Vous êtes sur la page 1sur 3

T D R DE L’ATELIER SUR LA REORGANISATION DE LA

COMMUNICATION

I contexte et justification

La communication, en général, occupe une place prépondérante


dans le monde d’aujourd’hui par le biais de moyens, de méthodes et
de formes divers et variés avec, comme toile de fond, une
démocratisation incontrôlée et une mondialisation qui a fini de
consacrer la notion de « village planétaire ». Cette expression,
introduite en 1867 par Marshall McLuhan pour qualifier les effets
de la mondialisation, des médias et des technologies de
l’information et de la communication, trouve tout son sens
actuellement avec le raccourcissement de l’accès à l’information à
une vitesse stratosphérique avec, comme point culminent,
l’avènement du digital.

De façon spécifique, il faut préciser que l’Appel lancé aux hommes


et aux djinns par le Prophète Seydina Limamou Lahi (PSL) en 1883
pour un culte sincère basé sur le tawhid est, intrinsèquement, un
acte fort de communication.
« Adjibou dayiyalahi Ya macharal insi wa djinni Ini Rassouloulahi
ileykoum ».

Cette communication, cette information, ce message doit être relayé


de façon objective, loyale et fidèle par ses disciples que nous
sommes ou que nous désirons être sans y changer, augmenter ou
diminuer une virgule, d’où la complexité de la tâche qui nous
incombe car faisant de la clarté du contenu du message une
condition sine qua non à sa transmission.

La complexité de la tâche est, également, perceptible du point de


vue de l’hostilité de l’environnement social d’expansion du message
caractérisé par un blocage dogmatique de réfutation de l’avènement
d’un Prophète ou d’une prophétie après le Prophète Mouhammad
(PSL) considéré, à juste titre d’ailleurs, comme le sceau des
Prophètes avec une grande différence de compréhension de ce
concept.
En définitive, ces considérations doivent conduire notre
communauté vers une impérieuse nécessité de réorganisation et de
réorientation de la communication et de la vulgarisation du
message. C’est dans ce contexte complexe que s’insère la tenue de
cet atelier.

II objectif général

L’objectif général de cet atelier est de jeter les bases d’une


réorganisation de la communication tant du point de vue organique
que du point de vue fonctionnel.

III objectifs spécifiques

Il s’agira spécifiquement:
1) de renforcer, à moyen terme, la commission communication
en ressources humaines, notamment celle des radios et
télévisions de la place ;
2) de proposer un organigramme pour la commission ;
3) de mettre en place une task-force pour gérer le 140 e
anniversaire de l’Appel ;
4) d’intégrer tous les segments dans la commission notamment le
digital ;
5) de fédérer toutes les entités impliquées dans le digital avec un
ancrage institutionnel officiel au niveau du Groupement
central ;
6) d’assurer un meilleur partage de l’information et des
contenus ;
7) de mettre en place un dispositif efficace d’alerte et de veille ;
8) d’assurer un fonctionnement permanent de la commission ;
9) d’encadrer la communication de la communauté.

IV résultats attendues

1- La commission communication est renforcer à moyen terme.


2- Un organigramme de la commission est proposé.
3- Une task-force est mise en place pour gérer la communication
pour le 140e anniversaire de l’Appel.
4- Les différents segments sont intégrés.
5- Les différents entêtes impliquées dans le digital sont déférées
avec ancrage au niveau du Groupement central.
6- Un meilleur partage de l’information et des contenus est
assuré.
7- Un dispositif efficace d’alerte et de veille est mis en place.
8- Un fonctionnement permanent de la commission est assuré.
9- La communication de la communauté est encadrée.

V méthodologie

L’atelier se déroulera en séance plénière avec des présentations, des


débats et une synthèse.

VI date, lieu et durée

L’atelier aura lieu le samedi 08 février 2020 de 09h30mn à 13h à la


maison fédérale sise à Cambéréne.

VII chronogramme (voir annexe).