Vous êtes sur la page 1sur 8

FONCTIONS LOGARITHMES

I. LA FONCTION LOGARITHME NÉPÉRIEN


1) Définition et propriétés algébriques de la fonction ln

y y = exp (x) y
exp(a) = b y=x²

e a²=b

1
1
0 1 x
0 1 a = ln b x On sait que la fonction carré f est continue
On sait que la fonction exp est continue et strictement croissante et strictement croissante sur [ 0 ; +  [
sur , et que lim e x = +  et lim e x = + . et que f (0) = 0 et lim x ² = + .
x –  x+  x+ 
Ainsi, d’après le théorème 6 du chapitre « FONCTIONS » : Pour tout réel b > 0, l’équation x ² = b
pour tout réel b > 0, l’équation e x = b admet une unique solution. admet une unique solution.
On note cette solution ln b . On note cette solution ……

Définition 1 On appelle logarithme népérien du réel b > 0 le réel, noté ln b, ainsi défini :
ln b a pour image b par la fonction exponentielle.
ln b est l’antécédent de b par la fonction exponentielle.
La fonction définie sur ] 0 ; + [ qui à x associe ln (x) est appelée fonction logarithme népérien.

 b>0
 Il résulte de la définition que :   b=ea.
 a = ln b

On dit que les fonctions ln et exp sont des fonctions réciproques l’une de l’autre.
De même pour la fonction racine et la fonction carré restreinte à l’intervalle [ 0 ; +  [.
 On note très souvent ln x au lieu de ln (x) lorsqu’il n’y a pas d’ambiguïté.
Les parenthèses sont souvent indispensables : ln ( 1 + 2 ) = ln 3  …… et ln 1 + 2 = ( ln 1 ) + 2 = ……

Théorème 1  Pour tout réel b > 0, e ln b = b . Ce sont des conséquences immédiates


 Pour tout réel a, ln ( e ) = a .
a
de la définition 1.
 ln 1 = 0 et ln e = 1 .

Théorème 2 Pour tous réels a et b strictement positifs :


 ln ( a b ) = ln a + ln b . ln 15 = ……

 ln 1 = – ln a . ln 1 = ……
a 2
 ln a = ln a – ln b . ln 1,5 = ……
b
 pour tout n  , ln ( a n ) = n ln a . ln 81 = ln 3….. = ……
1
et ln = ln 2 .... = ......
8
 ln a = 1 ln a . ln  = ……
2

Le  énonce la relation fonctionnelle fondamentale vérifiée par la fonction ln ; elle signifie que la fonction ln
transforme les produits (de n facteurs) en sommes (de n termes).
R.A.S pour ln (a + b) ; [ln a]  [ln b] et [ln a] / [ln b] 1/4
3
8 ln 8 2
Exercice 1 1) Exprimer à l’aide de ln 2 et ln 3 : a = ln ( 9 288 ) ; b = ln ; c = ; d = ln 813 + 5 ln  
27 ln 27 e
4 4
2) Simplifier l’écriture de g = ln ( 10 + 3 ) + ln ( 10 – 3 ) .

2) Étude de la fonction ln

Théorème 3  La fonction ln est continue et dérivable sur ] 0 ; + [ et, pour tout x > 0 : ln ′ (x) = 1 .
x
 La fonction ln est strictement croissante sur] 0 ; + [ .
dy 1
La fonction ln est solution sur ] 0 ; + [ de l’équation différentielle y ′ = 1 , ce qu’on peut noter = .
x dx x
Théorème 4 Pour tous réels a et b strictement positifs on a : Ces propriétés résultent du théorème 3
et de ln 1 = 0.
 ln a = ln b  a = b .  ln a > ln b  a > b .
Elles sont utiles pour résoudre des
 ln a < 0  0 < a < 1 .  ln a > 0  a > 1 . (in)équations.

Exercice 2 Résoudre dans  :


1) (E 1) : ln (x 2 – 4 x + 3) = 2 ln 3 ; 2) (E 3) : 5 – 2 ln (x + 1) = 8 ;
(E 2) : ln (x – 1) + ln (x – 3) = 2 ln 3 ; (I 3) : 5 – 2 ln (x + 1)  8 .
(I 1) : ln (x – 1) + ln (x – 3)  ln 3 . (I 4) : ln x + ln (x – 2)  2 ;
3) (E 6) : (ln x) ² + 3 ln x – 10 = 0 ; (I 6) : (ln x) ² + 3 ln x – 10  0. (Utiliser une inconnue auxiliaire)

Théorème 5  lim ln x = +  .  lim ln x = –  .


x + x 0 
(limites usuelles)
ln x ln ( 1 + x )
 lim =1.  lim =1.
x 1 x – 1 x 0 x

 lim
ln x
= 0 (n   *).  lim  x n ln x = 0 (n   *).
x + x n x 0

 La croissance de la fonction ln est lente. Par exemple : ln ( 10 220 )  ……


 Interprétation graphique de  : …..
 D’après  , pour x proche de 1, on a : ln x  1 , soit ln x  x – 1.
x–1
La fonction x ⟼ …… est la meilleure approximation affine de la fonction ln au voisinage de 1.
Ce qui peut être mis en relation avec l’équation de la tangente au point d’abscisse 1 : ……
 Pour les énoncés  et  on retiendra que « en +  et en 0, toute puissance (entière positive) l’emporte sur ln x »
Tableau de variation
y
y = exp (x)
x 0 +
ln’(x)
 y=x
ln
e
y = ln x
signe de ln (x)
1
x 0 +
ln (x) 0 1 e x

Les fonctions ln et exp sont réciproques


l’une de l’autre donc, dans un repère
orthonormé, leurs représentations graphiques
sont symétriques par rapport à la 1ère
bissectrice (la droite d’équation y = x).
2/4
2x + 3 6x² – 1 3x² – 1 x ln x
Exercice 3 Soit f1 (x) = ln ; f2 (x) = ln ; f3 (x) = ln ; f4 (x) = 3 ; f5(x) = (x4 + x²) ln x .
x² + 1 2x² + 1 2x – 4 x +1
Déterminer lim f1 (x) ; lim f2 (x) ; lim f3 (x) ; lim  f3 (x) ; lim f4 (x) et lim  f5(x) .
x + x –  x + x 2 x + x 0

3) Dérivées et primitives

Théorème 6 La fonction ln est la primitive de la fonction inverse sur ] 0 ; + [ qui s’annule en 1.

Théorème 7 Soit u une fonction dérivable et strictement positive sur un intervalle I.


La fonction ln u : x ⟼ ln [ u (x) ] est dérivable sur I et on a (ln u) ′ = u ′ .
u

Théorème 8 Soit u une fonction dérivable sur un intervalle I , et qui ne s’annule pas sur I.
u′=u′1
u′
La fonction ln | u | : x ⟼ ln | u (x)| est une primitive sur I de la fonction . u u
u

Exercice 4 1) Calculer la dérivée de f1 (x) = ln (x ² + 1) ; f2 (x) = ln 2 x + 5 et f3 (x) = x ln x – x .


1–x
x+1
2) Déterminer une primitive sur I = ] 0 ; + [ de la fonction f4 définie sur I par f4 (x) = .
x²+2x
En déduire la primitive sur I de f4 dont la représentation graphique passe par A ( 1 ; ln 3 ).
3) Déterminer une primitive sur I = ] 1 ; + [ de la fonction f5 définie sur I par f5 (x) = 3 .
x ln x

3) Relation fonctionnelle caractéristique

Théorème 9 Soit f une fonction f dérivable sur ] 0 ; +  [ telle que :


pour tous réels a et b strictement positifs, f ( a  b ) = f ( a ) + f ( b ) . sont les fonctions
Les seules fonctions possibles sont les fonctions x ⟼ k ln x , avec k un réel.

II. NOUVELLES FONCTIONS ISSUES DE LA FONCTION ln

1) La fonction logarithme décimal log

Définition 2 La fonction logarithme décimal notée log, est la fonction définie sur ] 0 ; + [ , par log x = ln x .
ln 10

La fonction log possède les mêmes propriétés algébriques que la fonction ln.
En particulier, pour tout n   : log ( 10 n ) = ……
De plus, ln 10 étant positif, elle possède le même tableau de variation que la fonction ln.

2) Les fonctions exponentielles de base a


On a vu que ln ( a n ) = n ln a avec n entier et a un réel strictement positif. On a donc a n = e n ln a .

On convient de généraliser cette égalité avec x réel : a x = e x ln a .

Définition 2 Soit un réel a > 0. La fonction exponentielle de base a notée expa est la fonction
définie sur  par : expa ( x ) = a x = e x ln a .

La fonction exponentielle de base 1 est ……


La fonction exponentielle de base e est ……
La fonction expa possède les mêmes propriétés algébriques que la fonction exp.
3/4
Théorème 10 La fonction expa est dérivable sur  et, pour tout réel x, expa ′ (x) = ln a  expa ( x ) = ln a  a x .

1er cas : 0 < a < 1 y

x – +
0<a<1 a>1
expa

1er cas : a > 1


x – +
1

expa
0 1 x

3) La fonction racine n-ième

Théorème 11 Soit n un entier naturel non nul et x un réel positif.

Il existe un unique réel positif, noté n


x , tel que  x
n n
= x et on a : n
x = x 1/n .
Ce réel est la racine n-ième de b.

La racine n-ième possède les mêmes propriétés que les puissances.

4/4

Théorème 10 La fonction expa est dérivable sur  et, pour tout réel x, expa ′ (x) = ln a  expa ( x ) = ln a  a x .

1er cas : 0 < a < 1 y

x – +
0<a<1 a>1
expa

1er cas : a > 1


x – +
1

expa
0 1 x

3) La fonction racine n-ième

Théorème 11 Soit n un entier naturel non nul et x un réel positif.

Il existe un unique réel positif, noté n


x , tel que  x
n n
= x et on a : n
x = x 1/n .
Ce réel est la racine n-ième de b.

La racine n-ième possède les mêmes propriétés que les puissances.

4/4
FONCTIONS LOGARITHMES

I. LA FONCTION LOGARITHME NÉPÉRIEN


1) Définition et propriétés algébriques de la fonction ln

y y = exp (x) y
exp(a) = b y=x²

e a²=b

1
1
0 1 x
0 1 a = ln b x On sait que la fonction carré f est continue
On sait que la fonction exp est continue et strictement croissante et strictement croissante sur [ 0 ; +  [
sur , et que lim e x = +  et lim e x = + . et que f (0) = 0 et lim x ² = + .
x –  x+  x+ 
Ainsi, d’après le théorème 6 du chapitre « FONCTIONS » : Pour tout réel b > 0, l’équation x ² = b
pour tout réel b > 0, l’équation e x = b admet une unique solution. admet une unique solution.
On note cette solution ln b . On note cette solution a = b

Définition 1 On appelle logarithme népérien du réel b > 0 le réel, noté ln b, ainsi défini :
ln b a pour image b par la fonction exponentielle.
ln b est l’antécédent de b par la fonction exponentielle.
La fonction définie sur ] 0 ; + [ qui à x associe ln (x) est appelée fonction logarithme népérien.

 b>0
 Il résulte de la définition que :   b=ea.
 a = ln b
On dit que les fonctions ln et exp sont des fonctions réciproques l’une de l’autre.
De même pour la fonction racine et la fonction carré restreinte à l’intervalle [ 0 ; +  [.
 On note très souvent ln x au lieu de ln (x) lorsqu’il n’y a pas d’ambiguïté.
Les parenthèses sont souvent indispensables : ln ( 1 + 2 ) = ln 3  …… et ln 1 + 2 = ( ln 1 ) + 2 = ……

Théorème 1  Pour tout réel b > 0, e ln b = b . Ce sont des conséquences immédiates


 Pour tout réel a, ln ( e ) = a .
a
de la définition 1.
 ln 1 = 0 et ln e = 1 .

Théorème 2 Pour tous réels a et b strictement positifs :


 ln ( a b ) = ln a + ln b . ln 15 = ln (3  5) = ln 3 + ln 5

 ln 1 = – ln a . ln 1 = – ln 2
a 2
 ln a = ln a – ln b . ln 1,5 = ln 3 = ln 3 – ln 2
b 2
 pour tout n  , ln ( a n ) = n ln a .
ln 81 = ln 3 4 = 4 ln 3 et ln 1 = ln 2 – 3 = 3 ln 2
8
 ln a = 1 ln a .
2 ln  = 0.5 ln 15
Le  énonce la relation fonctionnelle fondamentale vérifiée par la fonction ln ; elle signifie que la fonction ln
transforme les produits (de n facteurs) en sommes (de n termes).
R.A.S pour ln (a + b) ; [ln a]  [ln b] et [ln a] / [ln b] 1/4
3
8 ln 8 2
Exercice 1 1) Exprimer à l’aide de ln 2 et ln 3 : a = ln ( 9 288 ) ; b = ln ; c = ; d = ln 813 + 5 ln  
27 ln 27 e
4 4
2) Simplifier l’écriture de g = ln ( 10 + 3 ) + ln ( 10 – 3 ) .

2) Étude de la fonction ln

Théorème 3  La fonction ln est continue et dérivable sur ] 0 ; + [ et, pour tout x > 0 : ln ′ (x) = 1 .
x
 La fonction ln est strictement croissante sur] 0 ; + [ .
dy 1
La fonction ln est solution sur ] 0 ; + [ de l’équation différentielle y ′ = 1, ce qu’on peut noter = .
x dx x
Théorème 4 Pour tous réels a et b strictement positifs on a : Ces propriétés résultent du théorème 3
et de ln 1 = 0.
 ln a = ln b  a = b .  ln a > ln b  a > b .
Elles sont utiles pour résoudre des
 ln a < 0  0 < a < 1 .  ln a > 0  a > 1 . (in)équations.

Exercice 2 Résoudre dans  :


1) (E 1) : ln (x 2 – 4 x + 3) = 2 ln 3 ; 2) (E 3) : 5 – 2 ln (x + 1) = 8 ;
(E 2) : ln (x – 1) + ln (x – 3) = 2 ln 3 ; (I 3) : 5 – 2 ln (x + 1)  8 .
(I 1) : ln (x – 1) + ln (x – 3)  ln 3 . (I 4) : ln x + ln (x – 2)  2 ;
3) (E 6) : (ln x) ² + 3 ln x – 10 = 0 ; (I 6) : (ln x) ² + 3 ln x – 10  0. (Utiliser une inconnue auxiliaire)

Théorème 5  lim ln x = +  .  lim ln x = –  .


x + x 0 
(limites usuelles)
ln x ln ( 1 + x )
 lim =1.  lim =1.
x 1 x – 1 x 0 x

 lim
ln x
= 0 (n   *).  lim  x n ln x = 0 (n   *).
x + x n x 0

 La croissance de la fonction ln est lente. Par exemple : ln ( 10 220 )  506


 Interprétation graphique de  : . La rg. c de la fonction ln admet l’axe (Ox) comme asymptote en + .
 D’après  , pour x proche de 1, on a : ln x  1 , soit ln x  x – 1.
x–1
La fonction x ⟼ …… est la meilleure approximation affine de la fonction ln au voisinage de 1.
Ce qui peut être mis en relation avec l’équation de la tangente au point d’abscisse 1 : y = x – 1
 Pour les énoncés  et  on retiendra que « en +  et en 0, toute puissance (entière positive) l’emporte sur ln x »
Tableau de variation y
y = exp (x)
x 0 1 +
ln’(x) +
y=x
+ 
ln 0 e
–
y = ln x
signe de ln (x) 1

x 0 1 +
0 1 e x
ln (x) – 0 +

Les fonctions ln et exp sont réciproques


l’une de l’autre donc, dans un repère
orthonormé, leurs représentations graphiques
sont symétriques par rapport à la 1ère
bissectrice (la droite d’équation y = x)
2/4
2x + 3 6x² – 1 3x² – 1 x ln x
Exercice 3 Soit f1 (x) = ln ; f2 (x) = ln ; f3 (x) = ln ; f4 (x) = 3 ; f5(x) = (x4 + x²) ln x .
x² + 1 2x² + 1 2x – 4 x +1
Déterminer lim f1 (x) ; lim f2 (x) ; lim f3 (x) ; lim  f3 (x) ; lim f4 (x) et lim  f5(x) .
x + x –  x + x 2 x + x 0

3) Dérivées et primitives

Théorème 6 La fonction ln est la primitive de la fonction inverse sur ] 0 ; + [ qui s’annule en 1.

Théorème 7 Soit u une fonction dérivable et strictement positive sur un intervalle I.


La fonction ln u : x ⟼ ln [ u (x) ] est dérivable sur I et on a (ln u) ′ = u ′ .
u

Théorème 8 Soit u une fonction dérivable sur un intervalle I , et qui ne s’annule pas sur I.
u′=u′1
u′
La fonction ln | u | : x ⟼ ln | u (x)| est une primitive sur I de la fonction . u u
u
Dans le cas où u est strictement positive su I c’est une conséquence immédiate du théorème 7.

Exercice 4 1) Calculer la dérivée de f1 (x) = ln (x ² + 1) ; f2 (x) = ln 2 x + 5 et f3 (x) = x ln x – x .


1–x
x+1
2) Déterminer une primitive sur I = ] 0 ; + [ de la fonction f4 définie sur I par f4 (x) = .
x²+2x
En déduire la primitive sur I de f4 dont la représentation graphique passe par A ( 1 ; ln 3 ).
3) Déterminer une primitive sur I = ] 1 ; + [ de la fonction f5 définie sur I par f5 (x) = 3 .
x ln x

4) Relation fonctionnelle caractéristique

Théorème 9 Soit f une fonction f dérivable sur ] 0 ; +  [ telle que :


pour tous réels a et b strictement positifs, f ( a  b ) = f ( a ) + f ( b ) .
Les seules fonctions possibles sont les fonctions x ⟼ k ln x , avec k un réel.

II. NOUVELLES FONCTIONS ISSUES DE LA FONCTION ln


1) La fonction logarithme décimal log

Définition 2 La fonction logarithme décimal notée log, est la fonction définie sur ] 0 ; + [ , par log x = ln x .
ln 10

La fonction log possède les mêmes propriétés algébriques que la fonction ln.
En particulier, pour tout n   : log ( 10 n ) = ……
De plus, ln 10 étant positif, elle possède le même tableau de variation que la fonction ln.

2) Les fonctions exponentielles de base a


On a vu que ln ( a n ) = n ln a avec n entier et a un réel strictement positif. On a donc a n = e n ln a .

On convient de généraliser cette égalité avec x réel : a x = e x ln a .

Définition 2 Soit un réel a > 0. La fonction exponentielle de base a notée expa est la fonction
définie sur  par : expa ( x ) = a x = e x ln a .

La fonction exponentielle de base 1 est constante : exp1 (x) = e x ln 1 = e 0 = 1 .


La fonction exponentielle de base e est la fonction exponentielle.
La fonction expa possède les mêmes propriétés algébriques que la fonction exp.
3/4
Théorème 10 La fonction expa est dérivable sur  et, pour tout réel x, expa ′ (x) = ln a  expa ( x ) = ln a  a x .

1er cas : 0 < a < 1 y

x – 0 1 +
+
1 0<a<1 a>1
expa
a
0
er
1 cas : a > 1
x – 0 1 +
1
+
a
expa
1 0 1 x
0

3) La fonction racine n-ième

Théorème 11 Soit n un entier naturel non nul et b un réel positif.

Il existe un unique réel positif, noté n


b , tel que  b
n n
= x et on a : n
b = b 1/n .
Ce réel est la racine n-ième de b.

La racine n-ième possède les mêmes propriétés que les puissances.

La fonction fn. : x ⟼ x n est dérivable et strictement croissante sur [0 ; + ∞ [ x 0 b 1/n +∞


donc, d’après le théorème d’unicité, tout réel b de l’intervalle image [0 ; + ∞ [ +∞
admet un unique antécédent par fn . fn (x) b
Cet antécédent est la racine n-ième de b. 0

4/4

Limite en 0 + et +  de ln x 0,01 10 – 70
10 – 99
10 – 999
100 10 70 1099 10999
ln x

Limite en 0 + et +  de ln x 0,01 10 – 70
10 – 99
10 – 999
100 10 70 1099 10999
ln x – 4,6 – 161 – 228 – 2300 4,6 161 228 2300