Vous êtes sur la page 1sur 78

Sommaire

Table des matières


Texte 1 : Anatomie d’un plat...........................................................................................................3
Texte 2 : Les Koguis, gardiens de notre planète.............................................................................5
Texte 3 : Allumer la télé pour connaître ses origines.........................................................................7
Texte 4 : au royaume du foot, les mafias sont reines......................................................................9
Texte 5 : un tahitien nommé Gauguin...........................................................................................11
Texte 6 : In toast au caviar de 130 mètres de long.......................................................................13
Texte 7 : l’incroyable défi du pianiste de jazz..............................................................................15
Texte8 : Le saumon d’élevage : mine d’or de la Norvège............................................................17
Texte 9 : Gare aux néons................................................................................................................19
Texte 10 : des voyageurs sans bagages..........................................................................................21
Texte11 : les troubles du sommeil.................................................................................................23
Texte 12 : le portable c’est tout un roman....................................................................................25
Texte 13 : LaTX8 de solips.............................................................................................................27
Texte 14 : le travail et les couleurs................................................................................................29
Texte 15 : la société actuelle...........................................................................................................31
Texte 16 : L'alpinisme....................................................................................................................33
Texte 17 : les médecines douces à l'hôpital...................................................................................35
Texte 18 : tourisme : « on visitera avant de payer »....................................................................37
Texte 19 : que sont les globe-trotters devenus ?...........................................................................39
Texte 20 : joyeux envoles au Quai-Branly....................................................................................41
Texte 21 : apprendre la solitude pour ne pas la craindre............................................................43
Texte 22 : DEUX VITRINES BRISÉES: LES AUTEURS INTERPELLÉS.............................45
Texte 23 : économiquement la Bulgarie et avec l’Albanie...........................................................47
Texte 24 : Dans la chaleur du mélodrame....................................................................................49
Texte 25 : LE TEMPS EST VENU DE LIRE EN 3D..................................................................51
Texte 26 : êtes vous un fou de chocolat ?......................................................................................53
Texte 27 : les «parcs-relais »..........................................................................................................55
Texte 28 : grande enquête de consommation................................................................................57
Texte 29 : un piège pour les baleines …........................................................................................59
Texte 30 : princes et princesses......................................................................................................61
Texte 31 : la société Findus............................................................................................................63
1
Texte 32 : comme si je voulait vivre pour deux............................................................................65
Texte 33 :l’eau sera un en jeu majeur...........................................................................................67
Texte 34 : Faut-il avoir une dent contre les gommes ?.................................................................69
Texte 35 : CINÉMA: Les revenants Réalisé par Robin Campillo..............................................71
Texte 36 : le cauchemar de Darwin...............................................................................................73
Texte 37 :la fête de la music...........................................................................................................75
Texte 38 :l’association de 7 à 97 ans..............................................................................................77

2
Texte 1 : Anatomie1 d’un plat

Avez-vous remarqué que votre tranche de saumon en super promo est souvent plus coloré
qu’une tranche de saumon sauvage qui, elle, tend plutôt vers le rose pâle du fait des crustacés
chargés naturellement de caroténoïdes que notre poisson mangeait auparavant ?
Car les saumons d’élevage ont changé de régime et sont aujourd’hui gavés 2 de protéines
végétales de soja. Résultat : les saumons domestiques sont tout gris. Pour attirer les
consommateurs il fallait donc ajouter un cocktail d’additifs chimiques comme l'astaxanthine,
également utilisée dans les autobronzants ou l’alimentation des poules pour redonner le jaune
d’œuf. Pire, le saumon norvégien, qui constitue 80% de notre consommation, est également
plein de pesticides3. Agglomérés 4dans leurs fermes 5piscicoles, ils sont envahis6 par les poux
de mer, d’où la nécessité de les épouiller avec ces produits phytosanitaires7 intégrés dans leurs
nourriture, mais susceptibles d’augmenter les risques de cancer s’ils sont ingérés par
l’homme.
D’après le Nouvel observateur

1
Étude de la forme, de la structure d’un être vivant.
2
Faire manger par force.
3
Se dit d’un produit qui détruit les parasites animaux ou végétaux.
4
Matériau de construction composé de particules liées.
5
Relatif à la pisciculture.
6
Pénétrer par la force dans une région et l’occuper.
7
phytosanitaires
3
Question 17
Cet article traite
A. Des pratiques en vigueur dans l’élevage de saumons
B. Des exigences alimentaires des consommateurs de saumons
C. De l’absence de contrôle sanitaire dans l’élevage des saumons
D. Des nouvelles contraintes alimentaires des saumons sauvages

Question18
Les industriels
A. Alignent leurs prix sur ceux du marché norvégien
B. Vendent un poisson sans saveur mais sans toxines
C. Colorent le poisson pour le rendre plus apetissant
D. Nourrissent les poissons avec des protéines animales

Question 19
Les traitements administrés aux poissons servent à
A. Les faire grossir plus rapidement
B. Améliorer la qualité de leur chair
C. Les débarrasser de leurs parasites
D. Augmenter leur taux de reproduction

4
Texte 2 : Les Koguis, gardiens de notre planète

À la fin du XVIIe siècle, après soixante-quinze années d’affrontements8 avec les


conquistadores espagnols, les Koguis ont décidé de se retirer du monde “civilisé.”

Aujourd’hui, ils n’ont plus rien à craindre des Espagnols, mais leur vie n’est guère plus facile
et leur civilisation semble être condamnée à s’éteindre. Menacés par différents groupes de
guérilleros qui sévissent en Colombie, les narcotrafiquants, les pilleurs 9de tombes 10et même
les paysans sans terre qui s’installent sur leur territoire, ils n’ont cessé de fuir toujours plus
haut, dans les vallées de Sierra Nevada ou leur survie devient de plus en plus difficile.

Au XVIIe siècle, il y avait environ 500 000 Koguis. Aujourd’hui, on n’en dénombre pas plus
de 25 000. Pour eux, la Sierra Nevada représente le centre du monde. C’est la Terre mère qui
leur a transmis le code moral et spirituel qui régit leur vie sur la Terre. Peuple de sages, les
Koguis pratiquent une vie spirituelle intense. Leurs enfants sont initiés très tôt aux mystères
de leur religion, en pratiquant des rites qui leur apprennent qu’ils ne sont qu’un élément parmi
d’autres dans la nature.

Les Koguis considèrent que les hommes ne sont pas propriétaires de la Terre, mais que c’est
la Terre qui les possède et qui prend soin d’eux. Au centre de cet univers spirituel se trouvent
les Mamus, prêtres et philosophes, qui veillent à l’ordre spirituel de la communauté. A
l’écoute des phénomènes naturels, ce sont eux qui président les cérémonies et les rites de leur
village, destinés à évoquer les ancêtres ou à remercier le dieu du Bien.

Si les Koguis verraient à disparaître, nous perdrions avec eux un exemple de sagesse
particulièrement précieux pour notre époque. Après toutes les erreurs commises à l’encontre
des éléments, nous nous voyons en effet contraints, à l’aube de ce nouveau siècle de
reconsidérer le rapport entre l'économie et la sauvegarde de la nature

8
Opposition violente de deux ou de plusieurs adversaires.
9
Personne qui pille. Personne qui vole.
10
Lieu où un mort est enseveli.
5
Question 18

Dans les conditions du monde moderne, la tribu des Koguins


A. mène une guerre perpétuelle et sans merci contre l’univers <<civilisé>>.
B. n’a plus aucune raison valable de craindre son entourage le plus proche.
C. continue à être l’objet des persécutions violentes des conquérants espagnols.
D. est forcé de se replier sur elle-même en abandonnant les terres de ses ancêtres.
Question 19
La vision du monde des Koguins est basée sur la croyance selon laquelle
A. les humains ont la Terre en leur complète et définitive possession.
B. les lois gouvernant les rapports entre les humains sont dictées par la Terre.
C. les enfants, plus proches de la nature, en comprennent mieux les mystères.
D. la nature attribués aux humains une place privilégiée et unique dans l’univers.

Question 20

Dans la civilisation des Koguins, le pouvoir des Mamus


A. est d’ordre éthique et assure la santé et l'intégrité morales de la communauté.
B. est cantonné aux arts divinatoires et à l'interprétation des phénomènes naturels.
C. est purement administratif et se réduit à l’organisation des cérémonies du village.
D. s'étend à la gestion de tous les aspects de la vie quotidienne dans la communauté.
Question 21

L'extinction de la tribu des Koguins aurait pour conséquences


A. des problèmes écologiques considérables dans la région de la Sierra Nevada.
B. la dégradation des conditions de vie des autres peuples indigènes en Colombie.
C. la disparition irrémédiable d’un mode de vie basé sur l’harmonie avec la nature.
D. des difficultés économiques importantes pour le reste de la population de la région.

6
Texte 3 : Allumer la télé pour connaître ses origines

Le nouveau sport à la mode en Europe ? Grimper11 aux arbres... généalogiques. Anglais et


Français y sont particulièrement accros. En témoignent la multiplication de sites Web dédiés à
cette quête identitaire ou encore l’affluence record, 15 000 visiteurs, de la 4e Biennale de
généalogie, en décembre à Paris. Des deux côtés de la Manche, ce boom n’a pas échappé aux
producteurs, prompts à avaler les tendances pour les régurgiter sous forme de concepts télé.
Comme souvent, la BBC a ouvert le feu, aidée par des people. L’émission « Who Do You
Think You Are ? » (« Qui pensez-vous être ? »), l’automne dernier, mettait en scène des
personnalités lancées sur les traces de leurs ancêtres. Au final, de bonnes audiences, qui ont
donné des idées aux chaînes françaises. Gérard Louvin reprend donc le format, rebaptisé12 «
Tous cousins » et attendu fin juin sur France 2. « C’est l’occasion de redécouvrir les habitués
des plateaux, qui ont déjà tout raconté chez Drucker », commente le producteur. De son côté,
Jean-Pierre Pernaut cogiterait sur un pilote d’émission spéciale titrée « Comme un air de
famille ». Il devrait en assurer la présentation avant l’été. La généalogie, alibi pour caser des
célébrités en promo ? Certes, mais pas seulement. Les chaînes ont aussi senti venir le vent de
la « psychogénéalogie », nouvelle thérapie fondée sur l’exploration de l’histoire familiale. De
quoi faire frétiller13 le petit écran, friand de récits à valeur émotionnelle ajoutée. Le 13 mars, «
Zone interdite » a déjà décrypté cet épiphénomène. Sur la BBC4, la série documentaire «
Family Ties », (« Les liens familiaux »), en octobre, a suivi des anonymes dans leur enquête
transgénérationnelle. Et dans leur découverte de secrets enfouis : frères et sœurs cachés, oncle
sangumane bébé assassiné. En Allemagne on va même jusqu’à placer devant les cameras des
hommes et des femmes qui recourent au test ADN pour s’assurer des origines de leurs
enfants. Mais le pire est à voir avec une émission américaine « qui est ton papa ». Une jeune
femme adoptée à la naissance doit reconnaitre son géniteur parmi huit candidats. Si elle

11
Monter en s’agrippant, en s’accrochant.
12
Nommer d’un nouveau nom.

13
Remuer avec de petits mouvements rapides.
7
désigne le bon elle repart avec son paternel et gagne 100 000 dollars. On fini par se demander
si la bonne question n’est pas « qui est ton papa ? » mais «  ça intéresse qui ? »

Question 18
Français et anglais
A. Multiplient les congrès dur la généalogie
B. Elaborent à paris des arbres généalogiques
C. Semblent à la recherche de leurs racines communes
D. Témoignent d’un engouement récent pour la génécologie
Question 19
Les producteurs britanniques
A. Ont repris un concept français
B. Ont dû ingurgiter des manuels de généalogie
C. Ont négligé la nouvelle tendance
D. Ont devancé leurs collègues français
Question 20
L’exploration d’une histoire de famille
A. Intéresse les thérapeutes anglais
B. Sera proposée en octobre au public anglais
C. Est susceptible d’intéresser un large public en Europe
D. Aurait pu faire l’objet d’un programme télévisé en France
Question 21
La quête identitaire
A. Laisse indifférents les thérapeutes américains
B. Fait désormais l’objet de programme de téléréalité
C. Inspire le pire des programmes télévisuels allemand
D. Peut favoriser l’adoption d’enfants à travers l’Europe

8
Texte 4 : au royaume du foot, les mafias sont reines

Vous aimez le sport, ses beaux gestes, ses exploits, ses efforts hors du commun ? Oubliez !
Vous aimez l’argent facile, les martingales improbables et les arnaques de haut vol ? Miser
sur le sport de haut niveau ! Ainsi pourrait se résumer la chronique de ces dernières années.
On croyant avoir touché le fond avec les aveux de lance Armstrong. Apres des années de
soupçons et de dénégation courroucées. Le « champion » cycliste reconnaissait s’être dopé
pendant ses années de gloire, avec un cocktail EPO-transfusions sanguines -testostérone sans
lequel il n’aurait pu, a-t-il admis, remporter sept fois le tour de France. Apres le cyclisme, le
football. Car il y a bien quelques choses de pourri au royaume du sport le plus populaire de la
planète. Déjà, l’odeur de scandale commençait à se répandre depuis la publication d’une
enquête sur les petits arrangements concernant l’attribution du mondial 2022. L’atmosphère
devient franchement irrespirable après la révélation du démantèlement d’un réseau criminel
international soupçonné14 d’avoir organisé de juteux paris en ligne sur des centaines de match
truqués. L’annonce en a été faite, la semaine dernière, par l’office européen de police
Europol. Son directeur a diagnostiqué, cliniquement, « un gros problème d’intégrité dans le
football européen », avant de préciser l’étendue de la gangrené : ces trois dernières années, ce
ne son+ pas moins de 680 match qui auraient été « acheté », principalement en Europe, mais
aussi en Afrique., en Asie et en Amérique latine.
Seraient impliqués 425 joueurs, arbitre, dirigeant ou intermédiaires, originaire d’une bonne
15
quinzaine de pays. Depuis une définie, le tennis est lui aussi secoué par des soupçons de
joueurs soudoyés et ce sont quelques trois cents sites de paris qui on été minutieusement
surveillés pendants le dernier tournoi Wimbledon. Dopage, paris truqués et blanchissement de
l’argent des mafias : c’est toute l’éthique du sport qui est profondémenté branlée par ces
affaires. Il est urgent que les dirigeants du sport mondial prennent enfin leurs responsabilités.
Sauf à apparaitre, qu’ils le veuillent ou non, complices16.

14
Avoir des soupçons sur une personne, avoir l’impression qu’elle est coupable de quelque chose.
15
Agiter quelque chose à plusieurs reprises.
16
Personne qui participe à un crime.
9
Question18
L’auteur de cet article
A. Expose avec ironie les dérives de certains sportifs
B. Souligne le rapport indissociable entre sport et profil
17
C. Dénonce l’immortalité du monde du sport de haut niveau
D. Révèle en exclusivité les dernières malversations sportives

Question 19
Selon lui, les scandales se multiplient car
A. La pression médiatique et policière ‘intensifie
B. Certaines pratiques dévoyées ne sont plus taboues
C. Des gouvernements sont régulièrement mis en cause
D. Certains sportifs protègent moins bien leur vie privée
Question 20
Selon lui, la corruption
A. Diffère selon la nature du sport
B. Impose de nouvelles règles sportives
C. Opère toujours selon le même model
D. Est régulée par une instance supérieure
Question 21
Il laisse entendre que les instances 18sportives
A. Rechignent à prendre des mesures
B. Peinent a coordonner leurs actions
C. Préparent une riposte conséquente
D. Relativisent la gravité de la situation

17
Signaler à l’opinion une chose mauvaise.
18
Autorité, groupe qui possède le pouvoir décisionnel.
10
Texte 5 : un tahitien nommé Gauguin

L’exposition << Gauguin Tahiti >> au Grand Palais a quelque chose de frappant. Rares sont
ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du peintre mais vont rassemblées les pièces
représentatives de sa période tahitienne est soit de moins niveau.

Le musée du Luxembourg a déjà présenté <<La période bretonne de Gauguin >>. C’est à
présent une facette totalement différente du maître qui est valousée19. Mais surtout une autre
inspiration avec d'autres rencontres d’autres paysages. Omniprésence des sommes dévêtues,
couleurs vives, enivrent le regard Gauguin bouscule les formes artistiques en témoignant dans
une recherche énergique et presque sauvage de la culture polynésienne.

Cette rétrospective serait incomplète sans la présentation d’une facette artistique moins
connue du peintre de sculpture. Aux côtés de pièces traditionnelles des îles Marquises les
œuvres de Gauguin s'imprègnent totalement de cette influence. Il est alors aisé de voir
comment l’artiste s’est progressivement emparé de cette culture jusqu'à en déverse20 l’un des
représentants les plus actifs.

Une pièce maîtresse de cette exposition << D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-
nous? >> une sorte de testament pictural revient pour le première fois en France depuis 50
ans. Gauguin a entrepris la réalisation de ce tableau avant de mourir. Durant un mois, il a
travaillé jour et nuit dans une fièvre sur cette œuvre 21exemplaire de celui qui 22revendique le
droit de tout oser.

19

20
Faire couler un liquide d’un lieu dans un autre.
21
Travail, activité.
22
Demander, réclamer avec insistance.
11
Question 17

L’exposition << Gauguin - Tahiti >> au Grand Palais

A. présente de nombreuses œuvres inédites de l’artiste.


B. retrace une des périodes de vie et de création de maitre.
C. fait double emploi avec celle du musée de Luxembourg.
D. met en valeur les premiers travaux de jeunesse du peintre.
Question 18

Les toiles présentées à l’exposition

A. perpétuent la tradition de la peinture académique.


B. déclinent une palette tendre et délicate de tons pastel.
C. s'éloignent des conventions esthétiques et artistiques.
D. privilégient les paysages sauvages aux figures humaines.
Question 19

Le volet de l'exposition consacrée à la sculpture

A. se limite aux pièces traditionnelles des iles Marquises.


B. met en valeur l'activité de collectionneur d’art de Gauguin.
C. Fait ressortir l’influence bretonne dans l’œuvre de Gauguin.
D. Inscrit l’œuvre de Gauguin dans la tradition artistique des îles.
Question 19

La pièce principale de l’exposition

A. A résumé la pensée du peintre sur la vie.


B. A requis 50 ans de travail fébrile de l’artiste.
C. N’a pas quitté la France depuis 50 ans.
D. Est exposée en France pour la première fois.

12
Texte 6 : In toast au caviar de 130 mètres de long

Un toaste au caviar 130 mètres de long a été exposé jeudi à Saint-Pétersbourg, et ses
cuisiniers espère entrer dans le livre de records. Une immense tranche pain blanc, surmontée
d’une rivière de 130 mètres de caviar rouge. Moins cher que le caviar noir, a été préparé par
les cuisiniers d’un hôtel de luxe de Saint-Pétersbourg. La deuxième ville de Russie à
l’occasion du 135° anniversaire de la fondation de l établissement.
Le toast a ensuite été exposé dans la rue, le long de la façade de l’hôtel avant d'être
englouti 23par les invitées la cérémonie d’anniversaire.

23
avaler
13
Question 14
Le toast au caviar

A. Est entré dans le livre des records


B. À été fabriqué au bord d’une rivière
C. À été réalisé par les employés d'un hôtel
D. A été préparé avec du caviar rouge et noir

Question 15
A la fin de la cérémonie, la tartine a été
A. Exposée devant l'hôtel
B. Mangée par les participants
C. Gardée par les cuisiniers de l'hôtel
D. Conservée au sein de l’établissement

Question 16
Cet évènement a eu lieu pour
A. La 24commémoration de la création d'un hôtel en Russie
B. L’ouverture d’un hôtel de luxe à Saint-Pétersbourg
C. L’anniversaire du cuisinier d’un grand hôtel russe
D. La fête nationale dans la deuxième ville de Russie

Texte 7 : l’incroyable défi du pianiste de jazz

24
Cérémonie célébrant le souvenir d’un évènement.
14
Québec – À part une tendinite25, rien ne pourra l’arrêter. Demain soir à 20h15, Fabrice
Eulry s’attaquera à un défi insensé : jouer du piano vingt-quatre heures non-stop. Avec
pour seules règles celle qu’il a lui-même fixées : pas de partition, interdiction de
rejouer deux fois le même morceau, pas plus de dix secondes d’arrêt entre chaque
séquence et une simple pause de cinq minutes toutes les six heures pour se nourrir.

Ce musicien énergique de 43 ans, soutenu par sa femme Isabelle, 26entamera son


marathon par un morceau intitulé « boogie boogie pour loonie Mac » devant une salle
à moitié pleine pour l’instant. « Je me suis sevré de piano depuis une semaine pour
avoir de l’appétit car c’est la force mentale qui va me faire tenir » indique Fabrice
Eulry.

Certains spectateurs ont prévu de l'accompagner tout au long de cette performance qui
devrait constituer un nouveau record.

25
Inflammation d’un tendon.
26
Commencer.
15
Texte8 : Le saumon d’élevage : mine d’or de la Norvège.

16
La consommation de saumon augmente chaque année, et la Norvège, premier producteur
mondial, doit s’adapter pour répondre à la demande quitte à industrialiser toujours plus sa
production. Multiplier par cinq la production d’ici 2050, voilà l’objectif ambitieux de la
Norvège. Les exportations norvégiennes ont atteint un record en 2016 avec un chiffre
d’affaire de 7,5 milliards d’euros, rien que pour le saumon. C’est la France qui se trouve en
tête du classement des consommateurs de produits marins norvégiens : nous consommons en
moyenne 2,3 kilos de saumon norvégien par an.

Cette augmentation constante de la demande pousse le pays scandinave à mettre en place des
projets faramineux, comme par exemple une ferme offshore en haute mer capable d’accueillir
plus d’un million de saumons. Mais l’industrialisation massive de l’élevage pose des
problèmes pour les saumons sauvages. Le saumon sauvage mis en péril par le saumon
industriel

L’élevage industriel pose deux problèmes en ce qui concerne le saumon : la prolifération27 des
poux de mer et l’évasion des saumons d’élevage. Ces deux conséquences de l’élevage à très
grande échelle mettent en péril l’écosystème et le patrimoine génétique des saumons
sauvages.« Nous faisons beaucoup d’efforts d’un point de vue technique pour trouver des
solutions pour réduire les traitements chimiques et les remplacer par des techniques naturelles,
» indique Catarina Martins, directrice environnement de la compagnie Marine Harvest.Des
saumons qui peuvent être exposés à des produits toxiques. Le saumon pourrait aussi contenir
des produits toxiques comme des dioxydes, des pesticides et même des métaux lourds. En
2013, la Norvège recommandait déjà une consommation de saumon modérée pour les enfants
et les femmes enceintes. Mais le risque, dû notamment à la pollution des eaux, ne concerne
plus uniquement le saumon d’élevage.

« Aujourd’hui même le saumon bio est pollué par les métaux lourds et notamment le mercure
», affirme Jean-Phillipe Magnen, ancien élu Europe Ecologie Les Verts pour qui « Il faut
changer le modèle industriel d’élevage, aujourd'hui il y a une pollution qui est très
inquiétante, qui n’est pas seulement sur le saumon d’élevage puisque les eaux sont pollués
avec des métaux lourds. »

27
Multiplication rapide.
17
Réponse 1
L'article explique :
Les pratiques utilisée sen vigueur dans l’élevage du saumon
Réponse 2
Les éleveurs :
Améliorent la couleur des saumons pour le rendre plus appétissant
Réponse3
Les méthodes utilisées servent à :
Eliminer parasites présentes dans les saumons

18
Texte 9 : Gare aux 28néons
Samedi soir, « le Clan du néon » a frappé fort : équipés de lunettes de soleil et d'une perruque,
une dizaine de pourfendeurs29 de néons en lutte 30contre la pollution lumineuse engendrée par
l'éclairage se sont retrouvés à 20h dans le cartier des grands magasins parisiens. Cinq heures
après, les rues étaient plus sombre. C'était leur manière de participer à l’appel planétaire à
éteindre les lumières pendants une heure lancé par WWF, l’organisation de protection de
l’environnement. Depuis quelques mois, des 31pacifistes fantaisistes, la vingtaine et la fibre
écologiste, opèrent dans paris et des villes de la province. Pour réussir l’opération, il faut être
trois : deux font la courte échelle et le troisième éteint. Fixé à 3 mètres de haut, l’objet à
atteindre est un boitier doté d’une manette, à l’extérieur pour les pompiers en cas d’incendie,
où est inscrit « néon » « abaisser la manette et plonger l’enseigne32 dans le noir est une vraie
jouissance », confie l’un des intervenants. Le clan signe son action d’un autocollant sur la
vitrine. Le patron de la boutique, prévenu qu’il gaspille de l’énergie, est invité à renoncer au
néon. « certains n’ont pas rallumé depuis notre passage », assure le clan.
D’après 20 minutes

28
Gaz rare de l’atmosphère employé dans l’éclairage.
29

30
Combat, efforts soutenus contre quelque chose d’abstrait.
31
Partisan de la paix.
32
Tableau, affiche.
19
Question 24
Cet article nous apprend
A. Qu’une panne générale a privé paris d’électricité pendants une heure
B. Que des activités urbaines s’en prennent à l’éclairage dans les villes
C. Qu’une manifestation 33nocturne contre la pollution a eu lieu a paris
D. Que des petits commerces sont victimes d’acte de vandalisme34
Question 25
L’intervention consiste à
A. Pénétré dans les magasins et à éteindre les lumières
B. Couper le courant qui alimente les enseignes des commerces
C. Coller une vignette antipollution à l’intérieur du magasin
D. Menacer les commerçants qui ne respectent pas l'environnement
Question 26
Les intervenants
A. Se plaignent de la difficulté technique l'opération
B. Rechignent à effectuer ce type d'action
C. Se félicitent pour leur rapidité d'exécution
35
D. Jubilent à chaque intention accomplie

Question 27
Ce type d’intervention
A. A entrainé le mécontentement des propriétaires des magasins
B. Est resté sans effets sur les habitudes de la corporation des commerçants
C. A provoqué la fermeture temporaire de nombreux commerces
D. A influencé radicalement le comportement de quelques commerçants

33
Qui a lieu la nuit.
34
Action de détruire, de mutiler des œuvres d’art, des édifices, etc.
35
Éprouver une grande joie.
20
Texte 10 : des voyageurs sans bagages

Cc sont des voyageurs sans bagages. Chaque matin à l'aube, 36ils envahissent les quais de la
gare de Vendôme pour aller travailler dans la capitale. Paris, à deux cents kilomètres de là.
Provinciaux lanuit, Parisiens le jour, ils sont de plus en plus nombreux à tenter de concilier
épanouissement professionnel ct qualité de vie. Ils ont fui Paris, ses loyers inabordables37 et
son quotidien trop stressant.

À la SNCF (Société nationale des chemins de fer français), on les appelle les « navetteurs »
avec une pointe d'irritation dans la voix, car ces néo ruraux ont pris la fâcheuse habitude de
dénoncer les hausses de tarifs. À force de se fréquenter matin et soir dans le train, certains ont
développé un sens particulier de la 38convivialité, et il n'est pas rare de voir des petits groupes
se former nu gré des conversations ou des parties de tarot improvisées, ni d'observer les
écrans de portables des bosseurs acharnés s'allumer, tandis que des dormeurs en mangue de
sommeil terminent leur nuit écroules dans leur siège.

Malgré ces comportements différents, tous s'accordent à préférer leur vie de navetteur
confortable à celle des banlieusards stressés, même si certains reconnaissent ne profiter de la
nature que la nuit en hiver. Et lorsqu'ils débarquent à la gare, on les voit se mettre sans tarder
au rythme de la capitale : marche rapide, mine fermée, ils attrapent un journal gratuit avant de
s'enfoncer dans le métro et de devenir de « vrais » Parisiens.

D’après Libération

36
Remplir, occuper en entier.
37
Où l’on ne peut aborder.
38
Cordialité empreinte de tolérance et d’ouverture d’esprit.
21
QUESTION 24
Quel titre conviendrait le mieux à cet article ?
A. Quand les Parisiens rêvent de vie au vert
B. Train, boulot, dodo : un nouvel art de vivre ?
C. Du confort des transports ferroviaires matinaux.
D. Paris-Province une concurrence qui s'affirme ?

QUESTION 25
Les voyageurs dont il est question dans ce texte

A. poussent à la délocalisation de leurs entreprises.


B. recherchent des appartements bon marché à Paris.
C. vivent à la campagne pour des raisons professionnelles.
D. s'accommodent 39de la distance les séparant de leur travail.

QUESTION 26 8
Le personnel ferroviaire mentionné dans cet article
A. regrette le nombre décroissant de voyageurs.
B. 40déplore les revendications tarifaires des voyageurs.
C. encourage l'usage du train par des tarifs attrayants.
D. dénonce la recrudescence de la fraude dans les trains.

QUESTION 27
Selon cet article,
A. arrivés à Paris, les provinciaux se muent en Parisiens.
B. les provinciaux rêvent secrètement de devenir Parisiens.
C. les banlieusards revendiquent leur appartenance à Paris.
D. les Parisiens contestent la venue massive des provinciaux.

39
Adapter aux individus, aux circonstances.
40
Regretter vivement quelque chose.
22
Texte11 : les troubles du sommeil

Le somnambulisme est un trouble très fréquent chez les enfants. Il se représente comme un
passage difficile du sommeil profond à l’éveil. C’est pourquoi, le matin , le somnambule a
tout oubli. Si on le réveille, il ne risque pas sa vie mais sera très mal à l’aise et désorienté.
Il faut donc éviter de le réveiller, mais plutôt l’accompagner doucement jusqu'à son lit pour
qu’il finisse sa nuit. Si ce trouble est sans danger, il faut cependant faire en sorte de protéger
de tout risque de chute ou de choque la personne, qui souffre de ce dysfonctionnement.
La 41somniloquie est un autre trouble du sommeil. On parle parfois au moment de s’endormir,
dans un demi-sommeil et il arrive même qu’on réponde à des questions simples. Parfois aussi,
on marmonne lorsque l’on rêve mais à ce stade, ce que l’on raconte est bien souvent
incompréhensible.
Enfin, de nombreux enfants ronflent la nuit : leurs sommeil est agité, ils transpirent à grosses
gouttes et se réveillent fréquemment, ce qui a pour conséquence une fatigue anormale durant
la journée. La responsabilité en revient le plus souvent à des obstacles qui gênent la
circulation de l’air, par exemple les 42amygdales qu’on peut alors faire enlever.
D’après Genn

41
‫تكلم في النوم‬
42
Chacun des deux organes situés sur le côté du larynx.
23
Question 14
Le somnambule est à surveiller car les crise peuvent
A. Mettre sa vie en jeu
B. Causer des accidents
C. Provoquer de l'amnistie
D. Perturber durablement le sommeil

Question 15
Pendants son sommeil, une personne atteinte de somniloquie
A. À une conversation soutenue
B. Raconte ses rêves tout hauts
C. Parle de façon confuse43
D. Chante à voix basse
Question 16
La fatigue des ronfleurs s'explique par
A. Des nuits trop longues
B. Leur difficulté à respirer
C. Des accès fréquent de fièvre
D. Le manque d’aération de la pièce

43
Embrouillé, obscur.
24
Texte 12 : le portable c’est tout un roman

Lire des romans sur un portable ? L’idée peut paraitre redoutable, elle séduit pourtant de plus
en plus de jeunes Nippons. Plusieurs maisons d’édition ont lancé des revues littéraires
spécialisés dans les publications pour mobiles, et certains fournisseurs de contenu, devenus
libraire, commencent ä penser que la littérature pourrait 44Rivaliser avec la music et les jeux.
La lecture sur portable attire surtout les femmes de 15 à 39 ans, une catégorie peu représentée
dans l lectorat des magazines littéraires traditionnels.
Les visites les plus nombreuses se situent entre 22 heures et 1 heure. Initialement, on pensait
que les gens liraient leurs heures perdues ou dans les transports en commun. En fait, ils lisent
très sérieusement.
La sophistication croissante des portables à largement Contribué à l’avancée des livre conçus
pour ce support. Avec le haut débit et le système du tarif forfaitaire, les frais de
téléchargement ne sont plus un problème. Avec la haute définition, les textes apparaissent très
lisiblement à l'écran, même en tout petits caractères. Les données peuvent être conservées : on
peut stocke l'équivalent d'une dizaine de livres d poche.
À terme, l’objectif des fournisseurs est de créer un nouveau type de librairie en collaboration
avec les maisons d’éditions.
D’après Courrier international

44
Rivaliser d’intelligence avec quelqu’un
25
Question24
Les romans pour le mobile
A. Ne résistent pas à la concurrence de la littérature traditionnelle
B. N’ont aucune chance de s’imposer face à la music et aux jeux
C. Grignotent des parts de marché aux autres contenus téléchargeables
D. Tendent à éliminer complètement les maisons d’édition traditionnelles

Question 25
Le nouveau support à un succès particulier auprès
A. Des adolescents en âge scolaire
B. Du lectorat traditionnel
C. Des femmes inactives
D. Des jeunes lectrices45

Question 26
Les utilisateurs de ce nouveau service cherchent
A. Lire de façon régulière
B. Lutter contre 46l'insomnie
C. Meubler le temps d'attente
D. Rentabiliser le temps du trajet

Question 27
La particularité technique des téléphones portables
A. Empêche la bonne visualisation des petits caractères
B. Constituent un frein à l'essor de ces nouveaux livres
C. Permettent de constituer une petite bibliothèque
D. Ralentissent le téléchargement d’un long texte

Texte 13 : LaTX8 de solips


45
Personne qui lit pour son plaisir, son information.
46
État de la personne qui ne peut dormir.
26
C’est certainement, et de loin, le produit le plus utile et le plus 47méconnu de ces
dernières années. Il s’agit d’un appareil qui permet de Concentrer toutes les
caractéristiques des télécommandes classiques un seul appareil. Que votre poste de
télévision ait été acheté un soir de promotion en grande surface ou que votre chaine
Hi-fi soit un petit bijoux d’électronique hors de prix produit à seulement à quelque
exemplaires, la TX8 parviendra à faire le pont entre ces deux appareils
Certes elle est encore un peu difficile à trouver car elle n’est disponible que dans
quelques boutiques de spécialistes. Aujourd’hui, l’essentiel des ventes se fait sur des
modèles capables de piloter entre six et huit appareils. Mais lequel faut-il acheter ?
Peut-on choisir le moins cher ? Il semble que oui car la télécommande chez slips est
de loin la plus intéressante parmi les huit proposées sur le marché. Son prix est très
adorable, elle bénéficie d’une présentation très simple et claire et en plus elle peut
s'adapte à un grand nombre de modèles d’appareils électroniques.
.

47
Qui n’est pas reconnu à sa juste valeur.
27
Question 24
L’appareil dont il est question est
A. Un ordinateur
B. Une chaine hi-fi
C. Une télécommande
D. Un poste de télévision

Question 25
On peut acheter cet appareil
A. Sur les marchés
B. Par correspondance
C. Dans les grandes surfaces
D. Dans le magasin spécialisé
Question 26
Selon les informations données, la TX8 est
A. Un produit inabordable
B. Un appareil très pratique
C. Un objet difficile à utiliser
D. Un modèle largement diffus

Question 27
Cet article s'adresse
A. Principalement aux commerçants
B. Seulement aux spécialistes en électronique
C. Uniquement aux ingénieurs en informatique
D. Surtout aux utilisateurs de matériel audio et vidéo

28
Texte 14 : le travail et les couleurs

Lors d’une entrevue professionnelle, la première impression est capitale ! Ne vous habillez
pas pour le poste que vous occupez, mais pour celui auquel vous aspirez. Ainsi, vous
manifestez déjà que vous avez la carrure pour. Coté couleur, cela dépend du secteur
économique. Traditionnel et conservateur comme la banque ? Vous devez inspirer confiance
et crédibilité, car vous êtes sensé véhicule l'esprit de l’entreprise. Optez pour du marine, du
beige. Un milieu novateur comme la publicité ou la presse ? Osez la couleur ! Laissez
transparaitre votre créativité, sans exagérer afin de ne pas effrayer les recruteurs. Enfin, pour
un poste dans le social, les ressources humaines, où des gens sont amenés à venir vers vous, à
se confier, vous devez dégager un abord avenant et une tenue vestimentaire qui va avec.
Votre palette dépendra aussi de la position professionnelle que vous recherchez. Pour vous
mettre en valeur, répétez les teintes qui vous flattent.

29
Question 17
Cet article
A. Incite les employés à porte des habits colorés
B. Conseille aux entreprises de se créer une identité vestimentaire
C. Dresse un portrait des salariés selon leur place dans l'entreprise
D. Informe sur les codes vestimentaires à adopter face aux recruteurs
Question 18
Selon cet article, le candidat à un emploi doit
A. Adapter sa tenue au secteur professionnel qu’il cible
B. S’habiller avec des couleurs vives pour être remarqué
C. Porter des vêtements classiques pour être pris au sérieux
D. Opter pour un style correspondant à son expérience professionnelle.
Question 19
L’article recommande également au candidat
A. De porter les couleurs qui lui vont bien
B. De viser un secteur qui correspond à son style
C. De ne pas craindre les excès lors du recrutement
D. De prendre conseil auprès de ses futurs collèges

30
Texte 15 : la société actuelle

Les relations entre la société actuelle et les sciences et techniques évoluent. De minorités
48
constituées autour d’un 49rejet de celle-ci tentent d’imposer leur loi et d’interdire
progressivement tout débat public sérieux des scientifiques ne partageant pas leur opinion.
Ces derniers sont de plus en plus interpelés s’ils abordent publiquement et de façon non
idéologique des questions relatives aux ondes électromagnétiques, aux nanotechnologies, au
nucléaire, au gaz de schiste. Il devient difficile de recruter dans les disciplines concernées.
les organismes de recherche on été conduits à donner une forte priorité aux études portant sur
les risques, même ténus, de ces techniques, réduisant ainsi leur potentiel de compréhension et
d’innovation. Or c’est la science et la technologie qui, par l’élaboration de nouveaux procédés
et dispositifs, améliorent les conditions de vie des hommes, et protègent l’environnement.
Notre modèle est en difficulté suite à sa perte de compétitivité. Comment imaginer remonter
la pente sans innover ? Comment innover si la liberté de créer est systématiquement contestée
et si la méfiance envers les chercheurs est généralisée? Les scientifiques doivent pouvoir
s’exprimer dans leurs domaines d’expertise car la démocratie même est menacée si elle est
incapable d’entendre des expertises, mêmes contraires à la pensée dominante.
D’après Libération

48
Le petit nombre.
49
Refus.
31
Question 20
Selon l’article les débats sur la science sont
A. Pollués par les dérives du politiquement correct
B. Freinés par des considérations d’ordre économique
C. Limités à des problèmes de rivalité interdisciplinaires
D. Orientés abusivement vers les applications techniques

Question 21
Cette situation est du à
A. Des compagnes de lobbying par les filières concernées
B. Des manœuvres de dissuasion de groupuscules50 réfractaires
C. Des opérations de discrédit par des organismes concurrents
D. Des pratiques procédurières d’institut de renom international

Question 22
Elle a pour conséquence
A. Un renforcement abusif des contrôles techniques
B. Une augmentation des risques pour l'environnement
C. Un désengagement financier des instituts de recherche
D. Un recul dans le domaine de la recherche fondamentale

Question 23
Selon l'auteur
A. La défiance envers les scientifiques est croissante
B. L’indépendance de la science est un enjeu politique
C. La science n’a plus vocation à améliorer les conditions de vie
D. Les scientifiques ont perdu la bataille face à la pensée unique

50
Petit groupement.
32
Texte 16 : L'alpinisme

Un peu d’histoire !

En 1760, Horace-Bénédict de Saussure savant Genevois désireux de faire des observations


scientifiques sur la cime la plus haute des Alpes, promet une forte récompense au montagnard
qui trouvera une route praticable pour y parvenir. Sur le moment la chose parut sans doute
51
extravagante, car la première tentative n’eut lieu qu’au bout de 15 ans. Elle fut arrêtée,
comme les suivantes, plutôt par la longueur de la course, l’étonnement, le dépaysement des
hautes neiges que par de véritables difficultés. Le glacier des Bossons, la Mer de Glace,
l’Arête du Goûter sont successivement explorés, sans succès. Il faut, pour que le pas décisif
soit franchi, l’entrée en scène de Jacques Balmat. Originaire du village des Pèlerin, déjà père
de famille, Jacques Balmat avait 24 ans en 1786. C’était un grand coureur de glaciers ; il
conduisait des voyageurs, mais n’était pas guide en titre. Le 30 Juin de cette année-là,
descendant d’une course, il rencontre un caravane qui part conquérir la récompense promise
par Saussure. Il se joint à eux, fait une tentative par l’Arête des Bosses, est abandonné par ses
compagnons et redescend sur le Grand Plateau. Il raconte ensuite avoir ensuite gravi la pente
à droite des Rochers Rouges, atteint l’épaule du Mont Blanc et vu à ses pieds le versant
italien. Mais pris par le brouillard, il ne peut continuer ce soir-là. Après un bivouac improvisé,
il redescend dans la vallée, sûr d’avoir trouvé l’accès à la cime52. Un mois après, le 7 Août,
Balmat repart avec Michel Gabriel Paccard. C’est le docteur de Chamonix, neveu du doyen
des guides de la vallée, homme instruit, qui a déjà fait trois tentatives au Mont Blanc. Après
une nuit passée au sommet de la montagne de la Côte, reprenant l’itinéraire des Rochers
rouges, ils arrivent tous deux au sommet à 18h30. Le Mont Blanc était vaincu, la plus grande
« première » des Alpes était accomplie. Saussure lui-même se fit conduire au Mont Blanc en
1787. Il fit un long séjour en 1788 au col du Géant, multipliant les observations scientifiques.
Si la science lui avait fait faire la conquête du Mont Blanc, on peut dire qu’en retour les Alpes
l’avaient 53conquis, comme beaucoup d’entre nous. C’est seulement en 1808, qu’une servante
de Chamonix, Maria Paradis, fit la première ascension féminine. Citons aussi la tragique
expédition du docteur Hamel en 1820, l’ascension de Mlle d’Angeville (1938) qui, exténuée,
disait à ses guides: «Si je meurs avant d’avoir atteint la cime, promettez-moi d’y porter mon
corps et de l’ensevelir là-haut. »Mais aucun des amateurs qui suivent les traces de Saussure,
ne laisse une trace durable dans l’histoire alpine. Ils sont venus là par curiosité, peut-être pour
la gloire. La preuve en est que malgré le nombre de ces ascensions54, l’exploration du Mont
Blanc n’avance pas. La première voie, avec toutefois le détour par le mur de la Côte, est la
seule connue jusqu’en 1855. Cette année-là seulement est faite l’ascension par l’Arête du
Goûter, bien que la voie ait été reconnue dès les premières tentatives. L’Arête des Bosses ne

51
Déraisonnable, bizarre.
52
Sommet, extrémité supérieure.
53
Acquérir par les armes, par l’effort.
54
Action de monter, d’aller vers le haut.
33
sera vaincue qu’en1859.Quand à la connaissance du massif, il semble qu’elle se borne à la
voie du col du Géant. Dans le reste des Alpes, c’est le silence.

Question20
Quel titre convient le mieux à cet article ?
A. La grande crevasse
B. L’appel des sommets
C. Démodé l'alpinisme
D. Au risque des frontières
Question 21
Une seule de ces affirmations est vraie. Laquelle ?
A. L’alpiniste a vu le jours avec les début du tourisme
B. De tout temps, des hommes illustres ont péri sans les alpes
C. À la fascination pour la montagne a succédé une période de terreur
D. Des mulets furent utilisés pour les premières randonnées en montagne
Question 21
La particularité du mont Cervin est
A. Que tous les hommes qui s’y sont attaqués sont paris en cordée
B. Que ce mont a particulièrement résisté à l’assaut des alpinistes
C. Qu’il a fallu attendre 1932 pour qu’un alpiniste en revienne vivant
D. Que seuls les montagnards de naissance furent capable d’en gravir les flancs

34
Texte 17 : les médecines douces à l'hôpital

Les médecines douces à l’hôpital Il est intéressant de rechercher ce que les différentes
approches médicales peuvent avoir de complémentaire. II semble qu'une réconciliation des
médecines classique et parallèle soit déjà amorcé et cette rencontre se déroule dans un lieu
pour le moins inattendu: l’hôpital. Ce rapprochement permet au patient de ne plus se sentir
pris en otage et d'échapper enfin à l’éternel confit de la plante contre la chimie. De très
sérieux chefs de service d'hôpitaux vantent les mérites de la médecine douce dans l'enceinte
de l'orthodoxie médicale.
A l’origine de ce changement: la bénéfique pression de patients et d'associations de malades
souffrant de 55pathologies sévères, Même si les médecines douces manquent de validations
scientifiques, la réalité de leurs effets est indéniable. Il serait par conséquent regrettable de
priver es malades du confort qu'elles peuvent leur apporter. D'autant que, pour homéopathe, il
n'existe ni interactions médicamenteuses avec les traitements classiques ni effets secondaires
Elle peut en revanche aider à soulager les effets Induits par les médications habituelles. C'est
particulièrement dans le domaine de la lutte contre la douleur que les médecines douces font
leurs preuves. Grâce à des 56thérapeutes qui ont refusé de nier ce qui de toute façon existe à
l'extérieur de l’hôpital, des consultations d'acupuncture, d'auriculothérapie ou encore
d’hypnose se développent peu à peu. En outre, l'exercice de ces pratiques en cadre hospitalier
permet d'assurer une formation sérieuse des praticiens. 57Tous sont docteurs en médecine, ce
qui permet de faire le tri entre charlatans autoproclamés et praticiens valables.
Cela permettra aussi de faire la part entre les disciplines reconnues et certaines thérapies
farfelues dont la pratique peut se révéler dangereuse. Même si les patients sont de plus en plus
nombreux à recourir aux médecines douces, la prudence reste de mise.
B. Cagnat

55
Ensemble des signes caractéristiques d’une maladie.
56
Personne qui soigne les malades, quelles que soient les techniques utilisées.
57
Médecin, dentiste ou auxiliaire médical qui exerce son métier (par opposition à chercheur ).
35
36
Texte 18 : tourisme : « on visitera avant de payer »

Dans l'industrie touristique, le 58bouleversement ne viendra de nouvelles destinations mais des


consumérismes59 des voyageurs. Car le temps disponible augmentera bien plus vite que les
revenus du touriste moyen.
En 2020 ou 2030, celui-ci visitera donc toujours, en priorité son propre pays. Avec un gout
encore plus prononcé qu’aujourd’hui pour le tourisme rural, en réaction l'urbanisation et à la
mondialisation. Même quand il ne partira pas à l’étranger, le vacancier de demain n'aura plus
les mêmes priorités. L’hébergement lui importera moins que la souplesse dans l’organisation
du voyage. Il voudra aussi voir avant de se décider.
«Visiter » des hôtels par internet, ou comparer Taj Mahal et chutes du Niagara, en chaussant
un casque virtuel dans son agence de voyage. Autre exigence : combiner la prise en charge
des séjours « tout compris » avec la liberté du touriste individuel, qui choisit sa date de départ
et ne paie que pour les activités qu’il consomme effectivement.

58
Action de bouleverser; état qui en résulte.
59
Anglicisme pour protection du consommateur.
37
Question 20
Selon l’auteur, les futurs touristes auront
A. Beaucoup plus de temps libre mais pas plus d'argent
B. Beaucoup plus d'argent et beaucoup plus de temps libre
C. Beaucoup moins d’argent et beaucoup moins de temps libre
D. Beaucoup plus d’argent mais peu de temps libre supplémentaire
Question 21
Dans dix ans, les touristes
A. Privilégieront les sites connus
B. Préfèreront les compagnes aux villes
C. Visiteront principalement les pays étrangers
D. Iront sur tout dans les grandes capitales culturelles
Question 22
À l'avenir le plus important sera
A. Le rapport qualité/prix
B. Le service tout au long du séjour
C. La flexibilité des formules proposées
D. La façon dont les touristes seront logés

Question 23
Selon cet article,
A. Le tourisme individuel primera sur les séjours organisés
B. Les lieux touristiques ne seront plus du tout les mêmes qu'aujourd'hui
C. Chacun réservera par internet et les agences de voyage disparaitront
D. Les touristes voyageront virtuellement avant de choisir leur destination

38
Texte 19 : que sont les globe-trotters devenus ?

Qu’il est loin le temps où l’on pouvait partir le nez au vent sur les pistes du Sahara. Dans la
cordelière des Andes ou sur les bords du Mékong ! Désormais, qui prétend voyage hors des
sentiers battu passe pour une tête brulée ou un irresponsable.
Le monde est dangereux, dit l'air d temps. Enigmatique et inamical. Des pays entiers sont
marqués au fer rouge par le ministère des affaires étrangères qui déconseille aux voyageurs
de s’y risquer, message reçu : les français partent de moins en moins à l'étranger.

Le ministère se montre de plus en plus précautionneux. Dans leurs  « conseil aux voyageurs »
ses service ségrènent , pays après pays, les bonnes raisons derester chez soi. Le plus étonnant,
c'est que cette suspicion généralisée, cette frousse officielle, englobe des pays que l’on croyait
sans danger comme Monaco, par exemple.

L’excuse est toute trouvée : la planète serait un guêpier sinon un coupe-gorge. Plus qu’hier ?
Une tradition en tout cas s’est perdue, qu'illustraient pour le meilleur et pour le pire le colon et
l'explorateur, le missionnaire et l’aventurier. Informés en temps réel des drames petits et
grands surgis à l’autre bout du monde, les français sur-réagissent. Ils sont de plus en plus
casaniers. Ils voyagent moins. Selon la direction du tourisme, 11,970 millions de français sont
partis à l’étranger en 2010 et seulement11,682 millions en 2013. En 2016 -derniers chiffres
connus, ils n'étaientplus que 11,385 millions.

La France a de moins en moins le gout de l’ailleurs. On la pensaient hostée ( ?) à


l’immigration, sinonxénophobe. On la découvre pantouflarde. C'es que les deux sont lés, rejet
de l’autre, et repli sur soi. Alors que tombent les barrières douanière, l’incompréhension
s’installe entre les peuples. Chacun chez soi. Chacun pour soi. Clash des civilisations en vue.
D’après Le Monde

39
Question 24
L’auteur regrette le temps où les voyageurs
A. Étaient moins nombreux
B. Prenaient moins de risque
C. Voyageaient avec insouciance
D. Restaient sur les sentiers battus

Question 25
Ceux qui s’aventurent à l’étranger sont considérés comme
A. Des gens très solidaires
B. Des personnes réfléchies
C. Des gens précautionneux
D. Des personnes téméraires

Question 26
Dans cet article, le journaliste dénonce
A. Le manque de concertation entre les peuples
B. L’instabilité et la dangerosité du monde actuel
C. Le climat ambiant de peur à l’égard de l’étranger
D. La passivité des français face aux crises étrangères

Question27
Les français restent de plus en pus chez eux car
A. Les barrières douanières disparaissent
B. Ils sont de moins en moins xénophobes
C. On dramatise ce qui se passe à l'étranger
D. Ils sont mieux informés des dangers qu'avant

40
Texte 20 : joyeux envoles au Quai-Branly

Une sérieuse plainte a été déposée vendredi par la direction du musée parisien du Quai-
Branly. Elle concerne trois bijoux africains, estimés à 600 000 euros, et représentant des
petits visages en or. Ils resteraient introuvables dans les réserves du sous-sol, et pourtant,
aucune effraction n'a été constatée. Les bijoux étaient gardés dans un chariot grillagé et fermé
à clé. Les réserves, fermées au public et soums la stricte surveillance d'un gardien, ne sont
accessibles que par une seule porte et au seul personnel du musée, muni d'un badge à code
magnétique. La nuit, l'ensemble du lieu est placé sous la s d'un système vidéo sophistique. Le
problème auquel est confrontée la police ressemble for tau classique mystère des lieux clos.
L'enquête privilégierait non seulement la possible participation de certains membres du
personnel, mais aussi la piste d'un cambriolage pour satisfaire la curieuse plainte bijoux
soumises à pa commande de collectionneurs argentés.

D'après Libération

41
QUESTION 17
Cet article a pour thème
A. un vol lors de l'organisation d'une exposition.
B. la disparition inexplicable de quelques objets d'art
c. un accident causé par l'installation d'un système antivol.
D. la découverte de masques africains dans le sous-sol d'un musée.
QUESTION 18
Les enquêteurs n'arrivent pas à établir
A. le lieu et le moment des faits.
B. la façon d'agir des malfaiteurs.
c. l'origine du dysfonctionnement
D. les dégâts matériels causés par l'incident.
QUESTION 19
L'incident serait dû
A. à la négligence de l'administration.
B. à la complicité supposée d'employés.
C. au manque de formation des gardiens
D. une panne du système de surveillance.

42
Texte 21 : apprendre la solitude pour ne pas la craindre

Le sentiment de solitude peut être lié à une situation objective mais c'est aussi une notion
hautement subjective. Il n’y aurait pas de différence significative entre les adultes affirmant se
sentir seuls et ceux qui au contraire estiment avoir un nombre d'amis conséquent. Autrefois
limité aux adultes et adolescents, le sentiment de solitude sera de plus en plus fréquent chez
plus les jeunes, comme un fil rouge de la pathologie.
L'affaiblissement des institutions, la montée de la notion de liberté individuelle, l'absence de
consensus éducatif renvoient l'individu à lui-même et le fragilisent. Plus on aurait bénéficié
étant petit d’un environnement rassurant mieux on composerait avec la solitude. L'intolérance
à la solitude s’expliquerait par l'incapacité à invoquer un objet rassurant : la mère, le père ou
tout autre objet d'attachement. Dépendance aux drogues, à l’alcool, au sexe, ou plus souvent à
son conjoint, l’individu se trouve dans le besoin constant de la présence de l'autre. Et pourtant.
la solitude permet de faire émerger ses envies, ses aspirations, favorise la création artistique
ou tout simplement permet de se ressourcer et de se détendre. Les moments de solitude
devraient être des moments où l'on se retrouve en bonne compagnie » avec soi-même

43
Question 9

Selon cet article, le sentiment de solitude


A. C’est un phénomène émergent
B. Augmente avec le fait de vieillis
C. touche toutes les ca
D. Concerne désormais aussi les enfants

QUESTION 10
L'auteur met en cause
A. L’évènement d’une société individualisée
B. L'évènement d'une société individualiste
C. la disparition de la famille traditionnelle
D. accumulation des troubles psychologiques.
QUESTION 11
Un adulte supporte mieux la solitude s'il a
A. été souvent seul durant son enfance.
B. Suivit une scolarisation longue et réussite
C. Grandi dans un climat familial sécurisant
D. subi le moins possible de contraintes sociales

44
Texte 22 : DEUX VITRINES BRISÉES: LES AUTEURS INTERPELLÉS

De nouvelles dégradations ont été commises, au cours de la soirée de mercredi, dans le centre-
ville de Saint-Jean. Entre 21 heures et 22 heures, un groupe de jeunes passablement éméchés a
brisé la vitrine de la Banque Royale et la porte de la pharmacie, rue de Nice. Appelés aussitôt
par des témoins, les gens-drames ont interpellé les auteurs en flagrant délit: trois jeunes de la
ville et des environs, âgés d'une vingtaine d'années. Ils ont été placés en garde à vue à la
gendarmerie, où l'enquête se poursuit, car il semble que ces nouvelles dégradations se situent
dans le prolongement des vols et dégradations effectués ces dernières semaines.

D'après La Nouvelle République.

45
QUESTION 15
Les auteurs du délit ont été
A. arrêtés sur les lieux du délit.
B. libérés.
C. arrêtés chez eux.
D. blessés.
QUESTION 16
Ils étaient tous originaires
A, de Nice.
B de la même région.
C. de Saint-Jean.
D. d'une région différente.
QUESTION 17
L'enquête se poursuit parce que
A. d'autres coupables sont recherchés.
B. le montant des dégâts n'est pas connu.
C. Ce ne sont pas les premières dégradations commises.
D. des témoins manquent à l'appel

46
Texte 23 : économiquement la Bulgarie et avec l’Albanie

Economiquement la Bulgarie est, avec l'Albanie, l'un des pays les plus pauvres de l'Europe de
l'Est. Si l'actuel gouvernement peut se vanter d'avoir réussi à maitriser une inflation plus que
galopante, sa gestion des finances s'est révélée catastrophique, 50 % de la population vit avec
moins de 60 dollars par mois et les retraités, la partie sacrifiée de la population, ont juste assez
d'argent pour payer leur ration de pain et de yaourt journalière. La plupart regrettent la période
communiste où, même s'ils n'étaient pas riches, ils pouvaient au moins vivre décemment. Le
ministre de l'Économie, qui avait pour espoir d'attirer les investisseurs étrangers sur le sol
bulgare et pour ambition de faire rentrer le pays dans la communauté européenne, ne sait plus
quoi annoncer à une population qui ne croit plus à ses dis- cours. Rares sont en effet les
entreprises étrangères qui ont osé tenter l'aventure dans un pays où la corruption est quasiment
institutionnalisée. Quant aux jeunes, bientôt en minorité vue la croissance démographique, ils
s'acharnent à apprendre les langues étrangères et participent chaque année à la loterie
organisée par les États-Unis pour pouvoir obtenir un visa d'immigration. La presse est plus
que timide et les journalistes n'osent plus critiquer ouverte- ment la politique du
gouvernement; le ton des articles les plus subversifs se situe entre un. Cynisme féroce et un
humour des plus noirs.

47
QUESTION 21
D'après cet article, la Bulgarie
A. connait une situation critique
B. connaît une forte immigration
C. a une presse dynamique
D. attire les entreprises étrangères.
QUESTION 22
Le gouvernement a connu un succès dans ses mesures
A. pour enrayer l'inflation
B. pour entrer dans l'Union Européenne.
C. pour redonner espoir à la population.
D. pour augmenter les retraites.
Question23
En Bulgarie, les jeunes
A. aiment voyager
B. sont doués en langue.
C. veulent jouer au loto.
D. sont de moins en moins nombreux.
QUESTION 24
D'après cet article, la presse semble être
A. active.
B. engagée
C désabusée.
D. objective

48
Texte 24 : Dans la chaleur du mélodrame

Dublin 1967-Agnès Browne qui vend des fruits sur le marché, veuve depuis peu, se retrouve
seule à faire vivre ses sept enfants. Pour assurer des obsèques décentes à son mari, elle a
emprunté de l'argent à un crapuleux usurier qui va lui mener la vie dure. Heureusement,
Agnès s'en sortira grâce à l'apparition du chanteur vedette Tom Jones! C'est vous prédire un
film qui ne s'embarrasse pas de finesses socio- psychologiques. Et pourtant, ça marche; en
tout cas, moi, j'ai aimé ce film sans complexes jamais vulgaire, rythmé comme une ballade
irlandaise. Au départ, un roman très populaire puis une série télévisée ont fait d'Agnès
Browne une héroïne familière aux Irlandais. Sans espérer le chef-d’œuvre de la décennie, ne
laissons pas passer le plaisir simple d'un divertissement chaleureux ; ce qui fut autrefois la
spécialité des cinémas italiens et français... il y a longtemps !

49
QUESTION 25
Dans cet article, l'objectif de l'auteur est de
A, faire la critique d'un film.
B. faire la publicité d'un film.
C. présenter une actrice.
D raconter l'histoire d'Agnès Browne.
QUESTION 26
L'auteur pense que le film est
A. un chef-d’œuvre.
B. plutôt bien.
C. plutôt mauvais.
D. Très mauvais.
QUESTION 27
Quel adjectif qualifie le mieux le film ?
A. Subtil.
B. Vulgaire.
C. Triste.
D. Simple
QUESTION 28
Au départ, Agnès Browne est le nom
A. d'un livre.
B. d'un téléfilm.
C. d'une chanson.
D. d'une actrice

50
Texte 25 : LE TEMPS EST VENU DE LIRE EN 3D

- quelles sont les caractéristiques du livre électronique ? Le ivre électronique ressemble à un


livre de six cents pages, sinon Qu'il peut contenir quinze mille pages. Il pèse neuf cents
grammes. Son écran couleur fait vingt-Cinq centimètres de long et dix de large. Il contient un
modem et une connexion Internet. Sa lisibilité est extraordinaire car d’écran n’a rien à voir
avec ceux des ordinateurs De plus, chacun peut choisir la taille des caractères selon le confort
de lecture qu'l recherche.
- Peut-il remplacer un jour le livre papier ?
-Non, il le complète. Le livre électronique est idéal pour lire autrement, ailleurs, pour avoir un
cartable plus léger pour emporter plein de livres en vacances dans une petite valise, pour
recevoir son journal ou son courrier électronique confortablement et sans payer le prix d'un
ordinateur portable.
Est-ce la fin des éditeurs, des bibliothèques et des imprimeurs ?
Non. Le livre électronique est un complément des livres classique qui permettra d'en lire
davantage, en achetant seulement le droit à un livre pendant quinze jours ou un mois. Les
éditeurs auront toute leur place dans ce futur dispositif

51
QUESTION 32
Ce document présente
A l'opinion d'une personne interrogée dans la rue.
B. l'avis d'un vendeur de matériel électrique.
C. les arguments de vente d'un responsable marketing
D l'analyse d'un partisan du livre informatique.
QUESTION 33
La personne interrogée
A. souhaite que le livre électronique soit plus léger.
B. vante la lisibilité du livre électronique
C. prétend que les dimensions du livre électronique doivent être encore réduites.
D. pense que le prix d'un ordinateur portable s'alignera sur celui du livre électronique.
QUESTION 34
Les réponses de la personne interrogée sont de nature à
A. troubler les utilisateurs d'Internet.
B. inciter les gens à acheter des livres classiques.
C rassurer les éditeurs.
D. inquiéter les libraires.

QUESTION 35
Le livre électronique, à l'avenir,
A. coûtera aussi cher qu'un ordinateur portable. prêt gratuit. Apprentissage.
différent
B. pourra faire l'objet d'un

52
C. nécessitera un de la lecture.
D. Coexistera avec le livre papier

Texte 26 : êtes vous un fou de chocolat ?

CharlesDulvat 37 ans. Commercial :


« Je me drogue au chocolat La tablette de 200 grammes, je : l'engloutis en dix minutes. Je
mange environ trois tablettes par semaine. A 12 euros le kilo, : cela revient moins cher que
la : viande A côté de cela, aux: : repas, je ne mange pas grand : chose. Le chocolat, je l'aime
de: toutes les façons, qu'il soit noir, : fourré aux raisins, rempli de : noisettes. C'est aussi une
récompense. Mais attention, il doit toujours être de qualité »

AlexandraVaccariello:21 ans Étudiante


« Je n'exagère pas ma consommation. A quoi bon, ça gâche le : plaisir. Au contraire, il faut
être : gourmet. Quand je trouve un bon chocolatier, je lui achète très souvent son chocolat,
légèrement amer, qui doit contenir : au moins 70 % de cacao . Je fais très attention à la qualité
car: :il y a tellement de variétés de chocolat. Un bon moment, c'est pouvoir croquer du
chocolat accompagné d'un café, ce : qui en fait ressortir le gout. »

Charly Tankoua 58 ans : : Ingénieur


« Des folies, j'en ai fait. Mais e c'est fini, depuis trois ans. Même si on m'offre du chocolat, je
le refuse systématiquement. Auparavant, je travaillais dans une confiserie où les tentations
étaient grandes. Après avoir mangé beaucoup de chocolat, j’ai eu énormément de calories.
Comme je voulais garder une dentition présentable, j'ai arrêté toute consommation de
chocolat. A la place, je bois : des cafés. »

53
QUESTION 11
Quelle personne dit avoir mangé trop de chocolat ?
A. Charles Dulvat
B. . Alexandra Vaccariello.
C. Charly Tankoua.
D. . Aucune des trois.

QUESTION 12
Quelle personne mange le plus de chocolat et le plus rég
A. Charles Dulvat.
B. Alexandra Vaccariello.
c. Charly Tankoua.
D. Aucune des trois.
QUESTION 13
Quelle personne dir ne manger du chocolat qu'à Poccas
A. Charles Dulvat.
B. Alexandra Vaccariello.
C. Charly Tankoua.
D. Aucune des trois.

54
Texte 27 : les «parcs-relais »

Un parc-relais est un parking situé à proximité immédiate d'une station de tramway, de métro,
voire d'autobus, dans lequel l'auto- mobiliste peut laisser sa voiture. II continue alors son
voyage en transport en commun, généralement vers le centre-ville, là où la place manque pour
circuler ou stationner. Mais cela ne suffit pas. La réussite du parc-relais dépend des conditions
d'accueil des voitures: il doit être gardé. Et une formule tarifaire attractive doit être proposée
aux automobilistes. C'est Strasbourg qui a montré la voie, suivie par Nantes et Montpellier le
conducteur de la voiture paie pour la journée une somme correspondant à environ une heure
de stationnement en centre-ville, et reçoit gratuitement autant de billets aller-retour en
tramway qu'il y a de passagers dans son véhicule. Succès assuré à Strasbourg, où plusieurs
milliers de places sont ainsi offertes aux citadins, comme à Nantes. Sur la foi de ce résultat, la
pratique de « l'intermodalité », selon le terme en usage, est appelée à se développer dans
d'autres villes, à commencer par Montpellier et Orléans.
D'après Le Monde.

55
QUESTION 14
Les parcs-relais se situent
A. en centre-ville.
B. en périphérie
C. dans une station de métro.
D. dans un jardin.

QUESTION 15
Le succès des parcs-relais est lié
A. à la gratuité du service.
B. à la mentalité des automobilistes.
C. à la grève des tramways.
D. à la surveillance des voitures.
QUESTION 16
A Strasbourg, on offre
A des places de parking gratuites.
B. des tickets de tramway gratuits.
C. des locations de véhicules gratuites.
D. des heures de stationnement en centre-ville.
QUESTION 17
L'intermodalité.
A. est un succès à Montpellier et Orléans.
B. se développera à Strasbourg et Nantes
C. est une réussite à Strasbourg et Nantes.
D. a commencé à Montpellier et Nantes.
56
Texte 28 : grande enquête de consommation

Savez-vous que plus de 7 nouveaux produits sur 10 disparaissent dans l'année suivant leur
commercialisation car ils ne correspondent pas aux besoins des consommateurs ? Nous avons
décidé d'effectuer un grand sondage afin de déterminer les raisons pour lesquelles des milliers
de nouveaux produits meurent chaque année. En remplissant le questionnaire ci-joint, vous
pourrez aider les entreprises à mieux cibler les besoins et les attentes des consommateurs à
l'égard de nombreux produits. Pour notre étude, il est impératif que vous remplissiez la case «
fiche signalétique > en mentionnant votre identité et votre domiciliation. Ce sondage ne vous
prendra que quelques minutes et si vous nous le renvoyez dans les délais indiqués vous
pourrez bénéficier d’offres spéciales et de bons de réduction sur les nouveaux produits
préférés des ménages. Vous serez de même inscrit(e) sur une liste de consommateurs de
marque. Tous les nouveaux produits sur le marché des cosmétiques vous seront
automatiquement offerts. Vous n'êtes pas obligé(e) de répondre à toutes les questions. Si vous
n'avez pas d'avis particulier sur telle ou telle question, passez à la suivante. Vos réponses sont
confidentielles et personnelles et ne pourront en aucun cas être utilisées ou divulguées à de
tierces personnes à des fins publicitaires. Nous vous remercions par avance pour votre
participation à cette enquête.

57
QUESTION 21
Cette enquête va servir
A. aux entreprises.
B. aux publicitaires.
C.. aux consommateurs
D. aux cosmétologues
QUESTION 23
En échange, vous
A. gagner des produits ménagers.
B. bénéficier de tarifs préférentiels.
C. profiter de soins de beauté.
D. participer à une loterie.
QUESTION 22
Pour qu'elle soit valable, il faut
A. répondre à toutes les questions.
B. garder votre anonymat.
C.. donner votre nom et adresse
D. la renvoyer rapidement.
QUESTION 24
Ce sondage est effectué pour
A. mieux cibler la demande
B. tester vos connaissances.
C. vendre des produits de marque
D. augmenter l'offre.
58
Texte 29 : un piège pour les baleines …

Sans doute attirées par une espèce particulière de poissons, des baleines blanches sont
remontées vers le nord du Canada en suivant d'immenses fissures dans la banquise. Mais un
refroidissement soudain a transformé ces prédateurs en proies, la glace se refermant sur elles
Des ours polaires les ont rapidement repérées et les ont attaquées jusqu'à ce qu'elles soient
assez faibles pour être traînées hors de l'eau. C'est brutal et ce n'est pas joli à voir», déclare un
écologiste canadien. Il se félicite de cette occasion unique offerte cette année à quelques
privilégiés de voir u le côté noir de la nature », celui qu'on ne voit pas souvent à la télévision
ou dans les films de Walt Disney. Selon les spécialistes, ce phénomène se produit sans doute
tous les ans (le plus important de notre histoire récente a rassemblé plusieurs centaines de
baleines près du Groenland dans les années 60). Mais ce qui est rare, c'est de pouvoir y
assister les baleines ont survécu en maintenant une ouverture de quelques dizaines de mètres
carrés, qui leur permet de remonter à la surface pour respirer. Une communauté Inuit s'est
aussi mobilisée pour sauver les baleines. Ils ont utilisé des sortes de tire-bouchons géants et
des scies pour forer une demi-douzaine de trous afin que les baleines puissent respirer lis
espèrent ainsi pouvoir les guider vers la mer. Les scientifiques aimeraient pouvoir effectuer
des recherches sur ce phénomène biologique mais ils ont du mal à trouver des financements
pour des expéditions coûteuses, surtout en urgence. Ce phénomène n'a cependant rien
d'alarmant, soulignent les chercheurs. Ils savent que dans quelques mois, le détroit de
Lancaster sera de nouveau envahi de baleines blanches qui attendront que la glace se fissure.

59
QUESTION 28
Ce texte
A. présente un documentaire télévisé.
B. décrit un phénomène naturel.
C. est un manifeste pour sauver les baleines.
D. parle du scénario d'un dessin animé.
QUESTION 30
Pour sauver les baleines,
A. les chercheurs les ont guidées vers la mer.
B. les Inuits ont troué la banquise.
C. Les scientifiques ont organisé une expédition d'urgence.
D. Les Inuits ont chassé les ours polaires.
QUESTION 2
Les plus grands dangers pour les baleines
A. le froid.
B. les ours.
C. le manque d'air.
D. I ‘homme.
QUESTION 31
Après la lecture du texte, on apprend
A. que des expéditions partiront bientôt pour secourir les baleines.
B. que la glace repousse les baleines vers le sud.
C. que c'est un phénomène rarissime et inquiétant.
D. qu'un tel spectacle a enfin pu être observé.
60
Texte 30 : princes et princesses

Deux adolescents et un vieux technicien se retrouvent dans un cinéma abandonné. Là, leur
imagination alliée à un peu de technique leur fait créer des histoires dont ils sont les héros. Et
comme dans tout conte qui se respecte, il est question de princes ou de garçons valeureux, de
princesses prisonnières, de sorcières, de félons... La balade nous mène en Egypte où un jeune
paysan pauvre séduit la reine par sa générosité, au Japon où une vieille dame déjoue les plans
d'un méchant voleur au cours d'une très poétique nuit; nous nous trouvons au Moyen Age
dans le merveilleux château d'une sorcière pas comme les autres, dans le futur aussi avec une
reine égoïste... Une paire de ciseaux, du papier à dessin noir, de l'ombre et de la lumière :
voilà, techniquement, ce qu'il a fallu pour fabriquer les six petits bijoux qui composent ce film
d'animation. Plus un talent fou pour nous faire <« voir » des visages qui restent dans le noir,
dans l'utilisation de couleurs, dans le détail suggérant tout un univers, un décor, un pays. Un
grand merci au réalisateur (comment le cinéma a-t-il pu se passer de lui ?) : ces films, réalisés
avant notre Kirikou chéri, ont de la grâce, de I ‘humour et de sacrés effets spéciaux. Quand
l'artisanat devient de l'art...

61
QUESTION 32
« Princes et Princesses » raconte des histoires inventées par
A. trois personnes pleines d'imagination
B. des techniciens spécialistes du film d'animation merveilleuses cinéma abandonne
C. les employés rêveurs d'histoires
D. les spectateurs nostalgiques d'un cinéma abandonné
QUESTION 34
Pour réaliser ce film, il a fallu
A. des outils utilisés généralement par les bijoutiers.
B. un minimum de matériel et un maximum de talent.
C. un travail rigoureux de la part des acteurs.
D. L’engagement de dépenses colossales pour les effets spéciaux.
QUESTION 33
Dans le film,
A. des princes et des princesses racontent leur histoire
B. des histoires vraies sont mises en scène
C. deux adolescents et un technicien préparent un spectacle historique
D. des histoires sont contées en ombres chinoises
QUESTION 35
La critique est positive
A sur tous les aspects cités
B. seulement si les spectateurs sont des enfants.
C. mais regrette la banalité du sujet
D. sauf en ce qui concerne les jeux de lumière
62
Texte 31 : la société Findus

La société Findus a décidé de lancer une expérimentation pour tenter de mieux comprendre
les habitudes alimentaires des Français. Dix familles ont été sélectionnés, cinq à Paris et cinq
à Lyon. Elles ont accepté que soient installées deux caméras dans leur appartement, l'une à
proximité de la télévision, l'autre dans la cuisine. Deux fois par jour, entre 12 heures et 14
heures puis de 18 heures à 22 heures, leur quotidien sera filmé Au moment où le
consommateur semble difficile à appréhender, à analyser, et où le débat sur la progression de
l'obésité place les sociétés de l'agroalimentaire en première ligne, la société Findus a choisi
l'analyse in vivo pour s'approcher d'une réalité qu'elle espère plus juste « Nous souhaitons
observer les différences entre la vie rêvée des gens et leur vie réelle, explique le directeur du
marketing de Findus. Le plus souvent, le développement de nouveaux produits s effectue suite
à des études déclaratives. Il y a également les enquêtes du Credoc sur les habitudes
alimentaires Or les Français déclarent , à 80 % manger ensemble, en famille. Il y a un filtre
social qui fait que souvent les gens répondent en disant non pas ce qu'ils font, mais ce qu’ils
aimeraient faire > Cuisiniers, commerciaux, chefs de produits, responsables du marketing se
partageront es travaux d'observation et d'analyse. « Il y a une grande différence culturelle
entre les milieux du marketing ou de la publicité et la France de tous les jours ».
LE MONDE, mars 2005

63
Question 1:

Choisissez le titre qui convient le mieux à cet article


A. Les nouvelles façons de s'alimenter.
B. Mieux appréhender le rituel des repas.
C. Les habitudes alimentaires résultat d'une enquête
D. Influence de la télévision sur l'alimentation
Question 2:
Que pense la société Findus d propos de l'attitude des français face aux enquêtes ?
A. Ils y répondent rarement
B. Ils s'autocensurent souvent
C. lis décrivent leur vie réelle
D. ils répondent souvent négativement
Question 3:
D'après la société Findus, cette expérience lui servira à
A. mieux adapter ses produits au consommateur
B. informer le consommateur sur les causes de l'obésité
C. développer le gout du consommateur
D. apprendre aux consommateurs à accommoder ses produits

64
Texte 32 : comme si je voulait vivre pour deux

- Nicolas Viennot, 23 ans, a un frère de 15 ans polyhandicapé


« Clément m'a apporté plus de tolérance, d'attention, de sensibilité envers les difficultés des
autres. Je lui dois aussi une certaine philosophie : Profiter de la chance que j'ai d'être valide,
faire la fête. Je me force à tourner les choses en dérision quand ça ne va pas. Un défi à la vie,
en quelque sorte. Se pendant, c'est que je suis parfois un peu trop dans l'excès, comme si je
voulais vivre pour deux. J'ai un caractère impulsif, l'envie de tout faire maintenant par peur de
l'avenir. Je porte également un fort sentiment de révolte contre les injustices, quelquefois
teinté d'amertume. J'ai beaucoup de mal avec l'affirmation On nait tous égaux. Ma sensibilité
à fleur de peau me pousse parfois à des colères simplistes. Plus jeune, je prenais très mal tout
ce qui m'arrivait de négatif. Mais je me suis aussi forgé une carapace qui m'aide à encaisser
pas mal de choses, je me suis endurci sans me replier sur moi-même. Il m'est cependant
toujours difficile de lutter contre ce sentiment de culpabilité, cette sensation de me défiler
parce que mes parents doivent assumer tous les jours le handicap alors que moi, je fais ma vie
ailleurs».

65
Question 1:
De quel type de document s'agit-il ?
A. Un témoignage publié dans un journal.
B. Une lettre écrite à un frère handicapé.
C. Un extrait de roman autobiographique.
D. Une réponse d'un psychologue.
Question 2:
L'expérience d'avoir un frère polyhandicapé a développé chez Nicola
A. une très grande fragilité.
B. une vision négative de la vie
C. une meilleure compréhension des autres
D. une capacité à prendre tout au sérieux
Question 3
Pourquoi Nicolas se sent-il coupable?
A. Parce que lui n'est pas ne handicape.
B. Parce qu'il profite trop de la vie
C. Parce qu'il se met souvent en colère
D. Parce qu'il a l'impression de fur.

66
Texte 33 :l’eau sera un en jeu majeur

L'eau sera un enjeu majeur du XXl esiècle, tant sur le plan écologique qu'économique.
L'augmentation de la population mondiale - on comptera 2 milliards d'habitants
supplémentaires en 2025 -devrait conduire, selon l'UNESCO, a une pénurie de cette ressource
vitale. Les régions où le manque d'eau devient un problème récurrent sont de plus en plus
nombreuses, un phénomène en partie du aux changements climatiques observés actuellement.
Dans les vingt ans à venir, on s'attend a une diminution d'un tiers de l'eau disponible pour
chaque habitant de la planète. Pour lutter contre ce problème, les experts réunis en mars 2003
au e Forum mondial de l'eau de Kyoto ont invité les pays participants à lutter contre le
gaspillage, à améliorer l'irrigation et à investir dans des équipements L'inquiétude vaut tant
pour la quantité que pour la qualité de l'eau potable.
Dans de nombreux pays, les eaux usées sont rejetées sans traitement dans les rivières Avec
des conséquences sur la santé que l'on peut imaginer, car de nombreuses maladies sont
transmises par les eaux polluées. La production agricole et l'équilibre écologique sont aussi en
danger. Certains pays envisagent la construction de barrages, comme vient de le faire la
Chine sur le Yangtsé, l'aménagement de fleuves comme le Gange en Inde ou le dessalement
des eaux saumâtres ou salées.
COURRIER INTERNATIONAL, avril 2005 a

67
Question 1:
Pourquoi l'eau sera t elle un enjeu majeur du xx e siècle
A. Parce que la qualité de l'eau se dégrade et rien n'est fait pour l'améliorer
B. Parce que cette ressource n'est pas infinie et que la population ne cesse d'augmenter
C. Parce que, dans une vingtaine d'années, un tiers des habitants de la planète n’aura plus
d'eau.
D. Parce qu'en 2025 cette ressource ne sera plus potable dans la majorité des régions
Question 2:
Quelles solutions proposent les experts
A. Contrôler la consommation d'eau par habitant
B. Rationner la distribution mondiale d'eau
C. Lutter contre le réchauffement climatique
D. Changer les comportements et développer des infrastructures
Question 3:
Parmi les affirmations suivantes, une seule est fausse, laquelle
A. La qualité de l'eau inquiète tout autant les experts
B. les eaux polluées sont néfastes pour la sante
C. La mauvaise qualité de l'eau perturbe l'écosystème
D. Des barrages sont construits pour traiter les eaux usées.

68
Texte 34 : Faut-il avoir une dent contre les gommes ?

« Des gencives saines et des dents fortes » affirment les fabricants sur leurs emballages Le
chewing-gum est-il bon pour la santé ? Dès la Première Guerre mondiale, Wrigley vantait les
mérites de sa pâte avec cet argument martial: «Elle maintient le soldat en éveil ! ». Les
tablettes se sont ainsi glissées dans le paquetage des GL. En 1968, Hollywood avance une
nouvelle vertu : mâcher relaxe. Dans son spot, des acteurs au bord de la crise de nerfs se
calment subitement en mâchouillant. Le discours s'étoffe à partir de 1987, avec l'arrivée du
chewing-gum sans sucre. Les marques jouent la carte de l'hygiène bucco-dentaire. Avec
succès : le sans-sucre représente aujourd'hui près de 80 % des ventes ! N'y a - t - il vraiment
aucun risque de caries ? « Aucun , assure le Dr Caron, membre de l'Union française pour la
santé bucco-dentaire. Sans compter que la mastication permet de réduire 4 fois plus vite le
taux d'acidité de la bouche, générateur de caries >». La question est: Peut-on faire confiance à
l'UFSBD, qui fait financer ses ions de prévention par les industriels? « L Union n'a plus les
moyens de réaliser ses propres spots de pub, se défend le Dr Caron. Nous faisons donc passer
notre message de sensibilisation via des marques de chewing-gums. Chaque produit est testé
en laboratoire, I ‘ordre des chirurgiens-dentistes donne son accord avant tout partenariat avec
une marque. Mais cela reste un chewing-gum : il n 'y a pas d'effet miracle !». Les
nutritionnistes comme Patrick Serog sont plus réservés : « Pendant la mastication. on avale
beaucoup d'air ce qui provoque ballonnements et crises d 'aérophagie. L'effet coupe-faim du
chewing-gum vient de ces ballonnements ». Les vertus du chewing-gum sont peut-être
ailleurs... Une équipe de neurologues japonais a observé que la mastication provoquait une
accélération de l'activité de l'hippocampe, zone du cerveau associée à la mémoire visuelle.
69
Question 1
Que signifie le titre de cet article ?
A. Gommes et dents font il bon ménage?
B. Faut-il avoir de bonnes dents pour mâcher tes gommes ?
C Quelles sont les vertus des gommes pour les dents ?
D. les gommes sont elles un produit miracle pour les dents?

Question 2:
Parmi ces arguments publicitaires un seul n'est pas utilisé par les marques de gomme, lequel ?
A. te chewing-gum permet de se détendre
B. Le chewing-gum calme les douteurs dentaires
C. te chewing-gum évite l’assoupissement
D. Le chewing-gum empêche la formation de caries
Question 3:
D'après le Dr Caron, les industriels
A. font de la publicité mensongère
B. financent la recherche de UFSBD
C. testent chaque produit en laboratoire
D. sont des partenaires fiables

Question 4:
Que pensent les nutritionnistes du chewing-gum ?
A. Il participe effectivement a l'hygiène bucco-dentaire
70
B. Il permet d'améliorer les performances de la mémoire
C. l entraine malheureusement de légers effets secondaires
D. l peut provoquer des troubles chez les sportifs

Texte 35 : CINÉMA: Les revenants Réalisé par Robin Campillo

Les morts vivants de Robin Campillo ne surgissent pas la nuit mais par un bel après-midi
d'été, quittant tranquillement leur cimetière en un cortège pédestre à dominante beige et
pastel. Ils ont l'âge qu'ils avaient à leur mort mais sans les stigmates d'une maladie ou d'un
accident. La vision presque radieuse d'un phénomène pour le moins effrayant est l'une des
bonnes idées de ce film l'image possède la clarté supposée rassurante des pubs télé du matin
valorisant le troisième âge, mais la lenteur extrême des mouvements, la fixité des regards
distillent à dose infime une part de grotesque et un profond malaise. Nombre de séquences
montrent d'ailleurs les mesures concrètes de la municipalité pour répondre rationnellement à
l'évènement accueil, hébergement, suivi et réinsertion professionnelle des ex-morts. Mais
dans l'intimité des foyers, c’est l'hébétude face au prodige que constitue la présence d'un être
dont on avait fait le deuil. Ainsi de l'épouse du maire, d’un enfant unique dont les parents
avaient vidé la chambre ou un accidenté de la route à nouveau dans le lit de son ex-compagne.
Le film fait songer au premier épisode d'un feuilleton expérimental que l'auteur aurait tourné
avant d'écrire les suivants. Plusieurs hypothèses prometteuses sont développées Il y a le
thriller. Il y a la rêverie plastique et feutrée, parfois envoûtante, du metteur en scène autour de
ses créatures, de leur déplacement, de leurs accents. Il y a aussi la métaphore politique du
refugié, de l'indésirable Et il n'est pas non plus interdit de sourire, avec le cinéaste plutôt que
sur son dos, de la malveillance de certains revenants Dommage qu'aucune de ces directions,
également intéressantes, ne s'impose Que faire des revenants, population insaisissable cette
belle chimère de cinéma ? Le casse-tête semble s'être imposé de façon aussi aigue au cinéma
qu'à ses mortels circonspects.

71
IEI ERAMA, octobre 2004

Question 1 :
Le film de Robin Campilo appartient d quel genre ?
A. Horreur
B. Drame
C. Fantastique
D. Science fiction.
Question 2:
Quelle phrase résume le mieux l'histoire ?
A. Des personnes mortes reprennent la vie là où ils l'avaient laissée
B. Des revenants décident de fonder une nouvelle ville
C. Des morts-vivants se révoltent dans un cimetière
D. Des habitants décident de participer à une farce macabre.
Question 3:
Quel sentiment inspire le retour des morts à leurs proches?
A. Le dégout
B. Le bonheur
C. La stupéfaction
D. Le malaise

D'après cette critique


A. les images provoquent toujours la même émotion chez le spectateur
B. le cinéaste n'a pas su choisir une idée-phare pour guider 'intrigue.
C. le film est intéressant de bout en bout et fait souvent rire le spectateur.
72
D. le problème soulevé par le retour des morts a été subtilement résolu

Texte 36 : le cauchemar de Darwin

Une fois passé le cap de la première semaine d'exploitation, les bouche-à oreille a fonctionné
à plein. Déjà couvert de récompenses (quinze prix dans quinze festivals du monde entier), Le
Cauchemar de Darwin a dépassé les deux cent mille entrées. Destin de rêve pour un
documentaire au sujet peu engageant, réalisé par un cinéaste inconnu (..) Un destin que ne
suffisent pas à expliquer le titre accrocheur, l'affiche efficace ou la bonne couverture
médiatique. Pour le distributeur, un autre élément explique ce succès : « Le film est arrivé à
un moment où, référendum oblige, on s'interroge beaucoup sur la politique, sur les
conséquences de la mondialisation et les rapports Nord Sud n Si les perches du Nil ont fait
mouche, c’est aussi parce que le documentaire établit un lien entre la situation tanzanienne et
le quotidien des Européens En l'occurrence, leur manière de consommer. Ainsi, pour soulager
leur mauvaise conscience, certains croient avoir trouvé la solution : le boycott. Objet d'un
commerce que le film assimile à du pillage, la perche du Nil ne passera plus par leur assiette.
ELERAMA, mai 2005

73
Question 1
Cet article
A. fait la critique du docurnentaire réalisé par Hubert Sauter
B. donne les raisons du succès du « Cauchemar de Darwin
C. propose une analyse des ravages de la mondialisation
D. dénonce les risques de consommation de perches du Nil
Question 2 :
Le Cauchemar de Darwin provoque chez le spectateur
A. un dégoût profond
B. un étonnement sans lendemain
C. une mauvaise conscience
D. un sommeil de plomb
Question 3
Quelle est la réaction de certains spectateurs après avoir vu le film ?
A. Ils décident d'arrêter de consommer le poisson du lac Victoria
B. Ils boycottent l'ensemble des produits de Tanzanie.
C. Il s'engagent dans des associations altermondialistes
D. ils commercialisent la perche du Nil en plus grande quantité
Question 4:
Pour les distributeurs, le succès inattendu de ce film s'explique surtout par
A. un bouche à-oreille réussi
B. Une bonne campagne publicitaire
74
C. un contexte politico-économique tendu.
D. une prise de conscience du quotidien des Européens.

Texte 37 :la fête de la music

En 1982, Jack Lang, alors ministre de la Culture, Christian Dupavillon, membre de son
cabinet et Maurice Fleuret, directeur de la musique, décident d'organiser la première Fête de
la musique . L' idée leur est venue suite à une enquête révélant que 37 % des Français
disposaient d'un instrument de musique et qu'un jeune sur deux, de moins de 19 ans, en jouait
régulièrement. Pour faire découvrir le panorama musical de la France, les trois hommes
décident de tout mettre en œuvre pour organiser cette manifestation. Le rendez-vous est fixé
au 21 juin, jour symbolique du solstice d'été, jour le plus long de l'année et ancienne fête de la
Saint-Jean. La préparation se déroule dans une grande précipitation, une vingtaine de jours à
peine après son annonce officielle, sans véritables moyens financiers ni logistiques. En dépit
de la diligence et du caractère spontané de l'événement, de nombreuses initiatives se mettent
en place dans toute la France. Des ensembles professionnels comme l'Opéra de Paris ou
l'Orchestre philharmonique de Strasbourg finissent par accepter de jouer gratuitement.

75
QUESTION 17
L'idée de la Fête de la musique est née
A. après avoir effectué un sondage.
B. à la demande de 37 % des Français .
C. d'une rencontre entre le ministre et les jeunes
D. sur l'initiative de musiciens de moins de 19 ans.
QUESTION 18
Elle a été créée pour
A. financer les musiciens professionnels débutants.
B. faire connaître les talents musicaux des Français.
C. mettre en valeur la chanson française dans le monde.
D. inciter les jeunes à jouer d'un instrument de musique.
QUESTION 19
La première Fête de la musique
A, a été plus ou moins improvisée
B. n'a pas été annoncée officiellement
C. a été organisée très longtemps à l'avance.
D. a nécessité un apport financier important

76
Texte 38 :l’association de 7 à 97 ans

L'association de 7 à 97 ans en collaboration avec l'Association LE REPIT œuvre dans un


projet novateur contre toutes les ruptures et notamment contre la solitude des personnes âgées
et l'exclusion sociale des enfants, et organise aussi des classes découvertes. C'est ainsi qu'elle
réunit des groupes d'enfants et d'aînés qui se retrouvent à la Ferme des VIGNEAUX en
Sologne pour se sentir moins seul, et découvrir la nature dans un site privilégié. Pour ne rien
gâcher, un espace artistes ouvert ses portes et permet aux jeunes et aux aînés de découvrir et
pratiquer la musique, le théâtre, la peinture, la sculpture Avec des agréments tels Gites de
France; D.D.J.S., ministère de la jeunesse et des sports, au titre de la Jeunesse et de
l'éducation;

77
78