Vous êtes sur la page 1sur 4

Au cours du IV, IIIè millénaire avant Jésus-Christ, la mésopotamie a connu des hommes

célèbres pour leur force, leur puissance. Il étaient des rois. Tel que Nimrod un tyran, grand
chasseur devant Dieu et Gilgamesh, le roi d'Uruk, un héros, voulait par les dieux pour sa force,
son opulence corporelle.

On aimerait savoir s'il existe un lien entre ces deux personnages là. Si oui, quelle est la nature de
ce lien?

Notre réflexion sera une étude analytique et de comparaison, fondée sur un ensemble de
recherche sous le vécu de ces deux personnages mythique de la mésopotamie, Nimrod et
Gilgamesh. Nous procéderons notre travail sur ces trois points: un court métrage sur la
mésopotamie, l'historicité de Nimrod et le héros légendaire Gilgamesh, nous tenterons à
apporter une réponse à la question posée.

La Mésopotamie

L'expression mésopotamie nous réfère a l'une des régions antiques la plus ancienne du monde.
Où se trouve les plus anciennes civilisations que la Terre a connu dans son histoire. Comme la
civilisation Sumérienne au cours du IV millénaire, 3'300 ans AV J C. Où l'écriture a pris
naissance et beaucoup d'autres choses. Mais on ne peut pas parler de cette région sans faire
allusion aux divinités mythiques, ses rois puissants, son héros légendaire Gilgamesh. Nimrod le
personnage biblique qui a tant créé des villes comme Ninive où se trouve la bibliothèque
d'Assurbanipal. Son nom a bien ancré dans le paysage de cette région.

L'historicité de Nimrod et le héros légendaire Gilgamesh.

Selon la bible dans le le livre de la genèse au chapitre 10, 11 chapitre de la descendance des
fils de Noé, nous présente Nimrod comme: "un fils de Cush et le petit fils de Cham" et le
premier livre des Chroniques, dans l'ancien testament 1 ch 1: 10 qui reprend l'idée de la
genèse, "fait de lui le premier roi postérieur au déluge". La bible nous raconte que cet homme
était un puissant ravisseur devant l'Éternel et le commencement de sa domination fut Babel, puis
Erec, Akkad et Kalné. Il est aussi celui qui a bâti Ninive, Reheboth, Ir et Kélah. On a même pu
constaté qu'il était un africain et clairement ancré dans le paysage mésopotamien. Il était un tyran
un homme qui se comporte mal avec ses sujets, qui peut tout égorger sur son passage. Dans le
cadre politique criva, un roi puissant qui ne craint rien même pas Dieu. Il prétend qu'il était aussi
un dieux et estime le seul moyen de détacher les hommes de la crainte de l'Eternel, c'était qu'ils
s'en remissent toujours à sa propre puissance. Il les promet de défendre contre une seconde
punition de Dieu qui veut inonder la terre.
Gilgamesh lui, il est un personnage héroïque de la mésopotamie antique tout comme Nimrod.
Selon l'épopée de Gilgamesh: "il y est déduit comme l'ancien roi de la cité d'Uruk où il a régné
vers 2650 avant Jésus-Christ". On le décrit comme un brutal et impétueux qui va devoir
affronter une brute ensauvagée que lui envoient les dieux, Enkidu. L'histoire nous raconte que
Gilgamesh dans un premier temps se comporte de façon tyrannique envers ses sujets. Et quand
les gens étaient au bout de leur souffle, il s'en plaignent aux grands dieux pour venir les aider
parce qu'ils n'avaient pas la force de celui-ci. On dit que les dieux suscitent alors contre lui un
rival, un homme qu'on appelle Enkidou qui aura de force égal que celui-ci et qui serait même de
juguler ses excès. Les chercheurs les archéologues ou les hommes intéressés au passé des choses,
le décrit comme un tyran tout comme Nimrod, un roi surpassé les autres roi de son époque.

Selon toujours l'épopée dans la XIè tablette de la version Ninive, on le présente comme un
personnage ayant une réalité historique, mais d'après nuit de recherche je vois qu'on le présente
comme une figure héroïque et aussi une des divinités infernales. L'histoire nous raconte, dans la
liste royale, dans une autre version de l'épopée, Il était le cinquième roi de la première dynastie
d'Uruk, présenté comme le fils d'un démon-lilū, seigneur de kullab. Mais dans l'épopée, c'est la
déesse Ninsu. Il y a plusieurs versions dans l'épopée qui raconte de façon différente la vraie
paternité de celui-ci. Dans un autre récit, son père est Lugalbanda roi d'Uruk qui était également
accompli plusieurs exploits.

On nous racontre que les rois d'Uruk ont tous un lien particulier avec la divinité Inanna/Ishtar, et
celle-ci est un nom approprié à Semiramis femme de Nimrod où sa mère. Elle est la déesse de la
ville d'Uruk, où elle a son grand temple, l' Eanna, principal complexe monumental de la ville. Et
selon l'épopée: Gilgamesh semble avoir des relations plus conflictuelles avec elle.

Dans la réalité

On fait de ces deux hommes des dieux. Dans différente culture, partout dans le monde on les
vénère ou les présente des cultes d'adoration à ces deux personnages mésopotamiens. On
approprie de diverses appellations à Nimrod, sa femme: Semiramis, son fils: Tammuz, tout
dépend du lieu géographique où l'on se trouve.

Nimrod est un personnage divin, dans l'enfer, Dante fait de lui: "l'un des gardiens du Puits aux
Géants, se trouvant au fond du huitième cercle de l'enfer" et Gilgamesh aussi, dans plusieurs
textes on le nomme également roi des enfers. Nimrod est un personnage majeur de la franc-
maçonnerie. Dans son encyclopédie maçonnique, Albert Mackey écrit que Nimrod fut l'un
des fondateurs de la franc-maçonnerie de proie. Gilgamesh est l'une des divinités infernales, il est
juge en enfer qui donne l'accès au mort. Selon l'histoire: lors de la fête NE.NE.GAR de l'«
allumage de tous les feux ». Les feux qui étaient alors allumés sous les auspices de Gilgamesh,
représenté par sa statue, devaient permettre aux esprits des ancêtres défunts de retrouver leurs
anciennes demeures et leurs descendants qui y vivent, avant de s'en retourner dans l'au-delà sous
la surveillance du dieu d'après l'épopée. Il est vénéré et reçu des offrandes dans plusieurs
temples de basse mésopotamie, où on dispose des statues à son effigie comme les autres dieux.

Le nom de Nimrod est hébreu et vient du mot "Marad" qui signifie: "Il est Rebelle". Dans le
manuscrit maçonnique Dumfries N°4, daté par le Britich Museum au début du XVIIIè siècle,
on décrit Nimrod comme suit: "puissant devant le Seigneur". D'après la version hittite de
l'épopée, qui est la seule à mentionner la naissance de son héros, Gilgamesh aurait été créé par
les grands dieux, notamment le dieu soleil et le dieu de l'orage qui lui donne force et courage.
Nimrod se mariait avec sa propre mère Semiramis qui, après sa mort précoce propageait la
doctrine diabolique de sa survivance en tant qu'esprit. Elle a prétendu qu'un arbre à feuille
persistantes était apparu du jour au lendemain, à partir d'un tronc d'arbre mort, ce qui symbolisait
l'émergence dans une nouvelle vie du défunt Nemrod. Le jour où il est mort, le peuple a pleuré.
Semiramis a donné naissance a un enfant, Tammuz et a déclaré qu'il était la réincarnation de
Nimrod. Ainsi Elle est devenue une déesse dotée de nombreuse appellation :Reine du ciel,
médiatrice. Chez les grecs Tammuz est appelé Bacchus. Certains l'identifient à Adonis. On le
surnommait aussi le « DIEU BERGER ». A chaque anniversaire de sa naissance, Semiramis
prétendait que Nemrod venait rendre visite au conifère et y déposait des cadeaux. C'est l'origine "
Sapin de Noël". Selon le Site web Wikipédia on présente Le Père Noël comme un personnage
folklorique Tout comme Gilgamesh, l'histoire raconte sur le même site web qu'il était devenu un
personnage important du folklore mésopotamien, et a même été reçu dans plusieurs civilisations
voisines.

Enfin, d'après tous ces informations, toutes ces sources de recherche. On peut dit oui qu'il existe
un lien entre ces deux personnages mésopotamiens. Puisque Ishta la déesse de la cité d'Uruk est
Semiramis la femme de Nimrod. Semiramis prétendait que, à chaque anniversaire de Tammuz,
Nemrod venait rendre visite au conifère et y déposait des cadeaux. C'est l'origine " Sapin de
Noël ceci veut dire que Nimrod est le Père Noël même. Alors l'histoire raconte que le Père Noël
est un personnage folklorique qui est tout comme Gilgamesh qui était un personnage folklorique
dans la mésopotamie. La nature de ce lien est la divinité, ils sont tous deux des êtres divins des
dieux.