Vous êtes sur la page 1sur 51

GRANDE LOGE MIXTE DE FRANCE

RITUEL DU GRADE DE MAÎTRE

RITE SOURCE ET LUMIERE

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 1
Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 2
Rituel du grade de Maître

La loge de Maître .................................................................................................................... 4  


La décoration ..........................................................................................................................................4  
Illumination de la loge ..........................................................................................................................5  
L’habillement des maîtres en loge.......................................................................................................5  
La place des Frères et Sœurs ................................................................................................................5  
Le tableau du grade ...............................................................................................................................5  
Plan de la loge de Maître ......................................................................................................................6  
Le tapis de loge ......................................................................................................................................7  
Reprise des travaux au grade de Maître ............................................................................ 8  
Décors et ustensiles .............................................................................................................. 11  
Décoration de la caverne ....................................................................................................................11  
Décoration de la loge de réception ....................................................................................................12  
Cérémonie d’élévation au grade de Maître .................................................................... 14  
Récit historique du grade de Maître .................................................................................................28  
Instruction morale du grade ..............................................................................................................37  
Instructions du grade de Maître ........................................................................................ 40  
Première section ...................................................................................................................................40  
Deuxième section .................................................................................................................................42  
Troisième section .................................................................................................................................46  
Suspension des travaux au grade de Maître .................................................................. 50  

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 3
La loge de Maître

La décoration
L’appartement de la loge sera tapissé de noir et les tables des officiers seront
recouvertes d’étoffes de même couleur.
L’autel d’Orient, le fauteuil du V∴M∴ seront également drapés de noir, ainsi que
les tables des Surveillants.
Devant l’autel d'Orient, on placera le tableau du grade (voir page suivante)
représentant une arche, sans mât, sans voile et sans rame, tranquille sur une mer
calme d’où s’envole une colombe dans la même direction que l'arche, avec ces
mots : « In silencio et spe fortitudo mea ».
Le tapis de la loge de maître, d’une grandeur proportionnée au local, est étendu
sur le parquet à peu près au centre de l’appartement, en avant de l’autel d’Orient.
Il représente un carré long, entouré d’une bordure semblable à celle du tapis des
deux précédents grades, au milieu de ce carré long est peint un cercueil
accompagné de 81 larmes de couleur jaune ou or ; vers les deux extrémités du
cercueil sont figurés : du côté de la tête vers l’occident, une équerre, et du côté
des pieds vers l’orient, un compas ouvert en équerre dont le sommet est l’orient ;
à côté de l’équerre, dans l’angle du sud-ouest est peinte la planche à tracer et la
carte.
Sur le cercueil sont peints, du côté d’occident en couleur blanche ou argent, une
tête de mort reposant sur deux os en sautoir, et du côté d’orient une branche
d’acacia ; au milieu entre la tête de mort et l’acacia, une lame d’or triangulaire
sur laquelle paraîtront gravées les deux lettres J∴A∴
A droite de l’équerre sont figurées la planche à tracer et la carte du tissage.
Au bas du tapis, vers l’occident, est l’escalier du temple formé de sept marches
demi-circulaires, divisées en trois parties comme dans les grades précédents,
par les nombres 3, 5 et 7.
Autour du tapis sont dans les angles du nord-est, nord-ouest et sud-ouest, trois
flambeaux peints ou drapés en noir, portant chacun trois bougies disposées en
triangle, ce qui fera en tout neuf lumières.
L’autel d’Orient et les tables des Surveillants doivent être garnis comme dans les
grades précédents.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 4
Illumination de la loge

La loge de Maître est éclairée par le flambeau du V∴M∴ sur l’autel d’Orient, par
neuf bougies sur les trois flambeaux autour du tapis, ce qui fait en tout 18
lumières d’ordre car subsistent le flambeau de l’autel des Maître Passés et le
chandelier à 7 branches (la lumière permanente restant toujours présente à
l’orient).

L’habillement des maîtres en loge

Tous les Frères et Sœurs doivent être vêtus en noir, couverts d’un manteau de
deuil avec la capuche rabattue sur la tête comme un chapeau. Ils portent des
gants blancs, une tunique blanche ceinte à la taille d’une cordelette de couleur
rouge, un tablier bavette rabaissée et portant les lettres M∴B∴ en rouge ; ils
seront aussi décorés des cordons et bijoux de leur charge.

La place des Frères et Sœurs

Les officiers de la loge, les dignitaires de l’ordre et tous les autres frères et
sœurs sont placés en loge de maître comme dans les deux premiers grades.

Le tableau du grade

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 5
Plan de la loge de Maître

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 6
Le tapis de loge

J∴A∴

7
5
3

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 7
Reprise des travaux
au grade de Maître
Le V∴M∴
Nous allons reprendre les travaux de M∴ que nous avions interrompus.
F∴ (ou S∴) Gardien, pouvez-vous nous assurer que les SS∴ et FF∴
Comp∴ sont éloignés et hors de portée de voix ?

Le Gardien va vérifier à l’extérieur et ferme la porte à clé :


V∴M∴, les SS∴ et les FF∴ Comp∴ sont éloignés et hors de portée de
voix .

Le V∴M∴
F∴ (ou S∴) 1ere Surv∴, quel âge avons-nous ?

Le 1er Surv∴
F∴ (S∴) 2nd Surv∴, quel âge avons-nous ?

Le 2nd Surv∴
Sept ans, F∴ (ou S∴) 1er Surv∴

Le 1er Surv∴
Sept ans , V∴M∴

Le V∴M∴ frappe un coup de maillet


le 1er Surv∴ frappe un coup de maillet
le 2nd Surv∴ frappe un coup de maillet

Le V∴M∴
Debout, mes FF∴ et mes SS∴ !
À l’Ordre de M∴

Le V∴M∴
F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴, puisez la flamme au flambeau symbolisant la
permanence de la lumière et veuillez procéder à l’illumination de la loge
de Maître.

Le M∴ de Cér∴ allume dans l’ordre : le flambeau Sud-Ouest, le flambeau Nord-


Ouest, puis le flambeau Nord-Est.

Le V∴M∴
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, quel est le motif qui nous rassemble pour la loge
de M∴ ?

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 8
Le 1er Surv∴
V∴M∴, c’est le désir d’apprendre à tracer dans de justes proportions
des plans pour la construction du Temple Maç∴ et le tissage du
vêtement de Lumière.

Le V∴M∴
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ comment y parviendrons-nous ?

Le 2nd Surv∴
V∴M∴, par le secours du G∴A∴D∴M∴ et par la connaissance de
Jakin, de Booz et de la lettre G qui est au centre de l’Étoile Flamboyante.

Le V:.M:.
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, pourquoi cette connaissance nous est-elle
nécessaire ?

Le 1er Surv∴
V∴M∴, pour pouvoir guider nos pas avec un esprit libre et un cœur pur,
par la Charité et dans l’Espérance si la Foi nous anime.

Le V∴M∴
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, comment pouvons-nous acquérir cette
connaissance ?

Le 2nd Surv∴
V∴M∴, par l’étude approfondie de nous-même et de la nature, en
détestant le vice et pratiquant la vertu.

Le V∴M∴
FF∴ (ou SS∴) Surv∴, puisqu’un but si noble nous rassemble, annoncez
sur vos colonnes que nous allons reprendre les travaux de M∴

Le 1er Surv∴
Mes FF∴ et SS∴, puisqu’un but si noble nous rassemble, je vous
annonce de la part du V∴M∴ que nous allons reprendre les travaux de
M∴

Le 2nd Surv∴
Mes FF∴ et SS∴, puisqu’un but si noble nous rassemble, je vous
annonce de la part du V∴M∴ que nous allons reprendre les travaux de
M∴

Le V∴M∴, tête découverte, à l’ordre, l’épée en main gauche, pointe en haut, le


pommeau appuyé sur l’autel :
À la gloire du grand Architecte des Mondes
Au nom de l’Ordre
Sous les auspices de la Grande Loge Mixte de France
Je proclame repris les travaux de M∴

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 9
Le V∴M∴ frappe 3 fois 3 coups

Le 1er Surv∴ frappe

Le 2nd Surv∴ frappe

Le V∴M∴
À moi mes SS∴ et mes FF∴ par le signe et la batterie de M∴

Tous font le signe et la batterie II - I II - I II - I

Le V∴ M∴ se recouvre la tête.

Le V∴M∴
Les travaux de M∴ sont repris.
Le V∴M∴ frappe un coup de maillet
FF∴ et SS∴ de l’Orient, prenez place.

Le V∴M∴ pose son épée sur l'évangile de St Jean

F∴ 1er Surv∴
Les travaux de M∴ sont repris.
Le 1er Surv∴ frappe un coup de maillet.
FF∴ et SS∴ de la colonne du Midi, prenez place.

F∴ 2nd Surv∴
Les travaux de M∴ sont repris.
Le 2nd Surv∴ frappe un coup de maillet.
FF∴ et SS∴ de la colonne du Nord, prenez place.

Les SS∴ et les FF∴ prennent place au coup de maillet du Surv∴ de leur colonne.

Le V∴ M∴
F∴ (S∴) Gardien prenez place

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 10
Décors et ustensiles

Décoration de la caverne

Elle est identique à celle d’une réception au 1er degré, excepté :


ü la coupelle de Sel est soulevée de 2 crans
ü la coupelle de Mercure est soulevée de 2 crans
ü la coupelle de Soufre est soulevée de 2 crans

Midi
(SOUFRE)
feu

Nord Ouest
(SEL) (MERCURE)
eau terre

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 11
Décoration de la loge de réception

On figurera sur la tapisserie :


ü à l’Orient, un peu plus haut que le fauteuil du V∴M∴, une tête de mort en
blanc ou argent peinte ou brodée, reposant sur deux ossements de même
couleur en sautoir ; avec neuf larmes en or ou peintes en jaune, autour de
la tête, avec ces mots peints en jaune ou de couleur or : “Pensez-donc à la
mort”.
ü contre le milieu du mur septentrional, le symbole du SEL et la vertu
CHARITE en dessous
ü à l’Occident, sera figuré le symbole du MERCURE ainsi que la vertu
ESPERANCE en dessous.
ü au milieu du mur méridional, le symbole du SOUFRE et la vertu FOI en
dessous.

Sur l’autel des Maîtres Passés, sera une urne sépulcrale d’où s’élève une vapeur,
avec ces mots :
ü dans la partie supérieure : “Deponens aliena, ascendit unus”
ü dans la partie inférieure : “Ternario formatus, novenario dissolvitur”

Par-dessus le tapis, à l’endroit où est peint le cercueil, on placera pour les jours
de réception un petit matelas noir mince et très étroit, avec un oreiller de même
couleur ; on y placera aussi un linge blanc ensanglanté et un petit cerceau pour
soutenir le linge afin de faciliter la respiration du frère (ou de la sœur) qui doit
figurer le cadavre d’Hiram, ou du récipiendaire, lorsqu’ils y seront étendus. Le
matelas sera recouvert d’un drap noir, bordé de blanc et traversé d’une grande
croix blanche, dont les quatre branches se prolongeront jusqu’à la bordure.

Une branche épineuse d’acacia sera peinte ou brodée en couleur verte, dans
l’angle formé par les branches de la croix de midi et d’occident.

On aura aussi une branche épineuse d’acacia naturelle ou artificielle, qui sera
placée par terre au pied du cercueil à l’orient, pour être posée par le V∴M∴ sur
le récipiendaire au temps prescrit.

On placera sur le tapis, à l’occident, au midi et au nord, trois rouleaux de papier


ou de carton avec lesquels le candidat sera frappé légèrement sur les épaules et
la nuque, lorsqu’il fera les trois pas de maître, par les frères (ou sœurs) qui en
auront reçu l’ordre du V∴M∴

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 12
L’autel d’Orient et les tables des Surveillants doivent être garnis comme dans les
grades précédents.

On aura deux terrines garnies d’esprit de vin, avec leurs couvercles pour en
étouffer la flamme lorsqu’elle ne sera plus nécessaire, l’une sera placée devant le
mausolée et l’autre à l’extrémité du tapis du côté de l’orient.

On aura de plus, le nombre nécessaire de tuyaux ou cylindres pour envelopper


chacune des lumières d’ordre de la loge.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 13
Cérémonie d’élévation
au grade de Maître

Comme pour la réception, le F∴ (ou la S∴) Parrain conduira l'impétrant dans la caverne une
heure avant, accompagné du F∴ (ou S∴) Passeur.

Il lui dira
Le F∴ (ou la S∴) Parrain :
Ma S∴ (mon F∴), méditez sur ce qui vous est présenté.

Les travaux au grade de Maître étant repris.

Le V∴M∴
L’ordre du jour appelle la réception au grade de M∴ du F∴ (ou de la S∴) N
(prénom). Compagnon.
F∴ (ou S∴) Sec∴ veuillez nous faire part du scrutin.

F∴  (ou  S∴)  Sec∴


V∴M∴, le scrutin a été favorable.

Le V∴M∴
Je vous remercie.
Mes SS∴ et mes FF∴, puisque le scrutin a été favorable nous allons procéder à
cette réception.
F∴ (ou S∴) Passeur accomplissez votre office.

Le F∴ (ou S∴) Passeur se rend dans la caverne et il pose au Comp∴ 3 questions :

F∴ (ou S∴) Passeur :


Quel usage avez-vous fait des vertus salutaires que vous avez reçues dans les
deux grades précédents ?
Répondez !

Etes-vous sûr de les avoir bien entendues ?


Répondez !

Pensez-vous, d’ailleurs, avoir suffisamment de sagesse pour bien les entendre ?


Répondez !

Ayant reçu les réponses, le Passeur, le conduit à la porte de la Loge où il le fait frapper en
Comp∴.
Il le fait ensuite se retourner de sorte qu'il tourne le dos à la porte.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 14
F∴ (ou S∴) Gardien :
V∴M∴, on frappe en Comp∴ à la porte de la loge.
V∴M∴ :
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, voyez quel est le Comp∴ qui ose ainsi troubler la
sérénité de nos travaux.

F∴ (ou S∴) 1er S∴


F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ voyez quel est le Comp∴ qui ose ainsi troubler la
sérénité de nos travaux.

F∴ (ou S∴) 2nd S∴


F∴ (ou S∴) Gardien, voyez quel est le Comp∴ qui ose ainsi troubler la
sérénité de nos travaux

F∴ (ou S∴) Gardien (entrouvre légèrement la porte et demande au Passeur) :


Quel est le Comp∴ qui ose ainsi troubler la sérénité de nos travaux ?

F∴ (ou S∴) Passeur :


Il s’agit du Comp∴ N (on donne le prénom) qui demande à être reçu
Maître.

F∴ (ou S∴) Gardien :


Il s’agit du Comp∴ N (on donne le prénom) qui demande à être reçu
Maître.

F∴ (ou S∴) 2nd S∴ :


Il s’agit du Comp∴ N (on donne le prénom) qui demande à être reçu
Maître.

F∴ (ou S∴) 1er S∴ :


Il s’agit du Comp∴ N (on donne le prénom) qui demande à être reçu
Maître.

V∴M∴
F∴ (ou S∴) 1er S∴, a-t-il (elle) fait son temps, ses M∴ sont-ils contents de
lui (d’elle), est-il (elle) disposé(e) à subir ces dernières épreuves et qui
répond de lui (d’elle) dans la loge ?

F∴ (ou S∴) 1er S∴


F∴ (ou S∴) 2nd S∴, a-t-il (elle) fait son temps, ses M∴ sont-ils contents de
lui (d’elle), est-il (elle) disposé(e) à subir ces dernières épreuves et qui
répond de lui (d’elle) dans la loge ?

F∴ (ou S∴) 2nd S∴


F∴ (ou S∴) Gardien, a-t-il (elle) fait son temps, ses M∴ sont-ils contents de
lui (d’elle), est-il (elle) disposé(e) à subir ces dernières épreuves et qui
répond de lui (d’elle) dans la loge ?

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 15
F∴ ( ou S∴) Gardien :
F∴ (ou S∴) Passeur, a-t-il (elle) fait son temps, ses M∴ sont-ils contents de
lui (d’elle), est-il (elle) disposé(e) à subir ces dernières épreuves et qui
répond de lui (d’elle) dans la loge ?

F∴ (ou S∴) Passeur :


Il (elle) a fait son temps, ses M∴ sont contents de lui (d’elle), il (elle) est
disposé(e) à subir ces dernières épreuves et le F∴ (ou la S∴) N répond de
lui (d’elle).

F∴ (ou S∴) Gardien :


Il (elle) a fait son temps, ses M∴ sont contents de lui (d’elle), il (elle) est
disposé(e) à subir ces dernières épreuves et le F∴ (ou la S∴) N répond de
lui (d’elle).

F∴ (ou S∴) 2nd S∴


Il (elle) a fait son temps, ses M∴ sont contents de lui (d’elle), il (elle) est
disposé(e) à subir ces dernières épreuves et le F∴ (ou la S∴) N répond de
lui (d’elle).

F∴ (ou S∴) 1er S∴


Il (elle) a fait son temps, ses M∴ sont contents de lui (d’elle), il (elle) est
disposé(e) à subir ces dernières épreuves et le F∴ (ou la S∴) N répond de
lui (d’elle).

V∴M∴
F∴ (ou S∴) N, le F∴ (ou la S∴) Comp∴ N qui se présente pour être reçu(e)
M∴ vous désigne pour son répondant ; vous connaissez l’étendue de vos devoirs
en cette qualité. Si vous l’acceptez, notre confiance est entière en vous.
Consentez-vous à répondre de lui (d’elle) ?

Le proposant ayant fait sa réponse affirmativement,


le V∴M∴ dit :
Le F∴ (ou la S∴) N nous est garant du F∴ (ou de la S∴) Comp∴ N
Consentez-vous à ce qu’il (elle) soit introduit(e) pour être reçu(e) M∴ ? Je vous
le demande pour la dernière fois.

Le V∴M∴ frappe seul un coup

Le vote positif se fait assis à main levée, le vote négatif se fait debout et à l’ordre.

Le consentement étant donné, le V∴M∴ frappe un coup qui est répété par les F∴ (ou SS∴)
2 Surv∴

Le VM∴ frappe un coup


Le 1er Surv∴ frappe un coup
Le 2nd Surv∴ frappe un coup
Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 16
Aussitôt, neuf FF∴ (et SS∴) viennent en silence se ranger autour du tapis.

Les FF∴ (ou S∴) Surv∴ font étendre sur la figure du cercueil le plus jeune reçu des M∴
(désigné par le V∴M∴) et ils le couvrent avec le drap noir croisé et bordé de blanc.

Le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴ aidé de ses adjoints enveloppe les neuf flambeaux du tapis
avec les cylindres. Il occulte aussi les lumières du chandelier à 7 branches et conserve une
seule lumière, placée sur un bougeoir portatif enveloppé de trois côtés, de manière à éclairer
suffisamment le V∴M∴ pour la lecture.

Le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴ allume les deux terrines à l’esprit de vin dont l’une est placée
à l’autel des M∴ Passés et l’autre à l’extrémité orientale du tapis.

Il distribue les trois rouleaux de carton aux FF∴ et SS∴ préposés pour l’usage prescrit.

Le V∴M∴ frappe un coup, qui est répété par les FF∴ (ou SS∴) Surv∴
Le VM∴ frappe un coup
Le 1er Surv∴ frappe un coup
Le 2nd Surv∴ frappe un coup

V∴M∴
FF∴ (ou SS∴) Surv∴, puisque le F∴ (ou S∴) Comp∴ est décidé(e) à subir
les épreuves nécessaires, qu’il (elle) soit introduit(e).

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ ayant reçu l’ordre va frapper à la porte par la batterie de Comp∴,
qui lui est répétée par le F∴ (ou S∴) Passeur. Il ouvre ensuite rapidement la porte et dit :

F∴ (ou S∴) 2nd S∴


Le V∴M∴ vous ordonne d’introduire dans la loge des Maîtres ce F∴ (ou
S∴) Comp∴

Le Passeur fait entrer le candidat à reculons dans la loge en le tenant toujours le dos
exactement tourné contre la partie orientale. Il le place ainsi entre les deux Surv∴. En le
quittant, il lui dit :

F∴ (ou S∴) Passeur :


Compagnon, je vous ai conduit où vous désiriez parvenir. Je vous quitte
maintenant. Si vos motifs ont été purs, armez-vous de courage et de confiance.

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, se plaçant devant le candidat, lui arrache le tablier et la tunique
en lui disant d’un ton sévère :

F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴


Etes-vous digne de porter cet habit ?

Après un moment de silence, le V∴M∴ frappe un coup qui est répété par les deux FF∴ (ou
SS∴) Surv∴

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 17
 
Le VM∴ frappe un coup
Le 1er Surv∴ frappe un coup
Le 2nd Surv∴ frappe un coup

V∴M∴
Compagnon, on vous a accusé d’un grand crime. En seriez-vous coupable ?
Soyez sincère ! L’aveu et le repentir sont les seuls moyens d’obtenir grâce. Votre
conscience ne vous reproche-t-elle rien ? Répondez !

Le candidat ayant répondu négativement,

V∴M∴
FF. (ou SS∴) Surv∴, éprouvez ce Comp∴, montrez-lui la preuve du crime et
examinez-le sévèrement !

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ fait tourner le candidat et le F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, lui montrant
le cercueil, dit :

F∴ (ou S∴) 1er S∴


Comp∴, voilà sous vos yeux la preuve du crime !
(Après un instant de silence)
V∴M∴, le Comp∴ paraît ému de ce triste spectacle, mais rien n’annonce qu’il
est coupable.

V∴M∴
Comp∴, tout vous montre ici notre juste douleur, nous avons perdu notre
respectable maître par la perfidie des Comp∴ Vous êtes accusé d’en être
complice, n’avez-vous aucune connaissance de cet horrible complot ?
Répondez !

Le candidat ayant répondu négativement,

V∴M∴
Mon F∴ (ma S∴), la parole d’un maçon est sacrée. Ainsi je reçois la vôtre et,
dès ce moment, vous n’êtes plus coupable à nos yeux, mais ne soyez pas surpris
des soupçons que nous avions conçus contre vous.
Depuis notre malheur que nous ne pouvions attribuer qu’à des compagnons,
tous ceux de votre grade sont devenus suspects et vous étiez personnellement
accusé.
Mais votre noble franchise vous rend aujourd’hui notre confiance. Pour vous en
convaincre, nous sommes prêts à vous associer à nos travaux et à vous révéler
les mystères qui nous rassemblent en ce lieu d’horreur. Cependant, mon F∴
(ma S∴), vous devez encore être éprouvé.
Méditez donc sérieusement les choses qui vous seront enseignées dans ce grade
et, par votre fermeté, votre docilité et votre intelligence, méritez les faveurs que
l’Ordre va vous faire.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 18
Le V∴M∴ bat neuf coups par trois fois trois, qui sont répétés par les deux FF∴ (ou SS∴)
Surv∴
Le V∴M∴ frappe 3 fois 3 coups
Le 1er Surv∴ frappe
Le 2nd Surv∴ frappe

V∴M∴
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, que le Comp∴ fasse avec vous autour de ces tristes
restes les neuf voyages emblématique, lesquels pourront se terminer en trois s’il
se laisse guider par vos conseils.

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ prend, avec sa main droite, la main gauche du candidat et, de sa
main gauche, il tient le coude droit du candidat.
Ils font ainsi trois fois le tour de la Loge, allant de l’Occident à l’Orient par le Midi et
revenant à l’Occident par le Nord, le candidat ayant le dos tourné au cercueil. Chaque fois
qu’il passera devant la tête de mort qui est à l’Orient derrière le V∴M∴, le 2nd Surv∴ lui
dira « Pensez donc à la mort ».

Donc, arrivé devant la tête de mort figure derrière le V∴M∴ :


F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ Pensez donc à la mort !

Puis ils continuent et, étant arrivé devant la figuration du SEL qui est sur le mur du septentrion
et s’étant arrêté, il lui dit :

F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴


Ne voulez-vous pas accéder à la classe des Maîtres pour posséder ce qu’ils
possèdent ? Leur supériorité ne suscite-t-elle pas en vous l’envie ? Répondez !

Le candidat ayant répondu, il est ramené entre les colonnes par le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ qui
lui fait saluer l’Orient, ce qu’il fera à chaque tour. Là, il doit voir le cercueil et les Maîtres qui
l’entourent.

Le V∴M∴ frappe seul un coup


V∴M∴
L’envie s’oppose à la charité.
(silence).
Cette envie vous empêcherait de vous élever à une vie de communication,
d’abord avec les forces intermédiaires, puis avec le plan du Grand Architecte
des Mondes lui-même selon qu’il est son propre bonheur et qu’il daigne vous le
communiquer. La charité, considérée sous l’aspect de ce contact, de cette
communication, suppose en nous deux choses : une participation de la nature
parfaite d’une part et, d’autre part, des principes d’actions proportionnés à cet
état parfait.
Ces deux réalisations mystérieuses sont intimement liées à la présence, dans
l’âme du récipiendaire de la charité absolue. Pour cela, ne négligez pas, mon
cher F∴ (ma chère S∴) les autres aspects de la charité absolue que sont la
miséricorde et la bienfaisance.
(un moment de silence)

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 19
V∴M∴
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, faites-lui faire le 2ème voyage.

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ fait effectuer le 2ème voyage où il l’arrête devant la tête de mort
placée à l’Orient et il lui dit :
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴
Pensez donc à la mort !

Puis, étant arrivé à l’Occident devant la figuration du MERCURE, le 2nd Surv∴ lui dit :
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴
Gardez-vous toujours le contrôle de vous-même ? La colère ne se manifeste-t-
elle jamais en vous ?

Le candidat ayant répondu, il se retourne et salue l’Orient.

Le V∴M∴ frappe seul un coup


V∴M∴
La colère s’oppose à l’espérance
(silence).

Cette espérance qui fait que notre volonté, appuyée sur l’action du Grand
Architecte des Mondes, venant elle-même vers vous, se porte vers les vérités
éternelles. Le don de l’esprit sublime qui correspond à la vertu d’espérance est
le don de science. Ce don de science doit permettre de pouvoir juger avec une
certitude absolue et une vérité infaillible. Non point en usant du procédé naturel
de raisonnement, mais immédiatement et de façon absolument intuitive, le
véritable caractère des choses créées dans leur rapport avec celles de
l’espérance, selon qu’elles doivent être admises et professées, ou qu’elles doivent
servir de buts et d’objets à notre conduite ; saisissant ainsi immédiatement ce
qui, dans le monde matériel, est en harmonie avec les vérités éternelles ou au
contraire leur est opposé.
(un moment de silence)
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, faites-lui faire le 3ème voyage.

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ lui fait faire le 3ème voyage. Arrivé devant la figuration du
SOUFRE placée au midi, il lui dit :
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴
Ne pensez-vous pas que tout vous est dû et que vous êtes en droit de tout
exiger ? Répondez !

Le candidat répond.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 20
Continuant son voyage, le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ l’arrête devant la tête de mort placée à
l’Orient et lui dit :
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴
Pensez donc à la mort !

Le candidat est ramené à l’Occident et salue l’Orient.

Le V∴M∴ frappe seul un coup


V∴M∴
L’orgueil s’oppose à la foi
(silence)

La foi est une vertu qui fait que notre intelligence adhère très fermement et sans
crainte de se tromper, bien qu’elle ne perçoive pas de façon intelligible tout ce
qui lui parvient par le canal de la révélation traditionnelle, notamment sur le
Grand Architecte des Mondes lui-même, sur sa volonté de se communiquer à
l’homme. Le don de l’esprit sublime qui correspond à la foi est le don
d’intelligence en tant que meilleure appréhension des termes de la révélation
traditionnelle.

V∴M∴
F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, placez le compagnon devant l’autel des Maîtres Passés
qui, pour aujourd’hui, figure l’emblème du Maître.

Auparavant, on aura disposé l'urne sépulcrale d’où s’élèvera une vapeur.

Une fois le candidat devant l’emblème du Maître, le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴ lui montrant les
inscriptions, lui dit :
F∴ (ou S:) 2nd Surv∴
Mon F∴ (ma S∴), considérez attentivement cet emblème, c’est l’Ordre qui
vous le donne pour modèle.

Le V∴ M∴, après un petit intervalle, dit :


V∴ M∴
Tout homme, par sa naissance, est devenu victime de la mort, mais le sage voit
s’approcher sans effroi l’instant qui le dépouillera de ce qui est étranger pour le
rendre à lui-même.
Ensuite, le V∴M∴ frappe seul un coup
Les FF∴ (ou SS∴) Surv∴ font retourner le candidat, face à l’Orient.
V∴M∴
Avez-vous bien entendu les maximes que l’Ordre vient de vous présenter ?
Le candidat répond.
V∴M∴
Mais il ne nous suffit pas, mon F∴ (ma S∴), de connaître ce qui peut nous
rendre vertueux, il faut encore avoir sur nous-mêmes assez d’emprise pour
vaincre nos passions.
Etes-vous donc bien déterminé à pratiquer ces choses selon les vues de l’Ordre ?
Répondez !

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 21
Le candidat ayant répondu affirmativement, le V∴M∴ ajoute :
V∴M∴
Soyez constant, mon F∴ (ma S∴), dans cette résolution salutaire et surtout
lorsque vos désirs seront contraires à vos devoirs.
Compagnon, vous étiez contraint à faire neuf voyages, mais votre innocence, le
courage que vous avez montré, et votre confiance en l’Ordre dans les trois
voyages que vous venez de faire, vous ont obtenu grâce et conduit à la porte du
Temple.

Mon F∴ (ou ma S∴) 2nd Surv∴, reconduisez notre F∴ (ou S∴) à l’Occident.

Le V∴M∴ frappe seul un coup

Aussitôt, les FF∴ et SS∴ vont en silence reprendre leur place ordinaire. Il en reste seulement
six, couverts du manteau, autour du tapis, à savoir trois du côté du Midi, trois du côté du
Nord, lesquels avec le V∴M∴ et les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ compléteront le nombre
neuf.

Lorsque le candidat sera renversé et avant la lecture du récit, le F∴ (ou S∴) Gardien, pour
compléter ce nombre, remplacera le V∴M∴

Les FF∴ et SS∴ étant placés, le V∴M∴ dit au candidat :


V∴M∴
F∴ (ou S∴) Comp∴, les épreuves par lesquelles vous venez de passer, les
conseils que vous avez reçus, les règles et les maximes qui vous ont été enseignées
n’ont d’autre motif que celui de vous rendre digne d’entrer dans le Temple dont
les portes sont prêtes à s’ouvrir devant vous.
Vous nous paraissez être tel que nous le désirons, mais nous ne pouvons lire dans
le fond de votre âme et, souvent, les dehors de l’homme sont trompeurs.
Prenez-y garde, la lumière qui brille dans ce Temple éclaire tout, pénètre tout, et
aucun homme ne peut se soustraire à la puissance de son action. Elle ne souffre
point les profanes, elle punit les curieux, les présomptueux et les indiscrets, par
le remord, en se retirant d’eux et en les abandonnant aux ténèbres de leur âme.
Eprouvez-vous donc rigoureusement, sondez votre âme et voyez ce qui vous
manque pour devenir un Maître accompli.
En qualité de compagnon, vous avez été jusqu’à présent dirigé par vos chefs,
suivant les instructions de l’Ordre, mais vous allez bientôt recevoir le caractère
du maître pour diriger à votre tour et instruire vos inférieurs.
Le Maître, mon F∴ (ma S∴), n’instruit pas seulement par les paroles, c’est par
la force de l’exemple qu’il doit guider les apprentis et les compagnons. Vous
sentez-vous capable de diriger ainsi vos FF∴ et SS∴ ?
Répondez !

Le candidat ayant répondu d’une manière satisfaisante, le V∴M∴ continue :

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 22
V∴M∴
Lorsque vous vous êtes présenté pour la première fois à l’Ordre, on vous admit
pour un cherchant ; au deuxième grade, vous fûtes reconnu pour un
persévérant dans la recherche de la vérité ; voulez-vous aujourd’hui devenir
souffrant dans l’espoir de la découvrir et aurez-vous le courage de vous exposer
même à la mort pour sa défense ?
Consultez votre force et répondez !

Le candidat ayant répondu d’une manière satisfaisante, le V∴M∴ dit :

V∴M∴
FF∴ (ou SS∴) Surv∴, puisqu’il (elle) est ferme dans ses résolutions et
déterminé à tout souffrir pour trouver la lumière, faites-lui monter les sept
marches du Temple, mais soutenez-le (la) et ne l’abandonnez pas afin qu’il (elle)
puisse parvenir jusqu’à la chambre du milieu.

Le F∴ (ou S∴) 1er S∴, aidé par le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, fait placer le candidat à l’ordre
d’apprenti, les pieds en équerre, et lui fait monter par trois petits pas maçonniques les trois
premières marches. Il l’arrête au palier du nombre 3 et lui fait donner le signe entier de
l’Apprenti.

Il le fait ensuite monter, à l’ordre de compagnon, par deux pas, deux autres marches ; il
l’arrête de nouveau au palier du nombre 5 où il lui fait donner le signe entier de Compagnon.

Ensuite, il lui fait monter les deux dernières marches et, l’ayant arrêté au nombre 7, il dit :

F∴ (ou S∴) 1er Surv∴


V∴M∴, le F∴ (ou S∴) Comp∴ a monté les 7 degrés du Temple, il est parvenu
jusqu’au pavé mosaïque, mais il lui manque le signe de Maître.

V∴M∴
Faites-le passer dans la Chambre du Milieu par trois pas de Maître, vous le
conduirez ensuite à l'Orient pour y prendre ses engagements. C’est là qu'il
recevra le caractère et les signes qui lui sont nécessaires.

Les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ lui font mettre les deux pieds en compas ouvert sur le Pavé
Mosaïque et, le soutenant par les bras, lui font faire les trois pas de Maître par-dessus le
cercueil, à savoir:

1°) ll porte le pied droit de l'Occident au Midi et apporte le milieu du pied gauche derrière le
talon droit.
(le F∴ préposé lui donne un coup sur l’épaule droite)

2°) ll porte le pied gauche au Nord et apporte le milieu du pied droit derrière le talon gauche.
(le F∴ préposé lui donne un coup sur l’épaule gauche)

3°) ll porte le pied droit à l'Orient et apporte le milieu du pied gauche derrière le talon droit.
(le F∴ préposé lui donne un coup sur la nuque)
Et il salue l'Orient.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 23
Les trois pas étant finis, les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ le conduisent à pas libres vers l'Autel
d'Orient, où le V∴ M ∴ lui dit :

V∴M∴
F∴ (ou S∴) Comp∴, voulez-vous prendre l'engagement des Maîtres, sans
lequel vous ne pouvez être admis à la connaissance des Mystères de ce grade ?

Le Candidat ayant répondu affirmativement,

Le V∴M∴
FF∴ (ou SS∴) Surv∴, faites-le donc placer dans la posture convenable et
accoutumée, pour y prononcer son engagement.

Les deux FF∴ (ou SS∴) Surv.. lui font mettre le genou droit sur le coussin, la main droite
dégantée sur l'Evangile et l'Epée, et le V∴M∴ lui fait tenir avec la main gauche dégantée la
pointe du compas ouvert sur le cœur à nu.
Pendant ce temps, les six Maîtres qui sont autour du cercueil aident celui qui y est couché à se
relever en silence et sans aucun bruit.

Le V∴M∴ frappe seul un coup


V. .M∴ A l'Ordre, mes FF∴ et mes SS∴!

Tous les FF∴ et SS∴ étant debout, la tête découverte, tiennent leur index droit tendu en l'air
au-dessus de la tête du récipiendaire.

Le F∴ (ou S∴) 1er Surv∴ prend sur l'Autel la feuille où est écrit l'engagement et il la
présente au candidat qui le prononce à haute voix comme il suit :

Moi.., je promets, en présence du Grand Architecte des Mondes,


et m’engage sur la parole d’honneur, devant cette respectable
assemblée, de ne révéler à aucun compagnon ni apprenti, ni à
aucun homme que je n’aurai pas connu pour vrai et légitime
maître, aucun des mystères qui m’ont été confiés, ou qui pourront
l’être à l’avenir, sans y être légitimement autorisé par mes chefs,
et selon les lois de l’ordre, je promets de remplir exactement tous
les devoirs d’un vrai Maître franc-maçon, de respecter les lois de
la fraternité et de l’amitié, d’édifier de tout mon pouvoir mes
frères par ma bonne conduite tant dans la société civile que dans
l’ordre, renouvelant de cœur et de bouche tous les engagements
que j’ai déjà pris. Ainsi que Dieu me soit en aide.
Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 24
Les FF∴ (ou SS∴) Surv∴ font relever le candidat, le V∴M∴ frappe seul un coup ,
tous les FF∴ et SS∴ baissent leur index, se couvrent la tête et se remettent à l'ordre.

Le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴ éteint la flamme et place la terrine qui est à l'Orient de
manière que le V∴ M∴ puisse se mettre auprès du Tombeau (il recule aussi le chandelier si
nécessaire).

Le V∴ M∴ dit alors au candidat :


V∴M∴
L'engagement que vous venez de prendre et la confiance que vous avez méritée
éloignent toute réserve. Prêtez attention au récit que je vais vous faire en vous
instruisant du légitime sujet de notre douleur, il vous tracera la règle de votre
conduite dans le grade que vous allez recevoir.
FF∴ (ou SS∴) Surv∴, placez le F∴ (ou S∴) Comp∴ au pied du cercueil afin
qu'il (elle) y soit reçu M∴, et vous, mes FF∴ et mes SS∴ qui entourez le
cercueil où sont enfermés les tristes restes de ce que nous avions de plus cher,
disposez tout pour la célébration de nos mystères.

Les FF∴ (ou SS∴) Surv∴ font reculer le candidat jusqu'au bas du cercueil.

Le V∴M∴, muni de son maillet, descend et se place debout vis-à-vis du candidat


(accompagné d'un Maître pour porter une lumière d'appoint qui doit servir à éclairer le
V∴M∴ pour lui faciliter la lecture).

Le V∴ M∴, regardant fixement le Candidat, lui dit:


V∴M∴
A∴L∴G∴D∴G∴A∴D∴M∴
Au nom de l'Ordre, sous les auspices de la Grande Loge Mixte de France
(Il porte aussitôt un coup de maillet sur le milieu de l'épaule droite)
Du consentement de cette respectable Loge
(Il lui porte un second coup de maillet sur l'épaule gauche)
Et par le pouvoir que j'en ai reçu
Je vous reçois Maître Franc-Maçon
(En prononçant le dernier mot, il lui porte un troisième coup de maillet sur le front.)
Aussitôt après le troisième coup, les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ tenant chacun un de leurs
pieds derrière le talon du candidat sans qu'il s'en aperçoive, le renverse en lui portant une de
leurs mains contre la poitrine en le soutenant avec l'autre sous le dos, et l'étendent sur le petit
matelas noir qui recouvre la figure du cercueil.
lls lui font mettre la main droite sur le coeur au signe de Comp∴ et la jambe droite relevée en
équerre.
lls lui couvrent le buste jusqu'à la tête avec un linge blanc ensanglanté et le corps entier avec
le tapis noir, croisé et bordé de blanc, sous lequel on place, vers la tête du candidat, un petit
cerceau, pour que sa respiration n'en soit pas gênée. Ils posent la lame d’or sur le tapis noir au
niveau du genou droit.

Le V∴M∴ et les deux Surv∴ regagnent leur place.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 25
NB : S'il y a deux M∴ à recevoir le même jour, ce qui ne doit avoir lieu que lorsque les
circonstances l'exigent, on reçoit de même le second avant de commencer le récit historique
du grade et on le renverse sur un autre matelas que l'on place à côté du premier.

Aussitôt que le candidat est ainsi placé, le V∴M∴ frappe neuf coups par trois fois trois qui
sont répétés par les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴

Le V∴M∴ frappe 3 fois 3 coups


Le 1er Surv∴ frappe
Le 2nd Surv∴ frappe

Ensuite, les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ revenus au pied du cercueil, le F∴ (ou S∴) Gardien
remplaçant le V∴M∴ resté à son plateau, et les six Maîtres présentent la pointe de leur pied
droit contre le corps du candidat, ce qui fait le nombre neuf.
lls observent tous le plus profond silence et se tiennent dans une attitude de recueillement et
d'affliction.

V∴ M∴
Frères Maîtres, vous avez été préposés à la garde du Tombeau, reconnaissons-
nous !

Le V∴M∴ redescend, le F∴ (ou S∴) Gardien se retire un peu en arrière et, retirant la pointe
de leur pied du corps, les six M∴ se réunissent aux deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ et au
V∴M∴ qui est vers l'Orient, formant tous les neuf ensemble une chaîne autour du cercueil en
se tenant par les mains, les bras croisés. Dans cet état, le V∴M∴ fait circuler les deux lettres
indicatives de l'ancien mot de Maître J∴A∴ qui sont tracées sur la lame d'or triangulaire. Il
les donne détachées à l'oreille du Maître qui est à sa droite de sorte qu'elles lui reviennent
ensuite par le côté gauche.

V∴M∴
Mes FF∴ et mes SS∴, conservons précieusement le souvenir de ces deux lettres,
peut-être nous aideront-elles un jour à retrouver la parole perdue.

Ensuite, le V∴M∴ rompt la chaîne, les FF∴ (ou SS∴) Surv∴, le F∴ (ou S∴) Gardien et les
six Maîtres portent la pointe de leur pied droit contre le corps du candidat et le V∴M∴
s'approche de l'Autel pour faire le récit historique du grade.

Le V∴M∴ frappe seul un coup


et prononce les paroles suivantes avec le ton triste et élevé qui convient au sujet :

V∴M∴
Que tous les ouvriers du Temple se tiennent dans le deuil et la douleur,
puisqu'ils ont perdu leur maître conducteur Hiram et que sans lui, ils ne peuvent
accomplir l'édifice qu'ils doivent élever ensemble à la gloire du G∴A∴D∴M∴
Qu’ils ne cessent de répandre des larmes car la parole du Maître leur a été
enlevée, la parole qu'Hiram avait reçue et sans laquelle il ne peut plus y avoir
d’harmonie dans leurs travaux.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 26
Mes FF∴ et mes SS∴, combien la cause de notre tristesse est grande et
déplorable, depuis notre malheur, rien n'est stable parmi nous. Quelles
vicissitudes ! Quelle obscurité ! Où sont les plans de ce temple que nous devions
élever ?
Quel est celui d'entre nous qui a été doué d'intelligence pour en concevoir
l'ensemble et les rapports ? Hiram en connaissait la beauté, lui seul pouvait nous
diriger dans la construction du sanctuaire et de l'Autel.
Mais il n'est plus et nous n'avons d'espoir que dans notre courage et notre
persévérance.
Que le Compagnon qui, dans ce moment lugubre, n'a pas craint de se présenter
pour être admis parmi les Maîtres, prête une oreille attentive au récit que je vais
faire.
Puisse cette histoire de nos malheurs servir à son instruction et le rendre digne
de nous suivre dans nos recherches.
Et vous, mes FF∴ et mes SS∴, ayez toujours devant les yeux les moindres
circonstances d'un événement si funeste.

L'orateur donne ici lecture du récit historique (page suivante).

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 27
Récit historique du grade de Maître

Le temps étant venu où Salomon devait élever un Temple à la gloire du Grand


Architecte des Mondes sur les plans tracés par une main céleste, qui avaient été
remis à David son père ; il fut aidé dans cette grande entreprise par Hiram roi
de Tyr. Ce prince lui fournit en abondance les matériaux les plus précieux et lui
procura un grand nombre d’excellents ouvriers. Mais il lui fit un don bien plus
estimable, en lui envoyant Hiram Abif, Tyrien de nation, l’architecte le plus
célèbre de l’univers et l’ouvrier le plus habile à travailler en or, en airain, en fer,
en pierre et en bois, en écarlate, en hyacinthe, en fin lin, en cramoisi et byssus ;
et qui sait faire toute sorte de gravures et de dessins de toutes choses.
Salomon, étant doué de la plus haute sagesse, reconnut tout le prix des talents
et des lumières d’Hiram ; il lui donna sa confiance, le chérit comme son père et
l’établit chef principal de tous les ouvriers qui travaillaient à la construction du
Temple.
Hiram Abif les sépara d’abord en trois classes pour leur donner à chacun une
paie proportionnée à leur mérite et à leurs talents ; il donna à chaque classe des
signes, attouchements et mots différents. Il appela les premiers, ou Apprentis, à
la colonne J pour y recevoir leur salaire, et les Compagnons à la colonne B. Mais il
introduisit les Maîtres dans la chambre du milieu, pour y être récompensés selon
leur grade.
Un ordre si bien établi devait assurer la tranquillité de toutes les classes et
l’autorité de leur chef. Mais l’orgueil, l’envie et la cupidité traînent à leur suite le
désordre, la confusion et le crime.
Trois Compagnons perfides conçurent le détestable projet de forcer Hiram Abif
à leur donner le mot de Maître pour s’en procurer la paie, et de l’assassiner s’il
refusait. Dans ce dessein, ils se placèrent à trois différentes portes du Temple,
à l’heure où après que les ouvriers s’étaient retirés, Hiram avait coutume d’aller
seul vérifier les travaux. Le Maître étant entré à son ordinaire par la porte
d’Occident et voulant ensuite se retirer par celle du Midi, il y trouva un des
Compagnons qui lui demanda arrogamment le mot de Maître, avec menace de le
tuer s’il le lui refusait, et, sur le refus du maître Hiram, ce scélérat lui donna un
grand coup de marteau sur l’épaule gauche.
Le maître Hiram chercha son salut dans la fuite et, se présentant pour sortir par
la porte du Nord, il y trouva le second assassin, qui lui fit la même demande avec
la même menace, et, sur son refus, ce monstre lui porta un grand coup de massue
sur l’épaule droite, dont il fut presque terrassé ; cependant il eut encore la force
de se sauver vers la porte d’Orient, mais il y trouva le troisième Compagnon qui,
le voyant déjà affaibli par les coups qu’il avait reçus, lui demanda impérieusement

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 28
le mot de Maître. Hiram ne put se dissimuler l’extrémité du danger où il se
trouvait en le refusant, mais il préféra son devoir à la conservation de sa vie, et
le Compagnon, irrité d’éprouver le même refus et conduit par sa cupidité, lui
porta un grand coup de maillet sur le front, qui le fit tomber mort.
Ces furieux, voyant le maître Hiram mort, résolurent d’enterrer son cadavre,
espérant que leur crime resterait inconnu et ignoré ; mais comme il était encore
jour, ils le cachèrent d’abord sous un monceau de pierres et, la nuit étant
survenue, ils le transportèrent sur un lieu élevé aux environs du Temple, où ils
l’enterrèrent.
Le roi Salomon, qui aimait tendrement le maître Hiram, s’affligeait de son
absence et, après que sept jours furent écoulés sans le voir reparaître, étant
fort inquiet de son sort, il ordonna à neuf Maîtres d’en faire la recherche, et de
lui en rendre compte.
Les neuf Maîtres se partagèrent en trois bandes, trois d’entre eux sortirent par
la porte du Nord, trois par celle du Midi, et enfin les trois autres prirent leur
route par la porte d’Orient, pour tâcher de découvrir les traces du maître Hiram.
Ils le cherchèrent inutilement dans tous les environs du Temple, mais trois
d’entre eux, attirés par l’éclat d’une lumière extraordinaire, se dirigèrent vers
l’éminence où le cadavre avait été enterré ; là, accablés de fatigue et de
lassitude, il s’assirent ; mais à l’instant, ils s’aperçurent que la terre avait été
fraîchement remuée en cet endroit ; voulant en approfondir la cause, ils se
mirent à fouiller et ils trouvèrent un cadavre qu’ils reconnurent, à la lame d’or
triangulaire dont il était encore décoré, pour être le corps de notre respectable
maître Hiram. Aussitôt, ils avertirent de leur découvertes les deux autres
bandes des Maîtres, en leur faisant signe de venir à eux, et ceux-ci connurent
également le corps du maître Hiram ; l’état où ils le trouvèrent leur fit voir
aisément qu’il avait été assassiné, et ils ne purent soupçonner de ce meurtre
abominable que quelques méchants Compagnons, qui auraient voulu lui arracher le
mot de Maître pour en avoir la paie ; dans la crainte où ils furent qu’il n’eût été
forcé de le leur dévoiler, ils projetèrent ensemble de ne plus employer l’ancien
mot, et d’y substituer la première parole qu’ils prononceraient entre eux en
exhumant le cadavre d’Hiram. Après cet accord, ils plantèrent une branche
d’acacia pour reconnaître le lieu où il était, et ils allèrent porter cette triste
nouvelle à Salomon.
Le roi Salomon, ayant appris la mort tragique du maître Hiram, fut extrêmement
affligé de sa perte et, pour témoigner la vénération et la tendre amitié qu’il avait
pour lui, il ordonna à tous les Maîtres d’aller exhumer son corps et de le
transporter dans le Temple ; ayant approuvé la résolution qui avait été prise de
ne plus employer le mot de Maître, il fut convenu d’y substituer la première
parole qu’ils prononceraient entre eux en déterrant le cadavre.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 29
Les Maîtres s’empressèrent tous d’exécuter les ordres de Salomon, mais les neuf
Maîtres qui avaient été chargés de faire les premières recherches se hâtèrent
de devancer leurs camarades ; étant arrivés les premiers sur l’éminence où ils
avaient vu le cadavre du maître Hiram, ils reconnurent facilement le lieu qu’ils
avaient désigné par la branche d’acacia et se mirent en devoir de le déterrer.
L’un d’eux le prit par l’index, mais la peau se détacha de l’os et lui resta dans la
main ; un autre le prit par le doigt du milieu, mais la chair lui resta aussi dans la
main ; enfin un troisième essaya de l’enlever en le prenant par le poignet, mais
comme aux deux premiers, la chair lui resta dans la main, alors il s’écria M∴ B∴,
ce qui signifie “Le corps est corrompu” ou “La chair quitte les os”, et il se mit en
devoir d’exhumer le cadavre. Les neuf Maîtres se réunirent à lui pour l’enlever,
et ils le retirèrent en effet de la fosse, en présence de tous les autres Maîtres
qui étaient venus en cet endroit ; ils portèrent le corps du respectable maître
Hiram dans le Temple avec une grande pompe, étant décorés des marques de leur
grade, avec des gants blancs pour témoigner qu’ils étaient innocents du sang de
leur Maître.
Le roi Salomon lui fit faire des obsèques magnifiques dans le Temple et, pour
récompenser le zèle et la fermeté de son architecte, il fit placer sur son
tombeau la lame d’or triangulaire sur laquelle la parole des Maîtres était gravée
et il en confia la garde à ses plus intimes favoris.
Après les funérailles, tous les Maîtres se rangèrent en cercle pour exécuter leur
projet de substituer un autre mot à la parole des Maîtres. Celui qui avait relevé
le corps d’Hiram donna le mot M∴ B∴ à celui qui était sur sa droite pour le faire
circuler jusqu’à ce qu’il fut connu de tous. Ce mot est resté depuis aux Maîtres
pour ce reconnaître entre eux.

Fin du récit historique

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 30
Le récit étant fini, les deux Surv∴ et le Gardien regagnent leur place.

Le V∴M∴ bat un coup, qui est répété par les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴

Le VM∴ frappe un coup


Le 1er Surv∴ frappe un coup
Le 2nd Surv∴ frappe un coup

Aussitôt, le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴, aidé par ses adjoints, enlève les cylindres qui
enveloppaient les lumières d'Ordre.

Le tout doit s'exécuter sans bruit et dans le plus grand silence.

L'illumination étant entièrement finie, le V. . M ∴ bat trois fois trois coups qui sont répétés
par les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴
Le V∴M∴ frappe 3 fois 3 coups
Le 1er Surv∴ frappe
Le 2nd Surv∴ frappe

V∴M∴
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, qu'est devenu notre respectable Maître Hyram ?

F∴ (ou S∴) 1er Surv∴


Il a été assassiné, tout nous le confirme et nous ne pouvons plus douter qu'il ne
soit mort.

V∴M∴
Allons donc à la recherche de son corps et ne négligeons rien pour le découvrir,
afin de lui rendre les honneurs que nous lui devons. F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴,
prenez avec vous deux Maîtres de votre colonne et commencez vos recherches
par le Nord.

Le F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, suivi de deux des Maîtres qui étaient placés au Nord du tapis,
font le tour de la Loge par le Nord ; étant de retour à sa place, il dit :

F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴


V∴M∴, nos recherches ont été vaines, nous n'avons rien trouvé.

V∴M∴
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, prenez aussi deux Maîtres de votre colonne et continuez
les recherches par le Midi.

Le F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, suivi de deux des Maîtres qui étaient placés au Midi, font le tour
de la Loge par le côté du Midi et étant de retour à sa place, il dit :

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 31
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴
V∴M∴, nos recherches ont été vaines, nous n'avons rien trouvé.

V∴M∴
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴ et F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, unissez-vous à moi pour
cette importante recherche et nous serons plus heureux.

Le V∴M∴ (il prend la fiche) fait le tour de la Loge et s'arrête au pied du cercueil à l'Orient.
Le 1er Surv∴, suivi du 2nd Surv∴, rejoignent le V∴ M∴ par le Nord.

V∴M∴
Mes FF∴ et les SS∴, la terre me paraît ici fraîchement remuée, la Lumière qui
s'y fait remarquer (lame d'Or), m'est un indice que nous y trouverons le corps de
notre Respectable Maître Hyram, mais tout nous annonce la violence et la
perfidie ; marquons cette place avec cette branche d'acacia.

Le V∴M∴ ramasse la branche d'acacia et la pose sur le tapis qui couvre le candidat.

V∴M∴
Avant de fouiller, convenons ensemble de ne plus nous servir de l'ancienne parole
des Maîtres et d'y substituer un nouveau mot pour tromper la cupidité des
assassins, mais auparavant, appelons les autres bandes qui ont cherché par le
Nord et par le Midi, pour les instruire de notre découverte.

Les neuf Maîtres forment la chaîne autour du Tapis.


Le V∴M∴ fait circuler le nouveau mot M∴ B∴ en le donnant en deux temps au F∴ (ou
S∴) 2nd Surv∴ à sa droite. Le mot revient par le 1er Surv∴ à la gauche du V∴M∴
Quand il est revenu, le V∴M∴ rompt la chaîne.

Le V∴M∴ enlève le linge ensanglanté et le tapis noir qui couvraient le candidat.


Tout le monde fait alors le signe d'Horreur.

Les FF∴ et SS∴ autour du cercueil reculent de deux pas en silence.

F∴ (ou S∴) 2nd Surv∴, venant de la droite du V∴M∴ (colonne du N), prend le candidat par
l'index droit en tirant jusqu'à le laisser retomber comme si la chair se détachait ; dans le même
temps, il prononce la parole J....N

F∴ (ou S∴) 1er Surv∴, venant de la gauche du V∴M∴ (colonne du Midi), prenant le
candidat par le majeur de la même façon, prononce la parole B...Z

Le V∴ M∴ prend le poignet droit avec sa main droite, lui passe sa main gauche sous l'épaule
droite, pied droit contre pied droit, genou droit contre genou droit, poitrine contre poitrine. Il
le relève et lui donne le mot de Maître, M...B..., en deux temps à chaque oreille.

Le V∴M∴ retourne à sa place et frappe seul un coup de maillet


Les deux FF∴ (ou SS∴) Surv∴ et les six Maîtres retournent à leur place.
Le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴ vient se placer à côté du candidat.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 32
Le V∴M∴ étant de retour à sa place, dit au candidat :
V∴M∴
Mon cher F∴ (ma chère S∴), le récit que vous venez d'entendre doit être
désormais l'objet continuel de vos méditations et, si vous ne pouvez encore
pénétrer les mystères sublimes dont il présente les emblèmes, sachez profiter du
sens moral qu’il laisse à découvert.
Vous y avez vu trois Comp∴, oubliant les lois de la justice et de l’humanité,
entreprendre d'arracher, par violence, ce qui ne pouvait être que le prix du
travail et de la vertu et commettre un horrible assassinat pour satisfaire leur
aveugle cupidité.
C'est ainsi, mon F∴ (ma S∴), que les passions portent aux plus grands excès
ceux qui se soumettent à leur empire. Mais vous avez vu un Maître plein de
sagesse, célèbre par ses talents et par ses lumières, se livrer à une mort certaine
plutôt que de conserver sa vie en cédant le dépôt qui lui avait été confié.
Tel est le devoir du vrai Maçon, il n'est rien qu'il ne doive sacrifier à la fidélité, à
la discrétion et à la vertu.

F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴, conduisez à l’Orient le F∴ (ou la S∴) nouveau


M∴, afin qu'il (qu’elle) reçoive les marques et les signes caractéristiques de son
grade.

Le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴ le conduit à l'Autel d'Orient, au côté droit du V∴M∴

Le V∴M∴ décore le récipiendaire d'une Tunique blanche, d’un Tablier de Maître et d'une
Cordelette rouge.
V∴M∴
Ma chère S∴ (ou F∴), en qualité de Maître, vous devez porter désormais la
Tunique blanche, le Tablier de Maître et la Cordelette rouge.
Lorsque vous avez reçu le grade d'App∴, la couleur blanche de la Tunique et du
Tablier vous annonça ce que vous deviez faire. Elle vous indiqua que, pour
devenir vraiment Maçon, il fallait acquérir cette candeur, cette droiture
d'intention sans lesquelles la vertu ne saurait exister.
Mais, dans le grade que vous venez de recevoir, cette même couleur est le
témoignage de ce que vous devez avoir fait, puisqu'elle représente le symbole de
la perfection et de cette constance inébranlable dans le bien qui caractérise en
effet un véritable Maître.
La couleur rouge de cette Cordelette d’une longueur de trois coudées vous
démontre qu'il n'y a point de vertu solide et durable si elle n'est soutenue par la
foi qui, seule, peut attirer sur nous les faveurs célestes.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 33
Le V∴M∴ le revêt du Manteau.
V∴M∴
Je vous revêts du Manteau de l’Initié devant lequel toute chose demeure
impuissante.

Le V∴M ∴ lui couvre la tête de la capuche (comme un chapeau).

V∴M∴
Que votre tête couverte de sa capuche soit le symbole de l'esprit de sagesse, de
force et d’intelligence qui doit accompagner les Maîtres dans toutes leurs
démarches. Sous cette capuche, votre personnalité profane disparaît. Vous
devenez un inconnu au milieu d'autres inconnus.
C'est de vous-même, dans votre isolement, que vous devez tirer les principes de
votre avancement. Apprenez toujours à être vous-même !
Seul, vous êtes responsable de vos actes envers vous-même et votre conscience est
le Maître redouté de qui vous devez toujours prendre conseil.
Pendant la période de travail, la capuche rabattue vous montre le prix que vous
devez attacher à votre liberté. Cette liberté, que l'on peut appeler la Divinité de
l'homme, le plus beau, le plus superbe, le plus irrévocable de tous les dons de
Dieu à l'homme, cette liberté que le Créateur suprême ne saurait violer sans nier
sa propre nature.
Si vous ne possédez pas encore cette liberté qui est la liberté de l'Ame et de
l'Esprit et non pas seulement celle du Corps, c'est en combattant contre vos
passions, vos désirs terrestres que vous pouvez espérer conquérir cette
indépendance si glorifiée, si vraiment divine.
Par le grade de M∴, vous avez acquis l'âge de 7 ans, qui est le 3ème nombre
mystérieux le plus parfait de la F∴M∴
Connaissez-en le prix, ma chère S∴ (ou F∴) et ne le dégradez jamais, c'est le
seul moyen de découvrir un jour sa véritable valeur.
Je vais donc les répéter devant vous en y joignant les instructions nécessaires
afin que vous puissiez les retenir et conserver ainsi le caractère que vous venez
de recevoir.

LE SIGNE se fait en trois temps, le premier en portant la main droite les doigts étendus et le
pouce relevé, formant une équerre sur la poitrine, le deuxième en relevant la main
horizontalement et tenant le pouce appuyé sur le creux de la poitrine, le troisième en portant
la main droite, toujours en équerre, mais renversée sur le front, de manière que le pouce soit
en bas et que la paume de la main regarde le ciel. Au troisième temps, on tient la tête un peu
tournée vers la droite et penchée sur l'épaule droite.
Ce signe exprime la surprise, la douleur et l'horreur dont furent saisis les Maîtres lorsqu’ils
découvrirent le cadavre du R∴M∴ Hyram.
Le deuxième temps de ce signe est le signe d'Ordre ordinaire dans la Loge de M∴

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 34
L’ATTOUCHEMENT se fait avec un autre Maître en joignant pied droit contre pied droit, genou
droit contre genou droit, poitrine contre poitrine, la main droite dans la main droite, tous les
doigts écartés, la main gauche derrière l'épaule gauche.
C'est à ce dernier temps qu'on se donne le mot du grade. L’attouchement, ci-dessus énoncé, de
la main droite dans la main droite, se fait en passant le pouce entre le pouce et l'index, en se
saisissant mutuellement le poignet avec les trois doigts du milieu un peu recourbés et
entourant avec le petit doigt recourbé la partie inférieure de la main. Ce 4ème temps de
l'attouchement général est le seul qui se donne entre deux FF∴ (ou SS∴) qui veulent se
reconnaître hors de la Loge des MM∴

LE MOT DU GRADE est M... B..., ce qui signifie : le corps est corrompu ou la chair quitte les
os. Ce mot se donne en s'embrassant, la première syllabe à l'oreille droite et les deux dernières
à l'oreille gauche.
Mais il ne se donne jamais entier qu'en loge. Hors de la loge, on ne le donne que par les deux
lettres, M.B., l’un donne la première et l'autre la seconde.

Mon F∴ (ma S∴), votre nom de Maç∴ dans la Loge en qualité de Maître sera désormais
G....N, qui signifie "élevé".

LE MOT DE RECONNAISSANCE sera S....T ; ce dernier servira pour vous procurer l'entrée des
Loges régulières, mais n'en faites usage qu'avec prudence et circonspection, ainsi que de tous
les autres mots et signes qui vous ont été enseignés et prenez garde de ne pas vous laisser
surprendre par de faux frères.

LE MOT SECRET DE NOTRE LOGE est B… S… L…, qui signifie "exécution du plan des
édifices".

LE BAISER FRATERNEL se fait en trois temps, joue droite, joue gauche, joue droite, excepté
pour le V∴M∴ qui l’embrassera joue droite, front, joue gauche.

V∴M∴
Mon F∴ (ma S∴), l’âge que vous venez d'acquérir vous donne le droit de
travailler sur la planche à tracer et la carte.
C'est là que vous devez étudier les plans les plus convenables pour la perfection
de l'ouvrage et pour la direction des ouvriers.
Allez vous présenter au F∴ (ou S∴) 1er Surv∴ qui vous fera essayer ce
nouveau travail par la batterie de votre grade.

Le F∴ (ou S∴) M∴ des Cér. . le conduit vers le F∴ (ou S∴) 1er Surv∴ qui le conduit à son
tour auprès de la planche à tracer et de la carte qui sont dessinées sur le Tapis.
Le 1er Surv∴ y frappe avec son maillet trois fois trois coups, ensuite il remet son maillet au
récipiendaire qui y frappe aussi le même nombre.

Puis le M∴ des Cér∴ replace le récipiendaire entre les deux Surv∴


F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴
V∴M∴, le F∴ (la S∴) nouveau Maître a commencé son travail sur la planche à
tracer et la carte.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 35
V. . M ∴
Faites-le reconnaître par les FF∴ (ou SS∴) 2nd et 1er Surv∴, par son Parrain,
par les Officiers de la Loge. Vous le présenterez ensuite aux Respectables FF∴ et
SS∴ qui sont à l'Orient afin qu'il reçoive d'eux le baiser fraternel.

Et si la Loge n'est pas trop nombreuse, le V∴M∴ donne l'ordre de le présenter aussi à tous
les FF∴ et SS∴qui la composent.
Les deux Surv∴, l’ex-M∴, les Officiers titulaires et le Parrain le reconnaissent par les signes,
attouchements et mots du grade et par le baiser fraternel.
Les autres lui donnent seulement le 4ème temps de l'attouchement et le baiser fraternel,
ensuite il le ramène au V∴M∴ auquel le récipiendaire rend les mêmes signes, attouchements
et mots tels qu’il les a reçus d'abord de lui.

V∴M∴
Vous connaissez, mon F∴ (ma S∴), les obligations des Maç∴ envers les
indigents, vous devez aujourd'hui une offrande particulière en leur faveur, allez
vous présenter au F∴ (ou S∴) Elémosynaire pour mettre dans le tronc des
Aumônes ce que vous jugez à propos.
V∴M∴
F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴, accompagnez notre F∴ (ou S∴) à l’Occident, qu'il
(qu’elle) y entende l'instruction morale du grade.
Ma S∴ (mon F∴) veuillez prêter la plus grande attention à l'instruction morale
du grade, elle est riche d'enseignements.

L’Orateur donne ici lecture de l’instruction morale du grade.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 36
Instruction morale du grade
 
Lorsqu’on   demande   au   maçon   où   il   a   été   reçu,   il   répond   :   “Dans   une   loge   juste   et  
parfaite  ;  3  la  forment,  5  la  composent,  7  la  rendent  juste  et  parfaite.”  Cette  réponse  
tient   à   la   science   fondamentale.   Mais   les   maçons   modernes,   qui   ont   tenté   de  
l’expliquer   par   des   définitions   conventionnelles,   n’ont   pu   en   donner   une   solution  
satisfaisante,  et  jamais  on  ne  pourra  la  trouver  qu’en  remontrant  à  l’Institution  plan  
de  la  Franc-­‐‑Maçonnerie.  
Elle  enseignait  que  la  loge  où  l’homme  a  été  reçu  est  sa  forme  corporelle  même,  qui  
est  le  Temple  de  son  intelligence.  Cette  forme,  portant  dans  son  origine  le  nombre  3,  
porte   aujourd’hui   par   sa   funeste   transmutation   le   nombre   5,   abstraction   faite   de  
toutes   les   puissances   vivantes,   qui   y   sont   unies.   Mais   ce   nombre   ne   s’y   trouve   que  
par   la   jonction   de   2   à   3.   Le   nombre   3   exprime   spécialement   les   3   principes   simples  
fondamentaux  de  toute  corporisation,  appelés  soufre,  sel  et  mercure,  et  dont  le  corps  
de   l’homme   tire   son   origine,   comme   tous   les   autres   corps   de   la   nature   élémentaire.  
Ces  trois  principes  se  manifestent  dans  les  différentes  substances  qui  le  composent,  et  
c’est   avec   raison   qu’on   reconnaît   la   présence   du   soufre   ou   du   feu   dans   le   fluide  
appelé  sang  ;  celle  du  principe  sel  ou  eau,  dans  les  parties  molles  et  insensibles  ;  et  
celle   du   mercure   ou   terre   dans   les   parties   solides   ou   osseuses.   Dans   ce   sens  
strictement  vrai,  3  forment  la  loge  de  l’homme,  c’est-­‐‑à-­‐‑dire  son  enveloppe  matérielle.  
Mais  elle  serait  encore  incapable  de  vie  dans  les  nerfs  et  les  muscles,  qui  doivent  être  
en   elle   l’organe   de   la   sensibilité   et   du   mouvement   lorsqu’elle   recevra   un   principe  
capable   de   lui   en   donner   l’impulsion,   et   sans   les   cartilages   qui   la   complètent.   C’est  
alors  qu’il  est  vrai  de  dire  que  5  composent  la  loge  de  l’homme.  
Cependant   elle   n’est   encore   qu’un   cadavre   sans   vie   et   sans   mouvement,   et   il   n’y   a  
que  le  nombre  7  qui  puisse  la  rendre  juste  et  parfaite  ;  l’âme  passive,  si  connue  par  le  
nombre  sénaire  qu’on  lui  a  attribué,  vient  lui  donner  la  vie  passive  ;  c’est  pourquoi  la  
création  universelle  fut  opérée  en  six  jours,  car  ce  fut  dans  le  sixième  jour  que  la  vie  
animale  fut  donnée  aux  animaux  de  la  terre.  C’est  aussi  pourquoi  le  nombre  sénaire  a  
été  donné  au  second  grade  de  la  maçonnerie  comme  représentant  le  second  degré  de  
la  marche  temporelle  de  l’homme,  c’est-­‐‑à-­‐‑dire  l’époque  du  développement  de  la  vie  
animale  dans  l’enfance.    
Enfin   le   nombre   septénaire   de   l’esprit   ou   de   l’intelligence   vient   rendre   la   loge  
parfaite.   C’est   le   nombre   du   maître   ;   c’est   l’acte   sabbatique   ou   septénaire   de   la  
formation  particulière  de  l’homme.  Car  une  loge  ou  Temple  suppose  nécessairement  
un  être  supérieur  pour  l’habiter,  c’est  pourquoi  l’action  divine  se  reposa  le  septième  

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 37
jour  de  l’univers  créé,  qui  devait  être  le  Temple  où  sa  puissance  se  manifesterait  sur  
tous  les  êtres  temporels.  
Ainsi   les   emblèmes   du   Temple,   et   les   nombres   que   la   Franc-­‐‑Maçonnerie   emploie,  
vous  ont  figuré  dans  les  premiers  grades  toutes  les  vérités  que  nous  vous  avons  fait  
entrevoir  aujourd’hui.  Ils  ont  enseigné  aux  maçons  que  l’homme  a  en  lui  deux  êtres  
vivants  distincts,  savoir  la  vie  animale  passive  et  la  vie  intelligente  active.  Enfin  que  
par  le  nombre  6  de  sa  forme  juste  animée,  il  est  constitué  animal,  comme  la  brute,  et  
que  par  le  nombre  7  qui  perfectionne  sa  loge  et  qui  le  distingue  exclusivement  de  la  
classe  des  animaux,  il  est  réellement  image  et  ressemblance  divine.  
Il  a  été  dit  que  le  chaos,  qui  fut  la  première  époque  de  la  matière  et  de  toute  existence  
corporelle,  avait  été  tiré  du  néant  et  produit  par  un  acte  de  la  volonté  du  créateur  ;  ce  
qui   nous   enseigne   que   ni   l’univers,   ni   même   la   matière   chaotique,   n’ont   existé  
antérieurement   que   l’un   et   l’autre   n’étaient   qu’en   puissance   dans   la   pensée   divine.  
Cependant   le   grand   Architecte   n’édifia   point   lui-­‐‑même   le   Temple   universel   ;   mais  
par   Sa   parole,   il   en   manifesta   les   plans   à   ses   agents,   et   par   Sa   présence   toute  
puissante,  il  imprima  à  leur  ouvrage  la  régularité,  la  vie  et  le  mouvement.  
De   même   Salomon   n’édifia   point   lui-­‐‑même   le   Temple   de   Jérusalem   ;   mais   par   ses  
ordres,  les  ouvriers  en  formèrent  et  figurèrent  les  matériaux  dans  les  carrières  et  les  
forêts  avec  tant  de  précision  qu’on  n’entendit  le  bruit  d’aucun  outil  dans  le  lieu  où  ils  
furent   employés.   Enfin   cet   édifice   célèbre   ne   parvint   à   sa   perfection   que   par   les  
ordres   et   la   présence   de   l’Architecte-­‐‑Roi,   à   qui   cette   opération   était   confiée   par  
l’Éternel.  
Le  Temple  universel  est  divisé  en  trois  parties  qui  furent  toujours  distinguées  par  les  
Sages.   De   même   celui   de   Salomon   était   divisé   en   trois   parties   distinctes   par   leur  
position  et  leur  forme  et  par  leur  destination  particulière,  savoir  le  Porche,  le  Temple  
intérieur  et  le  Sanctuaire.    
Le   grade   d’Apprenti,   où   tout   s’opère   par   le   nombre   3,   instruit   l’aspirant   que   toutes  
les  choses  temporelles  sont  le  résultat  du  nombre  ternaire  des  3  principes  simples  et  
fondamentaux   de   toute   corporisation   ;   il   lui   retrace   en   même   temps,   par   les  
cérémonies   dont   il   est   l’objet,   la   nature   et   l’excellence   de   l’homme   dans   son   état  
d’innocence.  
Le  second  grade,  où  tout  se  fait  par  6  en  ce  qui  concerne  la  Loge  ou  l’universel,  et  par  
5  en  ce  qui  concerne  en  particulier  l’aspirant,  lui  représente  la  durée  et  l’entretien  des  
choses   temporelles   exprimé   par   le   nombre   6   de   la   batterie   de   ce   grade,   qui   est,  
comme  on  l’a  dit,  le  nombre  de  la  vie  animale  passive  de  toute  forme  de  la  matière,  
tant   générale   qu’individuelle.   Ce   nombre   6   se   rapporte   aussi   à   l’aspirant,   qui  

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 38
représente   alors   l’homme   déchu   de   ses   puissances   et   animé   corporellement   dans   la  
matière   pour   y   faire   son   cheminement.   Sous   ce   rapport,   le   nombre   6   lui   convient   ;  
mais   celui   qui   lui   est   assigné   spécialement   est   le   nombre   5,   exprimé   par   l’âge   qu’il  
acquiert  dans  ce  grade,  par  les  5  voyages  qu’il  y  fait,  et  par  les  5  degrés  qu’on  lui  fait  
monter  pour  parvenir  à  la  seconde  enceinte  du  Temple.  Et  si  vous  vous  rappelez  les  
explications   qui   vous   ont   été   données   précédemment   sur   ces   mots   trois   la   forment,  
cinq  la  composent,  vous  concevrez  pourquoi  le  nombre  5  lui  est  spécialement  appliqué  
dans  ce  grade.  
Au   troisième   grade,   par   les   trois   coups   qu’il   porta   contre   son   être   intelligent,   il  
détruisit  sa  forme  incorruptible,  qui  en  était  le  Temple  ;  il  obscurcit  ses  trois  facultés  
intellectuelles   ;   il   reçut   le   premier   coup   au   Midi,   le   second   au   Nord,   mais   il   fut  
terrassé  à  l’Orient,  séjour  de  la  pensée  éternelle,  où  il  perdit  tous  ses  droits.  Alors  il  
fut  condamné  à  venir  à  l’Occident  habiter  un  corps  de  matière  ;  mais  dans  cet  état  il  
excita  la  pitié  du  Maître,  qui  lui  promit  de  lui  pardonner  s’il  usait  bien  du  moyen  qui  
faisait  tout  à  la  fois  sa  peine  et  préparait  son  futur.  Il  lui  promit  de  le  délivrer  de  sa  
prison   lorsque   sa   justice   l’aurait   suffisamment   éprouvé,   et   de   le   revêtir   encore   de  
l’incorruptibilité  ;  et  pour  l’aider  à  remplir  sa  tâche,  il  lui  donna  de  nouveaux  signes  
par   lesquels   il   put   se   faire   reconnaître   et   communiquer   avec   ceux   qui,   malgré   ses  
malheurs,  restent  encore  ses  frères,  ayant  tous  avec  lui  le  même  Père.  

Fin de l'Instruction Morale

Après la lecture, le V. .M ∴ dit :

V∴M∴
F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴, accompagnez notre F∴ (ou S∴) sur la colonne de
son choix.

Ainsi se termine la réception au grade de Maître.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 39
Instructions du grade de Maître
Première section

VM∴ Êtes-vous Franc-Maçon ?


1er S∴ Eprouvez-moi et vous reconnaîtrez que l’acacia m’est connu.
VM∴ A quoi reconnaîtrai-je que vous l’êtes ?
2nd S∴ À mes nouveaux signes, attouchements, et mots et aux cinq points parfaits de la
maîtrise.
VM∴ Donnez-moi le signe.
1er S∴ On donne le signe entier du grade en trois temps.
VM∴ Donnez-moi l’attouchement.
2nd S∴ On donne l’attouchement au poignet, qui est le quatrième point de la maîtrise.
VM∴ Donnez-moi le mot de Maître.
1er S∴ En Loge ouverte, c’est Mak Benak, mais hors de la Loge, c’est MB seulement.
VM∴ Que signifie ce mot ?
2nd S∴ Le corps est corrompu ou la chair quitte les os.
VM∴ Quel est le mot de reconnaissance pour obtenir l’entrée de la Loge ?
1er S∴ Schibolet.
VM∴ Pourquoi les maîtres ont-ils ce mot ?
2nd S∴ Parce qu’un vrai Maître Maçon connaît l’art de prononcer.
VM∴ Pourquoi l’usage de ce mot est-il conservé parmi les Maîtres ?
1er S∴ Pour leur rappeler qu’ils doivent toujours se tenir en garde contre les faux Frères,
qui prononcent Sibolet.
VM∴ Quel est le nom d’un Maître Franc-Maçon ?
2nd S∴ Gabaon
VM∴ Que signifie ce nom ?
1er S∴ C’est le nom d’un lieu sur la montagne de Moria où David avait fait élever un
Autel et placer l’Arche d’alliance, avant la construction du Temple.
VM∴ Quels sont les cinq points parfaits de la maîtrise ?
2nd S∴ Le pied droit contre le pied droit, le genou contre le genou, la poitrine contre la
poitrine, la main droite empoignant la main droite et la main gauche étendue et

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 40
appliquée au-dessous de l’épaule gauche, ce qui forme l’attouchement parfait de
la Maîtrise en Loge.
VM∴ Que signifient les cinq points de cet attouchement ?
1er S∴ Ils rappellent aux Maçons la sincérité, la cordialité, l’union intime qui doit régner
entre eux et l’obligation de se secourir les uns les autres de tout leur pouvoir.
VM∴ Les Maçons doivent-ils des secours à tous ceux qui ont ce titre ?
2nd S∴ Ils doivent à tous sans distinction ainsi qu’aux autres hommes, les secours que
l’Humanité réclame mais ils ne doivent l’instruction et les secours de l’intime
fraternité qu’à ceux qui, par leurs travaux, se rendent dignes d’être avoués par
l’Ordre.
VM∴ Quel est le signe habituel d’ordre en Loge de Maître ?
1er S∴ C’est le second temps du signe de Maître, appelé signe de douleur.
VM∴ Comment se déplacent les Maîtres ?
2nd S∴ Par trois pas, allant de l’Occident au Midi, du Midi au Nord et du Nord à l’Orient,
les deux pieds devant former ensemble à chaque pas une double-équerre.
VM∴ Que signifie la double équerre par laquelle chacun de ces pas se termine aux
quatre points cardinaux ?
1er S∴ Elle annonce qu’un Maître doit être irréprochable dans ses mœurs et sa conduite
et qu’il doit toujours servir d’exemple à ses FF.
VM∴ Comment frappent les Maîtres ?
2nd S∴ En triplant la batterie des Apprentis, ce qui fait neuf coups, par trois fois trois.

Si la lecture s’arrête là, le VM∴ dit :


VM∴ Mes SS.: et mes FF.:, étudions les sciences qui peuvent nous être utiles pour
faire de nouveaux progrès, pratiquons les vertus qui nous sont
recommandées, fuyons les vices qui nuiraient à notre avancement, efforçons-
nous enfin de mériter les dons précieux que nous devons tous désirer et
demander.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 41
Deuxième section

VM∴ Où avez-vous été reçu Maître ?


1er S∴ Dans la Chambre du Milieu, séjour de regrets et de larmes.
VM∴ Comment y êtes-vous parvenu ?
2nd S∴ Par un escalier mystérieux en forme de vis qui se monte par 3, 5 et 7.
VM∴ Comment y êtes-vous entré ?
1er S∴ En marchant à reculons.
VM∴ Pourquoi ?
2nd S∴ Afin de n’être pas ébloui par l’éclat d’une Lumière inattendue.
VM∴ D’où partait-elle ?
1er S∴ D’un lame d’or triangulaire qui était placée sur un Tombeau.
VM∴ Qu’avez-vous remarqué en entrant ?
2nd S∴ Obscurité, silence et tristesse générale parmi les Frères.
VM∴ Quel est le premier objet que vous avez aperçu à l’Autel des Maîtres passés ?
1er S∴ Une urne sépulcrale
VM∴ Qu’avez-vous remarqué de plus ?
2nd S∴ Le Tombeau de notre respectable Maître Hiram.
VM∴ Quelles sont ses dimensions ?
1er S∴ Trois coudées de large, cinq de haut, sept de long.
VM∴ A quoi font allusion ces trois nombres ?
2nd S∴ Aux différents âges des Maçons qui indiquent le travail particulier de chaque
classe.
VM∴ Qu’entendez-vous par là ?
1er S∴ Qu’il faut trois ans pour faire un Apprenti, cinq pour un Compagnon et sept pour
un Maître.
VM∴ Qu’avez-vous aperçu sur le tombeau ?
2nd S∴ Une tête de mort, une branche d’épine nommée acacia et une lame d’or
triangulaire, sur laquelle étaient gravées des lettres indicatives de l’ancien mot de
Maître.
VM∴ Quel était l’ancien mot de Maître ?
1er S∴ L’un des noms révérés du Grand Architecte des Mondes.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 42
VM∴ Qu’avez-vous vu autour du Tombeau ?
2nd S∴ Neuf Lumières qui étaient voilées, ce qui plongeait la Loge dans l’obscurité.
VM∴ Que signifient-elles ?
1er S∴ Les neuf Maîtres qui furent envoyés par Salomon à la recherche du corps de notre
Respectable Maître Hyram.
VM∴ Pourquoi étaient-elles voilées ?
2nd S∴ Pour désigner la privation dans laquelle se trouvent les maçons depuis que les
vrais Maîtres sont dispersés.
VM∴ Quand cessera cette privation ?
1er S∴ Lorsque les Maîtres étant rentrés dans le Temple, les Maçons retrouveront par leur
secours la Parole perdue.
VM∴ Comment vous a-t-on traité en entrant dans la Loge ?
2nd S∴ Comme un Compagnon suspect, mais j’ai prouvé mon innocence et le V∴M∴
m’a rendu sa confiance.
VM∴ Qu’a-t-on fait de vous alors ?
1er S∴ On m’a fait faire neuf voyages emblématiques autour du tombeau.
VM∴ Pourquoi ?
2nd S∴ Pour me faire connaître les diverses parties du Temple.
VM∴ Que vous est-il arrivé pendant ces voyages ?
1er S∴ J’ai vu trois fois la mort devant mes yeux, mais le V∴M∴ m’a rassuré par une
nouvelle Vertu et par de nouvelles maximes qui m’ont appris à voyager utilement.
VM∴ Que vous est-il arrivé ensuite ?
2nd S∴ J’ai monté l’escalier à vis par 3, 5 et 7 en me faisant connaître par les signes
d’Apprenti et de Compagnon.
VM∴ Pourquoi vous a-t-on fait donner les signes d’Apprenti et de Compagnon et
pourquoi vous a-t-on arrêté ensuite à la porte du Temple ?
1er S∴ On a voulu me rappeler ce que j’avais été, me faire connaître ce que j’étais et me
faire apercevoir ce qui me manquait encore.
VM∴ Qu’a-t-on fait de vous alors ?
2nd S∴ On m’a conduit de l’Occident à l’Orient en passant de l’équerre au compas sur le
Tombeau par trois pas de Maître en équerre au Midi, au Nord et à l’Orient.
VM∴ Que signifie le premier pas vers le Midi ?
1er S∴ Que notre devoir est de chercher la Sagesse, dès que nous sommes capables de
justesse dans nos idées et susceptibles de recevoir l’instruction.
VM∴ Que signifie le second pas vers le Nord ?

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 43
2nd S∴ La nécessité de poursuivre courageusement notre route et de ne jamais
abandonner nos recherches jusqu’à la fin des jours.
VM∴ Que signifie le 3ème pas vers l’Orient ?
1er S∴ Le fruit que nous devons espérer de ces recherches et d’une conduite régulière,
qui est de trouver la Sagesse du vrai Orient où commence l’éternité heureuse.
VM∴ Que vous est-il arrivé pendant cette route, en passant de l’équerre au compas ?
2nd S∴ J’ai reçu trois coups.
VM∴ Que signifient-ils ?
1er S∴ L’ennemi qu’il faut combattre, les obstacles qu’il faut vaincre, les armes qu’il faut
employer pour obtenir la récompense éternelle.
VM∴ Qu’avez-vous fait lorsque vous êtes parvenu à l’Orient ?
2nd S∴ J’ai contracté les engagements de la Maîtrise et ensuite j’ai été reçu Maître.
VM∴ Comment avez-vous été reçu Maître ?
1er S∴ Par trois grands coups qui m’ont terrassé.
VM∴ Pourquoi vous a-t-on donné ces trois grands coups ?
2nd S∴ En mémoire de ceux que reçut notre respectable Maître Hiram et pour
m’apprendre par son exemple, à souffrir plutôt la mort que de manquer à mes
devoirs et de trahir mes SS∴ et FF∴
VM∴ De qui le Maître Hiram reçut-il les trois coups qui lui donnèrent la Mort ?
1er S∴ De trois Compagnons qui avaient formé le complot de se procurer par cette
violence le mot et la paie des Maîtres.
VM∴ Comment sait-on qu’il avait été assassiné par trois Compagnons ?
2nd S∴ Parce que ces trois Compagnons ne comparurent point, lors de l’appel général des
ouvriers qui fut fait par ordre de Salomon.
VM∴ Obtinrent-ils du Maître Hiram le mot de Maître ?
1er S∴ Non, le Maître Hiram aima mieux souffrir la mort que de donner une
connaissance dont ils étaient indignes.
VM∴ Que firent-ils de son corps après sa Mort ?
2nd S∴ Ils le cachèrent sous des décombres au pied d’une montagne nommée Moria, près
du Temple, et lorsqu’il fut nuit, ils le transportèrent sur la montagne même où ils
l’enterrèrent.
VM∴ Comment fut-il découvert ?
1er S∴ Par les soins infatigables des neuf Maîtres qui furent envoyés par Salomon pour
en faire la recherche et qui, ayant trouvé le cadavre, allèrent lui en rendre compte.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 44
VM∴ Que fit ensuite Salomon ?
2nd S∴ Il fit exhumer le corps par les Maîtres qui le transportèrent en grande pompe dans
le Temple, il fit placer sur son Tombeau une plaque d’or de forme triangulaire, sur
laquelle était gravé le vrai et ancien mot de Maître, en reconnaissance de son zèle
et de sa fidélité.
VM∴ Qui était notre Maître Hiram ?
1er S∴ Il était habile architecte et tisserand, le plus célèbre ouvrier en toutes choses.
VM∴ Dans quelle contrée naquit Hiram ?
2nd S∴ Il était Tyrien de nation, son père se nommait Ur et sa mère était une veuve de la
tribu de Néphtalie.
VM∴ Comment a-t-on fini votre réception ?
1er S∴ Le V∴M∴ avec les deux Surv∴ m’a relevé du cercueil par les signes,
attouchements et mots de la convention des maîtres.
VM∴ Qu’avez-vous remarqué alors ?
2nd S∴ L’obscurité avait disparu et la Loge brillait d’une nouvelle Lumière.
VM∴ Que signifie ce changement ?
1er S∴ L’espoir de retrouver la Parole Perdue si je sais faire un bon usage des nouveaux
signes et instructions qui m’ont été données.

Si la lecture s’arrête là, le VM∴ dit :


VM∴ Mes SS.: et mes FF.:, étudions les sciences qui peuvent nous être utiles pour
faire de nouveaux progrès, pratiquons les vertus qui nous sont
recommandées, fuyons les vices qui nuiraient à notre avancement, efforçons-
nous enfin de mériter les dons précieux que nous devons tous désirer et
demander.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 45
Troisième section

VM∴ Pourquoi vous êtes-vous fait recevoir Maître ?


2nd S∴ Pour m’apprendre à connaître la véritable valeur de la lettre G que j’avais aperçue
dans l’Étoile Flamboyante.
VM∴ Que signifie cette lettre ?
1er S∴ Gnosis, Grandeur et Gloire qui n’appartiennent qu’au Grand Architecte des
Mondes, principe de toute Lumière.
VM∴ Quel est le but de votre travail ?
2nd S∴ Celui de parvenir à retrouver avec le secours du Grand Architecte des Mondes et
l’assistance de l’Ordre, la Vraie Parole des Maîtres qui est perdue pour en faire un
digne usage.
VM∴ Ne la connaissez-vous donc point ?
1er S∴ J’en connais seulement les deux lettres indicatives J∴A∴ que j’ai remarquées sur
le Tombeau.
VM∴ Comment a-t-elle été perdue ?
2nd S∴ Par la mort du respectable Maître Hiram, laquelle ne permit plus aux Maîtres d’en
faire usage.
VM∴ Comment a-t-elle été changée ?
1er S∴ Par l’accord des Maîtres qui allèrent à la recherche du Maître Hiram et qui l’ayant
trouvé assassiné, convinrent d’y substituer la première parole qu’ils
prononceraient entre eux en déterrant son cadavre et c’est ainsi qu’ils
remplacèrent l’ancien mot par M∴B∴
VM∴ Comment voyagent les Maîtres ?
2nd S∴ De l’Occident à l’Orient par le Midi et le Nord et de l’Orient sur toute la surface
de la terre.
VM∴ Pourquoi ?
1er S∴ Pour réunir ce qui est épars et répandre la Lumière.
VM∴ Sur quoi travaillent les Maîtres ?
2nd S∴ Sur la planche à tracer pour former leurs desseins et sur la carte pour le tissage du
vêtement de lumière.
VM∴ Pourquoi ?
1er S∴ En mémoire des plans qui furent ordonnés mystérieusement au roi David de la
part du grand Architecte des Mondes pour la construction du Temple et qui furent
mis à exécution par Salomon.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 46
VM∴ Si vous perdiez un Maître, où le chercheriez-vous ?
2nd S∴ Entre l’Équerre et le Compas.
VM∴ Pourquoi ?
1er S∴ Parce que l’Équerre et le Compas étant les emblèmes de la régularité, et de la
Sagesse, un Maître ne doit jamais s’en écarter.
VM∴ Quelles sont les Vertus et qualités essentielles d’un vrai Maître ?
2nd S∴ Celles qui sont désignées par les trois colonnes qui soutiennent le Temple
mystique des Maçons, à savoir la Sagesse, la Force et la Beauté.
VM∴ Pourquoi ?
1er S∴ Parce qu’il doit s’appliquer à réunir en lui la perfection de ses modèles.
VM∴ Quels sont ses modèles ?
2nd S∴ Salomon qui reçut de Dieu le don de la Sagesse, Hiram roi de Tyr, modèle de
force qui fournit à Salomon les bois et matériaux nécessaires, pour la construction
du Temple et Hiram Abif, modèle de beauté qui dessina et exécuta les ornements
qui devaient l’embellir.
VM∴ A qui appartiennent ces trois attributs, Sagesse, Force et Beauté ?
1er S∴ A Dieu même, la perfection de ses ouvrages atteste la Sagesse qui en a conçu les
plans, la Puissance qui les a exécuté et la Beauté qui les a embelli.
VM∴ Que feriez-vous si vous vous trouviez en quelque danger ?
2nd S∴ Je ferais le signe et l’exclamation de secours.
VM∴ Comment se fait le signe ?
1er S∴ En portant les deux mains entrelacées et renversées sur la tête et la jambe droite
pliée en équerre derrière la jambe gauche et en criant dans cette attitude : “A moi
les enfants de la Veuve !”. Cette exclamation ne devant néanmoins être employée
qu’à défaut de pouvoir faire apercevoir le signe et dans un grand péril.
VM∴ Pourquoi dites-vous les enfants de la Veuve ?
2nd S∴ Parce qu’après la mort de notre Respectable Maître, les Maçons prirent soin de sa
mère qui était veuve et se regardèrent comme ses enfants, le Maître Hiram les
ayant regardés comme ses Frères.
VM∴ Quel âge avez-vous ?
1er S∴ Sept ans passés.
VM∴ Que signifie cet âge ?
2nd S∴ Le septième temps ou année que Salomon employa à la dédicace du Temple pour
lui donner la perfection.
VM∴ Où avez-vous acquis cet âge ?

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 47
1er S∴ En montant l’escalier à vis de sept marches.
VM∴ A quoi fait allusion cet escalier ?
2nd S∴ Aux sept sciences ou arts libéraux qu’un bon Maçon doit étudier, aux sept Vertus
qu’il doit pratiquer, aux sept Vices principaux qu’il doit fuir et aux sept Dons
Spirituels qu’il doit demander à Dieu.
VM∴ Quelles sont les sept Vertus des maçons ?
1er S∴ La Foi, l’Espérance et la Charité qui sont les principales ; la Justice la Prudence,
la Force et la Tempérance, l’Amour du prochain, la parfaite Résignation et la
Persévérance.
VM∴ Quels sont les sept Vices principaux qu’il doit fuir ?
2nd S∴ L’Orgueil, l’Avarice, l’Envie, la Jalousie, la Gourmandise, la Colère et la Paresse.
VM∴ Quels sont les sept dons spirituels qu’il doit demander à Dieu ?
1er S∴ Les dons de Sagesse, de Justice, de Prudence, de Force, d’Intelligence, de Piété et
de Discernement.
VM∴ Quels sont les devoirs particuliers des Maçons les uns envers les autres ?
2nd S∴ Ils doivent s’aimer sincèrement, se secourir de tout leur pouvoir, garder
fidèlement les secrets qu’ils se sont confiés.
VM∴ Quel est le symbole du grade de Maître qui est placé devant l’Autel d’Orient?
1er S∴ C’est une arche, sans voiles et sans rames, tranquille sur une mer calme, survolé
d’un colombe, avec ces mots pour inscription : “In silencio et spe fortitudo mea”
(ma force est dans le silence et l’espérance).
VM∴ Comment expliquez-vous ce symbole ?
2nd S∴ Cette arche, sur une mer calme et tranquille après l’orage est l’image du Maçon
qui a surmonté tous les périls pour trouver la vérité et qui se reposant sur la
droiture de son cœur, cherche avec confiance un port assuré dans l’Ordre, contre
les dangers de l’erreur.
VM∴ Que représente l’urne qui est à l’Autel des Maîtres Passés ?
1er S∴ Cette Urne sépulcrale, et la vapeur enflammée qui s’en élève, avec ces mots :
“Ternario formatus, Novenario dissolvitur” et ceux-ci : “Deponens aliena ascendit
unus”, sur une des faces du Tombeau, font allusion à l’Immortalité de l’âme, aux
principes élémentaires et à la dissolution de la matière.  
VM∴ Quelle est la signification générale des batteries ?
2nd S∴ Le commencement, la durée et la fin des choses créées.
VM∴ Que signifie la batterie d’Apprenti par trois coups ?
1er S∴ Le commencement et l’union des principes.
VM∴ Que signifie celle des Compagnons par deux fois trois coups ?

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 48
2nd S∴ La durée et les principes mis en action.
VM∴ Que signifie celle des Maîtres par trois fois trois coups ?
1er S∴ La fin ou la décomposition des corps.
VM∴ Que signifient les 81 larmes qui sont sur le tapis autour du Tombeau ?
2nd S∴ Les larmes désignent le deuil général des Maîtres, leur nombre exprime les
propriétés particulières du nombre neuf qui se retrouve dans son carré.
VM∴ Où avez-vous travaillé ?
1er S∴ Dans le Temple.
VM∴ Où avez-vous été payé ?
2nd S∴ Au centre de la Chambre du Milieu.

VM∴ Mes SS.: et mes FF.:, étudions les sciences qui peuvent nous être utiles pour
faire de nouveaux progrès, pratiquons les vertus qui nous sont
recommandées, fuyons les vices qui nuiraient à notre avancement, efforçons-
nous enfin de mériter les dons précieux que nous devons tous désirer et
demander.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 49
Suspension des travaux
au grade de Maître

Le V∴M∴
FF∴ et SS∴ Surv:. l’ordre du jour étant épuisé, nous allons suspendre
les travaux, la parole sera accordée à ceux qui auraient à faire une
proposition dans l’intérêt de cette loge de M∴.

Le 1er Surv∴
Mes SS∴ et mes FF∴ de la colonne du Midi, l’ordre du jour étant épuisé,
nous allons suspendre les travaux, la parole sera accordée à ceux qui
auraient à faire une proposition dans l’intérêt de cette loge de M∴.

Le 2nd Surv∴
Mes SS∴ et mes FF∴ de la colonne du Nord, l’ordre du jour étant
épuisé, nous allons suspendre les travaux, la parole sera accordée à
ceux qui auraient à faire une proposition dans l’intérêt de cette loge de
M∴.

Lorsqu’il n’y a plus de FF∴ ou SS∴ qui demande la parole :


F∴ 2nd Surv∴
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴Tout est fini sur ma colonne !
F∴ 1er Surv∴
V∴M∴ Tout est fini sur les deux colonnes !

Le V∴M∴, s’assurant qu’il en est de même à l’Orient, dit :


Il en est de même à l’Orient.
Ma S∴ (mon F∴) Secr∴, veuillez nous donner lecture de la planche
tracée de nos travaux de ce jour au grade de M∴

Après la lecture faite par le F∴ (ou la S∴) Secr∴


Le V∴M∴,
Mes SS∴ (ou FF∴) Surv∴, donnez la parole à ceux qui auraient une
remarque à faire sur la forme de cette planche tracée.

Le 1er Surv∴
Mes SS∴ et mes FF∴ de la colonne du Midi, la parole sera accordée à
ceux qui auraient une remarque à faire sur la forme de cette planche
tracée.

Le 2nd Surv∴
Mes SS∴ et mes FF∴ de la colonne du Nord, la parole sera accordée à
ceux qui auraient une remarque à faire sur la forme de cette planche
tracée.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 50
Lorsqu’il n’y a plus de SS∴ ou FF∴ qui demandent la parole :
Le 2nd Surv∴
F∴ (ou S∴) 1er Surv∴Tout est fini sur ma colonne.
Le 1er Surv∴
V∴M∴Tout est fini sur les deux colonnes.

Tout étant dit et après rectification,

Le V∴M∴
A moi mes SS∴ et mes FF∴ à mon coup de maillet, en la forme
accoutumée pour l'adoption de la planche tracée.

La planche tracée est immédiatement signée par le V∴M∴, le F∴ (ou la S∴)


Secr∴ et le F∴ (ou la S∴) Or∴

Le V:.M:.
À l’ordre, mes SS∴ et mes FF∴

Le V:.M:., tête découverte, à l’ordre, l’épée en main gauche, pointe en haut, le


pommeau appuyé sur l’autel

À la gloire du Grand Architecte des Mondes


Au nom de l’Ordre
Sous les auspices de La Grande Loge Mixte de France
Je proclame suspendus les travaux de cette Loge de M∴

Le V∴M∴ frappe 3 fois 3 coups


Le 1er Surv∴ frappe
Le 2nd Surv∴ frappe

Le V:.M:. :
F∴ (ou S∴) M∴ des Cér∴, veuillez procéder à l’extinction des
flambeaux qui ont illuminé les travaux de la loge de M∴

Le M∴ des Cér∴ éteint dans l’ordre : le flambeau Sud-Ouest, le flambeau Nord-


Ouest, le flambeau Nord-Est.

Le V∴M∴
À moi mes SS∴ et mes FF∴ par le signe et la batterie de M∴

Tous font le signe de M∴ et la batterie II -I II -I II -I

Le V∴M∴
Mes SS∴ et mes FF∴, prenez place.
Ma S∴ (ou F∴) Architecte, aidé(e) du F∴ (de la S∴) M∴ des Cér∴,
veuillez bien remettre la loge au grade de Compagnon.

Rituel du grade de Maître du Rite Source et Lumière au sein de la GLMF - Edition de septembre 2011 51

Centres d'intérêt liés