Vous êtes sur la page 1sur 14

GRAND ORIENT DE FRANCE

PUISSANCE SYMBOLIQUE RÉGULIÈRE SOUVERAINE

RITUEL
D'INAUGURATION
DE TEMPLE

Édition 6001
LE TEMPLE

Le Temple est traditionnellement le lieu où se tiennent les Tenues de la Loge. On dit "aller au
Temple". Le terme de Loge n'est pas absolument synonyme, le terme de "Temple" servant
davantage à désigner l'immeuble et celui de "Loge" les Frères rassemblés. Mais il est souvent dit
indifféremment "aller à la Loge" en désignant "le local de la Loge" ou "aller au Temple" en
désignant le "local du Temple".

Sur le plan réglementaire, une réunion maçonnique ne peut, depuis les Statuts de 1805 en France,
se tenir que dans un local ad hoc : "Il est défendu aux Loges de tenir leurs assemblées dans des
auberges ou autres lieux publics. Elles auront pour leurs ateliers un local particulier ou commun à
plusieurs. Aucune Loge ne pourra travailler dans un lieu où soit une loge irrégulière, soit une
autre assemblée profane se réunirait."

Cette règle est donc relativement récente, et, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, bien des Loges se
réunissaient comme elles pouvaient (dans les salles d'auberges dont elles prenaient le nom par
exemple) en traçant à la craie le tableau de Loge qui sacralisaient le lieu. Il en fut de même dans
l'histoire maçonnique, pour les Loges militaires, les Loges de prisonniers de guerre ou, entre
1940 et 1944, les Loges de résistants. Dans la Franc-Maçonnerie du bois, la forêt, à l'origine,
représente le Temple (une clairière) qui deviendra ensuite hutte, loge, cabane, chantier ou carré.

En fait, n'importe quel local "clos et couvert" peut servir pourvu que le tracé de la Loge y figure.
Les textes cités sont d'ordre réglementaire et non d'ordre initiatique. Que faut-il donc pour qu'il y
ait "Temple" ? Un "Carré long" et une orientation suffisent, le reste, et même les colonnes
pouvant être remplacées par le tableau.

Ainsi, carré long (ou parfois édifice circulaire) recouvert de la voûte cosmique, le Temple
maçonnique symboliquement orienté est un centre du monde. Enceinte fermée sur l'espace
profane, à l'abri des rumeurs de la ville, bénéficiant de la pénombre propre à la réflexion, éclairée
par des luminaires aux flammes vivantes, cet îlot sensible est symboliquement étranger aux
préoccupations du monde et du temps profane.

Aujourd'hui avec le nombre croissant des adhérents, le Temple est réservé aux cérémonies
maçonniques. En général, on se rapproche ésotériquement de la décoration intérieure du Temple
de Salomon, avec les colonnes J. et B. Ce local est à l'image de l'harmonie, ouvert sur le monde
par sa voûte étoilée, lieu de rencontre et de rassemblement qui peut être assimilé à la société
idéale.

Toutes les Loges se réunissent dans un local qui leur appartient ou qu'elles louent (à une autre
Loge ou à une obédience). Il arrive parfois que certaines Loges décident de construire ou de
reconstruire (comme ce fut le cas après la seconde guerre mondiale) leur propre Temple.
L'inauguration est alors toujours une cérémonie exceptionnelle et émouvante qui "sacralise" ce
lieu particulièrement symbolique. Elle est bien évidemment toujours suivie ... d'un banquet.

-1-
-2-
I. PRÉALABLES

1. PRÉPARATION DU LOCAL
ƒ Le Temple à inaugurer doit être orné avec le plus grand soin ;
ƒ On n'allume d'abord qu'un petit nombre de luminaires pour recevoir et faire placer l'assistance
avant la cérémonie ;
ƒ Une lampe allumée est posée au pied du Plateau Présidentiel et une au pied des Plateaux de
chaque Surveillant ;
ƒ Le Candélabre à 3 branches sur le Plateau du Président et la bougie sur chaque Plateau de
Surveillant sont éteints ;
ƒ Le Delta Lumineux et l'Étoile Flamboyante sont voilés ;
ƒ Placer une tablette au pied des marches de l'Orient.
ƒ Préparer une grosse bougie allumée (le Feu) et un récipient à parfum.

2. INTRODUCTION DES FRÈRES (ET DES SOEURS)


ƒ Musique de circonstance jusqu'à la fermeture des portes ;
ƒ Aucun décor ne doit être porté par les Frères qui s'installent dans l'ordre suivant :
a. les membres de l'Atelier qui ne font pas partie du cortège ;
b. les visiteurs, après tuilage ;
c. les invités et les membres des Députations, après les avoir reconnus.
ƒ Le Grand Expert qui fait placer l'assistance porte seulement le tablier de Maître (pas de
Cordon ni de sautoir) ;
ƒ Quand tout le monde est installé, on éteint tous les luminaires, sauf les lampes placées au pied
des plateaux du Président et des deux Surveillants ;
ƒ Le Grand Expert ferme alors les portes et se tient près d'elles, dans le Temple, un glaive dans
la main droite, une truelle dans la main gauche ;
ƒ Dans les Parvis, près des portes du Temple, se tiennent deux gardiens (le Couvreur et un autre
Frère) vêtus du Tablier de Maître et du sautoir (ou Cordon) et armés d'un glaive.

3. ORGANISATION DU CORTÈGE D'INAUGURATION


ƒ Le Cortège ou Commission d'inauguration comprend généralement un ou plusieurs
Dignitaires du Grand Orient de France. Tous les membres du cortège sont revêtus de leurs
insignes.
ƒ Composition du cortège :
o Le Président, maillet en main ;
o Les deux Surveillants Installateurs, maillet en main ;
o Le Vénérable Maître de la Loge, porteur de l’Épée Flamboyante (qu’il tient levée) ;
o Le Porte-Étendard. (Si le Temple est commun à plusieurs Ateliers, autant de
Porte-Étendards que de bannières) ;
o Les deux Maîtres de Cérémonie l'un portant le Feu et l'autre le récipient à parfum ;
o Les Officiers portant les outils symboliques (Équerre, Compas, Niveau, Règle, Levier,
Maillet, Ciseau, Truelle).

-3-
II. RITUEL D'INAUGURATION

Le cortège se met en marche dans l'ordre suivant :


(Colonne d'Harmonie éventuellement).

1. Les Officiers porteurs des Outils symboliques ;


2. Le Vénérable Maître porteur de l’Épée Flamboyante ;
3. Le ou les Porte-étendard (s'il y a un étendard) ;
4. Les deux Maîtres des Cérémonies (l'un portant le feu, l'autre le parfum) ;
5. Les deux Surveillants ;
6. Le Président.

Une fois le cortège arrivé dans les parvis du Temple, les Frères désignés s'écartent et forment la
haie pour livrer passage au Président, derrière lequel se rangent les deux Surveillants
Installateurs.

Lorsque le Président s'avance vers la porte du Temple, les deux Gardiens dirigent leurs glaives
vers lui.

On entrouvre la porte du Temple qui doit être ouverte pour que les Frères à l'intérieur puissent
entendre le dialogue rituel qui suit :

Le Couvreur

- Qui êtes-vous ? Que venez-vous faire ici ?

Le Très Illustre Frère Président

- Nous sommes les envoyés du Conseil de l'Ordre et nous venons ouvrir les travaux.

Le Couvreur

- Quelle garantie pouvez-vous nous donner de l'exactitude de vos paroles ?

Le second Surveillant s'avance et donne au Couvreur l'attouchement d'Apprenti.

Le Couvreur

- Cette première garantie ne suffit pas. Pouvez-vous nous en donner une autre ?

Le premier Surveillant s'avance à son tour et donne au Couvreur le mot d'Apprenti à l'oreille.

Le Couvreur frappe à la porte du Temple un grand coup du pommeau de son Glaive.

-4-
Le Grand Expert (à l'intérieur)
- Qui est là ?
Le Couvreur

- Ce sont les envoyés du Conseil de l'Ordre qui viennent ouvrir les travaux intérieurs.

Le Grand Expert

- Mais les ténèbres règnent dans le Temple !

Le Couvreur

- Ils portent avec eux la lumière.


Le Grand Expert

- Comment aurons-nous la preuve de leur qualité ?

Le Président s'approche de la porte et frappe, avec son maillet, les trois coups d'Apprenti :
- x - x -- x
Le Grand Expert
- Qui frappe ainsi ?

Le Président frappe de nouveau, avec son maillet, les trois coups d'Apprenti :
- x - x -- x

Le Très Illustre Frère Président

- Qui donc refuse de nous donner l'entrée du Temple ?

Le Grand Expert

- Les Bâtisseurs auxquels la garde de ce Temple a été confiée.

Le Président frappe encore trois coups d'Apprenti :


- x - x -- x
Le Très Illustre Frère Président

- Nous réclamons l'entrée du Temple au nom du Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France.

Le Grand Expert

- Quelle preuve nous en apportez-vous ?

Le Président donne l’attouchement et le mot de Compagnon.

-5-
Le Grand Expert

- Que venez-vous y faire ?

Le Très Illustre Frère Président

- Nous venons achever l'ouvrage en y donnant la Lumière.

Le Grand Expert ouvre un des battants de la porte et, le glaive haut :

Le Grand Expert

- Comment me sera confirmée votre mission ?

Le Président s'approche et lui donne l'attouchement et le mot de Maître.

Le Grand Expert (après s'être incliné)

- Soyez les bienvenus.

Puis le Grand Expert ouvre l'autre battant de la porte et s'efface pour laisser passer le cortège.

Le Cortège entre et s'avance jusqu'à l'Orient dans l'ordre suivant :

- le Président Installateur ;
- les deux Surveillants Installateurs ;
- le Vénérable Maître porteur de l’Épée Flamboyante ;
- le Porte-Étendard ;
- les Maîtres des Cérémonies ;
- les Officiers porteurs des outils ;

Arrivé à l'Orient, le Président dévoile le Delta lumineux ; puis, ayant pris le feu porté par l'un
des Maîtres des Cérémonies, il allume le candélabre à trois branches placé sur le plateau
présidentiel.

Le Très Illustre Frère Président

Il frappe trois coups de maillet : - x - x -- x

- A la Lumière qui dirige les Francs-Maçons afin que nous puissions destiner ce temple à la
manifestation des plus nobles aspirations de l'Esprit, au Triomphe du Beau, du Vrai et du Bien.

Après une pause, il allume tous les luminaires placés à l'Orient.

Le Porte-Étendard place la bannière à l'Orient et prend place sur une des colonnes.

-6-
Le Très Illustre Frère Président

- Frère premier Surveillant, veuillez porter la Lumière à la colonne du Midi.

- Vous, Frère Maître des Cérémonies, ainsi que vous Frère porteur de l’Épée Flamboyante,
accompagnez le Frère premier Surveillant.

Le premier Surveillant, accompagné comme il vient d'être dit, se rend à son plateau en suivant la
colonne du Midi. Une fois arrivé, il allume son flambeau avec le feu puis il prend possession de
son plateau.

Le Très Illustre Frère premier Surveillant

Il frappe trois coups de maillet : - x - x -- x

- Que ce flambeau, symbole de la Raison, éclaire le profane venu parmi nous pour y approfondir
le sens de la Vie ; qu'il lui fasse comprendre l'importance de notre mission ; qu'il lui inspire
l'esprit de Tolérance, de Justice et d'Amour fraternel.

Le Frère Maître des Cérémonies et le Frère porteur de l’Épée Flamboyante reviennent au pied
de l'Orient par le Midi avec le Feu.

Le Très Illustre Frère Président

- Frère second Surveillant, veuillez porter la Lumière à la colonne du Nord.

- Vous, Frère Maître des Cérémonies, ainsi que vous Frère porteur de l’Épée Flamboyante,
accompagnez le Frère second Surveillant.

Le second Surveillant, accompagné comme il vient d'être dit, se rend à son plateau en suivant la
colonne du Nord. Une fois arrivé, il enlève le voile épais qui couvrait l'Étoile flamboyante et
allume son flambeau avec le feu puis il prend place à son plateau.

Le Très Illustre Frère second Surveillant

Trois coups de maillet : - x - x -- x

- Que l'Étoile flamboyante nous guide vers le progrès et que notre pensée soit toujours libre,
éclairée, réfléchie.

Le Frère Maître des Cérémonies et le Frère porteur de l’Épée Flamboyante reviennent au pied
de l'Orient en ramenant le feu qu'ils placent sur la tablette placée devant l'Orient.

-7-
Le Très Illustre Frère Président

- Vous, mes Frères qui tenez les outils symboliques, veuillez les déposer sur le plateau
présidentiel, vous occuperez ensuite les places qui vous sont assignées.

Les Surveillants élus prennent place près de leurs plateaux respectifs. Le Frère porteur de
l’Épée Flamboyante reste près de l'Orient ainsi que le Maître des Cérémonies porteur du
récipient à parfum.
Les Frères porteurs des outils prennent également place sur les colonnes.

Le Très Illustre Frère premier Surveillant

Un coup de maillet : - x -

- Vénérable Maître, le Midi est resplendissant.

Le Très Illustre Frère second Surveillant


Un coup de maillet : - x -

- Vénérable Maître, l’Étoile Polaire brille de tout son éclat.

Le Très Illustre Frère Président


Un coup de maillet : - x -

- Mes Frères, revêtez vos insignes. Debout et à l'Ordre.

- Frère Maître des Cérémonies et Frère porteur de l’Épée Flamboyante, veuillez m'assister.

Ce commandement étant exécuté, le Président se rend auprès de la tablette où a été posée la


grosse bougie, accompagné du Maître des Cérémonies porteur du parfum et du Frère porteur de
l’Épée Flamboyante.

Arrivé près de la tablette, le Président prend le récipient du parfum et répand un peu de son
contenu autour de la bougie.

Le Très Illustre Frère Président

- Que la Sagesse répande son influence sur tous ceux qui s'appliqueront à dégrossir la pierre
brute.

Ayant repris sa place et se tenant debout :

-8-
Le Très Illustre Frère Président

Un coup de maillet : - x -

- Frères premier et second Surveillants, prévenez les Frères qui décorent vos colonnes que je vais
proclamer l'inauguration de ce Temple et invitez-les à se joindre à vous et à moi pour applaudir à
cet événement.
Le Très Illustre Frère premier Surveillant

Un coup de maillet : - x -

- Frères qui décorez la colonne du Midi, notre Président va proclamer l'inauguration de ce


Temple. Vous êtes invités par lui et par moi à vous joindre à nous pour applaudir à cet
événement.
Le Très Illustre Frère second Surveillant

Un coup de maillet : - x -

- Frères qui décorez la colonne du Nord, notre Président va proclamer l'inauguration de ce


Temple. Vous êtes invités par lui et par moi à vous joindre à nous pour applaudir à cet
événement.

- Debout et à l’Ordre.

Le Très Illustre Frère Président

- Au nom et sous les auspices du Grand Orient de France, en vertu des pouvoirs qui m'ont été
conférés, je déclare inauguré ce nouveau Temple, destiné aux travaux des Respectables Loges de
cet Orient.

- A moi, mes Frères, par le signe, la triple batterie et l'acclamation : "Liberté - Égalité -
Fraternité".

Ce commandement étant exécuté :

Le Très Illustre Frère Président

- Prenez place, mes Frères.

Quand tous sont assis.

Le Très Illustre Frère Président

- Mes Frères, la Lumière a pénétré dans ce Temple, elle resplendit sur les Colonnes et, désormais,
nous pourrons procéder régulièrement à nos travaux.

-9-
Que la parole fasse entendre en ces lieux les accents de la Vérité. Qu’elle éclaire les Maçons pour
faire de nous des hommes libres et égaux.

Appliquons-nous à dégager notre esprit de l'ignorance et des préjugés et n'oublions jamais que
tous nos efforts doivent tendre au bonheur de l'Humanité.

Que ce Temple serve de modèle à ceux que d'autres voudront édifier. Que constamment y règne
la Fraternité.

CHAÎNE D’UNION ad libitum


(dans le cas où la cérémonie d’inauguration n’est pas suivie d’une Tenue d’Obligation)

Nous allons former la Chaîne d'Union.


Debout, mes Frères. Retirez vos gants, unissons nos mains suivant la forme rituelle.

La Chaîne d’Union étant formée ;

Le Grand Expert se place entre les deux Surveillants, face à l'Orient.

Le Très Illustre Frère Président

- Que nos cœurs se rapprochent en même temps que nos mains ; que l'Amour fraternel unisse
tous les anneaux de cette Chaîne formée librement par nous. Comprenons la grandeur et la beauté
de ce symbole ; inspirons-nous de son sens profond. Cette Chaîne nous lie dans le temps comme
dans l'espace ; elle nous vient du passé et tend vers l'avenir. Par elle, nous sommes rattachés à la
lignée de nos ancêtres, nos Maîtres vénérés qui la formaient hier ; par elle, doivent s'unir les
Francs-Maçons de tous les rites et de tous les pays. Enrichissons-la de nombreux et solides
anneaux de pur métal et, élevant nos esprits vers l'Idéal de notre Ordre, efforçons-nous de
rapprocher tous les hommes par la Fraternité.

Francs-Maçons, étendons la main droite. Promettons de conserver les uns pour les autres la plus
fraternelle affection et de travailler sans relâche à réaliser la Fraternité universelle.

Le Grand Expert

- Au nom des Frères assemblés dans ce Temple, je le promets.

Le Très Illustre Frère Président

- Je prends acte de votre promesse. Reprenez vos places, mes Frères.

Lorsque tout le monde a regagné sa place,

Un coup de maillet : - x -

- 10 -
Le Très Illustre Frère Président

- La cérémonie d'inauguration est terminée.

- Frère Maître des Cérémonies et Frère Grand Expert, veuillez accompagner les Frères
Surveillants de la Respectable Loge ………………………. à leurs plateaux respectifs et que les
Très Illustres Frères leur remettent leurs maillets.

Cela fait.

Le Très Illustre Frère Président

- Frère Maître des Cérémonies et Frère Grand Expert, veuillez accompagner les Dignitaires du
Grand Orient de France à l'Orient.

Cela fait.
Le Très Illustre Frère Président

- A mon coup de maillet, je déclare clos la cérémonie d'inauguration de ce Temple.

Un coup de maillet : - x -

Le Président remet rituellement le maillet au Vénérable en chaire et la bougie qui a porté la


Lumière.

Le Très Illustre Frère Président

- Vénérable Maître, je te remets ce maillet, car c'est à toi qu'il appartient de diriger désormais les
travaux dans ce Temple, et cette bougie qui y apporte la Lumière.

Cela fait.

Le Vénérable

Un coup de maillet : - x -

Mes Frères, nous allons ouvrir les Travaux de la Loge …………………………………….

Les Travaux sont ouverts en la forme accoutumée.

- 11 -
LEXIQUE DES ABRÉVIATIONS MAÇONNIQUES
F? Frère
S? Soeur
O? Orient
E? M? Ère Maçonnique
E? V? Ère Vulgaire
V? L? Vraie Lumière
T? C? F? Très Cher Frère
G? M? Grand Maître
Trav? Travaux
V? M? Vénérable Maître
T? R? Très Respectable
T? V? M? Très Vénérable Maître
R? L? Respectable Loge
Surv? Surveillant
Or? Orateur
Sec? Secrétaire
Gr? Exp? Grand Expert
M? des Cér? Maître des Cérémonies
Couv? Couvreur
Hosp? Hospitalier
Prof? Profane
At? Atelier
A? L? G? D? L? F? M? U? A la gloire de la Franc-Maçonnerie universelle
A? N? E? S? L? A? D? G? O? D? F? Au nom et sous les auspices du Grand Orient de France
A? L? G? D? G? A? D? L? U? A la gloire du Grand Architecte de l’Univers
V.I.T.R.I.O.L. Visita Interiora Terrae Rectificando, Invenies Occultum
Lapidem
Lors de l’allumage des feux d’une Loge, les abréviations S?G?M? (Sérénissime Grand Maître) et T? Ill? F?
(Très Illustre Frère) sont utilisées.
Le pluriel s’indique en doublant la lettre d’abréviation :
FF? Frères
TT? CC? FF? Très Chers Frères
LL? Loges
Les Obédiences
G? O? D? F? Grand Orient de France
G? L? D? F? Grande Loge de France
G? L? N? F? Grande Loge Nationale Française
G? L? T? S? Opéra Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra
G? L? F? F? Grande Loge Féminine de France
D? H? Droit Humain
G? L? M? F? Grande Loge Mixte de France
G? L? M? U? Grande Loge Mixte Universelle
G? L? F? M? M? Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm
L?N?F? Loge Nationale Française
Les Rites
R? F? Rite Français
R? F? M? Rite Français Moderne
R? E? A? A? Rite Écossais Ancien et Accepté
R? E? R? Rite (ou Régime) Écossais Rectifié
R?A?P?M?M? Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm
R?Y? Rite d’York
R?E? Rite Émulation
- 12 -
Ce Rituel d’inauguration de Temple a été adopté en 6001 par le Conseil de l’Ordre des 26/27 Octobre
(Commission composée des FF? Alain BAUER, Jacques ORÉFICE et Jean-Claude ROCHIGNEUX).

Le présent exemplaire du Rituel d’Inauguration de Temple est délivré,


avec deux exemplaires identiques, sous le sceau du Grand Orient de France,
à la R? L? ………..………………., O? de …………..…………….

Le Garde des Sceaux. Le Grand Maître,


Président du Conseil de l’Ordre

Les Membres du Conseil de l’Ordre.

Délivré sous le n°

Le Grand Secrétaire aux Affaires Intérieures.

- 13 -