Vous êtes sur la page 1sur 48

Introduction à la chimie de l'eau

Qu'est-ce que l'eau


Unités de mesure
Polluants et impuretés

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


EAU

Eau: H2O + polluants


Caractéristiques remarquables:
Densité plus faible à l'état solide
Tension de surface élevée
Solvant universel
Chaleur de vaporisation élevée
Tension de surface élevée

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


La molécule d'eau

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


L'eau, solvant universel

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Classes d'impurtés

Impurtés

Solubles Insolubles

Micro-
Inorganiques Organiques Inorganiques Organiques
organismes

Ionisées Non ionisées

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Les composants peuvent
changer
Au contact avec l'air: Oxygène, CO2,
acidité/alcalinité, Radon, Fer
Par activité biologique: composants
organiques sont dégradés en CO2, CH4,
NO2-, NO3-, NH3, H2S, avec ou sans
consommation d'oxygène
Dans le sol: dissolution de rochers

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


La mesure des polluants

Turbidité
Coloration
SDI
pH
Potentiel rédox
Conductivité
Dureté
Concentrations (ppm, mg/l)

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Analyse d'eau - exemple

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Solides en suspension

Problèmes:
Pompes
Membranes
Produit fini (Qualité)
Méthodes:
Filtration
Clarification

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Solides en suspension: mesure

SDI
<3 : pas à peu d'entartrage de la membrane
3 à 5 : conditions normales d'utilisation
>5: entartrage excessif à prévoir
Consulter le fournisseur de membranes
Turbidité
entartrage excessif si turbidité > 1 NTU
Comptage de particules
Cher!
Rarement réellement nécessaire

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


SDI (Silt Density Index, indice de
colmatage)
Standard ASTM (cet indice à été introduit par des producteurs de
membranes américains)

On mesure la variation du débit à travers un filtre 0.45 µm à une pression


constante de 2.1 bar. A partir de cette mesure de débit (temps de
remplissage d'un récipient), on calcule la perte de débit en % par minute
sur une période de 15 minutes. Dans le commerce, on trouve des "Kits"
prévus pour cette mesure pour moins de 500 Fr.

Pratique pour l'eau de robinet et l'eau de puits/source, avec de l'eau de


surface le filtre colmate trop vite et on doit mesurer sur une periode plus
courte. Ces valeurs obtenus sur une periode plus courte ne sont pas
comparables avec les autres. En raison de la courbe exponentielle, les
valeurs mesurées sur une période plus courte sont sensiblement plus
elevées que celles mesurées sur 15 minutes.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Equilibre chimique de l'eau

H2O = H+ + OH-
En fait: 2H2O = H3O+ + OH-
Ke = [H3O+] x [OH-] : constante de
dissociation de l'eau
Ke = 10-14 mol/l à 25°C
Nomenclature:
H+: ion hydrogène
OH-: ion hydroxyde
H3O: ion hydronium
Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
pH

pH = -log10 [H+]

pH = 7 : Neutre

pH eaux naturelles: 5 - 9

pH: rarement supérieur à 14 ou inférieur à 1

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Acides et bases
Définitions
Un acide est un donneur d'ions H +

Une base est un accepteur d'ions H +

Un acide fort est complètement dissocié


dans l'eau
Un acide faible est partiellement dissocié
dans l'eau

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Oxydo-réduction
Oxydation: perte d'un ou plusieurs électrons.
p.ex: Fe -> Fe++ + 2e- , Fe++ -> Fe+++ + e-
Reduction: acceptation d'un ou plusieurs électrons.
p.ex.: Cl2+2e- -> 2 Cl-, O2+4e-+2H2O -> 4 OH-
Ensemble: oxydo-réduction.
Oxydant: substance qui peut accepter des électrons
Réducteur: substance qui peut donner des électrons
Mesure du potentiel rédox d'une solution:
potentiel d'une électrode de platine dans la solution par
rapport à une électrode standard

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Oxydo-réduction (2)
Exemples d'oxydants: Ozone, Chlore, Oxygène
Exemples de reducteurs: Metaux (élémentaires), Fe2+, substances organiques

Il y a toujours réaction d'un oxydant et d'un reducteur. L'oxydant est converti en un reducteur
faible, et le reducteur en un oxydant faible.

Pour tout oxydant, un peut mesurer un potentiel d'oxydation, qui dépend de la concentration des
substances impliquées. Les potentiels standard sont mésurés à une concentration de 1mol/l (1bar
pression partielle pour des gaz, surface propre pour metaux élémentaires), on peut calculer alors
les potentiels à d'autres concentrations. L'électrode à hydrogène 2(H
/ H+) sert de reférence
théorique, mais est peu maniable et st donc remplacé en pratique par une électrode au kalomel
(Hg/HgCl/Cl-) ou au chlorure d'argent(Ag/AgCl/Cl-) qui donnent des potentiels très stables; on doit
tenir compte de leurs potentiels propres pour les mesures.

Le potentiel d'oxydation renseigne sur la concentration d'oxydants dans l'eau. Ceci est important
pour la désinfection (le chlore et l'ozone sont des oxydants) et eventuellement pour protéger des
membranes susceptibles à l'oxydation.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Conductivité /Résistivité

100000 CaCl2
KCl
KHCO3
MgCl2
en µS/cm
Conduct.

10000
NH4Cl
NaCl
NaNO3

1000 NiSO4
ZnCl2
ZnSO4
HCl
100
H2SO4
1 10 100 1000
NaOH
Concentration m Val/L
118µS/cm pour 1 mval/L
Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
Dissolution et Precipitation
Les sels minéraux se dissolvent dans l'eau. Il s'agit
d'une réaction en équilibre, p.ex.:
NaCl <=> Na+ + Cl- K = c(Na+) * c(Cl-)
CaSO4<=> Ca2+ + SO42- K = c(Ca2+) * c(SO42-)
Na2SO4<=> 2 Na+ + SO42- K = c2(Na+) * c(SO42-)
CaCl2<=>Ca2+ + 2 Cl- K = c(Ca2+) * c2(Cl-)

Dissolution jusqu'à épuisement du sel ou


saturation. Surconcentration d'une solution
saturée=précipitation.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Pourquoi s'intéresser à des ions
spécifiques?
Toxicité dans le cas de l'eau potable ou
pour usage médical
Repercussions sur la production
Precipitation de substances peu solubles
Efficacité du système de purification
différente selon les ions

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Unités de concentration

Unité plus courante: mg/l


Souvent: ppm Sauf indication contraire, ppm exprime
un ratio de masse, donc ppm=mg/l
Mol/L et val/L ou equ/L
Grain: fréquent dans la littérature anglo-saxone!
1 grain = 1/7000 lb
1 grain/gal US = 17.1 mg/l
"Comme CaCO3": utilisé dans la littérature
anglo-saxone, pratique pour les calculs d'équilibre,
source d'innombrables erreurs

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


ppm comme CaCO3

Particularité de cette unité: la somme des anions est égale à celle des cations à
pH neutre. Cela permet de vérifier une analyse d'eau.
ppm comme CaCO3 désigne en principe le nombre de charges positives ou
négatives par litre d'eau, tout comme l'unité val ou eq. 1val réprésente 1 mol
(6 x1023 atomes ou molécules) d'une substance monovalente, 0.5 mol d'une
substance divalente etc. Une mol CaCO pèse 100 g et est divalent. 1 mval
CaCO3 sont donc 50 mg.
Les équivalents sont nécessaires pour le calcul des échangeurs d'ions et
addoucisseurs, parce que en général on veut enlever un mélange de
substances différentes. Hormis ce cas, il est mieux de ne pas utiliser ppm
comme CaCO3 pour ne pas créer la confusion.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Facteurs de conversion pour les ions plus
courants
mg/L/facteur=mmol/L mg/Lxfacteur=mg/L
Ion
(mval/L) comme CaCO3
Ca++ 40(20) 2.50

Na+ 23.5(23.5) 2.17

Mg++ 24.3(12.2) 4.12

Cl- 35.5(35.5) 1.41

SO4-- 96(48) 1.04

HCO3- 61(61) 0.82


Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
Dureté

Définition: Quantité totale de Ca++ et Mg++ dans l'eau


Degrés de dureté:
- 1°Français = 10 mg/l CaCO3
- 1° Allemand = 10 mg/l CaO
- 1° UK = 1g/ UK Gal CaCO3
- 1° US = 1ppm CaCO3

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Conversion des degrés de dureté

France UK Allemagne USA


1.43 1 0.8 14.3
1 0.7 0.56 10.0
1.79 1.25 1 17.9
0.1 10.07 0.056 1

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire

En général: composant principal de la dureté


Provenance: dissolution de roches calcaires par
l'eau de pluie (surtout acide) et du CO
2

(atmosphérique ou par respiration bactérienne)


Problème: Precipitations (Entartrage) lorsque l'eau
est chauffée ou lors d'augmentations de
concentration (osmoseur)
Avantage: Protège la tuyauterie de la rouille

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire: Réactions de l'équilibre

CO2+H2O <<->H2CO3
H2CO3<<->H+ + HCO3-
CaCO3 <<->Ca2+ +CO32-
H+ + CO32-<->>HCO3-
Somme: CaCO3 + CO2 + H2O<-> Ca(HCO3)2
dissoutes comme ions Ca2+ et HCO3-

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire : réactions de l'équilibre

Influencés par concentrations de Ca2+ et


HCO3-, pH, Temperature, salinité totale
(masquage des charges)
Valeurs liées: à pH et concentration de
HCO3- données, les concentrations de CO2,
CO32- et OH- sont fixées
Non linéaire à cause du carbonate bivalent
Calcul par ordinateur ou nomogramme

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire et rouille dans les
tuyauteries
Fe +1/2O2+H2O <-> Fe2+ + 2OH-
2Fe2+ +1/2O2+H2O <-> Fe3+ +2OH-
Formation de OH-, donc précipitation de
Fe(OH)2 et de calcaire s'il y en a en solution.
La couche de tartre protège le tuyau.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Evaluation du contenu en
calcaire: points de répère
De l'eau en provenance de régions avec des roches
calcaires (p.ex. Jura) est saturée en calcaire, donc
pas corrosive, mais précipite facilement du calcaire
L'eau de pluie, ou de l'eau addoucie, déminéralisée
ou additionnée d'acide n'est pas saturée en calcaire,
donc corrosive. Utiliser de l'acier inoxydable ou des
matières plastiques pour la tuyauterie. Ne précipite
pas facilement du calcaire.
Si une eau non saturée est chauffée ou concentrée,
un calcul devient nécessaire pour déterminer si elle
est saturée après.
Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
Evaluation du contenu en
calcaire: utilisation du
Nomogramme
Données de base: salinité totale, concentrations de calcium et des bicarbonates (le
tout en équivalents CaCO3), Température et pH.
Conversion en °F de la température: °C*9/5 +32
Marquer la salinité totale sur l'échelle Ts et la concentration de Calcium sur l'échelle
Ca connecter et marquer l'intersectionn de cette ligne avec la ligne libellé T-1.
Marquer la concentration de bicarbonates sur l'échelle Alk, la température en °F sur
l'échelle t, connecter et marquer l'intersection de cette ligne avec la ligne libellée
T-2.
Connecter les points marqués sur T-1 et T-2 et lire sur l'échelle pHs le pH auquel
l'eau serait saturée. Marquer.
Marquer le pH réel sur l'échelle pHa et connecter avec le point marqué sur pHs.
Lire sur l'échelle L l'indice Langlier. Valeur positive =tartre, valeur
négative=corrosion.
Lire l'indice Ryznar sur l'échelle R. Interpretation voir page suivante.
Les programmes pour calculer les osmoseurs calculent aussi l'indice Langlier et/ou
Ryznar. A recommander, si vous avez ce genre de calculs plus souvent.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Nomogramme Indice Lagnglier/Ryznar

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Interpretation Indice Ryznar

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire: Prévention du tartre
par addoucissement
L'addoucisseur enlève le calcium et évite
ainsi les précipitations.
Rend possible une surconcentration
importante.
Echangeur d'ions régénéré avec du sel
Methode la plus sûre, mais chère avec des
grandes installations, diminue un peu
l'efficacité d'un osmoseur en aval

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire: Prévention du tartre -
Inhibiteurs
Aussi appelés agents dispersivs
Sont censés empècher les précipitations de se
former ou de coller aux installations
Courant pour chaudières et tours de
refroidissement
Pas recommandés pour des précipitations de
calcaire (et de plâtre) dans des osmoseurs
Pour des substances très peu solubles (donc peu
de tartre) efficaces aussi pour osmoseurs

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Calcaire: prévention du tartre par
injection d'acide
L'injection d'acide diminue le contenu (de toute facon
minime) en carbonate libre et évite ainsi les
précipitations.
Surconcentration possible dans certaines limtes.
Acides les plus utilisées:
Acide sulfurique (bon marché, stockage aisé, mais
éventuellement problèmes avec sulphates.)
Acide chlorhydrique (plus cher, désagréable à stocker,
mais pas de problèmes de solubilité)
Production de CO2

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


CO2
CO2 et pH
Quand le pH diminue, la proportion de CO2 relative à la somme de dioxyde, bicarbonate et carbonate
augmente. La majeure partie de CO2 (80%) est liberée entre pH 7.4 et pH 5.4 . Au-dessus d'un pH de
9 et au-dessous d'un pH de 4 les changements de la quantité de CO 2 libre sont negliéables (<1%

même pour de grandes variations de pH).

Le CO2 libre peut causer des problèmes:


- pH et corrosivité d'eau potable
- Réaction avec des composants alcalins lors de la dissolution ou dilution de produits
chimiques
- Charge la résine anionique d'un échangeur d'ions (n'est pas éliminé par le prétraitement
avec osmoseur)

Elimination du CO2:
a)Procédure standard: dégazage à pH bas, avec air à contre-courant ou sous vide. Problème:
microbes.

b) Avec un Osmoseur dont l'eau d'alimentation est addoucie: injection de soude, donc réaction
du CO2 (qui traverserait la membrane) pour former des bicarbonates, qui sont retenues par la
membrane de l'osmoseur. Méthode pour petites installations ou en cas de sensibilité aux
microbes (usage pharmaceutique ou médical)

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Sulfate SO42-

Contenues dans pratiquement toutes les


eaux naturelles
Se forment lors d'une injection d'acide
Forment du tartre avec des quantités
minimes de Barium, Strontium et plomb.
Avec du Calcium en quantité conséquente,
formation de plâtre.

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Sulfate SO42- - Traitement

Addoucissement enlève les cations


susceptibles de former des précipités.
Inhibiteurs peuvent être une solution pour
les sulfates très peu solubles, mais pas
pour le plâtre (trop grande quantité de
précipité)
Les précipités de sulfate existants
resistent aux nettoyages acides et ne
peuvent être éliminés qu'avec des agents
complexants, p.ex. EDTA.
Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
Silice SiO2

Neutre à pH neutre, soluble à 120 ppm


A pH élevé: en partie "activée":
SiO2 H2O = H+ + H3SiO4-
Silice colloidale: en combinaison avec des
molécules organiques (squélette de
certaines algues)
Problème: chaudières, turbines (dépôts)

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Silice SiO2 - Traitement

Osmose inverse: silice réactive: 98%,


silice colloidale:100%, inhibiteur pour
protégér les membranes de précipitations
Echangeur d'ions: silice réactive < 0.2
ppm. Silice colloidale passe.
Problème: Savoir quand la résine est
épuisé, puisque le silice ne change pas la
conductivité

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Fer

Présent sous forme ionique dans toutes les


eaux souterraines, donc pratiquement toutes
les eaux potables
Entartrage de membranes par précipitation
d'une forme plus oxydée
Elimination:
Oxydation au chlore avant un filtre à sable
Sable vert (couche de MnO2, oxydant)
Manganèse: réactions analogues, plus rare
mais précipité plus volumineux.
Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
Chlore
Cl2 + H2O = HOCl + H+ + Cl- <--> OCl- + 2H+ + Cl-

A pH elevé, l'équilibre se déplace vers la droite.

En plus du chlore élémentaire, l'acide


hypochlorique et les hypochlorites agissent
comme désinfectant:

CLO- + H2O + 2 e- <--> CL- + 2 OH-

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Chlore - Formes utilisées

Gaz Cl2 (seulement pour de très grandes


quantités, stockage difficile)
Comme liquide (solution de
hypochlorite, pour des quantités
normales)
Dioxyde de Chlore ClO2 ou chloramines
NH2Cl (restent plus longtemps dans l'eau)

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Chlore et osmose inverse:
Le Chlore sous toutes ses formes oxyde les membranes en
polyamide des osmoseurs.

Si une desinfection de tout l'osmoseur est souhaitée, les


membranes en acétate de cellulose sont des fois utilisées,
mais elles ont des désavantages: moindre rétention des sels,
pression plus élevé, débit plus bas, moindre tolérance au pH,
peuvent être dégradés par des bactéries...

Elimination du Chlore par charbon actif ou injection de sulfites


(agents reducteurs, env. 2 g de sulfite de sodium par g de
chlore, mesurer le résidu).

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Chloramines

Attention - difficiles à éliminer.


Charbon actif ne les enlève que très peu.
Metabisulfite: nécessite un dosage très élevé
(env.50 fois le dosage habituel).
Les membranes en polyamide sont oxydées
aussi par des chloramines ...

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Trihalométhanes
Trihalométhanes:
HCCl3
HCCl2Br
HCClBr2
HCBR3
Origine: "débris" organiques
Causent des cancers
Pas de méthodes efficaces de les éliminer. Il faut donc
éliminer les précurseurs
utiliser l'ozone

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell


Substances organiques

Beaucoup de substances différentes, souvent essai


nécessaire
Procédés d'élimination possibles:
Ozone
Charbon actif
Précipitation/décantation, filtration
Cas courants:
Acides humiques: UF, eventuellement ozone
Pesticides: Ozone + charbon actif
Eau de surface: Précipitation, décantation, filtration,
éventuellement UF ou charbon actif et ozone
Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell
Microorganismes

Beaucoup de sortes différentes


Analyse
Quantité totale
Quelques sortes dangéreuses ou revelatrices
Procédés courants:
Filtration et comptage
Incubation de 100 mL avec nutrients et indicateur
Récherche spécifique:
Colibactéries (pollution fécale)
bactéries mésophiles (potentiellement phatogènes).

Traitement de l'eau ozone.ch, 2017 Boudry, http://www.ozone.ch E. Riboni, U. Moerschell