Vous êtes sur la page 1sur 5

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Paix-travail-patrie
peace-work-fatherland
***********
***********
Ministère de l’Enseignement Supérieur Ministry of higher Education
********** ************
Institut Universitaire de la Cote
University Institute of the Coast
**********
********

RAPPORT DE TRAVAUX PRATIQUES

NIVELLEMENT DIRECT

Brigade 2

Noms et prénoms Rôles

MENDOUGA ANYIA Samson Chef de brigade

DJEUGA Laurine Paola Porte-Mire

TCHAPJEU Yves Magloire Operateur

Secrétaire

Nom du professeur : M. LEA EBOKO Rafael

2018-2019
SOMMAIRE

I. BUT DU NIVELLEMENT DIRECT 

II. APPAREILLAGES

III. LE MODE OPERATOIRE

IV. CARNET DE LEVER ET CROQUIS DE TERRAIN

V. CARNET DES CALCULS (RESULTATS)

VI. DIFFICULTEES RENCONTREES

VII. CONCLUSION

2
I. BUT DU NIVELLEMENT DIRECT 

L’objectif de ce TP consiste à mesurer la différence d’altitude de 4 points


à partir de visée horizontales .Tous les points étant accessible, on privilégie la
technique du nivellement direct qui consiste à déterminer la dénivelée entre
deux points.

II. APPAREILLAGES

Le nivellement direct est une opération qui s’effectue à l’aide de :


 un niveau optique qui matérialise une ligne de visée horizontale,
 une règle graduée verticalisée appelée mire,
 un trépied et de petites barres en acier.

III. LE MODE OPERATOIRE

Le nivellement direct est une méthode de nivellement, où la dénivelée


entre deux points est obtenue a l’aide d’un niveau et par lecture directe sur une
mire placée successivement sur le point arrière (lecture arrière) et sur le point
avant (lecture avant) :

1) Au départ, lorsque deux points à déterminer ont soit une distance trop
éloignée, soit une différence de niveau trop importante, ou si un obstacle
se situe sur la ligne de visée on opère par « cheminement » :
 Le niveau est mis en station S1 entre le point A dont on connait son
altitude et le point B (A travers la lunette vers la mire on a trois
données) :
 LS : fil stadimetrique supérieur

3
 LO : fil niveleur
 LI : fil stadimetrique inferieur
 On effectue une visée arrière sur le point A, puis une visée avant sur le
point B
 La mire restant sur le point B est tournée pour représenter sa
graduation vers la nouvelle station S2.
 On effectue une visée arrière sur le point B, Puis une visée avant sur le
point C.
 La mire restant sur le point C est tournée pour représenter sa
graduation vers la station S3.
 On effectue une visée arrière sur le point C, puis une visée avant sur le
point D, Ceci jusqu'au dernier point A.
 Les lectures arrière et avant sont alors inscrites dans un carnet de
nivellement.
2) les dénivelées entre la référence et le point à niveler sont calculées :
lecture avant et arrière.
3) on place les dénivelées négatives et positives dans la colonne adéquate.
4) On détermine les altitudes en soustrayant ou en additionnant l’altitude de
référence avec la dénivelée.
5) le nivellement est terminé.

IV. CARNET DE LEVER ET CROQUIS DE


TERRAIN

V. CARNET DES CALCULS (RESULTATS)

4
VI. DIFFICULTES RENCONTREES
 Stations nombreuses

VII. Conclusion

Apres avoir effectué cette manipulation, on conclut qu’il y’a une


incertitude dans les calculs, et qu’il faut être attentif lors de l’utilisation de
l’appareil car ce n’est pas si simple de lire des valeurs précises.

Vous aimerez peut-être aussi