Vous êtes sur la page 1sur 3

PROFESSEUR GBETO Christian- 2017 2018

Les exercices du baccalauréat : le commentaire composé

EXEMPLE DE SUJET DE COMMENTAIRE

Auteur ;œuvre et date{Colette(1873-1954) ; La Maison de Claudine, 1922.

Chapeau{Colette raconte, dans la Maison de Claudine, ses souvenirs d’enfance. Le texte est extrait du premier récit : « Ou sont les
enfants ?» Colette y évoque ses jeux à l’ombre de la maison.

Grande maison grave, revêche avec sa porte à clochette d’orphelinat, son entrée
cochère à gros verrou de geôle ancienne, maison qui ne souriait que d’un côté.Son
revers, invisible au passant, doré par le soleil, manteau de glycine et bignonier 1
mêlés, lourds à l’armature de fer fatiguée, creusée en son milieu comme un hamac,
qui ombrageait une petite terrasse d’allée et de seuil du salon… Le reste vaut-il que je
le peigne, à l’aide de pauvres mots ?

Je n’aiderai personne à contempler ce qui s’attache de splendeur, dans mon


souvenir, aux cordons rouges d’une vigne d’automne que ruinait son propre poids,
cramponnée, au cours de sa chute, à quelque bras de pin. Ces lilas massifs dint la
fleur compacte, bleue dans l’ombre, pourpre au soleil, pourrissait tôt étouffée par sa
propre exubérance, ces lilas morts depuis longtemps ne remonteront pas grâce à moi
à la lumière, ni le terrifiant clair de lune-argent, plomb gris, mercure, facettes
d’améthystes coupantes, blessants saphirs aigus,-qui dépendait de certaine vitre
bleue, dans le kiosque au fond du jardin.

Maison et jardin vivent encore, je le sais, mais qu’importe si la magie les a quittés, si
le secret est perdu qui ouvrait, -lumière, odeurs, harmonie d’arbres et d’oiseaux,
murmure de voix humaines qu’a déjà) suspendu à la mort,-un monde dont j’ai cessé
d’être digne ?...

Note explicative / Bignonier : ou plutôt bignonia, arbrisseau grimpant, originaire d’Amérique


ou d’Asie, cultivé pour ses longues fleurs orangées en doit de gant.

Libellé : Vous ferez de ce texte un commentaire composé. Vous pourrez, par exemple,
montrer ce qui fait de cette description une évocation poétique et nostalgique.

En règle général, le commentaire composé est une production écrite qui présente de
manière ordonnée, intelligente et construite des remarques qui vont éclairer le ou les sens d’un
texte et, justifier l’emploi de certains outils d’analyse appelés : procédés d’écriture. Le commentaire
composé peut être conçu comme :

-un compte rendu qui classe dans un ordre expressif les centres d’intérêt, c'est-à-dire les grandes
idées qui se dégagent de la lecture du texte,

1
Bignonier : ou plutôt bignonia, arbrisseau grimpant, originaire d’Amérique ou d’Asie, cultivé pour ses longues
fleurs orangées en doit de gant.
-une caractérisation du texte allant du plus extérieur au plus intime, du plus littéral au
symbolique( reconstitution des étapes de la lecture effectuée),

-une prise en compte des structures même du texte et de sa composition.

NB/ le commentaire composé proscrit un plan séparant forme et fond ainsi que le plan linéaire qui
suivrait l’ordre du texte, de même que l’absence totale de plan. Cet exercice demande de faire
preuve d’une qualité de lecture littéraire, d’une qualité d’écriture et d’une sensibilité personnelle.

PREPARATION DU COMMENTAIRE COMPOSE

Préparer un commentaire revient à étudier le sujet. Pour étudier le sujet, il faut :

-être attentif aux informations du paratexte,

-lire attentivement le libelle du sujet pour l’utiliser judicieusement.

a-Attention au paratexte

Une attention particulière au paratexte permet d’éviter des contresens et de bien situer le
texte.

On appelle paratexte l’ensemble des écrits, informations annexes qui gravitent autour du
texte ; chapeau, références de l’œuvre, notés, libellé. Dans la plupart des cas ; le chapeau introductif
sert à éclairer le contexte du passage à commenter.

Le libellé, généralement, n’est pas contraignant et laisse le candidat libre d’orienter sa


lecture, il faut tout de même se rappeler que tous les libellés n’offrent aux candidats la même part de
liberté. EX : « Un commentaire organisé à votre guise… »- «  Vous pourriez par exemple, montrer
comment…  »-«  En définissant l’originalité du style de tel auteur, vous pourriez montrer ….  »

Quand le libellé met l’accent sur le thème, c’est une invitation à étudier la manière dont ce
thème est traité dans le texte

Un libellé comme  «  Vous étudierez, sous forme de commentaire composé, l’image que
l’auteur nous offre de cet enfant  » invite à étudier quelle image de l’enfant est transmise par le
texte  : il revient au candidat de déterminer (et de justifier) s’il s’agit par exemple d’une image
pittoresque, réaliste, horrible, humoristique , tragique…

Le libellé suggère parfois des idées de grandes parties de commentaire  :  «  Vous ferez de ce
texte un commentaire composé en étudiant par exemple comment Proust compose simultanément
une petite scène très vivante et un portrait psychologiquement pénétrant.

b-Du repérage à l’interprétation

Exercice : Lisez les deux textes ci-dessous


Texte1 : Symphonie en blanc majeur Texte2 :la mort de Toussaint Louverture

De leur col blanc courbant les lignes Ce qui est à moi aussi :une petite cellule dans le jura

On voit les contes du Nord,

sur

Vous aimerez peut-être aussi