Vous êtes sur la page 1sur 25

Cours 8: Quantités conservées 1

Cours 8. Quantités conservées


Cours 8: Quantités conservées 2

Résumé du cours d’aujourd’hui


– Résumé du dernier cours.
– Deux autres propriétés de la métrique : (1) la relation entre
composants contravariants et covariants, (2) dérivée covariante
est nul.
– Le produit entre un vecteur covariant et un vecteur contravariant.
– Une autre forme de l’équations des géodesiques.
– Quantités convervées le long d’une géodesique.
Cours 8: Quantités conservées 3

Résumé du dernier cours


– Practiquer de trouver Γαµν pour une métrique donnée, utilisant
1 µσ
Γµ αβ =g [∂β gσα + ∂α gσβ − ∂σ gαβ ], (1)
2
Notations différentes pour la dérivée :

gσα ≡ ∂β gσα ≡ gσα,β (2)

La matrice des composantes covariantes de la métrique g µσ est,
tous simplement, l’inverse de la matrice de la métrique gµσ . Alors
on a
g µσ gσν = δ µν . (3)
– L’équation des géodésiques : Practiquer de vérifier les solutions
de l’équation des géodésiques. En générale c’est difficile de
Cours 8: Quantités conservées 4

résoudre des équations non-linéaires. Mais c’est facile de vérifier


une courbe est une solution ou pas.
– D’où vien l’équation des géodésiques ? Elle découle du fait que la
quadri-accélération ~a est nulle sur une géodésique de genre temps
d~u ~
~a = = 0.

– Nous avons démontré ensemble que les grands cercles sont les
géodésiques dans la sphère.
– Exercice à la maison :
Cours 8: Quantités conservées 5

Exercice à la maison
Démontrer que l’équations géodésiques admettent les solutions
circulaires (r =constante, θ = π/2) pour la métrique de
Schwarzschild
   −1
2 2M G 2 2 2M G 2 2 2 2 2 2
ds = 1 − c dt − 1 − dr − r dθ − r sin θdφ .
rc2 rc2
(4)

Vous verrez que deux des équations géodésiques sont triviales dans
ce problème, une dit que la vitesse orbitale est constante, et la
quatrième nous permet de calculer la période de l’orbite. Trouver la
période. Je vous ai donné les symboles de Christoffel non-nuls dans
les coordonnées de Eq. (4) et il faut ajouter les impliqués par la
symétrie Γαµν = Γανµ .
Cours 8: Quantités conservées 6

Relation entre composants contravariants


et covariants : un nouveau rôle pour la
métrique
– Relation entre composants covariants et contravariants :

Vα = gασ V σ , V α = g ασ Vσ , (5)

où g αβ et la métrique inverse,

g ασ gσβ = δβα . (6)


Cours 8: Quantités conservées 7

– Démonstration pour Vα = gαβ V β :


~ = V α~eα = V β δ α~eα
V β

= V β (~eβ ω̃ α )~eα = V β ω̃ α (~eα~eβ )


= V β ω̃ α gαβ
Vα ω̃ α = (V β gαβ )ω̃ α . (7)

Alors
Vα = gαβ V β .
– Démonstration pour V α = g αβ Vβ . Multipler les deux cotés de
Vα = gαβ V β par la métrique inverse.
– TD : Démontrer que

g αβ = δβα (8)

– Le tenseur métrique joue le triple rôle (1) d’encoder la géométrie


(2) de nous dit comme faire le produit scalaire (3) baisser et
Cours 8: Quantités conservées 8

monter les indices.


– Plusieurs façons d’écrire le produit scalaire :
~·B
A ~ = g(A,
~ B)
~ ≡ gαβ Aα B β = Aβ B β .

– TD : Trouver tous les composants des vecteurs de base (ω̃ i )j


duaux aux vecteurs de base cartésiens
   
i 1 i 0
(~ex ) =   , (~ey ) =  . (9)
0 1

– Solution : En générale on a un système d’équations à résoudre


Cours 8: Quantités conservées 9

ω˜α~eβ = δβα . Or ici c’est simple :

(ω̃ x )i (~ex )i = 1
 
  (~e )1
x
ω̃ x )1 x
(ω̃ )2  =1
(~ex )2
(ω̃ x )1 = 1. (10)

etc.
Cours 8: Quantités conservées 10

Rappel : Dérivée covariante


Cours 8: Quantités conservées 11

Dérivée covariante d’un tenseur


Voyez (Schutz , 2009, § 3.8)
– Rappelez-vous que quand nous dérivons un vecteur repère dans
un système de coordonnées curvilignes, il faut tenir compte des
dérivées des vecteurs de base :
∂ β ∂ β β ∂
(u ~eβ ) = ~eβ α (u ) + u (~eβ ) (11)
∂xα ∂x ∂xα
 

= ~eβ α (uβ ) + uµ Γβµα~eβ
∂x
 
∂ β µ β
= ~eβ (u ) + u Γ µα (12)
∂xα
 
β ∂ β µ β
u ;α ≡ (u ) + u Γ µα (13)
∂xα
Cours 8: Quantités conservées 12

– Notation pour la dérivée convariante :

uβ;α (Schutz , 2009) (14)


∇α uβ (Hobson et al., 2010) (15)

– Perspectif particulier : la dérivée convariante apparaı̂t parce que


les physiciens sont trop paresseux d’écrire les vecteurs de base.
Cours 8: Quantités conservées 13

Resumé : Dérivée covariante d’un tenseur


– C’est courant de parler de « le vecteur uα » plutôt que « le
vecteur qui a les composantes uα ». C’est important de
comprendre que ce n’est pas strictement correcte, parce que les
composantes changent avec une changement de base alors que le
vecteur ne change pas. Mais c’est courant parce que c’est plus
court.
– De même façon, c’est courant de parler de « le tenseur tαβ »
plutôt que « le tenseur qui a les composantes tαβ ».
– Donc c’est normale d’écrire les règles de dérivée covariante sans
les vecteurs et tenseurs de base :

∇α uβ = α
(uβ
) + uµ β
Γ µα , Schutz Eq. (5.50)
∂x
∇α tβγ = ∂α tβγ + Γβµα tµγ + Γγµα tβµ , Schutz Eq. (5.65) (16)
Cours 8: Quantités conservées 14

ou voir aussi (Hobson et al., 2010, Eq. (3.32) et Eq. (4.17)).


– La dérivée covariante d’un vecteur ou tenseur est un peu
différente [faites attention au signe negatif] pour les composantes
covariantes :
∂ µ
∇α (uβ ) = (uβ ) − uµ Γ βα , voir Schutz Eq. (6.34)
∂xα
∇α (tβγ ) = ∂α tβγ − Γµβα tµγ − Γµγα tβµ , voir Schutz Eq. (5.64)
(17)

(Hobson et al., 2010, Eq. (3.33) et Eq. (4.17)).


Cours 8: Quantités conservées 15

Quantités conservées le long d’une


géodésique
Cours 8: Quantités conservées 16

Équation des géodésiques


– Rapellez-vous l’équation des géodésiques est :
d~u
=0 (18)

où τ est le temps propre le long de la géodésique du genre temps.
(Si la géodésique est du genre nul ou de l’espace, il faut trouver
un autre « paramètre affine ».)
Cours 8: Quantités conservées 17

– Réecrire celle-ci comme


dxβ ∂~u
=0
dτ ∂xβ
dxβ α
u ;β = 0 je viens de jetter les vecteurs de base !

uβ uα;β = 0
gασ uβ uσ;β = 0 libre de réétiqueter indice muet α → σ
uβ (gασ uσ );β = 0 gαβ commute avec dérivée convariante
uβ uα;β = 0 baisser l’indice
uβ (uα,β − Γσαβ uσ ) = 0 (19)
Cours 8: Quantités conservées 18

– et puis
uβ uα,β = Γσαβ uσ uβ
1 σρ
u uα,β = g (gρβ,α + gρα,β − gαβ,ρ ) uσ uβ
β
2
1 σρ 1
u uα,β = (g gρβ,α ) u u + (gαρ,β − gαβ,ρ ) uρ uβ
β ρ β
(20)
2 2
J’ai utilisé la symétrie de la métrique : gρα = gαρ . La chose en
rouge est un tenseur antisymétrique mais il est multiplié par le
tenseur symétrique (en blue). Ça doit égale à zéro !
– TD : Démontrer Aαβ S αβ = 0.
– Imaginons que gρβ,α = 0. Alors le membre droit est nul.
Qu’est-ce qu’est le membre gauche ?
dxβ ∂uα
uβ uα,β =
dτ ∂xβ
duα
= (21)

Cours 8: Quantités conservées 19

C’est le taux de changement de uα le long d’une géodésique.


(Une géodésique car nous avons commencé avec l’équation des
géodésiques.)
– Attention :
duα
= uβ uα,β (22)

Duα
6= uβ uα;β = notation de (Hobson et al., 2010) (23)

duα duα
6= uβ uα;β = notation de (Schutz , 2009) (24)
dτ dτ

Table 1 – Noter bien la différence


toujours valable seulement si gµν,α = 0
– uβ uα;β = 0 uβ uα,β = 0
le vecteur ne change pas une composante ne change pas
Cours 8: Quantités conservées 20

– Rappel de la relativité restreinte : La quantité de mouvement p~


d’une particule de masse (au repo) m est

p~ = m~u.

– Bilan : quand gαβ est independent d’une variable xµ puis pµ est


conservé le long d’une géodésique. Ex. Pour un espace-temps
statique, gαβ,t = 0. Donc pt = constante ; c’est une affirmation de
la conservation de l’énergie.
Cours 8: Quantités conservées 21

Exer. 12.19 Exerpt from Scott (2015)


7.7 Consider the following four different metrics, as given by their
line elements :
(i)ds2 = −dt2 + dx2 + dy 2 + dz 2 ;
   −1
2M 2M
(ii)ds2 = − 1 − dt2 + 1 − dr2 + r2 (dθ2 + sin2 θ)dφ2 ;
r r
2 2 2
∆ − a sin θ 2M r sin θ
(iii)ds2 = − 2
dt 2
− 2a 2
dt dφ
ρ ρ
(r2 + a2 )2 − a2 ∆ sin2 θ 2 2 ρ 2
2 2 2
+ sin θ dφ + dr + ρ dθ ;
ρ2 ∆
 
1 2
(iv)ds2 = −dt2 + R2 (t) 2
dr 2
+ r 2
(dθ 2
+ sin θdφ 2
) , (25)
1 − kr
where M and a are constants and we have introduced the
shorthand notation ∆ = r2 − 2M r + a2 , ρ2 = r2 + a2 cos2 θ. In (iv)
k is a constant and R(t) is an arbitrary function of t alone.
Cours 8: Quantités conservées 22

The first one should be familiar by now. We shall encounter the


other three in later chapters. Their names are, respectively, the
Schwarzschild, Kerr, and Roberton-Walker metrics.
7.7 (a) For each metric, find as many conserved components of pα
of a freely falling particle’s four momentum as possible.
Cours 8: Quantités conservées 23

Solution : Refer to comment after Schutz Eq. (7.29) ; for a given set
of coordinates, if gµν is independent of xα∗ (for a fixed index a α∗)
then pα∗ is conserved for free particles. By inspection of the metrics
above we immediately conclude the following.
– For the Minkowski spacetime, all four components pα are
conserved.
– The Schwarzschild and Kerr spacetimes have conserved pt and
pφ .
– For the Robertson-Walker spacetime pφ is conserved.
End of exerpt
a. Some book (e.g. Poisson, 2004) add a ‘∗’ to indicate a fixed index.
Cours 8: Quantités conservées 24


Cours 8: Quantités conservées 25

Références
Hobson, M., G. Efstathiou, and A. Lasenby (2010), Relativité
Générale, de boeck, Bruxelles.

Poisson, E. (2004), A Relativist’s Toolkit : The mathematics of


black-hole mechanics, 252 pp., Cambridge University Press,
Cambridge, U.K., 252 + xvi pp.

Schutz, B. (2009), A first course in General Relativity, Cambridge


University Press, Cambridge UK.