Vous êtes sur la page 1sur 55

DEGRADATION DES EFFLUENTS TEXTILES (CAS D’UN

COLORANT SYNTHETIQUE : LE BLEU DE METHYLENE)


PAR PROCEDE FENTON EN UTILISANT LA LATERITE

MEMOIRE POUR L’OBTENTION DU


MASTER II
OPTION : .EAU ET ASSAINISSEMENT

Présenté et soutenu publiquement le 25 Juin 2014 par :

Brigitte MABA
Travaux dirigés par :

Dr. Hela KAROUI

Dr. Yohan RICHARDSON

Jury d’évaluation du stage :

Président : Igor OUEDRAGO


Membres et correcteurs:
Franck LALANNE
Odilon CHANGOTADE
Promotion [2013/2014]

Institut International d’Ingénierie Rue de la Science - 01 BP 594 - Ouagadougou 01 - BURKINA FASO


Tél. : (+226) 50. 49. 28. 00 - Fax : (+226) 50. 49. 28. 01 - Mail : 2ie@2ie-edu.org - www.2ie-edu.org
Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

DEDICACE
Ce travail est dédié à :

 Aux mémoires de : mon époux, Mr. ZOUTENE Mahouli et mon grand-père, Mr. TIRTOUA
Pierre
 Mes très chers parents en témoignage de l’amour, du respect et la gratitude que je leur porte,
qu’ils trouvent ici le fruit de leurs encouragements et sacrifices ;
 Mes frères : Eric, Francis et Julien
 Mes sœurs : Victorine et Elodie
 Ma grande mère
 Mes oncles et mes tantes
 Mes enseignants
 Mes amis (es).

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page i


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

RESUME

Les effluents industriels issus des activités textiles présentent souvent une grande charge
polluante difficilement biodégradable qui a des impacts sur l’environnement et l’Homme. Leur
décontamination par les procédés conventionnels biologiques ou physiques s’avère souvent
inefficace et nécessite par conséquent le recours à des procédés d’oxydation avancée (POA) plus
couteux. Le procédé fenton est un POA qui permet la dégradation (minéralisation) en milieux
aqueux des polluants organiques bio-récalcitrants. Dans ce travail, nous avons étudié la
dégradation du colorant bleu de méthylène (B.M) par procédé fenton. L’utilisation du fer
industriel (procédé Fenton classique) a été utilisée comme référence et des essais de substitution
du fer industriel par le fer extrait de latérites provenant de deux régions du Burkina-Faso ont été
réalisés. L’extraction du fer de la latérite a été réalisée par une attaque acide avec trois types
d’acide : l’acide chlorhydrique (HCl) ; l’acide sulfurique (H2SO4) et l’acide nitrique (HNO3).
Pour le fer industriel, plusieurs paramètres expérimentaux comme le pH, le rapport (R) des

concentrations en peroxyde d’hydrogène (H2O2) et en fer (Fe2+), (R= ) ont été étudiés. La

dégradation la plus rapide est obtenue à un pH = 3 et pour un rapport de concentration R= 5 pour


le fer industriel. Pour le fer latéritique, la dégradation la plus rapide est observée en utilisant
l'acide sulfurique. Les taux de dégradation obtenus sont de 95,7% au bout de 20 min pour le fer
industriel et de 99,9% pour le fer extrait de la latérite au bout de 40 mn. L’étude cinétique a
montré que la réaction de dégradation du BM est de pseudo ordre un (1) aussi bien lors de
l’utilisation du fer industriel que du fer extrait de la latérite. L'utilisation de la latérite comme une
source de fer largement disponible semble une stratégie prometteuse pour limiter les impacts
environnementaux et diminuer le coût du procédé Fenton (utilisation de matériaux locaux), le
rendant ainsi plus accessible aux pays en développement.

Mots clés : Bleu de méthylène, dégradation ; procédé fenton ; latérite

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page ii


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

ABSTRAT
Industrial effluents from textile activities often have a poorly biodegradable pollutant content
which impacts on the environment and humans. Decontamination by conventional biological or
physical processes is often ineffective and therefore requires the use of advanced oxidation
processes (AOPs) more expensive. The Fenton process is a POA that allows complete
degradation (mineralization) in aqueous media of bio-reluctant organic pollutants. This work
explores the degradation of methylene blue dye (BM) by fenton process. The use of industrial
iron (conventional Fenton process) was used as a reference and tests of substitution of industrial
iron by the iron extracted from laterites coming from two areas in Burkina-Faso were performed.
The extraction of iron from laterite was performed by acid attack with three types of acid: acid
chlorydric (HCl), acid sulphuric (H2SO4) and acid nitric (HNO3). For industrial iron, several

experimental parameters such as pH, the concentration ratio of H2O2 and iron R (R= ) were

studied. The fastest degradation is obtained at pH 3 and for a ratio R = concentration R =5 for
industrial iron. For laterite-derive iron, the fastest degradation is observed by using the sulphuric
acid. Degradation rates of 95.7% after 20 min and 99.9% after 40 min were obtained for
industrial iron and iron extracted from laterite, respectively. Kinetics study demonstrated that the
BM degradation is a pseudo first order reaction in relation to BM concentration for both
industrial iron and laterite-derived iron. The use of widely available laterite as an iron source is
promising to both limit the environmental impacts and improve the cost efficiency of the Fenton
process, resulting in a greater affordability in developing countries.

Keywords: Methylene blue, degradation; Fenton’s reagent; laterite

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page iii


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

REMERCIEMENT
Le travail de recherches qui fait l’objet de mémoire a été réalisé au Laboratoire Eau Dépollution
Ecosystème et Santé (LEDES) de 2IE. J’exprime ma profonde gratitude au Directeur de recherche,
le Professeur Hamma YACOUBA et au Directeur du LEDES le Docteur Yacouba KONATE pour
m’avoir accueillie au sein de leurs équipes. Je tiens à remercier toute l’équipe du laboratoire pour
leur disponibilité, leur conseil et la confiance qu’elle m’a témoigné en me donnant une liberté
d’action dans la réalisation de ce travail, en particulier Mr HEMA Sohamai.

J’adresse mes vifs remerciements à mes deux encadreurs Dr. Hela HAROUI et Dr. Yohan
RICHARDSON pour avoir suivi ce travail avec un grand intérêt. Ils ont su me donner un esprit
critique, un esprit de discernement, une rigueur lors de la réalisation des essais et analyses au
laboratoire et de ma rédaction. Leurs attentions inlassables et leurs enthousiasmes de chercheurs
ont instauré une ambiance propice au travail et m’ont donné gout à la recherche. Qu’ils soient
assurés de ma profonde gratitude.

Pour finir, c’est avec beaucoup de plaisir que j’exprime ma sympathie à mes camarades de classe
pour leur bonne humeur, leur collaboration, leur soutien amical et chaleureux.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page iv


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Table de matière

DEDICACE .............................................................................................................................................. i

RESUME ..................................................................................................................................................ii

ABSTRAT ...............................................................................................................................................iii

REMERCIEMENT ................................................................................................................................. iv

TABLE DE MATIERE ............................................................................................................................v

LISTE DES FIGURES ........................................................................................................................... vii

LISTE DES TABLEAUX ..................................................................................................................... viii

LISTE DES ABREVIATIONS ............................................................................................................... ix

INTRODUCTION GENERALE ............................................................................................................. 1

CHAPITRE I : REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ..................................................................................... 4

I- LES COLORANTS (Caractéristiques, classification et toxicité) ............................................ 4


1- Historique des colorants .......................................................................................................... 4
2- Définition des colorants........................................................................................................... 4
3- Classification des colorants synthétiques ................................................................................ 4
4- Les colorants aziniques (thiazines).......................................................................................... 5
5- Toxicité des colorants .............................................................................................................. 5
6- Propriétés physico-chimiques du bleu de méthylène .............................................................. 5
II- TRAITEMENT DES REJETS TEXTILES............................................................................. 6
1- Généralités sur les méthodes de traitements ............................................................................ 6
A- Méthodes biologiques.......................................................................................................... 7
B- Méthodes physiques ............................................................................................................ 7
B.1- Coagulation-floculation ......................................................................................................... 8
B.2- Filtration membranaire .......................................................................................................... 8
B.3- Adsorption sur charbon actif et autres matériaux .................................................................. 8
C- Méthodes chimique ............................................................................................................. 9
2- Procèdes classiques de traitement des effluents textiles : Procédés d’Oxydation Avancée
(POA) .............................................................................................................................................. 9
3- Réactif de Fenton (H2O2/Fe2+) ............................................................................................... 11
III- LA LATERITE...................................................................................................................... 12

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page v


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

CHAPITRE II : MATERIELS ET METHODE .................................................................................... 14

I- PRODUITS ET MATERIELS .............................................................................................. 14


1. Les produits utilisés (Fer industriel, H2O2, B.M ; acide ; latérite)......................................... 14
2- Matériels utilisés.................................................................................................................... 14
II- METHODOLOGIE EXPERIMENTALE ............................................................................. 18
1- Préparation de la solution du bleu de méthylène ................................................................... 18
2- Principe de la spectrophotométrie UV/Visible ...................................................................... 18
3- Caractérisation par spectrophotométrie UV/Visible des solutions du B.M ........................... 19
4- Préparation des solutions de fer ............................................................................................. 20
5- Préparation des mélanges colorant- réactif de Fenton ........................................................... 21
6- Etude cinétique de la décoloration du B.M ........................................................................... 22
CHAPITRE III : RESULTATS ET DISCUSSIONS ............................................................................ 24

I- UTILISATION DU FER INDUSTRIEL .............................................................................. 24


1- Effet de pH du milieu ............................................................................................................ 24
2- Effet de la concentration en B.M ........................................................................................... 25
3- Etude spectrophotométrique UV/Visible du bleu de méthylène ........................................... 26
4- Effet de la concentration du H2O2 ......................................................................................... 27
5- Effet de la concentration en fer ............................................................................................. 30
II- UTILISATION DE LATERITE ........................................................................................... 32
1- Effet des lits de latérites (Dano et Koubri) ............................................................................ 32
2- Effet de l’acide sur la latérite (Dano et Koubri) .................................................................... 33
3- Effet de trois types d’acides sur la dégradation du B.M (latérite de Dano et Koubri) .......... 34
4- Etude cinétique de décoloration par l’attaque acide (Dano et Koubri) ................................. 35
5- Etude comparative entre le traitement du B.M en utilisant le rapport R et le fer de la latérite
(Dano et Koubri) ........................................................................................................................... 36
CONCLUSION ..................................................................................................................................... 38

PERSPECTIVES ................................................................................................................................... 39

REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE ............................................................................................... - 40 -

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page vi


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

LISTE DES FIGURES


Figure 1: Bleu de méthylène et sa structure chimique ...................................................................... 6
Figure 2: Forme incolore du bleu de méthylène................................................................................ 6
Figure 3: Différents procédés d'oxydations avancés (POA) ............................................................. 9
Figure 4: Localisation des régions (DANO et KOUBRI) ............................................................... 13
Figure 5: DR 5000 et la latérite utilisée pour la dégradation du B.M ............................................. 15
Figure 6: Diagramme de diffraction RX de la latérite de Dano ...................................................... 17
Figure 7: Diagramme de diffraction RX de la latérite de Koubri ................................................... 17
Figure 10: Lit de latérite .................................................................................................................. 21
Figure 11: Attaque acide de la latérite............................................................................................. 21
Figure 12: Mélange colorant-réactif de Fenton en utilisant le fer industriel ................................... 21
Figure 13: Mélange colorant-réactif de Fenton en utilisant le fer de la latérite .............................. 22
Figure 14: Réaction de pseudo ordre 1 ............................................................................................ 23
Figure 15: Réaction de pseudo ordre 2 ............................................................................................ 23
Figure 16: Effet du pH..................................................................................................................... 24
Figure 17:Effet de la concentration du B.M .................................................................................... 25
Figure 18: Spectre UV/Visible du traitement du B.M par procédé Fenton en utilisant le fer
industriel .......................................................................................................................................... 26
Figure 20: Dégradation du B.M en fonction de la variation de H2O2 ............................................. 28
Figure 21: Effet de R = [H2O2]/ [Fe2+] sur la dégradation du B.M ................................................. 30
Figure 22: Constante cinétique de pseudo-premier ordre de dégradation du B.M en utilisant le fer
industriel .......................................................................................................................................... 31
Figure 23: Dégradation du B.M par les lits de latérites (Dano et Koubri) ...................................... 33
Figure 24: Comparaison de dégradation du B.M par un lit de latérite et une attaque acide de la
latérite de Dano et Koubri ............................................................................................................... 33
Figure 25: Dégradation du B.M par différentes attaques acides des latérites Dano et Koubri ....... 34
Figure 26: Constante cinétique de pseudo-premier ordre de dégradation du B.M en utilisant le fer
extrait de la latérite .......................................................................................................................... 35
Figure 27 : Comparaison entre le traitement du B.M en utilisant les attaques acides et le fer
industriel .......................................................................................................................................... 36

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page vii


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1: Comparaison des pouvoirs oxydants de divers oxydant chimique ........................ 10
Tableau 2: Produits chimiques utilisés ..................................................................................... 14
Tableau 3: Caractéristiques du diffractomètre Bruker D8 vario 1 ........................................... 16
Tableau 4: Récapitulatif des échantillons de latérites par l'analyse par diffraction RX (DRX)
.................................................................................................................................................. 17
Tableau 5: Différents volumes des solutions étalons du bleu de méthylène ............................ 19
Tableau 6: Récapitulatif des absorbances à deux longueurs d'onde (661nm et 291nm) .......... 20
Tableau 7: Rendements de dégradation du B.M par le procédé fenton en fonction du pH: (t =
20 min) ..................................................................................................................................... 24
Tableau 8: Rendements de dégradation du B.M ...................................................................... 25
Tableau 9 : Evolution de kapp la constante apparente de la vitesse de dégradation du B.M..... 26
Tableau 10: Rendement de dégradation du B.M en fonction de la variation de H2O2............. 29
Tableau 11: Evolution de la constante de vitesse apparente de la réaction de BM en présence
de la variation du H2O2............................................................................................................. 29
Tableau 12: Evolution de la constante de vitesse apparente de la réaction de dégradation du
B.M en fonction du rapport R .................................................................................................. 31
Tableau 13: Rendement de dégradation du B.M par procédé Fenton en utilisant la latérite ... 33
Tableau 14: Tableau de comparaison des rendements de dégradation du B.M par attaques
acides de latérites de Dano et Koubri ....................................................................................... 34
Tableau 15: Evolution de la constante de vitesse apparente de la réaction de dégradation du
B.M en fonction des attaques acides (Dano et Koubri)............................................................ 35

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page viii


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

LISTE DES ABREVIATIONS


A : Absorbance de la lumière (nm)
B.M : Bleu de méthylène
C : Concentration massique ou molaire en soluté (mg L-1 ou Mmol L-1)
C0 : Concentration initiale du bleu de méthylène (mg L-1)
C.A : Code Article
CCI : Chambre de Commerce et d’Industrie
DBO : Demande Biologique en Oxygène
DCO : Demande Chimique en Oxygène
ENH : Electrode Normal à Hydrogène
e- : Electron
Fe2+ : Fer ferreux
Fe3+ : Fer ferrique
H2O2 : peroxyde d’hydrogène
H2SO4 : Acide sulfurique
HCl : Acide chlorhydrique
HNO3 : Acide nitrique
I : Intensité lumineuse traversée
I0 : Intensité initiale lumineuse
kapp : constante de vitesse apparente
LEDES : Laboratoire Eau Dépollution Ecosystème et Santé
mL : Milli litre
min : Minute
nm : Nanomètre
MΩ : Méga ohm
OH• : Radicaux hydroxyles
POA : Procédé d’Oxydation Avancée
V : Vitesse cinétique de dégradation
UV : Ultra-violet
µS/cm : Micro-siemens par cm

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page ix


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

λ : Longueur d’onde (nm)


α : Ordre partiel
τ : Rendement ou taux de dégradation (%)
td : Temps de décoloration (min)
.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page x


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

INTRODUCTION GENERALE

Quel que soit le développement de la société, l’eau reste un facteur primordial dans toutes les
couches socio-économiques. Malheureusement, l’eau douce disponible pour les humains et
aussi pour le reste de l’écosystème, représente moins de 1% du volume total d’eau sur terre et
la qualité de la partie disponible et potentiellement utilisable par l’homme n’est que de 0,1%
et n’a cessé de se dégrader et parfois d‘une manière irréversible. Selon l’ONG Water Aïd, 3,4
millions de personnes au Burkina-Faso n’ont pas accès à l’eau potable.

L’industrie du textile est l’une des industries la plus consommatrice d’eau (par exemple pour
teindre quelques 30 milliards de kilo de tissus/an, il faut consommer 4 milliards de tonnes
d’eau/an) et génère des rejets constitués de molécules organiques récalcitrantes présentant
généralement des problèmes de couleur, de concentrations élevées de DBO, de DCO, de
matières en suspension, ainsi que de toxicité et de conductivité élevées. Selon la Banque
mondiale, l’industrie textile est responsable de 17 à 20% de la pollution de l'eau dans le
monde. En 2009, les colorants synthétiques ont presque complètement supplantés les
colorants naturels. La production mondiale des colorants est estimée à plus de 800.000
tonnes/an (Mansour et al., 2010). D’après la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina
(CCI), la quantité de colorants importée au Burkina-Faso est de 79 tonnes en 2012.

Ces colorants dans l’ensemble sont toxiques de par leur composition et leurs modes
d’utilisation. Ils sont susceptibles d’induire chez l’Homme des dermatoses voire des cancers
de la peau tant pour les personnes travaillant à la teinture des fibres textiles que via la
transpiration pour les personnes portant les vêtements. De plus, les effluents non traités de ces
colorants sont responsable après rejets de la dégradation de l’environnement (des eaux de
surface et souterraines ; des sols voire de la végétation). Pour remédier à tous ces impacts
négatifs, un traitement par décoloration de ces effluents s’impose avant tout rejet dans
l’environnement.
La décoloration des rejets de l’industrie textile est souvent difficile car les colorants
organiques ne sont pas dégradés par voies conventionnels. En effet, ces produits sont stables
aux agents oxydants, aux rayonnements et résistent fortement à la digestion aérobie. Pour cela
plusieurs types de traitement ont été développés et testés notamment l’osmose inverse, la
précipitation/coagulation des matières colorantes, l’adsorption sur charbon actif, la filtration
membranaire (Barclay and Buckley,2000). Cependant, ces procédés classiques de traitement
ne répondent pas à cette attente, car ils sont pour la plupart non destructifs et très couteux.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 1


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Pour répondre à cette faille, de nouveaux procédés ont été développés dont les procédés
d’oxydation avancé (POA) qui sont des procédés de traitement oxydatif subdivisés en quatre
groupes(Zaviska et al., 2009) :

 les procédés d’oxydation chimique en phase homogène (H2O2/Fe2+ et H2O2/O3) ;


 les procédés photo catalytiques en phase homogène et/ou hétérogène (H2O2/UV,
O3/UV et Fe2+/ H2O2/UV ; TiO2/UV),
 les procédés d’oxydation sono chimique et
 les procédés d’oxydation électrochimique

Ces technologies sont toutes basées sur la production d’entités radicalaires, notamment, les
radicaux hydroxyles (OH•), qui sont des espèces oxydantes les plus puissantes que l’on
puisse utiliser dans le domaine du traitement des eaux et des effluents industriels et son
potentiel normal d’oxydoréduction est de 2,8V/ENH (Parsons, 2004).

Le procédé fenton, un des procédés d’oxydation avancée est une technologie éprouvée et
efficace pour la destruction d’un grand nombre de polluant organique Cette technique
consiste à initier des réactions de décomposition du peroxyde d’hydrogène (H2O2) par des
sels métalliques en vue de générer des espèces radicalaires (OH•, HO2•, etc.) très réactives.
Son inconvénient majeur est qu’il nécessite une grande quantité de produits chimiques en
phase homogène, tels que le fer (Fe2+) qui génère un cout supplémentaire et conduit à la
génération de grandes quantités de boues ou à la formation de dérivés pour le traitement.

L’objectif de cet mémoire est d’étudier la dégradation du bleu de méthylène, modèle de


colorant synthétique textile par le procédé fenton en remplaçant le fer industriel (Fe3+/Fe2+)
par le fer extrait de la latérite locale en vue de réduire le cout des traitements des effluents
textiles. Si cette expérience, au laboratoire donne des résultats satisfaisants, elle pourrait être
extrapolée à grande échelle, et être une des solutions pour le traitement de rejets textiles par
des matériaux locaux en Afrique puisque la latérite recouvre environ 33% de continent
africain et est très abondante au Burkina-Faso.

Après une introduction générale, ce mémoire sera structuré en trois (03) chapitres :

 Le premier chapitre sera consacré à une étude bibliographique sur les colorants, les
méthodes de traitements des effluents textiles et la latérite.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 2


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

 Le second chapitre abordera la partie matérielles et méthodes. Nous décrirons les


protocoles expérimentaux, le matériel et les réactifs employés, ainsi que les méthodes
expérimentales utilisées.
 Le troisième chapitre est consacré aux résultats obtenus accompagnés d’une
discussion afin de comparer nos résultats aux autres études faites sur la dégradation du
bleu de méthylène (B.M) par d’autres matériaux.

Une conclusion générale ainsi que quelques perspectives seront présentées en fin du
document.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 3


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

CHAPITRE I : REVUE BIBLIOGRAPHIQUE

I- LES COLORANTS (Caractéristiques, classification et toxicité)

1- Historique des colorants


Depuis le début de l’humanité, les colorants appliqués dans pratiquement toutes les activités
humaines (peinture, teinture du papier, de la peau et des vêtements) étaient d’origines naturelles
et végétales. Ces colorants sont tous des composés aromatiques qui proviennent essentiellement
des plantes, tel que l’alizarine et l’indigo. L’industrie des colorants synthétiques est née en 1856
quand le chimiste anglais W. H. Perkin, dans une tentative de synthèse de la quinine artificielle
pour soigner la malaria, a obtenu la première matière colorante synthétique qu’il appela
"mauve" (aniline, colorant basique). Après la découverte de la "mauve", de nouveaux colorants
ont commencé à paraitre sur le marché (Jaussaud, 1993).

Au début du 20ème siècle, les colorants synthétiques ont presque complètement supplantés les
colorants naturels. Selon Mansour et al., (2010) , la production mondiale des colorants est
estimée à plus de 800.000 tonnes/an.

2- Définition des colorants


Un colorant est une substance colorée qui interagit avec le milieu dans lequel elle est introduite,
et le colore en s’y dissolvant et/ou dispersant lui conférant la propriété de teindre. Cette
propriété résulte d’une affinité particulière entre le colorant et la fibre. Selon le type
d’application et d’utilisation, les colorants synthétiques doivent répondre à un certain nombre
de critères afin de prolonger la durée de vie des produits colorés sur lesquels ils sont appliqués.
Ces critères sont : la résistance à l’abrasion, la stabilité photolytique des couleurs, la résistance
à l’oxydation chimique (notamment les détergents) et aux attaques microbiennes(Pagga and
Brown, 1986) et (Zawlotzki Guivarch, 2004).

3- Classification des colorants synthétiques


Les matières colorantes se caractérisent par leur capacité à absorber les rayonnements lumineux
dans le spectre visible (de 380 à 750 nm). La transformation de la lumière blanche en lumière
colorée par réflexion sur un corps, ou par transmission ou diffusion, résulte de l'absorption
sélective d'énergie par certains groupes d'atomes appelés chromophores ; la molécule colorante
étant le chromogène. D'autres groupes d'atomes du chromogène peuvent intensifier ou changer
la couleur due au chromophore : ce sont les groupes auxochromes. (Barka, 2008).

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 4


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

4- Les colorants aziniques (thiazines)


Les colorants thiazines sont analogues aux colorants oxazines sauf que l’atome de soufre
remplace l’atome d’oxygène dans l’anneau hétérocyclique. Ces colorants ont un noyau
phenazonium comme chromophore, avec des groupes aminés en para par rapport au soufre
comme auxochrome. Ils ont un intervalle de couleur du vert au bleu et ils sont stables à la
lumière. Ils sont utilisés dans le domaine du textile, médecine, pharmacie et biologie.
Seulement cinq colorants thiazines sont connus et toujours fabriqués : azure A, azure B, azure C,
thionine et bleu de méthylène.
Le colorant thiazine le plus important est le bleu de méthylène découvert par Caro en 1876.
Colorants d'oxazines Colorants thiazines

Thiazine
Oxazines

5- Toxicité des colorants


La prise de conscience quant à la dangerosité de certains colorants a commencé vers 1890 où
l’on surveillait essentiellement les teneurs en cuivre, en arsenic et en plomb dans les colorants
synthétiques ou minéraux. Cependant, bien que des toxicologues aient auparavant mis en
évidence chez les animaux le risque de cancer lié à l’ingestion de certains colorants azoïques
rouges, ce n’est qu’après la deuxième (2ème) guerre mondiale que des sérieux tests biologiques
ont abouti à la remise en cause de la plupart des colorants utilisés. Une réglementation plus
exigeante a été instaurée en 1960 concernant le test de toxicologique des colorants mis sur le
marché. Pour le cas du Burkina-Faso, il y’a un décret n°2001-185 (article 12) portant
interdiction de rejet dans l’environnement de certaines substances cancérigènes dans
l’environnement.

6- Propriétés physico-chimiques du bleu de méthylène


Le bleu de méthylène colorant azinique (thiazine) de la famille basique ou cationique, aussi
appelé chlorure de bis-(dimethylamino)- 3,7 phenazathionium, est soluble dans l’eau (50 g L-1) et
moins soluble dans l’alcool (10 g L-1). Sa formule chimique est C16H18ClN3S, une masse molaire
de 319,852 g mol-1, se présente sous forme d’une poudre cristalline d’un bleu foncé est un dérivé
azoté (Fig.1).

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 5


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Figure 1: Bleu de méthylène et sa structure chimique

Il est couramment utilisé comme modèle de contaminant organique en raison de sa structure


moléculaire stable. Dans la réaction de réduction, le B.M se transforme en leuco méthylène
incolore, due à la perte du doublet libre de l’azote et introduction d’un atome d’hydrogène.
Le B.M sous sa forme incolore est :

(Eq. 1)

N N

,Cl- , HO
N S N N S N

bleu de méthylène : chlorure de méthylthioninium hydroxyde de méthylthioninium

Figure 2: Forme incolore du bleu de méthylène

Le bleu de méthylène est le colorant le plus couramment utilisé dans la teinture du coton, du bois
et de la soie. Il peut provoquer des brûlures oculaires responsables de blessures permanentes aux
yeux de l’homme et des animaux. Son inhalation peut donner lieu à des difficultés respiratoires,
entrainer des cas d’anémie après une absorption prolongée et son ingestion par la bouche produit
une sensation de brûlure, provoque des nausées, des vomissements, transpiration et sueurs
froides abondantes (Ghosh and Bhattacharyya, 2002). Il est aussi est toxique pour les algues et
les petits crustacés à partir des concentrations de 0,1 mg L-1 et 2 mg L-1 respectivement (Ounissa,
1996 ; Meink et al., 1997).

Le traitement des rejets industriels contenant ce type de colorant s’avère d’un grand intérêt.

II- TRAITEMENT DES REJETS TEXTILES

1- Généralités sur les méthodes de traitements


Le traitement des rejets textiles, compte tenu de leur hétérogénéité de composition, conduira
toujours à la conception d’une chaine de traitement assurant l’élimination des différents
polluants par des étapes successives. La première étape consiste à éliminer la pollution par
l’intermédiaire de prétraitement (dégrillage, dessablage, déshuilage, etc.) et/ou de traitement
physique ou physico-chimique assurant une séparation solide-liquide. D’après Barclay and

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 6


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Buckley, (2000), les techniques de dépollution intervenant le plus courant en deuxième étape
dans les industries, se divisent en trois catégories

1- Biologique :
 Traitement aérobie ;
 Traitement anaérobie
2- Physique :
 Méthode de précipitation (coagulation, floculation, sédimentation) ;
 Adsorption (sur charbon actif) ;
 Osmose inverse, filtration sur membrane
3- Chimique :
 Oxydation (oxygène, ozone, oxydants tels que le H2O2, NaOCl) ;
 Réduction (Na2S2O2) ;
 Méthode de complexométrique ;
 Résine échangeuse d’ions.

A- Méthodes biologiques
L’avancée technologique a permis la conception des systèmes de traitement biologique
perfectionnés en se basant sur l’autoépuration naturelle des eaux. Ces procédés biologiques se
font selon deux modes : traitements en aérobie (en présence de l’oxygène) et traitement en
anaérobie (les microorganismes dégradent la matière organique en absence de l’oxygène).

Les procédés d’épuration par voie biologique sont basés sur la transformation microbienne des
colorants. La plupart des colorants azoïques sont très stables et non biodégradables. Beaucoup
d’études ont démontré la biodégradation partielle ou complète de certains colorants par voie
biologiques (Adnosinda et al., 2003) et (Lopez et al., 2004). Même si ces techniques sont
adaptées à un nombre de polluants organiques, elles ne sont pas toujours applicables sur les
effluents textiles industriels en raison de fortes concentrations de polluants, de leur toxicité qui
entrainent la destruction des microorganismes ou des boues biologiques à traiter.

B- Méthodes physiques
Lorsque les eaux usées ne se prêtent pas à une dépollution par voie biologique (effluent peu ou
pas biodégradable, température trop faible, valeurs extrêmes de pH, présence de toxiques,..),
des procédés physico-chimiques classiques permettent de compenser, soit en se substituant
totalement à l’épuration par voie biologique, soit en traitement complémentaire. On peut citer

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 7


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

par exemple la coagulation-floculation suivie d’une décantation (clarification), l’adsorption sur


charbon actif, l’échange d’ions ou la filtration membranaire.

B.1- Coagulation-floculation
Sous le terme de coagulation–floculation, on entend tous les processus physico-chimiques par
lesquels des particules colloïdales ou des solides en fine suspension sont transformés par des
floculants chimiques en espèces plus visibles et séparables (les flocs). Les flocs formés sont
ensuite séparés par décantation et filtration puis évacués. Les coagulants inorganiques tels que
l’alun (Al2(SO4)3·14H2O) donnent les résultats plus que satisfaisants pour la décoloration des
effluents textiles contenant des colorants dispersés, de cuve et soufrés, mais sont totalement
inefficaces pour les colorants azoïques, acides et basiques (Barclay and Buckley, 2000) et
(Vendevivere et al., 1998). Par ailleurs, la coagulation–floculation ne peut être utilisée pour les
colorants fortement solubles dans l’eau comme le cas du B.M.

Le principal désavantage de cette technique est qu’elle génère une importante quantité de boue,
entrainant des investissements supplémentaires.

B.2- Filtration membranaire


Dans ce procédé, les polluants sont retenus par une membrane semi perméable dont le diamètre
des pores est inférieur à celui des molécules à éliminer. Cette technique est largement utilisée
dans le domaine de l’eau potable et le dessalement. La filtration sur membrane sous l’effet
d’une pression hydraulique se décline en microfiltration, l’ultrafiltration, la nano filtration et
l’osmose inverse. Parmi les quatre types de procédés, la nano filtration et l’osmose inverse sont
les plus adaptés à la réduction partielle de la couleur et des petites molécules organiques
(Taylor and Jacobs, 1996), (Calobro et al., 1990). En effet, la nano filtration s’applique surtout
au traitement des bains de teinture de colorants réactifs en agissant comme un filtre moléculaire
tandis que la microfiltration retient les matériaux colloïdaux tels que les colorants dispersés ou
de cuve grâce à une «membrane écran» (Van der Bruggen et al., 2003). L’ultrafiltration ne
s’applique qu’à la réduction de DCO et des solides en suspension (Anselme and Jacobs, 1996),
et n’est réellement efficace qu’en combinaison avec la coagulation/floculation.

B.3- Adsorption sur charbon actif et autres matériaux


Le polluant est transféré de la phase liquide vers la phase solide lors de l’adsorption. Le
charbon actif étant considéré comme l’adsorbant le plus efficace pour la réduction de la
couleur, est limité pour l’élimination de certains colorants. Seuls les cationiques, colorant à
mordant, dispersés ou dits de cuve sont éliminés par cette technique (Raghavacharya, 1997).

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 8


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

C- Méthodes chimique
Les techniques d’oxydation chimiques sont généralement appliquées quand les procédés
biologiques sont inefficaces. Elles peuvent être ainsi utilisées pour les procédés biologiques en
étapes de prétraitement afin de diminuer la charge polluante. L’oxydation chimique est
également appliquée pour le traitement des organiques dangereux présents en faibles
concentrations et des effluents chargés de constituants résistants aux méthodes de
biodégradation. Le peroxyde d’hydrogène (H2O2), le Cl2 et O3 sont les réactifs les plus souvent
utilisés pour ce type de traitement. Le H2O2 est un oxydant moyennement fort et son application
pour le traitement des polluants organiques et inorganiques est bien établie (Neyens et al.,
2003). Mais l’oxydation par H2O2 n’est pas suffisamment efficace pour de fortes concentrations
en colorant. Hamada et al. (1998) ont proposé de traiter les colorants azoïques par hypochlorure
de sodium. Cependant, si la molécule initiale est détruite, les halogènes sont susceptibles de
former des trihalométhanes comme sous-produits de dégradation lesquels sont cancérigènes
pour l’Homme.

D’où la nécessité d’utiliser des produits d’oxydation encore plus performant comme les
procédés d’oxydation avancés (POA).

2- Procèdes classiques de traitement des effluents textiles : Procédés d’Oxydation


Avancée (POA)
L’industrialisation intensive qui a vu le jour au cours du dernier siècle a causé l’apparition dans
l’environnement de polluants émergents réfractaires qui sont reconnus cancérigènes et
mutagènes. Dans l’optique de limiter la pollution de l’environnement, des stratégies de
traitement efficaces et écologiques ont été développées. Parmi ces stratégies se trouve
l’application des procédés d’oxydation avancée (POA) Figure 3 :

Figure 3: Différents procédés d'oxydations avancés (POA)

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 9


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Il s’agit de procédés de traitement oxydatif qui peuvent être subdivisés en quatre groupes
(Zaviska et al., 2009) :

 les procédés d’oxydation chimique en phase homogène (H2O2/Fe2+ et H2O2/O3) ;


 les procédés photo catalytiques en phase homogène et/ou hétérogène (H2O2/UV,
O3/UV et Fe2+/ H2O2/UV ; TiO2/UV) ;
 les procédés d’oxydation sono chimique et
 les procédés d’oxydation électrochimique

Ces technologies sont toutes basées sur la production d’entités radicalaires, notamment, les
radicaux hydroxyles (OH•), qui sont des espèces oxydantes les plus puissantes que l’on puisse
utiliser dans le domaine du traitement des eaux et des effluents industriels et répondent aux
critères suivant (Suty et al., 2003) :

 Ne pas induire de pollution secondaire ;


 Non toxique ;
 Non corrosif pour les équipements ;
 Etre le plus rentable possible ;
 Etre relativement le plus simple à manipuler.

Les OH• sont des espèces oxydantes les plus puissantes que l’on puisse utiliser dans le domaine des
eaux et des effluents industriels avec une vitesse d’oxydation (109 fois plus élevée) à celle de
l’ozone et son potentiel d’oxydation est de 2,8 V/ENH (Parsons, 2004). Tableau 1 :

Tableau 1: Comparaison des pouvoirs oxydants de divers oxydant chimique

Oxydant Pouvoir oxydant, E° (V/ENH)



OH 2,80
Oo 2,42
O3 2,07
H2O2 (milieu acide) 1,78
Cl2 1,36
O2 1,23

Plusieurs secteurs ont utilisés ces procédés pour traiter leurs eaux ; par exemple Parsons, (2004)
l’a utilisé pour le traitement des eaux de surface et souterraines. Martinez-Huitle and Ferro,
(2006) l’ont utilisé pour le traitement des eaux industrielles. Hayet, (2011) l’a testé dans
l’élimination du 4- chlorophénol. Hsing et al., (2007) et Wu and Chang, (2006) ont l’utilisé pour
décolorer les eaux des industries textiles. Bouafia, (2010) a utilisé le procédé d’oxydation

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 10


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

avancée basée sur le réactif de fenton pour dégrader les colorants textiles. Derradji, (2012) a
couplé le POA avec un traitement biologique pour le traitement des eaux usées industrielles.

3- Réactif de Fenton (H2O2/Fe2+)


ème
Fenton avait décrivit à la fin du XIX siècle que le fer ferreux (Fe2+) favorisait fortement
l’oxydation de l’acide maléique par le peroxyde d’hydrogène (H2O2) en milieu acide (Fenton,
1894). Des travaux ultérieurs ont montré que la combinaison de H2O2 et de Fe2+, nommé
« Réactif de Fenton », étant un oxydant efficace pour une grande variété de substrats
organiques, notamment les phénols, les pesticides, les aromatiques polycycliques et des
colorants, en particulier les azoïques (Spadaro et al., 1994; Benitez et al., 2001; De Heredia et
al., 2001). Quarante (40) ans plus tard, Haber and Weiss, (1934) identifiaient le radical
Hydroxyl comme étant l’espèce oxydante de la réaction présentée ci-dessous et communément
appelée réaction de Fenton :

(Eq.2)

Le fer ferrique généré peut ensuite réagir avec le peroxyde d’hydrogène pour redonner le fer
ferreux:

(Eq.3)

La vitesse de décomposition de H2O2 par le Fer II augmente lorsque le pH augmente (≤ 5) car,


dans cette gamme de pH, la forme prédominante Fe(OH) 2+ est beaucoup plus réactive que l’ion
Fe2+ (Kuo, 1992).

L’étude de la dépollution des effluents textiles colorés par le procédé Fenton (système H2O2/
Fe2+) a été révélée très efficace et plusieurs études ont montré que le taux de minéralisation des
colorants synthétiques augmente avec l’augmentation des doses des réactifs et du temps de

réaction. Le rapport des réactifs R = et le rapport joue aussi un rôle important

dans la vitesse de dégradation de colorants de départ et sur le taux de minéralisation (Kuo,


1992).

Le procédé Fenton possède trois (03) caractéristiques attractives pour le traitement des
composés organiques (Redha, 2011) :

 Les radicaux hydroxyles OH• produits réagissent très rapidement (109 fois plus réactif
que le O3);
 Les réactifs sont simples à manipuler et sans danger pour l’environnement ;

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 11


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

 Les produits finaux de dégradation (H2O, CO2, ions minéraux et hydroxydes ferriques)
n’introduisent pas une pollution supplémentaire.

Le procédé de Fenton est composé généralement de quatre étapes principales : ajustement du


pH, oxydation, neutralisation et coagulation/précipitation. Pour l’efficacité du procédé la
réaction de fenton ne peut se produire qu’à un pH voisin ou égal à 3, ce qui résulte un ajout des
solutions acides. Au-delà des valeurs de pH comprises entre 3 et 4, le fer (Fe2+ou Fe3+) est
susceptible de précipiter et former des hydroxydes de fer, induisant ainsi une faible activité
catalytique. Le milieu doit être approvisionné d’une manière continue. Ce qui peut alourdir les
couts de traitement.

Le procédé Fenton est considéré aujourd’hui comme le procédé dont sa mise en œuvre est facile
et plus utilisé dans le monde pour le traitement d’effluents industriels textiles, mais le procédé
est limité par le manque de génération du catalyseur qui nécessite généralement un apport
constat en réactif et qui contraint de ce fait à l’approvisionner en continu le milieu en peroxyde
d’hydrogène (H2O2) très couteux.

III- LA LATERITE
Le Burkina-Faso est un pays de l’Afrique occidentale avec une superficie de 274 000 km² et le
recouvrement latéritique est un caractère dominant des paysages pénéplaines ou tabulaires qui
caractérisent sa plus grande partie. Les latérites se présentent sous forme de plateaux étendus,
buttes témoins, cuirasses indurés, etc. L’épaisseur de ces latérites varie selon la nature des
formations sur lesquelles elles se reposent

La latérite (du latin later, brique) est une roche rouge ou brun, qui se forme par altération des
roches sous les climats tropicaux. Elle est constituée du fer (Limonite ; ferrihydrite ; geothite ;
hématite) ; d’aluminium (Gibbsite ; cliachite ; boehmite) ; de titane ; de manganèse et de
silicium. On la trouve surtout en domaine intertropical et recouvre 33% des continents.

Pour l’étude de la dégradation du colorant B.M, nous avons utilisé deux types de latérite
provenant l’une de la région de Koubri dans le Centre et contenant 31,4% de fer et l’autre dans
la région Sud-Ouest du Burkina-Faso contenant 44,7% pour le traitement (Figure 4). Ces
latérites ont été caractérisées au Laboratoire CRISMAT (Centre National de Recherche et de
Technologie Matériaux ENSI Caen) en France.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 12


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Figure 4: Localisation des régions (DANO et KOUBRI)

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 13


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

CHAPITRE II : MATERIELS ET METHODE


L’utilisation des substances organiques dans l’industrie sans traitement, est la dégradation de la
qualité des eaux qui se répercute sur la santé de l’être humain. Dans ce chapitre, nous allons voir
les produits et matériels ainsi que la méthodologie expérimentale utilisés pour la dégradation du
colorant : Bleu de méthylène (B.M) par procédé Fenton en phase homogène en utilisant le fer
industriel, puis le fer extrait de la latérite.

Nous présentons en premier lieu, la technique du dosage du B.M et les réactifs utilisés pour la
dégradation de notre colorant. Nous évoquons les techniques de caractérisation de la latérite par
diffraction des rayons X et analyse quantitative.

I- PRODUITS ET MATERIELS

1. Les produits utilisés (Fer industriel, H2O2, B.M ; acide ; latérite)


Pour l’étude de dégradation du B.M par procédé Fenton en utilisant la latérite, nous avons utilisé
certains réactifs qui sont illustrés dans le tableau 2 :

Tableau 2: Produits chimiques utilisés

Produits Fournisseur Qualité


Bleu de méthylène Fluka 96%
Peroxyde d’hydrogène Préparé par 9%
(H2O2) Laboratoires Gilbert (C.A : 655-
301-3)
Acide sulfurique (H2SO4) Sigma-Aldrich (C.A : 7664-93-9) 95-97%
Sulfate ferreux (FeSO4 ; Fluka Chemika (C.A44990) 98%
7H2O
Hydroxyde de Sodium Sigma Aldrich 32%
NaOH
Eau ultra-pure ou Milli-Q Polisseur d’eau du LEDES 0,055 µS/cm ou 18,3

2- Matériels utilisés
Les matériels utilisés pour les suivis cinétiques de dégradation du B.M par procédé Fenton en
utilisant la latérite sont la spectrophotométrie DR 5000, la latérite et les trois types d’acides :
l’acide sulfurique ; l’acide chlorhydrique ; l’acide nitrique pour l’extraction du fer de la latérite.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 14


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Figure 5: DR 5000 et la latérite utilisée pour la dégradation du B.M

Les échantillons de latérites utilisées lors de ce travail ont été caractérisés au Laboratoire
CRISMAT (Centre National de Recherche Technologique Matériaux ENSI Caen) en France. Ils
proviennent de deux régions du Burkina-Faso (Dano et Koubri), contiennent respectivement 44,
7% et 31,4% de fer et ont été obtenus par les analyses en diffraction des rayons X (DRX) et en
microscopie électronique à balayage (MEB).

 Le principe de l’analyse élémentaire EDS

L’analyse élémentaire EDS est une analyse quantitative en des points ou zones spécifiques d'un
échantillon en utilisant la spectrométrie à sélection d'énergie (EDS).

Son principe est que par l'intermédiaire d'un canon à électrons, un faisceau d'électrons est envoyé
sur l'échantillon. En contact avec la matière, ces électrons interagissent de différentes façons.
Le MEB-EDS du laboratoire va permettre d'exploiter trois informations distinctes, dont deux qui
vont être traduites en images :

-Une image en électrons secondaires (SE), qui naît d'une interaction entre les électrons du
faisceau et les électrons des couches électroniques de l'atome et qui nous donnera une
information topographique de l'échantillon.
- Une image en électrons rétrodiffusés (BSE), qui résulte de l'interaction entre les électrons du
faisceau, le noyau et le nuage électronique de l'atome et qui permettra de créer une image par
contraste chimique.
- Une troisième information que l'on obtient est une analyse élémentaire, le microscope
électronique à balayage étant couplé à un détecteur de rayons X à dispersion d'énergie.

 Le principe de l’analyse par Diffraction Rayon X (DRX)

La diffraction des rayons X est une technique d'analyse fondée comme son nom l’indique sur la
diffraction des rayons X sur la matière. La diffraction des rayons X est un phénomène
d'interférence constructive qui se produit quand un faisceau de rayons X (onde
électromagnétique) pénètre dans un cristal (empilement périodique d'atomes). Il peut donc

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 15


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

apparaitre quand on place un monocristal, un poly-cristal ou une poudre devant une source de
rayons X. L'emplacement des faisceaux diffractés nous informe sur la périodicité du (des) cristal,
tandis que l'intensité de ces faisceaux nous informe sur la nature et la position des atomes
contenus dans le cristal. La position des intensités diffractées nous renseignera sur la taille de la
maille, tandis que l'intensité nous permettra de calculer la position des atomes dans la maille,
ainsi que leur nature. Les propriétés chimiques ou physiques d'un matériau dépendent de la
position et la nature des atomes du cristal.

Les caractéristiques du diffractomètre des échantillons de la poudre de latérite analysée sur un


diffractomètre Bruker D8 vario 1 équipé d’un monochromateur avant et d’un détecteur Lynx-
Eye sont rassemblées dans le tableau et figures ci-dessous :

Tableau 3: Caractéristiques du diffractomètre Bruker D8 vario 1

Diffractomètre Bruker D8 vario 1


Position initiale [°2Th] 10 0050
Position finale [°2Th] 99 9910
Taille [°2Th] 0.0110
Temps d’étape de balayage [s] 1170
Fente de divergence Fixed
Fente de divergence [mm] 2
Température de mesure [°C] 21
Matériel d’anode Cu
K. Alpha 1 [Å] 1.54060
Générateur 40 mA, 40 kV
Monochromateur de rayon incident Oui
Rotation Non
Ouverture de détecteur [°] 3.5
Détecteur de discrimination: LL [V] 0.17

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 16


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Figure 6: Diagramme de diffraction RX de la latérite de Dano

Figure 7: Diagramme de diffraction RX de la latérite de Koubri


Les différentes phases des échantillons de latérites par l’analyse en diffraction RX sont
récapitulées sur ce tableau :

Tableau 4: Récapitulatif des échantillons de latérites par l'analyse par diffraction RX (DRX)

Phase Koubri Dano


%-massique %-massique
Phase majoritaire Kaolinite 33,3 36
Quartz 32,6 16,1
Deuxième sous-ensemble de phase Goethite FeO(OH) 21,1 35,2

Hématite Fe2O3 7,3 6,3

Ferrite 3 3,2

(fer-alpha)

Phase anatase TiO2 2,7

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 17


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

II- METHODOLOGIE EXPERIMENTALE

1- Préparation de la solution du bleu de méthylène


La solution mère du B.M de concentration 1 g L-1 a été préparée en mettant les cristaux dans un
litre d’eau distillée. Les solutions standard pour l’établissement de la courbe d’étalonnage, ont
été obtenues par des dilutions successives jusqu’aux concentrations désirées.

Le suivi de l’évolution de la concentration du B.M au cours du temps est fait par


spectrophotométrie UV/Visible.

2- Principe de la spectrophotométrie UV/Visible


La spectrophotométrie est une technique analytique quantitative, qui consiste à mesurer
l’absorbance ou la densité optique d’une substance chimique donnée en solution. La méthode
repose sur la loi de Beer-Lambert qui énonce :
 Lorsqu’une substance absorbe de la lumière dans le domaine de l’ultra-violet et du
visible, l’énergie absorbée provoque des perturbations dans la structure électronique des
atomes, ions ou molécules. Un ou plusieurs électrons utilisent cette énergie pour sauter
d’un niveau de basse énergie à un niveau de plus haute énergie. Ces transitions
électroniques se font dans le domaine de 350 à 800nm pour le visible et entre 200 à 350
nm pour l’ultra-violet ;
 Un milieu homogène traversé par la lumière, absorbe une partie de celle-ci ; les
différentes radiations constituant le faisceau incident sont différemment absorbées
suivant leur longueur d’onde et les radiations transmisses sont alors caractéristiques du
milieu ;
 Soit un rayon lumineux monochromatique de longueur d’onde λ traversant un milieu
homogène d’épaisseur l. Le taux de décroissance de l’intensité lumineuse en fonction de
l’épaisseur du milieu absorbant est donné par la loi de Lambert :

A= log ( ) ; (Eq.4)

Avec :
I0 : intensité initiale de la lumière traversée
I : intensité de la lumière transmise
A : absorbance
La spectrophotométrie UV/Visible permet de suivre la décoloration des solutions grâce aux
absorbances qui évoluent en fonction du temps de traitement. Elle permet également de suivre
l’évolution des ions grâce à leurs différents dosages.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 18


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

3- Caractérisation par spectrophotométrie UV/Visible des solutions du B.M

a- Détermination des longueurs d’ondes d’absorption maximale


Le spectre d’absorbance du B.M a été balayé entre 200 et 800 nm afin de suivre quantitativement
sa concentration Les pics de notre colorant sont obtenus à 661nm et 291nm (fig. 8). Les
différentes absorbances ont été déterminées et une courbe d'étalonnage a été tracée en utilisant
des solutions standard variant de 0 à 8 mg L-1 pour les deux longueurs d’ondes.

Figure 8: Spectre du Bleu de méthylène

b- Etablissement de la courbe d’étalonnage du B.M


La concentration [Fx] des solutions étalon varie de 1 à 8 mg L-1. Les volumes à prélever sont
calculés en appliquant l’équation suivante :

; (Eq.5)

Avec : [Fx] - Concentration de l’étalon

Vx - Volume d’étalon à préparer

[M] - Concentration de la solution mère


Tableau 5: Différents volumes des solutions étalons du bleu de méthylène

Solution Zero 1 2 3 4 5
Concentration [mg.L-1] 0 2 3 4 6 8
Volume nécessaire [mL] 0 0,2 0,3 0,4 0,6 0,8

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 19


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Pour tracer la courbe d’étalonnage, nous avons introduit les différents volumes dans des fioles de
100 mL, ensuite nous avons complété à l’eau distillée jusqu’au trait de jauge. On a mis la
spectrophotométrie en marche et procédé à la lecture du blanc puis successivement des solutions
étalons.
Tableau 6: Récapitulatif des absorbances à deux longueurs d'onde (661nm et 291nm)

Solution 0 1 2 3 4 5
Con. (mg L-1) 0 2 3 4 6 8
Absorbance (nm) pour λ = 661 0 0,85 1,3 1,8 2,3 3
Absorbance (nm) pour λ = 291 0 0,4 0,6 0,9 1,2 1,7

3,5 1,8
1,6
3 Courbe d'étalonnage:
1,4 Courbe d'étalonnage :
2,5 661nm
1,2 291 nm
2
A (nm)

A (nm)
y = 0,3938x 1 y = 0,2094x
1,5 R² = 0,9869 0,8 R² = 0,9972
0,6
1
0,4
0,5 0,2
0 0
0 2 4 6 8 10 0 2 4 6 8 10
Con. (mg.Lˉˡ) Con. (mg.Lˉˡ)

Figure 9: Courbe d'étalonnage (λmax = 661 nm et λmax = 291 nm) : variation de l'absorbance en
fonction de la concentration du B.M

4- Préparation des solutions de fer

a- Solution de fer industriel


Le réactif utilisé est le sulfate ferreux ou sulfate de fer (II) d’une poudre blanchâtre à l’état
anhydre, dont la formule est FeSO4 ; 7H2O. Pour la préparation du Fe2+ de concentration 3 g L-1,
nous avons versé 3 g du sulfate ferreux anhydre dans une fiole de 1 L contenant 500 mL d’eau
milli-Q, puis ajouter une (1) goutte d’acide sulfurique (H2SO4) concentré à 98% dans la fiole et
laisser agiter pendant 30 secondes. Après compléter jusqu’au trait de jauge et placer sous
agitation durant 1 h jusqu’à l’obtention d’une solution de couleur rouge brique.

b- Solution de fer de la latérite


Pour la dégradation du B.M par procédé Fenton en utilisant la latérite, les solutions de la latérite
ont été préparées de la manière suivante :

 Pour le lit de latérite, nous avons prélevé :


 3 g de latérite dans un tube conique de 50 mL ;
 Compléter d’eau milli-Q (eau ultra pure) jusqu’au trait de jauge ;

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 20


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

 Ajuster par la suite le pH de la solution à 3 avec l’acide sulfurique (concentré à


95-97%).

Figure 8: Lit de latérite

 Pour la latérite attaqué par de l’acide concentré pour l’extraction du Fer:


 3 g de latérite dans un tube conique de 50 mL ;
 30 m L d’acide (HCl/HNO3/H2SO4)
 Ajouter avec prudence 20 mL d’eau milli-Q pour avoir 50 mL de solution ;
 Prélever le surnageant pour le traitement du bleu de méthylène.

Figure 9: Attaque acide de la latérite

5- Préparation des mélanges colorant- réactif de Fenton


L’étude de dégradation du B.M s’est faite par trois différentes étapes :

 Une solution du B.M est soumise à un traitement par procédé Fenton en utilisant du H2O2
et le fer industriel (Fe2+), ajustement du pH à 3 (Fig.12) :

Figure 10: Mélange colorant-réactif de Fenton en utilisant le fer industriel

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 21


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

 Pour la dégradation du B.M en utilisant la latérite, deux étapes ont été imagés : l’une par
un lit de latérite et l’autre par la latérite attaquée par trois types d’acides (Fig.13) :

Figure 11: Mélange colorant-réactif de Fenton en utilisant le fer de la latérite

6- Etude cinétique de la décoloration du B.M


Nous avons déterminé la cinétique de décoloration à partir des valeurs des absorbances trouvées
à 661nm. La détermination de la constante de vitesse "kapp" permet de donner un ordre de
grandeur de la vitesse. Expérimentalement, on peut montrer que la vitesse de réaction bilan du
B.M s’écrit de la manière suivante :

Bleu de méthylène + OH• → sous-produit du bleu de méthylène (Eq.6)

 Pour la cinétique d’ordre 1 :

V=- = kapp. (Eq.7) : réaction de pseudo ordre un «1 » ;

Avec :

V : vitesse de dégradation catalytique (mg L-1 h-1);

kapp : constante apparente de dégradation (min ou h-1) ;

[B.M] : concentration du bleu de méthylène (mg L-1);

t : temps de réaction (h) ;

L’intégration de cette équation (avec c = c0 à t = 0) conduit à l’équation suivante :

Ln ( ) = kapp. t (Eq.8)

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 22


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

temps de décoloration (mn)


0,00
0 2 4 6 8
-0,10
-0,20

ln (C/Co)
-0,30
-0,40 α=1
-0,50
-0,60 R² = 0,9863
-0,70
[B.M] = 40 mg Lˉˡ

Figure 12: Réaction de pseudo ordre 1

 Pour la cinétique d’ordre 2 :

V=- = kapp. (Eq.9) : réaction de pseudo ordre un «2 » ;

L’intégration de cette équation (avec c = c0 à t = 0) conduit à l’équation suivante :

∫ =-∫ (Eq.10)

(Eq.11)

[B.M] = 40 mg Lˉˡ
0,03
0,025 R² = 0,9499
0,02
1/C

0,015
0,01 α=2
0,005
0
0 2 4 6 8
temps de décoloration (mn)

Figure 13: Réaction de pseudo ordre 2

Pour le calcul des rendements ou taux d’abattement (τ) à l’issu des études cinétiques de
dégradation du B.M, nous avons utilisé cette formule ci-dessous:

τ= (Eq.12)

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 23


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

CHAPITRE III : RESULTATS ET DISCUSSIONS


I- UTILISATION DU FER INDUSTRIEL
Tous les essais ont été réalisés à température ambiante (25°C). Les concentrations du bleu de
méthylène choisies pour l’expérience sont 10 et 40 mg L-1.

1- Effet de pH du milieu
Etant donné que le procédé Fenton est basé sur l’effet catalytique du Fer et plus précisément
du Fe2+, il nous est paru nécessaire de commencer l’étude par la détermination du pH
optimale pour le procédé. L’ajustement du pH du milieu s’effectue à l’aide d’une solution
d’acide sulfurique. Ce choix est justifié par l’existence déjà au sein de la solution des ions
2-
suite à l’addition du Fe2+ sous la forme de FeSO4 ; 7H2O.

Les essais ont été réalisés avec une concentration en B.M de 20 mg L-1, un rapport R = 15
correspondant à des concentrations de 6 et 0,40 mg L-1 en H2O2 et Fe2+, respectivement et
pour des valeurs de pH variant entre 3 et 5. Les résultats obtenus sont présenté sur figure 16.

20,00
18,00
16,00
14,00
12,00
pH = 3
[B.M] mg.Lˉˡ

10,00
pH = 3,5
8,00
6,00 pH = 4
4,00 pH = 5
2,00
0,00
0 5 10 15 20

temps de dégradation (mn)

Figure 14: Effet du pH

Tableau 7: Rendements de dégradation du B.M par le procédé fenton en fonction du pH: (t = 20


min)

pH Rendement (%)

3 96

3,5 52,45

4 61,56

5 55,09

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 24


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

D’après le tableau précèdent, nous observons que le pH favorable pour la dégradation du B.M
par le procédé Fenton est pH = 3, avec un taux de dégradation de 96 % au bout de 20 min.
De nombreux travaux sur les procédés Fenton ont montré que le pH 3 semble être la meilleure
valeur pour une dégradation optimale des polluants organique ((Tang and Huang, 1996 ; Kuo
and Lo, 1999). Pour la suite du travail, nous adopterons désormais cette valeur de pH.

2- Effet de la concentration en B.M


Nous avons traité, à un pH = 3 et à 25°C, deux solutions du B.M de concentration différentes
(10 mg L-1 et 40 mg L-1) en fixant les concentrations de Fe2+ à 1,34 mg L-1 et celle du H2O2 à
6 mg L-1 (figure 17).

Figure 15:Effet de la concentration du B.M

Tableau 8: Rendements de dégradation du B.M

[B.M] mg L-1 Rendement (%) Temps de


décoloration (min)
10 97,38 8

40 95,65 14

Nous avons constaté que la concentration du B.M de concentration 10 mg L-1 s’est dégradée
rapidement et complètement avec un temps de décoloration (td) de 8 min; tandis que celle de
40 mg L-1 est plus lente avec un td de 14 min. Donc plus la solution est concentrée plus le
temps de dégradation est important.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 25


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

La cinétique de décoloration du colorant B.M de concentrations respectives de 10 et


40 mg L-1, obéit à la loi cinétique de pseudo premier.

Tableau 9 : Evolution de kapp la constante apparente de la vitesse de dégradation du B.M

Solution kapp

BM = 10 mg L-1 0,28

BM = 40 mg L-1 0,10

La détermination de la constante apparente de vitesse montre également que cette dernière


varie en fonction de la concentration en B.M. En effet la valeur de kapp est deux fois plus
supérieure pour une concentration en B.M de 10 mg L-1 que pour celle de 40 mg L-1.

3- Etude spectrophotométrique UV/Visible du bleu de méthylène

Figure 16: Spectre UV/Visible du traitement du B.M par procédé Fenton en utilisant le fer
industriel

Une solution du bleu de méthylène de concentration 40 mg L-1 est soumise à un traitement par
procédé Fenton en utilisant 6 mg L-1de H2O2 et le fer industriel à une concentration de 1,34
mg L-1. Des prélèvements ont été effectués à des intervalles réguliers de temps afin de suivre
l’évolution de la dégradation par Spectrophotométrie. L’analyse spectrométrique des
échantillons est effectuée par un balayage du spectre UV-Visible entre 200 et 800 nm (figure
18).

Nous remarquons que plus le temps de traitement est important plus le pic d’absorbance dans
le visible à 661 diminue d’intensité pour s’annuler complètement à partir du 30 min. Par

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 26


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

contre le pic dans le domaine UV à 291, il diminue certes d’intensité, mais ne s’annule pas
même après 45 min de traitement.

Ce résultat nous permet de conclure, que le procédé Fenton permet une dégradation partielle
de la molécule du B.M. au bout de notre temps de réaction. D’après Cao et al., (1999), les pics
appartenant aux domaine d’UV entre 200 et 260, sont relatives au cycle benzène mono ou
poly substitué. Ceci revient à dire que la dégradation du B.M passe par deux étapes :

 Dégradation du groupement fonctionnel de la molécule du B.M (λ = 661 nm), c’est à


dire que la rupture de l’hétérocycle central entraine la perte des conjugaisons des deux
latéraux, ce qui explique la décoloration plus ou moins rapide de la solution.
 La dégradation des cycles benzène persistant en solution est beaucoup plus lente
puisque l’intensité de ce pic (λ = 291 nm) diminue mais ne s’annule pas alors que la
solution est claire. On peut dire également que cette dégradation des cycles benzène
persistants est due au temps de réaction trop court.

4- Effet de la concentration du H2O2


a) En Absence de Fer

En utilisant deux solutions distinctes du B.M de concentration 40 mg L-1 et 10 mg L-1, nous


avons varié les concentrations du H2O2 de 1 à 6 mg L-1 en absence du fer à un pH = 3 et à
température ambiante. Les résultats obtenus sont présentés sur la figure ci-dessous.

Figure 19: Dégradation du B.M par H2O2 seul

Quel que soit la concentration du B.M 10 mg L-1 ou 40 mg L-1, l’effet du H2O2 sur la
dégradation du colorant est pratiquement nulle. En effet après un temps arbitraire de 20 min
de traitement, on remarque un taux d’abattement de 1,7% pour la concentration en B.M de 10
mg L-1 alors qu’il est nul pour une concentration initiale de 40 mg L-1.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 27


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Il est donc clair que le pouvoir oxydant du H2O2 n’est pas assez suffisant pour pouvoir
dégrader le B.M. En effet, le H2O2 à un pouvoir oxydant de E° = 1,76 V/ENH, par contre
celui d’OH• est de 2,8 V/ENH.

La même conclusion a été observé par Naima. (2008) sur l’utilisation du H2O2 seul dans le
traitement des huiles d’olive (margines). Le résultat a donné que le H2O2 seul pour des valeurs
de concentrations 3 et 20 g L-1 ne peut éliminer totalement la margine de l’effluents d’huilerie
d’olive de concentration initiale de 1 g L-1 la moyenne de taux d’abattement obtenue ne
dépasse pas la valeur de 3,2% ; Yameogo, (2013) a remarqué également que l’utilisation du
H2O2 seul n’a eu aucune influence sur la dégradation de l’amarante par procédé photo-fenton
et hétérogène avec charbon actif, la concentration n’a pas varié tout au long du traitement.

b) En présence du Fer

L’efficacité du traitement est donc tributaire de l’existence de deux entités H2O2 et Fe2+. En
effet, Bach et al., (2010) ont utilisé le Fe2+ pour traiter l’eau industrielle, ils ont trouvé que le
fer a permis de minéraliser 95% d’éthylène-glycol et 85% de phénol dans une eau industrielle
par procédé Fenton. Marciel et al. (2004) ont remarqué que l’apport de sulfate ferreux a
amélioré la réduction du COT de 45% à 55% lors d’une étude d’oxydation d’une solution
phénolique par le procédé photo-fenton.

Pour la suite, Nous avons maintenu la même variation des concentrations en H2O2 (de 1 à 6
mg L-1) mais en additionnant le fer industriel (sulfate ferreux) avec une concentration de 1,34
mg L-1 pour deux solutions distinctes du B.M de concentration 40 mg L-1 et 10 mg L-1 à

température ambiante et à un pH égale à 3. Ceci revient qu’en solution le rapport R =

varie de 0,75 ; 1.5 ; 2,5 ; 5 (Figure 20).

Figure 17: Dégradation du B.M en fonction de la variation de H2O2

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 28


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Quel que soit la concentration initiale en B.M ou en H2O2, l’addition du fer a entrainé
l’apparition de la dégradation graduelle de la coloration.

Plus la concentration en H2O2 est importante plus la vitesse de dégradation augmente.

Tableau 10: Rendement de dégradation du B.M en fonction de la variation de H2O2

[B.M] mg L-1 10 40
Variation de H2O2 Rendement (%) Rendement (%)
1 67,30 55,08
2 85,22 70,29
3 97,69 96,32
6 99,54 98,60

La figure 20, montre que, taux de décoloration en présence du catalyseur devient plus
important avec l’augmentation de la concentration en H2O2. Il passe après 60 min de
traitement de 67,30% pour une concentration en H2O2 de 1 mg L-1 à 99,54% pour celle de 6
mg L-1.

Ceci est parfaitement prévisible puisque l’existence de l’Hydroxyde radicalaire, principale


responsable de la dégradation, est tributaire de la concentration initial en H2O2 (Eq.2, § 11)

L’étude cinétique de ces différents essais et la détermination de la constante de vitesse


apparente sont résumées dans le tableau suivant.

Tableau 11: Evolution de la constante de vitesse apparente de la réaction de BM en présence de


la variation du H2O2

[B.M] = 10 mg L-1 [B.M] = 40 mg L-1 Ordre de la


k' k' réaction
0,75 0,0036 0,0005
Ordre 2
1,5 0,0092 0,0007
2,5 0,067 0,065
Ordre 1
5 0,2879 0,103

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 29


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Nous remarquons que lorsque la concentration en H2O2 augmente l’ordre partiel de la réaction
change. En effet pour des concentrations en H2O2 < 3 mg L-1 la réaction de dégradation est de
l’ordre 2, alors que pour des concentrations plus élevées elle est d’ordre 1.

Nadjette, (2009) a montré que la dégradation du Méthyle Orange en présence de dioxyde de


titane (TiO2) suit une cinétique d’ordre 1. Redha, (2011) a trouvé également l’ordre partiel de
la réaction est égal à 1 lors de son étude sur le traitement du Rouge d’alizarine S et l’Orange
G par procédé d’oxydation avancée (POA).

Bennani et al. (2010) ont éliminé le bleu de méthylène en solution aqueuse par l’argile de Safi
(Maroc). Les résultats ont montré que le pseudo-second ordre peut décrire le comportement
cinétique de l’adsorption du bleu de méthylène sur l’argile brute et celle purifiée. Des résultats
similaires ont été observés Gurses et al., (2006) et Tsai et al., (2007).

Les valeurs de kapp obtenus pour une solution de concentration initiale en B.M de 10 mg L-1
sont supérieures à celles obtenues pour la solution de 40 mg L-1 et ce là quel que soit l’ordre
de la réaction ou la concentration en H2O2 en solution. Ces valeurs augmentent avec
l’augmentation de la concentration en H2O2 et passe de 3,6 10-3 à 0,2879 et de 0,5 10-3 à 0,103
pour une les solutions en B.M de 10 et 40 mg L-1, respectivement.

5- Effet de la concentration en fer


Pour la suite, nous étudierons l’effet de la concentration en Fer sur l’efficacité du traitement
du B.M pour deux solutions de concentration 10 et 40 mg L-1 en B.M. Les essais ont été
réalisés en maintenant constante la concentration en H2O2 à 6 mg L-1 et en faisant varié la

concentration en Fe2+ de 0,2 à 1,34 mg L-1 correspondant à une variation du rapport R =

de 5 à 30.

Figure 18: Effet de R = [H2O2]/ [Fe2+] sur la dégradation du B.M

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 30


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

En absence de fer, aucune baisse dans la concentration en B.M n’est observée. Pourtant dès
l’ajout d’une faible concentration (0,2 mg L-1) entraine une diminution progressive de la
couleur au cours du temps. Il est également observé que quel que soit la concentration initiale
en B.M, le temps de dégradation (td) du colorant est inversement proportionnel à la
concentration en Fe2+ en solution. En effet, pour une concentration en B.M de 10 mg L-1, td
passe de 14 min à 6 min lorsque le rapport R passe de 15 à 5 alors que pour une concentration
de 40 mg L-1, il passe de 30 min à 12 min pour la même variation de R.

La détermination de la constante de vitesse apparente du B.M est faite à partir de la pente de

la courbe Ln ( = f(t) (fig.22)

Figure 19: Constante cinétique de pseudo-premier ordre de dégradation du B.M en utilisant le


fer industriel

L’étude cinétique de ces différents essais et la détermination de la constante de vitesse


apparente sont résumées dans le tableau suivant.

Tableau 12: Evolution de la constante de vitesse apparente de la réaction de dégradation du B.M


en fonction du rapport R

[B.M] = 10 mg L-1 [B.M] = 40 mg L-1

kapp kapp
par

30 0,0027 0,0125
rapport à B.M
1

15 0,0061 0,0321
ORDRE

10 0,026 0,0496
5 0,2879 0,103

Nous remarquons que l’effet de l’augmentation de la concentration en Fe2+ en solution sur la


cinétique de dégradation du B.M est beaucoup plus important pour des faibles concentrations
(10 mg L-1) que pour les fortes concentrations (40 mg L-1). En effet pour une variation de R de
30 à 10, kapp évolue de 2,7 10-4 min à 2.6 10-2 min soit un facteur 100 pour une concentration

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 31


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

en B.M de 10 mg L-1, alors qu’elle évolue de 0,0125 à 0,05 soit un facteur 4 pour une
concentration en B.M de 40 mg L-1.

D’après ces résultats, on peut conclure, d’une façon générale, que la présence d’une forte
concentration du catalyseur favorise la formation des radicaux OH• principaux responsable de
la dégradation du B.M. Pourtant, il a été montré dans plusieurs études (Brillas et al., 2004;
Diagne, 2006 ; Oturan et al., 1999) que le Fe2+ ajouté à forte dose entraine une perte du
rendement du procédé puisque le Fe2+ en plus de son rôle de catalyseur, peut jouer un rôle de
destructeur c’est-à-dire qu’il piège les OH• produits.

L’élimination des polluants réfractaires est donc tributaire de la présence des ions métallique
sauf qu’il nécessite un apport important en Fe2+, ce qui entraine un coût. (Bouafia, 2010).
C’est pour cette raison que nous avons opté pour l’utilisation de la latérite en faisant une
attaque acide afin d’extraire le fer pour traiter le B.M.

II- UTILISATION DE LATERITE


Les échantillons de la latérite choisie se présentent tous sous forme de poudres de couleur
ocre. L’application d’un procédé qui nécessite des quantités précis de fer est un peu difficile
pour un pays dont le taux d’alphabétisation est seulement de 21,8% et un seuil de pauvreté
(PIB par habitant est égal à 1,500 $). En effet, l’ajout d’une forte concentration du catalyseur
dans la solution à traiter peut diminuer l’efficacité du procédé Fenton. L’analyse DRX a
montré que la latérite existante au Burkina-Faso est riche en fer. En effet pour la région de
Dano le pourcentage en fer atteint 44% en masse alors que pour Koubri, il est de 31%.

La première question auquel on s’était posé est si le fer était facilement ex tractable ou bien il
nécessite une minéralisation préalable?

1- Effet des lits de latérites (Dano et Koubri)


La figure ci-dessous montre l’allure de l’effet de lit de latérite de Dano d’une part et celui de
Koubri d’autre avec ajustement de pH dans une solution du B.M de concentration 40 mg L-1
en maintenant ma concentration en H2O2 à 6 mg L-1

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 32


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

.
Figure 20: Dégradation du B.M par les lits de latérites (Dano et Koubri)

Nous observons que la solution du B.M en contact avec le lit de Dano se dégrade plus vite que
celle en contact avec le lit de latérite de Koubri. Cela est dû au fait que la latérite de Dano
libère plus facilement sa phase ferrique par rapport à celle de Koubri.

2- Effet de l’acide sur la latérite (Dano et Koubri)


Dans ce cadre nous avons comparé l’effet d’un lit de latérite (ajustement du pH) et une latérite
attaquée avec du H2SO4 sur une solution du B.M à 40 mg L-1. La concentration en H2O2 étant
maintenue à 6 mg L-1 (figure 24).

Figure 21: Comparaison de dégradation du B.M par un lit de latérite et une attaque acide de la
latérite de Dano et Koubri

La figure 24 montre que la quantité de colorant dégradée décroit plus rapidement dans le cas
de l’attaque acide. Ce comportement est dû qu’elle libère plus de Fe2+ en solution. Le Fe2+ en
contact avec le H2O2 forme les radicaux hydroxyles (OH•) pour le traitement des polluants
organiques par le procédé Fenton.

Tableau 13: Rendement de dégradation du B.M par procédé Fenton en utilisant la latérite

[B.M] mg Dano Koubri


-1
L Lit de Latérite Lit de Latérite
latérite attaquée latérite attaquée
à acide à acide
Rendement 43,94 99,91 3,64 96,85
(%)

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 33


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Le taux d’abattement du B.M par l’attaque acide sur la latérite de Dano est de 99,91% après
un temps de manipulation de 5 heures, alors que celui du lit de latérite (ajustement du pH) est
de 43,94% pour le même intervalle de temps.

Cette différence de rendement entre les lits de deux latérites (Dano : 43,94%% et Koubri :
3,64%) est due que la latérite de Dano libère plus facilement sa phase ferrique que celle de
Koubri. Etant donné que les phases ferriques sont les mêmes pour les deux latérites, on
pourrait conclure que la différence provient aussi du fait que la latérite de Dano est beaucoup
plus riche en fer. Ce qui facilite son extraction et que pour Koubri, la phase Anastase en TiO2
pourrait gêner son extraction.

3- Effet de trois types d’acides sur la dégradation du B.M (latérite de Dano et


Koubri)
Nous avons comparé l’efficacité de 3 acides :(sulfurique «H2SO4»; chlorhydrique «HCl » et
nitrique «HNO3») pour l’extraction du fer des latérites. La concentration de la solution du
B.M utilisée est de 40 mg L-1 la concentration en H2O2 est toujours maintenue à 6 mg L-1

Figure 22: Dégradation du B.M par différentes attaques acides des latérites Dano et Koubri

La figure 25 montre que la latérite attaquée par le H2SO4 est la plus efficace pour la
décoloration de la solution. En effet, Pour la latérite de Dano le td est de 40 mn pour le H2SO4
et d’une heure (1h) et 1h30 pour le HNO3 et le HCl respectivement. Pour celle de Koubri, le
td de la latérite attaquée par le H2SO4 est d’une heure (1h) tandis que pour des deux autres
acides HCl et HNO3, les td sont respectivement de deux (2h) et quatre heure (4h)

Tableau 14: Tableau de comparaison des rendements de dégradation du B.M par attaques
acides de latérites de Dano et Koubri

[B.M] mg L-1 Dano Koubri


Latérite Latérite Latérite Latérite Latérite Latérite
attaquée attaquée attaquée attaquée attaquée attaquée
par H2SO4 par HNO3 par HCl par H2SO4 par HNO3 par HCl
Rendement (%) 99,91 98,90 97,97 96,85 95,93 92,23

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 34


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

On peut déduire que l’efficacité de l’attaque acide par le H2SO4 utilisé pour extraire le fer de
la latérite est due au caractère diacide (H2SO4).

4- Etude cinétique de décoloration par l’attaque acide (Dano et Koubri)


La détermination de la constante de vitesse apparente du B.M est faite à partir de la pente de

la courbe Ln ( = f(t) (fig.26)

Figure 23: Constante cinétique de pseudo-premier ordre de dégradation du B.M en utilisant le


fer extrait de la latérite

L’étude cinétique de ces différents essais et la détermination de la constante de vitesse


apparente sont résumées dans le tableau suivant.

Tableau 15: Evolution de la constante de vitesse apparente de la réaction de dégradation du B.M


en fonction des attaques acides (Dano et Koubri)

Attaque acide Dano Koubri


kapp
ORDRE 1 par
rapport à BM

HCl 0,0127 0,0094


HNO3 0,0131 0,0096
H2SO4 0,0142 0,0194

Nous remarquons que l’utilisation de la latérite de Dano ne change pas l’ordre apparent de la
vitesse de dégradation qui reste égale 1. La valeur de kapp varie de 1,27. 10-2 min-1 pour HCl et
1,42. 10-2 min pour H2SO4, ce qui confirme bien le résultat obtenu pour la figure 19.

Pour la latérite de Koubri, la valeur de kapp varie de 9.10-3 min-1 pour HCl et 1,94. 10-2 min-1
pour H2SO4.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 35


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

5- Etude comparative entre le traitement du B.M en utilisant le rapport R et le fer


de la latérite (Dano et Koubri)
Sur la figure 27, nous avons superposé les résultats obtenus pour la dégradation d’une solution
de 40 mg L-1 du B.M en présence de 6 mg L-1 de H2O2 avec l’ajout de Fer extrait de la latérite
de Dano et Koubri d’une part et le fer industriel d’autre part.

40,00
35,00
30,00
[BM] mg Lˉˡ

25,00 Attaque acide


20,00 (Dano)
15,00 Attaque acide
(Koubri)
10,00
Fer industriel
5,00
0,00
0 100 200 300

temps de traitement (mn)

Figure 24 : Comparaison entre le traitement du B.M en utilisant les attaques acides et le fer
industriel

Il est montré que le taux de dégradation obtenu est perceptiblement le même seule reste un
handicap le temps de traitement 20 min pour le fer industriel 40 min pour le fer extrait de la
latérite de Dano et 1h pour celui de Koubri

Le traitement par la latérite de Dano est efficace et présente donc un avantage certains
puisqu’il permet de dégrader jusqu’à 99,91% du B.M par rapport à celui par la latérite de
Koubri qui dégrade seulement que 97,96%.

Beaucoup d’études ont été faites sur l’élimination du bleu de méthylène. En utilisant le
charbon actif commercial CECA40 de granulométrie inférieure à 125 μm, Houas et al. (1999)
ont éliminé 93% du BM dans l’eau pour un temps de contact de 5heures. Kumar and
Tamilarasan, (2013) ont utilisé 0,1g de charbon actif à base des graines d’acacia pour éliminer
93,12% de B.M. Bennani et al. (2010) ont étudié l’adsorption B.M sur l’argile brute et
purifiée. Ils ont montré que le processus d’adsorption est très rapide et que 95% de la quantité
adsorbée est atteinte pendant les dix premières minutes. Talidi (2006) a utilisé la pyrophyllite
(argile) il a montré que l’adsorption du BM est de l’ordre de 78,45, 66,58 et 54,71 %
respectivement pour les concentrations initiales de 75, 225 et 374ppm. Sassi and Bennour
(2011) ont utilisé le traitement biologique par Biosorption du B.M par Pseudomonas
Aeruginosa isolé à partir d’une boue de laiterie a montré un taux d’élimination du B.M variant
de 45 à 55% aux valeurs de pH = 7 et 8.

Nous pouvons dire que le traitement par la latérite a permis de dégrader jusqu’à 99,91% du
B.M par rapport aux études faites en utilisant d’autres matériaux et que la latérite recouvre

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 36


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

33% du continent mondial, ce qui pourrait rendre son utilisation moins chère par rapport aux
autres traitements (Fer industriel, Charbon actif….) puis qu’on n’a pas fait une étude
économique pour voir son cout.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 37


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

CONCLUSION
Ce travail qui a porté sur la dégradation du colorant Bleu de méthylène (B.M) par procédé
Fenton en comparant les performances obtenues entre l’utilisation du fer industriel (Fenton
classique) et le fer extrait de la latérite ont montré que :

Pour l’utilisation du fer industriel, la dégradation du B.M est obtenue à une valeur de 3, pour
une variation du rapport des concentrations R de 15 à 5 et que l’utilisation du peroxyde (H2O2)
seul ne peut pas dégrader le B.M, car son pouvoir oxydant n’est pas assez suffisant pour
pouvoir dégrader le colorant. L’efficacité du procédé est donc intimement liée à l’existence de
deux réactifs. En effet, pour une concentration en B.M de 10 mg L-1, le temps de décoloration
(td) passe de 14 min à 6 min lorsque le rapport R passe de 15 à 5 et pour celle de 40 mg L-1, il
passe de 30 min à 12 min pour la même variation de R. Le traitement du B.M par procédé
fenton est donc tributaire de l’utilisation de Fe2+

Afin de minimiser le coût du traitement et surtout voir l’efficacité du traitement en utilisant la


latérite, nous avons essayé de remplacer le fer industriel par le fer extrait de la latérite
provenant de deux régions du Burkina-Faso : Dano et Koubri.

Les résultats obtenus par l’utilisation du fer de la latérite sont intéressants pour des études sur
d’autres colorants. En effet, le lit de latérite avec ajustement du pH a permis une dégradation du
colorant de 44% pour un temps de traitement de 5h, tandis que le traitement par l’attaque acide,
lui a dégradé le B.M de près que 100%. En effet les taux d’abattements pour l’attaque acide de
la latérite de Dano et de Koubri sont respectivement de 99% au bout de 40 min et de 97% pour
une manipulation d’environ 1 h.

Cette étude sur la dégradation du B.M par le procédé fenton en utilisation le fer de la latérite
nous a permis de montrer qu’il est possible de simplifier de point de vue utilisation et coût le
procédé Fenton pour les colorants synthétiques d’effluents industriel.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 38


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

PERSPECTIVES
En perspectives, il serait intéressant :

 De faire une étude approfondi pour voir le cout du traitement du procédé Fenton en
utilisant la latérite ;
 Essayer de traiter d’autres familles de colorants en utilisant la latérite attaquée par
l’acide pour voir l’efficacité du système.
 Appliquer le traitement sur des effluents textiles réels ;
 Imaginer un système de traitement à grand échelle.
 Essayer le traitement sur d’autres polluants récalcitrant, PCB, phénol, pesticides.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page 39


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

REFERENCE BIBLIOGRAPHIQUE
Adnosinda, M., Martins, M., Nelson, L.J.D., Queiroz, M.., (2003). Comparative studies of
fungal degradation of single or mixed bioaccessible reactive azo dyes. Chemosphere
Vol. 52. Page: 973.
Anselme, C., Jacobs, E.., (1996). Water treatment membrane processes. New-York : Mc Graw
Hill Mallevialle. Page: 1087.
Bach, A., Zach-Maor, A., Semiat, R., (2010). Characterization of iron oxide nanocatalyst in
mineralization processes. Elsevier pp. 6. Page: 6.
Barbeni, M., Minero, C., Pelizzetti, E., (1987). Chemical degradation of chlorophenols with
Fenton’s reagent. Chemosphere Vol. 16. Page: 2237.
Barclay, S., Buckley, C., (2000). Waste minimization guide for the textile industry. University
of Durban, South Africa. Water Research Commission, 1. Page: 8.
Barka, N., (2008). L’élimination des colorants de synthèse par adsorption sur un phosphate
naturel et par degradation photo catalytique sur TiO2 supporte (Thèse doctorat. N°65).
Université Ibn Zohr, UFR : Physico-chimie des Matériaux à Caractères Appliqués. Page:
149.
Benitez, F.J., Acero, J.L., Real, F.J., (2001). The role of hydroxyl radical for the decomposition
of p-hydroxyl phenylacateic acid in aqueous solution. Wat. Res. Vol. 35, 5. Page:1343.
Bennani Karim, A., Mounir, B., Hachkar, M., Bakasse, M., Yaacoubi, A., (2010). Elimination
du colorant basique “Bleu de méthylène” en solution aqueuse par l’argile de Safi. Erudit
_Journal of Water Science Vol. 23, n°4. Page: 388.
Bouafia, S., (2010). Dégradation des colorants textiles par procèdes d’oxydation avancée basée
sur la réaction de Fenton (Thèse doctorat). Paris-Est et Saad Dahlab, Paris. Page:160.
Brillas, E., Boye, B., Sires, I., Garrido, J.., Rodriguez, R.., Arias, C., Cabot, P.-L., (2004).
Electrochemical destruction of chlorophenoxy herbicides by anodic oxidation and
electro-fenton using a boron-bored diamond. Electrochim. Acta Vol.49. Page: 4496.
Calobro, V., Pantano, G., Kang, R., Molinari, R., Drioli, E., (1990). Experimentation study on
integrated membrane processes in treatment of solution simulating textile effluents.
Energy and analysis Vol. 78; n° 2. Page: 277.
Cao, J., Wei, L., Huang, Q., Han, S., (1999). Reducing degradation of azo bye zero-valent iron
in aqueous solution. Chemosphere Vol.38. Page: 571.
De Heredia, J.B., Torregrosa, J., Dominguez, J.R., Peres, J.A., (2001). Kinetic model for
phenolic compound oxidation by Fenton’s reagent. Chemosphere Vol. 45. Page:90.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page - 40 -


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Derradji, C., (2012). Traitement des eaux industrielles : degradation des colorants azoïques par
un procède intégré couplant un procède d’oxydation avancée et un traitement biologique.
(Thèse doctorat). Université Ferhat Abbas. Page:187.
Diagne, M., (2006). Etude de degradation par oxydation avancée électrochimique et
photochimique de pesticides organophosphorés: application a la degradation du
parathion méthyle et de l’acephate en milieu aqueux (Thèse doctorat). Université de
Marne-La vallée. Page:200.
Ghosh, D., Bhattacharyya, K.G., (2002). Adsorption of methylene blue on kaolinite. Appl. clay
Sci. Vol.20. Page: 300.
Goel, R.K., Flora, J.R.V., Ferry, J., (2003). Mechanisms for naphthalene removal during
electrolytic aeration. Wat. Res. V. 37. Page: 901.
Gurses, A., Dogar, Ç, Yalcin, M., Açikyildiz, M., Bayrak, R., Karaca, S., (2006). The
adsorption kinetics of the cationic dye, methylene blue, onto clay. J. Hazard. Mat.B. Vol.
131. Page: 228.
Haber, F., Weiss, J., (1934). The catalytic decomposition of hydrogen peroxide by iron salts.
Pro. Roy. Soc. A Vol.147. Page: 351.
Hamada, K., Nishizawa, M., Yoshida, D., Mitsuishi, M., (1998). Degradation of an azo dye by
sodium hypochlorite in aqueous surfactant solution. Dyes and pigments Vol. 36. Page:
322.
Hayet, B., (2011). Elimination du 4-chlorophenols par POA (Thèse doctorat). University Abou
Barh Belkaid, Alger. Page: 164.
Hsing, H.J., Chiang, P.C., Chang, E.E., Chen, M.Y., (2007). The decolorization and
mineralization of acid orange 6 azo in aqueous solution by advanced oxidation
processes : A comparative study. J. Hazard. Matter. Page: 16.
Jaussaud, P., (1993). Histoire des colorants naturels. Page: 3.
Kumar, M., Tamilarasan, R., (2013). Modeling studies for the removal of methylene blue from
aqueous solution using acacia fumosa seed shell activated carbon. Elsevier. Page: 1116.
Kuo, C.Y., Lo, S.L., (1999). Oxidation of aqueous chlorobiphenols with photo-Fenton process.
Chemosphere Vol. 38.page:2051.
Kuo, W.., (1992). Decolorizing dye wastewater with Fenton’s reagent Vol. 26; N° 7. Page: 886.
Li, Z.M., Shea, P.J., Comfort, S.D., (1997). Fenton oxidation of 2, 4, 6-trinitrotoluene in
contaminated soil slurries. Envir. Eng. Sci. Vol. 14. Page: 56.
Lopez, C., Valade, A.G., Combourieu, B., Mielgo, I., Bouchon, B., Lema, J.M., (2004).

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page - 41 -


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

Mechanism of enzymatic degradation of the azo dye orange ii determined by exist 1h


nuclear magnetic resonance and electrospray ionization-ion trap mass spectrometry.
Biochem. Vol. 335. Page: 149.
Mansour, H.B., Boughzala, O., Dridi, D., Barillier, D., Chekir-Ghedira, L., Mosrati, R., (2010).
Les colorants textiles sources de Contamination de l’eau : Criblage de la toxicité et des
méthodes de traitement. Erudit Vol. 24, n° 3. Page: 238.
Marciel, R., Sant’anna, J.G.L., Dezotti, M., (2004). Phenol removal from high salinity effluents
using Fenton’s reagent and photo-fenton reactions. Chemosphere Vol.57. Page: 719.
Martinez-Huitle, C.A., Ferro, S., (2006). Electrochemical oxidation of organic polluants for the
wastewater treatment : direct and indirect processes. Chem. Soc. Rev Vol. 35. Page:
1340.
Meink, F., Stoof, H., Kohrschuter, H., (1997). Les eaux résiduaires individuelles. Masson 2ème
édition.
Nadjette, (2009). Dégradation photo catalytique de polluants organiques (Méthyle orange,
pentachlorophenol et acide benzoïque) en présence du dioxyde de titane nanocristallin
élaboré par la méthode sol-gel (Thèse doctorat). Badji Mokhtar-Annaba University.
Page:101.
Naima, S., (2008). Traitement des effluents des huileries d’olive par oxydation au H2O2 (Thèse
doctorat). Université M’Hamed Bougara-Boumerdes, Laboratoire de Recherche
Technologie Alimentaire (LRTA). Page: 154.
Neyens, E., Baeyens, J., Weemaes, M., De Heyder, B., (2003). Pilot-scale peroxidation (H2O2)
of sewage sludge. J. Hazard. Mat.B. Page: 106.
Oturan, M.., Aaron, J.., Oturan, N., Pinson, J., (1999). Degradation of chlorophenoxyacid
herbicide in aqueous media using a nevol electrochemical method. Pestic. Sci. Vol.55.
Page: 562.
Ounissa, K., (1996). Biodégradabilité, adsorption et échange ionique de quelques colorants
cationiques présents dans les effluents liquides de la teinturerie de l’unité Couvertex
d’Ain.Djasser (Thèse doctorat). University Mentouri Constantine. Page: 103.
Pagga, U., Brown, D., (1986). The degradation of dyestuffs part II : Behaviour of dyestuffs in
aerobic biodegradation tests. Chemosphere, 15, 4. Page: 491.
Parsons, S., (2004). Advanced oxidation processes for water and wastewater treatment. Iwa.
Alliance House, Londres. Page: 356.
Raghavacharya, C., (1997). Color removal from industrial effluents - A comparative review of

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page - 42 -


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

available technologies. Chem. Eng. World Vol. 32. Page: 54.


Redha, M.D., (2011). Traitement de colorants azoïque et anthroquinoniques par procèdes
d’oxydation avancées (POA) (Thèse doctorat). Université de Sciences et Tchnologies de
Lille 1; Université Abdelhamid IBN Badis de Mostaganem. Page: 202.
Spadaro, J.T., Isabelle, L., Renganathan, V., (1994). Hydroxyl radical mediated degradation of
azo dyes : Evidence for benzene generation. Envir. Sci. Techn. Vol. 26. Page: 1389.
Suty, H., De Traversay, C., Coste, M., (2003). Application of advanced oxidation processes :
Present and future. Page: 8.
Tang, W.., Huang, C.P., (1996). 2, 4-dichlorophenol oxidation kinetics by Fenton’s reagent.
Environ. Scie. Techn. Vol.17. Page: 1378.
Tang, W.Z., Tassos, S., (1997). Oxidation kinetics and mechanisms of trihalomethanes by
Fenton’s reagent. Wat. Res. Vol. 31; N° 5. Page: 1125.
Taylor, J.., Jacobs, E.., (1996). Water treatment membrane processes. New - York : Mc Graw-
Hill Vol. 9. Page: 9.
Tsai, W.., Hsu, H.., Su, T.Y., Lin, K.Y., Minglin, C., Dai, T., (2007). The adsorption of cationic
dye from aqueous solution onto acid-activated andesite. J. Hazard. Matter Vol.147.
Page: 1062.
Van der Bruggen, B., Lejon, l., Vandecasteele, C., (2003). Reuse, treatment and discharge of the
concentration of pressure-driven membrane processes. Environ. Scie. Techn. Vol. 37, n°
37. Page: 3738.
Vendevivere, P.C., Bianchi, R., Verstraete, W. Y, (1998). Treatment and creuse from the textile
wet-processing industry : Review of emerging technologies. J. Chem. Techn. Biotechn.
Vol.72. Page: 302.
Watts, R.J., Jones, A.P., Chen, P.-H., Kenny, A., (1997). Mineral-catalyzed Fenton-like
oxidation of sorbed chlorobenzenes. Water Environment Research 69. Page: 275.
Wu, C.H., Chang, C.L., (2006). Decolorization of reactive red 2 by advanced processes :
comparative studies of homogeneous and heterogeneous systems. J. Hazard. Matter.
Page: 272.
Yameogo, D.D.S., (2013). Dégradation de l’amarante par procède photo-Fenton homogène et
hétérogène avec charbon actif(CA) (Rapport de stage). Page: 30, 2IE.
Yoshida, M., Lee, B.D., Hosomi, M., (2000). Decomposition of aqueous tetrachloroethylene by
Fenton oxidation treatment. Water Sci. Technol. Vol. 42. Page: 208.
Zaviska, F., Drogui, P., Mercier, G., Blais, J.-F., (2009). Procédés d’oxydation avancée dans le

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page - 43 -


Dégradation des effluents textiles (cas d’un colorant synthétique : le bleu de
méthylène) par procédé Fenton en utilisant la latérite

traitement des eaux et des effluents industriels: Application à la dégradation des


polluants réfractaires. Erudit Vol. 22, n° 4. Page: 564.
Zawlotzki Guivarch, E., (2004). Traitement des polluants organiques en milieux aqueux par
procède électrochimique d’oxydation avancée “Electro-Fenton”. Application a la
minéralisation des colorants synthétiques (Thèse doctorat). Université de Marne-La
vallée. Page: 205.

Brigitte MABA Master II Eau et Assainissement Promotion 2013-2014 Page - 44 -

Vous aimerez peut-être aussi