Vous êtes sur la page 1sur 2

R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E

Monsieur Édouard PHILIPPE


Premier Ministre

Hôtel de Matignon
57, rue de Varenne
75007 PARIS

Paris, le 24 avril 2020


GEORGES PATIENT

SENATEUR
DE LA
GUYANE Monsieur le Premier ministre,

Je vous remercie de la prompte réponse à mon courrier du 15 avril 2020 que


Vice-président de
la Commission des
vous avez bien voulu faire porter à ma connaissance par votre directeur de
Finances cabinet. Elle témoigne de l'attention que vous portez à la situation particulière
des DROM, eu égard à cette crise sanitaire hors-norme provoquée par le
COVID 19.

Cependant, d'ores et déjà, je souhaite attirer votre attention sur certains faits qui
démontrent que les réponses apportées aux DROM devront être proportionnées.

Ainsi, vous mentionnez que les dotations des communes des DROM seront
renforcées en 2020 avec la création de la Dotation de Péréquation des
Départements d'Outremer (DPOM). Celle-ci sera en effet créditée de 11
millions d'euros en 2020, en plus de la croissance naturelle de la DACOM.
Cependant, il paraît important de relever qu'elle n'aura qu’une faible incidence
sur le véritable « tsunami budgétaire » qu'attendent les collectivités des DROM.

En effet, selon certains experts, l'on peut s'attendre à une chute du produit de
l'octroi de mer de l'ordre de 20%. Et, en prenant une hypothèse basse, soit
l'équivalent de la baisse de la TVA de la France prévue dans le PLFR 2020, une
chute du produit de l'octroi de mer de l'ordre de 10% entrainerait une perte de
ressources de 120 millions d'euros pour les collectivités des DROM (!).

Selon les règles du versement de l'octroi de mer aux collectivités, spécifiques à


chaque territoire, la crise financière peut être immédiate ou décalée de plusieurs
mois. Mais, dans tous les cas, elle sera inéluctable et d'ampleur. Les pertes
seront irrécouvrables.

Dans ce contexte, les avances sur recettes fiscales et la DPOM représentent des
solutions très partielles des pouvoirs publics à une crise de financement
majeure. Dès lors, il semble important que le gouvernement apporte très vite,
T ÉLÉPHONE : 01 42 34 28 80 T ÉLÉCOPIE : 01 42 34 49 65 g.patient@senat.fr
15, RUE DE V AUGIRARD – 75291 P ARIS C EDEX 06
-2-
dans le cadre d’un PLFR, une réponse proportionnée aux enjeux de nos
territoires.

Comptant sur votre soutien au service des Outre-mer, je vous prie de croire,
Monsieur le Premier ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Georges PATIENT