Vous êtes sur la page 1sur 3

EL CIBER-DIRECTOR

Clarinete 1 en Sib Basado en la novena simfonía de Beethoven


Arr. Manuel González Granero

Allegro q = 120
#4 ˙ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ
& 4 J
f

6 œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ œ œœœ œ œ œœœ œ
#
& J

STOP
12
#œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙
& J

17 PLAY œ œ
œ œ
#˙ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙
J
&
f
PAUSE
(todo el mundo
se queda quieto
21 œ œ STOP
#˙ œ œ œ œ œ œ œ œ sin bajar el instrumento)
œ™ œ ˙
& J

25 PLAY
˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ BAJAMOS
œ ˙
VOLUMEN
˙ œ œ œ œ œ œ
# J
&
f

31
#œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
& J
ppp

SUBIR VOLUMEN
36 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ œ œ œ œ œ œ
# œ œ œ œ œ œ nœ ˙
& J
fff MUTE
se callan todos pero
se sigue haciendo como
43 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ si se tocara hasta oir pause
# œ œ œ œ œ™ œJ ˙ ˙ ˙ œ œ
& J

PAUSE STOP
50
# œ œœœ œ œ œœœ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ™ œ ˙
J
&
2 Clarinete 1 en Sib
PLAY
57
#˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ œ œ œ œ
& J
f
63 LENTO
# œ œ œ œ œ ™ œJ ˙ ˙ œ œ œ œœœ œ œ œœœ œ œ œ œ
œ
&
RAPIDO
NORMAL (se aumenta la velocidad)
69 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ œ œ œ œ œ œ
# œ œ nœ ˙
& J
ULTRARAPIDO f
(se aumenta la velocidad)
75 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙
# œ œ œ œ œ™ œJ ˙ ˙
J
˙ œ œ
&

82 œ œ n œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ ™ œ ˙STOP!!!!!!
#œœ œœ œœ œœ œœœœ œœ J
&
PLAY
89 ˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙
# J
&
f
93 ˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ PAUSE
# J bb
&
PLAY
(todo el mundo toca triste)
97 ˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ
b J
&b
f
MAYOR
(todo el mundo toca ALEGRE)
102 œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ nœ œ œ nœ œ œ œ œ nœ œ œ œ
b
&b J
MENOR MAYOR
(todo el mundo toca TRISTE) (todo el mundo toca ALEGRE)
PAUSE STOP
108
bœ œ œ nœ œ bœ nœ œ œ œ œ œ
œ œ œ nœ œ™ œ ˙ #
& b J
REPETIR INFINITAMENTE
PLAY HASTA QUE SE DIGA STOP
113 œ œ œ œ œ œ œ
#˙ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙
J ™™
˙
™™
&
f PLAY
(se toca todo mal)
118
# ˙ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ™ œ ˙
& J
f
PLAY Clarinete 1 en Sib 3
(se toca todo mal) STOP!!!!
122
#˙ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ™ œ ˙
& J
f
PLAY
(del narrador hace como que se le acaban las pilas y todo el mundo toca normal)
126 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ œ œ œ œ œ œ
#˙ J
˙
&
f

132
# œ œ œ œ œ ™ œJ ˙ ˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ
&

œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ˙ œ œ œ œ
139
# œœœœ œœœœ œ œ œœœœ œœœœ
& J Œ Œ
mf

148
#œ œ œ œ œœœœ œœœœ œœœœ œœœœ œœœœ œœœœ œ œ
& ŒŒ Œ Œ ŒŒ

157
#˙ ˙ ˙ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ œ œ œ œ
& J
f

164 œ œ œ œœœ œ œ œœœ œ œ œ


# œ œ œ œ œ ™ œJ ˙ ˙ œ
œ
&

170 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ ˙ œ œ œ œ œ œ œœœ œ
# œ œ nœ 16
& J
f

193 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙ œ œ œ œœœ œ
# œ™ œJ ˙ ˙ ˙
& J

200 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ™ œ ˙
# œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ
& J