Vous êtes sur la page 1sur 4

Le lycée l’Emir Abdelkader, d’abord ancien collège

d’Alger lors de sa création en 1835. Ce n’est que treize


ans plus tard ( en 1848) qu’il fut transformé en lycée.
Il devient lycée Bugeaud durant la colonisation
française. C’était un lycée de garçons et il devient
lycée mixte après l’indépendance en 1962.

Le Lycée Émir Abdelkader ex Bugeaud


est le plus ancien lycée d'Alger en Algérie,
anciennement Grand Lycée d'Alger puis lycée
Bugeaud pendant la colonisation française.
C'était un lycée de garçons. Après l'indépendance de
l'Algérie en 1962, il devient un lycée mixte. Il fut
construit entre 1862 et 1868. Il doit son nom actuel à
l'émir Abdelkader (1808-1883), résistant contre
l'occupation française.
Un modeste établissement ouvre en avril 1833 avec
une vingtaine de fils de militaires ou de
fonctionnaires, ils sont plus d'une centaine deux ans
plus tard. Ensuite, le gouverneur général de
Damrémont attribue au collège une ancienne caserne
de janissaires construite sous le dey Hassan Pacha et
réaménagée pour les besoins du collège. Celui-ci
devient lycée en septembre 1848.

Napoléon III, accompagné de l'impératrice Eugénie,


rend visite aux cinq cents élèves du lycée au cours de
son voyage officiel de 1860]. En 1860, les effectifs
étant en croissance constante, il est décidé d'un
nouvel emplacement face à la mer sur un grand
terrain de 14 000 m2 à la limite du faubourg de Bab El
Oued, sur la place du même nom, renommée plus
tard place Jean Mermoz. Trois corps de bâtiment
parallèles reliés par des galeries, et formant ainsi des
cours, sont construits à partir du 10 décembre 1861,
jusqu'en 1868. Le projet est mené par Charles
Martinelli et Pio Maselli.Le lycée est inauguré à la
rentrée scolaire d'octobre 1868.

Une chapelle est aménagée au deuxième étage du


bâtiment central. En 1922, le gouverneur général
Steeg inaugure les tables de marbre en mémoire des
enseignants, personnels administratifs et élèves
tombés au champ d'honneur de la guerre de 1914-
1918. Un monument aux morts est sculpté par
Bigonnet dans la cour.Le lycée compte 2 573 élèves en
1932.
Le lycée est touché par un bombardement d'un avion
de la Luftwaffe le 24 novembre 1942, causant la mort
du proviseur Lalande et de sa petite-fille adoptive,
ainsi que celle du censeur, de sa femme et de ses
deux enfants. Le lycée évacué sert ensuite de caserne
aux Anglais. Les cours ne reprennent qu'à la rentrée
d'octobre 1945.

Ses classes préparatoires (littéraires, scientifiques,


préparation à Saint-Cyr, etc.) comptaient parmi les
plus prestigieuses de son époque, jusqu'à leur
fermeture en juin 1962.

On compte parmi les anciens élèves:


Mohand Idir Aït Amrane (1924-2004), poète et
militant nationaliste,Rachid Hallet (né en 1952),
médecin et militant nationaliste,Michel Geromboux,
personnalité renommée de la radio CMS à
Canberra,Alexandre Arcady (né en 1947),
réalisateur,Armand Assus (1892-1977), peintre,Roger
Benmebarek (né en 1930), préfet,Le futur
académicien Pierre Benoit (1886-1962),Jean-Paul
Bolufer (né en 1946),Dalil Boubakeur (né en 1940),
recteur de la Grande Mosquée de Paris,Albert Camus
(1913-1960), prix Nobel de littérature en 1957,Jules
Carde (1874-1949), gouverneur général de l'Afrique-
Occidentale française et de l'Algérie,Edmond Charlot
(1915-2004), libraire et éditeur,Jacques Chevallier
(1911-1971), futur ministre et maire d'Alger,Claude
Cohen-Tannoudji (né en 1933), prix Nobel de
physique en 1997,Jules Cuttoli (1871-1942), député
radical-socialiste de Constantine,Paul Cuttoli (1864-
1949), frère du précédent, député radical-socialiste de
Constantine et sénateur, maire de
Philippeville,Jacques Derrida (1930-2004),
philosophe,Sauveur Galliéro (1914-1963),
peintre,Louis Gentil (1868-1925), géographe et
géologue,Roger Hanin (1925-2015), acteur, Alphonse
Juin (1888-1967), futur maréchal,Raymond Laquière
(1881-1973), député et maire de Saint-Eugène
Mouloud Mammeri (1917-1989), ethnologue ,Victor
Margueritte (1866-1942), écrivain,Le futur
lexicographe Paul Robert (1910-1980),Benjamin Stora
(né en 1950), historien,Alain Vircondelet (né en 1947),
biographe,René Viviani (1863-1925), ancien président
du Conseil de la IIIe République et cofondateur du
journal L'Humanité.