Vous êtes sur la page 1sur 2

Urgences en santé au travail

Disponible en ligne sur





ScienceDirect

www.sciencedirect.com Conférences des experts

T6-PL-1 La prise en charge des urgences en milieu de travail nécessite du bon sens et
Partenariat services de santé au travail et de la rigueur dans le raisonnement de la part des intervenants.
SAMU : 20 ans de collaborations Ce raisonnement permet de construire des protocoles en fonction des moyens
disponibles, adaptés à la situation : d’un simple protocole d’appel établi par
gagnante–gagnante entre médecin et l’équipe de santé au travail dans le cadre d’une très petite entreprise, à celui
infirmier du travail et SAMU d’un protocole multi-intervenants (secouriste, infirmier, médecin) d’identifi-
Michel Baer1,*, Sylvie Ode Dior2 cation et de gestion d’une détresse vitale.
1
SFMTU, AP–HP, Garches, France Ce protocole repose sur un symptôme et non un diagnostic, il est pratique,
2
GIT, Paris, France scientifiquement établi, standardisé, expliqué, validé et réévalué. La session
*Auteur correspondant. illustrera par un exemple la manière de construire deux protocoles à partir
Adresse e-mail : michel.baer@aphp.fr (M. Baer) d’un raisonnement face à une situation d’urgence, et ce dans deux contextes
Les urgences en milieu du travail occupent depuis plus de 20 ans une place d’entreprises différentes (TPE, industrie).
privilégiée au sein de la médecine d’urgence, et plus particulièrement de la Mots cle´s Protocole ; Urgence ; Crise ; Procédure
médecine d’urgence pré-hospitalière. Cette dernière a acquis une meilleure De´claration de liens d’inte´reˆts AD et PH participent à des formations sur le
connaissance du milieu du travail, de la médecine de santé au travail, des sujet des urgences et sont membres de la SFMTU.
conditions d’intervention, des contraintes de cet environnement, mais aussi http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.03.302
de la proximité de l’accès aux soins due à l’organisation de ces services
médicaux du travail. La complémentarité de ces 2 spécialités apparaı̂t
T6-PL-3
clairement comme un bénéfice mutuel. La médecine de santé au travail
devait alors bénéficier d’une meilleure capacité à apporter des soins Implantation du secourisme en
d’urgence, avec des réponses intégrées et graduées, prenant en compte les entreprise
secouristes, les soins infirmiers, et les soins médicaux. Nathalie Laroche1, Sylvie Rotthier2,*
1
L’expérience de plus de 20 années d’échanges et de formations dans ce Safran – GIT, Paris 15, France
2
domaine nous pousse à évaluer l’état de l’art actuel, les besoins de formation La poste, 92, Boulogne Billancourt, France
et leur niveau. La création du DU de médecine d’urgence en milieu du travail *Auteur correspondant.
il y a 10 ans, et surtout sa pérennisation actuelle montrent l’intérêt de Adresse e-mail : rotthiersylvie@yahoo.fr (S. Rotthier)
formations encore plus poussées, à vocation universitaire, tant pour les
L’implantation du secourisme dans l’entreprise nécessite une réflexion, une
médecins que pour les infirmières.
pratique et une communication standardisée de tous les intervenants.
Pour introduire la session, nous proposons 3 sujets qui illustrent ces propos,
L’organisation des secours se construit dans la durée par les entraı̂nements, les
l’évaluation de sa capacité à prendre en charge une détresse vitale, le sujet
conseils, le retour d’expériences de l’ensemble des acteurs de la chaı̂ne de
DPC, et les conséquences des attentats en France depuis 1 an.
secours.
Mots cle´s SAMU ; Service de santé au travail
La mise à jour des formations dépend des référentiels communs à
De´claration de liens d’inte´reˆts Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens
tous les acteurs de la chaı̂ne de secours pour avoir le même langage,
d’intérêts.
la même compréhension et une conduite à tenir identique face à
http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.03.301 l’urgence.
Cette session illustrera comment consolider les liens médecins–infirmiers et
T6-PL-2 des équipes, pour :
– définir, valider, tester les actions à mettre en oeuvre en cas d’urgence
Urgences en médecine du travail : du (protocole) ;
raisonnement au protocole – limiter voire éviter les séquelles, les conséquences socio-économiques que
Alexis Descatha1,*, Philippe Havette2 cela peut générer ;
1
UVSQ, Inserm, AP–HP, Garches, France – permettre au salarié de reprendre plus tôt le travail ;
2
La Poste, Paris, France – avoir une traçabilité médico-analytique dans le cadre de la veille sanitaire.
*Auteur correspondant. Mot cle´ Deadline urgences en entreprise
Adresse e-mail : alexis.descatha@inserm.fr (A. Descatha)

http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.03.300 Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement 2016;77:486-487


1775-8785X/

486
Conférences des experts

De´claration de liens d’inte´reˆts Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens démontrent que dans trois-quarts des pays les premiers secours sont léga-
d’intérêts. lement requis et environ 70 % de l’évaluation des risques définie le nombre de
http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.03.303 sauveteurs formés.
Malheureusement, 50 % des réponses montrent qu’un défibrillateur auto-
matique externe n’est pas requis au travail – mais 50 % des formations aux
T6-PL-4 premiers secours contiennent un focus sur son fonctionnement et utilisation,
Focus arrêt cardiaque au travail et dans 80 % des cas, les premiers soins en réanimation sont inclus. Les
Susanne Schunder-Tatzber1,*, Pascal Cassan2 exercices d’urgences médicales dans les entreprises sont obligatoires dans
1
OMV – Croix-rouge Autriche, Vienne, Autriche 50 % des pays interrogés.
2
FICR, centre mondial de références sur les premiers secours, Paris, Le fait que d’après 40 % des données envoyées a nos collègues, le temps
France moyen de réponse d’une ambulance est de plus de 30 minutes en milieu rural
*Auteur correspondant. et jusqu’à 20 minutes dans des zones urbaines donne un mandat clair pour
Adresse e-mail : susanne.schunder-tatzber@omv.com l’amélioration de la formation de sauveteurs et du nombre de ces sauveteurs.
(S. Schunder-atzber) De bonnes pratiques et idées sur comment atteindre un nombre élevé de
sauveteurs et une meilleure qualité des formations seront discutés.
Les premiers secours appropriés, donnés par des collègues au travail sont les
Mot cle´ Arrêt cardiaque
premiers élément de la chaı̂ne de survie. De plus, des sauveteurs formés et un
De´claration de liens d’inte´reˆts Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens
matériel médical disponible sont nécessaires pour une intervention réussie.
d’intérêts.
Grâce a une enquête, envoyée à nos collègues internationaux de la Croix
Rouge et du Croissant Rouge et des spécialistes de la santé au travail, un http://dx.doi.org/10.1016/j.admp.2016.03.304
aperçu intéressant dans l’apport des premiers secours au travail a pu être
donnée et analysée. Plus de 100 réponses, provenant des différents continents

487