Vous êtes sur la page 1sur 19

Rentrée Aide sociale

scolaire Pas de
Le quotidien rencontre,
d’une pas de
concierge à chèque,
l’heure des propose Blais
déficits Page A 2 Page A 3

◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 9 1 LE DEVOIR, LE MERCREDI 24 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

Richard Bain jugé responsable


Le meurtre de Denis Blanchette n’était cependant pas prémédité, estime le jury
SARAH R. CHAMPAGNE rage, un technicien et collègue de M. Blan- a alors tiré un seul coup avant que son arme ne
chette, grièvement blessé lors de cette même s’enraye, tuant Denis Blanchette et blessant

L e verdict attendu est tombé mardi. Richard


Henr y Bain a été reconnu coupable du
meurtre non prémédité de Denis Blanchette,
soirée électorale.
L’attentat a été perpétré en pleine soirée élec-
torale, alors que 2000 militants étaient réunis
M. Courage. En direct à la télévision, les Qué-
bécois avaient vu Pauline Marois nouvellement
élue être emportée par ses gardes du corps.
abattu le 4 septembre 2012 au Métropolis à dans cette salle de spectacle pour fêter la vic- Après un long procès, les délibérations du
Montréal. toire du Par ti québécois. Peu avant minuit, jur y ont duré 11 jours. Les jurés ont rejeté la
PEDRO RUIZ LE DEVOIR Il a également été reconnu coupable de trois M. Bain s’était approché de l’entrée des artistes
Serge Losique maintient qu’il y aura un festival. tentatives de meurtre, dont celle de Dave Cou- à l’arrière de la salle de spectacle. Le coupable VOIR PA GE A 8 : BAIN

F ESTIVAL
DES FILMS
DU MONDE R IO 2016 L ES MÉDAILLES OLYMPIQUES , UN « SUCCÈS CANADIEN » ?

« J’ai sacrifié
tout ce que
j’avais… »
À la veille de l’ouverture,
le FFM implose, tandis
que son président s’entête
ODILE TREMBLAY

T out part à vau-l’eau au Festival des films du


e
monde, dont la 40 édition doit en principe
démarrer ce jeudi à l’Impérial avec le film d’An-
dré Forcier Embrasse-moi comme tu m’aimes
et se poursuivre jusqu’au 5 septembre. Les
salles du Forum ne lui seraient pas acquises,
malgré des informations contraires rendues
publiques par le FFM. Et les défections du
personnel sont massives. Dans l’impossibilité
de prendre les décisions et de débourser les
frais de base pour maintenir le navire à flot,
c’est la débandade.
Les employés démissionnaires ont dit refu-
ser de soutenir un encadrement défaillant en la
personne du président du festival, mais le capi-
taine se cramponne.
Serge Losique af firmait mardi croire tou-
jours en la tenue de ce 40e Festival des films
du monde, si collé à sa vie. « Demain [mer-
credi], on sera tout installés. Il va survivre. Il AARON VINCENT ELKAIM LA PRESSE CANADIENNE
va vivre. Le festival est une grande cathédrale. Si le Québec était représenté sur la scène sportive internationale, comment s’en tirerait-il? Tandis que la déléga-
Tant qu’il reste des pierres, il existe, proclamait
mardi le président du rendez-vous cinémato- tion de Rio rentre au pays avec de nouvelles vedettes, comme l’Ontarienne Penny Oleksiak, Le Devoir s’interroge
graphique. On peut me remplacer demain, sur ce qui mène les athlètes jusqu’au podium. Les médailles sont-elles surtout un «succès canadien»? Page B 6
VOIR PAGE A 8 : FFM

LA FONDATION
A UJOURD ’ HUI DE M ONTRÉAL (2/4)

Un monde
de femmes
À l’orée des célébrations du tion de chêne redécouver te
375e anniversaire de Montréal, en 1963 provient directement
Le Devoir explore en quatre de l’Hôtel-Dieu de La Flèche,
Économie › Gaspé pousse un sou- dans la Sar the, où a été
volets les grands courants qui conçue cette « folle entre-
pir de soulagement. Un important l’ont forgée. prise » que représenta la fon-
contrat aux États-Unis permet à dation de Montréal. « C’est un
LM Wind Power d’embaucher CHRISTIAN RIOUX escalier qu’a cer tainement
Correspondant foulé Jeanne Mance lorsqu’elle
85 personnes de plus à son usine à Paris est allée à La Flèche. Enfin,
gaspésienne. Page B 1 on veut bien le croire », dit la

L
e petit Musée des guide du musée.
Avis légaux.................. A 4 Hospitalières de l’Hô- Des femmes laïques comme
Décès............................ B 4 tel-Dieu de Montréal Jeanne Mance, qui s’élancent
Météo............................ B 3 s’ouvre sur un gigan- seules vers l’Amérique, on en
Mots croisés............... B 3 tesque escalier of- trouve partout au moment de la
Petites annonces ...... B 4 L. DUGARDIN fert à la ville de Montréal par fondation de Montréal. Toute
Sudoku......................... A 4 Au moment de la fondation de Montréal, on trouve partout des la France après l’Expo 67.
femmes comme Jeanne Mance qui s’élancent seules vers l’Amérique. Cette magnifique constr uc- VOIR PA GE A 8 : FEMMES
A 2 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
RENTRÉE SCOLAIRE

Ingrat mais gratifiant, le quotidien d’une concierge d’école


Tandis que les sacs à dos se garnissent peu à c’est-à-dire la pire note possible en matière de vé-
peu en vue de la rentrée scolaire, Le Devoir tusté d’édifices publics. Ces 165 établissements,
vous transporte dans la réalité d’élèves, de vieux de 67 ans en moyenne, ne sont pas les seuls
à présenter des «défis» pour l’équipe d’entretien.
parents et d’enseignants, et de ceux qui les Trente-quatre écoles reçoivent un « D », tandis
entourent. Troisième histoire de cette série que seulement dix écoles obtiennent une note va-
qui raconte le début de l’année à la fin de riant de A à C sur l’échelle du gouvernement pro-
vincial, dans le parc immobilier de la plus impor-
l’été.
tante commission scolaire du Québec. Pour résu-
PHILIPPE ORFALI mer, pas moins de 95% des quelque 200 écoles de
la CSDM sont dans un état jugé insatisfaisant.

L es tableaux d’un noir immaculé à l’aube de


la nouvelle année scolaire, c’est elle. Les
planchers minutieusement polis, elle aussi. Le
C’est d’ailleurs «Saint-Gab» qu’avait visité, en jan-
vier dernier, l’ex-ministre de l’Éducation François
Blais pour constater l’ampleur de la situation.
nettoyage du dégât d’eau sur venu pendant En janvier, ce dernier a annoncé à la CSDM
l’été ? Encore elle. L’explosion de sauce tomate qu’elle toucherait environ 18 % d’une enveloppe
causée par fiston et disparue à temps pour la fin de 500 millions de dollars qui doit être consa-
de la récréation ? Re-elle. Bienvenue dans l’uni- crée à la réfection des établissements scolaires
vers de Maryse Lévesque, concierge depuis dix québécois. D’autres sommes pourraient être
ans à l’école primaire Saint-Gabriel-Lalemant. débloquées dans un prochain budget, avait-il
Un univers où, tous les jours, il faut faire plus aussi laissé entendre.
avec moins. Mais Maryse Lévesque ne change- Depuis, l’école Saint-Gabriel-Lalemant a bé-
rait pas de vie pour rien au monde, même si, néficié de quelques ajustements. Les élèves de
d’ici quelques jours, le devoir l’appellera dans l’école auront une belle surprise à la rentrée, la
une autre école. « Voilà plusieurs années, dans semaine prochaine. En plus de travaux de ré-
une école comme la mienne, il pouvait y avoir novation et de décontamination des sols,
un concierge et un aide-concierge présents tous l’école a également reçu une toute nouvelle
les jours à l’école, en plus de trois le soir. Je suis cour de récréation, juste à temps pour la ren-
rendue seule le jour, et je suis chanceuse parce trée scolaire, se réjouit M me Lévesque. « Ils
que j’ai un aide-concierge cinq soirs par se- vont tellement aimer ça ! »
maine. Dans beaucoup d’écoles, ils ont un soir, JACQUES NADEAU LE DEVOIR Mme Maryse, elle, aura pris le chemin d’une
peut-être deux », raconte le petit bout de femme Si l’école primaire Saint-Gabriel-Lalemant brille comme un sou neuf, c’est grâce à Mar yse Lévesque. école de Montréal-Nord, plus petite et, sur-
dans son bureau du sous-sol de l’école du quar- tout, moins exigeante l’hiver, « St-Gab » ayant
tier Villeray. « Ce n’est pas une école, c’est mon n’a pas mangé le matin, je lui donne une colla- choyée. « Dans le fond, l’école a plus besoin de pas moins de 11 entrées et rampes d’accès à
école », prendra-t-elle le soin de préciser. tion. S’il a de la misère avec le zipper de son suit nous que l’inverse. Si tu n’es pas là pour nettoyer, déneiger. « Je leur ai déjà dit que j’allais ame-
Elle s’est déjà occupée de l’entretien dans de skidoo, je vais lui arranger. Ce n’est pas seule- ils sont mal pris ! Mais une job comme ça, tu ne ner des collations aux jeunes qui n’ont pas de
une entreprise privée, mais le besoin de contact ment du ménage, il faut aimer les enfants pour peux pas faire ça juste pour la paye. » déjeuner. Moi, je suis tout le temps mêlée dans
humain l’a poussée vers le milieu scolaire. « Un faire mon travail. Et moi, j’aime ça. » Le déficit d’entretien cumulé des écoles de la les affaires de l’école, ça ne changera pas », dit-
édifice du centre-ville, c’est redondant : c’est bu- Oui, le métier de concierge dans une école Commission scolaire de Montréal (CSDM) s’éle- elle d’un ton espiègle.
reau-poubelle, bureau-poubelle. Une école… Tu peut parfois être ingrat, reconnaît-elle. Mais vait l’an dernier à près de 1,1 milliard de dollars,
as beau être concierge, si un enfant me dit qu’il M m e Lévesque se considère malgré tout près de 80% des établissements obtenant un «E», Le Devoir

La rémunération des médecins québécois a crû Couillard semble peu


plus rapidement que la moyenne canadienne empressé de criminaliser
le cellulaire au volant
AMÉLIE indique Ruolz Ariste, chef de
DAOUST-BOISVER T Variation de la rémunération brute par médecin section au dépar tement d’in-
formation sur les médecins à
PIERRE SAINT-ARNAUD de ce qui est déjà en place », a
nuancé M. Couillard, laissant
à Saint-Jérôme
U n rappor t pancanadien
confirme que la rémuné-
ration des médecins québé-
Qc Ont. Canada l’ICIS.
Les médecins spécialistes
canadiens sont nettement favo- L e premier ministre Phi-
lippe Couillard se montre
ainsi entendre qu’il trouvait les
outils de répression déjà en
place assez importants.
10 %
cois a connu une croissance risés, avec une rémunération prudent quant à la possibilité «Le coroner l’a dit, on sait qu’il
plus rapide que dans la br ute moyenne de 445 814 $ de criminaliser l’usage du y a des accidents qui sont dus à
moyenne canadienne ces pour les spécialités chirurgi- cellulaire au volant. l’utilisation du cellulaire au vo-
dernières années. 5
cales et de 337 767 $ pour les C’est ce que suggère le co- lant», a-t-il cependant reconnu.
La rémunération brute d’un spécialités médicales. La roner Michel Ferland dans Le coroner Michel Ferland
médecin au Québec a crû de moyenne, pour les médecins de son rappor t d’enquête sur le propose de traiter le cellulaire
22 % entre 2010-2011 et 2014- famille, est plutôt de 271 417 $ décès d’un camionneur vrai- au volant sur le même pied que
2015, contre 8 % en moyenne par an. semblablement distrait pas la conduite en état d’ébriété,
0
au Canada et 3 % en Ontario, Comme le coût des loyers, son cellulaire, dont le quoti- notamment par la saisie du té-
indiquent les chiffres publiés 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015
des assurances, de l’équipe- dien La Presse a obtenu copie. léphone cellulaire pour 30 jours
mardi par l’Institut canadien ment ou des salaires des em- De passage à Saint-Jérôme et par une forte augmentation
d’information sur la santé, qui ployés varie d’une province à pour une activité par tisane des amendes.
se livre chaque année à la pu- INSTITUT CANADIEN D’INFORMATION SUR LA SANTÉ l’autre, il est difficile d’utiliser mardi, Philippe Couillard n’a Il reprend aussi à son compte
blication de ces données. cette donnée brute pour com- pas fermé la porte à cette sug- la recommandation faite en
Les médecins québécois médecin québécois avait une sont les mieux payés, avec une parer la rémunération des mé- gestion, mais n’a pas caché ses 2013 par un autre coroner, soit
étaient moins bien payés au rémunération brute moyenne rémunération brute moyenne decins d’une province à l’au- hésitations non plus. d’ajouter neuf points d’inapti-
départ. Le rattrapage place les de 310 483 $ par an en 2014- de près de 365 000 $. tre. « Nous fournissons des don- « Il faut être prudent », a tude pour l’usage du cellulaire
médecins québécois en milieu 2015, contre 363 841 $ en On- De 25 à 40 % de la rémuné- nées comparatives, c’est aux d’abord répondu le premier mi- au volant, et propose d’intégrer
de peloton, soit au sixième tario, pour une moyenne cana- ration br ute d’un médecin provinces et aux associations nistre à une question sur le su- un système de brouillage des
rang au pays pour ce qui est dienne de 338 605 $. Ce sont peut être consacrée aux frais médicales de voir celles qu’elles jet, précisant que la question ondes dans les véhicules neufs.
de la rémunération brute. Un les médecins alber tains qui d’exploitation de son cabinet, veulent utiliser dans le cadre de serait étudiée au ministère des
leurs négociations », indique Transports en marge de la révi- La Presse canadienne
M. Ariste. sion périodique du Code de la
route. « C’est l’occasion d’en dis- Lire aussi › Le cellulaire en
De plus en plus cuter, mais [il ne] faut pas non sursis. L’éditorial de Brian
de médecins plus ajouter trop à la lourdeur Myles. Page A 6
Il y a de plus en plus de
médecins au Canada. En
2015, ils étaient plus de
82 000, portant le nombre de
L’action collective de milliers
médecins à 228 pour 100 000
habitants. Le Québec fait à ce
chapitr e mieux que la
d’autochtones mis en
moyenne canadienne, avec
242 médecins pour 100 000
habitants. Le Québec est tou-
adoption entendue en Ontario
tefois moins bien nanti du
côté des médecins de famille,
avec 117 par 100 000 habi-
T oronto — La Cour supé-
rieure de l’Ontario a com-
mencé mardi à entendre une
présenté une requête pour ju-
gement sommaire, en espé-
rant que le juge se prononcera
tants, contre une moyenne action collective intentée contre au sujet de l’action collective
de 115 au Canada, alors que le gouvernement canadien par sur la base des preuves dépo-
la province compte 125 spé- des autochtones dans ce qu’on sées jusqu’ici pour aller de
cialistes pour 100 000 habi- appelle aujourd’hui « la rafle l’avant avec le recours.
tants, pour 113 en moyenne des années 1960 ».
au Canada. De décembre 1965 à décem- Règlement à l’amiable ?
« C’est la neuvième année, bre 1984, jusqu’à 16 000 en- Tel qu’il avait été convenu
soit presque une décennie, que fants autochtones en Ontario auparavant entre les par ties,
la croissance du nombre de ont été enlevés à leur famille le juge Edward Belobaba a
médecins est plus for te que pour être confiés à des familles ajour né l’audience jusqu’au
celle de la population », re- allochtones, en vertu d’une en- 1 er décembre, moment où le
marque Ruolz Ariste. tente conclue entre Ottawa et gouvernement fédéral présen-
La population peut tarder à les services sociaux ontariens. tera sa plaidoirie, à moins que
obser ver un ef fet sur l’accès Dans l’action collective de les parties décident d’ici là de
en raison de ses besoins 1,3 milliard de dollars amorcée négocier une entente à l’amia-
croissants, et en raison des en Ontario en février 2009, les ble. La semaine dernière, la
exigences de conciliation tra- plaignants soutiennent que le ministre fédérale des Affaires
vail-famille plus élevées de la Canada avait le devoir de proté- autochtones, Carolyn Bennett,
jeune génération. ger le patrimoine culturel de ces avait en ef fet indiqué qu’elle
« Le nombre de jeunes méde- enfants. Ils réclament une com- aimerait régler cette affaire au-
cins est en hausse. Ils ont des exi- pensation de 85 000 $ par per- tour d’une table plutôt qu’au
gences familiales plus grandes et sonne touchée pour souffrance palais de justice.
sont davantage à la recherche psychologique et spirituelle. M e W ilson a notamment
d’un équilibre entre leur vie de Leur avocat, Jeffery Wilson, plaidé, mardi, que les motifs
famille et professionnelle », croit estime que l’action collective réels de la «rafle», menée sans
M. Ariste. est unique en Occident, car le aucune consultation avec les au-
Le corps médical québécois tribunal devra déterminer « si tochtones, demeurent obscurs.
s’est féminisé plus rapidement un gouvernement a le devoir de Mais il a suggéré que cette
que la moyenne au pays. Il prendre des mesures afin de « abomination » pouvait faire
comptait en 2015 47 % de protéger et de préserver l’iden- partie du plan plus vaste du gou-
femmes, contre une moyenne tité culturelle des autochtones ». vernement fédéral pour « extir-
de 40 % au Canada. Au premier jour des au- per le sauvage de ces enfants».
diences, mardi, en Cour supé-
Le Devoir rieure à Toronto, Me Wilson a La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6 A 3

AIDE SOCIALE
ACTUALITES
Pas de rencontre, pas de chèque, propose le ministre Blais
Le Parti québécois veut des garanties sur la qualité des services offerts dans les centres d’emploi
ISABELLE POR TER ciale. À l’heure actuelle, ces ren- luations. «Retenir un chèque, ça Québec (CAQ), qui est plutôt ministre s’est plaint tout haut ont moins de 35 ans. (73,1 %).
à Québec contres sont of fer tes, mais a un impact majeur. Ça peut en- pour le projet de loi, a mani- « d’une perte de temps ». M. Blais a ensuite plaidé
M. Blais trouve qu’elles ne sont traîner des conséquences graves festé de l’inquiétude à ce sujet. La députée de Québec soli- que plusieurs « pays sociodé-

L e ministre François Blais a


fait une nouvelle proposi-
tion mardi lors de l’étude du
pas assez populaires et voudrait
les rendre obligatoires.
Jusqu’à présent, les libéraux
sur la santé de la personne, a
lancé le député péquiste de Ri-
mouski, Harold Lebel. C’est bien
« Je suis assez à l’aise avec l’ap-
proche, mais ça prend du
monde sur le terrain », a lancé
daire ne s’en cache pas : elle va
en commission parlementaire
pour faire de l’obstruction. « Le
mocrates » étaient beaucoup
plus sévères. « Sur le plan des
sanctions, on est en dessous de
projet de loi sur l’aide sociale. avaient proposé d’amputer beau, mais on n’est pas capables le député de Drummond, Sé- PQ fait la même chose », s’est la moyenne de tout ce que j’ai
Il a suggéré que les chèques seulement une par tie du de savoir comment ça fonctionne bastien Schneeberger. plaint François Blais. En fin de vu », a-t-il dit.
des nouveaux demandeurs chèque des nouveaux presta- aujourd’hui.» À cet égard, la sous-ministre journée, il a carrément parlé Plus tard, le député péquiste
soient complètement retenus taires qui refuseraient de par- Son collègue de Richelieu, a confirmé qu’il n’y avait pas d’une « impasse ». Harold Lebel a rétorqué que
s’ils refusent d’être évalués ticiper au programme Objectif Sylvain Rochon, a ensuite inter- d’agent au bureau de Sorel, Pour convaincre l’opposi- dans ces pays, on investissait
par un intervenant. Emploi (jusqu’à 224 $). Le pellé le ministre sur l’absence mais a affirmé que des agents tion, il a fait valoir que le rôle davantage en amont et que les
« Est-ce qu’on pourrait aller Parti québécois et Québec so- d’agents de l’aide sociale au bu- pouvaient « se déplacer sur des sanctions en était un de services étaient meilleurs.
vers des mécanismes de retenue lidaire s’y opposent. reau de Sorel parce que les em- rendez-vous » à partir de Châ- « dissuasion » et « qu’elles sont À la fin de la journée, ses col-
de chèques ? On a regardé cette Or, l’idée de r etenir les ployés avaient été transférés à teauguay et Saint-Hyacinthe. appliquées assez rarement ». lègues de Richelieu et de Saint-
possibilité-là », a lancé le minis- chèques n’a guère été mieux Saint-Hyacinthe. « Ils arrivent Les sanctions, dit-il, « envoient Jean ont reproché au ministre
tre Blais, qui a ensuite voulu accueillie. Du côté de Québec là dans des îlots et doivent pren- Impasse un message » que « les gens doi- de n’en avoir que pour les
savoir ce que les élus de l’op- solidaire, Françoise David a ré- dre leur téléphone pour appeler Après 50 heures consacrées vent se prendre en main, qu’on « sanctions ». « Maintenant, ce
position en pensaient. torqué qu’elle était favorable à leur agent à Saint-Hyacinthe », au même article de loi, la Com- est là pour les aider et qu’ils ont ne sera plus le programme Ob-
Le ministre de l’Emploi et de ce que ces rencontres soient a-t-il lancé après avoir souligné mission de l’économie et du tra- un bout de chemin à faire ». jectif Emploi, ça va être le pro-
la Solidarité sociale tient à ce obligatoires, mais s’est opposée que Sorel avait un « grave pro- vail semble de nouveau bloquée. Il a plusieurs fois répété qu’il gramme Objectif Sanctions », a
que les personnes qui entrent à ce qu’on retienne les fonds. blème d’emploi », notamment Mardi, les députés du PQ visait les jeunes, notamment lancé le député Dave Turcotte
sur l’aide sociale soient évaluées Selon le PQ, le gouvernement avec la délocalisation de l’entre- et de QS ont multiplié les issus de l’immigration. Près à la clôture des travaux.
et qu’on leur propose un projet doit d’abord faire la preuve de la prise General Electric. propositions d’amendements des trois quarts des nouveaux
pour ne pas rester sur l’aide so- qualité de l’accueil et des éva- Même la Coalition avenir au projet de loi. Exaspéré, le demandeurs de l’aide sociale Le Devoir

RONA

Le Bloc veut qu’un


comité parlementaire
convoque le ministre
Navdeep Bains
O ttawa — Le Bloc québécois voudrait met-
tre un autre ministre sur la sellette à cause
de la vente de Rona.
Le député bloquiste Xavier Barsalou-Duval
demande à ses collègues qui siègent à un co-
mité parlementaire de convoquer le ministre fé-
déral de l’Innovation, des Sciences et du Déve-
loppement économique, Navdeep Bains.
Selon le député, le ministre fédéral a donné
peu d’explications en mai dernier lorsqu’il a
autorisé la vente de Rona, en pleine tourmente
politique à Québec.
Depuis, la tourmente a emporté le ministre
québécois Jacques Daoust.
« La population est inquiète et on a besoin d’en
savoir plus. […] Le processus décisionnel du mi-
nistre [Bains] n’est pas clair. Il y a peut-être des
ajustements à y apporter, mais il faut avant tout
savoir comment il fonctionne pour être rassuré »,
a déclaré le député Barsalou-Duval dans un
communiqué diffusé mardi.
Pierre Ouellet souhaite être entendu
Pendant ce temps, à Québec, des députés
voudraient convoquer M. Daoust ainsi que
son ancien chef de cabinet Pierre Ouellet en
commission parlementaire.
Dans une lettre adressée au président de la
Commission de l’économie et du travail, ce
dernier af firme qu’il souhaite être entendu
afin de « rectifier les faits ».
Interrogé à ce sujet mardi, le premier minis-
tre Philippe Couillard a pris ses distances.
«J’ai dit que les parlementaires pouvaient se pro-
noncer sur la façon dont ils voulaient conduire leurs TOBIAS SCHWARZ AGENCE FRANCE-PRESSE
débats», a insisté M. Couillard lors d’un point de La Fédération des maisons d’hébergement pour femmes a soulevé entre autres le cas d’une immigrante déportée qui a dû laisser derrière elle son
presse à Saint-Jérôme, mardi matin. «Ce que j’ai enfant, qu’elle allaitait encore et que la Cour a confié au conjoint québécois — qui la parrainait — l’ayant dénoncée.
dit, et je le répète, c’est que ce dossier-là est complété.
La transaction a eu lieu. Les gens sont au travail
[...] C’est une transaction consensuelle», a-t-il dit.

La Presse canadienne
Les immigrantes victimes de violence conjugale sont mal
Coderre courtise Poëti protégées par l’État, selon les maisons d’hébergement
Le député libéral Robert Poëti admet que le Le manque d’interprètes pénalise les immigrantes qui ne parlent ni français ni anglais
maire de Montréal, Denis Coderre, voudrait le
voir faire le saut en politique municipale. Sur les ROBER T DUTRISAC parrainées, qui sont, dès lors, complètement dé- Le témoignage-choc a semblé émouvoir la
ondes d’ICI RDI, il a déclaré : « Effectivement, Correspondant parlementaire pendantes du conjoint. […] Cette situation ministre Kathleen Weil. « Votre présentation est
Denis laisse sous-entendre et parle [du fait] que à Québec laisse libre cours au contrôle du conjoint violent, très, très, comment dire, puissante. On se sent
les élections s’en viennent, qu’il aimerait bien que qui détient l’ultime menace de la dénonciation tous interpellés », a-t-elle commenté, sans toute-
je m’approche de son équipe. » Le fait que sa rela-
tion avec M. Coderre soit « excellente » est un
« secret de Polichinelle », a-t-il ajouté. Cet ex-mi-
S ouvent brimées par leur conjoint les parrai-
nant et menacées de déportation, les immi-
grantes victimes de violence conjugale sont
menant à la dépor tation si la femme ne se
conforme pas à ses exigences », peut-on lire dans
le rapport de 86 pages.
fois prendre d’engagement concret.
Une difficulté de taille, c’est de trouver des
interprètes et de les payer. « L’interprétariat en
nistre des Transports a été exclu du Conseil mal protégées par l’État québécois, déplore la Manon Monastesse a cité entre autres le maison d’hébergement, c’est un vrai problème, a
des ministres en janvier dernier et il n’a pas été Fédération des maisons d’hébergement pour cas de cette immigrante dépor tée qui a dû souligné Marie-Hélène Senay. On a un travail
replacé lors du remaniement de samedi der- femmes (FMHF). laisser derrière elle son enfant, qu’elle allai- d’intervention à faire : il faut désamorcer souvent
nier. Lors de la même entrevue, M. Poëti a as- Lors de la commission parlementaire qui tait encore et que la Cour a confié au conjoint une vie de violence dont les conséquences sont in-
suré qu’il n’avait pas encore pris de décision. porte sur la planification de l’immigration au québécois qui l’avait dénoncée. « Les cas qu’on croyables. » Il faut s’assurer qu’ils ne sont pas de
Le Devoir Québec pour la période 2017-2019, la directrice vous présente, ce ne sont pas des cas anecdo- mèche avec la famille de la victime, famille qui,
de la fédération, Manon Monastesse, et sa coor- tiques. C’est le quotidien qu’on voit », a-t-elle dit souvent, l’ostracisera si elle ne revient pas à
Anticosti : préparation donnatrice Marie-Hélène Senay ont décrit la si-
tuation d’immigrantes qui ne connaissent ni le
aux parlementaires. son conjoint.
Le gouvernement du Québec ne compense
des sites de forage français ni l’anglais et qui se réfugient dans une
maison d’hébergement pour échapper à un
Pas d’engagement de la ministre Weil
Elle a plaidé pour que l’État mette en place
pas les maisons d’hébergement pour les ser-
vices d’interprètes, alors que certaines d’entre
La préparation des sites pour les forages avec conjoint violent ou encore à leur proxénète. un mécanisme de suivi des immigrantes parrai- elles s’occupent principalement de femmes im-
fracturation sur l’île d’Anticosti débutera «sous Ces femmes risquent la dépor tation si elles nées et de leur conjoint. « C’est inacceptable, ici migrantes qui en ont besoin. Forcément, ces ser-
peu», a annoncé mardi Hydrocarbures Anticosti. quittent avant une période de deux ans leur au Québec, que des femmes soient enfermées pen- vices sont limités au minimum : ces immigrantes
Pour le moment, précise le communiqué diffusé conjoint les parrainant. Les immigrantes qui dant des années sans aucun contact avec la so- n’ont pas accès aux mêmes ser vices que les
par l’entreprise Pétrolia, il est seulement prévu sont dans une situation jugée irrégulière par ciété », a-t-elle dénoncé. Dans certains cas, le femmes qui connaissent le français ou l’anglais.
de déboiser et de préparer les sites des trois fo- Immigration Canada — le visa que leur a pro- parrain — un bon citoyen québécois — prend à La FMHF regroupe 36 des 109 maisons d’hé-
rages. «Des bassins y seront aménagés dès cet été curé leur conjoint étant expiré, par exemple — sa charge plus d’une immigrante. « On voit de bergement pour femmes du Québec. Le réseau,
pour contenir l’eau nécessaire aux travaux de fo- risquent d’être dénoncées par ce dernier. plus en plus d’hommes québécois se chercher des qui reçoit plus de 3000 femmes par an, accueille
rage et de parachèvement (fracturation hydrau- En novembre dernier, la FMHF a produit femmes soumises, a-t-elle révélé. Nous, on les de plus en plus de femmes immigrantes ; elles
lique).» Ces forages pourront être menés en pui- une étude financée par le ministère de l’Immi- voit : la numéro un, la numéro deux, la numéro représentent 22 % du total. À Montréal, la pro-
sant plus de 30 millions de litres d’eau dans qua- gration, de la Diversité et de l’Inclusion trois. On s’aperçoit que c’est le même conjoint. » portion grimpe à 40 %. Ça ne serait que la pointe
tre rivières. Les fonds publics nécessaires pour (MIDI) sur l’adaptation de l’intervention et des La directrice du FMHF a aussi proposé que de l’iceberg. « Les femmes immigrantes violen-
la réalisation des forages n’ont toutefois pas en- services fournis aux immigrantes par les mai- l’État suspende les procédures d’expulsion des tées, et à plus forte raison les femmes parrainées
core été débloqués, selon ce qu’a précisé Inves- sons d’hébergement. « Certains statuts d’immi- immigrantes victimes de violence. « Il n’y a pas ou sans statut, choisissent généralement de ne pas
tissement Québec. L’État québécois est le princi- gration ou, pire, l’absence de titre de séjour de mécanisme pour les protéger pendant qu’elles porter plainte », note le rapport.
pal bailleur de fonds de ce projet d’exploration. confinent les femmes dans des situations de s’af franchissent d’un contexte de violence », a-t-
Le Devoir grande vulnérabilité. C’est le cas des femmes elle fait observer. Le Devoir
A 4 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

AV I S L É G A U X E T A P P E L S D ’ O F F R E S
Avis public Appel d’offres Canada COUR DU QUÉBEC
Arrondissement de Côte-des-Neiges Province de Québec Chambre civile
Notre-Dame-de-Grâce District de MONTREAL Division des petites créances
COUR DU QUÉBEC Localité MONTREAL 1 NOTRE-DAME EST
PROVINCE DE QUÉBEC MONTRÉAL (QC) H2Y 1B6
DISTRICT DE MONTRÉAL Téléphone : 514-393-2304
ASSEMBLÉE PUBLIQUE DE CONSULTATION AVIS est donné que le secrétaire d’arrondissement NO : 500-22-232095-169
Projet de résolution CA16 170199 approuvant le projet particulier PP-92 recevra, sous pli cacheté, avant 14 heures, le COMMISSION DES AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION
visant à permettre une plus grande proportion d’enseignes localisées à plus 8 septembre 2016, au 201, avenue Laurier Est, NORMES, DE L’ÉQUITÉ, (articles 136 et 137 C.p.c.)
de 16 m de haut, pour le site du Centre universitaire de santé McGill, au 1001, rez-de-chaussée, Montréal (Québec) H2T 3E6, des DE LA SANTÉ ET DE LA
boulevard Décarie, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de soumissions pour le contrat suivant : SÉCURITÉ DU TRAVAIL SECTION I – AVIS
construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (RCA02 Soumission DDTTP54-16-09 Partie demanderesse Avis est donné à :
17017). c. nom et dernière adresse connue numéro de dossier
Planage et revêtement bitumineux, reconstruction
AVIS est par les présentes donné, par la soussignée, que le projet de résolution de trottoirs et de bordures, construction de saillies, PRODUTTS DE PREMIERS PEREYRA GARCIA YEN IFE : 2001, 32E AV. LACHINE, QC, H8T 3J1 500-32-152671-162
CA16 170199 approuvant le projet particulier PP-92 décrit ci-dessus a été adopté par le là où requis, sur diverses rues de l'arrondissement SOINS EMERGENCY (2011) 9277-8786 QUEBEC INC. : 820 RACHEL EST, MONTRÉAL, QC, H2J 2H6 500-32-152769-164
conseil d’arrondissement lors de la séance ordinaire tenue le 27 juin 2016 et fera l’objet du Plateau-Mont-Royal dans les limites décrites INC. 9202-6467 QUEBEC INC. : 64 MARIE-ANNE EST, MONTRÉAL, QC, H2W 1A2 500-32-152793-164
d’une assemblée publique de consultation le 1er septembre 2016 à compter de aux documents de soumission - P. R.R 2016 Partie défenderesse STEPHAN HASHEMI : 1110 EGAN, VERDUN, QC, H4H 1W7 500-32-152800-167
18 heures 30 au 5160, boulevard Décarie, 4ième étage, à Montréal, en confor- MYRIAM POIRIER : 100-8710 AV. DU PARC, MONTRÉAL, QC, H2N 1S2 500-32-152801-165
Les documents relatifs à cet appel d’offres seront ASSIGNATION
mité des dispositions de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (L.R.Q., c. A-19.1). (135, 136 et 137 C.p.c.) de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances, du district de Montréal
disponibles à compter du 24 août 2016. Les situé au 1 Notre-Dame Est # 1.04, Montréal, Qc., H2Y 1B6, dans les 30 jours afin de recevoir la demande
QUE l’objet de ce projet de résolution vise à autoriser une augmentation de la superficie PAR ORDRE DE
personnes et les entreprises intéressées par ce introductive d'instance en recouvrement d'une petite créance qui y a été laissée à votre attention.
totale des enseignes, en considérant la rue Saint-Jacques comme étant directement adja- L’HUISSIER:
cente au complexe hospitalier et d’autoriser que ces enseignes puissent se positionner contrat peuvent se procurer les documents de
soumission en s’adressant au Service électronique Avis est donné à la partie Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans l'avis d'assignation qui l'accompagne,
sur différentes parties du bâtiment, à une hauteur pouvant dépasser 16 m. défenderesse que la partie sans quoi un jugement par défaut pourrait être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de
d’appels d’offres (SÉAO) en communiquant avec un demanderesse a déposé au
QUE ce projet particulier vise les zones 0793 et 0800 ci-après illustrées : justice.
des représentants par téléphone au 1 866 669-7326 greffe de la Cour du Qué-
ou au 514 856-6600, ou en consultant le site Web bec, du district de Montréal, SECTION II - INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION
www.seao.ca. Les documents peuvent être obtenus une demande introductive Le présent avis est publié aux termes d'une ordonnance rendue le 19 AOÛT 2016 par le greffier dans les
au coût établi par le SÉAO. d’instance. Une copie de dossiersportant les numéros ci-haut mentionnés.
cette demande et de l’avis Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l'exigent.
Toute soumission doit être présentée avec un d’assignation ont été laissés
cautionnement de soumission égal à 10 % du à I’intention de la partie SECTION III - INFORMATIONS FINALES
montant total de la soumission, conformément au défenderesse, au greffe du Montréal, le 19 AOÛT 2016
cahier des charges. tribunal, au palais de justice
de Montréal, situé au 1 rue Hizia Hadj-Attou
Pour être considérée, toute soumission doit être Notre-Dame Est. Il est Greffière de la Cour du Québec
présentée sur les formulaires préparés à cette fin ordonné à la partie défen-
et placée dans une enveloppe cachetée et portant deresse de comparaître
l’identification fournie en annexe du document dans un délai de 30 jours AVIS DE CLÔTURE
de la publication de la pré-
d’appel d’offres.
Les soumissions reçues seront ouvertes
sente ordonnance.
D'INVENTAIRE
Prenez avis que monsieur AVIS
publiquement au bureau d’arrondissement situé
À défaut de comparaître
dans ce délai, un juge-
GEORGES BIBOLLET, en son À TOUS NOS COUR DU QUÉBEC
vivant domicilié au 5999 avenue PROVINCE DE QUÉBEC
au 201, avenue Laurier Est, rez-de-chaussée, ment par défaut pourrait Monkland, appartement 1415, ANNONCEURS DISTRICT DE
immédiatement après l’expiration du délai fixé être rendu contre vous Montréal, Québec, H4A 1H1, est TERREBONNE
pour leur réception. La Ville de Montréal ne sans autre avis dès l’expi- décédé à son domicile, le 21 Veuillez, s’il vous plaît, NO : 700-22-036092-160
s’engage à accepter ni la plus basse, ni aucune ration de ce délai et vous
des soumissions reçues et n’assume aucune pourriez devoir payer les
mars 2016. Un inventaire des
biens a été dressé conformé-
prendre connaissance COMMISSION DES
frais de justice. NORMES, DE L’ÉQUITÉ,
obligation ni aucun frais d’aucune sorte envers le ment à la loi, sous seing privé, de votre annonce et DE LA SANTÉ ET DE LA
ou les soumissionnaires. À Montréal, le 19 août 2016 par les liquidatrices, OLIVIA BI- SÉCURITÉ DU TRAVAIL
Sonia Lavoie, BOLLET-BAHENA et MARIE-
nous signaler immé-
Renseignements : Partie demanderesse
huissier de justice CLAUDE BIBOLLET-BAHENA, diatement toute ano-
Madame : Marie-France Plouffe c.
Courriel : mplouffe@ville.montreal.qc.ca en présence de deux (2) té-
moins, en date du 14 août 2016, malie qui s’y serait 9236-7838 QUEBEC INC.
Montréal, le 24 août 2016 Partie défenderesse
et peut être consulté par les inté-
ressés au 5350 avenue Victoria,
glissée. En cas d’er-
Le secrétaire d’arrondissement, ASSIGNATION
QU’au cours de cette assemblée publique, le président d’assemblée expliquera le projet Me Claude Groulx appartement 6, Montréal, Qué- reur de l’éditeur, sa (135, 136 et 137 C.p.c.)
bec, H3W 2P3. PAR ORDRE DE
de résolution ainsi que les conséquences de son adoption et entendra les personnes qui responsabilité se L’HUISSIER:
désirent s’exprimer à ce sujet. COUR DU QUÉBEC
QUE ce projet de résolution n’est pas susceptible d’approbation référendaire. PROVINCE DE QUÉBEC limite au coût de la Avis est donné à la partie
DISTRICT DE MONTRÉAL parution. défenderesse que la partie
QUE ce projet de résolution ainsi que le sommaire décisionnel qui s’y rapporte sont dis- NO : 500-22-231246-169 demanderesse a déposé au
ponibles pour consultation au bureau Accès Montréal de Côte-des-Neiges—Notre-Dame- Appel d’offres greffe de la Cour du Qué-
COMMISSION DES bec, du district de TERRE-
de-Grâce situé au 5160, boulevard Décarie, rez-de-chaussée, du lundi au vendredi, de 8 NORMES, DE L’ÉQUITÉ, COUR DU QUÉBEC
h 30 à 17 heures. Toute personne qui en fait la demande peut obtenir une copie du projet PROVINCE DE QUÉBEC BONNE, une demande
IP LA SANTÉ ET DE LA introductive d’instance.
de résolution sans frais. Pour toute information additionnelle vous pouvez communiquer SÉCURITÉ DU TRAVAIL DISTRICT DE MONTRÉAL
au 514 868-4561. NO : 500-22-231884-167 Une copie de cette
Partie demanderesse demande et de I’avis d’assi-
QUE le présent avis ainsi que ce projet de résolution et le sommaire décisionnel qui s’y COMMISSION DES
Services institutionnels c. NORMES, DE L’ÉQUITÉ,
gnatioq ont été laissés à
rapporte sont également disponibles sur le site Internet de l’arrondissement dont Gestion et planification immobilière ROMERO ESCOTO I’intention de la partie
DE LA SANTÉ ET DE LA défenderesse, au greffe du
l’adresse est : ville.montreal.qc.ca/cdn-ndg, en cliquant sur « Avis publics ». MIGUEL LEON SÉCURITÉ DU TRAVAIL
Catégorie : travaux tribunal, au palais de justice
FAIT à Montréal, ce 24 août 2016. &. Partie demanderesse
Appel d’offres : 5863 ENERGIE DENALI INC. de SAINT-JEROME, situé au
La secrétaire d’arrondissement, c. 25 rue de Martigny Ouest,
Geneviève Reeves, avocate Descriptif : Réfection des panneaux de béton à la Partie défenderesse à Saint-Jerôme. Il est
caserne 28 7542593 CANADA INC.
ASSIGNATION ordonné à la partie défe-
(135, 136 et 137 C.p.c.) Partie défenderesse nãeresse de comparaître
L’ouverture des soumissions prévue pour le
PAR ORDRE DE ASSIGNATION dans un délai de 30 jours
29 août 2016 est reportée au 31 août 2016 à 14 h (135, 136 et 137 C.p.c.)
Avis public L’HUISSIER: de la publication de la pré-
au Service du greffe de la Ville de Montréal à sente ordonnance.
Arrondissement de Côte-des-Neiges Avis est donné à la partie PAR ORDRE DE
l’attention du greffier, 275, rue Notre-Dame Est, L’HUISSIER:
Notre-Dame-de-Grâce défenderesse que la partie À défaut de comparaître
bureau R-134, Montréal (Québec) H2Y 1C6. dans ce délai, un juge-
demanderesse a déposé au Avis est donné à la partie
Montréal, le 24 août 2016 greffe de la Cour du Qué- défenderesse que la partie ment par défaut pourrait
bec, du district de MONT- demanderesse a déposé au être rendu contre vous
COUR DU QUÉBEC Le greffier de la Ville sans autre avis dès l’expi-
Invitation RÉAL, une demande greffe de la Cour du Qué-
PROVINCE DE QUÉBEC Me Yves Saindon introductive d’instance. bec, du district de Montréal, ration de ce délai et vous
SÉANCE DU CONSEIL DISTRICT DE Une copie de cette une demande introductive pourriez devoir payer les
Les membres de votre conseil d’arrondissement, M. TERREBONNE demande et de l’avis d’as- d’instance. Une copie de frais de justice.
Russell Copeman, maire d’arrondissement, Mme NO : 700-22-036142-163 signation ont été laissés à cette demande et de l’avis À Montréal, le 19 août 2016
Magda Popeanu, conseillère du district de Côte-des- COMMISSION DES I’intention de la partie d’assignation ont été laissés Sonia Lavoie,
Neiges, M. Peter McQueen, conseiller du district de NORMES, DE L’ÉQUITÉ, Appel d’offres défenderesse, au greffe du à I’intention de la partie huissier de justice
Notre-Dame-de-Grâce, M. Jeremy Searle, conseiller DE LA SANTÉ ET DE LA tribunal, au palais dejustice défenderesse, au greffe du
du district de Loyola, M. Marvin Rotrand, conseiller SÉCURITÉ DU TRAVAIL de MONTRÉAL, situé au 1 tribunal, au palais de justice
Partie demanderesse RUE NOTRE-DAME EST À de Montréal, situé au 1 rue
du district de Snowdon, et M. Lionel Perez, conseiller MONTRÉAL. Il est Notre-Dame Est. Il est
du district de Darlington vous invitent à participer à la c. ordonné à la partie défen- ordonné à la partie défen-
prochaine séance du conseil d’arrondissement de Côte- PANAGIOTIS KOKKINOS deresse de comparaître deresse de comparaître
des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce, Direction générale adjointe
Partie défenderesse dans un délai de 30 jours dans un délai de 30 jours
– Services institutionnels de la publication de la pré- de la publication de la pré-
Le mardi 6 septembre 2016 à 19 heures ASSIGNATION Service de l’approvisionnement sente ordonnance. sente ordonnance.
au Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce, (135, 136 et 137 C.p.c.)
6400, avenue de Monkland Appel d'offres : 16-15528 À défaut de comparaître À défaut de comparaître
PAR ORDRE DE
L’HUISSIER: Sites pour la disposition, le traitement et dans ce délai, un juge- dans ce délai, un juge- Appel d’offres
Au cours de cette assemblée, une période de 90 ment par défaut pourrait ment par défaut pourrait
minutes sera consacrée aux questions et aux Avis est donné à la partie l’élimination des sols contaminés être rendu contre vous être rendu contre vous
demandes des citoyens sur tous les sujets défenderesse que la partie L’ouverture des soumissions prévue pour le 24 août sans autre avis dès l’expi- sans autre avis dès l’expi-
concernant l’arrondissement ou l’administration demanderesse a déposé au 2016 est reportée au 29 août 2016 à 14 h dans les ration de ce délai et vous ration de ce délai et vous
municipale. À cet égard, il y aura une période greffe de la Cour du Qué- locaux du Service du greffe de l’hôtel de ville. pourriez devoir payer les pourriez devoir payer les
d’inscription de 18 h 15 à 18 h 45. bec, du district de TERRE- frais de justice. frais de justice.
BONNE, une demande Montréal, le 24 août 2016 Direction générale adjointe –
L’ordre du jour ainsi que les dossiers décisionnels sont À Montréal, le 19 août 2016 À Montréal, le 19 août 2016 Services institutionnels
introductive d’instance. Le greffier de la Ville
généralement disponibles dans la section Mairie d’ar- Une copie de cette Sonia Lavoie, Sonia Lavoie, Service de l’approvisionnement
rondissement du site Internet de l’arrondissement de demande et de I’avis d’assi- Me Yves Saindon huissier de justice huissier de justice
Des soumissions sont demandées et devront être
Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce (ville.mon- gnatiorl ont été laissés à reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au
treal.qc.ca/cdn-ndg ) ainsi qu’au bureau Accès Mont- I’intention de la partie
réal de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce (311 - défenderesse, au greffe du Service du greffe de la Ville de Montréal à
arrondissement de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-
Grâce) au 5160, boulevard Décarie, rez-de-chaussée, le
tribunal, au palais dejustice
de SAINT-JEROME, situé au
AVIS LÉGAUX & APPELS D’OFFRES • HEURES DE TOMBÉE l'attention du greffier, 275, rue Notre-Dame Est,
bureau R-134, Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour :
jeudi précédant la séance du conseil d’arrondissement, 25 rue de Martigny Ouest, Les réservations doivent être faites avant 16h00 pour publication deux (2) jours plus tard. Catégorie : Biens et services
en après-midi. La séance du conseil est diffusée en à Saint-Jerôme. I1 est Publications du lundi: Réservations avant 12 h 00 le vendredi | Publications du mardi: Réservations avant 16 h 00 le vendredi
ordonné à la partie défen- Appel d'offres : 16-15495
direct sur le site Internet de l’arrondissement.
N.B. L’ordre du jour FINAL est celui adopté par les
deresse de comparaître
dans un délai de 30 jours
Tél.: 514-985-3344 | Fax: 514-985-3340 | Courriel : avisdev@ledevoir.com Descriptif : Numérisation de documents papier -
Sur Internet : www.ledevoir.com/services-et-annonces/avis-publics | www.ledevoir.com/services-et-annonces/appels-d-offres Rôles d'évaluation 1963-1970 et 1987
conseillers municipaux au début de chaque séance. de la publication de la pré- Date d'ouverture : 12 septembre 2016
NOTE : Cette séance sera précédée d’une séance sente ordorurance. Dépôt de garantie : Aucun
extraordinaire à 18 heures concernant le Pro- À défaut de comparaître Renseignements : Johanne Langlois, agente
gramme triennal d’immobilisation (P.T.I.) 2017- dans ce délai, unjugement APPEL D’OFFRES d'approvisionnement : 514 868-5957
2018-2019. Au cours de cette séance, une par défaut pourrait être
rendu contre vous sans Direction des travaux publics Appel d'offres : 16-15563
période de 30 minutes sera consacrée aux ques-
autre avis dèsI’expiration
Appel d’offres
tions et aux demandes des citoyens portant Descriptif : Étiquettes RFID pour la Ville de Montréal
de ce délai et vous pour- Date d'ouverture : 12 septembre 2016
exclusivement sur le Programme triennal d’im- riez devoir payer les frais
mobilisation (P.T.I.). À cet égard, il y aura une Dépôt de garantie : 10000 $, Cautionnement et/ou
de justice.
période d’inscription de 17 h 15 à 17 h 45. chèque visé
À Montréal, le 19 août 2016 Renseignements : Roxana D. Racasan Oancea,
La secrétaire d’arrondissement, Des soumissions seront reçues avant 11 h le vendredi
Sonia Lavoie, Services institutionnels agente d'approvisionnement : 514 872-6717
Geneviève Reeves, avocate huissier de justice 9 septembre 2016 au bureau d’arrondissement, à
l’attention de M e Pascale Synnott, secrétaire Gestion et planification immobilière Appel d'offres : 16-15178
d’arrondissement, au 815, rue Bel-Air, 1er étage, Des soumissions sont demandées et devront être Descriptif : Service de déneigement de 4 écocentres
Montréal (Québec) H4C 2K4 pour : reçues, avant 14 h à la date ci-dessous, au Service Date d'ouverture : 14 septembre 2016
Titre : Reconstruction de trottoirs et de chaussées, du greffe de la Ville de Montréal à l'attention du Dépôt de garantie : 2000 $, Cautionnement et/ou
sur diverses rues de l’arrondissement du Sud-Ouest. greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134, chèque visé
Montréal (Québec) H2Y 1C6 pour : Appel d'offres : 16-15576
Soumission : 211624
Catégorie : travaux Descriptif : Transport de la neige, par secteur,
Ouverture des soumissions : vendredi le 9 septembre dans le cadre des activités de déneigement pour
2016 à 11 h Appel d’offres : 5867
un (1) arrondissement
Dépôt de garantie : cautionnement de soumission Descriptif : Mise aux normes des Aréna du Centre Date d'ouverture : 12 septembre 2016
de 10 % Etienne-Desmarteau Dépôt de garantie : 15000 $, Cautionnement et/ou
Date d’ouverture : 21 septembre 2016 chèque visé
La soumission doit être accompagnée d’une garantie
Renseignements : Simona Radulescu Tomescu,
de soumission équivalente à un montant de 10 % du Dépôt de garantie : 10 % de la valeur de la
agente d'approvisionnement : 514 872-0486
montant total de la soumission sous la forme de soumission (cautionnement, chèque visé ou
cautionnement de soumission uniquement. Aucun garantie bancaire) Catégorie : Services professionnels
chèque visé et aucune lettre de garantie bancaire Renseignements : pour toute question, s’adresser Appel d'offres : 16-15451
irrévocable ne seront acceptés. à immeubles.soumissions@ville.montreal.qc.ca Descriptif : Services professionnels pour analyser
Documents : Les documents relatifs à cet appel l'écart entre les pratiques actuelles de gestion
Visites : Les visites sont individuelles. La date limite
d’offres seront disponibles à compter du 24 août d'actifs et les pratiques de classe mondiale -
pour prendre rendez-vous est le 29 août, à 16 :00.
2016 à 15 h projet de certification ISO 55001
Les visites auront lieu du 31 août au 2 septembre
Date d'ouverture : 21 septembre 2016
Les personnes et les entreprises intéressées peuvent inclusivement, selon l’horaire suivant : 9 :00, 10 :00,
Dépôt de garantie : Aucun
se procurer les documents de soumission en 11 :00, 13 :00 et 14 :00.
Renseignements : Élisa Rodriguez, agente
s’adressant au Service Électronique d’Appels d’Offres pour prendre rendez-vous, s’adresser à d'approvisionnement : 514 872-5506
(SEAO) en communiquant avec un des représentants immeubles.soumissions@ville.montreal.qc.ca Documents : Les documents relatifs à ces appels
par téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600,
Documents : Les documents relatifs à cet appel d'offres seront disponibles à compter du 24 août
ou en consultant le site Web www.seao.ca.
d’offres seront disponibles à compter du 24 août 2016
Les documents peuvent être obtenus au coût établi
par le SEAO. 2016 Les personnes et les entreprises intéressées par
Les personnes et les entreprises intéressées par ce ce contrat peuvent se procurer les documents de
Les devis techniques généraux de la Ville de Montréal soumission en s’adressant au Service
contrat peuvent se procurer les documents de
sont également disponibles au SEAO. électronique d’appels d’offres (SÉAO) en
soumission en s’adressant au Service électronique
Pour être considérée, toute soumission doit être d’appels d’offres (SÉAO) en communiquant avec un communiquant avec un des représentants par
présentée sur les formulaires spécialement préparés à des représentants par téléphone au 1 866 669-7326 téléphone au 1 866 669-7326 ou au 514 856-6600,
cette fin et placée dans une enveloppe cachetée et ou au 514 856-6600, ou en consultant le site Web ou en consultant le site Web www.seao.ca. Les
portant l’identification fournie en annexe du document www.seao.ca. Les documents peuvent être obtenus documents peuvent être obtenus au coût établi
d’appel d’offres. au coût établi par le SÉAO. par le SÉAO.
Les soumissions reçues seront ouvertes publiquement Chaque soumission doit être placée dans une Chaque soumission doit être placée dans une
au bureau d’arrondissement, immédiatement après enveloppe cachetée et portant l’identification enveloppe cachetée et portant l’identification
l’expiration du délai fixé pour leur réception. fourni en annexe du document d’appel d’offres. fournie en annexe du document d’appel d’offres.
La Ville de Montréal ne s’engage à accepter ni la plus Les soumissions reçues seront ouvertes Les soumissions reçues seront ouvertes
basse ni aucune des soumissions reçues et n’assume publiquement dans les locaux du Service du publiquement dans les locaux du Service du
aucune obligation de quelque nature que ce soit greffe à l'Hôtel de ville, immédiatement après greffe à l'Hôtel de ville, immédiatement après
envers le ou les soumissionnaires. l'expiration du délai fixé pour leur réception. l'expiration du délai fixé pour leur réception.
Renseignements : Veuillez communiquer toute La Ville de Montréal ne s'engage à accepter ni la La Ville de Montréal ne s'engage à accepter ni la
demande de renseignement par courriel à monsieur plus basse ni aucune des soumissions reçues et plus basse ni aucune des soumissions reçues et
Garo Tamamian, ingénieur, à l’adresse suivante: n'assume aucune obligation de quelque nature n'assume aucune obligation de quelque nature
garo.tamamian@ville.montreal.qc.ca. que ce soit envers le ou les soumissionnaires. que ce soit envers le ou les soumissionnaires.
Montréal, le 24 août 2016 Montréal, le 24 août 2016 Montréal, 24 août 2016
Pascale Synnott, avocate Le greffier de la Ville Le greffier de la Ville
Secrétaire d’arrondissement Me Yves Saindon Me Yves Saindon
L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6 A 5

ACTUALITÉS
GOUVERNEMENT TRUDEAU

Une deuxième ministre


Montréal aura les ordures à l’œil
JEANNE CORRIVEAU

dans l’eau chaude M ontréal a resser ré son


règlement sur la collecte
des ordures. Il sera bientôt
interdit de jeter des matières
Près de 7000 $ ont été facturés pour des recyclables et des déchets
photos de McKenna à la conférence de Paris organiques dans les sacs pou-
belles là où les bacs br uns
MÉLANIE MARQUIS a-t-elle déclaré en marge d’une sont disponibles. Mais la Ville
à Ottawa annonce faite à Ottawa mardi. assure que, dans l’immédiat,
« Comme gouvernement, nous elle n’enverra pas une « police

U ne deuxième ministre du
gouver nement Tr udeau
se r etr ouve sur la sellette
sommes vraiment conscients des
coûts [que cela entraîne] pour
les Canadiens, alors j’ai de-
des déchets » sur le terrain.
Le conseil municipal a enté-
riné mardi l’harmonisation des
pour des dépenses jugées dé- mandé à mon ministère de re- règlements encadrant la col-
raisonnables par l’opposition. voir ces pratiques », a enchaîné lecte des matières résiduelles
Le ministère de l’Environne- M m e McKenna. La députée sur l’ensemble du ter ritoire
ment et des Changements cli- d’Ottawa-Centre a néanmoins montréalais. Pour le responsa-
matiques (MECC) a déboursé tenu à souligner qu’il s’agissait ble du développement durable
près de 7000 $ pour des pho- d’« une pratique habituelle des au comité exécutif, Réal Mé-
tos de la ministre Catherine gouvernements, y compris le nard, il devenait impératif pour
McKenna et de son personnel gouvernement conservateur ». la Ville d’agir en raison de sa
qui ont été croquées pendant La ministre McKenna est piètre performance en matière
la conférence de Paris sur le le deuxième membre du ca- de valorisation des déchets or-
climat, en décembre dernier. binet de Justin Trudeau à se ganiques. « Si on ne respecte pas JACQUES NADEAU LE DEVOIR
Le contrat de 6632 $ a été oc- retrouver dans l’eau chaude les filières de collectes et de valo- Il sera bientôt interdit de jeter des matières recyclables et des déchets organiques dans les sacs
troyé à un photographe pigiste en l’espace de quelques jours risation des ressources, nous poubelles là où les bacs bruns sont disponibles.
français, selon les documents après la ministre de la Santé, n’atteindrons jamais nos objec-
consultés par La Presse cana- Jane Philpott, critiquée pour tifs », a expliqué M. Ménard. amendes pouvant atteindre les délinquants, signale le compressions importantes.
dienne, qui avaient d’abord été ses dépenses de déplacements En 2015, le taux de récupéra- jusqu’à 2000 $ en cas de réci- chef de l’opposition Luc Fer- À l’instar de M. Ménard,
obtenus par le réseau de télé- en limousine. tion des matières organiques dive, mais l’administration en- randez. « Dans les quar tiers M. Ferrandez reconnaît que le
vision de langue anglaise CTV. L’opposition ne s’est donc pas n’atteignait que 17 % à Mont- tend l’appliquer avec souplesse denses, c’est dif ficile de déter- compostage est incontourna-
Le MECC, qui avait initiale- fait prier pour réagir aux nou- réal, alors que la Politique qué- dans l’immédiat, d’autant que miner qui a déposé les sacs de- ble et que la Ville devra faire
ment parlé d’une facture de velles révélations concernant bécoise de gestion des ma- tous les immeubles ne sont pas vant un immeuble. Et il y a de d’importants efforts de sensi-
6632 euros lundi soir, a corrigé Catherine McKenna mardi. tières résiduelles a fixé à 60 % encore desservis par la collecte moins en moins de factures et bilisation et de pédagogie.
le tir mardi, spécifiant que le « C’est une dépense qui n’a l’objectif à atteindre pour 2008. des matières organiques. «Il n’y de documents papier dans les « Dans les secteurs où la collecte
montant était exprimé en dol- pas sa place. Et encore là, c’est Montréal prévoit d’investir aura pas de “police des déchets” sacs. Il y en a sur tout dans le des matières organiques est im-
lars canadiens dans les docu- une illustration de ce gouver- quelque 300 millions pour se qui va intervenir de manière in- recyclage. Trouver des coupa- plantée, le taux de par ticipa-
ments. N’empêche, la ministre nement-là ; un gouvernement doter d’usines de compostage. justifiée», a promis M. Ménard, bles dans ces conditions-là va tion chute au fur et à mesure
McKenna — une fervente uti- qui met beaucoup l’accent sur D’ici la fin de l’année, 62 % des tout en admettant que des ins- devenir extrêmement compli- que les gens découvrent que ça
lisatrice de Twitter — a laissé l’image plutôt que la subs- ménages montréalais dispose- pecteurs pourraient éventuelle- qué », a-t-il signalé. ne sent pas bon et que ça fait
entendre que la note lui sem- tance », a dénoncé le député ront d’un bac br un et, dans ment ouvrir des sacs d’ordures Luc Ferrandez s’interroge des vers de temps en temps. »
blait salée, et qu’à l’ère des conservateur Gérard Deltell. deux ans, tous les immeubles pour en vérifier leur contenu. aussi sur les ressources qui Le nouveau règlement de-
médias sociaux, il y avait pro- Son collègue néodémocrate seront desser vis par la col- seront nécessaires pour faire vrait entrer en vigueur la se-
bablement moyen d’économi- Alexandre Boulerice s’est dit lecte des matières organiques, Identifier les coupables respecter le règlement dans le maine prochaine.
ser pour ce type de service. « étonné » que M me McKenna a indiqué M. Ménard. Encore faudra-t-il que ces contexte où les ar rondisse-
« C’est certain qu’il est impor- ait utilisé l’argent des contri- Le règlement imposera des inspecteurs puissent identifier ments se font imposer des Le Devoir
tant d’avoir des photos pour buables. Le député estime, de
transmettre le message du tra- plus, que les circonstances
vail que le gouvernement fait,
mais […] je pense qu’il y a de
meilleures façons de faire ça
qui sont moins dispendieuses »,
ne valaient certainement pas
pareille dépense.

La Presse canadienne
Au CHUM, un dérivé du cannabis sera mis à l’essai
Chantier Davie Décès d’Augustin
pour contrer la dépendance à la cocaïne
PAULINE GRAVEL est un composé issu du canna- suivantes, alors qu’ils éprou- que chaque par ticipant ab-
recrute Aubut Roy, ex-président du bis qui n’est absolument pas ad- vent un désir intense, par fois sorbe. Le cannabidiol sera

Marcel Aubut est lobbyiste-


conseil pour Chantier Davie
Collège des médecins U n composé dérivé du can-
nabis pourrait enrayer la
dépendance à la cocaïne, sug-
dictif, contrairement au tétra-
hydrocannabinol (THC), un
autre cannabinoïde qu’on re-
irrépressible, de consommer »,
explique le chercheur.
L’équipe du CRCHUM re-
fourni par Insys Therapeutics,
une compagnie pharmaceu-
tique qui synthétise la subs-
Canada, qui possède d’impor- Augustin Roy, qui a présidé le gèrent cer taines études ani- trouve dans le cannabis, et qui crute actuellement 110 cocaï- tance en laboratoire au lieu de
tantes installations maritimes Collège des médecins pendant males et humaines. Un essai est quant à lui addictif. Selon nomanes âgés de 18 à 65 ans l’extraire du cannabis, qui en
sur la Rive-Sud de Québec. 20 ans jusqu’en 1994, est dé- clinique visant à mesurer l’effi- certaines données, le cannabi- qui consomment de la co- contient très peu. L’étude est
Le nom de l’ancien président cédé à Québec mardi. Il avait cacité du cannabidiol chez des diol pourrait en revanche com- caïne par voie intraveineuse, par contre financée par les Ins-
du Comité olympique cana- obtenu son diplôme de méde- cocaïnomanes désirant se libé- battre la dépendance. De plus, par inhalation (en la sniffant) tituts de recherche du Canada
dien a été enregistré dans le cine en 1954 et grossi les rangs rer de leur toxicomanie débu- le cannabidiol n’est pas une ou en fumant du crack, qui (IRSC). Chaque semaine, les
passé pour Chantier Davie au du Collège des médecins en tera prochainement au Centre substance psychoactive, il ne est une autre for me de co- participants seront examinés
Commissariat au lobbying du 1963, occupant à ce moment le de recherche du CHUM. crée pas d’euphorie. Ce ne sera caïne. La moitié des 110 parti- par l’équipe de recherche et
Canada. Selon des sources, poste de registraire. Le méde- « Nous ne disposons d’aucun pas du tout comme si nos pa- cipants recevront le cannabi- recevront une thérapie cogni-
Marcel Aubut a été embau- cin originaire d’East Broughton, traitement pharmacologique en tients cessaient leur consomma- diol pendant 92 jours, tandis tivo-comportementale de pré-
ché pour contribuer à dé- en Chaudière-Appalaches, ce moment pour aider les per- tion de cocaïne pour commen- que les autres recevront un vention de la rechute.
nouer le litige opposant s’était rapidement démarqué sonnes à se sortir de cette dépen- cer à fumer du cannabis, et qui, placebo. Ni les participants ni
Chantier Davie Canada à la grâce à son franc-parler et ses dance dont les conséquences dans ce cas, développeraient les chercheurs ne sauront ce Le Devoir
Société des traversiers du convictions profondes, note le dont dévastatrices », explique le probablement une dépendance
Québec. La compagnie doit Collège. Il était ainsi devenu Dr Didier Jutras-Aswad, méde- au cannabis », souligne-t-il.
construire deux traversiers, président de l’ordre profession- cin-psychiatre et chercheur qui L’essai clinique de phase II
mais prétend que des chan- nel en 1974. Selon le Collège, dirigera cet essai clinique. « Les qui sera mené au CRCHUM
gements apportés aux plans M. Roy a, au fil de ses mandats, traitements psychologiques of- vise à savoir si le cannabidiol
ont fait augmenter le montant joué un rôle important dans la frent des résultats mitigés. Une — qui s’est avéré parfaitement
de la facture. définition des obligations du proportion assez importante des sécuritaire lors d’une étude de
La Presse canadienne Collège en ce qui a trait à la pro- personnes aux prises avec ce phase I — est efficace pour ai-
tection du public, à la surveil- type de dépendance ne répond der les toxicomanes à se libé-
PLQ : Naömie lance de l’exercice de la profes-
sion et à l’éducation médicale
pas aux interventions psycho-
logiques, d’où la per tinence
rer de leur dépendance à la co-
caïne. « On l’administrera aux
Goyette, candidate continue. Au total, il aura tra- d’avoir un traitement pharma- patients à partir du moment où

dans Saint-Jérôme
vaillé au Collège pendant 31 ans,
dont 20 ans à titre de président.
La Presse canadienne
cologique qui pourrait être uti-
lisé en combinaison avec des
interventions psychologiques. »
ils auront cessé leur consomma-
tion de cocaïne, et ce, pendant
92 jours. Cela nous permettra
Experts en
Saint-Jérôme — C’est une
jeune femme d’affaires de
29 ans qui portera les couleurs
Les funérailles
Mais à ceux qui croient que
le cannabidiol conduira à tro-
quer une dépendance pour
de savoir si la substance est effi-
cace dans les premiers jours
suivant le sevrage ou si elle
Voyages de Groupe
du Parti libéral du Québec
(PLQ) lors de l’élection par-
de Mauril Bélanger une autre, le Dr Jutras-Aswad
souligne que « le cannabidiol
aide les patients à ne pas re-
chuter au cours des semaines
tielle dans la circonscription
de Saint-Jérôme. Le premier
auront lieu samedi
ministre Philippe Couillard a Ottawa — Les funérailles du dé-
présenté sa candidate, Naömie
Goyette, mardi, dans la ville
puté fédéral d’Ottawa-Vanier,
Mauril Bélanger, auront lieu sa-
Congédié?
laurentienne, en promettant medi, à 10 h, en la basilique-ca-
« une campagne excessivement thédrale Notre-Dame, située
énergique. » Selon lui, la jeu- sur la promenade Sussex, à Ot- Voyez
nesse de sa candidate démon- tawa. Mauril Bélanger est dé-
tre que le message de ses ad- cédé paisiblement à sa rési-
versaires ne passe plus. « La dence le 15 août à l’âge de François Gendron
jeunesse du Québec ne se re- 61 ans à la suite d’une lutte avocat
trouve plus dans le discours de contre la sclérose latérale amyo-
fermeture et d’isolement [du
PQ], ne se retrouve pas dans le
discours de déclin et de pessi-
trophique (SLA), aussi appelée
maladie de Lou Gehrig. Il laisse
dans le deuil de nombreux
LL.L., M.A., Ph.D.
Louise Drouin.com
misme de la CAQ », a lancé membres de sa famille, dont
M. Couillard. son épouse, Catherine Hidasy. Pour réserver un espace publicitaire, contactez Caroline Filion
Vieux Montréal 514-845-5545 au 514 985-3444 ou cfilion@ledevoir.com
La Presse canadienne La Presse canadienne

Ordinateur HUV`YhhY 5ddUfY]`acV]`Y


 Enseignants et enseignantes,
enseignantes, jusq
jusqu’au
u’au 15
15 septembre,
septembre,
abonnez gratuitement
g atuitement v
gr vos
os étudiants aau
u De
Devoir
voir
o
numérique
numérique pour
pour une dur
durée
ée de 115
5 semaine
semainess
Le Devoir ˜˜:c cfai`Yj]fhiY``YYhjYfg]cbD8:
fai`Yj]fhiY``YYhjYfg]cbD8:
˜˜vX]h]cbhUV`YhhYW\UeiY^cif
X]h]cbhUV`YhhYW\UeiY^cif

numérique ˜˜5WWW‚g{%$$XiWcbhYbiXig]hYKYV
˜˜&)
W‚g{%$$XiWcbhYbiXig]hYKYV
)Ufh]W`Yg[fUhi]hgdUfac]gXUbg`YgUfW\]jYg
Ufh]W`Yg[fUhi]hgdUfac]gXUbg`YgUfW\]jYg

en classe ==bgWf]jYn!jcigX‚gaU]bhYbUbhUiledevoir.com/classe
bgWf]jYn!jcigX‚gaU]bhYbUbhUiledevoirr.com//classe
c
A 6 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
TOMBOUCTOU
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

Le geste nécessaire Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE

de la CPI Directeur des finances STÉPHANE ROGER


Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
Dans les limites de ses moyens, qui sont assez restreints, la
Cour pénale internationale (CPI) pose un geste important et
porteur en instruisant pour la première fois une cause où la
destruction du patrimoine culturel est considérée comme un
crime de guerre.

e procès fait au djihadiste malien Ahmad al-

L
Mahdi pour des crimes commis à Tombouctou
est probant. Dans l’état actuel du nettoyage pa-
trimonial auquel se livre le groupe État isla-
mique en Syrie et en Irak, il est en quelque
sorte fondateur. Vrai que la justice internatio-
nale est aux prises avec des violences indubita-
blement plus sanglantes. Il n’en demeure pas
moins important qu’une jurisprudence se bâ-
tisse autour de l’évidence que les attaques
contre l’héritage d’un peuple peuvent également constituer des
crimes contre l’humanité — parce que, comme l’affirmait lundi à
La Haye la procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda, ce
patrimoine culturel « constitue avec le temps l’archétype de la mé-
moire sociale qui permet aux individus de se
construire et de grandir ».
Ahmad al-Mahdi était accusé d’avoir orches-
tré la destruction à Tombouctou — cœur ancien
de l’enseignement islamique — de neuf mauso-
lées et de la por te d’une mosquée datant du
XVe siècle lors de l’occupation de la célèbre ville
par les militants de l’organisation Ansar Dine et
GUY d’al-Qaïda, entre avril 2012 et janvier 2013. Des
TAILLEFER sites dont certains étaient inscrits au patrimoine
mondial de l’humanité de l’UNESCO.
Son procès était à peine ouvert, lundi à La Haye, que l’homme
âgé d’une quarantaine d’années, capturé en 2014, a reconnu sa
culpabilité en demandant aux habitants de Tombouctou et aux
Maliens de pardonner « un fils qui s’est perdu en chemin ». Contri-
tion sincère, peut-être, mais intéressée sans doute, puisque ses
aveux ouvrent la porte à une négociation de peine qui pourrait
lui faire passer dix ans en prison plutôt que trente.
Il se trouve avec raison que la décision de la CPI de le poursui-
vre pour la seule destruction des monuments crée un malaise
dans les organisations de défense des droits de la personne.
C’est un procès forcément incomplet, puisqu’il fait l’impasse sur
tous les autres crimes dont Ahmad al-Mahdi est soupçonné. À ti-
tre de chef de la brigade des mœurs de la ville, chargée de faire
appliquer la charia dans sa version la plus obtuse, il avait la res- L E T T R E S
ponsabilité de « réprimer tout comportement jugé contraire à la
ver tu ». Ce qu’il se serait employé à faire avec minutie. En
mars 2015, une plainte a été déposée contre lui et 14 autres dji-
hadistes devant un tribunal de Bamako pour des viols, des
Merci, Anne-Marie ! tant présent et dans la vérité. Et c’est
cette vérité sans fard qui nous a tous tel-
Anticosti à pied, mais aussi
meurtres et des tortures.
Les monuments religieux ont été pour la plupart reconstruits,
Mon amie Anne-Marie est morte. Elle
n’était pas une amie intime, mais j’étais
lement touchés, devant un sujet qui
n’épargne personne, mais qui est en-
à vélo et ski de fond ?
avec l’aide de donateurs internationaux. Ce qui ne doit évidem- l’un de ses milliers d’amis virtuels. Anne- core tellement tabou. J’ai beaucoup apprécié dans Le Devoir
ment pas servir à gommer le passé. Beaucoup d’habitants ayant Marie Séguin, c’est la fille qui a fait une Anne-Marie-Séguin ne voulait plus, se- de ce matin l’évocation, à la une, d’un
fui la ville pendant son occupation ne sont pas encore rentrés, en récidive de cancer et qui a décidé de re- lon ses propres mots, se battre avec la classement d’Anticosti à l’UNESCO ; mais
particulier les femmes, soulignent les ONG. Il ne peut pas y garder la mort en face, de l’apprivoiser et maladie. Étonnamment, sa fin de vie aussi, en page Idées, cette fine suggestion
avoir justice ici sans qu’il y en ait là. de partager avec nous, jusqu’à la fin, le aura été beaucoup plus longue que pré- d’un lecteur, André Clouâtre, de greffer
Le système de justice internationale progresse à tous petits pas, processus de paix qu’elle a fait avec cette vue et elle a même pu assister à la nais- un sentier de randonnée pédestre bor-
avec des moyens d’action réduits. Il faut cependant savoir qu’en dimension ultime de la vie. Nous étions sance de son premier petit-fils en juillet dant la totalité de la côte.
des milliers à suivre son cheminement via (soit un an et demi après son diagnos- Je crois que ce sentier devrait se doubler
l’occurrence, le procès fait à Ahmad al-Mahdi s’inscrit dans l’en- de petites capsules qu’elle publiait régu- tic), ce qui lui faisait dire, non sans un d’une piste cyclable, l’ensemble pouvant
quête plus large que mène la CPI sur les crimes de guerre commis lièrement sur Facebook, et elle répondait clin d’œil, qu’elle était immortelle ! Fina- devenir une formidable piste de ski de fond
au Mali depuis janvier 2012. Ce qui permet d’entretenir l’espoir personnellement à chacune des per- lement, en date du 15 août, elle écrivait en hiver. Ce qui devrait procurer à cet en-
d’un double progrès: l’espoir qu’à terme, les Maliens bénéficieront sonnes qui commentait. À l’approche du sur sa page Facebook : « Mes chers semble d’activités touristico-sportives un
d’une plus grande justice réparatrice ; et que le jalon posé par la jour J, elle a eu l’heureuse initiative de (chères) ami(e)s, je m’approche de la fin meilleur ser vice d’accueil et d’entretien
Cour en matière de protection du patrimoine résonnera en Syrie et transférer ses vidéos sur YouTube (allez du voyage sur terre. Mon corps est apaisé. qu’un seul sentier de randonnée pédestre.
en Irak, afin d’éviter que d’autres Palmyre se produisent. les voir, elles sont toutes plus inspirantes C’est une période d’intériorité dans le Comme M. Clouâtre, il m’est arrivé de
les unes que les autres !). calme et l’abandon. Il est bon de se laisser faire de la randonnée pédestre dans de
SÉCURITÉ ROUTIÈRE Dans le très beau documentaire inti- vivre ces instants, c’est pourquoi seule ma magnifiques circuits britanniques, une ex-
tulé La mort m’a dit, que son amie Mar- famille immédiate peut venir me voir. Cet périence aussi appréciée entre villages en
cia Pilote lui a consacré (émission 1001 espace m’aide à me préparer. Je porte tout Île-de-France. Mais faire de la randonnée

Le cellulaire en sursis vies, Radio-Canada), on assiste au par-


cours d’une femme qui a fait le choix de
ne pas recourir à la chimiothérapie et
l’amour que vous m’avez donné. Merci !
Un très grand merci ! »
À notre tour de te remercier, Anne-Ma-
en si lointaine contrée qu’Anticosti, domi-
nant le golfe du Saint-Laurent, devrait être
grandiose. Ajouter aux randonneurs les
deux mains sur le volant, il n’y a plus de place pour le qui défie tous les pronostics. Au fil du rie. Merci pour cette mor t inspirante, cyclistes et les fondeurs ne peut que
cellulaire sur les routes du Québec. Les campagnes de visionnement, on comprend vite que ce deux mots que l’on n’a pas l’habitude de contribuer à justifier les investissements

À
prévention ne suffisent pas pour discipliner les automo- qui décuple sa vitalité, c’est son amour voir jumelés. Aussi, je laisserai le tout nécessaires pour les randonneurs.
bilistes fautifs. Vivement un durcissement de ton. de la vie et le bonheur qu’elle génère, dernier mot à ton amie Marcia, qui, à la Sans compter que traverser éventuelle-
Dans les dernières semaines, deux coroners y sont tant dans sa vie de femme, que d’épouse fin du documentaire sur ta vie, dit : « Je ne ment deux douzaines de rivières à sau-
allés de recommandations sévères à la suite des décès et de mère. Passionnée de chevaux (elle sais pas si je sais mieux comment mourir, mon peut donner envie d’apprendre ici et
d’un camionneur (occupé à pianoter en conduisant) et disait à la blague qu’elle avait troqué la mais une chose est certaine, je sais vivre… là à taquiner ce magnifique habitant des
d’une piétonne (fauchée par un conducteur distrait par son cla- chimiothérapie pour la « chevaux-théra- encore plus. » côtes du golfe.
vier). Les coroners Michel Ferland et Renée Roussel ont suggéré pie »), elle avait choisi, avec son Robert Campeau Réal Pelletier
conjoint, de s’engager à fond dans l’ins- Le 22 août 2016 Longueuil, le 23 août 2016
la criminalisation pure et simple de la conduite avec un cellulaire,
considérée comme un véritable « fléau ».
Les mesures proposées vont beaucoup trop L I B R E O P I N I O N
loin. Le coroner Ferland prône la saisie du télé-
phone pour 30 jours, l’installation de systèmes
de brouillage des ondes dans les véhicules, qui
rendraient totalement inutilisables les cellu-
laires, même en mode mains libres.
Citoyen du monde : mythes et réalités
Ces recommandations en coup de poing GÉRARD LATULIPPE Les expatriés carburent aux expériences. riences exotiques. Elles sont souvent si in-
BRIAN mettent un baume sur la douleur des victimes, Un jour, c’est la nuit passée dans une tente croyables que les gens concluent rapide-
Ancien haut-commissaire du Canada à
MYLES mais elles ne tiennent pas compte de la réalité. berbère au milieu du désert ou ce dîner ar- ment à l’exagération. Ils finissent par se sen-
Trinité-et-Tobago et ancien délégué général
Depuis 2008, le Code de la sécurité routière du Québec à Mexico et à Bruxelles rosé de vodka à la table familiale d’un petit tir étrangers dans leur pays d’origine. Ils se
interdit l’usage d’un téléphone cellulaire en conduisant, à moins resto d’un village du Caucase. Inévitable- sentent chez eux là où ils résident.
d’avoir un dispositif mains libres. La Cour supérieure a d’ailleurs
reconnu, en 2013, que les accessoires (casques d’écoute, micro-
phones sans fil, mains libres) sont permis en vertu de ce nouveau
D epuis 27 ans, j’ai parcouru le monde,
vécu dans 5 pays et travaillé dans 25.
En plus de la diplomatie, j’ai œuvré au
ment, ils ressentent une montée d’adréna-
line lorsqu’ils atterrissent dans un pays in-
connu pour y vivre, sans connaître per-
Peu à peu, leurs goûts s’adaptent à la di-
versité vécue au quotidien. La musique de
leur iPad devient multiethnique, et leurs re-
régime. Rien n’empêche par ailleurs les autorités de déposer des sein d’une ONG internationale. Les gens sonne, ni leur environnement ni la langue. pas, un cocktail de différentes cuisines. Iné-
accusations de négligence criminelle ayant causé la mort contre comme moi, on les appelle « citoyens du Leur vie personnelle est souvent un défi vitablement, la vision de leur pays change.
des automobilistes dont la dépendance au cellulaire entraîne des monde ». C’est un cliché. La réalité est vécu avec la solitude ou les amours passa- Ils s’y sentent un peu à l’étroit et les débats
conséquences funestes. Cela ne ramène pas les morts, évidem- plus complexe. gers. Plusieurs vivent en couple avec un publics leur paraissent pétrifiés dans le
ment, et il ne faut pas se contenter d’agir en aval du dossier. La vie de nomade génère un changement conjoint nomade. À ce moment-là, la com- temps. C’est une fausse perception. C’est
Il ne s’agit pas de banaliser la situation, mais plutôt de circons- non seulement dans le mode de vie, mais munication par Skype ou Facetime peut sau- eux qui ont changé. Pourtant, l’attache-
crire l’étendue du problème et d’élaborer des politiques sur me- dans la culture et les valeurs de ceux qui ver leur mariage marqué de fréquentes sé- ment à leurs racines demeure fort. Plus ils
sure. La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) l’adoptent; bref, une ouverture sur des réali- parations obligées. Les expatriés ont aussi le parcourent le monde, plus leur attache-
ne tient pas de statistiques sur le nombre de morts ou blessés tés jusqu’alors inconnues. Ils vivent dans mal du pays. Ça peut prendre la forme d’une ment à leur lieu d’origine s’affermit.
en raison d’une distraction causée particulièrement par le cellu- l’éphémère quant à leurs amitiés, leur travail bouteille de sirop d’érable dénichée dans un Ces nouveaux nomades sont travailleurs
et leurs loisirs. Ils connaissent constamment marché, d’une photo d’hiver dans une revue autonomes ou postés par leurs entreprises
laire. Il faut combler ce vide pour déterminer si nous sommes en l’excitation de la découverte des arrivées et feuilletée par hasard ou de quelques jours ou à l’œuvre au sein d’une organisation in-
présence de cas anecdotiques, montés en épingle, ou d’une véri- la tristesse des départs pour toujours. d’oisiveté dans leur résidence. ternationale, étudiants, coopérants, diplo-
table épidémie qui nécessite vraiment, comme la conduite avec Pour plusieurs, la sécurité d’emploi Pendant ce temps, la vie n’est pas suspen- mates ou retraités formant une commu-
facultés affaiblies, le recours au droit criminel. s’acquiert grâce aux réseaux de contacts, due dans leur pays. Leurs amis se marient, nauté de plus de 57 millions d’expatriés dans
Avant d’en arriver à la criminalisation du cellulaire au volant, à l’agilité à la capacité de se positionner d’autres ont des enfants, un oncle meurt. le monde. Ils se reconnaissent d’où qu’ils
ce qui nécessiterait l’intervention d’Ottawa, le Québec doit res- sur les sites d’emplois internationaux du Les vacances au pays prennent la forme soient et se trouvent spontanément des
serrer le Code de la sécurité routière. Le nombre d’infractions cyberespace et à beaucoup de persis- d’une course contre la montre comme pour goûts communs. Ils finissent souvent par vi-
pour conduite avec un cellulaire est passé de 11 485 à 66 660 en tance. Il existe un marché du travail su- récupérer le temps perdu avec parents et vre ailleurs même lorsque la retraite sonne.
sept ans, une hausse de 480 %. C’est bien la preuve que les pranational grandissant. De retour dans amis. Il faut aussi acheter ce pot de beurre De la globalisation est en voie d’émerger à
amendes (80 à 100 $) et les points d’inaptitude (4) n’ont pas l’ef- leur pays après plusieurs années, ils doi- d’arachide ou de confiture qui leur a tant l’échelle de la planète une nouvelle réalité
fet dissuasif espéré. Et si le conducteur pris en défaut devait vent souvent faire face à la dure réalité manqué. Avec les amis de toujours, les formée d’individus qui ont appris à vivre au-
payer jusqu’à 500 $ d’amende et perdre neuf points d’inaptitude ? d’un marché du travail auquel les expa- modes de vie deviennent tellement diffé- trement et dont l’identité se diversifie à la
Il s’agirait d’un pas dans la bonne direction. triés n’appartiennent plus. rents qu’ils hésitent à raconter leurs expé- suite des expériences de leur vie nomade.
L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6 A 7

IDEES
ÉCOLES JUIVES
La liberté
Deux poids, Dieu mesure ! est indivisible
Mais où mènera la solution apparemment magique de l’école à la maison ?
FRANCINE
PIERRE LACER TE
PELLETIER
Outremont
out le monde mérite une chance

«T
égale d’écrire son avenir. » C’est
le message que diffusait dans epuis que des femmes ont été aper-
Le Devoir de samedi la Cen-
trale des syndicats du Québec
à l’occasion de la rentrée sco-
D çues en burkini sur les bords de la Mé-
diterranée, « la laïcité, l’hygiène et les
bonnes mœurs » sont menacées, nous dit-on. Les
laire. Tous ne semblent, hélas ! bonnes mœurs, il y a longtemps qu’on ne l’avait
pas de cet avis. Le 19 août, pas entendue, celle-là. C’est en leur nom que
le professeur Pier re Anctil les femmes avaient l’obligation jadis de se cou-
lançait dans ces pages un cri vrir de la tête aux pieds, de tenir maison, d’être
d’alarme. Si la société québécoise ne se ressaisit sages et à leur place. Bref, d’être invisibles au-
pas dans le dossier des écoles hassidiques, il tant que possible. Aujourd’hui, il faudrait s’éta-
soutient que des centaines d’enfants, leurs pa- ler le plus possible, être bien offertes et bien
rents et leurs communautés seront les victimes palpables pour satisfaire aux « standards accep-
d’abus intolérables. L’amicus curiae des inté- tables » des baignades maritimes.
gristes ultraorthodoxes brandit la Charte québé- Mais qui s’est mis en tête qu’une femme un
coise des droits et libertés pour nier à l’État le peu trop habillée (pour la plage) est plus of-
droit de dire son mot dans le cursus scolaire des fensante qu’une « fente » de derrière ou qu’une
enfants alors qu’ils sont à l’intérieur des murs de bédaine de bière soulignées
leurs établissements d’enseignement. d’un minuscule caleçon ? À
Le professeur sait fort bien que l’État et la quelles règles supérieures Inquiétons-
société québécoise ne s’opposent aucunement d’hygiène cet étalage-là ré-
à ce que des groupes minoritaires transmettent pond-il ? Au nom de quels nous du fait
leur langue, leur religion et leur culture à leur principes veut-on nous faire que le burkini
progéniture. Ce qui est vraiment intolérable, avaler ce nouveau contrôle
c’est que cette transmission se fasse au détri- du corps féminin ? L’éman- se vend
ment du droit à l’éducation que cette même JACQUES NADEAU LE DEVOIR cipation féminine ? Comme
Charte québécoise garantit en toutes lettres. Il Pour respecter l’essence de la loi, il faudrait au contraire que l’école offre les matières « séculières » le dit la blogueuse Céline davantage,
s’avère qu’en matière d’éducation, bien que ces durant le jour et que les parents s’organisent à la maison pour inculquer à leurs enfants leurs Hequet, « nous serons réelle-
écoles religieuses se nour rissent de géné- précieuses valeurs cultuelles. ment libres le jour où nous plutôt que
reuses subventions gouvernementales, elles ir ons à la plage avec le le contraire,
n’ont jamais respecté le régime pédagogique leur intégration sociale, puis celles qui cher- les membres peuvent porter au leader, la né- maillot qui nous chante ».
prévu dans la Loi sur l’instruction publique. chent une façon d’extirper leurs enfants de la cessité de recourir au leader avant de prendre Les femmes ont conquis depuis qu’il
Quand, du matin au soir, six jours sur sept, société pour les maintenir en marge. Si les plusieurs décisions de la vie, l’obligation de so- leur liberté en réclamant le
des enfants hassidiques sont forcés d’étudier performances des jeunes du premier groupe cialiser ou vivre seulement avec les autres droit de disposer de leur a été interdit
presque exclusivement les textes fondateurs du semblent aussi bonnes ou parfois meilleures membres du groupe, les interdits sur ce que le corps comme elles l’enten-
judaïsme, nous sommes aux prises avec une gi- que celles des enfants fréquentant le milieu membre peut lire, peut écouter ou voir, la pos- dent. De tenir pour acquis que ces musul-
gantesque entorse à l’esprit de la loi. D’ailleurs, scolaire, le pronostic serait bien moins relui- sibilité de se marier librement dans le groupe, manes sont de simples pantins, de pauvres im-
M. Anctil avait lui-même déjà fort bien illustré sant dans le cas du deuxième groupe. En dépit l’autorisation pour les enfants de jouer avec béciles, c’est de sombrer dans le même vieux
l’ampleur du problème. Dans une autre lettre du fait que le DPJ ait dû recourir à l’assistance des enfants non membres font par tie des mépris à l’égard du « sexe faible ».
ouverte au Devoir, il rappelait que si ces ins- des forces policières pour avoir accès aux en- signes à surveiller. Bon, d’accord, le terrorisme. C’est inquié-
titutions ne respectaient pas les exigences fants et qu’aucun acquis éducationnel n’a été Pier re Anctil aborde avec romantisme la tant, j’en conviens. Mais inquiétons-nous aussi
of ficielles du ministère, c’était que leur pro- évalué, l’anthropologue yiddishophile a bon tradition hassidique. Mais en décrivant ces de la démonisation de toute une communauté
gramme religieux était tellement exigeant que espoir que la vie, le développement affectif et ouailles qui suivent les enseignements exi- au nom d’une illusoire sécurité. Pense-t-on vrai-
les enfants devaient y consacrer de nom- intellectuel des jeunes ne soient aucunement geants d’un cer tain nombre de maîtres qui ment qu’on puisse dissimuler une bombe dans
breuses heures chaque jour. Et c’est ce même menacés. Faut-il donc qu’un Moïse Thériault tracent la voie à suivre, le professeur finit, mal- un burkini ? Autant s’inquiéter des longs
pédagogue qui vient aujourd’hui nous raconter tranche le bras d’une adepte pour que l’on se gré lui, par nous dépeindre les contours sec- maillots étrennés, entre autres par des nageurs
que la voie de l’enseignement à la maison mé- préoccupe du sort des enfants du Québec ? taires des groupes pour lesquels il monte au musulmans, lors des derniers Jeux.
rite d’être valorisée ? Qu’il nous dise quand les En juin 2014, pour tant, la situation des créneau. Cette façon dont un maître applique Inquiétons-nous plutôt de faire le jeu des
enfants vont s’y atteler. Le soir, après une jour- écoles hassidiques illégales était si préoccu- d’une manière particulière certains préceptes djihadistes qui cherchent à mousser l’ostraci-
née harassante ? Guidés par leurs parents qui pante que la ministre responsable de la Protec- du judaïsme est justement une des balises que sation musulmane pour alimenter la colère
ont fréquenté les mêmes écoles talmudiques tion de la jeunesse, Lucie Charlebois, n’avait le professeur d’Ottawa utilise lui-même pour dans ses rangs. Inquiétons-nous du fait que le
un quart de siècle plus tôt ? pas hésité à assimiler la fréquentation de ces établir si un groupe est fanatique. burkini se vend davantage, plutôt que le
Pour respecter l’essence de la loi, il faudrait écoles à de la maltraitance ou à de la négli- En attendant de voir où mènera cette solu- contraire, depuis qu’il a été interdit.
au contraire que l’école offre les matières « sé- gence pouvant y conduire. À la même époque, tion miracle de l’école à la maison, rassurons Inquiétons-nous aussi de tordre le cou à la
culières » durant le jour et que les parents s’or- Camil Bouchard, ancien professeur au Dépar- M. Anctil, pour qui nos policiers appuyant un laïcité. Comme le rappelle Patrice Spinosi de la
ganisent à la maison pour leur inculquer leurs tement de psychologie de l’UQAM, rappelait organisme de protection des enfants évoquent Ligue française des droits de l’homme, la laïcité
précieuses valeurs cultuelles. Après tout, n’est- que ces enfants sont tout simplement « piégés des «régimes totalitaires encore vivement pré- ne veut pas dire interdire le religieux. Dans un
ce pas la discipline qu’ils possèdent comme dans une communauté et ne peuvent espérer sents dans la mémoire». Aucune chemise brune État laïque, c’est le visage du gouvernement
nulle autre ? jouer un rôle de citoyens responsables ». ne viendra mettre la clé dans la por te des qui doit être neutre, mais « les individus, eux,
Après s’être penché sur les cas de 203 fa- Dans Le phénomène des sectes, un ouvrage écoles religieuses. Cela dit, si la lutte contre ont le droit d’exercer librement leur religion, y
milles dont des enfants sont éduqués à la mai- publié par le Centre de documentation et de l’intégrisme n’est pas qu’un vain mot dans la compris dans l’espace public ».
son, Sylvain Bourdon, professeur à la Faculté consultation sur la pensée sectaire, on fournit bouche du gouvernement Couillard, il fermera Inquiétons-nous, puisque nous y sommes, du
de l’éducation de l’Université de Sherbrooke, certaines caractéristiques permettant de détec- le robinet des subventions aux écoles commu- maire de Nice, Christian Estrosi, qui, en plus
a pu départager les familles en deux groupes. ter les groupes pouvant être dommageables nautaristes qui déboulonnent le système d’interdire le burkini, a aussi interdit les dra-
Il y a celles qui veulent réellement enrichir pour l’intégrité physique et psychologique des d’éducation que nous avons si patiemment et peaux étrangers lors de la Coupe du monde en
l’expérience de leurs enfants et maximiser membres. Le zèle et la confiance absolue que si démocratiquement édifié. 2014. Inquiétons-nous de ces nouveaux curés
qui aiment bien distinguer entre « nous » et
« eux », entre les bons et les méchants, entre ce
qui est édifiant pour « nos valeurs » et ce qui ne

Le français, langue de la diplomatie ? l’est pas. À ce titre, le journaliste français Edwy


Plenel rappelle qu’au moment de voter la loi sur
la laïcité en France, en 1905, des voix conserva-
trices avaient voulu interdire le port de la sou-
La clarté et la précision de la langue française devraient lui préserver sa place tane, vu comme un « habit de soumission » por-
tant atteinte (c’est une robe, après tout) à la « di-
RAOUL DELCORDE français que se déroulèrent les né- que le président américain, Woo- disposition figurant dans la Charte gnité masculine ». On les rabroua. Une loi visant
Ambassadeur de Belgique à Ottawa, gociations du Congrès de Vienne. drow Wilson, ne parlait pas du tout de l’OLP au sujet de la destruction à « instaurer un régime de liber té » ne pouvait
coordonnateur du Groupe Metternich expliqua qu’il fallait le français. Jusque dans les années d’Israël était dépassée. Le mot « ca- obliger les prêtres à sacrifier leurs jupes.
des ambassadeurs francophones une lingua franca pour la diploma- 1960, le français occupait encore duque» n’existe pas en arabe et Ara- Inquiétons-nous, sur tout, de ce que nous
à Ottawa. L’auteur s’exprime tie et que le français jouait bien ce une place importante dans les né- fat préféra recourir au terme fran- nous faisons à nous-mêmes et au sujet de ce
à titre personnel. rôle. Évidemment, la diplomatie gociations diplomatiques. Ce n’est çais (qu’il prononça «cadouque»). que nous avons de plus précieux : une démo-
française mit en avant la clarté de plus le cas. Il est bien souvent dé- Naguère, tout diplomate euro- cratie fondée sur la primauté des droits indivi-
ans quelques semaines, cette langue, et même le très re- trôné par l’anglais. Certes, il reste péen parlait le français. Au- duels, une société vraiment libre qui refuse

D l’Assemblée générale
de l’ONU bruissera de
discours prononcés, no-
tamment en français,
qui demeure la langue
of ficielle ou co-of ficielle d’une
trentaine d’États souverains. Plus
nommé diplomate britannique Ha-
rold Nicholson fit en 1939 l’éloge
du caractère logique et de la « pré-
cision géométrique » (ce sont ses
termes) de la langue française.
Plus étonnant peut-être : le français
est au XIX e siècle la langue de
l’une des langues de travail de la
Commission européenne et une
des langues officielles à l’ONU. Il
est l’une des deux langues of fi-
cielles de la Cour internationale de
justice. Il est la langue de travail de
la Cour de justice de l’Union euro-
jourd’hui, son recul est peut-être
lié au nombre décroissant de diri-
geants inter nationaux franco-
phones : il y eut Boutros Boutros-
Ghali à l’ONU et Jacques Delors à
la Commission européenne, mais
de nos jours, les dirigeants parlant
l’autoritarisme et l’arbitraire. Censurer la te-
nue vestimentaire de certaines femmes, c’est
ouvrir « la voie à ces morales d’État qui ont tou-
jours accompagné les régimes autoritaires,
quels qu’ils soient », explique Plenel. On croit
s’aider, on croit se porter vaillamment à la dé-
fense de ce que nous avons conquis de haute
que d’autres langues, le français a travail des diplomates ottomans. péenne. Mais il perd du terrain. spontanément le français sont lutte, mais, en arrachant le voile aux femmes
été un instrument dans l’organisa- Même la pratique diplomatique Pourtant, sa précision en fait une rares. On peut quand même citer musulmanes, nous fragilisons au contraire les
tion des relations internationales. est influencée par le français : on langue convenant bien à la négo- Jean-Claude Juncker, président de droits acquis.
Le français, dit-on, est la langue de relève que certains termes propres ciation internationale. Qu’on se la Commission européenne, et « La liberté n’est pas divisible », comme le dit si
la diplomatie. Cela tient au fait qu’il au langage diplomatique ont été souvienne de l’ambiguïté célèbre Christine Lagarde, directrice géné- bien le directeur de Mediapart. « Elle est donc
se substitua au latin, à par tir du transposés tels quels en anglais : de la résolution 242 de l’ONU sur rale du FMI. N’oublions pas, toute- aussi celle de ceux dont nous ne partageons pas
XVIIIe siècle, pour la rédaction des chargé d’affaires ou encore agré- le Moyen-Orient : en anglais, on y fois, qu’en matière de diffusion sur les idées ou les préjugés. À condition, évidem-
traités internationaux. Historique- ment (il n’existe pas d’équivalent mentionnait les « occupied territo- les cinq continents, le français ment, qu’ils ne cherchent pas, à leur tour, à nous
ment, le premier traité internatio- en anglais). ries » ; s’agissait-il des territoires arrive en seconde position après les imposer autoritairement, et ce n’est certes pas
nal rédigé exclusivement en fran- Le déclin du français comme occupés par Israël (et qu’il devait l’anglais. Et, comme l’a souligné le cas de ces femmes musulmanes qui vont vêtues
çais est le traité de Rastatt (1714), langue diplomatique date de la évacuer en totalité) ou de ter ri- Jacques Attali, « l’avenir du français à la plage en compagnie d’amies aussi dévêtues
qui marque la fin de la guerre de Conférence de Paris, en 1919. Il fut toires occupés, ce qui n’aurait sera en Afrique ». La vitalité poli- qu’on peut l’être, affichant ainsi la diversité et la
Succession d’Espagne. Il ne faut décidé, lors de cette Conférence, porté que sur certains d’entre eux ? tique et économique de l’Afrique pluralité qui animent les musulmans de France. »
pas y voir le résultat d’une prédo- d’adopter l’anglais à côté du fran- L’imprécision de l’anglais ouvrait la francophone est sans doute un vec- Derrière la plus belle devise jamais conçue —
minance politique de la France à çais comme langue de travail et le porte à toutes les interprétations. teur puissant de la préservation de Liberté, Égalité, Fraternité —, il y a cette règle
cette époque, mais bien la recon- traité de Versailles fut rédigé dans Dans la même veine, Yasser Ara- la langue française comme grande bien simple et, pour tant, si souvent oubliée :
naissance du rayonnement cultu- les deux langues (mais en cas de fat utilisa le mot «caduque» (soufflé langue diplomatique aujourd’hui et « Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’il
rel de la langue française. divergence, seul le français faisait par Roland Dumas, à l’époque où il demain. Et la clarté et la précision te soit fait. »
On parle le français dans la plu- foi). Cela s’expliquait par la pré- fut ministre des Af faires étran- de la langue française devraient lui
par t des cours d’Eur ope, aux sence de pays non européens à la gères) lors d’une interview à Paris préserver sa place dans les grandes fpelletier@ledevoir.com
XVIII e et XIX e siècles. C’est en table des négociations, d’autant en mai 1989 pour expliquer que la organisations internationales. Sur Twitter : @fpelletier1

L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A 8 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
FFM sans succès. « Serge Losique a appor té beau-
coup au monde du cinéma. Il faut le saluer,
mais malheureusement, la sortie est ratée. » Le
BAIN
SUITE DE LA PAGE 1 maire refuse de s’inquiéter pour l’image de SUITE DE LA PAGE 1
marque de Montréal, en cas d’annulation de
mais qui sera fou comme Serge Losique ? J’ai l’événement. « Il n’y a pas que le FFM à Mont- thèse de la non-responsabilité
sacrifié tout ce que j’avais… » réal, mais plein d’autres festivals. » Le sort du criminelle pour cause de trou-
beau cinéma Impérial, dont la restauration bles mentaux, plaidée par la
Quitter le navire avait été assurée par les trois paliers de gou- défense.
Dans un courriel envoyé lundi à une quin- vernement, l’inquiète particulièrement. L’homme de 65 ans écopera
zaine de contractuels, l’équipe logistique du d’une peine de prison à perpé-
festival, qui coordonne tout, de l’accueil des in- Et pour la suite ? tuité avec une possibilité de li-
vités à la présentation des films en salles, le po- Des invités de cette édition anniversaire ont bération conditionnelle après
dium, le service d’ordre, etc., annonçait qu’elle déjà leur billet d’avion en main. « Des réalisa- 10 à 25 ans. Il appar tient au
quittait le navire. teurs et producteurs doivent débarquer en fin de juge Guy Cournoyer de déter-
« L’équipe du Festival des films du monde s’est semaine », s’inquiète une attachée de presse. miner la sentence, après re-
concertée, et à la vue des événements imminents Par voie de communiqué, le FFM a déjà an- présentations des avocats.
et des circonstances qui freinent le bon déroule- noncé la venue d’Isabelle Adjani (pour accom- En point de presse après
ment de notre travail, nous nous voyons dans pagner Carole Matthieu de Louis-Julien Petit) l’annonce du verdict, le procu-
l’obligation de démissionner de l’édition 2016 du et celle de W illem Dafoe (pour My Hindu reur de la Couronne, Me Den-
festival, y lit-on. Par cette lettre, nous vous infor- Friend du Brésilien Hector Babenco, récem- nis Galiatsatos, a déjà annoncé
mons que nous ne serons plus votre contact pour ment disparu). Le jury attendu comportait des que sa position reflétera le fait
le FFM 2016. » C’est signé : l’équipe du Festival noms comme ceux de l’Argentin Eliseo Su- que M. Bain s’est attaqué non JACQUES NADEAU LE DEVOIR
des films du monde. biela, du Serbe Goran Markovic et du Néo-Zé- seulement à des humains, L’avocat de Richard Henr y Bain plaidait la non-responsabilité
Les travailleurs autonomes, préposés, pré- landais établi à Hollywood Lee Tamahori. mais aussi à « notre démocratie criminelle, mais le jur y en a décidé autrement.
sentateurs de films, etc. au bout dudit courriel, Rappelons que privé de financement public de- et nos valeurs ».
comme l’indiquait au Devoir l’une de ces em- puis trois ans, Serge Losique a hypothéqué sa « Il est content », a quant à lui Bain portait une cagoule de s’est donc retrouvée à nou-
ployés, devaient se réunir mardi en vue de dé- demeure et le patrimonial cinéma Impérial, pro- laissé tomber Alan Guttman, ski et une robe de chambre le veau au cœur des délibéra-
terminer la marche à suivre, avant d’être infor- priété du FFM, sous couvert d’un OSBL. L’an l’avocat de Richard Henr y soir de l’attentat. Il avait sou- tions dans un procès suivi du
més le matin même par voie téléphonique que dernier, des employés ont dû participer à une ac- Bain, à la sor tie de la salle tenu avoir pris plusieurs com- grand public. La non-respon-
cette rencontre était annulée. tion collective pour obtenir rémunération. Cer- d’audiences, au sujet de son primés d’antidépresseurs, ce sabilité représente « tout un
tains travailleurs autonomes n’ont été rémunérés client. « Je ne suis pas déçu [du qui a été infirmé par une toxi- défi sur le plan diagnostique »,
De Char ybde en Scylla qu’en partie ou pas du tout. Les jeunes travail- verdict], a-t-il ajouté, mais je ne cologue judiciaire à la toute fin souligne Marie-Ève Cotton,
Pour le bel anniversaire, tout se sera mal leurs embauchés pour 2016 étaient tous de statut suis pas content. » du procès. La psychiatre appe- médecin psychiatre à l’Insti-
passé. Les grandes lignes de la programmation précaire, ce qui les aurait empêchés, si néces- Le technicien Gaël Ghirin- lée à la barre par la défense tut universitair e en santé
du festival avaient été dévoilées après une se- saire, de se prévaloir de l’action collective. ghelli, sur place le soir de l’at- avait également soutenu qu’il mentale de Montréal. « L’éva-
maine de retard, alors que se négociait une en- Au cours de ses années fastes, durant 25 ans tentat même s’il n’était pas en souffrait d’un trouble bipolaire luation est toujours rétrospec-
tente pour obtenir les salles du cinéma Forum. au moins, cet événement culturel majeur, couru fonction, a salué la fin des déli- et qu’il était dans un état psy- tive », rappelle-t-elle. Certains
Or, cette entente avec Cineplex Diver tisse- du grand public, aura attiré plusieurs figures bérations. « C’est vrai qu’une chotique au moment des faits. éléments, le fait que Bain
ment, qui gère le complexe, n’a, selon des phares de la profession, de Marcello Mas- page se tourne. Denis peut vrai- « Convaincre de la non-res- avait retiré sa plaque d’imma-
sources sûres, jamais été paraphée, la date de troianni à Sophia Loren, en passant par Clint ment reposer en paix, je pense », ponsabilité est un très lourd far-triculation par exemple, indi-
tombée des négociations ayant expiré le lundi Eastwood et Jeanne Moreau. a-t-il dit ému aux journalistes. deau. Ça ne suffit pas qu’il soit quaient qu’il avait une « cer-
15 août sans accord, faute d’argent versé. Pas La concurrence accrue du Festival de To- taine conscience que
de salles du Forum pour le FFM, malgré ce qui ronto, qui s’était rallié l’industrie américaine, le Un geste non planifié ? Les jurés n’auront cependant pas ce qu’il allait faire
est écrit sur la grille horaire et diffusé partout. caractère atrabilaire du président du festival Les jurés n’auront cepen- était répréhensible ».
Seul l’Impérial lui est acquis, mais cet écran contribuèrent à son déclin. En 2005 et 2006, le dant pas retenu l’aspect pré- retenu l’aspect prémédité Ce verdict pourrait
unique ne peut accueillir une sélection entière. FFM avait déjà perdu ses subventions pu- médité du meur tre, le chef rétablir les faits sur la
L’équipe technique du festival est incom- bliques, retrouvées en partie en 2007. Le tout d’accusation le plus grave qui du meurtre non-responsabilité
plète. Il manque de projectionnistes. Le FFM ajouté à une lente désaffection du grand public pesait sur lui. Cette accusation criminelle, qui avait
n’a pas d’attaché de presse, les projections ex- pour le cinéma mondial généraliste, quand les lui aurait valu une peine ferme malade, mais il doit être inca- créé une grande controverse
térieures ne peuvent se tenir et la logistique est films de genre (fantastique, horreur, etc.) trou- d’emprisonnement d’un mini- pable de différencier le bien du lors du premier procès de Guy
ingérable. L’horaire des films se retrouve en vaient la cote, accentuant les fossés. Par-delà mum de 25 ans. mal au moment où il tire sur la Turcotte. « C’est une défense ra-
ligne depuis samedi sans prévoir de version im- toutes les extravagances de Serge Losique, sa « De façon générale, on peut gâchette, comme dans une es- rement présentée et acceptée »,
primée (pour le catalogue non plus). La billette- volonté et sa résilience forçaient l’admiration, dire que son opération était pré- pèce d’univers parallèle », ex- insiste Dr Cotton. « Dans moins
rie ne doit ouvrir que ce mercredi, soit la veille d’autant plus qu’il y laissait sa chemise. méditée. Mais la défense a tenté plique Walid Hijazi, avocat-cri- de 1 % des dossiers criminels »,
du festival. La prévente de billets constitue Ce 40e festival avait reçu en mai des fonds du de soulever un doute raisonna- minaliste. Ce scénario n’a pas renchérit Me Hébert.
pourtant le nerf de la guerre en ces matières. groupe financier chinois Gold Finance Group, à ble en disant qu’en se présen- été retenu, mais les « faiblesses En entrevue à ICI RDI, Jean-
répartir en 13 lauréats pour des bourses totalisant tant au rassemblement, il pou- d’esprit » ont pu faire croire au François Lisée a insisté sur la
Une sortie ratée, dit Coderre 1 million de dollars américains, lors de la soirée de vait dif ficilement prévoir qu’il jury qu’il n’était pas en mesure « haine politique » qui a motivé
Le maire de Montréal, Denis Coderre, de- clôture, mais tout a tourné en eau de boudin. allait tuer ce monsieur en par- de préméditer le meur tre de son geste. Le verdict de mardi
vant les journalistes municipaux, a af firmé Sera-t-il lancé quand même, juste à l’Impé- ticulier », expose l’avocat-cri- Denis Blanchette. « Il est im- « permet de faire une relecture »
respecter Serge Losique et trouver triste sa si- rial ? On l’ignore encore. minaliste Jean-Claude Hébert. possible de savoir quels ont été et de revenir « sur cet aspect
tuation, tout en soulignant son entêtement. C’est donc la nécessité de les éléments de la réflexion. Les très occulté dans le débat ».
L’an dernier, il avait voulu trouver une nou- Avec Sarah Champagne et Jeanne Corriveau connaître « hors de tout doute jurés doivent se persuader selon Lourdement ar mé, Bain
velle formule pour appuyer sa 40e édition, Le Devoir raisonnable » qui a pu faire une balance de probabilités », avait crié en français « les An-
pencher la balance des jurés conclut M. Hijazi. glais se réveillent » quand les

« Serge Losique a apporté beaucoup au monde du cinéma.


Il faut le saluer, mais malheureusement, la sortie est ratée.
Denis Coderre, maire de Montréal
»
qui ont soupesé consciencieu-
sement tous les éléments pré-
sentés lors du procès. Sans
avoir retenu l’hypothèse de la
non-responsabilité, « son état
de délabrement mental n’a pas
été complètement évacué du
policiers l’avaient immobilisé
Trancher la poire en deux et emmené. L’aspect politique
Me Hébert émet également de l’attentat pourrait d’ailleurs
l’hypothèse que les jurés « fati- être présenté comme un fac-
gués » puissent avoir voulu teur aggravant devant le juge
« trancher la poire en deux » Guy Cournoyer.
pour arriver à une décision.
problème », croit Me Hébert. La question psychologique Le Devoir

FEMMES Filles de l’Enfant-Jésus, Filles de Saint-Paul-de- rienne. Elle parle l’algonquin, l’innu, le huron et
Charte et Hospitalières de La Flèche fondées par l’iroquois. Elle écrit des histoires saintes dans les
Jérôme Le Royer de la Dauversière, dont trois par- langues amérindiennes. Elle a même fait un thé-
vots, Thérèse Catin vit avec un logeur alors
que son mari vit avec une Amérindienne. Ils
sont d’ailleurs dénoncés en chaire. Thérèse
SUITE DE LA PAGE 1 tent pour Montréal en 1659.» saurus.» Jeanne Le Ber, qui sera recluse toute sa a eu un enfant hors mariage. Sa sœur, elle,
Comme Jeanne Mance, ces hospitalières par- vie, s’installe dans un immeuble de trois étages est poursuivie pour trafic d’alcool avec les
l’originalité de celle-ci tient justement dans la tent pour se mettre au service des Français autant qu’elle fait elle-même aménager derrière le cloî- Amérindiens.
place des femmes et les laïcs, dit l’historienne que des Indiens, dit Catherine Marin. «À l’Hôtel- tre de la Congrégation de Notre-Dame à Mont- « Les d évots peuvent bi en tempêter en
Catherine Marin, de l’Institut catholique de Pa- Dieu de Montréal, il y a autant de Français que réal. Elle n’est ni religieuse ni mariée. Elle fait de chaire, mais il faut s’accommoder. L’hospita-
ris. « Pour la première fois, ces femmes prennent d’Indiens, et ça ne heurte personne. Au contraire.» la broderie et décore les parements d’église de lière Marie Morin le dit dans Les annales de
le bateau pour aller soigner et éduquer. Les cou- L’historienne québécoise Dominique Deslan- tout le gouvernement de Montréal. «C’est une pe- l’Hôtel-Dieu : depuis que les militaires sont ar-
vents de femmes ont toujours eu un rayonne- dres (Croire et faire croire, les missions françaises tite industrie à elle seule, dit Dominique Deslan- rivés à Montréal, ce n’est plus que malversa-
ment, mais c’est la première fois que ces femmes au XVIIe siècle, Fayard, 2003) voit dans cet aposto- dres. À l’époque, la broderie, c’était une technolo- tions, débauches et autres dépravations. Les
partent ainsi à l’aventure. » lat féminin l’origine de tout le système social qué- gie de pointe.» habitants de Montréal sont des croyants fer-
À maintes reprises, à Montréal, Jeanne bécois. «Ces femmes vont instaurer un assistanat so- L’historienne est frappée par le nombre de vents. Mais les gens prennent de grandes liber-
Mance fut l’auxiliaire et le bras droit de Mai- cial et religieux qui préside à la colonie, dit-elle. Elles poursuites judiciaires que les femmes intentent tés. Les femmes aussi. »
sonneuve. Elle le remplaça lorsqu’il revint en vont créer des hôpitaux, des couvents, des contre leur propre chef. Sur 6000 dos- Signe de la place qu’occupent les femmes
France pour chercher de nouveaux colons. Elle écoles. Ce vaste mouvement est à la source siers des archives judiciaires de Mont- dans les premières années de Montréal,
fit elle-même le voyage à plusieurs reprises. Et de l’État providence québécois. Se crée « Si le système réal, elle en a trouvé 4800 qui concer- lorsque Jeanne Mance meur t (31 ans après
elle sauva notamment la colonie en « détour- alors une forme de bienfaisance qui est en demeure naient des femmes. Parmi ces derniers, la fondation), une immense foule viendra la
nant » à son profit les 22 000 livres que la riche quelque sorte l’hameçon de la foi.» on trouve 1259 femmes différentes qui toucher. Pour l’historien catholique Ber-
veuve madame de Bullion lui avait données patriarcal, les furent requérantes en leur propre nom. nard Peyrous, il serait pour tant ridicule de
pour l’Hôtel-Dieu. Elles sont partout Dominique Deslandres cite l’his- faire de Jeanne Mance un symbole fémi-
Rare spécialiste de la Nouvelle- femmes y toire rocambolesque de la domes- niste, comme cer tains ont pu le fair e en
Des femmes dans la cité France, l’historienne est partie sur la tique Françoise Laurent, arrêtée pour 2012 en proposant d’élever la fondatrice de
Cette place des femmes, illustrée par le rôle trace de ces premières Montréalaises détiennent avoir volé une jupe et des papiers à l’Hôtel-Dieu au rang de cofondatrice de
de Jeanne Mance, n’est pas limitée à Montréal. demeurées dans l’ombre. Ces femmes énormément ordre. Prise sur le fait, elle risquait la Montréal. « Jeanne Mance est animée par des
Elle est relancée en Europe avec la contre-ré- viennent généralement des villes. pendaison et fut envoyée à Québec, motifs religieux, pas féministes, dit-il. C’était
forme catholique, qui donne une grande place à Elles sont parfois instruites. En quit- de pouvoir » où elle prétendit qu’elle était en- une femme de son temps. Et c’était déjà extra-
la Sainte Famille et donc au culte de Marie, dit tant la France, elles échappent à la tu- ceinte. Car, on ne pendait pas une ordinaire. »
Catherine Marin. En France, le mouvement de telle parentale et vont pouvoir choisir plus faci- femme enceinte. On découvrit évidemment le Cette polémique s’est aujourd’hui apaisée,
réévangélisation compte beaucoup sur la réor- lement leur mari. Le régime alimentaire plus subter fuge. Mais elle épousa finalement le reconnaît Éric Bouchard, qui s’occupe du
ganisation des paroisses, où les femmes jouent riche qu’en France, grâce notamment au droit bourreau et tous deux disparurent de la circu- Dépar tement des livres rares à la biblio-
un rôle important, dit-elle. Ces femmes appar- de chasser, fait que, si elles sur vivent à leurs lation deux ans plus tard. thèque de l’Uni versité de Montréal. À
tiennent à des confréries qui sont à la fois des couches, elles vivent parfois jusqu’à 85 ans. Do- « Même si le système demeure patriarcal, les l’époque, il avait été l’un des rares à soutenir
lieux de prière et d’engagement social. Les minique Deslandres a même découver t une femmes y détiennent énormément de pouvoir, que Paul Chomedey de Maisonneuve fut le
femmes jouent un très grand rôle en Bretagne. Montréalaise de 114 ans ! Ces femmes, qui dit Dominique Deslandres. Ce qui me frappe, seul fondateur de Montréal, puisqu’il fut le
Ainsi, François de Sales fonde les Visitandines, conserveront leur nom de jeune fille jusqu’à la c’est l’écar t entre les prescriptions et la vie de seul détenteur des pouvoirs régaliens et le
qu’il voulait au service des populations même si Conquête, sont dans tous les domaines, dit-elle. tous les jours. Je découvre des femmes céliba- seul à poser tous les gestes symboliques liés
Rome leur imposa finalement la « clôture ». Elles sont ar tisanes, commerçantes ou trafi- taires, ou même mariées, qui ont des enfants à la fondation de la ville. Selon lui, « la meil-
« Vincent de Paul n’a pas l’intention de se faire quantes d’alcool. Dans les recensements, Do- hors mariage. La plupart du temps, ces enfants leure façon d’honorer Jeanne Mance et de per-
avoir de la sorte, dit Catherine Marin. Il fonde les minique Deslandres a trouvé des veuves qui prennent le nom du père biologique et vivent pétuer son œuvre aurait été de baptiser le nou-
Filles de la Charité, qui prononcent quelques étaient considérées comme des « habitants ». dans la communauté. Ils ne sont pas bannis, veau CHUM du nom de l’Hôtel-Dieu et d’y
vœux, mais ne sont pas des religieuses. Elles peu- Agathe de Saint-Père, par exemple, fait le com- leur mère non plus. » transférer la statue de Jeanne Mance. Mais on
vent donc être actives dans la société. Il contourne merce du bois. a préféré ignorer son héritage ».
ainsi le règlement. Son système va être imité pen- « Marie de l’Incarnation serait aujourd’hui Des prêches à la réalité
dant toute la première moitié du XVII e siècle : considérée comme une linguiste, rappelle l’histo- Montréal a beau être dirigée par des dé- Le Devoir

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Cinéma Québec La Turquie prépare une
veut se hisser au rang des vaste offensive contre
meilleurs festivals Page B 8 le groupe EI Page B 5

ECONOMIE
CAHIER B › L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

ALEXANDRE SHIELDS LE DEVOIR

Gaspé pousse un soupir de soulagement


Un important contrat aux États-Unis permet à LM Wind Power
d’embaucher 85 personnes de plus à son usine gaspésienne
FRANÇOIS DESJARDINS des clients, mais affirme que M. Boulay affirme qu’une ex- visions de l’Agence américaine modifier la convention collec- tives pour les autres usines
les pales sont destinées à « plu- cellente relation avec le siège de l’énergie. tive. Les quar ts de travail gaspésiennes sont incertaines,

A lors que l’industrie éo-


lienne presse le gouverne-
ment Couillard de donner un
sieurs parcs éoliens » dans le ca-
dre d’une entente pluriannuelle.
«Notre visibilité comme usine
social, au Danemark, a facilité
le démarchage, de même que
la stabilité de la main-d’œuvre
La rumeur d’un contrat cir-
culait depuis quelques se-
maines, si bien que même le
pourront maintenant atteindre
12 heures sept jours sur sept,
selon une formule 2-2-3 qui
selon lui.
Les nouveaux emplois se-
ront pour vus par une main-
signal clair sur l’avenir de la fi- s’arrêtait à septembre 2016 », a et la récente optimisation des maire de Gaspé, Daniel Côté, fixe les jours de travail suivis d’œuvre locale, a dit M. Bou-
lière, une usine de pales dit dans un entretien le direc- coûts. Le chef de la direction, a fait allusion à l’imminence des jours de congé. lay, mais cer tains candidats
tour ne la page sur l’incer ti- teur de l’usine, Alexandre Bou- Marc de Jong, a récemment vi- d’une annonce la semaine der- « C’est une bonne nouvelle », sont des Gaspésiens d’origine
tude : LM W ind Power, de lay. Cela s’explique par la fin sité les installations. nière lors des consultations a dit Jacques Mimeault, prési- qui habitent les grands cen-
Gaspé, passera de 200 à 285 d’un contrat pour le parc éolien La puissance installée de publiques sur le projet de loi dent du Conseil central de la tres et veulent revenir.
employés grâce à un gros Mesgi’g Ugju’s’n, dans la Baie- l’énergie éolienne aux États- 106 concernant la transition CSN Gaspésie–Îles-de-la-Ma-
contrat aux États-Unis. des-Chaleurs. Le nouveau Unis était de 72,5 GW à la fin de énergétique du Québec. deleine. « Le plus impor tant Portrait sectoriel
Le fabricant, dont l’usine a contrat annoncé mardi matin ar- 2015, soit deux fois le réseau L’obtention du contrat sur- était de conserver les 200 em- La filière éolienne québé-
produit plus de 5000 pales de- rive au moment où «l’énergie éo- d’Hydro-Québec. La croissance vient quelques mois après que plois, alors si en plus on en coise emploie environ 5000
puis son ouverture en 2005, re- lienne connaît une forte crois- sera de 10 % cette année et de la direction et le syndicat ont crée, c’est une bonne nouvelle
fuse de révéler le nom du ou sance aux États-Unis». 11% l’an prochain, selon les pré- signé une lettre d’entente pour pour la région. » Les perspec- VOIR PAGE B 2 : GASPÉ

Les investisseurs se rabattent sur les actions Projet controversé


L’inquiétude liée au Brexit a rapidement été neutralisée
et les politiques monétaires constituent un incitatif puissant
de cimenterie
JÉRÔME PORIER
dans l’Est ontarien
E
n Bourse, le Brexit MARCO FOR TIER bonne partie de la production
n’a pas été le tsu- de poudre de ciment serait
nami redouté. On
est très loin de la ca-
tastrophe que tout
U n projet de cimenterie
d’une capacité de 3000
tonnes par jour dans une ré-
vendue à l’étranger.
« La cimenterie aurait des
impacts sur l’air et sur la circu-
le monde attendait après la dé- gion agricole de l’Est ontarien, lation de camions au Québec »,
cision du Royaume-Uni de quit- en bordure de la rivière des souligne Charles Despins, un
ter l’Union européenne [UE], Outaouais, fait craindre des des responsables du mouve-
constate Hugues de Montvalon, impacts sur la qualité de l’air ment citoyen Action Cham-
responsable de la recherche et sur la circulation de ca- plain, qui milite contre le pro-
chez Oddo Banque privée. mions jusqu’au Québec. jet de cimenterie.
Effectivement, les marchés La société Colacem Canada, Le groupe doit tenir mer-
financiers ont vite absorbé le de Laval, a demandé les per- credi soir une assemblée pu-
choc. Les indices Euro Stoxx mis pour construire sa cimen- blique d’information à l’église
50 et Stoxx Europe 600, princi- terie dans le village de L’Ori- de L’Orignal, à une centaine
pales références des actions gnal, près de Hawkesbury, à la de kilomètres de Montréal.
européennes, ont retrouvé la frontière du Québec. L’usine Action Champlain dit attendre
semaine dernière leur niveau de 225 millions de dollars se- 500 personnes, dont certaines
du 23 juin, jour du référendum rait munie d’une cheminée de de municipalités québécoises
britannique sur la sor tie de 125 mètres de hauteur qui re- situées de l’autre côté de la ri-
l’UE. « La réaction initiale des jetterait dans l’air de l’oxyde vière des Outaouais, comme
marchés a été excessive, car les de calcium, de l’ammoniac, de Pointe-au-Chêne, Grenville et
investisseurs ont été pris à l’oxyde de fer et de l’oxyde de Calumet.
contre-pied, analyse Pascale DREW ANGERER AGENCE FRANCE-PRESSE nitrogène.
Seivy, responsable du conseil Des courtiers à l’œuvre sur le parquet de la Bourse de New York Entre 80 et 110 camions par Des emplois
en investissement chez Pictet heure entreraient ou sor ti- La société Colacem fait va-
& Cie. Puis, ils ont vite saisi Londres, le choix de Theresa l’UE et, surtout, la fragilisation dans le cas du Brexit que per- raient de l’usine, selon une loir que la cimenterie sera mu-
que, même si l’économie britan- May comme nouvelle pre- de la construction européenne sonne ne sait quelle forme il va étude d’impact sur les trans- nie des équipements les plus
nique entrait en récession, le mière ministre a mis fin, dès le consécutive au départ britan- prendre », confie Raphaël Gal- por ts menée par la fir me perfectionnés pour limiter les
risque de contagion au reste du 13 juillet, au flottement poli- nique, n’enchantent pas les lardo, stratégiste allocataire CIMA +. Un nombre indéter- impacts sur l’air, sur l’eau et
monde était très faible. » tique. Cer tes, la perspective marchés. « Il est toujours diffi- chez Natixis AM. miné de ces camions feraient sur le br uit. L’usine créerait
Alors que les Bourses d’une longue période de négo- cile d’évaluer le risque poli- la navette entre la cimenterie
avaient les yeux braqués sur ciations commerciales avec tique. C’est d’autant plus vrai VOIR PAGE B 2 : ACTIONS et le port de Montréal, car une VOIR PAGE B 2 : CIMENT
B 2 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

ÉCONOMIE
BMO augmente son bénéfice à 1,25 milliard
ALEXANDRA POSADZKI complémentaires à nos affaires, nous allons l’ex- créances de 641 millions, contre 484 millions
à Toronto plorer, mais je ne veux pas faire croire qu’il y a après neuf mois l’an dernier.
quelque chose d’imminent.» BMO a annoncé un dividende de 86 ¢ par ac-

L e bénéfice net de BMO Groupe financier a


augmenté de 4 % au troisième trimestre
clos le 31 juillet, à 1,25 milliard, alors que la
BMO a fait état d’un bénéfice ajusté de 1,3
milliard, ou 1,94 $ par action, comparative-
ment à 1,23 milliard, ou 1,86 $ par action, un
tion ordinaire pour le quatrième trimestre de
2016, soit le même montant qu’au trimestre
précédent, mais 4 ¢ par action ou 5 % de plus
banque a prévu davantage de fonds pour les an plus tôt. La dotation à la provision pour qu’il y a un an.
pertes sur créances. per tes sur créances s’est établie à 257 mil- L’analyste de Barclays John Aiken a affirmé
Le bénéfice par action s’est élevé à 1,86 $, par lions, contre 160 millions l’an dernier. «Tous que les résultats avaient été meilleurs que ce
rapport à 1,80 $ durant la même période de l’an- nos groupes d’exploitation, et particulièrement qu’il avait anticipé. «Bien que les provisions re-
née précédente et le rendement sur fonds pro- les services bancaires aux particuliers et entre- liées au secteur énergétique aient été en hausse
pres s,est établi à 13 % «Nous continuons de dé- prises et BMO Marchés des capitaux, ont connu de manière continue, BMO procède simplement
montrer un élan soutenu dans un environne- un bon rendement», a fait valoir par communi- à un peu de rattrapage et il ne semble pas y avoir
ment de bas taux d’intérêt et de croissance écono- qué le chef de la direction. «Notre rendement de détérioration importante dans le portefeuille
mique modérée», a dit le chef de la direction, depuis le début de l’exercice reflète l’attention de services aux par ticuliers», a dit l’analyste
Bill Downe, en conférence téléphonique après que nous portons au client et notre rigoureuse dans une note aux clients. BMO a été la pre-
la divulgation des résultats. approche de gestion.» mière des grandes banques canadiennes,
M. Downe a aussi laissé entendre que la Après neuf mois, BMO a comptabilisé un bé- mardi, à divulguer ses résultats du troisième
banque évaluait ses occasions d’acquisitions. néfice net de 3,29 milliards, ou de 4,90 $ par ac- trimestre, et si d’autres banques publient des
«Nous maintenons un dialogue actif dans un tion, en hausse de 3 % par rapport à la période résultats similaires, cela freinera quelque peu
large spectre d’occasions en tout temps lorsque correspondante de 2015. Le rendement sur les craintes de pertes sur créances reliées aux
notre capital se développe», a dit le chef de la di- fonds propres s’est établi à 11,4 %. Quant au bé- activités pétrolières.
rection. «Si nous avons une occasion d’une ex- néfice net ajusté, il s’est chiffré à 3,63 milliards,
pansion dans notre champ d’activités ou adja- ou à 5,42 $ l’action, en hausse de 6 %. La Avec le Devoir
cente à notre champ dans des éléments qui sont Banque a inscrit des provisions pour pertes sur La Presse canadienne JACQUES NADEAU LE DEVOIR

MARCHÉS BOURSIERS CIMENT


SUITE DE LA PAGE B 1
sell — où est situé le village
de L’Orignal, appartenant lui-
même au canton de Cham-
plain — est divisée sur le pro-
GASPÉ
SUITE DE LA PAGE B 1
jet de cimenterie. Colacem
TORONTO New York PÉTROLE
48,10 125 emplois directs et 175 em- exploite une carrière dans le personnes, dont la majeure par-
S&P TSX S&P 500 +0,69 $US plois indirects et produirait village. La carrière approvi- tie se trouve dans les services.

14 764,77 ▲+16,58
+1,5% 3000 tonnes de poudre de ci- sionnera la cimenterie en cal- Dans la région désignée de l’éo-
+0,1% 2186,90 ▲ +4,26
+0,2% OR ment par jour — la moitié de la caire. Les employés de la car- lien, la Matanie et la Gaspésie,
1346,10 production de la cimenterie rièr e et leurs familles ap- on trouve environ 1200 emplois.
+2,70 $US McInnis de Por t-Daniel, en puient majoritairement le pro- De ce nombre, 535 se trouvent
NASDAQ +0,2% ▲ Gaspésie, secourue il y a deux jet de cimenterie. dans les usines, selon Dave La-
semaines par la Caisse de dé- Les opposants, eux, souli- voie, directeur du Créneau éo-
5260,08 ▲ +15,48 DOLLAR CANADIEN
+0,3% pôt et placement et Investisse- gnent que la cimenterie serait lien ACCORD au TechnoCentre
77,46 ment Québec. située en pleine zone agricole. éolien, à Gaspé.
+0,24 $US
La société Colacem a déjà Colacem a demandé en juin Le manufacturier a connu
DOW JONES
+0,3% ▲ fait par tie de l’empire de des changements au zonage et un pic d’environ 700 à 750 em-
1$US = 1,2910 l’homme d’af faires Tony Ac- au plan directeur de la munici- ployés au moment d’un che-
18 547,30 ▲ +17,88
+0,1% 68,52 curso, accusé relativement à palité pour implanter cette in- vauchement d’appels d’offres
+0,31 EURO de présumées fraudes dans dustrie dans les champs agri- du gouvernement québécois il
1 EURO = 1,4595
l’attribution de contrats pu- coles. Le ministère de l’Envi- y a quelques années. La base
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume blics à Laval. Colacem est dés- ronnement de l’Ontario étudie manufacturière comprend
($) (%) (000) ($) (%) (000) ormais une filiale du holding aussi deux demandes de per- aussi Matane (le groupe alle-
italien Financo. mis de Colacem. mand Enercon et Marmen, de
LES INDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS
0.11 153961 Fortis FTS 42.62 -0.55 -1.27 519
M. Accurso était vice-prési- Le projet compterait 52 bâti- Trois-Rivières) et New Rich-
S&P TSX SPTT14764.77 16.58
S&P TX20 TX20 654.96 -2.79 -0.42 63781 TransAlta TA 5.74 0.03 0.53 383 dent de Colacem jusqu’au ments et une cheminée de 125 mond (le groupe québécois
S&P TX60 TX60 860.07 1.80 0.21 79039 27 avril dernier, selon le regis- mètres, visible des kilomètres Fabrication Delta).
S&P TX60 Cap. TX6C 951.06 1.99 0.21 79039 TECHNOLOGIE tre des entreprises. Guillaume à la ronde. Québec a procédé à quatre
Cons. de base TTCS 549.88 -0.78 -0.14 4164 BlackBerry BB 10.34 -0.07 -0.67 805
Cons. discré. TTCD 175.39 -0.07 -0.04 5018 CGI GIB.A 63.87 0.46 0.73 338 Rochon, un avocat de M. Ac- Les opposants s’interrogent appels d’offres depuis une di-
Énergie TTEN 200.96 0.23 0.11 32150 TÉLÉCOMMUNICATIONS curso, et Joseph P. Molluso aussi sur la pertinence d’ajou- zaine d’années, voyant là une
Finance TTFS 250.60 1.99 0.80 23505 (qui figure lui aussi parmi les ter une autre cimenterie, alors façon de stimuler le dévelop-
Aurifère TTGD 256.62 -5.08 -1.94 47176 BCE BCE 61.97 -0.23 -0.37 832
Santé TTHC 87.58 0.44 0.50 2635 Manitoba Telecom MBT 38.42 0.14 0.37 68 37 accusés de Laval) sont des que l’industrie tourne déjà au pement économique régional.
Tech. de l’info TTTK 55.34 0.27 0.49 3339 Rogers RCI.B 56.84 -0.56 -0.98 599 administrateurs de l’entreprise. ralenti au pays. Avant de procéder à un cin-
Industrie TTIN 192.44 -0.13 -0.07 9298 Telus T 43.28 -0.20 -0.46 481 Colacem avait lancé un pre- Les Comtés unis de Prescott quième appel d’of fres, toute-
Matériaux TTMT 258.97 -2.83 -1.08 57138 FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE mier projet de cimenterie à et Russell ont commencé à fois, le gouver nement veut
Immobilier TTRE 302.98 0.86 0.28 3816
Télécoms TTTS 156.66 -0.60 -0.38 1980
iShares DEX XBB 32.53 0.04 0.12 22 L’Orignal en 2012, mais avait étudier les demandes de Cola- que les surplus d’Hydro-Qué-
iShares MSCI XEM 26.92 -0.15 -0.55 14 mis l’idée en veilleuse. Le cem. Une décision est prévue bec diminuent de 4 à 2,5 %. Les
Sev. collect. TTUT 243.35 -1.51 -0.62 3979
iShares MSCI EMU EZU 33.12 0.00 0.00 0
Métaux/minerals TTMN 670.38 0.00 0.00 0
iShares S&P 500 XSP 25.06 0.05 0.20 178 même projet renaît de ses cen- avant la fin de l’année 2016, a derniers parcs éoliens québé-
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 23.45 0.05 0.21 112 dres quatre ans plus tard. indiqué au Devoir Louis Pré- cois du plus récent appel d’of-
TSX Venture JX 817.79 -2.45 -0.30 80698 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO vost, directeur de l’urbanisme fres devraient entrer en ser-
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE YAMANA RES INC YRI 6.45 -0.27 -4.02 5836
Une communauté divisée des Comtés unis. vice en décembre 2017.
Alim. Couche-Tard ATD.B 66.70 -0.08 -0.12 1255 HB NYMEX CL BULL HOU 8.51 0.19 2.28 5140 La communauté des Com-
Canadian-Tire CTC.A 137.41 -0.95 -0.69 183 IAMGOLD CORP IMG 5.66 -0.28 -4.71 4966 tés unis de Prescott et Rus- Le Devoir Le Devoir
Cogeco CCA 63.41 0.49 0.78 37 BAYTEX ENERGY CORP BTE 6.83 0.09 1.34 4623
Corus CJR.B 12.65 -0.08 -0.63 236 ENCANA CORP ECA 13.16 0.18 1.39 4211
Groupe TVA TVA.B 3.99 -0.01 -0.25 3 KINROSS GOLD CORP K 6.09 -0.11 -1.77 4173
Jean Coutu PJC.A 19.19 -0.19 -0.98 78 FIRST QUANTUM FM 12.05 0.11 0.92 3549
Loblaw
Magna
Metro
Quebecor
L
MG
MRU
72.04
52.41
45.08
QBR.B 40.40
0.23
0.39
-0.36
0.10
0.32
0.75
-0.79
0.25
807
815
336
88
TECK COMINCO CL B
POTASH CORP
ROYAL BANK of
TCK.B
POT
RY
20.94
21.63
82.23
0.19
0.57
1.16
0.92
2.71
1.43
3504
2897
2855 ACTIONS
LES GAGNANTS EN %
Uni Select UNS 30.30 -0.09 -0.30 84 SUITE DE LA PAGE B 1
Saputo SAP 43.26 0.08 0.19 294 HB NYMEX NG BULL HNU 11.03 0.65 6.26 1905
Shaw SJR.B 26.39 0.14 0.53 472 PAINTED PONY PPY 8.74 0.41 4.92 504
Dollarama DOL 98.22 0.12 0.12 215 METHANEX CORP MX 39.31 1.80 4.80 288 Mais ces inquiétudes ont été d’année chaotique marqué par cond semestre justifierait le ni-
Restaurant Brands QSR 61.55 -0.50 -0.81 276 POLARIS PIF 12.25 0.49 4.17 296 « neutralisées » par une nou- les toussotements de l’écono- veau de valorisation atteint par
Transat A.T. TRZ 6.50 -0.01 -0.15 7 HORIZONS BETA HGD 7.76 0.28 3.74 791 velle injection massive de li- mie chinoise, la chute du pé- les actions. Un scénario qui
Yellow Media Y 18.65 0.10 0.54 8 NORBORD INC OSB 32.12 0.99 3.18 224
PARAMOUNT RES LTD POU 13.36 0.40 3.09 288 quidités. Une nouvelle fois, les trole, le spectre d’une nouvelle est loin d’être acquis. Depuis
ÉNERGIE BIRCHCLIFF ENERGY BIR 9.07 0.27 3.07 1445 banques centrales ont montré crise bancaire en Europe et un an, les analystes revoient
Cameco CCO 12.26 0.07 0.57 799 FREEHOLD ROYALTIES FRU 11.95 0.34 2.93 295 qu’elles étaient prêtes à tout une série d’attentats ter ro- régulièrement à la baisse leurs
Canadian Natural CNQ 41.60 -0.09 -0.22 1167 POTASH CORP POT 21.63 0.57 2.71 2897
Hydro One H 25.97 -0.08 -0.31 358 pour éviter un scénario catas- ristes, les actions retrouvent la prévisions des deux côtés de
Enbridge ENB 53.60 0.55 1.04 1548 LES PERDANTS EN % trophe. La Banque d’Angle- faveur des investisseurs par- l’Atlantique. Presque ache-
EnCana ECA 13.16 0.18 1.39 4211 CENTERRA GOLD INC CG 6.84 -0.81 -10.59 1936 terre a ainsi baissé ses taux di- tout dans le monde. vées, les publications de résul-
Enerplus ERF 9.69 0.06 0.62 754 HOME CAPITAL GROUP HCG 25.91 -1.90 -6.83 1347
Pengrowth Energy PGF 2.08 0.00 0.00 938 recteurs et a réactivé son pro- tats du deuxième trimestre
HB NYMEX NG BEAR HND 13.34 -0.89 -6.25 738
Pétrolière Impériale IMO 41.03 0.27 0.66 446 PRETIUM RESOURCES PVG 13.72 -0.91 -6.22 818 gramme d’assouplissement « Pas le choix » montrent que les bénéfices
Suncor Energy SU 36.49 -0.23 -0.63 2429 TMX GROUP LTD X 56.76 -3.29 -5.48 597 monétaire, tandis que la En abaissant toujours davan- des entreprises continuent de
Cenovus Energy CVE 19.42 -0.16 -0.82 713
TransCanada TRP 61.30 -0.50 -0.81 602
TOREX GOLD TXG 31.58 -1.71 -5.14 799 Banque centrale européenne a tage les taux d’intérêt, les ban- baisser.
PAN AMERICAN SLVR PAA 25.27 -1.32 -4.96 471
Valener VNR 21.72 -0.14 -0.64 42 IAMGOLD CORP IMG 5.66 -0.28 -4.71 4966
étendu son propre programme quiers centraux de la planète Selon Thomson Reuters
FINANCIÈRES ENDEAVOUR MINING EDV 21.84 -1.01 -4.42 483 de rachat d’actifs. De même, obligent les investisseurs à I/B/E/S, le recul est de 3 %
B. CIBC CM 101.43 0.94 0.94 1305 YAMANA RES INC YRI 6.45 -0.27 -4.02 5836 l’atmosphère s’est détendue à prendre des risques. C’est-à- pour les groupes américains
B. de Montréal BMO 86.27 1.85 2.19 2728 LES GAGNANTS EN $ Wall Street, depuis que la Ré- dire à délaisser les obligations du S&P 500 et de 7,8 % pour
B. Laurentienne LB 48.27 0.01 0.02 60 ser ve fédérale américaine d’État, qui ne rapportent plus les sociétés européennes de
B. Nationale NA 46.77 0.65 1.41 1453 BANK of MONTREAL BMO 86.27 1.85 2.19 2728
B. Royale RY 82.23 1.16 1.43 2855 METHANEX CORP MX 39.31 1.80 4.80 288 (Fed) a laissé entendre qu’il rien, voire coûtent de l’argent, l’Euro Stoxx 600.Selon Bloom-
B. Scotia BNS 67.35 0.70 1.05 1915 PREMIUM BRANDS PBH 64.00 1.55 2.48 168 n’y aurait pas de relèvement au profit des actions. « Les in- berg, les analystes tablent dés-
B. TD TD 57.15 0.25 0.44 2703 KINAXIS INC KXS 60.71 1.29 2.17 139
de taux avant l’élection améri- vestisseurs n’ont pas le choix, ormais sur un recul de 0,8 %
Brookfield Asset BAM.A 44.68 0.04 0.09 707 ROYAL BANK of RY 82.23 1.16 1.43 2855
Cominar Real CUF.UN 17.05 0.15 0.89 291 NORBORD INC OSB 32.12 0.99 3.18 224 caine de novembre. confirme Jean-Jacques Fried- des bénéfices des entreprises
Corp. Fin. Power PWF 29.45 -0.15 -0.51 597 CANADIAN IMPERIAL CM 101.43 0.94 0.94 1305 « Une configuration idéale man, directeur des investisse- américaines entre juillet et
Fin. Manuvie MFC 17.35 0.00 0.00 1864 BANK of NOVA BNS 67.35 0.70 1.05 1915
pour les investisseurs en ac- ments chez Vega IM. Les flux septembre, ce qui serait leur
Fin. Sun Life SLF 41.64 0.25 0.60 1262 NATIONAL BANK of NA 46.77 0.65 1.41 1453
Great-West Lifeco GWO 31.19 0.03 0.10 342 HB NYMEX NG BULL HNU 11.03 0.65 6.26 1905 tions », estime Isabelle Mateos d’argent s’orientent vers les der- sixième trimestre d’affilée de
Industrielle All. IAG 45.00 0.04 0.09 199 LES PERDANTS EN $ y Lago, directrice générale du niers actifs qui procurent en- baisse, du jamais-vu depuis la
Power Corporation POW 27.24 -0.09 -0.33 527 TMX GROUP LTD X 56.76 -3.29 -5.48 597 BlackRock Investment Insti- core du rendement. Souvent à crise de 2007. Sur l’ensemble
TMX X 56.76 -3.29 -5.48 597 FRACO-NEVADA CORP FNV 98.56 -2.20 -2.18 401 tute. La politique accommo- contrecœur, car les perspectives de l’année, les profits de-
INDUSTRIELLES HOME CAPITAL GROUP HCG 25.91 -1.90 -6.83 1347 dante de la Fed dope artificiel- économiques sont moroses. La vraient stagner aux États-Unis
Air Canada AC 8.98 -0.03 -0.33 722 TOREX GOLD TXG 31.58 -1.71 -5.14 799
lement le prix des actifs ris- reprise est molle aux États-Unis et diminuer de 5 % en Europe.
Bombardier BBD.B 2.00 0.01 0.50 4840 PAN AMERICAN SLVR PAA 25.27 -1.32 -4.96 471
CAE CAE 18.17 -0.23 -1.25 444 S&P TSX GLOBAL HGU 27.76 -1.12 -3.88 526 qués. Le 11 août, les trois prin- et fragile en Europe. L’écono- Les actions américaines valent
Canadien Pacifique CP 197.58 -0.26 -0.13 187 ENDEAVOUR MINING EDV 21.84 -1.01 -4.42 483 cipaux indices américains mie mondiale patine. » 17,3 fois leurs profits attendus
Chemin de fer CN CNR 84.17 0.10 0.12 618 CANADIAN TIRE CORP CTC.A 137.41 -0.95 -0.69 183 (Dow Jones, Nasdaq et S&P Le rebond peut-il durer ? Di- dans les douze mois à venir,
SNC-Lavalin SNC 55.71 -0.11 -0.20 253 PRETIUM RESOURCES PVG 13.72 -0.91 -6.22 818
500) ont battu leur record, ce dier Saint-Georges, membre les actions européennes 13,4
Transcontinental TCL.A 19.22 0.37 1.96 82 HB NYMEX NG BEAR HND 13.34 -0.89 -6.25 738
TransForce TFI 26.80 0.28 1.06 122 qui n’était pas arrivé depuis du comité d’investissement de fois. « Des niveaux qui ne lais-
Consultez toutes les cotes boursières 1999. Une référence qui Car mignac, n’en est pas sent pas droit à l’erreur », aver-
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX sur www.decisionplus.com n’évoque pas que de bons sou- convaincu. « La hausse des in- tit Mme Seivy.
Agrium AGU 118.89 0.62 0.52 198
Barrick Gold ABX 25.93 -0.48 -1.82 2456 venirs. Les investisseurs gar- dices, depuis deux mois aux Bientôt, la politique interna-
Goldcorp G 22.82 -0.42 -1.81 2082
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS dent en mémoire l’éclatement États-Unis et en Europe, s’ex- tionale sera de nouveau au
Kinross Gold K 6.09 -0.11 -1.77 4173 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % de la « bulle » des valeurs tech- plique uniquement par les flux centre des préoccupations des
Mines Agnico-Eagle AEM 72.19 -0.80 -1.10 701
Potash POT 21.63 0.57 2.71 2897
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 2341,29 +5,81 +0,25 nologiques, en mars 2000. monétaires. Les valorisations marchés. Dans les prochains
Teck Resources TCK.B 20.94 0.19 0.92 3504
économie contemporaine
IQ120 2387,82 +3,11 +0,13 D’ailleurs, des similitudes exis- des actions se tendent : elles ne mois, deux échéances impor-
tent, puisque la Bourse améri- se justifient que par la faiblesse tantes sont attendues : les élec-
caine est aujourd’hui dopée par des taux d’intérêt. » Pour tions américaines en novem-
les performances des « Gafam » M m e Seivy, la valeur des ac- bre et le référendum italien en
(Google, Apple, Facebook, tions n’est plus en phase avec octobre. « Si on arrive à passer
Amazon et Microsoft). l’économie réelle. Pour les ré- ces deux caps sans pépin, et si
Si les politiques monétaires concilier, il faudrait une crois- la rentabilité des entreprises
semblent à l’unisson des deux sance plus vigoureuse et un cesse de se dégrader, on pour-
côtés de l’Atlantique, les redressement des marges des rait avoir une belle fin d’année
places financières de la zone entreprises. en Bourse », espère M me Ma-
euro sont loin de connaître la Pour de nombreux experts, teos y Lago.
même euphorie depuis janvier. seule une augmentation des
Malgré tout, après un début marges des entreprises au se- Le Monde
L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6 B3

ECONOMIE
Les touristes étrangers FOR T MCMURRAY

Le déficit
boudent la France albertain
Les attentats, les grèves
et le mauvais temps sont responsables s’alourdit de
de la désaffection des voyageurs
500 millions
C haumont-sur-Loire — Le
nombre de touristes étran-
gers en France a chuté de 7 %
sultats décevants du prin-
temps, a noté M. Ayrault.
Si l’Hexagone entier est E dmonton — L’incendie de
forêt qui a ravagé For t
depuis début janvier, selon le concerné par cette baisse de McMurray devrait ajouter en-
gouvernement, en raison des fréquentation, la région Île-de- viron 500 millions au déficit de
attentats mais aussi des intem- France et plus par ticulière- l’Alberta.
péries et des grèves dans les ment Paris sont durement tou- Le ministre des Finances de
transpor ts, Paris et la Côte chés. Le secteur du tourisme la province, Joe Ceci, a annoncé,
d’Azur subissant de plein fouet en Île-de-France a ainsi perdu mardi, que son ministère avait
cette désaffection. un milliard d’euros de chiffre révisé le déficit projeté pour le
« Les arrivées [de touristes d’af faires depuis le mois de premier trimestre de l’exercice
étrangers] depuis le début de janvier, et la capitale française JACQUES NADEAU LE DEVOIR financier 2015-2016, le faisant
l’année sont en recul de 7 % sur a enregistré une baisse de passer de 10,4 milliards à
l’ensemble du territoire », avec 11,4 % des nuitées sur la pé- ÉTUDE DE LA FCEI presque 11 milliards. Malgré
des résultats en régions globa- riode, selon un bilan du Co- cela, le gouvernement demeu-
lement stables par rappor t à mité régional du tourisme pu- rera fidèle à son plan de ne pas
l’an dernier et une « fragilité de
la destination Paris », a an-
noncé mardi le ministre fran-
çais des Affaires étrangères et
blié mardi.
La Côte d’Azur, après l’atten-
tat de Nice, a également été
touchée de plein fouet. Selon
Les PME préfèrent faire de trop grosses coupes
dans la fonction publique, tout
en continuant de s’endetter
pour régler les factures liées

Desjardins aux banques


du Tourisme, Jean-Marc Ay- les professionnels du secteur, aux travaux routiers, aux infras-
rault, lors d’un déplacement la région a essuyé une baisse tructures ainsi qu’aux services
dans la région des châteaux de de fréquentation de 10 % dans en santé et en éducation, a
la Loire. l’hébergement et les transports ajouté le ministre.
Sur l’ensemble de 2015, la et une chute de son chiffre d’af- En mai, plus de 80 000 per-
France a conser vé sa pre- faires tourisme de 20 à 25 %. GÉRARD BÉRUBÉ titutions ont enregistré d’impor- vinces) ainsi qu’en Colombie- sonnes avaient dû évacuer leur
mière place en nombre de tou- Tout n’est pas négatif cepen- tantes pertes de parts de mar- Britannique (23 %), a ajouté la résidence dans la région de
ristes internationaux, selon les
données de l’Organisation
mondiale du tourisme. Mais
dant, a souligné M. Ayrault, en
évoquant par exemple des
taux de remplissage record
P lusieurs banques ont
perdu du ter rain sur le
marché des PME au profit, no-
ché, à savoir la CIBC (–3,5
points de pourcentage), la
Banque Royale (–2,7 points) et
FCEI.
En Ontario, la TD (24,1 %)
puis la Scotia (20,5 %) et la
Wood Buffalo, dans le nord de
la province, pour fuir les
flammes qui ont détruit 2400
après une année 2015 « excep- dans certaines villes hôtes de tamment, des coopératives la Banque de Montréal (–1,9 RBC (20,1 %) occupent la tête, immeubles à Fort McMurray.
tionnelle, […] 2016 restera l’Euro 2016 de football, orga- d’épargne et de crédit. Au point) », précise la FCEI. À l’op- les coopératives ne revendi- L’Alberta a versé 647 millions
sans doute une année à par t nisé en France du 10 juin au Québec, Desjardins poursuit posé, « depuis 2000, les parts de quant qu’une par t de 7,7 %. dans le fonds d’urgence. La
pour les professionnels du tou- 10 juillet, avec des chif fres sa domination, quoique son la Banque Scotia et de TD Ca- Dans l’Atlantique, la Scotia do- par t de la province a été ré-
risme », a résumé M. Ayrault, d’af faires en hausse de 70 % positionnement se soit effrité nada Trust ont bondi de 6,7 et mine largement (33 %) alors duite à 195 millions après le
pour qui « les attentats expli- pour les hôtels à Lens et Lille, quelque peu. de 4,4 points de pourcentage res- qu’au bas du classement, les transfert de fonds fédéraux. De
quent en partie [ces] tendances ou Saint-Étienne. Les données viennent de la pectivement, et celle des coopéra- caisses populaires n’obtien- plus, le gouvernement alber-
décevantes ». « La perception du Fédération canadienne de l’en- tives a progressé de 2,8 points ». nent qu’une part de 2,9 %. tain estime avoir perdu 300 mil-
risque sécuritaire a eu une in- Agence France-Presse treprise indépendante. La Selon le classement cana- Autre élément d’intérêt, la lions en revenus, car l’incendie
fluence nette sur cer taines FCEI définit l’expression dien, la Royale restait en 2015 domination de Desjardins au a interrompu les activités pé-
clientèles, notamment les plus « part de marché » par le nom- au premier rang avec 18,5 % du Québec s’est légèrement éro- trolières et forestières dans la
aisées, ou celles originaires bre d’entreprises faisant af- marché des PME, devançant dée, de 1,8 point de pourcen- région. La perte de la produc-
d’Asie », a-t-il commenté. faire avec les établissements la Scotia (17,9 %) et TD Canada tage depuis 2012, au profit des tion pétrolière est évaluée à
En proie à une menace terro- financiers. À l’échelle cana- Trust (16,5 %). Suivent les coo- banques, à l’exception de la TD. quelque 40 millions de barils et
riste sans précédent, la France dienne, une lecture remontant pératives, avec un poids de Quant au degré de concen- la province prévoit une baisse
a subi en un mois et demi trois à 1989 fait ressor tir une 11,5 %, devant celui de la tration, il varie d’une région à d’environ 4 % de la production
attaques djihadistes revendi- longue érosion du poids des Banque de Montréal (10,7 %) l’autre. Dans l’Atlantique, une dans ce secteur pour l’exercice
quées par le groupe État isla- banques Royale, CIBC et, dans et de la CIBC (9,8 %). PME sur deux fait affaire avec financier 2016-2017.
mique, dont l’attentat de Nice une moindre mesure, de la Scotia et RBC. Au Québec, «Je n’ai pas besoin de rappeler
du 14 juillet (86 morts), plus de Montréal, au profit des Concentration six sur dix s’en remettent à à mes concitoyens alber tains
six mois après les attentats de banques Scotia, TD et, sur- Par grandes régions, « cer- Desjardins et à la Banque Na- qu’en raison de la chute des cours
Paris et Saint-Denis (dans sa tout, des coopératives taines institutions financières tionale. En Ontario, trois pétroliers, l’économie de la pro-
banlieue) en novembre dernier d’épargne et de crédit. sont également bien représen- banques se partagent près des vince fait face à de for ts vents
(130 morts). Toujours à l’échelle cana- tées dans leurs marchés princi- deux tiers du marché des contraires. Les Alber tains le
Par ailleurs, « la mauvaise dienne, RBC domine dans le paux ». Au Québec, Desjardins PME. constatent tous les jours. Plu-
météo, avec cinquante jours de segment des PME avec une devient un cas unique en occu- Ces données reflètent les ré- sieurs en subissent les consé-
pluie supplémentaires sur le par t de marché se situant à pant une position dominante sultats d’un sondage effectué quences», a déclaré M. Ceci. «Et
deuxième trimestre […] ou en- 18,5 % en 2015, en recul de 2,7 sur le marché des PME de auprès de 11 400 répondants. les vents contraires soufflent en-
core les grèves » dans les trans- JEAN-FRANCOIS MONIER AFP points de pourcentage depuis 42,6 %, laissant loin derrière la La marge d’erreur est de plus core plus fort à cause de l’incen-
ports expliquent aussi les ré- Jean-Marc Ayrault 2000, mais après avoir dépassé Banque Nationale (17,4 %), au ou moins 0,9 point de pourcen- die de forêt dans la région de
les 25 % au début des années deuxième rang. En Alber ta, tage, 19 fois sur 20. Wood Buffalo.»
1990. De son côté, la CIBC a c’est le cas d’ATB Financial
UNION EUROPÉENNE perdu plus de la moitié de sa (19,7 %), qui limite son action à Le Devoir La Presse canadienne
par t depuis 1989, alors qu’à cette province. Les coopéra-

L’activité économique l’inverse, celle des coopéra-


tives a plus que doublé.
Sur un intervalle plus court,
tives d’épargne et de crédit
sont les plus populaires au Ma-
nitoba et en Saskatchewan
« de 2000 à 2015, certaines ins- (39,2 % dans ces deux pro-
ne souffre pas du Brexit
L ondres — L’activité dans
les secteurs de la fabrica-
tion et des services dans les 19
de 27 pays qui inclut la zone
euro. Le Royaume-Uni n’a pas
encore lancé les négociations
pays de la zone euro a crû à un sur les ter mes d’une éven-
rythme constant, mais modéré tuelle sortie de l’UE, et celles-
en août, alors que la région ci pour raient s’étendre sur
continue de montrer peu d’in- quelques années.
quiétudes quant à l’impact Les données globales du
d’une sortie du Royaume-Uni rapport indiquent que l’écono-
de l’Union européenne. mie de la zone euro a crû à un
L’indice des gestionnaires taux de 0,3 % au troisième tri-
en approvisionnement a aug- mestre par rapport au trimes-
menté légèrement à un som- tre précédent, ont affirmé les
met de sept mois de 53,3 auteurs.
points, par rappor t à 53,2 en Les détails de l’analyse,
juillet. L’indice publié mardi pour laquelle des dirigeants
par IHS Markit se situe sur d’environ 5000 entreprises ont
une échelle de 100 points, la été sondés, montrent toutefois
marque de 50 séparant la cer taines faiblesses. Les at-
contraction de la croissance tentes quant à la croissance fu-
de l’activité. ture ont ralenti. Et si l’activité
Le résultat fait écho à la des ser vices se trouvait à un
croissance constante enregis- sommet de trois mois, celle du
trée en juillet et confirme que secteur manufacturier s’éta-
les entreprises dans la zone blissait à un creux de trois
euro ne s’inquiètent pas outre mois en raison d’un recul des
mesure de la décision par réfé- nouvelles commandes.
rendum du Royaume-Uni de
quitter l’UE, le bloc plus large Associated Press

514 861-0469 | ymavocatsmtl.com


B 4 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

LE MONDE
En France, 2017 est l’élection de tous les rejets La campagne
La situation est imprévisible, comme rarement à pareille échéance électorale est
GÉRARD COUR TOIS
lancée en Haïti
P rimaire des écologistes, primaire de la droite,
primaire des socialistes (et associés), cam-
pagne présidentielle, campagne législative: nous P ort-au-Prince — Le conseil électoral provi-
soire haïtien a of ficiellement annoncé
voilà au seuil de dix mois de débats et d’empoi- mardi l’ouver ture de la campagne pour les
gnades politiques. Le terme de cette très longue élections présidentielle et législatives du 9 oc-
séquence électorale est connu: le prochain prési- tobre dont les premiers tours, tenus en 2015,
dent de la République sera désigné en mai 2017 ont été annulés à la suite de violences et de
et l’Assemblée nationale renouvelée en juin. fraudes massives.
Mais c’est bien la seule certitude. « Beaucoup de gens étaient sceptiques, il y avait
Pour le reste, la situation est imprévisible, des doutes sur la tenue de l’élection, mais au-
comme rarement à pareille échéance. La lour- jourd’hui, comme vous pouvez le voir, la compéti-
deur du climat qui s’est installé sur le pays de- tion électorale s’ouvre », a déclaré Léopold Ber-
puis des mois y contribue pour beaucoup. Les langer, le président du conseil électoral provi-
attentats djihadistes de Paris, de Nice et de soire (CEP), lors d’une conférence de presse.
Saint-Etienne-du-Rouvray n’ont pas seulement Haïti est plongé dans une crise politique pro-
traumatisé les Français, ébranlé la société, fonde depuis que des violences avaient per-
chamboulé la hiérarchie des inquiétudes et des turbé la tenue, en août 2015, des élections légis-
attentes en mettant la lutte contre le terrorisme latives, provoquant l’annulation du vote dans
au premier rang des enjeux. Ils ont également près d’un quart des circonscriptions.
placé toute la campagne à venir sous la menace Cette crise a atteint son paroxysme suite à
de nouvelles tueries dont il est impossible la publication des résultats du premier tour
d’imaginer l’onde de choc qu’elles pourraient du scrutin présidentiel qui s’est tenu le 25 oc-
déclencher. tobre 2015.
L’incertitude sur les candidatures à la prési- Devant les contestations de l’opposition de
dentielle ajoute évidemment à la confusion. l’époque et après un rapport de la Commission
Certes, celle de Marine Le Pen, pour le Front d’évaluation électorale, concluant que le scrutin
national, ne fait aucun doute. De même, Jean- avait été émaillé de « fraudes massives », les au-
Luc Mélenchon s’est, depuis des mois, autopro- torités ont décidé d’annuler le vote et de re-
clamé porte-drapeau de la gauche radicale et prendre à zéro l’élection présidentielle.
« insoumise ». Mais aucun autre champion ne
s’est encore imposé. C’est le cas à droite, où le Rendez-vous le 9 octobre
résultat de la primaire destinée à départager Les près de 6,2 millions d’électeurs haïtiens
les postulants est tout sauf acquis. Pour l’heure, sont donc à nouveau appelés aux ur nes ce
rien ne garantit à Alain Juppé de conserver les 9 octobre pour le premier tour du scrutin pré-
faveurs de l’opinion dont il bénéficie depuis sidentiel et des législatives par tielles. Les
deux ans, rien n’assure à Nicolas Sarkozy, deuxièmes tours de vote seront organisés le
quelle que soit sa détermination, une victoire 8 janvier 2017.
sabre au clair, et rien n’exclut définitivement MATTHIEU ALEXANDRE AGENCE FRANCE-PRESSE En ouvrant officiellement la période de cam-
que le duel annoncé entre les deux hommes ne Nicolas Sarkozy a annoncé lundi qu’il se lançait dans les primaires des Républicains pour être pagne électorale, le président du CEP a tenu à
soit contrarié par François Fillon ou Bruno Le candidat à la présidentielle de 2017. rappeler à l’ordre tous les acteurs impliqués.
Maire. Même civilisé par la procédure de la pri- « Une compétition n’est pas un af frontement,
maire, ce genre d’affrontement peut être meur- ce rejet est devenu majoritaire à gauche, y com- dra désarmer les préventions persistantes des ça n’est pas une bataille rangée. Nous voulons
trier. L’histoire passée l’a démontré. pris parmi ses électeurs de 2012. Le week-end autres, s’ils viennent voter en nombre. dire à tous les compatriotes engagés dans la com-
Au moins la droite connaît-elle ses candidats passé, son ancienne ministre du logement, Cé- Quant à Marine Le Pen, elle exerce toujours pétition électorale, partis politiques, organisa-
à la candidature. Rien de tel pour l’actuelle ma- cile -Duflot, a résumé d’un mot — « le renonce- un effet répulsif, en quelque sorte structurel, tions et candidats, qu’ils ont pour devoir de res-
jorité. Quelles que soient les ambitions décla- ment » — le quinquennat hollandais, avant sur une grande majorité de Français. Tous les pecter les règles du jeu démocratique, a déclaré
rées — Arnaud Montebourg sous sa propre ca- d’ajouter : « Il est trop tard pour qu’il recrée une efforts qu’elle a réalisés depuis cinq ans pour Léopold Berlanger. Nous ne pouvons pas rentrer
saque, Benoît Hamon, Gérard Filoche et Marie- relation de confiance avec son électorat. » Quant enraciner et respectabiliser son parti n’y ont, dans une bataille où les insultes et la violence
Noëlle Lienemann pour les frondeurs socia- à l’ancien ministre de l’économie, Arnaud Mon- jusqu’à présent, pas changé grand-chose. Selon fassent campagne. »
listes, Cécile Duflot, Yannick Jadot et Michèle tebourg, il en a ajouté un second — « les renie- le dernier baromètre 2016 de la Sofres pour Le À peine un quar t des électeurs haïtiens
Rivasi pour les écologistes —, ou les velléités ments » — pour expliquer pourquoi il lui est Monde, le Front national représente toujours s’étaient déplacés pour voter en 2015. À la
de tel ou tel autre, dont Emmanuel Macron, « impossible, comme à des millions de Français, « un danger pour la démocratie » aux yeux d’une suite du fiasco de ces scrutins, annulés et donc
tout restera suspendu, jusqu’à la fin de l’au- de soutenir l’actuel président de la République ». nette majorité de Français (56 %), incapable de en passe d’être réorganisés, le CEP sait qu’il y
tomne, à la décision de François Hollande de se Reste à savoir si ce rejet est irrémédiable. par ticiper à un gouvernement (54 %), tandis a beaucoup à faire pour parvenir à remobiliser
représenter ou non. Nul doute qu’il souhaite que sa présidente est jugée, par près de la moi- les citoyens.
mener ce dernier combat, à condition qu’il ne Réflexe « tout sauf Sarkozy » tié (47 %), comme la représentante d’une « ex- « Nous voulons que le peuple soit fier de ces
soit pas perdu d’avance. Or, cette condition est Le chef de l’État n’est pas le seul touché. Son trême droite nationaliste et xénophobe ». Bref, élections, qu’il protège ces élections pour que per-
loin d’être remplie. prédécesseur, Nicolas Sarkozy, a été victime d’un elle n’échappe pas davantage que les responsa- sonne ne vienne les per turber. Nous voulons
phénomène similaire en 2012 où bien des élec- bles de gauche ou de droite à la défiance géné- prouver à tous les pays que l’on peut prendre nos
L’heure est à la défiance teurs, et pas seulement à gauche, ont voté contre rale à l’encontre de la classe politique. affaires en main », a insisté Léopold Berlanger.
Mais ce n’est pas tout. Ce que l’on peut dis- lui, plutôt que pour François Hollande. Phéno- Si l’on en reste là, si les candidats ne trouvent
cerner de l’attitude des Français rend le pay- mène classique, dira-t-on, en particulier pour un pas le moyen, le langage, les propositions pour 27 candidats
sage encore plus indéchif frable. Plus que ja- président sortant. Sans doute, mais, dans son reparler de la France et du monde aux Français Sur les 54 candidats en lice en 2015, 27 ont
mais, en effet, l’heure est à la défiance, au choix cas, exacerbé. Tout l’enjeu de la primaire sera de façon convaincante et pour redonner du confirmé leur participation au scrutin permet-
négatif, au vote exutoire. François Hollande en donc, pour lui, de contrecarrer le réflexe « tout sens à leur action, la campagne qui commence tant l’élection d’un successeur à Michel Mar-
est, à l’évidence, la principale victime. Hormis sauf Sarkozy» que ne manqueront pas de sollici- risque fort d’être le condensé délétère de ces telly, qui a quitté la présidence le 7 février.
une embellie aussi spectaculaire que fugace au ter ses concurrents. Beaucoup dépendra du frustrations. Et de se solder par un arbitrage Haïti est toujours dirigé par le président pro-
lendemain des attentats parisiens de jan- corps électoral qui se mobilisera, les 20 et 27 no- entre tous ces rejets. C’est l’inconnue majeure, visoire, Jocelerme Privert, dont le mandat était
vier 2015, il souffre d’un discrédit sans précé- vembre. Si l’ancien président peut compter sur la et le défi, des mois à venir. supposé s’achever le 14 juin.
dent, sédimenté depuis quatre ans. Immédiat et confiance du noyau dur de son électorat, qui lui
presque viscéral à droite et à l’extrême droite, est resté fidèle contre vents et marées, il lui fau- Le Monde Agence France-Presse

LES PETITES ANNONCES AVIS DE DÉCÈS


101 165 165
PROPRIÉTÉS À VENDRE PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER
NOTRE-DAME-DU-PORTAGE
Bord du fleuve - magnifique rési-
dence, 3 ch., 3 sdb, gar., solarium,
grand stat. Voir Kijiji#1191618527
POUR INFOS : 418-261-0289
160
APPARTEMENTS ET
LOGEMENTS À LOUER
DISCRIMINATION
INTERDITE
La Commission des droits de la
personne du Québec rappelle que
lorsqu'un logement est offert en lo-
cation (ou sous-location), toute per-
sonne disposée à payer le loyer et
à respecter le bail doit être traitée
en pleine égalité, sans distinction,
exclusion ou préférence fondée sur
la race, la couleur, le sexe, la gros-
sesse, l'orientation sexuelle, l'état
civil, l'âge du locataire ou de ses
enfants, la religion, les convictions 529
politiques, la langue, l'origine ethni- 515
que ou nationale, la condition so- OFFRE DE SERVICES
ciale, le handicap ou l'utilisation
d'un moyen pour pallier ce handi-
INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE PROFESSIONNELS
cap. VOTRE ORDINATEUR B0GUE CLAIRE FOCH
170 OU RALENTIT ? www.soutiencancer.com
HORS FRONTIÈRES EUROPE Mise à jour et réparation
À LOUER P.C., Mac et portables. Rencontres par téléphone
10 ans d'exp. Service à domicile. (450) 714-2147
PARIS VII - XV Champ-de-Mars 514 573-7039 Julien ...Ne restez pas seul
Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08
Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin
Sem/mois 514 272-1803
MMUNIQUEZAVEC
PROVENCE
Vallée du Rhône
Maison de village dans le
,E-ÏMORIEL
quartier médiéval de Nyons.
2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée.
0OURPUBLIER
Terrasse ensoleillée. Internet.
www.bonnevisite.ca/nyons
mariehalarie@gmail.com
UNOUDES
307 s!VISDEDÏCÒSs&AIRE PART
LIVRES ET DISQUES
s2EMERCIEMENTSs#ONDOLÏANCES 564 564 564
*Librairie Bonheur d'Occasion*
s!NNIVERSAIRESs(OMMAGE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE AVIS À
achète à domicile livres de qualité
TOUS NOS
en tout genre. 514 914-2142 s)NMEMORIAM
1317, ave du Mont-Royal Est
415 BAIN EN BOIS
ANNONCEURS
LES PETITES ANNONCES
Veuillez, s’il vous plaît,
SECTEUR INFORMATIQUE ,E-ÏMORIEL 100 % QUÉBEC prendre connaissance DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H00
 RUE$U(AVRE
E de votre annonce et Pour placer, modifier ou annuler votre
INFOSOLUCE ARTECO INC nous signaler annonce, téléphonez avant 14 h 30
Services informatiques à domicile.
Instructeur-technicien. -ONTRÏAL 1C (+8 immédiatement toute pour lʼédition du lendemain.
arteco.ca
4ÏLÏ  514-985-3322
20 ans d'expérience. anomalie qui s’y serait
Richard : (514) 726-5559 438.397.1560
arteco.inc@gmail.com glissée. LE DEVOIR Téléphone:
Télécopieur: 514-985-3340
Personne demandée pour travail 4ÏLÏC 
 ne sera pas respon-
NECROLOGIE LEMEMORIEL sable des erreurs
et recherche informatique.
1 an expérience. Bilingue,
PARCE QUE VOUS répétées. Merci de petitesannonces@ledevoir.com
3e langue un atout. Envoyez CV :
groupelllgbse88@gmail.com
ÊTES UNIQUE votre attention. Conditions de paiement : cartes de crédit
L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6 B 5

S YRIE
LE MONDE MYANMAR

La Turquie prépare une vaste offensive Aung San Suu Kyi valse
contre le groupe État islamique avec Pékin et Washington
à la stabilité régionale, ralen-
tissent le commerce, facilitent
L’artillerie turque doit lancer une opération majeure contre le belles syriens partis du terri- tentat de Gaziantep est destinée le pullulement de marchés illé-
groupe État islamique sur la dernière bande de terre que l’or- toire turc doivent précéder les à détendre les relations entre gaux et entraînent des pro-
Forces démocratiques sy- les deux pays. Bien plus impor- blèmes sociaux en poussant
ganisation islamiste contrôle le long de la frontière turco-sy- riennes (FDS), dominées par tante que la question du rôle des dizaines de milliers de ré-
rienne, autour de Jarablus. les Kurdes qui ont pris Manbij des Kurdes en Syrie, l’extradi- fugiés vers la Chine.
au groupe EI la semaine der- tion de l’ex-imam Fethullah Gü- JEAN-FRÉDÉRIC La sécurité énergétique de la
HALA KODMANI en considérant «inacceptable la nière. Selon un responsable len, installé aux États-Unis, que LÉGARÉ-TREMBLAY Chine repose aussi de façon non
création d’une entité kurde dans turc, l’objectif des bombarde- les autorités turques considè- négligeable sur le Myanmar. Un

C e n’est pas la première fois


que l’ar tillerie turque pi-
lonne des positions du groupe
le nord de la Syrie». «Unir les ef-
forts pour ouvrir, sans perdre de
temps, une nouvelle page en Sy-
ments commencés lundi serait
d’ouvrir un « corridor pour les
rebelles modérés ».
rent comme le cer veau du
putsch avorté du 15 juillet, sera
à l’ordre du jour des discus-
L eader de facto du Myanmar
depuis avril, Aung San Suu
Kyi a choisi le voisin chinois,
double pipeline en exploitation
depuis 2013 transporte pétrole et
gaz du golfe du Bengale vers la
État islamique en Syrie comme rie », a proposé le chef du gou- sions. Le coup d’État raté a pro- et non Washington, pour sa Chine intérieure, ce qui permet
elle le fait depuis lundi soir. En- vernement turc dans un appel à Tensions diplomatiques voqué des tensions avec Wash- première visite d’État dans aux navires chinois arrivant du
core moins la première fois l’adresse de l’Iran, de la Russie Reportée à plusieurs reprises ington qui ne montre aucun em- une grande capitale étrangère Moyen-Orient ou de l’Afrique
qu’elle en profite pour attein- et des États-Unis. Il a fait savoir pour ne pas aggraver les ten- pressement pour extrader l’en- la semaine dernière. Le prési- de raccourcir leur trajet en évi-
dre les forces kurdes à proxi- que la Turquie comptait s’impli- sions avec les États-Unis qui nemi numéro 1 désigné de la dent chinois, Xi Jinping, ne tant le détroit de Malacca et la
mité. Mais cette fois une esca- quer bien plus directement soutiennent pleinement les Turquie. Il sera sans doute plus s’est pas fait prier pour dérou- mer de Chine. Pékin caresse
lade militaire plus longue pour- dans les six prochains mois forces kurdes en Syrie, l’offen- difficile pour les Américains de ler le tapis rouge devant celle d’ailleurs le projet d’élargir
rait suivre. Une opération ma- pour une solution du conflit sive sur Jarablus commence fi- contrarier la volonté turque affi- qui est aussi ministre des Af- cette stratégie commerciale en
jeure doit être lancée pour chez son voisin du sud. nalement à la veille de l’arrivée chée de s’attaquer au dernier faires étrangères. Qu’est-ce construisant des routes et des
chasser les forces du groupe de Joe Biden à Ankara. La visite bastion du groupe EI le long de que cela révèle sur les ambi- chemins de fer au Myanmar.
État islamique de la dernière Bataille de Jarablus du vice-président américain qui sa frontière. tions diplomatiques et straté- Il y a enfin le dossier chaud
bande de terre qu’il contrôle le Étape imminente pour la a manifesté la solidarité de son giques d’un Myanmar en voie du bar rage hydroélectrique
long de la frontière turco-sy- réalisation de ce vaste pro- pays avec la Turquie après l’at- Libération de démocratisation et qui sort Myitsone. Situé en sol birman, il
rienne, autour de la localité de gramme : la bataille de Jara- d’une longue période d’autar- devait initialement exporter 90%
Jarablus. blus. Elle doit être menée au cie ? Réponses de Jean-Fran- de son électricité vers la Chine.
L’attentat sanglant qui a fait sol par des groupes rebelles Assaut lancé en Irak çois Rancourt, doctorant spé- Elle y avait déjà investi 3,6 mil-
plus de 50 morts samedi soir de l’Armée syrienne libre soi- cialisé sur le Myanmar affilié liards lorsque la construction a
lors d’un mariage à Gaziantep a gneusement sélectionnés, sou- Bagdad — Les forces irakiennes soutenues par les raids amé- au CERIUM. été interrompue par Naypyidaw
apparemment accéléré l’agenda tenus et entraînés par Ankara. ricains ont lancé mardi un assaut contre le groupe EI en vue en 2011, alors que l’insatisfac-
d’une bataille préparée depuis Ils comprennent notamment de préparer le terrain à une offensive pour reprendre Mos- Qu’est-ce que le choix de Pékin tion populaire montait en raison
un certain temps. Ses objectifs une brigade turkmène dite du soul, la dernière grande ville d’Irak aux mains des djiha- comme première grande visite des expropriations, des délocali-
viennent d’être précisés par « Sultan Mourad ». L’opération distes. L’objectif de ce nouvel assaut est la reconquête totale d’État dit sur les intentions sations et des impacts environ-
une série de déclarations est depuis plus d’un an dans de la ville de Qayyarah, une position clé sur le chemin de la d’Aung San Suu Kyi à l’égard nementaux du projet. Mais Suu
claires des principaux responsa- les car tons des centaines de cité septentrionale de Mossoul, à une soixantaine de km plus de la Chine? Kyi a assuré à son homologue
bles turcs. Ils sont multiples et combattants syriens qui s’y au nord, selon des sources militaires. Alors que les opéra- Cela démontre sa volonté de chinois qu’ils travailleraient à ce
ambitieux. Radicaux. Il s’agit de préparent. Elle est motivée par tions se multiplient en vue de resserrer l’étau autour du renforcer ses liens avec son voi- que le projet reprenne.
«nettoyer entièrement le nord de la volonté d’Ankara d’empê- groupe EI avant de lancer la bataille de Mossoul, l’ONU a sin chinois. Pourquoi ? D’abord
la Syrie de toute présence de cher que les milices kurdes du averti qu’une offensive contre cette deuxième ville d’Irak parce que la vitalité écono- Washington avait joué un rôle
Daech », comme l’a affirmé le PYD, branche syrienne du pourrait provoquer le pire déplacement de population depuis mique du Myanmar est intime- important dans la démocratisa-
ministre turc des Affaires étran- PKK, puissent prendre le des années. Avec Mossoul en ligne de mire, les troupes fédé- ment liée à sa relation avec la tion du Myanmar. Obama y avait
gères, Mevlüt Cavusoglu, lundi, contrôle de cette localité. rales et les forces de la région autonome irakienne du Kurdis- Chine, premier partenaire du fait une visite historique après
et d’« empêcher que la Syrie soit Ceux-là pour raient établir tan mènent depuis des mois des opérations pour reprendre pays. Le volume d’échanges, sa réélection en 2012. Y a-t-il
divisée entre les différentes com- alors la continuité territoriale du terrain au groupe EI au nord et au sud de ce chef-lieu de qui atteint 10 milliards de dol- une rivalité sino-américaine qui
munautés en présence», selon le de la région autonome qu’ils la province de Ninive. lars, est en croissance. se dessine au Myanmar?
premier ministre, Binali Yildi- revendiquent au nord de la Sy- Agence France-Presse La Chine peut aussi jouer un D’un côté, la Chine a réitéré
rim. Il a précisé cette idée lundi rie. En prenant Jarablus, les re- rôle de taille dans le processus la nature fraternelle de sa rela-
de paix en cours au Myanmar, tion avec le Myanmar ; de l’au-
alors que Suu Kyi a fait de la ré- tre, les États-Unis soutiennent
solution de la guerre civile qui activement la libéralisation po-
dure depuis 70 ans — l’une des litique. On peut y voir un ter-
plus longues au monde — son rain de confrontation straté-
principal objectif. Xi Jinping gique entre les deux grandes
vient d’ailleurs de lui assurer puissances — notamment
que trois groupes armés eth- dans la foulée du « pivot » vers
niques qui ne faisaient pas par- l’Asie annoncé par Washing-
tie des précédentes ententes se ton en 2012. Pékin veut être
joindront à la conférence de sûr de pouvoir y mener à
paix présidée par Suu Kyi, qui terme ses ambitions, et cer-
aura lieu à la toute fin d’août. Le tains redoutent que Washing-
geste n’est pas banal, puisque la ton use de tactiques d’endi-
Chine a longtemps soutenu cer- guement pour limiter l’expan-
tains groupes rebelles. sion de l’influence chinoise.
Pékin est bien conscient du Par contre, les deux super-
rapprochement entre les États- puissances af firment ne pas
Unis et le Myanmar. Une pre- être en compétition en Myan-
mière visite à Washington — mar. Washington ne s’oppose
où Suu Kyi ira dans un mois pas à l’implication chinoise
— aurait pu être mal reçue à dans le processus de paix, et
Pékin. Le gouvernement bir- Pékin soutient que la politique
man réaffirme ainsi sa neutra- intérieure birmane ne regarde
lité en remettant en avant l’im- que les Birmans et que leurs
portance de ses rapports avec relations avec les États-Unis
Pékin sans toutefois tourner n’affectent en rien les leurs. Si
le dos à l’Occident. la récente ouverture politique
du pays témoigne d’une vo-
En retour, que veut la Chine, lonté de rapprochement avec
première puissance du conti- l’Occident, la visite de Suu Kyi
nent, au Myanmar? à Pékin illustre sa capacité à
Pékin a toujours traité sa re- équilibrer ses relations.
lation avec Naypyidaw [la capi-
tale birmane] dans une pers- Collaborateur
pective stratégique à long Le Devoir
terme. Parmi les principaux
enjeux, il y a la question de la Voir aussi › Planète Terre
stabilité de la frontière entre à 21 h au Canal Savoir
les deux pays : les conflits ar- et à l’adresse
DELIL SOULEIMAN AGENCE FRANCE-PRESSE més qui s’y déroulent nuisent ledevoir.com/planete-terre
La situation était calme mardi à Hassaké. Des habitants se sont rendus au marché central pour faire des courses, tandis que d’autres
revenaient chez eux avec leurs valises.

Damas signe un accord de cessez-le-feu avec les Kurdes


H assaké — Un accord de
cessez-le-feu a été conclu
mardi entre le régime syrien
et les forces kurdes après une
semaine de combats meur-
« Avec cet accord de cessez-le-feu, les
Kurdes ont obtenu ce qu’ils voulaient
Un échange de dépouilles,
blessés et otages, devrait éga-
lement avoir lieu ainsi que l’ou-
ver ture de toutes les routes
fermées par les combats, selon
Chine

triers à Hassaké (nord-est),


ont indiqué une source of fi-
cielle kurde et la télévision
d’État. Cet accord est favora-
ble aux Kurdes, qui ont rem-
porté la bataille militaire, esti-
avec le minimum de pertes humaines
Mutlu Civiroglu, expert des affaires kurdes basé à Washington » la télévision officielle et les res-
ponsables kurdes.
Le calme revient
À l’issue des combats, qui
ont tué 29 personnes dont
Inde

Naypyidaw
Myanmar

ment les experts. YPG (Unités de protection du feu, les Kurdes ont obtenu ce 15 enfants, les Kurdes contrô-
« Un accord final de cessez-le- peuple kurde) vont se retirer qu’ils voulaient avec le mini- lent 90 % de cette ville tandis
feu a été conclu sous les aus- de la ville. La ville passera très mum de per tes humaines », a que les forces gouvernemen- Thaïlande
pices des responsables mili- largement sous le contrôle affirmé à l’AFP Mutlu Civiro- tales n’occupent que le cen-
taires russes », a af firmé un des Assayech (police kurde) glu, un exper t des af faires tre, où se trouvent les bâti-
communiqué de l’administra- tandis que la police gouverne- kurdes basé à Washington. ments gouvernementaux.
tion autonome kurde. La télé- mentale sera en charge des Le directeur de l’Observatoire Un journaliste collaborant
vision officielle syrienne a éga- édifices publics. syrien des droits de l’Homme avec l’AFP a indiqué que la si-
lement confirmé l’accord, dont Au départ, les affrontements (OSDH), Rami Abdel Rahmane, tuation était calme et des habi- Vietnam
les conditions semblaient en- avaient opposé les Assayech partage cet avis. « C’est une dé- tants s’étaient rendus au mar-
core confuses. aux forces du régime, mais faite du régime et une victoire ché central pour faire des
comme les combats sont deve- des Kurdes car techniquement courses, tandis que d’autres
Contrôle kurde nus plus durs, les YPG se sont désormais, ils contrôlent la pro- revenaient chez eux avec leurs
Selon les responsables impliquées en grand nombre vince de Hassaké avec une pré- valises.
kurdes, les forces du régime dans la bataille. sence symbolique du régime », a-
et les miliciens kurdes du « Avec cet accord de cessez-le- t-il dit à l’AFP. Agence France-Presse LE DEVOIR
B 6 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

LES SPORTS
Et si le Québec était un pays aux Jeux olympiques ? Le marathonien
Feyisa Lilesa ne
MARIE-MICHÈLE SIOUI
rentrera pas en
Éthiopie
L a question en chatouille
cer tains, et peut-être en-
core plus ceux qui ont vu Porto
Rome — L’Éthiopien Feyisa
Lilesa, médaillé d’argent du
Rico remporter une première marathon des jeux Olym-
médaille aux Jeux olympiques piques, ne rentrera pas en
de Rio, ou les autres, qui sui- Éthiopie en dépit des assu-
vent des joueurs de soccer de rances des autorités qu’il ne
l’Écosse, du pays de Galles ou serait pas puni après ses cri-
de l’Irlande du Nord qui évo- tiques à l’encontre de la poli-
luent au sein de la FIFA. Si le tique menée par le gouverne-
Québec était représenté sur la ment, a estimé son agent
scène sportive internationale, mardi. « Je ne pense pas qu’il
comment s’en tirerait-il ? reviendra en Éthiopie. Il y a
Pour avoir un petit aperçu, beaucoup de gens qui disent
Le Devoir a dénombré le nom- que ce ne serait pas bon pour
bre de médailles par athlète, lui », a confié à l’AFP son
selon la province d’attache*, agent Federico Rosa. À l’arri-
pour les Jeux olympiques de vée à Addis Abeba de la délé-
Londres et de Rio. Par exem- gation des athlètes éthiopiens
ple, la nageuse Penny Olek- lundi soir, un journaliste de
siak a donné quatre médailles l’AFP présent à l’aéroport a
à l’Ontario au cours des der- constaté que Lilesa n’était pas
niers Jeux, selon la méthode dans l’avion. Sur place, les res-
utilisée. La joueuse de soccer ponsables sportifs éthiopiens
Josée Bélanger, défenseure au ont félicité les membres de
sein de l’équipe qui a gagné le l’équipe olympique, sans citer
bronze, a quant à elle fourni la médaille d’argent de Lilesa,
une médaille au Québec. SEAN KILPATRICK LA PRESSE CANADIENNE une des huit remportées par
Et puis ? Dans le palmarès La Montréalaise Meaghan Benfeito, tout sourire après avoir gagné une médaille de bronze en plongeon. l’Ethiopie. Ils ont par ailleurs
du Devoir, on apprend que les refusé de répondre aux ques-
athlètes de l’Ontario accapa- nancier de Québec, qui peut tour- tions concernant l’athlète. Son
rent la plus grande par t des ner autour de 7000$ par année agent qui vit en Italie et s’oc-
médailles. Ils sont suivis des par athlète, est unique au pays. Répartition des médailles olympiques canadiennes par province cupe de Lilesa depuis trois ans
sportifs de la Colombie-Britan- Quand même, le programme ne sait pas ce que prévoit le
nique, puis de ceux du Qué- Quest for Gold de l’Ontario porte Londres 2012 Rio 2016 sportif dans l’immédiat, après
bec. Avec 16,22 % des mé- aussi ses fruits, selon Gaétan Ro- un séjour à Rio à l’issue des
dailles à Londres, puis 16,07 % bitaille. «Dans les autres provinces 55,0 % Jeux olympiques.
des médailles à Rio, peut-on [que l’Ontario et le Québec], on Agence France-Presse
dire que leur performance est n’a pas le même type d’investisse-
stable ? Oui, mais non, répond
Gaétan Robitaille, de l’Institut
ments», a-t-il remarqué. Jeux
national du sport du Québec.
« À Rio, il y avait 54 athlètes
Des choix déchirants
Récemment, la candidate à la
paralympiques :
27,5
québécois et à Londres, 59.
Donc, au net, le pourcentage de
chef ferie du Par ti québécois
Mar tine Ouellet a avancé la
l’exclusion de la
Québécois [qualifiés pour les
Jeux] a baissé», a-t-il rappelé. Et
possibilité d’investir annuelle-
ment jusqu’à 10 millions de dol-
Russie confirmée
puis, de toute façon, la réussite lars afin de mettre sur pied des Genève — Deux jours après
des athlètes dépend « d’un pa- équipes spor tives qui pour- avoir terminé quatrième au
quet de facteurs», a-t-il insisté. raient représenter le Québec à 0 classement des médailles des
l’international. Si la province Jeux olympiques, la Russie a
Un succès canadien devait être représentée aux Ont. C.-B. QC Alb. Man. Sask. N.-É. vu son équipe paralympique
Au risque de déranger les Jeux de Tokyo en 2020, par être bannie du prochain grand
partisans d’équipes nationales exemple, alors le Québec au- SOURCE COMITÉ OLYMPIQUE CANADIEN rendez-vous sportif à Rio de
québécoises, la directrice gé- rait des choix « déchirants » à À Rio, 74 athlètes canadiens ont remporté une médaille, en incluant les sports d’équipe. À Londres, Janeiro dans la foulée du scan-
nérale de la fondation Athlète faire, a avancé Patricia Demers. ils étaient 56 à avoir rapporté le précieux symbole à la maison. De quelles provinces viennent les dale de dopage d’État. Le plus
excellence, Patricia Demers, « Est-on capable, sur le plan athlètes médaillés ? Le graphique ci-dessus affiche le pourcentage de médaillés pour chacune d’elles. haut tribunal du sport a main-
rappelle que le Canada « fonc- des infrastructures, d’accueillir tenu, mardi, la décision du Co-
tionne comme une entité ». « Il y ces Québécois-là ? C’est la ques- mité international paralym-
a des centres d’entraînement tion numéro un », a-t-elle aussi Les Canadiens à l’écoute pique d’exclure la superpuis-
nationaux dans différentes pro- déclaré, avant de rappeler sance des sports.
vinces et ils regroupent tous les qu’ici, « on a un Biodôme, mais Associated Press
athlètes d’un même sport », a-t- pas de vélodrome ». Les Jeux olympiques de Rio ont attiré au moins une partie de l’offre quotidienne du
elle expliqué. Par exemple, les
athlètes en nage synchronisée
L’exemple ontarien est pa-
tent : for te des installations
32,1 millions de Canadiens vers les plate-
formes de CBC, Radio-Canada, RDS, TSN et
Consortium médiatique canadien de diffusion
olympique, composé des chaînes CTV, RDS, V,
La LNH muette sur
s’entraînent à Montréal, peu
impor te leur province d’ori-
de natation qu’elle s’est don-
nées pour les Jeux panaméri-
Spor tsnet. Au quotidien, ICI Radio-Canada
Télé a intéressé en moyenne 3,7 millions de
Spor tsnet, OMNI.1, OMNI.2, OLN, ATN,
CTVOlympics.ca et RDSolympiques.ca.
les Jeux de 2018
gine, tandis que ceux qui évo- cains de 2015 à Toronto, la téléspectateurs québécois francophones. Aux États-Unis, la chaîne américaine NBC, qui Toronto — À l’approche de
luent en cyclisme préfèrent province a pu former de puis- Le dimanche 14 août — jour de finale du plon- a acquis les droits de diffusion des Olym- leur propre tournoi internatio-
souvent Milton, en Ontario, et santes athlètes, a obser vé geon féminin au 3 mètres, des qualifications en piques jusqu’en 2032, a enregistré une baisse nal qui opposera la crème de la
son vélodrome. « Le Canada Gaétan Robitaille. La per for- nage synchronisée en duo et de la finale du 100 d’audience de 18 % cette année par rapport aux crème, les dirigeants de la
commence à avoir du succès mance de Penny Oleksiak l’il- mètres masculin — a attiré le plus grand nom- Jeux de Londres, en 2012. Le nombre de télé- LNH et de l’Association des
parce que les centres d’entraîne- lustre bien. bre de Canadiens, soit 20,4 millions. À elles spectateurs de 18 à 34 ans a particulièrement joueurs soupèsent les avan-
ment sont bien ficelés et que les Et 10 millions par année, est- seules, les finales du 200 mètres en athlétisme, baissé : à 3,6 millions, ils ont été 30 % moins tages et les inconvénients
athlètes vivent sur place », a ob- ce réaliste ? Les 433 athlètes du saut en hauteur chez les hommes et du nombreux à regarder les compétitions sur d’une présence aux Jeux olym-
servé Mme Demers. québécois qui sont « brevetés », 100m ont attiré 1,7 million, 1,6 million et 1,5 mil- leur petit écran. Mais les chiffres à la baisse piques d’hiver en 2018. Si les
Une médaille, c’est donc le et donc soutenus financière- lion de téléspectateurs, respectivement. n’équivalent pas nécessairement à une catas- joueurs de la LNH ont parti-
plus souvent un « succès cana- ment pour les Jeux d’hiver et En comparaison, les Jeux de Londres, cepen- trophe pour NBC. La chaîne a misé sur la dif- cipé à tous les JO depuis 1998,
dien », à son avis. Mais de là à d’été, reçoivent un total d’envi- dant présentés hors des heures de grande fusion en ligne, en direct, des épreuves olym- la ligue a longtemps hésité à in-
dire que les bonnes per for- ron 5 millions de dollars du écoute en raison du décalage horaire, avaient at- piques. Quelque 2,1 millions d’internautes ont terrompre sa saison pendant
mances des Québécois n’ont rien gouvernement fédéral, en aide tiré 31,9 millions de Canadiens. Une moyenne suivi leurs sportifs préférés de cette façon. des semaines, tout en conden-
à voir avec leur province d’at- financière seulement. Et d’ici de 2,1 millions de téléspectateurs avaient écouté Le Devoir sant son calendrier, pour ac-
tache, il y a un pas que les mem- les Jeux de Tokyo, il reste qua- commoder le tournoi olym-
bres du milieu ne sont pas prêts à tre ans, a rappelé Mme Demers. pique. L’éventualité d’avoir à
franchir. «Il y a de belles condi- Comme quoi la marche est * Dans sa compilation, Le De- lier Éric Lamaze est né à Mont- tres athlètes, qui n’ont jamais assumer des coûts supplémen-
tions au Québec, parce que le fédé- haute pour qui veut se rendre voir a utilisé la «province d’at- réal, mais il nomme l’Ontario vécu au pays et n’y sont pas nés, taires est considérée comme
ral et le provincial soutiennent les aux Olympiques. tache» des athlètes, selon la for- comme sa province d’attache. Il a n’ont pas été comptabilisés. C’est une pierre d’achoppement de
athlètes financièrement », a dé- mulation du Comité olympique donc été comptabilisé comme le cas de la joueuse de soccer Ja- trop pour la ligue et le syndicat.
claré Mme Demers. L’apport fi- Le Devoir canadien. Par exemple, le cava- étant un athlète ontarien. D’au- nine Beckie. La Presse canadienne

CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit

À LA TÉLÉ
SRC Le Téléjournal 18 h Des squelettes L'Épicerie La petite séduction Les échangistes Le Téléjournal Par ici l'été 1001 vies
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Tranches de vie Oeufs d'or LES RENFORTS (2010) avec Mark Wahlberg, Will Ferrell. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 Blindspot: Mémoire Cinéma
TQ Les Argonautes Génial! / Pierre Hébert Cuisine futée, Mégastructures / Burj Khalifa LE PARRAIN III (1990) avec Andy Garcia, Sofia Coppola, Al Pacino. 30 secondes
V Atomes Souper parfait Les détestables Punch Personne d'intérêt Mémoire sous enquête L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Spécimen L'angle éco Web Thérapie Super-Héros, la face cachée TV5 le journal 23h40 L'ÂGE DE RAISON
D Enchères Enchères Alaska: La ruée vers l'or Au pays des Cajuns Rodéo Québec Transport Rat rods de Vegas Docu-D Nos choix ce soir
VIE Design V.I.P. Roulotte Vient garder? Papas maison Ex au défi Papa célibataire Quel âge Déco Top Pas le choix de rénover! Médium
MX Génération 2000 L'index québéc L'index québéc Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait UNE VOIX EN OR, UN DESTIN TRAGIQUE (2013) Jewel Kilcher. Inspiration
VRAK.TV Les menteuses Le Studio Le Studio Med Med QUESTION À 10 (2006) avec Rebecca Hall, James McAvoy. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes LA MÉMOIRE DANS LA PEAU
RDS Sports 30 Sports 30 LMB Baseball / Red Sox de Boston c. Rays de Tampa Bay (D) Sports 30 Sports 30 Images/sec. Blitz Course auto À Times Square, une femme amnésique (Jai-
HISTORIA Pawn Stars Pawn Stars Restauration Restauration Vedettes Country Shotgun Ménard La Grande Guerre Tank: Les grands combats Héros guerre mie Alexander) est retrouvée nue dans une va-
ARTV Le temps d'une paix Xpression Catherine Pour l'amour du country Pérusse cité Danser! Le cri d'Armand Vaillancourt RéelleMENT Le pont lise le corps entièrement couvert de tatouages.
EXPLORA Géants de l'océan Océania CheminsÉcole/ danger Manhattan Manhattan / Cas de conscience 23h05 Homo sapiens Attention Qui est-elle ? Que sait-elle ? Que veut-elle ?
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La Reine / L'heure du choix C.S.I: Les experts Retour à Cedar Cove Zoo / La horde Rizzoli & Isles NCIS: L. A. Blindspot : mémoire tatouée, AddikTV, 22 h
ZTÉLÉ Jobs de bras S'coucher Les stupéfiants Arrow Brotherhood Le mobile du crime S'coucher Jobs de bras Pas essayer
C. SAVOIR McGill en parle CentRegards Communiquer pour réussir CORIM 20h50 Thèse Planète Terre soirées des Grands Maîtres en musique Publication uni. Coeur sciences LA LOI DU SILENCE
ÉVASION Coups de Food / Cathy Gauthier Azimut Cabane Canada Bouffe en cavale Vu sur terre / Québec Traqueurs de pierres Dejame Vivir Azimut Il y a d’abord eu le livre-choc de Roberto Sa-
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 LE FILS UNIQUE (1936) Shin'inchi Himori. TFO 24.7 Flip TFO 24.7 Carte de visite viano, qui proposait une incursion dans la mafia
Cinépop 17h25 JOHN ET MARY (1969) UN FAUTEUIL POUR DEUX (1983) Dan Aykroyd. LE SUPPLÉANT (1995) avec Ernie Hudson Jr., Tom Berenger. 22h55 MINUIT DANS LE JARDIN DU BIEN ET ... napolitaine, puis l’excellent film de Matteo Gar-
SÉcran 17h30 LE RIOT CLUB (2014) 19h20 LA VENGEANCE DANS LE SANG (2014) Nicolas Cage. UNE OMBRE SUR LE MARIAGE (2014) BAD ASS AU COEUR DU BAYOU (2015) Cinéma rone, et maintenant la télésérie, l’un des plus
Planète La grande pyramide Des trains..autres / Philippines Soupçons Faites entrer l'accusé Un dauphin parmi les hommes R.I.P. Recherches grands succès de la télévision italienne.
MATV Libre-service Montréalité Billboard Urbaincultrices Mise à jour À vos cas Urbaincultrices Libre-service Montréalité Marteau Produits chez Libre-service Gomorrah, Sundance, 22 h
CBC CBCNews The Exchange Coronation St. Coronation St. Dragons' Den The Romeo Section CBC News: The National CBCNews Coronation St. Coronation St.
CTV CTV News Montreal eTalk The Big Bang MasterChef / Five Star Food/ Hot Potato / Kevin Sbraga Saving Hope / A Simple Plan CTV National News Montreal 0h05 Daily S.
17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Big Brother You, Me and the Apocalypse American Gothic Global News 23h35 Stephen Colbert
CIRQUE MÉDIATIQUE
GBL
News at 6 World News Local 22 News Inside Edition The Goldbergs The Goldbergs The Goldbergs The Goldbergs Modern Family Black-ish News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
Il y a 20 ans, devant 150 millions de spectateurs,
ABC
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight Big Brother Criminal Minds / The Sandman American Gothic Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
l’ex-footballeur O. J. Simpson fut jugé non cou-
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Wheel Fortune America's Got Talent / Cutdown America's Got Talent The Night Shift Partie 1 de 2 NBC5 @ 11 23h35 The Tonight Show pable du meurtre de son ex-femme Nicole
PBS (33) PBS NewsHour The Land With Jerry Apps Koko: The Gorilla Who Talks Visions of Italy / Southern Style Eat Fat, Get Thin Brown et de son ami Ronald Goldman. Encore
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Magic Moments: The Best of '50s Pop Music The Age Fix With Anthony Youn, MD Charlie Rose aujourd’hui, bien des doutes persistent sur son
UNIS 17h30 Ramdam Balade Tor. Chalets Alberta François-série D'un rire à l'autre LUCIDITÉ PASSAGÈRE (2009) Maxim Roy. A. Hitchcock Belle-Baie / Osez! Aimer! Vivez! Twin Peaks innocence tant ce procès-spectacle fut ponctué
HBO 17h20 GIA: STORY OF A MODEL (1997) 19h25 LastWe.. Ballers Vice Principals You Me Her You Me Her Game of Thrones 22h55 Thrones 23h50 GIA: STORY OF A M... de flottements.
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Suits: Les deux font la paire Psych: Enquêteur malgré lui Blindspot: Mémoire tatouée Flash / Les Tricksters Le trône de fer O. J. Simpson: le procès du siècle, Investigation, 22 h
TVA Sports Le TVA sports Le TVA sports Avant-match LMS Soccer / United de D.C. c. Montreal Impact (D) Club land Le TVA sports Le TVA sports Le TVA sports Golf Mag Haut airs
08/24 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit Manon Dumais
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC Le Téléjournal 18 h Des squelettes L'Épicerie La petite séduction Les échangistes Le Téléjournal Par ici l'été 1001 vies
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Tranches de vie Oeufs d'or LES RENFORTS (2010) avec Mark Wahlberg, Will Ferrell. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 Blindspot: Mémoire Cinéma
TQ Les Argonautes Génial! / Pierre Hébert Cuisine futée, Mégastructures / Burj Khalifa LE PARRAIN III (1990) avec Andy Garcia, Sofia Coppola, Al Pacino. 30 secondes
V Atomes Souper parfait Les détestables Punch Personne d'intérêt Mémoire sous enquête L'arbitre Atomes Un gars le soir Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 Champi.. Journal FR Spécimen L'angle éco Web Thérapie Super-Héros, la face cachée TV5 le journal 23h40 L'ÂGE DE RAISON
D Enchères Enchères Alaska: La ruée vers l'or Au pays des Cajuns Rodéo Québec Transport Rat rods de Vegas Docu-D
VIE Design V.I.P. Roulotte Vient garder? Papas maison Ex au défi Papa célibataire Quel âge Déco Top Pas le choix de rénover! Médium
MX Génération 2000 L'index québéc L'index québéc Millionnaire$ à tout prix Souper parfait Souper parfait UNE VOIX EN OR, UN DESTIN TRAGIQUE (2013) Jewel Kilcher. Inspiration
VRAK.TV Les menteuses Le Studio Le Studio Med Med QUESTION À 10 (2006) avec Rebecca Hall, James McAvoy. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes
RDS Sports 30 Sports 30 LMB Baseball / Red Sox de Boston c. Rays de Tampa Bay (D) Sports 30 Sports 30 Images/sec. Blitz Course auto
HISTORIA Pawn Stars Pawn Stars Restauration Restauration Vedettes Country Shotgun Ménard La Grande Guerre Tank: Les grands combats Héros guerre
ARTV Le temps d'une paix Xpression Catherine Pour l'amour du country Pérusse cité Danser! Le cri d'Armand Vaillancourt RéelleMENT Le pont
EXPLORA Géants de l'océan Océania CheminsÉcole/ danger Manhattan Manhattan / Cas de conscience 23h05 Homo sapiens Attention
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La Reine / L'heure du choix C.S.I: Les experts Retour à Cedar Cove Zoo / La horde Rizzoli & Isles NCIS: L. A.
ZTÉLÉ Jobs de bras S'coucher Les stupéfiants Arrow Brotherhood Le mobile du crime S'coucher Jobs de bras Pas essayer
C. SAVOIR McGill en parle CentRegards Communiquer pour réussir CORIM 20h50 Thèse Planète Terre soirées des Grands Maîtres en musique Publication uni. Coeur sciences
ÉVASION Coups de Food / Cathy Gauthier Azimut Cabane Canada Bouffe en cavale Vu sur terre / Québec Traqueurs de pierres Dejame Vivir Azimut
TFO LeRanch Le grand galop SonAltesse Subito texto Flip TFO 24.7 LE FILS UNIQUE (1936) Shin'inchi Himori. TFO 24.7 Flip TFO 24.7 Carte de visite
Cinépop 17h25 JOHN ET MARY (1969) UN FAUTEUIL POUR DEUX (1983) Dan Aykroyd. LE SUPPLÉANT (1995) avec Ernie Hudson Jr., Tom Berenger. 22h55 MINUIT DANS LE JARDIN DU BIEN ET ...
SÉcran 17h30 LE RIOT CLUB (2014) 19h20 LA VENGEANCE DANS LE SANG (2014) Nicolas Cage. UNE OMBRE SUR LE MARIAGE (2014) BAD ASS AU COEUR DU BAYOU (2015) Cinéma
Planète La grande pyramide Des trains..autres / Philippines Soupçons Faites entrer l'accusé Un dauphin parmi les hommes R.I.P. Recherches
MATV Libre-service Montréalité Billboard Urbaincultrices Mise à jour À vos cas Urbaincultrices Libre-service Montréalité Marteau Produits chez Libre-service
CBC CBCNews The Exchange Coronation St. Coronation St. Dragons' Den The Romeo Section CBC News: The National CBCNews Coronation St. Coronation St.
CTV CTV News Montreal eTalk The Big Bang MasterChef / Five Star Food/ Hot Potato / Kevin Sbraga Saving Hope / A Simple Plan CTV National News Montreal 0h05 Daily S.
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Big Brother You, Me and the Apocalypse American Gothic Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition The Goldbergs The Goldbergs The Goldbergs The Goldbergs Modern Family Black-ish News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight Big Brother Criminal Minds / The Sandman American Gothic Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Wheel Fortune America's Got Talent / Cutdown America's Got Talent The Night Shift Partie 1 de 2 NBC5 @ 11 23h35 The Tonight Show
PBS (33) PBS NewsHour The Land With Jerry Apps Koko: The Gorilla Who Talks Visions of Italy / Southern Style Eat Fat, Get Thin
PBS (57) News America Business PBS NewsHour Magic Moments: The Best of '50s Pop Music The Age Fix With Anthony Youn, MD Charlie Rose
UNIS 17h30 Ramdam Balade Tor. Chalets Alberta François-série D'un rire à l'autre LUCIDITÉ PASSAGÈRE (2009) Maxim Roy. A. Hitchcock Belle-Baie / Osez! Aimer! Vivez! Twin Peaks
HBO 17h20 GIA: STORY OF A MODEL (1997) 19h25 LastWe.. Ballers Vice Principals You Me Her You Me Her Game of Thrones 22h55 Thrones 23h50 GIA: STORY OF A M...
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Suits: Les deux font la paire Psych: Enquêteur malgré lui Blindspot: Mémoire tatouée Flash / Les Tricksters Le trône de fer
TVA Sports Le TVA sports Le TVA sports Avant-match LMS Soccer / United de D.C. c. Montreal Impact (D) Club land Le TVA sports Le TVA sports Le TVA sports Golf Mag Haut airs
08/24 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
L E D E VO I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6 B 7

CULTURE NOUVELLE
CRÉATION !

par

LES 7 DOIGTS

© JEAN-FRANÇOIS LEMIRE - SHOOT STUDIO


16 NOVEMBRE
AU 30 DÉCEMBRE
UNE INVITATION À INVERSER LA MARCHE DU MONDE
POUR EN INVENTER DE PLUS BEAUX...
SOURCE WARNER BROS.
L’af fiche originale du film iconique de Stanley Kubrick

présente

15 SEPTEMBRE
CES FILMS DE VOS VIES

AU 2 OCTOBRE
Orange mécanique,
de Stanley Kubrick par

Une série où les lecteurs partagent DAVID DIMITRI


un coup de cœur cinéma
Vous êtes tombé dessus par hasard à la télévi- même frisson quand je vois un film qui utilise le
sion. Surpris par la pluie, vous l’avez choisi potentiel extraordinaire de la bande-son. »
par dépit après vous être réfugié au cinéma Harmonie musicale
ou au club vidéo. À l’inverse, vous avez ar- Wendy Carlos, l’une des premières personna-
demment attendu sa sor tie. Vous savez, ce lités publiques à s’être affichée comme trans,
film qui vous a marqué ? est également l’une des rares personnes à avoir
composé la musique d’au moins deux films de
© MARIO DEL CURTO

Stanley Kubrick. Dans une entrevue au maga-


FRANÇOIS LÉVESQUE zine Film Score Monthly, elle parle du génie en
des termes flatteurs, mais francs.

T ous les films n’ont pas le même impact, s’ils


en ont un, lorsqu’ils prennent l’affiche. Cer-
tains enchantent la critique, mais indiffèrent le
« J’aime les gens qui me font rire et qui
me font réfléchir à fond, qui prennent mes idées,
les transforment et me les renvoient. Ça m’al-
IMAGINEZ-VOUS TOUT
UN SPECTACLE DE CIRQUE EXÉCUTÉ
public, ou vice versa. Il arrive aussi que de la lume ; je suis une solutionneuse de casse-tête, et PAR UNE SEULE PERSONNE !
communion des deux naisse un énorme suc- Stanley aime les casse-tête, et il est très ouvert
cès, voire un phénomène socioculturel. […] Nous nous sommes très bien enten-
D’autres films, encore, causent une vé- dus ; c’est simplement dommage qu’il tra-
ritable commotion. C’est le cas vaille seul à Londres sans beaucoup de
d’Orange mécanique, de Stanley Ku- commentaires ; il y a peu de monde au-
brick, coup de cœur de René Robitaille. tour de lui capable de lui dire non et je
Le monde de demain — Alex De- ne crois pas que ce soit un environne- présente
Large, un jeune Anglais, est à la tête ment sain pour lui, ou pour n’impor te
d’une bande de « droogies », des lou- quel ar tiste. Je le lui ai dit en face. Je
bards accros à la drogue de l’heure, le pense que c’est pour ça que son film Shi-
Moloko Plus, un lait dopant. Adeptes de « l’ul- ning a été une aventure moins féconde pour
traviolence », Alex et ses sbires commettent les nous deux. Cela a néanmoins été agréable, et
pires atrocités — voies de fait aggravées, viols j’ai aimé le temps passé avec lui. »
—, tantôt au son de la 9e Symphonie de Beetho-
ven, tantôt en fredonnant Singin’ in the Rain. De bruit et de fureur
Puis, un jour, Alex est arrêté près de la dé- Pour ce qui est d’Orange mécanique, le film
pouille de sa plus récente victime, une vieille cartonna un peu partout. En Angleterre toute-
dame. Condamné à 14 ans de prison, il accepte fois, la controverse fut telle, avec de jeunes dé-
de participer à un programme expérimental, la linquants se réclamant d’Alex, que Kubrick, in-
« technique Ludovico », censée le libérer de ses quiet de voir sa propriété assiégée par des pro-
pulsions sexuelles et homicides. testataires, demanda à Warner Bros de retirer par
Pareille chose est-elle possible ? Et le cas le film des écrans britanniques. On ne put l’y
échéant, est-elle réellement souhaitable ? revoir qu’après la mort du cinéaste, en 1999. RECIRQUEL
Si la plupart des critiques furent élogieuses, COMPANY BUDAPEST
La puissance du cinéma il s’en trouva pour honnir le film.
« Hiver 1971, je suis au cinéma Les Rivières Dans le New York Times, Vincent Canby, qui
de Trois-Rivières avec des amis. Le film com- loue l’interprétation devenue iconique de Mal-
mence, la musique envahit la place. Zoom ar- colm McDowell, écrit que le film est encore plus
rière, Alex et ses amis sont dans un bar à boire intéressant sur le plan technique que 2001.
du lait sur la musique de Henry Purcell arran-
gée par Wendy Carlos (qui s’appelait Walter à
« Entre autres procédés, M. Kubrick utilise
constamment ce que je présume être une lentille
12 AU
l’époque). Je suis saisi et le resterai jusqu’au gé- grand-angle afin de déformer les rapports à l’espace 22 OCTOBRE
© FRANCESCA TORRACHI

nérique de fin. à l’intérieur des scènes, de telle sorte que la sépara-


Orange mécanique de Stanley Kubrick sera tion entre les vies, et entre les gens et l’environne-
mon premier grand coup de foudre au cinéma. ment, devient vraiment, littéralement, un fait.» UN SPECTACLE À COUPER LE SOUFFLE,
Depuis ma tendre enfance, mon père, un ténor, À l’inverse, Pauline Kael mit le film en char- DANS LA GRANDE TRADITION DES CIRQUES
nous initie à Beethoven, qu’il adore. Nous avons pie dans le New Yorker. D’EUROPE CENTRALE.
droit à des séances dominicales sur sa chaîne sté- « Primaire dans son sexe et sa brutalité, teuton
réo haute-fidélité. Ce film provoque donc un choc dans son humour, Orange mécanique de Stanley
en me montrant que la musique de mon père Kubrick pourrait être l’œuvre d’un professeur al-
peut servir un propos contemporain, les synthéti- lemand strict et exigeant qui aurait décidé de

DEVENEZ MORDU
seurs de Walter Carlos aidant, bien sûr. Cette tourner une comédie porno violente de science-
musique se marie avec les images, auxquelles elle fiction. Y a-t-il quelque chose de plus triste — et
colle comme jamais je n’avais vu cela aupara- ultimement de plus répugnant — qu’un porno-
vant. Je découvre la puissance du cinéma et sur-
tout du son au cinéma.
graphe doté d’un esprit propret ? »
DE LA TOHU !
Je dois rendre à Anthony Burgess, l’auteur du Selon Kubrick
roman, ce qui lui revient ; cette histoire avait de Qu’en penser aujourd’hui ? Le principal inté-
ÉCONOMISEZ 25% SUR TOUS
quoi plaire au jeune révolté que j’étais, mais le ressé offre une piste assez fascinante dans Ku- LES SPECTACLES DE LA SAISON
travail du maître Stanley Kubrick donne une brick, un recueil d’entretiens de Michel Ciment. ET OBTENEZ UNE FOULE
force à ce récit, qui en a fait un film révolution- « L’idée centrale du film a à voir avec le libre DE PRIVILÈGES ! *
naire sur le plan artistique également. arbitre. Perd-on son humanité si l’on est privé du
* À L’ACHAT DE 3 SPECTACLES OU PLUS
Après des études en cinéma, je travaille toujours choix entre le bien et le mal ? Devient-on, comme
dans ce domaine depuis 1985 et j’ai toujours le le titre le suggère, une “orange mécanique” ? […]
Aaron Stern, l’ancien directeur de la MPAA
[Motion Picture Association of America], qui
est aussi un psychiatre, a suggéré que le person-
SAISON L’HOMME CIRQUE DAVID DIMITRI
NIGHT CIRCUS RECIRQUEL COMPANY BUDAPEST
nage d’Alex représente l’inconscient : l’homme
dans son état naturel. Après la “cure” Ludovico,
16-17 RÉVERSIBLE LES 7 DOIGTS
il devient “civilisé”, et la maladie qui suit peut LE VIDE / ESSAI DE CIRQUE
être perçue comme la névrose imposée par la so- COUPS DE CŒUR TOHU
ciété », conclut Stanley Kubrick.
C’est dir e que 45 ans après sa sor tie, UNTIL THE LIONS AKRAM KHAN COMPANY
Orange mécanique of fre encore ample ma- TOURNOI DE L’IMPRO CIRQUE LES IMPRODUITS
tière à réflexion. IL RITORNO CIRCA
Manifestez-vous ! ÉCOLE NATIONALE DE CIRQUE
Quel est votre film coup de cœur ? Dans quel
contexte l’avez-vous vu ? Pourquoi vous a-t-il
plu à ce point ? La série durera tant qu’il y aura Billets en vente
des films. En 250 mots environ, la parole est à
SOURCE WARNER BROS. vous à l’adresse cesfilms@ledevoir.com. TOHU.CA /514 376-8648
Malcolm McDowell dans la peau d’Alex, personnage
d’Orange mécanique Le Devoir
B 8 L E D E V O I R , L E M E R C R E D I 2 4 A O Û T 2 0 1 6

CULTURE LITTÉRATURE

Le FIL rendra hommage


à Anne Hébert
CAROLINE MONTPETIT neur au Petit Outremont, avec
le spectacle La nuit des femmes

A nne Hébert aurait eu 100 ans


cette année. Et c’est en lui
consacrant un hommage que le
qui chantent… le fado.
Patrice Desbiens
Festival international de litté- Parmi les autres rendez-vous
rature prendra son envol, le du festival, mentionnons, entre
23 septembre prochain. Dans autres, La fête à Patrice Des-
une mise en scène de Karine biens, que présidera Michel
Assathiany, la Québécoise Fauber t, en compagnie de
Evelyne de la Chenelière et la Chloé Sainte-Marie, Gilles Bé-
Française Azyadé Bascunana langer, Jean-Sébastien La-
se partageront la scène de la rouche, Martine Audet, Rose
Cinquième salle de la Place Després et le contrebassiste
des Arts pour lire des extraits Normand Guilbeault. Au Musée
de ses poèmes et romans, té- des beaux-arts, où se tient cet
moignant de la présence de automne une exposition des
l’écrivaine de chaque côté de photos de Rober t Mapple-
l’océan. thrope, Francis Ducharme et
Le FIL, quant à lui, se pour- Marie-France Lamber t liront
suivra sur le thème du choc des extraits de l’œuvre de Pattie
des générations et de la trans- Smith Just Kids, qui témoigne
mission entre les jeunes et les de sa grande et longue amitié
aînés. La jeune poétesse Queen avec le photographe. Au Lion
Ka y présentera son spectacle d’Or, James Noël incarnera la
Chrysalides, tandis que Robert relève littéraire haïtienne dans
Lalonde prêtera sa voix à Jack le cadre de la soirée Haïti est
Kerouac, dont il lira des ex- une fête, où l’on rendra aussi
ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR traits de son livre écrit en fran- hommage à Anthony Phelps.
Fanny Laure-Malo, Ian Gailer et Rock Demers assistaient à la conférence de presse du Festival de cinéma de la ville de Québec. çais et paru récemment, La vie Le théâtre Outremont ac-
est d’hommage. Rober t La- cueillera aussi Catherine de
londe sera accompagné du pia- Léan, qui lira des extraits du

Le Festival de cinéma de la ville niste John Roney.


De France, le FIL accueillera
le jeune David Babin, dit Babx,
qui présente son concert litté-
roman La femme qui fuit, de
son amie Anaïs Barbeau-Lava-
lette, qui y raconte le parcours
difficile de sa grand-mère Su-

de Québec sur une nouvelle erre d’aller raire Cristal automatique, dans
lequel il met en musique Bau-
delaire, Rimbaud, Genet, Ar-
taud, Césaire et Kerouac, ac-
zanne Meloche. Yves Desro-
siers y présentera aussi son
spectacle Bordel de tête, tandis
qu’Edgar y propose un specta-
compagné de ses musiciens Ju- cle pour enfants de trois ans et
Les nouveaux Jarmusch, Dolan, Forcier, Gondry et Robichaud au FCVQ lien Lefebvre et Frédéric Jean. plus inspiré du conte de Félix
Le FIL innove également en Leclerc Le petit ours gris de la
FRANÇOIS LÉVESQUE Portraits de femmes « Le FCVQ est tombé amou- nouveautés de Xavier Do- présentant le spectacle-cause- Mauricie. Le FIL se conclura
Beau coup dès l’ouver ture reux du film, et l’organisation a lan, Juste la fin du monde, rie Librettistes d’un soir, en col- sur un spectacle tiré de L’ava-

L’ arrivée en 2015 d’Ian Gai-


ler à la tête du Festival de
cinéma de la ville de Québec
avec la première québécoise
de Pays, de Chloé Robichaud
(Sarah préfère la course), en
décidé de l’inscrire dans la com-
pétition internationale. Il faut
savoir que d’habitude, en festi-
Grand Prix à Cannes, et
d’André Forcier, Embrasse-
moi comme tu m’aimes. On
laboration avec les chanteurs
de l’Atelier lyrique de l’Opéra
de Montréal. Cette initiative
lée des avalés, de Réjean Du-
charme, mettant en scène So-
phie Cadieux, Louise Marleau
(FCVQ) fut synonyme de re- présence de la cinéaste et de val, les films d’ouverture et de est par ailleurs curieux de pour le moins inusitée propose et Maxime Denommée, signé
fonte pour l’événement, qui en ses comédiens, dont Macha clôture sont présentés hors découvrir La cage : l’histoire que des écrivains, dont la poé- Lorraine Pintal, et dont Charles
était alors à sa cinquième édi- Grenon et Yves Jacques. concours », précise Fanny de la Corriveau, docufiction tesse Hélène Dorion, réécri- Binamé a conçu la scénogra-
tion. Imparti d’un mandat am- Constituée de trois por traits Laure-Malo. d’Alain Vézina. vent une par tie des livrets phie et les décors.
bitieux, l’ancien DG du festival de femmes de pouvoir — une Chloé Robichaud étant une d’opéra connus. Cela se pas- Le café philosophique du FIL
Regard offrit un cru mémora- présidente, une députée et une native de Québec, où demeure Hommages et leçons sera à la Grande Bibliothèque. se tiendra pour sa par t sur le
ble. Or cette édition-ci, qui se médiatrice — entrecroisés sur toute sa famille, cette pre- Membre du jury internatio- Hélène Dorion sera également thème «Ne faites jamais confiance
déroulera du 14 au 24 septem- fond d’exploitation minière mière revêtira en outre une di- nal, le producteur Roch De- accompagnée des Violons du aux plus de trente ans», un slogan
bre, s’annonce d’ores et déjà dans une contrée imaginaire mension très personnelle. mers, fondateur des Produc- Roy, pour donner le concert de lancé par Jerry Rubin en 1964. Le
plusieurs crans au-dessus de la en faillite, la trame aborde des tions La Fête, assistera aux paroles et musique Temps neuf. café sera animé par Marie-Chris-
précédente, avec une kyrielle enjeux politiques, féministes De Gondr y à Zombie projections extérieures, place Mêlant littérature et fado, la tine Trottier et sa fille Joséphine
de premières québécoises et identitaires. Suivront toutes ces pre- D’Youville, de deux de ses pro- Portugaise Lidia Jorge est à la Rivard.
dont plusieurs sélections can- « Chloé a vraiment pensé au mières évoquées, comme le ductions : Bach et Bottine d’An- fois écrivaine et chanteuse, et
noises. Les plus récents opus film d’animation Louise dré Melançon et La grenouille elle mettra le genre à l’hon- Le Devoir
des Robichaud, Forcier et Do- en hiver de Jean- et la baleine de Jean-Claude
lan y seront également. « Mon but est de faire du FCVQ un François Laguionie, Lord.
« Le buzz autour du festival a l’histoire d’une vieille « Ça me fait tellement chaud
embarqué plus vite qu’on pen- événement d’envergure nationale dame oubliée dans au cœur, en par ticulier pour
sait, se réjouit Ian Gailer. L’an d’ici 2020 […] Le plus gros ? Non. une station balnéaire Bach et Bottine, confie Roch
dernier, on était très fiers de no- hors saison ; de 31 Demers. Ce film-là a fait le
tre sélection, mais on devait Le meilleur ? Pourquoi pas ? » de Rob Zombie, un tour du monde. Il a tenu l’af-
composer avec la réalité, à sa- cauchemar forain ; fiche six mois à Paris au ci-
voir qu’on était un jeune festi- de Microbe et gasoil néma Cosmos. Depuis sa sortie
val et qu’on devait prendre les spectateur, explique la produc- de Michel Gondr y, film auto- il y a trente ans, c’est la pre-
films qu’on pouvait. Mais cette trice Fanny Laure-Malo, qui biographique ; de Paterson de mière fois que je vais pouvoir le
année, ç’a plutôt été “on a les sera de la fête. Sa réflexion est Jim Jarmusch, ou le périple revoir sur grand écran à Qué-
films qu’on veut”. On a gagné hyperactuelle, on le voit avec d’un chauf feur d’autobus bec, ville où le film a été tourné.
une crédibilité auprès des distri- l’élection américaine : on aura poète ; d’American Honey Ça va être très spécial. »
buteurs et des studios. On entre peut-être la première femme à d’Andrea Arnold, récit initia- Enfin, on ne voudra pas
dans une autre ère. » la présidence des États-Unis. Le tique d’une adolescente à la manquer les leçons de maître
Vertigineux, ce constat ? Pas film se demande ce que c’est dérive. Retenu en compéti- de Rober t Lepage, qui com-
le moins du monde : Ian Gailer que d’être une femme de pou- tion à Cannes comme ces mentera la projection de Rum- PIERRE CRÉPÔ
voit grand. voir dans un monde masculin à deux der niers titres, Aqua- ble Fish, de Francis Ford Cop- Michel Faubert et Normand Guilbeault seront de La fête à Patrice
« Mon but est de faire du une époque où on prétend par- rius, de Kleber Mendonça pola, et de Lynda Beaulieu, qui Desbiens.
FCVQ un événement d’enver- fois que ce n’est plus un enjeu. Filho, du nom d’un immeuble fera de même pour Johnny Got
gure nationale d’ici 2020 ; de Le film aborde aussi la question patrimonial que tente de sau- His Gun, de Dalton Trumbo.
faire en sor te que, lorsqu’on de la maternité et de la conci- ver une retraitée brésilienne, Plus quantité d’autres activi-
pense aux festivals de cinéma du liation travail-famille dans un est fort attendu. tés. On y reviendra, puisqu’on
Québec, du Canada, on pense à contexte très humain. » Les cinéphiles de Québec y sera.
notre festival. Le plus gros? Non. Les honneurs ne se limitent pourront également voir, juste
Le meilleur? Pourquoi pas?» pas à l’ouverture pour Pays. avant leur sortie en salle, les Le Devoir

Rotterdam : le ÉDITION

successeur de 27 AOÛT ET 10 SEPTEMBRE


Yannick Nézet- Le biographe de Miron est blanchi CHOPIN ETCHEFS-D’ŒUVRE
SES PLUS BEAUX
Séguin est nommé
C’est un chef israélien de
27 ans, Lahav Shani, qui suc-
d’accusations de diffamation dans une église uniquement
illuminée de chandelles
Avec la pianiste Alejandra Cifuentes Diaz
cédera en 2018 à Yannick Né-
zet-Séguin à la tête de l’Or-
Le recours d’Alain Horic contre Pierre Nepveu est rejeté Ce soir-là... Nocturnes, Valses, Études,
Fantaisie-Impromptue, Marche funèbre…
chestre philharmonique de CATHERINE LALONDE Samedi 27 août à 20h
Église St-Enfant-Jésus
Rotterdam. Lahav Shani est le L’homme estime également que la biographie le à Pointe-aux-Trembles
lauréat 2013 du concours de
direction d’orchestre Gustav L e recours du poète, éditeur et ancien codi-
recteur de l’Hexagone Alain Horic contre le
dépeint « comme une personne affairiste et belli-
queuse ayant profité de l’amitié et de la naïveté de 
Mahler. Il s’est fait remarquer
depuis en remplaçant Michael
Gielen à Berlin et Franz Wel-
poète et biographe de Gaston Miron, Pierre
Nepveu, ainsi que son éditeur, le Boréal, a été
rejeté. La juge Chantal Chatelain a rendu son
Gaston Miron ». Il réclamait 400 000 $ en dom-
mages moraux pour atteinte à la réputation, à
l’honneur et à la dignité et pour préjudice corporel,
VIVALDI ETBELLESLES PLUSMÉLODIES
dans une église uniquement
zer-Möst à Vienne, au point de verdict lundi, concluant que M. Nepveu et le ainsi que des dommages-intérêts punitifs de illuminée de chandelles
devenir, dès la saison 2017- Boréal « n’ont commis aucune faute civile don- 100 000$. Avec l’Ensemble Ambitus
2018, le premier chef invité du nant ouverture au recours en diffamation ». La juge Chantal Chatelain en conclut autrement. Ce soir-là... Le printemps et l’été
Symphonique de Vienne. Alain Horic reprochait à la biographie de «Le Tribunal est d’avis que l’interprétation historique de Vivaldi, Bizet, Brahms, Musiques
Shani, qui est aussi pianiste et Nepveu, Gaston Miron. La vie d’un homme, que propose Pierre Nepveu de la vie de Gaston Miron de films, Tangos, Piaf et Aznavour !
a joué, à 18 ans, le 1er Concerto lancée en 2011, « d’occulter son rôle dans l’his- ne contient aucun propos diffamatoire à l’égard Samedi 10 septembre à 20h (514) 774-9148
de Tchaïkovski sous la direc- toire littéraire du Québec, comme le résume le d’Alain Horic», peut-on lire dans son jugement. Église St-Denis,
tion de Zubin Mehta, fera ses jugement, plus par ticulièrement en regard de La demande de Pierre Nepveu de déclarer ce 454, ave Laurier à Montréal www.concertchandelle.com
débuts au Canada avec l’Or- la destinée des Éditions de l’Hexagone qu’il a recours abusif a également été rejetée. (Face au Métro Laurier)
chestre symphonique de Van- codirigées avec Gaston Miron de 1961 à 1981
couver en février prochain. avant d’en prendre seul les commandes jusqu’à Le Devoir Pour annoncer dans ce regroupement, communiquez avec
Le Devoir sa vente à Sogides au début des années 1990 ». Claire Paquet au 514.985.3318 ou cpaquet@ledevoir.com