Vous êtes sur la page 1sur 150

Radiodiagnostic

Pr SEBIHI Rajaa
Faculté des Sciences
Université Mohammed V de Rabat
L’imagerie: Une grande révolution
de la démarche médicale

2 03/01/2019
3
Techniques d’imagerie médicale

4
5
6
Principe commun de l’ imagerie

7
Objectifs

8
9 03/01/2019
Historique
Historique
 William Röntgen réalisa que ces rayons d’origine
inconnue, qu’il appela « X » avait la capacité de
traverser des corps opaques à la lumière.

 Il s’apercut que ces rayons inconnus étaient capabales


de photographier en transparence le corps humain et
réalisa le premier cliché radiographique de l’histoire:
la main de sa femme Ana Berta
12
Radioscopie traditionnelle

13
Radioscopie traditionnelle

14
Explosion des effets biologiques

15 03/01/2019
Physique des rayons X

16 03/01/2019
Physique des rayons X

Nature Origine

Interaction
Production
avec la matière
17 03/01/2019
Nature des rayons X

18
Nature des rayons X
 Rayonnement électromagnétique de hautes fréquences
 Rayonnement ionisant; très énergétique donc très pénétrant
(imagerie médicale)

 Les rayons X se déplacent en ligne droite dans toutes les directions


et peuvent arracher des électrons aux couches électroniques des
atomes 10 kev : rayons X « mous »
40 -140kev: radiodiagnostic
4 - 25 Mev : radiothérapie
Origine des RX

20 03/01/2019
Origine des RX

21 03/01/2019
Interation électron - noyau

22 03/01/2019
Interation électron - noyau

23 03/01/2019
Spectre continu

24 03/01/2019
Interaction électron - électron

25 03/01/2019
Interaction électron - électron

26 03/01/2019
Spectre global

La quantité de rayons produite par effet de freinage est largement supérieure


à celle produite par collision é-é
27 03/01/2019
Caractéristiques du faisceau
à rayons X

28 03/01/2019
Energie rayonnante

29 03/01/2019
Pénétration du faisceau X

Pour rendre le faisceau plus pénétrant on peut:

30 03/01/2019
31 03/01/2019
Interaction des rayons X avec la
matière

32 03/01/2019
33 03/01/2019
34 03/01/2019
Loi d’atténuation

L’énergie incidente sera répartie en:

➢Energie transmise

➢Energie absorbée

➢Energie diffusée

35 03/01/2019
Loi d’attenuation
La fluence photonique permet d’ estimer l’ atténuation des rayons
X au cours de sa traversé dans la matière

36 03/01/2019
Atténuation des rayons X dans la matière
L’ atténuation globale des rayons X avec la matière peut se
faire par ordre d’ apparition en fonction de leur énergie selon
les effets suivants:

37 03/01/2019
Effet photoélectrique

38 03/01/2019
Effet photoélectrique

39 03/01/2019
Effet photoélectrique

40 03/01/2019
Effet photoélectrique
Coefficient d’atténuationT

 τ: est le coefficient linéaire lié à l’effet photoélectrique


 τ/ρ est le coefficient d’atténuation massique
 K est une constante qui ne dépend pas du matériau
 ρ est la masse volumique et Z est le numéro atomique de l’écran
(cible)
Effet Compton

42 03/01/2019
Effet Compton
« collision » ou « choc élastique »
Effet Compton
 Le photon incident interagit avec un électron libre ou faiblement lié d’atome

 L’énergie du photon incident est partagée entre le photon diffusé et l’électron


Compton

 Bilan énergétique:

 Relation de Compton-Debye:
Effet Compton

Choc tangentiel (θ = 0): diffusion rasante

Le photon garde sa trajectoire et toute son énergie


Effet Compton

Rétrodiffusion (θ =180): choc frontal, l’énergie cédée à


l’électron est maximum, celle du photon diffusé est
minimum il retourne
Coefficient d’atténuation σ : effet Compton

 σ: est le coefficient d’atténuation linéaire de l’effet


Compton
 σ/ρ : est le coefficient d’atténuation massique
Effet de matérialisation

48 03/01/2019
Effet de diffusion de Thomson et Raleigh

49 03/01/2019
Réactions photonucléaires

50 03/01/2019
Bilan d’ intéraction en radiologie

51 03/01/2019
Production technologique des rayons
X en radiologie

52 03/01/2019
Chaine d’imagerie conventionnelle
radiologique

53
54 03/01/2019
55 03/01/2019
Le radiodiagnostic
 l’exploration des structures
anatomiques internes
(morphologique)
 A l’aide de l’image fournie par un
faisceau de RX ayant traversé un
sujet.
Le radiodiagnostic
La réalisation d'une irradiation nécessite :

 une source de rayons X

 un système de collimation

 enregistrement du rayonnement.
(film, amplificateur de brillance, capteurs,…)
Les structures anatomiques ont :

❖des opacités radiologiques


différentes ;
Image
qui se traduisent en:
Objet
Rayons X

❖ Contraste radiologique.

Le principe du radiodiagnostic
repose sur la différence
d’atténuation des RX d’un tissu à
l’autre.

Une image traduit donc la transmission en fonction de la densité


de chaque milieu traversé
Loi d'atténuation

Soit I0 le flux incident de rayons X


pénétrant suivant l'axe x un milieu
hétérogène et I le flux émergeant, nous
avons la relation suivante (loi de Beer
Lambert) :

µ(E,Z): coefficient linéique d'atténuation (cm-1);

Calcul du coefficient d’atténuation après


traversée d’une épaisseur x
Production des Rayons X

Source Haute
d’électron tension

La cible
61 03/01/2019
X-RAY TUBE HOUSING (ASSEMBLY)

HIGH VOLTAGE
CABLES

LIGHT
BEAM
COLLIMATOR
Pupitre de commande d’une installation standard à rayons X
Paramètres minimaux

Tension du tube (kV peak) 60 KVp 100 mAs

(mA)
Temps d’exposition (s)
Produit courant – temps (mAs)

Filtration
Point focal
Dimension du champ
Distance source- image
Les systèmes de radiographie doivent être dotés d’un faisceau lumineux
pour indiquer :
✓ la position du faisceau de rayonnement
✓ la taille

Le champ lumineux doit suivre


le même parcours que le
champs d’irradiation RX
Production des rayons X

Trois éléments de base sont nécessaires à la production


des rayons X:
 une source d’électrons :filament en tungstène (ou
molybdène) chauffé (cathode)

 Une cible en métal (anode)

 une haute tension (kilovolts) pour accélérer les


électrons entre la source et la cible.
Evolution technologique

67
Tube de Crooks

68 03/01/2019
Tube de Coolidge

69 03/01/2019
Tube à rayons X: Principe actuel

71
Principe du Tube à rayons X:
L’ensemble gaine-tube doit répondre à plusieurs performances :

 Focaliser le faisceau Rx qui est omni-directionnel et non pas naturellement


focalisé.

 Filtrer le rayonnement de basse énergie.

 Evacuer la chaleur de l’anode (air grâce à un ventilateur, circulation d’eau, huile).

 Protéger l’environnement contre les rayonnements ionisants hors du faisceau


primaire.
Source d' électrons

73 03/01/2019
Source d' électrons

74 03/01/2019
Différence de potentiel

75 03/01/2019
La cible

76 03/01/2019
77 03/01/2019
Technologie d’ un tube à rayon X

78 03/01/2019
Technologie d’un tube à Rayons X

Générateur Anode/ cathode

Filtrations/
Ampoule/Gaine diaphragmme/
cones égalisateurs
79 03/01/2019
Le Générateur

80 03/01/2019
81 03/01/2019
Le Générateur

82 03/01/2019
Le Générateur
 Le générateur fournit la haute tension nécessaire à
l’accélération des électrons émis par la cathode vers l’anode.

Monophasé Triphasé

La haute tension doit être précise et stable.

 La plupart des générateurs modernes sont contrôlés par des


microprocesseurs.
 Les premiers générateurs ne faisaient que
redresser le courant et l’appliquer aux
bornes du tube.

 Les générateurs triphasés 6 et 12 impulsions


ont permis d’améliorer la situation en
appliquant au tube une Tension presque
constante.

Medium Frequency Generator

80
70
60

 Les générateurs actuels, à Haute 50

kVp
40
Fréquence, appliquent une tension 30

constante sur le Tube. 20


10
0
0 20 40 60 80 100
milliseconds
Le Générateur
 Les caractéristiques des générateurs RX sont exprimées en
terme de:
 haute tension maximale qui peut être fournie (et en
terme de puissance délivrée).
 le courant maximum qui peut être fixé dans le tube
radiogène.
 Les générateurs sont typiquement munis de timer
permettant le contrôle avec précision de la durée
d’exposition (milli-secondes à plusieurs secondes).

 Les générateurs à usage médical doivent fournir une


tension couvrant la plage 25-150kVp (selon l’application) et
un courant d’anode suffisant (ex: 300 mA à 150 kVp).
La cathode

86 03/01/2019
La cathode

87 03/01/2019
La cathode

88 03/01/2019
La cathode
Effet de charge

89 03/01/2019
La cathode
Le courant de saturation

90 03/01/2019
L' anode

91 03/01/2019
L' anode

92 03/01/2019
Anode Fixe
 Plaque de tungstène (Z=74) sertie dans un cylindre de cuivre et
placée en face de la cathode pour être frappée par le faisceau
électronique
 la surface de l’anode frappée par les électrons ou foyer
électronique est rectangulaire.
 Cette surface est le siège d’un important dégagement de chaleur: le
foyer thermique correspond au foyer électronique

93
Anode tournante

94 03/01/2019
Anode tournante

95 03/01/2019
Anode tournante
Couple rotor

96 03/01/2019
Anode tournante
Axe de l' anode

97 03/01/2019
Anode tournante
Disque de l' anode

98 03/01/2019
Disque de l’ anode

99 03/01/2019
Anode tournante
Disque de l' anode

100 03/01/2019
L 'enceinte (ampoule)

101 03/01/2019
Gaine plombée

102 03/01/2019
Gaine plombée

103 03/01/2019
Système de Refroidissement

104 03/01/2019
105 03/01/2019
Filtre

106 03/01/2019
Filtre

107 03/01/2019
Filtration
Une partie non négligeable du spectre émis par l’anode est de
basse énergie qui peut être complètement absorbée par le corps
humain et n’atteint pas le récepteur (irradiation inutile).

Nombre de
photons

L’utilisation d’une filtration


Bremsstrahlung
appropriée sert à éliminer
Characteristique
cette composante indésirable
de basse énergie.
kVp

Energie des Photons (keV)


Filtration
 Une première filtration est constituée par les matériaux de

l’assemblage du tube radiogène (enveloppe en verre, huile de


refroidissement, etc.) qui se trouvent sur le passage du faisceau
avant qu’il ne sorte du boîtier.

Cette filtration est appelée filtration inhérente.

 La filtration additionnelle, en général de l’aluminium

 pour certaines applications on peut utiliser :


 cuivre
 molybdène
 Filtration totale

=
 filtration inhérente

+
 la filtration additionnelle
(exprimée en mm Al (équivalent)
Filtration
additionnelle

Filtration inhérente
Qualité du rayonnement

❖La qualité du rayonnement émergeant et donc de son pouvoir de


pénétration dépendent de:

• La tension appliquée au tube RX (kV pic)

La qualité est caractérisée par :


 La première Couche de Demi Atténuation (CDA)
généralement exprimée en mm Al.
❖La CDA est l’épaisseur d’un matériau qui atténue le faisceau
d’un facteur de 50% (dans une géométrie canalisée,
contribution du diffusé minimale)

Paramètre de contrôle de la qualité 100

du faisceau R-X. 90 80 kVp


80

70
mms Al µGy Transmission (%)

Transmission (%)
60
0.0 3000 100.0
50
Added 0.5 2520 84.0
filters 40
1.0 2205 73.5
30 1st HVL = 2.7 mm Al
2.0 1755 58.5
20
3.0 1410 47.0
10
4.0 1155 38.5
0
5.0 930 31.0 0 1 2 3 4 5
Ion
Chamber Thickness of Aluminium (mm)
Contrôle de la CDA (Half Value Layer - HVL)
Valeurs minimales recommandées

kV mm
peak Aluminium

60 1.5
70 2.1
80 2.3
90 2.5
100 2.7
110 3.0
120 3.2
130 3.5
140 3.8
150 4.1
Diaphragmes

116 03/01/2019
Diaphragmes et égalisateurs

117 03/01/2019
Localisateurs

118 03/01/2019
Viellissement d’un tube à Rayons X

119 03/01/2019
Viellissement d’un tube à Rayons X

120 03/01/2019
Précaution de manipulation

122 03/01/2019
Caractéristiques mécaniques et géométriques
d’un tube à anode tournante

123 03/01/2019
Caractéristiques mécaniques et
géométriques d’un tube à anode tournante

Pente de
Les foyers
l’anode

Configuration Vitesse du
du disque disque
124 03/01/2019
LES FOYERS

125 03/01/2019
Le Foyer thermique (FT)

126 03/01/2019
Le Foyer optique (FO)

127 03/01/2019
Pénombre géométrique

128 03/01/2019
129 03/01/2019
Effet de Talon:

130 03/01/2019
131 Effet de Talon 03/01/2019
Effet de talon

132 03/01/2019
Effet de talon

133 03/01/2019
Pente de l’ anode

134 03/01/2019
135 03/01/2019
Pente de l’ anode

136 03/01/2019
Diamètre du disque

137 03/01/2019
Vitesse de rotation du disque

138 03/01/2019
Configuration du disque

139 03/01/2019
Configuration du disque

140 03/01/2019
Performances techniques d'un tube à
rayons X

141 03/01/2019
Performances techniques
d’un tube à rayons X

Puissance et
Tensions cretes
rendement

Capacité Paramètres du
thermique débit de dose
142 03/01/2019
Tensions cretes

143 03/01/2019
Puissance d’un tube à rayon X

144 03/01/2019
Puissance d’ un tube à rayon X

145 03/01/2019
Puissance d’ un tube à rayon X

146 03/01/2019
Rendement d’un tube à rayon X

147 03/01/2019
Paramètres du Débit de dose

148 03/01/2019
Paramètres du Débit de dose

149 03/01/2019
La capacite thermique

150 03/01/2019