Vous êtes sur la page 1sur 17

TRAVAUX DIRIGES

UFA 2
CORRETION

DISTILLATION
1. Mélange Binaire Eau / Méthanol

On rectifie en discontinu 500 kg d’un mélange Eau / Méthanol de titre massique 40 % en


Eau afin d’obtenir :

Un distillat TM (Teneur Massique) : 90 % en Méthanol


Un résidu TM : 93 % en Eau

a. Qualifier ce mélange

D’après la courbe d’équilibre, nous pouvons constater que la forme de cette courbe,
est celle d’un mélange binaire proche de l’idéalité.

b. Calculer les masses obtenues de distillat et de résidu

Le schéma de principe fait la synthèse des masses engagées, et des titres en plus
volatil. En se reportant au tableau des températures d’ébullition des différents corps
purs, on remarque que pour ce premier exercice, le méthanol (téb=65°C) est plus volatil
que l’eau (téb=100°C).
Distillat

D=?
wD = 90 %
Alimentation
DISTILLATION
A = 500 kg
wA = 60 % B=?
wB = 7 %

Résidu

BMG : A  B  D (1)
Bilan partiel en méthanol : AwA  BwB  DwD (2)

De l’équation (1) on écrit : D  A  B


Donc (2) devient : AwA  BwB   A  B  wD
AwA  BwB  AwD  BwD
AwA  AwD  BwB  BwD
Ainsi : A  wA  wD   B  wB  wD 

BA
 wA  wD   500  0.6  0.9  180.72 kg
 wB  wD  0.07  0.9

Finalement : D  A  B  500  180.72  319.28 kg

Conclusion : La quantité de distillat à 90% en méthanol sera de 319.28 kg et le résidu à


7% en méthanol 180.72 kg.

Page 1/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

c. Calculer les titres molaires de l’alimentation, du distillat, du résidu

wA 60
MA
xA   32  0.46
wA  1  w A
60 40


MA M A' 32 18
7 90
xB  32  0.04 et xD  32  0.835
7 93 90 10
 
32 18 32 18

d. Placer les points sur le graphe

xB xA xD

Dans les conditions de l’alimentation

e. Tracer la droite opératoire minimale de rectification de ce mélange

Droite opératoire minimum D


ymini O

xB xA xD

Page 2/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

f. En déduire le taux de reflux minimum

Tr x
En partant de l’équation de l’équation de la droite opératoire : y  x D
Tr  1 Tr  1
Trmini xD
La droite opératoire minimum à la même expression : y  x
Trmini  1 Trmini  1
Cette droite pour x = 0 passe par ymini = 0.68 lecture sur la figure ci-dessus.
Trmini 0.835 0.835
On peut donc écrire : 0.68  *0   0.68 
Trmini  1 Trmini  1 Trmini  1
 
0

0.835
Donc : 0.68* Trmini  1  0.835  Trmini  1 
0.68
0.835
Ainsi : Trmini  -1  0.228
0.68

Sachant que le taux de reflux optimal est Tropt = 1.3 * Trmini

g. Calculer le taux de reflux optimal

Tropt  1.3*Trmini  1.3*0.228=0.296

Dans les conditions finales

h. Tracer la droite opératoire minimale de rectification de ce mélange

Droite opératoire minimum

ymini
O

xB xA xD

i. En déduire le taux de reflux minimum

0.835
Par la méthode développer ci-dessus on montre que : Trmini  -1  3.175
0.2

Page 3/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Sachant que le taux de reflux optimal est Tropt = 1.3 * Trmini

j. Calculer le taux de reflux optimal

Tropt  1.3*Trmini  1.3*3.175  4.13

k. Calculer la nouvelle ordonnée à l’origine

Le calcul se fait à partir de la droite opératoire pour le taux de reflux optimal :


Tropt xD 4.13 0.835
y x . Pour x=0 on a donc yopt  *0   0.16
Tropt  1 Tropt  1 4.13
  1 4.13  1
0

La nouvelle ordonnée à l’origine est donc yopt  0.16

l. Tracer la droite opératoire optimale

Droite opératoire optimale

yopt

xB xA xD

m. Tracer les plateaux correspondants

Droite opératoire optimale


3

yopt 0.4

xB xA xD

Page 4/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

n. En déduire le nombre de plateaux théoriques de la colonne

Sachant que le bouilleur compte pour un plateau, la colonne aura donc 4.4-1=3.4
plateaux théoriques.

Sachant que l’efficacité d’un plateau, pour ce mélange est de 0.8

o. Calculer le nombre de plateaux réels de la colonne

Nbre de Plateaux théoriques (NPT) NPT 3.4


efficacité   NPR    4.25
Nbr de Plateaux réels (NPR) efficacité 0.8

Conclusion : Le nombre de plateaux réels pour réaliser cette distillation sera de 4.25
plateaux et d’un bouilleur.

Page 5/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

2. Mélange Binaire Eau / Isopropanol

On rectifie en discontinu 1500 kg d’un mélange Eau / Isopropanol de titre massique 73 %


en Eau afin d’obtenir :

Un distillat TM (Teneur Massique) : 83.3 % en Isopropanol


Un résidu TM : 98.4 % en Eau

a. Qualifier ce mélange

D’après la courbe d’équilibre, nous pouvons constater que la forme de cette courbe,
est celle d’un mélange binaire homoazéotrope positif.

b. Calculer les masses obtenues de distillat et de résidu

Le schéma de principe fait la synthèse des masses engagées, et des titres en plus
volatil. En se reportant au tableau des températures d’ébullition des différents corps
purs, on remarque que pour ce deuxième exercice, l’isopropanol (téb=82°C) est plus
volatil que l’eau (téb=100°C).
Distillat

D=?
wD = 83.3 %
Alimentation
DISTILLATION
A = 1500 kg
wA = 27 % B=?
wB = 1.6 %

Résidu

BMG : A  B  D (1)
Bilan partiel en méthanol : AwA  BwB  DwD (2)

De l’équation (1) on écrit : D  A  B


Donc (2) devient : AwA  BwB   A  B  wD
AwA  BwB  AwD  BwD
AwA  AwD  BwB  BwD
Ainsi : A  wA  wD   B  wB  wD 

BA
 wA  wD   1500  0.27  0.833  1033.66 kg
 wB  wD  0.016  0.833

Page 6/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Finalement : D  A  B  1500 1033.66  466.34 kg

Conclusion : La quantité de distillat à 83.3% en isopropanol sera de 466.34 kg et le résidu


à 1.6% toujours en isopropanol 1033.66 kg.

c. Calculer les titres molaires de l’alimentation, du distillat, du résidu

wA 27
MA
xA   60  0.0999  0.1  10%
wA  1  w A
27 73


MA MA' 60 18
1.6 83.3
xB  60  0.048  0.05  5% et xD  60  0.599  0.6  60%
1.6 98.4 83.3 16.7
 
60 18 60 18

d. Placer les points sur le graphe

Courbe d'équilibre Isopropanol - Eau

0,9
Fraction molaire en Isopropanol dans al phase vapeur

0,8

0,7

0,6

0,5

0,4

0,3

0,2

0,1

0 xB xA xD
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
Fraction Molaire en Isopropanol dans la phase liquide

Page 7/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Dans les conditions de l’alimentation

e. Tracer la droite opératoire minimale de rectification de ce mélange

Courbe d'équilibre Isopropanol - Eau

0,9
Fraction molaire en Isopropanol dans al phase vapeur

0,8

0,7
Droite opératoire à taux de reflux minimum

0,6
ymini O D

0,5

0,4

0,3

0,2

0,1

0 xB xA xD
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
Fraction Molaire en Isopropanol dans la phase liquide

f. En déduire le taux de reflux minimum

Par la méthode montrée sur l’exercice 1 nous avons :


0.60
Trmini  -1  0.176
0.51

Sachant que le taux de reflux optimal est Tropt = 1.3 * Trmini

g. Calculer le taux de reflux optimal

Tropt  1.3*Trmini  1.3*0.176=0.229

Page 8/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Dans les conditions finales

h. Tracer la droite opératoire minimale de rectification de ce mélange

Courbe d'équilibre Isopropanol - Eau

0,9
Fraction molaire en Isopropanol dans al phase vapeur

0,8

0,7
Droite opératoire à taux de reflux minimum

0,6
D

0,5

0,4

0,3
O
0,2
ymini
0,1

0 xB xA xD
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
Fraction Molaire en Isopropanol dans la phase liquide

i. En déduire le taux de reflux minimum

Par la méthode montrée sur l’exercice 1 nous avons :


0.60
Trmini  -1  2.24
0.185

Sachant que le taux de reflux optimal est Tropt = 1.3 * Trmini

j. Calculer le taux de reflux optimal

Tropt  1.3*Trmini  1.3*2.24=2.912

k. Calculer la nouvelle ordonnée à l’origine

Le calcul se fait à partir de la droite opératoire pour le taux de reflux optimal :


Tropt xD 2.912 0.60
y x . Pour x=0 on a donc yopt  *0   0.15
Tropt  1 Tropt  1 2.912  1
 2.912  1
0

La nouvelle ordonnée à l’origine est donc yopt  0.15

Page 9/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

l. Tracer la droite opératoire optimale

Courbe d'équilibre Isopropanol - Eau

0,9
Fraction molaire en Isopropanol dans al phase vapeur

0,8

0,7
Droite opératoire à taux de reflux optimal

0,6
D

0,5

0,4

0,3

0,2
yopt
0,1

0 xB xA xD
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
Fraction Molaire en Isopropanol dans la phase liquide

m. Tracer les plateaux correspondants

Courbe d'équilibre Isopropanol - Eau

0,9
Fraction molaire en Isopropanol dans al phase vapeur

0,8

0,7
Droite opératoire à taux de reflux optimal
1
0,6
2 D

0,5

0,4
3

0,3

0,2 4
yopt
0,1

0 xB xA xD
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
Fraction Molaire en Isopropanol dans la phase liquide

n. En déduire le nombre de plateaux théoriques de la colonne

Page 10/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Sachant que le bouilleur compte pour un plateau, la colonne aura donc 4 -1=3 plateaux
théoriques.

Sachant que l’efficacité d’un plateau, pour ce mélange est de 0.8

o. Calculer le nombre de plateaux réels de la colonne

Nbre de Plateaux théoriques (NPT) NPT 3


efficacité   NPR    3.75
Nbr de Plateaux réels (NPR) efficacité 0.8

Conclusion : Le nombre de plateaux réels pour réaliser cette distillation sera de 3.75
plateaux et d’un bouilleur.

Page 11/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

3. Mélange Binaire N-heptane / N-octane

On désire distiller en continu 100 kg/h d’un mélange N-heptane / N-octane de composition
massique wA = 40 % en N-octane. Le résidu aura une composition massique wR = 95.58 % en
moins volatil, tandis que le distillat est soutiré avec une composition massique en plus volatil
de wD = 94.34 %

Sachant que le taux de reflux optimal est Tropt = 1.3 * Trmini, et que l’efficacité d’un plateau,
pour ce mélange est de 0.75

a. Qualifier ce mélange

D’après la courbe d’équilibre, nous pouvons constater que la forme de cette courbe,
est celle d’un mélange binaire proche de l’idéalité.

b. Quelle est le plus volatil dans ce mélange, justifiez votre réponse.

En se reportant au tableau des températures d’ébullition des différents corps purs, on


remarque que pour ce premier exercice, le N-heptane (téb=98°C) est plus volatil que N-
octane (téb=126°C).

c. Déterminer le nombre de plateaux réels de la colonne

Pour se faire il suffit de tracer la droite opératoire du tronçon d’enrichissement, et celle


du tronçon épuisement. Puis de tracer les plateaux théoriques, et enfin de déterminer le
nombre de plateaux réels.

Tronçon d’enrichissement :

Pour tracer la droite opératoire du tronçon d’enrichissement, il suffit d’utiliser la


méthodologie mise ne place pour tracer la droite opératoire pour un taux de reflux
dans les conditions d’alimentation.

Faisons un schéma de principe qui nous permettra de synthétiser nos données.

Le schéma de principe fait la synthèse des masses engagées, et des titres en plus
volatil, ici comme nous l’avons montré dans la question précédente le N-heptane.
Distillat

D=?
wD = 94.34 %
Alimentation
DISTILLATION
A = 100 kg/h
wA = 60 % B=?
wB = 4.42 %

Résidu

Page 12/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Déterminons les titres molaires :

wA 60
MA 100
xA    0.631  63.1%
wA 1  wA  60 40


MA M A' 100 114
4.42 94.34
xB  100  0.05  5% et xD  100  0.95  95 %
4.42 95.58 94.34 5.66
 
100 114 100 114

Plaçons ces points sur la courbe d’équilibre :


Courbe d'équilibre N-heptane / N-octane

1,0

0,9
Fraction molaire en + volatil dans la phase gazeuse

0,8

0,7

0,6

0,5

0,4

0,3

0,2

0,1

0,0
0 xB 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 xA 0,7 0,8 0,9 xD 1
Fraction molaire en + volatil dans la phase liquide

Traçons la droite opératoire à taux de reflux minimum du tronçon enrichissement :


Courbe d'équilibre N-heptane / N-octane

1,0

0,9 D
Fraction molaire en + volatil dans la phase gazeuse

O
0,8

0,7

0,6

0,5
ymini
0,4

0,3

0,2

0,1

0,0
0 xB 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 xA 0,7 0,8 0,9 xD 1
Fraction molaire en + volatil dans la phase liquide

Page 13/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Déterminons le taux de reflux minimum pour le tronçon enrichissement :

Par la méthode montrée sur l’exercice 1 nous avons :


0.95
Trmini  -1  1.11
0.45

Calcul du taux de reflux optimum pour le tronçon enrichissement :

Tropt  1.3*Trmini  1.3*1.11=1.443

Calcul de la nouvelle ordonnée à l’origine :

Le calcul se fait à partir de la droite opératoire pour le taux de reflux optimal :


Tropt xD
y x .
Tropt  1 Tropt  1
1.443 0.95
Pour x=0 on a donc : yopt  *0   0.388  0.39
1.443
  1 1.443  1
0

La nouvelle ordonnée à l’origine est donc yopt  0.39

Tracer la droite opératoire d’enrichissement à taux de reflux optimum :

Courbe d'équilibre N-heptane / N-octane

1,0

0,9 D
Fraction molaire en + volatil dans la phase gazeuse

0,8

I
0,7

0,6

0,5

0,4
yopt

0,3

0,2

0,1

0,0
0 xB 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 xA 0,7 0,8 0,9 xD 1
Fraction molaire en + volatil dans la phase liquide

Page 14/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Tronçon d’appauvrissement, d’épuisement :

Tracer la droite opératoire d’appauvrissement :

 Placement du point B
 Mise en place de la droite opératoire d’appauvrissement entre les points B
et I
Courbe d'équilibre N-heptane / N-octane

1,0

0,9 D
Fraction molaire en + volatil dans la phase gazeuse

0,8

I
0,7

0,6

0,5

0,4
yopt

0,3

0,2

0,1

B
0,0
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 xA 0,7 0,8 0,9 xD 1
Fraction molaire en + volatil dans la phase liquide

Plateaux théoriques :

Courbe d'équilibre N-heptane / N-octane

1,0
1

0,9 D
Fraction molaire en + volatil dans la phase gazeuse

0,8

I
0,7
10

0,6

0,5

0,4
yopt

0,3

0,2
15

0,1
15,2

B
0,0
0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 xA 0,7 0,8 0,9 xD 1
Fraction molaire en + volatil dans la phase liquide

Page 15/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Calculer le nombre de plateaux réels de la colonne

Nbre de Plateaux théoriques (NPT) NPT 14.2


efficacité   NPR    19
Nbr de Plateaux réels (NPR) efficacité 0.75

Conclusion : Le nombre de plateaux réels pour réaliser cette distillation sera de 19


plateaux et d’un bouilleur.

4. Mélange Binaire Eau / Ethanol

On rectifie en continu 500 kg/h d’un mélange Eau / Éthanol de titre massique 40 % en Eau
afin d’obtenir :
Un distillat TM (Teneur Massique) : 90 % en Ethanol
Un résidu TM : 93 % en Eau

Sachant que le taux de reflux optimal est Tropt = 1.3 * Trmini, et que l’efficacité d’un plateau,
pour ce mélange est de 0.75

a. Qualifier ce mélange

D’après la courbe nous pouvons conclure, que c’est homoazéotrope positif.

b. Déterminer le nombre de plateaux réels de la colonne.

Pour se faire il suffit de tracer la droite opératoire du tronçon d’enrichissement, et celle


du tronçon épuisement. Puis de tracer les plateaux théoriques, et enfin de déterminer le
nombre de plateaux réels.

Tronçon d’enrichissement :

Pour tracer la droite opératoire du tronçon d’enrichissement, il suffit d’utiliser la


méthodologie mise ne place pour tracer la droite opératoire pour un taux de reflux
dans les conditions d’alimentation.

Faisons un schéma de principe qui nous permettra de synthétiser nos données.

Le schéma de principe fait la synthèse des masses engagées, et des titres en plus
volatil, ici l’éthanol (téb=78°C) car l’eau (téb=100°C).

Distillat

D=?
wD = 90 %
Alimentation
DISTILLATION
A = 500 kg/h
wA = 60 % B=?
wB = 7 %

Résidu

Page 16/17
TRAVAUX DIRIGES
UFA 2
CORRETION

Déterminons les titres molaires :

wA 60
MA
xA   46  0.37  37%
wA 1  wA  60  40

MA M A' 46 18
7 90
xB  46  0.03  3% et xD  46  0.78  78 %
7 93 90 10
 
46 18 46 18

Plaçons ces points sur la courbe d’équilibre :

Courbe d'équilibre éthanol - eau

0.9
Fraction molaire en éthanol dans la phase vapeur

0.8 1

5 D
10
0.7 15

O
0.6 20

I
0.5
ymini

0.4
yopt
0.3 22

0.2

0.1
22,2

B
0
xA xD
0 xB 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1
Fraction molaire en éthanol dans la phase liquide

Calculer le nombre de plateaux réels de la colonne

Nbre de Plateaux théoriques (NPT) NPT 21.2


efficacité   NPR    28.3
Nbr de Plateaux réels (NPR) efficacité 0.75

Conclusion : Le nombre de plateaux réels pour réaliser cette distillation sera de 28.3
plateaux et d’un bouilleur.

Page 17/17