Vous êtes sur la page 1sur 48

Université Tunis EL Manar

Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tunis


Département Génie Civil
Mémoire Construction Métallique

Réalisé Par : Classe :


Hassen Ben Salem 3AGC3
Tejedinne Mosbah

Année Universitaire 2019/2020

Introduction
2
Le présent travail consiste à réaliser la conception et le calcul des éléments de ce bâtiment
en utilisant les normes françaises et européennes telles que l’EUROCODE 3, NV65.
La construction métallique n’a fait que progresser, ce développement est dû à ses nombreux
avantages : construction légère, résistante, économique, se montant et se démontant
facilement et rapidement, incombustible, …
Notre projet est constitué de plusieurs parties. Dans la première, on étudiera les charges de
vent, ensuite on étudiera les différents éléments d’une charpente métallique. Puis on fait
l’analyse globale et dimensionnement de tous les éléments de structure et finalement on calcul
les assemblages et devis estimatif du projet.

3
Table des matières
Introduction...........................................................................................................................................2
1 Présentation Générales.................................................................................................................4
1.1 Présentation du projet :........................................................................................................4
1.2 Conception de l’ossature :....................................................................................................4
1.3 Règlement et norme de calcul..............................................................................................4
1.4 Evaluation des charges.........................................................................................................5
2 Conception structurale.................................................................................................................5
2.1 Introduction:.........................................................................................................................5
2.2 Les Portiques :......................................................................................................................5
2.3 Les Pannes :..........................................................................................................................6
2.4 Les Lisses :............................................................................................................................7
2.5 Contreventement :................................................................................................................8
3 Hypothèses de calcul et actions..................................................................................................10
3.1 Caractéristiques de l’acier :...............................................................................................10
3.2 Actions agissant sur la structure :.....................................................................................10
4 Calcul du vent.............................................................................................................................11
4.1 Introduction........................................................................................................................11
4.2 Données de projet...............................................................................................................11
4.3 Direction du vent................................................................................................................11
4.4 Pression dynamique de calcul............................................................................................11
4.5 Le coefficient de pression :.................................................................................................14
5 Analyse Global............................................................................................................................24
5.1 Introduction........................................................................................................................24
5.1.1 Règlements et normes de calcul :...............................................................................24
5.1.2 Caractéristiques du matériau :..................................................................................24
5.1.3 Evaluation des charges :.............................................................................................24
5.1.4 Combinaisons d’actions :...........................................................................................25
5.2 Calcul manuel des éléments de la structure :....................................................................27
5.2.1 Calcul et vérification des lisses :................................................................................27
5.2.2 Calcul suspentes..........................................................................................................34
5.3 Etude du portique:..............................................................................................................35
5.3.1 Calcul des actions :.....................................................................................................36
5.3.2 Combinaison possible à l’ELU ET à L’ELS.............................................................36

4
5.3.3 Calcul des sollicitations :............................................................................................36
5.3.4 Vérification de la résistance :.....................................................................................37
5.3.5 Vérification de flèche global.......................................................................................38
5.3.6 Vérification vis-à-vis au flambement.........................................................................38
6 Conclusion...................................................................................................................................41
7 Annexes1.....................................................................................................................................42

5
Liste de figure
Figure 1:Dimensions du bâtiment.......................................................................................................7
Figure 2:caractéristique technique de couverture en panneau sandwich............................................10
Figure 3:Caractéristique technique de bardage en panneau sandwich................................................11
Figure 4:Effet de dimension.................................................................................................................16
Figure 5:Détermination de γ_a.............................................................................................................17
Figure 6:Modélisation des charges sur les lisses..................................................................................30
Figure 7: Section UAP...........................................................................................................................31
Figure 8: détermination My,ED de la lisse............................................................................................33
Figure 9: Détermination Mz,ED de la lisse............................................................................................33
Figure 10:Schéma d’un lierne...............................................................................................................37
Figure 11:Modélisation du portique sur Robot....................................................................................38
Figure 12: Effort Normal.......................................................................................................................39
Figure 13:Moment fléchissant My,ED..................................................................................................39
Figure 14:Contrainte normal................................................................................................................40
Figure 15: Calcul de flèche....................................................................................................................41
Figure 16: vérification vis-à-vis du flambement....................................................................................41
Figure 17:vérification vis-à-vis du flambement de membrure inférieur...............................................42
Figure 18:vérification vis-à-vis de flambement de membrure supérieur..............................................42

6
1 Présentation Générales

1.1 Présentation du projet :

Le présent projet, proposé consiste à étudier la construction d’une charpente d’une salle
omnisports située à Ain Drahem.
1.2 Conception de l’ossature :

Il s’agit d’un bâtiment à usage sportif à un seul étage et à base rectangulaire de 45 m de


longueur et 41 m de largeur.
La conception choisie est une structure métallique fermée avec des profilés laminés, dont la
toiture inclinée de 15°.
Les poteaux ont une hauteur totale de 12 m

Figure 1:Dimensions du bâtiment

1.3 Règlement et norme de calcul

7
Les calculs de justification seront menés conformément aux prescriptions des documents
suivants :
 Règles de l’Eurocode 1 « Bases de calcul et actions sur les structures »
 Règles de l’Eurocode 3 « Calcul et justification des structures métalliques »
 Règle de NV65

1.4 Evaluation des charges

 Les charges permanentes :

Les charges susceptibles de cette construction sont :

 Poids propre des couvertures, isolation et étanchéité multicouche : Gcouv = 0,25


kN/m2;
 Poids propre du bardage, isolation et accessoires de pose : Gbard = 0,22 kN/m2;
 Poids propre des pannes (ou lisses) : Gsecond estimé à 0,1 kN/m2;

 Les charges d’exploitation


 Charges d’entretien : Qentretien = 0,2 kN/m2
 Charges de poussière : Qpoussière = 0,15 kN/m2
 Les surcharges du vent (à calculer dans le chapitre suivant)
 Charge du vent de soulèvement : W ↑
 Charge du vent de pression sur paroi verticale : W ↓

8
2 Conception structurale
2.1 Introduction:

La conception structurale est la phase initiale de l’étude d’une ossature de bâtiment. Elle est
considérée comme étant la phase la plus importante, puisque le dimensionnement des éléments
porteurs et des fondations, les estimations des coûts et des délais d’exécution dépendent fortement
de ses résultats.
2.2 Les Portiques :

Les traverses des portiques peuvent être rectilignes. Mais on impose une inclinaison 15° qui
présente l’avantage de ne pas avoir de stagnation d’eau sur la toiture.
Les portiques sont capables de résister aux charges verticales et horizontales agissant dans
leur plan. Ces charges provoquent des sollicitations de flexion, effort axial et effort tranchant.
 L’espacement des portiques est imposé par le bardage qui repose sur des appuis tous
les 6 mètres pour avoir le minimum de déchet étant donné que plus les barres
recommandées ne sont tous de longueur 12 mètres
 Espacement de portique :
- Portique intermédiaire : L = 6 m
- Portique de rivée : L = 4.5 m

 Nombre de portiques :
- Np = 8 portiques

NB : Dans ce projet, nous avons utilisé des portiques à traverse en treillis parce que la portée des
portiques égale à 41m, est grande.

2.3 Les Pannes :

Les pannes sont des éléments porteurs secondaires de la structure métallique ayant pour rôle
de transmettre les charges de la couverture vers les éléments porteurs principaux (le portique).
- On a une portée de 41m (41/2 = 20.5m) avec une pente d’angle=15° d’où le toit de
portée =20.5/cos (15) = 21.22 m.
- Pour déterminer la charge non pondérée des couvertures on va choisir le cas le plus
défavorable pour ces 3 combinaisons à l’ELS.
 G+S

9
 G+E
 G + E +φ 01 × S

G=G couverture + G equipements+ pannes

La combinaison le plus défavorable est la 3ème : G equipements + pannes + E +φ 01 × S

A.N :

Gequipements + pannes + E +φ 01 × S =173.5 daN/m²

- Comme notre projet est salle omnisport, donc la salle doit présenter une isolation
thermique performante ce pour cela on a utilisé comme couverture les panneaux
sandwich. Le tableau ci-dessous présente les caractéristiques techniques des panneaux
sandwich.

Figure 2:caractéristique technique de couverture en panneau sandwich

Dans ce projet on a utilisé les panneaux sandwich de langueur maximale 3.30 m avec un
coefficient de transmission thermique égal à 0.35 W/m², °C et de poids 11,3 kg/m².

- L’espacement de la panne de rive est égal à : 3,11 m


- L’espacement de la panne faitière est égal à : 3,11 m
- L’espacement des pannes intermédiaire est égal à : 3 m
 8 pannes par Traverse  16 pannes par portique.
- Pour le choix de la conception des pannes on va choisir des pannes isostatiques et on
va ajouter des liernes à mi- portée pour diminuer la flèche.
10
- Portée des pannes : C’est l’entraxe des portiques. Dans ce projet les pannes
intermédiaires sont de portée égale à 6m, et les deux pannes de rive sont de portée
égale à 4.5m.

2.4 Les Lisses :

La lisse de bardage est un élément qui repose sur les pieds poteaux et servent comme
support pour les panneaux de bardage comme indique cette figure.

On va choisir de travailler avec des lisses isostatiques avec des liernes à mi- portée :

- Portée des lisses : C’est l’entraxe des fermes ou portiques. Dans ce projet les lisses
sont de portée égale à 6m.
- Espacement des lisses :
- Pour déterminer la charge non pondérée bardages on va choisir le cas le plus
défavorable pour ces 2 combinaisons à l’ELS.
 G+W
 G+W

G=G bardage +G lisse

La combinaison le plus défavorable est:G lisse + W

A.N

G lisse + W = 75 daN/m²

- Le tableau ci-dessous présente les caractéristiques techniques des panneaux sandwich.

Figure 3:Caractéristique technique de bardage en panneau sandwich

11
- Dans ce projet on a utilisé les panneaux sandwich de langueur maximale 3.78 m avec
un coefficient de transmission thermique égal à 0.38 W/m², °C et de poids 11 kg/m².
- Les lises se repose sur les poteaux des portiques qui ont comme longueurs 12 m.
- Entraxe des lisses: al = 3 m

2.5 Contreventement :

Les contreventements sont des systèmes qui font descendre les charges horizontales
jusqu’aux fondations.
Les ensembles « contreventements de versants et palées de stabilité » sont des
systèmes articulés se comportant comme des poutres treillis. Ils sont donc employés
afin de résister aux charges agissant perpendiculairement au plan des portiques. Les
diagonales sont des cornières. On ne prend en compte que les diagonales tendues car
celles qui sont comprimées ont comparativement très peu de résistance, à cause du
flambement. Selon le sens des forces horizontales, c’est l’une ou l’autre des deux
branches de chaque croix qui est tendue.
Cette stabilité est assurée par des croix de Saint- André. Il existe d’autres solutions
pour assurer la stabilité, comme par exemple les contreventements en K, qui amènent
des efforts de compression dans certains éléments de stabilité. Cependant la
justification de la structure vis-à-vis du séisme, nous oblige à prendre en compte des
efforts conséquents. Dans le cas de contreventements en K, cela nous amènerait à des
sections bien trop importantes, à cause du phénomène de flambement.

Dans ce projet, on a utilisé deux contreventements dans le plan du toit dans le rive à gauche et
à droite pour résister au vent pignon et le transférer aux contreventements verticaux. Aussi on
a utilisé deux contreventements verticaux qui résiste au vent long.
On a pas utilisé un contreventement intermédiaire puisque le bâtiment n’est pas long et donc il
n’y a pas un risque de la dilatation thermique.

12
3 Hypothèses de calcul et actions 

3.1 Caractéristiques de l’acier :

L’ossature est constituée d’un acier de nuance S235 dont les caractéristiques sont les
suivantes :
- Limite d’élasticité : fy = 235 MPa.
- Module d’élasticité longitudinale : E = 2.1 105 MPa.
- Module d’élasticité transversale : G = 0.8 105 MPa.
3.2 Actions agissant sur la structure :

Deux types d’actions peuvent agir sur la structure : les actions permanentes et les actions
variables.
- Actions permanentes :
 Poids propre des couvertures, isolation et étanchéité multicouche : Gcouv = 0,25
kN/m2;
 Poids propre du bardage, isolation et accessoires de pose : Gbard = 0,22 kN/m2;
 Poids propre des pannes (ou lisses) : Gsecond estimé à 0,1 kN/m2;
- Actions variables :
 Charges d’entretien : Qentretien = 0,2 kN/m2;
 Charges de poussière : Qpoussière = 0,15 kN/m2;
- Charges climatiques :
Étant donné que la région de Ain Drahem est concernée par la charge de neige, donc on va
considérer deux charges climatiques qui sont celles 
-
Du vent
- Du neige = 1,65 KN/m²

13
4 Calcul du vent

4.1 Introduction

Pour le calcul des charges du vent, on va suivre les règles NV65. Ces règles déterminent
l’action du vent sur les constructions. Cette action est liée à la vitesse du vent, à sa direction, à
la perméabilité et la forme des parois de la construction, à l’emplacement et au site du
bâtiment.

4.2 Données de projet

Les données du projet sont présentées dans le tableau suivant :

Site Normal
Bâtiment Partiellement ouverte
(µ =12%)
Pression dynamique de base normale 80 daN/m²

a 45 m

b 41 m

h 17.5 m

4.3 Direction du vent

On suppose que la direction des vents est horizontale, comme montré dans la figure 6. On
note par W1 le vent long-pan et par W2 le vent pignon.

On va considérer les sollicitations les plus défavorables pour chaque composante de la


construction.

4.4 Pression dynamique de calcul

Pour le calcul de l’action du vent sur notre structure, on va utiliser la formule suivante :

P = ks .km .δ .β .Cr .qh


Avec :
14
Ks : Coefficient de site.

Km : Coefficient de masque.

δ : Coefficient de réduction.
β : Coefficient d'amplification dynamique.
Cr : Coefficient résultant.

qh : pression dynamique agissant à la hauteur h

- La pression dynamique :
Cette pression dépend de la région et la nature de site, dans notre cas la pression dynamique
de base normales est donnée par :
On a :
 H = 17.5 m >10m
H +18
 q h = 2.5 × × q 10
H +60
 Emplacement du projet : Ain Drahem (Région 2)
 Pression dynamique normale
Pression dynamique de base
Région Normale Extrême
Région 1 50 87.5
Région 2 70 122.5
Région 3 90 157.5

q 10 = 70 daN/m 2
Donc :
Qv = 0.8 kN/m² = 80 daN/m²

- Coefficient du site :

A l’intérieur d’une région à laquelle correspondent des valeurs déterminées des pressions
dynamiques de base, il convient de tenir compte de la nature du site d’implantation de la
construction. Les valeurs des pressions dynamiques de base normales et extrême définies ci-
dessus doivent être multipliées par un coefficient de site « Ks ».
Le site du projet est considéré comme normal et notre projet est installé dans la zone 2 d’où :
Ks = 1

15
- Effet de masque :

L’environnement de la structure ne contient pas d’obstacles qui peuvent masquer notre


bâtiment, ainsi :
Km = 1

- Amplification dynamique :

Pour tenir compte de cet effet, il faut pondérer les pressions dynamiques de base par un
coefficient « d'amplification dynamique » β.
Dans notre cas on prend :
β=1

- Effet de dimension :

La pression dynamique doit être affectée d’un coefficient de réduction δ qui est déterminé en
fonction de la plus grande dimension de la surface offerte au vent et la hauteur H du point le
plus haut de cette surface comme le montre la figure suivante :

Figure 4:Effet de dimension

 Pour la grande dimension a = 45 m (vent long pan) et Hf = 17.5 m on tire : δ =


0,735
 Pour la grande dimension b = 41 m (vent pignon) et Hf = 17.5 m on tire : δ = 0,75
La totalité des réductions autorisées par les règles : effet de masque et effet de dimension ne
doivent en aucun cas, dépasser 33 %. (NV.65, article 1,245)
δ = 0,735 et Km= 1 (1 – Km. δ) = (1- 0,735) = 0,265 = 26.5 % < 33%

16
La pression dynamique corrigé sera borne à celle donnée au tableau suivant. (NV.65, article
1,245)

Valeurs limites des pressions


dynamiques corrigées
Valeurs maximales (daN/m²) Valeurs minimales( daN/m²)
Pression dynamique normale 170 30
corrigée
Pression dynamique extrême 297.5 52.5
corrigée

30 daN/m2< q h × ks × km× δ=58.8 daN /m2 < 170 daN/m2

4.5 Le coefficient de pression :

Cr = Ce – Ci

Avec :

Ce : coefficient des actions extérieures

Ci : coefficient des actions intérieures

 Calcul du rapport de dimensions λ:


Le rapport de dimensions λ, pour une direction donnée de vent, est le rapport de la hauteur h
de la construction à la dimension horizontale de la face frappée.
𝜆𝑎=ℎ/𝑎=17.5/45=0.38
Avec a est la longueur de la face long-pan
𝜆𝑏=ℎ/𝑏=17.5/ 41=0.42
Avec b est la longueur de la face pignon
En se basant sur cette courbe :

17
Figure 5:Détermination de γ_a

On trouve :

λa < 0.5 γ0a = 0.95


λb= 0.42

λb < 1 γ0b = 0.93


λa= 0.38

 Détermination du coefficient de pression extérieure Ce:

Ce calcul concerne les parois verticales et la toiture et pour ce faire les notations suivantes
sont adoptées:
Sa : face long-pan et Sb : face pignon
Cas 1 : vent long pan W1
- Parois verticales :

- Face au vent : Ce= + 0.8

- Face sous le vent : Ce= - (1.3*γ0a – 0.8)


Les valeurs de ce coefficient sont illustrées dans le tableau suivant :

18
Coefficients de pression extérieure pour les parois verticales

Ce
Direction du vent γ
Face au vent Face sous vent

Vent normal à Sa 0.95 + 0,8 -0.435

- Vent normale aux génératrices

Toitures à versants plans


• f  h/2 ⇒ ce fonction de α et γ0a (Diagramme R-III-5 et Diagramme R-III-6).

• 4h/5  f  h ⇒ ce fonction de α seulement (Diagramme R-III-6 bis).

• h/2  f  4h/5 ⇒ Interpolation entre les deux cas précédents en fonction de f/h.

 Dans notre cas on a h/2 = 8.75  f = 5.5ce qui donne :

α =15 ° et γ0a = 0.95

Toiture au vent C e =−0.42

Toiture sous vent C e =−0.28

Cas 2 : vent pignon W2


- Parois verticales :

- Face au vent : Ce= + 0.8

- Face sous le vent : Ce= - (1.3*γ0b – 0.8)


Les valeurs de ce coefficient sont illustrées dans le tableau suivant :
Coefficients de pression extérieure pour les parois verticales

Ce
Direction du vent γ
Face au vent Face sous vent

Vent normal à Sb 0.93 + 0,8 -0.409

- Vent parallèle aux génératrices

Toitures à versants plans


• f  h/2 ⇒ ce fonction de α et γ0b (Diagramme R-III-6 avec α = 0).
19
• 4h/5  f  h ⇒ ce indépendant de γ0 (Diagramme R-III-7 bis en fonction deα ).

• h/2  f  4h/5 ⇒ Interpolation entre les deux cas précédents en fonction de f/h.

 Dans notre cas on a h/2 ≥ f = 5.5 ce qui donne :

Coefficients de pression extérieure pour la toiture

α =0 ° et γ0b =0.93

Toiture au vent C e =−0.325

Toiture sous vent C e =−0,325

 Détermination du coefficient de pression intérieure Ci

La salle omnisport admet une façade pignon partiellement ouverte alors on doit interpole
linéairement en fonction des perméabilités µ entre les coefficients des constructions fermées
et les coefficients des constructions ouvertes:
Remarque : Dans le cas d'une construction comportant une seule paroi partiellement
ouverte, les interpolations doivent se faire entre des actions de même signe en aucun cas
on ne doit interpoler entre des actions de signes contraires (surpression et dépression).

Vent long – pan


20
La paroi AD admet une perméabilité µ = 12 et les autres parois sont
Des perméabilités µ ≤ 5.
Construction fermées µ ≤ 5
- Surpression : Ci= +0.6× (1.8 – 1.3×γ0a) = 0.339
- Dépression : Ci = - 0.6× (1.3×γ0a-0.8) = - 0.261

Construction ouverte comportant une paroi ouverte sous vent µ ≥ 35


- Surpression sur la paroi ouverte :
Ci= +0.6× (1.8 – 1.3×γ0a) = 0.339
- Dépression sur les parois fermées :
Ci = - (1.3×γ0a-0.8) = - 0.435
Interpolation
Ci = a ×µ + b
Pour µ = 5 : a × 5 + b = -0.261
Pour µ = 35 : a × 35 + b = -0.435
a = -.0058

b = -0.3016

Parois verticales
Parois AB BC CD AD
Ci -0.3016 -0.3016 -0.3016 0.339

Toiture versant
Versant Versant 1 Versant 2
Ci -0.3016 -0.3016

Vent pignon
La paroi AD admet une perméabilité µ = 12 au vent et les autres parois ont une perméabilité µ
≤ 5.
Construction fermées µ ≤ 5
- Surpression : Ci= +0.6× (1.8 – 1.3×γ0b) = 0.355
- Dépression : Ci = - 0.6× (1.3×γ0b-0.8) = -0.245
Construction ouverte comportant une paroi ouverte au vent

21
- Surpression sur les parois fermées :
Ci= +0.8
- Dépression sur la paroi ouverte :
Ci = -0.6 (1.3×γ0b-0.8) = - 0.245
Interpolation
Ci = a ×µ + b
Pour µ = 5 : a × 5 + b = 0.355
Pour µ = 35 : a × 35 + b = 0.8
a = 0.015

b = 0.28
Parois verticales
Parois AB BC CD AD
Ci 0.46 0.46 0.46 - 0.245

Toiture versant
Versant Versant 1 Versant 2
Ci 0.46 0.46

La paroi AD admet une perméabilité µ = 12 sous vent et les autres parois ont une perméabilité
µ ≤ 5.
Construction fermées µ ≤ 5
- Surpression : Ci= +0.6× (1.8 – 1.3×γ0b) = 0.355
- Dépression : Ci = - 0.6× (1.3×γ0b-0.8) = -0.245
Construction ouverte comportant une paroi ouverte sous vent
- Dépression sur les parois fermées :
Ci = – (1,3 γ 0 b – 0,8)= -0.409

- Surpression sur la paroi ouverte :


Ci = 0.6 (1.8 -1.3 ×γ0b) = 0.355
Interpolation
Ci = a ×µ + b
Pour µ = 5 : a × 5 + b = -0.245
Pour µ = 35 : a × 35 + b = -0.409
a = -0.005

22
b = -0.22
Parois verticales
Parois AB BC CD AD
Ci -0.28 -0.28 -0.28 0.355

Toiture versant
Versant Versant 1 Versant 2
Ci -0.28 -0.28

 Détermination du coefficient de pression Cr :


Pareil aux autres coefficients ; les valeurs de Cr sont données dans le cas d’un vent normal à
Sa et ensuite à Sb.
Cr = C e – Ci
- Cas de vent long-pan :

Coefficient de pression Cr cas de vent normal à Sa


Parois verticales
AB BC CD AD
Cr 1.1 -0.133 -0.133 -0.774
Toiture
Au vent Sous vent
Cr -0.118 0.02

- Cas de vent pignon :


Partie ouverte face au vent

Coefficient de pression Cr cas de vent normal à Sb


Parois verticales
AB BC CD AD
Cr -0.87 -0.87 -0.87 1.045
Toiture
Au vent Sous vent
Cr -0.785 -0.785

Partie ouverte sous vent


Coefficient de pression Cr cas de vent normal à Sb
Parois verticales
AB BC CD AD
23
Cr -0.129 1.08 -0.129 -0.764
Toiture
Au vent Sous vent
Cr -0.045 -0.045

 Calcul l’action de vent :


La pression du vent sur une paroi est donnée par la formule suivante qui fait intervenir les
différents coefficients déterminés précédemment :

P=k S . k M . δ . β .q h .C r
Cas de vent long pan
P=k S . k M . δa . β . qh .C r

𝑃=1×1×0,735×1×80× 𝐶r
=58.8 ×𝐶𝑟 da𝑁/𝑚2
Pour déterminer les valeurs les plus défavorables de l’action du vent sur une paroi, il faut
choisir les valeurs des coefficients de pression les plus élevées en valeurs absolues. Les
résultats des coefficients choisis sont résumés dans le tableau suivant :
Vent long pan
Parois verticales
AB BC CD AD
P (da𝑁/𝑚2) 64.68 -7.82 -7.82 -45.51
correction 64.68 -30 -30 -45.51
Toitures
Au vent Sous vent
P (da𝑁/𝑚2) -6.94 1.176
Correction -30 30

Cas de vent pignon

P=k S . k M . δb . β . qh .C r

𝑃=1×1×0,75×1×80× 𝐶r
=60 ×𝐶𝑟 da𝑁/𝑚2
Pour déterminer les valeurs les plus défavorables de l’action du vent sur une paroi, il faut
choisir les valeurs des coefficients de pression les plus élevées en valeurs absolues. Les
résultats des coefficients choisis sont résumés dans le tableau suivant :

24
Partie ouverte face au vent

Vent pignon
Parois verticales
AB BC CD AD
P (da𝑁/𝑚2) -52.2 -52.2 -52.2 62.7
correction -52.2 -52.2 -52.2 62.7
Toitures
Au vent Sous vent
P (da𝑁/𝑚2) -47.1 -47.1
Correction -47.1 -47.1

Partie ouverte sous vent


Vent pignon
Parois verticales
AB BC CD AD
P (da𝑁/𝑚2) -7.74 64.8 -7.74 -45.84
correction -30 64.8 -30 -45.84
Toitures
Au vent Sous vent
P (da𝑁/𝑚2) -2.7 -2.7
Correction -30 -30

Les surcharges du vent :


- Charge de vent de soulèvement : W ↑=−47.1 daN /m 2
- Charge de vent descendant : W ↓=30 daN /m2
- Charge de vent de pression sur paroi verticale : W ⟶ =64.8 daN /m2
- Charge de vent de succion sur paroi vertical : W ⟵ =−52.2 daN /m2

Comparaisons des résultats (donnée par robot et calculé à la main)


Les valeurs données par le logiciel sont presque égales aux valeurs calculées à la main. (Voir
annexes)
On a remarqué quelque différence au niveau de certains paramètres tel que gamma et delta
qu’on a déterminé à partir des abaques.
Les charges de vent calculés par le logiciel sont prises comme des charges ponctuelles
appliquées au nœuds par contre dans le calcul manuel les charges sont appliquées sur les
barres (charge répartie).

25
5 Analyse Global

5.1 Introduction

Dans ce chapitre, nous allons présenter les différentes hypothèses de calcul des structures en
acier ainsi que les charges agissantes sur la charpente. En effet, les charges que subisse cette
dernière dépendent des données générales suivantes :

 Sa constitution : les charges permanentes


 Sa localisation : les surcharges climatiques (dans notre cas les surcharges du vent et
de neige)
 Son type d’usage : les charges d’exploitation.

5.1.1 Règlements et normes de calcul :

Les calculs de justification seront menés conformément aux prescriptions des


documents suivants :

 Règles de l’Eurocode 3 « Calcul et justification des structures métalliques »


 Règles de NV65

5.1.2 Caractéristiques du matériau :

Le matériau utilisé pour la construction du bâtiment industriel objet de notre étude est l’acier.
Il a les caractéristiques suivantes :
26
 Nuance : S235
 Limite d’élasticité : fy = 235 MPa
 Résistance ultime à la traction : fu = 360 MPa
 Module d’élasticité : E = 2,1×105 MPa
 Module d’élasticité transversal : G = 0,8×105 MPa
 Densité :ρ = 7850 kg/m3
 Coefficient de poisson : ν = 0,3
 Contrainte limite élastique de cisaillement pur : τ = 152 MPa
 Coefficient de dilatation thermique : λ= 11×106

5.1.3 Evaluation des charges :

- Les charges permanentes :

Il s’agit des charges agissantes de façon continue sur l’ossature du bâtiment et qui sont les
suivantes :

 Poids propre des couvertures : Gcouv = 0,25 kN/m2


 Poids propre du bardage : Gbard = 0,22 kN/m2
 Poids propre des pannes (ou lisses) : Gsecond estimé à 0,1 kN/m2
- Les charges d’exploitation :

 La charge de poussière : C’est une charge due à l’accumulation de la poussière


sur la toiture du bâtiment. Elle est égale à : P = Qpoussiére = 0,15kN/m²
 Le charge de neige : S = Qneige= 1,65 daN/m²
 La charge d’entretien : E = Qentretien = 0,2 kN/m²
 La surcharge du vent (calculé dans le chapitre précédent)
 Charge de vent descendant : W ↓=0,30 KN /m 2
 Charge de vent de soulèvement : W ↑=−0 , 471 KN /m 2
 Charge de vent de pression sur paroi verticale : W ⟶ =0,648 KN /m 2
 Charge de vent de succion sur paroi vertical : W ⟵ =−0,522 KN /m 2

5.1.4 Combinaisons d’actions :

Combinaisons d’actions fondamentales à l’ELU

La combinaison d’actions est donnée par :

27
∑ Gi γ g . j +γ q .1 Q1+ ∑ γ q .i Ψ 0.i Qi
j i >0

Avec :

- γ g . j=1,35 pour lesactions permanentes défavorables


- γ g . j=1 pour les actions permanentes favorables
- γ q .1 =γ q .i=1,5

Les valeurs de Ψ0 sont données par le tableau suivant :

Charges d’exploitation Vent Neige

Ψ0 0,87 0,67 0,87

- Dans le cas d’une panne, les combinaisons descendant possibles à L’ELU sont :
 Combinaison 1 : 1,35 ×G+1,5 × S=2,9475 KN/m²
 Combinaison 2 : 1,35 ×G+1,5 × S+1,5 × ( 0,67 ×W ↓ ) =3,249 KN/m²
 Combinaison 3 : 1,35 ×G+1,5 ×W ↓ = 0,9225 KN/m²
 Combinaison 4 : 1,35 ×G+1,5 ×W ↓ +1,5 × ( 0,87 × S )=3,075 KN /m 2
 Combinaison 5 : 1,35 ×G+1,5 × E =0,77 KN/m²
 Combinaison 6 :1,35 ×G+1,5 × E+1,5 × ( 0,87 × S ) = 2,9275 KN/m²
 Combinaison 7 :1,35 ×G+1,5 × E+1,5 × ( 0,67 ×W ↓ ) =1,074 KN/m²
 Combinaison 8 :1,35 ×G+1,5 × P=0,697 KN/m²
 Combinaison 9 :1,35 ×G+1,5 × P+1,5 × ( 0,87 × S ) = 2,85 KN/m²
 Combinaison 10 :1,35 ×G+1,5 × P+1,5 × ( 0,67× W ↓ ) = 0,99 KN/m²

Il est clair que la deuxième combinaison est la plus défavorable.

 Dans le cas d’une panne, la combinaison ascendante la plus défavorable à L’ELU


est :
 G+1,5 ×W ↑ =−0.36 KN /m2
- Combinaisons d’actions fondamentales à l’ELS

Elles sont données par :

∑ G j +Q1+ ∑ Ψ 0.i Qi
j i >1

28
- Dans le cas d’une panne, les combinaisons descendant possibles à L’ELS sont :
 Combinaison 1 : G+ S=2 KN/m²
 Combinaison 2 : G+ S+0,67 × W ↓=2,2 KN/m²
 Combinaison 3 : G+W ↓= 0,65 KN/m²
 Combinaison 4 : G+W ↓ +0,87 × S=2,08 KN /m 2
 Combinaison 5 : G+ E =0,55 KN/m²
 Combinaison 6 :G+ E+0,87 × S = 1,98 KN/m²
 Combinaison 7 :G+ E+0,67 × W ↓ =0,75 KN/m²
 Combinaison 8 :G+ P=0,5 KN/m²
 Combinaison 9 :G+ P+0,87 × S= 1,935 KN/m²
 Combinaison 10 :G+ P+0,67 ×W ↓ = 0,7 KN/m²

 Il est clair que la deuxième combinaison est la plus défavorable.

 Dans le cas d’une lisse, la combinaison de pression la plus défavorable à L’ELU est :
 Combinaison 1 : 1,35 ×G+1,5 ×W ⟶ = 1,4 KN/m²
 Dans le cas d’une lisse, la combinaison de succion la plus défavorable à L’ELU est :
 Combinaison 1 : 1,35 ×G+1,5 ×W ⟵=¿-0,351 KN/m²
 Dans le cas d’une lisse, la combinaison de pression la plus défavorable à L’ELS est :
 Combinaison 1 : G+W ⟶ = 0,968 KN/m²
 Dans le cas d’une lisse, la combinaison de succion la plus défavorable à L’ELS est :
Combinaison 1 : G+W ⟵=¿ -0,2 KN/m²

5.2 Calcul manuel des éléments de la structure :

5.2.1 Calcul et vérification des lisses :

Les lisses de bardages sont constituées de poutrelles (IPE, UAP) ou de profils minces

Pliés. Etant disposées horizontalement, elles sont portées soit par les poteaux de portiques,

Soit par les potelets intermédiaires. L’entre axe des lisses est déterminé par la portée
admissible des bacs de bardage.

29
Figure 6:Modélisation des charges sur les lisses

5.2.1.1 Calcul des charges :

Les chargements nécessaires pour le dimensionnement des lisses

- Charge permanente :

G = Glisse + Gbard=0.1+0.22= 0,32kN/m²

- Surcharge climatique:(Vent appliqué sur le bardage)


W ⟶ =0,648 KN /m ²
W ⟵ =−0,522 KN /m 2

5.2.1.2 Calcul des combinaisons de charges les plus défavorables :

Les combinaisons les plus défavorables à retenir à l'ELU et à L’ELS sont présente dans le
tableau suivant

  combinaison Qy(KN/m²) Qz(KN/m²)



1,35×G + 1,5×W 1,35 * G = 0,432 1,5×W ⟶ = 0,972
ELU
1,35×G + 1,5×W ← 1,35*G = 0,432 1,5×W ← = -0,783
G + W⟶ G = 0,32 W ⟶ = 0,648
ELS
G + W← G = 0,32 W ← = -0,522

La combinaison de charge la plus défavorable à l’ELU et à l’ELS suivant l’inertie forte et


faible est déterminée dans le tableau suivant :(on désigne par al l’entraxe des lisse)

  combinaison qy(KN/m) qz(KN/m)


ELU (1,35×G + 1,5×W ⟶)× a1 (1,35 ×G) × 3 = 1,296 (1,5×W ⟶ ¿ × 3 = 2,916

30
(1,35×G + 1,5×W ←) )× a1 (1,35×G) ×3 = 1,296 (1,5×W ← ¿ ×3= -2,349
(G + W ⟶ ) )× a1 G× 3= 0,96 W ⟶ × 3 = 1,944
ELS
(G + W ←) )× a1 G ×3 = 0,96 W ← × 3 = -1,566

On a : L = L portique = 6m (c’est la portée des lisses)

Voici l’orientation de profil de lisse suivant les deux axes

Z-Z Y-Y

Figure 7: Section UAP

5.2.1.3 Pré dimensionnement de lisse :

On va dimensionner les lisses selon la méthode de la flèche à l’ELS:

L
f<
200
3
5× qz × L4 200× 5× q z × L
fz= I y≥
384 × E × Iy 384 × E
3
5 × q × L4 200 ×5 × q y × L
fy= ¿ suspente  I z ≥
384 × E × Iz 384 × E
3
2.05 × q × L4 200 ×2.05 × q y × L
fy= avec suspente  I z ≥
384 ×16 × E × Iz 384 ×16 × E

Avec :

- L : La portée de la lisse = 6m


- E : Module d’Young = 2100000 MPa
- I : Module d’inertie (cm4)
- f adm = 3cm
Les résultats de pré-dimensionnements sont illustré dans le tableau suivant

moment d'inertie section moment d'inertie avec section


sans lierne adopté lierne adopté
forte inertie pression 419,464 UAP 130 419,464 UAP 130

31
Iy succion 520,714 UAP 150 520,714 UAP 150
faible inertie charge
257,143 UAP 250 6,589285714 UAP 80
(Iz) qy

Les résultats de pré-dimensionnements montre que la section initiale UAP 150 avec
lierne.
D’après le catalogue G lissse=0,179 KN /ml

G = Glisse + Gbard=0.179+0.22×3= 0,839 kN/ml

  combinaison qy(KN/m) qz(KN/m)


(1,35 ×G) = 1,133
ELU (1,35×G + 1,5×W ⟶)× a1 (1,5×W ⟶ ¿ × 3 = 2,916
(1,35×G + 1,5×W ←) )× a1 (1,35×G) = 1,133 (1,5×W ← ¿ ×3= -2,349
(G + W ⟶ ) )× a1 G = 0 ,839 W ⟶ × 3 = 1,944
ELS
(G + W ←) )× a1 G = 0,839 W ← × 3 = -1,566

5.2.1.4 Calcul de moment

- Suivant l’inertie forte cas succion :

L2 62
My,ELU = qz,ELU × = 2,916 × = 13.122kN.m
8 8

- Suivant l’inertie forte cas pression :

L2 62
My,ELU = qz,ELU × = -2,349 × = -10.571 kN.m
8 8

- Suivant l’inertie faible avec (suspente) :

L/2 ² 32
Mz,ELU = Py,ELU × = 1,133× = -1,274 kN.m
8 8

5.2.1.5 Calcul de l’effort tranchant

- Suivant l’inertie forte succion :

L
Vz,ELU = Pz,ELU × = 8,748 kN
2

- Suivant l’inertie forte succion :

32
L
Vz,ELU = Pz,ELU × = -7.047 kN
2

- Suivant l’inertie faible avec (suspente):

l
Vy,ELU =1.25 ×Py,ELU × = 2,142 KN
4

 Classe du profilé 

Les caractéristiques du profilé UAP130 sont résumées dans le tableau.

Caractéristiques de la section
Section UAP 150
h (mm) 150 A (cm²) 22,84
b (mm) 65 d (mm) 109
tw 'mm) 7 Iy (cm^4) 796,1
tf (mm) 10,25 Iz (cm^4) 93,25
r (mm) 10,25 W ely (cm^3) 106,1
iy (cm) 5,9 W ply (cm^3) 125,3
iz (cm) 2,02 Welz (cm^3) 20,97
Iw x 10^-3 (cm^6) 2,99 Wplz (cm^3) 38,78
G KN/m 0,179 It (cm^4) 6,51
Avz cm2 11,28 Avy 11,56

Tableau 1 : Caractéristiques géométriques du profilé UAP 150

 Vérification de la semelle comprimée :

c /tf=6,341 <10 ε
fy
Avec ε =√ =1
235

Classe 1

 Vérification au niveau de l’âme (l’âme est fléchie) :


d/tw=15. 57< 72 ε

Classe 1

D’après le catalogue la section est de class 1. Donc toutes les calculs fait en plasticité.
Comme début on néglige tous les phénomènes d’instabilités et on va vérifier les critères de
résistances.
Combinaison pression (semelle supérieur) :

33
 Vérification d’effort tranchante :
A vz × f y
V pl , z , Rd= =153.044 kN
γ M0 × √ 3
A ×f
V pl , y, Rd = vy y =156.84 kN
γ M 0× √ 3
A vy = A−A vz =11.56 cm²

Vz,ELU = 7.047 kN < V pl , z , Rd=153. 044 kN


Effort tranchant
VyELU = 2,015 kN < V pl , y, Rd =156.84 kN

5.2.1.6 Vérification interaction: moment, effort tranchant

Le déversement est suivant un seul axe z donc on étudie l’interaction selon seulement z.
V pl ,z ,Rd
Vz,ELU = 7.047 kN < =76.522kN  pas d’interaction entre moment et effort
2
tranchante.
Vérification de la rigidité en cisaillement

Le lisse est considérée maitenue latérale dans le plan de la tole si l’exigence suivante est
satisfaite : S > Smin

3 3 3000
S = √ 60 (50+ √ 6000) =¿ 32848962, 86 KN.m/m
35
Smin ?

34
70
Smin= ׿ ] =17745,743
130²
Smin< S , le bardage peut maintenir la semelle supérieur de la lisse donc on n’a
pas besoin de calculer le déversement le plus défavorable sous charge du vent de
pression.
 Verification de moment fléchissant :
Les lisses sont soumises à une flexion bi-axiale avec effort normal négligeable (Nsd=0).

V z , ELU ≤V pl , z , Rd

{ V
V z , ELU ≤ pl , z , Rd
λ ¿ ≤ 0,4
λ MAX ≤ 0,2
N sd =0
2

Comme N sd =0 alors M N , z , Rd=M pl , z , Rd et M N , y , Rd= M pl , y ,Rd .


W pl , z × fy
M pl , z , Rd= =9.11kN . m
γM0
W pl , y × fy
M pl , y , Rd= =29.44 kN . m
γM0

{αβ=1
=2
¿

Condition de résistance est vérifié.


Combinaison succion (semelle inférieur) :
 Vérification d’effort tranchante :
A vz × f y
V pl , z , Rd= =153.044 kN
γ M0 × √ 3
A ×f
V pl , y, Rd = vy y =156.84 kN
γ M 0× √ 3
A vy = A−A vz =11.56 cm²

Vz,ELU = 8,748 kN < V pl , z , Rd=153.044 kN


Effort tranchant

35
VyELU = 2,015 kN < V pl , y, Rd =156.84 kN

5.2.1.7 Vérification interaction: moment, effort tranchant

Le déversement est suivant un seul axe z donc on étudie l’interaction selon seulement z.
V pl ,z ,Rd
Vz,ELU = 8,748 kN < =76.522kN  pas d’interaction entre moment et effort
2
tranchante.

5.2.1.8 Vérification de déversement latérale

Cas de moment à l’extrémité :

zj=0 pour tout profil à semelles égales

{ Zg=65 mm
k=kw=1
C 1=1,879

M cr =62.838 kN . m
C 2=0
L=3 m

Calcul du paramètre d’élancement réduit

β w ×W ply × fy
λ ¿=√ = 0,685 > 0,4  il y a risque de déversement latérale
M cr

Section transversale Limites Courbe de déversement

Section en U - Courbe d

Comme Section en U  courbe d  α ¿=0,76

∅ ¿ =0,5 ׿ α ¿ ×( λ ¿−0,2 ¿+ λ ¿ ²) = 0,918

36
1
Alors Χ ¿ = 2 2 = 0,653
∅ ¿ +√ (∅¿ − λ¿ )
Donc on doit vérification la résistance sous combinaison succion en prenant compte le
déversement latéral et pas de flambement.

Avec kLT = 1 et kz = 1 car Nsd = 0

13,122 1,209
+ =0,9<1
125.3 × 235× 0.001 38.78 ×235 × 0.001
0,653×
1,1 1,1

5.2.2 Calcul suspentes

Figure 8:Schéma d’un lierne

T1 = 1,25(qy/2) (L/2) = 2.015 kN

T2 = T1 + 1,25 qy (L/2) = 4.031 kN

T3 = T2 + 1,25 qy (L/2) = 10.077 kN

T4 = (T3 + 1,25 qy(L/2)) / (2 sin(β)) = 9.97 kN

37
A×f y 4× A
T3 = 10.077 ≤  D ≥√ = 7.39 mm donc on a décidé d’utilise un suspendes
γM0 π
de diamètre 10 mm.

Conclusion : Le profilé UAP 150 a vérifié tous les critères de résistance et de rigidité donc ce
choix sera adopté pour toutes les lisses (des suspentes à mi-portée qui sont des barres de
diamètres 10 mm).

5.3 Etude du portique:

Figure 9:Modélisation du portique sur Robot

5.3.1 Calcul des actions :

Les actions calculé pour un portique de rive c’est pour cela on a pris L=3m
Poids propre des couvertures, isolation et étanchéité multicouche : Gcouv = 0,25 kN/m2

Poids propre des pannes (ou lisses) : Gtr estimé à 0,1 kN/m2;

Charges d’entretien : Qentretien = 0,2 kN/m2;

Charges de poussière : Qpoussière = 0,15 kN/m2;

38
Les charges nodales exercées sur les nœuds de treillis sont :

- G : Poids propre de la panne et de la couverture : G = (0,25 + 0,1) ×2,1 ×3 = 2.205 kN


- E : Charge d’entretien: E = 0,2×2,1 ×3 = 1.26 KN
P : Charge de poussière : P = 0,15 ×2,1 ×3 = 0.945 kN
- W : Charge du vent est donné par le logiciel
- S : Charge de la neige est donné par le logiciel

On fait les combinaisons de charge possibles : on admet la combinaison la plus défavorable.

5.3.2 Combinaison possible à l’ELU ET à L’ELS

Les calculs des combinaisons à l’ELU et à ELS sont donnés d’une maniéré automatique à
l’aide de logiciel ROBOT. (Combinaison automatique)
En première lieu, on a introduit tous les cas de charge possible exercé dans les nœuds. Puis on
a regroupé chaque type de charge on utilise l’opérateur convenable.
5.3.3 Calcul des sollicitations :

Après le calcul des combinaisons automatiquement on détermine à L’ELU l’effort normal


suivant x dans le plan de treillis.

Figure 10: Effort Normal

Après le calcul de l’effort normal on détermine les moment fléchissant My,ED pour les
membrure inférieure et le membrure supérieur. Le figure ci-dessous présente les valeurs
extremums de moment fléchissant My,ED.

39
Figure 11:Moment fléchissant My,ED

5.3.4 Vérification de la résistance :

En première lieu, on a pris comme section 2 CAE 200×24pour le membrure supérieur et


2 CAE 120×10 membrure inférieur, et pour le montant et le diagonal on a pris CAE 90× 9 ,
Pour le diagonal intermédiaire qui sont très sollicités on a pris comme section CAE 100×10.
Pour vérifier la résistance il faut vérifié les contraintes (S Max,Smin) on a pris acier E24 qui
correspond à S235 et donc fy=235 MPa.
D’après le figures ci-dessous SMax=107,05 MPa < fy =235 MPa. La résistance est vérifiée.
Smin =-173,61 MPa < fy =235 MPa. La résistance est vérifiée.

Figure 12:Contrainte normal

5.3.5 Vérification de flèche global


40
Le calcul de flèche se fait comme le calcul des contraintes normales et les sollicitations à
partir du robot qui donne la valeur de flèche en tout point et qui est inférieur à L/150 (flèche
globales).
Les calculs de flèche se fait à L’ELS pondérations.

Figure 13: Calcul de flèche

5.3.6 Vérification vis-à-vis au flambement

5.3.6.1 Montant et diagonal

Figure 14: vérification vis-à-vis du flambement

5.3.6.2 Membrure inférieur

41
Figure 15:vérification vis-à-vis du flambement de membrure inférieur

5.3.6.3 Membrure supérieur

Figure 16:vérification vis-à-vis de flambement de membrure supérieur

42
6 Conclusion

Ce projet de fin d’études a consisté à l’étude et la conception d’un bâtiment omnisport en


charpente métallique à Ain Drahem.
Une étude de la structure, des assemblages et de devis a été faite en utilisant le logiciel
RDM et ROBOT, les calculs manuels effectués en respectant les règles et les normes en
vigueur ont confirmé les résultats trouvés numériquement
De la recherche bibliographique, la familiarisation avec les logiciels de calculs et de dessin, le
contact avec le pratique, que de facteurs enrichissants et complétant la formation académique
reçue à l’ENIT

43
44
7 Annexes1

CALCUL DES CHARGES DE NEIGE ET VENT


selon NV65 / N84 Mod. 96

DIMENSIONS DU BATIMENT
Hauteur: 17.50 m
Largeur: 41.00 m
Profondeur: 45.00 m
Toitures isolées: inactives
Flèche de la toiture: 5.50 m

Entraxe des portiques: 6.00 m


Position du sol: 0.00 m
Altitude de la construction: 17.50 m

DONNEES VENT
Région: I
Type vent: normal
Site: normal ks= 1.000
Toiture multiple: désactivé
Potelets intermédiaires: non actif
Décrochements de façade: désactivé

45
Ce-Ci Minimum actif
Action dynamique du vent: désactivée

Pression de base: 80.00 daN/m2


qH : 91.61 daN/m2
qr = qH * ks : 91.61 daN/m2

Perméabilité avancée: désactivée

Perméabilité
droite: 5.0 % Porte droite: 0.0 %
gauche: 5.0 % gauche: 0.0 %
avant: 12.0 % avant: 0.0
%
arrière: 5.0 % arrière: 0.0
%

RESULTATS VENT

Cas de charge: Vent G/D perméab.


Lambda : 0.389
Gamma : 0.956
Delta : 0.799
Coefficients de chargement
barre: 1 Ce : 0.800 CiD : -0.307 Ce-Ci = 1.107 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 2 Ce : -0.441 CiD : -0.307 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 5 Ce : -0.295 CiD : -0.307 Ce-Ci = 0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 6 Ce : -0.443 CiD : -0.307 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
pignon: Av Ce : -0.443 CiS : 0.334
pignon: Ar Ce : -0.443 CiD : -0.307

Cas de charge: Vent D/G perméab.


Lambda : 0.389
Gamma : 0.956
Delta : 0.799
Coefficients de chargement
barre: 1 Ce : -0.443 CiD : -0.307 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 2 Ce : -0.295 CiD : -0.307 Ce-Ci = 0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 5 Ce : -0.441 CiD : -0.307 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 6 Ce : 0.800 CiD : -0.307 Ce-Ci = 1.107 de x = 0.000 àx=
1.000
pignon: Av Ce : -0.443 CiS : 0.334
pignon: Ar Ce : -0.443 CiD : -0.307

Cas de charge: Vent Av./Arr. perméab.


Lambda : 0.427
Gamma : 0.933
Delta : 0.750

46
Coefficients de chargement
barre: 1 Ce : -0.413 CiS : 0.457 Ce-Ci = -0.870 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 2 Ce : -0.360 CiS : 0.457 Ce-Ci = -0.817 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 5 Ce : -0.360 CiS : 0.457 Ce-Ci = -0.817 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 6 Ce : -0.413 CiS : 0.457 Ce-Ci = -0.870 de x = 0.000 àx=
1.000
pignon: Av Ce : 0.800 CiD : -0.248
pignon: Ar Ce : -0.413 CiS : 0.457

Cas de charge: Vent Arr./Av. perméab.


Lambda : 0.427
Gamma : 0.933
Delta : 0.750
Coefficients de chargement
barre: 1 Ce : -0.413 CiD : -0.287 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 2 Ce : -0.360 CiD : -0.287 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 5 Ce : -0.360 CiD : -0.287 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
barre: 6 Ce : -0.413 CiD : -0.287 Ce-Ci = -0.300 de x = 0.000 àx=
1.000
pignon: Av Ce : -0.413 CiS : 0.352
pignon: Ar Ce : 0.800 CiD : -0.262

DONNEES NEIGE
Région: 1A
Altitude géographique: 0m
Pression de base - neige normale: 165.00 daN/m2
S0 : 165.00 daN/m2
Redistribution: activée
Fil d'eau: aucun

Retenues - liste de barres: aucun


Chenaux - liste de barres: aucun

RESULTATS NEIGE

Cas de charge: Neige cas I


barre: 2 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000
barre: 5 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000

Cas de charge: Neige cas II D/G


barre: 2 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000
barre: 5 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000

Cas de charge: Neige cas II G/D


barre: 2 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000
barre: 5 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000

47
Cas de charge: Neige cas III D/G
barre: 2 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000

Cas de charge: Neige cas III G/D


barre: 5 µ varie de 0.800 en x = 0.000 à 0.800 en x = 1.000

48

Vous aimerez peut-être aussi