec plusieurs ministre Arcand a répété que le lité d’une évaluation du BAPE, Pétrolia a annoncé jeudi matin Dans le cas de Bourque, Pé- raient générer des émissions de
permis [d’exploration délivrés] gouvernement ne fera pas « la jugeant que cette décision re- le début de nouveaux travaux trolia mise sur tout sur une gaz à effet de serre (GES) nette-
au cours des 20 dernières an- promotion» des hydrocarbures. vient au ministre de l’Environ- de forage dans le cadre du pro- éventuelle production de gaz ment plus importantes que ce
nées», a ainsi rappelé M. Arcand. Il a aussi rappelé que le Québec nement. Il a toutefois admis que jet gazier Bourque, situé en naturel. Les travaux d’explora- qui a été dit jusqu’à présent
Ces permis, a-t-il ajouté, confè- s’est fixé comme objectif de ré- la situation particulière des fo- Gaspésie. Le gouvernement tion doivent d’ailleurs permet- pour faire la promotion de ces
rent « un cer tain nombre de duire de 40% sa consommation rages à 350 mètres d’un quar- Couillard a injecté 12,3 millions tre à l’entreprise de mettre en projets dits «conventionnels».
droits» à leurs titulaires. «Plutôt de « produits pétroliers » d’ici tier résidentiel constitue « une de dollars dans ce projet. place, en collaboration avec En fait, l’étude produite dans
que rien, il vaut mieux encadrer 2030, dans le cadre de la poli- espèce de problématique». M. Ar- Par voie de communiqué, son partenaire Tugliq Énergie, le cadre de l’évaluation environ-
ce qui existe déjà», a conclu le mi- tique énergétique présentée au cand a ajouté que le projet n’au- l’entreprise a indiqué qu’elle « un projet-pilote d’extraction et nementale stratégique (EES)
nistre, qui a déposé en juin le printemps der nier. Et pour rait peut-être pas vu le jour si les mènerait d’abord des travaux de liquéfaction de gaz naturel ». souligne que les émissions de
projet de loi étudié cette semaine 2050, l’objectif de réduction des dispositions prévues dans le d’exploration dans un puits déjà Selon les scénarios déjà GES découlant de l’exploitation
en commission parlementaire. gaz à effet de serre est de 80% à projet de loi 106 avaient déjà été foré, en y ajoutant un « drain » présentés, un gazoduc d’une des structures Bourque, Galt et
Il faut dire que la seule fois où 95 %, objectif qui suppose pour en vigueur depuis quelques an- horizontal de plus de 1750 mè- soixantaine de kilomètres Haldimand (les trois cibles de
le gouvernement du Québec a ainsi dire la fin du recours au nées. Mais dans les circons- tres. Elle doit ensuite forer un pourrait aussi être construit l’exploration en Gaspésie) se si-
révoqué des permis d’explora- pétrole et au gaz naturel. tances, Pétrolia bénéficie d’un «nouveau puits» à près de 1300 pour rejoindre la ville de tueraient « dans la moyenne des
tion pétrolière et gazière, cela lui Les porte-parole d’Équiterre « droit acquis ». « Ils ont déjà été mètres, pour ensuite le poursui- Gaspé, où serait installée une émissions liées à l’exploitation du
a valu une poursuite. En effet, à ont néanmoins réaffirmé que présents. Ça pose un cer tain vre à l’horizontale, et ce, sur usine flottante de liquéfaction. gaz de schiste et du pétrole de
la suite de l’annulation en 2011 «les hydrocarbures ne sont pas la nombre de problèmes», a-t-il dit. une distance de 1650 mètres. C’est de là que partiraient les schiste nord-américain».
de tous les permis en vigueur voie de l’avenir pour le Québec». Pétrolia mène présentement Une fois ces opérations termi- navires pour la livraison du Le hic, c’est qu’il sera diffi-
sur les îles de l’estuaire du Saint- Dans ce contexte, a souligné des tests de production sur le nées, «des tests de production se- gaz naturel, mais seulement cile d’avoir l’heure juste sur le
Laurent (dont l’île Verte, l’île Steven Guilbeault, se lancer site de forage du projet Haldi- ront effectués dans les deux puits si le projet Bourque atteint le bilan des émissions de GES
d’Orléans et l’île aux Coudres), dans l’aventure pétrolière et ga- mand. Ces tests pour raient successivement afin de connaître stade de l’exploitation. des projets de Pétrolia et de
l’entreprise Lone Pine Re- zière est un «anachronisme». permettre de confirmer s’il les données de production natu- Junex en Gaspésie, s’ils sont
sources a intenté une poursuite existe un potentiel d’exploita- relle» de la formation géologique Émissions de GES lancés un jour. Le gouverne-
de 250 millions de dollars contre Gaspé inquiète tion commerciale de pétrole dans laquelle les puits ont été fo- Le premier ministre Philippe ment Couillard a décidé de les
le gouvernement fédéral. Aux prises avec un projet pé- dans le secteur. rés, à l’est de Murdochville. Couillard et le ministre de l’Éner- étudier uniquement dans le ca-
Cette entreprise évoque les trolier très avancé et controversé gie, Pierre Arcand, ont présenté dre de l’EES réalisée avant le
dispositions du chapitre 11 de sur le territoire de sa municipa- Le Devoir Gaz naturel le projet Bourque comme un dépôt du projet de loi sur les
« La formation géologique du bon projet pour le Québec, en hydrocarbures. Aucune éva-
Forillon de la propriété Bourque misant sur le fait que le gaz natu- luation indépendante n’est pré-
est la continuité de la même for- rel pourrait représenter une vue, par exemple sous l’égide
mation géologique couvrant les source d’énergie de «transition». du Bureau d’audiences pu-
permis de Galt dont les résultats La nouvelle stratégie énergé- bliques sur l’environnement.
des tests de production conduits tique en fait d’ailleurs état.
par une autre société sont très Une étude menée par le mi- Le Devoir

RÉSERVES FAUNIQUES

Le gouvernement n’entend pas annuler


les permis d’exploration pétrolière
Les demandes pour effectuer des travaux seront analysées
si elles se présentent, souligne le cabinet du ministre Arcand
ALEXANDRE SHIELDS porte-parole de Pierre Arcand. « Dans l’éventua-
lité où le ministère de l’Énergie et des Ressources

L e ministre de l’Énergie et des Ressources


naturelles, Pierre Arcand, refuse de s’enga-
ger à annuler les permis d’exploration pétro-
naturelles serait saisi d’une demande de permis vi-
sant la réalisation de travaux de mise en valeur
d’hydrocarbures, celui-ci en ferait l’analyse sur la
lière qui ont été consentis à des entreprises qui base des lois et règlements applicables et aucun per-
lorgnent le sous-sol de réser ves fauniques du mis ne serait délivré sur le territoire où de telles ac-
Québec. L’exploitation des ressources est pos- tivités sont interdites», a ajouté Mme Normandin.
sible sur ces territoires, selon lui.
Le Devoir révélait jeudi que quatre réserves Pas exclus
fauniques de la province sont actuellement cou- Interpellée par Le Devoir mercredi, la SE-
ver tes par des permis d’exploration. Il s’agit PAQ a simplement reconnu que le statut ac-
des réserves des Chic-Chocs, de Matane, de Ri- cordé aux réser ves fauniques « n’exclut pas
mouski et de Por tneuf. Dans la majorité des d’autres types d’activités ».
cas, les permis occupent la totalité de ces terri- Même son de cloche du côté du cabinet de
toires naturels d’une grande richesse fréquen- Laurent Lessard, ministre des Forêts, de la
tés par les amants de la nature. Faune et des Parcs. « Contrairement au réseau de
Est-ce que le ministre Arcand entend révoquer parcs nationaux, il est possible d’exploiter des res-
ces permis? «Pour l’instant, cette question demeure sources naturelles dans les réserves fauniques du
hypothétique considérant que le [ministère] n’a pas Québec. À titre d’exemple, des coupes forestières
de demande pour la réalisation de travaux visant sont autorisées annuellement dans certains sec-
des réserves fauniques », a répondu l’attachée de teurs de réserves fauniques », a répondu par écrit
presse du ministre, Véronique Normandin. son attaché de presse, Mathieu Gaudreault.
Si une telle demande était formulée, elle ne se- Les entreprises Pétrolia, Junex, Marzcorp Oil &
rait toutefois pas écartée d’office, et ce, même s’il Gas et Nj Exploration détiennent des permis dans
s’agissait d’une demande en vue de la réalisation le territoire de réserves fauniques au Québec.
de forages pétroliers. « Il est vrai de dire qu’il est Ceux-ci ont été acquis en 2006, en 2009 et en 2012.
possible d’exploiter des ressources naturelles dans
les réserves fauniques du Québec », a rappelé la Le Devoir

OSSIER
SSIER
À LIRE DEMAIN
UN DOSSIER DE
AMÉLIE DAOUSTT-BOISVERT,
JESSICA NADEAU ET
ISABELLE PORTER.

L’ANGOISSE
AN
ANGOISSE DE LA
LA RENTRÉE
es parents d’élèves handicapés et en difficulté d’apprentissag ag e, l’enthousiasme
ge POUR LE TEXTE
entrée scolaire est assombri par une peur tenace : celle de ne pas accéder à des ET LE CONTEXTE
urces essentielles. Entre histoires à succès et espoirs déçus, une constante demeure :
se soumettre à un parrccours de combattants pour obtenir gain de cause.
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 A 3

ACTUALITES
Le burkini s’invite
dans la course au PQ
MARCO FOR TIER des gens impossible. C’est une
question de citoyenneté et d’ap-

D eux ans après la mise au


rancar t de la char te des
valeurs, le por t de symboles
plication de nos lois. »
Une charte améliorée
religieux continue de diviser M. Saint-Pierre Plamondon
le Parti québécois (PQ). est le seul des cinq candidats à
Le burkini, ce maillot de la chefferie du PQ qui vient de
bain qui recouvre la majeure l’extérieur du parti. Il s’engage
partie du corps, porté par des à présenter une version amé-
musulmanes, alimente le dé- liorée de la charte des valeurs
bat entre les aspirants à la di- qui avait été mise en avant par
rection du parti. Ce simple vê- Pauline Marois avant la défaite
tement met en lumière des di- électorale du printemps 2014.
vergences d’opinions au sein Le projet de loi de M. Plamon-
du PQ sur la place des signes don se veut plus rassembleur
religieux dans l’espace public. que la défunte charte du PQ, qui
Les candidats Alexandre avait plongé le Québec dans un
Cloutier et Paul Saint-Pierre débat déchirant sur la religion et
Plamondon se sont opposés les accommodements raisonna-
jeudi à la création d’une sorte bles. Il s’inspirerait du rapport
de « police de la plage » qui sur- Bouchard-Taylor en interdisant
veillerait la tenue des bai- le port de symboles religieux
gneuses. Rien ne justifierait aux fonctionnaires qui incarnent
l’interdiction du burkini au l’autorité de l’État, comme les
Québec, ont-ils fait valoir. juges ou les policiers. La charte
Leur collègue Agnès Mal- du PQ allait plus loin en bannis-
tais croit elle aussi que ce dé- sant les signes religieux pour
bat n’a pas lieu d’être. « Ce que tous les employés — et même
la police devrait faire actuelle- les sous-traitants — de l’État.
ment, c’est s’occuper du terro- Le gouvernement Couillard,
risme, de l’intégrisme, des lui, soutient que les employés
jeunes qui par tent en Syrie et de l’État et les citoyens qui re- JACQUES NADEAU LE DEVOIR
des parents qui sont tout seuls. çoivent les ser vices doivent Si le nombre de réfugiés augmente, les seuils totaux d’immigration devront vraisemblablement être gonflés.
Mais ça, Philippe Couillard ne être à visage découver t. Le
veut pas qu’on s’y attaque », a-t- por t de signes religieux est IMMIGRATION
elle dit sur les ondes de RDI. permis à cette condition.
Ces députés contredisent leur
collègue Jean-François Lisée,
qui réclame un débat sur le ban-
nissement de la burqa, du niqab
et du burkini. « Nous avons un
Une identité forte
Plus globalement, Paul Saint-
Pierre Plamondon compte ren-
dre l’identité québécoise «conta-
Le Québec en voie de dépasser ses cibles
ennemi déclaré, [le groupe] État gieuse et inspirante » avec une
islamique, qui recrute ici des série de mesures qui facilite- Le milieu réclame une révision des estimations pour répondre aux besoins
gens pour poser des bombes. No- raient l’intégration des immi-
tre seul choix est de débattre de grants. S’il est élu chef du PQ, il SARAH R. CHAMPAGNE ment, a indiqué au Devoir le permettra de mieux planifier tences doit devenir une priorité,
l’interdiction de la burqa AVANT rétablirait les budgets d’aide à ministère de l’Immigration, de les programmes de francisa- ajoute-t-il.
qu’un djihadiste s’en serve pour
cacher ses mouvements pour un
attentat, ou APRÈS», a-t-il écrit
l’emploi des nouveaux ar ri-
vants. Il rendrait obligatoires les
cours de francisation et investi-
Q uébec sous-estime le
nombre d’immigrants qui
seront admis en 2016 et dans
la Diversité et de l’Inclusion
(MIDI).
Mais tout indique que la ten-
tion et d’intégration, juge-t-il.
La majorité des groupes qui
se sont adressés à la ministre
Quant à la francisation, un
consensus se dessine pour
son renforcement. Le Mou-
sur sa page Facebook. rait massivement dans la forma- les années futures. C’est du dance ne fléchira pas dans les en commission ont aussi vement Québec français de-
Au cours d’un point de tion. En parlant un meilleur moins ce que croit Stephan prochaines années. « Ce qu’ils plaidé pour l’augmentation des mande de rendre la francisa-
presse, Paul Saint-Pierre Pla- français, les immigrants trouve- Reichhold, directeur de la Ta- proposent ne correspond plus à admissions. Cette hausse doit tion obligatoir e, à la fois
mondon a fait valoir qu’il n’y a raient plus facilement du travail ble de concertation des orga- la réalité », soutient le direc- toutefois aller de pair avec les pour l’immigrant, autrement
aucun lien entre le burkini et et s’intégreraient mieux à la so- nismes au ser vice des per- teur de la TCRI. Il cite notam- ressources financières asso- « condamné à vivre en marge
la lutte contre le terrorisme. Il ciété, estime-t-il. sonnes réfugiées et immi- ment l’objectif fédéral de ciées, a fait valoir en matinée de la société », et pour la co-
est cependant d’accord avec Le PQ lui-même doit ouvrir grantes (TCRI). 300 000 nouveaux résidents le Réseau des forums jeunesse hésion sociale. Cette propo-
Jean-François Lisée pour ban- ses portes aux minorités et aux À l’instar de la plupart des in- permanents en 2016, dont au régionaux du Québec. sition a déjà été énoncée par
nir en public la burqa, le niqab anglophones, notamment, pour tervenants qui défilent depuis moins 51 000 réfugiés, an- L’Association canadienne la Coalition avenir Québec
et tout autre vêtement qui mieux refléter les préoccupa- mercredi devant la ministre de noncé en mars par le ministre des conseillers professionnels (CAQ) dans le passé.
cache le visage de la personne tions de toute la société, estime l’Immigration, Kathleen Weil, fédéral de l’Immigration, John en immigration a souligné que Pour d’autres, c’est l’attrait
— contrairement au burkini, Paul Saint-Pierre Plamondon. dans le cadre de la consultation McCallum. Ce dernier a réi- le MIDI a récolté 41 millions de et la flexibilité du programme
qui laisse le visage à décou- « René Lévesque était clair là- publique sur la planification de téré mercredi ses intentions dollars en 2014-2015 en frais de qui font défaut. Les incitatifs fi-
vert. L’interdiction de ces vête- dessus : le Parti québécois est le l’immigration au Québec pour de ne pas faire fléchir cette tarification des demandes d’im- nanciers pour y participer sont
ments n’aurait rien à voir avec parti de tous les Québécois. Le 2017-2019, il penche en faveur tendance dans le cadre d’une migration. « Le message est de actuellement bas : les immi-
la religion, estime Paul Saint- nom Parti québécois vient avec d’une augmentation des ni- série de consultations. faire savoir que ce n’est pas le grants suivant des cours de
Pierre Plamondon : « Ma posi- la responsabilité écrasante de veaux d’immigration. Le Québec possède ses pro- contribuable qui paie les frais », français à temps plein reçoi-
tion, c’est que partout dans la servir et de faire une place à tous « Les cibles citées sont nette- pres pouvoirs en la matière, a précisé Isabelle Vachon, pré- vent moins de 500 $ par mois.
société québécoise, on ne peut les Québécois.» ment sous-estimées », note mais il reçoit une proportion de sidente de la section provin- Des frais de garde d’enfant et
pas avoir une tenue vestimen- M. Reichhold. Pour 2016, le do- réfugiés correspondant à son ciale de cette association. de transpor t sont également
taire qui rend l’identification Le Devoir cument soumis à la consulta- poids démographique en vertu « Nous sommes aussi la seule remboursables.
tion en cours sur la planifica- de l’Accord Canada-Québec re- province à avoir 345 millions La question des migrants
tion de l’immigration fait état latif à l’immigration. Si le nom- de dollars qui lui tombe sur la temporaires non spécialisés a
Cloutier veut des travailleurs au capital de d’un maximum de 6600 réfu- bre de réfugiés augmente, et tête du fédéral », ajoute Ste- également été remise de
leurs entreprises ; ils pour- giés au total. Or, en date du que l’immigration économique phan Reichhold. Les obstacles l’avant par la Confédération
protéger les sièges raient acheter des actions 8 août, le Québec avait déjà ac- doit représenter 63 % du total à l’intégration économique des syndicats nationaux
sous la valeur marchande et cueilli 6181 réfugiés syriens. La en 2019 comme le souhaite la sont connus, dit-il, « mais les (CSN). « Je pense qu’il y a un
sociaux du Québec n’être imposés qu’au mo- cible initiale est donc déjà dé- ministre Weil, les seuils totaux choses ne bougent pas ». bassin de gens qui voudraient
ment où ils se départiraient passée, suppose-t-il, puisqu’il devront être gonflés. Il dénonce notamment l’ineffi- rester au Québec et qui ont le
Alexandre Cloutier propose de leurs actions ; faut y ajouter les réfugiés d’au- cacité du programme d’accès à potentiel […] et c’est le groupe
une série de mesures visant Modifier la loi pour accorder tre provenance. Planification et français l’égalité, qui ne remplit pas ses le plus vulnérable », a affirmé le
à empêcher l’achat d’entre- un droit de vote prépondé- C’est « l’ef for t humanitaire « Il faut revoir les niveaux promesses, même dans la fonc- secrétaire général Jean Lortie.
prises québécoises par des rant aux fondateurs et aux exceptionnel » envers les Sy- proposés », conclut M. Reich- tion publique. La reconnais-
intérêts étrangers, comme le actionnaires de longue date, riens qui explique ce dépasse- hold. Une estimation plus juste sance des acquis et des compé- Le Devoir
Cirque du Soleil, Rona et les ce qui freinerait les offres
restaurants St-Hubert, no- d’achat hostiles ;
tamment. « Il y a urgence
d’agir pour protéger nos sièges
sociaux. On peut poser des
Accompagner 100 entre-
prises «fleurons» du monde
des affaires pour augmenter
L’absence de commission québécoise est un choix
gestes pour favoriser les entre-
prises du Québec », dit le can-
didat à la chefferie du PQ. Il
le nombre de firmes québé-
coises inscrites en Bourse.
Selon une étude de l’Ordre
«impensable», dénonce les organisations autochtones
s’inspire du rapport d’un des CPA et de Finance Mont-
groupe de travail mis sur réal, à peine 9 des 223 nou- MARIE-MICHÈLE SIOUI portage de Radio-Canada qui « Ça fait presque un an : il est lèvent de ce même gouverne-
pied par le gouvernement velles entreprises inscrites révélait en octobre de présu- où, le rapport ? Est-ce qu’il y a ment, et de réviser les pra-
Marois, publié en 2014, pour
ses recommandations :
Encourager la participation
en Bourse au Canada en
2014 avaient leur siège social
au Québec.
B ien qu’il accepte de colla-
borer à l’enquête d’Ottawa
sur les femmes autochtones
mées agressions physiques et eu des rapports qui ont été remis
sexuelles subies par des au procureur ? Quelles sont les
femmes autochtones de Val- suites ? » a demandé le chef de
tiques et les politiques de ses
institutions policières », a
plaidé l’organisation.
disparues ou assassinées, le d’Or aux mains de policiers l’Assemblée des Premières Na- Pour défendre leur déci-
gouvernement du Québec se de la Sûreté du Qué- tions Québec-Labra- sion, les ministres Vallée et
désengage de ses responsabi- bec, les dénoncia- « On ne peut dor (APNQL), Ghis- Kelley ont évoqué le trauma-
Véronique Hivon La députée souffre des symp-
tômes habituels associés à la la-
lités dans la province en refu-
sant de mener sa propre com-
tions d’abus policiers
envers les Premières pas se limiter
lain Picard.
Selon lui, le dos-
tisme que pourrait représen-
ter, pour les femmes autoch-
en congé forcé byrinthite: vertiges, perte
d’équilibre, perte de l’orienta-
mission, ont dénoncé jeudi des
organisations autochtones
Nations se multi- à l’enquête
plient dans les mé-
sier manque cr uel-
lement de transpa-
tones, le fait de témoigner
dans le cadre d’une enquête
La députée du Parti québécois tion et nausées. Il est possible québécoises. dias et sur le terrain. nationale rence et devrait in- nationale et d’une commis-
(PQ) Véronique Hivon est for- que la maladie soit une consé- La veille, les ministres Geof- « À la suite des dé- fluencer la position sion québécoise.
cée de suspendre ses activités quence d’une récente infection frey Kelley et Stéphanie Vallée nonciations de Val- que le du gouver nement « Ce n’est pas à eux autres de
en raison d’une labyrinthite, à la gorge, selon Mme Sévigny. annonçaient qu’ils allaient offrir d’Or et d’ailleurs au afin de le convain- décider ça, c’est aux victimes, a
une inflammation de l’oreille in- Cet arrêt forcé de Véronique une pleine collaboration à Ot- Québec, il semble im- gouvernement cre de la nécessité réagi Ghislain Picard. Laissons-
terne qui provoque des ver- Hivon, qui mène en ce moment tawa, mais révélaient du même pensable que le gou- fédéral doit de mener une en- les déterminer ce qui va leur re-
tiges et des nausées. L’aspi- sa campagne pour la chefferie coup qu’ils ne lanceraient pas vernement du Québec quête québécoise. donner l’assurance et le confort
rante chef péquiste cesse tem- du Parti québécois, survient d’enquête provinciale sur les re- n’enquête pas sur une mettre sur FAQ est du même nécessaires.» Et puis, a-t-il ajouté,
porairement de travailler après avant le sprint final de la lations entre les autochtones et problématique qui est avis. « Même si la que dire aux femmes qui comp-
avoir consulté son médecin ce course, qui connaîtra son dé- les corps policiers. déjà connue et dont pied » commission [natio- taient sur une commission pour
jeudi. La députée de 46 ans doit nouement le 7 octobre avec « On ne veut pas d’un proces- les parties relèvent di- nale] a le mandat faire la lumière sur de présumés
rester au repos complet pour l’élection du prochain chef pé- sus politique et on ne peut pas rectement du gouvernement d’examiner les répercussions abus alors qu’elles ont enfin osé
venir à bout de la maladie, dont quiste. Les cinq candidats ont se limiter à l’enquête nationale provincial », a réagi FAQ. des politiques et des pratiques briser le silence, des années
le temps de guérison est habi- jusqu’au 7 septembre pour ven- que le gouvernement fédéral des institutions gouvernemen- après les faits ? « Quelqu’un,
tuellement entre cinq et six dre des cartes de membre à doit mettre sur pied, qui, elle, Manque de transparence tales, il est de la responsabilité quelque part doit porter l’odieux
jours. «Je lui ai parlé tout à leurs partisans. L’équipe de Vé- porte sur le sort des femmes as- Après les révélations-chocs de la province de tenir une en- de ce qui s’est passé dans ces an-
l’heure. Elle est indisposée, mais ronique Hivon continue la cam- sassinées ou disparues », a réagi émanant de la ville abiti- quête pr ovinciale indépen- nées-là », a insisté le chef de
son état est sous contrôle», in- pagne malgré l’absence tempo- l’organisation Femmes autoch- bienne, une enquête a été dante sur les relations entre l’APNQL.
dique Pascale Sévigny, attachée raire de la candidate. tones du Québec (FAQ). confiée au Ser vice de police les femmes autochtones et les
de presse de Véronique Hivon. Le Devoir Depuis la diffusion d’un re- de la Ville de Montréal. institutions policières, qui re- Le Devoir
A 4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
CHANTIERS DE CONSTRUCTION

Près de 50 millions pour atténuer les maux de tête des Montréalais


LIA LÉVESQUE supplémentaires aux heures chantiers auront une fin.
de pointe. « Je comprends la frustration,

D isant comprendre la frus-


tration des automobilistes
qui ont à circuler dans la ré-
De même, une somme de
17 millions sera accordée à la
STM pour qu’elle achète de
souvent, des gens. Je vous incite
à la patience, mais je vous in-
vite, surtout, à prendre d’autres
gion de Montréal, le gouver- nouveaux autobus, particuliè- moyens de transpor t et à tra-
nement du Québec, la Ville de rement pour le sud-ouest de vailler ensemble pour qu’on
Montréal et les autorités Montréal, c’est-à-dire la zone puisse faire par tie de la solu-
concernées dans le domaine qui sera la plus touchée par les tion, comme le covoiturage », a
du transport ont annoncé jeudi travaux de construction, a si- affirmé le maire Coderre.
plusieurs mesures pour tenter gnalé le ministre Daoust. Parmi les autres mesures
d’atténuer les dif ficultés en « Il y a beaucoup de ces tra- annoncées, il y aura également
prévision des chantiers qui se vaux-là où on se pose la ques- des places de stationnement
multiplieront cet automne. tion : est-ce qu’on rénove ou on supplémentaires. Ainsi, d’ici la
Le ministre des Transports, remplace ? Et quand on en est fin de 2016, on aménagera un
Jacques Daoust, a annoncé rendu à l’étape de remplacer, stationnement incitatif de
qu’une somme de 46 millions c’est parce qu’on a échappé la 200 places sur les terrains si-
sera consacrée à diverses me- période de rénover. Il y a beau- tués à la jonction des auto-
sures d’atténuation, qui exis- coup de ces travaux-là qui sont routes 15 et 40 avec un service
tent déjà ou qui seront ajou- dus depuis longtemps », a justi- de navette de la STM vers la
tées, comme la mise en place fié le ministre des Transports. DAVID AFRIAT LE DEVOIR station de métro Du Collège.
d’une voie réservée sur l’auto- « Comprenons bien qu’on a Parmi les grands chantiers en branle dans la métropole, il y a notamment celui du pont Mercier. De plus, 200 places seront
route Bonaventure en direc- des structures qui sont en fin de ajoutées au terminus Le Carre-
tion du centre-ville et des me- vie utile. Vous savez, le pont futur pont que constr uira le de combat sont ceux de Mercier et de l’échangeur four, à Laval, 165 au stationne-
sures tarifaires incitatives à Champlain, les sommes fabu- gouvernement fédéral entre l’échangeur Turcot, du pont Saint-Pierre. ment Montcalm-Candiac, 124
l’utilisation du transpor t col- leuses qui sont dédiées simple- Montréal et la Rive-Sud. Champlain et de l’autoroute De son côté, le maire de au stationnement Châteauguay
lectif, entre autres choses. ment pour le tenir debout Bonaventure, du secteur de Montréal, Denis Coderre, a in- et 550 au terminus Panama,
Ainsi, 13 lignes d’autobus de jusqu’à tant que l’autre ar- Chantiers majeurs l’autoroute 25 et du pont-tun- vité les automobilistes et même près du pont Champlain.
la Société de transport de Mont- rive… », a lancé le ministre Les grands chantiers res- nel Louis-H. Lafontaine, de les citoyens à se montrer com-
réal pourront faire 130 voyages Daoust en faisant référence au ponsables de ce branle-bas l’autor oute 720 et du pont préhensifs, rappelant que ces La Presse canadienne

AVIS LÉGAUX ET APPELS D’OFFRES


Arrondissement de Côte-des-Neiges

Avis public Avis public Notre-Dame-de-Grâce

APPEL D’OFFRES PUBLIC –


Régie des alcools, des courses et des jeux Régie des alcools, des courses et des jeux TRAVAUX DE CONSTRUCTION
DIRECTION DE L’AMÉNAGEMENT URBAIN
Avis de demandes relatives Avis de demandes relatives ET DES SERVICES AUX ENTREPRISES
DIVISION DE L’URBANISME
à un permis ou à une licence à un permis ou à une licence Aménagement de la rue Paré à partir de l’avenue Moun-
Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les 30 jours tain Sights jusqu’à un point 352m à l’Est et le remplace-
jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au permis ci- ment de la conduite d’aqueduc.
permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools, après mentionné en transmettant à la Régie des alcools, des courses et des jeux un Appel d’offres public no CDN-NDG-16-AOP-DAUSE-044.
des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs écrit assermenté qui fait état de ses motifs, ou intervenir en faveur de la demande, Des soumissions sont demandées et devront être reçues,
ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante- s’il y a eu opposition, dans les 45 jours de la publication du présent avis. avant 14 h, le 7 septembre 2016, au bureau Accès Mont-
réal, 5160, boulevard Décarie, rez-de-chaussée, Montréal
cinq jours de la publication du présent avis. Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de (Québec), H3X 2H9. Les soumissions seront ouvertes
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de son envoi au demandeur ou à son procureur, par courrier recommandé ou certifié publiquement immédiatement après l’expiration du délai
ou par signification à la personne, et être adressée à la Régie des alcools, des fixé pour leur réception, et ce pour la soumission CDN-
son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être NDG-16-AOP-DAUSE-044
adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame courses et des jeux, 560, boul. Charest Est, Québec (Québec) G1K 3J3.
Renseignements : Jacques Lemieux
Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6. Téléphone : 514 872-3897
NOM ET NATURE DE ENDROIT NOM ET NATURE DE ENDROIT
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION
NOM ET NATURE DE ENDROIT NOM ET NATURE DE ENDROIT DU DEMANDEUR DU DEMANDEUR Les documents relatifs à cet appel d’offres seront dispo-
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION nibles à compter du 19 août 2016.
DU DEMANDEUR DU DEMANDEUR Société De La Place Addition de (1) 1501, rue 9279-8578 Québec (1) Restaurant 143, rue de la
Des Arts De permis de Bar Jeanne Mance Inc. pour (vendre) Commune Est Les personnes et les entreprises intéressées par ce
6843395 1 Restaurant 7476-A, rue 9343-5832 2 Bars dont 121, rue Montreal Montréal LE RESTAURANT Montréal contrat doivent obligatoirement se procurer les docu-
Canada Inc. pour vendre Saint-Hubert Québec inc. 1 avec Duluth Est SOCIÉTÉ DE LA (Québec) SMOKING MEAT (Québec)
RESTAURANT Montréal LE PLATO BISTRO autorisation de Montréal ments de soumission en s’adressant au Service électro-
PLACE DES ARTS DE H2X 1Z9 143, rue de la H2Y 1J1
LAS 3 CONCHITAS (Québec) 121, rue Duluth Est spectacles sans (Québec) MONTREAL Commune Est nique d’appels d’offres (SEAO) en communiquant avec
7476-A, rue H2R 2N3 Montréal (Québec) nudité et 1 sur H2W 1H2 1501, rue Jeanne Montréal (Québec) un des représentants par téléphone au 1 866 669-7326
Saint-Hubert H2W 1H2 terrasse Mance H2Y 1J1 ou au 514 856-6600, ou en consultant le site Web
Montréal (Québec) Dossier : 290-403 Montréal (Québec) Dossier : 871 673
H2R 2N3 www.seao.ca. Les documents doivent être obtenus au
H2X 1Z9
Dossier : 2600-823 Groupe Allos Inc. Changement 444, avenue Dossier : 250 597 coût établi par le SEAO.
SCORES de capacité de Dorval, Local
9328-1731 2 Bars dont 997, rue RÔTISSERIE BBQ 1 Restaurant 115-A Pour être considérée, toute soumission devra être pré-
9344-9502 Québec Cession totale 3017, rue sentée sur les formulaires spécialement préparés à cette
Québec inc. 1 avec danse et Saint-Jacques & COTELLETTES pour vendre Montréal Inc. de (1) Masson
BAR TIME spectacles sans Montréal (DORVAL) (Québec) À VENIR Restaurant pour Montréal fin dans une enveloppe cachetée, clairement identifiée
997, rue Saint- nudité et (Québec) 444, avenue Dorval, H9S 3H7 3017, rue Masson (servir) et (Québec) et portant l’identification fournie en annexe du document
Jacques 1 sur terrasse H3C 1G6 Local 115-A Montréal (Québec) changement de H1Y 1X7
Montréal (Québec) (suite à une Montréal (Québec) d’appel d’offres.
H1Y 1X7 catégorie de
H3C 1G6 cession) H9S 3H7 Dossier : 634 600 Restaurant pour La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la plus
Dossier : 1658-871 Dossier : 316-026 (servir) à basse, ni aucune des soumissions reçues et n’assume
Restaurant pour aucune obligation de quelque nature que ce soit envers
9335-1005 1 Restaurant 3892, rue 9336-0352 1 Restaurant 5222, rue (vendre) suite à
Québec Inc. pour vendre Ontario Est Québec Inc. pour vendre Sherbrooke la cession le ou les soumissionnaires.
NOUILLES EXPRESS Montréal MADISONS NEW 2 Bars dont Est
3892, rue (Québec) YORK 1 sur terrasse Montréal Montréal, le 19 août 2016.
Ontario Est H1W 1S6 GRILL & BAR (suite à une (Québec) La secrétaire d’arrondissement
Montréal (Québec) 5222, rue cession) H1V 1A1
H1W 1S6 Sherbrooke Est Geneviève Reeves, avocate
Dossier : 1048-123

9344-9932
Québec inc.
RESTAURANT NEOS
2 Restaurants
pour vendre
dont 1 sur
65, rue
Jarry Est
Montréal
Montréal (Québec)
H1V 1A1
Dossier : 154-815

8695423 Changement 7015, boul.


Avis public Appel d’offres
CUZINA GRECQUE
65, rue Jarry Est
terrasse (Québec)
H2P 1T2
Canada Inc.
RESTAURANT
temporaire
de la pièce à
Gouin Est,
RC-4 Régie des alcools, des courses et des jeux
Montréal (Québec) LA RIVIERA l'intérieur de Montréal
H2P 1T2
Dossier : 2120-012
7015, boul. Gouin
Est, RC-4
l'établissement
et changement
(Québec)
H1E 5N2 Avis de demandes relatives
Montréal (Québec) de capacité de
à un permis ou à une licence Direction générale adjointe –
9345-3611 Changement 1439, rue H1E 5N2 1 Restaurant Services institutionnels
Québec Inc. de catégorie de Shevchenko Dossier : 764-811 pour vendre
CAFÉ LASALLE 1 Restaurant Montréal Permis Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente Service de l’approvisionnement
1439, rue pour vendre (Québec) additionnel
Shevchenko à 1 Bar H8N 1P2 1 Restaurant jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au Appel d’offres : 16-14921
Montréal (Québec) 1 Bar pour vendre permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools, Service d’Inspection, d’entretien et de réparation
H8N 1P2 1 Restaurant sur terrasse
Dossier : 1253-889 pour vendre
des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs d’équipement de levage - Entente de service de 3
sur terrasse ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante- ans
(suite à une cinq jours de la publication du présent avis.
cession) L’ouverture des soumissions prévue pour le
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de 24 août 2016 est reportée au 31 août 2016
9197-8643 2 Restaurants 2350, rue
Québec Inc. pour vendre Beaubien Est son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être à 14 h dans les locaux du Service du greffe
L'AFFAIRE EST dont 1 sur Montréal de l’hôtel de ville.
CHOCOLAT terrasse sur (Québec) adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame
2350, rue domaine public H2G 1N2 Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6. Montréal, le 19 août 2016
Beaubien Est
Montréal (Québec) Le greffier de la Ville
H2G 1N2 NOM ET NATURE DE ENDROIT Me Yves Saindon
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION
Dossier : 650-192 DU DEMANDEUR

9294-7563 Demande 405, rue


Québec inc. de permis Dickson,
(Entrepôt de de distillateur Local 202

Avis public
Fabrication) Montréal
A/s : M. Paul (Québec) COUR DU QUÉBEC
Bou-Nader H1N 2H6 PROVINCE DE QUÉBEC
100, boulevard DISTRICT DE MONTRÉAL
Alexis-Nixon
suite 936 NO : 500-22-23l4ll-169
Régie des alcools, des courses et des jeux Montréal (Québec)
H4M 2N9
COMMISSION DES
NORMES, DE L’ÉQUITÉ,
dossier : 55-10-0533 DE LA SANTÉ ET DE LA
Avis de demandes relatives SÉCURITÉ DU TRAVAIL
à un permis ou à une licence Partie demanderesse
Appel d’offres Appel d’offres c.
Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente 9283-7004 QUEBEC INC.
jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au Partie défenderesse
permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools, ASSIGNATION
des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs (135, 136 et 137 C.p.c.)
ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante- Direction de l’épuration des eaux usées PAR ORDRE DE
Direction générale adjointe – L'HUISSIER:
cinq jours de la publication du présent avis. Services institutionnels Appel d’offres : 7057-AE Avis est donné à la partie
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de Service de l’approvisionnement Conception et construction du poste de défenderesse que la partie
son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être Appel d’offres : 16-15556 – ERRATUM transformation 315 kV/25kV à la station demanderesse a déposé
adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame d’épuration Jean-R.-Marcotte au greffe de la Cour du
Acquisition et implantation d’un système de Québec, du district de
Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6. vidéosurveillance dans les véhicules taxi L’ouverture des soumissions prévue pour le 7 MONTRÉAL, une
septembre est reportée au 28 septembre 2016 à demande introductive
NOM ET NATURE DE ENDROIT Veuillez ne pas tenir compte de l’avis d’instance. Une copie de
14h dans les locaux du Service du greffe de l’hôtel
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION d’appel d’offre publié le 17 août 2016. Un cette demande et de l’avis
DU DEMANDEUR de ville.
nouvel avis sera publié à une date ont été laissés à l’intention AVIS DE
9373292 Canada 2 Restaurants 5485, rue de ultérieure. Montréal, 19 août 2016 de la partie défenderesse,
Inc. pour vendre Jockeys CLÔTURE D'INVENTAIRE
Le greffier de la Ville, au greffe du tribunal, au Avis est par les présentes donné
P.F. CHANG’S Changement de Montréal Montréal, le 19 août 2016 palais de justice de
5485, rue de catégorie de 1 (Québec) Me Yves Saindon que suite au décès de Gérard
Jockeys Restaurant pour H4P 2T7 Le greffier de la Ville MONTRÉAL, situé au 1
RUE NOTRE-DAME EST À GAGNON, en son vivant domici-
Montréal (Québec) vendre sur Me Yves Saindon lié au 2135, rue de la Terrasse-
H4P 2T7 terrasse à 1 Bar MONTRÉAL. Il est
Dossier : 3491-891 sur terrasse Appel d’offres ordonné à la partie défen- Cadieux, app. CHSLD St-Augus-
Addition de deresse de comparaître tin, Québec, Québec, G1C 1Z2,
permis 1 Bar
(suite à une AVIS À TOUS NOS ANNONCEURS dans un délai de 30 jours
de la publication de la
survenu le 31 mars 2016, un in-
ventaire des biens du défunt a
cession)
(demande Veuillez, s’il vous plaît, prendre connaissance de présente ordonnance. été déposé et peut être consulté
corrigée) votre annonce et nous signaler immédiatement À défaut de comparaître par les intéressés à l'étude de
toute anomalie qui s’y serait glissée. Direction générale adjointe – dans ce délai, un juge- Me Khanh Linh Vo Doan, notai-
Services institutionnels ment par défaut pourrait re, sise au 7077, rue Beaubien
En cas d’erreur de l’éditeur, sa responsabilité être rendu contre vous Est, bureau 201, à Montréal,
Service de l’approvisionnement
AVIS LÉGAUX & APPELS D’OFFRES • HEURES DE TOMBÉE
se limite au coût de la parution. sans autre avis dès l’expi- (QC), H1M 2Y2.
Appel d’offres : 16-15256 ration de ce délai et vous Donné ce 17 août 2016, par
pourriez devoir payer les Me Khanh Linh Vo Doan,
Acquisition de systèmes de vidéoconférence frais de justice.
Les réservations doivent être faites avant 16h00 pour publication deux (2) jours plus tard. notaire.
L’ouverture des soumissions prévue pour le
Publications du lundi: Réservations avant 12 h 00 le vendredi 24 août 2016 est reportée au 14 septembre
Publications du mardi: Réservations avant 16 h 00 le vendredi 2016 à 14 h dans les locaux du Service du
greffe de l’hôtel de ville.
Tél.: 514-985-3344 Fax: 514-985-3340 Courriel : avisdev@ledevoir.com Montréal, le 19 août 2016
Sur Internet : www.ledevoir.com/services-et-annonces/avis-publics Le greffier de la Ville
www.ledevoir.com/services-et-annonces/appels-d-offres Me Yves Saindon
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 A 5

ACTUALITÉS
PÉTITION
Un généreux L’arme AR-15
contributeur du PLC demeurera
est nommé au sein à usage
restreint
d’un comité fédéral MÉLANIE MARQUIS
Rod Northey est l’un des quatre membres à Ottawa
du comité chargé de revoir le mécanisme L e gouvernement Trudeau
a of ficiellement dit non
d’évaluation environnementale aux signataires d’une pétition
qui réclamait la déclassifica-
JOANNA SMITH En 2013, La Presse cana- tion d’un fusil d’assaut sembla-
dienne avait pourtant rapporté ble à celui qui a été utilisé

O ttawa — Un des quatre


membres du comité mis
sur pied par Ottawa pour re-
que pas moins d’un juge sur
cinq nommés au Conseil arbi-
tral de l’assurance-emploi avait
dans la tuerie d’Orlando.
Les 25 249 Canadiens qui
ont apposé leur nom sur cette
voir le mécanisme d’évaluation déjà versé un don à une forma- pétition parrainée par le dé-
environnementale a versé au tion politique ou à un candidat, puté conser vateur Bob Zim-
fil des ans près de 18 000 $ aux ce qui allait à l’encontre des di- mer souhaitaient que l’arme
libéraux fédéraux. rectives des tribunaux admi- puisse être utilisée légalement
Les données d’Élections Ca- nistratifs. Toutes ces contribu- pour la chasse.
nada révèlent que l’avocat to- tions, à l’exception d’une Plaidant que l’AR-15 «est dési-
rontois Rod Northey a notam- seule, avaient été versées aux gnée arme à autorisation res-
ment versé 850$ à la campagne conser vateurs, qui étaient treinte pour des raisons cosmé-
du candidat libéral Marlo Ray- alors au pouvoir. tiques, non pas parce qu’elle est
nolds, défait en Alberta l’an der- Le premier ministre Justin plus dangereuse que d’autres »,
nier. M. Raynolds a ensuite été Trudeau avait promis en cam- LA PRESSE CANADIENNE / GRC ils demandaient au ministre de
nommé chef de cabinet de la pagne électorale, l’an dernier, L’intérieur du taxi de Terr y Duf field témoigne de l’inter vention policière de la semaine dernière. la Sécurité publique de la dési-
ministre de l’Environnement, de revoir tout le mécanisme gner à nouveau comme arme
Catherine McKenna. d’évaluation environnementale sans restriction.
Me Northey, un avocat spé- qui, selon lui, n’inspirerait plus PRÉSUMÉ TERRORISTE ABATTU La réponse officielle du mi-
cialisé dans les questions envi- confiance aux Canadiens. La nistre Ralph Goodale — qui
ronnementales, a aussi versé
au fil des ans près de 13 000 $
au Parti vert et 3000 $ au Nou-
veau parti démocratique.
ministre McKenna a annoncé
lundi la composition du comité
chargé de cette révision, qui
devra s’assurer que l’évalua-
Le chauffeur de taxi dit que avait déjà affiché ses couleurs
— a été sans équivoque. « Le
gouvernement n’a aucune inten-
tion d’utiliser l’article 117.15 du
La porte-parole de la minis-
tre de l’Environnement a expli-
qué que M me McKenna avait
choisi M. Northey parmi une
tion de projets tels les oléo-
ducs et les mines fasse l’objet
de consultations publiques et
qu’ils reposent sur des don-
la police n’a rien fait pour l’aider Code criminel pour changer la
classification de l’arme à feu AR-
15 », a-t-il tranché dans sa ré-
ponse déposée mercredi auprès
liste dressée par l’Agence ca-
nadienne d’évaluation environ-
nementale. Caitlin Workman
nées scientifiques et les
connaissances traditionnelles
autochtones.
S trathroy, Ontario — Le
chauf feur de taxi qui se
trouvait dans sa voiture avec un
d’être protégé par son siège.
Aaron Driver est mor t au
cours de la confrontation avec
ger ? Elle n’a absolument rien
fait pour m’aider à n’impor te
quel moment, a-t-il dit au quoti-
du gref fier par intérim de la
Chambre. «L’arme à feu AR-15
est classifiée à autorisation res-
assure que la ministre a re- Le comité sera présidé par présumé terroriste lorsque ce- les agents de la Gendarmerie dien. Elle n’a absolument rien treinte en raison du lignage entre
connu en M e Nor they ses Johanne Gélinas, ancienne lui-ci a été abattu par la police la royale du Canada (GRC), surve- fait pour m’empêcher de me re- celle-ci et l’arme d’assaut de type
connaissances, son expérience commissaire fédérale à l’envi- semaine dernière en Ontario nue mercredi dernier à Stra- trouver dans cette situation. » militaire M-16», a-t-il noté.
et son expertise. ronnement et au développe- blâme sévèrement les autorités throy, en Ontario. Il venait d’en- La police provinciale de
Elle souligne qu’il s’agit d’un ment durable et ex-commis- pour avoir mis sa vie en danger. registrer une vidéo de martyr l’Ontario, qui a pris en main Changement promis
avocat éminent dans ce do- saire au Bureau d’audiences Terry Duffield a déclaré au dans laquelle il laissait entendre l’enquête sur la mor t de Dri- Le ministre Goodale a par
maine, et ce, depuis une tren- publiques sur l’environnement quotidien The London Free qu’il allait mener une attaque à ver, a affirmé mardi que le pré- ailleurs assuré que le gouver-
taine d’années. du Québec (BAPE). Press que les policiers ne la bombe dans un centre urbain. sumé terroriste a été tué par nement de Justin T r udeau
Outre M. Northey et Mme Gé- l’avaient pas prévenu de ce qui Le suspect était sous le coup balles. Aucun autre détail n’a était « résolu à remettre le pou-
Processus « truqué » linas, les autres membres sont se tramait. Il avait pourtant at- d’un ordre de la cour qui lui in- été dévoilé. voir de décision quant à la clas-
Le por te-parole conser va- Doug Horswill, qui a œuvré tendu cinq minutes dans l’en- terdisait de s’associer à une Aaron Driver avait déménagé sification des armes à la police
teur en matière d’environne- pendant 22 ans à la minière trée de garage de la maison quelconque organisation ter- à Strathroy plus tôt cette année et non aux politiciens ».
ment, Ed Fast, admet que les Teck Resources, après 20 ans d’Aaron Driver avant que roriste, d’utiliser un ordinateur pour habiter avec sa sœur. Le En campagne électorale, les li-
contributions politiques de dans la fonction publique de la l’homme de 24 ans sorte pour ou un téléphone cellulaire. Il FBI a informé les autorités ca- béraux ont promis d’annuler cer-
M. Northey ne devraient pas Colombie-Britannique, et Re- s’asseoir à l’ar rière de son n’était toutefois pas soumis à nadiennes des activités trou- taines dispositions du projet de
l’écar ter automatiquement née Pelletier, juriste malécite taxi. Il a expliqué que les une sur veillance continue, blantes de Driver quelques loi C-42, adopté sous le précé-
d’une nomination, mais il es- acadienne, spécialiste des agents avaient attendu qu’il re- malgré les préoccupations des heures avant que la GRC inter- dent gouvernement conserva-
time que cela remet en cause droits ancestraux des Pre- cule son taxi dans la rue pour autorités à son endroit. vienne. Le père du défunt a af- teur, qui donnait au Conseil des
son indépendance au sein du mières Nations. se ruer sur eux. C’est à ce mo- firmé que son fils avait eu une ministres un mot à dire sur la
comité fédéral. Rod Northey n’a pas donné ment que le suspect a fait dé- Sous le choc enfance difficile, mais qu’il sem- classification des armes. Cela n’a
« Ce processus est conçu et, suite à la demande de commen- tonner un engin explosif. « Alors que j’étais étendu au blait avoir repris sa vie en main pas encore été fait. Mais «dans
bien franchement, truqué pour taires de La Presse canadienne. M. Duffield affirme que ce sol, j’ai entendu un policier dire après s’être converti à l’islam. l’intérim, le gouvernement a res-
avoir le résultat qu’ils veulent », ne sont pas les policiers qui que Driver bougeait toujours. Des agents du Service canadien pecté l’engagement qui est dans la
a-t-il tranché. La Presse canadienne ont sauvé sa vie, mais plutôt Par la suite, j’ai entendu quatre du renseignement de sécurité plateforme en n’intervenant pas
un paquet de cigarettes. ou cinq détonations, et ensuite, l’avaient toutefois contacté en dans les décisions de classification
Quelques secondes avant que c’était le silence complet », a té- janvier 2015 pour l’informer de faites par la Gendarmerie royale
l’explosion sur vienne et que moigné M. Duf field, âgé de commentaires subversifs que du Canada», a expliqué dans un
les agents ne commencent à ti- 47 ans, qui dit souf frir au- son fils avait publiés sur les mé- courriel Scott Bardsley, l’attaché
rer, M. Duf field dit s’être jourd’hui d’un stress post-trau- dias sociaux. de presse de M. Goodale.
baissé pour attraper ses ciga- matique. « Pourquoi est-ce que
rettes, ce qui lui a per mis la police a mis ma vie en dan- La Presse canadienne La Presse canadienne

CÉGEPS

Rentrée scolaire sur fond de grève


Le SPGQ exercera des moyens de pression lundi avant-midi dans 16 établissements
L a rentrée scolaire se fera
sur fond de grève, lundi,
pour les cégépiens à travers la
en orientation ou techniciens
informatiques.
Le syndicat indique que
700 professionnels de l’ensei-
gnement supérieur est échue
depuis le 31 mars 2015 et les
pédagogiques chez les ensei-
gnants les plus expérimentés, il
sera impossible de les recruter
province. d’autres actions pourraient ve- négociations pour renouveler si on dit aux enseignants expéri-
Les 700 membres du Syndi- nir en septembre et en octobre leur contrat de travail piéti- mentés qu’ils devront couper
cat de pr ofessionnelles et si l’impasse avec le gouverne- nent. Les syndiqués dénon- leurs semaines de vacances et
professionnels du gouverne- ment persiste. « La pression ne cent, entre autres, un salaire diminuer leur salaire », a expli-
ADRIAN WYLD LA PRESSE CANADIENNE ment du Québec (SPGQ) pré- se relâchera pas, bien au et des conditions de travail qui qué M. Perron.
La ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, a choisi voient de tenir une demi-jour- contraire, si le gouvernement ne sont pas à la hauteur de De nouvelles rencontres
M. Northey parmi une liste dressée par l’Agence canadienne née de grève dans 16 cégeps ne donne pas une orientation leur expertise, puisqu’ils œu- de négociation et une réu-
d’évaluation environnementale. du Québec. positive à la table des négocia- vrent à un niveau d’enseigne- nion avec la ministre respon-
Les moyens de pression se- tions », a déclaré Richard Per- ment supérieur. Selon le syn- sable de l’Enseignement su-
ront observés de 8 h à 11 h 30. ron, président du SPGQ. dicat, ces conditions créent en périeur, Hélène David, sont
Procès Bain: Trudeau en visite Les syndiqués occupent une di-
zaine de postes autres que l’en- Impasse
plus une difficulté de recrute-
ment et une faible rétention
prévues dès septembr e, a
précisé M. Perron.
les jurés veulent en Chine à la fin seignement, tels que conseil-
lers pédagogiques, conseillers
Selon le SPGQ, la conven-
tion collective de ses quelque
du personnel.
« Si on recrute nos conseillers La Presse canadienne
rassurer leur famille du mois d’août
Au sixième jour de leurs délibé- Ottawa — Le premier ministre
rations, jeudi, les jurés au procès Justin Trudeau se rendra en
de Richard Henry Bain ont de- Chine pour une visite officielle
mandé au tribunal de rassurer à la fin du mois d’août. Lors de
leur famille. Les sept femmes et son voyage du 30 août au
cinq hommes du jury ont trans- 6 septembre prochain, il parti-
mis une note, jeudi matin, pour cipera notamment au sommet
demander au juge Guy Cour- des dirigeants du G20, à OBTENEZ
et
noyer, de la Cour supérieure, si
un représentant du tribunal pou-
vait appeler leurs proches afin
Hangzhou, les 4 et 5 septem-
bre. M. T r udeau a précisé
qu’il répondait ainsi à l’invita-
20 % de rabais sur TOUS
nos abat-jour 40% de rabais sur TOUS
nos pieds de lampes
Présentez ce coupon au moment de l’achat. Excluant les commandes.
de leur dire que tout va bien et tion du premier ministre chi- Aucun ajustement de prix sur les commandes ou achats antérieurs.
qu’ils sont toujours au travail. Le nois, Li Keqiang. Le premier Valide du 19 août au 30 novembre 2016.
juge Cournoyer a jonglé un mo- ministre canadien fera des es-
ment avec l’idée de laisser les ju- cales à Pékin, à Shanghai, à • Plus de 5,000 abat-jour en magasin.
rés appeler eux-mêmes leurs Hangzhou et à Hong Kong. Le
proches. Il a finalement de- Bureau du premier ministre a • Le plus grand choix au Canada.
mandé à un constable spécial du indiqué que ce voyage permet- • Service de recouvrement sur mesure.
palais de justice de communi- tra à M. Trudeau de tisser des • Apportez votre pied de lampe pour un ajustement parfait.
quer avec les familles des jurés, liens avec les « dirigeants du
qui sont isolés du reste du gouvernement chinois, le mi- Montréal : 4875, Jean-Talon Ouest · (514) 344-8555 · 1 (866) 747-8555
monde jusqu’à ce qu’ils s’enten- lieu des affaires et le grand pu- Laval : 2267, boul. Le Corbusier · (450) 682-8280
dent sur les verdicts. blic chinois ». www.abatjourillimites.ca
La Presse canadienne La Presse canadienne
A 6 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

ÉCONOMIE
CRÉDIT

La morosité au Québec se prolonge Le taux de


L’inflation évolue plus lentement que prévu
GÉRARD BÉRUBÉ mation devrait atteindre seule-
ment 1 % au Québec cette an-
sance économique annualisée a
tout de même atteint 2 % au
sor te que la croissance écono-
mique de plusieurs pays est re-
défaillance
L a morosité économique va
se poursuivre au Québec
avec un PIB nominal appelé à
plomber davantage les fi-
née », pour remonter à 1,7 % en
2017.
À titre de comparaison, dans
le plan économique du Qué-
premier trimestre grâce à la so-
lide contribution des dépenses
des ménages ». Mais cette der-
nière contribution « semble
vue à la baisse à court terme. »
Au Canada, « les ef fets né-
fastes des [incendies] de forêt
en Alber ta ont for tement en-
diminue
nances publiques. La crois-
sance prévue du PIB réel est
donc légèrement revue à la
bec de mars 2016, le gouver-
nement tablait sur une crois-
sance réelle de 1,5 % en 2016 et
s’être estompée, de sorte que le
PIB réel marquera une pause
au deuxième trimestre ».
travé la croissance économique
en mai et le PIB réel par indus-
trie a diminué de 0,6 % pour
au Québec
baisse dans un nouveau scéna- sur une progression du PIB Ainsi, le Québec doit conju- l’ensemble du pays. Malgré le
rio anticipant également une nominal de 3,2 %. Les cibles guer avec des résultats plus fai- rebond attendu en juin, l’en- CRAIG WONG
inflation plus faible. respectives pour 2017 sont de bles attendus aux États-Unis et semble du deuxième trimestre à Ottawa
Dans ses prévisions dévoi- 1,6 et de 3,3 %. On misait sur avec des inquiétudes grandis- devrait se solder par un recul
lées jeudi, le Mouvement Des-
jardins ramène sa cible de pro-
gression du PIB réel pour le
des facteurs extérieurs, soit
sur « les ef fets stimulateurs de
la baisse des prix de l’énergie et
santes concernant l’économie
mondiale en ces lendemains de
Brexit. À cette der nière
d’environ 1,5 % du PIB réel ».
Pour l’ensemble de 2016,
l’augmentation du PIB cana-
L e taux de défaillance au
Québec était en baisse de
3,3 % au deuxième trimestre
Québec de 1,3 à 1,2 % cette an- du dollar canadien ». échelle, Desjardins entrevoit dien ne devrait être que de pour s’établir à 1,1 %, selon
née, de 1,8 à 1,7 % en 2017. Les Dans son commentaire, une croissance du PIB mondial 1,2 %. C’est l’Ontario qui do- Equifax Canada. La dette
économistes de l’institution Desjardins retient qu’« au Qué- tombant sous les 3 % (à 2,9 %), mine avec une poussée de moyenne dans la province
ajoutent que « le taux d’infla- bec, les exportations et les inves- pour remonter de 3,3 % en croissance attendue de 2,5 % s’établissait alors à 18 489 $.
tion évolue également plus len- tissements des entreprises ont 2017. « Les effets négatifs du réfé- cette année. Le taux de défaillance était
tement qu’anticipé. La hausse manqué de vigueur en pre- rendum britannique sur la également en baisse en Onta-
de l’indice des prix à la consom- mière moitié de 2016. La crois- confiance des entreprises font en Le Devoir ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR rio (3,9 %), au Nouveau-Bruns-
wick (1,6 %) et en Colombie-
Britannique (3,3 %) comparati-

MARCHÉS BOURSIERS Une autre poursuite


vement à la même période l’an
dernier. Les taux de défaillance
en Alberta et en Saskatchewan
étaient pour leur par t en
TORONTO
S&P TSX
New York
S&P 500
PÉTROLE
48,22
+1,43 $US
contre Valeant aux É.-U. hausse en raison de la chute du
prix du pétrole. Le taux en Al-
berta a grimpé de 40,3 % com-

14 695,68 ▼
+3,1% parativement au deuxième tri-
2187,02 ▲
-1,92 +4,80
-0,0% +0,2% OR
1357,20
+8,40 $US
T oronto — Un fonds com-
mun de placement ayant
déjà été l’un des plus impor-
qui n’a pas été chiffré en lien
avec les per tes découlant
d’achats d’actions de Valeant
mestre l’an der nier pour se
fixer à 1,4 %. En Saskatchewan,
un bond de 22,7 % a fait grimper
NASDAQ +0,6% ▲ tants actionnaires de Valeant ef fectués entre le 4 janvier le taux à 1,2 %.
poursuit la pharmaceutique, 2013 et le 10 août 2016. En moyenne, le taux de dé-
5240,15 ▲ +11,49 DOLLAR CANADIEN
+0,2% lui reprochant son « modèle Par cour riel, Valeant a dit faillance au Canada a connu
78,33 d’affaires frauduleux » qui a fait être au courant de cette pour- une hausse de 4,1 % pour s’éta-
+0,55 $US
perdre des milliards de dollars suite, qui s’inscrit dans une dé- blir à 1,1 %.
DOW JONES
+0,7% ▲ aux investisseurs. marche similaire mise de en « Les différences régionales en
1$US = 1,2767 Déposée lundi dans l’État du avant par un régime de re- matière de dettes et de défail-
18 597,70 ▲ +23,76
+0,1% 68,92 New Jersey, la poursuite de T. traite d’enseignants en octo- lance reflètent ce que tout le
-0,02 EURO Rowe Price vise l’entreprise, bre dernier. monde attendait en raison du
1 EURO = 1,4509
son ancien chef de la direction Cette poursuite a anéanti le prix du pétrole, a indiqué Re-
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume Michael Pearson, d’ex-diri- gain réalisé en début de jour- gina Malina, directrice princi-
($) (%) (000) ($) (%) (000) geants et d’autres cadres ac- née jeudi par l’action de Va- pale d’Aperçus de décision à
tuellement en poste. « Cette leant grâce à une entente en- Equifax Canada. Tant les prê-
LES INDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS
-1.92 -0.01 149238 Fortis FTS 43.01 0.38 0.89 642
poursuite émane du modèle tre la pharmaceutique et ses teurs que les emprunteurs doi-
S&P TSX SPTT14695.68
S&P TX20 TX20 666.54 4.75 0.72 82125 TransAlta TA 5.72 0.02 0.35 386 frauduleux de Valeant […] créanciers. À la Bourse de To- vent s’ajuster aux conditions ac-
S&P TX60 TX60 853.61 -0.75 -0.09 67017 d’avoir eu recours à un réseau ronto, le titre a ter miné la tuelles de leur économie locale. »
S&P TX60 Cap. TX6C 943.92 -0.83 -0.09 67017 TECHNOLOGIE secret de pharmacies, des pra- séance à 37,19 $, en recul de M. Malina a également noté
Cons. de base TTCS 538.78 -3.90 -0.72 3376 BlackBerry BB 10.41 -0.18 -1.70 766
Cons. discré. TTCD 173.85 -0.54 -0.31 5526 CGI GIB.A 62.64 0.05 0.08 279 tiques trompeuses en matière de 1,32 $, ou 3,4 %. Valeant a ob- que les dettes chez les aînés
Énergie TTEN 202.34 2.68 1.34 41941 TÉLÉCOMMUNICATIONS prix et de remboursement des tenu certains assouplissements ont augmenté, mais qu’il s’agit
Finance TTFS 246.84 -1.14 -0.46 13845 médicaments et à des méthodes auprès de ses créanciers, ce qui du seul groupe pour lequel le
Aurifère TTGD 268.40 0.94 0.35 43908 BCE BCE 61.68 -0.50 -0.80 779
Santé TTHC 85.01 -0.87 -1.01 3826 Manitoba Telecom MBT 38.37 -0.03 -0.08 51 comptables fictives […] pour obligera toutefois la pharma- taux de défaillance a baissé au
Tech. de l’info TTTK 54.58 -0.15 -0.27 3150 Rogers RCI.B 56.78 -0.41 -0.72 560 gonfler artificiellement les reve- ceutique à débourser davan- cours des douze der niers
Industrie TTIN 190.55 0.36 0.19 5337 Telus T 43.11 0.01 0.02 564 nus et profits », peut-on lire tage en frais d’intérêt. L’entre- mois. Le taux pour les jeunes
Matériaux TTMT 266.19 0.21 0.08 52304 FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE dans le document de 200 prise établie à Laval a annoncé de 18 à 25 ans était en hausse
Immobilier TTRE 299.28 0.33 0.11 5123
Télécoms TTTS 156.23 -0.63 -0.40 1954
iShares DEX XBB 32.46 0.04 0.12 23 pages. jeudi qu’elle disposait d’une de 11,7 % à 1,8 %.
iShares MSCI XEM 27.20 0.03 0.11 5 T. Rowe Price, qui comptait plus grande flexibilité pour em- « Dans l’ensemble, les Cana-
Sev. collect. TTUT 243.71 1.16 0.48 3639
iShares MSCI EMU EZU 33.12 0.00 0.00 0
Métaux/minerals TTMN 670.38 0.00 0.00 0
iShares S&P 500 XSP 25.04 0.04 0.16 181 parmi les plus fervents défen- prunter et vendre certains ac- diens plus âgés ont toujours dé-
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 23.33 -0.01 -0.04 78 seurs de Valeant, a décidé de tifs — une partie de sa stratégie montré une capacité à assumer
TSX Venture JX 837.58 9.10 1.10 70167 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO vendre la majorité de ses ac- afin de réduire sa lourde dette. leurs dépenses et leurs obliga-
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE BAYTEX ENERGY CORP BTE 7.18 0.29 4.21 6114 tions au mois de mai. La so- Valeant se dit prête à vendre tions. Tout le monde devrait
Alim. Couche-Tard ATD.B 62.17 -0.28 -0.45 654 HB NYMEX CL BULL HOU 8.84 0.44 5.24 5022 ciété de por tefeuille améri- certains produits ou d’autres adopter de saines habitudes en
Canadian-Tire CTC.A 139.20 0.23 0.17 123 KINROSS GOLD CORP K 6.43 -0.02 -0.31 4910 caine Alleghany Companies actifs afin de récolter jusqu’à matière de gestion d’argent et de
ENCANA CORP ECA 12.95 0.72 5.89 4269
Cogeco CCA 62.45 -0.05 -0.08 73
TECK COMINCO CL B TCK.B 21.09 0.42 2.03 4139
fait également partie des plai- 8 milliards $US. budget », a déclaré Mme Malina.
Corus CJR.B 12.87 0.11 0.86 137
Groupe TVA TVA.B 3.95 0.00 0.00 1 YAMANA RES INC YRI 7.00 0.09 1.30 3420 gnants de la poursuite. Elle ré-
Jean Coutu PJC.A 18.96 -0.21 -1.10 91 VERESEN INC VSN 12.40 0.05 0.40 3354 clame un dédommagement La Presse canadienne La Presse canadienne
Loblaw L 71.60 -1.54 -2.11 939 FIRST QUANTUM FM 12.17 0.22 1.84 3302
Magna MG 51.51 -0.79 -1.51 691 ELDORADO GOLD CORP ELD 5.44 -0.09 -1.63 2961
Metro MRU 45.08 -0.55 -1.21 448 MEG ENERGY CORP MEG 6.41 0.41 6.83 2689
Quebecor
Uni Select
Saputo
Shaw
QBR.B 40.28
UNS
SAP
30.40
42.95
SJR.B 26.06
-0.02
-0.15
-0.21
-0.11
-0.05
-0.49
-0.49
-0.42
149
99
391
568
LES GAGNANTS EN %
MEG ENERGY CORP
PAINTED PONY
ENCANA CORP
MEG
PPY
ECA
6.41
8.64
12.95
0.41
0.49
0.72
6.83
6.01
5.89
2689
731
4269
Walmart révise ses prévisions à la hausse
Dollarama DOL 95.93 -0.55 -0.57 367
Restaurant Brands QSR 61.34 -0.35 -0.57 128 MCEWEN MINING INC MUX 6.12 0.34 5.88 769 ANNE D’INNOCENZIO l’État de l’Arkansas, d’afficher notamment Walmart à mettre
Transat A.T. TRZ 6.53 0.01 0.15 6 HB NYMEX CL BULL HOU 8.84 0.44 5.24 5022
à New York une huitième augmentation tri- la main sur des clients plus
Yellow Media Y 18.30 0.09 0.49 11 KLONDEX MINES LTD KDX 6.86 0.32 4.89 283
ENERPLUS CORP ERF 9.97 0.42 4.40 1577 mestrielle consécutive de ses fortunés et généralement plus
ÉNERGIE
Cameco
Canadian Natural
CCO
CNQ
12.19
41.95
-0.17
0.30
-1.38
0.72
957
1479
BAYTEX ENERGY CORP
HB NYMEX NG BULL
ADVANTAGE OIL &
BTE
HNU
AAV
7.18
10.51
9.47
0.29
0.42
0.35
4.21
4.16
3.84
6114
1421
1237
L es changements apportés
par Walmart dans ses ma-
gasins ainsi que dans son sec-
ventes comparables et un sep-
tième gain trimestriel de suite
au chapitre de la hausse du tra-
jeunes. Jet.com convainc plus
de 400 000 nouveaux consom-
mateurs chaque mois et traite
Hydro One H 25.85 0.24 0.94 290
Enbridge ENB 54.02 0.59 1.10 1124 LES PERDANTS EN % teur du commerce en ligne fic dans ses magasins. en moyenne 25 000 com-
EnCana ECA 12.95 0.72 5.89 4269 HB NYMEX CL BEAR HOD 11.58 -0.67 -5.47 2080 profitent au géant américain « Nos clients réguliers vien- mandes par jour.
Enerplus ERF 9.97 0.42 4.40 1577 SIR ROYALTY INCOME SRV.UN 14.22 -0.72 -4.82 183
Pengrowth Energy PGF 2.14 0.09 4.39 1506 du commerce de détail. nent plus souvent dans nos ma- Au deuxième trimestre ter-
HB NYMEX NG BEAR HND 14.18 -0.64 -4.32 665
Pétrolière Impériale IMO 40.57 0.20 0.50 357 SPLIT REIT OPTY SOT.UN 8.47 -0.32 -3.64 659 Tout en dévoilant des profits gasins et achètent davantage, a miné le 31 juillet, Walmart a vu
Suncor Energy SU 36.64 0.31 0.85 2214 EXTENDICARE INC EXE 8.58 -0.32 -3.60 348 en hausse ainsi qu’une pro- expliqué le dirigeant de Wal- ses profits croître de 9 %, à
Cenovus Energy CVE 19.96 0.38 1.94 931
TransCanada TRP 61.06 -0.04 -0.07 731
VALEANT VRX 37.19 -1.32 -3.43 1834 gression de ses ventes compa- mart aux États-Unis, Greg Fo- 3,77 milliards $US, ou 1,21 $US
WEST FRASER TIMBER WFT 41.92 -1.38 -3.19 335
Valener VNR 21.85 0.04 0.18 34 SEMAFO SMF 6.52 -0.16 -2.40 1645
rables au deuxième trimestre, ran. Cela représente 62 % de nos par action. En excluant les élé-
FINANCIÈRES HOME CAPITAL GROUP HCG 28.49 -0.65 -2.23 336 jeudi, l’entreprise a révisé à la ventes. » Dans un secteur où la ments non récurrents, le détail-
B. CIBC CM 99.69 -0.32 -0.32 466 LOBLAW COMPANIES L 71.60 -1.54 -2.11 939 hausse ses prévisions pour concur rence est féroce, le lant a engrangé un profit ajusté
B. de Montréal BMO 83.66 -0.41 -0.49 592 LES GAGNANTS EN $ l’exercice en cours. géant du commerce de détail par action de 1,07 $US. De leur
B. Laurentienne LB 48.30 -0.32 -0.66 63 En plus de déployer des ef- tente, comme ses rivaux, de se côté, les recettes ont été de
B. Nationale NA 45.74 -0.15 -0.33 1667 CANADIAN PACIFIC CP 194.10 2.10 1.09 334
B. Royale RY 80.14 -0.20 -0.25 1354 MAPLE LEAF FOODS MFI 29.66 0.78 2.70 313 for ts pour of frir des prix réinventer afin de conser ver 120,85 milliards. Les ventes des
B. Scotia BNS 66.50 -0.23 -0.34 689 PAN AMERICAN SLVR PAA 27.40 0.76 2.85 415 concurrentiels, Walmart a dé- ses parts de marché. magasins ouver ts depuis au
B. TD TD 56.74 -0.25 -0.44 1402 ENCANA CORP ECA 12.95 0.72 5.89 4269
ployé une série d’initiatives, al- La semaine dernière, l’en- moins un an ont af fiché une
Brookfield Asset BAM.A 44.05 -0.61 -1.37 720 INTER PIPELINE LTD IPL.R 27.74 0.61 2.25 879
Cominar Real CUF.UN 16.75 -0.07 -0.42 306 ENBRIDGE INC ENB 54.02 0.59 1.10 1124 lant d’une amélioration de la treprise avait annoncé une en- progression de 1,6 %, soit le
Corp. Fin. Power PWF 29.47 -0.14 -0.47 256 PEYTO EXPLORATION PEY 38.26 0.59 1.57 264 propreté de ses magasins à la tente pour se porter acquéreur meilleur résultat depuis 2012.
Fin. Manuvie MFC 17.00 -0.12 -0.70 2342 ATCO LTD ACO.X 48.59 0.52 1.08 131
façon de présenter les articles du nouveau joueur Jet, qui a Walmart s’attend maintenant
Fin. Sun Life SLF 40.96 -0.26 -0.63 677 GILDAN ACTIVEWEAR GIL 38.13 0.51 1.36 462
Great-West Lifeco GWO 31.01 -0.10 -0.32 497 PAINTED PONY PPY 8.64 0.49 6.01 731 vendus sur ses tablettes. Le dé- fait des vagues l’an dernier en à ce que son profit ajusté par ac-
Industrielle All. IAG 44.54 -0.04 -0.09 86 LES PERDANTS EN $ taillant offre également un ser- annonçant son intention de tion oscille dans une fourchette
Power Corporation POW 27.09 -0.17 -0.62 394 AGRIUM INC AGU 116.18 -2.19 -1.85 253 vice de paiement mobile à ses concurrencer le spécialiste du de 4,15 $US à 4,35 $US.
TMX X 61.33 0.74 1.22 53 LOBLAW COMPANIES L 71.60 -1.54 -2.11 939 clients. Cela a permis à la so- commerce électronique Ama-
INDUSTRIELLES WEST FRASER TIMBER WFT 41.92 -1.38 -3.19 335 ciété établie à Bentonville, dans zon. Cette acquisition aidera Associated Press
Air Canada AC 8.94 -0.05 -0.56 457 VALEANT VRX 37.19 -1.32 -3.43 1834
Bombardier BBD.B 1.98 0.00 0.00 712 MAGNA INTL INC MG 51.51 -0.79 -1.51 691
CAE CAE 18.25 0.03 0.16 445 SIR ROYALTY INCOME SRV.UN 14.22 -0.72 -4.82 183
Canadien Pacifique CP 194.10 2.10 1.09 334 HB NYMEX CL BEAR HOD 11.58 -0.67 -5.47 2080
Chemin de fer CN
SNC-Lavalin
CNR
SNC
82.61
56.08
0.08
-0.14
0.10
-0.25
744 HOME CAPITAL GROUP
217 HB NYMEX NG BEAR
HCG
HND
28.49
14.18
-0.65
-0.64
-2.23
-4.32
336
665 Le chômage repasse Zone euro : inflation confirmée
Transcontinental TCL.A 18.58 -0.24 -1.28 49 BROOKFIELD ASSET BAM.A 44.05 -0.61 -1.37 720
TransForce TFI 26.13 0.07 0.27 92
Consultez toutes les cotes boursières
sous les 10 % en France à 0,2 % en juillet
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX sur www.decisionplus.com Paris — Le taux de chômage en France est re- Bruxelles — L’inflation dans la zone euro a pro-
Agrium AGU 116.18 -2.19 -1.85 253
Barrick Gold ABX 26.88 0.10 0.37 2196 passé sous la barre des 10 % pour la première gressé de 0,2 % en juillet sur un an, a annoncé
Goldcorp G 23.85 0.09 0.38 1733
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS fois depuis 2012, selon des statistiques offi- jeudi l’Office européen de statistiques Eurostat,
Kinross Gold K 6.43 -0.02 -0.31 4910 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % cielles publiées jeudi, qui pourraient peser sur confirmant une première estimation du 29 juil-
Mines Agnico-Eagle AEM 73.76 0.09 0.12 432
Potash POT 20.56 -0.28 -1.34 1840
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 2299,54 -7,59 -0,33 la présidentielle de 2017. Après s’être stabilisé let. Ce chiffre marque une accélération par rap-
Teck Resources TCK.B 21.09 0.42 2.03 4139
économie contemporaine
IQ120 2357,14 -4,54 -0,19 en début d’année, le taux de chômage a baissé port au mois de juin, où les prix à la consom-
de 0,3 point au deuxième trimestre, à 9,6 % de mation avaient progressé de 0,1 %, mais reste
la population active en métropole et 9,9 % avec très éloigné de l’objectif que s’est fixé la
l’outre-mer, a annoncé l’Institut national de la Banque centrale européenne (BCE) d’une infla-
statistique et des études économiques. Ces tion de presque 2 %, niveau jugé bénéfique à
deux taux atteignent leur plus bas niveau de- l’activité économique. Il s’agit du deuxième
puis le troisième trimestre 2012. L’indicateur mois consécutif d’inflation positive, après qua-
pour la France entière n’était plus repassé sous tre mois d’inflation nulle ou légèrement néga-
la barre symbolique des 10 % depuis lors. Or, le tive entre février et mai. Dans l’ensemble de
président socialiste, François Hollande, a l’UE, les prix à la consommation ont également
conditionné sa candidature à une réélection en augmenté de 0,2 % en juillet, contre 0,1 % en
2017 à une inversion de la courbe du chômage. juin.
Agence France-Presse Agence France-Presse
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 A 7

VOITURE AUTONOME
ECONOMIE
Uber donne
un coup d’accélérateur
L’entreprise annonce
un partenariat avec Peugeot, l’achat
d’Otto et un projet-pilote à Pittsburgh

S an Francisco — Le service
américain de réser vation
de véhicules par téléphone
nous ne pouvons pas le faire
seuls. C’est pourquoi notre parte-
nariat avec un grand construc-
mobile Uber passe la vitesse teur comme Volvo est si impor-
supérieure dans ses projets de tant. Volvo est un leader en ma-
développement de voiture au- tière de développement et le pre-
tonome et a annoncé jeudi mier de la classe quand il s’agit
toute une série d’initiatives de la sécurité », a déclaré le pa-
dans ce secteur. tron d’Uber, Travis Kalanick.
Dans un premier temps, il a Mais Uber ne s’est pas ar-
passé un accord avec le rêté là. Il a également annoncé
constructeur automobile sué- jeudi le rachat de la jeune
dois Volvo, contrôlé par le pousse californienne Otto qui
groupe chinois Geely, pré- développe des logiciels pour
voyant un investissement com- les véhicules autonomes. L’un
mun de 300 millions de dollars des cofondateurs d’Otto, An-
et l’utilisation d’un même véhi- thony Levandowski, sera dés-
cule pour leurs tests. Uber et ormais chargé de diriger les ef-
Volvo se connaissent déjà bien forts d’Uber dans le développe-
pour faire par tie d’un même ment des véhicules sans
lobby aux États-Unis dont le conducteurs, a précisé Travis
but est d’accélérer le dévelop- Kalanick dans un blogue. Le
pement des véhicules auto- montant de l’acquisition n’a pas
nomes, qui pose des problèmes été indiqué, tant Uber qu’Otto
non seulement techniques mais n’étant pas cotés en Bourse,
aussi juridiques et légaux. mais la presse américaine
Volvo teste depuis 2014 un évoque près de 700 millions.
véhicule autonome dans les Otto, qui emploie 90 per- JACQUES NADEAU LE DEVOIR
r ues de la ville suédoise de sonnes, s’était fait connaître en
Göteborg et Uber fait de mai en annonçant qu’il travaillait RELATIONS DE TRAVAIL
même aux États-Unis à Pitts- sur un logiciel de conduite auto-
burgh, même s’il s’agit en l’oc- nome destiné aux camions. Ses
cur rence d’un modèle de la
marque Ford. C’est dans cette
ville qu’Uber a installé son
centre de recherche sur les
fondateurs, Anthony Levan-
dowski et Lior Ron, ont travaillé
respectivement dans le passé
sur les projets de voiture sans
La grève à Postes Canada
véhicules autonomes en 2015.
Ce par tenariat va très vite
avoir des implications pra-
tiques car Uber va déployer
dès la fin de ce mois un projet
chauffeur Google Car et de car-
tographie Google Maps.
Les voitures autonomes sont
l’un des secteurs les plus en vue
de la recherche automobile, les
est-elle encore évitable ?
pilote à Pittsburgh utilisant
des voitures autonomes. Il y
constructeurs rivalisant d’an-
nonces pour présenter des voi- Le syndicat a l’intention de confronter le patron de
aura dans le véhicule un copi-
lote mais il ne conduira pas, se
tures capables de se conduire et
de se diriger toutes seules. la Société de la couronne lors de l’assemblée annuelle ce vendredi
contentant de sur veiller les L’américain Ford ou l’allemand
opérations. Uber n’a pas pré- BMW se sont récemment fixé FRANÇOIS DESJARDINS lation «pourrait s’attendre» à un soumis à un régime de retraite de se croiser les bras pour voir
cisé combien de voitures se- l’objectif d’une production en sé- préavis de grève de 72 heures à cotisations déterminées, le- ce que nous allons faire le
ront déployées mais le Wall
Street Journal évoque une cen-
taine de Volvo XC90, le « Sport
rie en 2021. Outre les construc-
teurs traditionnels, des géants
de l’Internet comme Alphabet
L’ assemblée publique an-
nuelle de Postes Canada
prévue vendredi matin s’an-
d’ici la date butoir.
« Nous sommes vraiment
dans une impasse, mais ça ne
quel n’of fre aucune garantie
de rente, contrairement au ré-
gime à prestations détermi-
25 août ? Espère-t-elle le déclen-
chement d’activités de grève
pour pouvoir ensuite nous met-
Utility Vehicle (SUV) » du (Google) et Apple sont égale- nonce potentiellement hou- veut pas dire que nous ne nées présentement en vigueur. tre en lockout ? »
constr ucteur suédois. Selon ment sur les rangs. leuse alors que le syndicat des sommes pas en négociation », a Un échange de communi- Le spectre d’un conflit de
Uber, il n’y aura pas que des Beaucoup de ces acteurs ont employés compte y assister dit jeudi une por te-parole de qués dif fusés mercredi soir travail a récemment inquiété
Volvo mais aussi des Ford. dit envisager l’utilisation des pour « confronter » la direction Postes Canada, Aurélie Walsh. laisse entrevoir une cer taine la Fédération canadienne de
La décision de s’associer à véhicules autonomes dans le de la société. « Il y a des questions fondamen- tension. « Le service postal doit l’entreprise indépendante,
Volvo dans la voiture autonome cadre de ser vices à la de- La société d’État et le Syndi- tales, notamment le régime de s’adapter à sa nouvelle réalité dont les membres sont des uti-
tient compte de l’acquis de ce mande (taxi, covoiturage ou cat des travailleurs et travail- retraite, où il faut avancer. » puisque les Canadiens comptent lisateurs des services postaux
constructeur dans le secteur voitures par tagées). Selon leuses des postes (STTP), qui Le syndicat profitera de l’as- de plus en plus sur le numérique et ne voudraient pas devoir re-
mais aussi de son image liée à leurs promoteurs, de tels véhi- croisent le fer depuis des mois semblée annuelle publique pour mener leur vie au quoti- courir à des ser vices plus
la sécurité, a reconnu Uber cules permettront non seule- sur le renouvellement des pour « poser cer taines ques- dien, a affirmé Postes Canada. chers dans le secteur privé.
jeudi. «Plus d’un million de per- ment de réduire la mor talité conventions collectives, s’ac- tions » au président-directeur Malheureusement, le STTP n’a Un arbitre a récemment ac-
sonnes meurent dans des acci- routière mais également de cusent mutuellement de ne général Deepak Chopra, a dit manifesté aucun intérêt à abor- cepté une proposition de
dents de voiture chaque année. fluidifier le trafic et de dimi- pas aborder les grands enjeux. lors d’un entretien un porte-pa- der les questions fondamentales Postes Canada pour une
Ce sont des tragédies que les tech- nuer la pollution automobile. Les prochains jours seront role du STTP, Yannick Scott. qui menacent l’avenir à long convention collective enca-
nologies de conduite autonome déterminants dans un contexte « Ça sera lié à la négociation, terme du service postal. » drant le travail d’environ 5000
peuvent aider à éviter, mais Agence France-Presse où le STTP, qui représente qu’on considère un peu de mau- Deux heures plus tard, le employés des services ruraux.
50 000 des 64 000 employés de vaise foi. Depuis le mois de juil- STTP y est allé de sa propre Il s’agit de maîtres de poste et
Postes Canada, dispose d’un let, la société d’État entraîne de charge. « La fin de notre man- d’adjoints. La convention pré-
mandat de grève de 60 jours l’incertitude. Mais il y a encore dat de grève approche à grands voit de légères augmentations
qui expire le 25 août. Compte la possibilité de négocier. » pas, et que fait Postes Canada ? de salaire.
tenu de l’état des lieux, la so- Postes Canada souhaite que Elle attend, a-t-il écrit. Se
ciété d’État affirme que la popu- les nouveaux employés soient contente-t-elle tout simplement Le Devoir

Le prix de l’action de CRCD à un sommet Le huard en hausse


Toronto — Le dollar canadien

L e rendement a été au ren-


dez-vous pour Capital ré-
gional et coopératif Desjardins
bilité de plusieurs des entre-
prises qui le composent, et de
celle du portefeuille des autres
5,2 % pour cinq ans et de 2,4 %
pour dix ans, selon les don-
nées fournies par CRCD.
s’est apprécié de 0,55 ¢US
pour terminer la journée à
78,33 ¢US, jeudi, alors que le
(CRCD) au premier semestre. investissements. La complé- Depuis le début de l’année, billet vert a continué à céder
Le prix de l’action atteint un mentarité de ces deux por te- CRCD a engagé 62 millions du terrain dans l’attente d’une
sommet à 12,93 $, en hausse feuilles assure un rendement dans 54 entreprises et coopé- décision de la Réserve fédé-
de 32 ¢. raisonnable à long terme pour ratives, dont 24 sont situées rale des États-Unis quant à un
Au cours du premier se- l’actionnaire. À preuve, le ren- dans des régions ressources. éventuel resserrement moné-
mestre de 2016, CRCD a dé- dement composé de l’action est Au 30 juin, son por tefeuille taire. De son côté, le baril de
gagé un rendement non an- de 4,3 % sur sept ans, soit la comprenait 412 entreprises, pétrole pour livraison en sep-
nualisé de 2,5 % et un bénéfice période de détention minimale coopératives et fonds bénéfi- tembre a gagné 1,43 $US,
net de 40 millions. L’actif net obligatoire des actions de ciant d’un engagement de pour terminer à 48,22 $US,
atteint désor mais 1,64 mil- CRCD, auquel s’ajoute le cré- 968 millions « contribuant ainsi alors que celui pour livraison
liard. « Cette performance pro- dit d’impôt obtenu lors de l’ac- au maintien et à la création de en octobre — qui a enregistré
vient essentiellement de la quisition », a souligné l’institu- plus de 68 000 emplois ». L’Ins- un volume de transactions
contribution positive du porte- tion dans son communiqué. titution compte quelque plus élevé — a clôturé à
feuille d’investissements à im- Les rendements composés 100 000 actionnaires. 48,89 $US, en hausse de
pact économique québécois, de l’action sont de 6 % pour un 1,37 $US.
compte tenu de la bonne renta- an, de 4,1 % pour trois ans, de Le Devoir La Presse canadienne

TONY AVELAR ASSOCIATED PRESS


Le patron d’Uber, Travis Kalanick, et le cofondateur d’Otto, Congédié?
Anthony Levandowski

Ce 2016-08-17
Résultats des tirages du : Voyez
X X X 05 09 24
lotoquebec.com/loteries

lotoquebec.com/loteries

X 19
X X X compl. 32 33 46 compl. François Gendron
Prochain gros lot (approx.) :
Consultez les résultats complets à lotoquebec.com,
avocat
1 LOT
avec GARANTI
l'application DEchez
mobile ou 1 000
votre 000 $
détaillant. 0601879
LL.L., M.A., Ph.D.

Ce soir,
33 MILLIONS $ (approx.)
Vieux Montréal 514-845-5545
En cas de disparité entre cette liste et la liste officielle de Loto-Québec, cette dernière a priorité.
A 8 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
DÉTENTION DE MIGRANTS
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

La tache Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE
Directeur des finances STÉPHANE ROGER
Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, le Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
répète volontiers, la détention en matière d’immigration de- Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
vrait demeurer une solution de dernier recours. Elle ne l’est
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
pas au Canada, même des enfants y goûtent. Les mesures Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
qu’il a annoncées lundi sont bienvenues, mais ne répondent
toujours pas à des lacunes criantes du système actuel.

a détention des étrangers et résidents per-

L
manents par l’Agence des ser vices fronta-
liers du Canada (ASFC) est sévèrement cri-
tiquée par plusieurs organisations et ex-
per ts, dont Amnistie inter nationale et la
Croix-Rouge canadienne, qui assure le suivi
de ces détentions.
Dans son der nier rappor t d’inspection
confidentiel, qui a filtré en janvier dernier, la
Croix-Rouge révélait qu’en 2013-2014, 10 088
personnes avaient été détenues par l’ASFC. Environ 20 %
étaient des demandeurs d’asile et au moins 197 étaient des mi-
neurs, détenus 10 jours en moyenne. Ce n’est pas tout. Selon
un rappor t de la Faculté de droit de l’Université de Toronto
mis à jour, 15 personnes sont mortes en détention depuis 2000,
dont trois cette année.
Les trois centres de détention de l’ASFC (La-
val, Toronto, Vancouver) ne suffisent pas à la
tâche, alors nombre des personnes détenues
— surtout pour des raisons administratives,
faut-il le rappeler — se retrouvent dans des pri-
sons provinciales aux côtés de détenus de
droit commun.
MANON L’Agence peut détenir tout résident perma-
CORNELLIER nent ou étranger (sans mandat dans ce cas) si
elle a « des motifs raisonnables de croire » que
la personne pose un danger pour la sécurité
publique, se soustraira à une mesure de contrôle ou de renvoi,
n’a pas prouvé son identité de façon satisfaisante ou est entrée
au pays de façon irrégulière. Un agent doit revoir les motifs de
détention dans un délai de 48 heures. La Commission de l’im-
migration et du statut de réfugié prend le relais sept jours plus
tard, puis à inter valle régulier. Cet examen ne porte toutefois
pas sur les conditions de détention, cette dernière pouvant être
brève ou s’étirer des mois, sinon des années, et souvent dans
des prisons provinciales.
◆ ◆ ◆
La théorie veut que ce ne soit que les personnes considérées
comme à haut risque, faisant face à des accusations criminelles,
ayant un casier judiciaire ou un passé violent ou risquant de fuir
qui se retrouvent dans les institutions provinciales. Mais comme L E T T R E S
le reconnaissait récemment un porte-parole de l’Agence à la
CBC, on y envoie aussi ceux qui ont des problèmes de santé qui
ne peuvent être gérés dans les centres de l’ASFC.
En Colombie-Britannique, le transfert est automatique pour
Interdire le burkini Ce n’est pas parce que j’aime ou que je
n’aime pas ceci ou cela qu’il faut interdire
l’école anglaise au Québec? Étonnant tout
de même! Quoi qu’il en soit, quelle occasion
tous ceux détenus plus de 48 heures et immédiat dans les pro-
vinces où l’Agence n’a pas de centre. En 2013-2014, un tiers des
est antirépublicain l’objet de mes ressentiments et de mes dé-
goûts. Le droit n’existe pas pour nous faire
ratée, que je me suis dit, de rapprocher cette
communauté de la nôtre. Encore une fois,
détenus de l’ASFC étaient dans des prisons provinciales, cer- La république est fondée sur la Déclara- plaisir, mais pour établir les conditions de force est de constater qu’en matière d’inté-
taines à sécurité maximum. Leur situation est telle qu’une cin- tion des droits de la personne et du citoyen, l’égalité et de la liberté auxquelles nous gration des non-francophones à notre com-
quantaine a fait la grève de la faim en juillet pour attirer l’atten- dont l’article 5 stipule expressément que sommes attachés. Je ne peux, en mon âme munauté linguistique, il ne se fait pas mieux
tion du ministre. «La loi ne peut interdire que ce qui est nuisi- et conscience, exiger d’un individu qu’il se que nous pour se tirer dans le pied. Bravo!
La première réponse est venue lundi. Il a annoncé un investis- ble à la société ». Cet ar ticle libère des conforme à une éthique de vie qui Pierre Cliche
sement de 122 millions pour remplacer les centres vétustes de éthiques de vie qui jusqu’alors étaient ban- me convient sous prétexte que mon ego en Boucherville, le 18 août 2016
Laval et de Vancouver. S’ajoutent 10,5 millions pour les services nies parce qu’elles s’opposaient à la morale est irrité. Mais je peux, en toute sérénité,
de santé dans les centres de l’ASFC et 5 millions pour des solu- catholique: divorce, rapports sexuels entre
adultes, adultère, homosexualité… En quoi
exiger que cet individu se plie au principe
de la séparation de l’État et de la religion.
Les JO sont politiques
tions de rechange à la détention. En mai dernier, il disait aussi
vouloir mettre fin à la détention des mineurs à moins de circons- le burkini est-il nuisible à la société ? La distinction entre une société diverse et Quand se tiennent les Jeux olympiques,
tances exceptionnelles, mais notait que la question était com- Certes, il dérange notre façon de voir les un État neutre, au-dessus des ethnocul- j’aimerais habiter un pays qui n’envoie au-
plexe et devait encore être étudiée. Il est sur la bonne voie, mais choses, il est incompatible avec les mœurs tures, est fondamentale pour l’épanouisse- cun représentant y concourir et suivre
il doit accélérer le pas et faire davantage. modernes, il ne fait pas partie de nos us et ment de nos libertés. l’action sur une chaîne télé qui n’a aucun
Son plan omet des aspects essentiels. La très grande majorité coutumes, c’est une éthique de vie arrié- Sam Haroun par ti pris. Ainsi pourrais-je espérer en
rée. Mais alors, le traditionaliste catholique Montréal, le 17 août 2016 goûter la quintessence.
de ces personnes n’ont commis aucun acte criminel. Pour elles,
ou évangélique peut dire aussi bien que le Ici, au Québec, c’est désespérant de voir
la détention doit être l’exception et être clairement justifiée. Le
transfert dans des prisons à sécurité maximale devrait être ex-
bikini et le monokini sont indécents, que
l’homosexualité est satanique, etc. : faut-il
École à la maison et loi 101 à la télé le temps consacré à parler des
athlètes canadiens et à les montrer à l’œu-
clu dans pratiquement tous les cas. pour autant interdire toutes les éthiques de Selon ce qu’on lit dans les jour naux vre, qu’ils soient ou non parmi les meilleurs.
La durée de ces détentions administratives devrait aussi vie qui ne nous plaisent pas? (dont Le Devoir), il semblerait que la tota- Avec le résultat que des épreuves dans les-
être limitée, à moins de circonstances exceptionnelles. Les Mais, diriez-vous, et la laïcité dans tout lité des enfants des écoles religieuses quelles ne concourent aucuns d’entre eux
grévistes de la faim et plusieurs experts avancent le chiffre de cela ? Attention : la société est composée juives en infraction dont il a été question sont chichement présentées, voire tout bon-
90 jours. Ces personnes ne font l’objet d’aucune accusation de différentes ethnocultures et peut sé- récemment seront désormais inscrits au nement passées à la trappe. Des exceptions
criminelle et n’ont subi aucun procès. L’accès à un ombuds- créter dif férentes éthiques de vie, seul service d’enseignement à la maison de la sont bien entendu faites pour les athlètes
man indépendant et à un vigoureux mécanisme d’appel d’une l’État est laïque en ce sens qu’il doit être commission scolaire English Montreal vedettes, parce que c’est vendeur.
détention s’impose. neutre, affranchi de toute éthique de vie (CSEM) afin de répondre aux exigences Je comprends pourquoi Radio-Canada
Et il faut mettre fin au manque de transparence et de reddi- et de toute religion par ticulières. La du ministère de l’Éducation en matière de tient tant à montrer les JO et à payer si
tion de comptes de l’ASFC en la soumettant à un organisme de beauté de la laïcité réside précisément scolarisation des élèves québécois. Pour- cher pour les obtenir : il n’y a rien de tel
surveillance indépendant. Le ministre avait laissé entendre en dans la reconnaissance de la liber té quoi à la CSEM et non à la CEFM, son pour mousser l’unité nationale du pays.
mai qu’il envisageait de « meilleurs mécanismes d’examen ». Tant éthique et religieuse dans la société et pendant francophone ? Qui osera encore dire que les JO ne sont
mieux, mais cela ne devrait pas attendre que sèche le ciment dans la coexistence de cette société avec Dois-je en conclure que tous ces élèves pas politiques ? J’en ai des haut-le-cœur.
des nouveaux centres. un État libre de toute intrusion de la reli- sans exception répondent aux critères de la Sylvio Le Blanc
gion dans son fonctionnement. loi 101 pour ce qui est du droit d’accès à Montréal, le 18 août 2016

L I B R E O P I N I O N

Les médailles aux femmes, les éloges aux hommes


AURÉLIE LANCTÔT en direct la cérémonie de remise de médailles moyens et sur le soutien dont disposent les le corps masculin, ébranle l’idée selon laquelle
Étudiante en droit à McGill de Simone Manuel, alors qu’elle est devenue la femmes et les filles pour accéder à la formation les femmes sont des êtres fragiles et peu auto-
première nageuse américaine noire à rempor- sportive et développer leur talent. Les sportives nomes, ce qui a trop souvent ser vi à justifier

À l’ouverture des Jeux, le Comité olympique


soulignait qu’à Rio, plus de femmes pren-
draient part aux compétitions que jamais aupa-
ter une épreuve individuelle de natation aux
Olympiques. Et au lendemain d’un record du
monde établi par Kathy Ledecky, c’est la mé-
professionnelles reçoivent de moins gros sa-
laires que les sportifs. Les entreprises versent
l’écrasante majorité des commandites aux
qu’on les relègue à une posture de subalterne,
de dominée. D’ailleurs, c’est peut-être parce
que la femme athlète ébranle une conception
ravant dans l’histoire de l’olympisme. Les daille d’argent de Michael Phelps qui faisait les athlètes ou aux spor ts masculins. Même la toute patriarcale de la féminité que l’on renvoie
femmes représentent cette année 45 % des grands titres. science accorde moins d’attention aux spor- sans cesse les sportives à leur apparence phy-
athlètes, une proportion qui a doublé en qua- Ces maladresses journalistiques ne sont pas tives, comme le révélaient récemment les tra- sique ou à leur condition d’épouse, de mère, à
rante ans. propres au contexte olympique, elles sont à vaux de Joe Costello, un psychologue du sport leur potentiel de séduction…
Et les femmes ne sont pas seulement pré- l’image du sexisme qui teinte la couver ture britannique. Les femmes sont mal représentées C’est sans doute l’extraordinaire gymnaste
sentes aux Jeux, elles y brillent. Au sein de la sportive en général. En 2014, une étude de la dans les tests cliniques, très peu d’études américaine Simone Biles qui, sans le savoir, a eu
délégation canadienne, faut-il le rappeler, il Cambridge University Press s’est penchée sur (moins de 3 %) por tent par ticulièrement sur le fin mot de l’histoire. À un journaliste qui lui de-
s’est écoulé neuf jours de compétition avant un impor tant corpus d’ar ticles spor tifs. Les elles, et si elles sont mieux représentées dans mandait si elle était « la prochaine » Michael
qu’un homme ajoute une médaille à la récolte chercheuses ont constaté que les références à les études sur l’obésité et la per te de poids, Phelps ou Usain Bolt, elle a répondu: «Je ne suis
canadienne. Chez nous, il s’est trouvé des ani- l’apparence physique et au statut conjugal sont elles sont dramatiquement sous-représentées ni la prochaine Michael Phelps ni la prochaine
mateurs de radios peu fréquentables pour voir beaucoup plus fréquentes lorsqu’il est ques- lorsqu’il est question de techniques de conva- Usain Bolt. Je suis la première Simone Biles!» La
dans les performances extraordinaires de nos tion d’athlètes féminines, et que ces dernières lescence et d’amélioration des performances. remarque est doublement juste : elle souligne
femmes athlètes une nouvelle preuve de la do- sont mentionnées trois fois moins souvent d’abord l’imper tinence de la question, alors
mination féminine au sein de la société cana- dans les analyses sportives. Même le vocabu- Un modèle alternatif qu’aucun journaliste ne s’est empressé de de-
dienne. Pourtant, et au-delà de ce genre de bê- laire employé pour décrire les prouesses des D’autre part, la figure de la sportive doit être mander à Phelps ou Bolt si ses performances
tise, les performances sportives des femmes ne femmes diffère : moins élogieux, plus axé sur valorisée parce qu’elle offre un modèle alterna- pouvaient être assimilées à celles d’un autre
sont pas reconnues à leur juste valeur. la « par ticipation » des athlètes et moins sur tif de féminité. Alors que partout dans les mé- athlète dont les prouesses n’ont rien à voir dans
Aux Jeux, un commentateur sportif a suscité leur « victoire »… dias et la culture de masse, le corps féminin est leur nature. Ensuite, et surtout, elle renvoie à la
la grogne en attribuant l’essentiel du mérite du d’abord présenté comme un instrument de sé- nécessité de présenter et valoriser de nouveaux
record du monde établi par une nageuse hon- Des répercussions concrètes duction ou posé comme une vulnérabilité inhé- modèles sportifs, en l’occurrence féminins, et
groise à son mari et entraîneur. Le Chicago Tri- La marginalisation des performances spor- rente à la condition féminine, les performances rendre aux femmes la reconnaissance qui leur
bune a présenté dans ses manchettes une triple tives des femmes n’est pas qu’un simple enjeu des spor tives de haut niveau émettent un revient. Et si cette remarque est valable sur la
médaillée olympique comme « la femme » d’un d’équité dans la représentation. Cela a des ré- contre-rythme. Le corps féminin, qui se révèle piste de course ou dans la piscine olympique, elle
sportif professionnel. NBC a omis de diffuser percussions concrètes, notamment sur les au moins aussi puissant, habile et endurant que peut et doit s’étendre à l’ensemble de la société…
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 A 9

IDEES
DESCENTE DU DPJ
Après les
Luttons contre les préjugés envers les hassidim Olympiques,
Substituer la volonté des parents à celle d’un État ouvre la voie à des abus intolérables
PIERRE ANCTIL
la rentrée…
Professeur titulaire au Département d’histoire Si on veut former de futurs
de l’Université d’Ottawa
e moment est venu de réflé-
athlètes, commençons
chir posément à la situation par outiller nos enfants

L
des écoles hassidiques de
Montréal. Cette démarche pa- SYLVIE ROCHETTE
raît d’autant plus importante Cofondatrice et directrice générale
qu’un certain nombre d’inter- du Regroupement des Magasins-Partage
venants et de médias ont en-
trepris de traiter de la ques- es jours-ci, tous les yeux des Québé-

C
tion avec insouciance, sans se cois et des Canadiens sont rivés à
faire un devoir professionnel leurs écrans de télévision pour suivre
et éthique de s’interroger sé- les Jeux olympiques. On est fiers de
rieusement sur cet enjeu à partir de faits éta- nos athlètes, on est fiers de nos mé-
blis. Nous sommes arrivés à une étape où les dailles, on est fiers de nos succès. Pa-
préjugés les plus grossiers circulent au sujet radoxalement, on oublie que pour aller loin, il
des communautés hassidiques ; un phénomène faut partir du bon pied : avoir une base de vie
qui, dans cer tains cas, prend la forme d’un solide ; une alimentation saine, du soutien de
acharnement. Qu’on le veuille ou non, la pré- ses proches, les bons outils pour s’entraîner.
sence des hassidim ne cesse de s’affirmer dans Ce qui n’est pas le cas d’un trop grand nom-
l’espace montréalais, et il est temps d’examiner bre d’élèves de Montréal, qui s’apprêtent à
la question. commencer l’année scolaire dans quelques
Pourquoi y a-t-il des écoles religieuses hassi- jours. Près de 42 % des élèves de la CSDM pro-
diques dans notre ville? Il s’agit d’un point de dé- viennent de milieux défavorisés. Les enfants de
part légitime pour en arriver à une meilleure milieux défavorisés sont de trois à quatre fois
compréhension du phénomène. Les parents des plus nombreux à accuser des retards scolaires
jeunes élèves qui fréquentent ces écoles esti- et deux fois plus nombreux à éprouver des pro-
ment qu’il est essentiel de transmettre une édu- blèmes d’apprentissage. Ils sont également
cation religieuse et culturelle à leurs enfants plus enclins à décrocher ; près d’un étudiant
dans des établissements d’enseignement qui re- montréalais sur trois ne finira pas son secon-
flètent les valeurs du judaïsme ashkénaze est-eu- daire, et dans certains arrondissements plus
ropéen de courant hassidique. Il existe d’ailleurs durement touchés par la pauvreté, c’est près
de nombreuses ressources pour se renseigner à FRANÇOIS PESANT LE DEVOIR d’un étudiant sur deux. Ils n’ont pas la base re-
ce sujet: publications, documentaires, etc. L’existence d’écoles confessionnelles privées qui reflètent les croyances de plusieurs minorités quise pour atteindre le sommet de leur rêve de
Dans ce cadre général, les hassidim suivent religieuses est prévue par la Loi sur l’instruction publique. carrière comme nos athlètes olympiques ; bien
aussi les enseignements d’un certain nombre souvent, ils n’ont même pas le strict minimum.
de maîtres qui ont tracé une voie exigeante sur communautés, dont les catholiques franco- programme de scolarisation à la maison peut D’autant plus que la rentrée scolaire coûtera
le plan de la pratique religieuse. Le hassidisme phones, de se prévaloir du droit de dissidence contribuer à résoudre. encore plus cher cette année ; selon un rapport
postule que la présence de Dieu est immanente sur les plans religieux et culturel. Ainsi, les Cette solution (l’enseignement à la maison) d’Ernst & Young paru le mois dernier, les dé-
dans le monde. Ses membres expriment une Québécois ont suf fisamment de sensibilité mérite d’être valorisée. Son avantage consiste à penses liées à la rentrée scolaire 2016 devraient
dévotion qui s’inscrit au cœur de leur quoti- pour comprendre une telle situation dans leur relier ces communautés à une commission sco- être en hausse de 4,5 % au Canada, par rapport à
dien. Ils adhèrent aussi à des coutumes et à des propre contexte historique. À l’heure actuelle, laire. Cela signifie que les intervenants du mi- l’année dernière. Déjà l’une des deux périodes
habitudes qu’ils ont choisi de perpétuer afin les écoles hassidiques soulèvent quatre enjeux nistère de l’Éducation, moins en contact avec de l’année les plus déchirantes pour les familles
d’assurer la transmission de leur tradition his- principaux qu’il convient de rappeler : des parents hassidiques, devront aussi s’ouvrir à faible revenu, la rentrée, qui annonce une fac-
torique, dont l’émergence en Pologne et en Les hassidim sont nos concitoyens. Ils parta- à des pratiques pédagogiques et culturelles ture plus salée cette année, complexifiera la
Ukraine remonte au début du XIXe siècle. gent certains de nos quartiers et contribuent, à qu’ils ne connaissent pas ou peu. L’enjeu est de donne. Comment habiller, outiller, mais surtout
Qu’enseigne-t-on dans les écoles religieuses leur manière, à la vitalité des différentes commu- taille : on ne peut à la fois déplorer l’isolement nourrir la famille dans ces conditions ? Certains
hassidiques pour garçons ? D’abord, les moyens nautés de base qui composent le tissu social des hassidim et condamner l’ensemble des ini- postes de dépenses écoperont, et cela dimi-
d’approfondir cette tradition en étudiant les montréalais. Dans la très grande majorité des tiatives visant à les rapprocher des administra- nuera la motivation d’aller à l’école pour les
textes fondateurs du judaïsme, dont le Penta- cas, les tenants du judaïsme hassidique affichent tions publiques. élèves dont le ventre sera vide, les vêtements,
teuque et le Talmud. Ce cursus scolaire vise à un comportement respectueux en société ; ils La solution proposée par certains intervenants, défraîchis et le coffre à crayons, dégarni.
développer de solides qualités de raisonnement obéissent aux lois et agissent dans un cadre lé- à savoir la fermeture des écoles hassidiques,
et de réflexion, selon une méthode pédagogique gal reconnu. Certes, des tensions sont apparues n’est absolument pas envisageable, car elle dé- Impact social
différente, on le sait, de celle qui caractérise les à la suite de l’aménagement de certains lieux de roge aux principes de notre vie démocratique. Cela n’a pas que des conséquences néfastes
écoles québécoises. Bien entendu, le système prière. Dans l’ensemble, les irritants découlent L’idée d’abolir des écoles fondées par les minori- pour ces familles, c’est toute la société qui en
d’éducation public ne peut offrir ce type d’ensei- de deux visions différentes de la sociabilité. tés religieuses, ainsi que l’inscription obligatoire souffre. Le Québec a un évident besoin de sa-
gnement religieux. Pour cette raison, les pa- Les écoles hassidiques dont il est question ne de leurs élèves dans le système public, constitue voir, de cer veaux aler tes et de mains agiles
rents insistent afin que soit maintenue cette dis- sont ni clandestines ni illégales. L’utilisation ré- un déni à l’égard des droits fondamentaux de ces pour le développement de son économie. Com-
tinction entre les deux systèmes scolaires. pétée de ces termes constitue d’ailleurs une Québécois. Ceux qui réclament de telles me- parativement à un décrocheur, un jeune qui a
Les choix et les croyances religieuses des pa- forme de dénigrement à peine déguisé. Ces sures ne semblent pas réaliser que le fait de en mains un diplôme d’études secondaires em-
rents hassidiques, de même que les opinions écoles ont pignon sur rue et il est facile d’obser- substituer la volonté des parents à celle d’un État pochera 184 000 $ de plus sur l’ensemble de sa
de leurs détracteurs, sont tous deux protégés ver que des enfants les fréquentent régulière- — qui, ainsi, deviendrait tout puissant — ouvre la vie active. C’est donc un manque à gagner qui
par la Charte québécoise des droits et libertés. ment, à raison de plusieurs heures par jour. voie à des abus intolérables. D’ailleurs, ce genre coûte 1,9 milliard par année aux Québécois.
À cer taines conditions, l’existence d’écoles Comme les représentants de la DPJ ont pu le de mesures rappelle les actions commises dans Former un athlète olympique coûte plus de
confessionnelles privées qui reflètent les constater, la vie des jeunes n’y est pas menacée, le cadre de certains régimes totalitaires encore 25 000 $ par an, alors que nourrir sainement un
croyances de plusieurs minorités religieuses ni leur développement affectif et intellectuel. Il vivement présents dans la mémoire. Ce sont là enfant en coûte près de dix fois moins (selon le
est aussi prévue par la Loi sur l’instruction pu- reste un défi impor tant : celui de régulariser des souvenirs douloureux que la présence ré- coût du panier à provisions nutritif, janvier 2016,
blique. Ces privilèges ont été mis en place il y a ces institutions et de les arrimer aux instances cente de policiers montréalais postés à l’entrée Dispensaire diététique de Montréal). Avec une
plusieurs décennies pour permettre à certaines of ficielles. Il s’agit d’un enjeu majeur que le d’une école religieuse juive a ravivés. alimentation saine et les articles scolaires que
fournit le Regroupement Partage, un enfant a
donc les ingrédients de base pour cheminer
TRANSPOR T COLLECTIF vers sa réussite scolaire, éventuellement finir
son secondaire, et peut-être aspirer à devenir un

La rentabilité du REM est bel et bien possible acteur déterminant de notre société de demain.
Près de 900 000 enfants québécois et près de
200 000 enfants montréalais (selon la Fédéra-
tion des commissions scolaires du Québec) re-
AXEL FOURNIER avec ou sans le REM, car le cadre bâti actuel en ils sont gonflés à 3$ par passage (50% des coûts tourneront sur les bancs d’école dans les pro-
Porte-parole, Association pour le transport collectif banlieue ne disparaîtra pas de sitôt. L’impact du de l’AMT). Or, par son mode d’opération élec- chaines semaines. Il est impératif de les outil-
de la Rive-Sud REM sera de fournir une solution de rechange trique, ses voies propres et son automatisation, le ler, afin qu’ils puissent entamer l’année du bon
à l’automobile pour les habitants d’une cou- REM s’éloigne du modèle de l’AMT pour se rap- pied, pour leur assurer, ainsi qu’au Québec
ans Le Devoir du 12 août, Luc Ga- ronne conçue par et pour l’automobile. S’oppo- procher de celui d’un métro. Les coûts d’exploita- dans son ensemble, un avenir prospère.

D
gnon, Jean-François Boisvert et An- ser au REM signifie donc soutenir le déclin tran- tion avoisineront le 1,89 $ par passage des SLR Et peut-être, qui sait, un jour pourront-ils
thony Frayne ont publié le texte quille du transport collectif dans les couronnes. américains, voire le 1,30$ du métro montréalais. nous représenter aux Jeux olympiques, mais
« Prendre le train de l’étalement ur- De plus, affirmer que les stationnements inci- également enseigner à nos petits-enfants, nous
bain », un texte dénigrant indûment Coût du REM tatifs coûteront 2 $ par usager est tout à fait ex- soigner, réparer nos véhicules, découvrir une
le projet de Réseau électrique métro- Pour Gagnon, Boisvert et Frayne, le coût du cessif. L’ensemble des équipements métropoli- nouvelle technologie, etc.
politain (REM). Leur texte comporte de nom- réseau est tel que les usagers devraient payer tains de l’AMT coûte annuellement 18 millions.
breuses. Un rectificatif s’impose. 21 $ par jour si la « STM refuse l’intégration tari- Seule une partie de ceux-ci sera transférée à la
Pour ces auteurs, le REM ne causerait que faire ». Premièrement, mentionnons que la Caisse ; le coût devrait être inférieur. Ainsi, ils ne
de l’étalement urbain et augmenterait les émis- STM n’aura plus le pouvoir de gérer les tarifs, coûteront que quelques sous par trajet, plutôt
sions de GES. Ils négligent autant l’impact posi- qui seront de la juridiction de l’Autorité régio- que deux dollars par jour. Et ajouter 2 $ supplé-
tif du REM sur la mobilité dans la région de nale de transpor t métropolitain (AR TM), mentaires pour le coût des autobus de rabatte-
Montréal que son impact structurant sur une agence mandatée pour intégrer la tarification ment relève de la pure spéculation. Le coût du
métropole de plus en plus polycentrique. métropolitaine. L’ARTM et la Caisse trouveront rabattement par autobus variera selon les diffé-
Le manque de transport collectif efficace en un terrain d’entente pour intégrer les tarifs. rentes zones et sera assumé par l’ARTM.
dehors des heures de pointe est un grave pro- Par ailleurs, les auteurs arrivent à un coût de En additionnant 2,86$ d’amortissement, 1,89$
blème de la région métropolitaine. Les lourds 10,50$ par passage: cette estimation est farfelue. de coûts d’exploitation et quelques sous pour les
trains de banlieue de l’Agence métropolitaine Prenons les trois milliards investis par la Caisse. stationnements incitatifs, on arrive à environ 5 $
de transport (AMT) symbolisent cet échec en Les auteurs considèrent que la Caisse l’emprun- par passage, soit la moitié moins que les 10,50 $
raison de leur faible fréquence et de leurs coûts terait à un taux de 6% pendant 30 ans. D’abord, la projetés par les auteurs. Sachant qu’un billet de
d’exploitation élevés. Quant à la voie réservée Caisse n’a pas besoin d’emprunter cette somme, train de la zone 3 (Laval, Longueuil et Ouest-de-
sur le pont Champlain, elle atteint la limite de puisqu’elle dispose de sources de liquidité; si elle l’Île) coûte 5,50$, on comprend que le REM se si-
sa capacité à l’heure de pointe. Le REM ap- le faisait, son taux d’intérêt serait inférieur à 6 %. tue au seuil de la rentabilité. Des titres moins
porte une solution à ces problèmes en permet- En outre, ils font leur calcul en comptant le nom- chers existeront pour les usagers réguliers, et
tant une excellente fréquence grâce à une bre d’usagers par jour de semaine (150 000) au ceux-ci seront financés par des tarifs plus élevés
conduite automatisée et des voies en site pro- lieu de regarder l’achalandage annuel projeté pour les usagers occasionnels et aéroportuaires.
pre. Certes, il favorisera le déplacement des na- (35 millions, oubliant ainsi les fins de semaine La rentabilité du projet de la Caisse est
vetteurs en banlieue, mais il ne faut pas exagé- dans l’amortissement du coût en capital). Résul- donc possible. Cer tes, elle dépendra de la
rer son impact sur l’étalement urbain. tat, le coût par passage de l’amortissement passe bonne gestion du projet, de son ar rimage
Et pour cause : le principal facteur de l’étale- à 2,86 $ au lieu de 6,50 $, comme l’insinuent les avec les autres réseaux et du nombre de na- DAVID AFRIAT LE DEVOIR
ment urbain est la généralisation de l’automo- auteurs. Si l’achalandage devait s’accroître, ce ra- vetteurs conquis par le ser vice, mais elle est Près de 900 000 enfants québécois et près de
bile depuis les années 1960. La voiture a créé tio pourrait diminuer encore plus. réalisable, contrairement à ce que cer tains 200 000 enfants montréalais retourneront sur
une métropole polycentrique qui le demeurera Quant aux coûts d’exploitation et d’entretien, peuvent prétendre. les bancs d’école dans les prochaines semaines.

L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A 10 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
HORS JEUX
SUITE DE LA UNE
HAÏTI
SUITE DE LA UNE « La réalité c’est que les Nations unies vont être obligées
de rentrer dans ce débat-là. Et pas seulement pour le choléra
Quant à De Grasse, qui était pour tout dire
inconnu hors des cercles de l’athlétisme
jusqu’aux Jeux panaméricains de Toronto l’an
der nier, il s’impose comme une révélation
après le bronze 100 m dimanche, et à 21 ans, il
n’y a personne de mieux placé que lui pour pré-
En 2010, le déclenchement de cette épidémie a
été une véritable tragédie pour un pays comme
Haïti, qui se remettait à peine d’un tremblement
de terre meurtrier. Parmi les Casques bleus dé-
pêchés pour maintenir l’ordre, un contingent de
Népalais provenant de Katmandou, où sévissait
en Haïti, mais aussi pour les scandales sexuels.
Nicolas Lemay-Hébert, professeur à l’Université de Birmingham
»
tendre au statut de dauphin. Le Canada court la le choléra, était posté au nord de Port-au-Prince. années 1960 et comme le souhaitait aussi en es- sance à demi-mot », note M. Lemay-Hébert.
chance d’assister à de bien belles courses pen- L’hygiène des lieux et les installations sanitaires sence le président Obama en septembre dernier, Des excuses publiques, certainement, abonde
dant un bon bout de temps. étaient inadéquates, et les déjections des soldats dans un discours appelant les pays développés à M me Zahar. Mais attention à vouloir imputer
ont pollué le fleuve Artibonite. fournir davantage de Casques bleus. l’ONU d’une responsabilité légale et juridique,
◆ ◆ ◆ Cette maladie mortelle, causée par une bacté- Le problème, selon Marie-Joëlle Zahar, profes- qui induirait un dédommagement monétaire. «Si
Si le coup d’œil complice de Bolt et De Grasse rie provoquant de fortes diarrhées et des vomis- seur à l’Université de Montréal et directrice scien- on veut que les Nations unies continuent leurs mis-
sera sans doute le moment qu’on reverra le plus sements, a fait 10 000 morts et des centaines de tifique du Réseau de recherche sur les opérations sions de paix dans le monde, en Syrie, au Soudan,
et qui s’imposera dans la mémoire de l’humanité, milliers de blessés, qui réclament justice et répa- de paix, c’est qu’il n’y a pas un seul pays au en Libye, on ne peut pas les poursuivre et leur exi-
il serait injuste de ne pas souligner ce qui devrait ration depuis lors. À l’époque, accusées d’avoir monde qui est prêt à donner des troupes à l’ONU ger de verser de trop grosses sommes. On doit trou-
être l’esprit même de l’olympisme si on a bien propagé la maladie par sorcellerie, des per- et à prendre la responsabilité d’éventuelles ba- ver une solution qui permet de reconnaître ce qui
compris le serment des athlètes et autres docu- sonnes avaient même été lynchées à mort. D’au- vures. «Malheureusement, les Nations unies sont est arrivé en Haïti, mais de ne pas punir l’ONU au
ments afférents. Une excellente raison d’ailleurs tres violences avaient éclaté entre les Haïtiens et incapables d’expliquer à quel point elles sont point où elle deviendrait inopérante », avance-t-
de surveiller la finale du 5000 mètres féminin qui les Casques bleus, ceux-ci ayant été brutalement contraintes par les exigences des États membres.» elle, en pointant le paradoxe.
a eu lieu en ce vendredi. pris à partie par des manifestants. Six ans plus Nicolas Lemay-Hébert, professeur à l’Univer- Pour M. Lemay-Hébert, que les Haïtiens exi-
Mardi lors des séries, on en est environ aux tard, le drame n’est pas terminé: près de 10% de sité de Birmingham et chercheur associé à la gent des compensations n’est pas la fin du «pea-
deux tiers de la course lorsque la Néo-Zélandaise la population est aujourd’hui infectée. Chaire Raoul-Dandurand, soutient plutôt que cekeeping». Les montants demandés par les Haï-
Nikki Hamblin trébuche. Dans sa chute, elle en- ce n’est pas la faute du Népal, mais bien du pro- tiens — des rumeurs ont parlé de plusieurs mil-
traîne l’Américaine Abbey D’Agostino. Visible- La faute au Népal ? cessus onusien de déploiement, qui n’a pas vé- liards — ne sont pas exorbitants. «Ils veulent cou-
ment, D’Agostino est blessée, tandis que Ham- Major général retraité des Forces armées cana- rifié si les soldats étaient porteurs du choléra et vrir les frais d’enterrement des membres décédés de
blin se remet rapidement debout. diennes, Terry Liston est d’avis que comme le a négligé l’inspection des installations sani- leurs familles. Ce sont des frais qui peuvent être re-
Mais au lieu de repartir dans l’espoir de rattra- drame a été causé par les soldats népalais qui ve- taires, qui avaient des défectuosités connues lativement modestes », dit le chercheur qui, avec
per les autres, Hamblin demeure sur place pour naient d’un pays peu développé où «l’éducation, la depuis longtemps. « On est dans une négligence des collègues, a tenu l’an dernier des ateliers en-
aider D’Agostino. Les deux femmes reprennent discipline et l’hygiène laissent à désirer», il faut que quasi criminelle », note le spécialiste des effets tre victimes et hauts placés de l’ONU pour arri-
la piste ensemble, mais on a tôt fait de constater le blâme soit reporté sur le Népal. «Il faut nommer collatéraux négatifs des missions de paix, no- ver à une solution de justice et réparation qui sa-
que ça ne va pas pour l’Américaine : elle clau- les responsables et les couvrir de honte. Ce n’est que tamment en Haïti. tisferait les deux parties.
dique et au bout de quelques mètres, elle s’assoit comme ça que les autorités se tourneront vers leurs «La réalité, c’est que les Nations unies vont être
sur la piste en grimaçant de douleur. armées pour exiger des améliorations», a-t-il dit. Des excuses et de l’argent obligées de rentrer dans ce débat-là. Et pas seule-
Hamblin se penche de nouveau sur l’Améri- Ce spécialiste des réformes des Nations unies Les experts et les organismes de défense des ment pour le choléra en Haïti, mais aussi pour les
caine, puis se résigne à repartir les larmes aux croit que les bavures de cette organisation vien- droits de la personne en Haïti s’entendent : il scandales sexuels. Un jour ou l’autre, elles devront
yeux. Au bout de quelques instants, D’Agostino nent du fait que la plupart des soldats fournis est impératif que l’ONU formule des excuses s’asseoir et essayer d’émettre un chiffre même si
par vient à se relever et même à terminer viennent des « États pauvres », avec une majorité publiques. « Est-ce que ce sera des excuses pu- c’est difficile. C’est, en tout cas, mieux que renvoyer
l’épreuve. Peu après le fil d’arrivée, elle retrouve de Bangladeshis, qui puisent d’importants reve- bliques du type Srebrenica ou du type Rwanda, certains membres de contingent dans leur capitale
Hamblin qui l’attend, et les deux se font une ac- nus grâce au salaire que l’ONU donne par habi- comme les avait faites Kofi Annan ? Tout ce que et prétendre que tout est réglé.»
colade à faire chavirer un cœur de pierre. tant. Il souhaite un retour à « l’âge d’or des je sais, c’est que c’est nécessaire, car les Haïtiens
Et ce n’était pas tout au rayon des beaux Casques bleus », qu’il a lui-même connu dans les attendent ça, attendent plus qu’une reconnais- Le Devoir
gestes. Bien qu’elles aient terminé 15e et 16e,
avant-der nière et der nière de leur vague à
quelque deux minutes de la gagnante, l’Asso-
ciation internationale des fédérations d’athlé-
tisme a décidé de repêcher Hamblin et D’Agos-
tino, de même que l’Autrichienne Jennifer
MÉDIATHÈQUE
Werth, également touchée par la chute. SUITE DE LA UNE
Malheureusement, D’Agostino, qui a subi
une déchirure du ligament croisé antérieur du des travaux majeurs seraient à effectuer pour assu-
genou droit, a dû déclarer forfait pour la finale. rer la sécurité et le confort des utilisateurs de cet
Parfois, il n’y a que le fichu sort pour se mettre édifice. Or, la CSDM ne peut absorber de telles dé-
en travers des plus nobles actions. penses. » En contrepartie, la CSDM offre la gra-
Mais parions que Hamblin courra pour deux. tuité du loyer du 1er juillet au 30 septembre, «date
à laquelle l’édifice sera barricadé».
◆ ◆ ◆ « Je ne peux pas quitter les lieux le 30 septem-
Légèrement moins édifiante, n’est-ce pas, bre, c’est impossible ! » résumait M. Dostie, en
que cette sombre histoire de braquage appa- assemblée d’urgence de la Médiathèque, mer-
remment inventée de toutes pièces par quatre credi soir. Depuis 2009, sa collection s’est dé-
nageurs américains, dont l’étoile Ryan Lochte, ployée sur les trois étages de cette maison de
qui auraient plutôt vandalisé les toilettes d’une 1914 attenante à l’ancienne Académie Bourget.
station-service de Barra da Tijuca. « Alors que notre bail couvre encore un an,
Manifestement, les comiques étaient trop rien n’a été planifié pour un départ précipité »,
éméchés pour songer que nous vivons à une répondait en juillet M. Dostie à la CSDM. Dé-
époque formidable, celle de la caméra de sur- ménager les quelque 600 œuvres, manuscrits,
veillance qui nous traque jusqu’à la porte des photos, pochettes de disque, livres encadrés ou
w.-c., sans parler du poste de contrôle à l’entrée exposés sur les murs ne se fait pas en criant ci-
du Village olympique, où se présenter avec sa seaux, argue-t-il. Les réser ves de la Média-
montre et son téléphone intelligent et un large thèque comptent quelque 400 pièces supplé- PHOTOS PEDRO RUIZ LE DEVOIR
sourire pour ensuite prétendre qu’on s’est fait mentaires, ainsi que plusieurs meubles. « À La collection se déploie sur les trois étages de la maison attenante à l’ancienne Académie Bourget.
faire les poches à la pointe du fusil se révèle l’improviste, nous n’avons pas de plan B, plaidait
une stratégie largement vouée à l’échec. encore le collectionneur, ni lieu d’entreposage avaient des problèmes de squatters; de la vitre bri- ment, au sous-sol. On prend beaucoup de précau-
Alors que la violence urbaine est une ques- sécuritaire, si ce n’est ce lieu-ci. Durant ces mois sée, dangereuse, dans la cour, qu’on a ramassée. Ils tions depuis plusieurs années sur la question de
tion délicate au Brésil, il faut souligner la décla- de grandes vacances, de relâche universitaire, étaient heureux qu’on habite la bâtisse. On a même la qualité de l’air dans nos bâtiments. Les tra-
ration un peu étonnante du porte-parole de Rio une telle tâche est impossible. Le temps imparti déjà parlé avec eux de plans pour occuper aussi le vaux à faire pour maintenir les gens dans l’im-
2016, Mario Andrada : « Fichons la paix à ces ga- est trop court pour assumer un tel départ. » 1230, De La Montagne. La CSDM était alors meuble de façon diligente comme propriétaire
mins. Ils ont été sous pression pendant quatre contente de participer à notre développement.» sont majeurs, et on n’a pas cet argent. La loca-
ans pour of frir un bon rendement aux Jeux. Ils Changements de discours « On a reçu certaines de leurs classes à titre bé- tion de la Médiathèque ne nous permet pas non
sont des athlètes magnifiques, Lochte est l’un des La demande de la CSDM est légale et res- névole, et avec plaisir », renchérit Gaëtan Dos- plus de compenser cet argent. »
plus grands nageurs de tous les temps. Ils ont fait pecte le bail, jusque-là extrêmement généreux tie. Mais cet esprit collaboratif s’est évanoui il y Du côté de la Médiathèque littéraire Gaëtan-
une erreur, ça fait partie de la vie. » envers les locataires. À la suite d’une hausse a quelques années. Dostie et de La Passe, personne n’a ressenti ni
progressive, le loyer n’est aujourd’hui que de malaises ni symptômes. « Les pièces du rez-de-
◆ ◆ ◆ 867,50 $ par mois, chauf fage inclus, pour Des écoles d’abord chaussée sont exclusivement des salons d’exposi-
Ici, on aime la simplicité, pas de chichis oiseux quelque 3000 pieds carrés en plein cœur de La présidente de la CSDM, Catherine Harel tion ouverts uniquement en présence de visiteurs
pour tenter d’expliquer que tout est compliqué Montréal. Ce qui choque la Médiathèque et La Bourdon, fait valoir que la commission scolaire qui n’y passent que brièvement, a plaidé par écrit
avec des graphiques et des tar tes et des dia- Passe, c’est la brutalité et la rapidité de la de- a des besoins pour ses élèves. « On en attend à la CSDM en juillet Gaëtan Dostie. Toutes nos
grammes de Venn. Non, il faut aller à l’essentiel. mande d’évacuation, le manque de transpa- 10 000 nouveaux pour 2020, c’est un vrai casse- activités sont concentrées aux étages supérieurs,
Et c’est précisément ce à quoi s’applique le rence de la CSDM — qui leur aurait parlé tour tête. On a déposé cette adresse l’automne dernier bibliothèque et archives au dernier étage. Nous
boxeur américain Shakur Stevenson, vainqueur à tour de problèmes de moisissures dans l’im- au gouvernement du Québec, dans le regroupe- sommes persuadés que ces espaces ne mettent pas
jeudi chez les 56 kg et qui disputera samedi le meuble, puis d’un problème de fondations, puis ment des projets de construction, d’agrandisse- en danger quiconque y séjourne le temps d’une
combat pour la médaille d’or contre le Cubain d’assurances, sans que les occupants puissent ment ou de récupération de bâtiments scolaires, visite ou d’un événement. Le seul lieu de travail
Robeisy Ramirez. Le grand Floyd Mayweather consulter le bilan de l’état de l’édifice. mais on n’a pas reçu encore les confirmations quotidien est au dernier étage. »
soi-même en personne a qualifié cette semaine Mais c’est surtout le changement d’attitude et pour ces projets. Ce devrait être sous peu. » Les occupants s’étonnaient aussi qu’après avoir
Stevenson de « prochain Floyd Mayweather », ce de ton qui blesse les locataires. «Quand on est ar- N’est-ce pas mettre des organismes dans l’ur- installé des séchoirs et laissé les fenêtres ou-
qui n’est quand même pas une insulte. rivé, on rendait service à la CSDM en occupant gence inutilement que de les évincer alors dès vertes pour contrer l’humidité du sous-sol, les ou-
Stevenson a donc dit qu’il a appris de son l’immeuble, a rappelé Manuel Mineau, membre maintenant ? « Il n’y a pas seulement la question vriers de maintenance eurent non seulement re-
grand-père la stratégie à observer pour connaî- fondateur de la librairie-atelier La Passe. Ils de la reprise : il y a de la moisissure dans le bâti- tiré les séchoirs, mais éteint le chauffage de la
tre du succès dans le ring : « Frapper et ne pas se pièce contaminée, instaurant ainsi un environne-
faire frapper. » ment propice aux champignons et moisissures.
C’est ça qui est ça. Une maison patrimoniale «C’est un lieu qui ne pouvait être que temporaire
ici», soupirait mercredi le fondateur de la Média-
«C’est sûr que le 1214, De La Montagne est une thèque. L’homme en appelle maintenant à la fois à
maison très importante. Des maisons de cette la CSDM, mais aussi au ministère de l’Éducation
époque, il n’en reste pas tant que ça dans le cen- et aux mécènes potentiels pour l’aider à trouver
tre-ville, a rappelé Dinu Bumbaru, d’Héritage une niche à son hétéroclite collection et l’aider au
Montréal. D’autant que la CSDM est la seule déménagement et à celui de La Passe.
commission scolaire qu’on connaisse qui se soit Une collection de monomaniaque, qui, si elle
dotée d’un comité patrimonial [en 1999]. C’était est à la fois bancale et extraordinaire, n’en est
autour de l’école Cherrier, au coin de Saint-Hu- pas moins amoureuse et représentative du pa-
bert: un beau bâtiment avec des lettres de trimoine littéraire et poétique québécois et de
bronze appliquées sur la façade, qui avaient été son histoire. Au Devoir, jeudi, la présidente de
envoyées à la casse. La réaction publique avait la CSDM a laissé entendre qu’une extension de
été forte. Ici, encore, c’est un cas particulier que bail, vu les circonstances et la teneur particu-
cette maison du 1214, De La Montagne. Si on lière de la Médiathèque, pourrait être négo-
échoue à la mettre en valeur, ce sera une tache ciée, et peut-être, si le parc locatif limité le per-
de plus dans un secteur où il y en a beaucoup», met, de l’aide pour la délocalisation.
JOHANNES EISELE ASSOCIATED PRESS s’inquiète le directeur des politiques.
Nikki Hamblin et Abbey D’Agostino s’épaulant. Le Devoir

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Vins Jean Aubry Le monde Une image
et le vignoble à l’image réveille les regards
de notre époque Page B 6 sur la Syrie Page B 9

CAHIER B › L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

Des suggestions de sorties


pour le week-end

L’ART DU MOUVEMENT
La tournée Tout le monde
yoga se déroule à Montréal de-
puis le début de juillet et en-
courage la pratique du yoga
par tous. Ce dimanche, le théâ-
tre Outremont héberge deux
ateliers d’initiation gratuits en
avant-midi : d’abord, un
s’adressant aux enfants de 5 à
10 ans, puis un autre s’inspi-
rant des arts circassiens. Pour
partir la journée du bon pied !
Dimanche, atelier pour enfants
de 10 h à 11 h ; atelier inspiré
des arts du cirque de 11 h 30 à
12 h 15. Gratuit, yogatribes.
com/toutlemondeyoga2016/
yoga-gratuit.

COW-BOYS ET COW-GIRLS
Tout le monde connaît celui
de Saint-Tite, mais le festival
country de Montréal est un
peu moins réputé. Les gens
avides de taureau mécanique
et de banjo se donnent rendez-
vous au Quai de l’horloge pour
une fin de semaine pleine de
musique et de danse en ligne
sous le chapiteau. Des specta-
cles extérieurs gratuits sont
aussi présentés.
Vendredi à dimanche, dès 17 h,
forfait à 55 $ pour deux soirs, ou
37,50 $ pour un soir. vieuxport
demontreal.com/evenement/
festival-montreal-country.
PHOTOS ORFORD MUSIQUE
L’Académie de formation accueille chaque été plus de 400 étudiants, des universitaires provenant des quatre coins du monde qui viennent y chercher une formation SPORTS AU STADE
auprès de grands maîtres. Les sports alternatifs seront à
l’honneur ce week-end, alors
qu’aura lieu au Parc olympique
la 5e foire Jackalope. Compéti-
tions de skate, d’escalade, de

Symphonie en sol bucolique base jump, de motocross, de


yoga, plus une bataille géante de
fusils à l’eau, envahiront l’Espla-
nade Sun Life. Le soir, plusieurs
DJ invités feront danser les
athlètes et les spectateurs. Les
désormais traditionnels food-
Le festival Orford Musique met la dernière note à son édition 2016, trucks sustenteront les affamés.
De vendredi à dimanche, passes
un décor champêtre à la clé de week-end en vente à 15 $ en
prévente à 20 $ à l’entrée.
jackalopefest.ca.
Depuis 65 ans, les notes virevoltent dans l’enceinte champêtre du parc national du Mont-Or-
MANGER DANS
ford. Pendant le réputé festival annuel Orford Musique, mais aussi tout au long de l’année,
alors que le programme d’activités s’éclate pour coller à la mission de l’organisme : stimuler la
La portée LES RUES… ENCORE !
C’est désormais une tradition !
créativité de jeunes musiciens au début et pendant leur cheminement professionnel. Cela, d’Orford Musique Restaurant Day, « le carnaval
dans un décor bucolique des Cantons-de-l’Est où, ce qui est moins connu du public, sont culinaire » saisonnier qui fait
Un organisme à but non lu- se rencontrer les voisins au-
aussi offerts des ser vices d’hébergement et de restauration. cratif fondé en 1951 par tour de nourriture maison, est
Gilles Lefebvre de retour. Dimanche, une cin-
DIANE PRÉCOUR T (vendredi) et le gala du Grand enchanteur, avec ses cham- Quelque 50 000 visiteurs quantaine de restos éphé-
à Orford Prix (samedi), spectacle de bres sobres et confor tables, par année mères s’installeront dans les
clôture où même le public entourées de paysages idyl- L’Académie de formation ac- rues et les ruelles, comme un

D
ans les mo- pourra voter. liques, un restaurant au menu cueille chaque été plus de énorme buffet à ciel ouvert.
ments les Seront récompensés à cette abordable qui fut musique à 400 étudiants, 70 ensei- Tacos, mets vietnamiens, pâ-
plus calmes soirée les musiciens qui ont nos papilles, un petit bistro gnants, grands maîtres et tisseries, grilled-cheeses…
du concer t par ticipé aux préludes des fort sympa et des sentiers de pianistes accompagnateurs L’offre est plus grande que ce
de piano, on concer ts professionnels de randonnée au cœur du parc de Le festival annuel Orford qu’on peut avaler en une jour-
pouvait aus- l’édition 2016. la SEPAQ. Musique présente une née… Bon appétit !
si entendre Chaque année, l’événement Cela en plus des pavillons pour vingtaine de concerts pro- Dimanche, partout en ville; le
le silence. Jamais vu un public accueille quelque 20 000 per- l’enseignement et la pratique, fessionnels, une quaran- prix des repas varie en fonction
à ce point suspendu au jeu de sonnes aux concer ts de pros dont celui appelé L’Homme et taine de concerts gratuits des vendeurs. facebook.com/
l’artiste. et à ceux, gratuits, présentés la Musique qui fut déménagé, et deux expositions d’arts restaurantdaymontreal/?fref=ts.
Ce soir-là, les notes tantôt par les étudiants de l’Acadé- à l’époque, depuis les installa- visuels
délicates, tantôt musclées tions d’Expo 67 Classes de maîtres et répé- LES CELTES FÊTENT
rendues par le virtuose Scott Chaque année, l’événement accueille jusque sur le site titions publiques Nombreux sont les Québécois
MacIsaac, Grand Prix du con- de 222 acres ! Par le programme Orford de descendance irlandaise,
cours OSM Manuvie 2015, quelque 20 000 personnes aux Le bien nommé sur la route, les stagiaires écossaise ou bretonne… C’est
inondaient la salle de 500 nouveau directeur de l’Académie parcourent le moment de souligner cette
places, à Orford. concerts des pros et des stagiaires artistique d’Orford des municipalités des Can- culture ! Québec accueille de-
Outre les par titions de Musique, Wonny Le nouveau directeur artistique tons-de-l’Est et de la Monté- puis jeudi le plus grand festi-
grands classiques, le musicien mie, des universitaires prove- Song, lui-même ancien sta- d’Orford Musique, Wonny Song, régie pour offrir des val celtique francophone en
y a notamment interprété une nant des quatre coins du mon- giaire de l’Académie, a notam- lui-même ancien stagiaire de concerts gratuits Amérique du Nord, qui com-
composition de Julien Bilo- de qui viennent y chercher ment instauré le prix Or ford l’Académie Hébergement: 89 chambres prend soirées musicales,
deau, l’un des participants au une formation auprès de grands Musique, une compétition dans 4 pavillons, 17 chalets course en kilt, dégustations de
volet créatif du festival, une maîtres. des meilleurs étudiants qui se rustiques, un restobar et whiskys, contes et légendes.
pièce inspirée de la chanson Entre autres ar tistes, s’y produisent lors des concerts FESTIVAL ORFORD des services de restaura- Vous aimez la cornemuse ?
Tu m’aimes-tu ? de Richard sont produits cet été Oliver de pros. MUSIQUE tion de groupe Festival celtique de Québec,
Desjardins. Jones en tour née d’adieu, I « Mon passage ici, dit-il, m’a Greg Anderson et Elizabeth Joy Un orchestre jusqu’à dimanche, plusieurs
Orford Musique, la nouvelle Musici de Montréal, Charles permis d’accéder à de merveil- Roe (vendredi, 20 h) et le Gala Une salle de concert de 550 lieux dans la ville; les tarifs va-
identité du Centre d’arts d’Or- Richard-Hamelin et Ranee leuses possibilités qui ont été dé- du Grand Prix, concert de clô- places rient en fonction des activités.
ford, met la dernière note ce Lee. terminantes dans la poursuite ture (samedi, 20 h) 35 studios de répétition festivalceltique.com.
week-end à son festival avec Or ford Musique conjugue de ma carrière. » 3165, chemin du Parc à Orford Un centre de documen-
des prestations de Greg An- aussi le verbe plaire à tous les ☎ 1 800 567-6155 tation Sophie Chartier
derson et d’Elizabeth Joy Roe temps dans un environnement Le Devoir orford.mu icietla@ledevoir.com
B 2 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D C U L T U R E
FESTIVAL MODE ET DESIGN

Réveiller la fibre éthique en mode québécoise


CAROLINE MONTPETIT 90 % n’ont jamais été évalués
pour leur impact à long terme

L es Québécois achètent en
moyenne 26 kg de textiles
par année et en jettent 23 kg
sur la santé. On sait aussi que
l’exposition excessive à diverses
formes de parfums dans notre
durant la même année. Des environnement est dommagea-
3 kg récupérés, 40 % prennent ble pour le corps humain.
tout de même le chemin du Dans le chapitre portant sur
site d’enfouissement, 5 % sont les vêtements en général, elle
vendus dans les friperies, 30 % avance que l’industrie du coton
sont recyclés pour faire d’au- « est la récolte la plus sale de la
tres vêtements, et 25 % sont en- planète ». Le coton pousse dans
voyés dans d’autres pays. 80 pays dif férents, dit-elle,
C’est ce que racontait jeudi compte pour 14 % de tous les in-
Lis Suares, fondatrice d’Ethik et secticides agricoles et de 6,2 %
Fem International, lors d’un ate- de tous les pesticides.
lier du Festival Mode et design, Kate Black suggère cepen-
qui se poursuit jusqu’au 20 août dant au consommateur de
à Montréal. L’atelier mettait en choisir le groupe qu’il veut
vedette les designers Marie protéger : les gens, la planète
Saint Pierre et Tara St James, ou les animaux. Il existe des
toutes deux pratiquant un mode produits de consommation qui
de production éthique, et Kate protègent les trois, dit-elle. À
Black, auteure du livre Magni- travers différents chapitres de
feco et animatrice du réseau de son livre, elle soumet une liste
conférences du même nom. d’entreprises proposant des
Ainsi, Marie Saint Pierre ra- produits éthiques.
contait comment elle veille à En collaboration avec divers
ce que soient utilisées au organismes, dont Polytech-
maximum les retailles de tis- nique, les HEC et l’Université
sus lors de la confection de ses PEDRO RUIZ LE DEVOIR de Montréal, l’organisme de
vêtements. Cette confection se Les panélistes ayant pris part à l’atelier Nota Bene, sur la mode éthique. Au micro, l’auteure du livre Magnifeco, Kate Black. Lis Suarez poursuit quant à lui
fait d’ailleurs localement, à tel des recherches sur le recy-
point que la circulation entre couturière qui les a assemblés. 2009. « Cela veut dire que le en utilisant le mot « value » convenables à tous les ac- clage de fibres textiles. Ce re-
les points de production se fait Pour Kate Black, seulement consumérisme n’est pas en (valeur en anglais) : V pour teurs de l’industrie. cyclage est d’autant plus diffi-
souvent à pied et non en voi- 1 % des entreprises œuvrant train de se résorber », dit-elle. vintage, incitant au recyclage cile que les textiles sont de
ture, dit-elle. Tara St James, dans l’industrie de la mode Et alors que la conscience en- de vêtements déjà por tés, A Au-delà du gaspillage plus en plus composés de fi-
designer d’origine montréa- peuvent se targuer d’avoir un vironnementale commence à pour ar tisan, L pour l’encou- Les données qu’elle avance bres variées, difficiles à trier.
laise établie à New York, expli- compor tement éthique. Or, émerger dans le monde de la rageant aux créateurs locaux, dans son livre sont pour leur « Nous sommes les premiers à
quait pour sa par t inscrire dans le monde, il se produit nourriture, par exemple, l’in- U pour upcycle, en transfor- part inquiétantes. Des 12 000 poursuivre de telles recherches
dans ses vêtements le contact 150 milliards de pièces de vê- dustrie du vêtement tarde à mant la matière existante, et produits chimiques différents au Canada », dit-elle.
exact du lieu de production du tements par année, dit-elle, suivre. Elle suggère donc E pour éthique, en assurant qui sont utilisés dans l’industrie
tissu ainsi que le nom de la soit 60 milliards de plus qu’en d’éduquer les consommateurs des conditions de travail du cosmétique, par exemple, Le Devoir

INTERNATIONAL DE MONTGOLFIÈRES USINE C

Planer dans les airs et devant la scène Abattre des frontières


Le célèbre festival d’engins volants laisse une belle place aux artistes
CAROLINE MONTPETIT
O uverture à la danse contem-
poraine, retour de la troupe
Les Chiens de Navarre, pour-
L’Usine C compte sur la pré-
sence de plusieurs artistes en
résidence de création, dont qua-
suite du projet J’aime Hydro; la tre particulièrement en « rési-

D u haut de la tour de
contrôle de l’aéroport, le
drapeau rouge a cédé la place
prochaine saison de l’Usine C à
Montréal proposera encore
d’abattre les frontières entre les
dence longue» de trois ans: An-
gela Konrad, Annabel Soutar,
Dana Michel et Philippe Boutin.
au drapeau jaune, puis au dra- disciplines, avec une program- De Angela Konrad, on repren-
peau vert. Dans quelques mi- mation qui croise théâtre, danse dra en novembre le Macbeth re-
nutes, les dizaines de montgol- et performances en tous genres. marqué de la dernière saison.
fières qui jonchent le sol de L’Usine C, qui se définit Et au printemps, Annabel Sou-
l’International de Saint-Jean- comme «pisteur d’avant-garde», tar présentera la conclusion de
sur-Richelieu vont finalement ouvrira sa saison 2016-2017 avec son «enquête citoyenne» J’aime
prendre leur envol. Les brû- les troupes Les Chiens de Na- Hydro avec la comédienne
leurs de propane crachent varre, qui proposera le 21 sep- Christine Beaulieu.
leurs flammes dans les ballons tembre, avec Les armoires nor- À signaler également à la fin
colorés. L’air chaud pousse les mandes, une réflexion sur les af- octobre le festival Actoral.16
nacelles vers le ciel. Dans fres de l’amour et du sexe. Montréal, qui accueillera des
quelques minutes, nous se- On fera place tout au long de la créateurs audacieux de France,
rons suspendus dans les airs saison à la danse contemporaine, de Belgique et de Suisse. En fin
comme de jolies boules de entre autre avec une œuvre solo de saison au printemps 2017,
Noël sur un arbre. Le vent de de Meg Stuart en octobre, Hun- Brigitte Poupart proposera une
quelque 16 nœuds nous fait ter, et avec Mille batailles de relecture entièrement féminine
flotter au-dessus des champs Louise Lecavalier, qui avait été de la pièce Glengarry Glen Ross
de foin et de maïs de la région. présenté au FTA. Se produiront de David Mamet.
Le serpent d’eau argentée de également pendant la saison Vir-
la rivière Richelieu brille sous ginie Brunelle et Clara Furey. Le Devoir
les rayons du soleil. Le temps
s’est arrêté.
Le 33 e Inter national de
montgolfières de Saint-Jean-
sur-Richelieu se poursuit tout
Le chant des étoiles Lise Millette
le week-end, avec une pro-
grammation culturelle tou- INTERNATIONAL DE MONTGOLFIÈRES
à la Cinémathèque quitte la FPJQ
jours très fournie, dont feront L’of fre musicale et humoristique de l’International de montgolfières attire les foules. Après un premier documen- La présidente de la Fédération
par tie Les Cowboys Frin- taire primé aux Rendez-vous professionnelle des journalistes
gants, Dumas, et, en clôture s’envole en montgolfière, on suivent les ballons en voiture, roulettes accueille aussi cette du cinéma québécois en 2013, du Québec (FPJQ), Lise Mil-
le 21 août, Jean-Marc Parent, ne sait pas où l’on ar rive, n’abîment leurs récoltes. année des planchistes profes- Le cosaque et la gitane, la ci- lette, quitte ses fonctions, envi-
en plus d’un énor me parc puisqu’on est por té par la Au début, donc, le festival sionnels canadiens. néaste Nadine Beaudet est de ron 18 mois après son élection.
d’amusement destiné à rece- seule force du vent. ne comptait qu’une dizaine de Mon pilote, Julien Turcotte, retour avec Le chant des étoiles, La journaliste à QMI évoque
voir toute la famille. Ça n’est d’ailleurs pas pour familles ou d’amis qui lan- m’explique que les premières présenté du 19 au 21 août à la «des raisons personnelles». Il a
rien que l’un des ballons du çaient leurs ballons dans la ré- montgolfières n’étaient pas Cinémathèque québécoise. été impossible de la joindre
Le ballet des airs festival por te des remercie- gion. Cette année, l’événement équipées de propane et ne vo- Examinant les univers de l’as- pour obtenir un commentaire.
Le matin, très tôt, et le soir, ments adressés par ticulière- a attiré quelque 125 ballons, laient que grâce à la chaleur trophysique et de la musique, «Il arrive des moments dans une
au coucher du soleil, les parti- ment aux agriculteurs de la ré- dont cer tains en provenance d’un feu allumé au sol. Au- ce second long métrage brosse vie où l’on n’a pas le choix de ré-
cipants peuvent voir le joyeux gion. Au terme de 45 minutes des États-Unis, de France, du jourd’hui, les vols les plus le portrait intimiste d’un astro- orienter ses priorités, déclare-t-
spectacle des quelque 125 d’un vol divin, notre pilote Ju- Brésil et du Mexique. longs, de quelque deux physicien dont les pertes de elle dans un message diffusé
montgolfières prenant leur en- lien Turcotte manœuvre pour Un gigantesque parc d’at- heures, ont lieu l’hiver, lorsque mémoire à court terme n’ont jeudi sur le site de la Fédération.
vol sur la ville de Saint-Jean. nous faire atter rir dans le tractions de 1,5 million de l’air ambiant est tellement froid en rien altéré la passion pour J’ai vécu cela cet été, alors que
Ce festival, le plus gros au champ de la ferme laitière des pieds car rés compense les qu’un minimum de propane les étoiles. Et la vie de suivre mes responsabilités en tant que
Canada selon les organisa- Daigneault, célèbre parmi les aléas du climat, qui peuvent est requis pour créer un écart son cours auprès de son mère ont été mises à l’épreuve et
teurs, a débuté à l’initiative pilotes pour sa bienveillance faire en sor te que les envo- de température. épouse, elle-même éprise de mes défis professionnels amplifiés.
de deux pilotes de montgol- envers les ballons égarés. lées soient annulées. Une chant choral. En parallèle, C’est à contrecœur que je quitte
fière de la région de Mont- Mercredi, cette famille de dix zone immersive permet d’ail- Le Devoir l’opérateur du télescope de la FPJQ mais j’estime laisser la
réal, intéressés par la géogra- enfants en avait d’ailleurs plu- leurs cette année de vivr e l’Observatoire du Mont-Mé- maison en ordre et en très bonnes
phie plane de la région, qui sieurs à aller chercher en trac- l’expérience de la montgol- INTERNATIONAL DE gantic et sa fillette observent mains.» Le vice-président, Jean-
per met d’atter rir à 360 de- teur, pour éviter que les ca- fièr e en tr ois dimensions, MONTGOLFIÈRES les cieux pour mieux compren- Thomas Léveillé, reporter à La
grés autour de la ville. mions des poursuivants, pr esque comme si vous y jjsqu’au 21 août, dre le monde, l’existence. Presse, prend le relais.
Car si l’on sait d’où l’on comme on appelle les gens qui étiez. Un parc de planche à à St-Jean-sur-Richelieu Le Devoir Le Devoir

25
GRANDE VENTE
%
JUSQU’À MONTRÉAL - BERRI

DE PIANOS
500, RUE SAINTE-CATHERINE EST
MONTRÉAL (QC) H2L 2C6

SAINTE-DOROTHÉE
520, AUTOROUTE CHOMEDEY

PLUS DE 75 PIANOS DE RABAIS LAVAL (QC) H7X 3S9

LAVAL
LES GALERIES LAVAL
DU 15 AOÛT AU 15 SEPTEMBRE 2016 SUR MODÈLES SÉLECTIONNÉS*. 1545, BOUL. LE CORBUSIER
*Les quantités peuvent être limitées. Modèles sélectionnés seulement. Cette offre ne peut être jumelée
à aucune autre promotion. En vigueur dans nos trois magasins participants seulement. Photo à titre indicatif seulement.
LAVAL (QC) H7S 2K6
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 B 3

LES INNOCENTES
W E E K- E N D
LES COWBOYS
CINEMA À LA POURSUITE THE INFILTRATOR CHIENS DE GUERRE
Drame historique d’Anne Fon- Drame de Thomas Bidegain DE LA PAIX Drame biographique de Brad Fur- (V.F. DE WAR DOGS)
taine avec Lou de Laâge, Agata avec François Damiens, Finne- (V.F. DE IN PURSUIT man avec Bryan Cranston, Diane Comédie de Todd Phillips avec
Buzek. France, 2015, 115 min. gan Oldfield, Agathe Dronne. OF PEACE) Kruger, John Leguizamo. Grande- Miles Teller, Jonah Hill. É.-U.,
France, 2015, 105 min. Documentaire de Garry Beitel. Bretagne, 2016, 127 min. 2016, 114 min.
En Pologne, quelques mois Canada, 2015, 85 min.
après la fin de la Deuxième Aidé de son fils, un père re- En 1986, un agent double infil- Alors que la guerre en Irak
Guerre mondiale, une jeune in- cherche à travers l’Europe sa Des civils s’engagent pour la tre l’entourage de Pablo Esco- fait rage, un massothérapeute
terne française vient secrète- fille aînée, qui se serait radicali- paix en zone de guerre, dans le bar afin de révéler les tac- s’associe à un ami qui s’est
ment en aide à des religieuses sée sous l’influence de son pe- but de promouvoir et implanter tiques de blanchiment d’ar- lancé dans la vente d’armes.
enceintes, violées dans leur tit ami arabe. Cette quête des méthodes de médiation . gent de ce dernier. Au risque – V.O.: Cinéma Banque Scotia,
couvent par des Soviétiques. conduira le frère de la disparue Mais la complexité des conflits de sa vie et de celle des siens, Place LaSalle, Cavendish, Colisée
– V.O. : Quartier latin, au Moyen-Orient, où il poursui- rend leur tâche plus ardue. le policier met au jour les liens Kirkland, Côte-des-Neiges, Sphere-
Beaubien vra seul les recherches. – V.O. : Forum entre le cartel et des banques tech, Marché Central V.F.: Quar-
– V.O. s.-t.a. : Forum, Cinéma – V.O. : Quartier latin, – V.O. s.-t.f. : Cinémathèque américaines. tier latin, Place LaSalle, StarCité,
Médiafilm.ca du Parc Beaubien québécoise – V.O. : Forum, Spheretech Lacordaire, Marché Central

Les fortunes de Denis Villeneuve


Une nouvelle star au générique d’un film et une controverse
FRANÇOIS LÉVESQUE entre Hong Kong et la Chine dernier coproduit après avoir
continentale sont vives. arrêté son choix sur le cinéaste

F aste journée, jeudi, pour


Denis Villeneuve, alors que
ses deux prochains films améri-
Ce qui explique la réaction québécois pour la réalisation.
épidermique des Hongkongais T rès tôt, il fut confir mé
quant à ce faux pas promotion- qu’Harrison Ford reprendrait
cains font parler d’eux. Ainsi, nel et l’apparition du mot-clic son rôle de Deckar d, un
après que l’une des af fiches #HongKongIsNotChina, d’au- « blade runner », ou chasseur
d’Arrival, en salle le 11 novem- cuns interprétant l’invasion ex- de « replicants », des robots HAUTE GASTRONOMIE
bre, eut soulevé l’ire des Hong- traterrestre d’Arrival comme d’apparence humaine à obso- ET CHAMPAGNE EN BIKINI
kongais, Variety annonçait que une métaphore de la lescence programmée.
l’acteur Jared Leto se joindrait à mainmise chinoise. Puis, on annonça suc- 10 CHEFS. 10 PLATS. 1 DESTINATION SPA.
la distribution déjà impression- À terme, le brouhaha cessivement Ryan Gos-
nante de Blade Runner 2. médiatique ne devrait ling (Les bons gars),
La controverse entourant l’af- pas nuire au film que Lennie James (Walking
fiche d’Arrival, l’une des douze Denis V illeneuve a Dead), Mackenzie Da-
mises en ligne par le studio Pa- tourné dans le Bas- vis (Seul sur Mars), et
ramount Pictures et montrant Saint-Laurent, et dans Robin Wright (House of
dif férents coins du monde, a lequel Amy Adams Cards).
éclaté lorsque des internautes (Arnaque américaine) Denis Au tour de Jar ed
ont relevé une étonnante erreur campe une linguiste Villeneuve Leto, qui cartonne en
graphique. Sur l’image, on peut chargée de déterminer Joker dans Suicide
voir un vaisseau extraterrestre les intentions d’êtres venus Squad, d’intégr er le géné-
suspendu au-dessus de Victoria d’ailleurs. rique quatre étoiles.
Harbour, à Hong Kong. Or, bien À ce propos, le site Deadline Fait intéressant, l’une des in-
en vue à l’avant-plan, on a greffé indique que la récente bande- terprétations les plus popu-
la Perle de l’Orient, une célèbre annonce d’Arrival a été ac- laires du film original voulait
tour de Shanghai. cueillie avec beaucoup d’en- que Deckard soit lui-même un
Jadis une colonie britan- thousiasme et « une curiosité replicant qui s’ignore. Une
nique, Hong Kong a été rétro- renouvelée ». théorie que son retour trente-
cédée à la Chine en 1997. Le ré- cinq ans plus tard vient, en ap-
gime communiste a promis Plus de vedettes parence du moins, invalider.
une « relative » autonomie à Que du positif concernant Mais sait-on jamais ?
Hong Kong, désormais la ré- l’autre film de science-fiction La sor tie de Blade Runner
gion administrative spéciale de de Denis Villeneuve, Blade 2 est prévue pour le 6 octo-
Hong Kong de la République Runner 2, suite hyperattendue bre 2017.
populaire de Chine, jusqu’en du chef-d’œuvre réalisé par
2047. Cela étant, les tensions Ridley Scott en 1982, et que ce Le Devoir

DRAME POLICIER

HELL
OR HIGH WATER
★★★ 1/2
David Mackenzie
États-Unis, 2016, 102 minutes

Toby est aux abois : divorcé, père de deux garçons, il est sur le point de perdre le ranch
familial après la longue maladie de sa défunte mère (dont il s’est occupé, sans pouvoir
travailler). L’endroit est vétuste, mais les terres sont là ; c’est le seul héritage qu’il peut
laisser à sa descendance. Dans l’impasse, il commet une série de braquages avec l’aide
Tous les dimanches de l’été,
de son frère Tanner, un ex-détenu. Bientôt aux trousses des deux jeunes hommes, deux découvrez nos chefs invités !
flics dépareillés dont l’un, Marcus, cache un flair redoutable sous ses dehors débon- 21/08 Tous les détails au balnea.ca
naires. Présenté à Cannes dans la section Un certain regard, Hell or High Water est un Olivier Vigneault
néowestern du meilleur cru. Alternant action — les vols à main armée sont aussi rapides
que tendus — et contemplation — celle de la déliquescence d’un pays, d’un rêve —, le
Jatoba
film propose un contraste similaire au sein même de son duo principal : la violence couve
sous le calme apparent de Toby, tandis que les allures de tête brûlée de Tanner dissimu-
lent un fatalisme résigné. Chris Pine convainc en sobriété hantée face à un Ben Foster
très juste derrière l’esbroufe. Marcus et son partenaire offrent eux aussi un jeu de
contraste, mais le premier est davantage à l’avant-plan, d’autant que Jeff Bridges l’in-
carne avec un panache décati absolument formidable. Bémol : une trame countr y ap-
puyée. Il n’empêche, voilà une ode âpre et laconique à souhait à cet Ouest qui demeure
impitoyable, qu’importe l’époque.
François Lévesque

CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit

À LA TÉLÉ
SRC 13h00 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 (D) Le Téléjournal Olympiques d'été - Volleyball de Plage (D) Cinéma
TVA TVA nouvelles Sucré Salé PIRATES DES CARAÏBES: LE COFFRE DU MORT (2006) avec Orlando Bloom, Johnny Depp. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 L'ARME FATALE III (1992) Mel Gibson.
TQ Les Argonautes Gars des vues Appendices Vie après sport Banc public Homeland / Fausse lueur SOS sages-femmes Un chef à la cabane Génial!
V Atomes Souper parfait L'arbitre SQ 911 SHARKNADO 2: LE SECOND (2014) avec Tara Reid, Ian Ziering. Atomes Vidéoclips Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Des trains..autres / La Grèce Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Trains..autres
TV5 17h50 Journal FR Habiter le Ma nature Rendez-vous en Terre inconnue / Edouard Baer: Mali Rires du monde TV5 le journal 23h40 Parconaute / Adrénaline
D
VIE
Ch i météo
Étrange Rois de l'évasion / L'île-prison Policier criminel Meurtres de sang-froid
Idées grandeur Le pro du patio Idées grandeur Marché conclu! Johanne Fontaine: Accro à la vie Vendre ou rénover?
Paradis mortel / Hawaï
ByeMaison
Scènes de crime
Idées-grandeur On efface et on recommence
Enfants tueurs
Décore ta vie
Nos choix ce soir
MX Taxi payant Taxi payant Le grand décompte MusiMax Souper parfait Souper parfait C'EST ASSEZ! (2002) avec Bill Campbell, Tessa Allen, Jennifer Lopez.
VRAK.TV Les menteuses Med Med Med Med VAMPIRE ACADÉMIE (2014) avec Lucy Fry, Danila Kozlovsky, Zoey Deutch. Arrange-toi ça Hors d'ondes UNE SOIRÉE À L’OPÉRA
RDS Olympiques d'été LCF Football / Alouettes de Montréal c. Ottawa RedBlacks (D) Jeux olympiques d'été de Rio 2016 Sports 30 Poker Peu avant de mourir en mars 2008, le cinéaste
HISTORIA Fous bolides Fous bolides Marins d'eau douce Les hommes du Mississippi Les montagnards Les montagnards CRÉANCE DE SANG (2002) Clint Eastwood. Anthony Minghella avait fait ses débuts à
ARTV Le temps d'une paix RéelleMENT TOMBOY (2011) avec Jeanne Disson, Zoé Héran. 21h35 Créer RBO 3.0 Prochains Les grandes entrevues / Michel Côté l’opéra en signant la somptueuse mise en scène
EXPLORA Autopsie animale Planète techno Ajustez cerveau Monsieur H. Planète colère Sandy: Anatomie d'un ouragan Planète techno Monsieur H. Stan Lee et les super-humains Tabou du célèbre opéra de Puccini, Madama Butterfly.
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La loi de Charleston Séquelles / C'est à ton tour! Castle Bones / Par bonté d'âme L'enquête / Une loyauté fragile NCIS: L. A.
Great Performances at the Met, PBS, 21 h
ZTÉLÉ Prêt sur gage Ça passe Défi limo Vilains Robots! Les pires chauffards canadiens Fallait pas essayer Le Carol Escortes Danseuses Classé XXX Pas essayer
C. SAVOIR Le Devoir de débattre CodeChasten Encore plus Archi branchés Communiquer pour réussir McGill en parle Dialogues Cybersécurité 23h50 Sphère CORIM
ÉVASION Bagages Bagages Tamy @ Royaume-Uni Arnaque en ville / Prague Hell's Kitchen Hell's Kitchen Croisières de rêve Arnaque
À TABLE AVEC HANNIBAL
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip Amalgame CARCASSES (2009) 22h15 CinéTFO TFO 24.7 Flip La portée Carte de visite Il y a 25 ans, Anthony Hopkins devint l’un des
Cinépop 17h25 EASY RIDER (V.F.) LE SIXIÈME SENS (1986) avec Kim Greist, William Petersen. LE SILENCE DES AGNEAUX (1991) Jodie Foster. HANNIBAL (2001) Sir Anthony Hopkins. plus mémorables méchants du grand écran en
SÉcran 17h15 MILLE ET UNE FAÇONS DE 19h15 FREEHELD: LE COMBAT DE LAUREL HESTER (2015) MONK COMES DOWN THE MOUNTAIN (V.F.) (2015) COMMOTION (2015) Will Smith. prêtant ses traits à Hannibal Lecter, sociopathe
Planète MOURIR
Ces villesDANS L'OUEST
qui ont fait l'histoire Paris, la ville Artifact / 30 seconds to Mars vs. EMI L'école commando / Phase 2 Pourquoi les gens R.I.P. Recherches / Puymartin sophistiqué ayant un penchant pour la chair hu-
MATV Mise à jour Champs libres Génération Z Laboratoire Culture zone Tremblay Place des Arts Couleurs d'ici Paroles auteurs Marteau La Scène Premières vues maine, aux côtés de Jodie Foster dans cet an-
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Football (W) Final, Athletics (D) The National /23h05 Rio 2016 goissant drame policier de Jonathan Demme.
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang Shark Tank / Troy Carter Motive / Index Case Game of Thrones CTV National News Montreal 0h05 BigBang Le silence des agneaux, Cinépop, 21 h
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Big Brother Hawaii Five-0 / Ka Haunaele Rookie Blue / Best Laid Plans Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Shark Tank / Troy Carter What Would You Do? 20/20 News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live MAGASIN EN FOLIE
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight Big Brother Hawaii Five-0 / Ka Haunaele Blue Bloods / Hold Outs Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert Un mois avant le début de la deuxième saison
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 - Athletics (M, W) Gold Medal Final, Diving (M) Platform Qualifying (D) Superstore NBC5 @ 11 23h35 Rio 2016 de la comédie Superstore, mettant en vedette
PBS (33) PBS NewsHour BBC Newsnight Vermont Week Wash. Week Charlie Rose Great Performances at the Met / Madama Butterfly Charlie Rose
News America Business PBS NewsHour M.Lake Journal New York NOW Eat Fat, Get Thin With Dr. Mark Hyman World News Charlie Rose
America Ferrera, NBC présente un épisode
PBS (57)
UNIS Pense vite! Hooké Garde-manger Ma caravane au Canada Fortier / Un passé si présent Zachary Richard Pieds/marge Pense vite! Twin Peaks
spécial consacré aux Jeux olympiques dont l’ac-
HBO DEBUG (2013) Tenika Davis. Meet the Donors Wednesday Outcast / This Little Light THE LATE SHIFT (1995) Kathy Bates. 23h40 Ebola: Doctor's tion est campée avant que les employés du ma-
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Dog: Chasseur Dog: Chasseur Esprits criminels Esprits criminels AU NOM DU ROI 2 (2010) Dolph Lundgren. gasin déclenchent la grève.
TVA Sports Le TVA sports MLB: moments LMB Baseball / Red Sox de Boston c. Tigers de Détroit (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Coeur sur main Ultimate Rush Superstore, NBC, 22 h 30
08/19 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
Manon Dumais
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC 13h00 Jeux olympiques d'été de Rio 2016 (D) Le Téléjournal Olympiques d'été - Volleyball de Plage (D) Cinéma
TVA TVA nouvelles Sucré Salé PIRATES DES CARAÏBES: LE COFFRE DU MORT (2006) avec Orlando Bloom, Johnny Depp. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 L'ARME FATALE III (1992) Mel Gibson.
TQ Les Argonautes Gars des vues Appendices Vie après sport Banc public Homeland / Fausse lueur SOS sages-femmes Un chef à la cabane Génial!
V Atomes Souper parfait L'arbitre SQ 911 SHARKNADO 2: LE SECOND (2014) avec Tara Reid, Ian Ziering. Atomes Vidéoclips Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Des trains..autres / La Grèce Le Téléjournal RDI économie Le Téléjournal Le National 24/60 Trains..autres
TV5 17h50 Journal FR Habiter le Ma nature Rendez-vous en Terre inconnue / Edouard Baer: Mali Rires du monde TV5 le journal 23h40 Parconaute / Adrénaline
D Ch
Étrangei météo Rois de l'évasion / L'île-prison Policier criminel Meurtres de sang-froid Paradis mortel / Hawaï Scènes de crime Enfants tueurs
VIE Idées grandeur Le pro du patio Idées grandeur Marché conclu! Johanne Fontaine: Accro à la vie Vendre ou rénover? ByeMaison Idées-grandeur On efface et on recommence Décore ta vie
MX Taxi payant Taxi payant Le grand décompte MusiMax Souper parfait Souper parfait C'EST ASSEZ! (2002) avec Bill Campbell, Tessa Allen, Jennifer Lopez.
VRAK.TV Les menteuses Med Med Med Med VAMPIRE ACADÉMIE (2014) avec Lucy Fry, Danila Kozlovsky, Zoey Deutch. Arrange-toi ça Hors d'ondes
RDS Olympiques d'été LCF Football / Alouettes de Montréal c. Ottawa RedBlacks (D) Jeux olympiques d'été de Rio 2016 Sports 30 Poker
HISTORIA Fous bolides Fous bolides Marins d'eau douce Les hommes du Mississippi Les montagnards Les montagnards CRÉANCE DE SANG (2002) Clint Eastwood.
ARTV Le temps d'une paix RéelleMENT TOMBOY (2011) avec Jeanne Disson, Zoé Héran. 21h35 Créer RBO 3.0 Prochains Les grandes entrevues / Michel Côté
EXPLORA Autopsie animale Planète techno Ajustez cerveau Monsieur H. Planète colère Sandy: Anatomie d'un ouragan Planète techno Monsieur H. Stan Lee et les super-humains Tabou
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La loi de Charleston Séquelles / C'est à ton tour! Castle Bones / Par bonté d'âme L'enquête / Une loyauté fragile NCIS: L. A.
ZTÉLÉ Prêt sur gage Ça passe Défi limo Vilains Robots! Les pires chauffards canadiens Fallait pas essayer Le Carol Escortes Danseuses Classé XXX Pas essayer
C. SAVOIR Le Devoir de débattre CodeChasten Encore plus Archi branchés Communiquer pour réussir McGill en parle Dialogues Cybersécurité 23h50 Sphère CORIM
ÉVASION Bagages Bagages Tamy @ Royaume-Uni Arnaque en ville / Prague Hell's Kitchen Hell's Kitchen Croisières de rêve Arnaque
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip Amalgame CARCASSES (2009) 22h15 CinéTFO TFO 24.7 Flip La portée Carte de visite
Cinépop 17h25 EASY RIDER (V.F.) LE SIXIÈME SENS (1986) avec Kim Greist, William Petersen. LE SILENCE DES AGNEAUX (1991) Jodie Foster. HANNIBAL (2001) Sir Anthony Hopkins.
SÉcran 17h15 MILLE ET UNE FAÇONS DE 19h15 FREEHELD: LE COMBAT DE LAUREL HESTER (2015) MONK COMES DOWN THE MOUNTAIN (V.F.) (2015) COMMOTION (2015) Will Smith.
Planète MOURIR
Ces villesDANS L'OUEST
qui ont fait l'histoire Paris, la ville Artifact / 30 seconds to Mars vs. EMI L'école commando / Phase 2 Pourquoi les gens R.I.P. Recherches / Puymartin
MATV Mise à jour Champs libres Génération Z Laboratoire Culture zone Tremblay Place des Arts Couleurs d'ici Paroles auteurs Marteau La Scène Premières vues
CBC CBCNews /18h05 Rio 2016 Summer Olympics - Football (W) Final, Athletics (D) The National /23h05 Rio 2016
CTV CTV News Montreal eTalk Presents: The Big Bang Shark Tank / Troy Carter Motive / Index Case Game of Thrones CTV National News Montreal 0h05 BigBang
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Big Brother Hawaii Five-0 / Ka Haunaele Rookie Blue / Best Laid Plans Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Shark Tank / Troy Carter What Would You Do? 20/20 News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight Big Brother Hawaii Five-0 / Ka Haunaele Blue Bloods / Hold Outs Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Olympic Zone Rio 2016 - Athletics (M, W) Gold Medal Final, Diving (M) Platform Qualifying (D) Superstore NBC5 @ 11 23h35 Rio 2016
PBS (33) PBS NewsHour BBC Newsnight Vermont Week Wash. Week Charlie Rose Great Performances at the Met / Madama Butterfly Charlie Rose
PBS (57) News America Business PBS NewsHour M.Lake Journal New York NOW Eat Fat, Get Thin With Dr. Mark Hyman World News Charlie Rose
UNIS Pense vite! Hooké Garde-manger Ma caravane au Canada Fortier / Un passé si présent Zachary Richard Pieds/marge Pense vite! Twin Peaks
HBO DEBUG (2013) Tenika Davis. Meet the Donors Wednesday Outcast / This Little Light THE LATE SHIFT (1995) Kathy Bates. 23h40 Ebola: Doctor's
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Dog: Chasseur Dog: Chasseur Esprits criminels Esprits criminels AU NOM DU ROI 2 (2010) Dolph Lundgren.
TVA Sports Le TVA sports MLB: moments LMB Baseball / Red Sox de Boston c. Tigers de Détroit (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports Coeur sur main Ultimate Rush
08/19 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
B 4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 B 5

LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016


TABLEAU DES
MÉDAILLES Quatre nageurs en lice pour la palme d’or du ridicule 200 m
Ryan Lochte, James Feigen, Jack Conger et Gunnar Bentz semblent avoir été impliqués, 1. Usain Bolt
visiblement éméchés, dans une altercation avec le vigile d’une station-service 19,782
2. Andre De Grasse
PIERRE AUSSEILL Aux prises avec une urgence toilettes et arraché une plaque La juge chargée du dossier progresse pour regagner les
à Rio de Janeiro naturelle, Ryan Lochte, James de publicité après avoir pissé », a avait ordonné mercredi la sai- États-Unis. 20,023
Feigen, Jack Conger et Gunnar ajouté le gérant. sie des passeports des quatre Au milieu de la nuit, Bentz
3. Christophe Lemaitre
S i en plus des médailles on
décernait une palme d’or
du ridicule aux JO de Rio,
Bentz descendent de leur taxi
en direction des toilettes si-
tuées à l’extérieur de la station-
Un vigile de la station a ap-
pelé la police, demandant aux
nageurs de rembourser les dé-
nageurs, décelant des « incohé- et Conger ont quitté l’aéro-
rences » dans le scénario. « Les port devant une nuée de jour-
victimes sont rentrées physique- nalistes. Ils ont été conduits 20,124
elle irait à l’unanimité aux service. Mais ils trouvent porte gâts. Comme la police tardait ment et mentalement en pleine jeudi au commissariat de la
BR T
ZE
N
ON
GE

quatre nageurs américains close. « Ils se sont arrêtés sur le et qu’ils menaçaient de partir, forme, au point de plaisanter police touristique de Rio.
OR
AR

qui ont tenu la planète en ha- côté de la station-service et ont l’agent de sécurité aurait sorti entre eux », a fait valoir la juge Cette rocambolesque histoire
1 ÉTATS-UNIS 35 33 32 100
leine avec un thriller de bra- commencé à pisser partout », a son arme, selon le récit de G1 Keyla Blank en s’appuyant sur pourrait prendre une tournure
2 G.-BRETAGNE 22 21 13 56 quage par de faux policiers raconté le gérant de la station- citant une source policière. des images de vidéo- diplomatique embar-
3 CHINE 20 16 22 58 tour nant à la comédie éthy- service à une journaliste de G1, ABC News, citant une sur veillance au Vil- « Fichons rassante puisque le su-
lique pour ados. site du groupe Globo. « Il y a source policière non identi- lage olympique. jet de la sécurité est
4 ALLEMAGNE 13 8 11 32 En fait de braquage à main même des images du derrière de fiée, af firme que des images On les voit en effet la paix à ces sensible au Brésil. De-
5 RUSSIE 12 15 17 44 ar mée, ils semblent plutôt l’un d’eux, en train de baisser de vidéosur veillance mon- rigolards, déposant puis le début des Jeux,
6 JAPON 12 6 18 36 avoir été impliqués, visible- son pantalon. On leur a dit d’al- trent un nageur en train de dans le bac en plas- gamins. [...] le pays a déjà été la ci-
ment éméchés, dans une al- ler aux toilettes, mais ils ont « casser la porte des toilettes de tique du détecteur de ble de multiples cri-
7 FRANCE 8 12 14 34 tercation avec le vigile d’une pissé contre le mur. […] L’un la station-service et la bagarre métaux des por te- Ce sont des tiques en raison des
8 ITALIE 8 9 6 23 station-ser vice à l’occasion d’eux a alors cassé la porte des avec un agent de sécurité ». feuilles et des télé- athlètes vols subis par des spor-
9 PAYS-BAS 8 4 4 16 d’une pause pipi qui a tourné phones portables qui tifs ou des journalistes
au vinaigre, selon des infor- ont mystérieusement magnifiques. » des médias étrangers.
10 AUSTRALIE 7 10 10 27 mations jeudi du site G1 ap- échappé à la convoi- Le comité organisa-
19 CANADA 4 3 11 18 puyées par des images de vi- tise de leurs préten- – Mario teur des JO, lui, dédra-
déosur veillance. dus braqueurs. matise. « Fichons la
AU MOMENT DE METTRE SOUS PRESSE JEUDI
Selon leur version initiale, La suite est à l’ave- Andrada paix à ces gamins », a
de faux policiers les avaient nant. Gunnar Bentz imploré Mario An-

Le drapeau stoppés dimanche à l’aube


pour les rançonner au sor tir
d’une soirée arrosée au Club
et Jack Conger ont été sortis drada, porte-parole de Rio 2016,
in extremis mercredi soir par soulignant que les nageurs
la police de l’avion à bord du- avaient été quatre ans sous

fidjien est France, dans un quar tier


huppé de Rio au pied de la col-
line du Corcovado. Mais la vi-
déosurveillance d’une station-
quel ils avaient embarqué pression pour être performants
pour quitter le Brésil. James aux Jeux. « Ce sont des athlètes
Feigen se trouve toujours magnifiques, Lochte est l’un des
dans le pays, selon plusieurs plus grands nageurs de tous les
PHOTOS : OLIVIER MORIN (PRINCIPALE) ET ANTONIN THUILLIER AGENCE FRANCE-PRESSE
Malgré un excellent départ, le sprinter canadien Andre De Grasse (à droite) n’a pas réussi à renverser le roi du sprint, Usain Bolt, qui a remporté la médaille d’or du 200 mètres des Jeux olympiques de Rio jeudi soir.
De Grasse a mérité une médaille d’argent, après avoir obtenu le bronze lors de la finale du 100 mètres dimanche dernier. La médaille de bronze est allée au Français Christophe Lemaitre (à gauche), en 20,12 s.

sauvé par ser vice de Bar ra da T ijuca,


près du Village olympique où
ils rentraient se coucher, a dé-
MAURO PIMENTEL ASSOCIATED PRESSE
Gunnar Bentz (à gauche) et Jack Conger (à droite) à leur sortie du
médias. Le quatrième, Ryan temps. Ils ont fait une erreur, ça
Lochte, six fois médaillé d’or fait partie de la vie.»
olympique durant sa carrière, A THLÉTISME
les Jeux voilé un tout autre scénario. poste de police de l’aéroport de Rio jeudi matin n’a pas attendu que l’enquête Agence France-Presse

L e premier ministre fidjien


Voreqe Bainimarama a en-
terré jeudi son projet de dé-
Exclue des JO, Le roi conserve une autre couronne
barrasser le drapeau de l’ar-
chipel de l’Union Jack britan-
nique en raison de l’élan pa-
triotique déclenché par le pre-
la Russe Yelena JONATHAN ALLARD

E t de huit. C’est une autre


course en or pour le roi du
l’accélérateur jusqu’à la toute
fin, laissant le peloton à la traîne
derrière lui. Il n’est toutefois ar-
rivé qu’à égaler sa meilleure
de rejoindre deux légendes au
palmarès des athlètes les plus
décorés des Jeux, le « Finlan-
dais volant » Paavo Nurmi et
mètres parce qu’il a plus de
place pour accélérer, la jeune
sensation tentait d’ajouter à sa
récolte de la semaine, lui qui a
Le sérieux de la compéti-
tion a toutefois rapidement
repris le dessus. Les deux
athlètes ont cette fois franchi
suite de ses déclarations
d’après course. « Ce n’était
pas cool. Tu n’as pas besoin de
faire ça en demi-finales, mais
mier titre olympique remporté
à Rio par les Fidji.
Sur un fond bleu rappelant
Isinbayeva est stade Usain Bolt, qui a
conser vé hier son titre de
champion olympique au 200
performance de la saison, soit
son même temps que lors de la
demi-finale mercredi.
l’Américain Carl Lewis, avec 9
médailles d’or.
La relève
remporté le bronze au 100 mè-
tres dimanche.
Le jeune aspirant aux
la ligne d’arrivée le visage dé-
pour vu du sourire espiègle
qu’ils avaient af fiché lors de
il est jeune et il va appren-
dre », avait alors dit le princi-
pal intéressé à un journaliste
le Pacifique, le drapeau fidjien
est décoré de l’Union Jack, de
la croix de saint Georges, d’un
lion britannique, d’une canne à
élue au CIO mètres, son épreuve favorite,
empochant sa huitième mé-
daille d’or en car rière aux
Jeux olympiques.
Et fidèle à lui-même, il a en-
suite fait les choux gras des
photographes en multipliant
une fois de plus les poses et les
Dans une course aux allures
de passage du flam-
beau, Andre De
grands honneurs avait épaté
la galerie en battant le record
canadien au 200 mè-
tres lors des demi-
demi-finales.
Les amateurs de spor t
avaient craqué pour la compli-
cité qui animait le duo depuis la
de la télé australienne.
De Grasse s’était défendu
en af firmant dans une entre-
vue à Radio-Canada qu’il sou-
sucre, de bananes, de palmiers Sa deuxième médaille d’or gestes d’amusement devant les Grasse a salué la vic- f i n a l e s mer cr edi finale du 100 mètres dimanche haitait seulement pousser Bolt
et d’une colombe de la paix.
Le premier ministre avait an-
noncé son intention de modifier
L a perchiste russe Yelena Isinbayeva, exclue
des JO de 2016 dans le cadre des révéla-
tions sur le dopage d’État en Russie, s’est vue
des Jeux de Rio lui tendait les
bras et il ne s’est pas fait prier
pour la cueillir. Le Jamaïcain a
lentilles. Il s’est aussi permis
quelques égoportraits avec des
compatriotes en bord de piste.
toire Bolt.
Le jeune poulain
poursuit sur sa lan-
avec un temps de
19,80 secondes. Ex-
ploit qu’il n’a pu ré-
dernier. Les deux favoris du pu-
blic ont d’ailleurs récidivé de ca-
maraderie mercredi lors des
« à atteindre son potentiel ».
Gatlin absent
le drapeau pour en retirer « les offrir une revanche par ses pairs jeudi, en étant facilement remporté l’épreuve, Prochain arrêt pour le cham- cée ascendante, lui péter, se contentant derniers mètres de la demi-fi- Grand absent de la finale,
symboles […] qui sont dépassés élue à la commission des athlètes du Comité in- enregistrant un temps de pion des champions : le relais 4 qui a connu une d’un temps au-des- nale du 200 mètres, échangeant Justin Gatlin a été éliminé à la
et ne sont plus appropriés, dont ternational olympique (CIO). 19,78 secondes, devant le Ca- fois 100 mètres, ce soir. bonne année en sus des 20 se- plaisanteries alors qu’ils termi- surprise générale en demi-fi-
ceux qui font référence à notre Sacrée en 2004 et 2008, la « tsarine » de la nadien Andre De Grasse Rappelons que « l’Éclair » 2015, mettant la main en août condes. naient loin devant le peloton. nales mercredi, avec un temps
passé colonial ». Mais M. Baini- perche rêvait, à 34 ans, de conclure sa carrière (20,02 s) qui repart avec l’ar- s’est donné pour mission un sur deux médailles de bronze à De Grasse était alors apparu de 20,13 secondes. Mécon-
marama s’est dit jeudi « très en apothéose par un troisième titre olympique. gent, et le Français Christophe triple triplé, soit de remporter ses premiers Championnats du Une complicité qui dans l’angle mort de Bolt, obli- naissable sur la piste, l’Améri-
ému» par la façon dont les Fid- Mais elle restera comme l’un des grands ab- Lemaitre (20,12 s) qui met la l’or au 100 mètres, 200 mètres monde, à Beijing. L’Ontarien se fait jaser geant celui-ci à fournir un der- cain, gagnant de la médaille
jiens s’étaient réapproprié leur sents des Jeux de Rio. Jamais contrôlée posi- main sur le bronze. et relais 4 fois 100 mètres pour présentait sur la piste à Rio La foule attendait ses favoris nier effort à quelques mètres d’argent au 100 mètres di-
étendard pour célébrer la mé- tive, elle avait été exclue par la fédération inter- une troisième fois, après avoir avec la ferme intention d’en re- avec impatience et, bien qu’ils de l’arrivée, mais Bolt, sourire manche, a attribué cette débâ-
daille d’or historique remportée nationale (IAAF) à la suite d’un rapport sur le Bolt en mission accompli l’exploit aux Jeux partir l’or au cou. Objectif qu’il n’aient pas couru côte à côte aux lèvres, lui a signifié d’un cle à des douleurs à la cheville
la semaine dernière à Rio en dopage généralisé dans l’athlétisme russe. Déterminée à battre le re- olympiques de Beijing en 2008 devra remettre à plus tard de- cette fois, le vétéran Bolt, qui geste du doigt que ce n’était droite qui l’auraient empêché
rugby à sept. Son appel avait été ensuite rejeté par le Tri- cord du monde de 19,19 se- et de Londres il y a quatre ans. vant la dominance, même sur aura 30 ans dimanche, et le jeune pas la peine d’essayer. de maintenir la cadence du-
Le premier ministre a jugé bunal arbitral du sport (TAS). « Merci à tous condes qu’il avait lui-même éta- Dernier chapitre de son épo- un tartan mouillé après une fai- De Grasse, 21 ans, semblaient Un geste que cer tains ont rant la course.
qu’il était temps de revoir les d’avoir enterré l’athlétisme. C’est purement po- bli en 2009 à Berlin, la superve- pée olympique, une victoire ble pluie, de « l’immortel » Bolt. seuls sur le tar tan tellement perçu comme un signe d’aga-
priorités nationales, au moment litique », avait-elle alors déclaré à l’agence de dette n’a jamais levé le pied de vendredi soir lui permettrait Se disant meilleur au 200 toute l’attention était sur eux. cement du champion, à la Le Devoir
où son archipel peine à se re- presse russe Tass. La pilule a manifestement
mettre du passage du cyclone du mal à passer. Devant les journalistes à Rio,
Winston en février. «L’argent que elle a revendiqué une aigreur intacte. « Bien
coûterait un changement de dra-
peau sera mieux utilisé pour ai-
der les Fidjiens à se relever, a dé-
claré le premier ministre. J’ap-
FRANÇOIS XAVIER MARIT AGENCE FRANCE-PRESSE
Âgée de seulement 15 ans, Ren Qian, a ef fectué jeudi cinq plongeons presque sans faille sur la tour de dix mètres.
sûr je suis en colère de ne pas être là comme
compétitrice, mais j’ai besoin d’être là. Je ne
serai jamais d’accord avec le fait qu’ils m’ont
exclue, je ne le pardonnerai jamais », a-t-elle Or Grâce à Wiebe, De Grasse, Benfeito et Wiebe,
pelle tous les Fidjiens à montrer
le drapeau quand notre équipe
victorieuse rentrera dimanche
aux Fidji et pendant le jour férié
Grâce à deux adolescentes, la Chine
déclaré, selon l’agence Tass. « Que puis-je
dire à celle qui sera championne ? Elle sera
deuxième par défaut ».
La perchiste a été élue par un panel
le Canada ajoute quatre médailles à sa récolte
décrété lundi.Cela sera l’occasion
de célébrer non seulement leur re-
marquable per formance mais conserve sa mainmise sur le plongeon
d’athlètes pour un mandat de huit ans au CIO
avec l’Allemande Britta Heidemann (escrime),
la Sud-Coréenne Ryu Seug-min (tennis de ta-
L e Canada connu sa meilleure journée des
Jeux olympiques de Rio, jeudi. La première
moitié de la journée lui a permis d’ajouter deux
Décathlon Le Canadien Damian Warner a
procuré une troisième médaille au Canada
jeudi soir a, décrochant le bronze à l’issue du
avoir obtenu le bronze lors de la finale du 100
mètres dimanche dernier.
4x100 mètres Par ailleurs, les relais féminin
aussi notre unité collective et no- ble) et le Hongrois Daniel Gyurta (natation). La médailles à son palmarès, grâce à la lutteuse décathlon. Détenteur du troisième rang avant et masculin canadiens au 4x100 mètres se sont
tre sens du devoir national.» procédure a été organisée au Village olym- Erica Wiebe et à la plongeuse Meaghan Ben- l’épreuve finale, le 1500 mètres, Warner a négo- qualifiés pour les finales, les deux en signant
Les joueurs de r ugby fid-
jiens ont balayé le jeudi
11 août les Britanniques 43 à 7
L a Chine compte sur une nou-
velle super-vedette en plongeon.
Deux en fait. Ren Qian, une adoles-
Au basketball féminin, la France a
of fer t l’opposition la plus coriace
aux États-Unis, mais pas assez pour
sion. Toutefois, la Fédération inter-
nationale des associations d’athlé-
tisme a accepté un protêt déposé
pique de Rio-2016. Isinbayeva a recueilli 1365
suffrages sur un total de 5.185 votants.
Le ministre russe des Sports Vitali Moutko
feito. Et deux autres ont suivi en soirée, dans le
Stade olympique.
Plongeon Tout a commencé avec Meaghan
cié la distance en 4:24,90, le cinquième
temps au classement cumulatif. Cette
per formance a permis au Canadien
les meilleurs temps canadiens cette
saison. Farah Jacques, Crystal Emma-
nuel, Phylicia George et Khamica
pour décrocher la première cente de 15 ans, a procuré une autre renverser les Américaines qui l’ont par l’équipe américaine puisque Fe- et le président du Comité olympique r usse Benfeito, qui a mérité une deuxième médaille d’ajouter 778 points, pour un grand to- Bingham ont pris le quatrième rang
médaille d’or olympique de médaille d’or à son pays jeudi, grâce emporté 86-67 en demi-finale. Lors lix a été bousculée par une rivale Alexandre Joukov ont renouvelé leur soutien à de bronze à la tour, celle-là en compétition in- tal de 8666, 86 de plus que l’Allemand de leur vague en 42,70 secondes et
l’archipel. à cinq plongeons presque sans faille du match ultime, samedi, elles af- avant le relais. Ainsi, quelque sept celle qui est devenue par son palmarès une dividuelle. Grâce à cinq plongeons de qualité Kai Kazmirek. La médaille d’or est al- ont été repêchées pour la finale.
Auteur d’un coup d’État en sur la tour de dix mètres. fronteront l’Espagne, qui a battu la heures et demie après avoir quitté la égérie du sport russe. « Quel que ce soit le pré- en finale, Benfeito, médaillée de bronze à la lée à l’Américain Ashton Eaton, qui a Akeem Haynes, Aaron Brown, Bren-
2006, Voreqe Bainimarama Ren a complété la compétition Serbie 68-54. piste, l’équipe composée de Felix, judice infligé au sport russe par toute sorte de tour synchro avec Roseline Filion la semaine établi un record olympique avec 8893 don Rodney et Mobolade Ajomale ont
avait été élu démocratique- avec 439,25 points et elle a devancé Gardner, Tianna Bar toletta, et de politiques et de dirigeants occidentaux, les dernière, a complété la compétition avec un points. Le Français Kevin Mayer a mé- pris le troisième rang de leur demi-fi-
ment en 2014. En 2012, il avait sa compatriote Si Jayie qui a affiché Deuxième essai réussi Morolake Akinosun y est retournée. athlètes sont les principaux acteurs et non les score de 389,20. À sa dernière compétition en rité l’argent avec une récolte de 8834 nale en 37,89, obtenant automatique-
déjà supprimé le jour férié un score de 419,40 points. « Je En athlétisme, le quatuor féminin Seules sur la piste, les quatre sprin- fonctionnaires. Et le fait qu’ils aient voté comme car rière aux Jeux olympiques, Filion s’est points. Eaton a pris les devants dès la ment une place en finale.
pour l’anniversaire de la reine me suis concentrée sur chacun de du 4 x 100 mètres des États-Unis a teuses ont fait stopper le chrono à ça illustre le fait qu’ils respectent le sport russe », classée sixième avec un total de 367,95, et ce deuxième épreuve mercredi, et n’a plus jamais Saut en hauteur Alyxandria T reasure, de
Elizabeth II, tandis que son ef- mes plongeons et sur ma propre rou- frôlé la catastrophe jeudi. Lors des 41,77, pour éliminer la Chine. a-t-il déclaré, cité par l’agence Tass. malgré un quatrième plongeon qui ne lui a cédé le sommet du classement. Il s’agit donc Prince George, en Colombie-Britannique,
figie était retirée de la mon- tine, a expliqué Ren, par l’entremise qualifications, Allyson Felix a perdu « Avant de retourner sur la piste, no- Agence France-Presse rapporté que 47,85 points. d’un deuxième titre olympique consécutif pour s’est qualifiée pour la finale du saut en hau-
naie locale, le dollar fidjien. d’un interprète. Je pensais aux mou- l’équilibre et a même lancé le té- tre entraîneur nous a fait remarquer Lutte Ça s’est poursuivi à la lutte, où Erica Eaton après son triomphe à Londres. teur en franchissant la barre à 1,94 mètre.
vements que je devais ef fectuer, à moin pour essayer de le remettre à que c’était comme une séance d’en- Wiebe a connu une journée parfaite pour méri- 200 m Puis, au 200 m, Andre De Grasse a
Agence France-Presse mes plongeons. Je ne me suis pas trop
attardée sur le score final. »
English Gardner. Le témoin s’est re-
trouvé au sol et les deux coéqui-
traînement, sauf qu’elle aurait lieu
devant le monde entier », a confié
Dopage: des athlètes passent à ter l’or chez les moins de 75 kg. En grande fi-
nale, elle a totalement dominé la Kazakhe Gu-
mérité une deuxième médaille à Rio, après La Presse canadienne

« Elles sont les meilleures de notre


spor t », a loué la Québécoise Mea-
pières sont même entrées en colli- Gardner.
Leur compatriote Ker ron Cle-
la trappe, dont un médaillé zel Manyurova par le score de 6-0. Il s’agissait
de la quatrième médaille d’or canadienne à
ghan Benfeito, médaillée de bronze ment a connu une journée moins Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a exclu deux Rio, et de la troisième par une athlète fémi-
de la compétition. « Elles sont nées mouvementée en route vers la mé- nouveaux sportifs des JO de Rio après leur nine. L’exploit de Wiebe permet aussi au Ca-

«
CHARLIE RIEDEL ASSOCIETED PRESS
pour le plongeon. Je les admire beau- daille d’or du 400 mètres, chez les contrôle positif. Le cycliste brésilien Kleber Da nada de prolonger sa séquence de succès en
coup. J’adore plonger contre elles et [Les Chinoises] sont nées hommes, en 47,73, cinq centièmes Silva Ramos, 30 ans, a été contrôlé positif à Le Canada a remporté sa quatrième mé- lutte olympique. Depuis 1992, le pays a tou-
tenter de les pousser encore plus. » pour le plongeon. Je les de seconde devant le Kenyan Boni- l’EPO, tandis que la nageuse chinoise Chen Xi- daille d’or des Jeux de Rio jeudi grâce à la jours réussi à envoyer au moins l’un de ses re-
En finale jeudi, Ren n’a reçu au- face Mucheru Tumuti. nyi, 18 ans, qui avait fini 4e du 100 m papillon a victoire d’Erica Elizabeth Wiebe en finale du présentants sur le podium. Et les femmes y
cune note inférieure à 8,5 et ses admire beaucoup. J’adore Par ailleurs, les frères Alistair et pris un diurétique, utilisé comme produit mas- tournoi de lutte libre (75 kg). L'athlète de sont pour beaucoup, ayant amassé les six der-
deux der niers essais lui ont valu Jonathan Brownlee, du Royaume- quant. La préparation et le déroulement des JO Stittsville, en Ontario, a battu la Kazakhe Gu- nières médailles, trois par Tonya Verbeek
trois notes par faites de dix. À sa plonger contre elles et tenter Uni, ont mérité les médailles d’or et sont parasités par le dopage, notamment avec la zel Manyurova, double médaillée olym- (2004, 2008, 2012) et deux par Carol Huynh

»
FEROZ KHALIL AGENCE FRANCE-PRESSE
Les Fidjiens s’étaient rassemblés première présence sur la scène d’argent du triathlon. Le premier a mise en lumière du dopage d’État en Russie. pique, 6-0. «Je ne suis jamais sans mots, mais (2008 et 2012). Huynh avait mérité l’or chez les
en grand nombre la semaine olympique, elle a semblé impertur- de les pousser encore plus. complété la compétition en 1h45 : L’haltérophile kirghize Izzat Artykov, médaillé je le suis maintenant. Je pense avoir tout moins de 48 kg, en 2008 à Pékin.
der nière pour regarder la bable. « Je me sentais très calme – Meaghan Benfeito 01, six secondes devant le second. de bronze (- 69 kg), est devenu jeudi le premier donné aujourd’hui», a lancé Wiebe sur les Le Canada avait une chance de doubler
victoire de leur équipe nationale pendant mes plongeons. Je ne res- médaillé des JO exclu pour dopage. ondes de Radio-Canada. cette récolte jeudi soir en athlétisme. Et il ne PHOTOS: MICHAEL SOHN ET LEE JIN-MAN ASSOCIATED PRESS
à la finale de rugby à sept. sentais aucune nervosité. » Associated Press Agence France-Presse l’a pas manquée. Meaghan Benfeito et Damian Warner ont chacun remporté une médaille de bronze.
B 4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 B 5

LES JEUX OLYMPIQUES DE RIO 2016


TABLEAU DES
MÉDAILLES Quatre nageurs en lice pour la palme d’or du ridicule 200 m
Ryan Lochte, James Feigen, Jack Conger et Gunnar Bentz semblent avoir été impliqués, 1. Usain Bolt
visiblement éméchés, dans une altercation avec le vigile d’une station-service 19,782
2. Andre De Grasse
PIERRE AUSSEILL Aux prises avec une urgence toilettes et arraché une plaque La juge chargée du dossier progresse pour regagner les
à Rio de Janeiro naturelle, Ryan Lochte, James de publicité après avoir pissé », a avait ordonné mercredi la sai- États-Unis. 20,023
Feigen, Jack Conger et Gunnar ajouté le gérant. sie des passeports des quatre Au milieu de la nuit, Bentz
3. Christophe Lemaitre
S i en plus des médailles on
décernait une palme d’or
du ridicule aux JO de Rio,
Bentz descendent de leur taxi
en direction des toilettes si-
tuées à l’extérieur de la station-
Un vigile de la station a ap-
pelé la police, demandant aux
nageurs de rembourser les dé-
nageurs, décelant des « incohé- et Conger ont quitté l’aéro-
rences » dans le scénario. « Les port devant une nuée de jour-
victimes sont rentrées physique- nalistes. Ils ont été conduits 20,124
elle irait à l’unanimité aux service. Mais ils trouvent porte gâts. Comme la police tardait ment et mentalement en pleine jeudi au commissariat de la
BR T
ZE
N
ON
GE

quatre nageurs américains close. « Ils se sont arrêtés sur le et qu’ils menaçaient de partir, forme, au point de plaisanter police touristique de Rio.
OR
AR

qui ont tenu la planète en ha- côté de la station-service et ont l’agent de sécurité aurait sorti entre eux », a fait valoir la juge Cette rocambolesque histoire
1 ÉTATS-UNIS 35 33 32 100
leine avec un thriller de bra- commencé à pisser partout », a son arme, selon le récit de G1 Keyla Blank en s’appuyant sur pourrait prendre une tournure
2 G.-BRETAGNE 22 21 13 56 quage par de faux policiers raconté le gérant de la station- citant une source policière. des images de vidéo- diplomatique embar-
3 CHINE 20 16 22 58 tour nant à la comédie éthy- service à une journaliste de G1, ABC News, citant une sur veillance au Vil- « Fichons rassante puisque le su-
lique pour ados. site du groupe Globo. « Il y a source policière non identi- lage olympique. jet de la sécurité est
4 ALLEMAGNE 13 8 11 32 En fait de braquage à main même des images du derrière de fiée, af firme que des images On les voit en effet la paix à ces sensible au Brésil. De-
5 RUSSIE 12 15 17 44 ar mée, ils semblent plutôt l’un d’eux, en train de baisser de vidéosur veillance mon- rigolards, déposant puis le début des Jeux,
6 JAPON 12 6 18 36 avoir été impliqués, visible- son pantalon. On leur a dit d’al- trent un nageur en train de dans le bac en plas- gamins. [...] le pays a déjà été la ci-
ment éméchés, dans une al- ler aux toilettes, mais ils ont « casser la porte des toilettes de tique du détecteur de ble de multiples cri-
7 FRANCE 8 12 14 34 tercation avec le vigile d’une pissé contre le mur. […] L’un la station-service et la bagarre métaux des por te- Ce sont des tiques en raison des
8 ITALIE 8 9 6 23 station-ser vice à l’occasion d’eux a alors cassé la porte des avec un agent de sécurité ». feuilles et des télé- athlètes vols subis par des spor-
9 PAYS-BAS 8 4 4 16 d’une pause pipi qui a tourné phones portables qui tifs ou des journalistes
au vinaigre, selon des infor- ont mystérieusement magnifiques. » des médias étrangers.
10 AUSTRALIE 7 10 10 27 mations jeudi du site G1 ap- échappé à la convoi- Le comité organisa-
19 CANADA 4 3 11 18 puyées par des images de vi- tise de leurs préten- – Mario teur des JO, lui, dédra-
déosur veillance. dus braqueurs. matise. « Fichons la
AU MOMENT DE METTRE SOUS PRESSE JEUDI
Selon leur version initiale, La suite est à l’ave- Andrada paix à ces gamins », a
de faux policiers les avaient nant. Gunnar Bentz imploré Mario An-

Le drapeau stoppés dimanche à l’aube


pour les rançonner au sor tir
d’une soirée arrosée au Club
et Jack Conger ont été sortis drada, porte-parole de Rio 2016,
in extremis mercredi soir par soulignant que les nageurs
la police de l’avion à bord du- avaient été quatre ans sous

fidjien est France, dans un quar tier


huppé de Rio au pied de la col-
line du Corcovado. Mais la vi-
déosurveillance d’une station-
quel ils avaient embarqué pression pour être performants
pour quitter le Brésil. James aux Jeux. « Ce sont des athlètes
Feigen se trouve toujours magnifiques, Lochte est l’un des
dans le pays, selon plusieurs plus grands nageurs de tous les
PHOTOS : OLIVIER MORIN (PRINCIPALE) ET ANTONIN THUILLIER AGENCE FRANCE-PRESSE
Malgré un excellent départ, le sprinter canadien Andre De Grasse (à droite) n’a pas réussi à renverser le roi du sprint, Usain Bolt, qui a remporté la médaille d’or du 200 mètres des Jeux olympiques de Rio jeudi soir.
De Grasse a mérité une médaille d’argent, après avoir obtenu le bronze lors de la finale du 100 mètres dimanche dernier. La médaille de bronze est allée au Français Christophe Lemaitre (à gauche), en 20,12 s.

sauvé par ser vice de Bar ra da T ijuca,


près du Village olympique où
ils rentraient se coucher, a dé-
MAURO PIMENTEL ASSOCIATED PRESSE
Gunnar Bentz (à gauche) et Jack Conger (à droite) à leur sortie du
médias. Le quatrième, Ryan temps. Ils ont fait une erreur, ça
Lochte, six fois médaillé d’or fait partie de la vie.»
olympique durant sa carrière, A THLÉTISME
les Jeux voilé un tout autre scénario. poste de police de l’aéroport de Rio jeudi matin n’a pas attendu que l’enquête Agence France-Presse

L e premier ministre fidjien


Voreqe Bainimarama a en-
terré jeudi son projet de dé-
Exclue des JO, Le roi conserve une autre couronne
barrasser le drapeau de l’ar-
chipel de l’Union Jack britan-
nique en raison de l’élan pa-
triotique déclenché par le pre-
la Russe Yelena JONATHAN ALLARD

E t de huit. C’est une autre


course en or pour le roi du
l’accélérateur jusqu’à la toute
fin, laissant le peloton à la traîne
derrière lui. Il n’est toutefois ar-
rivé qu’à égaler sa meilleure
de rejoindre deux légendes au
palmarès des athlètes les plus
décorés des Jeux, le « Finlan-
dais volant » Paavo Nurmi et
mètres parce qu’il a plus de
place pour accélérer, la jeune
sensation tentait d’ajouter à sa
récolte de la semaine, lui qui a
Le sérieux de la compéti-
tion a toutefois rapidement
repris le dessus. Les deux
athlètes ont cette fois franchi
suite de ses déclarations
d’après course. « Ce n’était
pas cool. Tu n’as pas besoin de
faire ça en demi-finales, mais
mier titre olympique remporté
à Rio par les Fidji.
Sur un fond bleu rappelant
Isinbayeva est stade Usain Bolt, qui a
conser vé hier son titre de
champion olympique au 200
performance de la saison, soit
son même temps que lors de la
demi-finale mercredi.
l’Américain Carl Lewis, avec 9
médailles d’or.
La relève
remporté le bronze au 100 mè-
tres dimanche.
Le jeune aspirant aux
la ligne d’arrivée le visage dé-
pour vu du sourire espiègle
qu’ils avaient af fiché lors de
il est jeune et il va appren-
dre », avait alors dit le princi-
pal intéressé à un journaliste
le Pacifique, le drapeau fidjien
est décoré de l’Union Jack, de
la croix de saint Georges, d’un
lion britannique, d’une canne à
élue au CIO mètres, son épreuve favorite,
empochant sa huitième mé-
daille d’or en car rière aux
Jeux olympiques.
Et fidèle à lui-même, il a en-
suite fait les choux gras des
photographes en multipliant
une fois de plus les poses et les
Dans une course aux allures
de passage du flam-
beau, Andre De
grands honneurs avait épaté
la galerie en battant le record
canadien au 200 mè-
tres lors des demi-
demi-finales.
Les amateurs de spor t
avaient craqué pour la compli-
cité qui animait le duo depuis la
de la télé australienne.
De Grasse s’était défendu
en af firmant dans une entre-
vue à Radio-Canada qu’il sou-
sucre, de bananes, de palmiers Sa deuxième médaille d’or gestes d’amusement devant les Grasse a salué la vic- f i n a l e s mer cr edi finale du 100 mètres dimanche haitait seulement pousser Bolt
et d’une colombe de la paix.
Le premier ministre avait an-
noncé son intention de modifier
L a perchiste russe Yelena Isinbayeva, exclue
des JO de 2016 dans le cadre des révéla-
tions sur le dopage d’État en Russie, s’est vue
des Jeux de Rio lui tendait les
bras et il ne s’est pas fait prier
pour la cueillir. Le Jamaïcain a
lentilles. Il s’est aussi permis
quelques égoportraits avec des
compatriotes en bord de piste.
toire Bolt.
Le jeune poulain
poursuit sur sa lan-
avec un temps de
19,80 secondes. Ex-
ploit qu’il n’a pu ré-
dernier. Les deux favoris du pu-
blic ont d’ailleurs récidivé de ca-
maraderie mercredi lors des
« à atteindre son potentiel ».
Gatlin absent
le drapeau pour en retirer « les offrir une revanche par ses pairs jeudi, en étant facilement remporté l’épreuve, Prochain arrêt pour le cham- cée ascendante, lui péter, se contentant derniers mètres de la demi-fi- Grand absent de la finale,
symboles […] qui sont dépassés élue à la commission des athlètes du Comité in- enregistrant un temps de pion des champions : le relais 4 qui a connu une d’un temps au-des- nale du 200 mètres, échangeant Justin Gatlin a été éliminé à la
et ne sont plus appropriés, dont ternational olympique (CIO). 19,78 secondes, devant le Ca- fois 100 mètres, ce soir. bonne année en sus des 20 se- plaisanteries alors qu’ils termi- surprise générale en demi-fi-
ceux qui font référence à notre Sacrée en 2004 et 2008, la « tsarine » de la nadien Andre De Grasse Rappelons que « l’Éclair » 2015, mettant la main en août condes. naient loin devant le peloton. nales mercredi, avec un temps
passé colonial ». Mais M. Baini- perche rêvait, à 34 ans, de conclure sa carrière (20,02 s) qui repart avec l’ar- s’est donné pour mission un sur deux médailles de bronze à De Grasse était alors apparu de 20,13 secondes. Mécon-
marama s’est dit jeudi « très en apothéose par un troisième titre olympique. gent, et le Français Christophe triple triplé, soit de remporter ses premiers Championnats du Une complicité qui dans l’angle mort de Bolt, obli- naissable sur la piste, l’Améri-
ému» par la façon dont les Fid- Mais elle restera comme l’un des grands ab- Lemaitre (20,12 s) qui met la l’or au 100 mètres, 200 mètres monde, à Beijing. L’Ontarien se fait jaser geant celui-ci à fournir un der- cain, gagnant de la médaille
jiens s’étaient réapproprié leur sents des Jeux de Rio. Jamais contrôlée posi- main sur le bronze. et relais 4 fois 100 mètres pour présentait sur la piste à Rio La foule attendait ses favoris nier effort à quelques mètres d’argent au 100 mètres di-
étendard pour célébrer la mé- tive, elle avait été exclue par la fédération inter- une troisième fois, après avoir avec la ferme intention d’en re- avec impatience et, bien qu’ils de l’arrivée, mais Bolt, sourire manche, a attribué cette débâ-
daille d’or historique remportée nationale (IAAF) à la suite d’un rapport sur le Bolt en mission accompli l’exploit aux Jeux partir l’or au cou. Objectif qu’il n’aient pas couru côte à côte aux lèvres, lui a signifié d’un cle à des douleurs à la cheville
la semaine dernière à Rio en dopage généralisé dans l’athlétisme russe. Déterminée à battre le re- olympiques de Beijing en 2008 devra remettre à plus tard de- cette fois, le vétéran Bolt, qui geste du doigt que ce n’était droite qui l’auraient empêché
rugby à sept. Son appel avait été ensuite rejeté par le Tri- cord du monde de 19,19 se- et de Londres il y a quatre ans. vant la dominance, même sur aura 30 ans dimanche, et le jeune pas la peine d’essayer. de maintenir la cadence du-
Le premier ministre a jugé bunal arbitral du sport (TAS). « Merci à tous condes qu’il avait lui-même éta- Dernier chapitre de son épo- un tartan mouillé après une fai- De Grasse, 21 ans, semblaient Un geste que cer tains ont rant la course.
qu’il était temps de revoir les d’avoir enterré l’athlétisme. C’est purement po- bli en 2009 à Berlin, la superve- pée olympique, une victoire ble pluie, de « l’immortel » Bolt. seuls sur le tar tan tellement perçu comme un signe d’aga-
priorités nationales, au moment litique », avait-elle alors déclaré à l’agence de dette n’a jamais levé le pied de vendredi soir lui permettrait Se disant meilleur au 200 toute l’attention était sur eux. cement du champion, à la Le Devoir
où son archipel peine à se re- presse russe Tass. La pilule a manifestement
mettre du passage du cyclone du mal à passer. Devant les journalistes à Rio,
Winston en février. «L’argent que elle a revendiqué une aigreur intacte. « Bien
coûterait un changement de dra-
peau sera mieux utilisé pour ai-
der les Fidjiens à se relever, a dé-
claré le premier ministre. J’ap-
FRANÇOIS XAVIER MARIT AGENCE FRANCE-PRESSE
Âgée de seulement 15 ans, Ren Qian, a ef fectué jeudi cinq plongeons presque sans faille sur la tour de dix mètres.
sûr je suis en colère de ne pas être là comme
compétitrice, mais j’ai besoin d’être là. Je ne
serai jamais d’accord avec le fait qu’ils m’ont
exclue, je ne le pardonnerai jamais », a-t-elle Or Grâce à Wiebe, De Grasse, Benfeito et Wiebe,
pelle tous les Fidjiens à montrer
le drapeau quand notre équipe
victorieuse rentrera dimanche
aux Fidji et pendant le jour férié
Grâce à deux adolescentes, la Chine
déclaré, selon l’agence Tass. « Que puis-je
dire à celle qui sera championne ? Elle sera
deuxième par défaut ».
La perchiste a été élue par un panel
le Canada ajoute quatre médailles à sa récolte
décrété lundi.Cela sera l’occasion
de célébrer non seulement leur re-
marquable per formance mais conserve sa mainmise sur le plongeon
d’athlètes pour un mandat de huit ans au CIO
avec l’Allemande Britta Heidemann (escrime),
la Sud-Coréenne Ryu Seug-min (tennis de ta-
L e Canada connu sa meilleure journée des
Jeux olympiques de Rio, jeudi. La première
moitié de la journée lui a permis d’ajouter deux
Décathlon Le Canadien Damian Warner a
procuré une troisième médaille au Canada
jeudi soir a, décrochant le bronze à l’issue du
avoir obtenu le bronze lors de la finale du 100
mètres dimanche dernier.
4x100 mètres Par ailleurs, les relais féminin
aussi notre unité collective et no- ble) et le Hongrois Daniel Gyurta (natation). La médailles à son palmarès, grâce à la lutteuse décathlon. Détenteur du troisième rang avant et masculin canadiens au 4x100 mètres se sont
tre sens du devoir national.» procédure a été organisée au Village olym- Erica Wiebe et à la plongeuse Meaghan Ben- l’épreuve finale, le 1500 mètres, Warner a négo- qualifiés pour les finales, les deux en signant
Les joueurs de r ugby fid-
jiens ont balayé le jeudi
11 août les Britanniques 43 à 7
L a Chine compte sur une nou-
velle super-vedette en plongeon.
Deux en fait. Ren Qian, une adoles-
Au basketball féminin, la France a
of fer t l’opposition la plus coriace
aux États-Unis, mais pas assez pour
sion. Toutefois, la Fédération inter-
nationale des associations d’athlé-
tisme a accepté un protêt déposé
pique de Rio-2016. Isinbayeva a recueilli 1365
suffrages sur un total de 5.185 votants.
Le ministre russe des Sports Vitali Moutko
feito. Et deux autres ont suivi en soirée, dans le
Stade olympique.
Plongeon Tout a commencé avec Meaghan
cié la distance en 4:24,90, le cinquième
temps au classement cumulatif. Cette
per formance a permis au Canadien
les meilleurs temps canadiens cette
saison. Farah Jacques, Crystal Emma-
nuel, Phylicia George et Khamica
pour décrocher la première cente de 15 ans, a procuré une autre renverser les Américaines qui l’ont par l’équipe américaine puisque Fe- et le président du Comité olympique r usse Benfeito, qui a mérité une deuxième médaille d’ajouter 778 points, pour un grand to- Bingham ont pris le quatrième rang
médaille d’or olympique de médaille d’or à son pays jeudi, grâce emporté 86-67 en demi-finale. Lors lix a été bousculée par une rivale Alexandre Joukov ont renouvelé leur soutien à de bronze à la tour, celle-là en compétition in- tal de 8666, 86 de plus que l’Allemand de leur vague en 42,70 secondes et
l’archipel. à cinq plongeons presque sans faille du match ultime, samedi, elles af- avant le relais. Ainsi, quelque sept celle qui est devenue par son palmarès une dividuelle. Grâce à cinq plongeons de qualité Kai Kazmirek. La médaille d’or est al- ont été repêchées pour la finale.
Auteur d’un coup d’État en sur la tour de dix mètres. fronteront l’Espagne, qui a battu la heures et demie après avoir quitté la égérie du sport russe. « Quel que ce soit le pré- en finale, Benfeito, médaillée de bronze à la lée à l’Américain Ashton Eaton, qui a Akeem Haynes, Aaron Brown, Bren-
2006, Voreqe Bainimarama Ren a complété la compétition Serbie 68-54. piste, l’équipe composée de Felix, judice infligé au sport russe par toute sorte de tour synchro avec Roseline Filion la semaine établi un record olympique avec 8893 don Rodney et Mobolade Ajomale ont
avait été élu démocratique- avec 439,25 points et elle a devancé Gardner, Tianna Bar toletta, et de politiques et de dirigeants occidentaux, les dernière, a complété la compétition avec un points. Le Français Kevin Mayer a mé- pris le troisième rang de leur demi-fi-
ment en 2014. En 2012, il avait sa compatriote Si Jayie qui a affiché Deuxième essai réussi Morolake Akinosun y est retournée. athlètes sont les principaux acteurs et non les score de 389,20. À sa dernière compétition en rité l’argent avec une récolte de 8834 nale en 37,89, obtenant automatique-
déjà supprimé le jour férié un score de 419,40 points. « Je En athlétisme, le quatuor féminin Seules sur la piste, les quatre sprin- fonctionnaires. Et le fait qu’ils aient voté comme car rière aux Jeux olympiques, Filion s’est points. Eaton a pris les devants dès la ment une place en finale.
pour l’anniversaire de la reine me suis concentrée sur chacun de du 4 x 100 mètres des États-Unis a teuses ont fait stopper le chrono à ça illustre le fait qu’ils respectent le sport russe », classée sixième avec un total de 367,95, et ce deuxième épreuve mercredi, et n’a plus jamais Saut en hauteur Alyxandria T reasure, de
Elizabeth II, tandis que son ef- mes plongeons et sur ma propre rou- frôlé la catastrophe jeudi. Lors des 41,77, pour éliminer la Chine. a-t-il déclaré, cité par l’agence Tass. malgré un quatrième plongeon qui ne lui a cédé le sommet du classement. Il s’agit donc Prince George, en Colombie-Britannique,
figie était retirée de la mon- tine, a expliqué Ren, par l’entremise qualifications, Allyson Felix a perdu « Avant de retourner sur la piste, no- Agence France-Presse rapporté que 47,85 points. d’un deuxième titre olympique consécutif pour s’est qualifiée pour la finale du saut en hau-
naie locale, le dollar fidjien. d’un interprète. Je pensais aux mou- l’équilibre et a même lancé le té- tre entraîneur nous a fait remarquer Lutte Ça s’est poursuivi à la lutte, où Erica Eaton après son triomphe à Londres. teur en franchissant la barre à 1,94 mètre.
vements que je devais ef fectuer, à moin pour essayer de le remettre à que c’était comme une séance d’en- Wiebe a connu une journée parfaite pour méri- 200 m Puis, au 200 m, Andre De Grasse a
Agence France-Presse mes plongeons. Je ne me suis pas trop
attardée sur le score final. »
English Gardner. Le témoin s’est re-
trouvé au sol et les deux coéqui-
traînement, sauf qu’elle aurait lieu
devant le monde entier », a confié
Dopage: des athlètes passent à ter l’or chez les moins de 75 kg. En grande fi-
nale, elle a totalement dominé la Kazakhe Gu-
mérité une deuxième médaille à Rio, après La Presse canadienne

« Elles sont les meilleures de notre


spor t », a loué la Québécoise Mea-
pières sont même entrées en colli- Gardner.
Leur compatriote Ker ron Cle-
la trappe, dont un médaillé zel Manyurova par le score de 6-0. Il s’agissait
de la quatrième médaille d’or canadienne à
ghan Benfeito, médaillée de bronze ment a connu une journée moins Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a exclu deux Rio, et de la troisième par une athlète fémi-
de la compétition. « Elles sont nées mouvementée en route vers la mé- nouveaux sportifs des JO de Rio après leur nine. L’exploit de Wiebe permet aussi au Ca-

«
CHARLIE RIEDEL ASSOCIETED PRESS
pour le plongeon. Je les admire beau- daille d’or du 400 mètres, chez les contrôle positif. Le cycliste brésilien Kleber Da nada de prolonger sa séquence de succès en
coup. J’adore plonger contre elles et [Les Chinoises] sont nées hommes, en 47,73, cinq centièmes Silva Ramos, 30 ans, a été contrôlé positif à Le Canada a remporté sa quatrième mé- lutte olympique. Depuis 1992, le pays a tou-
tenter de les pousser encore plus. » pour le plongeon. Je les de seconde devant le Kenyan Boni- l’EPO, tandis que la nageuse chinoise Chen Xi- daille d’or des Jeux de Rio jeudi grâce à la jours réussi à envoyer au moins l’un de ses re-
En finale jeudi, Ren n’a reçu au- face Mucheru Tumuti. nyi, 18 ans, qui avait fini 4e du 100 m papillon a victoire d’Erica Elizabeth Wiebe en finale du présentants sur le podium. Et les femmes y
cune note inférieure à 8,5 et ses admire beaucoup. J’adore Par ailleurs, les frères Alistair et pris un diurétique, utilisé comme produit mas- tournoi de lutte libre (75 kg). L'athlète de sont pour beaucoup, ayant amassé les six der-
deux der niers essais lui ont valu Jonathan Brownlee, du Royaume- quant. La préparation et le déroulement des JO Stittsville, en Ontario, a battu la Kazakhe Gu- nières médailles, trois par Tonya Verbeek
trois notes par faites de dix. À sa plonger contre elles et tenter Uni, ont mérité les médailles d’or et sont parasités par le dopage, notamment avec la zel Manyurova, double médaillée olym- (2004, 2008, 2012) et deux par Carol Huynh

»
FEROZ KHALIL AGENCE FRANCE-PRESSE
Les Fidjiens s’étaient rassemblés première présence sur la scène d’argent du triathlon. Le premier a mise en lumière du dopage d’État en Russie. pique, 6-0. «Je ne suis jamais sans mots, mais (2008 et 2012). Huynh avait mérité l’or chez les
en grand nombre la semaine olympique, elle a semblé impertur- de les pousser encore plus. complété la compétition en 1h45 : L’haltérophile kirghize Izzat Artykov, médaillé je le suis maintenant. Je pense avoir tout moins de 48 kg, en 2008 à Pékin.
der nière pour regarder la bable. « Je me sentais très calme – Meaghan Benfeito 01, six secondes devant le second. de bronze (- 69 kg), est devenu jeudi le premier donné aujourd’hui», a lancé Wiebe sur les Le Canada avait une chance de doubler
victoire de leur équipe nationale pendant mes plongeons. Je ne res- médaillé des JO exclu pour dopage. ondes de Radio-Canada. cette récolte jeudi soir en athlétisme. Et il ne PHOTOS: MICHAEL SOHN ET LEE JIN-MAN ASSOCIATED PRESS
à la finale de rugby à sept. sentais aucune nervosité. » Associated Press Agence France-Presse l’a pas manquée. Meaghan Benfeito et Damian Warner ont chacun remporté une médaille de bronze.
B 6 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D V I N S
LA BELLE AFFAIRE LE RIESLING LA PRIMEUR EN BLANC LA PRIMEUR EN ROUGE LES MEYSONNIERS 2014
Pinot Noir 2014, Chevalier Sprinzenberg Riesling 2014 Domaine de Bellevue 2014 Clos de Mez, La Dot 2011 Crozes-Hermitage M. Chapoutier
de Dyonis, Roumanie Geyerhof, Autriche Saint-Pourçain, France Fleurie, Beaujolais, France France (28,55 $ – 10259876)
(10,95 $ – 554139) (29,50 $ – 12131551) (18,95 $ – 10273256) (26,95 $ – 1279281)
Cette cuvée orientée sur une
Il me semble goûter le même Le magnifique grüner veltliner L’appellation se situe tout juste Il y avait 1800 bouteilles de ce pente sud n’est pas à confon-
vin depuis des siècles. Sec, de la même maison brillait au nord de Vichy, au cœur Fleurie hors normes ; il en reste dre avec la grandissime par-
souple, léger et friand, ce comme un diamant brut, ce ries- même de la l’Hexagone. Vichy ? encore. Si j’étais vous… Je suis celle des Varronniers, dont le
rouge qu’il faut déguster ra- ling ne le voile nullement sur le Vous me voyez venir ? Les char- sensible au Fleurie. La matière cœur minéral de granite ré-
fraîchi à larges rasades ne dé- plan de l’éclat et de la lumino- donnays (majoritaires), tressa- fruitée y est à la fois gracieuse sonne longuement en bouche.
crochera certes pas de mé- sité. Le fruité y est ici d’une den- liers et sauvignons donnent ici et consistante, d’une plénitude La syrah se fait ici pulpeuse et
(5)à boire d’ici cinq ans daille d’or au panthéon des sité insoupçonnée, libérant au l’impression d’abreuver leurs souvent comblée par des tanins d’un rire franc, habile qu’elle
(5+) se conserve plus de cinq ans « m’as-tu-bu », mais il fait tout compte-gouttes une énergie mi- racines à même la célèbre mûrs dont l’épaisseur invite est à habiller le palais avec
(10+)se conserve dix ans ou plus de même le boulot. L’ensem- nérale tenace tout en mainte- source, tant l’éclat minéral gicle aussi au croquant. C’est le cas une texture fine et vivace qui
© devrait séjourner en carafe ble est net, le fruité est épicé nant bien en place l’opposition et perle. C’est bien sec, friand, ici. À ce prix, vaut un bour- ne vous quitte pas non plus.
★ appréciation en cinq étoiles et la finale, cohérente. (5) ★★ sucres/acidité. (5+) ★★★1/2 © léger, très digeste ! (5) ★★1/2 gogne 1er cru ! (5+) ★★★1/2 © Superbe ! (5+) ★★★1/2 ©

Le vignoble à l’image de notre époque


nant de constater comment elle se tire d’affaire
alors. Le duo Bourguignon l’a compris aussi.
Cette image de vigne dont les racines filent à
JEAN AUBRY l’horizontale illustre bien, aussi, le fameux dé-
bat sur les vins dits de « terroir » par rapport à
ceux dits « technologiques ». Un lieu, une ori-
gine se méritent. Il faut plonger, carotter en
profondeur. Il faut se mouiller. Creuser pour
mieux comprendre.
a vigne est à l’image de notre époque. Aller à la source de la source pour en faire

L Et que nous dit notre époque ? Que le


paraître gagne parfois trop souvent sur
l’être ; que le super ficiel manque inévitable-
sourdre l’essence. Le vin qui en résulte n’est
plus alors d’origine technologique, mais d’inspi-
ration philosophique. Paraître ou simplement
ment de profondeur ; que la facilité l’emporte être ? Autant on plonge en profondeur qu’à l’in-
sur l’effort ; que l’instantanéité joue de rapidité verse, une lumière neuve se profile.
pour faucher les pieds du temps, qui pourtant
aime prendre son temps ; que… Je pourrais ici La gueule de l’endroit
enfiler les métaphores jusqu’à plus soif entre la Faire commerce avec le mot « terroir » pour
célèbre liane fructifère et nos sociétés contem- vendre son vin n’est ni tout à fait nouveau ni
poraines. tout à fait ancien. Mais cette façon de faire
Mais il en est une, métaphore, qui m’a cha- prend du galon aujourd’hui. L’artisan vivant du
touillé la toile fibreuse du cer velet cette se- travail de son sol en étant le plus judicieuse-
maine. Celle d’une vigne qui plonge ses racines ment interventionniste possible n’a nullement
dans les schistes d’une parcelle en appellation besoin de vous vendre le mot. Son « chez-lui »
Faugères, mais qui, au lieu de plonger ses radi- se goûte dans son vin. Original, unique, singu-
celles en profondeur, bifurque à l’horizontale. lier, voilà alors « un vin qui a la gueule de l’en-
Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça droit », pour paraphraser l’œnologue-
m’a fait penser à la fracturation hy- Le « cépage philosophe Jacques Puisais.
draulique à l’horizontale. Pas le même Évidemment, quand le vin emprun-
jus, vous vous en doutez. est le prénom tant le mot « terroir » est abonné aux
Je ne m’attarderai pas sur cette der- numéros absents, qu’il est de partout
nière technique, sinon pour dire que, du vin, son et de nulle part, qu’il sent bon la le-
dans les deux cas, ça n’augure rien de vure 71B ou le goût prononcé de cas-
bon. L’image m’est par venue par le nom étant sis parce que chaudement dorloté
reportage de Donatien Lemaitre inti- le terroir » sous la thermovinification, inutile de
tulé Le vin, la gueule de bois, qui n’a – Le vigneron dire que le mot même de terroir est
pas fait que des heureux chez les Léonard Humbrecht souverainement saigné de son sens.
marchands de désherbants et d’en- Vous aurez d’ailleurs remarqué que
grais chimiques. Il y est question de les auteurs de vins dignes de ce nom
l’ingénieur agronome français Claude Bourgui- ne se préoccupent nullement d’af ficher les
gnon et de sa femme L ydia, penchés sur une mots « bio » et « terroir » sur leur contre-éti-
coupe verticale de sous-sol où sont exposées quette. Ils sont. Et cela leur suffit amplement.
lesdites racines. Bien sûr qu’on peut faire de grands vins tech-
Pour Lydia, le verdict est clair : l’utilisation de nos. Les vignobles du Nouveau Monde de
désherbants induirait une percolation trop ra- même que ceux des vieux pays en produisent à
pide des eaux de pluie, qui inviteraient du coup la pelle. Avec le recul, il semble toutefois perti-
les racines de la vigne à venir flirter avec la sur- nent d’avancer qu’une agriculture biologique ou
face des sols plutôt que de fouiller en profon- biodynamique permet au mieux d’envisager ces
deur pour aller voir si elles sont là. véritables vins de lieux avec, comment dire, plus
de crédibilité dans leur transparence. Comme si
Éloge de la facilité l’impression dégagée à la dégustation de tels
Évidemment, comme tout bon végétal qui se vins était unique et non reproductible.
respecte, dif ficile de reprocher à la vigne sa Un exemple parmi tant d’autres ? Les vins du
bonne conduite. Comme l’humain, elle aura Domaine Coume del Mas, du côté de Banyuls,
tendance à choisir les voies de la facilité, chez Nathalie et Philippe Gard. Après dégusta-
contournant les écueils pour livrer des fruits en tion en cave, Philippe insiste pour me montrer
abondance, cela souvent au détriment de la de vieux grenaches peinant à labourer en pro-
qualité de ceux-ci. fondeur les schistes locaux.
Plus elle en « arrache », au contraire, plus elle Très loin d’une vigne gonflée aux hormones
peine donc, et meilleur est le jus qu’elle nous li- (les marchands d’engrais diraient d’elle qu’elle
vre, plus dense, plus savoureux. Loin de la n’a que la peau et les os !), je me retrouve alors
soupe anabolisante de stéroïdes en mal de tes- en face de petites grappes riches d’un jus de
tostérone fournie par ces marchands du tem- roche intense dont le vin, dégusté antérieure-
ple, dont les produits sont cotés à la Bourse de ment au chai, ne cessait de décupler l’ascen-
la chimie des molécules. dance terrienne.
La démonstration n’est pas nouvelle. Les an- Le « cépage est le prénom du vin, son nom
ciens l’ont depuis longtemps compris. Il faut étant le terroir » : Cette formule d’un autre
conduire la vigne, sinon c’est elle qui vous grand vigneron, alsacien celui-là, du nom de
(é)conduit. Comme un premier rendez-vous ga- Léonard Humbrecht, ne pouvait pas être ici
lant où la bienséance des préliminaires aurait été mieux appropriée.
évacuée. Surtout qu’elle a une mémoire d’élé- À surveiller la semaine prochaine : le dévoile-
phant, la vigne. Elle se souvient du millésime ment de la nouvelle saison 2016-2017 des Amis
précédent pour mieux équilibrer le suivant. du vin du Devoir dans cette page.
Est-ce une raison pour la faire souf frir
comme on l’entend encore trop souvent ? Four- Jean Aubry est l’auteur du Guide Aubry 2017.
nir le terreau propice avec une vie microbienne Les 100 meilleurs vins à moins de 25 $ à paraître
des sols suffisante, cela lui suffit et demeure en octobre prochain. JEAN AUBRY
encore le meilleur point de départ. C’est fasci- guideaubry@gmail.com Philippe Gard, au Domaine Coume del Mas, devant ses vieux grenaches plantés sur schistes

Téléphone : 514 985-3322 Courriel :


Télécopieur : 514 985-3340 LES PETITES ANNONCES petitesannonces@ledevoir.com AVIS DE DÉCÈS
103 165 165 564 564 564
CONDOMINIUMS PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE MMUNIQUEZAVEC
ET COPROPRIÉTÉS
RIVE-SUD - PRÈS MÉTRO BAIN EN BOIS
,E-ÏMORIEL
Vaste condo fenestré 3 côtés,
pièces de vie en aire ouverte, 100 % QUÉBEC 0OURPUBLIER
2 CAC, 2 SDB, grands range-
ARTECO INC
ments, 2 stats. 450-646-2017
160
UNOUDES
arteco.ca
APPARTEMENTS ET 438.397.1560 s!VISDEDÏCÒSs&AIRE PART
arteco.inc@gmail.com
LOGEMENTS À LOUER
s2EMERCIEMENTSs#ONDOLÏANCES
DISCRIMINATION PARCE QUE VOUS s!NNIVERSAIRESs(OMMAGE
INTERDITE
La Commission des droits de la ÊTES UNIQUE s)NMEMORIAM
personne du Québec rappelle que
lorsqu'un logement est offert en lo-
cation (ou sous-location), toute per- 170 307 515
sonne disposée à payer le loyer et HORS FRONTIÈRES EUROPE
À LOUER LIVRES ET DISQUES INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE
,E-ÏMORIEL
à respecter le bail doit être traitée
en pleine égalité, sans distinction, PARIS VII - XV Champ-de-Mars *Librairie Bonheur d'Occasion*  RUE$U(AVRE
E
VOTRE ORDINATEUR B0GUE
exclusion ou préférence fondée sur Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08
Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin
achète à domicile livres de qualité
en tout genre. 514 914-2142
OU RALENTIT ? -ONTRÏAL 1C (+8
la race, la couleur, le sexe, la gros- Mise à jour et réparation
4ÏLÏ 
Sem/mois 514 272-1803 1317, ave du Mont-Royal Est
sesse, l'orientation sexuelle, l'état P.C., Mac et portables.
civil, l'âge du locataire ou de ses PROVENCE 10 ans d'exp. Service à domicile.
enfants, la religion, les convictions Vallée du Rhône 514 573-7039 Julien 4ÏLÏC 

politiques, la langue, l'origine ethni- Maison de village dans le
que ou nationale, la condition so- quartier médiéval de Nyons. $0/4536*3& NECROLOGIE LEMEMORIEL
2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée. &/4&.#-&
ciale, le handicap ou l'utilisation Terrasse ensoleillée. Internet. VONPOEFEJGGnSFOU
d'un moyen pour pallier ce handi- www.bonnevisite.ca/nyons 1PVSOPVTBQQVZFS
cap. mariehalarie@gmail.com XXXBMUFSOBUJWFTDB…
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 B 7

W E E K- E N D R E S T O S
RÔTISSERIE PANAMA BLACKSTRAP BBQ ESCONDITE OLIVE & GOURMANDO IMPASTO

Lpeps e s
789, rue Jean-Talon Ouest 4436, rue Wellington 1206, rue Union 351, rue Saint-Paul Ouest 48, rue Dante
Montréal ☎ 514 276-5223 Verdun ☎ 514 507-6772 Montréal ☎ 514 419-9755 Montréal ☎ 514 350-1083 Montréal ☎ 514 508-6508

na ois Au milieu des saris et autres ré-


jouissances multicolores de
Dans leurs heures de ferme-
ture, il est indiqué : « 21 h ou
Beaucoup moins cher qu’un
voyage au Mexique et tout aussi
Pour répondre à toute la clientèle
qui, depuis l’ouverture, se plai-
On aurait pu s’inquiéter des
ouvertures successives de

du m cette section de la rue Jean-Ta-


lon, cette Rôtisserie Panama
pourrait vous échapper. Ce se-
lorsque nous manquons de
nourriture ». Ces jeunes gens
ont un excellent sens de l’hu-
divertissant, un passage à cette
adresse est toujours une expé-
rience exotique. Dans un su-
gnait de ne pas pouvoir venir
s’encanailler ici les dimanches et
lundis, la maison a pris les
Gemma et Chez Tousignant,
les deux nouvelles maisons du
duo de poêlons italiens Stefano
rait dommage si vous aimez la mour. Ils en ont un tout aussi perbe décor mexicain branché, grands moyens. Vous pouvez Faita et Michelle Forgione, à
cuisine grecque comme elle est bon en ce qui concerne la cui- on déguste les petits plats du ré- désormais aller y déguster sept l’origine d’Impasto. On se se-
préparée dans les restaurants sine, qui chez eux est diver- pertoire culinaire mexicain: ce- jours sur sept les sandwiches ir- rait inquiété à tort, car il s’agit
populaires de ce pays magni- tissante en plus d’être bien viches, tacos, quesadillas et au- résistibles, les brownies déca- de poêlons de grand luxe et la
fique. Poissons et viandes grillés faite. Cuisine aux accents du tres délices relevés. Travail im- dents et les salades allumées qui qualité des assiettes au chic
à la perfection, salades grecques sud des États-Unis. peccable en salle comme en cui- font le succès de la maison de- Impasto est inchangée. Excel-
réjouissantes. ★★★ $$ ★★★ $ sine. ★★ $$ puis 18 ans. ★★★ $ 1/2 lente! ★★★★ $$$

Trébucher
sur la Rive-Sud
Restaurant CRU ★★ $$$$ nous retenons deux proposi-
tions : à gauche, un tartare de
JEAN-PHILIPPE TASTET saumon, fenouil grillé, vinai-
grette au sriracha, chips de lo-
arfois, c’est mieux d’at- tus ; et à droite, un tartare de

P tendre un peu avant


d’écrire. Tourner sept
fois son clavier dans sa tête, en
thon, oignon vert grillé, lait de
coco, chips de lotus également.
Rien de particulièrement trans-
quelque sorte. C’est mieux d’at- cendant, ni à gauche ni à droite,
tendre avant d’écrire, surtout mis à part le fait que le tartare
quand on a dû poireauter 42 mi- de saumon était exagérément
nutes avant de recevoir le pre- épicé. Même pour qui aime la
mier plat. Je n’aime pas les poi- chose relevée, l’excès nuit.
reaux, alors poireauter, c’est Et parlant de nuit, vous ex-
vous dire. La jeune fille qui cuserez cette digression, il y a
s’est occupée de notre table se quelque chose de déplaisant à
démenait comme une dia- constater qu’à la plupart des ta-
blesse dans un bénitier. bles, les clients éclairent leur
Il y a toutefois des limites à menu et plus tard leur assiette
ce qu’une jeune diablesse, sou- avec leur cellulaire. La faute à
riante et énergique, peut ac- la Ville de Saint-Lamber t qui
complir quand la terrasse est tataouine avec l’éclairage des
presque pleine et que le res- terrasses de la municipalité ?
taurant est « sous-staf fé », La faute aux propriétaires du
comme ils disent. Résultat des restaurant qui zigonnent avec
courses : ar rivés à 19 h 30, les watts ? Le fait est que les
nous sommes sortis de table à très élégantes clientes de la ta-
22 h 50. Pas les meilleures ble voisine auraient dû venir ce
trois heures vingt minutes de soir-là avec leur lampe frontale.
nos aventures estivales à table.
Il faisait pourtant un temps De la tisane ?
magnifique. Le Sud nous appe- Dans les cavatellis de ricotta,
lait ; Sylvie et Mario égale- homard frais, pois ver ts, to-
ment. Sylvie et Mario habitent mates Valoroso, bisque, ce se-
dans le Sud. C’est ainsi que rait bien que le homard frais
nous nous sommes retrouvés soit là en quantité raisonnable.
tous les quatre à Saint-Lam- Et que, tant qu’à en mettre suf- ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR
ber t par un beau soir d’été. fisamment pour que le plat res- Puisque la maison s’appelle Cru et qu’il y a de jolis dessins d’hameçons un peu partout, nous avons choisi un menu en conséquence.
Très exactement sur la jolie semble à quelque chose de
terrasse du restaurant Cru. digne, on évite de trop le cuire. Entrées crues de 15$ à 22$. En- classiques, en plus d’être étoffée
Là, en l’occurrence, c’était trées cuites de 11$ à 21$. Plats d’importations privées somme
Huîtres excellentes une assiette chiche et, compte principaux de 19$ à 44$. toute classiques. Bref, une carte
D’autres amis méridionaux tenu du prix courant pour le Entre deux dégustations de fourre-tout qui peine à traduire
nous avaient vanté les mérites homard le 26 juillet, 29 $, c’est petits et grands crus pour appa- la personnalité (ou les inten-
de cette maison : « Les huîtres un peu rire du monde. rition dans son prochain guide tions véritables) de l’auteur. »
sont fantastiques ! » Je confirme, Ma morue d’Islande, accom- à paraître à l’automne, Jean Au-
les huîtres étaient excellentes. pagnée de nouilles ramen, br y dit de la car te des vins : Collaborateur
Blackberry Point et Green Ga- d’un peu de radis chinois et de « Une car te classique aux prix Le Devoir
bles de l’Île-du-Prince-Édouard, quelques champignons enokis,
puis des Ring Point, un peu était délicieuse. Par contre,
plus douces et minérales, ve- lorsque l’énoncé du plat pré-
nues du Maine. Je suppose qu’à cise « bisque de crevettes », je
3 $ l’huître, le client peut être m’attends à de la bisque de
content. En accompagnements crevettes, pas à de la tisane.
— superflus lorsque les mol- Le burger d’espadon façon
lusques sont comme ici à leur banh-mi, julienne de légumes,
meilleur, riches de leurs sa- edamames et les trois tacos
veurs océanes —, une mignon- d’espadon, avocat, salsa de to-
nette au champagne, de la matilles, nouilles ramen crous-
sauce épicée maison et un peu tillantes eurent plus de succès.
de raifort frais râpé. L’attente ouvre l’appétit.
Puisque la maison s’appelle Quelques à-côtés pour voir
Cru et qu’il y a de jolis dessins si cela vaut le coup que je vous
d’hameçons un peu par tout, en parle. De très bonnes frites
maison et des patates douces
rissolées, crème sure au miel,
★ Je regrette de devoir tout aussi délicieuses.
vous en parler Par contre, en ce qui con -
★★ Pas mauvais, cerne les betteraves, quinoa frit,
mais on n’est pas obligés vinaigrette à l’aneth, labneh,
de s’y précipiter cresson, il faudrait peut-être rap-
★★★ Bonne adresse peler aux gens en cuisine com-
★★★★ Très bonne bien le temps de cuisson est un
adresse facteur important; homard trop
★★★★★ Adresse cuit et betteraves pas suffisam-
exceptionnelle pour la ment, même un mardi soir
cuisine, le service et le décor d’été, ça fait brouillon.
Puis, quatre petits finan-
$ Le bonheur pour ciers pour terminer sur une
une vingtaine note douce, une addition salée
$$ Une quarantaine et une critique mi-amère.
par personne
$$$ Un billet rouge CRU
par personne 585, avenue Victoria
$$$$ Un billet brun Saint-Lambert
par personne ☎ 450 671-8278
$$$$$ Le bonheur Ouvert sept soirs sur sept et le
n’a pas de prix midi du lundi au vendredi. Huî-
tres à l’unité de 3$ à 5$ chacune.

Ordinateur HUV`YhhY 5ddUfY]`acV]`Y


 Enseignants et enseignantes,
enseignantes, jusq
jusqu’au
u’au 15
15 septembre,
septembre,
abonnez gratuitement
g atuitement v
gr vos
os étudiants aau
u De
Devoir
voir
o
numérique
numérique pour
pour une dur
durée
ée de 115
5 semaine
semainess
Le Devoir ˜˜:c cfai`Yj]fhiY``YYhjYfg]cbD8:
fai`Yj]fhiY``YYhjYfg]cbD8:
˜˜vX]h]cbhUV`YhhYW\UeiY^cif
X]h]cbhUV`YhhYW\UeiY^cif

numérique ˜˜5WWW‚g{%$$XiWcbhYbiXig]hYKYV
˜˜&)
W‚g{%$$XiWcbhYbiXig]hYKYV
)Ufh]W`Yg[fUhi]hgdUfac]gXUbg`YgUfW\]jYg
Ufh]W`Yg[fUhi]hgdUfac]gXUbg`YgUfW\]jYg

en classe ==bgWf]jYn!jcigX‚gaU]bhYbUbhUiledevoir.com/classe
bgWf]jYn!jcigX‚gaU]bhYbUbhUiledevoirr.com//classe
c
B 8 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D M U S I Q U E
L A V ITRINE

INDIE POP REGGAE SOUL

AFTER THE RAIN OLIVER MITCHELL


Benjamin Francis Leftwich Simplement moi
Vagrant Records Indépendant
http://olivierexume.wixsite.com/
olivermitchell

On ne l’attendait plus, ce deuxième album, cinq ans après Auteur-compositeur-guitariste acoustique né à Port-au-
Last Smoke Before the Snowstorm. Écrit tout entier dans le Prince et installé ici, Oliver Mitchell fut membre fonda-
deuil de son père, emporté par le cancer en 2013, After the teur de Melodi Muzik, un collectif de reggae ouvert à
Rain symbolise la lente et difficile reconstruction de Benja- d’autres styles, avec qui il a joué pendant quelques an-
min Francis Leftwich. C’est un collage à cœur ouvert aux ar- nées. Sur ce premier effort en son nom, le grand style ja-
rangements cette fois corpulents : synthétiseurs, batterie et maïcain occupe toujours une place prépondérante, Oliver
autres effets créent une masse nacrée qui traîne ses excès, y proposant du roots et du roots pop avec des textes en
DANNY CLINCH comme sur Mayflies. Étouffée, sa voix, inimitable, fumeuse et français et en créole, mais également mâtinés d’un peu
Prophets of Rage réunit des membres de Rage Against the détachée de son corps, rappel contemporain d’un roman- d’anglais. Les paroles relatent la paix et Jah le guide ou la
Machine, Cypress Hill et Public Enemy. tisme à la Keats. Cette expérimentation très pop, répétitive et guerre et le sang qui coule (two san koule). Mais le disque
parfois hors champ quand on connaît la transparence ex- est également ponctué de ballades de soul créole avec des
trême dont est capable le musicien, laisse dubitatif. Mais il y voix senties qui accompagnent. Vanse (avancez !) tet en-

Unis contre Trump a toujours des exceptions : Tilikum, Day by Day (avec flûte) et
Frozen Moor, douce comme une harpe, où le jeune Britan-
nique n’apparaît plus sous un vernis mais bien seul, dépouillé
du reste, encore près de la cassure quoiqu’au-delà du spleen,
semble (tous ensemble), chante-t-on dans une langue sim-
ple. Si Simplement moi n’est pas encore le disque le plus
abouti, comportant des moments enregistrés avec les
moyens du bord, on y sent toutefois la présence d’un ar-
Le supergroupe Prophets of Rage est lui qui cherche tant la lumière.
Geneviève Tremblay
tiste prometteur.
Yves Bernard
une alliance de forces contestataires
PHILIPPE RENAUD du spectacle, lorsque j’ai jeté un
COMPILATION RÉÉDITION
regard dans la foule, j’ai aperçu

C e n’est pas une tour née,


c’est une mission. Prophets
of Rage, supergroupe constitué
des chevaux, puis ceux qui les
montaient. La police. Ils ont pris
la foule par l’arrière et se sont mis
WAY DOWN
IN THE JUNGLE ROOM
RESOLUTIONARY
(SONGS 1979-1982)
des membres de Rage Against à tirer des balles de caoutchouc, Elvis Presley Vivien Goldman
the Machine, Cypress Hill et c’était incroyable ! L’émeute, les (RCA/Sony Legacy) Staubgold
Public Enemy, n’existe sur gaz, I loved it — enfin, du mo-
scène que pour dénoncer l’esta- ment que personne ne se blesse
blishment et éveiller les masses vraiment, j’adore!»
à la menace d’une présidence Très tôt, Prophets of Rage
américaine remportée par Do- s’est défendu d’être un «groupe
nald Trump, martèle Tim Com- karaoké» servant à ressasser la En février 1976, l’homme a encore un an et demi à vivre, Vivien Goldman est ce que l’on pourrait appeler une intello du
merford, bassiste et chanteur mémoire de ces groupes qui mais il est déjà un peu mort. RCA veut du matériel neuf, Elvis punk et du reggae. Dans les années 1970-1980, journaliste au
que nous avons inter viewé ont connu leur heure de gloire n’a plus envie d’aller en studio, voire de sortir de ses murs ou NME, déjà experte du reggae, elle observe et documente la
avant son passage au Centre dans les années 90. Pour le bas- de ses kimonos. Qu’à cela ne tienne, le studio viendra à lui : montée d’un courant très fort et très puissant nommé le punk.
Bell mardi prochain. siste, ses deux confrères de on s’installe en plein « jungle room » (la pièce à la déco afri- Alors que ses publications concernent les Slits, (la grande)
« Il n’y a pas si longtemps, RATM et leurs amis rappeurs, cano-rococo de Graceland) et on enregistre. Des ballades. Patti, les Raincoats, et toutes ces femmes qui ont pu s’appro-
Tom [Morello, guitariste de «il fallait que ça sorte, toute cette Tristes. Country, pop, qu’importe, Elvis ne veut chanter que prier l’esprit DIY de la musique, Goldman se lance aussi dans
Rage Against the Machine] colère contre l’establishment.» des histoires d’esseulé désespéré, d’amoureux malheureux. la fabrication de chansons incisives (It’s Only Money, Private
m’a appelé pour me demander « Nous prévoyons lancer des Solitaire, de Neil Sedaka. The Last Farewell, de Roger Whitta- Armies) et rêveuses (Tu m’fais rire). Mis sur pied en juillet
si j’avais envie de m’embarquer minialbums tous les six mois et ker. Et d’autres, plus dures encore : Blue Eyes Crying in the par l’étiquette indé Staubgold (Perpignan), ce recueil de chan-
là-dedans, avec Brad [Wilk, composer des chansons. Surtout, Rain, I’ll Never Fall in Love Again, Hurt. Il faut insister pour sons publiées entre 1979 et 1982 permet de renouer avec la vi-
batteur] et Chuck D. », légen- nous ne sommes pas qu’un qu’il tâte du rock : presque à corps défendant, il trouve du sion singulière, libérée et touche-à-tout de cette musicienne,
daire leader de Public Enemy. groupe nord-américain : on va plaisir à For the Heart, Way Down. Mais Elvis souffre, ça s’en- auteure, académicienne, journaliste et « professeure du punk »
On imagine la scène : le bril- tourner partout dans le monde, tend. Écouter l’album supplémentaire de prises alternatives de la NYU. Résolument féministes, ses compositions mélan-
lant Morello bouillant devant parce que nous sommes tous tou- est poignant : chaque chanson, un sursis. Quarante ans plus gent énergie et structure punk avec des emprunts sonores au
sa télé, terrifié quant à l’éven- chés d’une manière ou d’une au- tard, ce constat : la douleur survit à tout, même à la mort. reggae, au dub et à la musique tropicale.
tualité que cet homme d’af- tre par les mêmes problèmes. Sylvain Cormier Sophie Chartier
faires si vulgaire ait le toupet Tout le monde vit avec des murs,
de briguer la présidence des visibles et invisibles. Le racisme,
États-Unis. Il fallait agir. par exemple. On a besoin de
« Après la première répétition, s’unir en tant que citoyens de la
Chuck a pensé à appeler B-Real Terre, comme dit Chuck D.»
CLASSIQUE JAZZ
[du groupe rap californien Cy- Applaudissons la démarche
press Hill]. L’idée était géniale, qui éveille les consciences,
parce que Public Enemy et Cy- mais déplorons du même souf- MOZART 8 CLASSIC ALBUMS
press Hill sont ceux qui ont le fle qu’il incombe à des musi- L’enlèvement au sérail. Le Cercle Joe Newman
plus influencé le côté rap du son ciens d’une autre époque de de l’Harmonie. Deux CD Alpha Real Gone Jazz
de Rage Against the Machine prendre les choses en main. 242 (Naxos), Jérémie Rhorer
[RATM]. Et tout de suite, on « Tu sais, ce n’est pas facile
s’est mis en tête que notre pre- d’être un groupe “politique”, ex-
mier concer t aurait lieu pen- plique le bassiste. Ils ne sont
dant la convention nationale du pas nombreux, ceux qui ont
Parti républicain » à Cleveland, réussi à avoir du succès en
le 19 juin der nier, première contestant et en s’engageant. Y a Pour l’avoir vu à l’œuvre dans Olympie de Spontini, en juin der- C’est le pactole, la solde des soldes de qualité totale. Mais
date d’une tournée baptisée eu The Clash, nous, Public En- nier à Paris, je peux attester que le chef Jérémie Rhorer (qui a encore ? Huit albums enregistrés par Joe Newman, le trom-
Make America Rage Again. emy… Midnight Oil peut-être ? remplacé cet été Nikolaus Harnoncourt auprès du Concentus pettiste épatant, ont été regroupés en quatre CD par l’éti-
La liste est courte. Or, si on se Musicus dans l’Héroïque et la Pastorale de Beethoven !) est un quette britannique Real Gone Jazz. Newman naquit à La
Allier rock et rap penche sur le rap, y en a beau- geyser de dynamisme et d’idées musicales. Cet Enlèvement au Nouvelle-Orléans ? Son jeu est aussi éclatant que celui
Au menu de ce tour de coup. Des gars comme KRS- sérail, capté à Paris en public en septembre 2015, vient concur- d’Armstrong. Pendant 13 ans il fut aux côtés de Count
chant, vous l’aurez deviné, One, qui nous parlent de trucs rencer la version de Yannick Nézet-Séguin chez DG. L’optique Basie ? Son inclination pour le swing mâtiné de blues est
des classiques engagés et qu’on n’apprend pas à l’école. est très différente : moins de luxe intrinsèque et de raffine- très prononcée. Il était un trompettiste très admiré par ses
for ts en gueule des trois Mes cours d’histoire racontaient ment, mais beaucoup plus d’intentions interprétatives ou ex- collègues ? Ici, il est entouré des saxophonistes Frank Wess,
groupes réunis, et même une celle des Blancs ; ainsi, le rap est pressives, dans une bourrasque théâtrale contagieuse et inou- Al Cohn, Frank Foster et Zoot Sims, des pianistes Tommy
reprise des Beastie Boys. devenu mon cours d’histoire des bliable. À la perfection de la distribution de Nézet-Séguin se Flanagan et Nat Pierce, etc. Bref, le gratin du jazz joyeux,
En clair, ça va ruer dans les races aux États-Unis, c’est im- mesure une équipe soudée de jeunes chanteurs : Jane Archi- du jazz décontracté, est présent. Bon. Soyons de service : on
brancards au Centre Bell. « Pu- portant. Ainsi, je crois qu’il y a bald (Konstanze), Mischa Schelomianski (Osmin), Rachele a commandé ce coffret auprès du distributeur britannique
blic Enemy et RATM sont en- des jeunes qui font de la mu- Gilmore (Blonde), Norman Reinhardt (Belmonte) et David Rarewaves par l’intermédiaire d’Amazon. Coût du coffret
core le véhicule idéal pour ce sique engagée, mais ce n’est pas Portillo (Pedrillo). Je reviendrai sûrement à l’Enlèvement de ce plus les frais postaux : 11,75 $. Vu le talent de Newman, c’est
genre de musique pleine de co- simple de se faire reconnaître. trublion surdoué : il augmente le rythme cardiaque ! l’aubaine des aubaines.
lère, croit le bassiste. On vit En rap, comme en rock d’ail- Christophe Huss Serge Truffaut
dans un monde débile où les leurs, c’est beaucoup plus facile
gens meurent inutilement, où de parler des filles, de drogues et
on a un type comme Trump qui de party. J’espère seulement que
se présente comme candidat nous puissions être une inspira-
avec [un message] rappelant tion pour d’autres jeunes musi-
JAZZ CLASSIQUE
beaucoup [celui qui prévalait ciens, aussi en colère que nous. »
en] Allemagne nazie durant les Reste que l’œuvre de Rage
années 30. Nous ne pouvions Against the Machine, qui s’était WHAT WAS SAID STRAUSS
plus rester silencieux. » dissous peu après l’émeute de Tord Gustavsen Eine Alpensymphonie. Orchestre
Pour autant, ce barrage de 2000, a cette faculté d’être (ECM) symphonique de Göteborg,
rap rock contre la montée du constamment d’actualité, et c’est Kent Nagano. Farao B 108091
« trumpisme » n’est pas néces- dans des circonstances comme (Naxos)
sairement un appui à Hillar y la présente campagne présiden-
Clinton, nuance Commerford. tielle qu’il fait bon s’y replonger.
« Personnellement, je réponds « Je parle avec Zack [de la
toujours : I vote with my middle Rocha, chanteur], il nous sou-
finger [je vote avec mon doigt tient et sait qu’il peut nous re- Depuis le passage remarqué de ce trio au dernier FIJM, le Une symphonie alpestre de Richard Strauss nous a valu, en no-
du milieu] ! Je ne crois pas à joindre sur scène à tout mo- disque tourne en boucle. Malgré les possibilités infinies des vembre 2006, l’un des plus grands frissons de concert en dix
tout ce cirque, je pense que c’est ment. Et justement, si j’étais services d’écoute en ligne, c’est à lui qu’on revient. Et en- années de mandat de Kent Nagano à l’OSM. Nagano avait
du pareil au même. Moi, je fan de RATM, j’essaierais de core. Comme une trame accompagnant le temps lent de l’été déjà enregistré, en 2006 d’ailleurs, cette œuvre à la Philhar-
mets mes énergies et mon vote me tenir au courant de ce qu’on — le temps des plongées en eaux profondes. Au souvenir monie de Berlin, avec le DSO Berlin, pour une vidéo de sa sé-
au niveau [de la politique lo- fait avec Prophets of Rage, di- d’un concert exquis, le disque ajoute quelques couches de rie « Classical Masterpieces » (Arthaus). Il remet le couvert en
cale], là où les choses peuvent sons qu’on réserve quelques sur- sens, de subtilités et de précision. Le projet ? Un croisement CD avec l’orchestre suédois dont il est le premier chef invité
vraiment bouger. Ensuite, nous prises dans les prochaines se- entre la musique sacrée norvégienne chère au pianiste Tord depuis 2013. Un des atouts que j’ai en mémoire de l’interpré-
aurions voulu donner un concert maines », échappe Commer- Gustavsen et la langue pachtoune — avec Simin Tander au tation de 2006 demeure : le creusement des sonorités, par
de protestation durant la conven- ford, qui n’étouffe pas l’espoir chant et Jarle Vespestad à la batterie. Le résultat ? Au-delà de exemple dans les fréquences graves des premières minutes.
tion démocrate, mais on a eu un d’un retour de La Rocha avec cette genèse improbable, un album grandiose de simplicité, Ce que j’ai perdu, c’est un peu de fluidité d’ensemble (51 mi-
conflit d’horaires… » ses collègues. d’épure, de beauté mélodique, de dépouillement général, de nutes pour le parcours, ici) et une sorte de frénésie et d’as-
D’ailleurs, RATM avait fameu- précision rythmique… de tout. Aérien et ancré. Reliefs raffi- tringence, qui fait place à quelque chose d’implacable, de lapi-
sement manifesté contre le Parti Collaborateur nés dans chaque ligne. Et on y revient parce que chaque daire et d’hypercontrôlé. Ma référence, outre la classique ver-
démocrate lors de la convention Le Devoir écoute amène une couleur qui avait échappé à la précédente. sion de Rudolf Kempe, reste la délirante version de Kasimierz
de 2000 en donnant un concert Façon aurore boréale. Beau, et nourrissant. Kord à Varsovie (CD Accord).
gratuit dans les rues de Los An- MAKE AMERICA Guillaume Bourgault-Côté Christophe Huss
geles. «Ouaip, et je ne l’oublierai RAGE AGAIN
jamais, rétorque Commerford. Prophets of Rage
Ça avait commencé comme un Centre Bell
concert normal, mais au milieu 23 août Vous pouvez entendre un extrait des disques marqués du symbole sur ledevoir.com/culture/musique
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6 B 9

LE MONDE PURGE
L’image qui réveille les regards sur la Syrie
Omran, 5 ans, rescapé d’Alep, a fait le tour des réseaux sociaux
Ankara frappe de plein
HALA KODMANI fouet les milieux
M algré son visage et son
petit corps rouges de
sang et de contusion, la photo
d’Omran, 5 ans, rescapé d’un
économiques
bombardement à Alep, peut FUL YA OZERKAN un, Nuretti Eroglu, a été inter-
être soutenue du regard. À la PASCALE TROUILLAUD pellé comme celui de Gulluo-
différence des dizaines d’autres à Istanbul glu, Nejat Gullu, selon l’agence
enfants ensanglantés, dépecés, Anadolu.
estropiés que l’on peut voir tous
les jours sur les réseaux so-
ciaux, celui-ci, légèrement
L a purge menée en Turquie
contre le « virus » de la
confrérie de l’ex-imam Fethul-
L’économie en Turquie re-
pose pour une bonne part sur
de gros conglomérats fami-
blessé, a les yeux ouverts. Il a lah Gülen a frappé jeudi de plein liaux qui possèdent les plus
eu la chance d’être dégagé en- fouet des conglomérats ainsi grandes marques et ont large-
tier de sous les décombres de que la puissante confédération ment contribué à l’ascension
sa maison après un raid aérien patronale, à Istanbul, poumon politique du président, Recep
sur le quartier de Qaterji, à l’est économique du pays, et dans de Tayyip Erdogan.
d’Alep. La vidéo qui montre le nombreuses provinces. Rizanur Meral, président de
sauvetage du garçon par des se- Les milieux économiques Tüskon, la Confédération des
couristes syriens a fait le tour avaient déjà été visés par la industriels et hommes d’af-
du monde. Et cette photo tient traque aux sympathisants de faires de Turquie, a lui aussi
du symbole d’une ville-martyre. Gülen, accusé malgré ses dé- été visé par un mandat d’arrêt,
Les frappes contre la partie mentis formels du putsch raté a précisé Dogan. Fondée en
d’Alep contrôlée par l’opposition du 15 juillet, mais le coup 2005, Tüskon regroupe envi-
syrienne se sont encore multi- porté au monde de l’entreprise ron 55 000 membres et est ac-
pliées et intensifiées ces der- jeudi en Turquie est le plus ra- cusée par le gouvernement de
niers jours. Les bombardiers dical à ce jour. financer le réseau Gülen.
russes, relayant l’aviation de Ba- Le parquet a émis 187 man-
char al-Assad, s’emploient à réta- AGENCE FRANCE-PRESSE dats d’arrêt visant notamment Depuis mardi
blir par les airs le siège d’Alep, Image tirée d’une vidéo dans laquelle apparaît Omran, 5 ans, rescapé d’un bombardement à Alep. le chef de la puissante confédé- Après le putsch raté, le prési-
brisé au sol par l’offensive re- ration patronale Tüskon et des dent Erdogan a promis d’éradi-
belle le 8 août. Ils font quotidien- gées depuis un mois. « Pas un Devenu le principal enjeu L’image du petit Omran vient hommes d’af faires connus, a quer toutes les entreprises, as-
nement des dizaines de morts seul convoi. Pourquoi ? En rai- pour du conflit entre le régime rappeler la ville au souvenir du annoncé la chaîne d’informa- sociations caritatives et écoles
parmi les quelque 300 000 habi- son des combats. Il n’y a pas de syrien et ses alliés russe et ira- monde qui ne veut plus rien tion CNN-Türk. Le parquet a liées à ce réseau, des « nids de
tants des quartiers déjà à terre raison d’avoir une réunion hu- nien d’une part et des insurgés voir ni savoir d’Alep, qui n’en fi- également ordonné la saisie terroristes », et d’assécher ses
de la deuxième ville syrienne. manitaire à moins qu’il y ait du islamistes locaux de l’autre, nit pas de souffrir et de mourir. des biens des 187 suspects. sources de financement.
Cela fait des années, des mouvement sur le plan humani- Alep et sa population sont Parmi eux, 65 entrepreneurs, Mardi, une opération de po-
mois, des semaines que le car- taire en Syrie…» broyés dans le bras de fer. Libération dont des patrons de grandes lice avait déjà visé des entre-
nage se répète dans une guerre entreprises, ont été placés en prises réputées proches de
qui a fait plus de 290 000 morts garde à vue, a rapporté l’agence Gülen qui vit en exil volontaire
et jeté des millions de Syriens Premiers raids du régime contre les Kurdes de presse Dogan. aux États-Unis depuis 1999.
sur les routes de l’exil. Les cris Près de 100 personnes avaient
d’alarmes, comme celui lancé Hassake — Les avions du régime syrien ont but du conflit, en mars 2011, que le régime uti- 204 adresses visées été placées en garde à vue.
mercredi par Ban Ki-moon, le frappé jeudi, pour la première fois depuis le dé- lise son aviation contre des positions de forces Jeudi à l’aube, la police finan- Avaient été ciblées notam-
Secrétaire général de l’ONU, but du conflit, des secteurs tenus par les forces kurdes en Syrie, selon l’OSDH et des sources de cière avait lancé une vaste opéra- ment Akfa Holding, grand
qui évoque « une catastrophe kurdes en Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien sécurité syriennes. Une source gouvernemen- tion coordonnée à Istanbul et groupe de construction, et ses
humanitaire sans précédent » à des droits de l’Homme (OSDH). D’après l’ONG, tale locale a affirmé à l’AFP que les «bombarde- dans de nombreuses provinces filiales, de même que la chaîne
Alep, n’y changent rien. les frappes ont visé dans la matinée trois bar- ments aériens étaient un message aux Kurdes contre des entreprises soupçon- de super marchés discount
rages et trois QG dans la ville de Hassaké (nord- pour qu’ils cessent de faire ce genre de revendica- nées de «participation à un ré- A101, qui dispose de 6300 ma-
Trêve de 48 heures est), dont les deux-tiers sont contrôlés par les tions qui touchent à la souveraineté nationale». seau terroriste» et de «finance- gasins dans le pays.
Le grand médiateur pour la forces kurdes des Assayech et le reste par le ré- «Ils ne faut pas qu’ils (les Kurdes) prennent leurs ment d’activités pro-Gülen». Un Selon le quotidien Hurriyet,
Syrie, Staffande Mistura, tente gime, ce qui crée des tensions récurrentes. rêves d’autonomie pour une réalité», a précisé à millier de policiers a pris part à les suspects arrêtés du groupe
pour l’instant d’obtenir une Dans la soirée, l’aviation à de nouveau frappé les l’AFP une source de sécurité syrienne. Les des perquisitions à 204 adresses, Akfa Holding ont été accusés
trêve des combats de 48 heures forces kurdes. Un journaliste collaborant avec Kurdes de Syrie (15% de la population), qui ont dont la moitié à Istanbul. d’avoir transféré des fonds
à Alep, a priori acceptée jeudi l’AFP a vu des avions syriens bombarder des po- pris une position neutre au début du conflit en- Parmi les compagnies visées d’un montant de 40 millions de
par la Russie. Alors qu’aura lieu sitions dans cette cité, où depuis mercredi de vio- tre régime et rebelle, ont autoproclamé en mars figurent les groupes Aydinli et dollars entre 2011 et 2015 via
ce vendredi la journée mon- lents combats opposent des forces prorégime à une «région fédérale» et rêvent de relier les ré- Eroglu Holding ainsi que Gul- la Bank Asya vers les États-
diale de l’aide humanitaire, il la police kurde après des accusations mutuelles gions sous leur contrôle dans le nord du pays. luoglu Baklava (pâtisserie). Ay- Unis ou le Canada. Bank Asya
déplore qu’aucun convoi n’ait d’arrestations. C’est la première fois depuis le dé- Agence France-Presse dinli (prêt-à-porter, construc- avait perdu sa licence juste
pu atteindre les localités assié- tion) est implanté dans une qua- après le coup d’État avorté.
rantaine de pays avec 3500 em- Fin juillet, la purge des mi-
ployés. Son président, Omer lieux d’af faires avait com-
Regain de violences Faruk Kavurmaci, a été placé mencé par le conglomérat fa-

en Ukraine Un parfum de guerre froide en garde à vue. Il avait pourtant


condamné le putsch raté sur le
site de sa compagnie.
milial Boydak Holding (éner-
gie, finance et meubles), dont
le chef, Mustafa Boydak, avait
Kiev — Trois soldats ukrai-
niens ont été tués et six autres
blessés lors de nouveaux af-
frontements entre les sépara-
plane sur la péninsule coréenne Eroglu (prêt-à-porter) compte
14 000 employés et un demi-mil-
lier de magasins. Son numéro
été arrêté.

Agence France-Presse

tistes prorusses et les forces Les rapports Nord-Sud sont au plus tendu depuis les années 1970
gouvernementales dans l’Est de
l’Ukraine, a annoncé jeudi un PARK CHAN-KYONG lement dégradé après le qua- Les choses, pourtant, n’au-
porte-parole militaire à Kiev. à Séoul trième essai nord-coréen en raient pas dû en être ainsi.
«La dernière fois que nous avons janvier, Pyongyang a fermé les Nord et Sud avaient annoncé
observé des tirs aussi nourris,
avec recours à des armes
lourdes, c’était il y a un an», a
E n août 2015, Séoul et Pyon-
gyang rivalisaient d’opti-
misme après de fructueuses
deux lignes de communication
qui existaient avec le Sud.
En juillet, la Corée du Nord
le 25 août 2015 un compromis
pour mettre fin à une crise qui
menaçait de les précipiter dans
déclaré Olexandre Motouzia- négociations marathon. Un an a coupé l’un des derniers ca- un conflit armé.
nyk lors d’une conférence de plus tard, toutes les communi- naux encore existants avec « Un tournant dramatique »,
presse en annonçant que «trois cations sont coupées et un par- Washington, en cessant tous avait alors dit un négociateur
soldats ukrainiens ont été tués et fum de guerre froide flotte sur ses contacts avec le gouverne- nord-coréen. Un « nouvel élan »,
six autres blessés au cours des la péninsule coréenne. ment américain via la mission avait commenté le chef des né-
dernières 24 heures». «Mercredi, Les défections en série, les nord-coréenne à l’ONU. gociateurs sud-coréens.
la situation dans la zone de l’opé- messages codés pour les es- « L’absence totale de canaux Las, dix jours plus tard, la
ration antiterroriste [nom pions et la diffusion d’une pro- de communication entre les guerre des mots reprenait de
donné par Kiev au conflit dans pagande criarde sont autant d’il- deux Corées ainsi qu’entre Pyon- plus belle entre les deux Co-
l’Est] s’est de nouveau détériorée. lustrations d’une tension parti- gyang et Washington est une rées, qui par viendront toute-
Les rebelles ont presque doublé le culièrement élevée entre frères vraie source d’inquiétude », a dé-fois à tenir en décembre des
nombre de leurs attaques contre ennemis. « Les relations entre claré Kim Yong-Hyun. discussions au niveau de leurs
nos positions», a-t-il affirmé. Nord et Sud n’avaient plus été Cela signifie que les deux vice-ministres.
Agence France-Presse aussi tendues depuis la période voisins en sont désormais ré- Celles-ci ont accouché d’une
de la guerre froide dans les an- duits à hurler par-delà la fron- souris et l’essai nucléaire nord-
Hollande partagé nées 1970 », estime Kim Yong-
Hyun, spécialiste de la Corée du
tière s’ils souhaitent se parler. coréen de janvier a fait exploser
pour de bon les es-
sur son avenir Nord à l’Université Dongguk.
Les défections de haut rang
Les canaux de communication poirs de dialogue, dé-
clenchant de nouvelles
Paris — Le président français, en sont sans doute le symptôme entre les deux Corées sont sanctions contre Pyon-
François Hollande, assure avoir le plus remarquable. Le numéro gyang et entraînant la
«envie» de se représenter en deux de l’ambassade de Corée désormais totalement absents fermeture du com-
2017, dans un livre à paraître du Nord à Londres, Thae Yong- plexe industriel de
vendredi, mais précise qu’il se Ho, vient d’offrir un joli coup de La zone démilitarisée (DMZ) Kaesong, ultime projet de coo-
lancera seulement s’il discerne pub et de propagande à Séoul. n’était de toute façon plus un pération intercoréenne.
«une possibilité de victoire». Les raisons qui l’ont poussé à havre de paix puisque dans la « En temps de paix, les rela-
«Des années passées sans vie per- passer au Sud sont sans doute foulée de l’essai nucléaire nord- tions intercoréennes n’ont jamais
sonnelle […] je sais ce que ça re- aussi personnelles qu’idéolo- coréen, les deux pays ont res- été aussi mauvaises, avec la fin
présente. Mais l’envie, je l’ai. giques — il a deux enfants, dont sorti des cartons les murs de du commerce, des échanges et du
C’est mon inclination person- l’un est toujours scolarisé. Mais haut-parleurs qui diffusent une dialogue », observe Yang Moo-
nelle», a-t-il confié aux auteurs Séoul a eu beau jeu de présen- bruyante propagande à desti- Jin, professeur à l’Université
de Conversations privées avec le ter l’affaire comme un choix bi- nation de l’ennemi. des études nord-coréennes.
président, les journalistes Anto- naire entre le Bien et le Mal. Autre résurgence de la guerre Les médias publics nord-co-
nin André et Karim Rissouli. «Je M. Thae a justifié sa trahison froide, Pyongyang semble avoir réens sont désormais embar-
ne ferais pas de choix de candida- par «son dégoût» pour le régime repris la transmission de mes- qués à cœur joie dans une sur-
ture si, d’évidence, elle ne pouvait nord-coréen et «son admiration sages codés sur la radio pu- enchère de violence verbale
se traduire par une possibilité de pour le système libre et démocra- blique, vraisemblablement à sexiste contre la présidente
victoire», enchaîne le président, tique » sud-coréen, a claironné destination de ses agents opé- sud-coréenne, Park Geun-Hye.
qui apparaît partagé: «À partir le por te-parole du ministère rant au Sud. Et les tensions pourraient re-
de soixante ans, les années comp- sud-coréen de l’Unification. On n’avait plus entendu de- doubler la semaine prochaine
tent différemment. Je sais aussi ce puis une vingtaine d’années ces avec le lancement de deux se-
qu’est la lourdeur de cette tâche. Réduits à hurler émissions en onde courte, re- maines de manœuvres mili-
C’est vrai que ça pourrait être En l’absence totale de pérées mi-juin par les rensei- taires conjointes entre Séoul et
aussi une sorte de libération de contacts intercoréens, ces fan- gnements sud-coréens, et qui Washington, impliquant des di-
ne plus être là…». Et d’ajouter: faronnades diplomatiques sont consistent en une énumération zaines de milliers de soldats.
«Si je perds, j’arrête la politique.» presque une figure obligée. de chiffres pendant plusieurs
Agence France-Presse Quand le climat s’est bruta- minutes par une animatrice. Agence France-Presse
B 10 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 1 9 A O Û T 2 0 1 6

ET CETERA

Cynthia Rodriguez, d’origine vénézuélienne, nous accueille dans son tablier


vintage avec un plateau rempli de barres d’énergie parfumées au café, au
chocolat ou à la graine de citrouille rôtie.

La cuisine
des voisines
Quand les gens
s’échangent des plats
maison entre épicurieux
« On devrait tous avoir une
Mado dans nos vies. Grâce à cette
ISABELLE entraide extraordinaire, mes en-
PARÉ fants ont pu manger de la bonne
bouffe maison quand j’étais débor-
dée », raconte la battante, qui a pla-
qué sa grosse job et ses horaires
est avis que la qualité de fou pour jouer les entremet-

M’ du voisinage se me-
sure souvent à l’aune
du nombre de tasses de farine
teuses de foodies. « Les gens per-
dent le réflexe de cuisiner non seule-
ment pour ceux qui en ont besoin,
échangées contre une pointe de mais aussi pour eux-mêmes. C’est
tar te, à l’intensité du trafic de ça que j’ai voulu recréer avec Cui-
brownies ou à la quantité de gril- sine voisine. »
lades partagées à l’impromptu un Lancé il y a un an à peine, le site
soir d’été. Internet de Cuisine voisine per-
Dans mon ancien quartier, l’ar- met aux résidants d’un quartier de
rivée d’un nouveau bébé ou un géolocaliser, en deux coups de PHOTOS ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR
petit détour à l’hôpital était par- cuillerées à pot, qui popote quoi, April Pri Lwan, venue du Myanmar il y a 10 ans, prépare des plats typiques de la région du Chen, où elle a
fois suivi par le dépôt, ni vu ni non loin de chez eux, et quand, grandi.
connu, d’un sac de cupcakes ou histoire de nouer connaissance
de soupes chaudes sur le pas de tout en mangeant local.
la porte. Comme si une fée nour-
ricière veillait incognito sur la
rue, agitant sa baguette au fil des
naissances, des maladies et des
anniversaires.
À l’Halloween, des chocolats at-
ter rissaient par magie dans la
Plus de 1000 mordus de bouffe,
« épicurieux », et 200 toques en
tout genre se sont depuis inscrits
sur la plateforme gourmande pour
offrir à petit prix une part de leur
frigo et d’eux-mêmes.
« Ce n’est pas du troc, c’est une of-
« La plateforme
a été pour moi
une porte d’entrée
les plats au gré de ses humeurs
du jour.
« La Birmanie [Myanmar] est le
seul pays où l’on mange la feuille
de thé ainsi », lance la néo-Québé-
coise en déballant des pots et de
petits sachets venus des confins
Cuisine voisine, qui a ses
adeptes sur le Plateau, dans Rose-
mont et dans la Petite Italie, sou-
haite essaimer dans d’autres
villes, voire d’autres provinces, et
se faire connaître des gens de
toutes les origines et de toutes les
boîte aux lettres, glissés là par une fre alimentaire. On peut décrire ça de l’Asie. Tendres et salées, les générations.
voisine aussi discrète qu’attention- comme un partage des dépenses en- extraordinaire feuilles de thé marinées fondent « On a créé un site, Ginette
née. Sans oublier les onctueux po- tre personnes qui ont les mêmes sous la dent, laissant sur le palais Friendly, justement pour que des
tages de Françoise et Claude, les goûts culinaires », explique Gene- dans la un parfum de matcha. femmes immigrantes, des gens à la
compotes de Michel ou les dou- viève Benoît, venue prêter main- April est devenue une mordue retraite ou même des grands-ma-
communauté
»
ceurs d’Elke, une voisine alle- for te pour développer la plate- de Cuisine voisine pour faire goû- mans qui ont du temps et qui aime-
mande qui nous gratifiait d’œufs forme. « Y a une limite à la quan- ter les saveurs méconnues du raient cuisiner plus souvent puis-
de Pâques et de tiramisu aussi dé- tité de purée de courge maison québécoise Myanmar et retrouver ce moment sent le faire pour d’autres », insiste
licieux que gargantuesques. qu’un bébé peut ingurgiter ! Si j’en où les bouches se taisent et les Geneviève.
Les étés ont passé, les amis sont ai plein mon frigo, pourquoi ne pas Cynthia Rodriguez yeux plissent de contentement.
restés, bien sûr, mais des voisins l’offrir à d’autres familles qui sont Comme quand, toute petite, elle Restaurant Day
sont par tis, empor tant avec eux débordées ? » aidait sa mère en cuisine pour Dans ses rêves les plus fous,
un peu de cette aura qui humait le Genre d’« Etsy » de la bouffe, le nour rir ses huit sœurs et la fa- Kathleen souhaiterait que des tra-
bon pain chaud. site permet de survoler les profils être cueillis tout chauds sur le pas mille élargie. ditions puissent ainsi se perpétuer,
des cuistots et la description des de la porte des cuistots, histoire Depuis, les saveurs de plusieurs que la plateforme aide à générer
Une offre alimentaire plats offerts, et même d’assurer le d’encourager les connexions régions birmanes, du Vietnam et des blitz de confection de conser -
Aujourd’hui, on s’interpelle plus suivi par cour riel quand des gourmandes. du Cambodge cohabitent dans sa ves entre voisins, que des recettes
souvent entre voisins pour sortir « contacts » se concluent. Des vaste mémoire culinaire. de famille vouées à l’oubli se pas-
sa voiture du banc de neige que alertes avertissent les fidèles du Voyager dans son assiette La même énergie anime Cyn- sent de main à main.
pour causer petits fours. C’est jour et de l’heure où leur tarte pré- Sitôt qu’on arrive chez April, la thia Rodriguez, une pétillante Vé- D’ici là, tout ce beau monde ai-
dans le but de ressusciter le bon férée sortira du four ou qu’un ma- porte s’entrebâille sur un sourire nézuélienne qui nous accueille guise maintenant ses couteaux
voisinage culinaire, en passe gret de canard s’apprête à émer- éclatant et laisse s’échapper des dans son tablier vintage avec un pour le prochain Restaurant Day,
d’être relégué au rang des es- ger du gril. effluves de sésame et de thé vert. plateau rempli de barres d’énergie ce grand pow-wow de la bouf fe
pèces en péril, que Kathleen Mac- Drapée dans sa robe tradition- parfumées au café, au chocolat ou où voisins et amis sont conviés à
Donald a décidé de fonder Cuisine Les gourmands nelle, April Pri Lwan, venue du à la graine de citrouille rôtie. ouvrir un restaurant éphémère
voisine. « On n’est pas juste des techies Myanmar il y a 10 ans, prépare de- « Après la naissance de ma petite, dans leur cour arrière ou sur leur
La professionnelle de la ges- qui ont créé une plateforme, on est vant nos yeux ébaubis les plats ty- j’étais af famée tout le temps. J’ai balcon.
tion de risque en grande entre- des amoureux de la cuisine, des piques de la région du Chen, où appelé ça “les barres slow pour la À nous, le risotto de parmesan
prise s’est rappelé les pirouettes gourmands. Oui, il y a une transac- elle a grandi. vie fast”. Puis j’ai entendu parler et pleurotes, la salade de fèves
qu’elle devait faire pour conju- tion, mais le but est d’aller à la ren- Riz jaune coloré aux pistils de de Cuisine voisine, qui a été pour noires aux olives, aux tomates et à
guer vie familiale et car rière. contre des cuistots pour raviver cet fleurs séchées, oignons frits, moi une por te d’entrée extraordi- la coriandre et les gâteaux aux as-
Jusqu’à ce qu’une voisine com- esprit de voisinage », souligne tofu de fèves jaunes, soupe aux naire dans la communauté québé- perges…
plice, por tée sur la popote, al- Kathleen. nouilles et pois craquants, br u- coise », explique l’ex-journaliste, Une belle et bonne façon de dé-
longe les plats chauds sur son Pas de livraison, donc, avec Cui- schettas aux feuilles de thé fer- qui pour rait en montrer aux nicher les bienveillantes Mado qui
comptoir quand la mère de trois sine voisine. Le partage se vit sur mentées : les arômes d’Orient et bonzes du ministère de l’Immigra- se terrent discrètement dans votre
enfants était à la bourre. le mode actif, les plats doivent d’Occident s’entremêlent dans tion en matière d’intégration. voisinage.