Vous êtes sur la page 1sur 23

Ecole Mohammadia d’Ingénieurs

Comptabilité Générale
- Introduction
- Principes
Pr. Mme LAGHRABLI
2
Types de comptabilité

 Comptabilité générale

 Comptabilité analytique: pas obligatoire par la loi. Objectif: analyser les résultats et les
coûts des produits ou services vendus par les entreprises. Elle est considéré comme un
outil crucial de l’aide à la décision.

 Comptabilité publique: l’ensemble des règles et procédures qui retracent les recettes et
les dépenses de l’Etat et des collectivités publiques.

 Comptabilité nationale : Il s’agit d’une représentation chiffrée de l’ensemble des activités


économiques d’un pays pendant une période donnée. Elle permet de calculer les
comptes de la nation et aussi d’arrêter des indicateurs macroéconomiques de base
comme le PIB.

2016/2017
Pr. Mme LAGHRABLI
3

Comment fonctionne une entreprise?

Pr. Mme LAGHRABLI


4

Cycle
d’investissement Cycle de
financement
- Augmenter la productivité
- Améliorer la qualité et la - L’ensemble de liquidités
quantité mises à la disposition de
- Acquisition de biens durables
Entreprise l’entreprise par les
- Participer au développement Industrielle actionnaires et les prêteurs
Commerciale pour garantir la continuité de
de l’entreprise De service
l’entreprise.

Cycle
d’exploitation
- Transformer les matières Produits finis ou
premières en produits finis ou
assurer la vente (en cas de services
service).
- Inclut les différentes charges
permettant ces
transformations
2016/2017
Pr. Mme LAGHRABLI
5
Introduction : Comptabilité générale

Opérations
des
entreprises

Obligatoire Les Investisseurs : visibilité sur les résultats de l’entreprise, ses performances et
par le loi son état de santé général.
Comptabilité
générale
Coder Les Fournisseurs et Clients : une assurance vis-à-vis de la continuité des
Enregistrer affaires avec l’entreprise
Documents
comptables Les pouvoirs publics : calcul des impôts et taxes dues au fisc. Constituer des
(Etats de preuves nécessaires pour régler les litiges
synthèses)
Les salariés et partenaires : fournir les informations concernant la répartition
de la valeur ajoutée et de l’état de santé de l’entreprise.

Les créanciers : présenter une vision sur la solvabilité de l’entreprise afin de


Pr. Mme LAGHRABLI déterminer les crédits susceptible d’être accordés.
6

A quoi sert la comptabilité?

Pr. Mme LAGHRABLI


7
Introduction : Comptabilité générale

En tant qu’ingénieur, en quoi vous servira la


comptabilité?

Pr. Mme LAGHRABLI


8
Normalisation Comptable

Essayez d’enregistrer les opérations suivantes dans un document comptable


de la compagnie concernée:

 Ventes de marchandises contre chèque bancaire 12 000 DH


 Paiement en espèces fournitures de bureau 441 DH
 Achat timbre postes en espèces 140 DH

Pr. Mme LAGHRABLI


9
Normalisation Comptable

Définition
Action tendant à rendre toutes les comptabilités semblables dans leur présentation et
formulation.

Objectif:
 Standardiser le langage entre les entreprises et leurs différentes interfaces ;
 Inclure les pays dans un seul et unique cadre mondial ;
 Répondre aux demandes d’information Macro-économiques ;
 Réguler la gestion comptable des entreprises ;
 Apporter de la transparence aux situations financières des entreprises ;
 Présenter des moyens et preuves au règlement des litiges entre les opérateurs
économiques

Pr. Mme LAGHRABLI


10
Normalisation Comptable

Les organisations les plus représentatives :

 International Accounting Standards Committee (IASC)- Fondé en 1973, elle


siege à Londres.
 International Federation of Accoutants (IFAC) – Créé en 1977
 L’organisation de coopération et de développement économique (OCDE)
 La commission des sociétés transatlantiques
 L’organisation internationale des commissions de valeurs mobilières et
organismes assimilés (OICVM)
 La commission des communautés européennes
 Le forum consultatif de la comptabilité
 La fédération européenne des experts comptables (FEE)

Pr. Mme LAGHRABLI


11
Notions de la comptabilité générale

 Cycles d’activité d’une entreprise

Cycle
d’investissement Cycle de
financement
- Augmenter la productivité
- Améliorer la qualité et la - L’ensemble de liquidités
quantité mises à la disposition de
- Acquisition de biens durables
Entreprise l’entreprise par les
- Participer au développement Industrielle actionnaires et les prêteurs
Commerciale pour garantir la continuité de
de l’entreprise De service
l’entreprise.

Cycle
- Total des ventes = Chiffre (CA)
d’exploitation
- Résultat comptable = CA – Charges
- Transformer les matières > 0 bénéfice
premières en produits finis ou < 0 perte
assurer la vente (en cas de
service). - Résultat net = Résultat Comptable – IS
- Inclut les différentes charges
Pr. Mme LAGHRABLI permettant ces Distribution La décision se fait durant
Mise en Intéressement
transformations aux associés l’assemblée générale
réserve aux salariés
12
Notions de la comptabilité générale

 Les faits comptables: Preuves justifiant les opérations comptables (Factures, bons d’achats, bulletins
de paie, correspondances bancaires..)

 La comptabilité doit être tenue en monnaie courante du pays.

 Exercice comptable:
exercice fiscal ou année fiscale, c’est une période délimitée au cours de laquelle l’entreprise établit les documents
comptables en enregistrant les faits comptables.

 Arrêté des compte: Le dernière jour de l’année fiscale, on dit on arrête les comptes, ou encore on
clôture l’exercice comptable.

Pr. Mme LAGHRABLI


13
Notions de la comptabilité générale

 Inventaires :
Toutes entreprise est tenue à procéder à un inventaire afin de détecter d’éventuels
écarts avec celui obtenu par la comptabilité.
 Etats de synthèses : documents comptables reflétant une image fidèle de
la réalité de l’entreprise. Pour le Maroc :
 Le Bilan (BL) Obligatoires pour toutes les
 Le Compte de Produits et Charges (CPC), entreprises
 L'Etat des Soldes de Gestion (ESG), Obligatoires pour les entreprises
 Le Tableau de Financement (TF) dont le CA dépasse un certain
seuil
 L'Etat des Informations Complémentaires (ETIC)

Pr. Mme LAGHRABLI


14
Notion Actif / Passif – Charge/Produit

 L‘Actif : biens et droits que possède l'entreprise : bâtiments, fonds de


commerce, matériel, créances, brevets déposés, etc.

 Le passif : ressources de l'entreprise : les capitaux propres et les dettes.

 A tout instant, on devrait avoir Actif = Passif

 Les charges : sorties d’argent

 Les produits: entrées d’agent

Pr. Mme LAGHRABLI


15
Plan Comptable

 Plan Comptable est un document qui inclut l’ensemble des règles


d’évaluation des comptes d’une entreprise et normalisant la nomenclature
du patrimoine de l’entreprise.

 Le Maroc a institué son propre plan comptable le 25 décembre 1992, par le


Dahir n°1.92.138 portant promulgation de la loi n° 9.88 relative aux obligations
comptables des commerçants.

 Le plan comptable marocain présente les cinq états de synthèses cités


auparavant.

Pr. Mme LAGHRABLI


16
Plan Comptable –
Nomenclature du patrimoine

 Classement exhaustif des Classe 1 – Comptes de financement permanent


éléments du patrimoine en
« Classes ». Classe 2 – Comptes d’actif immobilisé
Classe 3 – Comptes d’actif circulant (hors trésorerie)
Classe 4 – Comptes de passif circulant (hors trésorerie) Bilan
 Les classes sont par la suite Classe 5 – Comptes de trésorerie
divisées en rubriques puis en
postes et enfin en comptes. Classe 6 – Comptes de charges
Classe 7 – Comptes de produits CPC
Classe 8 – Comptes de résultats
 Les comptes sont définis par un Classe 9 – Comptes analytiques
numéro comportant 4 chiffres
où le premier distingue la
classe à laquelle il appartient. Exemple:
Classe 2 – Comptes d’actif immobilisé
23- immobilisations corporelles
233-Installations techniques, matériel et outillage
2332- Matériel et outillage
Pr. Mme LAGHRABLI
17
Concept d’image fidèle

 Les états de synthèses fournis doivent refléter une image objective de la


réalité de l’entreprise.
 Elle doit permettre à une personne externe d’avoir une perception exacte
de l’état actuel de l’entreprise.
 L’introduction de l’image fidèle est une responsabilisation des chefs
d’entreprises qui doivent s’investir pour assurer que les états de synthèses
ne sont pas seulement réguliers mais fidèles à la réalité de l’entreprise.

Pr. Mme LAGHRABLI


18
Principes comptables

 Principe de Continuité d’exploitation : Toute entreprise est présumée poursuivre ses activités dans le
temps.
 Principe de Permanence des méthodes : Les méthodes d’évaluation et présentation doivent être
identiques que celles utilisées lors des précédents exercices.
 Principe du Coût historique : La valeur d’achat des biens ne va pas évoluer en fonction des années
même si la valeur du bien a augmentée.
 Principe de Spécialisation des exercices : L'ensemble des produits, encaissés ou non, ainsi que
l'ensemble des charges, payées ou non, doivent être imputés sur le plan comptable lors de l'exercice
concerné.
 Principe de Prudence : Les produits ne doivent être pris en compte que lorsqu’ils sont acquis par
l’entreprise, alors que les charges doivent être enregistrées dès lors qu’elles sont probables.
 Principe de Clarté : l’enregistrement des transactions et informations doit se faire en respectant les
rubriques et les comptes prédéfinis. L’évaluation de l’actif et du passif doit se faire séparément et sans
aucune compensation.
 Principe de l’importance significative Les états de synthèse doivent refléter une image fidèle de toutes
les informations susceptibles d’affecter les évaluations et les décisions de l’entreprise.

Pr. Mme LAGHRABLI


19
Principe de la partie double

 Principe de la comptabilité qui permet le contrôle des informations


concernant les éléments du patrimoine.
Toute variation d’un élément du patrimoine débit (crédit) implique au
moins une variation d’un élément du patrimoine crédit (débit).

Exemple:
Achat d’un véhicule de transport à 300 000 DH
Débit Compte Crédit
Augmentation du compte «matériel de transport » de 300 000 DH
(Actif)

Diminution du compte bancaire de 100 000 DH (Actif)

Augmentation du compte « fournisseurs » de 200 000 DH (Passif).

Pr. Mme LAGHRABLI


20
Principe de la partie double

 L’augmentation (diminution) de la valeur d'un élément du patrimoine actif de


l’entreprise est enregistrée au débit (crédit) du compte correspondant.

 L’augmentation (diminution) de la valeur d'un élément du patrimoine passif de


l’entreprise est enregistrée au crédit (débit) du compte correspondant.

 Une écriture au crédit d’un compte s’accompagne d’une écriture au débit de un ou


plusieurs autres comptes.

 La somme des débits et la somme des crédits (de tous les comptes) doit être à tout
moment égale.

 Les comptes peuvent être soit des comptes de bilan ou des comptes de gestion

Pr. Mme LAGHRABLI


21
Principe de la partie double

 Ouvrir un compte c’est intituler une fiche et éventuellement porter le solde


initiale :
- au débit s’il est débiteur
- au crédit s’il est créditeur
 Dépiter un compte c’est inscrire une opération au débit de ce compte
 Créditer un compte c’est inscrire une opération au crédit de ce compte
 Solder un compte c’est dégager la différence entre le total du débit et le
total du crédit (ou inversement)

Pr. Mme LAGHRABLI


22
Exercice (3 min)

Une entreprise achète des bureaux au prix de 10 000 DH.


Elle règle 5000 DH par chèque bancaire au fournisseur et s’engage à payer
les 5 000 DH dans un délai de 3 mois.

Tracez les écritures en comptes en T à l’achat du matériel et après les 3 mois.

 Comptes :
 Mobilier de bureau,
 Fournisseur,
 Banque

Pr. Mme LAGHRABLI


23
Exercice Les comptes affectés :
Caisse, Banque, Vente
de marchandise,
Une entreprise a  Retrait de la banque déposé à la caisse 6 210 DH Achats de fournitures
effectué les  Ventes de marchandises contre chèque bancaire 12 000 DH de bureau, Frais
postaux, Impôt et
opérations  Paiement en espèces fournitures de bureau 441 DH taxes, Achats non
suivantes au stockés de matières et
 Achat timbre postes en espèces 140 DH
cours du mois fournitures, Fournisseurs,
précédent :  Achat timbres fiscaux en espèces 455 DH
Avances et acomptes
 Retrait de la banque pour alimenter la caisse 6 000 DH au personnel,
 Règlement par chèque de la quittance d’électricité 730 DH Annonces et insertions,
Clients.
 Règlement en espèces fournisseur 1 024 DH
 Versement d’avance à la secrétaire. En espèce 1 250 DH
 Paiement au journal « Le monde » pour insertion d’une
publicité en espèces 657 DH Enregistrer ces
 Règlement du client ALPHA de sa dette en espèces 2 020 DH opérations dans
 Ventes de la semaine (dont 8000 par chèque 2000 en les comptes en T
Pr. Mme LAGHRABLI espèces et le reste a crédit) 11 103 DH de l’entreprise.

Vous aimerez peut-être aussi