Vous êtes sur la page 1sur 13

Enregistrement

Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 1/11

THEORIE D’ADRESSAGE IP
Table des matières

Couche réseau
Fonctionnement adressage ip
Masque de sous-réseau
Domaine d’utilisation d’adressage ip assez fréquent pour notre déploiement et/ou
intervention
IP subnet calculator
Câblage réseau rj45
Exercices corrigés
Exercice 1 (classes d’adresses)
Exercice 2 (sous réseaux et netmask)
Exercice 3 (sous réseaux)
Exercice 4 (ecriture d’adresse avec netmask )

1- Couche reseau

La couche de réseau est la troisième couche du modèle OSI.


Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 2/11

2- Fonctionnement adressage ip
a. Adressage IP

L’adressage IP actuel (IPv4) utilise 32 bits (4 Octects) permettant d’obtenir 4 294 967 296 adresses
disponibles.
La standardisation de l’IP a conduit à une structure d’adressage à deux niveaux dans laquelle les
adresses sont composées d’un ID réseau d’une part et d’un ID d’hôte d’autre part.
Les réseaux sont répartis dans des « classes » A, B, C (les classes D et E étant réservées à des usages
particuliers)
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 3/11

Il n’existe pas de relation logique entre l’adresse IP et l’adresse MAC. Sous Windows, c’est le

protocole ARP (Address Resolution Protocol) qui établit la correspondance entre adresse physique et
adresse IP pour permettre la communication entre matériels au niveau physique (interface réseau).

Pour afficher les entrées de la table ARP saisissez ARP –a à partir de l’invite de commandes.

b- Classe d’adresse d’un réseau


255.255.255.0 peut être un masque par défaut d’un réseau de classe C, mais aussi un
masque utilisé sur un réseau de classe B comportant des sous réseaux.
L’identification des classes de réseaux se fait à partir des bits de poids fort de l’adresse IP et qui
forment le premier octet.

Adresse de classe A (1 à 126)

Adresse de classe B (128 à 191)

Adresse de classe C (192 à 223)


Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 4/11

Adresse de classe D (224 à 239)

On s’attend a ce que le masque de sous réseau pour une adresse de classe D soit 255.255.255.255.
Tous les bits étant réservés à l’ID réseau il n’en resterait aucun pour les hôtes. De ce fait un réseau de
classe D n’aurait aucun ordinateur, ce qui est absurde.
Les adresses de la classe D sont réservées aux groupes de multi diffusion qui consiste à envoyer un
message à un groupe d’ordinateurs en n’utilisant qu’une seule adresse IP qui représente l’ensemble
du groupe.
Les quatre premiers bits d’une adresse de classe D ont toujours les valeurs 1110. En effectuant la
conversion en décimal, on obtient pour la classe D un premier octet ayant une valeur comprise entre
224 et 239. (111000000 et 111011111).

Adresse de classe E (240 à 247)


Les adresses de classe E sont réservées à un usage ultérieur. Dans la mesure où IPv6 remplacera
bientôt le système actuel, l’usage de la classe E ne sera sans doute jamais défini.
La classe E est utilisée parfois pour des expériences lorsque l’on veut être sûr de ne pas employer
des adresses déjà utilisées sur Internet

Ci-après quelques classes d’adresses PRIVEES qui peuvent être utilisés sans risque dans un réseau
local

APIPA (Automatic Private Internet Protocol Addressing) ou IPv4LL est un processus qui permet à un
système d'exploitation de s'attribuer automatiquement une adresse IP, lorsque le serveur DHCP est
hors service ou injoignable.
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 5/11

3- Masque de sous-réseau

Une autre notation est souvent utilisée pour représenter les masques. On la rencontre souvent car
elle est plus rapide à écrire. Dans celle-ci, on note directement le nombre de bits significatifs en
décimal, en considérant que la contiguïté est respectée. Ainsi, pour notre exemple
192.168.25.0/255.255.255.0, on peut aussi écrire 192.168.25.0/24, car 24 bits sont significatifs de la
partie réseau de l'adresse.

De même, les écritures suivantes sont équivalentes:

10.0.0.0/255.0.0.0 = 10.0.0.0/8

192.168.25.32/255.255.255.248 = 192.168.25.32/29

Etant donné que le masque détermine le nombre de machines qu'il pourra y avoir sur un réseau,
c'est souvent de cette information que l'on part pour choisir le masque. Etant donné que l'on travail
en binaire, le nombre de machines possible au sein d'un réseau sera une puissance de 2. Pour un
nombre de machines donné, il faudra donc choisir la puissance de 2 supérieures pour pouvoir
adresser les machines. De plus, il faudra prévoir un certain nombre d'adresses supplémentaires pour
accueillir de nouvelles machines.

Ainsi, disons que l'on possède le réseau 193.225.34.0/255.255.255.0 et que l'on veut faire un réseau
de 60 machines au sein de celui-ci. On veut 60 machines, il faut ajouter deux adresses pour le réseau
et le broadcast, ce qui fait 62 adresses au total. La puissance de 2 supérieure à 62 est 64, mais cela ne
nous laisserait que 2 adresses pour évoluer, ce qui est un peu juste. On préfèrera donc un réseau de
128 adresses. Pour identifier 128 adresses, il nous faut 7 bits (128 = 2^7) Donc dans notre masque, 7
bits seront à 0 pour identifier la partie machine, et les 25 bits restants seront à 1. Ce qui donne:

11111111.11111111.11111111.10000000
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 6/11

et en décimal 255.255.255.128
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 7/11

Exemple

255.255.255.0 peut être un masque par défaut d’un réseau de classe C, mais aussi un masque utilisé
sur un réseau de classe B comportant des sous réseaux.

L’identification des classes de réseaux se fait à partir des bits de poids fort de l’adresse IP et
qui forment le premier octet.

4- Domaine d’utilisation d’adressage ip assez fréquent pour notre déploiement et/ou


intervention

L’utilisation d’adresse ip se met en deux partie d’utilisation : public WAN et privé LAN

Ip public WAN :

IP de communication vers l’exterieur (internet ou sur un réseau privé)

- IP wan/mask/gateway si ip directe

- loopback (adresse ip/mask coté client et framed route sur RBS)

- subnet (adresse ip/mask coté client et framed route sur RBS)

NB : les pools IP WAN Telma utilisés actuels sont :

41.188.0.0/18,41.207.32.0/19,196.192.32.0/20,197.149.0.0/18,154.126.0.0/17

Ip lan privé  :

IP privé à l’interieur du réseau client non visible à partir de l’exterieur

- lan (adressage ip coté client)

- dchp (pool)
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 8/11

- NAT (Network Adress Translation : Traducteur d'adresse réseau : mécanisme de correspondance


d'adresses IP utilisé pour rendre accessible le réseau Internet via un réseau Intranet (adresses
privées)

Exemple

5- IP subnet calculator

Une fois que vous avez compris le principe de base, et pour avoir un gain de temps pour le calcul de
masque de sous réseaux pour un adresse ip donné, merci d'utiliser un software telque IP subnet
calculator par exemple.
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 9/11

6- Câblage réseau rj45

Il y a plusieurs type de sertissage câble réseau mais nous allons présenter ici 2 types :
- Câblage droit (type B ou type A)
- Et câblage croisé
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 10/11

Types de câbles réseau

Cat 5 : Sur les trois types de câbles, la catégorie 5 est la plus basique. Le câble Cat 5 est
disponible dans deux types différents : Unshielded Twisted Pair (UTP), ce type est
principalement utilisé aux Etats-Unis et le Screened Twisted Pair (SCTP), qui est blindé
fournit une protection supplémentaire contre les interférences mais il est rarement utilisé en
Europe. Les câbles appartenant à la catégorie 5 sont solides : plus rigide, et offre un meilleur
choix si les données doivent être transmises sur une longue distance tandis que Cat 5 stranded
est très souple et est plus susceptible d'être utilisé comme câble de raccordement. Le câble Cat
5 peut supporter entre 10 et 100 Mbps et a une capacité de 100 MHz.
Cat 5E : Il répond à des normes plus élevées de transmission de données que le câble Cat 5. Il
a presque entièrement remplacé le Cat 5 dans les nouvelles installations. Il peut effectuer le
transfert des données à 1000 Mpbs et est idéal pour le gigabit Ethernet.
Cat 6 : Parmi les trois catégories de câbles, le Cat 6 est plus avancé et fournit de meilleures
performances. Tout comme les autres câbles, il est composé de quatre paires de fil de cuivre
torsadées mais ses capacités dépassent de loin celles des autres types de câble à cause d'une
différence structurelle : un séparateur longitudinal. Ce séparateur isole chacune des quatre
paires de fil de cuivre des autres ce qui réduit la diaphonie et permet le transfert de données
accéléré et fait deux fois la largeur du Cat 5 ! Le Cat 6 est idéal pour supporter une capacité de
10 Gigabit Ethernet et opère dans une bande de 250 MHz. Depuis, la technologie a
constamment évolué et le câble Cat 6 est le celui qu'il faut choisir lors de la mise à jour de
votre réseau. Non seulement l'avenir du câble de catégorie 6 est sûr, il est également rétro-
compatible avec tous les câbles déjà existants (Cat 5 et Cat 5e) trouvés dans les anciennes
installations.
Que vos câbles soient dans un réseau de télécommunications ou dans un home-cinéma, visitez
notre site cableorganizer.fr pour des câbles, des outils, des testeurs et des conseils qui vous
aideront dans votre installation.
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 11/11
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 12/11

EXERCICES CORRIGES ADRESSAGE IP


Exercice 1 (classes d’adresses):
Quelles sont les classes des adresses réseaux suivantes ? Combien d’adresses machines peuvent être
utilisées par chacune ?
– 204.160.241.93 (adresse IP de www.javasoft.com)
– 138.96.32.3 (www.inria.fr)
– 18.181.0.31 (www.mit.edu)
– 226.192.60.40
Réponses :
– 204.160.241.93 (adresse IP de www.javasoft.com)
204 = 11001100 => Classe C => 28-2 adresses machines possibles (-2 à cause de l’adresse de
diffusion 204.160.241.255 et de l’adresse du réseau 204.160.241.0) = 254 id machines.
– 138.96.32.3 (www.inria.fr)
138 = 10001010 => Classe B => 216-2 = 65 534 id machines
– 18.181.0.31 (www.mit.edu)
18 = 00010010 => Classe A => 224-2 = 16777214 id machines
– 226.192.60.40
226 = 11100010 => Classe D (diffusion) 228 –2 = 268435454 adresses de diffusion restreinte

Exercice 2 (sous réseaux et netmask):


Supposez qu’au lieu d’utiliser 16 bits pour la partie réseau d’une adresse IP de classe B on utilise 22.
– Combien de sous-réseaux est-il alors possible de définir ?
– Donnez le masque de sous-réseaux correspondant.
Réponses :
– Combien de sous-réseaux est-il alors possible de définir ?
partie réseau = 22 au lieu de 16 => 6 bits sont utilisés pour la partie sous-réseau => nombre de
sous-réseaux possibles = 26-2 = 62 (par convention on va pas utiliser 000000 et 111111 à cause
des risques de confusion que cela peut entraîner, d’où le –2).
Si on accepte allzero et allones on a 26=64 sous réseaux
– Donnez le masque de sous-réseaux correspondant.
partie réseau + partie sous-réseau = 22 bits => masque de sous-réseau contient 22 bits à 1 et le
reste (10 bits) à 0 => 11111111.11111111.11111100.00000000 = 255.255.252.0

Exercice 3 (sous réseaux):


Un réseau de classe B dispose du masque de sous-réseau 255.255.240.0.
– Quel est le nombre maximum d’ordinateurs que l’on peut raccorder à chaque sous-réseau ?
– Combien de sous-réseaux y a t’il ?
Réponses :
– Quel est le nombre maximum d’ordinateurs que l’on peut raccorder à chaque sous-réseau ?
240 = 11110000 => on a 16 bits pour la partie réseau (classe B), 4 bits pour la partie sous-réseau et
donc le reste : 12 bits pour identifier les machines (4+8=12)
On a donc : nbr. machines = 212-2 = 4094
Enregistrement
Référence : SMQ/DTG/DSCI/ENR/V1.0-006-OCT-2013/CLN

RESEAU IP Version 1.1


ET CABLAGE 13/11

– Combien de sous-réseaux y a t’il ?

4 bits pour la partie sous-réseau => 24-2 = 14 sous-réseaux (ou 16 réseaux si on accepte allzeros et
allones)

Exercice 4 (ecriture d’adresse avec netmask ):

Merci de simplifier l’ecriture des adresses suivantes

Determiner son adresse réseau, le premier @ip utilisable (qu’on va nommer gw pour cette exercice)
et le broadcast

1- IP = 192.168.1.5 avec mask 255.255.255.0


2- IP = 172.17.1.5 avec mask 255.255.254.0
3- IP = 10.240.11.8 avec mask 255.255.255.224
4- IP=41.188.28.133 avec mask 255.255.255.248
5- IP=154.126.13.172 avec mask 255.255.255.255

Et vice versa, merci de donner les netmask correspondants suivants :

6- /24
7- /30
8- /29
9- /27
10- /32
11- /28
12- /22
13- /25

Réponses :

1- 192.168.1.0/24 gw 192.168.1.1 broadcast 192.168.1.254


2- 172.17.0.0/23 gw 172.17.0.1 broadcast 172.17.1.254
3- 10.240.11.0/27 gw 10.240.11.1 broadcast 10.240.11.31
4- IP=41.188.28.128/29 gw 41.188.28.129 broadcast 41.188.28.135
5- IP=154.126.13.172
6- /24=> 255.255.255.0
7- /30=> 255.255.255.252
8- /29=> 255.255.255.248
9- /27=> 255.255.255.224
10- /32=> 255.255.255.252
11- /28=> 255.255.255.240
12- /22=> 255.255.252.0
13- /25=> 255.255.255.128