Vous êtes sur la page 1sur 5

DISCOURS DE BAYE NIASSE POUR LA JEUNESSE

Au nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux. Louange à Allah l’Un, l'Unique, le Solitaire ,


l'Absolu, le Souve-rain, le Pur, l'Apaisant, rien ne Lui ressemble, et c'est Lui l'Entendant , le
Voyant et le Savant. Je Le loue, Gloire et Pureté à Lui, de ce qu'il nous a comblés de bienfaits,
de faveurs et d'honneurs, le Plein de Majesté et de Munificence. Et clôtura ses biens en nous
envoyant le Prophète (PSL), notre Seigneur Mouhammad fils d'Ab-dallah porteur de la haniifa,
religion de la croyance et de la soumission, et lui choisit la voie de la Charia, et lui apprit les
principes, le licite et l'illicite " C'est lui qui a envoyé Son Messager avec la guidée et la religion
de vérité pour la faire triompher de toute religion. Dieu suffit cependant comme témoin .(48
:28) ". Et il (psl) guida (les humains) par l'Islam, après l'éga-rement et dirigea dans la bonne
voie, après la dispersion et l'adversité. Dieu dit à ce pro-pos : " Cramponnez-vous ensemble au
câble de Dieu ; et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous : lorsque
vous étiez ennemis c'est lui qui réconcilia vos cœurs ; puis par Son bienfait, vous êtez devenus
frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de feu, c'est Lui qui vous a sauvés. Ainsi Dieu
vous expose Ses signes. Peut-être vous guiderez-vous ? (3 :103) ".

Cheikh Al-Islam Ibra-hima Niass (1900-1975)

Et Il dit aussi " Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur la terre, tu n'aurais su mettre de l'affection
entre leurs cœurs ; mais c'est Dieu qui met de l'affection entre eux. Il est Puissant, Sage, vrai-
ment. (8 :63) ".

Ainsi les Musulmans devinrent comme un seul corps et comme des briques soudées. Les
peuples musulmans dans leur globalité sont un et indivisible : la meilleure communauté sortie
pour les hommes " Oui, cette communauté, la vôtre, est une seule com-munauté tandis que je
suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc. (21 :92) ".

A l'occasion des fêtes commémoratives de la naissance du glorieux prophète, Je réitère mon


appel à toute les nations afin qu'elles rejoignent le bonheur c'est-à-dire l'a-dhérence à la
religion d'Allah l'Eternel ,reli-gion de la soumission ,de la Paix, de la fraternité ,de la liberté et de
la légalité .Je dis à la suite du Seigneur : " Dis : " O gens du livre, venez-en à un dire qui soit
commun entre vous et nous : nous n'adorions que Dieu sans rien Lui associer, et que parmi
nous nul n'en prenne d'autre pour seigneur en dehors de Dieu " - Puis, s'ils tournent le dos, eh
bien, dites : " Soyez témoins que, oui, c'est nous qui sommes les Soumis " (3 :64) ". Je
réaffirme mon appel aux musul-mans dont le nombre atteint aujourd'hui Sept cent millions
d'âmes ou plus, à davantage d'adhé-sion à cette religion et à davantage de compré-hension de
la volonté divine et de son prophète (psl). Le Coran n'a de cesse insisté et appelé au rappel
(Zikr) à la méditation (tafakkur) , au discernement (nazr), et à la recherche perpétuelle du
savoir et du savoir faire (l'action par la science). Certes l'Islam prend en charge l'ensem-ble des
besoins de la créature si celle-ci s'en tient à ses principes. " A ceux qui croient, parmi vous, et
qui font œuvres bonnes, Dieu a promis que très certainement, Il les ferait lieutenants, comme Il
a fait ceux d'avant eux – et que très certainement Il raffer-mirait pour eux leur religion qui Lui
agrée, et que très certainement, Il changerait en sécurité leur crainte. Ils m'ado-reront, et ne
M'asso-cieront rien. Et quicon-que mécroit, après cela, alors, les voilà les pervers ! (24 :55) ". Et
les promesses d'Allah ne tardent jamais à se réa-liser. Si les affaires des musulmans vont mal,
la cause est à rechercher en eux-mêmes. Dans un autre verset Allah a dit ( () Et jamais Dieu ne
donnera voix aux mécréants contre les croyants (4 :141) ". Par contre, s'ils trouvent voix contre
nous (musulmans), ou une partie d'entre nous , la cause nous en incombe , non aux promesses
divines. Le livre (Al Quraan) , qui a parlé de ces promesses est le livre "à qui le Faux ne parvient
ni de devant lui ni de derrière lui, descente de la part d'un Sage, d'un Digne de louange.
(41:42) ".

Mes chers frères, l’Islam ne peut être complet qu'à deux conditions : la Foi et la Loi.

La déclaration publique de la foi est incontournable " Dites " Nous croyons en Dieu et en ce
qu'on a fait descendre vers Abraham, Ismaïl, Isaac, Jacob et les tribus, et en ce qui été donné à
Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, de la part de leur Seigneur : nous ne
faisons de différence entre aucun d'eux. Et à Lui, nous sommes soumis " (2 :136) ". La
résultante de la foi est la croyance, et celle de la loi, les bonnes œuvres et un caractère doux
.Et les bonnes œuvres sont : L'Office de prières, le Jeûne, l'Aumône légale, et le pèlerinage
(Quant à ceux qui croient et font œuvres bonnes, oui, ils ont pour hôtel les jardins du firdaws.
Où ils demeureront éternellement sans chercher à en bouger. (18 :107-108) ". " Oui, ceux qui
disent : " Notre Seigneur est Dieu ", et qui s'y tiennent, les anges descendent sur eux : " N'ayez
pas peur, et ne soyez pas affligés ; mais ayez bonne nouvelle du paradis qui vous a été promis
Nous sommes pour vous des Amis, dans la vie présente tout comme dans l'au-delà ; et là, il y
aura pour vous ce que vos âmes désireront, et là, pour vous, ce que vous réclamerez. (41 :30-
31) ".

L'islam appelle l'ensemble des hommes à faire siennes cette foi et cette loi sans considération
de la race, de la couleur, de l'ethnie, de la classe, et de toute autre distinction. Les hommes
sont tous égaux devant le Souverain véridique (Ho, les gens ! Nous vous avons crées d'un mâle
et d'une femelle et vous avons désignés en nations et tribus pour que vous vous entre-
connaissiez. Oui, le plus noble des vôtres auprès de Dieu, c'est le plus pieux des vôtres. Dieu
est savant, informé, vraiment. (49 :13) ". " Ceci ne dépend ni de vos désirs ni des désirs des
gens du livres. Quiconque fait un mal en sera payé et ne retrouvera pas en sa faveur, hors de
Dieu, nul patron, ni secoureur. (4 :123) ".Ces deux ver-sets démontrent avec éclat et clarté que
les descendants du Prophète (PSL) n'ont point plus de mérite qu'un autre croyant auprès de
Dieu. Le prophète (PSL) est "l'aïeul" de tout croyant même s'il s'agit d'un esclave d'Ethiopie.
Bien que cette parole ne soit pas un hadith directement rapporté du Prophète, son sens reste
valable et repose sur le fait que les savants dans chaque communauté sont les héritiers des
prophètes .Quant à la femme, elle a une place honorée dans l'Islam .Et les femmes sont les
sœurs maternelles des hommes et doivent suivre la religion exactement à leur instar. (Oui,
soumis et soumises, croyants et croyantes, dévoués et dévouées, loyaux et loyales, endurants
et endurantes, craignants et craignantes, bien-faisants et bienfaisantes, jeûnants et jeûnantes,
gardiens de leur sexe et gardiennes, invocateurs de Dieu beaucoup et invocatrices, Dieu a
préparé pour eux pardon et énormes salaires. (33 :34) ". Le partage (par la femme) de la vie
d'un époux pieux ne lui sert point si elle ne suit pas la religion " Dieu a frappé exemples pour
ceux mécroient de la femme de Nohé et de la femme Loth. Elles étaient toutes deux sous deux
de nos esclaves, gens de bien. Puis toutes les deux les trahirent ; et eux ne mirent point ces
deux femmes en quoi que ce soit à l'abri de Dieu. On leur dit : " Entrez dans le feu toutes les
deux avec ceux-qui entrent ! ", tout comme sa piété ne peut servir un époux négligent, chacun
étant rétribué selon son œuvre en bien ou en mal, " à elle ce qu'elle a gagné, et contre elle ce
qu'elle a délibérément gagné (2 :286) ".

Chers frères, Dieu a crée, tout seul, la créature pour qu'elle le connaisse et l'adore " Je n'ai crée
les hommes et les djinns que pour qu'ils M'adorent (51 :56) ". Il les créa afin qu'ils puissent tirer
bénéfice de cet échange dont ils sont en réalité les seuls bénéficiaires (Je ne veux de portion de
leur part et je ne veux pas qu'ils Me nourrissent (51 :57) ". " Sagesse consommée ! Mais les
avertissements ne mettent pas à l'abri. (54 :5) ". Et Il envoya Son Prophète (PSL) pour établir la
preuve sur les hommes. La croyance en Dieu et en son Prophète englobe la croyance en tous
les Prophètes, les Anges, le Paradis, et l'enfer comme le dit le Coran " Le Messager a cru en ce
qu'on a fait descendre vers lui de la part de son Seigneur, tout comme les croyants : tous ont
cru en Dieu, en Ses Anges et en Ses Livres et en Ses Messagers – " Nous ne faisons de
différence entre aucun de ses messagers. " - Et ils ont dit " Nous écoutons et nous obéissons.
Ton Pardon, Seigneur ! C'est vers Toi qu'est le devenir. (2 :285) ". Le premier de ses messagers
est Nohé (psl) et le dernier est Mouhammad (psl) .Dieu les a choisis et préparés à recevoir la
science divine pour la guidée de l'humanité, en guise de Miséricorde divine. La clé de l'islam est
Laa ilaaha illa lah, tout comme elle est la clé du paradis .Celui qui refuse de croire en la formule
suprême shahadatayni (J'atteste qu'il n'a de Divinité qu'Allah et que Mouhammad est son
Messager ) est un mécréant tout comme celui qui en accepte une partie et en rejette une autre
. La croyance est une approbation et la mécréance, une négation du Coran ou du Prophète, par
la parole ou par l'action.

Si par contre, il commet un péché, alors qu'il croit à la formule, il ne sera pas considéré comme
un mécréant mais le repentir lui est obligatoire " Dieu ne pardonne pas qu'on lui donne quelque
associé. En deçà, il pardonne à qui Il veut... (4 :48) ". Le repentir est absolument accepté, tout
comme "le repentent d'un péché est comme celui qui n'en a point ". Les conditions du repentir
sont : le regret, l'arrêt immédiat et l'intention de ne plus retourner à l'erreur " .. . Oui Dieu aime
ceux qui bien se repentent et aime ceux qui bien se purifient (2 :222) "

Chers frères : Croire en la shahada, c'est d'attester qu'il n'y a pas divinité en dehors d'Allah et
que Mouhammad est Son Envoyé, puis se soumettre à la loi islamique en adorant Dieu sans
association. Dieu est l'Adoré. Il est le Créateur de cet univers de par son savoir et par sa
puissance. Il fut et rien n'existait avec Lui, Il est l'Antérieur sans commencement et le Dernier
sans fin (C'est Lui le Premier et aussi le Dernier, l'Extérieur et l'Intérieur, tandis qu'il se connaît
bien à toute chose (57 :3) ".

Chers jeunes, Je vous remercie de vos brillantes allocutions – En avant ! Certes l'avenir de toute
nation repose sur sa jeunesse, mais pas sur n'importe quelle jeunesse: sur les jeunes cultivés et
doués de caractères nobles et d'ambitions élevées; une jeunesse sans culture et sans caractères
nobles est comme un arbre stérile. Appliquez-vous sérieusement et persévérez dans la quête du
savoir. Ne suffisent pas seulement les sciences religieuses(Fiqh) ou traditionnelles (calcul, la
langue arabe et ses branches) ; joignez-vous à ceux dont les préoccupations s'élèvent vers la
découverte des secrets de l'Univers. Dieu dit à ce propos : " Dis : " Regardez ce qui est dans les
cieux et dans la terre " (10 : 101) ", " N'ont-ils pas considéré le super royaume des cieux et de
la terre et toute chose que Dieu a créée... (7 :185) "...

Cher frère nous sommes convaincus que notre religion (l'Islam) est celle-là même agréée de
Dieu et notre preuve est le Coran, ce livre qui est lu depuis l'apparition de l'Islam, qui n'a subi
aucun changement, aucune altération, ni falsification, ce livre par lequel le Messager illettré a
défié toute l'humanité " Et si vous êtes en doute sur ce que nous avons fait descendre Sur
Notre Esclave, venez donc avec une sourate semblable à ceci, et si vous êtes véridiques,
appelez en dehors de Dieu vos témoins ! (2 :23.) ", miracle éternel.

Il restera éternellement parmi nous et domine tous les miracles des prophètes car ils vinrent et
ne demeurèrent point.
(Iman Boussayri, burda).

Mes chers frères les nobles compagnons (que Dieu les agrée), ont devancé tout autre
musulman jusqu'au jugement dernier par ce qu'ils ont enduré avec patience, ou en ce qu'ils se
sont montrés véridiques et fermes. La faveur ne peut être obtenue que par la crainte et par une
plus grande ferveur religieuse. Al-Zuhri a dit :

" Je me suis présenté devant Abel malick Ibn Marwaan. Il me demanda : d’où viens-tu ? je lui
réponds de la Mecque. Il reprit : qui parmi eux assure ton intérim ?

Je réponds : Athah ibn Rabah .

Il reprit : est--il arabe ou un esclave affranchi ?

Je réponds : un affranchi.

Il dit : pourquoi est –il leur imam ?

Je dis : par la pratique du culte (diyaana) et par la science rapportée (riwaaya).

Il reprit : Oui, les hommes de religion et de science doivent être les imams. "

Le Dialogue se poursuivit et fut le même en ce qui concerne le Yémen (avec Thaawuus ibn
Kiisal comme affranchi mais gou-verneur), l'Egypte (Yaziid ibn Abi Habiib ), la Syrie avec
(Mak'huul, le Damascène), la Péninsule Arabique ( avec May-moun ibn Mah-ran), " de notre
haram (Médine )" (Dhahak Ibn Mazaahim), Bassorah (avec Al Hassan ibn Abi Hassan). Seul
koufa avait un gouverneur arabe (Ibrahim Nakh'i). Il finit ainsi : (1)

"Il (Abdel Ibn Malick Ibn Marwaan) dit : Malheur à toi, tu as failli me couper le coeur ! Dieu met
des affranchis à la tête des nobles au point qu'ils prononcent des sermons sur les chaires aux
pieds desquelles croupissent les nobles arabes.

Azzuhri conclut : Oh ! Emir des croyants, ceci est une affaire divine et de religion : celui qui la
conserve s'en retrouve élévé, et celui qui la perd s'en retrouve avili. "

Cette grande fête et période consacrée à la commémoration de ce Prophète béni (PSL) " Et tout
ce que nous te racontons de nouvelles au sujets des messagers, c'est pour en raffermir ton
cœur. Et en cela t'est venu la vérité, ainsi qu'aux croyants une exhortation et un Rappel.
(11:120) ". Nous avons en lui un bel exemple : Il a tout donné à cette religion : sa propre
personne, ses richesses, sa famille et ses compagnons. Il l'instaura, l'étendit , la défendit,
combattit dans le sentier de Dieu et émigra. Il mena tout cela jusqu'à ce que la parole d'Allah
soit la plus élevée et que la parole des mécréants soit vile. Qu'Allah, Exalté soit Son nom, paye,
à notre place notre Seigneur Mouhammad : (PSL), de la meilleure récompense.Chers frères, Je
ne terminerai pas mon discours sans remercier Allah pour la libération de la majorité des pays
musulmans et arabes en Afrique et en Asie. Comme je prie pour qu'Il libère le reste. Et que se
libère la Palestine, qui est notre plus grand contentieux, nous les musulmans, et que les
réfugiés retournent chez eux et ce jour là, les croyants seront contents de l'aide d'Allah. Qu'il en
soit ainsi pour le Sud Arabique sinistré et le Cachemire. Je prie que Dieu fasse réussir les
dirigeants musulmans, leurs affaires et qu'il les aide et qu’il les réunit dans la voix de la vérité à
l'ombre du Livre de Dieu et de la Sounna du Prophète. Enfin je remercie de tout mon cœur les
frères arabes qui ont affronté toutes les difficultés pour venir passer la fête avec nous dans le
cadre de la fraternité islamique et en aide à la religion d'Allah. Je prie que Dieu fasse durer
éternellement leur réussite.

Félicitations et paix sur vous.