Vous êtes sur la page 1sur 59

FST de Tanger Département Informatique

Université Abdelmalek Essaadi


Faculté des Sciences et Techniques
Département Génie Informatique
Tanger

Déploiement et Configuration
d’une infrastructure virtuelle

Réalisé par: Encadré par:


Mr M.Bouhorma
Eljadarti Ahmed Mr Adil Soufi

Année Universitaire 2008/2009

Rapport de PFE 1 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Sommaire

Sommaire........................................................................................................ 2
Remerciement ................................................................................................ 4
Dédicaces ....................................................................................................... 5
Résumé ........................................................................................................... 6
Introduction .................................................................................................... 7
1.La virtualisation ............................................................................................ 9
1.1.Présentation de la technologie ........................................................................ 9
1.2.Les avantages de la virtualisation ................................................................. 10
1.3.Intérêt de la virtualisation............................................................................. 10
1.4.L’infrastructure virtuelle .............................................................................. 12
1.5.Les produits Vmware ................................................................................... 13
1.5.1.Logiciels clients ........................................................................................ 13
1.5.2.Logiciels serveurs ..................................................................................... 14
1.5.3.Outils d'administration et de répartition...................................................... 14
1.6.Les bénéfices de la virtualisation avec Vmware ............................................ 15
2. L’infrastructure virtuelle VMware ............................................................ 16
2.1.VMware infrastructure 3 .............................................................................. 16
2.2.Description de l’architecture d’une infrastructure virtuelle............................. 19
2.3.Caractéristique d’une machin virtuelle .......................................................... 23
2.4.Le réseau virtuel .......................................................................................... 25
2.5.Le stockage virtuel....................................................................................... 27
2.5.1.Introduction au stockage ........................................................................... 27
2.5.2.Aperçu de Stockage .................................................................................. 27
2.5.3.Types de stockage physique ...................................................................... 28
2.5.4.Adaptateurs de stockage ............................................................................ 28
2.5.5.Données ................................................................................................... 29
2.5.6.Affichage de stockage d'informations dans le VMware Infrastructure Client 29
3. VMware ESX Server .................................................................................. 30
3.1.Présentation de VMware ESX Server ........................................................... 30

Rapport de PFE 2 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
3.2.Architecture Système de VMware ESX Server.............................................. 30
3.3.Comment est utilisé VMware ESX Server dans l'entreprise ?......................... 31
3.4.Fonctionnement de VMware ESX Server...................................................... 32
3.5.Les Avantages de VMware ESX Server........................................................ 32
4. VMware VirtualCenter .............................................................................. 32
4.1.Description de VirtualCenter.................................................................... 33
4.2.Utilisation de VMware VirtualCenter dans l'entreprise .................................. 33
4.3.Fonctionnement de VMware VirtualCenter ................................................... 35
5. Installation du serveur ESX ....................................................................... 37
5.1.Prés-requis matériels .................................................................................... 37
5.2.Les étapes d’installation d’un serveur ESX ................................................... 37
6. Installation de Virtual Infrastructure Client .............................................. 41
7. Installation de VirtualCenter...................................................................... 42
8. Gestion des machines virtuelles .................................................................. 45
8.1.Création du Datacenter ................................................................................ 45
8.2.L’ajout des serveurs ESX ............................................................................. 45
8.3.Création d’une machine virtuelle .................................................................. 46
8.4.Création d’une template et Déploiement d’une virtuelle machine ................... 47
9. Configurer et gestion de Contrôles d'accès D'Infrastructure
virtuelle........................................................................................................... 49
10. Création d’alarme pour serveur ESX et machine virtuelle .................. 52
11. Vmware VMOTION/HA/DRS .............................................................. 54
11.1.Vmware VMOTION.................................................................................. 54
11.2.Vmware DRS ............................................................................................ 56
11.3.Vmware HA .............................................................................................. 56
Conclusion ................................................................................................... 58
Bibliographie ................................................................................................ 59
Webliographie .............................................................................................. 59

Rapport de PFE 3 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Remerciement

Nous présentons nos expressions de


remerciement les plus dévouées à nos
encadrants, monsieur Mohammed
BOUHORMA et Adil SOUFI pour leur
engagement, et pour ce qu’ils nous ont
offerts, afin de nous aider à faire sortir ce
travail dans son meilleur état.

Nous tenons à remercier également, tous les


professeurs et responsables du département
Génie informatique pour leur soutien durant
notre formation au sein de la FSTT.

Rapport de PFE 4 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Dédicaces

Nous dédions cet humble travail qui


représente le fruit de nombreuses années de
formations à ceux qui nous sont chers…
A nos très chers parents qui nous ont
supporté patiemment et ont partagé nos
préoccupations. C’est à eux que nous
adressons le témoignage de notre profonde
gratitude ;
A une vie de famille riche et chaleureuse
qui influence un rapport tel que celui-ci de
nombreuses façons, profondes mais
inexplicables.
Pour vous :
Chère Mère
Cher Père
Sans Oublier :
Tous nos frères et sœurs.
Tous nos amis, collègues du groupe qui nous
ont accompagnés durant notre cursus.
Toute personne qui respecte l’humanité et la
paix.

Rapport de PFE 5 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Résumé

Dans le cadre de la réalisation du Projet de Fin d’Etude on a opté


pour un projet de la virtualisation comme ce dérnier est un module
alors on a essayé de faire une autoformation sur ce sujet qui est très
intéressant dans le domaine informatique. On a résumé notre travail
par ce rapport qui contient deux partie, première partie la présentation
de technologie virtualisation et ces avantages ainsi son intérêt puis
une description simple de l’infrastructure virtuelle avant que l’on va
détailler dans leur partie. Aussi les outils qu’on a utilisés dans le cadre
de notre projet, Vmware esx server et aussi comme logiciel
d’administration VirtualCenter.

Dans la deuxième partie on a essayé d’expliquer les étapes


d’installation de server esx et de VirtualCenter, puis on a expliqué les
interfaces dépend de server ESX ainsi l’interface administration où
VirtualCenter. Vous trouvez dans cette partie aussi la gestion des
machines virtuelles, la Configuration et la gestion de Contrôles d'accès
D'Infrastructure virtuelle puis on a crée d’alarme pour les serveurs ESX
et les machines virtuelles en cas de panne où d’arrête, en fin Vmware
VMOTION qui permettre de copier à chaud un serveur virtuel En cas de
panne physique non critique vers un serveur hôte différent.

Rapport de PFE 6 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Introduction

Aujourd’hui, la virtualisation peut optimiser pratiquement tous les domaines de


l’infrastructure informatique : serveurs, systèmes d’exploitation, applications,
stockage (données et réseaux). Elle peut cependant apporter bien plus que la
consolidation des ressources informatiques et la génération d’économies. Le plus
important est sa capacité à contribuer aux objectifs métiers de l’entreprise –
autrement dit, au-delà de ses avantages techniques, les possibilités nouvelles qu’elle
peut offrir sur le terrain opérationnel.

Mais quel usage les entreprises font-elles de la virtualisation ?


Les infrastructures informatiques jouent un rôle plus important que jamais dans
l’amélioration du fonctionnement de l’entreprise, et sont aujourd’hui au cœur de
l’innovation économique pour apporter à l’entreprise des atouts générateurs
d’avantages compétitifs. Or c’est précisément dans les domaines de l’innovation et
des processus que la virtualisation peut ouvrir des possibilités opérationnelles et
techniques sans précédent.

Une infrastructure virtualisée gérée de façon globale peut accroître la flexibilité


et l’agilité de l’entreprise en modulant les ressources. Elle peut également être
pilotée suivant des priorités opérationnelles. Une telle infrastructure peut
radicalement changer la façon dont l’informatique fournit les services aux
utilisateurs. De plus, une infrastructure informatique virtualisée peut aider
l’entreprise à se concentrer sur la stratégie et l’innovation – à assurer la continuité
de son exploitation, à atteindre durablement ses objectifs de performances et à
optimiser sa compétitivité.

Un processus aussi complet peut aider votre entreprise à accélérer la mise en


œuvre, à mieux gérer les risques et à générer une valeur durable à travers les phases
d’étude, de développement et de mise en œuvre d’un projet de virtualisation. Votre
entreprise pourra en fin de compte réaliser une totale intégration de ses objectifs
opérationnels, au niveau de sa stratégie métier comme de ses services informatiques.
Les deux produits les plus utilisés pour la virtualisation, destinés aussi bien au
grand public qu’à l'univers de l'entreprise sont VMware ESX et GSX. Ils détiennent
d'ailleurs 55% de parts de marché.
Ainsi vous verrez dans ce rapport une nouvelle solution de virtualisation que
propose VMWare : VMWare Infrastructure III et ces outils. Notre choix c’est porté
sur ESX server 3.5 associé à VirtualCenter comme outil d’administration.

Rapport de PFE 7 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

PARTIE I

AVANT PROPOS

Rapport de PFE 8 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
1.La virtualisation
1.1. Présentation de la technologie

La virtualisation est l'ensemble des techniques, aussi bien matérielles que logicielles,
permettant de faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation simultanément sur une seule machine
physique. La machine physique est alors appelée machine hôte, et les machines fonctionnant sur l'hôte
sont appelés virtuels ou invités.
La virtualisation présente plusieurs avantages. Tout d'abord d'un point de vue de la
consommation des ressources. En effet, il est souvent nécessaire, par sécurité ou par pré-requis, de
faire fonctionner certaines applications seules sur un serveur. Mais ces applications ne sont pas
forcément gourmandes en ressources (processeur et mémoire), on se retrouve donc souvent avec un
serveur étant "sous-exploité" dans le sens ou seule une faible partie de ses ressources sont utilisées.
Grâce à la virtualisation, on peut ainsi mettre en place plusieurs serveurs virtuels sur une seule
machine, permettant d'exploiter au mieux les ressources physiques disponibles. Il en résulte un gain
non négligeable en terme économique, puisqu'on peut ainsi économiser l'achat et les frais liés de
plusieurs machines physiques. Un autre avantage concerne la maintenance de ces serveurs. On peut en
effet facilement dupliquer une machine virtuelle (il suffit de copier un ou plusieurs fichiers situés sur
la machine hôte) afin de procéder aux opérations de maintenance courantes, comme les mises à jours
(du système d’exploitation, d’une application, etc…) ou des opérations de test, sans pour autant avoir à
interrompre le service, puisqu’on est donc capable de procéder à ces opérations sur une machine
dupliquée pendant que la machine originale continue d’être en production.
La virtualisation peut s’approcher de plusieurs manières. Je vais ici présent er trois techniques,
mais il faut savoir qu’il en existe d’autres, mais moins fréquemment utilisées.
La première technique consiste à héberger les systèmes invités, permettant de démarrer des
instances d’un système d’exploitation sur une machine hôte en parallèle à d’autres applications. Une
machine virtuelle se charge de virtualiser le matériel pour les systèmes invités, leur faisant croire qu’ils
disposent d’un matériel spécifique. On pourrait faire un parallèle avec l’émulation, dont on est très
proche dans ce cas de figure. Les exemples les plus connus fonctionnant avec cette technique sont
Microsoft Virtual PC 2004, VMWare Workstation et VMWare Server, mais également QEMU, dans
le monde du libre. L’un des inconvénients majeur est le coût en performance, puisque la machine hôte
doit émuler le matériel pour chaque système invité.
La seconde technique est appelée para-virtualisation, ou hyperviseur. Les outils les plus connus
utilisant cette technique sont Xen, VMWare ESX, Microsoft Virtua l Server ou QEMU dans son mode
d’émulation complète. Ils disposent en fait d’une couche logicielle dédiée à la gestion des machines
virtuelles. Cette couche est appelée « Moniteur de machines virtuelles » ou hyperviseur. La grande
différence est que les systèmes invités ont « conscience » d’être émulés, ils passent par des drivers
spécifiques leur permettant d’accéder directement au matériel, sans émulation, et les performances
s’en trouvent grandement améliorées.
La troisième technique que je souhaite aborder ici est la virtualisation matérielle. En effet, depuis
peu, les deux grands constructeurs de processeurs, Intel et AMD, proposent des processeurs intégrant
une technologie de virtualisation matérielle (VT pour Intel, Pacifica pour AMD). L’avantage est que le
processeur gère alors la virtualisation des accès mémoire, facilitant la partie logicielle et réduisant ainsi
la dégradation des performances.

Rapport de PFE 9 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
1.2. Les avantages de la virtualisation
Il est difficile de trouver des informations à jour, mais on estime que la charge moyenne
processeur d'un serveur en production es t inférieure à 15 % Il est évident donc que les serveurs ne sont
pas utilisés au maximum de leur capacité.

Cela s'explique par le fait qu'il est parfois délicat de faire cohabiter plusieurs applications sur la
même machine, et que les administrateurs préfèrent dédier une machine pour une application donnée.

La virtualisation répond parfaitement à cette problématique puisq u'il devient facile d'isoler les
services en exploitant au mieux les ressources physiques.

Voici les grandes lignes qui listent les avantages d'une telle solution :

● Sécurité :
- les services sont isolés les uns des autres.

● Indépendance vis a vis du matériel :


- les machines virtualisées ne gèrent pas le matériel.

● Disponibilité :
- En cas de panne physique non critique, il est simple et rapide de copier à chaud un serveur virtuel
vers un serveur hôte différent.

● Expérimentations et tests :
- Gestion et test de plusieurs versions d'applicatifs de manière indépendante et sans risque

● Réactivité :
- Permet de répondre rapidement aux besoins de nouveaux serveurs.

1.3. Intérêt de la virtualisation


Pour le particulier, la virtualisation permet d’avoir accès à des applications ne fonctionnant pas sur le
système d’exploitation principal de l’utilisateur. On peut notamment citer les applications trop vieilles
pour s’exécuter sur la dernière génération du système d’exploitation (les anglophones parlent de legacy
applications*). Un autre domaine couvert par la virtualisation est l’utilisation de programmes non
portés sur la plate-forme cible (architecture PC vs architecture Mac 1, par exemple). On peut aussi
citer, même si c’est plus rare, l’utilisation de virtualisation pour les jeux : faire fonctionner un jeu fait
pour Microsoft Windows dans une machine virtuelle s’exécutant sur un système GNU/Linux. La
société VMware propose notamment l’accès à l’accélération 3D depuis une machine virtuelle pour son
produit grand public, permettant d’atteindre des performances proches de l’original.

Pour les professionnels et les chercheurs en sécurité, un système d’exploitation virtualisé permet
d’observer le comportement d’un logiciel malveillant (malware*) — virus, ver, spyware, etc. — dans
un système sain sans avoir à infecter une machine physique. De plus, le processus d’infection est
reproductible, car il suffit de sauvegarder l’état de la machine virtuelle avant l’infection pour pouvoir
répéter l’opération plusieurs fois, dans des conditions contrôlées. Il est alors possible d’analyser l’état
de la machine virtuelle après infection, et de tirer des conclusions sur l’action du logiciel.

Rapport de PFE 10 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Pour une entreprise, les technologies de virtualisation permettent de séparer des applications et des
systèmes de manière logique, quand les prérequis des applications sont mutuellement exclusifs. Par
exemple, une application critique mais incompatible avec une version donnée d’un logiciel ne peut pas
cohabiter sur la même machine avec une autre application dépendant d’une autre version du même
logiciel. Certains cas d’incompatibilités peuvent se résoudre en laissant installés les deux logiciels
dans deux versions différentes, mais le surcoût de maintenance est non négligeable.
En plus de la simple incompatibilité de versions, deux applications peuvent aussi avoir le même
rôle, mais dans des contextes différents. Par exemple une version de développement et une version
finale d’un site web ne peuvent pas cohabiter de manière simple, à moins d’y consacrer un effort de
maintenance là aussi conséquent. Pour le développement d’une application web, le test du site sous
plusieurs navigateurs est primordial. La virtualisation de plusieurs systèmes d’exploitation permettra
aux développeurs de tester le rendu de plusieurs navigateurs sur plusieurs plates-formes sans avoir à
changer de machine et donc d’environnement de travail en permanence.
Au delà de la possibilité de faire fonctionner des applications qui ne peuvent normalement pas
s’exécuter sur une machine donnée, la virtualisation permet aussi de les rassembler sur une même
machine physique, sans avoir à maintenir un serveur distinct par applicatio n. Traditionnellement,
l’usage était de consacrer une machine physique à un service (messagerie, stockage, hébergement
d’intranet, etc.), tant pour des raisons pratiques (associer une machine à un rôle unique) que pour la
sécurité (séparation des services).
Toutefois, cette dispersion a un coût qui n’est pas nul pour l’entreprise, que ce soit en espace
occupé (location au mètre carré dans les Datacenter*), en énergie (consommation électrique) ou en
maintenance (plus de machines physiques implique plus de risques de pannes matérielles). De plus, la
plupart des services fournis sur un réseau local (DHCP, DNS, Intranet, ...) ne consomment qu’une très
faible partie des ressources offertes par une machine récente. Tous ces facteurs font qu’il n’est plus
pertinent aujourd’hui d’utiliser des machines séparées pour héberger des services ne nécessitant
qu’une fraction de la puissance d’une machine.
Aussi, à l’heure actuelle, la tendance est plutôt au rassemblement de plusieurs services, autrefois
distincts, sur une seule machine, par le biais de l’utilisation de technologies de virtualisation pour
maintenir une séparation entre les services. On parle de consolidation de serveurs.
Enfin, l’utilisation d’applications « anciennes » (au sens informatiq ue du terme) est au moins
aussi importante chez les entreprises que chez les particuliers. L’importance parfois critique de ces
applications pour le fonctionnement de l’entreprise fait qu’il est souvent plus facile de continuer à
maintenir un système et une machine obsolètes (et donc avec un risque de panne matérielle plus
important) que d’entamer une migration vers une nouvelle plate- forme. La virtualisation permet dans
ce cas d’exécuter l’application comme dans son environnement d’origine, mais sur du matériel récent.
On peut citer, sans ordre particulier : une application de comptabilité (ou un progiciel quelconque)
utilisée depuis des années mais non portée sur la nouvelle version d’un système d’exploitation ou
encore un logiciel de pilotage de machine industrielle. Ce sont deux exemples classiques d’application
de la virtualisation pour autre chose que de l’hébergement de services.
En plus des possibilités techniques citées ci-dessus, la virtualisation est également une
technologie clef pour l’avenir de l’entreprise. En effet, elle ne permet pas seulement de contourner les
limitations matérielles des ordinateurs, mais elle peut aussi fournir un
avantage décisif sur la concurrence dans le milieu très disputé qu’est l’informatique de services.

Rapport de PFE 11 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

1.4. L’infrastructure virtuelle


L'infrastructure virtuelle fournit une couche d'abstraction entre le matériel
(machines, stockage, réseau) et le logiciel. L'infrastructure virtuelle simplifie
l'informatique en permettant aux entreprises d'exploiter leurs ressources de stockage,
réseau et informatiques pour contrôler leurs coûts et améliorer leur réactivité alors une
meilleure gestion des quantités de ressources nécessaires au bon fonctionnement des
systèmes, un meilleur contrôle des coûts et des temps d'intervention beaucoup plus
efficaces. Le principe de l'infrastructure virtuelle VMware repose sur la création de
ressources virtuelles, libérées de toute infrastructure physique. Dans une infrastructure
virtuelle, les utilisateurs voient leurs ressources comme si elles leur étaient dédiées.
L'Administrateur gère et optimise les ressources globalement pour toute l'Entreprise.

L’infrastructure virtuelle VMware permet aux entreprises de réduire leurs coûts


informatiques tout en étant plus efficaces, plus flexibles et plus réactives.

Gérer une infrastructure virtuelle permet à l'informatique de se connecter aux


ressources dont elle a rapidement besoin. Avec une infrastructure virtuelle, les
Entreprises peuvent diminuer le nombre de leurs serveurs et changer la quantité de
ressources dédiée au fonctionnement d'un logiciel ou d'une application. Votre
informatique sera traitée comme un pool unique de puissance processeurs, stockage et
réseaux. La gestion d’une infrastructure virtuelle permet aux responsables informatiques

Rapport de PFE 12 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
d’allouer et de gérer dynamiquement des ressources en fonction des besoins.
L'adoption d'une infrastructure virtuelle vous permet d'être beaucoup plus réactif
aux besoins de l'Entreprise :
 Taux d'utilisation des serveurs Intel ramené à 60-80% au lieu de 5-15% aujourd'hui
 Gain de temps pour les nouvelles applications mesuré en secondes, non en jours
 Temps de réponse pour traiter les demandes de changement mesuré en minutes
 Maintenance du Matériel instantanée et sans perte de temps
La plate-forme matérielle virtuelle VMware implémentée par les machines
virtuelles VMware rend l'infrastructure virtuelle possible. Elle crée une image
matérielle uniforme - implémentée dans le logiciel - sur laquelle s'exécutent les
systèmes d'exploitation et les applications. Au dessus de cette plate-forme, La famille de
produits VMware fournit une gestion des machines virtuelles, une consolidation
continue du fonctionnement informatique sur les serveurs physiques, et la technologie
VMotion pour la mobilité des machines virtuelles.
Avec une infrastructure virtuelle, les Entreprises peuvent quantifier de nouveaux
services et changer le nombre de ressources dédiées à un logiciel ou une application. La
gestion du matériel est complètement séparée de la gestion du logiciel, et les
équipements matériels sont traités comme un pool unique de puissance processeurs,
stockage et réseaux pouvant être alloué ou dés alloué à la volée pour les besoins de
certains logiciels ou applications.
1.5. Les produits Vmware
1.5.1. Logiciels clients
 VMware Player
Logiciel gratuit permettant uniquement de lire depuis un système Windows ou Linux des
images créées par VMware Workstation, ESX et GSX. Pratique pour déployer des systèmes à
des utilisateurs ayant besoin seulement d'exécuter un système d'exploitation supplémentaire sur
leur machine.

 VMware Workstation
Il permet d’installer des machines virtuelles sur un poste classique à condition qu’il
dispose d’une quantité de mémoire vive suffisante. Le logiciel est disponible pour une
utilisation sous Windows ou Linux.

La machine virtuelle une fois démarrée se comporte comme une machine


totalement autonome par rapport au système d’exploitation où elle réside et dispose de
sa propre adresse IP.

 VMware ACE

Il permet d’exécuter des machines virtuelles dites « sécurisées ». Le comportement

Rapport de PFE 13 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
est le même que Workstation avec en plus la possibilité d’appliquer une politique de
sécurité en rapport avec l’entreprise. L’utilisateur pourra alors depuis son ordinateur
portable distant, totalement détacher du réseau de l’entreprise vis -à-vis des paramètres
de configuration réseau, autorisations, comptes, accéder via la VMware ACE aux
ressources de l’entreprise en fonction d’un package de sécurité mis en place par
l’administrateur.

1.5.2. Logiciels serveurs


 VMware GSX Server

Dans son fonctionnement cette application est similaire au Workstation. Elle


permet une communication client/serveur. A partir d’une console d’administration et
d’une interface de management, le client (Windows ou Linux) peut exécuter, contrôler
et utiliser des machines virtuelles à distance sur un serveur physique dédié. Ce serveur
physique peut donc fournir un pool d’autres serveurs virtuels. Exemple : avec 2 Go de
mémoire vive, j’ai pu faire tourner 4 systèmes grâce à cette application et accéder à
distance à mes machines virtuelles.
De nombreux protocole sont supportés : TCP/IP, Microsoft Networking, Samba,
Network File System (NFS), Novell Netware.

 VMware ESX Server

ESX Server est un logiciel possédant son propre système d’exploitation (RedHat
7.2) pour fonctionner. Il permet de partitionner, de consolider les serveurs et d’attribuer
des ressources de façon dynamique en fonction des besoins. Le contrôle dynamique est
réalisable du fait qu’ESX Server utilise sa propre couche d'abstraction matérielle. Il gère
ainsi lui-même l’accès direct aux ressources en évitant les éventuelles baisses de
performances générer par un système d’exploitation supplémentaire entre les machines
virtuelles et le serveur x86. ESX Server tire tout son intérêt dans un environnement
SAN (gestion des volumes logiques, souplesse dans la répartition des ressources,
possibilité de migrer une machine virtuelle en cours sans interruption de service).

1.5.3. Outils d'administration et de répartition


 VMware Virtual Center

Ce logiciel d’infrastructure va permettre à l’administrateur de gérer les machines


virtuelles depuis ce point central. L’administrateur accède à une vue unique présentant
toutes les machines physiques contenant les machines virtuelles. Virtual Center
s’occupe des nœuds d’infrastructure virtuelle de GSX et ESX Server. GSX Server et
ESX Server sont ensuite composé d’un agent Virtual Center et de VMware Virtual SMP
(utilisation de plusieurs processeurs pour une seule machine virtuelle) et VMotion pour
ESX Server (fonctionnalité pour les migrations à chaud).

Rapport de PFE 14 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
 VMware SMP
C’est un module qu’il est possible d’ajouter à VMware ESX pour permettre aux
machines virtuelles, dépendant avant du processeur de la machine hôte, d’utiliser
plusieurs processeurs pour les applications critiques. Les processeurs des machines
hôtes peuvent travailler en symétrie pour apporter de meilleures performances à la
machine virtuelle.

 VMware P2V Assistant

Il permet de faire le lien entre les machines physiques et les futures machines
virtuelles. C’est outil assure la migration d’une machine physique en production vers
une image VMware sans avoir à réinstaller un système d’exploitation et les applications.

1.6. Les bénéfices de la virtualisation avec Vmware


L’utilisation de cette technologie apporte à l’infrastructure de nombreux avantage et
favorise un retour sur l’investissement rapide :
Métriques Résultats avec la virtualisation
Utilisation augmentée des De 5-15% à 60-80%
ressources CPU
Consolidation du matériel 10-15 : 1 en production
20-30 : 1 en Dev / Test
Réduction des interruptions de Jusqu’a 80% de réduction
service
Réduction du “provisionning” De 2 - 3 jours à 5 minutes
serveur
Réduction des coûts (électricité, m2, Réduction de 30 – 50 %
etc…)
Réduction des coûts Réduction de 70 – 80 %
d’administration (simplifiée &
automatisée)

-L’utilisation des ressources des serveurs, n’est pas souvent exploité de manière
optimale, ainsi, l’utilisation d’un serveur ESX permet gérer ou héberger plusieurs
machines virtuelles et d’utiliser au mieux la puissance du processeur.
-1 serveur ESX peut remplacer une série de serveur, en parallèle une analyse de la
charge de travail des serveurs du SI, devra être effectuée afin de déterminé le nombre de
machine virtuelle que pourra supporter chaque serveur ESX.
-Le Fail Over est géré de manière automatique, en effet les machines virtuelles peuvent
être déplacées sur n’importe quel serveur ESX de la ferme.
-Diminution importante des coûts de maintenance sur votre Datacenter (administration,
électricité, sécurité, etc.), cela sera surtout du, à la diminution du nombre de serveur et
à l’administration centralisé que permise par Virtual center.

Rapport de PFE 15 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
-Rapidité, efficacité sur le «On demande» de votre Infrastructure, rationalisation des
ressources (CPU, mémoire etc …)
- Administration du Datacenter optimisée avec VirtualCenter, optimisation des
ressources matérielles sans coupure de service.

2. L’infrastructure virtuelle VMware


2.1. VMware infrastructure 3

VMware Infrastructure 3 est la suite logicielle la plus utilisée pour l’optimisation et


la gestion des environnements informatiques standard, grâce à la virtualisation, depuis
le poste de travail jusqu’au Datacenter. Entièrement optimisée, la suite VMware a été
soumise à des tests rigoureux et elle est certifiée compatible avec une très large gamme
de matériel, de systèmes d’exploitation et d’applications logicielles. VMware
Infrastructure propose des fonctions intégrées de gestion, d’optimisation des ressources,
de disponibilité des applications et d’automatisation des opérations centralisées. Autant
d’avantages qui se traduisent par de réelles économies, une efficacité opérationnelle
accrue, une polyvalence renforcée et des services informatiques plus performants.

Rapport de PFE 16 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

 Utilisation de VMware Infrastructure

VMware Infrastructure offre un environnement informatique réactif, pour plus de


dynamisme, d’efficacité et de disponibilité. En supprimant un grand nombre de
contraintes matérielles traditionnelles, VMware Infrastructure donne de nombreuses
possibilités aux entreprises :

• Mise en œuvre d’une consolidation et d’un confinement des serveurs de production.


Contrôle de la prolifération des serveurs par l’exécution d’applications logicielles sur
des machines virtuelles reliées à un nombre restreint de serveurs d’entreprise offrant un
niveau de fiabilité et d’évolutivité extrêmement élevé. Les utilisateurs de VMware
Infrastructure peuvent consolider 10 machines virtuelles ou plus par processeur
physique, augmentant ainsi considérablement le taux d’utilisation des serveurs tout en
limitant la prolifération de ces derniers.

• Protection avancée et à moindre coût de la continuité d’activité. Haute disponibilité


des applications vitales grâce à des solutions rentables de virtualisation. VMware
Infrastructure offre aux clients la possibilité de mettre en oeuvre une plate-forme
standardisée qui permet de restaurer plusieurs machines virtuelles de production en cas
de panne matérielle, sans avoir à investir d’importantes sommes dans des équipements

Rapport de PFE 17 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
matériels redondants.

• Rationalisation des tests et du développement des logiciels. Consolidation des


environnements hétérogènes de développement, de test et de mise en situation lorsque
coexistent plusieurs systèmes d’exploitation et des applications multi-niveaux.

Sécurisation et gestion des postes de travail d’entreprise. Sécurisation des postes de


travail d’entreprise dispersés géographiquement, grâce à une image de poste de travail
standard sur une machine virtuelle. Mise à disposition, en parallèle, d’environnements
PC standardisés, hébergés sur des machines virtuelles accessibles par des clients légers
ou des PC.

• Provisionnement simplifié de l’infrastructure. Réduction du délai de provisionnement


d’une nouvelle infrastructure à quelques minutes seulement, grâce à des fonctionnalités
d’automatisation avancées. Les machines virtuelles associent la simplicité de
déploiement logiciel aux avantages des systèmes préconfigurés. Le contrôle et la
responsabilité des ressources matérielles sont centralisés, mais les départements et
propriétaires d’applications conservent un contrôle total sur l’utilisation des ressources.

• Ré hébergement des applications anciennes. Migration des systèmes d’exploitation et


des applications anciennes vers des machines virtuelles s’exécutant sur un nouveau
matériel, pour une plus grande fiabilité.

 Avantages de VMware Infrastructure

VMware Infrastructure utilise la technologie de virtualisation pour vous permettre


de limiter vos investissements et vos coûts d’exploitation tout en augmentant votre
efficacité opérationnelle, votre polyvalence et le niveau de vos services informatiques.

• VMware Infrastructure permet de réaliser des économies mesurables en termes


d’investissement et de coûts d’exploitation :

» Augmente le taux d’utilisation du matériel et réduit les besoins dans ce domaine,


grâce à des rapports de consolidation de serveurs dépassant fréquemment le nombre de
10 machines virtuelles par processeur physique.

»Réduit les coûts liés à l’alimentation des racks et à l’espace occupé par ces derniers,
selon le rapport de consolidation atteint.

»Réduit les frais liés aux interventions humaines en simplifiant et en automatisant les
procédures informatiques intensives qui monopolisent main-d’œuvre et ressources au
sein d’environnements intégrant un matériel, des systèmes d’exploitation et des
applications logicielles hétérogènes.

Rapport de PFE 18 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
• VMware Infrastructure améliore la réactivité, la facilité de service, la disponibilité et
la flexibilité de l’infrastructure informatique :

» Permet d’obtenir une disponibilité des applications et une continuité d’activité


étendues et rentables, quels que soient le matériel et les systèmes d’exploitation utilisés.

2.2. Description de l’architecture d’une infrastructure virtuelle

 Comprendre les composants de VMware Infrastructure 3

Familiarité avec les éléments qui composent l'environnement Vmware Infrastructure,


vous aide à comprendre le processus d'installation et, en définitive, le processus de
fonctionnement en utilisant des machines virtuelles Vmware VirtualCenter.

VMware Infrastructure 3 comprend les éléments suivants:

• Host - Un hôte est un ordinateur qui utilise le logiciel de virtualisation, tels que
ESX Server 3.5 ou ESX Server 3i, pour exécuter des machines virtuelles. Les Hôtes
fournir les ressources processeur et mémoire, l'accès au stockage, et la connectivité
réseau pour les machines virtuelles qui résident sur eux.

• Le VirtualCenter Server - Le VirtualCenter Server gère plusieurs hôtes en même


temps. Le VirtualCenter Server unifie les ressources de différents hôtes de sorte que ces
ressources peuvent être partagées entre les machines virtuelles dans l'ensemble du
datacenter. Gestion des hôtes multiples à travers un VirtualCenter Server vous permet
d'utiliser des fonctionnalités avancées de VMware Infrastructure, tels que VMware
Distributed Resource Scheduler (DRS), VMware High Availability (VMware HA), et
VMware VMotion ™.

• Le VMware Infrastructure Client - Le VI client est le client de gestion à distance à


VirtualCenter Server et aux hôtes. Vous pouvez vous connecter et de gérer le
VirtualCenter Server avec le Client VI, et vous pouvez également connecter à des hôtes
ESX Server avec le VI Client. L'interface affiche les différentes options en fonction du
type de serveur auquel vous êtes connecté. Le VI Client offre également l'accès à la
console des machines virtuelles.

• Datacenter - Un datacenter est une structure sous laquelle vous ajoutez des hôtes et
l'organisation de leurs machines virtuelles dans le VirtualCenter inventaire.

• Virtual Machine - Une machine virtuelle est un logiciel d'ordinateur qui, comme un
ordinateur physique, est un système d'exploitation et applications. De multiples
machines virtuelles peuvent s'exécuter sur la même machine en même temps. Les
machines virtuelles gérées par VirtualCenter Server peuvent aussi fonctionner sur un
poupe des serveurs.

Rapport de PFE 19 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Les relations entre les composants de base de VMware Infrastructure sont présentées
dans la figure 1.

Figure 1. Les Composantes de VMware Infrastructure 3

Figure 1

 Les composants optionnels de VMware Infrastructure

 VMware Virtual Center

Virtual center est un outil qui implémente des fonctionnalités de gestion centralisée,
d’automatisation de taches, et d’optimisation des ressources. Il permet au système
informatique de connaître un excellent niveau de service et de fiabilité.
VMware VirtualCenter vous permet de :

Rapport de PFE 20 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
- Gérer des centaines de serveurs depuis une seule console
- Provisionner immédiatement les nouveaux serveurs à l’aide de modèles
standardisés
- Sécuriser votre environnement par un contrôle d’accès renforcé
- Effectuer la maintenance du matériel sans interruption de service

 VMware DRS
La technologie DRS permet de calculer les ressources utilisées par les nœuds dans
le cluster et de gérer le pool de ressources cluster en basculant les machines virtuelles
avec la technologie VMotion.

Rapport de PFE 21 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

 VMware HA
VirtualCenter intègre la notion de cluster sur les serveurs ESX, en considérant un
pool de ressource commun pour tous les nœuds du cluster. La technologie HA est une
composante de la haute disponibilité, qui permet de basculer une machine virtuelle vers
un autre nœud du cluster lorsqu’un serveur ESX est défaillant.

 VMware Consolidated Backup

VMware Consolidated Backup (VCB) est une solution de sauvegarde centralisée et

Rapport de PFE 22 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
très simple d’utilisation. Un agent est placé sur un serveur de sauvegarde « proxy »
séparé du serveur ESX. Aucun agent ne réside sur le serveur ESX.

Le principe consiste à exécuter des scripts de pré-backup afin de faire un


« snapshot » des disques virtuels. Le serveur de sauvegarde « proxy » peut monter les
volumes et les sauvegarder. VCB est une solution simple, moins intrusive et générant
moins d’overhead.
Utilisation de VCB:

• Sauvegarde « Full » des images virtuelles pour des solutions de PRA


• Sauvegarde « Full » et « Incremental » des VM pour les O/S Microsoft pour restaurer
des fichiers et des répertoires.
• Sauvegarde SAN validée (connexion du serveur Proxy en Fiber sur le SAN).
• intègre et valide la plupart des solutions (Veritas, etc…).

2.3. Caractéristique d’une machin virtuelle

Une machine virtuelle est un conteneur totalement isolé


capable d’exécuter ses propres systèmes d’exploitation et
applications, à l’instar d’un ordinateur physique. Une
machine virtuelle se comporte exactement comme un
ordinateur physique et contient ses propres CPU, mémoire
RAM, disque dur et cartes d’interface réseau virtuels (c’est-
à-dire basés sur du logiciel).

Un système d’exploitation est incapable de faire la


différence entre une machine virtuelle et une machine
physique, il en est de même pour les applications ou d’autres ordinateurs attachés à un
réseau. Même la machine virtuelle pense qu’elle est un « véritable » ordinateur.
Précisions qu’une machine virtuelle est entièrement composée de logiciels et qu’elle ne
contient aucun composant matériel quel qu’il soit. En conséquence, les machines
virtuelles offrent de nombreux avantages par rapport aux matériels physiques.

En général, les machines virtuelles VMware offrent quatre caractéristiques


importantes qui bénéficient aux utilisateurs :

 Compatibilité: Les machines virtuelles sont compatibles avec tous les ordinateurs

Rapport de PFE 23 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
x86
 Isolation: Les machines sont isolées les unes des autres comme si elles étaient
physiquement séparées.
 Encapsulation: Les machines virtuelles encapsulent un environnement
informatique complet
 Indépendance par rapport au matériel: Les machines virtuelles s’exécutent
indépendamment du matériel sous-jacent

 Compatibilité

À l’instar d’un ordinateur physique, une machine virtuelle héberge ses propres
systèmes d’exploitation et applications, et possède tous les composants que l’on trouve
dans un ordinateur physique (carte-mère, carte graphique, contrôleur de carte réseau,
etc.). En conséquence, les machines virtuelles sont totalement compatibles avec tous les
systèmes d’exploitation, applications et pilotes de périphériques de systèmes x86
standard. Vous pouvez donc utiliser une machine virtuelle pour exécuter les mêmes
logiciels que vous auriez exécutés sur ordinateur x86 physique.

 Isolation

Bien que les machines virtuelles puissent partager les ressources physiques d’un
même ordinateur, elles n’en demeurent pas moins isolées les unes des autres comme s’il
s’agissait de machines physiquement séparées. Si, par exemple, quatre machines
virtuelles sont présentes sur un même serveur physique et si l’une des machines
virtuelles tombe en panne, les trois autres machines virtuelles demeurent disponibles.
L’isolation est une caractéristique

Importante qui permet de comprendre pourquoi les critères de disponibilité et de


sécurité des applications exécutées dans un environnement virtuel sont bien supérieurs à
ceux d’une exécution dans un système traditionnel, non virtualisé.

 Encapsulation

Une machine virtuelle est avant tout un conteneur de logiciels qui rassemble ou
« encapsule » au sein d’un package logiciel un ensemble complet de ressources
matérielles virtuelles, complété d’un système d’exploitation et de toutes ses
applications. L’encapsulation favorise grandement la portabilité et la facilité de gestion
des machines virtuelles. Par exemple, vous pouvez déplacer et copier une machine
virtuelle depuis un emplacement vers un autre comme n’importe quel autre fichier d’un
logiciel. Vous pouvez enregistrer une machine virtuelle dans un support de stockage de
données standard, depuis la carte mémoire flash USB entrant facilement dans une poche
jusqu'à des réseaux de stockage d’entreprise (SAN).

Rapport de PFE 24 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
 Indépendance du matériel

Les machines virtuelles sont totalement indépendantes du matériel physique sous -


jacent. Par exemple, vous pouvez très bien configurer une machine virtuelle avec des
composants virtuels (comme une unité centrale, une carte mémoire, un contrôleur SCSI)
qui diffèrent complètement des composants physiques présents dans la machine sous -
jacente. Des machines virtuelles présentes sur le même serveur physique peuvent aussi
exécuter des types différents de systèmes d’exploitation (Windows, Linux, etc.).

Associée aux propriétés d’encapsulation et de compatibilité, l’indépendance du


matériel vous permet de déplacer librement une machine virtuelle d’un type
d’ordinateur x86 vers un autre, sans avoir à modifier les pilotes de périphérique,
système d’exploitation ou applications. L’indépendance du matériel signifie également
que vous pouvez exécuter un ensemble de systèmes d’exploitation et applications
hétérogènes sur un même ordinateur physique.

Une machine virtuelle est constituée d’un système d’exploitation et d’application.


La version 3 d’ESX supporte les machines virtuelles des systèmes suivants :

Les machines virtuelles constituent un module fondamental d’une solution bien plus
conséquente : l’infrastructure virtuelle. Tandis qu’une machine virtuelle reproduit les
ressources matérielles d’un ordinateur complet, une infrastructure virtuelle représente
l’interconnexion des ressources matérielles d’une infrastructure informatique complète,
en y incluant ordinateurs, périphériques réseau et ressources de stockage partagées. Des
organisations de toutes tailles utilisent des solutions VMware pour configurer un
serveur virtuel et des infrastructures de postes de travail virtuels visant à améliorer la
disponibilité, la sécurité et la capacité d'administration des applications critiques pour
l’entreprise.

2.4. Le réseau virtuel

VMware Infrastructure 3 offre un ensemble riche de fonctionnalités réseau qui


intègrent bien avec les réseaux d'entreprise complexes. Ces capacités de mise en réseau
sont assurées par VMware ESX Server et géré par VMware VirtualCenter.

Rapport de PFE 25 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Avec la mise en réseau virtuelle, vous pouvez mettre en réseau des machines
virtuelles de la même façon que des machines physique et la construction des réseaux
complexes au sein d'un même hôte ESX Server ou sur plusieurs hôtes ESX Server, pour
les déploiements de production ou de développement.

Virtual commutateurs permettent aux machines virtuelles sur le même hôte ESX
Server de communiquer les uns avec les autres en utilisant les mêmes protocoles qui
seront utilisés sur des commutateurs physiques, sans besoin de matériel supplémentaire
de mise en réseau. ESX Server commutateurs virtuels également soutenir des réseaux
locaux virtuels, qui sont compatibles avec la norme VLAN implémentations d'autres
fournisseurs.

Une machine virtuelle peut être configurée avec un ou plusieurs adaptateurs


Ethernet virtuel, qui chacun possède sa propre adresse IP et l'adresse MAC. En
conséquence, les machines virtuelles ont les mêmes propriétés que les machines
physiques à partir d'une d’un point de vue réseau.

 Les composantes de VMware Infrastructure réseau

Les composantes de réseau VMware Infrastructure 3 empiler utilise une conception


modulaire pour une flexibilité maximale.
Les principaux composants de la mise en réseau virtuelle par Virtual Infrastructure
3 sont virtuelles adaptateurs Ethernet, utilisé par les machines virtuelles, et les
commutateurs virtuels, les machines virtuelles qui relient les uns aux autres et de
connecter les deux machines virtuelles ESX Server et le service de la console à des
réseaux extérieurs, comme le montre la Figure 1.

Rapport de PFE 26 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
 Comment Virtual Ethernet Adaptateurs travail

Trois des adaptateurs Ethernet virtuels sont utilisés par des machines virtuelles.
Dans la plupart des cas, une machine virtuelle utilise un seul des trois types de cartes
virtuelles. Les trois types de cartes disponibles pour les machines virtuelles sont les
suivantes:

• vmxnet - un dispositif paravirtualizé qui ne fonctionne que si VMware Tools est


installé dans le système d'exploitation invité. Le dispositif paravirtualisé est conçu avec
une vigilance qu'elle s'exécute dans un environnement virtualisé. Le vmxnet adaptateur
est conçu pour la haute performance. Dans la plupart des cas, lorsque vous sélectionnez
l'adaptateur réseau flexible, c'est la carte utilisée après l’installation de VMware To ols
dans le système d'exploitation invité.

• vlance - un périphérique virtuel qui permet l'émulation de la stricte AMD Lance


PCNet32 Ethernet. Il est compatible avec la plupart des 32-bit systèmes d'exploitation
invités. Cet adaptateur est utilisé lorsque vous sélectionnez l'adaptateur réseau flexible
mais VMware Tools n'est pas installé dans le système d'exploitation invité.

• e1000 - un périphérique virtuel qui fournit une émulation stricte de la carte Ethernet
Intel E1000. Il s'agit de la carte Ethernet virtuelle utilisée en machines virtuelles 64-bit.
Il est également disponible en machines virtuelles 32-bit.

2.5. Le stockage virtuel


2.5.1. Introduction au stockage

La section de stockage contient des informations générales sur les options de


stockage disponible pour ESX Server 3 et explique comment configurer votre système
ESX Server 3 pour qu'il puisse utiliser et de gérer différents types de stockage.

Ce chapitre aborde les sujets suivants:

• Aperçu de Stockage

• Types de stockage physique

• Adaptateurs de stockage

• DONNEES

• Affichage de stockage d'informations dans le VMware Infrastructure Client

2.5.2. Aperçu de Stockage

Rapport de PFE 27 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Une machine virtuelle ESX Server 3 utilise un disque dur virtuel pour stocker son
système d'exploitation, les fichiers des programmes, et d'autres données associées à ses
activités. Un disque virtuel est un grand fichier physique, ou un ensemble de fichiers,
qui peuvent être copiés, déplacés, archivés et sauvegardés aussi facilement que
n'importe quel autre fichier. Pour stocker les fichiers de disque virtuel et de manipuler
les fichiers, ESX server 3 nécessite un espace de stockage dédié.

ESX Server 3 utilise l'espace de stockage sur une variété de dispositifs de stockage
physique, y compris les périphériques de stockage internes et externes de votre hôte, ou
de dispositifs de stockage en réseau. Le dispositif de stockage est un disque physique ou
un disque consacré à l'éventail des tâches spécifiques de stockage et de protection des
données.

ESX Server 3 peut découvrir des dispositifs de stockage, il a accès à et le format


comme DONNEES. Les données sont des spéciales conteneurs logique, de manière
analogue à un système de fichiers sur un volume logique, où l'environnement VMware
ESX Server 3 places les fichiers de disque virtuel et d'autres fichiers qui renferment des
composantes essentielles d'une machine virtuelle. Déployé sur les différents dispositifs,
l'DONNEES cacher spécificités de chaque produit de stockage et de fournir un modèle
uniforme pour le stockage des fichiers de la machine virtuelle.

On utilisation du VI client, vous pouvez définir à l'avance des DONNEES sur


n’importe quelle périphérique de stockage que votre ESX Server 3 découvre.

Après avoir créé les DONNEES, vous pouvez les utiliser pour stocker les fichiers
de la machine virtuelle. Pour des informations sur la création de machines virtuelles,
voir Basic System Administration.

2.5.3. Types de stockage physique

ESX Server 3 prend en charge les types de périphériques de stockage:

• Local - Magasins de fichiers de la machine virtuelle interne ou externe des dispositifs


de stockage ou les tableaux joints à votre hôte ESX Server 3 par le biais d'une
connexion directe.

• En réseau - Magasins de fichiers de machine virtuelle partage sur des périphériques de


stockage externes ou réseaux situés à l'extérieur de votre hôte ESX Server 3. L'hôte
communique avec les appareils en réseau par le biais d'un réseau à grande vitesse.

2.5.4. Adaptateurs de stockage


Selon le type de stockage disponible pour vous, votre système d'ESX Server 3 peut-
être besoin d'adaptateurs qui fournissent la connectivité à un périphérique de stockage

Rapport de PFE 28 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
ou de réseau. ESX Server 3 prend en charge les différentes catégories de cartes, y
compris SCSI, iSCSI, RAID Fibre Channel et Ethernet. ESX Server 3 accède aux
adaptateurs directement par les pilotes de périphériques dans le VMkernel.

2.5.5. Données

On utilise le VI Client pour accéder aux différents types des dispositifs de stockage
que notre hôte ESX Server 3 découvre et déployé les DONNEES sur eux. Les
DONNEES sont des conteneurs logiques spéciale, analogues à des systèmes de fichiers,
qui cachent les spécificités de chaque dispositif de stockage et de fournir un modèle
uniforme pour le stockage des fichiers de la machine virtuelle.

Les DONNEES peut également être utilisé pour stocker les images ISO, Les
modèles de machine virtuelle et des images de disquettes.

Selon le type de stockage que nous utilisons, les DONNEES de ESX Server 3 peut
avoir le système de fichiers des formats suivants:

• Virtual Machine File System (VMFS) - système de fichiers spécial de haute


performance optimisé pour le stockage les machines virtuelles ESX Server 3. ESX
Server 3 peut déployer sur toute VMFS SCSI-local ou dispositif de stockage en réseau,
y compris le Fibre Channel et iSCSI SAN équipement.

Comme une alternative à l'utilisation des données VMFS, notre machine virtuelle
peut avoir un accès direct aux matières premières des dispositifs et de l'utilisation d’un
fichier de mapping (RDM) en tant que proxy.

• NFS (Network File System) - système de fichiers sur un périphérique de stockage


NAS. ESX Server 3 prend en charge NFS version 3 sur TCP / IP. ESX Server 3 peut
accéder à un volume NFS désignés situés sur un serveur NFS. ESX Server 3 monte le
volume NFS et l'utilise pour ses besoins de stockage.

Si on utilise un service d'accès à notre console hôte ESX Server 3, nous pouvons
voir les DONNEES VMFS et NFS comme des sous-répertoires dans / vmfs / volumes
répertoire.

2.5.6. Affichage de stockage d'informations dans le VMware Infrastructure


Client

Le VI Client affiche des informations détaillées sur les DONNEES disponibles,


des dispositifs de stockage que les DONNEES utilisent, et de configuration des cartes.

Rapport de PFE 29 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

3. VMware ESX Server


VMware Server ESX est une solution permettant de consolider un ensemble de
serveurs Linux et Windows NT/2000 sur une seule machine sous forme d'autant de
serveurs virtuels.
3.1. Présentation de VMware ESX Server
VMware ESX Server est l’élément fondateur pour une infrastructure informatique
dynamique et optimisée automatiquement. VMware ESX Server est une puissante
couche de virtualisation, ayant fait ses preuves en production, permettant d’isoler les
différentes ressources matérielles (processeur, mémoire, stockage et réseau) pour les
réallouer dynamiquement dans plusieurs machines virtuelles. ESX Server offre de
nombreuses possibilités aux entreprises:
Augmentation du taux d’utilisation du matériel et réduction considérable des
investissements et des coûts d’exploitation par la répartition des ressources matérielles
sur de nombreuses machines virtuelles s’exécutant en parallèle sur un même serveur.

Amélioration des niveaux de service aux applications, aussi gourmandes en ressources


soient-elles, grâce à des fonctions avancées de gestion des ressources, de haute
disponibilité et de sécurité.
ESX Server offre les niveaux les plus élevés en termes de performance, d’évolutivité et
de puissance, requis par les environnements informatiques d’entreprise.

3.2. Architecture Système de VMware ESX Server


La conception de l'architecture d'ESX Server implémente une couche d'abstraction
matérielle qui permet l'allocation de ressources matérielles
Les éléments clé constituant le produit sont:

 La couche de virtualisation VMware, qui fournit l'environnement matériel et la


virtualisation des ressources physiques
 Le Gestionnaire de Ressources, qui permet le partitionnement et l'accession garantie
de CPU, de mémoire, de disponibilité Réseau et de disponibilité Disque pour chaque
machine virtuelle
 Les Composants Matériel, incluant les drivers

Rapport de PFE 30 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

3.3. Comment est utilisé VMware ESX Server dans l'entreprise ?

Idéalement approprié pour les entreprises, VMware ESX Server minimise le


coût total du matériel de l'infrastructure informatique tout en augmentant l'utilisation
des ressources, en étendant les capacités informatiques et en optimisant la gestion des
serveurs.
VMware ESX Server permet aux entreprises de :

 Consolider les serveurs


VMware ESX Server regroupe les applications de type bureautique, les applications
critiques et les services d'infrastructure comme Exchange, Serveur SQL, Notes et
Oracle s'exécutant sur divers systèmes d'exploitation. Vous pouvez diminuer ainsi le
nombre de serveurs.
 Diminuer les coûts informatiques et être plus réactif avec une infrastructure
virtuelle
Grâce au module VMware Virtual SMP, vous pouvez faire tourner vos applications
critiques dans des machines virtuelles puissantes (multi-processeurs) et sécurisées.
Vous pouvez à tout moment transférer une application d'une machine vers une autre.

 Garantir des niveaux de service


VMware ESX Server permet de grouper, enregistrer et transférer les machines
virtuelles d'un système physique à un autre. En cas de défaillance d'un système,
vous pouvez très rapidement basculer la machine virtuelle sur un autre système et
continuer votre exploitation sans perte de temps. Le niveau des ressources peut

Rapport de PFE 31 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
également être garanti en fonction des besoins (CPU, mémoire, disque, ...) des
machines.

3.4. Fonctionnement de VMware ESX Server


VMware ESX Server transforme les systèmes physiques en un regroupement de
ressources informatiques logiques. Les systèmes d'exploitation et les applications sont
isolés dans différentes machines virtuelles qui s'exécutent sur un serveur physique
unique. Les ressources systèmes sont allouées dynamiquement aux différents systèmes
d'exploitation selon leur besoin, fournissant un service de type Mainframe.
VMware ESX Server simplifie l'infrastructure du serveur en partitionnant et en
isolant les ressources du serveur dans des machines virtuelles sécurisées. VMware
ESX Server permet aux ressources d'être gérées à distance et mises en place sur une
plateforme uniforme.
Les contrôles avancés de gestion de ressource permettent aux administrateurs de
garantir des niveaux de service à travers l'entreprise.

3.5. Les Avantages de VMware ESX Server


 Gestion des serveurs à distance où que vous soyez, et simplification de la
maintenance du serveur.
 Traitement de la maintenance sans temps arrêt des systèmes actifs, aucune
interruption de service.
 Dynamiquement, remappage des ressources aux applications pour améliorer
l'efficacité et répondre au mieux aux demandes d'affaires .
 Déploiement de nouvelles machines virtuelles en utilisant des modèles standardisés
et augmentation de la capacité sans ajout de matériel.
 Garantie des niveaux de service avec les contrôles avancés de gestion des ressources
 Surveillance commune par script et gestion de tâches

4. VMware VirtualCenter
VMware VirtualCenter est un logiciel de gestion d'infrastructure virtuelle qui fournit
un point central de contrôle des ressources informatiques virtuelles.

Rapport de PFE 32 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

4.1. Description de VirtualCenter


VirtualCenter crée un centre de données plus réactif qui permet de
reconfigurer et de réallouer plus rapidement les services et applications. Il permet
une reconfiguration instantanée des serveurs. Les temps de non-utilisation des
ressources sont considérablement diminués. Le centre de données devient optimisé.
Avec VirtualCenter, l'infrastructure informatique devient plus flexible,
efficace et réactive. VirtualCenter facilite la gestion du réseau, du stockage de
données et de l'exécution d'applications virtuels pour améliorer le traitement des
données et réduire les coûts.
4.2. Utilisation de VMware VirtualCenter dans l'entreprise
VirtualCenter s'adresse aux Entreprises qui veulent construire des environnements
où l'utilisation de l'informatique devient plus efficace, optimisée et moins coûteuse. Il
permet de mieux gérer l'utilisation des serveurs et des ressources associées, et
d'éliminer les temps non-productifs liés à la maintenance du matériel.

 Une gestion centralisée : surveillance des hôtes et des machines virtuelles à


partir d'une interface unique, avec possibilité de configurer des alertes par email ou
de prédéfinir des actions en cas de dépassement de seuils (ex. utilisation des
ressources processeur)
 Un provisionnement rapide de serveurs : le provisionnement d'un serveur sur
la base de modèles préconfigurés ne prend plus que quelques minutes, et non plus des
heures ou des jours. Les gains de temps deviennent très vite considérables pour une
PME qui déploie entre 5 et 10 serveurs à l'année.
 Des économies de matériel : le déploiement des machines virtuelles et non des
serveurs physiques dispense les clients de devoir investir dans un nouveau serveur
physique à chaque nouvelle charge de travail. Le coût total des équipements matériels
est ainsi considérablement réduit sur une année.

Rapport de PFE 33 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
VirtualCenter permet des améliorations importantes dans :

 la Consolidation de Serveurs : Gérer un grand nombre de serveurs tout en


consolidant des applications serveurs hétérogènes telles que Exchange, Notes,
SQL Server, Oracle, WebSphere, BEA, SAP, Siebel, Citrix, Active Directory
ou tout autre application existante.

 la Gestion des Ressources: Attribuer des ressources à la demande. Remapper


dynamiquement les ressources pour une meilleure efficacité et réactivité.

 le Rétablissement de Données : Simplifier le déploiement de systèmes et


applications critiques of critical systems and applications pour rétablir des
sites.

Pourquoi utiliser VMware VirtualCenter ?


Exemples d'Utilisation Bénéfices
Déplacer dynamiquement les travaux en cours sur les serveurs
 Migrer les machines  Réduire les coûts de
virtuelles pour optimiser le matériel en améliorant leur
travail en cours. utilisation.
 Maintenir le système sans  Eviter les coûts
perte d'efficacité et installer opérationnels en réduisant
les mises à jour matérielles. le temps de non-utilisation.
 Migrer les machines  Assurer la disponibilité des
virtuelles vers de nouveaux applications et la continuité
serveurs physiques dans le de travail des utilisateurs en
cas de défaillance cas de panne matériel.
matérielle.

Rationnaliser la quantité et la gestion des serveurs


 Contrôler l'usage de  Augmenter la disponibilité
composants système d'une et réduire les coûts de
machine virtuelle matériels
individuelle.  Réduire les coûts
 Positionner des triggers et opérationnels.
des alertes pour des  Identifier les problèmes de
métriques de performance ressources et les
et de disponibilité. défaillances matérielles au
 Utiliser des rapports plus tôt.
prédéfinis pour identifier de
façon proactive les
problèmes de ressources.

Rapport de PFE 34 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Contrôler la disponibilité et la performance du système
 Afficher un inventaire du  Gérer le logiciel
système entier et des indépendamment du
machines virtuelles depuis matériel .
une console centrale.  Gérer efficacement
 Gérer globalement le l'exécution des applications.
contrôle d'accès des  Donner une disponibilité
serveurs et des machines continue du matériel à
virtuelles. toutes les applications.
 Supprimer les dépendances
relatives au matériel.

Gérer des serveurs comme un ensemble unique de ressources


 Afficher un inventaire du  Gérer le logiciel
système entier et des indépendamment du
machines virtuelles depuis matériel.
une console centrale.  Gérer efficacement
 Gérer globalement le l'exécution des applications.
contrôle d'accès des  Donner une disponibilité
serveurs et des machines continue du matériel à
virtuelles. toutes les applications.
 Supprimer les dépendances
relatives au matériel.

4.3. Fonctionnement de VMware VirtualCenter


VirtualCenter gère des nœuds d'infrastructure virtuelle (VIN : Virtual
Infrastructure Nodes) ESX Server et GSX Server (VIN) comme un ensemble unique
de ressources. Les VINs VMware GSX Server sont composés de GSX Server et d'un
Agent VirtualCenter. Les VINs VMware ESX Server VINs sont composés d'ESX
Server, de VMware Virtual SMP, de VMotion et d'un Agent VirtualCenter.

VirtualCenter réduit les temps, les efforts et la complexité de la gestion des données
grâce à:

 une vue unique, ou un tableau de bord de toutes les machines virtuelles,


 un contrôle de la disponibilité et de la performance du système,
 des notifications automatisées par alertes sous forme d'email,
 un contrôle accès robute avec authentification Windows.

VirtualCenter s'exécute comme un service sur Windows 2000, Windows XP


Professional et Windows 2003. VirtualCenter fonctionne avec les infrastructures
logicielles et matérielles existantes, incluant les serveurs blade et les serveurs

Rapport de PFE 35 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
rackable 1-U (entre 2-16 CPUs par serveur). VirtualCenter gère toute plate-forme de
type x86.

PARTIE II

Rapport de PFE 36 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

5. Installation du serveur ESX


5.1. Prés-requis matériels
Vérification de la configuration minimum requise pour VI3.
 De 2 Go de mémoire avec des disques rapides. Dédier un disque aux serveurs
ESX.
 Des instructions IntelVT/ AMD-V (Activer les instructions d’accélération de la
virtualisation dans le BIOS).

5.2. Les étapes d’installation d’un serveur ESX


Après avoir insérer le CD-Rom du serveur ESX 3.5 essai de redémarrer la
machine, Vous obtenez l’écran ci-dessous, appuyer sur la touche entrer du clavier
pour continuer l’installation.

Rapport de PFE 37 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Le système de fichier Vmfs3 permet de stocker les machines virtuelles, vous avez
la possibilité de les stocker sur un support SAN ou NAS, dans ce cas la création du
système de fichier Vmfs3 est inutile.

Chaque VM est encapsulée dans un ou plusieurs fichiers et stockée dans le VMFS.


Les fichiers peuvent être gérés par un ESX et visibles par un autre. Ce système de
fichier possède les propriétés suivantes :
• Système de fichier cluster, les fichiers des machines virtuelles sont stockés dans des
volumes partagés en Fibre Channel ou iSCSI SAN
• Plusieurs serveurs ESX peuvent accéder à plusieurs volumes VMFS en même temps
• Rajout ou suppression des volumes VMFS sur les serveurs ESX sans redémarrage
• SCSI Réservation, préserve l’intégrité du volume VMFS lors des lectures/écritures
• VMFS est testé, certifié et optimisé pour de nombreux systèmes de stockages
• Facilité de gestion avec la découverte automatique des volumes VMFS

Rapport de PFE 38 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

La configuration des paramètres TCP/IP afin que le serveur appartienne à un


réseau et donner un nom host au server dans cette exemple « ESX ».

Lancement d’installation d’ESX server.

Rapport de PFE 39 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Afin que l’installation et terminer l’adresse IP du serveur ESX affiché

Appuyé sur Alt-F1 pour voir l’interface console du serveur ESX et suivez
l’installation et la configuration.

Rapport de PFE 40 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
6. Installation de Virtual Infrastructure Client
Le VI Client c’est juste une application sous windows qui vous lissez de
connecter avec le server ESX et pour l’installer il faut ouvrir une page web et de taper
l’adresse IP où le nom de server pour obtient cette page.
Dans ce home page d’ESX Server host où de VirtualCenter, cliquez sur le lien
« Download the Virtual Infrastructure Client » puis enregistrer VI Client dans votre
machine et installer le.

À partir de la page au dessus vous pouvez aussi cliquez sur le lien log in to Web
Access pour accédé vers la page Web Access de Vmware Infrastructure Client :

Rapport de PFE 41 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Puis entrer le login et le password pour accédé à la page suivant :

7. Installation de VirtualCenter
Les étapes suivantes fournissent une simple installation du logiciel VirtualCenter
Server dans un Environnement Windows. Un seul package d'installation contient le
VirtualCenter Server Client et VI, ainsi que d'autres composants tels que Vmware
Update Manager, VMware Capacité Planer, VMware License Server et VMware
Convertir.

Vous pouvez installer le client VMware Infrastructure serveur VirtualCenter et les


composants séparément ou sur le même système Windows. Vous pouvez également

Rapport de PFE 42 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
répéter l'installation d'installer seulement le client VirtualCenter sur d'autres
ordinateurs pour la facilité d'accès au cours de l'évaluation.

Pour installer le VirtualCenter et VI Client Server sur votre système:


Entrez système de Windows Comme l'Administrateur, insérez le CD d'installation.
Lorsque l'installation de VMware Infrastructure Management s'affiche sur l’écran,
cliquez sur Suivant ou sélectionner manuellement et exécuter l'installation.

L’écran suivant vous permet de choisir le type d’installation de SQL Server


2005. Si vous possédez déjà un serveur SQL Server 2005, choisissez la 2eme
option, sinon, vous devrez installer une édition Express localement

Rapport de PFE 43 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Pour chaque composant que tu installes, entrer l'information de port et de


procuration que tu veux employer ou accepter l'information de défaut montrée sur
l'écran. Puis cliquez Next pour accéder à la page suivant.

Rapport de PFE 44 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
8. Gestion des machines virtuelles
8.1. Création du Datacenter
Pour créer Datacenter il se fait de cliquez droit sur Host & Clusters et cliquez sur
New Datacenter voir l’écran au dessous :

8.2. L’ajout des serveurs ESX


Cliquez droit sur datacenter puis cliquez sur Add Host pour ajouter un server ESX :

Rapport de PFE 45 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
8.3. Création d’une machine virtuelle
Pour créer une machine virtuelle cliquez droit sur le host où sur le server puis cliquez
sur « New virtual machine » :

Puis suivez les étapes pour configurer :


Dans le un nom, choisir un datastore pour enregistrer le MV, dans le nombre des
processeurs qui elle va occuper et même la RAM puis choisir nombre des cartes
réseaux…, Jusqu'à début de l’installation de system d’exploitation.

Rapport de PFE 46 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
8.4. Création d’une template et Déploiement d’une virtuelle
machine
VirtualCenter offre deux différentes options pour créer des modèles appelés
« Template » : Clone to Template and Convert to template, qui pourront servir de
configuration de base pour le déploiement de machines virtuelles. Pour créer une
template il se fait de cliquez droit sur une machine et de cliquez sur création d’une
template :

 Définir le nom de la template et leur location et suivez les étapes:

Suivez ces étapes pour personnaliser le système d’exploitation template vers un


système d’exploitation vrai :
1. Insérer le CD de windows server 2003 dans l'unité de disques du serveur de
VirtualCenter.
2. Chercher sur le dossier .../support/tools/deploy.cab dans le CD windows server
2003.
3. Copier les fichiers sysprep.exe et setupcl.exe dans le dossier suivant :
C:\Documents and Settings\All Users\Application Data\VMware\VMware Virtual
Center\svr2003

Rapport de PFE 47 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Suivez ces étapes pour le déploiement d’une machine virtuelle appartient d’une
template:
Cliquez droit sur le template puis sélectionner Déployé Virtual Machine

Voir la figure au dessous, donnez un nom au nouvelle machine virtuelle,


sélectionner une location dans inventory pour stocker MV, et cliquez Next,

Rapport de PFE 48 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
9. Configurer et gestion de Contrôles d'accès D'Infrastructure
virtuelle
Nous allons ensuite voir comment virtual Center offre la possibilité de déléguer
l’administration des machines virtuelles. Pour cela, Créer un compte dans Active
Directory appelé «VMUser » qui sera utilisé pour administrer les machines virtuelles :

Cliquez sur le bouton d’administration de VI Client, puis cliquer sur « Add role »
du sous menu et crochez les rôles que voulez vous donner au user:

Rapport de PFE 49 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Puis retournez sur inventory et cliquez sur le server esx puis allez affichez les users
& groupes comme vous voyez dans la capture d’écran :

Et pour ajoutez un user où une groupe il se fait de cliquez droit dans la page et
cliquez sur add user où add groupe puis remplir le login et password :

Rapport de PFE 50 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Maintenant pour ajouter des permissions à une machine virtual cliquez droit sur la
MV et cliquez sur add permission :

Puis cliquez Add dans la forme Assign Permissions et ajouter l’user et le groupe et
choisir dans Assigned Role le role que vous avez créé et cliquez sur OK pour activer
la permission :

Rapport de PFE 51 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
10. Création d’alarme pour serveur ESX et machine
virtuelle
VirtualCenter est possible aussi de créer une alarme qui permet de générer des
alertes par mail / Tram SNMP selon l’état du serveur ESX ou d’une machine
virtuelle.
Cliquez sur Alarms dans le menu de la machine puis cliquez sur Definitions, une
clique droit dans l’espace vide et cliquez New Alarm.

Nom et description d’une alarme

Rapport de PFE 52 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
Configuration d’une alerte/alarme pour une machine virtuelle ubuntu2.

La machine virtuelle maintenent est en mode powerd off donc une alerte rouge
sera afficher sur la machine dans le compte administreteur Virtualcenter.

La machine virtual est en mode powred on l’alert sera enlever .

Rapport de PFE 53 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
11. Vmware VMOTION/HA/DRS
11.1. Vmware VMOTION
 Intérêt VMOTION :

vers un autre, pour une maintenance des environnements informatiques


sans interruption.

Principe de fonctionnement :

serveurs ESX.

l’etat du datacenter avant la migration d’une machine virtuelle (W11) d’un server
ESX d’addresse IP 192.168.17.2 au server ESX d’addresse 192.168.17.5(figure1)

Figure1

MAPS avant la migration de Windows (az1)

Rapport de PFE 54 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Figure2

L’etat du datacenter après la migration d’une machine virtuelle (W11) d’un server
ESX d’addresse IP 192.168.17.2 au server ESX d’addresse 192.168.17.5(figure3)

Figure3
MAPS après la migration de Windows (az1)

Rapport de PFE 55 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Figure4

11.2. Vmware DRS


 Intérêt DRS :
 Répartir automatiquement les VM sur les serveurs ESX lors du démarrage des VM.
 Répartir automatiquement la charge des VM en fonctionnement (VMotion
automatique).
 Créer des règles d’affinité / anti-affinité (empêcher deux VM d’être héberger sur
les mêmes serveurs ESX)

11.3. Vmware HA
 Intérêt de Vmware HA :
 Permet de détecter défaillance d’un serveur ESX ou d’une machine virtuelle.

Rapport de PFE 56 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique
 En cas de défaillance, la ou les machines virtuelles sont redémarrés sur le
même serveur ESX (défaillance d’une VM) ou sur un autre serveur ESX (du
cluster HA).

Vmware HA permet de définir :


 Le nombre de serveurs ESX dans le cluster qui peuvent avoir une défaillance.
 Si les VM redémarrent même si elles ne peuvent pas respecter les contraintes
de ressources.
 L’ordre de redémarrage des VM (niveau de priorité).
 Le comportement en mode isolation(les serveurs ESX du cluster ne peuvent
plus communiquer).
 Le niveau de monitoring pour la surveillance d’une machine virtuelle.

Rapport de PFE 57 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Conclusion
La mise en œuvre d’un serveur ESX n’est pas insignifiante, en particulier pour
obtenir une configuration correspondant à ses désirs. Une fois cette étape franchie, la
question de la pertinence de cette solution, par rapport aux systèmes de gestion
antérieure n’existe plus, on veut virtualiser !
Le changement est similaire à celui de l’arrivée de la couleur pour la télévision;
on regarde avec intérêt, on évalue le prix (coût relativement élevé), mais une baisse
des tarifs est à prévoir.

Dès que l’achat devient économiquement possible, nous conseillons vivement de


franchir le pas. Achetez, installez et utilisez, puis l’idée d’un retour à la technologie
précédente deviendra totalement impensable.
Nous avons vécu cette transition pour : la télévision, la pellicule photographique,
les terminaux, les imprimantes et les portables.
Maintenant c’est au tour de la virtualisation !

Et ce qui parait le plus intéressant, c’est que dans un champ de développement


scientifique comme la FST, les étudiants sont le plus sensé de réaliser de tels projets,
pour d’une part améliorer leurs capacités, habilités, et leurs savoir-faire, et d’autre
part, pour offrir un petit »cadeau » à leur Faculté !
Ce qui reste à dire, c’est que l’importance de cette étude, se manifeste fortement pour
l’administration VMware infrastructure 3,
Cet effort que nous venons de fournir, nous a été très rentable, et nous souhaitons que
ce travail soit à la hauteur de l’effort fourni, de l’objectif visé, et surtout de ce que
notre encadrant attendait de nous.
Ce projet nous a permis d’apprendre plusieurs choses en ce qui concerne les outils
et les technologies de VMware.et nous a permet aussi de savoir travailler en
homogénéité avec les autres groupes.de même savoir combiner toutes les
informations et les techniques acquises.
Parmi les problèmes qu’on a rencontrés est la partie sécurité.

Qui sera traité lors de prochains travaux.

Rapport de PFE 58 Année 2008/2009


FST de Tanger Département Informatique

Bibliographie

Les sources de documentation importantes de la cryptographie :

1. Virtualisation (Equipe Administration Système Smile)


2. Mastering re 3
(Chris McCain & Rawlinson Rivera)
3. VMware ESX Server : Advanced Technical Design Guide
(Ron Oglesby & Scott Herold )
4. Performance Tuning Best Practices for ESX Server 3
5. VMware Infrastructure 3 Competitive Reviewer’s Guide
6. Supervision d'une infrastructure répartie et virtualisée
(Rapport de projet Laurent STOKER)
7. État de l’art des solutions libres de virtualisation pour une petite
entreprise.

Webliographie

Liste des sites qu’il peut être intéressant de connaître :

 http://www.vmware.com
 http://www.supinfo.fr
 http://www.objectline.fr\VMWare\
 http://www.commentcamarche.net
 http://www.xtravirt.com

Rapport de PFE 59 Année 2008/2009

Vous aimerez peut-être aussi