Vous êtes sur la page 1sur 30

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L’INTERIEUR
PROVINCE D’AZILAL
COMMUNE TERRITORIALE AIT OUMDIS

MARCHE N° …………/…………….

Objet : A/Construction d’un réservoir d’eau au douar Tamadrouste


B/Creusement et équipement en système de pompage et énergie solaire d’un puits au douar
Taounzrafte
C/ Creusement et équipement en système de pompage d’un puits au douar Ait Hmoudou

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

Marché passé par appel d’offres ouvert sur offres de prix en application de l’alinéa 2 §1 de l’article 16 et
paragraphe 1 de l’article 17 et al 3 § 3 de l’article 17 du Décret n° 2-12-349 du 8 joumada Ier 1434 (20 mars
2013) relatif aux marchés publics.

ENTRE:

Le Commune Territoriale d’AIT OUMDIS représenté par son président, en tant qu’ordonnateur et qui
assure le rôle de « Maître d’ Ouvrage »

D’UNE PART

ET:
Monsieur:..................................................................................................................................................
Agissant au nom et pour le compte de:…………………………………..…………..…………………..
Inscrit au registre de commerce sous le N°:........................................................................................
Affilié à la caisse nationale de sécurité sociale sous le N° :......................................................…….
Titulaire d’un compte bancaire à la Banque :....................................................................................
sous le N°:..........................…….………………………………………………………………………………
En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés, faisant élection de domicile:..............................................
…………………………….……………….…………………...........

Désigné ci-après par " L'Entrepreneur"

D’autre part.

Il a été décidé et convenu ce qui suit :


SOMMAIRE
1: Dispositions Générales
Article 1-1 Objet du Marché

Article 1-2 Consistance des travaux

Article 1-3 Documents constitutifs du marché

Article 1- 4 Référence aux textes généraux et spéciaux applicables au marché

Article 1- 5 Validité et délai de notification de l’approbation du marché

Article 1-6 Pièces mises à la disposition de l’entrepreneur

Article 1-7 Personnes chargée de suivi de l’exécution du marché

Article 1-8 Election du domicile de l’entrepreneur

Article 1-9 nantissement

Article 1-10 Sous-traitance

Article 1-11 Délai d’exécution ou date d’achèvement

Article 1-12  Nature des prix

Article 1-13 Révision des prix

Article1-14  Cautionnement provisoire et cautionnement définitif

Article 1-15  Retenue de garantie

Article 1-16  Assurances-responsabilité

Article 1-17  approvisionnements

Article 1-18  Recrutement et paiement des ouvriers

Article 1-19  Mesure de sécurité et d’hygiène

Article 1-20  Réception provisoire

Article 1-21  Enlèvements du matériel et des matériaux

Article1-22  Délai de garantie

Article1-23  Pénalités de retard

Article 1-24  Retenue à la source applicable aux titulaires étrangers non résidents au Maroc

Article 1-25  Réception Définitive

Article 1-26  Résiliation du marché

Article1- 27 Lutte contre la fraude et la corruption

Article 1-28  Règlements des déférents et litiges

2
CHAPITRE I: CAHIER DES CLAUSES
ADMINISTRATIVES

ARTICLE 1-1 : OBJET DU MARCHE


Le présent Marché a pour objet : A/Construction d’un réservoir d’eau au douar Tamadrouste .
B/Creusement et équipement en système de pompage et énergie solaire d’un puits au douar Taounzrafte .
C/ Creusement et équipement en système de pompage d’un puits au douar Ait Hmoudou

ARTICLE 1-2 : CONSISTANCE DES TRAVAUX


Les travaux à exécuter au titre du présent marché consistent en ce qui suit :
Douar Consistance des travaux

Taounzrafte - Fourniture, pose et branchement de système photovoltaïque y/c ces accessoires


- Terrassement pour la pose de conduite
- Fourniture transport et pose en tranchée de conduite en polyéthylène Ø 63.
- Creusement et équipement forage d’exploitation
-construction d’un abri de 2 .40MX2.40M HSP de2.80M
Ait Hmoudou - Creusement et équipement forage d’exploitation
- Terrassement pour la pose de conduite
- Fourniture transport et pose en tranchée de conduite en polyéthylène Ø 63, 50, 32.
- Construction d’un réservoir semi entre de 30 m3.
Tamadrouste - Construction d’un réservoir semi entre de 30 m3

ARTICLE 1- 3 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE


Les documents constitutifs du marché sont ceux énumérés ci-après :
1. L’acte d’engagement ;
2. Le présent Cahier des Prescriptions Spéciales (CPS) ;
3. Le bordereau des prix - détail estimatif.
4. Le cahier des clauses administratives générales applicable aux marchés de
Travaux ;
En cas de contradiction ou de différence entre les documents constitutifs du marché, ceux-ci prévalent dans
l’ordre où ils sont énumérés ci-dessus.
ARTICLE 1-4 : RÉFÉRENCE AUX TEXTES GÉNÉRAUX ET SPÉCIAUX APPLICABLES AU
MARCHE
L’entrepreneur du marché est soumis aux dispositions des textes suivants :
A- TEXTES GÉNÉRAUX :

- la loi n°113-14 relative aux communes, promulguée par le dahir n°1-15-85 du 20ramadan
1436(7juillet2015).
- Le dahir n°1-56-211 du 11 Décembre 1956 relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et
adjudicataires des marchés publics ;
- Le dahir n° 1-03-194 du 14 rajeb 1424 (11 septembre 2003) portent promulgation de la loi n°65-99
relative au code du travail ;
- Le décret n° 2.12.349 du 08 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux marches publics.
- Le décret 2-14-394 du 13 Mai 2016 approuvant le cahier des clauses administratives générales
applicables aux marchés des travaux.

3
- Tous les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi, les salaires de la main d’œuvre
particulièrement.
- Décret royal n° 2.73.685 du 12 Kaâda 1393 (08 Décembre 1973) portant revalorisation du salaire
minimum dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.
- -Tous les textes réglementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date de signature
du marché.
- La circulaire n° 4/59/SGG du 12/2/1959 et l’instruction n° 23.59/SGG du 6/10/59 de la présidence du
conseil et relative aux travaux de l’Etat des établissements publics et des collectivités locales.
- Le Dahir N° 1-85-347 du 17 Rabia II 1406 (20/12/85) portant promulgation de la loi N° 30-85 relative à
la T.V.A.
- Arrêté du Chef du gouvernement n° 3-302-15 du 15 Safar 1437 (27 novembre2015) fixant les règles et
les conditions de révision des prix des marchés publics.
- L’instruction présidentielle n°4/390 S.G.G du 8/7/1957 prescrivant obligatoirement l’emploi des produits
ou matériaux de production marocaine
- Le Circulaire ministériel n° 31/076 du 22 Février 1994 relative aux mesures de sécurité dans les chantiers
de bâtiment et de travaux publics.
- Le décret n ° 2-16-344 du 17 chaoual 1437 (22juillet 2016) fixant les délais de paiement et les intérêts
moratoires relatif aux commandes publics.
- Le décret n ° 2-17- 451 du 4 Rabia I 1439 (23 Novembre 2017) portant règlement de la comptabilité
public des communes et établissement de coopération.
- La loi 112-13 relative au nantissement de marches publiques promulguée par le dahir n° 1-15-05 du 29
Rabii II 1436 (19 février 2015).
- L’arrêté du ministre de l’économie et finance n° 20-14 du (04-09-2014) relatif à la dématérialisation des
procédures de passation des marchés publics.
- l’arrêté du ministre de l’intérieur n°3574-13 du (10/12/2013) fixant les cahiers des prescriptions
communes applicables aux marchés des régions, des préfectures, des provinces et des communes.
B- TEXTES SPÉCIAUX :

- Les normes marocaines homologuées ou, à défaut, les normes françaises en vigueur à la date de
conclusion du présent marché.
- Les règles pour le calcul et l’exécution des conditions en béton armé dites règles BAEL 91 révisées 99.
- Les règles d'utilisation des ronds crénelés et lisses en béton (règles 1948 ronds 40/60).
Tous les textes règlementaires rendus applicables à la date de la soumission

ARTICLE 1-5 : VALIDITÉ ET DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHÉ


Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après notification de son approbation par l’autorité
compétente.
L’approbation du marché doit intervenir avant tout commencement d’exécution. Cette approbation sera
notifiée dans un délai maximum de 75 jours à compter de la date d’ouverture des plis.
ARTICLE 1-6 : PIÈCES MISES À LA DISPOSITION DE L’ENTREPRENEUR
Aussitôt après la notification de l’approbation du marché, le maître d’ouvrage remet gratuitement au titulaire,
contre décharge de ce dernier, un exemplaire vérifié et certifié conforme de l’acte d’engagement, du cahier des
prescriptions spéciales et des pièces expressément désignées comme constitutives du marché à l’exception du
cahier des clauses administratives générales.
Le maître d’ouvrage ne peut délivrer ces documents qu’après constitution du cautionnement définitif, le cas
échéant.
ARTICLE 1-7 : PERSONNE CHARGÉE DU SUIVI DE L'EXÉCUTION DU MARCHÉ
Le suivi de l’exécution des travaux du marché sera effectué par le technicien de la commune.
ARTICLE 1-8 : ELECTION DU DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR

4
A défaut d’avoir élu domicile au niveau de l’acte d’engagement, toutes les correspondances relatives au présent
marché sont valablement adressées au domicile élu par l’entrepreneur,
En cas de changement de domicile, l'entrepreneur est tenu d'en aviser le maître d'ouvrage dans un délai de 15
jours suivant ce changement.
ARTICLE 1-9 : NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du marché, il est précisé que :
1- La liquidation des sommes dues par l’administration en exécution du présent marché sera opérée par les
soins de Monsieur le Président de la commune AIT OUMDIS, ordonnateur ou la personne habilité à cet effet.
2- Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du présent marché ainsi qu’au bénéficiaire des nantissements
et subrogations les renseignements ou états prévus à l’article 8 du Dahir du n°1-15-05 du 19 Février 2015 est
Monsieur le Président de la commune AIT OUMDIS, ordonnateur, ou la personne habilité à cet effet.
3- Les paiements prévus au marché seront effectués par le précepteur perception de Demnate, seul qualifié pour
recevoir les significations des créanciers du titulaire du présent marché.
4- Les frais de timbres de l’exemplaire remis à l’entrepreneur ainsi que ceux de l’original conservé par
l’Administration seront à la charge de l’Entrepreneur.
Conformément aux dispositions de l’article 13 § 5 du CCAG-T, Le maître d’ouvrage remet au titulaire du
marché une copie du marché portant la mention « exemplaire unique » dûment signé et indiquant que ladite
copie est délivrée en exemplaire unique destiné à former titre pour le nantissement du marché.
ARTICLE 1-10 : SOUS-TRAITANCE
Si l’entrepreneur envisage de sous-traiter une partie du marché, il doit requérir l’accord préalable du maître
d’ouvrage auquel il est notifié la nature des prestations l’identité, la raison ou la dénomination sociale, et
l’adresse des sous-traitants et une copie conforme du contrat de la sous-traitance.
La sous-traitance ne peut en aucun cas dépasser cinquante pour cent (50%) du montant du marché ni porter sur
le lot ou le corps d’état principal du marché.
Les sous-traitants doivent satisfaire aux conditions requises des concurrents conformément à l’article 24 du
décret n° 2-12-349 du 20 mars 2013 relatif aux marchés publics.
ARTICLE 1-11 : DÉLAI D’EXÉCUTION
L’entrepreneur devra exécuter les travaux désignés en objet dans un délai de six (06) mois, Le délai
d’exécution court à partir de la date prévue par l’ordre de service prescrivant le commencement de l’exécution
des travaux.
Ce délai s’applique à l’achèvement de tous les travaux incombant au titulaire y compris le repliement des
installations de chantier et la remise en état des terrains et lieux.
ARTICLE 1-12 : NATURE DES PRIX
Le présent marché est à prix unitaires.
Les sommes dues au titulaire du marché sont calculées par application des prix unitaires portés au bordereau
des prix ou bordereau des prix détail estimatif, le cas échéant, joint au présent cahier des prescriptions spéciales,
aux quantités réellement exécutées conformément au marché.
Les prix du marché sont réputés comprendre toutes les dépenses résultant de l’exécution des travaux y compris
tous les droits, impôts, taxes, frais généraux, faux frais et assurer à l’entrepreneur une marge pour bénéfice et
risques et d'une façon générale toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire et directe du travail.
5
ARTICLE 1-13 : RÉVISION DES PRIX
conformément aux dispositions de l’Arrêté du Chef du gouvernement n°3-302-15 du 15 Safar 1437(27
novembre 2015) fixant les règles et les conditions de révision des prix des marchés publics.
Vu le décret n° 2-12-349 du 8 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics, notamment
son article 12, les prix du présent marché sont révisables La formule de cette révision est :

-Pour Réservoir :

P=PO[0,15+0,85 REP/REP0]
Dans laquelle :
P : est le prix révisé de la prestation considérée ;
Po : le prix initial de cette même prestation du mois de la date limite de remise des offres ;
REP0 : sont des valeurs des indices globaux réservoirs d’eau potable du mois de la date limite de remise des offres ;
REP : sont des valeurs des indices globaux réservoirs d’eau potable du mois de la date de l'exigibilité de la révision.

-pour Abri de Pompage

P /Po = [0,15x0, 85 BAT6/ BAT60]

Dans laquelle :

P : est le prix révisé de la prestation considérée

Po : le prix initial de cette même prestation ;

BAT60 : La valeur de l’index global des travaux de bâtiment tous corps d’état relatif à la

Prestation considérée du mois de la date limitée des remises des offres.

BAT6 : La valeur de l’ordre global des travaux de bâtiment tous corps d’état relatif à la

Prestation considérée du mois de la date de l’exigibilité de la révision.

Pour forage

P /Po = [0,15x0, 85 SF3/SF30]

Dans laquelle :

P : est le prix révisé de la prestation considérée

Po : le prix initial de cette même prestation

SF30 : La valeur de l’index global des travaux de forage d’essai et d’exploitation relatif à la prestation
considérée du mois de la date limitée des remises des offres.

SF3 : La valeur de l’ordre global des travaux de forage d’essai et d’exploitation du mois de la date de l’exigibilité de la
révision.

- Pour les conduites de refoulement et de distribution:


P=P0 [0.15+0.65 Pe/Pe0 +0.20Mtn/Mtn0]
Dans laquelle :
P : est le prix révisé de la prestation considérée ;
P0 : le prix initial de cette même prestation du mois de la date limite de remise des offres.
Pe : Index pour polyéthylène du mois de la date de l'exigibilité de la révision
Pe0 : Index pour polyéthylène du mois de la date limite de remise des offres.
Mtn : Index transports privés par route du mois de la date de l'exigibilité de la révision
Mtn0 : Index transports privés du mois de la date limite de remise des offres du mois de la date limite de remise des offres.
Pour les équipements des puits:
6
P/Po = [0.15 +0.50Pg/Pg0 + 0.35Mtn/Mtno]
Dans laquelle :
P= Montant révisé
Po = Montant Initial
Pg : Index Pièces spéciales en fonte du mois de la date de l'exigibilité de la révision
Pgo : Index Pièces spéciales en fonte du mois de la date limite de remise des offres du mois de la date limite de remise des
offres.

ARTICLE 1-14 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET CAUTIONNEMENT DÉFINITIF


Le montant du cautionnement provisoire est fixé à vingt mille (20 000.00) dirhams.
Le montant du cautionnement définitif est fixé à Trois pour cent (3 %) du montant initial du marché.
Il doit être constitué dans un délai de 20 jours qui suivent la date de la notification de l’approbation du
marché.
Le cautionnement définitif est restitué au titulaire du marché dans les conditions fixées à l’article 16 du
CCAGT.
En cas de groupement, le cautionnement définitif doit être constitué dans les conditions prévues au paragraphe
C de l’article 157 du décret n°2-12-349 précité.
Le cautionnement définitif sera restitué, sauf les cas d'application de l'article 79 du CCAG applicable, ou la
caution qui le remplace est libérée à la suite d’une mainlevée délivrée par le maître d’ouvrage dés la signature
du procès verbal de la réception définitive des travaux.
ARTICLE 1- 15: RETENUE DE GARANTIE
En application des dispositions de l’article 64 du C.C.A.G.T, la retenue de garantie est fixée à 10% (dix pour
cent) du montant des travaux, elle cessera de croître lorsqu’elle aura atteint 7% (sept pour cent) du montant
initial du marché, augmenté le cas échéant du montant des avenants.
La retenue de garantie est acquise de plein droit au Maître d’ouvrage conformément aux dispositions du
C.C.A.G.T dans la limite de la valeur de reprise des malfaçons ou travaux non exécutés par l’entreprise.
La retenue de garantie, pourra, sur demande de l’entrepreneur, être remplacée par une caution bancaire
conformément à la réglementation en vigueur.
La retenue de garantie est restituée ou la caution qui la remplace est libérée à la suite d’une mainlevée
délivrée par le maitre d’ouvrage dés la signature du procès verbal de la réception définitive des travaux.
ARTICLE1- 16: ASSURANCES - RESPONSABILITE
L’entrepreneur doit adresser au maître d’ouvrage, avant tout commencement de réalisation des travaux, les
attestations, délivrées par les établissements d’assurances, justifiant la souscription des polices d’assurances
pour couvrir tous les risques inhérents à la réalisation du marché et ce, conformément aux stipulations de
l’article 25 du CCAG-Travaux
ARTICLE 1-17 : APPROVISIONNEMENTS
Le présent marché ne prévoit pas d’acompte sur approvisionnements de matériaux et matières premières
destinés à entrer dans la composition des travaux objet du marché.
7
ARTICLE 1-18 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS
Les formalités de recrutement et de paiement des ouvriers sont celles prévues par les dispositions de l’article 23
du CCAG-T.
ARTICLE 1-19 : MESURES DE SECURITÉ ET D’HYGIÈNE
Pendant toute la durée du chantier, l'Entrepreneur sera tenu de prendre, sous sa responsabilité et à ses frais,
toutes les mesures particulières de sécurité et d'hygiène qui seront nécessaires en égard à la nature de ses
propres travaux, des matières qu'il emploie et aux dangers que celles-ci comportent, ainsi que toutes les mesures
communes de sécurité (logements du personnel, hygiène, prévention, des accidents, médecine du travail,
premiers secours ou soins aux accidents et maladies, protection contre l'incendie, protection de l'environnement,
dangers d'origine électrique, etc. ). En tous cas, l'entrepreneur doit se conformer à l'article 33 du CCAGT.
ARTICLE 1-20 : RÉCEPTION PROVISOIRE
A l’achèvement des travaux et en application de l’article 73 du CCAG-Travaux, le maître d’ouvrage s’assure en
présence de l’entrepreneur de la conformité des travaux aux spécifications techniques du marché et prononcera
la réception provisoire.
Cette réception sera sanctionnée par l’établissement d’un procès verbal de réception provisoire.
S’il constate que les travaux présentent des insuffisances ou des défauts ou ne sont pas conformes aux
spécifications du marché, l’entrepreneur procédera aux réparations nécessaires conformément aux règles de
l’art. A défaut, la réception ne sera pas prononcée, et le délai d’exécution ne sera pas prorogé pour autant.
ARTICLE1- 21 : ENLEVEMENT DU MATERIEL ET DES MATERIAUX
En application de l’article 44 du CCAG-Travaux, le délai fixé pour le dégagement, le nettoiement et la remise
en état des emplacements mis à la disposition de l’entrepreneur est de vingt (20) jours de calendrier à compter
de la date de la réception provisoire. Une pénalité particulière de cent dirhams.(100) DH par jour de calendrier
de retard sera appliquée à compter de la date d’expiration du délai indiqué plus haut. Cette pénalité sera retenue
d’office sur les sommes encore dues à l’entrepreneur.
ARTICLE 1- 22 : DÉLAI DE GARANTIE
Conformément à l’article 75 du CCAG applicable aux marchés de travaux, le délai de garantie est fixé à une
année (1) à compter de la date de la réception provisoire.
Pendant le délai de garantie, l’entrepreneur sera tenu de remettre au maître d’ouvrage les plans des ouvrages
conformes à l’exécution, de procéder aux rectifications qui lui seraient demandées en cas de malfaçons ou
d’insuffisances constatées et de remédier à l’ensemble des défectuosités, sans pour autant que ces travaux
supplémentaires puissent donner lieu à paiement à l'exception de ceux résultant de l’usure normale, d'un abus
d'usage ou de dommages causés par des tiers.
ARTICLE 1-23 : PÉNALITÉS POUR RETARD
Au cas où l’entreprise n’aurait pas terminé les travaux dans le délai contractuel tel qu’il a été fixé ci-dessus, il
lui sera appliqué une pénalité de retard fixé à 1/1000 du montant initial du marché (DH/jour de calendrier)
majoré par les montants des travaux supplémentaires et d’augmentation dans la masse des travaux.
En application des dispositions de l’article 65 du CCAG-T du 13 Mai 2016, le montant des pénalités est
plafonné à 8% du montant initial du marché éventuellement modifié et complété par les travaux supplémentaire
et augmentation de la masse des travaux.
En cas de résiliation du marché, les pénalités sont appliqués jusqu’au jour de la signature de la décision.

8
ARTICLE 1-24 : RETENUE À LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ÉTRANGERS NON
RÉSIDENTS AU MAROC
Une retenue à la source au titre de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur le revenu, le cas échéant, fixée au
taux de dix pour cent (10 %), sera prélevée sur le montant hors taxe sur la valeur ajoutée des travaux réalisés
au Maroc dans le cadre du présent marché.

ARTICLE1- 25 : RÉCEPTION DÉFINITIVE


Conformément aux stipulations de l’article 76, 77 et 78 du CCAG-Travaux et après expiration du délai de
garantie, il sera procédé à la réception définitive, après que le maître d’ouvrage se soit assuré que les malfaçons
ou les imperfections éventuelles ont été réparées par l’entrepreneur.
ARTICLE 1-26: RÉSILIATION DU MARCHE
En cas du non-respect des clauses imposées par le présent marché et par les textes en vigueur, la résiliation du
marché sera prononcée après une mise en demeure, et ce conformément au décret n°2-12-349 du Joumada I
1434 (20 Mars 2013) et au C.C.A.G-T.
ARTICLE 1-27 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION
L’entrepreneur ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude ou de
corruption des personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les différentes procédures de
passation, de gestion et d’exécution du marché.
L’entrepreneur ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des dons ou des
présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché et lors des étapes de son
exécution.
Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans l’exécution du présent
marché.
ARTICLE 1-28 : RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET LITIGES
Si, en cours d’exécution du marché, des différends et litiges surviennent avec l’entrepreneur, les parties
s’engagent à régler ceux-ci dans le cadre des stipulations des articles 81 à 84 du CCAG-Travaux.
Les litiges éventuels entre le maître d’ouvrage et l’entrepreneur sont soumis aux tribunaux compétents.

CHAPITRE II :
9
CLAUSES TECHNIQUES

ARTICLE 2-1 : Consistance des travaux de génie civil


Le Génie civil comprend en particulier :
 l’implantation des ouvrages.
 les terrassements en tous terrains nécessaires à la construction des ouvrages, les remblais divers, le
réglage ou la mise à la décharge des terres excédentaires,
 la fourniture, le transport à pied d’œuvre et la mise en œuvre de tous les matériaux nécessaires à
l’exécution des travaux (béton, mortiers, granulats, remblais et matériaux divers…).
 Tous les travaux de finition, menuiserie, revêtement, étanchéité des toitures, peinture, vitrerie,
électrification, etc.
 les travaux d’exécution d’accès aux ouvrages,
 la remise en état des voies publiques d’accès au chantier utilisées par l’Entrepreneur,
 les travaux extérieurs tels que V.R.D, revêtement, ensemencement, clôture, etc.
 L’entretien des ouvrages pendant le délai de garantie.
En ce qui concerne l’équipement hydraulique, l’Entrepreneur fournira et installera tous les équipements
(tuyauterie et accessoires tels que vannes, clapets cônes, coudes, flotteur, pièces de raccordement, etc.)
concernant, en particulier, l’alimentation, le départ, la vidange et le trop plein des réservoirs.

ARTICLE 2-2 : Description des travaux de génie civil des réservoirs


1 - Description commune des travaux
 Terrassements et remblais
Les fouilles seront descendues jusqu’à la rencontre du sol favorable à la bonne tenue de chaque ouvrage. Les
remblais seront exécutés en matériaux extraits des fouilles et seront compactés par couches à leur compacité
d’origine .les déblais excédentaires seront évacués à la décharge publique ou en tout autre lieu désigné par le
représentant de l’Administration.
 Fondation
Une bonne stabilité des fondations réside dans l’adoption d’un niveau d’assise assurant un bon ancrage de
l’ouvrage et sera exécutée par voie de semelles filantes.
 Fourniture et transport des matériaux
La fourniture et transport des matériaux, matériel et pièces d’appareillage nécessaire à la réalisation des
ouvrages seront à la charge de l’Entrepreneur. Ces matériaux, matériel et pièces comprennent :
 Agrégats, ciments, adjuvants pour béton, acier pour armature, coffrage, etc.
 La plomberie sanitaire
 Les menuiseries en bois et métalliques
 Les peintures et vitreries
 L’évacuation des eaux usées
Cette liste n’est qu’indicative et nullement limitative. En fait l’Entrepreneur doit fournir et transporter tous les
matériaux, matériel et pièces nécessaires à une bonne exécution des ouvrages.
 Bétons
Les murs de fondation seront exécutés en béton cyclopéen sur lequel reposera le chaînage inférieur en béton
armé B3 de 0 ,20m d’épaisseur et 0,40m de largeur. L’ossature sera constituée par des chaînages, poteaux,
poutres, dalles de couverture et acrotère en béton armé n°2 bien soigné. Les poteaux prendront appui sur
massifs de fondations et supporteront les dalles de couverture qui auront une épaisseur de 0,10 m.
Le plancher des bâtiments sera calculé en fonction des charges et réactions imposées par l’appareillage et
équipements hydro et électromécaniques.
 Maçonnerie

10
Pour les bâtiments, le cloisonnement à l’intérieur sera fait soit en briques creuses de 0.10m (mur fini), soit en
agglos de 0,15m d’épaisseur suivant le plan d’ensemble de chaque ouvrage. Pour les chambres des vannes des
réservoirs, le vide entre le radier et le chaînage supérieur sera masqué par un mur en agglos de ciment de 0,20m
d’épaisseur.
 Menuiseries - Ferronnerie
Toutes les menuiseries seront exécutées suivant les normes du cahier des charges applicables au programme de
bâtiment administratif de l’Administration. La fermeture des caniveaux sera assurée par des tôles striées 5/7
posées sur fer cornière.
 Peinture et vitrerie
L’ensemble des parois extérieures enduites recevra un badigeon en peinture vinylique à 3 couches, les parties
traitées en brut de décoffrage recevront une application d’un vernis de silicone incolore de marque et nature à
déterminer par l’Entrepreneur. Les parois intérieures et les plafonds recevront 2 couches de peinture
(REXOMATE) sur enduit glycérophtalique après ponçage à l’eau et au papier abrasif.
Toutes les menuiseries, ferronneries et ouvrages de plomberie recevront 2 couches de peinture en « Email
Celluc » après deux couches antirouille au minium de plomb. Les teintes des peintures et badigeons seront
précisées en cours de l’exécution par le responsable, chargé des travaux.
2 - Description commune des travaux des réservoirs
 Terrassements
Les fouilles seront descendues jusqu’à la rencontre du sol favorable à la bonne tenue de chaque ouvrage. Les
terrassements seront exécutés en terrain de toutes natures, les terres excédentaires seront conservées pour le
talutage, s’il y a du surplus, elles seront évacuées de la parcelle aux décharges publiques ou tout lieu désigné
par le représentant du maître d’ouvrage.
 Hérissonnage
Le radier de la cuve aura comme fondation une couche d’hérisson de 0.20m d’épaisseur, en moellons calcaires
dont la plus grande dimension ne devra pas excéder 0.20 m. Les moellons devront être manuellement et
soigneusement mis en place, tassés au marteau de façon à supprimer toutes parties creuses et arrosés si
nécessaire.
 Béton de propreté
Sur l’ensemble de l’hérisson sera coulé un béton de propreté poreux d’une épaisseur de 0.10 m, sur lequel
reposera le radier de la cuve .Le béton sera coffré latéralement. Au moment du coulage, une pente de l’ordre de
3 à 5 mm/m sera prévue
 Ossature
Elle sera exécutée en béton armé B2 et se composera du radier, parois verticales, dalle supérieure, voile
périphérique.
 Radier semelle
Il sera constitué d’une dalle en B.A. B2 avec adjonction d’un hydrofuge de masse et aura 0.20 m d’épaisseur
reposant directement sur le béton poreux. Tout le long du périmètre sera coulée, en même temps que la radier,
une semelle continue en B.A B2.Les dimensions de la semelle sont indiquées sur les plans, le béton sera coffré
latéralement et vibré une forme de pente en béton cellulaire de 2% sera prévue vers une souille dans laquelle
sera placée la conduite de vidange.
 Parois verticales
Les parois de la cuve seront exécutées en B.A.B2 avec adjonction d’un hydrofuge de masse, vibré et coffré
latéralement, et aura une épaisseur de 0.20 m brut. Les trous de passage des différentes tuyauteries seront
réservés lors du coulage du béton, munis des fourreaux étanches en attente.

 Armature, ferraillage

11
Les diamètres des armatures qui seront utilisées ainsi que leurs ferraillages seront donnés après l’étude et le
calcul du béton armé établis par un bureau d’études de B.A. désigné par l’administration et agréé. Les études de
béton armé sont à la charge de l’Entrepreneur.
Les écarts tolérés dans les positions de chaque armature ne dépasseront pas la moitié de son diamètre et ne
devront en aucun cas être supérieur à 6 mm.
 Etanchéité du radier
Une chape au mortier avec incorporation d’hydrofuge de masse sera exécutée sur tout le radier. Elle aura une
épaisseur moyenne de 0,02 m au minimum. Une pente de 2% sera prévue en direction du puisard de la vidange.
 Enduits extérieurs
Un enduit au mortier, type C de 0,02 m d’épaisseur sera appliqué sur les parements extérieurs du réservoir.
 Enduits intérieurs
Un enduit étanche de 0,03 m d’épaisseur au mortier de ciment avec incorporation d’un hydrofuge de masse sera
appliqué sur le radier et les parois.
Drain : Un drain en pierres sèches sera prévu à la base de la cuve et sur son pourtour pour la protection de la
bâche contre les eaux d’infiltration.
Talus : Le pourtour des parois de chaque réservoir sera couvert par un talutage formé par les terres végétales et
aura une base moyenne de 2à 3 m.
3 - Equipement hydraulique du réservoir
Il comprendra la fourniture, le transport et la mise en place de toute la tuyauterie, les pièces spéciales (vannes,
coudes, tés, joints de démontage, crépines, etc.) et tous les accessoires nécessaires pour la mise en place de
l’appareillage y compris toutes les sujétions.
4 - Désinfection du réservoir
Les parois et le fond de l’ouvrage doivent être soigneusement nettoyés en vue d’éliminer toutes les souillures et
débris constatés.
Il faut obligatoirement nettoyer soigneusement les parois et parois et le fond des ouvrages en vue d'éliminer les
souillures ou débris afin d'augmenter l'efficacité de la désinfection.
Méthode : Nettoyage des parois et du fond du réservoir avec des jets d'eau sous pression.
 Préparation de la quantité d'hypochlorite de sodium nécessaire pour avoir une concentration
de 10 mg/l de chlore dans le volume total du réservoir.
 Ajout de cette quantité d'eau de javel dans le réservoir vide mais ayant été bien nettoyé.
 Remplissage des réservoirs jusqu'au cinquième de leur volume.
 Après un temps de contact de 24 heures, compléter avec l'eau le remplissage des réservoirs.
 Laisser encore en contact pendant 48 heures,
ARTICLE 2-3 : Composition des bétons
Les différents bétons devront être conformes à la norme marocaine 10.03.f.009 Ils seront obligatoirement
fabriqués par des moyens mécaniques.
Désignation Ciment Sable Gravette (en l) Emploi
CPJ 45 en kg. (en litre) 10 /15 – 15 /20
Béton n° 1 350 (350) (700) (300) béton armé
Béton n° 2 350 (350) (300) (700)
Béton n° 3 300 450 1000 béton banché et
dallage reflue
Béton n° 4 300 450 1000 gros béton
Béton n° 5 250 450 1000 béton de propreté
et de forme

12
Les quantités d’agrégats entrant dans la composition des bétons sont données à titre indicatif pour permettre à
l’Entrepreneur d’établir ses prix. Ils n’ont aucune valeur contractuelle. Les quantités réelles et leur teneur en
eau sont déterminés par un laboratoire agrée.
Les frais de la formulation du béton sont à la charge de l’entreprise.
Les résistances minimales exigées à 28 jours pour le béton N° 2 sont de 270 Kg/cm2 à la compression et de 22
Kg/cm2 à la traction.
A la demande de l’administration des essais de résistances pourront être effectués en cours de chantier aux frais
de l’Entrepreneur par laboratoire agrée, pour chaque type de béton mis en œuvre, il pourra être exécuté un
prélèvement pour essais de contrôle, conduit suivant les normes en vigueur, et sous la vérification sur cylindre à
7 et 28 jours, sur 6 éprouvettes au sol par essai.
Au cas où les caractéristiques résultant des essais de contrôle seraient inférieures aux caractéristiques exigées
l’Administration décidera du sort des ouvrages défectueux. Les mesures imposées pourraient aller jusqu’à la
démolition et la reconstruction de ces ouvrages aux frais de l’Entrepreneur. Cependant elle pourra autoriser ou
exiger que des essais de contrôle en place non destructifs soient effectués aux frais de l’Entrepreneur. Dans ce
cas, et si les essais confirment la mauvaise qualité des ouvrages. L’Entrepreneur pourra proposer des mesures
propres à remédier à la situation. L’Administration restera cependant seul juge des mesures à prendre et sa
décision finale sera sans appel.
ARTICLE 2-4 : Préparation du béton
La préparation du béton se fera selon les règles de l’art et devra satisfaire les normes suivantes :
* Matériaux de construction granulométrie des agrégats : NM 10.1.002 ;
* Béton de ciment usuel : NM 10. 1.008 ;
* Technique des essais pour granulats, eau de gâchage, contrôle des bétons : NM 10. 1.021.
En cas d’utilisation de béton prêt à l’emploi, préparé en usine, le béton devra être conforme aux normes NM
10.1.011.
L’Entrepreneur devra en outre demander l’agrément du Maître de l’Ouvrage pour l’usine chargée de livrer le
béton.
Les ciments seront du type Portland à prise entre CPJ 35 pour les bétons massifs non armés et CPJ.45 pour les
bétons armés.
Les bétons sont définis par leurs classes de résistance, en fonction de la résistance nominale à la compression
mesurée à 28 jours sur cylindre :
Résistance nominale à 28 jours en bars

Désignation de la classe et Classe du Compression sur Traction par flexion


désignation courante du béton ciment cylindre sur éprouvettes
n °28 prismatiques
28 = 3.6 m/ a3
Classe B1
Bétons de résistance mécanique CPA ou CPJ 300 24
élevée 45 ou55
- éléments armés fortement sollicités
- éléments en béton précontraint
Classe B2
Bétons de résistance mécanique CPA ou CPJ 270 20 minimums
assez élevée 45 ou 55 22
- éléments armés normalement
sollicités
Classe B3
Bétons de résistance mécanique CPA ou CPJ 230 non définie
moyenne 45 ou 55
- éléments armés faiblement
13
sollicités
Classe B4
Bétons de résistance mécanique peu
élevée CPA ou CPJ 180 non définie
- éléments peu armés, de petites 35
dimensions dallage, éléments non
armés assez fortement sollicités en
compression
Classe B5
Bétons de résistance mécanique
faible CPA ou CPJ 130 non définie
 éléments non armés et peu 35
sollicités
 béton coulé en grande masse
 gros massifs de fondation
- bétons de remplissage
CLASSE 4 et B5E
Bétons des classes B4 et B5 de CPA ou CPJ 130 à 180 non définie
faible perméabilité 35

Tous les enduits devront être conformes aux prescriptions du D.T.U 26l.

Désignation Ciment Chaux Sable Grain de Gravette Emploi


CPJ 35 grasse (en litre) riz 10/15-
(en kg) Eteinte (en litre) 15/20
(en Kg) (en litre)
Mortier n° 1 300 150 1.000 Hourdage de maçonnerie
250 1.000
Mortier n° 2 400 500 500 Mortier de reprise de béton
Mortier n° 3 500 1.000 Enduit support de
Revêtement
Mortier n° 4 350 150 1.000 Corps d’enduit scellement
Mortier n° 5 250 1.000 300 Sikalite carreaux
500 700 dosé par Mortier étanche
Mortier n° 6 250 sac de
Mortier n° 7 250 100 450 ciment Forme de pente
200 1.000 1.000 Chape de lisage forme
Les frais d’Etude de granulométrie et formulation du béton ainsi que les frais d’Etude du béton armé sont à la
charge de l’Entrepreneur.
Les études de béton armé seront réalisées par un bureau d’études agréé.
Ces études sont à la charge de l’Entrepreneur

14
 la réalisation des plans de béton armé en (05) Cinq exemplaires (dont trois (3) pour l’administration) du
réservoir, chambre de vannes et abri.
 Le prélèvement d’échantillons de sables d’oued et de gravettes concassés pour la réalisation de la
formulation des bétons.
 La réalisation de la formulation des bétons.
 la réalisation des plans de recollement en cinq (05) exemplaires des ouvrages exécutés comprenant tracés
en plan des conduites posées .
 l’installation et le repliement de chantier ainsi que la remise en état des lieux pour chaque site.
 l’établissement de photos par site illustrant les différentes étapes des travaux du chantier suivant les
directives du responsable de l’Administration. Ces photos seront fournies en 3 exemplaires dans des
albums OU sur un support en CD. Il est précisé que l’appareil photos avec zoom grand plan (28-50 mm)
est à la charge de l’Entrepreneur.
ARTICLE 2-5 : Choix et vérification des matériaux
Pour les matériaux de construction, l’entrepreneur s’adresse aux sources qu’il jugera utile avec obligation
toutefois de n’employer que les matériaux de bonne qualité.
1.- Prescriptions spéciales concernant les agglomérés
Les agglomérés seront conformes aux normes N.F.P. 14.301 et aux prescriptions du D.G.A. article 74. Ils seront
vibrés mécaniquement.
2.- Vérification des matériaux
L’entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier la quantité de matériaux
vérifiés et acceptés indispensables à la bonne marche des travaux et dont l’échantillonnage aura été agréé par
l’Ingénieur. Avant le démarrage des travaux chaque chantier doit être approvisionné de la totalité des matériaux
nécessaire à la réalisation des ouvrages.
La demande de réception d’un matériau autre que les matériaux préfabriqués devront être faits au moins quatre
jours avant son emploi.
Pour les matériaux préfabriqués, ce délai sera d’un mois. Les matériaux refusés seront évacués du chantier dans
un délai de 24 heures maximum.
ARTICLE 2-6 : Réception des fouilles
Les profondeurs exactes des fondations seront déterminées au cours du terrassement après avoir atteint le
rocher, ou après essai de résistance de sol dans le cas où le rocher n’est pas atteint avant 3.00 m de profondeur.
Dans ce dernier cas, la réception sera faite par un laboratoire agrée à la charge de l’Entrepreneur. Dans le cas où
le rocher serait partout atteint la réception des fouilles sera alors faite par l’Administration.
ARTICLE 2-7 : Matériaux des conduites et raccords - Caractère alimentaire des
matériaux et produits
Dans la solution de base, les tuyaux sont en PVC et les raccords en PVC.
Tous les matériaux et produits susceptibles de rentrer en contact avec l’eau potable doivent faire l’objet d’une
fiche technique précisant la composition, les caractéristiques, le domaine d’utilisation et l’agrément du
caractère alimentaire du matériau ou du produit par les autorités sanitaires compétentes.
L’Entrepreneur devra garantir que les matériaux et produits utilisés ne sont pas susceptibles à terme de libérer
dans l’eau certaines matières qui modifient les caractéristiques de l’eau véhiculée.
ARTICLE 2-8 : Tuyaux en polyéthylène haute densité - PEHD
1.- Qualité des matériaux
Les tuyaux et les raccords électro-soudables éventuellement utilisés, seront en polyéthylène haute densité
(PEHD). Ils seront d’une marque de conformité à la NF et de caractéristiques conformes à la norme NFT
54063, édition Juill. 89.
Les tuyaux et les raccords doivent être de qualité alimentaire au contact avec de l’eau potable, il ne devrait pas
y avoir lieu de relargage de substances minérales ou organiques portant atteinte à la qualité des eaux.

15
L’entrepreneur doit présenter un certificat d’alimentarité datant de moins de deux ans et délivrée par un
laboratoire agrée pour le contrôle des matériaux destinés à être mis en contact avec l’eau potable.
.2.- Fabrication des tuyaux
Ils sont fabriqués par extrusion d’un mélange de résines PEHD et de ses adjuvants, de noir de carbone
notamment, mélange rendu pâteux par échauffement et malaxage à l’aide d’une vis sans fin placée dans un
fourreau garni extérieurement de résistances électriques.
Il s’agit d’une fabrication de type continue, le profilé ainsi constitué étant ensuite coupé, puis enroulé en
couronnes de grande longueur, conditionnées éventuellement sur touret.
3.- Fabrication des raccords
Ils sont fabriqués par injection, selon le même principe et avec le même matériel que les raccords PVC.
Une résistance électrique est placée dans le moule des raccords, avant injection et avant que la matière ne
vienne recouvrir lors du emplissage de ce moule, lorsque l’on désire obtenir des raccords électro-soudables qui
seront liés à eux-mêmes ou aux tuyaux par fusion des parois en présence.
4.- Caractéristiques géométriques - Tolérances ; Caractéristiques dimensionnelles
Les caractéristiques dimensionnelles des tubes en PEHD destinés à la conduite des fluides sous pression, ainsi
que leurs tolérances sont définies par les normes : NFT 54063, édition Juill. 89 et NFT 54071, édition Nov. 91
et sont spécifiées dans le tableau ci-après.

Diamètr Epaisseur nominale (2) Tolérance Tolérances sur épaisseur (4) Ovalisations
e sur absolues
extérieur diamètres Maximales (5)
Nominal extérieur
XDN
(1)
PN PN10 PN12, PN16 Moyen (3) PN6 PN1 PN12,5 PN16 sur sur
6 5 0 tube tube
droit enroul
é
20 2 3 3 3 + 0,3 + 0,4 + 0,5 0,5 1,2
25 2 3 3 3 + 0,3 + 0,4 + 0,5 + 0,5 + 0,5 0,6 1,5
32 2 3 3 3,6 + 0,3 + 0,4 + 0,5 + 0,5 + 0,6 0,8 2,0
40 2 3 3,7 4,5 + 0,4 + 0,4 + 0,5 + 0,6 + 0,7 1,0 2,4
50 2,4 3,7 4,6 5,6 + 0,5 + 0,5 + 0,6 + 0,7 + 0,8 1,2 3,0
63 3 4,7 5,8 7,1 + 0,6 + 0,5 + 0,7 + 0,8 +1 1,6 3,8
75 3,6 5,5 6,8 8,4 + 0,7 + 0,6 + 0,8 + 0,9 + 1,1 1,8 4,5
90 4,3 6,6 8,2 10,1 + 0,9 + 0,7 + 0,9 + 1,1 + 1,3 2,2 5,4
110 5,3 8,1 10,0 12,3 + 1,0 + 0,8 + 1,1 + 1,2 + 1,5 2,7 6,6
125 9,2 11,4 14,0 + 1,1 + 1,2 + 1,4 + 1,6 3,0 7,5
140 10,3 12,7 15,7 + 1,1 + 1,3 + 1,5 + 1,8 3,4 8,4
160 11,8 14,6 17,9 + 1,1 + 1,4 + 1,7 + 2,0 3,9 9,6
180 13,3 16,4 20,1 + 1,2 + 1,6 + 1,9 + 2,3 4,4
200 14,7 18,2 22,4 + 1,3 + 1,7 + 2,1 + 2,5 4,8
225 16,6 20,5 25,1 + 1,5 + 1,9 + 2,3 + 2,8 5,4
250 18,4 22,7 27,9 + 1,5 + 2,1 + 2,5 + 3,0 5,9
280 20,6 25,4 + 1,9 + 2,3 + 2,8 6,4
315 23,2 28,6 + 2,1 + 2,6 + 3,1 7,0
(1) correspond au diamètre extérieur moyen nominal, exprimé en millimètres
(2) correspond à l’épaisseur minimale, exprimée en millimètres ;
(3) Par application aux gros diamètres de la formule : D = 0,0065 x D avec arrondissage au dixième de
millimètre supérieur ;

16
(4) Par application de la formule : (e = 0,1 x e + 0,2 mm avec arrondissage au dixième de millimètre supérieur)
;
(5) valeurs obtenues en sortie de fabrication.
5.- Joints
a) Raccords mécaniques
L’étanchéité avec la conduite PEHD sera obtenue par action mécanique sur la paroi extérieure du tube engagé,
et (ou) la compression d’une bague de joint ou élastomère, par la contrainte d’une vis serrant le raccord sur le
tube.
Toute liaison prenant pour principe un filetage du tube lui-même ou la confection d’un collet battu à son
extrémité sera interdite.
b) Raccords électro-soudables
Ces jonctions prennent pour principe l’interpénétration par fusion de 2 parois en présence, par l’action d’une
résistance incorporée dans l’emboîture femelle du raccord.
Cette opération nécessite un matériel approprié qui établit une température de fusion et un temps d’application
programmé, en fonction notamment de l’épaisseur de la paroi.
Le modèle de ces raccords et leur matériel de confection du joint devront avoir reçu préalablement l’accord du
Maître de l’ouvrage.
L’Entreprise devra présenter à ce dernier les documents établissant la valeur d’une telle technique, ses éventuels
agréments ainsi qu’une liste de références sérieuses.
6.- Examen d’aspect et de dimensions
Tous les tuyaux et pièces de raccords seront examinés avant leur descente en tranchée. Tous les éléments
présentant des défauts manifestes de fabrication, ou ayant été blessés, rayés ou poinçonnés profondément lors
des déchargements et manipulation seront écartés, et à fortiori s’ils présentent des éclats ou fissurations.
Les dimensions seront vérifiées, et notamment le diamètre extérieur des tubes et intérieur des raccords, et la
vérification sera faite par comparaison avec ce que demande la norme NFT54063. Cet examen pourra être
effectué selon des données statistiques standard, selon le désir du Maître d’ouvrage.
Les tubes et raccords ne satisfaisant pas aux dimensions et tolérances exigées devront être remplacés, nombre
pour nombre.
7.- Marquage
Chaque type doit porter de façon apparente et indélébile répétée au moins une fois par mètre et dans l’ordre les
indications suivantes :
 la désignation Commerciale et/ou le sigle du fabricant ;
 L’indication PE 63 EAU POTABLE suivie de la valeur de la PN.
 Les dimensions du tubes : diamètre extérieur nominal x épaisseur nominale ;
 La marque de conformité aux normes ;
 La date de fabrication : années (deux derniers chiffres de l’année de
 Fabrication et quinzaine (lettre) ;
 Le numéro du lot de fabrication (un numéro de lot correspond à une fabrication à partir d’une
composition donnée, extrudée en continu sur une machine donnée, dans un diamètre donné, par une
campagne donnée) ;
 L’origine de la matière première.
Ce marquage doit figurer tous les mètres. Lorsque les tubes sont livrés en couronnes ou sur touret, une
indication doit permettre, après chaque prélèvement, de constater la longueur restante.
Les tubes, de couleur noir, auront reçu d’extrusion d’au moins 3 bandes bleues longitudinales, afin de les
identifier comme conduites d’eau potable.

17
ARTICLE 2-9 : Tuyaux en acier galvanisé et pièces de raccord
1. - Tuyaux
Les tuyaux en acier galvanisé qui entreront dans l’exécution du réseau de ce projet seront de bonne qualité et ne
doivent présenter aucun défaut. Avant la pose des tuyaux, les tranchées doivent être réglées et nettoyées, les
mottes de terres et les pierres doivent être enlevées.
Les tuyaux seront posés sur un lit de sable propre d’épaisseur minimale de 30 cm. Une fois les tuyaux posés,
l’entrepreneur procédera à l’enrobement jusqu’à 30 cm au dessus de leur génératrice supérieure et sur toutes la
largeur de la tranchée, à l’aide de la terre exempt de mottes et de pierres (remblai criblé) damé par couche de 15
cm (en laissant provisoirement les joints dégagés pour les essais en tranchée). Le raccordement entre tuyaux se
fera avec des manchons filetés ou bien avec des brides convenablement soudées et boulonnées avec
incorporation des joints en caoutchouc.
Les essais de pression à réaliser par l’entrepreneur seront limités aux valeurs suivantes :
1) PS <= 10 bars ; Pression d’essais = 1,5 x PS
2) PS > 10 bars ; Pression d’essais = 5 + PS
Après les essais de pression, le reste de la tranchée est remblayé en tout venant tassé (remblai meuble). Ces
essais doivent être testés par un technicien de la DPE et tous les frais de la main d’œuvre et de matériel sont à la
charge de l’entrepreneur.
.2. - Pièces de raccords
Les pièces de raccords tels que coudes, tès, réduction en fonte, etc. seront en fonte. Ils doivent présenter à la
cassure un grain gris régulier avec arrachement et être revêtus intérieurement et extérieurement. L’assemblage
de ces raccords avec les tuyaux se fera avec filetage ou brides à soudure. Les essais de réception de pression
auxquels seront soumis ces raccords sont les mêmes que ceux de la conduite sur laquelle ils sont montés.
A chaque extrémité de coude, l’entrepreneur doit réaliser une butée (bloc en béton ordinaire) afin d’éviter
l’arrachement de l’assemblage
ARTICLE 2-10 : Equipements des points hauts
Caractéristiques de fonctionnement :
Les équipements de points hauts de la canalisation remplissent trois fonctions
 Dégazage des conduites sous pression (faible débit d’air) ;
 Evacuation de l’air lors de remplissage (débit d’air important) ;
 Rentrée d’air lors des vidanges, accidentelles (rupture de canalisation) ou non (débit d’air important).
Appareillage à prévoir :
Les points hauts seront équipés de ventouse(s) triple fonction dont les caractéristiques (à fournir par les
concurrents) doivent être telles que :
 La dépression dans la canalisation lors d’une vidange ne dépasse pas 3 mètres ;
 La surpression lors de la fermeture soit inférieure à 1 bar ;
 L’étanchéité soit assurée même sous de faibles charges ;
ARTICLE 2-11 : Robinetterie - Vannes de petit diamètre (inférieur ou égal à 300 mm)
Ce sont des robinets - vannes ronds à opercule, en fonte ductile, à passage direct et à commande manuelle par
volant. La partie inférieure du passage de l’eau est parfaitement droite et lisse (aucune rainure pour l’obturateur
n’est admise). Le siège de l’obturateur sera en caoutchouc artificiel. Elles devront être conformes aux normes
NFE 29324 et ISO 7259.
ARTICLE 2-12 : MOTOPOMPE

Une attention particulière sera accordée aux matériaux constitutifs des turbines, en relation avec la résistance à
l'agressivité et à la turbidité à l'eau.

Le système de pompage doit supporter sans dommage aucun, au moins 10000 cycles démarrage - arrêt, dans les
conditions d’opération définies par : une hauteur maximale de pompage, et un générateur photovoltaïque fonctionnant
en conditions standards de test.

18
La fixation du groupe motopompe doit être ferme, assurer sa position verticale, et supporter la tendance de recul au
démarrage

 La pompe doit être de type centrifuge multi étage directement couplée,


 La pompe doit être protégée contre le fonctionnement à sec
 Le matériau de la pompe doit être résistant à l’humidité.
 La pompe doit fonctionner dans les conditions et propriétés de l’eau locale.
Les pompes, comme le reste du matériel, doivent être dûment éprouvées. Un clapet anti-retour sera systématiquement
inclus en sortie de pompe.

Documents à fournir :
 Note technique indiquant le mode de fonctionnement, le mode d’installation et les données techniques
spécifiques (en langue française ci- possible),
 Un certificat de conformité aux standards internationaux et attestant le respect des spécifications techniques
proposées

CHAPITRE III :
DESCRIPTIF TECHNIQUE
A/Réservoir semi- enterré de 30 m3
PRIX N°0 1
Concerne les fouilles en terrain de toute nature, profondeur de 1,00 a 1.50 m y compris emploi de
marteaux piqueurs ou explosifs, évacuation des terres en excèdent , fournitures, main d’œuvre et toutes
sujétions

payé au mètre cube.

19
PRIX N° 02
Concerne l’hérissonnage en moellons de 0.20 m d’épaisseur y compris damage, fournitures, main
d’œuvres et toutes sujétions

payé au mètre carré .

PRIX N° 03
. Concerne le béton Armé y compris ferraillage ( selon plans béton armé à la charge de l’Entrepreneur)
dosé à 350 kg de ciment CPJ,45 pour 400l, de sable et 800l de gravette , y compris coffrage, décoffrage,
fournitures, béton de propreté aux fondation de 10 cm d’épaisseur, main d’œuvre et toutes sujétions

payé au mètre cube .

PRIX N° 04

Concerne l’enduit 3 cm d’épaisseur étanche au SIKA- LATEX ou produit similaire réalisés en deux
couches : une couche de fond et une couche de finition lissé à la truelle et dosé à 450 Kg CPJ. 45 par m3 de
sable y compris fournitures, main d’œuvre et toutes sujétions.

Payé au mètre carré .

PRIX N° 05

Concerne l’enduit ordinaire exécuté comme suit: une première couche à dosée 350 Kg de ciment CPJ 45
par m3 de sable fin pour dégrossissage, ensuite une deuxième couche de finition dosée à 350 Kg de
ciment CPJ, 45 et 350 kg de chaux grasse éteinte en pâ te pour 1 m3 de sable, y compris fournitures,
main d’œuvre et toutes sujétions.
Payé au mètre carré

PRIX N° 06
Maçonnerie en pierres taillées hourdées au mortier de 300 kg de ciment CPJ, 45 par m 3 de sable, les joints
apparents bien remplis lissés à la truelle, tiretés de fer, y compris fournitures, main d’œuvre et toutes
sujétions.
Payé au mètre cube

PRIX N° 07
forme de pente et chape de lissage  : forme de pente réalisée en béton dosé à 250 k/m3 CPJ 45
pour 450 litre de sable et 1 m3 de gravette .cette forme sera finement talochée et réalisée suivant le
profil des pentes qui ne sera pas inférieur à 2 cm par mètre . l’épaisseur minimum de la forme au
point bas à l’endroit des gargouilles ne sera pas inférieur à 2 cm . cette forme sera terminée par une
chape de lissage au mortier de ciment , ne présentant ni creux ni bosses pour la pose du complexe
étanche

Payé au mètre carré


PRIX N° 08
Exécuté conformément aux plans BA hourdis creux. L’épaisseur des planchers est obligatoirement elle prévue aux plans
de BA et celui de pose .comprend :

Fourniture, pose , étaiement ,coffrage et décoffrage ,fermeture des hourdis d’extrémité en béton ,acier et béton des
nervures et des dalles de compression armé ,béton et cales préfabriquées suivant détails des plans BA

Payé au mètre carré

20
PRIX N° 09

Concerne la fourniture et mise en place d’une Trappe métallique galvanise de 4 mm sur cadre en fer de0,
60mx0, 60m, y compris serrure de sûreté, clés, pose, fournitures, peinture, main d’œuvre et toutes
sujétions

Payé à L’unité
PRIX N° 10

Concerne l’étanchéité au Flintkote , y compris fournitures, main d’œuvre et toutes sujétions

payé au mètre carré.

PRIX N° 11

Concerne les regards de raccordement de 0.80m x 0.80m x 0,80m y compris fouille, béton armé, enduits
étanche, trappe en coupole, étanche et équipé d’anneau de levage, col de cygne, pièces de raccordement,
vannes, peinture et toutes autres sujétions.
Payé à l’unité.
PRIX N° 12
Les évacuations des eaux excédentaires seront assurées en tube P.V.C., D110 fixation aux parois par colliers à
fourche , y compris toutes autres sujétions de pose et de raccordement

Payé au mètre linéaire


PRIX N° 13
Concerne la fourniture et la mise en place de tuyau galvanisé de 2², pour l’alimentation, la distribution,
vidange et trop plein y compris crépine, coudes, raccords, colliers de fixation, pose scellement, fourniture
et pose d’un flotteur main d’œuvre et toutes sujétions.
Payé au forfait

B/ Creusement et équipement du puits au douar Taounzrafte


Prix n°01 :

Ce prix rémunère au mètre linéaire :

- les quantités réellement forées, en terrain sec ou aquifère, Le forage sera exécuté à la foration, au diamètre de
8 ‘’1/2, La machine mise en place devra avoir les performances nécessaires lui permettant d’atteindre la profondeur
nécessaire puis Alésage (élargissement de 8’’1/2 à 15’’1/2) à l’air ou rotary à la boue en terrains de toutes natures

Le compresseur à mettre en place devra avoir les performances nécessaires pour atteindre les profondeurs et les
diamètres indiquées par le présent CPS

21
-la fourniture à pied d’œuvre et la descente de tubage plein en PVC au diamètre de 9’’5/8 y/c gravionnage de l’espace
annulaire et toutes sujétions.

-La fourniture à pied d’œuvre et la descente de tubage crépine d’équipement au diamètre de 9’’5/8 y/c gravionnage
de l’espace annulaire et toutes sujétions.

-La cimentation de l'espace annulaire, et s'applique à la fourniture à pied d'œuvre du ciment nécessaire à la
préparation du laitier de ciment et son injection dans l'espace annulaire et à l'attente de prise de ciment.

Prix n°02
Ce prix rémunère à l’unité la confection d’une tête de forage réalisée conformément à l’article du CPS.

Le forage sera équipé d'une tête en gros béton de dimensions 20Xcm80cmX 80 cm et d’une hauteur de 1 m et sera
ancrée dans le terrain sur une profondeur de 50 cm. Le numéro IRE du forage et la date de réalisation doivent être
gravés sur la borne. Cette tête sera payée à l'unité. Ce prix comprend à la fois la fourniture des matériaux et la pose.

Prix n°03
Ce prix rémunère au mètre linéaire  la fourniture, transport et pose d’une colonne montante Ø2’’ en acier
galvanisé à chaud avec bride tarif 10 sans soudure avec éventuellement, coudes, clapet anti-retour, robinet vanne bridé à
opercule, compteur volumétrique Bridé, manomètres de glycérine gradué de 0 à 10 bars y compris toutes sujétions.

Prix n°04
Ce prix rémunère à l’ensemble la fourniture et pose d’un système de pompage fonctionnant à énergie solaire comprenant  :

- pompe électrique immergée HP 12,5 - 9,2KW - HMT 200 DNM 2’’1/2 Triphasé débit 2L/S avec convertisseur
nécessaire , sonde de niveau, clapet anti retour , câble immergé d’alimentation ,conduite en tube galvanisé 2’’1/2 pour
branchement y/c tous accessoires nécessaires et toutes sujétions.

Prix n°05
Panneaux Solaires photovoltaïque – Cristallin

Ce prix rémunère à l’unité et s’entend pour l’ouvrage complètement terminé y compris toutes sujétions de
fournitures et installation des panneaux solaires monocristalline ou poly cristallin
Caractéristiques électriques :

Type de cellules : monocristalline ou poly cristallin

 La puissance nominale : 260WC


 Tension à puissance max (Vmp) : 30.64 V
 Courant à puissance max (Imp) : 8,17 A
 Tension en circuit ouvert (Voc) : 37.83 V
 Courant de court-circuit (Isc) : 8.69 A
 Nombre de cellules: 60
 Tension de système maximale: 1000 V
 Température de fonctionnement : -40° à +85°

N b : les panneaux solaires doivent être équipés par des câbles et des boites de jonctions pour la liaison entre eux et la
liaison avec la prise de terre.

Caractéristiques mécaniques :

 Le cadre des modules doit être de préférence en aluminium anodisé,


 Chaque module doit être livré avec accessoires de fixation en acier inoxydable (boulons, écrous, serre
-boulon, et rondelles)

22
Documents à fournir :

 Un certificat de test conforme à la norme internationale IEC – 61215 ou équivalent. Ce certificat doit
mentionner entre autres la référence du module, la date de test et les résultats des tests subis.
 Une fiche technique en langue française indiquant les caractéristiques de puissances, de courant, de
température et de tension.

Un certificat de garantie par lequel le fournisseur s’engage à garantir la qualité et les performances du module au
moins pendant la durée de garantie proposée.(10ans minimum)
Variateur solaire hybride 18.5 kw

Fourniture et pose d'un Variateur solaire hybride de puissance 18.5 KW de marque Lorentz ou similaire.
Les caractéristiques électriques suivantes seront vérifiées :

- La puissance disponible minimale


- La tension d’entrée et de sortie, Le type de courant (monophasé, triphasé),
- Le montage en surface, le Rendement supérieur ou égal à 90%,
- L’indice de protection supérieur ou égal à IP 54, Le Poids et les dimensions.
Support de fixation pour panneaux solaire en acier galvanisé

 Socle en Béton armé classe B2 dosé à 350 kg/m3 en ciment CPJ 45 suivant tableau des dosages vibré ou
prévibré, exécuté conformément aux plans de détail du B.E.T.y/c Fouilles en puits, tranché ou rigole dans
tout terrain y/c rocher et toutes profondeurs nécessaires y/c coffrage, décoffrage, recoupement des
balèvres, réserves, trous étriers engravures, béton de propreté, tiges de fixation …. Et toutes sujétions
nécessaires à un ouvrage parfaitement exécutés suivant les règles de l’art.
la structure des panneaux photovoltaïques doit être en acier , Le support doit être confectionné d’une manière à
assurer une bonne stabilité du générateur solaire face à des vents de vitesses importantes(120km/h)

Le support des modules doit être conçu pour assurer un montage par ancrage en béton sur des toits de différentes
résistances mécaniques (terre, béton, préfabriqué...),

L’angle d’inclinaison du support doit être fixe à 30° orientation sud plaine avec des pas de 10°max., Le montage du
support doit être conçu d’une manière à laisser un espace vide suffisant entre la base des modules et la surface
d’installation (50 cm).

Caractéristiques mécaniques

Le support doit être muni de tous les accessoires nécessaires pour son ancrage  : Boulons, rondelles, écrous, tiges.
Les accessoires du support doivent être de même nature de matériel.

Accessoires électriques .

L’âme du câble doit être en cuivre multibrins souple,

- Le câble utilisé doit être du type à usage en immersion, présentant une bonne résistance à l’eau, aux U.V et à
l’humidité (conformité au Standard International).
-
 Coffret complet qui contient l’onduleur est toutes accessoires de protection .
 Câble solaire 1*10 mm
 Coffret de protection DC : 2 fusibles DC par chaine, disjoncteur DC, parafoudre DC et mise a la
terre.
 Un système d’alarme fonctionnant à l’énergie solaire et toutes sujétions de pose.
Prix n°06

23
Ce prix rémunère, au mètre linéaire, la fourniture, le transport jusqu’à pied d’œuvre et la pose
d’un grillage de clôture en acier galvanisé de 2mm y compris la mise en place de poteaux en
cornière 40mm espacés au maximum de 3 m. (dimension de la maille est de 50mm/50mm tolérance +5 %). Il
y a lieu de signaler que ce grillage disposera d’une porte de 1,00 X 2,00.La clôture devra avoir une hauteur d’au
moins 2,00 m.
La portière avec système de verrouillage faite de mêmes matériaux que la clôture.
Les poteaux seront en fer cornière de dimensions de 50x50x4, les poteaux des coins et au changement de direction
seront en fer cornière de 50x50x4 renforcé par des jambes de force en fer cornière des mêmes dimensions.
La hauteur de ces poteaux est de l’ordre de 2,50m dont 0,50m sera encastré dans un massif en gros béton, la
partie supérieure de ce massif sera bien fini avec un béton dosé à 300 kg/m3 (ciment CPJ45), dimension de ce massif est
de (0,40x0, 40x 0,50m). A signalé aussi que l’espacement entre les poteaux est de l’ordre de 3,00m et recevront deux
couches de peinture anticorrosive.
Les poteaux en fer doivent avoir trois trous à la partie supérieure, médiane et inférieure pour permettre le
passage de fil galvanisé de tensions.
Ce prix s’applique à l’ensemble des travaux décrit ci-dessus et couvre tout frais et toutes sujétions d’exécution.

Prix n°07
CONSTRUCTION D’UN ABRI DE POMPAGE DE 2. 4X2.4 M2 COUVERT

Ouvrage payé à l’unité

DESCRIPTION :

-FOUILLE EN TRANCHEE EN TERRAIN DE TOUTE NATURE

En particulier pour fondation de murs, de longrines et poteaux pour tous les bâ timents,
compris jets sur berges, épuisements, blindage éventuel, non compris chargement et transport,
ouvrage mesuré au mètre cube pour toutes profondeurs, mesures prises au vide de construction,
sans aucune majoration pour façon de talus.

-BETON DE PROPRETE :

Sous tous les ouvrages en béton armé, semelles, longrines ou maçonneries en fondations,
exécuté en béton n° 5 (voir tableau des dosages) ; épaisseur suivant plans, compris pilonnage, la
largeur du béton de propreté dépassera de 0,05ml de chaque cô té de l’aplomb des ouvrages qu’il
supporte ou selon plan de béton armé.

-MAÇONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION

Pour murs en fondation sous chaînage, exécution en moellon hourdés au mortier de ciment
n° 3, les parements seront dressés de manière à ne présenter aucune aspérité, les joints seront
soigneusement remplis en mortier, en montant les moellons seront exécutés toutes tailles,
boutisses faisant l’épaisseur des murs et toutes sujétions.

-HERISSONNAGE EN PIERRE SECHES :

Sous les formes directement en contact avec le sol, exécuté à la main, les pierres posées la
pointe en l’air, compris fermeture à la pierre cassée et damage, hauteur finie de 0,20m.

-FORME DE BETON SUR HERISSONNAGE

Pour les formes sur hérisson, en béton n°2 de 0,10m d’épaisseur, soigneusement réglée,
compris pilonnage mécanique, arrêtés en coffrage, strillage et armature en quadrillage de fer TOR
de Ø 6 tous les 0,25m dans les deux sens.
24
-BETON ARME EN FONDATIONS ET EN ELEVATION (GENERALITES) :

Les ouvrages en béton armé en fondation et en élévation seront réalisés en béton dosé à
350 kg de ciment CPJ 45, obligation vibré ou préverbe. Les calcules seront effectués suivant la
circulaire dite BA 603.

Ce prix comprendra les reprises dans le béton existant, le coffrage, le décoffrage, les étais et
toutes sujétions et mise en œuvre, à toute profondeur et hauteur.

La fabrication de ce béton sera exclusivement aux engins mécaniques comportant un


dispositif de dosage de l’eau de gâ chage. Les dosages des agrégats seront faits à l’aide de caisses. La
mise en œuvre se fera à la brouette, à la benne ou sceau. Les armatures devront être éloignées des
coffrages, au moyen de cale spéciale en béton. Les fonds de coffrage seront nettoyés au jet d’eau
avant coulage du béton. Les coffrages des poteaux comporteront une face démontable pour le
nettoyage des surfaces de reprise

Les prix de règlement comprendront toutes sujétions pour pentes, formes irrégulières, etc. ...
ces béton seront payés au mètre cube théorique des plans d’exécution de béton armé.

En béton armé dosé à 350 kg/ m3, vibré exécuté conformément aux plans de détail établis
par l'Entrepreneur pour tout ouvrage, semelles, longrines et chaînages, poteaux voiles et dalle
….y/c le ferraillage qui sera exécuté conformément aux plans. Le fil de ligature. Les aciers de
montage, les cales annulaires SMATEC, au mortier de ciment pour les poutres et poteaux (à enfiler
sur les cadres, prévoir une cale par Kg d’acier en moyenne), les cales obliques spéciales seront
proposées pour les voiles minces ...Le poids des aciers pris en compte résulte des mètres
théoriques, selon le plan d’exécution établi par bureau d’étude agréer a la charge de l’entrepreneur,
compte tenu des recouvrements, chapeaux et crochets. Aucune majoration ne sera accordée pour
chutes, fils de ligature, etc...

-ACIER TOR POUR BETON ARME

Armatures en acier crénelle naturellement dur nuance Fe -E -40 TOR ou CARON Répandant
Aux Condition exigées fourniture, façonnage et mise en place des aciers quelle qu’en soit la
difficulté, des cales d'écartement seront prévues pour garantir un enrobage correct des aciers ces
cales pourront être cubique en ciment ou tout autre système agrée par le maître de l'œuvre .Le
poids des aciers pris en compte résulte du mètre selon plans d'exécution du BA, compte tenu des
recouvrements, chapeau et crochet. Il ne sera pas prévue de majoration pour chute, fil de ligature
tolérance de laminage, etc.

-MAÇONNERIE EN AGGLOS DE 0 ,15 EN ELEVATION :

Les maçonneries, parties cô tés 0,15 seront réalisées en agglomérés creux vibrés, type
BRESSER ou équivalent, hourdées au mortier n° 3 les joints seront croisés.

-ENDUIT INTERIEUR ET EXTERIEUR AU MORTIER DE CIMENT DOSE A 350 KG/M3 :

Comprenant crépis au mortier dosé à 350 kg de ciment, couche de finition au mortier dosé à
350 kg de ciment y compris arêtes, cueillies, etc..

-ETANCHEITE MULTICOUCHE 3X36 S Y/C PROTECTION EN ALUMINIUM :

Cet ouvrage comprendra :

-1 Couche de bitume à chaud 1,500 kg

25
-1 Feutre bitumé surfacé 36 S 1,800 kg

- Poids moyen au mètre carré 3.300 kg

La dernière couche en aluminium Les enduits d’application à chaud seront chauffés et brasée
à la température de 180°

Les feutres seront déposés à joints décalés de 1/3 pour éviter tout chevauchement des joints,
la dernière couche de bitume devra laisser une surface parfaitement lisse et plane y compris forme
de pente et chape de lissage, exécuté selon pente admissible en béton dosé à 250 kg /m3 de ciment
CPG 35 ou 45, soigneusement réglé et damé, formant gorge à la base des reliefs. L’épaisseur
variable sera au point bas d’au moins 3 cm .Les pentes minima seront de 1,5% de 0,80 m
d’épaisseur réalisé au mortier de ciment CPJ 35. La surface obtenue devra permettre un écoulement
parfait des eaux vers les bouches d’évacuation.

-FOURNITURE ET POSE DE PORTE METALLIQUE DE 1,00m X 2,00m :

Fourniture et pose de porte exécutée conformément à la description ci-après, porte pleine,


structure en tube carré de 40X20, recouverts sur les deux faces d’une paroi en tô le de 30/10. Cadre
en cornière de 4.X30 mm; scellée au mur par pattes des scellements, sur les cô tés verticaux.

- 3 paumelles de 160 mm

- Serrures de sû reté Bécard.

-FOURNITURE ET POSE FENETRE ET CHASSIS METALLIQUES :

Fourniture et pose Fenêtre à en tô le avec cadre en cornière de 4.X30 mm; scellée au mur
par pattes des scellements,- 2 paumelles de 160 mm - Serrures de sû reté Bécard. et châ ssis
métallique de0, 60mx0, 60 m lames fixes grille antivol

-PEINTURE VINYLIQUE :

-Peinture intérieur des locaux consistant en :

-1 ponçage général

-1 couche d’impression

-Rebouchage et couche d’enduit RTOUT PRET d’Astral ou équivalent

-1 ponçage général

-1 couche d’impression

-1 couche d’enduit de peinture STOP ASTRAL d’Astral ou équivalent

-Ponçage général pour obtenir un support doux, satiné, exempt de cueillis et d’ondulations, le
support doit être réceptionnée par le maître d’œuvre avant poursuite des travaux.

-Application de 2 couches de peinture vinylique du type VINYLE ASTRAL ou équivalent, pour


obtenir un résultat satisfaisant le maître d’œuvre.

-Ouvrage comptabilisé au mètre carré, tous vides déduits.

-PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR PIECES METALLIQUES

26
- Après isolation des pièces métalliques (tête de clous, ferrures, etc.…)
- 1 couche d’impression en VINYLASTRAL ou équivalent diluée à 10% d’eau.
- 1 couche de sous couche glycérophtalique d’Astral ou équivalent
- 2 couches d’émail Celluc ou équivalent.
- 24 heures doivent s’écouler entre l’application de la sous couche et de l’émail Celluc, couleur
selon indication de l’administration.

Prix n°08- Terrassement pour fouilles.


Terrassement en terrain de toute nature et à toutes profondeurs en pleine masse, en tranchée, en puits ou en
rigole y compris toutes sujétions d'étaiement, réglage aux alentours de l'ouvrage, mise en dépôt, remblai
primaire compacté jusqu'à 20 cm au dessus de la génératrice supérieure extérieure de la conduite, remblai
secondaire, évacuation des déblais excédentaires à la décharge autorisée, épuisement des eaux, débroussaillage
et défrichement des bois et cultures, dessouchage d'arbres abattus et dé forestage par coupe d'arbre se trouvant
dans l'enceinte de l'ouvrage et toutes sujétions

Ouvrage payé au mètre cube.

Prix n°09- Conduite en PEHD DN. 63 mm PN 16


Fourniture, transport et pose des conduites en PEHD PN 16 y compris assemblage par électro soudage ou poly
fusion bout à bout, manchons, mise en place, coude tout angle, cône de réduction, raccord, bouchon d'extrémité,
Raccords à bride major, joint de démontage, ancrage au sol le long des pentes, butées et contre butées, descente
dans les fouilles, essais, Désinfection et rinçage à l' eau clairet toutes sujétions. Avant le démarrage des
travaux, le soumissionnaire doit fournir l’attestation de garantie de fournisseur des conduites et pièces spéciales.

Ouvrage payé au mètre linéaire.

C/ Creusement et équipement d’un puits au douar Ait Hmoudou

PRIX N° C1 : creusement d’un puits de30cm de diamètre


Exécutes conformément aux descriptions du prix n° B1
Payé au mètre linéaire.
PRIX N° C2 : Confection de tète de forage
Exécutes conformément aux descriptions du prix n° B2
Payé à l’unité.

PRIX N° C3 : Fourniture et pose d’une colonne montante Ø2” en acier galvanisé PN 25
Exécutes conformément aux descriptions du prix n° B3
Payé au mètre linéaire.
27
PRIX N° C4 : Fourniture et pose d’un système de pompage fonctionnant à énergie solaire
Exécutes conformément aux descriptions du prix n° B4
Payé à l’ensemble.

PRIX N° C5 : Construction d’un réservoir semi-enterré de 30m3


Exécutes conformément aux descriptions des prix n °A1 à A13
Payé au forfait

PRIX N° C6 : Fouilles en tranchées


Exécutes conformément aux descriptions du prix n° B8
Payé au mètre cube.

PRIX N° C7 : Fourniture et pose de conduite en polyéthylène  63 PN 16


Exécutes conformément aux descriptions du prix n° B9
Payé au mètre linéaire.

PRIX N° C8 : Fourniture et pose de conduite en polyéthylène  50 PN 16


Fourniture, transport et pose de conduite en polyéthylène PN 16 de f 50 mm, y compris tés, coude colliers,
embouts de raccordements, réduction et toutes autres pièces nécessaires à la pose et l’essai, .(y compris si il y a
lieu la fourniture et la pose de tube en acier galvanisé de diamètre égale à 50 mm pour traversée sur chaâ ba y
compris fouille, raccords, accessoires et la fourniture et l’installation de câ ble en acier de diamètre supérieur ou
égale à 2 cm pour deux traversées sur chaâ bas y compris encrage sur massifs en béton, fixation de la conduite,
accessoires et toutes autres sujétions nécessaires )

Payé au mètre linéaire.

PRIX N° C9 : Fourniture et pose de conduite en polyéthylène  32 PN 16


Fourniture, transport et pose de conduite en polyéthylène PN 16 de f 32 mm, y compris tés, coude colliers,
embouts de raccordements, réduction et toutes autres pièces nécessaires à la pose et l’essai,. .(y compris si il y a
lieu la fourniture et la pose de tube en acier galvanisé de diamètre égale à 32 mm pour traversée sur chaâ ba y
compris fouille, raccords, accessoires et la fourniture et l’installation de câ ble en acier de diamètre supérieur ou
égale à 2 cm pour deux traversées sur chaâ bas y compris encrage sur massifs en béton, fixation de la conduite,
accessoires et toutes autres sujétions nécessaires )

Payé au mètre linéaire.

28
Page dernière

MARCHE N°: ………../……….

Objet: A/Construction d’un réservoir d’eau au douar Tamadrouste .


B/Creusement et équipement en système de pompage et énergie solaire d’un puits au douar Taounzrafte .
C/Creusement et équipement en système de pompage d’un puits au douar Ait Hmoudou
Passé, par : appel d'offres ouvert sur offres de prix séance publique en application de l’alinéa 2, paragraphe 1 de l'article 16 et
paragraphe 1 de l’article 17 et l’alinéa 3, du paragraphe 3 de l’article 17 du décret n°: 2-12-349 du 08 joumada 1 er 1434 (20 mars
2013) relatif aux Marchés publics

Montant de l'acte d’engagement :(A+B+C)


…………………..………………………………………………………………..……………………………………………… : En Chiffres
En lettres  : …………………………………………………………………………………………………………………………

Dressé par  Vu et présenté par :


29
A AIT OUMDIS .Le : 22/08/2019 A AIT OUMDIS .Le : 22/08/2019
Lu et accepté par l’Entrepreneur :
VISA DU PERCEPTEUR

A ………………………..Le : ………………
A ………………………..Le : ………………
APPROUVE PAR :

A AIT OUMDIS .Le : ………………

30