Vous êtes sur la page 1sur 1

Le ne explétif (langue soutenue)

 Il existe un ne dit «explétif » qui n´a pas de valeur négative et dont l´emploi est facultatif. Comparez :

. On craint qu´il y ait une crise dans l´immobilier.

. On craint qu´il n´y ait une crise dans l´immobilier.

(Les deux phrases ont exactement le même sens, malgré la présence du ne explétif).

Il s'agit d'une particule qui renforce une idée d'antériorité, de crainte ou d'inégalité. À ne pas confondre
avec le NE négatif employé seul (Je ne peux vous répondre). Le NE explétif est un indice de langue
soutenue.

 On le rencontre dans une proposition subordonnée après les expressions de crainte ou


d'empêchement :

- Les conjonctions de crainte que, de peur que, avant que, à moins que.

Je vais voir ma mère ce soir avant 20 heures de crainte qu´elle ne soit partie.

Partez avant qu´il ne soit trop tard.

Je sortirai ce soir à moins qu'il ne pleuve.

 Les verbes craindre que, avoir peur que, redouter que, trembler que, empêcher que, éviter que.

Je crains que vous ne soyez fatiguée après ce long voyage.

L'hôtesse de l'air répète les consignes de sécurité pour éviter que les passagers ne les oublient.

Il faut éviter que cet incident ne se produise.

 On le rencontre également devant un verbe dans les phrases comparatives d´inégalité avec plus…que,
moins…que, autre….que. "ne" renforce alors l'inégalité.

Vous parlez plus que vous n'agissez. Elle se dissipe beaucoup moins qu'on ne le croit.

C´est plus difficile que je ne le pensais

Je trouve que ce spectacle est moins bon qu´on ne le dit dans la presse.

 4. Après les verbes de doute et de négation employés à la forme négative pour exprimer une idée
positive.

Je ne doute pas que vous ne fassiez des progrès. Nul doute qu'elle n'ait compris (il est certain qu'elle a
compris). Vous ne niez pas que vous n'ayez déjà vu l'assassin présumé.

http://www.tv5.org/TV5Site/lf/merci_professeur.php?id=3272 Reportage sur TV5

http://www.cce.umontreal.ca/observations/ne.htm Article pour approfondir.