Vous êtes sur la page 1sur 23

Politique culturelle Canadian

Le cinéma Malartic
québécois réclame a extrait pour
de nouveaux 3,25 milliards
publics, en salles en or sans
ou à l’école Page B 4 payer d’impôt
Page A 3

◆ www.ledevoir.com ◆

VO L . C V I I No 1 9 3 LE DEVOIR, LE VENDREDI 26 AOÛT 2016 1 , 3 0 S| + TA X E S = 1 , 5 0 S|

V ENTE DES ACTIONS


40 FFM C OUP D ’ ENVOI
E
DANS L’ ADVERSITÉ DE R ONA PAR IQ

Jacques
Daoust était
au courant
La version de l’ex-
ministre est démolie
par son chef de cabinet
ROBER T DUTRISAC
Correspondant parlementaire
à Québec

E n commission parlementaire, Pierre Ouel-


let, le chef de cabinet de Jacques Daoust
alors qu’il était ministre de l’Économie, de l’In-
novation et des Exportations, a fait passer son
ancien patron pour un fieffé menteur, affirmant
qu’il a discuté avec lui de la vente des actions
de Rona par Investissement Québec le jour
même où le conseil d’administration prenait la
décision de céder ce bloc d’actions.
Mais Pierre Ouellet, qui souhaitait donner sa
version des faits — il a été assermenté — et qui
était aussi en service commandé pour le cabi-
net du premier ministre, a révélé que Jacques
JACQUES NADEAU LE DEVOIR Daoust n’était pas d’accord avec la transaction.
Atmosphère contrastée. Autour d’un Serge Losique malmené par les circonstances, une foule de vedettes qué- Cela n’a pas empêché le chef de cabinet d’en-
voyer par courriel un simple OK à Investisse-
bécoises se sont rassemblées jeudi soir au Cinéma Impérial pour la première d’Embrasse-moi comme tu ment Québec, qui le talonnait depuis une se-
m’aimes, d’André Forcier, projeté en ouverture du Festival des films du monde. Page B 2 maine pour obtenir l’avis du ministre.

VOIR PA GE A 10 : RONA

LA FONDATION DE M ONTRÉAL (4/4) Les cégeps


A UJOURD ’ HUI
Des héros oubliés démunis
À l’orée des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, Le Devoir explore en
quatre volets les grands courants qui l’ont forgée.
CHRISTIAN RIOUX
quant à la
Correspondant
à Paris
radicalisation
Et cetera › Chacun cherche
E n 1965, le cinéaste Denys Arcand réa-
lisait un film sur la fondation de Mont-
réal intitulé Les Montréalistes. Les pre-
La Fédération des cégeps
s’estime exclue des efforts
son île. L’insularité et la quête mières images ne montrent ni la première
croix, ni l’Hôtel-Dieu, ni les portraits de de lutte contre le phénomène
de liberté. Page B 10 Maisonneuve et de Jeanne Mance. Le film
s’ouvre plutôt sur la destruction d’une PHILIPPE ORFALI
église à coups de hache et de bulldozer.
Rentrée scolaire › Enseigner dans
la classe que personne ne veut.
Dès 1965, l’auteur du Déclin de l’empire
américain soulignait donc le paradoxe
qu’il y avait à parler, à une époque de des-
F rappés de plein fouet par le phénomène de
la radicalisation, mais mal outillés pour y
faire face, les cégeps peinent à comprendre
Fraîchement diplômée, Marianne truction des églises et même d’anticlérica- pourquoi le gouvernement de Philippe Couil-
De Garie-Charette fait ses débuts lisme, de cette aventure essentiellement lard semble vouloir les exclure des efforts de
mystique que fut la fondation de la ville lutte contre l’intégrisme, affirme le président
dans une école défavorisée. par les dévots qu’étaient Maisonneuve et de leur fédération, Bernard Tremblay.
Page A 5 Jeanne Mance. En rencontre éditoriale au Devoir à l’occa-
« Ces gens sont tellement loin de nous sion de la rentrée scolaire, le président-direc-
qu’on n’arrive même plus à imaginer au- teur général de la Fédération des cégeps a dé-
Avis légaux.................. A 4
jourd’hui dans quel état d’esprit étaient ces ploré que les institutions collégiales soient « te-
Décès............................ B 6 croyants qui partaient du bout du monde nues à l’écart » des efforts gouvernementaux
Météo............................ B 7 pour aller convertir des Indiens et fonder DOMAINE PUBLIC de lutte contre la radicalisation, alors qu’elles
Mots croisés............... B 7 une nouvelle Jérusalem au milieu de nulle Sans le courage et la conviction des sont parmi les plus touchées par ce fléau, se-
Petites annonces ...... B 6 part », dit l’historien Éric Bédard. Montréalistes comme Paul de Chomedey lon un rapport du Centre de prévention de la
Sudoku......................... B 8 de Maisonneuve, Montréal n’aurait jamais
VOIR PA GE A 10 : MONTRÉAL été fondée, estiment des historiens. VOIR PA GE A 10 : CÉGEPS

50
OPAQUES SOLAIRES TRANSLUCIDES Jusqu’à
% INSTALLATION
MOTORISATION DISPONIBLE de
rabais
.CA ou GRATUITE
QUÉBEC 418-654-8677
LÉVIS 418-654-8677
TROIS-RIVIÈRES 819-696-8677
ESTIMATION GRATUITE MONTRÉAL 514-231-8677

1 855 770-8677 TOILES À ROULEAUX • PANNEAUX COULISSANTS • PERSIENNES • STORES VOILAGE • STORES ROMAINS
STORES HORIZONTAUX • STORES MOTORISÉS • STORES DE VERRIÈRES • STORES VERTICAUX
Certifié 5 Étoiles®
LAVAL
LONGUEUIL
450-627-3716
450-445-9829

Claude Bouchard Québec, Lévis, Montréal, Trois-Rivières, Repentigny, Laval, Boisbiand, Mont-Tremblant, Longueuil, Beloeil, Magog
A2 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
Coderre réclame
la suspension
des audiences
sur Énergie Est
Les discussions de Jean Charest
avec deux des commissaires
jettent un doute sur le processus
SARAH R. CHAMPAGNE

L e maire de Montréal demande à ce que les


audiences de l’Office national de l’énergie
(ONE) sur le projet de pipeline Énergie Est
soient reportées. Elles doivent normalement se
tenir lundi à Montréal.
« Je ne suis pas sûr de l’impartialité du proces-
sus », a dit le maire Coderre lors d’un point de
presse à l’hôtel de ville jeudi après-midi.
Deux des commissaires qui
sont chargés d’étudier le pipe-
line ont rencontré Jean Cha- Le projet
rest alors qu’il était consultant Énergie Est,
pour TransCanada. Les notes
FILIPPO MONTEFOR TE AGENCE FRANCE-PRESSE de leurs échanges, dévoilées dans sa forme
L’hôtel Rome, situé dans le village d’Amatrice, n’a pas résisté au puissant séisme sur venu mercredi dans le centre de l’Italie. par Le Devoir, montrent
qu’Énergie Est a été au cœur actuelle,
de leurs discussions.
ITALIE « Je dois vous avouer que est jugé
comme président de la CMM inacceptable

« La situation est pire qu’une guerre » [Communauté métropoli-


taine de Montréal] et maire par les élus
de Montréal, avec ce que je
vois présentement, on a be- de la CMM
soin de suspendre le processus
Amatrice, ce village meurtri depuis le séisme de mercredi, est désormais coupé en deux et de s’y pencher particulièrement », a-t-il insisté,
faisant directement référence aux discussions
LJUBOMIR MILASIN villages de tentes dans toutes les localités tou- entre le lobbyiste et les commissaires.
à Amatrice chées », assure ce responsable.
Un Canadien décédé « Ici, le froid vient rapidement, en septembre Deux requêtes soumises

A matrice, village de montagne dévasté par un


puissant séisme, est coupé en deux. Les accès
se font par deux routes, au nord et au sud, mais au
Un Canadien est mort dans le séisme qui est
survenu en Italie mercredi, a confirmé jeudi
déjà, donc dès maintenant, on est dans l’urgence.
On verra ensuite avec les autorités locales com-
ment résoudre de manière durable les problèmes
À la suite de ces révélations, deux requêtes
ont été soumises à l’ONE. Le groupe Ecojustice
et l’Association québécoise de lutte contre la
milieu, entre les deux, c’est la zone interdite, la le ministre des Affaires étrangères, Stéphane des personnes déplacées », dit-il. pollution atmosphérique (AQLPA) ont tous
zone morte, où les grues, les excavateurs et les se- Dion. Dans un communiqué, M. Dion dit of- La marche des secours est impressionnante. deux exigé la récusation de deux des trois com-
couristes travaillent sans relâche, nuit et jour. frir, au nom du gouvernement du Canada, ses Des dizaines de véhicules en tous genres, dont missaires chargés de l’examen du projet.
« La situation est pire qu’une guerre. Nous condoléances à la famille et aux amis du Cana- d’énormes camions portant des engins de dé- L’ONE a fait savoir mardi à ces deux groupes
n’avons plus rien. Ma sœur ne méritait pas une dien qui a perdu la vie dans le tremblement blaiement, se fraient un chemin sur la petite qu’il avait décidé de s’en remettre à un examen
mort pareille », pleure Rita Rosine, 63 ans, qui a de terre dévastateur. Son identité n’est pas ré- route de montagne qui conduit à Amatrice. ultérieur des requêtes. « L’Office a décidé d’op-
perdu son aînée, âgée de 75 ans, et dont la mai- vélée pour le moment, ni à quel endroit il se Des centaines de pompiers, volontaires de la ter pour un processus par écrit afin d’étudier ces
son n’est désormais plus que décombres. trouvait au moment de son décès. On sait tou- protection civile, militaires, membres des forces requêtes, peut-on lire dans la lettre de l’orga-
Pourtant, toutes ne se sont pas effondrées, et tefois que l’individu avait une double nationa- de l’ordre, techniciens, ingénieurs, sont déjà sur nisme fédéral. Les commentaires à ce sujet et sur
ce qui reste du village révèle des scènes apoca- lité. Le bilan du tremblement de terre s’éta- place, créant parfois d’énormes embouteillages. toute question connexe doivent être présentés d’ici
lyptiques et insolites. Une maison semble nor- blissait jeudi à au moins 250 morts. Au milieu de cette activité fébrile, trois femmes, le 7 septembre 2016. L’Of fice les examinera et
male, debout, trois étages entiers, mais à bien La Presse canadienne dont une enceinte, distribuent des vêtements sur établira ensuite d’autres étapes. » Il précise aussi
regarder, il n’y a plus de façade, le regard une pelouse, en plein soleil, à ceux qui n’ont rien à dans cette lettre qu’aucun exposé oral à ce sujet
plonge à l’intérieur. se mettre. Trois hommes revêtus de treillis mili- ne sera entendu pendant la séance du comité.
Jeudi après-midi une nouvelle secousse, plus taines à s’être mobilisés — fouillent encore les taires se choisissent chacun un jean. Plus loin, Une réponse qui ne satisfait pas le maire Co-
forte que les autres, a semé un moment l’an- décombres. « Nous espérons toujours trouver des une cuisine de campagne prépare et distribue des derre. « S’il y a des faits qui sont troublants, plu-
goisse, achevé sur tout de détruire quelques survivants, nous travaillons jusqu’au bout pour repas à tous ceux qui en ont besoin, en dépit de tôt que de dire “envoyez-nous ça par écrit et on va
maisons et soulevé la poussière dans les dé- ça », explique à l’AFP Luigi D’Angelo, responsa- l’absence d’électricité, toujours pas revenue. voir ce que ça va faire au bout de la ligne”, on
combres du centre historique du village. ble local de la protection civile, qui coordonne Des cuisiniers bénévoles se sont toutefois devrait dire “prenez un break” ». Il ajoute avoir
Mais en dépit de ces dizaines de répliques, les opérations de secours. mobilisés pour préparer des tortiglioni all’ama- l’intention d’en parler dans la présentation que
dont la plupart n’éveillent même plus la peur, triciana, la spécialité locale à base de pâtes. la Ville de Montréal doit faire devant l’ONE.
des habitants tentent de récupérer une partie Première nécessité Pour la soirée, ils ont l’intention d’of frir une Rappelons que la CMM, présidée par le
de leurs biens. Un vieux monsieur, accompagné Mais il y a aussi ceux qui ont tout perdu et soupe chaude, pour tous ceux qui devront pas- maire Coderre, a déjà fait savoir que le projet
d’un jeune homme, sort d’une maison. Il pousse qu’il faut maintenant loger, nourrir et préserver ser la nuit dehors, quand la température des- Énergie Est, dans sa forme actuelle, est inac-
une valise à roulettes. Le plus jeune porte, en de toute nouvelle menace de séisme. « La prio- cend sous les dix degrés. ceptable pour les élus de la région.
soufflant, un grand téléviseur à écran plat. rité maintenant est d’assurer un logement pour
Plus loin, les secouristes — ils sont des cen- toutes les personnes sans-abri, nous montons des Agence France-Presse Le Devoir

MISSION OSIRIS-REX

Une sonde tentera d’éclaircir le mystère de notre système solaire


L’engin spatial, qui prendra le 8 septembre la direction de l’astéroïde Bennu, bénéficiera notamment du savoir-faire canadien
PAULINE GRAVEL au Canada. Les deux lasers de La sonde rapportera ensuite aller-retour d’une durée accep- Les chercheurs ont égale- tra d’étudier l’effet Yarkovsky,
cet instrument balayeront la cet échantillon sur Terre, où il table », a af fir mé en confé- ment préféré Bennu parce qu’il qui correspond à l’influence

L e 8 septembre prochain, la
NASA lancera la sonde
spatiale OSIRIS-REx en direc-
surface entière de l’astéroïde
de loin et de près et fourniront
ainsi des données précises sur
sera analysé par plusieurs
équipes états-uniennes et ca-
nadiennes. La sonde devrait se
rence de presse jeudi le res-
ponsable scientifique d’OLA et
chef de l’équipe scientifique
s’agit d’«un astéroïde dont la sur-
face est riche en carbone, un élé-
ment constituant du vivant »,
que l’énergie solaire exerce sur
la trajectoire de l’orbite des as-
téroïdes. « L’impact de cet effet
tion de l’astéroïde Bennu, qui sa géométrie et sa topogra- poser dans le désert de l’Utah canadienne, Michael Daly, de souligne M. Desjardins. Plu- est minime, mais sur des cen-
représente un vestige de la phie. Ces précieuses informa- en 2023. « En échange de notre l’Université York de Toronto. sieurs scientifiques croient que taines d’années, il peut s’avérer
naissance de notre système tions permettront de dresser contribution à la mission, nous En effet, Bennu fait partie des les éléments essentiels à la vie non négligeable. Cette mission
solaire. La mission vise à re- une car tographie en trois di- obtiendrons 4 % des échan- « géocroiseurs », ces 7000 asté- auraient été introduits sur Terre devrait nous aider à mieux com-
cueillir un échantillon de cet mensions de l’astéroïde et tillons qui auront été recueillis roïdes qui croisent occasion- par des astéroïdes tombés à sa prendre cet ef fet, à mieux pré-
astéroïde riche en matière or- fourniront des détails au centi- sur l’astéroïde, et nos scienti- nellement l’orbite de la Terre. surface. « De plus, les éléments dire les orbites des astéroïdes, et
ganique et à le ramener sur mètre près de sa sur face, ce fiques canadiens auront accès à « Il nous fallait aussi choisir volatils, comme l’hydrogène et ainsi à raf finer les calculs des
Terre afin d’en savoir plus sur qui aidera les chercheurs à dé- toutes les données de la mis- un astéroïde ayant un diamètre l’oxygène, que l’on peut retrouver probabilités d’impact de Bennu
l’évolution de notre système terminer le site le plus propice sion », affirme Stéphane Des- supérieur à 200 mètres — celui sur les astéroïdes, ont également avec la Terre », souligne le
planétaire et l’apparition de la et le plus sécuritaire pour pré- jardins, gestionnaire de pro- de Bennu fait 500 mètres —, car pu contribuer à l’apparition de scientifique.
vie sur Terre. L’Agence spa- lever l’échantillon. jets de développement de l’ex- un astéroïde plus petit aurait eu l’eau sur les planètes», ajoute-t-il. « Comme Bennu appar tient
tiale canadienne (ASC) fournit La cueillette de l’échantillon ploration spatiale à l’ASC. une vitesse de rotation sur lui- Bennu s’est également avéré à une catégorie d’astéroïdes très
un instrument clé pour la réus- s’ef fectuera sans qu’OSIRIS- même trop grande, qui aurait la cible la plus intéressante par primitifs qui se sont formés tout
site de cette mission. REx atterrisse à la surface de Choix réfléchi entraîné la perte de la majorité le fait qu’il figure « parmi les as- au début de la création de notre
L’engin spatial mettra envi- Bennu. L’engin spatial ne fera Bennu a été choisi parmi de la matière qui se trouvait à sa téroïdes qui ont la plus grande système solaire et qui sont restés
ron deux ans pour atteindre que s’approcher de sa surface, plus de 500 000 astéroïdes sur face, ce qui l’aurait rendu probabilité de percuter la Terre, intacts depuis ce moment-là, il
Bennu, qui orbite autour du et alors, un bras robotisé sera connus jusqu’à présent des as- moins intéressant, explique même si cette probabilité de- pourra également nous rensei-
Soleil au sein de la ceinture déployé et entrera en contact tronomes « pour des raisons M. Desjardins. De plus, une meure minime, puisqu’on l’es- gner sur la formation du sys-
des astéroïdes située entre avec la sur face pendant cinq opérationnelles et scientifiques. grande vitesse de rotation rend time à une chance sur 2700 tème solaire et sur les origines
Mars et Jupiter. OSIRIS-REx secondes, soit le temps de re- D’abord, Bennu se situe à une plus périlleuse l’approche de l’as- dans environ deux ans », pré- de la vie sur Terre », conclut-il.
sera équipé d’un altimètre la- cueillir de soixante grammes à distance raisonnable de la téroïde et la prise d’un échan- cise-t-il, avant d’expliquer que
ser (OLA) conçu et fabriqué deux kilogrammes de matière. Terre, permettant une mission tillon à sa surface.» la mission OSIRIS-REx permet- Le Devoir

OSSIER
SSIER
À LIRE DEMAIN
UN DOSSIER DE
SOPHIE MANGADO ET
DE VA
ALÉRIAN MAZA
ATAUD.

SITES
TES D
D’INJECTION
’INJECTION SSUPERVISÉS
PER
RVI
UPERV SÉS :
ENTRE
NTR E ESPOIR
SPOIR ET PRUDENCE
PR
RUDENCE
U POUR LE TEXTE
que les décès par surrddose continuent de faire les manchettes au pays, s le débat sur ET LE CONTEXTE
rrtture à Montréal de services d’injection supervisée se poursuit. Coincés entre des
enjeux sécurité et de santé publics, des utilisateurs se racontent au Devo
x de séc oir.
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 A 3

CANADIAN MALAR TIC


ACTUALITES
Pas d’impôt ni de redevances payés pendant des années
La minière rappelle qu’elle est assujettie au même régime fiscal et minier que toutes les entreprises
ALEXANDRE SHIELDS

L’ une des plus importantes mines d’or au Ca-


nada, Mine Canadian Malartic, n’a jamais
payé d’impôts aux gouvernements du Québec
et du Canada. Elle n’a pas non plus payé de re-
devances pendant les trois premières années
d’exploitation de son gisement, révèlent des in-
formations fournies au Bureau d’audiences pu-
bliques sur l’environnement (BAPE).
Le BAPE évalue présentement le projet d’ex-
pansion de cette mine à ciel ouvert située en mi-
lieu habité, puisque le promoteur entend en pro-
longer l’exploitation jusqu’en 2028. C’est dans ce
contexte que l’organisme a demandé et obtenu
un tableau «présentant les contributions de la mine
Canadian Malartic aux revenus du Québec et du
Canada».
La minière Les chiffres divulgués par la
minière permettent de consta-
affirme qu’elle ter que depuis la mise en ex-
ploitation du gisement auri-
commencera fère, elle n’a pas payé d’im-
pôts. « Actuellement, nous ne
à payer de payons aucun impôt sur le re-
l’impôt au venu, tant au provincial qu’au
fédéral, puisque l’amortisse-
provincial et ment de l’investissement initial
pour la construction du projet
au fédéral est toujours en cours», justifie
Canadian Malartic dans sa ré-
« dès 2018 » ponse transmise au BAPE.
« Mine Canadian Malartic
est assujettie au même régime fiscal que toutes les
entreprises, de tous les secteurs au Québec, en plus
d’être assujettie au régime minier spécifique du
Québec, un troisième palier d’imposition spécifique
au secteur minier », a également précisé l’entre-
prise dans une réponse transmise au Devoir jeudi.
La minière affirme par ailleurs qu’elle com-
mencera à payer de l’impôt au provincial et au LAWRENCE CÔTÉ-COLLINS
fédéral « dès 2018 », soit après sept années d’ex- Avec le projet d’expansion, la minière devrait avoir produit plus de 7,5 millions d’onces d’or au total d’ici la fin de l’exploitation du gisement.
ploitation du gisement, exploitation qui devait à
l’origine être terminée en 2021. Lorsque la relles indique que Canadian Malar tic a reçu Pour la Coalition Québec meilleure mine et tera le déplacement de la route 117. Si Cana-
mine aura atteint sa pleine « maturité », l’entre- près de 200 millions de dollars en aides fiscales le Regroupement vigilance mines en Abitibi-Té- dian Malartic obtient le feu vert, la fosse de la
prise évalue que « l’impôt total sera supérieur à depuis 2012. miscamingue, il est tout simplement « inaccep- mine doublera de superficie par rapport à ce
40 % ». Elle a aussi indiqué que des « recettes fis- Les chiffres de la minière révèlent en outre table » que Canadian Malartic n’ait payé aucun qui était prévu au début de l’extraction d’or.
cales » diverses totalisant 309 millions de dollars que plus de 2,5 millions d’onces d’or ont été ex- impôt depuis 2011. Ce projet suscite toutefois des inquiétudes
ont été générées par les activités de la mine de- traites depuis le début de l’exploitation. En se « On peut aussi se demander pourquoi le gou- chez des résidants de Malartic. Il faut dire que
puis 2011. basant sur le prix moyen de l’once d’or des cinq vernement est encore si généreux et vend carré- la Santé publique a déjà fait état des impacts ma-
dernières années inscrit sur le site de Bloom- ment au rabais les richesses non renouvelables du jeurs sur la population et souligné que la mi-
Milliards de revenus berg, soit plus de 1300 $US, cela attribue une Québec, a déploré jeudi le porte-parole de Qué- nière multiplie les infractions à la Loi sur la qua-
Toujours selon les données transmises au valeur brute estimée à 3,25 milliards de dollars bec meilleure mine, Ugo Lapointe. Nous com- lité de l’environnement depuis son ouverture.
BAPE, Canadian Malartic n’a pas eu à payer de à l’or extrait de la mine. prenons que ça génère des emplois et des contrats Elle a reçu pas moins de 171 avis pour
redevances pour les trois premières années Qui plus est, avec le projet d’expansion, la avec de bons salaires, mais comme tout citoyen et non-respect de la législation environnemen-
d’exploitation des ressources non renouvelables mine devrait avoir produit plus de 7,5 millions comme toute entreprise, pourquoi une minière tale au fil des ans, notamment en raison de
de sa mine d’Abitibi. Pour les années 2014 d’onces d’or au total d’ici la fin de l’exploitation. aussi rentable qui exploite une ressource non re- la poussière générée lors des très nombreux
et 2015, les redevances s’élevaient à 15 millions Même en supposant un prix qui avoisinerait les nouvelable ne paie pas un minimum d’impôt sur dynamitages nécessaires pour extraire le
de dollars par année, soit un total de 30 millions. 1000 $, soit nettement moins que la moyenne ses revenus et des redevances plus décentes ? » minerai.
Un autre document fourni au BAPE par le des cinq dernières années, la valeur brute totale Le BAPE doit maintenant décider s’il ap-
ministère de l’Énergie et des Ressources natu- du gisement atteindra 7,5 milliards de dollars. prouve l’expansion de la mine, ce qui nécessi- Le Devoir

CAUCUS LIBÉRAL
Cellulaire au volant : Ottawa
rejette la criminalisation
Le premier ministre Trudeau invite ses troupes Ottawa — Ottawa ferme la porte à l’idée de cri-
minaliser l’usage du cellulaire au volant. Le bu-

à entrevoir l’avenir au-delà de la prochaine élection reau de la ministre de la Justice du Canada, Jody
Wilson-Raybould, a signalé jeudi après-midi dans
une déclaration écrite transmise à La Presse ca-
nadienne que l’ajout d’une infraction distincte au
JOANNA SMITH Code criminel n’était pas dans les cartons. «Utili-
à Saguenay ser un cellulaire ou envoyer un message texte en
Le PM soutient une campagne déplorant la pauvreté sexiste conduisant peut déjà entraîner des poursuites en

L e premier ministre Justin Tr udeau a de-


mandé aux députés libéraux, jeudi, de résis-
ter à la tentation de s’asseoir sur leurs lauriers
Saguenay — Le premier ministre Justin Trudeau s’est joint à une campagne sur les médias so-
ciaux exhortant les leaders mondiaux à reconnaître que la pauvreté a un impact plus important
vertu des dispositions existantes du Code criminel,
lorsque le comportement devient de la conduite
dangereuse», a écrit l’attachée de presse de la mi-
maintenant qu’ils forment le gouvernement et sur les femmes que sur les hommes. Dans une lettre publiée jeudi, M. Trudeau affirme que les nistre, Joanne Ghiz. Elle a ajouté qu’il existe déjà
d’éviter de se laisser distraire par les hauts et femmes et les filles sont moins susceptibles de faire des études, plus susceptibles de vivre dans des lois provinciales pour contrôler cette pra-
les bas quotidiens de la vie politique. la pauvreté et courent un plus grand risque d’être atteintes par la maladie et d’avoir des pro- tique dangereuse. «Nous félicitons les provinces et
« Nous devrions être fiers de ce que nous avons blèmes de santé. La missive a été écrite en réponse à un appel de ONE, un organisme cofondé les territoires pour leur leadership dans ce dossier.
accompli, mais jamais satisfaits », a-t-il déclaré par Bono, le chanteur du groupe rock irlandais U2, qui fait la promotion de projets en santé ma- La sécurité routière est un sérieux enjeu de sécurité
devant les membres du caucus national du ternelle et infantile dans des pays en développement de l’Afrique et d’ailleurs. Le groupe avait publique, et notre gouvernement [fédéral] est dé-
Parti libéral du Canada (PLC) réunis à Sague- envoyé une lettre ouverte au premier ministre et à d’autres dirigeants en mars à l’occasion de la terminé à assurer la sécurité de nos routes et auto-
nay dans le but d’établir les priorités du gouver- Journée internationale de la femme, leur demandant d’admettre que la pauvreté et les inégalités routes», a indiqué Mme Ghiz. Le gouvernement
nement avant de retourner au Parlement le entre les sexes vont de pair. fédéral ignore donc l’une des recommandations
mois prochain. clés que le coroner québécois Michel Ferland a
« Je sais que c’est facile de se faire prendre par formulées dans un rapport portant sur le décès
le quotidien, mais n’oublions jamais pourquoi quences qui arrivent lorsque des parents ont du guenay pour discuter avec les ministres des do- accidentel d’un camionneur qui a vraisemblable-
nous sommes tous ici, dans cette salle — pour ai- mal à élever leurs enfants », a-t-il affirmé, traçant léances qu’ils pourraient avoir, ainsi que propo- ment été déconcentré par son téléphone alors
der la classe moyenne et ceux qui travaillent fort un lien entre la pauvreté et l’implication dans ser des projets ou des politiques. qu’il était derrière le volant.
à y accéder », a-t-il ajouté. les organisations criminelles. Le caucus du Québec souhaite notamment La Presse canadienne
Le premier ministre a ajouté que cette vision savoir ce que le gouvernement compte faire
ne s’appliquait pas seulement au reste de l’an-
née ou du mandat de son gouvernement majo-
Préparatifs en cours
Justin Trudeau a martelé un message plus
dans le dossier Bombardier, les députés libé-
raux québécois espérant qu’Ottawa acceptera
Le gouvernement privilégiera
ritaire avant les élections de 2019, mais bien
aux 40 prochaines années.
positif que lors de la retraite des ministres à
Sudbury, plus tôt cette semaine, qui se sont fait
de verser une aide d’un milliard de dollars à
l’entreprise comme cette dernière le réclame.
l’acronyme Daesh
dire qu’il faudrait faire des choix difficiles et Le ministre du Développement économique, Le gouvernement fédéral emploiera dorénavant
Bateau qui coule qu’ils ne pouvaient pas satisfaire tout le monde Navdeep Bains, n’a pas pu dire si les négocia- l’acronyme arabe Daesh pour désigner le groupe
Une source gouvernementale a révélé que le en même temps. tions se termineront dans un mois ou dans un armé État islamique. Le ministre de la Sécurité
caucus s’était fait dire lors de cette rencontre Le premier ministre a tenu ces propos après an. Il a indiqué que l’appui du gouvernement fé- publique, Ralph Goodale, a fait valoir dans
privée d’imaginer l’avenir du pays comme un quelques jours difficiles lors desquels les dé- déral serait conditionnel à garder les emplois et l’avant-propos du rapport public de 2016 sur la
bateau qui coule et qui est dans la mauvaise di- penses douteuses de certains ministres novices les ressources en recherche et développement menace terroriste pour le Canada qu’il s’agit
rection. Le gouvernement doit donc réparer les ont fait les manchettes, comme les milliers de au Canada. d’une décision réfléchie. «C’est une grave et triste
trous avec des mesures telles que l’Allocation dollars dépensés par la ministre de la Santé «C’est la saine discussion que nous avons», a-t-il réalité que des groupes terroristes, en particulier le
canadienne aux enfants, une prestation men- Jane Philpott pour un service de limousine ap- répondu lorsqu’il a été interrogé à savoir si ce der- soi-disant “État islamique” en Irak et au Levant
suelle qui selon Ottawa sortira quelque 300 000 partenant à un bénévole libéral. nier aspect était le point litigieux des négociations. [EIIL], aient recours à la propagande extrémiste
enfants de la pauvreté. La réunion du caucus est une façon pour les À la dernière élection, le député libéral Denis violente pour encourager des personnes à soutenir
Il doit ensuite se concentrer à changer la di- députés libéraux de reprendre contact après Lemieux a remporté le siège de Chicoutimi–Le leur cause», a-t-il écrit. «Ce groupe n’est ni isla-
rection du pays avec des objectifs à plus long les vacances estivales, mais aussi d’obtenir des Fjord. Cette circonscription n’avait pas été libé- mique ni un État, et sera donc appelé Daesh [son
terme — dont la réduction des émissions de renseignements sur les projets législatifs des rale depuis l’année 2000. acronyme arabe] dans le présent rapport», a tran-
gaz à effets de serre et la lutte contre les chan- ministres en prévision de la rentrée parlemen- M. Trudeau, qui s’est joint à ses collègues ché M. Goodale. Son porte-parole, Scott Bards-
gements climatiques, un « défi colossal », a re- taire de cet automne. pour une balade en bateau, a expliqué que cette ley, a confirmé jeudi que ce terme serait désor-
connu M. Trudeau. Les libéraux ont également discuté avec la région avait été choisie pour représenter la mais privilégié par l’ensemble du gouvernement.
Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, ne nouvelle leader du gouvernement à la Chambre croissance du parti à l’échelle nationale. Les combattants du groupe terroriste détestent
voulait pas discuter de la métaphore utilisée au- des communes, Bardish Chagger, qui devra Des producteurs laitiers du Canada s’étaient profondément que l’on emploie ce terme pour
près des troupes libérales lors de la rencontre à présenter un programme législatif ambitieux présentés sur leurs tracteurs devant l’hôtel, désigner leur organisation, fait remarquer Ja-
portes closes, mais il a souligné l’importance après une dernière session qui avait été mar- jeudi matin, pour dénoncer l’importation du lait beur Fathally, professeur en droit international à
d’une politique comme l’Allocation canadienne quée par la partisanerie. diafiltré des États-Unis. l’Université d’Ottawa. «Pour eux, c’est fondamen-
aux enfants. Les députés d’arrière-ban pourront aussi pro- tal de prononcer le mot islamique.», explique-t-il.
« En tant qu’ancien policier, j’ai vu les consé- fiter du rassemblement de deux jours de Sa- La Presse canadienne La Presse canadienne
A 4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

AV I S L É G A U X E T A P P E L S D ’ O F F R E S
Appel d’offres Avis public

Services institutionnels AVIS PUBLIC EN VERTU DE L’ARTICLE 192


Gestion et planification immobilière DE L’ANNEXE C DE LA CHARTE DE LA VILLE
Catégorie : travaux DE MONTRÉAL
Appel d’offres : 5852 1er avis
Descriptif : Réfection du Chalet du Parc Maisonneuve Avis est donné qu’aux dates ci-après mentionnées,
la Ville a approuvé la description des immeubles
L’ouverture des soumissions prévue pour le 29 août
suivants afin d’en devenir propriétaire en vertu de
2016 est reportée au 31 août 2016 à 14 h au Service
l’article 192 de l’annexe C de la Charte de la Ville de
du greffe de la Ville de Montréal à l’attention du
Montréal :
greffier, 275, rue Notre-Dame Est, bureau R-134,
Montréal (Québec) H2Y 1C6. - les lots 2 242 608, 2 243 203, 2 243 220,
2 244 340 et 2 244 365 et une partie des lots
Montréal, le 26 août 2016
2 243 024, d’une superficie de 496,4 m², et
Le greffier de la Ville
2 454 999, d’une superficie de 321,9 m², tous du
Me Yves Saindon
cadastre du Québec, situés dans le quadrilatère
délimité par les rues Pierre-Tétreault, Notre-
Dame Est, Liébert et De Grosbois, dans
l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-
Maisonneuve (DA166896013 – 16 août 2016)
Appel d’offres
UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC Canada COUR DU QUÉBEC - les lots 1 591 152, 1 591 161 et 1 591 322 du
APPEL D’OFFRES PUBLIC # FID-2016-05 Province de Québec Chambre civile cadastre du Québec, situés dans le quadrilatère
ASSURANCES DE DOMMAGES District d’Iberville Division des petites créances délimité par la 9 e Avenue, la rue Holt, la
– TERME 2017-2021 1 re Avenue et le boulevard Rosemont, dans
Des soumissions sont demandées en vue de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie
AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION Direction générale adjointe
l’acquisition d’un portefeuille d’assurances de (articles 136 et 137 C.p.c.) (DA166896014 – 16 août 2016)
– Services institutionnels
dommages par l’Union des municipalités du Québec, SECTION I – AVIS Service de l’approvisionnement - les lots 2 242 461 et 2 242 462 du cadastre du
au nom des municipalités membres du regroupe- Avis est donné à : Québec, situés dans le quadrilatère délimité par
ment Abitibi-Témiscamingue et Nord québécois. Les Constructions Mlsk Inc., 232 Grandfontaine, St-Jean-sur-Richelieu (QC) J2X OA9 755-32-008830-160 Appel d'offres : 16-15404 l’avenue Mercier et les rues de Marseille, Saint-
Les conditions du présent appel d’offres sont conte- Pierre Morissette, 4 Toscane, Candiac (QC), J5R OH7 755-32-008843-163 Services professionnels en ingénierie pour le Donat et De Teck, dans l’arrondissement de
nues dans le cahier des charges disponible à comp- service des grands-parcs, du verdissement et du Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (DA166896016
de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances, du district de Iberville situé au Mont-Royal – 18 août 2016)
ter de 10h00 le 26 août 2016 aux bureaux de Fidema 109 rue St-Charles, RC.14, St-Jean-sur-Richelieu (QC) J3S 2C2 dans les 30 jours afin de recevoir la demande
Groupe Conseils inc., 5205 boulevard Grande-Allée, Introductive d'Instance en recouvrement d'une petite créance qui y a été laissée à votre attention. L’ouverture des soumissions prévue pour le - les lots 2 003 480, 2 003 491, 2 004 486,
suite 200, Brossard (Québec) J4Z 3G5. 31 août 2016 est reportée au 7 septembre 2016 à 2 004 532, 2 004 656 et 2 004 666 du cadastre
Vous devez répondre à cette demande dans le délai Indiqué dans l'avis d'assignation qui l'accompagne, sans
Les soumissions seront reçues avant 10h00 le 14 h dans les locaux du Service du greffe de l’hôtel du Québec, situés dans le quadrilatère délimité
quoi un jugement par défaut pourrait être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de justice.
29 septembre 2016 aux bureaux de l’Union des de ville. par la rue Rachel Ouest, le boulevard Saint-
municipalités du Québec, 680, rue Sherbrooke SECTION II – INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION Montréal, le 26 août 2016 Laurent, la rue Roy Est et la rue Saint-Urbain,
Ouest, bureau 680, Montréal (QC) H3A 2M7. Les dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal
Le présent avis est publié aux termes d'une ordonnance rendue le 23 août 2016 par le greffier de la Cour du Le greffier de la Ville (DA166896017 – 23 août 2016)
soumissions seront ouvertes publiquement le même Québec, division des petites créances dans les dossiers portant les numéros cl-haut mentionnés. Me Yves Saindon
jour à 10h05, à la même adresse. - les lots 2 003 208, 2 003 225, 2 003 381,
Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l'exigent.
L’Union des municipalités du Québec ne s’engage 2 003 417, 2 003 440, 2 003 565, 2 003 673,
à accepter ni la plus basse ni aucune des soumis- SECTION III – INFORMATIONS FINALES Appel d’offres 2 003 922 et 2 004 129 du cadastre du Québec,
sions reçues et n’encourt aucune obligation envers situés dans le quadrilatère délimité par les
St-Jean-sur-Rlchelieu, le 23 août 2016 avenues Duluth Est et Laval et les rues
les soumissionnaires. Seules sont autorisées à
soumissionner les entreprises s’étant procuré le Nataliya Dlmitrova Sherbrooke Est et Saint-Dominique, dans
cahier des charges auprès de Fidema Groupe Greffière adjointe de la Cour du Québec l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal
Conseils inc.. Direction générale adjointe (DA166896018 – 23 août 2016)
– Services institutionnels Les propriétaires des immeubles expropriés en
Service de l’approvisionnement vertu de l’article 192 peuvent réclamer une
Appel d'offres : 16-15508 indemnité de la Ville. À défaut d'entente,
l'indemnité est fixée par le Tribunal administratif
Services professionnels pour l'élaboration des du Québec à la demande des propriétaires ou de
stratégies de marque UX/UI et design de la la Ville, et les articles 58 à 68 de la Loi sur
présence numérique de la Ville de Montréal l'expropriation (RLRQ, chapitre E-24) s'appliquent,
L’ouverture des soumissions prévue pour le compte tenu des adaptations nécessaires.
29 août 2016 est reportée au 7 septembre 2016 à Cet avis est le premier de trois que la Ville est
14 h dans les locaux du Service du greffe de tenue de publier.
l’hôtel de ville.
Montréal, le 26 août 2016
Montréal, le 26 août 2016
Le greffier de la Ville,
Le greffier de la Ville Me Yves Saindon
Me Yves Saindon

Avis public AVIS


À TOUS NOS
ANNONCEURS
Régie des alcools, des courses et des jeux
Veuillez, s’il vous plaît,
Avis de demandes relatives prendre connaissance
à un permis ou à une licence de votre annonce et
Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente nous signaler immé-
jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au diatement toute ano-
permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools,
des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs
malie qui s’y serait
ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante- glissée. En cas d’er-
cinq jours de la publication du présent avis. reur de l’éditeur, sa
Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de responsabilité se
son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être limite au coût de la
adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame
Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6. parution.
NOM ET NATURE DE ENDROIT
ADRESSE LA DEMANDE D’EXPLOITATION
DU DEMANDEUR

Catherine Dubar & Changement de 1380, rue


Philippe Dery catégorie du Notre-Dame
(Bistro Duo.D, permis de Ouest
S.E.N.C.) Restaurant pour Montréal
BISTRO DUO.D (vendre) à (Québec)
1380, rue Notre- permis de H3C 1K8
Dame Ouest Restaurant pour
Montréal (Québec) (servir)
H3C 1K8
Dossier : 704 478

AVIS LÉGAUX La suite des avis se


& APPELS trouve en page A 5
D’OFFRES
HEURES DE TOMBÉE
Les réservations
doivent être faites
avant 16h00
Avis public
pour publication Régie des alcools, des courses et des jeux
deux (2) jours plus tard.
Avis de demandes relatives
Publications
du lundi: à un permis ou à une licence
Réservations Toute personne, société ou association au sens du Code civil peut, dans les trente
avant 12 h 00 jours de la publication du présent avis, s’opposer à une demande relative au
le vendredi permis ou à la licence ci-après mentionnée en transmettant à la Régie des alcools,
Publications des courses et des jeux un écrit sous affirmation solennelle faisant état de ses motifs
du mardi: ou intervenir en faveur de la demande, s’il y a eu opposition, dans les quarante-
Réservations cinq jours de la publication du présent avis.
avant 16 h 00 Cette opposition ou intervention doit être accompagnée d’une preuve attestant de
le vendredi son envoi au demandeur par tout moyen permettant d’établir son expédition et être
adressée à la Régie des alcools, des courses et des jeux, 1, rue Notre-Dame
Tél.: 514-985-3344 Est, bureau 9.01, Montréal (Québec) H2Y 1B6.
Fax: 514-985-3340
NOM ET NATURE DE ENDROIT NOM ET NATURE DE ENDROIT
Sur Internet : ADRESSE
DU DEMANDEUR
LA DEMANDE D’EXPLOITATION ADRESSE
DU DEMANDEUR
LA DEMANDE D’EXPLOITATION
www.ledevoir.com/services-
et-annonces/avis-publics KIM Hyunhee 2 Restaurants 5349, avenue Das Truck inc. Permis 1660, rue
www.ledevoir.com/services- POCHA DE MARIE pour vendre Gatineau LE GRAS DUR additionnel Jarry Est
et-annonces/appels-d-offres 5349, avenue dont 1 sur Montréal 1660, rue Jarry Est 1 Restaurant Montréal
Gatineau terrasse (Québec) Montréal (Québec) pour vendre sur (Québec)
Courriel : Montréal (Québec) H3T 1X1 H2E 1B3 terrasse sur H2E 1B3
avisdev@ledevoir.com H3T 1X1 Dossier : 483-172 domaine public
Dossier : 237-818 Changement de
capacité de 1
9343-0973 Québec 2 Restaurants 4785, rue Restaurant pour
Inc. pour servir Sherbrooke vendre existant
À VENIR (demande Ouest
4785, rue amendée) Westmount Pizza Jarry Inc. Changement de 752, rue Jarry
Sherbrooke Ouest (Québec) PIZZA JARRY catégorie de 2 Ouest
Westmount H3Z 1G5 752, rue Jarry Ouest Restaurants Montréal
(Québec) Montréal (Québec) pour vendre à (Québec)
H3Z 1G5 H3N 1G6 2 Restaurants H3N 1G6
Dossier : 283-457 Dossier : 753-509 pour servir

9089-9485 Québec Changement de 1732, rue Babelonia Inc. 1 Restaurant 5983, rue
Inc. catégorie de 1 Saint-Denis CHEZ MALIKO pour vendre Jean-Talon Est
FOU D'ASIE Restaurant pour Montréal 5983, rue Jean- Montréal
1732, rue Saint- servir à 1 (Québec) Talon Est (Québec)
Denis Restaurant pour H2X 3K6 Montréal (Québec) H1S 1M5
Montréal (Québec) vendre H1S 1M5
H2X 3K6 Dossier : 4240-651
Dossier : 320-911
9345-5475 Québec 1 Restaurant 4028, rue
9273-0829 Québec 1 Restaurant 705, rue Inc. pour servir Ontario Est
inc. pour vendre Sainte- À VENIR Montréal
CAFÉ GRÉVIN PAR Catherine O, 4028, rue Ontario (Québec)
MAISON 5-104 Est H1W 1T2
CHRISTIAN FAURE Montréal Montréal (Québec)
705, rue Sainte- (Québec) H1W 1T2
Catherine O, 5-104 H3B 4G5 Dossier : 4389-797
Montréal (Québec)
H3B 4G5
Dossier : 325-456

9342-6732 Québec 2 Restaurants 5611, avenue


Inc. pour vendre de Monkland
PIZZÉRIA NO.900 dont 1 sur Montréal
MONKLAND terrasse (Québec)
5611, avenue de H4A 1E2
Monkland
Montréal (Québec)
H4A 1E2
Dossier : 336-222
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 A 5

ACTUALITÉS
RENTRÉE SCOLAIRE
Négos dans les
CPE : la CSQ dépose
ses demandes Enseigner dans la classe dont personne ne veut
Après la CSN, c’est au tour de la
CSQ de déposer ses demandes Fraîchement diplômée, Marianne De Garie-Charette fait ses débuts dans une école défavorisée
au gouvernement en vue du re-
nouvellement des conventions Tandis que les sacs à dos se part de nos écoles se situent entre
collectives des travailleuses dans garnissent peu à peu en vue 8 et 10 sur l’échelle de défavorisa-
les Centres de la petite enfance. de la rentrée scolaire, Le De- tion du ministère. Autrefois
La Fédération des intervenantes concentrées dans cer tains sec-
en petite enfance, affiliée à la voir vous transporte dans la teurs, elles se retrouvent mainte-
Centrale des syndicats du Qué- réalité d’élèves, de parents et nant un peu partout sur notre
bec, représente 2300 travail- d’enseignants, et de ceux qui territoire. C’est un super beau défi
leuses dans des CPE un peu par- les entourent. Quatrième his- pour cette jeune enseignante.»
tout au Québec. Les négocia- La plupart des anciens cama-
tions devraient commencer sous toire de cette série qui ra- rades de classe de Marianne
peu; elles accusent un important conte le début de l’année à la De Garie-Charette ont hérité
retard, puisque les conventions fin de l’été. soit de charges d’enseigne-
collectives sont échues depuis ment à temps par tiel, soit de
près d’un an et demi, soit depuis PHILIPPE ORFALI contrats de remplacement de
le 31 mars 2015, comme c’était le moyenne durée, ou devront se

I
cas pour l’ensemble des em- l y a quatre mois encore, résoudre à faire de la sup-
ployés de l’État. Pour la Fédéra- Marianne De Garie-Cha- pléance. D’autres se sont exilés
tion des intervenantes de la rette était sur les bancs dans les provinces de l’ouest,
CSQ, la demande prioritaire sera d’école. Lundi, c’est elle où l’enseignement du français
celle de doubler les sommes qui se retrouvera à l’avant poursuit son essor.
consacrées aux enfants ayant de la classe, devant une ving- « Ce n’est pas nécessairement
des besoins particuliers. taine d’élèves et des défis bien facile de se trouver un poste en
La Presse canadienne plus nombreux encore. enseignement, note Catherine
Ce qui frappe en entrant dans Renaud, présidente de l’Al-
Lieux de culte : son local, c’est la chaleur suffo-
cante. Sur les murs vert «hôpi-
liance des professeures et pro-
fesseurs de Montréal. Il arrive
Outremont ouvre tal»: les affiches et la décoration
de son prédécesseur, parti ensei-
que des gens restent sur des listes
de priorité pendant des années
deux registres gner en Ontario, et dont le nom
est encore affiché à la porte.
sans accéder à la permanence.
À l’éducation des adultes, on
L’arrondissement d’Outre- À quelques jours de la ren- JACQUES NADEAU LE DEVOIR peut être enseignant pendant
mont ouvrira deux registres trée, « Mme Marianne » ignore Marianne De Garie-Charette dispose les pupitres dans sa nouvelle classe en vue de la rentrée. 15 ans sans être permanent. »
le 8 septembre prochain afin encore qui sont ses élèves et Si tout se passe bien, Ma-
de permettre aux citoyens op- sur tout combien ils seront. favorisé. Dans la liste de prio- l’école. Ça ne me fait pas peur.» parce qu’à la maison, tes élèves rianne De Garie-Charette obtien-
posés au règlement interdi- Dans une classe multiniveaux rité, je suis en bas, parce que je n’ont peut-être pas tout ce dont dra sa permanence d’ici trois
sant les nouveaux lieux de 3e-4e, à l’école Garneau, l’une suis fraîchement sortie du bac. Mi-prof, mi-psy ils ont besoin. » ans. Dans l’immédiat, elle songe
culte sur les avenues Bernard des écoles les plus défavori- Si moi, j’ai eu le poste, cela veut À Gar neau, une classe ty- C’est sans compter le fait toutefois à la façon dont elle amé-
et Laurier de demander la te- sées de la Commission scolaire dire qu’il n’y a personne d’autre pique compte quatre ou cinq qu’avec les multiples vagues de nagera sa classe à temps pour la
nue d’un référendum. Si le de Montréal (CSDM), cela dans la commission scolaire qui élèves pour qui le français compressions budgétaires à la rentrée de lundi. Un tipi pour le
nombre de signatures recueil- peut faire toute la différence. le voulait. » n’est pas la langue maternelle CSDM, qui a mené notamment coin lecture, peut-être même
lies est suffisant (367 pour Comment la dynamique en- Mais tout cela importe peu et un ou deux souf frant d’un à une diminution du nombre quelques éléments de décora-
l’avenue Bernard et 176 pour seignante de 23 ans a-t-elle pu pour elle. Elle-même issue d’un trouble de déficit de l’attention d’employés spécialisés (conseil- tion pour enjoliver la salle cente-
l’avenue Laurier), le proces- se faufiler alors que cer tains milieu moins nanti, elle sautait avec ou sans hyperactivité. lers pédagogiques, orthopéda- naire à la peinture verdâtre. «Je
sus référendaire se poursui- de ses collègues attendent des de joie lorsqu’on lui a appris en Bien des enfants ont égale- gogues, etc.), les profs doivent n’ai pas de budget pour ça, mais
vra. Sinon, le controversé rè- années avant d’obtenir un juillet qu’elle enseignerait dans ment besoin de soutien moral. en faire encore plus qu’aupara- ce n’est pas grave, je vais décorer.
glement entrera en vigueur. contrat à temps plein menant à cette école située à l’entrée du « Tu le vois, il y a quelque chose vant. «Les gens qui sont dans des Ce sera une belle classe, ce sera
Les citoyens des zones visées la permanence comme le sien ? pont Jacques-Cartier, dans le qui manque dans l’affectif. Être écoles dans des milieux très défa- ma classe. J’ai une liste longue
désireux de signer les regis- « C’est parce que personne ne quartier Centre-Sud de Mont- prof dans une école comme vorisés comme Garneau, ils sont comme ça de choses à faire avant
tres pourront se rendre au veut de ma classe, explique réal, qu’elle connaissait déjà celle-ci, c’est être un peu prof, là parce qu’ils ont la passion de la l’arrivée de mes élèves!» dit-elle,
Centre communautaire inter- sans ambages la jeune femme, pour y avoir effectué un stage. un peu maman, un peu psy. En réussite des élèves, reconnaît la le regard espiègle.
générationnel entre 9 h et en plaçant un à un les pupitres « Je connais les collègues, je plus de l’enseignement au sens présidente de la CSDM, Cathe-
19 h le 8 septembre. de ses futurs élèves. Personne connais un peu le profil des élèves habituel du terme, tu donnes rine Harel-Bourdon. C’est une Le Devoir
Le Devoir ne veut d’une 3e-4e en milieu dé- qui s’en viennent, je connais plus côté stabilité, côté émotif, vocation, véritablement. La plu-

Stationnements TRAMPOLINE INTÉRIEUR


étagés : Rosemont
recule
Devant l’opposition populaire,
Plus de 170 blessés en moins de deux ans
l’arrondissement Rosemont–La Un rapport du ministère de la Santé et des Services sociaux souligne que le risque se compare à celui du ski alpin
Petite-Patrie renonce à ses pro-
jets de stationnements étagés AMÉLIE de ces centres. type de centre, de former les dérés comme un jeu. « C’est un pas sur les parcs récréatifs, qui
sur son territoire. En avril, l’ar- DAOUST-BOISVER T En février 2015, une per- employés et de bien encadrer équipement de gymnastique qui sont un phénomène récent. Qua-
rondissement avait annoncé son sonne est devenue quadriplé- les utilisateurs, notamment. devrait être utilisé avec la super- tre parcs de trampolines sont ou-
intention de modifier son règle-
ment d’urbanisme afin de per-
mettre la construction éven-
L es centres de trampoline in-
térieur sont de plus en plus
populaires, mais s’ils sont amu-
gique à la suite d’un accident
au centre de trampoline iSaute
de Québec. La majorité des
Québec ne compte pas les
encadrer davantage et s’en re-
met surtout aux propriétaires
vision appropriée », tranche la
professeure adjointe en pédia-
trie à l’Université McGill. Elle se
verts au Québec depuis 2013. Le
chef de file, iSaute, possède
3 centres et compte en ouvrir
tuelle de stationnements étagés sants, ils ne sont pas sans risque. blessures sont beaucoup plus réjouit que Québec se deux nouveaux prochainement.
dans le secteur de la rue Boyer, Les hôpitaux montréalais légères. Un seul cas de « frac- La directrice de la traumatologie à préoccupe du phéno- L’entrepreneure derrière
près de la Plaza Saint-Hubert, et pour enfants ont traité 177 ture de la colonne cervicale mène, mais espère un iSaute, Nathalie Lundquist, ne
dans les environs de la Prome- jeunes qui s’étaient blessés avec lésion médullaire » a été l’Hôpital de Montréal pour enfants, suivi adéquat des re- croit pas que ses centres doivent
nade Masson. Inquiets de la dans un de ces parcs entre no- répertorié par le comité. commandations. « Si resserrer davantage la sécurité.
hausse du volume de circulation vembre 2013 et août 2015. Les Selon le rapport, le taux de Debbie Friedman, estime que les les exploitants disent « Nous avons eu une très bonne
automobile, des citoyens habi- cas de 123 blessés ont été blessure moyen par 1000 vi- suivre toutes les recom- collaboration avec Québec. Les
tant à proximité de la Plaza Saint- scrutés, et la majorité souffrait sites est de 1,52, ce qui est trampolines sont trop dangereux mandations mais que recommandations, c’est exacte-
Hubert se sont mobilisés contre d’une entorse ou d’une foulure comparable à ce qui est ob- pour être considérés comme un jeu nous avons encore des ment les normes de sécurité qui
le projet. Les élus de l’arrondis- (51 %) ou d’une fracture (46 %). servé en ski alpin. blessés, c’est préoccu- sont en vigueur chez nous », a-t-
sement et les résidants se sont Un groupe de travail du minis- pour appliquer les mesures. pant, dit-elle. Le travail n’est pas elle affirmé en entrevue.
rencontrés mercredi. «À la lu- tère de la Santé et des Services Pas d’encadrement « Le groupe de travail va définir fini ». Depuis le début de 2016, Les surveillants n’hésitent pas
mière de nos analyses, et après les sociaux (MSSS) a colligé les supplémentaire prévu le processus pour assurer le suivi l’Hôpital de Montréal pour en- à évincer un utilisateur qui ne
discussions, on a décidé de retirer données sur les blessures su- Dans son rapport publié sur des recommandations », a indi- fant a traité au moins 30 enfants respecte pas les règles, ajoute-t-
le projet de règlement et de laisser bies dans ces centres et analysé le site Web du MSSS mercredi, qué la porte-parole du MSSS, qui se sont blessés dans un cen- elle. «Nous avons formé nos em-
la possibilité qu’un stationnement les mesures de sécurité qui y le comité émet dix recomman- Noémie Vanheuverzwijn. tre de trampolines. ployés pour qu’ils connaissent les
étagé soit fait, mais en projet par- sont appliquées. dations, dont neuf s’adressent La directrice de la traumatolo- La Société canadienne de pé- techniques sécuritaires pour cor-
ticulier seulement», a confirmé le Aussi, entre novembre 2013 aux propriétaires de ces cen- gie à l’Hôpital de Montréal pour diatrie ne recommande pas l’uti- riger les utilisateurs et prévenir
maire de Rosemont–La Petite- et octobre 2015, les ambulan- tres. Le comité leur demande enfants, Debbie Friedman, es- lisation du trampoline à la mai- des blessures», ajoute-t-elle.
Patrie, François Croteau. ciers ont transpor té 106 per- de s’assurer de se conformer à time que les trampolines sont son pour les enfants et les ado-
Le Devoir sonnes vers l’hôpital à par tir la norme américaine pour ce trop dangereux pour être consi- lescents, mais ne se prononce Le Devoir

Boutique de cannabis démantelée à Québec AVIS LÉGAUX


Le propriétaire prétendait pouvoir opérer en profitant d’une zone grise dans la loi AVIS PUBLIC DE NOTIFICATION
(articles 136 et 137 C.p.c.)
ISABELLE POR TER Glass and Gifts, détenus par source, les prix y étaient plus ment Trudeau, M. Gagné ré- SECTION I – AVIS
Avis est donné à :
à Québec l’homme d’affaires Don Brière. élevés que sur le marché noir, torque que c’est «la prétention» Foremost pavé inc, 4847 rue de la Peltrie, Montréal (Québec) H3W 1K6 760-32-017654-163
Cet ardent défenseur de la léga- mais les consommateurs pou- du propriétaire qu’une telle Maria Yrma Soriano, 4847 rue de la Peltrie, Montréal (Québec) H3W 1K6 760-32-017654-163

L e Ser vice de police de la


Ville de Québec a arrêté
jeudi au moins six employés
lisation de la marijuana, qui a vaient choisir le type de produit
déjà fait de la prison
pour trafic, possède Au Québec,
(et d’ef fet souhaité)
en évitant les mau-
zone grise existe.
« Nous, en collaboration
avec Santé Canada, le minis-
Alexandre Beaudin, 744 Boul du Havre #11, Salaberry-de-Valleyfield (Québec) J6S 1W3
Karine Cyr-Villeneuve, 744 Boul du Havre #11, Salaberry-de-Valleyfield (Québec) J6S 1W3
Entreprises Gagnon paysagement et location, 8 rue Maple Crest, Léry (Québec) J6N 1C9
Bruno Sirois Gagnon, 8 rue Maple Crest, Léry (Québec) J6N 1C9
760-32-017336-159
760-32-017336-159
760-32-017668-163
760-32-017668-163
de la boutique de cannabis une vingtaine d’éta- vaises surprises, a ex- tère de la Justice et la Direc- Paysage et taillage profil, 7280 Boul Laurier ouest, St-Hyacinthe (Québec) J2S 9A9 760-32-017673-163
blissements au pays. l’établissement pliqué un habitué.
Frédéric Angers, 7280 Boul. Laurier ouest, St-Hyacinthe (Québec) J2S 9A9 760-32-017673-163
Weeds dans le centre-ville de tion des poursuites criminelles, Gabriel Patry paysagement, 2226 rue Sherbrooke est, Montréal (Québec) H2K 1E1 760-32-017671-167
Québec. Le propriétaire disait Récemment, M. Du- Un autre client on a monté un dossier depuis Gabriel Patry-Teres, 2226 rue Sherbrooke est, Montréal (Québec) H2K 1E1 760-32-017671-167
pour tant pouvoir mener ses mond a dit vouloir ou- Weeds était le doté d’un permis de juin et on a les éléments de 9182-8947 Québec inc., 5347 Boul. Cléroux, Laval (Québec) H7T 2A5
Philippe Dubois, 5347 Boul. Cléroux, Laval (Québec) H7T 2A5
760-32-017666-167
760-32-017666-167
activités grâce à une zone vrir deux nouveaux premier du Santé Canada pour preuve qui nous permettent de Tetro terrassement, 679 Boul. Jacques-Cartier Ouest, Longueuil (Québec) J4L 2S2 760-32-017661-168
grise dans les lois fédérales. établissements à Qué- raisons médicales a faire la perquisition. » Christian Thétrault, 679 Boul. Jacques-Cartier Ouest, Longueuil (Québec) J4L 2S2 760-32-017661-168
Les Pavages Atlantis inc., 91 Montée Sagala, lIe-Perrot (Québec) J7V 3B8 760-32-017663-164
La boutique, située sur la bec pour répondre à la genre à faire fait valoir que les pro- Le gouvernement Trudeau François Savard, 91 Montée Sagala, lIe-Perrot (Québec) J7V 3B8 760-32-017663-164
rue Saint-Joseph, acceptait de demande. À Montréal, duits qui étaient ven- s’est engagé à légaliser la Piscine concept, 727 Route 257 sud, Scotstown (Québec) JOB 3BO 760-32-017672-165
vendre de la marijuana à qui- une boutique devait son apparition dus sur Saint-Joseph consommation de marijuana à Alexandre Laberge Chayer, 385, 6e Avenue, St-Zotique (Québec) JOP 1Z0 760-32-017658-164
Vivien Nyouky, 2533 Papineau, Longueuil (Québec) J4K 3M5 760-32-017642-168
conque présentait une pres- aussi ouvrir ses portes étaient de moins des fins récréatives au prin-
cription, quelle qu’en soit la en septembre sur la rue Onta- bonne qualité que ceux qu’il se temps 2017. Les modalités de de vous présenter au greffe de la Cour du Québec, Division des petites créances, du district de Beauharnois situé
nature. La police de Québec rio, dans Hochelaga. procure via le service gouver- la future loi restent toutefois à au 74 rue Académie à Salaberryde-ValleyfIeld (Québec) J6T OB8 dans les 30 jours indiqué dans l'ordonnance jours
afin de recevoir la demande Introductive d'instance en recouvrement d'une petite créance qui y a été laissée à
lui reproche toutefois de ne nemental pour sa maladie. dévoiler. votre attention.
pas avoir obtenu de permis de Nombreux clients La police a saisi tout le maté- Au Québec, l’établissement Vous devez répondre à cette demande dans le délai indiqué dans l'avis d'assignation qui l'accompagne, sans quoi
Santé Canada pour mener ses L’intervention de la police a at- riel contenu dans l’établisse- Weeds était le premier du un jugement par défaut pourrait être rendu contre vous et vous pourriez devoir payer les frais de justice.
activités. tiré son lot de curieux jeudi, ment. Six employés ont été ar- genre à faire son apparition. SECTION II – INFORMATIONS RELATIVES À LA PUBLICATION
Le présent avis est publié aux termes d'une ordonnance rendue le 23 et 24 août 2016 par le greffier spécial dans
« Il n’y a pas de contrôle par dont de nombreux clients. «C’est rêtés et deux autres arresta- Des perquisitions comme les dossiers portant les numéros ci-haut mentionnés.
Santé Canada », a expliqué le un coup d’épée dans l’eau », a tions devaient suivre. Ils sont celle de jeudi ont toutefois été Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l'exigent.
commandant Sylvain Gagné, lancé l’un d’eux en évoquant le accusés de possession de stu- menées ailleurs au Canada ces SECTION III – INFORMATIONS FINALES
alors que la perquisition se fait que la marijuana doit bientôt péfiants et de trafic. Aucun derniers mois dans des clubs Salaberry-de-Valleyfield, le 24 août 2016
poursuivait jeudi midi. devenir légale au pays. client n’a été arrêté. compassion, notamment à To- Marie-Claude Ménard
Greffier-adjoint de la Cour du Québec
La boutique appartient à Mi- Le nombre de clients de la Concernant la soi-disant zone ronto et Saskatoon.
chel Dumond. Elle fait partie de boutique dépassait les 2000 grise dans la loi et la légalisa- Suite de la page A 4
la chaîne de magasins Weeds personnes. Selon plus d’une tion annoncée par le gouverne- Le Devoir
A 6 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

ÉCONOMIE
Les banques CIBC et TD voient leurs profits augmenter
Les craintes liées à la baisse des prix du brut semblent apaisées pour le secteur bancaire
ALEXANDRA POSADZKI économique morose dans le- les provisions pour mauvaises lions, en baisse comparative- près les marchés immobiliers
à Toronto quel les taux d’intérêt demeu- créances de cer taines ment à 584 millions au trimes- à Vancouver et à Toronto, où
rent faibles. « Je suis très satis- banques commencent à poin- tre précédent. les prix des maisons ont

L es craintes entourant les ef-


fets de la dégringolade des
prix du br ut sur la per for-
fait de nos résultats trimestriels,
compte tenu d’un environne-
ment qui présente de nombreux
ter vers le bas. L’analyste John
Aiken, de Barclay’s Capital, a
souligné que le montant provi-
Plus tôt cette semaine, la
Banque de Montréal a dévoilé
un profit de 1,25 milliard au
grimpé à un rythme effréné.
À la Banque CIBC, l’agente
principale de gestion des
mance des banques cana- défis et qui est volatil en raison sionné par la CIBC pour les troisième trimestre, tandis que risques, Laura Dottori-Attana-
diennes semblent s’être apai- du résultat du vote référendaire prêts douteux était presque la Banque Royale a vu son bé- sio, a indiqué aux analystes
sées puisque les institutions fi- du Brexit (au Royaume-Uni) », nul, ce qui a contribué à la néfice grimper de 17 % pour qu’une chute de 30 % du prix
nancières ont jusqu’ici vu leurs a commenté le président et performance trimestrielle de s’établir à 2,9 milliards. des maisons et un taux de chô-
profits poursuivre leur progres- chef de la direction de la l’institution, qui s’est avérée Une potentielle correction mage à 11 % se traduiraient par
sion au troisième trimestre. CIBC, Victor Dodig, à l’occa- supérieure aux attentes. du marché immobilier cana- une perte d’un peu moins de
La Banque CIBC a dévoilé sion d’une conférence télépho- De son côté, la Banque TD a dien et ses conséquences sur 100 millions pour la banque.
jeudi un bénéfice en hausse de nique avec les analystes. vu son profit trimestriel bondir le rendement des banques se Le portrait du troisième tri-
près de 50 %, à 1,44 milliard, Au cours des derniers tri- de 4 %, à 2,36 milliards, grâce sont retrouvées au cœur des mestre dans le secteur bancaire
par rapport à il y a un an, une mestres, les banques cana- notamment à ses activités ban- sujets abordés par les ana- canadien sera complété la se-
performance largement attri- NATHAN DENETTE PC diennes ont mis davantage caires de détail aux États-Unis. lystes au cours des différentes maine prochaine puisque la
buable à la vente de sa partici- d’argent de côté en raison Au troisième trimestre de l’an conférences téléphoniques de Banque Scotia dévoilera ses ré-
pation minoritaire dans Ameri- comparativement aux 990 mil- d’une augmentation des prêts dernier, les bénéfices de l’ins- la semaine. Le président et sultats mardi. La Banque Natio-
can Centur y Investments. En lions du troisième trimestre de douteux effectués aux compa- titution financière avaient été chef de la direction de la nale et la Banque Laurentienne
excluant ce gain, la banque a l’an dernier. gnies des secteurs énergé- de 2,27 milliards. Les provi- Banque Royale, David McKay, suivront le lendemain.
engrangé des profits de Cette performance a été réa- tiques. Cette tendance semble sions pour per tes sur prêts a affirmé mercredi que l’insti-
1,07 milliard, en hausse de 8 % lisée en dépit d’un contexte toutefois s’inverser, puisque douteux ont été de 556 mil- tution financière sur veille de La Presse canadienne

MARCHÉS BOURSIERS L’UPA s’impatiente devant l’absence


TORONTO
S&P TSX
New York
S&P 500
PÉTROLE
47,33
+0,56 $US
d’une stratégie agroalimentaire

14 630,72 ▲
+1,2%
2172,47 ▼
+4,48 -2,97 LIA LÉVESQUE
+0,0% -0,1% OR

NASDAQ
1324,60
-5,10 $US L’ Union des producteurs
agricoles commence à
-0,4% ▼ s’impatienter devant la lenteur
du gouvernement du Québec
5212,20 ▼ -5,50 DOLLAR CANADIEN
-0,1% à présenter une stratégie de
77,36 l’agroalimentaire — un enga-
+0,02 $US
gement qui figurait pour tant
DOW JONES
+0,0% ▲ dans le budget de mars der-
1$US = 1,2926 nier du ministre des Finances,
18 448,41 ▼ -33,07
-0,2% 68,58 Carlos Leitão.
-0,09 EURO En attendant une telle stra-
1 EURO = 1,4581
tégie de l’agroalimentaire, les
Titre Symbole Fermeture Variation Volume Titre Symbole Fermeture Variation Volume décisions sont prises à la
($) (%) (000) ($) (%) (000) pièce, sans vision cohérente
de l’ensemble du secteur, a dé-
LES INDICES DE LA BOURSE DE TORONTO SERVICES PUBLICS
4.48 0.03 160458 Fortis FTS 42.79 0.14 0.33 795
ploré le président de l’UPA,
S&P TSX SPTT14630.72
S&P TX20 TX20 640.99 5.93 0.93 76907 TransAlta TA 5.75 0.03 0.52 415 Marcel Groleau, au cours JACQUES BOISSINOT LA PRESSE CANADIENNE
S&P TX60 TX60 852.65 -0.26 -0.03 83379 d’une entrevue jeudi. « On est Pendant que le président réclamait jeudi du gouvernement du
S&P TX60 Cap. TX6C 942.86 -0.29 -0.03 83379 TECHNOLOGIE maintenant cinq mois après le Québec qu’il dépose une politique agr oalimentair e, des
Cons. de base TTCS 549.42 -3.47 -0.63 3451 BlackBerry BB 10.32 0.07 0.68 517
Cons. discré. TTCD 174.39 -0.66 -0.38 4483 CGI GIB.A 63.48 0.31 0.49 218 dépôt du budget et on n’a en- producteurs laitiers du Saguenay–Lac-St-Jean profitaient de la
Énergie TTEN 198.58 -0.25 -0.13 28932 TÉLÉCOMMUNICATIONS core aucune stratégie déposée tenue du caucus des libéraux de Justin Trudeau pour demander
Finance TTFS 251.63 0.09 0.04 22469 ni le semblant d’une stratégie. au gouvernement fédéral de protéger leur industrie contre le lait
Aurifère TTGD 240.60 2.51 1.05 62241 BCE BCE 61.92 -0.06 -0.10 485
Santé TTHC 87.61 0.41 0.47 3855 Manitoba Telecom MBT 38.41 -0.22 -0.57 52 Et on attend toujours pour sa- diafiltré en provenance des États-Unis.
Tech. de l’info TTTK 55.47 0.28 0.51 2801 Rogers RCI.B 56.69 0.01 0.02 465 voir s’il y aura ou non des som-
Industrie TTIN 191.94 0.39 0.20 8008 Telus T 43.17 -0.17 -0.39 380 mets. On ne sait pas la date ; on présentement réunis à Lévis temps, il faut mesurer les consé-
Matériaux TTMT 246.16 2.10 0.86 71900 FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE ne sait pas combien de sommets pour la « Jour née de la ren- quences que ça aura sur cha-
Immobilier TTRE 300.08 -1.05 -0.35 3313
Télécoms TTTS 156.41 -0.40 -0.26 1381
iShares DEX XBB 32.37 -0.07 -0.22 41 il y aura. Les gens du secteur trée » — une occasion de faire cun des secteurs », a résumé
iShares MSCI XEM 27.00 -0.02 -0.07 16 agroalimentaire — et ce n’est le point sur les différents sujets M. Groleau.
Sev. collect. TTUT 244.38 1.42 0.58 3694
iShares MSCI EMU EZU 33.12 0.00 0.00 0
Métaux/minerals TTMN 670.38 0.00 0.00 0
iShares S&P 500 XSP 24.91 -0.04 -0.16 94 pas uniquement l’UPA — sont d’actualité depuis le congrès de L’UPA af firme aussi avoir
TSX CROISSANCE iShares S&P/TSX XIC 23.23 0.00 0.00 49 très insatisfaits du délai que ça décembre dernier. constaté une certaine amélio-
TSX Venture JX 801.93 12.41 1.57 73028 LES PLUS ACTIFS DE LA BOURSE DE TORONTO prend pour donner suite aux ration dans la gestion du pro-
ENTREPRISES DE CONSOMMATION DISCRÉTIONNAIRE YAMANA RES INC YRI 5.76 -0.03 -0.52 5871 engagements qui avaient été Salaire minimum à 15 $ gramme des travailleurs étran-
Alim. Couche-Tard ATD.B 68.01 -0.36 -0.53 899 FIRST QUANTUM FM 10.84 -0.24 -2.17 5622 pris dans le budget », a relaté M. Groleau se dit aussi inté- gers — un programme fédéral
Canadian-Tire CTC.A 136.10 -0.44 -0.32 133 ENCANA CORP ECA 12.80 -0.01 -0.08 5304 M. Groleau. ressé à participer aux discus- dont elle avait déjà critiqué les
MANULIFE FINANCIAL MFC 17.66 0.20 1.15 4604
Cogeco CCA 63.02 -0.44 -0.69 26
KINROSS GOLD CORP K 5.61 0.15 2.75 4460
L’UPA veut que la future stra- sions sur le salaire minimum à délais et la lourdeur adminis-
Corus CJR.B 12.59 0.00 0.00 202
Groupe TVA TVA.B 4.00 0.00 0.00 1 BAYTEX ENERGY CORP BTE 6.41 -0.06 -0.93 4345 tégie agroalimentaire s’articule 15 $ qu’a évoquées le premier trative. Le recours à des tra-
Jean Coutu PJC.A 19.49 0.24 1.25 118 BARRICK GOLD CORP ABX 23.65 0.16 0.68 3855 autour de trois axes : stimuler ministre, Philippe Couillard, vailleurs étrangers est fré-
Loblaw L 71.09 -0.86 -1.20 916 GOLDCORP INC G 20.74 0.03 0.14 3815 l’investissement, favoriser la re- plus tôt cette semaine. Il dit quent sur les fermes. Les dé-
Magna MG 51.90 -0.17 -0.33 426 TECK COMINCO CL B TCK.B 21.24 0.88 4.32 3752
HB NYMEX CL BULL HOU 8.27 0.19 2.35 3568 cherche et le développement, croire que le salaire minimum lais du programme ont été ré-
Metro MRU 45.07 -0.38 -0.84 556
Quebecor QBR.B 40.11 -0.01 -0.02 104 LES GAGNANTS EN % puis trouver des moyens pour doit of frir des conditions de duits, passant de quatre à cinq
Uni Select UNS 30.58 0.35 1.16 71 régler les problèmes de main- vie décentes aux travailleurs mois, avant, à quatre semaines
Saputo SAP 43.27 0.15 0.35 218 POLARIS PIF 13.58 0.93 7.35 488 d’œuvre. En fait, dans le budget, mais, du même souffle, il faut cette année, a précisé M. Gro-
Shaw SJR.B 26.49 0.20 0.76 408 PARAMOUNT RES LTD POU 13.82 0.76 5.82 496
Dollarama DOL 97.49 -2.01 -2.02 324 KLONDEX MINES LTD KDX 6.96 0.37 5.61 555 le gouvernement disait vouloir voir si une augmentation ra- leau. « On a progressé, avec les
Restaurant Brands QSR 61.09 -0.35 -0.57 204 TOREX GOLD TXG 31.61 1.53 5.09 867 préparer une stratégie au cours pide du salaire minimum au- discussions qu’on a eues avec le
Transat A.T. TRZ 6.39 -0.11 -1.69 39 PRETIUM RESOURCES PVG 13.12 0.59 4.71 830 de l’année 2016-2017, mais ad- rait des répercussions sur ministère. »
Yellow Media Y 18.71 0.04 0.21 17 RICHMONT MINES INC RIC 11.26 0.48 4.45 468
TECK COMINCO CL B TCK.B 21.24 0.88 4.32 3752 mettait l’importance d’agir dès l’emploi et sur les industries Le Québec compte 28 000
ÉNERGIE ENDEAVOUR MINING EDV 20.77 0.84 4.21 368 maintenant en soutenant cer- dans son secteur. « Il y a cer- entreprises agricoles, dont
Cameco CCO 12.18 -0.17 -1.38 1004 SANDSTORM GOLD LTD SSL 7.25 0.28 4.02 652 tains secteurs de l’industrie tainement là un fondement 93 % sont membres de l’UPA, a
Canadian Natural CNQ 41.38 0.13 0.32 826 HB NYMEX NG BULL HNU 11.76 0.42 3.70 2069
Hydro One H 26.31 0.16 0.61 269 agroalimentaire. pour assurer aux personnes à noté M. Groleau.
Enbridge ENB 51.76 -0.90 -1.71 1152 LES PERDANTS EN % Des représentants de l’Union faible revenu un revenu mini-
EnCana ECA 12.80 -0.01 -0.08 5304 DELPHI ENERGY CORP DEE.NT 103.00 -4.00 -3.74 130 des producteurs agricoles sont mal adéquat mais, en même La Presse canadienne
Enerplus ERF 9.41 0.01 0.11 581 VERESEN INC VSN 12.48 -0.45 -3.48 1296
Pengrowth Energy PGF 2.01 -0.01 -0.50 1107 HB NYMEX NG BEAR HND 12.50 -0.45 -3.47 674
Pétrolière Impériale IMO 40.33 -0.76 -1.85 376 ENERFLEX LTD EFX 13.05 -0.33 -2.47 240
Suncor Energy SU 36.27 -0.04 -0.11 1494 RUSSELL METALS INC RUS 21.63 -0.52 -2.35 140
Cenovus Energy CVE 19.36 -0.03 -0.15 748 HORIZONS BETA HGD 8.72 -0.20 -2.24 2040 BANQUE MONDIALE
TransCanada TRP 60.35 -0.14 -0.23 1043 HUSKY ENERGY INC HSE 16.55 -0.38 -2.24 596
Valener VNR 21.82 0.09 0.41 57 HB NYMEX CL BEAR HOD 12.28 -0.28 -2.23 1949
FINANCIÈRES
B. CIBC
B. de Montréal
B. Laurentienne
CM 103.28
BMO
LB
86.79
48.76
1.28
0.50
0.23
1.25
0.58
0.47
2784
FIRST QUANTUM
EMPIRE CO LTD
1248 LES GAGNANTS EN $
102
FM 10.84
EMP.A 21.20
-0.24
-0.46
-2.17
-2.12
5622
168
Washington soutient Jim Yong Kim
B. Nationale
B. Royale
B. Scotia
B. TD
NA
RY
BNS
TD
46.95
81.37
68.87
57.50
-0.16
-0.49
0.28
-0.06
-0.34
-0.60
0.41
-0.10
923 TOREX GOLD
2662 CANADIAN IMPERIAL
1987 POLARIS
2981 TECK COMINCO CL B
TXG
CM
PIF
TCK.B
31.61
103.28
13.58
21.24
1.53
1.28
0.93
0.88
5.09
1.25
7.35
4.32
867
2784
488
3752
pour un second mandat
Brookfield Asset BAM.A 43.77 -0.50 -1.13 591 ENDEAVOUR MINING EDV 20.77 0.84 4.21 368
Cominar Real
Corp. Fin. Power
Fin. Manuvie
CUF.UN 17.02
PWF
MFC
29.54
17.66
0.03
-0.05
0.20
0.18
-0.17
1.15
181 VALEANT
289 PARAMOUNT RES LTD
4604 BROOKFIELD
VRX
POU
BBU.UN
40.21
13.82
29.01
0.81
0.76
0.71
2.06
5.82
2.51
1854
496
114
W ashington — Les États-
Unis ont appor té jeudi
leur soutien à l’actuel prési-
une « crise du leadership » rele-
vée depuis deux ans dans une
enquête annuelle auprès des
Fin. Sun Life SLF 41.64 0.09 0.22 579 ALTUS GROUP LTD AIF 27.11 0.67 2.53 113
Great-West Lifeco GWO 31.27 0.00 0.00 287 SNC-LAVALIN GROUP SNC 55.91 0.66 1.19 233 dent de la Banque mondiale, membres du groupe Banque
Industrielle All. IAG 45.78 -0.13 -0.28 123 LES PERDANTS EN $ l’Américain Jim Yong Kim, Mondiale. Elle a réclamé un
Power Corporation POW 27.36 -0.01 -0.04 287 DELPHI ENERGY CORP DEE.NT 103.00 -4.00 -3.74 130 candidat à un second mandat à processus « ouvert, transparent
TMX X 56.59 0.09 0.16 87 DOLLARAMA INC DOL 97.49 -2.01 -2.02 324 la tête de l’institution de déve- et basé sur le mérite » pour le
INDUSTRIELLES ENBRIDGE INC ENB 51.76 -0.90 -1.71 1152 loppement multilatérale. choix du nouveau dirigeant.
Air Canada AC 8.88 -0.07 -0.78 519 LOBLAW COMPANIES L 71.09 -0.86 -1.20 916
«Je suis fier d’annoncer qu’au- ARCHIVES AFP Le processus de désignation
Bombardier BBD.B 2.05 0.02 0.99 3701 ONEX CORP OCX 78.49 -0.78 -0.98 104
CAE CAE 18.31 0.04 0.22 388 IMPERIAL OIL LTD IMO 40.33 -0.76 -1.85 376 jourd’hui les États-Unis ont Jim Yong Kim qui permet à trois candidats
Canadien Pacifique CP 196.93 0.32 0.16 157 ALLIED PROPERTIES AP.UN 38.13 -0.69 -1.78 171 nommé le président de la d’être inscrits sur une courte
Chemin de fer CN CNR 83.96 0.09 0.11 553 RUSSELL METALS INC RUS 21.63 -0.52 -2.35 140 Banque mondiale Jim Kim pour des accords de Bretton Woods liste doit commencer jeudi
SNC-Lavalin SNC 55.91 0.66 1.19 233 VERMILION ENERGY VET 47.66 -0.50 -1.04 322
un second mandat », a indiqué après la Seconde Guerre mon- jusqu’au 14 septembre. L’exa-
Transcontinental TCL.A 18.65 -0.03 -0.16 66 LINAMAR CORP LNR 52.93 -0.50 -0.94 106
TransForce TFI 26.39 -0.10 -0.38 43 dans un communiqué le secré- diale. « Réélire le président Kim men de ces candidatures pren-
Consultez toutes les cotes boursières taire américain au Trésor Jacob permettra à la Banque mon- dra deux à trois semaines, avait
ENTREPRISES DE MATÉRIAUX sur www.decisionplus.com Lew. «Le président Kim a utilisé diale de continuer à bâtir sur indiqué la Banque mondiale
Agrium AGU 117.84 -0.40 -0.34 139
Barrick Gold ABX 23.65 0.16 0.68 3855 son premier mandat pour ces initiatives et réformes im- mardi. Un accord tacite veut
Goldcorp G 20.74 0.03 0.14 3815
CENTRE D’ANALYSE
ET DE SUIVI DE
INDICES QUÉBÉCOIS concentrer de manière innovante portantes », a-t-il poursuivi. qu’Américains et Européens se
Kinross Gold K 5.61 0.15 2.75 4460 L’INDICE QUÉBEC
L’indice Québec est une initiative
Indice Fermeture var. pts var. % le travail de la Banque mondiale Après un premier mandat de partagent la direction des insti-
Mines Agnico-Eagle AEM 67.86 0.62 0.92 747
Potash POT 21.31 -0.16 -0.75 1780
du Département de finance de l’Université
de Sherbrooke et
de l’Institut de recherche en
IQ30 2347,60 -0,88 -0,04 sur les sujets les plus pressants cinq ans, M. Kim, 56 ans, avait tutions de Bretton Woods, les
Teck Resources TCK.B 21.24 0.88 4.32 3752
économie contemporaine
IQ120 2392,33 +1,66 +0,07 aujourd’hui dans le secteur du indiqué mardi qu’il était inté- premiers prenant la tête de la
développement international ressé par un second mandat Banque mondiale tandis que
comme mettre fin à la pauvreté alors que le processus devant les seconds dirigent le FMI.
extrême, s’attaquer aux inégalités aboutir à l’élection du président Mais cette tradition risque
et combattre le changement cli- de la Banque a été lancé. Ce mé- d’être à nouveau contestée par
matique», poursuit M. Lew. decin de formation, né à Séoul, les pays émergents qui veulent
Il a également mis en avant est à la tête de l’institution de- être davantage représentés. En
les ef for ts du dirigeant de la puis juillet 2012 mais ses ré- 2012, M. Kim avait été en
Banque mondiale pour faire formes l’ont rendu impopulaire concurrence avec une candi-
face à des crises sanitaires auprès du personnel de la date du Nigeria, la ministre des
comme l’épidémie d’Ebola et Banque. Dans une lettre aux di- Finances Ngozi Okonjo-Iweala.
la crise des réfugiés, ainsi que rigeants début août, l’associa-
pour réformer l’institution née tion du personnel avait dénoncé Agence France-Presse
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 A 7

ECONOMIE POSTES

Le syndicat
dépose
un préavis
de grève
Ottawa nommera
un médiateur « spécial »
pour dénouer l’impasse
FRANÇOIS DESJARDINS

L e syndicat des employés de Postes Canada


a déposé jeudi après-midi un préavis de
grève de 72 heures, mais optera pour des
moyens de pression plutôt qu’un débrayage, a-
t-il indiqué, en privilégiant d’abord le refus d’ef-
fectuer des heures supplémentaires.
Le préavis envoyé au négociateur en chef de
Postes Canada, qui entrera en vigueur di-
manche soir à 23 h 59, est survenu à quelques
heures de l’expiration d’un mandat de grève
voté en juin et marque le déclenchement poten-
PAUL CHIASSON LA PRESSE CANADIENNE tiel d’un 21e conflit en près de 50 ans.
Francesco Spertini, géologue qui a travaillé pour la mine Jef frey pendant 32 ans, pose devant «Le Trou», profond de 350 mètres et d’un diamètre de Selon le Syndicat des travailleurs et travail-
deux kilomètres qui s’étend sur une superficie de six kilomètres carrés. leuses des postes (STTP), qui représente 50000
des 64000 employés de la société, la ministre du
Travail, Mar yAnn Mihychuk, a demandé aux
MINE JEFFREY deux par ties mercredi soir de prolonger de
24 heures «l’échéance relative aux négociations»,

La poussière retombée, mais Postes Canada a refusé. Le préavis de grève


a été envoyé pour l’unité de négociation des ser-
vices urbains, qui compte 42 000 membres.
La demande ministérielle de prolonger

Asbestos tente de renaître de ses cendres


l’échéance de 24 heures était « une intervention
de dernière minute du gouvernement pour éviter
un conflit de travail et, bien entendu, nous avons
accepté », a dit dans un communiqué le prési-
dent national du STTP, Mike Palecek.
MORGAN LOWRIE tent pour dire que celui-ci ne représente aucun « Nous sommes prêts à retirer notre préavis de
à Asbestos danger s’il est manipulé correctement. grève si Postes Canada accepte une prolongation
Francesco Spertini, un géologue à la retraite de l’échéance. Nous voulons parvenir à une

«L
e Trou ». C’est un peu la car te qui a travaillé pour la mine pendant 32 ans, pré- convention collective négociée librement, sans in-
d’identité qu’a donnée l’ancienne tend que toutes les activités minières sont dan- terruption du service public que nous sommes fiers
mine Jeffrey à la ville d’Asbestos, gereuses. « On sait que toute activité minière crée d’assurer à la population du pays», a dit M. Pale-
en Estrie. de la poussière. Le silicone, le charbon, l’amiante, cek. Le syndicat accuse Postes Canada d’être ri-
Près de cinq ans après que la plus importante une fois qu’on les respire, ça cause de l’emphysème gide dans ses demandes, notamment sur les
mine d’amiante au Canada eut cessé ses activi- dans le meilleur des cas. » Il raconte que les tra- compressions et le régime de retraite. La société
tés, la petite ville cherche à redorer son blason. vailleurs ont souvent fait fi des règlements sur la d’État n’a pas immédiatement réagi à l’annonce.
Le fonds de diversification économique de sécurité et ont refusé de porter des masques. Le premier moyen de pression évoqué dans le
50 millions mis en place par l’ancien gouverne- « Quand on fait des réparations [dans une mai- préavis stipule que les employés ne feront aucun
ment de Pauline Marois est l’un des outils de son], si on ne fait pas les choses comme il faut, on temps supplémentaire, de « façon rotative, par
cette démarche stratégique. Ce programme remet de la poussière en circulation. Mais si on ne province et territoire». Le document transmis au
remplaçait le prêt de 58 millions promis par le scie pas les planches, si on peut contrôler les éma- Devoir ajoute que «toute action jugée hostile à l’en-
précédent gouvernement de Jean Charest pour nations, les solvants, on pourrait contrôler droit des membres ou du Syndicat pourra entraîner
relancer la mine Jeffrey. l’amiante. C’est le contrôle de la poussière. » des actions de grève plus importantes».
Le maire Hugues Grimard espère que les sub- Aujourd’hui, les parties les plus élevées de la Jeudi matin, le gouvernement fédéral avait
ventions disponibles par l’entremise du fonds, le mine verdissent. On peut y voir pousser des ar- annoncé la nomination rapide d’un « médiateur
savoir-faire industriel et un peu de promotion bres ou des buissons. Les installations minières spécial » pour dénouer l’impasse.
suffiront à attirer de nouvelles entreprises dans souterraines sont submergées. Leurs princi-
la ville de 7000 résidants. « Il y a plusieurs projets PAUL CHIASSON LA PRESSE CANADIENNE paux occupants sont des urubus, petits oiseaux Régime de retraite
sur la table, il y en a d’autres qui s’en viennent. Il Le maire d’Asbestos, Hugues Grimard, est prêt à rapaces, qui volent sans relâche au-dessus des Parmi les grands enjeux, selon le STTP, fi-
y a déjà des impor tantes annonces qui ont été changer le nom de la ville si cela peut contribuer lieux. gure l’équité salariale des employés ruraux et
faites. Il y en a d’autres qui s’en viennent. La stra- à relancer l’économie locale. « C’est notre passé Tandis que peu à peu la nature reprend ses suburbains, ce que Postes Canada ne voit pas
tégie fonctionne », affirme-t-il. et j’en suis fier, mais je ne suis pas fermé à toute droits, les résidants d’Asbestos veulent croire comme un problème. De son côté, l’employeur
En juin, Canards du Lac-Brome a annoncé des démarche municipale. Si on doit, un jour ou que la mine n’est pas qu’une relique du passé. souhaite que tous les nouveaux employés
investissements d’environ 30 millions pour l’autre, modifier notre façon de faire les choses M. Spertini affirme que le site renferme plu- soient soumis à un régime de retraite à cotisa-
construire un centre de transformation et un cou- et notre identité, nous le ferons », dit-il. sieurs autres sortes de minéraux, comme du tions déterminées. Comme bien d’autres socié-
voir à Asbestos. Le projet créerait 150 emplois. magnésium, par exemple. Il y a quelques an- tés, Postes Canada affirme que l’actuel régime
Une entreprise pharmaceutique, une fabrique de ponentielle pour ce « minéral magique » connu nées, une entreprise y avait d’ailleurs extrait du à prestations déterminées est devenu un far-
fromage et une microbrasserie ont aussi ouvert pour sa résistance au feu a contribué à l’essor magnésium avant de fermer ses portes. deau et qu’il s’accroît plus vite que l’entreprise
leurs portes dans la municipalité. Pour ajouter à de l’entreprise. Pierrette Martineau-Théroux, Un marché plus attrayant pourrait permettre elle-même. Son déficit de solvabilité, qui dé-
la couleur locale, la microbrasserie Moulin 7 a qui vit à Asbestos depuis longtemps, se sou- de rentabiliser cette activité. Une entreprise, Al- signe les sommes à débourser si Postes Ca-
nommé certaines de ses bières «Mineur», «L’Or vient que la mine employait plus de 2000 per- liance Magnésium, est prête à tenter sa chance. nada ferme ses portes, était de 8,1 milliards au
blanc» ou «1949». Cette dernière fait référence à sonnes dans les années 1960. C’était avant que Elle compte lancer une usine qui pourrait com- mois de juin.
la célèbre grève d’Asbestos qui avait fait couler l’on apprenne les dangers que faisait courir mencer ses activités dès 2017. Le syndicat préfère plutôt évaluer la santé du
beaucoup d’encre à l’époque. l’amiante sur la santé publique. De son côté, le maire Grimard estime que régime en s’appuyant sur une base de conti-
Attirer ces entreprises n’a pas été une tâche « Tout dépendait de la compagnie qui exploi- l’ancien site de la mine Jeffrey peut être utilisé nuité (sa capacité d’honorer ses obligations à
facile. Plusieurs d’entre elles se sont installées tait la mine. Les gens étaient habitués de comp- à des fins touristiques, éducatives et même long terme), comme l’a fait l’an dernier le gou-
dans les locaux laissés par celles qui avaient ter sur les sous de la compagnie pour fonder les aquatiques. Et il est même prêt à changer le vernement du Québec avec l’adoption du projet
fermé leurs por tes. M. Grimard croit que la ligues de hockey, de baseball, pour les soutenir. nom de sa ville. Après tout, Asbestos signifie de loi 57. Au 31 décembre 2015, l’excédent sur
ville commence à voir la lumière au bout du Même les paroisses recevaient leurs cadeaux an- « amiante » en anglais. « C’est notre passé et j’en une base continue était de plus d’un milliard.
tunnel. « Je ne dis pas que ça va se régler demain nuels de la compagnie. Quand on démolissait suis fier, mais je ne suis pas fermé à toute dé- Par ailleurs, le syndicat a affirmé dans une
matin, mais dans les prochaines années, on va une église, la compagnie payait des millions pour marche municipale. Si on doit, un jour ou l’au- communication aux membres mercredi soir
changer le contexte économique », assure-t-il. Il en construire une autre », raconte-t-elle. tre, modifier notre façon de faire les choses et no- que Postes Canada « veut pouvoir fermer les 493
ajoute que tous les édifices de la mine qui Mais la demande mondiale pour le minéral à tre identité, nous le ferons. » comptoirs postaux protégés où travaillent des
n’étaient plus utilisés ont été démolis afin texture fibreuse a chuté en flèche à cause des L’idée avait été rejetée il y a une décennie, membres du STTP, ce qui éliminerait jusqu’à
d’améliorer l’image de sa ville. nombreux cas d’amiantose, une inflammation du mais M me Mar tineau-Théroux pense que ses 1200 emplois à plein temps ».
poumon liée à dif férents types de cancer. La concitoyens devront y réfléchir de nouveau. Si Les deux parties ont élagué leurs demandes
Cratère de 350 mètres main-d’œuvre a été réduite à peau de chagrin tan- elle n’a pas peur de tenir un peu d’amiante dans au milieu de la semaine, un ef for t découlant
Mais il est dif ficile d’ignorer cette mine et dis que la production ne reprenait que de façon ses mains, la résidante dit que le nom même de d’une demande des médiateurs visant à trouver
son cratère de 350 mètres de profondeur et de intermittente. L’annonce par le gouvernement la ville pourrait être fatal à ses espoirs d’attirer le début d’un terrain d’entente. Postes Canada
plus de deux kilomètres de diamètre s’étendant Marois de l’annulation du prêt de 58 millions a dé- de nouvelles entreprises. a longtemps af firmé avant cela que les de-
sur une superficie de six kilomètres carrés. La truit tout espoir d’un nouveau départ de la mine. « À l’extérieur de cette ville, c’est toujours un mandes syndicales se chiffraient à environ un
mine a commencé ses activités peu après qu’on Même si les organisations de la santé affir- produit mortel. » milliard de dollars.
eut découvert la présence d’amiante dans la ré- ment que le minéral tue annuellement plus de
gion, à la fin des années 1870. La demande ex- 100 000 personnes, plusieurs Asbestriens insis- La Presse canadienne Le Devoir

Ce
Congédié?
Résultats des tirages du : 2016-08-24
X X X 20 33 37
lotoquebec.com/loteries

lotoquebec.com/loteries

X 02
X X X compl. 43 46 49 compl.
Voyez
Prochain gros lot (approx.) :
Consultez les résultats complets à lotoquebec.com,
1 LOT
avec GARANTI
l'application DEchez
mobile ou 1 000
votre 000 $
détaillant. 4986904 François Gendron
avocat
Ce soir, LL.L., M.A., Ph.D.
46 MILLIONS $ (approx.)

En cas de disparité entre cette liste et la liste officielle de Loto-Québec, cette dernière a priorité.

Vieux Montréal 514-845-5545


A 8 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

EDITORIAL
TUNISIE
FONDÉ PAR HENRI BOURASSA LE 10 JANVIER 1910 › FAIS CE QUE DOIS !

Un long printemps Directeur BRIAN MYLES


Rédactrice en chef LUCE JULIEN
Vice-présidente, développement CHRISTIANNE BENJAMIN
Vice-présidente, ventes publicitaires LISE MILLETTE

semé d’embûches Directeur des finances STÉPHANE ROGER


Directrice de l’information MARIE-ANDRÉE CHOUINARD
Directeur de l’information numérique FLORENT DAUDENS
Adjoints PAUL CAUCHON, JEAN-FRANÇOIS NADEAU, DOMINIQUE RENY, LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY
Directeur artistique CHRISTIAN TIFFET
Berceau des « printemps arabes », la petite Tunisie surnage, Directeur de la production CHRISTIAN GOULET
cinq ans et demi après la chute de la dictature de Ben Ali. Les
défis politiques et économiques y demeurent énormes, mais
là, au moins, ce qui est extraordinaire, le printemps n’a pas
viré à l’hiver, à la dif férence de l’Égypte et de la Syrie.
S’amène à Tunis un nouveau gouvernement, qui — est-il per-
mis de l’espérer ? — réussira peut-être à donner un second
souffle à la « révolution du jasmin ».

ueur d’espoir dans la nuit noire des violences

L
qui déchirent le Proche-Orient ? Certainement.
Non pas que les problèmes soient bénins en ce
pays plongé dans une « atmosphère étrange où la
liberté conquise, vivifiante, se mêle au retour
bruyant du refoulé islamiste », pour reprendre
les mots du reporter du Monde, Frédéric Bobin.
Économie délétère, chômage, corruption…
Il se trouve que dans la « nouvelle » Tunisie, la
classe politique issue des élections législatives
postrévolutionnaires d’octobre 2014, grevée par les divisions et
l’inexpérience, est encore loin d’avoir réussi à soigner ces maux
— qui se seraient en fait aggravés depuis les grandes manifesta-
tions sociales, qui, suivant l’auto-immolation du jeune Mohamed
Bouazizi en décembre 2010, débouchaient à
peine quelques semaines plus tard sur le dé-
part de Zine el-Abidine Ben Ali, qui tenait le
pouvoir depuis 1989, et la formation d’un gou-
vernement provisoire.
Ensuite, la Tunisie est le terrain d’une fragilité
sécuritaire certaine, ayant été secouée par plu-
sieurs attentats terroristes ces dernières années,
dont celui du Musée du Bardo, en mars 2015, at-
GUY tribué à des disciples d’al-Qaïda, suivi quelques
TAILLEFER mois plus tard de l’attaque qui a fait 38 victimes
sur une plage touristique près de Sousse. Tradui-
sant les pressions religieuses ultraconservatrices qui s’exercent sur
la Tunisie et son projet social laïque, le petit pays de 11 millions
d’habitants demeure grand pourvoyeur de chair à canon djihadiste
en Syrie, en Irak et en Libye: plus de 5500 Tunisiens, majoritaire-
ment âgés de 18 à 35 ans, ont grossi les rangs d’al-Qaïda et du
groupe armé État islamique à l’étranger, selon l’ONU.
◆ ◆ ◆

C’est dans ces conditions difficiles et compliquées que vient L E T T R E S


d’être formé un nouveau gouvernement d’« union nationale »
constitué de six partis, incluant les islamistes d’Ennahda. Sa
composition doit être entérinée aujourd’hui vendredi par les dé-
putés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Il Le burkini Les Occidentaux souffrent de la sclé-
rose des accommodements raisonna-
bonifiés. Au fond, pouvons-nous faire
pire que maintenant ?
prendrait ainsi le relais de celui du premier ministre Habin Es-
sid, chassé du pouvoir pour inefficacité en matière économique de la controverse bles… Peut-être serait-il temps de réaliser
que le burkini est l’un des nombreux sym-
Michel Beaumont
Québec, le 25 août 2016
par un vote de censure de l’ARP, à la fin de juillet. D’où de très Tolérance, diversité, ouverture. Trois boles de l’islam radical et, qu’en ce sens,
grandes attentes de résultats.
Ce qui est exemplaire dans l’immédiat, c’est qu’un gouverne-
mots qui persistent à cantonner les défen-
seurs de la liberté individuelle dans un car-
il doit être interdit.
Henri Marineau
André Melançon
ment a pu être reconstitué aussi rapidement. Ce qui l’est aussi,
et peut-être surtout, c’est que la norme démocratique et les rè-
can contraignant qui conduit inévitable-
ment à des aberrations irrationnelles. Tel
Québec, le 25 août 2016 et mon père
gles de la procédure parlementaire aient été si sagement respec-
tées, malgré la profondeur des failles idéologiques qui traver-
est le cœur du débat qui surgit aujourd’hui
dans notre société sur le port du burkini.
Gare de Sainte-Foy : Ce soir, deux nouvelles tristes. André
Melançon est mort. Mon père aussi. Voilà
sent la caste politique. Le contraste est frappant avec ce qui se
passe dans l’Égypte voisine et les événements qui ont porté le
Djemila Benhabib est Algérienne, de
culture musulmane. Elle a grandi à Oran,
impossible de faire pire deux modèles for ts qui me quittent en
même temps. Tous deux ont bercé mon
maréchal Abdel Fattah al-Sissi à la présidence. sur le bord de la Méditerranée, et a passé S’il y a un projet qui mérite d’être réa- enfance, tous deux ont participé à forger
Cela dit, le nouveau premier ministre désigné, Youssef Chahed, tous ses étés de jeunesse à la mer. Pour lisé, le déménagement de la gare de ma culture. Je me suis souvent identifiée
économiste libéral bon teint, faisait partie de l’ancien gouverne- elle, c’est clair, le burkini est une arme. Et Sainte-Foy, c’est ef fectivement celui-ci. à André Melançon parce que nous étions
ment emmené par le parti laïque Nidaa Tounes. Il ne faut donc pas on doit l’interdire. « Les islamistes sont de Ouf ! Les pauvres passagers qui arrivaient tous deux psychoéducateurs et qu’en-
s’attendre à des gestes de rupture substantiels. S’il est validé par très bons stratèges ; ils investissent le champ à cet endroit avaient davantage l’impres- suite, nous nous étions aussi tous deux
l’ARP, son gouvernement se trouvera en revanche à faire subir à la des droits individuels parce qu’ils savent sion de débarquer à « Saint-Lin-du-Buton » tournés vers les arts. Et que lui aussi, visi-
classe politique une spectaculaire cure de rajeunissement et de pouvoir y faire des gains. Ils pensent à long qu’à Sainte-Foy ; le dépaysement était bru- blement, restait près de sa vitalité ga-
modernisation: M. Chahed n’a que 41 ans et la plupart des mem- terme, grignotent des espaces petit à petit. tal. De plus, combien de citoyens de Qué- mine. Quant à mon père, il m’a transmis
bres de son cabinet, qui comptera huit femmes, n’ont pas 50 ans. Nous sommes piégés. Il faut sortir de cette bec ne connaissent pas le chemin pour s’y beaucoup bien sûr, particulièrement son
Comme si la jeunesse était une garantie de renouveau… M. Cha- logique des droits individuels. » rendre ! Son emplacement actuel repré- sens fort du clan. Ces deux hommes ont,
Pourquoi faut-il toujours défendre avec sente un suicide commercial. de près et de loin, participé à qui je suis.
hed est après tout un proche du président Beji Caïd Essebsi, qui l’a
acharnement nos us et coutumes, alors Le réaménagement de la tête des Merci papa de m’avoir accueillie dans ta
désigné, un homme de 89 ans qui faisait partie du sérail de Ben Ali que nous nous plions docilement aux cou- ponts, une belle courroie de transmis- vie, moi qui suis arrivée un peu trop tôt, et
et qui conserve des liens étroits avec les élites traditionnelles. tumes des pays que nous visitons ? sion, permettra des aménagements ur- surtout, merci de m’avoir dit « je t’aime » si
Le printemps coexiste avec l’hiver, écrit en commentaire le « Au Caire, je ne me balade pas en mini- bains pertinents ainsi qu’une utilisation souvent. Merci, André Melançon, d’avoir
site d’information en ligne britannique Middle East Eye. À la jupe, par respect pour les valeurs et les sen- beaucoup plus utile et intelligente des mis en lumière cette voix de l’enfance si
grandeur du Proche-Orient, plaide-t-il, le printemps arabe a se- sibilités des gens, pour ne pas troubler la magnifiques ter rains aux possibilités fondamentale pour chacun d’entre nous,
coué les consciences de dizaines de millions de gens. Cette co- quiétude et l’ordre public. Se pavaner en immenses. De ce fait, la nouvelle gare peu importe notre âge. Vous restez vivants
existence ne peut pas ne pas finir par être défaite. La Tunisie, burkini sur la Côte d’Azur après l’attentat de Sainte-Foy, entre autres, pourra re- dans mon cœur. Je vous aime.
malgré les problèmes économiques qui l’accablent et l’islamisa- de Nice, c’est de la pure provocation… », de naître sous des allures plus modernes Ida Rivard
tion sournoise de sa société, permet de le rêver. poursuivre Mme Benhabib. tout en of frant des ser vices nettement Notre-Dame-des-Bois, le 24 août 2016

L I B R E O P I N I O N

Joe Biden en Turquie pour limiter les dégâts


TOLGA BILENER vernement turc dès les premières heures du quie, déloger le groupe EI de cette localité sur la une position plus claire contre l’organisation
Enseignant-chercheur à l’Université Galatasaray putsch, le président Vladimir Poutine télépho- frontière turco-syrienne est nécessaire pour de djihadiste. Ceci entraîne, en échange, le risque
à Istanbul nant à son homologue turc la nuit même de la multiples raisons : d’abord, le groupe terroriste de voir la multiplication des attentats de « ven-
tentative du coup d’État. Ce n’est donc pas un continue de frapper la Turquie avec les attentats geance » de la part de ce groupe terroriste sur

Idoigts
l y a moins d’un an, on débattait la possibilité
que la Russie et la Turquie soient à deux
d’une guerre tellement la crise politique
hasard si, le 9 août, le président turc, Recep
Tayyip Erdogan, a annoncé que la Russie serait
le premier pays étranger qu’il visiterait après le
suicides, dont le plus récent est celui de Gazian-
tep, lors d’un mariage, le 20 août. Ensuite, aux
yeux de la Turquie, il fallait que parmi les enne-
le sol turc, ce qui n’est évidemment pas une
perspective réjouissante.

entre les deux était profonde. Maintenant, on es- putsch avorté, mettant ainsi fin définitivement à mis du groupe EI, la ville de Jarablus soit contrô- Le sort de Fethullah Gülen
saie de deviner jusqu’où ira la crise de confiance la grave crise politique entre les deux pays. lée par l’ASL et non pas par le PYD, c’est-à-dire Autre dossier épineux entre la Turquie et les
entre les États-Unis et la Turquie, alors que cette Les relations turco-russes s’étaient progressi- par les Kurdes syriens. La Turquie considère le États-Unis : le sort du chef d’une confrérie reli-
dernière est en train de se rapprocher de Mos- vement détériorées en raison des divergences PYD comme une organisation terroriste au gieuse musulmane, désormais considérée
cou. La diplomatie turque oscille, et c’est proba- profondes quant à la crise syrienne ; mais le même titre que le PKK, organisation kurde quali- comme une organisation terroriste par le gouver-
blement pour trouver un remède à cette situa- pire était arrivé en novembre 2015 quand l’avia- fiée de terroriste par la Turquie, mais aussi par la nement turc. Les membres de celle-ci ont joué le
tion que le vice-président des États-Unis, Joe Bi- tion turque avait abattu un avion de combat plupart des pays occidentaux, dont le Canada. Le rôle principal dans la tentative de coup d’État, et
den, s’est rendu à Ankara le 24 août. russe à la frontière turco-syrienne. Ce fut la problème, c’est que les États-Unis voient les Ankara demande donc l’extradition de leur lea-
L’accueil a été chaleureux, sans toutefois ca- goutte qui fit déborder le vase et la crise qui a Kurdes syriens comme un allié local efficace der, Fethullah Gülen, qui vit en exil aux États-
cher les reproches du gouver nement turc suivi eut un impact très négatif sur l’économie contre le groupe EI. Unis depuis longtemps. Les autorités américaines
contre les États-Unis et contre l’Occident en gé- turque. Depuis le putsch avorté, pourtant, un En recevant le leader des Kurdes irakiens, ne semblent toutefois pas empressées de satis-
néral à la suite de la tentative avortée de coup air de printemps souffle désormais entre Mos- Massoud Barzani, à Ankara la veille de la visite de faire cette demande. Biden s’est contenté de répé-
d’État militaire du 15 juillet. Depuis cette date, cou et Ankara ! Biden et en lançant une of fensive contre le ter que cette décision revient aux tribunaux fédé-
Joe Biden a été le premier dirigeant occidental groupe EI, la Turquie a voulu démontrer que la raux et non pas à la Maison-Blanche. Ce dossier
de haut niveau à se rendre en Turquie, pays Dossier syrien coalition internationale pourrait se passer de continuera d’empoisonner les relations turco-
membre de l’OTAN et candidat à l’Union euro- À Ankara, Joe Biden n’a pas manqué de souli- l’aide du PYD. Il est vrai que Joe Biden n’a pas été américaines tant qu’il restera sur la table.
péenne, pour exprimer son soutien et dénoncer gner l’importance du dossier syrien. Le matin insensible aux demandes turques en déclarant Poutine a sans doute suivi la visite de Biden à
le putsch. Ankara espérait cer tainement un même de sa visite, les forces armées turques que les groupes armés kurdes doivent rester sur Ankara avec intérêt. Ce n’est probablement pas
soutien plus affiché de l’Occident. D’ailleurs, avaient lancé une offensive aérienne et terrestre la rive est de l’Euphrate, une ligne rouge que la une coïncidence que, le jour même de cette vi-
Joe Biden, en guise d’excuses, a soutenu qu’il sur le sol syrien, opération baptisée «Bouclier de Turquie exige que l’on respecte. site, on évoquait dans la presse turque la possibi-
« aurait aimé pouvoir venir plus tôt ». Peut-être l’Euphrate ». L’objectif déclaré était d’appuyer Ce soutien exprimé pour la position turque a lité pour le président russe de se rendre en Tur-
est-ce trop peu trop tard pour qui veut briser la l’Armée syrienne libre (ASL), qualifiée «d’opposi- été apprécié à Ankara. Le gouvernement turc quie, le 31 août, afin d’assister à un match amical
glace entre les deux alliés. tion modérée » et soutenue par la coalition inter- avait été critiqué dans le passé pour sa tiédeur de soccer entre la Russie et la Turquie. En tout
Contrairement au soutien réservé de l’Occi- nationale, et de reprendre la ville de Jarablus aux dans la lutte contre le groupe État islamique. La cas, le grand match politique qui se déroule sous
dent, la Russie s’est montrée solidaire du gou- soldats du groupe État islamique. Pour la Tur- Turquie veut montrer qu’elle adopte désormais nos yeux mérite sans doute d’être regardé.
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 A 9

IDEES
RAPPOR T SUR LA RADICALISATION TRAIN ÉLECTRIQUE

Déconnecté et imprégné de rectitude politique Les vrais coûts


NADIA EL-MABROUK
Professeure à l’Université de Montréal, membre
du REM
de Pour les droits des femmes du Québec Les évaluations économiques
(PDF Québec), membre de l’Association québécoise
des Nord-Africains pour la laïcité (AQNAL) doivent tenir compte du
e Centre de prévention de la rendement espéré de la Caisse

L
radicalisation menant à la vio-
lence (CPRMV) vient de pu- LUC GAGNON
blier un rapport sur les événe- Président d’Option transport durable et chargé
ments survenus au collège de de cours en développement durable à l’ETS
Maisonneuve à l’hiver 2015,
concer nant principalement ANTHONY FRAYNE
onze jeunes impliqués dans Consultant en financement et tarifs
des réseaux djihadistes. Nous et ancien régisseur à la Régie de l’énergie
souhaitons souligner ici le
fort décalage entre l’enquête de terrain relatant e 15 août, nous avons publié une let-

L
le climat d’islam radical présent au cégep et les tre qui présentait les coûts très éle-
conclusions et recommandations du rappor t vés du projet de Réseau électrique
déconnectées des faits et imprégnées de recti- métropolitain (REM). Axel Fournier,
tude politique. de l’Association pour le transport col-
lectif de la Rive-Sud y a répondu dans
Une enquête rigoureuse et étoffée Le Devoir. M. Fournier conteste nos évalua-
L’enquête de terrain, basée principalement tions économiques.
sur des entrevues menées auprès des jeunes Avant d’aborder cet enjeu, il faut d’abord ras-
radicalisés et de leurs proches, fait ressortir un surer M. Fournier à savoir que le REM n’est pas
climat d’embrigadement et d’enfermement des la seule option pour améliorer le transport col-
individus dans une dynamique de rupture avec lectif. Pour la Rive-Sud, nous proposons depuis
leur environnement, les amenant à voir « des deux ans un projet de tram-train, avec la même
gens que comme des ennemis ». Un des princi- capacité que celle du REM. Ce réseau comporte
paux éléments de radicalisation est la présence, le trajet suivant : station de métro de Longueuil,
par mi les pairs et à proximité du cégep, boulevard Taschereau, pont Champlain, métro
d’agents de radicalisation qui les encoura- Peel. Un tram-train, avec un chauffeur, peut rou-
geaient indirectement au djihad. ler dans les rues. Il évite donc la construction
Un climat revendicateur s’est peu à peu ins- de nombreux viaducs et, surtout, les 3 km de
tallé. Afin de répondre à une demande de lieu tunnels proposés pour le REM. Il coûterait envi-
de prière, la direction du cégep a mis à la dispo- ron 1 milliard, probablement deux fois moins
sition des étudiants un lieu de méditation qui que la portion Quartier DIX30–centre-ville du
s’est rapidement transformé en « espace de pré- REM. Il permettrait de concentrer le développe-
dication idéologique ». Une salle de classe a éga- GRAHAM HUGUES LA PRESSE CANADIENNE ment le long de Taschereau.
lement été octroyée pour les prières du ven- Le collège de Maisonneuve s’est retrouvé sous la loupe du Centre de prévention de la radicalisation Mais revenons aux évaluations économiques.
dredi. Cette « faveur » n’ayant pas été renouve- menant à la violence à la suite des événements sur venus à l’hiver 2015. M. Fournier fait les af firmations suivantes :
lée à la suite des événements de l’hiver 2015, « Les auteurs arrivent à une évaluation de
cela a provoqué la hargne d’un noyau d’étu- critères d’un « vrai islam » ? Est-il utile de rap- connectées des faits, mais surtout, elles sont 10,50 $ par passage : cette évaluation est farfe-
diants, interprétant cela comme un exemple peler que certains imams, dont les propos sur toxiques à la lutte contre la radicalisation et, lue ! […] Les auteurs considèrent que la Caisse
d’islamophobie. les femmes, par exemple, sont par faitement si elles étaient appliquées, marqueraient un [de dépôt et placement du Québec (CDPQ)]
À maintes reprises, on souligne la manipula- inacceptables, sont bien présents au Québec ? retour en arrière pour le Québec moderne. l’emprunterait à un taux de 6 % […] D’abord, la
tion du sentiment de victimisation par les Le rapport note d’ailleurs la difficulté de repé- Pour favoriser le vivre-ensemble, il faudrait Caisse n’a pas besoin d’emprunter cette somme,
agents de radicalisation, qui ont considérable- rer les agents de radicalisation en raison du plutôt rappeler que nous vivons dans une so- puisqu’elle dispose de sources de liquidités ; si elle
ment par ticipé à « semer la haine » chez les double discours souvent tenu par ces ciété sécularisée, qui a fait le choix le faisait, son taux d’intérêt serait inférieur à 6 %
jeunes, insistant sur le rejet collectif des musul- derniers. Cessons de la laïcité — officieusement, sinon […] Résultat : le coût par passage de l’amortisse-
mans et de l’islam de la part de la société qué- La dernière recommandation, « éla- of ficiellement — une société qui ment passe à 2,86 $ au lieu de 6,50 $. »
bécoise. Le projet de charte des valeurs, notam- borer une stratégie visant la lutte de faire s’est défaite de l’emprise des
ment, a été instrumentalisé et récupéré afin contre toutes les formes de stigmatisa- dogmes religieux. Il faut rappeler à Rendement sur investissement
d’alimenter un discours polarisant. tion [par exemple, l’islamophobie] et comme si nos ces jeunes un fait historique impor- L’évaluation de M. Fournier présume un rem-
favorisant l’acceptation de la diversité tant : le fait que le Québec a renoncé boursement de 100 millions par année (35 mil-
Des recommandations déconnectées ethnoculturelle et des minorités racisées concitoyens en 1997 à des droits constitution- lions de passages x 2,86 $ par passage). Sur
Mais les conclusions du rapport sont en total au Québec », est une formule tout em- d’origine nels, afin de déconfessionnaliser ses 30 ans, on atteint les 3 milliards. M. Fournier
décalage avec l’enquête de terrain. Alors que preinte de multiculturalisme que rien écoles publiques et, ainsi, mieux ac- présume donc que la Caisse ne récolte aucun in-
l’on souligne les dérives liées à un excès de re- ne justifie. Comment expliquer cette étrangère cueillir les nouveaux ar rivants et térêt sur un investissement de 3 milliards !
ligiosité, alors que les dérogations accordées formule alors que rien dans l’enquête éviter de les discriminer à cause de Nous n’avons jamais supposé que la Caisse
pour des lieux de prière n’ont fait qu’envenimer ne démontre qu’il y ait eu un pro- étaient leurs convictions spirituelles. doive emprunter pour financer sa contribution
la situation, voilà que le rapport préconise l’« ac- blème au chapitre des « minorités raci- Cessons de faire comme si nos de 3 milliards. Mais elle doit quand même ré-
commodation de la pratique confessionnelle », sées au Québec » ? Alors que toute l’en- incapables de concitoyens d’origine étrangère colter un rendement sur son investissement.
décrite comme un « besoin réel ». Autant dire quête souligne un sentiment de victi- comprendre étaient incapables de comprendre la Nous avons supposé que la Caisse cible un taux
que l’on demande l’impossible à des inter ve- misation alimenté par des agents de société dans laquelle ils vivent. Of- de rendement de 6 % par an, sur 30 ans. Ce taux
nants scolaires qui n’ont ni la formation, ni les radicalisation malveillants dans le but la société frons-leur des défis, comme à tous les nous paraît minimal compte tenu des risques
moyens, ni le mandat d’encadrer des lieux de d’instaurer une hostilité envers tous jeunes, et surtout, utilisons nos lois du projet quant aux coûts et à l’achalandage
prière dans leur établissement tout en préve- ceux qui ne partagent pas leur vision dans laquelle pour les mettre à l’abri de ces agents réels. Rappelons qu’aucune étude n’est disponi-
nant les dérives islamistes. du monde, alors que l’enquête ne fait de radicalisation qui s’en tirent à bien ble publiquement à ce sujet.
Alors que l’élément de radicalisation princi- ressortir aucune discrimination objec- ils vivent bon compte avec ce rapport. Tant que la CDPQ ne rendra pas publiques
pal soulevé par le rappor t est la présence tive dont seraient victimes les jeunes En dépit de l’étude de terrain qui des évaluations économiques détaillées, nos
d’agents de radicalisation, la conclusion préco- radicalisés (on souligne même leur bonne inté- fournit une mine de renseignements sur les évaluations demeurent les plus réalistes : plus
nise de faire appel aux imams, décrits comme gration et leurs succès scolaires), voilà que le facteurs de radicalisation, le moins que l’on de 10 $ par passage ou plus de 20 $ par jour, al-
des « théologiens de grande valeur », qui doi- rapport conclut avec le besoin de lutter contre puisse dire, c’est que le plan d’action proposé ler-retour. Et cette évaluation ne tient pas
vent servir de « guides spirituels avertis auprès l’islamophobie. risque de rater la cible de la lutte contre la ra- compte des autres 4 milliards de dollars en
des individus vulnérables ». Rappelons que les En revanche, très peu de recommandations dicalisation au Québec. Le directeur de la re- contributions publiques.
imams sont des personnes autoproclamées, ou concernant les moyens à prendre contre les cherche du CPRMV, Benjamin Ducol, af fir-
choisies par un cercle restreint de fidèles, qui agents de radicalisation. Rien non plus à l’effet mait récemment, dans le cadre d’un colloque
ne sont tenus à aucune formation théologique. de documenter les rapports qu’entretient la ra- international sur la prévention de la radicali-
Comment le CPRMV compte-t-il s’y prendre dicalisation avec la source idéologique qui la sation, que « la théorie doit être au service du
pour « s’assurer que les imams ont la formation nourrit, à savoir l’intégrisme islamique. terrain et non l’inverse ». Dommage que ce
théologique, les compétences sociales et ci- principe n’ait pas été appliqué dans l’élabora-
toyennes, ainsi que la reconnaissance néces- La théorie au ser vice du terrain tion des recommandations du premier rap-
saires » ? Comment le CPRMV va-t-il établir les Non seulement ces conclusions sont dé- port du CPRMV !

BER TRAND SCHWAR TZ 1919-2016

Décès d’un ami du Québec qui avait l’éducation à cœur


JULES DESROSIERS Ber trand Schwar tz s’est donc mêlé à Yves bec en a tiré grand profit. Par exemple, c’est
Ancien collaborateur au ministère de l’Éducation Martin, sous-ministre adjoint, à Fernand Joli- dans l’échange que fut réinventée la formation
cœur, directeur général, et aux autres enthou- professionnelle, qui en avait un urgent besoin ;
ertrand Schwartz est mort le 30 juillet. siastes qui inventaient l’« éducation perma- les unités capitalisables et la formation par

B
Il est important de souligner l’enver- nente ». Sa participation aux discussions était compétences sont directement issues de ces
gure sociale et éducative de cet homme toujours pertinente et stimulante. Il admirait les travaux communs. D’ailleurs, sans l’éducation CDPQ
et les liens qui l’ont uni au Québec. innovations incarnées par le prestigieux trio des adultes, ces concepts clés de la formation On ne sait toujours pas quel sera le prix de
Bertrand Schwartz est venu au Qué- que constituaient les opérations : Départ, Sé- professionnelle et technique n’auraient peut- chaque passage du nouveau REM.
bec la première fois en 1967 à l’invita- same et surtout Tévec, cette dernière, très « so- être pas vu le jour.
tion d’Arthur Tremblay, qui était sous-ministre ciété éducative », n’ayant par ailleurs à peu près Très profondément démocrate, il était entiè-
de l’Éducation. C’était en pleine Révolution tran-
quille et en pleine construction de notre système
rien laissé derrière elle aujourd’hui, à part bien
sûr les bénéfices immenses que les participants
rement engagé envers la cause des moins ins-
truits, des démunis et des jeunes. C’est le sens
Écrivez-nous!
d’éducation publique. Qui plus est, nous étions immédiats en ont retirés. Vif et plein d’humour, de ses travaux en éducation des adultes, de Le Devoir se fait un plaisir de publier dans
tout au début du développement de l’éducation il m’avait dit à ce propos : « S’il y a une chose qui son engagement auprès des sans-abri et des cette page les commentaires et les analyses de
des adultes. Presque tout était à faire au Québec m’étonne du Québec, c’est la facilité avec laquelle jeunes à la recherche d’un emploi. À ce der- ses lecteurs. Étant donné l’abondance de cour-
et ailleurs en ce domaine. Les innovations vous prenez des initiatives exceptionnelles. Ce nier sujet, peu de gens savent que nos carre- rier, nous vous demandons de limiter votre
étaient lancées sous la forme de projets expéri- qui m’étonne encore plus, c’est la facilité avec la- fours jeunesse-emploi sont inspirés des mis- contribution à 6500 caractères (y compris les
mentaux. Le leadership du développement au quelle vous pouvez y mettre fin ! » sions locales inventées et mises en place par espaces), ou 1000 mots. Inutile de nous télé-
Québec était confié à la Direction générale de Bertrand Schwartz à la demande du gouverne- phoner pour assurer le suivi de votre envoi : si
l’éducation permanente du ministère de l’Éduca- Profondément démocrate ment français. le texte est retenu, nous communiquerons
tion. Or, la France innovait elle aussi de la même Généreux et transparent, il nous a accueillis Toute sa vie, il aura œuvré à « moderniser avec son auteur. Nous vous encourageons à
manière au même moment. Le pôle français d’in- fréquemment dans les nombreux chantiers, sans exclure », comme le résume bien le titre utiliser le courriel (redaction@ledevoir.com),
novation était au Centre universitaire de coopé- tout aussi innovateurs que les nôtres, mais très d’un de ses livres majeurs. Le gouvernement mais dans tous les cas, n’oubliez pas d’indiquer
ration économique et sociale (CUCES) de différents, qu’il dirigeait en Alsace-Lorraine à la français l’a bien reconnu en lui décernant la vos coordonnées complètes, y compris votre
Nancy et le leader était Bertrand Schwartz. même époque (fin 1960, début 1970). Le Qué- grand-croix de la Légion d’honneur. numéro de téléphone.

L’ÉQUIPE DU DEVOIR
RÉDACTION Véronique Chagnon et Louis Gagné (adjoints à la direction de l’information), Antoine Robitaille et Guy Taillefer (éditorialistes, responsables de la page Idées), Michel Garneau (caricaturiste), Jacques Nadeau (photographe), Olivier Zuida (recherchiste photos);
information générale : Isabelle Paré (chef de division), Lisa-Marie Ger vais (éducation), Alexandre Shields (environnement), Amélie Daoust-Boisvert (santé), Pauline Gravel (sciences), Fabien Deglise (société), Jean Dion (sports), Jessica Nadeau, Philippe Orfali et Karl Rettino-Parazelli
(reporters); information politique : Marco Fortier (chef de division), Michel David(chroniqueur), Hélène Buzzetti et Marie Vastel (correspondantes parlementaires à Ottawa), Marco Bélair-Cirino et Robert Dutrisac (correspondants parlementaires à Québec), Jeanne Corriveau
(af faires municipales, Montréal), Isabelle Porter (af faires municipales, Québec), Guillaume Bourgault-Côté (reporter), Julie Carpentier (pupitre); information culturelle : Catherine Lalonde (reporter culturel), Odile Tremblay (cinéma), Stéphane Baillargeon (médias), François
Lévesque et Caroline Montpetit(reporters), Benoît Munger et Philippe Papineau(pupitre); information économique : Gérard Bérubé (chef de division), François Desjardins et Éric Desrosiers (reporters), Gérald Dallaire (pupitre); information internationale : Sophie Chartier
et Jean-Frédéric Légaré-Tremblay (pupitre); section art de vivre: Diane Précourt (responsable des cahiers Week-end et Plaisirs); Loïc Hamon (cahiers spéciaux); équipe internet: Laurence Clavel, Marie-Pier Frappier et Geneviève Tremblay (pupitre), Martin Blais, Annabelle
Caillou, Justine Daneau, Florence Sara G. Ferraris et Coralie Mensa (assistants) ; correction : Andréanne Bédard, Isabelle Dowd, Christine Dumazet et Michèle Malenfant ; soutien à la rédaction: Amélie Gaudreau (secrétaire), Laura Pelletier et Arnaud Stopa (commis).
DOCUMENTATION Manon Derome (Montréal), Denise Ledoux (Ottawa), Dave Noël (Québec). PUBLICITÉ Cynthia Floccari (adjointe), Marlène Côté, Evelyne De Varennes, Amel Elimam, Caroline Filion, Claire Paquet, Chantal Rainville et Nadia Sebaï (publicitaires), Sylvie
Laporte (avis légaux), Amélie Maltais (coordonnatrice), Laurence Hémond (secrétaire). PRODUCTION Bruno Dubois, China Marsot-Wood, Yannick Morin et Nathalie Zemaitis. INFORMATIQUE Yanick Martel (administrateur web), Jean-François Côté (analyste programmeur),
Osvaldo Casas (technicien informatique). PROMOTION, DISTRIBUTION ET TIRAGE Catherine Gentilcore (coordonnatrice du service à la clientèle), Sébastien Beaupré, Manon Blanchette, Nathalie Filion, Ginette Rouleau et Isabelle Sanchez. ADMINISTRATION Olena
Bilyakova (responsable des services comptables), Mélisande Simard (adjointe administrative et responsable des ressources humaines), Florentina Draghici et Véronique Pagé.
A 10 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

ACTUALITÉS
RONA CÉGEPS
SUITE DE LA PAGE 1 SUITE DE LA PAGE 1

« J’ai eu deux échanges avec le ministre, qui radicalisation menant à la violence.


[n’ont] pas été très élaborés. Lui, il connaissait « Il y a un an ou deux, personne n’aurait pu
bien le dossier, contrairement à moi », a-t-il re- prédire l’ampleur que prendrait cette probléma-
laté devant la Commission de l’économie et du tique. On ne se met pas la tête dans le sable, on
travail (CET). La première fois, c’est le 17 no- essaie d’y faire face, mais il faut qu’on ait l’ap-
vembre 2014, le jour même où le conseil d’ad- pui » du gouvernement, plaide-t-il, en évoquant
ministration d’IQ adopte une résolution de ven- plusieurs revendications.
dre ses actions de Rona, d’une valeur de La Fédération a notamment milité, lors des
156 millions, « sous réserve d’une consultation consultations entourant le projet de loi 59 sur le
avec le ministre ». Ce même jour, après la réu- discours haineux, pour que les cégeps obtien-
nion du C. A., le ministre a rencontré les admi- nent un pouvoir discrétionnaire qui leur permet-
nistrateurs pour leur exposer son plan straté- trait de refuser d’accorder un contrat de location
gique pour la société d’État. Jacques Daoust a à des groupes jugés suspects,
demandé à son chef de cabinet de vérifier si ou encore de résilier plus facile-
une autorisation du ministre ou du Conseil des ment un bail lorsque, comme
ministres était nécessaire pour qu’IQ puisse dans le cas du collège de Mai-
procéder à cette vente. La réponse du vice-pré- sonneuve et du prédicateur Adil
sident des affaires juridiques d’IQ est venue le Charkaoui, les activités tenues
21 novembre : la société d’État peut disposer dans les locaux loués sont
de ses actions sans autorisation gouvernemen- source de préoccupations.
tale parce qu’elles avaient été achetées à même M. Tremblay souhaite égale-
ses fonds propres plutôt que par le gouverne- ment que le gouver nement Bernard
ment par l’entremise du Fonds de développe- 17 novembre 2014 Le conseil d’administra- diens. La Caisse de dépôt annonce du adopte des mesures qui facilite- Tremblay
ment économique (FDE). tion d’Investissement Québec prend la dé- même coup qu’elle appuie la vente et dépo- raient le partage de renseigne-
La deuxième fois, c’est le 26 novembre, tout cision de vendre ses 11,1 millions d’actions sera ses actions. ments personnels d’élèves au potentiel plus «pro-
juste avant que Pierre Ouellet donne le OK du de Rona. blématique» lors du passage d’un palier scolaire
ministre aux dirigeants d’IQ. 2 juin 2016 Sur la base des procès-verbaux à un autre, par exemple du secondaire au cégep.
L’ex-directeur de cabinet a af- 26 novembre 2014 Dans un échange de cour- d’Investissement Québec, la vérificatrice gé- Les maisons d’enseignement doivent également
firmé que le ministre lui a dit : riels privés entre le vice-président d’Investis- nérale conclut que le ministre Daoust a ap- disposer des fonds nécessaires pour fournir des
« C’était leur responsabilité, ils sement Québec et le chef de cabinet de prouvé la vente des actions d’Investissement services et des activités parascolaires suscepti-
vivront avec les conséquences. » Jacques Daoust, alors ministre de l’Économie, Québec. M. Daoust maintient qu’il n’a jamais bles d’intéresser les étudiants vulnérables.
Et Pier re Ouellet a ajouté : le gouvernement du Québec donne son ac- été mis au courant. « On a rencontré dès le début de ce phénomène
« Parce qu’il n’était pas favorable cord à la vente des actions. le cabinet du ministre de la Sécurité publique, on
à cette décision-là. » 19 août 2016 L’échange de courriels du a interpellé le ministère de l’Enseignement supé-
Depuis le mois de juin der- 15 décembre 2014 Le conseil d’administra- 26 novembre 2014 est dévoilé par plusieurs rieur et celui de l’Immigration, énumère
Pierre nier, à la suite d’un rapport sur tion d’Investissement Québec est informé médias. Le premier ministre Philippe Couil- M. Tremblay. Ils nous ont dit : “Ne vous occupez
Ouellet IQ de la vérificatrice générale, que le cabinet du ministre Daoust a donné lard demande des explications à son ministre. pas de ça, on s’en occupe, le gouvernement a un
Guylaine Leclerc, qui a com- son accord à la vente de la totalité des ac- Jacques Daoust démissionne de ses fonctions plan.” On leur a dit qu’on voulait contribuer.
paru aussi, Jacques Daoust soutient qu’il n’avait tions de Rona. de ministre et de député, tout en maintenant Mais on attend toujours d’être interpellés par
pas été informé de l’intention de la société qu’il a « toujours dit la vérité » dans le dossier. Québec », plusieurs mois plus tard.
d’État de vendre ses actions Rona et qu’il n’avait 3 février 2016 Lowe’s annonce l’achat de
pas donné son autorisation à ce sujet parce qu’il Rona pour 3,2 milliards de dollars cana- D’après La Presse canadienne Exclus d’un colloque
n’avait pas à le faire. C’est ce qu’il a réitéré dans La Fédération et ses 48 institutions membres
sa déclaration lors de sa démission vendredi de s’attendaient par exemple à être convoquées à
la semaine dernière. ciété d’État doit se conformer à la politique sujet. » Le vice-président de la Commission, Québec à l’occasion d’une conférence interna-
Pierre Ouellet a indiqué que jamais, au mo- économique du gouvernement. Rappelons que Rober t Poëti, est du même avis. « On a son tionale sur la radicalisation qui se tiendra les
ment où IQ cherchait à obtenir l’avis du minis- l’achat d’un bloc d’actions de Rona était une chef de cabinet qui vient nous dire le contraire. 31 octobre et 1er novembre. Son thème : « Inter-
tre, il n’avait informé le chef de cabinet du pre- commande du gouvernement Charest, confir- […] C’est décevant. […] Mais la vérité va tou- net et la radicalisation des jeunes : prévenir,
mier ministre, Jean-Louis Dufresne, ou son per- mée par un décret du Conseil des ministres à jours gagner. » agir et vivre ensemble ». Plus de 250 experts is-
sonnel des intentions de la société d’État. Il ne l’été 2012, pour contrer une of fre publique Les partis d’opposition étaient outrés. Selon sus de dif férents paliers gouvernementaux,
lui a parlé de ce sujet que le 3 juin 2016 pour lui d’achat (OPA) lancée par l’américaine Lowe’s. eux, ils ont obtenu la preuve que Jacques Daoust d’organisations internationales, du secteur
expliquer que Jacques Daoust était au courant En acquérant un peu moins de 10 % des ac- a menti pendant des mois. « Il a donné son accord privé, du milieu universitaire et de la société ci-
des intentions du conseil d’IQ. tions de Rona, IQ formait avec la Caisse de dé- en disant : je ne me mêle pas de ça », s’est indigné vile y sont attendus.
pôt et placement du Québec, le Fonds de soli- le député péquiste Alain Therrien. Il est aussi Bernard Tremblay, lui, attend toujours son
IQ voulait l’aval du ministre darité (FTQ) du Québec et les détaillants une « inconcevable », à ses yeux, que le chef de cabi- invitation. « On en appelle au gouvernement.
Chez IQ, bien que, légalement, son conseil minorité de blocage. net du premier ministre n’ait pas été au courant Moi, j’ai interpellé le cabinet de la ministre
n’en avait aucune obligation légale, on jugeait Deux ans plus tard, le conseil d’IQ considé- d’une si importante transaction. [pour y être], mais on n’est pas là, le collège de
important d’obtenir l’avis du ministre. « Vendre la rait que le danger était passé et que l’investisse- François Bonnardel, de la Coalition avenir Maisonneuve non plus. On ne sait pas pourquoi.
totalité des actions, c’est un changement de cap », ment, sujet à des fluctuations boursières, était Québec, a réclamé la démission de Jean- On veut être utiles dans cet exercice. »
a indiqué Yves Lafrance, p.-d.g. par intérim d’IQ un risque qu’elle ne voulait plus assumer. En Louis Dufresne, qui, bien qu’informé que Il importe que tous aient les outils nécessaires
au moment de la décision. Quand la direction de 2013, la seule baisse du titre avait retranché Jacques Daoust mentait, l’a protégé pendant pour lutter contre l’endoctrinement des jeunes.
la société d’État reçoit le courriel de Pierre Ouel- 40 % du bénéfice d’IQ, soit 20 millions. des mois. Or, à force d’avoir eu à couper et abolir au fil de
let, « nous, on considère qu’on a eu une réponse » Amir Khadir, de Québec solidaire, ne croit compressions budgétaires imposées au cours des
du ministre, a dit Yves Lafrance. L’opposition outrée pas du tout que le cabinet du premier ministre dernières années, les cégeps ont été réduits à
Deux anciens dirigeants d’IQ, Mario Albert Les libéraux membres de la Commission n’était pas au courant. « On nous demande d’ac- leur plus simple expression, et ils ont perdu une
et Jean-Claude Scraire, respectivement p.-d.g. sont sor tis satisfaits de l’audition, jugeant cepter des explications abracadabrantes […] grande partie de l’expertise et des services néces-
et président du conseil d’IQ de juillet 2013 au qu’il était inutile d’entendre Jacques Daoust parce que M. Couillard refuse de prendre la res- saires pour appuyer ces jeunes vulnérables.
printemps 2014, ont fait valoir que, pour une ou Jean-Louis Dufresne, comme le réclament ponsabilité, quelque chose qui est clair, qui est « Il y a parmi nos élèves des groupes qui sont
transaction de cette impor tance, il était sou- les partis d’opposition. « On constate qu’il y a compatible avec son orientation : c’est un gouver- plus à risque, et si on ne met pas en place des me-
haitable d’obtenir l’opinion du gouvernement. deux versions, a dit Saul Polo. M. Daoust a eu nement du laisser-faire. » sures de soutien, on ne pourra pas régler la situa-
En vertu de l’article 4 de la Loi sur IQ, la so- l’occasion à onze reprises de s’exprimer sur le Le Devoir tion, dit-il. Le problème, c’est que ces services, ce
sont des services dans lesquels on a coupé et coupé
ces dernières années. Ça prend des gens qui orga-

MONTRÉAL rien aux dévots qui ont fondé Montréal si on ne


comprend pas qu’ils étaient animés par quelque
chose qui les dépassait. Il y a quelque chose de très
Peyrous, spécialiste du XVIIe siècle, souligne
pourtant que, si les utopies religieuses ont sou-
vent tourné à la catastrophe, ce ne fut pas le cas
nisent des activités, qui soutiennent nos jeunes,
qui leur donnent la parole. Il faut un contrepoids
à ces agents provocateurs, pour que ces discours
SUITE DE LA PAGE 1 impressionnant dans cette histoire.» de Montréal. Quant à l’oubli de ces personnages n’aient pas de prise parmi nos étudiants. Mais
Sans le courage et la conviction des Montréa- plus grands que nature, il l’attribue à la crise reli- dans les 155 millions de compressions qu’on a vé-
Si l’absence de références historiques dans les listes, Montréal n’aurait jamais été fondée, estime gieuse des années 1960. « Il faudrait bien en sor- cues, ce qu’on a coupé, ce sont des ressources, des
célébrations du 375e anniversaire de Montréal aussi Éric Bouchard, qui a travaillé il y a quelques tir un jour, dit-il. On va fêter le 375e anniversaire services aux élèves. C’est ça qu’on coupe quand on
peut s’expliquer par cette distance, elle a aussi années à une série d’émissions sur les Sulpiciens de Montréal dans l’euphorie, mais les fondateurs n’a plus le choix. C’est ce qu’on a fait. »
une autre cause, croit l’historien. Lorsque Éric diffusée sur Radio Ville-Marie. «Ce qui me frappe, de Montréal n’étaient pas des hédonistes. Loin de Jusqu’à maintenant, un seul cégep, celui de
Bédard était à l’université, il se souvient que, c’est qu’en fondant Montréal, les dévots vont fixer ce là. Ils avaient plutôt un côté pénitent. » Maisonneuve, a eu accès à des fonds spéciale-
déjà, pratiquement plus personne ne se passion- qui demeure jusqu’à nos jours la frontière du Ca- ment consacrés à la lutte contre la radicalisation.
nait de l’histoire de la Nouvelle-France. La plu- nada français. Si Québec est la porte de l’Amé- Ce que nous avons été Ailleurs, les intervenants font ce qu’ils peuvent
part des historiens qui s’y intéressaient encore rique, Montréal est la frontière ultime du Canada Parmi les héros qui ont fondé Montréal, Do- en attendant le réinvestissement promis en édu-
tentaient surtout de déboulonner les mythes qui français, celle qui permet aussi d’aller partout et de minique Deslandres n’oublie pas les Amérin- cation par le gouvernement Couillard.
avaient été construits au début du siècle dernier, s’ouvrir sur le continent. Dès cette époque, on a une diens. « C’est eux qui ont dicté les termes de la « On sait que les élections approchent et que les
à l’époque de Lionel Groulx. idée de notre terrain de jeu.» rencontre à Montréal. C’est eux qui ont montré surplus risquent d’être au rendez-vous. M. Couil-
l’endroit où créer Montréal. D’ailleurs, nous lard nous a dit qu’il était le premier ministre de
Un juste milieu Renouer le fil avons hérité des Amérindiens l’amour des grands l’Éducation. On le croit sur parole. À ce stade-ci,
« Le résultat, dit Bédard, c’est qu’on a débou- Éric Bouchard s’étonne, à l’occasion de ce espaces et une certaine culture du consensus. On c’est assez timide. On vit d’espoir. »
lonné toutes les statues. Pour ne pas tomber dans 375e anniversaire, de la difficulté manifeste que peut faire sécession, mais il faut toujours s’enten-
l’épopée mystique, pour fuir l’idéologie, on a éplu- nous avons à nous souvenir de cette épopée dre. On n’aime pas trop le débat. » Le Devoir
ché les actes notariés, on a fait une histoire au mystique. « Nous sommes face à des gens d’une L’historien Denis Vaugeois voit dans cette es-
ras du sol, on a déconstruit tous les héros, si bien force morale peu commune. Des gens peut-être pèce de malaise historique à l’égard des fonda-
qu’aujourd’hui, on n’arrive même plus à com- un peu trop grands pour les pantouflards que teurs de Montréal une crise qui n’a pas été ré- Un problème bien réel
prendre l’esprit mystique des premiers Montréa- nous sommes devenus. Ce détachement à l’égard solue. « Ce qui se passe au Québec est extrême-
listes et ce qui pouvait les guider. Car, ça, on ne de nos fondateurs n’a pas toujours existé. Après ment profond. Au Québec, on a tourné le dos à la De 20 à 30 jeunes Québécois sont parvenus
le trouve pas dans un acte notarié. » tout, les Américains, eux, n’ont pas peur d’évo- religion, soit. Mais je garde beaucoup d’admira- au cours des dernières années à se rendre
Parmi les deux principaux historiens qui se quer leurs Pilgrim Fathers. Il y aurait certaine- tion pour ces communautés religieuses qui pré- en Syrie pour combattre au sein du groupe
sont intéressés à la Nouvelle-France après les ment là un fil à renouer. » servent leur patrimoine. » armé État islamique, révélait la semaine der-
années 1960, les noms de Marcel Trudel et de L’ignorance des dévots qui ont fondé Montréal L’historien cite les Augustines de Québec, qui nière le Centre de prévention de la radicali-
Louise Dechêne se détachent du lot. « Ce n’est peut aussi produire son contraire, à savoir la fai- ont ouvert un musée et hébergent des visiteurs. sation menant à la violence (CPRMV). Le
pas faire injure aux œuvres incontournables de blesse de leur critique. L’historienne Dominique Une attention que n’ont pas toujours les institu- rapport concluait que les milieux scolaires
Trudel et de Dechêne que d’y constater l’intention Deslandres reconnaît qu’au Québec, il n’y a ja- tions gouvernementales. Denis Vaugeois rappelle sont plus touchés que les autres et que la
commune de déconstruire le grand récit national mais eu de véritable critique des dévots comme que les archives du Musée de la civilisation et du majorité des jeunes radicalisés sont manipu-
des “anciens Canadiens” », écrivait Éric Bédard il y en a eu une en France avec Molière et Pas- Séminaire de Québec sont aujourd’hui inaccessi- lés par des « agents de radicalisation » qui
en 2014 dans un article de la revue Arguments cal. « La critique des dévots va se faire ici dans bles faute de personnel. Cette situation a récem- profitent de la quête identitaire des étu-
intitulé « Retrouver la Nouvelle-France ». une sorte de désobéissance d’enfant mal élevé, dit- ment été dénoncée par plus de 400 historiens qué- diants. Ces agents ont été à l’œuvre au col-
Éric Bédard veut pourtant croire qu’entre l’ap- elle. On a madame Bégon, une Montréalaise qui bécois et canadiens. Ces archives sont pourtant lège de Maisonneuve de 2013 à 2015, onze
proche héroïque de Lionel Groulx et celle parfois critique le fait qu’on n’a pas le droit d’aller danser. parmi les plus importantes en Amérique du Nord étudiants ayant réussi à se rendre en Syrie
anticléricale des déconstructivistes, il pourrait On a les Ursulines de Québec, qui font semblant et elles ont même été reconnues par l’UNESCO. ou ayant tenté de le faire pour participer à la
exister un juste milieu. « Oui, on a enjolivé les d’ouvrir les lettres, mais sans les lire malgré ce que «C’est grave, ce qui se passe au Québec, dit Denis « guerre sainte ». Les chercheurs du CPRMV
choses, mais ce n’est pas une raison pour faire l’im- prescrit l’évêque. Mais pas de résistance ouverte. Vaugeois. On a parfois l’impression que personne ajoutaient que d’autres cégeps et universités
passe sur un récit historique absolument passion- Il n’y a pas de Voltaire canadien. » ne se soucie de ce que nous avons été.» vivent actuellement des épisodes de radicali-
nant. Pour faire une histoire où la religion et le Comme souvent, au lieu d’affronter l’ennemi, sation des jeunes, sans les nommer.
courage n’ont plus droit de cité. On ne comprend les Québécois prennent le bois. Le père Bernard Le Devoir

La rédaction Avis publics et appels d’offres Abonnements (lundi à vendredi, 7 h 30 à 16 h 30)


Au téléphone 514 985-3333 / 418 643-1541 Au téléphone 514 985-3344 Au téléphone 514 985-3355
Par courriel redaction@ledevoir.com Par courriel avisdev@ledevoir.com Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 463-7559
Le Devoir sur
ledevoir.com Par télécopieur 514 985-3360 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel abonnements@ledevoir.com
Les bureaux du Devoir sont situés
Par télécopieur 514 985-5967
au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Publicité Petites annonces
Montréal (Québec), H3A 3M9 Place-des-Arts Au téléphone 514 985-3399 et publicité par regroupement
Ils sont ouverts du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
sur Facebook Extérieur de Montréal (sans frais) 1 800 363-0305 Au téléphone 514 985-3322 Agenda culturel
Renseignements et administration : 514 985-3333 et sur Twitter Par télécopieur 514 985-3390 Par télécopieur 514 985-3340 Par courriel agenda@ledevoir.com

Le Devoir peut, à l’occasion, mettre la liste d’adresses de ses abonnés à la disposition d’organisations reconnues dont la cause, les produits ou les services peuvent intéresser ses lecteurs. Si vous ne souhaitez pas recevoir de correspondance de ces organisations, veuillez en avertir notre service à la clientèle. Le Devoir est publié du
lundi au samedi par Le Devoir inc. dont le siège social est situé au 2050, rue De Bleury, 9e étage, Montréal (Québec), H3A 3M9. Il est imprimé par Imprimerie Mirabel inc., 12800, rue Brault, Saint-Janvier de Mirabel, division de Québecor Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal, qui a retenu pour la région de Québec les
services de l’imprimerie du Journal de Québec, 450, avenue Béchard, Québec, qui est la propriété de Corporation Sun Media, 612, rue Saint-Jacques Ouest, Montréal. Envoi de publication — Enregistrement no 0858. Dépôt légal: Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2007.
Cinéma Le thriller Restaurant Fenêtre
Ne respire pas de Fede afghane sur un Plateau
Alvarez: tel est pris... Page B 3 à Montréal Page B 7

CAHIER B › L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

Des suggestions de sorties


pour le week-end

FÊTER COMME
LES BASQUES
On fête la culture du Pays
basque tout le week-end,
pour les 20 ans de l’associa-
tion Euskaldunak Québec.
Au parc Bellerive, à Mont-
réal, ce sera la fête : exposi-
tion photo, concours de
pinxto, repas communau-
taire, danses traditionnelles,
concerts (dont un à la bras-
serie Beaubien). Les
Basques savent célébrer !
C’est l’occasion d’entrer en
contact avec cette culture co-
lorée et malheureusement
méconnue.
20 Urte : Eskaldunak Québec,
vendredi à dimanche, au parc
Bellerive et dans d’autres lieux à
travers la ville, entrée gratuite.
euskaldunakquebec.com/du-26-
au-28-aout-euskaldunak-celebre-
ses-20-ans.

SOUTENIR LA COOP
Les habitants de la Coop sur
Généreux, espace collectif et
PHOTOS JEAN-FRANÇOIS LEBLANC autogéré qui a occupé une
Deux photos de fresques nocturnes au festival RU de l’an dernier place importante dans la vie
culturelle underground de
Montréal, se sont fait mettre
à la porte au début du mois.

Le bitume comme terrain de jeu Le Quai des brumes est


l’hôte d’un concert-collecte
de fonds pour venir en aide
aux évincés qui tentent d’or-
ganiser leur démarche judi-
ciaire. Seront de la partie :
Le festival RU propose au public de se réapproprier Monogamy, Faudrait faire la
vaisselle et Robert Fusil et
l’espace urbain sur l’avenue du Mont-Royal, à Montréal les chiens fous.
Spectacle et collecte de fonds,
dimanche, 20 h au Quai des
Et si les rues étaient un terrain de jeu ? C’est avec cette idée brumes, 12 $, facebook.com/
en tête que l’avenue du Mont-Royal convie le public à se réap- events/499442900254566.
proprier l’espace urbain dans le cadre de la 21e édition de son
Nos coups
court festival artistique, désormais connu sous le nom de RU. de cœur UN VRAI PARTY
Tour d’horizon. DE QUARTIER
Fresques nocturnes. Des Dans la foulée de la création
FLORENCE SARA cours où s’entremêlent les univers artistiques éclatés d’un « chemin vert » dans le
G. FERRARIS genres artistiques », souligne-t- en cours de création à dé- secteur Marconi-Alexandra,
elle. Mélange qui sera visible couvrir jusqu’à tard dans la l’organisme Soder et le collec-

L’
avenue du Mont- sur plus de deux kilomètres, nuit. De 21 h à 1 h le 26 tif A’Shop s’inspirent des block
Royal prend ces du br uyant boulevard Saint- août, site Mont- parties new-yorkais des an-
jours-ci des al- Laurent jusqu’à la large r ue Royal/Saint-Hubert. nées 1970, rassemblant mu-
lures de musée à d’Iber ville. Pour l’occasion, Socalled en spectacle. Am- sique, bouffe et création artis-
ciel ouver t, ou l’ar tère troque toutefois son biance musicale déjantée, tique. L’événement a lieu
est-ce plutôt celles d’une côté tapageur, réservé aux au- performance rocambo- toute la journée de samedi et
vaste arène festive ? Fresques tomobiles, contre l’ouverture lesque offerte par l’artiste vise à rassembler les rési-
colorées, installations éphé- aux piétons, véritables rois de Josh Dolgin, alias Socalled. dants du quartier et autres cu-
mères et per formances plus la fin de semaine. 20 h le 26 août, site métro rieux autour d’un projet vert
grandes que natur e, d’un D’un bout à l’autre de l’ave- Mont-Royal. et collectif. La journée pren-
bout à l’autre de la nue, des stations ar- In Museum V.2. La compa- dra fin avec la création d’une
rue, les ar tistes s’in- Pour sa 21e tistiques et ludiques gnie Marie Chouinard, dont grande murale.
vitent jusqu’aux li- ont ainsi été aména- le studio se trouve sur l’ave- Block Party/Chemin vert, sa-
mites de la fin de se- édition, la gées pour le plus vres annoncées dans la pro- meilleurs médiateurs culturels nue, offre une série de per- medi, de 10 h à 20 h, 6400,
maine parmi les pas- Nuit blanche grand plaisir des visi- grammation, à des r ythmes que nous puissions avoir. » formances en plein air ryth- rue Clark à Montréal, entrée
sants pressés. teurs curieux. « Quoti- dif férents, tout au long du Sylvie Dugré rêve d’un vaste mées par les bruits de la gratuite, facebook.com/
Pour sa 21e édition, sur tableau diennement, il y a plu- week-end. échange où l’art et la ville se- rue. Préparez vos souhaits, events/1122414101155578.
la Nuit blanche sur ta- sieurs milliers de per- Ici, une fresque colorée dé- raient au cœur des discussions. les artistes s’en inspireront
bleau noir, célébrée noir fait peau sonnes qui transitent ployée sur le bitume à l’angle « Comme spectateur, nous avons pour créer. De 13 h 30
tous les ans en août par Mont-Royal, pré- de la r ue Saint-Huber t. Plus rarement l’occasion de nous en- à 15 h le 28 août, site Mont- LES MARIONNETTES
sur le Plateau Mont- neuve cise Sylvie Dugré. Les loin, les mouvements amplifiés tretenir directement avec les ar- Royal/Saint-Hubert. PRENNENT L’AIR
Royal depuis la fin gens ne s’arrêtent pas d’une troupe de danseurs bi- tistes, souligne-t-elle. Il y a géné- Les joyeux personnages de
des années 1990, fait peau nécessairement, ils sont pressés. garrés, inspirés des souhaits ralement une distance et, ça, tissu prennent d’assaut la
neuve. Ils circulent souvent sans pren- formulés par les passants, le c’est quand on peut les voir ! Et promenade Wellington, dans
Ainsi, alors que la Nuit dre le temps de regarder ce qui tout au r ythme des per for- même pour les artistes, c’est une tent le public à vivre une expé- Verdun. Plus d’une quin-
blanche évoquait un rêve artis- se passe autour d’eux. Avec RU, mances musicales qui pren- occasion en or d’avoir une ré- rience décousue en plein cœur zaine de troupes spéciali-
tique éveillé, la nouvelle mou- nous voulons of frir un temps dront place aux abords de la trospective en direct. » du brouhaha urbain. sées dans le théâtre de ma-
ture s’ancre davantage dans d’arrêt, une raison de se poser station de métro Mont-Royal. En plus d’être un lieu de dis- « RU, c’est exactement ça, une rionnettes donneront une
une réalité urbaine et prend sans nécessairement avoir be- Surtout, RU se veut l’occasion cussion, l’avenue sera aussi, rencontre, une expérience, une soixantaine de représenta-
les traits d’une réappropriation soin de consommer, pour vivre d’aller à la rencontre de l’autre, tout au long de la fin de se- occasion pour les gens, tant les tions, au plus grand plaisir
de l’espace. « Nous voulions in- l’espace tout simplement. » de celui qui crée, qui donne un maine, un espace d’expérimen- visiteurs que les artistes, de vi- des petits.
viter le public à jouer dans la nouveau sens à l’espace public. tations et de découvertes, cer- vre quelque chose de dif férent, Festival Marionnettes plein la
rue, lance Sylvie Dugré, direc- Discussion artistique Car, plus qu’un simple événe- taines installations permettant en plein cœur de la ville. » rue, samedi et dimanche entre
trice d’Odaces Événements, Pour y arriver, l’équipe der- ment culturel, le festival est une au public de carrément s’y im- 11 h et 17 h, dans différents
l’organisme responsable de la rière l’événement mise sur la occasion pour les passants merger. Le Devoir lieux aux abords de la prome-
mise en œuvre du court festi- présence des ar tistes en d’amorcer un dialogue avec les C’est le cas, entre autres, nade Wellington, gratuit, prome
val. On a rarement la chance pleine action pour captiver l’at- artistes sur place. des Cabinets improbables, RU, jusqu’au 28 août sur l’ave- nadewellington.com/events/ar
de le faire, mais cet espace leur tention des passants, que ces « Nos artistes, peu importe la sortes de boîtes à mystère qui nue du Mont-Royal, du boule- ticle/114/festival-marionnettes-
appartient aussi. » derniers soient des connais- discipline, sont bien avertis, pré- prendront place sur l’ar tère vard Saint-Laurent à la r ue plein-la-rue-2016 ?lg=fr.
Pas question, cependant, de seurs avérés ou des curieux cise la directrice ar tistique. commerciale. Déployés à deux d’Iber ville. Activités et ho-
renier l’essence même de néophytes en quête de nou- Nous voulons que les marcheurs pas de la rue Saint-Hubert, ces raires variés. mont-royal.net/
l’événement. « RU demeure un velles sensations. Le public les interrompent, les question- univers déjantés, imaginés par fr/evnement-ru-reappropria icietla@ledevoir.com
happening éclaté, un vaste par- verra donc prendre vie les œu- nent, leur parlent. Ce sont les cinq artistes et collectifs, invi- tion-urbaine. Sophie Chartier
B 2 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D C U L T U R E
40E FFM CINÉMA

Pluie d’étoiles sur un festival assombri Les lendemains


ODILE TREMBLAY
de la fête hippie
U ne foule de vedettes qué-
bécoises s’étaient dépla-
cées jeudi soir au Cinéma Im- HISTOIRE HIPPIE / de la contre-culture, sans pou-
périal pour l’ouver ture d’un STONE STORY voir les analyser, mais toujours
festival pourtant bien ébranlé. ★★★ debout dans son petit univers,
Un contraste ajoutant à la bi- Documentaire de Jean-André d’où il admire les rayons de so-
zarrerie de l’atmosphère, mais Fourestié. Image : Hervé Bail- leil. Cinquante ans plus tard, il
un départ en grand. largeon. Musique : Freeworm. n’a pas vraiment changé. Père
André Forcier et son Em- Montage : Jean-André Fourestié. irresponsable qui a négligé ses
brasse-moi comme tu m’aimes Québec, 2016, 86 minutes. filles dans le passé, il refuse en
ouvrait donc le bal du 40e FFM son âge mûr d’aller visiter sa
avant de prendre l’af fiche le ODILE TREMBLAY fille très malade, par égocen-
16 septembre. Et comme sa trisme manifestement. Malgré
distribution semble couvrir le
bottin des ar tistes quasi au
complet, de Julien Poulin à
C e documentaire, tourné au
Québec et aux États-Unis,
montre le revers d’une mé-
tout, l’homme demeure atta-
chant et tendre. Il croit d’ail-
leurs, et peut-être à raison, que
Roy Dupuis, de Catherine de daille jadis scintillante, ternie d’avoir en partie élevé ses filles
Léan à France Castel, en pas- par le temps qui passe et dans une commune, en multi-
sant par Denys Arcand, Benoît quelques illusions perdues. Le pliant les figures d’autorité, les
Brière, Benoît Pilon, sans Français Jean-André Foures- a aidées à s’épanouir.
compter les autres. Comme tié, installé à Montréal, avait Avec l’excellente trame mu-
une grande par tie de l’aréo- surtout réalisé des documen- sicale de Freeworm, ce docu-
page s’était déplacée en délé- taires sur la musique : jazz et mentaire n’est pas un modèle
gation, le FFM brillait de mille gospel. Il livre ici son premier de style côté caméra, mais
feux d’artifice. long métrage, sur thème de pose en filigrane toutes sortes
Donald Pilon semblait ému. choix de vie, avec poids de de questions de société.
« J’ai été là au début du festival, conséquences sur les autres Les autres figures inter vie-
et je suis là, j’espère… pas pour comme sur soi. wées sont parfois plus intéres-
la fin. Dans le temps, ce n’était En faisant le por trait d’un santes que Stone. Sur tout le
pas Cannes, mais un peu ancien hippie, le documenta- conjoint de son ancienne
Cannes quand même. » riste n’est pas allé du côté des femme, vétéran du Vietnam,
Serge Losique, si malmené histoires de réussite, nom- intoxiqué par l’agent orange,
par les circonstances, est venu breuses chez les baby-boo- qui se demande à quoi ses sa-
s’adresser à la salle. « Vous JACQUES NADEAU LE DEVOIR mers anciens routards. Martin crifices ont ser vi. Également
savez, il y a dans la vie deux L’actrice Juliette Gosselin, en vedette dans Embrasse-moi comme tu m’aimes, et le réalisateur André Stone, son antihéros, est un les filles de Stone, citoyennes
choses qui ont compté pour Forcier ont défilé sur le tapis rouge pour la première du film. anglophone qui vit pauvre- de Philadelphie. Toutes deux
moi : le cinéma d’abord, la na- ment dans un appartement du avec les pieds sur terre, et à
ture ensuite. Le cinéma est une Le cœur de Forcier fer tes par le groupe chinois On entendait des bruits vou- Mile End à Montréal, où des mille lieues de comprendre ce
fiction. Elle n’est pas bonne si « J’ai entendu toutes sortes de Gold Finance, lui paraissaient lant qu’il manque d’hôtels colocataires l’aident à boucler qui a bien pu pousser les hip-
elle n’est pas dramatisée. Ce choses sur cette édition du festi- tentantes ; 110 000 $ prévus pour loger des invités. ses fins de mois. Un beau per- pies de l’époque à tout sacri-
genre de drame attire toujours val, évoquait devant quelques pour le meilleur film canadien, Les demandes d’accrédita- sonnage qui n’a pas renié ses fier, même leurs enfants, pour
l’attention des médias, ces gla- journalistes André Forcier, et 60 000 $ pour le second prix. tions pour les cinéastes et les idéaux de jeunesse et garde sa prendre une route qui ne me-
diateurs modernes. Même le je crois, comme le cinéaste Mais il ne sait plus trop ce qui journalistes ont, nous dit-on, foi en des idéaux de paix et nait à leurs yeux nulle par t.
film d’ouverture profite de toute Claude Gagnon, que monsieur ar rivera avec tout ça, vu les fait l’objet d’un bogue informa- d’entraide. Au cours des an- Elles condamnent leur père,
cette attention. Le reste n’a pas Losique est très intelligent et troubles à bord. tique. Des photos et des ren- nées 60, il a sillonné l’Amé- sans aller toujours au bout de
d’importance. » qu’il va nous surprendre. Je Forcier, avec sa compagne seignements se sont volatili- rique à bord d’un autobus « flo- leur pensée. C’est ce dialogue
Le jur y dans la salle n’était l’admire profondément, pour Linda Pinet, s’autoproduit en sés dans l’espace sidéral. On wer power » de la réputée Hog de sourds qui passionne,
pas au complet. Cer tains, son courage, son obstination. partie : « On a mis la moitié de espérait recevoir un badge de Farm en entraînant ses deux comme l’évolution de l’Amé-
comme le Néo-Zélandais Lee J’aime le festival. Mon cœur est notre maison en garantie… » presse au bout du compte. fillettes dans la joyeuse équi- rique du Nord, qui en 50 ans
Tamahori, établi à Hollywood, avec lui. » Les bourses auraient été bien- Mais quand ? Le FFM dé- pée, dont elles ne conser vent est passée d’un rêve commu-
ont cr u bon de rester chez Le Festival de Toronto avait venues. Mais comment savoir marre vraiment vendredi. point de joyeux souvenirs. nautaire à un individualisme
eux, paraît-il. Trois jurés sur quand même refusé son film. ce qu’il adviendra du FFM ? Au téléphone, une jeune Guitariste du dimanche et forcené, sans y trouver son
six viendraient à Montréal, dit- « Ils l’ont jugé trop violent, trop femme qui avait démissionné gardien de sécurité, Mar tin compte pour autant.
on. Ça reste à voir. sexué, avec trop d’humour noir L’avant-festival lundi avec neuf autres em- Stone, qui était à Woodstock et
Une soixantaine de films se- pour un public torontois, qui ne Dans les locaux du festival, ployés précisait que son côtoya des phares de la mu- Le Devoir
ront présentés à l’Impérial, à la pourrait supporter la moitié de plus tôt en après-midi, ça sen- groupe n’a reçu de versement sique rock du temps, semble
faveur d’une seule séance cha- la projection, et parfait pour les tait plutôt la déroute. On en- que pour le travail déjà effec- condenser en lui tous les rêves V.O., s.-t.f. : Cinéma Du Parc
cun. Sur les vitres de la devan- Québécois… » tendait une fille gérer des an- tué, et non à titre d’avance,
ture de l’Impérial, la nouvelle Ses trois films présentés nulations au téléphone et, sur comme l’assurait Serge Lo-
grille-horaire excluant les pro- dans le passé au FFM, Une l’autre ligne, répondre à des sique la veille. « Et il nous doit
jections dans les salles du Fo- histoire inventée, Le vent du membres du jury, certains qui encore une semaine… On ne
rum était prête en fin d’après- Wyoming et Coteau rouge, poirotaient depuis trois heures pouvait continuer dans un festi-
midi. « Du moins, tout sera avaient rempor té le Prix du à l’aéropor t : Eliseo Subiela, val aussi désorganisé sans pou-
concentré en un lieu, me dit le meilleur film canadien. Le ci- grand cinéaste argentin auteur voir payer personne. »
gérant de l’Impérial. Les meil- néaste ne cache pas que les du Côté obscur du cœur, sem-
leurs films du festival, en plus. » Chelems d’or, bourses of- blait grogner au bout du fil… Le Devoir

Une grande ministre Martin Coiteux, du


gouvernement québécois, du
même nom et surnommée «la
Reine du tricot», est décédée
durant la semaine de la mode à
Paris au printemps 1994.
émission sur le groupe Salvail et du commis-
saire aux célébrations du
jeudi à Paris à 86 ans, a annoncé
à l’AFP sa fille Nathalie. «Ma
Agence France-Presse

375e de Montréal 375e anniversaire, Gilbert


Rozon. «On propose un grand
mère est décédée cette nuit à
Paris, chez elle, à 5 heures du
Bazzo retourne à
Une émission spéciale de 90 mi-
nutes sera diffusée le dimanche
happening qui met à l’écran les
artistes d’ici et d’ailleurs qui ont
matin, des suites de la maladie de
Parkinson», a déclaré Nathalie
la radio
11 décembre prochain à 20 h un lien de cœur avec notre ville. Rykiel, elle aussi femme de Marie-France Bazzo participera
sur les quatre principaux ré- Tous les plus grands du showbiz mode. L’inventrice de la «dé- à l’émission Le 15-18 d’Annie MICHEL PAQUET
seaux francophones, pour lan- seront rassemblés pour célébrer mode», qui avait lancé dans les Desrochers, diffusée sur la
cer les festivités du 375e anniver-
saire de Montréal. Cette émis-
Montréal!» déclare Éric Salvail,
du groupe Salvail & Co.
années 60 des vêtements d’une
souplesse sensuelle, célèbre no-
chaîne ICI Radio-Canada Pre-
mière, à partir du 19 septembre
Remise du prix Robert-Cliche
sion, qui se veut également un Le Devoir tamment par ses rayures noires prochain. ICI Radio-Canada a Le prix Robert-Cliche pour un premier roman a été décerné
hommage à la métropole, sera et colorées, avait fondé en annoncé jeudi qu’elle y com- jeudi à Antoine Charbonneau-Demers pour son roman Coco,
diffusée en même temps sur
ICI Radio-Canada Télé, Télé-
La couturière mai 1968 la griffe Sonia Rykiel.
Née Sonia Flis à Paris le 25 mai
menterait l’actualité les lundis
et mercredis à 16h20. La so-
présenté par l’éditeur comme un « roman d’apprentissage
déjanté et minimaliste dont l’humour caustique se fait tour à
Québec, TVA et V. Elle sera pro-
duite par le groupe Salvail &
française Sonia 1930, d’un père français et d’une
mère roumaine, elle avait com-
ciété d’État a aussi annoncé que
Mme Bazzo proposera, plus tard
tour jubilatoire et inquiétant ». Le prix, qui existe depuis 1979,
n’avait pas été décerné l’année dernière. Coco est publié chez
Co. L’annonce de l’émission a
été faite jeudi par un communi-
Rykiel est décédée mencé sa carrière comme étala-
giste en 1948. Elle avait joué son
cet automne, sur la plateforme
Première Plus, une série de do-
VLB éditeur et sera en librairie le 28 septembre. Le lauréat,
né en 1994, est diplômé en création littéraire et finissant du
qué commun du maire de Paris — Sonia Rykiel, fondatrice propre rôle dans le film de Ro- cumentaires radiophoniques. Conservatoire d’art dramatique de Montréal.
Montréal, Denis Coderre, du de la maison de couture du bert Altman Prêt-à-porter, tourné Le Devoir

CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit

À LA TÉLÉ
SRC Le Téléjournal 18 h Grand Rire Grand Rire LA GRANDE SÉDUCTION (2002) avec Pierre Collin, David Boutin. Le Téléjournal SARAH PRÉFÈRE LA COURSE (2013)
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Gags Full Ado RIDDICK (V.F.) (2013) avec Karl Urban, Katee Sackhoff, Vin Diesel. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 Nation Z 0h05 PRÊTRE
TQ Les Argonautes Gars des vues Appendices Vie après sport Banc public Crime parfait SOS sages-femmes / L'épreuve Un chef à la cabane Génial!
V Atomes Souper parfait L'arbitre SQ 911 Atomes Vidéoclips Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 QuestC.. Journal FR Habiter le Ma nature Rendez-vous en Terre / Mélissa Theuriau chez Les Maasaï Rires du monde TV5 le journal 23h40 Parconaute / Horreur
D
VIE
Erreurs de génie
Design V.I.P. Qui vit ici?
Otages / Forgues Lien fatal / Souvenirs enfouis
Mini-maisons Marché conclu! Maigrir pour gagner
Body Language / Linda Lavoie Meurtres de sang-froid
Tous pour un chalet! ByeMaison Sous-sol!
Police scientifique / Michel Cox Enfants tueurs
Papa célibataire Médium
Nos choix ce soir
MX Génération 2000 Le grand décompte MusiMax Souper parfait Souper parfait AUSTIN POWERS (1997) avec Elizabeth Hurley, Mike Myers. Inspiration
VRAK.TV Les menteuses Teen Wolf / Tatouage Med Med ZOMBIE MALGRÉ LUI (2013) Nicholas Hoult. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes PETITS NIDS DOUILLETS
RDS Sports 30 L'avant-match LCF Football / Blue Bombers de Winnipeg c. Alouettes de Montréal (D) Sports 30 Oups Monde sport Poker La mode étant à la simplicité volontaire, suivez
HISTORIA Fous bolides Fous bolides Marins d'eau douce Les hommes du Mississippi Les montagnards Les montagnards SYRIANA (V.F.) (2005) George Clooney. John et Zack, deux experts de la rénovation,
ARTV Le temps d'une paix RéelleMENT NO (V.F.) (2012) avec Alfredo Castro, Gael García Bernal. 22h05 RBO 3.0 Prochains Les grandes entrevues alors qu’ils parcourent l’Amérique afin d’aider
EXPLORA Afrique sauvage / Kalahari Planète techno Monsieur H. CheminsÉcole/ danger Panique sur terre / Les zombies Planète colère Monsieur H. Tabou / Potions magiques Super-humains
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La loi de Charleston Séquelles / Le cri du cerf Castle / Dans les bois Bones / Ce n'est qu'un au revoir L'enquête / Le temps du verdict NCIS: L. A.
des familles à construire la minimaison idéale.
ZTÉLÉ Les pires chauffards québécois Conquérants Maripier! Américars: rapides et musclés Remorquage Prêt sur gage Classé XXX Escortes Dans l'net Jobs de bras Match parfait? Minimaisons sur mesure, Canal Vie, 19 h
C. SAVOIR Le Devoir de débattre CodeChasten Encore plus Archi branchés Communiquer pour réussir McGill en parle Dialogues Avenir Hôtel-Dieu CORIM
ÉVASION Bagages Bagages Tamy @ Royaume-Uni Arnaque en ville / Rio de Janeiro Hell's Kitchen Hell's Kitchen Anthony Bourdain / Nicaragua Arnaque L’AFFAIRE FORGUES
TFO LeRanch Wendy Indie tout prix Subito texto Flip Amalgame Bestiaire CinéTFO/La cité TFO 24.7 Flip La portée Carte de visite Une trentaine de prises d’otages aurait lieu
Cinépop 17h35 LA VÉRITÉ SUR LES C... 19h15 QUICKSILVER (V.F.) (1986) Kevin Bacon. JEU D'ENFANT (1988) Catherine Hicks. DEMI-TOUR (1997) avec Jennifer Lopez, Nick Nolte, Sean Penn. chaque année au Québec. Le premier des huit
SÉcran 17h50 UNE NUIT AU MUSÉE: LE SECRET DU... L'ENVIE D'ÊTRE MÈRE (2016) Josie Bissett. DESTINS VOLÉS (2015) William H. Macy. 22h45 AU COEUR DE L'OCÉAN (2015) Chris Hemsworth. épisodes de cette nouvelle série documentaire
Planète 17h30 Comm.. Enquêtes Paris, la ville Sous le niveau de la mer L'école commando US Navy, 100 ans R.I.P. nous fait revivre l’enlèvement de l’homme
MATV Mise à jour Champs libres Génération Z Laboratoire Culture zone Tremblay Place des Arts Couleurs d'ici Paroles auteurs Marteau La Scène Premières vues d’affaires André Forgues, kidnappé par trois
CBC CBCNews The Exchange Coronation St. Coronation St. Schitt's Creek 22 Minutes 4:00A.M. RaiseWolv CBC News: The National CBCNews Coronation St. Coronation St. individus masqués alors qu’il rentrait chez lui.
CTV CTV News Montreal eTalk The Big Bang Shark Tank Motive / Chronology of Pain Blue Bloods / Unsung Heroes CTV National News Montreal 0h05 BigBang
Otages, Canal D, 19 h
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Spartan: Ultimate Team Challenge Rookie Blue / A Little Faith Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Shark Tank What Would You Do? 20/20 News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight LNF Football / Browns de Cleveland c. Buccaneers de Tampa Bay - Pré-saison (D) Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert MENSONGES ET TRAHISONS
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Wheel Fortune America's Got Talent / Live Show 3 Dateline NBC / Obsession NBC5 @ 11 23h35 The Tonight Show Dans cette série judiciaire britannique de trois
PBS (33) PBS NewsHour BBC Newsnight Vermont Week Wash. Week I Miss Downton Abbey! Nitty Gritty Dirt Band: 50 Years and Circling Back Stronger Bones épisodes, David Tennant (Doctor Who, Broad-
PBS (57) News America Business PBS NewsHour M.Lake Journal New York NOW On the Psychiatrist's Couch With Dr. Daniel Amen, MD World News Charlie Rose church) incarne un avocat dont la réputation
UNIS 17h30 Ramdam Hooké Garde-manger / Les terroiristes Ma caravane au Canada Fortier / Un passé si présent Raid international Gaspésie Les pieds dans la marge Twin Peaks d’être le meilleur d’Angleterre est entachée
HBO 17h05 WFerrell 18h40 AMBER ALERT (2012) Summer Bellessa. 20h15 BEEBA BOYS (2015) Game of Thrones / Blackwater Game of Thrones Cinéma après avoir fait libérer un jeune homme (Toby
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Chicago Fire / Sur la sellette Esprits criminels Esprits criminels / Gabby AUCUN DÉTOUR (2013) Paul Walker. Kebbell) accusé d’un meurtre sauvage.
TVA Sports Le TVA sports MLB: moments LMB Baseball / Orioles de Baltimore c. Yankees de New York (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports WTA Tennis Crime parfait, Télé-Québec, 21 h
08/26 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
Manon Dumais
CANAUX 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
SRC Le Téléjournal 18 h Grand Rire Grand Rire LA GRANDE SÉDUCTION (2002) avec Pierre Collin, David Boutin. Le Téléjournal SARAH PRÉFÈRE LA COURSE (2013)
TVA TVA nouvelles Sucré Salé Gags Full Ado RIDDICK (V.F.) (2013) avec Karl Urban, Katee Sackhoff, Vin Diesel. TVA nouvelles 22h35 Sucré 23h05 Nation Z 0h05 PRÊTRE
TQ Les Argonautes Gars des vues Appendices Vie après sport Banc public Crime parfait SOS sages-femmes / L'épreuve Un chef à la cabane Génial!
V Atomes Souper parfait L'arbitre SQ 911 Atomes Vidéoclips Appelez
RDI Le Téléjournal RDI économie 24/60 Les grands reportages Le Téléjournal RDI économie Le National 24/60 Grands rep.
TV5 17h50 QuestC.. Journal FR Habiter le Ma nature Rendez-vous en Terre / Mélissa Theuriau chez Les Maasaï Rires du monde TV5 le journal 23h40 Parconaute / Horreur
D Erreurs de génie Otages / Forgues Lien fatal / Souvenirs enfouis Body Language / Linda Lavoie Meurtres de sang-froid Police scientifique / Michel Cox Enfants tueurs
VIE Design V.I.P. Qui vit ici? Mini-maisons Marché conclu! Maigrir pour gagner Tous pour un chalet! ByeMaison Sous-sol! Papa célibataire Médium
MX Génération 2000 Le grand décompte MusiMax Souper parfait Souper parfait AUSTIN POWERS (1997) avec Elizabeth Hurley, Mike Myers. Inspiration
VRAK.TV Les menteuses Teen Wolf / Tatouage Med Med ZOMBIE MALGRÉ LUI (2013) Nicholas Hoult. Les testeurs Arrange-toi ça Hors d'ondes
RDS Sports 30 L'avant-match LCF Football / Blue Bombers de Winnipeg c. Alouettes de Montréal (D) Sports 30 Oups Monde sport Poker
HISTORIA Fous bolides Fous bolides Marins d'eau douce Les hommes du Mississippi Les montagnards Les montagnards SYRIANA (V.F.) (2005) George Clooney.
ARTV Le temps d'une paix RéelleMENT NO (V.F.) (2012) avec Alfredo Castro, Gael García Bernal. 22h05 RBO 3.0 Prochains Les grandes entrevues
EXPLORA Afrique sauvage / Kalahari Planète techno Monsieur H. CheminsÉcole/ danger Panique sur terre / Les zombies Planète colère Monsieur H. Tabou / Potions magiques Super-humains
SÉRIES+ NCIS: Los Angeles La loi de Charleston Séquelles / Le cri du cerf Castle / Dans les bois Bones / Ce n'est qu'un au revoir L'enquête / Le temps du verdict NCIS: L. A.
ZTÉLÉ Les pires chauffards québécois Conquérants Maripier! Américars: rapides et musclés Remorquage Prêt sur gage Classé XXX Escortes Dans l'net Jobs de bras Match parfait?
C. SAVOIR Le Devoir de débattre CodeChasten Encore plus Archi branchés Communiquer pour réussir McGill en parle Dialogues Avenir Hôtel-Dieu CORIM
ÉVASION Bagages Bagages Tamy @ Royaume-Uni Arnaque en ville / Rio de Janeiro Hell's Kitchen Hell's Kitchen Anthony Bourdain / Nicaragua Arnaque
TFO LeRanch Wendy Indie tout prix Subito texto Flip Amalgame Bestiaire CinéTFO/La cité TFO 24.7 Flip La portée Carte de visite
Cinépop 17h35 LA VÉRITÉ SUR LES C... 19h15 QUICKSILVER (V.F.) (1986) Kevin Bacon. JEU D'ENFANT (1988) Catherine Hicks. DEMI-TOUR (1997) avec Jennifer Lopez, Nick Nolte, Sean Penn.
SÉcran 17h50 UNE NUIT AU MUSÉE: LE SECRET DU... L'ENVIE D'ÊTRE MÈRE (2016) Josie Bissett. DESTINS VOLÉS (2015) William H. Macy. 22h45 AU COEUR DE L'OCÉAN (2015) Chris Hemsworth.
Planète 17h30 Comm.. Enquêtes Paris, la ville Sous le niveau de la mer L'école commando US Navy, 100 ans R.I.P.
MATV Mise à jour Champs libres Génération Z Laboratoire Culture zone Tremblay Place des Arts Couleurs d'ici Paroles auteurs Marteau La Scène Premières vues
CBC CBCNews The Exchange Coronation St. Coronation St. Schitt's Creek 22 Minutes 4:00A.M. RaiseWolv CBC News: The National CBCNews Coronation St. Coronation St.
CTV CTV News Montreal eTalk The Big Bang Shark Tank Motive / Chronology of Pain Blue Bloods / Unsung Heroes CTV National News Montreal 0h05 BigBang
GBL 17h30 News Global National E.T. Canada Ent. Tonight Spartan: Ultimate Team Challenge Rookie Blue / A Little Faith Global News 23h35 Stephen Colbert
ABC News at 6 World News Local 22 News Inside Edition Shark Tank What Would You Do? 20/20 News at 11 23h35 Jimmy Kimmel Live
CBS Channel 3 News at Six Evening News Ent. Tonight LNF Football / Browns de Cleveland c. Buccaneers de Tampa Bay - Pré-saison (D) Ch. 3 News 23h35 Stephen Colbert
NBC NBC5 @ 6 NBC News Jeopardy! Wheel Fortune America's Got Talent / Live Show 3 Dateline NBC / Obsession NBC5 @ 11 23h35 The Tonight Show
PBS (33) PBS NewsHour BBC Newsnight Vermont Week Wash. Week I Miss Downton Abbey! Nitty Gritty Dirt Band: 50 Years and Circling Back Stronger Bones
PBS (57) News America Business PBS NewsHour M.Lake Journal New York NOW On the Psychiatrist's Couch With Dr. Daniel Amen, MD World News Charlie Rose
UNIS 17h30 Ramdam Hooké Garde-manger / Les terroiristes Ma caravane au Canada Fortier / Un passé si présent Raid international Gaspésie Les pieds dans la marge Twin Peaks
HBO 17h05 WFerrell 18h40 AMBER ALERT (2012) Summer Bellessa. 20h15 BEEBA BOYS (2015) Game of Thrones / Blackwater Game of Thrones Cinéma
AddikTV Les enquêtes de Murdoch Les pouvoirs de Toby Chicago Fire / Sur la sellette Esprits criminels Esprits criminels / Gabby AUCUN DÉTOUR (2013) Paul Walker.
TVA Sports Le TVA sports MLB: moments LMB Baseball / Orioles de Baltimore c. Yankees de New York (D) Le TVA sports Icônes sport Le TVA sports WTA Tennis
08/26 18h00 18h30 19h00 19h30 20h00 20h30 21h00 21h30 22h00 22h30 23h00 23h30 minuit
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 B 3

LE MÉCANO.
W E E K- E N D CINEMA
passer chaque fois pour des RETOUR CHEZ MA MÈRE
RÉSURRECTION accidents. Comédie d’Éric Lavaine avec
(V.F. DE MECHANIC – Josiane Balasko, Alexandra
RESURRECTION) V.O. : Cinéma Banque Lamy, Mathilde Seigner.
Thriller de Dennis Gansel avec Scotia, Carrefour Angrignon, France, 2016, 91 min.
Jason Statham, Jessica Alba, Cavendish, Colisée Kirkland,
Michelle Yeoh. États-Unis, 2016, Côte-des-Neiges, Lacordaire, Alors que sa cadette vient de
100 min. Des Sources, Spheretech, s’installer temporairement
Marché Central chez elle, une veuve convie ses
Des criminels kidnappent V.F. : Quar tier latin, Carre- deux autres enfants à un sou-
l’amoureuse d’un tueur à four Angrignon, StarCité, per pour leur présenter son
gages à la retraite afin de Lacordaire, Marché Central nouvel amoureux. La réunion
l’obliger à perpétrer pour de famille tourne au vinaigre.
leur compte une série d’as- V.O. : Quartier latin, StarCité,
sassinats aux quatre coins Beaubien
Médiafilm.ca du monde en les faisant VVS STUDIO V.O. s.-t.a. : Quartier latin AZ FILMS

Allez hop, cascade !


Les artisans de Nitro : Rush sur la mécanique
des scènes d’action
FRANÇOIS LÉVESQUE dent qu’on était en mesure de filmée plan par plan comme
poursuivre avec le personnage de celle du film de Claude Sautet

V oleur de voitures repentant


à la recherche d’un cœur
pour sa conjointe mourante,
Max tout en l’entraînant, lui et
les spectateurs, ailleurs.»
Les choses de la vie. Un contre-
exemple est survenu dans Nitro :
Rush, avec la scène de bagarre
Max, le héros de Nitro, a eu la Un enjeu central à l’arme blanche tournée en
faveur du public en 2007. « Les cascadeurs pensent tou- plan-séquence dans la douche de
Aussi, l’idée d’offrir une suite jours à l’action et les scénaristes la prison : on m’a signalé une
allait-elle de soi. Cette fois, pensent toujours à l’histoire, scène similaire dans Eastern
Max doit s’évader de prison renchérit Guillaume Lemay- Promises de David Cronenberg,
afin de sauver son fils, un pirate Thivierge. Quand tu mélanges que je n’avais pas vu. Après
informatique qui s’est acoquiné les deux, c’est vraiment tripant. l’avoir regardé, j’ai été à même
avec un gang criminalisé. Film On a brainstormé ; Alain était de m’en distinguer ; le film est
d’action à l’américaine assumé très ouver t. Il est venu passer encore un peu jeune pour faire
comme tel, Nitro : Rush dé- une journée dans un centre l’objet d’un hommage. »
laisse les courses d’automo- d’entraînement alternatif que je
biles au profit de morceaux de fréquente, et où on t’apprend à À la manière de Cruise
bravoure plus physiques. Le sauter dans les airs sans filet Lorsqu’on fait remarquer à
réalisateur Alain Desrochers et d’un point A à un point B ; à Guillaume Lemay-Thivierge
le comédien Guillaume Lemay- grimper… Ça lui a donné que, à l’instar de certains films
Thivierge expliquent cette dé- des idées pour des séquences hollywoodiens tels ceux de la
cision étonnante. comme celle d’arbre en arbre où série Mission : Impossible, l’in-
Étonnante parce que, en on doit s’introduire dans une trigue de Nitro : Rush semble
ver tu du modèle américain propriété gardée sans toucher construite autour de quelques
justement, le propre d’une par terre. Je suis un maniaque séquences d’action choisies, ANNIK MH DE CARUFEL LE DEVOIR
suite est de répéter ce qui a d’arbre en arbre extrême et je tout son être s’anime. Guillaume Lemay-Thivierge et Alain Desrochers étaient tous les deux d’avis qu’il fallait que la suite
déjà fonctionné. savais que je serais à l’aise, ce « Ce modèle-là est bon parce de Nitro soit encore plus captivante et r ythmée que le premier film.
« Dans le premier film, il y qui est capital pour que l’action que, quand tu as ta base solide,
avait les scènes de courses, puis soit crédible. » tu as juste à construire dessus ;
de longs bouts où il ne se passait Pour ce genre de films, il à changer d’aventure sans réex-
pas grand-chose, et je ne voulais s’agit en effet d’un enjeu central. pliquer chaque fois qui sont les
pas refaire ça, explique Alain De préciser Alain Desrochers: personnages. Le dernier Mis-
Desrochers, à la barre de Nitro « Pour que les scènes d’action sion : Impossible m’interpelle
également. Il fallait que le fonctionnent, ça demande des beaucoup ; c’est ce genre de cas-
deuxième soit plus captivant. heures de réflexion, de concep- cades-là qui m’allume. Il n’y a
Tout est question de rythme, et on tion et de répétition — l’apport aucune comparaison possible à
a beaucoup travaillé ça avec le du coordonnateur de cascades cause de la dif férence de bud-
scénariste, Martin Girard. Non Jean Frenette a été inestimable. get, mais je serais prêt à faire
seulement Guillaume était de cet On ne veut pas refaire ce qui a tout ce que fait Tom Cruise ! »
avis, mais il m’est arrivé très tôt déjà été fait, à moins qu’il Nitro : Rush prendra l’affiche
avec plein de types d’activités phy- s’agisse d’un hommage. Dans le le mercredi 31 août. HAUTE GASTRONOMIE
siques qui pourraient se prêter à premier Nitro, la scène finale de
des scènes d’action. C’était évi- l’accident avec le pick-up, je l’ai Le Devoir ET CHAMPAGNE EN BIKINI
10 CHEFS. 10 PLATS. 1 DESTINATION SPA.

Tel est pris…


NE RESPIRE PAS
(V.F. DE DON’T BREATHE)
★★★
Thriller de Fede Alvarez. Avec Jane Levy, Dylan
Minnette, Stephen Lang, Daniel Zovatto. États-
Unis, 2016, 88 minutes.

FRANÇOIS LÉVESQUE

R ocky retient son souf fle. Le sous-sol hu-


mide et mal éclairé où elle vient d’aboutir a
des allures de labyrinthe. Son ami Alex et elle
ont été séparés… Est-ce lui qu’elle entend ap-
procher ? Soudain, les lumières s’éteignent.
Dans la noirceur, la jeune femme avance à tâ- COLOMBIA
tons. Comment un simple vol par ef fraction L’interprétation de Jane Levy, dans le rôle de
chez un vieil aveugle a-t-il pu dégénérer de la Rocky, est pleine de conviction.
sorte ? Et de qui émane ce souffle qu’elle sent
sur sa nuque ? D’ailleurs, Fede Alvarez, dont c’est le second
Le thriller Ne respire pas ne perd pas de temps long métrage, filme cette histoire comme un
à placer le spectateur sous tension. Ainsi, les jeu du chat et de la souris, et ce, avec un savoir-
protagonistes, trois jeunes voleurs (Rocky, son faire indéniable.
petit ami Money et leur meilleur ami Alex), sont- Habile à générer, puis maintenir des mo-
ils présentés en pleine action alors qu’ils déro- ments de suspense par fois insoutenables, le
bent une maison, puis la saccagent et la quittent, réalisateur se garde, et on l’en sait gré, de re-
sûrs d’eux. Avant que l’épisode se répète dans courir aux effets de surprise faciles, qui se dis-
une autre propriété, le film s’ouvre brièvement sipent sitôt le sursaut passé.
afin de dévoiler quelques détails révélateurs sur
les membres de la bande en un enchaînement Antagoniste redoutable
succinct et efficace de courtes scènes. Cela étant, deux ou trois invraisemblances
On apprend alors que Rocky tente désespéré- flagrantes compromettent le scénario au mitan,
ment de ramasser assez d’argent pour fuir avec sans parler d’un épilogue franchement inutile.
sa petite sœur leur foyer abusif. Money doit ve- Un manque de rigueur dramaturgique dont l’in-
nir avec elles. Alex, quant à lui, est de toute évi- terprétation pleine de conviction de Jane Levy,
dence amoureux de la belle Rocky, malgré son dans le rôle de la très déterminée Rocky, atté-
amitié pour Money. nue en partie l’impact.
C’est dire qu’à l’approche de leur prochaine Puis, il y a Stephen Lang (le méchant en chef
casse, tout est en place pour que la bonne en- dans Avatar), glaçant en loup déguisé en agneau.
tente éclate. Presque muet pendant la première moitié du Tous les dimanches
film, il compose un antagoniste redoutable. de l’été, découvrez
Terrain de chasse
Pourtant, et bien que des échanges de mots
On dit qu’au royaume des aveugles, les
borgnes sont rois. Or, comme les protagonistes
28/08 nos chefs invités !
et de coups surviennent, la vraie menace réside de Ne respire pas en font la douloureuse expé- Julien Robillard
autre part. À savoir en la personne de leur plus rience, dans les ténèbres, les aveugles sont XO Le restaurant Tous les détails au balnea.ca
récente cible, un vieil aveugle chez qui Rocky, maîtres.
Money et Alex se sont introduits dans le but de
lui dérober son magot. Seulement voilà, le type Le Devoir
en question est un vétéran qui, sans mauvais
jeu de mots, en a vu d’autres. V.O. : Cinéma Banque Scotia, Place LaSalle, Ca-
Et les prédateurs de devenir proies dans une vendish, Colisée Kirkland, Côte-des-Neiges, Lacor-
grande baraque pleine de recoins sombres, ter- daire, Des Sources, Spheretech, Marché Central
rain de chasse n’ayant aucun secret pour le V.F. : Quartier latin, Place LaSalle, StarCité,
maître de céans. Lacordaire, Marché Central
B 4 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D C U L T U R E
POLITIQUE CULTURELLE
Culture autochtone au menu
Ce qu’il faut pour vivre L’organisme Montréal Autochtone a de-
mandé hier au ministère de la Culture et des
Communications de l’aider à faire accorder
aux langues autochtones un statut juridique
particulier. Montréal autochtone a fait cette
Trois mémoires sur le cinéma réclament que l’État en stimule la diffusion demande hier lors des consultations pu-
bliques sur le renouvellement de la politique
culturelle du Québec. Montréal Autochtone
STÉPHANE BAILLARGEON n’est pas en reste et il a su créer une cinématogra- mandé le ministre de la Culture, Luc Fortin, demande donc un statut juridique particulier
phie riche et diversifiée, porteuse de notre culture. qui dirige les audiences. M. Dussault a alors ré- pour les langues autochtones, un finance-

I En
l ne faut jamais sous-estimer l’impact d’une
œuvre.
témoignant jeudi dans le cadre des
Nous avons le devoir de la mettre à la disposition
de nos enfants, comme on a su le faire avec la litté-
rature, en l’intégrant dans le cursus scolaire. Il est
pété la recommandation de son mémoire.
« Le cinéma devrait pouvoir être enseigné dès
le secondaire, afin que puissent mûrir les menta-
ment supplémentaire pour les programmes
de revitalisation des langues en milieu ur-
bain, et un soutien supplémentaire à la créa-
consultations pour le renouvellement de la Poli- donc urgent de faire en sorte que nos jeunes se re- lités publiques à l’égard des lectures à faire sur tion et à la diffusion de matériel en langue
tique culturelle, la présidente de Québec Ci- trouvent dans nos images et nos films.» les films qu’on lui offre sur le marché. Une capa- autochtone. Dans le mémoire présenté au
néma a tiré cette leçon en citant l’histoire de Le ministère de la Culture est engagé dans cité intellectuelle de décoder le langage des ciné- gouvernement, Montréal Autochtone rap-
l’haltérophile québécoise Kristel Ngarlem. La une vaste consultation pour le renouvellement matographies nationales amène un élargisse- pelle qu’au Québec, les langues autochtones
jeune athlète de 19 ans a confié avoir choisi de la loi-cadre des inter ventions culturelles ment des connaissances, une curiosité à l’égard sont en proie « à l’érosion des langues très mi-
cette discipline atypique après avoir vu le film gouvernementales. Les audiences débutées il y de l’Histoire, la géographie, les langues, la poli- noritaires qui ont une histoire marquée par la
Mademoiselle C, sorti en 2004. a deux mois se poursuivent vendredi à Mont- tique, la littérature, la musique. L’enseignement colonisation ». « L’usage des langues autoch-
Dans cette histoire pour enfants, un person- réal et se terminent lundi à Sherbrooke. du cinéma au cégep seulement, et en offre spécia- tones n’a jamais été officiellement interdit au
nage lève des haltères à répétition et la jeune La question du déséquilibre entre l’offre et la lisée, n’est pas suffisant. » pays. Ces langues ont toutefois été refoulées à
Ngarlem y a trouvé un modèle fort. Elle repré- demande culturelle, mais aussi de la mission M. Dussault plaide aussi pour que le mandat l’espace restreint et suffocant des communica-
sentera bientôt le pays aux Jeux du Common- culturelle de l’école revient dans les mémoires de Télé-Québec soit revu pour obliger le diffu- tions privées et de la religion », écrit l’orga-
wealth en Écosse. comme un leitmotiv. Jeudi, trois organismes du seur à développer le cinéma d’auteur national nisme, ajoutant que les autochtones ont été
« Il ne faut jamais sous-estimer l’impact d’une cinéma témoignaient et les trois ont recom- et international. « Nous demandons à TQ de ces- « violemment dépossédés de leurs langues », à
œuvre », a donc dit la présidente Ségolène Roe- mandé à l’État de stimuler l’accès aux films, ser d’acheter dès westerns des années 1960 dou- travers l’expérience des pensionnats.
derer dans son plaidoyer à la défense de l’inté- que ce soit dans le cadre d’un cursus scolaire blés en français », a-t-il dit pour faire image. Caroline Montpetit
gration du cinéma dans les programmes du pri- ou par l’entremise des salles de projection. La Corporation des salles de cinéma du Qué-
maire et du secondaire. Québec Cinéma, qui bec, qui représente huit entreprises totalisant
regroupe les forces vives et organise le gala an- TQ dans la mire 379 écrans, soit la moitié du parc québécois, a cois ou étrangers. Il souhaite également de
nuel de remises des prix du secteur, en fait une Louis Dussault, président de K Film Amé- reproché à Québec de « complètement négliger l’aide pour rénover ses lieux de diffusion qui
des 18 recommandations de son mémoire. rique, qui a distribué plus de 350 films d’ici et le chaînon de la diffusion ». Le budget de la SO- ont déjà dû injecter une cinquantaine de mil-
« Le cinéma est un formidable vecteur identi- d’ailleurs depuis plus de trois décennies, a DEC consacré à l’exploitation en salle oscille lions dans le passage au numérique des sys-
taire, a poursuivi Mme Roederer. Les Américains aussi demandé à Québec d’introduire un pro- autour de 150 000 $ par an. tèmes de projection au détriment de rénova-
l’ont compris et ils ont fait de leur cinéma une ma- gramme d’initiation au cinéma pour les élèves, Le groupe propose de prévoir des subven- tions des édifices et des salles.
chine de transmission mondiale de leurs valeurs comme il en existe un en France. tions quand un complexe réser ve une salle
politiques, économiques, culturelles, etc. Le Québec « Faut-il un cours en particulier ? » a alors de- pour la programmation de certains films québé- Le Devoir

La rage de faire, ensemble


Ma(g)ma : l’ambitieux projet multidisciplinaire
de jeunes artistes
CATHERINE LALONDE autour d’une seule vision. C’est à son tour le scénographe, de
pour toucher à du grandiose. ne pas tout être seul à assumer,

Iontlsdeétudié
sont quatre, frais émoulus
leurs écoles d’ar t où ils
la danse, le théâtre
J’ai tellement envie de voir
beaucoup de monde sur scène.
Et je pense aussi qu’on a envie
que les idées soient communes et
la discussion permanente ; et en
même temps ça peut être très
ou la musique. Ils ont soif de de communauté. » Léo Loisel et frustrant de voir quelqu’un d’au-
faire, faim de s’inscrire dans la elle se sont rencontrés dans tre par tir avec son idée, avec
lignée des artistes qui les ins- un projet réunissant les écoles “son jouet”. C’est génial parce
pirent et les font vibrer — supérieures d’art. « En sortant que ça force l’humilité, et qu’une
Sasha Waltz, Romeo Castel- de l’école, analyse Loisel qui a idée de scénographie revient par
lucci, Markus Öhrn, pour ne terminé l’École nationale de la danse ou l’écriture. »
nommer que ceux-là. Réunis théâtre l’an der nier, on voit
dans le collectif Castel Blast, souvent une gang d’acteurs Modes et manières
Olivia Sofia, Léo Loisel, Xavier [d’une même cohorte] former Et la forme retenue ? « On
Mar y et Guillaume Rémus, un collectif, remplir tous les est sur les ambiances, expli-
avec l’énergie de la jeunesse rôles. J’avais plutôt envie de quent les collaborateurs. On a
quand elle s’implique à fond la réunir les meilleurs de chaque écrit un voyage initiatique où le PEDRO RUIZ LE DEVOIR
caisse, signent une première domaine, de nous libérer du son prend une place vraiment Olivia Sofia, Guillaume Rémus, Léo Loisel et Xavier Mar y ont créé le collectif Castel Blast.
œuvre : Ma(g)ma. Ils y parlent côté un peu consanguin. » impor tante — un spectacle
de la fin de l’enfance et de ses Ils mixent donc la danse, le qu’on pourrait pratiquement suivent les cocréateurs, du dé- doit faire. Et vu l’implication des qu’on a perdue. Je le vois beau-
enchantements, en mettant en jeu, la mise en scène/chorégra- écouter les yeux fermés. On tra- clic qui s’y fait quand un gamin interprètes [tous bénévoles, coup dans le travail avec les dan-
scène pas moins de 40 inter- phie et le son, ensemble, dans vaille en ambisonie, un système réalise qu’il a un pouvoir de comme toute l’équipe de créa- seurs, à cette manière dont ils
prètes — professionnels ou le refus des hiérarchies tradi- qui permet au son d’entourer le destruction sur l’autre, sur les tion, qui n’a reçu aucune sub- sont connectés, dans leurs corps
amateurs — et deux enfants. tionnelles qui posent un met- spectateur, qui l’immerge vrai- objets ou sur lui-même. De la vention], on peut dire qu’on est quand ils sortent de répétition.»
Ambitieux ? « Oui ! s’ex- teur en scène en chef de clan. ment. Il y a de longs tableaux fin de l’innocence, de cette cou- tous dans cette espèce de “rage de
clame Olivia Sofia, issue de Et ils y trouvent une richesse. contemplatifs, on va beaucoup pure où arrive la conscience du faire”. On parle de matière hu- Le Devoir
l’École de danse contempo- « Ma façon de voir l’espace par dans la sensation et l’état de monde extérieur. maine, d’instincts, d’expressivité;
raine, cuvée 2015, à cause de la danse, est très dif férente de corps. L’approche s’apparente «S’il y a quelque chose de pro- comment on peut penser à tra- MA(G)MA
la corrélation entre le nombre celle de Xavier [Mar y] qui la davantage à la danse, avec une pre à notre jeunesse, c’est une né- vers la sensation, et comment Une production de Castel Blast
de personnes impliquées et no- voit par la scénographie. C’est dramaturgie théâtrale, prati- cessité à vouloir faire, à faire nous on peut donner des sensa- Avec 40 interprètes
tre manque d’expérience ; et ce très riche », explique madame quement sans mots. » quelque chose, nomme M. Mary. tions plus que des histoires. Sen- À l’Espace libre, du 31 août au
défi de rassembler 50 personnes Sofia. « C’est trippant, rétorque On y parle d’enfance, pour- C’est ce qu’on veut faire, qu’on tir, c’est une façon de réfléchir 10 septembre

Ordinateur HUV`YhhY 5ddUfY]`acV]`Y


 Enseignants et
enseignantes,
enseignantes, jusqu’au
jusqu’au
15
15 sept
septembre,
embre, abonnez
ggratuitement
gratuitement v vos
os
Le Devoir étudiants au
numérique
au Devoir
numérique pour
Devoir
pour une

numérique durée
durée de 115
˜˜:c
5 semaine
semainess
cfai`Yj]fhiY``YYhjYfg]cbD8:
fai`Yj]fhiY``YYhjYfg]cbD8:

en classe ˜˜vX]h]cbhUV`YhhYW\UeiY^cif
X]h]cbhUV`YhhYW\UeiY^cif
˜˜5WWW‚g{%$$XiWcbhYbi
W‚g{%$$XiWcbhYbi
du site
site W
Web
eb
e
˜˜&)Ufh]W`Yg[fUhi]hgdUfac]g
)Ufh]W`Yg[fUhi]hgdUfac]g
XUbg`YgUfW\]jYg
X Ubg`YgUfW\]jYg

=bgWf]jYn!jcig
=bgWf]jYn!jcig
X‚gaU]bhYbUbhUi
X ‚gaU]bhYbUbhUi
ledevoir.com/classe
lede vo
oirr.com/
m//cclasse
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 B 5

W E E K- E N D M U S I Q U E
L A V ITRINE

COUNTRY ALT-POP

PURE & SIMPLE BLOOD MOON


Dolly Parton M. Craft
Dolly Records/Sony Music Heavenly Recordings

Tout simplement Dolly, photo de pochette à l’appui : bras croi- D’un isolement volontaire sous le couvert des étoiles, Martin
sés sur son acoustique, tout de blanc vêtue, fille du Tennessee Craft a tiré le saisissant Blood Moon. Ce troisième album solo,
dans la nature. Tout ça est plus qu’étudié, on a le naturel de la articulé autour de l’improvisation au piano, s’est révélé dans le
superstar que l’on est devenue, 43 albums plus tard. Les bril- désert de Mojave, où le compositeur australien a médité plus
lants et colifichets du personnage étincellent par leur absence avant de longs enregistrements réalisés à Los Angeles. Il s’est
même. L’approche épurée de ce florilège de chansons recommencé : en témoigne son alt-pop atmosphérique, proche
d’amour — huit nouvelles, deux revisitées — ne fait pas non de la musique de film, où des 8va sidéraux débouchent sur des
plus de la chanteuse une Gillian Welch. On n’est plus dans la graves appuyés comme pour prévenir toute dématérialisation
douleur vive d’une Jolene, mais dans le renouvellement des définitive. Craft a compris le désert : le silence, total, compte
vœux, l’ode à l’amour. « No matter where you are, no matter aussi son petit orchestre en surface, bruissements de nature
what you do,/I will not be caught not loving you » : on n’est pas en cohérence avec le bruit intérieur, le sien, contemplatif. Mor-
loin, par moments, de la carte anniversaire Hallmark. C’est le phic Fields résume sa démarche : violon et piano en affleure-
timbre, la jeunesse d’émotion de la voix qui confère à ces airs ments, staccatos, contretemps, marche aveugle où perce une
un peu écrits d’avance leur indéniable vérité (palpable dans voix de femme, sorte d’écho à la voix éthérée de Craft ailleurs
Can’t Be That Wrong). Il y a chez Dolly une pureté que rien omniprésente. Bien qu’il fasse peu de grands soubresauts
n’entache, pas même le simulacre de pureté. créatifs, Blood Moon va très loin dans la beauté intemporelle.
Sylvain Cormier Geneviève Tremblay

CLASSIQUE CLASSIQUE
FESTIVAL INTERNATIONAL DE REGGAE DE MONTRÉAL
Cocoa Tea est à la fois une grande vedette roots, mais donne aussi
BOHUSLAV MARTINU CHARLES GOUNOD dans le « lovers rock ».
ARIANE, OPÉRA EN UN ACTE CINQ-MARS, OPÉRA EN 4 ACTES
Simona Saturova (Ariane), Orchestre de la Radio de Munich,
Tomas Netopil. Supraphon SU Ulf Schirmer. Ediciones Singu- FESTIVAL INTERNATIONAL
4205-2. lares ES 1024 (Naxos). DE REGGAE DE MONTRÉAL

Il était temps qu’un musicien remette en avant ce bijou de


45 minutes composé en 1958 par Martinu, en langue fran-
La résurrection Cinq-Mars de Charles Gounod (1877), pilotée
par le Palazzetto Bru Zane, aura une résonnance particulière
Le reggae sous
plusieurs facettes
çaise, pour Maria Callas. Ariane, qui s’ouvre sur l’une des ici, car l’œuvre se range dans la catégorie des opéras histo-
plus belles ritournelles de la musique classique est, depuis riques, comme L’Aiglon de Honegger et Ibert, que Kent
la parution de l’enregistrement de Vaclav Neumann, en 1988, Nagano a défendu. Cinq-Mars, l’opéra, est une œuvre de
l’un des trésors de mon jardin secret d’œuvres méconnues. maturité, créée dix ans après Roméo et Juliette et rompant le
Le livret est tiré d’une pièce de George Neveux, Le Voyage de silence lyrique dans lequel Gounod s’était muré. Le person-

«
Thésée (1943), dans laquelle le Minotaure est le double d’un nage, Henri Coiffier de Ruzé, Marquis de Cinq-Mars, au YVES BERNARD
Thésée vaincu par l’amour. En tuant le Minotaure, Thésée se cœur d’une conjuration contre le puissant Cardinal Richelieu
Ce qui est
libère de ses liens et se détache d’Ariane. Stylistiquement,
Ariane est une partition néoclassique, sorte d’Oedipus Rex de
chambre. La nouvelle version, couplée au Double concerto
sous le règne de Louis XIII, avait inspiré un grand roman his-
torique à Alfred de Vigny en 1826. La version reconstituée
par Bru Zane est celle éliminant les dialogues au profit de
C omme chaque année, ils re-
viennent sous le thème
« unis contre la violence ». Et intéressant avec
(1938-40), est un peu moins coruscante que celle de Neu- récitatifs. Les principaux chanteurs — Mathias Vidal, Véro- comme à chaque occasion, les
mann, mais amènera, on l’espère, d’autres interprètes — et nique Gens, Tassis Christoyannis, Andrew Foster-Williams organisateurs du Festival inter- lui, c’est qu’il est
notamment une troupe francophone — à ouvrir les yeux sur — sont à la hauteur de cet opéra un peu pompeux mais im- national de reggae de Montréal
le répertoire qui nous entoure. portant dans le genre. (FIRM) proposent leur mélange le seul chanteur
Christophe Huss Christophe Huss de roots, de dancehall et de
« lovers rock » avec une touche vétéran qui fait
de soca. Cette fois-ci, l’action se
déroule au quai Jacques-Cartier partie du clan
du 26 au 28 août. Au pro-
EXPÉRIMENTAL JAZZ
gramme : du reggae sous plu- des Ghetto
sieurs facettes avec Cocoa Tea,
Mavado, Elephant Man, Bar- Youths, l’équipe
MATTEMPA EIGHT CLASSIC ALBUMS rington Levy, Sanchez, le projet
de production des
»
Éric Normand Nat Adderley « Three The Hard Way » et
Tour de Bras Real Gone Jazz plusieurs autres. Détails avec
Richard Lafrance, publiciste au frères Marley
FIRM et animateur de l’émis-
sion radiophonique Basses Richard Lafrance, à propos
Fréquences qui redémarre ce de Spragga Benz
samedi soir sur CKVL.
« Cette année, on commence
« Aurais-je vécu dans l’obsession d’un pays perdu ? Alors, Sei- En attendant les nouveautés automnales, voici la dernière le vendredi avec le Sound Sys- Jahmiel, l’incontournable San-
gneur, je te le dis : que le Diable m’emporte. » De ce Jacques grande solde des soldes britanniques de la saison estivale, qui tem Festival qui est un peu chez et en clôture Barrington
Ferron dont on ne se lasse jamais a émergé une folle impro- avait commencé avec le Brexit remporté par la cohorte des atra- comme le Soundclash en Levy, la superstar du début du
visation du compositeur rimouskois Éric Normand et de ses bilaires. C’est dit. Bon. Il s’agit cette fois-ci de huit albums réunis Jamaïque, dit Richard. C’est dancehall vers 1978. Richard ex-
acolytes dans une œuvre puissante et sensible. Vent, soupirs, en quatre CD et signés par un des trompettistes favoris de Miles comme une disco mobile avec plique: «Au départ, le roots et le
mugissements de ce personnage-pays imaginé dans le récit Davis, le génie très avare de compliments. Son identité? Nat Ad- une équipe de DJ qui arrivent dancehall venaient de la même
ferronnien « Gaspé-Mattempa » inspirent des pièces mysté- derley, souffleur éclatant, dynamique, joyeux et aussi composi- avec leurs tables tournantes et cellule. Ce n’est vraiment pas si
rieuses et magnifiques que sont Le souffle, Baron Samedi et teur de ces classiques qui ont fait la fortune de son frère Cannon- leurs amplis. Ils s’installent, ils différent. Je dirais que ce qui fait
Morne. Le Verbe est là, il attend dans les silences ciselés à la ball. Ce que le label «british» Real Gone Jazz nous propose au- jouent, se font la compétition, la différence est que le dancehall
perfection que le Satan-Mattempa se meuve, s’échine dans jourd’hui a été enregistré entre 1955 et 1962 en compagnie de ca- annoncent que leur version a rendu la r ythmique un peu
les basses électriques, se débatte dans les percussions, se dors du jazz: les pianistes Bobby Timmons, Tommy Flanagan, d’une chanson est meilleure que plus rapide. Alors que le roots
perde dans le violon inquiétant pour mourir dans la crise car- Wynton Kelly et Horace Silver, les saxophonistes Johnny Griffin celle des autres sound-systems ». était vraiment lent. Quant à
diaque d’une clarinette possédée. Hommage à « l’empre- et Cannonball, le guitariste Wes Montgomery, les batteurs Al- L’évènement per mettra de Barrington Levy, il a commencé
mier » musical — celui que fait la branche qui tombe quand bert Heath, Louis Hayes et maître Kenny Clarke etc. En un mot, mettre la table pour la Mont- par le roots. Après quatre ou cinq
personne n’entend —, le disque de Normand forge les beau- c’est du gâteau. Genre, comme disent les jeunes, millefeuille, réalaise Auresia, la Torontoise succès, il s’est mis au dancehall.»
tés du bruitisme avec un talent indéniable. comme dans mille notes de plaisir à la minute. Le coût? 8,26$! Ammoye et Cocoa Tea, qui est Un évènement de la soirée
Marie-Pier Frappier Serge Truffaut à la fois une grande vedette est certes la présence du projet
roots, mais qui donne aussi «Three The Hard Way», qui est
dans le « lovers rock ». « Il a un une prestation interactive à trois
profil assez roots. C’est un pê- artistes avec quelques-uns des
cheur qui vient d’un petit vil- initiateurs du genre : les DJ
lage et il est resté bien proche de Charlie Chaplin, Josey Wales et
FOLK ROOTS R & B
la terre », précise le publiciste. Brigadier Jerry : « Ce sont trois
À l’instar des éditions précé- DJ rappeurs pour les Jamaïcains,
NEW SHOES FOR ALL WE KNOW dentes du FIRM, la soirée du commente le spécialiste du
The Bombadils Nao samedi est consacrée au dan- genre. En fait, ils sont des sing-
Borealis Little Tokyo Recordings cehall, à commencer par Ma- jays: ils rappent, mais ils peuvent
vado qui est l’une des plus im- se mettre à chanter le refrain. Ça
portantes figures du genre et fait trente ans qu’ils font ça. Le
qui tourne depuis plus d’une premier va improviser une chan-
décennie, en plus de Vershon, son complète sur un riddim, puis
un jeune à la voix sucrée, du il va passer le micro à l’autre qui
délirant Elephant Man et de va reprendre le thème en es-
Elle, d’Edmonton, à la voix de soprano très pure, au violon et Nous aurons compris que l’année 2016 est celle où la musique Spragga Benz qui n’est pas sayant de le rendre meilleur. C’est
au banjo. Lui, d’Halifax, au chant, à la guitare et à la mando- R & B s’est prise au sérieux — pensez aux albums récents de Ri- venu souvent au festival : « Ce très interactif et du côté des ryth-
line. Installés à Montréal, les deux partagent leurs chansons hanna, de Beyoncé et, surtout, de Frank Ocean. Dans ce contexte, qui est intéressant avec lui, c’est miques, on s’attend à entendre
folks ou leur intérêt pour les musiques de racines nord-amé- la jeune auteure, compositrice et interprète britannique Nao arrive qu’il est le seul chanteur vétéran des immortelles.»
ricaines et celtiques. Le fond est souvent intime et les paroles comme une bouffée d’air frais avec For All We Know, un premier qui fait par tie du clan des Il y a aussi Ver non May-
évoquent l’amour ou le train la nuit. On chante simplement et album sans aucune prétention. Du R & B pur aux thèmes roman- Ghetto Youths, l’équipe de pro- tones, un artiste local et inter-
on diversifie les atmosphères : sur du Doc Watson avec vio- tiques prévisibles, livré avec authenticité. Le timbre strident et duction des frères Marley », national : un Jamaïcain connu
loncelle et guitare répétitive ou en français sur du Debussy scintillant de cette jeune étoile formée au chant jazz à la Guildhall poursuit l’homme de radio. En dans les années 1970 installé
avec un violon doucement déglingué. On ajoute invités et ins- School of Music and Drama de Londres éclate sur des produc- plus du dancehall, il y a aussi ici et redécouver t par les
truments, de la flûte vitaminée à la contrebasse doucement tions électro-funk qui évoquent le vieux Prince et le meilleur du le soca avec Olatunji, un Trini- Torontois de Bedouin Sound-
jazz et au banjo de Jayme Stone. On augmente aussi la ca- R & B/dance des années 90, particulièrement dans ces lignes de dadien dont les chansons se clash. Il sera aussi au FIRM.
dence sur un traditionnel écossais, on insère du quadrille basses rappelant la touche magique de Jimmy Jam et Terry Lewis, rendent jusqu’à la finale du car-
québécois ou une touche de galop bluegrass, on crée des ef- réalisateurs attitrés de Janet Jackson. Enfin, on se serait passé des naval depuis quelques années. Collaborateur
fets atmosphériques, on improvise et on habille juste ce qu’il interludes qui allongent inutilement l’album pour n’en conserver L’af fiche du dimanche du Le Devoir
faut jusqu’à faire dialoguer flûte et clarinette basse. C’est que la substantifique moelle, ces savoureuses DYWM, Happy, FIRM comporte généralement
contagieux et à voir le 1er septembre à la Casa del Popolo. We Don’t Give A et Girlfriend. Un disque pour étirer l’été. plusieurs chanteurs « lovers Au quai Jacques-Cartier dans
Yves Bernard Philippe Renaud rock », ces artistes romantiques le Vieux-Port de Montréal du
qui plaisent tant aux Jamaï- 26 au 28 août.
caines. Cette année ne fait pas Renseignements :
exception à la règle avec Ro- 514 482-7921, montrealinter-
Vous pouvez entendre un extrait des disques marqués du symbole à ledevoir.com/culture/musique main Virgo, le nouveau venu, nationalreggaefestival.com
B 6 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

W E E K- E N D V I N S
LA BELLE AFFAIRE LE ZIN LA PRIMEUR EN BLANC LA PRIMEUR EN ROUGE LE BIO-BRY
Gloria Reserva 2014, Douro Zinfandel 2013, Domaine Apremont, Cuvée Gastronomie Château Grand Moulin Vielles Champagne Pascal Doquet
Portugal (14,85 $ – 11156297) de Terre Rouge, B. Easton 2015, Jean Perrier & Fils Vignes 2013, Corbières, France Diapason, France
États-Unis (26 $ – 897132) France (18,40 $ – 11965182) (17,45 $ – 721043) (73,25 $ – 12946063)
Il y a une idée chaleureuse du
Portugal et des Portugais der- Je n’ai jamais été un disciple du Le cépage jacquère ruisselle J’aime ce qu’élabore Jean-Noël Avec ce blanc de blanc bio, Do-
rière ce rouge simple et sou- célèbre cépage. Trop capiteux, en bouche comme un filet Bousquet. Chacun de ses vins, quet nous mène déjà sur la piste
ple, glissant son fruité sans as- souvent linéaire, simplet même, d’eau claire sur une paroi gra- que ce soit les cuvées La Gar- d’une texture exquise. Ce n’est
périté pour ne retenir que le du genre gars-un-peu-chaud- nitique froide au petit matin, notte ou Terre à Terre, porte la pas rien, la texture. Ici, le frotte-
meilleur de la sève locale. qui-fait-des-avances-peu-relui- alors que les poiriers en fleurs signature de celui qui connaît ment intime des bulles suffit à
C’est moderne, peu acide, santes-aux-dames-dans-un- à proximité livrent leurs par- les limites du potentiel local en dessiner la trame, lui arron-
(5)à boire d’ici cinq ans bien enveloppé sans toutefois party. Celui de Bill Easton fums d’aube tenace. Bon. Bien mais qui met tout en branle dissant le fruité pour mieux lier
(5+) se conserve plus de cinq ans tomber à plat. Rien pour pro- me réconcilie avec la «bête». beau tout ça, mais on n’est pas pour réaliser ce même potentiel. le tout à l’intérieur d’une espèce
(10+)se conserve dix ans ou plus curer le vertige des pentes du Expression pure, tracé élégant, en Savoie ici ! Un blanc net et Avec intégrité, franchise, clarté de jubilation aérienne très
© devrait séjourner en carafe Douro, mais très convenable équilibre et même une certaine fin, léger et salin, au fruité co- et une jolie dose d’humanité ter- digne. Qui s’y frotte, s’y… bulle,
★ appréciation en cinq étoiles servi bien frais. (5) ★★ finesse. Top! (5 +) ★★★1/2 © quant très pur… (5) ★★★ rienne. Très fiable. (5) ★★1/2 en somme. (5 +) ★★★★

IBU, une immersion


brassicole unique
contre, pour une production ar tisanale, de
« pousser » l’IBU à 20, 40, 60, 80, voire plus. Dé-
licieux délires et vertiges des amers !
JEAN AUBRY Fait à souligner, la culture de cette liane de la
famille des Cannabaceae, qui est en forte crois-
sance au Québec, participe à une expertise qui
enrichit déjà le succès des bières québécoises
d’aujourd’hui et de demain.

e ne sais pas pour vous, mais me propo- Renaissance des microbrasseries

J ser une « immersion brassicole unique » Selon l’Association des microbrasseries du


(IBU) me fait déjà valser les amygdales Québec (AMBQ), l’année 1987 aurait marqué
de bonheur. À l’image de cette toute première un tournant dans une industrie alors contrô-
gorgée de bière à partir de laquelle la soif, alors lée à 99,5 % par trois grosses pointures brassi-
à son paroxysme, ne peut inexorablement abou- coles, celles-ci aujourd’hui fusionnées en
tir que dans un « cul-de-sec ». deux entités.
Mais voilà, l’événement IBU a bien plus Actuellement, l’AMBQ, qui affiche comme
d’ambition que ça ! Il vous est proposé à par- mission de regrouper les microbrasseries lo-
tir d’aujourd’hui, et ce, jusqu’à dimanche pro- cales afin de défendre leurs intérêts communs
chain à la Tohu (ibu-ambq.ca), où seront réu- depuis 1990, représente plus de 65 entreprises
nies pour l’occasion plus d’une soixantaine de détentrices de plus de 75 établissements décen-
microbrasseries québécoises. Je ne tralisés dans quelque 78 municipali-
sais pas pour vous, mais pour moi, tés. Ses membres produisent pour
la deuxième gorgée de bière n’est leur part environ 90 % du volume de
pas loin. L’événement bières de microbrasserie brassées et
Amateur de bière ou de vin ? réunit à la Tohu vendues chez nous.
Côté chif fres, sur une produc-
Pourquoi faudrait-il toujours op- plus d’une tion totale nationale évaluée à près
poser buveur de bière et buveur de six millions d’hectolitres (d’a -
de vin ? Un vieux débat gaulois qui soixantaine de vril 2014 à mars 2015) et générant
tient à mon sens plus du snobisme- plus de 3800 emplois (112 millions
la-bouche-en-cul-de-poule que de microbrasseries de dollars en masse salariale), les
la réalité. québécoises microbrasseries ont grugé un peu
Surtout que la réalité a bien chan- plus de 8 % des volumes (près de
gé depuis l’époque de la grosse 500 000 hectolitres), alors que les
« Mol » tablette, éclusée en masti- producteurs ar tisanaux se conten-
quant une langue de porc dans le vinaigre et taient pour leur part d’environ 40 000 hecto-
accompagnée de son biscuit soda ! litres.
Bière ou vin, dans les deux cas, des pro- Une microbrasserie doit brasser moins de
duits qui invitent à la dégustation. 300 000 hectolitres pour avoir le droit d’être
Et que nous apprend la dégustation ? Qu’il y a désignée comme telle.
matière ici à la réflexion par les sens, sur les
plans de la complexité, de la texture, de la pro- Les broue-pubs
fondeur ou de la longueur en bouche. Comme Ceux qui sillonnent les routes du Québec JEAN AUBRY
pour l’univers du vin, il existe des bières sim- connaissent déjà l’existence de ces désormais La microbrasserie Dieu du Ciel ! à Montréal, l’un des endroits où on refait le monde, une pinte à la
ples, légères, désaltérantes et sans complexes, fameux broue-pubs locaux où se massent les fois, jusqu’à ce que mousse la nuit.
utiles pour se rincer la dalle. amateurs de cervoises artisanales.
Et d’autres, plus complexes, riches et capi- Que ce soit Dieu du Ciel ! à Montréal, Le Cas-
teuses, tablant sur une gamme d’amers fantas- tor à Rigaud, La Barberie à Québec, Le Bien le
tiques dégagés par des houblons de première Malt à Rimouski, La Voie maltée à Jonquière ou
classe. Des bières de méditation. encore Ras L’Bock à Saint-Jean-Port-Joli, pour
Saison 2016-2017 des Amis 20 février L’Amarone : grand prince
de la Vénétie
Les houblons ? Ils sont à la bière un peu ne nommer que celles-là. Des endroits où on
comme l’idée de ter roir est au vin. Rares, refait le monde, une pinte à la fois, jusqu’à ce
du vin du Devoir 6 mars Les vins bios et les autres
20 mars Les vins bios et les autres
multiples et souvent très recherchés pour que mousse la nuit. Les Amis du vin du Devoir, c’est une initiative 3 avril Le chardonnay à Chablis
leur fine fragrance aromatique, ils exaltent L’un des souhaits formulés par l’AMBQ dans qui permet aux lecteurs de se réunir deux fois 17 avril Le chardonnay à Chablis
l’amer tume, elle-même considérée comme son mémoire déposé en février dernier à la par mois pour «vivre» la chronique Vins qui 1er mai Pinot noir : l’ancien et le nouveau
l’une des saveurs élémentaires les moins po- Commission des finances publiques sur le pro- nourrira l’espace de votre journal le vendredi 22 mai Pinot noir : l’ancien et le nouveau
pulaires parmi les palais contemporains, mais jet de loi 88 ? suivant. Approche ludique, décontractée, drôle- 5 juin Soifs d’été
qui, pour tant, ici, por te et ennoblit longue- Vendre en boutique — à l’image des boulan- ment savante. Dix thèmes sont proposés cette Lieu: Restaurant La Colombe (554, rue
ment les finales. gers, des fromagers et autres — les bières saison avec huit vins dégustés pour chacun. Duluth à Montréal, 2e étage)
L’événement Immersion brassicole unique brassées sur place à des consommateurs qui en 5 septembre L’a b c de la dégustation : nom- Heure: 18 h 30 précises
s’inspire en ce sens de l’International Bitter- redemandent. Histoire à suivre. mer ses sensations Disponibilité: 20 places
ness Unit (IBU) pour souligner, mais surtout 3 octobre Cépages insolites Coût: 65 $
mesurer numériquement, l’indice d’amertume 24 octobre Cépages insolites Adresse pour les chèques : Jean Aubry, 2050,
d’une bière. ◆ ◆ ◆ 14 novembre Le gamay fait ses gammes rue de Bleury, 9e étage, Montréal H3A 3M9.
Les génies en herbe seront heureux d’ap- 5 décembre Douceurs de décembre La réception du paiement confirme votre ré-
prendre qu’un milligramme d’acide alpha iso- Jean Aubry est l’auteur du Guide Aubry 2017. Les 9 janvier Ode aux gins ! servation. Assurez-vous d’apposer la date de la
mérisé par litre de bière équivaut à un IBU. 100 meilleurs vins à moins de 25 $ à paraître en 6 février L’Amarone : grand prince dégustation et votre numéro de téléphone.
Si les bières industrielles contiennent sou- octobre prochain. de la Vénétie Une confirmation suivra.
vent moins de 5 IBU, il n’est pas rare, par guideaubry@gmail.com

Téléphone : 514 985-3322


Télécopieur : 514 985-3340 LES PETITES ANNONCES Courriel :
petitesannonces@ledevoir.com
101 165 165 564 564 564 599 599
PROPRIÉTÉS À VENDRE PROPRIÉTÉS À LOUER PROPRIÉTÉS À LOUER DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE DÉCORATION INTÉRIEURE MESSAGES MESSAGES
LE SANCTUAIRE - Ave du Boisé
Condo, 6e étage,1300 pi.ca., gar.
2 ch., 2 s/bains.
Éval. municipale $547,000 / négo
BAIN EN BOIS Promotion spéciale
Sur rendez-vous - 514-488-9865 100 % QUÉBEC
NOTRE-DAME-DU-PORTAGE
Bord du fleuve - magnifique rési-
dence, 3 ch., 3 sdb, gar., solarium,
ARTECO INC Petites annonces
grand stat. Voir Kijiji#1191618527 arteco.ca
POUR INFOS : 418-261-0289 438.397.1560 Pour les annonces textes de 5 lignes et moins
160 arteco.inc@gmail.com
APPARTEMENTS ET 7 jours de parution :
LOGEMENTS À LOUER PARCE QUE VOUS
DISCRIMINATION ÊTES UNIQUE 100 $
INTERDITE
La Commission des droits de la
personne du Québec rappelle que Pour les encadrés
515
LES PETITES ANNONCES
lorsqu'un logement est offert en lo-
cation (ou sous-location), toute per-
sonne disposée à payer le loyer et
INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE À l’achat
à respecter le bail doit être traitée AVIS À TOUS NOS
en pleine égalité, sans distinction,
exclusion ou préférence fondée sur 170 307 VOTRE ORDINATEUR B0GUE
DU LUNDI AU VENDREDI de deux obtenez le ANNONCEURS
la race, la couleur, le sexe, la gros- HORS FRONTIÈRES EUROPE OU RALENTIT ? DE 8H30 À 17H00
sesse, l'orientation sexuelle, l'état
civil, l'âge du locataire ou de ses
À LOUER LIVRES ET DISQUES Mise à jour et réparation
P.C., Mac et portables. Pour placer, modifier ou annuler votre
troisième gratuitement Veuillez, s’il vous plaît,
prendre connaissance
enfants, la religion, les convictions PARIS VII - XV Champ-de-Mars *Librairie Bonheur d'Occasion* 10 ans d'exp. Service à domicile.
politiques, la langue, l'origine ethni- Site exceptionnel - 2 1/2 rénové 08 achète à domicile livres de qualité annonce, téléphonez avant 14 h 30 de votre annonce et
514 573-7039 Julien
que ou nationale, la condition so- Tt équipé, très ensoleillé. Sur jardin en tout genre. 514 914-2142 pour lʼédition du lendemain. Pour information nous signaler
ciale, le handicap ou l'utilisation Sem/mois 514 272-1803 1317, ave du Mont-Royal Est 529
immédiatement toute
d'un moyen pour pallier ce handi-
cap. PROVENCE
415
SECTEUR INFORMATIQUE
OFFRE DE SERVICES
PROFESSIONNELS
Téléphone: 514-985-3322 Téléphone : 514 985-3322 anomalie qui s’y serait
glissée. LE DEVOIR
Télécopieur: 514-985-3340
Vallée du Rhône Courriel : petitesannonces@ledevoir.com
Pour une publication Maison de village dans le ne sera pas respon-
section décès dans quartier médiéval de Nyons. INFOSOLUCE CLAIRE FOCH
Le Mémoriel 2 c.c. 2 s. de b. Toute équipée. Services informatiques à domicile. www.soutiencancer.com sable des erreurs
1855, rue Du Havre, Montréal, Qc, H2K 2X4
Terrasse ensoleillée. Internet. Instructeur-technicien. Rencontres par téléphone
petitesannonces@ledevoir.com répétées. Merci de
Tél: 514 525-1149
Téléc.: 514 525-7999
necrologie@lememoriel.com
www.bonnevisite.ca/nyons 20 ans d'expérience. (450) 714-2147 Conditions de paiement : cartes de crédit votre attention.
mariehalarie@gmail.com Richard : (514) 726-5559 ...Ne restez pas seul
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 B 7

W E E K- E N D R E S T O S
RÔTISSERIE PANAMA BLACKSTRAP BBQ ESCONDITE OLIVE & GOURMANDO IMPASTO

Lpeps e s
789, rue Jean-Talon Ouest 4436, rue Wellington 1206, rue Union 351, rue Saint-Paul Ouest 48, rue Dante
Montréal ☎ 514 276-5223 Verdun ☎ 514 507-6772 Montréal ☎ 514 419-9755 Montréal ☎ 514 350-1083 Montréal ☎ 514 508-6508

na ois Au milieu des saris et autres ré-


jouissances multicolores de
Dans leurs heures de ferme-
ture, il est indiqué : « 21 h ou
Beaucoup moins cher qu’un
voyage au Mexique et tout aussi
Pour répondre à toute la clientèle
qui, depuis l’ouverture, se plai-
On aurait pu s’inquiéter des
ouvertures successives de

du m cette section de la rue Jean-Ta-


lon, cette Rôtisserie Panama
pourrait vous échapper. Ce se-
lorsque nous manquons de
nourriture ». Ces jeunes gens
ont un excellent sens de l’hu-
divertissant, un passage à cette
adresse est toujours une expé-
rience exotique. Dans un su-
gnait de ne pas pouvoir venir
s’encanailler ici les dimanches et
lundis, la maison a pris les
Gemma et Chez Tousignant,
les deux nouvelles maisons du
duo de poêlons italiens Stefano
rait dommage si vous aimez la mour. Ils en ont un tout aussi perbe décor mexicain branché, grands moyens. Vous pouvez Faita et Michelle Forgione, à
cuisine grecque comme elle est bon en ce qui concerne la cui- on déguste les petits plats du ré- désormais aller y déguster sept l’origine d’Impasto. On se se-
préparée dans les restaurants sine, qui chez eux est diver- pertoire culinaire mexicain: ce- jours sur sept les sandwiches ir- rait inquiété à tort, car il s’agit
populaires de ce pays magni- tissante en plus d’être bien viches, tacos, quesadillas et au- résistibles, les brownies déca- de poêlons de grand luxe et la
fique. Poissons et viandes grillés faite. Cuisine aux accents du tres délices relevés. Travail im- dents et les salades allumées qui qualité des assiettes au chic
à la perfection, salades grecques sud des États-Unis. peccable en salle comme en cui- font le succès de la maison de- Impasto est inchangée. Excel-
réjouissantes. ★★★ $$ ★★★ $ sine. ★★ $$ puis 18 ans. ★★★ $ 1/2 lente! ★★★★ $$$

Fenêtre afghane
sur un Plateau
FENÊTRE cerfs-volants très prisés dans
SUR KABOUL ★★★ $$ la capitale ainsi que dans les
villes et villages des mon-
JEAN-PHILIPPE TASTET tagnes afghanes, quelques ta-
bleaux et enluminures, un
Cette critique avait été écrite en cer tain confor t à l’occiden-
octobre 2015. Quelques jours tale, c’est-à-dire que vous ne
après ma visite, un incendie a mangerez pas assis sur des
endommagé l’appartement au- tapis avec dossiers de gros
dessus du salon de thé et le res- coussins, mais plutôt à table,
taurant a fermé ses por tes le installés sur des chaises.
temps d’effectuer les travaux né- Ces dernières sont conforta-
cessaires. Nous avions donc sus- bles, ce qui vous permettra de
pendu la publication de cette considérer avec calme et une
critique. cer taine désinvolture la len-
Aujourd’hui, même si la par- teur du ser vice pour peu que
tie salon de thé est encore fer- la salle soit pleine.
mée, le restaurant est ouvert et La carte de Fenêtre sur Ka-
sert la même qualité de cuisine boul décline tout ce qu’on
que lors de mes visites initiales. trouve sur les tables afghanes :
Comme c’était très bon et que soupes, entrées, plats de résis-
ça l’est toujours, nous publions. tance et desserts.
Bon appétit ! L’appellation des mets in-
dique que la plupar t d’entre
arfois, le hasard m’a- eux sont des versions locales

P mène dans des lieux


imprévus à mon ca-
lendrier de visites à planifier.
de plats traditionnels iraniens,
parfois améliorés, parfois sim-
plement copiés, les deux pays
PEDRO RUIZ LE DEVOIR
Fenêtre sur Kaboul of fre un certain confort à l’occidentale : vous ne mangerez pas assis sur des tapis avec dossiers de gros coussins.
Parfois, le hasard est heureux ayant une histoire commune
et la Fenêtre sur Kaboul fait qui s’étend sur plusieurs siè- petits pâtés triangulair es tuellement ; et paghman ka- deux autres options intéres-
partie de cette dernière caté- cles et par tageant en par tie frits farcis de viande hachée, bob, des bouchées d’agneau santes ; le premier est une ★ Je regrette de devoir
gorie. Le hasard, cette fois-ci, langue et cuisine. de petit pois et de pommes grillé par ticulièrement sa- crème glacée afghane à la va- vous en parler
s’appelle Ruqayyah, élégante de terre assaisonnés, ou des voureuses. nille faite maison, nouilles de ★★ Pas mauvais,
jeune Afghane croisée en ville. Soupe traditionnelle borani badenjan, ces auber- Le tout est accompagné de riz, parfumée à l’eau de rose, mais on n’est pas obligés
Ruqayyah, c’est un peu com - Ainsi, cette soupe tradition- gines tranchées, sautées et ce riz basmati préparé à l’af- garnie de pistaches ; et le se- de s’y précipiter
me l’Afghanistan dont on rêve, nelle, appelée en Afghanistan nappées d’une sauce tomate ghane, léger, dont on ne se cond est un pouding à la ★★★ Bonne adresse
pas celui des bulletins de nou- comme en Iran ash-é-resh- maison, le tout couronné de lasse jamais, et d’une salade af- crème afghane sucré, par- ★★★★ Très bonne
velles toujours déprimants, teh, est préparée ici à la per- yaourt à l’ail. ghane et oignons dans une vi- fumé à l’eau de rose. adresse
alors que les Afghans sont tout fection avec nouilles, hari- La car te présente la suite naigrette citronnée saupou- ★★★★★ Adresse
sauf déprimants. cots rouges, fines herbes et en deux parties : plats princi- drée de sumac, dont on aurait exceptionnelle pour la
Ruqayyah s’étonnait de mon épinards hachés. paux et grillades. pu se passer. Fenêtre sur Kaboul, 901, r ue cuisine, le service et le décor
persan relativement articulé : Le bouillon assez épais est Tant qu’à avoir parcour u Rachel Est, Montréal ☎ 514
« Vous n’êtes pas Perse ? » Non, relevé au moment de ser vir un si long chemin — se ren- Quelques baklavas 522-6851. Ouvert en soirée du $ Le bonheur pour
mademoiselle, mais je parle la d’une cuillerée de kashk, pré- dre sur le Plateau étant pres- En fin de repas, la maison mardi au dimanche. Une qua- une vingtaine
langue. « Vous connaissez le res- paration de petit lait fermenté, que aussi compliqué, ces propose quelques incursions rantaine de dollars par per- $$ Une quarantaine
taurant afghan Fenêtre sur Ka- salé et dilué pour obtenir une temps-ci, qu’aller visiter la dans le paysage afghan… ou sonne pour un festin afghan par personne
boul ? » Non, mais j’y passerai texture crémeuse. mosquée bleue d’Hérat —, voisin. raisonnable. $$$ Un billet rouge
si vous pensez que ça en vaut En entrées, un petit bol de sautez dans le Kaboul ka- Vous devriez vous garder Vous arroserez le tout du cru par personne
la peine. J’y suis passé. Ça vaut concombres en dés et menthe bob, une généreuse assiette une petite place pour quel - de votre choix puisqu’il s’agit $$$$ Un billet brun
la peine. fraîche dans un yaour t fait regroupant trois sor tes de ques baklavas, des rasma- d’un établissement « Apportez par personne
À l’angle des r ues Rachel maison que les Afghans appel- brochettes : kabob-é-murgh, layil, de petites boules de fro- votre vin ». $$$$$ Le bonheur
et Saint-André, la pancar te lent mahst-é-badrang et les de gros morceaux de poulet mage ricotta sucrées, ser vies n’a pas de prix
dit : « Fenêtre sur Kaboul. Res- Iraniens, mahst-o-khiyar. Ap- mariné, tendres et très par- dans une crème de lait fré- www.tastet.ca
taurant afghan et salon de pellations dif férentes, mais fumés ; kofta kabob, deux missant par fumée à l’eau
thé ». Tout un programme. même plat. bel les por tions de bœuf ha- de r ose et gar nies de pis-
Joli décor, sans trop de fiori- Vous pour riez également ché très par fumé et ici légè- taches.
tures ; aux murs, quelques essayer les sambossas, ces rement plus relevé qu’habi- Sheer yakh et fir nee sont

CHOIX DE PARCOURS : DE 50 À 150 KM


Photo: Maxime Juneau, L’État Brut

DÉFI DES CANTONS-DE-L’EST


Samedi 10 septembre
Départ/arrivée : Mont-Orford

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT !
velo.qc.ca
B 8 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

COUPE DU MONDE DE HOCKEY


LES SPORTS SOCCER

Crosby, Toews et Weber, leaders du Canada L’Impact


C algar y — Deux ans et
demi après avoir accédé à
« Les 23 joueurs de notre for-
mation sont tous des meneurs
l’objectif ultime à la Coupe du
monde.
a été décorée de l’or au Cham-
pionnat du monde en 2015, et
de capitaine des Blackhawks
en 2008-2009.
est passé
la plus haute marche du po-
dium aux Jeux olympiques de
Sotchi, Équipe Canada comp-
tera sur le même trio de me-
au sein de leur équipe respec-
tive, a mentionné Doug Arms-
trong, directeur général de la
for mation. Il s’agit de trois
Âgé de 29 ans, Crosby a
remporté la Coupe Stanley en
deux occasions depuis que les
Penguins de Pittsburgh l’ont
capitaine adjoint de l’équipe
médaillée d’or aux Jeux olym-
piques de 2010 à Vancouver. À
cette occasion, il a enfilé le but
Weber, 31 ans, a rempor té
l’or avec le Canada au Mondial
junior, au Championnat du
monde et à deux Jeux olym-
maître
neurs, y compris le défenseur
Shea Weber, à la Coupe du
monde de hockey 2016.
chefs de file qui ont démontré
leur capacité à gagner à tous
les niveaux, et nous nous tour-
nommé capitaine avant la sai-
son 2007-2008 de la Ligue na-
tionale, dont le printemps der-
victorieux en prolongation de
la grande finale contre les
États-Unis.
piques d’hiver. Il a été capi-
taine des Predators de Nash-
ville pendant six saisons et il
dans l’art
La nouvelle acquisition du
Canadien de Montréal sera
l’un des deux adjoints du capi-
taine, Sidney Crosby. L’autre
nons vers eux pour qu’ils appor-
tent leur expérience et leur in-
lassable quête de l’excellence
alors que nous nous unissons
nier. Ses per formances lors
des plus récentes séries élimi-
natoires de la LNH lui ont valu
de recevoir le trophée Conn
Toews, 28 ans, était capi-
taine adjoint d’Équipe Canada
lorsqu’il a rempor té sa
deuxième médaille d’or au
sera l’un des adjoints de Max
Pacioretty avec le Canadien.
Le camp d’entraînement
d’Équipe Canada s’amorcera
de la
sera Jonathan Toews, le joueur
de centre et capitaine des
Blackhawks de Chicago.
en tant qu’équipe. »
L’entraîneur-chef, Mike Bab-
cock, a lui aussi rendu hom-
Smythe, remis au joueur par
excellence des séries, pour la
première fois de sa carrière.
Championnat du monde junior
en 2007. Son palmarès com-
prend deux médailles d’or
le 5 septembre à Ottawa. La
Coupe du monde commencera
le 17 septembre et tous les
remontée,
Les dirigeants d’Équipe Ca-
nada ont annoncé ces nomina-
tions par communiqué jeudi
midi.
mage aux qualités de leader
des trois joueurs, et il s’est dit
impatient de les voir mener la
for mation canadienne vers
En plus d’avoir remporté la
médaille d’or olympique en
2014 à Sotchi, Crosby était le
capitaine d’Équipe Canada qui
olympiques, en 2010 et 2014,
et trois triomphes de la Coupe
Stanley, en 2010, 2013 et 2015,
depuis son accession au poste
matchs seront présentés au
Centre Air Canada de Toronto.

La Presse canadienne
mais...
ALEXIS BÉLANGER-
CHAMPAGNE

JEUX PARALYMPIQUES
L’ Impact de Montréal a
beau avoir démontré du

Poutine qualifie d’«inhumaine» l’exclusion de la Russie caractère en comblant un re-


tard à plusieurs reprises cette
saison, tous les membres de
l’équipe s’entendent pour dire
qu’il leur faut surtout éviter de

M oscou — Le président de
la Russie, Vladimir Pou-
tine, a qualifié d’immorale et
se retrouver le dos au mur.
Les hommes de Mauro
Biello sont à nouveau venus de
d’inhumaine la décision d’ex- l’arrière mercredi soir pour ar-
clure les athlètes de son pays racher un verdict nul de 1-1 au
des Jeux paralympiques de D.C. United au stade Saputo.
Rio de Janeiro. L’Impact a ainsi amélioré sa
« La décision de disqualifier fiche à 3-5-5 quand il accorde
nos athlètes paralympiques dé- le premier but d’un match et à
passe les cadres de la loi, de la 2-4-3 quand il tire de l’arrière à
moralité et de l’humanité », a la mi-temps. Ces deux fiches
dit Poutine lors d’une cérémo- placent l’équipe dans le quart
nie honorant des athlètes supérieur de la Major League
olympiques russes au Kremlin Soccer.
jeudi. « Les gars ont une motivation
Il a ajouté qu’il s’agit d’un supplémentaire quand ils ont le
verdict « cynique », qui « humi- dos au mur, a souligné le gar-
lie même les gens qui prennent dien Evan Bush après le
de telles décisions ». match de mercredi. Je ne pense
De son côté, Maria Zakha- pas que ça nous prend absolu-
rova, por te-parole du minis- ment ça, mais nous avons dé-
tère des Affaires étrangères, a montré que nous pouvons venir
affirmé que le verdict est une de l’arrière. »
« punition collective pour un Face au United, l’Impact a
crime dont il n’a pas été prouvé contrôlé le jeu pendant la ma-
qu’il a été commis ». jorité de la rencontre. Il avait
Tout en reconnaissant des d’ailleurs un avantage de
imperfections à son système de 60,2 % contre 39,8 % au chapitre
tests antidopage, la Russie in- de la possession du ballon
siste sur le fait que la consom- après la première demie, mais
mation de produits dopants D.C. avait pris les devants sur
n’est ni systémique, ni soute- un penalty à la 39 e minute de
nue par son gouvernement. jeu.
Le 7 août dernier, le Comité Il a fallu quelques change-
international paralympique a ments à la formation et l’at-
annoncé l’exclusion complète teinte de l’heure de jeu pour
de la Russie des Jeux, qui vraiment sentir le onze mont-
s’amorceront le 7 septembre réalais augmenter la pression
prochain. sur ses rivaux.
« On ne peut pas démontrer
Sur une base individuelle de l’initiative seulement quand
Jeudi, six athlètes r usses, on accuse un retard. Il faut le
dont trois médaillés d’or, ont MIKHAIL KLIMENTYEV/POOL/ASSOCIATED PRESS faire continuellement », a rap-
entamé des démarches pour Le président russe, Vladimir Poutine, en compagnie de la championne olympique en nage synchronisée, Alla Shishkina, lors d’une pelé Biello.
par ticiper aux Jeux paralym- réception en l’honneur des médaillés olympiques russes.
piques sur une base indivi- Rouleau compresseur
duelle. Ces athlètes disent C’est là une approche similaire La Russie a fait appel de ce r usses médaillés d’or à Rio. seront tenues en Russie pour La bonne nouvelle, c’est
avoir montré patte blanche à celle de Darya Klishina, une verdict auprès du Tribunal arbi- Nous savons à quel point c’était les athlètes paralympiques que l’Impact peut se transfor-
lors de plusieurs tests antido- Russe établie aux États-Unis, tral du sport, qui a cependant dif ficile pour vous. La déléga- bannis des Jeux, et les ga- mer en rouleau compresseur
page faits à l’extérieur de la qui a pu participer au saut en maintenu le verdict mardi. tion a été réduite presque du gnants recevront les mêmes quand il met la pédale au
Russie. longueur aux JO de Rio. À Rio, les Russes comptaient tiers, ce qui a empêché la Rus- prix qui leur auraient été dé- fond. On en a eu la preuve le
Ils demandent au CIP de Selon le président du CIP, un seul représentant en athlé- sie de montrer son savoir-faire cernés s’ils avaient connu du 23 juillet dernier dans une vic-
fournir les critères qui permet- Philip Craven, la Russie prô- tisme et aucun haltérophile à la dans des spor ts où le pays a succès à Rio, a aussi men- toire de 5-1 contre l’Union de
traient à certains d’entre eux nait une culture « axée sur les suite d’enquêtes de l’Agence l’habitude de faire partie des fa- tionné Poutine. Philadelphie. L’Impact a aussi
de prendre part à l’événement. médailles et non la morale ». mondiale antidopage, selon la- voris. Mais vous, notre équipe, La Russie verse des accumulé 11 tirs lors de la
quelle des responsables en mes amis, vous avez affronté les sommes d’argent aux médail- der nière demi-heure de jeu
haut lieu du ministère du Sport dif ficultés comme le fait une lés olympiques et paralym- face au United.
auraient dissimulé des cen- équipe unie. » piques et a remis jeudi des di- Signe de ses succès pour
taines de cas de dopage. La Russie a fini 4e au classe- zaines de voitures de luxe à combler un retard, l’Impact a
« C’est avec honneur que vous ment des nations avec 56 mé- ses médaillés de Rio. inscrit 23 de ses 38 buts en
avez passé un dur test, a dit dailles, dont 19 d’or. deuxième demie cette saison,
jeudi Poutine à des athlètes Des compétitions spéciales Associated Press dont 11 dans le dernier quart
d’heure. Cela est de nature à
lui donner une confiance qui
CYCLISME pour rait être utile en fin de
saison.

Trois Québécois aux « Vous ne voulez pas vous re-


trouver dans cette position,
mais si ça se produit, nous
avons confiance de pouvoir ef-
Grands Prix de Québec et de Montréal facer un déficit, a noté Bush.
Nous l’avons fait souvent cette
saison et c’est impor tant

O ttawa — Trois Québécois,


dont les deux der niers
champions canadiens sur
a dévoilé les noms des mem-
bres de l’équipe dans un com-
muniqué jeudi matin, ces huit
deux courses.
« Nous cherchons à gagner
une fois de plus le Roi de la
d’avoir cette confiance. »
Si le verdict nul acquis mer-
credi a légèrement pansé les
route, feront partie de l’Équipe coureurs ont amassé 21 po- montagne à l’épreuve de Qué- blessures des deux défaites
nationale du Canada lors des diums aux courses de l’Union bec et nous serons très combatifs précédentes, 3-1 face aux Red
Grands Prix cyclistes de Qué- cycliste internationale et cinq sur la route à Montréal », a dé- Bulls de New York et 3-0 aux
bec et de Montréal les 9 et titres aux Championnats natio- claré Field. mains du Fire de Chicago, les
11 septembre. naux. « Ces courses servent de pré- joueurs espèrent maintenant
La for mation canadienne En 2016, Roth compte des paration à l’équipe nationale pouvoir transposer les élé-
réunira le Québécois Br uno victoires au Championnat ca- qui participera aux Champion- ments positifs d’un match à
Langlois, qui a remporté le ti- nadien du contre-la-montre, au nats du monde sur route alors l’autre.
tre canadien plus tôt cet été, le Tour de Delta, à la Classique que ces huit coureurs se sont « Le comportement af fiché a
Longueuillois Guillaume Boi- cycliste Winston-Salem et au qualifiés pour faire partie de la été très bon, a mentionné le dé-
vin, monarque l’année précé- Grand Prix de Saguenay. sélection finale. Ces courses fenseur latéral Ambroise
dente, ainsi que le Montréalais Perry a pour sa part remporté sont par ticulièrement impor- Oyongo. Si on repar t comme
Nicolas Masbourian. une troisième course d’affilée tantes pour Nic, Ben et Nigel. ça samedi, on va faire un gros
Les Ontariens Ryan Roth, U23 en juin, alors que Mas- C’est un avantage incroyable match. »
Alex Cataford, Matteo Dal-Cin bourian montait sur la troi- pour le Canada de pouvoir en- L’Impact rendra alors visite
et Ben Perry revêtiront égale- sième marche du podium. gager ses coureurs U23 à ce ni- au Toronto FC, qui occupe le
ment le chandail canadien, Kevin Field, l’entraîneur de veau de compétition », a-t-il sommet de l’association Est de
tout comme Nigel Ellsay, de la l’équipe masculine nationale ajouté. la MLS.
Colombie-Britannique. de cyclisme sur route, sera le
Selon Cyclisme Canada, qui directeur spor tif pour ces La Presse canadienne La Presse canadienne
L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6 B 9

LE MONDE
La justice française se saisit
du burkini Un Trump
Paris — La plus haute juridiction administrative
française se prononcera vendredi sur l’interdic-
tion du burkini sur plusieurs plages, décision qui
« light »?
suscite émoi et controverse dans le pays comme
à l’étranger, et divise jusqu’au sein du gouverne- Plus discipliné, le candidat
ment. Saisi du dossier jeudi, le Conseil d’État a républicain assouplit
promis de rendre sa décision vendredi à 15 h, un
cadre légal d’autant plus attendu qu’au moins une sa position sur l’immigration
femme musulmane portant un simple foulard sur
la plage a déjà été verbalisée. Les juges doivent IVAN COURONNE
examiner la requête déposée par la Ligue des à Washington
droits de l’homme (LDH) et le Collectif contre
l’islamophobie en France (CCIF), qui demandent
la suspension en urgence d’une interdiction du
burkini décidée par une station balnéaire de Côte
H illar y Clinton devait dénoncer jeudi dans
un discours l’appétit de Donald Tr ump
pour les théories du complot, à l’heure où le
d’Azur, mais c’est en réalité la légalité de la tren- candidat républicain tente de relancer sa cam-
taine d’arrêtés municipaux similaires pris en pagne… et semble modérer ses positions sur
France cet été qui est en jeu. Les textes, sans l’immigration.
mentionner le terme de «burkini», exigent le Le « nouveau » Trump, lancé la semaine der-
port sur les plages de tenues respectueuses «des nière, envoie des messages contradictoires.
bonnes mœurs et de la laïcité», mais ce sont bien D’une part, il a choisi comme directeur géné-
les tenues de bain islamiques couvrant le corps, ral de son équipe le patron du vir ulent site
des cheveux aux chevilles, qui sont visées. Le conservateur Breitbart, et des médias ont rap-
Conseil d’État, habitué aux débats sensibles, s’est por té que l’ex-patron de Fox News, Roger
rarement réuni dans une atmosphère aussi fié- Ailes, le conseillait informellement, présa-
vreuse. Rien n’interdit en principe aux maires en geant un virage à droite et une radicalisation
France de restreindre les libertés fondamentales de son discours.
pour préserver l’ordre public, mais leurs mesures Mais d’autre part, cédant aux pressions des
doivent être «proportionnées». ténors de son parti, le candidat utilise désor-
Agence France-Presse mais un prompteur, lisant des discours un peu
plus structurés qu’auparavant. Plus discipliné,
Le procès en destitution de la il concentre ses prises de parole sur Hillar y
Clinton et des accusations de trafic d’influence
présidente Rousseff est lancé via la Fondation Clinton, au lieu de s’éparpiller
et de s’empêtrer dans des polémiques inutiles.
Brasília — Les sénateurs brésiliens ont lancé Il tente aussi d’élargir sa base électorale vers
jeudi le procès en destitution historique de la la communauté noire, avec plus ou moins de
présidente Dilma Rousseff, dont la très proba- succès.
ble éviction tournerait la page de 13 ans de pou-
voir de gauche à la tête de la première écono- Revirement complet
mie d’Amérique latine. Les 81 parlementaires Et sur tout, il a laissé entendre qu’il n’était
jugeront probablement mardi ou mercredi si plus favorable à l’expulsion manu militari des
l’ex-guérillera de 68 ans, actuellement suspen- plus de 11 millions de clandestins vivant aux
due, s’est rendue coupable de maquillages des États-Unis, ce qui formait pourtant la pierre an-
comptes publics et d’avoir signé des décrets en- gulaire de sa candidature pendant toute la cam-
gageant des dépenses imprévues sans l’accord pagne des primaires.
préalable du Parlement. Une nette tendance se « Il peut absolument y avoir un assouplisse-
dégage en faveur de la destitution — par un ment », a-t-il déclaré mardi dans une émission
vote requis des deux tiers — de Mme Rousseff, spéciale sur Fox News. « Il n’y aura pas d’am-
première femme élue à la tête du Brésil, qui fut nistie en tant que telle. Il n’y aura pas d’amnis-
emprisonnée et torturée sous la dictature mili- tie », a-t-il précisé le lendemain, sur la même
taire. « Ma prévision est que 59 à 61 sénateurs se chaîne, « mais nous travaillons avec eux ».
prononceront pour la destitution », alors que 54 Il a ensuite cité des gens venus lui dire
sont requis, a déclaré à l’AFP le sénateur d’op- qu’« expulser une personne qui se trouve ici de-
position Raimundo Lira. Si les pronostics se puis 15 ou 20 ans, ainsi que sa famille, c’est dif-
confirment, c’est Michel Temer, 75 ans, son an- ficile ». « Nous allons annoncer une décision très
cien vice-président de centre droit devenu rival, bientôt », a-t-il promis.
qui dirigera le Brésil jusqu’aux prochaines élec- La virevolte est spectaculaire. Les idées qu’il
tions présidentielle et législatives fin 2018. avance aujourd’hui — expulser les clandestins
Agence France-Presse BULENT KILIC AGENCE FRANCE-PRESSE criminels en priorité et laisser les autres rester
Ankara a renforcé sa présence militaire en Syrie jeudi. en échange d’une amende — ressemblent à s’y
Nouvelle initiative de paix méprendre aux multiples projets de réforme
migratoire proposés par les républicains modé-
pour le Yémen
Jeddah — Le secrétaire d’État américain, John
Kerry, a annoncé jeudi en Arabie saoudite une
La Turquie prend les Kurdes rés et les démocrates depuis plusieurs années,
et rejetés avec force par Donald Trump et la
droite du mouvement conservateur.
Le camp Trump se démenait jeudi pour as-
nouvelle initiative de paix pour le Yémen propo-
sant la formation d’un gouvernement d’union na-
tionale, pour mettre fin à un conflit qui dure de-
puis 17 mois. «Cette guerre doit prendre fin le plus
pour cibles en Syrie surer qu’il n’y avait pas de changement de
ligne. Mais le discours promis par Donald
Trump pour clarifier son projet migratoire et
mettre les points sur les « i » se fait attendre,
rapidement possible», a affirmé M. Kerry après BULENT KILIC après qu’il fut annoncé à Phoenix pour la se-
une rencontre à Jeddah, dans l’ouest du à Karkamis maine prochaine.
royaume, avec ses homologues du Golfe, un mi- La Chine en appui aux forces du régime « Tentative désespérée »
nistre britannique et l’émissaire de l’ONU pour STUAR T WILLIAMS
le Yémen. «Nous sommes tombés d’accord sur une à Istanbul Pékin — L’armée chinoise va former en Chine des membres Les démocrates ne laissaient pas passer cette
approche nouvelle pour les négociations» entre le de l’armée gouvernementale syrienne dans les domaines de la énième tentative du milliardaire pour changer
gouvernement yéménite et les rebelles Houthis,
après l’échec de trois mois de pourparlers au Ko-
weït, a dit M. Kerry lors d’une conférence de
L a Turquie a procédé à des
tirs d’obus jeudi soir contre
les combattants kurdes dans le
médecine et des soins, a annoncé jeudi le ministère chinois de
la Défense. « Après consultation entre les deux armées, il a été
décidé que l’armée chinoise prodiguera à l’armée syrienne des
d’image. « C’est une tentative désespérée pour ar-
river à un point où ses propos et positions sont
moins catastrophiques pour sa candidature qu’ils
presse avec son homologue saoudien Adel al-Ju- nord de la Syrie, au deuxième formations professionnelles dans le domaine de la médecine et ne l’étaient jusqu’à présent », a réagi Hillar y
beir. En mars 2015, Riyad a pris la tête d’une co- jour d’une offensive militaire des soins », a déclaré un porte-parole du ministère, Wu Qian, Clinton au téléphone sur CNN.
alition militaire arabe pour enrayer l’avancée des majeure, accusant ceux-ci de lors d’une conférence de presse mensuelle. Pékin appuie fer- La candidate démocrate, qui maintient une
rebelles Houthis qui, alliés aux partisans de l’an- ne pas respecter un accord mement le régime syrien et est proche de Moscou, ces deux avance confortable dans les sondages malgré
cien président déchu Ali Abdallah Saleh, éten- passé avec les États-Unis sur derniers visant régulièrement via des frappes aériennes les une légère érosion après le pic de la mi-août, a
daient leur emprise sur le pays après avoir leur retrait. forces du groupe EI et de l’opposition. « Les formations seront décidé de contre-attaquer en liant Donald
conquis la capitale Sanaa et poussé à la fuite le Jeudi matin, la Turquie a en- prodiguées en Chine » et contribueront à « réduire la crise hu- Trump à la « droite alternative » (« alt-right », en
président Abd Rabbo Mansour Hadi. L’accord voyé un nouveau convoi de blin- manitaire qui frappe la Syrie », a souligné M. Wu. anglais), une mouvance d’extrême droite qui
annoncé par M. Kerry propose aux rebelles une dés en territoire syrien, au len- répand sur l’Internet de multiples théories du
participation à un «gouvernement d’union natio- demain d’une offensive éclair complot dont les partisans de Donald Trump
nale», réclamé depuis des mois par les Houthis des rebelles syriens qu’elle a sont ensuite entrés en action groupe EI] dans cette zone », a raffolent.
et ignoré dans la dernière proposition onusienne soutenue et qui a permis de re- depuis la Turquie, « éliminant » dit jeudi le ministre turc de la « Donald Trump nous a montré qui il était
fin juillet pour la résolution du conflit. En prendre au groupe État isla- le groupe de combattants. Défense, Fikri Isik. vraiment, et nous devons le croire, a poursuivi
échange, les Houthis sont appelés à se «retirer mique (EI) la localité de Jara- Jeudi matin, dix chars, dix Hillary Clinton sur CNN. Il a sorti de l’ombre ce
de Sanaa et d’autres zones qu’ils occupent», et de blos, près de la frontière. véhicules blindés de transport Hostile aux Kurdes mouvement haineux, il l’a intégré à sa cam-
transférer toutes les armes lourdes, dont les mis- Avec cette opération, la Tur- de troupes, des ambulances La Turquie, en conflit avec pagne, il le diffuse dans nos villes et notre pays. »
siles balistiques à une partie tierce. quie vise aussi à stopper l’ex- ainsi que des engins lourds ont les Kurdes sur son propre terri- Et Hillary Clinton de rappeler que l’homme
Agence France-Presse pansion kurde à sa frontière, franchi la frontière à la hauteur toire, est farouchement hostile d’affaires remit longtemps en cause la citoyen-
alors que le Parti de l’Union dé- de Karkamis et sont entrés sur à l’idée que les Kurdes syriens neté et la légitimité du premier président noir
Le président colombien mocratique (PYD), principale
milice kurde de Syrie, qui béné-
le sol syrien, où l’on entendait
sporadiquement des rafales et
forment une ceinture continue
le long de sa frontière.
des États-Unis, ainsi que ses autres méfaits ra-
cistes, notamment ses attaques contre un juge
ordonne un cessez-le-feu ficie du soutien militaire améri-
cain, élargit ses territoires.
des explosions, selon un photo-
graphe de l’AFP sur place.
Pour le régime turc, le PYD
et son aile militaire, YPG, sont
fédéral parce qu’il était d’origine mexicaine.
« C’est un marchand d’intolérance, de préjugés et
Bogotá — Le président Juan Manuel Santos a Les forces turques ont ou- En quelques heures seule- des organisations « terroristes », de paranoïa », a-t-elle conclu.
ordonné jeudi un cessez-le-feu définitif avec la vert le feu sur les hommes du ment la veille, lors de cette au même titre que le PKK
guérilla des FARC, en remettant au Parlement PYD à partir de 18 h, après que opération « Bouclier de l’Eu- (Parti des travailleurs du Kur- Agence France-Presse
l’accord de paix conclu la veille, et sur lequel les les services de renseignement phrate », des centaines de re- distan), mouvement armé actif
Colombiens seront appelés à se prononcer le ont vu qu’ils progressaient sur belles syriens appuyés par depuis 1984 sur le sol turc.
2 octobre. « En tant que chef de l’État et comman- le terrain en dépit d’une pro- l’aviation et les chars turcs ont Le vice-président américain,
dant en chef de nos forces militaires, j’ai ordonné messe des États-Unis selon la- pris Jarablos. Joe Biden, qui s’est entretenu
le cessez-le-feu définitif avec les FARC à partir de quelle ils allaient reculer, a ex- Par cette opération militaire, avec les dirigeants turcs mer-
minuit lundi prochain, 29 août. Ainsi se termine pliqué l’agence Anadolu. la plus grosse jamais lancée par credi à Ankara, a mis en garde
le conflit armé avec les FARC ! », a annoncé L’agence progouvernemen- la Turquie depuis le début du les Kurdes de ne pas franchir
M. Santos sur le parvis du Congrès colombien tale a ajouté, citant des sources conflit syrien, Ankara répond l’Euphrate, comme le réclame
et sous les applaudissements. Les 297 pages de sécuritaires, que l’intervention d’abord à l’attentat qu’il a attri- la Turquie.
l’accord sous le bras et salué par les vivas de turque contre les combattants bué au groupe EI qui a tué 54 ci- Jeudi, à Stockholm, M. Biden
sympathisants brandissant de grandes colombes du PYD se poursuivrait tant vils à Gaziantep samedi dernier. a estimé que « les Turcs sont
de papier blanc, le chef de l’État avait rejoint à qu’ils n’auraient pas entamé Après plusieurs attaques prêts à rester aussi longtemps
pied le parlement depuis le palais présidentiel leur retrait. Selon Anadolu, le meurtrières du groupe EI en qu’il le faudra en Syrie dans l’ob-
voisin, Casa de Nariño, situé au cœur historique PYD a repris sept villages de- Turquie depuis 2015, le gouver- jectif de neutraliser le groupe EI»,
de Bogotá. L’accord en six points a été scellé la puis mercredi, à la faveur du nement, longtemps accusé de saluant «le changement graduel
veille au terme de près de quatre ans de pour- retrait du groupe EI. complaisance à l’égard des dji- de mentalité» d’Ankara à l’égard
parlers avec les Forces armées révolutionnaires hadistes, ne pouvait que réagir. du mouvement djihadiste.
de Colombie (FARC), principale guérilla du pays Renforts militaires L’autre grand objectif avoué Il avait indiqué à Ankara que
issue en 1964 d’une insurrection paysanne et qui Le quotidien Hurriyet a indi- de l’opération est de mettre un Washington avait clairement
compte encore quelque 7500 hommes armés. qué que des drones turcs terme à l’avancée de milice demandé aux YPG de ne pas
Ce conflit a fait au moins 260 000 morts, 45 000 avaient détecté les éléments du kurde. « Nous allons faire en aller à l’ouest de l’Euphrate.
disparus et 6,9 millions de déplacés. PYD à 10 km au nord de la ville sor te que le PYD ne remplace JOE RAEDLE AGENCE FRANCE-PRESSE
Agence France-Presse de Manbej. Les obusiers turcs pas Daech [acronyme arabe du Agence France-Presse Le candidat républicain, Donald Trump
B 10 L E D E V O I R , L E V E N D R E D I 2 6 A O Û T 2 0 1 6

ET CETERA

PHOTOS ALEXANDRE SHIELDS LE DEVOIR


Écrivains, explorateurs, artistes et penseurs à la douzaine ont succombé au charme de cette sirène voilée de brumes et d’écumes de mer, qui vous met les sens en ébullition et la matière grise sur le mode
de l’exploration.

Chacun
cherche son île
L’insularité et la quête de liberté

ISABELLE PARÉ
aux îles de la Madeleine
« Quand on est face
à un problème, on n’a pas
le choix. Il faut le résoudre

B
rel avait ses Marquises, Nougaro son
île de Ré et Philémon, sa lettre A, per-
due quelque part dans l’Atlantique. En-
tre rêves et fantasmes, enfouie au fond de plu-
sieurs, se terre une île, espace mythique qui
ou sauter dans l’océan.
L’auteur Patrick Weber
»
rime avec évasion, qui fouette les sens, la curio-
sité et l’imaginaire comme le vent du large. dant trois ans, avant d’accoster à demeure aux
Jouer les Robinson Cr usoé ou les Jules îles de la Madeleine.
Verne à la recherche d’une île mystérieuse : Celui qui compare « ses îles » à la Corse du
drôle d’impulsion, tout de même. Pourquoi tro- Québec y a déniché plus que des kilomètres
quer la terre ferme et ses milliers d’hectares d’inspiration et de dunes, mais aussi des voisins
pour s’éclipser sur une vir- tissés serrés, habitués à en découdre avec l’ad-
gule de sable accrochée versité comme avec la houle. « Ici, t’as une idée
C’est à croire en pleine mer ? et tout le monde met la main à la pâte pour que
qu’il faut Singulier paradoxe : ça se réalise », dit-il, scr utant les courgettes
même si les limites du ter- qu’un ami fermier fait pousser dans l’un de ses
parfois hisser ritoire y sont inversement champs et les vaches du voisin qui broutent
proportionnelles aux pos- l’herbe de son pré.
les voiles sibilités d’évasion, ceux En moins de temps qu’il n’en faut pour lancer
et s’inventer un qui tombent sous le joug
des sirènes insulaires s’y
une ligne à l’eau, le potier a mis sur pied un
projet fou qui réunit chaque année ar tisans,

«
pied marin pour sentent plus libres que producteurs et chefs des Îles pour mettre en va- La mère de la solidarité
par tout ailleurs, délestés leur les produits du terroir lors de la Folle virée Dans cet archipel comme dans d’autres, l’in-
vraiment avoir de la routine terrestre au gourmande, un rendez-vous épicurien qui lance sularité est la mère de la solidarité. L’insularité, J’aime bien les îles,
milieu de la grande mare. la belle saison. c’est plus qu’un mot dans le dictionnaire de
l’impression de Écrivains, explorateurs, « Les gens des Îles ont le sens de la débrouille, Jeannot Gagnon, un « insulariste » pur et dur il n’y a pas moyen de fuir.
ar tistes et penseurs à la ils travaillent de leurs mains et ont un grand res- devenu Madelinot de cœur et d’esprit, d’abord
toucher terre douzaine ont succombé au pect pour un travail comme le mien. En ville, par amour par une Madelinienne, puis par Chacun de nous porte
char me de cette sirène j’étais par fois perçu comme un « ar tisse », amour du pays.
voilée de brumes et d’écumes de mer, qui vous quelqu’un qui vit aux crochets de la société. Pas « Ici, l’insularité et les énormes contraintes de la en lui ses propres îles,
met les sens en ébullition et la matière grise ici », note le Madelinot d’adoption. météo et de l’isolement ont forgé le caractère des
sur le mode de l’exploration. Stevenson y voyait
Faire le plein
gens. Il n’y aurait pas eu de survie sans cette soli- refuges contre la bêtise,
des trésors, Defoe et Tournier l’ont voulue dé- darité, cette ouverture », insiste l’auteur d’un rap-
serte et Gauguin, femme autant que fauve. À C’est connu, il faut par fois s’égarer sur la por t sur les contraintes de l’insularité, qui a la laideur et la sourde
chacun son île, après tout. mappemonde et faire le vide pour faire le plein. mené Québec à reconnaître par décret, en mai
contrainte d’un ordinaire
»
Troquer la terre ferme pour quelques arpents dernier, le caractère unique de la communauté
Toucher terre de sable, c’était le coup du hasard, mais aussi maritime des îles de la Madeleine.
C’est à croire qu’il faut par fois hisser les de la chance pour Katia Grenier, une artiste ar- Quand on a le vent pour boussole et la marée non désiré.
voiles et s’inventer un pied marin pour vrai- rivée aux Îles il y a 11 ans, lassée de la ville. pour horloge, on finit par cultiver un rapport plus
ment avoir l’impression de toucher terre. Se « Voir loin, respirer, ç’a changé ma vie. Je ne que flexible et débonnaire avec le temps. «Ici, le Jacques Chancel, Tant qu’il y aura des îles
perdre dans la grande bleue pour mieux se me suis pas sentie isolée ici, je me suis plutôt sen- rapport au temps, c’est un trait culturel, insiste
trouver. Cette fièvre dif fuse, ce sentiment tie réconfortée », dit-elle. l’ex-directeur de l’aménagement et du territoire.
d’avoir enfin posé son perchoir au bon endroit,
c’est le signe distinctif de plusieurs « îliens »
d’adoption, attrapés au vol cet été dans leur pe-
tit paradis des îles de la Madeleine.
« J’ai trouvé ici des paysages, des couleurs, une
lumière unique ainsi qu’une famille d’adoption.
Nourrie par la topographie des Îles, ses tradi-
tions et légendes, cette adepte du land art a lit-
téralement trouvé dans l’archipel son « propre
territoire artistique » et des gens prêts à prêter
l’oreille aux projets les plus fous. Y compris dé-
placer 60 personnes dans les dunes de Pointe-
Y a le temps du homard, le temps du crabe. C’est
pas l’heure qui compte, c’est le vent qui dicte tout!
Si le traversier sera là ou pas, si l’avion décollera
ou pas… La météo, on doit faire avec.»
Plus collés aux girouettes qu’à la tyrannie des
aiguilles, les insulaires, fleur de sel à la bouton-
« On peut voyager non
pour se fuir, chose
impossible, mais pour
»
Je me suis aussi trouvé ici », songe Patrick Le- aux-Loups, le temps de prestations nocturnes, nière, s’accommodent des vents de travers et
blond, artiste et potier, dans son atelier accro- ou tricoter des œuvres faites de plantes ma- des virements de bord.
ché à flanc de colline dans le village de Bassin. rines aux pattes des chaises de la salle d’attente Pas étonnant que plusieurs éclopés de la se trouver
Enfant du fleuve Saint-Laurent né aux Ébou- de l’urgence. course contre la montre s’accrochent les pattes
lements, entre les rangs de carottes et de radis « En plein hôpital ! Je n’aurais jamais pu faire sur cette parenthèse ensablée, où la trotteuse Jean Grenier, Les îles
d’un père maraîcher, l’ar tiste a usé ses se- ça à Montréal. Ici, on a un accès direct à tout le semble avoir suspendu son vol. Et que plusieurs
melles sur le Vieux Continent et même accro- monde. J’ai pu discuter de mon projet avec le y restent à demeure… une heure plus tard dans
ché ses pénates à Montpellier, en France, pen- maire, avec les infirmières et même les médecins.» les Maritimes.