Vous êtes sur la page 1sur 18

ROYAUME DU MAROC

OFFICE NATIONAL DE L’ÉLECTRICITÉ ET DE L’EAU POTABLE (ONEE)


BRANCHE EAU

DIRECTION REGIONALE DU CENTRE SUD

AGENCE DE SERVICE : ERRACHIDIA

RENFORCEMENT DE L'AUTONOMIE DE STOCKAGE DE LA VILLE D'ERFOUD


PAR LA CONSTRUCTION D'UN RÉSERVOIR SURÉLEVÉ DE 1000 M3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

(CCTP)
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 1

SOMMAIRE

CHAPITRE I : DESCRIPTION DU PROJET..........................................................................................................2


ARTICLE 1 : PRESENTATION DU PROJET....................................................................................................2
ARTICLE 2 : OBJET DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES.......................................................2
ARTICLE 3 : CONSISTANCE DES TRAVAUX...............................................................................................2
CHAPITRE II : DESCRIPTION DES OUVRAGES..........................................................................................3
ARTICLE 4 : DESCRIPTION DES OUVRAGES..............................................................................................3
4.1 Ouvrages hydrauliques :.......................................................................................................................3
4.1.1 Réservoir de distribution de 1000 m3..................................................................................................3
4.2 Equipements hydrauliques....................................................................................................................3
4.3 Voirie et aménagement divers :.............................................................................................................4
a. Aménagement des abords :...................................................................................................................4
b. Evacuation des eaux pluviales :............................................................................................................4
c. Evacuation des eaux de fuite, vidange et trop plein :............................................................................4
4.4 Pistes d’accès aux ouvrages.................................................................................................................5
4.5 Equipements électriques.......................................................................................................................5
4.5.1 Eclairage nocturne et feeder de terre.............................................................................................5
4.5-2 Débitmètre électromagnétique.............................................................................................................5
4.6 Equipement hydraulique et robinetterie...............................................................................................8
a. Robinet- vannes.....................................................................................................................................8
b. Vanne papillon.......................................................................................................................................9
c. Clapets...................................................................................................................................................9
d. Joint de démontage................................................................................................................................9
e. Crépine..................................................................................................................................................9
f. Gabarit des brides de raccordement......................................................................................................9
4.7 Equipements de sécurisation ANTIVANDALE :...................................................................................9
a. Portail de clôture et portillon de service :.............................................................................................9
b. Porte à un vantail ANTI VANDAL  pour l’accès aux locaux techniques:..........................................10
c. Système de verrouillage pivotant multipoints.....................................................................................10
CHAPITRE III : DESCRIPTION DES TRAVAUX.........................................................................................11
ARTICLE 5 : DESCRIPTION DES TRAVAUX...............................................................................................11
CHAPITRE IV : INDICATIONS GENERALES..............................................................................................16
ARTICLE 6 : PROGRAMME D’EXÉCUTION..........................................................................................................16
ARTICLE 7 : PLANS ET DESSINS D’EXÉCUTION.................................................................................................16
ARTICLE 8 : IMPLANTATION DES OUVRAGES....................................................................................................17
ARTICLE 9 : INSTALLATION DE CHANTIER DE L'ENTREPRENEUR......................................................................17
ARTICLE 10 : LIEUX D’EMPRUNTS ET DE DÉPÔTS.............................................................................................18
ARTICLE 11 : ETUDES DE PROTECTION PARASISMIQUE DES OUVRAGES...........................................................18
ANNEXE..................................................................................................................................................................19
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 2

CHAPITRE I : DESCRIPTION DU PROJET

ARTICLE 1 : PRESENTATION DU PROJET

Dans le cadre du renforcement de l’autonomie de stockage de la ville d’Erfoud relevant de la province


d’Errachidia, l’ONEE branche Eau se propose de réaliser les travaux suivants :
 Construction d’un réservoir surélevé de capacité 1000 m3 (H = 25 m) y compris la fourniture
et l’installation de ses équipements, aménagement des abords et pose des conduites de
raccordement.

ARTICLE 2 : OBJET DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES


Le présent article a pour objet de définir les prestations techniques relatives à l’étude et travaux du lot
génie civil.

Le présent chapitre définit la consistance des travaux de génie civil et les contraintes particulières.

L’Entrepreneur doit suivre les indications du responsable de l’ONEE-BRANCHE EAU, chargé des
travaux en ce qui concerne les modifications qui peuvent survenir au cours de l’exécution des
ouvrages.

ARTICLE 3 : CONSISTANCE DES TRAVAUX

Le Génie - Civil comprend en particulier :

- Les études concernant la stabilité des ouvrages et notamment l’étude anti-sismique


conformément au règlement marocain RPS 2000.
- Les études concernant l'établissement des plans d'exécution du Génie Civil permettant une
parfaite intelligence du projet et de l'exécution des travaux.
- Toutes les études complémentaires nécessaires à l'exécution des travaux (études des sols de
fondation des ouvrages, études des bétons, protection des ouvrages contre les inondations, etc ...).
- Les études concernant l'organisation du chantier et la conduite des travaux suivant un planning à faire
agréer par le Maître de l'Ouvrage.
- L'implantation des ouvrages.
- Les terrassements en tous terrains nécessaires à la construction des ouvrages, les remblais divers, le
réglage ou la mise à la décharge des terres excédentaires.
- La fourniture, le transport à pied d'Oeuvre et la mise en oeuvre de tous les matériaux nécessaires à
l'exécution des travaux (béton, mortiers, granulats, remblais et matériaux divers...).
- Tous les travaux de finition, tels que menuiserie métallique, étanchéité de toiture, peinture, vitrerie,
etc...
- Les travaux extérieurs tels que V.R.D, revêtement ensemencement, clôture, etc...
- Les études de béton armé établies par un bureau d’étude agrée et approuvé par un bureau de
contrôle.
- Les études d’optimisation des ouvrages.
- L'entretien de l'ouvrage pendant le délai de garantie.
- L’établissement des plans de recollement conforme à l’exécution.

En ce qui concerne les équipements, l'Entrepreneur adjudicataire du présent marché fournira et installera
tous les équipements (tuyauteries et accessoires tels que vannes, clapets, cônes, coudes, flotteur, pièces
de raccordement etc...) nécessaires pour le fonctionnement des réservoirs.

L'énumération des prestations indiquées ci-dessus et dans les divers chapitres des clauses techniques
particulières n'est nullement limitative.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 3

CHAPITRE II : DESCRIPTION DES OUVRAGES


ARTICLE 4 : DESCRIPTION DES OUVRAGES

L’objet du présent article est de présenter la description des ouvrages à réaliser les travaux cités ci-
dessous. Cette description n’est pas exhaustive, elle est complétée par les plans et le bordereau des
prix formant détail estimatif.

Les ouvrages seront exécutés conformément aux plans et dossiers qui seront notifiés « Bon
exécution » par l’ONEE-BRANCHE EAU à l’entreprise et qui seront en principe analogues à ceux
figurant en bordereau des plans du présent dossier ou s’en rapprochant sensiblement.

Les dimensions et côtes portées sur les plans sont celles des ouvrages et travaux terminés.

L’Entrepreneur sera tenu de vérifier les côtes sur place et de signaler au Maître de l’Ouvrage, en
temps utile, toutes erreurs matérielles ou omissions qui auraient pu glisser dans les plans et pièces
écrites qui lui sont remis.

Les côtes de niveau indiquées aux plans et dans les pièces écrites sont rattachées au nivellement
général du Maroc.

ARTICLE 5 : Ouvrages hydrauliques :

Dans le cadre du projet, il est prévu la réalisation d’un réservoir surélevé de 1000 m3 (H=25m). Le
descriptive de cet ouvrage est donnée dans le paragraphe ci après.

4.1.1 Réservoir de distribution de 1000 m3

Ce réservoir est prévu pour le renforcement du stockage de la ville d’Erfoud, il est de type surélevé et
de forme circulaire. Il est d’une capacité de 1000 m3

Les caractéristiques de ce réservoir sont les suivants :



Type  : surélevé

Forme  : circulaire

Capacité  : 1000 m3

Diamètre intérieur : 15.35 m

Hauteur  : 25 m

Coordonnées de l’axe : X = 611 064,15 ; Y = 94 290,43

Côtes (m NGM)  :
 Côte TN : 502.50 mNGM
 Côte Radier : 827.50 mNGM
 Côte TP : 833.50 mNGM

L’électrification du réservoir est prévue à partir du branchement électrique basse tension existant du
siège de l’unité de service d’Erfoud.

L’emplacement du réservoir est indiqué dans le plan d’implantation joint au présent dossier d’appel
d’offre.

ARTICLE 6 : Equipements hydrauliques


Les équipements hydrauliques comprendront toutes les tuyauteries, pièces spéciales (vannes,
coudes, éléments droits en acier etc…) et tous les accessoires nécessaires pour la mise en place des
appareillages y compris toutes les sujétions de raccordement avec les conduites d’arrivée et de départ
(les conduites en acier seront à bride). Les corps des vannes seront en fonte, les boulons en acier
cadmié et les joints en élastomère.

 Pour les essais de l’équipement, l’Entrepreneur est tenu à fournir une installation
fiable et en parfait état de marche.
 Les prix de ces équipements comportant la fourniture, le transport, la mise en place,
essais et toutes sujétions.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 4

 Tous les éléments spéciaux, y compris toutes sujétions, seront payés suivant leurs
prix indiqués sur le bordereau des prix, joint au présent devis technique.
 Les raccordements seront réalisés conformément au plan d’implantation et le plan
d’ensemble.
 La fourniture et le transport à pied d’œuvre des pièces spéciales telles que : cônes,
tés, coudes, manchettes de traversée et des matériaux nécessaires à la réalisation des ouvrages
annexes,
 La pose des tuyaux (des raccordements au réservoir, aux conduites d’arrivée et de
départ projetées)
 Les essais des conduites en tranchées
 Le remblaiement des tranchées et l’évacuation des déblais excédentaires aux
décharges publics
 La stérilisation de la conduite en fin des travaux

NB :
 Les conduites et pièces en acier à l’intérieur de la bâche en contact avec l’eau doivent
être galvanisées à chaud.
 Les éléments droits en AG prévus au départ, à l’arrivée, et au trop plein -vidange
doivent être posés avant l’échafaudage.
 Le coulage du béton de la coupole ne peut être réalisé qu’après la pose de l’ensemble
des équipements et pièces nécessaires à l’intérieur de la cuve.

ARTICLE 7 : Voirie et aménagement divers :


Aménagement des abords :

La partie du terrain teinté sur les plans d’implantation sera aménagée et recevra un revêtement type
chaussée bétonnée et qui sera appliqué et exécuté de la manière suivante. L’Entrepreneur réalisera
aussi des bordures de trottoirs.

Chaussée bétonnée :

 Décapage de la terre végétale, mise à niveau avec encaissement moyen de 0,30 m.


 Couche de fondation formée en sable de 0,20 m d’épaisseur ne devant pas descendre au
dessous de 5 cm après compression. Le sable sera cylindré, damé, arrosé par couche de 0.10
m au plus.
 On coulera deux couches de béton de 0,10 m d’épaisseur chacune armée d’un quadrillage
d’acier à large mailles ( 2,5 kg/m2 ).

Les dosages des bétons sont :

 250 kg de ciment par m3 pour la couche inférieure et 400 kg par m3 pour la couche supérieure.
 Des joints de dilatations en bois seront ménagés suivant un quadrillage de 3 m x 3 m.

La chaussée aura une pente de 2% pour faciliter l’évacuation des eaux de pluie.

Bordures de trottoir:

Les trottoirs seront limités du côté de la chaussée par une bordure constituée de blocs de béton
comprimé ayant pour dimensions 0,25 * 0,30 * 1,00 m type T3.

La bordure sera en saillie de 0,15 m, sur la chaussée.

Evacuation des eaux pluviales :

L'évacuation des eaux pluviales de la terrasse du réservoir se fera par barbacane en acier galvanisé
(bec de canard) de longueur 40 cm, scellées aux points bas à bain flinkote.

Evacuation des eaux de fuite, vidange et trop plein :

Les eaux vidange et du trop-plein seront collectées dans un regard construit à l’extérieur du réservoir en
béton armé B3 puis évacuées vers le réseau d’assainissement du centre par des buses en PVC de
diamètre 200 mm.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 5

ARTICLE 1 : Pistes d’accès aux ouvrages


Il n’est pas prévu de piste

Le réservoir est situé dans la même enceinte de l’existant.

ARTICLE 2 : Equipements électriques


2.1. Eclairage nocturne et feeder de terre

L’éclairage intérieur et extérieur du réservoir fera partie du présent lot.

L’Entrepreneur adjudicataire de ce lot doit tenir compte des passages pour câbles électriques et ce en
prévoyant des tuyaux isoranges ou des buses en PVC correctement dimensionnés.

Eclairage Prises de courant


Hublot Extérieur, Bloc
Type Hublot
étanche contre balisage 3 PH Mono U.R.A
fluorescent étanche
l'humidification lanternes sur Prise de
Désignation poteaux de 1,50 2P+ secours
3 P+T
2 x 40 m avec lampes T
100 W 100 W
étanche fluo-ballons de
32 A 20 A 24 V 60 Lms
100 W
Réservoir
10 2 1 6 2 2 2 1
1000 m3

Les prises de courant seront du type étanche avec boîtier mural. Les câblages concernant les prises
de courant seront réalisés en câble U 1000 R 12 N placés sous tube.
Les tubes oranges seront pour réservation dans la maçonnerie et cloisons.

L’Entrepreneur devra suivre les règles de l’art et toutes les directives du distributeur de l’énergie
établies à ce sujet.

4.5-2 Débitmètre électromagnétique

Afin de suivre l’évolution des débits et des volumes exploités, il est prévu l’installation d’un débitmètre
électromagnétique à la sortie du réservoir, sur la conduite de départ.

Les débits et les volumes enregistrés permettent le contrôle des consommations et des fuites
éventuelles.

Toutes les pièces spéciales de raccordements (cônes, brides, manchettes..) ainsi que les
travaux de raccordement électrique et de protection y afférents feront partie du présent Lot.

 Pression nominale et diamètre : selon les diamètres précisés dans le bordereau des prix.
 Transmetteur du signal : 4 – 20 mA.
 Electrodes de mesures : en acier inoxydable.
 Affichage du débit et du volume à transmettre vers les coffrets de commande.

Le signal sera déporté par câble vers un bornier automate à prévoir dans un coffret séparé à installer
dans le local des groupes.

Les caractéristiques et les détails des pièces accessoires à installer sont précisés dans la pièce 4 et le
plan d’ensemble des stations de reprise, joint au présent dossier.

- Caractéristiques techniques des conduites

Désignations Diamètre Conduite en mm Nature Conduite DN DEM en mm PN

Réservoir 1000 m3 250 AG 250 16


ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 6

Les renseignements ci-dessus sont donnés à titre indicatif, L’Entrepreneur est tenu de s’assurer lui
même du diamètre des manchettes de mesure, de la valeur de la pression nominale au niveau des
DEM, des longueurs des câbles de signal séparant les tubes de mesure et les convertisseurs ainsi
que les longueurs des câbles d’alimentation et de mesure séparant les convertisseurs et les coffrets
de mesure.

- Spécifications et caractéristiques des postes de comptage

D’une manière générale le poste de comptage sera composé de deux éléments principaux qui sont :

 Le tube de mesure avec capteur et convertisseur déporté (Version séparée)


 Un coffret de mesure à l’intérieur duquel seront installées les pièces suivantes :

 Totalisateur de volume à huit digits


 Horloge d’indisponibilité de l’alimentation électrique
 Onduleur d’une autonomie de quatre (04) heures
 Système de protection de l’alimentation par disjoncteur différentiels, (para - sur tenseur et
fusibles
 Système de protection de la mesure (para - sur tenseur, séparateur galvanique …….etc) ;
 Un système d’aération permettant un fonctionnement de l’électronique à une température
convenable.
 Prise de courant pour une utilisation éventuelle.

Les caractéristiques techniques principales des postes de comptage sont comme suit :

 DEBITMETRES 

 Débitmètre type séparé (convertisseur à distance) équipé de système de communication


MODBUS (Lecture + écriture).
 Etre d’un model agrée sur la base de la recommandation OIML R49.
 Etre construit conformément aux spécifications des futures normes ISO 4064.
 Précision meilleure que ± 0.50% sur banc d’essai de la valeur mesurée.
 Alimentation 220v AC / 50 Hz
 Température ambiante de l’électronique : (-2 °c, +50 °c).
 DEM avec dispositif automatique de nettoyage des électrodes.
 DEM avec électrodes de mise à la terre intégrée.

 CAPTEUR DE MESURE.

Le capteur de mesure ne comprend rien d’autre qu’un tube métallique magnétique, recouvert d’un
matériau isolant et muni de brides de raccordement.
 Classe de protection IP 68.
 Électrodes de mesure en INOX 316.
 Électrode de mise à la terre intégrée.
 Revêtement adapté au fluide mesuré et à la pression de service.
 Signal 4-20 mA disponible sur bornier, charge minimale 100 Ohms.
 Connections électriques.

 CONVERTISSEUR DE MESURE (Transmetteur).

Le convertisseur de mesure doit être piloté par un microprocesseur :

 Classe de protection IP 66/67


 Compatibilité électromagnétique : Directive CEE.
 Connections électrique.
 Câble d’interconnexion avec le capteur blindé.
 Equipé de sortie analogique programmable et ajustable.
 Equipé de sortie fréquence programmable et ajustable.
 Equipé de plusieurs sorties alarmes configurables pour signaler :
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 7

 Une erreur de mesure sur le débit.


 Une erreur de mesure sur la totalisation du volume.
 Tube vide.
 Sortie analogique supérieure à la valeur programmée.
 Sortie fréquence supérieure à la valeur programmée.
 Défaut alimentation secteur ... etc.
 Equipé d’un indicateur de débit et de volume totalisé.
 Equipé d’un Système automatique du réglage du zéro.
 Alimentation capteur : Système DC pulsé.

Le convertisseur doit être configurable via un terminal portable et les fonctions à programmer (à titre
indicatif) sont :
 Coefficient du capteur de mesure.
 Facteur d’étalonnage.
 Entrées / Sorties.
 Alarmes.
 Clés d’accès.
 Unité de débit et de temps.
 Résolution de l’affichage de débit.
 Simulation d’un débit donné et activation des affichages et des sorties.

 ACCESSOIRES

 Totalisateur de volume.
- Affichage huit chiffres sans remise à zéro.
- Entrée impulsion du convertisseur.
- Horloge d’indisponibilité.
- Affichage : heure, minute, seconde.
- Alimentation externe 220 V AC 50 HZ.
- Alimentation interne par pile au Lithium longue durée.

 Onduleur
- Autonomie : quatre (04) heures.
- Puissance : à déterminer par l’Entrepreneur dans l’étude.

 Système de protection de l’alimentation.


- Disjoncteur différentiel bipolaire.
- Para - sur tenseur.
- Fusibles

 Système de protection de la mesure.


- Séparation galvanique des circuits de télétransmission.
- Para - sur tenseur.
- Fusibles
- Câble d’alimentation (3 x 2,5 mm2) ou câble spécifié par le constructeur
- câble blindé de mesure 05 paires 9/10.

Toutes les dispositions de mise à la terre seront prises par l'Entrepreneur et à sa charge pour
assurer le bon fonctionnement des débitmètres conformément aux spécifications du
constructeur.

L’entrepreneur aura à sa charge la fourniture, le transport et le montage des coffrets de comptage en


tôle électro-zinguée IP55 y compris les équipements d’alimentation des DEM et dispositifs de
protection de l’alimentation et du signal.

Les accessoires du DEM (convertisseur, afficheur, horloge, totalisateur, disjoncteur, système de


protection, onduleur, etc…) seront disposés à l’intérieur des coffrets vitré et vérouillable et facilement
lisible de l’extérieur.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 8

L'Entrepreneur présentera dans le cadre du dossier « ETUDE » une note complète sur les
caractéristiques techniques des DEM, sur les câbles d’alimentation et de mesure, sur les systèmes de
protection de l’alimentation et de la mesure, sur les dimensions des tuyauteries amont / aval et sur les
pertes de charge des DEM.

- Pièces de rechange

L’entrepreneur fournira un lot de pièces de rechanges qui comportera en particulier :

- 1 convertisseur complet avec accessoires


- 1 afficheur programmable
- 1 totaliseur de volume

L’entrepreneur fournira ces pièces de rechanges conformément au descriptif du CCTG.

NB :

1- L’entrepreneur ajustera les longueurs de câbles, en laissant le mou nécessaire, en


fonction des endroits exacts d’installation des coffrets et du point de la source
d’alimentation.
2- L’onduleur doit être dimensionné juste pour alimenter le débitmètre, l’afficheur
programmable, le totalisateur à distance et l’horloge. L’éclairage des chambres et les
prises de courant doivent être alimentés par la tension du secteur uniquement.

ARTICLE 3 : Equipement hydraulique et robinetterie


La composition et les principales caractéristiques mécaniques des matériaux des appareils de
robinetterie seront précisées par l’entrepreneur.

Robinet- vannes

Les robinets vannes auront les caractéristiques suivantes :

- corps fonte ou acier sans gorge d'étanchéité


- obturateur fonte surmoulé d'élastomère
- vis intérieure inox ou bronze
- commande par volant
- étanchéité de la vis par joints toriques remplaçables en service.

Les vannes à commande manuelle seront manoeuvrables par un seul homme sous la pression
nominale (ouverture et fermeture), des démultiplicateurs ou des by-pass étant installés le cas échéant.
Le sens de fermeture est le sens horaire.

Vanne papillon

Les vannes papillon auront les caractéristiques suivantes :

- Corps et papillon en fonte ductile


- Axes excentrés en acier inox.
- Joint d'étanchéité en élastomère fixé sur le papillon et interchangeable sans démontage du
papillon.
- Siège d'étanchéité rapportée sur le corps
- Paliers autolubrifiants avec étanchéité par joints élastomère.
- Commande par volant (ou par quart de tour pour les diamètres < 200 mm)
- Indicateur d'ouverture.

Clapets

Les clapets seront du type à mouvement rectiligne, à fermeture rapide et silencieuse, du type
CLASAR ou similaire.

Le clapet anti-retour est sans pieds et ne nécessite aucune fondation.


ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 9

Les appareils qui pourraient être proposés en variante devront présenter des qualités de
fonctionnement aussi bonnes en ce qui concerne le bruit, l'endurance, la rupture et la perte de charge.

L'Entrepreneur fournira en annexe à son offre les données concernant le coefficient K de perte de
charge des pièces spéciales.

Joint de démontage

Il sera installé pour chaque organe de robinetterie (vanne ou clapet) un joint de démontage permettant
le démontage et le remontage de l'organe de façon correcte et sans avoir à déplacer les tuyauteries
adjacentes.

Ces joints permettront de transmettre à 100% les forces longitudinales c'est à dire ils ne subissent
aucun changement longitudinal pendant le service (joints autobutés).

Ces joints de démontage pourront être supprimés dans le cas où un coude contigu à l'organe peut
permettre le démontage et le remontage dans les mêmes conditions. Ils auront la même pression de
service PMS que les appareils auxquels ils sont associés.

Crépine

Les crépines d'aspiration seront en cuivre ou en acier galvanisé, et la perte de charge au débit
maximum sera inférieure à 0,05 bar.

Gabarit des brides de raccordement

Les brides de raccordement seront percées conformément aux gabarits suivants définis par la norme
ISO 2084.
PMS < 10 bars GN 10
10 bars < PMS < 16 bars GN 16
16 bars < PMS < 25 bars GN 25

NB : la robinetterie doit faire l’objet d’essais conformément au paragraphe - V.2.8 – chapitre V du
CCTG

ARTICLE 1 : Porte métallique :

Les Porte métalliques pour l’accès aux locaux techniques seront de type anti vandal et constitué en
tôle forte pliée en 3 mm d'épaisseur soudé sur les deux faces sur un cadre en U 60 comprenant
traversées diagonales en L 65*45 montée finie y compris quincailleries complètes et serrures de
sûreté avec deux clés et paumelles montées sur un fer rond D 50 avec trois pattes de scellement
ancrées dans le béton, un système de verrouillage anti vandale pivotant multipoints.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 10

CHAPITRE III : DESCRIPTION DES TRAVAUX

ARTICLE 2 : DESCRIPTION DES TRAVAUX

L’objet du présent article est de présenter la description des travaux à réaliser cités ci-dessus. Cette
description n’est pas exhaustive elle est complétée par les plans et le bordereau des prix formant
détail estimatif.

Les réservations pour le passage et le scellement de ces installations et particulièrement les


manchettes de traversées et les raccordements sont à la charge de l’entreprise de génie civil qui
devra prévoir les réservations nécessaires dans les règles de l’art.

5.1- Description commune des travaux de bâtiment :

a) - Terrassements et remblais
Les fouilles seront descendues jusqu'à la rencontre du sol favorable à la bonne tenue de chaque
ouvrage selon les résultats des études géotechniques.
Les déblais excédentaires seront évacués à la décharge publique ou en tout autre lieu désigné par le
représentant de l'ONEE-BRANCHE EAU.
a-1 / Principes généraux d'exécution des terrassements.
Les travaux de terrassement débuteront par un décapage général au droit des différents ouvrages et
des emprises des voiries avec nivelage de l'emprise des installations; à la suite de quoi il sera
procédé à la confection des différentes plates-formes d'assise lesquelles nécessiteront l'exécution de
déblais ainsi que de remblais compactés (prévoir également préparation de compactage pour les
assises des ouvrages). La distribution des zones de remblai et de déblai ressort du plan de
terrassements généraux, lequel porte également l'indication des côtes à atteindre.
a-2 / Préparation des terrains sur l'ensemble des emprises.
Arrachage des arbres, taillis, broussailles et haies situés dans l'emprise des ouvrages (compléter ou
supprimer éventuellement).
Décapage: Les surfaces correspondant à l'ensemble des emprises des ouvrages, bâtiments, voirie…,
recevront une préparation de terrain consistant en un décapage sur 0,20 m avec nivelage grossier.
Les déblais issus de cette opération seront régalés sur le site des travaux en dehors des emprises
destinées à recevoir les ouvrages ou évacués en totalité ou en partie vers une décharge si leur
régalage sur le site n'est pas permis soit pour leur nature soit en raison de leur excès.
a-3 / Fouilles en grande masse réalisées à sec en terrain ordinaire avec sélection des déblais et
mise en dépôt provisoire.
Les déblais ainsi obtenus seront sélectionnés à l'avance et, dans la mesure du possible,
immédiatement remis en œuvre, sans mise en dépôt intermédiaire, dans la confection de remblais
de forme (pour la voirie par exemple). Un stockage intermédiaire sera toutefois nécessaire, en
particulier pour les remblais autour et contre les ouvrages. Les déblais non utilisés seront évacués aux
décharges publiques.
a-4 / Terre d'apport pour remblais - vérification qualitative des sols :
(Compléter l'article 7 du CCTG en cas ou les terres extraites des fouilles ne satisfont pas les
exigences géotechniques des remblais nécessaires à certains ouvrages).
a-5 / Préparation de compactage de fond de fouille pour encaissement d'ouvrage.
Le fond de fouilles destinées à l'encaissement des ouvrages sera, le cas échéant, soigneusement
compacté à 95 % OPM, suivi d'un dressage final à  50 mm à la règle de 5 m.
a-6 / Exécution de remblais compactés constitués de déblais sélectionnés des fouilles ou de
remblais d'apport.
Il s'agit essentiellement des remblais de forme pour voirie ainsi que les remblais, sous, entre et autour
des ouvrages. Le régalage sera effectué par couches de 0,20 m d'épaisseur compactées à 95 %
OPM, suivi d'un dressage final à  50 mm à la règle de 5 m.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 11

a-7 / Confection de remblais ordinaire.


Ces remblais seront constitués des déblais des fouilles dont les caractéristiques seront les plus
médiocres et qui n'auront pas été réutilisés dans la confection des formes. Ce poste concerne en
premier lieu les remblais des espaces verts, ou étant simplement régalé dans cette même zone. Il
n'est pas requis de compactage particulier, le passage des roues des engins étant considéré comme
suffisant pour ce faire.
(Compléter le poste terrassement en se référant aux différents articles du CCTG et en apportant les
dérogations éventuelle à ce dernier).
b) - Terrassements en terrain rocheux
Dans le cas où l ’Entrepreneur rencontrera au moment des terrassements du terrain rocheux dont le
terrassement nécessite l’emploi d’un système mécanique ou autre (marteau pneumatique, dynamite),
le prix de cette prestation est inclus dans le prix du terrassement.
c) - Recommandations pour les fondations
Les fondations des ouvrages seront exécutées suivant les recommandations seront du rapport
d’études des sols.
d) - Structure
Les dimensions des différentes parties d’ossatures figurant dans le présent CCTP et sur les plans sont
données à titre indicatif. Les plans d’exécution à la charge de l’entrepreneur doivent être établis par un
bureau d’études agrée sur la base d’un calcul d’optimisation dont l’objectif est de chercher le
compromis optimal entre les dimensions des différentes parties d’ouvrages et l’importance des
armatures.

e) Fourniture et transport :
La fourniture et le transport des matériaux, matériel et pièces d’appareillage nécessaires à la
réalisation des ouvrages seront à la charge de l’entrepreneur.
Ces matériaux, matériel et pièces comprennent :
 Agrégats, ciment, adjuvant pour béton, acier, coffrage, etc,...
 Les menuiseries en bois et métallique
 La plomberie
 La peinture et la vitrerie
 L’étanchéité et l’isolation sur les terrasses
 L’aménagement des abords
Cette liste n’est qu’indicative et nullement limitative. En fait l’Entrepreneur doit fournir et transporter
tous les matériaux, matériel et pièces nécessaires pour une bonne exécution des ouvrages.

5-2 Description des réservoirs :

5-2.1. réservoir surélevé 1000 m3 d’Erfoud :  

Les travaux cités dans le présent article ne sont pas limitatifs, en fait l'entrepreneur exécutera tous les
travaux nécessaires pour la réalisation de l'ouvrage. Les travaux comprendront essentiellement :

a.-Les fouilles

Les fouilles seront descendues jusqu'à la rencontre du sol favorable à la bonne tenue de l'ouvrage.
Les terres excédentaires seront évacuées aux décharges publiques qui seront indiquées par le
responsable des travaux.

b.- Terrassements en terrain rocheux

L'Entrepreneur rencontrera au moment des terrassements du terrain rocheux dont le creusement


nécessite l'emploi d'un système mécanique ou autre (marteau pneumatique, dynamique). Le prix de
cette prestation est inclus dans le prix du terrassement.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 12

c.- Fondations

Les fondations seront exécutées conformément aux recommandations de l'étude géotechnique dont
les résultats sont comme suit :

 La configuration lithologique de sous sol est caractérisé par l’existence sur 0.3 mètre de terre
végétal et entre 0.3 et 3 mètres de graves argileuses.
 La contrainte admissible à prendre en considération pour le dimensionnement des fondations
est de 2 bars.

Les résultats de ces reconnaissances sont présentés à titre indicatif. Ils ne dégagent en rien la
responsabilité de l’Entrepreneur à qui il appartient de compléter ces données s’il le juge utile.

d.- Dallage et caniveaux

Le dallage au niveau du sol sera constitué comme suit :

- Un hérissonnage en moellons calcaire de 0,20 m d'épaisseur posé soigneusement à la


main.
- Béton de propreté B5 de 10 cm d'épaisseur.
- Béton légèrement armé B4 de 10 cm d'épaisseur avec enrichissement superficiel d'un
ciment soigneusement lissé et bouchardé.

e.- Parois verticales de la Tour

Les parois verticales seront élevées en béton armé B2. L'épaisseur définitive sera donnée sur les
plans de béton armé étudiés par un bureau d'études agrée et aux frais de l'Entreprise.

Lors du coulage de la paroi verticale, l'Entrepreneur devra réserver le passage des différentes
canalisations, ainsi que les ouvertures d'aération.

f.- Parois de la cuve

La paroi de la cuve ainsi que la cheminée d'accès seront réalisées en B.A B1 avec incorporation d'un
hydrofuge de masse afin d'assurer une bonne étanchéité au réservoir.

Radier et dalle de couverture de la cuve

Le radier et la dalle de couverture de la cuve seront réalisés en béton armé B1 avec adjonction d'un
hydrofuge de masse et auront d'une calotte sphérique reposant sur les chaînages correctement
dimensionnés pour ce but.

L'Entrepreneur est tenu de réserver au moment du coulage des trous à l'endroit indiqué sur le plan
d'ensemble pour l'emplacement des fourreaux étanches pour le passage de la tuyauterie ainsi que la
cheminée d'accès et le lanterneau.

g.- Aciers

Les aciers seront de première qualité et seront mis en oeuvre selon les règles de l'art. Les notes de
calcul détaillées seront effectuées par un spécialiste agrée.

Les écarts tolérés dans les positions de chaque armature ne dépasseront pas la moitié de son
diamètre et ne devront en aucun cas être supérieurs à 6 mm.

h.- Eclairage - Aération :

L'éclairage et l'aération de la cuve seront assurés par des ouvertures 60 x 40 cm prévues dans le
lanterneau et seront en nombre suffisant. Ces dernières seront munies de châssis métalliques sur
lesquelles est soudé un grillage à maille fine (moustiquaire) protégé par du métal déployé.

Pour l'aération et l'éclairage de la tour des châssis de 60 x 50 cm seront prévus à l'endroit indiqué sur
le plan d'ensemble.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 13

i.- Accès :

L'accès à l'intérieur de la tour se fera par une porte métallique à un battant de dimensions hors cadres
de 1,40 x 2,20 m constituée de tôle galvanisée à froid de 15/10 soudée sur cadre cornière de 50 x 50
x 5 m plus des raidisseurs en T ou L de 30 x 30 x 4 m. L'arrivée sur la passerelle supérieure de la tour
de fera par des escaliers en B.A intercalées par des passerelles de repos en B.A munis d'un garde
corps métallique de 1 m en hauteur constitué d'une rampe en tube DN 0,05 m et d'un garnissage
intérieur en tube de DN 0,03 m soigneusement soudé et poncé.

L'accès à l'intérieur de la cuve se fera par deux échelles en acier galvanisé à chaud. La première avec
crinoline passant à l'intérieur de la cheminée et la deuxième scellée à la jupe du réservoir et sa partie
inférieure dans un socle en béton coulé sur le radier.

L'accès à la terrasse du réservoir se fera par deux portes métalliques de 1,10 m de hauteur et 0,50 m
et 0.65 m de largeur placées dans le lanterneau d'aération et à fermeture de sûreté par l'intérieur.

j.- Fourreaux étanches

Ils seront mis en place pendant le coulage du B.A pour le radier de la cuve et seront de diamètre
correspondant aux conduites traversant la paroi.
k.- Etanchéité - Protection thermique :

n-2 /Toitures en coupole :

L'étanchéité de la coupole et de la couverture des lanterneaux sera réalisée de la manière suivante :

- Une couche au mortier au ciment, pour redressage de 0.02 m d'épaisseur.


- Une impression de bitume plus un papier d'amiante perforé.
- Une chape de bitume de 3.5 mm armé d'un tissu de verre présentant sur l'une des
faces une feuille d'aluminium. L'étanchéité remontera jusqu'aux points bas de
l'acrotère.
Les eaux pluviales que recevra la coupole seront évacuées par des barbacanes en tube en acier de 
50 et qui auront 0.40 m de saillie. Elles seront en nombre suffisant, placées à une distance égale
(prévoir dispositions pour éviter les ravinements qui seraient dus à la chute des eaux).

l.- Enduits

a) Enduits intérieurs

Pas d’enduit sur les parements intérieurs de la tour.

b) Enduits extérieurs :

Un enduit au mortier de ciment de type C de 0,03 m d'épaisseur sera appliqué sur les parements
extérieurs du réservoir.

c) Enduits étanches :

A l’intérieur de la cuve un hydrofuge de masse sera adjoint au mortier intérieur pour assurer une
bonne étanchéité.

m.- Eclairage nocturne

L'alimentation en électricité du réservoir surélevé fera partie de ce lot.

n.- Peinture

Les parements extérieurs du réservoir recevront un revêtement griffé y compris la couche


d'impression après rebouchage, égrenage, brossage, dépoussiérage et toutes sujétions.
Les parements intérieurs de la tour seront gardés en brute de décoffrage.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 14

Toutes les menuiseries métalliques, la tuyauterie en acier et les équipements hydrauliques à l'intérieur
du réservoir et dans le regard de compactage recevront deux couches de peinture en « EMAIIL
CELLUC » après deux couches anti-rouille au minium de plomb.

Les teintes des peintures et badigeons seront précisées en cours d'exécution par le responsable des
travaux.

Pour le balisage de jour du réservoir, l'Entrepreneur fournira et appliquera une peinture spéciale pour
les bandes fluorescentes autour de l'acrotère supérieur et autour du lanterneau (blanc et rouge).

Pour le balisage et la signalisation nocturne, l'Entrepreneur fournira et installera des verrines sur la
partie haute du réservoir (acrotère et lanterneau) de type et couleur choisis par le maître d’oeuvre.

o.- Equipement hydraulique du réservoir

L'équipement hydraulique du réservoir comprendra toutes les tuyauteries, pièces spéciales (vannes,
coudes, éléments droits en acier etc. ...) et tous les accessoires nécessaires pour la mise en place
des appareillages y compris toutes les sujétions de raccordement avec les conduites d'arrivée et de
départ (les conduites en acier seront à bride).

L'Entrepreneur adjudicataire de ce lot doit coordonner avec celui des autres lots pour tous travaux
relevant de la liaison entre leur et pour les essais des équipements du réservoir, l'Entreprise est tenue
à fournir une installation fiable et en parfaite état de marche.

Les prix de ces équipements comportant la fourniture, le transport, la mise en place, essais et toutes
sujétions.

Tous les éléments spéciaux y compris toutes sujétions seront payés suivant leur prix indiqués sur le
bordereau des prix, joint au présent devis techniques.

Désinfection du réservoir :

Avant la désinfection, il faut obligatoirement nettoyer soigneusement les parois et le fond des
ouvrages en vue d’éliminer toutes les souillures et débris afin d’augmenter l’efficacité de la
désinfection.

Le nettoyage des parois et du fond du réservoir sera réalisé avec des jets d’eau sous pression. La
méthode préconisée consiste aux travaux suivants :

 Préparation de la quantité d’hypochlorite de sodium nécessaire pour avoir la concentration de


10 mg/l de chlore dans le volume total du réservoir.

 Ajout de cette quantité d’eau de Javel dans le réservoir vide, mais ayant été bien nettoyé.

 Remplissage du réservoir jusqu’au cinquième de son volume.

 Après un temps de contact de 24 heures, compléter avec l’eau le remplissage du réservoir.

 Laisser encore en contact pendant 48 heures.

 Après ce dernier temps de contact, procéder à des prélèvements pour analyses


bactériologiques, si le taux du chlore résiduel est inférieur à 1 mg/l après 48 heures de
contact, diluer avec l’eau légèrement chlorée pour baisser le chlore résiduel et prélever des
échantillons.
Attendre le résultat des analyses avant la mise en service.

Lorsque l’ouvrage désinfecté a été convenablement rincé, des prélèvements de contrôle sont faits
immédiatement par le laboratoire du maître de l’ouvrage.

Si les résultats sont satisfaisants, l’ouvrage peut être mis en service, sinon l’opération devra être
renouvelée.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 15

CHAPITRE IV : INDICATIONS GENERALES

ARTICLE 3 : Programme d’exécution


Dans le délai prévu par le tableau des délais du C.C.A.F, et au plus tard dans un délai de quatre
semaines à partir de l'entrée en vigueur du contrat, l'Entrepreneur doit soumettre au Maître de
l'Ouvrage un programme détaillé d'exécution des travaux.

Ce programme doit comprendre plusieurs documents :

A. Programme des travaux établi avec la semaine comme unité de temps.


B. Note technique et graphique définissant l'ordonnancement des tâches administratives et
techniques, par nature des travaux, d'une part, et par ouvrage d'autre part, les liaisons entre tâches
élémentaires étant clairement définies sur le graphe.

Cette note technique comprendra en outre :

- Le projet des installations de chantier comprenant une note technique et quelques plans
d'ensemble et de détail.

- Le projet définissant les procédés d'exécution des travaux.

- Toutes informations sur références, analyses, brevets et toutes pièces justificatives du mode
d'exécution des ouvrages.

Le Maître de l'Ouvrage fera connaître son accord ou ses observations à l'Entrepreneur sur l'ensemble
des documents énumérés ci-dessus dans un délai de 1 mois. Passé ce délai, si le Maître de l'Ouvrage
n'a pas formulé d'observations, l'Entrepreneur peut considérer que le programme d'exécution est
approuvé.

En cours de chantier, des imprévus, aléas ou modifications décidés par le Maître de l'Ouvrage
peuvent avoir des répercussions sur le programme d'exécution. Dans ce cas, l'Entrepreneur est tenu
d'effectuer une mise à jour et de soumettre au Maître de l'Ouvrage dans un délai de deux semaines
au début de chaque trimestre :

* le programme rectifié,

* une note justifiant les modifications.

Le nouveau programme peut être considéré approuvé si le Maître de l'Ouvrage n'a pas présenté
d'observations à l'Entrepreneur dans un délai de deux semaines.

ARTICLE 4 : Plans et dessins d’exécution


Les plans et dessins d'exécution nécessaires à la réalisation de tous les ouvrages sont établis sur
support magnétique avec fichiers numérisés (non digitalisés) par l'Entrepreneur avec le visa du Maître de
l'Ouvrage.

Le programme d'établissement des plans d'exécution sera élaboré par l'Entrepreneur en fonction du
programme d'exécution des travaux.

Les plans d'exécution comprennent les plans d'implantation, les dessins de coffrage et de ferraillage et
les listes de fer.
Les documents ci-après sont également à la charge de l'Entrepreneur :

- les levés topographiques complémentaires ;


- les plans d'installation de chantier ;
- les dessins des échafaudages, coffrages et cintres ;
- les dessins des ouvrages provisoires nécessaires à la desserte du chantier, au moment
des travaux et à la protection en cours de travaux contre les eaux de ruissellement ;
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 16

- l'établissement de certains plans d'exécution de parties d'ouvrages dépendant d'une


variante acceptée par le Maître de l'Ouvrage qui ne pourraient se faire qu'avec le
concours de l'Entrepreneur.

Des adaptations des dessins d'exécution aux conditions réelles du terrain s'imposeront probablement au
cours du chantier de terrassement. L'Entrepreneur devra fournir au Maître de l'Ouvrage les levés de
profils et constatations visuelles qui pourront permettre ces adaptations. L'Entrepreneur doit faire sur
place tous les relevés nécessaires à la vérification des côtes portées sur les dessins d'exécution. Il
demeure responsable des conséquences de toute erreur de mesure.

ARTICLE 5 : Implantation des ouvrages


* Piquetage général :

Le piquetage général des axes principaux des ouvrages est établi par l'Entrepreneur sur la base
des éléments fournis par le Maître de l'Ouvrage (Schémas d’implantation, tableaux de
coordonnées, repères généraux de triangulation et de nivellement). Il est matérialisé sur le
terrain par des bornes repères en béton implantées en des points caractéristiques. La fourniture
et la pose de ces bornes sont à la charge de l'Entrepreneur.

L'Entrepreneur est tenu de veiller à la conservation des bornes. Il doit les remplacer si
l'avancement des travaux ne permet pas de les conserver à leur emplacement primitif et donner
immédiatement au Maître de l'Ouvrage les coordonnées des nouvelles bornes ainsi qu'un
croquis de repérage.

* Piquetage complémentaire :

L'Entrepreneur est tenu de compléter le piquetage par autant de repères qu'il est nécessaire à
l'exécution des travaux.

ARTICLE 6 : Installation de chantier de l'entrepreneur


L'Entrepreneur doit soumettre au Maître de l'Ouvrage, dans un délai de quatre semaines à partir de
l'entrée en vigueur du contrat, son projet d'installation de chantier.
Ce projet doit définir :

- les installations générales, c'est à dire bureaux, ateliers, magasins, aires de circulation,
alimentation en eau et en énergie, etc ...

- les installations fixes de bétonnage ;


Il doit se composer de plans d'ensemble et de détail et fait partie du programme d'exécution demandé à
l'article 6.

L'eau et l'électricité d'alimentation du chantier seront à la charge de l'Entrepreneur.

L'Entrepreneur doit préciser dans son projet d'installation de chantier ses intentions en ce qui concerne
les dispositions restant à sa charge pour l'alimentation en eau et en énergie électrique de ses
installations.

Un bureau de chantier équipé d’un bureau de réunion et de 8 chaises, sera obligatoirement mis par
l'Entrepreneur à la disposition des agents du Maître de l'Ouvrage chargés du contrôle d'exécution.

ARTICLE 7 : Lieux d’emprunts et de dépôts


Les lieux d’emprunts et de dépôts de matériaux, provisoires et définitifs, nécessaires à la réalisation des
travaux doivent être définis par l'Entrepreneur, sous réserve de l'accord du Maître de l'Ouvrage.

Les dépôts provisoires doivent être nettoyés à la fin du chantier.

ARTICLE 8 : Etudes de protection parasismique des ouvrages


Les ouvrages de génie civil doivent obligatoirement faire l'objet d'une étude de protection parasismique
conformément aux normes et règlements en vigueur notamment le règlement marocain RPS 2000.
ONEE-BRANCHE EAU - CCTP Génie civil 17

ANNEXE
Tableau indiquant les marques des équipements des ouvrages objet du présent marché   :

Equipement CPS Offre de l’entreprise


Marque  
Vanne à OCA Type à OCA
PN 16
Marque  
Vanne motorisée Type papillon
PN 16
Marque  
Joint de démontage Type Auto-buté
PN 16
Marque
Clapet Anti - retour Type A double battant
PN 16
Marque  
Ventouse Type Triple fonction
PN 16
Marque  
Robinet flotteur
Type Haut de réservoir
Marque
Débitmètre
Type Version séparée
électromagnétique
Précision Meilleure que ± 0.50%
Conduites en PVC Fabricant

Cachet et signature de l’entreprise

Vous aimerez peut-être aussi