Vous êtes sur la page 1sur 15

KARTING

QUESTION N°1 :

Les avantages du kart électrique en intérieur :

Moins de contrainte de
L’impact environnemental faible Réduction de la pollution sonore ventilation, de sécurité et
d’isolation acoustique.
QUESTION N°2 :

Accélérateur

Batterie

Moteur Courroie crantée


QUESTION N°3 :

Start d0 d1 d2 d3 d4 d5 d6 d7 Stop

Poids faible 0 1 1 1 0 0 1 0 Poids fort

Binaire : Poids fort 0 1 0 0 1 1 1 0 Poids faible

Décimal : 78

Valeur du courant : 0,78*Imax = 0,78*450 = 351 A


QUESTION N°4 :

Il faut placer la pince ampèremétrique sur un des fils conducteurs où le courant circule du « + » vers le « – »

Le calibre est de « 10mV/A »

Un oscilloscope est nécessaire pour relever une courbe de courant


QUESTION N°5 :

Sur 50s on a Imoy = 249 A


Et : 50s = 50/3600 h
50/3600 * 249 = 3,46 Ah

50s 600s
3,46Ah 41,52Ah

On a alors
41,52 * 72 =2989 Wh

Soit environ :
3000 Wh
QUESTION N°6 :

La batterie à une capacité énergique de 40 W.H/kg et l’énergie utilisée


pendant 10 min est 3000 W.H
On a alors : 3000/40 = 75kg
Il faut donc une masse de 75kg de batterie
QUESTION N°7 :

Elles font chacune 16,6 kg et on sait d’après la question précédente qu’il


faut 75kg de batterie pour une durée de 10 minutes, et 75/16,6 = 4,52 en
arrondissant au-dessus il faudrait au minimum 5 batteries pour assurer les
10 minutes et on peut considéré que par sécurité on a une 6ème batterie.
Ces dernières doivent être brancher en série.
QUESTION N°8 :

Le kart électrique est plus lourd que les karts thermiques à cause du poids d’une seul batterie est le double du
réservoir des karts thermiques et il y a 6 batteries. Et les 6 batteries pèsent presque 100kg,
QUESTION N°9 :

On peut utiliser le principe fondamental de la dynamique pour déterminer le mouvement du kart au démarrage.

Pour que l’accélération soit positive il faut que forces projetées sur l’axe x Ft > Fa +Fr
QUESTION N°10 :

Ft = Far * 0,8 le coefficient de 0,8 permet de respecter la condition de non-glissement

Pour contrôler que les résultats de simulation respectent cette condition de non-glissement, il faut jouer sur la force de
résistance à l’avancement
QUESTION N°11 :

Cmax = 0,17 * 350= 59,5 Nm

Croue = Cmax * r  59,5 * 0,55 = 32,725 Nm

Ft = Croue/R = 32,725 / 0,13 = 251,7 N


QUESTION N°12 :

FA = –½·p·S·Cx·V² = -0,5*1,2*1*0,8*(60/3,6)²= -133,3 N

133 N > 120 N de la résistance à l’avancement


et
133 N < 252 N de l’effort tangentiel

Donc Ft inférieur à Fr +Fa il faut donc prendre en compte ces forces car on voit dans ce cas que le kart n’avancerai pas.
QUESTION N°13 :

Le kart électrique a une vitesse quasiment similaire au kart thermique 4 temps voir plus rapide donc les sensations sont
pareilles voir mieux. Le kart thermique deux temps est quant à lui bien au dessus des 2 autres ce qui est cohérent car il
est réservé aux pilotes confirmés.
QUESTION N°14 :

L’exploitant peut mettre en avant les arguments suivant pour attirer le client vers le kart électrique :

Une pollution réduite

Un bruit réduit

Un meilleur confort

Des faibles coûts d’entretien