Vous êtes sur la page 1sur 9

Définition :

-Les matières en suspension (MES) représentent la fraction constitué par l’ensemble des particules
organique (MVS) et minérale (MMS) non dissoute de la pollution.

-Ce sont des particules solides très fines et généralement visibles à l'œil nu, sont constituées par la
matière en suspension dans l’eau, ils proviennent des sources naturelles, d’effluents municipaux et
industriels, du ruissèlement des terres agricoles.

-Elles constituent un paramètre important qui marque bien le degré de la pollution d’un effluent
urbain ou même industriel ; l’abondance des matières en suspension dans l’eau favorise la réduction
de la luminosité et abaisse la production biologique, une chute de l’oxygène dissous consécutive à
une réduction des phénomènes de photosynthèse.

-elles peuvent être retenues par filtration pour les effluents peu chargés ou par centrifugation des
solutions.

-Les matières volatiles en suspension sont utilisées pour déterminer la part de matière organique
(volatile à 550°c) présente dans les MES permettant d’estimer la stabilité des boues, c'est-à-dire la
capacité a ne pas fermenter.

-Les eaux avec des niveaux élevés de solide en suspension peuvent provoquer des inconvénients
dans certains procédés industriels.

But de la manipulation :
-les différentes analyses effectuées ont toutes pour but de caractériser les boues ou les effluents,
évaluer leur stabilité, contrôler le respect des normes, maitriser leurs manipulations ou encore
vérifier les paramètres d’optimisation d’un processus de fermentation.

Principe :
-Le différent échantillon des eaux usées sont centrifugés et le culot repris dans Léau distillée et ce
deux fois. On récupère enfin le culot dans une coupelle d’aluminium pré séchée à 105°c puis pesée a
vide et on étuve le tout à 105°c. On pèse enfin la coupelle et son contenu après dessiccation : on
calcul les matières en suspension MES.

-Cette même capsule est enfin placée 2h a 550°c ce qui permet d’éliminer les matières volatiles
sèches par calcination. On pèse la coupelle après calcination et on calcul MVS.
Méthodes de déterminations des MVS :

-méthode par filtration sur fibre de verre   :


Un échantillon représentatif est filtré à travers une membrane filtrante en fibre de verre ayant une
porosité nominale de 1,5 µm, préalablement rincée et séchée à 105°C. Les matières retenues sur le
filtre sont séchées à 105°C puis à 550°c puis pesées avec le filtre. La masse de matières en
suspension est obtenue en faisant la différence entre la masse du filtre incluant les résidus séchés et
la masse initiale du filtre, tout en tenant compte du volume filtré.

La manipulation  :
-identifier et mettre les capsules 24h à 105°c.

-sortir et mettre 15 min au dessiccateur les capsules puis les peser.

-mettre 50ml des eaux usées à l’éprouvette dans un filtre puis rincer à l’eau distillée.

-filtrer et éliminer le surnageant puis transférer le culot dans une coupelle.

-mettre au dessiccateur 8h minimum à 105°c puis peser : on obtient les MES.

-placer la coupelle 2h à 550°c puis peser : on obtient les MVS.

- la grandeur physiquo-chimique des matières volatiles en suspension (MVS) seront de :

MVS (mg/l)= ( M 1−M


v
2
)∗1000
M1 : poids de la capsule +solide après le séchage et avant calcination (mg) (après 105°C).

M2 : poids de la capsule +solides après calcination (mg) après (550°c).

V : volume d’échantillon utilisé (ml).

Appareillage :
-entonnoir.
-tube à eau distillée.

-four.

-dessiccateur.
-papier filtre.

-tube a centrifuge.

-coupelle.
-éprouvette graduée.

Normes et certification  :
-vue l’absence du matériels requis pour la réalisation des mesures on se contente des normes
nationales et internationales des concentrations des MES dans les eaux brutes et épurées, ces
normes sont :

Les normes algériennes  (NA)  :


-les normes NF T190-105-1 ; 4,961997 MES : essais des eaux détermination des matières en
suspension, par filtration.

-NF EN 872.

-ISO*4 1193 :1997.

Les normes des MES :

Normes eaux usées :


-classe1 : [MES] <25 mg/l.

-classe2 : [MES] <70mg/l.

-classe3 : [MES] < 150mg/l


- hors classe : [MES] dépasse 150mg/l

Note :

Les valeurs les plus fréquentes de cette dernières sont entre 100
jusqu'à 400 mg/l pour (une eau moyennement chargée).

Normes eaux épurées :


-[ME S] <30mg/l pour les normes algériennes.

-[MES] <20mg/l pour les normes internationales.

Méthode par centrifugation :


 Principe :
-lorsque les particules sont trop petites pour décanter sous l’action de la pesanteur, on peut les
centrifuger, en substituant l’accélération gravitaire (g) par l’accélération centrifuge ( ω 2 R ) définie
encore par (kg), avec :

2 R
K=ω ×
g
N
ω=2 × π ×
60

R : rayon de centrifuge (m).

N : nombre de tour par minute de la centrifuge.

ω: vitesse de rotation angulaire (rad/s).

-L’eau est centrifugée à environ 3000g (soit 5000 ts/min pour un rayon de centrifugation de 10
cm) pendant 20 minutes, le culot est recueilli, séché a 105°c et pesé, il peut être ensuite calciné
a 525°c et pesé de nouveau.

Matériel nécessaire :
-balance de précision à 0.1 mg prés.

-tamis de mailles carrées de 5 mm (non indispensable si l’eau ne contient pas de grosses particules).

-centrifugeuse.

-godets de 100 ml gradués.


-étuve.

-dessiccateur.

-four.

Protocole :
-utiliser une centrifuge équipée de godets de 100ml gradués, remplir chaque godets de 50 ml d’eau
usée et centrifuger a 4000-5000 tr/mn pendant 10 à 20 minutes en fin d’opération , éliminer le
surnageant et récupérer soigneusement tous les culots d’eau usée qu’on laisse sécher à l’étuve à
105°c jusqu'à masse constante (en général jusqu’a 12 heures ), puis mettre au dessiccateur pendant
15 minutes puis peser.

Remarque :
-vue l’absence du matériel requis pour la réalisation des mesures on se contente des normes
nationales t internationales de concentration des MES dans les eaux usées et les eaux épurées,

Ces normes sont :

-les normes algériennes NA.

-les normes NFT90-105-2 19975 MES : essais des eaux .détermination des matières en suspension,
par centrifugation.

- la présente norme décrit une méthode de dosage des matières en suspension dans les eaux usées
et les effluents, par centrifugation .la méthode par centrifugation s’applique notamment au cas ou la
méthode par filtration sur fibre de verre (NF EN 872) ne peut être utilisée par suite de colmatage des
filtres ou lorsque les teneur s en matières en suspension dans l’échantillon sont particulièrement
élevées , si la durée de filtration doit être supérieure à environ 30 min , la méthode par
centrifugation est recommandée.

ISO6 11923 :1997

Les normes des MES :

Normes eaux usées :


-classe1 : [MES] <25 mg/l.

-classe2 : [MES] <70mg/l.

-classe3 : [MES] < 150mg/l

- hors classe : [MES] dépasse 150mg/


Normes eaux épurées :
-[ME S] <30mg/l pour les normes algériennes.

-[MES] <20mg/l pour les normes internationales.

1-rôle d’un four :


-le four est un dispositif fréquemment utilisé en laboratoire pour le chauffage ou la calcination des
échantillons à température pouvant atteindre 1500°c, les laboratoires d’analyses ou de recherche en
sont souvent pourvus, la différence entre un four et une étuve est la suivante :

L’étuve chauffe jusqu'à 300°C alors qu’un four chauffe entre 300°c à 1500°c.

2-rôle d’un dessiccateur :


-un dessiccateur dans un laboratoire est un appareil servant à éliminer l’humidité d’un corps et ce
afin de calculer la masse exacte d’un corps.
3-Calcul et résultats :
-la concentration en MES dans les eaux usées est de :

MES= 0.3 MMS+0.7MVS.

[ MES]
=0.7
[ MVS]

[MES] =248mg/l

[MVS]=173,6 mg/l

(Concentration moyenne eau moyennement chargée en MES).

-la concentration des MES s’estime par le calcul suivant :

MES (mg/l)= ( M 1−M


v
2
)∗1000

M 0 : Poids de la capsule avant le séchage (mg) (avant 105°c).

M1 : poids de la capsule +solide après le séchage et avant calcination (mg) (après 105°C).

M2 : poids de la capsule +solides après calcination (mg) après (550°c).

V : volume d’échantillon utilisé (ml).

Conclusion :
-le calcul des paramètres physiquo-chimique nous permet de comparer nos résultats avec les normes
citées ci-dessous, ceci nous fournira des informations sur le fonctionnement de la step concernée es
ce que son système épuratoire est bon ou c’est un système à améliorer.

-les effluents issus des systèmes de traitement doivent respecter les normes établies pour leurs
réutilisation ultérieure ou pour un rejet au milieu naturel si :

-[ME S] <30mg/l pour les normes algériennes.

-[MES] <20mg/l pour les normes internationales.

-on considère que les MVS représente 70% des MES.