Vous êtes sur la page 1sur 24

New 211 couverture et 4e 12/07/01 16:05 Page 3

MAI/AOÛT 2001 - N° 211

Belgique

Le pont-canal
du Sart
reyssinet
NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 1

Sommaire

Sommaire AMERIQUE
ARGENTINE
Freyssinet-Tierra Armada S.A.
Buenos Aires
Tél. : (54.11) 43 72 72 91
Fax : (54.11) 43 72 51 79
EUROPE
ALLEMAGNE
SBT Brückentechnik GmbH
Plüderhausen
Tél. : (49.7181) 99 00 0
Fax : (49.7181) 99 00 66
Bewehrte Erde GmbH
GRECE
Freyssinet Ellas S.A.
Athènes
Tél. : (30.1) 69 29 419
Fax : (30.1) 69 14 339
Fredra
BRESIL Plüderhausen Athènes
STUP Premoldados Ltda Tél. : (49.7181) 99 00 70 Tél. : (30.1) 60 20 500
São Paulo Fax : (49.7181) 99 00 75 Fax : (30.1) 62 27 748 France Royaume-
Tél. : (55.11) 3873 2734
ARYM
Fax : (55.11) 3672 8502

STUP Freyssinet
Freyssinet Balkans
Skopje
HONGRIE
Pannon Freyssinet Kft Déconstruction Répar
Rio de Janeiro
Tél. : (55.21) 3221 85 00
Tél. : (389.2) 118 594
Fax : (389.2) 118 594
Budapest
Tél. : (36.1) 466 90 04
Fax : (36.1) 209 15 10
d’un pont sur O
Fax : (55.21) 3852 79 26
Terra Armada Ltda
Rio de Janeiro
BELGIQUE
Freyssinet Belgium N.V.
Vilvoorde
IRLANDE
Reinforced Earth Co.
Bailey p. 23
Tél. : (55.21) 233 73 53
Fax : (55.21) 263 48 42
Tél. : (32.2) 252 07 40
Fax : (32.2) 252 24 43
Kildare
Tél. : (353) 4543 10 88
Fax : (353) 4543 31 45
p. 14
CANADA Terre Armée Belgium
Reinforced Earth Company Ltd Vilvoorde ITALIE
Tél. : (32.2) 252 43 24 Freyssinet Italia S.r.l.
Ontario Fax : (32.2) 252 24 43
Tél. : (1.905) 564 08 96 Rome
Fax : (1.905) 564 26 09 DANEMARK Tél. : (39.06) 418 771
Fax : (39.06) 418 77201
A/S Skandinavisk
COLOMBIE Spaendbeton Freyssinet Italia S.r.l.
STUP de Colombia Vaerlose Milan
Bogota Tél. : (45.44) 48 08 25 Tél. : (39.02) 895 402 76
Tél. : (57.1) 257 41 03 Fax : (45.44) 48 12 45 Fax : (39.02) 895 404 46
Fax : (57.1) 610 38 98
ESPAGNE Terra Armata S.p.A.
Tierra Armada Freyssinet S.A. Rome
Bogota Madrid Tél. : (39.06) 418 771
Tél. : (57.1) 236 37 86 Tél. : (34.91) 323 95 50 Fax : (39.06) 418 77200
Fax : (57.1) 610 38 98 Fax : (34.91) 323 95 51
NORVEGE
ETATS-UNIS Freyssinet S.A.
Barcelone A/S Skandinavisk
Freyssinet LLC Spennbeton
Chantilly, VA Tél. : (34.93) 226 44 60
Fax : (34.93) 226 59 98 Snarøya
Tél. : (1.703) 378 25 00
Tél. : (47.67) 53 91 74 SUISSE
Fax : (1.703) 378 27 00 Tierra Armada S.A. Freyssinet S.A.
Menard LLC Madrid PAYS-BAS Moudon
Vienna, VA Tél. : (34.91) 323 95 00 Freyssinet Nederland B.V. Tél. : (41.21) 905 48 02
Tél. : (1.703) 821 10 54 Fax : (34.91) 323 95 11 Fax : (41.21) 905 11 01
Waddinxveen
Fax : (1.703) 821 14 79 FINLANDE Tél. : (31.18) 26 30 888
The Reinforced Earth Fax : (31.18) 26 30 152 TURQUIE
OY Jannibetoni AB Freysas
Company Vaerlose Terre Armée B.V. Istanbul
Vienna, VA Breda
FRANCE Tél. : (90.216) 349 87 75
Tél. : (1.703) 821 11 75 Tél. : (31.76) 531 93 32 Fax : (90.216) 349 63 75
Fax : (1.703) 821 18 15 Freyssinet International Fax : (31.76) 531 99 43
& Cie Reinforced Earth
GUATEMALA Vélizy POLOGNE Company AIS
Presforzados Técnicos S.A. Tél. : (33.1) 46 01 84 84 Istanbul
B
Freyssinet Polska Sp. Z o.o.
Guatemala City Fax : (33.1) 46 01 85 85 Tél. : (90.216) 492 8424
U
Milanòwek
Tél. : (502) 232 96 59 Fax : (90.216) 492 3306
Fax : (502) 250 01 50 Freyssinet France Tél. : (48.22) 792 13 86
Vélizy Fax : (48.22) 724 68 93
MEXIQUE
Freyssinet de México
Tél. : (33.1) 46 01 84 84
Fax : (33.1) 46 01 85 85 PORTUGAL
AFRIQUE s
S.A. de C.V.
Mexico D.F.
Tél. : (52) 5250 70 00
PPC
Saint-Rémy
Armol-Freyssinet S.A.
Lisbonne
Tél. : (351.21) 716 1675
AFRIQUE DU SUD
p
Tél. : (33.3) 85 42 15 15 Fax : (351.21) 716 4051
Fax : (52) 5255 01 65 Fax : (33.3) 85 42 15 10 Espagne
Terra Armada Ltda Freyssinet POSTEN (Pty) Ltd
Tierra Armada S.A. de C.V.
México D.F.
Tél. : (52) 5250 17 26
Ménard Soltraitement
Nozay
Tél. : (33.1) 69 01 37 38
Lisbonne
Tél. : (351.21) 716 1675
Fax : (351.21) 716 4051
Olifantsfontein
Tél. : (27.11) 316 21 74
Fax : (27.11) 316 29 18
Centre
Fax : (52) 5254 86 65

SALVADOR
Fax : (33.1) 69 01 75 05
GRANDE-BRETAGNE
ROUMANIE Reinforced Earth Pty Ltd
Johannesburg
commercial
Fessic S.A. de C.V.
La Libertad
Freyssinet UK Ltd
Telford
Freyrom S.A.
Bucarest
Tél. : (27.11) 726 6180
Fax : (27.11) 726 5908 de Bonaire
p. 13
Tél. : (40.1) 220 35 50
Tél. : (503) 2 78 07 55 Tél. : (44) 1952 201 901
Fax : (503) 2 78 04 45
Fax : (40.1) 220 45 41 EGYPTE
Fax : (44) 1952 201 753
Freyssinet Egypt
VENEZUELA Reinforced Earth SUEDE
Gisa
Tierra Armada Ca Company Ltd AB Skandinavisk Tél. : (20 2) 303 69 65
Caracas Telford Spaennbeton Fax : (20 2) 345 52 37
Tél. : (58.212) 577 90 38 Tél. : (44) 1952 201 901 Malmö
Fax : (58.212) 574 77 50 Fax : (44) 1952 201 753 Tél. : (46.40) 98 14 00

Bien que Freyssinet s’efforce de ne fournir que des informations aussi exactes que possible, aucun engagement ni aucune
responsabilité d’aucune sorte ne peuvent être acceptés de ce fait par les éditeurs, leurs employés ou leurs agents.

Freyssinet Magazine, 1 bis, rue du Petit-Clamart 78148 Vélizy Cedex – France. Tél. : 01 46 01 84 21. Fax : 01 46 01 86 86. Interview
Site Internet : www.freyssinet.com
Directeur de la publication : Isabelle Pessiot. Chef de projet : Stéphane Tourneur. Ont participé à ce numéro :
Sylviane Mullenberg, Laure Céleste, Jean-Philippe Fuzier, Alain Huynh-Tuong, Guillaume Bernard, Jacky Leboeuf,
Stephen Heath, Paul McBarron, Tomas Palomares, Pierre Sery, Pierre Segrestin, Edouard Henrard, Claude Mortier,
Qualit
Yvonne McDonald, Stéphane Cognon, John Ritchie, Khelil Doghri. Direction artistique : Antoine Depoid. Maquette :
Grafik Tribu. Traduction : Netword. Secrétaire de rédaction : Nathalie Laville. Photos : Francis Vigouroux, Adrian Hall,
stt, Claude Cieutat, photothèque Freyssinet. Couverture : le pont-canal du Sart, photo Francis Vigouroux. Photogravure :
perfo
Trameway/Grafik Tribu. Impression : SIO.
p. 4

Freyssinet magazine 2 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 2

Sommaire

ASIE
COREE DU SUD MALAISIE
Freyssinet Korea Co, Ltd Freyssinet PSC (M) Sdn Bhd
Séoul Kuala Lumpur
Tél. : (82.2) 515 41 82 Tél. : (60.3) 79 82 85 99
Fax : (82.2) 515 41 85 Fax : (60.3) 79 81 55 30

EMIRATS ARABES UNIS Freyssinet Asia


Freyssinet-Tai Middle-East Kuala Lumpur
Belgique Thaïlande Tél. : (60.3) 282 95 88/75 88/
e-Uni LLC
05 88/96 88
Abou Dhabi Fax : (60.3) 282 96 88
arations Le pont-canal Franchissment Tél. : (971) 2 445 88 18
Fax : (971) 2 445 88 16 Freyssinet APTO (M) Sdn Bhd
Kuala Lumpur
Oaks Bridge du Sart de la Chao Praya Sangjee Menard Co Ltd
Séoul
Tél. : (60.3) 2 282 95 88
Fax : (60.3) 2 282 96 88

p. 8
Tél. : (82.2) 587 9286

3 p. 23 Fax : (82.2) 587 9285

HONG KONG
Menard Geosystem Sdn Bhd
Kuala Lumpur
Tél. : (60.3) 5632 1581
Freyssinet Hong Kong Ltd Fax : (60.3) 5632 1582
Kowloon Tong
Tél. : (852) 27 94 03 22 Reinforced Earth Management
Fax : (852) 23 38 32 64 Kuala Lumpur
Tél. : (60.3) 6274 6162
Reinforced Earth Pacific Ltd Fax : (60.3) 6274 7212
Kowloon
Tél. : (852) 27 823 163 PHILIPPINES
Fax : (852) 23 325 521 Freyssinet Philippines S.A.
Quezon City
INDE Tél. : (63.2) 921 3789
TAI Aimil joint venture Fax : (63.2) 921 1223
New Delhi
Tél. : (91.11) 695 00 01 SINGAPOUR
Fax : (91.11) 695 00 11 PSC Freyssinet (S) Pte Ltd
Singapour
INDONESIE Tél. : (65) 272 96 97
PT Freyssinet Total Fax : (65) 272 38 80
Technology
Jakarta Reinforced Earth (S.E.A.) Pte Ltd
Tél. : (62.21) 830 02 19 Singapour
Fax : (62.21) 830 98 41 Tél. : (65) 272 00 35
Fax : (65) 276 93 53
JAPON
F.K.K.
TAIWAN
Tokyo Freyssinet Taiwan Engineering
Tél. : (81.3) 35 71 86 51 Co, Ltd
Fax : (81.3) 35 74 07 10 Taipei
Tél. : (886.2) 274 702 77
Terre Armée KK. Fax : (886.2) 276 650 58
Tokyo
Tél. : (81) 427 22 1134 THAILANDE
Fax : (81) 427 22 1134 Freyssinet Thailand Ltd
Bangkok
Tél. : (662) 266 6088
KOWEIT Fax : (662) 266 6091
Australie Freyssinet International et Cie
Belgique Safat VIETNAM

Une passerelle Tunnel de décharge Tél. : (965) 571 49 74


Fax : (965) 573 57 48
Freyssinet International et Cie
Hanoi
Tél. : (84.4) 826 14 16

stabilisée de Barcoo Fax : (84.4) 826 11 18

p. 17
Freyssinet International et Cie

p. 16 Ho Chi Minh-Ville
Tél. : (84.8) 829 92 28/29 31 09
Fax : (84.8) 822 35 08

OCEANIE
AUSTRALIE
Egypte
Austress Freyssinet Pty Ltd

Le nouveau
Sydney
Tél. : (61.2) 9674 40 44
Fax : (61.2) 9674 59 67

centre commercial Austress Freyssinet (VIC)


Pty Ltd

d’Alexandrie Terre Armée Australie


Melbourne
Tél. : (61.3) 9326 58 85

p. 20
Fax : (61.3) 9326 89 96

Une meilleure La verrière Reinforced Earth Pty Ltd


SYDNEY
Tél. : (61.2) 9910 9910

ité et intégration dans d’Aurora Place Fax : (61.2) 9910 9999

ormances l’environnement p. 22 NOUVELLE-ZELANDE


Reinforced Earth Ltd
Drury

p. 18 Tél. : (64) 9 294 92 86


Fax : (64) 9 294 92 87

Freyssinet magazine 3 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 3

Interview

Point de vue

Qualité et performances
des matériaux
Jean-Marie Cremer, concepteur d’ouvrages d’art, dirige le bureau
d’études Greisch. Il a conçu le pont-canal du Sart et nous confie
sa vision de la qualité.

Parmi les spécifications imposées le concept de qualité, et le constat que nos


aux entreprises pour le pont-canal ouvrages construits vingt ou trente ans aupa-
ravant se comportaient mal, nous ont fait
du Sart figure l’emploi de matériaux
prendre conscience qu’il fallait privilégier la
à hautes performances. Pourquoi qualité.
une telle recommandation ?
Alors ne doit-en pas plutôt parler
Quand on parle de matériaux à hautes perfor- de performances que de résistance ?
mances, on introduit nécessairement la notion
de qualité et pas seulement celle de béton à En effet, le béton à hautes performances est un
hautes performances. Le pont-canal est une béton à haute résistance, mais ce n’est pas sa
nouveauté dans sa catégorie puisqu’il est caractéristique fondamentale. Je pense que l’ex-
construit en béton précontraint – ces ouvrages pression hautes performances englobe l’idée de
étant jusqu’alors réalisés principalement en durabilité. Nous devons travailler, pour le béton,
acier ou parfois en béton armé. Alors que le dans le sens de la durabilité. Les recherches qui
ministère de l’Equipement souhaitait un ou- sont entreprises dans le sens de la très haute
vrage métallique nous avons su le convaincre résistance permettent d’envisager des utilisations
de l’intérêt de la précontrainte pour le pont- futures du béton proches de celles des structures
S'inspirant de l'ouvrage de Salvadori
et Heller (Structure et architecture), canal grâce à la connaissance que nous avons métalliques. Nous n’en sommes pas encore là,
Jean-Marie Cremer (ci-dessus) nous livre de cette technique, de sa mise en œuvre et de faisons donc du beau et du bon béton. La quali-
l’une de ses préoccupations essentielles : ses avantages, en particulier en utilisant le té des matériaux et de la mise en œuvre va de
« Les méthodes et les instruments
d'analyse des structures dont disposent
toron gainé graissé qui assure une parfaite pair avec l’esthétique. Un ouvrage de qualité est
les ingénieurs évoluent de plus en plus protection. Face à la spécificité du projet, à le fruit d’une bonne architecture, d’une bonne
vite et sont de plus en plus pointus et savoir des charges très importantes et des por- conception et d’une bonne exécution.
performants. Cela introduit de nouvelles tées relativement courtes, le béton précon- On ne construit plus aujourd’hui sans mettre
libertés dans la composition architecturale
et en élargit considérablement le cadre.
traint est apparu comme une solution écono- en avant l’esthétique d’un ouvrage et son inté-
Il est cependant un danger manifeste mique. gration environnementale. En prenant en
dans cette disponibilité et cette liberté. Plus généralement, l’exigence de qualité existe compte ce principe dès le départ, on évolue
L'art progresse par des contraintes
depuis l’origine des temps, mais elle a été per- automatiquement vers la qualité à tous les
et la liberté peut aisément conduire
à l'anarchie. Depuis qu'aujourd'hui due, en Europe Occidentale, durant la recons- niveaux : la stabilité, la durabilité et le choix des
presque n'importe quelle structure truction qui a suivi la Seconde Guerre mon- matériaux est essentiel.
peut être réalisée, la question importante diale. On voulait alors des constructions
est : doit-elle être construite ? au lieu
de : arrivera t-on à la construire ?
rapides et économiques. De 1945 à 1975, nous Les critères de qualité sont-ils les
Le concepteur, moins embarrassé par avons oublié de « bien construire », enivrés, de mêmes pour un bâtiment et un
des difficultés technologiques, peut plus, par les « Golden Sixties et Seventies » qui ouvrage d’art ?
se laisser entraîner dans le monde nous ont fait perdre nos repères ; des années
des structures les plus injustifiables.
Ces libertés nouvelles n'exemptent durant lesquelles nous avons vécu au-dessus La problématique est la même dans les deux
toutefois pas les structures modernes de nos moyens sans nous soucier de l’avenir. cas. En revanche l’approche est différente
de l'obligation de satisfaire aux Les problèmes liés à la crise du pétrole, vis-à-vis de l’environnement. Dans le cas du
exigences fondamentales de la statique. »
l’émergence du Japon, qui appliquait chez lui pont de Liège, la qualité d’exécution est le

Freyssinet magazine 4 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 4

Interview

Les ponts de Liège (ci-dessus) et de Wandre (ci-contre) sont le fruit d'une étude d’urbanisme
pour une parfaite intégration dans leur environnement.

fruit d’une conception particulière incluant la du monde en poussant 65 000 t, mais nous
recherche d’une structure élégante, intégrée avons choisi une méthode en fonction de ses
dans son environnement et l’emploi de maté- nombreux avantages.
riaux nobles et luxueux. C’est un ouvrage
urbain. Pour le pont-canal, qui s’inscrit dans Quelles sont les évolutions dans
un site défavorisé et affiche des dimensions le domaine du béton, de l’acier et
écrasantes, la conception et l’intégration sont des nouveaux matériaux ?
très difficiles à réussir. L’ouvrage barre le pay- l’acier qui sont encore trop souvent concur-
sage. Nous avions le choix entre deux Il convient de considérer ces matériaux séparé- rents. Il faut aussi évoquer les matériaux syn-
approches : une structure monotone simple, ment car leurs évolutions sont différentes. thétiques à ultra-haute performance dont
compréhensible et reposante ou une structure Concernant le béton, nous suivons avec intérêt l’avènement tarde à venir. Il reste dans ce
plus animée jouant sur les couleurs. Nous certains développement en France comme le domaine de nombreux problèmes à régler et
avons favorisé la première option en exigeant Béton fibré ultra-performant (BFUP). C’est un leur coût demeure très élevé.
une qualité d’exécution qui permette une nouveau matériau qui doit nous conduire
lisibilité immédiate de l’ouvrage pour, qu’à à concevoir différemment et à mener une Quelles sont les rapports entre la
la fois, la structure et sa place dans l’envi- réflexion spécifique. On se dirige vers un béton recherche de qualité et l’innovation ?
ronnement soient comprises. Les parements qui aurait une homogénéité de résistance. Pour
de l’ouvrage sont sobres, avec un motif archi- le béton « classique », qui nous intéresse au L’exigence de qualité et les recommandations
tectonique simple, les bajoyers légèrement quotidien, il nous faut travailler dans le sens de strictes du métier conduisent l’entrepreneur à
courbes et les pièces transversales, visibles la durabilité, ce qui, bien souvent, est com- se remettre en question et à prendre des
sous le tablier, permettent de comprendre son promis pour des raisons économiques ou risques. Sur le pont de Wandre, nous avons
fonctionnement. humaines, car nous souffrons d’un manque de utilisé des techniques nouvelles et eu la chance
La qualité dépend aussi des méthodes de tra- personnel technique qualifié. de trouver des entrepreneurs et des fournis-
vail, tant au stade des études que de la réalisa- Concernant l’acier, les progrès ont été notables seurs disposés à se remettre en cause et à cher-
tion. Nous bénéficions aujourd’hui d’outils dans le domaine de la précontrainte avec un cher des solutions innovantes. C’est ainsi
performants qu’il nous faut utiliser au mieux accroissement de la tenue au temps. L’acier de qu’est né le toron gainé ciré, pour répondre à
pour que la réalisation finale soit également charpente, matériau plus abouti, évolue main- une exigence de qualité qui aujourd’hui fait
performante et qu’elle tienne compte des avan- tenant de façon moins spectaculaire. l’unanimité. L’innovation est le corollaire de
cées dans le domaine de l’exécution d’ouvrages Nous croyons beaucoup, chez Greisch, aux l’exigence de qualité.
et des nouveaux matériaux. Le meilleur structures mixtes pour les ouvrages d’art et le
exemple reste celui de la précontrainte dérivée bâtiment, alliant les qualités du béton et de Y a t-il un niveau de qualité satis-
de la technologie des haubans, avec ses torons l’acier. La combinaison des deux n’a pas de faisant, idéal ?
gainés graissés, admirablement bien protégés, limites. Forts de notre connaissance du com-
qui, en permettant le remplacement, offre ainsi portement des structures mixtes acquise La qualité est une recherche constante, une
plus de sécurité. Pour le pont-canal, le choix depuis une vingtaine d’années, nous pouvons remise en question permanente. La qualité n’est
du poussage nous a permis de réaliser un entreprendre des conceptions audacieuses. Ces pas affaire de normalisation mais d’état d’esprit.
ouvrage de qualité supérieure à la moyenne. solutions font, par ailleurs, travailler ensemble Elle ne s’arrête jamais : il y a un début mais pas
Nous n’avons pas cherché à battre un record des spécialistes du béton et des spécialistes de de fin. La recherche de la qualité est illimitée.

Freyssinet magazine 5 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 6

En bref

France Mexique

Freyssinet Pont du Chiapas


récompensé Freyssinet de México participe, pour la société constitué d’un caisson métallique avec dalle
ICA, à la construction d’un pont dans l’état du orthotrope, est construit par poussage. Il
par la FNTP Chiapas au sud du Mexique. L’ouvrage est situé comporte un avant-bec de 50 m de long ainsi
sur un lac de retenue et s’inscrit sur le tracé de la qu’un mât haubané par quatre paires de câbles
Le 25 janvier dernier, Daniel Tardy, route reliant les états de Veracruz et du Chiapas. 25T15. Le tablier est supporté par des piles
président de la FNTP et Marcel Boiteux, Ce projet est donc un enjeu capital pour l’Etat métalliques, de conception off-shore, formées
président du jury de la 10e édition Mexicain. D’une longueur de 1 208 m et d’une par quatre tubes métalliques principaux de
du prix de l’Innovation organisé par largeur de 10 m, le pont comporte huit travées 2,77 m de diamètre. Freyssinet assure les méthodes
la FNTP, ont remis le deuxième prix à (92-152-5X168-124). Dans un premier temps, de construction, les opérations de poussage,
Pierre Jartoux, Mike McClenahan et Ivica l’ouvrage sera doté de deux voies de circulation la fourniture et la pose des appareils d’appui
Zivanovic de Freyssinet, pour le « système avec une extension prévue à quatre. Le tablier, type TETRON® et des joints de chaussée.
de suspension de pont auto-protégé
étanche », présenté en collaboration
avec Atofina et Tréfileurope.
Il s’agit du COHESTRAND™ qui s’inspire France
du toron de hauban individuellement
protégé et se compose d’un toron
de 15,7 mm de diamètre, doté d’une Tunnel du Mont-Blanc
protection multi-barrière, de l’intérieur
vers l’extérieur : galfanisation, produit
d’adhésion hydrophobe recouvrant
tous les fils du toron adhérant à l’acier,
et une couche de PEHD de 1,5 mm.
Le COHESTRAND™ est parfaitement
compatible avec le système d’ancrage
Freyssinet et applicable aux grands ponts
suspendus comme aux structures plus
modestes, aux nouvelles constructions
ainsi qu’à la réparation d’ouvrages. La
première application du COHESTRAND™
est le pont de Chartrouse (magazine
Freyssinet n° 207, mars 2000).

Brésil

Un nouveau
bâtiment pour
la Bourse de Rio
Freyssinet Brésil, participant à la
construction du nouveau siège social
de la Bourse de Rio de Janeiro, en
sous-traitance de la société Wobrel
Construtora SA, fournit et met en Freyssinet intervient sur le lot de travaux 5F, ragréage en voûte et 23000 m2 d’étanchéité
œuvre la précontrainte des dalles de au sein d’un groupement constitué de de dalle), la mise au gabarit de la voûte
planchers de 12 étages. Les dalles ont Bouygues, GTM-Dumez, Impregilo et du tunnel, le carottage et le percement
une épaisseur de 0,16 m et se composent Freyssinet, pour le compte d’ATMB, maître de portes de communication entre les
de panneaux de 10 m de long et de 7,5 m d’ouvrage et du groupement Scetauroute/ gaines de ventilation, et enfin les travaux
de large. La surface totale représente Spea, maître d’œuvre. L’intervention, qui d’assainissement et de chaussée
6 000 m2. La précontrainte des planchers mobilise 50 personnes de Freyssinet, porte (800 m pour la rénovation des joints
utilise le système C Freyssinet (4F13) sur la réparation et le drainage des voûtes du actifs de gaines). Les équipes Freyssinet
pour une mise en œuvre de 120 t d’acier. tunnel et des gaines de ventilation (100 m2 de interviennent six jours sur sept, jour et nuit.

Freyssinet magazine 6 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 7

En bref

Turquie Etats-Unis

Construction d’un Station


supermarché à Bursa d’épuration
Il fallait, sur ce site, rendre homogène
la grande variété de matériaux du sol
de San Luis Rey
(terrain naturel, déchets, matériaux Nouvellement implanté aux Etats-Unis,
de démolition, remblai frais de Menard Soltraitement intervient dans
12 m de profondeur) et garantir un le cadre de l’extension de la station
tassement absolu inférieur à 15 mm. d’épuration de San Luis Rey sur la côte
La technique des plots ballastés a été californienne. Le chantier est exécuté
utilisée sous les semelles, et celle par mise en œuvre de colonnes ballastées.
du compactage dynamique classique
a été réalisée sous le dallage. Le
traitement des zones profondes
a été effectué au moyen de machines Le TFC®
à haute énergie de compactage.
De plus, deux grues ont été louées sélectionné
localement pour les phases de
tapotage et pour le traitement par le HITEC
des zones peu profondes. Le
Suite au chantier de compactage d’Izmir, chantier a été réalisé en trois mois. Le Centre HITEC
en Turquie, Carrefour a renouvelé sa Un suivi géotechnique particulièrement (High Innovative
confiance à Ménard Soltraitement approfondi (790 essais pressiométriques, Technology
avec l’amélioration des sols du futur cinq colonnes de tassement et 40 essais Evaluation
Carrefour de Bursa. L’ensemble sismiques) a été assuré afin de vérifier Center)
comprendra un supermarché, un centre la satisfaction des critères imposés d’évaluation
commercial et un parking à double étage par le maître d’œuvre délégué (ZETAS) technologique
pour une surface totale de 103 000 m2. pour ces travaux. avancée a été
créé dans le but
d’informer et de
communiquer
les performances
des nouveaux
Royaume-Uni produits.
Fort de son
procédé de
Une nouvelle méthode de renforcement de structures par collage
de Tissu de Fibres de Carbone (TFC®),
construction de rampe d’accès Freyssinet participe activement au programme
d’évaluation des composites polymères
Dans le cadre des travaux d’amélioration Kier Northern, maître d’œuvre, en renforcés de fibres (FRP), utilisés pour la
et d’extension du terminal maritime de partenariat avec Reinforced Earth consolidation et la réparation du béton, mené
Hull (exploité par la société P&O Ferries), Company et Len Threadgold du par le centre HITEC. Ce programme reçoit
il a été décidé de construire un nouveau Geotechnical Centre, a mis au point une le soutien de l’American Association of
bâtiment pour passagers et véhicules solution mixte de murs en Terre Armée State Highway and Transportation Officials
afin de faciliter l’accès des véhicules (850 m2) associés à des drains, capable (AASHTO, Association américaine des
hauts à la passerelle d’embarquement de résoudre le problème de tassement pour constructeurs de routes et autoroutes
des ferries. Les restrictions de gabarit la rampe d’accès. Un nouveau système de et des professionnels du transport)
ont imposé une courbe de rampe revêtement TerraQuad® respecte le rayon et de la Federal Highway Administration
très serrée, depuis le niveau du quai de 18 m des murs intérieurs de la rampe. (FHWA, Administration fédérale
jusqu’à la passerelle, enjambant la Celle-ci a été partiellement construite des routes et autoroutes). L’HITEC intervient
nouvelle zone des douanes sur la terrasse sur les drains au cours de l’automne 2000, comme organisme indépendant sous l’autorité
du nouveau bâtiment pour rejoindre avec la mise en place d’une surcharge au de la Civil Engineering Research Foundation
le ferry. Constitué de matières niveau des banquettes de la passerelle. (CERF, Fondation pour la recherche en génie
alluvionnaires, le sol est fortement Fin 2000, la rampe, qui est étroitement civil) de l’ASCE. Prévu pour débuter cette
compressible sur une très grande contrôlée, s’est tassée d’environ 500 mm année, le programme comprend des essais
profondeur. Adjudicataire du contrat, et les travaux ont pu être achevés. en laboratoire et in situ.

Freyssinet magazine 7 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 8

Belgique

digest

Principales caractéristiques

• Longueur de l’ouvrage : 498 m.


• Largeur entre appuis : 33,4 m.
• Largeur au sommet : 46 m.
• Poids de l’ouvrage : 65 000 t.
• Nombre de travées : 13.
• Nombre de colonnes supportant le tablier : 28.
• Charges en eau : 80 000 t.
• Charges finales par colonne : 6 000 t.
NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 9

Belgique

Précontrainte

Le pont-canal
du Sart

Le pont-canal est mis en place par


poussages successifs de tronçons
de 12 m chaque semaine.
Avec ses dimensions
exceptionnelles, le
pont-canal du Sart
s’inscrit dans le
digest cadre de la modernisation du
canal du Centre. Freyssinet four-
nit et met en œuvre la précon-
trainte du nouvel ouvrage.

Freyssinet magazine 9 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 10

Belgique

S
itué près de la ville de La Louvière en La simplicité des formes alliée à l’emploi
Belgique, à 50 km au sud de Bruxelles, le de matériaux de qualité et la discrétion des
pont-canal du Sart s’inscrit dans la équipements confèrent au pont-canal son
modernisation du canal du Centre, aujour- véritable caractère.
d’hui limité à des convois de 300 t et classé Pourtant, derrière cette architecture apai-
Patrimoine mondial par l’Unesco. Il relie le sante se cache un projet à la conception déli-
bassin de l’Escaut à celui de la Meuse et per- cate et aux travaux techniques pointus, qui a
mettra le passage des péniches de 1 350 t au- mobilisé de nombreux ingénieurs, architectes
dessus d’une vallée creusée par le ruisseau et paysagistes. Il fallait, en effet, que l’ouvra-
Thiriau et d’un carrefour routier entre la ge soit adapté à la présence permanente de
RN55 et la RN535, à l’eau, qu’il intègre
proximité d’un échan- « Un système de câbles des matériaux à
geur autoroutier. hautes performances
L’ouvrage en cons- de précontrainte et enfin, qu’il repose
truction affiche des sur des pieux dont le
dimensions exception- longitudinale tassement est compa-
nelles et une concep- tible avec l’importan-
tion originale qui a
et transversale ce des charges de l’ou-
exigé une réflexion assure une parfaite vrage, chaque colonne
architecturale, urba- portant une charge
nistique et paysagère étanchéité de l’ouvrage » finale de 6 000 t.
particulière pour une
parfaite intégration dans son environnement. Des méthodes qui respectent
Long de 498 m, le tablier comprend treize l’environnement
travées continues de 36 m de portée et deux
travées d’extrémité de 15 m en porte-à-faux. Le tablier bac est mis en place par poussages suc-
Il repose sur 28 colonnes circulaires de 3 m cessifs de tronçons de 12 m. Située derrière
de diamètre avec des semelles carrées de 10 m la culée ouest, l’aire de préfabrication s’appa-
de côté fondées sur 9 pieux de 1,5 m de dia- rente à une véritable usine permettant l’automa-
mètre et de 10 à 20 m de long. Le fond du tisation de nombreuses opérations et, par voie
tablier est raidi par des entretoises, en forme de conséquence, un gain de temps dans l’exécu-
de ventre de poisson, au nombre de 111, tion des travaux avec la réalisation de tronçons de
longues de 27 m et distantes de 4,5 m. La dalle 12 m chaque semaine. Cette organisation per-
de fond a une épaisseur moyenne de 40 cm, met également de garantir l’homogénéité de la
atteignant 60 cm au droit des piles. La largeur structure, avec l’emploi d’un béton mis en œuvre
entre appuis est de 33,4 m et la largeur au dans des conditions optimales. Grâce à cette
sommet est de 46 m. Le pont-canal du Sart est méthode, la construction de l’ouvrage n’a aucun
soumis à une charge de 80 000 t d’eau, huit impact sur la circulation et sur l’environnement.
fois supérieure à celle reprise par un pont rou- Cette « usine » comporte une aire de stockage
tier. De part et d’autre, des chemins de service pour les entretoises et prédalles préfabriquées,
de 6 m de large offriront aux piétons la possi- les gaines de précontrainte ainsi qu’une aire
bilité de se promener le long du canal. de coffrage pour la préfabrication intégrale

Freyssinet magazine 10 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 11

Belgique

des cages d’armatures. Equipé d’un avant-bec colonnes. Le poussage des 65 000 t de l’ouvrage Pour ce faire, les concepteurs ont favorisé
de 21 m, constitué d’âmes métalliques et final représente un record mondial. l’emploi de béton armé associé au béton
de semelles supérieures et inférieures en béton précontraint. Mis en œuvre par Freyssinet
précontraint, le tablier est poussé par un Un ouvrage étanche Belgium, un système de câbles de précontrainte
système constitué de quatre vérins de 2 m longitudinale et transversale est conçu pour
de course et d’une capacité de 500 t chacun, Compte tenu de son utilisation particulière, obtenir une compression bidirectionnelle
d’appareils d’appui de glissement en Néoprène- le pont-canal doit répondre à certaines exi- dans le béton en chaque endroit de la struc-
Téflon et de dispositifs de guidage en tête de gences, telles des parois épaisses et étanches. ture en contact avec l’eau et en assure ainsi

Freyssinet magazine 11 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 12

Belgique

bajoyers reçoivent une précontrainte longitu- Intervenants


dinale centrée composée de 6 câbles 27C15,
permettant de compenser le manque de résis- Maître d’ouvrage : SOFICO
tance en traction du béton au cours des opé- (Société Wallonne de Financement
rations de poussage. 3 câbles 27C15 de conti- complémentaire des Infrastructures).
nuité, tendus après poussage et avant mise en Maître d’œuvre : MET D221
eau du pont-canal, viennent s’ajouter au dis- (Direction des Voies hydrauliques de Mons).
positif. Les entretoises sont précontraintes en Bureau d’études : Greisch (Groupe BEG).
usine par deux câbles 19C15 et deux câbles Bureau de contrôle : SECO.
27C15 installés au cours de la construction Entreprise générale : Association
du tablier. momentanée BAGECI – CFE –
La précontrainte longitudinale de fond de FRANKI CONSTRUCT.
bac mise en place et tendue pendant les opé- Entreprise spécialisée : Freyssinet Belgium.
rations de poussage est constituée de 15 câ-
bles 12C15. L’ensemble de la précontrainte
est réalisé à l’aide de torons T15 gainés grais-
sés Freyssinet, enfilés dans une gaine en
PEHD injectée au coulis de ciment. Assurant
L’ensemble de la précontrainte est réalisé une excellente protection contre la corrosion,
à l’aide de torons gainés graissés Freyssinet, cette précontrainte est ajustable et rempla-
enfilés dans une gaine en PEHD injectée çable toron par toron.
au coulis de ciment.

une parfaite étanchéité. Autre particularité


notable, le pont-canal repose sur un nombre
limité d’appuis pour tenir compte de diffé-
rents critères esthétiques et techniques. Cette
particularité confère à la structure une grande
transparence. La continuité de l’élément por-
teur longitudinal combinée à des bajoyers de
grande raideur permettent une bonne tenue
en cas de séisme. Diverses dispositions sont
prises pour assurer l’étanchéité du pont,
comme la réduction au minimum du nombre
de joints de dilatation, l’emploi d’un béton
dense, le recours à une précontrainte tridi-
mensionnelle ainsi que la mise en place par
collage à chaud d’une membrane d’étanchéité
protégée par une couche d’asphalte coulé.
Les bajoyers de 7,1 m de haut, situés de part et
d’autre du tablier sont inclinés et protègent les
parements extérieurs de l’ouvrage contre les
précipitations. D’une épaisseur de 90 cm, les

Freyssinet magazine 12 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 13

Espagne

Précontrainte de planchers

Centre commercial
de Bonaire
Situé à mi-chemin entre l’aéroport et la ville de Valence, dans la
municipalité d’Aldaia, le centre commercial de Bonaire constitue un
record mondial dans la construction d’ouvrages sans joints de dilatation.

L
’ensemble représente une superficie de précontrainte par post-tension, à une moyenne de 7 184 coupleurs monotorons T15. L’armature
400 000 m2 dont 250 000 m2 aménagés avec 3600 m2 par semaine. Grâce à ce rythme soutenu, passive du rez-de-chaussée représente au total
le centre commercial. Celui-ci comporte la construction de l’ensemble des dalles a été ache- près de 322 t d’acier.
trois étages : un sous-sol de 60 000 m2 pour le vée en tout juste sept mois. Ce chantier constitue Pour le premier étage, où sont construits quatre
stationnement des véhicules, un rez-de-chaussée, une remarquable référence de l’utilisation de la bâtiments indépendants, la solution adoptée est
également de 60 000 m2, conçu pour abriter des précontrainte dans le bâtiment puisque, en identique à celle du rez-de-chaussée. La super-
commerces et des zones récréatives, et un pre- Espagne, la précontrainte n’était jusqu’à présent ficie à réaliser est toutefois de moindre impor-
mier étage de 40 000 m2, divisé en quatre bâti- utilisée que pour la construction d’ouvrages d’art. tance avec 40 000 m2, tandis que les portées de
ments indépendants destinés à des activités com- 16 X 16 m sont plus importantes. Pour ces plan-
merciales et de loisir (cinéma, bowling, etc.). Des dalles plus fines pour des chers, 3 347 ancrages actifs, 501 ancrages passifs,
Les planchers du rez-de-chaussée et du premier portées plus grandes 3 456 coupleurs, pour un total de 355 t d’arma-
étage sont constitués de dalles en béton précon- tures actives et de 1 760 t d’armatures passives,
traintes par post-tension, d’une épaisseur variant Les dalles du rez-de-chaussée, de 25 cm d’épais- ont été mis en œuvre.
de 25 à 40 cm. L’utilisation de la précontrainte a seur, sont coulées en place et précontraintes par
permis d’obtenir des dalles plus fines, de plus post-tension. Elles ne comportent aucun joints Intervenants
grandes portées et des planchers de 270 X 240 sans de dilatation. Leur réalisation a été effectuée par
aucun joints de dilatation au rez-de-chaussée. panneaux carrés de 32 m de côté. L’armature Maître d’ouvrage : Groupe Riofisa SA.
Cette solution a également permis la réduction active est adhérente et composée de gaines pla- Maître d’œuvre : Idom Internacional.
des délais d’exécution des travaux. Très rapide- tes dans lesquelles sont logés quatre torons. Maître d’œuvre de la structure et auteur
ment, le rythme de construction d’un panneau L’armature passive représente quant à elle envi- du projet : Ing. Guillermo Corres Peiretti.
carré de 32 m de côté d’une dalle a pu atteindre ron 1 760 t d’acier pour les 60 000 m2 réalisés. Entreprise générale : Necso Entrecanales
quatre jours, depuis le coffrage, le ferraillage et le Les 2 757 ancrages de précontrainte sont du type y Cubiertas SA.
bétonnage jusqu’à la mise en tension des torons. 4C15 Freyssinet. Pour assurer la continuité de la Bureau de contrôle : INTEMAC SA.
Au total, 100000 m2 de dalles ont été réalisés avec précontrainte d’un panneau à l’autre, on a utilisé Entreprise spécialisée : Freyssinet SA.

Freyssinet magazine 13 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 14

France

Pont Bailey

Déconstruction
d’un pont Bailey
L’ouvrage militaire Bailey, utilisé à titre provisoire durant quinze
années au-dessus du petit Rhône, est aujourd’hui démonté.

A
u lendemain de la Seconde Guerre mon- supérieur et du troisième niveau de treillis
diale, un pont suspendu est construit latéraux, constitués transversalement de deux
entre Saint-Gilles et Arles, dans le Gard, fois trois panneaux par ouvrage. L’opération
pour permettre à la route nationale 572 le fran- est réalisée à la grue sur l’ouvrage en place et
chissement du petit Rhône. Interdit à la circula- les éléments sont chargés sur une remorque
tion en 1984, suite à l’observation de graves savoisienne.
déficiences sur les câbles de suspension, il est La deuxième phase de l’intervention porte sur le
remplacé en 1985 par un ouvrage militaire pro- rétablissement du nivellement longitudinal de
visoire situé en aval, constitué de deux ponts l’ouvrage par levage des différentes travées. Les
Bailey. Le tablier des ouvrages est composé de appareils d’appui existants sont ensuite déposés.
panneaux de 3,05 m de long, formant deux L’ouvrage est alors posé sur des rouleaux provi-
poutres porteuses. Les panneaux sont assemblés soires et les quatre travées isostatiques sont atte-
par broches. D’une largeur de 3,81 m avec un lées. Ces travaux sont exécutés travée par travée.
platelage en bois (changé en 1993), l’ouvrage La travée n° 2 est levée de 0,35 cm et la travée n° 1
comporte deux travées de 39,62 m et deux tra- de 1,5 m sur la culée et de 0,35 m sur la pile 1. La
vées de 42,67 m, reposant sur trois piles dans travée n° 1 est tractée vers la travée n° 2 et bro-
le Rhône, soit une longueur totale d’environ chée. Des rouleurs définitifs sont installés sur la
165 m. De plus, le pont amont comporte une pile n° 1 et sur la culée. L’arrière-bec, d’une lon-
passerelle piétons. gueur de 25 m, est fixé à l’ouvrage sur la culée.
En 1995, une visite d’inspection révèle l’aug- Il se compose de panneaux standard de l’ou-
mentation importante des flèches des poutres vrage. L’opération se poursuit par le levage de la
des travées. Il est alors décidé de ramener le travée n° 4 de 3 m sur la culée. Un avant-bec
tonnage admis sur l’ouvrage de 38 à 19 t et de prémonté de 8 m est alors fixé, et permet l’ac-
procéder à un renforcement lourd. Fin 1999, costage de l’ouvrage sur un calage en bois situé
un nouveau pont à haubans est mis en service sur le remblai. Ce dispositif permet d’éviter le
et l’ouvrage provisoire, jugé dangereux par calage de 3 m sur la culée. On procède ensuite
temps de pluie, bruyant en raison de son pla- au levage de la travée n° 3 de 1,5 m sur la pile n° 3
telage et offrant une passe navigable trop limi- et de 0,35 m sur pile n° 2 pour l’installation des
tée, est définitivement fermé à la circulation rouleaux provisoires. La travée n° 3 et la travée
après quinze années de service. Son démontage, n° 2 sont brochées et posées sur des rouleurs
représentant une masse à riper de quelque 800 t, définitifs situés sur la pile n° 3 et sur la culée.
est alors décidé et confié à Freyssinet. Les ouvrages étant ainsi préparés, on procède
à la troisième phase, à savoir le ripage. Deux
Démontage du pont Bailey vérins SC2 sont fixés sur un châssis métalli-
que bridé à la culée au moyen de barres de
Préalablement à toutes les interventions, l’en- précontrainte. L’accrochage du toron de trac-
semble des broches et des fixations est traité au tion est réalisé par l’intermédiaire d’un sabot
moyen d’un dégrippant. Les travaux commen- métallique disposé sous les membrures (pou-
cent par le démontage du contreventement traisons) latérales du tablier. Le démontage

Freyssinet magazine 14 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 15

France

En 1999, à la mise en œuvre du nouveau pont à haubans, la déconstruction du pont provisoire


Bailey, jugé dangereux, est décidée.

du platelage en bois est effectué au fur et à Intervenants


mesure de l’avancement des travaux de façon
à maintenir la sécurité du personnel jusqu’à Maître d’ouvrage : Conseil général du Gard.
l’achèvement des travaux sur piles. Dans cette Maître d’œuvre : DDE du Gard.
configuration, l’ouvrage est ripé par tronçons Entreprise générale : Freyssinet.
de 20 m environ et il est démonté progressi-
vement à l’aide d’une grue automotrice sur
l’aire de délançage.
Les éléments démontés sont chargés sur une
remorque savoisienne et transportés au CNPS
(Centre national du Pont de secours) en
région parisienne.

Principe du délançage

Freyssinet magazine 15 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 16

Belgique

TRANSPEC SHA®

Des amortisseurs
pour une passerelle
Freyssinet a été chargé de trouver une solution pour amortir les
vibrations du restaurant d’Orival, situé au-dessus de l’autoroute A19.

A
proximité de la ville de Nivelles, sur l’aire d’assurer le confort des futurs clients. Une accé- formances d’amortissement et les caractéris-
de repos d’Orival, une nouvelle station- lération verticale maximale de 0,1 m/s2 a été tiques de raideur requises et de sélectionner les
service, protégée par une passerelle, a été retenue comme critère de confort. Pour résor- appareils, des TRANSPEC SHA® 110-450, d’une
implantée sur l’autoroute E19 reliant Paris et ber le phénomène de vibrations, la Direction capacité nominale de 110 kN. Développés par la
Bruxelles. Conçue par l’architecte Samyn, la passe- Technique de Freyssinet International a pro- Direction Technique de Freyssinet International
relle-restaurant en cours d’aménagement est un posé la mise en œuvre de quatre amortisseurs et fabriqués par la société PPC, les amortisseurs
ouvrage original, composé de deux poutres maî- hydrauliques TRANSPEC SHA® à chaque extré- sont installés aux extrémités de chaque fléau. Ils
tresses reliées par des traverses en treillis de 25 m, mité des consoles. relient la structure au sol par l’intermédiaire
supportant le plancher de la passerelle-restaurant d’un mât haubané. Le TRANSPEC SHA® mesure
en partie basse et la toiture en partie haute. Le res- Des amortisseurs hydrauliques 1 570 mm de long, chape de fixation comprise, et
taurant, implanté au centre des quatre appareils 225 mm de diamètre extérieur. Il est articulé
d’appui de la structure et de la toiture, portée par Sur la base d’une modélisation des effets du vent à sa base sur un massif en béton et encastré dans
les consoles de 70 m, s’étend jusqu’au-dessus des par le bureau d’études SETESCO, l’analyse du sa liaison avec le mât haubané en partie haute.
deux stations-service. comportement dynamique de la passerelle a été Les TRANSPEC SHA® ont une course totale de
effectuée par Sigmatec Ingénierie, au moyen 450 mm et sont montés préréglés, soit 200 mm
Un problème de vibrations d’une analyse modale de la structure non amor- en fermeture (lorsque la structure s’abaisse) et
tie et d’un calcul temporel, par intégration directe, 250 mm en ouverture. Ce dispositif d’amortisse-
La structure est élancée. Les mouvements des de la réponse de la structure amortie soumise à ment hydraulique a été établi suivant une loi
consoles induisent à mi-travée des mouvements des pressions dynamiques induites par le vent, d’amortissement non linéaire F=Cvα. Le disposi-
verticaux significatifs en raison du rapport de modélisées par des fonctions harmoniques de tif de régulation hydraulique est ajustable et va-
longueur entre les porte-à-faux et la travée cen- fréquences, les fréquences propres de la structure lidé par des essais in situ.
trale. Sous les effets du vent, ces porte-à-faux très non amortie. La structure non amortie connais-
flexibles de 70 m sont susceptibles d’être mis en sait en effet, des fréquences de résonance dont les
vibration et d’induire des accélérations verticales plus significatives, situées d’une part entre 1,03 et Intervenants
à mi-travée, au niveau du restaurant, qui pour- 1,04 Hz, entraînaient une torsion autour de l’axe
raient incommoder les usagers. longitudinal de la console en phase et en oppo- Maître d’ouvrage : TotalFinaElf.
La société TotalFinaElf a donc chargé Freyssinet sition de phase, et d’autre part entre 1,16 et Maître d’œuvre : Architecte Samyn, Société SAI.
de trouver une solution d’amortissement pour 1,25 Hz, provoquaient la vibration verticale des Bureau d’études : Setesco.
cette structure afin de revenir à des valeurs de consoles en phase et en opposition de phase. Analyse dynamique de la structure : Sigmatec.
débattement et d’accélération qui permettent L’étude de sensibilité a permis de définir les per- Entreprise spécialisée : Freyssinet Belgium.

Freyssinet magazine 16 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 17

Australie

Voûtes TechSpan®

Tunnel de décharge
de Barcoo
La société Baulderstone Hornibrook construit, dans le quartier
de Glenelg à Adélaïde, un tunnel de décharge pour permettre
l’évacuation des eaux de la lagune de Patawallonga vers l’océan.

L
a solution adoptée fait appel à l’emploi de adaptées aux variations géologiques du fond
voûtes TechSpan®, eu égard aux avantages marin, constitué ici pour l’essentiel d’argile ou
techniques et à la souplesse de mise en de sable. Chaque dalle a été conçue en fonction
œuvre du procédé. D’une portée de 4,5 m et de du type de fond marin.
5 m de haut, l’ouvrage se compose d’éléments en
béton préfabriqué, selon les préconisations de
l’ingénieur conseil Connell Wagner, c’est-à-dire La structure doit supporter les charges
de demi-coques assemblées en clé. Les voûtes et l’action de la houle, tout en respectant
mesurent 2,5 m de large et sont fabriquées par les exigences de durabilité imposées
PCP Pty Ltd à Kilkenny. aux ouvrages en environnement salin.
Le procédé TechSpan®, proposé par Reinforced
Earth Company, offre à la fois des avantages
techniques et financiers. Sur le plan technique, la
structure doit d’une part supporter les charges
et l’action de la houle et d’autre part respecter
des exigences importantes en matière de durabi-
lité imposées pour les ouvrages en environne-
ment salin. Ce sont ainsi 200 m de tunnel qui
ont été construits à l’intérieur d’un batardeau au
fond de l’océan et seront en permanence sub-
mergés par les eaux.
Les avantages des voûtes TechSpan®, aux-
quelles s’applique la théorie de la courbe funi-
culaire, ont permis aux ingénieurs de Rein-
forced Earth Company de tirer le meilleur
parti des propriétés du béton et de créer ainsi
une voûte de 150 mm d’épaisseur capable de
supporter une surcharge de sable de 12,5 m et
le passage éventuel de camions de 40 t qui
transportent le sable dans la région. Outre les
voûtes, Reinforced Earth Company a égale-
ment participé à la conception et à la fourni-
ture de dalles préfabriquées pour le radier,

Freyssinet magazine 17 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 18

Terre Armée

Architecture

Une meilleure intégration


dans l’environnement
Avec des produits exposés aux éléments naturels, Terre Armée
développe continuellement des technologies et des produits tenant
compte de la conservation et de la protection de l’environnement.

L
es caractéristiques premières des produits son de la grande hauteur des écrans antibruit,
Terre Armée comme leur mise en œuvre le montage a été effectué à l’aide de profilés
propre (qui ne nécessite ni coulage de double HEB ancrés dans les fondations cou-
béton, ni modification géographique des sites, lées en place.
ni machines lourdes), leur rapidité d’exécution
et leur emprise réduite sur les remblais, asso- Intervenants
ciées aux formes architectoniques, aux textures
et aux coloris variés des parements en béton, Maître d’ouvrage : SACYR SA.
permettent une intégration harmonieuse des Maître d’œuvre : AENA.
ouvrages dans les sites urbains ou naturels. Entreprise spécialisée : Tierra Armada SA.
Chaque projet est un cas particulier appelant
des réponses techniques et plastiques qui lui
sont propres, comme le démontrent les quatre Reinforced Earth
ouvrages suivants.
Company au service
Des murs antibruit de l’art
pour une protection Dans l’état du Texas aux Etat-Unis, un nombre
sonore croissant de maîtres d’ouvrage privilégient
l’emploi de parements architecturaux dans le
Dans le domaine de la protection de l’envi- cadre de la construction de murs de soutène-
ronnement, Tierra Armada SA vient d’achever ment, afin de donner aux ouvrages une iden-
un mur écran antibruit, destiné à protéger une tité originale.
zone résidentielle des nuisances sonores de A cet égard, aucun maître d’ouvrage ne s’est
l’aéroport de Barajas (Madrid) en Espagne. montré aussi déterminé que le département
Il s’agit d’un mur classique à contreforts des Transports du Texas (TxDOT), au sein
duquel Mark Bloschock, ingénieur responsable
de 2 650 m 2 et de 9 m de haut qui présente des projets spéciaux à la division des ponts, a
en façade un écran absorbant phonique en
béton poreux.
Le mur écran antibruit est réalisé à base de
mortier avec fibres de bois et de ciment.
La finition rainurée des parements permet
d’obtenir une décoration et une mise en cou-
leur variées, en harmonie avec l’environne-
ment. Son isolation phonique élevée, sa résis-
tance mécanique, sa durabilité, son entretien
facile et son adaptation à tous les types de
terrains sont ses principaux avantages. En rai-

Freyssinet magazine 18 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 19

Terre Armée

les joints ni les raccords – ils ne voient en défini- Des murs de pleine
tive que le côté artistique ». hauteur adaptés aux
Grâce à l’expérience acquise en matière de
création de motifs – comme les chariots, les ouvrages courbes
moulins à vent, les champs de blé, les oiseaux,
les médaillons, les viaducs… – Reinforced Dans le cadre du nouveau projet d’extension de
Earth Co continuera à jouer un rôle majeur la voie express de Kwinana en Australie occi-
pour répondre aux demandes architecturales dentale, 600 m de tunnel TechSpan et 10 000 m2
spécifiques de ses clients du Texas, et d’ailleurs. de murs de soutènement sont à réaliser. En juil-
let 2000, la société West Rail attribue à Thiess
Contractors les travaux de prolongement de la
encouragé les actions de coordination et Un versant stabilisé par voie ferrée qui passe sous la nouvelle voie
la créativité. Il a en effet favorisé les liens express. Les procédés Terre Armée et TechSpan
entre les différents districts géographiques du des murs en terrasse sont alors choisis pour les grandes sections de
TxDOT et les constructeurs de murs de soutè- tunnels ferroviaires en tranchées couvertes. Le
nement, dont Reinforced Earth Company L’élargissement de la route RD908, dans le dépar- projet prévoit jusqu’à 600 m de tunnel TechSpan,
(RECo). Il s’est chargé des études de faisabilité, tement de l’Hérault en France, a donné lieu à la dont l’installation est toujours en cours.
de la modélisation des structures et de la stabilisation du talus et, par conséquent, à la Les Ponts et Chaussées de l’Australie occidentale
conception des méthodes de construction. Il construction de deux ouvrages Terre Armée pour souhaitaient que les ponts soient dotés de culées
encourage les différents districts qui dévelop- le franchissement de deux vallons dans la commu- réalisées à partir de panneaux de pleine hauteur.
pent des projets créatifs. ne de Colombière-le-Poujol. Cette solution a per- Reinforced Earth Company a donc mis au point
mis de limiter l’emprise des remblais. Le plus un système intégré d’appui de pont et de contre-
grand ouvrage, de 2 100 m2 et mesurant plus de forts pour les treize ponts constituant le lot. Pour
28 m de haut, est le fruit d’une réflexion architec- monter ces immenses panneaux de 8,5 m de
turale menée par l’architecte André Mascarelli haut, il a d’abord fallu préparer des étais et des
pour assurer son intégration dans l’environne- blocs de soutènement pour les maintenir en place
ment. La solution adoptée fait appel aux pare- pendant les opérations de remblayage. Une fois
ments TerraClass, organisés en quatre terrasses. Les les panneaux installés, une console en béton pré-
écailles sont constituées de gravillons lavés qui fabriqué de pleine hauteur a été fixée à l’arrière
proviennent de la carrière de Vergèze avec une fini- du panneau. Cette console, maintenue par cla-
vettes, ménage un vide dans lequel la colonne de
béton est coulée une fois le remblayage effectué.
Un autre avantage ainsi qu’une caractéristique
unique résident dans l’emploi des panneaux de
Mark Bloschock déclare que «la concurrence est pleine hauteur : la possibilité de créer des murs
rude entre les ingénieurs des districts. Par consé- en ailes courbes. Les panneaux sont formés de
quent, les districts essaient de nouvelles solutions, façon à accepter un rayon de courbure de 20 m
ils repoussent les limites, ils prennent des risques. sur la face avant, ce qui contribue ainsi à l’esthé-
Les petits districts sentent que le moment est tique de l’ouvrage en service.
venu de montrer ce dont ils sont capables et de se Il est probable que les panneaux de pleine hau-
faire une place. Ils ont donc été conduits eux- teur auront à l’avenir énormément de succès
mêmes à développer un aspect artistique. Ce sont auprès des ingénieurs et des maîtres d’œuvre.
eux (le district de Childress) qui ont réalisé le Leur simplicité d’installation et leur aspect
motif représentant un chariot de pionniers. Au esthétique – avec un minimum de joints – leur
départ, les éléments architecturaux étaient mul- ont déjà fait gagner un deuxième projet avec le
tiples et complexes. Nous avons simplifié les groupement Barclay Mowlem BGC, qui a passé
détails tout en conservant un projet qui intéresse une commande pour quatre autres ponts sur la
réellement les gens parce qu’il est original ». rocade de Northam à Perth.
Reinforced Earth Co a joué un rôle essentiel tion architectonique composée de rainures hori-
dans ce processus en proposant des conceptions zontales, en façade, qui rappellent les pierres
originales mises au point par ses ingénieurs de sèches. En partie basse du mur Terre Armée, une
Euless, au Texas, et en fournissant des panneaux voûte ogivale a été coulée en place pour permettre
préfabriqués de grande qualité, conçus dans son l’écoulement du ruisseau au fond du vallon.
usine de Waco (Texas). Les motifs architectu-
raux sont généralement constitués de panneaux Intervenants
de taille classique et coulés dans des moules
spéciaux élaborés par les ingénieurs de Maître d’ouvrage : Conseil général de l’Hérault.
Reinforced Earth Co. L’ensemble des pièces est Maître d’œuvre : DDE de l’Hérault.
assemblé après un réglage minutieux par le chef Architecte : André Mascarelli.
de projet. Les résultats sont remarquables. Selon Entreprise générale : BEC.
Mark Bloschock, « les gens ne voient en réalité ni Entreprise spécialisée : Terre Armée.

Freyssinet magazine 19 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 20

Egypte

Consolidation de sol

Le nouveau
centre commercial
d’Alexandrie
Menard Soltraitement a été chargé de réaliser des travaux
d’amélioration de sol et de terrassement sur le lac Mariout
où sera construit un centre commercial.

S
ituée sur une étroite bande côtière le long 60 kilomètres du lac Mariout. Les terrains réalisation des travaux d’amélioration de sol et
de la mer Méditerranée et s’étirant déjà gagnés sur ce lac d’eau salée semi-marécageux de terrassement en vue de la construction d’un
sur plus de 20 kilomètres, l’agglomération sont soumis à de forts tassements comme en centre commercial de 220 000 m2 sur des ter-
d’Alexandrie connaît, comme toute l’Egypte, témoignent de nombreux immeubles dont les rains gagnés sur le lac Mariout, à proximité de
un accroissement considérable de sa popula- balcons des premiers étages sont maintenant l’aéroport international et de l’autoroute reliant
tion. La construction de grandes infrastruc- situés au niveau des chaussées. Alexandrie et le Caire. Ce centre commercial sera
tures ne peut maintenant se faire qu’en direc- Durant l’année 2000, Menard Soltraitement a exploité à terme par la société Carrefour qui a
tion de l’arrière-pays, sur lequel s’étendent les concouru avec succès pour la conception et la décidé de s’implanter largement en Egypte.

La pré-consolidation
La nature du terrain, constitué de couches de
7 à 8 m d’argiles molles et de limons puis de
sables lâches, rend indispensable un traitement
spécifique pour garantir la pérennité de la
construction. La solution technique présentée
par Menard Soltraitement, en variante de la
solution de base d’un plancher sur pieux,
(très onéreuse pour une telle superficie), repo-
se sur une pré-consolidation de la couche d’ar-
gile à l’aide de drains verticaux associés à une
surcharge et sur la mise en œuvre de plots bal-
lastés pilonnés.
Située très en amont dans la définition du pro-
jet du centre commercial, la solution proposée
par Menard Soltraitement tient compte du
désir exprimé par le client de pouvoir déplacer
les emplacements des bâtiments à un endroit
quelconque des emprises pour des raisons
architecturales. Le maillage des drains, des
plots et des hauteurs de surcharge ont donc été
calculés par Sigmatec Ingénierie – la filiale cal-
cul numérique et simulation de Menard
Soltraitement – pour assurer un tassement dif-
férentiel et résiduel à long terme pour une

Freyssinet magazine 20 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 21

Egypte

charge générale de 2T/m2 et des charges ponc-


tuelles, mais à un emplacement non défini,
pouvant aller jusqu’à 70T. Le maillage des
drains et les hauteurs de surcharge ont été
adaptés aux durées prévues par le planning.

Des moyens importants


L’amélioration de sol et le remblaiement des
220 000 m2 nécessitent la mise en place de
1 250 000 m3 de matériaux, l’installation de
1 500 000 m de drains verticaux (plus de six fois
la distance Alexandrie-Le Caire) et la réalisation
de 6 500 plots ballastés pilonnés. Les travaux
sont scindés en quatre tranches dont les livrai-
sons s’échelonneront de septembre 2001 à
juillet 2002. La première tranche des travaux,
actuellement en cours, représente 72 000 m2 et
45 % des travaux, mais ne dispose que de 30 %
du temps total attribué aux travaux d’améliora-
tion de sol et de terrassement. Sur cette zone
seront construits les premiers bâtiments du
centre commercial dès septembre 2001, alors
que les travaux d’amélioration de sol et de ter-
rassement se poursuivront sur les zones dévo-
lues à l’extension future des bâtiments et aux
parkings. La mise en activité du centre com-
mercial est prévue pour septembre 2002.
Le démarrage effectif des travaux a eu lieu
au mois de septembre 2000 avec la réalisation
d’une digue de 1 070 m autour du site et à tra-
vers le lac Mariout, suivi par le pompage des
300 000 m3 d’eau emprisonnée. C’est durant
cette période que les équipements spécialisés
de Menard Soltraitement ont été expédiés
d’Europe. Le remblaiement de la première zone
avec une plate-forme de travail drainante com-
posée de sable a été terminé au mois de janvier
2001. Dès lors, l’installation des drains verti-
caux (1 500 unités par jour), la réalisation des
plots ballastés pilonnés (40 unités par jour)
ainsi que la montée de la surcharge ont été
commencées. Actuellement, la montée de cette
surcharge se poursuit au rythme de 10 000 m3
par jour et le même cycle se déroule sur la CENTRE COMMERCIAL D’ALEXANDRIE
seconde tranche de travaux. Plus de cent per- RECAPITULATIF DU PROJET
sonnes travaillent sur le projet. Le suivi géo-
technique du chantier est réalisé à l’aide de Zones bâtiments Zones parkings
120 instruments de mesure installés jusqu’à
Conditions de charge Semelles de 70T, Charge répartie uniforme de 2T/m2
15 m de profondeur.
charge répartie uniforme de 2T/m2

Maille des drains De 1,10 m à 1,25 m De 1,25 m à 1,50 m


verticaux

Intervenants Maille des plots 5,5 m 7m


ballastés pilonnés

Maître d’ouvrage : MAF MISR. Durée de 5 à 7 mois 7 à 9 mois


Maître d’œuvre : CIA International (Orléans). pré-consolidation
Entreprise spécialisée : Freyssinet Egypt sous
licence Menard Soltraitement (Amélioration de sol Hauteur de surcharge 5,7 m à 6,2 m 5,2 m
et terrassement).

Freyssinet magazine 21 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 22

Australie

Bâtiment

La verrière
d’Aurora Place
Réalisée par Austress Freyssinet, l’énorme
verrière en forme de toile d’araignée qui relie
les deux tours de la place Aurora est la
signature de ce complexe urbain.

S
ituées entre Phillip Street et Macquarie
Street, les deux tours jumelles (respective-
ment une tour de bureaux de 45 étages et
une autre d’habitation de vingt étages) consti-
tuent le projet d’aménagement de la place
Aurora. Austress Freyssinet, choisie pour
concevoir et construire la verrière, est chargée
de son intégration architecturale dans l’en-
semble du projet dessiné par l’architecte italien
Renzo Piano.
L’idée de Renzo Piano était de réaliser entre les
deux bâtiments une verrière en forme de « toile
d’araignée » servant de brise-vent et de trait
d’union architectural entre les deux édifices.
Cette verrière assure la protection des aménage-
ments de la Piazza tout en offrant une transpa-
rence maximale depuis le haut grâce à ses élé-
ments structuraux. D’une superficie d’environ
650 m2 et suspendue entre les deux tours sur
Macquarie Street, la verrière a une portée de
30 mètres. Un filet de câbles supporte la partie
vitrée sans cadre, qui prend la forme d’une surfa- feuilleté à chaud de 16 mm d’épaisseur est sup-
ce antisynclastique pour assurer la résistance porté à chaque angle par des croisillons en acier
structurale par rapport aux charges ascendantes inoxydable. La liaison entre le panneau vitré et le
et descendantes. Sa structure est particulièrement filet est assurée par des profilés creux circulaires
complexe puisque chaque raccordement d’élé- en acier inoxydable de différentes longueurs et
ment et panneau de verre exige une étude et des dont le diamètre varie de 22 mm à 70 mm. Les
plans de détails particuliers. La surface vitrée est extrémités nord et sud du filet sont supportées
suspendue au système de câbles par des suspentes par des câbles de rive de 44 mm de diamètre qui
situées à chacun des 300 points d’intersection du assurent la mise en tension du filet avant la mise
système. Autre particularité de cette structure, la en place des panneaux vitrés.
verrière ne comporte qu’un seul point de draina-
ge des eaux à l’extrémité nord de la verrière. Intervenants
Le système de câbles mis au point par Austress
Freyssinet fait appel à des tiges en acier inoxy- Architecte : Renzo Piano.
dable à haute résistance, de 18 mm de diamètre, Chef de projet : Bovis Lend Lease.
raccordées à chaque point d’intersection par des Conception : Lend Lease Design Group/Ove Arup.
nœuds en acier inoxydable. Le verre trempé et Entreprise spécialisée : Austress Freyssinet.

Freyssinet magazine 22 Mai/Août 2001 - n° 211


NEW 211 magazine new 12/07/01 15:20 Page 23

Thaïlande

Franchissement de la Chao Praya

Projet de
Wat Nakorn-In
Depuis le début de l’année 2000, Freyssinet Thailand Ltd intervient
sur le pont de Wat Nakorn-In, phase EW-1, entre Bangkok et Thonburi.

L
e maître d’œuvre de ce projet est le grou- pour les voussoirs des poutres-caissons et de et deux câbles continus 19C15 de 80 m de long.
pement Sumitomo Construction et Italian trois ponts principaux enjambant la route de Freyssinet s’occupe également de l’étude et de
Thai Development. Il comprend d’une Bangkruai Sanoi du côté de Thonburi, la route la conception du portique de construction
part la construction d’un pont à poutres-cais- de Pitboonsongkram et la route de Pracharat existant, afin de l’adapter au projet, ainsi que
sons au-dessus du fleuve Chao Praya (construit du côté de Bangkok. Les travaux, réalisés par de la définition de la séquence de construction
par encorbellement avec voussoirs coulés en Freyssinet Thailand, portent sur l’assistance des travées. Le projet a débuté en avril 2000 et
place à l’aide d’un coffrage mobile) et des via- technique pour les méthodes de construction sera achevé en juillet 2001. La circulation sera
ducs d’accès du côté de Thonburi en utilisant la et les travaux de précontrainte, la fourniture et assurée dans la région du nord de Bangkok au
méthode de construction à l’avancement pour l’installation de plus de 700 t de torons et de début de l’année 2002.
les poutres-caissons coulées sur place. D’autre 1 356 ancrages Freyssinet 19C15 de type C dans
part, il comprend la construction à l’avance- 78 des viaducs à poutres-caissons. Chaque tra-
ment des viaducs d’accès du côté de Bangkok vée comporte six câbles 19C15 de 40 m de long

Royaume-Uni

Réparations

Autoroute M50, The Oaks


Mise aux normes d’un ouvrage d’art autoroutier.
Le passage supérieur d’Oaks Bridge permet à la minium. Les quatre murs d’aile ont été entière- sur 24 au-dessus de l’autoroute sans interruption
route C2104 reliant Strensham et Twyning d’en- ment refaits et maintenus ensemble à hauteur de de la circulation ni neutralisation de files. Au
jamber l’autoroute M50 entre la jonction 8 l’intrados du tablier par des barres à haute résis- total ce sont 40 m3 de béton qui ont été démolis
de la M5 et la jonction 1 de la M50 dans le tance. par hydrodémolition.
Worcestershire. Pour exécuter ces travaux, Freyssinet a installé un
Les travaux confiés à Freyssinet UK ont porté sur portique en porte-à-faux servant de plate-forme
la rénovation totale du tablier (reprise du béton, d’hydrodémolition de la lisse existante et de sup-
étanchéité, remplacement des joints, bordures port de coffrage pour la mise en œuvre du béton. Intervenants
neuves, revêtement, nouveaux garde-corps aux Prémonté à l’extérieur du chantier, le portique a
approches), la destruction de la lisse existante et été mis en place (et démonté) de nuit lors d’in- Maître d’ouvrage : Highways Agency.
sa reconstruction selon un nouveau profil, le terruptions de la circulation. Il était entièrement Maître d’œuvre : W.S.P. Group Plc.
remplacement des parapets en acier par de l’alu- protégé, ce qui a permis de travailler 24 heures Entreprise générale : Freyssinet Ltd.

Freyssinet magazine 23 Mai/Août 2001 - n° 211


New 211 couverture et 4e 12/07/01 16:05 Page 2

Dessinée par l’architecte


Renzo Piano, la verrière
reliant les tours jumelles de Philip
Street et de Macquarie Street a
été mise en œuvre par Freyssinet.

Photo : Adrian Hall

reyssinet

Vous aimerez peut-être aussi