Vous êtes sur la page 1sur 9

5 C’EST MA

VILLE !
OBJECTIF DE LA TÂCHE
Préparation d’un projet pour la candidature de votre ville à un événement.

Pour cela, au cours de l’unité nous allons aborder :


• des articles de presse,
• des extraits littéraires.
Nous apprendrons à :
• comprendre et faire des descriptions complexes d’un lieu / d’un bâtiment,
• exposer et justifier un point de vue,
• argumenter,
• attaquer et défendre des idées,
• hiérarchiser des idées.
Nous utiliserons :
• la place de l’adjectif,
• le but,
• la conséquence,
• pour et par.

Comme vous l’avez fait faire dans les unités précédentes et, avant de laisser les élèves se lancer dans le travail
de la partie ANCRAGE, vous allez leur demander de lire l’encadré annonçant la tâche ciblée et de se rendre à la
double page où celle-ci est préparée.
Ils verront ainsi qu’ils devront se préparer à défendre la candidature de leur ville (ou celle de leur choix) à un
événement important face à un jury.
L’observation de la page de gauche de la TÂCHE CIBLÉE avec une image des anneaux olympiques ou le badge
annonçant la candidature de Liège à l’Exposition Internationale devrait permettre à vos élèves de rapidement
comprendre la portée de la tâche et ils auront certainement en tête des processus de candidature de villes à un
événement de ce type, souvent sportif (Coupe du monde de football, Jeux olympiques…) mais aussi politique,
économique, de médecine, de technologie (siège d’un organisme international ou d’un congrès de télépho-
nie ou d’alimentation…). Ils comprendront ainsi aisément quels éléments ils devront prendre en compte pour
défendre cette candidature.
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

modernité (recherche d’harmonie dans l’architecture, les


Ancrage transports, la place de la nature dans l’espace urbain…) et
d’en évoquer les risques, notamment à partir de la notion
de « cité idéale » qui nous renvoie à la société parfaite,
1. PRENDRE SOIN DE SA VILLE qui n’est pas sans risque.

■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES ■■DÉMARCHE


Avant que vos élèves ne se lancent dans l’observation des A.
photos qui ouvrent l’unité et qu’ils n’en parlent, vous pou- Les photos représentent :
vez leur demander d’abord en petits groupes puis tous • Guangzhou : cette importante ville chinoise de plus de
ensemble de réfléchir au titre même de l’activité. Vous 12 millions d’habitants, et plus connue en français sous le
pourriez la développer autour d’une carte heuristique nom de Canton, est un véritable pôle industriel et com-
ayant pour centre la ville voire le titre complet de cette mercial. Mais c’est aussi une de ces grandes villes à fort
première activité. taux de pollution. Cette photo doit certainement inciter
les élèves à se poser des questions sur la compatibilité
■■OBJECTIF entre développement et environnement.
Faire parler spontanément les élèves de l’espace urbain
et de ce qu’il signifie pour eux avec ses problèmes (pollu- • Montréal : la photo nous montre en premier plan la
tion, anonymat, transports…) mais aussi de ce qu’on peut maison-exposition ou maison solaire écologique. Au
faire pour améliorer cet espace partagé et symbole de fond, la Biosphère, le grand musée de l’environnement

1/9
5 C’EST MA
VILLE !

qui se trouve sur l’île Sainte-Hélène. en groupes. Ensuite comparez-les.


Les élèves pourront à partir de la description faire le lien Vous pourrez ensuite les leur montrer à partir d’images
entre les besoins d’une société moderne (la maison pri- disponibles sur Internet.
vilégie la domotique), la recherche esthétique (l’œuvre
de Richard Buckminster Fuller : le dôme géodésique) et
l’environnement comme le montre la couleur verte qui CORRIGÉ
domine sur la photo en raison de la présence des arbres
et des parterres fleuris. Nom du projet 1 Physalia (http://
www.urbanews.
• Bordeaux : cette photo nous montre le tramway de fr/2011/08/30/15284-phy-
Bordeaux. Plusieurs villes de France (Nantes, Lyon…), salia-un-jardin-flottant-
après l’avoir abandonné, ont décidé à partir des années pour-nettoyer-les-rivieres/#.
80 de réintroduire ce mode de transport, largement asso- UdgBXFMQ_Io)
cié à un déplacement urbain plus écologique. Fonction naviguer et nettoyer fleuves
Les élèves pourront évoquer cet aspect par rapport à et rivières du monde
ce mode de transport, perçu dans certains pays comme
Mots-clés « condensé de nature et de
moderne et écologique mais d’autres peut-être qui en
biotechnologie »
connaissent encore les anciennes versions (de nom-
« architecture éco-conçue »
breuses villes de l’Europe centrale en ont encore) pour-
« vaisseau auto-nettoyant »
ront ne pas avoir cette même perception.
« énergies renouvelables »
« beauté de l’imagination »
• La cité idéale : cette représentation de Francesco di
Giorgio Martini évoque un type de société où les humains Objectifs • meilleur respect de l’éner-
vivraient dans une sorte d’harmonie parfaite. Vous pour- environnementaux gie (100% autosuffisant)
rez d’ailleurs faire le lien avec l’extrait d’Utopia de Thomas • utilisation des énergies
More. Il s’agit de mettre en avant la parfaite harmonie des renouvelables (hydroélec-
formes mais peut-être aussi de s’interroger sur ce qu’est tricité et énergie solaire)
cet espace urbain et les dangers d’une société trop « har-
monieuse ».

• La Défense (Paris) : cette photo prise depuis la Grande Nom du projet 2 Lands creek
Arche de la Défense – tout un symbole de cet espace -, Fonction réhabiliter les zones indus-
nous montre la grande esplanade située entre la coupole trielles de Genève, en combi-
du CNIT à gauche et Les Quatre Temps, grand centre com- nant montagne et eau
mercial, à droite. C’est la représentation française de ce
Mots-clés « cache-misère »
grand quartier des affaires, l’un des plus importants d’Eu-
« scénographie urbaine »
rope, où l’on essaie de combiner l’activité financière et le
monde de l’entreprise, le commerce et, comme le montre Objectifs • favoriser la végétation
cette photo, l’humain. environnementaux dans un espace industriel
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Les élèves pourront évoquer ces aspects mais peut-être • lieu d’intégration
aussi, être critiques par rapport à un espace urbain où (éducation, commerce,
domine le gris : peu d’espaces verts. Un modèle urbain culture…)
éloigné de la recherche d’harmonie entre modernité et
environnement.

B. Laissez les élèves s’exprimer spontanément sur le sujet. D. Ce travail peut-être individuel ou fait en groupes. Dans
Normalement, l’activité d’amorce et la partie A. auront les deux cas, il faudra que les élèves argumentent leur
déjà permis de mettre ou remettre en place une grande choix avec au minimum 5 arguments. Cette argumenta-
quantité de lexique autour du sujet. Ils devraient donc se tion pourrait déboucher sur un travail d’expression écrite.
sentir plus à l’aise pour prendre la parole sur le sujet. C’est
une façon aussi de commencer à les préparer à repérer les Cette activité sur Vincent Callebaut peut nous amener à
éventuels problèmes ou avantages de leur espace urbain travailler sur l’activité 3 de EN CONTEXTE avant la 2 car
par rapport à la TÂCHE CIBLÉE. Il est important de garder vous pourrez faire le lien entre un vaisseau de
une trace écrite ou audio de ce qui a été fait par les élèves Vincent Callebaut et les engins issus de l’imagination de
lors de cette activité. Jules Verne.

C. Après l’écoute du document, et avant de passer à ■■POUR ALLER PLUS LOIN


la partie D., demandez à vos élèves de dessiner ces 1. Et si vos élèves, à leur tour, imaginaient une invention,
projets de Vincent Callebaut. Ce travail peut être fait utopique mais permettant d’améliorer l’espace ou le trans-
port urbain ou encore le logement ? Ils pourraient aussi

2/9
5 C’EST MA
VILLE !

présenter un projet déjà existant au reste de la classe.

2. Faire une recherche sur Vincent Callebaut et le présen-


ter, ainsi que son œuvre. On pourrait, si on dispose de
suffisamment de temps, faire une mini-exposition dans la
classe ou une présentation en diaporama de cet architecte
belge. Les élèves connaissent peut-être aussi d’autres ar-
chitectes « futuristes » qu’ils pourraient présenter.

LA PAROLE EST À VOUS !


Il s’agit de la cinquième unité. Les élèves connaissent
déjà bien nos trois « personnages » et pourront donc ai-
sément anticiper des réponses avant qu’ils n’écoutent les
personnages. La démarche reste la même que dans les
unités précédentes.

Questions posées :
1. Si vous aviez la possibilité d’apporter des améliorations
dans votre ville, que feriez-vous ? Quels types de projets
mettriez-vous en place ?
2. Connaissez-vous des projets dans votre ville, ou ailleurs,
qui ont vraiment amélioré la qualité de vie des citoyens ?
3. Connaissez-vous a priori des projets urbains pharao-
niques mais qui ont fini par améliorer la qualité de vie
des habitants ?
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

3/9
5 C’EST MA
VILLE !

En contexte CORRIGÉ
2. « la capitale est dans un état de vétusté et de
dégradation avancé », « la négligence et le facteur
■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES humain ont contribué à la transgression », « tout ce
Cette double page vous propose deux types de textes, qui est `agressif ´sera éradiqué »
l’un journalistique sur la réhabilitation urbaine d’Alger
et l’autre, littéraire, sur Stahlstadt, que décrit Jules Verne 3.
dans un extrait du roman Les cinq cents millions de la Bé- • valoriser le parc immobilier urbain
gum. Vous pourrez indépendamment travailler un texte • intervenir sur le cadre bâti
avant l’autre. Si vous avez souhaité développer l’aspect de • entretenir les terrasses des immeubles, les façades
la réforme urbaine et marquer une pause avant de conti- • enfouir les câbles
nuer avec l’activité C.1., vous pourriez commencer par la • utiliser des matériaux compatibles avec l’environ-
2 ; si au contraire vous avez fait l’activité C. 1., la transition nement et pérennes
peut se faire en établissant le lien entre Physalia et les • sensibiliser et moraliser la population algéroise
engins fantastiques de Jules Verne pour parler de l’auteur • réhabiliter l’ensemble du tissu urbain, pas unique-
nantais avant de revenir à l’urbain. ment le centre

4. Sensibilisation et moralisation des Algérois sont


2. UN NOUVEAU VISAGE indispensables pour qu’ils adhèrent au projet et en
POUR ALGER garantissent ensuite la pérennité.

■■DÉMARCHE 5. Alger devrait devenir « la perle de la Méditerra-


A. AVANT LA LECTURE née ». Peut-être parce qu’elle se caractériserait par
1. Les élèves pourront apporter non seulement des défi- une couleur blanche dominante qui la ferait ressor-
nitions de dictionnaires généralistes mais aussi celles de tir sur le bleu méditerranéen. Le blanc de la perle
professionnels (architecte, urbaniste…). Le concept de évoque aussi la pureté et ce qui l’oppose à l’image
l’urbanisme étant vaste, il pourra y avoir plusieurs défi- actuelle d’une ville vétuste et dégradée.
nitions.
2. Puisqu’il y a plusieurs définitions possibles, vous de-
manderez à vos élèves de proposer, à partir de ce qu’ils C. APRÈS LA LECTURE
auront trouvé, leur propre définition du terme. 1. Dans ce document, une Algéroise et un Européen,
résidant à Alger, réagissent à la lecture de l’article. Dans
B. LE TEXTE À LA LOUPE un premier temps, les élèves prendront des notes et re-
1. Il y a aussi quelques substantifs pour décrire la ville. grouperont ces deux témoignages. Ils pourront ensuite
Vous pourriez demander à vos élèves de les relever et les commenter sous forme d’article complémentaire à
d’en donner les adjectifs correspondants. celui de l’activité dans une rubrique du type « Ce qu’en
pensent les Algérois ». Le premier témoignage est pessi-
vétusté ➜ vétuste miste par rapport à ce projet : elle pense que c’est de
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

dégradation ➜ dégradée l’argent jeté par les fenêtres car, si rien n’est fait dans un
premier temps pour éduquer la population, Alger ne
deviendra pas la « perle de la Méditerranée » mais une
vraie cité du « Tiers-monde, surpeuplée, triste et sale ».
CORRIGÉ Le deuxième témoignage ne nie pas les difficultés du
universelle, attrayante, attractive projet, il faudra faire un grand effort pour atteindre l’ob-
jectif que se fixent les autorités mais la personne finit son
interview en proclamant un « vive la future perle de la
Méditerranée » comme s’il fallait malgré tout y croire.

2. Laissez les élèves en petits groupes réfléchir à cette


question. S’ils viennent de villes différentes, on peut
peut-être envisager de leur faire faire ce travail sur la ville
où se trouve le centre d’apprentissage du français. On
peut envisager que les groupes amorcent une réflexion
sur la ville qui sera celle dont ils présenteront la
candidature lors de la TÂCHE CIBLÉE ainsi ils reprendront
leurs arguments plus tard.

4/9
5 C’EST MA
VILLE !

B. LE TEXTE À LA LOUPE
Cahier d'activité
s : 7
CORRIGÉ
1. Un lieu hostile :
• les coups sourds du marteau-pilon
• détonations étouffées
3. LA CITÉ DE L’ACIER • le sol est machiné
• un vieux puits de mine abandonné, déchiqueté
■■DÉMARCHE […], déshonoré
A. AVANT LA LECTURE • gouffre sans fond
1. Les élèves connaissent certainement Jules Verne • air chargé de fumée
ou du moins, même s’ils n’en connaissent pas le nom, ils • manteau sombre
connaîtront des ouvrages dont il est l’auteur à travers • absence de la nature : pas un oiseau, insectes qui
leurs lectures peut-être ou à travers le cinéma ou les semblent fuir, on n’y a vu papillon
dessins animés. Quels ouvrages sont traduits dans leur
langue ? Est-il présent dans les programmes scolaires ? 2. Le bruit dans le texte :
Demandez-leur de se mettre en petits groupes pour faire • les bruits de la nature
des recherches sur l’écrivain. Selon l’intérêt de la classe, • les coups sourds du marteau-pilon
vous pourriez envisager que certains prennent en charge • détonations étouffées
la biographie de Jules Verne, d’autres son œuvre et • les roches sonnent creux
d’autres sa présence au cinéma. • un grondement lointain
Le résultat des travaux pourrait être présenté sous • le tonnerre
forme de diaporama. • une grosse houle
2. À deux, plutôt qu’en petits groupes, les élèves vont
noter tout ce qui leur passe par la tête sur l’idée de La 3. Ce n’est plus un « désert rouge » parce qu’ à partir
cité de l’Acier. Comme précédemment, vous pourriez leur de cette date a été érigée la Cité de l’Acier : « Sur la
suggérer de partir d’une carte heuristique. plaine nue et rocailleuse, en cinq ans, dix-huit vil-
lages d’ouvriers […]ont surgi […]

4. « C’est au centre de ces villages […] que s’élève une


masse sombre, colossale, étrange […] »... jusqu’à «
fuligineuse ».

C. APRÈS LA LECTURE
Selon la classe, faites qu’il s’agisse d’un moment d’expres-
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

sion libre ou bien, tout en maintenant l’idée que chacun


donne son avis librement, formez deux groupes : ceux qui
sont plutôt favorables et ceux qui ne le sont pas. Dans les
deux cas, laissez-leur un peu de temps pour chercher des
arguments et prendre éventuellement quelques notes sur
le sujet.

5/9
5 C’EST MA
VILLE !

B.

Formes et ressources
CORRIGÉ
La ville est reliée à la rive opposée par un pont qui
n’est pas soutenu par des piliers ou des pilotis, mais
4. THOMAS MORE : L’UTOPIE par un ouvrage en pierre d’une fort jolie courbe. Il
se trouve dans la partie de la ville qui est la plus
■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES éloignée de la mer. […] Un rempart gigantesque et
L’extrait proposé est tiré de la célèbre œuvre de Thomas épais ferme l’enceinte, coupé de tourelles et de bou-
More et initialement publiée en latin. S’agissant d’une des- levards ; un fossé aride mais abyssale et vaste, rendu
cription, il est riche en adjectifs : il est important que les inutilisable par une ceinture de buissons épineux,
élèves comprennent qu’une façon d’enrichir leur expres- entoure l’ouvrage de trois côtés ; le fleuve occupe le
sion est justement d’apprendre à mieux utiliser les adjec- quatrième. […]
tifs, les nuances et précisions qu’ils expriment en fonction
de la place qu’ils occupent mais aussi d’apprendre à ne Une rivière différente, courte, il est vrai, mais jolie
pas toujours utiliser les mêmes. et calme, coule aussi dans l’enceinte d’Amaurote.
Cette rivière jaillit à peu de distance de la ville, sur
■■DÉMARCHE la montagne où celle-ci est placée, et après l’avoir
A. traversée par le milieu, elle vient marier ses eaux à
celle de l’Anydre. […]

CORRIGÉ Les maisons aujourd’hui sont de somptueux édifices


rive opposée à trois étages, avec des murs extérieurs en pierre
belle courbe ou en brique, et des murs intérieurs en plâtras. Les
rempart haut et large toits sont plats, recouverts d’une matière triturée et
fossé sec mais profond et large incombustible, qui ne coûte rien et préserve mieux
buissons épineux que le plomb des injures du temps. Des fenêtres
autre rivière, petite […] mais belle et tranquille vitrées […] abritent contre le vent. Quelquefois on
élégants édifices remplace le verre par un tissu d’une ténuité exagé-
murs extérieurs rée, enduit d’ambre ou d’huile translucide, ce qui
murs intérieurs offre aussi l’avantage de laisser passer la lumière et
les toits sont plats d’arrêter le vent.
matière broyée et incombustible
fenêtres vitrées
ténuité extrême
huile transparente

Cahier d'activité
s : 8
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

Les élèves feront part de leurs remarques sur la place


des adjectifs, parfois avant, le plus souvent après le nom.
Parfois énumérés l’un à la suite de l’autre, simplement
séparés d’une virgule ; parfois coordonnés par des mots
comme mais ou et. Leur place peut indiquer des infor- 5. DRÔLE D’HISTOIRE
mations différentes : placé devant, l’adjectif peut avoir
une valeur subjective (belle, élégants) alors qu’après, il est ■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES
objectif (épineux, vitrées…). Cette activité, dans le prolongement de la précédente,
doit vraiment aider les élèves à prendre conscience de
l’importance de la place de l’adjectif et, à leur niveau, à
commencer à « jouer avec » pour apporter des nuances
dans leur expression.
Aux élèves ensuite d’émettre des hypothèses sur les dif-
férences de sens des adjectifs mauvais, simple et grand
selon qu’ils sont placés avant ou après le nom.

CORRIGÉ
A2 B4 C5
D6 E1 F3

6/9
5 C’EST MA
VILLE !

■■POUR ALLER PLUS LOIN


Les élèves créent leurs propres phrases en jouant sur la CORRIGÉ
place des adjectifs, ceux-ci et d’autres qu’ils connaissent. 1. pour
2. par / par
3. pour
4. par
Cahier d'activité 5. pour
s : 8 6. par / Par

B.
6. QUEL EST LE BUT ?
■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES CORRIGÉ
Assurez-vous que vos élèves comprennent bien les no- Pour
tions de but et de conséquence. En principe, elles ont été • suivi d’un substantif ou d’un pronom indique le
étudiées dès le niveau B1 et certaines formes avant. Si bénéficiaire d’une action. (5)
ce n’est pas clair pour certains, donnez-leur des exemples • suivi d’un infinitif passé exprime la cause. (1)
avec des formes connues. Il s’agira à présent d’élargir le • suivi d’un complément de temps indique un but
lexique avec de nouvelles expressions de but et de consé- temporel ou un laps de temps.
quence. • suivi d’un infinitif indique le but d’une action.
Un travail sur le subjonctif peut s’avérer nécessaire. • suivi d’un complément de lieu indique une desti-
nation ou un but spatial. (3)
■■DÉMARCHE • exprime un échange, une équivalence.
A. À la lecture de ces phrases, les élèves constateront
que certaines formules sont introduites par une locution Par
prépositionnelle + infinitif et d’autres par une locution • suivi d’un substantif sans article exprime une
conjonctive + subjonctif. Certains remarqueront peut-être « force » qui va conditionner ou motiver une action.
la forme dans les cas où la préposition est à. Ce travail • indique la distribution.
d’observation et d’élaboration de la règle peut être mené • suivi d’un substantif avec ou sans article indique
en petits groupes de façon à impliquer l’ensemble de la le moyen. (2)
classe. • introduit l’auteur d’une action. (6, 7)
B. Exercices d’application que les élèves peuvent faire • indique un passage, un lieu que l’on traverse.
seuls ou en petits groupes. Mise en commun et correc- • indique la distribution dans le temps ou la fré-
tion. quence temporelle. (4)

Cahier d'activité ■■POUR ALLER PLUS LOIN


s : 1, 2
Faites reprendre les mêmes phases et varier le complé-
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

ment :
1. On lui a retiré son permis pour avoir conduit en état
d’ivresse/conduite en état d’ivresse. (L’infinitif étant la
forme nominale du verbe, il est logique que pour puisse
7. POUR OU PAR ? être suivi d’un nom.)
2. Tu as envoyé le budget par mail / taxi-post / avion / …
■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES 3. Tu savais que James travaillait pour Texaco / le profes-
Signalez à vos élèves que, lors de la tâche finale, ils auront seur Tournesol / la CIA…
à décrire une photo, laquelle a toujours nécessairement
un créateur dont on ne parle qu’en deuxième lieu comme
l’auteur, l’agent de l’œuvre : « cette scène a été photo-
Cahier d'activité
graphiée dans telles circonstances par… » C’est donc le s : 5, 6
moment de revoir les emplois, un peu compliqués, de par
et de pour qui ont été abordés antérieurement au gré des
besoins particuliers.
8. CONSÉQUENCES
■■DÉMARCHE
A. Associer une série d’exemples d’emploi de pour et par ■■REMARQUES PRÉLIMINAIRES
à la liste de leurs fonctions grammaticales. Cette activi- Les élèves ont vu, dans l’activité 6, le but et ont vu, à tra-
té d’appariement (exemples/règles) vise à fournir à vos vers l’activité 7, différentes valeurs des prépositions par et
élèves des repères d’usage des prépositions pour et par. pour. À présent, ils verront la conséquence.

7/9
5 C’EST MA
VILLE !

Lisez ces phrases et indiquez lesquelles vous semblent ex-


primer une conséquence. Retrouvez le mot qui introduit
la conséquence.
Ce travail est à faire en petits groupes avant la mise en
commun pour la correction.

CORRIGÉ
1. « il est fatigué » - tant… que
2. « j’y participerais bien » - si… que
3. « ne plus dormir » - au point de
5. « on a dû allumer la climatisation » - telle… que
6. « la ville est devenue très touristique » - tels…
que
7. « supporter un tel passage » - pour
8. « l’île a besoin d’être aidée » - telles que
9. « le maire ne fasse référence à son projet uto-
pique » - sans que
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

8/9
5 PORTRAITS
CROISÉS

Tâche ciblée

JE VOTE POUR ! L’encadré VOS STRATÉGIES doit les aider à bien structurer
l’exposé. Mais n’oubliez pas non plus de lire et commen-
ter avec vos élèves les conseils du Précis méthodologique.
Depuis le début de l’unité, les élèves ont été
préparés à défendre un projet. Pour cela, en
raison du thème, ils ont acquis ou renforcé
leur maîtrise d’un lexique approprié aux cir-
constances de la tâche. S’agissant de la défense d’un
projet et ils vont devoir puiser dans les ressources
grammaticales telles que la conséquence – nous
penserons justement à celles qui seraient les retom-
bées d’un tel événement dans la ville – ou le but
pour expliquer les motifs qui poussent à créer ceci
ou cela.

ANALYSE D’UNE CANDIDATURE

■■DÉMARCHE
Informez vos élèves que finalement, c’est la ville d’Astana,
capitale du Kazakhstan, qui l’a emporté. Vous pourriez
d’ailleurs élargir le sujet en apportant à vos élèves un
texte sur la candidature de cette ville. Les élèves pour-
ront même émettre des hypothèses sur les motifs qui ont
poussé le jury à choisir cette ville plutôt qu’une autre. Vos
élèves peuvent même se mettre dans la peau du jury et
essayer de comprendre leurs critères.
En vous aidant du texte, remplissez le formulaire d’ins-
cription pour être ville candidate et réfléchissez aux ré-
ponses que vous devrez apporter pour présenter votre
propre ville.
Ce travail de préparation pour remplir la fiche est fonda-
mental car c’est à ce moment-là que les élèves commen-
ceront à penser à ce qu’ils diront, présenteront… à un jury
Reproduction autorisée © Les auteurs et Difusión, Centre de Recherche et de Publications de Langues, S.L.

s’ils sont convoqués.

PRÉSENTATION DE MA VILLE

■■DÉMARCHE
Chaque groupe peut défendre une candidature pour l’évé-
nement de son choix. Dans ce cas, le vainqueur sera celui
qui aura le projet le plus intéressant. Ou tous présentent
leur candidature pour un même événement mais avec des
projets différents. Le jury devra être formé d’élèves des
différents groupes et une grille d’évaluation du projet
basé sur le formulaire devra être préparée au préalable.
On privilégiera les prises de paroles qui s’appuieront sur
des documents, notamment à partir d’un diaporama. On
pourra aussi envisager qu’une partie des projets soit ex-
posée.
Le jury peut aussi être formé des élèves d’une autre classe Accédez aux activités web 2.0
s’ils ont le même niveau. Si ce n’est pas le cas, le présenta- sur l’espace virtuel FLE :
tion du projet peut être filmée et envoyée à l’autre classe espacevirtuel.emdl.fr
qui pose ses questions par écrit ou lors d’une rencontre.

9/9