Vous êtes sur la page 1sur 14

Code

de déontologie
vétérinaire
2015

ORDRE DES VÉTÉRINAIRES


34 rue Bréguet - 75011 Paris
tél. : 01 53 36 16 00
fax : 01 53 36 16 01
cso.paris@veterinaire.fr
www.veterinaire.fr

Code de déontologie vétérinaire


1
Sommaire Préface
Préface . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

Code de déontologie vétérinaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

SOUS-SECTION 1 Champ d’application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6


Préface de Michel Baussier
P R É S I D E N T D U C O N S E I L S U P É R I E U R D E L’ O R D R E D E S V É T É R I N A I R E S
SOUS-SECTION 2 Dispositions applicables à tous les vétérinaires . . . . . . . . . 6

PARAGRAPHE 1ER - Devoirs généraux du vétérinaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6


Pourquoi un code de déontologie le citoyen-client tendant aussi à devenir un
PARAGRAPHE 2 - Autres devoirs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 pour des vétérinaires ? citoyen-consommateur, mais il reste que la relation
PARAGRAPHE 3 - Relations avec les autres vétérinaires, demeure le plus souvent asymétrique.
les autres professionnels de santé et les tiers. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 La profession de vétérinaire est une profession fon- Par ailleurs l’activité médicale, y compris pour les
damentalement libérale, au sens de la loi ; elle est animaux, ne sera jamais soluble ni dans des équa-
réglementée, au sens communautaire du terme ; tions mathématiques ni dans la science seule ni
SOUS-SECTION 3 Dispositions propres à différents modes d’exercice. . . . . 10 elle est astreinte au respect d’un code de déonto-
logie édicté par l’Etat et elle est organisée en ordre
dans le droit, même si elle doit rester fondée sur la
science et encadrée par la loi : elle est ainsi fonda-
PARAGRAPHE 1ER - Exercice de la médecine et de la chirurgie professionnel. mentalement une activité dite à pratique “pruden-
des animaux et de la pharmacie vétérinaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Pourquoi imposer à cette profession un code de tielle”, la prudence devant se lire au sens où
règles déontologiques, inspirées de la morale, qui Aristote l’entendait. A savoir une vertu pratique,
PARAGRAPHE 2 - Exercice dans les établissements pharmaceutiques
lui sont rendues opposables et dont le non-respect que l’expérience renforce, une sorte de sagacité et
mentionnés à l’article R. 5142-1 du code de la santé publique . . . . . . . . . . . . . 18
est ainsi passible de sanctions ? C’est à cette ques- d’habileté associées, une faculté d’opiner de l’âme,
PARAGRAPHE 3 - Exercice en qualité de vétérinaire sapeur-pompier . . . . . . . 18 tion que chaque vétérinaire doit réfléchir et être faite de juste mesure... Une décision est prise,
capable de répondre pour comprendre la réalité certes dans le cadre d’un consentement éclairé ;
PARAGRAPHE 4 - Exercice au titre de l’expertise et des assurances. . . . . . . . 19 philosophique et juridique de son exercice. elle reste cependant à assumer en termes de res-
La nature de ses activités amène le vétérinaire à ponsabilité et ne peut être véritablement appréciée
SOUS-SECTION 4 Dispositions diverses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 exercer dans une relation à autrui le plus souvent que par des pairs.
déséquilibrée en raison du différentiel de compé- Dans le même temps l’objectif de santé animale,
tences qui impose au client, maître de l’animal ou qui est à la fois celui du client et du vétérinaire, ne
Arrêté du 13 mars 2015 relatif chef d’exploitation, plus généralement au donneur saurait plus jamais se détacher d’un objectif sans
aux catégories d’établissements de soins vétérinaires. . . . . . . . . . . . . . . . . 20 d’ordre, une nécessaire confiance. L’acte vétéri- doute moins partagé dans le cadre du colloque sin-
naire se réalise le plus souvent dans le cadre d’un gulier mais fondamental aujourd’hui pour le vétéri-
Annexe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
colloque singulier protégé par le secret profession- naire et partagé en tout cas avec la société : celui
nel, au cœur de la rencontre d’une confiance et de santé publique et environnementale. On perçoit
d’une conscience, comme tel célèbre président de bien dès lors l’arbitrage parfois cornélien à faire
l’Ordre des médecins l’avait dit de la rencontre entre les intérêts personnels et l’intérêt général. Ce
entre le médecin et son patient. C’est incontesta- possible conflit d’intérêts justifie une déontologie
blement une situation de vulnérabilité du citoyen, robuste.
qui certes s’estompe aujourd’hui, Internet aidant, Par ailleurs le vétérinaire exerce son activité dans le

2 Code de déontologie vétérinaire


3
marché. On ne saurait d’autant moins compter sur ment. L’intérêt du client est explicitement affiché
la prétendue autorégulation du marché pour éviter comme protégé.
certains abus et garantir la qualité du service rendu Ce code, qui accroît fortement dans le principe la
au citoyen, que les nécessaires prérogatives liberté de s’exprimer du vétérinaire, accroît dans le
confiées au vétérinaire équivalent à un monopole. même temps sa responsabilité en termes d’honnê-
Il faut donc ici encore une régulation : elle est teté, de dignité professionnelle, de respect du
nécessairement fondée sur un code de bonne public et du client. Respect est devenu un maître
conduite. mot : respect de lui-même, des animaux, de son
La question du statut des animaux s’est invitée client, du public, de l’Etat. Respect de sa profes-

Code
dans les débats de société, chacun comprendra sion, c’est-à-dire de son Ordre… Chacun compren-
facilement que l’évolution des mentalités vient en dra que la communication d’un professionnel
renforcement considérable de l’engagement intellectuel, indépendant et responsable en même
éthique attendu du vétérinaire et aussi de la néces- temps qu’imprégné d’éthique, doit avoir le souci
sité d’une déontologie. premier de la dignité et de la décence, d’autant que
Un code de déontologie constitue dès lors un ce code rappelle de façon très claire que le vétéri-
garde-fou rassurant pour le citoyen et la société et naire ne peut pratiquer sa profession comme un
sans doute aussi pour la profession elle-même. On commerce.
comprend que les Etats l’imposent et le fassent S’agissant des lieux d’exercice et, plus exactement
respecter, même si certains - sinon la plupart - pré- en ces lieux des établissements vétérinaires,

de déontologie
fèrent déléguer sous contrôle à un organisme sta- notamment des établissements de soins vétéri-
tutaire professionnel (comprenez à un ordre naires, des innovations sont au rendez-vous qui
professionnel) la mission de le faire appliquer. devraient contribuer à concilier, et d’abord dans les
esprits, la médecine vétérinaire et l’entreprise libé-

vétérinaire
rale vétérinaire. L’entreprise libérale et non point
Quelles sont les nouveautés du code commerciale. Néanmoins l’entreprise.
de déontologie vétérinaire de 2015 ? L’Ordre devient encore plus en charge de la qualité
du service rendu au citoyen et au client, un peu
Les principes qui fondent la déontologie ne moins débiteur de la régulation interne de la
changent pas. Seules les règles s’adaptent à l’évo- concurrence. Etre “déontologique” aujourd’hui
lution des métiers et aux mutations et attentes de pour un vétérinaire, c’est d’abord et avant tout offrir
la société. un service chargé de compétence et d’éthique.
En effet l’exercice reste personnel, compétent, de Pour résumer et conclure : un code nouveau pour
qualité, indépendant… un vétérinaire plus compétent, plus libre mais plus
Si la confraternité, qui fondait les premiers codes, responsable. Un code à brandir sans modération, à
demeure un principe bien présent, l’attention due la façon d’un label de qualité, le seul vrai label de
au client, valeur morale et héritage prolongé de la qualité de la profession !
directive services, est très nettement renforcée. Le
devoir d’information du client est mis en avant
quand, dans le même temps, l’obligation de recueil-
lir son consentement est imposée réglementaire-
Version consolidée au 15 mars 2015

4 5
Décret n°2015-289 du 13 mars 2015 modifiant le décret n°2003-967 du 9 octobre 2003
Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire
publique, notamment en matière d’antibiorésistance. sionnelles, d’autre part. Cette activité ne doit pas
SOUS-SECTION 1 SOUS-SECTION 2 mettre en conflit ses intérêts avec ses devoirs
VIII. - Le vétérinaire respecte les animaux. déontologiques, notamment en lui fournissant des
CHAMP D’APPLICATION DISPOSITIONS APPLICABLES moyens de concurrence déloyale vis-à-vis de ses
À TOUS LES VÉTÉRINAIRES IX - Le vétérinaire prend en compte les consé- confrères.
Article R. 242-32 - Les dispositions du code de quences de son activité professionnelle sur l’envi-
déontologie vétérinaire s’appliquent : ronnement. XV. - Il est interdit au vétérinaire de couvrir de son
1° Aux vétérinaires exerçant au titre de l’article L. PARAGRAPHE 1ER titre toute personne non habilitée à un exercice pro-
241-1 du présent code et des articles L. 5142-1, L. Devoirs généraux du vétérinaire X. - Le vétérinaire s’abstient, même en dehors de fessionnel vétérinaire, et notamment de laisser
5143-2, L. 5143-7, L. 5143-8 et aux vétérinaires des l’exercice de la profession, de tout acte de nature à quiconque travaillant sous son autorité ou sa res-
établissements mentionnés à l’article L. 6213-2 du porter atteinte à la dignité de celle-ci. ponsabilité exercer son activité hors des conditions
code de la santé publique ; Article R. 242-33 prévues par la loi.
I. - L’exercice de l’art vétérinaire est personnel. XI. - Tout compérage entre vétérinaires, entre vété-
2° Aux vétérinaires ressortissants d’un des Etats Chaque vétérinaire est responsable de ses déci- rinaires et pharmaciens ou toutes autres personnes XVI. - Il est interdit au vétérinaire qui assume ou a
membres de l’Union européenne ou d’autres Etats sions et de ses actes. est interdit. assumé une responsabilité professionnelle ou qui
parties à l’accord sur l’Espace économique euro- remplit ou a rempli une fonction administrative ou
péen exerçant en France au titre de l’article L. II. - Le vétérinaire ne peut aliéner son indépendance XII. - Le vétérinaire acquiert l’information scienti- politique de s’en prévaloir directement ou indirec-
241-3 ; professionnelle sous quelque forme que ce soit. fique nécessaire à son exercice professionnel, en tement à des fins personnelles pour l’exercice de
tient compte dans l’accomplissement de sa mis- la profession.
3° Aux sociétés mentionnées à l’article L. 241-17 ; III. - Le vétérinaire est tenu de remplir tous les sion, entretient et perfectionne ses connaissances.
devoirs que lui imposent les lois et règlements. Il XVII. - Il est interdit au vétérinaire de délivrer des
4° Aux sociétés mentionnées à l’article L. 241-18 ; accomplit les actes liés à son art selon les règles de XIII. - Le vétérinaire accomplit scrupuleusement, médicaments à l’intention des humains, même sur
bonnes pratiques professionnelles. Il veille à définir dans les meilleurs délais et conformément aux ins- prescription d’un médecin.
5° Aux élèves des écoles nationales vétérinaires avec précision les attributions du personnel placé tructions reçues, les missions de service public
françaises non encore pourvus du doctorat, exer- sous son autorité, à le former aux règles de bonnes dont il est chargé par l’autorité administrative. Lors- XVIII – Le vétérinaire ne peut pratiquer sa profes-
çant dans les conditions fixées par les articles L. pratiques et à s’assurer qu’il les respecte. qu’il est requis par l’administration pour exercer sa sion comme un commerce, ni privilégier son propre
241-6 à L. 241-12 ; mission chez les clients d’un confrère, il se refuse intérêt par rapport à celui de ses clients, ou des
IV. - Le vétérinaire respecte les engagements à toute intervention étrangère à celle-ci. animaux qu’il traite.
6° Aux vétérinaires enseignants des écoles natio- contractuels qu’il prend dans l’exercice de sa pro- Il est interdit à tout vétérinaire d’effectuer des
nales vétérinaires françaises exerçant dans les cli- fession. actes de prévention ou de traitement lorsque ces XIX – Le vétérinaire informe le conseil régional de
niques faisant partie des écoles vétérinaires, pour interventions ont été expressément demandées l’ordre des vétérinaires de tout changement surve-
celles de leurs activités vétérinaires qui ne sont pas V. - Le vétérinaire est tenu au respect du secret par l’administration à un autre vétérinaire et qu’il en nant dans sa situation professionnelle, au vu des
indissociables de l’accomplissement de leur mis- professionnel dans les conditions établies par la loi. a connaissance. éléments qu’il est tenu de déclarer, et lui apporte
sion d’enseignement ou de recherche. Le vétérinaire donne aux membres des corps d’ins- toutes les informations qu’il sollicite aux fins d’exer-
VI. - Le vétérinaire n’exerce en aucun cas sa profes- pection toutes facilités pour l’accomplissement de cer les missions mentionnées à l’article L. 242-1.
sion dans des conditions pouvant compromettre la leurs missions.
qualité de ses actes.
XIV. - Le vétérinaire peut exercer une autre activité
VII. - Le vétérinaire prend en compte les consé- professionnelle compatible avec la réglementation,
quences de son activité professionnelle sur la santé d’une part, avec l’indépendance et la dignité profes-

6 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


7
PARAGRAPHE 2 - Autres devoirs Quand le vétérinaire fait état d’aptitudes profession- qu’en mentionnant la part prise par ces derniers à public, des difficultés rencontrées dans l’établisse-
nelles ou de capacités techniques, il doit être en leur établissement ou en indiquant la référence ment de ses actes de certification professionnelle.
mesure de les justifier. Il ne peut utiliser de procédés bibliographique adéquate.
Article R. 242-34 - Distinctions, qualifications et comparatifs ou utiliser le témoignage de tiers. Toute communication doit être signée de son
titres. auteur. Le vétérinaire auteur d’une communication PARAGRAPHE 3
Dans le cadre de son activité professionnelle, le L’information relative au prix doit être claire, hon- comportant les indications en faveur d’une entre- Relations avec les autres vétérinaires,
vétérinaire peut faire état de distinctions honori- nête, et datée ; elle doit être liée à une offre de prise ou d’une marque, quel que soit le procédé les autres professionnels de santé
fiques reconnues par la République française et de services précise et comporter l’ensemble des pres- utilisé, doit mentionner, s’il y a lieu, les liens qui et les tiers
titres et diplômes listés par le Conseil supérieur de tations incluses dans l’offre ; toute offre de ser- l’attachent à cette entreprise ou à cette marque.
l’Ordre. Il lui est interdit d’usurper des titres ou de vices risquant d’entraîner un surcoût pour le client
se parer de titres fallacieux. doit donner lieu à une information précise. Art. R. 242-37 - Pseudonyme Article R. 242-39 - Confraternité.
Peuvent seuls se prévaloir, dans l’exercice de leur Les vétérinaires veillent à ce que les informations Il est interdit au vétérinaire d’utiliser un pseudo- Les vétérinaires doivent entretenir entre eux et
profession, du titre de vétérinaire spécialiste les qu’ils sont tenus de fournir sur leurs prestations nyme pour la pratique de la médecine et de la avec les membres des autres professions de santé
vétérinaires titulaires du diplôme d’études spéciali- soient mises à disposition ou communiquées de chirurgie des animaux. Pour les autres activités des rapports de confraternité.
sées vétérinaires, les vétérinaires titulaires d’un manière claire, non ambigüe et en temps utile exercées par le vétérinaire en lien avec la profes- Lorsqu’un vétérinaire intervient après un confrère,
titre reconnu équivalent par le Conseil national de avant leur réalisation. sion vétérinaire, l’utilisation d’un pseudonyme fait il doit s’abstenir de tout dénigrement.
la spécialisation vétérinaire dans les conditions pré- Il est interdit au vétérinaire d’utiliser le logo de l’objet d’une déclaration auprès du conseil régional Les vétérinaires se doivent mutuellement assis-
vues par l’article R. 812-55, ainsi que les vétéri- l’ordre des vétérinaires, sauf autorisation écrite du de l’ordre. tance, conseil et service.
naires autorisés à se prévaloir de ce titre par le Président du Conseil supérieur de l’ordre. Si un désaccord professionnel survient entre des
ministre chargé de l’agriculture dans les conditions Article R. 242-38 – Certificats et autres documents. confrères, ceux-ci doivent d’abord chercher une
prévues à l’article R. 812-56. Le vétérinaire tient à disposition des personnes Le vétérinaire apporte le plus grand soin à la rédac- conciliation. En cas d’échec de la conciliation, ils
ayant recours à ses services, les informations sui- tion des certificats ou autres documents qui lui sont sollicitent une médiation ordinale auprès du pré-
Article R. 242-35 – Communication et information. vantes : demandés et n’y affirme que des faits dont il a véri- sident du conseil régional de l’ordre.
Toute communication adressée aux tiers ou aux fié lui-même l’exactitude.
confrères vétérinaires est libre, et ce quels qu’en - les informations relatives à son identification, aux Tout certificat ou autre document analogue est Article R. 242-40 Conventions et contrats
soient le support et les modalités, sous réserve sociétés d’exercice et réseaux professionnels authentifié par la signature et le timbre personnel conclus dans le cadre de l’exercice professionnel
d’être conforme aux dispositions réglementant vétérinaires auxquels il appartient, et leurs coor- du vétérinaire qui le délivre ou par sa signature Toute convention ou tout contrat liant des vétéri-
l’exercice de la profession, notamment celles du données, électronique sécurisée. Le timbre comporte les naires entre eux pour l’exercice de la profession, ou
présent code et celles du code de la santé publique - les coordonnées du conseil régional de l’ordre nom et prénom du vétérinaire, l’adresse du domi- liant un vétérinaire à une société ou tout autre tiers
réglementant les médicaments vétérinaires. dont il dépend, cile professionnel d’exercice et le numéro national pour y exercer la profession de vétérinaire, y com-
- les éléments permettant au demandeur d’accéder d’inscription à l’ordre. pris ceux ayant pour objet le remplacement ou la
La communication du vétérinaire ne doit pas porter au code de déontologie, Les certificats et autres documents doivent être mise à disposition d’un local professionnel, fait l’ob-
atteinte au respect du public ni à la dignité de la - les informations relatives à la prise en charge de conformes aux dispositions légales et réglemen- jet d’un engagement écrit, daté et signé par les
profession. sa responsabilité civile professionnelle, et les taires en vigueur. parties.
Toute communication préserve le secret profes- coordonnées de son assureur. La mise à la disposition d’un tiers de certificats
sionnel auquel les vétérinaires sont tenus. Elle doit signés sans contenu rédactionnel constitue une Les conventions ou contrats comportent une
être loyale, honnête, et scientifiquement étayée. Article R. 242-36 - Publications. faute professionnelle grave. clause garantissant aux vétérinaires le respect du
Elle ne doit pas induire le public en erreur, abuser Dans les publications, le vétérinaire ne peut utiliser Le vétérinaire doit rendre compte au président du code de déontologie, ainsi que leur indépendance,
sa confiance ou exploiter sa crédulité, son manque les documents ou résultats d’examens et d’obser- conseil régional de l’ordre ou à l’autorité compé- dans tous les actes relevant de leur profession.
d’expérience ou de connaissances. vations qui lui ont été fournis par d’autres auteurs tente, lorsqu’il est chargé d’une mission de service Les conventions ou contrats mentionnés au pré-

8 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


9
sent article sont communiqués sans délai au Article R. 242-44 - Principes à suivre en matière de Sous-paragraphe 2
conseil régional de l’ordre qui en vérifie la confor- SOUS-SECTION 3 prescription de médicaments. Devoirs envers les clients
mité avec les dispositions de la présente section. Toute prescription de médicaments mentionnés à
La convention ou le contrat est réputé conforme si,
DISPOSITIONS PROPRES À l’article L. 5143-5 du code de la santé publique est Article R.242-47 - Clientèle.
dans les deux mois qui suivent sa réception, le DIFFÉRENTS MODES D’EXERCICE effectuée après établissement d’un diagnostic La clientèle du vétérinaire est constituée par l’en-
conseil régional de l’ordre n’a pas fait connaître vétérinaire dans les conditions fixées à l’article semble des personnes qui lui confient à titre habi-
d’observations. R.242-43. tuel l’exécution d’actes relevant de cet exercice.
Ni les conventions passées avec des fournisseurs, PARAGRAPHE 1ER Dans les limites fixées par la loi, et en particulier par Elle n’a pas un caractère de territorialité ni d’exclu-
ni les contrats de soins conclus avec les proprié- Exercice de la médecine et de la les dispositions des articles L. 5143-4, L. 5143-5 et sivité.
taires ou les détenteurs d’animaux ne sont soumis chirurgie des animaux et de la L. 5143-6 du code de la santé publique, le vétéri- Le détournement ou la tentative de détournement
aux dispositions du présent article. pharmacie vétérinaire naire est libre de ses prescriptions. Il ne saurait de clientèle est interdit. Le vétérinaire doit s’abste-
aliéner cette liberté vis-à-vis de quiconque. nir de tout acte de concurrence déloyale à l’égard
Art. R. 242-41 - Remplacement du vétérinaire Sa prescription est appropriée au cas considéré. de ses confrères.
Le vétérinaire qui remplace un confrère assure le Sous-paragraphe 1er : Elle est guidée par le respect de la santé publique Il est interdit au vétérinaire de se prévaloir de la réalisa-
service de la clientèle de ce confrère. Diagnostic vétérinaire, prescription et et la prise en compte de la santé et de la protection tion d’interventions mentionnées à l’article L. 203-1 ou
A l’expiration du remplacement, toutes les informa- délivrance des medicaments animales. Elle est établie compte tenu de ses de missions pour le compte de l’État mentionnées à
tions utiles à la continuité des soins sont trans- conséquences, notamment économiques, pour le l’article L. 203-8 pour tenter d’étendre sa clientèle ou
mises au vétérinaire remplacé. Article R. 242-43 - Règles d’établissement du propriétaire du ou des animaux. en tirer un avantage personnel.
diagnostic vétérinaire.
Article R. 242-42 Le diagnostic vétérinaire a pour objet de déterminer Article R. 242-45 - Rédaction de l’ordonnance. Le vétérinaire qui assiste ou remplace un confrère
Les vétérinaires salariés qui interviennent en l’état de santé d’un animal ou d’un ensemble d’ani- L’ordonnance prévue à l’article L. 5143-5 du code assure le service de la clientèle de ce confrère.
dehors des missions qui leur sont confiées par leur maux ou d’évaluer un risque sanitaire. de la santé publique est établie conformément à
contrat de travail sont réputés exercer à titre libéral. Le vétérinaire établit un diagnostic vétérinaire à la l’article R. 5141-111 de ce code. Le vétérinaire sapeur-pompier, dans le cadre de sa
suite de la consultation comportant notamment mission de service public, et le vétérinaire expert,
l’examen clinique du ou des animaux. Toutefois, il Article R. 242-46 - Pharmacie. dans le cadre de la mission confiée par le juge,
peut également établir un diagnostic lorsqu’il Sans préjudice des sanctions pénales éventuelle- n’ont ni client ni clientèle.
exerce une surveillance sanitaire et dispense régu- ment encourues, le non-respect par un vétérinaire
lièrement ses soins aux animaux en respectant les des dispositions du code de la santé publique rela- Article R. 242-48 - Devoirs fondamentaux.
règles prévues en application de l’article L. 5143-2 tives à l’exercice de la pharmacie peut donner lieu I. - Le vétérinaire doit respecter le droit que pos-
du code de la santé publique ou lorsqu’il surveille à des poursuites disciplinaires. sède tout propriétaire ou détenteur d’animaux de
l’exécution du programme sanitaire d’élevage men- Le vétérinaire ne doit pas, par quelque procédé ou choisir librement son vétérinaire.
tionné à l’article L. 5143-7 du même code. moyen que ce soit, inciter ses clients à une utilisa- II. - Il formule ses conseils et ses recommanda-
Dans tous les cas, il est interdit au vétérinaire d’éta- tion abusive de médicaments. tions, compte tenu de leurs conséquences, avec
blir un diagnostic vétérinaire sans avoir au préalable Il doit participer activement à la pharmacovigilance toute la clarté nécessaire et donne toutes les expli-
procédé au rassemblement des commémoratifs vétérinaire dans les conditions prévues par le code cations utiles sur le diagnostic, sur la prophylaxie ou
nécessaires et sans avoir procédé aux examens de la santé publique. Il veille à une utilisation pru- la thérapeutique instituée et sur la prescription éta-
indispensables. dente et raisonnée des agents antimicrobiens et blie, afin de recueillir le consentement éclairé de
antiparasitaires afin de limiter le risque d’apparition ses clients.
d’une résistance. III. - Il conserve à l’égard des propriétaires ou des
détenteurs des animaux auxquels il donne des

10 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


11
soins une attitude empreinte de dignité et d’atten- Les honoraires du vétérinaire sont déterminés avec agréé au titre de l’article L. 5143-6 du code de la domicile professionnel d’exercice ou l’un d’eux en
tion, tenant compte en particulier des relations tact et mesure en tenant compte de la nature des santé publique. cas de multiplicité de domiciles professionnels
affectives qui peuvent exister entre le maître et soins donnés et des circonstances particulières. d’exercice.
l’animal. Leur présentation doit être explicite en ce qui
IV. - Il assure la continuité des soins aux animaux concerne l’identité du ou des intervenants et la Sous-paragraphe 3 : Article R. 242-53 - Domicile professionnel
qui lui sont confiés. La continuité des soins peut nature des prestations effectuées par chacun. Les Lieux et modalités d’exercice d’exercice.
également être assurée dans le cadre d’une modalités selon lesquelles est réalisé l’acte de Le domicile professionnel d’exercice est le lieu
convention établie entre vétérinaires libéraux et médecine ou de chirurgie, ainsi que les principales Article R. 242-51 - Lieux d’exercice de la profession d’implantation de locaux professionnels où s’exerce
déposée auprès du conseil régional de l’ordre dans caractéristiques du service, si elles ne ressortent de vétérinaire. la profession de vétérinaire, accessibles à tout
les conditions prévues par l’article R. 242-40. pas déjà du contexte, sont connues du bénéficiaire Sauf cas d’urgence, l’exercice de la profession de moment, par le ou les vétérinaires qui y exercent.
Le vétérinaire informe le public des possibilités qui du service. vétérinaire peut avoir lieu au domicile professionnel Tout domicile professionnel d’exercice fait l’objet
lui sont offertes de faire assurer ce suivi médical d’exercice autorisé, au domicile du client, au domi- d’une déclaration au conseil régional de l’ordre dans
par un confrère. Toutes pratiques tendant à abaisser le montant des cile du détenteur du ou des animaux ou sur les le ressort duquel sont inscrits le ou les vétérinaires
V. Lorsqu’il se trouve en présence ou est informé rémunérations dans un but de concurrence sont lieux de l’élevage ou tout autre lieu dévolu à l’hé- qui y exercent, et ce préalablement à son ouver-
d’un animal malade ou blessé, qui est en péril, interdites au vétérinaire dès lors qu’elles compro- bergement des animaux dans le cadre d’une acti- ture. Le conseil régional destinataire de cette décla-
d’une espèce pour laquelle il possède la compé- mettent la qualité des soins. vité liée à l’animal. L’exercice d’une activité ration informe le ou les conseils régionaux de la
tence, la technicité et l’équipement adapté, ainsi Il fournit le prix du service, lorsque le prix est déter- vétérinaire foraine est interdit. circonscription où se situent, le cas échéant, les
qu’une assurance de responsabilité civile profes- miné au préalable ou, à défaut, une méthode de autres domiciles professionnels d’exercice.
sionnelle couvrant la valeur vénale de l’animal, il calcul de ce prix ou un devis pour un type de ser- Art. R. 242-51-1
s’efforce, dans les limites de ses possibilités, d’at- vice donné. Les dispositions du présent sous paragraphe rela- Tout vétérinaire inscrit à l’ordre et en exercice a au
ténuer la souffrance de l’animal et de recueillir l’ac- tives au domicile professionnel ne sont pas appli- moins un domicile professionnel d’exercice.
cord du demandeur sur des soins appropriés. En Le vétérinaire doit répondre à toute demande d’in- cables aux personnes mentionnées à l’article L.
l’absence d’un tel accord ou lorsqu’il ne peut formation sur ses honoraires ou sur le coût d’un 241-3. Un vétérinaire ou un groupe de vétérinaires ayant
répondre à cette demande, il informe le demandeur traitement. pour but l’exercice professionnel en commun
des possibilités alternatives de prise en charge par La facturation d’un acte en fonction du résultat est Article R. 242-52 - Domicile professionnel peuvent avoir plusieurs domiciles professionnels
un autre vétérinaire, ou de décision à prendre dans interdite. administratif. d’exercice.
l’intérêt de l’animal, notamment pour éviter des Le domicile professionnel administratif d’un vétéri-
souffrances injustifiées. Article R. 242-50 - Applications particulières. naire est le lieu retenu pour l’inscription au tableau L’organisation et l’aménagement des locaux du domi-
En dehors des cas prévus par le précédent alinéa, Il est interdit d’effectuer des actes de médecine ou de l’ordre. cile professionnel d’exercice doivent à la fois garantir
le vétérinaire peut refuser de prodiguer ses soins de chirurgie des animaux, définis à l’article L. 243-1 l’indépendance du vétérinaire et permettre le respect
pour tout autre motif légitime. du présent code, à titre gratuit ou onéreux, dont Les personnes physiques ou morales exerçant la du secret professionnel. Selon le cas, ni le bail, ni le
VI - Sa responsabilité civile professionnelle doit être peut tirer un bénéfice moral ou matériel une per- profession doivent avoir un domicile professionnel règlement de copropriété ne comporte de clause por-
couverte par un contrat d’assurance adapté à l’acti- sonne physique ou morale non habilitée légalement administratif unique sur le territoire français. tant atteinte à l’indépendance du vétérinaire.
vité exercée. à exercer la profession vétérinaire et extérieure au
contrat de soin. Le domicile professionnel administratif constitue, à Art. R. 242-54 - Catégories d’établissements de
Article R. 242-49 - Rémunération. Les dispositions du précédent alinéa ne s’ap- défaut d’indication contraire du vétérinaire, soins vétérinaires
La rémunération du vétérinaire ne peut dépendre pliquent pas à la pratique des actes de médecine l’adresse de correspondance pour le conseil régio- L’établissement situé au domicile professionnel
de critères qui auraient pour conséquence de porter ou de chirurgie des animaux, par un vétérinaire nal de l’ordre. d’exercice, où sont amenés les animaux pour y être
atteinte à son indépendance ou à la qualité de ses salarié d’un établissement mentionné au VI de l’ar- Le domicile professionnel administratif peut être soignés, est dénommé établissement de soins
actes de médecine vétérinaire. ticle L. 214-6 du présent code ou d’un groupement confondu avec le domicile personnel, il peut être le vétérinaires.

12 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


13
Les établissements de soins vétérinaires sont : le possédant par ailleurs un ou plusieurs établisse- soins habituellement à un animal peut adresser le nel, un règlement intérieur est établi. Il prévoit les
“cabinet vétérinaire”, la “clinique vétérinaire”, le ments de soins vétérinaires. client à un autre vétérinaire praticien, généraliste ou différentes modalités d’intervention auprès des
“centre de vétérinaires spécialistes” et le “centre Les vétérinaires à domicile doivent s’interdire toute spécialiste. Le choix de ce vétérinaire consultant animaux malades. Il est porté à la connaissance du
hospitalier vétérinaire”. Ces appellations ne dénomination ambiguë ou trompeuse. La dénomi- appartient en dernier ressort au client. En tout état conseil régional de l’ordre.
peuvent être employées que si l’établissement nation, sous laquelle ils exercent, doit avoir fait, au de cause, le vétérinaire traitant met à la disposition
répond aux conditions applicables aux locaux, préalable, l’objet d’un dépôt au conseil régional de du vétérinaire consultant les commémoratifs Article R. 242-62 - Activités accessoires.
matériels et au personnel en fonction de l’espèce l’ordre. concernant l’animal. La délivrance des aliments pour animaux visant des
ou des espèces d’animaux définies par arrêté du Le vétérinaire consultant doit rendre compte dans objectifs nutritionnels particuliers et, d’une façon
ministre chargé de l’agriculture. Art. R. 242-58 - Vétérinaire consultant. les meilleurs délais et par écrit de ses interventions générale, celle des produits, matériels et services
Le vétérinaire consultant est un vétérinaire qui inter- et prescriptions au vétérinaire traitant qui lui a en rapport avec l’exercice de la médecine et de la
Le conseil régional de l’ordre peut autoriser l’exer- vient ponctuellement à la demande du praticien qui adressé ce client. chirurgie des animaux, est autorisée en tant qu’elle
cice de la médecine et de la chirurgie dans d’autres apporte ses soins habituellement à l’animal. constitue une activité accessoire à l’exercice de la
locaux que ceux mentionnés au présent article où Article R. 242-61 - Service de garde. médecine et de la chirurgie des animaux.
sont réunis des moyens spécifiques. Cette intervention ponctuelle est portée à la Les vétérinaires doivent participer à la permanence Tout courtage en matière de commerce d’animaux,
connaissance du client, qui y consent. des soins. La permanence des soins peut être et toute intermédiation d’assurance sont interdits
L’établissement géré par une association de protec- assurée dans le cadre d’une convention établie aux vétérinaires exerçant la médecine et la chirur-
tion des animaux, visé au VI de l’article L. 214-6, Le vétérinaire consultant peut exercer son activité entre vétérinaires et déposée auprès du conseil gie des animaux.
est un établissement de soins vétérinaires qui doit soit à son propre domicile professionnel d’exercice, régional de l’ordre.
satisfaire aux conditions minimales requises pour le soit à celui du ou des confrères ayant fait appel à Dans ce cadre, les vétérinaires doivent faire Article R. 242-63 - Exercice en groupe
cabinet vétérinaire. ses services. connaître au public, les conditions dans lesquelles de la profession.
ils assurent la permanence des soins aux animaux. Les vétérinaires peuvent se regrouper pour l’exer-
Art. R. 242-55 - Dénomination des établissements La dénomination “vétérinaire consultant” ne consti- Dans tous les cas : cice de leur activité professionnelle, à condition que
de soins vétérinaires tue pas un titre professionnel. - le vétérinaire doit répondre à toute demande qui les modalités de ce regroupement fassent l’objet
La dénomination des établissements de soins vété- lui est adressée soit directement dans son d’un contrat écrit respectant l’indépendance de
rinaires ne doit ni induire les clients en erreur, ni Article R. 242-59 - Vétérinaire spécialiste. domaine de compétence, soit en adressant le chacun d’eux.
présenter un caractère déloyal vis-à-vis des Le vétérinaire spécialiste, défini à l’article R. 242-34, client à un confrère ;
confrères. doit disposer de l’équipement correspondant à la - il doit s’efforcer de recueillir toutes les informa- Article R. 242-64
Il en est de même s’agissant de l’adresse internet spécialité qu’il exerce, dans les conditions fixées tions concernant les éventuelles interventions Un vétérinaire ou une société d’exercice peut s’ad-
du domicile professionnel d’exercice. par un arrêté du ministre chargé de l’agriculture. antérieures d’autres confrères ; joindre les services de vétérinaires salariés ou de
- il doit limiter son intervention aux actes justifiés collaborateurs libéraux.
Article R. 242-56 - abrogé Article R. 242-60 - Relations entre vétérinaires par l’urgence et inciter le propriétaire ou le déten-
traitants et vétérinaires consultants. teur de l’animal à faire assurer le suivi des soins Article R. 242-65 - Clause de non-concurrence et
Article R. 242-57 - Vétérinaire à domicile. Tout vétérinaire remplissant les conditions prévues d’urgence par son vétérinaire traitant habituel ; pluralité de domiciles professionnels.
Est dénommée vétérinaire à domicile la personne à l’article L. 241-1 est habilité à pratiquer tous les - il doit rendre compte dans les meilleurs délais et Lorsqu’une clause de non-concurrence existe dans
physique ou morale habilitée à exercer la médecine actes visés à l’article L. 243-1. Toutefois, un vétéri- par écrit de ses interventions et prescriptions au le contrat de travail et lorsque le vétérinaire en
et la chirurgie des animaux qui, n’exerçant pas naire ne doit pas entreprendre ou poursuivre des vétérinaire que lui indique le propriétaire ou le cause a exercé pour le compte d’un vétérinaire ou
dans un établissement de soins vétérinaires, soins ni formuler des prescriptions dans des détenteur de l’animal. d’une société d’exercice vétérinaire au sein de plu-
exerce sa profession au domicile du client. Le vété- domaines qui dépassent ses connaissances, son sieurs domiciles professionnels d’exercice, les
rinaire à domicile ne peut exercer cette activité expérience et les moyens dont il dispose. Lors de la création d’un service de garde qui contractants déterminent le domicile professionnel
pour le compte d’un vétérinaire ou d’une société En cas de besoin, le vétérinaire qui apporte ses regroupe plusieurs entités d’exercice profession- unique à partir duquel la clause sera applicable.

14 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


15
Article R. 242-66 - Gestion du domicile à ces derniers de prendre toutes dispositions utiles qu’en soit le format, celles-ci comportent les infor- l’adresse et les coordonnées téléphoniques de la
professionnel. pour la sauvegarde de leurs intérêts. mations suivantes : structure assurant ce service.
Hormis les cas prévus à l’article R. 242-69, il est Après le décès d’un vétérinaire ou en cas d’empê- Les établissements de soins vétérinaires, autres
interdit à un vétérinaire de faire gérer de façon per- chement constaté par le conseil régional de l’ordre, - les nom et prénom du vétérinaire ou le nom de que ceux visés au VI de l’article L. 214-6, sont iden-
manente un domicile professionnel d’exercice par le service de la clientèle peut être assuré, sous le l’établissement de soins vétérinaires, ou la men- tifiés, au minimum, par une signalétique caractéris-
un confrère ou d’y faire assurer un service de clien- contrôle de celui-ci, par un ou plusieurs vétérinaires tion “vétérinaire à domicile” ; tique représentée par une enseigne lumineuse
tèle. La location de clientèle est interdite. régulièrement inscrits au tableau de l’ordre pendant - le cas échéant, l’adresse de l’établissement de blanche et bleue, non clignotante, en forme de
un délai qui ne peut excéder un an à compter du soins vétérinaires ; croix, dont la dimension totale est de 65 centi-
Article R. 242-67 - Abandon du local professionnel. décès ou de l’empêchement. Les dispositions de - les coordonnées téléphoniques. mètres de longueur, 15 centimètres de hauteur et
Lorsqu’un vétérinaire en exercice abandonne le l’article R. 242-65 sont applicables aux intéressés. de 15 centimètres d’épaisseur.
local professionnel qu’il occupait, un autre vétéri- Le conseil régional de l’ordre veille au respect des Art. R. 242-72 - Sites Internet
naire ne peut, dans un délai inférieur à un an, établir droits du conjoint et des héritiers ou légataires. Tout site internet destiné à présenter l’activité pro- Article R. 242-74 - Vitrine.
son domicile professionnel dans ce local ou dans Passé le délai d’un an, le domicile professionnel fessionnelle d’un vétérinaire fait l’objet d’une décla- Toute vitrine d’exposition de médicaments, pro-
un local situé dans le même bâtiment et à la même d’exercice est réputé fermé. Toutefois, si un enfant ration au conseil régional de l’ordre du lieu duits, et matériels en rapport direct ou indirect avec
adresse sans l’agrément de l’ancien occupant ou du vétérinaire décédé ou empêché est, au moment d’implantation du domicile professionnel adminis- l’exercice de la profession, visible de la voie
de ses ayants droit. En cas de difficulté, le conseil du décès ou du constat d’empêchement, élève tratif. publique, est interdite.
régional de l’ordre est saisi. d’un établissement d’enseignement vétérinaire et Le site Internet ne peut remplacer la relation entre
manifeste par écrit, dans les six mois, l’intention de le praticien et son client. Il préserve la confidentia- Article R. 242-75 – Abrogé
Article R. 242-68 - Cessation d’activité. reprendre la clientèle de son ascendant direct, le lité des informations personnelles soumises par les
Le vétérinaire qui cesse son activité professionnelle conseil régional de l’ordre peut lui accorder les visiteurs du site. Art. R. 242-76 - Communication à l’attention des
en informe dans les meilleurs délais le conseil délais nécessaires. Le webmestre est identifié, et une adresse électro- tiers non vétérinaires.
régional de l’ordre en faisant connaître, le cas Un délai supplémentaire peut également être nique ou un formulaire de contact est facilement I. - La communication ne peut pas encourager l’uti-
échéant, le nom de son successeur et les condi- accordé aux enfants de vétérinaires, titulaires du accessible sur le site. lisation d’un médicament vétérinaire soumis à pres-
tions de la clause de non concurrence lorsqu’elle diplôme d’études fondamentales vétérinaires, rete- Lorsque le site comporte des informations de cription.
existe. nus par une obligation contractuelle professionnelle nature médicale, celles-ci sont datées, et la source L’envoi groupé d’informations tarifaires ou promo-
ne dépassant pas deux ans. des informations publiées est citée. Dans ce cas, tionnelles relatives aux médicaments vétérinaires
Article R. 242-69 - Dispositions en cas d’absence l’identité du ou des rédacteurs est précisée. même sous couvert d’une communication tech-
obligée ou de décès. Toute affirmation sur les bienfaits ou les inconvé- nique associée est interdite.
En cas d’absence obligée ou de maladie d’un vété- Sous-paragraphe 4 : nients de traitements est justifiée. II- Seule l’apposition sur les véhicules profession-
rinaire, le service de sa clientèle peut être assuré Communication nels d’un logotype reprenant exclusivement la croix
par ses associés, par un remplaçant ou, en cas Art. R. 242-73 – Supports de communication. vétérinaire est autorisée. Les vétérinaires qui
d’impossibilité, par ses confrères voisins. Ceux-ci Article R. 242-70 - Dispositions générales. L’établissement de soins vétérinaires est signalé assurent une permanence des soins 24h/24
se retirent dès que le vétérinaire indisponible Les dispositions de la présente sous-section s’ap- par une ou plusieurs plaques. Cette signalisation peuvent compléter le logotype par la mention
reprend son activité et l’informent de la nature et pliquent sans préjudice des dispositions de l’article comporte les éléments suivants : “Vétérinaire 24h/24”.
de la suite de leurs interventions. R. 242-35.
En cas de décès ou de disparition d’un vétérinaire, - les nom et prénoms du vétérinaire ; Art. R.242-77 - Abrogé
ses associés et ses confrères voisins se mettent Art. R. 242-71 - Annuaires et périodiques. - les jours et heures de consultation ;
pendant le temps nécessaire à la disposition de ses Lorsque les coordonnées d’un vétérinaire ou d’une - les coordonnées téléphoniques,
héritiers ou de ses légataires pour assurer la conti- société d’exercice figurent dans la liste d’un - les modalités de prise en charge de la continuité
nuité du service de la clientèle. Ils doivent permettre annuaire ou dans une publication périodique, quel et de la permanence de soins, et le cas échéant

16 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


17
PARAGRAPHE 2 d’incendie et de secours créé en application de l’ar- PARAGRAPHE 4
Exercice dans les établissements ticle L. 1424-1 du code général des collectivités Exercice au titre de l’expertise et des SOUS-SECTION 4
pharmaceutiques mentionnés à l’article territoriales. assurances
R. 5142-1 du code de la santé publique. Dans le cadre des missions opérationnelles dévo-
DISPOSITIONS DIVERSES
lues au service de santé et de secours médical des
sapeurs-pompiers, en dehors des avis d’expert, le Article R. 242-82 - Expertise Article R. 242-84 - Recours
Article R. 242-78 vétérinaire sapeur-pompier n’est tenu qu’aux soins Les actes d’expertise vétérinaire sont susceptibles Toute décision administrative d’un conseil régional
Le vétérinaire responsable mentionné à l’article L. médico-chirurgicaux conservatoires d’urgence ainsi d’être pratiqués par tout vétérinaire répondant aux de l’ordre rendue en application des dispositions du
5142-1 du code de la santé publique doit veiller au qu’à la contention médicamenteuse des animaux. dispositions de l’article L. 241-1. Toutefois, le vété- présent code de déontologie vétérinaire peut faire
respect de l’éthique professionnelle ainsi que de A ces fins, il peut délivrer les médicaments néces- rinaire ne doit pas entreprendre ou poursuivre des l’objet d’un recours administratif devant le conseil
toutes les prescriptions édictées dans l’intérêt de saires. opérations d’expertise dans des domaines qui supérieur. Seule la décision du conseil supérieur de
la santé publique. Il doit s’assurer de la continuité des soins, en parti- dépassent ses connaissances, son expérience et l’ordre rendue sur ce recours peut faire l’objet d’un
Il est notamment tenu, ainsi que le vétérinaire délé- culier auprès du vétérinaire désigné par le proprié- les moyens dont il dispose. Il ne doit pas accepter recours pour excès de pouvoir devant le Conseil
gué et les vétérinaires remplaçants ou adjoints taire ou le détenteur du ou des animaux de mission d’expertise concernant l’un de ses d’Etat.
dans les limites de leur fonction, aux obligations bénéficiaires d’une intervention des services d’in- clients. D’une manière générale, il doit veiller à ce
prévues au III de l’article R. 242-33 et aux articles cendie et de secours. que son objectivité ne puisse être mise en cause
R. 242-35 à R. 242-38. Lors d’une opération publique de secours, il est par les parties.
l’unique référent, charge à lui, si nécessaire, de Les vétérinaires intéressés dans un litige ont l’obli-
Article R. 242-79 s’attacher les compétences spécialisées complé- gation de fournir aux experts commis par une juri-
Le vétérinaire responsable d’une entreprise doit mentaires ou d’obtenir l’assentiment du directeur diction tous renseignements utiles à
vérifier que toutes dispositions sont prises pour la départemental des services vétérinaires. l’accomplissement de leur mission.
désignation du vétérinaire ou du pharmacien chargé Il lui est interdit d’user de ses fonctions comportant Au cours de l’accomplissement d’une mission d’ex-
de son intérim en cas d’absence ou d’empêche- délégation de l’autorité publique pour tenter pertise, le vétérinaire doit se refuser à toute inter-
ment. Il doit veiller à ce que l’intérimaire satisfasse d’étendre sa clientèle ou d’en tirer un avantage per- vention étrangère à celle-ci.
aux conditions requises au regard de sa qualifica- sonnel. Conformément à l’article R5141-103 du code de la
tion et de son inscription à l’ordre notamment. santé publique, les obligations de déclaration et de
Article R. 242-81 signalement s’appliquent au vétérinaire mentionné
Pour l’application du deuxième alinéa de l’article R. au présent article.
242-39, lorsqu’un vétérinaire sapeur-pompier est en
PARAGRAPHE 3 cause, le président du conseil régional de l’ordre Article R242-83 - Vétérinaires conseillers des com-
Exercice en qualité de vétérinaire prend l’avis du vétérinaire-chef d’un service dépar- pagnies d’assurance.
sapeur-pompier. temental d’incendie et de secours désigné par le Les vétérinaires intervenant sur un animal à l’occa-
chef d’état-major de la zone de défense et de sécu- sion d’un litige ou d’un sinistre à la demande d’une
rité. compagnie d’assurance n’interviennent pas sans
Article R. 242-80 avoir prévenu le vétérinaire traitant de la nature de
Le vétérinaire sapeur-pompier, régi par l’article 58 leur mission et des modalités de leurs interventions.
du décret n° 99-1039 du 10 décembre 1999 relatif Conformément à l’article R. 5141-103 du code de
aux sapeurs-pompiers volontaires, exerce des mis- la santé publique, les obligations de déclaration et
sions de service public au sein du service de santé de signalement s’appliquent au vétérinaire men-
et de secours médical du service départemental tionné au présent article.

18 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


19
Ministère de l’agriculture,
de l’agroalimentaire et de la forêt

ARRÊTÉ DU 13 MARS 2015


RELATIF AUX CATÉGORIES D’ÉTABLISSEMENTS

Arrêté
DE SOINS VÉTÉRINAIRES
NOR : AGRG1505004A

du 13 mars 2015 Publics concernés : docteurs vétérinaires


Objet : L’article R. 242-54 du code rural et de la pêche maritime liste les différentes catégories
d’établissements de soins vétérinaires et précise que les appellations de ces établissements

relatif aux catégories ne peuvent être employées que si ces derniers répondent aux conditions définies par arrêté
du ministre chargé de l’agriculture. Tel est l’objet du présent arrêté.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de la publication.

d’établissements Notice : le présent arrêté définit les catégories d’établissements de soins vétérinaires ainsi que
leurs modalités de contrôle par l’ordre des vétérinaires. Le présent arrêté définit les conditions
applicables au fonctionnement, aux activités, aux locaux, aux matériels et au personnel pour les

de soins vétérinaires quatre catégories d’établissements de soins vétérinaires, à savoir, le “cabinet vétérinaire”,
la “clinique vétérinaire”, le “centre de vétérinaires spécialistes” et le “centre hospitalier
vétérinaire”. L’arrêté du 4 décembre 2003 relatif aux catégories de domiciles professionnels
vétérinaires est abrogé.

Références : le présent arrêté peut être consulté sur le site Légifrance


(http://www.legifrance.gouv.fr).

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement,

Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment ses articles R. 241-28, R. 242-34, R. 242-54,
R. 242-55, R. 242-59, R. 242-61, R. 812-55 et R. 812-56,

Arrête :

Code de déontologie vétérinaire


21
ARRÊTÉ Les appellations précisant les espèces soignées Un cabinet vétérinaire est libre de ses horaires au minimum pendant un temps équivalent à 120%
sont autorisées. d’ouverture au public. de la durée hebdomadaire légale du travail réparti
Dès lors que l’activité d’un établissement de soins sur au moins cinq jours.
vétérinaires est mixte, les conditions générales de
fonctionnement de l’établissement de soins pré- Article 3
Article 1er cisent explicitement au public les espèces soignées Exigences minimales de fonctionnement Article 4
concernées par l’appellation. d’une clinique vétérinaire Exigences minimales
Les appellations autorisées pour les établissements de fonctionnement d’un centre
de soins vétérinaires sont le “cabinet vétérinaire”, Les précautions nécessaires pour isoler les ani- Une clinique vétérinaire est un établissement de hospitalier vétérinaire
la “clinique vétérinaire”, le “centre hospitalier vété- maux contagieux sont prises. soins vétérinaires organisé en un ensemble de
rinaire” et le “centre de vétérinaires spécialistes”. locaux comprenant au moins un lieu de réception, Un centre hospitalier vétérinaire est un établisse-
Pour l’application du présent arrêté, on retient pour la un local d’examen, un local de chirurgie, un espace ment de soins vétérinaires animé par une équipe
Pour se prévaloir d’une de ces appellations, l’éta- définition du temps plein pour un docteur vétérinaire : d’imagerie médicale et un local d’hospitalisation. pluridisciplinaire et organisé en un ensemble de
blissement de soins doit répondre aux exigences - celle en vigueur en droit du travail s’il est salarié ; locaux comprenant au moins un lieu de réception,
minimales en termes de locaux, de matériels, de - la même durée hebdomadaire de présence au 1 - Locaux requis des locaux d’examen, un local de soins, un local de
modules d’activité, de personnel et d’horaires d’ou- sein de l’établissement s’il est de statut libéral. Les exigences en locaux sont fixées dans le cahier préparation des animaux avant opération chirurgi-
verture telles que précisées dans le présent arrêté des charges visé à l’article 1er du présent arrêté en cale, des salles de chirurgie, des locaux d’imagerie
ainsi que, le cas échéant, aux exigences spéci- fonction des espèces soignées. médicale, des locaux d’hospitalisation, un local
fiques en termes de compétences, de locaux et de Article 2 d’isolement des animaux contagieux, un local de
matériels précisées dans le cahier des charges éta- Exigences minimales de fonctionnement 2 - Matériels requis nettoyage, de désinfection et de stérilisation du
bli pour chacune des catégories d’établissements d’un cabinet vétérinaire Les exigences en matériels, outre un microscope, matériel chirurgical et un local de repos destiné au
de soins vétérinaires et en fonction des espèces un analyseur de biochimie, un analyseur d’hémato- personnel assurant la permanence.
soignées. Ce cahier des charges est établi et tenu Un cabinet vétérinaire est un établissement de logie et un appareil de radiographie, sont fixées
à jour par le Conseil supérieur de l’ordre des vétéri- soins vétérinaires organisé en un ensemble de dans le cahier des charges mentionné à l’article 1er. 1 - Locaux requis
naires et publié sur son site internet. locaux comprenant au moins un lieu de réception Les exigences en locaux sont fixées dans le cahier
et un local d’examen. 3 - Modules d’activité requis des charges mentionné à l’article 1er du présent
Un module d’activité est un ensemble de prestations Une clinique vétérinaire doit répondre aux exi- arrêté en fonction des espèces soignées dans le
et de matériels concernant une activité revendiquée Un cabinet vétérinaire peut se prévaloir de l’appel- gences des modules “Chirurgie générale” et “Hos- centre hospitalier vétérinaire.
au sein d’un établissement de soins vétérinaires. Il lation “Exercice exclusif en” suivi de l’activité pitalisation” définis en annexe du présent arrêté.
constitue la norme minimale pour que l’établisse- revendiquée lorsqu’est exercée de manière exclu- 2 - Matériels requis
ment de soins vétérinaires puisse faire état de l’acti- sive une activité hors celle relevant de la liste des 4 - Personnel requis Les exigences en matériels, outre un microscope,
vité revendiquée dans sa communication auprès du spécialités vétérinaires fixée par arrêté ministériel. Une clinique vétérinaire doit disposer d’un docteur un analyseur de biochimie, un analyseur d’héma-
public. Les modules peuvent être complétés par le vétérinaire en activité pendant les horaires d’ouver- tologie, un appareil de radiographie et un analy-
cahier des charges susmentionné. Un cabinet vétérinaire peut se prévaloir de la déno- ture au public et d’au moins une personne qualifiée, seur réalisant des ionogrammes, sont fixées dans
mination “Cabinet vétérinaire médico-chirurgical” équivalent temps plein, dont la qualification est le cahier des charges mentionné à l’article 1er du
Indépendamment de la communication relative aux s’il répond aux exigences du module “Chirurgie définie dans le cahier des charges mentionné à l’ar- présent arrêté en fonction des espèces soignées.
modules, une information du public sur les activités générale” définies en annexe du présent arrêté et ticle 1er du présent arrêté.
développées dans l’établissement de soins est pos- précisées dans le cahier des charges mentionné à 3 - Modules d’activité requis
sible. l’article 1er. 5 - Horaires d’ouverture Un centre hospitalier vétérinaire répond aux exi-
Une clinique vétérinaire doit être ouverte au public gences de l’ensemble des modules définis en

22 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


23
annexe du présent arrêté, à l’exception du module exercent exclusivement des vétérinaires spécia- Article 6 amont de la relation contractuelle entre le vétéri-
“Service de garde” et du module “Reproduction listes au sens de l’article R. 242-34 du code rural et Ouverture au public naire et son client.
des équidés”. de pêche maritime.
L’ouverture au public correspond aux périodes Article 9
4 - Personnel requis Les spécialités sont mentionnées après l’appella- durant lesquelles les locaux sont ouverts et acces- Contrôle des conseils régionaux de
L’activité d’un centre hospitalier vétérinaire est tion “Centre de vétérinaires spécialistes”. sibles aux usagers, dans les conditions ordinaires l’ordre des vétérinaires
assurée par une équipe pluridisciplinaire d’au moins de fonctionnement. Les horaires durant lesquels
six docteurs vétérinaires à temps plein au sein du 1 - Locaux et matériels requis est assurée une permanence des soins avec un Le conseil régional de l’ordre des vétérinaires est
centre hospitalier vétérinaire ainsi que d’au moins Pour chaque spécialité exercée, les exigences en fonctionnement restreint de l’établissement ne chargé du contrôle des obligations autorisant les
six personnes qualifiées, équivalent temps plein, locaux et matériels sont listées dans le cahier des relèvent pas des horaires d’ouverture au public. établissements de soins à se prévaloir des appella-
dont les qualifications sont définies dans le cahier charges mentionné à l’article 1er du présent arrêté. tions définies par le présent arrêté.
des charges mentionné à l’article 1er du présent Les locaux peuvent être intégrés aux autres établis- Article 7 Un contrôle du respect des normes minimales de
arrêté. sements de soins définis dans le présent arrêté. Formation continue fonctionnement du centre hospitalier vétérinaire et
du centre de vétérinaires spécialistes est effectué
Un docteur vétérinaire et une personne qualifiée 2 - Personnel requis Les préconisations en matière de formation conti- à l’ouverture de l’établissement puis au moins tous
selon les modalités précisées ci-dessus sont pré- L’activité d’un centre de vétérinaires spécialistes nue des vétérinaires exerçant au sein des établis- les trois ans par le conseil régional de l’ordre des
sents sur le site 24 h/24 et 7 jours sur 7. est assurée par au moins deux vétérinaires spécia- sements de soins sont précisées dans le cahier des vétérinaires dont il dépend.
Au moins un des vétérinaires est spécialiste au listes exerçant à temps plein. Les exigences en charges mentionné à l’article 1er du présent arrêté.
sens de l’article R. 242-34 du code rural et de la personnel supplémentaire sont définies en fonc- Les docteurs vétérinaires exerçant au sein des éta-
pêche maritime. Les spécialités requises sont défi- tion de la spécialité développée dans le cahier des blissements de soins doivent être formés et avoir Article 10
nies dans le cahier des charges mentionné à l’ar- charges mentionné à l’article 1er du présent arrêté. acquis l’information technique nécessaire à l’utilisa- Les établissements de soins vétérinaires en activité
ticle 1er du présent arrêté. tion des matériels auxquels ils ont recours. disposent d’un délai de mise en conformité d’un an
Les docteurs-vétérinaires qui effectuent un rési- à partir de la date de publication du présent arrêté.
5 - Horaires d’ouverture danat pour l’acquisition du titre de spécialiste sont
Un centre hospitalier vétérinaire est ouvert au autorisés à exercer dans les centres de vétéri- Article 8
public 7 jours sur 7, 24 h/24. Un centre hospitalier naires spécialistes sous l’autorité médicale du Les conditions générales Article 11
vétérinaire doit être en capacité de mobiliser à vétérinaire spécialiste tuteur. de fonctionnement des établissements L’arrêté du 4 décembre 2003 relatif aux catégories
toute heure son plateau technique et ses équipes de soins vétérinaires de domiciles professionnels vétérinaires est
dans un temps compatible avec la prise en charge 3 - Horaires d’ouverture abrogé.
normale des urgences, pour les animaux des Un centre de vétérinaires spécialistes doit être Tout acte effectué sur les animaux admis dans l’un
espèces soignées. ouvert au public au minimum pendant un temps des établissements de soins définis au présent
équivalent à la durée hebdomadaire légale du travail arrêté est soumis aux conditions générales de fonc- Article 12
réparti sur au moins quatre jours. Dans un centre tionnement que les docteurs vétérinaires titulaires Le directeur général de l’alimentation est chargé de
Article 5 de vétérinaires spécialistes, la permanence et la de l’établissement de soins ont la charge d’établir. l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au
Exigences minimales continuité des soins pour la spécialité revendiquée Journal officiel de la République française.
de fonctionnement d’un centre sont assurées. Le cas échéant, une convention est Les conditions générales de fonctionnement sont
de vétérinaires spécialistes signée avec un établissement de soins compétent communiquées au conseil régional de l’ordre des
et le public en est informé. vétérinaires dont dépend l’établissement. Elles
Un centre de vétérinaires spécialistes est un éta- sont à la disposition du public et servent de réfé-
blissement de soins vétérinaires dans lequel rence pour l’obtention du consentement éclairé en

24 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


25
ANNEXE

MODULES D’ACTIVITÉ Module “service de garde” Module “imagerie médicale” Module “reproduction des équidés”
Un établissement de soins vétérinaires répond aux Un établissement de soins vétérinaires répond aux Un établissement de soins vétérinaires répond aux
exigences du module “service de garde” si les doc- exigences du module “imagerie médicale”, s’il exigences du module “reproduction des équidés”,
Module “chirurgie générale” teurs vétérinaires assurent personnellement la recourt dans des locaux appropriés et adaptés à au s’il recourt dans des locaux appropriés et adaptés
Un établissement de soins vétérinaires répond aux continuité et la permanence des soins ou s’ils par- moins trois des techniques d’imagerie médicale aux équidés à au moins une activité d’insémination,
exigences du module “chirurgie générale” s’il dis- ticipent à un service de garde défini à l’article suivantes : de production de semence ou de transfert
pose d’une salle dédiée et de matériel de stérilisa- R. 242-61 du code rural et de la pêche maritime. embryonnaire. Le centre de collecte et de stockage
tion adéquat (autoclave de série B ou S, chaleur Les conditions de prise en charge de la continuité - radiographie ; de semence ainsi que l’équipe de transfert d’em-
sèche type Poupinel). des soins et de la permanence des soins doivent - échographie ; bryonnaire doivent répondre aux exigences sani-
être explicites et connues du public. - scanographie ; taires réglementant cette activité et notamment
L’établissement de soins vétérinaires peut mention- - imagerie par résonance magnétique ; disposer d’un agrément préfectoral.
Module “soins intensifs” ner à l’attention du public que la prise en charge - tomographie ;
Un établissement de soins vétérinaires répond aux des animaux est assurée sur appel téléphonique - toute autre technique validée par le Conseil supé- Pour chaque activité, les exigences en locaux,
exigences du module “soins intensifs” s’il possède préalable dans l’établissement de soins, ou au rieur de l’ordre des vétérinaires. matériels et en personnes qualifiées sont listées
un local dédié, un système d’anesthésie gazeuse, domicile du client, ou indiquer les coordonnées de dans le cahier des charges mentionné à l’article 1
du matériel de réanimation adapté aux espèces soi- l’établissement de soins vétérinaires assurant le Les images produites sont interprétées par un doc- du présent arrêté.
gnées, un système de monitoring de l’animal anes- service de garde. teur vétérinaire exerçant au sein de l’établissement
thésié et des équipements permettant la Le respect des exigences du module “service de de soins. Un établissement de soins vétérinaires pourra faire
surveillance de son réveil, de systèmes d’oxygéno- garde” ne permet pas de faire mention du module Un établissement de soins ne répondant pas aux état dans sa communication et dans ses docu-
thérapie adaptés à chaque format d’animal, d’un “24h/24” si les conditions de ce dernier ne sont exigences du module “imagerie médicale” peut ments de la mention “centre de reproduction des
système de perfusion continue, de quatre sys- pas remplies. faire mention dans sa communication de la ou des équidés” s’il satisfait au cahier des charges men-
tèmes de réchauffement. Ce module est indisso- techniques d’imagerie qu’il utilise. tionné à l’article 1er du présent arrêté.
ciable du module “24h/24”.
Module “Hospitalisation”
Un établissement de soins répond aux exigences
Module “24H/24” du module “Hospitalisation” s’il possède un local
Un établissement de soins vétérinaires répond aux dédié équipé du matériel nécessaire à l’hospitalisa-
exigences du module “24h/24” s’il est à même de tion et à la contention des espèces soignées.
répondre aux urgences 24h/24, 7 jours sur 7. La Les conditions d’hospitalisation et de surveillance
présence d’un docteur vétérinaire sur le site est des animaux hospitalisés en dehors des heures
requise 24 heures sur 24. d’ouverture au public sont indiquées dans les condi-
tions générales de fonctionnement des établisse-
ments de soins vétérinaires et communiquées aux
clients.

26 Code de déontologie vétérinaire Code de déontologie vétérinaire


27