Vous êtes sur la page 1sur 13

Méthodologie de la recherche pour élaborer un PFE

Plan

Introduction

I- Choix du sujet
II- Travail de recherche
II.1- Travail sur livres et documents
II.2- Travail dans la tête
III- III- Rédaction
IV- Conventions de structure (Forme du PFE)
a) La page de garde
b) La structure du PFE
c) La mise en forme
d) Les notes de bas de pages
e) Les sources et la bibliographie
f) Les annexes
g) Les tableaux
h) Les graphes
i) Le sommaire, la table des matières et les autres tables
j) L’ordre de présentation des composantes du PFE
k) Les remerciements et les dédicaces

Page : 1
Introduction

Un PFE Travail de recherche qui consiste à mettre en pratique les

c’est connaissances théoriques acquises tout au long d’un cycle de


formation (C’est un complément de formation, un apprentissage)
quoi ?
L’aboutissement de la formation : Le moment d’apprécier :

Les capacités intellectuelles du candidat de mener un


travail de recherche

1) Capacité d’identifier un sujet de recherche et de le problématiser Phase exploratoire : Choix du sujet ;


2) Capacité de traiter et d’analyser le sujet choisi Phase de recherche proprement dite ;
3) Capacité de présenter les résultats et les conclusions Phase de rédaction et de soutenance

I- Phase exploratoire : Choix du sujet


I- Phase exploratoire : Choix du sujet et rédaction de la problématique I (Problématique provisoire)

Choix du sujet : Lectures préliminaires (rapides), à partir de :  Fichiers matière de plusieurs bibliothèques ;
 Bibliographies d’ouvrages, d’articles, de thèses.

1) Définition du domaine de recherche : Le thème Prendre conscience de l’ampleur du domaine, sa


(Qui peut contenir une ou plusieurs questions à traiter) ; complexité, ses interrelations avec d’autres domaines,
la richesse de la documentation, …
2) Retenir une question à approfondir : La question principale ; Feuilleter et évaluer les ouvrages faisant autorité sur
la question. Dès ce moment, commencer à :

3) Poser le problème : Développer cette question à travers un jeu  Prendre notes systématiquement (avec des fiches par
construit d’hypothèses de recherche, fondées sur des éléments livres, articles / idées, hypothèses) ;
théoriques (concepts) cohérents et rigoureux.  Contacter les personnes et les institutions (pour les
entretiens).

Cette phase permet de rédiger la problématique I et d’organiser le plan de recherche.

Ce Exemple de choix
qui est essentiel d’unphase
dans cette sujet
: : « La PME au Maroc »

 Mesurer l’ampleur de C’est le (abondance


la tâche domaine dede larecherche
matière) ; : Le thème

 Repérer les ouvrages, articles, thèses, … à lire absolument ;

 Repérer les personnes spécialistes du domaine à consulter.

Page : 2
Plusieurs axes (pistes) de recherche (Sujets de recherche) :

- La place de la PME dans l’économie marocaine ;


- La compétitivité des PME marocaines dans le cadre de l’ouverture ;
- Le profil des dirigeants des PME marocaines ;
- Le financement des PME marocaines ;
- Etc.…

On a choisi par exemple le 4ème sujet Le financement des PME marocaines :

Lectures approfondie (Repérer les concepts) : Crédit, risque, garanties, rentabilité,…)

+ Entretiens avec les spécialistes


Question principale : Qu’est ce qui
explique le faible montant des crédits
accordés aux PME ?
Pour dégager une problématique provisoire
Hypothèse: Le crédit bancaire n’est pas
(Qui est un ensemble construit autour d’une
la source privilégiée de financement
question principale et d’hypothèses de travail) pour les PME.

II- Phase de recherche :


II.1 - Travail sur livres et documents
Lectures approfondies avec prise de notes Permet de connaitre ce qui a été étudié, débattu,
mis en avant (Thèses, hypothèses proposées,
principales interprétations, constructions
théoriques
Organisation sur le plan : Le choix de la documentation :
a) Matériel (Classement de la documentation), permettant de : 1. Référence précise, utilisable directement
o Retrouver facilement un matériau en cours de recherche dans la bibliographie (Ex : R. Bourbonnais,
ou de rédaction ; L’économétrie, Edit……, Paris, Année, Nbre de
o Retrouver la source précise* pour toute information, pages.).
citation, interprétation ; 2. Localisation du livre, permettant de le
retrouver (Bibliothèque de la faculté ou autre).
b) Scientifique : Se munir de l’appareillage théorique (Cadre) et 3. Appréciation personnelle sur le livre et
conceptuel minimal sur lequel on va assoir la recherche ; l’usage à en faire (Ex : Très bon livre sur les
modèles économétriques / Utilisable au chapitre
c) Méthodologique : Etablir la méthodologie, qui doit être N°.. ).
adaptée au sujet (Choix des outils, de l’approche, des
instruments).

Page : 3
* Imaginez-vous obligé (e) de faire plusieurs bibliothèques pour retrouver un ouvrage,
nécessaire en vue d’une vérification !!!

Comment s’effectue la recherche bibliographique ?

En phase de lecture sélective, il faut faire le point sur la revue de la littérature .

a) Trier la documentation ouvrage en main (jamais à partir du titre) et repérer les


ouvrages avec des signes (*), indiquant leurs degrés d’importance :
 ***** : Essentiel, à lire en priorité ;
 **** : Très important, à consulter dès la première phase ;
 *** : A ne pas négliger compte tenu de son auteur ;
 ***Qi : A consulter à une phase déterminée (pour la question i) ;
 ** : A revoir plus tard ;
 * : A consulter éventuellement s’il reste du temps ;
 *Qi : A consulter éventuellement si on n’a rien trouvé sur la question Qi.
b) Commencer la lecture en fonction du plan de recherche et des priorités ;
c) Ne pas tout lire : Se servir de la question principale et des axes définis dans la
problématique pour garder le cap et éviter de s’égarer sur des aspects et des détails
inutiles pour la recherche :
 Lecture attentive et prise de notes pour les débats centraux ;
 Fiche de lecture légère pour les débats secondaires par rapport au sujet.
II.2 - Travail dans la tête et murissement

Au fur et à mesure du travail sur livres, documents et terrain, des idées viennent et les
choses murissent dans la tête :
 Idées d’hypothèses, de pistes d’interprétation : A noter à part sur
une fiche indiquant la date et la provenance (Lecture du livre…, séminaire X,
discussion avec Y,…) ;
 Idées de titres (de parties ou de chapitres), des ébauches de plans, des
points à vérifier,… A noter aussi sur une fiche à part.

Page : 4
A partir du travail sur documents et du travail dans la tête, on a fait le tour du
champ à traiter :

 On a des éléments de réponse aux questions posées (et on se pose de


nouvelles questions) ;
 Notre grille d’analyse (Construction théorique, système d’interprétation et
d’explication) s’est renforcée ;

Le moment est venu d’engager la première rédaction d’ensemble.

III- Phase de rédaction


1) L’écriture du mémoire : Deux conseils pour réussir un mémoire :

 Un style simple : Phrases courtes et bien enchainées, éviter les formes normatives (telles que : il faut, on
doit,…), les jugements de valeurs (toute affirmation doit être argumentée) et les formes n’autorisant aucun
débat (telles que : il est incontestable, indiscutable,…) ;
 Un texte fluide : Obtenu grâce à l’idée directrice (le fil conducteur contenu dans le plan de rédaction) ;
facilitant la lecture du mémoire.

2) La cohérence d’ensemble, obtenue grâce à :

 Une bonne introduction générale : comportant l’intérêt du sujet, les raison motivant son choix, la
problématique (Ensemble construit autour d’une question principale et d’hypothèses de recherche) et la
méthodologie de travail (qui présente les outils d’analyse et explicite la démarche à suivre, c’est à dire les
étapes successives faisant apparaitre le fil conducteur de la recherche) ;
 Une bonne conclusion générale : résumant les principaux résultats de la recherche, en concordance avec la
question principale et les hypothèses de travail émises ;
 De bonnes introductions et conclusions partielles : Les premières annonçant l’objet et le contenu de chaque
chapitre ; et les secondes, résumant l’essentiel de chaque chapitre ;
 Des titres « parlants » : aussi précis que possible, exprimant l’idée du chapitre (de la section) et adapté au
contenu.

3) La relecture d’ensemble : Permet d’apporter les corrections et les améliorations les plus indispensables ;
En particulier, s’assurer de :

 La cohérence du cheminement (la logique de la construction) ;


 L’équilibre des chapitres (des parties) ;
 L’existence d’introductions et de conclusions partielles ;
 La cohérence de la conclusion générale avec la problématique posée.

Un conseil précieux : Si lors de la relecture on s’aperçoit qu’il reste quelques


insuffisances, alors :

- Ne pas s’affoler, ne pas chercher à compléter, ne pas reprendre l’analyse (On n’a
plus le temps pour le faire) ;

Page : 5
- Solution : Conserver les insuffisances en les signalant et en promettant de les
corriger ultérieurement.

Schéma récapitulatif des phases de recherche

I- CHOIX DU SUJET II- TRAVAIL DE RECHERCHE III- REDACTION

 Problématique (provisoire), II.1- Travail sur livres et documents A) Nécessité d’établir un plan
comprenant : de rédaction Qui permet
Lectures approfondies avec prise de
de structurer les étapes
Une question principale ; notes Nécessité d’organisation
sur trois plans : d’exposition des résultats de la
Des hypothèses de  Matériel : Classer la documentation ; recherche (différent du plan de
recherche ;  Scientifique : Développer les recherche)
concepts
 Un plan de recherche  Méthodologique : Choisir les outils
(permet d’organiser les d’analyse B) Présentation des matériaux
étapes de la recherche) pour la rédaction (Nécessité
d’être méthodique) :
II.2- Travail dans la tête
 Matière (documentation) bien
 Murissement : A partir des idées, classée (dans des chemises, en
pistes d’interprétation (qu’il faut fonction du plan de
noter sur des fiches) ; rédaction) ;
 On obtient des éléments de réponse
 Références bibliographiques
aux questions posées ;
précises ;
 Notre grille d’analyse se renforce
(construction théorique et modèle  Raisonnements enchainés
explicatif). (respectant la logique de la
construction).

IV- Conventions de structure (Forme du PFE)

a) La page de garde
b) La structure du mémoire
c) La mise en forme
d) Les notes de bas de pages
e) Les sources et la bibliographie
f) Les annexes
g) Les tableaux
h) Les graphes
i) Le sommaire, la table des matières et les autres tables
j) L’ordre de présentation des composantes du mémoire
k) Les remerciements et les dédicaces

Page : 6
a) La page de garde

Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de ……….

Projet de fin d’études en vue de l’obtention du diplôme de Licence

Option : « Economie et gestion »

Sujet du PFE (Taille : 20)

Présenté et soutenu par : Directeur de recherche :

Nom et prénom Nom et prénom

Année universitaire : 20../ 20..

b) La structure du PFE

Deux possibilités de structurer un PFE (voir résumé au tableau suivant) :

Présentation classique Présentation moderne

 Découpage en : Parties / chapitres / Sections Chapitre / Sections

 Avantage : Facilité de structuration en Facilité pour le lecteur de faire le lien


deux blocs distincts entre les aspects pratiques et leurs
(Théorique et pratique) soubassements théoriques

 Inconvénients : Difficulté pour le lecteur de Difficulté d’établir une logique de


faire le lien entre les aspects structuration dès le départ (la logique
pratiques et leurs vient au fur et à mesure de l’avancement
soubassements théoriques de la recherche)
(rassemblés en bloc dans la
partie théorique)

Page : 7
c) La mise en forme

Tableau résumé des indications de mise en forme :

Indications Recommandations

Caractères et Times New Roman, Calibri (Corps) ou Arial ;

Taille de la Taille 12 pour le corps du texte et 9 pour les notes de bas de


police pages ;

Caractères en gras seulement pour les titres.

Pagination Commence à partir de la couverture (comptée comme page 1),


mais n’est portée qu’à partir de la page 3 (après la couverture et
une page vierge)

Interligne 1,5 pour obtenir des pages aérées

Alignement Le texte doit être justifié

Marges 2,5 en haut, en bas, sur les côtés, (+ 1 à gauche pour la reliure)

d) Les notes de bas de pages :

Elles servent à alléger le texte ; elles sont utilisées pour :


 Indiquer les références bibliographiques d’un ouvrage (notes de
références) ;
 Insérer une citation, fournir une information servant à étayer un
raisonnement ou un exemple servant à conforter un propos (notes de
contenu).

Page : 8
e) Les sources et la bibliographie

e.1) Citation des sources dans le texte :

Deux systèmes de citation des sources utilisées dans une recherche :

Systèmes
Caractéristiques Classique Harvard

Endroit de la En bas de page ou note de référence (voir Insérée entre


citation infra, point d) parenthèses dans le
corps du texte

Présentation :
 Cas d’un Nom et prénom de l’auteur, Titre de (Nom de l’auteur,
ouvrage : l’ouvrage (en italiques), Editeur, Lieu de année, page)

publication, année de publication, page.


Exemple :
Exemple : R. Bourbonnais, Econométrie,
(Bourbonnais,
Manuel et exercices corrigés, Dunod, Paris,
2009, p.25).
2009, 7e éd., p. 25

Nom et prénom de l’auteur (année),


 Cas d’un
« Titre de l’article », Nom de la revue (en
article :
italiques), N° de la revue, Volume, pages
(début et fin de l’article).
Exemple : J. Chadelat (2005), « Les
enjeux du financement de la santé »,
Revue française d’administration publique,
N°113, p. 65-73.

e.2) Citation en bibliographie :

On apporte les modifications suivantes par rapport aux notes de bas de pages :

o On met le nombre de pages de l’ouvrage (et non la page citée comme en


note de bas de page) ;

Page : 9
o Dans le cas d’un ouvrage collectif, on met le Nom et Prénom du
directeur de l’ouvrage, suivi de dir.

e.3) Citation des sites web :

Les références aux sites web doivent être complètes en précisant les dates de
consultation. Exemple :
www.objectifgrandesecoles.com/etudiant/conseils/index.htm (page consultée le
25/08/2013).

e.4) Citation des sources relatives aux illustrations (Tableaux, graphes et


schémas) :

Elles doivent être indiquées juste en dessous de l’illustration. Si c’est un tableau


par exemple, élaboré par l’étudiant, alors préciser : « élaboré par l’auteur à partir
de… (Citer toutes les sources utilisées à l’occasion).

e.5) Citation en cas d’utilisation d’une source plus d’une fois (dans la
même page) :

Notation Si la référence est utilisée Exemple : Si on a déjà utilisé la référence : R.


utilisée plus d’une fois Bourbonnais, Econométrie, Manuel et exercices
corrigés, Dunod, Paris, 2009, 7e éd., p. 25.

Idem, p. pour la deuxième fois On met : Idem, p. 86 (p. 86 est la page de


l’ouvrage qu’on a utilisée la fois suivante)

Ibid, p. à partir de la troisième fois On met : Ibid, p. 132

Op. cit. Si le même auteur est cité, On met : Nom de l’auteur, Op. cit., p.
p. mais après un autre auteur

e.6) Citation dans des cas particuliers :

Cas Notation

Pas d’auteur Le titre de l’ouvrage remplace le nom de l’auteur.

L’auteur est un Le nom de l’organisme (ou de l’institution)

Page : 10
organisme ou une remplace le nom de l’auteur.
institution

Auteurs 2 ou 3 auteurs On les cite tous dans l’ordre indiqué dans


l’ouvrage.

Plus de 3 auteurs On met le nom de l’auteur principal suivi de al.


(al. Signifie « et d’autres »). S’il n’y a pas
d’auteur principal, on met le titre de l’ouvrage.

Titre comprenant un On indique les deux. Exemple : Econométrie,

Titre sous titre Manuel et exercices corrigés.

Ouvrage en plusieurs On indique tous les volumes utilisés.


volumes

Plusieurs éditeurs On les indique tous.

Editeur Pas d’éditeur Sans éd.

Lieu non indiqué s.l.

Lieu et Date non indiquée s.d.


date de Edition autre que la Indiquer l’édition sur laquelle on a travaillé.
publication première

f) Les annexes :

Les annexes servent à alléger le corps du texte. Elles doivent être citées depuis le
corps du texte en précisant le numéro de a page. On y met toute information utile
mais non nécessaire à la compréhension de l’exposé (Résultats détaillés issus d’un
logiciel de traitement des données, texte extrait d’un journal officiel, extrait d’un
document interne d’un organisme, historique d’un organisme,…).

g) Les tableaux : Deux types (voir résumé ci dessous) :

Tableaux élaborés par l’étudiant Tableaux sources de ceux

Page : 11
Type (e), ou repris en l’état élaborés par l’étudiant

Indications
Servent à étayer une Données brutes permettant
Intérêt démonstration ou à montrer des vérifications
l’évolution d’un phénomène éventuellement

Emplacement Corps du texte Annexes

h) Table des matières, sommaire et autres tables

Indications Niveau de détail Pagination Observation

Type de table
Sommaire Titres des parties, des
(3 niveaux) chapitres et des sections Non Obligatoire
paginé
Table des matières Titres des parties, des
(Plus de trois chapitres, des sections, des Paginée Obligatoire
niveaux) sous sections, des
paragraphes.
Table des Donne la signification des abréviations et
abréviations acronymes utilisés dans le texte.
Autres D’index Donne l’inventaire des mots et les noms Utiles mais
tables jugés importants, utilisés dans le mémoire facultatives
avec le numéro de page où ils se trouvent.
Glossaire Donne une brève définition des mots
techniques utilisés dans le mémoire, qui
nécessitent une explication.

i) L’ordre de présentation des composantes d’un mémoire


Page : 12
L’ordre de présentation des composantes d’un PFE diffère d’un professeur à un
autre. Il n’y a donc pas de consensus là-dessus. Globalement, il est d’usage de
présenter ces composantes comme suit :

 Couverture
 Page vierge (ou portant un avertissement), non comptée dans la
pagination
 Page de garde, appelée aussi page de couverture ou page de titre (non
paginée)
 Dédicaces (facultative)
 Remerciements
 Sommaire
 Table des abréviations et acronymes (facultative)
 Introduction générale
 Corps du mémoire (les chapitres)
 Conclusion générale
 Bibliographie
 Annexes
 Glossaire (facultatif)
 Liste des tableaux
 Liste des figures et graphiques
 Table d’index (facultative)
 Table des matières

Page : 13