Vous êtes sur la page 1sur 32

LES ASSURANCES TRANSPORTS

ELBANAR BADR
LES ASSURANCES TRANSPORTS
2

Toute expédition de marchandises à l’étranger expose le


vendeur et l’acheteur à des risques considérables.

 Parmi les risques auxquels il convient de s’atteler en


priorité, il y a les aléas du transport. Ce peut être la casse, la
perte, le vol etc…

 Si la marchandise voyage à ses risques, le vendeur ou


l’acheteur n’a pas le droit de les ignorer ou de les négliger :
il doit tout simplement s’assurer en faisant
supporter, moyennant le paiement d’une prime, les aléas du
transport à un tiers : la compagnie d’assurance.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
3

A-La finalité de l’assurance-transport

a-Faut-il s’assurer ?
Beaucoup d’opérateurs s’interrogent sur l’utilité de
l’assurance transport, et un grand nombre d’expéditions
sont réalisées sans couverture.

Trois raisons sont à l’origine de cette situation regrettable .


 Le cout de la prime d’assurance
 La responsabilité du transporteur
 Les liens entre le financement et l’assurance transport
LES ASSURANCES TRANSPORTS
4

b-Comment s’assurer ?

Dans la plupart des incoterms, le transfert de risque a lieu en


cours de transport.
Aussi les assurances –transport couvrent-elles le risque du
magasin du vendeur au magasin de l’acheteur, ce qui évite à
chaque intervenenant de souscrire une assurance pour la
partie de l’opération où il a la marchandise en risque.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
5

1-Les types de contrat.

Police Modalités de souscription

 Au voyage Un contrat est souscrit pour une


expédition, une valeur, un objet

 A alimenter Un contrat est souscrit pour une


série d’expéditions de marchandises
de même nature, un « avis d’ordre à
alimenter « est fait pour chaque
expédition.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
6

 D’abonnement L’entreprise souscrit un contrat-cadre


pour toutes ses expéditions et adresse
à sa compagnie d’assurance un
récapitulatif de ses expéditions suivant
un moyen déterminé.

 Au tiers chargeur L’expéditeur demande à son


transporteur ou son transitaire de
souscrire une assurance pour son
compte
LES ASSURANCES TRANSPORTS
7

2-La souscription
Les assurances des marchandises transportées peuvent être
souscrites de trois façons différentes :

 auprès d’une compagnie d’assurance pour les polices


globales portant sur des montants importants
 auprès d’un agent d’assurance représentant la compagnie
ou d’un courtier d’assurance(intermédiaire
indépendant), c’est le cas le plus fréquent ;
 auprès du transitaire ou du transporteur qui répercutent
sur le client la facturation(plus une marge).On parle dans
ce cas de « tiers chargeur ».
LES ASSURANCES TRANSPORTS
8

3-Le partage des risques entre le vendeur et


l’acheteur

 C’est l’incoterm convenu dans le contrat de vente qui va


déterminer lequel de l’acheteur ou du vendeur doit veiller à
assurer les risques du transport.

 Deux incoterms donnent au vendeur l’obligation d’assurer :


CIF et CIP
LES ASSURANCES TRANSPORTS
9

Pour les 11 autres incoterms, il convient de se référer aux


obligations réciproques du vendeur et de l’acheteur.

C’est ainsi que l’acheteur doit s’assurer dans tous les contrats
portant sur des incoterms de vente départ, à part le CIF et
le CIP ; à savoir EXW, FCA, FOB, CFR, CPT et DAF.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
10

 En ce qui concerne les autres incoterms de vente à


l’arrivée(DES, DEQ, DDU, DDP), la marchandise voyageant
aux risques du vendeur, il appartient à celui-ci de souscrire
l’assurance-transport.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
11

c-La liberté de l’assurance-transport


1-La liberté contractuelle

Dans le commerce international, la liberté de l’assurance-


transport repose sur deux principes de base :

 la liberté contractuelle, en vertu de laquelle les parties à une


transaction internationale doivent être libres de convenir
entre elles qui de l’acheteur ou du vendeur doit souscrire
l’assurance ;
LES ASSURANCES TRANSPORTS
12

 la partie ainsi désignée librement pour contracter


l’assurance doit pouvoir choisir son assureur et négocier les
modalités de l’assurance en toute indépendance.

Le jeu de la libre concurrence garantit que le placement de


l’assurance s’effectuera sur le « marché » qui offre la
meilleure couverture et le meilleur service au moindre coût.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
13

2-Les restrictions
Consciente des restrictions qu’imposent certains pays en
matière d’assurance-transport, la CCI a décidé les
restrictions suivantes.

 obligation d’assurer les importations dans le pays


importateur ;
 obligation d’assurer les exportations dans le pays
exportateur ;
 imposition de taxes discriminatoires sur l’assurance-
transport contractée auprès des compagnies étrangères ;
LES ASSURANCES TRANSPORTS
14

 utilisation de procédés d’octroi de licences d’importation et


de contrôle des changes(c’était le cas auparavant au Maroc
lorsque les titres d’importation CIF étaient soumis au visa
préalable de l’Office des changes ; cette restriction a été
levée)

 utilisation de procédures de contrôle de l’assurance pour


orienter le placement des assurances.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
15

B-Les caractéristiques de l’assurance-transport


a-La typologie des risques
On distingue les avaries particulières, les avaries communes
et les risques exceptionnels : guerre
émeute, grève, sabotage.

 Les avaries particulières


Il s’agit des détériorations, manquants ou pertes subis par les
marchandises en cours de transport.
Ces avaries peuvent survenir lors du transport proprement
dit, soit lors des opérations de manutention .
LES ASSURANCES TRANSPORTS
16

- Les avaries communes


Elles constituent un risque de transport spécifiquement
maritime.
 L’avarie commune représente toute dépense engagée
volontairement en vue de sauvegarder la sécurité du navire
et de sa cargaison, par exemple l’appel à un remorqueur en
cas d’avarie de machine.

 Les dépenses engagées sont partagées entre tous ceux


auxquels les mesures ont profité, proportionnellement à la
valeur des biens sauvés.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
17

b-Quelle valeur assurée ?


1-La valeur déclarée

 Toute souscription d’une police d’assurance donne lieu à la


déclaration d’une valeur d’assurance.Cette valeur servira de
base au calcul de la prime ainsi qu’à l’indemnisation.

 L’usage veut que cette valeur soit majorée d’un pourcentage


forfaitaire de 10 à 20%, censé couvrir les frais
supplémentaires liés à une nouvelle expédition ou le profit
espéré de l’acheteur.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
18

2-La durée de la garantie.

 La durée de la garantie varie selon le mode de transport,


elle est de 15 jours après l’arrivée à destination pour le
transport terrestre et aérien et de 60 jours après le
déchargement du navire pour le transport maritime.

 Compte tenu des retards de toutes sortes liés


essentiellement aux formalités administratives et
douanières, il est souvent utile de proroger ces délais
moyennant le paiement d’une surprime.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
19

Mode Garantie Modalités

Aérien Tous risques Couvre la marchandise


de magasin à magasin
contre tous les risques
sauf guerre, émeute et
grèves, y compris
pendant le transport
terrestre considéré
alors comme accessoire
au transport principal.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
20

 Terrestre
Accidents Fonctionnant sur le même
caractérisés principe que l’assurance
maritime FAP sauf, elle couvre
tous les risques dû à des
énumérés, c’est une
assurance minimale !

Tous risques Couvre les dommages, les


pertes matérielles, les
pertes de poids ou de
quantités, les disparitions, les
vols.

Attention les délais de déclaration sont courts :


5 jours seulement et 24 h pour le vol
LES ASSURANCES TRANSPORTS
21

 Maritime

FAP (franco C’est l’obligation minimale


d’avarie particulière) puisqu’elle ne couvre
que l’avarie commune. Dans
l’avarie commune. Il y a
substitution de l’assureur aux
contributions et aux frais
d’assistance. C’est un risque
grave et fréquent : un bateau
disparaît chaque jour environ
LES ASSURANCES TRANSPORTS
22

FAP sauf Couverture des risques


limitativement énumérés, à
l’exclusion du vol et de la non-
livraison

Tous risques Couvre tous les risques de


magasin à magasin y compris
les transports terrestres.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
23

Vol, Pilage Le risque-vol est normalement


disparition compris dans Tous risques,
c’est à vérifier dans chaque
police ; s’il est exclus, une
couverture spéciale doit être
souscrite.

Guerres et Mines Avenant à la police principale,


n’est jamais comprise dans la
police principale
LES ASSURANCES TRANSPORTS
24

C-La gestion de l’assurance-transport

 Comment se faire rembourser ?

Il ne suffit pas simplement de souscrire une police


d’assurance pour aspirer automatiquement au
remboursement, encore fait-il accomplir certaines
formalités préliminaires et présenter à la compagnie
d’assurance un dossier complet de remboursement appuyé
de toutes les pièces justificatives nécessaires.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
25

a-Les obligations du réceptionnaire

En cas d’avaries, le réceptionnaire de la marchandise se doit


d’accomplir les formalités suivantes :
LES ASSURANCES TRANSPORTS
26

- émettre les réserves nécessaires :

En cas de transport maritime, les avaries ou manquants


doivent être signalés par écrit dès la livraison(en cas de
dommages apparents) et dans les 3 jours(en cas de
dommages non apparents) ;

En cas de livraison par route ou par chemin de fer, les


réserves doivent être formulées par écrit immédiatement
pour les dommages apparents et dans les 7 jours pour les
dommages non-apparents .
LES ASSURANCES TRANSPORTS
27

En aérien, on procède immédiatement selon l’importance du


sinistre à une expertise à l’amiable ou judiciaire.

Les réserves doivent être précises, datées et confirmées le


jour même par lettre recommandée ; elles peuvent être
faites sur le bon de livraison .

- prendre toutes les mesures qui s’imposent pour


sauvegarder la marchandise et empêcher l’aggravation des
dommages ;
LES ASSURANCES TRANSPORTS
28

- prévenir le commissaire d’avaries mentionné sur le


document d’assurance et ce, dans un délai de 3 jours à
compter de la date de livraison.

Le commissaire d’avaries est chargé du constat des


dommages pour l’estimation du préjudice.

Ce constat peut être contesté dans un délai de 15 jours pour


réclamer une contre-expertise
LES ASSURANCES TRANSPORTS
29

 Une fois ces formalités accomplies, l’assuré se doit de


constituer le dossier de remboursement destiné à
l’assureur.

 Le non-respect de ces formalités crée en faveur du


transporteur une présomption de livraison en bon état.

Il appartient au destinataire d’apporter la preuve que les


dommages ont bien eu lieu avant la livraison.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
30

b-Le dossier de remboursement

Appelé souvent dispatch, le dossier de remboursement est à


présenter, selon le cas, à la compagnie d’assurance l’agent
ou le courtier.

En cas de police tiers-chargeur, c’est au transitaire ou au


transporteur de rassembler les pièces justificatives
nécessaires.
LES ASSURANCES TRANSPORTS
31

Le dossier de remboursement doit comporter 5 catégories de


documents :

 l’original du titre de transport, les copies sont refusées


 l’original du certificat d’assurance(preuve de l’assurance)
 la facture commerciale(preuve de la somme assurée)
 les réserves prises sur le bon de livraison, la lettre
confirmant ces réserves et les réponses
obtenues(photocopies admises)
 le document constatant et chiffrant les dégâts et
déterminant les responsabilités(par l’expert)
LES ASSURANCES TRANSPORTS
32

Lorsque le dossier est complet, la compagnie d’assurance est


tenue de procéder au remboursement dans le mois de la
réception