Vous êtes sur la page 1sur 4

Énoncé du problème Annexe du problème

Le but du problème est l’étude d’une solution particulière de l’équation différentielle (E) :
xy’+2y= 1/x2 où y désigne une fonction numérique de la variable réelle x, définie et
dérivable sur l’intervalle ]0, +[, et y’ sa fonction dérivée. Le plan est muni d’un repère
 
orthogonal (O, i , j ) d’unités graphiques 1 cm sur l’axe des abscisses et 6 cm sur l’axe des
ordonnées.
e 
A) Résolution de l’équation différentielle (E) 
1) Résoudre dans l’intervalle] 0, + [ l’équation différentielle (E0) : xy’+2y=0. 
C)
ln x
2) Vérifier que la fonction définie sur I par (x)= 2 est une solution particulière de
x Le domaine hachuré est délimité par (C), l’axe des abscisses et les 2 droites
d’équation x=e et x=
(E).
3) En déduire la solution générale de l’équation différentielle (E).
4) Déterminer la solution particulière de (E) dont la courbe représentative passe par le
point A de coordonnées (1 ; –1).

B) Étude d’une solution particulière


ln x  1
Soit f la fonction définie sur l’intervalle]0, +[ par f(x)= . La fonction f est
x2
représentée graphiquement par la courbe (C) jointe en annexe.
1) Déterminer les limites de f aux bornes de l’intervalle de définition f. En déduire les
asymptotes à la courbe (C).
2) Calculer f’(x) où f’ désigne la fonction dérivée de f. Étudier les variations de la fonction f
et dresser son tableau de variation..
3) Déterminer les coordonnées du point B intersection de la courbe (C) avec l’axe des
abscisses.
4)  désigne un nombre réel strictement supérieur au nombre e.
a) À l’aide d’une intégration par parties, calculer, en fonction de  l’intégrale

I( 
e
f ( x) dx . En déduire en cm2, l’aire du domaine plan délimité par la

courbe (C), l’axe des abscisses et les droites d’équation x=e et x=.
b) Calculer la limite de cette aire lorsque  tend vers +.
Corrigé du problème

A) Résolution de l’équation différentielle (E)

c est une constante réelle.

C’est la preuve que φ est une solution particulière sur ]0 ; +∞[ l’équation différentielle (E).

3) À la solution particulière φ de (E) on ajoute toutes les solutions de (E0) ( l’équation


homogène associée à (E) ) pour obtenir toutes les solutions de (E).

est une constante réelle.

La courbe représentative de f passe par le point A de coordonnées (1 ; –1) à la seule condition


que f(1) = –1, ce qui équivaut c = –1.

B) Étude d’une solution particulière


La fonction f de cette partie est la solution de l’équation (E) trouvée à la question A)4).

C'est la preuve que l’axe des ordonnées est asymptote verticale à (C) et que l’axe des
abscisses est asymptote horizontale à (C).
On obtient alors le tableau de variation suivant de f :

x 0 e1,5 +∞ On a e1,5 ≈ 4,48


f ’(x) || + 0 –
f(e1,5)
f 0
–∞

B a alors comme coordonnées e et 0 .

Pour la suite on a le tableau de signe suivant :


x 0 e +∞
f || – 0 +

Vous aimerez peut-être aussi