Vous êtes sur la page 1sur 6

V- ETIQUETAGE INFORMATIF  :

L’étiquetage des denrées alimentaires est le premier moyen de


communication entre le producteur et le vendeur de denrées alimentaires
d’une part, et l’acheteur et le consommateur d’autre part. Les normes et
directives du Codex Alimentarius concernant l’étiquetage des denrées
alimentaires sont publiées dans ce volume compact afin de faciliter leur
utilisation et leur meilleure connaissance par les gouvernements, les
autorités chargées de l’application des règlements, les industriels et les
détaillants, et les consommateurs.

1- Définition de l’étiquetage informatif :

Action d'apposer sur un produit ou sur une marchandise, au moyen


d'une étiquette, des informations non publicitaires, claires, objectives,
concrètes et complètes, notamment le prix, la nature des composants,
le mode d'utilisation, la catégorie de qualité, les performances du produit,
le poids, la capacité, la date de fabrication, la date-limite d'utilisation, etc.,
ce qui permet au consommateur de faire un choix raisonné, fondé sur ses
besoins réels.
a- Les mentions obligatoires :

-Le nom du produit  : Le nom doit indiquer la nature véritable du produit


et il doit normalement être spécifique et non générique, l’étiquette devrai
porter en liaison avec le nom du produit, son milieu de couverture, son
mode de présentation, ainsi que l’état dans lequel il se trouve ou le type
de traitement qu’il a subi, par exemple: déshydraté, concentré,
reconstitué, fumé.
-Liste des ingrédients  : À l’exception des aliments composés d’un seul
ingrédient, l’étiquette doit comprendre une liste complète des ingrédients
énumérés dans l’ordre décroissant de leur poids initial (m/m) au moment
de la fabrication du produit.
-Contenu net : Le contenu net moyen doit être déclaré de la manière
suivante:
(i) en mesures de volume pour les aliments liquides;
(ii) en mesures de poids pour les aliments solides;
(iii) en poids ou en volume pour les denrées pâteuses ou visqueuses.
-Nom et adresse : Le nom et l’adresse du fabricant, de l’emballeur, du
distributeur, de l’importateur, de l’exportateur ou du vendeur de la denrée
alimentaire doivent être déclarés.
-Pays d’origine : Le pays d’origine du produit doit être déclaré au cas où
son omission serait susceptible de tromper le consommateur.
Lorsqu’une denrée alimentaire subit dans un deuxième pays une
transformation qui en change la nature, le pays où cette transformation
est effectuée doit être considéré comme étant le pays d’origine aux fins
de l’étiquetage.

-Identification des lots  : Chaque récipient doit porter une inscription


gravée ou une marque indélébile, en code ou en clair, permettant
d’identifier l’usine de production et le lot.
-Datage et instructions d’entreposage  :
La «date de durabilité minimale» doit être déclarée.
Cette déclaration doit comporter au minimum: • le jour et le mois pour les
produits dont la durabilité n’excède pas trois mois • le mois et l’année
pour les produits dont la durabilité est supérieure à trois mois. Lorsque le
mois est décembre, l’indication de l’année suffit.
Pour cette déclaration il faut utiliser la mention: À consommer de
préférence avant le…lorsque le jour est indiqué • À consommer de
préférence avant fin ... dans les autres cas.
En plus de la date de durabilité minimale, toute condition particulière pour
l’entreposage de l’aliment devra être indiquée sur l’étiquette si la validité
de la date en dépend.
-Mode d’emploi (ou conseil d’utilisation) : Le mode d’emploi, y
compris des instructions pour la reconstitution du produit le cas échéant,
devront figurer sur l’étiquette, si cela est nécessaire pour garantir une
bonne utilisation.
Conditions de conservation (à conserver à l’abri de la chaleur, dans un
endroit sec, etc.)

b- Les mentions obligatoires complémentaires :

-Étiquetage quantitatif des ingrédients : Quand l’étiquette ou la


désignation d’un aliment met spécialement l’accent sur un ou plusieurs
ingrédients importants et/ou caractéristiques de cet aliment, la quantité
initiale de l’ingrédient en pourcentage (m/m) au moment de la fabrication
doit être déclarée.
-Aliments irradiés : L’étiquette de tout aliment qui a été traité par des
rayonnements ionisants ou un produit irradié est utilisé comme ingrédient
doit porter une mention écrite à cet effet à proximité immédiate du nom
de l’aliment.
-Marque de salubrité : Elle indique que les services vétérinaires du
ministère de l’agriculture et de la pêche ont contrôlé la conformité des
installations aux normes de salubrité et d’hygiène.
-Degré alcoolique  : Pour les boissons, il est obligatoire quand il est
supérieur à 1,2 % d’alcool en volume.
-La déclaration nutritionnelle  : L’étiquetage nutritionnel donne une
information sur les teneurs des aliments en énergie, en protéines,
glucides, lipides et parfois aussi en fibres alimentaires, en sodium ainsi
qu’en vitamines et sels minéraux. Il complète utilement les informations
fournies par la liste des ingrédients présente obligatoirement sur
l’étiquette des aliments et permet de respecter les recommandations
nutritionnelles du jeune enfant.

c- Les mentions facultatives :


-Signes officiels de qualité (logo européen agriculture biologique utilisé
par les producteurs qui remplissent les conditions nécessaires à des
normes élevés en matière de protection de l’environnement et de bien-
être animal…)
-Autres signes et logos.
-Code barre.

2- Mentions obligatoires sur les étiquettes de


confiture :

LA DÉNOMINATION PRODUIT (CONFITURE, CONFITURE EXTRA,


CONFITURE À FORTE TENEUR EN FRUITS)

La dénomination produit doit être complétée par le ou les fruits utilisés,


dans l’ordre décroissant des masses de matières premières utilisées.
Cependant, si le produit est fabriqué avec trois fruits différents ou plus, la
loi autorise les mentions du type « de plusieurs fruits » ou « de 4 fruits ».
LA TENEUR EN FRUIT

Il faut faire apparaître la mention «préparé avec … grammes de fruits pour


100 grammes». Ce poids est la quantité de fruit (pulpe, purée, jus ou
extrait aqueux) mis en œuvre pour obtenir 100 grammes de produit fini.
LA TENEUR EN SUCRES (mesuré par indice réfractométrique)

De même, la mention «teneur totale en sucres : … grammes pour 100


grammes» est obligatoire... Pour les produits riches en sucres comme la
confiture, le degré Brix (teneur en matière sèche) peut être assimilé au
pourcentage de sucre dans le produit d’origine : un degré Brix de 54
équivaut à une teneur en sucre de 54 g pour 100 g de confiture.

3-Etiquetage informatif concernant la confiture de figue


de Barbarie :
Nom du produit : Confiture de figues de Barbarie.
Liste des ingrédients : Sucre : figue 50% : gélifiant : pectine de fruits et
correcteur d’acidité : acide citrique…
Poids net : 370g, 830g… selon l’emballage du produit.
Nom et adresse : VMM- Zone industrielle Lissasfa route El Jadida Km 9-
route 1077 Casablanca-Maroc-Téléphone : 0522901061, BOUJAÂD, Terroir
du Maroc …etc.
Pays d’origine : Produit du Maroc…
Lot de fabrication : Dans les bouteilles en verre, on trouve le numéro de lot
en général sur la capsule ex : L3
Date de durabilité minimale : ex P : 11/08/2018 E : 11/08/2022
Mode d’emploi : Après ouverture, se conserve au réfrigérateur.
Marque de salubrité : Autorisé.S/ONSSA
Etiquetage nutritionnelle : Valeurs nutritionnelles et énergétiques
moyennes, par portion 20g (1cuillière) ou par 100g …etc.
Exemple :
Valeurs nutritionnelles et
énergétiques pour 100g
Valeur énergétique (Kcal/100g) 249
Protéines 0.45g
Lipides 0.0g
Glucides 61.8g